Vous êtes sur la page 1sur 1

Ces paroles magiques, les voici :

« Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. »


On doit les prononcer vingt fois de suite, en s'aidant d'une corde à vingt n uds, qu
i fait office de chapelet. Ce détail matériel a son importance, il assure la récitatio
n machinale et c'est essentiel.
Pendant qu'on articule ces mots, que le subconscient enregistre, il ne faut pens
er à rien de spécial, ni à ses maladies, ni à ses peines, il faut être passif, avec le seu
l désir que tout soit pour le mieux. La formule « à tous points de vue » est d'un effet
général.
Ce désir doit s'exprimer sans passion, sans volonté, avec douceur, mais avec une con
fiance absolue.
"Car Émile Coué, au moment de l'autosuggestion, n'appelle nullement la volonté, au
contraire; pas de volonté à cet instant-là, mais que l'imagination, le grand moteur,
infiniment plus actif que celui qu'on invoque toujours, que l'imagination seule
soit en jeu."
« Prenez confiance en vous, dit ce bon conseiller, croyez, croyez fermement que to
ut ira bien. » Et, en effet tout va très bien pour ceux qui ont la foi aveugle, fort
ifiée par la persévérance.
Comme rien ne vaut les faits, je vous raconterai ce qui m'est a