Vous êtes sur la page 1sur 1

Union Nationale et Syndicale des Sages-Femmes

Siège social : 137, rue Pelleport 75 020 PARIS


Adresse postale : 28 quai Alexandre III – 50100 CHERBOURG
E- mail : unssf@laposte.net - www.unssf.org

M. Le Premier ministre
Hôtel de Matignon
57, rue de Varenne
75700 Paris

Objet : Responsabilité Civile Professionnelle des sages-femmes libérales

Le 10 Mai 2010

Monsieur le Premier Ministre,

La profession de sage-femme comporte la surveillance des grossesses, la préparation à la naissance,


la pratique des accouchements et le suivi de la mère et de l’enfant dès lors que l’ensemble du
processus ne présente pas de caractère pathologique (Article L.4151-1 du Code de la santé
publique).
Par ailleurs l’article L.1142- 2 du Code de la santé publique stipule que les sages-femmes doivent
s’assurer pour la pratique des accouchements et tous actes qui y seraient associés.

Les assureurs contactés par le bureau central de tarification nous proposent une RCP pour une
cotisation annuelle de 19 000 euros en cas d’accouchement à domicile.
Le tarif conventionnel de l’accouchement - comprenant la surveillance du travail, de
l’accouchement et des suites de couches mère/enfant pour une durée de 7 jours- n’est actuellement
que de 312,70 euros.

La spécificité de notre profession est axée sur les soins non pathologiques et la prévention. Toute
situation qui sort de la normalité doit être transférée vers un médecin. Les risques encourus au cours
de notre exercice ne sont par conséquent pas comparables à ceux que prend un médecin qui doit
souvent faire face à des situations difficiles.

Il y a juste un an, j’attirais votre attention sur cette problématique des sages-femmes libérales.
Aucune mesure n’a depuis été envisagée.

Aussi, nous vous demandons d’intervenir dans ce dossier bloqué depuis plusieurs années afin qu’une
assurance puisse enfin être proposée aux sages-femmes libérales, à des tarifs prenant en compte à
la fois le faible risque inhérent à l'activité de ces sages-femmes et le montant modeste de leurs
revenus.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Premier Ministre, l’assurance de notre haute considération.

J.Lavillonnière Présidente

Union Nationale et Syndicale de Sages-Femmes


http://www.unssf.org