Vous êtes sur la page 1sur 10

Carnet de l’exposition

« Les vigiles, les menteurs, les


rêveurs »
CORRECTION
©DI – Mme BERNOS

Vous allez entrer dans une exposition d’art contemporain. Les


œuvres exposées ne ressemblent pas toujours à ce que vous
connaissez… Attendez-vous à être surpris ! Et ne touchez à rien,
même si vous avez l’impression que ce n’est pas de l’art…

1) Comment s’appelle le lieu de l’exposition ?


Le Plateau / Frac Ile de France : Fonds régional d’art contemporain

2) Quel est le thème de cette exposition ?


- Le cycle « Erudition concrète » parle de la relation entre l’art et la
connaissance, l’art et le documentaire.
- L’exposition s’intéresse à la façon dont les artistes rendent compte de
l’extérieur (le monde, la vie sociale et politique, l’événement et l’histoire),
comment ils utilisent ou créent des documents, pour dénoncer (les vigiles),
manipuler (les menteurs), inciter à voir autrement (les rêveurs).

3) Cite deux métiers et leur rôle par rapport à


l’organisation d’une exposition :
Commissaire d’exposition : il organise l’exposition, en sélectionnant les artistes
et les œuvres et en choisissant la manière dont elles sont présentées. Il rédige
souvent le catalogue.
Chargé de l’action éducative : il s’occupe des relations avec le public scolaire,
prépare les documents pédagogiques, guide les visites.

4) Situe l’artiste sur lequel tu travailles en


ajoutant son nom sur ce schéma, conçu par le
commissaire de l’exposition Guillaume Desanges.
Walid R AAD
“Let’s be Honest, the Weather Helped”, 1984-2007

1) Que montrent ces photographies ?


Des bâtiments criblés de balle à Beyrouth, pendant la guerre du Liban.

2) Sur quoi sont-elles représentées ?


Sur des registres, des documents d’archives.

3) A quoi correspondent les pastilles de couleur ?


Les pastilles correspondent à l’emplacement des trous d’obus et aux codes
couleurs des industries de munitions des pays industriels pour marquer leurs
cartouches.

4) Qu’est-ce qui est réalité ? et fiction ?


- Réalité : les photographies de bâtiments
- Fiction : les documents d’archives sur lesquels elles sont collées et les pastilles.

5) Quelle est l’intention de l’artiste ?


Faire réfléchir…
- à la valeur du document, sa capacité à représenter la réalité ou fausser notre
perception du réel.
- au rôle de la mémoire collective et individuelle dans la formation des récits
historiques.
- au reportage, au témoignage.

Plus d’informations sur http://www.theatlasgroup.org


Eric BA UDEL AIRE
“Chanson d’automne”, 2009

1) Quel est le titre du document d’où sont tirés


ces articles ? A quoi correspond sa date ?
Wall Street Journal de septembre 2008 (le début de la crise économique).

2) Quelle est la phrase composée par les mots


entourés ? De qui est-elle ?
« Les sanglots longs / Des violons / De l’autonome / Blessent mon cœur / D’une
languer / Monotone » de Paul Verlaine.

3) A quoi ces vers font-ils référence ?


- A la poésie
- A la Seconde Guerre Mondiale : ces vers furent diffusés en guise de code
secret sur la BBC en juin 1944, pour informer la Résistance que le Débarquement
était proche et ordonner des actes de sabotage.

4) Que veut nous inciter à faire l’auteur, à


travers cette démarche ?
- A lire entre les lignes, découvrir la poésie dans l’actualité.
- A réfléchir à la notion de résistance, dans une époque d’incertitudes.
“Not yet titled (I), 2010

1) Quel est le point commun de ces livres ?


Leur titre

2) Que veut dire « Unfinished business » ?


« Affaires en cours »

3) Dans quel cas peut-il t’arriver de


rassembler des livres ?
Pour faire une recherche documentaire sur un thème.

4) Est-ce le cas ici ? Pourquoi ?


Non : on ne peut pas lire les livres et leurs thèmes n’ont aucun rapport.
Il s’agit d’une œuvre d’art, même si la démarche ressemble à celle d’un
chercheur.
“Not yet titled (II), 2010

1) A ton avis, cette phrase est-elle achevée ?


Pourquoi ? Elle est achevée, si son auteur a voulu dire : refusons le monde
de ceux qui possèdent. Mais elle ne l’est peut-être pas, si l’auteur n’avait plus de
peinture… ou voulait laisser un doute. On peut imaginer beaucoup de suites…

2) Pourquoi écrire ce message sur un mur ?


Pour que tout le monde puisse le lire.

3) Écris une suite sur l’image !


Plus d’informations sur http://baudelaire.net
Vit HAV RANE K et Zbyne k B ALADRAN
« Monument to transformation »

1) A quoi te font penser les pancartes ?


A une manifestation

2) De quelles transformations s’agit-il ?


De transformations économiques, sociales, culturelles…

3) Dans quels pays ?


Les pays d’Europe de l’Est

Babi BA DALO V
est un artiste “invité”.
Qu’a-t-il représenté sur les
murs ?
Son journal intime, des dessins, des collages de
documents qu’il conserve (tickets, articles…)

Plus d’informations sur


http://babibadalov.wordpress.com
Chris M OUKA RBEL
“Point of Departure”, 2006

1) Sur quels supports est réalisée cette œuvre ?


Vidéos et archives documentaires.

2) A quel évènement fait-elle référence ?


Les attentats du 11 Septembre 2001 au World Trade Center.

3) Comment a été tourné ce premier film ?


Dans le cadre de ses études, l’artiste l’a tourné avec d’autres étudiants, à partir
d’un scénario piraté d’Oliver Stone.

4) Quelles ont été les conséquences pour


l’artiste ?
Des procédures judiciaires ont été engagées contre lui et son film a été interdit
pour violation de Copyright (Droits de reproduction). On n’a pas le droit d’utiliser
l’œuvre d’un autre sans son autorisation.

5) Que veut-il démontrer avec cette installation ?


Il questionne l’autorité de l’industrie cinématographique, le pouvoir qu’elle a de
s’accaparer un événement historique.

Plus d’informations
sur http://www.pointsofdeparture.net
Luis CA MNIT ZER
« Amanaplaceacanalpanama »

1) Qu’est-ce que tu vois ? Décris l’œuvre.


Une installation composée de documents gravés sur des plaques de cuivre, alignés
horizontalement sur le mur, une image dans une bouteille, une flaque en résine
teintée sur laquelle on peut lire le titre de l’œuvre, qui se reflète dans le miroir.

2) Qu’est-ce qui t’intrigue ?


…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

3) Quelle est la part documentaire de ce travail ?


Cette oeuvre comporte des reproductions de vrais documents, retraçant
l’histoire de la construction du Canal de Panama et même une lettre écrite par
l’artiste pour obtenir des informations.
Kobe MA TTHY S , AGENCE

1) Qu’est-ce que tu vois ? Décris l’œuvre.


Une installation, comportant des caisses, sur des étagères abritant des
documents, des tréteaux sur lesquels sont exposés des documents, des
ordinateurs, des casques… On pourrait se croire dans les archives d’une agence.

2) Qu’est-ce qui t’intrigue ?


…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

3) Quelle est la part documentaire de ce travail ?


L’artiste recherche des cas de procès concernant des questions de propriété
intellectuelle (copyright, plagiat, escroquerie…). Il présente des comptes-rendus
de procès, des textes, des objets qui servent de « pièces à conviction », comme
le disque sur lequel est enregistré le discours de Martin Luther King « I have a
dream ». Il se pose ainsi la question de qui est propriétaire d’un discours, d’un
texte, d’une image… Son auteur, ses descendants, l’éditeur ou la maison de
disque, le traducteur ?…

Plus d’informations sur http://www.agentive.org


Mathieu KLEYEBE ABONNENC

1) Qu’est-ce que tu vois ? Décris l’œuvre.


Deux pianos à queue, des documents, des partitions du compositeur afro-
américain Julius Eastman…

2) Qu’est-ce qui t’intrigue ?


…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

3) Quelle est la part documentaire de ce travail ?


Il présente l’œuvre d’un compositeur méconnu pour le faire connaître et diffuser
son œuvre. Un concert “Crazzy Nigger” et des répétitions publiques sont prévus :
il s’agit de moments où l’installation sera « activée ».
Bilan d e la visi te

1) Quelles formes peut prendre une œuvre d’art ?


Photographies, dessins, peintures, sculptures, vidéos, documents, installations
d’objets divers (parfois de la vie quotidienne comme les cartons)…
L’œuvre peut être exposée n’importe où et même envahir une pièce entière.

2) Pourquoi des artistes se servent de documents


dans leurs œuvres ?

Les vigiles nous mettent en garde contre la manipulation de l’information, la


fausseté de certains documents...

Les menteurs brouillent les pistes, falsifient l’information ou l’interprètent, pour


nous amener à réfléchir à la valeur d’un document.

Les rêveurs nous incitent à voir la réalité autrement, de façon plus poétique.

3) A la maison : sur une feuille simple, à partir de ce


carnet, raconte et explique ce que tu as vu lors de la
visite. Exprime ce que tu as ressenti en découvrant le
lieu et les œuvres exposées.
---------------------------------------------------
Mini-Dico
Document : support d’information qui donne des
renseignements, sert de preuve ou de témoignage.

Installation : œuvre rassemblant plusieurs médias


(peinture, photo, vidéo, sculpture) ou de simples objets
dans un même espace (sol, murs ou même plafond…)

Propriété intellectuelle : c’est l'ensemble des droits


exclusifs accordés sur les créations intellectuelles.
 Droit d’auteur : un artiste, un écrivain, un inventeur… a
des droits sur les œuvres qu’il a conçues.
 Copyright (Droit de copie) : il peut appartenir à l'auteur, ou à
ses descendants, au producteur, à l'éditeur de l'œuvre…

Vous aimerez peut-être aussi