P. 1
LE BUTEUR PDF du 16/09/2010

LE BUTEUR PDF du 16/09/2010

|Views: 951|Likes:
Publié parPDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 16/09/2010
Journal le buteur édition PDF du 16/09/2010

More info:

Published by: PDF Journal on Sep 15, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/13/2015

pdf

text

original

JEUDI

SEPTEMBRE

16
2010

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1326 PRIX 20 DA

blessé

Ziani

De notre envoyé spécial à Manchester

Désigné homme du match par l’UEFA face à Manchester United

Bougherra «Des joueurs ont refusé
Benchikha ? C’est du n’importe quoi !»
«Le nul contre la Tanzanie, c’est la responsabilité des joueurs aussi»
«Rooney est un grand

attaquant, mais il n’est pas passé»

Benchikha «Ma mission :
qualifier les Verts à la CAN 2012»
«Les locaux auront leur chance»

JSK
Il a gagné deux Coupes d’Afrique

MCA

De nos envoyés spéciaux en Tunisie

Moussouni «Cette JSK
est capable de remporter la Ligue des champions»

Koudri risque
de se faire opérer
«Rien que d’y penser, je suis démoralisé»

02

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Équipe nationale

un homme, un style…
eux qui ont assisté à la première conférence de presse donnée par Benchikha en qualité de nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie ont sans doute remarqué des changements par rapport à ce qu’on connaissait de ses prédécesseurs. L’homme a ramené avec lui un style nouveau, propre à lui. A l’opposé de ce qu’on avait l’habitude de voir avec Rabah Saâdane qui était moins expressif, plus réservé et sans doute aussi plus suspicieux. Il faut dire aussi qu’il n’en est qu’à ses débuts et que les relations avec les médias n’avaient aucune raison d’être mauvaises.

Benchikha,
dit un peu plus loin.

C

«Alors que notre avion risquait de s’écraser en Afrique du Sud, tout le monde paniquait et moi je prenais des photos»
Benchikha est un homme ambitieux qui n’a peur de rien. En témoigne cette scène qu’il raconte comme s’il avait en face de lui des amis intimes. «En Afrique du Sud, l’avion allait s’écraser au sol (il fait allusion à l’avion transportant une bonne partie du personnel de la chaîne qatarie Al Jazeera dont il était consultant pendant la Coupe du monde 2010), tout le monde était en panique, alors que moi, je prenais des photos des gens et de ce qui se passait autour de moi. J’ai une foi totale en Dieu. C’est Lui Seul qui a droit de vie ou de mort sur les gens. Je n’ai donc pas à m’inquiéter pour ma mission en Equipe nationale.»

Raouraoua avant de donner son accord. «Je n’ai rien négocié. Je ne dirai jamais non à mon pays. Depuis le jour où Raouraoua m’a demandé de rentrer, je n’ai pas hésité un seul instant. L’appel de l’Algérie est un ordre que je ne discuterai jamais», a-t-il ajouté, les yeux pleins de ferveur. A une journaliste étrangère qui lui demandait pourquoi l’Algérie était en baisse de régime cette année, il répondra en encensant le travail de Saâdane et de ses joueurs. «A ce que je sache, l’Algérie a été le seul pays arabe qualifié au Mondial, sans oublier la prestation de la CAN 2010. Où est donc la faiblesse de l’équipe en 2010 ?» lui a-t-il lancé.

«Je respecte aussi l’avis de ceux qui sont contre ma venue»
Le moins que l’on puisse dire aujourd’hui, c’est que le nouveau patron des Verts n’a laissé personne sur sa faim. Il a tout dit, ou presque, de ce que lui conférait son statut de nouveau «débarqué» dans cette Equipe nationale qu’il ne connaît pas encore de l’intérieur. Benchikha a parlé avec le cœur, comme de coutume. Il n’a éludé aucune question, se montrant affable et anticipant même sur certains sujets brûlants, comme celui de sa relation avec les supporters qui ne veulent pas de lui. «Je remercie ceux qui m’ont soutenu, tout en respectant ceux qui sont contre ma venue. C’est à moi de leur prouver qu’ils se trompent», a-t-il dit quelques minutes seulement après avoir commencé son speech.

Les vedettes qui mettent le feu, pas celles qui font de la fumée
D’autres à sa place auraient sans doute surfé sur la médiocrité des récents résultats, pour se démarquer du travail de son prédécesseur, mais Benchikha a voulu garder son costume de gentleman, en commençant sa conférence par rendre un vibrant hommage à Rabah Saâdane. Comme il a encensé les cadres de l’équipe, en leur adressant un message des plus clairs, tout en les avertissant : «J’aime les vedettes dans mon équipe. Mais je préfère les vedettes qui mettent le feu sur le terrain, pas ceux qui font de la fumée !» Quoi de plus limpide pour dire qu’il n’y aura plus de titulaire indiscutable et que le meilleur du moment prendra place dans son onze rentrant.

«Il faut viser les étoiles pour atteindre la lune»
C’est comme cela qu’il définit son ambition. A la foi grande et démesurée. Benchikha sait qu’il doit s’élever plus haut que tout le monde, pour rassurer avant de convaincre. Au contraire de Saâdane qui se contentait de quitter l’atmosphère terrestre, Abdelhak Benchikha veut aller beaucoup plus loin. «Il faut viser les étoiles pour atteindre la lune», a-til lâché sans calcul, ni malice. En fait, il veut surtout dire qu’il ne se contentera pas de suivre les résultats des mondialistes et demi-finalistes de la CAN, mais plutôt tenter d’aller encore plus loin. N’a-t-il pas dit un jour à un de ses proches qu’il rêvait de voir un jour l’Algérie devenir championne du monde ? Rien que ça ! Mais Benchikha est un homme entier qui dit tout ce qu’il a sur le cœur. Après, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, c’est l’affaire des autres, pas la sienne !

«I have a dream et aujourd’hui, je l’ai réalisé !»
Ce style nouveau qui caractérise Benchikha se ressent d’abord dans sa manière de parler. Il a commencé par une prière connue du prophète Mohamed (QSSSL) : «Dieu élargismoi la poitrine et facilite mon affaire, puis dénoue un nœud de ma langue, pour que mes paroles soient sensées», avant d’user de plusieurs métaphores. «I have a dream !» s’est-il confié reprenant brillamment l’expression chère au Pasteur noir américain, Martin Luther King. «Oui, j’ai fait un rêve et je viens de le réaliser. Je voulais qu’on me confie un jour la sélection de mon pays et me voilà arrivé aujourd’hui. Mais le plus important est de réussir avec cette équipe. C’est d’ailleurs ce que ce je vais dire à mes joueurs lorsque je vais les voir», a-t-il

que Raouraoua et toute l’équipe de la FAF a mises à la disposition de l’Equipe nationale, que ce soit pour le staff technique ou les joueurs. Benchikha parle avec son cœur. Et c’est pour cela qu’il ne sait rien cacher, en dehors de ce qui le gêne dans son humilité. «S’il vous plaît, je vous demande de ne plus m’appeler ‘Général’,

ou alors lorsqu’il veut taquiner quelqu’un gentiment, comme ce journaliste à qui il a dit : «Votre voix ressemble à celle de Nounou Negazi !» C’est cela le style de Benchikha, fait d’humour et de beaucoup de sincérité. Nacym Djender

Il taquine un journaliste en le comparant à Nounou Negazi !
Enfin, le style de Benchikha réside aussi dans sa manière de s’exprimer. Il commence la phrase dans le dialecte algérien, épicé de l’humour caractérisant l’Algérien qu’il est, tout en laissant s’échapper certaines douces influences, qui lui collent à la langue depuis son inoubliable séjour en Tunisie, ou quelques mots d’anglais comme son «I have a dream», ou le «top level» utilisé pour louer les infrastructures

«Le retour au 5-Juillet dépend des joueurs»
Questionné par l’un de nos confrères quant au possible retour des Verts au mythique stade du 5-Juillet, notamment après le départ de Rabah Saâdane, le nouveau patron de la barre technique national dira : «A vrai dire, l’éventualité du retour de l’EN au 5Juillet ne dépend pas de moi uniquement. Je verrai avec les joueurs et c’est à eux que reviendra la décision. Je leur en parlerai et on verra s’ils seront d’accord ou non de jouer leurs prochaines rencontres des éliminatoires dans le stade de la capitale. En tous les cas, je ferai en sorte de les mettre à l’aise et leur offrir tous les moyens.»

Gentleman, il rend hommage à Saâdane
A un confrère qui lui rappelait la situation compliquée de son équipe, après le match nul concédé à domicile, Benchikha ne s’est pas gêné de lui demander pourquoi autant de négativisme. «Vous êtes donc pessimiste à ce point ?», a-t-il rétorqué. A d’autres, il a fait rappeler aussi qu’il n’avait posé aucune condition à

Biskri : «Benchikha
fera honneur aux techniciens algériens et arabes»
«Tout d’abord, je tiens à féliciter mon ami Abdelhak pour ce poste de sélectionneur de l’EN A. Je le connais très bien et je peux vous dire que c’est un bosseur qui sait parfaitement ce qu’il fait. Avec lui, l’équipe connaîtra plein de succès, j’en reste convaincu. adhèrent à sa Le plus important est que les joueurs pense que Je philosophie et l’aident dans sa tâche. et qu’avec Benchikha a déjà son plan dans la tête va apporter Il lui, beaucoup de choses changeront. e et donnouvelle mentalité au sein de l’équip une tout le monde de prouver ses nera la chance à été décrié et qualités. L’entraîneur local a toujours aux persuadé que Benchikha fera honneur je reste s et arabes.» techniciens algérien

Amrani : «Il pourra compter
sur notre soutien»
«Tout d’abord, je souhaite beaucoup de courage et de réussite à Benchikha dans ses nouvelles fonctions. Je pense que le fait que le président de la FAF lui ait fait confiance signifie qu’il répondait à certains critères bien précis. C’est un entraîneur qui sait gérer un groupe et avec sa méthode de travail professionnelle, l’EN saura aller de l’avant. La discipline a toujours été son cheval de bataille, c’est ce qui explique sa réussite dans les clubs où il est passé. Ce que je peux lui dire, c’est qu’il pourra toujours compter sur le soutien et l’aide des techniciens algériens. On veillera à l’aider dans sa mission, ne serait-ce que sur le plan psychologique.» S. F.

Zemiti : «Avec lui, l’EN progressera» est un «Benchikha
grand ami à moi. Je le connais très bien et je sais qu’il va réussir dans sa nouvelle mission. Abdelhak est quelqu’un de sincère, mais qui ne se laisse pas faire aussi facilement que cela. C’est un homme de principe, qui sait ce qu’il fait et où aller. Sincèrement, je pense que la FAF a fait le bon choix en le nommant à la tête de l’EN en remplacement de Saâdane. C’est l’entraîneur de la situation et avec l’aide de ses joueurs, je pense que l’EN progressera davantage. La nomination de Benchikha prouve une fois de plus qu’en Algérie, il y a des entraîneurs de haut niveau qui attendent juste qu’on leur fasse confiance. En tout cas, je souhaite à mon ami bonne chance et surtout beaucoup de réussite.»

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Equipe nationale

03

«J’ai besoin de temps»
’est en costume cravate, en somme tiré à quatre épingles, que le nouveau sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, s’est présenté devant la presse. Le technicien qui succède donc à Rabah Saâdane a donné hier sa première conférence de presse. Devant un parterre de journalistes, le coach des Verts est venu dire ce qu’il avait à dire. Ne voulant pas verser dans la spéculation, Benchikha, en homme averti, s’est contenté de dire qu’il préférerait attendre de connaître son groupe avant de tirer ses conclusions. «Il y a trop de préjugés, de ''on-dit'', mais je ne veux pas me fier à cela. La gestion d’un groupe est ce qu’il y a de plus difficile. Les mentalités diffèrent d’un joueur à un autre, ce qui rend la tâche de les fédérer tous, pour la même mission, difficile. Qu’à cela ne tienne, je ne suis pas là pour faire le gendarme !» a-t-il asséné, avant de reconnaître que l’urgence pour lui à l’heure qu’il est, c'est d’abord de préparer son groupe pour le déplacement en République centrafricaine. «L’urgence est de préparer le prochain match qui arrive à grands pas» a-t-il précisé, non sans reconnaître l’importance de cette rencontre et pour lui et pour ses troupes, tous en quête de confiance, de déclic aussi. Mais Abdelhak Benchikha sait aussi qu’il est attendu. C’est pour cette raison justement qu’il n’a pas omis de rappeler qu’il a «besoin de temps». Ce qui est, en somme, vrai, pour quelqu’un qui découvre pour la première fois l’univers des Verts.

C

qu’il n’a jamais posé la moindre condition tout au long des négociations, si négociations il y a eu, avec le président de la Fédération. «Je n’ai jamais exigé quoi que ce soit. Ce qui a été dit à ce sujet n’est que pures allégations. Je ne négocie jamais lorsqu’il s’agit de servir mon pays. Ma venue s’est faite de manière naturelle, comme lorsque le président de la Fédération m’avait rappelé quand j’exerçais en Tunisie pour que je rentre au pays. Servir mon pays est un devoir avant tout», précise-t-il, démentant au passage avoir exigé un contrat à long terme, qu’il dit, du reste n'avoir pas signé, histoire de rappeler que son engagement à la FAF est moral, d’abord. A vérifier !

«Ma mission ? Qualifier l’EN à la CAN 2012»
C'est de notoriété publique : Abdelhak Lacen sera bien Benchikha s’est vu présent au stage assigner des objectifs à Le nouveau sélectionneur des Verts a affirmé que atteindre au l’ensemble des joueurs, mis à part bien évidemment moment de sa Foued Kadir et Mourad Meghni, toujours blessés, seront avis là-dessus. J’ai nomination à présents pour la rencontre face à la République tiré comme tout le la tête des monde des centrafricaine, y compris le sociétaire du Racing Verts. «Je suis conclusions de loin, Santander, Medhi Lacen qui revient tout doucement là pour un mais j’ai besoin de d’une pubalgie. Benchikha a tenu à préciser que objectif précis : vivre avec ce groupe tous les joueurs seront prêts à effectuer ce qualifier l’EN à la pour diagnostiquer le périlleux déplacement en Afrique noire CAN 2012. Pour ce mal. Nous allons faire en pour ce match ô combien faire, nous avons un sorte d’améliorer le important. nombre d’objectifs à court rendement offensif de l’équipe. et moyen terme à atteindre ; à C’est très important. J’ai mon idée làcommencer par bien préparer le match face à dessus. Je prévois des solutions. Les milieux de la République centrafricaine. C’est un match terrain doivent par exemple plonger dans les que je ne qualifierai pas de décisif, mais derniers dix-huit mètres. Ce sont des solutions d’important. Nous avons prévu un stage de à prévoir. On verra bien.» cinq jours, ici à Alger. Nous avons réfléchi à toutes les éventualités et nous avons conclu «Les locaux auront qu’il vaudrait mieux effectuer le stage au pays, leur chance» du moment que nous sommes obligés de L’éternelle question des locaux a été décoller d’Alger à bord d’un vol spécial. Cela logiquement «re» posée à Abdelhak fera gagner aux joueurs six à sept heures de Benchikha, nouvel espoir des joueurs du cru. récupération. C’est très important à la veille Si Rabah Saâdane ne faisait miroiter qu’un d’un match, d’autant que je trouve que nous mince espoir aux joueurs locaux, Abdelhak disposons de toutes les infrastructures Benchikha laisse la porte grande ouverte. «Je nécessaires pour effectuer un bon stage ici en ne ferme la porte au nez de personne, tout Algérie», a-t-il fait savoir. joueur capable d’amener un plus à l’équipe est «D’abord, parer aux le bienvenu. Je ne pars pas avec des préjugés. Je pense que personne ne connaît mieux que moi urgences» les locaux. Cela fait deux ans qu’on travaille Ceux qui attendent, ou s’attendent à du ensemble. Je sais ce qu’ils valent. Avec la renouveau avec l’arrivée de Benchikha qualification des A’ au CHAN et les exploits de peuvent encore attendre ! Le nouveau la JSK et de l’ESS, on se doit de donner plus de sélectionneur ne prévoit pas de révolution considération à ces joueurs. Seulement, ils dans l’immédiat. Autrement dit, on risque de doivent se mettre dans la tête qu’une sélection, revoir les mêmes têtes, gérées, peut-être, ça s’arrache, ça ne se donne pas», prévient différemment. La révolution devrait couver Benchikha qui a laissé entendre qu’il n’y aura le temps que passe ce République probablement pas de nouvelles têtes pour le centrafricaine-Algérie. «Je n’ai pas beaucoup stage précédant le déplacement à Bangui. de temps devant moi. Nous avons, comme je le Pour ce match face à la République disais, un match important à préparer face à centrafricaine, Benchikha devrait reprendre la Centrafrique. Cela fait qu’on doit d’abord les mêmes, peut-être à un ou deux éléments penser à bien gérer ce déplacement. C’est, entre près. «Il y aura trois journées de championnat autres, l’une des raisons qui nous a fait décider avec le stage. A partir de là, tout peut arriver. de travailler dans la continuité. Je ne connais Je dois encore attendre avant de clore ma pas encore le groupe. Je l’ai vu évoluer de liste.» l’extérieur, sans plus. Mais je pourrai compter sur un staff qui est déjà en place. Ensemble, «Je ne lâche pas les A’» nous allons travailler dans le souci de revenir Voilà qui est dit : Abdelhak Benchikha de Bangui avec une victoire.» cumulera deux postes. En plus de ses nouvelles fonctions chez les A, il continuera «On doit améliorer le à travailler avec les A’ qu’il a qualifiés au rendement offensif de CHAN. Celui qui succède donc à Saâdane l’équipe» conduira la sélection des locaux au Mali le mois de février prochain, mais pas au-delà, a Il n’est pas besoin de se raconter des priori. «C’est mes poulains. Nous avons anecdotes au coin d’un feu de camp avec entamé ensemble un travail que j’ai envie de l’ancien sélectionneur pour connaître les finir. Je ne les laisserai pas tomber. On ira insuffisances de cette EN. Le problème ensemble au CHAN, après on verra», a-t-il récurrent de l’inefficacité est l’un des conclu. chantiers auquel va s’attaquer Abdelhak Benchikha dès le prochain stage. «J’ai mon A. A. A.

Départ pour la République centrafricaine le 8 octobre
On a appris que le départ pour la République centrafricaine est prévu pour le vendredi 8 octobre, en milieu de journée. La délégation algérienne s’y rendra par avion spécial pour éviter de perdre davantage de temps. La rencontre se jouera deux jours plus tard, soit le 10 du même mois.

«I have a dream !»
«I have a dream !» C’est avec cette phrase du célébrissime Martin Luther-King que Abdelhak Benchikha a entamé son allocution comme pour dire que ce statut de sélectionneur national, il en a rêvé enfant. «C’est un rêve qui se concrétise. J’ai envie de dire : ''I have a dream'', tant j’ai toujours eu pour ambition d’entraîner les A. Ce rêve s’est concrétisé grâce à la confiance du président de la Fédération et de tous ceux qui ont cru en moi. A tous, je dis merci.»

Un conseiller étranger renforcera le staff technique après le match
Comme annoncé par nos soins dans notre édition d’avant-hier, un nouvel entraîneur étranger renforcera les rangs du staff technique, après ce match face à la République centrafricaine. C’est Benchikha qui l’a confirmé au cours de son point de presse d’hier matin. Ce technicien, de nationalité européenne, aura pour mission d’assister Benchikha dans son travail, en plus clair être son conseiller, en perspective des prochaines rencontres. «Je ne compte pas apporter de gros changements au sein de l’EN. C’est moi le nouveau et je me dois de me fondre dans le moule. On doit maintenir la stabilité pour ne pas revenir en arrière. Les staffs technique et médical resteront les mêmes pour le moment. Après le match face au Centrafrique, on ramènera un assistant étranger avec lequel je collaborerai», dira à ce sujet l’ancien driver du Club Africain.

«A aucun moment, je n’ai posé de conditions»
S’étalant sur les conditions de sa nomination à la tête des Verts en succession à Rabah Saâdane, Abdelhak Benchikha a tenu à rétablir la vérité, affirmant sans ménagement

Le stage aura lieu à Alger
ss Finalement, le stage préparatif du match face à la République centrafricaine aura lieu en Algérie, au cercle militaire de Beni Messous. Prévu initialement en France par l’ancien sélectionneur, Rabah Saâdane, le lieu de ce stage a dû être modifié au dernier moment, pour une question de plan de vol et de temps aussi. Par ailleurs, Benchikha a affirmé que l’équipe ne pourrait pas bénéficier d’un vol spécial à partir de la France pour le déplacement en Centrafrique. En outre, le déplacement en aller et retour ferait perdre presque toute une journée d’entraînement aux joueurs. Ce miniregroupement de six jours permettra au nouveau coach de mieux connaître les joueurs et de préparer le très important match prévu le 10 octobre en Centrafrique. Notons que le stage débutera le dimanche 3 octobre et prendra fin le vendredi 8. S. F.

L’équipe-type sera connue au terme du stage
Pour le nouveau sélectionneur national, seuls les joueurs les plus en forme joueront. Pas question de faire du favoritisme sur le dos de l’intérêt de l’EN. A ce propos, Benchikha affirme que l’équipe qui débutera le match face à la République centrafricaine sera connue à 90% au terme du prochain stage. «Pour l’instant, je n’ai pas encore en tête l’équipe qui jouera le prochain match. Laissez-moi le temps de voir tout le monde à l’œuvre avant de décider. Ce qui est certain, c’est qu’au terme du stage, j’aurai une idée sur le onze rentrant. Avec moi, il y aura une concurrence saine et loyale. Seuls les joueurs les plus compétitifs et en forme joueront», finira par dire Benchikha. S. F.

04

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Équipe nationale

De notre envoyé spécial à Manchester
Farid Aït Saâda

Bougherra toujours «In-Ronneyable» !

T

he Magic is back ! Madjid Bougherra est de retour ! Non pas qu’il eut disparu, mais c’est son retour dans le plus haut niveau, après une participation encourageante l’année dernière à la phase des poules de la Ligue des champions, avec un but comme bonus, et un Mondial convainquant pour lui, qui constituait l’événement. Et encore, le retour a eu lieu en Angleterre, pays où il a réellement lancé sa carrière professionnelle lors de son passage à Sheffield Wednesday et dont la sélection, pourtant redoutable, lui a si bien réussi durant la Coupe du monde. Encore plus : la représentation footballistique a eu lieu au Theatre of Dreams (Théâtre des Rêves), le stade Old Trafford du célébrissime Manchester United, là où quelques-uns parmi les meilleurs footballeurs de l’Histoire ont joué au moins une fois.

et la manière avec laquelle «Magic» avait «bouffé» Wayne Rooney, bien épaulé par Rafik Halliche et Anthar Yahia, les British ont appris à bien le connaître, à commencer par cet agent de la PAF de l’aéroport Heathrow de Londres qui, en apprenant que nous étions là pour couvrir le match Manchester United – Rangers auquel un Algérien allait participer, s’est écrié : «Bougherra, c’est bien celui qu’on surnomme Magic ?»

Rooney face à une muraille bleue
C’est que mettre Rooney sous l’éteignoir n’est pas chose aisée, surtout pour un défenseur qui n’émarge pas dans le listing des «stars» supposées. Mardi soir, rééditer cet exploit semblait une mission très dure pour une triple raison : Manchester United est bien une équipe bien plus huilée que la sélection d’Angleterre, les Rangers ne sont pas des foudres de guerre et Rooney est particulièrement affamé de buts ces derniers temps pour occulter l’image d’homme infidèle qu’il traîne dans les journaux à scandale depuis qu’un tabloïd a révélé qu’il trompait sa femme, du temps où elle était enceinte, avec une prostituée de luxe. Or, qu’a-t-on vu ? Un Rooney presqu’inoffensif, qui n’a eu en tout qu’une tentative de lob et un tir lointain à se mettre sous la dent. En face, il a trouvé une muraille bleue de 5, parfois 7 joueurs, dont la pierre angulaire était Bougherra, plus «in-Roo-

Même à la PAF de Heathrow, on connaît «Magic»
S’il y a bien un pays européen, autre que l’Ecosse et la France, où Bougherra est connu, c’est bien l’Angleterre. Quand vous prenez un Anglais ordinaire et que vous lui demandez quels joueurs algériens il connaît, il y a fort à parier qu’il vous cite deux joueurs : Belhadj et Bougherra. Même avant la Coupe du monde, «Boughy» était connu, proximité de l’Ecosse aidant. Depuis le fameux match du Cap entre l’Angleterre et l’Algérie

neyable» que jamais.

Cerise sur le gâteau : l’UEFA le désigne l’homme du match
Plus que ça : presque tous les autres Mancuniens sur le terrain se sont cassés les dents, à commencer par le petit nouveau Mexicain, «Chicolita» Hernandez, plutôt tendre, Darren Fletcher, qui n’a encore pas compris comment Boughy lui a enlevé le ballon des pieds alors qu’il armait son tir à l’intérieur de la surface de répara-

tion, ou encore Rio Ferdinand, sur qui il a pris le meilleur par deux fois dans les airs sur des corners. Quant aux jaillissements pour contrer un attaquant et aux parades de la cuisse ou du dos, il y en a eu une belle pelletée. Bref, sans trop se dépenser –parce qu’il faut avouer que le Manchester de mardi soir était loin d’être au top-, il a régné dans la défense. Résultat : un nul méritoire et une consécration personnelle avec le titre de meilleur joueur du match, attribué par l’UEFA, organisatrice

de la Ligue des champions. L’air anglais sied bien au Magic. Reste à présent à confirmer lors des prochains matchs. On se rappelle que l’an denier, à la même période, il avait inscrit le but du nul à Stuttgart et avait été désigné l’homme du match, mais le parcours par la suite avait été catastrophique pour son équipe. Gageons qu’il n’en sera pas de même cette fois-ci. Maintenant que Bougherra a goûté au haut niveau, il n’en est pas encore rassasié… F. A-S.

Kamel et Salah sont venus
d’Avignon pour voir «Boughy»
Un Libanais a posé avec eux
Un supporter de Manchester United a été particulièrement content de croiser les deux Algériens, c’est un Libanais vivant dans la ville. Drapeau libanais à la main, il vient à chaque match des camarades de Wayne Rooney pour le plaisir de voir MU et aussi pour exhiber le maillot de son pays. C’est avec un large sourire qu’il a accepté une photo en commun, les emblèmes algérien et libanais réunis, tout en souhaitant bonne chance à Bougherra en tant qu’un des représentants des Arabes dans la Ligue dans champions.

Le duel RooneyBougherra commenté à la mi-temps
Dans la tribune de presse du stade Old Trafford, les journalistes anglais se sont rappelés du duel Rooney-Bougherra du 18 juin dernier au Cap, lors du match de Coupe du monde entre l’Angleterre et l’Algérie. Plusieurs d’entre eux en discutaient à la mitemps, surtout que quelques tacles et jaillissements du défenseur algérien étaient des copies presque conformes à ce qu’il en avait été il y a presque trois mois.

L’attachée de presse lui a choisi à qui parler
Si les autres joueurs, y compris le capitaine d’équipe, David Weir, sont passés tous seuls dans la zone mixte, Bougherra, lui, était accompagné par l’attachée de presse des Glasgow Rangers. Cette dernière, devinant bien que le joueur algérien allait être très sollicité, a choisi de ne le faire arrêter que devant les carrés des télévisions et de la presse écossaise. La seule exception accordée a été de parler à l’envoyé spécial du Buteur, seul Algérien présent au stade.

Le dernier à quitter la zone mixte
Bougherra était tellement sollicité par les journalistes qu’il a été le dernier à quitter la zone mixte. Et encore, il a fallu qu’un dirigeant des Rangers vienne presque l’arracher à ses interviewers car la délégation écossaise devait rentrer à Glasgow la nuit même.

’est devenu une habitude : à chaque match d’un joueur algérien en Europe il y a des Algériens dans les tribunes. Madjid Bougherra disputant la Ligue des champions avec son club, de surcroît dans un stade mythique comme Old Trafford contre un club de légende comme Manchester United, c’est deux raisons supplémentaires pour que des Algériens soient présents dans les travées. Mardi soir, en sus de quelques Algériens devenus des «habitués» venus de Glasgow, on a noté la présence de deux compatriotes venus de France. Kamel et Salah, deux étudiants nés à Oran, ont fait le déplacement depuis Avignon pour voir Magic. En fait, ça leur était complètement égal que ce soit Manchester United ou les Rangers qui l’emportent. L’essentiel pour eux est que Bougherra brille et, si possible, marque. Leur vœu a été

C

exaucé puisque le défenseur algérien a été désigné l’homme du match.

Le maillot national plutôt que celui des Rangers
Preuve que Kamel et Salah n’avaient d’yeux que pour le Magic, chacun d’eux arborait un maillot aux couleurs nationales, en plus d’une écharpe des Rangers. Last, but not the least : le drapeau national était clairement exhibé dans les rues de Manchester et dans les alentours du stade. C’est fièrement qu’ils ont posé avec l’emblème seuls ou même avec des supporters des deux équipes. Bien sûr, les fans des Rangers étaient plus enclins à poser avec eux, eux qui ont appris, depuis deux ans maintenant, à connaître notre drapeau à force de le voir à chaque match à Ibrox Park.

Seul regret, pas de photo avec Bougherra
«C’est la première fois que nous venons pour un match de Bougherra. Comme l’occasion s’était présentée et que nous avons pu nous procurer des tickets, nous n’avons pas voulu rater cette occasion», nous ont expliqué les deux Algériens. Premier objectif atteint donc. Deuxième objectif : approcher Bougherra à sa sortie du stade pour une photo/souvenir. C’était plus compliqué vu le dispositif de sécurité strict autour d’Old Trafford, mais la très belle prestation du défenseur central des Rangers a constitué une consolation. L’essentiel est qu’ils ne soient pas venus pour rien. Une chose est sûre, à la prochaine occasion ils recommenceront. F. A-S.

Bougherra le plus sollicité
Du fait qu’il a été désigné par l’UEFA l’homme du match, Madjid Bougherra a été le joueur des Rangers le plus sollicité par les médias, qu’ils soient Anglais ou Ecossais. Il a été interviewé par toutes les chaînes de télévision détentrices des droits de la Ligue des champions. Il s’est aussi longuement attardé dans la zone mixte, devant le carré des journalistes de la presse écrite écossaise qui l’ont bombardé de questions.

Seuls Giggs, Ferdinand et Fletcher ont parlé
Dans la zone mixte, les joueurs de Manchester United, dans leur majorité, ne se sont pas arrêtés pour parler aux journalistes. On ne sait pas si c’est de l’arrogance ou bien les effets de la déception. Seuls Ryan Giggs, le capitaine Rio Ferdinand, Darren Fletcher et Chris Smallig ont daigné s’exprimer devant les représentants des médias. Giggs s’est particulièrement montré très loquace, ce qui n’est pas dans ses habitudes. Une volonté sans doute de dédramatiser la mauvaise semaine de Manchester United avec deux nuls de suite, surtout dans la perspective du derby classique contre Liverpool dimanche prochain.

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Équipe nationale

05

apportera un nouveau ‘‘boost’’, une nouvelle mentalité»
«Des joueurs l’ont refusé ? Du n’importe quoi !»
de jeu (entre celui de l’Angleterre et Le football anglais semble bien celui de Manchester United, ndlr). vous réussir puisqu’après avoir Ici, le jeu est plus «basé» sur lui sorti un bon match face à l’Anqu’il ne l’est en sélection d’Anglegleterre en Coupe du monde, terre. Cela dit, il reste un grand atvous venez de réussir une très taquant. bonne prestation avec les Glasgow Rangers sur le terrain de Vous avez joué en Manchester United, l’une des défenseur axial meilleures équipes du droit. Est-ce juste monde. Comment les «Son parce que vous êtes choses se sont-elles passées droitier ou bien avantage, pour vous ? parce que le coach c’est qu’il D’abord, nous avons changé vous a dévolu une de tactique juste avant le début connaît mission bien du match. Nous avons joué un l’Afrique et précise ? peu comme la sélection d’Algé- sait motiver C’est simplement rie, c’est-à-dire avec trois déparce que je suis fenseurs centraux. C’était donc les joueurs» droitier. Comme mibien pour moi. (Sourire.) Nous lieu axial gauche, le coach a mis savions que ce n’était pas à nous de Papac qui est un pur gaucher. faire le jeu, qu’il fallait défendre duCe soir, vous avez vu défiler derant 90 minutes. C’était la chose la vant vous quelques-uns des plus importante pour nous. Cela meilleurs footballeurs au fait deux ans que les Rangers soufmonde et même de frent de problèmes financiers, ce l’Histoire : Wayne Rooney, qui fait qu’ils ne peuvent pas recruMichael Owen, Ryan Giggs… ter les mêmes joueurs qu’eux. Nous Est-ce pour ce genre de matchs avons donc fait avec les moyens du et pour affronter ce genre de bord et nous nous sommes très bien joueurs qu’on est motivé d’être débrouillés. footballeur ? Est-ce que vous y croyiez vraiC’est sûr que c’est toujours un ment avant le match ? plaisir de jouer des matches comme Je savais que ça allait être très ça. Quand on joue un match de dur, mais je savais aussi que si nous Ligue des champions, on a hâte d’en défendions tous ensemble, nous jouer d’autres. Il suffit d’y goûter pourrions nous en sortir avec un pour ne plus vouloir s’en passer. Tu match nul. Gagner, c’était difficile. affrontes de grands joueurs, tu joues dans de beaux stades, tu apDans la réalité, est-ce que cela a prends… Tu kiffes, quoi ! C’est été aussi dur que ce à quoi vous vous y attendiez ? un plaisir de jouer des matches Franchement, non. Ce qui était «Le nul comme ça. bien, c’est que nous avons tous décontre la fendu ensemble. C’était collectif. Vous avez été Tanzanie, Quand tout le monde défend enauteur de c’est la semble avec le même mental, tout quelques gestes responsabdevient facile. défensifs déciilité des sifs : deux balIl y a presque un an, en Ligue des lons dangereux champions, vous aviez été sévèjoueurs contrés, deux rement battus à Ibrox Park par le aussi» dégagements FC Séville (1-4). A l’issue du délicats de la tête… Vous semmatch, dans la zone mixte, vous blez très à l’aise, comme si vous nous aviez déclaré que cette dén’aviez pas du tout le trac… faite allait vous servir à apprenNon ! Le trac, c’est fini ! J’ai maindre. Pensez-vous, au vu de votre tenant l’expérience des grands prestation face à Manchester matches. Et puis, quand tu connais United, que vous avez beaucoup la pression des matches de l’Algérie, appris depuis ? tu n’as plus peur de rien. (Rire.) Ce Oui, nous avons appris. (Rire.) n’est que du positif. Nous n’avions Ce n’était pas à nous de faire le jeu. rien à perdre. Si nous avions perdu, Nous ne nous sommes pas livrés. Je tout le monde aurait dit que c’était pense que nous allons faire beaunormal. coup de progrès à domicile. C’est notre deuxième saison en Ligue des Pensez-vous que c’était la meilchampions et nous savons, avec leure chose que de débuter par notre coach, quel style de jeu il faut un match aussi difficile, à l’extépratiquer. Par rapport aux matches rieur de surcroît, pour jouer de la saison dernière, nous avons sans complexe et sans peur du appris beaucoup de choses. Tout résultat ? cela va se voir inch’Allah dans notre C’est vrai que c’est une bonne prochain match. chose de commencer par ce match, surtout qu’il y a eu un résulAujourd’hui, vous avez affronté tat positif derrière. Mainteune nouvelle fois Wayne Roonant, il faudra assurer à la ney qui n’a pas marmaison. L’année dernière, qué. Pensez-vous que «Rooney nous n’avions gagné aucun c’est le même Rooney a fait match à domicile. que celui du mois de beaucoup juin dernier en L’année dernière aussi, d’appels, vous aviez débuté par un Coupe du monde ? (Après un moment de mais il n’est bon résultat, un nul sur le réflexion.) Franche- pas parvenu terrain de Stuttgart avec ment, je ne sais pas ! un but inscrit par vous, à passer» C’est vrai qu’il a fait mais c’était ensuite la bérébeaucoup d’appels, je le zina avec une série de défaites. voyais, mais on ne lui donnait pas le Avez-vous à présent assez d’expéballon. Il a fait beaucoup d’efforts, rience pour éviter que cela se remais il n’arrivait pas à passer notre produise ? équipe. Ce n’est pas le même style Oui, nous avons assez d’expérience. Surtout, nous avons cela dans nos têtes. Nous voulons prouver notre potentiel à domicile. Nous allons essayer de gratter

Bougherra «Benchikha

avoir obtenu un nul contre l’Anentendu beaucoup de bien sur lui. une ou deux victoires à domicile. Il gleterre, les joueurs doivent être Nous allons apprendre à le connaînous faudra au moins 7 points pour assez forts pour battre des tre lors du prochain stage. Cela va nous qualifier au deuxième tour. équipes comme le Gabon et la donner peut-être un autre style de Nous en avons déjà 1 et il faudra en Tanzanie et, qu’à la limite, ils football ou même aussi une autre ajouter au moins 6. n’ont même pas besoin d’entraîmentalité. Les 3 points semblent à votre neur pour le faire. Ne pensezIl se dit qu’il y a portée lors de votre prochain «Si nous vous pas que vous, joueurs, avez des joueurs qui match contre les Turcs de Burauraient préféré gagnons 2 votre part de responsabilité dans gaspor qui ont été balayés sur les derniers échecs ? un entraîneur matches à leur terrain par Valence (0-4)… La responsabilité incombe à tout étranger et, surAh, bon ? Ils ont perdu 0-4 domicile, le monde, pas seulement au coach. tout, éviter Benà domicile ? ce sera Ce n’est pas le coach qui joue, c’est chikha parce nous. Contre la Tanzanie, nous Oui. jouable» que ce dernier a avons tout donné. Nous étions dans Valence, c’est du beau football, critiqué leur surface durant tout le match. tout le monde le sait. La Ligue des l’Equipe nationale après sa déC’est vrai que nous n’avons pas champions, c’est ça : jouer différents faite 0-4 contre l’Egypte durant réussi à marquer, mais les gens oustyles de football. On va visionner la CAN… blient qu’avec le Ramadhan, nous tout ça. Déjà, au vu des résultats de Pfff ! Vous voyez ce que les run’avions pas la lucidité, le punch et ce soir, le match contre Burgaspor meurs nous font dire ! Nous, les le dernier geste pour faire s’annonce déjà décisif. Si nous le gajoueurs, on s’en f… ! Déjà, ce n’est la différence. gnons, nous «assurerons» au moins pas à nous de décider, mais à Raoula place pour l’Europa League (les Vous avez même paru faibles sur raoua. Ensuite, notez bien que nous clubs qui terminent à la 3e place ce qui constituait votre point n’avons pas eu le temps de nous dans la phase des poules seront refort il y a quelques mois seuleconcerter, nous joueurs, puisque versés en Europa League, ndlr). c’est après notre départ du stage que ment : les balles arrêtées. Cela dit, notre objectif reste la quaVoilà ! Nous n’y arrivions pas. Saâdane est parti. Comment voulification au deuxième tour de la lez-vous donc que les joueurs disent C’est la preuve que nous Ligue des champions. n’étions pas bien. La chose «je veux ça » ou «je ne veux pas ça» positive est que nous nous ? C’est du n’importe quoi ! Pour vous, c’est jouable ? sommes procuré beauNous n’étions pas ensemble «Quand tu Si nous obtenons deux victoires à coup d’occasions de scorer pour nous parler. Déjà, la maison et que nous grattons un nous ne savions même pas goûtes à la et que nous avons produit autre match nul, ce sera jouable. Ligue des du jeu. La Tanzanie ne que Saâdane allait démisCe soir, qu’est-ce que cela vous a sionner. Ce ne sont que des champions, nous a pas dominés. Dans fait de jouer un match de Ligue le football, quand on ne rumeurs. Il faut lui dire tu ne peux des champions à Old Trafford ? marque pas ou qu’on fait maintenant (à Benchikha, C’est la deuxième fois que je joue plus t’en match nul, c’est normal ndlr) qu’il n’y a aucun dans ce stade. La première fois, passer» que les supporters ne cadre de l’équipe qui a parlé c’était avec Charlton, dans un match soient pas contents, surde lui. Avec l’Algérie, nous de la Premier League. C’est un beau tout après une participation à une ne jouons que pour stade, une belle pelouse, une hisCoupe du monde. le drapeau. toire… Bref, c’est un plaisir. C’est pour ramener la victoire En plus de ses compétences en Parlons de l’actualité nationale que vous vous déplacerez tant qu’entraîneur, Benchikha avec la nomination d’Abdelhak à Bangui ? est connu pour savoir comment Benchikha comme sélectionneur Oui. Nous y sommes obligés. parler aux joueurs pour les motinational. Comment avez-vous C’est juste les conditions de jeu sur ver et leur insuffler la hargne de accueilli cette nomination ? place qui pourraient nous créer des vaincre. Pensez-vous que c’est ce Ce qui est bien, c’est qu’on a priqui manque à la sélection en problèmes. Ce n’est pas la qualité de vilégié l’Algérien. Il n’y a pas beaula sélection de la République cence moment ? coup de pays qui ont des trafricaine que nous redoutons, Souvent, quand il y a un sélectionneurs locaux. mais les conditions de jeu. changement, ça donne un C’est quelqu’un qui a «Quand tu nouveau «boost», une nouLa motivation, elle y est ? débuté en Algérie, qui connais la velle mentalité. Ce qui est Ah, oui ! Nous n’avons pas d’autre est parti en Tunisie, bien, c’est qu’il connaît pression de choix que de gagner. C’est souvent puis a pris la sélection l’Afrique. Il sait comment lorsque nous sommes dos au mur des A’. C’est une bonne l’Algérie, tu aborder un match, comment que nous réagissons bien. Là, nous chose. Si Raouraoua a n’as plus motiver les joueurs. S’il a cette avons un peu de pression. Nous décidé que c’est lui, c’est peur de réputation-là, c’est une bonne avions besoin de cela. qu’il a les compétences. chose pour nous. rien !» Entretien réalisé par Je ne le connais pas perDans la rue, il se dit qu’après Farid Aït Saâda sonnellement, mais j’ai

06

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Equipe nationale
M’bolhi pressenti

Ziani de nouveau
blessé à la cuisse

pour débuter ce soir face au Besiktas
Raïs M’Bolhi a de grandes chances de débuter le match ce soir, au stade de Inönü d’Istanbul, face au Besiktas, dans le cadre des éliminatoires de l’Europa Ligue. C’est ce que lui a fait comprendre, en tout cas, son entraîneur, après sa belle prestation contre Liteks Lovech. L’international algérien avait été décisif en stoppant un penalty, redonnant une totale confiance à ses coéquipiers qui ont remporté le match. L’international algérien a du coup fait reléguer son concurrent direct, Zdravko Chavdarov, au rang de remplaçant.

Il jouera son premier match européen ce soir
C’est grâce à ses prouesses réalisées dans ce match et la rencontre amicale à laquelle il avait pris part que l’Algérien a gagné ses galons de premier gardien du CSKA Sofia qui l’a recruté, deux jours avant la fin du mercato d’été. Il faut dire aussi que Raïs M’bolhi avait été élu désigné le meilleur à son poste en Bulgarie la saison dernière. Ce qui n’a pas laissé les dirigeants du CSKA insensibles. Cela lui a ouvert les portes de l’Europa Ligue qu’il va découvrir dès ce soir face au Besiktas.

Belhadj émerveille la presse qatarie
La prestation de Nadir Belhadj mardi soir face à au club d’Arrayyan a été suivie de très bons échos au sein des médias qataris. Et pour cause, l’international algérien a été tout simplement étincellent tant en défense qu’en attaque, comme l’ont écrit bon nombre de journaux le lendemain. L’Algérien a été royal dans son couloir gauche, dur sur l’homme, parfois même en s’excusant devant ses adversaires, comme pour leur signifier qu’il n’avait pas à se montrer aussi «puissant» que lorsqu’il était en Europe. Cela dit, Belhadj ne s’est pas gêné de faire son boulot convenablement, afin de stabiliser une défense décriée la saison passée et dont les dirigeants le voient en solution majeure pour combler les lacunes désastreuses dont ils se plaignaient par le passé.

arim Ziani est blessé à la cuisse. C’est le site officiel de son club, le VfL Wolfsburg, qui l’a annoncé. La blessure est survenue au cours d’un entraînement intensif mardi passé. On ne sait pas s’il s’agit pour le meneur de jeu des Verts d’une rechute suite à la déchirure musculaire dont il avait été victime avant le match du Caire contre l’Egypte ou d’une blessure à un autre point de la cuisse. Ce qui est certain déjà, c’est qu’il a été mis au repos, en attendant les résultats des examens complémentaires effectués hier, et ne participera pas au derby de ce week-end contre Hanovre.

K

toutes les sélections africaines. Alors que les Verts ont besoin de toutes leurs forces, surtout qu’il y a un nouveau sélectionneur qui a besoin de connaître l’ensemble de son effectif, une éventuelle défection de Ziani serait une mauvaise nouvelle pour la sélection.

Il affrontera dimanche Yazid Mansouri

Mauvaise nouvelle pour les Verts et Benchikha
La blessure de Ziani survient à un mauvais moment. D’un côté, Wolfsburg ne marche pas bien en championnat et le fait de devoir s’absenter pourrait lui coûter sa place de titulaire en cas d’un éventuel regain de forme de l’équipe. De l’autre, il y a le match de la sélection algérienne contre la République centrafricaine qui se profile à l’horizon, un match qui devient important après le nul concédé à domicile face à la Tanzanie bien que les Centrafricains soient les moins bien classés de

Nadir Belhadj a également émerveillé partenaires et adverLittbarski : «Il est fort improbable saires en attaque, dribblant à sa guise trois à quatre déqu’il joue contre Hanovre» fenseurs dans un mouchoir de poche d’espace, et ment FIFA L’information faisant état de l’absence Classe servant ses attaquants par des passes lumineuses ule du milieu offensif algérien pour le dont il a le secret. Toutefois, beaucoup de supL’Algérie rec match de samedi contre Hanovre a porteurs d’Al Sadd ont émis le vœu, par le e place été confirmée hier par l’entraîneur à 35 FIFA datant de ce mois, biais du site du club, de le voir un peu plus adjoint, Pierre Littbarski, dans le t en offensif, à l’image de ce qu’il a l’habitude Dans le classem la 35e place. Soit un recul site officiel du club. «Ziani ne à de réaliser avec la sélection algérienne. Ce érie se retrouve août, les Fennecs occul’Alg s’est pas entraîné avec nous et ne mois d’ souhait, ses fans voudraient qu’il soit de 2 places. Au n. Ce recul s’il n’est pas net, il s’entraînera pas à partir d’auatch 33e positio concrétisé dès dimanche prochain, lors paient la au Gabon, en m sejourd’hui. Il est fort improbable la défaite face de la deuxième journée qui opposera leur tient compte de us devance désormais au clas qu’il soit avec nous samedi pour l ys no équipe à celle de Al Siliya où Nadir Beli compte du nu amical. Ce pa affronter Hanovre», a notamment tient auss hadj retrouvera son ami et ex-capitaine ment. Le classe nzanie. A titre d’exemple, ment déclaré l’ancien internatiochez les Verts, Yazid Mansouri. Un match concédé à la Ta la 9e position au niveau nal allemand. Les résultats des à sé dans le match qui attirera une fois de plus, l’Egypte est clas t mieux placée que l’Itaexamens seront connus d’ici la fin les regards des amateurs algériens. mondial. Elle es petit mondial en du week-end. lie, auteur d’un D. D. Z. K. Afrique du Sud.

L’entraîneur du MOC rédigera un rapport sur le Centrafrique
Equipe nationale de Centrafrique qui se trouve en Tunisie, plus exactement à Aïn Draham, affrontera cet après-midi l’équipe de seconde division algérienne, à savoir le Mouloudia de Constantine qui se prépare chez nos voisins, en prévision de la nouvelle saison. Cela paraît bizarre qu’une Equipe nationale qui prépare une Coupe d’Afrique des nations affronte une équipe de division inférieure, d’autant plus qu’il s’agit du deuxième match

L’

des éliminatoires qui aura lieu en Afrique centrale le 8 octobre prochain.

C’est Centrafrique qui a insisté pour cette joute
Les responsables de l’Equipe nationale de Centrafrique n’ont trouvé aucun sparring-partner malgré l’arrêt du championnat tunisien. Aussi, les dirigeants africains, qui ont appris qu’une équipe algérienne de seconde division qui réside à l’hôtel Rihanna, ont demandé au directeur de l’hôtel de programmer une

joute amicale avec le MOC. Après avoir étudié cette proposition, l’entraîneur brésilien du MOC, Alves, a accepté de les affronter aujourd’hui à partir de 16h.

Alves va rédiger un rapport détaillé pour la Fédération
Pour sa part, la direction de club constantinois a demandé au technicien brésilien de rédiger un rapport détaillé sur les points faibles et forts de cette équipe de Centrafrique, ainsi sur les joueurs qui possèdent des qualités. Le rapport sera rédigé en anglais, avant d’être traduit en français pour le remettre à Benchikha qui devra l’étudier convenablement. Renseignements pris, Alves compte incorporer les titulaires pour bien connaître le niveau de cette équipe de Centrafrique. mettra MOC-Centrafrique. Le président Kamel Madani se charge personnellement de remettre la casette vidéo à la Fédération, afin de leur permettre de superviser le match. N. S.

Le match sera filmé
Les responsables Constantinois vont charger un cameraman professionnel de filmer le match qui

De nos envoyés spéciaux en Tunisie
Tarek Bouchikhi Rachid Benchikh

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup neuf MCA

07

L’Ittihad de Tripoli
adversaire en Coupe de l’UNAF
e tirage au sort de la Coupe de l’UNAF qui a eu lieu avant-hier soir dans les studios de la chaîne maghrébine, Nessma TV, a été suivi de très près par les joueurs et le staff technique du Mouloudia. Un tirage qui a proposé Ittihad de Tripoli comme futur adversaire des Vert et Rouge. Même si, du côté des joueurs, on estime que toutes les équipes se valent à ce niveau de la compétition, il n’en demeure pas moins que le tirage

L

a été favorable au Doyen.

la rencontre opposant le Club Africain au WAC.

Le MCA a bénéficié de l’avantage du terrain
L’un des points très avantageux dont a bénéficié le Mouloudia, c’est bien le fait de disputer le match retour face à la formation libyenne au stade du 5-Juillet. Les gars du Doyen auront même l’avantage du terrain en cas de qualification en finale de la Coupe de l’UNAF où il affronteront le vainqueur de

Le match aller le 4 novembre et le retour le 21 novembre au 5-Juillet
Après le tirage au sort, les responsables des équipes participantes, en concertation avec les organisateurs de la compétition, ont fixé les dates des rencontres. C’est ainsi que

le MCA disputera son match aller le jeudi 4 novembre à Tripoli à 20 h (heure libyenne). Le dimanche 21 du même mois, les hommes de Michel recevront la formation libyenne au stade du 5-Juillet toujours à 20 h. Dès la connaissance du futur adversaire du MCA, nous nous sommes rapprochés des membres du staff technique et de certains joueurs afin de recevoir leurs premières impressions.

Michel : «Il faudra bien négocier le match aller à Tripoli»

«Vous savez, toutes les équipes se valent il n’y a pas une grande différence entre les formations participantes. Maintenant, pour nous il faudra bien négocier le «L’Ittihad est une équipe coriace important c’est de tirer profit au match aller à Tripoli surtout que nous «Il ne faut pas croire que ce match face-à-face avec l’Ittihad comme toutes les autres formaavons l’avantage de jouer le match retour que j’avais battu avec la sera facile pour nous. Certes, nous maximum de l’avantage du terrain tions. Mais le fait de pouvoir chez nous.» JSK au 5-Juillet. C’était avons l’avantage de jouer le match pour décrocher le trophée tant jouer une finale chez nous sous la coupe de Jean Yves retour au 5-Juillet mais il faut saconvoité.» est une motivation en Chay. Espérons que, cette voir que notre qualification Achouri : «Nous aurons un soi.» fois-ci, on réussira encore à se passe par un bon résulBouchama : «Nous ferons gros avantage par rapport à qualifier aux dépens de cette équipe tat à Tripoli.» tout pour remporter le titre» notre adversaire» qu’il ne faut nullement sous-estimer.» «Nous sommes très ambitieux et la «Il faut savoir que le championnat libyen n’a pas

Harkat : «Avec la JSK nous Ammour : «On doit profiter Belkheir : Babouche : avons battu sèchement de l’avantage du terrain «Le fait de «Notre l’Ittihad pour décrocher le pouvoir jouer une qualification passe au 5-Juillet» trophée» finale chez nous est par un bon résultat à «Je garde un bon sou«Je ne fais pas de distinction entre une motivation» venir de mon dernier Tripoli» les formations participantes. Le plus

Coupe de l’UNAF fait partie de nos encore débuté. Nous avons donc un gros avantage Zemmamouche : Zeddam : Derrag : «Avec la objectifs. A nous de tout mettre en sur notre adversaire d’autant plus que nous re«Le plus important «Je ne veux JSK, on avait été œuvre pour remporter le titre qui cevrons chez nous au match retour. A nous c’est de développer manquer cette devrait nous ouvrir l’appétit pour de saisir cette occasion pour passer en fiéliminés par notre jeu pour atteindre la suite des événements.» nale car c’est le moment ou jamais d’affronaffiche pour rien au l’Ittihad à Tizi la finale» ter cette équipe libyenne.» monde» Ouzou» «Avant le tirage je n’avais aucune Douadi : «Il faut éviter «Etant blessé et probablement for«Je garde un mauvais Benamer : «Nous avons fait pour le début de saison, j’espère souvenir de mon dernier préférence. Pour moi, le plus impor- de sous-estimer notre tant c’est de développer notre jeu toujours eu un ascendant sur me rétablir dans les plus brefs dé- match contre l’Ittihad qui adversaire» pour atteindre la finale de la lais. Pour ma part, je ne voudrais nous avait battus lorsque je «Prendre part à la Coupe de l’UNAF les clubs libyens» compétition.» manquer cette affiche contre jouais à la JSK, à Tizi Ouzou serait fabuleux pour moi. C’est une belle «Sans vouloir verser dans un optimisme l’Ittihad pour rien au même, alors qu’au match aller on avait aventure pour l’équipe, qui espère décrocher béat, nous avons hérité du meilleur tirage posmonde.» obtenu un match nul. Il faudra tout faire pour se son premier trophée de la saison. Mais pour cela, il ne sible car nous avons un ascendant sur les clubs qualifier au match aller pour éviter toute mésaven- faut en aucun cas sous-estimer notre adversaire, l’Ittihad de libyens que nous avons souvent battus dans les difféture aux conséquences fâcheuses.» Tripoli, qui n’est pas champion de son pays par hasard.» rentes compétitions.»

08
Les matches tests face à Monastir et l’Etoile du Sahel annulés

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup risqué MCA

De nos envoyés spéciaux en Tunisie
Tarek Bouchikhi Rachid Benchikh

contrariés par l’organisateur du stage

Michel et Achouri

Incertain pour le début du championnat contre le MCEE et l’ASK

Koudri pourrait se faire

A

lors que le staff technique du Mouloudia avait exigé avant le départ en Tunisie de l’organisateur du stage (Agence ECV) deux matches amicaux pour peaufiner la préparation avant le coup d’envoi du championnat prévu pour le 25 septembre face au MCEE, ne voilà-t-il pas qu’une fois sur place, les Mouloudéens n’ont rien vu venir. La preuve, la rencontre amicale face à Monastir, prévue pour hier après-midi, a été annulée au dernier moment. Idem pour la rencontre d’application face à l’Etoile du Sahel. Une situation qui a contrarié Michel et Achouri qui voient à présent leur programme chamboulé. Et tout cela par la faute d’un organisateur qui semble complètement dépassé par les événements. Le comble de l’ironie c’est que, hier, qui devait être a priori le jour de la rencontre, le représentant de l’agence organisatrice du stage n’était toujours pas en mesure de donner une réponse définitive aux responsables mouloudéens sur la tenue ou non de la rencontre amicale. Il est certain qu’à travers cette mauvaise expérience le Mouloudia ne traitera plus jamais avec l’agence tunisienne.

opérer du ménisque
L
«Si la douleur persiste, je serai contraint de me faire opérer»
fique et attendre pour voir la réaction de votre genou. N’est-ce pas ? Je n’ai pas d’autre choix si je veux éviter une intervention chirurgicale. Sur un plan moins personnel, le tirage au sort de la Coupe de l’UNAF vient d’être effectué, il vous opposera à l’Ittihad de Tripoli. A ce niveau toutes les équipes se valent. Le plus important pour nous c’est de bien négocier le match aller chez eux en Libye, ensuite il faudra assurer au 5-Juillet. Nous avons un très bon coup à jouer. Entretien réalisé par Tarek Che

e mauvais sort semble s’acharner sur le Mouloudia car après Hamza Zeddam, c’est au tour de l’autre Hamza, Koudri en l’occurrence, de se blesser au niveau du ménisque gauche. D’ailleurs, le milieu de terrain mouloudéen s’est contenté depuis deux jours d’un travail spécifique axé sur le renforcement musculaire. L’enfant de Mila espère toutefois éviter le billard. De ce fait, le deuxième capitaine de l’équipe veut patienter encore deux à trois jours avant de prendre une décision finale. Il est certain que dans le cas où « Chichou » comme on le surnomme, passerait sur la table d’opération, il devrait faire l’impasse sur le début du championnat avec ce match du 25 septembre contre le MCEE suivi, une semaine après, d’un autre en déplacement à Khroub.

Le match amical face au WAT annulé
Face à l’incapacité de l’organisateur du stage à trouver un sparring-partner au MCA, les responsables du club ont décidé de prendre les choses en main et tenter de sauver les meubles. C’est ainsi qu’ils avaient réussi à programmer un match amical pour aujourd’hui face au Widad de Tlemcen, au stade du complexe sportif d’El Mouradi. Finalement, cette rencontre n’aura pas lieu. Il faut rappeler que les hommes de Bouali se trouvent eux aussi en regroupement à Sousse, à l’hôtel El Mouradi.

Pourquoi l’entraînement en solo ? Je me suis blessé au ménisque gauche. En réalité, c’est une vieille blessure qui s’est subitement réveillée. Et maintenant, je dois y aller tout doucement pour voir ce qu’il y a lieu de faire par la suite. Je suis en train de suivre un travail spécifique axé sur le renforcement musculaire avant de prendre les décisions qui s’imposeront. C'est-à-dire ? Pour être franc avec vous, je n’ai nullement envie de passer sur le billard car cela sous-entend que je dois rater les deux premiers matchs du championnat contre le MCEE et l’ASK. C’est pour cela que je veux attendre pour voir si la douleur va s’estomper. Dans le cas contraire ? Eh bien, je serai contraint de me faire opérer. Rien que d’y penser, cette situation me démoralise. Donc la seule chose à faire actuellement c’est de suivre un entraînement spéci-

Hadj Ahmed est intervenu dans
l’émission de Nessma TV

Tout pourrait être chamboulé au dernier moment
La programmation des matches durant ce stage peuvent, comme la Bourse de New York qui change d’indice à chaque minute, changer d’un moment à un autre. C’est dire qu’au moment où nous mettons sous presse personne ne peut être en mesure de nous donner le programme définitif des matches amicaux que devront disputer les champions d’Algérie ici à Sousse.

Le «no comment» de Michel
Voulant avoir son avis sur la question, Alain Michel, pour une fois, s’est refusé à faire tout commentaire. Un «no comment» qui veut tout dire sur l’agacement du coach français qui était loin de se douter que ce stage allait prendre une telle tournure en matière d’organisation des matches. T. Che

Invité en compagnie de Kamel Abdelouahab par Nessma TV pour le tirage au sort de la Coupe de l’UNAF, Hier matin, le présiRafik Hadj Ahmed, le responsable du dent de l’Etoile du marketing au Mouloudia, est intervenu Sahel s’est déplacé pour sur le plateau de la chaîne maghrébine présenter ses excuses pour livrer ses premières impressions. suite à l’annulation de Très posé, Rafik Hadj Ahmed a eu un la rencontre amicale temps de parole assez important au face au MCA. En effet, cours duquel il a affiché clairement les le changement de caambitions de son club de remporter la lendrier du championcompétition tant convoitée. A la fin de nat tunisien, dont la l’émission, les deux responsables de la prochaine journée a été délégation se sont rendus à l’aéroport programmée pour le de Tunis-Carthage pour accueillir So18 au lieu du 21 sepfiane et Mouissi avant de prendre le tembre à contraint les chemin du retour vers Sousse. Il était 3h du matin lorsque Abdelouahab et responsables de l’Etoile Hadj Ahmed sont arrivés à bon port. à annuler tout simpleChapeau bas pour le secrétaire général ment le match pour de l’équipe, Kamel Abdelouahab, pour éviter toute blessure tous les efforts consentis durant cette aux conséquences fâjournée de mardi qu’il ne sera pas près cheuses à leurs joueurs. d’oublier.

Le président de l’Etoile du Sahel en personne est venu s’excuser

Les rouges battent

avec laclôturer la séance d’avant-hier, les joueurs du Mouloudia se manière les verts vant de
sont défoulés en disputant un match d’application entre eux. Le but de cette rencontre : produire du jeu rapide à une touche de balle. A ce jeu, c’est l’équipe aux chasubles rouges qui a pris le dessus sur ceux en vert. La formation de Zemmamouche s’est imposée sur le score de 3 à 1 grâce à un doublé de Belkheir et un but de Douadi contre une seule réalisation signée Attafen. A la fin de la rencontre, inutile de vous préciser dans quel état était Derrag qui fut la cible privilégiée de ses camarades. Zemmamouche et les siens n’ont pas hésité à taquiner Derrag qui a une sainte horreur de la défaite. C’est ce tempérament de gagneur qui a joué des tours à Derrag en Pologne lorsqu’il avait eu une altercation avec Besseghier, connu pour ses taquineries. L’équipe en vert : Bouhedda (Slimani), Besseghier Bedbouda, Harkat Bensalem, Aberane, Derrag, Attafen, Moumen, Ammour. L’équipe en rouge : Zemmamouche, Babouche, Megherbi, Bouhafer, Daoud, Bouchama, Douadi, Mokdad, Otsmane, Belkheir. T. Che

A

Des supporters de l’ESS rendent visite aux Mouloudéens
Malgré la rivalité sportive entre le MCA et l’ESS, qui avait animé le championnat de la saison dernièree, les supporters de l’Entente, au nombre de quatre, se trouvant en vacances à Sousse, ont rendu visite aux joueurs du Mouloudia au Hannibal Palace. Au rang des joueurs les plus sollicités, Ammour et Zeddam, qui avait porté le maillot de l’Entente. Une visite de courtoisie qui a beaucoup touché les Mouloudéens.

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup gagnant MCA
Zemmamouche fait des remontrances à Bouchama
Durant le match d’application entre les joueurs, sur une action offensive des verts, Zemmamouche a demandé à Bouchama de sortir pour presser le porteur du ballon. Nacim ayant eu un temps de réaction très long, cela à permis à Derrag de placer son tir qui a failli faire mouche. Excédé par le laxisme de Bouchama, Zemmamouche à aussitôt fait des remontrances à son partenaire avec une certaine virulence. Quelques minutes après, tout est rentré dans l’ordre puisque les deux joueurs ont quitté le terrain avec la satisfaction d’avoir gagné en prenant en prime le dessus sur Derrag. d’avant-hier, Farid Daoud, suite à un bel enchaînement, a réussi à se déjouer de Derrag. Celui-ci dans un ultime geste, a touché à la cheville Daoud qui s’est écroulé en se tordant de douleur. A ce moment, on avait craint le pire pour Daoud qui revenait d’une longue blessure au tendon d’Achille. Finalement, plus de peur que de mal pour l’enfant de Beni Zemenzer qui a eu chaud sur le coup. Mais, après avoir reçu les soins appropriés, le milieu défensif du Mouloudia a repris sa place le plus normalement du monde.

09

Mouissi et Sofiane sont
arrivés hier à 3h du matin
es deux Franco-Algériens, Hicham Mouissi et Youssef Sofiane, qui se trouvaient en France pour la fête de Aïd El Fitr, ont rejoint hier leur équipe à Sousse. Arrivés à Tunis vers une heure du matin, les deux joueurs ont rallié le lieu d’hébergement des Vert et Rouge en compagnie de Abdelouahab et Hadj Ahmed qui eux ont assisté au tirage au sort de la Coupe de l’UNAF. Il était 3 h du matin lorsque Sofiane et Mouissi ont rejoint le groupe. Epuisés, fatigués par le voyage, les deux joueurs ont aussitôt regagné leur chambre pour quelques heures de sommeil.

L

joindre l’autocar où les attendaient leurs partenaires qui leur ont souhaité un bon Aïd El Fitr.

Sofiane : «Je suis cuit physiquement»
Youssef Sofiane qui n’a eu que quelques heures de sommeil avant de reprendre le boulot nous a déclaré à la fin de sa première séance de travail post-ramadhan : «Je suis vraiment cuit physiquement car je n’ai dormi que quatre heures avant de reprendre le travail. Je n’ai qu’une hâte, aller récupérer».

Le jeu défensif au menu
La séance d’avant-hier en toute fin d’après-midi a été consacrée essentiellement au jeu défensif. Le pressing haut exercé par les joueurs de l’attaque et du milieu de terrain était au programme. Kamel Achouri, sur un ballon perdu par Daoud, n’a pas hésité à lancer aux joueurs : «On n’a pas le droit de perdre des ballons de cette façon, il faut s’appliquer et surtout rester concentrés».

Mouissi : «J’ai dû m’arracher pour m’entraîner ce matin»
Rompu à ce type d’exercice puisque déjà, lors du précédent stage à Hammam Bourguiba, Mouissi avait rejoint le groupe quelques heures seulement avant le s’hor. Cette fois-ci, Hicham a dû puiser au fond de luimême pour trouver l’énergie nécessaire qui lui a permis de travailler hier matin avec ses partenaires : «Tout comme Sofiane je suis épuisé, je peux vous dire que j’ai dû m’arracher pour travailler ce matin. Mais cela dit, ça me fait plaisir de retrouver mes potes». T. Che

Les joueurs sont devenus des spécialistes du drop
Durant le match d’application, certains joueurs comme Derrag, Moumen et bien d’autres ont affiché par moment des aptitudes à tenter des drops. D’ailleurs, pas moins de cinq ballons ont failli être perdus dans l’hôtel Palace El Mouradi n’était l’abnégation de Zizou le garde- matériel qui a dû tout de même se déployer pour retrouver les ballons. Résultat des courses, on ne déplore aucune perte du côté du Mouloudia. Mais de là a dire que Derrag pourrait concurrencer Wilkinson, la star du quinze de la Rose, il n’y a qu’un pas qu’on n’osera jamais franchir.

Ils ont été réveillés par le Commandant pour l’entraînement du matin
Exténués et plongés dans les bras de Morphée, Mouissi et Sofiane n’ont pu se réveiller à temps pour le départ à l’entraînement. Il aura fallu l’intervention de Attalah, dit le Commandant, pour réveiller les deux joueurs qui n’ont eu que quelques minutes pour enfiler leur équipement tels des sapeurs pompiers pour re-

Michel et M’Bilampassi sont arrivés avant-hier au Hannibal Palace
Finalement, c’est vers les coups de 20 h qu’Alain Michel en compagnie de Galdino M’Bilampassi a regagné l’hôtel Hannibal Palace. En provenance de France, les deux hommes sont arrivés à temps pour le dîner. C’est donc hier matin que Michel a repris ses fonctions lors de la troisième séance effectuée à Sousse.

Pendant que ses camarades bossaient, Ammour a dû faire une petite pause pour répondre aux sollicitations des journalistes de Nessma TV. Le joueur a accordé une petite interview à la chaîne maghrébine.

Ammour sollicité par Nessma TV…

Etirements pour Zeddam et Amroune
Pendant que ses partenaires se produisaient sur le terrain, Hamza Zeddam a dû se contenter d’une séance de musculation afin de renforcer ses quadriceps, suivie d’étirements. Idem pour Mohamed Amroune qui a suivi le même programme sous l’œil attentif du soigneur Ali Lourari et le kiné Karim Annabi.

Il s’est transformé en gardien de but
Alors que la séance d’entraînement touchait à sa fin, Amroune a décidé de troquer, le temps d’un arrêt, son maillot d’avant-centre pour celui de gardien de but. Malheureusement pour Mohamed, le tireur avait pour nom Amar Ammour lequel d’un tir puissant a trouvé un poteau gauche rentrant. Amroune n’a réussi qu’à effleurer le cuir pour le plus grand bonheur de l’ex-Usmiste.

… et quelques fans de l’USMA

Derrag a failli réussir une «Rivaldo»
Au cours de la rencontre test entre les joueurs, Mohamed Derrag a failli réussir un coup de ciseau qui a frôlé la lucarne de Zemmamouche qui était tout heureux de ne pas voir le cuir franchir sa ligne de but. Un geste plein d’audace et de spontanéité qui a valu à son auteur les applaudissements de ses partenaires. Plus de peur que de mal pour Daoud Pendant la séance

Hier matin, première séance au complexe sportif de l’Etoile du Sahel
Après deux séances à l’hôtel El Mouradi, les joueurs du MCA se sont entraînés hier matin pour la première fois depuis leur venue en Tunisie, au complexe sportif de l’Etoile du Sahel. Cette fois, c’est sous la houlette de Michel que les joueurs ont sué sous une journée ensoleillée mais avec des bourrasques de vents qui les ont beaucoup gênés.

Bien qu’il a quitté l’USMA depuis deux saisons, Amar Ammour est resté dans le cœur des fans de Aquagym pour les blessés Soustara. Et pour preuve, à la fin de l’entraînement Et pour permettre à Amroune, Zeddam et Koudri de récupérer de leurs blessures, d’avant-hier, Ammour a été très sollicité par deux le staff médical de l’équipe leur a concocté un programme fait de musculafans de l’USMA qui sont venus spécialement tion et d’aquagym. Les joueurs ont pu ainsi travailler dans la piscine de pour voir leur ancienne coqueluche. l’hôtel. Mais à la fin de la séance, les trois Mouloudéens se sont Apparemment, les supporters de ilampassi a M’B transformés en joueurs de water-polo. Dans ce nouveau registre, l’USMA n’ont pas tenu rigueur à visa obtenu son ort de aucun des trois éléments ne semble avoir les aptitudes pour Ammour pour son choix de p aéro cette discipline si exigeante sur le plan physique qui est la spérejoindre les rangs du Moud’entrée à l’ hage loudia d’Alger. Tunis-Cart ’Bilampassi a vu sa cialité des Hongrois, multiples champions olympiques. aldino M i Le Congolais, G ervention d’Alain Michel qu r l’int Il a eu un petit tâche facilitée pa joueur africain rmettre à son en bobo hier matin a tout fait afin de pe ur rentrer sur le sol tunisieur. visa po A l’occasion de l’hommage qui sera rendu à l’anque le défens Lors de l’entraînement d’obtenir son oport de Tunis ia cien gardien de but du Mouloudia d’Alger, Zerga Abd’hier matin, Ammour a C’est donc à l’aér tenir le fameux sésame qui lu a i delkader, les anciens joueurs et dirigeants du reçu une petite béquille congolais a pu ob la Tunisie. «C’est Michel qu Mouloudia d’Alger sont convoqués le 17 septembre les portes de sien. C’est ni au niveau de la cuisse ouvert trée sur le sol tu 2010 à 14h30 au stade de Bologhine : facilité mon en i pu obtenir sans le moingauche qui a nécessité l’ine j’a âce à lui qu à l’aérogr tervention du soigneur. visa d’entrée GE NERATION 60/70 GENERATION 80/90 dre problème un a déclaré dans le C’est avec une poche de glace KAOUA KADRI », nous port le que Ammour a regagné sa ôtel AIT MOUHOUB TEGAR restaurant de l’h chambre d’hôtel. joueur. ZEMMOUR LAZIZI AZZOUZ MAZA MAHIOUZ MEZIANI ZENIR BELHADJ BACHTA LAROUSSI BETROUNI KHIATT BENCHEIKH BENALI BACHI BADJI BELLEMOU YERMECH OUDINA HAMMOUM ATTAR NAZEF MECHDEL DOB MEKIDECHE MEKHLOUFI BOUSSELOUB MAGHICHI OUCIF ENTRAINEURS : BOUICHE KERMALI SI CHAIB KHABATOU TAHIR ZOUBA BENCHEIKHA CHAID BOUKERROU

COMMUNIQUE

10

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup de trop JSK

Départ ce soir pour le Nigeria

Le Heartland,
ue ce match face au Heartland se joue sous un soleil de plomb, comme l’avait affirmé l’entraîneur de cette équipe lors de sa venue à Tizi Ouzou au match aller ou sous la conduite d’un arbitrage maison dont la JSK a été toujours victime lors de ses déplacement en Afrique, cela n’aura aucune influence sur le groupe kabyle qui a déjà la tête en demi-finale. Pour cette rencontre sans enjeu pour les Canaris, l’occasion sera donnée au staff technique de faire appel à d’autres éléments jusquelà moins impliqués, pour garder au frais ceux dont l’apport sera précieux au premier match de la demifinale prévu entre le 1er et le 3 du mois d’octobre prochain à Tunis ou au Congo. Donc pas de préparation spécifique cette semaine où depuis le premier jour de la

Q

une simple formalité ?
reprise des entraînements, le staff technique a axé son travail sur la remise en forme du groupe par de légers exercices techniques et de matches d’application. Ceci au moment où tout l’effectif semble retrouver toutes ses forces, d’autant que même Aoudia qui traîne un bobo a été autorisé à reprendre le travail avec ses partenaires, ce qui est un bon signe lorsqu’on sait que l’heure de vérité approche. Aoudia a rejoint le groupe avant-hier Bonne nouvelle pour le staff technique qui a pu récupérer avant-hier son attaquant Aoudia qui n’a finalement pas prolongé son travail en solo. Avanthier, Aoudia a, en effet, travaillé normalement avec le groupe et son état s’améliore nettement. Nessakh est rentré d’Oran Ayant raté la première séance de reprise des entraînements non sans avoir eu l’autorisation de son staff technique, le milieu de terrain Chemesseddine Nessakah a rejoint ses partenaire et s’est directement remis au travail. 18 joueurs seront du voyage Même si la liste définitive des joueurs concernés par le déplacement de cet après-midi au Nigeria n’était pas encore dévoilée jusqu’à hier, on a pu apprendre que le staff technique songe à retenir 18 éléments. Resteront donc à Tizi Ouzou les joueurs suspendus, Asselah et Oussalah, ainsi qu’Aoudia et probablement Tedjar que Geiger souhaite ménager pour la demi-finale. Retour aux sources pour Asuka S’il y a bien un joueur de la JSK qui vivra intensément le voyage d’aujourd’hui au Nigeria, c’est bien Asuka, comme vous l’aurez sans doute deviné. Bien que résidant assez loin de la ville où se déroulera le match, l’auteur du but de la victoire face à Al Ismaily n’en éprouvera certainement pas moins de plaisir à retrouver son pays d’origine. Rappel physique avant-hier soir Le menu de la séance d’entraînement d’avanthier comprenait une série d’exercices variés. La part du lion a été consacrée à un rappel physique que Guillou s’est chargé de conduire. Forte délégation de médias locaux Même si le match face au Heartland ne revêt pas beaucoup d’importance, la délégation de la JSK sera accompagnée aujourd’hui d’un nombre important de journalistes algériens. Lyès A.

Pour l’ex-international et ancien joueur de la JSK, Fawzi Moussouni, qui a déjà Le préparateur physique de la JSK, Boudjemâa Mohammedi, suit de très près les eu l’occasion de jouer face au Heartland, Iwanwanyu ancienne appellation en Coupe performances de la JSK, une équipe dont lui-même s’est chargée de préparer. Mohammedi s’est dit très content de voir une équipe jeune comme celle de la JSK cette année, de la CAF, la JSK part favorite pour battre le Heartland chez lui ce dimanche. Moussouni rivaliser sans complexe devant les ténors du football africain. Une performance, pour- ira loin en affirmant que la JSK de cette année n’a laissé personne insensible, tant la qualité suit-il, attendue au vu des efforts fournis par les joueurs depuis l’en- de son jeu développé depuis l’entame de la phase des poules est appréciable. «Honnêtement, je ne suis pas surpris par les performances de la JSK en tame de la préparation : «Depuis les premiers jours de la Coupe d’Afrique, tant ce n’est pas une nouveauté. La JSK a eu toupréparation, j’ai pu constater chez les joueurs cette envie de jours son mot à dire devant les grosses cylindrées prouver leur valeur tant ils avaient mis du coeur à l’ouvrage dont elle aussi fait partie. Pour ce qui est de durant toutes les étapes de la préparation dont ils récoltent cette nouvelle édition, il y a de quoi espérer le fruit en ce moment. Je les félicite du fond du cœur tout mieux avec des joueurs formant un groupe en leur souhaitant d’autres succès à l’avenir et je suis sûr soudé et qui ont montré leur volonté de bien qu’ils seront encore plus forts en championnat. J’espère faire. Pour tout vous dire, je reste persuadé qu’ils atteindront la finale et on viendra tous la fêter en que la JSK a les moyens de remporter le sacre Algérie.» final.» Lyès A. A. S.

Mohammedi : «Cette équipe de la JSK sera encore plus forte en championnat»

Moussouni : «La JSK a les moyens de remporter le trophée»

Douicher : «Aucune
équipe n’est plus forte

demi-finale dont on connaîtra l’adversaire une fois qu’on aura joué le dernier match du groupe A. Entre l’Espérance de Tunis et le TP Mazembe, tenant du titre, contre quelle équipe souhaiteriez-vous jouer ? Le choix ne se fait pas à ce niveau de la compétition. Les quatre équipes formant le dernier carré ont toutes les mêmes atouts à faire valoir, aucune équipe ne peut prétendre être supérieure par rapport à une autre. Par expérience, il faut uniquement bien se préparer sur tous les plans, physique, technique et psychologique. Le staff technique saisira cette occasion pour faire appel aux autres joueurs moins utilisés jusque-là

que les autres»
clubs avaient bénéficié d’un long congé, à la JSK on n’a pas eu droit au même privilège, la compétition africaine était au seuil de la porte. Dieu merci, nos efforts ne sont pas restés vains, nous sommes demi-finalistes de la plus prestigieuse épreuve du continent et ce n’est pas fini, on veut encore plus. Avant cela, il y a un match de moindre importance pour vous à disputer ce dimanche, comment se présente-t-il pour vous ? Il est vrai qu’il n’aura aucune influence directe sur notre classement actuel. Mais nous ne partageons pas cet avis, car nous voulons terminer la phase des poules avec un autre succès pour asseoir définitivement notre suprématie. Par la suite, on aura pour mission de préparer la

Lorsqu’il s’agit de faire un choix, Douicher ne tarde pas une seconde à opter pour celui de la raison. Au moment où la vague des départs a rongé l’effectif kabyle l’été dernier, Douicher a répondu à l’appel du cœur et renouvelé son contrat avec la JSK. Tradition oblige, c’est l’enfant du cru qui héritera du brassard de capitaine, une mission qu’il accomplit dignement et il compte bien conduire le bateau à bon port. C’est l’euphorie à la JSK, d’aucuns estiment que vous vivez des moments mémorables, n’est-ce pas ? On récolte en ce moment les fruits d’un long travail entamé depuis le 26 juin dernier, premier jour où nous avions mis les pieds au centre de Kahrama. Alors que plusieurs

afin de ménager les habituels titulaires, n’est-ce pas ? Je ne peux pas vous le dire pour le moment, le staff doit remettre cet après-midi ou au plus tard demain (entretien réalisé hier) la liste des joueurs concernés par le déplacement. Et ce n’est qu’une fois sur place qu’il prendra la décision concernant l’effectif qui devra débuter le match. Cela dit, je pense que nous formons un groupe au sein duquel chacun bénéficiera d’une occasion de jouer et d’apporter sa pierre à l’édifice. Nombreux sont peut-être ceux qui ne croyaient pas beaucoup en vos chances de terminer leaders du groupe avec un effectif aussi jeune, moins expérimenté par rapport aux autres équipes du groupe B ; quel est votre commentaire ? Il ne peut y avoir une réponse meilleure que le poste que nous occupons en ce moment. Nous avons, certes, une jeune équipe, mais ce qui les anime comme volonté dépasse tout entendement. Les supporters de la JSK peuvent bien compter sur cette jeune génération venue perpétuer la tradition. Entretien réalisé par Lyès A.

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup franc JSK
Travail de vivacité en début de séance…
s Au cours de cette seconde séance d’entraînement de la semaine, le staff technique a programmé une séance de vitesse au début. Comme ce fut le cas lors de la reprise, Guillou a, en effet, soumis les joueurs à un travail de vivacité d’une dizaine de minutes.

11

s

Long travail de tirs au but

la première partie de séance achevée, Alain Geiger a soumis joueurs à tirs devant le Ce sont les s sUne foisunététravail de concernéslaparbut.exercice. les milieux de terrain et ses attaquants qui ont les plus cet la séance, comme d’habitude, le staff a enchaîné par un match Histoire s sVers lasefin ded’applicationetd’une vingtaine de minutes. techniquepourlaGeiger et Bouhellal de faire une meilleure idée sur les joueurs les plus en forme, à veille du départ pour le Nigeria.

… suivi d’un exercice de conservation du ballon
Par la suite, les camarades de Douicher Laâmara ont enchaîné avec un travail purement tactique. L’exercice consistait en un travail de conservation du ballon. Bien évidement, l’exercice variait à chaque fois en fonction de l’intensité.

Match d’application vers la fin

En raison des intentions du staff de faire tourner l’effectif

Berchiche et Saïdi reportent
leur convocation en EN militaire
n prévision de la triple participation de la sélection militaire en Coupes arabe, du monde et d’Afrique, certains joueurs des Ligues 1 et 2, qui n’ont toujours pas passé leur Service ntional, ont reçu des appels du général Mokdad pour rejoindre le stage. Pas plus tard qu’avant-hier, la sélection militaire a disputé un premier match amical face au RCK sous la

E

coupe du nouvel sélectionneur, Mehdaoui. Parmi les joueurs concernés, figurent le défenseur Kouceïla Berchiche, qui a déjà joué sous le drapeau national il y a près de deux ans et a été rappelé afin d’apporter le plus dans l’axe, le milieu récupérateur des Canaris, Saïdi, qui a reçu son ordre d’appel pour la première fois. Toutefois, les deux joueurs qui devaient regagner le centre sportif militaire de Ben Aknoun

ont reporté cette convocation pour après le 6e et dernier match de la Ligue des champions, face au Heartland. En effet, le premier responsable du club, Mohand Cherif Hannachi, et son staff technique ont fait savoir aux deux éléments que la JSK avait besoin de leurs services, d’autant plus que Geiger devrait apporter de grands changements dans son onze. Une décision qui n’a pas emballé le général Mok-

dad, mais qui a répondu favorablement à la demande des Kabyles. D’ailleurs, dans les entretiens qu’ils nous ont accordés, Berchiche et Saïdi n’ont pas manqué de remercier le général qui s’est montré compréhensif avec eux. L’occasion de se faire valoir Cette décision de laisser ces deux joueurs à la disposition de la JSK n’est pas une si mauvaise

idée. En effet, ce sera l’occasion pour eux de prouver qu’ils ont toujours le rythme dans les jambes. D’autant plus qu’il s’agira d’une rencontre de Ligue des champions face au demi-finaliste de l’édition précédente de cette compétition. Une bonne opportunité de s’illustrer et de gagner des points aux yeux du staff, dans l’espoir de lui faire changer d’avis. Abdelatif Azibi

Saïdi «Hannachi m’a autorisé
à partir après le match»
c’est la seule idée que j’ai en tête. Je veux changer mon statut. La saison passée, j’avais été titularisé à plusieurs reprises. Et je veux retrouver cette place qui me manque tant. Estimez-vous que cette rencontre pourrait faire changer les choses pour vous ? Je le souhaite vivement. Il est vrai que certains pensent que ce match est sans importance. Mais pour moi, ce sera l’occasion de taper dans l’œil de l’entraîneur. Avez-vous discuté avec le général Mokdad ? Oui, je me suis entretenu avec lui et il s’est montré compréhensif avec moi. D’ailleurs, je l’en remercie. Entretien réalisé par Lyès Aouiche Le milieu récupérateur Lyès Saïdi a obtenu le feu vert du président Hannachi pour rejoindre la sélection militaire. Il saisira toutefois l’occasion du match de dimanche prochain afin de prouver à son staff qu’il est en excellente forme. Vous venez de recevoir un ordre d’appel pour passer votre Service national ; qu’en est-il au juste ? Effectivement, je viens de recevoir un premier ordre d’appel. J’en ai aussitôt avisé mes responsables de la JSK. Au cours de l’entretien que j’ai eu avec le président Hannachi, il m’a autorisé à partir, mais pas avant le match face au Heartland. Une fois de retour du Nigeria, je rejoindrai la sélection militaire en compagnie de mon partenaire Berchiche. Pourquoi les dirigeants de la JSK vont ont-ils retenus avec l’équipe ? Je pense que la raison est toute simple. Le staff technique va faire tourner l’effectif lors de cette 6e et dernière journée. Puisque la première place est officiellement acquise, ce match sera sans grand enjeu. Mais ce n’est pas le cas pour nous les remplaçants. Soyez plus explicite… Je pense que la plupart des remplaçants qui n’ont pas beaucoup joué vous diront la même chose que moi. Ce match sera une occasion pour chacun d’entre nous de prouver ce dont on est capables. De mon côté, je ne vous cache que

Berchiche «Face au Heartland,
c’est plus qu’un match pour moi»
Pas très sollicité par le technicien Alain Geiger en ce début de saison, le défenseur central Kouceïla Berchiche estime que la confrontation de dimanche prochain face au Heartland est bien plus qu’un simple match pour lui. Il saisira l’occasion de prouver au staff que Berchiche n’est pas fini et que la concurrence dans l’axe ne constituera pas un handicap pour gagner sa place dans le onze. Vous vous apprêtez à effectuer le déplacement au Nigeria. Décrivez-nous l’ambiance au sein du groupe… Vr a i ment, c’est une ambiance de fête qui règne dans le groupe. Ça fait plaisir de voir tout le monde détendu. Il faut dire que la victoire face à Al Ismaïly nous a fait énormément de bien. Donc, cette rencontre face au Heartland ne sera qu’une partie de plaisir… Non, pas du tout. Avoir assuré la première place au classement ne veut pas dire que nous allons lâcher prise lors de ce dernier match. N’oublions pas que nous jouons sous le maillot de la JSK et de l’Algérie. Nous allons jouer jusqu’à la dernière minute, et, pourquoi pas, revenir avec les points de la victoire. Aussi, il y a un autre paramètre important qui nous poussera à donner le meilleur de nous-mêmes. Lequel ? C’est de prouver au coach que les remplaçants comme moi ont leur place dans l’équipe. Je n’ai pas beaucoup joué depuis le début de saison. J’ai entendu dire que l’entraîneur allait faire tourner l’effectif et je ne vous cache pas que cela m’a motivé. Ce sera l’occasion pour moi de prouver ma bonne forme. Pensez-vous qu’il vous sera difficile de jouer avec Belkalem, Rial et Coulibaly dans l’axe ? Vous savez, je n’ai jamais eu peur de la concurrence. Si vous vous en souvenez, lorsque j’étais venu à la JSK, j’avais passé une bonne partie de la saison sur le banc des remplaçants. Par la suite, j’ai gagné ma place de titulaire dans l’axe. C’est pour vous dire que je suis habitué à ce genre de situation. Revenons à la sélection militaire. Vous deviez jouer mardi dernier un match amical face au RCK. Que s’est-il passé ? Ce n’est qu’un changement de programme de dernière minute. En fait, il est vrai que je devais me rendre à Alger pour disputer le match amical face à Kouba, mais c’est tombé en pleine préparation du match face au Heartland. De plus, le staff, qui va faire tourner l’effectif, aura besoin de nous. D’où la décision de reporter mon départ à la semaine prochaine. Donc, dès le retour du Nigeria ? Oui, c’est ça. D’ailleurs, je remercie le général Mokdad pour sa compréhension. Il m’a facilité la tâche. Je peux ainsi me donner à fond avec mon club face au Heartland, car pour moi, ce n’est pas qu’une simple rencontre. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Pensée
Il y a de cela une année jour pour jour que nous a quittés pour un monde meilleur notre cher et regretté père, Ben Omar Saïd, laissant derrière lui un immense vide que nul ne pourra combler. En cette douloureuse occasion, tes fils et filles demandent à tous ceux qui l’ont connu et aimé d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Akyerhem Rabbi à vava. Ton fils Malik inconsolable

12

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup franc JSMB

De nos envoyés

Menad : «Je ne quitterai la JSMB que pour l’Equipe nationale»
assidus. Et chacun reconnaissait professionnellement ses erreurs. On a pu discuter démocratiquement quoi !».

Noureddine Benazzou

«Pour les joueurs qui n’ont pas confirmé, je ne les attendrai pas toute la saison»
Lors de la rencontre contre Hamra Annaba, Menad a aligné deux équipes différentes, celle des remplaçants en première mitemps, et les titulaires en deuxième période, et qui ont montré deux visages différents. Menad dira à ce sujet : «Dans mon effectif, il y a des joueurs qui sont en train de confirmer et d’autres qui ont besoin de plus de temps. Il y a des joueurs qui se sont intégrés dans le groupe en un court laps de temps comme Kacem, Khiari et Maroci, les autres non. J’attends toujours une réaction de leur part, mais je ne les attendrai pas toute une saison. Dans mon esprit j’ai l’équipe type qui a été régulière et percutante».

a beaucoup d’objectifs. Le premier est de se retremper dans la vie normale : se réveiller tôt, prendre son petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Retrouver son rythme habituel après un mois où les habitudes changent. Notre deuxième objectif est de regrouper l’équipe pour se retremper dans l’ambiance du groupe. Se relaxer aussi, puisque les joueurs ont besoin de reprendre des forces après avoir fourni tant d’efforts. Et puis se préparer pour l’entame du championnat. On ne peut pas dire qu’on est prêts à 100%. On ne peut pas évaluer notre niveau actuellement, parce que même les matches amicaux, des fois, peuvent tromper. Nous y verrons plus clair lors du premier match officiel».

tout le monde».

«Benchikha était le mieux indiqué pour prendre l’EN»
Pour Djamel Menad, la désignation d’Abdelhak Benchikha à la tête des Verts est un choix logique. «Il était le mieux indiqué pour prendre la sélection. C’était prévisible, ils n’attendaient que le départ de Saâdane pour l’installer. C’est bien de faire confiance à un entraîneur local qui connaît déjà la maison, d’autant plus qu’un entraîneur étranger aura besoin d’un temps d’adaptation, sans oublier qu’il coûtera les yeux de la tête à la Fédération»

«L’endroit où l’on se trouve est l’idéal pour nous»

«On est candidats pour jouer les premiers rôles»
«C’est bien de dire que nous allons jouer le titre. Mais le championnat en Algérie relève de beaucoup d’exploits. Ça ne se passe pas uniquement sur le terrain. Il faut avoir un encadrement qui peut s’imposer au niveau des structures de notre football, la Fédération et la Ligue. Moi je connais les dirigeants de la JSMB, ce sont des responsables qui travaillent en professionnels, qui ne croient pas au jeu des coulisses. Ce sont de véritables professionnels, ils ne croient qu’en leur travail uniquement. De ce côté-là, la JSMB a toujours peiné, a toujours subi et connu des problèmes. Si ça ne tenait que sur le travail sur le terrain, je vous dirai que la JSMB peut être champion. Mais il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu. On ne peut donc pas dire dès le départ que telle équipe peut remporter le championnat. Cela dit, je peux déclarer qu’on est candidats à jouer les premiers rôles puisqu’on a du potentiel et un bon groupe. Mais affirmer qu’on va gagner le championnat serait prématuré. Tout dépendra des autres équipes qui ont beaucoup d’influence.»

«Le tournoi organisé à la mémoire de Lahmar a été une totale réussite»

L’entraîneur de la JSMB, Djamel Menad, semble satisfait des moyens mis à sa disposition à l’hôtel El Mouradi de Hammam Bourguiba pour ce dernier stage de cinq jours avant le début du championnat. «L’endroit où l’on se trouve actuellement est l’idéal pour nos objectifs. On peut alterner travail et récupération. C’est la première fois que je découvre cet endroit, on est dans une belle structure dotée de tous les moyens. C’est un beau site, il y a tous les moyens, notamment de beaux terrains. Il y a tout ce qu’il faut, quoi !»

jamel Menad est le nom qui revient avec insistance comme celui de Rabah Madjer pour intégrer le staff technique de l’Equipe nationale. Il est même pressenti pour prendre la place du nouveau sélectionneur, Abdelhak Benchikha, dans la sélection A’. L’ancien attaquant des Verts n’est pas contre l’idée de rejoindre le staff technique de l’Equipe nationale ou prendre les locaux si les responsables de la FAF le sollicitent, mais, du côté de la JSMB, on craint que leur entraîneur, sur qui ils comptent beaucoup cette saison pour jouer les premiers rôles, leur soit «piqué». L’intéressé nous dira qu’il serait dommage de laisser une équipe pareille, mais que l’Equipe nationale est au-dessus de tout.

D

Annaba au stade Chabou. «Le match de Hamra nous a servi plus pour la mise en train. C’est le début de semaine, on a effectué un long voyage, c’est pour cela que j’ai demandé aux joueurs de ne pas trop forcer pour ne pas risquer des blessures. Je leur ai demandé d’aller tout doucement pour ne pas subir les aléas du football. Et puis cela fait un bon moment qu’on n’a pas évolué sur un terrain gazonné. Mes joueurs ont eu des difficultés à s’y adapter. Mais bon ! ça été un match plaisant. Même s’il était d’un niveau moyen, il m’a permis de déceler certaines lacunes notamment en défense et en milieu de terrain.»

«Les joueurs ont reconnu leurs erreurs»
Le staff technique de la JSMB a programmé une séance vidéo avant-hier dans la soirée où ils ont visionné le match disputé contre le CABBA au mois de Ramadhan. «On a visionné notre premier match de préparation au mois de Ramadhan contre l’équipe de Bordj (CABBA). Cela nous a permis d’éclairer certains points et de mettre les joueurs devant leurs responsabilités. On a débattu certains points, les joueurs étaient très attentifs et très

«J’ai décelé certaines lacunes en défense et au milieu»
Rencontré dans le hall de l’hôtel El Mouradi de Hammam Bourguiba où se trouve son équipe pour un stage de cinq jours, le coach béjaoui est revenu sur le match disputé lundi passé contre Hamra

LA JSMB est l’une des rares équipes qui a entamé très tôt sa préparation d’intersaison. Explications de Djamel Menad : «Pour cette saison, la préparation d’intersaison est difficile puisqu’elle a coïncidé avec le mois de ramadhan. Commencer la préparation en plein milieu de ce mois ou à la fin, ça n’aurait pas été la meilleure solution. Donc, on a préféré commencer bien avant et effectuer cette première phase de préparation où les joueurs sont soumis à une grosse charge de travail. J’ai préféré que cela se fasse avant, puisque, personnellement, je ressens actuellement la fatigue générée par le Ramadhan. On est tombés sur une période délicate qu’il fallait gérer. J’ai préféré commencer très tôt et ne faire que l’entretien pendant le Ramadhan et après. C’est pour cela qu’on a programmé beaucoup de matches pour que les joueurs ne tombent pas dans la lassitude et la monotonie. Le tournoi qu’on a programmé à la mémoire du défunt Lahmar, que Dieu ait son âme, était une réussite. On a vu que l’équipe progressait et allait de l’avant».

«Je ne peux pas refuser l’Equipe nationale»
Djamel Menad souhaite terminer le travail qu’il a entamé avec cette équipe de la JSMB où il veut réaliser de belles choses, mais ne pourra pas refuser de rejoindre le staff technique des Verts. «Si on me sollicite officiellement, je ne peux pas refuser. Là il faudrait que les dirigeants de l’Equipe nationale et ceux de la JSMB trouvent un terrain d’entente. Pour l’Equipe nationale A’ aussi, il faut voir avec les responsables de la Fédération et ceux de la JSMB. Oui, pourquoi ne pas prendre l’équipe nationale des locaux ?» Djamel Menad n’est pas aussi contre l’idée de prendre les deux équipes en même temps, la JSMB et l’EN A’. «Pourquoi pas, du moment que l’Equipe nationale A’ ne sera pas tout le temps en stage», dira-t-il et de poursuivre : «D’un côté ce serait dommage de laisser une équipe pareille au milieu du parcours. Changer d’entraîneur sera difficile pour eux, puisque j’ai entamé un travail que je dois continuer. Il y a un bon groupe et un grand potentiel dans ce groupe. Il peut se transcender et peut aller loin. Mais le devoir national est au-dessus de tout. Il faut essayer de trouver un moyen, une formule qui arrangerait

«Le recrutement de Kacem est quelque chose de grandiose pour nous»
La JSMB a recruté à la dernière minute un joueur en la personne de Mehdi Kacem, en désaccord avec son club, l’ESS. Un joueur sur lequel Menad compte beaucoup apparemment. «C’est une aubaine. Son recrutement est quelque chose de grandiose pour nous. Je le souhaitais dans mon équipe l’année passée lorsque je l’ai vu jouer à Sétif. D’ailleurs, il figurait dans mon calepin en tout début de saison. Je me suis renseigné sur lui, il était sous contrat. C’est pour cela que je l’ai rayé de ma liste. Mais par la suite, en voyant qu’il était en désaccord avec son club, j’ai demandé aux dirigeants de faire le nécessaire pour le recruter.» N. B.

«Le but de notre dernier stage est de retrouver le rythme normal»
«Ce stage de Hammam Bourguiba

spéciaux en Tunisie

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup sûr JSMB

13
Séance vidéo avant-hier Le staff technique a programmé une séance vidéo avant-hier dans la soirée pour ses joueurs. Ils ont visionné le match disputé au mois de Ramadhan contre le CABBA. Menad a essayé de corriger les erreurs commises lors de cette empoignade. Selon le coach, les joueurs étaient très attentifs et ont reçu le message cinq sur cinq. Musculation au menu Les joueurs de la JSMB ont effectué une séance de musculation dans la salle qui se trouve dans l’hôtel. C’est la première et peut-être la dernière séance de musculation programmée lors de ce stage. Biquotidien hier Pour la journée d’hier, le staff technique a programmé deux séances d’entraînement. Une séance de musculation le matin, et une séance de technico-tactique sur le terrain non loin de l’hôtel. Une seule séance aujourd’hui Le staff technique diminuera la charge de travail pour cette journée de jeudi. Une seule séance d’entraînement est au menu sur le terrain gazonné non loin du lieu d’hébergement. Demain, vendredi, les joueurs retrouveront le biquotidien. Dernier entraînement le jour du match La JSMB disputera, vendredi, son dernier match de préparation avant de rentrer le lendemain à la maison. Les joueurs effectueront le matin même du match leur dernière séance d’entraînement en prévision de la rencontre contre le PAC.

Youcef Koudri

Bouder : «Ce stage nous servira beaucoup»
Avec du recul, que pensezvous de la rencontre contre Hamra Annaba ? C’est un match de plus dans les jambes. Peu importe le résultat nul qu’on a concédé, le plus important est d’avoir un peu plus de temps de jeu pour tous les joueurs et travailler davantage la cohésion du groupe. On n’a pas montré notre meilleur niveau, certes, puisque le match s’est déroulé dans des conditions un peu particulières. L’équipe a effectué un long voyage le jour même de la rencontre. L’entraîneur nous a demandé de ne pas aller au charbon afin d’éviter d’éventuelles blessures. D’ailleurs, le fait de terminer le match tranquillement sans aucun pépin est le plus important. C’était une occasion pour vous de jouer à nouveau à Annaba, quel était votre sentiment ? J’étais très content de revenir à Annaba où j’ai appris à jouer au football. C’est l’occasion de retrouver des amis et des connaissances. Cela fait toujours plaisir de revenir chez soi. L’équipe de Hamra Annaba est une bonne équipe, elle possède de bons joueurs qui sont des amis également. On a passé de bons moments ensemble. A votre sortie du terrain, le public vous a ovationné, un commentaire ? J’étais très touché par le geste du public. Je tiens d’ailleurs à le remercier pour cet accueil pour moi et pour toute l’équipe, car on a été bien reçus. Bien que j’aie quitté Annaba, j’ai laissé ma place propre. Ma relation avec les supporters reste intacte. Nous allons d’ailleurs nous déplacer au 19-Mai à l’occasion de la deuxième journée de championnat, c’est avec plaisir qu’on retrouvera nos supporters, j’espère qu’ils nous accueilleront à bras ouverts. Vous êtes actuellement à Hammam Bourguiba pour un stage de cinq jours, comment ça se passe pour vous ? Plutôt bien. On est rentrés tard dans la nuit à l’hôtel. Après un sommeil réparateur, on a entamé l’entraînement le lendemain. C’est un stage qui précède la compétition, et qui nous servira de retrouver le rythme normal après un mois de Ramadhan épuisant. Nous allons alterner entre le travail et la récupération. C’est un lieu qui possède tous les moyens pour cela. C’est un stage qui nous servira donc beaucoup avant de rentrer à la maison, pour préparer le premier match de championnat. A quelques jours du début de la compétition officielle, sentez-vous qu’une certaine pression commence à monter ? Non, bien au contraire, nous avons effectué une longue période de préparation, et vivement le début du championnat ! On a hâte de rentrer dans le vif du sujet, pour voir justement le niveau que l’équipe a atteint. On peut dire qu’on a une bonne équipe, qu’on a effectué une bonne préparation, mais la compétition reste le seul baromètre pour évaluer nos capacités. Justement, vous sentez-vous capables de réaliser un bon début de championnat ? Comme je vous l’ai dit, il faut attendre justement le début de championnat pour voir. Mais ce qui est sûr, c’est que nous avons une bonne équipe, et réalisé une bonne préparation. Il ne faut pas rater ce début de championnat. Gagner le premier match est très important pour la suite. Entretien réalisé par Noureddine Benazzou

Un jour de repos
La délégation de la JSMB quittera l’hôtel El Mouradi samedi matin à destination de Béjaïa. Le staff technique accordera un jour de repos (dimanche) à ses poulains pour leur permettre de récupérer du long voyage par route.

Reprise lundi
La reprise est programmée pour lundi au stade de l’Unité-Maghrébine pour préparer le premier match de championnat prévu le 25 du mois en cours à Béjaïa contre l’ASO Chlef. Les choses sérieuses commenceront bientôt.

Pub

14

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Ligue 1

USMA

CABBA
L’équipe-type se dessine
ss Cette saison, les Bordjiens présenteront une équipe new-look aussi bien au niveau staff que celui de l’effectif qui a connu un changement notable. Par conséquent la tâche de Mouassa, le nouvel entraîneur, consiste d’abord à composer un groupe compétitif pour ensuite songer aux résultats. En tout cas, le stage de Tunis a permis au coach d’avoir une idée plus précise sur les joueurs aptes à tenir leurs rôles sur le terrain. «J’ai en tête l’équipe-type qui devrait débuter la compétition», a déclaré Mouassa sans trop s’étaler sur la question.

A une semaine

Le Chabab au menu du jour j des titulaires

Dali succède à Kial dans les bois
ss Laissée vacante après de départ de Kial à Saïda, la cage ne risque pas de le rester car un certain Mohamed Brahim Dali a réussi déjà, au cours de la saison écoulée, à faire douter le vieux lion en l’espace de 7 matchs durant lesquels il a fait étalage de tout son savoir-faire. Même l’arrivée d’Aouiti ne va pas de le gêner pour faire ses débuts dans les bois face à El Harrach. Le jeune Krachni, troisième gardien de l’équipe qui est un pur produit du club, manque d’expérience à ce niveau puisqu’il était avec les juniors la saison écoulée. Mais d’après le coach des gardiens, Hadi Larbi, ce portier ne tardera pas à bousculer la hiérarchie.

es Usmistes entament aujourd’hui la dernière ligne droite avant le début du championnat dont le coup d’envoi est prévu dans une semaine, plus exactement le vendredi 24 septembre. Au menu de ce jeudi, un match amical contre le CRB au stade Omar-Hammadi. La rencontre débutera à 16h. C’est le test le plus important avant de recevoir l’ESS pour le compte de la première journée de Ligue 1. Le staff technique de l’USMA en profitera pour évaluer le travail effectué jusque-là et les aptitudes physique, technique et tactique d’un groupe de joueurs, celui qui composera 80% de l’effectif qui sera convoqué le 23 septembre, la veille de la réception de l’Entente. Noureddine Saâdi prévoit, en effet, d’utiliser aujourd’hui face au CRB un groupe de 14 joueurs que l’on peut considérer comme étant les potentiels titulaires. C’est la raison pour laquelle ce match est très important, d’autant plus que les Rouge et Noir vont se mesurer à une bonne formation du championnat, le sparring-partner

L

idéal pour jauger leurs capacités avant de rentrer dans le vif du sujet.

L’ES Azeffoun pour les outsiders
Ce samedi, un autre match amical est prévu dans l’après-midi, et il opposera l’USMA à la formation de l’ES Azeffoun, un club de la division régionale centre. On comprend donc pourquoi le staff technique des Rouge et Noir ne fera participer aujourd’hui qu’un groupe de 14 joueurs. Le reste, ou la deuxième équipe si l’on veut, qui sera composée d’une majorité de jeunes éléments, jouera après demain face à l’ESA. Et contrairement à ce que l’on peut penser, cette rencontre sera également très importante car s’il y a des joueurs qui pensent qu’ils ont leur place, au moins parmi les 18 qui seront convoqués jeudi prochain, c’est l’occasion pour le démontrer. A deux ou trois joueurs près, Saâdi a certainement en tête la liste des éléments sur lesquels il comptera contre l’Entente, mais il pourrait

revoir sa copie si d’autres éléments parviennent à lui faire changer d’avis ce samedi, face à Azeffoune.

Kouba pour tout mettre au point
Dimanche prochain, une troisième rencontre amicale est au menu. Ce sera contre le RC Kouba, et ça va être le match où tout sera mis au point avant le début du championnat. En fonction des deux matchs joués précédemment, respectivement contre le CR Belouizdad et l’ES Azeffoun, l’effectif qui débutera la compétition sera dégagé et les derniers réglages se feront ce dimanche face au RCK. Les supporters qui assisteront à ces trois rencontres pourront se faire une idée plus ou moins approximative sur les dispositions de leur équipe en prévision de cette nouvelle saison, dont le lever de rideau est prévu, comme indiqué plus haut, dans une semaine. B. M.

Akniouène et Benlouhem inévitables sur les flancs
ss Sur le flanc gauche de la défense, Sid Ahmed Benlouhem, le vétéran de l’équipe avec ses 33 ans donc fort de son expérience, semble inévitable. A droite, Redouane Akniouène n’aura pas de concurrent sérieux à ce poste sachant que seul le jeune Khiar aspire à le doubler, mais ne pourra sûrement pas tenir la différence avec ses 20 ans.

Loucif et Debous dans l’axe
ss L’entente de la paire Loucif-Debous dans l’axe central défensif, au cours des matchs tests en Tunisie, a réconforté Moussa qui lui renouvellera sa confiance en compétition officielle. Belahouel devra mettre le turbo s’il veut prétendre à une place au soleil, d’autant plus que le 4-4-2 de Mouassa ne laissera le champ libre qu’à deux éléments dans ce secteur.

Tournoi en l’honneur de Abdelkader Zerga
La génération dorée des années 1970 ce vendredi à Bologhine
Un tournoi en l’honneur de Abdelkader Zerga, ancien gardien du MCA et de l’USMA des années 1970, sera organisé ce vendredi au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Ce tournoi a été organisé conjointement par l’Association des anciennes gloires du football algérien, l’USMA, le MCA et l’APC de Bologhine. Trois rencontres sont au programme. La première mettra aux prises les vétérans des deux clubs phares de la capitale, l’USMA et le MCA. Elle verra la participation de la génération des années 1970, une pléiade de joueurs exceptionnels des deux clubs rivaux de la capitale. Le deuxième match opposera l’équipe de l’Association des anciennes gloires du football algérien, présidée par Nacer Bouiche (JSK), et une sélection usmiste des années 90/2000. Les U20 de l’USMA et du Mouloudia clôtureront le tournoi. A noter que le coup d’envoi est prévu à 14h. Rappelons que Abdelkader Zerga a été récemment amputé de la jambe droite à l’hôpital Mustapha-Pacha suite à une longue maladie. Après le soutien qu’il a reçu pendant son séjour à l’hôpital, l’ancien gardien de l’EN donne rendez-vous à tout le monde, ce vendredi 17 septembre, à Bologhine. B. M.

Chehima : «Je n’ai pas eu de chance»
Blessé, Chehima ne pourra pas débuter le championnat avec ses coéquipiers. Le premier match face à l’ESS il le suivra à partir des tribunes, et cela l’agace. Comment vivez-vous cette dernière semaine avant le début du championnat ? Un peu mal. Je m’attendais à mieux, mais bon je fais avec. C’est à cause de la blessure que vous venez de contracter ? Oui, elle est venue vraiment au mauvais moment. Je ne peux pas dire que je ne suis pas affecté, mais je garde le moral. Vous auriez aimé être présent pour le premier match contre l’ESS, n’est-ce pas ? Evidemment. J’ai beaucoup travaillé et bossé dur pour gagner la confiance de mon entraîneur. J’aurais souhaité débuter le championnat car, pour moi, c’est important d’être présent le premier jour. Je sais que ça va être dur de gagner une place de titulaire, mais cela ne m’empêche pas de me battre. Cela va être dur de suivre le premier match de votre équipe à partir des tribunes, non ? C’est sûr et ça m’agace déjà. Je n’ai pas eu de chance. Mais il ne faut pas dramatiser les choses. La saison ne fait que commencer et je ne vais pas baisser les bras. Je vais me soigner correctement et j’aurais certainement ma chance. Quelle est la nature de votre blessure ? Je ne sais pas encore. Je vais effectuer une échographie pour en être fixé. Etes-vous satisfait de la préparation d’intersaison ? Oui, plus que satisfait. J’ai pu profiter pleinement du travail qui a été fait, comme tout le monde d’ailleurs, j’ai fourni beaucoup d’efforts et j’espère en récolter les fruits. Le dernier stage effectué en plein mois de Ramadhan n’a-t-il pas été fatiguant pour vous ? Il est vrai que c’est difficile de travailler en plein Ramadhan et ça l’est encore plus quand on est loin de chez soi, mais je pense qu’en fin de compte on a bien fait partir en France. Je ne pense qu’on aurait fait un aussi bon travail si nous étions restés au pays. Entretien réalisé par Hamza B.

Benchaïra et Bakha en récupérateurs
ss Pour la récupération du cuir au milieu du terrain, Azzedine Benchaïra et Khelifa Bakha n’auront pas de concurrents, vu leur longue expérience sur les terrains. Leur métier sera d’un apport appréciable pour épauler les défenseurs et relancer le jeu au milieu.

Herbache et Belaoued pour animer le jeu
ss Dans le souci d’organiser le jeu et alimenter les attaquants Mouassa semble faire beaucoup plus confiance à Herbache et Belaoued, deux éléments qu’il connaît bien pour les avoir entraînés à Blida. Le coach compte surtout sur le premier cité pour être le meneur de jeu de son équipe.

Bensaïd et Kab ou Mehdaoui en pointe
ss Le transfuge de l’USMan a retrouvé la joie de jouer au cours des matchs disputés à Tunis, vu qu’il a été selon les présents l’attaquant le plus en vue. Bensaïd sera donc le titulaire en pointe en compagnie de Kab ou de Mehdaoui. Ceci dit, d’autres joueurs tels que Chahloul, Hadi Adel Benabdallah (qui a eu la malchance de contracter une blessure en Tunisie) et même le jeune Djerar n’ont pas dit leur dernier mot. Donc, il faut s’attendre à ce que la concurrence ne soit pas un vain mot en attaque pour le bien du secteur offensif. A. B.

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup raté USMH

15

A une semaine du championnat

Hanitser et Zouak pasencoreprêts
quelques jours de la reprise du championnat, Boualem Charef se trouve quelque peu embarrassé pour dégager le onze qui affrontera le CABBA pour le compte de la première journée. Même si la majorité des joueurs est disponible, certains, considérés comme éléments clés dans l’équipe, ne sont pas encore prêts pour la compétition. C’est le cas de Zouak et Hanitser. En effet, ces deux

A

onze, Charef devrait compter sur Legraâ au lieu de Zouak sur le flanc gauche de la défense. Le transfuge de la JSMT, qui a donné satisfaction, devrait débuter le championnat au poste d’arrière gauche. Pareil pour le poste d’avant-centre où Benaï semble le mieux indiqué pour remplacer Hanitser. Même s’il n’a pas autant d’expérience que ce dernier, Benaï est le mieux placé pour jouer.

Touahri-Benaï le nouveau duo d’attaque
En dépit de certaines mauvaises performances en matchs amicaux, l’USMH s’est illustrée par un jeu collectif et ouvert qui a agréablement surpris les centaines de supporters harrachis. En attaque, Benaï et Touahri surtout ont été les joueurs les plus en vue. Par des tentatives personnelles, ces deux attaquants ont prouvé leurs capacités à prétendre à une titularisation. En tenant compte de la petite forme de Hanitser, apparemment Charef devrait compter sur ce duo pour composer sa ligne d’attaque

t après-midi MH – MOB ce US

rtie Première so à Lavigerietraînements a été s en

Cette reprise de s poulains de Charef le l’occasion pour sur les deux matchs t de faire le poin au programme de la amicaux prévus ière rencontre em semaine. La pr SMH (3-0) a eu lieu rtée par l’U rempo La seconde contre l’OMR. lundi dernier rès-midi contre le MOB se jouera cet ap rie. Une première, cette au stade Lavige rrain où les Harrachis saison, sur ce te chaîner avec un autre en sont résolus à de confirmer leur regain ès, histoire s trop succ s supporters pa de forme à leur même, après la défaite la s rassurés, déçu (3-0) contre le CRB. semaine passée Charef s’est retrouvé avec , Cette semaine d complet, y compris les l’effectif au gran tent loin à l’exception bi joueurs qui ha ur une reprise, le coach de Hanitser. Po re satisfait d’avoir eu êt harrachi peut totalité de l’effectif. sous la main la un signe indicateur de st En tout cas, c’e é qui anime tous les volont la bonne début du ques jours du joueurs à quel championnat.

éléments viennent juste de reprendre les entraînements après une longue période d’indisponibilité. Le premier souffrait d’une blessure au talon d’Achille qui l’a contraint à un repos de deux semaines ; le second a traîné une blessure au genou qui l’a privé de plusieurs matchs amicaux durant le mois de Ramadhan. Cela fait que ces deux éléments se retrouvent, à quelques jours du premier match, avec un retard sur le plan compétitif par rapport à leurs camarades. Par conséquent, on ne peut pas dire qu’ils pourront retrouver leurs moyens en une durée aussi courte.

L’axe défensif l’autre souci de Charef
Si pour les autres postes Charef est déjà rassuré de pouvoir compter sur les capacités des éléments dont il dispose, ce n’est pas le cas pour l’axe défensif qui, d’après les match auxquels on a assisté, a laissé apparaître une certaine fébrilité. Dans cette zone, seul Demou par ses belles prestations rassure les supporters harrachis. Quant à Benabderahmane et Griche, ils sont encore loin de leur top niveau. Ainsi donc, on peut dire que l’axe défensif est la seule zone où l’incertitude plane encore concernant le duo qui formera la charnière centrale. Ils sont trois à prétendre à une titularisation, Demou, Benabderahmane et Griche. Le premier est en principe le plus proche d’une place de titulaire. Pour les deux autres, chacun d’eux peut prétendre à une titularisation, mais apparemment c’est Benabderahmane qui a le plus de chances de faire partie du onze type. Nacer Eddine Ratni

Charef devrait compter sur Legraâ et Benaï
Si l’on tient compte que Zouak et Hanitser font partie des joueurs qui ont raté une bonne partie de la préparation en reprenant en juillet les entraînements au lieu du mois de juin comme leurs camarades, il est clair qu’ils ne sont pas encore prêts pour prétendre à une titularisation. Cela étant, pour composer son

Pour permettre à tous les joueurs d’avoir un temps de jeu assez importa nt, Charef a programmé deux rencontr es amicales. La première au stade Lavi gerie contre le MOB, et l’autre à Réghaia contre la formation locale du NAR BR. Charef sera donc contraint de scinder l’effectif en deux groupes. Mais on ne sait pas encore si le coach harrachi dégagera deux groupes équilibrés ou s’il comptera sur les titulaires pour le mat ch contre le MOB et sur les réservistes pour le match contre Réghaia. Vu que l’USMH jouera dans une semaine son premier match officiel à Lavigerie face au CABBA, Charef devrait logiquement présenter son onze-type face au MOB étant donné que ce sera une dernière répétition avan t l’entame du championnat. Le reste de l’effectif se déplacera à Réghaia. Cela n’est qu’une supposition, mais qui reste du domaine du possible.

Les réservistes à Réghaia

NARBR - USMH

Bechouche : «La préparation a été une réussite totale»
s Visiblement très satisfait par le travail réalisé durant la préparation, Nacer Bechouche, l’adjoint de Charef, nous a déclaré ceci : «Dans l’ensemble, je dirai que la préparation a été une réussite totale. Les deux stages et les matchs amicaux que nous avons joués ont permis aux joueurs de progresser de façon considérable. Pour moi, le plus important a été réalisé grâce au sérieux des joueurs et aux moyens mis à notre disposition. Le travail qu’on a effectué permettra à l’équipe d’aborder la compétition officielle dans de bonnes dispositions tant sur le plan technique que physique. Il reste encore du travail à faire, mais dans l’ensemble le groupe est prêt à plus de 70%».

s

Benaï : «Je me sens en bonne forme»
Que pouvez-vous nous dire sur la préparation dintersaison, qui tire à sa fin ? Dune façon globale, le bilan de la préparation est positif. Nous avons effectué deux stages durant lesquels nous avons bien travaillé avec un programme quotidien de cinq heures de travail et parfois plus. A mon avis, il n’y a pas beaucoup d’équipes qui arrivent à faire autant. De toute façon, pour moi ce stage reste le meilleur que jai effectué depuis très longtemps. Beaucoup de supporters s’interrogent sur les réelles capacités de l’équipe, vu les résultats des matchs amicaux... Je comprends l’inquiétude des supporters, mais qu’ils se rassurent parce que même s’il y a eu des départs, léquipe n’a rien perdu de sa valeur. Nous avons un groupe équilibré et homogène. A travers nos résultats et les prestations qu’on a réalisées face à de bonnes équipes, je suppose qu’on a les capacités pour faire autant sinon mieux que la saison passée. Nous allons tout faire pour y arriver. En plus de vos belles prestations, vous avez été l’auteur de plusieurs buts... Cette réussite est venue grâce à ma volonté et mes efforts personnels. Mais je ne dois pas oublier que mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé dans ma réussite devant les buts. Ces victoires en matchs amicaux ont été acquises grâce aux efforts de tous les joueurs. Mais je ne vous cache pas qu’au fond je me sens bien, pas seulement pour avoir marqué mais surtout pour ma bonne forme actuelle. Donc, vous êtes d’attaque pour la compétition... Tout à fait, mais la décision revient au coach. En ce qui me concerne, je vais me préparer pour jouer d’entrée, le reste c’est à lentraineur de décider. Selon les propos des entraîneurs adjoints, la concurrence sera rude... Je suis entièrement daccord avec eux. Mais je dirais que la concurrence sera rudec à tous les postes. Je trouve que cela est une bonne chose pour l’équipe. La concurrence a toujours été un facteur stimulant pour un joueur. Maintenant, il vous faut regagner la confiance des supporters... C’est vrai, parce que depuis mon arrivée je nai pas réussi à mimposer. En tout cas, les fans harrachis savent apprécier les joueurs qui mouillent le maillot. C’est dailleurs là l’une de mes principales qualités. Aussi, il faut savoir qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Pour ma part, je respecterai tous les supporters Entretien réalisé par Nacer eddine Ratni

16

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Ligue 1

CRB

ASK
L’ASK affrontera l’E Collo

Le onze face à Saïda sera connu aujourd’hui

et la JSMS aujourd’hui
Dans la série des matchs amicaux, les Khroubis se déplaceront aujourd’hui à Skikda et Collo pour affronter les deux équipes locales, une occasion pour Tebib de voir à l’œuvre une nouvelle fois son groupe et essayer d’apporter quelques réglages. Il faut rappeler que les Khroubis se trouvent en stage depuis dimanche dernier, l’équipe a joué huit rencontres amicales dont deux sous les commandes de Tebib.
Réunion coach-joueurs chaque 48h

Durant ce stage qui durera dix jours et qui se déroule ces jours-ci à l’hôtel Arc-En-Ciel au Khroub, le groupe a pris part à deux séances d’entraînement, matin et soir. En effet, les camarades de Bellagra se sont réunis mardi soir avec le staff technique, une réunion consacrée à l’aspect technique et tactique et à tout ce qui touche les joueurs et leur rendement. Tebib a décidé de renouveler ce genre de réunion chaque 48h, un rituel que les joueurs doivent respecter et honorer de leur présence, la journée d’hier a été consacrée à l’entraînement, donc il y aura une autre réunion ce soir dès le retour de l’équipe à Khroub. Abdou H.

Si Hadj : «On a un groupe jeune qui a besoin de temps»

A

près trois jours de repos accordés aux joueurs pour fêter l’Aïd avec les leurs, les joueurs du CRB ont repris dimanche dernier le chemin des entraînements, au stade du 20-Août. La reprise a vu la présence de pratiquement toute l’équipe, sauf Gamondi qui se trouvait en Bulgarie avec sa petite famille. Le coach, qui a rallié la capitale avant-hier, a dirigé la séance d’hier qui a eu lieu la matinée. Comme annoncé dans ces mêmes colonnes, c’est cette après-midi que les Rouge et Blanc disputeront leur dernier match de préparation, avant de s’envoler pour Saïda pour affronter l’équipe locale dans une rencontre qui rentre dans

le cadre du premier match du championnat, prévu pour le 25 septembre. En effet, après plusieurs rencontres disputées face à différentes équipes dont le WAT où les coéquipiers de Youcef Saïbi ont frappé très fort (5-2) et l’USMH (3-0-), le Chabab est appelé à confirmer cette bonne santé aujourd’hui face à l’USMA qui va entamer cette partie avec un effectif au complet. Cela veut dire que ce match pourrait être l’occasion aux coachs des deux équipes d’avoir une première idée sur le onze qui débutera le premier match du championnat. D’autant plus que Saâdi compte incorporer ses éléments clés pour les mettre dans le bain, avant le début de l’exercice,

sachant que l’USMA n’a pas disputé la moindre rencontre depuis le stage d’intersaison qui a eu lieu en France, plus exactement à Lisses. Pour sa part, le technicien argentin du Chabab, Miguel Gamondi, qui a fait tourner tout son effectif lors des précédentes rencontres, compte incorporer cette fois-ci l’équipe qui relèvera le défi face au MCS, et revenir avec les trois points qui motiveront beaucoup les joueurs. Autrement dit, le CRB va entamer la joute de cette après-midi comme si c’était un match officiel. Saïd D.

Gamondi exige la discipline
Dans le but dʼinciter les joueurs dʼêtre à lʼheure lors des séances dʼentraînement, le coach du Chabab a appliqué une nouvelle méthode. En effet, il a demandé à la direction du club de fermer les portes dʼaccès au stade à 9h du matin. Cela veut dire que le joueur qui dépassera cet horaire sera renvoyé. Le technicien a pris cette décision car à chaque entraînement, le groupe enregistre lʼabsence de beaucoup dʼéléments. Ce qui nʼa pas plu à Gamondi.

Maâziz, le premier retardataire
En étant en stage avec l’équipe militaire, le défenseur Maâziz n’était pas au courant de la nouvelle réglementation. Ce dernier, qui est arrivé hier après 9h, n’a pas été autorisé à rentrer au stade. Il a fallu l’intervention de ses coéquipiers, qui ont parlé avec l’entraîneur en lui faisant savoir que Maâziz n’était pas au courant de la nouvelle directive, pour lui permettre de rejoindre le groupe.

Boukria ne sera pas de la partie
Ayant ressenti quelques douleurs au niveau du mollet lors de la joute amicale face à lʼUSMB, lʼarrière gauche du Chabab, Lyès Boukria, ratera la rencontre de cet après-midi face à lʼUSMA.

Maâmeri : «Je me sens bien au CRB»
Joint par nos soins hier matin, le capitaine du CRB, Karim Maâmeri, nous a fait savoir qu’il a trouvé un terrain d’entente avec le président Kerbadj et qu’il rempilera. «Sincèrement, je ne manque de rien avec les Rouge et Blanc, je vais rempiler les yeux fermés, car je m’y sens très à l’aise», dira le joueur. F. A.

Vers la prolongation des contrats des joueurs
Comme nous l’avons annoncé dans notre dernière livraison, la direction belouizdadie songe à prolonger les contrats des joueurs qui se trouvent en fin de contrat, afin de pouvoir garder le même effectif de la saison écoulée. Autrement dit, le premier responsable du club, à savoir Mahfoud Kerbadj, va rencontrer tous ses joueurs avant le premier match face à Saïda et ce, pour éviter tout scénario inattendu comme ce fut le cas de Sofiane Younès qui a opté pour la JSK, après le match retour de Coupe de la CAF. parole au président de rempiler sans la moindre hésitation, du moment qu’ils se sentent très à l’aise au CRB. Toutefois, la liste des joueurs contient toujours le nom de Youcef Saïbi qui n’a toujours pas remplié, selon une source très proche de la direction du club. Cela veut dire que Kerbadj aura une mission très délicate pour garder le même effectif, d’autant que le CRB est déterminé à réaliser une grande saison.

Certains joueurs ont accepté, mais…
Malgré le fait que la mission de convaincre les joueurs n’est pas du tout facile, Mahfoud Kerbadj trouvera un moyen pour garder ses vedettes pour une saison supplémentaire. En effet, le premier responsable du club attend toujours une réaction positive de la part de ses joueurs pour rempiler, comme ce fut le cas de Lahmar, qui a renouvelé pour deux autres saisons au CRB sans la moindre hésitation. Selon une source généralement bien informée, certains éléments ont accepté de renouveler puisqu’ils ont eu des garanties pour toucher leur argent avant le début de la saison. C’est dire que le problème pourrait être résolu, si tout se passe comme prévu. F. A.

… Slimani aussi
La séance d’entraînement de lundi a vu la présence de quelques supporters du Chabab, qui ont tenu à assister à la séance. Ces derniers ont attendu Kerbadj à la fin de la séance pour lui demander de faire le maximum pour convaincre Slimani de rempiler. Le président a rassuré les fans en leur disant qu’il allait rencontrer cet élément dans les plus brefs délais pour le convaincre de renouveler son contrat.

Tout pour garder Ousserir, Maâmeri et Mekhout…
Le premier souci de la direction du CRB est le fait que des joueurs se trouvent en fin de contrat, à l’image d’Ousserir, Maâmeri et Mekhout. Ces derniers, qui se considèrent comme les piliers de l’équipe, ont donné leur

Comment se passe la préparation de l’équipe à l’approche de la compétition ? Notre préparation se passe bien, on est en stage depuis dimanche dernier, on s’entraîne quotidiennement deux fois par jour, on travaille sans relâche afin de gagner du temps et être prêts pour le premier match officiel qui approche à grand pas. Le nouveau coach a commencé son travail avec un stage de dix jours dans un hôtel à Khroub, un commentaire sur ce programme ? Cela nous fait beaucoup de bien. Je pense même qu’il tombe à pic, car comme vous le savez, on n’a pas effectué de stage cet été comme les autres équipes, et on accuse un léger retard dans la préparation par rapport aux autres clubs, c’est pour cette raison que ce stage de dix jours est très bénéfique pour le groupe, surtout pour la suite. Zemamta vient de quitter la barre technique et il a été remplacé par Tebib, est-ce que ce changement vous a perturbés ? Non, dans la mesure où on savait dès le début que Zemamta allait partir, on a été préparés à ce changement. Tebib connaît bien la maison et parfaitement son métier, la preuve il est connu sur la scène footballistique nationale et a beaucoup d’expérience. Pouvez-vous nous faire une petite comparaison entre les deux techniciens ? Chacun d’eux a sa propre méthode, l’entraîneur partant avait sa façon de faire avec le groupe mais qui ne ressemble pas à celle du coach actuel. Je ne veux pas critiquer Zemamta, mais je dois dire que quand Tebib nous parle, on ressent quelque chose de plus dans son discours, sa façon de parler nous met à l’aise, mais ça reste un simple avis. On a remarqué que vous jouez de temps en temps latéral, alors qu’en vrai vous êtes un milieu récupérateur, à quel poste vous sentezvous le mieux ? Depuis l’ère de Aït Djoudi je joue comme latéral droit, et la première fois c’était contre la JSK. Bien que je sois un pur milieu récupérateur, je me débrouille bien comme latéral, je peux jouer aux deux postes, donc je suis à la disposition de mon équipe. Je jouerai sans aucun problème où on me le demandera. Vous êtes un ancien à l’ASK à présent, vous connaissez les deux groupes, c’est quoi la différence entre le groupe de l’année dernière et celui actuel ? Le groupe de cette année est très jeune, notre équipe a connu beaucoup de changements cet été, et construire une équipe à nouveau n’est pas chose facile. Notre équipe a besoin de temps pour bien se former et se construire. Mais Tebib, je suis sûr, est capable de nous faire gagner du temps et préparer notre équipe pour le premier match officiel contre une équipe de la JSK qui reste plus compétitive que nous pour le moment. Entretien réalisé par Abdou H.

Le Buteur n° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

17

Coup d’œil Ligue 1

O Béja – ESS, le 2 novembre

ESS

WAT
Hammam Sousse 0 - WAT 2
De notre envoyé spécial en Tunisie, Rachid Benchikh

Le Widad rassure
Avant-hier, le WAT a livré sa deuxième rencontre amicale face à Hammam Sousse, qu’il a remportée sur le score de 0 à 2. Les deux réalisations ont été l’œuvre de Boukhari et Benyacine. Au-delà de ce résultat, les coéquipiers de Hadjaoui ont réalisé une belle prestation qui a rassuré leur entraîneur, Bouali. Celui-ci a profité également de ce match pour faire une revue d’effectif.

Entente de Sétif se déplacera le 2 novembre prochain, à Béja, pour rencontrer l’Olympique locale. Le match se jouera en nocturne, à partir de 20 heures. Il est utile de souligner que c’est Hakim Bourahla qui a représenté l’Entente de Sétif, lors du tirage au sort des différentes compétitions de l’UNAF.

L’

fermés. On n’en est pas encore là, car il reste 45 jours avant la date de la rencontre.

du stade du 8-Mai-45. L’Entente a choisi cette date en tenant compte de celles du championnat.

Bouali : «Ce stage va permettre aux nouveaux de trouver leurs repères»
«Je suis satisfait de la production de mes joueurs, et du résultat bien évidemment. Tactiquement, l’équipe était bien organisée par rapport aux matchs précédents où nous avions un sérieux problème au niveau de la récupération. Pour ce qui est du stage, je dirai que nous bénéficions ici de tous les moyens pour préparer l’entame du championnat et ce stage va surtout permettre à certains joueurs de retrouver leurs repères», a dit Bouali.

Est-il homologué pour une compétition maghrébine ?
La question mérite d’être posée. La capacité d’un stade est une condition nécessaire pour son homologation. L’O Béja reçoit, en effet, dans un stade qui ne remplit pas tous les critères à même de se dérouler dans de bonnes conditions. D’ailleurs, ils sont rares les stades en Tunisie de la capacité de Radès, Sfax, Sousse ou du mythique d’El Menzah. Toutefois, cela s’explique par le fait que la ville de Béjà compte une population de 15 000 habitants. C’est dire qu’un stade de 8 000 places suffit largement aux supporters du club.

Nesma veut organiser une coupe franco-maghrébine
En marge du tirage au sort de la Coupe de l’UNAF, le président de Nesma TV a annoncé son souhait d’organiser une rencontre annuelle franco-maghrébine. Selon Karoui, le vainqueur de la Supercoupe maghrébine rencontrerait le champion de Ligue1 française ou le vainqueur de la Coupe de France. Nesma TV, qui attend une réponse de la Ligue nationale française pour donner son accord, était le sponsor de la finale de la Super coupe entre le PSG et l’OM. Le match s’est joué à Radès, en Tunisie. C’est dire si les responsables de cette chaîne ne lésinent pas sur les moyens pour accaparer les téléspectateurs du Maghreb.

Boukhari se libère
Un élément s’est bien distingué lors de ce match amical face à Hammam Sousse, il s’agit de Yacine Boukhari. En effet, il a enfin réussi à trouver le chemin des filets en marquant un but qui va certainement lui permettre de se libérer.

Le stade Boujemaâ Kmiti d’une capacité de 8 000 places
Le stade de Béja tire son nom d’un ancien joueur de l’Olympique. Sa capacité est loin de satisfaire l’affluence que connaîtra le match qui opposera le club de la ville à l’Entente. Il va sans dire que les fans d’El Kahla vont à coup sûr se déplacer en masse. Le match se déroulera probablement à guichets

Internet pour tuer le temps
Après l’entraînement et la récupération, les joueurs du Widad ont pour seul passe-temps l’Internet. Cela leur permet aussi de rester en contact avec leurs proches et jeter un œil sur les journaux sportifs.

ESS-O Béja, le 23 novembre
Le match retour entre les deux équipes est prévu le 23 novembre à 18h30, sur le tartan

Samir B.

Belhout : “Face à l’EST, j’ai éteint mon téléviseur par dépit en 2e mi-temps”
Rachid Belhout, aujourd’hui à la tête de la barre technique de l’Olympique Béja, retrouve l’Entente sur son chemin, à l’occasion de la Coupe des vainqueurs de Coupe du Maghreb.
L’Olympique Béja aura comme adversaire l’Entente de Sétif, votre ancienne équipe ; quel effet cela vous fait-il ?
La rencontre aura pour moi un caractère assez particulier. Je vais rencontrer le club dont je me considère un fervent supporter. La confrontation sera différente des précédentes.

Berramla : «Mon objectif est de retrouver mon meilleur niveau»
A le voir avec le Widad, Tayeb Berramla ne donne pas l’impression d’être un bleu dans cette équipe, lui qui a débarqué cet été en provenance du MCO. «Je me suis vite adapté à mon nouvel environnement, ce qui est logique sachant que je connais bien l’entraîneur avec lequel j’ai déjà eu à travailler lorsque j’étais à l’ASMO, sans oublier le fait que je connais la plupart des joueurs. Je ne vous cache pas que je me sens à l’aise et hyper motivé pour honorer mon contrat et retrouver mon meilleur niveau», nous a dit le milieu de terrain widadi.

l’UNAF ?
Béja n’a pas l’expérience de l’Entente sur le plan continental. Nous jouerons nos deux matchs sans aucun complexe. On va se faire plaisir d’autant plus que l’Olympique Béja n’a plus participé à une compétition internationale depuis 18 ans.

vos rapports avec le président après une année de rupture ?
Le monde du football est ainsi fait. On peut vivre certains conflits. Puis, les esprits se calment et chacun doit prendre du recul. Et si, en ce qui me concerne, j’avais reconnu mes fautes lors de mon expérience avec l’Entente, Serrar devait aussi admettre qu’il avait fauté. En plus, si j’ai réussi en Belgique, en Algérie et en Tunisie, cela veut dire que c’est le fruit d’un travail et que cela n’avait rien à voir avec le hasard et la chance. Et si vous me dites que je n’ai pas décroché de titre avec l’ESS, je répondrai que j’ai réussi à instaurer une culture de la gagne et fait renaître de ses cendres l’Entente historique qui gagnait des titres et s’imposait dans les compétitions continentales. Cinq ans avant ma venue, l’ESS n’avait rien récolté.

Etes-vous à l’écoute des résultats de l’ESS ?
Bien sûr, même quand je résidais en Belgique, j’étais toujours à l’écoute des résultats de l’Entente en tant que supporter. Je suis très heureux de savoir que l’ESS a gagné de nombreux titres ces quatre dernières années. Il ne reste plus que le titre de Ligue des champions pour réussir le grand chelem.

Hadjaoui : «La force du Widad, c’est son groupe»
entraîneur dès son installation, le club reconnaît implicitement qu’il a fait une erreur en recrutant le coach. Quelle appréciation faites-vous du second match amical que vous avez joué face à Hammam Sousse ? Nous avons réalisé un beau match face un adversaire respectable. De notre côté, nous avons fait en sorte d’appliquer à la lettre les consignes de l’entraîneur et corriger les lacunes enregistrées lors du précédent match amical. Je pense que nous sommes en nette progression, car il ne faut pas oublier que nous avons connu des débuts difficiles à cause des changements qu’a connus le Widad. Justement, le WAT va-t-il réussir quelque chose de bon la saison prochaine après tous ces changements ? Personne ne peut nier que les joueurs qui sont partis avaient un poids considérable dans cette équipe, mais leur départ ne signifie pas que Tlemcen va mourir. Les nouveaux ont à cœur de prouver qu’ils ne sont pas ici pour faire de la figuration, mais pour s’imposer et faire en sorte que le WAT fasse parler de lui en bien cette saison. Que pensez-vous des nouvelles recrues ? N’oubliez pas que moi-même je suis une nouvelle recrue (rire). J’estime que les nouveaux apporteront un plus au WAT, mais je tiens à dire que la force du Widad sera son groupe pas ses individualités à l’image de la JSK qui est en demi-finale de la Ligue des champions africaine grâce à un bon groupe. Sur un plan personnel, qu’espérez-vous en revenant au Widad ? Tôt ou tard, je devais revenir au WAT, ceci s’est fait cette saison et j’en suis content. C’est un club qui m’a fait connaître et qui m’a beaucoup donné. Je ferai tout pour honorer mon engagement avec le Widad. Quel est votre objectif pour cette saison ? C’est simple, on s’est fixé pour objectif de terminer parmi les 6 premiers. Entretien réalisé par R. B.

Vous avez sans doute suivi le parcours de l’Entente en Ligue des champions…
J’étais très déçu, j’ai éteint mon téléviseur en deuxième mi-temps (match EST-ESS, ndlr). L’Entente avait la possibilité d’aller très loin dans cette compétition, malheureusement les erreurs du début du parcours ont coûté cher à l’équipe. Le plus important, c’est de savoir apprendre de ses erreurs pour avancer. Mais en Algérie, il y a cette particularité de ne pas profiter de se corriger quand on gagne. C’est après une victoire qu’il faut se corriger, quand on perd un match et qu’on est éliminés, ce sera trop tard. On ne peut plus revenir en arrière.

Quelle est la différence entre l’Entente et les autres clubs que vous aviez drivés en Algérie ?
Je ne nie pas que j’ai appris lors de mes passages dans les différents clubs algériens. A chaque fois que l’idée du président était bonne, je la prenais en considération. Il n’y a pas de honte à le reconnaître. Certes, les supporters du MCEE m’avaient pris en grippe, mais je les comprends car ils tenaient à ce que je continue mon travail à El Eulma. Le plus beau en Algérie, c’est qu’à chaque fois qu’un entraîneur quitte un club, ses compétences sont mises en cause. Je eu mon diplôme en Belgique en 1988, au moment où le football avait atteint les sommets. Et je fais des recyclages à chaque fois que l’occasion se présente. Pour votre information, si la Fédération royale belge constate qu’un entraîneur ne fait plus de recyclage, elle lui ôte sa licence. Entretien réalisé par Samir B.

Sur quels points la rencontre sera différente ?
J’ai dirigé des clubs du championnat d’Algérie comme l’ASO, l’USMA ou le MCEE. Mais, cette fois, on va disputer avec l’ESS un trophée maghrébin. Et l’Entente est une habituée des grandes compétitions depuis au moins cinq ans.

Quels sont les reproches que vous feriez à la direction de l’Entente ?
La célérité dans le limogeage des coachs. On ne s’embarrasse pas trop. On réagit à la minute. Je prends les exemples de Portsmouth qui a gardé son entraîneur en 2010 malgré les 7 premières défaites en championnat. Virton, en championnat de Belgique, a gardé le même coach malgré sa relégation en 3e division. Aujourd’hui, il occupe le haut du tableau. L’Entente qui avait comme entraîneur le défunt Mokhtar Aribi l’avait gardé après sa relégation en Division 2 et cela n’avait pas empêché le club de remporter la Coupe d’Afrique en 1988. La stabilité est nécessaire dans les clubs algériens. En limogeant un

Souhaitiez-vous tomber dans le même groupe que l’ESS au moment du tirage au sort ?
Sincèrement, je voulais rencontrer l’Entente en finale. Le plus joli, c’est que je vais à nouveau retrouver les supporters de l’ESS à Sétif et même à Béja.

Quelles sont les chances de Béja dans cette Coupe de

Votre relation avec Serrar s’était considérablement détériorée après l’élimination face à l’équipe égyptienne de l’ENPPI. Comment sont-ils

18
Afin qu’il dégage l’équipe type

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup difficile MCO

Pressions sur

WAM-MCO cet après-midi à Mostaganem
Le Mouloudia d’Oran devra donner la réplique cet après-midi au Widad de Mostaganem au stade de Mosta doté de gazon naturel. Cette joute amicale devra non seulement permettre aux gars d’El Hamri de s’habituer à ce type de surface semblable à celle du stade Mustapha Tchaker mais aussi d’aligner durant une bonne partie du match l’équipe qui devra commencer le match contre l’USM Blida pour le compte de la première journée de championnat. C’est pourquoi cette rencontre s’annonce très importante pour les Rouge et Blanc qui devront tout de même se passer des services de Bengorine et Sebbah, encore convalescents tout comme il faut aussi s’attendre à l’absence de Kada Kechamli pour les raisons que l’on connaît.

Cherif El Ouazzani

Il a prouvé qu’il est adroit des deux pieds

Daoud «Mon gauche, je le
réserve pour le championnat»
e doublé inscrit par Daoud Bouabdellah lors du dernier match amical face au SA Mohammadia semble avoir rassuré les supporters des Rouge et Blanc présents dans les travées du stade Ahmed-Zabana. Au vu de la forme peu convaincante des nouvelles recrues, Daoud Bouabdellah semble être la solution par excellence au niveau de l’attaque : «Marquer lors des matches amicaux ne veut absolument rien dire d’autant plus que nous avons joué face à de modestes équipes. Un attaquant qui ne fait pas la différence n’a qu’à rester chez lui. On m’a engagé pour être efficace, que ce soit pour marquer ou aider les autres à le faire. Je dois faire convenablement mon boulot», dira Daoud Bouabdellah qui, après avoir été victime d’un terrible mal au dos lors du stage du Maroc, semble avoir

L

C

e que Cherif El Ouazzani redoutait bien avant, risque de se produire avec cette histoire d’équipe type. En effet certaines parties du club veulent s’immiscer dans le travail du staff technique puisqu’on vient d’apprendre qu’on est en train de faire pression sur Mehiaoui afin qu’il oblige Cherif El Ouazzani à lui annoncer la composante du onze type. Alors qu’on lui a donné carte blanche, le coach commence réellement à sentir que les choses ne se déroulent pas comme il l’aurait souhaité avant sa venue, cet été. Il y avait tout d’abord cette histoire de recrutement où on lui a imposé des joueurs alors qu’il avait une liste en main avant qu’on lui annule le stage bloqué d’Oran. Pour lui, ce sont des signes qui ne trompent pas et maintenant le voilà devant un autre problème qui est de révéler la composante de l’équipe aux dirigeants. Cela se passe au moment où certains proches du président commencent réellement à nuire au staff technique en proposant des noms de techniciens afin de le pousser à rendre le tablier. En tous les cas, seuls les résultats de l’équipe sur le terrain peuvent décider du sort de l’en-

cadrement technique sachant aussi que l’objectif fixé par le club n’est autre que le maintien parmi l’élite.

repris ses forces comme en témoignent ses deux buts inscrits durant cette rencontre face au SA Mohammadia. A la réflexion d’avoir marqué ses deux buts de son mauvais pied qui est le droit, l’enfant de Témouchent rétorque : «Oui, j’ai marqué ces deux buts avec le droit. En vérité, je laisse mon pied gauche au repos en perspective du championnat ». Avec beaucoup d’humour, l’ancien international pense que le niveau du championnat ne lui fait absolument pas peur : «J’ai déjà eu à faire face à de grands défenseurs comme Aribi et Zeghdoud de l’USMA ou encore Zafour et Driouèche de la JSK et malgré leur gabarit imposant et leur technique, j’ai toujours su comment m’y prendre. Donc, ce n’est pas cette nouvelle génération qui risque de me stopper». A. L.

Le onze sera connu contre le WAM
Afin de ne pas perturber les joueurs, Cherif El Ouazzani tarde à donner des indices sur cette équipe type qu’il a déjà en tête. En effet, le coach des Hamraoua a essayé l’équipe type à plusieurs reprises durant les matchs de préparation que le MCO a livrés au Maroc sans que personne ne s’en aperçoive. Il comptait la reconduire pour tout le match face au SA Mohammadia mais le décès du frère de Kechamli aurait chamboulé toute la stratégie de l’entraîneur en chef qui a dû se démener pour aligner un onze correct pour le début du match vu l’absence de plusieurs éléments partis assister à l’enterrement. Le match d’aujourd’hui, le dernier avant le coup d’envoi du championnat, sera l’occasion pour les Hamraoua de découvrir enfin l’équipe type qui aura la mission d’entamer la compétition, le 24 du mois en cours, face à l’USM Blida. A. L.

El Ghoul et Ouamane reprennent

s Les deux portiers du qui étaient absents l’ ntraînement ont repris le travail avec le s avant-hier,Ahmed-Zabana.Mouloudia groupe à l’occasion deà laeséance d’hier matin au stade Il faut dire que l’infirmerie commence à se vider avec notamment la guérison de Boukessassa et Benaouamer qui ont réintégré le groupe. Seuls Sebbah, Bengorine et Kechamli ont manqué à l’appel.

Tiah opéré du ménisque

s Le jeune attaquant Touhami Tiah a été opéré hier au niveau du la clinique d’El jours s ménisque à entraînements.Hikma. Il devra observer 20matinde repos avant de reprendre les

Canal Algérie à Zabana

La chaîne hier au stade Ahmed-Zabana pour réaliser un reportage sur le Mouloudia la chaîne en sasévoqué avecCanal Algérie étaitd’Oran. Lelajournaliste ded’intersaisonquestion les dirigeants et les joueurs préparation et les objectifs du club cette saison.

m’imposer comme titulaire»
Loin d’être impressionné par la concurrence ambiante, le jeune Mohamed Bentiba semble fermement décidé à s’imposer comme titulaire.
Comment s’est déroulé votre premier stage avec l’équipe fanion ? Disons que cela s’est bien passé pour moi, car je connaissais déjà l’ambiance de l’équipe. J’ai passé des moments agréables tout en travaillant d’arrache-pied. Pour moi, ce stage au Maroc a été très réussi que ce soit sur le plan personnel ou collectif. N’est-ce pas le fait d’avoir pratiquement joué tous les matches qui vous pousse à dire ça ? Non pas du tout, car je me suis bien amusé que ce soit sur le terrain ou en dehors. On a formé un groupe très soudé qui a l’envie de bien faire cette saison. Je suis très heureux de faire partie de ce groupe. Etes-vous satisfait de votre rendement durant ces matches amicaux ? Oui, je suis très satisfait de mes prestations au cours de ces matchs amicaux. Le fait que l’entraîneur ne cesse de m’encourager veut tout dire. Cela me pousse à me donner à fond pour convaincre le coach à me faire confiance durant le championnat. Donc votre objectif est de jouer comme titulaire durant le championnat… Je pense que c’est l’objectif de tous les joueurs, pas seulement le mien. Sincèrement, j’ai beaucoup de confiance en mes capacités. Je pense avoir les qualités requises pour prétendre à une place de titulaire. Mais le dernier mot revient à l’entraîneur. Justement, que vous a-t-il dit jusqu’à présent ? Rien de spécial, sauf qu’il est en train de m’encourager sans cesse. Il veut que je sois performant et c’est je pense la raison pour laquelle il ne rate jamais l’occasion de me féliciter à chaque fois que je réalise une belle prestation. Je sens vraiment qu’il veut que je réussisse pour qu’il puisse compter sur moi. Qu’est-ce qu’il vous manque encore afin d’être prêt pour la compétition ? Je pense que je suis fin prêt pour la compétition. Certes, j’ai encore besoin d’acquérir de l’expérience mais cela viendra avec la compétition. Sinon, j’ai besoin d’un but pour prendre confiance davantage en mes moyens. Mais vous n’êtes pas un attaquant pour qu’on vous demande des buts ? Oui je sais, mais j’ai un tempérament offensif. Marquer des buts me rend plus mature et me met en confiance. Mais je ne fais pas de ça une obsession. J’attends le moment opportun pour passer à une autre étape. Dans quel endroit du terrain et avec quels joueurs vous vous sentez à l’aise ? Je suis un milieu de terrain à vocation offensive. Je me sens à l’aise avec la plupart des joueurs. Je m’entends parfaitement avec les Benattia, Berradja, Boukessassa et autres Aïssaoui et Aouedj. On a pris nos marques durant ce stage du Maroc. En parlant du stage, comment trouvezvous l’équipe cette saison ? Je pense que nous possédons un bon groupe avec des éléments d’expérience et de talent. On est capables de bousculer la hiérarchie à condition qu’on se serre les coudes durant toute la saison. Personnellement, je suis confiant à l’idée de voir le MCO réaliser une belle saison. Pensez-vous que le MCO soit capable de jouer les premiers rôles ? Pourquoi pas ! Je pense qu’il faudra compter avec le Mouloudia cette saison. Je ne sais pas quel objectif on pourra atteindre d’ici la fin de l’exercice mais on se donnera à fond pour être à la hauteur. Le plus important est de ne pas décevoir notre public. Beaucoup de supporters comptent énormément sur les jeunes éléments de l’équipe. Vous attendiez-vous à être investi de cette responsabilité ? Non pas vraiment, car avant la reprise des entraînements on ne s’y attendait pas. Maintenant qu’il y a la concurrence, c’est à nous de faire la différence et prouver qu’on est capables d’être des titulaires. Entretien réalisé par Amine L.

Bentiba «Je suis là pour

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup dur USMB

19
Les places seront chères
Comme cela était prévu, Zaïm a procédé au recrutement de deux joueurs d’expérience pour peaufiner son effectif. Il s’agit des transfuges du CABBA, Bittam et Bentayeb, qui sont à pied d’œuvre depuis le début de la préparation, avec le reste de l’effectif. Ce sont là autant de sérieux postulants au sein de l’équipe et tout cela fera que les places seront chères au sein de cette formation blidéenne qui se trouve ainsi pourvue de doublures à pratiquement chaque poste et cela n’est pas du tout fait pour déplaire à Assas. Ceci était d’ailleurs le vœu du technicien blidéen : «Je n’ai jamais exigé des joueurs qui ont des qualités exceptionnelles, ils sont rares et parfois il y a plus d’inconvénients que d’avantages quand on les a dans l’équipe. Il est, cependant, indispensable de compter sur des joueurs en cas de défaillance des titulaires et c’est un recrutement intelligent qui permet d’avoir des solutions de rechange quand les circonstances l’exigent.»

La série noire continue

Après Yannis, Sebaï out pour un mois et demi
La mauvaise série continue pour le club blidéen. Après la blessure du milieu de terrain, Yannis, qui nécessite une indisponibilité d’au moins six mois, voilà qu’un autre joueur vient de rechuter. Il s’agit du défenseur Sebaï. Ce dernier souffre d’une déchirure musculaire qui l’oblige à cesser toute activité et cela pour une période d’un mois et demi. C’est ce qu’a décidé le médecin qui avait examiné Sebaï.

A quelques jours de lʼentame du championnat
Mokhtar Assas a concocté pour ses poulains, pour ce qui est de la dernière ligne droite du championnat, un programme des plus copieux et avec l’aide de ses adjoints, il veille aux moindres détails et surtout à ce que ses joueurs restent concentrés sur leur travail. Mardi passé, le coach blidéen a axé son travail plutôt sur le plan physique. Ce travail foncier, nous a-t-il confié, permettra une rapide remise à niveau pour un bon nombre de joueurs. C’est Haouès, l’adjoint de Assas, qui fait aussi fonction de préparateur physique qui s’est chargé lors des trois précédentes journées d’effectuer une évaluation, sur le plan physique, en ce qui concerne chaque élément de l’effectif. A la fin de la séance, Assas les a convoqués pour une réunion technique qui durera une trentaine de minutes. Il leur exposera les grandes lignes du programme de travail qu’il a concocté pour eux. S. B.

A s s a s met les bouchées doubles

«Les matchs amicaux ont été utiles et instructifs»
L’USMB a eu à disputer, jusqu’à présent, quatorze matchs amicaux. Assas nous dira que pour ce qui est de la valeur de l’équipe, il était trop tôt pour porter un jugement objectif. «Lors de ces rencontres amicales, j’avais à faire plusieurs essais et cela sur tous les plans. Ce n’était pas pour moi des occasions pour juger l’équipe. La référence a été incontestablement les matchs que nous avons joués face à des équipes de D1. Il était nécessaire à mon équipe qu’elle ait à faire face à une grosse opposition.» Assas ajoutera, à propos de ces joutes amicales : «J’ai voulu que mes joueurs

soient véritablement dans des conditions réelles de compétition. Ils ont aussi été confrontés, parfois, à un arbitrage partial et cela me convient parfaitement. C’est lors de ces rencontres que j’ai commencé à avoir une idée sur l’équipe-type. Pour ce qui est des prochains matchs, j’aurais, avec l’aide de mes adjoints, à en tirer les leçons qui s’imposent.»

«Bien sûr que j’ai en tête, l’équipe-type»
Nous avons voulu savoir ce qu’il en était de ses choix en ce qui concerne les joueurs qui auront à composer l’équipe qui aura à débuter le championnat. Le coach blidéen nous avouera que dans sa

tête, elle commence à se dessiner. «Bien sûr que j’ai déjà en tête les noms de ceux qui seront titularisés au coup d’envoi du championnat et vous comprendrez que je ne vous les livrerais pas.» Assas nous dira qu’il sera intransigeant pour ce qui est de ceux qui joueront. «J’ai tenu à être clair avec l’ensemble des joueurs et ils savent que les titulaires d’un jour peuvent ne pas l’être le lendemain. L’émulation due à la concurrence sera, pour moi, un des moteurs pour la motivation des joueurs.» Nous avons voulu avec le technicien blidéen, passer en revue l’ensemble des joueurs de son effectif et il mettra en valeur quelques bonnes surprises en ce qui concerne le recrutement et il nous dira à ce sujet ce qui suit : «Il

y a des satisfactions en ce qui concerne les nouveaux joueurs et des éléments comme Meguenni, Yaghni et certains autres nous ont agréablement surpris. J’aurais bien pu vous donner d’autres noms. D’autres joueurs se sont affirmés et à force d’abnégation, ils ont de bonnes chances de décrocher une place dans l’équipe. Il nous manque cependant un joueur, et j’aurais voulu qu’il soit avec nous .Il s’agit d’Ezechiel.»

«L’équipe montrera son vrai visage après trois journées de championnat»
«Comme toutes les équipes qui connaissent de grands changements

durant l’intersaison, la nôtre a besoin de trouver cette nécessaire cohésion et ceci ne se fera qu’avec le temps et les matchs joués. Il ne faut pas que nos supporters oublient que l’équipe a été totalement remaniée et que pour atteindre sa véritable vitesse de croisière, il lui faut des matchs à enjeu. Je peux leur promettre que l’USMB montrera son vrai visage à partir de la troisième journée et entre-temps, nous ferons le maximum pour réaliser un bon début de championnat. Nous prendrons les matchs comme ils viennent et pour le moment, notre seule préoccupation est de nous préparer comme il se doit. Le tout est d’être au top au coup d’envoi du championnat.» Slimane B.

Bittam : «C’est en championnat qu’il nous faut réaliser de belles performances, pas en amical»
Nous nous sommes entretenus avec Bittam, le nouveau porteur d’eau de la formation blidéenne. Ce dernier nous parlera de ses prestations jusque-là en amical et de ce qu’il attend de la saison qui vient.
Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Elles sont excellentes. Comme vous le voyez, nous sommes à la fin de cette période de préparation qui a été très longue et je ne vous cache pas que j’attends avec impatience le début du championnat. Lors des matchs amicaux, vous avez réalisé de belles prestations. C’est encourageant, n’est-ce pas ? Je n’ai fait que mon travail. Ce genre de match est très utile car il nous permet de mieux nous retrouver sur le terrain car c’est la première fois que nous jouons ensemble. Plus on avancera dans le temps et plus la cohésion s’installera. Vous avez quand même souffert dans certains matchs amicaux, n’est-ce pas ? Ce ne sont que des matchs amicaux au cours desquels notre entraîneur a effectué plusieurs changements. Tout cela nous a été très utiles en ce qui concerne la recherche d’automatismes et la cohésion. Pouvez-vous nous faire un petit bilan de cette préparation ? C’est surtout aux membres du staff de faire une évaluation. Pour ce qui est des matchs amicaux que nous avons disputés, le résultat n’a aucune espèce d’importance. Je dirais même que c’est mieux de ne pas réaliser tout le temps de belles performances, car cela va nous permettre de nous remettre en question et de travailler davantage. Le tout est d’arriver à réaliser de bons résultats en championnat. Justement, comment se passent les choses à l’entraînement ? Très bien et tout va pour le mieux. Nous travaillons très dur à l’entraînement. Nous serons, nous les joueurs, les grands bénéficiaires de cette préparation lorsque débutera le championnat. D’après moi, l’équipe sera prête au coup d’envoi du championnat. Et pour ce qui est de la concurrence dans l’équipe ? La concurrence pour un poste avec un autre joueur ne me gêne pas du tout et s’il faut que je reste sur le banc, j’accepterais sans aucun problème. Il n’y a rien de mieux que la concurrence pour aller de l’avant et progresser. Vous savez que votre équipe a souffert la saison passée. Sera-t-elle plus forte cette année ? Je ne peux rien vous dire pour le moment car il est difficile de faire une comparaison. Il y a eu beaucoup de départs et autant d’arrivées. Il faut attendre trois ou quatre journées de championnat pour porter un jugement. Il est certain qu’on attend beaucoup de vous cette saison, y avez-vous pensé ? Absolument et mon souhait est de ne pas décevoir. Je ne suis qu’un joueur et je me donnerais à fond pour défendre, comme il se doit, les couleurs du club. Qu’avez-vous à dire à vos supporters, pour conclure ? Pour le moment, nous ne pouvons rien promettre. Nous travaillons d’arrache-pied, et croyez-moi, si nous faisons tous ces sacrifices, c’est dans le seul but d’être prêts pour le championnat. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

20

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Ligue 1

ASO

Bentoucha : « Nos supporters ont le droit d’y croire, à nous de ne pas les décevoir »
Comment se déroulent les préparatifs de la nouvelle saison après le retour du Maroc ? Tout se passe comme prévu sans qu’il y ait de quoi se plaindre. On est revenus avec de grandes ambitions et nous travaillons dans une bonne ambiance chacun y mettant de l’entrain dans ce qu’il a à accomplir. Presque tout le groupe est opérationnel et se donne à fond afin d’être prêt à aborder le premier match de championnat dans la sérénité. Le staff technique est en train de procéder aux derniers réglages tactiques et au train où vont les choses, je crois que l’équipe est au point pour réussir un bon départ. La compétition officielle vous manque-t-elle ? Sûrement, d’autant que le coup d’envoi du championnat a pris du retard cette fois par rapport aux précédentes saisons. Je comprends que cela réponde aux impératifs qu’exigent l’avènement du professionnalisme mais toujours est-il qu’il y a de quoi se sentir des fourmis dans les jambes du fait qu’on est pas habitués à languir aussi longtemps avant de pouvoir renouer avec l’ambiance des stades qui nous manquent beaucoup. Pensez-vous avoir assuré une place de titulaire avant le début de la saison ? Je ne pense pas qu’il puisse y avoir un joueur qui l’a fait, mais je crois bien que le staff technique a une idée assez précise maintenant sur les qualités de chacun et il ne devrait pas être loin, si ce n’est déjà fait, d’avoir en tête l’équipe type sur laquelle il comptera pour débuter le championnat. Cela dit, avec les anciens et le recrutement effectué en cette inter saison, il y a une grande concurrence entre les joueurs qui ont presque le même niveau au point où je dirais que tout le monde peut être titulaire comme il peut être remplaçant, seul l’entraîneur étant bien placé pour en juger. L’équipe a joué jusqu’ici huit matches amicaux, estce suffisant pour atteindre le bon degré de cohésion à même de vous éviter de connaître des problèmes de ce côté-ci au moment d’aborder la compétition officielle ? Je ne saurais répondre avec précision à cette question, néanmoins, je peux vous dire qu’on a beaucoup progressé sur ce plan au fil des matchs amicaux que nous avons disputé jusque-là et qui nous ont été très utiles. D’ailleurs je pense que le coach a plus conscience que n’importe qui de cet aspect et c’est la raison pour laquelle il nous a programmé deux autres matchs amicaux au cours de cette semaine en l’espace de quarante huit heures. Pensez vous déjà au premier déplacement à Bejaia ? Oui, et c’est normal qu’à moins de deux semaines du début du championnat, la tension monte et la pression de la compétition commence à se faire ressentir. Par conséquent, il est naturel que les joueurs commencent à penser à leur premier match qui est très important. Avec un effectif aussi riche que le vôtre, vos supporters peuvent-ils espérer voir leur équipe jouer les premiers rôles ? C’est légitime, les supporters ont le droit de rêver et nous les joueurs, il est de notre devoir de ne En amical : pas les déASO 2 - RCR 0 cevoir en La formation chélifienne a disfaisant notre puté hier un match amical face au possible RC Relizane, une rencontre qu’elle pour leur donner du a remportée sur le score de 2-0. plaisir. Je pense Les réalisations de l’ASO ont été qu’avec l’effectif l’œuvre de Messaoud et Abdont nous dispodeslam. sons, il est permis à l’ASO de voir grand en visant toujours plus haut. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Derniers réglages avant le grand démarrage
L’ASO a disputé hier après-midi au stade Zougari Tahar à Rélizane son neuvième match amical depuis le début de sa préparation. Cette confrontation face au RCR aura été l’occasion pour Ighil et son staff de commencer à préparer le premier match de la JSMB à Béjaia. C’est d’ailleurs le fait que ce premier match du championnat se déroulera en déplacement qui a convaincu le staff de jouer à l’extérieur afin de mettre les joueurs dans les mêmes conditions qu’un match hors de leurs bases. Le choix de Relizane se justifie aussi par le fait que le stade de cette ville ressemble un peu à celui de Bejaia. Par ailleurs, Ighil a aussi saisi l’opportunité pour donner encore plus de temps aux titulaires de jouer contrairement aux matches précédents où il alignait deux équipes, une par mi-temps. Pour revenir à cette joute, et d’après les informations que nous avons pu recueillir lors des deux mi-temps, tout porte à croire que de cette virée du côté de l’antique Mina en sortira, du moins à une forte proportion, le onze sur lequel le coach comptera à l’occasion de la première journée du nouveau championnat

Zaouche n’a pas été du voyage
Le milieu de terrain Mohamed Zaouche qui est revenu cette semaine au travail avec le groupe n’avait pas beaucoup de chance de prendre part au match amical disputé hier par son équipe contre le RCR. Une impasse que le joueur a dû faire un peu à contrecoeur car il s’estimait en mesure de tenir le coup mais le staff technique a préféré le dispenser de cette rencontre afin de lui éviter tout risque de rechute et lui laisser ainsi plus de temps pour bien se rétablir des séquelles de sa blessure et espérer être d’aplomb au début de la compétition officielle.

Samedi à Boufarik pour l’ultime réplique
Décidément à voir le judicieux recrutement opéré en cette intersaison et le copieux programme de préparation mis sur pied, il va sans dire que les Chélifiens comptent bien réunir tous les atouts de leur côté pour réussir un grand coup durant cette toute prochaine édition du premier championnat professionnel d’Algérie. C’est ce qui peut se vérifier aisément sur le terrain des opérations où le nouvel entraîneur Meziane Ighil multiplie les tests pour permettre à son équipe de jouir de la meilleure mise en train possible et être ainsi apte à entamer de plain-pied la compétition officielle dans moins d’une dizaine de jours. C’est ainsi qu’après le stage effectué au Maroc avec en marge un nombre consistant de matchs amicaux pour évaluer au fur et à mesure le travail accompli, les joueurs de l’ASO n’ont pas eu beaucoup de repos à leur retour au pays où ils se sont aussitôt remis au boulot avec encore ici des joutes amicales destinées cette fois-ci à apporter les dernières retouches avant les choses sérieuses. C’est dans cette optique que s’inscrit ce match amical que les Chélifiens s’apprêtent, quarante-huit heures après s’être mesuré aux Relizanais, à disputer après-demain à Boufarik contre le Widad local.

MCS
Match amical : MCS 2 - WAM 0

Circulez, il n’y a rien à voir
faible, ce qui a poussé les supporters à se poser beaucoup de questions sur le niveau de leur équipe. Avec ce niveau, peutelle rivaliser avec les ténors de la L1 ? La première période s’est soldée avec un but du MCS, le but WAM : Taibi, Oulhis, Driss, a été inscrit à la 19’ suite à une action individuelle de HaZehaf, Boutaleb, Belabed, Ke- douiche qui se trouva dans les chaïri, Daouadji, Saïhi, Bekhit, 16 mètres. Le tir de ce dernier Benahmed. a été dévié par Fenier, qui du Entraîneur : Benguela plat du pied trompe le gardien du WAM. En deuxième période, l’ene MCS a joué son avanttraîneur Rouabah injecta du sang dernier match de préparation mardi après-midi face neuf avec la rentrée de Azioune, Addadi, Bousmaha et Mokdad, au WAM. Le staff technique a mais le niveau resta faible et malmisé beaucoup sur cette rencongré la domination des Saïdis le tre et a apporté les derniers réjeu n’a pas séduit les quelques glages à l’équipe afin qu’elle soit supporters. La rencontre s’est terprête pour le début du chamminée par la victoire du MCS (2 pionnat. Finalement la rencontre à 0). Saïda a aggravé le score par n’a pas été à la hauteur, le niveau l’intermédiaire de Cheraitia à la était très faible, la formation du 58’ suite toujours à une action WAM n’a pas montré grandindividuelle sur le couloir droit. chose durant les 90’ et les pouIl pénètre comme dans du beurre lains de Rouabah ont joué en et d’un tir puissant aggrave le dilettantisme. Il n’y avait pas de score… Finalement à part les rigueur sur le terrain et le jeu individuel a dominé. Finalement la buts, il n’y avait rien à voir. Amar Bensadek rencontre a été d’un niveau très

Bekhtaoui : « Notre public doit nous soutenir »
Les quatre jours de repos vous ont fait du bien ? Exactement. Les quatre jours de repos que nous avons pris pour passer l’Aïd en famille nous ont fait beaucoup de bien, surtout que nous en avons profité pour décompresser et nous reposer, car nous avons travaillé sans relâche durant tout le mois du Ramadan. Il nous fallait une petite trêve, qui est venue au bon moment. Elle nous a permis de reprendre le chemin des entraînements dans une très bonne ambiance et surtout avec un bon moral. Comment se sont déroulées les deux phases de préparation ? Nous avons commencé notre préparation à la mi-juillet. Après quelques jours passés à Saïda, nous sommes allés faire un stage bloqué en Tunisie. Nous avons travaillé le côté physique et nous avons profité pour jouer trois rencontres amicales. Après notre retour à Saïda, où la deuxième phase de préparation a commencé, le staff technique a profité de ce regroupement pour augmenter la charge de travail. On a aussi joué un maximum de matchs amicaux qui nous ont permis de progresser sur tous les plans. Notre équipe commence à prendre forme et les deux phases de la préparation ont été une réussite totale. Lors des matchs amicaux le MCS n’a pas convaincu, que pensezvous ? Certes lors des matchs amicaux le MCS a montré deux visages, mais il y a des raisons car il ne faut pas oublier que l’équipe a recruté presque la majorité de l’effectif, donc on avait besoin de temps pour nous connaître et ensuite il y avait la charge de travail, le ramadhan et la chaleur. Mais les supporters sont inquiets, le MCS n’a pas montré beaucoup de choses ? Nos supporters veulent que leur équipe gagne toujours. Ils ont raison, car dans tous les clubs du monde c’est la même réaction, mais en ce qui nous concerne nous sommes en période de préparation et notre équipe est encore en rodage. Il y a encore du travail à faire, mais nous sommes en train de travailler pour être à la hauteur dès le début du championnat. Nos prestations lors des matchs amicaux ne sont pas le vrai visage du MCS, nous sommes conscients qu’on doit sortir le grand jeu dès le premier match. Notre prestation va évoluer au fil des rencontres, car il y a une volonté de notre part, nous les joueurs, de faire une grande saison. Sur le plan personnel comment vous sentez-vous ? De ce côté-là pas de problème. Dieu merci, je suis en très bonne santé. Depuis le début de notre préparation je suis en superbe forme et j’ai suivi les deux stages au complet. A chaque fois, je me donne à fond durant les séances d’entraînements afin d’être prêt pour le début de la compétition. Comment voyez-vous ce match face au CRB ? C’est le premier match de la saison, et on va affronter une solide équipe du CRB, donc ce ne sera pas une partie facile pour nous, mais comme le match se jouera chez nous et devant notre public, on n’a pas le droit à l’erreur. Une victoire va nous donner plus de confiance et ça sera bon pour notre moral et pour le reste du parcours. Un mot pour les supporters du MCS ? Il nous reste près d’une semaine pour entamer le début de la compétition et nous, les joueurs, sommes déterminés à faire le maximum pour gagner notre premier match et rester sur une série de bons résultats. Aussi notre groupe a besoin du soutien de notre public qui ne doit pas nous juger sur les matchs amicaux. Le maintien passera par de bons résultats et surtout par l’appui des supporters durant les moments difficiles. Entretien réalisé par Amar Bensadek

Stade 13-Avril-1958 Affluence très faible MCS : Bencherif, Hadjari, Megueni, Nehari, Bendahmane, Atek, Saadi, Cheraitia, Fenier, Touaoula, Hadiouche. Entraîneur : Rouabah

L

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil Ligue 2

21
RCK
EN militaire 1 - RCK 2

ASMO

Benmessaoued : « Cette saison, l’accession ne nous échappera pas »
Comment se déroule votre stage à Temouchent ? Le stage se déroule dans de parfaites conditions. L’ambiance est bon enfant à l’intérieur du groupe, d’autant plus que les nouvelles recrues se sont rapidement intégrées au sein du groupe. Nous disposons de tous les moyens ici à Temouchent. Nous nous entraînons deux fois par jour afin d’être prêts physiquement pour le jour J. Je suis convaincu que ce stage nous sera très bénéfique et apportera ses fruits en championnat. Vous avez réussi à enchaîner deux succès lors des deux rencontres amicales de ce stage. Un commentaire ? Effectivement, nous avons réussi à battre l’US Remchi et l’USM Temouchent avec l’art et la manière. Nous avons été plus performants que lors de nos précédentes rencontres amicales, ce qui prouve notre amélioration sur tous les plans. Nous allons disputer un troisième match amical ce vendredi et nous ferons tout pour le gagner afin d’entamer le championnat avec un moral au beau fixe. Pensez-vous pouvoir être prêts pour la reprise de championnat ? C’est connu dans le monde du football, une équipe n’est jamais à 100% de ses moyens lors de la reprise du championnat, cela dit, nous allons tout faire pour gagner notre 1er match face au CA Batna, car dans ce genre de situation, c’est le résultat qui nous intéresse en dépit de la prestation. Nous devons bien dé-

Le bon coaching de Medjahed
Les joueurs du RCK ont disputé mardi dernier leur huitième match test lors de leur préparation précompétitive. Sur une pelouse en gazon naturel, les Koubéens ont réalisé l’une de leur meilleures prestations et se sont imposés face à l’EN militaire sur le score de 2 à 1. Les locaux ont surpris leurs vis-à-vis dès les premières minutes de la rencontre. Un but qui n’a pas découragé les protégés de Medjahed, puisque Chouiéb a réussi à transformer un penalty avant la fin de la première période, suite à un fauchage de Benyahia. Huit minutes après la reprise, Brinis double la marque suite à un long dégagement de Chahboub et offre la victoire au Raed. Le fait marquant de la rencontre, c’est le bon comportement de l’ensemble des éléments ainsi que le bon coaching de l’entraîneur Nabil Medjahed. Ce dernier, a su comment trouver les solutions de rechange en l’absence de Hanifi et Madi. Il a même osé redonner la chance à certains joueurs qui ne l’ont pas déçu. Par sa méthode de travail, Medjahed relance la concurrence au sein de son groupe à quelques jours de l’entame du championnat. A noter que les remplaçants ont disputé hier matin à Benhaddad un match d’application contre Dar Beida. Youcef M.

marrer le championnat pour espérer jouer l’accession. A votre avis, l’ASMO a-t-elle des chances de jouer l’accession ? L’ASMO est toujours appelée à jouer les premiers rôles en championnat, le standing de notre équipe ne nous permet pas de nous contenter de jouer les seconds rôles. Nous avons, bêtement, raté l’accession lors des trois dernières saisons, cette saison, nous ferons tout pour quelle ne nous échappera pas. Sur un plan personnel, êtes-vous rétabli de votre blessure ?

J’ai souffert d’une blessure au niveau des côtes, mais je me porte beaucoup mieux ces derniers jours. Pour preuve, je m’entraîne le plus normalement du monde avec le groupe et je serai d’attaque face au CAB. Le recrutement de Bouaâmria et Kaïd Bilel ne vous inquiète pas ? Pas du tout, ce sont deux très bons joueurs qui peuvent apporter un plus à notre équipe. La concurrence est bonne, puisqu’elle nous incitera à fournir des efforts pour gagner la confiance du coach et mériter sa place de titulaire. Entretien réalisé par Riad O.

Brinis, titulaire, tape dans l’œil du coach
L’une des satisfactions koubéennes lors de cette joute amicale contre les militaires, c’était l’attaquant Brinis. Ce dernier a été titularisé pour la première fois et a confirmé qu’il mérite une place au sein du onze rentrant. En plus de son but de la victoire, Brinis a été un véritable poison pour la défense adverse avec ses appels et sa vivacité.

M’dina J’dida s’impose, en amical, face à l’USR et l’USMT
Après des piètres prestations lors des précédentes rencontres amicales, notamment face au CRB El Amria et le Nasr Es-Sénia, les gars du M’dina J’dida se sont ressaisis en s’imposant avec l’art et la manière lors de leurs deux premières rencontres amicales du stage de Temouchent. Avant-hier matin, les hommes de Laoufi Salem se sont imposés face à l’US Remchi (4-3) dans un match marqué par l’agressivité et l’engagement physique. Les buts de l’ASMO ont été inscrits par Youssef Yacine, Sahraoui, Bey et Balagh. En début de soirée, les Asémistes ont disputé une seconde rencontre amicale, face à l’USM Temouchent. Et là, l’entraîneur Laoufi Salem a donné la chance à d’autres joueurs. Cela n’a pas empêché les Asémistes d’écraser leurs vis-à-vis sur le score sans appel de six buts à zéro. Les réalisations de l’ASMO ont été l’œuvre de Mebraki (doublé), Bouziani, Chaouti, Bouâamria et le jeune Hamoudi, qui est le meilleur buteur de l’ASMO lors des matchs amicaux.

ASMO-ZSAT ce vendredi en amical
Les hommes de Laoufi Salem disputeront demain vendredi leur troisième et dernier match amical lors du stage de préparation de Temouchent. Ils auront comme sparring-partner le nouveau promu de la Division 2 (amateur), le ZS Ain Temouchent. Cette rencontre, qui se jouera à 17 h au stade OPOW de Temouchent, sera lʼoccasion parfaite pour le staff technique asémiste dʼaligner son équipe type avant le big match de vendredi prochain face au CA Batna.

Une première pour Amokrane et Hosni
Le match face à l’EN militaire a été marqué par le retour officiel à la compétition de deux pièces maîtresses de l’équipe, en l’occurrence le libéro Amine Amokrane et l’arrière latéral Larbi Hosni. Les deux joueurs ont fait leur entrée à la 60’ et ont tenu physiquement et techniquement jusqu’au coup de sifflet final. Un retour qui rassure les Koubéens et qui offre au staff technique l’embarras du choix pour composer son équipe type.

Plus de peur que de mal pour Bey, Aini et Bentaleb
Remplacés lors de la rencontre amicale disputé avant-hier face à lʼUS Remchi, les trois joueurs asémistes Bey, Aini et Bentaleb ne souffrent que de petits bobos. « Dieu merci, ils ne souffrent que de contusions, et ils devront réintégrer, très rapidement, le groupe », nous a déclaré le soigneur de lʼASMO, Nacer Boubris. Pour sa part, le joueur milieu de terrain, Derbaci Mouloud a réintégré le groupe en prenant part à la seconde période de la rencontre amicale de son équipe face à lʼUSMT. Derbaci souffrait dʼune entorse à la cheville. R. O.

Madi remplaçant
Le meneur de jeu Aymen Madi s’est complètement remis de son angine. C’est ainsi que le coach Nabil Medjahed a décidé de le retenir dans la liste des 18. Madi a été incorporé en deuxième mi-temps.

NAHD Kourdi prépare l’AB Merouana
L’entraîneur nahdiste, Kourdi, a déjà entamé la préparation pour le prochain match contre l’AB Merouana qui s’annonce important pour l’équipe, qui veut jouer l’accession. Le coach husseindéen a insisté auprès de ses joueurs pour faire le maximum face à l’AB Merouana dans le but de décrocher un résultat positif, au moins un nul. La tâche s’annonce difficile surtout que plusieurs formations sont animées des mêmes ambitions et de ce fait le départ est très important dans le championnat. L’entraîneur a aussi annulé la deuxième séance d’entraînement du mardi, qui était réservée au travail de musculation. Après le match contre l’USMB, hier, l’entraîneur a accordé deux jours de repos à l’équipe. Ainsi, l’équipe est déjà dans l’ambiance du premier match. La direction a déjà entamé la préparation du déplacement pour Merouana. Elle a réservé l’hôtel où séjournera l’équipe. On apprend que l’équipe passera la nuit dans le centre-ville de Batna et le jour du match elle ralliera la ville de Merouana, distante de 37 km du cheflieu de la wilaya. S. H.

OMA Maâtallah nouvel entraîneur
Après la démission du driver Khelladi de la barre technique de l'Olympique d'Arzew, les dirigeants olympiens qui s'attelaient ses derniers jours à dénicher au plus vite un entraîneur ont jeté leur dévolu sur Maâtallah qui possède un riche CV et n'est plus à présenter. Il a déjà obtenus de bons résultats avec plusieurs équipes qu'il a eues à driver, tel le MCO. Ce dernier sera présent aujourd'hui pour un premier contact avec les partenaires de Rekkab. Espérons seulement que le nouveau coach continuera sa mission jusqu'à la fin du parcours, car au sein des fans des Ouled Sidi Moussa, on en a marre des changements à la barre technique. A. N.

Tours de piste pour Hanifi
Par ailleurs, Salim Hanifi n’a pas joué le match puisqu’il revient d’une blessure à la cheville. Le buteur du RCK s’est contenté de quelques tours de piste avant de rejoindre les vestiaires.

Dîner chez les militaires
A la fin de la rencontre, la délégation koubéenne a été conviée à un dîner au complexe militaire de Ben Aknoun.

Khalef et Saâdi présents
La joute amicale entre l’EN militaire et le RCK a été marquée par la présence de Mahieddine Khalef et Noureddine Saâdi. Les deux entraîneurs ont suivi le match à partir des gradins. Y. M.

22

N° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

Coup d’œil International

Chamakh
«Avec Fabregas, je me régale»
Marouane, vous comptez déjà deux buts en quatre rencontres depuis votre arrivée à Arsenal. Des débuts rêvés ? C’est vrai qu’au niveau de l’intégration, ça ne pouvait pas mieux se passer. Je m’étais fixé un temps d’adaptation de six mois voire un an et c’est vrai que je suis en avance. Je suis ravi, même si la préparation a été très difficile pour moi. Je crois que je n’ai jamais autant travaillé physiquement ! Mais tout ce que je pensais d’Arsenal et du championnat d’Angleterre avant d’arriver, je suis en train de le vivre. L’ambiance dans les stades, le jeu ouvert et offensif, le niveau de l’équipe... C’est exceptionnel. Je m’épanouis dans le jeu et, en plus, je marque ! Que du bonMarouane Chamakh mesure sa heur. Samedi contre Bolton, j’ai réussi à marquer. Avec des déplacements à Liverpool (1-1) et Blackburn (1-2) ou la réception de Bolton (4-1), samedi, vous avez eu un bel aperçu du football anglais physique et engagé... C’est vrai que c’est très dur. Et l’arbitre laisse jouer. Au début, cela surprend. J’ai déjà pris deux ou trois bons tampons en pensant qu’il allait siffler. Mais non. Il te regarde et dit : «Jouez, jouez !» Ici, tout le monde est habitué, mais pas moi ! Je découvre. C’est le métier qui rentre comme on dit (rires) ! C’est le jeu et c’est à moi de m’adapter. Allez-vous passer par la case musculation comme beaucoup de joueurs en arrivant en Angleterre ? Oui. Je vais commencer un programme personnalisé. Mais la musculation, c’est quelque chose que je déteste (rires) ! Je sais que j’en ai besoin. Ça aide pour encaisser les contacts. Je sais aussi que j’ai une marge de progression musculaire. Mais je vais faire en sorte de leur expliquer que ce n’est pas trop mon truc et qu’il faut y aller doucement. Quel est le joueur qui vous a le plus surpris depuis votre arrivée à Arsenal ? Je dirais Abou Diaby. On connaît la qualité de Cesc Fabregas, de Samir Nasri… Mais Abou, il m’a vraiment surpris. Il est calme et réservé mais, sur le terrain, il ne s’économise pas. Pour quelqu’un de grand, il possède une souplesse au niveau des chevilles et une qualité technique impressionnantes. C’est un joueur hors norme. Vous avez quitté Bordeaux, une équipe qui produisait du jeu, pour Arsenal, qui pratique un jeu très offensif. Vous êtes un attaquant chanceux ! C’est clair ! Quand tu joues et que tu as derrière toi Nasri ou Fabregas, tu sais que tu auras de bons ballons. On a pu le voir avec Cesc contre Bolton. C’est notre pièce maîtresse. Il a régalé Arshavin plusieurs fois. C’est lui qui centre sur mon but. Il m’a également servi côté gauche. Il possède un coup de patte exceptionnel. J’ai rarement vu une telle qualité de passe. Il sait jouer court, il sait jouer long. Quand tu fais l’appel, tu es servi dans les meilleures conditions, c’est beau. Beaucoup d’attaquants aimeraient être à ma place ! Cela ajoute-t-il un peu plus de pression sur vos épaules ? Enormément ! Je sais que je dois marquer. J’essaie d’être décisif à chaque match. J’ai encore une bonne marge de progression. Mais je pense que je peux être une valeur ajoutée à cette équipe-là. Pour l’instant, ça marche plutôt bien. C’est du pur bonheur et j’espère vivre la même chose en Ligue des champions. On a tous hâte de faire quelque chose de bien dans cette compétition. In fifa.com

chance. L’international marocain a quitté Bordeaux, une équipe offensive, Vous n’avez pas connu de pour Arsenal, l’une des formations qui matchs faciles mais, à chaque pratique le plus beau jeu en Europe avec fois, vous avez su être déciBarcelone. Arrivé cet été à Londres, le garçon sif... de 26 ans ne semble d’ailleurs pas avoir eu C’est vrai. C’est ça qui me besoin de temps d’adaptation, rare pour un plaît. Il n’y a jamais eu de attaquant en Angleterre. «Marouane aime matchs faciles. Mais j’essaie de l’engagement physique, le contact. Il est bon m’accrocher, de rester dans la dans les airs. Il est fait pour ce jeu. Et puis, partie, de me rendre utile, c’est quelqu’un qui joue et travaille pour d’être décisif. Et, pour l’instant, l’équipe», affirme Arsène Wenger. Après quatre journées, l’ancien Bordelais je suis récompensé de mes efcompte déjà deux buts, a provoqué un forts. L’objectif est d’être décisif à penalty et a poussé Pepe Reina à la chaque match, d’apporter mon petit faute à Liverpool (1-1). Des truc. Lors du premier match à Liverdébuts très encourageants pool, je pousse Reina à la faute. Face à qu’il raconte. Blackpool (6-0), je provoque un penalty.

Van Gaal : «Le favori, c’est Barcelone»

Bayern Munich

Le Bayern Munich ou l'art d'évacuer la pression. On a beau être finaliste de la dernière Ligue des Champions et ne pas se considérer comme un candidat au titre pour autant. Ainsi, le coach du club bavarois, Louis Van Gaal, ne pense pas que son équipe soit favorite de la compétition. «Il n'y a qu'un seul favori à mes yeux et c'est le Barça. Juste en dessous, il y a Chelsea et après, c'est tout», a-t-il lâché en conférence de presse.

Le ton est similaire dans le vestiaire du club allemand Le capitaine Philipp Lahm se réapproprie la célèbre phrase de Jean-Paul Sartre : «Les favoris, ce sont les autres» avant de poursuivre «mais nous avons beaucoup d'ambition cette saison et on veut montrer qu'on a encore progressé par rapport à la saison dernière». Le meilleur buteur de la dernière Coupe du monde, Thomas Müller est du même avis que son coéquipier. Il ne souhaite pas démarrer aussi mal que la saison passée : «Il faut qu'on domine notre groupe et qu'on évite de connaître une phase de groupes aussi difficile que l'an dernier».

Ronaldinho pense toujours à Auxerre. Que les supporters icaunais ne s'emballent pas, le Ballon d'Or 2005 ne compte pas, pour l'instant, débarquer en Bourgogne pour rejoindre l'AJA. Dans L'Equipe, Ronnie est revenu sur ses débuts européens. Débarqué du Grêmio Porto Alegre, le jeune Ronaldo Assis de Moreira, dit Ronaldinho, a en effet débuté sa carrière en Europe sur la pelouse du stade de l'Abbé Deschamps avec le PSG. Le match de ce mercredi soir, entre Auxerre et la Milan AC lui donne l'occasion de se remémorer ce jour : «Je me rappelle parfaitement de ce match. C'est un souvenir spécial. Je venais de rejoindre le PSG en provenance du Brésil. Cette rencontre, ce sont mes débuts en Europe. C'est à Auxerre que tout a commencé. C'est ce jour-là que ça a démarré pour moi». Parti au FC Barcelone deux ans plus tard, l'Auriverde a tout remporté avec les Blaugrana (Liga en 2005 et 2006, Ligue des Champions 2006). Mais par la suite, «ça a été difficile», explique-t-il. Effectivement, les frasques nocturnes de Ronaldinho finissent par lasser la Catalogne. «Mais la saison passée, je me suis relancé grâce à un grand entraîneur, Leonardo. Il m'a laissé faire sur le terrain ce que j'aime», lancet-il à propos de sa «renaissance» au Milan AC. Une forme éclatante qui ne lui a pourtant pas permis de disputer la Coupe du monde, Dunga ayant préféré se passer de lui. «Aucun autre Brésilien n'a fait mieux que moi en Europe», enrage-t-il encore aujourd'hui à ce propos. Mais il espère se rattraper dans quatre ans au Brésil pour la Coupe du monde 2014 : «Ce serait très beau».

Ronaldinho: «C'est à Auxerre que tout a commencé»

Ligue des champions putés mardi Résultas des matchs dis Groupe A : Lyon 1-0 Schalke 04 iv Benfica 2-0 Hapoël Tel Av Groupe B : nham Hotspur Werder Brême 2-2 Totte er Milan FC Twente 2-2 Int Groupe C : sgow Rangers Manchester United 0-0 Gla Valence CF Bursaspor 0-4 Groupe D : inaïkos FC Barcelone 5-1 Panath hague 1-0 Rubin Kazan FC Copen

Manchester United

Le milieu de terrain offensif de Manchester United, Luis Antonio Valencia, devrait être éloigné des terrains un bon moment. L'Equatorien s'est grièvement blessé à la cheville gauche à l'heure de jeu sur un tacle de Kirk Broadfoot, avant d'être évacué sur un brancard et de laisser sa place à Ryan Giggs. Après la rencontre, Sir Alex Ferguson a confirmé la longue indisponibilité de Valencia. «Valencia est à l'hôpital, a expliqué le manager écossais. Il semble qu'il s'agisse d'une dislocation et d'une fracture. C'est une vilaine blessure. Elle le tiendra éloigné pendant longtemps.»

Grave blessure pour Valencia

Acimovic raccroche
L'ancien international slovène Milenko Acimovic a mis un terme à sa carrière à 33 ans en raison de problèmes persistants à un genou, a annoncé son club, l'Austria Vienne, hier. «Cela n'a plus de sens», a-t-il déclaré, cité sur le site de la formation autrichienne. L'attaquant n'avait plus revêtu le maillot violet depuis le 11 avril dernier. Il a inscrit 40 buts en 134 rencontres pour le club viennois depuis 2007 et a porté le brassard de capitaine. Acimovic avait évolué au cours de sa carrière notamment à l'Etoile rouge de Belgrade, à Tottenham et à Lille.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Slovénie

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

FC Barcelone

M es s i mei ll eur bu teur d e l ’ hi s toir e du Barça en C oup e d’Eu rope

Milan AC

A seulement 23 ans, Lionel Messi vole déjà de record en record. Mardi soir, face au Panathinaïkos (5-1), le prodige du FC Barcelone est devenu le meilleur buteur de l'histoire du club en Coupe d'Europe. Meilleur scoreur de la Ligue des Champions la saison dernière avec 8 buts, le Ballon d'Or 2009 a marqué ses 26 et 27e buts contre le club grec. En seulement 47 matchs de compétition européenne, il devance désormais Rivaldo (25), Kluivert (21), Luis Enrique (20) et Eto'o (18). Au marquage de Messi, Jean-Alain Boumsong, le défenseur du Pana, a d'ailleurs salué, sur la chaîne Skysport, la performance de son adversaire du soir: «Messi, c'est vraiment Messi...». Il ne tarit également pas d'éloges sur le FC Barcelone: «Le Barça est vraiment le plus fort du groupe. Notre objectif est de finir derrière eux, ils sont hors-classe. La qualité de leurs grands joueurs est incroyable, que ce soit pour faire la différence tout seul ou donner une balle décisive.»

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA- Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Le proverbe du jour

D écrassage
« Qui mange seul s'étrangle seul»
(Proverbe arabe)
Dohr Asr Maghreb Icha

Le Buteur n° 1326 Jeudi 16 septembre 2010

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Horaires des prières

Jeudi
: 13h20 : 16h14 : 18h59 : 20h17

JEUDI
BIEN ENSOLEILLÉ

VENDREDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

Ins

Une machine qui traduit des pensées en mots

O

Au secours, le régime citron revient à la mode
(1re partie) Un ouvrage prônant le régime citron pour détoxifier l'organisme était paru il y a quelques années. On le croyait heureusement tombé dans les oubliettes, mais voilà qu'il ressurgit sur le net, en promettant «des kilos en moins». Attention danger ! Principe du régime citron Le régime citron se déroule en principe sur une semaine. On doit boire tous les matins, du jus de citron avec de l'eau chaude, une demi-heure avant le petit-déjeuner. On en reboira parfois dans la matinée, en guise de collation et aussi le soir, 2 heures avant de se coucher. On doit aussi arroser systématiquement viandes, poissons, salades d'une ou deux cuillerées à café de jus de citron. La première journée est une journée de détox, à base de fruits, de légumes et de poisson grillé, mais seulement au dîner. Pour les jours suivants, les menus sont indiqués de façon précise. Ils comportent beaucoup de légumes et de fruits, des amandes (ou des graines de tournesol ou des cacahuètes), des flocons d'avoine de temps en temps, un peu de pain complet, un peu de laitage et du poulet ou du poisson ou des oeufs seulement au dîner mais pas toujours. Résultats du régime citron Tous les menus du régime citron sont pauvres en calories. Il est évident que l'on

Vendredi
Fedjr Chourouk : 05h03 : 06h30

Matin : 22°C A-M : 32°C Vent : 11 km/h Direction : N.E.

Matin : 23°C A-M : 34°C Vent : 11 km/h Direction : S.E.

lites

Recette

Fekkas au persil
Ingrédients  1 verre de beurre fondu  1 verre dʼhuile  1 verre dʼoignons râpés  1 verre de persil haché très fin  1 sachet de levure chimique  2 fromages Kiri  1 cube de bouillon de poulet  Farine selon le mélange  1/2c.à.c de poivre  1/2c.à.c de piment fort  1c.à.c de sel Préparation s Mélanger dans une bassine le fromage avec le beurre fondu, lʼhuile jusquʼà lʼobtention dʼun mélange homogène. s Ajouter le cube de bouillon de poulet pilé, le persil haché, les oignons râpés, sachet de levure chimique, poivre, piment fort et sel. s Incorporer la farine tamisée peu à peu jusquʼà lʼobtention dʼune pâte homogène pas trop molle. s Diviser la pâte en petites boules. s Former de chaque boule un cylindre de 1cm de diamètre. Couper à lʼaide dʼune paire de ciseaux ce cylindre en petites formes. Les déposer sur une plaque beurrée. s Répéter cette opération jusquʼà lʼépuisement de la pâte. s Cuire à four moyen à 200° C, jusquʼà ce quʼelles soient un peu dorées.

Etats-Unis - Des chercheurs sont sur la voie d'une invention insolite et pratique : une machine capable de décoder les ondes cérébrales et d'y lire vos pensées. Grâce à des capteurs placés à la surface du cerveau, des scientifiques ont pu enregistrer les ondes cérébrales correspondant à 10 mots dont : oui, non, chaud, froid, faim, soif, bonjour et au revoir. La machine a pu ainsi reconnaître entre 76 et 90% des signaux cérébraux lorsque le patient parlait, sans aucun système de reconnaissance vocale. Grâce à ces électrodes novatrices et cette méthode révolutionnaire, les scientifiques espèrent pouvoir enregistrer plus de mots et ainsi permettre aux patients paralysés de s'exprimer plus librement. Le professeur Greger et son équipe parlent d'un système de traduction des pensées et d'une boîte vocale répétant le mot correspondant. «Cela ne signifie pas que le problème est complètement résolu et que nous pouvons tous retourner chez nous. Ça signifie que ça fonctionne, et que nous avons maintenant besoin de le perfectionner de telle façon que les gens souffrant du syndrome d'enfermement puissent vraiment communiquer», a expliqué le professeur en charge de la recherche. L'étude, publiée dans le journal Neural Engineering utilise un nouveau type d'électrode novatrice qui ne pénètre pas à l'intérieur du cerveau, évitant ainsi tout danger de dommage pour le cerveau.

Afrique du Sud - Après avoir été percutée par un bateau, une baleine a choisi de se venger en envoyant au visage du pêcheur l'ancre de son embarcation. Ainsi, le pêcheur explique que l'accident s'est déroulé dimanche 12 septembre au lever du soleil, alors qu'aucune baleine n'était à signaler à l'horizon. C'est alors qu'il naviguait qu'il a ressenti un choc, constatant avoir percuté une baleine. Il explique au quotidien Cape Times : «Quand nous l'avons vue, nous étions déjà au-dessus. Percuter une baleine, c'est comme cogner dans un rocher. Si elle avait remonté, nous aurions chaviré.» Et un des skippers présents sur l'embarcation de préciser : «Quand nous avons percuté la baleine, l'ancre s'est envolée et a frappé le pécheur à la mâchoire.» Aujourd'hui l'AFP précise que le pêcheur va bien même s'il a été sonné par le choc.

Une baleine envoie une ancre sur un pêcheur après avoir été percutée

maigrit, mais pas pour cause de citron ! Le côté positif de ce régime citron, c'est qu'il privilégie les légumes. Il y en a à chaque repas (même parfois au petit-déjeuner). Si l'on n'avait pas l'habitude d'en consommer suffisamment, c'est une bonne façon de s'y mettre. Citron, un fruit miracle ? Le citron est riche en vitamine C, ça c'est vrai. Mais selon les auteurs du régime citron, elle contribue à la perte des kilos superflus. Nombreuses sont les actions de la vitamine C dans l'organisme. Elle intervient dans plusieurs métabolismes, y compris dans celui des lipides, elle active des neurotransmetteurs, elle joue un rôle dans les fonctions im-

munitaires, c'est un antioxydant puissant. Mais on n'a pas encore déterminé son éventuel rôle dans l'amaigrissement, s'il existe. Toujours selon les auteurs du régime citron, le jus de ce fruit ralentit la diffusion du sucre dans le sang. On retrouve cette affirmation (sans aucune preuve scientifique, bien sûr) sous la plume ou le clavier de différents auteurs prônant la santé au naturel. Selon eux, le pamplemousse aurait le même effet. Et aussi le vinaigre ! Si le citron, le pamplemousse ou le vinaigre avaient ce pouvoir d'abaisser la glycémie, ça se saurait ! Aucune étude scientifique n'a jamais montré cela.

Torsades au fromage
Ingrédients  100g de fromage râpé  2 cuillères à soupe de moutarde  Piment de Cayenne Pâte feuilletée  250g de farine  3 cuillères à soupe de beurre  1 cuillère à café de vinaigre  180g de beurre mou  Sel Préparation s Mettre la farine dans une jatte, creuser un puits au centre, ajouter le vinaigre, 3 cuillères à soupe de beurre et le sel, ajouter l'eau peu à peu et mélanger du bout des doigts le plus rapidement possible jusqu'à ce que vous obteniez une pâte souple, couvrir et laisser reposer 10 minutes au réfrigérateur. s Etaler la pâte sur un plan de travail fariné en un carré à l'aide d'un rouleau, il faut que le centre sera plus épais que les bords, disposer le beurre au milieu et enfermer-le en ramenant les bords vers le centre. s Abaisser la pâte en rectangle. s Plier le rectangle en trois et aplatirla au rouleau, c'est le premier tour. s Faire tourner le pâton d'un quart de tour vers la droite et donner le deuxième tour, laisser reposer 15 minutes au frais. s Répéter cette opération 4 fois en laissant reposer 15 minutes tous les deux tours. s Etaler la pâte en rectangle et étaler la moutarde sur toute sa surface, saupoudrer le fromage râpé sur une moitié de pâte et rabattre lʼautre moitié sur la première de façon à recouvrir le fromage, découper des lamelles dʼenviron un 1 cm de large, les torsader du bout des doigts, saupoudrer du piment, disposer-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. s Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C de 10 à 15 minutes jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

A suivre

Les bienfaits de l'huile d'olive
On prête à l'huile d'olive de nombreux bienfaits : anticholestérol, anti hypertension, anti constipation, elle serait aussi antidouleur, préviendrait le cancer du sein et de la prostate... Le point sur cette huile miracle avec en prime, quelques recettes !

L’huile d’olive : des vertus anti âge !
«L'huile d'olive préviendrait et ralentirait le vieillissement des cellules, notamment celles de la peau», explique le Dr Marie-Antoinette Séjean, médecin nutritionniste. Pourquoi ? Parce qu'elle est riche en polyphénols. Ces antioxydants sont plus présents dans l'huile d'olive que dans d'autres huiles. De plus, l'huile d'olive contient des oméga 9 qui stimulent aussi l'activité des cellules, ce qui protège du vieillissement. En pratique : Il est intéressant d'associer la consommation d'huile d'olive à celle d'aliments plus riches en oméga 3 comme l'huile de noix ou les poissons à chair grasse (saumon, thon). Les effets contre le vieillissement seront optimisés ! Demain : Huile dʼolive, un fameux cosmétique !

S

T ars

Yasmine Tordjman et Eric Besson mariés par Rachida Dati
Eric Besson, le ministre de lʼimmigration et de lʼidentité nationale, et Yasmine Tordjman se sont mariés lors dʼune cérémonie discrète qui aurait eu lieu à Paris et non pas à Rome, comme cela avait été rapporté. Cette alliance entre Eric Besson et cette jeune tunisienne de 24 ans devait avoir lieu à Rome à la fin de la semaine, avait rapporté Lʼexpress, reprenant une dépêche de lʼagence de presse italienne Ansa datée du 6 septembre. Le mariage a finalement eu lieu à la mairie du VIIe arrondissement de Paris ce dimanche. Cʼest Rachida Dati, la maire de cet arrondissent, qui a uni les deux tourtereaux.

Question
Nous assimilons mieux nos nutriments si notre assiette est bien présentée
Il est bien connu qu'une bonne alimentation commence par les yeux ! Une assiette bien présentée, remplie de couleurs, qui réjouira l'œil, déclenchera automatiquement une salivation accrue. La salive est d'une importance capitale dans l'assimilation des nutriments et essentielle dans la digestion des féculents.

Vrai !

N ew s Santé

Vitamine D : à la santé... du cerveau

Angelina Jolie n'a pas d'amis
Pas facile d'être l'une des plus belles femmes de Hollywood ! Si Angelina Jolie est pleinement satisfaite de sa vie de famille et plus que jamais impliquée dans ses missions humanitaires, quand il s'agit d'aller boire un verre entre copines, elle n'est pas vernie. Et si vous vous demandez comment elle fait pour tenir lors des différents voyages qu'elle effectue souvent seule, et où elle rencontre des personnes dans des situations extrêmement précaires, voici la réponse à vos interrogations : «Je parle à ma famille, je parle à Brad... Il veut en savoir le plus possible sur les problèmes rencontrés lors de mes différents voyages. Lui aussi est venu ici (ndlr : au Pakistan), il est venu avec moi après le tremblement de terre. Mais je ne sais pas, je n'ai pas beaucoup d'amis à qui je me confie. Il est vraiment la seule personne à qui je parle», a-t-elle expliqué à CNN. Nous aussi on aimerait bien qu'il soit notre seul ami...

La vitamine D serait bonne pour le cerveau, tout comme elle l'est pour les os ! Au terme de deux études menées en Finlande et en Grande-Bretagne, les auteurs mettent en lumière un lien entre le faible taux de vitamine D dans le sang et l'apparition ou l'aggravation d'un déclin cognitif. Les 858 participants de la première étude menée à Exeter (Angleterre) avaient tous plus de 65 ans. Chez les patients carencés en vitamine D, les auteurs ont constaté une augmentation de 60% du risque de déclin mental et intellectuel. Dans le même temps, une équipe finlandaise a montré que cette carence pouvait être liée à un risque accru de maladie de Parkinson. En effet dans cette seconde

Rattraper du linge blanc déteint
Vous avez mélangé votre linge blanc avec votre linge de couleur et celui-ci à déteint? Voici une solution, généralement efficace, pour que vos vêtements retrouvent leur blancheur initiale:  Remplir un grand seau d'eau très chaude Ajouter un verre d'eau de javel et une bonne cuillère à soupe de vinaigre d'alcool  Mélanger le tout avec une cuillère en bois et ajouter le linge déteint  Remuer bien le tout et laisser agir 5 minutes  Rincer soigneusement le linge

A

stuce du jour

étude, il s'est avéré que les patients dont le taux de vitamine D était le plus faible avaient un risque de maladie de Parkinson trois fois plus élevé que les autres. Toutefois, aucune relation de cause à effet entre les deux phénomènes n'a pu être démontrée, aussi bien dans un sens que dans l'autre.

Le

100 tonnes de gazole se déversent dans le Nil
Egypte - Plus de 100 tonnes de gazole se sont déversées dans le Nil samedi dernier, après qu'une barge pétrolière a coulé dans le fleuve au niveau d'Assouan, dans le sud de l'Egypte. La barge qui appartenait à la Nile Company for River Transportation contenait 240 tonnes de gazole, rapporte l'agence officielle Mena. «Le bateau se serait soudainement incliné en raison du bas niveau des eaux avant de couler», a expliqué son commandant Yasser Hussein. L'homme a été arrêté. Près de la moitié du pétrole que transportait la barge s'est répandu dans le Nil près d'Assouan, à 980 kilomètres au sud du Caire. Le gouverneur de la ville, Moustafa alSayyed, a assuré que toutes les mesures ont été prises pour nettoyer la zone polluée, et pour protéger les stations d'eau potable.

C hiffre du jour

100

16:55 CD'aujourd'hui 17:00 On n'demande qu'à en rire 18:00 N'oubliez pas les paroles 18:45 Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:00 Journal 19:30 Soyons prévoyants 19:35 Envoyé spécial 21:45 Tous ensemble 23:00 Chantons de gauche à droite ! 23:53 Dans quelle éta-gère 23:55 Journal de la nuit 00:10 CD'aujourd'hui 00:15 Faites entrer l'accusé

12:47 Météo 12:55 Les feux de l'amour 13:50 Un mariage à l'épreuve 15:35 New York police judiciaire 16:25 New York police judiciaire 17:20 Secret Story 18:10 Une famille en or 18:50 La prochaine fois, c'est chez moi 19:00 Journal 19:35 C'est ma Terre 19:37 Courses et paris du jour 19:45 MasterChef 21:20 MasterChef 22:55 MasterChef se met à table 23:55 Secret Story 00:45 Reportages 01:25 Les aristos

11:45 Le 12.45 11:55 Missing : disparus sans laisser de trace 12:45 En toute impunité 14:50 Roman noir 16:45 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:45 Le 19.45 19:05 Un gars, une fille 19:35 Ça a commencé comme ça 19:40 Bones 20:30 Bones 21:20 Bones 22:05 Bones 22:55 Bones 23:45 Women's Murder Club 00:40 Turbo 01:50 M6 Music / Les nuits de M6

15:30 Questions pour un champion 16:00 360° GEO 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'éco 17:30 L'invité 17:40 La petite vie 18:05 Belle-Baie 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Enquêtes spéciales 21:55 TV5MONDE, le journal 22:05 Journal (TSR) 22:40 Questions à la une 23:40 TV5MONDE, le journal Afrique 23:55 Les Thibault 01:25 Hôtels particuliers

N° 1326 JEUDI 16 SEPTEMBRE 2010

omme Cil a dit lui

«Nous n’avons pas de préférence en demie, car il n’y a plus d’équipes faciles»

Chamseddine Nessakh

Benchikha redevable
envers Hanitser et Djabou ?
Nombreux sont ceux qui pensent que la nomination de Abdelhak Benchikha à la tête des Verts répond à une certaine logique, compte tenu des compétences de l’homme, mais aussi du poste qu’il occupait déjà avant cette nomination, celui de sélectionneur des A’, présumés constituer le principal vivier de la sélection A. Il était donc normal de puiser au sein des locaux, même au niveau du staff technique, pour pallier le manque chez les A. Si ce cheminement paraît des plus logiques, il fallait toutefois faire d’abord ses preuves avec la sélection A’ qui a failli être éliminée du CHAN, n’était le but de Hanitser servi brillamment par Djabou à la dernière seconde du temps additionnel. L’on se demande, en effet, si Benchikha aurait été nommé aujourd’hui sélectionneur national, dans le cas où les locaux avaient été éliminés face à la Libye ce jour-là.

Comme il a dit lui. Qui, lui ? Hannachi, pardi !

Un Pakistanais a interviewé Bougherra sur
le football arabe
Un journaliste pakistanais travaillant pour un journal de Dubaï a sollicité Madjid Bougherra pour une petite interview magazine qui a tourné autour de sujets divers autour du football dans le monde arabe et qui sera publiée dans deux semaines. «Boughy» a répondu favorablement à la sollicitation, même s’il a dû l’interrompre du fait que les responsables des Rangers l’ont pressé de rejoindre le bus.

C’est de la langue de bois
«Que ce soit moi ou un autre qui joue, l’intérêt de l’équipe avant tout»
Larbi-Hilal Soudani, ASO Chlef

amical Un entraîneur poignardé par son Match togolais frère en plein match en Turquie De faux joueurs
C'est un véritable drame qui a bien failli se produire ce week-end en Turquie. Lors d'un match de 2e division entre Samsunspor et son équipe, Yuksel Yesilova, l'entraîneur de Mersin, a été poignardé sur son banc de touche, en plein match. La rencontre aussitôt interrompue par l'arbitre, les joueurs ont mis un certain temps avant de comprendre ce qui se passait. Selon les médias turcs, c'est le frère de l'entraîneur, qui souffre de graves problèmes psychologiques, qui a été l'auteur de l'agression. Ce dernier, arrêté par la police, est descendu des tribunes et a poignardé Yesilova, apparemment pour se venger. «Il a fait cela uniquement pour sa publicité. Le match passait à la télévision et il voulait se montrer. Je ne lui avais pas parlé depuis sept ans», a déclaré la victime.

face au Bahreïn rve des surprises. Le ent, le football rése

On ne prête qu’aux riches, mon cossu ! Le président d’un prestigieux club du Centre, en butte à de
sérieux problèmes financiers, a contracté une dette de 400 millions de centimes à des fins personnelles, auprès d’un P-DG d’un groupe industriel qui a la manie de «repasser» ses billets avant de les prêter qu’il tarde à rembourser, au point où ce dernier ne s’est pas retenu de le relancer au téléphone. En vain. Ces mënail… euh, excusez, melai’n, ne lui ont pas été restitués. Il paraît que le bonhomme ne daigne même pas lui décrocher. Notre industriel a, semble-t-il, oublié le bon adage qui dit qu’on ne prête qu’aux riches !

Le meilleur moyen de ressouder un cou ple après la tempête serait-il de faire un enfant ? Pour Abigail Clancy, fiancée du footballeur Peter Cro uch, victime d'une infidélité qui a fait la une des tab loïds, il semblerait que la répon se soit "oui". Selon la presse anglaise, la jeune fem me de 24 ans vient d'annoncer qu'elle était enceinte de 4 mois. Elle serait apparemment très fière de cette grande nouvell e et a confié qu'elle pensait atten dre un garçon. L'incar tade de l'international anglais avec une jeune pro stituée espagnole paraît être à présent balayée . Les photos compromettantes du sportif flirtant avec de jolies blondes dans une soi rée arrosée égaleme nt. Si elle était apparue, au plu s fort de la révélatio n des

Enceinte, la fiancée de Peter Cr

L’info people

Décidém du Togo et le match amical entre la République les mémoires. A Royaume de Bahreïn restera dans rencontre qui priori, rien d'exceptionnel dans cette formations très moyennes de la sphère oppose deux ch a fait beaufootballistique. Et pourtant, ce mat effet, les joueurs bahreïniens se coup de bruit. En laquelle ils sont étonnés de l'étrange facilité avec la rencontre (3-0). L'exsont sortis vainqueurs de able équipe plication ? En face, il n'y avait pas la vérit aussi surréaliste du Togo ! L'information paraît Fédération toqu'elle est sérieuse. Le président de la se i Memene, a révélé à l'agence de pres golaise, Seiy que l'équipe envoyée américaine Associated Press ons pas enétait «totalement fausse». «Nous ne pouv de la FIFA. Les voyer de joueurs sans l'approbation ient pas de joueurs qui ont disputé ce match n'éta . Nous n'avons pas envoyé d'équipe au ‘’vrais joueurs’’ nnus.» Pour le Bahreïn. Ces joueurs nous sont inco refusée à tout commentaire. moment, la FIFA s'est

ouch lui pardonne son infidélit

tromperies de son bie n-aimé, ne portant plu s sa bague de fiançailles (d'un e valeur supposée de près de 250 000 euros !), elle a finalement rapideme nt remis l'anneau à son doigt. Leu r réconciliation - ex trêmement difficile, on l'imagine - n'a pas été confirm ée, mais la grossesse de l'anim atrice télé et son bo nheur d'annoncer la nouvelle ne laissent pas d'ambigu ïté. L'attaquant géant des Ho tspurs de Tottenham était hier soir sur le terrain, en gra nde forme face à l'éq uipe de Werder Bremen, dans le cadre de la Ligue de s champions (qui s'est soldé par un match nul). Comme Coleen Roon ey, qui vient de passe r l'éponge sur les écarts sexue ls de Wayne Rooney, Abbey ne paraît pas tellement luc ide.

é...

Un champion du monde vend sa médaille Nobby s

Un international

saoudien chez

Le zoom du jour
Image aussi touchante que rare de fairplay : Ali Fergani, capitaine de la JSK (appelée JET à l’époque) de la saison 1985- 1986, console Sedrati, le défenseur du WKF Collo, qui venait de perdre la finale de la Coupe d’Algérie après avoir résisté avec son équipe durant 117 minutes.

L'Anglai Stiles, 68 ans, va vendre sa médaille de champion du monde au gagnée Mondial 1966. Elle sera mise aux enchères le à octobre 27 en bourg, Edim même temps que d'autres obon jets appartenant à la collecti sde l'ancien joueur de Manche ter United, et pourrait lui rapporter entre 120 et 150 000 euros. «Je suis aussi patriote que n'importe quel Anglais. J'ai et passé une mauvaise période à je veux laisser quelque chose ille», a déclaré Stiles, ma fam e victime d'une attaque cérébral tien juin. Seuls trois des onze t, tulaires de la finale, Roger Hun rlBobby Charlton et Jack Cha ton, possèdent toujours leur médaille décrochée à Wembley qui face à l'Allemagne. Stiles, ais touché ce que perçoin'a jam urs vent aujourd'hui les joue professionnels, habite dans une du modeste maison non loin sstade Old Trafford à Manche ter.

Mohammedi
pour un stage
de réhabilitation
Le préparateur physique des A’ et des U23, Boudjemaâ Mohammedi, jouit d’une réputation éloquente du côté du Golfe. Son passage sur le banc d’Al Gharrafa a fait connaître ses compétences. C’est ainsi qu’il reçoit régulièrement, à Aix-en-Provence où il réside du reste, des joueurs des championnats saoudien et qatari pour des stages de réhabilitation et de préparation physique. Le dernier en date, Osama Al Muwallad, le défenseur international saoudien d’Al Ittihad Djeddah. Ce joueur de 26 ans, qui en a terminé avec sa rééducation, a fait appel aux bons services de Mohammedi pour un stage de trois semaines à Marseille qui a débuté hier.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->