Vous êtes sur la page 1sur 26

Université Abdelmalek Essâadi

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion


Tanger
National School of Management
Tél.: 039-31-34-87/88/89 Fax: 039-31-34-93 Adresse: B.P. 1255 Tanger

Thème n° : 8

LES PRINCIPES DE
MANAGEMENT EN
ISLAM

Source de l’exposé : 1
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
¾ IHRAREN SAAD

¾ MADANI SAAD

¾ BERRADA HICHAM

¾ OUDINI AIMAD

¾ BENSALEH MOHAMMED

¾ BOUCHIKHI AMINE

¾ HAMI MEHDI

¾ MESSADI AZIZ

¾ ESSAIDI ISMAIL

¾ HOUSNI MOHAMMED AMINE

Source de l’exposé : 2
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
Plan général

1. la planification en Islam.

2. L’organisation en Islam.

3. L’orientation en Islam.

4. Le contrôle en Islam.

5. La prise de décision en Islam.

Source de l’exposé : 3
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
1. La planification en ISLAM :

1.1 Introduction :

La planification est liée à son aboutissement ou à ses objectifs, dans


le cadre de l’Etat islamique, la planification a un objectif social qui peut
être : l’unification du peuple musulman, ou faire sortir les gents de
l’obscurité vers le chemin de al réalité et de la lueur islamique.

Mais en générale le but principal de la planification en Islam est


de préserver les principes islamiques et réaliser les objectifs fixés dans le
coran et la souna.

L’histoire islamique nous donne plusieurs exemples de planification


dans plusieurs domaines tels que : administration, économie, guerre,
société…

Dans ce cadre en va se focaliser sur quelques exemples de


planification administrative :

1.2 Exemples de planification administrative :

A- la planification pour la déclaration de L’Islam :

™ l’annonce discrète de L’Islam entre sa famille et ses


compagnons :
o Cette période a durée 3 ans durant laquelle le
prophète (‫ )ص‬se préparait pour affronter les mécréants, et

Source de l’exposé : 4
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
qui consistait à garder le sujet de L’ISLAM entre sa famille et ses
compagnons.

™ Déclaration solennelle de L’Islam :

o Après 3ans, et avec l’ordre du dieu, le prophète a


commencé à déclarer L’Islam entre les arabes qui la majeur parti
d’eux, sont devenus ses alliés malgré les entraves des
mécréants.
"‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﺎﻟﻰ " ﻓﺎﺹﺪع ﺏﻤﺎ ﺕﺄﻣﺮ و اﻋﺮض ﻋﻦ اﻟﻤﺸﺮآﻴﻦ‬
(94 ‫اﻵﻳﺔ‬.‫)ﺳﻮرة اﻟﺤﺠﺮ‬

™ incitation par le bon conseil :

o Cette période qui a durée 13ans durant laquelle le


prophète a affronté les mécréants avec le conseil et la conviction
d’une manière pacifique avec l’ordre de dieu :

"‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﻠﻰ " ادع إﻟﻰ ﺳﺒﻴﻞ رﺏﻚ ﺏﺎﻟﺤﻜﻤﺔ و اﻟﻤﻮﻋﻈﺔ اﻟﺤﺴﻨﺔ و ﺟﺎدﻟﻬﻢ ﺏﺎﻟﺘﻲ هﻲ أﺡﺴﻦ‬

159 ‫ اﻵﻳﺔ‬.‫ﺳﻮرة ﺁل ﻋﻤﺮان‬

™ se défendre contre l’ennemi :

o Cette phase consista pour le prophète de


constituer une force et de se défendre contre les
mécréants avec l’ordre de dieu
‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﺎﻟﻰ " و ﻗﺎﺕﻠﻮ ﻓﻲ ﺳﺒﻴﻞ اﷲ اﻟﺪیﻦ یﻘﺎﺕﻠﻮﻧﻜﻢ و ﻻ ﺕﻌﺘﺪوا ان اﷲ ﻻ‬
190 ‫اﻵﻳﺔ‬.‫ﺳﻮرة اﻟﺒﻘﺮة‬ "‫یﺤﺐ اﻟﻤﻌﺘﺪیﻦ‬

B-la planification à l’hégire :

Source de l’exposé : 5
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
But essentiel : chercher une région favorable à permettre la naissance
et l’épanouissement d’une société musulmane.

Le prophète avait la possibilité de se diriger vers trois régions, pour


choisir la plus propice il a du analyser les points forts et les points faibles de
chacune.
Ces tableaux résument les points forts et les points faibles de chaque
région :

Exode vers « TAAIF » (‫)اﻟﻄﺎﺋﻒ‬


Points forts Points faibles
o Emplacement o La tribu«‫ » ﺛﻘﻴﻒ‬était
géographique stratégique. totalement dévouée à son
o Zone d’investissement. dieu « ‫» اﻟﻼت‬.
o La tribu «‫ » ﺛﻘﻴﻒ‬était un o Mohamed(‫ )ص‬craignait
ennemi redoutable de la tribu d’être considéré comme un
« KORAICH » membre de la tribu« ‫» ﻗﺮﻳﺶ‬
( ‫)ﻗﺮﻳﺶ‬. non pas comme un prophète.

Source de l’exposé : 6
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
Exode vers « ALLHABACHA » ( ‫) اﻟﺤﺒﺸﺔ‬
Points forts Points faibles
o « ALHABACHA » o « ALHABACHA » était
entretenait des relations une région isolée.
commerciales avec o problème de langue.
« KORAICH ». o La majorité dominante
o « ANNAJACHI » roi de était chrétienne.
« ALHABACHA » été connu
par son charisme, sa loyauté
et sa foie en dieu.

Exode vers « ALMADINA » (‫)اﻟﻤﺪیﻨﺔ‬


Points forts Points faibles
o Conditions politiques et o La présence des juifs.
sociales favorables. o L’existence d’un
o Dominance des arabes. gouvernement établi
o Mohamed (‫ )ص‬avait Par la tribu « ALKHAZRAJ »
auparavant envoyé (‫)اﻟﺨﺰرج‬
« MOSAAB IBNO OMAIR »
(‫ )ﻡﺼﻌﺐ اﺏﻦ ﻋﻤﻴﺮ‬afin d’y
enseigner au gents les
principes de l’Islam.

C- la planification de la vie à ELMADINA (‫)اﻟﻤﺪیﻨﺔ‬


Conscient de l’importance des relations humaines et son impact sur la
société a poussé le prophète (‫ )ص‬d’essayer d’atteindre trois objectifs ;

9 assure la sécurité des musulmans et non musulmans.


9 instaurer la liberté de penser pour toutes les tribus.
9 mettre fin aux conflits entre les tribus.

Source de l’exposé : 7
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
2. L’Organisation en ISLAM :

2.1 Introduction :

L’organisation est sans doute la partie la plus visible dans le


management puisqu’on peut la constaté dans une entreprise (ex : on trouve
différents départements marketing, comptable …) ou dans un hôpital
(service chirurgie, pédiatrie …).

Déterminer l’organisation dans une entreprise c’est répondre à la


question comment elle fonctionne.

L’organisation est le classement précis et clair des données, de façon


adéquate avec l’objectif à réaliser.

L’objectif est de trouver une structure efficace permettant d’avoir une


fluidité dans l’exécution des tâches.

2.2 Les caractéristiques de l’organisation islamique :

L’islam a fixé plusieurs caractéristiques de l’organisation islamique, qui


peut être appliquée non seulement dans une entreprise, mais aussi dans la
société musulmane.

2.2.1 les degrés de progression sont liés à la conviction et au travail :

132 ‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﻠﻰ " و ﻟﻜﻞ درﺝﺎت ﻡﻤﺎ ﻋﻤﻠﻮا و ﻡﺎ رﺏﻚ ﺏﻐﺎﻓﻞ ﻋﻤﺎ ﻳﻌﻤﻠﻮن" ﺳﻮرة اﻷﻧﻌﺎم اﻵﻳﺔ‬

Chacun est récompensé selon son apport et son travail dans


l’organisation à condition d’avoir une croyance ferme dans ce qu’on fait,

Source de l’exposé : 8
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
alors rien n’empêche celui qui est dans les échelons inférieurs de progresser
si ses compétences le lui permettent.

2.2.2 il n’ y a pas de différence entre l’homme et la femme dans une


organisation :

195 ‫ﻗﺎل ﺗﻌﺎﻟﻰ " إﻧﻲ ﻻ أﺿﻴﻊ ﻋﻤﻞ ﻋﺎﻡﻞ ﻡﻨﻜﻢ ﻡﻦ ذآﺮ أو أﻧﺜﻰ" ﺳﻮرة ﺁل ﻋﻤﺮان اﻵﻳﺔ‬

Cela confirme que ce qui fait la différence entre les individus au sein
d’une organisation n’est pas le sexe ou la race mais c’est l’expérience et les
compétences qui le font.

2.2.3 les fonctions sont divisées selon un critère de spécialisation :

‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﺎﻟﻰ " اهﻢ ﻳﻘﺴﻤﻮن رﺡﻤﺔ رﺏﻚ ﻧﺤﻦ ﻗﺴﻤﻨﺎ ﺏﻴﻨﻬﻢ ﻡﻌﻴﺸﺘﻬﻢ ﻓﻲ اﻟﺤﻴﺎة اﻟﺪﻧﻴﺎ و‬
"‫ و رﺡﻤﺔ رﺏﻚ ﺥﻴﺮ ﻡﻤﺎ ﻳﺠﻤﻌﻮن‬,‫رﻓﻌﻨﺎ ﺏﻌﻀﻬﻢ ﻓﻮق ﺏﻌﺾ درﺝﺎت ﻟﻴﺘﺨﺪ ﺏﻌﻀﻬﻢ ﺏﻌﻀﺎ ﺳﺨﺮﻳﺎ‬
32 ‫ﺳﻮرة اﻟﺰﺥﺮف اﻵﻳﺔ‬

L’existence des différences entre les individus (à savoir les capacités, les
compétences, l’expérience, le savoir faire), sont des raisons pour la division
des fonctions dans le contexte, où chacun se spécialise dans la fonction ou il
apporte le plus, mais cela ne veut pas dire qu’il faut se contenter d’accomplir
des tâches mais aussi de participer avec des idées, des conseils, dans
d’autres domaine.

2.2.4 la complémentarité :

"‫ﻗﺎل اﻟﺮﺳﻮل ﺹﻠﻰ اﷲ ﻋﻠﻴﻪ و ﺳﻠﻢ " اﻟﻤﺴﻠﻢ ﻟﻠﻤﺴﻠﻢ آﺎﻟﺒﻨﻴﺎن ﻳﺴﺪ ﺏﻌﻀﻪ ﺏﻌﻀﺎ‬

La société islamique décrite par le prophète est une société


complémentarité où chacun complète l’autre, et dans laquelle n’importe quel
défaut dans l’organisation affecte toutes les autres unités.

Source de l’exposé : 9
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
Tous ces caractéristiques ont été mis en évidence dans le premier Etat
islamique où le prophète jeta les bases d’une organisation sociale de la
société caractérisé par la division des fonctions et en choisissant les plus
compétents pour assurer les responsabilités, sans négliger, la constitution
d’un assemblée consultatif qui réunissait quatorze membres de toutes les
spécialités, et connus pour leur sagesse et clairvoyance, puisque notre
religion nous recommande de se consulter. Les khalifes ont poursuivit le
même chemin, en divisant les tâches selon l’expérience et le savoir faire. ‫ﻗﺎل اﷲ‬
"‫ﺗﻌﺎﻟﻰ " ﻓﺎﺳﺄﻟﻮا أهﻞ اﻟﺬآﺮ إن آﻨﺘﻢ ﻻ ﺗﻌﻠﻤﻮن‬

Ce schéma illustre l’organisation de l’Etat musulman pendant la période


du prophète :

‫اﻟﺴﻠﻄﺔ اﻟﻌﻠﻴﺎ‬
"‫رأس اﻟﺪوﻟﺔ"اﻟﻨﺒﻲ ﻋﻠﻴﻪ اﻟﺼﻼة و اﻟﺴﻼم‬
Le pouvoir suprême
Le prophète

‫اﻷﻣﻴﻦ ﻋﻠﻰ ﺧﺎﺕﻢ اﻟﺮﺳﻮل‬ ‫ﺹﺎﺡﺐ اﻟﺴﺮ‬


Responsable sur le sceau du prophète Le confident ‫ﻣﺠﻠﺲ اﻟﺸﻮرى‬
Conseil de la consultation

‫اﻟﺘﺮاﺟﻢ‬ ‫اﻟﻘﻀﺎة‬ ‫اﻟﻌﻤﻼء‬ ‫اﻟﻜﺘﺎب‬ ‫اﻟﻤﻘﺮء ون‬ ‫اﻟﺸﻌﺮاء‬


Les traducteurs Les juges Les gouverneurs Les secrétaires Les récitateurs Les poètes

‫اﻣﻴﻦ ﻋﻠﻰ اﻟﻘﻀﺎة و اﻟﻤﻈﺎﻟﻢ‬ ‫ﻋﺎﻣﻞ ﻋﻠﻰ اﻟﺼﻼة و اﻟﺤﺮب‬


des juges et des récriminations Responsable sur la prière et les guères

‫ﻣﻌﻠﻢ اﻟﻨﺴﺎء‬ ‫اﻟﻌﺮب‬ ‫اﻟﻤﻠﻮك‬ ‫اﻟﻤﺼﺎﺡﻒ‬ ‫اﻟﻤﻐﺎﻧﻢ‬ ‫أﻣﻮال اﻟﺼﺪﻗﺎت‬ ‫اﻟﻌﻬﻮد و اﻟﺼﻠﺢ‬ ‫ﻣﺪﻧﻴﺎت و ﻣﻌﺎﻣﻼت‬
Instituteur des Arabes Rois Coran Les butins Fonds des aumônes Traités et réconciliations Affaires civiles et transactionnelles
Femmes

Source de l’exposé : 10
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
2.3 Les principes de l’organisation islamique :

2.3.1 L’autorité :

L’autorité n’est pas personnelle, elle est toujours liée à l’obéissance


et la conformité avec les lois du coran et de la souna, et elle ne signifie pas
d’en abuser de ce pouvoir face aux subordonnée, et à signaler que l’autorité
n’est pas un avantage donné au chef, puisque la description de l’islam du
leader c’est celui qui dirige en servant.
"‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﺎﻟﻰ " ﻳﺎ أﻳﻬﺎ اﻟﺪﻳﻦ اﻡﻨﻮا أﻃﻴﻌﻮا اﷲ و أﻃﻴﻌﻮا اﻟﺮﺳﻮل و أوﻟﻲ اﻷﻡﺮ ﻡﻨﻜﻢ‬
59 ‫ﺳﻮرة اﻟﻨﺴﺎء اﻵﻳﺔ‬

2.3.2 La responsabilité :

D’abord chacun est responsable de ses actes personnels, mais


n’empêche que on doit autant que musulmans assumé , la responsabilité
envers les autres par le conseil et l’aide , surtout pour empêcher les erreurs
qui peuvent portait préjudice à l’organisation.

"‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﺎﻟﻰ " آﻞ اﻡﺮأ ﺏﻤﺎ آﺴﺐ رهﻴﻦ‬


"‫و ﻳﻘﻮل اﻟﺮﺳﻮل ص" آﻠﻜﻢ راع و آﻠﻜﻢ ﻡﺴﺆول ﻋﻦ رﻋﻴﺘﻪ‬

2.3.3 Le domaine de supervision :

Selon L’islam chaque individu a une capacité limitée, et une


diversité de tâches ne fait que disperser les efforts, c’est pourquoi il faut
déterminer un domaine de supervision sur lequel les efforts seront
concentrés.286 ‫ﻗﺎل اﷲ ﺗﻌﻠﻰ " رﺏﻨﺎ وﻻ ﺗﺤﻤﻠﻨﺎ ﻡﺎ ﻻ ﻃﺎﻗﺔ ﻟﻨﺎ ﺏﻪ" ﺳﻮرة اﻟﺒﻘﺮة‬

Source de l’exposé : 11
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
3. La direction en islam :

3.1. Introduction :

L’orientation, au sens managérial est, la direction des subordonnés


par leurs supérieurs afin de bien exécuter leurs taches.

L’orientation, au sens large, est le fait de diriger qqn vers un


objectif précis, de le conseiller de faire ou de ne pas faire quelque chose.

L’orientation, en islam, désigne un ensemble d’ordres divins ou


prophétiques pour effectuer ou ne pas effectuer un certain nombre de
choses.

Le coran contient plusieurs versés orientables à savoir notamment :

‫ﻗﺎل اﷲ ﻋﺰ و ﺝﻞ‬

‫" یﺎ أیﻬﺎ اﻟﺪیﻦ اﻣﻨﻮا ﻻ یﺴﺨﺮ ﻗﻮم ﻣﻦ ﻗﻮم ﻋﺴﻰ أن یﻜﻮﻧﻮا ﺧﻴﺮا ﻣﻨﻬﻢ و ﻻ ﻧﺴﺎء ﻣﻦ ﻧﺴﺎء ﻋﺴﻲ أن یﻜﻦ ﺧﻴﺮا ﻣﻨﻬﻦ و ﻻ‬
‫ یﺎ أیﻬﺎ اﻟﺪیﻦ اﻣﻨﻮا‬,‫ﺕﻠﻤﺰوا أﻧﻔﺴﻜﻢ و ﻻ ﺕﻨﺎﺏﺰوا ﺏﺎﻷﻟﻘﺎب ﺏﺌﺲ اﻻﺳﻢ اﻟﻔﺴﻮق ﺏﻌﺪ اﻹیﻤﺎن و ﻣﻦ ﻟﻢ یﺘﺐ ﻓﺎوﻻﺋﻚ هﻢ اﻟﻈﺎﻟﻤﻮن‬
‫ یﺎ أیﻬﺎ اﻟﻨﺎس إﻧﺎ ﺧﻠﻘﻨﺎآﻢ ﻣﻦ ذآﺮ و أﻧﺜﻰ و‬,‫اﺟﺘﻨﺒﻮا آﺜﻴﺮا ﻣﻦ اﻟﻀﻦ إن ﺏﻌﺾ اﻟﻀﻦ إﺙﻢ و ﻻ ﺕﺠﺴﺴﻮا و ﻻ یﻐﺘﺐ ﺏﻌﻀﻜﻢ ﺏﻌﻀﺎ‬
"‫ إن اﷲ ﻋﻠﻴﻢ ﺧﺒﻴﺮ‬,‫ إن أآﺮﻣﻜﻢ ﻋﻨﺪ اﷲ اﺕﻘﺎآﻢ‬,‫ﺟﻌﻠﻨﺎآﻢ ﺵﻌﻮﺏﺎ و ﻗﺒﺎﺋﻞ ﻟﺘﻌﺎرﻓﻮا‬

L’orientation en islam comporte deux volets :

¾ la délégation des pouvoirs.


¾ l’émission des ordres.

Source de l’exposé : 12
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
3.2. la délégation des pouvoirs :

La délégation des pouvoirs consiste à concéder une partie de


taches des échelons supérieurs aux échelons inférieurs.
La délégation des pouvoirs en islam, ne signifie nullement que la
responsabilité du supérieur est éteinte ; cependant, il est responsable de
toute négligence ou erreur parvenue du délégué.
Depuis son apparition, l’islam a connu le principe de la délégation des
pouvoirs dans toutes les affaires de l’Etat islamique, notamment dans les
Razzias (conquêtes).
En islam, le délégué doit être :
9 capable corporellement.
9 Compétent culturellement.
9 Juste dans ses décisions et ses ordres.
9 Apte à exécuter les tâches administratives.

3.3. l’émission des ordres :

L’ordre est un terme hiérarchique : le supérieur demande à ses


subordonnés d’effectuer un certain nombre de tâches.
L’islam stipule que l’émission des ordres est droit pour le chef et leur
application est une obligation pour le subordonné.

Un hadît dans lequel le prophète dit :


‫"ﻣﻦ أﻃﺎﻋﻨﻲ ﻓﻘﺪ أﻃﺎع اﷲ و ﻣﻦ ﻋﺼﺎﻧﻲ ﻓﻘﺪ ﻋﺼﻰ اﷲ و ﻣﻦ أﻃﺎع أﻣﻴﺮي ﻓﻘﺪ أﻃﺎﻋﻨﻲ و ﻣﻦ ﻋﺼﻰ أﻣﻴﺮي ﻓﻘﺪ‬
‫ﻋﺼﺎﻧﻲ" ﻡﺘﻔﻖ ﻋﻠﻴﻪ‬

L’émetteur des ordres (le supérieur) est obligé de respecter certains


conditions imposées par l’islam à savoir :
9 l’ordre doit être conforme a la religion islamique et ne doit contenir
aucune désobéissance à dieu et a son prophète.
Et comme le prophète dit : "‫" ﻻ ﻃﺎﻋﺔ ﻟﻤﺨﻠﻮق ﻓﻲ ﻡﻌﺼﻴﺔ اﻟﺨﺎﻟﻖ‬
Source de l’exposé : 13
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
9 l’ordre ne doit pas être au delà de l’énergie des facultés de son
exécutant.
Le prophète dit : ‫" إﺥﻮاﻧﻜﻢ ﺥﻮﻟﻜﻢ ﺝﻌﻠﻬﻢ اﷲ ﺗﺤﺖ أﻳﺪﻳﻜﻢ ﻓﻼ ﺗﺤﻤﻠﻮهﻢ ﻓﻮق ﻃﺎﻗﺘﻬﻢ ﻓﺎن ﺡﻤﻠﺘﻤﻮهﻢ‬
"‫ﻓﺄﻋﻴﻨﻮهﻢ‬
9 l’ordre doit être compréhensible et faisable.
195 ‫ﻳﻘﻮل اﷲ ﺗﻌﺎﻟﻰ " و ﻻ ﺗﻠﻘﻮا ﺏﺄﻧﻔﺴﻜﻢ إﻟﻰ اﻟﺘﻬﻠﻜﺔ "ﺳﻮرة اﻟﺒﻘﺮة اﻵﻳﺔ‬

9 la conformité entre l’ordre et la personnalité de l’exécutant est


sollicitée par l’islam.
9 L’ordre doit être parallèle aux objectifs de l’organisation concernée.
9 L’obstination de reémettre des ordres contenants des erreurs est
détestable par l’islam.
Le prophète dit : "‫" اﻟﺮﺝﻮع إﻟﻰ اﻟﺤﻖ ﺥﻴﺮ ﻡﻦ اﻟﺘﻤﺎدي ﻓﻲ اﻟﺒﺎﻃﻞ‬

4. LE CONTROLE EN ISLAM :

4.1 Introduction :

Le contrôle au sens général est l’ensemble des opérations destinées à


vérifier le bon fonctionnement d’une organisation.

La conception islamique qualifie le contrôle comme une opération


continue que tous les acteurs d’une organisation doivent pratiquer en
permanence sans que ça soit dominé par un seul organe.
Dans cette approche le prophète dit :
"‫"آﻠﻜﻢ راع و آﻠﻜﻢ ﻣﺴﺆول ﻋﻦ رﻋﻴﺘﻪ‬

Dans ce volet, on peut dire qu’il y a trois sources de contrôle en islam,


à savoir :
• le contrôle divin.

Source de l’exposé : 14
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
• l’autocontrôle.
• le contrôle public.

4.2 Le contrôle divin :

C’est la source principale du contrôle, qui s’explique par le fait que le


musulman sent toujours que dieu l’observe, donc même si son entourage ne
voit pas ses comportements et ses actes dieu les voit, et donc ça va être une
source de bonheur ou de châtiment au jour du jugement.

5‫ اﻵﻳﺔ‬,‫ﺁل ﻋﻤﺮان‬ ‫ﺳﻮرة‬ "‫ﻳﻘﻮل ﺗﻌﺎﻟﻰ "إن اﷲ ﻻ یﺨﻔﻰ ﻋﻠﻴﻪ ﺵﻲء ﻓﻲ اﻷرض و ﻻ ﻓﻲ اﻟﺴﻤﺎء‬

284 ‫" و إن ﺕﺒﺪوا ﻣﺎ ﻓﻲ أﻧﻔﺴﻜﻢ أو ﺕﺨﻔﻮﻩ یﺤﺎﺳﺒﻜﻢ ﺏﻪ اﷲ" ﺳﻮرة اﻟﺒﻘﺮة اﻵﻳﺔ‬

4.3. L’autocontrôle :

Le modèle islamique s’intéresse à toutes les formes de contrôle,


cependant, il donne une importance particulière à l’autocontrôle qui émane
de la conscience, en effet il est considéré comme la manière la plus efficace
du contrôle.

L’islam a doté le musulman d’un conscient vivace qui ne s’éteint


jamais, car il l’a attaché à dieu par un lien illimité.
‫ﻳﻘﻮل ﺗﻌﺎﻟﻰ‬
«‫» ﻓﺄیﻨﻤﺎ ﺕﻮﻟﻮا ﻓﺜﻢ وﺟﻪ اﷲ‬
«‫» هﻮ ﻣﻌﻬﻢ أیﻨﻤﺎ آﺎﻧﻮا‬

le prophète dit :
« ‫إن اﷲ ﻻ یﻨﻈﺮ إﻟﻰ ﺹﻮرآﻢ و أﺟﺴﺎدآﻢ و ﻟﻜﻦ یﻨﻈﺮ إﻟﻰ ﻗﻠﻮﺏﻜﻢ و أﻋﻤﺎﻟﻜﻢ‬

Au niveau du travail, on peut se référer au verset qui dit :


‫ و ﺳﺘﺮدون إﻟﻰ‬,‫"و ﻗﻞ اﻋﻤﻠﻮا ﻓﺴﻴﺮى اﷲ ﻋﻤﻠﻜﻢ و رﺳﻮﻟﻪ و اﻟﻤﺆﻣﻨﻮن‬
Source de l’exposé : 15
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
"‫ﻋﺎﻟﻢ اﻟﻐﻴﺐ و اﻟﺸﻬﺎدة ﻓﻴﻨﺒﺌﻜﻢ ﺏﻤﺎ آﻨﺘﻢ ﺕﻌﻤﻠﻮن‬
105 ‫ﺳﻮرة اﻟﺘﻮﺏﺔ اﻵﻳﺔ‬

L’autocontrôle permet aussi à l’individu de se corriger lui-même et


l’incite à perfectionner le travail qui lui est confié. Ainsi, le prophète ( )
essaye d’encourager l’Homme à faire de l’autocontrôle en disant :

« ‫» ﺡﺎﺳﺒﻮا أﻧﻔﺴﻜﻢ ﻗﺒﻞ أن ﺕﺤﺎﺳﺒﻮا‬


«‫» زﻧﻮا أﻋﻤﺎﻟﻜﻢ ﻗﺒﻞ أن ﺕﻮزن ﻋﻠﻴﻜﻢ‬
«‫ ﻓﺎﻧﻪ یﺮاك‬,‫» اﻹﺡﺴﺎن هﻮ أن ﺕﻌﺒﺪ اﷲ آﺄﻧﻚ ﺕﺮاﻩ ﻓﺎن ﻟﻢ ﺕﻜﻦ ﺕﺮاﻩ‬

4.4. le contrôle public :

4.4.1. conception :

Le contrôle public dans l’Islam provient du fait que l’âme est incitante
au mal, donc elle a besoin de quelqu’un pour contrôler ses actes et la freiner
si le conscient interne s’avère incapable de la stopper.

l’Islam défini le contrôle par ses deux conceptions modernes : à savoir,


le contrôle positif qui a pour but d’éviter les erreurs avant qu’elles se
produisent, et le contrôle négatif qui se charge de sanctionner les
responsables en cas d’erreurs ou d’infraction.

En effet, l’Islam a été le premier à parler du contrôle positif, ainsi


Le proverbe islamique<vaut mieux prévenir que de guérir> était la référence
principale du concept de contrôle positif dans les écoles de la pensée
modernes, en outre le contrôle positif est une forme de contrôle efficace qui
permet de découvrir les lacunes au temps opportun et de prévenir les

Source de l’exposé : 16
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
éventuelles erreurs afin de prendre les mesures nécessaires permettant de
les éviter.

En ce qui concerne le contrôle négatif, c’est le contrôle qui permet


de dégager les erreurs commises et de sanctionner les responsables. Ainsi la
conception islamique du contrôle négatif distingue entre deux types
d’erreurs ; les erreurs préméditées visant à influencer négativement
l’organisation, celles-ci doivent être prodigieusement sanctionnées. Par
contre les simples erreurs provoquées par une surcharge de travail, un
malentendu ou dues à la nature humaine comme l’oubli par exemple,
doivent être traitées par l’orientation et l’avertissement.
Le coran résume tout ça par des mots très significatifs :
Dieu dit : « ‫وﻟﻴﺲ ﻋﻠﻴﻜﻢ ﺟﻨﺎح ﻓﻴﻤﺎ اﺧﻄﺎﺕﻢ ﺏﻪ و ﻟﻜﻦ ﻣﺎ ﺕﻌﻤﺪت ﻗﻠﻮﺏﻜﻢ‬

4.4.2. typologie :

Le contrôle public en Islam se divise en deux grandes parties :


9 le contrôle interne.
9 Le contrôle externe.

4.4.2.1. Le contrôle interne :

C’est un contrôle qui se fait au niveau de l’administration générale,


cependant, il était connu dès l’ère du prophète ( ) qui l’appliquait sous deux
formes :
9 Il envoyait les gents à qui il faisait confiance pour contrôler le
travail de ses délégués dans les différentes régions soumises au
pouvoir de l’Etat musulman à l’époque.
9 Il s’assurait des doléances qu’il recevait des musulmans contre
les gouverneurs.

Source de l’exposé : 17
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
En plus, le prophète avait instauré quelques règles très efficaces qui lui
permettaient de faire un contrôle général sur tous les travailleurs, à titre
d’exemple :
ƒ Il visitait les musulmans chez eux, et en prenait en charge
les démunis.
ƒ Pendant la période de pèlerinage, le prophète ( ‫ ) ص‬se
réunissait avec les travailleurs pour discuter sur leurs
travaux et pour les avertir de transgresser la loi religieuse.

4.4.2.2. Le contrôle externe :

Le contrôle externe se subdivise en deux types :


• Le contrôle populaire.
• Le contrôle judiciaire.

a- Le contrôle populaire :

Il consiste à donner la possibilité au peuple de contrôler, de critiquer,


ou de s’opposer subjectivement à la gestion de l’organisation et cela pour
l’intérêt général.

Dans le contexte islamique, le contrôle populaire se voit à travers le


concept de ALhisba, dont le responsable est obligé de contrôler le travail des
gouverneurs, des délégués et des oulémas.

L’Islam, considère ALhisba comme un devoir facultatif sur tous les


musulmans, ainsi, chaque musulman doit faire ce qu’on appelle<l’incitation à
faire le bien et l’interdiction de commettre des actes répréhensibles>. Mais il
est considéré comme une obligation sur certaines personnes en fonction de
leur poste au pouvoir.
‫ ﻓﺎن‬,‫ ﻓﺎن ﻟﻢ یﺴﺘﻄﻊ ﻓﺒﻠﺴﺎﻧﻪ‬,‫ﻳﻘﻮل رﺳﻮل اﷲ )ص( " ﻣﻦ رأى ﻣﻨﻜﻢ ﻣﻨﻜﺮا ﻓﻠﻴﻐﻴﺮﻩ ﺏﻴﺪﻩ‬
"‫ و دﻟﻚ اﺽﻌﻒ اﻹیﻤﺎن‬,‫ﻟﻢ یﺴﺘﻄﻊ ﻓﻘﻠﺒﻪ‬

Source de l’exposé : 18
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
b- Le contrôle judiciaire :

L’islam a connu le contrôle judiciaire à travers ce qu’on appelait ‫ﻧﺎﻇﺮ‬


‫ اﻟﻤﻈﺎﻟﻢ‬qui avait pour mission le contrôle direct de la gestion des différents
organes de l’Etat. Ainsi, il été chargé par exemple de :
• Intervenir en cas d’abus de pouvoir par un gouverneur.
• Contrôler la comptabilité et les comptes de l’Etat ‫آﺘﺎب اﻟﺪواوﻳﻦ‬
• Arbitrer les conflits entre les citoyens et l’administration.

4.5. Les avantages du contrôle islamique :

Si on fait une recherche approfondie sur les règles du contrôle


islamique, on va découvrir que l’ensemble de ces règles constitue un
système de contrôle pertinent et très efficace à qui on peut rarement trouver
un modèle similaire dans les théories du management moderne, car l’analyse
de ces règles va nous conduire à découvrir qu’elles se caractérisent par :

™ L’universalisme.
™ La justice absolue.
™ La clarté et la simplicité.
™ La clarification du processus de contrôle.

En fin, on voit que les musulmans appliquent un modèle de contrôle


inspiré du coran et de la Souna, et qu’ils ont toujours considéré comme un
devoir sur lequel il vont être jugés demain devant dieu.

."‫ ﺡﻔﻆ أم ﺽﻴﻊ‬,‫ﻡﺼﺪاﻗﺎ ﻟﻘﻮل اﻟﺮﺳﻮل)ص( "إن اﷲ ﺳﺎﺋﻞ آﻞ راع ﻋﻤﺎ اﺳﺘﺮﻋﺎﻩ‬

Source de l’exposé : 19
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
5. L’approche islamique dans la prise de
décisions :

5.1. Introduction :

On s’est mis d’accord que la prise de décisions est le processus par


lequel une ou plusieurs personnes aboutissent à faire un choix logique parmi
plusieurs suppositions afin de pouvoir faire face à une situation ou de traiter
un problème quelconque.

L’étude de la décision administrative change selon les approches


expliquées dans la première partie, pour l’école de l’administration
scientifique, le processus de l’élaboration des décisions détient la plus grande
part d’importance car c’est une opération administrative qui vise à faire face
à toute sorte de problèmes administratifs.

Pour ceux de l’école (de l’approche fonctionnelle) ils se focalisent sur la


relation entre la prise des décisions et les fonctions administratives car pour
eux la prise de certaines décisions comme les décisions relatives au fonctions
de la planification, l’organisation et l’émission des ordres nécessaires pour la
majorité des opérations administratives.

Pour l’école de comportement de côté humain est le plus important, et


ils considèrent la décision comme étant l’un des moyens utilisés par
l’administration pour solliciter les problèmes des employés tels que la
motivation, la satisfaction, la diminution des pressions psychologiques…

Et pour ceux qui défendent l’école sociale, ils se concentrent sur le côté
sociale dans le processus de l’élaboration de la décision et c’est pour cela
que leurs études se focalisent sur les retombés de la participation collective

Source de l’exposé : 20
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
dans la conception de la décision et ils ont pue dégager que le
commandements réussit est celui qui peut prendre des décisions basées sur
l’avis des employés.
Le coran a donné plusieurs preuves là-dessus :

« Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait


dans quelle terre il mourra. »
« louquman, v 34 »

« Ainsi faisons-nous alterner les jours(bons et mauvais) parmi les


gens »
« la famille de imran, v140 »

« Et ma réussite ne dépend que de dieu. En lui je place ma confiance,


et c’est vers lui que je reviens repentant. »
« houd, v88 »

« Et au cou de chaque homme, nous avons attaché son œuvre. Et au


jour de la résurrection, nous lui sortirons un écrit qu’il trouvera
déroulé »
« la marche nocturne, v13 »

« Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun


passage du coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que nous
soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. Il n’échappe à
ton seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un
poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre
évident. »
« jonas, v 61 »

« Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la


diffusent. S’ils la rapportaient au messager et aux détenteurs du

Source de l’exposé : 21
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
commandement parmi eux ceux d’entre eux qui cherchent à être
éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du prophète et des
détenteurs du commandement). Et n’eussent été le grâce de dieu sur
vous sa miséricorde, vous auriez suivi le diable, à part quelques-
uns. »
« Les femmes, v83 »

5.2. la prise de décision selon la vision islamique :

Puisque l’approche islamique se base sur la vision complète de


l’organisation donc sa philosophie dans la prise des décisions sa base sur les
éléments suivants :

1. il n’y a jamais de décisions complètement justes et qui


n’accepte pas de discussions mais il existe des décisions
rationnelles et des prévisions logiques, à cause des
circonstances d’incertitudes qui entourent celui qui prend la
décision et comme le dit dieu dans son livre sacré :
34 ‫ و ﻣﺎ ﺕﺪري ﻧﻔﺲ ﺏﺄي ارض ﺕﻤﻮت" ﺳﻮرة ﻟﻘﻤﺎن اﻵﻳﺔ‬,‫"و ﻣﺎ ﺕﺪري ﻧﻔﺲ ﻣﺎدا ﺕﻜﺴﺐ ﻏﺪا‬

2. il n’existe pas de décisions constantes qui peuvent


s’appliquer dans toutes les circonstances car ces derniers
toujours variables, ce qui implique que les décisions doivent
être flexibles et capables de faire face au changement
extérieurs et intérieurs comme dit dieu
140 ‫" و ﺕﻠﻚ اﻷیﺎم ﺕﺪاوﻟﻬﺎ ﺏﻴﻦ اﻟﻨﺎس" ﺳﻮرة ﺁل ﻋﻤﺮان اﻵﻳﺔ‬

3. l’être humain n’a pas le pouvoir de prendre des décisions


définitives car sa vision des problèmes est incomplète car
c’est une vision d’angle unique. C’est pour cela que la
participation collective dans la prise de décision permet

Source de l’exposé : 22
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
d’aboutir à celle la plus parfaite possible. Comme le dit notre
prophète
"‫"ﻣﺎ اﺳﺘﻐﻨﻰ ﻣﺴﺘﺒﺪ ﺏﺮأیﻪ و ﻣﺎ هﻠﻚ اﺡﺪ ﻋﻦ ﻣﺸﻮرة‬

4. en islam la prise de décision se fait pour traiter un problème


et non pas pour ajouter d’autres victimes, cela veux dire que
la solution des problèmes ne doit pas être faite en dépit des
employés de l’organisation. Car les problèmes de diminution
de la rentabilité ne sont pas réglés par le licenciement des
employés mais il existe d’autres solutions comme la
réorganisation ou la motivation et on se base dans ce cas sur
la tradition prophétique qui dit
"‫"ﻻ ﺿﺮر و ﻻ ﺿﺮار‬

5. même si les décisions administratives sont basées sur des


informations il reste une marge d’inspiration que dieu met
dans l’âme du croyant lors de la prise de décision c’est pour
cela que le prophète dit
"‫" اﺕﻘﻮا ﻓﺮاﺳﺔ اﻟﻤﺆﻣﻦ ﻓﺎﻧﻪ یﺮى ﺏﻨﻮر اﷲ‬
On sait aussi que les conditions divines que seul dieu en a le
contrôle c’est pour cela que le musulman doit
implorer sa réussite de dieu après avoir fournis son effort.
Comme dit dieu
88 ‫" و ﻣﺎ ﺕﻮﻓﻴﻘﻲ إﻻ ﺏﺎﷲ ﻋﻠﻴﻪ ﺕﻮآﻠﺖ و إﻟﻴﻪ أﻧﻴﺐ" ﺳﻮرة هﻮد اﻵﻳﺔ‬

6. celui qui prend la décision doit savoir avant tout qu’il en ai


responsable devant dieu, donc il doit fournir le maximum de
son effort pour avoir une décision juste plaisante a dieu et
qui réalise l’intérêt de la société. Comme dit dieu
"‫ و ﻧﺨﺮﺟﻪ ﻟﻪ یﻮم اﻟﻘﻴﺎﻣﺔ آﺘﺎﺏﺎ یﻠﻘﺎﻩ ﻣﻨﺸﻮرا‬,‫" و آﻞ إﻧﺴﺎن أﻟﺰﻣﻨﺎﻩ ﻃﺎﺋﺮﻩ ﻓﻲ ﻋﻨﻖ‬

Source de l’exposé : 23
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
5.3. Les facteurs qui influencent la prise de décision :
Dans le monde non islamique la prise de décision est soumise a deux
types de systèmes :
o le système capitaliste.
o le système communiste.
5.3.1.le système capitaliste :
Pour ce système le propriétaire a la liberté totale de gérer ce qu’il
possède et il n’existe pas de loi qui le contrôle donc il peut prendre toute
sorte de décisions pouvant servir ses intérêts.

5.3.2.le système communiste :

Pour le système communiste tout appartiens à l’Etat donc le pouvoir de


la Prise de décision revient à un comité de planification qui
n’exécute que les
Ordres de la partie gouvernante.
Alors qu’on islam la prise de décision est contrôlé par le coran et la
tradition prophétique d’où sont tirés les principes de l’économie islamique qui
se basent sur la règle coranique qui dit :
"‫" اﻣﻨﻮا ﺏﺎﷲ و رﺳﻮﻟﻪ و اﻧﻔﻘﻮا ﻣﻤﺎ ﺟﻌﻠﻨﺎآﻢ ﻣﺴﺘﺨﻠﻔﻴﻦ ﻓﻴﻪ‬

Et le management islamique qui se base sur la tradition prophétique


"‫" آﻠﻜﻢ راع و آﻠﻜﻢ ﻡﺴﺆول ﻋﻦ ر ﻋﻴﺘﻪ‬

5.4. Les étapes de la prise de décisions :

9 la perception.
9 l’ajustement.
9 le choix.
9 le contrôle.

Source de l’exposé : 24
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
Table des matières

1. la planification en Islam :………………………………………2


1.1. Introduction………………………………………………….2
1.2. Exemples de planification administrative :…………………2
1.2. La planification pour la déclaration de L’Islam……….2
1.3. La planification pour l’exode « l’Hégire »…………….3
1.4. La planification de la vie à ELMADINA………………4

2. L’organisation en Islam :………………………………………5


2.1. Introduction………………………………………………….5
2.2. Les caractéristiques de l’organisation islamique…………….5
2.3. Les principes de l’organisation islamiques………………….8

3. L’orientation en Islam :…………………………………………9


3.1. Introduction ………………………………………………….9
3.2. La délégation des pouvoirs…………………………………...9
3.3. L’émission des ordres……………………………………….10

4. Le contrôle en Islam :……………………………………………11


4.1. Introduction……………………………………………………..11
4.2. Le contrôle divin………………………………………………...11
4.3. L’autocontrôle …………………………………………………..12
4.4. Le contrôle public………………………………………………..12
4.4.1. Conception…………………………………………………...12
4.4.2. Typologie……………………………………………………..13

Source de l’exposé : 25
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬
4.5. Les avantages du contrôle islamique……………………………..15

5. La prise de décision en Islam :…………………………………16


5.1. Introduction………………………………………………………..16
5.2. La prise de décision selon la vision
islamique……………………..17
5.3. Les facteurs qui influencent la prise de
décision…………………..18
5.4. Les étapes de al prise de décision………………………………….19

Source de l’exposé : 26
( 158 ‫ إﻟﻰ‬94 ‫ " ﻧﺤﻮ ﻣﻨﻬﺞ إﺳﻼﻣﻲ ﻓﻲ اﻟﻔﻜﺮ اﻹداري " )ﻣﻦ اﻟﺼﻔﺤﺔ‬: ‫آﺘﺎب‬
.(‫ﺕﺄﻟﻴﻒ" أﺡﻤﺪ ﻋﺒﺪ اﻟﻌﻈﻴﻢ ﻣﺤﻤﺪ اﻟﻤﻨﻔﻠﻮﻃﻲ")ﺏﺎﺡﺖ إﺳﻼﻣﻲ‬