Vous êtes sur la page 1sur 10

Société INFO DYNAMIC SARL A.

U Statuts
STE (Nom de la socité) SARL A.U
SOCIETE A RESPONASABILITE LIMITEE à associé unique
Au capital de : 10.000,00 DHS
Siège social : (Adresse de la société) - FES-

Le soussigné:
1) Monsieur (Nom de l’associé), Marocain, titulaire de la carte d’identité nationale N° :………………,
demeurant à, ……………………………………………….

a établi, de la manière suivante les statuts de la société à responsabilité limitée à associé unique qu’il a décidé
d’instituer.

TITRE -I-
FORME - OBJET - DÉNOMINATION - SIÈGE SOCIAL ET DURÉE

ARTICLE 1 – FORME
La société est une société à responsabilité limitée. Elle est régie par les lois et règlements en vigueur et
notamment le dahir n° 1-97-49 du 5 Chaoual 1417 (13 février 1997) portant promulgation de la loi n° 5-96 ainsi que
par les présents statuts.
Elle fonctionne indifféremment sous la même forme avec un ou plusieurs associés.

ARTICLE 2 - OBJET SOCIAL


La Société à pour objet au Maroc et à l’étranger :
- Vente et maintenance de matériels informatiques.
- Travaux Divers.
- Négoce, Import-export.
- Le négoce, l’achat et la vente, l’importation et l’exportation de tous les produits informatique.
- La représentation soit au Maroc, soit à l’étranger de tous procédés, marques de fabrique, de tous matériel
industriel et autres.
- Toutes opérations de commission, de courtage et de représentation.
- La participation directe ou indirecte à toutes opérations ou entreprises se rattachant à l’un quelconque des
objets de la société.
Et plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, financières, mobiliers et immobilières, se
rattachent directement ou indirectement aux objets précités, ou susceptibles d’en favoriser la réalisation et le
développement, ainsi que toute participation directe, sous quelque forme que ce soit, dans les entreprises
poursuivant des buts similaires ou annexe.

ARTICLE 3 - DÉNOMINATION
La Société prend la dénomination suivante : STE (NOM DE LA SOCITÉ) SARL A.U
Elle doit être précédée ou suivie immédiatement de la mention « SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE
A ASSOCIE UNIQUE » ou des initiales SARL ou le cas échéant société à responsabilité d’associé unique.
Ces indications ainsi que l’énonciation du montant du capital social, du siège social et du numéro
d’immatriculation au registre de commerce, de la société, doivent figurer dans les actes, lettres, publications et autres
documents émanant de celle-ci et destinés aux tiers.

ARTICLE 4 - SIÈGE SOCIAL


Le siège social est fixé à (Adresse de la société) - FES
Il pourra être transféré dans tout autre endroit de la ville de Maroc par simple décision de l’assemblée
générale extraordinaire des associés, dans les conditions ci-après prévues pour les modifications statutaires.

ARTICLE 5 - DURÉE
La durée de la Société est fixée à quatre vingt dix neuf (99) années, à compter de la date de son
immatriculation au registre du commerce et ce, sauf le cas de dissolution anticipée ou de prorogation prévue par les
présents statuts et par la loi en vigueur.

T I T R E - II -
APPORTS - CAPITAL SOCIAL - PARTS SOCIALES

- 1/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
ARTICLE 6 - APPORTS

Apports en numéraire

MR.(NOM DE L’ASSOCIÉ);
Associé unique : apporte à la société une somme de DIX MILLE DIRHAMS (DHS : 10.000,00).
Cette somme de 10.000,00 Dirhams a été déposé le : 05/04/2010, le jour de leur réception chez la Banque ,à
un compte ouvert au nom de la société en cours de constitution sous N° :………………………..

ARTICLE 7 - CAPITAL SOCIAL

Le capital social est fixé à la somme de DIX MILLE DIRHAMS (DHS : 10.000,00)
Il est divisé en CENT (100) parts sociales de CENT DIRHAMS (Dhs : 100,00) chacune, souscrites en
totalité et entièrement libérées par l’associé unique.
En conséquence, et en rémunération de l’apport ci-dessus, lequel a été intégralement libéré par
l’apporteur, il est attribué à :

Monsieur. (NOM DE L’ASSOCIÉ) 100 PARTS


TOTAL 100 PARTS

ARTICLE 8 - AUGMENTATION ET RÉDUCTION DE CAPITAL


Le capital social pourra en vertu d’une décision collective extraordinaire des associés, prise dans les termes de
l’article 24 des présents statuts, être augmenté au moyen d’apport en numéraire ou en nature ou par capitalisation de
tous ou partie des primes, bénéfices et réserves de la société.
Par dérogation aux dispositions de l’article 24 des présents statuts, la décision d’augmenter le capital par
incorporation de bénéfices ou de réserves est prise par les associés représentant au moins la moitié (1/2) des parts
sociales.
Les parts nouvelles doivent être entièrement libérées et toutes réparties lors de leur création, les fonds
provenant de la libération des parts sociales devront être déposés dans les huit jours(8) de leur réception, par les
personnes qui les ont reçus, dans un compte bancaire bloqué.
Le retrait des fonds provenant des souscriptions peut être effectué par un mandataire de la société après
établissement du certificat du dépositaire.
Si l’augmentation du capital n’est pas réalisée dans le délai de six mois (6) à compter de premier dépôt de
fonds, il pourra être fait application des dispositions de l’article 52 du DAHIR n° 1-97-49 du 13 : février 1997.
En tout état de cause, il est interdit à la société d’émettre des valeurs mobilières, et il lui est également interdit
de garantir une émission de valeurs mobilières.
En cas d’augmentation du capital par voie d’apports en nature, l’évaluation des biens apportés doit être faite
au vu d’un rapport établi sous sa responsabilité par un commissaire aux apports choisi obligatoirement parmi les
personnes habilitées à exercer les fonctions de commissaire aux comptes.
Lequel commissaire aux apports est obligatoirement nommé à la demande du gérant par ordonnance du
président du tribunal statuant en référé.
Toutefois, les futurs associés peuvent décider à l’unanimité que le recours à un commissaire aux apports ne
sera pas obligatoire, lorsque la valeur d’aucun apport en nature n’excède DIX MILLE DIRHAMS (Dhs : 10.000,00)
et si la valeur totale de l’ensemble des apports en nature non soumis à l’évaluation d’un commissaire aux apports
n’excède pas la moitié du capital social.
Lorsque la société est composée d’une seule personne, ledit commissaire est désigné par l’associé unique, sauf
les cas ci-dessus où le recours au commissaire n’est pas obligatoire.
Lorsqu’il n’y a pas eu pas eu recours à un commissaire aux apports ou lorsque la valeur retenue est différente
de celle proposée par le commissaire aux apports, les gérants de la société et les personnes ayant souscrit à
l’augmentation du capital sont solidairement responsables de l’évaluation de ces apports pendant cinq (5) ans, à
l’égard des tiers de la valeur attribuée aux dits apports.
Le capital social pourra également être réduit en vertu d’une décision collective extraordinaire des associés,
prise dans les termes de l’article 24, notamment au moyen d’un remboursement aux associés, d’un rachat de parts ou
d’une réduction du montant nominal ou du nombre de parts, le tout dans les limites et les formes fixées par la loi.
En aucun cas, la réduction du capital ne peut porter atteinte aux droits des associés.
S’il existe des commissaires aux comptes, le projet de réduction du capital leur est communiqué quarante cinq
jours aux moins avant la date de la réunion de l’assemblée générale des associés appelée à statuer sur ce projet. Ils
font connaître à l’assemblée générale leur appréciation sur les causes et conditions de la réduction.
Lorsque l’assemblée générale approuve un projet de réduction du capital non motivé par des pertes, créanciers
dont la créance est antérieure à la date de dépôt au greffe du procès-verbal de délibération peuvent former opposition
à la réduction dans le délai de trente jours (30 jours) à compter de la date dudit dépôt. L’opposition est signifiée à la
société par acte extrajudiciaire et porté devant le tribunal.
Le président du tribunal statuant en référé, rejette l’opposition ou ordonne, soit le remboursement des
créances, soit la constitution de garanties, si la société en offre et si elles sont jugées suffisantes. Les opérations de
rédaction du capital ne peuvent commencer pendant le délai d’opposition.

- 2/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
L’achat de ses propres parts par la société est interdit, toutefois, l’assemblée générale qui a décidé une
réduction du capital non motivée par des pertes peut autoriser le gérant à acheter un nombre déterminé de parts
sociales pour les annuler.
La réduction du capital social à un montant inférieur au minimum légal, doit être suivie, dans le délai d’un an,
d’une augmentation de capital ayant pour effet de porter celui-ci à un montant au moins égal audit minimum légal
soit la somme de DIX MILLE DIRHAMS (10.000,00 Dhs), à moins que dans le même délai, la société n’ait été
transformée en société d’une autre forme.
A défaut d’augmentation ou de transformation, tout intéressé pourra demander en justice la dissolution de la
société, deux (2) mois après avoir mis les représentants légaux de celle-ci en demeure de régulariser la situation.
L’action est atteinte lorsque cette cause de dissolution a cessé d’exister le jour où le tribunal statue sur le fond
en première instance.

ARTICLE 9 - PARTS SOCIALES :


En représentation de l’apport en capital qui lui est fait, la société émet des parts sociales de même valeur
nominale, intégralement libérées dés leur création, lesquelles contribuent exclusivement à la formation du capital
social.
Le nombre des associés de la société ne peut être supérieur à cinquante, si la société vient à comprendre plus
que ce nombre, elle doit dans le délai de deux ans, être transformée en société anonyme. A défaut elle est dissoute, à
moins que, pendant ledit délai, le nombre des associés n’atteigne le nombre d’associé autorisé légalement.

ARTICLE 10 – PROPRIÉTÉ – CESSION - INDIVISIBILITÉ DES PARTS SOCIALES.


Les parts sociales de capital ne sont pas négociables, et ne peuvent être représentées par des titres négociables.
Leur propriété résulte seulement des statuts de la société, des actes qui les modifient, des cessions et mutation
ultérieures, le tout régulièrement consenti, constaté et publié.
La cession des parts sociales doit être constatée par écrit, à peine de nullité, elle est rendue opposable à la
société dans les formes prévues par l’article 195 du Dahir du 12 Août 1913 formant code des obligations et contrats.
Toutefois, la signification peut être remplacée par le dépôt d’une copie de l’acte de cession au siège social contre
remise par le gérant d’une attestation de ce dépôt au déposant.
Elle n’est opposable aux tiers qu’après accomplissement de ces formalités et, en outre, après publicité au
registre du commerce.
Chaque part sociale est indivisible à l’égard de la société, dans les manifestations de la vie sociale, les
propriétaires indivis des parts sociales sont représentés par mandataire unique.

ARTICLE 11 - DROITS ET OBLIGATIONS DES ASSOCIÉS


A) CESSION DE PARTS ENTRE VIFS :
Les parts sociales sont librement cessibles entre associés, entre conjoints, parents et alliés jusqu’au deuxième
degré inclusivement.
En cas de pluralité des cessionnaires visés ci-dessus et, s’il en résulte un dépassement du nombre légal
maximum d’associés soit cinquante, leurs parts ne constituent que des parts détenues par une seule personne à l’égard
de la société ces cessionnaires doivent être représentés par l’un d’eux devant la société, à moins que les parts ne
soient cédées à l’un ou plusieurs d’entre eux ou à des tiers, dans la limite de cinquante associés.
En cas de cession à un tiers, celle-ci ne peut avoir lieu qu’avec le consentement de la majorité des associés
représentant au moins les trois quarts (3/4) des parts sociales.
Lorsque la société comporte plus d’un associé, le projet de cession est notifié à la société et à chacun des
associés soit dans les conditions énumérées dans les articles 37,38 et 39 du code de procédure civile, ou par lettre
recommandée avec accusé de réception.
Si la société n’a pas fait connaître son droit de revendication dans le délai de trente (30) jours à compter de la
dernière de notifications prévues ci-dessus, le consentement à la cession est réputé acquis.
Si la société a refusé de consentir à la cession, les associés sont tenus dans le délai de trente (30) jours, à
compter de ce refus, d’acquérir ou de faire acquérir les parts à un prix fixé à dire d’expert désigné par les parties, et
en cas de désaccord, par le président du tribunal statuant en référé.
A la demande du gérant de la société, ce délai peut être prolongé une seule fois par ordonnance du président
du tribunal, statuant en référé, sans que cette prolongation puisse excéder trois (3) mois.
La société peut également, avec le consentement de l’associé cédant, décider dans le même délai, de réduire
son capital du montant de la valeur nominale des parts de cet associé et de racheter ces parts au prix déterminé à dire
d’expert désigné selon la procédure susvisée.
Un délai de paiement, qui ne peut excéder six (6) mois peut, sur justification, être accordé à la société par
ordonnance du juge des référés.
Les sommes dues portent intérêt au taux légal, à compter de la date de la décision de l’assemblée de réduire le
capital, le cas échéant, les dispositions de la loi relatives à la réduction du capital au-dessous du minimum légal
doivent être observées.
Si à l’expiration du délai imparti aucune des solutions prévues ci-dessus n’est intervenue, l’associé peut
réaliser la cession initialement prévue.
Sauf en cas de succession ou de donation à un conjoint, un ascendant ou un descendant jusqu’au deuxième
degré inclusivement, l’associé cédant ne peut se prévaloir des forclusions prévues ci-dessus s’il ne détient ses parts
depuis au moins deux (2) ans.

- 3/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts

B) TRANSMISSION À CAUSE DE MORT :


La société ne sera pas dissoute en cas de décès de l’un des associés et continuera entre les associés survivants
et les héritiers de l’associé décédé.
Les parts sociales sont librement transmissibles par voie de succession.
Les héritiers et créanciers ne peuvent sous aucun prétexte, requérir l’apposition de scellés sur les biens et
documents sociaux ni s’immiscer dans les actes de la vie sociale.

ARTICLE 12 – DROITS SUR LES BÉNÉFICES LES RÉSERVES ET LE BONI DE LIQUIDATION


Sans préjudice du droit au remboursement du capital social non amorti qu’elle représente chaque part de
capital donne un droit égal dans la réparation des bénéfices, des réserves et du boni de liquidation.
Les droits attachés aux parts d’industrie, s’il en a été crées, sont définis lors de leur création.

ARTICLE 13 – COMPTES COURANTS D’ASSOCIÉS


Chaque associé a la faculté, sur la demande ou avec l’accord de la gérance, de verser dans la caisse sociale, en
compte courant, les sommes qui seraient jugées utiles pour les besoins de la société.
Les conditions d’intérêts, de remboursement et de retrait de chacun de ces comptes sont déterminées, par
convention intervenue directement entre la gérance et le déposant, et soumises à la procédure de l’article 22 des
présents statuts sur les conventions intervenues entre la société et l’un des associés ou des gérants.
Les comptes courants ne peuvent jamais être débiteurs.

T I T R E -III-
DROIT A L’INFORMATION ET L’INTERVENTION A LA VIE SOCIALE

ARTICLE 14 – DROIT DE L’INFORMATION


Quinze (15) jours au moins avant la date de l’assemblée qui doit se tenir dans le délai de six (6) moins à
compter de la clôture de l’exercice écoulé, le rapport de gestion, proposées et, le cas échéant, le rapport du
commissaire aux comptes sont adressés aux associés par lettre recommandée avec accusé de réception.
Pendant le même délai, l’inventaire est tenu au siège social, à la disposition des associés qui ne peuvent en
prendre copie.
Toute délibération prise en violation des dispositions ci-dessus pourra être annulée.
A compter de la communication visée ci-dessus, tout associé a la faculté de poser par écrit des questions
auxquelles le gérant est tenu de répondre au cours de l’assemblée.
A toute époque, un associé a le droit de prendre connaissance par lui-même et au siège social assisté, s’il le
désire d’un conseiller, des livres, de l’inventaire, des états de synthèse, du rapport des gérants et, le cas échéant, du
rapport du ou des commissaires aux comptes et des procès-verbaux des assemblées générales concernant les trois
derniers exercices. A l'exception des inventaires, l’associé peut prendre copie de ces documents.
Quinze (15) jours au moins avant toute assemblée autre que l’assemblée annuelle, un texte des résolutions est
adressé aux associés par lettre recommandée, la convocation doit mentionner l’ordre du jour indiquant les sujets de
façons à éviter le recours à d’autres documents.
En cas de consultation écrite, les mêmes documents la lettre de consultation.
Deux fois par exercice, tout associé non gérant peut poser des questions à la gérance sur tout fait de nature à
compromettre la continuité de l’exploitation.
Le gérant est tenu de répondre par écrit et doit communiquer sa réponse au commissaire aux comptes, s’il en
existe un.

ARTICLE 15 - DROIT D’INTERVENTION À LA VIE SOCIALE


Outre les droits par ailleurs reconnus dans les présents statuts :
Tout associé peut participer personnellement aux dispositions collectives d’associés ou, s’il s’agit d’assemblée,
s’y faire représenter par son conjoint à moins que la société ne comprenne que les deux époux. Sauf si les associés
sont au nombre de deux, un associé peut se faire représenter par un autre associé.
Un associé peut se faire représenter par toute autre personne aux assemblées, en dehors des cas précédents.
Le mandat donné pour une assemblée vaut pour les assemblées successives convoquées avec ordre du jour.
Un associé ne peut constituer un mandataire pour voter du chef de partie de ses parts et voter en personne du
chef de l'autre partie.
L'associé dispose d'un nombre de voix égal à celui des parts sociales qu'il possède.
Les propriétaires individus de parts sociales de capital sont représentés par un mandataire unique choisi parmi
les indivisaires ou en dehors d'eux.
En cas d'usufruit s'exerçant sur des parts sociales, le droit de votre appartient au propriétaire, toutefois
l'usufruitier participe seul au vote des décisions concernant les bénéfices.
Un ou plusieurs associés détenant la moitié (1/2) des parts sociales ou détenant, s'ils représentent au moins le
quart (1/4) des associés, le quart (1/4) des parts sociales peut demander la réunion d'une assemblée générale.
Tout associé, après avoir vainement demande au gérant la tenue d'une assemblée générale, peut demander au
tribunal, statuant en référé, la désignation d'un mandataire chargé de convoquer l'assemblée générale et de fixer son
ordre du jour.

- 4/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
Étant entendu que la détention de toute part sociale emporte le plein de droit adhésion aux présents statuts et
aux décisions collectives régulièrement intervenues.
Un ou plusieurs associés représentant au moins le quart (1/4) du capital social peuvent soit individuellement,
soit en se groupant sous quelque forme que de soit, demander au président du tribunal, la désignation d'un ou
plusieurs experts chargés de présenter un rapport sur une ou plusieurs opérations de gestion .
S'il est fait droit à la demande, l'ordonnance en référé détermine l'étendue de la mission et les pouvoirs des
experts. Elle peut mettre les honoraire à la charge de la société.
Le rapport est adressé au demandeur, ou aux commissaires aux comptes le cas échéant, ainsi qu'au gérant.
Ce rapport doit en outre, être annexé à celui établi par le ou les commissaires aux comptes en vue de la
prochaine assemblée générale, et recevoir la même publicité

TITRE -IV-
ADMINISTRATION ET CONTRÔLE DE LA SOCIÉTÉ- LA GÉRANCE-

ARTICLE -16 NOMINATION DES GÉRANTS


La société est gérée par une ou plusieurs personnes physiques prises parmi les associés ou en dehors d'eux,
nommée pour une durée illimitée.
La société sera gérée par Monsieur (NOM DE L’ASSOCIÉ) gérant de la société, qui accepte les fonctions
qui viennent de leurs être conférées.
La société sera valablement engagée par la signature de gérant unique de ladite société.
Au cours de la vie sociale, le ou les gérants sont désignés, dans le cadre d'une assemblée générale
extraordinaire, par un ou plusieurs associés représentant au moins les trois quarts (3/4) du capital social.
Il est interdit au gérant d'exercer toute l'activité similaire à celle de la société, à moins qu'il ne soit autorisé par
les associés.

ARTICLE 17 - POUVOIRS DU GÉRANTS


Dans les rapports avec les tiers, le gérant est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute
circonstance au nom de la société, sous réserve des pouvoirs que la loi attribue expressément aux associés.
La société est engagée même par les actes du gérant qui ne relèvent pas de l'objet social, à moins qu'elle ne
prouve que le tiers savait que l'acte dépassait cet objet ou qu'il ne pouvait l'ignorer, compte tenu des circonstances,
étant exclus que la seule publication des statuts suffise à constituer cette preuve.
En cas de pluralité des gérants, ceux-ci détiennent séparément les pouvoirs sans effet à l'égard des tiers, à
moins qu'il ne soit établi qu'ils en ont eu connaissance.
Les gérants peuvent sous leur responsabilité désigner un ou plusieurs mandataires pour signer à leur place.
Dans les rapports entre associés, le gérant ou chacun des gérants ont tous les pouvoirs nécessaires pour faire
dans l'intérêt de la société tous actes de gestion, sauf le droit pour chacun des gérants s'ils sont plusieurs de s'opposer
à toute opération avant qu'elle ne soit conclue.
Monsieur (NOM DE L’ASSOCIÉ) gérant de la société, exercera les pouvoirs suivants concernant
l'administration de la société, qui ne sont qu'énonciatifs et non limitatifs, savoir:
Représenter la société vis-à-vis des tiers et de toutes administrations publiques ou privées.
Nommer et révoquer tous agents et employés de la société, fixer leurs traitements, salaires, remises,
gratification et participations ainsi que les autres conditions de leur admission et de leur retrait;
Remplir toutes les formalités pour soumettre la société aux lois du pays, nommer et révoquer tous agents
responsables;
Fixer les dépenses générales d'administration;
Touches les sommes dues à la société et payer celle qu'elle doit;
Déterminer le placement des sommes disponibles et régler l'emploi des fonds de réserve;
Contacter toute polices et tous contrat d'assurances pour risque de toute nature que la société peut courir ou
faire courir aux tiers;
Souscrire, endosser, accepter, escompter, acquitter tout effet de commerce;
Passés et autoriser tous traités, marchés, adjudications, entreprises à forfait ou autrement, entrant dans l'objet
de la société;
Demander ou accepter toutes concessions, faire toutes soumissions, prendre part à toutes adjudications, fournir
tous cautionnements;
Autoriser et réaliser toutes acquisitions et tous retraits, échanges, transferts et aliénations de valeurs, créances,
droits et biens mobiliers quelconques autres que fonds de commerce;
• Consentir et accepter, céder et résilier tous baux et locations avec ou sans promesses de vente ou d'achat.
• Faire toutes constructions, travaux, aménagements, et installations;
• Se faire ouvrir dans toutes les banques du Maroc, tous comptes courants et d'avances sur titres et créer tous
chèques et effets pour le fonctionnement de ces comptes, opérer le dépôt et le retrait de toutes sommes, valeurs de
quelque manière que ce soit;
• Se faire remettre ou retirer de l'administration des P.T.T ou des colis postaux, ainsi que tous roulages,
messagerie, douanes et compagnies de chemins de fer, les lettres recommandées ou non, les paquets, colis avec ou
sans valeur déclarée à destination de la société;

- 5/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
• Faire ouvrir et faire fonctionner tous comptes de chèques postaux au Maroc, tirer et encaisser tous mandats
postaux, faire tous virements et signer tous documents y relatifs;
• Autoriser tous crédits et avances avec ou sans garanties spéciales;
• Contracter auprès de toutes banques, de tous établissements financiers et généralement de tous tiers, tous
emprunts par voie d'ouverture de crédit ou autrement, mais sans garantie spéciale;
• Exercer toutes actions judiciaires tant en demandant qu'en défendant; représenter la société dans toutes
opérations de redressement ou de liquidation judiciaire, adhérer à tous règlements amiables.
• Autoriser tous traités, transactions, compromis, tous acquiescement et désistements ainsi que toutes
délégations d'antériorités et subrogations avec ou sans garanties et toutes mainlevées d'inscription, saisies,
oppositions, et autres empêchements, le tout avant ou après paiement; arrêter les états de synthèse, les inventaires et
les comptes qui doivent être soumis chaque année aux associés;
• Le gérant peut sous sa responsabilité, constituer des mandataires pour un ou plusieurs objets strictement
déterminés, sauf à prendre mesures nécessaires pour le respect des dispositions légales et statutaires. Il doit consacrer
aux affaires sociales le temps et les soins nécessaires.

ARTICLE 18 - RESPONSABILITÉ DES GÉRANTS


Les gérants sont responsables, individuellement ou solidairement, selon le cas, envers la société ou envers les
tiers, soit des infractions aux dispositions légales applicables aux sociétés à responsabilité limitée, soit des violations
des présents statuts, soit des fautes commises dans leur gestion.
Si plusieurs gérants ont coopéré aux même faits, le tribunal détermine la part contributive de chacun d'eux
dans la réparation du dommage.
Outre l'action en réparation du préjudice subi personnellement les associes peuvent soit individuellement, soit
en se groupant intenter l'action sociale en responsabilité contre les gérants. Les demandeurs sont habilités à
poursuivre la réparation de l'entier préjudice subi par la société à la quelle, le cas échéant, les dommages- intérêt sont
alloués.
A cette fin, les associés représentant au moins le quart du capital peuvent, dans un intérêt commun, charger à
leur frais, un ou plusieurs d'entre eux de les représenter pour soutenir, tant en demande qu'en défense, l'action sociale
contre les gérants, le retrait en cours d'instance d'un ou plusieurs associes, soit qu'ils aient perdu la qualité d'associé,
soit qu'ils se soient volontairement désistés, est sans effet sur la poursuite de ladite instance.
Lorsque l'action sociale est intentée dans les conditions prévues au présent article, le tribunal ne peut statuer
que si la société a été régulièrement mise en cause par l'intermédiaire de ses représentants légaux.
Aucune clause des présents statuts ne peut subordonner l'exercice de l'action sociale à l'avis préalable ou à
l'autorisation de l'assemblée générale, et ne peut comporter par avance aucune renonciation à l'exercice de cette
action.
Aucune décision de l'assemblée générale des associés ne peut avoir pour effet d'éteindre une action en
responsabilité contre les gérants pour faute commise dans l'accomplissement de leur mandat.
Les actions en responsabilité prévues au présent article se prescrivent par cinq (5) ans compter du fait
dommageable ou, s'il a été dissimulé, de sa révélation.
Toutefois, lorsque le fait est qualifié de crime, l'action se prescrit par vingt (20).

ARTICLE 19- RÉMUNÉRATION DE GÉRANT


Chacun des gérants a droit en rémunération pour ses fonctions, à un traitement fixe ou proportionnel ou à la
fois fixe et proportionnel, dont les modalités de fixation et de règlement sont déterminé par décision collective
ordinaire des associés.
En outre, chacun des gérants a droit au remboursement de ses frais de représentation et de déplacement sur
justification.
Ces rémunérations et frais sont comptabilisés en frais généraux de la société.

ARTICLE 20 - RÉVOCATION DU GÉRANT


Le gérant est révocable par décision des associés représentant en moins trois quarts (3/4) des parts sociales. Si
la révocation est décidée sans juste motif, elle peut donner lieu à des dommages- intérêts.
En outre, le gérant est révocable par les tribunaux pour cause légitime, à la demande de tout associé.
Le gérant ne peut se démettre de sa fonction qu'à la fin de chaque exercice à condition de faire connaître sa
décision trois (3)mois à l'avance par l'envoi d'une lettre recommandée avec accusé de réception, aux associés.

CONTRÔLE DES OPÉRATIONS SOCIALES


ARTICLE 21- INTERVENTION DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
Les associés peuvent nommer un ou plusieurs commissaires aux comptes par décision de l'assemblée générale
extraordinaire des associés représentant au moins les 3 quarts (3/4) du capital social.
Les dispositions de la loi n° 17-97 sur les sociétés anonymes relatives aux conditions de nomination des
commissaires aux comptes, notamment en matière d'incompatibilités, à leurs pouvoirs, à leurs obligations, à leur

- 6/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
responsabilité, à leur suppléance, à leur récusation, à leur révocation et à leur rémunération s'appliquent à la société
sous réserve des règles propres aux sociétés à responsabilités limitée.
Toutefois, la société est tenue de désigner un commissaire aux comptes si son chiffre d'affaires, à la clôture
d'un exercice social, dépasse le montant de CINQUANTE MILLIONS DE DIRHAMS (50.000.000.00 Dhs) hors
taxes.
Même si le seuil indiqué n'est pas atteint, la nomination d'un commissaire aux comptes peut-être demandée au
président du tribunal, statuant en référé, par un ou plusieurs associés représentant au moins le quart (1/4) du capital.

ARTICLE 22 - CONVENTIONS ENTRE ASSOCIE OU UN GÉRANT ET LA SOCIÉTÉ


A) CONVENTIONS SOUMISES À RATIFICATION DES ASSOCIÉS
Le gérant ou, le cas échéant, le ou les commissaires aux comptes présentent à l'assemblée générale, ou
joignent aux documents communiqués aux associés en cas de consultation écrite, un rapport sur les conventions
intervenues directement ou par personnes interposées entre la société et l'un des gérants ou associés. Toutefois, dans
le cas ou la société ne comprend pas qu'un seul associé et que la convention est conclue avec celui-ci, il en est fait
seulement mention au registre des délibérations.
L'assemblée générale statue ce rapport, le gérant ou l'associé intéressé ne peut prendre part au vote et ses parts
ne sont pas prises en compte pour le calcul du quorum et de la majorité.
Toutefois, à défaut de commissaires aux comptes, les conventions conclues par un gérant non-associé sont
soumises à l'approbation préalable de l'assemblée générale.
Ces dispositions s'étendent aux conventions passées avec une société dont un associé indéfiniment
responsable, gérant, administrateur, directeur général, membre de conseil de surveillance, est simultanément gérant
ou associé de la société.
Cependant, les dispositions du présent paragraphe ne s'appliquent pas aux conventions portant sur les
opérations courantes et conclues à des conditions normales.

B) CONVENTIONS INTERDITES
A peine nullité du contrat, il est interdit aux gérants ou associés personnes physiques de contacter, sous
quelque forme que ce soit, des emprunts auprès de la société, de se faire consentir par elle un découvert en compte
courant ou autrement, ainsi que de faire cautionner ou avaliser par elle leurs engagements envers les tiers.
Cette interdiction s'applique aux représentants légaux des personnes morales associées.
Cette interdiction s'applique également aux conjoints, parents ou alliés jusqu'au deuxième degré
inclusivement, des personnes visées ci-dessus, ainsi que toutes personnes interposées

TITRE -V-
DÉCISIONS DES ASSOCIÉS

ARTICLE 23 - FORME DES DÉCISIONS COLLECTIVES


Les décisions collectives des associés sont prises en assemblée ou par voie de consultation écrite, au choix de
la gérance.
Toutefois, la réunion d’une assemblée est obligatoire pour les décisions relatives à l’approbation des
Comptes annuels.
Si les associés sont consultés par écrit, le gérant, afin de provoquer leur vote, adressera à chacun d’eux, par
lettre recommandée, le texte des résolutions par lui proposées, en y ajoutant s’il y a lieu,
Toutes indications et explications utiles. Les associés auront un gérant.
Les associés ainsi consultés doivent faire parvenir leur vote au siège social dans les dix jours (10) de l’envoi
la lettre recommandée ci dessus et les votes sont formulés pour chaque Résolution.
Tout associé régulièrement consulté qui n’aura pas fait parvenir sa réponse dans le délai fixé, sera avisé par
une seconde lettre recommandée reproduisant les termes de la première que, faute par lui d’avoir fait parvenir son
vote dans un nouveau délai de cinq jours (5), il sera considéré comme s’étant prononcé pour l’adoption des
résolutions proposées.
Il ne sera fait aucun état des votes qui seraient reçus après l’expiration de ce délai, pendant lequel les associés
auront le droit d’exiger tous renseignements complémentaires sur les résolutions à eux soumises.

ARTICLE 24 - DÉCISIONS COLLECTIVES EXTRAORDINAIRES


Les décisions extraordinaires sont celles qui emportent ou entraînent directement ou indirectement
modifications de la forme et la prorogation de la durée ainsi que l’agrément des cessions de part sociales dans les
conditions visées à l’article 11 des présents statuts ou la dissolution anticipée, sans qu’il leur soit permis toutefois de
changer la nationalité de la société ou d’obliger l’un des associés à augmenter son engagement social.
Les décisions, pour être valables, doivent être adoptées par un nombre d’associés représentant au moins trois
quarts (3/4) du capital social.

ARTICLE 25 - DÉCISIONS ORDINAIRES


Les décisions ordinaires sont toutes celles qui n’entrent pas dans la définition donnée ci-dessus des décisions
extraordinaires, ce sont notamment celles portant sur l’approbation des comptes annuels, la nomination et la
révocation des gérants, sur l’approbation de tous actes de la gérance qui n’entrent pas dans la définition de ses
pouvoirs internes.

- 7/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
Chaque année, dans les six (6) mois qui suivent la clôture de l’exercice social, le gérant doit réunir les associés
en Assemblée Générale aux jours, heure et lieu désignés dans l’avis de convocation, à l’effet notamment de statuer
sur le rapport de gestion, l’inventaire et les états de synthèse de l’exercice.
Les décisions collectives ordinaires doivent, pour être valables, être adoptées par un ou plusieurs associés
représentant plus de la moitié (1/2) des parts sociales.
Si cette majorité n’est pas obtenue, les associés sont, selon les cas, convoqués ou consultés une seconde fois, et
les décisions sont prises à la majorité des votes émis, quel que soit le nombre des votants.

ARTICLE 26 - PROCES VERBAUX DES DÉCISIONS


L’Assemblée ainsi convoquée sera présidée par le gérant ou en cas de pluralité de gérants par celui détenant le
plus grand nombre de parts sociales, assisté d’un secrétaire nommé par l’assemblée.
Il sera tenu une feuille de présence indiquant les noms, prénoms et domiciles des associés présents et
représentés et le nombre des parts possédées par chacun d’eux ; cette feuille sera signée par tous les associés présents
et certifiée par le bureau.
Les décisions prises collectivement par les associés sont constatées par des procès-verbaux, indiquant la date et
le lieu de la réunion, les prénoms et noms des associés présents ou représentés et la part de chacun d’eux, le rapport et
les documents présentés et un résume des délibérations, ainsi que les projets des résolutions soumises au vote et le
résultat du vote.
Lorsque ces décisions, résultent d’un vote formulé par écrit, il en fait mention au procès-verbal qui doit être
accompagné de chaque réponse.
Si les décisions sont prises en Assemblée Générale, les procès-verbaux sont établis par le président et signés
par lui.
Les procès-verbaux des réunions des assemblées générales sont consignés sur un registre spécial tenu au siège
social, côté et paraphé par le greffier du tribunal du lieu du siège social.
Les copies ou extraits de ces procès-verbaux, sont valablement certifiées par le gérant unique ou l’un des
gérants, en cas de liquidation ils le sont valablement par le liquidateur.

TITRE -VI-
RÉPARTITION DES BÉNÉFICES ET DES PERTES

ARTICLES 27- EXERCICE SOCIAL


L’année sociale commence le premier (1er) Janvier et prend fin le trente et un (31) Décembre de chaque
année.

ARTICLE 28 – AFFECTATION ET REPARTITION DES BENEFICES.


Sur le bénéfice de l’exercice, diminué, le cas échéant, des pertes antérieures, il est tout d’abord prélevé au
mois un vingtième (1/20 ème) pour constituer le fonds de réserve légale ; ce prélèvement cesse d’être obligatoire,
lorsque ledit fonds atteint une somme égale au CINQUIÈME (1/5éme) du capital social ; il reprend son cours
lorsque, pour une cause quelconque, la réserve légale est descendue au-dessous de cette fraction.
Le solde diminué s’il y a lieu, des sommes à porter à d’autres fonds de réserve en conformité des lois et
règlements en vigueur, puis augmenté le cas échéant des reports bénéficiaires, constitue le bénéfice distribuable au
titre de l'exercice.
Ce bénéfice est réparti entre tous les associés proportionnellement au nombre de parts appartenant à chacun
d’eux.
L'assemblée peut décider la mise en distribution de sommes prélevées sur les réserves dont elle a la
disposition; en ce cas, la décision indique expressément les postes de réserve sur lesquels les prélèvements sont
effectués.
Après approbation des comptes et constatation de l'existence de sommes distribuables, l'assemblée détermine
la part de celle-ci attribuée aux associés sous forme de dividendes ; ce dernier est toutefois prélevé par priorité sur le
bénéfice distribuable de l'exercice.
Hors le cas de réduction de capital, aucune distribution ne peut être faite aux associés lorsque les capitaux
propres sont ou deviennent, à la suite de celle-là, inférieur au montant du capital augmenté des réserves que la loi ne
permet pas de distribuer.
S'il y a lieu , l'assemblée affecte la part non distribuée du bénéfice distribuable de l'exercice dans les
proportions qu'elle détermine, soit à un ou plusieurs fonds de réserves, généraux ou spéciaux qui restent à la
disposition de l'assemblée ordinaire des associés, soit au compte " report à nouveau".
Les modalités de mise en paiement des dividendes sont fixées par l'assemblée ou à défaut, par la gérance.
La répartition des dividendes ne correspond pas à des bénéfices réellement acquis, peut être exigée des
associés qui les ont reçus.
L'action en répétition se prescrit par cinq (5) ans à compter de la mise en distribution des dividendes.
Les pertes, s'il en existe, seront supportées par tous les associés, gérants ou non gérants proportionnellement
au nombre de parts leur appartenant, sans qu'aucun d'eux puisse être tenu au-delà du montant de ses parts, ils sont
portés au compte report à nouveau ou compensées avec les réserves existantes.

TITRE -VII-
TRANSFORMATION - DISSOLUTION - LIQUIDATION

- 8/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts

ARTICLE - 29 DÉCÈS D'UN ASSOCIÉ


La société n'est dissoute lorsqu'un jugement de liquidation judiciaire, l'interdiction de gérer ou une mesure
d'incapacité est prononcé à l'égard de l'un des associés, ni par le décès de l'un des associés, même gérant.
En cas de décès d'un associé, la société continuera d'exister entre les associés survivants et les héritiers et
représentants de décéder pour le montant des droits de leur auteur dans la société.

ARTICLE 30 - TRANSFORMATION
La transformation de la société en société en nom collectif, exige l'accord unanime des associés.
La transformation en société en commandite simple ou en commandité par action est décédée en conformité
de l'article 23 des présents statuts relatifs aux décisions extraordinaires des associés et avec l'accord unanime des
associés qui acceptent d'être commandites.
La transformation est décédée après présentation du rapport du ou des commissaires aux comptes de la société,
le cas échéant, sur la situation de celle-ci ; à défaut, ils sont désignés par ordonnance du président du tribunal,
statuant en référé, sauf accord unanime des associés et ce, à la demande du gérant.
La transformation en société anonyme est décidée à la majorité requise pour la modification des statuts de la
société à responsabilité limitée ; les dispositions de l'article 36 de la loi n°17-95 relatives aux sociétés anonymes sont
appliquées.
Toute transformation de la société, effectuée en violation des règles du présent article est nulle.

ARTICLE 31 - DISSOLUTION
Si, du fait de pertes constatées dans les états de synthèse, la situation nette de la société devient inférieure au
quart (1/4) du capital social, les associés décident à la majorité requise pour la modification des statuts dans un délai
de trois (3) mois qui suivent l'approbation des comptes ayant fait apparaître cette perte, s'il y a lieu à dissolution
anticipée de la société.
Si la dissolution de la société n'est pas prononcée, la société est tenue, au lus tard à la clôture de l'exercice
suivant celui au cours du quel la constatation des pertes est intervenue et sous réserve de des dispositions légales
relatives au capital social minimum, de réduire son capital d'un montant au moins égale a à celui des pertes qui n'ont
pu être imputées sur les réserves, si, dans ce délai, le capital propre n'a pas été reconstitué à concurrence d'une valeur
au moins égal au quart (1/4) du capital social.
Dans les deux cas, la résolution adoptée par les associés est publiée dans un journal habilite à recevoir les
annonces légales, déposée au greffe du tribunal du lieu du siège social et inscrite au registre du commerce.
A défaut par le gérant le ou les commissaires aux comptes, le cas échéant, de provoquer une décision ou si les
associés n'ont pu délibérer valablement, tout intéressé peut demander au tribunal la dissolution de la société. Il en est
de même lorsque les dispositions légales relatives au capital social minimum n'ont pas été appliquées.
Dans tous les cas, le tribunal peut accorder à la société un délai maximal de six (6) mois pour régulariser la
situation ; il ne peut prononcer la dissolution, si au jour où il statue en première instance sur le fond, cette
régularisation a eu lieu.
Les dispositions ci-dessus ne s'appliquent pas lorsque la société est en redressement judiciaire.
En cas de réunion en une seule main de toutes les parts sociales de la société, la société continue et sera
soumise aux dispositions légales propre aux sociétés à responsabilité limitée d'associé unique.

ARTICLE 32 - LIQUIDATION
A l'expiration de la durée ou en cas de dissolution anticipée pour quelque cause que ce soit, il sera procédé à
liquidation par les soins du ou des gérants alors en fonction, comme dans le cas de refus ou de démission par un ou
plusieurs liquidateurs pris parmi les associés ou en dehors d'eux.
La liquidation s'effectue conformément aux dispositions des articles 361 à 372 de la loi n°17-95 relatives aux
sociétés anonymes, dans la mesure où ces dispositions sont compatibles avec celle propres aux sociétés à
responsabilité limitée.
Tous pouvoirs sont conférés aux liquidateurs pour opérer, en espèces, le cas échéant, le remboursement des
apports et la répartition entre associés du boni de liquidation conformément aux dispositions de l'article 12 des
présents statuts.

ARTICLE 33 - CONTESTATIONS
Toutes les contestations qui pourraient naître au sujet de l'exécution des présentes seront soumises au tribunal
de première instance, et dés leur institution au tribunal de commerce du lieu de siège social, si les parties ne
s'entendent pas pour la constitution d'un tribunal arbitral.
Les notifications et assignations ne seront valablement faites, qu'au domicile personnel de chacun des associés,
ce domicile étant notifié, chaque année, par les associés à la société.

ARTICLE 34 - FRAIS DE CONSTITUTION


Tous les frais concernant la constitution de la présente société, seront portés au compte des frais généraux et
amortis selon la décision des associés.

ARTICLES 35 - ÉLECTION DE DOMICILE

- 9/10 -
Société INFO DYNAMIC SARL A.U Statuts
Pour l'exécution des présentes, et pour tout litige s'y rapportant, les associés font élection de domicile au siège
de la société.

Fait en en Cinq exemplaires à Fès : le 05 AVRIL 2010

Fait à , le
Monsieur (NOM DE L’ASSOCIÉ)

- 10/10 -