Vous êtes sur la page 1sur 1

1046 8 / COU

Vue d’ensemble sanguins carotico-jugulaires sont les principales structures tou-


chées par les blessures pénétrantes du cou.
Les nerfs du plexus brachial naissent dans le cou et se rendent
e cou (L. collum, cervix) est une voie de communication

L
inféro-latéralement pour entrer dans l’aisselle et puis dans le
majeure entre le crâne, en haut, et les clavicules, en bas, membre supérieur où ils se distribuent. Au milieu de la face an-
qui unit la tête au tronc et aux membres. térieure du cou se voit le cartilage thyroïde, le plus grand des car-
Il constitue un passage majeur pour les structures im- tilages du larynx, et la trachée. La lymphe des structures de la tête
portantes qui le traversent. Beaucoup d’organes importants, et du cou se draine dans les nœuds lymphatiques cervicaux. La
avec des fonctions uniques se trouvent dans le cou : le larynx, lymphe de toutes les parties du corps, à l’exception du quadrant
les glandes thyroïde et parathyroïdes, par exemple. Le cou est supérieur droit, entre dans le système veineux par le conduit tho-
relativement mince pour permettre la flexibilité nécessaire à la racique, à la racine du cou.
position de la tête afin d’optimiser l’efficience de ses organes
des sens (principalement, les yeux mais également les oreilles, la
bouche et le nez). Par conséquent, de nombreuses structures im-
portantes sont entassées dans le cou, comme des muscles, des Douleur cervicale
glandes, des artères, des veines, des lymphatiques, la trachée, La douleur cervicale (dans le cou) peut relever de diverses
l’œsophage et des vertèbres. causes, comme la présence de nœuds lymphatiques en-
Le cou est une région bien connue pour sa vulnérabilité. Plu- flammés, une contracture musculaire ou la hernie d’un
sieurs structures d’importance vitale, comprenant la trachée, l’œ- disque intervertébral (IV). Les nœuds lymphatiques aug-
sophage et la glande thyroïde sont dépourvues de la protection mentés de volume peuvent traduire l’existence d’une
osseuse dont bénéficient les autres parties de la plupart des sys- tumeur maligne dans la tête ; le cancer primitif peut, tou-
tèmes auxquels ces structures appartiennent. Le principal apport tefois, se trouver dans le thorax ou dans l’abdomen du fait
de sang artériel pour la tête et le cou (les artères carotides) et le que le cou unit la tête au tronc (c’est-à-dire qu’un cancer
drainage veineux le plus important (les veines jugulaires) se trou- du poumon peut envoyer des métastases au crâne, 
vent antéro-latéralement dans le cou (Fig. 8.1) Les vaisseaux

Muscle digastrique (ventre antérieur)

Mandibule
Muscle mylo-hyoïdien
Muscle stylo-hyoïdien Os hyoïde

Artère carotide externe Glande thyroïde


Artère carotide interne Veine jugulaire externe
Veine thyroïdienne
supérieure
Cartilage thyroïde
Artère carotide
commune
Muscle sterno-cléido-mastoïdien
(SCM) Nerf vague gauche
Veine jugulaire interne
Cartilage cricoïde
(VJI)
Muscle sterno-thyroïdien Nœuds lymphatiques
cervicaux profonds
Plexus brachial Veine thyroïdienne
moyenne
Muscle trapèze Plexus brachial

Veine jugulaire Conduit thoracique


externe (VJE)
Omo-hyoïdien Veine subclavière
(ventre inférieur) Glande thyroïde
Trachée Nerf laryngé récurrent
Veine thyroïdienne inférieure
Veine brachio-
Vue antérieure céphalique gauche

Figure 8.1. Dissection de la partie antérieure du cou. Le fascia a été enlevé et les muscles du côté gauche ont été réclinés pour
montrer l’os hyoïde, la glande thyroïde et les structures en rapport avec la gaine carotidienne : artère carotide, veine jugulaire interne
(VJI), nerf vague (NC X) et nœuds lymphatiques cervicaux profonds.