Vous êtes sur la page 1sur 2

Dossier de Presse

24 A oût 2010

C r a z y
F l y i n g
i n e s !
M a c h es
i n e s Volant es
Mac h chin
Folles i e g e n de Ma
Vl
Gekke 1/ 010 2
- 30/1
Toile de 24m2
2 0 1 0
30 /09/

e
Militair
e t d ’H istoire
ée
e l’Arm et Espace
u s é e royal d n A ir Bruxell
es
M Sectio naire 3, 1000
nte enis
Cinqua schied
Parc du d e K rijgsge
en
t Leger e
m van he ht en Ruimt
ercqz
M u s e u L u c ls end
li jk g ss e Getek
Konink Afdelin k 3, 1000 Bru Dessin
L e l
s de /
c
Jean
r
Jubelpa
Pour plus de renseignements:

Jean Leclercqz
www.flyingmachines.be
everest@altitude.be
Tél: 0478/38 90 51

Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire


www.klm-mra.be
marie-helene.billwatsch@klm-mra.be
Tél: 0473/78 41 71

Avec le soutien et la participation:

Altitude Avec le soutien et la participation:

Avec le soutien de:

Altitude
CRAZY FLYING MACHINES
FOLLES MACHINES VOLANTES

Accrochez vos ceintures et bon vol ... !


Du 30 septembre au 30 novembre 2010, l’artiste Jean Le- Sans aucun doute, l’artiste conçoit ses machines comme un
clercqz présente dans un cadre unique au Musée royal de prétexte à la création, dans un univers dégagé de toute pe-
l’Armée ses Folles Machines Volantes. A cette occasion, santeur, dans un espace de liberté de couleur et de forme. Les
le grand hall de la section Air et Espace sera orné d’une décors dans lesquels elles évoluent sont souvent envahis de
dizaine de grandes toiles spectaculaires de 24 m². Au végétation comme si elles progressaient en totale harmonie
milieu de l’imposante collection d’avions seront exposés avec la nature. Par leurs couleurs et leurs formes proches des
également des dizaines de tirages d’art sur aluminium oiseaux, ces engins poétiques sont en symbiose avec les jar-
avec des assemblages étonnants de Machines Volantes dins, les paysages et l’architecture.
délirantes.
Leur source d’inspiration est multiple. Tantôt elles se réfèrent
Né en 1955, Jean Leclercqz a d’abord passé quelques années aux temps héroïques de l’aviation, une époque où l’imagina-
en Louisiane comme professeur de français avant d’enta- tion des ingénieurs et des aventuriers n’avait aucune limite.
mer sa carrière de graphiste en Allemagne auprès d’un ob- Tantôt elles sont le fruit de la pure imagination de l’artiste,
servatoire d’astronomie européen. Il parcourt ensuite tous qui appelle à concevoir de nouvelles techniques de vol ou de
les continents dans le cadre de ses activités dans l’industrie propulsion. En outre, l’art tribal, l’une de ses autres passions,
graphique. Il poursuit aujourd’hui ses activités à Bruxelles, transparaît dans son œuvre, par la référence aux masques
principalement dans un cadre européen et développe sa notamment. Dans les décors surgissent aussi des éléments
créativité à travers sa société de communication graphique d’art premier, originaires de contrées lointaines, comme une
« Altitude ». Par ses voyages, par ses activités profession- invitation à découvrir les diverses cultures du monde.
nelles, l’altitude, l’espace, l’aviation sont des thèmes qui se
sont imposés petit à petit naturellement. Le style de l’auteur, c’est d’abord une écriture, ce trait continu
sur la page blanche qui est dégagé de toute contrainte de
La première Machine Volante « Flying machine » est appa- gradation et de teinte, proche de la technique de la ligne
rue un peu par hasard lors de la conception d’un logo pour claire en bande dessinée. Certaines parties du dessin se rap-
un programme européen relatif à la navigation aérienne. La prochent de l’abstraction pour parfois se dégager de toute
création de ce logo fut un peu laborieuse mais grâce à ce idée d’illustration. Ensuite seulement vient la mise en cou-
travail de recherche graphique où l’imagination était parfois leur, des couleurs franches et vives, qui sont un plaidoyer
bridée par des contraintes imposées, par réaction sans doute, visuel pour la vie. Ce travail séparé apporte la profondeur, le
la première Machine Volante s’est échappée en toute liberté. volume et l’espace.
Depuis lors, 150 Machines Volantes plus délirantes les unes www.flyingmachines.be

que les autres ont vu le jour. Un livre reprenant plus de 150 machines volantes délirantes
accompagne l’exposition.