1

Les "Juifs" de l'UMP, 1975 - 2010

... pour démentir les poncifs antisémites

Etude de Félix Perez pour Yerouchalmi, selon la méthodologie de son ouvrage "Histoire des Juifs de Polytechnique, 1794-1927", éd. Ajeclap ajeclap@gmail.com

Suite à l'étude primée du Yerouchalmi sur les Juifs du PS
Les autorités du pays s'émeuvent de la recherche effrénée sur Google du judaïsme des dirigeants politiques, y compris parmi ceux qui n'ont aucune raison apparente d'être juifs. Ainsi, Dominique Perben ou Eric Woerth sont-il réputés juif par les sites islamistes ou fascistes du seul fait de la ressemblance de leurs noms avec celui de personnes juives. Plutôt que de faire l'autruche, nous avons pensé recenser les personnalités de l'UMP (après le PS), qui font état de leur origine juive, afin de dégonfler les baudruches de leurs excessifs pouvoirs, présence et/ou influence proisraélienne.

.

AU SOMMAIRE

Synthèse
1. Grandes figures UMP d'origine juive 2. Autres personnalités d’origine juive de l'UMP 3. Les UMP d’origine juive en Région 4. Jeunes UMP d’origine juive qui montent 5. Groupes UMP pro-Israël

Synthèse
En 35 ans, soit sur une génération, on distingue moins de 20 personnalités d'origine juive (fût-elle lointaine) à des postes d'élus. Cela représente de 1 à 2%, très faible en comparaison aux 4 à 8% du PS selon ses instances. Ce pourcentage est en ligne avec la population juive nationale mais • est en proportion 3 fois plus faible que sa représentation universitaire. Cette sous-représentation juive à l'UMP est elle liée à la désaffection juive pour le parti gaulliste dont le pro-arabisme rôde toujours ou à une difficulté pour les Juifs à s'y faire une place ? Nous opteraons pour la 1ère hypothèse pour de multiples raisons et malgré le revirement pro-Israël amorcé par Sarkozy mais dont la stabilité n'a rien d'évidente... • est en proportion, 4 fois inférieure à celle du PS • est comme au PS beaucoup plus faible, voire sous-représentée, parmi les quadras et les plus jeunes. La présidence par un juif d'origine des Jeunes UMP ne doit pas cacher le très faible nombre de juifs parmi ces jeunes ou même parmi les quadras à responsablité de l'UMP. Cette baisse du nombre de Juifs UMP sur une génération, témoigne - de l'absence de lobbying de juifs recrutant d'autres juifs - des craintes des partis devant les millions d'électeurs musulmans et qui les amènent à recruter beaucoup dans ces milieux (une bonne chose que la fin de cet apartheid) et, moins noble souci s'il se confirmait, de limiter les juifs, mais nous n'y croyons pas !

__________________________

2

1. Grandes figures UMP d'origine juive
- Le Président Sarkozy au grand père d'origine juive
Aaron Beniko / Benedict Mallah, père de sa mère Andrée Mallah, elle-même de mère catholique, l’infirmière Adèle Bouvier. C’est ce grand-père qui, en l’absence du père (parti du domicile conjugal), va élever le futur Président… (Durant la Guerre, la famille Mallah de France se cache en Corrèze, tandis que, comme la quasi-totalité des juifs de Grèce, ceux qui y sont restés périssent dans la Shoah). Sarkozy compte plusieurs rabbins dans ses aïeuls : le père du grand père Sarkozy était joaillier, son oncle Moïse, rabbin et éditeur du journal grec ‘L’Avenir’. Ses cousins incluent Acher Mallah, sénateur grec et l’un des fondateurs du Technion en Israël, et Peppo Mallah, également sénateur grec, 1er Consul d’Israël en Grèce. Sarkozy a montré une grande continuité dans son soutien à la communauté - Détermination sans faille contre le racisme et l’antisémitisme. Lors de son investiture il déclare : «J’ai changé quand j’ai visité Yad Vachem. Je me souviens, au bout d’un long couloir aux milliers de lumières et des prénoms d’enfants prononcés à voix basse de façon ininterrompue ; murmure des âmes innocentes ! Je me suis dit que c’était cela la politique : faire barrage à la folie des hommes en refusant de se laisser emporter par elle ». - Concernant Israël, ses déclarations diffèrent de la politique pro-arabe du quai d’Orsay ; il se présente comme «ami d’Israël». Sharon le considérait comme «faisant partie de ses amis» ; Pérès maintient qu’il est «l’homme avec lequel il est possible de regarder l’avenir» et Nethanyahou nous déclare "apprécier sa politique Proche-Orientale, surtout dans le cadre d’un lourd contexte pro-arabe national". Sarkozy désigne le Hezbollah comme « un agresseur qui se comporte de manière invraisemblable » estimant qu’« Israël doit se défendre et a le droit de se défendre » tout en devant « garder son sang froid ». - Concernant la religion juive à l’Université, Sarkozy a donné des consignes de facilitation dans son livre «La République, les religions, l’espérance» (p151 éd. poche) : «un étudiant juif pieux ne doit pas être contraint de renoncer à ses études parce que les examens sont organisés le samedi et qu’on lui interdit de les passer un autre jour. Il y a évidemment des solutions pratiques à ces difficultés et les universités doivent les mettre en œuvre». Jean Sarkozy, fils de Nicolas est président du groupe UMP du Conseil Général des Hauts-de-Seine. Ayant appris l’hébreu et ayant failli se convertir au judaïsme, il a épousé il y a 2 ans la jeune Jessica Sebaoun-Darty, héritière juive de la famille Darty. Ils ont un garçon, Solal, circoncis rabbiniquement il y a quelques mois. Jessica n'est autre que la nièce de la brillante romancière Amanda Sthers, précédente épouse juive de Patrick Bruel.

- Jean-François Copé
Sciences Po / ENA, né en 64 à Boulogne est député et Maire de Meaux depuis 15 ans, Ministre de Raffarin & Villepin et Président du Groupe UMP à l'Assemblée Nationale avec grande indépendance et capacité critique envers Sarkozy et son gouvernement. Il a fondé son propre club politique « Génération France.fr » et vise ouvertement les Présidentielles de 2012 ou de 2017. Il est l’aîné de 3 enfants nés de 2 parents juifs arrivés d’Algérie fin des années 50, après le début de la Guerre d’Algérie. - Son père, Roland Copé (photo) est né Copelovici et d’origine roumaine par son père et par sa mère, Gisèle Lazerovici . Il est chirurgien gastro-entéro et actuellement acteur, notamment incarnant Papon (!) dans « La Rafle ». - Sa mère est Monique Ghanassia, née de André, avocat d’Algérie & de Lise Boukhabza, petite fille d'un rabbin tunisien. Divorcé, il est père de 4 enfants, nés de ses conjointes non juives et affiche son judaïsme tout en revendiquant sa non pratique et son engagement laïc : « ma communauté, c'est la communauté nationale».
.

- Pierre Lellouche
Gaulliste de toujours, cet avocat de métier, divorcé et père de 3 enfants, Ministre des Affaires Européennes, est l’un des plus grands spécialistes européens en matière de Défense et de Renseignement. Proche de la soixantaine, ce juif 'Tune' est né d’une famille d’artisans modestes, a quitté Tunis en 56, avant "Bizerte". De Tunis, il se rappelle «les odeurs, la musique et la douceur de vivre», évoquant les parfums de Bizerte, les musiques d'Oum Kalsoum, et son exil forcé de Tunisie à 5 ans, ou son arrivée brutale à Paris : «on s'est même fait virer d'un squat par la police». Son grand-père avait fait 14-18 et son père, à Tunis sous les drapeaux lors de la guerre en 1939, a fait la campagne de Tunisie dans des conditions difficiles et la campagne d’Italie dont Cassino où il a été blessé. Il ne cache pas "qu'il s'est élevé tout seul pendant que ses parents trimaient pour faire tourner leur modeste restaurant parisien ou fréquentaient la populaire Synagogue de la rue des Martyrs". Après ses 20 ans, il va militer pour Israël et y séjourner avec un idéalisme gauchiste qui l’amène à en fréquenter les Kibboutzim. Après avoir évolué vers une droite gaulliste, avec comme premier Maître, Raymond Aron, c’est à moins de 30 ans que ce brillant intellectuel atlantiste pour toujours, va créer l’IFRI, « think tank » de Relations Internationales et enseigner dans les plus prestigieuses institutions.
.

3 - Roger Karoutchi
Fils d'Halter Karoutchi et de Solange Fedida, il est issu d'une famille juive marocaine d'Essaouira puis de Casablanca, d'origine livournaise, qui va quitter le Maroc. Il arrive à l'âge de 5 ans à Marseille et ses parents ont du mal à boucler les fins de mois : son père, ancien dentiste, son épouse et leurs sept enfants y entament un nouveau départ. Ce brillant étudiant obtient, malgré ses modestes origines le bac à 16 ans, et, à l'âge record de 21 ans (!), son Agrégation (en histoire) assortie de l'IEP/Sciences Po Paris et d'une Maîtrise de Droit. A la différence de son frère, Mike Karoutchi, qui a très tôt fait son Alya, comme une bonne partie de la famille Karoutchi, pour devenir chanteur. Etudiant à Aix, ce fils de socialistes s'engage chez les gaullistes à contre courant de mai 68 et croise à 24 ans, Pasqua, Cécilia et l'actuel Président avec qui il se lie d'amitié. Il organise les premières universités d'Eté du RPR dans les années 80, y donne aux jeunes une réelle place dans le mouvement, et devient proche de Philippe Séguin (dont il dirigera le Cabinet de Ministre dans les années 90). Cette proximité et ses talents d'organisation et de communication lui permettent de devenir député européen puis sénateur des Hauts-de-Seine. Enfin Ministre après avoir été un élément clé de la campagne présidentielle, il fait voter la difficile modernisation du Parlement. Pas un hasard si c'est sur le Ministre d'origine juive du Front Populaire, Jean Zay, que Karoutchi a jeté son dévolu pour écrire une belle biographie de ce héros assassiné par la Milice en 44 (Jean Zay, éd. Ramsay). Il a également écrit un ouvrage de vulgarisation fort utile "Le Parlement, à quoi ça sert ?" (éd. Ellipses). Il a récemment fait son coming-out gay.
.

- Jean-Louis Debré
Lui qui n'a pas encore fait son coming-out est né en 1944 à Toulouse et occupe depuis 3 ans le prestigieux poste clé de Président du Conseil Constitutionnel, après avoir été longtemps Député et Ministre. Ses origines juives sont lointaines et partielles : il est le - fils de Michel Debré (ancien 1er Ministre, inspirateur de notre Constitution et homme clé du gaullisme), - le petit-fils du Professeur Robert Debré (célèbre pédiâtre) et donc - l’arrière petit-fils du Grand Rabbin Simon Debré (1854-1939) né à Westhoffen d’un famille anciennement bavaroise (avec aussi des descendants Debray et parfois Déprés). Il est aussi le faux jumeau de Bernard Debré (cf ci-dessous) et le neveu du peintre Olivier Debré (élève de Le Corbusier, auteur de grandes toiles modernes et d’architectures monumentales). Bernard Debré, son faux jumeau, est député depuis plus d’un quart de siècle (Indre et Loire et élu parisien). C’est un très réputé urologue, Professeur et Chef de service à l'Hôpital Cochin. Il avait proposé une loi de castration chimique des personnes condamnés pour agression sexuelle.
.

- Philippe Séguin mérite une note bien à part
Ancien Ministre & Président de la Cour des Comptes, figure de l’UMP, Philippe Séguin, catholique par ses parents légaux, a souffert d'un état dépressif latent qui l'aura empêché d'accéder aux plus hauts niveaux de l'Etat, que ses qualités morales et intellectuelles lui promettaient. Cet état dépressif était lié à sa ressemblance extrême, proche du double parfait, découverte lorsqu'il avait la trentaine et rendue publique, avec un... ami ... de son père, responsable communautaire juif important de Tunis. Cette ressemblance - signait une bâtardise qu'il n'a jamais ni acceptée, ni reconnue malgré les évidences - marquait de surcroît son appartenance, par son père de sang, à la Communauté Juive dont il avait pourtant pris grand soin de se distancer (tout en la respectant et en gardant des liens cordiaux avec elle).
.

A Noter
La PJ a enquêté sur un courriel des plus fantaisistes, envoyé durant la présidentielle à 100 hauts responsables de la police. Il affirmait que Sarkozy, comme Balkany, Lellouche, Devedjian et Aeschlimann*, étaient liés au Mossad. * Tout comme Patrick Devedjian, Manuel Aeschlimann n’est pas juif Ce député des Hauts-de-Seine et maire depuis plus de 10 ans, né en 64, est asniérois depuis 4 générations et aux lointaines origines suisses. Il est membre des groupes d’études parlementaire sur l’amiante, le cancer, la modernisation de la vie politique et la sécurité. Il n’est pas chargé des relations avec les responsables iraniens exilés en France comme le prétendent les sites antisémites.

------------------------------.

4

2. Autres personnalités d’origine juive de l'UMP
- Serge Dassault, né Bloch
Né en 1925 à Paris, il est Cénateur, longtemps Maire de Corbeil et patron de Dassault Aéronautique. Il est classé 89ème homme le plus riche du monde (8 Md$. Il est le fils de Marcel Dassault (cf ci-dessous) : ses parents, son frère et lui furent arrêtés par la Gestapo puis internés à Montluc et Drancy. Son père fut déporté à Buchenwald en août 44, pour avoir refusé d'apporter son savoirfaire aéronautique aux Nazis. Les Dassault sont sauvés 8 mois plus tard par Marcel Paul, responsable du PC. Serge Dassault a suivi l'exemple de son père : Sup Aéro, le Groupe aéronautique Dassault et ses diversifications réussies dans l’informatique, la Presse (Jours de France, Groupe Socpresse avec Le Figaro) ou le Football (FC Nantes). A l'Assemblée, il est impliqué sur les dossiers : fonction publique, délinquance des mineurs et fichiers de police.

- Marcel Bloch-Dassault (1892-86)
C'était un amoureux et véritable héros d’Israël, malgré sa conversion au catholicisme. Il contreviendra aux ordres de de Gaulle entre 60 et 67 et livrera ses commandes à Israël au nez et à la barbe du Général et avec la complicité du Ministre de la Défense. De Gaulle, en visite un dimanche au CEA (Base de l’Atome militaire) en 1962, y découvre une voiture isolée au parking. Quand on lui explique, gêné, que c’est celle d’un expert israélien qui y a ses bureaux, et qu’il comprend au passage, que les militaires israéliens ont aussi des bureaux au sein du Ministère de la Défense, il donne un ordre précis. Pour cadrer avec sa politique proarabe, ces personnes doivent quitter les lieux ET il rappelle qu’aucun matériel militaire nouveau ne saurait être vendu à Israël. Or, Dassault sous couvert de son Ministre de tutelle complaisant, passera outre jusqu’au boycott absolu de la Guerre des 6 jours. Ce boycott sera bien plus dur car il interdira les rechanges, clouant au sol les matériels déjà vendus… Pendant 5 ans, Dassault poursuivra, malgré les ordres, sa coopération active avec Israël, en tant qu’ex-juif et toujours proisraélien. Israël cloua au sol l’Armée égyptienne en 67, grâce aux Mirages de Dassault ! Les juifs de France doivent savoir que, tout comme Israël, ils doivent beaucoup à ce très grand personnage qu’était Marcel Bloch-Dassault, fidèle à ses origines, jusqu’au bout et malgré sa conversion !
.

.- Claude Goasguen, non juif et ami d'Israël
Il est le Président groupe d'amitié France-Israël à l’Assemblée Nationale et le plus important leader français du soutien non juif à Israël. C’est à ce titre que nous mentionnons ici cette personnalité sans origine juive. Né en 1945 à Toulon, ce breton Professeur et Avocat est député de Paris depuis près de 20 ans, maire du XVIème et a longtemps été ministre et président du groupe UMP au Conseil de Paris. Il a exprimé son soutien au retrait unilatéral de Gaza et a compté parmi les quelques hommes politiques à manifester publiquement leur soutien à l'offensive israélienne à Gaza. Il dénonce la participation de la France à "Durban 2", se mobilise énormément pour Gilad Shalit, contre l’antisémitisme et le Hezbollah. Il nous a déclaré que son soutien à Israël et au sionisme résultait d’un "coup de foudre" pour Jérusalem et d’une réaction au "durcissement islamique", comparant la situation des Francais de banlieue au milieu de musulmans souvent intégristes, à la situation en Israël..
.

- Gilbert Montagné
Le célèbre chanteur non voyant et Conseiller Régional de l’Allier est surtout Secrétaire National de l’UMP. Né en 1951 d'une famille juive modeste et nombreuse du 20e (à 6 mois avec un accident de couveuse, cause de son handicap), il devient chanteur après un enseignement classique et rigoureux qui n’empêche pas son gôut pour Jazz & Rock de se développer. Il gardera longtemps la 1ère place des hit parades (‘The Fool’, "On va s'aimer", "Sunlight des Tropiques",…). Il mène un combat incessant en pour une meilleur prise en compte des handicapés et est depuis 3 ans chargé d'une mission sur l'intégration des aveugles et mal-voyants.
.

- Patrick Gaubert
Ce dentiste est né en 1948 d’immigrés juifs roumains. Ex-membre du cabinet de Charles Pasqua, il est député européen et ses 10 dernières années a été Président de la LICRA.
.

- Patrick Balkany
Né en1948 à Neuilly, il est Député Maire de Levallois-Perret depuis plus d’un quart de siècle. Il est souvent qualifié de « sulfureux » par les médias en raison de ses fréquentations et de ses condamnations par la justice (utilisation à des fins personnelles de moyens régionaux). Son père Gyula Balkany, juif hongrois ancien déporté d’Auschwitz, a fait fortune dans le prêt-à-porter féminin de luxe, dirigeant les magasins Rety du Faubourg-Saint-Honoré, près de l'Elysée, qui fera rentrer son fils au service de presse du Président Pompidou pour son service militaire où il se liera d’amitié avec Michel Jobert. C’est Jobert qui lui présentera son épouse Isabelle Smadja, en 1975. Fille d'un industriel juif tunisien et nièce d'Albert Smadja, propriétaire de Combat, elle s'occupe de communication à Europe 1, a de l'ambition pour deux et affiche une gouaille à faire pâlir Audiard. Séparés ponctuellement, ils ne se quitteront plus et auront 2 enfants. Yad Vachem l’a marqué : «cette visite m'a fait comprendre la nécessité de perpétuer le souvenir. Il est primordial que les jeunes puisse voir ce musée pour comprendre et ne pas oublier. Chaque année, à Levallois, nous faisons venir les jeunes des écoles afin qu'ils apprennent. Bientôt il n'y aura plus de survivants pour témoigner de l'horreur du passé».

5 .3. Les UMP d’origine juive en Région

Blum-

Murielle Schor- Geneviève Levy

Lang

Semhoun

Martine Ouaknine

Boccara

- Roland Blum, né en 1945 dans les Bouches-du-Rhône en est depuis plus de 20 ans le Député. C'est le 1er député à avoir interpellé le gouvernement sur l'Affaire Al-Durah, ce reportage pouvant être une mise en scène au détriment de l’image d’Israël dans le monde. - Murielle Schor, Chirurgien-Dentiste, Légion d'Honneur, typique des élus UMP juifs engagés aux plus hauts postes civils et communautaires. Elle a eu le privilège de participer à l’élaboration des séminaires de Lacan. - Adjointe au Maire du 17è, chargée de la santé et du handicap et Trésorière de "1000 femmes 1000 vies" contre le cancer - Administratrice des Consistoire Centraux et de Paris et Membre de la Commission politique du CRIF - Présidente fondatrice l'Association entre arabes, juifs, arméniens, antillais et africains pour la paix et le progrès (AAJAAAPP) - Geneviève Levy, née en 1948 à Marseille, experte foncière & commerciale est Députée du Var depuis 2002. Elle a fondé la Licra régionale depuis l’élection du Front National à Toulon en 1995 et s’investit plus particulièrement pour les handicapés et le troisième âge. Elle est Vice-Présidente à l'Assemblée nationale de la «Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances» et Présidente de « France-Afghanistan ». - Pierre Lang est né en1947 en Moselle et député de ce Département depuis 1993. Il est partisan du rétablissement de la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes (proposition de loi d’avril 2004). - Patrice Debray. Dans la lignée des Debré (cf. ci-dessus), signalons également comme élu UMP, Patrice Debray né en 1951 en Allemagne, député de Haute Saône et ancien médecin. - Sylvain Semhoun est à Tel Aviv, élu délégué UMP des français de l’étranger. Né en 1945, il est aussi Porte parole de la Fédération Mondiale du Judaïsme Marocain et Président de la fondation "Hassan II". - Martine Ouaknine (Photo 5 avec Estrosi) conseillère régionale à Nice sur la liste de Christian Estrosi. La soixantaine, cette ancienne présidente régionale du CRIF (6 ans) vient de recevoir la Médaille d’Honneur du Diocèse de Nice pour sa « constante présence républicaine dans le domaine religieux des amitiés judéo-chrétiennes» - Jean-Marc Boccara, conseiller général à Charenton sur la liste de Jean-Marie Brétillon. Ce brillant avocat de parents d'origines tuniso-livournaise est notamment celui de Michel Polnareff. - Maurice Gutman conseiller général au Mesnil St-Denis sur la liste de Jean Creno (UMP) vient hélas d’être mis en examen pour une ignoble affaire de pédophilie révélée par une émission TV « Les Infiltrés ». Il convient de laisser ce monsieur aux mains de la justice et plus tard d’une longue peine de prison.

------------------------------.

4. Jeunes UMP d’origine juive qui montent
Benjamin Lancar
Ce jeune Conseiller Régional d'Ile de France est depuis 18 mois à la tête des 30.000 ‘Jeunes UMP’ ou «Jeunes Populaires» (comme l’avait été en son temps Nicolas Sarkozy… ) Il est né en septembre 1985 à Paris 12ème de parents engagés à gauche et d’origine tuniso-livournaise. Cet HEC, ami du porte-parole UMP Frédéric Lefèbvre avait en 2006 lancé la section «Grandes Ecoles» de l'UMP et, se voulant «en campagne permanente», a créé coup sur coup « UMP Campus », « UMP Lycée » et l'opération «Pépites de la Nation » pour recruter les talents des quartiers difficiles.

------------------------------.

5. Groupes UMP pro-Israël

.

Groupe de députés UMP "Contre le Boycott d'Israël"
Il se compose des députés : Claude GOASGUEN, Jacques-Alain BENISTI, Roland BLUM, Bernard BROCHANT, Charles COVA, Olivier DASSAULT, Daniel GARD, Jean-Pierre GIRAN, Pierre HERIAUD, Maryse JOISSAINS, Geneviève LEVY, Alain MADELIN, Hervé MARITON, Josette PONS, Eric RAOULT, Jérôme RIVIERE, Rudy SALLES, Michèle TABAROT, Jean-Sébastien VIALATTE,

6

- Groupe France-Israël de l’Assemblée Nationale
Il se compose des députés Président : RICHERT Philippe Vice-Présidents : COUDERC Raymond DEBRÉ Isabelle Secrétaires : FERRAND André LECLERC Dominique SITTLER Esther

Membres :
ALDUY Jean-Paul BÉTEILLE Laurent, BLANC Paul CANTEGRIT Jean-Pierre CAZALET Auguste CHAUVEAU Jean-Pierre del PICCHIA Robert DUMAS Catherine DUPONT Bernadette FRASSA Christophe-André GAUTIER Gisèle GAUTIER Jacques GILLES Bruno GIUDICELLI Colette GRIGNON Francis GUERRY Michel HÉRISSON Pierre HUMBERT Jean-François HUMMEL Christiane HYEST Jean-Jacques KAMMERMANN Christiane LAMURE Élisabeth LELEUX Jean-Pierre MALOVRY Lucienne MÉLOT Colette PANIS Jacqueline REVET Charles THIOLLIÈRE Michel TRILLARD André VIAL Jean-Pierre

- Commission CRIF «Relations avec les Elus Locaux»
Elle est dirigée par Bernard Ghanassia et se compose de : Michèle Schmierer, Franck Attal, Linda Uzan, Jean-Marc Boccara, Charles Goldstein, Georges Israël, Daisy Masse, Bernard Zylberg, Elia Ktourza et Anne Brandy.

-------------------------------

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful