Vous êtes sur la page 1sur 6

CORRECTION EXERCICES N° 5, 6, (7), (8), 11, 12, 13, 14,

14 15, 16, 18, 27, 28 ET 30


PAGES 108 À 113

EXERCICE 5 :

L’acide ascorbique de formule brute C6 H 8 O6 est un monoacide, il est susceptible de céder un proton H + selon
− +
la demi équation suivante : C6 H 8 O6 = C6 H 7 O6 + H .

La base conjuguée de l’acide ascorbique est donc l’ion ascorbate de formule brute C6 H 7 O6 , le couple acido-

basique correspondant est C6 H 8 O6 / C6 H 7 O6

EXERCICE 6 :

CH2 CH2
CH2 CH2 CH2 CH2

CH2 CH + H+ CH2 CH
N CH2CH2CH3 N CH2CH2CH3

H H
H
+
Couple correspondant : C8 H 16 NH 2 / C8 H 16 NH

EXERCICE 7 :

1. Formule de l’ion hydrogénocarbonate HCO3
− 2− +
2. L’ion hydrogénocarbonate est acide, il perd donc un proton : HCO3 = CO3 + H

3. L’ion hydrogénocarbonate est basique, il gagne donc un proton : HCO3 + H = ( CO2 + H 2 O )


− +

4. L’ion hydrogénocarbonate est ampholyte ou amphotère car il joue le rôle d’un acide dans le couple
HCO3− / CO32− et le rôle d’une base dans le couple ( CO2 + H 2 O ) / HCO3−

EXERCICE 8 :

HBO2 ( aq ) = H + + BO2− ( aq ) : HBO2 ( aq ) est acide car il cède un proton et BO2− ( aq ) est basique car il gagne un
proton.
NH 3 OH + ( aq ) = H + + NH 2 O( aq ) : NH 3 OH + ( aq ) est acide car il cède un proton et NH 2 O( aq ) est basique car il
capte un proton.
C6 H 5 OH ( aq ) = H + + C6 H 5 O − ( aq ) : C6 H 5 OH ( aq ) est acide car il cède un proton et C6 H 5 O − ( aq ) est basique car il
capte un proton.
C6 C5 COOH ( aq ) = H + + C6 C5 COO − ( aq ) : C6 C5 COOH ( aq ) est acide car il cède un proton et C6 C5 COO − ( aq ) est
basique car il capte un proton.
C 2 H 5 NH 3+ ( aq ) = H + + C 2 H 5 NH 2 ( aq ) : C 2 H 5 NH 3+ ( aq ) est acide car il cède un proton et C 2 H 5 NH 2 ( aq ) est basique
car il capte un proton.

EXERCICE 11 :

1. a/ ( CH 3 ) 3 N + CH 3COOH → ( CH 3 ) 3 NH + + CH 3COO −
b/ ( CH 3 ) 3 N + HCit → ( CH 3 ) 3 NH + + Cit −
CORRECTION EXERCICES N° 5, 6, (7), (8), 11, 12, 13, 14,
14 15, 16, 18, 27, 28 ET 30
PAGES 108 À 113
2. Le vinaigre contient de l’acide acétique et le jus de citron contient de l’acide citrique, ils permettent
tous deux de solubiliser la triméthylamine dans le court-bouillon.

EXERCICE 12 :

1. HS − + H + = H 2 S , il s’agit du couple H 2 S / HS −
BO2− + H + = BO2 H , il s’agit du couple BO2 H / BO2−

HF = F − + H + , il s’agit du couple HF / F −
2. a/ Réaction possible entre l’acide fluorhydrique et l’ion hydrogénosulfure :
HF = F − + H +
HS − + H + = H 2 S

HS − + HF → H 2 S + F −
b/ Réaction possible entre l’acide fluorhydrique et l’ion borate :
HF = F − + H +
BO2− + H + = BO2 H

BO2− + HF → BO2 H + F −

EXERCICE 13 :

1. On doit utiliser le couple où l’ion hydrogénocarbonate est la base, c’est-à-dire ( H 2 O ,CO2 ) / HCO3

HCO3− + H + = CO2 + H 2 O
+ +
Le couple contenant l’acide H 3 O est H 3 O / H 2 O

H 3O + = H 2O + H +
2. Equation bilan de la réaction :
HCO3− + H + = CO2 + H 2 O

H 3O + = H 2O + H +

HCO3− + H 3 O + → CO2 + 2 H 2 O
3. L’emploi d’hydrogénocarbonate de sodium permet de neutraliser l’acide en excès dans l’estomac.

EXERCICE 14 :

1. Les couples mis en jeux sont :


NH 4+ / NH 3 en effet l’ammoniac est une base de Brönsted

( H 2 O ,CO2 ) / HCO3−
le dioxyde de carbone est solubilisé dans les sucs digestifs qui contiennent de l’eau, c’est
un acide au sens de Brönsted.
2. Réaction ayant lieu :
CO2 + H 2 O = HCO3− + H +

NH 3 + H + = NH 4+
CORRECTION EXERCICES N° 5, 6, (7), (8), 11, 12, 13, 14,
14 15, 16, 18, 27, 28 ET 30
PAGES 108 À 113
CO2 + H 2 O + NH 3 → NH 4+ + HCO3−
Une bonne partie du dioxyde de carbone est consommée, ce qui limite l’aérophagie des bovins.

EXERCICE 15 :

1. ( SO (
2 aq ) )
+ H 2 O( l ) + PO43− ( aq ) → HSO3− ( aq ) + HPO42− ( aq )

(
L’ion phosphate PO4 gagne un proton, le dioxyde de soufre aqueux SO2 ( aq ) + H 2 O( l ) en perd un, il y adonc
3−
)
un transfert de proton : c’est une réaction acido-basique.
3−
2. L’espèce basique qui réagit est PO4 (une base capte un proton) :

H + + PO43− ( aq ) = HPO42− ( aq ) 2− 3−
le couple est HPO4 ( aq ) / PO4 ( aq )

(
3. L’espèce acide qui réagit est SO2 ( aq ) + H 2 O( l ) : )
SO2 ( aq ) + H 2 O( l ) = HSO3− ( aq ) + H + ( )

le couple est SO2 ( aq ) , H 2 O( l ) / HSO3 ( aq )

EXERCICE 16 :

1. Dissolution du chlorure d’ammonium dans l’eau :


→ NH 4+ ( aq ) + Cl − ( aq )
NH 4 Cl( s ) eau
+
2. L’ion ammonium est l’espèce acide du couple NH 4 / NH 3
− 2−
L’ion carbonate est l’espèce basique du couple HCO3 / CO3
Il y a donc une réaction acido-basique :
NH 4+ = NH 3 + H +

CO32− + H + = HCO3−

CO32− + NH 4+ → NH 3 + HCO3−

EXERCICE 18 :

1. On a mesuré ces volumes à l’aide d’une burette graduée : ce sont des volumes très précis, mais qui ne
correspondent pas aux volumes possibles des pipettes jaugées (en général 1, 2, 5, 10, 20 et 25 mL).
2. L’acide lactique AH est l’acide du couple AH / A − : AH = A − + H +
+
La méthylamine est la base du couple CH 3 NH 3 / CH 3 NH 2 : CH 3 NH 2 + H + = CH 3 NH 3+
3. Réaction acido-basique se produisant :
CH 3 NH 2 + H + = CH 3 NH 3+

AH = A − + H +
CH 3 NH 2 + AH → A − + CH 3 NH 3+

CH 3 NH 2 + AH → A− + CH 3 NH 3+

E.I. ni ( CH 3 NH 2 ) = n2 ni ( AH ) = n1 0 mol 0 mol


E.F. n2 − x MAX n1 − x MAX xMAX x MAX
CORRECTION EXERCICES N° 5, 6, (7), (8), 11, 12, 13, 14,
14 15, 16, 18, 27, 28 ET 30
PAGES 108 À 113
Si la méthylamine est le réactif limitant, alors n2 − x MAX = 0 :
x MAX = n2 = C 2 .V2 = 5 ,0.10 −2 × 2 ,30.10 −2 = 1,2.10 −3 mol
Si l’acide lactique est limitant, alors n1 − x MAX = 0
x MAX = n1 = C1 .V1 = 0 ,16 × 1,20.10 −2 = 1,9.10 −3 mol

Le réactif limitant est donc la méthylamine, et l’avancement maximal est x MAX =1,2.10 −3 mol
4. Composition finale du milieu en quantités de matière :
n f ( CH 3 NH 2 ) = 0 mol

n f ( AH ) = ni ( AH ) − x MAX = 1,9.10 −3 − 1,2.10 −3 = 0 ,5.10 −3 mol

( )
n f A − = x MAX = 1,2.10 −3 mol

nf (CH NH ) = x
3
+
3 MAX = 1,2.10 −3 mol

Composition finale du milieu en concentrations :


[ CH 3 NH 2 ] = 0 mol .L−1
n ( AH ) 0 ,5.10 −3
[ AH ] = f = −2
= 1,4.10 −2 mol .L−1
Vf 3,5.10

[ A ] = n V( A ) = 31,,25..10
− −3

= 3 ,4.10 −2 mol .L−1
f
−2
f 10

[CH +
] (
n f CH 3 NH 3+ ) = 3,4.10 −2
mol .L−1
3 NH 3 =
Vf

EXERCICE 27 :

1. a/ La thymolphtaléine est présente sous sa forme acide HT dans le mélange eau+alcool (puisque le
mélange est incolore).
b/ La thymolphtaléine vire au bleu en présence de soude, elle passe donc sous sa forme basique T −
:
HT = T − + H +
L’ion hydroxyde est la base du couple H 2 O / HO − :
HO − + H + = H 2 O

D’où l’équation bilan de la réaction : HO − + HT → T − + H 2 O


c/ Les espèces chimiques qui ont la propriété de changer la couleur en fonction du pH de la
solution sont des indicateurs colorés.
2. a/ Avant l’évaporation de l’alcool, la thymolphtaléine est sous sa forme basique T − puisqu’elle est
colorée.
le dioxyde de carbone associé à l’eau est la forme basique du couple ( CO2 , H 2 O ) / HCO3 :

b/

CO2 + H 2 O = HCO3− + H +

T − + H + = HT
CORRECTION EXERCICES N° 5, 6, (7), (8), 11, 12, 13, 14,
14 15, 16, 18, 27, 28 ET 30
PAGES 108 À 113
CO2 + H 2 O + T − → HT + HCO3−
c/ La thymolphtaléine est repassée sous sa forme acide HT, elle est donc incolore : la tâche d’encre
a disparu.

EXERCICE 28 :

1. Ions obtenus à partir de l’acide oxalique :


HOOC − COOH = −OOC − COOH + H +

OOC − COOH = −OOC − COO − + H +
Cet acide est un diacide car il libère deux protons.
2. a/ HOOC − COOH = −OOC − COOH + H + d’où le couple HOOC − COOH / −OOC − COOH

OOC − COOH = −OOC − COO − + H + d’où le couple − OOC − COOH / −OOC − COO −
b/ L’ion − OOC − COOH est amphotère : en effet, il apparaît comme la base dans le couple
HOOC − COOH / −OOC − COOH et comme l’acide dans le couple − OOC − COOH / −OOC − COO − .

EXERCICE 30 :

1. a/ La base conjuguée de l’aspirine C 8 H 9 O4 est l’ion acétylsalicylate C 8 H 8 O4 , d’où le couple
C 8 H 9 O4 / C8 H 8 O4− et la demi équation acido-basique :

C 8 H 9 O4 = C 8 H 8 O4− + H +

b/ L’acide conjugué de l’ion hydrogénocarbonate est ( H 2 O ,CO2 ) , d’où le couple


( H 2 O ,CO2 ) / HCO3− et la demi équation acido-basique :
CO2 + H 2 O = HCO3− + H +
c/ Equation bilan de la réaction :
C 8 H 9 O4 = C 8 H 8 O4− + H +

HCO3− + H + = CO2 + H 2 O

HCO3− + C8 H 9 O4 → C8 H 8 O4− + CO2 + H 2 O


d/ Le dioxyde de carbone est peu soluble dans l’eau, donc on le retrouve sous sa forme gazeuse, on
observe d’ailleurs une effervescence. On peut donc raisonnablement envisager le suivi de cette réaction par de
dioxyde formé, en mesurant la pression.
2. a/ L’ion hydrogénocarbonate est-il introduit en excès ?

HCO 3− + C8 H 9O4 → C8 H 8 O4− + CO2 + H 2O

E.I. (
ni HCO3− = n1 ) ni ( C 8 H 9 O4 ) = n2 0 mol 0 mol Excès

E.F. n1 − x MAX n2 − x MAX x MAX x MAX Excès

( )
ni ( C8 H 9 O4 ) = n2 ni HCO3− = n1 n1 − x MAX n2 − xMAX x MAX

Si l’ion hydrogénocarbonate est le réactif limitant, alors n1 − x MAX = 0


x MAX = n1 = C1 .V1 = 0 ,5 × 0 ,010 = 5.10 −3 mol
Si l’acide acétylsalicylique est le réactif limitant, alors n2 − x MAX = 0
CORRECTION EXERCICES N° 5, 6, (7), (8), 11, 12, 13, 14,
14 15, 16, 18, 27, 28 ET 30
PAGES 108 À 113
m( C8 H 9 O4 ) 0 ,500
x MAX = n2 = = = 2 ,96.10 −3 mol
M ( C8 H 9 O4 ) 169 ,0

Le réactif limitant est bien l’acide acétylsalicylique, et l’avancement vaut x MAX = 2 ,96.10 −3 mol .
b/ Les ions hydrogénocarbonate étant en excès, la mesure précise de leur quantité n’est pas
nécessaire : on peut mesurer le volume de solution d’hydrogénocarbonate de sodium avec une éprouvette
graduée.
3. D’après la loi des gaz parfaits, on peut écrire :
Vgaz 3 ,00.10 −4
n( CO2 ) = × p( CO2 ) = × p( CO2 ) = 1,21.10 −7 × p( CO2 )
R ×T 8 ,314 × 299
4. Graphiquement, on lit p ( CO2 ) = 210 hPa = 2 ,10.10 4 Pa
D’où la quantité de matière de dioxyde de carbone formée :
n( CO2 ) = 1,21.10 −7 × p( CO2 ) = 1,21.10 −7 × 2 ,10.10 4 = 2 ,54.10 −3 mol

5. D’après le tableau d’avancement dressé précédemment, n f (CO2 ) = x MAX . Comme l’acide


acétylsalicylique est le réactif limitant, ni ( C8 H 9 O4 ) − x MAX = 0 , c’est-à-dire x MAX = ni ( C8 H 9 O4 ) , d’où
n f ( CO2 ) = ni ( C8 H 9 O4 ) = 2 ,54.10 −3 mol

6. Masse d’aspirine présente à l’état initial :


mexp ( C8 H 9 O4 ) = x MAX × M ( C8 H 9 O4 ) = 2 ,54.10 −3 × 169 ,0 = 4 ,29.10 −1 g = 429 mg

On peut donner le pourcentage d’erreur par rapport à la masse théorique attendue :


mth ( C8 H 9 O4 ) − mexp ( C8 H 9 O4 ) 500 − 429
× 100 = × 100 = 14 ,2%
mth ( C8 H 9 O4 ) 500
C’est une erreur relative importante, il y a certainement des fuites au niveau du montage.