P. 1
Le Journal Du Jura 10 11 13 Septembre 2010

Le Journal Du Jura 10 11 13 Septembre 2010

|Views: 4,766|Likes:
Publié parstefano

More info:

Published by: stefano on Sep 27, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/28/2010

pdf

text

original

J

A
2
5
0
0
B
I
E
N
N
E
Lundi 13 septembre 2010

N
0
213

CHF 2.50

www.journaldujura.ch
SOMMAIRE ■ Mortuaires 10 ■ Cinés / Agenda 11 ■ Horizons 12 ■ Feuilleton 20 ■ Télévision 21
Rédaction: tél. 032 321 90 00, fax 032 321 90 09, mail: redactionjj@journaldujura.ch / Abonnement 0844 80 80 00, mail: abo@journaldujura.ch / Annonces: tél. 032 344 83 83, fax 032 344 83 53
Chabrol
n’est plus
Claude Chabrol, réalisa-
teur notamment du «Beau
Serge», de «Violette
Nozière» ou encore de
«Merci pour le chocolat»
est décédé hier matin à
l’âge de 80 ans. >>> PAGE 12
B
I
S
T
K
E
Y
S
T
O
N
E
FOOTBALL
Moutier étincelant
face à Alle
STÉPHANE GERBER
Les curieux affluent
au quartier des Tilleuls
Les scènes de joie prévôtoise recensées hier après-midi
à Chalière ont été légion. Le FC Moutier, grâce
notamment à un Ziegler en grande forme, n’a-t-il pas
battu le FC Alle par 4 à 0? >>> PAGE 19
BIENNE La maison de P. K., toujours en fuite, a attiré des dizaines de curieux. Aujourd’hui, l’école
primaire des Tilleuls sera fermée. Au sein de la population, la colère gronde face à l’opération policière. Une
manifestation de soutien au fugitif est organisée ce soir à la place Centrale. >>> PAGE 5
Dès aujourd’hui et jusqu’à
samedi, notre dessinateur
attitré Vincent L’Epée
nous emmène dans un
voyage illustré à la
découverte du Bangladesh
et de sa population.
>>> PAGE 24
PETER SAMUEL JAGGI
V
I
N
C
E
N
T
L

É
P
É
E
HC BIENNE
Défense
trop
perméable
Après avoir battu Fribourg
Gottéron vendredi à la BCF
Arena (7-5) au terme d’un
match fou, le HC Bienne a
subi la loi de Kloten, samedi
au Stade de Glace (5-1).
Faites les comptes: l’arrière-
garde seelandaise
(personnifiée ici par Martin
Steinegger, à gauche, aux
prises avec Viktor
Stancescu) a pris dix goals
en deux matches. C’est
trop. >>> PAGE 13
A
D
R
I
A
N
S
T
R
E
U
N
ACTION 72 HEURES
Des ados
solidaires
Des dizaines d’ados du
Jura bernois ont offert
leur temps à la collectivité
durant 3 jours. Opération
réussie. >>> PAGE 8
LA NEUVEVILLE
Bacchus en
vedette
La Fête du Vin, cuvée
2010, a connu un franc
succès ce week-end avec
notamment un record
d’affluence le samedi
soir. >>> PAGE 7
OLIVIER GRESSET
VTT
Deux hommes
à l’honneur
Nicolas Lüthi (photo),
vainqueur de la Wind
Romandie Bike Cup, et
Jérémy Huguenin, qui
s’est adjugé l’Eole’Bike, se
sont mis en évidence hier
à Tramelan. >>> PAGE 14
STÉPHANE GERBER
RECORD AU CHANT DU GROS
Souchon, Dutronc, Micky Green (photo) et les autres
ont attiré la grande foule au Noirmont. >>>PAGE 3
LE QUOTIDIEN DE
VOTRE QUOTIDIEN
journaldujura.ch
e-paper
Comment faire pour que votre
iPhone devienne un
vrai Smartphone?
«Le Journal du Jura» dès maintenant à lire sur votre iPhone.
Avec la nouvelle application (app) pour iPhone, vous aurez la totalité de la version papier du Journal du Jura
à portée de main à partir de 5 h le matin. Partout où vous êtes, même à l’étranger!
Téléchargez maintenant votre application pour «Le Journal du Jura» du app-store d’Apple. Vous ne payerez que Fr. 1.10 de
taxe unique. La consultation de votre e-paper peut entraîner des frais de connexion; parlez-en avec votre opérateur mobile.
Pour les abonnés du JdJ:
L’édition e-paper pour iPhone est gratuite pour les abonnés du JdJ. Les utilisateurs déjà enregistrés de
l’édition e-paper peuvent s’identifer directement depuis l’iPhone avec les mêmes données d’utilisateur.
Les utilisateurs qui ne se sont pas encore enregistrés pour une édition e-paper (version électronique)
consultable en ligne ou sur l’iPhone, sont priés de le faire sous www.journaldujura.ch/enregistrer.
Pour les nouveaux abonnés:
Le prix d’abonnement du «e-paper pour internet et iPhone» (édition électronique seulement) est de Fr. 185.–.
Veuillez commander votre abonnement e-paper auprès de www.journaldujura.ch/Services/Abonnement
Numéro à l’unité:
Les éditions à l’unité peuvent être téléchargées à un prix de Fr. 2.20 par édition.
<wm>%7say+jSn%mG%CaYN%We+DbZH2%rQ%h70.W%kP+0uiCm%wR%bLU.k%qy+'Xh8hVZ%Tq%1FHrga/V%x6%"=uVs-T51FqG-Cw-mZSaWejVW%vS%NcJ7%6j%ZNqGAK%2n"GP-dmMoSN-rK-WsDI59CG5.ovV%3a%cdzOng%5e%Gg5dBnPKz'K%xRLa8.09y7S%fp%5"fRx0tayoa%lH%8FlL4VJZhcTt%qxJdI./ZSEK%uz%OVuxqLWNIKr4%QO%eoiFxr%4L2Uf+pow+0P+yB%Y5qZ%o=GB+CwRS+g6wa%5U%jXCLrP%0T</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'8C-LQ2fEe-iT-/j3RlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Tous les jours midi et soir prix de
CHF 25.00 seulement
29.08.2010 - 19.09.2010
Bénéficiez de la
FIN DE L’ETE
CULINAIRE de gril Mongol
Entrée aigre douce
Soupe Mongole
avec pain de sésame chaud
1 assiette du buffet
composée à votre choix de viandes, poissons et
légumes de saison
Un dessert surprise
HAN Mongolian Barbecue
Zentralstrasse 2 - 2502 Biel - Tel: 032 322 00 30
Courtage
Gérance
Promotion
Un courtage tout confort
Souhaitez-vous vendre
votre immeuble?
Nous vous y aidons
volontiers.
Retrouvez vos médias locaux au cœur
du Festival du Film Français d’Helvétie.
Le journaL du jura et
Le bieLer tagbLatt
Partenaires médias officieLs
du festivaL du fiLm français
d’heLvétie.
bienne, du 15 au 19 sePtembre.
Bj 4294
F
Ce soir après les news avec Edna Epelbaum
et Christian Kellenberger, 6e édition du FFFH.
Retrouvez les annonces Abocard
avec les tirages au sort et les réductions
sur Internet:
www.journaldujura.ch/services/abocard
Retrouvez Le Journal du Jura
sur Internet
ESPACE-RÉGIONS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 3
POUR TOUT PUBLIC Le reggae de Sinsemilia, la pop rafraîchissante de Micky Green ou encore les tubes de Dutronc: il y en avait pour tous les goûts et tous les âges samedi. (BIST)
Z
o
o
m
s
u
r
l
a
S
a
i
n
t
e
S
c
è
n
e
Nouveau record battu pour le
Chant du Gros: le festival
noirmonnier, qui s’est terminé
samedi, a attiré près de 23 000
spectateurs sur trois soirs,
selon les organisateurs.
Samedi, Jacques Dutronc s’est
produit sous une tente pleine à
craquer.
DELPHINE WILLEMIN
NICOLAS HEINIGER
B
lousonde cuir et lunettes
noires, Jacques Dutronc
se l’est jouée rocker,
même s’il a attendu le
dernier rappel pour sortir l’unde
ses fameux cigares. Massé sous
la grande tente, le public du
Chant du Gros a réservé à cette
légende vivante de la chanson
française un accueil triomphal.
Accompagné de vieux rou-
tiers de la scène française qui ne
font pas dans la dentelle, le chan-
teur ouvre les feux avec une ver-
sion très rock de «Et moi et moi
et moi», suivie de «On nous ca-
che tout, on nous dit rien». Dans
le public, de nombreux jeunes
gens reprennent les paroles en
chœur. A 67 ans, le dandy de la
chanson française n’a décidé-
ment rien perdu de son pouvoir
de séduction: lorsqu’il lance un
«J’aime les filles du Chant du
Gros», une horde d’adolescentes
se mettent aussitôt à hurler.
Pendant près de deux heures,
Dutronc enchaîne les tubes: «La
fille du Père Noël», «L’opportu-
niste» ou «Paris s’éveille». Lors-
que, dès les premières notes de
«Le plus grand des voleurs», le
public se met à chanter, Dutronc
laisse faire. «Vous pouvez chan-
ter, je vous accompagne» lance-t-
il à la foule en délire. Qui en re-
demande.
Si la grosse machine Dutronc
a fait mouche, d’autres artistes
moins attendus ont aussi livré
d’excellentes performances.
C’est le cas samedi de la chan-
teuse Micky Green, qui est pour-
tant montée sur scène avec 40 de
fièvre. Vêtue d’un robe disco
brillant de mille feux, l’Austra-
lienne exilée à Paris a proposé
un set mêlant habilement pop,
soul et jazz, le tout relevé d’une
pointe d’électro et de riches har-
monies vocales.
Passant sans mal de la basse au
clavier ou à la batterie, l’an-
cienne mannequin joue volon-
tiers de son image sexy – on ne
compte plus les chansons dé-
diées à «un mec», «un gars» ou
«mon ex» – mais toujours avec
une touche de second degré
bienvenue. Un régal.
Déjantée, enflammée, explo-
sive: l’Anglaise Ebony Bones a
elle aussi créé le spectacle ven-
dredi soir sur la Scène Démé-
nage. Un carnaval sonore et vi-
suel, teinté d’électro pop, de
punk et de sonorités exotiques.
Survoltée dès les premières no-
tes, la chanteuse à la proémi-
nente chevelure afro ne s’est pas
départi de son sourire, sautillant
au milieu de sa troupe multico-
lore.
A la fin des concerts officiels,
les festivaliers parcourus de
fourmis dans les jambes ont pu
s’en donner à cœur joie dans la
tente électro. Vendredi, l’ancien
chanteur d’Asian Dub Fonda-
tion, alias Lords of Frequency, a
fait lever bras et jambes à tous
les nostalgiques de tubes comme
«The Judge, the Jury and the
Executioner».
Sur trois jours, près de 23 000
festivaliers se sont rendus au
Noirmont, selon les organisa-
teurs. Ce qui devrait permettre
au festival d’amortir un budget
programmation encore plus
élevé que l’année passée. /NHE-
DWI
LA CLASSE Massé sous la grande tente, le public du Noirmont a fait un triomphe à Jacques Dutronc, le plus dandy des chanteurs français, qui a offert
un concert de près de deux heures. (BIST)
LE NOIRMONT
Nouveau record pour le Chant du Gros

Dutronc au régime
On connaît le Dutronc amateur de cigares et
de Bordeaux. Ce qui n’empêche pas le
compositeur des «Cactus» de faire attention
à sa ligne. Pour son repas de samedi, il a
demandé «du poulet sans matière grasse
accompagné de carottes et de poireaux». Le
chef lui a concocté du blanc de poulet cuit
dans un mélange de vin blanc et de citron.
Tandis que les 35 membres de son équipe
mangeaient dans la tente des artistes, le
chanteur a soupé seul dans sa loge.

Une bière corse pour le boss
Vendredi, Alain Souchon est arrivé au
Noirmont en limousine quelques instants
seulement avant le début de son concert et
en est reparti alors que le public
l’applaudissait encore. Jacques Dutronc, lui,
s’est un peu attardé au Chant du Gros. Après
son show de samedi, il a invité Gilles Pierre,
le boss du festival, dans sa loge et lui a offert
une bière à la châtaigne ramenée tout droit
de Corse, où le chanteur vit.

Gourmande Ebony Bones
Vendredi soir, la déjantée Ebony Bones a
englouti une copieuse fondue... suivie d’un
filet de truite. La chanteuse a fait passer le
tout avec un peu de kirsch.

Timing parfait
Pas de grosse difficulté technique cette
année, selon Raphaël Perrin, responsable de
la Sainte Scène depuis six ans. «Parfois, les
groupes suisses les moins expérimentés
dépassent un peu le temps prévu pour leur
sound check ou leur concert, mais c’est
tout». Ce qui n’est pas le cas avec les
grosses productions. «Alain Souchon a
commencé son concert deux minutes avant
l’heure prévue et a fini une minute après.» De
toute façon, la police jurassienne n’est pas
exagérément tatillonne quand au respect de
l’heure de fin des concerts. «Ici, si le dernier
artiste de la soirée veut faire un rappel, ça ne
pose pas de problème.»

Allô maman bobo
Les samaritains du Chant du Gros ont vu
défiler sous leur tente des festivaliers
piqués par des insectes, coupés, victimes
d’étourdissements ou de maux de dents. Un
grand classique: «Des gens qui tombent dans
les pommes parce qu’ils n’ont pas assez
mangé». Selon les samaritains, l’édition 2010
est toutefois restée bien calme par rapport
aux éditions où sont programmés des
groupes de métal: «Une fois, nous avions dû
faire dormir des gens à côté des brancards: il
n’y avait plus aucune place libre ». /nhe
➜Echos
Les plaisirs du camping
Vivre l’aventure Chant du Gros, c’est aussi goûter
aux plaisirs de son camping. Aux portes du festival
noirmonier, les tentes ont poussé sur l’herbe fraîche.
Or pour camper à 1000 mètres d’altitude au mois de
septembre, il faut être prêt à affronter les éléments.
«Cette année la météo est plutôt clémente, mais
nous sommes prêts à supporter un déchaînement
des éléments. C’est un état d’esprit de dormir ici!»
Lorsque nous avons rencontré ce campeur de la côte
vaudoise samedi après-midi, le camping du Chant du
Gros semblait en pleine léthargie. Sans doute pour
digérer la soirée de la veille et se préparer à vivre une
nouvelle nuit endiablée au cœur des pâturages
francs-montagnards. Car la nuit venue, en marge des
concerts, le camping s’anime jusqu’au petit jour.
Cette année, ils étaient nombreux à dormir sur le
site. Au milieu des tentes de toutes les couleurs,
certains festivaliers avaient bâti des campements
élaborés, avec des foyers pour cuisiner sur le feu, des
chaises, des tables et de quoi s’abriter.
Des villages voisins à la campagne fribourgeoise
en passant par la Suisse allemande et la France
voisine, les campeurs provenaient de tous horizons,
motivés par l’aspect pratique du camping. Installée
sur une couverture devant sa tente, cette Vaudoise en
témoignait: «On vient de Gland et de Lausanne. Alors
comme on reste ici les trois soirs et qu’on a personne
chez qui dormir, le camping s’est imposé.» Elle se
disait ravie de cette première aventure au Chant du
Gros, dont elle a appris l’existence via Couleur 3.
L’autre grande motivation des campeurs, c‘est
l’ambiance. Installés autour d’un feu à l’heure de
l’apéro, une dizaine de Neuchâtelois profitaient du
soleil tout en devisant sur les péripéties de la veille.
Pour personnaliser leur chez eux, une vieille paire de
skis et un drapeau breton trônaient fièrement sur le
campement.
Et les nuits fraîches du Noirmont, ont-elles effrayé
les festivaliers? «Il suffit de se munir d’une
couverture de survie, de gros pulls, d’un matelas
gonflable et de breuvages revigorants», énumérait ce
Fribourgeois de Bulle. Plus tard, aux premières
heures du matin, le camping s’éveillait. Des
attroupements se formaient autour des feux
réanimés. Au fond du camping, un groupe de
percussionnistes martelaient sur leurs djembes pour
faire durer la fête jusqu’au lever du jour. /DWI
PURS ET DURS Des festivaliers ont campé durant
trois jours sur le site. (CHRISTIAN GALLEY)
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H5F-AuXPsO-Ex-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOmo-L"HZPX-3y-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TUey.2Om%Q"%yPQgvGrdbmd%7q%R57YeaLEfW2r%ovsO.2fqZ%re%h6r1nmwRL"bX%dh%DlU/1b%Xm5Rq+g3W+9b+BY%iKj0%lIJH+vu2+X1FH%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hcY5Wt-ik-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
www.AUTOrepar.ch
EMOTIONEN! Spezial-Kategorien:
Hauptstrasse 27
2560 Nidau
www.bijoufuchs.ch
V. DE FEO
C a r r o s s e r i e
Carrosserie et peinture VDF Sàrl
Votre Carrosserie de confiance
Réparations toutes marques
www.carrosserie-vdf.ch
Rte de Port 32, 2503 Biel/Bienne
tél. +41 32 365 50 77
carrosserie.vdf@bluewin.ch
Realini Carrelages Sàrl
Carrelages, revêtement de parois
Tél. 032 333 34 36
www.realinicarrelages.ch
BÂTIMENT
www.natur-zentrum.ch
Minéraux
Farfalla
Photo de l’aura
Aura Soma
Fleurs de Bach
Fbg du Jura 2, 2502 Biel/Bienne
Tél. 032 322 46 56
SANTÉ
RESTAURANT AVEC FUMOIR
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H5F-Aur2f/-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOmo-L"ju=l-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TUe'.fim%Q"%yPQgvGrdbmd%7q%R57YeaLEfW2r%ovsD.6tUu%re%h6r1nmwRL"bX%dh%DlU/1b%Xm5Rq+mrV+91+Mr%iKpM%lIa8+vu2+X1FH%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hcQobe-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Garage Schürch AG
3283 Kallnach
Tel. 032 392 14 14
www.honda-schuerch.ch
Muster Automobile
Römerstrasse 19, 2555 Brügg
Tel. +41 32 397 18 80
Natel +41 78 790 04 00
musterauto@bluewin.ch
w w w . m u s t e r a u t o . c h
VOITURE
Industriering 7 / Nord,
3250 Lyss, Tel. 032 384 70 50
www.car-point-lyss.ch
Pneus so günstig wie noch nie!
Keine Pneus ohne unsere Offerte
PNEU SERVICE
www.musicshop-lyss.ch
Hauptstrasse 21, Lyss
Tel. 032 384 30 20
La Glaneuse
Tél. 032 32210 43
www.brockenhausbiel.ch
TROC
Pour de plus amples renseignements nous sommes naturelle-
ment à votre entière disposition: Gassmann Media SA,
tél. 032 344 83 83, anzeigen@gassmann.ch
MEUBLES/
AMÉNAGEMENT INTÉRIERUR
PIANOS
And
Kla
2
Pianos
Andres & Lefert
Brühlstrasse 43
2503 Biel-Bienne, Tel. 032 365 59 24
Vente-Echange, location,
occasions,
accordages
w
w
w
.a
n
d
r
e
s
-le
fe
r
t.c
h
VITRINE
RÉGIONALE
www.journaldujura.ch/vitrine
3, rue H. Hugi, Bienne, tél. 032 322 60 29
www. i nl i nguabi el . ch
FORMATION
®
SHOPPING
www.rittervins.ch
Tél. 032 374 31 31
Anglais – conseil, renseignements
et inscription: Tél. 032 322 86 20
Rue de l’Equerre 10, 2502 Biel/Bienne
www.theowlschool.ch
Gebr. Humair, Nachf. W. Humair
déménagements et transports
Heidensteinweg 6, 2504 Bienne
Tél. 032 341 45 35, www.humair-umzuege.ch
BERGMANN
TEAM BIENNE
Pl. de la Gare 9, 2502 Bienne
✆ 032 323 22 66
COURS DE LANGUES
TRADUCTIONS
www.bergmann-team.ch
DIVERS
PERMIS DE BATEAUX
À MOTEUR
Théorie: le nouveau programme
avec CD, avec toutes les
questions de théorie pour
une préparation optimale
des examens
Pratique: leçons de navigation
tous les jours
Tél. 079 334 73 81
Bootsschule
Hausammann
Bielersee
Schilfweg 2
2503 Biel
Intéressé? Dès Fr. 35.–/parution,
cette rubrique vous est ouverte!
Tarif attractif pour contrat annuel
sur demande. Tél. 032 344 83 83,
Mme Marianne Mancev
www.gassmannmedia.ch
MÉDIAS
Mardi 14 septembre 2010
10 h-12 h et 13 h 30-17 h
2
4
3
1
5
Pharmacie Madretsch / Lift
Rte de Brügg 2, 2503 Bienne
Tél. 032 365 88 80
OR = PAIEMENT CASH
Bijoux en or, montres en or, pièces
de monnaies en or . . .
Etat quelconque!
Mardi 14 septembre
Hôtel Elite, Bienne
5e étage, entrée réception
de 10 h à 12 h
et 13 h 30 à 17 h
Métaux précieux Fahrni
autorisation fédérale.
Populaire de la presse quotidienne
et TV
032 342 56 65
www.altgold-verkaufen.ch
B
j 2
4
3
1
8
Bienne – rue du Rüschli 10
Au calme, à quelques minutes à
pied de la gare. Appartement
exceptionnel de 164 m
2
avec dis-
position spéciale des pièces. Très
grand salon avec cheminée. Cuisine
moderne avec lave-vaisselle et
cuisinière vitrocéramique. Balcon
couvert. Salle de bains avec 2 lava-
bos, douche séparée, 2 WC séparés.
Possibilités de stationnement dans
le garage souterrain.
Appart. de 5½ pièces
Loyer: Fr. 2416.– + ch. Bj 24067
Bienne, chemin Ganguillet 20, à louer
appartement de 2 pièces,
loyer Fr. 770.– + ch. Fr. 150.–
Situation tranquille et ensoleillée, dans la verdure, avec
balcon, nouvelle cuisine, bain/WC, armoires murales,
cave et galetas, bus à proximité. Garage Fr. 125.–.
Renseignements: tél. 032 365 68 02
Immobilien und Verwaltungen
Agence immobilière
Th.-Kocher-Strasse 11, rue Th. Kocher
2501 Biel-Bienne
& 032 328 70 40 Fax 032 328 70 45
Bj 22528
BAR À VENDRE
centre-ville de Bienne, 350 m
2
.
Location: Fr. 4600.–/mois,
bail de 6 ans, très bon chiffre
d’affaires. Inventaire à reprendre.
Pour traiter, min. Fr. 100 000.–.
Tél. 032 322 14 46, heures de bureau
B
j 2
2
5
6
2
Un appartement
où se sentir bien!
Cheminée et cave à vins ne sont que
deux des atouts de cet appartement.
Du carrelage clair dans le salon,
du parquet en bois véritable
dans les chambres.
Des salles de bains ton sur ton
(salle de bains/WC et douche/WC).
Une cuisine moderne.
Balcon et ascenseur viennent compléter
l’offre de notre charmante petite maison
de 7 logements, située dans un espace
vert dans le quartier
du Champ-du-Moulin!
Appart. de 4½ pièces
Loyer Fr. 1690.– + chauffage/charges
Renseignements: tél. 079 251 05 55
B
j 2
4
0
9
8
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95sW-Q9geUx-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mP5-/8A91y-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhc'x.is7%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAuh8.t"J%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bm+oS%RqM4%OsH7+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpNbj-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Renseignements et visites:
Denis FREI SA
Rue du Temple 2 - 2738 COURT
Tél. 032 497 97 18 - www.denisfrei.ch
A louer à RECONVILIER
Rue Dos-la-Velle 14
JOLI APPARTEMENT DE 4½ PIECES
Rénové, 2
e
étage, balcon Ouest, cuisine
agencée ouverte sur salon, disponible de suite
ou à convenir. Loyer CHF 850.– + ac. charges
CHF 250.–. Garage à disposition CHF 85.–
A louer à Cortébert
surfaces de stockage
par m
2
Fr. 7.10
par palette Fr. 8.–
par 80 m
2
Fr. 427.–
Ateliers: 469 m
2
Fr. 3211.–
590 m
2
Fr. 4960.–
Bureaux: 20 m
2
Fr. 215.–
par mois charges comprises.
H. Bernhard SA, tél. 079 206 02 11
B
j 2
4
3
1
9
C k K O . I C $ - H k
E
L
0 $
3 $
2 E
3 A
2 k
I 8
$
. 1
8 W
0
W
0
W
C k O I K $ IM +
M k
E O
L
$ 8
$ I
L
Ä I
E
k
N
I
$
8|enne
Chomps-du-Chôte|et
|iL(e cè: IcuI ce :uiIe
cu c ccnveni(
opportement de 3½ p|èces
hcLiIcI c|ci( cvec cménccemenI
ce hcuI nivecu. :iIué cu Lc(c ce
|´ecu. ccn: |c ve(cu(e. Fc(cueI eI
cc((e|cce. cui:ine mcce(ne eI
cuve(Ie. 2 Lc|ccn: eI c(cnc jc(cin.
Fc::iLi|iIé ce |cue( une p|cce ce
pc(kinc :cuIe((cin
Fr. 1'280.00 + ch
A louer à Tavannes
hôtel-restaurant-bar
Location mens. Fr. 5000.– + charges.
Restaurant avec salle, Bar PMU et fumoir,
16 chambres. Agencement complet. 6 places
de parc. Entrée à convenir.
Inventaire à reprendre Fr. 70 000.–.
Tél. 032 322 14 46, heures de bureau
B
j 2
2
5
6
1
À LOUER
IMMOBILIER
À VENDRE
ANNONCES
Adresse domicile:
No d’Abocard:
Nom, prénom
Rue
NPA, localité
Adresse de vacances:
Désignation
NPA, localité
Pays
„ Je désire le recevoir uniquement à mon lieu de séjour de vacances
„ Je désire un abonnement supplémentaire à mon lieu de vacances
„ Je désire suspendre l’abonnement pour cette période
jour mois année jour mois année
Pour la
période du
le JOURNAL DU JURA vous accompagne volontiers.
b Annoncez votre adresse de vacances ou votre interruption 4 jours ouvrables
auparavant. Les interruptions sont créditées à partir de la 7e édition.
b Nous sommes reconnaissants si vous nous transmettez votre adresse de vacances
par écrit; cela évite des erreurs (fax 344 83 38, e-mail: abo@journaldujura.ch).
b Les changements d’adresse en Suisse sont gratuits. Pour l’étranger, nous vous
facturons les frais de port par édition (Europe de l’Ouest Fr. 2.10, reste de l’Europe
Fr. 2.15, USA + Canada Fr. 2.20, autres pays Fr. 2.55).
b Nous garantissons un envoi ponctuel et suivi, mais ne pouvons pas garantir la
distribution régulière au lieu de destination.
Veuillez faire parvenir ce coupon collé sur carte postale à l’adresse suivante:
Le Journal du Jura, Service des lecteurs, case postale, 2501 Bienne
Jour après jour

aussi durant les vacances,
au
LE QUOTIDIEN DE
VOTRE QUOTIDIEN
Francophone & probilingue
Ancré dans
votre
quotidien
BIENNE LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 5
DIMANCHE, 15H45 Des policiers dévalent ce petit chemin en courant. Ils se dirigent vers l’école primaire des Tilleuls, où une opération de police est en cours à deux pas du terrain de foot. (ISABELLE GRABER)
O
p
é
r
a
t
i
o
n
à
l

é
c
o
l
e
Hier soir, la police n’avait
toujours pas mis la main sur le
retraité de 67 ans en fuite
depuis mercredi. Sa villa a
attiré de nombreux curieux ce
week-end. L’école primaire
des Tilleuls, fouillée par les
unités spéciales hier après-
midi, restera fermée
aujourd’hui. La police publie
une lettre d’un ami du forcené,
qui le prie de se livrer aux
forces de l’ordre.
ISABELLE GRABER
L
e directeur de la Forma-
tion, Pierre-Yves
Moeschler, a confirmé
hier soir que l’école pri-
maire des Tilleuls sera fermée
aujourd’hui. Les élèves du
gymnase se rendront chez leurs
camarades du bord du lac et les
10e années seront aussi dépla-
cés. Ce soir, une nouvelle
séance aura lieu avec les respon-
sables des écoles afin de définir
une stratégie pour le reste de la
semaine. Pour l’instant, des me-
sures d’accompagnement pour
les enfants du primaire ne sont
pas envisagées. Les parents ont
été informés par une chaîne té-
léphonique dimanche soir.
Quant au chemin Mon-Désir,
il s’est mué hier en lieu de pro-
menade dominicale pour de
nombreux curieux: d’ordinaire
très calme, le quartier a été en-
vahi toute la journée par de
nombreuses voitures, dont cer-
taines étaient immatriculées
dans des cantons voisins. Des
attroupements se sont parfois
formés devant le no 9, d’aucuns
n’hésitant pas à coller leur nez
contre les fenêtres brisées de la
maison du forcené.
Sans doute n’auront-ils rien
vu de l’opération de police qui
s’est déroulée peu avant 16h à
quelques centaines de mètres
de là: une vingtaine de mem-
bres des unités spéciales bernoi-
ses et argoviennes ont brusque-
ment investi l’entresol de
l’école primaire des Tilleuls. Vi-
siblement sur les dents, les
hommes cagoulés et armés ne
semblaient guère enclins à faire
causette avec les deux journalis-
tes présents. «Ecartez-vous, ça
pourrait être dangereux»,
grommelle l’un d’entre eux, sa
mitraillette à la main. Des cris
s’échappent du sous-sol. Le for-
cené va-t-il être arrêté sous nos
yeux? A dix mètres de l’entrée
de l’école, les juniors du FCAu-
rore arrosent les policiers de
quolibets. «Rêvez pas, M’dame,
c’est pas aujourd’hui qu’ils vont
le choper, ces gros nuls!» Effec-
tivement, l’opération se ter-
mine dix minutes plus tard sans
aucune arrestation.
La vingtaine de policiers ca-
goulés réintègre camionnettes
et Mercedes noires. L’un des po-
liciers consulte une carte à
grande échelle de la forêt toute
proche. Est-ce dans ces bois vas-
tes et profonds que se cache le
fugitif?
Le profil psychologique du
forcené dressé samedi par le
commandant de la police ber-
noise, Stefan Blättler, incite en
tous les cas à croire que le re-
traité de 67 ans ne s’est sans
doute pas beaucoup éloigné de
son domicile. Les éléments
trouvés lors de la perquisition
de la maison mitoyenne du che-
min Mon-Désir semblent avoir
fait avancer l’enquête. Désor-
mais, la police en sait beaucoup
plus sur l’état d’esprit du for-
cené, qui n’a rien d’un papy pai-
sible, comme l’a confirmé sa-
medi Matthias Herter, respon-
sable du groupe de négociations
de la police cantonale: «Le for-
cené s’est méticuleusement pré-
paré à affronter les forces de
l’ordre. Et il a planifié toutes les
éventualités du combat qui al-
lait l’opposer à la police avec
une incroyable perfection.»
Le journal intime trouvé par
les enquêteurs constitue une
mine de renseignements pour
le moins inquiétants: P.K. est ré-
solu à mourir plutôt que de
quitter la maison qui l’a vu naî-
tre le 9 juillet 1943. Dans son
journal, il évoque sa propre
mort et note scrupuleusement
de quelle manière il combattra
les agents qui viendront l’arrê-
ter. L’homme, qui a suivi une
formation de mathématicien,
s’avère être d’une intelligence
supérieure à la moyenne.
«Nous n’allons plus commettre
l’erreur de le sous-estimer»,
confesse Stefan Blättler. Le chef
du groupe de négociations ren-
chérit: «La police n’avait
jusqu’ici jamais été confrontée
à cette situation, que l’on ne
voit d’ordinaire que dans les
films. Ce retraité est un perfec-
tionniste qui prend peut-être
plaisir à lire ses «exploits» dans
la presse.» Selon Matthias Her-
ter, la seule issue à cette cavale
semble être la mort.
Sa haine de l’Etat pourrait-
elle conduire le forcené à s’en
prendre à des politiciens? Le
préfet de Bienne Werner Könit-
zer, son suppléant Philippe
Garbani et d’autres membres
des autorités civiles et judiciai-
res ont pris des mesures de pré-
caution. Sur le terrain, le nom-
bre de policiers en uniforme a
été réduit au profit d’agents en
civil et les barrages routiers ont
été levés.
Hier soir, le site de la police a
publié le message d’une con-
naissance du fugitif le priant de
prendre contact avec elle et lui
proposant son aide. Un appel
vocal et une lettre manuscrite
de cette connaissance, vivant à
l’étranger mais dont l’identité
n’a pas été communiquée, ont
été publiés sur le site internet de
la police. Dans son texte, cet
homme explique être revenu
en Suisse pour aider le retraité.
Il lui demande de prendre con-
tact avec lui, par téléphone ou
par écrit. /IG
Toute observation relative à cette
affaire peut être annoncée par le biais
de la hotline de la police cantonale, au
tél. 031 634 634.
FOUILLE INTENSIVE Les chiens policiers avaient-ils suivi une piste? Ou
les unités spéciales procédaient-elles à un simple – mais intensif –
examen des lieux? Mystère. (ISABELLE GRABER)
QUARTIER DES TILLEULS
L’école est fermée aujourd’hui
AUTOROUTE A5
Remorque
renversée
La voie normale sur l’auto-
route A5 a été temporairement
fermée au trafic à la suite d’un
accident individuel d’une voi-
ture avec remorque.
Samedi peu avant 9h30, une
voiture avec remorque trans-
portant elle-même une voiture
circulait à Bienne en direction
de Soleure. Quelque 500 mè-
tres après l’entrée Bienne-est,
pour des raisons encore indé-
terminées, la remorque a dévié,
s’est détachée du véhicule trac-
teur, s’est renversée avec son
chargement et a fini sa course
sur la voie normale. Le véhi-
cule tracteur s’est arrêté sur la
bande d’arrêt d’urgence. Il n’y
a pas eu de blessé. En revan-
che, les dégâts sont estimés à
environ 50 000 fra. A la suite
de cet accident, la voie nor-
male a dû être fermée à la cir-
culation pendant trois heures.
/cpb-ig
SPECTACULAIRE L’accident n’a
pas fait de blessé. (ARTHUR SIEBER)
CARNAVAL
Une
nouvelle
plaquette
Après le décès de Hugo Ho-
fer, qui avait dessiné les pla-
quettes de carnaval durant 30
ans, la Guilde de carnaval a
lancé un concours pour l’édi-
tion 2011. Le jury a choisi
l’œuvre du Nidowien Ralph
Lehmann – par ailleurs prési-
dent du FDP de Nidau – qui a
notamment fait un clin d’œil
aux escaliers controversés de la
vieille ville. /bt-vb
RALPH LEHMANN Il fait un clin
d’œil aux fameux escaliers. (LDD)
«Nous soutenons P. K.!»
Emmené par Yvette Mumenthaler, Nicolas Tröhler et Emma
Scheidegger (photo), un groupe de citoyens biennois organise
une manifestation de soutien au fugitif, aujourd’hui à 18h sur
la place Centrale. «Nous ne sommes bien sûr pas d’accord
avec le fait qu’il ait tiré sur un policier. Mais, en revanche,
nous sommes choqués par la chasse à l’homme dont il fait
l’objet et voulons simplement lui dire qu’il n’est pas tout
seul», explique Nicolas Tröhler. Emma Scheidegger regrette
qu’il soit traité comme une bête traquée. Quand à Yvette
Mumenthaler, elle pointe du doigt les autorités biennoises:
«Que fait le maire? Ne pourrait-il pas montrer de la
compassion? Il faudrait que les personnes concernées
prennent leurs responsabilités.» /ig
«Le forcené a un profil paranoïaque»
Le forcené, qui tient en haleine la police
depuis mercredi, a écrit à un cousin que la vente
forcée de sa maison était pour lui «la fin de
tout», indique le préfet suppléant de Bienne.
Philippe Garbani définit cet homme comme
«paranoïaque».
Trois jours avant les visites prévues pour les
personnes intéressées à acheter la maison, soit
mercredi, les autorités ont été averties que le
propriétaire avait envoyé une lettre à un cousin
vivant à l’étranger, relate Philippe Garbani dans
une interview diffusée sur le site Internet de la
TSR. Dans sa missive, il écrit que «cette date est
pour lui la fin de tout». «On a commencé à
interpréter cela comme l’annonce d’un suicide.
La dangerosité pour autrui est apparue lorsqu’il
a commencé à tirer sur les policiers», selon
Philippe Garabani. Pour le forcené, cette maison
familiale, dans laquelle il vivait seul et reclus,
«c’est Fort Alamo», affirme le préfet suppléant.
Son but est de la défendre et «il ne doit pas être
très loin de là». Pour Philippe Garabani, «le
programme qu’il a en tête, c’est qu’il va être tué
par la police. Et s’il peut emporter dans le
voyage quelques uns de ces «salopards» de
policiers, alors plus rien ne le retient.» Car
l’homme en fuite depuis mercredi «en veut d’une
manière excessive à la police, qui est le diable, et
probablement aussi à l’ensemble des autorités,
notamment auxquelles il a eu à faire peu ou prou
au cours des dernières années», selon le préfet
suppléant. Le forcené n’a jamais été vu à la
préfecture, mais il a écrit de nombreuses lettres
aux autorités, dont certaines longues de 100
pages. Selon Philippe Garbani, dans ses lettres,
l’homme est toujours sur la défensive. Il y
énumère toutes sortes de reproches à son
encontre, fondés ou non, y compris celui d’avoir
tué son père ou violé sa sœur. «Des choses très
graves mais qui ne sont nullement
documentées», selon le préfet suppléant, qui
distingue chez cet homme un profil paranoïaque
et un véritable délire de persécution.
Le forcené, âgé de 67 ans, semble également
très remonté contre les femmes et considère
comme un mal pour l’histoire de l’humanité
l’émancipation féminine. «Il y a quelques
années,une procédure de mise sous tutelle a été
envisagée mais n’a pas abouti», selon Philippe
Garbani. Par la suite, la Ville de Bienne lui a
désigné un conseiller légal pour la défense de
ses intérêts administratifs et financiers, mais
l’intéressé à toujours refusé de le rencontrer.
/ats-ig
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 6
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9IXW-Q4PFuh-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kH5-/vZo"E-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhtMo.iq/%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN 'ZBwUefI%bAD=7.GGJ%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+NO=+tF+oS%RqJ9%OsH1+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ8Y-mBHgUq-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
iQdès fr. 19’700.– Aygo dès fr. 15’350.–
Cash-Bonus de fr. 1’000.– Cash-Bonus de fr. 1’500.–
Urban Cruiser dès fr. 25’600.– Auris dès fr. 24’200.–
Cash-Bonus de fr. 1’500.– Cash-Bonus de fr. 1’500.–**
Avensis dès fr. 34’400.– Prius dès fr. 39’700.–
Cash-Bonus de fr. 3’000.– Cash-Bonus de fr. 2’000.–
Verso dès fr. 29’600.– RAV4 dès fr. 35’100.–
Cash-Bonus de fr. 2’500.– Cash-Bonus de fr. 1’500.–
Profitez maintenant de nos offres at-
tractives ! Séries spéciales, Cash-Bonus
et leasing préférentiel à 3,9 %.
Profitez maintenant:
Avantage client jusqu’à fr. 7’000.–*
Conditionsdeleasing: intérêt annuel effectif 3,97%, intérêt deleasingmensuel, TVAcomprise, assurancecascocomplèteobligatoire, cautionde5%dumontant financé(aumoinsFr. 1’000.–), durée48moiset 10’000km/an. Exempledecalcul deleasing: Aygo1,0LineaTerra, 3portes, prixdecatalogueFr. 15’350.–, intérêt deleasingFr. 166.20, versement spécial 15%. D’autres
variantes decalcul sur demande. Unleasingn’est pas accordés’il conduit àunsurendettement duconsommateur. Tel. 0444952495, www.multilease.ch. Leleasinget leCash-Bonus sont valables pour les contrats signés du15.8.2010au30.10.2010et pour les immatriculations jusqu’au31décembre2010auplus tard. *Ycompris Fr. 1’514.–d’avantageclient du
leasingà3,9% parrapport autauxd’intérêt habituel surlemarchéde6,95%, Cash-BonusdeFr. 2’500.–, avantagedeprixdeFr. 3’000.–surlessériesspéciales(sousréservedeventeintermédiaire) commeparexemplesurlasériespécialeYarisLook. Sousréservedemodificationduprix. **LeCash-Bonusn’est pasapplicableàl’AurisHybrid.
www.toyota.ch
C’est avec plaisir que nous vous informe-
rons de nos offres actuelles. Nous nous ré-
jouissons de votre visite et vous attendons
pour une course d’essai.
Yaris, dès fr. 19’250.–
Cash-Bonus de fr. 2’500.–
Illustration: Yaris 1,33 Dual VVT-i Linea Sol, 5 portes, à partir de Fr. 27’150.–
PUBLICITÉ
La Foire aux saveurs et aux
vins a fermé ses portes hier
à Moutier. Entre 3500 et
4000 amoureux de bonne
cuisine ont arpenté, durant
le week-end, les 3000 m2 du
Forum de l’Arc. Les
organisateurs tirent un bilan
mitigé.
CHARLOTTE HATHORN
L’
affiche de la 2e édi-
tion de la Foire aux
saveurs et aux vins
était très alléchante:
des démonstrations de
grands chefs et des ateliers de
cuisine pour adultes et pour
enfants étaient proposés au
public.
Vendredi soir, durant
l’inauguration, Denis Martin,
chef veveysan, a ébloui les
épicuriens en maniant avec
dextérité azote liquide et au-
tres substances lors d’une dé-
monstration de cuisine molé-
culaire. Une démonstration
qui a attiré bon nombre de
curieux. Pourtant, ce lance-
ment encourageant ne s’est
pas prolongé jusqu’au sa-
medi et malgré une offre
complète et diversifiée, les
visiteurs se sont fait attendre.
La météo clémente de ce
week-end ne les a de loin pas
incités à faire un tour du côté
de la Foire aux saveurs et aux
vins, profitant peut-être des
derniers rayons de soleil de
cette fin de saison. Une situa-
tion qui ne satisfait pas les or-
ganisateurs qui espéraient
une plus forte fréquentation.
«Nous avons proposé des ani-
mations supplémentaires
pour booster la journée du
samedi, mais nous n’avons
pas réussi à attirer énormé-
ment de monde. Nous de-
vons prendre du recul avant
de se pencher sur la program-
mation de la prochaine édi-
tion et chercher du soutien
du côté des organisations faî-
tières et des interprofes-
sions», explique Philippe
Monnerat, directeur du Fo-
rum de l’Arc.
Même son de cloche du
côté de l’invité d’honneur, le
Val d’Hérens. «La fréquenta-
tion était un peu décevante,
mais nous avons tout de
même pu positionner le Val
d’Hérens, lui donner une
bonne visibilité. Nous tirons
donc un bilan mitigé de ce
week-end à Moutier», con-
clut Pascal Charlet, délégué
touristique de la région valai-
sanne. /CHA
CUISINE Entre les stands des 92 exposants, des ateliers culinaires étaient
organisés ici et là tout au long du week-end. (CHARLOTTE HATHORN)
FOIRE AUX SAVEURS ET AUX VINS
Bilan mi-figue, mi-raisin
Un chalet situé sur la Mon-
tagne de Moutier a été ravagé
par les flammes samedi
après-midi. Aucun blessé
n’est heureusement à déplo-
rer.
Samedi, les pompiers du
Centre de renfort, d’interven-
tion et de secours de Moutier
(CRISM) ont été alarmés vers
16h25. Un petit chalet en
bois sis sur la Montagne de
Moutier, à la hauteur des Ar-
sattes, était en feu. A leur ar-
rivée sur place, les 14 hom-
mes du CRISM ont trouvé
un édifice déjà totalement dé-
truit par les flammes. Ils se
sont attelés à protéger l’envi-
ronnement (donc la forêt si-
tuée juste derrière) et à étein-
dre le feu.
Les causes de l’incendie
n’ont pas été communiquées
par la police. Mais du feu fait
dans la cheminée est vrai-
semblablement à l’origine du
sinistre. Ce dernier n’a en-
gendré que des dégâts maté-
riels. /mba
Chalet entièrement
détruit par le feu
MOUTIER
MONTAGNE DE MOUTIER Les flammes ont totalement ravagé le
chalet. (STÉPHANE GEISER/SYG)
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 7
<wm>%Tr6K+ihN%l9%x6m8%QX+EMCs'%ya%zTv.Q%Rj+vt7xl%dS%Mo2.R%3K+WZzOzeC%g3%u=syc6Ie%wD%YGtHj-El/m0F-Ld-lCa6QXieQ%1h%8fqT%Di%C839Fp%'NYOC-3QlWBo-gp-QrIJ/Hx9/.n1e%B6%fA4PNc%/X%9c/AbNjp4Wp%wSolC.cAK"t%VL%/YVSwv56Kn6%ks%O=koUeqCzfg5%3wURj.oe'%5U%jX5dBnaOqLK2%6j%ZNTGdK%2n8hd+E5T+bK+yo%lIBh%N9HQ+wAhz+fEAD%I'%7CwnKi%1c</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Xr-h/Q5zc-AT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
C
o
m
i
t
é
r
o
m
a
n
d
«
p
o
u
r
u
n
e
a
s
s
u
r
a
n
c
e
c
h
ô
m
a
g
e
s
û
r
e
e
t
s
o
l
i
d
a
i
r
e
»
,
C
P
3
0
8
5
,
1
2
1
1
G
e
n
è
v
e
3
,
R
e
s
p
.
V
.
S
i
m
o
n
OUI
à l’assurance chômage
le 26 septembre
www.mesures-equilibrees.ch
Des mesures équilibrées
pour une assurance chômage
sûre et solidaire.
La Suisse restera le seul
pays européen à verser
des indemnités chômage
aux jeunes avant leur
premier emploi.
PUBLICITÉ
CORTÈGES Petits et grands ont défilé dans les rues de La Neuveville sous un soleil généreux. (OLIVIER GRESSET/ULRICH KNUCHEL)
L
a
F
ê
t
e
d
u
V
i
n
e
n
i
m
a
g
e
s
Cortèges, animations,
carnotzets, vin et bonne
ambiance: la Fête du Vin de La
Neuveville a connu un franc
succès ce week-end avec un
record d’affluence battu le
samedi soir.
ULRICH KNUCHEL
B
ien avant l’ouverture of-
ficielle proclamée par le
président Giorgio Oli-
vieri, les festivités
étaient déjà bien en route. Les
nombreux carnotzets ac-
cueillaient leurs premiers clients
et les différents orchestres
étaient en service.
D’ailleurs, durant toute la fête,
la vieille ville était baignée de
mélodies. Les différents ensem-
bles rivalisaient de style, de ryth-
mes et de volume sonore! Ça al-
lait de l’orchestre de bon vieux
jazz à la clique en passant par
toutes sortes de groupes, fanfa-
res, sans parler des sonneurs de
cloches. Il va sans dire que les
oreilles des résidents n’ont pas
connu beaucoup de repos du-
rant la fête.
Mais la fête, il faut la vivre. Et
puisque c’est la Fête du Vin, il
faut lui faire honneur. C’est
dans cette optique que les vigne-
rons de La Neuveville et de
Chavannes ont dressé leurs
stands et accueilli une foule
d’amateurs de bons nectars. Et
au vu de la météo, le précieux
nectar a coulé dans maints go-
siers assoiffés. Pour sûr, les cuves
des vignerons sont vides et place
est ainsi faite pour la vendange
2010.
Samedi, le cortège des enfants
a sillonné les rues du bourg, sous
une météo idéale. On n’avait pas
lésiné sur les moyens, ni sur
l’imagination pour présenter un
défilé riche en couleurs. C’est
avec fierté que les parents ont
regardé passer leur progéniture
et l’ont immortalisée.
Côté attractions, les manèges
et autres stands ont connu l’af-
fluence. Même un peu hors sai-
son, le «skilift» a fait tourner la
tête à un nombre impression-
nant de jeunes et de moins jeu-
nes. Selon Giorgio Olivieri, l’af-
fluence, samedi soir a établi un
record. Les voitures en station-
nement ont débordé jusque sur
la commune du Landeron, ce
qui ne s’était jamais vu. Certains
carnotzets se sont trouvés en
rupture de stock samedi soir
déjà!
Le clou de la fête fut naturel-
lement le cortège du dimanche,
avec pas moins de 500 figurants.
Bienentendu, la foule était com-
pacte pour se délecter du specta-
cle. Par son char, le comité d’or-
ganisation a déjà fait un clin
d’œil au 700e anniversaire de la
bourgade qui se tiendra dans
deux ans. /UK
SANTÉ Le vin a coulé à flots durant le week-end à La Neuveville. (OLIVIER GRESSET)
LA NEUVEVILLE
Un tout grand millésime
MONTAGNE DE MOUTIER
La musique folklorique attire les jeunes
Le rapport de la jeunesse à la
musique populaire est en train
de changer en Suisse romande.
Le succès du 60e anniversaire du
Jodlerclub Jurarösli de Moutier
l’a prouvé. Près de 1300 person-
nes ont afflué à la montagne de
Moutier pour honorer la musi-
que folklorique. «C’est phéno-
ménal, au-dessus de toutes nos
espérances!», s’exclamait Andréa
Seuret-Zeller, la présidente du
comité d’organisation. Samedi
soir, un public majoritairement
jeune s’est mêlé aux générations
plus âgées pour écouter la tête
d’affiche du samedi soir, les
Chue Lee. Le duo composé de
Christian Duss et Urs Lörtscher
amène une touche Rock aux
chansons traditionnelles. «Nous
voulons montrer que nous som-
mes ouverts d’esprit tout en pré-
servant nos racines», explique
Andréa Seuret-Zeller. Depuis son
entrée dans le club, il y a 10 ans,
elle constate une évolution: «Les
jeunes commencent à découvrir
l’esprit convivial de la musique
traditionnelle et à s’y intéresser,
en se détachant des stéréotypes».
«L’ambiance de la soirée de sa-
medi était unique pour notre ré-
gion», confie Nicole Rebsamen,
une adepte de musique folklori-
que qui n’hésite pas à se déplacer
en Autriche pour en écouter.
«Les Romands commencent à
redécouvrir cette musique qui fé-
dère. Les gens ne trouvent plus
cela ringard», affirme-t-elle. Ce
n’est pas David Delevaux, 19
ans, chanteur au Jodlerclub de
Tramelan qui la contredira. «Je
fais partie du club depuis décem-
bre. Les jeunes sont attirés par
l’ambiance unique que crée cette
musique», explique-t-il. /kr
AMBIANCE Entre traditions et convivialité, aucun doute, la musique
folklorique a fédéré les générations à la montagne de Moutier. (K.ROMY)
TRAMELAN
Obstacles franchis
La 6e manche de la Swiss
Cup de vélo-trial organisée à la
perfection par le VTTTT (Vélo
Trial TeamTramelan Tavannes)
a proposé dimanche un specta-
cle de bon niveau. Plus de 80
trialistes en provenance de toute
la Suisse se sont affrontés à la
force du mollet sur les 12 zones
naturelles et artificielles aména-
gées sur le site de la Pci et de la
carrière Huguelet.
De véritables acrobates qui se
jouent d’impressionnants obsta-
cles, qu’ils franchissent en se
jouant des lois de l’équilibre. Les
bonnes conditions météorologi-
ques et la piste sèche ont favo-
risé la prise de risques des con-
currents, ce qui a encore aug-
menté l’attrait du spectacle.
Précisons que selon la catégorie,
les trialistes devaient effectuer
quatre fois un parcours de 4 à 6
zones. Soit en temps réel de
compétition environ 24 fois
2’30’’ d’efforts, de concentration
et d’équilibre pour les élites par
exemple. Bref le vélo-trial est
un sport attractif mais très exi-
geant à la pratique. Très en
verve, les espoirs du club orga-
nisateur ainsi que les régionaux
ont réalisé d’excellentes perfor-
mances sur leur terrain d’entraî-
nement, à l’image de Jérémie
Brechbühl, vainqueur en caté-
gorie masters. Benjamin Mutti,
2e en minimes, Loris Braun, 1er
chez les élites, ou encore Lucien
Leiser, qui s’est imposé en ju-
niors, pour ne citer qu’eux.
/msb
Principaux résultats
Poussins: 1. Gregory Ganoli, Bellinzone ; 2.
Dolan Bron, Delémont ; 3. Florian Affolter,
Crémines ; 4. Vito Gonzales, Tramelan ; 11.
Ken Steiner, Tramelan ; 13. Thimothé Siber,
Tramelan ; 14. Noha Nicklès, Orvin ; 16.
Lucas et Loris Gonzales, Bévilard.
Cadets 1. Gaëtan Vulcan, Villars ; 2. Johan
Buchwalder , Vicques; 3. Gullaume
Genoud, Chernex.
Minimes 1. Jordan Steve, Les Cullayes; 2.
Benjamin Mutti, Reconvilier ; 3. Igor
Müller, Claro ; 6. Loris Zanatta, Courfaivre ;
7. Noé Monnin, Bévilard ; 9. Tim Affolter,
Sorvilier.
Benjamins 1. Yann Fringeli, Develier ; 2.
Jonas König, Strengelbach; 3. Loïc
Rogivue, Oron La Ville; 8. Swen Lehmann,
Tavannes; 10. Cédric Schenkel, Lyss; 16.
Yann Flückiger, Tramelan.
Masters Jérémy Brechbühl, Orvin; Yan
Meyer, Vuillens; 3. Daniele Meyerhans,
Claro; 4. Rino Grüniger, Lyss.
Juniors 1. Lucien Leiser, Courroux; 2.
Brian Allaman, Marnand; 3. Adrian Weber,
Zufikon ; 4. Robin Braun, Bourrignon.
Elites 1. Loris Braun Bourrignon ; 2.
Pascal Benagia, Biasca ; 3. David Bonzon
Froideville.
VÉLO TRIAL Vainqueur en catégorie masters, Jérémy Brechbühl, du
VTTTT, dans ses œuvres. (MICHEL BOURQUI)
Explosion dans un immeuble
Une tache sombre a marqué la Fête du Vin. Samedi, vers
23h30, des bonbonnes de gaz ont explosé dans un atelier
d’installations sanitaires, à la rue du Collège, à proximité des
festivités. L’immeuble s’est enflammé, mais les pompiers sont
arrivés avec beaucoup de rapidité et d’efficacité. Plusieurs d’entre
eux étaient à la fête et avaient leur équipement dans la voiture. Le
montant des dégâts pourrait s’élever à plus de 100 000 fr, selon
la police. Trois personnes ont été conduites à l’hôpital pour un
contrôle. Les habitants de huit appartements ont été évacués du
fait des fortes émanations de fumée. Plusieurs personnes ont dû
être relogées et la solidarité a magnifiquement joué. La police
lance un appel à témoins (032 346 88 80). /uk-cpb
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 8
<wm>%7say+jSn%mG%CaYN%We+DbZH2%rQ%h70.W%kP+0uiCm%wR%bLU.k%qy+'Xh8hVZ%Tq%1FHrga/V%x6%"=u=I-Th0tzZ-Ww-mZ6aWejVW%vS%NcJ7%6j%ZNqGAK%2n"nk-dEBY0s-5K-WsJI59CG5.ovV%3a%cdzOng%5e%Gg5dBnPKz'K%xR1Bp.PIt'o%fp%5"fRx0tayoa%lH%8FlL4VJZhcTt%qxJkP.aZp9t%uz%OVuxqLWNIKr4%QO%eoiFxr%4L2Uf+pow+kr+yB%Y5te%o=eU+CwRS+g6wa%5U%jXCLrP%0T</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'V6-LB4Wbj-lT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
MY PROMO
c’est nous
qu’on choisit!
L’innovation est à la carte sur toute la gamme Citroën.
CITROËN C4 Picasso dès Fr. 23’990.–
OU
OU
Leasing 2,9%
Prime Bonus Fr. 2’500.–
Offre de Reprise Plus
Cumulables
avec les offres en cours
Voir détail chez votre agent Citroën ou sur www.citroen.ch
Offres valables sur toute la gamme sauf Citroën DS3, Nouvelle C4 et véhicules utilitaires, pour des véhicules vendus et immatriculés du 1
er
septembre au 30 novembre 2010. Exemple de prime : C4 Picasso 1.6 VTi 120 BVM Essentiel, prix
net Fr. 29’050.–, remise Fr. 2’560.–, prix bas garanti Fr. 26’490.–, prime Bonus Fr. 2’500.–, soit Fr. 23’990.–; consommation mixte 6,9 l/100 km; émissions de CO2 159 g/km; catégorie de consommation de carburant B. Moyenne CO2
de tous les modèles de véhicules 204 g/km. Exemple de leasing : 2,9 %/an, 48 mensualités de Fr. 229.–, 10’000 km/an, valeur résiduelle Fr. 9’203.–, 1
er
loyer majoré de 30 %. Casco complète obligatoire. Taux d’intérêt annuel effectif
max 2,94 %. Sous réserve de l’accord par Citroën Finance, division de PSA Finance Suisse SA, Ostermundigen. PSA Finance n’accordera pas de financement qui présente un risque de surendettement pour ses clients. L’offre de Reprise Plus
sera étudiée selon l’état de votre ancien véhicule par votre conseiller Citroën. Prix de vente conseillés. Offres réservées aux clients particuliers, dans le réseau participant. Visuel non contractuel.
PUBLICITÉ
JOURNÉES DU PATRIMOINE
Un week-end
de découverte
Samedi et dimanche s’est dé-
roulée la 17e édition des jour-
nées européennes du patri-
moine, et à cette occasion, des
visites guidées ont été organi-
sées dans toute la Suisse par les
services de conservation des
monuments historiques et ar-
chéologiques.
Dans la région, le public a
notamment eu l’opportunité
d’assister à la visite de la cha-
pelle mortuaire de Sonvilier.
Un édifice de style néo-classi-
que unique dans la région,
construit en 1905 et légué à la
municipalité par Henri-Ulysse
Courvoisier. La visite com-
mentée par Roland von Gun-
ten, restaurateur d’art, a su
éveiller la curiosité de l’audi-
toire, qui s’est montré très inté-
ressé par l’histoire de cette cha-
pelle.
La cité de La Neuveville a
également été mise à l’hon-
neur ce week-end grâce à ces
deux édifices sélectionnés pour
cette édition des journées euro-
péennes du patrimoine. Le pre-
mier, le centre paroissial pro-
testant, est un bâtiment qui a
été érigé par les architectes
Baumann et Tschumi dans les
années 1957-59. Le centre a
été rénové depuis, et l’archi-
tecte responsable du chantier
de rénovation, Daniele di Gia-
cinto, a donné de plus amples
informations sur l’importance
des travaux réalisés aux visi-
teurs venus découvrir la bâ-
tisse.
Le deuxième site proposé à
La Neuveville, le pavillon de
vigne, a été édifié vers 1750 et
est localisé au nord de la com-
mune. Un bâtiment lié à la cul-
ture du vin qui a été recons-
truit il y a quelques années
après avoir été incendié, et qui
a été présenté par l’architecte
Jean Kleiber. Après la visite
guidée, les personnes présentes
ont assisté à une démonstra-
tion de la préparation de la
chaux, et ont également pu
prendre part à un apéritif.
Ces différents bâtiments
sont sous la protection de l’as-
sociation du patrimoine ber-
nois, qui est une organisation
de droit privé divisée en sept
groupes régionaux, et qui œu-
vre à préserver les anciennes
constructions, mais sans pour
autant s’opposer à des transfor-
mations. «On essaye de conci-
lier la vie contemporaine et les
contraintes des constructions
du passé» a déclaré Claude
Jeandupeux, président et con-
seiller technique au sein du
groupe Jura bernois./mdu
SONVILIER Le public a pu assister à une visite commentée de la chapelle
mortuaire. (MARTA DUARTE)
En Suisse, 30 000 jeunes ont
démontré depuis jeudi ce
qu’ils étaient capables de
réaliser pour la société en
72 heures. A l’échelle
régionale, huit bataillons de
jeunes ados ont joint le
mouvement et prouvé leur
altruisme par des actions
aussi diverses qu’utiles.
Opération réussie!
JOSETTE SEYDOUX
MICHEL BOURQUI
E
gayer un mur gris par
une fresque de graffitis,
créer un dictionnaire
en sept langues de plus
de 300 mots et expressions
courantes, restaurer une place
de jeux d’échecs: ce sont au-
tant de défis relevés par des di-
zaines d’ados motivés partici-
pant au projet d’intérêt collec-
tif «Action 72 heures». Autant
dire que les bénévoles n’ont
pas chômé dans la région.
«Cette action est un véritable
succès, les jeunes se sont beau-
coup investis et en ont retiré
un réel plaisir», se réjouit
Joanna Eyer, coordinatrice du
projet pour la région. L’action
qui a vu le jour en Suisse il y a
cinq ans à l’initiative du Con-
seil suisse d’activités de jeu-
nesse s’est vue attribuer un in-
térêt énorme pour la seconde
édition. «Beaucoup de jeunes
se sont joints au projet en der-
nière minute», relève Joanna
Eyer. Une affluence qui témoi-
gne d’un réel désir d’investis-
sement des ados pour la collec-
tivité.
A Tavannes, un groupe de
mineurs issus de tout le pays a
réalisé un dictionnaire réunis-
sant les expressions les plus
courantes en sept langues,
dont le perse, l’arabe et le ta-
moul. «Pour les communautés
immigrées, ce dictionnaire
peut se révéler être très utile,
la majorité des personnes ne
sachant souvent que leur lan-
gue maternelle», explique Bet-
tina Kiedl, responsable du pro-
jet «Speak out!». L’ouvrage de
25 pages va être corrigé et dis-
tribué notamment dans les
centres de requérants d’asile.
A Tramelan, un groupe de
huit ados du Centre de jeu-
nesse, encadrés par les respon-
sables du Centre, ont remis à
neuf l’ancien jeu d’échec
géant de la place de jeu de la
rue du Pont. Un jeu laissé à
l’abandon depuis plusieurs an-
nées, qui a ainsi retrouvé une
seconde vie. Juvénile respon-
sable et initiant de l’opération,
Quentin Wenger nous a con-
fié que l’idée de participer aux
72h par ce biais était venue
tout simplement par le fait
que cet échiquier géant déla-
bré se trouvait juste à côté du
local du Centre.
Il a tout d’abord fallu net-
toyer et ripoliner toute la
place de jeu envahie par la sa-
leté et les mauvaises herbes.
Tout le dallage a du être remis
en place et certaines dalles
changées. Les différentes piè-
ces du jeu ont du être recons-
tituées et un cabanon cons-
truit pour les ranger. Tout le
monde a mis la main à la pâte
en s’improvisant maçons, ébé-
nistes, constructeurs, net-
toyeurs et cuisiniers. Les repas
ont été cuisinés sur place par
la troupe des jeunes bénévoles.
1400 fr. de subventions ont été
allouées par la commune et la
Commission du Service de
santé publique du canton de
Berne.
Dimanche soir, les travaux
étaient terminés, si bien que
prochainement un tournoi po-
pulaire d’échecs est déjà
prévu. Les participants à ce
projet: José Celio; Jonathan
Creti; Georges Desvoiles; Ri-
chard Juillard; Vincent, Fa-
bien, Christian Liechti; Sandy
Froidevaux apprentie au Cen-
tre de Jeunesse; Anne-Laure
Hiltpold, animatrice du Cen-
tre; David Bassin, responsable
du Centre; Thomas Lauber, un
voisin. /JS-MSB
TRAMELAN Les ados du Centre de jeunesse ont rénové le jeu d’échec géant du village. (MICHEL BOURQUI)
ACTION 72 HEURES
Les jeunes offrent leur
temps à la collectivité
Jeux Loisirs
Puzzle Jonglage
R. Neuve 28 – Bienne
Tél. 032 323 67 60
Bj 006-5556592098
A louer au Pasquart, fbg du Lac 14a,
3½ pièces, avec balcon, cave. Fr. 800.–
+ charges. Tél. 032 323 19 78, du lundi au
vendredi midi.
Travaux de menuiserie: restauration
meubles, boiseries, aménagements inté-
rieurs, portes, meubles sur mesure.
Tél. 079 439 79 84.
Bienne, rue Dufour, joli 2½ pièces, sols
laminés, cuisine habitable, terrasse com-
mune au toit, buanderie, sans ascenseur.
Tél. 032 351 01 01.
Appartement de 4½ pièces, Loge 22,
charme, 140 m
2
, cuisine moderne, par-
quet, calme, confort, libre tout de suite.
Tél. 032 322 14 46.
Salle avec bar service, sono, pour
soirée diverse, centre-ville, max 50 per-
sonnes, dès Fr. 400.–/soirée + boissons.
Tél. 032 322 14 46.
Achète collections de timbres et cartes
postales anciennes du monde entier.
O. Uray, 6362 Stansstad, tél./fax 041
610 15 41.
A louer à Gléresse, à proximité de la gare,
deux appartements de 2 pièces, 2e et
3e étage. Tél. 032 315 16 19.
Jeune femme cherche du travail pour
nettoyage maison, appartement ou
bureau. Tél. 078 331 15 22.
Malleray. Appartement de 3½ pièces,
lumineux, parquet, cuisine, salle de
bains, état neuf, 2 minutes de la gare,
ascenseur. Fr. 750.– c. c. Renseignements:
tél. 032 492 28 07.
A louer à la rue du Milieu, à Bienne, appar-
tement de 2½ pièces, dès le 1er octobre
ou date à convenir. Loyer Fr. 930.–
charges incluses. Renseignement: tél. 032
341 99 02 ou 032 341 55 41.
A louer pour tout de suite à la rue de Ma-
dretsch 10, appartement de 4 pièces
avec balcon, au 3e étage. Loyer Fr. 1050.–
ch. fixes Fr. 280.–. Tél. 076 397 10 11,
M. Scholl.
Appartement de 3½ pces au centre de
Bienne, vis-à-vis piscine couverte, dès le
1er novembre. Fr. 790.– + ch. Fr. 190.–.
Tél. 079 507 90 82.
A louer à Studen, Hauptstrasse 34, bel
appartement mansardé de 1 pce, loyer
Fr. 490.– + ch. Fr. 95.–. Tél. 032 373 41 05.
Je couds pour vous! Retouches, répa-
rations, fabrications propres. Ville de
Bienne. Tél. 076 566 88 82.
Orvin. Appart. de 4 pièces, mansardé,
rustique, avec une galerie, place de parc,
Fr. 800.– + Fr. 200.– (forfait). Tél. 079
574 89 79.
PC/portables: consells, devis et dépan-
nages, installation et livraison. Mise en
route de connexions Internet. Récupéra-
tion de données. Suppressions de virus.
Dépannage rapide à Bienne et environs.
Tél. 079 208 23 24.
Pieterlen (3 minutes de Bienne) apparte-
ment de 2½ pces avec balcon, situation
tranquille, rénové. Fr. 620.– + Fr. 130.– ch.
Tél. 079 574 89 79.
Pieterlen, tout de suite ou à convenir,
grand 4½ pces original dans ancienne
ferme, avec terrain. Fr. 1150.– + ch.
Fr. 220.–. Tél. 079 508 35 58.
Bienne, à vendre appartement de
3½ pièces, rénové, ensoleillé, balcon,
cave. Fr. 195 000.–. Tél. 079 505 55 55.
A louer à Bienne, au Pré-Fleuri 10, 3 pces
au 1er étage, avec petit balcon, mansarde,
galetas, cave, nouvelle peinture, parquet
recacheté. Fr. 800.– + Fr. 230.– ch.
Tél. 032 384 39 25.
Cartomancie, discrète et actuelle, au
numéro 0901 777 779. Appels Fr. 1.50/
min d’un poste fixe.
Economiste, secrétaire de direction,
50 ans, all./fra./ita./ang., pour services
commerciaux complets ou projets tout
genre, efficace et coopérative, cherche
nouveau défi dans région biennoise pour
2011, tarif raisonnable. Tél. 079 248 07 64.
Safnern, appartement mansardé de
3½ pièces, parquets, cave/galetas,
Fr. 1080.–, ch. fixes Fr. 200.–, possible
louer place de parc. Tél. 032 355 12 28.
A vendre bateau de pêche avec moteur
8 ch. Sans plomp, 4 personnes, bâche et
accessoires, place à sec au canal de la
Thielle, Bienne. Tél. 078 895 60 73.
Achat/vente de montres (aussi en partie),
réparations à bon prix, changement
de pile Fr. 9.–; rue du Jura 15. Tél. 032
322 54 90.
2½ pièces, rue de la Plänke 4, Bienne,
1er octobre ou à convenir, 3e étage,
ascenseur, sols en carrelage et stratifié,
jardin commun. Fr. 845.– + ch. Tél. 078
817 90 81.
Pieterlen. A vendre maison familiale de
6½ pces, sur un niveau, dans quartier
résidentiel de bon standing. Renseigne-
ments/visites: tél. 032 377 27 85.
Vieille ville Bienne: local commercial
env. 25 m
2
, rue Basse 29, convient aussi
comme bureau. Fr. 500.- + ch. Fr. 50.–.
Renseignements: tél. 079 203 50 57.
Bienne à louer tout de suite dans vieille
ville appartement de 2 pièces, rénové.
Fr. 760.– + ch. Fr. 100.–, rue Basse 29.
Renseignements: tél. 079 203 50 57.
Vieille ville de Bienne, appartement de
2 pces, tranquille, ascenseur. Fr. 720.– +
ch. Libre tout de suite. Tél. 032 322 92 72.
Ipsach-centre, Hauptstrasse 10, à louer
4½ pièces au 3e étage, nouvelle cuisine,
proximité BTI. Fr. 1250.– + ch. Fr. 180.–.
Tél. 079 714 58 13.
Une armoire à habits, 200 x 204 cm,
portes coulissantes, gris-miroir, super
état (4 ans). Fr. 500.–. Tél. 079 448 99 08.
A vendre d’occasion pierres de talus,
brunes, dalles pour allée de jardin en
béton désactivé, 75 x 50 cm, bon prix.
Tél. 032 385 15 30.
Employée de commerce, experte-
comptable cherche job, temps partiel
jusqu’à 20%. Tél. 079 360 55 37. Je me
réjouis de votre appel!
Cherchons auxiliaire pour entretien
extérieur de notre lotissement: balayer,
tondre le gazon, désherber, râteler les
feuilles mortes et petits travaux de répa-
ration. 1x par semaine vendredi ou
samedi, 2-3 heures. Veuillez appeler le
032 342 54 90.
Mollens VS, 7 km de Crans-Montana, de
privé, bel appartement de 4½ pièces,
grand séjour, cheminée, 2 salles d’eau,
balcon 30 m
2
, vue imprenable, garage,
parc, cave, jardin. Commodités, libre à
convenir. Fr. 470 000.–. Tél. 077 453 16 77,
dès 13 h, sauf agences.
20 ans d’expérience dans l’hygiène en
milieu médical! Cherche travaux de
nettoyage dans cabinet/bureau, soir/
week-end. Suissesse. Tél. 079 277 94 61.
Vous pouvez réutiliser vos diverses
cartes de félicitations ou de Noël que
vous avez gardé, après que je les ai trans-
formées. Prière de prendre contact sur
mipaperart@gmail.com
A vendre plaque minéralogique BE
4494. Prix de vente Fr. 2500.–. Tél. 079
540 45 90.
A vendre Mazda MX5, modèle 1997,
sortie du contrôle technique, Fr. 6800.–.
Tél. 032 351 25 66 ou 079 745 09 38.
Achat vieille boiserie d’intérieur, pla-
fonds, planchers, bois brûlé du soleil,
achat bassins et fontaine en pierre.
Tél. 077 430 66 58.
A vendre Westies de 12 semaines, vacci-
nés, av. chip, contrôlés par le vétérinaire,
bien socialisés. Tél. 026 419 07 77 ou 079
664 60 82.
A 15 minutes de Boujean superbe
3½ pièces, 90 m
2
, neuf, lumineux, très
ensoleillé, verdure, lux. cuisine granit
habitable, terrasse 17 m
2
couverte vi-
trée système pivotant sud, ascenseur.
Fr. 290 000.– (Fr. 480.–/mois int. bancaire
+ ch. + amort.). Idéal 1-2 personnes,
aimant la tranquillité. Event. loc. Garage.
Tél. 032 341 25 25/079 222 64 44 ou
e-mail: bdb@sunrise.ch
Location voitures, grand choix: VP,
breaks, monospaces, bus, camionnettes,
remorques, motos, sérieux et avanta-
geux. Tél. 076 369 28 28.
A vendre à Nidau, vieil immeuble
avec style et besoin de rénovations, 2x
4½ pces, 1x 3½ pces. Hauptstrasse 113.
Tél. 079 678 89 19.
Travaux de peinture, nettoyage de
fenêtres, exécutés de manière propre
et parfaite. En cas d’intérêt, s’adresser
au 076 415 54 00.
Femme suisse se charge du nettoyage
(aussi final) de votre logement. Tél. 079
454 88 51.
Bienne, quai du Haut 42, près du centre,
grand appartement de 2½ pces avec
petit balcon, placards, 1er étage, Fr. 740.–
+ Fr. 160.– ch. Tél. 032 322 67 18.
Homme suisse sportif vous accom-
pagne sur vos promenades ou petites
excursions en fauteuil roulant. Tél. 032
365 52 20.
Cherche jardinier pour entretenir le
jardin d’une maison particulière à Port,
toute l’année. Ecrire sous chiffre A22006,
Gassmann Média SA, chemin du Long-
Champ 135, 2501 Bienne.
Vendez votre or. Achat à domici-
le au plus haut prix. Je me déplace à
domicile ou sur rendez-vous.
cashgold.bader@gmail.com. Tout or pour
la fonte, lingots d’or, or dentaire, pièces
d’or, toute argenterie, bijoux anciens et
modernes, diamants, toute horlogerie
et oignons, montres de marque (Rolex,
Omega, Jaegger-LeCoultre, Cartier,
Heuer, Zenith, etc.). Nous sommes spé-
cialisés dans l’horlogerie. Paiement cash.
Discrétion. Tél. 079 769 43 66.
Bienne, grand 3½ pièces, repeint, cui-
sine habitable, moderne, LV, parquet,
grande salle de bains, sans ascenseur,
Fr. 920.– + ch. Tél. 079 689 12 23.
Bienne, appart. mansardé de 3½ pces
moderne, grande lucarne avec baie coulis-
sante, calme, sans ascenseur. Fr. 1000.–
+ ch. Tél. 079 689 12 23.
A louer à Reuchenette-Péry, 2½ pièces,
cachet, proche forêt, gare. Fr. 810.– ch.
incl. Tél. 079 600 08 25, a-m, soir.
Achète voitures toutes marques: Jeeps,
4x4, breaks, kilométrage/état sans im-
portance. Paiement cash. Tél. 079
222 69 45.
A louer à Orpond, Jurastrasse 8, appar-
tement de 2 pces, Fr. 940.– charges
comprises. Tél. 076 565 95 30.
A louer à Orpond, Jurastrasse 8, grand
appartement de 1 pièce, Fr. 720.–
charges comprises. Tél. 076 565 95 30.
Cherchons gardien de but unihockey
pour nos juniors D (années 99-02)
à Bienne. Tél. 079 511 55 19,
www.uhcbiel-seeland.ch
Achat de voitures: cherche voitures
à bon prix, achat et vente. Auto Walter,
rue de la Poste 43, Bienne. Appelez le
079 300 45 55.
A louer tout de suite 3 pièces rénové à
Bienne, Champs-du-Moulin, dans maison
privée. Place de parc, local bric. comm.
Fr. 900.– + Fr. 150.– ch. Tél. 078 759 81 21.
A louer à Pieterlen, grand appartement
ancien de 4 à 5 pièces, rénové, joliment
aménagé, disp. intéressante avec env.
160 m
2
de surface habitable. Grande cui-
sine habitable, 4 pièces, bains/douche/
WC, WC sép., grand réduit, buande-
rie, tonnelle, balcon, coin jardin, place
de parc. Loyer Fr. 1495.– + Fr. 250.– ch.
Tél. 032 377 13 82.
Cherche appartement de 4 pces à
Bienne, tout de suite ou pour date
à convenir, si possible près de la gare.
Tél. 079 703 24 10.
A louer à Malleray, Grand-Rue, grand
appartement en attique de 4 pièces,
cuisine agencée, cave et jardin. Fr. 1100.–
c. c. Tél. 079 318 78 16.
Femme travailleuse et digne de confiance
cherche travail dans ménage, net-
toyage et repassage. Tél. 076 535 37 76.
Cuisinier cherche emploi, évent. aussi
en boucherie ou poissonnerie, tout de
suite ou à convenir. Tél. 078 685 78 83.
Travaux de jardinage: coupe haies,
arbres et buissons, soins des pelouses,
scarification, évacuation déchets verts.
Tél. 078 609 48 69.
Polyvalent fiable aux talents multiples
se charge des travaux pour lesquels vous
ne trouvez simplement pas le temps.
Le mieux serait de m’appeler pour faire
connaissance. Je suis à votre entière dis-
position pour vous renseigner sans enga-
gement de votre part. Tél. 078 630 09 08.
Toscane en automne. Castiglione della
Pescaia, maisonnettes 4 à 6 personnes,
piscine, mer à 8 km. Tél. 027 398 41 70.
A louer, place de parc à 3 minutes de la
gare, Fr. 60.–/mois. Tél. 079 373 97 65.
Conseils orientés solution – coaching,
tarot, pendule – pour un mode vie plus
positif (travail/famille/quotidien). Tél. 032
385 31 72.
A louer, à Bienne, route de Boujean,
appartement de 3 pces, idéal pour
jeunes étudiants. Libre tout de suite.
Tél. 032 341 64 56.
A louer places de parc proximité gare,
tout de suite, Fr. 60.–/mois. Non cou-
verte. Tél. 077 259 27 05.
Meubles de bureau d’occasion, en
bon état, surtout Bigla, tables, chaises,
étagères, dès Fr. 50.–. Tél. 032 341 46 86.
Attique, 184 m
2
, à Tavannes, à 10 mi-
nutes de Bienne, grand 6½ pièces avec
terrasse, cheminée, parquet, 3 salles
d’eau, cuisine habitable, réduit, cave, ga-
rage, place de parc, belle vue, au calme,
pour seul. Fr. 455 000.–, dès le 1er no-
vembre 2010. Tél. 079 203 56 44.
A vendre, à Orpond, maison jumelée de
5 pièces, dans quartier calme, 2 salles
d’eau, cheminée, terrasse. Fr. 580 000.–.
Tél. 079 214 96 05.
Femme, 64 ans, cherche job sérieux,
5-8 h par semaine, journée ou demi-jour-
née, libre dès mi-septembre. Fr. 20.–/h.
Tél. 079 560 45 07.
A louer, dès octobre, studio avec kit-
chenette, WC/douche à l’étage. Fr. 390.–
charges incluses. Tél. 079 373 97 65.
A vendre, à Reconvilier, très bel appart.
neuf, machine à laver/sécher, terrasse,
pelouse, belle situation. Fr. 360 000.–.
Tél. 079 214 96 05.
Problèmes de PC? J’aide avec patience
et à bon prix en cas de problèmes infor-
matiques, photo numérique, etc. Tél. 079
560 96 92.
Energie curative: transmission par
imposition des mains ou massages.
Thérapie corporelle Corinne, tél. 079
272 99 42.
Massage thérapeutique ou sportif.
Masseur reconnu par assurances, à
La Neuveville. Tél. 078 675 93 93 ou
www.body-energie.ch
A louer à Orpond appart. de 1½ pièce
lumineux et spacieux avec balcon et
co-usage jardin. Fr. 815.– ch. comprises.
Tél. 079 452 01 08.
Péry. Chambre indépendante meublée
avec douche et cuisinette, idéal pour
apprenti(e) ou étudiant(e). Fr. 250.– +
charges. Tél. 032 422 81 68.
ANIMAUX &
ENTRETIENS D’ANIMAUX
RECHERCHE D’EMPLOIS
OFFRES D’EMPLOI
MÉNAGES PRIVÉS
SPORT
HABITAT
ANTIQUITÉS & ART
HABITS & ACCESSOIRES
RECHERCHES IMMOBILIÈRES
OFFRES IMMOBILIÈRES
PERS. PRIVÉES
WELLNESS & BIEN-ÊTRE
ORDINATEURS & PORTABLES
TEMPS LIBRE & LOISIRS
OCCUPATIONS ACCESSOIRES
& SERVICES
VÉHICULES
DIVERS
JdJ-CASE DES OCCASES 9
LUNDI
13 septembre 2010
CHAQUE LUNDI
JDJ-cases des occases
Veuillez écrire le texte de votre annonce dans les cases
ci-dessous. Prière de n‘inscrire qu‘une lettre ou un signe
de ponctuation par case. Pour les espaces, laissez une
case vide. Pour les annonces sous chiffre, laissez une ligne
vide. La traduction pour le «Bieler Tagblatt» est effectuée
gratuitement par Gassmann
Media SA. Il est impossible
de corriger ou d‘annuler un
texte. Les annonces ne sont
publiées qu‘après paiement
préalable.
Texte de l‘annonce:
Rubrique souhaitée et nombre de parutions désirées (cocher s.v.p.):
Rubriques de la catégorie 1
I Amitié (seulement sous chiffre*) I Sport
I Collections images Panini I Temps libre & loisirs
I Habits & accessoires
I Le monde des enfants
I Livres & BD
I Musique
I Perdu / trouvé
I Recherche d‘emploi
I Recherches immobilières
Nombre de parutions désirées et prix de la catégorie 1
jusqu‘à 3 lignes: I 1x Fr. 20.– I 3x Fr. 50.– I 5x Fr. 60.–
de 4 à 7 lignes: I 1x Fr. 40.– I 3x Fr. 100.– I 5x Fr. 120.–
Tous les prix comprennent 7,6% de TVA. Valables jusqu‘au 31.12.2010
I Annonce sous chiffre: plus Fr. 35.–*
Rubriques de la catégorie 2
I Antiquités & art I Offres immobilières pers. privées
I Animaux & entretiens d‘animaux I Occupations accessoires & services
I Artisanat & produits du terroir I Photos & optique
I Audio & TV I Voyages & vacances
I CD, vidéos & jeux I Tickets et bons
I Divers I Wellness & bien-être
I Habitat I Véhicules
I Ordinateurs & portables I Accessoires véhicules
I Offres d‘emploi ménages privés
Nombre de parutions désirées et prix de la catégorie 2
jusqu‘à 3 lignes: I 1x Fr. 30.– I 3x Fr. 80.– I 5x Fr. 90.–
de 4 à 7 lignes: I 1x Fr. 60.– I 3x Fr. 150.– I 5x Fr. 180.–
Tous les prix comprennent 7,6% de TVA. Valables jusqu‘au 31.12.2010
I Annonce sous chiffre: plus Fr. 35.–
Donnez vos annonces électroniquement, tout simplement par Internet:
my.gassmannmedia.ch (contre paiement d‘avance)
Délai de remise des annonces: mardi, 12 h.
Dans une enveloppe (ajouter le montant en francs).
Gassmann Media SA, chemin du Long-Champ 135, 2501 Bienne
Apporter personnellement: (paiement comptant) Gassmann Media, guichet cc.ch, place Robert-Walser,
2503 Bienne
Avec votre annonce dans la «Case des occases» du Journal du Jura et du Bieler Tagblatt,
vous atteignez tous les lundis 86 000 lectrices et lecteurs dans le Jura bernois et le Seeland.
Toutes les annonces de la «Case des occases» sont maintenant accessibles sur internet à
l‘adresse: www.journaldujura.ch et www.bielertagblatt.ch
Nom:
Prénom:
Adresse:
NPA/Lieu:
Tél.:
Date/Signature:
Bienne – Ruelle du Bas 7 Bj 24277
Nous louons immédiatement
ou à convenir
appartement de 2½ pièces
situé en vieille ville
au 1er étage.
Louer CHF 910.– + charges.
Beaucoup de bois, lave-vaisselle,
baignoire, réduit.
Strässler + Storck Immobilien
Pont-du-Moulin 2, 2502 Biel/Bienne
Tél. 032 328 18 00/Fax 032 328 18 01
www.straessler-storck.ch
TOP-IMMO
La famille et les proches ont la tristesse de faire part du décès de
Madame Madeleine Girard
née Giamberini
survenu le 3 septembre 2010
Ses obsèques ont eu lieu dans l’intimité de la famille.
La famille remercie particulièrement la direction et le personnel de la maison de retraite
les Aliziers à Crémines pour leur compétence et leur accompagnement.
Crémines, le 3 septembre 2010
Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.
Elle a passé au milieu de nous,
simple, souriante et bonne.
Que ton repos soit doux
comme ton cœur fut bon.
Son fils et sa famille: Frédy et Florence Kohler-Ruffieux
et leur fils Frédéric
Ses petites filles: Aline et Virginie,
ainsi que les familles parentes et alliées ont la tristesse de faire part du décès de
Madame Ruth Kohler
née Scheidegger
leur très chère et regrettée maman, belle-maman, grand-maman, arrière-grand-maman,
tante, marraine, cousine, parente et amie qui s’est endormie paisiblement dans sa 93e
année.
2732 Reconvilier, le 7 septembre 2010
Domicile de la famille:
Frédy Kohler, rue de la Colline 24, 2732 Reconvilier
L’incinération a eu lieu dans l’intimité de la famille.
Cet avis tient lieu de faire-part.
A V I S M O R T U A I R E
Madame Romana Jolissaint
née Ritter
est décédée à l’âge de 86 ans le 5 septembre 2010 dans le home de la «Residenz Au Lac»,
à Bienne, de mort naturelle. Elle a désiré que la cérémonie s’effectue dans la plus stricte
intimité. Son corps repose au cimetière de Madretsch, à côté de son mari.
Adresse de la famille: Fernand et Brigitte Jolissaint, Waldrain 8, 2562 Port.
H O M M A G E À U N Ê T R E D ’ E X C E P T I O N
Chère Vovo,
C’est la fin d’un long voyage qui a commencé dans un petit village du sud du Brésil et qui se
termine ici à Bienne. Une vie riche en expériences de toutes sortes dans laquelle tu as toujours
essayé de voir le bon côté des choses. Dans les moments difficiles, tu as pu compter sur mon aide
quand j’ai pu le faire. Tu as su donner beaucoup d’amour, la chose la plus belle au monde. Tu
n’as jamais voulu blesser les gens ou les juger pour leurs actes, une preuve d’humilité et de bonté.
Aujourd’hui, Brigitte et moi, nous tenons à te remercier pour tout ce que tu as fait. A notre tour,
nous t’offrons tout notre amour et espérons que nos larmes laveront tes blessures. Mon vœu le
plus cher est que tu quittes ce monde en paix et que ton âme trouve la plénitude que tu mérites.
La nuit, lorsque nous regarderons le ciel, tu nous feras un petit clin d’œil et nous t’enverrons plein
de bisous.
Ce soir nous prenons congé de toi mais tu resteras dans nos cœurs. Retrouve ceux qui t’attendent,
vous avez certainement plein de choses à vous raconter. Garde un œil bienveillant sur nous qui
vivons dans un monde tourmenté. Votre aide nous est précieuse.
Dans un instant, la dernière page du livre va se tourner et nous ne te verrons plus. Mais ton
souvenir restera à jamais gravé dans nos cœurs.
Merci pour tout, Vovo
Pour ceux qui t’aiment, ton fils Fernand
Son épouse: Edith Mooser-Neuhaus;
Ses enfants: Evelyne et Claude Bassin-Mooser et famille;
Frédéric et Claudine Mooser-Gerber et famille;
Astrid et Romano Vicenzi-Mooser et famille;
Myrtha et Peter Rohner-Mooser et famille;
Fabiola et Jean-Luc Nyffenegger-Mooser et famille;
Robert et Suzanne Mooser-Leuenberger et famille;
Margrith et André Fankhauser-Mooser et famille,
Hyazinth Mooser
Quand quelqu’un s’en va, il y a
une pause dans le monde, mais
il a laissé une pierre
de construction derrière lui.
Wenn jemand geht, bricht eine
Welt zusammen. Aber er hat
Bausteine hinterlassen.
qui s’en est allé paisiblement à son
domicile entouré des siens dans sa
85e année.
2732 Loveresse, le 11 septembre 2010
Chemin Grock 3
La cérémonie d’adieu avant
l’incinération aura lieu mercredi 15
septembre à 13h45 en l’église
catholique de Tavannes.
Pour les visites, veuillez prendre
contact avec la famille.
Cet avis tient lieu de faire-part.
der in seinem 85. Lebensjahr in die ewige
Heimat abberufen wurde.
Die Abdankung vor der Kremation findet
am Mittwoch, 15. September um 13.45
Uhr in der Katholischen Kirche Tavannes
statt.
Für Besuche kontaktieren Sie bitte die
Familie.
Dient als Leidzirkular.
Le Mouvement autonomiste
jurassien (MAJ) a tiré hier à
boulets rouges sur le canton
de Berne lors de la Fête du
peuple à Delémont. Il l’accuse
d’engager tous les moyens
possibles pour empêcher la
réunification du Jura et du
Jura bernois.
D
ans un discours au ton
très combatif, le secré-
taire général du MAJ
Pierre-André Comte
estime que le canton de Berne
entend enterrer la Question
jurassienne. «Le pouvoir ber-
nois reste expert en roueries,
en manœuvres dilatoires et en
fausses promesses», a-t-il dé-
claré devant les militants.
Le MAJ a dénoncé en parti-
culier la proposition du con-
seiller d’Etat bernois Chris-
toph Neuhaus, parue dans le
JdJ, d’organiser un vote sur
l’appartenance cantonale du
Jura bernois qui soit suivi d’un
moratoire de 30 ans sur la
Question jurassienne. Pour
Pierre-André Comte, Berne
entend ainsi «classer définiti-
vement l’affaire».
«Il faut être fou pour croire à
la possibilité d’imposer le si-
lence au Jura, ne serait-ce
qu’une minute», affirme le se-
crétaire général du MAJ. Pour
Pierre-André Comte, il n’y
aura «ni moratoire ni vote
tronqué». Le MAJ comme le
canton du Jura sont en faveur
d’un vote populaire qui soit
précédé d’un vaste débat pu-
blic.
Fidèle à sa ligne politique, le
MAJ a aussi accusé le canton
de Berne de faire obstruction
au rapprochement interjuras-
sien. Et son secrétaire général
de citer dans la foulée l’opposi-
tion au projet de Centre d’ex-
pression des arts de la scène
(CREA), à un Tribunal des mi-
neurs ou encore à un Office in-
terjurassien des sports.
Pierre-André Comte en ap-
pelle donc au canton du Jura
mais surtout à la Confédéra-
tion pour faire avancer le dos-
sier. En cas de blocage, le MAJ
demande dans sa résolution au
Gouvernement jurassien de
prévoir un contrat de rattache-
ment de Moutier au Jura. /ats
LA RAURACIENNE Invité d’honneur, le secrétaire général de l’UDC
vaudois et ancien leader antiséparatiste, Claude-Alain Voiblet (2e depuis la
gauche), a joué le jeu pendant l’hymne jurassien. (BIST)
DELÉMONT
Le MAJ fustige
l’attitude de Berne
und Anverwandte nehmen in Dankbar-
keit Abschied von
ainsi que les familles parentes et amies
ont la douleur de faire part du décès de
Avis mortuaires: tél. 032 321 90 00, fax 032 321 90 90,
mail: avismortuaires@journaldujura.ch (délai d’envoi 20 h),
Le Journal du Jura, place Robert-Walser 7, 2501 Bienne
TAVANNES
Nouveaux citoyens aux Bois
Tactique, précision, diplomatie
et bons coups, sur le terrain de
golf comme sur celui de la poli-
tique, la psychologie de jeu est
pareille. Une bonne raison peut-
être pour plonger dès leur majo-
rité atteinte, les jeunes Tavannois
dans le bain de la citoyenneté.
Un trou à combler pour cha-
que année de leur toute verte en-
core existence, c’est l’épisode
«18» qu’auront écrit samedi une
quinzaine de nouveaux citoyens
du village.
Emmenés par le maire
Pierre-André Geiser, Nicole
Voumard, Caroline Gyger et
Christian Ackermann con-
seillers municipaux ainsi que
Christophe Gassmann et Beat
Habegger, tous deux membres
de la commission culture et
sport, organisatrice de la jour-
née, sept demoiselles et huit jeu-
nes hommes prenaient le che-
min des Bois. Une initiation au
golf, tel était le divertissement
offert pour ces promotions civi-
ques 2010. Programmé d’ordi-
naire en novembre, le rendez-
vous aura cette année été troqué
contre l’invitation lancée aux
nouveaux habitants de Tavan-
nes. Une belle affaire sous ce so-
leil estival. Comme de coutume,
la journée s’achevait par un re-
pas festif partagé dans un éta-
blissement du village. /rmv
Les nouveaux citoyens:
Charlotte Cornu, Stéphanie Geiser, Manon
Gyger, Cindy Lemrich, Laetitia Matile, Petra
Stiburkova, Virginie Stocker, Sandy Müller,
Yannick Alarcon, Florian Broch, Kevin Car-
nal, Jonas Krähenbühl, Neto da Silva, Benoît
Voutat et Damien De Giacometti.
MAJORITÉ Une partie ludique lancée samedi pour une quinzaine de
jeunes Tavannois. (ROSE-MARY VOIBLET)
CARNET LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 10
CINÉS ET LOISIRS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 11
SONCEBOZ
Conférence-débat jeudi soir au temple
Le Dr François Choffat, auteur de l’ouvrage «Hold-up sur la santé»,
animera cette soirée qui traitera du thème «Une nouvelle médecine
pour demain...». Il évoquera sa conception d’une médecine humaniste.
Temple, Sonceboz. JEUDI à 20h.
● Urgences sanitaires ambulance 144
● Police 117
● Feu 118
● Intoxication 145
● La Main Tendue 143
S
A
N
T
É
U
R
G
E
N
C
E
S
L
O
I
S
I
R
S
E
T
S
O
R
T
I
E
S
CINÉMA
■ BIENNE
Filmpodium
Jusqu’au LU 27 septembre, cycle
«Architektur und Heimat -
Achtung: die Schweiz». Films:
LU 20h30, «Tate Modern», CH
2001; «Alchemie des Bauens - Die
Architekten Herzog & Meuron»,
CH 2006 (les deux films sont de
Beat Kuert). - VE/SA 20h30, «Max
Bill - Das Absolute Augenmass»
d’Erich Schmid, CH 2008. -
DI 20h30, «8 Architekten der frü-
hen moderne» de Georg Radano-
wicz, Marc Schwarz (débat),
CH 2006. - LU 20.9, 20h30,
«Rudolf Olgiati» d’Ursula Riederer
et Andreas Bellasi, CH 1988; «Der
Reichtum der Askese - Max Dud-
ler, Architekt» de Beat Kuert,
CH 1997. - Le CINE-BAR est
ouvert avant et après les séances.
Brasserie La Rotonde
MA 21h, soirée de projection sous
forme de rétrospective «SlideNite -
Today photography tonite» présen-
té pas Thierry Kleiner (photogra-
phe). Cette projection retrace les
33 éditions des 66 photographes
invités depuis 2007 par SlideNite à
la Turnhalle du PROGR à Berne.
Dans le cadre des Journées photo-
graphiques de Bienne. Egal. MA
21.9. Informations: www.jouph.ch
■ DELÉMONT
Cinémas La Grange/Lido
LU-DI, 2e édition de Delémont-
Hollywood. Programme des fims
sous Cinés/Loisirs. Informations
complètes sur le site:
www.delemont-hollywood.ch
■ DIVERS LIEUX
La Lanterne Magique
ME, projection du film «Peau
d’âne» de Jacques Demy.
Lieux/heures: Tramelan, Cinéma-
tographe (cartes bleues), à 14h;
Bévilard, cinéma Palace (cartes
rouges), à 16h.
■ SAINT-IMIER
Espace Noir (infokiosque)
ME 20h, documentaire «La dépos-
session», 3e partie de «La mise à
mort du travail» de Jean-Robert
Viallet.
CONCERTS / SOIRÉES
■ BIENNE
Gambrìnus Loungerìa
MA-VE 17h-19h, «Aperitivo». -
ME 21h30, soirée karaoké; JE 21h,
soirée «Cocktail & the City»; de
nombreux choix de cocktails sur
des rythmes latinos; SA 22h,
soirée «Belezamuzica» avec
DJ Leon Delado et Mr Nova.
Carré Noir
VE 20h30, concert avec le groupe
Dülü Dubach. - SA 20h30, DI 17h,
concert «Obladiblada» avec le duo
Luna-Tic. Informations: www.car-
renoir.ch
Etage club (rue Basse 21)
VE 22h, concert avec Hot, Fresh &
Swiss: Choo Choo, Pablopolar. -
SA 22h, concert avec King Auto-
matic et Urban Junior. - DI 20h,
concert avec le trio Kammermusik.
Plus d’infos sous www.etage-
club.ch
■ DELÉMONT
Temple
VE 20h30, concert avec l’Orchestre
de chambre jurassien. Soliste:
Laurent Schüttel. Direction: Hervé
Grélat. Egal. SA (20h30, Porren-
truy, temple); DI (17h, Moutier,
temple allemand).
■ GLÉRESSE
Eglise
SA 18h15, Musique du silence.
Avec Urs Peter Schneider (piano)
et Marion Leyh (lecture).
■ TAVANNES
Royal
SA 20h30, concert de jazz avec le
Elina Duni Quartet. Infos:
www.leroyal.ch
CONFÉRENCES
■ BIENNE
Santé bernoise (rue Verresius 18)
MA 19h, soirée d’information sur
le programme «Alcochoix: con-
sommation contrôlée». Egal. ME à
Tavannes (19h, Pro Senectute, rue
du Pont 4). Tél. 032 329 33 73,
www.santebernoise.ch
■ LA CHAUX-DE-FONDS
Club 44
JE 20h15, conférence sur le thème
«Crise de confiance - Ou l’ébranle-
ment d’une société tout entière»
par Eric Jaffrain et Manuela Salvi.
Infos: www.club-44.ch
■ SONCEBOZ
Temple
JE 20h, conférence-débat sur le
thème «Une nouvelle médecine
pour demain...» avec le Dr Fran-
çois Choffat, auteur de l’ouvrage
«Hold-up sur la santé». Il évoque-
ra sa conception d’une médecine
plus humaniste.
■ TAVANNES
Pro Senectute (rue du Pont 4)
ME 19h (salle de conférence),
soirée d’information sur le pro-
gramme «Alcochoix: consomma-
tion contrôlée». Tél. 032 329 33 73,
www.santebernoise.ch
Royal
JE 18h, conférence-débat apéro-
bois sur le thème «A quoi sert la
dendrochronologie?» avec Patrick
Gassmann (responsable du labora-
toire de dendrochronologie de
l’Office et Musée cantonal
d’archéologie, Laténium, Neuchâtel
et Christophe Gerber (archéologue
au service d’archéologie du canton
de Berne). Inscription souhaitée:
info@lignum-jurabernois.ch; orga-
nisation: Lignum Jura bernois et
Lignum Jura.
DIVERS
■ BIENNE
Journées photographiques de
Bienne
Jusqu’au 26 septembre, 14e édi-
tion intitulée «Collatéral/kollateral».
Jeunes photographes prometteurs
et talents confirmés proposent un
programme riche et varié: projec-
tions, conférences, ateliers, con-
cours et visites commentées. -
ME 18h-20h, «Photographies en
décalage», visite interactive suivie
d’un atelier. Inscription jusqu’à ME
au 032 323 13 43 (Université
populaire Bienne-Lyss).
DI 14h-18h, possibilité de rencon-
trer des photographes et de leur
poser des questions. - Centre
d’accueil et vente de billets: Pho-
toforumPasquart (fb du Lac 71),
Ancienne Couronne (rue Haute 1).
- Ouverture: ME-VE 14h-18h;
SA/DI 11h-18h; LU/MA fermé. -
Détails sous www.jouph.ch
■ NEUCHÂTEL
Le Salon (faubourg du Lac 27)
ME 20h, soirée de conte «Emile et
une nuit» par Philippe Campiche,
conteur suisse. Dans le cadre de
«Paroles», promotion de l’art du
conte. Prochaine date: DI 3.10
(Théâtre du Pommier). Informa-
tions: www.associationparoles.ch
■ ORVIN
Ancienne salle de la cure
JE 19h15, soirée de scrabble.
Matériel de jeu mis à disposition.
■ TAVANNES
Gare
JE 18h, visite guidée gratuite
conduite par M. René Koelliker,
historien. Organisée à l’occasion
des 30 ans de Jura bernois
Tourisme. Thème de la visite: «Le
patrimoine bâti autour de 1910».
Informations: 032 494 53 43.
FESTIVAL
■ LA CHAUX-DE-FONDS
Temple allemand
Jusqu’au DI 26 septembre, Festi-
val Antilope. Au programme:
LU 20h30, «Fenêtre régionale»,
carte blanche à deux chorégra-
phes: Romina Stiffani (Cie Magda
Leòn) et Pierre-Yves Diacon (Cie
Mondes Transversaux). -
ME/JE/VE 20H30, «Imagos» de la
Cie Objets-Fax; chorégraphie de
Ricardo Rozo. - SA 20h30, «Cor à
corps», chorégraphie, mise en
scène et interprétation de Sylvia et
Vanessa Pellegrino. Tous les
détails sous www.abc-culture.ch
MARCHÉS
■ BIENNE
Divers lieux
MA/JE/SA 7h-12h, marché aux
légumes sur les places du Bourg
et de la Fontaine.
SA 7h-14h (pl. du Ring, ruelle du
Haut, terrasses du Temple alle-
mand), marché aux puces.
SPECTACLES
■ BIENNE
Théâtre Bienne Soleure
ME 19h30, VE 20h30, opéra
bouffe «Così fan tutte» de Mozart.
Livret: Lorenzo Da Ponte. Avec
l’OSJ Symphonic.net. Direction:
Facundo Agudin. Informations:
www.operaobliqua.com; réserva-
tions: billetterie@operaobliqua.ch
Maison St-Paul
JE 20h15, spectacle «Immeuble en
fête ou qui est mon voisin?»
d’Edith Cortessis par la compagnie
de la Marelle Lausanne. Egal:
ME 15.9, Plagne; VE 17.9, Tavan-
nes. Réservations: 021 732 23 32.
Infos: www.paroles.ch/marelle
■ MOUTIER
Salle Chantemerle
VE/SA 20h30 et DI 17h, spectacle
«Visage de feu» de Marius von
Mayenburg, par la Cie MiMesis.
Mise en scène: Vincent Scarlbert.
Billetterie: 032 493 45 11,
www.ciemimesis.ch
■ NEUCHÂTEL
CCN - Théâtre du Pommier
JE 20h30, one man show théâtral
humoristique de et par Thierry
Samitier. Mise en scène: Françoise
Falck. Musique: Thierry Ganchou.
En 1re partie (20h): «Stand up» de
La Horde (CH). Réservations: tél.
032 725 05 05. Informations:
www.ccn-pommier.ch
■ PORRENTRUY
Salle des Hospitalières
ME 19h, «Zibou chez les 3 zours»,
théâtre jeune public, dès 6 ans.
Création du Théâtre Escarboucle.
Réservations: tél. 032 466 92 19.
APOLLO Rue Centrale 51a, tél. 032 322 61 10
2e sem. / Vers. all.: chaque jour 17.30 + 20.30.
Vers. franç. voir Rex 2!
Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à
Manhattan. Il tente de défendre la ville contre son ennemi
juré, Maxim Horvath.
THE SORCERER’S APPRENTICE –
L’APPRENTI SORCIER
De: Jon Turteltaub. Avec: Nicolas Cage, Jay Baruchel.
Dès 10/8 ans. 1 h 49.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
3e sem. / V.o. ital./fr./all.: chaque jour 18.15 + 20.30.
Derniers jours!
Grande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce
dans les Pouilles, propriétaire d’une célèbre fabrique de
pâtes.
MINE VAGANTI – LE PREMIER QUI L’A DIT
De: Ozpetek Ferzan. Avec: Nicole Grimaudo, Riccardo
Scamarcio. Dès 12/10 ans. 1 h 53.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
4e sem. / Vers. franç.: chaque jour 15.00.
Derniers jours! Vers. all. voir Rex 1!
En Digital 3D! Fraîchement diplômé de la prestigieuse
Université de New York, Moose fait équipe avec une bande
de loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie.
STEP UP 3 – SEXY DANCE – THE BATTLE – 3D
De: Jon Chu. Avec: Adam G. Sevani, Sharni Vinson.
Dès 10/12 ans. 1 h 47.
LIDO 1 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
1re sem. / Vers all./fr.: chaque jour 15.45, 18.00
+ 20.15.
En 1re suisse! Un cinéaste juif en plein crise créatrice et
existentielle, décide de se suicider.
DAS LEBEN IST ZU LANG –
LA VIE EST TROP LONGUE
De: Dani Levy. Avec: Markus Hering, Veronika Ferres.
Dès 16/14 ans. 1 h 27.
LIDO 2 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
1re sem. / Parlé esp./fr./all.: chaque jour 15.30, 17.45
+ 20.15.
En 1re vision! Cela pourrait être une banale histoire
d’amour. S’il n’y avait pas ce minuscule détail. Minuscule
comme un chromosome...
YO, TAMBIEN
De: Antonio Naharro, Alvaro Pastor. Avec: Lola Duenas,
Isaabel Garcia. Dès 14 ans. 1 h 45.
PALACE Rue Wyttenbach 4, tél. 032 322 01 22
7e sem. / V.o. angl./fr./all.: chaque jour 20.15.
Derniers jours!
Dom Cobb est un voleur confirmé, le meilleur dans l’art
périlleux de l’extraction . L’extraction consiste à s’appro-
prier les secrets précieux d’une personne, enfouis au plus
profond de l’inconscient pendant qu’elle rêve...
INCEPTION – INCURSION
De: Christopher Nolan. Avec: Leonardo DiCaprio, Ellen
Page. Dès 14/12 ans. 2 h 25.
PALACE Rue Wyttenbach 4, tél. 032 322 01 22
1re sem. / V.o. angl./all./sans s.-t.: chaque jour 15.15
+ 17.45. LE BON FILM!
En 1re vision! Pippa Lee mène une vie parfaite: femme
dévouée et mère comblée.
THE PRIVATE LIVES OF PIPPA LEE
De: Rebecca Miller. Avec: Winona Ryder, Keanu Reeves.
De 14/12 ans. 1 h 39.
REX 1 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Vers. all.: aujourd’hui + MA 15.30 + 17.30.
Chaque jour 20.30 // Vers. franç. voir Beluga!
En Digital 3D! Fraîchement diplômé de la prestigieuse Uni-
versité de New York, Moose fait équipe avec une bande de
loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie.
STEP UP 3 – SEXY DANCE – THE BATTLE – 3D
De: Jon Chu. Avec: Adam G. Sevani, Sharni Vinson.
Dès 12/10 ans. 1 h 47.
REX 1 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
1re sem. / Vers. franç.: ME 15.09.2010 – 13.45.
Vers. all.: ME 15.09.2010 – 15.45.
JOURNÉE DES ENFANTS//FFFH 2010! Natanaël a bientôt
6 ans mais il ne sait toujours pas lire. Lorsque sa tante
Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines
de livres, Natanaël est très déçu!
KERITY, LA MAISON DES CONTES
De: Dominique Montéry. Dès 6/4 ans. 1 h 17.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Parlé esp./fr./all.: chaque jour 17.30 (sauf ME)
+ 20.15. Derniers jours!
OSCAR 2010: Meilleur film étranger. 1974, Buenos Aires.
Benjamin Espósito enquête sur le meurtre violent d’une
jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d’écrire un roman
basé sur cette affaire.
EL SECRETO DE SUS OJOS – DANS SES YEUX
De: Juan José Campanella. Avec: Ricardo Darin, Pablo
Rago Soledad Villamil. Dès 16/16 ans. 2 h 07.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
2e sem. / Vers. franç.: chaque jour 15.00.
Vers. all. voir Apollo!
Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à
Manhattan.
THE SORCERER’S APPRENTICE –
L’APPRENTI SORCIER
De: Jon Turteltaub. Avec: Nicolas Cage, Jay Baruchel.
Dès 10/8 ans. 1 h 49.
FILMPODIUM fbg du Lac 73, tél. 032 322 78 18
Centre PasquArt: aujourd’hui 20.30.
Présentant divers exemples du style résolument pionnier
du tandem Herzog & de Meuron en Europe et au Japon, ce
film donne un aperçu de leur capacité à nous étonner en
usant de techniques et de procédures modernes pour ano-
blir des formes, des matériaux et des surfaces à première
vue banals.
TATE MODERN und ALCHEMIE DES BAUENS
Beat Kuert, CH 2001, 25’, D/CH 2006, 57’
CinéBIENNE
CinéRÉGION
NEUCHÂTEL
■ APOLLO 1 (032 710 10 33)
Salt, 15h30, 20h15, 14 ans.
Le bruit des glaçons, 18h15, 14/16 ans.
■ APOLLO 2 (032 710 10 33)
Le voyage extraordinaire de Samy - 3D, 15h45,
pour tous/7 ans.
Step up - Sexy dance - 3D, 17h45, 10 ans.
Piranha - 3D, 20h30,16 ans.
■ APOLLO 3 (032 710 10 33)
Benda Bilili, 16h, 18h15, VO, 7/14 ans.
Inception - Incursion, 20h15, 14/16 ans.
■ ARCADES (032 710 10 44)
Grown ups - Copains pour toujours, 15h15,
17h45, 20h15, 10/14 ans.
■ BIO (032 710 10 55)
Des hommes et des dieux, 15h15, 17h45,
20h15, 10/16 ans.
■ REX (032 710 10 77)
Cosa voglio di piu - Ce que je veux de plus, 15h,
18h, 20h30, VO, 16 ans.
■ STUDIO (032 710 10 88)
Tamara Drewe, 15h30, 18h15, 20h30, VO,
10/14 ans.
LA CHAUX-DE-FONDS
■ ABC (032 967 90 42)
Ordinary people, 20h45.
■ EDEN (032 913 13 79)
Karaté Kid - The Karate Kid, 15h, 10/12 ans.
Le premier qui l’a dit - Mine Vaganti, 18h, VO,
10/14 ans.
Salt, 20h30, 14 ans.
■ PLAZA (032 916 13 55)
Grown ups - Copains pour toujours, 15h15,
17h45, 20h15, 10/14 ans.
■ SCALA 1 (032 916 13 66)
Le voyage extraordinaire de Samy, 15h45, pour
tous/7 ans.
Romans d’ados 2: la crise, 18h15, 12 ans.
Piranha - 3D, 20h30, 16 ans.
■ SCALA 2 (032 916 13 66)
Cosa voglio di piu - Ce que je veux de plus, 15h,
18h, 20h30, VO, 16 ans.
■ SCALA 3 (032 916 13 66)
Marmaduke, 15h30, pour tous/5 ans.
L’arbre, 17h45, 20h15, VO, 12 ans.
BÉVILARD
■ PALACE (032 492 25 48)
Copie conforme, ME 20h, 16 ans.
LES BREULEUX
■ LUX (032 954 12 26)
Cellule 211 - Celda 211, VE 20h30, VO, 16 ans.
DELÉMONT
■ LA GRANGE (032 422 11 29)
Dans le cadre de Delémont-Hollywood: Cœur
animal, 18h30, 10/12 ans.
Cargo, 20h30, 14 ans.
■ LIDO (032 422 27 10)
El secreto de sus ojos - Dans ses yeux, 20h30,
VO.
MOUTIER
■ CINOCHE (032 493 73 73)
L’illusionniste, 20h, 7/14 ans.
LA NEUVEVILLE
■ CINÉMA (032 751 27 50)
Lâge de raison, MA 20h30, 7/14 ans.
LE NOIRMONT
■ CINÉLUCARNE (032 953 11 84)
L’illusionniste, JE 20h30, 7/14 ans.
SAINT-IMIER
■ ESPACE NOIR (032 941 35 35)
Together, JE 20h, VO, 16 ans.
TAVANNES
■ ROYAL (032 481 20 41/032 481 43 29)
Romans d’ados 4: adultes mais pas trop, MA
20h, 12 ans.
TRAMELAN
■ CINÉMATOGRAPHE (032 487 62 02)
Night and Day, 20h, 10/12 ans. Durée 1h40.
De James Mangold, avec Cameron Diaz,
Tom Cruise, Peter Sarsgaard.
Lorsque June rencontre Roy, elle croit que
le destin lui sourit enfin et qu’elle a
trouvé l’homme de ses rêves. Pourtant,
très vite, elle le suspecte d’être un espion
et le cauchemar commence. Elle se
retrouve traquée avec lui dans une
course-poursuite à travers la planète qui
ne leur laisse aucun répit. Leur vie ne
tient qu’à un fil et le danger est partout.
Pour avoir une chance de s’en sortir, June
et Roy doivent se faire confiance au point
de se confier leurs vies. Mais est-ce bien
raisonnable? /jk
YO, TAMBIEN
HORIZONS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 12
Claude Chabrol ne réjouira plus
nos «pupilles gustatives».
Décédé hier, dans sa quatre-
vingtième année, le réalisateur
de «Merci pour le chocolat»
laisse une œuvre foisonnante
derrière lui, dont la soixantaine
de longs métrages forme une
carte de la France ordinaire à
nulle autre pareille!
VINCENT ADATTE
I
l faudra s’y faire: la Nou-
velle Vague est en train de
mourir sur le rivage du
deuxième millénaire. Après
François Truffaut enlevé bien
trop tôt à l’affection des cinéphi-
les en 1984, Eric Rohmer dis-
paru au début de cette année,
c’est au tour de Claude Chabrol
de tirer sa révérence, en atten-
dant, le plus tard possible, s’il
vous plaît, Rivette et Godard. A
l’instar de ses quatre compères,
Chabrol a fait ses armes comme
critique, à la revue des «Cahiers
du cinéma». Par rapport à eux,
ce fils de pharmaciens parisiens
paraît plus mûr, il est déjà ma-
rié. C’est d’ailleurs grâce à un
héritage fait par son épouse
(dont il divorcera peu après
pour convoler avec l’actrice Sté-
phane Audran) qu’il peut tour-
ner en 1958 le premier film es-
tampillé «Nouvelle Vague», «Le
Beau Serge» qui remporte le
prix Jean Vigo et le Grand Prix
du Festival de Locarno.
Tout Chabrol est déjà dans ce
coup d’essai, une manière de
précipité de l’œuvre à venir.
Détestant le simplisme («Je fais
des films, et à ma façon, j’essaie
de dire qu’il ne faut pas confon-
dre les hommes dans leur réa-
lité complexe avec les mots be-
nêts par lesquels on les quali-
fie.»), le jeune cinéaste qu’il
était alors, raconte dans «Le
beau Serge» une histoire fausse-
ment édifiante où le bon gar-
çon n’est peut-être pas celui
qu’on croit! Après «Les cousins»
(Ours d’or à Berlin en 1959),
qui fait un triomphe public,
Chabrol enchaîne les tourna-
ges, avec plus ou moins de bon-
heur, développant une philoso-
phie d’auteur qui diffère diamé-
tralement de celle de ses pairs,
préférant de tourner de temps
en temps «de vraies merdes»
(genre «Le tigre se parfume à la
dynamite» ou «Docteur Po-
paul») pour éviter de rater le
«meilleur», à force d’avoir trop
attendu…
Mais, au-delà de sa filmogra-
phie déconcertante, Chabrol a
filmé les femmes mieux que
quiconque, sincèrement étonné
de leur capacité à survivre.
Même il s’est piqué au jeu de
glisser une recette de cuisine
dans la plupart de ses longs-mé-
trages, le réalisateur de «Poulet
au vinaigre» s’est surtout révélé
fin connaisseur de nos mœurs
sinueuses, sachant parfaitement
que les faits les plus extraordi-
naires sont souvent concoctés
avec des ingrédients très ordi-
naires. S’il fallait retenir quel-
ques «insurpassables» de ce
maître bonhomme, tout en
fausses rondeurs (comme Hit-
chcock qu’il admirait), nous éli-
rions pour notre part «Que la
bête meurt» (1969), récit admi-
rable de la vengeance d’un père
dont le petit garçon a été tué
par un chauffard, et «Le bou-
cher» (1970) dont l’antihéros,
tueur de jeunes femmes,
s’éprend d’une institutrice. Sans
oublier «Une affaire de fem-
mes» (1988), portrait impres-
sionnant de la dernière femme
guillotinée en France, une
«avorteuse» exécutée sous le ré-
gime de Vichy, et, last but not
least, «La cérémonie» (1995) où
Sandrine Bonnaire et Isabelle
Huppert (qui aura été l’une des
interprètes fétiches de Chabrol)
déchiquettent les bien-pensants
que nous sommes. /VAD
REGARD IRONIQUE «On pourrait comparer Claude Chabrol à un cinéaste qu’il admirait beaucoup, Alfred Hitchcock. Il portait le même regard ironique
sur la société, sur la bourgeoisie», a relevé hier le directeur de la Cinémathèque suisse, Frédéric Maire. (KEYSTONE)
DISPARITION
Merci pour le cinéma, Claude Chabrol
Hommages à un cinéaste «féroce»
«C’est un des plus grands cinéastes
contemporains qui s’en va. Il a mené une
carrière prolifique et diverse», a déclaré hier le
directeur de la Cinémathèque suisse, Frédéric
Maire. «On pourrait le comparer à un cinéaste
qu’il admirait beaucoup, Alfred Hitchcock. Il
portait le même regard ironique sur la société,
sur la bourgeoisie.» Selon Frédéric Maire,
Claude Chabrol avait également en commun
avec le maître du suspense sa «boulimie du
travail». «Il ne s’arrêtait jamais, insatiable, il
avait toujours envie d’en raconter plus sur le
monde contemporain».
Véronique Cayla, présidente du Centre
national français du cinéma décrit l’œuvre de
Chabrol comme «prolixe et empreinte d’ironie.
Elle dissèque sans concession, souvent avec
crudité et férocité, les bassesses et les
abjections de l’âme humaine, mais aussi le
désespoir des êtres happés par la fatalité et
emprisonnés dans des jeux de pouvoir.»
Le ministre français de la Culture, Frédéric
Mitterrand a, lui, rendu hommage à un
«analyste subtil, drôle et féroce (...) doué
d’un regard à la fois malicieux et foudroyant.
Il était l’anticonformiste par excellence, un
maître de l’ironie». L’un de ses
prédécesseurs, Jack Lang, a estimé que «nul
mieux que Chabrol a su, sur un mode
décapant et parfois féroce, mettre en scène
l’hypocrisie et la veulerie d’une certaine
bourgeoisie». /ats-afp-reuters
ZURICH
Près de 90 000 fans pour les Irlandais de U2
Près de 90 000 fans de U2 ont afflué au Stade du Letzigrund à Zurich
pour les deux concerts qu’a donné le groupe irlandais U2 samedi et hier.
Bono, The Edge, Adam Clayton et Larry Mullen Junior ont ravi le public
de l’enceinte zurichoise. /ats
K
E
Y
S
T
O
N
E
«Mother and Child» décroche
le Grand Prix à Deauville
Le Grand Prix de la 36e édition du Festival du cinéma
américain de Deauville a été décerné samedi à «Mother
and child» de Rodrigo Garcia, avec Annette Bening
et Naomi Watts. Ce film a pour thème la maternité. /ats-afp
MOSTRA DE VENISE
Le Lion d’or récompense Sofia Coppola
La réalisatrice américaine Sofia Cop-
pola, 39 ans, a remporté samedi le Lion
d’or de la 67e Mostra de Venise avec son
film «Somewhere». Celui-ci évoque la
crise existentielle d’un acteur hollywoo-
dien et sa rédemption par sa fillette de 11
ans. Le président du jury de la Mostra, le
cinéaste américain Quentin Tarantino –
un proche ami de Sofia Coppola dont il
fut le compagnon –, a vanté «les qualités
artistiques» du film. «Il nous a enchantés
dès la première scène: chaque fois que
nous commencions à discuter, on est re-
venu à ce film», a-t-il déclaré en annon-
çant le prix.
Par ailleurs, un Lion d’or «spécial» a été
remis au producteur et réalisateur améri-
cain Monte Hellman, 78 ans, figure culte
du cinéma indépendant des années 1970
et 1980, «pour l’ensemble de sa carrière».
Monte Hellman qui présentait à Venise
son premier long métrage en quelque 30
ans, «Road to Nowhere», est également un
proche de Tarantino, qu’il a découvert et
dont il a produit le premier film, «Reser-
voir Dog».
La fille de Francis Ford Coppola – qui a
remercié son père en recevant son trophée
«pour ce qu’il m’a appris» – signe après
«Lost in Translation» et «Marie-Antoi-
nette» un film aux ambitions plus rédui-
tes: la crise existentielle d’un acteur holly-
woodien, Johnny Marco (Stephen Dorff).
Après les fastes de «Marie-Antoinette»,
Sofia Coppola revient à un cinéma plus
dépouillé dans «Somewhere». Elle y re-
trouve l’univers des chambres et des cou-
loirs d’hôtel qu’elle avait déjà exploré dans
«Lost in translation», qui lui valut l’Oscar
du meilleur scénario.
La réalisatrice a posé sa caméra au Cha-
teau Marmont, un palace de légende de
Los Angeles où réside son personnage
principal. Entre alcool et médicaments,
Johnny Marco dérive de fête en fête, loue
les services de professionnelles et traîne
son spleen en séances de promotion dans
les médias. Coppola le filme en longs
plans séquence dans les couloirs de l’hôtel
ou sur une cigarette qu’il fume entière-
ment. /ats-afp-reuters
«SOMEWHERE» Le film évoque la crise
existentielle d’un acteur hollywoodien et sa
rédemption par sa fillette de 11 ans. (KEYSTONE)
En bref
■ SCIENCE
Des robots avec un sens du toucher quasi humain
Les robots pourraient développer un sens du toucher presque aussi
performant que celui des humains et les patients amputés retrouver une
partie de leurs sensations. Cela, grâce aux travaux sur la peau électronique
que deux équipes californiennes viennent de dévoiler. /ats-afp
■ LAUSANNE
Affluence stable pour le festival de bande dessinée
BD-FIL a clos ses portes hier sous un soleil généreux. Le festival
international de bande dessinée de Lausanne a enregistré une
fréquentation stable avec 35 000 visiteurs en trois jours. La grande
tente abritant librairies et dédicaces a rencontré un vif succès. /ats-afp
■ BULLE
Première édition du salon des médecines naturelles
Près de 4000 visiteurs ont fréquenté la première édition du salon des
médecines naturelles, Mednat Expo, qui s’est tenu de jeudi à hier à
Bulle. Ils ont pu déambuler entre les stands de 87 exposants et écouter
plusieurs conférences. /ats
■ HANDICAP
Insieme fête ses cinquante ans
Insieme, la Fédération de parents de personnes mentalement
handicapées, a célébré samedi à Berne ses 50 ans, fête à laquelle était
invitée la présidente de la Confédération Doris Leuthard. L’organisation
s’est clairement prononcée pour l’intégration des handicapés dans la vie
professionnelle. /ats
Chabrol a filmé les femmes mieux
que quiconque, sincèrement étonné
de leur capacité à survivre
LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 13
Victorieux vendredi à Fribourg
au terme d’un match
surréaliste (7-5), le HC Bienne
a présenté un visage plus
conforme à la réalité, samedi
face à Kloten, pour l’ouverture
de la saison 2010/11 au Stade
de Glace. Battus 1-5 par les
Aviateurs, les Seelandais
sortent de leur premier week-
end de compétition avec de
curieux sentiments.
LAURENT KLEISL
T
rois points, c’est bien.
Sérieux! Trois points,
après un voyage à Fri-
bourg et une visite de
Kloten, c’est même très bien.
Avec deux matches dans la
nouvelle saison, la comptabi-
lité parle pour les Seelandais.
«Avec trois points, on ne peut
pas être déçus, coupe l’entraî-
neur Kevin Schläpfer. Malgré
tout, après notre prestation de
samedi, je le suis un peu...»
En concédant une nouvelle
fois cinq buts, sans que la res-
ponsabilité de Reto Berra – il a
sorti son match samedi – ne
soit engagée, le HC Bienne a
fait valoir ses qualités d’ac-
cueil. Dans un Stade de Glace
garni de seulement 4412 spec-
tateurs, Kloten s’est vite senti à
son aise. Une passe de trop, un
mauvais choix, une hésitation,
les Seelandais ont joué aux hô-
tesses de charme. «Samedi, on
n’a pas disputé un très bon
match, peste l’attaquant Ma-
nuel Zigerli. On a perdu beau-
coup trop de pucks en zone
neutre ou dans notre terri-
toire.» Une vérité qui ne blesse
pas. Au total, le week-end a
coûté dix buts au HCB. Jolie, la
p’tite note! «Ces dix buts sont
le résultat d’une grosse somme
d’erreurs, lâche Schläpfer. On
essaie trop de trucs en défense.
Contre une équipe au disposi-
tif aussi compact que celui de
Kloten, c’est clair que cela ne
peut pas fonctionner. Face au
jeu ouvert de Fribourg, on a
pu s’en sortir.»
L’ouverture de la marque de
Kimmo Rintanen naît d’un re-
jet maladroit de Noah Schnee-
berger. Sur le 1-3 de Denis
Hollenstein – sacré bout
d’homme, le fils de Felix –,
Curtis Brown et Adrian Trunz
ont assisté à un beau mouve-
ment de hockey sans avoir à
payer de billet d’entrée. Deux
exemples parmi tant d’autres.
Les relances hasardeuses et les
bizarreries défensives ont
rendu le boulot des banlieu-
sards zurichois bien agréable.
Ancien arrière de métier au-
jourd’hui en charge du coa-
ching des défenseurs seelan-
dais, Daniel Naud n’en perd
toutefois pas son calme natu-
rel. Il est comme ça, le Québé-
cois, serein en tout temps. «Dix
buts, c’est un peu trop, con-
vient l’assistant de Schläpfer.
On se complique beaucoup
trop la vie dans notre propre
zone. J’ai l’impression qu’on
cherche la relance parfaite, de
palette à palette. Le hockey est
un sport simple, je ne sais pas
pourquoi on veut comme ça le
compliquer.»
Cette générosité seelandaise
ne cache pourtant pas une évi-
dence. Entre Kloten et Bienne,
on ne patine pas dans le même
monde. «Nous aussi, on doit
prendre ce que l’adversaire
nous donne. Vendredi, Fri-
bourg a été généreux. Samedi,
Kloten l’a été beaucoup moins!,
sourit Naud. On offre des buts
sur un plateau d’argent. C’est
sûr, on devra serrer derrière!»
Dans ces approximations dé-
fensives – le labeur des atta-
quants en est partie intégrante
–, on trouve la plus grande la-
cune décelée dans le jeu bien-
nois sur les deux premiers mat-
ches de la campagne 2010/11.
Face à la qualité exceptionnelle
de l’organisation des Flyers, il
n’y avait par contre pas grand-
chose à attendre de l’offensive.
Dans le troisième tiers,
Schläpfer a d’ailleurs savam-
ment brassé ses lignes, reposi-
tionnant notamment Brown
derrière et incorporant Kevin
Lötscher au duo Borde-
leau/Spylo. «Je voulais donner
une impulsion à l’équipe, es-
sayer de créer quelque chose
pour que l’on marque encore
un but», dit Schläpfer. Raté.
Vendredi, Lugano est en vi-
site au Stade de Glace. Avec le
vécu de ce week-end, le
HCBienne sait au moins dans
quel secteur travailler. /LK
FILTRE En deux matches, le HC Bienne a concédé dix buts. La défense seelandaise, personnalisée ici par Clarence Kparghai (menacé par Viktor
Stancescu et Mark Bell), n’est pas sortie grandie du premier week-end de compétition. (ADRIAN STREUN)
HOCKEY SUR GLACE
Parole à la défense
HC BIENNE
Martin Steinegger touché à une main
Samedi, face à Kloten, Martin Steinegger n’est plus entré en jeu dès le milieu du troisième
tiers. «J’ai reçu un coup sur une main, explique-t-il. J’espère que je n’ai pas un doigt
cassé.» Une radio devrait permettre à «Stoney» d’y voir plus clair. Après la perte
d’Emanuel Peter, celle du défenseur serait un nouveau coup dur à digérer pour le HCB. /lk
Le défenseur Joël Fröhlicher
n’a pas joué du week-end
Samedi, Chris Habegger a donné une précision sur le
cas du Soleurois. «Joël n’est pas surnuméraire, il est
convalescent», a annoncé le responsable médias du
HC Bienne. Si ça peut ménager des susceptibilités... /lk
A
D
R
I
A
N
S
T
R
E
U
N
BIENNE - KLOTEN 1-5 (0-1 1-3 0-1)
STADE DE GLACE: 4412 spectateurs.
ARBITRES: Massy; Arm/Küng.
BUTS: 10’58 Rintanen (Santala, Dupont) 0-1. 26’33 Bieber (Kellenberger) 0-2. 28’14
Nüssli (Miéville, Kparghai) 1-2. 31’19 Hollenstein 1-3. 35’57 Hollenstein (Jenni, à
5 contre 4) 1-4. 43’24 Dupont (Rintanen, Santala, à 4 contre 5!) 1-5.
PÉNALITÉS: 3 x 2’ contre Bienne; 5 x 2’ contre Kloten.
BIENNE: Berra; Gossweiler, Steinegger; Schneeberger, Trunz; Kparghai, Seydoux;
Wellinger; Spylo, Bordeleau, Zigerli; Ehrensperger, Brown, Tschantré; Fata, Miéville,
Nüssli; Lötscher, Gloor, Wetzel; Bärtschi.
KLOTEN: Rüeger; Dupont, Blum; Du Bois, von Gunten; Winkler, Steiner; Welti; Bieber,
Santala, Rintanen; Jenni, Lemm, Hollenstein; Stancescu, Liniger, Bell; Jacquemet,
Kellenberger, Bodenmann.
NOTES: Bienne sans Peter (blessé), Fröhlicher (convalescent) ni Haas (avec les juniors-
élites). Kloten sans Forrest (étranger indésirable en partance pour Mannheim), Hamr,
Schulthess, Sidler (blessés) ni Mettler (avec les juniors-élites). Avant le début de la
rencontre, une minute de silence est observée en mémoire de Willy Bertschinger,
Matthias Lauber, Michel Mongeau et Michel Turler, autant d’anciens joueurs du
HC Bienne décédés ces derniers mois. Tir sur le poteau de Du Bois (45’27). Touché à
une main, Steinegger jette l’éponge en milieu de troisième période. Miéville et
Hollenstein désignés meilleur joueur de leur équipe.
Kevin Lötscher, révélation de la saison passée?
Ce soir, à Wettingen, l’attaquant du HC Bienne fait
en tout cas partie des 12 heureux susceptibles
d’être honorés dans le cadre de Swiss Ice Hockey
Awards. Avec Tristan Scherwey (Berne) et Nino
Niederreiter (New York Islanders, No 5 du dernier
draft de NHL), le Haut-Valaisan de 22 ans est
nominé dans la catégorie «Youngster of the
year». «C’est Thomas Wellinger qui m’a annoncé
que mon nom figurait sur la liste, se rappelle
Lötscher. Je ne le croyais pas! Et quelques jours
plus tard, j’ai reçu un courrier de la Ligue...»
Ce week-end, Lötscher a attaqué son deuxième
exercice de LNA. Deux matches, un but et un
assist, c’est déjà ça de pris. Sur la longueur de
sa première campagne, celle qui l’a conduit à
Wettingen, l’ailier droit a évolué. Une saison
instructive, qu’il a vécue avec Kent Ruhnke sur le
dos. Conscient du potentiel du lascar, l’ex-
entraîneur seelandais ne l’a pas lâché. Pour son
bien, pour sa progression. «Avec Ruhnke, cela
n’a pas toujours été facile. Il ne se gênait pas
d’être dur avec moi, confie Lötscher. J’ai
conscience que c’était pour me faire progresser.
Mais certains jours, j’aurais pu tuer Ruhnke! Une
telle réaction est plutôt bon signe, non?» Plutôt...
Limogé avant le barrage face à Lausanne,
Ruhnke a façonné un nouveau Lötscher. Du
pointeur frénétique qui excitait l’offensive du
HC Sierre en 2008/09, il ne reste presque plus
rien. «J’ai un peu changé mon jeu, convient-il.
Au début, j’essayais des choses, un peu comme
je le faisais en LNB. Avec Sierre, je travaillais
beaucoup plus avec le puck, je tentais davantage
de dribbles. Puis, plus le championnat a avancé,
plus le niveau s’est élevé. J’ai commencé à
perdre des rondelles dans des zones où on a
meilleur temps de ne pas en perdre. Ruhnke ne
se privait pas de me taper sur les doigts! Il m’a
alors demandé de jouer l’homme, de finir mes
checks, de faire mal à l’adversaire.» Avec Kevin
Schläpfer à la bande, Lötscher a davantage de
responsabilités, en jeu de puissance notamment.
C’est que l’entraîneur du HCB, l’homme qui est
allé chercher le No 61 seelandais à Graben, croit
en lui. «S’il poursuit sa progression, Kevin a le
potentiel et le physique pour évoluer un jour en
équipe nationale», lâche Schläpfer. Une
prédiction du Hockeygott, c’est une parole de
l’Evangile. Amen.
Ce passage du tricot au jeu engagé s’est
ressenti dans les statistiques de Lötscher –
58 matches, 10 buts et 16 assists sur l’ensemble
de la saison 2009/10 –, qui ont piqué du nez en
deuxième partie de championnat. Jusqu’au
24 avril. C’est lui, le grand Kevin, qui a marqué le
but ayant permis au HCB de conserver sa place en
LNA. C’était à moins de quatre minutes du terme
de la septième manche du barrage contre le LHC.
«Je dirais que le bilan de ma première saison en
LNA est correct, glisse-t-il avec justesse. J’ai tout
vécu, le très bon côtoyant le très mauvais...»
La prochaine étape, celle qui pourrait faire de
Lötscher une étoile de LNA, il la voit un peu
partout. «Le patinage, la technique, le physique, il
y a beaucoup de secteurs où je dois m’améliorer,
dit-il. Je prends exemple sur Sébastien Bordeleau.
Sébastien est impressionnant par son éthique de
travail et son professionnalisme. Chaque fois que
je l’observe, je prends une leçon...»
Ce soir, à Wettingen, c’est une leçon d’humilité
qu’il va recevoir. «Avec la nomination de Nino
Niederreiter, je ne me fais pas beaucoup
d’illusions, sourit-il. Qu’importe, je vais bien
manger, porter un smoking et pleinement profiter
de la soirée!» Alors, bon appétit. /lk
RÉVÉLATION 2009/10? Kevin Lötscher (à gauche, avec Marcel Jenni) attire les regards. (ADRIAN STREUN)
Un nominé aux Swiss Ice Hockey Awards qui n’y croit pas vraiment
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 14
En prenant hier la deuxième
place de l’Eole’Bike, Nicolas
Lüthi a validé son titre à la
Wind Romandie Bike Cup. La
présence à Tramelan de
Jérémy Huguenin a ôté tout
suspense, aussi bien à cette
dixième manche de la Coupe
qu’au dénouement de cette
édition 2010.
JULIEN BOEGLI
O
n attendait un épilogue
empli d’incertitude, un
mano-à-mano crispant
entre Nicolas Lüthi et
Christophe Geiser. Les deux vé-
tétéistes pouvaient en effet en-
core prétendre décrocher le
Graal sur la Wind Romandie
Bike Cup (WRBC). Mais le sus-
pense a été tué dans l’œuf, la
«faute» à Jérémy Huguenin, fa-
cile vainqueur de cette ultime
manche de la coupe romande
de VTT.
Si le nom du lauréat 2010 de-
meurait encore inconnu au dé-
part, Lüthi partait tout de
même avec un avantage de 76
points sur son concurrent di-
rect. Comme seuls les six
meilleurs résultats de la WRBC
sont pris en compte, il n’y avait
qu’une seule éventualité pour
que Geiser parvienne à coiffer
au poteau son collègue du Team
PROF Raiffeisen: il lui fallait
conquérir une victoire en terre
tramelote et que Lüthi termine
au-delà du cinquième rang. Un
scénario peu probable, mais les
vérités, en VTT, ne tiennent
parfois qu’à un caillou mal situé
ou à une racine trop apparente.
Ainsi, quand un concurrent
en maillot jaune portant le nom
de Lüthi mettait pied à terre
aux deux tiers de l’épreuve, on
s’est dit que cette saison pour-
rait peut-être connaître une is-
sue inattendue. Une émotion
toutefois vite apaisée, puisque
c’est Jérôme, le frère ainé de Ni-
colas, qui connut un incident
mécanique.
A vrai dire, dès les premiers
coups de pédales, on sut que
cette épreuve n’allait pas réser-
ver de bouleversements. Lors
des 33 km à effectuer, un trio
composé de Huguenin, Lüthi et
Emilien Barben, effectuait en
petit groupe le premier des trois
passages sur la ligne avec, déjà,
une avance de près de 40 secon-
des sur Geiser. «Il faut être réa-
liste, même si j’ai tout donné
pour tenter l’exploit, je savais
que ma mission s’annoncerait
très difficile.» Le coureur de
Dombresson ne se faisait guère
d’illusions quant à la conclusion
de cette cuvée 2010. «A cause
d’une douleur à un pouce, je
n’étais pas vraiment à l’aise
dans les descentes. Et puis, je ne
tiens plus la forme que j’avais ce
printemps. Cette deuxième
place au scratch me satisfait
donc amplement.» Christophe
Geiser termine pour la
deuxième année consécutive
juste derrière Lüthi. «Mon point
faible, c’est que je n’ai été bon
que sur un ou deux mois. Je n’ai
pas le volume nécessaire pour
être au top toute l’année», re-
grette le Poulidor du VTT ré-
gional.
Geiser rapidement largué,
Lüthi n’a plus eu qu’à gérer sa
course. Après 22 km, il pointait
en deuxième position, à une mi-
nute et demie de l’intouchable
Huguenin, mais avec un bonus
confortable de deux minutes
trente sur Geiser. «J’ai pu suivre
Jérémy durant un tour, mais
quand il a décidé d’accélérer, je
n’ai plus pu tenir la distance,
concédait Nicolas Lüthi. Lors-
que j’ai vu que Christophe ne
reviendrait plus devant, ça m’a
soulagé.»
L’ultime tour n’apportait au-
cune modification au sein du
quintette de tête. Huguenin
s’adjugeait haut la main un se-
cond succès en une semaine
après le Garmin Bike Mara-
thon, alors que Nicolas Lüthi fê-
tait lui son quatrième titre d’af-
filée sur la «Wind». Guillaume
Payot vient compléter le po-
dium final avec une petite poi-
gnée de points d’avance sur le
grand espoir de Reconvilier,
Sylvain Engelmann (17 ans).
Chez les dames, le tiercé ga-
gnant à Tramelan est identique
à celui du scratch. Mélanie Gay,
de Bevaix, s’impose tranquille-
ment alors que derrière, la lutte
fut beaucoup plus serrée. La
Prévôtoise Marine Groccia con-
serve finalement de justesse son
deuxième rang devant Ma-
rianne Dubey. /JBI
EN RANGS SERRÉS Le peloton, compact au départ, s’est rapidement
désintégré dans la nature des environs de Tramelan. (STÉPHANE GERBER)
VTT
A Lüthi les lauriers
HOCKEY SUR GLACE
Les Taignons sont
déjà bien en jambes
A moins de deux semaines
du début du championnat de
1re ligue, Tramelots et Tai-
gnons se sont affrontés, hier
soir, en finale de l’ArteCad
Cup. Au terme d’un match as-
sez «gentil», Franches-Monta-
gnes s’est imposé 4-2. Plus que
l’analyse d’une rencontre du-
rant laquelle les acteurs n’ont
sans doute pas dévoilé toutes
leurs cartes, du fait qu’ils se re-
trouveront dès la 3e ronde de
championnat, il nous a paru
plus intéressant de prendre la
température des deux vestiai-
res.
A Tramelan, comme nous l’a
confié le chef technique Joce-
lyn Houlmann, l’absence for-
cée de l’entraîneur Lucien
Ramseyer en raison de son
hospitalisation (voir notre édi-
tion de samedi) a passablement
chamboulé la préparation de
l’équipe. Préparation déjà pas
idéale, puisque cela fait moins
d’une semaine que les Requins
ont retrouvé leur glace, forcés
auparavant de se déplacer à
Porrentruy et Saignelégier.
Désormais tout est rentré dans
l’ordre et, provisoirement, c’est
Charly Oppliger qui joue le
pompier de service à la bande.
Il n’en demeure pas moins que
le HCT est un peu en retard
dans sa mise en train. De plus,
il convient de refaire l’amal-
game d’une équipe dont 50%
du contingent a changé. L’ob-
jectif de la saison se veut pru-
dent. Il sera affiné au fur et à
mesure que la saison avancera.
Les rencontres amicales (qua-
tre perdues et deux gagnées)
n’ont pas encore permis de dé-
finir la composition type des li-
gnes.
Du côté des «Franches», l’en-
traîneur Martin Bergeron se
veut confiant. «L’équipe
tourne déjà bien et les nou-
veaux joueurs ont vite assimilé
schémas et systèmes de jeu. La
préparation a été bonne avec
six victoires et deux défaites
concédées au début.» Au
HCFM, on annonce claire-
ment la couleur: l’objectif de la
saison, ce sont les play-off et, si
possible, une place dans le haut
du tableau. /msb
ArteCad Cup
Fr.-Montagnes - Bâle 10-3
(3-1 4-0 3-2)
Tramelan - Thoune 5-4
(1-3 3-0 1-1)
FINALE POUR LA 3E PLACE
Bâle - Thoune 2-1
(1-0 1-0 0-1)
FINALE
TRAMELAN - HCFM 2-4 (1-1 1-2 0-1)
ARTECAD ARENA: 120 spectateurs.
ARBITRES: Bielmann, Meuwly/Golay.
BUTS: 2’23 David Vaucher (Loichat,
Houriet, à 5 contre 4) 0-1. 14’42 Weiss
(Staudenmann, Péteut) 1-1. 20’22 Gaëtan
Siegrist (Altorfer) 2-1. 25’35 Loichat
(Kornmayer, Houriet, à 5 contre 4) 2-2.
33’25 Tomat (Bangerter) 2-3. 59’22
Rothenmund (Schneider, Maël Gigon) 2-4.
PENALITES: 9 x 2’ contre chaque équipe.
TRAMELAN: Favre; Aeschlimann,
Blanchard; Rerat, Erard; Kolly, Julien
Boillat; Gaëtan Siegrist, Altorfer,
Bohnenblust; Joan Siegrist, Mano,
Beuret; Weiss, Staudenmann, Péteut;
Aubry, Vuilleumier.
FR.-MONTAGNES: Hentzi; Thomas
Boillat, Membrez; Bangerter, Tomat;
Houriet, Yerli; Bourgnon; David Vaucher,
Hostettmann, Maillat; Maël Gigon,
Rothenmund, Schneider; Kornmayer,
Loichat, Morgan Vaucher; Jeremy Gigon.
NOTES: Tramelan sans Luc Berlincourt
(armée) ni Cédric Paratte (blessé). Fr.-
Montagnes sans Faivet (absent).
HOCKEY SUR GLACE
Truttmann indisponible deux à trois mois
Rapperswil devra se passer pendant deux à trois mois de son attaquant Marco
Truttmann. L’ex-Biennois sera opéré à une épaule ces prochains jours. Par
ailleurs, le défenseur autrichien des Lakers Thomas Pöck, touché à un genou
vendredi à Ambri, devrait être d’attaque après une pause d’une semaine. /si
A
R
C
H
I
V
E
S
En bref
■ MOTOCYCLISME
Un Jurassien finit le Bol d’Or à l’hôpital
Lors du 74e du Bol d’Or, qui s’est disputé ce week-end sur le circuit de
Magny-Cours, le Jurassien Raphaël Chèvre a connu la chute samedi,
après environ deux heures de course. Sérieusement atteint, il a été
transporté en hélicoptère à l’hôpital de Dijon dans un état stationnaire.
La victoire est revenue au Suzuki Endurance Racing Team de Vincent
Philippe, Guillaume Dietrich et Freddy Foray. /si
Un Bernois champion du monde de side-car
L’équipage formé du Finlandais Pekka Païvärinta et du Suisse Adolf Hänni
(LCR/Suzuki) a été sacré champion du monde de side-car après la course
qui s’est déroulée à Magny-Cours, en marge du 74e Bol d’Or. Le garagiste
bernois de 55 ans touche enfin à la consécration pour sa 28e saison,
après une série de deuxièmes places. A l’issue des sept courses de la
saison, le tandem a obtenu 138 points, soit 6 de mieux que la paire anglo-
française formée de Tim Reeves, l’ancien champion du monde de la
discipline, et Grégory Cluze (LCR/Honda), victorieuse samedi en France. /si
■ AVIRON
Deux fois le bronze pour la Suisse aux Européens
A deux ans des Jeux de Londres, l’aviron suisse retrouve des couleurs.
Le quatre sans barreur poids léger masculin (Simon Schürch, Lucas
Tramèr, Simon Niepmann et Mario Gyr) et le quatre de couple féminin (
Regina Naunheim, Nora Fiechter, Katja Hauser et Martina Ernst) ont
glané la médaille de bronze aux championnats d’Europe à Montemor-o-
Velho (Por). /si
■ JUDO
Les Mondiaux japonais virent au cauchemar
Les championnats du monde à Tokyo se sont poursuivis sans résultat
probant pour les Suisses. Le Fribourgeois Ludovic Chammartin, en lice
chez les moins de 60 kg hier, a été le seul à remporter deux combats,
mais cela n’a pas suffi à lui valoir un classement. Le Fribourgeois David
Papaux a perdu d’entrée samedi par yuko chez les moins de 73 kg face
à l’ancien champion d’Europe espagnol Kiyoshi Uematsu. Quant à
l’Argovien Martin Nietlispach, il a connu le même sort dans cette
catégorie devant le Mongol Nyam-Ochir Sainjargal. /si
■ FOOTBALL
Les Suissesses battues en Angleterre
L’équipe de Suisse dames aura fort à faire pour se qualifier pour la
Coupe du monde 2011, qui se disputera en Allemagne. À Shrewsbury,
elle a en effet été battue 2-0 par l’Angleterre en barrage aller. Le match
retour aura lieu jeudi à Wohlen. /si
AUTOMOBILISME
Neel Jani retrouve le sourire
Sur le circuit de Silverstone, Neel Jani a re-
trouvé le sourire. Dans le cadre de la Le Mans
Series, le Seelandais, associé à Nicolas Prost, a
décroché la cinquième place, à cinq tours des
vainqueurs. Sans une touchette avec un concur-
rent d’une autre classe qui l’obligeait à regagner
les stands pour remplacer la partie frontale de la
Lola, le duo franco-suisse pouvait même préten-
dre se battre pour la quatrième place. Par contre,
l’armada des Peugeot et Audi d’usine barrait
l’accès au podium. Sur le circuit britannique,
Peugeot signe d’ailleurs le doublé.
Tout avait bien débuté lors des essais libres. Le
bolide du Team Rebellion figurait parmi les
plus rapides. Les affinages au niveau des régla-
ges n’apportaient pas les améliorations escomp-
tées. Au contraire puisque ces changements
étaient sanctionnés par une huitième place sur
la grille. Le retour aux réglages initiaux permet-
tait à Neel Jani d’espérer terminer au pied du
podium. Du moins jusqu’à la rencontre fortuite
avec une Ferrari... /rg
AUTOMOBILISME
Hotz
champion
Grégoire Hotz s’est assuré
avant l’heure, c’est à dire avant
le Rallye du Valais, le titre de
champion de Suisse des rallyes.
Avec son copilote Pietro Ravasi,
le Neuchâtelois a une nouvelle
fois été intouchable lors de
l’épreuve de Valli Cuneesi
(Nord de l’Italie). Il récolte ainsi
une 6e couronne nationale. /si-fl
Satisfaction de mise
Il y a huit ans, la Wind Romandie Bike Cup, alors nommée
Bejune Cup, naissait de l’idée de Roland Müller. Après avoir
laissé la direction des opérations durant deux ans, l’homme de
Perrefitte a repris le flambeau sous l’appellation de Watch
Valley Bike Cup, avant d’arriver cette année à la Wind
Romandie Bike Cup. Point réjouissant cette saison, la
participation à la Coupe romande est en hausse. Ils sont 696
hommes et 57 dames à avoir pris part à au moins l’une des
dix manches que proposait le calendrier. «On est aujourd’hui
la coupe la plus suivie au niveau romand», se félicite Müller.
Pour augmenter le volume de concurrents, les organisateurs
n’ont pas hésité à s’ouvrir à l’ensemble du territoire
francophone en Suisse. Ainsi, sur les dix étapes que compte la
WRBC, le Jura Bernois (3 courses), le Jura (1), Neuchâtel (2),
Vaud (2), Fribourg (1) et le Valais (1) sont représentés. De
quoi attirer de plus en plus de curieux de divers cantons.
A la rentrée du printemps, Roland et son fils Jérémy
repartiront pour un tour. «On garde un nombre de courses
identiques et les mêmes organisateurs», indique le Prévôtois.
Seul le nom de «Wind» n’est pas sûr de perdurer. Tout
dépendra du sponsoring. « On modifiera également quelques
dates. Cette année, trois épreuves tombaient en même temps
que la Coupe Suisse. Et ça, ce n’est bon ni pour nous, ni pour
eux», conclut Müller. /jbi
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 15
Vainqueur à Monza, Fernando
Alonso s’est relancé dans la
course au titre mondial. Au
classement général, Mark
Webber a profité d’une faute
de Lewis Hamilton pour
déloger le Britannique de la
première place.
F
ernando Alonso s’est re-
placé dans la course au
titre mondial de For-
mule 1. L’Espagnol a
remporté, sur les terres de Fer-
rari, le Grand Prix d’Italie, de-
vant Jenson Button
(GB/McLaren) et Felipe
Massa (Bré/Ferrari). Onzième
à Monza, Sébastien Buemi
(S/Toro Rosso) n’est pas par-
venu à entrer dans les points.
Doublé au premier virage
par Button, Alonso a su se
montrer patient dans les
échappements du champion
du monde en titre. Lors de la
valse des rentrées aux «box»,
l’Espagnol a profité de la dex-
térité des mécaniciens de la
marque au cheval cabré pour
s’emparer de la tête et ne plus
jamais la lâcher.
«Un tel résultat est excellent
pour notre motivation. Il reste
cinq courses et ce sont les plus
importantes», a lâché l’Espa-
gnol. «Il faut que nous res-
tions calmes. Nous avons
connu un excellent week-end
ici, après nous être fourvoyés
en Belgique (réd: il était sorti
de la piste à quelques tours du
but). Maintenant, nous devons
nous montrer absolument
constants.»
Des deux leaders du cham-
pionnat, c’est Mark Webber
(Red Bull) qui a fait la «moins
mauvaise» opération de la
course transalpine. L’Austra-
lien n’a certes récolté que la
sixième place à Monza, mais
ce classement a été suffisant
pour déloger Lewis Hamilton
(McLaren) de la tête du géné-
ral.
Le Britannique a quant à lui
payé sa fougue au prix fort. A
la lutte avec les deux Ferrari
quelques hectomètres après le
départ, il a appuyé un peu trop
fort sa roue avant droite sur
Massa. L’Anglais a ainsi en-
dommagé sa direction et n’a
pas pu tourner au virage sui-
vant. Ce «zéro pointé» italien
risque de coûter cher à Hamil-
ton au décompte final. «Le
championnat n’est pas encore
joué. Mais il est clair que ce
sont des fautes comme celles-
ci qui peuvent me faire tout
perdre», a-t-il analysé.
Cette ultime étape euro-
péenne de l’exercice a resserré
les écarts en tête de la hiérar-
chie et promet une fin de sai-
son – il reste cinq courses – à
suspense. Webber compte dé-
sormais cinq unités de mieux
qu’Hamilton, 21 d’avance sur
Alonso, 23 sur Button et 24
sur Sebastian Vettel (4e du
GP/All/Red Bull). Une vic-
toire rapportant 25 points, ces
cinq hommes peuvent encore
rêver au sacre suprême le 14
novembre prochain autour du
tourniquet d’Abu Dhabi.
Buemi a lutté tout au long
de l’épreuve pour entrer dans
les points. Dixième devant
Rubens Barrichello (Wil-
liams) pendant plus de trente
tours, l’Aiglon a dû céder sa
position au Brésilien lors de
son seul arrêt ravitaillement.
«C’est une bonne perfor-
mance, mais néanmoins un
peu frustrante», a concédé le
Suisse. «J’ai perdu du temps
dans les stands, peut-être au-
rions-nous dû nous arrêter un
peu plus tard...»
Le pilote Toro Rosso a tout
de même réussi la meilleure
vitesse de pointe du Grand
Prix, ayant été mesuré à
346 km/h en bout de ligne
droite. Une prouesse toutefois
vaine dans ce temple de la vi-
tesse, Buemi venant mourir à
huit dixièmes de Barrichello
au final. «Si nous continuons à
progresser ainsi, nous pou-
vons espérer lutter avec les
Williams et les Mercedes d’ici
à la fin de la saison», a lâché le
Suisse en guise de lueur d’es-
poir. /si
LIESSE En s’imposant au GP d’Italie, Fernando Alonso est remonté au troisième rang du classement général
du championnat du monde. (KEYSTONE)
AUTOMOBILISME
Fernando Alonso
revient dans la course
TRIATHLON
Nicola Spirig décroche l’argent mondial
Nicola Spirig (photo Keystone) a offert
à la Suisse sa première médaille mondiale
dans l’élite. Championne d’Europe en titre,
la Zurichoise de 28 ans est montée sur la
deuxième marche du podiumfinal lors des
séries mondiales.
A Budapest, lors de l’ultime étape, Spirig
a terminé à la troisième place. Avant cette
dernière manche, la Zurichoise n’occupait
que la cinquième position. Elle s’est donc
offert l’argent en faisant un bond de trois
rangs lors du grand final. Cette breloque
est sans conteste le point culminant de la
carrière de la Zurichoise, déjà championne
d’Europe en 2009 et 2010.
«C’est un énorme soulagement d’avoir
fait aussi bien dans une course aussi impor-
tante», a expliqué Spirig. La Soleuroise Da-
niela Ryf (23 ans) a terminé à la 12e place
du classement général, après avoir notam-
ment remporté le bronze à Lausanne lors
de l’épreuve sprint des Mondiaux, le mois
dernier.
La première place revient à l’Austra-
lienne Emma Moffatt, tandis que Lisa Nor-
den (Sue) monte sur la troisième marche
du podium.
Chez les messieurs, Sven Riederer a ter-
miné à la 8e place samedi lors de la der-
nière étape. Au général il occupe le 7e rang.
Sur la plus haute marche du podium, l’Es-
pagnol Javier Gomez, né à Bâle, succède à
Alistair Brownlee (GB), qui a tout de
même remporté l’ultime manche. /si
BASKETBALL
Le titre revient
aux Etats-Unis
Les Etats-Unis ont lavé un
affront qui durait depuis 16
ans. Sevrés de titre mondial
depuis 1994, les Américains
ont enfin récupéré leur cou-
ronne à Istanbul, après avoir
écrasé la Turquie 81-64 (42-32)
en finale du championnat du
monde.
Soutenus par 15 500 suppor-
ters survoltés, les Turcs ont fait
illusion pendant huit minutes,
le temps de mener 17-14. Mais
les joueurs locaux n’ont pas
tenu le rythme. La faute à une
certaine fébrilité et, surtout, à
un homme: Kevin Durant.
Le coéquipier du Vaudois
Thabo Sefolosha au Thunder
d’Oklahoma a plané sur la ren-
contre, bouclée avec 28 points,
dont 20 pour la seule première
mi-temps. Déjà étincelant sa-
medi en demi-finale contre la
Lituanie (38 points), le
meilleur marqueur de la saison
de NBA est, à seulement 21
ans, l’indiscutable MVP du
Mondial turc.
Si le talent de Durant a per-
mis aux Etats-Unis de triom-
pher, la science de leur entraî-
neur Mike Krzyzewski y est
aussi pour beaucoup. Appelé à
la rescousse en 2005 par la Fé-
dération américaine, «Coach
K» est parvenu à redorer le bla-
son de la sélection US en
l’amenant à l’or olympique à
Pékin en 2008 et mondial à Is-
tanbul.
Sa performance en Turquie
est d’autant plus remarquable
qu’il a dû composer avec une
sélection bis, privée de tous ses
joueurs des JO de Pékin et in-
expérimentée avec une
moyenne d’âge de moins de 25
ans.
Depuis leur sacre en 1994 à
Toronto, les Américains
n’avaient plus été à la hauteur
de leur standing. Troisièmes en
1998 et 2006, ils avaient sur-
tout essuyé une terrible humi-
liation en terminant sixièmes
des joutes de 2002, disputées
sur leurs terres à Indianapolis.
A noter finalement que la Li-
tuanie a remporté la petite
finale, terminant au
troisième rangs, au détriment
de la Serbie (99-88). Quant
aux tenants du titres espagnols,
ils ont échoué à la sixième
place, battus dans leur match
de classement par l’Argentine
(86-81). /si
LIESSE Les Américains laissent éclater leur joie. Malgré le soutien
de 15 500 supporters, la Turquie n’a pas fait le poids. (KEYSTONE)
CYCLISME
Barredo s’impose
avant l’étape-reine
L’Asturien Carlos Barredo
(photo Keystone) a remporté
haut la main dans sa région la
15e étape de la Vuelta, le lea-
der italien Vincenzo Nibali
(qui avait pris le pouvoir sa-
medi à la suite de l’abandon
d’Igor Anton) ayant de son
côté résisté à une nouvelle atta-
que. Sous la pluie, Barredo a
été le plus à l’aise dans l’ascen-
cion finale de 12 km vers La-
gos de Covadonga et a terminé
avec plus d’une minute
d’avance sur le Belge Nico Si-
jmens.
L’Asturien de 29 ans a atta-
qué à 10 km de l’arrivée, lais-
sant sur place ses cinq parte-
naires d’échappée: Sijmens,
Pierre Cazaux, Olivier Kaisen,
Greg Van Avermaet et Martin
Velits.
Derrière Barredo, la guerre a
fait rage pour le maillot rouge.
L’Espagnol Ezequiel Mos-
quera, sur la lancée de sa re-
montée de la 5e à la 3e place
au classement général samedi,
a remis le turbo hier. Il a atta-
qué à 5 kilomètres de l’arrivée
mais n’a finalement pu repren-
dre que 11 secondes à Nibali.
Au classement général, le
coureur italien, qui a failli
tomber sur la route glissante
dans les derniers kilomètres,
conserve 4 secondes d’avance
sur Rodriguez et possède dé-
sormais 39 secondes sur Mos-
quera.
Aujourd’hui les coureurs
vont découvrir la 16e étape,
considérée comme l’étape
reine de la Vuelta: 181,4 kilo-
mètres entre Gijon et Coto-
bello avec quatre cols, dont
trois de première catégorie. Ar-
rivée prévue à 1198 m d’alti-
tude après 10 km d’ascension
avec des pentes de 9,5%. /si
RALLYE DU JAPON
Deuxième victoire pour Sébastien Ogier
Le Français Sébastien Ogier (photo) a remporté le rallye du Japon mais cette
2e grande victoire de sa carrière, après le Portugal en mai, ne changera rien
à l’issue du championnat du monde WRC: Sébastien Loeb, 5e à Sapporo,
va probablement coiffer une 7e couronne chez lui, en Alsace. /si
K
E
Y
S
T
O
N
E
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 16
EN VRAC
Football
Super League
Thoune - Zurich 1-3
Lucerne - Bellinzone 6-2
NE Xamax - Saint-Gall 0-1
Young Boys - Bâle 2-2
1. Lucerne 8 5 2 1 25-10 17
2. Zurich 8 4 2 2 17-12 14
3. Bâle 8 4 2 2 16-12 14
4. Sion 7 3 3 1 11-7 12ii
5. Thoune 8 2 5 1 13-11 11
6. Bellinzone 8 3 2 3 12-16 11
7. Young Boys 8 2 3 3 8-10 9
8. Saint-Gall 8 2 1 5 7-18 7
9. Grasshopper 7 1 3 3 7-12 6
10. NE Xamax 8 1 1 6 11-19 4
Mercredi 22 septembre. 19.45: Bâle -
Grasshopper. Saint-Gall - Young Boys. Jeudi
23 septembre. 19.45: Bellinzone - Thoune.
Sion - Neuchâtel Xamax. Mercredi 27
octobre. 19.45: Zurich - Lucerne.
Buteurs: 1. Alex Frei (Bâle/+1) 8. 2. Hakan
Yakin (Lucerne/+1) 6. 3. Nelson Ferreira
(Lucerne/+1) et Mauro Lustrinelli
(Bellinzone/+2) 5. 5. Nick Proschwitz
(Thoune) 4. 6. Drissa Diarra (Bellinzone),
Fabian Frei (Saint-Gall), Gohou (Neuchâtel
Xamax), Cristian Ianu (Lucerne), Goran
Obradovic (Sion), Giovanni Sio (Sion) et
Jorge Texeira (Zurich) 3.
THOUNE - ZURICH 1-3 (0-2)
Lachen: 4950 spectateurs.
Arbitre: Busacca.
Buts: 18e Mehmedi 0-1. 38e Margairaz
(penalty) 0-2. 56e Klose 1-2. 78e
Chermiti 1-3.
Thoune: Da Costa; Lüthi, Matic, Klose,
Schneider (85e Wittwer); Bättig, Demiri
(77e Andrist); Hediger, Glarner, Morello
(69e Rama); Proschwitz.
Zurich: Guatelli; Philippe Koch, Zouaghi,
Teixeira, Rodriguez; Nikci (73e
Alphonse), Kukuruzovic (80e Gajic),
Margairaz, Djuric; Mehmedi; Chermiti
(92e Magnin).
Notes: Zurich sans Aegerter, Barmettler,
Chikhaoui, Hassli ni Stahel (blessés). 25e
but de Morello annulé pour hors-jeu.
Avertissements: 68e Rodriguez. 72e
Klose. 75e Teixeira.
LUCERNE - BELLINZONE 6-2 (2-0)
Gersag: 6870 spectateurs.
Arbitre: Circhetta.
Buts: 20e Paiva 1-0. 40e Ferreira 2-0.
59e Yakin 3-0. 62e Paiva 4-0. 66e
Lustrinelli 4-1. 70e Lustrinelli 4-2. 87e
Puljic 5-2. 91e Pacar 6-2.
Lucerne: Zibung; Zverotic, Veskovac
(80e Kibebe), Puljic, Lustenberger;
Renggli, Wiss; Gygax, Yakin (69e
Prager), Ferreira; Paiva (75e Pacar).
Bellinzone: Gritti; Siqueira-Barras, Lima,
Mangiarratti, Thiesson (81e Mattila);
Mihajlovic (52e Sermeter), Diarra (81e
Ciarrocchi), Edusei, Mihoubi; Feltscher,
Lustrinelli.
Notes: Lucerne sans Ianu, Kukeli et
Sorgic (blessés), Bellinzone sans Gaspar,
La Rocca ni Wahab (blessés). 12e tir de
Diarra sur le poteau. Avertissements: 35e
Thiesson. 58e Lima. 65e Veskovac. 73e
Feltscher. 93e Gygax. 93e Mihoubi.
NE XAMAX - SAINT-GALL 0-1 (0-0)
Maladière: 3533 spectateurs.
Arbitre: Kever.
But: 49e Lang 0-1.
NE Xamax: Ferro; Geiger, Besle (76e
Tréand), Page, Paito; Dampha (45e
Gelabert); Nuzzolo, Niasse, Binya,
Wüthrich (61e Kuljic); Gohou.
Saint-Gall: Vailati; Martic, Bakens,
Schenkel, Fernando; Winter, Imhof, Lang,
Pa Modou (73e Sutter); Abegglen (63e
Owona, 91e Calabro), Frei.
Notes: NE Xamax au complet, Saint-Gall
sans Muntwiler, Nushi (suspendus),
Frick, Hämmerli ni Knöpfel (blessés).
Avertissements: 11e Paito. 27e Bakens.
30e Geiger. 32e Lang. 53e Binya. 81e
Gelabert. 91e Owona.
YOUNG BOYS - BÂLE 2-2 (2-1)
Stade de Suisse: 25 772 spectateurs.
Arbitre: Studer.
Buts: 4e Jemal 1-0. 23e Degen 2-0. 39e
Frei 2-1. 74e Chipperfield 2-2.
Young Boys: Wölfli; Sutter, Affolter,
Dudar (38e Nef), Jemal; Doubai,
Spycher; Lulic (68e Hochstrasser),
Moreno Costanzo (63e Raimondi),
Degen; Bienvenu.
Bâle: Franco Costanzo; Inkoom,
Abraham, Cagdas, Safari (89e Cabral);
Tembo (71e Chipperfield), Huggel, Yapi,
Shaqiri; Frei (92e Almerares); Streller.
Notes: YB sans Lingani (blessé) ni
Regazzoni (pas convoqué), Bâle sans
Stocker, Kusunga ni Zoua (blessés).
L’arbitre a renvoyé les joueurs aux
vestiaires à la 38e en raison d’une
sérieuse blessure de Dudar, qui a dû être
soigné sur la pelouse avant d’être
emmené à l’hôpital. Les sept minutes
restantes ont ensuite été jouées avant la
deuxième mi-temps. Avertissements: 13e
Lulic. 31e Huggel. 50e Inkoom. 67e
Tembo. 82e Shaqiri. 82e Degen.
Challenge League
Bienne - Vaduz 0-4
Stade Nyonnais - Aarau 3-0
Will - Kriens 2-1
Wohlen - Lausanne 2-1
Yverdon - Lugano 0-4
Chiasso - Winterthour 1-1
Delémont - Locarno 1-0
Ce soir
20h10 Schaffhouse - Servette
1. Lugano 7 6 0 1 19-3 18
2. Lausanne 7 6 0 1 17-6 18
3. Servette 6 5 0 1 18-5 15
4. Delémont 7 4 1 2 12-13 13
5. Vaduz 7 4 0 3 17-12 12
6. Aarau 7 3 2 2 8-8 11
7. Wohlen 7 3 1 3 9-10 10
8. Chiasso 7 2 2 3 8-11 8
9. Bienne 7 2 2 3 9-13 8
10. Kriens 7 2 2 3 7-13 8
11. Schaffhouse 6 2 1 3 9-9 7
12. Winterthour 7 2 1 4 10-14 7
13. Wil 7 2 1 4 7-11 7
14. Yverdon 7 2 0 5 4-13 6
15. S. Nyonnais 7 1 2 4 7-13 5
16. Locarno 7 1 1 5 3-10 4
Vendredi 24 septembre. 19h45: Kriens -
Chiasso. Samedi 25 septembre. 17h30:
Locarno - Wil. Yverdon - Stade nyonnais.
18h: Winterthour - Wohlen. Bienne -
Schaffhouse. 19h: Servette - Lausanne.
Dimanche 26 septembre. 14h30: Lugano -
Delémont. Lundi 27 septembre. 20h10:
Aarau - Vaduz.
Buteurs: 1. Senger (Lugano/+1) 9. 2. De
Azevedo (Servette), Hasler (Vaduz), Merenda
(Vaduz), Valente (Schaffhouse) 6. 5. Eudis
(Servette) et Roux (Lausanne/+1) 5.
STADE NYONNAIS - AARAU 3-0 (1-0)
Colovray: 840 spectateurs.
Arbitre: Bieri.
Buts: 5e Besseyre (penalty) 1-0. 73e
Morganella 2-0. 85e Andreu 3-0.
Notes: 33e expulsion de Bengondo
(Aarau). 35e expulsion de Polverino
(Aarau).
WIL - KRIENS 2-1 (0-0)
Bergholz: 1320 spectateurs.
Arbitre: Grossen.
Buts: 58e Philippe 0-1. 61e Muslin 1-1.
89e Holenstein 2-1 (penalty).
Notes: 24e Tadic (Kriens) tir son penalty
sur le poteau. 92e expulsion de Djuric
(Kriens).
WOHLEN - LAUSANNE-SPORT 2-1 (1-0)
Niedermatten: 1670 spectateurs.
Arbitre: Bertolini.
Buts: 7e Piu 1-0. 83e Rebronja 2-0. 86e
Roux 2-1.
Notes: 64e tir sur le poteau de Sonnerat
(Lausanne).
YVERDON - LUGANO 0-4 (0-2)
Municipal: 1060 spectateurs.
Arbitre: Amhof.
Buts: 7e Felipe 0-1. 22e Senger (penalty)
0-2. 57e Da Silva 0-3. 91e Fejzulahi 0-4.
CHIASSO - WINTERTHOUR 1-1 (1-1)
Comunale: 500 spectateurs.
Arbitre: Klossner.
Buts: 16e Schnorf 0-1. 45e Lodigiani 1-1.
Notes: 77e tir sur la transversale de
Sprunger (Winterthour).
DELÉMONT - LOCARNO 1-0 (0-0)
Blancherie: 1650 spectateurs.
Arbitre: Laperrière.
But: 69e Szlykowicz 1-0.
Notes: 58e coup franc de Barbosa
(Delémont) sur la transversale.
Hockey sur glace
LNA
Berne - Ambri-Piotta 6-2
Bienne - Kloten Flyers 1-5
Genève-Servette - Lugano 3-2
Langnau - FR Gottéron 3-4 tab
Rapperswil - Zoug 4-6
ZSC Lions - Davos 1-4
1. Davos 2 2 0 0 0 7-1 6
2. Zoug 2 2 0 0 0 10-5 6
3. Kloten 2 2 0 0 0 6-1 6
4. Berne 2 1 0 0 1 7-6 3
5. Lugano 2 1 0 0 1 6-6 3
6. GE Servette 2 1 0 0 1 3-3 3
7. Bienne 2 1 0 0 1 8-10 3
8. Rapperswil 2 0 1 0 1 10-11 2
9. FR Gottéron 2 0 1 0 1 9-10 2
10. Langnau 2 0 0 1 1 3-7 1
11. Ambri-Piotta 2 0 0 1 1 7-12 1
12. ZSC Lions 2 0 0 0 2 4-8 0
Vendredi 17 septembre. 19h45: Ambri-
Piotta - Davos. Bienne - Lugano. Berne -
Kloten. Fribourg Gottéron - Rapperswil.
Langnau - Genève-Servette. Zoug - ZSC
Lions.
Compteurs: 1. Glen Metropolit (Lugano) 6
points (4 buts/2 assists). 2. Reto Suri
(Rapperswil) 5 (4+1). 3. Niklas Nordgren
(Rapperswil) 5 (2+3). 4. Stacy Roest
(Rapperswil) 5 (1+4). 5. Yannick Lehoux
(Ambri-Piotta) 4 (2+2). 6. Sébastien
Bordeleau (Bienne) 4 (1+3). 7. Reto von Arx
(Davos) et Loïc Burkhalter (Rapperswil) 4
(0+4). 9. Ryan Gardner (Berne) et Andreï
Bykov (Fribourg) 3 (3+0).
BERNE - AMBRI-PIOTTA 6-2 (2-0 3-1 1-1)
PostFinance Arena: 15 781 spectateurs.
Arbitres: Popovic, Fluri/Müller.
Buts: 4e Gardner (Plüss, Dubé, à 5
contre 4) 1-0. 9e Plüss (Roche, à 4
contre 5) 2-0. 24e (24’00) Rüthemann
(Plüss, Neuenschwander) 3-0. 25e
(24’57) McLean (Reichert, Vigier) 4-0.
26e (25’27) Gardner (Scherwey, Dubé) 5-
0. 27e (26’05) Lehoux (Walker, Martin
Kariya) 5-1. 52e Adrian Brunner
(Casserini, Kobach, à 5 contre 4) 5-2.
54e Gardner (Dubé) 6-2.
Pénalités: 7 x 2’ contre Berne, 7 x 2’
contre Ambri-Piotta.
ZSC LIONS - DAVOS 1-4 (0-1 1-2 0-1)
Hallenstadion: 8212 spectateurs.
Arbitres: Kurmann, Mauron/Schmid.
Buts: 7e Taticek (Sykora, Reto von Arx, à
5 contre 4) 0-1. 24e Murphy (à 5 contre
3) 1-1. 36e Sciaroni (Taticek, Reto von
Arx) 1-2. 40e Bednar (Sykora) 1-3. 52e
Grossmann (Reto von Arx, à 5 contre 4)
1-4.
Pénalités: 7 x 2’ contre les ZSC Lions;
5 x 2’ contre Davos.
GE-SERVETTE - LUGANO 3-2 (1-0 1-0 1-1)
Vernets: 6453 spectateurs.
Arbitres: Rochette, Bürgi/Marti.
Buts: 1re (0’13’’) Meunier (Toms, Park)
1-0. 22e Savary (Déruns, Walsky) 2-0.
47e Julien Vauclair (Domenichelli,
Nummelin, à 5 contre 4) 2-1. 51e Park
(Rivera, Flurin Randegger) 3-1. 54e
Hirschi (Hennessy, Tristan Vauclair) 3-2.
Pénalités: 8 x 2’ contre Genève-Servette,
9 x 2’ contre Lugano.
LANGNAU - FRIBOURG GOTTÉRON
3-4 tab (1-1 1-2 1-0 0-0)
Ilfis: 5216 spectateurs.
Arbitres: Reiber, Dumoulin/Kaderli.
Buts: 4e Steiner (Pelletier, Iggulden, à 5
contre 3) 1-0. 5e Plüss (Sprunger) 1-1.
32e Bykow (Plüss) 1-2. 35e Gamache
(Abplanalp, Rosa) 1-3. 39e Simon Moser
(Haas, Reber) 2-3. 43e Reber (Lüthi,
Helfenstein, à 5 contre 4) 3-3.
Tirs au but: Steiner -, Rosa 0-1; Schild -,
Sprunger 0-2; Iggulden -, Jeannin 0-3.
Pénalités: 7 x 2’ contre Langnau; 9 x 2’
+ 10’ (Heins) contre Fribourg.
Notes: Fribourg sans Hasani (blessé).
RAPPERSWIL - ZOUG 4-6
(1-2 2-1 1-3)
Diners Club Arena: 4421 spectateurs.
Arbitres: Eichmann, Kohler/Stäheli.
Buts: 5e Suri (Andreas Furrer, Burkhalter,
à 4 contre 4) 1-0. 16e (15’35) Björn
Christen (Sutter, Duri Camichel) 1-1. 17e
(16’14) Diaz (Damien Brunner, Holden)
1-2. 26e Metropolit (Casutt, Sven
Lindemann) 1-3. 30e Sven Berger (Neff,
Grauwiler) 2-3. 36e Samuel Friedli
(Roest) 3-3. 47e Metropolit 3-4. 52e
Casutt (Sven Lindemann, Metropolit) 3-5.
57e Nordgren (Riesen, à 5 contre 4,
Rapperswil sans gardien) 4-5. 59e
(58’56) Fabian Schnyder (Wozniewski, à
4 contre 4, dans la cage vide 4-6.
Pénalités: 3 x 2’ contre Rapperswil; 7 x 2’
+ 1 x 10’ (Damien Brunner) contre Zoug.
LNB
Viège - Langenthal 4-3
Thurgovie - La Chaux-de-Fonds 4-5 tab
Ajoie - Sierre 4-3
GCK Lions - Olten 2-4
Lausanne - Bâle 1-5
1. Olten 2 2 0 0 0 11-7 6
2. Ajoie 2 2 0 0 0 6-4 6
3. Chx-de-Fds 2 0 2 0 0 10-8 4
4. Sierre 2 1 0 0 1 8-5 3
5. Viège 2 1 0 0 1 5-8 3
6. Bâle 2 1 0 0 1 6-3 3
7. Langenthal 2 1 0 0 1 6-5 3
8. Thurgovie 2 0 0 1 1 9-12 1
9. GCK Lions 2 0 0 1 1 6-9 1
10. Lausanne 2 0 0 0 2 2-8 0
Mardi 14 septembre. 20h: Bâle - GCK Lions
(23e journée). Samedi 18 septembre. 18h:
Sierre - La Chaux-de-Fonds. 19h45:
Thurgovie - GCK Lions. 20h: Ajoie -
Langenthal. Bâle - Viège. Lausanne - Olten.
Compteurs: 1. Benoît Mondou (La Chaux-
de-Fonds) 6 points (5 buts/1 assist). 2.
Merty Sertich (Olten) 6 (2/4). 3. Philipp
Wüst (Olten) et Martin Wüthrich (Olten) 5
(2/3). 5. Lee Jinman (Sierre) 5 (1/4). 6.
Marco Charpentier (La Chaux-de-Fonds) et
Sandro Tschuor (Ajoie) 5 (0/5). 8. Sven
Andrighetto (GCK Lions), Derek Cormier
(Sierre) et Stéphane Roy (Ajoie) 4 (3/1).
VIÈGE - LANGENTHAL 4-3 (1-1 1-2 2-0)
Litterna: 2402 spectateurs.
Arbitres: Kämpfer, Huggenberger/Wüst.
Buts: 6e Kelly (Guyaz, à 5 contre 4) 0-1.
12e Heldstab (Forget, Pecker) 1-1. 21e
(20’14) Triulzi (Dolana) 2-1. 34e Sandro
Abplanalp (Serge Meyer) 2-2. 36e
Campbell (Tschannen) 2-3. 49e Pecker
(Forget, pénalité différée) 3-3. 54e Pecker
(Heldstab, Forget, à 5 contre 4) 4-3.
Pénalités: 6 x 2’ + 10’ contre Viège,
7 x 2’ contre Langenthal.
GCK LIONS - OLTEN 2-4 (0-2 0-1 2-1)
KEK, Küsnacht: 302 spectateurs.
Arbitres: Favre, Frei/Kehrli.
Buts: 15e Wüst (Sertich, Aeschlimann, à 5
contre 4) 0-1. 18e Wüst (Sertich, Wüthrich,
à 5 contre 4) 0-2. 32e Aeschlimann
(Meister, Sertich, à 5 contre 3) 0-3. 53e
Sertich (Wüthrich, Wüst) 0-4. 54e Micheli
(Altorfer, Schäppi, à 5 contre 4) 1-4. 60e
(59’59) Cunti (Andrighetto) 2-4.
Pénalités: 7 x 2’ contre les GCK Lions,
10 x 2’ contre Olten.
THURGOVIE - LA CHAUX-DE-FONDS 4-5 tab
(2-1 2-0 0-3 0-0)
Weinfelden: 717 spectateurs.
Arbitres: Peer, Blatter/Grossniklaus.
Buts: 4e Mondou (Charpentier, à 5 contre
4) 0-1. 16e Day (Brulé) 1-1. 19e Dommen
(Küng) 2-1. 24e Matthias Schoop
(Cadonau, Brulé, à 5 contre 4) 3-1. 30e
Brulé (Day) 4-1. 41e Mondou (Moser,
Vacheron, à 5 contre 4) 4-2. 43e Morant
(Carpentier, à 4 contre 5) 4-3. 47e
Mondou 4-4.
Pénalités: 10 x 2’ + 10’ (Wollgast) contre
Thurgovie, 5 x 2’ + 10’ (Pasqualino)
contre La Chaux-de-Fonds.
LAUSANNE - BÂLE 1-5 (0-0 1-4 0-1)
Malley: 3403 spectateurs.
Arbitres: Schmutz, Micheli/Wermeille.
Buts: 23e Roy (à 4 contre 5) 0-1. 24e
Plavsic (Keller) 0-2. 32e Roy (Plavsic,
Wright) 0-3. 33e Chavaillaz (Trembley) 1-
4. 40e Hezel (Wright, Roy, à 5 contre 4)
1-4. 57e Schwarz (dans la cage vide).
Pénalités: 4 x 2’ contre Lausanne, 6 x 2’
contre Bâle.
AJOIE - SIERRE 4-3 (0-2 2-0 2-1)
Porrentruy: 1629 spectateurs.
Arbitres: Clément, Brunner/Jetzer.
Buts: 11e Sigrist (Dällenbach, Kuonen) 0-
1. 13e Reber (Schäublin) 0- 2. 21e Roy
(Tschuor, Hauert, à 5 contre 4) 1-2. 32e
Desmarais (Hauert, Tschuor, à 5 contre
3) 2-2. 43e Jinman (Cormier, Keller, à 5
contre 4) 2-3. 55e Roy (Tschuor, Barras,
à 5 contre 4) 3-3. 58e Barras
(Desmarais, Roy) 4-3.
Pénalités: 11 x 2’ contre Ajoie, 12 x 2’ +
pénalité de match (Sigrist) contre Sierre.
Automobilisme
Grand Prix d’Italie
Monza. Grand Prix d’Italie (53 tours de
5,793 km/306,720 km): 1. Fernando Alonso
(Esp), Ferrari, 1h16’24’’572 (240,849 km/h).
2. Jenson Button (Ang), McLaren, à 2’’938.
3. Felipe Massa (Bré), Ferrari, à 4’’223. 4.
Sebastian Vettel (All), Red Bull, à 28’’196. 5.
Nico Rosberg (All), Mercedes, à 29’’942. 6.
Mark Webber (Aus), Red Bull, à 31’’276. 7.
Nico Hülkenberg (All), Williams, à 32’’812.
8. Robert Kubica (Pol), Renault, à 34’’028.
9. Michael Schumacher (All), Mercedes, à
44’’948. 10. Rubens Barrichello (Bré),
Williams, à 1’04’’213. 11. Sébastien Buemi
(S), Toro Rosso, à 1’05’’056. 12. Vitantonio
Liuzzi (It), Force India, à 1’06’’106. 13. Vitaly
Petrov (Rus), Renault, à 1’18’’919. A un
tour: 14. Pedro de la Rosa (Esp), Sauber.
Abandons: Lewis Hamilton (Ang), McLaren
(1er tour/5e), collision avec Massa. Kamui
Kobayashi (Jap), Sauber (1er tour/parti des
stands), boîte de vitesses. Bruno Senna
(Bré), Hispania. Jarno Trulli (It), Lotus
(12e/22e), boîte de vitesses. Lucas Di Grassi
(Bré), Virgin (51e/20e), suspension.
Championnat du monde (14/19). Pilotes: 1.
Webber 187 points. 2. Hamilton 182. 3.
Alonso 166. 4. Button 165. 5. Vettel 163. 6.
Massa 124. 7. Rosberg 112. 8. Kubica 108.
9. Schumacher 46. 10. Sutil 45. 11.
Barrichello 31. 12. Kobayashi 21. 13. Petrov
19. 14. Hülkenberg 16. 15. Liuzzi 13. 16.
Buemi 7. 17. de la Rosa 6. 18. Alguersuari 3.
Constructeurs: 1. Red Bull 350. 2. McLaren-
Mercedes 347. 3. Ferrari 290. 4. Mercedes
158. 5. Renault 127. 6. Force India 58. 7.
Williams 47. 8. Sauber 27. 9. Toro Rosso 10.
25 septembre: Grand Prix de Singapour.
Rallye du Japon
Championnat du monde (10/13).
Classement final officieux après la 26e et
dernière épreuve spéciale disputée hier
dans le Sapporo Dome: 1. Sébastien Ogier-
Julien Ingrassia (Fr/Citroën C4) 3h10’26’’4.
2. Petter Solberg-Chris Patterson (No-
GB/Citroën C4) à 15’’7. 3. Jari-Matti Latvala-
Mikka Anttila (Fin/Ford Focus) à 26’’0. 4.
Dani Sordo-Diego Vallejo (Esp/Citroën C4) à
35’’2. 5. Sébastien Loeb-Daniel Elena (Fr-
Mon/Citroën C4) à 53’’3. 6. Mikko Hirvonen-
Jarmo Lehtinen (Fin/Ford Focus) à 1’13’’5.
7. Henning Solberg-Ilka Minor (No-Aut/Ford
Focus) à 3’03’’1. 8. Federico Villagra-Jorge
Perez- Companc (Arg/Ford Focus) à
10’17’’9. Principaux abandons: Khalid Al
Qassimi-Michael Orr (EAU-GB/Ford Focus),
sortie de route (ES3) Kimi Raikkönen-Kaj
Lindström (Fin/ Citroën C4), sortie de route
(ES19). Meilleurs temps dans les épreuves
spéciales: P. Solberg 7 (ES3, ES4, ES10,
ES11, ES14, ES16, ES17), Ogier 5 (ES1,
ES2, ES20, ES22, ES25), Loeb 4 (ES9,
ES19, ES21, ES24), Latvala 4 (ES6, ES12,
ES23, ES26), Hirvonen 3 (ES7, ES8, ES18),
Sordo 2 (ES13, ES15), H. Solberg 1 (ES5).
Rallye de Valli Cuneesi (It)
5e épreuve du championnat de Suisse des
rallyes. Classement final après 11
spéciales: 1. Grégoire Hotz/Pietro Ravasi
(Travers-Genestrerio), Peugeot 207 S2000,
1h23’10’’6. 2. Daniel Sieber/Christian Weber
(Zurich/Ettingen), Renault Clio R3, à 1’52’’8.
3. Ruedi Schmidlin/Erich Götte
(Aesch/Duggingen), Mitsubishi Evo VIII, à
2’02’’8. 4. Antonio Galli/Marco Vozzo
(Caneggio/It), Citroen C2 R2, à 3’45’’2. 5.
Ivan Cominelli/Matteo Franconi (Vezia/It),
Renault Clio Williams, à 5’11’’5. 6. Karim
Ajlani/Isabelle Rey (Genève/Sion), Renault
Clio S1600, à 7’00’’1.
Championnat de Suisse (5/6): 1. Hotz-
Ravasi 165 (champion). 2. Schmidlin-Götte
93. 3. Michael Burri-Stéphane Rey 85.
Dernière épreuve: fin octobre en Valais.
Basketball
Mondiaux
Istanbul. Messieurs. Finale: Etats-Unis -
Turquie 81-64 (42-32). Pour la 3e place:
Lituanie - Serbie 99-88 (48- 38). Pour la
5e place: Argentine - Espagne 86-81
(49-32). Pour la 7e place: Russie -
Slovénie 83-78 (30-37). Demi-finales
(samedi): Etats- Unis - Lituanie 89-74
(42-27). Serbie - Turquie 82-83 (42-35).
Cyclisme
Tour d’Espagne
14e étape, Burgos - Peña Cabarga
(178 km): 1. Joaquin Rodriguez
(Esp/Katusha) 4h26’43’’, bon. 20’’. 2.
Vincenzo Nibali (It) à 20’’, bon 12’’. 3.
Ezequiel Mosquera (Esp) à 22’’, bon. 8’’. 4.
David Moncoutié (Fr) à 33’’. 5. Nicolas
Roche (Irl) à 34’’. 6. Frank Schleck (Lux) à
35’’. 7. Xavier Tondo (Esp) à 39’’. 8. David
Garcia (Esp) à 43’’. 9. Peter Velits (Slq) à
45’’. 10. Tom Danielson (EU) à 1’29’’. 11.
Vladimir Karpets (Rus) à 1’36’’. 12. Vladimir
Gousev (Rus). 13. Christophe Le Mevel (Fr).
14. Jean--Christophe Peraud (Fr), tous
même temps. 15. Carlos Sastre (Esp) à
1’42’’. Puis: 58. Oliver Zaugg (S) à 7’33’’.
149. Johann Tschopp (S) m.t. 158. Fabian
Cancellara (S) à 21’39’’. 168 classés.
Abandon: Igor Anton (Esp/leader/chute).
15e étape. Solares - Lagos di Covadonga
(187,3 km): 1. Carlos Barredo (Esp/Quick
Step) 4h33’09, 20’’ de bonif. 2. Nico Sijmens
(Be) à 1’07, 12’’ bonif. 3. Martin Velits (Slq)
à 1’43, 8’’ de bonif. 4. Greg van Avermaet
(Be) à 2’06. 5. Pierre Cazaux (Fr) à 2’10. 6.
Olivier Kaisen (Be) à 2’12. 7. Mosquera à
2’15. 8. Nibali à 2’26. 9. Peter Velits. 10.
Rodriguez, m.t. 11. Danielson à 2’45. 12.
Roche à 3’02. 13. Frank Schleck à 3’02. 14.
Sastre à 3’03. 15. Moncoutié à 3’26. Puis:
55. Zaugg à 10’29. 102. Tschopp à 20’10.
104. Cancellara, m.t. Pas au départ: Oscar
Freire (Esp).
Général: 1. Nibali (Liquigas) 65h31’14. 2.
Rodriguez à 4’’. 3. Mosquera à 39’’. 4. Peter
Velits à 2’29. 5. Tondo à 2’30. 6. Roche à
2’47. 7. Schleck à 2’48. 8. Danielson à 3’48. 9.
Sastre à 4’29. 10. Karpets à 5’27. Puis: 54.
Zaugg à 1h02’17. 91. Tschopp à 1h42’11.
160. Cancellara à 2h56’44.
Tennis
US Open
New York. Grand Chelem (22,668 millions
de dollars, dur). Demi-finales: Rafael
Nadal (Esp/1) bat Mikhail Youzhny (Rus/12)
6-2 6-3 6-4. Novak Djokovic (Ser/3) bat
Roger Federer (S/2) 5-7 6-1 5-7 6-2 7-5.
Simple dames. 2e demi-finale: Kim
Clijsters (Be/2) bat Venus Williams (EU/3) 4-
6 7-6 (7-2) 6-4. Finale: Kim Clijsters (Be/2)
bat Vera Zvonareva (Rus/7) 6-2 6-1.
Italie
Inter Milan - Udinese 2-1
Cesena - AC Milan 2-0
Cagliari - AS Rome 5-1
Brescia - Palerme 3-2
Catane - Parme 2-1
Genoa - Chievo Vérone 1-3
Juventus - Sampdoria 3-3
Lazio Rome - Bologne 3-1
Lecce - Fiorentina 1-0
Naples - Bari 2-2
1. Chievo Vérone 2 2 0 0 5-2 6
2. Cagliari 2 1 1 0 5-1 4
3. Sampdoria 2 1 1 0 5-3 4
4. Cesena 2 1 1 0 2-0 4
5. Bari 2 1 1 0 3-2 4
6. Inter Milan 2 1 1 0 2-1 4
7. AC Milan 2 1 0 1 4-2 3
8. Parme 2 1 0 1 3-2 3
9. Catane 2 1 0 1 3-3 3
Lazio Rome 2 1 0 1 3-3 3
11. Brescia 2 1 0 1 3-4 3
12. Genoa 2 1 0 1 2-3 3
13. Lecce 2 1 0 1 1-4 3
14. Naples 2 0 2 0 3-3 2
15. Juventus 2 0 1 1 3-4 1
16. Palerme 2 0 1 1 2-3 1
17. Fiorentina 2 0 1 1 1-2 1
18. Bologne 2 0 1 1 1-3 1
19. AS Rome 2 0 1 1 1-5 1
20. Udinese 2 0 0 2 1-3 0
FOOTBALL ÉTRANGER
Angleterre
Everton - Manchester United 3-3
Arsenal - Bolton 4-1
Newcastle - Blackpool 0-2
West Ham - Chelsea 1-3
Manchester City - Blackburn 1-1
West Bromwich - Tottenham 1-1
Wigan - Sunderland 1-1
Fulham - Wolverhampton 2-1
Birmingham - Liverpool 0-0
Stoke City - Aston Villa ce soir
1. Chelsea 4 4 0 0 17-1 12
2. Arsenal 4 3 1 0 13-3 10
3. Manchester U. 4 2 2 0 11-5 8
4. Blackpool 4 2 1 1 8-8 7
5. Aston Villa 3 2 0 1 4-6 6
6. Fulham 4 1 3 0 6-5 6
Birmingham 4 1 3 0 6-5 6
8. Manchester City 4 1 2 1 4-2 5
9. Wolverhampton 4 1 2 1 5-5 5
10. Sunderland 4 1 2 1 4-4 5
11. Tottenham 4 1 2 1 3-3 5
12. Bolton 4 1 2 1 6-7 5
13. Liverpool 4 1 2 1 2-4 5
14. Newcastle 4 1 1 2 7-6 4
15. Blackburn 4 1 1 2 4-5 4
16. West Bromwich 4 1 1 2 2-8 4
17. Wigan 4 1 1 2 2-11 4
18. Everton 4 0 2 2 4-6 2
19. Stoke City 3 0 0 3 2-6 0
20. West Ham 4 0 0 4 2-12 0
Espagne
Barcelone - Hercules 0-2
Valence - Racing Santander 1-0
Real Madrid - Osasuna 1-0
Athletic Bilbao - Atletico Madrid 1-2
Sporting Gijon - Majorque 2-0
Saragosse - Malaga 3-5
Getafe - Levante 4-1
Villarreal - Espanyol 4-0
Séville - Deportivo La Corogne 0-0
1. Atletico Madrid 2 2 0 0 6-1 6
2. Valence 2 2 0 0 4-1 6
3. Séville 2 1 1 0 4-1 4
4. Real Madrid 2 1 1 0 1-0 4
5. Real Sociedad 1 1 0 0 1-0 3
6. Villarreal 2 1 0 1 4-1 3
7. Getafe 2 1 0 1 5-4 3
8. Barcelone 2 1 0 1 3-2 3
9. Hercules 2 1 0 1 2-1 3
10. Malaga 2 1 0 1 6-6 3
11. Athletic Bilbao 2 1 0 1 2-2 3
12. Esp. Barcelone 2 1 0 1 3-5 3
13. Sporting Gijon 2 1 0 1 2-4 3
14. La Corogne 2 0 2 0 0-0 2
15. Almeria 1 0 1 0 0-0 1
16. Osasuna 2 0 1 1 0-1 1
17. Saragosse 2 0 1 1 3-5 1
18. Majorque 2 0 1 1 0-2 1
19. Rac. Santander 2 0 0 2 0-4 0
20. Levante 2 0 0 2 2-8 0
France
Auxerre - Caen 1-1
Lyon - Valenciennes 1-1
Montpellier - Nancy 1-2
Paris St-Germain - Arles-Avignon 4-0
Rennes - Sochaux 2-1
Toulouse - Saint-Etienne 0-1
Lens - Lille 1-4
Brest - Lorient 0-0
Nice - Bordeaux 2-1
Marseille - Monaco 2-2
1. Toulouse 5 4 0 1 8- 3 12
2. Rennes 5 3 2 0 7- 2 11
3. St-Etienne 5 3 1 1 8- 6 10
4. Nice 5 2 3 0 6- 4 9
5. Montpellier 5 2 2 1 3- 2 8
6. Caen 5 2 2 1 6- 6 8
7. PSG 5 2 1 2 9- 6 7
8. Lille 5 1 4 0 6- 3 7
9. Monaco 5 1 4 0 6- 4 7
10. Sochaux 5 2 1 2 8- 7 7
11. Nancy 5 2 1 2 5- 8 7
12. Valenciennes 5 1 3 1 5- 5 6
13. Marseille 5 1 2 2 8- 8 5
14. Lorient 5 1 2 2 5- 6 5
15. Brest 5 1 2 2 3- 4 5
16. Lyon 5 1 2 2 4- 6 5
17. Bordeaux 5 1 1 3 5- 7 4
Auxerre 5 0 4 1 5- 7 4
19. Lens 5 1 1 3 6-11 4
20. Arles-Avignon 5 0 0 5 2-10 0
Allemagne
Hoffenheim - Schalke 04 2-0
Fribourg - Stuttgart 2-1
Borussia Dortmund - Wolfsburg 2-0
Hambourg - Nuremberg 1-1
B. M’gladbach - Eintracht Francfort 0-4
Hanovre - Bayer Leverkusen 2-2
Bayern Munich - Werder Brême 0-0
Mayence - Kaiserslautern 2-1
Cologne - St-Pauli Hambourg 1-0
1. Hoffenheim 3 3 0 0 7-1 9
2. Mayence 3 3 0 0 8-4 9
3. Hambourg 3 2 1 0 6-3 7
4. Hanovre 3 2 1 0 6-4 7
5. Kaiserslautern 3 2 0 1 6-3 6
6. B. Dortmund 3 2 0 1 5-3 6
7. Fribourg 3 2 0 1 5-5 6
8. B. M’gladbach 3 1 1 1 7-8 4
9. B. Leverkusen 3 1 1 1 7-8 4
10. Werder Brême 3 1 1 1 5-6 4
11. Bayern Munich 3 1 1 1 2-3 4
12. Ein. Francfort 3 1 0 2 6-5 3
13. St-Pauli H’bourg 3 1 0 2 3-3 3
14. Cologne 3 1 0 2 4-7 3
15. Nuremberg 3 0 2 1 3-4 2
16. Wolfsburg 3 0 0 3 4-8 0
17. Schalke 04 3 0 0 3 2-6 0
18. Stuttgart 3 0 0 3 2-7 0
Portugal
Sporting - Olhanense 0-0
Porto - Braga 3-2
Maritimo - Paços Ferreira 1-1
Portimonense - Rio Ave 3-1
Uniao Leiria - Nacional 2-1
1. Porto 4 4 0 0 9-2 12
2. Vit. Guimaraes 4 2 2 0 5-2 8
3. Braga 4 2 1 1 6-4 7
4. Sporting 4 2 1 1 4-2 7
5. Paços Ferreira 4 1 3 0 4-3 6
6. Olhanense 4 1 3 0 2-1 6
7. Nacional 4 2 0 2 5-6 6
8. Uniao Leiria 4 1 2 1 2-2 5
9. Academica 3 1 1 1 4-4 4
10. Beira Mar 3 1 1 1 2-4 4
11. Vitoria Setubal 3 1 1 1 1-3 4
12. Portimonense 4 1 1 2 6-7 4
13. Naval 3 1 0 2 2-4 3
14. Benfica 4 1 0 3 6-6 3
15. Maritimo 4 0 1 3 1-4 1
16. Rio Ave 4 0 1 3 1-6 1
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 17
L’US Open 2010 n’a pas eu
droit à sa finale de rêve. Roger
Federer (no 2) a été sorti en
demi-finale par Novak Djokovic
(no 3), à qui revenait l’honneur
de défier la nuit dernière en
finale un Rafael Nadal (no 1)
impressionnant jusque-là. Le
Bâlois a manqué deux balles
de match consécutives à 5-4
15-40 dans le cinquième set, à
la relance, avant de s’incliner
5-7 6-1 5-7 6-2 7-5 en 3h44’.
NEW YORK
GILLES MAURON
«C’
est une grosse
déception. Ce
n’est jamais
drôle de s’in-
cliner après avoir eu des balles
de match, surtout en Grand
Chelem. Le seul point positif,
c’est que cela ne m’est pas arrivé
en finale», soulignait l’homme
aux 16 trophées majeurs, qui
avait connu pareille mésaven-
ture en demi-finale de l’Open
d’Australie 2005 face à Marat
Safin (une balle de match man-
quée face au Russe).
«Perdre après avoir obtenu
des balles de match est cepen-
dant devenu une habitude»,
rappelait Federer, qui avait vécu
la même situation à deux repri-
ses en 2010, face à Marcos
Baghdatis à Indian Wells et To-
mas Berdych à Miami. «Je re-
grette plus de ne pas m’être qua-
lifié pour la finale que de ne pas
y affronter Rafa, même si cela
aurait été génial pour le tennis»,
tenait à préciser le Bâlois, qui
perdra sa deuxième place mon-
diale aujourd’hui au profit de
Novak Djokovic.
«J’ai disputé un bon point sur
ma première balle de match et
j’ai voulu jouer de manière pru-
dente sur la seconde», racontait
Roger Federer, qui ne pouvait
rien faire sur les deux coups ga-
gnants alors armés par «Nole».
«Je suis agressif lorsque je béné-
ficie de balles de match sur mon
service. Mais à la relance, je pré-
fère assurer», précisait-il. Le Bâ-
lois ne prenait pas le moindre
risque sur ces deux points, à l’in-
verse d’un Djokovic très entre-
prenant dans le «money time».
Particulièrement gêné par
l’incroyable longueur de balle
trouvée par le Serbe durant
cette rencontre, il était ensuite
lâché par son coup droit dans les
deux derniers jeux du match. Il
commettait trois fautes directes
sur ce coup à 5-5, puis à nou-
veau trois sur les trois derniers
points de la rencontre. «C’est lui
qui m’a poussé à la faute. Ce ne
sont pas toujours les coups ga-
gnants qui sont décisifs», expli-
quait Roger Federer, qui avait
déjà connu une fin de tournoi
difficile l’an passé à New York
puisqu’il était passé à deux
points de la victoire en finale
face à Juan Martin Del Potro.
Sorti en quart de finale à Ro-
land-Garros et Wimbledon, Ro-
ger Federer a ainsi manqué une
troisième demi-finale d’affilée
en Grand Chelem. Cela ne lui
était jamais arrivé depuis son
avènement à Londres en 2003,
où il avait conquis son premier
titre majeur. «Il est clair que ce
n’est pas terrible comparé aux
années où j’ai conquis trois ti-
tres majeurs. Mais je n’ai pas un
regard si négatif sur mon année
en Grand Chelem. J’ai gagné
un trophée en Australie, disputé
une demi-finale et deux quarts
de finale», rétorquait-il.
«A Paris, les conditions
n’étaient pas idéales (réd: pluie,
terre battue lourde) dans mon
match face à Robin Söderling.
A Wimbledon, je pouvais déjà
m’estimer heureux de me re-
trouver en quart de finale», ex-
pliquait le Bâlois, qui souffrait
du dos et de la cuisse droite pen-
dant la quinzaine londonienne,
où il a été sorti par Berdych.
«C’était surtout difficile de
m’incliner dans ces deux tour-
nois car j’étais le tenant du ti-
tre», lâchait Roger Federer, qui
rappelait que ses deux «bour-
reaux» avaient à chaque fois at-
teint la finale.
Le Bâlois a raison d’affirmer
que sa saison 2010 n’a rien de
catastrophique. N’empêche que
le manque de matches gagnés et
donc de titres conquis (deux
seulement au total jusque-là en
2010, à Melbourne et Cincin-
nati) a une influence négative
sur sa confiance, inébranlable
dans un passé encore récent. Et
c’est bien cette confiance qui lui
a fait défaut dans les instants dé-
cisifs de sa demi-finale.
«Cette défaite face à Novak
Djokovic va surtout m’apporter
un supplément de motivation à
l’entraînement. J’ai envie de re-
trouver le goût d’une finale en
Grand Chelem», assurait le
quintuple vainqueur de l’US
Open (2004-2008). «Et il y a en-
core de nombreux temps forts
en cette fin de saison: la tournée
asiatique, Stockholm, Bâle, le
Masters. En ce qui concerne la
reconquête de la première place
mondiale, on verra l’an pro-
chain», concluait Roger Federer,
qui n’a par ailleurs pas encore
pris de décision concernant sa
participation au barrage de
Coupe Davis le week-end pro-
chain au Kazakhstan. /si
TENNIS
Un extraordinaire Novak Djokovic
prive Roger Federer de finale
HONNEUR C’est Novak Djokovic (à gauche) qui a affronté Rafael Nadal la nuit dernière en finale. (KEYSTONE)
Kim Clijsters reine de New York
Kim Clijsters (no 2) est bien la reine de New
York. La Belge de 27 ans a conquis son
troisième titre du Grand Chelem, le troisième à
l’US Open après 2005 et 2009, en écrasant Vera
Zvonareva (no 7) 6-2 6-1 en 60’en finale. «New
York est un endroit magique, l’US Open ne
m’apporte que du bonheur», lâchait Kim
Clijsters, qui compte bien ne pas en rester là
malgré une envie de deuxième maternité bien
difficile à réfréner. «Je veux poursuivre jusqu’aux
Jeux olympiques (Londres 2010). Je vais
continuer tant que j’évolue à un haut niveau et
que je trouve le bon équilibre entre carrière et vie
de famille. Ce sera différent quand Jada Ellie
devra aller à l’école», poursuivait l’ex-No 1
mondiale, dont la fille de 2 ans et demi tenu la
vedette lors de la remise des trophées.
Absente sur blessure en 2006, à la retraite
en 2007 et 2008, Kim Clijsters est invaincue
depuis 21 matches à Flushing Meadows. «Cela
avait été frustrant de ne pas pouvoir défendre
mon titre de 2005», expliquait la Flamande,
première joueuse à conserver son trophée à New
York depuis Venus Williams (2000 et 2001).
Battue dans ses quatre premières finales
majeures, elle a d’ores et déjà conquis plus de
titres en Grand Chelem durant les 13 mois de sa
deuxième carrière que pendant les dix années de
la première, entamée en 1997! «L’US Open était
mon objectif principal, c’était nouveau pour moi
de défendre un titre. L’an passé, les gens étaient
seulement curieux de voir quel était mon niveau
de jeu», soulignait la Belge, qui avait dû sa
participation en 2009 à une «wild card». /si
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9IXW-Q4PFvx-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kH5-/vZoby-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhqVx.IR7%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAUA8.v"=%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+NO=+zn+o0%RqMx%Os8Q+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ8Y-mBHgzj-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
JUSQU’À FR. 6’790.–
*
D’AVANTAGE PRIX:
NOUVEAUX MODÈLES SPÉCIAUX SEAT EXEO/EXEO ST ADVANTAGE.
Toute l’Europe nous envie cette offre exceptionnelle: jusqu’à Fr. 6’790.– d’avantage prix sur les modèles spéciaux SEAT Exeo/Exeo ST ADVANTAGE. Déjà dotés d’un équipement de
série très généreux, ils présentent d’autres atouts non moins attrayants, tels que phares bi-xénon avec éclairage adaptatif, aide au stationnement, chauffage des sièges, kit mains
libresBluetooth, port USB, détecteur depluieet biend’autreséquipements. Nelaissezpaspasser unesi belleaffaireet venezessayer nosvéhiculeschezvotreconcessionnaireSEAT.
* SEAT Exeo ST ADVANTAGE 2.0 TSI 200 ch Multitronic. Prix de vente net recommandé. Tous les prix s’entendent TVA de 7.6%incluse. Consommation mixte 7.7 l/100 km, émissions de CO
2
179 g/km. Efficacité énergétique classe D. Moyenne des émissions de CO
2
des véhicules neufs en Suisse
(toutes marques et tous modèles confondus) 188 g/km. ** Super taux de leasing de 3.9%sur les modèles Exeo et Exeo ST jusqu’au 31.12.2010. Taux d’intérêt annuel effectif de 3.97%. L’octroi de crédit n’est pas autorisé s’il entraîne le surendettement du client. Acompte de 10%obligatoire.
Durée 48 mois, 10’000 km/an, assurance casco complète obligatoire non comprise. Toutes les mensualités avec TVA de 7.6%incluse. Exemple de calcul pour Exeo 1.8 TSI Advantage 160 ch: prix d’achat au comptant Fr. 34’500.– (net), durée 48 mois, 10’000 km/an, acompte 15%.
UNE MARQUE DU GROUPE VOLKSWAGEN
LEASING À SUPER TAUX
à partir de Fr. 379.–/mois
**
PUBLICITÉ
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 18
FOOT RÉGIONAL
FOOTBALL
Cesena et von Bergen s’offrent le scalp de l’AC Milan
Le néo-promu en Serie A et Steve Von Bergen, déjà titulaire lors du nul obtenu face à l’AS
Rome en ouverture de saison, ont battu l’AC Milan 2-0. L’AS Rome, futur adversaire de
Bâle en Ligue des champions, s’est lourdement inclinée 5-1 à Cagliari. Avec Chievo
Vérone, vainqueur 3-1 à Genoa, Gelson Fernandes a joué la dernière demi-heure. /si
2e ligue
GROUPE 2
Aegerten - Fr.-Montagnes 0-1
Vicques - Grünstern 3-3
Büren - Develier 1-0
Bienne II - Boncourt 2-2
Bassecourt - Bévilard-Malleray 3-0
Azzurri - Orpond 3-2
1. Bassecourt 4 3 1 0 8 3 10
2. Büren 4 3 0 1 8 2 9
3. Fr.-Montagnes 4 2 2 0 9 3 8
4. Bienne II 4 2 2 0 10 6 8
5. Azzurri 4 2 1 1 10 9 7
6. Bévilard-Malleray 4 2 0 2 6 8 6
7. Grünstern 4 0 4 0 8 8 4
8. Boncourt 4 0 4 0 6 6 4
9. Vicques 4 0 2 2 7 9 2
10. Aegerten 4 0 2 2 4 10 2
11. Develier 4 0 1 3 4 9 1
12. Orpond 4 0 1 3 4 11 1
Samedi 18 septembre. 17h: FCBM -
Aegerten, Develier - Bassecourt,
Grünstern - Büren, Orpond - Vicques.
17h15: Fr.-Montagnes - Bienne II. 20h:
Boncourt - Azzurri.
3e ligue
GROUE 7
Port - Aurore b 3-2
Radelfingen - Anet a 3-2
HNK Zagreb - Nidau 1-1
Schüpfen - Rüti 2-2
Aarberg b - Besa Bienne 3-1
Lecce - Boujean 34 0-2
1. Boujean 34 5 4 0 1 15 8 12
2. Rüti 5 3 1 1 14 6 10
3. Schüpfen 5 3 1 1 9 5 10
4. Port 5 3 0 2 16 11 9
5. Besa Bienne 5 2 2 1 9 8 8
6. Anet a 5 2 1 2 21 14 7
7. Aarberg b 5 2 1 2 11 19 7
8. HNK Zagreb 5 1 3 1 11 11 6
9. Nidau 5 1 2 2 10 9 5
10. Radelfingen 4 1 1 2 5 7 4
11. Aurore b 5 0 2 3 6 11 2
12. Lecce 4 0 0 4 3 21 0
LECCE - BOUJEAN 34 0-2 (0-1)
Längfeld 2: 100 spectateurs.
Arbitre: Kocher.
Buts: 20e Siciliano 0-1. 55e
Godelmann 0-2.
PORT - AUROBE B 3-2 (2-1)
Gemeindesportplatz: 80 spectateurs.
Arbitre: Fluri.
Buts: 10e Kappeli 0-1. 22e 1-1. 45e
2-1. 55e 3-1. 65e Kappeli 3-2.
Notes: Aurore rate la transformation
d’un penalty (68e). Avertissement à
Dodd (58e, jeu dur).
GROUPE 8
Moutier - Courtelary 5-0
Longeau - Aurore a 1-1
La Neuveville-Lamboing - Perles 2-1
Diessbach - Reconvilier 5-0
Court - Tavannes/Tramelan 2-2
Belprahon - Evilard 1-2
1. Diessbach 4 3 1 0 18 0 10
2. Longeau 4 3 1 0 11 1 10
3. FCLNL 4 3 0 1 7 2 9
4. Court 4 2 2 0 8 4 8
5. Aurore a 4 2 2 0 7 5 8
6. Moutier 4 2 1 1 15 6 7
7. Evilard 4 1 2 1 3 4 5
8. FCTT 4 1 1 2 4 5 4
9. Perles 4 1 0 3 6 9 3
10. Courtelary 4 1 0 3 1 12 3
11. Reconvilier 4 0 0 4 2 17 0
12. Belprahon 4 0 0 4 2 19 0
BELPRAHON - EVILARD 1-2 (0-2)
Terrain du Tiat: 60 spectateurs.
Arbitre: Pedrosa.
Buts: 38e Villard 0-1. 43e Wenzin 0-2.
72e Jonas Jaeggi 1-2.
Note: Jufer tire sur la transversale
(30e, Belprahon).
LONGEAU - AURORE A 1-1 (0-0)
Moos: 100 spectateurs.
Arbitre: Joksimovic.
Buts: 60e Kukulu 0-1. 68e
Ramalingam 1-1.
MOUTIER II - COURTELARY 5-0 (2-0)
Chalière: 80 sperctateurs.
Arbitre: Perol.
Buts: 23e Gurtener 1-0. 43e Moreno
2-0. 77e Salgado 3-0. 83e Milan 4-0.
87e Moreno (penaty) 5-0.
COURT - FCTT II 2-2 (1-1)
Virelore: 80 spectateurs.
Arbitre: Uenal.
Buts: 12e Houlmann 0-1. 39e Richon
1-1. 67e Roberto 1-2. 70e Steiner 2-2.
Note: Espulsion de Hêche (65e,
Court).
DIESSBACH - RECONVILIER 5-0 (3-0)
Eichi: 50 spectateurs.
Arbitre: Sadrija.
Buts: 8e 1-0. 13e 2-0. 30e 3-0. 49e
4-0. 60e 5-0.
GROUPE NEUCHÂTELOIS
Couvet - NE Xamax 2007 III 2-1
Saint-Imier II - Bôle II 0-1
Cornaux - Kosova NE 0-1
Bosna Cernier - Le Landeron 3-6
Sonvilier - Boudry II 3-1
Benfica NE - Fleurier 0-5
1. Fleurier 4 4 0 0 17 5 12
2. Bôle II 4 4 0 0 15 6 12
3. Kosova NE 4 4 0 0 11 5 12
4. Bosna Cernier 4 3 0 1 17 12 9
5. Xamax 2007 III 4 2 0 2 10 6 6
6. Couvet 4 2 0 2 11 12 6
7. Le Landeron 4 2 0 2 9 10 6
8. Sonvilier 4 1 0 3 11 13 3
9. Cornaux 4 0 2 2 5 11 2
10. Saint-Imier II 4 0 1 3 4 8 1
11. Benfica NE 4 0 1 3 3 15 1
12. Boudry II 4 0 0 4 5 15 0
SONVILIER - BOUDRY II 3-1 (1-0)
Sonvilier: 40 spectateurs.
Arbitre: Grandinetti.
Buts: 25e Martinez 1-0. 58e Frangueul
1-1. 67e Sroka 2-1. 72e Ordonez 3-1.
Note: A la 80e, Dogana (Sonvilier)
arrête un penalty.
SAINT-IMIER II - BÔLE 0-1 (0-1)
Fin-des-Fourches: 80 spectateurs.
Arbitre: Rerat.
But: 22e Amiet 0-1.
4e Ligue
GROUPE 5
Rüti - Hermrigen 4-4
HNK Zagreb - Orpond 5-1
Täuffelen - La Neuveville-Lamboing 4-3
Longeau - Grünstern 0-1
Büren - Walperswil 0-0
Azzurri - Iberico 0-2
1. Täuffelen 5 5 0 0 17 5 15
2. Azzurri 5 3 1 1 13 5 10
3. Walperswil 5 3 1 1 9 6 10
4. Grünstern 5 3 0 2 14 10 9
5. Rüti 5 2 1 2 14 14 7
6. Iberico 5 2 1 2 10 11 7
7. Hermrigen 5 1 3 1 13 16 6
8. FCLNL 5 2 0 3 11 15 6
9. Büren 5 1 2 2 5 9 5
10. HNK Zagreb 5 1 1 3 11 12 4
11. Orpond 5 1 1 3 8 15 4
12. Longeau 5 0 1 4 4 11 1
GROUPE 6
Safnern - Tavannes/Tramelan 7-0
Grafenried - Etoile 3-1
FK Sloga - Dotzigen 3-0
Weissenstein - Tavannes/Tramelan 8-2
Schönbühl - Safnern 3-1
Madretsch - Wyler 2-2
Boujean 34 - Schönbühl 2-4
Bosnjak - Boujean 34 7-0
1. Grafenried 5 4 1 0 13 5 13
2. Schönbühl 5 4 1 0 12 5 13
3. FK Sloga 5 3 1 1 13 3 10
4. Safnern 5 3 1 1 17 10 10
5. Bosnjak 5 2 3 0 15 6 9
6. Wyler 4 2 2 0 17 6 8
7. Etoile 5 2 0 3 10 15 6
8. Madretsch 4 1 1 2 10 10 4
9. Weissenstein 5 1 0 4 12 14 3
10. Dotzigen 5 1 0 4 4 16 3
11. Boujean 34 4 0 0 4 3 19 0
12. FCTT 4 0 0 4 5 22 0
GROUPE 7
Delémont - Montfaucon 3-1
Vicques - Rebeuvelier a 6-0
Soyhières - Courfaivre 3-0
Rebeuvelier a - Movelier 4-2
Olympia - La Suze 07 1-1
Boécourt - Glovelier 6-0
1. Soyhières 4 3 1 0 9 1 10
2. La Suze 07 4 3 1 0 10 5 10
3. Delémont 4 2 1 1 9 6 7
4. Vicques 3 2 0 1 8 4 6
5. Boécourt 4 2 0 2 12 4 6
6. Montfaucon 4 2 0 2 9 9 6
7. Bévilard-M. 3 1 2 0 4 3 5
8. Glovelier 4 1 1 2 6 8 4
9. Movelier 4 1 0 3 7 10 3
10. Olympia 4 0 3 1 3 8 3
11. Rebeuvelier a 4 1 0 3 4 15 3
12. Courfaivre 4 0 1 3 3 11 1
5e Ligue
GROUPE 10
Aegerten - Nidau a 0-2
Mâche a - Orvin pas joué
Iberico - Orvin 7-2
Grünstern - Iberico 2-1
1. Grünstern 3 3 0 0 12 6 9
2. Lecce 3 2 1 0 9 4 7
3. Iberico 4 2 1 1 14 7 7
4. Nidau a 4 2 1 1 9 6 7
5. Mâche a 3 1 1 1 21 10 4
6. Aegerten 4 1 1 2 13 12 4
7. Port 3 0 2 1 4 6 2
8. Laupen b 3 0 1 2 6 24 1
9. Orvin 3 0 0 3 6 19 0
10. Safnern 0 0 0 0 0 0 0
GROUPE 11
Reconvilier - Etoile 4-6
Madretsch - Courtelary 1-4
La Suze 07 - Perles 0-5
Belprahon - Evilard 0-1
1. Etoile 4 3 1 0 17 9 10
2. Perles 4 3 0 1 14 3 9
3. Belprahon 4 2 1 1 6 4 7
4. Evilard 3 2 0 1 8 2 6
5. Courtelary 4 2 0 2 11 13 6
6. La Suze 07 4 2 0 2 10 12 6
7. Bévilard-M. II 3 1 2 0 5 4 5
8. Plagne 3 0 1 2 4 9 1
9. Madretsch 4 0 1 3 4 17 1
10. Reconvilier 3 0 0 3 6 12 0
GROUPE 12
Montfaucon II - Moutier 0-5
Glovelier - Haute-Sorne 5-0
Fr.-Montagnes - La Courtine 3-0
Develier - Perrefitte 5-3
Clos du Doubs - Boécourt 4-1
1. Develier 3 3 0 0 14 8 9
2. Courrendlin 3 3 0 0 6 3 9
3. Perrefitte 4 3 0 1 19 11 9
4. Fr.-Montagnes 4 3 0 1 14 7 9
5. Glovelier 3 2 0 1 7 2 6
6. Moutier 4 2 0 2 17 4 6
7. La Courtine 4 1 1 2 5 7 4
8. Clos du Doubs 3 1 0 2 7 8 3
9. Montfaucon II 4 1 0 3 6 14 3
10. Haute-Sorne 4 0 1 3 6 23 1
11. Boécourt 4 0 0 4 6 20 0
Six semaines
d’absence pour Michael Ballack
Bayer Leverkusen sera privé durant six semaines de
Ballack (33 ans), blessé au tibia gauche lors du match
contre Hanovre 96. L’international allemand a été victime
d’un tacle musclé du Portugais Sergio Pinto. /si
K
E
Y
S
T
O
N
E
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95sW-Q9geUp-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mP5-/8A91T-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhcMp.IBy%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAum4.UG4%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bm+oS%RqMd%OsH7+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpNbw-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
PUBLICITÉ
FC AZZURRI
Orpond s’enfonce à la Champagne
Hier, sur le coup des dix heu-
res, Azzurri recevait la lanterne
rouge dans son antre. L’occa-
sion était belle pour les hom-
mes de Roco Cinotti de signer
un deuxième succès cette sai-
son et, du même coup, d’en-
granger trois points précieux
en vue du maintien. Ce fut
chose faite, puisque Orpond a
été battu 3-2.
L’hôte mit d’abord 15 bon-
nes minutes pour réellement
entrer dans la partie. L’équipe
d’Orpond, bien positionnée sur
le terrain, ouvrit assez logique-
ment la marque à la 14e suite à
un coup franc que le malheu-
reux Cudazzo dévia dans son
propre goal. Ce but eut pour
effet de réveiller les pension-
naires de la Champagne. Ils
égalisèrent à la 23e sur un pé-
nalty transformé par Vadala, et
prirent même l’avantage... 40
secondes plus tard! Un but
consécutif à un débordement
de Louis, qui expédia la balle
au point de penalty ou Ma-
kengo, bien placé, pu la dévier
juste sous la barre.
La seconde période vit une
domination territoriale des
Italo-biennois qui, avec un peu
plus de réalisme, auraient pu
prendre le large au tableau
d’affichage. Sacino, d’une ma-
gnifique reprise de volée, et
Däppen, d’une frappe prise de
25 mètres, scellèrent le score à
3-2.
A l’heure des réactions, Roco
Cinotti était assez satisfait de
son équipe, qui progresse à cha-
que sortie. Il tient à souligner
que le travail entrepris ces der-
niers temps à l’entraînement,
notamment dans le domaine
de la construction du jeu et du
déploiement de l’équipe dans
les phases offensives, com-
mence à payer. Les seuls points
noirs de la journée sont peut-
être le temps d’adaptation qu’il
a fallu à Azzurri pour rentrer
pleinement dans son match et
quelques situations chaudes au
niveau défensif. Elles auraient
pu coûter très cher à l’équipe
biennoise en fin de match. /jt
Mené 2-0 par Boncourt après
une demi-heure de jeu, le FC
Bienne II a fait preuve de
détermination pour revenir au
score et arracher un nul qui lui
permet de rester invaincu
dans sa nouvelle catégorie de
jeu après quatre rondes. Ce
match a aussi été marqué par
le retour au jeu, après deux
ans et demi d’absence, de
Fabio De Feo.
RAFAEL ROIZ
C
e sont les joueurs de
Boncourt qui sont en-
trés le plus rapidement
dans le match, samedi
soir à la Gurzelen. Profitant de
la passivité des défenseurs bi-
ennois, ils ont apporté le dan-
ger principalement par le cou-
loir droit grâce à la bonne en-
tente entre Borruat et Comas-
tri. Ce dernier se procurait une
première occasion à la 4e mi-
nute déjà. A la 14e, Borruat dé-
bordait par la droite, centrait à
ras de terre et Comastri ne se
faisait pas prier pour s’emparer
du ballon et battre Benito. L’in-
évitable Comastri doublait
même la mise à la 27e minute.
Il mettait une fois de plus en
évidence le mauvais placement
des défenseurs adverses.
Bienne II réussissait toutefois à
réduire la marque avant la
pause grâce à un but de Scott
Mbemba (33e).
A la mi-temps, l’entraîneur
biennois procédait à deux
changements pour tenter de
renforcer l’assise défensive de
son équipe. Safari faisait son
apparition au milieu du terrain
et le revenant De Feo en dé-
fense. Ces choix se sont révélés
judicieux puisque la deuxième
période a été totalement con-
trôlée par Bienne II. De Feo se
mettait d’entrée en évidence
grâce à un tir bien capté par le
gardien jurassien (47e). A la
83e, il montrait à nouveau
toute l’étendue de son talent en
débordant par la droite et en
adressant une superbe passe
dans le dos de la défense à Ci-
notti (rentré à la 73e minute à
la place de Makengo), qui bat-
tait Gurba d’un tir précis.
Fabio De Feo, qui était pro-
mis à une belle carrière dans le
football, fêtait ainsi son retour
au jeu après une longue pé-
riode jalonnée de multiples
blessures. «J’ai subi quatre opé-
rations au genou. Tant mon
médecin que mon physiothéra-
peute m’ont conseillé d’arrêter
le football, mais j’ai pris la dé-
cision de rejouer. Pour l’ins-
tant, je me sens bien et je ne
ressens aucune douleur. J’es-
père que cela va continuer
comme ça.»
Avec le retour au jeu d’un
joueur aussi talentueux,
Bienne II peut voir la suite
avec encore un peu plus de sé-
rénité. /RRO
VIEILLE CONNAISSANCE Tiens,
revoilà Fabio De Feo, photographié
ici en septembre 2007. (ARCHIVES)
FOOTBALL 2E LIGUE
Bienne II
toujours invaincu
AZZURRI - ORPOND 3-2 (2-1)
CHAMPAGNE: 200 spectateurs.
ARBITRE: Meyer.
BUTS: 14e Cudazzo (autogoal) 0-1. 23e Vadala (penalty) 1-1. 24e Makengo 2-1. 75e
Sacino 3-1. 76e Däppen 3-2.
AZZURRI: Serafino; Vadala, Cudazzo, Squatrito, D’Antonio; Brack, Giglio, Sacino,
Lentini; Makengo (78e Lardo), Louis (87e De Souza).
ORPOND: Daniele Persichini; Zürcher, Patrick Zangger, Dino Dulepa, Oppliger; Däppen,
Maurer, Birkhofer (64e Lüdi), Adrian Zangger; Nino Dulepa, Luca Persichini (44e
Salihu).
NOTES: Azzurri sans Schweizer, Fondelot (blessés) ni Giannota (absent). Orpond sans
Ami, Arizanov, Glauser, Selimaj (blessés), Oliveira (en vacances) ni Schneider (absent).
Avertissements à Makengo (36e jeu dur) et Nino Dulepa (67e jeu dur).
BIENNE II - BONCOURT 2-2 (1-2)
GURZELEN: 80 spectateurs.
ARBITRE: Kaczala.
BUTS: 9e Comastri 0-1. 27e Comastri 0-2. 33e Scott Mbemba 1-2. 83e Cinotti 2-2.
BIENNE II: Benito; Mbenza (46e De Feo), Gisiger, Affolter, Bärfuss; Brahaj, Adrien Fleury,
Yvano Fleury, Ernol Mbemba (46e Safari); Makengo (72e Cinotti), Scott Mbemba.
BONCOURT: Gurba; Nardin (67e Marquis), Bottelli, Saner, Tisserand; Borruat, Maury,
Schewzuck (90e Chapuis), Mazouin; Meunier (78e Plumey), Comastri.
NOTES: Bienne II sans Asante (vacances) ni Mintas (raisons professionnelles).
Boncourt sans Morin, Burgerey (blessés) ni Billaut (absent). Avertissements à Brahaj
(60e, jeu dur), Plumey (82e, anti-jeu), Chapuis (91e, anti-jeu) et Affolter (91e, anti-jeu).
Coups de coin: 6-1 (3-1).
FOOTBALL
Dudar dans le coma
L’Argentin Emiliano Dudar,
âgé de 29 ans, va rester dans le
coma artificiel jusqu’à lundi, a
indiqué Albert Staudenmann,
chef de presse des Young
Boys. Selon le site internet du
Blick, l’état du joueur est sta-
ble.
Après une collision tête con-
tre tête avec son coéquipier
François Affolter, Dudar s’est
écroulé et a avalé sa langue. Il
s’est aussi évanoui. Marco
Streller, qui se trouvait à proxi-
mité, a été choqué.
Les deux équipes ont
d’ailleurs hésité avant de re-
prendre la rencontre. Les
joueurs voulaient avoir la cer-
titude que la vie d’Emiliano
Dudar n’était pas en danger.
Dans le cas contraire, ils n’au-
raient pas repris la partie, a in-
diqué Marco Streller. /si
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 19
Hier après-midi à Chalière,
les Prévôtois se sont
largement imposés face à un
FC Alle blafard. Sous
l’impulsion d’un excellent
Ziegler, ils se relancent de la
plus conséquente des
manières et accrochent même
une place provisoire sur le
podium. De bon augure avant
le derby face au FCTT.
GRÉGORY MOSIMANN
U
n vent inhabituel souf-
flait hier à Chalière au
moment du coup d’en-
voi du derby entre
Moutier et Alle. Le trio arbi-
tral, venu de l’île de Malte, y
était sans doute pour beau-
coup. Monsieur Azzopardi et
ses acolytes, qui prennent part
à un projet expérimental sous
l’égide de l’UEFA, et qui sui-
vent actuellement un pro-
gramme d’instruction à Nyon,
ont en effet été invités à siffler
deux semaines durant dans
notre pays. Après une pre-
mière rencontre le week-end
dernier en région lémanique
entre le Stade-Lausanne Ou-
chy et Perly-Certoux (le tom-
beur du FC Moutier en
Coupe de Suisse), ils ont offi-
cié à Chalière. Et autant
avouer qu’ils l’ont fait de fa-
çon optimale, gagnant rapide-
ment le respect des acteurs
comme des observateurs.
Dans ce contexte particulier,
un homme s’est particulière-
ment illustré. Le milieu de ter-
rain prévôtois Aurélien
Ziegler, puisque c’est de lui
qu’il s’agit, a littéralement
lancé les siens vers le succès
en première période déjà.
Après une frappe surpuissante
prise des 35 mètres pour l’ou-
verture du score à la demi-
heure, le Français s’est encore
mis en évidence par la grâce
d’une volée impeccable syno-
nyme de 2-0 juste avant le thé.
Autant dire que les dés étaient
jetés et que le FC Alle, groggy,
n’allait jamais se relever.
Avant cela, la rencontre s’est
avérée équilibrée, chacun des
opposants faisant valoir des
prétentions intéressantes. Si le
FC Moutier a bénéficié de
quelques opportunités, no-
tamment par l’intermédiaire
de Davy Stadelmann et Berbe-
rat, les Crâs ont répliqué par
Schott, qui se cassait les dents
sur Ummel. Le remplaçant de
Blaesi, touché au dos, n’a que
peu été sollicité hier, mais il a
su répondre présent lors de ces
rares moments clés.
Dès lors, il fallait un coup
du sort pour que la rencontre
bascule. Il est venu des pieds
de Ziegler. Catapulté vers la
victoire par deux coups de ca-
non de sa merveille fronta-
lière, le FC Moutier a géré la
seconde période avec calme et
maîtrise. Il a lucidement con-
tenu des banderilles ajoulotes
devenues plus rares au fil des
minutes. Puis il a enfoncé le
clou en fin de match. Par Ar-
ton Rafuna tout d’abord, au-
teur avec sang-froid d’un tir
croisé victorieux, puis grâce à
la cinquième réussite de la sai-
son de Crnogorac, consécuti-
vement à un coup de coin
venu de la gauche.
En face, le FC Alle ne méri-
tait certes pas pareille fessée. Il
n’a toutefois pas su démontrer
davantage que la belle impres-
sion laissée par son inénarra-
ble volonté de soigner la cir-
culation du cuir. Peut-être
moins doués au moment de
donner vie audit cuir – encore
que certains mouvements ont
parfois régalé l’assistance –,
les Prévôtois ont opposé d’au-
tres arguments. Et ils comp-
taient surtout dans leurs rangs
un certain Ziegler, capable de
faire basculer la rencontre à
tout moment. Les observa-
teurs retiendront ainsi sa pre-
mière réussite, un essai bluf-
fant aussi précis que puissant,
qui à lui seul valait le déplace-
ment de Chalière. Fort de ce
succès, Moutier accroche une
symbolique place sur le po-
dium. Un rang qu’il entend
bien conforter le week-end
prochain à l’occasion du court
déplacement de Tavannes.
Vincent Sbaraglia, présent
dans les gradins, a d’ailleurs
pu constater que ses troupes
auront fort affaire... /GM
L’HOMME DU MATCH Aurélien Ziegler, félicité par Davy Stadelmann (no 7) sous les yeux de Victor Lema, a pesé
de tout son poids sur la défense ajoulote. (STÉPHANE GERBER)
FOOTBALL 2
E
LIGUE INTER
Le FC Moutier en tenue de gala
FC TAVANNES/TRAMELAN
Dernier de classe
En déplacement dans la campagne bâ-
loise samedi, le FCTTa une nouvelle fois
subi les affres de la défaite. La trame de
ces revers (quatre en cinq matches) a ten-
dance à devenir répétitive. En résumé, les
Jurassiens bernois ouvrent la porte de
leur but à des adversaires n’en deman-
dant pas tant et ils n’arrivent pas à con-
crétiser leurs occasions, qui n’ont pas été
légion à Oberdorf.
Face à un contradicteur visiblement
plus à l’aise sur sa pelouse synthétique, les
visiteurs, combatifs et volontaires, au-
raient légitimement pu espérer récolter
le nul sans le couac de la 29e minute de
jeu. On veut parler de cette balle mal né-
gociée en défense, qui revient dans un
paquet de joueurs agglutinés aux «5-mè-
tres» avant de finir au fond des filets
d’Anthony Geiser. Ce but, une fois en-
core, était parfaitement évitable. Dom-
mage car, sur l’ensemble de la rencontre,
Oberdorf a été passablement gêné par le
rideau de cinq joueurs postés à mi-terrain
par le FCTT.
L’hôte, habitué à son terrain artificiel,
a certes mieux su faire circuler le ballon
en le gardant au sol. Mais il n’a pas non
plus dominé outrageusement. Les Bâlois
se sont toutefois procurés les meilleures
occasions du match, notamment par le
juvénile Papale (17 ans), un véritable
poison.
Par rapport à ses deux précédentes dé-
faites contre Porrentruy et Bôle, le TT a
relevé la tête en se montrant plus comba-
tif. Par contre, la jouerie fait encore dé-
faut, tout comme la percussion en phase
offensive. Rageant et décevant, ce qua-
trième revers a toutefois des côtés encou-
rageants sur lesquels il s’agit de s’ap-
puyer pour se sortir de l’ornière. Le
FCTT n’est-il pas désormais dernier de
classe? /msb
FC SAINT-IMIER
Un point récolté à dix
A Bôle, le FC Saint-Imier avait, sa-
medi, une belle opportunité d’engran-
ger des unités devenant nécessaires. Au
final, il a dû partager l’enjeu. Il récolte
ainsi un point qui ne satisfait pas plei-
nement l’entraîneur Enzo Meo. «J’avais
demandé à mes gars de venir ici pour
gagner afin de passer en dessus de la
barre. Ce point récolté ne nous fait pas
avancer. Mais vu la situation, ce résultat
est satisfaisant», commente le Vadais.
Les circonstances n’ont, en effet, pas
facilité la tâche des visiteurs. Alors que
les «jaunes et noirs» prenaient l’initia-
tive en début de rencontre, une mésen-
tente entre Martello et Piña obligeait le
portier du FCSI de s’emparer du ballon
en dehors de ses «16-mètres». Après 20
minutes de jeu, «Sainti» se retrouvait
donc à 10 joueurs sur la pelouse. L’hôte
profitait de l’occasion pour ouvrir la
marque. Exploitant une mauvaise passe
en retrait de Ducommun, Catastini de-
vançait la sortie d’Omerbegovic, entré à
la place du portier expulsé, pour tacler
le cuir au fond des filets (30e).
Après le thé, les Neuchâtelois se
créaient plusieurs occasions de «tuer» le
match, essentiellement sur balles arrê-
tées. Suite à un corner d’Iseli, un but de
Yannick Schmid leur était même an-
nulé pour une faute préalable commise
sur Omerbegovic (49e). Mais les Imé-
riens ont eu le mérite de résister et, sur
l’une de leurs très rares occasions de la
2e mi-temps, ils égalisaient. Un but
consécutif à un coup-franc de Jeanne-
ret botté à 30 mètres du but neuchâte-
lois, dévié par Wütrich pour Menanga
qui, seul à 5 mètres, ne ratait pas la ci-
ble (76e). «Je pense que ce nul est mé-
rité. On s’est battu pour l’obtenir», con-
clut Enzo Meo. /sg
OBERDORF - TAVANNES/TRAMELAN 1-0 (1-0)
Z’HOF: 180 spectateurs.
ARBITRE: Dirlik.
BUT: 29e Schafroth 1-0.
OBERDORF: Schmid; Lotti (67e Degen), Rickenbach,
Hersperger, Wittwer; Shaqiri (60e Abazi), Krattiger,
Mollet, Henz; Schafroth (59e Hajdini), Papale.
TAVANNES/TRAMELAN: Anthony Geiser; Rochat
(83e Cavuldak), Steve Langel, Monti, Yannick Langel;
De Sousa (69e Marouik), Johan Tellenbach (46e
Secivanovic), Joachim Geiser, Joël Vuilleumier,
Rafuna;Cögür.
NOTES: Oberdorf sans Schafran (blessé), Boudikan,
Ataschi ni Imhof (absents). Tavannes/Tramelan sans
Antoine Vuilleumier, Yannick Tellenbach, Greg
Studer, (blessés), Kevin Studer (absent), Illario
Roberto, Guillaume Houlmann (avec la 2e équipe).
Avertissements à Lotti (29e, jeu dur), Schafroth
(58e, jeu dur), Rafuna (63e, jeu dur), Steve Langel
(67e, anti-jeu), Hajdini (87e, anti-jeu). Coups de coin:
5-1 (2-0).
BÔLE - SAINT-IMIER 1-1 (1-0)
CHAMP ROND: 150 spectateurs.
ARBITRE: Coguiec.
BUTS: 30e Catastini 1-0. 76e Menanga 1-1.
BÔLE: Metafuni; Stefano Di Grazia, Maggiore,
Yannick Schmid, Loic Schmid; Dantoni (45e Iseli),
Vauthier, Decastel (79e Limani), Pieren; Catastini,
Hostettler.
SAINT-IMIER: Piña; Houriet, Martello, Martinez;
Jeanneret (71e Jacot), Ducommun (67e Patrick Da
Silva), Burkhard (20e Omerbegovic), Noseda, Mballa;
Menanga, Wütrich.
NOTES: Bôle sans Roberto Di Grazia (en vacances).
Saint-Imier sans Lüthi, Piller, Pedro Da Silva, Luzubu
(blessés) ni Amato (suspendu). Expulsions de Piña
(20e, faute de dernier recours) et de Stefano Di
Grazia (75e, second avertissement pour
comportement antisportif). Avertissements à Mballa
(24e, jeu dur), Stefano Di Grazia (42e, jeu dur), Loic
Schmid (70e, jeu dur), Houriet (89e, jeu dur) et
Catastini (91e, réclamations). Coups de coin: 8-4
(2-2).
MOUTIER - ALLE 4-0 (2-0)
CHALIÈRE: 300 spectateurs.
ARBITRE: Azzopardi.
BUTS: 34e Ziegler 1-0. 44e Ziegler 2-0.
82e Arton Rafuna 3-0. 91e Crnogorac 4-0.
MOUTIER: Ummel; Sommer, Mustati,
Bieri, Bron; Davy Stadelmann (59e
Eschmann), Ziegler, Lema, Arton rafuna
(90e Jonas Stadelmann); Crnogorac,
Berberat (84e Muccigrosso).
ALLE: Riat; Mathieu Gurba,
Perianayagom, Laib, Chirouf; El Achak,
Payet, Fuhr, Schott (84e Quentin Gurba),
Lanclas (73e N’Dongo), Andrey.
NOTES: Moutier sans Blaesi, Kebe
(blessés), Sahili, Milan, Salgado, Plumez
(deuxième équipe) ni Droux (absent). Alle
sans Erard, Roy (blessés) ni Châtelain
(absent). Avertissements à El Achak
(21e), Payet (64e), Perianayagom (78e)
et Crnogorac (86e), tous pour jeu dur.
Coups de coin: 4-3 (2-3).
EN VRAC
Football
1re ligue, gr. 2
Bâle M21 - Muttenz 5-0
Breitenrain - Zofingue 2-0
Old Boys - Granges 0-1
Schötz - Thoune M21 3-1
Zurich M21 - Wangen 2-1
Dornach - Laufon 3-2
Soleure - Grasshopper M21 2-1
Münsingen - Bümpliz 2-0
1. Schötz 6 5 0 1 17-10 15
2. Dornach 6 5 0 1 14-8 15
3. Zurich M21 6 4 0 2 12-5 12
4. Breitenrain 6 3 2 1 10-7 11
5. Zofingue 6 3 1 2 12-8 10
6. Münsingen 6 3 1 2 10-7 10
7. Grasshopper M216 3 0 3 12-12 9
8. Old Boys 6 2 2 2 10-9 8
9. Granges 6 2 2 2 7-6 8
10. Bâle M21 5 2 1 2 12-7 7
11. Thoune M21 6 2 1 3 9-11 7
12. Wangen 6 2 0 4 11-14 6
13. Soleure 6 1 2 3 11-18 5
14. Bümpliz 6 1 1 4 6-12 4
15. Muttenz 6 1 1 4 4-15 4
16. Laufon 5 1 0 4 6-14 3
Mercredi 22 septembre. 20h: Granges -
Zurich M21.
2e ligue inter, gr. 3
Courtételle - Allschwil 3-1
Liestal - Black Stars 0-0
Bôle - Saint-Imier 1-1
Oberdorf - Tavannes/Tramelan 1-0
Porrentruy - Serrières 1-3
Langenthal - NE Xamax M21 1-1
Moutier - Alle 4-0
1. Serrières 5 5 0 0 17-4 15
2. NE Xamax M21 5 4 1 0 7-3 13
3. Moutier 5 3 0 2 11-8 9
4. Black Stars 5 2 2 1 11-5 8
5. Allschwil 5 2 1 2 10-9 7
6. Langenthal 5 1 4 0 4-3 7
7. Alle 5 2 1 2 10-11 7
8. Oberdorf 5 2 1 2 6-7 7
9. Porrentruy 5 2 0 3 6-9 6
10. Liestal 5 1 2 2 3-4 5
11. Bôle 5 1 2 2 8-10 5
12. Courtételle 5 1 1 3 4-9 4
13. Saint-Imier 5 0 2 3 6-15 2
14. Tavannes/Tramelan5 0 1 4 5-11 1
Samedi 18 septembre. 16h: FCTT -
Moutier (à Tavannes). 17h30: Saint-Imier -
Oberdorf. Dimanche 19 septembre. 15h:
Porrentruy - Bôle. 16h: Alle - Langenthal.
M18
GROUPE A
Team Berne - FC Zurich 1-3
Team Vaud - GE-Servette-Carouge 3-0
GC - Team Lucerne-Kriens 1-2
Team Ticino - Bâle 0-3
Saint-Gall - Winterthour 1-0
NE Xamax - Sion 2-1
1. Berne 5 4 0 1 16-7 12
2. Bâle 4 3 1 0 11-6 10
3. NE Xamax 5 3 1 1 10-7 10
4. Zurich 5 3 1 1 9-7 10
5. Genève-Servette 5 2 1 2 7-8 7
6. Vaud 3 2 0 1 8-5 6
7. Lucerne-Kriens 4 2 0 2 10-10 6
8. Sion 4 2 0 2 6-9 6
9. Argovie 4 1 1 2 6-6 4
10. Saint-Gall 4 1 1 2 6-9 4
11. Winterthour 4 0 2 2 4-6 2
12. GC 3 0 0 3 3-10 0
13. Tessin 4 0 0 4 3-9 0
VTT
Eole’Bike
Scratch hommes (33 km): 1. Jérémy
Huguenin (Neuchâtel), 1h30’07. 2. Nicolas
Lüthi (Le Landeron) à 3’10. 3. Emilien
Barben (Chez-le-Bart) à 3’18. 4.
Christophe Geiser (Dombresson) à 4’42.
5. Sylvain Engelmann (Reconvilier) à 6’20.
6. Lionel Perret (La Chaux-de-Fonds) à
6’39. 7. Guillaume Payot (Onnens) à 7’22.
8. Tristan Blanchard (Bienne) à 7’45. 9.
François Breitler (Sainte-Croix) à 8’25. 10.
Jan Gafner (Faulensee) à 9’02. 11. Martin
Bannwart (Hauterive) à 9’05. 12. Yannick
Sarret (Hauterive) à 10’50. 13. Vincent
Haag (Neuchâtel) à 12’30. 14. Pierre
Berberat (Dombresson) à 12’31. 15.
Thierry David-Raison (Lamoura) à 13’19.
16. Daniel Habegger (Roches) à 14’04.
17. Georges Luethi (Marin-Epagnier) à
14’05. 18. Patrick Gobat (Moutier) à
16’04. 19. Marc Donzé (Saignelégier) à
16’21. 20. Thierry Bourquard (Delémont)
à 16’56. 97 classés. Scratch dames (22
km): 1. Mélanie Gay (Bevaix) en 1h15’59.
2. Marine Groccia (Moutier) à 4’17. 3.
Marianne Dubey (Vésin) à 5’37. 4. Barbara
Liardet (St-Oyens) à 7’24. 5. Sandra
Stadelmann-Hushi (Courtételle) à 7’36. 16
classées.
FOOTBALL
Le retour de Valon Behrami
Behrami et West Ham ont enterré la hache de guerre. Le demi, dont le transfert à l’AS
Rome a échoué, a retrouvé la première équipe lors de la 4e journée de Premier League.
Les Hammers ont été battus 3-1 par le leader Chelsea. Derrière, Arsenal suit à deux
longueurs. Les Gunners, toujours sans Djourou (pas convoqué), ont battu Bolton 4-1. /si
K
E
Y
S
T
O
N
E
Derdiyok affiche à Leverkusen une
efficacité qu’il n’a pas avec la Nati
L’ex-Bâlois, qui avait aussi marqué lors de la 2e journée, a
inscrit le premier but du Bayer ce week-end (2-2 à Hanovre).
Par ailleurs, Christian Gross et Stuttgart se sont inclinés
pour la troisième fois en trois matches (2-1 à Fribourg). /si
DIVERTISSEMENT LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 20
Le bonheur en soie
Monica Joly – Roman – Edition Mon Village / 98
1 – De quand date le premier film parlant ?
A. 1924 B. 1927
C. 1930 D. 1934
2 – Quel âge ont les requins ?
A. 250 millions d’années B. 2 500 000 ans
C. 25 000 ans D. 15 000 ans
3 – Quand la cocotte-minute a-t-elle été produite
industriellement ?
A. 1913 B. 1933 C. 1953 D. 1963
R é p o n s e s
1 . A : L e C h a n t e u r d e j a z z f u t l e p r e m i e r f i l m p a r l a n t , p r o d u i t e n 1 9 2 7 p a r l a W a r n e r B r o s .
L e s o n v e n a i t d e d i s q u e s s y n c h r o n i s é s a v e c l e p r o j e c t e u r –
2 . A : L e s r e q u i n s n ’ o n t q u a s i m e n t p a s é v o l u é d e p u i s 2 5 0 m i l l i o n s d ’ a n n é e s . O n e n t r o u -
v e a u j o u r d ’ h u i q u e l q u e 2 5 0 e s p è c e s d o n t l a t a i l l e v a r i e e n t r e 3 0 c m e t 1 8 m –
3 . C : L a c o c o t t e - m i n u t e a é t é l a n c é e s u r l e m a r c h é e n 1 9 5 3 p a r l e s f r è r e s L e s c u r e ( S E B ) .
A u p a r a v a n t D e n i s P a p i n e n a v a i t d é c o u v e r t l e p r i n c i p e ( 1 6 8 7 ) , p u i s à p a r t i r d e 1 9 2 7
q u e l q u e s t e n t a t i v e s a v a i e n t v u l e j o u r , s a n s s u i t e c o m m e r c i a l e .
Amour : un choix s’impose si vous voulez faire
progresser une relation qui à tendance à s’enliser
dans la routine. Travail-Argent : réfléchissez cal-
mement en pesant tous les aspects de la situation.
Ne vous emballez surtout pas trop vite. Santé :
bon moral.
Amour : vous vivez en harmonie avec celui que
vous aimez. Mais certaines personnes risquent de
semer la zizanie. Travail-Argent : votre dynamis-
me sera décuplé et vous aurez envie de mener à
bien des projets de grande envergure. Santé :
vitalité.
Amour : votre vie affective ne marquera pas beau-
coup cette journée malgré une
embellie. Travail-Argent : le
secteur professionnel semble
calme, le domaine financier
risque d’être soumis à quelques
pressions. Santé : évitez le
stress.
Amour : la communication sera
facilitée et vous pourrez vivre des
expériences surprenantes et inat-
tendues que vous soyez célibataire
ou en couple. Travail-Argent : les démarches
commerciales et professionnelles seront favo-
risées. Santé : vous devriez vous sentir plein
d’énergie. Profitez-en.
Amour : c’est hors des sentiers
battus que vous serez le plus à
l’aise, vous avez besoin de vous
évader du quotiden. Travail-
Argent : votre nouvelle conception du travail vous
vaudra la reconnaissance générale. Mais vos finan-
ces ne s’améliorent pas ! Santé : une carence en
oligoéléments se fait sentir.
Amour : aujourd’hui, vous aurez l'occasion de
faire le premier pas. Soyez spon-
tané. Travail-Argent : vous
vous concentrez sur l’exploitation
de vos ressources, qu’elles soient
matérielles ou morales. Santé :
bonne, malgré quelques troubles
du sommeil.
Amour : la routine qui s’installe dans vos amours
n’est pas pour vous déplaire. Travail-Argent :
une belle journée s’annonce. Vous êtes animé
d’une énergie très positive. Un problème financier
devrait enfin trouver sa solution. Santé : tonus en
nette hausse.
Amour : une complicité de cœur et d’esprit vous
liera à un ou une ami(e). Ce qui pourrait ne pas
plaire à celui ou celle que vous aimez. Travail-
Argent : ne prenez pas de risques excessifs sur le
plan financier. Santé : laissez-vous tenter par un
massage relaxant.
Amour : n’attendez rien de spécial pour l’instant.
La routine s’installe. Travail-Argent : aucun obs-
tacle majeur à la bonne marche de vos affaires.
Mais si vous souhaitez convaincre il faudra vous
investir un peu plus. Santé : un massage vous
soulagerait.
Amour : votre vie sentimentale se présentera
enfin sous un jour plus favorable. Ayez confiance
en l’avenir. Travail-Argent : vous devrez faire
face à une recrudescence de vos tâches mais loin
de vous affoler, cela vous stimulera. Santé : maux
de tête.
Amour : les rapports avec les autres vous paraî-
tront assez pesants, vous n’aurez pas envie de faire
d’efforts. Travail-Argent : votre vie profession-
nelle prend peu à peu du souffle et de l’envergure.
Vous y voyez plus clair. Santé : canalisez vos
émotions.
Amour : vous entrez dans une période où affec-
tion et sensualité iront de pair. Vous maîtrisez
mieux vos impulsions. Travail-Argent : vous
aurez l’énergie et la combativité nécessaires pour
résoudre certaines difficultés. Santé : il est impor-
tant de bien dormir.
BÉLIER (21.3 - 20.4)
TAUREAU (21.4 - 21.5)
POISSONS (20.2 - 20.3)
GÉMEAUX (22.5 - 21.6)
CANCER (22.6 - 22.7)
LION (23.7 - 22.8)
VIERGE (23.8 - 22.9)
BALANCE (23.9 - 22.10)
SCORPION (23.10 - 22.11)
SAGITTAIRE (23.11 - 22.12)
CAPRICORNE (23.12 - 20.01)
VERSEAU (21.1 - 19.2)
Réclame
40 x 40 mm
Solution de la grille n°1096
5 9 7
6 8 4
1 3 2
8 4 2
7 3 1
6 9 5
6 3 1
9 5 2
8 4 7
1 6 3
4 8 9
7 2 5
2 7 4
5 6 3
1 8 9
9 5 8
2 7 1
3 4 6
7 2 9
8 6 5
4 1 3
4 5 6
3 1 7
9 2 8
3 1 8
2 9 4
5 7 6
5
2
3
8 7
4
2
5 6
8
5 9
3 1
2 9
1 8
7
4 3
9
1
8 5
6
6
4
La règle du SUDOKU est on ne peut
plus simple.
Le but est de compléter la grille en
utilisant les chiffres de 1 à 9 et en
tenant compte que chaque ligne,
colonne et carré contient tous les
chiffres une seule fois.
y
Grilles de fabrication Suisse
WWW.SU-DO-KU.CH
SUDOKU N
o
1097 Difficulté moyenne
Mais ni l’attaque de Londres par un Zep-
pelin, ni le torpillage du paquebot britanni-
que «Lusitania» en mai 1915 où près de
mille deux cents passagers périrent, ni
même cette terrible attaque au gaz n’entraî-
nèrent de véritable sanction de la part de
l’Amérique qui se contenta de se manifester
en véhémentes protestations. Une bonne
nouvelle arriva enfin: l’Italie abandonnait la
Triple Alliance et sa neutralité pour entrer,
dès le 23 mai, en guerre contre l’Autriche.
CHAPITRE 11
– Bonjour Victoire! Je vous en prie, as-
seyez-vous. J’ai une bien mauvaise nou-
velle à vous apprendre… Monsieur La-
gers, le responsable de nos ateliers de Ti-
sieu, est décédé hier au soir.
– Pauvre monsieur Lagers… Mais que
lui est-il arrivé?
– Vous devez savoir que le fils Lagers
combattait à Verdun, au fort de Douau-
mont et qu’il avait été grièvement blessé,
au printemps dernier, par un éclat d’obus.
– J’ai appris comme tout le monde au
village cette bien triste nouvelle.
– Pour des raisons que j’ignore, son état
de santé s’est aggravé au fil des mois et son
père, très affecté, s’était plaint de douleurs
dans la poitrine, sans pour autant accepter
de voir un médecin. Hier, en aidant mon-
sieur Barlet à placer une mécanique Jac-
quart au sommet d’un métier, il a pris un
malaise. Monsieur Barlet s’est porté à son
secours. Hélas, la mort l’avait définitive-
ment terrassé.
– Ça me fait beaucoup de peine, je l’ai-
mais beaucoup… et je pense à cette pau-
vre madame Lagers, qui a déjà tellement
de problèmes avec son fils. Elle va passer
de bien mauvaises fêtes. Cette année, la
hotte du Père Noël risque d’être alourdie
par bien des malheurs…
– Et je crains que chacun en ait sa
part… En ce qui nous concerne, il va fal-
loir réagir rapidement car les jeunes tis-
seuses, déjà bien occupées et préoccupées
par leur famille et leur exploitation, ont
été très choquées par le décès de cet
homme qu’elles appréciaient beaucoup.
On m’a fait savoir qu’une dizaine d’entre
elles envisageraient de quitter leur
emploi. [...]
(A suivre)
H
O
R
O
S
C
O
P
E
Solutions du n° 1871
Horizontalement
1. Haïtiennes. 2. Accent. Etc.
3. Battant. EI. 4. Idée. Arête.
5. Lires. Ader. 6. Lee. Inné.
7. En. Ames. Je. 8. Unanimité.
9. Serge. Goal.
10. Essénienne.
Verticalement
1. Habilleuse. 2. Acadiennes.
3. Ictère. Ars. 4. Tétée. Ange.
5. INA. Simien. 6. Etna. Nem.
7. Transige. 8. Né. Ede. Ton.
9. Etête. Jean. 10. Scierie. Lé.
Horizontalement
1. Il sait que le bon remède n’est pas toujours une solution. 2. Entre en Seine par la
droite. Donne de la voix. 3. Bruit de couloir. Passage naturel. 4. Pris des risques.
Cours vers la mer du Nord. Le tantale. 5. Envoyées vers d’autres cieux. Un beau
bleu. 6. Temps sans commune mesure. 7. Règle sur les planches. Homme de pierre.
8. Châsses précieuses. 9. Cinéma à grand spectacle. Axe horizontal. 10. Prompt à
tout avaler. Réunion de boxes.
Verticalement
1. Ils comptent pas. 2. De mauvais poil. Fleuve italien. 3. Jaune, le plus souvent.
Contraint à l’abdication. 4. Ferait table rase du passé. 5. La première à table. 6.
Courte précision horaire. A un côté protecteur. 7. Cime italienne. Mammifère éden-
té d’Amérique tropicale. 8. Anglaise faisant bloc. Assurer des revenus. 9. Muse avec
une lyre. Personnel. 10. Femme d’un officier public.
MOTS CROISÉS N
o
1872
Tirages du 11 septembre 2010
0123456789FrChf.-JackpotJoker
0123456789FrChf.-JackpotJoker
12
2'489.20
51'726
3
5'010.00
6
0.00
7'637
4
28
12.00
5
47'297
0
0
36
1
10.00
jackpot
5
2
0.00
29
Fr. 3'100'000.-
1'000.00
3
5
jackpot
4
10
2'550
100.00
0
0
6
481
6
281
3'466
12
0.00
615318
50.00
5+
6.00
14
2.00
100.00
0
3
11 7
78
2
5+
22
Fr. 1'470'000.-
Fr. 1'700'000.-
4
jackpot
0
15
37
59
22
25 33
56
5
26
65
6
43
1
52
70 69 64
14 21
27
D
7
p
V
p p
k
D
10
c t
A
p
R
6
t c
10
p
D 10
p
A
p
Seule la liste officielle des résultats
de la Loterie Romande fait foi.
LOTERIES
Tirage du 10 septembre 2010
Gains (Fr.) Nbre gagnants No. Etoiles
3 34.40
5
367'203
45 21
4'872
251
19'401'000.00
33
5
5
2
35
4
52.10
6
20.15
419.10
4
99'911
1'746
620'912.30
71'641
Prochain jackpot : Fr.19'000'000
212.45
17
1
4
41
4'373.10
1'011'903
1
71'685
118'208.75
150.20
1
17.35
3
2'411
44.90
5
2
13
Notre jeu: 2* - 16* - 8* - 4 - 15 - 12 - 5 - 9 (*Bases)
Coup de poker: 9 Au 2/4: 2 - 16
Au tiercé pour 14 fr.: 2 - X - 16
Le gros lot: 2 - 16 - 13 - 11 - 5 - 9 - 8 - 4
Les rapports. Samedi à Vincennes, Prix d’Eté,
Tiercé: 2 - 7 - 3 Quarté+: 2 - 7 - 3 - 10
Quinté+: 2 - 7 - 3 - 10 - 11
Rapport pour 1 franc: Tiercé dans l’ordre: Fr. 114.–
Dans un ordre diff.: Fr. 22.80
Quarté+ dans l’ordre: Fr. 396.–
Dans un ordre diff.: Fr. 49.50 Trio/Bonus: Fr. 5.40
Rapport pour 2,50 francs:
Quinté+ dans l’ordre: Fr. 1’637.50
Dans un ordre différent: Fr. 32.75
Bonus 4: Fr. 18.25 Bonus 4 sur 5: Fr. 4.85
Bonus 3: Fr. 3.25
Rapport pour 5 francs (2 sur 4): Fr. 22.–
Hier à Longchamp, Prix de la Muette
Tiercé: 3 - 5 - 13 Quarté+: 3 - 5 - 13 - 11
Quinté+: 3 - 5 - 13 - 11 - 10
Rapport pour 1 franc: Tiercé dans l’ordre: Fr. 207.30
Dans un ordre différent: Fr. 20.50
Quarté+ dans l’ordre: Fr. 357.–
Dans un ordre différent: Fr. 16.– Trio/Bonus: Fr. 4.–
Rapport pour 2,50 francs:
Quinté+ dans l’ordre: Fr. 9’774.–
Dans un ordre différent: Fr. 133.50 Bonus 4: Fr. 12.–
Bonus 4 sur 5: Fr. 6.– Bonus 3: Fr. 4.–
Rapport pour 5 francs (2 sur 4): Fr. 12.’–
Aujourd’hui à Maisons-Laffitte, Prix de l’Ecoute S’Il Pleut
(plat, Réunion I, course 1, 1200 mètres, départ à 13h40)
No Cheval Poids Jockey Entraîneur Cote Perf.
1. High Link 60 CP Lemaire X. Thomas 15/1 0p7p1p
2. Spectacle Du Mars 59 G. Benoist X. Nakkachdji 5/1 1p1p2p
3. Boise 59 O. Peslier E. Libaud 11/1 9p4p3p
4. Okapina 58 C. Soumillon J. Handenhove 9/1 8p2p3p
5. Attiki Oddo 58 A. Lemaître F. Head 10/1 0p3p4p
6. Heaven King 57,5 F. Blondel M. Pimbonnet 25/1 0p5p1p
7. Balou Cat 57,5 A. Crastus U. Suter 17/1 9p2p3p
8. Printemps D’Alsace 57 P. Prodhomme D. Prodhomme 8/1 1p2p4p
9. Vasiliev 57 J. Victoire L. Larrigade 13/1 6p4p5p
10. Siréna 57 S. Maillot C. Bucher 24/1 0p6p2p
11. Miss Spinamix 56,5 S. Pasquier Y. De Nicolay 14/1 0p2p3p
12. Daniel Des Evées 56 M. Guyon M. Hofer 11/1 3p3p3p
13. Mark Of Brazil 55,5 D. Bœuf F. Chappet 7/1 0p1p7p
14. Ardha 55,5 M. Barzalona HA Pantall 20/1 6p6p3p
15. Ceedwell 54,5 T. Thulliez E. Libaud 12/1 4p7p3p
16. Orestias 54 G. Mossé C. Laffon-P. 8/1 1p4p2p
Notre opinion: 2 – Un magnifique favori. 16 – Une surprise attendue. 8 – Un Printemps en
famille. 4 – Il doit bien sûr se reprendre. 15 – N’est pas du tout hors de cause. 12 – Il nous
plaît particulièrement. 5 – L’école de Fredy Head. 9 – Il pourrait bien nous étonner.
Remplaçants: 13 – L’effet Bœuf ne l’est pas. 11 – Pasquier sait en tirer profit.
Retrouvez
Le Journal du Jura
sur Internet:
http://www.journaldujura.ch
TÉLÉVISION LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 21
11.10Animaux
trop humains
Inédit. Les émotions ani-
males.
12.05Commandant Clark

La cadette de nos soucis.
12.30Twiste Twiste Show
12.55Princesse
Shéhérazade
13.20Skunk Fu !
13.35Le magazine
de la santé
14.35Allô, docteurs !
15.05Mangoustes & Co
15.35Planète très insolite

16.25Extinctions
17.30C à dire ?!
17.45C dans l'air
19.00Arte journal
19.30Sur les volcans
du monde
La corne de l'Afrique: pa-
radis géologique.
19.55Life, l'aventure
de la vie
Inédit. Les insectes.
6.25 Point route
6.30 Télématin
9.10 Des jours
et des vies
9.35 Amour, gloire
et beauté
9.55 C'est au programme
10.55Motus
11.30Les z'amours
12.00Tout le monde veut
prendre sa place
12.50Le progrès
en questions
13.00Journal
13.50Soyons prévoyants

14.00Toute une histoire
15.10Comment
ça va bien !
16.15Le Renard
17.10Paris sportifs
17.20En toutes lettres
18.00On n'demande
qu'à en rire
19.00N'oubliez pas
les paroles
20.00Journal
6.00 EuroNews
6.45 Ludo
8.40 C'est pas sorcier
9.15 Chante la vie,
chante
10.10Côté maison
10.45Côté cuisine
11.15Plus belle la vie
11.4512/13
13.00Direct chez vous !
13.35En course
sur France 3
13.50Inspecteur Derrick

14.55Inspecteur
Barnaby
Film TV. Policier. GB.
2002. Réal.: Peter Smith.
1 h 45.
16.40Culturebox
16.45Slam
17.25Des chiffres et
des lettres
18.00Questions pour
un champion
18.4019/20
20.00Tout le sport
20.10Plus belle la vie
6.00 M6 Music
7.00 Météo
7.05 M6 Kid
7.20 Disney Kid Club
8.05 M6 Clips
8.40 M6 boutique
9.50 Sue Thomas, l'oeil
du FBI
11.40Missing : disparus
sans laisser de trace
12.45Le 12.45
12.55Missing : disparus
sans laisser de trace
13.45Aux portes
du destin
Film TV. Comédie. EU.
2009. Réal.: Sanaa
Hamri. 2 heures. Inédit.
15.45Jesse Stone
Film TV. Policier. EU.
2006. Réal.: Robert Har-
mon. 2 heures.
17.45Un dîner
presque parfait
18.45100% Mag
19.45Le 19.45
20.05Un gars, une fille
6.30 Mabule
10.30Les Zozios
Au sommaire: «Caillou».
- «Moko (2 épisodes)». -
«Drôles de petites bêtes
(3 épisodes)». - «En
route pour la jungle».
11.55Quel temps fait-il ?
12.30tsrinfo
12.45Quel temps fait-il ?
13.20Le journal
13.55Grand angle
14.05tsrinfo
14.15Mise au point
15.10Temps présent
16.05Dîner à la ferme
17.00Melrose Place
17.50Dead Like Me
La vie est pleine de sur-
prises.
18.35Gossip Girl
S: le grand retour.
19.30Le journal
20.00Banco Jass
20.10La boîte
à musique
La compilation du Tro-
phée 2008 (3/4).
6.30 Zoé Kézako
L'ami des stars.
6.45 TFou
8.30 Téléshopping
9.20 La Vie sauvage
10.15Une famille en or
11.05Secret Story
12.00Les douze coups
de midi
12.50L'affiche du jour
13.00Journal
13.45La prochaine fois,
c'est chez moi
13.55Les Feux de l'amour

14.50Ma famille
à tout prix
Film TV. Drame. EU.
2004. Réal.: Stuart
Alexander. 1 h 45.
Avec : Tia Carrere, Dale
Midkiff, Richard Burgi,
Zachary Canon.
16.35New York
police judiciaire
18.20Secret Story
19.10Une famille en or
20.00Journal
9.15 Le Grand Patron
Film TV.
10.45EuroNews
11.05Les Feux de l'amour
11.45Le Rêve de Diana
12.10Plus belle la vie
12.45Le journal
13.25Toute une histoire
14.30Ma sorcière
bien-aimée
15.10Une femme
d'honneur ##
Film TV.
16.55Dr House
17.45Le monde est petit
18.20Top Models
18.40Tapis rouge
19.00Couleurs locales
19.30Le journal
20.10T.T.C. (Toutes
taxes comprises)
Au sommaire: «A Lau-
sanne, le cocktail des
gros contribuables». - «A
Paris, les chasseurs de
tendances». - «A Fri-
bourg, l'heure des petits
brasseurs?».
21.45Faim de vie
Documentaire. Santé.
Sui. 2006. Réal.: Benja-
min Tobler. 1 h 25. Des
instants du quotidien de
plusieurs résidents d'un
établissement médico-
social genevois, filmés
par leur soignant.
23.10Le court du jour
23.15Banco Jass
23.20Radio Free Europe
La guerre des ondes.
0.50 T.T.C.
(Toutes taxes
comprises)
22.30New York
unité spéciale
Série. Policière. EU.
2009. Réal.: Arthur W
Forney. 2 épisodes. Flic
ou voyou. Lors d'une in-
tervention, Nate Kendall,
un officier de la police de
New York, rencontre une
jeune femme terrorisée,
vêtue d'un simple drap.
0.10 New York
police judiciaire
Inédit. Une bombe peut
en cacher une autre.
1.00 Au Field de la nuit
22.00Castle
Série. Policière. EU.
2009. Réal.: Jamie Bab-
bit. 40 minutes. 6/10. La
piste du vaudou. Un im-
migrant est retrouvé
mort. Les premiers in-
dices laissent à penser
que l'assassin a eu re-
cours à un rituel vaudou.
Beckett et Castle enquê-
tent.
22.40Un oeil
sur la planète
Inédit. Doit-on imiter les
Suédois?
22.05Post-scriptum
22.30Soir 3
22.55Ce soir (ou jamais !)

Magazine. Culturel. Prés.:
Frédéric Taddeï. En direct.
1 h 10. Après une trêve
estivale, Frédéric Taddeï
revient pour une nouvelle
saison de son émission
culturelle.
0.05 Tout le sport
0.10 Sessions d'assises
dans la cité
1.05 Libre court
2.00 Soir 3
22.55Un dîner
vraiment parfait
Jeu. Prés.: Stéphane Ro-
tenberg. Les notes que
Julien, Reynald, Frédé-
rique et Joséphine se
sont attribuées lors de
leurs dîners permettent
à trois d'entre eux
d'accéder à cette
deuxième partie de l'é-
mission.
0.25 Un dîner
presque parfait
3.05 M6 Music/
Les nuits de M6
22.25Rolando Villazón,
un rêve mexicain
Documentaire. Culture.
All. 2006. Propulsé en
haut de l'affiche après
avoir chanté dans «La
Traviata» à Salzbourg
avec Anna Netrebko, Ro-
lando Villazón est au-
jourd'hui considéré
comme l'un des grands
ténors de l'époque.
23.20Le scandale
impressionniste
0.15 Pinhas
Film.
TSR1
20.45
Jackpot
20.45 Jackpot#
Film. Comédie. EU. 2008.
Réal.: Tom Vaughan.
1 h 45. Avec : Cameron
Diaz. Après une nuit trop
arrosée, un homme et
une femme constatent
avec dépit qu'ils se sont
mariés à Las Vegas et
que l'un d'eux a touché
le jackpot, mais lequel?
TSR2
20.40
Classe Politique
20.40 ClassePolitique
Débat. En direct. 1 h 5.
Depuis le Centre des Mé-
dias, à Berne. «Classe Po-
litique» accueille plu-
sieurs parlementaires
pour traiter d'un thème
de l'actualité politique
fédérale.
TF1
20.45
Un bébé pour mes 40 ans
20.45 Unbébépour
mes 40ans
Film TV. Comédie. Fra.
2010. Réal.: Pierre Joas-
sin. 1 h 45. Inédit. Avec :
Natacha Amal. Béatrice,
une quadragénaire céli-
bataire, ne vit que pour
son travail.
France 2
20.35
Castle
20.35 Castle
Série. Policière. EU.
2010. Messages par
balles. (1/2). Avec : Holly
Marie Combs. Beckett et
Castle assistent Jordan
Shaw, agent du FBI qui
traque un tueur en série
visiblement obsédé par
l'oeuvre du romancier.
France 3
20.35
Je préfère manger ...
20.35 Jepréfèremanger
àlacantine
Documentaire. Société.
Fra. 2010. Réal.: Jean-
Marie Nizan. 1 h 30.
Inédit. Avec quarante
milliards de repas par
an, la France est cham-
pionne du monde en
matière de restauration
collective.
M6
20.40
Un dîner presque parfait
20.40 Undîner
presqueparfait
Jeu. Prés.: Stéphane Ro-
tenberg. Pour la der-
nière semaine avant la
finale nationale, direc-
tion le Nord de la France.
A Reims, Julien a décidé
de mettre la Champagne
à l'honneur.
F5
20.40
Le Doulos
20.40 LeDoulos###
Film. Policier. Fra - Ita.
1961. Réal.: Jean-Pierre
Melville. 1 h 45. NB.
Avec : Jean-Paul Bel-
mondo, Serge Reggiani,
Jean Desailly, Fabienne
Dali. Maurice Faugel sort
de prison. Il n'a qu'une
idée en tête, venger son
épouse, Arlette.
ARTE
TVM3
15.00 TVM3 Tubes.
16.00 TVM3 Music.
17.00 Météo. 17.05
Génération TVM3. 18.00
Best of. 18.25 Pas si bête.
18.30 Altitubes + M3
Pulse. 19.55 Star People.
20.00 Les clefs de l'ave-
nir. 22.00 DVDWOOD.
22.45 TVM3 Cool + M3
Love. 23.15 Collectors.
SAT1
18.00 Eine wie keine.
18.30 Anna und die
Liebe. 19.00 Das Sat.1
Magazin. 19.30 K 11,
Kommissare im Einsatz.
20.00 Sat.1 Nachrichten.
20.15 Girls Club, Vorsicht
bissig ! #. Film. Comédie
dramatique. 22.15
STARS & Stories. 23.00
Focus TV-Reportage.
MTV
BBC E
16.50 Mastermind.
17.20 Mine All Mine.
18.10 Innocent. Inédit.
19.00 The Weakest Link.
19.45 Doctors. Life's a
Beach. 20.15 EastEnders.
20.45 Holby City. 21.40
This Life + 10. Film TV.
Drame. 23.05 Home
Again. 23.30 The Wea-
kest Link.
RTPI
15.15 Documentário.
América, América... Che-
gamos todos bem. 15.30
EUA Contacto. 16.15
Festa das vindimas.
19.00 Portugal em di-
recto. 20.00 O olhar da
serpente. 21.00 Telejor-
nal. 22.00 Vidas conta-
das. 22.30 Quem quer
ser millionário ?.
RAI1
12.00 La prova del
cuoco. 14.10 Bontà loro.
15.00 Se... A casa di
Paola. 16.15 La vita in di-
retta. 18.50 L'eredità.
20.00 Telegiornale.
20.30 Soliti ignoti. 21.10
Miss Italia 2010. Serata
Finale. 1.00 Dopo Miss
Italia 2010. 2.35 Rai
educational.
RAI2
MEZZO
ZDF
17.45 Leute heute .
18.05 SOKO 5113. Ap-
plaus für einen Toten.
19.00 Heute . 19.25
Wiso. 20.15 Lautlose
Morde . Film TV. Sus-
pense. All. 2010. Réal.:
Jörg Grünler. 1 h 30. Iné-
dit. 21.45 Heute-journal
. 22.15 Im Tal von Elah
##. Film. Drame.
RSI2
17.50 National Geogra-
phic. I segreti di Tsangpo.
18.20 Un ciclone in
convento. Spese folli.
19.15 Il commissario
Rex. Un profumo perico-
loso. 20.10 Dottori a Los
Angeles. Alice nel paese
delle meraviglie. 21.00
La2 Doc. 22.40 Paganini
ripete.
SF2
TVE I
AB1
18.20 Le Miracle de
l'amour. La dentiste.
19.10 La Vie de famille.
L'autoradio. 20.05 La Vie
de famille. Revanche.
20.40 Profiler. Mère
idéale. 22.20
Witchblade. Le pericu-
lum. 23.05 Witchblade.
Trahisons. 23.55 Films
actu.
RSI1
20.00 Telegiornale .
20.40 Attenti a quei due
. 21.05 La notte non as-
petta #. Film. Policier.
EU. 2008. Réal.: David
Ayer. 1 h 55. 23.00 Tele-
giornale notte. 23.10
Meteo notte. 23.20 Se-
gni dei tempi. 23.45 Law
& Order : Special Victims
Unit. Modelle.
SF1
ARD
TV5MONDE
19.05 Belle-Baie. 19.30
Tout le monde veut
prendre sa place. 20.30
Journal (France 2). 21.00
Cause toujours... tu
m'intéresses #. Film.
Comédie dramatique.
22.20 Le Technicien.
Film. Court métrage.
22.30 Lune de miel. Film.
Court métrage.
EUROSPORT
19.55 Watts. 20.10
Avant-match. Présenta-
tion du match Evian Tho-
non Gaillard / Ajaccio.
20.45 Evian Thonon
Gaillard/Ajaccio. Foot-
ball. Chpt de France
Ligue 2. 6e journée. En
direct. 22.45 Auto Cri-
tiques. 23.45 Champions
Club.
CANAL+
PLANETE
17.00 Peer Gynt. Ballet.
2 heures. Auteur: Brett
Dean, Mark-Anthony
Turnage et Edvard Grieg.
19.00 Musicalmente
con. 20.30 Europa
Concert 2002 à Palerme.
Concert. Classique.
22.30 Récital Piotr An-
derszewski. Concert.
Classique.
16.10 Saber y ganar.
16.40 Amar en tiempos
revueltos. 17.30 Ruta via
de la plata. 18.30 España
directo. 20.00 Gente.
21.00 Telediario 2a Edi-
cion. 22.05 El tiempo.
22.15 Destino : España.
23.55 Acción directa.
0.45 La noche en 24 ho-
ras.
19.55 Börse im Ersten.
20.00 Tagesschau .
20.15 Der Winzerkönig
. Inédit. Auf Kollisions-
kurs. 21.00 Damals nach
der DDR. Freiheit und
Auflösung. 21.45 FAKT.
22.15 Tagesthemen.
22.45 Beckmann.
17.15 Un paradis pour
les gorilles. 18.10 Kala-
hari, la terre de la grande
soif. 19.05 Entre ciel et
terre. Destination la Jor-
danie. 20.05 Des nou-
nous pour animaux.
20.40 La ville Louvre.
22.10 Parties de plaisir.
Le visage. 23.05 Parties
de plaisir. Le cerveau.
22.30Bones
Série. Policière. EU.
2005. Réal.: James Whit-
more Jr. 45 minutes.
19/22. La secte rouge.
Le cyclone Katrina a to-
talement dévasté La
Nouvelle-Orléans. Bren-
nan se rend sur les lieux
afin d'identifier les corps
et se penche sur le cas de
l'inconnu 361.
23.15Nip/Tuck
Inédit. Apologie de la lai-
deur.
0.00 Sons of Anarchy
SWR
19.20 16 Ans et
enceinte. 20.10 Le Sexe,
mes parents et moi.
20.40 Ma life. Je pra-
tique le combat libre.
21.30 16 Ans et
enceinte. 22.25 MTV Vi-
deo Music Awards 2010.
Magazine. Musique.
Prés.: Chelsea Handler.
17.45 TG2 Flash L.I.S..
17.50 Rai TG Sport.
18.15 TG2. 18.45 Extra
Factor. 19.35 Squadra
Speciale Cobra 11. Il jolly.
20.30 TG2. 21.05 La ma-
ledizione della prima
Luna ###. Film. Aven-
ture. EU. 2003. Réal.:
Gore Verbinski. 2 h 25.
23.30 TG2.
19.30 Tagesschau. 20.00
Desperate Housewives .
Therapie. 20.50 Private
Practice . Im Namen
der Liebe. 21.35 Dr
House . Selig sind die
geistig Armen. 22.20
Sportlounge. 23.05 Re-
dacted : Die Wahrheit
stirbt zuerst ##. Film.
Guerre.
19.00 Schweiz aktuell .
19.25 SF Börse . 19.30
Tagesschau . 20.05 1
gegen 100 . 21.05 Puls
. 21.50 10 vor 10 .
22.20 ECO. 22.55 Jung
und jenisch . Ein Jahr
mit Schweizer Zigeunern
auf Achse. 23.55 Tages-
schau Nacht.
19.05 Le grand journal
(C). 19.55 Les Guignols
de l'info (C). 20.10 Le
grand journal, la suite
(C). 20.50 The Pacific
. Inédit. Gloucester /
Pavuvu / Banika. 21.40
The Pacific . Inédit.
Peleliu Landing. 23.25
Spécial investigation .
Inédit.
20.15 Schokolade im
Sommer . Film TV.
Drame. All. 2009. Réal.:
Gloria Behrens. 1 h 30.
21.45 Aktuell. 22.00 Sag
die Wahrheit. 22.30 Elst-
ner Classics. 23.00
2+Leif. Invité: Sigmar Ga-
briel. 23.30 Menschens-
kinder !. Film. Documen-
taire.
RTLD
17.30 Unter uns. 18.00
Explosiv. 18.30 Exclusiv.
18.45 RTL aktuell. Na-
chrichten und 19.05
Alles, was zählt. 19.40
Gute Zeiten, schlechte
Zeiten. 20.15 Wer wird
Millionär ?. 21.15 Rachs
Restaurantschule. 22.15
Extra, das RTL Magazin.
TMC
16.15 Les maçons du
coeur . 17.55 MacGyver
. 18.45 L'Agence tous
risques. 20.40 Godzilla
#. Film. Fantastique.
EU. 1998. Réal.: Roland
Emmerich. 2 h 15.
22.55 Souviens toi... l'été
dernier 3. Film TV. Hor-
reur. EU. 2006. Réal.: Syl-
vain White. 1 h 35.
RTL 9
17.55 Top Models. 18.40
Drôles de gags. 19.10
Friends. Celui qui sauvait
des vies. 19.35 Friends.
Celui qui jouait à la balle.
20.35 Portés disparus 2,
pourquoi ? $. Film. Ac-
tion. EU. 1985. Réal.:
Lance Hool. 1 h 40.
22.15 L'Aigle de fer 3 #.
Film. Aventure.
La Première
11.06 Les dicodeurs 12.06 Cha-
cun pour tous 12.09 Les Zèbres
12.30 Journal 13.03 A première
vue 14.06 Un dromadaire sur
l’épaule 15.06 Histoire vivante
16.06 Aqua concert 17.06 Impa-
tience 18.00 Forum 19.06 Radio
Paradiso 20.03 Devine qui vient
dîner 21.03 Drôles d’histoires
22.03 La ligne de cœur 22.30
Journal 0.03 Aqua concert 1.03
Histoire vivante
Canal 3
12.00-13.00 Info 12.10 Mag de
la rédaction 12.50 Invité du jour
13.00-16.00 Non-Stop 16.00-
19.00 Cocooning 16.10 Microtrot-
toir 16.20 Conseils TV 16.30
Agenda 16.40 Programme cinéma
16.50 Découverte 17.10 Invité de
la semaine 17.50 Minute people
18.20 Album de la semaine 19.00
Non-Stop et 100% musique
RFJ
9.30 La moulinette 10.04, 11.04
Pronostics PMU 11.00-12.00
Remue-Méninges 11.45 Le Presse-
Citron 12.00 Les titres 12.15 Jura
midi 12.35 Les naissances 12.45
C’est de bon goût 13.00, 18.30
Rappel des titres 13.45 Sketch
14.45 Escapades 15.45 Nouvelles
tendances 16.00-18.00 Velcro
17.45 Kazebulle 18.20 Eclairage
18.45 Ecran total 19.05 AOC,
artiste d’origine contrôlée
RJB
9.15 Les bons plans 9.45 Bio-
sphère 10.00-13.00 Une plume
dans la culture 10.04, 11.04 Pro-
nostics PMU 12.00 Les titres
12.35 Les naissances 13.00,
18.30 Rappel des titres 13.45
Sketch 14.45 Ecran total 15.45
Auto-moto 16.00-18.00 Velcro
17.45 C’est de bon goût 18.20
Eclairage 18.45 La chronique juri-
dique 19.05 AOC, artiste d’origine
contrôlée
TéléBielingue
16.00, 16.30 Teleglise 19.30 Pro-
gramme principal (news, bourse,
météo, talk, conseil santé) 20.30
Répétition du programme principal
RADIOS
LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 22
S
U
I
S
S
E
ZURICH
Treize blessés dans un accident de bus
Un bus de la ligne 31 a raté son virage hier en fin d’après-midi au centre de Zurich,
près de la gare principale. Le véhicule a violemment percuté une maison, blessant
treize des passagers, dont deux assez grièvement. Neuf autres personnes ont subi des
blessures superficielles. Les causes précises de l’accident demeurent inconnues. /ats
Un alpiniste expérimenté se tue
sur le Grand Mythen
Un alpiniste expérimenté de 34 ans a perdu la vie
samedi sur le Grand Mythen, dans l’Alpthal (SZ). Alors
qu’il se trouvait à 20 mètres du sommet, l’homme s’est
agrippé à une pierre, qui s’est détachée de la paroi. /ats
K
E
Y
S
T
O
N
E
Avec l’ouverture de la session
parlementaire, aujourd’hui, la
course à la succession est
proche de son dénouement.
Les jeux ne sont pas faits.
L’UDC jouera un rôle indirect.
BERNE
CHRISTIANE IMSAND
L
e visage du nouveau Con-
seil fédéral sera connu le
22 septembre. A l’évi-
dence, le siège de Moritz
Leuenberger sera occupé par
un socialiste et celui de Hans-
Rudolf Merz par un libéral-ra-
dical. Par contre, rien ne permet
d’avancer avec certitude le nom
des personnes qui feront partie
du collège. Chaque parti i a pré-
senté deux candidats et le jeu
est très ouvert entre les colis-
tiers.
L’UDC pourrait d’ailleurs
jouer les trouble-fête dans le
choix offert aux 246 membres
de l’Assemblée fédérale. Non
pas que Jean-François Rime ait
une quelconque chance d’accé-
der au gouvernement, mais il
drainera les 66 voix du groupe
UDC et celles de quelques mé-
contents dans les autres partis
bourgeois. Cela lui donne une
chance d’arriver en finale pour
les deux sièges à repourvoir, ce
qui n’est pas sans conséquence
sur le déroulement de l’élec-
tion.
La session parlementaire qui
s’ouvre cet après-midi permet-
tra aux partis d’affiner leur stra-
tégie. Les socialistes Jacqueline
Fehr et Simonetta Sommaruga
d’un côté, les libéraux radicaux
Karin Keller-Sutter et Johann
Schneider-Ammann de l’autre,
vont être auditionnés par les
groupes parlementaires. L’exer-
cice est particulièrement impor-
tant pour la conseillère d’Etat
saint-galloise Karin Keller-Sut-
ter qui part avec un handicap
de taille: elle n’est pas membre
du sérail. Traditionnellement,
l’Assemblée fédérale préfère
choisir l’un des siens. Au sein de
son propre groupe, la candidate
a pourtant été sélectionnée
avant l’entrepreneur Johann
Schneider-Ammann, favori de
l’aile économique. Son aisance a
impressionné et la Suisse orien-
tale devrait faire bloc derrière
sa candidature. Facteur psycho-
logique non négligeable: les Ro-
mands sont séduits par sa maî-
trise du français.
En ce qui concerne les deux
candidates socialistes, Simo-
netta Sommaruga fait la course
en tête, mais elle peut encore
être rattrapée. En dépit de ses
positions peu dogmatiques, elle
suscite une certaine méfiance
dans les milieux bourgeois qui
la jugent moins prévisible que
Jacqueline Fehr. Par ailleurs, il
ne faut pas oublier que le siège
socialiste sera repourvu en pre-
mier. L’élection de la Bernoise
Simonetta Sommaruga rédui-
rait les chances de Johann
Schneider-Ammann qui vient
du même canton. L’aile écono-
mique y réfléchira donc à deux
fois.
Le groupe UDC a renoncé à
participer au choix entre les
candidats en annonçant qu’il
voterait en bloc pour Jean-
François Rime jusqu’à la fin.
Pour autant qu’il reste fidèle à
cette stratégie, les autres grou-
pes devront faire un choix par-
ticulièrement clair pour s’assu-
rer que leur favori arrive en fi-
nale.
Compte tenu de ces différen-
tes considérations, il subsiste
une seule certitude: on se dirige
vers un gouvernement à majo-
rité féminine. «C’est un événe-
ment historique qui donnera à
Suisse une visibilité accrue», se
réjouit la présidente de la Con-
fédération Doris Leuthard. «A
l’étranger, on se rappelle que la
Suisse a accordé tardivement le
droit de vote aux femmes, mais
la communauté internationale
pourra bientôt constater que
nous avons rattrapé notre re-
tard de façon spectaculaire».
/CIM
KARIN KELLER-SUTTER L’une des grandes favorites à l’élection au Conseil fédéral, même si la candidate
lilbérale-radicale saint-galloise n’est pas membre de l’Assemblée fédérale, ce qui peut la désavantager. (KEYSTONE)
SESSION PARLEMENTAIRE
La bataille pour le Conseil
fédéral prend un tour décisif
«Nous sommes un collège»
Trois questions à Doris Leuthard, cheffe du
Département fédéral de l’économie
Allez-vous profiter de l’arrivée de deux
nouveaux conseillers fédéraux pour changer de
département? Votre propre parti, le PDC,
aimerait vous voir occuper le Département de
l’environnement, des transports, de l’énergie
et de la communication (Detec).
J’ai constaté que cette question était très
discutée, mais je tiens à souligner que la
décision n’est pas du ressort des partis. Elle
n’est pas davantage de la compétence
d’economiesuisse ou des médias. C’est le
Conseil fédéral qui se déterminera le moment
venu. Certains croient que quelques
départements sont plus importants ou plus
puissants que d’autres: là n’est pas la question.
Chaque département a son rôle à jouer et la
Suisse a intérêt à ce qu’ils soient dirigés par les
personnes les plus aptes. Cela ne sert à rien
d’avoir un conseiller fédéral à la tête d’un
secteur dans lequel il n’aurait aucune relation et
aucune expérience politique et professionnelle.
N’oubliez pas que nous sommes un collège. Il
faut avant tout assurer son bon
fonctionnement.
Laissez-vous néanmoins la porte ouverte?
Nous discuterons une fois que nous saurons
qui sont les deux nouveaux membres du
gouvernement. La réflexion portera aussi sur la
question de la continuité. Quand on change de
département, il faut compter une année pour
être pleinement opérationnel.
Donc, ce qui est important pour le PDC ne l’est
pas forcément pour la Suisse?
Le Detec a beaucoup de dossiers qui ont un
impact régional. Pour un parti, c’est toujours
intéressant d’avoir un conseiller fédéral qui
inaugure tel ou tel tronçon d’autoroute. Cette
discussion sur les départements est liée à la
personnalisation croissante de la politique. Je
déplore ce phénomène car il ne correspond pas
à notre fonctionnement collégial. Je mène la
politique agricole d’entente avec le Conseil
fédéral. Il en va de même dans tous les
départements.
Propos recueillis par Christiane Imsand
En bref
■ SUISSE ROMANDE
Course-poursuite sur
le réseau autoroutier
Le réseau routier romand a été le
théâtre d’une course-poursuite
entre la police et deux
cambrioleurs hier matin. Après
avoir forcé le propriétaire d’une
voiture de luxe à leur remettre ses
clés dans un parking souterrain
fribourgeois, les deux malfrats ont
pris la fuite à bord du véhicule.
Des barrages routiers ont été mis
en place en collaboration avec les
forces de l’ordre vaudoises et
valaisannes. Les deux voleurs ont
néanmoins réussi à brûler la
politesse aux gardes-frontière de
Saint-Gingolph (VS), qui tentaient
de les stopper. La voiture de luxe
a finalement été retrouvée,
accidentée et abandonnée peu
après la frontière sur territoire
français. /ats
■ VALAIS
Pilote d’hélicoptère
blessé dans un crash
Un hélicoptère privé s’est écrasé
samedi vers 20h25 dans un
champ dans la région de
Niedergesteln (VS). Le pilote, un
Valaisan de 47 ans, a pu s’extraire
de la machine. Il n’a été que
légèrement blessé, a indiqué hier
la police valaisanne. /ats
■ SANTÉ PUBLIQUE
La démence coûte
3,5 milliards par an
Les soins prodigués par des
professionnels aux personnes
atteintes de démence en Suisse
ont coûté près de 3,5 milliards de
francs en 2007, selon une étude
récente. Il faut ajouter à ce
montant les quelque 2,8 milliards
que représente l’aide bénévole,
assurée principalement par les
proches. Les conjoints et les
enfants des malades prennent
souvent soin de ces derniers sans
exiger de compensation
financière, a précisé hier Michael
Marti, l’un des auteurs de l’étude.
Cette recherche a été publiée sur
le site internet de la revue
scientifique «Swiss Medical
Weekly», comme le révèle la
«SonntagsZeitung». /ats
■ NEUCHÂTEL
Hainard récuse Erard
Les socialistes ayant renoncé
samedi à présenter un candidat, le
Vert Patrick Erard sera soutenu
par toute la gauche le 31 octobre
pour l’élection à la succession de
Frédéric Hainard. Hier soir, ce
dernier a annoncé qu’il allait
récuser le président de la
Commission d’enquête
parlementaire, avec effet
rétroactif. Ce qui aura pour effet
d’annuler tout le travail effectué
par la Commission depuis sa
création en mai dernier. /réd
■ UNIVERSITÉS
Une augmentation
des taxes est à l’étude
Une augmentation des taxes
semestrielles pour les étudiants
pourrait pallier le manque de
place dans les universités. Cette
éventualité est actuellement
examinée, a indiqué Isabelle
Chassot, présidente de la
Conférence des directeurs
cantonaux de l’instruction
publique. Isabelle Chassot
précise que cette augmentation
concernerait avant tout les
étudiants étrangers, a-t-elle
confiée à l’hebdomadaire
alémanique «Sonntag». /ats
ZOUG
Le PLR lance son initiative contre la bureaucratie
Le PLR lance une initiative
pour lutter contre la bureau-
cratie (lire aussi notre édition
de samedi). Le texte a été adop-
tée ce week-end lors de l’as-
semblée extraordinaire des dé-
légués à Unterägeri (ZG). La
récolte de signatures débutera
cet automne. La bureaucratie
entrave la liberté et la marge
de manœuvre des citoyens. Les
entreprises perdent du temps
et de l’argent pour des charges
administratives qui réduisent
leur compétitivité. Il faut com-
battre «le monstre bureaucrati-
que de notre pays», a lancé le
président du parti Fulvio Pelli.
Les délégués avaient à choi-
sir entre deux variantes, celle
de la conférence des présidents
des partis cantonaux et celle,
plus compacte, du conseiller
national Kurt Fluri. La va-
riante des présidents l’a em-
porté par 153 voix contre 60.
Le lancement de l’initiative a
été approuvé sans opposition.
L’initiative «stop à la bureau-
cratie» demande d’inscrire
dans la Constitution que
«toute personne a droit à des
lois compréhensibles et à leur
application simple, non bu-
reaucratique et efficace» et «au
traitement rapide, simple et
non bureaucratique de ses af-
faires par les administrations
et les tribunaux». Le PLR sou-
haite aussi que la Constitution
précise que des mesures seront
prises pour «limiter au maxi-
mum le poids de la réglemen-
tation.
Les coûts annuels liés à la ré-
glementation en Suisse sont
estimés à plus de 50 milliards
de francs par l’Union suisse
des arts et métiers. L’objectif
du PLR est de réduire ces
coûts de 20%. Concrètement,
le parti exige notamment une
simplification administrative
du système de la TVA avec un
taux unique.
Il faut aussi alléger la procé-
dure dans le chômage partiel
et faire preuve de plus de flexi-
bilité dans l’octroi des autorisa-
tions de travail temporaire le
samedi et le dimanche. Les
procédures d’autorisation de
travail pour des spécialistes ve-
nus de l’étranger doivent être
simplifiées et accélérées. /ats
MONDE LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 23
Les Etats-Unis ont marqué
samedi le neuvième
anniversaire des attentats du
11-Septembre dans une
atmosphère de tensions
religieuses, malgré l’abandon
d’un projet d’autodafé du
Coran. Le président Barack
Obama a appelé à la tolérance
et au respect entre les
religions.
A
près la polémique en-
tourant le projet d’un
pasteur extrémiste de
Floride de détruire le li-
vre saint de l’islam, Ba-
rack Obama a répété que les
instigateurs du 11-Septembre
pouvaient «bien essayer de
nous séparer, mais nous ne cé-
derons pas à leur haine et à
leurs préjugés».
«Ils peuvent bien essayer de
provoquer des conflits entre
nos croyances, mais en tant
qu’Américains, nous ne som-
mes pas et ne serons jamais en
guerre contre l’islam», a-t-il
lancé pendant une cérémonie
au Pentagone, sur lequel les pi-
rates de l’air d’al-Qaïda avaient
dirigé l’un des quatre avions
détournés il y a neuf ans.
A New York, la tradition-
nelle cérémonie du souvenir
s’est déroulée, en présence du
vice-président Joe Biden, à par-
tir de 8h46, heure précise à la-
quelle un des avions détourné
avait frappé la première tour
du World Trade Center. Deux
appareils s’étaient écrasés à
New York, un autre contre le
Pentagone et le quatrième en
pleine campagne en Pennsyl-
vanie. Depuis les attentats re-
vendiqués par le chef d’al-
Qaïda Oussama ben Laden, le
traumatisme de l’Amérique
reste vif. Il a été récemment ra-
vivé par le projet de construc-
tion d’un centre culturel isla-
mique – comprenant une mos-
quée – près du site de Ground
Zero, là où s’élevaient les tours
jumelles détruites. Pour ses dé-
tracteurs, ce projet constitue
une insulte au «sol sanctifié»
de Ground Zero.
Parmi les opposants au pro-
jet figure le pasteur Terry
Jones qui avait menacé de brû-
ler 200 exemplaires du Coran
devant son église à Gainesville
(Floride), qui compte une cin-
quantaine de membres, susci-
tant une vague de protesta-
tions et de mises en garde à tra-
vers le monde. Le pasteur a fi-
nalement assuré samedi matin
à la télévision qu’il ne brûlerait
«jamais» le Coran. Samedi,
deux manifestations concur-
rentes ont réuni 1500 défen-
seurs du projet et 2000 oppo-
sants près du site envisagé.
L’imam à l’origine du projet,
Feisal Abdul Rauf, a estimé
hier que renoncer à la cons-
truction de ce centre culturel
sur cet emplacement enverrait
un mauvais signal aux musul-
mans du monde entier. Ce se-
rait interprété dans le monde
musulman comme la nouvelle
que «l’islam est attaqué en
Amérique», a-t-il dit sur ABC.
L’imam new-yorkais s’est
également montré soulagé de
l’abandon du projet d’autodafé
du Coran qui «aurait renforcé
les extrémistes, (...) augmenté
les possibilités d’attaques terro-
ristes contre les Etats-Unis et
les intérêts américains, (et) au-
rait provoqué une catastrophe
dans le monde musulman».
Malgré l’abandon du projet
du pasteur Jones, des manifes-
tations antiaméricaines parfois
violentes ont eu lieu hier en
Afghanistan, pour le troisième
jour consécutif. Des centaines
de manifestants sont notam-
ment descendus dans les rues
de Pul-e-Alam, capitale de la
province de Logar, en scandant
«Mort à l’Amérique» et «Mort
aux chrétiens» avant de se
heurter aux forces de l’ordre.
Deux manifestants ont été
abattus dans ces accrochages.
Vendredi, un manifestant avait
été tué dans l’attaque d’une
base de l’Otan sous contrôle al-
lemand à Faizabad, dans la
province du Badakhshan
(nord-est).
Les manifestations se sont
apaisées plus tard dans la jour-
née d’hier, mais elles pour-
raient reprendre après l’an-
nonce d’au moins deux profa-
nations du Coran à Manhattan
et d’une troisième au Tennes-
see attribuée à des prédicateurs
évangéliques. /ats-afp
GROUND ZERO Le projet de construire une mosquée et un centre islamique sur le site des attentats a encore
accentué l’irritation au sein d’une partie de l’opinion américaine. (KEYSTONE)
ATTENTATS DU 11-SEPTEMBRE
Commémorations sur fond
de vives tensions religieuses
GRÈCE
Papandréou appelle les Grecs à maintenir la rigueur budgétaire
Le premier ministre Grec Georges Papandréou (photo) a prôné ce week-end la poursuite de la rigueur pour sortir
son pays de la crise de la dette. Quelque 20 000 personnes ont pourtant manifesté samedi soir à Salonique pour
lui demander l’arrêt de l’austérité. Dans un discours, Georges Papandréou a appelé les Grecs à «continuer» de faire
les «efforts» et «les sacrifices» qui ont «réussi» selon lui «à sauver le pays de la banqueroute». /ats-afp
K
E
Y
S
T
O
N
E
En bref
■ MANILLE
Nouveau-né vivant dans
les toilettes d’un avion
Un nouveau-né, en bonne santé, a
été découvert hier dans la
poubelle des toilettes d’un avion
de ligne qui avait atterri dans la
capitale des Philippines, Manille.
Le bébé, un petit garçon, baptisé
«Jorge Francis», a été transporté
à l’hôpital et a été déclaré en
bonne santé avant d’être confié
aux services sociaux. /ats-afp
■ KOSOVO
Serbes et Albanophones
s’affrontent
Des Serbes et des Albanophones
se sont affrontés hier à Mitrovica,
ville du Kosovo que se partagent
les deux communautés. Trois
soldats de la paix ainsi que cinq
civils et un policier kosovar ont
été blessés. Les heurts ont éclaté
à la suite de la victoire 83-82 de la
Turquie sur la Serbie en demi-
finale des championnats du
monde de basket, samedi à
Istanbul. /ats-afp
■ AFFAIRE BETTENCOURT
Eric Woerth veut rester
au gouvernement
Le ministre français du Travail,
Eric Woerth, entend rester au
gouvernement malgré l’enquête
de police qui le concerne dans
l’affaire Liliane Bettencourt,
l’héritière de L’Oréal. Il a fait part
de ce souhait hier sur les ondes
d’Europe 1. /ats-afp
■ ITALIE
Berlusconi entend
rester jusqu’en 2013
Le chef du gouvernement italien
Silvio Berlusconi a affirmé hier
qu’il obtiendrait une «large
majorité» à l’occasion d’un vote
de confiance au parlement fin
septembre. Il assure que son
gouvernement restera en place
jusqu’au terme de la législature,
prévu en 2013. /ats-afp
■ TÉHÉRAN
L’Iran prêt à libérer
une otage contre caution
L’Iran est prêt à libérer la
randonneuse américaine Sarah
Shourd contre une caution de
500 000 dollars, a annoncé hier
le procureur de Téhéran. La
justice a en revanche «prolongé la
détention» de ses deux
compagnons, Shane Bauer et
Josh Fattal. /ats-afp
■ SHANGHAI
Télésiège du pavillon
suisse toujours en rade
Le télésiège du pavillon suisse à
l’Exposition universelle de
Shanghai, en panne depuis plus
d’un mois, redémarrera dans
quelques jours mais pas
aujourd’hui. Les responsables
du pavillon espéraient pouvoir
relancer l’exploitation pour la
visite ce jour du conseiller
fédéral Moritz Leuenberger.
Quant à la perte d’image face à
la Chine engendrée par les
défaillances du télésiège,
Manuel Salchli, le directeur du
pavillon, souligne que le
pavillon connaît des records
d’affluence et que les échos
négatifs proviennent de Suisse,
jamais de Chine. /ats-afp
KEYSTONE
TURQUIE
Nette victoire pour les islamo-conservateurs
Les Turcs ont largement ap-
prouvé hier une révision de la
Constitution qui donnera da-
vantage de pouvoir au gouver-
nement islamo-conservateur
face aux laïques et à l’armée,
selon les estimations des chaî-
nes de télévision. Ce scrutin
était considéré comme un test
de la popularité du premier
ministre Recep Tayyip Erdo-
gan.
Les estimations de la chaîne
d’information en continu
NTV portent sur 91% des bul-
letins dépouillés et donne un
large avantage au «oui» avec
59% des suffrages. La projec-
tion de la chaîne CNN-Türk
fait pour sa part état de 57% de
«oui». Ce référendum consti-
tuait un test majeur pour le
premier ministre Recep
Tayyip Erdogan, dont le Parti
de la justice et du développe-
ment (AKP), au pouvoir de-
puis 2002, soutient des réfor-
mes libérales, mais que les laï-
ques soupçonnent de vouloir
islamiser le pays en catimini.
Le référendum portait sur 26
amendements très divers que
Recep Tyyyip Erdogan a van-
tés comme une avancée vers
«plus de démocratie», un atout
pour la candidature de la Tur-
quie à l’Union européenne.
«La démocratie turque est au-
jourd’hui à un tournant, il
s’agit d’un test important», a
répété hier le chef du gouver-
nement.
Saluée par l’Union euro-
péenne comme «un pas dans la
bonne direction», la révision li-
mite les prérogatives de la jus-
tice militaire et modifie, au
profit du pouvoir, la structure
de deux instances judiciaires,
bastions de la laïcité et adver-
saires du gouvernement: la
Cour constitutionnelle et le
Conseil supérieur de la magis-
trature qui nomme juges et
procureurs. L’opposition affir-
mait de son côté que cette ré-
forme menace l’indépendance
de la justice et remet en cause
la séparation des pouvoirs. Elle
soupçonnait l’AKP de cher-
cher à faire entrer ses proches
dans ces instances à la compo-
sition élargie, ce qui lui per-
mettra de mieux contrôler le
pouvoir judiciaire avant les
élections de l’an prochain. «Si
on ne dit pas non maintenant,
la Turquie perdra ses valeurs
républicaines», avait ainsi af-
firmé Mustafa Süzer, la cin-
quantaine, qui votait à Ankara.
Selon ce pharmacien, l’AKP
joue dans ce référendum sur la
mémoire douloureuse du coup
d’Etat de 1980, dans une atti-
tude «revancharde» à l’égard
de l’armée, déjà sur la sellette
alors que des dizaines de mili-
taires sont poursuivis pour
complots contre le régime.
Cette réforme pourrait de fait
permettre de juger les auteurs
du putsch de 1980, survenu il
y a trente ans, jour pour jour.
A Istanbul, la population a
bravé la pluie pour voter.
«Nous ne voulons plus de
coups d’Etat militaires dans ce
pays. Nous voulons une Cons-
titution civile», a déclaré Ser-
kan Misirlioglu, agent com-
mercial de 32 ans.
La réforme soumet égale-
ment la dissolution des partis
politiques au contrôle du Par-
lement, dominé par l’AKP. Ce
parti, issu de la mouvance isla-
mique mais qui se présente
comme l’équivalent des for-
mations chrétiennes-démocra-
tes conservatrices en Europe,
avait failli être interdit en 2008
pour activités antilaïques. /ats-
afp
ISTANBUL Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan dépose
son bulletin dans l’urne. (KEYSTONE)
LA DER LE JOURNAL DU JURA / LUNDI 13 SEPTEMBRE 2010 24
A
I
R
D
U
T
E
M
P
S
F
R
A
N
Ç
O
I
S
N
U
S
S
B
A
U
M Et Dieu dit à Sarko…
Mais que faisait donc Sarko dans cette petite chapelle, au
crépuscule, caché derrière un pilier du chœur? Depuis qu’il
avait appris qu’un prêtre ami des Roms priait pour que «Dieu
parle à Sarko», il s’était dit qu’après tout, il serait assez normal
que le Tout-Puissant prenne un chouïa de Son Eternité pour lui
adresser quelques mots. Pas au sujet des Roms – quel
intérêt? – mais juste comme ça. N’était-il pas à la tête de la
France-fille-aînée-de-l’Eglise? Les derniers fidèles enfin sortis,
il s’approcha du Christ en croix, s’assit face à Lui et attendit. Il
dut patienter un moment mais une voix douce et calme finit
par sortir de la bouche entrouverte du visage douloureux:
– Nic, tu as de la chance.
Il interpréta le silence qui suivit comme une fin d’audience.
Oubliant la génuflexion, il sortit en trombe avec un sourire
béat pour aller retrouver Carla. «Tu me demanderas d’où je
viens? Hé bien, je vais te le dire». Et il le lui dit. Elle partagea
sa joie mais, une fois l’euphorie retombée, se permit
prudemment de glisser qu’on ne savait pas au juste de quelle
«chance» il s’agissait. Pour lui, les choses étaient claires: les
affaires, les Roms, les retraites, les sondages, la réélection,
tout cela était fini. Mais il retourna quand même à la chapelle
solliciter respectueusement du Sauveur quelques précisions,
surtout pour rassurer Carla qui… La voix l’interrompit, un
peu plus forte que la première fois:
– Nic, tu as de la chance…
– Oui bon, mais encore?
–… que j’aie les pieds cloués!
En montagne
(1000 m)
En plaine
(500 m)
Demain Aujourd'hui
Neuchâtel
Bâle
Berne
Zurich
Coire
Lucerne
Genève
Sion
Locarno
Mercredi
8
12
12
17
4
16
9
19
6
18
12
21
7
15
11
19
7
18
11
21
12 17
11 19
12 15
14 22
13 20
11 16
12 16 12 17
Jeudi Vendredi
we??
Bienne
Berne
Neuchâtel
Yverdon-
les-Bains
Delémont
Porrentruy
Cernier
Boudry
Fleurier
Saignelégier
Moutier
St-Imier
Tavannes
Lyss
La Neuveville
Morat
Le Locle
La Chaux-
de-Fonds
Retrouvez la météo sur internet
www.arcinfo.ch / rubrique météo
Lac de Bienne:
Température de l'eau: 17°
Vent: nord, 1 à 3 Bf
Niveau du lac: 429,27 m
Lac de Neuchâtel:
Température de l'eau: 18°
Vent: nord, 1 à 3 Bf
Niveau du lac: 429,29 m
Lac des Brenets: niveau du lac: 750,54 m
9 14
12 18
12 17
10 15
8 12
11 16
12 17
8 12
13 18
9 14
9 14
11 17
(entre 12 h et 16 h)
Index
UV
Risque
extrême
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
Risque
faible
Lever: 7 h 07
Coucher: 19 h 49
Lever: 13 h 39
Coucher: 22 h 13
Ils sont nés à cette date:
Jacqueline Bisset, actrice
Maurice Jarre, compositeur
Lundi
13 septembre 2010
Saint Maurille Premier quartier: 15.09
MÉTÉO
Délit de lèse-majesté,
plein de galopins gris
par Jean-François Rumley
Situation générale. Le bel
anticyclone des Açores,
si longtemps désiré, s’étire
jusque sur le centre du continent.
Comptez dessus et buvez de l’eau
fraîche, son efficacité est plus
que contrariée par des malotrus nébuleux mal
peignés. Les bougres traversent
sans vergogne la région sous la bannière
d’un front froid.
Prévisions pour la journée. Vous y perdez votre
latin, le baromètre plane et le soleil tombe en
morceaux ou plutôt en liquide. Des gouttes
s’échappent encore des nuages et remplacent
la pluie de rayons que vous pouvez vous
dessiner. Les averses scintillantes d’Apollon
n’élèvent guère le mercure, 17 degrés.
Les prochains jours. Le soleil joue à cache-
cache avec des nuages parfois denses.
Les nuages
souvent nombreux
sont trop forts
vis-à-vis
des ultraviolets
émoussés d’un été
finissant.
INSOLITE
Une usine arménienne a battu samedi le
record de la plus grande tablette de chocolat.
Elle en a fabriqué une mesurant 5m60 de
long, 25 centimètres d’épaisseur et pesant
pas moins de 4,4 tonnes.
Au cours d’une cérémonie télévisée, des
représentants du «Livre Guinness des
records» ont pris les mesures de la tablette
de chocolat noir. Ils ont ensuite remis un
certificat aux directeurs de l’usine arménienne
Grand Candy.
Ceux-ci ont précisé que cette tablette hors
norme a été fabriquée pour les dix ans de la
société. Le précédent record était détenu par
une fabrique italienne qui avait confectionné
une tablette de 3,58 tonnes en 2007. /ats-afp
HIER À 14 HEURES
En Suisse
Bâle peu nuageux 22
0
Berne beau 21
0
Genève beau 23
0
Locarno nuageux 21
0
Nyon beau 23
0
Sion très nuageux 23
0
Zurich peu nuageux 21
0
En Europe
Berlin beau 24
0
Lisbonne beau 27
0
Londres beau 18
0
Madrid beau 30
0
Moscou très nuageux 17
0
Nice beau 23
0
Paris très nuageux 18
0
Rome beau 26
0
Vienne très nuageux 20
0
J
A
2
5
0
0
B
I
E
N
N
E
Samedi 11 septembre 2010

N
0
212

CHF 2.50

www.journaldujura.ch
SOMMAIRE ■ Mortuaires 11 ■ Feuilleton 13 ■ Cinés / Agenda 15 ■ Télévision 22, 23 ■ Impertinences 26
Rédaction: tél. 032 321 90 00, fax 032 321 90 09, mail: redactionjj@journaldujura.ch / Abonnement 0844 80 80 00, mail: abo@journaldujura.ch / Annonces: tél. 032 344 83 83, fax 032 344 83 53
Et pan
sur le bec!
FOYER BIENTÔT MODÈLE
La première étape des travaux de transformation du
Foyer d’éducation de Prêles est achevée. >>>PAGE 2
Victime d’un naufrage col-
lectif, le FC Bienne a
essuyé un camouflet (0-4)
à la Gurzelen face à une
équipe de Vaduz il est vrai
brillante. >>> PAGE 18
S
T
E
P
H
A
N
E
G
E
R
B
E
R
C
H
R
I
S
H
A
R
K
E
R
MOUTIER
Sprays empoignés
par les jeunes
MICHAEL BASSIN
A Moutier, dans le cadre de l’Action 72 heures, les ados
du Centre de jeunesse ont décidé de donner vie à un mur
de 60 mètres. Sous l’œil d’un graffeur professionnel, ils
ont commencé leurs dessins. >>> PAGE 10
TRAMELAN
Les écoliers
ouvrent
le festival
BIENNE Après avoir essuyé une nouvelle fois les tirs du forcené, la police n’avait toujours pas maîtrisé
hier soir ce retraité de 67 ans qui sème la panique dans le quartier des Tilleuls depuis mercredi. Les
autorités invitent la population à la prudence, l’homme étant armé d’un fusil. >>> PAGES 4 ET 5
«A quand la course au
savoir?», lançait hier
Danielle Riard (photo),
conseillère municipale
de Tramelan, lors de
l’ouverture du Festival
de la formation qui se
tient au CIP. >>> PAGE 9
ISABELLE GRABER
Y
V
E
S
-
A
N
D
R
É
D
O
N
Z
É
HC BIENNE
Quel
début de
saison!
Le public de la BCF-Arena
est passé par tous les états
d’âme hier soir. Songez
plutôt: Fribourg Gottéron
menait 4-1 après... huit
minutes de jeu (!), avant de
voir revenir le HC Bienne
sur ses talons (ici le 4-3
inscrit à la 12e sur lequel
Alain Miéville, en blanc, est
impliqué), qui finira par
dépasser son contradicteur
et gagner 7-5. Incroyable,
magnifique! >>> PAGE 17
E
R
I
C
L
A
F
A
R
G
U
E
BIENNE
Et que vive
le Vélib’
Prônant la mobilité
urbaine durable, la ville
va accueillir le projet
Vélib’biennois à la fin
septembre. >>> PAGE 6
TRAMLABULLE
Réhabilitons
le Moyen Age
Le Moyen Age revisité
par les héros de la BD?
Tel est le thème d’une
conférence fascinante
qui se tiendra lors de
Tramlabulle. >>> PAGE 3
LDD
SAINT-IMIER
Drôles de
machines
La HE-Arc Ingénierie a
organisé hier après-midi
sur le site de Saint-Imier
son traditionnel concours
de robots que les Loclois
ont remporté. >>> PAGE 7
BLAISE DROZ
Il court toujours
ESPACE-RÉGIONS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 2
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95X"-'91lD=-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mH2-t8MQqn-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dht4P.Csv%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAu58.zcu%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bG+oY%RqDK%OsxQ+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'81-"V45Rc-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
« En ébauchant quelques pas de
danse sur un disque d’Elvis, je me
suis bloqué la hanche.»
sponsorisé par:
Un problème est si vite arrivé.
Informations: www.systeme-alarme.ch ou 031 387 74 90
PUBLICITÉ
La première partie des travaux
de transformation destinés à
améliorer la sécurité et la
qualité de prise en charge des
jeunes est achevée. Devisés à
35 mios, les travaux vont
s’achever en 2012. Le foyer
pourra alors accueillir 70
jeunes placés par la justice.
PHILIPPE OUDOT
C
es dernières années, le
Foyer d’éducation de
Prêles (FEP) a été épin-
glé à plusieurs reprises
par l’Office fédéral de la justice
et le Conseil de l’Europe pour
les droits de l’homme: cham-
bres trop exiguës et absence de
cour de promenade dans la sec-
tion fermée; groupes trop
grands par rapport à un enca-
drement trop restreint (14 jeu-
nes pour deux pédagogues
dans les sections d’habitation),
sans oublier le non-respect de la
protection des animaux dans les
écuries de l’exploitation agri-
cole, etc.
Une réorganisation complète
était donc nécessaire, d’autant
que le FEP accueille des cas de
plus en plus difficiles. En 2007,
le Grand Conseil avait ainsi ap-
prouvé un crédit de 35 mios de
francs pour permettre d’adap-
ter les infrastructures (rénova-
tion de bâtiments existants et
construction de nouveaux), de
renforcer la sécurité, d’amélio-
rer la prise en charge pédagogi-
que des jeunes et les conditions
de travail du personnel. Hier,
au terme de la 1re des trois éta-
pes des travaux, le directeur du
FEP Laszlo Polgar a reçu les
médias pour faire le point.
Jusqu’à présent, les 62 jeunes
que le foyer pouvait accueillir
étaient répartis en deux sec-
tions, une ouverte, l’autre fer-
mée. Pendant la durée des tra-
vaux, le nombre de places a été
réduit à une cinquantaine, et
lorsqu’ils seront achevés, à fin
2012, la capacité d’accueil sera
portée à 70, et les jeunes seront
placés dans cinq sections plus ou
moins fermées, chacun ayant
une chambre individuelle.
«L’objectif est d’offrir au jeune
des conditions où il se sente à
l’aise, en confiance et en sécurité
pour qu’il puisse gagner peu à
peu en autonomie, la sur-
veillance étant très étroite au dé-
but, et s’allégeant au fur et à me-
sure».
Le FEP disposera ainsi de
deux sections fermées (huit
places chacune) pour les cas les
plus lourds. Les nouveaux arri-
vants seront placés dans une
section d’accueil et d’observa-
tion fermée (huit places) pour
quelques semaines, avant de re-
joindre en principe une des
deux sections semi-ouvertes
(deux fois neuf places). Mais si
nécessaire, un juge pourra or-
donner leur placement en sec-
tion fermée. Après la section
semi-ouverte, ils passeront en
section ouverte (deux fois neuf
place également), et finalement
la section Vita (12 places), der-
nière étape avant de quitter
l’établissement.
Au terme de la 1re étape, on
trouve pour le site de Châtillon
un nouveau bâtiment (section
fermée, qui deviendra section
d’accueil), un bâtiment rénové
(section ouverte) et un autre (où
se trouvait l’ancienne piscine)
transformé avec une salle poly-
valente, la boulangerie et la cui-
sine. Quant à la cour de prome-
nade de la section fermée, elle se
situera entre l’ancien grand bâti-
ment et le nouveau. Sur le site
de la Praye, un nouveau bâti-
ment a été construit et un autre,
rénové.
Chef éducateur, Serge Go-
gniat précise qu’au fur et à me-
sure de leur évolution et de leur
gain en autonomie, les jeunes
en milieu semi-ouvert, ouvert
ou Vita peuvent, sous condi-
tions, rentrer occasionnelle-
ment, puis plus souvent, le
week-end à la maison. «Mais ils
doivent être de retour à l’heure
et sont soumis à un contrôle
pour s’assurer qu’ils n’ont con-
sommé ni alcool ni drogue, sous
peine de sanction.»
Comme l’a souligné le res-
ponsable de la formation Hugo
Stulz, «les jeunes en section fer-
mée vont fréquenter des ate-
liers d’occupation puis, à partir
de la section semi-ouverte, on
leur propose d’abord un stage
interne, puis une formation
professionnelle dans 13 domai-
nes.» Il relève toutefois que
ceux qui parviennent au stade
d’une attestation fédérale (2
ans), voire d’un CFC, sont peu
nombreux. Il note également
que certains jeunes réussissent
à achever leur formation pro-
fessionnelle après avoir quitté le
FEP.
Cela dit, Laszlo Polgar remar-
que aussi que le parcours des
jeunes passe aussi par des pha-
ses difficiles: bagarres, fugues,
refus de travailler, ou non-res-
pect du code de conduite. Ils
font alors l’objet de sanctions et
se retrouvent temporairement
en section fermée. Il indique
aussi que le FEPprépare un
concept de traitement mettant
en réseau les groupes d’habita-
tion, les ateliers, le service psy-
chologique, etc. afin de les en-
courager et les soutenir. «Le but
est d’élaborer une méthodolo-
gie pour le traitement interdis-
ciplinaire et standardisé des dés-
équilibres des jeunes.» /PHO
FEP Serge Gogniat et Laszlo Polgar (ici devant le bâtiment rénové de Châtillon qui accueille la section ouverte)
ont détaillé les travaux réalisés au cours de la première étape des travaux. (STÉPHANE GERBER)
FOYER D’ÉDUCATION DE PRÊLES
Une institution bientôt modèle
MESURES OU PRIVATION DE LIBERTÉ
Le Foyer offre une plus grande marge de manœuvre
Face à un mineur délinquant, le juge détermine la sanction, qui peut être une mesure en foyer comme à
Prêles ou une peine de privation de liberté. Comme le souligne Laszlo Polgar, s’il opte pour la 2e solution, il
peut infliger une peine maximale de quatre ans. Si le jeune se tient correctement, il peut sortir après avoir
purgé la moitié de sa peine. Au FEP, il peut être mieux suivi, jusqu’à ce qu’il soit «mûr» pour sa sortie. /pho
S
T
É
P
H
A
N
E
G
E
R
B
E
R
PRIX DE L’AIJ
Délai fixé
au 30
septembre
L’AIJ rappelle qu’elle a mis
au concours le Prix de l’As-
semblée interjurassienne pour
travaux scientifiques, histori-
ques ou toute autre réalisation
d’envergure présentant un in-
térêt majeur pour la région.
Les candidats sont invités à
adresser leur dossier jusqu’au
30 septembre. Le Prix récom-
pense des travaux de qualité et
de portée interjurassienne. Il
est doté d’un montant de
10 000 fr. et est financé à parts
égales par les cantons de Berne
et du Jura. Informations et rè-
glements figurent sur le site de
l’AIJ (www.aij.ch).
Par ailleurs, sur proposition
du CJB, Aldo Dalla Piazza a
été désigné par le canton de
Berne comme membre du jury
du Prix de l’AIJ. Il remplace
Henri Carnal, démissionnaire.
Les trois autres experts sont
Nicolas Barras (BE) et Michel
Hauser et Charles Félix (JU).
Ces quatre experts forment le
jury du Prix avec les huit
membres de la commission
Culture de l’AIJ. /c
Le Foyer d’éducation de Prêles en bref
● 62 Nombre de jeunes avant la transformation.
● 70 Nombre de jeunes qui seront accueillis à partir de 2012.
● 35 mios montant du crédit pour les travaux de transformation
● 2 sites L’aire de Châtillon regroupera l’ensemble de la section
à régime fermé, inaccessible au public, alors que celle de la
Praye accueillera les domaines ouverts au public (horticulture,
agriculture, garage automobile).
● 13 formations Cuisinier, boulanger, jardinier, peintre, menuisier,
agriculteur, paysagiste, garagiste, ébéniste, forestier, concierge,
manœuvre, intendant.
● 12 mios Budget annuel, (1,5 mio à charge de la Confédération,
le reste par les cantons qui envoient des jeunes au FEP).
● 430 fr. Coût journalier facturé aux cantons en section ouverte.
● 585 fr. Coût journalier facturé aux cantons en section fermée.
● 88 Nombre de postes de travail actuel; 108 après 2012.
Qu’est-ce que le FEP?
Le FEP est une institution qui s’occupe de jeunes gens (de
15 ans à 22 ans) inadaptés, caractériels, délaissés ou marginaux
placés par des tribunaux des mineurs en raison de leurs
antécédents criminels, agressions, violence, drogue, tolérance
très faible à la frustration, etc.) et qui viennent de toute la Suisse.
Le FEP n’est pas une prison, mais une maison d’exécution de
mesures offrant un encadrement pédagogique et thérapeutique
intensif (rééducation, formation scolaire et professionnelle). Le
but est de les aider à dépasser leurs problèmes, leur réapprendre
à vivre en société en dépit de leurs problèmes et éviter ainsi
qu’ils ne replongent en quittant le foyer. Les jeunes y restent au
minimum un an, mais plutôt deux à trois ans en moyenne.
Contrairement à une peine de privation de liberté (où la peine est
fixe), la durée de la mesure dépend de l’évolution du jeune. /pho
En bref
■ BERNE
15 ans de réclusion
pour assassinat
Une prostituée de 24 ans a été
condamnée hier à une peine de
15 ans de réclusion par le tribunal
de district de Berne-Laupen pour
assassinat. Souffrant de troubles
psychiques, elle avait poignardé
un client dans un parc de la ville
fédérale en 2008. /ats
■ CANTON DU JURA
Theubet recourt contre
sa suspension
Suspendu par le gouvernement fin
août, le commandant de la police
fait recours auprès de la Chambre
administrative. Henri-Joseph
Theubet est sous le coup d’une
instruction pénale pour abus
d’autorité. Son recours n’a pas
d’effet suspensif. /ats
■ NEUCHÂTEL
Le POP soutient le
candidat des Verts
Le POP neuchâtelois renonce à
présenter un candidat à l’élection
complémentaire destinée à
remplacer Frédéric Hainard. Le
parti a annoncé hier son soutien
au prétendant des Verts Patrick
Erard. Ce soutien va dans le sens
d’un «rapprochement des forces
de la gauche neuchâteloise»,
indique le POP. De son côté, le PS
décide ce matin s’il présente un
candidat. /ats
ESPACE-RÉGIONS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 3
*Prix public conseillé
Experience more at www.tissot.ch
Le choix de Michael Owen – Footballeur
Touchez la glace et vivez une expérience unique
avec ses 15 fonctions tactiles dont un baromètre,
un dénivellomètre et une boussole.1125 CHF *
IN TOUCH WITH YOUR TIME
PUBLICITÉ
Entre révisionnisme pur et
franche adulation, le Moyen
Age n’a jamais cessé de titiller
les fantasmes de la société
post lumièrienne. La BD,
forcément, n’échappe pas à
cette quête du Graal. Les
gueux de Tramlabulle l’ont bien
compris en conviant un
spécialiste du genre. Une fière
époque revisitée par les héros
des bulles? De quoi rompre
une sacrée lance!
PIERRE-ALAIN BRENZIKOFER
A
urions-nous tous en
nous quelque chose de
Richard Cœur de Lion,
de Foulques Nerra, de
Guillaume le Maréchal?
D’Henri II Plantagenet, cet eu-
ropéen avant l’heure? De Ro-
bert d’Arbrissel, aussi? Ou, pour
nos douces compagnes, d’Alié-
nor d’Aquitaine, voire d’Iseult?
Ah! le Moyen Age. Quelle autre
époque a autant titillé l’imagina-
tion? Et pourtant, quelle désin-
formation! Témoin ces expres-
sions stupides, style «On re-
tourne au Moyen Age».
Comme si, par la faute de quel-
ques viles guerres et autres me-
nues famines, il faudrait tirer un
trait rageur et ignare sur l’érudi-
tion, la connaissance, les cathé-
drales, l’héroïsme, le sens de
l’honneur. Et accessoirement
sur une littérature à même de
formoliser enfin les soporifi-
ques et abscons philosophes des
Lumières.
Au Moyen Age, le droit divin
chevauchait de concert avec la
grâce divine. La peur de Dieu
valait bien celle de Sarko. Sur-
tout, l’ordre féodal régnait. Nos-
talgie? Ils sont pourtant encore
nombreux, aujourd’hui, ceux
qui seraient prêts à crier «vive le
roi». Et puis, franchement, à
l’heure de se choisir une suze-
raine, qui hésiterait longuement
entre Aliénor d’Aquitaine et
Maria Roth Bernasconi? Alié-
nor que les médisants ont réduit
à la dimension d’une Carla
Bruni...
Faute de place, on zappera sur
«Tristan et Iseult». Sur la lé-
gende arthurienne utilisée à des
fins de propagande par les Plan-
tagenets pour enfin donner la
parole à Daniel Thurre, média-
teur culturel et responsable de
l’accueil des publics au Musée
d’histoire naturelle de Genève.
Un historien de l’art au bénéfice
d’une thèse de doctorat sur les
reliquaires de l’époque romane
du trésor de l’Abbaye de Saint-
Maurice. Un pointu, comme di-
raient les pragmatiques, mais
aussi un bédéphile militant.
Alors, cher maître, ce Moyen
Age correspondrait-il à tous les
clichés dont on l’affuble?
«Ah! déjà la question piège.
Eh bien, selon de quel côté de la
barrière on se situait, la vie pou-
vait y être rude. Mais n’est-ce
pas aussi le cas aujourd’hui,
dans les banlieues et même
ailleurs?»
Pour ce qui est de réhabiliter
l’époque, Daniel Thurre suggère
de ne pas avoir la nostalgie du
passé, même si le Moyen Age
fut une période de grandeur par
la grâce de l’art. Et aussi de cette
dévotion à un Dieu qu’on a
commencé à renier vers 1400.
Mais, finalement, sans les dik-
tats de cette époque, les cathé-
drales auraient-elles vu le jour?
Alors, n’a-t-on pas trop fan-
tasmé sur les mérites de la Re-
naissance? Selon notre interlo-
cuteur, l’homme se nourrit de
perpétuelle remise en question.
Et ce qu’on possède aujourd’hui
provient forcément d’un héri-
tage. «Le Moyen Age a duré
1000 ans. Mais chaque époque a
donné des impulsions positives.
La Renaissance a consacré Lu-
ther, qui a enfin demandé de ne
pas prêcher la pauvreté tout en
faisant le contraire. Finalement,
tout est imbriqué.»
La BD dans l’univers moye-
nâgeux? «Eh bien, il y a littéra-
lement de tout. C’est un terrain
d’aventure qui permet de cô-
toyer le héros, le chevalier, les
croisades. Aujourd’hui, elle tient
surtout de l’heroic fantasy. On
baigne dans un monde oniri-
que. Après tout, nous avons be-
soin de rêves. Un scénariste de
BD a d’ailleurs dit un jour que
‹le Moyen Age, c’est notre Far
West à nous›. Avec ce que cela
sous-entend en matière de con-
quête du territoire, de propriétés
à défendre.»
Quand on considère les mots
clés du Moyen Age (voir ci-des-
sous), on se situe résolument en-
tre le Bien et le Mal. Daniel
Thurre n’en disconvient pas,
mais, ajoute-t-il, cette époque
avait le sens de l’honneur. On se
battait pour récupérer le tom-
beau du Christ et la félonie était
quelque chose de littéralement
épouvantable. Au Moyen Age,
la parole donnée avait un sens.
«Et puis, en ce temps-là, les con-
naissances en astrologie étaient
déjà époustouflantes. Quand on
songe aux moyens réduits... Et
que dire de ces cathédrales
qu’on érigeait avec un fil à
plomb? Aujourd’hui, parvien-
drions-nous à une telle qualité
avec nos moyens modernes? Je
n’en suis pas persuadé...»
Est-ce pour toutes ces raisons
que les fêtes médiévales fleuris-
sent un peu partout? Que le my-
the de Robin des Bois perdure?
Que le nom de Richard Cœur
de Lion est plus familier à beau-
coup d’oreilles que celui de Ba-
rack Obama? Oui, cette époque
reste une inépuisable source
d’inspiration.
Notre spécialiste, lui, avoue
une préférence pour la période
carolingienne au niveau cultu-
rel, mais pour aussi la volonté
réunificatrice de Charlemagne.
Mais il n’oublie pas l’art roman,
les chemins de Compostelle.
Alors, légende rose ou légende
noire? «Joker! Est-ce que le 18e
est mieux que le 19e?», nous in-
terpelle ce grand fan de Cheva-
lier Ardent. Nul doute qu’ils se-
ront nombreux à chevaucher
avec l’un et l’autre, à Tramla-
bulle. /PABR
JOHAN ET PIRLOUIT Personne n’a oublié la série mythique réalisée par Peyo, le père des Schtroumpfs. (LDD)
Et puis,
franchement, à
l’heure de se
choisir une
suzeraine, qui
hésiterait
longuement entre
Aliénor
d’Aquitaine et
Maria Roth
Bernasconi?
DE TRAMLABULLE À TRAMLAGRAAL
Quand la BD se charge de magnifier
toutes ces (médié)valeurs éternelles
CONFÉRENCE À TRAMLABULLE
Le Moyen Age revisité par les héros de la Bande dessinée
Dans le cadre de Tramlabulle, qui se tiendra du 24 au 26 septembre au CIP de Tramelan, on ne manquera sous aucun prétexte la conférence
de Daniel Thurre, lequel décrira les mythes du Moyen Age, du Graal au Trésor des Templiers, à travers moult séries BD. Cet historien de l’art,
accessoirement bédéphile de fer, s’exprimera samedi 25 septembre, à 15h, au CIP, et dimanche 26 septembre, à 14h, au même endroit. Avec
Johan, Pirlouit, Percevan, Thorgal et Chevalier Ardent, que de nobles compagnons! Tous les détails sur www.tramlabulle.ch /pabr
L
D
D
Mots clés d’une époque
Daniel Thurre a résumé le Moyen Age en quelques mots
aussi forts que clés, à même de réhabiliter une époque
mythique. Les voici, énumérés religieusement.
Château fort / Vassal et suzerain / Chevalier / Ménestrel et
banquet / Philtres d’amour et amour courtois / Chasse /
Joutes dans les tournois / Gueux et brigands armés / Horreurs
de la guerre et massacre de petites gens / Villages mis à sac /
Peste noire / Sièges et prise d’assaut de villes fortifiées / Actes
d’héroïsme / Croisades / Pèlerinages sur des routes
incertaines et difficiles / Monastères / Reliques et reliquaires;
trésors d’église / Scriptorium et production / Tréteaux, ancêtre
du théâtre / Alchimie / Invocation du malin et magie noire /
Jugement dernier / Inquisition et bûchers / Templiers.
BIENNE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 4
FRANÇOIS GAUDI
«Nous ne pouvons pas évacuer toute la ville!»
Le chef de la région Bienne-Jura bernois se montre compréhensif face à l’inquiétude des Biennois. Mais il avoue
que la marge de manœuvre de la police est limitée: «Certes, cet homme est dangereux et nous recommandons à
la population d’être prudente et d’appeler notre hotline, au 031 634 634, mais nous ne pouvons pas demander à
tous les habitants du quartier de partir... Dans ce cas, c’est toute la ville de Bienne qu’il faudrait évacuer!» /ig
K
E
Y
S
T
O
N
E
REPORTAGE
Les écoles jugent sévèrement le travail de la police
Malgré le feu vert de la po-
lice, les écoles du quartier des
Tilleuls sont restées fermées
hier, et les directeurs d’école ne
se gênent pas pour critiquer les
forces de l’ordre.
Au gymnase des Tilleuls, le
directeur Leonhard Cadetg a
décidé de fermer son établisse-
ment pour le deuxième jour de
suite. «J’ai la responsabilité de
mes élèves, c’est donc à moi de
décider», déclare-t-il. Jeudi soir,
la police avait annoncé aux
écoles du quartier des Tilleuls
qu’il n’y avait aucune raison de
fermer les classes vendredi. Or,
quelle ne fut pas la surprise de
Leonhard Cadetg d’entendre à
7h sur son poste de radio que
le forcené était revenu dans le
quartier durant la nuit et qu’il
avait à nouveau tiré sur les po-
liciers. «Peu avant 8h, j’ai pris
la décision de fermer l’établis-
sement». On a donc réuni et
informé les élèves. «Parallèle-
ment, je me suis arrangé avec
le gymnase des Prés-de-la Rive
pour qu’on nous y fasse un peu
place», poursuit Leonhard Ca-
detg.
Les élèves ont dont été éva-
cués et se sont rendus au gym-
nase du bord du lac avec des
bus des TPB. Tout s’est bien
déroulé, mais le directeur ne
manque pas de s’interroger:
«C’est un risque énorme de
laisser des élèves dans ce quar-
tier. Ce retraité n’est pas un
imbécile, on peut donc imagi-
ner qu’il a songé à prendre des
otages. La police aurait dû y
penser», poursuit-il. Regula
Weil, directrice de l’école pri-
maire des Tilleuls/Battenberg,
abonde dans le même sens. «Je
suis indignée», déclare-t-elle.
Elle aussi n’a appris la tuerie
de la nuit qu’au réveil à la ra-
dio. Elle aussi a appelé Fran-
çois Gaudy, chef de la police
régionale Jura bernois-See-
land, et a reçu des paroles ré-
confortantes. «Je ne peux pas
prendre cette responsabilité»,
a-t-elle ensuite décidé. Elle a
donc téléphoné d’urgence aux
parents pour qu’ils gardent
leur enfant à la maison. «Mais
ils m’ont presque tous dit qu’il
était déjà en route», raconte-t-
elle. Depuis, François Gaudy
s’est excusé auprès d’elle pour
cette «panne d’information».
Si le forcené court toujours
demain, la police et les écoles
tiendront une cellule de crise
pour décider ensemble des me-
sures à prendre. Regula Weil
est très claire à ce sujet: «Je
n’ouvrirai pas le collège tant
que cet homme est en liberté.»
François Gaudy reconnaît
«qu’il aurait peut-être dû pren-
dre contact avec les écoles plus
tôt». Et de promettre à l’avenir
une meilleure coordination.
Chez les élèves, on prend les
choses avec philosophie.
«Nous avons été très bien in-
formés par nos profs. Bon, il y
avait beaucoup de policiers
dans le quartier, mais juste-
ment, c’était plutôt rassurant»,
raconte un étudiant du gym-
nase des Tilleuls.
Les adolescents ne sont en
revanche pas tendres envers
les unités spéciales de la police,
«incompétentes au point de
laisser s’enfuir un vieil
homme». Les lacunes de la po-
litique d’information de la po-
lice ne leur ont pas échappé
non plus. «On nous laisse tran-
quillement venir à l’école et,
cinq minutes après notre éva-
cuation, on boucle tout le
quartier; ça n’est pas sérieux»,
commente une jeune fille, qui
ne cache pas une certaine em-
pathie pour le forcené. «Il a
67 ans, il est désespéré, qu’on
lui laisse sa maison», conclut-
elle. MARCO OPPLIGER
TRADUCTION MARCEL GASSER
AU BORD DU LAC Les étudiants du Gymnase des Tilleuls ont rendu une
visite forcée à leurs camarades des Prés-de-la-Rive. (ADRIAN STREUN)
La directrice de la Sécurité et
de l’énergie s’est rendue à
plusieurs reprises dans le
quartier des Tilleuls depuis le
début de la crise. Elle était
également présente aux côtés
du chef de la police régionale
lors de la conférence de
presse d’hier. Interview.
ISABELLE GRABER
S
i Hans Stöckli ne s’est
encore pas manifesté
depuis mercredi, celle
qui pourrait lui succé-
der l’année prochaine a multi-
plié les apparitions. Le départe-
ment de Barbara Schwickert
est concerné de près par les
événements qui secouent le
quartier des Tilleuls: outre les
collaborations inhérentes au
contrat de prestations liant Po-
lice Berne à la Ville de Bienne,
les autorités locales ont amé-
nagé mercredi dans l’urgence
des locaux d’hébergement dans
les abris PC de l’école du Sahli-
gut.
Barbara Schwickert, comment
les autorités biennoises
réagissent-elles au drame qui
secoue la ville depuis quatre
jours?
Lors de sa séance hebdoma-
daire, vendredi matin, le Con-
seil municipal a longuement
évoqué cette question. Mes col-
lègues et moi-même sommes
très affectés par le drame qui se
déroule dans le quartier des
Tilleuls, et nous pensons tout
particulièrement au policier qui
a été grièvement blessé dans la
nuit de mercredi à jeudi.
A propos des opérations
menées par la police,
comprenez-vous qu’elle essuie
tant de critiques de la part de
la population?
J’éprouve de la compréhen-
sion pour l’inquiétude des ci-
toyens, mais je puis leur assu-
rer que la police travaille vrai-
ment de manière remarquable,
avec un grand professionna-
lisme. Sa tâche n’est pas facile,
car elle ne peut pas communi-
quer ouvertement afin de ne
pas compromette l’enquête.
François Gaudy l’a bien expli-
qué: le forcené qui s’en prend
aux forces de l’ordre connaît
très bien son quartier et les en-
virons. Il est très malin... mais
aussi dangereux.
Bien qu’une ambiance étrange
règne aux Tilleuls, le reste de
la ville ne semble pas trop
affecté par ce drame. Votre
impression?
En effet, je suis surprise par
le calme dont la population fait
preuve. Pourtant, nous vivons
actuellement une situation de
crise importante, telle que no-
tre ville n’en a jamais connue.
J’invite donc les citoyens à la
prudence, tout en leur étant
très reconnaissante de ne pas
céder à la panique.
Comment se déroule la
collaboration avec la police?
Très bien. Nous sommes ré-
gulièrement informés de l’évo-
lution de la situation. Bien sûr,
nous ne pouvons en rien in-
fluencer les décisions de la po-
lice, cela dépasse nos compé-
tences. Mais plusieurs services
de la Ville coopèrent, tels l’ins-
pectorat de la police, les sa-
peurs-pompiers ou la protec-
tion civile.
Vous êtes-vous rendue au
Sahligut?
Oui, à plusieurs reprises. Et
je tiens à saluer le travail re-
marquable effectué par la pro-
tection civile en un temps re-
cord. Mercredi, il a en effet
fallu aménager très rapide-
ment des locaux dans les abris
du collège pour pouvoir ac-
cueillir les habitants du quar-
tier qui ne pouvaient pas ren-
trer chez eux. Une vingtaine
de personnes ont dormi là. Je
tiens aussi à saluer les respon-
sables du home Cristal, qui ont
convié de nombreuses person-
nes du quartier à un repas
jeudi soir. Je suis extrêmement
touchée par la solidarité dont
font preuve les gens des
Tilleuls.
Néanmoins, cette affaire ne va
pas redorer le blason de
Bienne, déjà fort terne dans le
reste de la Suisse...
Ce drame aurait pu se dé-
rouler n’importe où. Le for-
cené est Suisse, il est d’ailleurs
né dans la maison qu’il est
contraint de quitter au-
jourd’hui. Peut-être en effet
cette affaire va-t-elle encore as-
sombrir l’image de Bienne...
Très franchement, à l’heure ac-
tuelle, je ne pense pas que cela
soit très important. Ce qui me
préoccupe pour le moment est
que la police parvienne au
plus vite à maîtriser ce for-
cené. /IG
BARBARA SCHWICKERT La conseillère municipale écologiste s’est
rendue plusieurs fois sur les lieux du drame. (ADRIAN STREUN)
BARBARA SCHWICKERT
«Bienne n’a jamais connu
pareille situation de crise»
CE QUE DIT LA LOI
«L’abattre?
Pas si
simple»
Tout le monde se demande
pourquoi la police n’a pas tiré sur
le forcené. La réponse se trouve
peut-être dans une sorte de flou
juridique. Le retraité qui a tiré
sur un policier mercredi soir, le
blessant grièvement à la tête, et
qui a récidivé dans la nuit de
jeudi à vendredi, a tout d’un
homme dangereux. Les avis sont
unanimes à ce sujet.
Mais alors pourquoi, vu sa
dangerosité, ne l’a-t-on pas
abattu, ne fut-ce que pour proté-
ger la police et les riverains?
Franz Ricklin, professeur émé-
rite de droit pénal à l’Université
de Fribourg, explique que ce
n’est pas si simple. «La loi ne per-
met pas explicitement à la police
d’abattre quelqu’un, même à des
fins préventives», déclare-t-il. Il
existe certes un article du règle-
ment de police qui régit l’usage
des armes à feu et l’autorise
lorsqu’un agent est en droit de
supposer que des personnes re-
présentent pour d’autres une me-
nace directe et un danger pour
leur intégrité physique. «Un tir
ciblé et mortel n’est donc auto-
risé que dans des situations d’ex-
ception», poursuit Franz Ricklin.
Si le forcené s’en était pris direc-
tement à un quidam et l’avait
menacé de son pistolet chargé,
s’il avait poursuivi quelqu’un en
criant son intention de le tuer, la
situation aurait été plus claire:
c’était la vie du forcené contre la
vie d’une personne en danger.
«Mais tant qu’il est possible de
prendre une mesure plus clé-
mente, c’est celle-là qu’il faut pri-
vilégier», poursuit-il, insistant
sur le fait «qu’il faut analyser de
cas en cas et ne pas généraliser».
Le drame du quartier des
Tilleuls rappelle une affaire simi-
laire survenue à Coire en 2000,
où un jeune de 22 ans avait tiré
sur des policiers depuis son bal-
con et grièvement blessé deux
agents. Le forcené avait finale-
ment été abattu par un tireur
d’élite. Le commandant de la po-
lice Markus Reinhardt, qui avait
pris la décision, avait dû en ré-
pondre devant le Tribunal et
s’était suicidé par la suite, bien
qu’il eût été acquitté. /bt-mg
BIENNE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 5
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9IXW-Q4Pw'=-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kH5-/vZKtn-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhtMo.iq/%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAUc7.NRh%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+vIc+bE+o0%RqJr%OsrK+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ8Y-mBHi"c-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Test and Smile
16 900.– net
« Sièges
magiques »
36 400.– net
Break ou
limousine
37 400.– net
Real Time 4x4
29 800.– net
8 ans
de garantie
26 900.– net
3 ou 5 portes
JAZZ ACCORD CR-V INSIGHT HYBRID CIVIC
Dès
CHF
Dès
CHF
Dès
CHF
Dès
CHF
Dès
CHF 1 4 3 2 5
www.honda.ch
* Leasing (ou prime) valable jusqu’au 31.12.2010. Exemple de calcul pour la Jazz 1.2i « S » : prix catalogue CHF 16 900.– net (TVA 7,6% comprise). Valeur de reprise: CHF 7098.–.
Pour un 1
er
loyer facultatif de 20% du prix catalogue, 10 000 km par an et 48 mensualités : leasing CHF 169.–/mois. Coût annuel total : CHF 396.– (amortissement et assurance de
l’objet de leasing exclus) avec un taux d’intérêt de 3,9% (taux effectif 3,97%). Aucun leasing ne sera accordé s’il occasionne le surendettement de la cliente ou du client. Consommation
mixte (80/1268/CEE) : 5,3 l/100 km. Emissions mixtes de CO
2
: 126 g/km (moyenne de tous les modèles neufs : 188 g/km). Catégorie de rendement énergétique: B. 1. Civic 1.4i Comfort,
73 kW/100 ch, 1339 cm
3
, 5 portes. 2. Accord Sedan 2.0i Elegance, 115 kW/156 ch, 1997 cm
3
, 4 portes. Modèle illustré: Accord Sedan 2.4i Type S avec kit carrosserie et intérieur sport,
148 kW/201 ch, 2354 cm
3
, 4 portes, CHF 41 900.– net. 3. CR-V 2.0i Comfort, 110 kW/150 ch, 1997 cm
3
, 5 portes avec 4 roues d’hiver Yokohama/Pirelli gratuites, avec jantes alu, pour tout
achat jusqu’au 31.12.2010. 4. Insight Hybrid 1.3i « S », 72 kW/98 ch, 1339 cm
3
, 5 portes. Modèle illustré: Insight Hybrid 1.3i Elegance, 72 kW/98 ch, 1339 cm
3
, 5 portes, CHF 31 900.– net.
5. Jazz 1.2i « S », 66 kW/90 ch, 1198 cm
3
, 5 portes. Conditions valables auprès des concessionnaires participant.
4 roues d’hiver
offertes
d’une valeur
de CHF 2400.–
Véhicules les plus sûrs
pour les passagers et les autres
usagers de la route (ATE 2010)
1. Civic
2. Accord
3. Insight Hybrid
LEASING
3,9 %
PUBLICITÉ
OPÉRATION EN COURS Plusieurs dizaines de journalistes ont suivi la conférence de presse organisée hier matin. La police n’a pas trouvé d’explosifs dans la maison du chemin Mon-Désir. (A. STREUN-KEYSTONE)
L
e
s
f
a
i
t
s
d
u
j
o
u
r
L’homme de 67 ans qui tient en
haleine la ville de Bienne
depuis mercredi n’avait
toujours pas été appréhendé
hier soir. Dans la nuit de jeudi
à vendredi, il a tenté de
retourner chez lui et a à
nouveau tiré plusieurs coups
de feu. La population se
montre de plus en plus critique
face à la police.
ISABELLE GRABER
M
aladresse ou simples
lacunes de commu-
ni cat i on? Devant
plusieurs dizaines de
journalistes convoqués hier ma-
tin au Palais des Congrès, le
chef de la police Jura bernois-
Seeland, François Gaudy, a
tenté de justifier le second échec
de ses troupes, qui n’ont pas
réussi à arrêter le retraité de
67 ans lorsque celui-ci les a à
nouveau prises pour cible dans
la nuit de jeudi à vendredi, vers
minuit et demi. «L’homme est
dangereux, mais les gens ne doi-
vent pas avoir peur. Nous ne
pensons pas qu’il tirerait sur des
civils», martèle François Gaudy,
tout en reconnaissant que «le fu-
gitif n’a certainement plus rien
à perdr.e. Pourtant, contraire-
ment à ce qui s’était passé la
nuit précédente, les policiers ont
immédiatement riposté. «De-
puis qu’il a grièvement blessé
l’un de nos hommes, nous ne le
considérons plus comme un
brave retraité et encore moins
comme un vieillard, admet
François Gaudy. Il connaît le
quartier et la forêt alentour
comme sa poche. C’est un
homme vif et en pleine forme,
dont nous devons nous méfier.»
La police cantonale joue le
chaud et le froid: invitant la
presse à diffuser des messages
rassurants dans la matinée, les
tracts distribués dans la soirée
dans les ruelles tranquilles du
quartier des Tilleuls n’ont fait
qu’inquiéter davantage le voisi-
nage du forcené. «Ma fille de
cinq ans a fait des cauchemars
cette nuit et elle est venue dor-
mir dans mon lit. Et moi, je
n’en mène pas large», confie
une jeune maman. Les nom-
breuses personnes âgées qui vi-
vent dans ce grand quartier de
3000 habitants sont tout aussi
désemparées. «Nous nous som-
mes barricadés, raconte une ha-
bitante de la rue des Mésanges.
Est-ce que Monsieur K. va en-
core revenir cette nuit? Nous
n’avons presque pas dormi à
cause des coups de feu et du
bruit de l’hélicoptère qui a sur-
volé le quartier pendant des
heures.» Le Super Puma doté
d’une caméra infrarouge n’avait
toujours pas quitté la région
biennoise hier. Vers 15h, il a
brièvement survolé la com-
mune d’Evilard, à quelques ki-
lomètres de là. Dans le même
temps, des forces d’intervention
lourdement armées étaient sta-
tionnées à l’entrée du petit vil-
lage, tandis que des policiers
contrôlaient plusieurs voitures.
Cette opération semble avoir
été déclenchée suite à un appel
reçu sur la hotline de la police:
un habitant d’Orvin aurait
aperçu le fugitif en début
d’après-midi. Plusieurs actions
de ce type, aussi brèves que
spectaculaires, se sont multi-
pliées hier tout au long de la
journée en divers endroits de
Bienne: à 16h, des policiers ar-
més de mitraillettes ont brus-
quement déboulé près d’une
banque de la place Centrale. A
17h, des membres des unités
spéciales ont investi une villa
proche de celle du retraité en ca-
vale, tandis qu’une troupe ar-
mée arpentait le chemin Mon-
Désir au petit trot. Un quart
d’heure plus tard, les hommes
harnachés de noir avaient dis-
paru, cédant la place aux porte-
parole de la police distribuant
des tracts invitant la population
du quartier à la prudence.
Avec la nuit, l’étrange si-
lence qui pèse sur les Tilleuls
depuis trois jours est encore
devenu un peu plus lourd. La
rumeur du centre-ville filtre à
peine entre les arbres et dans
les jardinets proprets où se ca-
che peut-être le fugitif. Le
drame trouvera-t-il enfin son
épilogue? /IG
TOUJOURS LÀ Moins présents dans la journée, les policiers armés sont réapparus en nombre hier soir. (KEYSTONE)
QUARTIER DES TILLEULS
Le fugitif est toujours en cavale
BIENNE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 6
En mai dernier, Bienne a
signé la Charte pour une
mobilité urbaine durable.
L’occasion de voir les objectifs
que s’est fixée la Ville dans ce
domaine et les mesures
qu’elle a prises.
MARJORIE SPART
L
e 21 mai dernier, le Con-
seil municipal a accepté
la Charte pour une mo-
bilité urbaine durable.
Un tout petit événement pres-
que passé inaperçu, «parce
qu’il ne s’agit pas d’une révolu-
tion, détaille Jonas Schmid,
collaborateur spécialisé en ma-
tière de mobilité douce au dé-
partement de l’Urbanisme. Si
les autorités ont signé cette
charte, c’est surtout parce
qu’elle rejoint totalement les li-
gnes directrices édictées par la
Ville en matière de trafic (ndlr.
consultables sur le site
w w w. b i e l - b i e n n e . c h
<http://www.biel-bienne.ch> ,
rubrique mobilité)».
Ce que dit exactement cette
charte? «Elle définit les objec-
tifs fondamentaux et les orien-
tations de développement des
villes signataires dans l’optique
d’une mobilité durable», souli-
gne Jonas Schmid. En d’autres
termes, il s’agit d’accorder les
différentes possibilités de se dé-
placer en ville – à pied, à vélo,
en transports publics et en voi-
ture – pour optimiser la circu-
lation. A l’origine, cette charte
est née en réaction à une initia-
tive lancée dans la ville de
Saint-Gall, qui demande que la
croissance du trafic se fasse
uniquement par le biais des
transports publics, du vélo et à
pied. Elle excluait une crois-
sance de trafic individuel. «La
charte est beaucoup moins res-
trictive et tient également
compte des voitures. Elle n’ex-
clut pas la construction de rou-
tes, ses directives sont plus
équilibrées. La charte constitue
une vue d’ensemble de la mo-
bilité urbaine», souligne le spé-
cialiste en mobilité.
Ce document, paraphé par
quelque 48 villes suisses, n’a
donc rien de contraignant,
mais évoque des lignes à sui-
vre. Les principales sont: la ré-
duction du trafic motorisé in-
dividuel, le développement des
infrastructures pour les cyclis-
tes et les piétons, la qualité de
l’offre des transports publics et
finalement la réduction du tra-
fic de transit dans les quartiers
résidentiels.
La Ville n’a donc pas attendu
pour mettre en œuvre des me-
sures allant dans le sens de la
charte. «Depuis longtemps, les
autorités ont compris la néces-
sité de protéger le cadre de vie
des riverains. L’exemple le plus
concret réalisé à ce jour est la
réorganisation du quartier de
la Plänke. C’est un casse-tête
pour les automobilistes d’em-
prunter ce quartier afin de re-
joindre le centre-ville. Grâce à
ces modifications, le trafic de
transit a été fortement réduit»,
explique Jonas Schmid.
Un autre projet élaboré bien
avant la signature de cette
charte est l’arrivée prochaine
du vélib’ biennois, prévu pour
ce mois de septembre. «L’ins-
tallation du système de vélos
en libre service à Bienne est
une étape importante pour la
promotion du vélo. Le vélib’
mobilise en effet une autre
couche de la population en fa-
veur de la petite reine», conclut
Jonas Schmid.
D’autres étapes de la mobi-
lité biennoise entreront dans ce
cadre, comme le contourne-
ment de Bienne par l’A5 ou
encore le tram régional. Mais
pour que ces projets soit con-
crétisés, il faudra encore atten-
dre un peu... /MAS
VÉLIB’BIENNOIS Le nouveau projet de Vélib – cher à Hubert Klopfenstein, Jonas Schmid et François Kuonen
(de gauche à droite) devrait être à la disposition des Biennois avant la fin du mois. (ARCHIVES)
TRAFIC
La Ville favorable à
une mobilité multifaces
ÉVILARD-MACOLIN
Marché immobilier
en pleine expansion
Réputée depuis des siècles
pour son climat favorable et
une situation géographique
idéale, la commune d’Evilard-
Macolin séduit chaque année
des dizaines de nouveaux rési-
dents. Pour l’essentiel, des fa-
milles disposant d’un potentiel
économique relativement
élevé. «Les infrastructures sco-
laires bilingues comptent pour
beaucoup dans l’attractivité de
notre commune», commente
Susanne Dubs, conseillère
communale en charge des
Constructions et de l’urba-
nisme. Mais l’attrait ne s’arrête
pas là. Avec des taux hypothé-
caires relativement bas depuis
2008, le nombre des permis de
construire délivrés a quasi-
ment doublé. Rien qu’en 2009,
45 demandes ont été émises.
Un essor visible dès l’entrée
du village d’Evilard. En amont
de la route cantonale, un quar-
tier résidentiel d’une quin-
zaine de pavillons flambant
neufs est sorti de terre. «Les de-
mandes adressées à l’adminis-
tration communale concer-
nent presque uniquement des
projets de résidences familia-
les individuelles», constate
Emanuel Bakaus, administra-
teur des constructions. A l’in-
verse, les maisons de type plu-
rifamilial suscitent moins d’in-
térêt. Il est même parfois diffi-
cile de faire aboutir certains
projets combattus à coups
d’oppositions par les riverains.
C’est le cas au chemin des
Bourdons où la construction
de cinq immeubles est paraly-
sée depuis près de deux ans.
D’autres projets obtiennent ce-
pendant gain de cause. Ainsi,
la Maison Blanche est au-
jourd’hui en pleine réhabilita-
tion. Sur cet ancien lieu de
cure du début du 20e siècle,
pas moins de 36 appartements
seront créés d’ici 2012. Le de-
vis total est estimé à 18 mil-
lions de francs. Des projets im-
mobiliers d’envergure qui
vont de paire avec une densifi-
cation du trafic. Au chemin de
la Maison Blanche, la solution
passera par l’élargissement et
le réaménagement de la chaus-
sée.
Un autre point souvent dé-
crié est celui de l’esthétique
des nouveaux édifices rivali-
sant par leur originalité. Con-
scient du problème, l’adminis-
trateur des constructions n’en
reste pas moins réaliste. «En
dehors des bâtiments protégés,
nous ne disposons pas des ins-
truments juridiques nécessai-
res pour imposer des styles de
construction aux architectes
et harmoniser l’urbanisme»,
déclare Emanuel Bakaus.
Si elles détonnent parfois,
ces nouvelles constructions
sont également plus grandes.
De 141m² en 1980, la surface
moyenne d’une habitation est
passée à 159m² dans les an-
nées 2000. Une tendance à la
hausse problématique en rai-
son de la ressource limitée en
zones constructibles. Actuelle-
ment, le canton alloue 6,7ha à
la commune: 1,5ha supplé-
mentaire pourraient être dé-
zoné si la demande s’en faisait
sentir. Une éventualité que re-
jette pour l’heure Susanne
Dubs. «De telles démarches
prennent du temps, parfois
une législature entière et, au
final, sont souvent rejetées par
la population.»
Certes, les réserves de par-
celles s’amenuisent à Evilard.
Du côté de Macolin, la trans-
formation de certaines zones
agricoles en zones constructi-
bles pourrait être une évolu-
tion envisageable. Une déci-
sion qui reste toutefois tribu-
taire de la volonté politique.
SARAH TSCHAN
IMMOBILIER Emanuel Bakaus et Susanne Dubs devant le chantier de la
Maison Blanche où 36 nouveaux logements seront créés. (OLIVIER GRESSET)
FORMATION
Passerelle BEJUNE:
certificats en poche
Sur les 18 candidats qui se
sont présentés aux examens
complémentaires de la Passe-
relle BEJUNE, dix ont réussi.
Ils ont reçu leurs certificats
«Passerelle» hier au restau-
rant La Rotonde.
Cette cérémonie, conduite
par Aldo Dalla Piazza, recteur
du Gymnase français de
Bienne, a permis de féliciter
les étudiants de la troisième
volée issus des trois cantons
porteurs de la filière instituée
pour l’espace BEJUNE.
La Passerelle permet aux
détenteurs d’une maturité
professionnelle de se prépa-
rer, en une année, à des exa-
mens complémentaires qui,
une fois réussis, ouvrent les
portes du monde académique
et des Hautes écoles de
Suisse. La cérémonie a été
agrémentée d’intermèdes mu-
sicaux interprétés au piano
par Kremena Dimitrova. /c-
vb
Les lauréats
Carole Berdat, Delémont, Sarah
Costantini, Cernier, Alexandre Faivre, La
Chaux-de-Fonds, Félix Fivaz, La Chaux-
de-Fonds, Daniel Imondi, Bienne,
Eamon Jossen, Alle, Diego Pandolfo, Le
Locle, Didier Perrenoud, Marin, Lorenzo
Talà, Neuchâtel, Céline von Bergen,
Champoz.
Hier vers 11h40, un automobiliste qui tentait de se parquer
latéralement en marche arrière à la rue Wyttenbach a
terminé sa course sur la terrasse du restaurant Comet Diner.
L’incident a eu lieu pour des raisons encore inconnues.
Avant de s’immobiliser, le véhicule est entré en collision avec
plusieurs vélos et scooters parqués le long de la rue. Le
conducteur est sorti indemne de cette mésaventure. /cpb-vb
Une voiture dans le décor
ADRIAN STREUN
En bref
■ LES VERTS ROUGES DE COLÈRE
Echéance de l’initiative «Pour la protection du climat»
Le comité des Verts de Bienne s’insurge: une initiative populaire
communale déposée le 9 décembre 2008, avec 2216 signatures, n’a
toujours pas été traitée. L’initiative «Pour la protection du climat» vise à
réduire les émissions de gaz à effet de serre, résultant de l’administration,
des immeubles propriétés de la Ville et de la fourniture d’énergie par ESB.
Puisque le règlement de la ville prévoit qu’une initiative doit être votée
dans un délai de deux ans, elle ne sera certainement pas soumise dans
les délais au Conseil de ville avant le 9 décembre prochain, ce qui
signifierait une violation du règlement municipal. Le comité décidera alors
d’étudier les mesures qui s’imposeront. /af
■ RADIO-ONCOLOGIE
Pas seulement à la Clinique des Tilleuls
Le Centre de radio-oncologie Bienne-Seeland-Jura bernois travaille avec
divers partenaires – l’Hôpital de l’Ile, le Centre hospitalier de Bienne,
l’Hôpital du Jura bernois – et non seulement avec la Clinique des
Tilleuls. /jdj
MOBICLICK
Deux semaines sans sa voiture
Dès lundi et jusqu’au 26 septembre, 22 personnes vont abandonner leur voiture. Cette
initiative de Mobiclick, chargée de la gestion de la mobilité dans l’agglomération
biennoise, s’inscrit dans la campagne «Mobilité sans CO
²
», qui a pour objectif de
montrer que l’on peut être mobile sans émettre de gaz à effet de serre. /af
A
R
C
H
I
V
E
S
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 7
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9IXW-Q4PFuh-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kH5-/vZo"E-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhtMo.iq/%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAD=7.GGJ%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+NO=+tF+oS%RqJ9%OsH1+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ8Y-mBHgUq-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
iQdès fr. 19’700.– Aygo dès fr. 15’350.–
Cash-Bonus de fr. 1’000.– Cash-Bonus de fr. 1’500.–
Urban Cruiser dès fr. 25’600.– Auris dès fr. 24’200.–
Cash-Bonus de fr. 1’500.– Cash-Bonus de fr. 1’500.–**
Avensis dès fr. 34’400.– Prius dès fr. 39’700.–
Cash-Bonus de fr. 3’000.– Cash-Bonus de fr. 2’000.–
Verso dès fr. 29’600.– RAV4 dès fr. 35’100.–
Cash-Bonus de fr. 2’500.– Cash-Bonus de fr. 1’500.–
Profitez maintenant de nos offres at-
tractives ! Séries spéciales, Cash-Bonus
et leasing préférentiel à 3,9 %.
Profitez maintenant:
Avantage client jusqu’à fr. 7’000.–*
Conditionsdeleasing: intérêt annuel effectif 3,97%, intérêt deleasingmensuel, TVAcomprise, assurancecascocomplèteobligatoire, cautionde5%dumontant financé(aumoinsFr. 1’000.–), durée48moiset 10’000km/an. Exempledecalcul deleasing: Aygo1,0LineaTerra, 3portes, prixdecatalogueFr. 15’350.–, intérêt deleasingFr. 166.20, versement spécial 15%. D’autres
variantes decalcul sur demande. Unleasingn’est pas accordés’il conduit àunsurendettement duconsommateur. Tel. 0444952495, www.multilease.ch. Leleasinget leCash-Bonus sont valables pour les contrats signés du15.8.2010au30.10.2010et pour les immatriculations jusqu’au31décembre2010auplus tard. *Ycompris Fr. 1’514.–d’avantageclient du
leasingà3,9% parrapport autauxd’intérêt habituel surlemarchéde6,95%, Cash-BonusdeFr. 2’500.–, avantagedeprixdeFr. 3’000.–surlessériesspéciales(sousréservedeventeintermédiaire) commeparexemplesurlasériespécialeYarisLook. Sousréservedemodificationduprix. **LeCash-Bonusn’est pasapplicableàl’AurisHybrid.
www.toyota.ch
C’est avec plaisir que nous vous informe-
rons de nos offres actuelles. Nous nous ré-
jouissons de votre visite et vous attendons
pour une course d’essai.
Yaris, dès fr. 19’250.–
Cash-Bonus de fr. 2’500.–
Illustration: Yaris 1,33 Dual VVT-i Linea Sol, 5 portes, à partir de Fr. 27’150.–
PUBLICITÉ
Le lièvre l’a emporté sur la
tortue, hier à Saint-Imier. Ou
plutôt, parmi deux types de
robots qui s’affrontaient, ceux
munis de puissantes turbines
l’ont emporté sur de drôles
d’insectes pleins de pattes
partout.
BLAISE DROZ
L
a HE-Arc Ingénierie a or-
ganisé hier après-midi sur
le site de Saint-Imier son
traditionnel concours de
robots. S’adressant aux étudiants
de première année, cette compé-
tition permet aux futurs ingé-
nieurs de phosphorer tout à loi-
sir. Durant une année, treize
équipes de quatre membres ont
mis leurs neurones au service
d’un projet en apparence fort
simple. Il s’agissait de créer un
robot capable de parcourir plus
vite que ses concurrents une dis-
tance de quatre mètres, puis de
s’arrêter sur un autre mètre. Le
tout sans faire usage ni de roues
ni de chenilles et bien entendu
en parfaite autonomie. Beau-
coup d’équipes ont concentré
leurs efforts sur la vitesse en
laissant pour compte la maîtrise
du freinage et surtout de la tra-
jectoire. Ceux qui ont imité des
animaux à pattes se sont mani-
festement bien amusés! Mais ce
mode de propulsion s’est révélé
trop lent pour rivaliser avec des
machines à turbines ou hélices
sur patins ou coussins d’air.
Néanmoins, la grande majorité
des équipes ayant choisi ce
mode de propulsion rapide a vu
ses engins finir leur course dans
les décors ou dans le mur après
un freinage non maîtrisé. Le
pire ennemi de ces machines a
sans conteste été l’effet de cou-
ple engendré par les «turbines».
Tels des hélicoptères sans hélice
de queue, ils étaient tout bonne-
ment incapables de filer droit.
Manque de temps à consacrer
aux essais, nous ont glissé les
vainqueurs qui, eux, ont maî-
trisé à la perfection chacun des
trois paramètres vitaux. Etu-
diant à l’école du Locle, Sacha
Heritier, Patrick Kabengera,
Lionel Houriet et Matthieu Fa-
vre-Bulle ont créé un vrai petit
bijou. Leur engin est muni de
deux turbines placées dans l’axe
de la marche. La première d’en-
tre elles est placée à l’entrée d’un
tunnel recourbé qui chasse l’air
sous l’engin qui flotte sur cous-
sin d’air. La seconde turbine un
peu surélevée assure la propul-
sion. Le freinage? Tout simple.
L’électronique de bord donne de
la puissance durant un temps li-
mité. Dès que les turbines s’arrê-
tent, la machine reprend contact
avec le sol et de petits coussinets
pelucheux stoppent immédiate-
ment l’engin. Quant à la recti-
tude de la trajectoire, elle est ob-
tenue en plaçant des contre-
poids sur la gauche du robot.
De quoi faire nourrir bien des
regrets à l’équipe imérienne
d’Eric Charmillot. Ismaël
Düscher, Grégory Juillard et
Veasna Sam. Leur propre ma-
chine était plus rapide que celle
des Loclois et sa trajectoire éga-
lement parfaite. Las, un freinage
moins efficace les obligeait à
couper les turbines plus tôt et de
terminer ainsi deuxièmes à
deux doigts et trois cheveux du
vainqueur. /BD
VICTOIRE LOCLOISE L’équipe vainqueur et sa drôle de machine maîtrisant les trois paramètres vitaux: vitesse,
trajectoire et freinage. (BLAISE DROZ)
SAINT-IMIER
Le robot qui maîtrise tout
BELLELAY
L’abbatiale
à l’heure
roumaine
L’Heure d’orgue du 12 septem-
bre à Bellelay nous donne l’occa-
sion de rencontrer Nicoleta Pa-
raschivescu à l’abbatiale.
La talentueuse artiste participe
au prix Joseph Bossart en tant que
finaliste, ce qui nous permettra de
la réentendre le 19 septembre.
Née en 1975, elle se forme en
Roumanie avant de se rendre à
Bâle. Elle travaille à la Schola
Cantorum Basiliensis avec Jean-
Claude Zehnder, qui vient de don-
ner un récital à Bellelay. Elle se
perfectionne au clavecin avec An-
drea Marcon. Ala Haute-Ecole de
Stuttgart, elle découvre, avec Jon
Laukvik, les règles du jeu baro-
que.
Solidement formée, elle par-
court l’Europe à titre de concer-
tiste. Elle signe de nombreux CD
et joue avec divers orchestres. Ti-
tulaire du bel orgue Kern de
l’église Saint-Théodore de Bâle,
elle nous propose des pages de
Böhm, Byrd, Cabanilles, Racquet,
Scarlatti, jalons de l’histoire de la
musique du 16e au 18e siècle. /bh
Abbatiale de Bellelay, dimanche
12 septembre à 17h. Heure d’orgue
avec Nicoleta Paraschivescu.
Des classes avec un maximum de 16 éco-
liers, un mélange de primaire et secondaire
et une 10
e
année bilingue; voilà résumé en
quelques mots ce qui caractérise EduParc
College – établissement scolaire privé bien-
nois – dont Simon Müller assure la direction
depuis près de 15 ans.
Qu’est-ce qui différencie fondamentale-
ment EduParc College d’un établissement
scolaire public?
Commençons par les généralités: le pro-
gramme scolaire et les fournitures didactiques
ne diffèrent en rien de celles des écoles pu-
bliques. Ce qui diffère, par contre, c’est la gran-
deur des classes. Une classe avec un nom-
bre limité d’élèves nous permet de donner à
l’enfant une place centrale et de pouvoir tenir
compte de ses besoins individuels. Notre taille
«contenue» nous permet plus de flexibilité que
celle des écoles publiques du fait que celles-ci
sont prises dans un engrenage de taille non
indifférente.
Plus flexible? Dans quelle mesure?
Nous pouvons individualiser le programme
scolaire. Prenons par exemple un élève qui a
de la facilité en français et a pris, de ce fait, de
l’avance sur le programme: nous lui donnons
la possibilité de changer de classe et suivre les
leçons de français de la classe romande.
Et qu’en est-il par contre lorsqu’un enfant
ne suit pas?
La procédure est pareille. Nous pouvons mo-
dérer le rythme d’enseignement et consacrer
plus de temps aux questions. Nous avons plus
de temps pour expliquer. Il arrive aussi, par
exemple, de devoir donner à un étudiant de
septième le conseil suivant: «Au lieu de com-
mencer maintenant avec l’anglais, approfon-
dissons plutôt tes connaissances de la langue
française.» Des devoirs supplémentaires, voire
des heures en ajout peuvent s’avérer utiles à
cette fin.
Et en quoi vous différenciez-vous des autres
établissements scolaires privés?
Une question très difficile. Bienne accueille
aussi l’Ecole Steiner dont l’orientation est tout
autre que la nôtre. Alors que celle-là souligne
bien plus le côté artistique nous, de notre côté,
mettons plus l’accent sur les prestations. Au
cas où quelqu’un venait à penser à notre école
comme un établissement scolaire d’élite du
style de ceux qui hébergent des jeunes riches
sur les rives du lac Léman, alors je tiens à le/la
détromper sur le champ. En effet, les enfants
auxquels nous enseignons sont des enfants
tout à fait dans la moyenne. Des enfants nor-
maux, vivant une existence tout à fait normale
au sein de familles des plus normales. Il s’agit
d’enfants et de jeunes qui ont besoin d’une
école qui tienne compte de leur spécificité, de
leur individualité et les prenne au sérieux.
Quelles sont les offres d’EduParc College?
Nos classes d’enseignement obligatoire
vont de la 5
e
à la 9
e
année. S’ajoute à cela
une 10
e
année bilingue se voulant être une
fenêtre d’accès à d’autres écoles, à une place
d’apprentissage voire même à une formation
professionnelle. De la 7
e
à la 9
e
année nous pro-
posons des classes primaires et secondaires
mixtes.
Un mélange de primaire et secondaire?
Oui, un mélange tout à fait voulu. La subdivi-
sion en classes primaires et secondaires est
parfois des plus arbitraires. A la fin de la si-
xième année scolaire les enfants sont placés
en primaire ou en secondaire. Ceux-ci sont
pourtant encore en pleine phase de dévelop-
pement – certains se développent plus vite que
d’autres sans parler du fait qu’il y en a qui sont
bien plus rapides que d’autres dans certaines
branches. En les laissant ensemble, nous pou-
vons bien plus tenir compte des besoins qui
sont les leurs en leur faisant suivre, par ex.,
le rythme d’enseignement primaire en français
alors qu’en maths, par contre, ils suivront celui
du secondaire.
Quelles sont les raisons d’une 10
e
année
bilingue?
Nous vivons dans une ville bilingue et tenons
à une intégration du bilinguisme sans vouloir
pour cela attirer uniquement des enfants déjà
bilingues. Bien au contraire, la fréquentation
d’une 10
e
année bilingue peut bien plus offrir
une autre approche de l’autre langue de même
qu’une opportunité supplémentaire pour cer-
tains élèves de s’exercer à pratiquer un idiome
avec lequel ils ont de la peine. Le français n’est
justement pas uniquement confiné à l’heure de
français mais se parle, bien au contraire, toute
la journée durant. S’efforcer d’entrer en com-
munication avec l’ami ou l’amie dans l’autre
langue est une toute autre paire de manche
que le fait de se contenter, pendant la leçon
de français, de deviner la forme verbale qu’il
convient d’utiliser.
Des classes mixtes impliquent une majeure
attention envers chacun des élèves.
C’est bien cela. Nous pouvons nous le per-
mettre du fait que nos classes comptent un
nombre restreint d’élèves, à savoir pas plus de
16 enfants. Cela permet aux enseignants de
capter les points faibles et les points forts de
chacun et d’intervenir selon les besoins.
Quelle est la procédure d’accès d’un enfant
à EduParc College?
Il y a tout d’abord un entretien d’admission
pendant lequel nous évaluons si nous sommes
en mesure de combler les désirs et les atten-
tes des parents et des enfants. Nous tenons
aussi à ce que les parents et les enfants soient
en ligne avec les valeurs et les règles de notre
établissement.
Que coûte EduParc College?
Les frais d’écolage se montent à Fr. 3595.–
pour chaque trimestre. Nous savons bien que,
pour de nombreux parents, il s’agit là d’un
montant énorme et que ceux-ci doivent, pour
la plupart, se serrer la ceinture. Cela nous ob-
lige d’autant plus à offrir à l’enfant l’optimum en
matière d’enseignement. Cela contraint aussi
l’enfant à fournir de plus grands efforts en vue
d’atteindre son objectif.
Comment êtes-vous arrivé à EduParc Col-
lege?
En 1985, j’ai obtenu mon diplôme d’enseignant.
Après avoir effectué quelques remplacements
de courte durée, j’ai voyagé une demi-année
durant ça et là de par le monde et ai obtenu,
en 1986, un engagement fixe auprès de l’alors
dénommée «Freie Schule Biel». En 1991 cette
dernière a été reprise par le groupe Feusi –
corps enseignant y compris. En 1996, en plus
de mon poste d’enseignant j’ai pris la direction
de l’établissement scolaire en partageant cette
tâche avec un collègue. En 1999, Feusi a quitté
Bienne et notre établissement scolaire est de-
venu Wips-College; alors que moi je conti-
nuais à en assurer la direction. En 2003, après
le départ à la retraite du propriétaire d’alors, le
Wips-College prit le nom d’EduParc College.
Pour ma part, je demeurais fidèle à mon poste
jusqu’à ce qu’en 2009, j’en devienne aussi le
propriétaire. En bref: Trois noms – Une seule
école à laquelle la plupart des enseignants et
la direction sont demeurés fidèles.
Une dernière question: vos enfants iront-ils
eux aussi un jour à EduParc College?
Ce n’est pas que je pense que l’école publique
est mauvaise et que mes enfants doivent fré-
quenter un établissement privé. Au contraire.
Nous avons besoin d’une école publique forte
et j’espère que mes propres enfants puissent
un jour y trouver leur chemin. Malgré le bon
travail, nombreuses sont les écoles publiques
où des situations particulières font en sorte que
des alternatives deviennent nécessaires. Cela
fait déjà un bon moment que l’école publique
ne parvient plus à tout contenir. Elle ne peut
se permettre un enseignement individualisé et
flexible. Dans ce cas la réaction est impérative
et il est bon d’avoir une alternative à portée de
main. Une alternative que je n’hésiterais pas
à utiliser, le cas échéant, pour le bien de mes
enfants.
Des petites classes pour un enseignement
individualisé. Portrait d’EduParc College.
Publireportage
Simon Müller, Recteur et propriétaire
Depuis 1996, Simon Müller assure la direc-
tion de l’établissement scolaire privé bien-
nois dont il est, depuis 2009, l’actionnaire
majoritaire. Par souci de maintenir le contact
avec le quotidien scolaire et avec chacun
des écoliers, tout en assurant le rectorat, il
tient chaque jour au moins une leçon dans
chacune des classes. Marié et heureux père
de deux enfants, Simon Müller a grandi à
Nidau et consacre aujourd’hui son temps
libre à des tours à vélo de course, à faire la
cuisine, lire ou à s’occuper tout simplement
de sa famille.
EduParc College – Tradition scolaire
au cœur du Seeland.
Notre établissement scolaire privé existe –
sous diverses dénominations – depuis plus
de 22 ans. Celui-ci constitue un élément de
poids à l’horizon des établissements de for-
mation de la ville et de la région de Bienne
dont il serait impensable de vouloir se pas-
ser! Un toit sous lequel les enfants et les jeu-
nes des deux groupes linguistiques trouvent
une alternative valable à l’offre publique. A
l’heure actuelle, chez EduParc College 15
enseignants instruisent 88 écoliers et éco-
lières des deux principaux groupes linguis-
tiques biennois.
EduParc Biel-Bienne SA
56, rue de l’Avenir, 2503 Bienne
Tél. 032 365 15 15
Adresse courriel: info@eduparc.ch
www.eduparc.ch
Simon Müller, Directeur d’EduParc College pose devant le taxi-pub bien connu dans la ville.
Scyez ce |a fëte et acccrcez-vc0s 0r ça|cc c'essa| avec 0re rc0ve||e Fcrc.
Prcf|tez c'0re çerere0se prime U¹échenge cc0vart atte|rcre j0sc0' à
CMF 7¹OOO.- s0r |'ac|at c'0re vc|t0re re0ve er stcc| c0 ce rcs attract|ves
cffres FrienUship. A cart ce ca, c|0s c0e OO cccas|crs, ve||c0|es ce
cencrstrat|cr et vc|t0res c'errecr|se!
Vc0s cc0rrez c|er s0r tester c|ac0e ncce|e Fcrc c0rart |'exccs|t|cr. Mc0s
rc0s rejc0|sscrs ce vctre v|s|te!
Gerege Uu Jure SA - Hue Henfer - BO ÐieI/Ðienne
infc@geregeUujure.ch - www.geregeUujure.ch - O G D D
lnviteticn è Ie grenUe expcsiticn U¹eutcmne eu Gerege Uu Jure SA
Expcsiticn:
SemeUi, septembre OO D.OO - 7.OO heures
Oimenche, septembre OO D.OO - 7.OO heures
Hockeytown
vorverkauf biel/bienne: www.ehcb.ch · loeb sa warenhaus · TickeTporTal via sbb/cff
eHc BIeL-BIenne
kLoten FLyers
samstag · samedI, 11.09.10 - 19:45
eIsstadIon BIeL · stade de gLace BIenne
d
e
s
i
g
n
:
w
e
i
s
s
c
o
m
m
u
n
i
c
a
t
i
o
n
+
d
e
s
i
g
n

w
w
w
.w
c
d
.
c
h
|
s
p
i
e
l
e
r
f
o
t
o
:
r
e
m
o
z
e
h
n
d
e
r

w
w
w
.1
0
-
d
e
r
.
c
h
présente
J’vous aime pas!
Thierry Meury
Samedi
25 septembre 2010,
à 21 h
Tirage au sort
avec Abocard JdJ
Spécial
Thierry Meury
J’vous aime pas!
Quand Meury dit «J’vous aime pas !»,
il ne s’adresse pas forcément à vous, il
s’adresse à tout et à tout le monde!
Réputé pour son humour grinçant,
Meury laisse ici l’actualité de côté pour
s’intéresser à la vie quotidienne et
l’actualité plus intemporelle. Ce «J’vous
aime pas!» est un cri du cœur et
d’humour contre le monde entier.
• Spectacle au CIP, à Tramelan,
samedi 25 septembre, à 21 h
Après le spectacle, animation musicale
et jam session en compagnie des au-
teurs, des organisateurs et du public
avec Chip’s.
Le Journal du Jura tire au sort
3x 2 entrées pour le spectacle.
Envoyez une carte postale
avec nom, prénom et
adresse à
Le Journal du Jura
«Thierry Meury»
135, ch. du Long-Champ
2501 Bienne
ou envoyez un SMS
avec le texte JDJJM
nom prénom adresse
au numéro 939.
(CHF –.50/SMS)
www.journaldujura.ch
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 9
Veuillez fixer encore aujourd�hui votre rendez-vous
et faites prendre vos mesure pendant
les jours «Sur-Mesure» de Freitag.
Les jours «Sur Mesure»
Lundi 13 septembre – samedi 18 septembre
ME N’ S WE A R
Rue de la gare 16 | 2501 Bienne
T 032 322 40 61
PUBLICITÉ
Le Festival de la formation a
débuté hier de manière fort
détendue au CIP à Tramelan.
Présence remarquée: les
autorités et les écoliers qui
baignent déjà à plein régime
dans la formation. Les curieux
aiment se faire prier.
YVES-ANDRÉ DONZÉ
D
ès qu’il s’agit du CIP, les
autorités de Tramelan sa-
vent qu’il s’y passe des
choses de qualité. La vice-
maire Sonia Maire et la con-
seillère municipale Danielle Riard
ont ainsi participé hier à l’ouver-
ture du Festival de la formation,
chapeauté par l’Office fédéral de
la formation et de la technologie,
et relayé par le CIP pour l’an-
tenne régionale.
Dans le contexte duFestival qui
engage le jeu avec le mot, la
phrase et le discours, c’est Danielle
Riard qui s’est prêtée avec plaisir à
l’exercice. Non sans avoir rappelé
l’histoire d’amour que la Munici-
palité entretient avec ses institu-
tions de formation, des écoles et
de réinsertion professionnelle, elle
a repris le thème de la mouture
2010 pour en souligner la contra-
diction: «Ce festival est réservé à
tous quel que soit son âge, sa for-
mation, son origine et pourtant il
est «Réservé aux curieux!» N’est-
ce pas un paradoxe? Est-ce qu’on
a tenté de mettre une barrière ou
un obstacle à franchir? Certaine-
ment pas! La curiosité n’est pas un
vilain défaut si elle est cet esprit
qui ne néglige aucune occasion
d’apprendre, cette soif de connaî-
tre des choses nouvelles», expli-
que-t-elle en rappelant que des
questions, onena à tout âge. Alors
«quand est-ce que ça commence
cette course au savoir?» conclura
malicieusement l’oratrice.
«Pourquoi un festival?» a lancé
le directeur du CIP Didier Juille-
rat en accueillant son monde
venu au compte-gouttes. «Il n’y a
pas de définition unique au mot
formation. Tout le monde a son
approche, surtout pour l’éviter.
«L’un dira que c’est trop cher.
Perte de temps, osera l’autre. Trop
formé prétextera le troisième.
Vouloir apprendre, c’est une dé-
marche pas évidente. C’est aussi
un moteur. Curieusement, une
personne qui travaille a plus envie
de se former que celui qui est au
chômage et peut bénéficier de
cours gratuits», remarque le direc-
teur.
Hier, ce sont les gosses qui ont
lancé le festival. Une classe de 6e,
et deux accompagnants se sont
précipités à la découverte des
chauves-souris dans le terrain.
D’autres élèves de 6e sont venus
chanter à l’ouverture de ce festi-
val. Que du bonheur. /YAD
Aujourd’hui, le Festival de la formation
se déroule de 9h à 15h. On peut venir
spontanément.
EN MUSIQUE Des élèves d’Aurèle Gerber (6e année) ont assuré la partie (ré)créative de l’ouverture du Festival
de la formation, avec notamment une chanson de Gérard William Müller, de Cormoret. (YVES-ANDRÉ DONZÉ)
FESTIVAL DE LA FORMATION AU CIP
C’est curieusement
réservé aux curieux
«Quand est-ce
que ça
commence, cette
course au savoir?»
Danielle Riard
LA NEUVEVILLE
C’est parti pour trois jours de liesse
C’est avec une météo favorable que
l’édition 2010 de la Fête du Vin a officiel-
lement démarré hier, en fin de journée, à
La Neuveville. On n’en sait pas le millé-
sime exact, mais on sait qu’elle est plus
que centenaire.
C’est sur le coup de 19 heures que le
président de la Fête, Giorgio Olivieri, a
ouvert les réjouissances qui dureront trois
jours. Il a salué les différents représentants
des autorités locales et régionales. A ses
yeux, le président a l’impression que la
précédente édition est à peine bouclée, que
le voilà déjà propulsé dans la nouvelle
fête. Il a annoncé qu’une fois de plus, le
bébé était arrivé à terme.
Hubert Louis, vigneron du lieu a souli-
gné que la vendange 2009 (que les fêtards
vont déguster) fut d’une qualité excep-
tionnelle et que des médailles sont en vue
dans un proche avenir. L’année 2010 s’an-
nonce cependant un peu plus difficile,
mais un bon vin devrait tout de même en
sortir.
Roland Matti, maire de la bourgade, a
solennellement remis les clés de la ville à
Giorgio Olivieri pour ces trois jours de
liesse. Il l’a toutefois invité à ne pas profi-
ter de l’aubaine pour résoudre à lui seul
tous les problèmes de la cité! Le magistrat
a rappelé qu’en général, la fête commen-
çait de manière très locale, presque confi-
dentielle. Ce n’est qu’au cours des deux
jours suivants que la manifestation pre-
nait une ampleur plus régionale, voire na-
tionale.
Cette cérémonie d’ouverture, à la Cave
de Berne, fut illuminée par la présence de
Miss Fête des Vendanges de Neuchâtel
2009 et de ses deux dauphines, Raïssa, Je-
neta et Houda.
A n’en pas douter, ce millésime de la
Fête du Vin va correspondre au millésime
du nectar produit en 2009 à La Neuve-
ville et à Chavannes! Et comme la météo
semble encline à faire la fête, gageons que
cette cuvée 2010 va rester gravée dans la
mémoire des Neuvevillois. /uk
CHARME! Accompagné de Houda, Jeneta et
Raïssa, le président Olivieri est aux anges.
(ULRICH KNUCHEL)
TRAMELAN
Un champion
de la CNC
Kevin Zwahlen, apprenti po-
lymécanicien au sein de l’en-
treprise Kummer SA à Trame-
lan, manie la CNC comme un
virtuose joue du violon. Il s’est
récemment classé 3e et
meilleur Romand du concours
national «Fraisa ToolCham-
pions CNC».
Deux distinctions exception-
nelles qui attestent des compé-
tences de haut niveau d’un ap-
prenti modèle, pour qui la pro-
fession de polymécanicien est
une véritable passion.
Des compétences, il en faut
d’ailleurs une sacrée dose pour
décrocher la médaille de
bronze d’un concours national
qui regroupait plus de 2000
candidats en provenance de
toute la Suisse. Un troisième
rang auquel il convient d’ajou-
ter l’or du meilleur apprenti
polymécanicien de Suisse ro-
mande.
Précisons que le concours
«Fraisa ToolChampions»
s’adresse aux apprentis poly-
mécaniciens et micromécani-
ciens de 2e ou 3e année effec-
tuant leur apprentissage en
Suisse. Ce concours comprend
deux catégories, soit Conven-
tionnel et CNC. Les règles
sont strictes, la Société Fraisa
SA met à disposition les ébau-
ches et les outils. L’apprenti a
ensuite six heures pour réaliser
deux pièces (l’une en laiton,
l’autre en alu), selon des plans
élaborés en accord avec une
commission d’experts compo-
sée de treize sommités du
monde de la mécanique. Effec-
tué sous haute surveillance, ce
travail de concours est ensuite
envoyé chez Fraisa SA, à Bel-
lach, pour un contrôle final,
lors duquel les pièces usinées
sont appréciées et jugées par la
commission d’experts selon
des critères bien précis.
Si le travail de concours de-
vait être remis jusqu’à fin mai
2010, ce n’est qu’à fin juin que
les résultats ont été dévoilés. La
proclamation des résultats et
remise des prix s’est faite à Bel-
lach, lors d’une cérémonie im-
posante à laquelle participaient
les lauréats et de nombreuses
personnalités. Un grand jour
pour le studieux Kevin
Zwahlen qui avait fait le dépla-
cement en compagnie de ses
maîtres d’apprentissage, Jean-
Claude Frésard et Francis Ma-
fille, responsable du Centre de
formation de l’entreprise
Kummer frères SA.
Au passage, l’apprenti tra-
melot, qui est également un
grand passionné de modé-
lisme (autos et avions), a em-
poché un appréciable pécule
bien mérité. /msb
APPRENTI La CNC n’a plus de secrets pour le jeune Kevin Zwahlen.
(MICHEL BOURQUI)
SAINT-IMIER
Le film de Wicky présenté aux apprentis
Le film documentaire du Prévôtois Jean-Claude Wicky, «Tous les jours la nuit»,
qui évoque la dure réalité des mineurs boliviens, sera projeté aux apprentis du
ceff Industrie et du ceff Santé-Social à Saint-Imier du 13 au 17 septembre. Au
total, 600 élèves verront le film et pourront dialoguer avec le réalisateur. /c-mpr
M
I
C
H
A
E
L
B
A
S
S
I
N
Correspondant du JdJ
Michel Bourqui
Tramelan
N’hésitez pas à prendre contact
avec lui. Voici ses coordonnées:
tél. 079 444 70 56
e-mail: mbourqui@bluewin.ch
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 10
<wm>%7say+jSn%mG%CaYN%We+DbZH2%rQ%h70.W%kP+0uiCm%wR%bLU.k%qy+'Xh8hVZ%Tq%1FHrga/V%x6%"=u=I-Th3CtT-pw-mZ5aWejVW%vS%NcJ7%6j%ZNqGAK%2n"nk-dEhrYd-TK-WsmI59CG5.ovV%3a%cdzOng%5e%Gg5dBnPKz'K%xRKRc.XzsMD%fp%5"fRx0tayoa%lH%8FlL4VJZhcTt%qxQdP.AASfl%uz%OVuxqLWNIKr4%QO%eoiFxr%4LnRx+pow+0Q+yD%Y5qA%o=Gv+CwRS+g6wa%5U%jXCLrP%0T</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'V6-LB0iWL-AT-/jQRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
La 123(Banque Cantonale Bernoise SA), fondée en 1834, a été inscrite au registre du commerce
le 20 octobre 1998 en qualité de société anonyme de droit privé. Elle est la première banque cantonale à avoir
adopté cette forme juridique. Mesurée au nombre d’actionnaires (plus de 60000), elle compte parmi les 10 pre-
mières sociétés suisses. 48,5 pour cent des actions sont placées auprès du public, le canton de Berne en détenant
51,5 pour cent. Trois accès à la banque s’offrent aux clientes et clients (78 sièges bancaires fixes, 17 sièges
bancaires mobiles, 1 banque virtuelle) et 1350 collaboratrices et collaborateurs se tiennent à leur disposition.
Le résultat semestriel 2010 peut être consulté sur notre page web (www.bcbe.ch). L’information a été expé-
diée aux actionnaires début septembre 2010. Les actions nominatives de la 123sont cotées à la
SIX Swiss Exchange (Domestic Standard) de Zurich et à la Berne eXchange (BX).
Notre résultat semestriel
Résultat semestriel 123
en millions de francs
Bénéfice après impôts
Capital propre
en francs
Dividende par action
Remboursement de valeur nominale par action
Droit de souscription par action
*Produit de l’aliénation d’une participation exclu
La 123a réalisé un bon résul-
tat au premier semestre 2010. A nouveau,
la focalisation sur deux champs d’activité
principaux (le retail banking et la gestion
de fortune) et la politique d’affaires mise
en œuvre (structure de bilan svelte, refinan-
cement solide, bonne capacité bénéficiaire
et forte dotation en fonds propres) ont fait
leurs preuves, ce qui profite également aux
propriétaires de la banque. Pendant l’an-
née en cours, la 123a versé à
ses actionnaires un dividende en augmen-
tation pour la treizième fois consécutive.
La 123se fixe comme objectif
pour la période de 2003 à 2012 de générer
un flux de trésorerie disponible (free cash-
flow) à hauteur de 800 à 1000 millions de
francs correspondant à son objectif de fonds
propres. Il est prévu de distribuer la moitié
des fonds nets générés jusqu’en 2012 à nos
copropriétaires et de garder l’autre moitié
pour le développement de la banque. La
politique d’affaires et de crédit ainsi que
le Directoire de la 123reposent
sur la continuité. Le cap de croissance qua-
litative à long terme est maintenu.
Informations: Banque Cantonale Bernoise SA, Place fédérale 8, 3011 Berne, 031 666 10 22, www.bcbe.ch
30 juin 2008
51,951*
1253,962
2008
4.10
10.00
5.00
30 juin 2009
54,974
1181,679
2009
4.40
30 juin 2010
57,983
1266,597
2010
4.80
PUBLICITÉ
L’Action 72 heures anime tout
le pays depuis jeudi soir. A
Moutier, des jeunes du Centre
de jeunesse ont décidé d’en
finir avec l’horrible mur du
terrain de basket de
Chantemerle. Ils ont donc
sorti les sprays, sous l’œil du
graffeur pro Sèyo.
MICHAEL BASSIN
D
epuis jeudi et jusqu’à
demain, près de 30 000
enfants et jeunes ré-
partis dans plus de 580
groupes sont mobilisés à tra-
vers la Suisse pour réaliser des
projets d’utilité publique. C’est
l’Action 72 heures. Dans le
Jura et le Jura bernois, huit
groupes se sont annoncés pour
mener à terme des projets les
plus divers. Des Prévôtois ont
notamment mordu à l’hame-
çon. «Nous avons reçu le pros-
pectus de l’Action 72 heures
au Centre de jeunesse et, à la
même période, le Service des
bâtiments de la ville nous a de-
mandé si nous ne voulions pas
embellir le mur du terrain de
basket, à Chantemerle», expli-
que Alan Manzanedo, stagiaire
au Centre de jeunesse. Il faut
dire que le mur n’avait pas
fière allure. D’une couleur
gris-sale, il portait quelques
tags peu accueillants.
Les jeunes ont donc re-
troussé leurs manches et se
sont attaqués à... la bête. Car le
mur en question n’est pas un
bout de pierre rikiki. Il mesure
60 mètres de long sur 3,20 mè-
tres de haut. Nettoyage à gran-
des eaux sous pression et pose
d’une couche de peinture
bleue ont été nécessaires. Les
participants ont ensuite em-
poigné les crayons pour dessi-
ner, sur papier, les esquisses
des graffitis qu’ils souhaitaient
sprayer sur le mur. Une fois
ces brouillons montrés aux au-
torités, les ados ont pu passer
aux choses sérieuses.
Les participants (ils seront
une dizaine sur les trois jours,
âgés entre 11 et 20 ans) ont se-
coué les premières bonbonnes
hier matin. Au total, près de
260 sprays ont été comman-
dés. «Certains jeunes sont dé-
butants, d’autres plus habitués
aux graffitis», indique Alan
Manzanedo, qui a fait appel à
son pote, le graffeur profes-
sionnel Sèyo. «Je suis là pour
coacher les jeunes, pour leur
montrer les différentes techni-
ques», explique le Biennois de
41 ans. Chaque jeune donnera
naissance au graff qu’il a ima-
giné. «Chaque participant au
projet peut y mettre un peu de
son identité», note Alan Man-
zanedo. Puis, Sèyo se chargera
de donner une certaine unité à
l’œuvre grâce à univers de son
cru. «Mon objectif consiste à
ne pas trop intervenir dans les
dessins des jeunes. Il faut
qu’ils puissent dire que ce sont
eux qui ont réalisé cette fres-
que», souligne le graffeur
biennois.
«Ce projet est idéal! La com-
mune est demandeuse et les
jeunes peuvent s’éclater», re-
lève Jean-Marc Ummel, l’ani-
mateur du Centre de jeunesse,
qui égayera, lui aussi, la sur-
face de son graff. Le Centre de
jeunesse a pu compter sur le
soutien financier du parle-
ment des jeunes de Moutier,
de la Commission jeunesse du
Jura bernois et, vraisemblable-
ment, du fonds culturel de la
ville. /MBA
GRAFFEURS Une partie des jeunes a déjà commencé de peindre les différents dessins. La fresque réalisée sous
l’œil averti de Sèyo (assis, à droite) devrait être terminée demain. (MICHAEL BASSIN)
MOUTIER
Un mur prend vie
en 72 heures
MOUTIER
Un palais pour les papilles
Hier à Moutier, la seconde édi-
tionde la Foire aux saveurs et aux
vins de l’Arc a débuté, emplissant
les 3000 m² du forum de l’Arc
d’un alléchant parfum du terroir.
Ce sont les stars des produits qui
se sont invitées sur les 92 stands
présents, dont un saucisson ardé-
chois qui a remporté 20 fois le
concours général agricole à Paris.
Lardfumé, confitures, vins et mo-
rilles séchées; un véritable festival
épicurien pour les papilles exi-
geantes, ayant lieu jusqu’à diman-
che. Parrain de la manifestation,
c’est le célèbre cuisinier veveysan
Denis Martin qui a donné le coup
d’envoi de la foire avec une dé-
monstration de cuisine molécu-
laire. Pour les blancs d’œufs,
l’huile de coude et la patience
sont vraisemblablement passés
de mode, puisqu’une simple dose
de bicarbonate de soude et d’acide
citrique suffit, la cuisine tradition-
nelle n’a qu’à bien se tenir. C’est
dans un nuage d’azote que Denis
Martin poursuit sa démonstra-
tion, avec une sphère de gin tonic
exécutée grâce à un simple ballon
(mais beaucoup de technique).
Difficile pour certains de se repré-
senter l’apéro sous forme solide?
Un panel de grands vins se décli-
nait au fil des stands, entre tradi-
tion et nouveauté, se mariant à
merveille avec les spécialités du
Val d’Hérens, invité d’honneur
de la manifestation. /JS
INTÉRESSÉS Les visiteurs en ont eu plein les yeux et les papilles lors de
la demonstration de cuisine moléculaire du célèbre cuisinier Denis Martin.
(JOSETTE SEYDOUX)
LOI SUR L’ASSURANCE CHÔMAGE
L’Arc jurassien sort les crocs
Les collectivités publiques ne
prennent généralement pas po-
sition sur des objets soumis à ré-
férendum au niveau fédéral. La
révision de la loi sur l’assurance
chômage, qui sera soumise au
peuple le 26 septembre, consti-
tue une exception. Le Conseil
du Jura bernois, Moutier et
douze communes du canton du
Jura (dont Delémont, Porren-
truy et Saignelégier) font en ef-
fet partie ducomité référendaire.
Le Conseil du Jura bernois a
décidé d’intégrer ce comité par
10 voix contre 9. «Le Jura ber-
nois serait spécifiquement tou-
ché par cette révision, pour deux
raisons: premièrement, la sup-
pression de la possibilité d’éten-
dre la durée d’indemnisation de
400 à 520 jours en cas de crise
grave et, deuxièmement, les
conséquences que cette suppres-
sion entraînerait sur les finances
communales et cantonales», ex-
plique Willy Sunier, président et
porte-parole du CJB.
La couronne prévôtoise béné-
ficie, jusqu’à la fin septembre, de
cette fameuse mesure permet-
tant de prolonger les indemnités
journalières. La suppression pré-
vue par la révision constitue le
motif principal de l’opposition
de la commune de Moutier. Ace
sujet, Maxime Zuber, le maire,
indique qu’une nouvelle requête
est en cours: «Compte tenu du
fait que, malgré une légère dé-
tente sur le marché du travail,
les pronostics du SECO ne lais-
sent pas prévoir une améliora-
tion nette, une nouvelle de-
mande a été déposée en août
2010 par le Conseil exécutif.
Nous sommes actuellement
dans l’attente de la réponse du
Conseil fédéral.» Selon Cyrille
Baumann, secrétaire du comité
référendaire national, la mobili-
sation des collectivités publiques
de l’Arc jurassien est particuliè-
rement marquée. /mba
«Chaque participant au projet peut y
mettre un peu de son identité.»
Alan Manzanedo
CARNET LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 11
- Brevet fédéral
- Contrat de prévoyance
- Transport en tout lieu
Rte de Brügg 121, 2503 Bienne
Tél. 032 365 31 41
(Service permanent)
En cas de décès
Pompes funèbres
Richner SA
H. Gerber
MARC-ETIENNE PETTER,
ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE DE TAVANNES
Installé aux pieds de la tour, sommet
du parc régional Chasseral, je regarde
tourner ce qui génère l’une des énergies
incontournables d’un développement
futur et durable. Il y a en face de ce
point élevé seize mâts offerts à tous
vents qui interrogent sur «le niveau de
vie» qui nous est commun (il y a deux
mâts au loin en plus, ce qui permet de
géolocaliser facilement Saint-Brais).
C’est sympa, cette idée que la vie peut
avoir un niveau, comme un souffle
ample, régulier et fort.
«Ils ont un niveau de vie élevé» dit-on
en parlant des occidentaux que nous
sommes. On voudrait bien croire que
cela signifie que la vie vente en nous,
abondante, généreuse, coulante d’idées,
de confiance, puissante et calme à la fois.
Mais il faut déchanter: «le niveau de
vie» tient plus du niveau de la possession
que du niveau de la vie. Aujourd’hui où,
c’est le catalogue «des meubles en kit
Suédois» le livre le plus répandu au
monde réussissant au passage à détrôner
la Bible. Il est devenu normal d’avoir
tout l’électroménager possible, les
connexions possibles, la plus belle
voiture possible. Ainsi quand on possède
cela et quelques autres choses
négligeables en plus, on a, paraît-il, «un
niveau de vie élevé». J’en sais quelque
chose, j’exerce ce niveau au quotidien…
«que celui qui n’a jamais monté un
meuble en puzzle me jette la première
clé à six pans»!
Mais à réflexion, pour un lac ou une
batterie, le niveau, cela concerne non ce
qu’il y a autour mais dedans.
Il en va de même pour nous, le niveau
de vie doit concerner ce qu’il y a en
nous et pas les moyens autours. Je peux
m’essouffler, faire des révolutions
comme une hélice. Ma consommation
d’air n’a de sens que si elle produit
l’énergie pour mon bien et le bien de
l’autre. La vitalité du développement
durable en moi, c’est plutôt la mesure
d’esprit dans laquelle je garde vivants
mon amour, ma joie, mon cœur.
«Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ
qui vit en moi!» Voilà une aspiration de
vie que clame l’Apôtre Paul dans une
qualité de confiance en son avenir. De
mon point de vue, ce peut être cela, un
niveau de vie élevé. Oui, ce doit être
quand une femme, un homme, déborde
de la présence et du vent vivifiant de
Dieu.
B
i
l
l
e
t
d
o
m
i
n
i
c
a
l
Tour de vie
BÉVILARD
La lanterne magique redémarre
Déjà 16 ans que le cinéma Pa-
lace de Bévilard accueille les en-
fants âgés de six à 12 ans pour
leur faire découvrir le cinéma.
Chaque année, de septembre
à juin, la Lanterne Magique pro-
pose trois cycles de trois films
qui font rêver ou même peur
(mais pas trop), qui font rire ou
pleurer. Un choix de films de
qualité et de toutes époques qui
ont marqué le cinéma est pro-
posé.
Lancée en 1992 à Neuchâtel,
la Lanterne Magique compte
aujourd’hui plus de 25 000
membres, répartis dans près de
70 villes suisses.
En prenant un abonnement à
prix modique, (dégressif pour
les enfants d’une même fa-
mille), chaque enfant devient
membre duclub pour toute l’an-
née scolaire. Environ 10 jours
avant chaque projection, tous les
membres reçoivent le petit jour-
nal illustré qu résume le film.
Le jour de la séance, les en-
fants sont accueillis par les ani-
mateurs qui leur expliquent
quelques règles du club à obser-
ver et présentent le filmpar une
animation théâtrale.
Durant le film des dames ap-
pelées «Mamies-Lanterne» sont
présentes dans la salle pour
veiller, rassurer et consoler en
cas de besoin les cinéphiles en
herbe.
La première de la Lanterne
Magique aura lieu, mercredi 15
septembre à 16h au cinéma Pa-
lace de Bévilard. /mn
Renseignements complémentaires
auprès de Nadine Graber au
032 492 11 58 ou Claude Sassi
032 492 27 92.
Chère maman,
Chère grand-maman,
Tes souffrances sont finies.
Tu nous as donné tant d’Amour à tous,
une leçon de courage et de volonté,
que ton âme s’envole rejoindre celle de papa.
On ne voit bien qu’avec le cœur,
l’essentiel est invisible pour les yeux.
A V I S M O R T U A I R E
C’est avec grande tristesse que nous faisons part du décès de notre très chère maman, belle-
maman, grand-maman, arrière-grand-maman, belle-sœur, tante, cousine, marraine, parente
et amie
Madame
Rosine Sidler-Lerch
qui nous a quittés à l’âge de 71 ans.
Ses enfants:
Nelly et René Hagen-Beruwalage-Sidler;
Christian et Cendrine Sidler-Cuenat;
Ses petits-enfants et arrière-petits-enfants:
Angie et David avec Jany et Tim;
Laura et Jonathan avec Anakin et Maïlyne;
Julian;
Mika et Vincent,
et sa cousine Ginette, ainsi que les familles parentes et amies.
Moutier, le 9 septembre 2010
Le dernier adieu aura lieu, avant l’incinération, le mardi 14 septembre 2010, à 13h30, au
cimetière de Chalière à Moutier.
Adresse de la famille: Nelly Beruwalage-Sidler, Moulin 10, 2740 Moutier
Christian Sidler, rte Bourrignon 129, 2802 Develier
Cet avis tient lieu de lettre de faire part.
Au contour du sentier,
une branche écartée,
un nouvel espace vert.
Son épouse: Dora Chatelain
Ses enfants: Christian Chatelain et Francine Gindre Chatelain
Eloïse, Timothée et Chloé
Reynald et Hollis Chatelain
Karen, Gaël et Nadia
ainsi que les familles parentes et amies ont le chagrin de faire part du décès de
Monsieur
René Chatelain
qui nous a quittés dans sa 88e année.
Saint-Imier, le 8 septembre 2010
Home la Roseraie
Adresse de la famille: Christian Chatelain
18 B, rue du Vieux Chêne
1224 Chêne-Bougeries
Le dernier adieu aura lieu le lundi 13 septembre, à 14 heures, en la Collégiale de Saint-
Imier.
René repose dans une chambre mortuaire des Pompes funèbres Niggli au cimetière de
Saint-Imier.
En lieu et place de fleurs, vos dons seront versés au home la Roseraie à Saint-Imier que
nous remercions tout particulièrement.
Cet avis tient lieu de faire-part.
Près de 10 000 spectateurs,
selon les premières
estimations des organisateurs,
se sont déplacés hier au Chant
du Gros pour venir écouter
Johnny Clegg, Ebony Bones ou
Alain Souchon. Ce dernier a
donné un concert plein de
contrastes et d’émotions.
NICOLAS HEINIGER
U
n peu plus tôt, alors que
le soleil brillait encore
dans le ciel du Noir-
mont, Johnny Clegg a
ouvert les feux sur la Sainte
scène. Après un début assez
rock, la musique du Zoulou
blanc est un peu descendue en
intensité. Dans une tente bien
remplie, cet Afrikaner converti
à la cause des Noirs, a distillé la
pop teintée de ska et de musi-
que africaine plus tradition-
nelle.
Les textes de Johnny Clegg
passent sans cesse de l’anglais
au zoulou, ce qui à l’époque de
l’apartheid était une véritable
provocation. Aujourd’hui, la di-
mension revendicatrice de l’ar-
tiste s’est un peu effacée au pro-
fit d’un show bien réglé. Ce qui
n’empêche pas le chanteur de
laisser passablement d’espace à
ses musiciens.
Après une cinquantaine de
minutes de concert, culminant
avec «Osiyeza» – une chanson
reprise dans le film «Invictus»
de Clint Eastwood –, les musi-
ciens sont descendus de scène
pour y remonter sous les ap-
plaudissements du public. Pour
clôturer sa performance,
Johnny Clegg a entoné son fa-
meux tube dédié à Nelson
Mandela, «Asimbononga», que
de nombreux spectateurs ont
repris en chœur. /NH
OUVERTURE Johnny Clegg (à gauche) a ouvert les hostilités. Ensuite, Alain Souchon a assuré comme
d’.habitude (CHRISTIAN GALLEY)
LE CHANT DU GROS
Johnny et Alain
ont allumé le feu
La pop éthérée de l’Australienne
Micky Green débarque au Noirmont
Visage d’ange et voix d’éther, la blonde Micky Greeen débarque ce
soir à 18h sur la scène du Chant du Gros. Australienne expatriée à
Paris, ancien mannequin de 26 ans reconverti dans la chanson,
elle propose une pop légère, sensuelle et teintée de soul. /nhe-sp
Avis mortuaires: tél. 032 321 90 00, fax 032 321 90 90, mail: avismortuaires@journal-
dujura.ch (délai d’envoi 20 h) – Le Journal du Jura, place Robert-Walser 7, 2501 Bienne
Courtage
Gérance
Promotion
Un courtage tout confort
Souhaitez-vous vendre
votre immeuble?
Nous vous y aidons
volontiers.
<wm>%cKEL+T4O%Rs%dEkP%6C+vYwyQ%pD%Ucu.6%h7+u/gdR%Fz%YNW.h%bL+axUjUZw%fb%59ypVEqZ%A0%lH/x7-vAJ=ss-dF-RwDE6CTZ6%t4%PeBc%0T%wPbsGo%QOlyw-bLRnPP-po-6Kq3JrdsJ.8tZ%ME%e=2iOV%JC%sVJ="O7o2ao%AzNEt.P=%aY%Kjac19yAMlA%T3%S/TmX6o0VQ'y%n1X1s.p8%qQ%gwqGYP07M8na%vg%djVrGn%aPs7p+uqV+"v+oX%hB3d%jyKI+=92'+Zu91%B6%fA=Pnc%/X</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7Qgee-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
SOLDES
20% 30% 50%
vélos vêtements chaussures
qualité choix conseils
Carolillo Vélo
Pierre-à-Mazel 51 Neuchâtel 032 721 41 10
www.carolillovelo.ch
Moutier – Stade de Chalière
Championnat de 2e ligue inter
Dimanche 12 septembre 2010
à 16 h
FC Moutier
FC Alle
21829
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5HIX-Z5r1l'-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOkH-smjMQt-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0T"wG.zT%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MF2GH.5fN%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+8PG+Y9+nJ%S3Rw%PrOp+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVQg9n-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
LES PETITES GRAINES
Bévilard
app. de 5.5 pièces
sur deux étages, de
150 m2, balcon
La Voirde 11
CHF 1´320.- + CHF 300.- charges
• beaucoup d´espace et de lumi-
ère, avec galerie
• grand séjour avec cheminée
• sols parquet et carrelage
• cuisine ouverte et agencée avec
vitrocéramique et lave-vaisselle
• salle de bain et toilette
• douche et toilette
• lave-linge et sèche-linge
• placards / cave
• garage souterrain à disposition:
CHF 74.-/mois
• Pour d´autres renseignements
et visites: Tél. 032 492 11 67
(heures des repas)
A louer à convenir, situation tran-
quille et bien ensoleillée, grand
espace vert et idéal pour enfants,
un magnifique
Corgémont
Local à louer
Libre la journée et
2 soirs par semaine.
Avec sonorisation et beamer,
pour séminaires, cours, etc.
Renseignements: 032 489 33 72 Bj 24316
A vendre : Hôtel-Restaurant
Oberland Bernois
standard 3 étoiles, 55 chambres,
sauna/piscine couverte,
restaurant et salles conférences,
parc de 12’000 m
2
liliane.rentsch@imhotel.ch
www.imhotel.ch, tél.+41 31 371 04 11
Le Landeron
Route de la Neuveville
A louer
atelier à usage divers 250 m
2
Places de parc.
Fr. 3000.– sans charges.
Tél. 079 448 45 58 24339
A louer pour le 1er novembre
beau 4 pièces
à Beaumont dans un cadre verdoyant
et calme (balcon, cave, grenier, cuisine
agencée et lave-vaisselle, et parquets
dans toutes les pièces).
Prix: Fr. 1080.– charges comprises.
Tél. 079 826 89 49 Bj 24265
MALLERAY À LOUER
Rue des Mésanges 10
Appartement de 4½ pièces,
1er étage, grand balcon, cuisine
agencée, 2 salles d’eau, ascenseur,
conciergerie.
Fr. 1260.– + ac. charges Fr. 180.–
BÉVILARD À LOUER
Rue Fin Lombard 3
Appartements de 3 pièces,
1er et 2e étage, cuisine agencée,
s. d. b. rénovée.
Fr. 600.– + ac. charges Fr. 200.–
BÉVILARD À VENDRE
Rue des Prés
Maison familiale construite en 1956,
en bon état. Surface de terrain
de 761 m
2
.
Pour infos s’adresser à:
Fiduciaire J.-M. Blanchard
Mobile 079 638 03 71
Fixe 032 492 28 27
E-mail:
jean-michel.blanchard@bluewin.ch
2
4
3
2
3
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9ICf-r9g/u=-wA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kr=-j8Al"n-KL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhc'V.UR8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABx2.Ew4%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bn+oI%Rq0x%OsxK+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQPo-ZVpWUc-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Suchen - Finden - Wohnen
Per sofort oder nach Vereinbarung
vermieten wir an der Mettstrasse
125A in Biel eine geräumige
4 1/2-Zimmer-Wohnung
CHF 1'490.00 inkl. NK
• moderne Küche
• Geschirrspüler
• helles Bad mit Fenster
• Parkett- und Plattenböden
• verglaster, grosser Balkon
• Kellerabteil
Auskunft & Besichtigung:
evi.tschannen@privera.ch
Tel. 031 320 84 19
PRIVERA AG
Postfach, 3001 Bern
À VENDRE
À LOUER
IMMOBILIER ANNONCES
www.journaldujura.ch
Au cœur de l’action
Le sportif de
votre
quotidien
LE QUOTIDIEN DE
VOTRE QUOTIDIEN
rue M.-Chipot 15, case postale, 2501 Biel-Bienne
tél. 032 321 99 11 · fax 032 321 99 00
www.telebielingue.ch · E-Mail: info@telebielingue.ch
Votre région,
c’est notre
actualité
Chaque jour dès 19 heures 30,
reprise toutes les heures
jusqu’au lendemain à 16 heures.
DIVERTISSEMENT LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 13
Retrouvez
Le Journal du Jura
sur Internet:
http://www.journaldujura.ch
LOTERIES
Tirages du 10 septembre 2010
35 45 21
1
17 41
5
15
44
60
23
24 37
50
5
32
65
6
46
4
49
68 67 64
13 21
35
8
6
k
t
k
10
k p
8
7
c t c
A 10
9
c
7
p
V 6
p
6
t
Seule la liste officielle des résultats
de la Loterie Romande fait foi.
Amour : vous serez prêt à partager davantage
avec vos proches et les êtres qui vous sont chers.
Travail-Argent : vous ne tiendrez pas en place.
Vous aurez besoin de démarrer un nouveau projet.
Santé : il faudra veiller à minimiser les causes de
stress.
Amour : prenez le temps de vivre et de consolider
des relations jusque-là superficielles. Travail-
Argent : un nouveau projet mobilise toute votre
énergie. Vous êtes sur des charbons ardents et
vous devenez colérique. Santé : vous souffrez de
maux de tête.
Amour : les relations avec les enfants pourront
être un peu tendues. Il faudra
mettre du vôtre pour détendre
l’atmosphère. Travail-Argent :
ne comptez pas sur la chance
pour mettre du beurre dans les
épinards ! Santé : tension ner-
veuse.
Amour : vous aurez du mal à
garder votre calme lors de dis-
cussions animées. Travail-
Argent : on pourrait vous tendre
la main et vous permettre de développer et même
de renforcer votre situation professionnelle.
Santé : l’abus de café est déconseillé, vous êtes
déjà assez nerveux !
Amour : si vous partez loin,
l’amour peut vous surprendre
sur place ! Travail-Argent :
votre vie professionnelle sera
quelque peu conflictuelle et vous pourriez y laisser
une grande partie de votre patience. Santé : il faut
recharger vos batteries ! Prenez des vitamines par
exemple.
Amour : vous établirez un climat douillet et votre
partenaire admirera votre aptitu-
de à régler de délicats problèmes.
Travail-Argent : vous aurez de
bonnes opportunités à saisir dans
le domaine professionnel et
financier. Santé : vous débordez
d’entrain.
Amour : la communication avec votre partenaire
devient plus difficile et vous en souffrez. Travail-
Argent : vous reviendrez sans doute sur un pro-
blème que vous n’aviez pas pu résoudre. La solu-
tion vous apparaîtra clairement. Santé : couvrez-
vous.
Amour : vous ferez preuve d’une belle assurance.
Vous pourriez prendre un engagement durable.
Travail-Argent : vous avez décidé de vous tour-
ner résolument vers l’avenir. Vos projets pour-
raient bientôt se concrétiser. Santé : revoyez votre
alimentation.
Amour : vous attachez trop d’importance à ce que
les autres pensent de vous. Travail-Argent :
vous devriez vous consacrer davantage à votre tra-
vail et laisser les sorties, les mondanités de côté
pour quelque temps. Santé : votre dos vous fait
souffrir.
Amour : en famille la communication passera de
mieux en mieux. Les récentes remises en question
auront porté leurs fruits. Travail-Argent : vous
aurez la tête pleine de nouveaux projets. Vous
déborderez d’optimisme. Santé : faites le plein
d’énergie.
Amour : tous les rêves à deux vous semblent
possibles et votre univers amoureux vous enchante.
Travail-Argent : très belle journée dans le sec-
teur professionnel. Des évènements décisifs peu-
vent survenir dans votre carrière. Santé : belle
énergie.
Amour : vous pouvez envenimer la situation si
vous refusez d’arrondir les angles. Travail-
Argent : vos explications sont un peu trop confu-
ses. N’essayez pas de vous justifier, allez plutôt à
l’essentiel. Santé : alimentation et sommeil méri-
tent votre attention.
BÉLIER (21.3 - 20.4)
TAUREAU (21.4 - 21.5)
POISSONS (20.2 - 20.3)
GÉMEAUX (22.5 - 21.6)
CANCER (22.6 - 22.7)
LION (23.7 - 22.8)
VIERGE (23.8 - 22.9)
BALANCE (23.9 - 22.10)
SCORPION (23.10 - 22.11)
SAGITTAIRE (23.11 - 22.12)
CAPRICORNE (23.12 - 20.01)
VERSEAU (21.1 - 19.2)
Réclame
40 x 40 mm
Poincaré regagna la capitale,
mais Thibaut ne regagna point
la province…
L’année commença sous de
mauvais auspices puisque des
milliers de soldats alliés étaient
retenus en Allemagne et qu’un
tremblement de terre fit, au dé-
but de l’année 1915, près de
trente mille victimes dans les
Abruzzes, en Italie.
La guerre qui occupait de
plus en plus largement l’espace
terrestre, maritime et même aé-
rien, prenait un très mauvais
tour et les Américains menacè-
rent d’abandonner leur neutra-
lité dans le conflit à la suite
d’une déclaration faite par les
Allemands, le 4 février 1915.
«Toutes les eaux territoriales
de la Grande-Bretagne font
partie du champ de bataille et
tout bâtiment sera coulé sans
avertissement»…
Hélas, malgré une nouvelle
déclaration allemande de
«guerre sous-marine totale»
lancée le 22 février, la riposte
américaine, tellement attendue
par les Alliés, n’eut pas lieu.
* * *
Thibaut prit le train pour
Lyon, le premier jour du prin-
temps, peu de temps avant les
bombardements de nuit des ga-
res parisiennes de Saint-Lazare
et du Nord.
Bien soulagée d’avoir enfin
Thibaut à ses côtés, Victoire se
mit à espérer que la gare de
Lyon serait à son tour rendue
impraticable. Elle s’en voulut
aussitôt de cette pensée égoïste.
Elle décida de vivre pleine-
ment le présent et ce bonheur
qui leur était momentanément
donné. Connaître de nouveau
le quotidien de la vie de Thi-
baut et savoir que ses fonctions
l’amenaient à jouer un rôle non
négligeable dans cette guerre,
sans encourir de réel danger,
était de nature à la rasséréner.
Alors, elle put se laisser aller à
ne plus penser… Cela leur per-
mit d’accéder à une plénitude
tant physique que morale qui
allait les aider à supporter l’in-
évitable séparation.
Thibaut avait déjà regagné
Paris lorsqu’une terrible nou-
velle vint saborder le moral de
Victoire quelque peu en berne.
Les Allemands venaient d’ex-
périmenter sur les Franco-Al-
liés combattant dans les tran-
chées un gaz chloré fou-
droyant.
Solution de la grille n°1095
6 3 8
2 1 5
7 4 9
5 9 7
4 6 8
1 3 2
4 1 2
7 9 3
8 5 6
3 4 1
6 7 8
5 2 9
9 7 6
2 5 4
8 1 3
5 8 2
1 9 3
4 6 7
9 2 4
3 7 1
8 5 6
3 8 5
6 4 9
7 2 1
1 6 7
2 8 5
9 3 4
7 2 9
6
5
3 1
8
3 1
4
5
4 6
5 3
1 6
2
6
3 2
8
3 1
9
5
8 4 7
La règle du SUDOKU est on ne peut
plus simple.
Le but est de compléter la grille en
utilisant les chiffres de 1 à 9 et en
tenant compte que chaque ligne,
colonne et carré contient tous les
chiffres une seule fois.
y
Grilles de fabrication Suisse
WWW.SU-DO-KU.CH
SUDOKU N
o
1096 Difficulté moyenne
H
O
R
O
S
C
O
P
E
Comme tous les Français,
elle espérait que cette escalade
dans l’horreur finirait par faire
sortir les Américains de leur
neutralité.
(A suivre)
Horizontalement
1. Elles ne sortent jamais sans leurs gourdes.
2. Grave à Genève. Terme d’inventaire. 3. Per-
sonne dynamique et combative. En veine. 4.
Germe en méninges. Danger dans les gorges.
5. Pièces qui se passaient à Rome. Le premier
fou volant sur une drôle de machine. 6.
Homme de Virginie. Su, mais pas acquis. 7.
Indicateur de position. On prie pour leur repos.
Premier sujet. 8. Bel ensemble. 9. Prénom
masculin. S’il est bon, rien ne passe. 10.
Ancienne sectaire juive.
Verticalement
1. Femme d’affaires. 2. Des Canadiennes qui
parlent un dialecte du français. 3. Difficile à
diagnostiquer en Asie. On y saigne les che-
vaux. 4. Première consommation. Modèle de
patience. 5. Boîte à images française. Relatif au
singe. 6. Sicilien menaçant. Crêpe venue
d’Asie. 7. Accepte un compromis. 8. Sorti à grands cris. Néerlandaise ou africaine. La fièvre le fait monter. 9. Fait
perdre la tête. Prêchait la bonne parole. 10. Maison de planches. Pan de jupe.
Solutions du n° 1870
Horizontalement 1. Nouveautés. 2. Errer. Velu. 3. On. Rot. Ili. 4. Let. Sennes. 5. Omit. Rut. 6. Générée. Be.
7. Intrus. Ais. 8. Stem. Accès. 9. Marée. Ocre. 10. Elastiques.
Verticalement 1. Néologisme. 2. Ornemental. 3. UR. Tintera. 4. Ver. Termes. 5. Eros. Ru. Et. 6. Teresa. 7. UV. Nue.
Coq. 8. Teint. Accu. 9. Elle. Bière. 10. Suissesses.
MOTS CROISÉS N
o
1871
Le bonheur en soie
Monica Joly – Roman – Edition Mon Village / 97
Demain à Longchamp, Prix de la Muette
(plat, réunion I, course 4, 1950 mètres, départ à 15h08)
No Cheval Poids Jockey Entraîneur Cote Perf.
1. Belle Masquée 60 C. Soumillon D. Smaga 10/1 0p6p1p
2. Fée Rêvée 59 T. Jarnet SV Tarrou 13/1 7p1p4p
3. Katsya 58 O. Peslier JE Pease 8/1 3p5p1p
4. Kilea 58 D. Bœuf Y. Barberot 7/1 4p3p3p
5. Jardaa 57 D. Bonilla F. Head 6/1 1p3p2p
6. Royale Saga 57 I. Mendizabal J. Boisnard 5/1 1p8p5p
7. Serva Padrona 56,5 G. Mossé HA Pantall 17/1 0p5p2p
8. Lady Hartwood 56,5 A. Badel S. Loeuillet 28/1 0p0p5p
9. Divine Music 56 R. Thomas P. VD Poele 35/1 9p9p1p
10. Touch Of Class 56 CP Lemaire M. Delzangles 14/1 7p1p9p
11. Sidney Girl 55,5 S. Pasquier R. Gibson 9/1 6p2p4p
12. Wadowice 55,5 S. Ruis P. Brandt 11/1 1p4p0p
13. Chicago May 55 T. Thulliez N. Clément 7/1 2p2p2p
14. Metalik Sun 54,5 R. Marchelli A. Lyon 18/1 0p5p1p
15. Stock Exchange 54,5 Y. Také F. Doumen 25/1 0p6p5p
16. Lisselan Tigress 54 J. Victoire J. Bidgood 16/1 0p4p6p
17. Libaute 54 M. Barzalona G. Henrot 23/1 4p5p0p
18. Million Dollars 54 M. Guyon HA Pantall 13/1 1p4p2p
19. Love Queen 53,5 A. Crastus V. Dissaux 12/1 2p5p4p
20. Miss Dunanerie 53 F. Prat M. Nigge 21/1 5p5p4p
Notre opinion: 6 – Ioritz est insatiable. 1 – Soumillon égal à lui-même. 13 – Un classique à ce
niveau. 3 – Une très bonne chance théorique. 11 – Elle a du tempérament. 4 – Elle devrait
encore bien faire. 5 – L’association Head – Bonilla. 19 – A ce poids c’est jouable.
Remplaçants: 18 – Elle aura son mot à dire. 12 – On peut tenter le coup.
Notre jeu:
6* - 1* - 13* - 3 - 11 - 4 - 5 - 19 (*Bases)
Coup de poker: 19
Au 2/4: 6 - 1
Au tiercé pour 18 fr.: 6 - X - 1
Le gros lot:
6 - 1 - 18 - 12 - 5 - 19 - 13 - 3
Aujourd’hui à Vincennes, Prix d’Eté
(trot attelé, réunion I, course 4, 2850 mètres, départ à 15h08)
No Cheval Dist. Driver Entraîneur Cote Perf.
1. Quéroan De Jay 2850 A. Lenoir A. Lenoir 29/1 2a2a7a
2. Rapide Lebel 2850 E. Raffin S. Guarato 3/1 1a6a2a
3. Quilien D’Isques 2850 JM Bazire F. Terry 6/1 1a1a2a
4. Prodigious 2850 J. Dubois P. Moulin 25/1 2a6a5a
5. Paris Haufor 2850 C. Bigeon C. Bigeon 12/1 3a9a6a
6. Quarla 2850 F. Nivard C. Campain 9/1 5a0a3a
7. Ilaria Jet 2850 C. Martens V. Martens 15/1 1a4a1a
8. Commander Crowe 2850 M. Abrivard P. Puro 32/1 4a1a7a
9. Perlando 2850 J. Verbeeck A. Vanberghen 19/1 0a2a1a
10. Nelumbo 2850 F. Blandin F. Blandin 8/1 0a2a0a
11. Orlando Sport 2850 S. Baude R. Coueffin 7/1 4a6a3a
12. Olga Du Biwetz 2850 T. Le Beller F. Souloy 21/1 7a3a8a
13. One Du Rib 2850 JLC Dersoir J. Hallais 31/1 8a5a0a
Notre opinion: 3 – La classe et l’effet Bazire. 7 – Elle est en pleine forme. 2 – Il tire plus vite
que son ombre. 11 – C’est un grand champion. 5 – L’école Bigeon est redoutable. 10 – C’est à
sa mesure. 8 – L’étranger à suivre de près. 12 – Elle nous a tant fait rêver.
Remplaçants: 6 – Est-elle déjà au top? 9 – Avec Verbeeck pour la gagne.
Notre jeu:
3* - 7* - 2* - 11 - 5 - 10 - 8 - 12 (*Bases)
Coup de poker: 12
Au 2/4: 3 - 7
Au tiercé pour 11 fr.: 3 - X - 7
Le gros lot:
3 - 7 - 6 - 9 - 8 - 12 - 2 - 11
Les rapports
Hier à Vincennes, Prix Adelinda
Tiercé: 9 - 11 - 7
Quarté+: 9 - 11 - 7 - 8
Quinté+: 9 - 11 - 7 - 8 - 4
Rapport pour 1 franc
Tiercé dans l’ordre: Fr. 116.30
Dans un ordre différent: Fr. 19.–
Quarté+ dans l’ordre: Fr. 508.30
Dans un ordre différent: Fr. 45.20
Trio/Bonus: Fr. 3.80
Rapport pour 2,50 francs:
Quinté+ dans l’ordre: Fr. 8’737.50
Dans un ordre différent: Fr. 174.75
Bonus 4: Fr. 21.50
Bonus 4 sur 5: Fr. 10.75
Bonus 3: Fr. 4.–
Rapport pour 5 francs (2 sur 4): Fr. 17.–
OR = PAIEMENT CASH
Bijoux en or, montres en or, pièces
de monnaies en or . . .
Etat quelconque!
Mardi 14 septembre
Hôtel Elite, Bienne
5e étage, entrée réception
de 10 h à 12 h
et 13 h 30 à 17 h
Métaux précieux Fahrni
autorisation fédérale.
Populaire de la presse quotidienne
et TV
032 342 56 65
www.altgold-verkaufen.ch
B
j 2
4
3
1
8
A vendre
morilles séchées
provenance Turquie,
sans pied.
Le kg Fr. 320.–.
Tél. 078 682 79 20 Bj 24257
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5HI2-JMkPLH-Ev-jDgwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOku-RUaZgO-3b-CqAKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEcy.31%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFbeO.8FG%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOjU=+8PG+50+nv%S3EU%PrwD+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Xo-ZAH5E'-iT-/j3RlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Question formation,
faites le bon calcul
Session 2010 à 2013 Brevet d’agent(e) fiduciaire
Début du cours : 5 octobre 2010, inscription : 20 septembre 2010
Session 2011 à 2013 MAS en fiduciaire et conseil d’entreprise/ Diplôme
d’expert(e) fiduciaire
Début du cours : mars 2011, inscription : 15 novembre 2010
Session 2011 Formation pour employé(e) spécialisé(e) en fiduciaire
Début du cours : janvier 2011, inscription : 15 octobre 2010
Programme, informations, inscriptions :
www.iref.ch
L’IREF, Fondation de FI DUCI AI RE SUI SSE, a pour but la formation
permanente des personnes travaillant dans le domaine de la comp-
tabilité et du conseil en général. Outre des séminaires ponctuels, la
Fondation propose des cours interentreprises aux apprenant(e)s de la
branche fiduciaire, des sessions pour employé(e) spécialisé(e) en fidu-
ciaire, des cours de préparation au brevet d’agent(e) fiduciaire et au
MAS en fiduciaire et conseil d’entreprise / Diplôme d’expert fiduciaire.
AV. DES BAUMETTES 11
TÉL. 021 671 30 25
WWW.IREF.CH
<wm>%cKEL+T4O%Rs%dEkP%6C+vYwyQ%pD%Ucu.6%h7+u/gdR%Fz%YNW.h%bL+axUjUZw%fb%59ypVEqZ%A0%lH/H1-vZrXtF-dF-Rw0E6CTZ6%t4%PeBc%0T%wPbsGo%QOlOM-bsjHYo-po-6KB3JrdsJ.8tZ%ME%e=2iOV%JC%sVJ="O7o2ao%Azd"w.g2%aY%Kjac19yAMlA%T3%S/TmX6o0VQ'y%n19gl.H8K%yX%zDyuNldSoYMZ%Az%Ek2IuM%Zl/5i+lye+Hk+"T%7pF/%kJlL+1t'+Zu91%B6%fA=Pnc%/X</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-h8XNUT-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
 Sur toute ordonnance de
médecin de 15 à 20% de rabais
 Exécution gratuitE des
lunettes de remplacement
(jusqu‘à épuisement du stock)
Une fois de plus chez
Brillen Benz
Quai du Bas 90, 2502 Bienne (derr. cinéma Rex)
tél 032 323 67 61
Lundi fermé toute la journée
avec nos prix vous ne perdez pas la vue!
Retrouvez vos médias locaux au cœur
du Festival du Film Français d’Helvétie.
Le journaL du jura et
Le bieLer tagbLatt
Partenaires médias officieLs
du festivaL du fiLm français
d’heLvétie.
bienne, du 15 au 19 sePtembre.
FORMATION
Adresse domicile:
No d’Abocard:
Nom, prénom
Rue
NPA, localité
Adresse de vacances:
Désignation
NPA, localité
Pays
„ Je désire le recevoir uniquement à mon lieu de séjour de vacances
„ Je désire un abonnement supplémentaire à mon lieu de vacances
„ Je désire suspendre l’abonnement pour cette période
jour mois année jour mois année
Pour la
période du
le JOURNAL DU JURA vous accompagne volontiers.
b Annoncez votre adresse de vacances ou votre interruption 4 jours ouvrables
auparavant. Les interruptions sont créditées à partir de la 7e édition.
b Nous sommes reconnaissants si vous nous transmettez votre adresse de vacances
par écrit; cela évite des erreurs (fax 344 83 38, e-mail: abo@journaldujura.ch).
b Les changements d’adresse en Suisse sont gratuits. Pour l’étranger, nous vous
facturons les frais de port par édition (Europe de l’Ouest Fr. 2.10, reste de l’Europe
Fr. 2.15, USA + Canada Fr. 2.20, autres pays Fr. 2.55).
b Nous garantissons un envoi ponctuel et suivi, mais ne pouvons pas garantir la
distribution régulière au lieu de destination.
Veuillez faire parvenir ce coupon collé sur carte postale à l’adresse suivante:
Le Journal du Jura, Service des lecteurs, case postale, 2501 Bienne
Jour après jour

aussi durant les vacances,
au
Retrouvez
Le Journal du Jura
sur Internet
Avec
ARC Presse
touchez
quotidiennement
121 000 lecteurs
CINÉS ET LOISIRS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 15
L
O
I
S
I
R
S
E
T
S
O
R
T
I
E
S
CINÉMA
■ BIENNE
Filmpodium
Jusqu’au LU 27 septembre, cycle
«Architektur und Heimat -
Achtung: die Schweiz». Films:
SA 20h30, «Max Frisch, citoyen»
de Matthias von Gunten, CH 2008.
- DI 20h30, «Das geplante Chaos»
de Thomas Buomberger et Bene-
dikt Loderer, CH 2006; «Hans
Schmidt, architecte» de Véronique
Goël, CH 2005. - Le CINE-BAR est
ouvert avant et après les séances.
CONCERTS / SOIRÉES
■ BELLELAY
Abbatiale
DI 17h, heure d’orgue avec Nicole-
ta Paraschivescu.
■ BIENNE
Gambrìnus Loungerìa
SA 22h, soirée «Belezamuzica»
avec DJ Leon Delado et Mr Nova.
Etage club (rue Basse 21)
SA 22h (portes), concert rock du
groupe suédois Kilroy. Plus d’infos
sous www.etageclub.ch
Ecole de musique
SA 10h, fête de la contrebasse.
Avec quatuor de contrebasses,
musique de rue, bricolage,
concours, pêche miraculeuse en
chansons; dès 12h, concert avec
les élèves de la classe de contre-
basse de Simone Schranz.
Maison du peuple
SA 21h (portes 20h), concert du
groupe bernois Lunik. Présenta-
tion de son nouvel album «Small
lights in the dark tour».
Maison Calvin (rte de Mâche 154)
DI 10h30, concert «Classics» avec
la Musique de la ville de Bienne.
Direction: Pascal Schafer.
■ GLÉRESSE
Eglise
SA 18h15, Musique du silence.
Avec Jacqueline Fontyn, Christine
Lüthi, Karin Schneider et Beat
Allemand.
CONFÉRENCE
■ BIENNE
Musée Schwab
DI dès 11h, «Abracadabra» dans
le cadre des Journées européen-
nes du patrimoine. Au programme:
11h, conférence avec Sarah Gaffi-
no, historienne de l’art et philolo-
gue; 12h, en-cas romain (5 fr.);
14h, excursion, Studen-Petinesca,
avec Rudolf Zwahlen, Sce archéo-
logique du canton de Berne (arrêt
de bus Petinesca, ligne 74).
DIVERS
■ BIENNE
Journées photographiques de
Bienne
Jusqu’au 26 septembre, 14e édi-
tion intitulée «Collatéral/kollateral».
Jeunes photographes prometteurs
et talents confirmés proposent un
programme riche et varié: projec-
tions, conférences, ateliers, con-
cours et visites commentées. -
SA 14h (Ancienne Couronne),
visite commentée (bilingue) des
expositions. Possibilité de décou-
vrir les différents regards des pho-
tographes exposés. - Centre
d’accueil et vente de billets: Pho-
toforumPasquart (fb du Lac 71),
Ancienne Couronne (rue Haute 1).
- Ouverture: ME-VE 14h-18h;
SA/DI 11h-18h; LU/MA fermé. -
Détails sous www.jouph.ch
Port
SA 19h50 (départ), croisière
«La chasse / Goût sauvage»;
retour 22h20. Réservation indis-
pensable: tél. 032 329 88 11,
www.lacdebienne.ch
Place du Bourg
SA 16h-17h, «Viens danser avec
moi» avec le groupe de danse
d’Uschi Janowsky et musique de
Daniel Di Lione.
Musée Schwab
SA 14h-17h, atelier pour enfants
(dès 8 ans) sur le thème «Fabri-
quer des bolas, armes de jet con-
nues en Amérique du Sud».
Inscription au Musée.
■ BASSECOURT
Nuit des boulangers suisses 2010
Les visiteurs pourront jeter un œil
dans les coulisses, découvrir la
fabrication artisanale de produits
de boulangeries-pâtisseries, mettre
la main à la pâte: SA/DI (18h-6h),
Bassecourt, boulangerie-pâtisserie
Daetwyler en collaboration avec la
boulangerie-pâtisserie Fabien Jobé
de Courfaivre, tél. 032 426 72 01.
Informations: www.swissbaker.ch
■ DIVERS LIEUX
Journées européennes du
patrimoine «Cycles de vie»
Bienne (rue Scholl 2, devant le
magasin Migros): SA 10h et 14h,
visite commentée «Jurintra: urba-
nisme des années 1960» par Karin
Zaugg, conservatrice des monu-
ments historiques et Barbara Stet-
tler, architecte EPFL; 11h30 et
15h30, fin de la visite en musique
avec Hausi Straub à la schwyzoise.
- La Neuveville: SA 14h, DI 11h,
14h (rue Montagu 8), visite com-
mentée «Pavillon de vigne» par
Jean Kleiber, architecte; DI 11h,
13h (Centre paroissial), visite
commentée par Daniele di Giacin-
to. - Perles: DI 13h30 et 15h30,
visite commentée sur le «Lotisse-
ment du Sonnenhof» par Robert
Walker, architecte EPFZ et histo-
rien de l’architecturee.
Renseignements: 032 326 26 11. -
Sonvilier: SA 14h, DI 11h,
chapelle mortuaire. Informations:
www.venezvisiter.ch
■ ÎLE ST-PIERRE
Restaurant
DI 13h30 (RDV), visite guidée
publique de l’île St-Pierre. Inscrip-
tion directement auprès du guide
au point de rendez-vous. Organi-
sation: Tourisme Bienne Seeland.
Infos: tél. 032 329 84 74.
■ MOUTIER
Forum de l’Arc
SA 10h-21h, DI 10h-18h, foire aux
saveurs et aux vins de l’Arc.
Informations complètes sous:
www.forum-arc.ch
■ LA NEUVEVILLE
Centre
SA/DI, fête du vin. Programme:
SA 10h, journée des enfants avec
jeux-concours, 15h, cortège des
enfants et spectacle; 17h, con-
cours de dégustation; 20h, con-
certs; DI 14h30, grand cortège
officiel avec plus de 500 figurants;
19h, concerts.
■ PLAGNE
Halle des fêtes
DI dès 10h30, 39e édition du con-
cours de tracteurs. Parcours pour
adultes et enfants.
FESTIVAL
■ LE NOIRMONT
Terrain
SA, 19e festival du Chant du Gros.
Programme: (Scène Déménage):
17h, Lan (CH); 19h15, Aloan (CH);
21h45, Kya Bamba (CH); 00h00,
Explosion de caca (CH). - (Sainte
Scène): 18h, Micky Green (AU);
20h15, Jacques Dutronc (F);
22h45, Sinsemilia (F). Billets:
Ticketcorner 0900 800 800 ou
www.chantdugros.ch
MARCHÉS
■ BIENNE
Divers lieux
SA 7h-12h, marché aux légumes
sur les places du Bourg et de la
Fontaine.
■ BÜREN AN DER AARE
Vieille ville
SA 8h-16h, marché d’automne
avec plus de 100 stands; carrou-
sels.
■ ÉVILARD
Place du village
SA 8h-16h, marché paysan.
Les agriculteurs d’Evilard et Maco-
lin proposeront des produits de la
ferme et de l’artisanat local.
■ LE LOCLE
Rue du Temple
SA 8h-16h, marché d’automne.
■ MÜNSINGEN
Sigi’s Biohof Schwand
SA 10h-16h, marché national de
chevaux et petits animaux.
Egal. SA 9.10 et 11.12.
SPECTACLES
■ BIENNE
Espace culturel Rennweg 26
SA 11h, spectacle «Un partout,
feuille de chou! - Le monde inso-
lite d’Oscar l’escargot et Madame
Vavite» par la troupe de théâtre
Lupine Berne/Bienne (dès 5 ans).
Réservations: 032 345 13 69;
www.a-propos-biel-bienne.ch
Théâtre Bienne Soleure
DI 19h, opéra bouffe «Così fan
tutte» de Mozart. Livret: Lorenzo
Da Ponte. Avec l’OSJ Sympho-
nic.net. Direction: Facundo Agudin.
Informations: www.operaobli-
qua.com; réservations:
billetterie@operaobliqua.ch
Eglise du Pasquart
DI 20h30, spectacle «La Voix
Magique», conte philosophique
musical et visuel par la compagnie
Théâtristan. Egal. VE (20h30,
Bévilard, temple), SA (20h30,
Saint-Imier, Collégiale).
■ PORRENTRUY
Salle du Séminaire
SA 20h30 et DI 17h, spectacle
«Visage de feu» de Marius von
Mayenburg, par la Cie MiMesis.
Mise en scène: Vincent Scarlbert.
Autres dates/lieux: VE/SA/DI du
17 au 19 septembre, à Moutier
(Salle Chantemerle). Billetterie:
032 466 92 19 ou sur le site:
www.ciemimesis.ch
■ MOUTIER
Foyer
SA 20h, spectacle «Immeuble en
fête ou qui est mon voisin?»
d’Edith Cortessis par la compagnie
de la Marelle Lausanne. Prochai-
nes dates: ME 15.9, Plagne;
JE 16.9, Bienne; VE 17.9, Tavan-
nes. Réservations: 021 732 23 32.
Infos: www.paroles.ch/marelle
Sociét’halle
DI 15h, spectacle musical «Un
matin pas comme les autres» avec
Sonia Grimm et 35 enfants comé-
diens. Billetterie et renseigne-
ments: www. sonia-grimm.com;
égal. DI 31.10 (Bienne);
SA 6.11 (La Chaux-de-Fonds);
SA 4.12 (Neuchâtel).
CinéBIENNE
APOLLO Rue Centrale 51a, tél. 032 322 61 10
2e sem. / Vers. all.: chaque jour 17.30 + 20.30.
Aujourd’hui + DI aussi 15.00. // Vers. franç. voir Rex 2!
Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à
Manhattan. Il tente de défendre la ville contre son ennemi
juré, Maxim Horvath.
THE SORCERER’S APPRENTICE –
L’APPRENTI SORCIER
De: Jon Turteltaub. Avec: Nicolas Cage, Jay Baruchel.
Dès 10/8 ans. 1 h 49.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
3e sem. / V.o. ital./fr./all.: chaque jour 18.15 + 20.30.
Derniers jours!
Grande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce
dans les Pouilles, propriétaire d’une célèbre fabrique de
pâtes.
MINE VAGANTI – LE PREMIER QUI L’A DIT
De: Ozpetek Ferzan. Avec: Nicole Grimaudo, Riccardo
Scamarcio. Dès 12/10 ans. 1 h 53.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
4e sem. / Vers. franç.: chaque jour 15.00.
Derniers jours! Vers. all. voir Rex 1!
En Digital 3D! Fraîchement diplômé de la prestigieuse
Université de New York, Moose fait équipe avec une bande
de loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie.
STEP UP 3 – SEXY DANCE – THE BATTLE – 3D
De: Jon Chu. Avec: Adam G. Sevani, Sharni Vinson.
Dès 10/12 ans. 1 h 47.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
4e sem. / V.o. angl./fr./all.: aujourd’hui 23.00.
Dernière projection!
Evelyn Salt, un agent de la CIA, est dénoncée par un
déserteur comme étant une «taupe» russe. Salt doit alors
échapper à la capture de ses supérieurs afin de prouver
son innocence.
SALT
De: Phillip Noyce. Avec: Angelina Jolie, Liev Schreiber.
Dès 16/14 ans. 1 h 40.
LIDO 1 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
1re sem. / Vers all./fr.: chaque jour 15.45, 18.00
+ 20.15.
En 1re suisse! Un cinéaste juif en plein crise créatrice et
existentielle, décide de se suicider.
DAS LEBEN IST ZU LANG –
LA VIE EST TROP LONGUE
De: Dani Levy. Avec: Markus Hering, Veronika Ferres.
Dès 16/14 ans. 1 h 27.
LIDO 1 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
6e sem. / Vers. all./sans s.-t.: aujourd’hui 22.30.
Dernière projection!
Des amis de lycée de retrouvent près de 30 ans après
l’obtention de leur diplôme...
GROWN UPS
De: Dennis Dugan. Avec: Kevin James, Chris Rock, Adam
Sandler. Dès 10/8 ans. 1 h 42.
LIDO 2 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
1re sem. / Parlé esp./fr./all.: chaque jour 15.30, 17.45
+ 20.15.
En 1re vision! Cela pourrait être une banale histoire
d’amour. S’il n’y avait pas ce minuscule détail. Minuscule
comme un chromosome...
YO, TAMBIEN
De: Antonio Naharro, Alvaro Pastor. Avec: Lola Duenas,
Isaabel Garcia. Dès 14 ans. 1 h 45.
LIDO 2 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
3e sem. / V.o. angl./fr./all.: aujourd’hui 22.45.
Dernière projection!
Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. Ils
choisissent eux-mêmes leurs missions et n’obéissent à
aucun gouvernement. Ils ne le font ni pour l’argent, ni pour
la gloire, mais parce qu’ils aident les cas désespérés.
THE EXPENDABLES: UNITÉ SPÉCIALE
De: Sylvester Stallone. Avec: Bruce Willis, Sylvester
Stallone. Dès 16/14 ans. 1 h 43.
PALACE Rue Wyttenbach 4, tél. 032 322 01 22
7e sem. / V.o. angl./fr./all.: chaque jour 20.15.
Derniers jours!
Dom Cobb est un voleur confirmé, le meilleur dans l’art
périlleux de l’extraction . L’extraction consiste à s’appro-
prier les secrets précieux d’une personne, enfouis au plus
profond de l’inconscient pendant qu’elle rêve...
INCEPTION – INCURSION
De: Christopher Nolan. Avec: Leonardo DiCaprio, Ellen
Page. Dès 14/12 ans. 2 h 25.
PALACE Rue Wyttenbach 4, tél. 032 322 01 22
1re sem. / V.o. angl./all./sans s.-t.: chaque jour 15.15
+ 17.45. LE BON FILM!
En 1re vision! Pippa Lee mène une vie parfaite: femme
dévouée et mère comblée.
THE PRIVATE LIVES OF PIPPA LEE
De: Rebecca Miller. Avec: Winona Ryder, Keanu Reeves.
De 14/12 ans. 1 h 39.
REX 1 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Vers. all.: aujourd’hui-MA 15.30 + 17.30.
Chaque jour 20.30 + aujourd’hui 23.00.
Vers. franç. voir Beluga!
En Digital 3D! Fraîchement diplômé de la prestigieuse Uni-
versité de New York, Moose fait équipe avec une bande de
loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie.
STEP UP 3 – SEXY DANCE – THE BATTLE – 3D
De: Jon Chu. Avec: Adam G. Sevani, Sharni Vinson.
Dès 12/10 ans. 1 h 47.
REX 1 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
1re sem. / Vers. franç.: ME 15.09.2010 – 13.45.
Vers. all.: ME 15.09.2010 – 15.45.
JOURNÉE DES ENFANTS//FFFH 2010! Natanaël a bientôt
6 ans mais il ne sait toujours pas lire. Lorsque sa tante
Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines
de livres, Natanaël est très déçu!
KERITY, LA MAISON DES CONTES
De: Dominique Montéry. Dès 6/4 ans. 1 h 17.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Parlé esp./fr./all.: chaque jour 17.30 (sauf ME)
+ 20.15. Derniers jours!
OSCAR 2010: Meilleur film étranger. 1974, Buenos Aires.
Benjamin Espósito enquête sur le meurtre violent d’une
jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d’écrire un roman
basé sur cette affaire.
EL SECRETO DE SUS OJOS – DANS SES YEUX
De: Juan José Campanella. Avec: Ricardo Darin, Pablo
Rago Soledad Villamil. Dès 16/16 ans. 2 h 07.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
2e sem. / Vers. franç.: chaque jour 15.00.
Vers. all. voir Apollo!
Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à
Manhattan.
THE SORCERER’S APPRENTICE –
L’APPRENTI SORCIER
De: Jon Turteltaub. Avec: Nicolas Cage, Jay Baruchel.
Dès 10/8 ans. 1 h 49.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Vers. all.: aujourd’hui 22.45.
Dernière séance!
L’histoire suit les aventures de quatre anciens membres de
l’armée américaine, dont trois d’entre eux ont été arrêtés et
incarcérés pour un crime qu’ils n’ont pas commis.
THE A-TEAM – L’AGENCE TOUS RISQUES
De: Joe Carnahan. Avec: Bradly Cooper, Liam Neeson.
Dès 14/12 ans. 2 h 01.
FILMPODIUM fbg du Lac 73, tél. 032 322 78 18
Centre PasquArt: aujourd’hui dernière projection 20.30.
En présence de: Isabel Strehle, architecte
Max Frisch était le dernier grand intellectuel suisse dont la
«voix» a été largement entendue et appréciée au-delà des
frontières de son pays: un personnage comme on n’en
trouve presque plus aujourd’hui.
MAX FRISCH, CITOYEN
Matthias von Gunten, CH 2008, 89’, v.o./all.
FILMPODIUM fbg du Lac 73, tél. 032 322 78 18
Centre PasquArt: dimanche 20.30.
Introduction: Hubertus Adam, Architketurkritiker
La Suisse ne se compose presque plus que d’aggloméra-
tions. Le film de Thomas Buomberger et de Benedikt
Loderer dépeint les efforts qui ont été déployés depuis les
années 1950 par les urbanistes et les dirigeants politiques
pour empêcher le bétonnage du pays et contenir la crois-
sance des villes.
DAS GEPLANTE CHAOS
Thomas Buomberger, Benedikt Loderer, CH 2006, 50’, all.
Suivi de: HANS SCHMIDT, ARCHITECTE, Véronique Goël,
CH 2005, 45’, all.
CinéRÉGION
NEUCHÂTEL
■ APOLLO 1 (032 710 10 33)
Salt, 15h30, 20h15, SA égal. 22h45,
14 ans.
Le bruit des glaçons, 18h15,
14/16 ans.
■ APOLLO 2 (032 710 10 33)
Le voyage extraordinaire de Samy - 3D,
13h45, 15h45, pour tous/7 ans.
Step up - Sexy dance - 3D, 17h45,
10 ans.
Piranha - 3D, 20h30, SA égal. 22h45,
16 ans.
■ APOLLO 3 (032 710 10 33)
Benda Bilili, 16h, 18h15, VO, 7/14 ans.
Inception - Incursion, 20h15, SA égal.
23h15, 14/16 ans.
■ ARCADES (032 710 10 44)
Grown ups - Copains pour toujours,
15h15, 17h45, 20h15, SA égal. 22h45,
10/14 ans.
■ BIO (032 710 10 55)
Des hommes et des dieux, 15h15,
17h45, 20h15, 10/16 ans.
■ REX (032 710 10 77)
Cosa voglio di piu - Ce que je veux de
plus, 15h, 18h, 20h30, VO, 16 ans.
Expendables - Unité spéciale, SA 23h,
16 ans.
■ STUDIO (032 710 10 88)
Karaté Kid, 15h, 10/12 ans.
Tamara Drewe, 18h15, 20h30, VO,
10/14 ans.
LA CHAUX-DE-FONDS
■ ABC (032 967 90 42)
La femme aux cinq éléphants, SA 16h,
DI 20h45.
Ordinary people, SA 20h45, DI 16h.
■ EDEN (032 913 13 79)
Karaté Kid - The Karate Kid, 15h,
10/12 ans.
Le premier qui l’a dit - Mine Vaganti,
18h, VO, 10/14 ans.
Salt, 20h30, SA 23h, 14 ans.
■ PLAZA (032 916 13 55)
Grown ups - Copains pour toujours,
15h15, 17h45, 20h15, SA égal. 22h45,
10/14 ans.
■ SCALA 1 (032 916 13 66)
Le voyage extraordinaire de Samy,
13h45, 15h45, pour tous/7 ans.
Romans d’ados 1: la fin de l’innocence,
SA 18h15, 12 ans.
Piranha - 3D, 20h30, SA égal. 22h45,
16 ans.
Romans d’ados 2: la crise, DI 18h15,
12 ans.
■ SCALA 2 (032 916 13 66)
Cosa voglio di piu - Ce que je veux de
plus, 15h, 18h, 20h30, VO, 16 ans.
Expendables - Unité spéciale, SA 23h,
16 ans.
■ SCALA 3 (032 916 13 66)
Marmaduke, 15h30, pour tous/5 ans.
L’arbre, 17h45, 20h15, VO, 12 ans.
Inception - Incursion, SA 22h45,
14/16 ans.
BÉVILARD
■ PALACE (032 492 25 48)
Inception, 20h30, 14/16 ans.
Toy Story 3, DI 16h, 7 ans.
LES BREULEUX
■ LUX (032 954 12 26)
Relâche.
DELÉMONT
■ LA GRANGE (032 422 11 29)
Solutions locales pour un désordre glo-
bal, SA 16h30, 19h, DI 17h, 7/12 ans.
L’arbre, SA 21h30, DI 20h30, VO, 12 ans.
■ LIDO (032 422 27 10)
Copains pour toujours, 17h30, 20h30,
10/14 ans.
LA NEUVEVILLE
■ CINÉMA (032 751 27 50)
Relâche.
LE NOIRMONT
■ CINÉLUCARNE (032 953 11 84)
Relâche.
SAINT-IMIER
■ ESPACE NOIR (032 941 35 35)
Fucking Amal, 20h, DI égal. 17h, VO,
16 ans.
TAVANNES
■ ROYAL (032 481 20 41/032 481 43 29)
Le voyage extraordinaire de Samy - 3D,
14h, pour tous/7 ans.
Salt, 17h, SA égal. 21h, 14 ans.
Romans d’ados 3: les illusions per-
dues, DI 20h30, 12 ans.
TRAMELAN
■ CINÉMATOGRAPHE (032 487 62 02)
Romans d’ados 4: Adultes mais pas
trop, SA 18h, 12 ans. - Night and Day,
SA 21h, DI 17h, 10/12 ans. - Des hom-
mes et des dieux, DI 20h, 10/16 ans.
MOUTIER
■ CINOCHE (032 493 73 73)
L’illusionniste, SA 17h30, 7/14 ans.
Night and Day, SA 20h30, DI 16h, 20h,
10/12 ans.
Journées européennes du patrimoine ce
week-end dans le Jura bernois et à Bienne
Cette année, le thème «Cycles de vie» aborde les étapes de l’existence.
Le public pourra ainsi découvrir des lieux inaccessibles et mystérieux,
qui nous accompagnent de la naissance à la mort.
Bienne, La Neuveville, Perles, Sonvilier (photo). Tous les détails sous Loisirs et sorties.
● Urgences sanitaires ambulance 144
● Police 117
● Feu 118
● Intoxication 145
● La Main Tendue 143
A
R
T
U
R
G
E
N
C
E
S
FORUM LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 16
COURRIER DES LECTEURS
Effet Passerelle
A propos de la votation communale
visant à interdire aux conseillers
municipaux d’exercer un double
mandat.
Avec toutes sortes de
prétextes fallacieux, un
comité d’opposition initié par
le Parti socialiste prétend
combattre l’initiative lancée
par le mouvement citoyen
Passerelle contre les doubles
mandats de nos conseillers
municipaux.
Or dans Le JDJ du 27
juillet, M. Klopfenstein
déclarait: «M. Mœschler est
député au Grand Conseil.
Comment aurait-il le temps
d’être maire?» Interrogé à ce
sujet par Le JDJ du 5 août, ce
dernier a répondu: «Il est
évident que si je suis élu à la
mairie, je quitterai
immédiatement le législatif
cantonal.»
Bizarre, bizarre…
L’initiative de Passerelle ne
déploierait-elle pas ses effets
avant même d’être acceptée
par le peuple? Entre les
théories des opposants et les
aveux indirects des propres
intéressés, selon lesquels on
ne peut être à la fois au four
et au moulin, bonjour la
contradiction!
Par ailleurs, la proposition,
également soumise au peuple
d’augmenter de 4 à 5 le
nombre de conseillers
municipaux est bien la
preuve que ces derniers sont
surchargés!
Il ne reste plus aux
Biennois qu’à confirmer le
bien-fondé de l’initiative
«pour des conseillers
municipaux à 100% au
service de la ville» en votant
oui le 26 septembre.
FRANÇOISE BRABIS
BIENNE
Citoyenneté bradée
A propos de la votation cantonale sur
l’initiative «vivre ensemble – voter
ensemble» qui permettrait aux
communes d’octroyer le droit de vote
et d’éligibilité à leurs ressortissants
étrangers.
Les tentatives visant à
rendre le droit de vote et
d’éligibilité accessible aux
étrangers reviennent
périodiquement à l’ordre du
jour. Cela commence par le
niveau communal, puis
cantonal, et bientôt fédéral.
Cela correspond à ce besoin
un peu facile de générosité,
d’ouverture à l’autre que
prêchent les politiquement
corrects. Ah! Vivre ensemble,
voter ensemble! Comme cela
est touchant!
Malheureusement, les droits
civiques sont trop importants,
surtout dans une démocratie
comme la nôtre, pour qu’on
les attribue à tout venant.
Cela n’a rien à voir avec de la
xénophobie. On doit
comprendre le désir sincère
de certains étrangers de
prendre part aux destinées de
la commune, du canton et du
pays où ils ont choisi
librement de venir s’établir.
Mais tout étranger honnête et
conscient de ses
responsabilités admettra qu’on
ne participe pas à certaines
responsabilités politiques de
ce pays sans disposer d’une
sorte de permis. Il suffit de le
demander… sans être
toujours sûr de le recevoir,
certes. Il s’appelle la
naturalisation, seule preuve
tangible, avérée, de cette
volonté d’agir et de s’intégrer
véritablement dans le pays,
pour le meilleur et pour le
pire. Quant aux autorités,
elles doivent veiller à ce que
cette acquisition soit juste,
sans tracasseries
administratives et d’un prix
abordable.
Il serait tout de même
injuste que les étrangers qui
ont fait cet effort
d’intégration soient relégués
au même niveau que ceux
qui, par commodité ou calcul,
ont préféré s’abstenir.
CHARLES-ANDRÉ MOTTET
BIENNE
Une mairesse au grand cœur
Plaidoyer en faveur de Milly Bregnard
Quel bonheur, et surtout
quelle fierté de voir que notre
Milly se représente à la mairie
de Tramelan. Une nouvelle
qui a certainement mis du
soleil dans le cœur des vrais
Tramelots. Dans le mien en
tout cas et dans celui de mon
fils. Nous ne résidons hélas
plus dans ce beau village pour
raisons professionnelles, mais
notre cœur, lui, est tramelot et
le restera toujours. Quel
plaisir d’y revenir chaque
semaine, pour visiter mes
chers parents, pour y voir un
match du HCT dont nous
sommes très fiers, et pour
admirer les encouragements
de notre Milly parmi les
spectateurs. C’est beau de voir
la façon dont elle s’engage
depuis huit ans pour son
village. Tramelan a de la
chance d’avoir une telle
mairesse, qui a su mettre en
route de nombreux projets, de
nouvelles idées et s’en est
toujours sortie la tête haute.
Nous ne pourrons
malheureusement pas voter
pour elle, mais notre cœur,
aussi loin qu’il soit, votera
pour elle. Tramelots, si vous
voulez que votre village ait
toujours cette belle image,
votez Milly Bregnard, le
soleil de toute une population!
Merci encore pour ce courage
et cette image que vous
donnez de vous, pour ce
sourire qui, chaque fois qu’on
le croise, donne du baume et
du bonheur au plus profond
de nos cœurs. Pour tout cela,
chère mairesse, nous
aimerions vous dire merci.
MICHELINE ET JOAN BÉDAT
LA CHAUX-DE-FONDS
Forcené de Bienne:
la police a-t-elle
failli à sa mission?
VOTEZ par SMS envoyez JDJOUI ou
JDJNON au numéro 939 (Fr. 0,20/SMS)
ou sur Internet www.journaldujura.ch
RÉAGISSEZ par SMS envoyez JDJ et
votre message et signature au 939 (Fr.
0,20/SMS) ou sur notre site Internet ou
par mail forum@journaldujura.ch
LA QUESTION
DE LA SEMAINE
Peut-on tirer des parallèles
entre un pilote d’avion et un
directeur?
L’avion est un lieu fermé, une
entité à lui seul, un cocon de
bonheur… l’école aussi! Les
passagers sont les écoliers, les
responsables de cabine les
enseignants, le copilote le vice-
directeur, le navigateur la
secrétaire, le personnel au sol le
personnel d’entretien!
Le cockpit est occupé par un
team dont le chef est le pilote: il
dispose de longues années
d’expérience et peut réagir à
toutes les situations de vol.
La direction d’une école peut
fonctionner de la même façon:
le directeur soutenu par le vice-
directeur, la secrétaire et le
corps enseignant; une hiérarchie
règne dans un avion comme
dans une école. Le plan de vol
correspond aux conditions de
base fournies par la DIP et
l’inspectorat.
Dans l’avion le personnel
informe, instruit les passagers
qui se conforment aux
directives… à l’école c’est
pareil: l’enseignant donne les
leçons et les élèves sont là pour
apprendre, découvrir,
communiquer et obéir aux
règles de vie de l’établissement.
Le directeur est un passionné,
victime de sa vocation!
Il aime décider, conduire,
conseiller: il est rassembleur,
gestionnaire, planificateur,
négociateur, assistant social et
médiateur à ses heures. Il aime
organiser, communiquer,
échanger et exécuter les
directives en vigueur.
A l’image d’une compagnie il
instaure une culture de
l’établissement qui prend en
compte les intérêts des acteurs
pour créer un esprit et une
identification à l’entreprise.
Le capitaine doit être sensible
aux bruits peu habituels de son
engin, le directeur doit être
sensible aux soucis de l’école. Il
se positionne et prend une
décision… la bonne! Il doit
connaître les devoirs, les
compétences, les résultats de
chacun. Il doit réagir face aux
jeux d’influence qui peuvent
modifier les règles de vie. Le
pilote est souvent seul à décider
et le directeur aussi… mais le
contact avec son équipage est
primordial. Le directeur est un
leader qui sait choisir,
encourager et soutenir ses
partenaires.
Des procédures mal
comprises, mal exécutées
conduisent aux difficultés… pas
trop réglementer mais plutôt
expliquer ce que l’on veut
obtenir.
Le directeur doit être un peu
râleur à ses heures: il veut être
respecté et pouvoir influencer
les décisions de son
établissement pour donner un
style à l’école. Il doit être un
exemple pour les collègues, les
élèves, l’autorité. Capable de
travailler en équipe il est apte à
suivre l’évolution de la société
et de la politique scolaire. Il
dégage et transmet la confiance
à l’équipe pédagogique, aux
élèves et à leurs parents.
Le pilote d’avion ressemble
donc bien au directeur d’école
et tous les deux n’ont qu’une
idée: arriver à destination!
Les Assises romandes de l’éducation
se tiendront samedi 25 septembre à l’Unil
Lausanne-Dorigny sur le thème «Veut-on
des pilotes dans les écoles? Les directions
d’établissement en question». Voir aussi
«L’Educateur», no 8, août 2010
L

i
n
v
i
t
é
«Veut-on des pilotes dans les écoles?»
Le directeur doit être un peu râleur à ses heures: il veut être
respecté et pouvoir influencer les décisions de son établissement
pour donner un style à l’école. Il doit être un exemple
pour les collègues, les élèves, l’autorité.
P
I
E
R
R
E
-
Y
V
E
S
G
R
I
V
E
L
D
i
r
e
c
t
e
u
r
d

é
c
o
l
e
s
e
c
o
n
d
a
i
r
e
B
i
e
n
n
e
Le clin d’œil du lecteur
Le Trou de Bourgogne photographié mercredi soir depuis Corcelles par Pierre Kipfer,
du même lieu. D’autres images sur www.arcinfo.ch et www.journaldujura.ch
L’infographie du jour
LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 17
HC FRIBOURG-GOTTÉRON – HC BIENNE
PRÉSENTÉ PAR
PUBLICITÉ
Le HC Bienne tient son
premier succès de la saison.
Menés 4-1 à Fribourg après
huit minutes, les Seelandais
ont réalisé un retour fabuleux.
Au final, c’est 7-5 et c’est trois
points au chaud. L’offensive a
tourné, la défensive a peiné,
avant de se reprendre. Kloten,
ce soir au Stade de Glace,
sera d’un tout autre calibre.
FRIBOURG
LAURENT KLEISL
V
ingt-deux tirs cadrés,
neuf buts: ce sont les
statistiques ahurissan-
tes qui ont sanctionné
le premier tiers du premier
match de la saison du HCB.
Fribourg et Bienne ont oublié
la prudence qui accompagne
d’ordinaire une reprise. Des dé-
fenses à la rue, des gardiens
flirtant avec les 50% d’arrêts et
feu libre, c’étaient le mots d’or-
dre de la soirée. Pour l’histoire,
c’est Gianni Ehrensperger
(3’42) qui a signé le premier
but biennois de l’exercice. Une
réalisation acrobatique, qui
pourrait s’intituler vol au-des-
sus du nid de Ciaccio.
Damiano Ciaccio... Malgré
tout son potentiel, le portier
qui assurera le job à Gottéron
dans l’attente de la régularisa-
tion de la situation de Cristobal
Huet n’a rien fait pour ralentir
la production seelandaise.
D’ailleurs, après 40 minutes,
cette vielle connaissance de
Pascal Caminada lui succédait
au charbon. Débarqué jeudi
d’Allemagne, dans l’action dès
le lendemain: «Cami» n’a pas
atterri à Fribourg pour atten-
dre Carnaval... Face au club
qui n’a plus voulu de lui ce
printemps, il est sorti blanchi.
Belle revanche. Devant les fi-
lets d’en face, négligé par les
siens, Reto Berra a fait du Reto
Berra. D’abord, il a oublié
d’être décisif. Ensuite, il a rap-
pelé à ses nombreux détrac-
teurs qu’il avait quelque chose
dans la mitaine. Pour ce soir et
la visite de Kloten, Kevin
Schläpfer serait éclairé de lui
indiquer qu’un match, ça dure
60 minutes.
Cinq à quatre après 20 minu-
tes... Oui, cinq à quatre! Si on
omet de se rappeler les bêtises
défensives qui ont conduit à
cette orgie – une première
pour le HC Bienne depuis son
retour en LNA –, les fans de
beaux gestes offensifs ont été
soignés. Le solo de Sébastien
Bordeleau (16’25), qui s’est en-
gouffré dans la défense fri-
bourgeoise comme Moïse dans
les eaux de la Mer Morte, et
l’action qui a mené au 5-4
d’Andrej Bykov (18’48) sont
venus nous rappeler pourquoi
le hockey est si beau.
Par la suite, pour la crédibi-
lité du jeu, cette frénésie incon-
trôlée s’est estompée. Eton-
namment, l’arrière-garde
seelandaise a davantage serré
les boulons que celle des autres.
Par deux fois, le HCB a conclu
après s’être moqué de la dé-
fense adverse. L’abnégation de
Kevin Lötscher a invité l’autre
Kevin, Gloor, à pousser le puck
dans la cage vide pour l’égalisa-
tion (5-5, 29’17). Moins d’une
minute plus tard, un numéro
exceptionnel de Bordeleau (1
but, 3 assists) derrière le filet
de Ciaccio a conduit Ahren
Spylo à son premier but sous le
maillot du HCB (5-6, 30’17).
Pour faire court: de la folie
en entrée, un jeu équilibré qui
sourit aux Biennois au
deuxième tiers et une domina-
tion aussi écrasante que stérile
de Gottéron en troisième pé-
riode. Car mené d’une lon-
gueur, Fribourg avait les idées
trop embrouillées – Sprunger a
sombré dès la mi-match – pour
revenir. Bon, à la 59e, Bykov a
ajusté la transversale...
«On est prêts. Ce soir, on va
gagner. Gottéron, ce n’est pas
le Club Med», avait lancé Lau-
rent Haymoz, le président fri-
bourgeois. Deux petites heures
plus tard, les Dragons se vau-
traient pour la huitième fois
d’affilée lors de leur premier
match de la saison. Au bout de
cette fête de tirs – c’est dans le
ton du moment... –, Bienne a
enfin fêté un succès dans l’ex-
Saint-Léonard. L’hiver dernier,
il y avait fait chou blanc. Ce
soir au Stade de Glace (19h45),
Schläpfer devra recadrer ses
hommes. Parce que les trois
points d’hier, dans un match de
pure folie, c’est parfait. Mais
face à Kloten et son armada,
c’est la gifle assurée. /LK
SPECTACULAIRE A l’image d’un match fou, le premier but marqué par le HC Bienne grâce à Gianni Ehrensperger valait le coup d’œil. (ERIC LAFARGUE)
HOCKEY SUR GLACE
Un match de folie!
HOCKEY SUR GLACE
Yannick Weber au camp des recrues de Montréal
Le défenseur a été convoqué au camp des recrues des Canadiens de Montréal, qui durera
du 13 au 16 septembre. Il fait partie des 31 jeunes appelés à participer à ces séances
d’entraînement et aux deux matches internes prévus lundi et mercredi prochains. Il espère
ensuite avoir sa chance lors du camp d’entraînement de la franchise de NHL. /si
Gianni Donati
prêté au Lausanne HC
A l’essai au LHC, Donati a convaincu les dirigeats vaudois
et a été prêté par Davos. L’attaquant de 21 ans, apparu à
18 reprises en LNA la saison dernière, pourra toutefois
être rappelé dans les Grisons en cas de coup dur. /si
A
R
C
H
I
V
E
S
E
R
I
C
L
A
F
A
R
G
U
E
FRIBOURG GOTTÉRON - BIENNE
5-7 (5-4 0-2 0-1)
BCF-ARENA (SAINT-LÉONARD): 6900
spectateurs (guichets fermés).
ARBITRES: Rochette; Dumoulin/Zosso.
BUTS: 3’11 Birbaum (Rosa, Knoepfli, à 5
contre 4) 1-0. 3’42 Ehrensperger 1-1.
3’52 Bykov (Heins) 2-1. 6’33 Sprunger
(Jeannin, Ngoy, à 5 contre 4) 3-1. 7’30
Wirz (Rosa) 4-1. 9’56 Lötscher (Spylo,
Fata, à 5 contre et pénalité différée) 4-2.
11’30 Nüssli (Bordeleau, Miéville, à 5
contre 4) 4-3. 16’25 Bordeleau
(Gossweiler) 4-4. 18’48 Bykov (Sprunger,
Plüss) 5-4. 29’27 Gloor (Lötscher,
Wetzel) 5-5. 30’17 Spylo (Bordeleau,
Zigerli) 5-6. 59’50 Fata (Bordeleau, dans
la cage vide) 5-7.
PÉNALITÉS: 5 x 2’ contre Fribourg; 9 x 2’
contre Bienne.
FRIBOURG GOTTÉRON: Ciaccio (40’01
Caminada); Abplanalp, Collenberg;
Loeffel, Ngoy; Heins, Birbaum; Gerber,
Leuenberger; Rosa, Mowers, Lakhmatov;
Gamache, Jeannin, Knoepfli; Sprunger,
Bykov, Plüss; Lauper, Botter, Wirz.
BIENNE: Berra; Gossweiler, Steinegger;
Schneeberger, Trunz; Seydoux, Wellinger;
Kparghai; Spylo, Bordeleau, Zigerli;
Ehrensperger, Brown, Tschantré; Fata,
Miéville, Nüssli; Lötscher, Gloor, Wetzel;
Bärtschi.
NOTES: Fribourg Gottéron sans Aubin
(convalescent), Hasani, Leblanc, Rytz
(blessés), Lüssy (surnuméraire) ni Huet
(en attente de qualification). Bienne sans
Peter (blessé), Haas (avec les juniors-
élites) ni Fröhlicher (surnuméraire). Tir
sur la transversale de Bykov (58’30).
Fribourg sort son gardien au profit d’un
sixième joueur de champ (de 59’30 à
59’50). Bykov et Bordeleau désignés
meilleur joueur de leur équipe.
HOCKEY SUR GLACE
LNA
1RE JOURNÉE
Ambri-Piotta - Rapperswil ap 5-6
Davos - Langnau 3-0
Fribourg Gottéron - Bienne 5-7
Kloten - Genève-Servette 1-0
Lugano - ZSC Lions 4-3
Zoug - Berne 4-1
Aujourd’hui
19h45 Bienne - Kloten
Berne - Ambri-Piotta
Genève-Servette - Lugano
Langnau - Fribourg Gottéron
Rapperswil - Zoug
ZSC Lions - Davos
1. Zoug 1 1 0 0 0 4-1 3
2. Davos 1 1 0 0 0 3-0 3
3. Bienne 1 1 0 0 0 7-5 3
4. Lugano 1 1 0 0 0 4-3 3
5. Kloten 1 1 0 0 0 1-0 3
6. Rapperswil 1 0 1 0 0 6-5 2
7. Ambri-Piotta 1 0 0 1 0 5-6 1
8. ZSC Lions 1 0 0 0 1 3-4 0
9. GE Servette 1 0 0 0 1 0-1 0
10. Fribourg 1 0 0 0 1 5-7 0
11. Berne 1 0 0 0 1 1-4 0
12. Langnau 1 0 0 0 1 0-3 0
KLOTEN - GENÈVE-SERVETTE
1-0 (0-0 0-0 1-0)
Kolping Arena: 5001 spectateurs.
Arbitres: Stricker, Mauron/ Schmid.
But: 52e Dupont (Rintanen, Santala, à
4 contre 4) 1-0.
Pénalités: 8 x 2’ contre Kloten; 10 x 2’
contre Genève- Servette.
Kloten: Rüeger; Blum, Dupont; von
Gunten, Du Bois; Nicholas Steiner,
Winkler; Welti; Rintanen, Santala,
Bieber; Denis Hollenstein, Romano
Lemm, Jenni; Stancescu, Liniger, Bell;
Bodenmann, Kellenberger, Jacquemet;
Herren.
Genève-Servette: Tobias Stephan;
Goran Bezina, Jonathan Mercier;
Höhener, Pothier; Breitbach, Gobbi;
Pivron, Vukovic; Meunier, Lerg, Toms;
Walsky, Savary, Déruns; Flurin
Randegger, Trachsler, Rivera; Berthon,
Florian Conz, Cadieux.
Notes: Kloten sans Hamr, Schulthess
ni Sidler (blessés). Genève-Servette
sans Rubin (blessés), Salmelainen
(suspendu) ni Park (pas encore
qualifié). Tir sur la transversale:
Santala (35e).
LUGANO - ZSC LIONS 4-3 (3-1 0-1 1-1)
Resega: 4150 spectateurs.
Arbitres: Kurmann, Fluri/Müller.
Buts: 1re (0’24) Domenichelli (Jörg)
1-0. 9e Paterlini (Seger, Ambühl, à 5
contre 4) 1-1. 13e Sannitz (Genoway,
Nummelin/à 5 contre 4) 2-1. 16e
Hennessy (Domenichelli, Nummelin, à
5 contre 4) 3-1. 36e Krutov (Patrik
Bärtschi, Down) 3-2. 47e Julien
Vauclair (Jörg, Hennessy) 4-2. 53e
Patrik Bärtschi (Westcott, à 5 contre 4)
4-3.
Pénalités: 4 x 2’ contre Lugano; 5 x 2’
contre les ZSC Lions.
Lugano: Aebischer; Nummelin,
Helbling; Nodari, Julien Vauclair;
Ulmer, Hirschi; Kienzle; Domenichelli,
Hennessy, Jörg; Bertaggia, Sannitz,
Genoway; Reuille, Romy, Kostovic;
Kamber, Conne, Tristan Vauclair.
ZSC Lions: Flüeler; Stoffel, Seger;
Westcott, Geering; Cory Murphy,
Camperchioli; Bastl, Pittis, Monnet;
Bühler, Ziegler, Paterlini; Krutov, Down,
Patrik Bärtschi; Schommer, Wichser,
Ambühl.
DAVOS - LANGNAU 3-0 (2-0 1-0 0-0)
Vaillant Arena: 4519 spectateurs.
Arbitres: Eichmann, Bürgi/ Marti.
Buts: 14e Taticek (Reto von Arx) 1-0.
17e Sykora (Bednar, à 4 contre 5 !)
2-0. 24e Dino Wieser 3-0 (penalty).
Pénalités: 5 x 2’ contre Davos; 4 x 2’
contre Langnau.
Langnau: Benjamin Conz; Curtis
Murphy, Schilt; Reber, Lüthi; Christian
Moser, Kim Lindemann; Lardi; Daniel
Steiner, Pelletier, Iggulden; Sandro
Moggi, Camenzind, Claudio Moggi;
Brooks, Adrian Gerber, Schild;
Helfenstein, Genazzi, Simon Moser.
ZOUG - BERNE 4-1 (2-0 2-0 0-1)
Bossard Arena: 7015 spectateurs
(guichets fermés).
Arbitres: Reiber, Abegglen/Kaderli.
Buts: 9e Metropolit (Damien Brunner,
Holden, à 5 contre 4) 1-0. 11e Corsin
Camichel (Di Pietro, Rüfenacht) 2-0.
23e Casutt (Lindemann, Metropolit)
3-0. 31e Metropolit (Damien Brunner,
Holden, à 5 contre 4) 4-0. 59e Roche
(Vigier, Reichert) 4-1.
Pénalités: 6 x 2’ + 1 x 10’ (Corsin
Camichel) contre Zoug; 6 x 2’ + 1 x 10’
(Gardner) contre Berne.
Berne: Bührer (31e Gigon); Roche,
Philippe Furrer; Jobin, Hänni; Stettler,
Kwiatkowski; Krueger, Beat Gerber;
Vigier, McLean, Reichert; Gardner,
Dubé, Scherwey; Rüthemann, Martin
Plüss, Neuenschwander; Pascal
Berger, Froidevaux, Vermin.
AMBRI-PIOTTA - RAPPERSWIL
5-6 AP (3-1 1-1 1-3 0-1)
Valascia: 6325 spectateurs.
Arbitres: Arbitres: Mandioni, Arm/
Küng.
Buts: 1re (0’43’’) Suri (Burkhalter,
Sven Berger) 0-1. 2e (1’50’’) Pestoni
(Hofmann, Gautschi) 1-1. 15e (14’49’’)
Lehoux (Westrum, à 5 contre 4) 2-1.
16e (15’20’’) Westrum (Duca,
Raffainer) 3-1. 21e (20’18’’) Nordgren
(Roest, Friedli) 3-2. 37e Kariya
(Westrum, Lehoux, à 5 contre 4) 4-2.
51e Pestoni (Lehoux, Stirnimann) 5-2.
54e Suri (Nordgren, Roest, à 5 contre
4) 5-3. 56e Suri (Riesen, Reid) 5-4.
60e (59’36’’) Nordgren (Burkhalter,
Roest, avec six joueurs de champ) 5-
5. 62e Reid (Suri) 5-6.
Pénalités: 4 x 2’ contre Ambri-Piotta;
6 x 2’ contre Rapperswil.
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 18
Le FC Bienne n’a pas eu
l’ombre d’une chance hier soir
face à une équipe de Vaduz
absolument remarquable d’un
bout à l’autre. Il a subi une
volée de bois vert qui aurait
même pu être plus sévère. Il
s’agit de son premier échec à
domicile depuis le 7 mars
dernier (1-2 contre Wil).
ETIENNE CHAPUIS
B
ien joli de se défoncer
et de battre Thoune,
puis Neuchâtel Xa-
max, en matches ami-
caux. Encore faudrait-il réédi-
ter de telles performances en
championnat. Or là, en l’occur-
rence, les Biennois ont été loin
du compte. Disons-le sans fard:
ils n’ont été que l’ombre d’eux-
mêmes. En définitive, ils n’au-
ront qu’une seule excuse à
avancer: la classe d’un adver-
saire de fort calibre, qui semble
se profiler comme un possible
candidat à la promotion, dans
le sillage de Lausanne, Servette
et Lugano.
Les Biennois ont vécu une
première mi-temps cauche-
mardesque – le mot n’est pas
trop fort – face à une équipe de
Vaduz beaucoup plus vive et
plus mobile. Débordés par
l’agressivité et le jeu étonnam-
ment offensif de l’adversaire,
ils n’ont pu que constater, très
vite, l’étendue des dégâts.
Après à peine un peu plus de
quatre minutes, Merenda s’in-
flitra comme à bien plaire dans
la défense. Son envoi fut certes
repoussé par Walthert, mais
Hasler, qui avait bien suivi, put
ouvrir le score en marquant
dans la cage vide.
Cette douche écossaise n’eut
pas le don de réveiller les hom-
mes de Philippe Perret, bien
au contraire. Moins de 10 mi-
nutes plus tard, le défenseur
central Galli, déporté sur la
droite, se fit subtiliser le ballon
comme un débutant par Has-
ler, sur une intervention se si-
tuant aux confins de la régula-
rité. L’action se passait… à la
hauteur de la ligne de touche.
Eh bien, l’attaquant de la for-
mation liechtensteinoise put fi-
ler seul au but, sans être in-
quiété le moins du monde, et
tromper ensuite le pauvre
Walthert avec maestria.
La suite de la première pé-
riode fut du même tonneau.
Visiblement sous le choc, les
Biennois se montrèrent inca-
pables de la moindre réaction.
Et ils furent régulièrement pris
de vitesse par une équipe de
Vaduz évoluant sur une autre
planète. Un but de Merenda
fut annulé, une reprise du
même joueur, suite à un cor-
ner, heurta la barre transver-
sale, alors que Liechti sauva sur
la ligne pour son gardien battu,
sur un envoi piqué de Mon-
teiro. Bref, le score de 2-0 à la
pause ne reflétait que bien im-
parfaitement l’éclatante supé-
riorité de la formation dirigée
par le Néerlandais Eric Orie.
En début de seconde période,
l’équipe biennoise donna un
instant l’impression de repren-
dre les choses en mains. Mais
cela en resta au stade des bon-
nes intentions, car sa domina-
tion demeura stérile, personne,
dans son compartiment offen-
sif, ne parvenant à déchirer le
rideau adverse. Intraitable en
défense, ne lâchant rien, Vaduz
se montra d’une efficacité re-
doutable sur ses contre-atta-
quues. La lenteur de la défense
seelandaise apparut au grand
jour sous les actions éclair con-
duites par Merenda & Cie.
Monteiro, puis Hasler, dont
c’était la troisième réussite de
la soirée, portèrent en l’espace
de quatre minutes l’addition à
4-0. Leur panache contrasta
étrangement avec la médio-
crité du jeu biennois.
«C’est un match à oublier au
plus vite. Il n’y avait pas photo
entre les deux équipes, recon-
naît Philippe Perret. Les
joueurs de Vaduz ont été les
maîtres du jeu et nous les
avons regardés faire. Rien n’a
fonctionné correctement.
Nous avons été parfois dupés
comme des juniors. Nous
n’avons pratiquement gagné
aucun duel et avons évolué la
tête dans un sac.»
En guise de conclusion, l’en-
traîneur biennois a un grief à
formuler: «Certains parmi
nous se donnent à fond en
match amical et pas en cham-
pionnat. Il y a là quelque chose
à revoir»... /ECH
TRISTE SOIRÉE Les Biennois (ici Max Veloso, à droite, face à Yves Oehri) ont fortement déçu hier soir. (CHRIS HARKER)
FOOTBALL
L’équipe biennoise surclassée
2
E
LIGUE
L’opiniâtreté de Bévilard-Malleray n’a pas suffi
Face à un très bon Basse-
court, Bévilard-Malleray, en
dépit d’une belle volonté, n’a
rien pu faire pour éviter un
deuxième revers d’affilée.
Pris d’entrée de vitesse par
les hommes de Blerim Ahmeti,
ceux de Francis Froidevaux,
trop laxistes, n’y ont vu que du
feu durant les 25 premières mi-
nutes de jeu. Malgré quelques
amorces d’actions intéressan-
tes, Glauser et ses camarades
n’ont pratiquement jamais pu
suivre le rythme imposé par un
adversaire qui pourrait bien
jouer les premiers rôles dans ce
championnat. Quoi de plus na-
turel donc que Bassecourt ait
débloqué le compteur à 19e,
par l’intermédiaire de Jankovic,
qui profita d’une remise de
Bourgeois pour donner l’avan-
tage à ses couleurs. D’autant
que son coéquipier Schaller
s’était vu refuser quelques ins-
tants auparavant l’ouverture
du score pour une position de
hors-jeu. Tout aussi normal
que Bévilard-Malleray ait dû
capituler une seconde fois à la
20e. C’est le remuant Frossard,
d’un solo époustouflant, qui ag-
grava la marque.
Et puis, belle attitude des
«blanc et bleu». Malgré leur
désavantage, ils n’abdiquèrent
pas. Ils se mirent même à se
forger plusieurs occasions de
revenir dans le match en déve-
loppant quelques bons mouve-
ments. Une détermination
louable. Néanmoins, ils ne par-
vinrent pas à trouver la voie
royale, malgré les essais de
Glauser (28e) et de Arber Mo-
rina une poignée de seconde
plus tard. Bassecourt, lui, par
contre, sut profiter d’une nou-
velle brèche laissée par l’ar-
rière-garde adverse pour pren-
dre le large, par le truchement
de Schaller. 3-0, la messe était
déjà dite à la pause.
Bien que Bévilard-Malleray
se soit montré assez entrepre-
nant en seconde période, il ne se
sera créé aucune véritable occa-
sion dangereuse. Du pain béni
pour les Jurassiens, qui n’auront
connu que peu de problème
pour signer une quatrième ren-
contre sans défaite. /ml
BIENNE - VADUZ 0-4 (0-2)
GURZELEN: 706 spectateurs (record négatif de la saison).
ARBITRE: Zimmermann.
BUTS: 5e Hasler 0-1. 14e Hasler 0-2. 68e Monteiro 0-3. 72e Hasler 0-4.
BIENNE: Walthert; Egli (69e Vuille), Kehrli, Galli, Liechti; Sheholli (74e Challandes),
Veloso, Di Nardo, Mathys; Chatton, Etoundi (46e Moser).
VADUZ: Jehle; Oehri, Schwegler, Bader, Cerrone; Monteiro, Rechsteiner (74e Denicola),
Sara, Burgmeier (69e Sturm); Hasler (80e Colocci), Merenda.
NOTES: Bienne sans Maksimovic, Dénervaud (blessés) ni Marzolf (non convoqué).
Vaduz sans Ritter, Fischer, Ritzberger (blessés), Christen (malade) ni Ciccone
(suspendu). Avertissements à Sheholli (45e, jeu dur), Cerrone (50e, comportement
antisportif), Di Nardo (65e, sera suspendu lors du prochain match, contre Schaffhouse)
et Burgmeier (66e, jeu dur). But de Merenda annulé (15e, faute sur le gardien). Reprise
de Merenda sur la barre transversale (34e). Liechti sauve sur la ligne (36e) sur un tir de
Monteiro. Coups de coin: 8-5 (4-4).
BASSECOURT - BÉVILARD-MALLERAY 3-0 (3-0)
GRANDS PRÉS: 300 spectateurs.
ARBITRE: Gerber.
BUTS: 19e Jankovic 1-0. 20e Frossard 2-0. 43e Schaller 3-0.
BASSECOURT: Dell Estate; Elioth Mayer, Bui, Jubin, Xhelili; Bourgeois (70e Fabricatore),
Monnerat (62e Ahmadi), Jeker, Frossard; Schaller, Jankovic (82e Noé Mayer).
BÉVILARD-MALLERAY: Loïc Affolter; Schlup (46e Imbriano), Fernandes, Alexandre
Affolter, Bruat; Renggli (71e Bircher), Glauser (86e Burim Morina), Bühler, Ingrosso;
Arber Morina, Berisha.
NOTES: Bassecourt sans Burkhardt, Faivre ni Tchibinda (blessés). Bévilard-Malleray
sans Schneeberger, Sima (blessés) ni Zurbuchen (armée). Aucun avertissement.
K
E
Y
S
T
O
N
E
FOOTBALL
Les Suissesses à un barrage de la Coupe du monde 2011
L’équipe de Suisse dames n’a jamais été aussi proche d’une participation à un Mondial. Mais avant d’en découdre l’été
prochain en Allemagne, le groupe dirigé par Béatrice von Siebenthal (photo) doit passer un dernier écueil, l’Angleterre, lors
d’un barrage agendé demain à Shrewsbury (match aller), puis jeudi à Wohlen (retour). La Suisse aura fort à faire contre
une Angleterre ayant tout écrasé dans son groupe, n’essuyant aucun revers et terminant avec un goal-average de 30-2. /si
EN VRAC
Football
Super League
Aujourd’hui
17h45 Thoune - Zurich
Demain
16h00 Lucerne - Bellinzone
Neuchâtel Xamax - Saint-Gall
Young Boys - Bâle
1. Lucerne 7 4 2 1 19- 8 14
2. Bâle 7 4 1 2 14-10 13
3. Sion 7 3 3 1 11- 7 12
4. Thoune 7 2 5 0 12- 8 11
5. Zurich 7 3 2 2 14-11 11
6. Bellinzone 7 3 2 2 10-10 11
7. Young Boys 7 2 2 3 6- 8 8
8. Grasshopper 7 1 3 3 7-12 6
9. NE Xamax 7 1 1 5 11-18 4
10. Saint-Gall 7 1 1 5 6-18 4
Challenge League
Bienne - Vaduz 0-4
Aujourd’hui
17h30 Stade Nyonnais - Aarau
Wil - Kriens
Wohlen - Lausanne
Yverdon - Lugano
18h00 Chiasso - Winterthour
Demain
15h30 Delémont - Locarno
Lundi
20h10 Schaffhouse - Servette
1. Lausanne 6 6 0 0 16-4 18
2. Servette 6 5 0 1 18-5 15
3. Lugano 6 5 0 1 15-3 15
4. Vaduz 7 4 0 3 17-12 12
5. Aarau 6 3 2 1 8-5 11
6. Delémont 6 3 1 2 11-13 10
7. Kriens 6 2 2 2 6-11 8
8. Bienne 7 2 2 3 9-13 8
9. Schaffhouse 6 2 1 3 9-9 7
10. Wohlen 6 2 1 3 7-9 7
11. Chiasso 6 2 1 3 7-10 7
12. Winterthour 6 2 0 4 9-13 6
13. Yverdon 6 2 0 4 4-9 6
14. Wil 6 1 1 4 5-10 4
15. Locarno 6 1 1 4 3-9 4
16. Stade Nyonnais 6 0 2 4 4-13 2
2e ligue inter
GROUPE 3
Aujourd’hui
16h00 Courtételle - Allschwil
17h00 Liestal - Black Stars
17h30 Bôle - Saint-Imier
18h00 Oberdorf - Tavannes/Tramelan
Demain
15h00 Porrentruy - Serrières
Langenthal - NE Xamax M21
16h00 Moutier - Alle
1. Serrières 4 4 0 0 14-3 12
2. NE Xamax M21 4 4 0 0 6-2 12
3. Black Stars 4 2 1 1 11-5 7
4. Alle 4 2 1 1 10-7 7
5. Allschwil 4 2 1 1 9-6 7
6. Langenthal 4 1 3 0 3-2 6
7. Moutier 4 2 0 2 7-8 6
8. Porrentruy 4 2 0 2 5-6 6
9. Liestal 4 1 1 2 3-4 4
10. Bôle 4 1 1 2 7-9 4
11. Oberdorf 4 1 1 2 5 -7 4
12. FCTT 4 0 1 3 5-10 1
13. Courtételle 4 0 1 3 1-8 1
14. Saint-Imier 4 0 1 3 5-14 1
2e ligue
GROUPE SEELAND-JURA
Bassecourt - Bévilard-Malleray 3-0
Aujourd’hui
17h00 Vicques - Grünstern
20h15 Bienne II - Boncourt
Demain
10h00 Aegerten - Fr.-Montagnes
Azzurri - Orpond
14h30 Büren - Develier
1. Bassecourt 4 3 1 0 8-3 10
2. Bienne II 3 2 1 0 8-4 7
3. Büren 3 2 0 1 7-2 6
4. Bévilard-M. 4 2 0 2 6-8 6
5. Fr.-Montagnes 3 1 2 0 8-3 5
6. Azzurri 3 1 1 1 7-7 4
7. Grünstern 3 0 3 0 5-5 3
8. Boncourt 3 0 3 0 4-4 3
9. Aegerten 3 0 2 1 4-9 2
10. Vicques 3 0 1 2 4-6 1
11. Develier 3 0 1 2 4-8 1
12. Orpond 3 0 1 2 2-8 1
Allemagne
Hoffenheim - Schalke 04 2-0
1. Hoffenheim 3 3 0 0 7-1 9
2. Kaiserslautern 2 2 0 0 5-1 6
3. Mayence 05 2 2 0 0 6-3 6
4. Hambourg 2 2 0 0 5-2 6
5. Hanovre 96 2 2 0 0 4-2 6
6. M’gladbach 2 1 1 0 7-4 4
7. St-Pauli 2 1 0 1 3-2 3
8. Dortmund 2 1 0 1 3-3 3
9. Leverkusen 2 1 0 1 5-6 3
Werder Brême 2 1 0 1 5-6 3
11. Fribourg 2 1 0 1 3-4 3
12. Bayern Munich 2 1 0 1 2-3 3
13. Nuremberg 2 0 1 1 2-3 1
14. Wolfsburg 2 0 0 2 4-6 0
15. Francfort 2 0 0 2 2-5 0
16. Cologne 2 0 0 2 3-7 0
17. VfB Stuttgart 2 0 0 2 1-5 0
18. Schalke 04 3 0 0 3 2-6 0
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 19
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9IXW-Q4PFvx-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kH5-/vZoby-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhqVx.IR7%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAUA8.v"=%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+NO=+zn+o0%RqMx%Os8Q+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ8Y-mBHgzj-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
JUSQU’À FR. 6’790.–
*
D’AVANTAGE PRIX:
NOUVEAUX MODÈLES SPÉCIAUX SEAT EXEO/EXEO ST ADVANTAGE.
Toute l’Europe nous envie cette offre exceptionnelle: jusqu’à Fr. 6’790.– d’avantage prix sur les modèles spéciaux SEAT Exeo/Exeo ST ADVANTAGE. Déjà dotés d’un équipement de
série très généreux, ils présentent d’autres atouts non moins attrayants, tels que phares bi-xénon avec éclairage adaptatif, aide au stationnement, chauffage des sièges, kit mains
libresBluetooth, port USB, détecteur depluieet biend’autreséquipements. Nelaissezpaspasser unesi belleaffaireet venezessayer nosvéhiculeschezvotreconcessionnaireSEAT.
* SEAT Exeo ST ADVANTAGE 2.0 TSI 200 ch Multitronic. Prix de vente net recommandé. Tous les prix s’entendent TVA de 7.6%incluse. Consommation mixte 7.7 l/100 km, émissions de CO
2
179 g/km. Efficacité énergétique classe D. Moyenne des émissions de CO
2
des véhicules neufs en Suisse
(toutes marques et tous modèles confondus) 188 g/km. ** Super taux de leasing de 3.9%sur les modèles Exeo et Exeo ST jusqu’au 31.12.2010. Taux d’intérêt annuel effectif de 3.97%. L’octroi de crédit n’est pas autorisé s’il entraîne le surendettement du client. Acompte de 10%obligatoire.
Durée 48 mois, 10’000 km/an, assurance casco complète obligatoire non comprise. Toutes les mensualités avec TVA de 7.6%incluse. Exemple de calcul pour Exeo 1.8 TSI Advantage 160 ch: prix d’achat au comptant Fr. 34’500.– (net), durée 48 mois, 10’000 km/an, acompte 15%.
UNE MARQUE DU GROUPE VOLKSWAGEN
LEASING À SUPER TAUX
à partir de Fr. 379.–/mois
**
PUBLICITÉ
Mark Cavendish a pris goût à
la victoire en Espagne.
Impressionnant hier à Burgos,
le Britannique a signé sa
deuxième victoire consécutive
sur la Vuelta lors de la 13e
étape. Dès aujourd’hui, la
Vuelta entre dans le dur.
A
près cette nouvelle ar-
rivée au sprint, il n’y a
pas eu de changement
au classement général.
L’Espagnol Igor Anton
(Euskaltel) conserve le maillot
rouge de leader, avec 45 secon-
des d’avance sur l’Italien Vin-
cenzo Nibali et 1’04’’ sur l’Es-
pagnol Xavier Tondo.
Malmené au sprint dans les
premières étapes, Cavendish
s’est réveillé jeudi, s’adjugeant
avec autorité la 12e étape. Hier,
il a remis ça, à nouveau bien
lancé par un équipier. Impres-
sionnant de facilité dans la der-
nière ligne droite, il a devancé
le Norvégien Thor Hushovd et
l’Italien Daniele Bennati. Il
s’est même permis de faire un
petit saut de cabri avec son
vélo au moment de franchir la
ligne d’arrivée. «Tous les cou-
reurs de l’équipe sont des pas-
sionnés, ils veulent gagner, ce
n’est pas juste une question
d’argent, c’est important pour
eux», a souligné le «Cav» à l’ar-
rivée, n’oubliant pas de souli-
gner: «Je suis très fier de faire
partie de cette équipe.»
Après cette longue étape
(196 km) entre Rincon de Soto
et Burgos (nord), Anton, su-
perbe vainqueur de la 11e
étape en Andorre, reste en tête.
«Tous les jours sont importants
et il faut protéger le maillot», a
relevé le coureur d’Euskaltel.
«Par rapport aux trois étapes
de montagne qui arrivent, il
faudra voir au jour le jour, en
espérant perdre des adversaires
en route», a-t-il souligné.
Après plus de la moitié du
parcours, la Vuelta entre dans
le dur. Trois étapes exigeantes
vont se succéder: arrivées sur
un col de première catégorie
aujourd’hui (14e étape), hors
catégorie demain (15e) et de
première catégorie lundi (16e).
«Samedi commence la vraie
Vuelta, il pourrait y avoir des
écarts beaucoup plus impor-
tants», a avancé Xavier Tondo,
en embuscade derrière Anton.
Le leader cherchera dans la
montagne à creuser l’écart en
prévision du contre-la-montre
individuel de mercredi (46 km
à Peñafiel). «Si j’en suis capa-
ble j’essaierai de les distancer
un peu plus mais ce ne sera pas
simple», a assuré le maillot
rouge. /si
ET DE DEUX Le «Cav» (tout à gauche) a gagné sa 2e étape hier. (KEYSTONE)
CYCLISME
Mark Cavendish
remet ça au sprint
AUTOMOBILISME
Vettel domine les essais libres
Sebastian Vettel a réussi le meilleur temps de la première
journée d’essais libres en vue du GP d’Italie. L’Allemand de
chez Red Bull a été le plus rapide l’après-midi, tandis que
Jenson Button (McLaren) s’était imposé en matinée. /si
K
E
Y
S
T
O
N
E
EN VRAC
Automobilisme
Grand Prix d’Italie
Monza. Essais libres. 1re séance: 1.
Jenson Button (GB), McLaren-Mercedes,
1’23’’693. 2. Sebastian Vettel (All), Red
Bull-Renault, à 0’’097. 3. Lewis Hamilton
(GB), McLaren-Mercedes, à 0’’274. 4.
Rorbert Kubica (Pol), Renault, à 0’’427. 5.
Nico Rosberg (All), Mercedes, à 0’’436. 6.
Mark Webber (Aus), Red Bull-Renault, à
0’’753. 7. Vitantonio Liuzzi (It), Force
India-Mercedes, à 0’’819. 8. Fernando
Alonso (Esp), Ferrari, à 0’’850. 9. Felipe
Massa (Bré), Ferrari, à 0’’955. 10.
Michael Schumacher (All), Mercedes, à
1’’063. Puis: 14. Sébastien Buemi (S),
Toro Rosso-Ferrari, à 1’’625. 15. Pedro
de la Rosa (Esp), Sauber-Ferrari, à 1’’627.
16. Kamui Kobayashi (Jap), Sauber-
Ferrari, à 1’’641. 24 pilotes en lice. 2e
séance: 1. Vettel 1’22’’839. 2. Alonso à
0’’076. 3. Massa à 0’’222. 4. Hamilton à
0’’315. 5. Button à 0’’371. 6. Webber à
0’’576. 7. Barrichello à 0’’869. 8. Kubica à
0’’870. 9. Hülkenberg à 1’’013. 10.
Rosberg à 1’’018. Puis: 14. Schumacher
à 1’’609. 15. Buemi à 1’’678. 16. De la
Rosa à 1’’708. 17. Kobayashi à 1’’946. 24
Cyclisme
Tour d’Espagne
13e étape, Rincon de Soto - Burgos, 196
km: 1. Mark Cavendish (GB/ HTC)
4h50’18’’. 2. Thor Hushovd (No). 3.
Daniele Bennati (It). 4. Yauheni Hutarovich
(Bié). 5. Manuel Cardoso (Por). 6. Tyler
Farrar (EU). 7. Denis Galimsyanov (Rus).
8. Koldo Fernandez (Esp). 9. Theo Bos
(PB). 10. Johnnie Walker (Aus). 11.
Matthew Goss (Aus). 12. Danilo Hondo
(All). 13. Sébastien Hinault (Fr). 14.
Enrique Mata (Esp). 15. Robert Förster
(All). 16. Samuel Dumoulin (Fr). 17. Juan
José Haedo (Arg). 18. Sébastien Chavanel
(Fr). 19. Andreas Stauff (All). 20. Oscar
Freire (Esp). Puis: 32. Vincenzo Nibali (It).
41. Andreï Kashechkin (Kaz). 44. Oliver
Zaugg (S). 49. Igor Anton (Esp). 52.
Xavier Tondo (Esp). 67. Carlos Sastre
(Esp). 71. Fränk Schleck (Lux), tous même
temps. 131. Roman Kreuziger (Tch) à 25’’.
134. Denis Menchov (Rus) à 28’’. 150.
Fabian Cancellara (S) à 1’00’’. 156. Johann
Tschopp (S) m.t. 172 classés. Général: 1.
Igor Anton (Esp/Euskaltel) 56h28’03’’. 2.
Nibali à 45’’. 3. Tondo à 1’04’’. 4. Joaquin
Rodriguez (Esp) à 1’17’’. 5. Ezequiel
Mosquera (Esp) à 1’29’’. 6. Marzio
Bruseghin (It) à 1’57’’. 7. Ruben Plaza
(Esp) à 2’07’’. 8. Rigoberto Uran (Col) à
2’13’’. 9. Nicolas Roche (Irl) à 2’30’’. 10.
Schleck m.t. 11. Peter Velits (Slq) à 2’37’’.
12. Tom Danielson (EU) à 2’53’’. 13.
Sastre à 3’03’’. 14. Vladimir Karpets (Rus)
à 3’16’’. 15. Tejay van Garderen (EU) à
3’27’’. 16. Luis Leon Sanchez (Esp) à
3’40’’. 17. Jean-Christophe Peraud (Fr) à
3’59’’. 18. Mikel Nieve (Esp) à 4’50’’. 19.
David Garcia (Esp) à 5’04’’. 20. David
Moncoutié (Fr) à 5’41’’. Puis: 22.
Kashechkin à 6’59’’. 31. Menchov à 9’53’’.
41. Kreuziger à 21’08’’. 65. Zaugg à
47’34’’. 85. Tschopp à 1h03’57’’. 125.
Hushovd à 1h42’06’’. 150. Farrar à
2h01’20’’. 161. Cavendish à 2h08’50’’.
170. Cancellara à 2h18’14’’.
Tour de l’Avenir
5e étape, Vals-les-Bains - Loriol-sur-
Drôme (153 km): 1. John Degenkolb (All)
4h01’13. 2. Jesus Herrada (Esp), même
temps. 3. Nelson Oliveira (Por) à 1’’. Puis
les Suisses: 21. Sébastien Reichenbach à
39’’. 47. Silvan Dillier à 1’57. 51. Jonathan
Fumeaux, m.t. 72. Michael Baer à 25’08.
84. Daniel Henggeler. 85. Marcel Aregger,
t.m.t. Général: 1. Yannick Eijssen (Be)
20h29’58. 2. Romain Bardet (Fr) à 17’’. 3.
Jarlinson Pantano Gomez (Por), m.t. Puis
les Suisses: 29. Reichenbach à 8’21. 36.
Dillier à 17’44. 40. Fumeaux à 20’59. 89.
Baer à 1h12’35. 92. Henggeler à 1h16’16.
100. Aregger à 1h24’39.
Football
Barrages pour l’Euro M21
TIRAGE AU SORT
Suède - Suisse, Roumanie - Angleterre,
Pays-Bas - Ukraine, Croatie - Espagne,
Ecosse - Islande, République tchèque -
Grèce, Italie - Biélorussie.
Matches aller le 7 octobre, retour le 11
octobre. Les sept vainqueurs qualifiés
pour l’Euro (11-25 juin prochain).
Hockey sur glace
LNB
1RE JOURNÉE
Bâle - Ajoie 1-2
La Chaux-de-Fonds - GCK Lions tab 5-4
Langenthal - Lausanne 3-1
Olten - Thurgovie 7-5
Sierre - Viège 5-1
Aujourd’hui
17h45 Viège - Langenthal
19h45 Thurgovie - Chaux-de-Fonds
20h00 Ajoie - Sierre
GCK Lions - Olten
Lausanne - Bâle
1. Sierre 1 1 0 0 0 5-1 3
2. Olten 1 1 0 0 0 7-5 3
3. Langenthal 1 1 0 0 0 3-1 3
4. Ajoie 1 1 0 0 0 2-1 3
5. Chx-de-Fds 1 0 1 0 0 5-4 2
6. GCK Lions 1 0 0 1 0 4-5 1
7. Bâle 1 0 0 0 1 1-2 0
8. Thurgovie 1 0 0 0 1 5-7 0
9. Lausanne 1 0 0 0 1 1-3 0
10. Viège 1 0 0 0 1 1-5 0
LANGENTHAL - LAUSANNE
3-1 (0-0 2-0 1-1)
Schoren: 2470 spectateurs.
Arbitres: Koch, Huggenberger/Wüst.
Buts: 34e Tschannen (Campbell,
Guyaz, à 5 contre 4) 1-0. 30e Müller
(Meyer, Chatelain, à 4 contre 5!) 2-0.
54e Leeger (Tremblay, Alston) 2-1. 60e
(59’56) Tschannen (Müller, Eichmann,
dans la cage vide) 3-1.
Pénalités: 5 x 2’ contre chaque équipe.
BÂLE - AJOIE 1-2 (0-0 0-2 1-0)
Arena St-Jacques: 1421 spectateurs.
Arbitres: Favre, Frei/Kehrli.
Buts: 29e Vauclair 0-1. 36e Roy
(Gasser, à 5 contre 4) 0-2. 45e Bianchi
(Keller) 1-2.
Pénalités: 2 x 2’ contre Bâle; 3 x 2’
contre Ajoie.
OLTEN - THURGOVIE 7-5 (3-1 3-3 1-1)
Kleinholz: 2547 spectateurs.
Arbitres: Clément, Brunner/Jetzer.
Buts: 8e Schwarzenbach (Hirt, Stapfer)
1-0. 11e Wüthrich (Meister, Sertich)
2-0. 15e Sertich (Wüthrich, Wüst) 3-0.
20e Brulé (Schoop, Day, à 5 contre 4)
3-1. 27e Annen (Schwarzenbach, Hirt)
4-1. 28e Trachsler (Plankl, Suter) 4-2.
29e Fehr (Küng) 4-3. 36e Wüthrich
(Meister, Wüst) 5-3. 39e Schmitt
(Küng, Thommen, à 4 contre 4) 5-4.
40e Hirt (Annen, Schwarzenbach, à 4
contre 4) 6-4. 46e Plankl (Ganz, Meier)
6-5. 60e (59’47) Annen (Hirt,
Schwarzenbach, dans la cage vide)
7-5.
Pénalités: 6 x 2’ contre Olten; 4 x 2’
contre Thurgovie.
SIERRE - VIÈGE 5-1 (3-1 1-0 1-0)
Graben: 2772 spectateurs.
Arbitres: Schmutz, Blatter/Tscherrig.
Buts: 2e Schäublin (Keller, Jinman, à 5
contre 4) 1-0. 6e Forget (Pecker, à 4
contre 4) 1-1. 13e Cormier (Jinman,
Mottet) 2-1. 19e Cormier (Jinman,
Summermatter) 3-1. 22e Sigrist
(Bonnet, à 4 contre 4) 4-1. 58e
Cormier (Mottet, Heller) 5-1.
Pénalités: 9 x 2’ contre Sierre; 10 x 2’
+ 1 x 5’ (Imhof) + pénalité de match
(Imhof) contre Viège.
LA CHAUX-DE-FONDS - GCK LIONS
5-4 TAB (2-0 1-2 1-2 0-0)
Les Mélèzes: 2126 spectateurs.
Arbitres: Küng, Micheli/Niquille.
Buts: 9e Mondou (Neininger,
Charpentier) 1-0. 19e Huguenin (Kast,
Pasqualino, à 5 contre 4) 2-0. 32e
Tiegermann (Ulmann) 2-1. 35e
Andrighetto (Cunti, Baltisberger) 2-2.
37e Mondou (Charpentier) 3-2. 41e
Andrighetto (Schmutz, Cunti, à 5
contre 4) 3-3. 50e Neininger
(Charpentier, Mondou, à 5 contre 4)
4-3. 59e Andrighetto (Cunti) 4-4.
Penalties: Mondou 1-0, Micheli -;
Charpentier 2-0, Altorfer 2-1; Moser -,
Andrighetto -; Conte -, Cunti 2-2;
Bochatay -, Signoretti - ; Altorfer -,
Mondou -; Cunti -, Charpentier 3-2.
Pénalités: 8 x 2’ contre La Chaux-de-
Fonds; 7 x 2’ contre les GCK Lions.
Judo
Championnats du monde
Tokyo. Messieurs. 81 kg: 1. Kim Jae-
Bum (CdS). 2. Leandro Guilheiro (Bré). 3.
Euan Burton (GB) et Masahiro Takamatsu
(Jap). Non classés: Micha Egger (S) perd
contre Travis Stevens (EU) par ippon et
est éliminé. Christoph Keller (S) bat
Alimbek Dzhusupov (Kirg) par ippon,
puis perd contre Elnur Mammadli (Azer)
par ippon et est éliminé. 90 kg: 1. Ilias
Iliadis (Grè). 2. Daiki Nishiyama (Jap). 3.
Elkhan Mammadov (Azer) et Kirill
Denisov (Rus). Non classé: Dominique
Hischier (S) perd contre Amar Benikhlef
(Alg) par yuko et est éliminé.
Dames. 70 kg: 1. Lucie Decosse (Fr). 2.
Anett Meszaros (Hon). 3. Yoriko Kunihara
(Jap) et Rasa Sraka (Sln).
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 20
Bôle - Saint-Imier
Le match Aujourd’hui, à 17h30, au Champ Rond. Un
seul point, la place de lanterne rouge et l’arrière-garde la
plus perméable du groupe: tel est le triste bilan du
premier mois d’activité des Imériens en catégorie
interrégionale. En pays neuchâtelois, le FCSI se doit donc
de comptabiliser face à un adversaire venant d’engranger
son premier succès de l’exercice face au FCTT (3-0). «On
n’a pas travaillé comme on le souhaitait cet été, alors oui,
je m’attendais à vivre une entame de saison difficile, fait
remarquer l’entraîneur Enzo Meo. Mais il est temps
maintenant de rentrer dans ce championnat.»
Le ton Pour le Vadais, la partie du week-end est
capitale. «Ce match doit nous servir de déclic. Soit on
ramène les trois points et on relance nos affaires, soit
on se laisse décrocher et on peut s’attendre à vivre une
année très pénible.» Meo n’hésite pas à hausser le ton.
«C’est le match le plus important de cette première
partie de saison. L’équipe le sait, je lui ai répété toute la
semaine. Ce groupe a voulu monter en 2e ligue inter, à
lui d’assumer son choix.» Le message est limpide!
L’étonnement «Sainti» n’a toujours pas réglé ses gros
soucis défensifs. Au plus grand étonnement de son
entraîneur. «C’était pourtant notre point fort l’an passé.
Avec les renforts qui ont débarqué cet été, je suis le
premier surpris de connaître de tels problèmes dans ce
secteur de jeu. Mais la défense ne fait en réalité
qu’absorber ce qui ne fonctionne pas devant.» Enzo
Meo avoue son impuissance face à cette cascade de
goals encaissés. «J’ai déjà essayé plusieurs variantes,
sans succès. Je n’ai plus beaucoup de solutions. Avec
le contingent à ma disposition, je ne peux simplement
pas faire de miracles.»
L’équipe L’infirmerie se remplit en Erguël. Valentin
Lüthi, Pedro Da Silva, Jared Luzubu et Mike Piller
doivent déclarer forfait ce week-end. Francesco Amato
est, quant à lui, suspendu après avoir été expulsé le
week-end passé.
Oberdorf - Tavannes/Tramelan
Le match Aujourd’hui, à 18h, sur le terrain synthétique
du z’Hof. Dans la campagne bâloise, le FCTT cherchera
à décrocher son premier succès de la saison. Une
mission déjà prioritaire pour rester au contact de la
barre. La barre, Oberdorf la regarde pour l’heure d’en
haut à la faveur de sa victoire surprise conquise à Alle
le week-end dernier. Tavannes/Tramelan végète quant à
lui en fond de catégorie avec une seule petite unité
engrangée en quatre rencontres.
La conséquence «Je suis forcément un peu déçu des
résultats. On est parfois passé à travers ces derniers
temps.» Jean-Paul Bravin, l’assistant de Vincent
Sbaraglia, émet sans surprise un sentiment mitigé au
regard des premières sorties de son équipe. «On reçoit
des buts bêtes qu’on n’encaissait pas par le passé.
C’est peut-être la conséquence de la perte de confiance
que nous subissons. On a déjà concédé presque autant
de revers depuis la reprise que durant toute la saison
passée. L’apprentissage se fait aussi par la défaite.»
La correction «En 2e ligue inter, le moindre errement,
s’il n’accouche pas sur un but, amène vite une situation
très dangereuse dans notre camp. Il n’est plus aussi
simple de rattraper une petite faute.» Bravin attend de
ses joueurs qu’ils fassent preuve de davantage de
concentration. «Une victoire nous servira de déclic. Pour
y parvenir, il faut que tout le monde se sente concerné
et que l’on parvienne une fois à ouvrir le score.»
L’équipe Grégory Studer, Yannick Tellenbach et
Antoine Vuilleumier, blessés ou en convalescence,
manquent toujours à l’appel.
Moutier - Alle
Le match Demain, à 16h, à Chalière. Ce duel n’est pas
qu’un derby, il revêt une autre symbolique: la
suprématie régionale est en jeu ce week-end. En cas de
succès, les Prévôtois passeraient devant leur
contradicteur du jour au classement. Thierry Bühler,
assistant de David Quain, préfère pourtant se montrer
modeste. «Ce serait une grande surprise de battre les
Ajoulots. Ils nourrissent comme chaque année de
grandes ambitions et ils viendront chez nous pour
prendre les trois points.»
L’adversaire Bühler sait cependant pertinemment que
les Cras conviennent particulièrement bien à sa
formation. Moutier n’a-t-il pas battu Alle dernièrement
en Coupe Suisse ainsi que la saison dernière en riante
Ajoie? «C’est un groupe qui joue offensif et manie bien
le ballon. Ce style de jeu nous plaît finalement assez
bien», admet le coach assistant.
L’équipe Deux incertitudes de marque pour cette
confrontation attendue: Saïdou Kebe et Aurélien Ziegler
se plaignent respectivement de douleurs à la nuque et
de contractures. Bonne nouvelle, Jordan Eschmann est
de retour de vacances et sera à disposition de David
Quain. /jbi
EN 2
E
INTER
FOOTBALL
Le FC Sion prête Adeshina et doit faire sans Sio
Le club valaisan a prêté jusqu’à la fin de la saison Saidu Adeshina (27 ans, photo) à
Schaffhouse. Il annonce par ailleurs l’absence pour une dizaine de jours de son demi
Giovanni Sio (21 ans, entorse du genou). En outre, il a écarté Bigambo Rochat (19 ans)
pour raisons disciplinaires. Le défenseur vaudois avait pris part à l’Euro M17 en 2008. /si
Après Jermain Defoe, Theo Walcott
fait les frais des tacles suisses
Arsenal sera privé pendant quatre à six semaines de Walcott,
touché à une cheville mardi à Bâle contre la Suisse. Defoe,
aussi blessé à la cheville durant ce duel, sera finalement
absent pendant trois mois, et non six semaines. /si
A
R
C
H
I
V
E
S
E
R
I
C
L
A
F
A
R
G
U
E
Pilote de rallye chevronné
ayant décidé récemment de
lever le pied, Olivier Burri
s’implique activement au FC
Moutier depuis quatre ans.
Responsable du sponsoring et
membre de la commission
technique, il se décrit
volontiers comme étant le
confident des joueurs de la
première équipe. Rien que ça!
OLIVIER ODIET
M
ais comment Olivier
Burri arrive-t-il à gé-
rer un emploi du
temps aussi intense?
Entre ses deux garages, sa fa-
mille, le rallye (qu’il ne pratique
plus aussi intensément depuis
cette saison) et ses matches de
football en 3e ligue avec Bel-
prahon, il trouve encore les
moyens de s’investir à fond au
sein du FC Moutier. Et plutôt
deux fois qu’une, ce passionné
de sports cumulant les fonc-
tions de responsable du sponso-
ring et de membre de la com-
mission technique. «Depuis
quelque temps, le football
prend une place plus impor-
tante dans ma vie que le sport
automobile. J’ai accepté d’en-
trer dans la commission publi-
citaire du FC Moutier, il y a
quatre ans, et mon implication
au sein du club est allée cres-
cendo. Dénicher des sponsors
n’est certes pas toujours une
chose aisée, mais le FC Moutier
dégage une bonne image et
personne ne m’a encore raccro-
ché le téléphone au nez
jusqu’ici. Vous savez, j’assimile
un peu ce club à une petite en-
treprise. De l’extérieur, on ne
s’imagine pas tout le travail qui
se fait en coulisses.» Et Burri de
poursuivre: «Humainement,
occuper une fonction au FC
Moutier me semble plus enri-
chissant que de suivre des sémi-
naires qui coûtent un saladier,
par exemple. Ce que j’y ap-
prends s’avère souvent très
utile pour ma propre entre-
prise.»
Entre le citoyen de Belpra-
hon et le club prévôtois, il
existe aussi une collaboration
au niveau des déplacements.
Non seulement, des bus sont
mis à disposition pour les mat-
ches à l’extérieur mais, depuis
deux saisons, certains joueurs
bénéficient de voitures aux
couleurs du FC Moutier en
provenance du garage de Bel-
prahon. «Le but de l’opération,
ce n’est surtout pas d’enrichir
le garage Burri. Cette démar-
che a purement une fonction
pratique. Elle permet de véhi-
culer de nombreux joueurs, ce
qui diminue les frais de fonc-
tionnement du club», explique
notre interlocuteur.
Aux côtés de l’entraîneur Da-
vid Quain, de son assistant
Thierry Bühler et du chef tech-
nique Francis Stadelmann, Oli-
vier Burri a donc aussi son mot
à dire sur un plan purement
sportif. «Même s’il est discret,
on tient compte de mon avis.
La grande force de notre staff
technique, c’est que chacun ac-
cepte les remarques de l’autre.
De cette manière-là, il est possi-
ble de supplanter certains dé-
fauts. Vous savez, il n’y a pas de
dictateur au sein du club! Moi,
je suis un peu le modérateur de
service. Je me considère comme
étant le soutien psychologique
du président Claude Lusa ainsi
que le confident des joueurs.»
Quand on demande à Oli-
vier Burri de porter un juge-
ment sur l’entraîneur David
Quain, il n’est pas avare en
éloges. «J’appréciais déjà beau-
coup les théories de match de
Vincent Ducommun, mais
avec David, on se trouve à
l’étage supérieur. C’est un fin
psychologue. Il maîtrise la lan-
gue de Molière à la perfection.
En l’écoutant, les membres du
staff technique se sentent au-
tant motivés que les joueurs.
Son principal défaut? Il n’ac-
cepte pas la défaite. Un peu
comme moi en rallye, dans
mes années de gloire...»
Dans l’immédiat, Olivier
Burri continuera de suivre les
péripéties du FC Moutier d’un
œil attentif, comme demain
lors du derby face à Alle (lire
aussi ci-contre). «C’est déjà le
premier tournant de la saison.
Après ce match, on saura si
Moutier doit lorgner dans le
haut ou dans le bas du tableau.
J’espère simplement que le fief
de Chalière deviendra un bas-
tion imprenable, cette saison,
pour que nos adversaires trem-
blent en arrivant au stade.» Ici,
c’est Moutier! /OO
FUTUR Très charismatique, Olivier Burri (à droite, en compagnie de l’attaquant Darko Crnogorac) est le candidat tout
désigné à la succession du président Claude Lusa. Mais ce n’est pas forcément pour demain... (STÉPHANE GERBER)
FOOTBALL
Burri, le «modérateur de
service» du FC Moutier
Un avenir tout tracé
Connu comme le loup blanc, beau parleur, charismatique, à
l’aise dans les affaires, Olivier Burri paraît le candidat tout
désigné pour succéder, le cas échéant, au président Claude
Lusa. Mais cette fonction est-elle susceptible de l’intéresser?
«Si un jour la question devait venir sur la table, je souhaite
que ce soit le plus tard possible. C’est un sujet qui demande
réflexion. Claude Lusa a beaucoup de classe. Il connaît tout.
Franchement, c’est un poste très important. Il exige davantage
que de faire le malin dans la tribune. Je ne foncerai pas tête
baissée dans une telle aventure, c’est certain...» /oo
FOOTBALL
Les Rougets face à la Suède en barrage
La participation de la Suisse M21 à l’Euro
2011 passe par la Suède. L’équipe de Pier-
luigi Tami a hérité des «Tre Kronor» pour
son barrage, avec le match aller le jeudi 7 oc-
tobre en Suisse et le retour quatre jours plus
tard à Malmö. La Suède semble à la portée
des Helvètes. Hôte de l’Euro 2009, elle avait
certes atteint les demi-finales. Reste que la
nouvelle génération apparaît moins talen-
tueuse, comme en témoigne une phase de
groupes laborieuse avec notamment un re-
vers à domicile contre Israël ou un match
nul au Kazakhstan. Les Suisses ont une au-
tre raison de s’estimer heureux. Ne bénéfi-
ciant pas du statut de têtes de série, ils au-
raient pu tomber sur des adversaires plus re-
doutables comme les Italiens, les Tchèques
ou les Néerlandais.
Encas de succès, la Suisse M21 se qualifie-
rait pour l’Euro organisé au Danemark (11-
25 juin). Elle y est déjà parvenue en 2002 et
2004, mais reste sur deux échecs lors des
barrages (2008 contre l’Espagne, 2006 face
au Portugal). Reste encore à savoir si Tami
pourra compter sur les Derdiyok, Shaqiri,
Costanzo, Affolter et autres Stocker. Il y a en
effet de fortes chances qu’Ottmar Hitzfeld
convoque l’un ou l’autre de ces joueurs pour
les matches cruciaux de l’équipe A contre le
Monténégro et le Pays de Galles. /si
SPORTS LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 21
Le parcours de Stanislas
Wawrinka à l’US Open s’est
arrêté en quarts de finale face
à Mikhail Youzhny. Mais le
Vaudois, qui a confirmé sa
participation à la Coupe
Davis, n’a pas grand-chose à
se reprocher.
NEW YORK
GILLES MAURON
«C’
est une
grosse décep-
tion. Il y
avait les
moyens de passer», lâchait
Stanislas Wawrinka (no 25)
après sa défaite concédée en
cinq sets (3-6 7-6 3-6 6-3 6-3)
et 4h00’ face à Mikhail
Youzhny (no 12) en quarts de
finale de l’US Open.
«J’ai malheureusement payé
les efforts fournis dans mes
deux matches précédents», lors
desquels le Vaudois de 25 ans
avait passé au total 8h30’ sur le
court. «Je suis resté concentré,
ai essayé de ne rien lâcher, mais
le break concédé à 2-2 dans la
cinquième manche était de
trop. J’ai donné le maximum,
mais c’était insuffisant», pour-
suivait le champion olympique
de double, qui avait pourtant
connu un sursaut inespéré en
revenant de 0-2 à 2-2 dans ce
set décisif.
«Le match a commencé à
m’échapper lorsque j’ai con-
cédé mon service dans le
deuxième jeu de la quatrième
manche», expliquait-il. Ses
douleurs à la cuisse droite re-
faisaient surface dans ce qua-
trième set, au cours duquel il
se faisait même poser un ban-
dage au genou gauche. «J’ai
manqué de lucidité et de fraî-
cheur sur la fin, ce qui m’a em-
pêché de me montrer suffisam-
ment agressif. Mikhail m’était
légèrement supérieur. Il a su se
montrer plus opportuniste.»
Stanislas Wawrinka n’émet-
tait malgré tout aucun regret
au terme de cette rencontre. «Il
est clair que j’aurais pu m’im-
poser en trois manches si
j’avais converti la balle de
break dont j’ai bénéficié à 4-4
dans le deuxième set», expli-
quait le champion junior de
Roland-Garros 2003, qui se
montrait trop attentiste à
l’échange sur ce point, comme
dans le tie-break de la
deuxième manche d’ailleurs.
«Mais avec des si, je serais déjà
numéro un mondial», lançait-
il. «Je préfère plutôt aller de
l’avant. Ce tournoi a été très
positif pour moi. J’ai disputé
mon premier quart de finale
en Grand Chelem et ai réussi
le meilleur match de ma car-
rière face à Murray», pour sa
première victoire fêtée face à
un membre du top 5 dans un
tournoi majeur.
Grâce à son superbe par-
cours, Stanislas Wawrinka est
assuré de réintégrer le top 20
du classement ATP. «L’objectif
est de faire partie des 15
meilleurs en fin d’année», pré-
cisait le Vaudois.
Stan a récolté très vite les
premiers fruits du travail entre-
pris depuis un mois et demi
aux côtés de son nouveau
coach Peter Lundgren. Une an-
née après avoir subi la loi du
163e joueur mondial (Nicolas
Lapentti) au 1er tour à New
York, il est même apparu méta-
morphosé. Le droitier de Saint-
Barthélemy évolue désormais
dans un tout autre registre. Il a,
comme il l’explique lui-même,
appris à assumer ses choix tac-
tiques sous la houlette du Sué-
dois. Plus patient à l’échange, il
présente un tennis beaucoup
plus varié et, surtout, bien plus
efficace. Ce tournoi constitue
bien le déclic qu’il recherchait
depuis si longtemps.
Par ailleurs Stanislas
Wawrinka a confirmé sa vo-
lonté de prendre part au bar-
rage de Coupe Davis que la
Suisse disputera au Kazakhstan
(17-19 septembre). Pour autant
que son élongation à la cuisse
droite le lui permette. «Je verrai
comment réagit mon corps à
mon retour en Suisse, où j’irai
consulter un médecin. Mais je
pense n’avoir rien de grave.» /si
Les résultats
New York. US Open. 4e tournoi du
Grand Chelem. Simple messieurs,
quarts de finale: Stanislas Wawrinka
(S/25) bat Mikhail Youzhny (Rus/12) 3-6
7-6 (9/7) 3-6 6-3 6-3. Rafael Nadal
(Esp/1) bat Fernando Verdasco (Esp/8) 7-
5 6-3 6-4. Ordre des demi-finales: Nadal
- Youzhny, Novak Djokovic (Ser/3) -
Roger Federer (S/2).
Simple dames, demi-finale: Vera
Zvonareva (Rus/7) bat Caroline Wozniacki
(Dan/1) 6-4 6-3.
FIN DE PARCOURS Stanislas Wawrinka (en blanc) a du s’avouer vaincu face à Mikhail Youzhny. (KEYSTONE)
TENNIS
Stan Wawrinka déçu
mais sans regrets
Djokovic positive
Battu par Roger Federer (no 2) lors des trois dernières
éditions de l’US Open, Novak Djokovic (no 3) retrouvera une
nouvelle fois le Bâlois (pas avant 20h45, heure suisse) sur sa
route aujourd’hui en demi-finale à New York. «Je voulais la
victoire à chaque fois, et ai toujours adopté une attitude positive.
J’essaie de ne pas penser à ces défaites», relevait le Serbe.
«Le tirage au sort est ce qu’il est, et tu ne peux rien y faire.
Ces trois matches ont par ailleurs été très serrés», poursuivait le
vainqueur de l’Open d’Australie 2008, qui a été battu 7-6 7-6 6-
4 en finale de l’édition 2007, puis 6-3 5-7 7-5 6-2 et 7-6 7-5 7-5
en demi-finale les deux années suivantes. «Notre jeu n’a pas
beaucoup changé depuis l’an dernier. Mais je me sens
désormais plus fort sur le plan physique, plus rapide sur le
court. Je suis en confiance et espère poursuivre sur ma lancée.
Je ferai tout pour empêcher la finale que tout le monde espère
entre Roger et Rafael Nadal», assurait-il.
Novak Djokovic était toutefois bien conscient que Roger
Federer évolue à Flushing Meadows dans un tout autre registre
qu’à Wimbledon, où il avait souffert du dos et de la cuisse
droite. «Je l’ai regardé jouer pendant ce tournoi. Honnêtement,
je pense qu’il n’a jamais aussi bien joué à New York. Il joue un
grand tennis. Roger sera évidemment le favori de notre demi-
finale», concédait le droitier de Belgrade. /si
Nadal imite Federer
Rafael Nadal (no 1) a imité Roger Federer (no 2) en se
qualifiant pour les demi-finales de l’US Open sans avoir égaré le
moindre set en chemin. Vainqueur 7-5 6-3 6-4 en 2h22’ du duel
de gauchers espagnols qui l’opposait à Fernando Verdasco (no 8),
il affrontera aujourd’hui Mikhail Youzhny (no 12).
Le Majorquin, qui disputera sa troisième demi-finale d’affilée à
Flushing Meadows, semble en mesure d’atteindre enfin le stade
ultime de la compétition. Impressionnant dans ses cinq premiers
matches, il abordera le dernier week-end du tournoi en pleine
possession de ses moyens, ce qui n’était pas le cas les années
précédentes.
Le tenant du titre de Roland-Garros et Wimbledon partira
largement favori face à Mikhail Youzhny. Il a remporté sept des 11
duels livrés face au fantasque russe. «Ce sera un match difficile,
car Mikhail joue très bien. Je devrai évoluer à mon meilleur
niveau», lâchait Rafa.
S’il a été nettement dominé jeudi soir, Fernando Verdasco a tout
de même réussi un «exploit» sans précédent dans cet US Open
2010: s’emparer, en début de rencontre de la mise en jeu de
Rafael Nadal. Ce dernier se montrait ensuite impressionnant sur
son engagement, ne perdant que 16 points au total. Il ne
commettait en outre que 16 fautes directes, alors que le vent était
à nouveau très présent dans la cuvette du stade Arthur Ashe. /si
SIMPLE DAMES
Zvonareva sort Wozniacki
Vera Zvonareva (no 7, photo) disputera sa deuxième finale consécutive en Grand
Chelem, aujourd’hui à l’US Open. La Russe de 26 ans, qui avait été battue en deux sets
par Serena Williams à Wimbledon au stade ultime de la compétition, a créé la surprise
dans la première demi-finale en dominant Caroline Wozniacki (no 1) 6-4 6-3 en 85’. /si
K
E
Y
S
T
O
N
E
En bref
■ FOOTBALL
Bâle privé de Jacques Zoua durant 4 à 6 semaines
Le FC Bâle ne pourra plus compter pendant 4 à 6 semaines sur son
attaquant Jacques Zoua (19 ans). Il s’est déchiré un muscle à la cuisse
lors d’un entraînement avec l’équipe nationale du Cameroun. Il a
disputé cinq matches de Super League cette saison, inscrivant un but.
Outre le championnat, il manquera aussi le début de la campagne en
Ligue des champions du FCB. /si
Tiens, la TSR s’intéresse à la Challenge League!
Le derby Servette - Lausanne-Sport sera retransmis en direct par la
TSR. Comptant pour la 8e journée de Challenge League, le match aura
lieu le samedi 25 septembre à 19h. /si
Beckham n’a pas tiré un trait sur l’équipe nationale
David Beckham, qui espère rejouer en club avec les Galaxy dès samedi
à Los Angeles contre Columbus, six mois après sa rupture du tendon
d’Achille gauche, n’exclut pas de revenir en équipe d’Angleterre. «Fabio
(réd: Capello) sait qu’il a encore besoin de s’appuyer sur quelques
piliers, et si j’en fais partie, ce serait génial», a-t-il dit. Capello avait
déclaré le 11 août qu’il ne comptait plus sur Beckham en sélection, puis
avait laissé entendre que la porte n’était pas complètement fermée. /si
Une grève des joueurs menace en Italie
Le président de le Ligue italienne de football, Maurizio Beretta, s’est
élevé contre la grève du championnat annoncée par les joueurs pour les
25 et 26 septembre. «Venir à la table des négociations avec un pistolet
chargé n’est pas la meilleure façon de chercher un accord» de la part de
l’AIC, le syndicat des joueurs, a dit Beretta. «Proclamer la grève, qui est
vraiment un choix extrémiste, est une attitude très grave. C’est un
mauvais signe envoyé aux autres catégories professionnelles de ce pays
confrontées à des problèmes économiques très graves. Peut-être l’AIC
aurait-elle mieux fait d’attendre la rencontre de lundi», prévue à la
Fédération entre joueurs et dirigeants. L’AIC a annoncé hier un
mouvement de grève pour la 5e journée de Serie A, en raison d’un
désaccord sur les contrats. /si
La FIFA a visité des sites »parfaits»
La délégation de la FIFA a qualifié de «parfaits» les sites de la
candidature américaine à l’organisation de la Coupe du monde 2018 ou
2022. Ils ont été visités lors d’une tournée d’inspection aux Etats-Unis.
■ HIPPISME
Pius Schwizer sur le podium au Canada
Pius Schwizer a pris la troisième place de la première épreuve du CSI de
Calgary. Sur «Verdi», le Lucernois a été battu au barrage par le vainqueur
Pablo Barrios (Ven) et par son dauphin Yann Candele (Can). /si
Retour en forme de Peu à Peu, Daniel Etter heureux
Après une saison estivale marquée par un virus et des problèmes au dos,
Peu à Peu, le cheval de Daniel Etter, semble retrouver la forme. La paire,
sélectionnée pour les Jeux équestres mondiaux (25 septembre-10 octobre),
s’est imposée dans l’épreuve principale d’hier au CSI de Humlikon. /si
■ CYCLISME
RadioShack non retenue pour le Tour de Lombardie
L’équipe américaine n’a pas été retenue pour le Tour de Lombardie le 16
octobre. Elle fera appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du
sport. La formation de Lance Armstrong fait référence dans son annonce
à un accord qui aurait été conclu avec les organisateurs en janvier. /si
■ TENNIS
Les sœurs Williams fers de lance des Etats-Unis
Serena et Venus Williams seront les fers de lance de l’équipe des Etats-
Unis qui disputera face à l’Italie la finale de la Fed Cup, les 6 et 7
novembre à San Diego (surface rapied). Outre les sœurs Williams, qui
n’ont plus joué la Fed Cup depuis 2007, les Etats-Unis aligneront
Melanie Oudin, Bethanie Mattek-Sands et la no 1 mondiale actuelle du
double, Liezel Huber. Les Etats-Unis n’ont pas gagné la Fed Cup depuis
leur succès de l’an 2000, le 17e de leur histoire, à Las Vegas. /si
■ HOCKEY SUR GLACE
Un match de KHL le 23 décembre à Davos
Le SKA Saint-Pétersbourg et le Spartak Moscou disputeront un match
du championnat de KHL le 23 décembre à Davos, en préambule de la
Coupe Spengler. Le match de LNA entre Davos et Genève-Servette,
prévu ce jour-là, sera donc reporté à une date ultérieure. Par ailleurs, le
club cher à Chris McSorley ouvrira les feux de la Coupe Spengler 2010
face au SKA St-Pétersbourg. Rappelons que le tournoi proposera une
nouvelle formule avec six équipes réparties en deux poules. /si
■ SNOWBOARD
Un gamin de 16 ans champion de Suisse de halfpipe
A tout juste 16 ans, le Valaisan Patrick Burgener a surpris tout le monde
en enlevant le titre de champion de Suisse de halfpipe. Les favoris Iouri
Podlatchikov (4e) et Christian Haller (5e) sont passés au travers de leur
compétition. Yannick Imboden et Markus Mathis ont complété le
podium. Chez les dames, en big air, la Grisonne Elena Könz (22 ans) a
remporté le titre national devant Ursina Haller et Corinne Suter. /si
■ JUDO
Les Suisses prématurément éliminés aux Mondiaux
Les Suisses n’ont pas fait long feu lors de leur entrée en lice aux
championnats du monde de Tokyo. Le Genevois Dominique Hischier
(90 kg) et le Zurichois Micha Egger (81 kg) ont été éliminés dès leur
premier combat, tandis que l’Argovien Christoph Keller (81 kg) a pu
fêter un seul succès avant de prendre la sortie. Les derniers espoirs
helvétiques reposent désormais sur les Fribourgeois Ludovic
Chammartin (60 kg, dimanche) et David Papaux (73 kg, samedi),
ainsi que sur l’Argovien Martin Nietlispach (73 kg, samedi). /si
Richard Park qualifié dès aujourd’hui
Genève-Servette pourra compter sur son attaquant américain dès ce
soir à domicile contre Lugano. L’ex-joueur des New York Islanders a
reçu son permis de travail hier. /si
TÉLÉVISION SAMEDI LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 22
12.30C à vous
13.357 minutes pour
une vie
14.05Secrets du
grand Mékong
Inédit. Au coeur de la
forêt tropicale.
15.00La cité cachée
de Stonehenge
16.00Un Eden au Sahara

17.00Galápagos
Des îles qui ont changé
le monde.
17.55Cinémas-magazine

Inédit. Invités: Claude
Lelouch, Tania de Mon-
taigne...
19.00Arte journal
19.15Arte reportage
Inédit. Detroit passe au
vert.
19.55360°, GEO
Inédit. Bishnoï, les
femmes qui allaitent les
gazelles.
7.00 Télématin
9.35 Thé ou café
Inédit. Invitée: Isabelle
Carré, actrice.
10.45Réveillez
vos méninges
11.20Les z'amours
11.55Tout le monde veut
prendre sa place
13.00Journal
13.1513h15, le samedi...

13.55Envoyé spécial :
la suite
14.40En quête d'ailleurs

14.45ADN
15.35Fais pas ci,
fais pas ça
17.35US Marshals,
protection
de témoins
18.20Les bêtises
du samedi
19.00Mot de passe
Inédit. G. Hamon, F. Die-
fenthal.
20.00Journal
12.50Nous nous sommes
tant aimés
Inédit. Dalida.
13.30Les grands du rire
14.35Côté jardin
15.00En course
sur France 3
Depuis Vincennes.
15.25Documentaires
de votre région
16.20Magazines
de votre région
17.00Slam
Invités: Olivier Lejeune,
Laurent Luyat, Marie-
Paule Belle.
17.30Des chiffres et
des lettres
18.00Questions pour
un champion
18.35Avenue de l'Europe

18.5019/20
18.55Edition régionale
et locale
20.00Tout le sport
20.10Repas de familles
6.00 M6 Music
6.10 M6 Kid
Au sommaire: «Baku-
gan». - «Matt et les
Monstres». - «Gormiti».
7.50 Absolument stars
8.50 M6 boutique
10.20Cinésix
10.40Un dîner
presque parfait
13.40Météo
13.45C'est ma vie
Inédit. Tu seras le
meilleur mon fils!
15.00C'est ma vie
Mamans au bord de la
crise de nerfs.
17.35Accès privé
18.45Recherche
appartement
ou maison
19.43Météo
19.45Le 19.45
20.05M.I.A.M. - Mon Invi-
tation A Manger
Inédit. Au sommaire: «Le
fromage blanc». - «La
pêche».
6.30 Mabule
10.10Adrenaline
L'actualité des sports ex-
trêmes.
10.30US Open 2010
Tennis. Demi-finales
dames. A New York.
12.00Svizra Rumantscha

12.30Motorshow
13.05Samantha qui ?
Le parc.
13.25Samantha qui ?
Vacances en famille.
13.55Grand Prix d'Italie
Formule 1. Champion-
nat du monde 2010. 14e
manche. Essais qualifi-
catifs. En direct. A
Monza.
15.10Burn Notice
15.55MusicOmax
Label Suisse. Invités:
Laurent Pavia, Solange
La Frange, The Hillbilly
Moon Explosion, Marc
Ridet, Duja.
17.10Starsky et Hutch
8.10 Shopping
avenue matin
8.55 Téléshopping
samedi
10.15Une famille en or
11.05Secret Story
12.00Les douze coups
de midi
12.50L'affiche du jour
13.00Journal
13.10Reportages
13.55Grand Prix d'Italie

Formule 1. Champion-
nat du monde 2010. 14e
manche. Essais qualifi-
catifs. En direct. A
Monza.
15.15Ghost Whisperer
16.00Les Frères Scott
Inédit. La vérité rien que
la vérité.
17.55Secret Story
18.5050mn Inside
19.50A la rencontre de...
19.52Là où
je t'emmènerai
20.00Journal
7.00 EuroNews
8.05 Quel temps fait-il ?
8.40 Santé
9.10 Toute une histoire
10.15Le Comte
de Monte-Cristo ##
Film. Aventure. Fra - Ita.
1954. Réal.: Robert Ver-
nay. 1 h 30. Avec : Jean
Marais, Roger Pigaut,
Lisa Amanda, Daniel
Ivernel. La vengeance.
11.45La voie de Carla
12.45Le journal
13.10Faut pas croire
13.40La boîte à musique
14.25Une semaine
en enfer
14.50Vie sauvage
15.40La Petite Mosquée
dans la prairie
16.05Les Frères Scott
Inédit. 3 épisodes.
18.25Al dente
19.20Swiss Lotto
19.30Le journal
20.10Identités
21.05Le journal
21.40Il était une fois...
Documentaire. Cinéma.
Fra. 2009. «Les Aven-
tures de Rabbi Jacob».
En 1973, Gérard Oury
tourne «Les Aventures
de Rabbi Jacob», dans le-
quel Louis de Funès in-
carne un personnage
irascible, raciste et anti-
sémite.
22.35Sport dernière
23.15US Open 2010
Tennis. Demi-finales
messieurs. En direct.
23.15New York,
section criminelle

Série. Policière. EU.
2006. Réal.: Frank Prinzi.
3 épisodes. L'irrespon-
sable. Une jeune fille est
retrouvée morte dans sa
voiture, après une nuit
passée à faire la fête.
1.35 Moonlight
Inédit. Quand le passé
revient...
2.30 Secret Story
Télé-réalité.
22.50On n'est pas couché

Talk-show. Prés.: Laurent
Ruquier. 3 heures. Inédit.
Autour de l'animateur
Laurent Ruquier, des
personnalités du monde
artistique, de l'univers
ou du sport se confient
sur leur parcours et réa-
gissent à leur actualité.
1.55 Dans l'univers de...
Michel Boujenah.
3.55 Brigade des mers
Dans la peau d'un autre.
(1/2).
22.10Soir 3
22.35Tout le sport
22.40Les Enquêtes
de Murdoch
Série. Policière. Can.
2008. Réal.: Shawn
Thompson. 45 minutes.
2/13. La malle ensan-
glantée. A Toronto, en
1892, William Murdoch,
jeune et brillant inspec-
teur, résout avec brio une
énigme devant un aréo-
page de gradés.
0.15 Vu du ciel
1.50 Soir 3
23.05Medium
Série. Fantastique. EU.
2007. Réal.: Da Lerner. 2
épisodes. Comme si de
rien n'était. Allison rêve
d'un lointain futur dans
lequel Marie meurt
d'une leucémie. Cette vi-
sion très impression-
nante trouble son som-
meil.
0.40 Medium
Le garçon d'à côté.
1.35 Météo
1.40 M6 Music/
Les nuits de M6
21.35Le code secret
des Aztèques
Documentaire. Histoire.
All. 2009. Réal.: Saskia
Weisheit. 50 minutes.
L'empire aztèque repose
aujourd'hui sous le sol
de la métropole de
Mexico.
22.25Les Graines
de la colère
Film TV.
0.10 Metropolis
0.55 Philosophie
Angoisse.
TSR1
20.45
L'Ombre du Mont...
20.45 L'Ombredu
Mont-Saint-Michel
Film TV. Suspense. Fra.
2010. Réal.: Klaus Bie-
dermann. Avec : Claire
Borotra. Une adoles-
cente est suspectée de
meurtre après avoir été
retrouvée blessée aux
côtés d'une autre jeune
fille, la victime.
TSR2
18.00
US Open 2010
18.00 US Open2010
Tennis. Demi-finales
messieurs. En direct.
Après sa victoire dans le
Masters 1000 de Cincin-
nati, Roger Federer
semble avoir retrouvé
des sensations qui lais-
sent présager de bonnes
dispositions pour cet US
Open 2010.
TF1
20.45
Le grand concours
20.45 Legrandconcours
Jeu. Prés.: Carole Rous-
seau. Le grand concours
des animateurs. Invités:
Louis Bodin, Denis Bro-
gniart, Patrice Car-
mouze, Benjamin Cas-
taldi, Virginie de Clau-
sade, Alexandre De-
banne, Evelyne Dhéliat...
France 2
20.35
Le plus grand cabaret...
20.35 Leplus grand
cabaret dumonde
Divertissement. Prés.:
Patrick Sébastien.
2 h 10. Invités: Kad Me-
rad, Isabelle Mergault,
Didier Bénureau,
Alexandre Brasseur, Mi-
chel Leeb, Lynda Lemay,
Jacques Weber, Mélanie
Doutey...
France 3
20.35
Commissaire Magellan
20.35 Commissaire
Magellan
Film TV. Policier. Fra.
2010. Inédit. Théâtre de
sang. Avec : Jacques
Spiesser. Un meurtre
vient faucher, sur la
scène du théâtre de Sai-
gnac, une des pension-
naires de la troupe.
M6
20.40
Medium
20.40 Medium
Série. Fantastique. EU.
2010. Réal.: Aaron Lips-
tadt. 3 épisodes. Le cor-
beau. Avec : Patricia Ar-
quette. C'est le jour an-
niversaire du suicide
d'Arianna, la fille de De-
valos.
F5
20.40
Machu Picchu
20.40 MachuPicchu
Documentaire. Civilisa-
tion. EU. 2009. Un nou-
veau regard. Oubliée
pendant des siècles, la
ville sacrée du Machu
Picchu est considérée
comme une oeuvre maî-
tresse de l'architecture
inca.
ARTE
TVM3
13.05 Altitubes. 16.55
Pas si bête. 17.00 TVM3
Music + M3 Pulse. 18.00
Cinéma week-end Ru-
brique. 18.10 TVM3 Hits.
18.20 Star People. 18.30
Référence R'n'B. 20.00
Les clefs de l'avenir.
22.15 DVDWOOD. 22.45
Clubbing + M3 Pulse +
M3 Love.
SAT1
18.00 Lenssen & Partner.
19.00 K 11, Kommissare
im Einsatz. 20.00 Sat.1
Nachrichten. 20.15 Navy
CIS : LA. Die Last der
Schuld. 21.15 Criminal
Minds. Das Medium.
22.15 Criminal Minds.
Bunte Scherben. 23.10
Navy CIS. Schnelle
Liebe.
MTV
BBC E
19.10 Robin Hood. The
Booby and the Beast.
19.55 Strictly Come
Dancing. 21.10 Live at
the Apollo. 21.55 Rob
Brydon's Annually Reten-
tive. 22.25 Hyperdrive.
Asteroid. 22.55 Hyper-
drive. Clare. 23.25 Hy-
perdrive. Assessment.
23.55 Live at the Apollo.
RTPI
12.00 7 maravilhas na-
turais de Portugal. 14.00
Jornal da tarde. 15.00
História do Parlamento
Português. 16.00 EUA
Contacto. 16.30 7 mara-
vilhas naturais de Portu-
gal. 20.15 Regresso a Si-
zalinda. 21.00 Telejornal.
22.00 Futebol : liga zon
sagres. Football.
RAI1
17.00 TG1. 17.10 Che
tempo fa. 17.15 A sua
immagine. 17.45 Pas-
saggio a Nord Ovest.
18.50 Reazione a catena.
20.00 Telegiornale.
20.20 Rai TG Sport.
20.35 Soliti ignoti. 21.15
Miss Italia 2010. Pre-
mière soirée.
RAI2
MEZZO
ZDF
19.00 Heute . 19.25
Kommissar Rex . Im Na-
men der Sterne. 20.15
Unter Verdacht . Film
TV. Policier. All. 2009.
Réal.: Florian Kern.
1 h 30. 21.45 Siska .
Die Hölle ist anderswo.
22.45 Heute-journal .
23.00 Das aktuelle
sportstudio.
RSI2
17.05 Sport Club. 18.00
US Open 2010. Tennis.
Demi-finales messieurs.
En direct. 22.30 Sport-
sera. Magazine. Sportif.
55 minutes. 23.25 Re-
Genesis ###. Série.
Suspense. Can. 45 mi-
nutes. Avec : Peter Ou-
terbridge. Prioni.
SF2
TVE I
AB1
17.55 Turbulences 2.
Film TV. Action. EU. 2000.
Réal.: David Mackay.
1 h 40. 19.35 La Vie de
famille. Un fils possessif.
20.40 L'Apocalypse.
Film TV. Action. EU. 2000.
Réal.: Michael J Sarna.
1 h 35. 22.15 Lumière
noire. Film TV. Science-
fiction.
RSI1
19.25 Festa mobile .
19.50 Lotto Svizzero.
20.00 Telegiornale .
20.40 Generation .
21.10 Nancy Drew #.
Film. Aventure. EU. 2007.
Réal.: Andrew Fleming.
1 h 40. 22.50 Runaway
. Gioco finale. 23.40 Te-
legiornale notte. 23.50
Meteo notte.
SF1
ARD
TV5MONDE
18.30 Sur la route légen-
daire du thé. Au royaume
de l'or vert. 19.30 Coup
de pouce pour la planète.
20.00 T.T.C. (Toutes taxes
comprises). 20.30 Jour-
nal (France 2). 21.00 A
vous de juger. Emission
spéciale sur la réforme
des retraites. 22.50
TV5MONDE, le journal.
EUROSPORT
14.45 Jeu, set et Mats.
16.00 Tour d'Espagne
2010. Cyclisme. 14e
étape: Burgos - Pena Ca-
braga (178 km). En di-
rect. 20.10 Masters de
Shanghai. Snooker.
Demi-finales. En direct.
1.45 US Open 2010. Ten-
nis. Finale dames. En di-
rect.
CANAL+
PLANETE
17.55 Diana Krall Live in
Paris. Concert. Jazz.
1 h 5. 19.00 Mozart et
Bach par la Cappella An-
drea Barca. Concert.
Classique. 1 h 30. La
Cappella Andrea Barca
placée sous la direction
András Schiff. 20.30 The
Fairy Queen. Opéra.
16.55 Volver con. 17.45
Ciudades para el siglo
XXI. 18.15 Esta que lo
es.... Film. Comédie.
19.45 Sacalalengua.
20.30 Tres14. 21.00 Te-
lediario 2a Edicion.
21.30 El tiempo. 21.35
Informe semanal. 22.30
Cine. 4.20 Los oficios de
la cultura.
20.00 Tagesschau .
20.15 Musikanten-
Dampfer. Inédit. Die
Show im Grünen. 22.00
Ziehung der Lottozahlen.
22.05 Tagesthemen.
22.25 Das Wort zum
Sonntag . 22.30 Cop
Land ##. Film. Poli-
cier. EU. 1997. Réal.:
James Mangold. 1 h 35.
17.20 Entre ciel et terre.
Destination la Namibie.
18.15 Planète bac. La
création de l'Etat d'Israël.
19.15 Les babouins de
Viramba. 20.05 Chro-
niques de l'Ouest sau-
vage. Les printemps des
grizzlis. 20.40 Pétrole, le
prix de la dépendance.
22.25 Versailles secret.
22.15Rocky Balboa ##

Film. Action. EU. 2006.
Réal.: Sylvester Stallone.
1 h 45. Avec : Sylvester
Stallone, Burt Young, An-
tonio Tarver. Rocky, an-
cien boxeur de légende,
a depuis bien longtemps
raccroché les gants pour
ouvrir un restaurant de
spécialités italiennes.
Des
0.00 History of Violence
###
Film.
SWR
19.20 The Hills. 19.45
The Hills. 20.10 Le Sexe,
mes parents et moi.
20.40 That '70s Show.
21.05 That '70s Show.
21.30 That '70s Show.
22.00 That '70s Show.
22.25 Hard Times. 22.50
Hard Times. 23.15 Blue
Mountain State. 23.45
Blue Mountain State.
17.10 Sereno variabile.
18.00 TG2. 18.05 Meteo.
18.10 Extra Factor.
19.40 Squadra Speciale
Cobra 11. L'autostop-
pista. 20.25 Estrazioni
del Lotto. 20.30 TG2.
21.05 Cold Case. La tra-
versata. 22.40 Sabato
Sprint. 23.25 TG2.
17.10 Fenster zum
Sonntag . 17.45 Gossip
Girl . 18.30 US Open
2010 . Tennis. Demi-fi-
nales messieurs. En di-
rect. A New York. 23.05
Die Liebe in mir ##. Film.
Drame. EU. 2007. Réal.:
Mike Binder. 2 h 5.
Avec : Adam Sandler, Don
Cheadle.
19.30 Tagesschau .
19.50 Meteo . 20.00
Wort zum Sonntag .
Christoph Schmitt. 20.10
Total Birgit . Der grosse
Abend. 21.45 Tages-
schau. 21.55 Meteo.
22.00 Sport aktuell.
22.55 GSI, Spezialeinheit
Göteborg. Waffenbrüder.
19.00 Salut les Terriens !
(C). 20.15 S.A.V. des
émissions (C). 20.20
Groland.con (C). 20.45
La musicale . Inédit. In-
vités: Plan B, Eminem,
Scissor Sisters, VV Brown,
Aloe Blacc. 22.35 Match
of Ze Day . Le meilleur
de La Premier League.
19.15 Vis-à-vis. 19.45
Aktuell. Mit 20.00 Tages-
schau . 20.15 Die
grosse Show der Natur-
wunder. Kai Pflaume, Si-
mone Thomalla... 21.45
Aktuell. 21.50 Sag die
Wahrheit, Classics.
22.20 Frank Elstner,
Menschen der Woche.
RTLD
20.15 Die 25 witzigsten
TV-Momente 2010.
22.10 RTL Boxen :
Countdown. Présenta-
tion de Wladimir Klit-
schko / Samuel Peter.
22.45 Wladimir Klit-
schko (Ukr)/Samuel Peter
(Nig). Boxe. Champion-
nat du monde IBF/WBO.
Poids lourds. En direct.
TMC
17.55 Incroyable mais
vrai, le mag' . 18.45 Fan
des années 80 . 19.45
Fan des années 80 .
20.40 Navarro . Film
TV. Policier. Fra. 2004.
Réal.: Patrick Jamain.
1 h 35. 22.15 Navarro .
Film TV. Policier. 23.50
90' Faits divers .
RTL 9
15.45 Nuclear Target.
Film TV. Action. 17.25
Portés disparus ##.
Film. Aventure. EU. 1984.
Réal.: Joseph Zito. 1 h 50.
19.15 Friends. 20.35
Major Dundee ##. Film.
Western. EU. 1965. Réal.:
Sam Peckinpah. 2 h 10.
22.45 Puissance Fight :
UFC Unleashed.
La Première
6.00 Journal 8.37 Miam Miam
9.10 Prise de terre 10.03 Zone
franche 11.03 Le kiosque à musi-
ques 12.30 Journal 13.03 Les
hommes et les femmes, mode
d’emploi 14.03 De quoi j’me mêle
15.03 Dans les bras du figuier
16.03 Aqua concert 17.03 La
librairie francophone 18.00 Forum
19.03 Sport-Première 22.30 Jour-
nal 22.40 15 minutes 23.03 Drô-
les d’histoires 0.03 La soupe 1.03
Médialogues
Canal 3
7.00 Non-stop, 100% Musique
19.15 Hockey Bienne - Kloten Live
RFJ
7.15 Flashwatt 7.34 Etat des rou-
tes 7.45 Le chipotage de Zimmerli
7.50 Sous la Coupole 8.15 L’écho
économique 8.45 Le mot de la
semaine 8.50 Les petites annon-
ces 9.15 L’agenda 9.45 La minute
des terroirs 10.00-12.00 Tu joues
ou tu joues pas 10.04, 11.04 Pro-
nostics PMU 11.45 Le répondeur
des stars 12.27, 18.15 Météo
12.35 Les naissances 12.35 Sport-
hebdo 13.00, 18.30 Rappel des
titres 13.00-15.00 Le Top 19.45
Retransmissions sportives. Hockey:
Ajoie - Sierre; Thurgovie - La
Chaux-de-Fonds
RJB
7.45 Le chipotage de Zimmerli
7.50 Sous la Coupole 8.15 L’écho
économique 8.45 Respiration 8.50
Les petites annonces 9.15 L’agen-
da 9.45 La minute des terroirs
10.00-12.00 Les disques à la
demande 10.04, 11.04 Pronostics
PMU 12.27, 18.15 Météo 12.35
Les naissances 12.40 Sport-hebdo
13.00, 18.30 Rappel des titres
13.00-15.00 Le Top 19.45
Retransmissions sportives. Hockey:
Bienne - Kloten Flyers
RADIOS
Télé Bielingue
8.30, 9.30, 11.30, 12.30, 13.30,
14.30, 15.30 News (news, météo,
onoff serie, TelAuto) 10.30, 16.30
Teleglise 18.00 Programme 19.30,
20.30, 21.30, 22.30, 23.30 News
( best of, météo, Stucki Christian,
conseil cinéma, rendez-vous)
TÉLÉVISION DIMANCHE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 23
7.55 L'air du temps
8.50 La grande librairie
9.55 Kalahari, oasis
de vie
10.25Echappées belles
La Provence.
12.00Les escapades
de Petitrenaud
Inédit. Carnac.
12.35Médias,
le magazine
13.40Superstructures XXL

Inédit. La tour Trump de
Chicago.
14.45Le Nil
Le don du fleuve.
15.45J'ai vu changer
la Terre
Inédit. Grèce, du miel et
des cendres.
16.45Grandes vacances
chez les Ch'tis
17.40C politique
19.00Arte journal
19.15Rolando Villazón
20.00Karambolage
20.10Le nu
8.05 Rencontres à XV
8.30 Sagesses
bouddhistes
8.45 Islam
9.15 La source de vie
9.30 Orthodoxie
10.00Présence
protestante
10.30Le jour du Seigneur

12.05Tout le monde veut
prendre sa place
12.55Les héros de la bio-
diversité
13.00Journal
13.2013h15,
le dimanche...
14.15Vivement dimanche

Inédit. Invité: Michel
Sardou.
16.30Grandeurs nature
17.25En quête d'ailleurs

17.30Stade 2
18.50Vivement dimanche
prochain
20.00Journal
6.00 EuroNews
6.35 Ludo
8.10 Bunny Tonic
10.15Ludo
10.55C'est pas sorcier
11.35La vie d'ici
12.0012/13
12.50Nous nous sommes
tant aimés
13.25Inspecteur Barnaby

Film TV.
15.00En course
sur France 3
15.2530 millions d'amis
16.25Chabada
Inédit. Pierre Perret,
Lynda Lemay, Ben l'oncle
soul.
17.20Des chiffres et
des lettres,
le championnat
17.55Questions pour
un super champion

18.5019/20
20.00Tout le sport
20.10Repas de familles
7.00 M6 boutique
7.30 Absolument stars
9.25 M6 Kid
«Géronimo Stilton». -
«Les Blagues de Toto». -
«Le Petit Nicolas». - «Kid
& toi». - «Avez-vous déjà
vu?».
11.45Turbo
13.05Sport 6
13.15Un dîner presque
parfait : le combat
des régions
17.2066 Minutes
18.45D&CO
19.45Le 19.45
20.05E=M6
Inédit. Puces, poux, aca-
riens: c'est maintenant
qu'il faut s'en débarras-
ser. «Guerre totale
contre les poux». - «Aca-
riens: comment les éra-
diquer de votre inté-
rieur». - «Puces: com-
ment en venir à bout».
20.30Sport 6
6.30 Mabule
10.30US Open 2010
Tennis. Finale dames. A
New York.
12.00Quel temps fait-il ?
12.15tsrinfo
12.30Svizra Rumantscha

13.05Le journal
13.25Grand angle
13.35Signes
14.05Santé
14.40Les reines de la
télévision arabe
15.35Grain de folie
Spectacle.
18.00Neuchâtel
Xamax/
Saint Gall
Football. Championnat
de Suisse Super League.
8e journée.
18.25Faut pas croire
18.50Pardonnez-moi
19.30Le journal
20.00Family Mix
Le lapin de Pâques est
fâché.
6.30 TFou
10.20Automoto
11.00Téléfoot
12.00Les douze coups
de midi
13.00Journal
13.20F1 à la Une
13.55Grand Prix d'Italie
Formule 1. Champion-
nat du monde 2010. 14e
manche. La course. En
direct. A Monza. En Ita-
lie, sur le circuit de
Monza, Fernando
Alonso, sur Ferrari, aime-
rait sans doute faire
plaisir à tous les suppor-
ters italiens de la
marque en l'emportant.
16.00New York,
section criminelle

17.00Les Experts : Miami

17.55Secret Story
18.50Sept à huit
19.50A la rencontre de...
20.00Journal
8.20 Sport dernière
9.05 Le mystère
de la baleine
10.00Fête de la fin
du ramadan
11.00Ma sorcière
bien-aimée
11.30Expédition Nou-
velle-Guinée
12.25Grand angle
12.45Le journal
13.10Pardonnez-moi
13.45Grand Prix d'Italie

Formule 1. Champion-
nat du monde 2010. 14e
manche. La course. En
direct. A Monza.
15.55Ghost Whisperer
16.45Castle
Inédit. 2 épisodes.
18.15Ensemble
18.25Sport dimanche
19.30Le journal
du dimanche
20.05Mise au point
Au sommaire: «Dur dur
d'être roux!».
22.00US Open 2010
Tennis. Finale messieurs.
A New York. L'an passé,
la finale fut époustou-
flante. L'Argentin Juan
Martin Del Potro battait
le roi Roger Federer en
cinq sets (3-6, 7-6, 4-6,
7-6, 6-2).
0.30 Grand angle
0.40 Mise au point
1.30 Pardonnez-moi
1.55 Sport dimanche
2.50 Le journal
du dimanche
3.10 tsrinfo
23.00Les Experts
Série. Policière. EU.
2002. Réal.: Ken Fink. 2
épisodes. Avec : William
Petersen, Marg Helgen-
berger, Bruce McGill,
Marshall Bell. Le troi-
sième oeil. Quatre
moines bouddhistes ont
été assassinés. A la
grande surprise des ex-
perts, le principal sus-
pect est un autre moine.
0.35 Contre-enquête
Inédit. A son insu.
1.35 Secret Story
22.20Faites entrer
l'accusé
Magazine. Société. Prés.:
Christophe Hondelatte.
1 h 30. Dominique
Louis: petits secrets de
madame Jochimec. Si-
mon Jochimec, un
Français de 76 ans, est
mort renversé par un
4X4, sur une route d'Es-
pagne. Son épouse est
effondrée.
23.50Journal de la nuit
0.05 Histoires courtes

23.15Soir 3
23.35Tout le sport
23.40La brigade de
protection
des mineurs
Documentaire. Société.
Fra. 2007. La Brigade de
protection des mineurs,
l'une des six Brigades
centrales de la Direction
de la police judiciaire de
Paris, se trouve au coeur
de l'actualité.
0.30 Main basse
sur la ville ##
Film.
22.45Enquête exclusive
Magazine. Information.
Prés.: Bernard de La Vil-
lardière. 1 h 25. Grèce:
un été dans un pays en
faillite. La révélation de
la dette colossale de la
Grèce a également mis
sous les feux de la rampe
une réalité occultée: la
nation est ruinée par la
fraude fiscale, la corrup-
tion et les scandales po-
litiques.
0.10 100% Foot
22.20Les ombres
de Casablanca
Documentaire. Histoire.
Fra - Pol. 2009. Réal.:
Malgosha Gago et Boles-
law Sulik. 1 h 30. Inédit.
Lors de la Seconde
Guerre mondiale, les ser-
vices secrets britan-
niques ont profité du
concours précieux des
agents du renseigne-
ment polonais.
23.50Archipels nitrate
0.55 Le Couperet ##
Film.
TSR1
21.00
Les Experts : Miami
21.00 Les Experts : Miami
Série. Policière. EU.
2009. Réal.: Sam Hill. 50
minutes. 18/24. Inédit.
Le crime du déshonneur.
Avec : David Caruso,
Emily Procter. Lorsque
Kyle, le fils d'Horatio, re-
vient de la guerre, il solli-
cite immédiatement
l'aide de son père.
TSR2
20.30
Radio Free Europe
20.30 RadioFreeEurope
Documentaire. Histoire.
All. 2008. Réal.: Christian
Bauer. 1 h 30. Inédit. La
guerre des ondes. C'est
en 1950, à Munich, que
les Américains fondent
la station Radio Free Eu-
rope pour émettre à des-
tination des pays du bloc
soviétique.
TF1
20.45
Ocean's 13
20.45 Ocean's 13#
Film. Comédie policière.
EU. 2007. Réal.: Steven
Soderbergh. 2 h 15. Iné-
dit. Avec : George Cloo-
ney, Andy Garcia. Reu-
ben, membre d'une
équipe d'escrocs, a été
trompé par un homme
d'affaires mégalomane,
Willie Bank.
France 2
20.35
Le Goût de la vie
20.35 LeGoût delavie#
Film. Comédie senti-
mentale. EU. 2007. Réal.:
Scott Hicks. 1 h 43. Iné-
dit. Avec : Catherine
Zeta-Jones, Aaron Eck-
hart. Travaillant dans un
grand restaurant
comme chef, Kate vit
seule - et stressée - dans
son grand appartement.
France 3
20.35
Paris-Québec sous...
20.35 Paris-Québec sous
les étoiles
Divertissement. Prés.:
Daniela Lumbroso et Vé-
ronic Dicaire. Accompa-
gnés par un orchestre
live, des artistes français,
Ariane Moffatt et Gilles
Vigneault communient
autour du thème de la
fraternité.
M6
20.40
Zone interdite
20.40 Zoneinterdite
Magazine. Société. Prés.:
Mélissa Theuriau. Un an
à l'internat qui peut
changer leur vie. En sep-
tembre 2009, à Sourdun,
une ancienne caserne de
Seine-et-Marne a été
transformée en campus
pour accueillir une pro-
motion de 116 élèves.
F5
20.40
Casablanca
20.40 Casablanca###
Film. Drame. EU. 1942.
Avec : Humphrey Bogart,
Ingrid Bergman, Conrad
Veidt, Paul Henreid.
1942. Des milliers de ré-
fugiés affluent à Casa-
blanca, dans l'espoir
d'obtenir un visa pour
les Etats-Unis.
ARTE
TVM3
15.00 Cinéma week-end
Rubrique. 15.05 TVM3
Tubes. 15.30 Playlist.
16.00 TVM3 Music + M3
Pulse. 17.00 TVM3 Hits.
18.55 Pas si bête. 19.00
Studio TVM3. 19.45
Cinéma week-end Ru-
brique. 20.00 Les clefs de
l'avenir. 22.00 TVM3
Hits + M3 Love.
SAT1
18.10 Sister Act 2, in
göttlicher Mission #.
Film. Comédie. EU. 1993.
Réal.: Bill Duke. 1 h 50.
20.00 Sat.1 Nachrichten.
20.15 Navy CIS. Zwei Le-
ben. 21.15 The
Mentalist. Kleopatras
Ring. 22.15 Cougar
Town : 40 ist das neue
20. 41 oder jünger.
MTV
BBC E
18.40 Strictly Come
Dancing. 19.55 Strictly
Come Dancing. Results
Show. 20.40 This Life +
10. Film TV. Drame. GB.
2007. Réal.: Joe Ahearne.
1 h 20. 22.00 New
Tricks. Casualty. 22.50
Casualty. Midday Sun.
23.40 Casualty. Water-
shed.
RTPI
15.00 Só Visto !. 16.00
Eurotwitt. 16.30 Três an-
damentos. 17.00 Festa
das vindimas. 19.15
Entre Pratos. 19.45
França contacto. 20.15
Regresso a Sizalinda.
21.00 Telejornal. 22.00
Portugueses pelo
mundo. 22.45 Carrega
No Botão.
RAI1
16.30 TG1. 16.34 Che
tempo fa. 16.35 50° An-
niversario delle Frecce
Tricolori. 18.50 L'eredità.
20.00 Telegiornale.
20.35 Rai TG Sport.
20.40 Soliti ignoti. 21.15
Miss Italia 2010.
Deuxième soirée. 0.55
Che tempo fa. 1.00 Cine-
matografo.
RAI2
MEZZO
ZDF
20.15 Kreuzfahrt ins
Glück . Film TV. Senti-
mental. All - Aut. 2008.
Réal.: Karola Meeder.
1 h 25. 21.40 Heute-
journal . 22.00 GSI,
Spezialeinheit Göteborg
. Film TV. Policier. Suè -
All. 2009. Réal.: Anders
Nilsson. 1 h 35. Dolby.
23.35 ZDF-History.
RSI2
19.00 Lucerne/Bellin-
zone. Football. Cham-
pionnat de Suisse Super
League. 19.30 La Dome-
nica Sportiva. 20.00 One
Tree Hill. 20.50 FlashFor-
ward . Sacrificio di
donna. 22.15 US Open
2010. Tennis. Finale
messieurs. A New York.
22.35 Prison Break .
SF2
TVE I
AB1
18.35 Bridezillas (4e sai-
son). 19.20 Jeux actu.
19.35 La Vie de famille.
C'est sympa, les amis.
20.05 La Vie de famille.
Laura se dévergonde.
20.40 Extreme Makeo-
ver : les maçons du
coeur. La famille Marti-
nez (1/2). 23.00 Fear
Factor (Saison 5).
RSI1
18.10 Elefanti : ritorno
alla natura . 19.00 Il
Quotidiano . 19.30
Svizzera e dintorni.
20.00 Telegiornale .
20.30 Insieme. 20.50
Lontano da lei ##.
Film. Drame. Can. 2007.
Réal.: Sarah Polley.
2 h 15. 23.05 Telegior-
nale notte.
SF1
ARD
TV5MONDE
18.10 Internationales.
19.00 France, que fais-tu
de tes vieux?. 20.00
Acoustic. Invité: Ben
l'oncle soul. 20.30 Jour-
nal (France 2). 21.00 On
n'est pas couché. Invités:
François Bayrou, Julie
Depardieu, Kad Merad,
Laurent Lafitte, Camille
Lacourt.
EUROSPORT
17.45 1000 km de Sil-
verstone. Automobile. Le
Mans Series 2010. En di-
rect. En Angleterre.
20.30 Motorsports Wee-
kend. 21.00 Grand Prix
de Montréal (193 km).
Cyclisme. En direct.
23.00 Jeu, set et Mats.
1.30 Jeu, set et Mats.
CANAL+
PLANETE
17.00 Le Couronnement
de Poppée. Opéra.
3 h 30. 20.30 Le Lac des
cygnes. Ballet. 2 h 15.
Auteur: Piotr Ilitch Tchaï-
kovski. 22.45 Nathalie
Natiembé. Concert. Mu-
sique du monde. 1 h 15.
Inédit.
16.00 Familia #. Film.
Comédie dramatique.
Esp. 1997. Réal.: Fer-
nando León de Aranoa.
1 h 25. 17.25 Informe
semanal. 18.25 A pedir
de boca. 18.55 España
directo. 21.00 Telediario
2a Edicion. 22.00 El
tiempo. 22.10 Docu-
mentos TV.
20.00 Tagesschau .
20.15 Tatort . Film TV.
Policier. All. 2010. Réal.:
Christoph Schnee.
1 h 30. Inédit. 21.45
Anne Will . 22.45 Ta-
gesthemen. Mit 23.05
Ttt, titel thesen tempera-
mente . 23.35 Töne,
Triumphe, Tränen.
18.45 Faites entrer l'ac-
cusé. L'abbé Pierre Du-
four, le secret de la vallée.
20.05 Chroniques de
l'Amazonie sauvage. Les
larmes de la lune. 20.40
Les ailes de la guerre. F-4
contre Mig-21. 22.25
Qui a assassiné Henri Cu-
riel ?.
21.50Les Experts :
Manhattan
Série. Policière. EU.
2010. Réal.: Allison Liddi.
50 minutes. 18/23. Iné-
dit. Repose en paix.
Stella est sous le choc.
En effet, le cadavre de
Marina Garito a été re-
trouvé.
22.40Les Experts
Inédit. Cas d'école.
23.25True Blood
Le goût du sang.
0.30 Sport dimanche
SWR
19.20 The City. 20.10 Le
Sexe, mes parents et moi.
20.40 L'Incroyable Fa-
mille Kardashian. 21.30
Bienvenue à Jersey
Shore. 22.25 Ma life pré-
sente. L'amour, le sexe
et moi. 22.50 Ma life
présente. L'amour, le
sexe et moi. 23.15 Hitlist
MSN.
18.00 TG2. 18.03 Meteo.
18.05 90 minuto. 19.05
Numero Uno. 19.25
Squadra Speciale Cobra
11. Quel maledetto
ponte. 20.30 TG2. 21.00
NCIS. Una visita inatesa.
21.50 Castle. Scomessa
sulla morte. 22.35 La Do-
menica Sportiva.
18.00 Tagesschau. 18.15
Sportpanorama. 19.30
Tagesschau. 20.00 Aste-
rix & Obelix gegen Caesar
#. Film. Comédie. Fra -
All - Ita. 1998. Réal.:
Claude Zidi. 1 h 45.
21.45 Cash-TV. 22.20 US
Open 2010 . Tennis. Fi-
nale messieurs. En direct.
18.15 Tierische Freunde.
18.50 g & g weekend.
19.20 Mitenand. 19.30
Tagesschau . 20.05 Der
letzte Weynfeldt . Film
TV. Drame. All - Sui. 2010.
Réal.: Alain Gsponer.
1 h 45. 21.50 Edelmais
& Co. 22.25 Tagesschau.
22.50 Stars : Rolf lieber-
mann.
19.40 Canal Football
Club (C). Seconde par-
tie. 20.55 Le grand
match (C). Présentation
du match. 21.00 Mar-
seille/Monaco. Football.
Championnat de France
Ligue 1. 5e journée. En
direct. 22.55 Canal
Football Club. 23.15 L'é-
quipe du dimanche .
20.15 SWR4 Fest der Re-
gionen in Mannheim.
Das Schlager-Open-Air-
Festival. 21.45 Sport im
Dritten. Mit Nachrichten.
22.45 Um Himmels
Willen. Salto Mortale.
23.35 Wortwechsel, Wie
geht's eigentlich... ?. In-
vitée: Christine Kauf-
mann.
RTLD
19.03 RTL aktuell Wee-
kend, das Wetter. 19.05
Schwiegertochter ge-
sucht. 20.15 Ocean's
Twelve ##. Film. Comé-
die policière. 22.40 Spie-
gel TV Magazin. 23.25
Anpacken statt All-Inclu-
sive. Ehrenamt: Urlaub
vom Ego. 23.55 Faszina-
tion Leben.
TMC
16.30 Disparue dans la
nuit. Film TV. Drame.
18.10 Une femme
d'honneur . Film TV. Po-
licier. 19.50 Les maçons
du coeur . Inédit. 20.40
New York police judi-
ciaire . 23.10 Le
meilleur d'«Incroyable
mais vrai, le mag'» .
RTL 9
17.35 Gilbert Grape ##.
Film. Drame. EU. 1993.
Réal.: Lasse Hallström.
2 h 5. 19.40 Friends.
20.35 Air America #.
Film. Aventure. EU. 1990.
Réal.: Roger Spottis-
woode. 2 heures. 22.35
La Clé. Film. Erotique.
0.30 Fantasmes.
La Première
6.03 Journal 9.06 De quoi j’me
mêle 10.06 Synopsis 11.03 La
soupe 12.30 Journal 13.03 Un
dromadaire sur l’épaule 14.03 Airs
de rien 15.03 Impatience 16.03
La plage 17.03 Dans les bras du
figuier 18.00 Forum 19.03 His-
toire vivante 20.03 Hautes fré-
quences 21.03 Babylone 22.03
Miam Miam 22.30 Journal 22.40
Haute définition 23.03 Intérieurs
0.03 Aqua concert
Canal 3
7.00 Non-stop et 100% Musique
22.00-0.00 Dancefloor, le classe-
ment 0.00-2.00 Dancefloor, Club
RFJ
7.00, 8.00, 9.00, 10.00, 11.00
Flash 9.15 Le répondeur des stars
9.45 Fanfares 10.00-12.00 Bon
dimanche 10.04, 11.04 Pronostics
PMU 12.15, 18.00 Journal 12.27,
18.15 Météo 12.35 Les naissan-
ces 12.45 Le patois 13.00, 18.30
Rappel des titres 13.00 Par ici la
musique 13.30 Lecture 15.30
Retransmissions sportive. Football
Delémont - Locarno
RJB
7.00, 8.00, 9.00, 10.00, 11.00
Flash 9.15 Le répondeur des stars
10.00-12.00 Bon dimanche
10.04, 11.04 Pronostics PMU
12.15, 18.00 Journal 12.27,
18.15 Météo 12.30 Cocktail
populaire 13.00 Par ici la musique
18.30 Rappel des titres
RADIOS
Télé Bielingue
9.30, 11.30, 12.30, 13.30,
14.30, 15.30 News (best of,
météo, Stucki Christian, conseil
cinéma, rendez-vous 10.30, 16.30
Teleglise 18.00 Programme 19.30,
20.30, 21.30, 22.30, 23.30 News
(news, météo, sport, pulsations)
MARCHÉ DE
L’AUTOMOBILE
PRÉSENTÉ PAR TOUTES LES OFFRES AINSI QUE LES DÉTAILS DES VÉHICLES SOUS
WWW.JOURNALDUJURA.CH /AUTO
SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 Auto Gewerbe Verband Schweiz
Union professionnelle suisse de l
,
automobile
SEKTION BIEL-SEELAND/BERNER JURA
SECTION BIENNE-SEELAND/JURA BERNOIS
LA VOITURE, NOTRE PASSION.
Range Rover
4.4l V8 Vogue
2004, 112000 km, CHF 31500.-
DAEWOO
Kalos 1.2l
2004, 87500 km, CHF 7500.-
KIA
Carens 7Plätzer
2008, 18600 km, CHF 24900.-
SUZUKI
Alto 1.0l Automat
2009, 20400 km, CHF 15800.-
SUBARU
Legacy 3.0l 4x4
2006, 69600 km, CHF 17600.-
KIA
Picanto 1.1
2005, 97000 km, CHF 7500.-
RENAULT
Mégane 2.0l
2007, 23600 km, CHF 17900.-
RENAULT
Laguna GT 2.0 Turbo
2005, 74800 km, CHF 16900.-
TOYOTA
IQ 1.0l
2009, 11005 km, CHF 17200.-
TOYOTA
Yaris 1.4l Diesel Automat
2008, 30630 km, CHF 19700.-
TOYOTA
Aygo 1.0l
2006, 37000 km, CHF 12900.-
Mazda
6 2.0 SW Wxkl.
2010, 10 km, CHF 36900.-
Hyunday
Trajet 2.7
2002, 98000 km, CHF 9900.-
Mazda
323 1.5
1998, 102900 km, CHF 8900.-
Mazda
6 2.3 SW 4x4
2007, 136000 km, CHF 18900.-
Opel
Astra 1.9 CDTi Sport
2006, 48200 km, CHF 21900.-
Alfa Romeo
159 SW 1.9 JTD Sport
2010, 1 km, CHF 44900.-
Alfa Romeo
MiTo 1.4 Turbo Distictive
2009, 15500 km, CHF 24600.-
Fiat
Idea 1.3 JTD 16V Dynamic
2007, 100 km, CHF 16900.-
Fiat
500 1.4 16V by diesel
2010, 1 km, CHF 23800.-
Smart
Fortwo Passion Cabrio
2002, 99500 km, CHF 6900.-
Opel
Astra 1.6i 16V Enjoy 5t
2004, 68300 km, CHF 12500.-
Renault
Megane 2.0 Privilége Aut.
2006, 44300 km, CHF 15990.-
Toyota
RAV 4 2.0i Linea Terra
2008, 20000 km, CHF 28500.-
Toyota
Corolla 1.8i TS 5tuerig
2002, 113000 km, CHF 13550.-
Chevrolet
Captiva 3.2i V6 LT Exec.
2006, 47900 km, CHF 28500.-
Mercedes-Benz
CLK-220CDI Coupe Avantg.
2006, 121500 km, CHF 26900.-
Mercedes-Benz
CLK-200 Cabrio Eleg
2008, 17200 km, CHF 51500.-
Mercedes-Benz
C-180 White Star Lim
2009, 16700 km, CHF 49900.-
Mercedes-Benz
Viano 3.0CDI Trend 6Pl
2010, 6500 km, CHF 57900.-
Lexus
RX 400h
2006, 63900 km, CHF 46900.-
Volvo
C30 1.6D Kinetic
2007, 25650 km, CHF 25550.-
Volvo
C30 1.6D DRIVe Kinetic
2009, 12700 km, CHF 26950.-
Volvo
V40 2.0T Special Edition
2001, 114350 km, CHF 14350.-
Volvo
V50 1.6D
2006, 154000 km, CHF 16550.-
Volvo
XC60 D5 AWD Summum
2009, 83650 km, CHF 52950.-
Lexus RX300
"Limited Edition"
2005, 65000 km, CHF 37500.-
Toyota Prius
1.5 Vollhybrid
2000, 78000 km, CHF 9900.-
Lexus IS250
"Edition" Automat
2005, 68000 km, CHF 32500.-
Datsun 280 ZX
Sportcoupé
1982, 139000 km, CHF 6666.-
Toyota iQ 1.0
Vorführwagen
2009, 9000 km, CHF 18800.-
Ford
Ka 1.2 Titanium
2009, 3200 km, CHF 16350.-
Ford
C-Max 1.8i Carving
2009, 33700 km, CHF 22450.-
Ford
Focus Kombi 1.6 Carving
2009, 33700 km, CHF 22350.-
Ford
Mondeo 2.0i Carving
2006, 23900 km, CHF 23950.-
Ford
S-Max 2.0TDCi Ambiente
2006, 158400 km, CHF 21450.-
IMPERTINENCES LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 26
On ne se méfie jamais assez
de toutes ces catégories
socio-professionnelles, de
tous ces idéalistes ou libres
penseurs dont la simple
existence assèche les caisses
publiques, appauvrit les
banques et va jusqu’à faire
maigrir les liasses de billets
que nous cachons sous nos
matelas.
BLAISE DROZ
L’
autre jour, au hasard
d’une conversation
anodine, un gars qui
ne l’était pas moins
glissait à son voisin une sen-
tence déjà mille fois entendue:
«Ces paysans, c’est fou ce qu’ils
nous coûtent cher!» Afin de
ponctuer comme il se doit des
paroles aussi fortes, il tapotait
sur le comptoir avec la clé de
son Audi. Puis, d’un geste
large, il balaya un hypothéti-
que grain de poussière posé sur
sa cravate. Le gars était agent
d’assurances, il se devait d’être
impeccable.
Lui gagnait bien sa vie, cer-
tes, mais honnêtement. Salaire
confortable et commissions
sanctionnaient fort justement
sa contribution à la civilisation
des hommes. Penser que sans
lui des ignares ou des étourdis
iraient s’assurer auprès d’au-
tres compagnies moins perfor-
mantes que la sienne le confor-
tait dans sa légitime fierté. Il
était un pion essentiel de la so-
ciété. Un digne représentant
de ce secteur tertiaire sans le-
quel la terre s’arrêterait de
tourner.
Les paysans, eux, ne font que
creuser le sol et les caisses de la
Confédération pour en tirer
des légumes rachitiques que
des nègres ou des arabes pro-
duiraient pour trois fois rien.
Ah! vraiment, ces gars en salo-
pettes, ils nous coûtent cher.
Afin de paraître sympathiques,
ils vont jusqu’à organiser des
concours de Miss dont les
joues trop roses témoignent
d’une alimentation malsaine.
Que voulez-vous, ce sont, elles
aussi, des produits du terroir!
L’état d’esprit de cet aimable
assureur n’a rien de spécifique-
ment helvétique et le soussi-
gné s’est souvent demandé
combien de tonnes de viande
de bœuf, de porc, de poulet,
combien de litres de lait, com-
bien de haricots, choux-fleurs
et autres potimarrons conver-
gent chaque jour vers une ag-
glomération comme Paris.
Là sévissent 12 millions de
bipèdes ne connaissant de la
nature que les crottes de chiens
et ne sachant produire au final
que de la paperasse… Et
qu’est-ce que ça peut ingurgi-
ter, ces petites bêtes!
Que ce soit dans la capitale
des Gaulois, ou dans n’importe
quelle autre mégapole de la
planète, on est frappé de voir à
quel point l’urbain méprise le
campagnard. Convaincu de
son importance, le citadin
pense que les denrées alimen-
taires se fabriquent dans de
grandes usines. Une forme
comme une autre de création-
nisme. Ici, on crée les poulets,
là les côtelettes. Sur la chaîne
d’à côté, ce sont les entrecôtes
doubles, les boudins, les pieds
de porc… En fait, à part l’an-
cien président Chirac, qui sait
que la meilleure tête de veau
vient de Corrèze et pas d’un
appartement loué à prix d’ami,
tous se soucient comme de leur
première indigestion de l’ori-
gine des aliments. En outre,
plus les gens sont accaparés
par la vie citadine dite mo-
derne et plus ils mangent mal.
Légumes, fruits frais, viandes
non transformées coûtent par-
fois plus cher que les horreurs
vendues en boîte et dégouli-
nantes d’une sauce improbable.
Cuire des haricots prend trop
de temps à l’urbain survolté
qui préfère réchauffer vite fait
une barquette de boustifaille
immonde vendue directement
avec des services en plastique.
Et zou dans le micro-ondes,
c’est prêt quand ça fait boum!
En matière de bouffe dé-
gueu, le fin du fin n’est même
plus à inventer. Il sévit déjà et
a pour nom McDrive. Notre
assureur n’a plus besoin de des-
cendre de son Audi pour ache-
ter un hamburger dont on se
demande effectivement de
quelle usine il est sorti.
Certes, en ingurgitant tout
en roulant un truc aussi ba-
veux, il se mettra du ketchup
plein la liquette. Fâché de ce
contretemps, il ouvrira une se-
conde fois la fenêtre de sa ba-
gnole, puis lancera les restes et
l’emballage dans les champs
d’un paysan.
Tant mieux pour le bouseux.
Il aura enfin quelque chose de
noble à récolter! /BD
L’URBAIN Trop souvent un crétin anonyme qui ignore que la terre est ronde et que le lait sort du pis des
vaches... (LDD)
Le gars était
agent
d’assurances, il se
devait d’être
impeccable.
PORTE-MONNAIE EN ALERTE
Ces gars qui nous coûtent cher
UNE VIE DE LYNX
Aisha, cette mère admirable
On a les psychodrames qu’on
mérite... et les sots qui vont avec.
Parce qu’Aisha, une accorte fe-
melle lynx, a eu l’outrecuidance
de s’en prendre à un chien de
chasse pour défendre ses deux pe-
tits, tout ce que le pays de Vaud et
même plus loin compte en ma-
tière de beaufitude hurle au péril
fauve. Pourtant, quelle histoire
admirable que celle d’Aisha, en
rupture de zoo l’andernier et déjà
mère cette année. Preuve évi-
dente qu’elle s’est terriblement
bien adaptée à la vie sauvage. La
vraie vie, donc.
Las, quelques spécialistes poin-
tus de la faune et du comporte-
ment animal, chasseurs sans ou
avec chien, champignonneurs
blêmes et autres crétins des bois
parlent déjà de comportement
déviant, d’habitude à l’homme
qui pourrait rendre la belle fu-
rieusement dangereuse. Parce
qu’elle a morduunclebs? Sûr que
les épais précités militent tous
pour la déification du pitbull,
l’exil du loup au goulag sibérien
et l’enterrement des giboyeurs au
Panthéon.
Si on faisait le quart de ce foin
pour les bovins, sûr qu’il n’y au-
rait plus une vache mère en li-
berté dans ce pays où les ruraux
font leur loi qui n’est hélas pas
celle de la jungle.
Heureusement, la ministre Jac-
queline de Quattro, dans un in-
croyable spasme de générosité, a
accordé le sursis à Aisha. Le
temps qu’elle élève ses petits, pro-
mis, on ne cherchera ni à l’attra-
per ni à la flinguer. Mais la dame
a déjà laissé entendre qu’il y avait
trop de lynx. Et ces sales bêtes
mangent des chevreuils, les bou-
gresses. Un crime? Un génocide,
ma brave dame.
Pour la bonne bouche, les sta-
tistiques de la chasse viennent de
nous apprendre que les nemrods
ont buté 38000 chevreuils l’an
dernier. Une petite cuvée, ont
sangloté ces malheureux. Un hi-
ver scandaleusement meurtrier,
en effet, a obligé les pouvoirs pu-
blics à freiner la frénésie de
l’Amicale du flingot. Bien évi-
demment, ces statistiques ne
prennent pas en compte les in-
nombrables délits de braconnage,
les méfaits des chiens errants et
ceux de la route à même de dou-
bler le chiffre. On ne va quand
même pas chipoter face aux rava-
ges causés par 100 malheureux
lynx. Cours, Aisha, cours! Mais,
surtout, ne mords pas un chas-
seur ou un Valaisan! Tu déclen-
cherais alors un véritable djihad...
PIERRE-ALAIN BRENZIKOFER
MICHAEL BASSIN
Une société locatrice de DVD par correspondance, c’est
un peu comme une tique: une fois accrochée sur sa proie,
il est très difficile de s’en débarrasser. Alors que l’acarien
suce le sang, la société commerciale tape sur le système.
J’en veux pour preuve les appels réitérés des «DVD
volants» –ou «DVD voleurs»? – qui vous invitent à
retourner sur le droit chemin en concluant à nouveau un
abonnement chez eux.
Il y a quelques semaines, un «non merci» poli n’avait
pas suffi. Le téléphoniste aurait voulu savoir pourquoi
j’osais refuser une offre si alléchante. La communication
s’était terminée par un sec «je crois que je n’ai pas besoin
de me justifier».
Le scénario s’est répété l’autre jour. Mêmes questions,
mêmes réponses. Mais le téléphoniste m’avoua: «Tant que
nous n’aurons pas intégré un statut à votre numéro de
téléphone (donc une raison expliquant pourquoi je décline
la proposition), l’ordinateur continuera à vous appeler.»
En cas de nouvel appel, je suis prêt. Je m’inventerai un
statut: «je suis devenu aveugle», «j’ai été mis aux
poursuites» ou «je suis interdit de télévision par ma
maman». Autre réponse possible: j’habite près de Bienne,
un vidéoclub grandeur nature qui propose déjà une foule
de DVD en direct: «S.W.A.T. unité d’élite», «Chasse à
l’homme», «Le fugitif»…
L

a
i
r
d
u
l
a
r
g
e
Bienne, ce vidéoclub
CHANSONNETTE
Misogyne à part... jusqu’au bout des seins
«Depuis les années 80, les femmes sont des hommes à temps plein, fini les revendications,
c’qu’elles ont voulu maintenant elles l’ont.» De Michel Sardou, tiré de «Etre femme 2010»,
adaptation ratée de «Femmes des années 80». Merci Michel pour cette belle leçon de
goujaterie. «Etre un misogyne périmé», c’est pour le prochain album? /lk
L
D
D
LA CAUSE DU PEOPLE
PAR LAURENT KLEISL
Au pays
des retraités
Ils se lâchent, les retraités
biennois. Avec l’augure du dé-
part à la semi-oisiveté de Hans
Stöckli, annoncé pour le 31 dé-
cembre 2010, nos seniors se
sentent pousser des ailes. Cette
semaine, c’est le pépé flingueur
qui s’est découvert une nou-
velle vocation: le braconnage
en ville. Grand amateur de vo-
laille, il fait dans la chasse sélec-
tive, le brave homme. Un
adepte d’Arnold Schwarzeneg-
ger, sans doute. Comme Termi-
nator, il dégomme seul contre
tous, une pétoire face à un véri-
table arsenal de guérilla ur-
baine, la malice de David Cop-
perfield en plus. Pour l’anec-
dote, le prestigieux prestidigita-
teur a longtemps nourri une
liaison avec Claudia Schiffer. Le
soir, au coin du feu, il lui sortait
son plus beau tour: «Je t’baise,
puis tu disparais!» Passons.
Introuvable, le pépé flin-
gueur? Il s’est sans doute enfui
par les voies lacustres avec son
pote, un autre retraité en verve
cet été: le Fangio des eaux. La
ligne droite étant le plus court
des chemins, quitte à faire
quelques taches sur la coque.
Jeudi soir, un autre senior en
mal d’adrénaline s’est mis en
scène. Lui, c’est le Rémy Ju-
lienne des terrasses. Un petit
coup de volant et il vous net-
toie la terrasse du City (lire en
page 6) au prix d’une cascade
digne des plus grandes produc-
tions hollywoodiennes. Et no-
tre lascar a bien choisi l’en-
droit. Depuis quelques jours, le
Baramundo, guindé voisin du
populaire City, arbore avec
fierté les couleurs du non
moins fier FFFH. Malin, le
bonhomme.
Les retraités biennois ont le
feu. Ils flinguent, ils navi-
guent, ils conduisent. Ils s’oc-
cupent. Merveilleux. «Bienne
cité des retraités»? Joli slogan!
Un slogan en tout cas bien plus
actuel que «Bienne ville de
l’avenir»... /lk
MARCHÉ DE
L’AUTOMOBILE
PRÉSENTÉ PAR TOUTES LES OFFRES AINSI QUE LES DÉTAILS DES VÉHICLES SOUS
WWW.JOURNALDUJURA.CH /AUTO
SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 Auto Gewerbe Verband Schweiz
Union professionnelle suisse de l
,
automobile
SEKTION BIEL-SEELAND/BERNER JURA
SECTION BIENNE-SEELAND/JURA BERNOIS
LA VOITURE, NOTRE PASSION.
Audi
A3 1.9 TDI ProLine
2006, 21500 km, CHF 23900.-
Mazda
6 Sportwagon 2.0 Automat
2007, 102900 km, CHF 17500.-
Mercedes Benz
B200 Automat
2006, 41500 km, CHF 28500.-
Seat
Ibiza 1.6 Style
2010, 19900 km, CHF 19900.-
Volkswagen
Eos 2.0 TFSI
2006, 73900 km, CHF 28500.-
Skoda
Yeti 1,8 Turbo
2010, 100 km, CHF 42000.-
Skoda
Octavia Combi 1,4
2009, 500 km, CHF 26800.-
Skoda
Fabia Combi Green line
2009, 10000 km, CHF 22900.-
Skoda
Fabia Lim. 1,9 TDI
2008, 19500 km, CHF 19500.-
MEGA
VAN mit Motorradschild !
2010, 50 km, CHF 17900.-
BMW
330 Diesel Automat
2005, 149500 km, CHF 29900.-
BMW
320 Benzin Cabrio
2004, 134000 km, CHF 24900.-
Mini
Cooper Automat
2006, 59000 km, CHF 23500.-
BMW
320d
2008, 39500 km, CHF 48900.-
BMW
318 Benzin
2009, 7000 km, CHF 38500.-
Volkswagen
Touran 1.4 TSI HL Erdgas
2010, 48 km, CHF 46140.-
Volkswagen
Tiguan 2.0TDI Team R
2010, 48 km, CHF 56940.-
Audi
A4 Avant 1.8 Start ABT
2009, 22000 km, CHF 36850.-
Audi
Cabriolet 1.8
1999, 176000 km, CHF 7550.-
Audi
TT Coupe 3.2 Quattro
2006, 63900 km, CHF 39950.-
Volkswagen
Beetle Cabriolet 1.6
2003, 68000 km, CHF 13850.-
Volkswagen
Golf 20000 Cabriolet 5-G.
1994, 167000 km, CHF 8950.-
Peugeot
206 1.6 16V Quicksil.
2003, 81000 km, CHF 8550.-
Mini
Cooper 1.6
2003, 91000 km, CHF 13550.-
Volkswagen
Crafter 50 TDI Kipper
2010, 250 km, CHF 54850.-
Fiat
Ducato 15 2.3JTD
2003, 27000 km, CHF 18850.-
Fiat
Bravo 1.9 16V JTD Sport
2007, 39000 km, CHF 19400.-
Alfa Romeo
Spider 1.8 TBi
2009, 5000 km, CHF 47900.-
Daihatsu
Copen 1.3
2006, 61000 km, CHF 13500.-
Fiat
Coupé 2.0 20V T.Plus
2000, 117500 km, CHF 12900.-
Lancia
Delta 1.8 T-Jet Automat
2009, 12000 km, CHF 37500.-
Chaque samedi
Trouvez le véhicule de
votre quotidien
www.journaldujura.ch/auto
MAGAZINE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 27
LES COUPS DE CŒUR DES LIBRAIRES
Le cinquième roman de Rodrigo
Fresán, «Le fond du ciel», frappe tout
d’abord par sa couverture en noir et
blanc d’un New York où les gratte-ciels
prennent la place des nuages. Cette
seule image aurait suffi à donner envie
d’ouvrir le livre, mais il y avait cette his-
toire intrigante… Deux cousins cons-
truisent une planète de neige pour la
jeune fille qu’ils aiment. Plus tard, l’un
sera auteur de science-fiction et l’autre
voyagera dans le temps. Passé, futur et
présent ne cessent de se croiser pour
s’unifier dans ce roman. L’on pourrait
croire qu’il s’agit d’un simple ouvrage
de science-fiction; pourtant, l’auteur
s’en défend. «Le fond du ciel» est plutôt
un roman «avec» de la science-fiction,
qui ne sert qu’à ouvrir les portes de
l’imaginaire. Un livre riche et plein de
poésie, mêlant références SF – Kurt
Vonnegut et Philip K. Dick – et littérai-
res – Borges et Casares –, qui plaira
aussi bien aux amateurs des films de
Christopher Nolan qu’aux fans de
science-fiction folle et déjantée, sans
oublier tous les amoureux de belle litté-
rature!
«Le fond du ciel»
S
t
e
v
e
n
L
ü
t
h
i
L
i
b
r
a
i
r
i
e
P
a
y
o
t
,
N
e
u
c
h
â
t
e
l
«Le fond du ciel»
Rodrigo Fresán
Ed. Seuil
299 pages
Est-il vraiment besoin de présenter
Jim Harrison? Romancier américain et
novelliste prolifique, il aime décrire
aussi bien la solitude, les petits travers
de la vie, que les délices de la mal-
bouffe américaine et des grands
ouests, alliant une littérature proche de
la nature et des thèmes très beatniks.
«Une odyssée américaine» vient de
sortir en format poche aux éditions
J’ai lu. Cette odyssée est celle de Cliff
qui, dans sa jeunesse, fut étudiant en
lettres et professeur de littérature.
Puis, reprenant le legs familial, il de-
vient paysan. Le cours de sa vie se dé-
roule sans encombre, jusqu’au jour où
sa femme Vivian retrouve son amour
de lycée et prend le large avec lui. Et
pour enfoncer le clou, sa chienne,
Lola, passe l’arme à gauche. Cliff dé-
cide alors de prendre la route et erre à
travers les Etats-Unis, bientôt rejoint
par son ancienne élève, la volage et
sensuelle Marybelle.
Harrison signe un livre sans com-
promis qui pourrait devenir l’équiva-
lent d’un «Sur la route» pour la nou-
velle génération américaine!
«Une odyssée américaine»
«Une odyssée
américaine»
Jim Harrison
Ed. J’ai lu
280 pages
L’écrivain canadien Yann Martel, dont
le livre «L’histoire de Pi» a remporté le
Booker Prize en 2002, nous narre ici
l’histoire d’Henry, un auteur décidé à ne
plus écrire depuis que ses éditeurs ont re-
fusé de publier son roman (et essai) sur
l’Holocauste. Ainsi mène-t-il une vie loin
des lettres, jusqu’au jour où un homme
lui écrit un courrier étonnant. Il s’agit
d’une pièce de théâtre suivant deux ani-
maux, Béatrice et Virgile, ayant vécu les
«horreurs». Y est aussi jointe une nou-
velle de Flaubert. D’autres lettres sui-
vent, le ton s’assombrit alors que les
deux héros parcourent le pays «Chemise
rayée»… Quand Henry finit par se con-
fronter à l’auteur de la pièce, débute la
chute en enfer!
Dans un texte à la forme changeante
(correspondance épistolaire, théâtre, fi-
che de consigne sous forme de règles de
jeu et, bien sûr, roman) qui plaira aussi
bien aux amateurs des textes historiques
de Ian Kershawqu’aux adeptes de la BD
«Mauss» d’Art Spiegelman, Martel ré-
dige une allégorie hallucinante sur l’Ho-
locauste. Un livre qui, à n’en pas douter,
fera date!
«Béatrice et Virgile»
«Béatrice et Virgile»
Yann Martel
Ed. Flammarion
223 pages
Alors que les vacances se terminent
pour certains, j’aimerais vous suggé-
rer de les prolonger un peu en jouant.
Pour ce faire, laissez-vous surpren-
dre en feuilletant le très beau livre de
Marc Pouyet, plasticien-graphiste, qui
au fil des pages propose de créer une
cinquantaine de jeux classiques tels
que marelle, domino, échecs ou billes,
et ce uniquement à l’aide d’éléments
que nous offre la nature. Le joueur
pourra tout d’abord s’amuser à récol-
ter coquillages, plumes ou autres pom-
mes de pin et entreprendre ensuite la
création de ses propres jeux de société
tenant à la fois du land art et du ludi-
que. Magnifiquement illustré et à la
portée de tous, tenant compte de la ré-
gion où le jeu se déroule, Pouyet pro-
pose, sans omettre les règles de chaque
jeu, que chacun ensuite dispose et
laisse son imagination s’envoler à son
tour.
J’ai aimé ses jeux de neige ou de
glace, ses dés de pierre ou ses jeux de
l’oie sur le sable de la plage et suis cer-
taine qu’il en sera de même pour le
joueur qui sommeille en vous.
«Joueurs de nature»
«Joueurs de nature»
Marc Pouyet
Ed. Plume de carotte
193 pages
CD DVD
Philip Selway
ALEKSANDRA PLANINIC
Il n’y a pas que Thom Yorke dans Radiohead.
Il a fallu attendre que le batteur de Radiohead
sorte de l’ombre pour s’en rendre compte. Philip
Selway démontre merveilleusement à l’univers
musical qu’il n’y en a pas que pour Thom. Avec
«Familial» le musicien anglais illumine par son
talent trop longtemps resté dans les bois.
Les dix titres de l’album désarment car ils sont
d’une incroyable simplicité. Philip joue la carte
folk. Chaque morceau transpire l’âme de Nick
Drake. Sous les mélodies tendres, Philip semble
s’affirmer et prouve sa capacité à se démarquer
de son étiquette de «batteur de…». On ne touche
alors plus terre et on se laisse guider par la voix
suave de Philip. Le divin «Beyond The Miracle»
s’occupe de nous plonger dans un magnifique
rêve éveillé. Le disque tourne et
on esquisse un sourire avant
que le splendide «The Witching
Hour» nous sorte de notre tor-
peur.
«Familial» (Bella Union)
«Soul Kitchen»
RAPHAËL CHEVALLEY
Délaissant l’atmosphère désolante de ses précé-
dents succès, «Head-on» et «De l’autre côté», le
réalisateur allemand d’origine turque Fatih Akin
nous a mitonné une comédie revigorante qui met
en abyme les mutations des zones industrielles.
Dans la banlieue de Hambourg, Zinos (Adam
Bousdoukos) s’échine en cuisine dans un restau-
rant baptisé «Soul Kitchen». Las, son bon à rien
de frère (Moritz Bleibtreu) exige de travailler
pour lui, sa copine le plaque et un promoteur en
veut à son établissement. Pour couronner le tout,
il se coltine une hernie discale. Ces coups du sort
n’ont pourtant rien de désespérant, une fois n’est
pas coutume chez Akin! Grâce à un casting de
chefs, une musique enivrante et
quelques scènes aphrodisiaques,
«Soul Kitchen» montre de joyeu-
ses bombances et constitue à la
fois une déclaration d’amour
aux quartiers populaires et une
parodie seyante des «bobos».
Pyramide vidéo
M
o
n
i
q
u
e
G
i
r
a
r
d
i
n
-
N
o
i
r
a
t
L
i
b
r
a
i
r
i
e
L
a
V
o
u
i
v
r
e
,
S
a
i
g
n
e
l
é
g
i
e
r
B
â
l
e
POP ART Le Kunstmuseum de Bâle présente jusqu’au 23 janvier l’exposition «Andy Warhol. The Early Sixties», consacrée à l’artiste américain, qui fut l’un des pionniers du pop art.
K
E
Y
S
T
O
N
E
La collaboration des Genevois
Wazem et Tirabosco a déjà fait
ses preuves. Ceux qui voudront
pénétrer les arcanes de leur
nouvel album n’en devront pas
moins s’accrocher: il fait bien
noir dans les sous-sol du Cern!
ALAIN CORBELLARI
D
éjà la question de savoir
combien de personnages
structurent cet album
déroutant qu’est «Sous-
sols» pose problème: deux sœurs
jumelles, l’amant de l’une d’el-
les, une dame d’âge mûr dont le
jeune homme essaie de braquer
le magasin, le mari de la femme,
technicien au Cern. Donc cinq.
Mais les jumelles ne seraient-el-
les pas les projections de la
même jeune fille? Donc quatre.
Et les deux hommes, malgré
leur différence d’âge, se révèlent,
dans la dernière case, se ressem-
bler étrangement. Alors trois? La
question du lieu est plus facile:
nous sommes à Genève, mais
une Genève plongée depuis plu-
sieurs semaines dans l’obscurité
comme si la terre était devenue
l’envers obscur d’un monde de
lumière perdu.
On retrouve dans cet album
les obsessions de Wazem: sous-
sols industriels déshumanisés,
comme dans sa série «Koma»,
hantise de la «fin du monde»,
qui informait déjà l’album épo-
nyme du même duo. Le monde
de Tirabosco est bien reconnais-
sable aussi: confiance dans la na-
ture humaine, goût de l’inno-
cence perdue, dont témoigne
bien le trait (qui vire au pro-
cédé), infantilisant les personna-
ges en leur prêtant des corps
mous et des têtes trop grandes
pour des adultes. Ajoutons, au
carrefour de ces deux imaginai-
res, le goût des bêtes immondes
et dévoratrices qui extériorisent
des instincts que nos deux au-
teurs refusent (par angélisme?)
de situer au cœur de l’homme.
Ce qui faisait de «La fin du
monde» un beau conte philoso-
phique doux-amer est ici com-
pliqué comme à plaisir: le con-
flit de la matière et de l’antima-
tière est un point de départ bien
didactique, le dialogue manque
de charme et d’originalité, la le-
çon que l’on sent partout ne de-
vient claire nulle part. Partis de
la bonne idée de ne pas tout mâ-
cher à leur lecteur, Wazem et
Tirabosco multiplient les signes
sans réussir à leur donner une
réelle nécessité. Restent quel-
ques images fortes telle cette pe-
tite culotte dans un parking qui
suggère un viol dont on ne
saura cependant rien de plus, les
abeilles mourantes faute de lu-
mière, les flashs-back poétiques
sur des images d’enfances qui
disent une nostalgie mais qui
n’en donnent pas la clé: quoi, au
fond, de plus banal que cette pe-
tite fille qui se prétend diffé-
rente des autres? Trop ouverte,
la fable du «Sous-sol» s’est peut-
être bien perdue dans l’accéléra-
teur de particules qui, comme
on le sait, n’approche la vitesse
de la lumière que pour dire
l’inanité de toute matière.
/ACO
«Sous-sols», Pierre Wazem (scénario),
Tom Tirabosco (dessin), éd. Futuropolis,
2010
WAZEM Obnubilé par les sous-sols industriels déshumanisés. (SP)
BANDE DESSINÉE
Le monde vu
d’en dessous
La BFB est ce bâtiment moderne
situé juste derrière la gare en
direction du lac. Ceux qui connais-
sent la BFB de plus près savent
que c’était jadis l’école profession-
nelle commerciale, nommée plus
familièrement l’EPC.
Après trois années, par son im-
plantation sur son nouveau site et
son nouveau nom, la BFB est
encore plus fortement ancrée dans
le paysage de la formation et jouit
d’une excellente renommée aussi
bien dans la formation initiale que
dans la formation continue.
Interview de Viktor Rossi
Directeur de la BFB
Monsieur Rossi, quel bilan faites-
vous trois ans après le change-
ment de nom et de site de la BFB?
Nous sommes contents d’avoir osé
ce pas important pour l’avenir de la
BFB.
Le changement de nom était néces-
saire pour rendre visible le change-
ment significatif d’une école professi-
onnelle commerciale classique à un
centre de formation moderne avec
une large offre dans la formation initi-
ale et continue.
Ce bâtiment moderne et sa remar-
quable infrastructure nous donnent le
cadre pour des formations initiales et
continues couronnées de succès
dans une atmosphère parfaitement
studieuse. Tout au long des 117 an-
nées de son histoire, l’école a vu
s’ébaucher nombre de projets de con-
struction dont aucun n’a pourtant dé-
passé le stade de pré-projet. Nous
avons réussi et sommes à la Place
Robert Walser, un des meilleurs sites,
directement à la sortie de la Gare de
Bienne, à quelques pas du lac.
Quelles sont concrètement les
formations proposées à la BFB?
Dans le domaine de la Formation initi-
ale ce sont les formations d’employé-
e-s de commerce, commerce de dé-
tail, pharmacie et médecine qui sont
centrales. Chaque année, environ
1'000 jeunes se forment pour devenir
des employé-e-s de commerce (Profil
B, E, M), des assistant-e-s de bureau,
des gestionnaires et assistant-e-s du
commerce de détail, ainsi que des
assistant-e-s en pharmacie et des
assistant-e-s médicales ou encore
des jeunes qui se préparent à la matu-
rité professionnelle (MPCII).
Environ 1'300 client-e-s se forment
annuellement dans la Formation con-
tinue dans les domaines de la forma-
tion continue commerciale et infor-
matique, finances et comptabilité,
conduite, personnel, Marketing et
vente, ainsi que les langues et la for-
mation d’adulte, et se préparent à des
certifications, attestations et examens
professionnels. Depuis deux ans, il
existe un partenariat «hfwbern.ch»
pour l’école supérieure d’économie
avec Berne et Thoune, ce qui rend
des études d’économistes d’entreprise
HF possible.
Quelle est la stratégie de la BFB?
Nous voulons être des partenaires de
longue durée pour la formation – du
premier jour de l’apprentissage en
passant par une première formation
continue jusqu’au diplôme fédéral. La
BFB est bilingue et offre une large pa-
lette de formations en allemand et en
français. Nous adaptons nos offres
de formations aux besoins du marché
du travail régional et à la société.
Nous sommes connus pour un en-
seignement proche de la pratique,
compact et orienté aux objectifs à at-
teindre; un enseignement qui fait plaisir
et mène à un haut taux de réussite –
ceci est aussi notre stratégie à long
terme.
Le paysage de la formation en
Suisse subit de profonds change-
ments. Comment voyez-vous l’avenir
de la BFB ?
Nous suivons les développements
actuels du marché de la formation de
très près et sommes persuadés que
l’apprentissage dual et la formation
professionnelle supérieure ont un
avenir – même un avenir rose! A
l’encontre des dernières demandes
de plus hauts taux de maturités, les
chiffres du chômage par exemple les
personnes en possession d’un app-
rentissage et d’un diplôme de formati-
on professionnelle supérieure mon-
trent un taux de chômage nettement
plus bas que les personnes en pos-
session d’un diplôme universitaire.
A quoi faites-vous spécialement at-
tention dans la formation initiale?
Nous portons un attention toute parti-
culière à l’accompagnement individu-
el et à une formation de grande qualité
avec des enseignant-e-s engagé-e-s
et compétent-e-s. Nous travaillons de
concert avec les formatrices et for-
mateurs comme avec les parents.
Nos entreprises formatrices nous
confortent dans l’idée d’une excellen-
te collaboration en nous accordant un
taux de satisfaction de plus de 90%
(selon sondage de 2008). Nous ac-
cordonsaussi beaucoupd’importance
au fait d’encourager les apprenti-e-s
selon leurs capacités et de les prépa-
rer de manière optimale aux procédu-
res de qualification. Des offres de
cours d’appui, cours de soutien, coa-
ching et conseil pour les apprenti-e-s
avec certains déficits, mais aussi
cours à option pour ceux qui en veu-
lent plus, font aussi partie de notre
profil.
Nos succès nous donnent raison! De-
puis des années le taux de réussite
chez les employé-e-s de commerce
et les gestionnaires du commerce de
détail aux examens centraux suisses
se situe largement au-dessus de la
moyenne suisse.
A quoi ressemble la stratégie de la
Formation continue?
C’est justement dans le domaine de la
formation continue que nous sommes
en concurrence immédiate avec les
écoles privées et les écoles supérieu-
res. Il est donc d’autant plus impor-
tant que nous soyons en contact
étroit avec l’économie locale, les
associations ainsi que les clientes et
les clients, afin de pouvoir orienter de
manière optimale notre offre aux be-
soins réels. Nous nous sommes fait
une renommée à Bienne et dans le
Seeland comme le plus grand parte-
naire de la formation continue, du
perfectionnement et de la formation
en conduite. Nous sommes connus
pour notre lien étroit avec la pratique
et notre haut taux de réussite lors
d’examens fédéraux. Nos chargé-e-s
de cours viennent de la pratique et
sont des spécialistes dans leurs do-
maines, ils apportent une longue ex-
périence dans l’enseignement et sont
actifs comme experts aux examens.
Nous voulons maintenir cet état de
fait aussi à l’avenir.
«Plus de formation continue en moins
de temps»! Cette tendance est tou-
jours plus marquée. Bon nombre de
nos clientes et clients souhaite suivre
leur formation continue en un temps
plus restreint. Ceci signifie pour nous
que nous allons réduire le temps de
présence au cours au bénéfice d’un
mode d’apprentissage individuel ac-
compagné. Les participants peuvent
organiser leurs études de manière fle-
xible du point de vue du temps et
avoir accès librement à une platefor-
me d’apprentissage. Grâce à des étu-
des individuelles, les cours en pré-
sentiel seront encore plus proches
des besoins individuels, la matière
pourra être approfondie de manière
ciblée et en adéquation avec la pra-
tique. Dans chaque formation un ent-
raînement intensif en vue des exa-
mens sera intégré.
Nos taux de réussite doivent se situer
au-dessus de la moyenne suisse à
l’avenir aussi. Nous avons souvent
durant les années passées pu être
fiers d’un taux de réussite de 100%
aux examens externes des spécialis-
tes en personnel ou en finance et
comptabilité.
Publireportage
Se former – se perfectionner – se développer professionnellement
avec la BFB – Bildung Formation Biel-Bienne
Devant, de gauche à droite: Viktor Rossi, Directeur BFB, Anna Sutter, Doyenne de la Formation continue, Regula Bouimarine, Doyenne des sections romandes, Thomas Schneider, Vice-directeur/
Directeur de la Formation continue. Derrière, de gauche à droite: Daniel Stähli, Vice-directeur/Directeur de la Formation initiale, Beat Garnhartner, Responsable des sevices internes,
Pierre Schluep, Doyen du commerce de détail/Pharma
BFB I Robert Walser Platz 9, Place Robert Walser 9 I 2501 Biel-Bienne
Tel. 032 328 30 00 I mail@bfb-bielbienne.ch I www.bfb-bielbienne.ch
BFB en bref
− Fondée en 1874, Ecole professionnelle commerciale jusqu’en 2007,
depuis, BFB – Bildung Formation Biel-Bienne
− Patronage SEC Bienne jusqu’en août 2010, dès septembre 2010 la
Société BFB–Bildung Formation Biel-Bienne
− Automne 2007, emménagement dans le nouveau bâtiment à la Place
Robert Walser
− 1000 apprenti-e-s, 1300 client-e-s de la Formation continue
− 200 Collaboratrices et collaborateurs
− Entreprise formatrice pour 4 apprenti-e-s et une stagiaire
− Chiffre d’affaires de CHF 13 Mio.
− Certification ISO 9001:2000, Certificat eduQua, Label du bilinguisme
MONDE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 29
Le pasteur intégriste américain
qui menaçait de brûler des
exemplaires du Coran
aujourd’hui laissait toujours
planer le doute sur ses
intentions hier. Il entendait
discuter avec l’imam à l’origine
d’un projet de mosquée à New
York, alors que la colère restait
vive dans le monde musulman.
«N
ous voulons savoir
(...) s’il est d’accord
pour déplacer le
site de la mosquée
à un autre endroit que Ground
Zero», a déclaré un ami évangé-
liste du pasteur Terry Jones, K.A
Paul. Il avait donné deux heures
à l’imam Feisal Abdul Rauf
pour prendre contact avec lui.
L’ultimatum a expiré à 21h20
sans que le pasteur n’ait été con-
tacté par le dignitaire musul-
man. «Mais nous avons toujours
grand espoir de le rencontrer et
nous sommes toujours convain-
cus (...) que cette rencontre aura
lieu demain», a relevé Terry
Jones.
K.A. Paul s’est de son côté
voulu rassurant. «Je veux être
clair et confirmer à 100% qu’il
n’y aura pas de corans brûlés de-
main (réd: aujourd’hui) à 18h
comme c’était prévu», a-t-il af-
firmé.
Plus tôt dans la journée, Terry
Jones avait affirmé que «pour
l’instant, nous prévoyons de ne
pas brûler de corans». Selon son
fils, le pasteur Jones devait s’en-
voler hier pour New York pour
y rencontrer l’imam Feisal.
Chef d’une obscure congréga-
tion évangéliste de Floride,
Terry Jones avait initialement
affirmé vouloir brûler 200
exemplaires du Coran au-
jourd’hui vers minuit en Suisse
pour glorifier le souvenir des
victimes des attentats du 11 sep-
tembre.
Il avait annoncé jeudi qu’il
abandonnait son projet en
échange de la promesse que le
projet controversé de construc-
tion d’une mosquée à deux pâtés
de maison de Ground Zero se-
rait déplacé. Feisal Abdul Rauf
avait très vite démenti tout ac-
cord. Il n’a pas non plus indiqué
s’il était prêt à rencontrer le pas-
teur Jones.
Le projet de mosquée à deux
rues du site visé par l’attentat du
11-Septembre a été approuvé par
la mairie de New York mais est
dénoncé par des familles de victi-
mes qui le considèrent comme
une insulte à leur mémoire.
Cette polémique intervient
dans un contexte délicat: l’anni-
versaire des attentats du 11-Sep-
tembre coïncide cette année
avec la fête de l’Aïd el-Fitr, qui
marque la fin du ramadan, le
mois de jeûne musulman.
Après avoir parlé d’un «geste
destructeur» jeudi, le président
Barack Obama a appelé ses con-
citoyens à la tolérance religieuse
et à «ne pas nous tourner les uns
contre les autres».
Des milliers de personnes ont
manifesté hier dans le monde
musulman contre le projet d’au-
todafé. D’importantes manifes-
tations ont notamment eu lieu
en Afghanistan. A Fayzabad
(nord), un de ces rassemble-
ments a ainsi réuni environ
10 000 personnes.
Des manifestants ont jeté des
pierres devant une petite base de
l’Alliance atlantique tenue par
des soldats allemands. Selon un
responsable de la police, quel-
ques policiers et manifestants
ont été légèrement blessés. Le
porte-parole du gouverneur de
la province a, lui, fait état d’un
mort par balles.
Des rassemblements ont éga-
lement eu lieu au Pakistan. A
Multan (centre), environ 600
personnes, dont des religieux,
ont également manifesté et
brûlé des drapeaux américains.
De nombreux dirigeants du
monde islamique ont également
exprimé leur colère et leur indi-
gnation contre le projet du pas-
teur Jones. Le président afghan
Hamid Karzaï a ainsi estimé que
le pasteur intégriste américain et
ses ouailles «ne devraient même
pas y penser».
L’imam de La Mecque, Saleh
Ben Humaid, a qualifié ce projet
«d’incitation au terrorisme». Et
le plus haut dignitaire chiite ira-
kien, l’ayatollah Ali Sistani, a
mis en garde contre les «consé-
quences terribles» qu’aurait sa
mise en œuvre. /ats-afp-reuters
TERRY JONES Le pasteur floridien ne veut absolument pas voir une mosquée se construire à deux pâtés
de maisons de Ground Zero. (KEYSTONE)
AUTODAFÉ DU CORAN
Ultimatum du pasteur
contre la mosquée
ÉGLISE CATHOLIQUE BELGE
«C’est le dossier Dutroux de l’Eglise»
L’Eglise catholique de Belgique tente de
faire la lumière sur les scandales pédophi-
les qui la secouent. Dans un rapport rendu
public hier, elle fait état de 13 suicides et
publie une centaine de témoignages de vic-
times de prêtres, sur près de 500 recueillis.
La «Commission pour le traitement des
plaintes pour abus sexuels dans une rela-
tion pastorale» a été mise sur pied par
l’Eglise mais dirigée par un pédopsychia-
tre indépendant, Peter Adriaenssens. Elle
a reçu 475 plaintes entre janvier et
juin 2010.
«C’est le dossier Dutroux de l’Eglise», a
déclaré le professeur Adriaenssens, com-
parant l’impact que devrait avoir son rap-
port sur la société belge avec le choc causé
par la révélation des crimes du pédophile
meurtrier Marc Dutroux au milieu des an-
nées 1990.
Le rapport recense 13 suicides et six
tentatives «en relation avec l’abus sexuel
d’un prêtre». «On se rend compte qu’on
était tout à fait mal informé et que l’on
ne savait pas la gravité des choses et le
fait que ces victimes étaient blessées à
vie», a réagi l’évêque de Tournai, Guy
Harpigny.
Selon cet évêque, également chargé de
la question de la pédophilie au sein de
l’Eglise belge, «la mentalité est en train de
changer et (...) les autorités dans l’Eglise
sont prêtes aussi à agir dans ce change-
ment».
La plupart des témoignages concernent
des faits commis entre les années 1950 et
la fin des années 1980 par des ecclésiasti-
ques, mais aussi des professeurs de reli-
gion ou des accompagnateurs de mouve-
ments de jeunesse. Deux tiers des témoi-
gnages proviennent d’hommes, pour un
tiers de femmes. Ils sont en moyenne âgés
de 50 à 60 ans aujourd’hui.
Certains d’entre eux ont attendu des di-
zaines d’années pour rendre public leur
calvaire, qui a commencé lorsqu’ils
avaient en moyenne 12 ans. Pour certains,
les faits ont débuté alors qu’ils n’étaient
âgés que de 2 ou 5 ans.
La commission a établi «qu’aucune con-
grégation n’échappe à l’abus sexuel de mi-
neurs par un ou plusieurs de ses mem-
bres». Les témoignages, souvent dramati-
ques, sont disponibles en français ou en
néerlandais sur le site www.commissiona-
bus.be.
L’Eglise doit présenter lundi prochain
une nouvelle «initiative» pour continuer
l’accompagnement des victimes de prê-
tres. /ats-afp
FRANCE
Non-lieu dans
l’affaire des banlieues
Un non-lieu a été requis pour
deux policiers poursuivis pour
la mort accidentelle de deux
adolescents en 2005 près de Pa-
ris. Cette affaire avait déclenché
une vague de violences sans pré-
cédent dans les banlieues fran-
çaises.
Dans un réquisitoire signé
mercredi, le parquet de Bobigny
considère qu’il n’existe pas de
«charges suffisantes» pour ren-
voyer les deux policiers devant
le tribunal correctionnel. Ils
avaient été mis en examen en
2007 pour non-assistance à per-
sonnes en danger.
Les avocats des victimes ont
fait part de leur «amertume».
«Ce réquisitoire est un véritable
sauf-conduit qui vise à couvrir
de l’impunité une action con-
traire à la loi et à la déontologie
policière».
Ils disent faire confiance aux
deux juges d’instruction qui
prendront la décision finale et
ne sont pas tenus par la position
du procureur. Ils devraient sta-
tuer dans les prochains mois. S’il
y avait un procès, il se tiendrait
sans doute avant l’élection prési-
dentielle de 2012.
Le 27 octobre 2005, trois ado-
lescents poursuivis par des poli-
ciers s’étaient réfugiés par mé-
prise dans un transformateur
EDF de Clichy-sous-Bois. Deux
d’entre eux étaient morts élec-
trocutés. Le troisième fut grave-
ment blessé.
Nicolas Sarkozy, alors minis-
tre de l’Intérieur, avait exclu
toute faute policière. Il avait dé-
claré, à tort, que les jeunes gens
n’étaient pas poursuivis par la
police et paru leur imputer un
délit. Le parquet n’avait pas ou-
vert immédiatement d’enquête.
Une vague sans précédent de
violences urbaines dans toute la
France s’était alors déclenchée.
Elle dura jusqu’au 17 novembre,
se soldant par 300 bâtiments et
10 000 véhicules incendiés, ainsi
que 130 policiers et émeutiers
blessés.
Les gardiens de la paix mis en
cause se voient reprocher de
n’avoir pas tenté de porter assis-
tance aux adolescents, sachant
qu’ils étaient entrés au péril de
leur vie dans le transformateur.
Les enregistrements des conver-
sations de policiers font apparaî-
tre qu’a été prononcée cette
phrase: «En même temps, s’ils
rentrent sur le site EDF, je ne
donne pas cher de leur peau».
Les deux policiers ont admis
avoir entendu ces mots. Au plan
administratif, la «police des poli-
ces» a dénoncé dans un rapport
de 2009 leur «légèreté», mais
sans demander leur suspension.
Le parquet retient dans son ré-
quisitoire la version des deux
agents. Ils ont dit n’avoir pas agi
pour faire couper le courant car
ils pensaient que les jeunes gens
étaient sortis d’eux-mêmes du
transformateur. /ats-reuters
En bref
■ FRANCE
Un des avocats de Liliane Bettencourt perquisitionné
La justice suisse a effectué une perquisition chez un des cabinets
d’avocats genevois de Liliane Bettencourt. Elle entend obtenir des
informations sur l’île d’Arros, achetée par l’héritière de L’Oréal. /ats-afp
■ AFFAIRE MADOFF
Patrice de Maistre sera entendu en tant que témoin
Le gestionnaire de fortune de la milliardaire Liliane Bettencourt, Patrice
de Maistre, doit être entendu fin septembre dans le cadre de l’enquête
française sur la fraude imputée à l’Américain Bernard Madoff. Il
s’exprimera en tant que témoin. /ats-afp
■ RUSSIE
Dix-sept morts dans l’attentat de Vladikavkaz
Le bilan de l’attentat suicide jeudi à Vladikavkaz, dans la région instable
du Caucase russe, a été porté à 17 morts. Une victime a succombé à
ses blessures dans la nuit. Un précédent bilan faisait état de 16 morts,
sans compter le kamikaze, et de plus d’une centaine de blessés. /ats-afp
■ PROCHE-ORIENT
Barack Obama voit «d’énormes obstacles» à la paix
Barack Obama a déclaré voir encore «d’énormes obstacles» sur la voie
de la paix au Proche-Orient. Exhortant Israël à prolonger le gel de la
colonisation en Cisjordanie, il a promis de ne pas cesser ses efforts,
même en cas d’échec des négociations en cours. Les négociations
directes entre le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le
président palestinien Mahmoud Abbas sont une chance de parvenir au
but poursuivi – la création d’un Etat palestinien côtoyant dans la paix un
Etat israélien assuré de vivre en sécurité –, a-t-il déclaré. /ats-reuters-afp
RÉFORME DES RETRAITES EN FRANCE
L’article clé accepté par les députés
Les députés français ont adopté l’article clé du projet de loi de la réforme
des retraites qui porte, de façon progressive, l’âge légal de départ de 60 à 62
ans à l’horizon 2018. Ce vote est survenu trois jours après des manifestations
qui ont rassemblé jusqu’à 2,7 millions de personnes. /ats-reuters-afp
K
E
Y
S
T
O
N
E
CHAOS Le décès accidentel de deux adolescents avait semé le trouble
dans les banlieues françaises en 2005. (KEYSTONE)
LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 30
S
U
I
S
S
E
Pas de Conseil fédéral à neuf
membres, pas d’élection en bloc
de l’exécutif, pas de destitution
de conseillers fédéraux, pas de li-
mitation du nombre de mandats,
pas d’obligation de finir une lé-
gislature. La commission des ins-
titutions politiques du Conseil
national, présidée par le Neuchâ-
telois Yvan Perrin, a rejeté hier, à
de nettes majorités, les six propo-
sitions qui lui étaient soumises.
En octobre, le Conseil fédéral de-
vrait venir avec son propre pro-
jet de réforme.
Par une initiative cantonale, le
Tessin proposait deux sièges de
plus au Conseil fédéral. C’est
non, par 15 voix contre 9. Ce se-
rait affaiblir la collégialité et ren-
forcer la tendance de chaque mi-
nistre à agir davantage comme
chef d’un département que
comme membre du collège, dit
la commission. Garantir un
siège au Tessin? Rien n’est
moins sûr, l’origine cantonale
n’étant qu’un critère parmi
d’autres lors de l’élection.
Deux initiatives, l’une des
Verts, l’autre du PLR, deman-
daient l’élection en bloc du Con-
seil fédéral, sur une liste négo-
ciée entre les partis. Refus, par
20 voix contre 5. Une telle liste
serait à prendre ou à laisser. Au-
trement dit, note la commission,
on passerait du système actuel
de concordance à un système de
concurrence (majorité-opposi-
tion). La fluctuation incessante
des rapports de force au Parle-
ment implique un Conseil fédé-
ral hétérogène.
Balayée également (18 contre
3) l’initiative des Verts pour
l’instauration d’une procédure
de «destitution d’un conseiller
fédéral pour motifs graves». Se-
lon la commission, la stabilité
du gouvernement serait mena-
cée: on multiplierait ces procé-
dures pour des motifs purement
politiques. Interdire aux con-
seillers fédéraux de démission-
ner en cours de législature?
Non, par 13 voix contre 5, à
cette idée des Verts, pourtant ap-
prouvée par le Conseil des Etats.
Pour la commission, il serait
absurde d’obliger un ministre à
rester contre son gré. Le Parle-
ment, ajoute-t-elle malicieuse-
ment, doit bien sûr élire des
gens «qui ne se laisseront pas
instrumentaliser par leur parti
en retirant avant terme des mo-
tifs partisans». Quant à une limi-
tation des mandats à trois légis-
latures (proposition des Verts),
la commission avait déjà estimé
que ce serait inutile: en
moyenne, un conseiller fédéral
reste en poste huit ans.
Le rejet de ces propositions
traduit le fait que «certaines
d’entre elles reflétaient plutôt
des intérêts partisans», confiait
hier Yvan Perrin. Passer à neuf
sièges intéressait le Tessin et les
Verts, le scrutin de liste conve-
nait aux partis du centre (qui se-
raient toujours dans le coup).
Mais, selon lui, une vraie ré-
forme ne peut que venir du
Conseil fédéral lui-même. C’est
d’ailleurs ce qui est prévu: il a
annoncé un message au Parle-
ment pour cet automne.
Il y sera question de porter à
deux ans le mandat du président
de la Confédération et de ren-
forcer sa capacité d’action. Mais
aussi d’augmenter le nombre de
secrétaires d’Etat, de consacrer
davantage de réunions à la con-
duite stratégique du pays et de
réorganiser les départements en
fonction des priorités de l’action
gouvernementale définies pour
le long terme.
BERNE /FRANÇOIS NUSSBAUM
Le Parti libéral-radical
s’apprête à lancer une
initiative populaire contre la
bureaucratie. Les
constitutionnalistes doutent de
son utilité.
BERNE
CHRISTIANE IMSAND
U
ne montagne de pape-
rasse et des procédures
toujours plus com-
plexes: l’Union suisse
des arts et métiers estime à
plus de 50 milliards de francs
par année les coûts liés à la ré-
glementation en Suisse. Le
Parti libéral-radical (PLR) a
décidé de prendre le taureau
par les cornes: il lancera à la
mi-octobre une initiative po-
pulaire pour limiter le poids de
la réglementation et la charge
administrative des entreprises.
Le texte dispose que «toute
personne a droit à des lois com-
préhensibles et à leur applica-
tion simple, non bureaucrati-
que et efficace».
L’assemblée des délégués du
PLR, réunie aujourd’hui dans
le canton de Zoug, devrait
plébisciter ce projet grâce au-
quel le parti espère se posi-
tionner favorablement pen-
dant l’année électorale 2011.
Il subsiste néanmoins une in-
terrogation de taille: com-
ment appliquer les principes
généraux inscrits dans ce
texte? «L’appel à une simplifi-
cation du droit ne date pas
d’aujourd’hui», note Alexan-
dre Flückiger, professeur de
droit constitutionnel à l’Uni-
versité de Genève. «On l’en-
tendait déjà dans l’Antiquité.
L’initiative prend cependant
le problème par le mauvais
bout car elle s’attaque aux
conséquences au lieu de s’en
prendre aux causes. Les régle-
mentations jugées tatillonnes
reposent sur des lois qui ont
été adoptées démocratique-
ment. Au besoin, ce sont elles
qu’il faudrait changer.»
Le professeur Flückiger n’est
pas le seul à émettre des dou-
tes. L’ancien sénateur radical
René Rhinow, professeur émé-
rite de droit constitutionnel à
l’Université de Bâle, juge l’ini-
tiative inapplicable. «Elle va
une fois de plus diviser le parti,
comme ce fut déjà le cas avec
l’initiative contre le droit de re-
cours des organisations», écrit-
il dans un courriel adressé à
des membres du groupe parle-
mentaire.
La critique émane d’une per-
sonnalité très respectée dans le
parti mais elle n’a pas dissuadé
le PLR de se lancer dans ce
projet. «Nous voulions mon-
trer notre volonté de change-
ment en lançant une initia-
tive», rappelle le porte-parole
du PLR Philippe Miauton.
«Nous avons cherché un texte
rassembleur qui colle à la ligne
du parti.»
Cela n’a pas été sans mal. La
direction du parti a tâté plu-
sieurs autres pistes. Elle a
d’abord envisagé d’appliquer à
l’AVS un système de frein à
l’endettement qui se serait tra-
duit par une augmentation de
l’âge de la retraite. Elle a en-
suite pensé à une initiative sur
un taux unique de TVA ou à
un texte sur la simplification
du système fiscal. Pas assez po-
pulaires, ces projets ont été
écartés. Le PLR pense rencon-
trer un écho plus favorable au-
près de l’opinion publique avec
sa lutte contre la bureaucratie.
A défaut de convaincre les ju-
ristes, cela lui permettra de thé-
matiser sur son sujet favori: le
moins d’Etat.
Pour le PLR, le droit de la
construction est un exemple
frappant de la sur-réglementa-
tion au niveau fédéral, canto-
nal et communal. «Il existe 26
règlements et ordonnances de
construction et au total plus de
140 000 lois et articles de lois
relatifs à la construction», écrit-
il dans son argumentaire. Il ré-
clame aussi des mesures sur le
plan fiscal et la simplification
des procédures d’autorisation
dans le domaine du droit du
travail. /CIM
PAPERASSE L’Union suisse des arts et métiers estime qu’une économie de plus de 50 milliards de francs
pourrait être effectuée chaque année en limitant la réglementation et la charge administrative des entreprises.
(KEYSTONE)
«Les
réglementations
jugées tatillonnes
reposent sur
des lois qui ont
été adoptées
démocratique-
ment. Au besoin,
ce sont elles qu’il
faudrait changer.»
Alexandre Flückiger
DROITS POPULAIRES
Le PLR va lancer une initiative
qui dit stop à la bureaucratie
CONSEIL FÉDÉRAL
Six propositions de réforme balayées en commission
BERNARD RAPPAZ
Le chanvrier paiera sa détention à domicile
La détention, durant une trentaine de jours, à domicile de Bernard Rappaz a coûté un peu
plus de 44 000 francs, soit environ 1460 francs par jour. La facture sera adressée au
chanvrier. Les frais de surveillance constituent 42 000 francs environ de la facture. Le reste
se répartit entre les contrôles de police et le matériel pour sécuriser le périmètre. /ats
Les fromages à raclette valaisans
AOC commercialisés cet automne
Les fromages à raclette valaisans au lait cru seront
commercialisés sous l’appellation «Raclette du Valais
AOC» dès cet automne. Dès 2011, la désignation
sera également protégée par l’Union européenne. /ats
K
E
Y
S
T
O
N
E
En bref
■ ROUTES
De plus en plus
de bouchons
Les automobilistes doivent de
plus en plus ronger leur frein sur
les routes nationales. Alors que
le trafic a augmenté de 4,5% l’an
dernier, le nombre d’heures
d’embouteillage a fait un saut de
18%, a annoncé l’Office fédéral
des routes (Ofrou). /ats
■ ILLETTRISME
Mobilisation pour
stopper le fléau
Tout le monde doit avoir accès à
la lecture et l’écriture. La
Fédération suisse Lire et Ecrire a
remis à Doris Leuthard un appel
signé par 21 240 personnes. Le
texte réclame une campagne
nationale de sensibilisation. Les
signataires souhaitent en outre
un engagement clair des
autorités pour que la future loi
sur la formation continue
garantisse l’accès aux savoirs de
base pour tous. L’illettrisme
concerne en Suisse 800 000
adultes dont 365 000 qui ont
suivi l’école obligatoire dans le
pays. /ats
■ VERBIER
Des caméras dans
les rues et les parkings
Le centre et des parkings de la
station de Verbier (VS) seront
équipés de 42 caméras de
vidéosurveillance. Le Conseil
général de la commune de
Bagnes a donné son feu vert en
acceptant un crédit de
385 500 francs. /ats
■ NATURALISATIONS
Les tiroirs du Parlement
restent fermés
Alors que les élections fédérales
approchent, la naturalisation
facilitée des étrangers de la
troisième génération restera un
peu plus longtemps dans les
tiroirs du Parlement. La
commission des institutions
politiques du National a décidé
de geler le débat sur un projet
déjà très avancé. La
commission souhaite attendre
le message du Conseil fédéral
sur la révision totale de la
nationalité. /ats
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95X"-'9IzuH-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mH2-t8k0"O-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnkx.OBp%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAuh5.iTn%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+oS%RqD9%Osx3+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'81-"VQ3Ue-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Calculez vous-même:
www.demantelement-laci-non.ch
Pas d’accord!
Davantage de
cotisations pour moins
de prestations
Et les millionnaires qui
ne paient rien du tout!
*
*Les cotisations AC ne sont pas prélevées
sur les salaires supérieurs à 315000 francs.
A eux les bonus?
A nous les malus?
au démantèlement
de l’assurance-chômage
le 26 septembre 2010
NON
PUBLICITÉ
ECONOMIE LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 31
ABB Ltd N . . . . . . . . . . . . . . 20.83 20.83 23.46 17.65
Actelion N . . . . . . . . . . . . . . 45.97 45.89 66.20 39.19
Adecco N. . . . . . . . . . . . . . . 50.00 50.00 66.50 45.24
CS Group N . . . . . . . . . . . . . 46.04 46.28 60.90 39.80
Holcim N . . . . . . . . . . . . . . . 65.00 64.95 85.00 59.65
Julius Baer N. . . . . . . . . . . . 39.18 38.59 43.00 30.01
Lonza Group N . . . . . . . . . . . 90.25 90.85 115.00 65.75
Nestlé N . . . . . . . . . . . . . . . 53.75 53.85 54.65 42.86
Novartis N . . . . . . . . . . . . . . 55.20 54.30 60.40 48.82
Richemont P . . . . . . . . . . . . 44.00 42.69 44.53 27.14
Roche BJ. . . . . . . . . . . . . . 144.20 144.00 187.40 134.00
SGS N . . . . . . . . . . . . . . . 1560.00 1569.00 1585.00 1240.30
Swatch Group P. . . . . . . . . 350.40 344.80 354.00 229.00
Swiss Re N . . . . . . . . . . . . . 43.52 43.75 53.85 40.54
Swisscom N. . . . . . . . . . . . 393.20 392.00 403.60 356.80
Syngenta N . . . . . . . . . . . . 251.30 248.40 305.50 221.10
Synthes N . . . . . . . . . . . . . 121.70 119.90 146.50 109.30
Transocean N. . . . . . . . . . . . 61.05 56.45 101.10 46.54
UBS N . . . . . . . . . . . . . . . . . 18.30 18.16 19.60 13.31
Zurich FS N . . . . . . . . . . . . 237.30 236.60 273.10 215.10
Addex Pharma N . . . . . . . . . . 9.10 9.00 41.95 8.75
Advanced Digital N. . . . . . . . 27.85 27.80 57.75 25.50
Affichage N . . . . . . . . . . . . 148.00 146.00 148.00 93.80
Alpiq Holding N . . . . . . . . . 370.25 372.00 500.00 365.00
Arysta N . . . . . . . . . . . . . . . 43.40 43.20 47.20 36.00
Ascom N . . . . . . . . . . . . . . . 11.30 11.20 13.45 9.42
Bâloise N. . . . . . . . . . . . . . . 86.70 85.65 102.60 73.40
Banque Coop P . . . . . . . . . . 68.00 68.70 75.20 66.50
Basilea Pharma N. . . . . . . . . 64.00 65.00 115.00 52.50
Baumgartner N . . . . . . . . . 400.00d 473.00 490.00 358.00
BC Bernoise N . . . . . . . . . . 240.20 239.90 242.50 227.00
BC de Genève P . . . . . . . . . 214.90 215.00 246.00 205.00
BC du Jura P . . . . . . . . . . . . 57.05d 59.70 70.00 57.00
BCV N . . . . . . . . . . . . . . . . 497.50 493.00 500.00 356.83
BKW FMB Ener. . . . . . . . . . . 67.85 66.20 92.00 66.05
Bobst Group N. . . . . . . . . . . 40.00 39.60 44.85 34.00
Bondpartners P . . . . . . . . 1080.00d 1100.00 1165.00 920.00
Calida N. . . . . . . . . . . . . . . 475.00 470.00 545.00 250.60
2 ans 0.57 0.63
3 ans 0.80 0.86
Charles Voegele P . . . . . . . . 41.35 40.85 57.40 35.70
Cicor Tech N . . . . . . . . . . . . 34.50 34.00 38.15 26.34
Cie Fin. Trad. P. . . . . . . . . . 108.80 107.00 142.00 99.85
Clariant N . . . . . . . . . . . . . . 13.94 13.74 15.44 8.78
Edipresse N . . . . . . . . . . . . . 48.25d 48.00 71.00 48.00
EFG Intl N . . . . . . . . . . . . . . 11.45 11.35 20.45 10.50
EMS Chemie N. . . . . . . . . . 152.70 151.50 162.72 106.61
Feintool N . . . . . . . . . . . . . 322.00 317.50 359.75 220.00
Galenica N. . . . . . . . . . . . . 431.00 430.00 442.00 333.00
GAM N . . . . . . . . . . . . . . . . 13.90 13.95 14.50 11.03
Geberit N. . . . . . . . . . . . . . 169.90 169.80 196.36 149.71
Genolier SMN N. . . . . . . . . . 18.00 18.10 20.85 13.75
Georg Fischer N . . . . . . . . . 388.00 385.00 423.00 252.25
Givaudan N . . . . . . . . . . . . 991.00 991.00 1012.00 741.50
Gurit P. . . . . . . . . . . . . . . . 520.00 518.50 728.00 406.25
Helvetia N . . . . . . . . . . . . . 329.00 329.00 387.75 278.75
Implenia N . . . . . . . . . . . . . . 28.50 28.40 32.70 25.80
Kudelski P . . . . . . . . . . . . . . 26.75 26.85 35.00 20.24
Kühne & Nagel N. . . . . . . . 108.10 107.60 119.50 82.10
Kuoni N . . . . . . . . . . . . . . . 385.00 381.00 426.25 292.00
Lem Holding N . . . . . . . . . . 342.75 340.00 380.75 255.50
Logitech N . . . . . . . . . . . . . . 15.89 16.21 20.36 14.12
Meyer Burger N . . . . . . . . . . 29.90 29.10 29.35 20.10
Micronas N . . . . . . . . . . . . . . 5.97 5.93 6.80 3.20
Mikron N . . . . . . . . . . . . . . . . 6.90 6.79 7.80 5.41
Mindset P . . . . . . . . . . . . . . . 3.16 3.20 7.10 1.70
Nationale Ass. N . . . . . . . . . 28.50 27.80 34.55 26.00
Nobel Biocare N. . . . . . . . . . 16.34 16.20 36.15 15.33
OC Oerlikon N . . . . . . . . . . . . 3.92 3.75 12.30 3.69
Panalpina N . . . . . . . . . . . . . 99.05 99.20 109.00 63.05
Pargesa P. . . . . . . . . . . . . . . 70.25 70.65 95.45 64.65
Petroplus N . . . . . . . . . . . . . 12.30 12.48 28.62 11.10
PSP N . . . . . . . . . . . . . . . . . 69.50 69.65 69.80 53.00
PubliGroupe N . . . . . . . . . . 101.80 101.00 126.90 80.05
Rieter N. . . . . . . . . . . . . . . 304.00 305.75 348.00 179.90
Romande Energie N . . . . . 1593.00 1625.00 2162.00 1535.00
Schindler N . . . . . . . . . . . . 100.40 100.50 101.30 67.20
Schweiter P. . . . . . . . . . . . 637.50 639.00 640.00 405.00
Sonova N. . . . . . . . . . . . . . 123.50 121.40 139.80 100.10
Straumann N . . . . . . . . . . . 220.20 218.10 311.50 212.00
Sulzer N. . . . . . . . . . . . . . . 106.40 106.40 115.00 74.50
Swatch Group N . . . . . . . . . 63.30 62.25 64.90 44.15
Swiss Life N . . . . . . . . . . . .110.80 109.60 155.71 97.94
Swissmetal P. . . . . . . . . . . . . 8.40 8.40 13.80 7.13
Swissquote N . . . . . . . . . . . 40.40 40.30 56.00 36.25
Tecan N . . . . . . . . . . . . . . . . 62.00 61.75 82.30 54.35
Temenos N. . . . . . . . . . . . . . 28.65 27.75 33.50 20.75
Tornos Holding N . . . . . . . . . . 8.95 8.70 9.25 6.50
Valiant N . . . . . . . . . . . . . . 198.80 199.40 206.50 198.10
Valora N. . . . . . . . . . . . . . . 262.50 270.00 294.25 223.40
Vaudoise Ass. N. . . . . . . . . 222.00 220.10 251.00 171.50
Vetropack P . . . . . . . . . . . 1619.00 1621.00 2055.00 1560.00
Von Roll P . . . . . . . . . . . . . . . 5.47 5.47 8.06 5.11
Akzo-Nobel . . . . . . . . . . . . . 44.88 44.89 48.07 36.51
Alcatel-Lucent . . . . . . . . . . . . 2.16 2.20 3.39 1.83
Allianz . . . . . . . . . . . . . . . . . 83.80 83.97 95.99 75.15
Axa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13.12 12.91 19.37 11.51
Carrefour . . . . . . . . . . . . . . . 37.45 37.67 39.22 28.99
Daimler . . . . . . . . . . . . . . . . 43.58 42.77 44.78 30.01
Danone . . . . . . . . . . . . . . . . 44.53 44.61 46.88 38.48
Deutsche Bank. . . . . . . . . . . 47.77 47.40 60.50 42.37
Deutsche Telekom . . . . . . . . 10.43 10.42 10.64 8.52
E.ON AG . . . . . . . . . . . . . . . 23.27 23.28 29.83 21.58
Ericsson LM (en SEK) . . . . . . 78.80 80.00 90.45 65.90
France Telecom . . . . . . . . . . 16.34 16.31 18.78 14.01
Heineken . . . . . . . . . . . . . . . 37.17 37.06 38.88 29.12
L’Oréal. . . . . . . . . . . . . . . . . 83.15 82.87 85.00 64.50
Lufthansa. . . . . . . . . . . . . . . 13.12 13.12 13.36 10.19
L.V.M.H . . . . . . . . . . . . . . . . 98.89 98.28 98.91 65.35
Nokia. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7.79 7.74 11.82 6.58
Royal Dutch Shell A . . . . . . . 22.26 22.16 23.84 18.92
Sanofi-Aventis . . . . . . . . . . . 48.54 48.47 58.90 44.01
Siemens. . . . . . . . . . . . . . . . 75.55 75.45 79.60 59.55
Société Générale . . . . . . . . . 43.91 43.58 54.24 29.71
Telefónica . . . . . . . . . . . . . . 17.97 18.02 19.85 14.67
Total . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39.00 39.09 46.74 35.66
Unilever . . . . . . . . . . . . . . . . 21.76 21.73 24.11 18.62
Vivendi. . . . . . . . . . . . . . . . . 19.48 19.53 21.57 16.18
Vodafone (en GBp) . . . . . . . 160.25 159.45 160.35 126.50
(CH) BF CHF . . . . . . . . 92.44 4.2
(CH) BF Conv. Intl. . . . . 99.45 -9.8
(CH) BF Corp H CHF. . .102.60 6.6
(CH) BF Corp EUR . . . .108.54 6.8
(CH) BF Intl . . . . . . . . . 83.07 0.8
(CH) Commodity A . . . . 77.89 -7.7
(CH) EF Asia A . . . . . . . 79.09 1.4
(CH) EF Emer.Mkts A . 197.49 0.4
(CH) EF Euroland A. . . . 96.05 -2.5
(CH) EF Europe. . . . . . . 110.58 3.0
(CH) EF Green Inv A . . . 87.02 -12.3
(CH) EF Gold . . . . . . .1314.34 19.6
(CH) EF Intl . . . . . . . . . 116.60 -6.8
(CH) EF Japan . . . . . . 4311.00 -9.7
(CH) EF N-America . . . 205.16 -2.8
(CH) EF Sm&MC Swi. 355.39 7.1
(CH) EF Switzerland . . 264.02 -0.2
(CH) EF Tiger A . . . . . . 88.57 3.5
(CH) EF Value Switz. . 123.79 0.7
(CH) SMI Index Fd . . . . 86.09 0.8
(CH) SPI Index Fd. . . . . 87.07 0.1
(LU) BI Med-Ter CHF. . . 115.47 1.4
(LU) BI Med-Ter EUR. . 130.60 3.3
(LU) BI Med-Ter USD . 140.42 3.5
(LU) EF Climate B. . . . . 72.64 -3.8
(LU) EF Sel Energy B. . 642.11 1.3
(LU) EF Sel HealthC. . . 364.94 7.0
(LU) EF Sel Intl B . . . . . 88.11 0.3
(LU) EF Sm&MC Jap. 13469.00 -3.5
(LU) EF Sm&MC NAm. . 76.25 -11.8
(LU) EF Sel Tech B . . . 149.04 10.2
(LU) EF Water B . . . . . . 84.33 10.0
(LU) MM Fd AUD . . . . .218.29 2.6
(LU) MM Fd CAD . . . . 188.10 0.1
(LU) MM Fd CHF . . . . 148.79 0.0
(LU) MM Fd EUR . . . . .105.01 0.0
(LU) MM Fd GBP . . . . 130.12 0.0
(LU) MM Fd USD . . . . 194.45 0.0
(LU) Sic.II Bd CHF. . . . .104.56 3.3
(LU) Sic.II Bd EUR. . . . .109.27 8.1
(LU) Sic.II Bd USD . . . . 113.33 7.2
Eq. Top Div Europe . . . . 98.87 5.4
Eq Sel N-America B . . .105.61 0.4
Eq Sel Europe B . . . . . . .61.64 -
Bond Inv. AUD B . . . . 169.56 6.2
Bond Inv. CAD B . . . . 170.91 6.0
Bond Inv. CHF B. . . . . 124.28 3.2
Bond Inv. EUR B. . . . . . 86.80 8.4
Bond Inv. GBP B. . . . . . 88.94 8.2
Bond Inv. JPY B . . . . 11018.00 -
Bond Inv. USD B . . . . 152.75 7.5
Bond Inv. Intl B . . . . . . 112.96 0.9
Ifca . . . . . . . . . . . . . . . 116.50 1.9
Ptf Income A . . . . . . . . 111.79 2.1
Ptf Income B . . . . . . . 132.90 2.1
Ptf Yield A. . . . . . . . . 133.98 0.5
Ptf Yield B. . . . . . . . . 153.84 0.5
Ptf Yield EUR A . . . . . .103.00 10.4
Ptf Yield EUR B . . . . . 126.89 10.4
Ptf Balanced A. . . . . . 155.50 -0.4
Ptf Balanced B. . . . . . 173.73 -0.4
Ptf Bal. EUR A. . . . . . .103.07 10.0
Ptf Bal. EUR B. . . . . . 120.17 10.0
Ptf GI Bal. A . . . . . . . . 84.56 3.3
Ptf GI Bal. B . . . . . . . . 89.76 3.3
Ptf Growth A. . . . . . . 193.41 -1.8
Ptf Growth B. . . . . . . 209.13 -1.8
Ptf Growth A EUR . . . . 95.54 8.4
Ptf Growth B EUR . . . .107.43 8.4
Ptf Equity A. . . . . . . . . 210.93 -4.7
Ptf Equity B. . . . . . . . 220.87 -4.7
Ptf GI Eq. A EUR . . . . . 89.35 0.9
Ptf GI Eq. B EUR . . . . . 89.35 0.9
Valca . . . . . . . . . . . . . 258.92 -1.2
LPP 3 Portfolio 10 . . . 155.95 2.7
LPP 3 Portfolio 25 . . . 142.25 1.3
LPP 3 Portfolio 45 . . . 157.30 0.1
LPP 3 Oeko 45. . . . . . 122.30 -2.4
3M Company . . . . . . . . . . . . 83.86 82.96 90.00 71.46
Altria Group . . . . . . . . . . . . . 23.86 23.63 23.70 17.28
Am. Express Co . . . . . . . . . . 40.15 40.69 49.19 31.69
AT & T. . . . . . . . . . . . . . . . . 27.79 27.81 28.67 23.78
Bank America . . . . . . . . . . . 13.56 13.50 19.82 12.18
Baxter Intl Inc . . . . . . . . . . . 43.08 42.82 61.88 40.26
Boeing . . . . . . . . . . . . . . . . . 63.78 63.44 76.00 47.18
Caterpillar Inc . . . . . . . . . . . 71.18 70.64 72.83 46.50
Chevron . . . . . . . . . . . . . . . . 78.62 77.36 83.40 66.83
Citigroup Inc . . . . . . . . . . . . . 3.92 3.91 5.07 3.11
Coca-Cola Co. . . . . . . . . . . . 58.54 58.29 59.45 49.48
Dell Computer . . . . . . . . . . . 12.00 12.38 17.52 11.34
Du Pont Co . . . . . . . . . . . . . 42.21 42.18 42.86 30.10
Exxon Mobil . . . . . . . . . . . . . 61.11 61.05 76.54 55.95
Ford Motor. . . . . . . . . . . . . . 11.79 11.75 14.57 6.61
General Electric . . . . . . . . . . 16.00 15.91 19.70 13.75
Goodyear Co . . . . . . . . . . . . 10.35 10.11 18.79 9.10
Hewlett-Packard . . . . . . . . . 38.26 38.82 54.75 37.32
IBM Corp. . . . . . . . . . . . . . 127.90 126.36 134.25 116.00
Intel Corp. . . . . . . . . . . . . . . 17.97 18.00 24.28 17.60
Johnson & Johnson . . . . . . . 59.98 59.82 66.17 56.86
McDonald’s Corp . . . . . . . . . 74.89 74.37 76.26 53.89
Microsoft Corp. . . . . . . . . . . 23.83 24.01 31.57 22.74
PepsiCo Inc . . . . . . . . . . . . . 66.39 66.10 67.61 57.54
Pfizer Inc . . . . . . . . . . . . . . . 16.98 16.77 20.36 14.00
Procter & Gamble . . . . . . . . 60.38 60.29 64.58 53.53
AUTRES préc. haut bas
VALEURS (52 semaines)
préc. haut bas
(52 semaines)
préc. haut bas
(52 semaines)
préc. haut bas
(52 semaines)
préc. haut bas
(52 semaines)
dernier % 1.1.10 dernier % 1.1.10 dernier % 1.1.10
AUTRES préc. haut bas
VALEURS (52 semaines)
SMI préc. haut bas
(52 semaines)
SWIBID SWIBOR
Métaux précieux
Swibor
Marché suisse (cours en CHF)
Fonds/Fondation de placement SWISSCANTO (Banques Cantonales)
Marchés nord-américains (cours en USD)
Marchés européens (cours en EUR)
10/9 10/9
10/9
10/9 10/9
10/9 10/9
LA BOURSE
Cours sans garantie
P = action au porteur
N = action nominative
BJ = bon de jouissance
d = cours demandé
o = cours offert
Source Sponsor
www.six-swiss-exchange.com
Once/USD 1245.05 1249.05 19.77 19.97 1532.5 1557.5
Kg/CHF 40723 40973 644.9 656.9 50102 51102
Vreneli 20.- 232 264 - - - -
OR ARGENT PLATINE
achat vente achat vente achat vente
Rdt oblig. CH 10 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1.48 1.42
Rdt oblig. US 30 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3.85 3.79
Rdt oblig. All 10 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2.40 2.33
Rdt oblig. GB 10 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3.11 3.04
Rdt oblig. JP 10 ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1.15 1.12
dernier préc.
Taux de référence (en %)
Matières premières
Prix du brut (NYME $ par baril) 76.55 74.25
Huile de chauffage par 100 litres 82.90 82.90
dernier précédent
(prix indicatif 3000 à 6000 litres)
Recevez les informations
boursières par SMS
en envoyant:
JDJBOURSE au 939.
Coûts par SMS:
50 centimes
MAZOUT
DI ES EL
032 941 46 16 079 446 32 38 2613 VILLERET
Vente de combustible - Révision de citerne
Transport de carburant - Dépannage 7j / 7
Renseignements: roy.mazout@bluewin.ch
SLI
985.5+0.86%
Nasdaq Comp.
2242.4+0.28%
DAX 30
6214.7-0.10%
SMI
6467.6+0.66%
SMIM
1282.8+0.35%
DJ Euro Stoxx 50
2780.4-0.07%
FTSE 100
5501.6+0.13%
SPI
5697.4+0.61%
Dow Jones
10462.7+0.45%
CAC 40
3725.8+0.09%
Nikkei 225
9239.1+1.54%
ProgressNow N +9.0%
Transocean N +8.1%
OC Oerlikon N +4.5%
Bachem N +4.4%
Walter Meier N +4.2%
Glb Nat Resources +4.0%
Villars N -10.1%
BT&T Timelife -9.3%
Ypsomed Holding -4.7%
Repower P -4.1%
Cytos Biotech N -2.8%
Valora N -2.7%
Les plus grandes variations sur le marché suisse
Euro (1) 1.2873 1.3175 1.28 1.34 0.746 EUR
Dollar US (1) 1.014 1.038 0.99 1.058 0.945 USD
Livre sterling (1) 1.5626 1.5986 1.52 1.64 0.609 GBP
Dollar canadien (1) 0.982 1.0044 0.9545 1.0325 0.968 CAD
Yens (100) 1.2034 1.232 1.1665 1.2585 79.45 JPY
Cour. suédoises (100) 13.988 14.307 13.5 14.8 6.75 SEK
Devises Billets
Indices
Plus fortes hausses Plus fortes baisses
achat achat vente vente
avec CHF 1.-
j’achète
Change
Bonhôte-Arbitrage 11014.00 -0.8
Bonhôte-BRIC 145.20 0.4
Bonhôte-Immobilier 116.40 7.1
Bonhôte-Monde 130.33 2.4
Bonhôte-Obligations 106.28 0.4
Bonhôte-Obligations HR 120.25 4.3
Bonhôte-Performance 13217.00 -4.4
CHF DERNIER%1.1.10
www.bonhote.ch
Avec les enjeux pétroliers et la crise
financière en toile de fond, le reporter
et écrivain français Eric Laurent a
passionné son auditoire, jeudi soir à
Neuchâtel. Invité à l’occasion du 10e
anniversaire de l’entreprise
neuchâteloise DE Planification,
l’auteur de «La face cachée du
pétrole», et plus récemment de «La
face cachée des banques» s’est livré à
une analyse assez bluffante de l’état
du monde.
FRANÇOISE KUENZI
«L
es pouvoirs politiques sont
frappés d’impuissance et de
léthargie, l’Europe se
trouve en pleine évanes-
cence et les Etats-Unis sont incapables
de jouer leur rôle de gendarme du
monde...»
Mais qu’est-ce qui peut bien conduire
Eric Laurent, reporter, écrivain et spé-
cialiste des enjeux économiques et poli-
tiques actuels, à dessiner un pareil ta-
bleau? La réponse est toute simple: la
crise financière, qui n’en finit pas de
faire des ravages, «et qui a agi comme
un accélérateur de particules», relève
l’auteur de «La face cachée des ban-
ques», qui était invité jeudi soir à Neu-
châtel par une jeune entreprise... finan-
cière! Mettant en garde contre «le ris-
que majeur d’une nouvelle crise», il a
notamment dénoncé la désinformation
menée tant par les banques que par les
Etats: les résultats des tests de résistance
des établissements bancaires sont au-
jourd’hui largement mis en doute. La
possibilité d’une faillite pure et simple
de la Fed, la Réserve fédérale améri-
caine, n’est par ailleurs plus un tabou
aujourd’hui.
Du coup, les problèmes internes des
Etats occidentaux rendent ceux-ci d’au-
tant plus vulnérables aux coups de bou-
toir des pays ayant en mains de
meilleures cartes: la Chine, le plus gros
créancier du monde, et les pays produc-
teurs de pétrole (ou de gaz), comme
l’Iran, l’Arabie saoudite ou la Russie,
lesquels durcissent le ton contre les
Etats-Unis ou les pays européens.
Car nos systèmes politiques, constate
Eric Laurent, «ne sont pas conçus pour
les temps de crise». Faisant allusion à
l’échec de la réunion de crise du G20:
«Comment les Etats peuvent-ils pren-
dre à l’échelle planétaire des décisions
qu’ils ont été incapables de prendre sur
le plan national?»
Et d’aller jusqu’à se poser la question
de la légitimité des Etats, à la fois fragi-
lisés sur le plan de leur politique interna-
tionale, mais également auprès de leurs
propres citoyens: «Le mécontentement
ne vient pas des plus pauvres, mais des
riches: on le voit en Catalogne, en Belgi-
que, même au Brésil, où les régions les
plus riches sont très réticentes à transfé-
rer de l’argent à l’Etat fédéral pour qu’il
le redistribue aux plus pauvres...»
Résultat: obligés de pallier à leurs dif-
ficultés financières intérieures, nombre
d’Etats «ne peuvent plus mener de poli-
tique étrangère autonome». C’est ce
qu’Eric Laurent appelle «l’Etat frugal»,
dont le profil bas permet l’apparition
sur la scène économique et politique
«d’acteurs nouveaux et d’acteurs déran-
geants.» D’où «l’ère d’incertitude» ac-
tuelle, et ce grand risque: «Aucune puis-
sance ne peut contrôler un événement
mondial majeur qui surviendrait».
Pessimiste, le grand reporter? Peut-
être. Mais Eric Laurent a vite retrouvé
le sourire en acceptant quelques bou-
teilles de neuchâtel... /FRK
ERIC LAURENT L’écrivain et grand reporter
était jeudi à Neuchâtel. (SP)
CONFÉRENCE
La crise et ses désordres
vus par l’écrivain Eric Laurent
Dix ans de finance à Neuchâtel
Fondée en 2000 par Daniel Eigenmann, son actuel président du conseil
d’administration, DE Planification emploie une dizaine de jeunes collaborateurs,
recrutés localement pour la plupart. Elle est dirigée par Nicolas Marmagne et est
active dans la gestion de fortune, la gestion de changes et le conseil
institutionnel. Lors de la brève partie officielle, le conseiller communal Alain
Ribaux s’est ainsi réjoui de «l’enracinement fort» de la société au chef-lieu: «On
parle peu à Neuchâtel du développement des sociétés financières. Notre région
a pourtant clairement une carte à jouer dans ce secteur». /frk
En bref
■ NESTLÉ
Rachat dans
la nutrition animalière
Nestlé rachète les activités de
snacks pour chiens Waggin’ Train.
Le groupe, qui renforce sa
présence dans le secteur à forte
croissance de la nutrition pour
animaux, ne donne pas le montant
de la transaction. /ats
■ SALAIRES
Syna veut entre 2,1 et
3,1% d’augmentation
Le syndicat Syna réclame pour
l’an prochain des hausses de
salaires de 2,1 à 3,1%. Les effets
de la crise ne se font pas sentir
dans de nombreux secteurs
comme le bâtiment ou le
commerce de détail. /ats
■ CARDINAL
«Point Cardinal» renaît
«Point Cardinal», le groupe de
soutien qui avait réuni les
opposants à la fermeture de la
brasserie en 1996, reprend du
service. Son objectif: lutter contre
la fermeture du site de production
de Fribourg. Le mouvement
demande «une solution positive
permettant que la marque Cardinal
soit préservée et que la bière soit
brassée à Fribourg». Le groupe de
soutien évoque en filigrane une
possibilité de boycott. /ats
LA DER LE JOURNAL DU JURA / SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2010 32
En montagne
(1000 m)
En plaine
(500 m)
Demain Aujourd'hui
Neuchâtel
Bâle
Berne
Zurich
Coire
Lucerne
Genève
Sion
Locarno
Lundi
4
17
9
21
5
19
10
22
9
14
12
19
6
15
10
19
4
18
9
21
9 21
9 22
8 22
13 24
8 23
9 20
10 21 10 21
Mardi Mercredi
we??
Bienne
Berne
Neuchâtel
Yverdon-
les-Bains
Delémont
Porrentruy
Cernier
Boudry
Fleurier
Saignelégier
Moutier
St-Imier
Tavannes
Lyss
La Neuveville
Morat
Le Locle
La Chaux-
de-Fonds
Retrouvez la météo sur internet
www.arcinfo.ch / rubrique météo
Lac de Bienne:
Température de l'eau: 17°
Vent: bise, 1 à 2 Bf
Niveau du lac: 429,33 m
Lac de Neuchâtel:
Température de l'eau: 18°
Vent: bise, 1 à 2 Bf
Niveau du lac: 429,32 m
Lac des Brenets: niveau du lac: 750,54 m
6 18
10 21
9 21
8 19
4 17
9 20
9 21
4 17
10 21
6 18
6 18
9 20
(entre 12 h et 16 h)
Index
UV
Risque
extrême
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
Risque
faible
Lever: 7 h 04
Coucher: 19 h 53
Lever: 11 h 07
Coucher: 20 h 56
Ils sont nés à cette date:
Franz Beckenbauer, footballeur
Jacques Gaillot, évêque
Samedi
11 septembre 2010
Saint Félix Premier quartier: 15.09
MOSTRA
L’amour et l’humour à Venise
Pour le dernier jour de la
compétition et avant l’annonce,
aujourd’hui, du palmarès de la
Mostra de Venise, l’amour et
l’humour ont pris hier le pas
sur la mort, le thème le plus
célébré de cette 67e édition.
L’amour qui triomphe sur le
temps qui file, dans «Barney’s
Version», du Canadien Richard
J. Lewis. Et plus difficile
d’approche, l’amour du cinéma,
vu par le cinéma en train de
faire du cinéma, avec «Road to
Nowhere», de Monte Hellman,
figure culte du cinéma
américain des années 1970 et
1980 mais méconnue du grand
public.
«Barney’s Version», adapté du
roman éponyme de Mordecai
Richler, suit sur deux
continents et 40 ans les
aventures de Barney Parnofsky
(Paul Giamatti) et de ses trois
épouses, dont la troisième,
Miriam (Rosamund Pike) est
véritablement son âme sœur,
aimée à jamais.
De sa vie de bohème à Rome
(une liberté du script, le roman
avait choisi Paris) au retour à
Montréal au cœur du quartier
juif, Barney jongle avec ses
«ex», assure la production de
séries télé «totalement
inutiles» – le nom de sa
maison de production – enterre
son père adoré (Dustin
Hoffman, qui ne s’est pas
montré au Lido) et élève ses
enfants.
Hier, l’acteur principal Paul
Giamatti – d’origine italienne
par son père – était donné
parmi les lauréats possibles de
la Coupe Volpi récompensant
le meilleur acteur.
Pour le producteur canadien
Robert Lantos, «c’est un film
sur la condition humaine,
j’aime son humour, son
sarcasme... il y a suffisamment
de noirceur dans ce monde,
pas besoin d’en rajouter. Cela
ne peut pas être seulement
horrible d’être vivant».
Ce projet, il a mis plus de dix
ans à le boucler: «Autrefois, il
aurait été tourné par un studio.
Aujourd’hui, si vous ne visez
pas un public de 15 ou 16 ans,
tout film est une course
d’obstacles».
Selon la rumeur du Lido, le
réalisateur américain Monte
Hellman, 78 ans, qui présentait
«Road to Nowhere», pourrait
bien se voir décerner
aujourd’hui un prix couronnant
l’ensemble de sa carrière. Adulé
dans la profession, il fut le
découvreur et premier
producteur de Quentin
Tarantino («Reservoir Dogs»),
le président du jury de la
Mostra.
Depuis le 1er septembre, 24
films ont concouru pour le Lion
d’or du meilleur film et pour le
Lion d’argent, qui récompense
la meilleure réalisation.
La cérémonie de clôture doit
débuter aujourd’hui vers
19h30. Elle s’achèvera avec la
projection de «La tempête» de
Julie Taymor, avec Hélène
Mirren. /ats-afp
«ROAD TO NOWHERE» L’équipe du film du réalisateur américain Monte
Hellman (deuxième depuis la gauche). Selon la rumeur, le cinéaste
pourrait remporter un prix pour l’ensemble de sa carrière. (KEYSTONE)
INSOLITE
Pas de tubes aux funérailles
Plus de 200 églises australiennes ont interdit les
hymnes sportifs et les chansons profanes telles
que «My Way» de Frank Sinatra lors des
cérémonies d’enterrement. De nouvelles
directives de l’archevêque de Melbourne veulent
mettre fin à une pratique pourtant très populaire.
Un sondage a montré que l’hymne de l’équipe
nationale de football australien, ainsi que «My
Way» et «The Wind Beneath My Wings» de Bette
Midler, figuraient parmi les airs les plus diffusés
lors des cérémonies religieuses d’enterrement.
«Les chants profanes, tels que les ballades
romantiques, la musique pop ou rock, les chants
politiques, les hymnes de clubs de foot, ne
doivent pas être chantés ou joués lors de
funérailles catholiques», indiquent les directives
de l’archevêque de Melbourne Denis Hart.
«Pour les funérailles d’enfants, les comptines et
les chansons sentimentales sont également
inappropriées car elles peuvent augmenter le
chagrin», ajoutent ces textes. Selon le prélat, les
hymnes sportifs ne sont pas adaptés à un
service religieux, qui souligne la nature
solennelle de la mort.
La messe de funérailles catholique est un rite
sacré et non «une célébration profane» de la vie
de l’individu, notent encore les directives, même
si les souhaits du défunt et de ses proches
doivent évidemment être pris en compte. /ats-
afp
«A HOLE» L’artiste américano-japonaise Yoko Ono, veuve de John Lennon, pose derrière l’une de ses œuvres
intitulée «A Hole», à l’occasion du vernissage de sa nouvelle installation dans une galerie berlinoise. (KEYSTONE)
LA PHOTO DU JOUR
MÉTÉO
Un festin signé par
Apollon le marmiton
par Jean-François Rumley
Situation générale. L’anticyclone
fraîchement arrivé ne vous laisse
pas tomber comme une vieille
chaussette pour le week-end.
Même s’il est du format de
poche, sa prestation veut être
à la hauteur de vos folles espérances.
Prévisions pour la journée. Vous avez fait
un songe, celui de vous lever sous un ciel
limpide et inondé de soleil. Patatras si vous
êtes en bas, vous baignez dans la grisaille
au réveil. Eh oui, le temps a déjà revêtu
son habit automnal en plaine, il faut patienter
pour recevoir votre douche scintillante signée
par Apollon en chair et en rayons. Les degrés
pleuvent et il y en a 21 dans la marmite.
Les prochains jours. L’anticyclone prend
des vitamines après un passage à vide
demain soir.
Tous les
ultraviolets encore
présents à cette
saison répondent
à l’appel, un
véritable festival.
HIER À 14 HEURES
En Suisse
Bâle très nuageux 20
0
Berne beau 18
0
Genève beau 19
0
Locarno beau 25
0
Nyon beau 19
0
Sion beau 22
0
Zurich très nuageux 19
0
En Europe
Berlin nuageux 19
0
Lisbonne beau 27
0
Londres très nuageux 19
0
Madrid beau 25
0
Moscou beau 19
0
Nice beau 23
0
Paris peu nuageux 20
0
Rome peu nuageux 27
0
Vienne très nuageux 18
0
Dans le monde
Alger beau 28
0
Le Caire beau 32
0
Las Palmas beau 27
0
Nairobi pluie 23
0
Tunis peu nuageux 25
0
New Delhi très nuageux 29
0
Hongkong beau 30
0
Sydney beau 14
0
Pékin beau 26
0
Tel Aviv beau 30
0
Tokyo peu nuageux 26
0
Atlanta très nuageux 22
0
Chicago beau 15
0
Miami peu nuageux 27
0
Montréal beau 12
0
New York beau 17
0
Toronto très nuageux 13
0
A
I
R
D
U
T
E
M
P
S
F
R
A
N
C
I
S
C
H
O
F
F
A
T
Mais qu’ont-ils tous à courir comme ça?
La maladie doit son nom à celui qui l’a découverte,
Monsieur Alzheimer dont j’ai oublié le prénom. A un
certain âge, quand les raideurs se déplacent dans la nuque
et les reins, on doit faire face à la réalité: la mémoire se
dilue avec le temps.
Le laboratoire américain Eli Lilly était sur le point de
commercialiser un nouveau médicament appelé
Semagacestat à même de redonner vie aux cellules
abîmées du cerveau. Les chercheurs, impuissants, ont dû
mettre fin à deux essais cliniques étendus dits de phase 3
– dernier stade avant la demande de mise sur le marché –,
les résultats préliminaires ayant montré que le traitement
ne ralentissait pas la dégénérescence.
Le «New York Times» a repris les propos d’un professeur
qui avoue, depuis ce constat d’échec, ignorer les causes
de la pathologie. Selon l’OMS, quelque 37 millions de
personnes dans le monde, dont 5,3 millions aux USA sont
atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Le laboratoire susnommé fabrique le Cialis, une pilule
concurrente à la bleue, remède miracle contre les troubles
érectiles. Paradoxalement, la science a réalisé depuis dix
ans une avancée pour le redressement des amours
molles. Suite à l’échec du Semagacestat, on verra bientôt
des vieillards ragaillardis faire la cour à de gentes dames
et perdre aussitôt le fil du dialogue: «Je ne sais plus
pourquoi j’ai couru derrière vous.» Au fait, ça m’est
revenu, le prénom, c’est Aloïs...
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H6S-A0VPFU-Ev-jDxwCahQP%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOJD-LBGZo1-3b-CqyKrIE/Z.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEcy.31%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFbzT.0dN%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QO6aC+1Jf+MK+nm%S3BH%PrLe+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7M5zL-iT-/jkRlOy85%U3%9nDp%Sy</wm>
Dans la perspective de mise en œuvre, d’une part de
l’Accord intercantonal sur l’harmonisation de la scolarité obligatoire
(HarmoS), et de la Convention scolaire romande (CSR) d’autre part,
Vu la mise en place de l’Espace romand de la formation et l’introduction du
Plan d’études romand dès 2011,
la Conférence de l’instruction publique de la Suisse romande et du
Tessin met au concours le poste de
secrétaire général ou secrétaire
générale de la Conférence
Description du poste et qualifications demandées, voir le site
de la Conférence :
http://www.ciip.ch/
Lieu de travail : Neuchâtel
Entrée en fonction: en principe le 1
er
août 2011 ou à convenir.
Les candidatures sont à adresser à la Présidente de la CIIP, Madame la
Ministre Elisabeth Baume-Schneider, case postale 556, 2002 Neuchâtel,
jusqu’au 24 septembre 2010, avec la mention Postulation SG.
Toute information complémentaire, en particulier au sujet du cahier des
charges, peut être obtenue auprès du titulaire, M. Christian Berger, case
postale 556, 2002 Neuchâtel, tél. 032 889 86 31 ou 079 358 39 13.
Neuchâtel, septembre 2010
Faubourg de l’Hôpital 68
Case postale 556
CH-2002 Neuchâtel
Tél. 032 889 69 72
Fax 032 889 69 73
CIIP.SRTI@ne.ch
http://www.ciip.ch
Secrétariat général
Société horlogère de la place de Bienne, spécialisée
dans le milieu de gamme, offre un emploi stable et
bien rémunéré à une
opératrice en horlogerie
polyvalente pouvant faire preuve d’une bonne ex-
périence, notamment dans l’emboîtage et la pose
d’aiguilles.
Activité dans une petite équipe sympathique et bien
motivée, dans des locaux au centre de Bienne avec
accès immédiat aux transports publics.
Prière d’envoyer un dossier complet à:
Jovial Montres SA, rue E.-Schüler 5,
case postale 3171, 2500 Bienne 3
Wir suchen nach Vereinbarung
Automechaniker – evtl. Monteur
mit Berufserfahrung. Sie arbeiten exakt und selbstständig,
sind belastbar, teamfähig und schätzen den direkten Kun-
denkontakt. Wir bieten vielseitige Arbeiten in kleinem Team
sowie Weiterbildungsmöglichkeiten.
AUTO-SERVICE PATRICK HÄNNI AG
Hauptstrasse 107A, 2560 Nidau
Tel. 032 331 77 27 / E-Mail: pshaenni@sunrise.ch
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9INa-QoIlB5-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kVI-/ckQzm-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnB7.Uqc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAB51.v"0%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bm+o0%Rqk9%OsrK+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ=l-mAQ5E'-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Pour renforcer notre équipe, nous recherchons de suite ou à convenir
UN ASSISTANT MARKETING ET VENTE (H/F)
Vos tâches:
• Suivi des dossiers marketing (imprimés, site Internet, dossiers de
presse, publicités et plan média, shootings, relations publiques)
• Participation à l’organisation d’événements promotionnels
• Gestion de la PLV et des décorations des points de vente
• Interface avec le réseau de distribution
• Gestion de portefeuilles clients (commandes, expéditions, fac-
tures, encaissements)
Votre profl :
• Formation SAWI ou équivalente dans le domaine du Marketing
• Expérience préalable en marketing, de préférence dans le secteur
du luxe
• Très bonnes connaissances des outils informatiques et bureau-
tiques (SAP un atout)
• Bon niveau d’anglais
• A l’aise au niveau relationnel avec tous types d’interlocuteurs
• De nature indépendante, capable de gérer des projets
• Organisé, sens des priorités
Nous offrons:
• Un travail varié et passionnant au sein d’une petite équipe très
dynamique
• Une grande autonomie avec la possibilité de contribuer active-
ment au développement d’une marque de prestige
• Bonnes conditions sociales et salariales
Dossier de candidature complet à envoyer à:
ARNOLD & SON
Bld des Eplatures 38 | 2300 La Chaux-de-Fonds
Tél. +41 (0)32 910 98 88 | Fax + 41 (0)32 910 98 89
info@arnoldandson.com
Chaque samedi
Trouvez le job de
votre
quotidien
Chaque mercredi et samedi
41 OFFRES
Samedi 11 septembre 2010 Paraît chaque mercredi et samedi www.journaldujura.ch
LE QUOTIDIEN DE
VOTRE QUOTIDIEN
Civique & pluraliste
Le média de
votre
quotidien
Statistique Les offres d’emploi ont progressé de 10% en Suisse au deuxième trimestre. La reprise
qui avait été constatée pour la première fois à la fin de l’année dernière se poursuit mais a perdu
en vigueur, révèlent les dernières valeurs trimestrielles de l’Adecco Swiss Job Market Index.
La reprise sur le marché de l’em-
ploi suisse s’est poursuivie aussi
au deuxième trimestre, quoiqu’à
un rythme plus lent. Alors que le
nombre des offres d’emploi avait
encore fait un bond de 15% au tri-
mestre précédent, la progression a
atteint à peine 10% au deuxième
trimestre.
En comparaison avec l’année pas-
sée, les offres d’emploi ont pro-
gressé au total de 20%, soit seule-
ment en gros un cinquième en des-
sous de la valeur record atteinte
lors de la forte conjoncture de
juin 2008. Mais comme l’évolution
économique est incertaine en géné-
ral, il est trop tôt pour dire si cette
tendance positive se poursuivra et
dans quelle mesure.
Pour les régions linguistiques, on a
observé au deuxième trimestre
pour la première fois depuis long-
temps une croissance d’une am-
pleur similaire, soit en gros 10%
dans chacune des régions. Si l’on
remonte plus loin dans le temps, la
demande en personnel a évolué
plus favorablement en Suisse latine
qu’en Suisse alémanique depuis un
certain temps déjà. Par rapport à
l’année passée, le taux de crois-
sance est de 25% pour la Romandie
et le Tessin, comparé à 18% pour la
Suisse alémanique. Suite à la forte
augmentation notée depuis trois tri-
mestres, le nombre des offres d’em-
ploi en Suisse latine a atteint le ni-
veau du pic de mars 2008, alors que
l’offre des postes en Suisse aléma-
nique, qui avait atteint sa valeur re-
cord en juin 2008, en est encore
bien éloignée (–26%).
Les marchés régionaux de l’emploi
se présentent sous des traits très
différents dans les diverses régions
linguistiques. Au deuxième trimes-
tre, la grande région de Zurich a en-
registré la plus forte croissance,
avec une progression de 23%. Les
offres d’emploi sont aussi légère-
ment supérieures à la moyenne
dans l’Espace Mittelland avec les
cantons de Berne, Fribourg, Neu-
châtel et Jura (+11%). Toutes les
autres grandes régions par contre
n’ont enregistré qu’une timide
croissance de 2 à 4% (Suisse du
Nord-Ouest, Suisse orientale, ré-
gion lémanique) ou même un léger
fléchissement (Suisse centrale, –
4%). L’évolution du marché de l’em-
ploi n’est donc pas du tout homo-
gène entre les différentes régions:
alors que Zurich et l’Espace Mittel-
land rattrapent légèrement la ré-
gion lémanique avec son évolution
dans l’ensemble plus positive, la
Suisse orientale et la Suisse cen-
trale stagnent toujours à un faible
niveau. Cet écart existant depuis
longtemps perdure donc au dernier
trimestre. Les différences régiona-
les marquées soulignent l’incerti-
tude persistante en ce qui concerne
l’évolution que suivra le marché de
l’emploi au cours des six derniers
mois de l’année. /comm
A la recherche d’un emploi. (Archives David Marchon)
Essor ralenti au deuxième trimestre
Un outil utile
En collaboration avec le Moniteur du
marché d’emploi suisse (MME) à l’Ins-
titut sociologique de l’Université de
Zurich, Adecco Switzerland publie
l’Adecco Swiss Job Market Index à la
fin des mois de janvier, avril, juillet et
octobre. Avec cette statistique, la
Suisse dispose pour la première fois
d’un instrument de mesure scientifi-
que complet de l’évolution des offres
d’emploi dans la presse et sur inter-
net. /comm
Professional Opportunities
WWW.PAGEPERSONNEL.CH
Bitte senden Sie uns Ihre Bewerbung zu Händen von Viola Mammola
unter Angabe der Ref. Nr. PVMM48590 für den Technical Specialst
und unter der Ref. Nr. PVMM48609 für den Sales Coordinator per
E-Mail an: violamammola@pagepersonnel.ch oder bewerben Sie sich
online über www.pagepersonnel.ch
ENGINEERS & TECHNICIANS
Mit einem Jahresumsatz von über 10 Milliarden Dollar ist Parker Hannifn der weltweit führende Hersteller in
der Antriebs- und Steuerungstechnologie. Das Unternehmen entwickelt und konstruiert Systeme und Präzisi-
onslösungen für mobile und industrielle Anwendungen sowie den Luft- und Raumfahrtsektor. Parker Hannifn
beschäftigt rund 52.000 Mitarbeiter in 48 Ländern. Zur Verstärkung des Teams in der Schweiz, rekrutieren wir:
Technical Specialist in Customer Service
Inside Sales Coordinator
Ihr Aufgabenbereich:
• Bearbeitung technischer Kundenanfragen
• Enge Zusammenarbeit und Unterstützung des Verkaufs-Aussendienstes
• Bearbeitung von Reklamationen auf Kundenseite, zusammen mit den Divisions
• Entwicklung eines Produkttrainings und technischen Trainings für Kunden und Distributoren sowie ein
internes Training über alle Division-Produkte
• Ermittlung der Marktbedürfnisse für innovative Produkte und Zusammenarbeit mit der Engineering-
Abteilung zur Produktentwicklung
• Sicherstellung des höchsten Levels an Kundenservice, Datenaustausch, Qualität, Kostenreduzierung und
Produktivität
• Kundenunterstützung bei Anwendungen, Diagnosen und Fehlerbehebung
• Erkennung und Erfassung von Kundenbedürfnissen, Produktentwicklungen- und Verbesserungen
• Pfege des Anrufer- und Beschwerdelogs
• Erstellung und Bearbeitung von technischen Angeboten
Ihr Anforderungsprofl:
• Technische Ausbildung oder äquivalente Arbeitserfahrung
• Mindestens 3 Jahre Arbeitserfahrung in einer Technical Service/Customer Service Position, idealerweise
mit pneumatischen und/oder hydraulischen Anwendungen
• Technisches Geschick für maschinelle Anwendungen; Fähigkeit, technische Zeichnungen zu lesen
• Gute Organisation, analytisches Denken sowie eine exzellente Kommunikations- und Ausdrucksfähigkeit
• Fliessendes Französisch und Deutsch, Englischkenntnisse von Vorteil
Ihr Aufgabenbereich:
• Empfang und Bearbeitung von Kundenanfragen
• Angebotserstellung und Verhandlungen mit Kunden
• Bearbeitung von Aufträgen und zugehörigen Dokumenten für Kunden bzw. interne Abteilungen
• Enge Zusammenarbeit mit der Logistik, zur Sicherstellungen des korrekten und pünktlichen Versands
• Datenverwaltung und Eingabe aller relevanten Informationen in das System
• Reklamationsmanagement
• Regelmässige Zusammenarbeit mit dem Regional Sales Team und den Divisionen zur Bearbeitung von
Angeboten, Aufträgen und technischen Fragen
• Abschliessendes Follow-up mit den Kunden per Telefon, Email oder Fax
• Sicherstellung der rechtzeitigen und korrekten Weiterleitung von wichtigen Informationen
Ihr Anforderungsprofl:
• Kaufmännische oder technische Ausbildung mit kaufmännischen Kenntnissen
• Mehrere Jahre Erfahrung in einer Sales Support oder Customer Service Position, idealerweise in einem
technischen Umfeld
• Exzellente Kommunikationsfähigkeit
• Genaue und detailbedachte Arbeitsweise
• Gute EDV-Kenntnisse, SAP oder JDE Kenntnisse sind von Vorteil
• Fliessendes Französisch und Deutsch, Englische Grundkenntnisse
Bienne • m/w
<wm>%Tr6K+ihN%l9%x6m8%QX+EMCs'%ya%zTv.Q%Rj+vt7xl%dS%Mo2.R%3K+WZzOzeC%g3%u=syc6Ie%wD%YGtG5-bGDH4Y-Ld-lCa6QXieQ%1h%8fqT%Di%C839Fp%'NYNm-4NqOv'-gp-QrIJ/Hx9/.n1e%B6%fA4PNc%/X%9c/AbNjp4Wp%wSpSI.vQK%eo%Imehd1/DpND%Rr%PGRn2X3x4Vc/%Bd59U.u7Wlv%5U%jX5dBnaOqLK2%6j%ZNTGdK%2n=Os+E5T+36+p0%lImH%N9Hr+wAhz+fEAD%I'%7CwnKi%1c</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'VW-vVSXbt-AT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Nous sommes spécialisés dans la fabricationde montres
et de chronographes haut de gamme s’adressant à une
clientèle de professionnels exigeants, actifs notamment
dans le domaine de l’aviation. La certification chrono-
mètre de l’intégralité de notre production atteste de
l’excellence de nos montres-instruments.
Pour renforcer notre département des finances, nous
cherchons un(e)
Adjoint(e) au
Directeur financier
Dans le cadre de cette fonction, votre mission consis-
tera à manager le département comptabilité de l’en-
tité principale de Grenchen. A ce titre, vous vérifierez
les comptabilités auxiliaires (débiteurs, fournisseurs,
immobilisations), collaborerez à la gestion des liqui-
dités y.c. hedging des devises étrangères et établirez
les rapports financiers mensuels. Vous serez également
en charge des budgets, de la planification financière,
du bouclement annuel et accompagnerez les réviseurs
externes.
Profil souhaité:
• Titulaire d’un Brevet Fédéral ou Diplôme Fédéral
d’expert en finance et controlling, avec quelques
années d’expérience.
• De personnalité intègre, loyale et discrète
• Capable de gérer une petite équipe
• Pouvant travailler de manière autonome
• Bon esprit d’analyse
• De langue maternelle française avec de bonnes
connaissancesdel’allemandetsi possibledel’anglais.
Entrée en fonction à convenir.
Veuillez adresser votre dossier de candidature complet à:
BREITLING SA
Case Postale 1132 • 2540 GRaNGes
tél. +41 32 654 54 54
rh-bre@breitling.com WWW. BREITLING. COM
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9INa-QoIzOV-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kVI-/ck0XG-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhLhV.CUy%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bA/c4.UG4%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+ob%Rqk4%OsxQ+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ=l-mAQ39n-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Nous vous of f r ons un t r avai l dans un envi r onnement agr éabl e, dynami que et
per f or mant . Si vous es t i mez c or r es pondr e au pr of i l c i - des s us , que c et t e ac t i vi t é
Greubel Forsey SA
Ressources Humai nes
Epl atures- Grise 16 – 2301 L a Chaux-de-Fonds
rh@greubelforsey. com
www. greubelforsey. com
Vot r e pr of i l
• For mat i on d’ Hor l oger c ompl et ou Tec hni c i en ES
en r es t aur at i on/ c ompl i c at i on hor l ogèr e
• Pl us i eur s années d’expér i enc e des mouvement s
à c ompl i c at i ons , y c ompr i s des t our bi l l ons
• Pas s i onné par l es gar des - t emps novat eur s
Vot r e déf i
• Mont age c ompl et des mouvement s à c ompl i c at i ons
• Res pec t des c r i t èr es t ec hni ques et es t hét i ques , ai ns i que
des i mpér at i f s de qual i t é s péc i f i ques à l a mar que
CADRES

<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m959v-0ogsO5-aA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8m8b-BcAPXm-IL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhwM7.Chc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAUh9.EGu%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+vIc+bE+ob%RqJ4%Os8Q+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApX9'-lT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
C’est au sein des ateliers modernes de la
Manufacture des Montres ROLEX SA à Bienne
que se crée, grâce à l’utilisation de technologies
de pointe, le mouvement chronomètre mondia-
lement connu de la montre Rolex.
Pour satisfaire les besoins de notre société,
nous recherchons un/e :
Dessinateur/trice
Votre mission:
• Réalisation des maquettes de phases de
composants horlogers (Fournitures) sur la
base d’une maquette de définition.
• Collaboration avec les chargés
d’industrialisation.
• Création des maquettes nouveaux produits
et mises à jour / modifications des
maquettes de produits existants.
Votre profil:
• Dessinateur/trice ou titre jugé équivalent.
• Expérience confirmée dans le dessin 2D/3D
via Pro E.
• Connaissances horlogères : requises.
• Maîtrise des outils informatiques (MS Office).
• Sens des relations / aisance dans la commu-
nication.
• Rigueur / flexibilité.
Nos prestations :
• D’excellentes conditions de travail ainsi que
des prestations sociales de premier ordre.
Les personnes intéressées sont invitées à nous
adresser leur offre de service, accompagnée
des documents usuels à:
MANUFACTURE DES MONTRES ROLEX SA
Ressources Humaines
Rue David Moning 9 • Case postale
2501 Bienne
Tél. 032 339 44 44
rolex.com
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5HIX-Z541/H-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOkH-smvMlO-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0T"wG.zT%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFbev.3Ft%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOB38+1Jf+MQ+nv%S3vA%Pryu+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpge'-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm> Nous mettons au concours, pour août 2011 la place d’apprentissage
ci-dessus.
La durée de l’apprentissage est de quatre ans. La formation pratique
s’effectue en nos ateliers de Tramelan.
Les offres de service, accompagnées d‘un curriculum vitae et des
copies des derniers bulletins scolaires sont à adresser jusqu’au
20 septembre 2010 à l’adresse ci-dessous. Des renseignements
complémentaires peuvent être obtenus au 032 482 64 50.
Un-e apprenti-e
polymécanicien-ne
Au sein d’une compagnie entreprenante, engagez-
vous au service du public.
Chemins de fer du Jura
les-cj.ch
Chemins de fer du Jura
Service du personnel
Rue du Général-Voirol 1
2710 Tavannes
Le train rouge
qui bouge!
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9INa-QoIzD=-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kVI-/ck0qn-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhL4g.iBy%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bATm5.vuj%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+oY%RqMd%OsxV+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ=l-mAQ3Rc-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
RESPONSABLE ATELIER PRODUCTION
MONTRES ET REMONTAGE MOUVEMENTS
Ingéniosité, persévérance et audace pour accéder à la pleine maîtrise du temps
sont les défis relevés par Corum.
Afin de valoriser notre patrimoine avec l’implication d’hommes et de femmes d’excellence,
de mettre en œuvre notre stratégie de croissance, nous offrons le poste suivant:
Corum est certifié equal – salary
Si ce poste rencontre votre intérêt,
nous vous remercions d’adresser votre
dossier de candidature complet à
Yolaine Bôle
Montres Corum Sàrl
Petit-Château 1
2300 La Chaux-de-Fonds
Votre défi
Organiser la production de montres et de mouvements
Optimiser la gestion des ressources
Gérer l’atelier et instaurer la polyvalence
Planifier, coordonner les productions en garantissant les délais
Valider les prototypes, définir les outillages
Maîtriser les processus industriels, les améliorer
Vos compétences
Ingénieur ETS ou diplôme équivalent
Maîtrise parfaite de l’ingénierie horlogère
Expérience confirmée dans un poste similaire
Connaissance des outils de gestion
Qualités relationnelles et leadership
Nos objectifs
Produire nos montres et mouvements dans la qualité
et les délais requis en respectant les objectifs économiques
Maîtriser la production
Maintenir et augmenter les compétences
Participer à la création de valeur
Nos prestations
Avant-gardistes en accord avec le renom de notre marque
Opportunité de relever un challenge
Evolution dans un environnement novateur et dynamique
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H6S-A'kbw'-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOJD-Lta4Kt-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TUe'.fiU%Q"%yPQgvGrdbmd%7q%R57YeaLEfW2r%ovGUc.9aZ%re%h6r1nmwRL"bX%dh%DlU/1b%Xmkc1+g3W+9O+MA%iKwJ%lI/h+vu2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-hnHdRn-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Candidats:
Inscription gratuite
et confidentielle
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m959v-0ogfO=-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8m8b-BcA=Xn-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhwM7.Chc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABc0.vGj%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bG+oI%RqMd%Osr1+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApo9c-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Paroisse réformée évangélique française de Bienne
La Paroisse réformée évangélique française de Bienne cherche
une pasteure/ un pasteur
partage de poste envisageable (job sharing)
Nous sommes une Paroisse:
– unifiée depuis peu;
– engagée dans un processus de renouvellement de ses structures.
Nous vous offrons :
– un poste à 100 % (partage de poste envisageable (job sharing)) comportant
les différentes tâches du ministère pastoral ;
– l’opportunité de vous intégrer au sein d’une équipe de professionnels,
composée d’ecclésiastiques et de laïcs ;
– la possibilité de contribuer à la dynamique d’une entité naissante;
– l’occasion de faire valoir vos compétences et vos idées.
Nous attendons :
– une personnalité capable de collaborer activement dans un groupe;
– une personnalité susceptible de créer et de susciter des synergies ;
– une personnalité prête à s’investir dans les tâches diverses d’une paroisse
citadine aux facettes multiples.
L’entrée en fonction est prévue pour le 1er mars 2011 ou à convenir.
Votre postulation est à envoyer jusqu’au 29 octobre 2010 à :
Mme Geneviève Widmer, Présidente du Conseil de paroisse
Rue des Alpes 75, 2502 Bienne
Pour d’éventuelles questions, prenez contact avec la Présidente du Conseil.
Téléphone: 032 322 47 20
Une formation, un emploi
Nous cherchons pour notre centre
d’appels à Neuchâtel des
télévendeurs(es)
Temps partiel ou complet. Salaire fixe
et prime. Formation assurée.
Appelez au tél. 032 720 10 24
23614
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H6S-A0rbL'-Mv-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOJD-LBj4gt-Ub-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEnD.zf%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFgf/.5FU%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+1Jf+Ml+nm%S3En%PrOe+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7QdEn-AT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Lieu de rencontre entre modernité et tradition horlogère, Cartier Horlogerie
développe, produit et assure la pérennité de ses montres. Notre Manufac-
ture, l’une des plus grandes manufactures horlogères intégrées de Suisse,
permet à la créativité, la précision et l’innovation d’explorer sans contrainte
de nouveaux territoires d’invention, garants de l’exception des montres
Cartier. Cartier Horlogerie met le Client au cœur de son activité et s’engage
sans faille à le satisfaire.
Depuis 2004, l’Institut d’Horlogerie Cartier s’engage à transmettre la
passion du travail bien fait, à maintenir la tradition d’excellence et à suivre
l’évolution technologique, afin de maintenir et de perfectionner le niveau
professionnel des Horlogers de la Maison Cartier.
Pour la rentrée d’août 2011, nous offrons des places d’apprentissage
en tant que:
Si votre ambition est de contribuer au succès d’une Maison de luxe
prestigieuse et que vous souhaitez avoir accès aux avantages d’un
Groupe d’envergure internationale, nous vous invitons à faire parvenir
votre dossier de candidature complet à:
Manufacture Cartier • Chemin des Alisiers 10 • 2300 La Chaux-de-Fonds
Département des Ressources Humaines
Email : recrutement.cartier.horlogerie@cartier.com
Apprentis horlogers prAticiens (h/f)
Apprentis horlogers dAns le domAine
professionnel de l’industrie (h/f)
Apprentis opérAteurs en horlogerie (h/f)
Apprentis polisseurs (h/f)
Apprentis opérAteurs en polissAge (h/f)
Apprenti micromécAnicien (h/f)
Nos formateurs vous accompagneront tout au long de votre appren-
tissage, partageront avec vous leur savoir et vous enseigneront votre
futur métier.
Notre structure de formation vous offrira la possibilité de dévelop-
per vos compétences et d’apprendre votre métier dans un cadre
optimal. Nous favoriserons le développement par le biais de stages,
d’échanges et de formations internes qui vous permettront d’élargir
vos connaissances et d’acquérir une solide expérience dans le monde
de la Haute Horlogerie.
Votre profil
• Intérêt pour les produits horlogers et les mécanismes de précision
• Dextérité, patience et esprit d’équipe
• Facultés de concentration et de raisonnement logique
• Scolarité réussie, bonne culture générale et bon niveau en mathé-
matiques
Votre dossier
• Lettre de motivation
• Curriculum vitae
• Derniers bulletins scolaires

<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H6C-GJdbeD-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOJr-NRp49q-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEnD.zf%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFELT.7tt%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QO6aC+8PG+5g+nv%S3vU%Prym+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pl-UZSd"j-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Depuis 1775 Breguet symbolise la
tradition, l'innovation, la qualité, la beauté,
ainsi que l'art et la culture Européenne, à
l’avant-garde des développements du
XXI
e
siècle.
Nous souhaitons partager notre
passion pour le développement de nos
prestigieuses montres, telles que la
Tradition Tourbillon à fusée, les
Classiques à échappements et spiraux
silicium, les Doubles Tourbillons, la
Montre de Marie-Antoinette et d’autres
nouvelles complications et technologies.
Nous recherchons pour renforcer notre
équipe un(e):
Technicien(ne)-Horloger(ère) Laboratoire
Vos activités:
◆ Mise au point et qualification de nouveaux produits
◆ Analyse et optimisation des mouvements et/ou des habillages
Nous attendons:
◆ Technicien ES, CFC d’horloger-rhabilleur, Bac Pro horloger
◆ Expérience d’un poste similaire ou savoir-faire reconnu dans l’analyse
et le test de montres Haut de Gamme
◆ Grande faculté d’analyse et prise de responsabilité
◆ Personnalité constructive, autonome et flexible souhaitant s'intégrer dans une
entreprise à long terme
Nous offrons:
◆ Poste de travail passionnant au sein d'une petite équipe
◆ Accès à des produits d’une marque prestigieuse
◆ Equipement de grande qualité
◆ Avantages et prestations sociales d'une Manufacture faisant partie du groupe
leader mondial de l'horlogerie (Swatch Group)
◆ Environnement de vie et de travail agréable (www.myvalleedejoux.ch)
Nous attendons votre candidature complète accompagnée des documents d’usage à
l’adresse suivante:
Montres Breguet SA
Ressources Humaines hr@breguet.ch
CH-1344 L’Abbaye www.breguet.ch
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m9INa-QoIzH5-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8kVI-/ck0Om-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnB7.Uqc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABV0.qAu%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+ob%Rq09%OsrK+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ=l-mAQ3e'-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
VOTRE SOURCE DE CHALEUR!
032 927 32 32
Nous sommes des entreprises actives dans le domaine des pro-
duits pétroliers, dans le cadre de notre service de transports, nous
cherchons
UN OU UNE
DISPONENT LOGISTIQUE
Profil souhaité
Quelques années d’expérience.
Sens des responsabilités.
Bonnes connaissances informatiques.
Bonnes connaissances du canton de Neuchâtel et environs
Très bonnes connaissances de l’allemand parlé et écrit
Résistance au stress
Permis camion serait un avantage
Entrée immédiate ou à convenir
Nous offrons
Activité intéressante et diversifiée.
Travail au sein d’une entreprise dynamique.
Prestations sociales modernes.
Possibilité d’évolution.
Si vous correspondez et si ce poste vous intéresse, merci d’envoyer
votre dossier avec documents usuels à:
Oel-Pool Neuchâtel SA
A l’att. de Daniel Mounir
Rue du Tombet 26A
2034 Peseux
Nous répondrons uniquement aux dossiers correspondants aux
critères mentionnés ci-dessus.
<wm>%cKEL+T4O%Rs%dEkP%6C+vYwyQ%pD%Ucu.6%h7+u/gdR%Fz%YNW.h%bL+axUjUZw%fb%59ypVEqZ%A0%lH/H1-vncdP/-dF-RwDE6CTZ6%t4%PeBc%0T%wPbsGo%QOlOM-bfFpZl-po-6Kq3JrdsJ.8tZ%ME%e=2iOV%JC%sVJ="O7o2ao%AzNEt.gz%aY%Kjac19yAMlA%T3%S/TmX6o0VQ'y%n1X2L.h8%qQ%gwqGYP07M8na%vg%djVrGn%aPbBO+uqV+"a+Nz%hBYd%jyKg+=92'+Zu91%B6%fA=Pnc%/X</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApi9'-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Vorpe engrenages sa
Vorpe Engrenage SA engage pour date à convenir
Ingénieur diplômé
âge idéal: max. 28 ans
Mission:
A: Gestion de l’entretien des machines à commande
numérique. Etablissement des stocks minimums
de composant électronique pour l’entretien des
machines CNC.
B: Résoudre des problémes d‘usinage
C: Autre mission
Veuillez postuler par écrit à
VORPE ENGRENAGES SA
Sombeval, 2605 Sonceboz + Courtelary
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m959v-0ogwOA-oA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8m8b-BcAKXL-cL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhwM7.Chc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAOp0.tG0%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+oS%RqD9%Os86+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApi9T-AT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Le Groupe Cendres+Métaux est un leader dans la fabrication de
produits de haut niveau à partir de matériaux de haute qualité. Nous
développons, produisons, commercialisons et vendons nos propres
produits ainsi que des produits spécifiques aux clients et fournissons
des services pour la médecine dentaire, la technique médicale,
l’industrie horlogère tout comme pour l’industrie joaillière.
Un employeur attrayant dans la région!
Nous cherchons, pour notre divison Dental, une personne
expérimentée en qualité de
Collaborateur/-trice administration
des ventes à 50%
Vos tâches clés:
– Contrôle et saisie des commandes export
– Contrôle partiel et final des produits à livrer
– Emballage des produits, facturation et établissement des documents
– Contact avec les clients, les transitaires et les instances officielles
– Contrôle des factures des transitaires
Nos attentes:
– Formation d’employé/-e de commerce ou équivalent
– Bonne aptitude à communiquer et très nette orientation clientèle
– Connaissances SAP et expérience dans l’exportation souhaitées
– Langue maternelle française ou allemande avec de très bonnes
connaissances de l’autre langue et de l’anglais
– 2–3 ans d’expérience dans un poste similaire
Nous offrons:
– Une activité intéressante avec de nombreux contacts internes et
externes
– Une introduction approfondie aux travaux courants
– Un poste de travail dans une entreprise dynamique, à la pointe du
progrès
– Une rétribution adaptée à vos performances et des prestations
sociales étendues.
Jours de travail: mercredi toutes les 2 semaines, jeudi et vendredi
(job sharing).
Intéressé(e) par ce défi? C‘est avec plaisir que Graziella Haegeli,
Human Resources Specialist, recevra votre dossier de candidature
complet. Nous nous réjouissons de faire votre connaissance.
Cendres+Métaux SA
P.O. Box
CH-2501 Biel/Bienne
Phone +41 58 360 20 00*
hr@cmsa.ch
www.cmsa.ch
Dental
Medical
Jewellery
Watches
Refining
+
Un alliage réussi
entre capital humain
et matériaux
years
ans 125

Retrouvez les annonces Abocard avec
les tirages au sort et les réductions sur Internet:
www.journaldujura.ch/services/abocard
<wm>%hICq+R7"%Ot%6C8Y%XW+woa/V%JZ%ThA.X%jk+AGS6O%Ei%obf.j%Kq+eQTmT'a%zK%=1/J4Cs'%Dx%NuGu9-Lux5gz-BE-OaZCXWR'X%F7%YUyh%xR%aYKtv3%V"N"8-g"ymA0-z3-XIsrH56tH.MF'%pC%U0gl"4%HW%t4H0L"k3ge3%Di3iF.ArWOJ%2B%HN2iDA9CqMC%P/%m1Pbc'yaTUz9%KDG4r.sDB0%t4%Petw3oQ8JpyU%aP%Xn7=wy%UoF8H+Dt7+qa+KE%m/6X%nG9E+xdSh+cDd6%/2%iZxoyj%vg</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'VW-vVSXbL-AT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Nous sommes spécialisés dans la fabricationde montres
et de chronographes haut de gamme s’adressant à une
clientèle de professionnels exigeants, actifs notamment
dans le domaine de l’aviation. La certification chrono-
mètre de l’intégralité de notre production atteste de
l’excellence de nos montres-instruments.
Pour notre siège de Granges (Soleure), nous désirons
engager
un(e)
collaborateur(trice)
en qualité de secrétaire d’atelier.
Votre tâche consistera principalement à la réception,
l’enregistrement et la gestion du flux de nos montres
dans l’atelier de production. Cette fonction implique
des contacts réguliers aussi bien à l’interne avec les
autres départements, qu’à l’externe avec nos termi-
neurs. Vous vous occuperez également du suivi des
rhabillages ainsi que des inventaires réguliers.
Profil souhaité:
• Sens de l’organisation et de la communication
• Méthodique, autonome et capable d’anticiper
• Minutieux (se) et rapide
• A l’aise avec les outils informatiques courants et
les systèmes de gestion de production
• Une expérience dans un poste similaire serait un
atout
Entrée en fonction de suite ou à convenir
Veuillez adresser votre dossier de candidature complet à:
BREITLING SA
CASe poStAle 1132 • 2540 GRANGeS
tél. +41 32 654 54 54
rh-bre@breitling.com WWW. BREITLING. COM
rue M.-Chipot 15, case postale, 2501 Biel-Bienne
tél. 032 321 99 11 · fax 032 321 99 00
www.telebielingue.ch · E-Mail: info@telebielingue.ch
Vainqueurs
et vaincus:
le sport
chaque
dimanche
Chaque jour dès 19 heures 30,
reprise toutes les heures
jusqu’au lendemain à 16 heures.
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H5F-AM4E/v-Ev-jDdwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOmo-LUv3lb-3b-CqpKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0T"wG.zT%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFblO.3ga%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOB38+1Jf+MQ+nv%S3BA%PrCJ+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApieT-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Notre entreprise avec siège à Orpond fabrique des presses
et des postes de travail pour l’industrie horlogère ainsi que
des machines de soudage pour l’assemblage électronique.
Réalisés grâce au savoir-faire de collaborateurs motivés, ces
produits ont fait notre succès par leur haute qualité et leur
caractère innovant.
Pour compléter notre équipe, nous cherchons:
Employé(e) de bureau
Tâches
Vous êtes responsable de toute l’administration et de son
organisation. Parallèlement aux tâches administratives
générales, vous assumez la comptabilité débiteurs et
créanciers, ainsi que les salaires. De plus, vous organisez
et réalisez les expéditions.
Profil
Vous êtes au bénéfice d’une formation commerciale (profil E).
Vous travaillez volontiers en équipe et vous vous distinguez
par votre flexibilité, motivation, capacité de communication
ainsi que par votre grande autonomie. Votre profil est
complété par de bonnes connaissances en français et en
allemand (parlé et écrit), de même qu’en anglais (parlé).
Notre offre
Nous vous offrons une activité avec responsabilités, indépen-
dante et variée dans une entreprise dynamique.
Nous nous réjouissons de recevoir votre dossier !
Covatec SA
Ch. Wyss, Industriestrasse 5, CH-2552 Orpund
Tel. 079 650 15 74, Fax 032 344 99 80
E-mail: wyss@covatec.ch, Site: www.covatec.com
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95sW-Q9ge'H-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mP5-/8A9tO-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnDV.Ls8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAuh8.t"J%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bm+pN%RqM4%OsxQ+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpN"e-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
En prévision du départ en retraite du titulaire nous désirons
repourvoir le poste de
Calculateur de cames
Connaissance du système «Calcam» souhaitée.
Si ce poste vous intéresse, nous vous prions de bien vouloir
prendre contact avec Monsieur Jacques Rossé au numéro de
téléphone suivant: 032 497 71 40.
Vous êtes motivé-e à entrer dans la vie professionnelle ?
Vous savez faire preuve d'initiative ?
Vous aimez travailler en équipe ?
Le ceff – Centre de formation professionnelle Berne franco-
phone, pour son domaine INDUSTRIE, met au concours une
place de :
APPRENTI�E EMPLOY�E
DE COMMERCE
FORMATION ÉLARGIE (E) OU MATURITÉ (M)
Entrée en fonction : dès le 1
er
août 2011
Conditions d’engagement : selon les dispositions légales du
canton de Berne
Vous correspondez au profil recherché, alors n’hésitez pas à
nous faire parvenir votre offre de services, accompagnée de
votre curriculum vitae, d’une copie des deux derniers bulletins
scolaires et autres documents usuels jusqu’au 30 septembre
2010, avec mention « Postulation apprenti-e employé-e de
commerce » à l’adresse suivante :
ceff Rue de la Clef 44 CH–2610 Saint�Imier
Tél. +41 32 942 43 43 Fax +41 32 942 43 01 info@ceff.ch
www.ceff.ch
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95Ci-0dIfvA-wA-kx6DaZ7XR%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mrx-Bpk=bL-KL-ayJqIswH6.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnB7.Uqc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABp4.z"n%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bm+ox%RqJ9%Osx7+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7QozT-iT-/jkRlOy8I%U3%9nDp%Sy</wm>
Située à Colombier sur le littoral neuchâtelois, notre entreprise
est spécialisée dans la conception et le développement sur
mesure de systèmes d’automation et d’équipements indus-
triels. Suite au prochain départ du titulaire, nous recherchons
notre nouveau:
Responsable du bureau
technique (H/F)
De formation supérieure HES ou ES, vous êtes au bénéfice
d’une expérience confirmée dans un poste similaire avec une
forte orientation vers la pratique. En véritable leader, vous gérez
une petite équipe d’ingénieurs/constructeurs tout en suivant
vos propres projets. Vous maîtrisez l’allemand et/ou le suisse-
allemand. A l’aise dans les contacts, vous entretenez des
échanges de qualité avec tous vos interlocuteurs.
Nous vous offrons un poste varié avec une grande autonomie.
Cette fonction vous permettra d’évoluer dans une ambiance de
travail dynamique et tournée vers l’avenir.
Nous nous réjouissons de recevoir votre dossier complet à
l’adresse électronique rh@patric.ch ou à l’adresse postale:
Patric concept SA
M. Hervé Robert-Nicoud
Chemin de la Scierie 20
2013 Colombier
Vous trouverez d’autres postes sous: www.patric-concept.ch
une société du groupe Nugerol Holding SA
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5rYC-ZMrge'-Ev-jDdwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%Xmj'r-sUjA9t-3b-CqpKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEnD.zf%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFsfT.0gU%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QO6aC+1Jf+MK+nw%S3BA%Prwu+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ=l-mAQ3"n-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Au cœur d'une région transfrontalière de près de
350'000 habitants, La Chaux-de-Fonds, inscrite au
Patrimoine mondial de l'Unesco pour son urbanisme
horloger, offre le lieu idéal pour stimuler la créativité
et favoriser les initiatives. La Ville de La Chaux-de-
Fonds réunit les compétences et le savoir-faire de
plus de 600 collaborateurs assurant un service pu-
blic de proximité et de qualité. Pour compléter son
effectif, nous sommes à la recherche d'un-e :
Coordinateur/trice
presse et
information à 80%
Chancellerie
Votre mission / Vous participez à la déႡnition et à la
mise en œuvre de la stratégie de communication de
la Ville. Vous avez les responsabilités de : coordon-
ner l'information, établir le calendrier d'actions, rédi-
ger les communiqués de presse, organiser les
conférences de presse, ainsi que diverses rencon-
tres ou campagnes d'information, suivre les actions
entreprises et la tenue de la revue de presse, actua-
liser l'espace "médias" du site Internet, créer et en-
tretenir le réseau avec le monde des médias. EnႡn,
vous pouvez être amené à représenter les autorités.
Votre proႡl / Au bénéႡce d'une formation d'une
Haute-Ecole et d'une expérience conႡrmée au sein
des médias et/ou des services de communication
d'institutions publiques ou privées, vous avez une
bonne compréhension et un intérêt marqué pour les
questions politiques et pour le fonctionnement des
institutions, un solide bagage en gestion de projets
et vous maîtrisez les outils et les techniques de com-
munication, y compris les multimédias. De plus,
vous avez une excellente maîtrise de l'écrit et de
l'expression orale et vous disposez d'un réseau
étendu dans le monde des médias. Pour mener à
bien vos missions, vous devez en outre faire preuve
de diplomatie, de pragmatisme et d'une excellente
capacité d'anticipation, d'analyse et de synthèse
ainsi qu'une aptitude à faire face aux situations im-
prévues ou d'urgence. Vous êtes apte à gérer les
priorités de manière autonome et votre état d'esprit
est dirigé vers les solutions. Vos capacités organisa-
tionnelles ne sont plus à démontrer et vous faites
preuve de beaucoup de disponibilité et de Ⴂexibilité.
De bonnes connaissances en allemand et en an-
glais sont nécessaires.
Entrée en fonction souhaitée / 1e janvier 2011 ou
date à convenir.
Nous offrons / Une activité variée au service du pu-
blic dans un cadre de travail motivant et dynamique
/ encouragement à la formation continue / un traite-
ment selon la réglementation en usage.
Vous vous reconnaissez dans ce proႡl ? Nous at-
tendons avec plaisir votre dossier de candidature
complet jusqu'au 24 septembre au Service.Res-
sourcesHumainesVCH@ne.ch ou à l'adresse sui-
vante : Ville de La Chaux-de-Fonds / Service des
ressources humaines / Mme I. Niklaus / Rue de la
Serre 23 / 2300 La Chaux-de-Fonds /
+41.32.967.62.81.
La conႡdentialité vous est garantie.
www.chaux-de-fonds.ch
Responsable Rayon
Food (100 %)
Vente Supermarché
Sur plus de 70 sites dans toute la Suisse, plus de 11
000 collaborateurs exerçant les fonctions les plus
diverses veillent à créer une ambiance exceptionnel-
lement propice à l’achat. Pour nos clients, nous
découvrons, vivons et donnons du style à un prix
abordable. Nous rejoindrez-vous bientôt ?
Vos tâches:
• Vous prenez la responsabilité de l’ensemble des
activités de vente dans votre rayon
• Vous assurez une gestion durable du personnel en
ce qui concerne vos collaborateurs
• Vous utilisez les outils de travail à votre disposition
avec compétence et de façon conséquente
• Vous participez activement au développement de
notre supermarché en sachant exploiter les saison-
nalités
Vous apportez:
• Vous possédez une expérience de plusieurs années
du commerce de détail dans le domaine Alimen-
taire ou dans la gastronomie
• Vous avez du talent pour l’improvisation et vous
aimez les problématiques permettant de relever
des challenges
• Vous êtes capable d’enthousiasmer votre équipe
par vos qualités de dirigeant et de la motiver dura-
blement
• Vous connaissez les produits alimentaires et savez
les mettre en valeur pour enthousiasmer notre
clientèle
Nous vous offrons:
• Un domaine d’activité diversiႡé et stimulant
(clients, produits, collaborateurs)
• Une fonction de direction à niveau de responsabi-
lité élevé
• Une bonne ambiance de travail avec des voies de
communication rapides
Voulez-vous être un exemple de style ? Alors, nous
attendons avec impatience votre candidature. De
préférence en ligne.
Avec un chiffre d'affaires d'environ 3 milliards de
francs, Manor est la plus importante chaîne de grand
magasins en Suisse. Spécialiste dynamique dans de
multiples domaines, Manor est présent dans le Non-
food, le Food et la Restauration.
Manor Biel/Bienne
Frederic Blaser
+41 32 327 2699
Manor SA
www.manor.ch
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95sW-Q9gFHx-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mP5-/8AoOy-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnDV.Ls8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABp4.z"n%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89jy+vIc+bE+oY%RqMx%OsrV+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpgej-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Tél. 032 492 22 32
pan-sa@bluewin.ch
Recherche
Un(e) Dessinateur(trice)
Génie civil
Votre profil:
- CFC Dessinateur(trice) en génie civil ou équivalent
- Bonnes connaissances en informatique de base et
des programmes de dessin
Votre mission:
- Elaborer des plans
- Suivi et gestion des chantiers
Nos prestations:
- Activités variées et intéressantes
- Cadre de travail agréable
- Outils informatique de pointe
Intéressé(e)?
Envoyez votre dossier de candidature par courrier ou par
email à l’adresse suivante:
P.-A. Niederhäuser bureau d’ingénieur SA
rue Aimé Charpilloz 6a, 2735 Bévilard
Tél.032 492 22 32 ou pan-sa@bluewin.ch

<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H5F-AM4EwD-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOmo-LUv3Kq-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0T"wG.zT%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFEfD.2tG%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOB38+1Jf+MQ+nu%S3Rw%Prsu+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApiRj-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Le Centre hospitalier Bienne est le centre de compétences
médicales public de la région bilingue Bienne-Seeland-Sud du
Jura bernois. A ce titre, il offre à l’ensemble de la population
des soins complets dans pratiquement toutes les branches
médicales spécialisées. Chaque année, près de 50000 patients
font confiance à nos 1400 collaborateurs. Voulez-vous relever
un nouveau défi ? Souhaitez-vous prendre plus de respon-
sabilité ? Nous cherchons pour le 1er janvier 2011 ou selon
date à convenir pour notre maternité
une infirmière-cheffe
Notre poste – vos missions
– Maternité comprenant 18 lits et avec environ 1000 naissances
par année
– Responsabilité de la gestion de l’unité et d’une équipe de
soins engagée et motivée
– Mise en pratique des directives UNICEF pour une clinique
favorable à l’allaitement maternel
– Une activité variée et intéressante vous attend dans un envi-
ronnement en constante évolution
Vos compétences – nos attentes
– Vous êtes une personne compétente, consciente de vos
responsabilités et flexible, vous avez un diplôme de formation
en soins infirmiers (ES, sage-femme) et de l’expérience
professionnelle mère/enfant
– Vous avez suivi la formation d’infirmière-cheffe ou vous
êtes disposée à entreprendre cette formation ou vous avez
de l’expérience dans le domaine de la gestion
– Vous appréciez les tâches dirigeantes, organisationnelles et
la collaboration interdisciplinaire
– Vous avez de bonnes compétences professionnelles et
sociales, vous êtes capable d’assumer une grande charge de
travail et consciente de vos responsabilités
– Votre langue maternelle est le français et vous avez des très
bonnes connaissances d’allemand.
Notre collaboration
Le Centre hospitalier de Bienne est un centre de formation
pour diverses professions en santé publique. Il met à disposition
une infrastructure moderne et vous offre des conditions
conformes à notre CCT. Les compétences professionnelles
sont pour nous d‘une grande importance, nous promouvons
de ce fait la formation continue de nos collaboratrices et
collaborateurs.
Mme D. Hafner, responsable des soins de la clinique
obstétrique/clinique pour enfants, se tient volontiers à votre
disposition pour tous renseignements complémentaires,
tél. 032 324 23 41*. Merci d’envoyer votre dossier de
candidature complet à : Centre hospitalier Bienne SA,
M. Fabian Schwab, directeur des soins, case postale 1664,
2501 Bienne, ou à: pflege.sekretariat@szb-chb.ch.
www.hopital-bienne.ch
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5HIX-Z54tL'-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOkH-smvYgt-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEcy.31%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFIfT.0Yi%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOHiK+1Jf+M0+nB%S3vU%PrOB+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpfEn-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Membre du Groupe Bausch Advanced Technology, A-Pack Technologies SA est une
entreprise dynamique, orientée vers l’innovation dans le domaine des machines de
packaging primaire pour l’industrie pharmaceutique, cosmétique et agroalimentaire,
proposant, au sein d’une équipe jeune et créative, des postes variés à l’échelle inter-
nationale, un environnement de travail moderne et agréable ainsi que l’utilisation de
technologies de pointe.
Afin de compléter nos effectifs, nous recherchons, pour entrée immédiate ou à convenir:
Un chargé de clientèle
(technico-commercial, H/F)
Votre mission
Rattaché à notre département commercial, vous soutenez la force de vente en assu-
rant le suivi des affaires à l’interne. Par votre réflexion et vos idées, vous contribuez en
tout temps à l’amélioration des processus internes. En démontrant de réelles capacités
commerciales, vous pourrez être appelé à évoluer dans la vente de nos machines.
Vos tâches
• Réalisation de devis en fonction des exigences de nos clients basés sur les 5 continents,
établissement de confirmations de commande et factures
• Suivi des dossiers commerciaux
• Contribution à la recherche de solutions techniques en collaboration avec nos
départements spécialisés
• Chiffrage des solutions techniques
• Collaboration à la planification des visites clients
Les exigences du poste
• Formation de base technique en mécanique/électrotechnique (automation un +)
niveau ET ou HES, ou formation équivalente
• Très bonnes connaissances d’anglais (expression orale et écrite)
• Première expérience professionnelle confirmée (2-3 ans), dans une fonction similaire
un + (domaine pharma +++)
• Bonne maîtrise des outils informatiques courants
Vos compétences personnelles
Doté d’un esprit client, vous possédez des aptitudes d’argumentation. Vous faites
preuve d’aisance relationnelle, d’ouverture d’esprit et possédez de bonnes capacités
rédactionnelles en français, en anglais, éventuellement en allemand.
Vous aimez les challenges et souhaitez vous développer dans un domaine en pleine
évolution? Alors adressez-nous sans attendre votre dossier de candidature complet
que nous recevrons avec plaisir!
A-Pack Technologies SA, Ressources humaines, Rue de la Source 1,
2822 Courroux ou anne.vassena@a-pack.ch.
Renseignements: tél. 032 421 45 55.
Consultez notre site internet: www.bausch-group.com
Wir sind ein erfolgreich tätiges, internationales Unternehmen mit Stammsitz
in Cressier, nahe Neuenburg mit 200 Mitarbeitenden in der Schweiz, weltweit
ca. 350. Hier entwickeln und produzieren wir hochwertige Kreiselpumpen
und Armaturen für die Industrie, Chemie und Abwasserverbände.
Zur Verstärkung unserer Verkaufsabteilung suchen wir ab sofort oder nach
Vereinbarung eine/n
Verkaufssachbearbeiter/in (80 – 100%)
Aufgabenbereich:
R Bestellungen prüfen und Abklärungen mit unseren europäischen
Niederlassungen vornehmen
R Daten in unserem PPS-System erfassen und verwalten
R Koordinieren von Lieferterminen und Zubehörteilen
R Verschiedene administrative Arbeiten erledigen
Anforderungsprofil:
R Abgeschlossene kaufmännische Ausbildung
R Erfahrung in einer ähnlichen Position
R Zwischen 30 und 45 Jahre jung
R Sehr gute Deutschkenntnisse in Wort und Schrift (Französischkenntnisse
von Vorteil) und gute Informatikkenntnisse
(MS-Office)
R Freude am Kontakt mit Menschen
R Interessiert, offen und flexibel
Wir bieten Ihnen in unserem familiär geführten Unternehmen einen
interessanten Aufgabenbereich in einem gut eingespielten Team an.
Fühlen Sie sich angesprochen? Dann senden Sie uns ohne zögern Ihre
vollständigen Bewerbungsunterlagen zu.
EMILE EGGER & CO. AG
Personalabteilung
Rte de Neuchâtel 36
CH-2088 Cressier
www.eggerpumps.com
SWISS ENGINEERED PUMPS SINCE 1947
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95Ci-0d2lDh-wA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mrx-BpuQqE-KL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnDV.Ls8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAUp3.iw0%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W8aQZ+vIc+by+oS%RqM9%Osx6+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7M5Rq-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Le Corps de Police de la Ville de Neuchâtel recherche active-
ment afin de compléter ses effectifs de police de prévention
et de proximité pour le 1
er
janvier 2011 au plus tard
3 Policiers-ères qualifiés-ées
Votre mission consistera à effectuer de la prévention de
proximité de jour comme de nuit en ville de Neuchâtel.
Au bénéfice d’une formation de policier-ère validée par un
brevet professionnel, les personnes recherchées auront les
aptitudes et le profil suivants :
• être capable de travailler de manière autonome ou en
équipe,
• savoir faire preuve d’initiative et de polyvalence,
• maîtriser le français et les outils informatiques standards,
• quelques années d’expérience seraient un atout,
• âge souhaité: entre 25 et 45 ans.
Nous vous offrons:
• un poste diversifié,
• un contact accru avec la population,
• de la formation continue.
Désirez-vous donner une nouvelle orientation à votre car-
rière et relever de nouveaux défis ? Souhaitez-vous exercer
vos compétences au sein d’une collectivité publique dyna-
mique? Transmettez-nous, alors, votre lettre de motivation
accompagnée des documents usuels (curriculum vitae, pho-
to, copie des diplômes et certificats), jusqu’au 24 sep-
tembre 2010 à l’adresse suivante:
Corps de Police de la Ville de Neuchâtel
Cap J-L. Francey
Faubourg de l’Hôpital 6
Case postale 2813
2001 Neuchâtel
Tout renseignement complémentaire peut être obtenu au-
près du Cap J-L. Francey, commandant de la police de la
Ville de Neuchâtel au 032 722 22 22.
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H5F-AM4E//-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOmo-LUv3ll-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0T"tD.3OU%Q"%yPQgvGrdbmd%7q%R57YeaLEfW2r%ovlBx.fU%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+1Jf+Ml+nB%S3Rw%PryT+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApiee-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
from mind to motion
www.sonceboz.com
Votre mission
Vous conduisez des projets dans le domaine Automobile et gérez les
développements de moteurs et actionneurs électriques. Vous partici-
pez activement au développement des produits et à leur industrialisa-
tion, en étroite collaboration avec nos équipes internes, nos clients, nos
fournisseurs, dans le respect des procédures automobiles.
Votre profil
Vous êtes Ingénieur à dominante mécanique, microtechnique ou mé-
catronique. Vous disposez d’une expérience dans la gestion de projets
automobiles et maîtrisez l’anglais et/ou l’allemand.
Votre mission
Au sein du département R&D Electronique de notre Division Mécatro-
nique, vous développez de nouvelles électroniques de pilotage de mo-
teurs pas à pas et de moteurs à courant continu sans collecteur (HSM/
BLDC). Pour les parties Electronique/Software, vous prenez des respon-
sabilités, au sein d’équipes pluridisciplinaires, dans la conception, les
développements et les tests de nouveaux systèmes mécatroniques, en
étroite collaboration avec nos clients.
Votre profil
Vous êtes Ingénieur en Electronique (EPF, HES, Master ou équivalent) et
êtes au bénéfice de quelques années d’expérience dans un domaine
similaire. Vous connaissez les bases de conception de systèmes méca-
troniques, le développement software pour microcontrôleur (µC, DSP),
ainsi que le hardware digital/analogique. Idéalement, vous pratiquez
l’anglais et l’allemand.
Votre mission
Au sein du département R&D Electronique Postes de tests, vous conce-
vez, développez, réalisez et mettez en service des équipements de tests
de moteurs ou de cartes électroniques (participation active à l’élabora-
tion des CDC, conception du système de test – capteurs, SW, électroni-
que, mécanique – établissement des programmes de tests (LabVIEW).
Votre profil
Vous êtes Ingénieur en Electronique et êtes idéalement au bénéfice de
quelques années d’expérience. Votre connaissance en programmation
sous LabVIEW, en gestion de projet et des outils Qualité (études MSA)
serait un plus. Anglais et/ou allemand.
Votre mission
Au sein de la Business Unit « actionneurs linéaires », vous gérez les suivis
« processus, production, qualité » relatifs à une gamme de produits et
assurez l’évolution du produit. Au sein d’équipes pluridisciplinaires, vous
intervenez de la phase de développement à la vie série et êtes ponc-
tuellement impliqué dans les phases « projet ».
Votre profil
Vous êtes Ingénieur en Mécanique ou Microtechnique et faites valoir
une expérience significative en R&D (électromécanique, magnétisme,
automobile). Votre capacité à travailler en équipe et votre allemand et/
ou anglais seront appréciés.
Ingénieur Chef de Projet Développement
Ingénieur Développement Electronique
Ingénieur Développement Electronique
postes de tests
Responsable Produits Série
Nous recherchons nos futurs collaborateurs
pour les positions Cadres suivantes (H/F) :
Faites-nous part de votre intérêt en nous adressant votre ofre manuscrite avec
curriculum vitae et photo à: SONCEBOZ SA - A l’attention du Responsable des
Ressources Humaines Cadres (confidentialité totale).
Rue Rosselet-Challandes 5
CH-2605 Sonceboz
ressourceshumaines@sonceboz.com
www.sonceboz.com
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95Ci-0d2lDx-wA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mrx-BpuQqy-KL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnDV.Ls8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bA/A4.tZj%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W8aQZ+vIc+by+oS%RqM4%OsZI+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7M5Rj-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Le Corps de Police de la Ville de Neuchâtel recherche afin de
compléter ses effectifs de l’équipe chargée du contrôle du
stationnement pour le 1
er
janvier 2011 au plus tard
Un-e Assistant-e de sécurité
formé-e pour le contrôle
du stationnement
Votre mission consistera au contrôle du stationnement en
ville de Neuchâtel.
Au bénéfice d’une formation d’assistant-e de sécurité, la
personne recherchée aura les aptitudes et le profil suivants :
• être capable de travailler de manière autonome ou en
équipe,
• savoir faire preuve d’initiative et de polyvalence,
• maîtriser le français et les outils informatiques standards,
• quelques années d’expérience seraient un atout,
• âge souhaité : entre 20 et 50 ans.
Nous vous offrons :
• un poste de travail en ville de Neuchâtel,
• un contact avec la population,
• de la formation continue,
• une activité de contrôle de proximité de jour comme de
nuit dans le domaine du stationnement,
• un engagement lors de manifestations dans le domaine
de la régulation du trafic,
• des engagements occasionnels lors des campagnes de
prévention et d’éducation routière.
Désirez-vous donner une nouvelle orientation à votre car-
rière et relever de nouveaux défis ? Souhaitez-vous exercer
vos compétences au sein d’une collectivité publique dyna-
mique? Transmettez-nous, alors, votre lettre de motivation
accompagnée des documents usuels (curriculum vitae, pho-
to, copie des diplômes et certificats), jusqu’au 24 sep-
tembre 2010 à l’adresse suivante:
Corps de Police de la Ville de Neuchâtel
Cap J-L. Francey
Faubourg de l’Hôpital 6
Case postale 2813
2001 Neuchâtel
Tout renseignement complémentaire peut être obtenu au-
près du Cap J-L. Francey, commandant de la police de la
Ville de Neuchâtel au 032 722 22 22.

CADRES

<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5H6S-A0VbFU-Ev-jDdwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOJD-LBG4o1-3b-CqpKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEny.fIq%Q"%yPQgvGrdbmd%7q%R57YeaLEfW2r%ovsuH.FN%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+1Jf+M9+nJ%S3Ew%PrwJ+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7MdzL-iT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Mise au concours
Suite au départ en retraite du titulaire, la commune de la Tène met au
concours un poste de
RESPONSABLE DU CAMPING FR/ALL
Tâches principales :
• Entretien général du camping et petites réparations.
• Maintenance et réparation des infrastructures.
• Entretien de la plage, des rives et des places de port.
• Nettoyage divers, tonte du gazon et taille des haies.
• Gestion des résidents et des campeurs de passage.
• Encaissement des taxes, etc…
Profil souhaité :
• Idéalement vous avez une formation technique.
(mécanique, électricité, bâtiment, etc…)
• Vous êtes bricoleur et polyvalent.
• Vous parlez couramment l'allemand ou le Suisse-allemand.
• Vous êtes âgé entre 30 et 50 ans et êtes de constitution robuste.
• Vous êtes disponible durant la période d'ouverture. (avril à septembre)
• Vous savez prendre des initiatives et êtes autonome, vous
communiquez avec aisance et aimez le contact clientèle.
• Vous êtes domicilié dans un rayon de 20 km de la commune ou êtes
susceptible de vous y installer à terme. (service de piquet)
Obligations et traitements :
• Nationalité suisse ou permis C.
• Permis de conduire.
• Salaire selon l’échelle des traitements de l’Etat de Neuchâtel.
Pour tout renseignement complémentaire : Stéphane Haas (032/721.26.21)
Les offres de service, accompagnées des documents usuels, sont à adresser
jusqu’au 30 septembre 2010 à notre partenaire, Tonus Management SA,
Gouttes-d'Or 19, 2008 Neuchâtel, à l'attention de M. Stéphane Haas, avec la
mention « Responsable du camping de la Tène ».
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95sW-Q9E//c-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mP5-/83llF-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnDV.Ls8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABp4.z"n%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W89Gk+vIc+bG+ob%RqJd%Os8Y+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVSWWL-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Le bureau de traduction Tradeo recherche un-e
traducteur/trice-
terminologue
Profl et compétences: diplôme ou équivalent, maî-
trise des programmes offce sous PC et des outils d’aide
à la traduction, sens de l’organisation, rigueur, précision,
souci de la qualité, motivation, capacité à travailler de
manière autonome, bonne résistance au stress
Langue maternelle: français
Langues étrangères maîtrisées: allemand et anglais
Entrée en fonction: 1
er
octobre 2010 ou à convenir
Lieu de travail: siège de l’entreprise (pas de télé-
travail)
Vous aurez notamment à gérer les projets, relire les
traductions des collaborateurs et alimenter notre
banque de données terminologique. Nous vous propo-
sons un travail varié au sein d’une petite équipe.
Si ce poste vous intéresse, veuillez envoyer votre dos-
sier de candidature à:
TradEo
Mitsuko Moser
rue Marzon 7
CH–2738 Court mitsuko.moser@tradeo.ch
<wm>10CFWLOQsCMRQGf1HC944kb32V6ILFehDs03gtiCuo_9-js5hiYGYYPEX8WPSbfV-dALaQsxqzsyJ2mpyKxWTi6JAZhBmJMhUW-eublY8BYb4Ou7pdNuGsZNZW4_lSj4_p-nqO0619Xy3xfji9Af3mSf6AAAAA</wm>
<wm>10CAsNsjY0MDCy0DUzM7EwMgIA1Dhc9w8AAAA=</wm>
F. Sacchetti
Constructions métalliques
Prés-Bersot 21
2087 Cornaux
propose un emploi de
constructeur métallique
avec CFC
- Engagement de suite ou à convenir
- Travail varié au sein d'une équipe jeune et
dynamique
- Profil souhaité - autonome, esprit d'initiative,
sens des responsabilités
Salaire à hauteur des compétences
Offre à nous faire parvenir par courrier
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5r62-J5kg/v-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmjJu-RmaAlb-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEnD.zf%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFIlu.1dU%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+1Jf+Ml+L8%S3qw%PrOB+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQPo-ZVH3eT-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Derrière chaque record, il y a des années d’entraînement
et de dépassement de soi de la part d’un athlète…
Derrière le résultat, il y a le savoir-faire, la technologie
de pointe et la précision de Swiss Timing.
INDUSTRIALISATEUR
Description du poste
Participation au développement des produits en collaboration
avec le département R&D, dessins et documentation technique
pour la production, établissement de processus liés à la qualité
et suivi de modification.
Recherche de fournisseurs, demandes d’offres, négociation des
prix.
Création des nomenclatures et des gammes opératoires, suivi des
pré-séries, optimisation des processus de fabrication.
Votre profil
Vous êtes rigoureux, innovateur, possédez une bonne capacité
d’analyse et de synthèse et êtes capable de vous intégrer dans
une équipe dynamique.
Exigences relatives au poste
Votre formation est celle d’un électronicien, mécanicien-électricien,
avec des connaissances en électricité, électronique et mécanique
générale.
De langue maternelle française ou allemande, vous avez de bonnes
notions de l’autre. Vous possédez des connaissances en anglais.
L’italien serait un plus.
Date d’entrée
De suite
Lieu de travail
Corgémont
Vous avez envie de rejoindre une équipe dynamique qui vit au
rythme du sport?
Envoyez directement votre dossier de candidature au département
des ressources humaines, Sara.vonkaenel@swisstiming.com ou
Sara von Kaenel, c/o Swiss Timing Ltd, Rue de l’Envers 1, 2606
Corgémont ou appelez le 032 488 36 39 pour tout renseignement
complémentaire.
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5rYC-ZMrPzH-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%Xmj'r-sUjZ0O-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEnD.zf%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MFgLu.3KG%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+1Jf+Ml+nh%S3vA%Prse+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tVQ=l-mAQ5K'-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Rubattel & Weyermann SA
Fabricant de cadrans pour des marques de luxe et de
prestige, nous sommes à la recherche de collaborateurs
dynamiques et motivés pour les postes suivants:
Programmeur régleur CNC
Responsabilités:
– Programmation sur FAO pour l’usinage en séries et la
réalisation de prototypes.
– Réglages de machines CNC 3 axes et 5 axes.
– Production et suivi des prototypes et séries spéciales.
Votre profil :
– Au bénéfice d’une formation complète en mécanique ou
micromécanique.
– Des connaissances du logiciel de programmation
GibbsCam ainsi que d’Autocad sont un avantage.
– Bonnes connaissances du langage de programmation ISO.
– Personne sérieuse, flexible et minutieuse.
resPoNsable atelier
méCaNique
Responsabilités:
– Mise à disposition des outillages et posages nécessaires
à la fabrication dans les délais impartis et à la qualité
voulue.
– Gestion et organisation des stocks
– Organisation du travail de l’atelier et gestion d’une équipe.
– Contact avec la sous-traitance et intégration de nouvelles
technologies
Votre profil :
– Formation en mécanique
– Expérience de minimum 5 ans dans la gestion d’un atelier
de mécanique
– Personne dynamique, à l’écoute, curieuse et flexible.
Nous recherchons également des profils pour les postes
ci-dessous:
CadraNograPhe
oPérateur(triCe) régleur CNC
oPérateur(triCe) Pose aPPliques
CoNtrôleur(euse) qualité
oPérateur(triCe) galvaNo
Si l’un de ces postes vous intéresse, merci d’adresser votre
dossier de candidature complet par e-mail à :
hr_team_rubattel-weyermann@rubattel-weyermann.ch
ou à l’adresse ci dessous:
RUBATTEL & WEYERMANN SA
Ressources Humaines
Jardinière 117 – 2301 La Chaux-de-Fonds
Tél. 032 910 84 84

Chaque jour,
le JdJ dans votre
boîte aux lettres.
BULLETIN D’ABONNEMENT:
Je réglerai le prix de mon
abonnement
❏ par année Fr. 347.–*
❏ par semestre Fr. 184.–*
❏ par trimestre Fr. 99.–*
* Incl. TVA, e-paper,
carnet de chèques et Abocard
Nom:
Prénom:
Adresse:
NPA/Lieu:
Téléphone:
Courriel:
Date/Signature:
A envoyer au
JOURNAL DU JURA
Service des lecteurs,
case postale,
2501 Bienne

Pour commande rapide:
tél. 0844 80 80 00,
fax 032 344 83 38.
Ou commande par SMS. (Fr. –.50/SMS)
Merci d’inscrire JdJ suivi d’un espace,
votre nom, prénom, votre adresse
complète et durée de l’abonnement,
et envoyez votre SMS au numéro 939.
JdJ000338
rue M.-Chipot 15, case postale, 2501 Biel-Bienne
tél. 032 321 99 11 · fax 032 321 99 00
www.telebielingue.ch · E-Mail: info@telebielingue.ch
Economie:
banco ou fasco?
Chaque jour dès 19 heures 30,
reprise toutes les heures
jusqu’au lendemain à 16 heures.
3 régions,
une seule
combinaison:
ARC Presse
<wm>%4qwB+hgm%j/%EwPl%Ca+ANDJX%3x%c4=.C%7S+=HzEj%vT%N"e.7%LB+Z6ckcQD%UL%9tJ32wyQ%0d%O5HIX-Z54WLO-Ev-jDxwCahQC%Gg%l'p4%dh%DlL/ub%XmOkH-smv5gX-3b-CqyKrIE/r.YGQ%ow%'1fRm2%ra%/2r1nmSbfZb%0TEcy.31%ZN%qkZ4FtJ0oO0%hK%iHh8WCbd2XVJ%MF2fT.8Sz%JW%TxJ="OEibNoQ%0T%wPfs=o%QOH9R+1Jf+Ml+nh%S3Ew%Prye+FGU2+X1Gv%3a%cdFOog%5e</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'XY-mVpNEt-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
www.wenger.ch
L’un des plus importants ambassadeurs de la Suisse et symbole de la qualité „Swiss Made“,
le fameux couteau suisse, est mondialement connu. Fondée en 1893, la société Wenger
est l’un des deux fournisseurs officiels de l’armée suisse. Avec la société Wenger Watch S.A.,
sise à Bienne, Wenger est également mondialement reconnu comme producteur de montres
depuis 1991.
Afin d’agrandir notre team chez Wenger Watch S.A. à Bienne, nous recherchons un/une
Designer Horloger - Graphiste
pour le développement de notre collection de montres Wenger.
Vos activités principales:
Vous comprenez et interprétez les idées et concepts remis par le responsable du département
marketing et nos chefs de produits. Vous effectuez des recherches esthétiques sur les
composants horlogers, retouchez des photos et transposez votre travail en 2D. Vous gérez
des projets dans le respect des délais et frais impartis. Vous collaborez activement avec
les chefs de produits et le bureau technique. En bref, grâce à vos compétences et votre
fascination pour les montres en général, vous contribuerez au succès de la marque WENGER.
Votre profil:
Vous avez une formation en arts-appliqués, de graphiste ou de designer, une expérience
pratique d’au moins 3 ans dans l’horlogerie ainsi que des connaissances de l’habillement
horloger. Vous maîtrisez les logiciels graphiques (Illustrator, Photoshop, Acrobat).
Des connaissances d’un logiciel 3D sont un atout. Vous êtes de langue maternelle française
ou allemande avec connaissances de l’autre et une bonne maîtrise de l’anglais. Vous êtes
doté du sens de l'esthétique, de la compréhension et du respect de l'identité de la marque.
Vous avez un esprit d’équipe et êtes bon communicateur.
L’un des plus im dees plu L’u L
Ce défi vous intéresse-t-il?
Alors, envoyez sans tarder votre dossier complet sous pli confidentiel
à la maison mère:
Wenger SA, Mme I. Willemin, Rte de Bâle 63, 2800 Delémont où à
jobs@wenger.ch
Affolter Pignons SA est une entreprise active dans la production de rouages
d’horlogerie, spécialement dans les segments haut et très haut de gamme.
Afin de renforcer notre département « Taillage », nous désirons engager de
suite ou pour date à convenir un
OPERATEUR EN TAILLAGE (h/f)
Taux d’occupation 100%
Objectifs du poste : • Production de pièces horlogères sur machines Wahli W90,
W91 et W92 et Affolter types AF90CNC et AF100CNC
• Utilisation de commandes numériques Affolter
• Réalisation d’outillages
• Mise en train et réglage des machines en production
Profil souhaité : • CFC de mécanicien de précision, micromécanicien ou
polymécanicien
• Expérience réussie dans le taillage de pièces horlogères un
atout
• Personnalité dotée d’un excellent esprit d’équipe,
persévérante et ouverte à la nouveauté
Nous offrons : • Une activité variée dans une société à la pointe de la
technologie
• Une ambiance de travail dynamique au sein d’une équipe
motivée
• Un cadre de travail agréable dans des locaux neufs et
modernes
• Des prestations sociales de 1
er
ordre
Pour tout renseignement, veuillez vous adresser à M. Nicolas Curty, responsable RH
(téléphone 032/491 70 21 ou nicolas.curty@affoltergroup.ch).
Intéressé(e) ? Dans ce cas, envoyez-nous votre dossier complet à l’adresse suivante :
Affolter Pignons SA, Ressources humaines, Grand-Rue 74, 2735 Malleray ou par courrier
électronique à rh@affoltergroup.ch.
Affolter Pignons SA Grand-Rue 74 CH-2735 Malleray www.affoltergroup.ch
Affolter Pignons SA est une entreprise active dans la production de rouages
d’horlogerie, spécialement dans les segments haut et très haut de gamme.
Suite à une réorganisation interne, nous désirons engager de suite
ou pour date à convenir un
RESPONSABLE DE NOTRE DEPARTEMENT
« TAILLAGE » (h/f)
Taux d’occupation 100%
Objectifs du poste : • Gestion du département : délais, conduite des collaborateurs,
distribution du travail, formation et organisation
• Production de pièces horlogères sur machines Wahli W90,
W91 et W92 et Affolter types AF90CNC et AF100CNC
• Utilisation de commandes numériques Affolter
• Réalisation d’outillages
• Mise en train et réglage des machines en production
Profil souhaité : • CFC de mécanicien de précision, micromécanicien ou
polymécanicien
• Expérience confirmée de plusieurs années dans le taillage de
pièces horlogères
• Expérience confirmée dans une fonction de chef d’atelier un
atout
• Personnalité affirmée, dynamique et passionnée par la
précision
Nous offrons : • Une activité variée dans une société à la pointe de la
technologie
• Une ambiance de travail dynamique au sein d’une équipe
motivée
• Un cadre de travail agréable dans des locaux neufs et
modernes
• Des prestations sociales de 1
er
ordre
Pour tout renseignement, veuillez vous adresser à M. Nicolas Curty, responsable RH,
(téléphone 032/491 70 21 ou nicolas.curty@affoltergroup.ch).
Intéressé(e) ? Dans ce cas, envoyez-nous votre dossier complet à l’adresse suivante :
Affolter Pignons SA, Ressources humaines, Grand-Rue 74, 2735 Malleray ou par courrier
électronique à rh@affoltergroup.ch.
Affolter Pignons SA Grand-Rue 74 CH-2735 Malleray www.affoltergroup.ch
<wm>%cKEL+T4O%Rs%dEkP%6C+vYwyQ%pD%Ucu.6%h7+u/gdR%Fz%YNW.h%bL+axUjUZw%fb%59ypVEqZ%A0%lH/x7-vAJobL-dF-RwDE6CTZ6%t4%PeBc%0T%wPbsGo%QOlyw-bLRc4g-po-6Kq3JrdsJ.8tZ%ME%e=2iOV%JC%sVJ="O7o2ao%Azd"w.g2%aY%Kjac19yAMlA%T3%S/TmX6o0VQ'y%n1rtl.h4%qQ%gwqGYP07M8na%vg%djVrGn%aPbBO+uqV+"a+Nb%hB0K%jyrq+=92'+Zu91%B6%fA=Pnc%/X</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7QdEw-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
MUNICIPALITÉ DE LA NEUVEVILLE
MISE AU CONCOURS
La Municipalité de La Neuveville, pour ses services techniques, cher-
che un ou une
RESPONSABLE TECHNIQUE
Degré d’occupation: 100%
Mission:
• superviser les services industriels qui comprennent le réseau
électrique, le Téléréseau, l’éclairage public, les énergies
renouvelables et la gestion des immeubles municipaux,
• assurer le développement et l’entretien du réseau électrique ainsi
que le service de dépannage
Exigences:
• formation d’ingénieur en électrotechnique HES ou EPF ou
d’installateur-électricien titulaire d’une maîtrise fédérale ou
formation jugée équivalente
• expérience professionnelle dans la gestion de réseaux électriques
et de suivi de chantiers,
• capacités directionnelles, aptitudes à diriger un service,
• esprit d’initiative et d’entreprise, habile négociateur
• très bon sens de l’organisation,
• facilité de communication orale et écrite,
• très bonnes dispositions pour le travail administratif (rapports,
correspondance générale, etc.),
• maîtrise des outils informatiques
• connaissance de l’allemand souhaitée
Entrée en fonction: date à convenir.
Traitement: selon échelle des traitements du personnel communal.
Renseignements: vous pouvez obtenir des renseignements sur ce poste
auprès de Jean-Pierre Verdon, conseiller municipal, au No 079 640 22 88.
Les offres de service avec curriculum vitae et copies de certificats
seront adressées à: Conseil municipal, Ressources humaines, place
du Marché 3, 2520 La Neuveville, jusqu’au 28 septembre 2010.
La Neuveville, septembre 2010 Le Conseil municipal

Retrouvez les annonces Abocard avec
les tirages au sort et les réductions sur Internet:
www.journaldujura.ch/services/abocard
Retrouvez Le Journal du Jura
sur Internet
J
A
2
5
0
0
B
I
E
N
N
E
Vendredi 10 septembre 2010

N
0
211

CHF 2.50

www.journaldujura.ch
SOMMAIRE ■ Mortuaires 15 ■ Cinés et loisirs 16 ■ Agenda et services 17 ■ Forum 18 ■ Feuilleton 29 ■ TV 31
Rédaction: tél. 032 321 90 00, fax 032 321 90 09, mail: redactionjj@journaldujura.ch / Abonnement 0844 80 80 00, mail: abo@journaldujura.ch / Annonces: tél. 032 344 83 83, fax 032 344 83 53
Dessinatrice
de demain
IL ÉTAIT UNE FOIS...
Saint-Léonard n’est plus. Ce soir, c’est à la BCF-Arena
que le HC Bienne amorce l’exercice 2010/11. >>>PAGE 19
La Prévôtoise Maëlle
Schaller a gagné le con-
cours organisé par le fes-
tival BD-FIL. C’est la pre-
mière fois qu’une Suis-
sesse l’emporte! >>> PAGE 8
E
R
I
C
L
A
F
A
R
G
U
E
L
D
D
Le forcené tient
la police en échec
BIENNE La police a lancé hier une vaste chasse à l’homme pour capturer le forcené qui s’était retranché
dans sa maison située dans le quartier des Tilleuls. Le fugitif a pris la fuite malgré un imposant dispositif
après avoir grièvement blessé un policier. L’homme âgé de 67 ans serait armé. >>> PAGE 5
STÉPHANE GERBER
TOURISME
Une année
de randonnée
Cette année, le touriste de
Jura Région est Suisse et
randonneur. Plutôt que de
bilan, Carole Rossé préfère
parler de l’importance des
synergies. >>> PAGE 13
JURA BERNOIS
Entre fusions
et effusions
Les fusions de communes
restent d’actualité. Une
conférence-débat s’est
déroulée hier soir à
Reconvilier. >>> PAGE 11
NODS
Une star
à la ferme
Sa participation à l’émis-
sion «Un dîner à la
ferme» l’a rendu célèbre.
Mais Rémy Geissbühler
a su rester modeste. Ren-
contre. >>> PAGE 10
LETIZIA PALADINO
BIENNE
Diversité
fêtée
La Ville, Bettina Bergner
en tête – Madame
intégration –, a présenté
hier le programme de la
2e fête interculturelle du
18 septembre. >>> PAGE 6
ADRIAN STREUN
VTT
L’Eole’Bike en
juge de paix
Pour Yann Montavon et
les vététistes participant à
la Wind Romandie Bike
Cup, la manche tramelote,
dernière au calendrier de
la compétition, aidera à
déterminer le classement
final de l’éditon 2010.
>>> PAGE 23
ESPACE-RÉGIONS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 2
Très dépendant des
exportations, l’Arc jurassien a
fortement souffert de la crise.
Mais depuis fin 2009, des
signes de reprise se
manifestent de part et d’autre
de la frontière.
L’
économie de l’Arc ju-
rassien se caractérise
par le poids très im-
portant de l’industrie,
en particulier celle d’exporta-
tions. Elle a donc été touchée
de plein fouet par la crise de
2008, avec une chute vertigi-
neuse de ses exportations, et
une explosion du chômage, qui
a grimpé de 54% entre 2007 et
2009.
Ce ralentissement économi-
que a également eu un impact
très fort sur les flux de main-
d’œuvre étrangère du côté
suisse. Celle-ci a en effet reculé
de 15% en 2009, alors qu’elle
avait augmenté de 21% en
2008, constate l’Observatoire
statistique transfrontalier de
l’Arc jurassien (OSTAJ) dans la
dernière publication qu’il vient
de faire paraître.
Cette analyse met en évi-
dence, d’une part, la bonne
santé économique de l’Arc ju-
rassien avant la crise et, d’autre
part, les conséquences impor-
tante de la conjoncture défavo-
rable sur l’ensemble du terri-
toire. Avant 2008, le bilan de
l’emploi était en effet favorable
de part et d’autre de la fron-
tière.
Entre 2005 et 2008, l’emploi
a progressé de 1% en Franche-
Comté, et de 8% dans l’Arc ju-
rassien côté suisse. Mais depuis
mi-2008, les deux régions ont
vu leur taux de chômage explo-
ser, et leur commerce extérieur
subir un sérieux repli.
Ainsi donc, entre début 2008
et fin 2009, l’industrie de l’Arc
jurassien a été le secteur le plus
touché par le choc conjonctu-
rel. Les effectifs ont chuté de
9%en Franche-Comté. Du côté
suisse, les emplois dans le sec-
teur secondaire ont baissé res-
pectivement de 9% et de 3%
dans les cantons de Neuchâtel
et de Vaud.
Entre fin 2007 et fin 2009, le
chômage a bondi de 63%dans
la région frontalière. L’aggrava-
tion a été la plus forte du côté
suisse – 69%– alors qu’elle a at-
teint 45% en Franche-Comté.
La situation semble toutefois se
reprendre depuis fin 2009, sans
pour autant retrouver celle
d’avant la crise. La reprise de
l’emploi temporaire en Fran-
che-Comté à la fin de l’année
2009 laisse aussi augurer d’une
amélioration positive sur l’em-
ploi pour l’année en cours.
Par ailleurs, l’Observatoire
statistique transfrontalier de
l’Arc jurassien a diffusé une se-
conde publication portant sur
l’économie touristique. Cette
étude présente des observations
statistiques sur l’hébergement
et la fréquentation touristique
de l’Arc jurassien en 2009.
Ainsi, les hôtels de l’Arc juras-
sien ont accueilli 2,66 mios de
visiteurs, dont 35% en prove-
nance de l’étranger. En
moyenne, ces personnes ont sé-
journé deux nuits dans la ré-
gion.
L’étude constate également
que l’offre touristique de Fran-
che-Comté est plus ciblée sur
les campings tandis qu’elle est
plus orientée sur l’hôtellerie du
côté suisse. Les rives des lacs
suisses semblent par ailleurs
très prisées par la clientèle in-
ternationale. /c-pho
ARC JURASSIEN Touché de plein fouet par la crise, le secteur industriel est en train de relever la tête. (ARCHIVES)
ARC JURASSIEN TRANSJURASSIEN
Après la crise, la reprise
HAUTE ÉCOLE SPÉCIALISÉE BERNOISE
Le site académique bernois se renforce
La Haute Ecole spécialisée
bernoise (HESB) et l’Université
de Berne ont récemment signé
une convention-cadre dans le
but d’intensifier leur coopéra-
tion et ainsi de consolider l’assise
du site académique bernois. Les
deux partenaires, qui collabo-
rent déjà pour la filière de mas-
ter en Biomedical Engineering
et pour le projet pilote de Gra-
duate School for Arts, entendent
mener à bien d’autres projets.
L’Université de Berne et la
Haute école spécialisée bernoise
(HESB) collaborent étroite-
ment depuis plusieurs années
dans divers secteurs et leurs rec-
teurs sont en contact régulier,
mais les échanges portaient
jusqu’alors uniquement sur des
accords ponctuels. Comme l’in-
dique Urs Würgler, recteur de
l’Université de Berne, la nou-
velle convention-cadre liant les
deux institutions vise à étendre,
renforcer et coordonner la col-
laboration dans les domaines de
l’enseignement, de la recherche
et du développement, du trans-
fert de savoir et de technologie
et des infrastructures. Selon Ru-
dolf Gerber, recteur de la
HESB, l’objectif prioritaire est
de consolider le site académi-
que.
L’intensification de cette coo-
pération contribuera en parti-
culier à encourager la mobilité
des étudiants entre les deux
hautes écoles. Ils verront non
seulement leurs acquis récipro-
quement validés, mais pourront
aussi s’inscrire à des filières con-
sécutives (master) et suivre des
cours dans l’institution parte-
naire. De plus, les titulaires d’un
master de la HESB pourront –
à certaines conditions – prépa-
rer une thèse de doctorat, ce que
les diplômés HES ne pouvaient
pas faire jusqu’ici. La conven-
tion-cadre prévoit également la
réalisation de projets de recher-
che communs ainsi que l’utilisa-
tion réciproque des infrastruc-
tures de recherche (laboratoires,
etc.) et autres locaux.
La coopération entre la HESB
et l’Université de Berne a déjà
permis de lancer deux projets.
Le premier est la mise en place
de la filière de master en Biome-
dical Engineering (technique
biomédicale), dont les cours
sont proposés conjointement
par les deux institutions bernoi-
ses. Pour la première fois en
Suisse, des diplômés HES peu-
vent accéder à des études uni-
versitaires de niveau master
dans une discipline liée aux
sciences naturelles (microtech-
nique, électrotechnique, génie
mécanique, informatique, physi-
que, etc.), puis préparer une
thèse de doctorat, ce qui leur ou-
vre les portes de la science.
Autre exemple de coopéra-
tion entre les deux partenaires,
la création, prévue pour l’au-
tomne 2011, d’une Graduate
School for Arts. Le but: permet-
tre aux titulaires d’un master dé-
livré par une Haute Ecole des
arts de préparer une thèse de
doctorat à l’Uni de Berne, ce qui
n’était pas possible jusqu’à pré-
sent. Les hautes écoles des arts
étant rattachées aux HES, les di-
plômés étaient en effet obligés
d’acquérir leur PhDdans un au-
tre pays d’Europe, voire d’outre-
mer. Le projet pilote entend
mettre un frein à cette fuite des
cerveaux. /c
CANTON DE BERNE
Plongée dans les
vestiges du passé
L’annuaire «Archéologie ber-
noise 2010» est disponible dès
maintenant. Il fait état de ma-
nière captivante des fouilles,
découvertes et recherches de
l’année 2009. Cette publica-
tion annuelle se propose de
donner un grand nombre d’in-
formations, accessibles et
transmises de manière convi-
viale, sans perdre de vue l’im-
pératif scientifique.
Les thèmes suivants méri-
tent d’être relevés: les nou-
veaux vestiges de l’âge de la
pierre polie et de l’âge du
bronze dans les Alpes (Lenk-
Schnidejoch) et la région du
lac de Bienne, les tombes de
l’âge du bronze à Spiez-Eini-
gen, l’étude d’un gibet bernois
médiéval, la reconstruction du
théâtre romain de la presqu’île
de l’Enge, à Berne, la décou-
verte de la forteresse d’Ober-
gurzelen, les tombes celtiques
d’Ipsach, les traces d’habitat les
plus anciennes à Jegenstorf et
les fours à chaux dans le Jura
bernois. L’annuaire présente
les résultats archéologiques à
travers une liste des rapports
de fouilles, des résumés des
principales découvertes com-
préhensibles par le plus grand
nombre et des essais scientifi-
ques. L’utilisation des couleurs
et la présentation graphique
facilitent l’accès au contenu et
augmentent l’utilité et la com-
préhensibilité, y compris pour
les écoles. /cbe
En bref
■ CANTON DE BERNE
L’Ours veut mieux protéger les consommateurs
Le Conseil exécutif est favorable à un renforcement de la protection des
consommateurs. Dans sa prise de position adressée à l’Office fédéral de
la justice, il approuve l’augmentation d’un à cinq ans du délai de
prescription pour l’action en garantie en matière de vente mobilière. Il
est en outre d’avis que la levée ou la limitation des prétentions en
garantie ne devraient pas être licites. De telles prétentions peuvent en
effet être limitées ou levées contractuellement. /cbe
■ DELÉMONT
Septuagénaire blessé dans un accident
Un septuagénaire a été victime d’un accident peu banal mercredi peu
avant midi près de Bassecourt. Alors qu’il circulait à vélo sur un chemin
de campagne en provenance de Berlincourt, il n’a pas remarqué un fil
tendu à travers la route par un agriculteur pour sortir son bétail du
pâturage voisin. Il a violemment percuté le fil et chuté sur la chaussée.
Grièvement blessé, il a été héliporté à l’Hôpital cantonal de Bâle. /ats
■ CANTON DE BERNE
L’intervention de Big Brother doit être mieux réglée
Le Conseil exécutif approuve, dans les grandes lignes, le projet de
révision totale de la loi fédérale sur la surveillance de la correspondance
par poste et télécommunication. La révision devrait créer les conditions
nécessaires pour ajuster la législation aux progrès techniques qu’ont
connus les télécommunications et internet, et poursuivre les infractions
notamment dans les domaines de la pornographie enfantine, du crime
organisé et des stupéfiants. Dans sa prise de position à l’intention des
autorités fédérales, le gouvernement estime que les conditions d’accès
aux données stockées dans l’ordinateur de la personne surveillée
(«perquisition électronique») ne sont pas réglées de manière
suffisamment précise. /cbe
CANTON DE NEUCHÂTEL
Les filles limitent leur choix professionnel
«L’Horizon limité des filles…», tel est le titre d’une étude menée auprès de
500 jeunes filles du canton dans le cadre du salon Capa’cité en 2008. Les résultats
montrent que les filles ont tendance à limiter leur horizon professionnel aux
domaines de la santé, du social, des soins, de l’éducation et du secrétariat. /c
A
R
C
H
I
V
E
S
Entre fin 2007 et fin 2009, le chômage
a bondi de 63% dans la zone frontière.
LE LANDERON
Systèmes d’alertes
plus performants
Basée au Landeron, la so-
ciété ER Systems SA est au-
jourd’hui le leader en Suisse
dans le domaine des systèmes
d’appel mobiles basé sur la
technologie RFID. Elle vient
d’annoncer le renforcement de
son partenariat avec la Fonda-
tion suisse pour les téléthèses
(FST), mandataire de l’OFAS
(Office fédéral des assurances
sociales) et expert dans le
monde du handicap.
La collaboration de ces deux
acteurs dans le domaine de la
santé, des seniors et du handi-
cap depuis 2006 a porté ses
fruits à plusieurs reprises. Des
développements et projets
communs ont été mis en ser-
vice avec succès, notamment
en combinant les systèmes
d’appel mobiles d’ER Systems
SA avec le contrôle de l’envi-
ronnement de la FST.
En signant un accord d’ex-
tension de leur partenariat, ER
Systems et la FST profitent
dès à présent des synergies en-
tre les deux entités. En effet, la
mise en commun de leur port-
folio, notamment au niveau
des accessoires d’alarmes et
systèmes d’appel de tout
genre, permet de mieux ré-
pondre à la demande du mar-
ché. Ainsi, il devient possible
de proposer des systèmes d’ap-
pel du simple bouton d’ur-
gence, en passant par des solu-
tions individuelles GPS-GSM,
jusqu’à des concepts complets
combinant l’appel mobile, la
gestion de l’errance, l’anti-
agression et le contrôle de l’en-
vironnement.
CEO d’ER Systems SA, To-
bias Britz indique que «grâce à
l’expérience de la FST dans le
domaine de la santé, nous
avons accès non seulement à
un réseau important, mais
nous profitons aussi de leur
approche technico-sociale fort
appréciée par les utilisateurs
de nos systèmes». /c
ESPACE-RÉGIONS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 3
PUBLICITÉ
PARC NATUREL DU DOUBS
L’Ours collabore avec la crosse et la Prusse
L’Ours approuve l’accord de collaboration avec le Jura et Neuchâtel en vue de la
création du Parc naturel régional Doubs. Dans ce canton, seule la commune de
La Ferrière se trouve dans le périmètre. Par cet accord, Berne s’engage à verser
une participation annuelle de 5000 fr. au maximum. /cbe
L
D
D
Jamais deux sans trois? Dans la
lutte pour la mairie de
Tramelan, tel sera bel et bien le
cas. Ahmed Gaber, plus connu
sous son nom d’artiste La
Mouche, est fermement décidé
à entrer dans la danse.
Paradoxalement pour
galvaniser la campagne de
Milly Bregnard. Explications.
PIERRE-ALAIN BRENZIKOFER
I
l est à l’origine du plus beau
tag qui ait jamais fleuri sur
les murs de la cité. «Trame-
lan, berceau de l’Humanité»
en a en effet interpellé plus d’un.
Y compris quelques âmes pures
et simples qui se sont presque ex-
cusées de ne pas être au courant
d’une telle réalité (pré)histori-
que.
Ahmed Gaber – le plus Tra-
melot des Egyptiens, et récipro-
quement – est aussi le seul pein-
tre au monde à offrir ses toiles
plutôt que de les vendre.
Propriétaire-animateur éphé-
mère de plusieurs galeries d’art
aussi trash que déjantées – per-
sonne n’a oublié le fameux cer-
cueil en vitrine à même de faire
pâlir de jalousie notre ami Fran-
çois Vorpe –, philosophe résolu-
ment abscons et personnage in-
contournable pour ceux qui sa-
vent cheminer plus que de rai-
son jusqu’au bout de certaines
nuits, La Mouche a désormais
décidé de franchir une étape sup-
plémentaire.
Hier après-midi, en effet, plu-
sieurs témoins dignes de foi,
dont un notable assermenté,
l’ont vu partir à la recherche de
signatures dans le but de présen-
ter sa candidature à la mairie. Il
en avait déjà sept à l’heure de ces
observations, ne lui en manquait
donc plus que trois.
En fin de journée, La Mouche
nous a juré, croix de bois croix
de fer, qu’il allait effectivement
déposer sa liste tout prochaine-
ment.
«Je n’ai certes pas de parti poli-
tique, nous a-t-il confié avec
l’emphase tranquille des justes.
Mais j’entends rassembler le
peuple pour le mettre au service
de Milly Bregnard. Oui, j’espère
voler un maximum de voix à
Jean-Claude Chatelain pour de-
mander ensuite à mes électeurs
de reporter leurs suffrages et leur
enthousiasme sur la mairesse.»
Miserait-il forcément sur un
second tour? Ce qui est sûr, c’est
que le champion du peuple à la
mairie se promet de faire pous-
ser dès aujourd’hui en divers en-
droits du village un nouveau tag
fièrement intitulé: «Tramelan,
berceau de l’Humanité, Milly
for ever!»
Tout un programme, c’est le
moins qu’on puisse écrire, que ce
candidat un brin anticonfor-
miste se promet d’appliquer à la
lettre jusqu’à la date des élec-
tions.
Et pour les lecteurs qui pren-
draient cette intrigue au vol, on
rappellera quand même qu’en
plus de La Mouche, la mairie de
Tramelan est convoitée par
Milly Bregnard, mairesse socia-
liste sortante qui brigue un troi-
sième mandat, et Jean-Claude
Chatelain, directeur de l’Hôpital
du Jura bernois, ancien maire de
Crémines, présenté quant à lui
par un groupe de citoyens.
La suite au prochain épisode?
/PABR
AHMED GABER, DIT LA MOUCHE Il entend se présenter à la mairie pour galvaniser la candidature de Milly
Bregnard. (MÉLANIE BRENZIKOFER)
MAIRIE DE TRAMELAN
Le peintre La Mouche
entre dans la sarabande
«Tramelan,
berceau de
l’Humanité, Milly
for ever.»
La Mouche
GRAND CONSEIL
Et si on donnait des
moyens à la police?
Journée extrêmement calme,
hier, au Grand Conseil, où les
intrigues dignes d’intérêt se
comptaient sur les doigts de la
main d’un menuisier fêtant ses
cinquante ans de boîte.
Il faut dire que depuis que le
parlement doit procéder à
l’élection de tous les magistrats,
juges uniques, juges accessoires,
juges spécialisés, le temps passe
vite sans qu’on puisse traiter
d’autres affaires. Les malheu-
reux députés doivent en effet,
dans certains scrutins, écrire à la
main une bonne soixantaine de
noms.
Ce qui est sûr, c’est que la dé-
légation du Parlement danois
venue suivre les débats n’a rien
eu de croustillant à se mettre
sous le chicot. Heureusement
que ces visiteurs ont consacré la
majeure partie de leur visite à
l’étude des questions commu-
nales. Ils s’étaient ainsi rendus
mercredi dans la commune de
Seedorf, chez Beatrice Simon,
ancienne maire du lieu et ac-
tuelle directrice des Finances.
De quoi disserter, en son au-
guste compagnie, sur la péré-
quation financière et la réparti-
tion des charges.
Plus sérieusement, le Grand
Conseil a accepté sous la forme
moins contraignante du postu-
lat une motion des députés Sa-
bina Geissbühler-Strupler
(UDC, Herrenschwanden) et
Sylvain Astier (PLR, Moutier)
demandant d’améliorer les con-
ditions de travail de la police
pour renforcer la sécurité. Le
parlement a de surcroît refusé
le classement de certains points.
Les motionnaires souhai-
taient que la police puisse se
montrer intransigeante face
aux infractions à l’interdiction
de se masquer et qu’elle puisse
intervenir immédiatement
lorsqu’elle constate des domma-
ges à la propriété. Selon notre
duo, les zones de non-droit ne
doivent pas être tolérées et les
forces de police doivent dispo-
ser sur place de tests de dépis-
tage rapide des drogues, de la
même manière qu’elles bénéfi-
cient d’éthylotests.
Enfin, Sylvain Astier et Sa-
bina Geissbühler exigeaient
que les plans de travail men-
suels et les jours de repos ne
puissent être modifiés à la der-
nière minute qu’en cas de né-
cessité absolue et justifiée. Se-
lon eux, la police est au-
jourd’hui devenue le jouet de la
politique et la désescalade le
mot magique. Allusion aux fa-
meux 3 D (dialogue, désesca-
lade et intervention), qui frei-
nent parfois l’action des pando-
res.
D’après Sylvain Astier, la po-
lice fait du bon travail et il faut
lui permettre de l’accomplir
dans le meilleur environne-
ment possible. «Elle doit inter-
venir quand des gens sont mas-
qués et ne pas rester sur la ré-
serve. C’est la loi. Et si on ne
peut pas l’appliquer, il faut la
changer.»
Les Verts ont jugé les requê-
tes disproportionnées. Pour
eux, elles n’apportent rien:
«C’est une motion de bistrot qui
enlève toute latitude au com-
mandant de la police.»
Ancien policier, Patrick
Gsteiger (PEV, Perrefitte) s’est
dit en accord sur les principes
de la motion. Mais il n’accepte
pas qu’on laisse planer le doute
sur le fait que la police ne rem-
plirait pas sa mission.
Dans les rangs du PS, on a
aussi jugé qu’il fallait laisser la
responsabilité opérationnelle au
commandant de la police.
Quant à Hans-Jürg Käser, le
directeur de la Police a relevé
que ses hommes devaient en-
caisser beaucoup de propos au-
dessous de la ceinture. «Un peu
comme les politiciens», a-t-il
glissé malicieusement.
Dans ce contexte, le plénuma
choisi de se contenter de la voie
moins contraignante du postu-
lat, qui laisse toute latitude au
gouvernement pour trouver la
bonne solution. Et quelques li-
bertés à ce commandant de la
police, aussi. A Bienne, il a du
boulot... /pabr
SYLVAIN ASTIER Avec son ami
Hans-Jürg Käser... (S. GERBER)
TÉLÉPHONE 032 344 83 83 | VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010
JdJ-MARCHÉ MAGAZINE
Exposition d’automne au Garage du Jura SA
samedi et dimanche 11 et 12 septembre
De gauche à droite: Silvano Vannoni, Daniel Hurni, Pina Persichini, André
Jenni. (Photo: ldd)
L’attraction pour vous, c’est de tes-
ter les divers modèles avec la boîte à
double embrayage Ford PowerShift.
A part ça, il y a plus de 60 véhicules
neufs parfaitement équipés et 80 oc-
casions qui vous attendent!
Venez sur place, comparez et testez les
modèles qui vous plaisent!
Garage du Jura SA, rue Johann-Ren-
fer 1, 2504 Biel/Bienne, téléphone 032
346 19 19.
Plus d’informations sur notre site:
www.garagedujura.ch
e-mail: info@garagedujura.ch
Discovery Days 10 au 12 septembre
Invitation à l’exposition d’automne
de Worben/Bienne
A l’occasion de la première suisse de la Volvo S60 à Bienne, de gauche
à droite: Joël Wachter, Andreas Derungs, Silvano Vannoni et Beat Etter.
(Photo: ldd)
Nous avons le plaisir de vous inviter à
venir découvrir la Volvo la plus infer-
nale ainsi que de nombreuses offres
d’automne attrayantes à Worben et à
Bienne. Fêtez avec nous la première
suisse de la nouvelle Volvo S60. Avec
nos partenaires Volvo Truck Center
Münchenbuchsee, F. & W. Arni AG
(Harley Davidson) et Optic 2000, nous
veillerons à votre bien-être et nous
vous réserverons de nombreuses sur-
prises d’enfer: devenez tout feu tout
flamme pour la nouvelle Volvo S60 et
visitez notre exceptionnelle exposition
d’automne du 10 au 12 septembre 2010.
Discover your new Volvo – Venez
découvrir la Volvo la plus sportive
et la plus dynamique et apprécier la
toute nouvelle sensation de maîtri-
se du véhicule à chaque virage grâce
au correcteur électronique de trajec-
toire DSTC. Découvrez, lors d’un tour
d’essai, les dernières innovations de
Volvo en matière de sécurité qui po-
sent de nouveaux jalons dans la sécurité
automobile. Souhaitez la bienvenue au
dernier-né de la famille Volvo.
Discover your specials – Volvo, c’est
tout ça, avec en prime une fiabilité
inédite: nous avons prolongé le pack
garantie et prestations Volvo Swiss Pre-
mium à 5 ans à partir de l’année/modèle
2011 et étendu le service gratuit jusqu’à
150 000 km à l’ensemble de la gamme
des véhicules neufs. Différentes promo-
tions spéciales, comme l’action Volvo
Leasing, les modèles spéciaux à prix
avantageux, les primes surprises sur les
véhicules d’occasion et de l’année, ainsi
que les offres de reprise uniques: tout
cela vous ne le découvrirez que pen-
dant l’exposition d’automne de cette
année. De superoffres haut de gamme.
Petit aperçu des attractions de
l’exposition
• Découvrez la nouvelle Volvo S60 lors
d’un tour d’essai.
• Des véhicules neufs de stock
à des conditions spéciales.
• Des offres de leasing avantageuses
durant l’exposition et de superprimes
de reprise.
• Plus de 100 véhicules d’occasion
superéquipés à tous les prix et des
voitures de démonstration avec
garantie.
• Pour les petits: un parcours enfant
dans la plus petite Volvo qui soit.
• Pour les petites faims: des grillades
préparées devant vous, pour vous et
votre famille.
• Exposition de partenaires en
exclusivité à Worben.
Venez ressentir en direct la sensation
poignante générée par la dynamique
associée à l’élégance et à la sportivité.
Nous nous réjouissons de votre visite!
Nous vous accueillerons aux horaires
suivants:
Vendredi 10 septembre, de 16 à 20 h;
samedi 11 septembre et dimanche 12 sep-
tembre, de 9 à 17 h.
Volvo Center AG, Hauptrasse 64, à
3252 Worben, www.volvoworben.ch,
info@volvoworben.ch
Volvo Center AG, Johann-Renferstra-
sse 1, à 2504 Bienne, www.volvobiel.ch,
info@volvobiel.ch
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95Ci-0dIF/H-wA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mrx-BpkolO-KL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnB7.Uqc%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAUA8.v"=%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W8aQZ+vIc+by+o0%Rq0x%OsH7+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pr-h7QgWe-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
instruments de musique & accessoires
m���� �� V������� 9h00-12h30 13h30-18h30
s����� 10h00-17h00
d�����h� & L���� F���é
m���h��� G��g����
t 032 544 97 00 - F 032 544 97 01
www.����.�h - ��f�@����.�h
ch����é� �� l� B���� 22
cH-2000 n���h�l
O
U
V
E
R
-
T
U
R
E
LE
1
1
S
E
P
T
E
M
B
R
E
2
O
1
O
Superloto du
HC Moutier
vendredi 10 septembre 2010
à la salle des sociétés de Moutier
séances à 20 h
ouverture des caisses 18 h 45
Fr. 10 000.– de prix
90% des lots remis sous forme de bons d’achats
Une séance de 25 tournées
Une royale (hors abonnement)
JEU DU BINGO
Quine Fr. 60.–/Double quine Fr. 80.–
Carton Fr. 120.–
Carte fidélité Loto Jura Passion = 1 carte gratuite!
Prix de l’abonnement 25 tournées par séance:
Adultes (4 cartes): Fr. 50.–
Adultes (5 cartes): Fr. 60.–
Cartes illimitées: Fr. 70.–
Enfant (2 cartes): Fr. 20.–
Possibilité de se restaurer
Super loto du
HC Moutier
dimanche 28 mars
2010
à la salle des sociétés de Moutier
séances 15h00 et 19h30
ouverture des caisses 14h00
Fr. 20'000 de prix
90 % des lots remis sous forme de bons d'achats
2 séances de 25 tournées
A chaque séance une royale (hors abonnement) valeur fr. 1200.-
JEU DU BINGO
Quine fr 60.- Double quine fr 80.-
Carton fr 120.-
Carte fidélité Loto Jura Passion = 1 carte gratuite!
Prix de l'abonnement 25 tournées par séance:
Adultes (4cartes): fr. 50.-
Cartes illimitées : fr. 70.-
Enfant (2cartes): fr 20.-
Une carte supplémentaire: fr 10.-
Abonnement pour 2 séances 50 tournées fr 90.- cartes illimitées
Possibilité de se restaurer entre les deux séances
A
D
M
I
N
@
M
A
R
F
U
R
T
.
C
H

W
W
W
.
M
A
R
F
U
R
T
.
C
H

Bienne- Tanzmatten 4
Situation idéale pour les enfants,
dans le centre-ville mais au calme, à
proximité des transports publics et
des magasins. Appartement rénové
situé dans une maison ancienne
pouvant accueillir 4 familles.
Grande cuisine habitable avec LV et
CV. Pièces hautes et lumineuses
avec vue sur l’espace vert du parc
municipal. Carrelage et laminé.
Cave et grenier.
App. de 4 pièces
Loyer: Fr. 1'400.– + ch.
SA POUR SERVICES IMMOBILIERS
TELEPHONE 032 329 50 30
Reconvilier, à louer • 2 pièces Fr. 475.–
• 3 pièces Fr. 550.–
• 4 pièces Fr. 825.– + charges
• Chambres Fr. 200.–
• Vitrine Fr. 120.–
• Boutique env. 50 m² Fr. 600.– + charges
Tél. 032 675 17 13 *
J
B
1
A louer à Courtelary, place de la Gare
grand appartement de 140 m
2
4 chambres, 2 salles d’eau, cuisine
agencée, salle à manger et salon
(60 m
2
), caves et terrasse.
Fr. 1500.– charges comprises.
Tél. 079 432 07 74 / 079 602 16 56 24209
Le Ténor 13, Tramelan
A louer maison familiale 6 pièces. Entiè-
rement aménagée, régulièrement entre-
tenue. 2 garages. Situation calme.
Disponibilité à convenir.
Fr. 1’650 + charges
Anton Bürki
078-7629854
G348818
À PRÈLES, à louer tout de suite
4 pièces
grand salon, coin à manger, cuisine
équipée, 3 chambres, salle de bains,
balcon, dégagement lac et Alpes,
garage 40 m
2
avec possibilité de parquer
devant. Loyer Fr. 1150.– + Fr. 220.–
charges, garage Fr. 100.–.
Tél. 079 341 01 20 ou 078 649 98 64
2
4
2
3
1
À LOUER
IMMOBILIER
Comment faire
pour que votre
iPhone devienne un
vrai Smartphone?
LE QUOTIDIEN DE
VOTRE QUOTIDIEN
«Le Journal du Jura» dès maintenant à lire sur votre iPhone.
Avec la nouvelle application (app) pour iPhone, vous aurez la totalité de la
version papier du Journal du Jura à portée de main à partir de 5 h le matin.
Partout où vous êtes, même à l’étranger!
Téléchargez maintenant votre application pour «Le Journal du Jura» du app-store d’Apple.
Vous ne payerez que Fr. 1.10 de taxe unique. La consultation de votre e-paper
peut entraîner des frais de connexion; parlez-en avec votre opérateur mobile.
Pour les abonnés du JdJ:
L’édition e-paper pour iPhone est gratuite pour les abonnés du JdJ. Les utilisateurs déjà
enregistrés de l’édition e-paper peuvent s’identifier directement depuis l’iPhone
avec les mêmes données d’utilisateur.
Les utilisateurs qui ne se sont pas encore enregistrés pour une édition
e-paper (version électronique) consultable en ligne ou sur l’iPhone, sont priés de le faire sous
www.journaldujura.ch/enregistrer.
Pour les nouveaux abonnés:
Le prix d’abonnement du «e-paper pour internet et iPhone»
(édition électronique seulement) est de Fr. 185.–.
Veuillez commander votre abonnement e-paper auprès de
www.journaldujura.ch/Services/Abonnement
Numéro à l’unité:
Les éditions à l’unité peuvent être téléchargées à un prix de Fr. 2.20 par édition.
journaldujura.ch e-paper
MARCHÉ RÉGIONAL
Retrouvez les annonces Abocard
avec les tirages au sort et les réductions
sur Internet:
www.journaldujura.ch/services/abocard
BIENNE LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 5
AU COMPTE-GOUTTES Après des heures de silence, le chef de la police régionale (à gauche) a convoqué la presse hier à 14h 30. André Glauser et Barbara Schwickert quittent les lieux. (STÉPHANE GERBER)
U
n
q
u
a
r
t
i
e
r
e
n
é
b
u
l
l
i
t
i
o
n
Malgré un déploiement
policier sans précédent, le
forcené qui s’était retranché
dans sa maison a réussi à
prendre la fuite hier, après
avoir grièvement blessé un
policier à la tête. Un avis de
recherche national a été lancé.
ISABELLE GRABER
C
omment un retraité de
67 ans a-t-il pu tenir la
police en échec, parve-
nant même à s’échap-
per alors que sa maison était
encerclée par des dizaines
d’agents armés jusqu’aux dents
et épaulés par les unités d’élite
des cantons de Berne, Zurich et
Bâle-Campagne? Si cette ques-
tion est sur les lèvres de nom-
breux Biennois depuis la fuite
de l’individu, hier matin, elle
ne trouble en revanche guère
François Gaudy, le chef de la
police région Jura bernois-See-
land: «Nous regrettons ce qui
s’est passé, mais nous ne som-
mes selon moi pas en situation
d’échec. L’homme nous a sur-
pris en tirant plusieurs coups
de feu vers 1h du matin. Un
policier a été touché. Notre
priorité est toujours d’agir sans
blesser qui que ce soit. Il faisait
nuit, la situation était délicate.»
Grièvement blessé à la tête
malgré son casque, le policier
est un membre de l’unité d’élite
Gentiane. Lors de la séance du
Grand Conseil qui se tenait
hier après-midi au Rathaus, à
Berne, le conseiller d’Etat
Hans-Jürg Käser lui a rendu
hommage: «Le blessé a été
opéré et sa vie est hors de dan-
ger. Mais le diagnostic sur des
séquelles éventuelles reste ré-
servé.»
Dès l’annonce de la fuite du
forcené, la police avait déployé
une centaine d’hommes dans
toute la ville. En début de soi-
rée, les recherches se sont con-
centrées dans les bois proches
du domicile du fuyard. A-t-il
passé la nuit dans la forêt?
Jusqu’à quand pourra-t-il se dé-
rober aux forces de l’ordre? Se
refusant de répondre à ces in-
terrogations, la police a publié
hier soir un avis de recherche
très détaillé, illustré d’un por-
trait du fugitif.
De maigre stature, P. K. me-
sure près de deux mètres, se
distingue par une barbe de trois
jours blanche et portait des lu-
nettes ainsi qu’une chemise
claire et un pantalon sombre au
moment de sa fuite. La police
indique qu’il pourrait toujours
être armé du fusil avec lequel il
a blessé un policier. «Malgré
tout, la population ne doit pas
se sentir déstabilisée, estime
François Gaudy. L’homme
pourrait être dangereux, mais
nous mettons tout en œuvre
pour protéger les citoyens.» Au
vu des violents événements qui
se sont déroulés dans la nuit de
mercredi à jeudi et de l’incapa-
cité des brigades spéciales à
maîtriser un retraité, nombre
de citoyens ne cachent pas leur
scepticisme, voire leur inquié-
tude. La directrice biennoise de
la Sécurité et de l’énergie, Bar-
bara Schwickert, s’est rendue
sur les lieux à plusieurs reprises
depuis le début des opérations,
tout comme André Glauser, le
délégué à la sécurité de la Ville
de Bienne. Tous deux ont tou-
tefois refusé de s’exprimer sur
cette affaire.
Quartier calme par excel-
lence, les Tilleuls ne bruissaient
hier soir d’aucune agitation
particulière. Durant la journée,
l’ambiance était même plutôt
bon enfant malgré le ballet des
hommes armés et cagoulés.
Sans doute émus par le sort des
policiers et des ambulanciers
en faction devant leur maison
depuis plus de 24h, certains ha-
bitants leur ont gracieusement
offert du café et viennoiseries.
Toutefois, plusieurs mères de
famille nous ont révélé qu’elles
avaient préféré garder leurs en-
fants auprès d’elles durant
toute la journée, leur décon-
seillant de jouer dehors. «Dès la
tombée de la nuit, je vais rester
sagement chez moi, c’est plus
prudent», nous a confié l’une
d’entre elles.
Les écoles des Tilleuls, qui
avaient été fermées hier, seront
rouvertes dès ce matin. En ou-
tre, les quarante habitants du
quartier hébergés depuis mer-
credi soir dans les locaux de la
Protection civile du Sahligut
ont pu regagner leur domicile
hier soir. Le gaz et l’électricité
sont coupés depuis hier matin
dans plusieurs rues.
La villa du forcené, située au
chemin Mon-Désir, sera passée
au crible par les policiers dans
les heures qui viennent. «Nous
ne pouvons rien vous révéler
sur la présence éventuelle d’ex-
plosifs», déclare François
Gaudy. Hier soir, les policiers
étaient toujours présents en
nombre dans le quartier. /IG
La police cantonale a publié son appel
à témoins sur le site www.police.be.ch.
Elle invite toutes les personnes qui
connaîtraient le suspect ou qui
pourraient donner des renseignements
à son sujet à la joindre par téléphone
au 031 634 34 34.
EN FORCE En tout, plus de cent policiers ont été mobilisés dès mercredi pour tenter de neutraliser le forcené.
Les unités spéciales de Zurich et de Bâle (photo) ont été dépêchées sur les lieux. (STÉPHANE GERBER)
QUARTIER DES TILLEULS
Le forcené court toujours, malgré
l’intervention de plus de 100 policiers
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m959v-0o2/'c-aA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8m8b-BcultF-IL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnkP.KU8%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bABA6.vT0%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W8aQZ+zOe+tW+pN%Rqk9%Osr6+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hAMW"L-lT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Büetigenstrasse 74
2557 Studen p/Bienne
(près du Café Florida et du
Zoo Seeteufel)
Tél. 032 373 49 20
www.moebel-laubscher.ch
Prenez le temps de vous détendre.
Visitez la plus grande exposition de fauteuils de la région
et proftez de nos nombreuses offres avantageuses.
le style bien-être
avec soutien pour se lever
PUBLICITÉ
Chronologie des faits
● Mercredi, 7h Accompagnée d’un huissier, la police se rend au
domicile du forcené, au chemin Mon-Désir 9. Suite à une
décision du Tribunal civil, la maison doit être vendue aux
enchères. L’homme refuse toute discussion et se barricade.
● Mercredi, 10h-minuit La police boucle les trois rues
attenantes au domicile du forcené. Plusieurs bâtiments sont
évacués. Une quarantaine de riverains sont hébergés dans les
locaux de la Protection civile au collègue du Sahligut. Un
dispositif policier sans précédent est déployé.
● Jeudi, 1h du matin L’homme sort brusquement de sa maison
et tire plusieurs coups de feu avec son fusil. Protégé par un
casque et un gilet pare-balles, un membre de l’unité spéciale
Gentiane est atteint à la tête. Grièvement blessé, le policier est
aujourd’hui hors de danger. Mais les séquelles de sa blessure
pourraient être graves.
● Jeudi matin Dans un premier temps, la police pense que
l’homme est toujours à son domicile. En début de matinée, des
chiens policiers et un hélicoptère Super Puma équipé d’une
caméra infrarouge sont dépêchés sur les lieux. Des dizaines de
policiers sont postés dans toute la ville, notamment aux arrêts
de bus.
Dans le même temps, les élèves de l’école des Tilleuls sont
évacués. Le dispositif de sécurité s’étend désormais à tout le
quartier.
● Jeudi, 14h30 La police confirme que l’homme s’est enfui, une
information dont elle est sûre depuis midi. Epaulés par les forces
spéciales zurichoises et bâloises, plus d’une centaine d’agents
de la police cantonale bernoise entament des recherches à
Bienne et dans tout le canton. L’homme court toujours. /ig
Les raisons du drame
Le Biennois de 67 ans qui met la région en émoi n’est pas
inconnu de la justice. En revanche, ses voisins connaissent mal cet
homme taciturne, qui vivait retranché dans sa villa depuis la mort de
sa mère, il y a plusieurs années. «Lorsqu’il a perdu sa maman, avec
laquelle il avait toujours vécu et qui était propriétaire d’une moitié de
l’immeuble, nous ne l’avons quasi plus jamais revu, narre une
proche voisine. Il vivait enfermé chez lui, stores baissés, et ne parlait
à personne.» Dans le secret de la bâtisse aux fenêtres obscurcies se
joue un drame qui puise sa source au décès de la mère du forcené.
Héritier du bâtiment avec ses frères et sœurs, le sexagénaire ne
parvient pas à trouver un accord sur les modalités de la succession.
Faute de conciliation entre les parties, le tribunal civil tranche: la
maison sera mise aux enchères. La semaine dernière, une annonce
concernant des visites du bien immobilier est publiée dans la presse
régionale. «L’homme n’a jamais accepté la décision du tribunal. Dès
la parution de cette annonce, il a suspendu à la façade un panneau
indiquant que la maison n’était pas à vendre», indique François
Gaudy, chef de la police régionale Seeland-Jura bernois. Dès la mi-
juillet, plusieurs échanges de lettres du retraité avec le préfet de
Bienne, Werner Könitzer, ont laissé supposer un risque de menaces.
«Vu le contenu de ces lettres, on pouvait conclure qu’il était en état
de confusion psychique», explique le préfet. La préfecture de Bienne
a d’ailleurs été mise sous surveillance policière hier. Le retraité aurait
dû comparaître devant un psychiatre pour une expertise. Avant
même le drame, des mesures avaient été induites en vue d’une
éventuelle privation de liberté à des fins d’assistance. /ig
BIENNE LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 6
MUSÉE SCHWAB
A la découverte de la magie gallo-romaine
Dans le cadre de l’exposition «Mercure & Cie. Culte et religion dans une maison romaine», le
Musée Schwab propose dimanche une conférence de l’historienne de l’art et philologue Sarah
Gaffino (11h): au menu, les philtres d’amour ou les sortilèges dans l’Antiquité. Une visite guidée
du site de Petinesca aura lieu dès 14h sous la baguette de l’archéologue Rudolf Zwahlen. /vb
A
R
C
H
I
V
E
S
L’intégration est à la fête lors
de la 2e édition de
«Rencontres au Parc
municipal», le 18 septembre.
Sous le slogan «BIENne vivre-
ensemble/zäme», la
manifestation fait la part belle à
la diversité culturelle.
VIVIAN BOLOGNA
«T
ous les habitants
du quartier et de
la ville sont invi-
tés à cette fête de
la diversité et de la tolérance.» Le
conseiller municipal Pierre-Yves
Moeschler – en charge de la For-
mation, de la prévoyance sociale
et de la culture – a dévoilé hier
avec enthousiasme le pro-
gramme de la 2e édition de
«Rencontres au Parc munici-
pal».
Le 18 septembre, dès 10h, l’un
des poumons verts de la ville vi-
vra, après 2008, aux rythmes des
échanges interculturels: anima-
tions musicales, théâtrales ou en-
core découvertes culinaires des
quatre coins de la planète sont
au menu (voir ci-contre). «Mais
attention, précise Pierre-Yves
Moeschler, si la Ville donne des
impulsions dans le domaine de
l’intégrationet si l’idée de ce pro-
jet vient d’en haut, sa réalisation
vient d’en bas.» Des associations
de migrants et la Guilde du Parc
de la ville ont donc uni leurs for-
ces, soutenues par le Service spé-
cialisé de l’intégration (SPI). Sa
responsable, Bettina Bergner,
tient d’ailleurs à mettre en avant
le travail effectué par les organi-
sateurs: «Sans elles, cet événe-
ment n’aurait pas lieu. La parti-
cipation à cette manifestation est
un excellent moyen de s’inté-
grer et de prendre possession de
l’espace public.» L’absence de
discours officiel ce jour-là est un
signe supplémentaire que la fête
est d’abord mise sur pied par et
pour la population. «Et puis, une
partie officielle a un début et
une fin. Cela ne correspond pas
à l’intégration qui est un proces-
sus continu», précise Bettina
Bergner.
La responsable du SPI re-
grette néanmoins que le folklore
helvétique soit absent de la fête:
«Les associations contactées
n’ont pu répondre favorable-
ment à notre invitation soit que
leur agenda était trop chargé ou
que leur assemblée générale n’a
pu se prononcer sur la participa-
tion à un tel événement.»
Gratuite pour permettre à
tous les budgets d’y prendre part
– les dons sont néanmoins les
bienvenus –, la fête dispose de
moyens financiers réduits. L’in-
tégration ne mérite-t-elle pas
plus de soutien des autorités?
«Chaque projet doit faire au
mieux avec l’argent à disposi-
tion», rétorque Pierre-Yves
Mooechler.
Pour que la manifestation soit
belle, les organisateurs comptent
désormais sur la météo. /VB
TOLÉRANCE Pierre-Yves Moescher, Joergen Marcard, vice-président de la Guilde du Parc municipal, Bettina
Bergner (de gauche à droite) et des membres des associations ont présenté le programme de la fête. (A.STREUN)
PARC MUNICIPAL
Une journée pour fêter la
diversité et la tolérance
ÉCOLE DE MUSIQUE
Sous le signe
de la contrebasse
Samedi, l’Ecole de musique
de Bienne (EMB) propose une
journée des plus originales.
Elle place cet instrument mas-
todonte qu’est la contrebasse
au cœur de la fête. A travers
des activités ludiques et des
concerts, il s’agit pour la classe
de contrebasse de faire décou-
vrir cet instrument au public.
Le but visé par cette journée
est de récolter des fonds pour
que l’école puisse se doter de
contrebasses 1/16, adaptés aux
enfants les plus jeunes.
Que se passe-t-il lorsque la
pêche miraculeuse ramène des
chansons au lieu de sucreries?
Qui peut recréer les étapes de
construction d’un instrument
à cordes à l’aide d’images et
ainsi gagner un prix? Com-
ment des contrebassistes vont-
ils se mesurer dans une compé-
tition du meilleur sponsoring
de gammes? Toutes les répon-
ses seront données lors de la
Fête de la Contrebasse qu’or-
ganise Simone Schranz avec sa
classe de contrebasse. L’ensei-
gnante constate que ce grand
instrument entraîne des be-
soins particuliers: «Les enfants
possèdent un instrument à la
maison mais le transporter
jusqu’à l’école de musique
pour leur leçon hebdomadaire
est au-dessus de leurs forces.
C’est pourquoi, il m’est paru
nécessaire de disposer intra-
muros de contrebasses de cha-
que grandeur. Ainsi, les en-
fants peuvent venir plus facile-
ment à leur cours en vélo, en
bus ou à pied, juste munis de
leur archet.»
Actuellement, l’EMB réunit
un parc d’instruments impor-
tant, avec plusieurs contrebas-
ses mais il manque la plus pe-
tite d’entre elles. La classe bien-
noise, composée de huit en-
fants entre cinq et treize ans,
s’engage pour cet achat en or-
ganisant un bazar à musique.
Mais la fête ne sert pas seule-
ment à récolter des fonds, c’est
surtout l’occasion de faire de la
musique tout en s’amusant et
pour le public d’attraper le vi-
rus de ce grand géant brun!
Car il y en aura pour tous les
âges et les plus petits pourront
même bricoler une petite con-
trebasse en papier! /c-mas
Fête dès 10h à l’Ecole de musique
(rue de la Gare 11).
POUR LES PETITS Le but de la journée est de récolter des fonds pour
acheter des contrebasses adaptées aux enfants. (LDD)
PORT
Michel Diserens quitte le Municipal
Le conflit qui oppose le parti
radical de Port au maire du vil-
lage Ulrich Trippel (sans parti),
n’en finit pas de faire des va-
gues. Mercredi, c’est le con-
seiller municipal radical Michel
Roserens qui quitte le navire. Il
reproche au maire de «ne pas
prendre la population au sé-
rieux», notamment d’avoir
choisi la variante 2 de la bran-
che ouest de l’A5 sans prendre
en considération l’emplacement
du futur portail du tunnel, alors
même que 600 villageois
avaient signé une pétition con-
tre cet emplacement.
Michel Roserens rappelle
aussi qu’une initiative commu-
nale allant dans le même sens
avait été purement et simple-
ment rejetée «pour vice de
forme». Il déplore que beau-
coup d’affaires ne soient pas ré-
glées avec toute la compétence
requise au Conseil municipal et
explique son départ par la ré-
cente démission d’un employé
municipal. Celui-ci a déclaré
qu’il n’était plus possible de tra-
vailler avec un homme comme
Trippel, «qui ne laisse aux au-
tres aucune liberté d’action et
ne supporte pas qu’on ait une
opinion différente de la sienne».
Les conditions de travail sont à
tel point exécrables «que d’au-
tres employés n’auront bientôt
pas d’autre choix que de partir»,
poursuit l’employé démission-
naire. Pour Michel Roserens,
c’est un signal d’alarme. Car
plusieurs employés ont déjà dé-
serté l’administration commu-
nale ces dernières années. «Si ça
continue, il n’y aura bientôt plus
personne pour souhaiter tra-
vailler chez nous», poursuit-il.
Maire de la commune depuis
six ans, Ulrich Trippel n’a cessé
d’essuyer les critiques du parti
radical. Le retrait de Michel Ro-
serens n’est donc que le dernier
épisode d’un long conflit. Il n’a
pas souhaité s’exprimer sur le
départ de Roserens, renvoyant
au communiqué émanant de la
Municipalité de Port, dans le-
quel Roserens fait savoir que le
contenu de sa lettre de démis-
sion est strictement confiden-
tiel. Du coup, Trippel ne voit
pas comment il pourrait pren-
dre position sur une démission
dont les raisons lui sont incon-
nues. Le maire récuse les autres
accusations dont il fait l’objet.
En tout cas, dit-il, «je n’ai rien à
voir avec la démission de l’em-
ployé de l’administration», qui a
pu exercer son activité dans un
secteur de l’administration
communale où il jouissait
«d’une large autonomie».
Quant aux compétences admi-
nistratives, ce n’est pas lui, Trip-
pel, qui les établit, mais les rè-
glements de la commune. Il en
va de même pour les compéten-
ces à l’intérieur du Conseil mu-
nicipal. Michel Gay, président
du PLR, regrette la décision de
son collègue de parti, dont il
loue la compétence. Le préfet
Werner Könitzer, qui a reçu la
lettre de démission, devra peut-
être à nouveau proposer sa mé-
diation à Port, comme il l’avait
déjà fait il y a deux ans, pour ré-
gler un différend entre Ulrich
Trippel et un employé de l’ad-
ministration. /bt-mg
Le programme
●Le 18 septembre Dès 18h, les
bricolages, le maquillage, les
tatouages rendront fous de joie les
petits, mais aussi les plus grands.
Dès 11h, les spécialités culinaires
des quatre coins de la planète
seront à déguster gratuitement.
●L’après-midi Dès 13h30, la
musique et la danse mettront le
feu au Parc avec entre autres
Sentir y flamenco (13h30),
William Fierro et sa musique
colombienne (14h) ou encore
Gianni Spano (17h).
●Symbole Une fresque commune
sera réalisée.
JOURNÉES DU PATRIMOINE
Plongeon dans
les années 1960
Les Journées européennes du
patrimoine, qui ont lieu demain
et dimanche, mettent l’accent
sur les «Cycles de vie». Deux
manifestations sont au pro-
gramme dans la région. Demain
à 10h et à 14h (rendez-vous à la
rue Scholl 2) à Mâche, il sera
possible de suivre Karin Zaugg,
conservatrice des monuments
historiques, et Barbara Stettler,
architecte EPFL sur les traces de
Jurintra, un vaste lotissement
réalisé entre 1958 et 1963. A
Perles, dimanche, le groupe ré-
gional Bienne-Seeland du Patri-
moine bernois proposent la vi-
site du lotissement du Sonnen-
hof (rendez-vous à la gare duvil-
lage à 13h30 et à 15h30). /c-vb
Ce 6 mars 2010, comme toujours deux fois par se-
maine, Thomas W. se dépense sur l’ergomètre du
Fitness-Studio à Moutier. Cet agent d’assurances
de 60 ans mène une vie active, se sent en forme et
en parfaite santé. Il apprécie de pouvoir compenser
son travail sédentaire par la pratique d’exercices
physiques. Comme à chaque séance, Thomas W.
augmente progressivement la résistance de son
vélo. Soudain, il ressent un malaise et un léger ver-
tige. Puis il s’effondre à côté de son engin.
Premiers secours immédiats
Le responsable du Fitness-Studio réagit promp-
tement. Il secoue Thomas W. et lui parle à haute
voix, mais ce dernier ne réagit pas. L’entraîneur
vérifie la respiration et le pouls, mais ne perçoit ni
l’une ni l’autre. Il entreprend alors immédiatement
un bouche-à-bouche et un massage cardiaque, à
raison de deux insufflations en alternance avec 30
compressions thoraciques. Pendant ce temps, sa
collègue appelle les urgences médicales au 144.
Un arrêt cardio-circulatoire peut survenir subite-
ment et sans signes avant-coureurs – souvent suite
à un infarctus du myocarde ou à une arythmie.
Comme Thomas W. est toujours inconscient et son
pouls imperceptible, l’entraîneur recourt au défi-
brillateur pour le réanimer. Cet appareil simple à
utiliser peut rétablir l’activité cardiaque normale
par l’envoi de puissants électrochocs. L’entraîneur
suit les instructions détaillées de la voix électro-
nique, applique les électrodes adhésives sur la poi-
trine de Thomas W. et déclenche la décharge de
courant.
Prêt pour le transport
Entre-temps, l’ambulance est arrivée et le pati-
ent est pris en charge par les secouristes. Dans
l’ambulance, ceux-ci réalisent un ECG (électrocar-
diogramme) et transmettent les données pendant
le trajet au Centre de Cardiologie de la Clinique
Beau-Site à Berne. Le patient est victime d’un
infarctus aigu du myocarde. Le médecin des ur-
gences informe sans tarder un anesthésiste, un
cardiologue et l’équipe de laboratoire de cathété-
risme cardiaque.
Thomas W. arrive peu après au service des urgences
de la Clinique Beau-Site, où le médecin d’urgence
et l’anesthésiste prennent le relais. Le patient est
toujours ventilé, mais stable. L’équipe des urgences
le prépare pour les examens et l’emmène directe-
ment au laboratoire de cathétérisme cardiaque.
Diagnostic détaillé et traitement
Là, Thomas W. subit une coronarographie, c.-à-d.
un examen qui visualise les artères coronaires. Ce-
lui-ci révèle l’obstruction d’une coronaire, respons-
able de l’infarctus. Le segment artériel obstrué est
récanalisé et dilaté à l’aide d’un ballonnet, puis
stabilisé par la pose d’un stent. Un stent est un
implant médical que l’on insère dans un organe
creux, en l‘occurrence dans un vaisseau sanguin,
pour servir de support vasculaire afin de prévenir
une réocclusion.
Après l’intervention, Thomas W. est transféré aux
soins intensifs où il se remet rapidement; au bout
de douze heures, il peut se passer d’assistance re-
spiratoire.
Réadaptation stationnaire et ambulatoire
Le lendemain, Thomas W. peut déjà être transfé-
ré en unité de soins ordinaires. D’entente avec le
cardiologue, la physiothérapeute lui établit un pro-
gramme de traitement individuel. Trois jours seule-
ment après son infarctus, le patient est mobilisé et
commence un entraînement léger.
Après sa sortie de la clinique, Thomas W. suit
pendant huit semaines le programme de réadapta-
tion ambulatoire au Centre de Cardiologie Berne.
Les séances de réhabilitation cardiaque ont lieu
trois fois par semaine, durent une à deux heures
et comprennent des exercices d’endurance et de
gymnastique, des mouvements dans l’eau et dans
la nature, ainsi que des techniques de détente et de
contrôle du stress. Les patients reçoivent en outre
des informations sur les maladies cardiaques, les
facteurs de risque et le rôle de l’alimentation. Les
physiothérapeutes et les diététiciennes s’emploient
à motiver les participants d’adopter un mode de
vie sain.
La réadaptation ambulatoire est essentielle pour
le rétablissement de la capacité d’effort physique
et psychique des patients cardiaques. Thomas W.
apprécie particulièrement les contacts humains au
sein du groupe. Ils l’aident entre autres à mieux
surmonter l’infarctus moralement.
Agir vite et bien peut sauver des vies
Grâce aux mesures de ressuscitation immédiates et
aux soins experts reçus au Centre de Cardiologie
Berne, le cœur de Thomas W. n’a pas gardé de
séquelles permanentes. Hélas, il n’en est pas tou-
jours ainsi et l’on perd souvent un temps précieux.
En cas d’urgence cardiaque, il est vital d’agir vite
et bien. Un aide-mémoire indiquant les mesures
immédiates et d’autres informations importantes
sont disponibles sur www.coeurberne.ch.
Centre de Cardiologie Berne
Le Centre de Cardiologie Berne réunit des cardio-
logues, des chirurgiens cardiaques, des anesthé-
sistes, des intensivistes et des internistes qui travail-
lent à la Clinique Beau-Site de Hirslanden à Berne.
La collaboration interdisciplinaire et l’utilisation
commune de l’infrastructure technologique per-
mettent l’administration de traitements efficaces
basés sur les connaissances scientifiques et les nor-
mes techniques les plus récentes.
L’organisation bien rodée et la disponibilité rapide
de tous les spécialistes (anesthésistes, cardiolo-
gues, urgentistes) sont des facteurs décisifs dans
un cas d’urgence cardiaque.
Un autre atout du Centre de Cardiologie Berne est
son offre médicale complète. Les patients sont pris
en charge du début à la fin – de l’admission aux
urgences au laboratoire de cathétérisme, aux soins
intensifs et à l’unité de soins ordinaires jusqu’à la
réadaptation et la réinsertion.
Centre de Cardiologie Berne
Klinik Beau-Site
Schänzlihalde 11
3000 Berne 25
T 031 335 35 35
klinik-beausite@hirslanden.ch
www.coeurberne.ch
Appel d’urgence 144
L’INFARCTUS DU MYOCARDE
PEUT FRAPPER DANS LA FORCE DE L’ÂGE
PUBLIREPORTAGE
En cas d’urgence cardiaque, chaque seconde compte et il faut agir très vite. Des premiers soins immédiats et appropriés peuvent décider de la vie
ou de la mort du patient. Thomas W., la soixantaine active, en a fait personnellement l’expérience au printemps dernier. Victime d’un infarctus, c’est
grâce à la parfaite interaction entre les secouristes et au traitement immédiat reçu au Centre de Cardiologie de la Clinique Beau-Site à Berne qu’il
s’en est rétabli sans séquelles. Aujourd’hui, six mois plus tard, il se sent à nouveau en parfaite santé et en pleine possession de ses moyens.
Ne trichez pas avec votre coeur.
Pour tout ce qui concerne votre coeur, le centre de cardiologie de Berne à la Clinique Beau-Site est là pour vous. Qu’il s’agisse des urgences
cardiaques, du traitement global des maladies cardio-vasculaires, de prévention ou de médecine du sport – nos spécialistes sont là 24 heures
sur 24 et n’ont qu’un seul objectif: résoudre vos problèmes du coeur.
Klinik Beau-Site, Centre de Cardiologie, Schänzlihalde 11, 3000 Berne 25
Urgences cardiaques 24h 031 335 35 35, appel d‘urgence 144 www.coeurberne.ch
CONFÉRENCE MÉDICAL PUBLIQUE
Mercredi 29 septembre 2010
19h00 à 20h30
«Splendeurs et misères de la cardiologie
interventionnelle»
Dr méd. Urs Kaufmann, spécialiste en
cardiologie et en médecine interne FMH,
Centre de Cardiologie Berne
Centre interrégional de perfectionnement (CIP)
Ch. des Lovières 13
2720 Tramelan
La participation est gratuite. Un petit apéro
sera offert par les cliniques Hirslanden à l’issue
de la conférence.
Prière de s’inscrire au T 031 335 73 62 ou en
écrivant à marketing.bern@hirslanden.ch.
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 8
Organisé par le Festival de
bande dessinée de Lausanne, le
concours «Dessinateurs de
demain» vise à promouvoir de
nouveaux talents. Pour la toute
première fois, le 1er prix revient
à une Suissesse. Cette lauréate
se nomme Maëlle Schaller, elle
est âgée de 25 ans et vient de
Moutier.
MICHAEL BASSIN
J
usqu’à présent, la pre-
mière place du concours
«Dessinateurs de demain»
était trustée par des Fran-
çais. Cinq éditions, cinq victoires
tricolores. Nos voisins seraient-ils
invincibles? Non. Cette année,
les honneurs reviennent à une
Suissesse. Et cette lauréate est
Prévôtoise! Maëlle Schaller et
son histoire ont en effet séduit le
jury présidé par Zep, le papa de
Titeuf. Un superbe résultat
lorsqu’on sait que 258 partici-
pants, âgés de 15 à 64 ans et en
provenance de 23pays, ont tenté
leur chance autour du thème
«souvenirs d’enfance». La Prévô-
toise empoche 2000 fr.
«Monhistoire traite dupassage
de l’enfance à la vie adulte. Petit,
on peut être tout ce qu’on veut.
Mais avec la puberté arrivent les
responsabilités. L’enfance de-
vient alors un souvenir», expli-
que-t-elle. Au niveau de la mise
en page, Maëlle Schaller a choisi
de raconter son histoire sur le
modèle d’une carte au trésor.
Auréolée de sa distinction, la
Prévôtoise espère nouer des con-
tacts à Lausanne au festival BD-
FIL (depuis aujourd’hui et
jusqu’à dimanche). «Je vais pré-
senter mon book à des éditeurs.
J’ai des débuts de scénarios, à
voir s’ils suscitent un intérêt», ra-
conte-t-elle. Son rêve? Evidem-
ment de publier une BD.
Née en novembre 1984 à Lau-
sanne, Maëlle Schaller a passé
toute son enfance à Moutier. «Le
dessin est vite devenu mon occu-
pation favorite, un moyen de
communication, tantôt défou-
loir, puis une passion», raconte la
lauréate. «Oui, ça a commencé à
l’école, dans les marges des ca-
hiers avec des caricatures de
profs pour faire rire les copains.»
A l’âge de 15 ans, Maëlle
Schaller part à Sierre pour entre-
prendre quatre années d’études à
l’Ecole cantonale d’art du Valais.
Elle passe son CFC et sa matu-
rité professionnelle artistique en
scénographie, puis travaille en
tant que stagiaire en scénogra-
phie avec différentes compa-
gnies théâtrales à Neuchâtel et
La Chaux-de-Fonds.
La Prévôtoise qualifie cette ex-
périence au théâtre de «magnifi-
que». Elle revient toutefois à son
premier amour: le dessin. En
2005, elle se rend à Lyon, à
l’école Emile Cohl. C’est là, du-
rant quatre ans, que sa passion
pour le dessin se renforce et que
sa technique se précise. «Ce que
j’aime avant tout c’est écouter et
raconter des histoires. Depuis
toujours c’est un moteur dans
ma vie. Les êtres humains me
passionnent. J’aime apprendre à
les connaître et essayer de les re-
créer sur papier», confie-t-elle.
Diplômée de l’école Emile Cohl
en 2009, Maëlle Schaller est dé-
sormais de retour en Suisse.
Résidant entre Moutier et Re-
nens, elle relève que c’est en
Suisse qu’elle veut partager ses
histoires. «Même en étant atta-
chée à une petite ville comme
Moutier, on a quelque chose à
dire», conclut la lauréate en
invitant le public à se rendre au
festival BD-FIL. /MBA
SOUVENIRS D’ENFANCE L’histoire imaginée et réalisée par Maëlle Schaller a remporté le 1er prix, ceci parmi
258 projets. Le concours était réservé aux personnes n’ayant jamais publié un album.
UNE PRÉVÔTOISE CARTONNE À BD-FIL!
Zep et le jury emballés par
l’histoire de Maëlle Schaller
PLAGNE
Tracteurs à
l’honneur
Le 39e Concours de trac-
teurs de la Fanfare Monta-
gnarde de Plagne se déroulera
dimanche 12 septembre sur le
site de la cantine des Ecovots.
De 10h30 à 17h les concur-
rents se mesureront aux divers
jeux d’adresse qui jalonnent le
parcours. Et il y a fort à parier
que les enfants seront les plus
nombreux à se présenter sur la
ligne de départ. Qu’on se le
dise dans les chaumières: il n’y
a pas de limite d’âge, ni de
sexe! /mhc
GROS CUBES Il y aura du
spectacle aux Ecovots. (LDD)
TAVANNES
Apéro-bois
royal
Le prochain apéro-bois de Li-
gnum Jura bernois aura lieu
jeudi 16 septembre au Royal
dès 18h sur le thème de la den-
drochronologie? Après l’intro-
duction de Pierre Minder, ar-
chitecte EPFL-SIA et président
de Lignum Jura bernois, la pa-
role sera donnée à Patrick Gass-
mann, responsable du Labora-
toire de dendrochronologie de
l’Office et Musée cantonal d’ar-
chéologie, Laténium, puis à
Christophe Gerber, du Service
archéologique du canton de
Berne Apéritif offert. Entrée li-
bre, mais inscription souhaitée
au 032 941 34 49 ou info@li-
gnum-jurabernois.ch /c-mpr
<wm>%7say+jSn%mG%CaYN%We+DbZH2%rQ%h70.W%kP+0uiCm%wR%bLU.k%qy+'Xh8hVZ%Tq%1FHrga/V%x6%"=u=I-Th2dEZ-Ww-mZkaWejVW%vS%NcJ7%6j%ZNqGAK%2n"nk-dEup3s-5K-WsaI59CG5.ovV%3a%cdzOng%5e%Gg5dBnPKz'K%xR1Bp.PIt'o%fp%5"fRx0tayoa%lH%8FlL4VJZhcTt%qxJkP.aZp9t%uz%OVuxqLWNIKr4%QO%eoiFxr%4L/5p+6ui+JK+yu%Y5"G%o=s'+CwRS+g6wa%5U%jXCLrP%0T</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'V6-LBYgzj-lT-/jJRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
MY PROMO
c’est moi
qui choisis!
L’innovation est à la carte sur toute la gamme Citroën.
CITROËN C1 dès Fr. 99.–/mois
OU
OU
Leasing 2,9%
Prime Bonus Fr. 1’500.–
Offre de Reprise Plus
Cumulables
avec les offres en cours
Voir détail chez votre agent Citroën ou sur www.citroen.ch
Offres valables sur toute la gamme sauf Citroën DS3, Nouvelle C4 et véhicules utilitaires, pour des véhicules vendus et immatriculés du 1
er
septembre au 30 novembre 2010. Exemple de prime : C1 1.0i 68 BVM Essentiel, 3 portes, prix
net Fr. 14’270.–, remise Fr. 1’480.–, prix bas garanti Fr. 12’790.–, prime Bonus Fr. 1’500.–, soit Fr. 11’290.–; consommation mixte 4,5 l/100 km; émissions de CO2 106 g/km; catégorie de consommation de carburant A. Moyenne CO2
de tous les modèles de véhicules 204 g/km. Exemple de leasing : 2,9 %/an, 48 mensualités de Fr. 99.–, 10’000 km/an, valeur résiduelle Fr. 5’033.–, 1
er
loyer majoré de 30 %. Casco complète obligatoire. Taux d’intérêt annuel effectif max
2,94 %. Sous réserve de l’accord par Citroën Finance, division de PSA Finance Suisse SA, Ostermundigen. PSA Finance n’accordera pas de financement qui présente un risque de surendettement pour ses clients. L’offre de Reprise Plus sera
étudiée selon l’état de votre ancien véhicule par votre conseiller Citroën. Prix de vente conseillés. Offres réservées aux clients particuliers, dans le réseau participant. Visuel non contractuel.
PUBLICITÉ
X
x
x
x
x
x
x
x
X
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
x
xx
000.00
S
o
l
d
e
F
i
n
d
e
s
è
r
i
e
Rasoir dès
19.-
L
i
q
u
i
d
a
t
i
o
n
L
i
q
u
i
d
a
t
i
o
n
C
D
s
/
D
V
D
s
d
è
s
2
.-/
5
.-
A
p
p
a
re
ils
d
ig
ita
l
d
è
s
5
9
.-
D
V
D
-P
la
y
e
r
d
è
s
3
9
.-
T
V
d
è
s
1
9
9
.
-
P
C
s
d
è
s
4
4
9
.
-
A
s
p
i
r
a
t
e
u
r
d
è
s
3
9
.
-
N
o
t
e
b
o
o
k
s
d
è
s
7
4
9
.-
t
o
u
t
d
o
i
t
p
a
r
t
i
r
.
P
o
u
r
c
a
u
s
e
d
'in
v
e
n
t
a
ir
e
:
++++ Uniquement à Media Markt à Brügg ++++
F
e
rm
é
le
lu
n
d
i
1
3
s
e
p
te
m
b
re
2
0
1
0
p
o
u
r
c
a
u
s
e
d
'
i
n
v
e
n
t
a
i
r
e
Centre Brügg, Erlenstrasse 40, tel.: 032/374 78 78,
Lu. - Me. 8.30 - 19.00, Je. 8.30 - 20.00, Ve. 8.30 - 21.00, Sa. 8.00 - 17.00 h
e 40, tel.: 032/374 78 78,
, Ve. 8.30 - 21.00, Sa. 8.00 - 17.00 h
40, tel.: 032/374 7
Ve. 8.30 - 21.00, Sa. 8.00 - 17.00 h
N
o
s
p
r
i
x
s
o
n
t
T
T
C
,
T
V
A
i
n
c
l
u
s
e
.
E
r
r
e
u
r
s
e
t
f
a
u
t
e
s
d
'i
m
p
r
e
s
s
i
o
n
r
é
s
e
r
v
é
e
s
.
J
u
s
q
u

é
p
u
i
s
e
m
e
n
t
d
u
s
t
o
c
k
.
Q
u
a
n
t
i
t
é
l
i
m
i
t
é
e
à
u
n
u
s
a
g
e
d
o
m
e
s
t
i
q
u
e
n
o
r
m
a
l
.
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 10
MIDDLECAGE
Nouvelle voix,
nouveau site
Middlecage sort de son mu-
tisme. Le célèbre groupe rock
tramelot-tavannois a déniché un
nouveau chanteur en la per-
sonne de Virgile Chatelain, un
gars des Reussilles, qui succède
donc à Steve Fari. Les musiciens
ont également mis en ligne un
nouveau site internet, concocté
avec un conseiller web attitré.
(www.middlecage.com). On
peut notamment y découvrir les
nombreux projets et surtout les
nouveaux titres du groupe.
Bref, c’est reparti pour de
nouvelles aventures rock avec
Middlecage. Côté scène, il fau-
dra en revanche attendre cet hi-
ver. /mpr
VIRGILE La nouvelle voix de
Middlecage. (LDD)
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95si-0kIwOp-aA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mPx-BakKXT-IL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnkx.OBp%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bA'h7.iuu%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+oY%RqDx%Os85+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Xr-h/Qi9w-lT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
C
o
m
i
t
é
r
o
m
a
n
d
«
p
o
u
r
u
n
e
a
s
s
u
r
a
n
c
e
c
h
ô
m
a
g
e
s
û
r
e
e
t
s
o
l
i
d
a
i
r
e
»
,
C
P
3
0
8
5
,
1
2
1
1
G
e
n
è
v
e
3
,
R
e
s
p
.
V
.
S
i
m
o
n
OUI
à l’assurance chômage
le 26 septembre
www.mesures-equilibrees.ch
Des mesures équilibrées
pour une assurance chômage
sûre et solidaire.
Préservez votre pouvoir d’achat !
PUBLICITÉ
Après sa participation à
l’émission de la Télévision
suisse romande «Un dîner à la
ferme» l’année dernière, Rémy
Geissbühler, de Nods, n’en
finit plus de recevoir des
félicitations. Depuis le début
de la nouvelle édition, il est
même devenu commentateur
pour le «Télétop Matin».
Rencontre avec un homme
authentique.
LETIZIA PALADINO
R
émy Geissbühler habite
à la Combe de Nods, di-
vorcé, père de quatre
enfants et grand-papa
depuis cinq mois, il partage son
temps entre son métier de con-
cierge à la commune de Nods et
celui d’agriculteur. En plus d’un
terrain agricole, il possède qua-
tre vaches allaitantes, cinq
veaux et des poulets qu’il garde
pour sa consommation person-
nelle.
Depuis la fin du «Dîner à la
ferme», on ne vous a plus revu,
comment s’est passé le
tournage?
C’était très stressant et très fa-
tigant. Pendant que je faisais
mon travail quotidien, ils me
filmaient. Souvent, il fallait
couper parce qu’il n’y avait pas
assez de lumière, parce que ça
ne jouait pas avec le son….
C’est toujours comme ça, je
pense. Le point très positif c’est
que j’ai rencontré des candi-
dats, les caméramen. Le ven-
dredi, ils étaient environ vingt-
cinq chez moi pour le tournage.
C’est des gens qu’on a vu se-
maine après semaine, je me suis
fait des amis, même le réalisa-
teur.
Vous êtes une petite célébrité
aujourd’hui, comment la vivez-
vous? Quelque chose a changé
pour vous ?
Ça a peut-être un peu changé
pour certaines personnes, mais
j’essaie de rester le même. On
parle toujours du «Dîner à la
ferme», surtout parce que la 2e
édition a commencé. L’autre
jour j’étais à la foire de Chain-
don avec Jean-Pierre, de Ge-
nève, et Sonia, Les Breuleux,
deux anciens candidats, et les
gens venaient nous serrer la
main et nous félicitaient. Il n’y a
jamais de commentaires néga-
tifs. Après l’émission, j’en avais
un peu marre mais là je suis con-
tent qu’on revienne encore sur
cette petite célébrité. Dernière-
ment, des gens du canton de
Vaud sont venus me rendre vi-
site. Ils sont venus déjà l’année
dernière pour me trouver au tra-
vail et là ils m’ont téléphoné
pour passer me dire bonjour
chez moi. C’est toujours des gens
âgés qui viennent me voir, enfin
les enfants aussi mais pas des en-
tre-deux!
Avez-vous profité de votre statut
pour améliorer votre qualité de
vie?
J’aurais pu, après l’émission,
vendre des quantités de poulet
mais je n’ai pas recherché ça. J’ai
dit non à tout. J’aurais pu en
profiter mais non, je veux rester
tel que je suis.
Vous avez un lien direct avec la
nouvelle édition du «Dîner à la
ferme», quel est votre rôle
exactement?
C’est le «Télétop Matin» qui
m’a demandé si j’étais d’accord
de faire un commentaire et j’ai
dit oui. Chaque semaine, le
lundi après-midi, la journaliste
me téléphone pendant cinq à dix
minutes et elle me demande ce
que j’attends du prochain candi-
dat. Je ne commente pas ce qui
s’est fait. Par exemple, je sais que
le candidat valaisan a des vaches
de la race Hérens, des combat-
tantes. J’ai dit que j’espérais qu’il
y en ait dans son menu.
Que pensez-vous de la
candidate du Jura Bernois ?
Je suis allé au tournage leur
rendre visite. Je sais déjà com-
ment elle accueille. Je suis arrivé
pendant l’apéro et j’ai pu faire
connaissance avec les nouveaux
candidats, j’ai bien pu parler
avec Martine, candidate du Jura
bernois. Sans rien dévoiler, je di-
rais que j’attends le candidat fri-
bourgeois. C’est quelqu’un qui
sait et qui a fait beaucoup de
chose.s Je me réjouis de voir…Il
a un alpage, je pense que ça va
être très joli, on verra ce qu’il va
cuisiner. /LP
STAR La télévision l’a rendu célèbre, mais Rémy Geissbühler a su garder
les pieds sur terre. (LETIZIA PALADINO)
NODS
Devenu célèbre grâce
à «Un dîner à la ferme»
VILLERET
Aînés à la découverte du pays
Pluie du matin n’arrête pas le
pèlerin, c’est bien connu. Faisant
contre mauvaise fortune bon
cœur, les 42 aînés qui avaient ré-
pondu à l’invitation du Conseil
municipal ont embarqué dans
l’autocar qui les attendait sur la
place du village pour partir à la
découverte de nouveaux hori-
zons. Direction St-Urban tout
d’abord pour la pause-café et vi-
site libre de l’église du lieu, l’un
des plus beaux monuments de
l’art baroque en Suisse. Départ
ensuite pour Seebodenalp, ma-
gnifique terrasse à 1030 m d’al-
titude avec une vue splendide
sur le lac de Zoug. C’est dans ce
décor idyllique que la joyeuse
cohorte des aînés a pris un suc-
culent repas de midi. Richard
Habegger, maire, qui était aussi
de la partie ena profité pour leur
adresser un bref message et re-
mettre une petite attention aux
deux aînés de cette tradition-
nelle balade: Marguerite Mazu-
kiewiez, née en 1917 et Roger
Gerber, en 1930. Retour au ber-
cail en passant par Muri, Lenz-
burg et bref arrêt à Muhen pour
y découvrir une typique maison
au toit de chaume. /bo
AÎNÉS Prêts au départ pour la traditionnelle course annuelle. (OTTO BORRUAT)
MOUTIER
Spectacle musical pour enfants
Sonia Grimm, en compagnie de 35 enfants, présentera son nouveau spectacle tout
public «Un matin pas comme les autres» dimanche 12 septembre à 15h, à la
Sociét’Halle de Moutier. Une histoire surprenante réalisée avec de merveilleux décors
qui réjouira petits et grands. Infos et billetterie: www.sonia-grimm.com. /c-mbr
L
D
D
Comme annoncé précédemment, il a fallu se résoudre à
démolir l’immeuble sis à la Grand-Rue 8, à Corgémont.
Légué par Marie Grosjean à la commune en 1952, l’état
de délabrement du bâtiment était tel que des rénovations
auraient entraîné des coûts disproportionnés. Après
quelques heures de travail, l’immeuble du no 8 a donc
totalement disparu. /apm
Le 8 a disparu à Corgémont
TRAMELAN
Petit déjeuner contact
Le prochain petit déjeuner
contact aura lieu le jeudi 16
septembre à 9h à la salle de la
Marelle, à Tramelan. Rita Pi-
guet sera l’oratrice de cette ma-
tinée consacrée à l’image de la
femme. 90-60-90 ne sont pas
mes mesures, quelle est ma va-
leur? Elles nous sourient de
partout ces femmes parfaites!
Belles, minces, sans rides, et
pourtant si différentes de nous!
Notre aspiration au bonheur
trouve-t-elle sa réponse dans
des régimes amincissants, des
programmes wellness person-
nalisés, des relookings gla-
mours, des coachings sur me-
sure? Y aurait-il un bonheur
moins onéreux et plus dura-
ble? Inscriptions jusqu’au
mardi 14 septembre, à 12h, au
No de tél. 032 487 53 29 ou à
paul.neuen.@bluewin.ch. Une
garderie gratuite est prévue
pour les enfants. /c-mpr
LDD
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 11
Une vingtaine de personnes ont pris
part hier soir à Reconvilier à la soirée-
débat organisée par le Parti
évangélique du Jura bernois (PEVJB)
sur le thème des fusions de
communes. Un sujet toujours
d’actualité.
PIERRE-ALAIN BRENZIKOFER
PHILIPPE OUDOT
L’
espace local est en mutation, les
communes changent et doivent
faire face à de nombreux défis:
situation financière, manque
d’intérêt pour la fonction publique, etc.
C’est dire si les sujets de préoccupation
sont nombreux», a souligné le président
du PEVJB Patrick Gsteiger, en guise
d’introduction. Si les collaborations
fonctionnent assez bien, on a atteint le
maximum. Dès lors, il est temps de pas-
ser aux fusions. Pour en parler, le parti
avait fait appel à deux orateurs spécialis-
tes du domaine.
Président de la commune Val-de-Tra-
vers, Pierre-Alain Rumley s’est forte-
ment engagé pour faire aboutir ce pro-
jet. Ces 20 dernières années, a-t-il cons-
taté, l’autonomie communale s’est forte-
ment érodée, nombre de tâches étant de
plus en plus confiées à des syndicats in-
tercommunaux au fonctionnement plu-
tôt opaque. «Il n’y en avait pas moins de
17 dans les 11 communes de la région
Val-de-Travers.»
Mais pour qu’une fusion aboutisse, il
faut bien la préparer sans brûler les éta-
pes. Parmi les critères qui ont pesé en fa-
veur du oui, il a cité la situation finan-
cière difficile de plusieurs communes,
malgré leur fiscalité élevée et la diffi-
culté à trouver des gens qui s’engagent
pour la chose publique. «Au lieu des 45
conseillers municipaux que nous avions
auparavant, la fusion nous a permis de
n’en avoir plus que cinq.» Autre élément
important: la politique volontariste du
canton de Neuchâtel, qui a versé
1000 fr. par habitant.
Parmi les avantages de la fusion,
Pierre-Alain Rumley a cité une fiscalité
plus avantageuse pour huit des neuf
communes; des prestations de qualité
nettement supérieures, davantage de
professionnalisme et de transparence;
d’importantes économies d’échelle; sans
oublier un poids politique beaucoup
plus fort. Val-de-Travers est désormais
un interlocuteur qui compte vis-à-vis du
canton, a-t-il souligné. Il a néanmoins
conseillé à ceux qui planchent sur des
projets de fusions d’imaginer une taille
critique suffisante. A ses yeux, les
10 800 habitants de Val-de-Travers sont
un minimum. Et de rappeler que «met-
tre ensemble neuf petits pauvres, ça ne
fait pas encore un grand riche!» Mieux
vaut donc directement passer à l’échelle
supérieure.
Gérant du bureau de conseils Compas
Management Services, Gilles Léchot est
un spécialiste des fusions de communes,
son bureau étant engagé sur une quin-
zaine de projets. Il a tout d’abord cons-
taté qu’en Suisse, la réalité des commu-
nes est très diverse, «si bien que la pro-
blématique l’est aussi». Il a également in-
sisté sur la nécessité d’avoir une masse
critique suffisante, soulignant que pour
qu’un projet aboutisse, il faut que les
édiles s’impliquent pour le vendre à la
population en jouant cartes sur table, en
détaillant les coûts, en expliquant où des
économies sont possibles, etc. Sinon, on
court à l’échec, car une fusion a une
composante émotionnelle importante.
Pour sa part, Patrick Gsteiger a rap-
pelé la situation dans le canton de Berne,
qui compte 388 communes, dont la
moitié a moins de 500 habitants. A ce
jour, 15 projets ont abouti et huit ont
échoué. Jusqu’ici, le canton pratique une
politique de fusions volontaires en sou-
tenant financièrement les projets à rai-
son de 400 fr. par habitant. Mais la situa-
tion pourrait changer, avec la proposi-
tion de modification de la constitution
pour assouplir la garantie d’existence
des communes et permettre au Conseil
exécutif d’imposer, dans certaines con-
ditions, des fusions, même contre la vo-
lonté d’une commune, notamment en
réduisant les versements qu’elles tou-
chent par le biais de la péréquation fi-
nancière. /PHO
DÉBAT (De g. à dr.) Sous la houlette de Patrick Gsteiger, Jean-Paul Mercerat, Pierre-Alain Rumley, Marcelle Forster, Gilles Léchot et Willy
Sunier ont tous plaidé en faveur des fusions de communes. (ADRIAN STREUN)
FUSIONS DE COMMUNES
Neuf pauvres ne font pas un riche
JURA BERNOIS
Après l’échec de la fusion de Rondchâtel, d’autres projets sont en cours
En juin 2008, les citoyens de Péry et d’Orvin avaient fait capoter la fusion des six communes du Bas-Vallon au sein d’une nouvelle entité baptisée
Rondchâtel. Mais Plagne, Vauffelin, La Heutte et Romont, qui avaient dit oui, planchent sur un nouveau projet. Pendant ce temps, le projet de fusion
des communes du plateau de Diesse va son petit bonhomme de chemin. Mais le projet le plus ambitieux est celui du COF 15, qui prévoit la fusion (ou
en tout cas la collaboration renforcée) de 15 communes de la vallée de Tavannes, du Petit-Val, ainsi que Tramelan. /pho
B
I
S
T
Dans la deuxième partie de la
soirée, les deux orateurs ont
poursuivi la discussion en
compagnie de Marcelle Forster,
Willy Sunier et Jean-Paul
Mercerat sous la direction de
Patrick Gsteiger.
Une fusion, on le sait,
implique la professionnalisation
de l’exécutif et du législatif.
Bonne évolution? Marcelle
Forster, en rappelant qu’il existe
déjà un parlement à Moutier, a
glissé qu’on lui avait bien réduit
ses droits et compétences en
matière financière au profit du
Municipal. Comme quoi, il ne se
réunit que sept fois l’an. Certains
membres se sentent frustrés.
Côté Plateau de Diesse, à une
échelle de 2800 habitants, Willy
Sunier parlerait davantage de
spécialisation que de
professionnalisation.
Pour Pierre-Alain Rumley, la
fusion dans le Val-de-Travers a
singulièrement changé la vie du
nouveau législatif. Elle a surtout
permis d’agir beaucoup plus
vite, notamment au niveau des
petits permis, mais aussi dans
d’autres domaines. Et il est clair
que l’évolution implique une
spécialisation de l’administration.
On perd en diversité dans la
fonction, mais on gagne en
responsabilité. Accessoirement,
personne n’a été licencié dans
cette fusion-là.
Jean-Paul Mercerat a évoqué
le COF 15 devenu COF 17 et qui
va de Tramelan à Court. Un
questionnaire vient d’être envoyé
à la population. A part Tramelan,
les autres communes n’ont pas
de législatif. Il y aura lieu de
définir à quelle échelle on
souhaite fusionner. Plusieurs
pistes pourront être exploitées.
C’est le peuple qui devra montrer
la voie en optant pour une fusion
à 17, une simple collaboration,
voire une autre solution. Gilles
Léchot, qui travaille avec ces
communes, a-t-il la possibilité
d’influencer? Eh bien, il s’efforce
surtout de souffler les bonnes
questions à se poser. Il revient
aux autorités politiques de
prendre une décision. Evoquant
la création d’un législatif, l’expert
a constaté que cela permettait
d’éviter ces majorités de
circonstance qui caractérisent
les assemblées communales.
Et quid de la taille des
différents partenaires liés à un
projet? A entendre Marcelle
Forster, Moutier ne souhaitait
pas prendre les devants, histoire
de ne pas faire peur aux petits
villages. C’est pourquoi ces
derniers se sont prononcés en
premier et ont émis le vœu de
fusionner avec Moutier. A relever
que le législatif de cette ville n’a
pas respecté chez lui une volonté
populaire identique en freinant
des deux pieds.
En tout cas, Jean-Paul
Mercerat a décelé une certaine
similitude entre la vallée de
Tavannes et le Val-de-Travers.
Mais il reste un énorme travail
politique à faire! Si la population
montre la voie, il espère que les
exécutifs suivront. Et
accessoirement que les jeunes
participent au sondage.
Pour Pierre-Alain Rumley, le
Val-de-Travers a eu la chance
que les politiciens soient
d’accord de dire que c’était au
peuple de se prononcer, tant il
est vrai que ce n’est pas
forcément parmi les autorités ou
les fonctionnaires qu’on trouve
les plus grands partisans de la
fusion.
Sur le Plateau de Diesse, Willy
Sunier a salué une identité
commune. La population a
répondu à raison de 35% au
questionnaire, dont plus de deux
tiers favorables à une fusion. De
quoi faire pression sur les
autorités qui doivent s’engager
et pas seulement le groupe de
pilotage.
Garçon, une pression! /pabr
Pas de fusion sans professionnalisation ou spécialisation des autorités
ATTENTIFS Les participants à la soirée ont écouté religieusement les
orateurs. (ADRIAN STREUN)
Pierre-Alain
Rumley Ce
Neuchâtelois a
été secrétaire
régional de la
Région Val-de-
Travers, a travaillé
au Service de
l’aménagement du territoire de
son canton, puis à l’Office fédéral
du développement territorial
de 2000 à 2008. Il a contribué
à la création de la nouvelle
commune Val-de-Travers dont il
préside actuellement le Conseil
communal où il s’occupe de
l’aménagement et de la
prévoyance sociale.

Gilles Lechot
Associé gérant du
bureau d’études
Compas
Management
Services, à
Neuchâtel, il s’est
occupé de
plusieurs études et projets de
fusions dans le Jura bernois.
Notamment celui de Rondchâtel.
Il accompagne également le
projet de fusion de la couronne
prévôtoise, celui du COF 15, ainsi
que celui du plateau de Diesse.
Dans le canton de Fribourg, il a
participé au succès de la fusion
des communes de Bulle et de la
Tour-de-Trême.
Marcelle Forster
Membre du Parti
socialiste du
Jura bernois,
c’est une
politicienne
expérimentée.
Elle a siégé
pendant huit ans au Conseil de
ville, puis sept ans au Conseil
municipal de Moutier où elle
a dirigé le dicastère des
Finances. Elle a également siégé
comme députée au Grand
Conseil et est actuellement
membre de l’Assemblée
interjurassienne, ainsi que du
Conseil du Jura bernois.
Willy Sunier
Vice-président
du Parti libéral-
radical du Jura
bernois, ce
politicien a été
conseiller
communal à
Nods de 1974 à 1978, puis de
1990 à 1991. L’année suivante, il
a été élu à la mairie, fonction qu’il
a occupée jusqu’en 2001. Willy
Sunier a aussi siégé à l’Assemblée
interjurassienne de 1998 à 2002.
Depuis 2006, il est membre du
CJB dont il est l’actuel président.
Il préside aussi le groupe de
travail pour la fusion des
communes du plateau de Diesse.
Jean-Paul
Mercerat
Membre du Parti
socialiste du Jura
bernois, ce
technicien en
électronique
siège
actuellement au Conseil municipal
de la commune de Bévilard, où
il est en charge du dicastère
des Ecoles et de la Culture. En
automne 2009, Jean-Paul
Mercerat avait tenté en vain de
ravir la mairie au libéral-radical
Paolo Annoni. Il est actuellement
membre du comité du COF 15, qui
planche sur le projet de
collaborations ou de fusion de
15 communes du Jura bernois.

votre journal
Jusqu’à épuisement du stock:
Croissants au jambon Happy Hour I, 2x 12 pièces 7.10 au lieu de 14.20
Jusqu’à épuisement du stock:
Thon à l�huile, le lot de 8, 8x 155 g 6.70 au lieu de 11.20
Salade pommée Anna�s Best de la région,
le sachet de 150 g 2.40 au lieu de 3.10
Escalope de chevreuil, viande suisse, les 100 g 3.50 au lieu de 5.90
ACTIONS ACTIONS
Vizir, Classic, pour 75 cycles de lavage 15.90 au lieu de 28.90
Sweatshirt Kappa, t. S–XL,
80% coton, 20% polyester, div. coloris 39.90 au lieu de 89.00
Parfum: Burberry, Sport, femme ou homme,
EdT Vapo, 50 ml 49.90 au lieu de 72.00
Huile d�olive Dolcelieve, extravierge, 2 l 10.90 au lieu de 17.90
Filet de thon sauvage Sri-Lanka, 100 g 3.95 au lieu de 5.70
Viande hachée de bœuf, le kg 11.00 au lieu de 18.50
Nectarine jaune d�Italie, le kg 2.25
Vin rouge; Merlot Delle Venezie IGT MO 2008, Le Vigne del Falcorè
Cantina Banear, 75 cl 3.95 au lieu de 7.95
Le Beurre, plaque, 250 g 2.95 au lieu de 3.15
Civet de cerf cuit, Coop Betty Bossi, 600 g 9.95 au lieu de 17.90
Raisins Redglobe, Italie, le kg 2.25 au lieu de 4.50
Jus d�orange, cocktail de fruits ou nectar
d�orange-mangue Granini, 6x 1 l 9.70 au lieu de 16.20
Essuie-tout Plenty White, 16 rouleaux 13.20 au lieu de 22.00
Alteno Salice Salentino Riserva DOC, 2007,
les Pouilles, Italie, 6x 75 cl 35.70 au lieu de 71.40
Bière Feldschlösschen Original,
canettes, 12x 50 cl 11.50 au lieu de 17.95
Filet de porc, entier, (pour escalopes, rôti et steak),
Suisse, sous réfrigération, env. 800 g, les 100 g 1.69 au lieu de 2.47
Rösti Hero, 3x 500 g 6.95 au lieu de 10.65
Papier hygiénique Zewa Soft, auparavant Charmin,
blanc/jaune, 24 rouleaux de 140 coupons 9.95 au lieu de 14.95
Portes ouvertes à l’HJB
Moutier 18 septembre, 10-16 h
St-Imier 25 septembre, 10-16 h
2000 – 2010: Depuis dix ans, les sites hospitaliers de
Saint-Imier et Moutier sont réunis sous la même ban-
nière de «l’Hôpital du Jura bernois SA». Une intégra-
tion réussie à découvrir à l’occasion de nos portes
ouvertes anniversaire.
Découvrir les métiers de la santé pour la relève ◊
de demain
Bénéficier d’un bilan de santé gratuit, dans le ◊
but de promouvoir votre santé, comprenant les
mesures suivantes : glycémie, cholestérolémie,
prise de la tension, etc.
Découvrir les prestations médicales de l’HJB et ◊
rencontrer les professionnels de santé : venez
tester avec eux les techniques opératoires et
d’anesthésie ou voir votre futur bébé à travers
une image d’ultrason
Faire connaissance avec les partenaires exter- ◊
nes : ceff, domaine santé-social, HES SO ARC
Neuchâtel, REGA, A cœur ouvert, l’Envol, Ligue
suisse contre le cancer, Fondation Théodora, Bu-
reau de prévention des accidents
Participer à la simulation de conduite avec une ◊
alcoolémie élevée au volant, proposée par le
bureau de prévention des accidents
A
M
outier,
visite
d
e
la
toute
nouvelle
installation
d
e
chaufferie
à
p
ellets
et
p
anneaux
solaires
et,
à
Saint-Im
ier,
d
e
la
nouvelle
b
lanchisserie.
U
ne
collation
et
un
p
etit
cad
eau
souvenir
seront
offerts
aux
visiteurs
et
un
concours
sera
p
rop
osé
à
tous.
B
us
navette
au
d
ép
art
d
e
l’ég
lise
catholiq
ue
et
d
e
la
g
are
à
M
outier
et
d
e
la
p
lace
d
u
m
arché
et d
e
la
g
are
à
Saint-Im
ier. D
ès
9
h
45
à
15
h, toutes
les
d
em
i-heures.
k
k
k
Le Docteur Reto Caduff
médecine générale FMH
après une activité de 13 ans dans son cabinet de
médecine générale et 2 ans dans un cabinet HMO
Sanacare à Zurich, annonce l’ouverture de son
cabinet médical à Saint-Imier dès le 1er octobre 2010
en reprise du cabinet médical du Docteur Sorin
Cananau qui reste en activité en association avec le
Docteur Reto Caduff.
Adresse du cabinet médical:
Rue Pierre-Jolissaint 33
2610 Saint-Imier
Tél. 032 941 11 44
Fax 032 941 11 11
Horaire d’ouverture du cabinet médical:
Lundi, mardi, mercredi, vendredi: 8 h 00 - 12 h 00
13 h 30 - 18 h 00
Jeudi, samedi: 8 h 00 - 12 h 00
23965
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m95N"-u9seTh-oA-kx6DaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8mV2-"8P9dE-cL-ayJqIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhnDu.Th7%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bA'=2.tu=%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+o3%RqkK%OsHV+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'=1-UVXNKq-AT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
Chez nous, vous avez bien
sûr la possibilité de faire un test
auditif gratuit et de tester un
appareil gratuitement.
N’hésitez pas à nous rendre
visite.
Christine Tenger
Administration
Votre partenaire pour une bonne audition
Beltone Hörberatung, Place de la gare 5, Bienne
Tel. 032 323 47 77, www.beltone-hoerberatung.com
������� � � ���� � � � � � ������ � �� � �� ���� � � �� � ����� �� ���������� �
�������� ��� � �������� �� ���� �� �� � ������ ���� �� ���� ����������
<wm>%gyDp+7z8%kH%wDlO%aZ+0"xrW%K6%4g1.a%Si+15Twk%Ah%"n'.S%Bp+QC4P4Xx%cB%tGrKfDJX%dE%m959v-0ogwDc-aA-kxEDaZ7Xa%uz%OV3g%E7%xOBH=L%W8m8b-BcAKqF-IL-ay3qIswHI.NuX%bD%VFUj8f%IZ%HfIFM8iLUQL%dhtMo.iq/%Xn%JlXzAuIEL8E%Sy%j9SN'ZBwUefI%bAuh0.ER=%I'%7CIFM8DjBnLW%E7%xOcHFL%W83qN+vIc+bW+o3%Rqk4%OspI+A=4U+ev=0%qQ%gwA8LT%tV</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Vz-hApiRL-lT-/jSRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
L
a
p
r
o
c
h
a
i
n
e
g
r
a
n
d
e
A
u
d
i
.
L

A
u
d
i
A
1
.
C
h
e
z
n
o
u
s
d
è
s
m
a
i
n
t
e
n
a
n
t
!
A
M
A
G
R
E
T
A
I
L
B
ie
n
n
e
N
o
u
velle
R
o
u
te
d
e
B
ern
e, 2
5
0
1
B
ien
n
e, Tél.: 0
3
2
3
6
6
5
1
5
1
, w
w
w
.b
iel.am
ag
.ch
Retrouvez Le Journal du Jura
sur Internet
Chaque jour,
le JdJ dans votre
boîte aux lettres.
BULLETIN D’ABONNEMENT:
Je réglerai le prix de mon
abonnement
❏ par année Fr. 347.–*
❏ par semestre Fr. 184.–*
❏ par trimestre Fr. 99.–*
* Incl. TVA, e-paper,
carnet de chèques et Abocard
Nom:
Prénom:
Adresse:
NPA/Lieu:
Téléphone:
Courriel:
Date/Signature:
A envoyer au
JOURNAL DU JURA
Service des lecteurs,
case postale,
2501 Bienne

Pour commande rapide:
tél. 0844 80 80 00,
fax 032 344 83 38.
Ou commande par SMS. (Fr. –.50/SMS)
Merci d’inscrire JdJ suivi d’un espace,
votre nom, prénom, votre adresse
complète et durée de l’abonnement,
et envoyez votre SMS au numéro 939.
JdJ000338
Votre annonce
fera parler d'elle
en touchant
121 000 lecteurs
«Chicago,
11:00 PM heure locale.»
Le JdJ du lendemain,
est déjà en ligne!
www.journaldujura.ch/e-paper
LE QUOTIDIEN DE
VOTRE QUOTIDIEN
Retrouvez les annonces Abocard
avec les tirages au sort et les réductions
sur Internet:
www.journaldujura.ch/services/abocard
JURA BERNOIS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 13
Les travaux de la nouvelle
succursale de Lidl ont débuté à
Reconvilier cette semaine, a an-
noncé hier par voie de commu-
niqué la compagnie de distribu-
tion alimentaire allemande.
«Outre le renforcement de l’in-
frastructure locale, l’implanta-
tion de Lidl permet de créer en-
tre 15 et 20 nouveaux emplois
par succursale», explique le dé-
partement de la communica-
tion de l’entreprise. Il promet
que cette dernière travaillera
avec des gens de la région et
que les heures d’ouverture de la
succursale Lidl, si elles ne sont
pas encore fixées à ce jour, «se-
ront conformes aux lois en vi-
gueur et aux exigences locales».
Le bâtiment qui se construit à la
Grand-Rue affichera une archi-
tecture moderne «conçue spé-
cialement pour le marché
suisse». On y proposera 1800
articles de première nécessité
dont la plus grande partie com-
posée de produits frais. «La
gamme sera complétée par des
produits régionaux et fera l’ob-
jet de semaines thématiques»,
rapelle le communiqué. Le tout
à des prix «défiant toute con-
currence». La compagnie se re-
fuse pour l’instant à communi-
quer le moindre chiffre concer-
nant les coûts budgétisés des
travaux en cours. /c-yad
<wm>%hICq+R7"%Ot%6C8Y%XW+woa/V%JZ%ThA.X%jk+AGS6O%Ei%obf.j%Kq+eQTmT'a%zK%=1/J4Cs'%Dx%NuGQX-F/m1dz-6E-OaZCXWR'X%F7%YUyh%xR%aYKtv3%V"N/H-olWMp0-J3-XIsrH56tH.MF'%pC%U0gl"4%HW%t4H0L"k3ge3%DizLU.A5zn%VL%/YVSwv56Kn6%ks%O=koUeqCzfg5%3wvyQ.PeA76%t4%Petw3oQ8JpyU%aP%Xn7=wy%UoI/L+Dt7+qp+Kt%m/Q9%nGXE+xdSh+cDd6%/2%iZxoyj%vg</wm>
<wm>%"0g1+bnI%K6%4gh8%7S%tV'Pl-UZHfzL-iT-/jkRlOy8l%U3%9nDp%Sy</wm>
PUBLICITÉ
Chaque saison touristique a son
bilan. L’été fut radieux,
l’automne n’a pas dit son
dernier mot. L’hiver approche.
C’est toujours la saison suivante
qui compte. Et faire bouger les
choses avec Jura Région, selon
Carole Rossé, responsable de
la promotion à Jura bernois
Tourisme.
YVES-ANDRÉ DONZÉ
L
es nuitées du mois d’août?
«Ce ne sont que des nui-
tées hôtelières et nous ne
les avons pas encore. De
toute façon, elles ne reflètent pas
les statistiques dans leur globa-
lité. Elles ne disent pas les flux
touristiques globaux», précise
d’entrée de conversation Carole
Rossé. Responsable de la promo-
tion à Jura bernois tourisme, elle
pourrait bien se sentir à l’étroit
dans son bureau de Moutier.
Heureusement, il y a l’internet,
le réseautage, les actions commu-
nes, et puis cet affreux mot-clé
«incentive», déboulant en direct
du marketing et qui signifie la
motivation collective, objet de
toutes les séances, les congrès, de
tout ce qui vient avant les «brea-
fing». L’action quoi.
«Comment évaluer la parahô-
tellerie, l’excursionnisme, le tou-
risme de proximité?», se de-
mande Carole Rossé. Elle rap-
pelle que le client type recherché
est prioritairement Suisse. «On
attire aussi, par le biais de la pro-
motion du public français et alle-
mand. Nous participons à des
foires telle que celle de Fribourg
en Brisgau. Les gens veulent des
séjours de plus en plus courts
pour voir le maximumde choses
dans unminimumde temps. On
le ressent dans les offices, ils le di-
sent rarement dépasser les deux
jours».
L’été a vu des synergies inté-
ressantes. Le Championnat du
monde de course d’orientation
du pays de Neuchâtel a bien dé-
bordé sur le Jura bernois. Le
camping de la Cibourg a connu
une très bonne saison. La cou-
verture médiatique des sixinstal-
lations d’éoliennes du Mont-
Crosin a eu des répercurssions
spectaculaires. Cela va continuer,
car il y a encore toute la catégo-
rie de touristes qui sont partis
l’été et viennent goûter l’authen-
ticité d’ici durant quelques jours.
Au Chasseral par exemple, qui a
un grand pouvoir d’attraction
sur les pratiquants de la mobilité
douce (Mobility) tel le VTT.
Cette année, les parcs régionaux
sont mis en avant, le Chasseral,
le Doubs et le Thal soleurois.
«Même si on est une petite ré-
gion, nous avons de grandes am-
bitions. On a fait bouger les cho-
ses avec tous nos partenaires»,
explique la spécialiste. Les deux
associations Jura Région (Neu-
châtel/Jura/Jura bernois) et
Pays des Trois-Lacs
(Bienne/Neuchâtel/Soleure) col-
laborent depuis cette année au
sein d’une plate-forme de mar-
keting commune . «On a un dé-
partement MICE (Meeting In-
centive Congress Events) avec
lequel (et les hôteliers) nous fai-
sons des séminaires de travail sur
la dynamisation des régions»,
rappelle Carole Rossé en mon-
trant leur grande présence dans
la revue de Suisse Tourisme et
dans les superbes catalogues de
Jura Région. Elle souligne enfin
que les deux associations Jura
Région et Trois-Lacs, cela repré-
sente 10% du territoire suisse.
Cela commence à compter en
terme de présence. En terme
aussi d’afflux de randonneurs
en recherche croissante d’héber-
gements originaux. /YAD
ATTRACTION Le tourisme jurassien évolue. Cet été, le parc des éoliennes
du Mont-Crosin a attiré une foule de randonneurs. (ARCHIVES S.GERBER)
TOURISME
Jura Région fait envie
et dynamise son réseau
TRAMELAN
Projet d’urbanisme séduisant
Le Conseil municipal de
Tramelan a dévoilé hier soir
son projet d’aménagement de
la place de la Gare aux Reus-
silles. C’était lors d’une séance
d’informations publique qui
s’est tenue au CIP et à laquelle
toute la population était con-
viée. Un séduisant projet d’ur-
banisme qui, à la porte des
Franches-Montagnes, donne-
rait une superbe carte de visite
de Tramelan, notammentt des
Reussilles. Si ce projet n’est
qu’à l’état d’embryon, il est sur
plan et n’est en fait qu’une
suite logique à l’avènement du
giratoire avec ses aménage-
ments routiers en voie d’achè-
vement, (son inauguration est
pour octobre). En plus d’infor-
mer, la séance d’hier soir avait
également pour but de pren-
dre le pouls de la population
envers ce projet devisé à
650 000 fr. dont 60% à charge
de la commune et 40% qui se-
raient assumés par les CJ. La
Compagnie des chemins de fer
jurassiens est déjà en train de
rénover la gare des Reussilles
et son quai. Financièrement,
c’est donc une aubaine comme
l’ont soulevé les intervenants:
Mathieu Chaignat, conseiller
municipal; François Comina,
urbaniste; Daniel Vuilleumier,
STT; Yann Rindlisbacher, Bu-
reau ATB. Sans entrer dans les
détails, les contours de cet
aménagement de la place de la
Gare seront prochainement
marqués sur le sol. Un îlot pro-
visoire est déjà en place (voir
photo); il sera par la suite illu-
miné. La place sera mixte avec
zone piétonne, circulation, ar-
rêt des bus, point d’eau, ver-
dure et banc public. Un cou-
loir de circulation dans les
deux sens partira de la place de
la Clef avec une entrée et sor-
tie à l’est de celle-ci (nouveau).
Des places de parcs seront
aménagées (7) au sud du Tea-
Room et devant la Clef. En rai-
son des nombreux passages
des bus et voitures, l’actuel
poids public sera supprimé ou
déplacé. Déplacement égale-
ment du point Eco. Bref, c’est
une véritable mise en valeur
de tout le secteur qui est ainsi
proposée. Les propriétaires di-
rectement concernés ont déjà
donné leur accord au projet. Il
appartiendra au Conseil géné-
ral d’en octroyer le crédit. De
déposer les demandes de per-
mis de construire et autres au-
torisations. La réalisation pour-
rait se faire en 2011. /msb
PLACE DE LA GARE L’îlot provisoire des Reussilles ainsi que les
marquages qui le compléteront serviront en quelque sorte de test aux
usagers. (MICHEL BOURQUI)
MALLERAY
Liberté de vote
pour la mairie
Présidée par Paolo Annoni,
la section du Parti libéral radi-
cal du Bas de l’Orval, réunie
hier soir en assemblée géné-
rale, a auditionné les deux can-
didats à la mairie de Malleray:
René Leuenberger (UDC) et
Roberto Bernasconi (PS). Il est
ressorti d’un vote au bulletin
secret une majorité pour lais-
ser la liberté de vote à cette
élection.
Le comité, présidé par Paolo
Annoni, reste en place, élargi
par les élus aux exécutifs com-
munaux.
Deux adhésions ont été ac-
ceptées et trois démissions en-
térinées, dont celle d’Yves
Wahli, qui quittera le Conseil
municipal de Malleray à fin
2010. Il sera remplacé par Pas-
cal Weber, le premier des vien-
nent-ensuite de la liste PLR.
Sur proposition de Nicolas
Curty, vice-président et cais-
sier, la section s’investira da-
vantage en prenant position
sur des sujets traités aussi
bien par les instances canto-
nales que communales qui
préoccupent la population:
formation scolaire et profes-
sionnelle, petite enfance (crè-
che), culture, infrastructures
sportives, etc. /mn
JEUNESSE
S’engager 72 heures pour un projet: c’est parti!
Pour la région, le lancement officiel de l’Action 72 heures a été donné hier soir
au Chant du Gros. Sur le terrain et durant trois jours, trois actions seront
menées dans le Jura bernois: Tavannes (dictionnaire interculturel), Tramelan
(restauration d’un jeu d’échecs) et Moutier (réalisation d’une fresque). /mba
L
D
D
La Fondation André Fluckiger, dont le petit-fils Paul-André
en est le président, vient de doter un des appartements de la
résidence de l’Aubue d’une baignoire élévatrice à système
électrique à stimulation lumineuse et musicale. Pour les
résidants, cette baignoire allie hygiène, confort et thérapie.
Cette Fondation, créée en 1972 avec son siège à Saint-Imier,
a pour but d’offrir aux institutions médicales et
paramédicales de la région des équipements non
subventionnés. Gérard Mathez, directeur (à g.), a souligné la
générosité dont fait régulièrement preuve envers l’institution
La Pimpinière cette Fondation représentée par P.-A Fluckiger
(au centre) accompagné de J.-Ph. Santoni, chef de secteur,
et Suzanne Ganguin, éducatrice principale. /mn
Malleray: une baignoire pour l’Aubue
MARIETTE NIEDERHAUSER
RECONVILIER
Les travaux ont
commencé chez Lidl
SEPTEMBER SEPTEMBRE
ERÖFFNUNGSFEST
SPECTACLE D’OUVERTURE
17:00–19:30
COSI FAN TUTTE
19.30 PREMIERE
COSI FAN TUTTE
19:00
COSI FAN TUTTE
19:30
COSI FAN TUTTE
19.30
DAS SPARSCHWEIN
19:30 PREMIERE
PERFECT HAPPINESS
19:30 PREMIERE
«NACHT DER 1000 FRAGEN»
ZU PERFECT HAPPINESS
19.00
DAS SPARSCHWEIN
19:00
PERFECT HAPPINESS
19.30
DAS SPARSCHWEIN
19:30
OKTOBER OCTOBRE
COSI FAN TUTTE
19:30
COSI FAN TUTTE
19.30
EZIO
19:30 PREMIERE
EZIO
19:00
PERFECT HAPPINESS
19.30
DAS SPARSCHWEIN
19:30
LBB: MOORGANG
19:00 PREMIERE GASTSPIEL
NOVEMBER NOVEMBRE
COSI FAN TUTTE
19:30
LBB: MOORGANG
19.30 GASTSPIEL
PERFECT HAPPINESS
19:00
LBB: MOORGANG
17:00 GASTSPIEL
COSI FAN TUTTE
19:30
EZIO
19:30
EMILIA GALOTTI
19:30 PREMIERE
LBB: OHREBHÄNK U HÜENERLÜÜS
10:00 PREMIERE GASTSPIEL
DAS SPARSCHWEIN
19:30
RITTER EISENFRASS
14:00 PREMIERE
EZIO
19:30
10| 09
FR VE
10| 09
FR VE
12| 09
SO DI
15| 09
FR VE
17| 09
SA
21| 09
SO DI
24| 09
FR VE
25| 09
SA
25| 09
SO DI
29| 09
SA
30| 09
SO DI
01| 10
FR VE
05| 09
DI MA
22| 10
FR VE
24| 10
FR VE
26| 10
DI MA
29| 10
FR VE
30| 10
FR VE
04| 11
DO JE
05| 11
FR VE
06| 11
SA
07| 11
SO DI
09| 11
DI MA
10| 11
MI ME
19| 11
FR VE
21| 11
SO DI
24| 11
MI ME
28| 11
SO DI
30| 11
DI MA
DEZEMBER DÉCEMBRE
EZIO
19:30
EMILIA GALOTTI
19:00
COSI FAN TUTTE
17:00
RITTER EISENFRASS
14:00
RADIO DRS: PERSÖNLICH
LIVE AUS DEM STADTTHEATER BIEL
11:00–12:00
LBB: MOORGANG
17:00 GASTSPIEL
GRÄFIN MARIZA
19:30 PREMIERE
GRÄFIN MARIZA
19:00
EMILIA GALOTTI
19:30
RITTER EISENFRASS
17:00 FAMILIENVORSTELLUNG
RITTER EISENFRASS
14:00 FAMILIENVORSTELLUNG
LBB: MOORGANG
19:30 GASTSPIEL
GRÄFIN MARIZA
19:30
EMILIA GALOTTI
19:30
GRÄFIN MARIZA
19:30 SILVESTERVORSTELLUNG
SPECTACLE DE ST-SYLVESTRE
JANUAR JANVIER
GRÄFIN MARIZA
19:30
RITTER EISENFRASS
14:00 FAMILIENVORSTELLUNG
FÜNF MAL GOTT
19:30 PREMIERE
COSI FAN TUTTE
19:30
GRÄFIN MARIZA
19:30
LBB: MOORGANG
19:00 GASTSPIEL
LBB: MOORGANG
17:00 GASTSPIEL
EZIO
19:30
RITTER EISENFRASS
14:00
FÜNF MAL GOTT
19:00
EZIO
17:00
EZIO
19:30
EMILIA GALOTTI
19:30
LBB: MOORGANG
19:30 GASTSPIEL
COSI FAN TUTTE
17:00 DERNIERE
03| 12
FR VE
04| 12
SA
05| 12
SO DI
11| 12
SA
11| 12
SO DI
12| 12
SO DI
17| 12
FR VE
19| 12
SO DI
21| 12
DI MA
23| 12
DO JE
27| 12
MO LU
27| 12
MO LU
28| 12
DI MA
30| 12
DO JE
31| 12
FR VE
05| 01
MI ME
07| 01
FR VE
11| 01
DI MA
12| 01
MI ME
14| 01
FR VE
15| 01
SA
16| 01
SO DI
21| 01
FR VE
22| 01
SA
22| 01
SA
23| 01
SO DI
25| 01
DI MA
26| 01
MI ME
27| 01
DO JE
30| 01
SO DI
FEBRUAR FÉVRIER
GRÄFIN MARIZA
19:30
FÜNF MAL GOTT
19:30
EIN VOLKSFEIND
19:30 PREMIERE
EZIO
19:30 DERNIERE
LBB: MOORGANG
19:30 GASTSPIEL
LBB: MOORGANG
19:00 GASTSPIEL
EIN VOLKSFEIND
19:30
MÄRZ MARS
FÜNF MAL GOTT
19:30
MACBETH| IM AU PALACE
19:30 PREMIERE
GRÄFIN MARIZA
19:30
EIN VOLKSFEIND
19:00
MACBETH| IM AU PALACE
17:00
MACBETH| IM AU PALACE
19:30
MACBETH| IM AU PALACE
19:30
GRÄFIN MARIZA
19:30
LBB: OHREBHÄNK U HÜENERLÜÜS
19:00 DERNIERE GASTSPIEL
MACBETH| IM AU PALACE
15:00| GV-BEHÖRDEN-BIEL
LBB: MOORGANG
17:00 DERNIERE GASTSPIEL
MIRANDOLINA
19:30 PREMIERE
MACBETH| IM AU PALACE
19:30 DERNIERE
APRIL AVRIL
MIRANDOLINA
19:00
GRÄFIN MARIZA
17:00
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30 PREMIERE
L’ITALIANA IN ALGERI
19:00
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30
EIN VOLKSFEIND
19:30
MIRANDOLINA
19:30
GRÄFIN MARIZA
19:00 DERNIERE
03| 02
DO JE
04| 02
FR VE
08| 02
DI MA
09| 02
MI ME
11| 02
FR VE
12| 02
SA
18| 02
FR VE
02| 03
MI ME
03| 03
DO JE
04| 03
FR VE
05| 03
SA
06| 03
SO DI
15| 03
DI MA
17| 03
DO JE
18| 03
FR VE
19| 03
SA
20| 03
SO DI
27| 03
SO DI
30| 03
MI ME
31| 03
DO JE
02| 04
SA
03| 04
SO DI
15| 04
FR VE
17| 04
FR VE
19| 04
DI MA
28| 04
DO JE
29| 04
FR VE
30| 04
SA
MAI
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30
L’ITALIANA IN ALGERI
17:00 GALA FUKIKO SAN
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30
EIN VOLKSFEIND
19:30 DERNIERE
MIRANDOLINA
19:30
MIRANDOLINA
19:30
DAS LAND, DAS ICH DIR ZEIGE
19:30 PREMIERE
DAS LAND, DAS ICH DIR ZEIGE
19:00
JUNI JUIN
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30
DAS LAND, DAS ICH DIR ZEIGE
19:30
SCHWEIZER OPERNSTUDIO
19:30 PREMIERE
GASTSPIEL SPECTACLE INVITE
SCHWEIZER OPERNSTUDIO
19:30 PREMIERE
GASTSPIEL SPECTACLE INVITE
L’ITALIANA IN ALGERI
19:30
L’ITALIANA IN ALGERI
19:00 DERNIERE
04| 05
MI ME
06| 05
FR VE
08| 05
SO DI
10| 05
DI MA
11| 05
MI ME
12| 05
DO JE
17| 05
DI MA
20| 05
FR VE
28| 05
SA
03| 06
FR VE
08| 06
MI ME
09| 06
DO JE
11| 06
SA
17| 06
FR VE
19| 06
SO DI
A
U
J
O
U
R
D
'
H
U
I
F
Ê
T
E
D
U
T
H
É
Â
T
R
E
D
È
S
1
7
:
0
0
P
L
A
C
E
D
U
B
O
U
R
G
E
T
F
O
Y
E
R
THÉÂTRE MUNICIPAL DE BIENNE SAISON 10|11
ÄNDERUNGEN VORBEHALTEN.
SOUS RÉSERVE DE MODIFICATION.
STADTTHEATER BIEL| BURGGASSE 19| 2502 BIEL
THÉÂTRE MUNICIPAL DE BIENNE
RUE DU BOURG 19| 2502 BIENNE
KASSE CAISSE 032 328 89 70
WWW.THEATER-BIEL.CH
WWW.THEATRE-BIENNE.CH
DER VORVERKAUF BEGINNT EINEN MONAT VOR
DER JEWEILIGEN VORSTELLUNG.
LES BILLETS SONT EN VENTE AU PLUS TÔT
30 JOURS AVANT LA REPRÉSENTATION.
IN DER LÄNGERFRISTIGEN VORSCHAU SIND FÜR
DAS SCHAUSPIEL NUR DIE ABOVORSTELLUNGEN
ENTHALTEN.
ZUSÄTZLICHE VORSTELLUNGEN SIEHE
MONATSLEPORELLO ODER HOMEPAGE.
CARNET LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 15
Le Seigneur est mon berger
Je ne manquerai de rien
Il me fait reposer dans les verts pâturages
Il me dirige près des eaux paisibles.
Psaumes 25 v. 1-2
A V I S M O R T U A I R E
Simone Joss-Schnelzauer;
Claudine Vuilleumier-Joss, ses enfants et petits-enfants;
Marie-Jeanne et Marcel Rubin-Joss, leurs enfants et petits-enfants;
Pierre-André et Monique Joss-Roux, leurs enfants et petits-enfants;
Christine et Jean-Luc Rion-Joss et leurs enfants,
ainsi que les familles parentes et alliées ont le grand chagrin de faire part du décès de
Monsieur
André Joss
notre cher époux, papa, beau-père, grand-papa, arrière-grand-papa, beau-frère, frère, oncle,
parrain, parent et ami qui s’est endormi paisiblement dans sa 84e année, après une longue
maladie.
Port le, 8 septembre 2010
Lohngasse 26
La cérémonie d’adieu aura lieu le lundi 13 septembre 2010, à 14h, chapelle 2 du cimetière
de Bienne-Madretsch, où André repose.
Cet avis tient lieu de faire-part.
L’amour est la seule chose qu’on emporte avec soi.
A V I S M O R T U A I R E
La Banque Raiffeisen Lac de Bienne
a la tristesse de faire part du décès de
Samuel Bienz-Wyssen
3 février 1967 – 4 septembre 2010
notre cher collègue et membre du conseil d’administration. Il a perdu son combat, après
une longue et grave maladie.
Nous présentons à la famille nos sincères condoléances.
Banque Raiffeisen Lac de Bienne
Conseil d’administration
Direction et collaborateurs
Ma grâce te suffit.
A V I S M O R T U A I R E
Ses cousines: Germaine Bonfils-Deiss, à La Chaux-de-Fonds
Irène Devaud-Grosjean et familles, à Fribourg
ainsi que les familles parentes et alliées, ont la grande tristesse de faire part du décès de
Madame
Suzanne Dängeli-Deiss
leur très chère cousine, parente et amie, enlevée à l’affection des siens dans sa 97e année.
2606 Corgémont, le 8 septembre 2010
Domicile de la famille: Irène Devaud
Rue Hans Fries 2
1700 Fribourg
Le dernier adieu, avant l’incinération, aura lieu le samedi 11 septembre, à 13h30, en l’église
de Corgémont.
Suzanne repose dans une chambre mortuaire des Pompes funèbres F. Vorpe au cimetière
de Corgémont.
Cet avis tient lieu de faire-part.
Il ne sera plus jamais présent mais il ne sera
jamais absent non plus.
St-Exupéry
A V I S M O R T U A I R E
J’ai la profonde tristesse de faire part du décès de mon fils
Thierry Winkler
qui s’est endormi à l’aube de sa 56e année des suites d’une grave et courte maladie
supportée avec beaucoup de courage et de dignité.
Sa maman: Yolande Winkler-Petit, à Moutier
Sont dans la peine, la famille et les amis.
La cérémonie d’adieu, suivie de l’incinération, a eu lieu dans l’intimité de la famille.
Un grand merci au Dr André Piguet ainsi qu’au personnel infirmier de l’Hôpital de
Moutier pour leur dévouement.
Adresse de la famille: Yolande Winkler-Petit, rue de l’Avenir 15, 2740 Moutier
Peu importe le chemin, ce qui compte
ce sont les pas faits ensemble.
Moutier, le 6 septembre
Cet avis tient lieu de lettre de faire part.
Tu as quitté ceux qui t’aiment pour rejoindre
ceux que tu as aimés.
Que ton repos soit doux comme ton cœur fut bon.
Ton sourire reste parmi nous et avec lui tout
l’amour et le courage que tu n’as jamais cessé de
donner.
A V I S M O R T U A I R E
Nous avons la grande tristesse de faire part du décès d’
Yvette Kobel
née Greppin
notre très chère épouse, maman, belle-maman, grand-maman, sœur, belle-sœur, tante,
cousine, marraine, parente et amie qui nous a quittés dans sa 63e année, après une longue
et pénible maladie supportée avec courage.
Son époux:
Michel Kobel, à Court;
Ses enfants et petits-enfants:
Nicolas et Véronique Tschan-Geiser et leur fille Cynthia, à Tramelan;
Sébastien et Catherine Tschan-Clémence, à Bévilard;
Tanja et Sébastien Voisard-Kobel et leurs enfants Théo et Sarah, à Fontenais;
Stéphanie et Johnny Perret-Kobel, à La Sagne (NE);
Ses frères et leurs familles:
Georges et Elisabeth Greppin, à Moutier;
Pierre et Germaine Greppin, à Moutier,
ainsi que les familles parentes et amies.
Court, le 8 septembre 2010
Rue du Temple 14
Le dernier adieu sera célébré, avant l’incinération, le samedi 11 septembre, à 13h45, au
cimetière de Court, suivi de la cérémonie au temple.
Yvette repose dans une chambre mortuaire du cimetière de Bévilard.
Cet avis tient lieu de lettre de faire part.
Avis mortuaires:
tél. 032 321 90 00, fax 032 321 90 90, mail: avismortuaires@journaldujura.ch (délai d’envoi 20 h) –
Le Journal du Jura, place Robert-Walser 7, 2501 Bienne
Ce soir Alain Souchon,
demain Jacques Dutronc: pour
sa 19e édition, le Chant du
Gros s’offre deux légendes de
la chanson française. Portrait
croisé de deux artistes qui ont
davantage en commun qu’il
n’y paraît.
NICOLAS HEINIGER
L
e premier, cheveux en ba-
taille et regard rêveur, res-
semble à un collégien ti-
mide. Le second, lunettes
noires, cigare et blouson de cuir,
a un air de mauvais garçon. Et
pour une fois, l’habit fait pres-
que le moine. Alain Souchon,
qui montera ce soir sur la scène
du Chant du Gros, au Noir-
mont, mêle dans ses chansons
pop mélancoliques et textes ai-
gres-doux volontiers ironiques.
Davantage gouailleur, Jacques
Dutronc, qui jouera demain,
propose une approche plus rock,
parfois un peu canaille.
Tous deux sexagénaires, Alain
Souchon (66 ans) comme Jac-
ques Dutronc (67 ans) se font ra-
res sur scène. Le dernier n’y est
plus monté depuis 17 ans, et n’a
pas enregistré de nouvelle chan-
son depuis 2003, date de son
dernier album studio à ce jour,
«Madame l’existence». Le précé-
dent, «Brèves rencontres», datait
de 1995.
Les plus grands tubes de Du-
tronc – «Et moi et moi et moi»,
«Les cactus», «J’aime les filles»
ou «Paris s’éveille» – datent tous
des années 1960. Si depuis bien
des années, le mari de Françoise
Hardy, qui vit aujourd’hui en
Corse, ne se consacre plus à la
chanson que par intermittence,
c’est qu’il s’est largement consa-
cré au cinéma. Depuis son pre-
mier rôle dans «Antoine et Sé-
bastien», en 1973, il a tourné
une quarantaine de longs mé-
trages avec des réalisateurs tels
que Jean-Luc Godard, Claude
Lelouch, Claude Chabrol ou
Barbet Schroeder. Il a obtenu le
César du meilleur acteur en
1991 pour son interprétation de
Van Gogh dans le film épo-
nyme de Maurice Pialat. Et
c’est, dit-il, l’échec du thriller
d’Alain Corneau «Le deuxième
souffle», dans lequel il joue, qui
l’a poussé à remonter sur scène.
Alain Souchon a lui aussi tâté
du septième art, non sans un
certain succès. En 1980, il
tourne pour la première fois
dans «Je vous aime» de Claude
Berri, avec Catherine Deneuve,
Jean-Louis Trintignant et Gé-
rard Depardieu Son interpréta-
tion lui vaut d’être nominé pour
le César du meilleur acteur.
Trois ans plus tard, son person-
nage de Pin-Pon dans «L’été
meurtrier» aux côtés d’Isabelle
Adjani lui vaut les louanges du
public et de la critique. Malgré
cela, le cinéma restera très se-
condaire dans la carrière de l’au-
teur de «Foule sentimentale»,
qui ne se sent pas à l’aise dans le
rôle d’acteur.
Après un passage cet été au
Paléo Festival de Nyon, les
deux légendes de la chanson
française débarquent mainte-
nant au Noirmont. L’occasion
de choisir une bonne fois pour
toutes entre Souchon le rêveur
et Dutronc le rocker.
Ou de garder les deux. /NHE
Alain Souchon, en concert ce soir
à 21h sur la Sainte scène.
Jacques Dutronc, demain à 20h15 sur
la Sainte scène.
ALAIN SOUCHON Il sera ce soir au Chant du Gros. (KEYSTONE)
LE CHANT DU GROS
Souchon et
Dutronc en stars
CINÉS ET LOISIRS LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 16
G
A
L
E
R
I
E
S
BELLELAY
Abbatiale: exposition «Proces-
sions croisées» par Catherine Gfel-
ler. Jusqu’au 18 septembre. Ouver-
ture: lu-ve 10h-12h et 14h-18h;
sa-di 1h-17h.
Espace Galerie - SPJBB: exposi-
tion «Balades assyriennes» de Kim
Bachman. Jusqu’au 19 septembre.
BIENNE
ArtCorner28: exposition «Der
Mensch» d’Esther Kummer-
Gischig. Jusqu’au 17 septembre.
Ouverture: je/ve 17h–18h30; sa
10h–12h/13h30–16h.
Café des arts Mariana (rue de la
Gare 6): exposition «Oeuvres» de
Lorenzo Mariani et Laurent
Burkhalter. Jusqu’au 23 octobre.
Ouverture: lu-ve 5h-18h30; sa 6h-
16h.
Clinique des Tilleuls: exposition
«Bildergeschichten... un brin de
causette» de Katharina Kuhn.
Jusqu’au 17 septembre. Ouver-
ture: ch. jour 8h-20h.
Eglise du Pasquart: exposition
«Les objets de ma vie», photos de
Xuân Anna (Viêtnam) et Mirei Leh-
mann (Suisse). Jusqu’au 25 sep-
tembre. Ouverture: me/sa-di 14h-
17h. Infos: www.presences.ch
Galerie des Sources (rue du
Stand 1a): exposition de Benedikt
Salvisberg. Jusqu’au 10 septem-
bre. Ouverture: je-di 17h-19h.
Musée Neuhaus: jusqu’au
5 décembre, exposition «L’image
gravée - Vues de Bienne et de sa
région sur trois siècles». Collec-
tion Audétat-Fischer. - Jusqu’au
30 janvier 2011, exposition
«Rudolf Weiss (1846-1933) -
Un chroniqueur du Seeland».
Ouverture: ma-di 11h-17h; me
11h-19h. Informations: www.mn-
bienne.ch
Musée Schwab: exposition «Mer-
cure & Cie. Culte et religion dans
une maison romaine». Jusqu’au
27 mars. - Exposition permanente
«La fenêtre archéologique de la
région». - Ouverture: ma-sa 14h-
18h; di 11h-18h;
www.muschwab.ch
Residenz Au Lac (galerie): exposi-
tion «Landschaften» de Rolf von
Felten. Jusqu’au 20 novembre.
Ouverture: lu-sa 8h-16h30.
CERNIER
Evologia: jusqu’au 19 septembre,
à La Vacherie, exposition «Portes
de paradis» de l’association Laines
d’ici; ouvert tous les jours; infor-
mations sous www.lainesdici.ch
LA CHAUX-DE-FONDS
Musée des Beaux-Arts: exposition
«Portrait de l’artiste en motocy-
cliste». Jusqu’au 12 septembre.
Ouverture: ma-di 10h-17h.
COURTELARY
Galerie le Moulin 4: exposition de
tableaux et sculptures de Pascal
Vecchi. Jusqu’au 3 octobre. Ouver-
ture: sa-di 14h-16h; visite sur ren-
dez-vous, tél. 032 323 09 03.
DOUANNE-WINGREIS
Stiftung Rebhaus: exposition
«Ein- und weiterführende Erläu-
terungen» de Philipp Boë.
Jusqu’au 26 septembre. Ouver-
ture: ve/sa 14h-18h; di 11h-16h.
MOUTIER
Hôpital de Moutier (restaurant):
exposition de Gabrielle Burri.
Jusqu’au 15 octobre.
L’Oréade (cafétéria): exposition
de Marine Poirrier. Jusqu’au
15 octobre.
NEUCHÂTEL
Musée d’art et d’histoire:
jusqu’au 19 septembre, exposition
«EXNA 4, Patchwork contempo-
rain suisse et européen». Ouver-
ture: ma-di 11h-18h.
LA NEUVEVILLE
Galerie du Faucon: exposition
d’Isabelle Hofer-Margraitner.
Jusqu’au 26 septembre. Ouver-
ture: ve/sa/di 15h-18h; sur RDV,
tél. 077 400 09 89.
Mon Repos: exposition «Yémen,
l’architecture du désert» d’Edmond
Farine. Jusqu’au 30 septembre.
Musée d’histoire: exposition de
Marie-Claire Meier «De la fabrica-
tion du papier à son expression
artistique». Jusqu’au 31 octobre.
Ouverture: chaque dimanche
14h30-17h30 ou sur demande,
tél. 032 751 49 49.
SAINT-IMIER
Galerie Espace Noir: exposition
«Racines cubaines» de manu.
Jusqu’au 15 octobre. Ouverture:
ma-di 10h-22h.
TRAMELAN
CIP: exposition «Parazyth».
Jusqu’au 26 septembre. Ouver-
ture: lu-je 8h-20h; ve 8h-17h; sa/di
25/26 septembre, 10h-18h.
APOLLO Rue Centrale 51a, tél. 032 322 61 10
2e sem. / Vers. all.: chaque jour 17.30 + 20.30. SA + DI
aussi 15.00. // Vers. franç. voir Rex 2!
Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à
Manhattan. Il tente de défendre la ville contre son ennemi
juré, Maxim Horvath.
THE SORCERER’S APPRENTICE –
L’APPRENTI SORCIER
De: Jon Turteltaub. Avec: Nicolas Cage, Jay Baruchel.
Dès 10/8 ans. 1 h 49.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
3e sem. / V.o. ital./fr./all.: chaque jour 18.15 + 20.30.
Derniers jours!
Grande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce
dans les Pouilles, propriétaire d’une célèbre fabrique de
pâtes.
MINE VAGANTI – LE PREMIER QUI L’A DIT
De: Ozpetek Ferzan. Avec: Nicole Grimaudo, Riccardo
Scamarcio. Dès 12/10 ans. 1 h 53.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
4e sem. / Vers. franç.: chaque jour 15.00.
Derniers jours! Vers. all. voir Rex 1!
En Digital 3D! Fraîchement diplômé de la prestigieuse
Université de New York, Moose fait équipe avec une bande
de loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie.
STEP UP 3 – SEXY DANCE – THE BATTLE – 3D
De: Jon Chu. Avec: Adam G. Sevani, Sharni Vinson.
Dès 10/12 ans. 1 h 47.
BELUGA Rue Neuve 40, tél. 032 322 10 16
4e sem. / V.o. angl./fr./all.: aujourd’hui + SA 23.00.
Dernières projections!
Evelyn Salt, un agent de la CIA, est dénoncée par un
déserteur comme étant une «taupe» russe. Salt doit alors
échapper à la capture de ses supérieurs afin de prouver
son innocence.
SALT
De: Phillip Noyce. Avec: Angelina Jolie, Liev Schreiber.
Dès 16/14 ans. 1 h 40.
LIDO 1 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
1re sem. / Vers all./fr.: chaque jour 15.45, 18.00
+ 20.15.
En 1re suisse! Un cinéaste juif en plein crise créatrice et
existentielle, décide de se suicider.
DAS LEBEN IST ZU LANG –
LA VIE EST TROP LONGUE
De: Dani Levy. Avec: Markus Hering, Veronika Ferres.
Dès 16/14 ans. 1 h 27.
LIDO 1 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
6e sem. / Vers. all./sans s.-t.: aujourd’hui + SA 22.30.
Dernières projections!
Des amis de lycée de retrouvent près de 30 ans après
l’obtention de leur diplôme...
GROWN UPS
De: Dennis Dugan. Avec: Kevin James, Chris Rock, Adam
Sandler. Dès 10/8 ans. 1 h 42.
LIDO 2 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
1re sem. / Parlé esp./fr./all.: chaque jour 15.30, 17.45
+ 20.15.
En 1re vision! Cela pourrait être une banale histoire
d’amour. S’il n’y avait pas ce minuscule détail. Minuscule
comme un chromosome...
YO, TAMBIEN
De: Antonio Naharro, Alvaro Pastor. Avec: Lola Duenas,
Isaabel Garcia. Dès 14 ans. 1 h 45.
LIDO 2 Rue Centrale 32a, tél. 032 323 66 55
3e sem. / V.o. angl./fr./all.: aujourd’hui + SA 22.45.
Dernières projections!
Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. Ils
choisissent eux-mêmes leurs missions et n’obéissent à
aucun gouvernement. Ils ne le font ni pour l’argent, ni pour
la gloire, mais parce qu’ils aident les cas désespérés.
THE EXPENDABLES: UNITÉ SPÉCIALE
De: Sylvester Stallone. Avec: Bruce Willis, Sylvester
Stallone. Dès 16/14 ans. 1 h 43.
PALACE Rue Wyttenbach 4, tél. 032 322 01 22
7e sem. / V.o. angl./fr./all.: chaque jour 20.15.
Derniers jours!
Dom Cobb est un voleur confirmé, le meilleur dans l’art
périlleux de l’extraction . L’extraction consiste à s’appro-
prier les secrets précieux d’une personne, enfouis au plus
profond de l’inconscient pendant qu’elle rêve...
INCEPTION – INCURSION
De: Christopher Nolan. Avec: Leonardo DiCaprio, Ellen
Page. Dès 14/12 ans. 2 h 25.
PALACE Rue Wyttenbach 4, tél. 032 322 01 22
1re sem. / V.o. angl./all./sans s.-t.: chaque jour 15.15
+ 17.45. LE BON FILM!
En 1re vision! Pippa Lee mène une vie parfaite: femme
dévouée et mère comblée.
THE PRIVATE LIVES OF PIPPA LEE
De: Rebecca Miller. Avec: Winona Ryder, Keanu Reeves.
De 14/12 ans. 1 h 39.
REX 1 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Vers. all.: aujourd’hui-MA 15.30 + 17.30.
Chaque jour 20.30 + VE/SA aussi 23.00. // Vers. franç.
voir Beluga!
En Digital 3D! Fraîchement diplômé de la prestigieuse Uni-
versité de New York, Moose fait équipe avec une bande de
loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie.
STEP UP 3 – SEXY DANCE – THE BATTLE – 3D
De: Jon Chu. Avec: Adam G. Sevani, Sharni Vinson.
Dès 12/10 ans. 1 h 47.
REX 1 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
1re sem. / Vers. franç.: ME 15.09.2010 – 13.45.
Vers. all.: ME 15.09.2010 – 15.45.
JOURNÉE DES ENFANTS//FFFH 2010! Natanaël a bientôt
6 ans mais il ne sait toujours pas lire. Lorsque sa tante
Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines
de livres, Natanaël est très déçu!
KERITY, LA MAISON DES CONTES
De: Dominique Montéry. Dès 6/4 ans. 1 h 17.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Parlé esp./fr./all.: chaque jour 17.30 (sauf ME)
+ 20.15. Derniers jours!
OSCAR 2010: Meilleur film étranger. 1974, Buenos Aires.
Benjamin Espósito enquête sur le meurtre violent d’une
jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d’écrire un roman
basé sur cette affaire.
EL SECRETO DE SUS OJOS – DANS SES YEUX
De: Juan José Campanella. Avec: Ricardo Darin, Pablo
Rago Soledad Villamil. Dès 16/16 ans. 2 h 07.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
2e sem. / Vers. franç.: chaque jour 15.00.
Vers. all. voir Apollo!
Balthazar Blake est un grand sorcier vivant de nos jours à
Manhattan.
THE SORCERER’S APPRENTICE –
L’APPRENTI SORCIER
De: Jon Turteltaub. Avec: Nicolas Cage, Jay Baruchel.
Dès 10/8 ans. 1 h 49.
REX 2 Quai du Bas 92, tél. 032 322 38 77
4e sem. / Vers. all.: aujourd’hui + SA 22.45.
Dernières séances!
L’histoire suit les aventures de quatre anciens membres de
l’armée américaine, dont trois d’entre eux ont été arrêtés et
incarcérés pour un crime qu’ils n’ont pas commis.
THE A-TEAM – L’AGENCE TOUS RISQUES
De: Joe Carnahan. Avec: Bradly Cooper, Liam Neeson.
Dès 14/12 ans. 2 h 01.
FILMPODIUM fbg du Lac 73, tél. 032 322 78 18
Centre PasquArt: aujourd’hui 20.30.
Introduction: Isabel Strehle, architecte
Max Frisch était le dernier grand intellectuel suisse dont la
«voix» a été largement entendue et appréciée au-delà des
frontières de son pays: un personnage comme on n’en
trouve presque plus aujourd’hui.
MAX FRISCH, CITOYEN
Matthias von Gunten, CH 2008, 89’, v.o./all.
CinéBIENNE
CinéRÉGION
NEUCHÂTEL
■ APOLLO 1 (032 710 10 33)
Salt, 15h30, 20h15, 22h45, 14 ans.
Le bruit des glaçons, 18h15,
14/16 ans.
■ APOLLO 2 (032 710 10 33)
Le voyage extraordinaire de Samy - 3D,
15h45, pour tous/7 ans.
Step up - Sexy dance - 3D, 17h45,
10 ans.
Piranha - 3D, 20h30, 22h45, 16 ans.
■ APOLLO 3 (032 710 10 33)
Benda Bilili, 16h, 18h15, VO, 7/14 ans.
Inception - Incursion, 20h15, 23h15,
14/16 ans.
■ ARCADES (032 710 10 44)
Grown ups - Copains pour toujours,
15h15, 17h45, 20h15, 22h45,
10/14 ans.
■ BIO (032 710 10 55)
Des hommes et des dieux, 15h15,
17h45, 20h15, 10/16 ans.
■ REX (032 710 10 77)
Cosa voglio di piu - Ce que je veux de
plus, 15h, 18h, 20h30, VO, 16 ans.
Expendables - Unité spéciale, 23h,
16 ans.
■ STUDIO (032 710 10 88)
Tamara Drewe, 15h30, 18h15, 20h30,
VO, 10/14 ans.
LA CHAUX-DE-FONDS
■ ABC (032 967 90 42)
La femme aux cinq éléphants, 18h15.
Ordinary people, 20h45.
■ EDEN (032 913 13 79)
Karaté Kid - The Karate Kid, 15h,
10/12 ans.
Le premier qui l’a dit - Mine Vaganti,
18h, VO, 10/14 ans.
Salt, 20h30, 23h, 14 ans.
■ PLAZA (032 916 13 55)
Grown ups - Copains pour toujours,
15h15, 17h45, 20h15, 22h45,
10/14 ans.
■ SCALA 1 (032 916 13 66)
Le voyage extraordinaire de Samy,
15h45, pour tous/7 ans.
Romans d’ados 1: la fin de l’innocence,
18h15, 12 ans.
Piranha - 3D, 20h30, 22h45, 16 ans.
■ SCALA 2 (032 916 13 66)
Cosa voglio di piu - Ce que je veux de
plus, 15h, 18h, 20h30, VO, 16 ans.
Expendables - Unité spéciale, 23h,
16 ans.
■ SCALA 3 (032 916 13 66)
Marmaduke, 15h30, pour tous/5 ans.
L’arbre, 17h45, 20h15, VO, 12 ans.
Inception - Incursion, 22h45,
14/16 ans.
BÉVILARD
■ PALACE (032 492 25 48)
Inception, 20h30, 14/16 ans.
LES BREULEUX
■ LUX (032 954 12 26)
Relâche: VE/SA/DI.
DELÉMONT
■ LA GRANGE (032 422 11 29)
L’arbre, 19h, VO, 10/12 ans.
Solutions locales pour un désordre glo-
bal, 21h30, 7/12 ans.
■ LIDO (032 422 27 10)
Copains pour toujours, 20h30,
10/14 ans.
MOUTIER
■ CINOCHE (032 493 73 73)
Night and Day, 20h30, 10/12 ans.
LA NEUVEVILLE
■ CINÉMA (032 751 27 50)
Relâche.
LE NOIRMONT
■ CINÉLUCARNE (032 953 11 84)
Relâche.
SAINT-IMIER
■ ESPACE NOIR (032 941 35 35)
Fucking Amal, 20h, VO, 16 ans.
TAVANNES
■ ROYAL (032 481 20 41/032 481 43 29)
Salt, 20h30, 14 ans.
TRAMELAN
■ CINÉMATOGRAPHE (032 487 62 02)
Des hommes et des dieux, 20h30,
10/16 ans. Durée 2h.
De Xavier Beauvois avec Lambert
Wilson, Michael Lonsdale.
Un monastère perché dans les
montagnes du Maghreb, dans les
années 1990. Huit moines
chrétiens français vivent en
harmonie avec leurs frères
musulmans. Quand une équipe de
travailleurs étrangers est
massacrée par un groupe
islamiste, la terreur s’installe dans
la région. L’armée propose une
protection aux moines, mais ceux-
ci refusent. Doivent-ils partir?
Malgré les menaces grandissantes
qui les entourent, la décision des
moines de rester coûte que coûte,
se concrétise jour après jour… /jk
NUIT DES BOULANGERS SUISSES
Portes ouvertes dans les fournils
Ce week-end, le public pourra découvrir les coulisses
d’un laboratoire, mettre la main à la pâte et se rendre
compte du savoir-faire et de la créativité des artisans.
Boulangeries à Courtelary, Bassecourt, Cornol et Courfaivre. Détails sous Loisirs et sorties. P
A
I
N
M
U
S
É
E
S
BIENNE
Centre PasquART
Kunsthaus-Photoforu -Filmpodium
Fauboug du Lac 71-75; tél.
032 322 55 86; fax.
032 322 61 81; info@pasquart.ch;
www.pasquart.ch
Musée de machines Müller
Chemin des Saules 34; tél.
032 322 36 36. Ouvert: ma-ve
14 h-17 h.
Musée Neuhaus, la Suze 26, case
postale 540; tél. 032 328 70 30;
fax. 032 328 70 35; info@mn-
biel.ch; www.mn-biel.ch. Ouvert:
ma-di 11 h-17 h; me 11 h-19 h.
Musée Omega
Rue Stämpfli 96; tél.
032 343 92 11. Visite uniquement
sur rendez-vous.
Musée Schwab
Fbg du Lac 50; tél. 032 322 76 03;
fax. 032 323 37 68;
info@muschwab.ch. Ouvert: ma-
sa 14 h-18 h; di 11h-18 h; matin
sur demande.
’ LA CHAUX-DE-FONDS
Musée d’histoire
Rue des Musées 31; tél.
032 967 60 88; fax 032 722 07 62;
museehistoire.vch@ne.ch.
Ouvert: ma-ve 14 h-17 h; sa-di
10 h-17 h, lu fermé.
Musée paysan et artisanal
Crêtets 148; tél. 032 926 71 89;
fax 032 926 71 39; musee.pay-
san.artisanal@ne.ch. Avril-octobre:
ma-di 14h-17h (fermé le lundi);
novembre-février: me/sa/di 14h-
17h; mars: fermeture annuelle.
’ DELÉMONT
Musée jurassien d’art et d’histoire
Rue du 23-Juin 52, case postale
2206; tél. 032 422 80 77; fax.
032 422 80 74; contact@mjah.ch;
www.museesbeju.ch. Ouvert: ma-
di 14 h-17 h ou sur rendez-vous.
LE LANDERON
Mini musée du mouton
Domaine de Bel-Air; tél.
032 751 68 31; fax.
032 751 69 02; info@brebis.ch;
www.brebis.ch
LE LOCLE
Musée des Beaux-Arts
Maire-Anne-Calame 6; tél.
032 931 13 33; fax.
032 931 32 57; mbal@ne.ch;
www.mbal.ch. Ma-di 14 h-17 h.
Musée d’horlogerie
Route des Monts 65; tél.
032 931 16 80; fax.
032 931 16 70; mhl@ne.ch;
www.mhl-monts.ch. Ouvert: mai-
octobre, ma-di 10 h-17 h; novem-
bre-avril, ma-di 14 h-17 h.
MOUTIER
Musée du tour automatique et
d’histoire
Rue Industrielle 121; tél.
032 493 68 47; fax.
032 493 10 93; sur rendez-vous.
Musée jurassien des Arts
Rue Centrale 4; tél. 032 493 36 77;
info@musee-moutier.ch;
www.musee-moutier.ch. Ouvert:
me 16 h-20 h; je-di 14 h-18 h.
NEUCHÂTEL
Musée d’ethnographie (MEN)
Rue Saint-Nicolas 4; tél.
032 718 19 60; fax.
032 718 19 69; secreta-
riat.men@ne.ch; www.men.ch.
Ouvert: ma-di 10 h-17 h; lu fermé.
Muséum d’histoire naturelle
Rue des Terreaux 14; tél.
032 717 79 60; fax.
032 717 79 69;
info.museum@unine.ch. Ouvert:
ma-di 10 h-18 h; lu fermé.
Musée d’art et d’histoire
Esplanade Léopold-Robert 1, case
postale; tél. 032 717 79 20; fax.
032 717 79 29; mahn@ne.ch;
www.mahn.ch. Ouvert: ma-di
11 h-18 h.
SAINT-IMIER
Musée de Saint-Imier
Rue Saint-Martin 8; tél.
032 941 14 54; fax.
032 941 22 75; musee@saint-
imier.ch. Ouvert: je 14 h-17 h, di
10 h-12 h et 14 h-17 h ou sur ren-
dez-vous.
Musée des minéraux
Passage Central 6; tél.
032 941 16 02. Sur rendez-vous.
SÉPRAIS
La Balade de Séprais
Case postale 2135, 2800 Delé-
mont; info@balade-seprais.ch;
www.balade-seprais.ch
COMÉDIE
«Le premier qui l’a dit»
Tommaso décide de révéler son homosexualité lors
d’un repas de famille. La nouvelle a pour conséquence
de provoquer un infarctus au patriarche...
Beluga, Bienne. Chaque jour 18h15, 20h30, VO, 12/10 ans. C
I
N
É
M
A
AGENDA ET SERVICES LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 17
CINÉMA
■ BIENNE
Filmpodium
Jusqu’au LU 27 septembre, cycle
«Architektur und Heimat - Achtung: die
Schweiz». Films: VE/SA 20h30, «Max
Frisch, citoyen» de Matthias von Gunten,
CH 2008. - DI 20h30, «Das geplante
Chaos» de Thomas Buomberger et Bene-
dikt Loderer, CH 2006; «Hans Schmidt,
architecte» de Véronique Goël, CH 2005.
- Le CINE-BAR est ouvert avant et après
les séances.
CONCERTS / SOIRÉES
■ BIENNE
Gambrìnus Loungerìa
VE 17h-19h, «Aperitivo». - SA 22h, soirée
«Belezamuzica» avec DJ Leon Delado et
Mr Nova.
Galerie des Sources (rue du Stand 1a)
VE 17h, concert avec Christoph Zimmer-
mann (guitare) et Lukas Frey (contre-
basse). Pour le finissage de l’expo de
Benedikt Salvisberg.
Etage club (rue Basse 21)
VE 22h (portes), concert du groupe Da
Sign & The Opposite, musique électro. -
SA 22h (portes), concert rock du groupe
suédois Kilroy. Plus d’infos sous
www.etageclub.ch
Ecole de musique
SA 10h, fête de la contrebasse. Avec qua-
tuor de contrebasses, musique de rue,
bricolage, concours, pêche miraculeuse
en chansons; dès 12h, concert avec les
élèves de la classe de contrebasse de
Simone Schranz.
■ GRANGES
Musigbar (rte de Soleure 8)
VE 21h30 (portes 21h), concert rock du
groupe Red Shoes.
CONFÉRENCE
■ BIENNE
Musée Schwab
DI dès 11h, «Abracadabra» dans le cadre
des Journées européennes du patri-
moine. Au programme: 11h, conférence
avec Sarah Gaffino, historienne de l’art et
philologue; 12h, en-cas romain (5 fr.);
14h, excursion, Studen-Petinesca, avec
Rudolf Zwahlen, Sce archéologique du
canton de Berne (arrêt de bus Petinesca,
ligne 74).
DIVERS
■ BIENNE
Journées photographiques de Bienne
Jusqu’au 26 septembre, 14e édition inti-
tulée «Collatéral/kollateral». Jeunes pho-
tographes prometteurs et talents confir-
més proposent un programme riche et
varié: projections, conférences, ateliers,
concours et visites commentées. -
SA 14h (Ancienne Couronne), visite com-
mentée (bilingue) des expositions. Possi-
bilité de découvrir les différents regards
des photographes exposés. - Centre
d’accueil et vente de billets: Photofo-
rumPasquart (fb du Lac 71), Ancienne
Couronne (rue Haute 1). - Ouverture:
ME-VE 14h-18h; SA/DI 11h-18h; LU/MA
fermé. - Tous les détails sous
www.jouph.ch
Port
VE 19h50 (départ), croisière avec dîner et
concert rock, oldies et variétés en compa-
gnie des Gipsy-Brothers; retour 22h20. -
SA 19h50 (départ), croisière «La chasse /
Goût sauvage»; retour 22h20. Réserva-
tion indispensable: tél. 032 329 88 11,
www.lacdebienne.ch
Rue de Fribourg (Müller Verres)
VE dès 18h et SA dès 11h, Fête de la
Guilde de quartier Avenir/Palais des
Congrès.
Institut littéraire suisse
(faubourg du Lac 99)
VE, présentation publique des travaux de
diplôme de la 2e volée du Bachelor en
écriture littéraire. Les onze nouveaux
diplômés liront des extraits de leurs
thèses de Bachelor. Un recueil de frag-
ments de ces textes sera également
publié à cette occasion. Programme:
19h, mots de bienvenue; 20h/21h15, lec-
tures; 22h30, danse + bar.
Théâtre Bienne Soleure
VE 17h, fête au théâtre pour débuter la
nouvelle saison. Avec sketches, visites
guidées du théâtre, ventes aux enchères;
22h30 (pl. du Bourg), contes et spectacle
avec des cracheurs de feu.
Rue Scholl 2 (devant le magasin Migros)
SA 10h et 14h, visites commentées
«Jurintra: urbanisme des années 1960»
liées aux «Cylces de vie» dans le cadre
des journées européennes du patrimoine,
par Karin Zaugg, conservatrice des
monuments historiques et Barbara Stet-
tler, architecte EPFL; 11h30 et 15h30, fin
de la visite en musique avec Hausi Straub
à la schwyzoise. Egal. DI 13h30 et 15h30
à Perles, visites commentées sur le
«Lotissement du Sonnenhof» par Robert
Walker, architecte EPFZ et historien de
l’architecturee. Renseignements:
032 326 26 11.
■ DIVERS LIEUX
Bibliobus
Prochain passage dans les lieux suivants:
VE 17h30-19h, Plagne (vers la Poste);
VE 16h-17h, Romont (hangar des pom-
pes); VE 14h30-15h30, Vauffelin-Frin-
villier (place du village).
Nuit des boulangers suisses 2010
Les visiteurs pourront jeter un œil dans
les coulisses, découvrir la fabrication arti-
sanale de produits de boulangeries-pâtis-
series, mettre la main à la pâte:
Dates/lieux dans la région: VE/SA (22h-
4h), Courtelary, boulangerie «Chez Jean-
Pierre», Jean-François Leuenberger, tél.
032 944 11 39; VE/SA (20h-4h), Cornol,
boulangerie-pâtisserie La Cornoline,
Jean-Louis Meyer, tél. 032 462 22 60;
SA/DI (18h-6h), Bassecourt, boulange-
rie-pâtisserie Daetwyler en collaboration
avec la boulangerie-pâtisserie Fabien
Jobé de Courfaivre, tél. 032 426 72 01.
Informations: www.swissbaker.ch
■ LA NEUVEVILLE
Centre
VE-DI, fête du vin. Programme: VE 17h-
19h, concours de dégustation, 20h, con-
certs; SA 10h, journée des enfants avec
jeux-concours, 15h, cortège des enfants
et spectacle; 17h, concours de dégusta-
tion; 20h, concerts; DI 14h30, grand cor-
tège officiel avec plus de 500 figurants;
19h, concerts. Durant les 3 jours: possi-
bilité de déguster des crus locaux, spé-
cialités culinaires, fête foraine, carrousels
et tombola.
MARCHÉS
■ BIENNE
Divers lieux
SA 7h-12h, marché aux légumes sur les
places du Bourg et de la Fontaine.
■ BÜREN AN DER AARE
Vieille ville
SA 8h-16h, marché d’automne avec plus
de 100 stands; carrousels.
■ ÉVILARD
Place du village
SA 8h-16h, marché paysan. Les agricul-
teurs d’Evilard et Macolin proposeront
des produits de la ferme et de l’artisanat
local.
■ LE LOCLE
Rue du Temple
SA 8h-16h, marché d’automne.
SPECTACLES
■ BÉVILARD
Temple
VE 20h30, spectacle «La Voix Magique»,
conte philosophique musical et visuel par
la compagnie Théâtristan. Egal.
SA (20h30, Saint-Imier, Collégiale),
DI (20h30, Bienne, église du Pasquart).
■ BIENNE
Théâtre Bienne Soleure
VE 19h30, DI 19h, opéra bouffe «Così fan
tutte» de Mozart. Livret: Lorenzo Da
Ponte. Avec l’OSJ Symphonic.net. Direc-
tion: Facundo Agudin. Informations:
www.operaobliqua.com; réservations:
billetterie@operaobliqua.ch
Espace culturel Rennweg 26
SA 11h, spectacle «Un partout, feuille de
chou! - Le monde insolite d’Oscar l’escar-
got et Madame Vavite» par la troupe de
théâtre Lupine Berne/Bienne (dès 5 ans).
Réservations: 032 345 13 69. Informa-
tions: www.a-propos-biel-bienne.ch
■ NEUCHÂTEL
Théâtre du Pommier
VE 20h30, spectacle «Le silence» de
Nathalie Sarraute (avec des poèmes
d’Antoine Emaz), par la compagnie Gala-
tée de Neuchâtel. Mise en scène: Frédéric
Mairy. Réservations: 032 725 05 05 ou
par courriel: ccn.billetterie@mail-box.ch
■ PORRENTRUY
Salle du Séminaire
VE/SA 20h30 et DI 17h, spectacle
«Visage de feu» de Marius von Mayen-
burg, par la Cie MiMesis. Mise en scène:
Vincent Scarlbert. Autres dates/lieux:
VE/SA/DI du 17 au 19 septembre, à
Moutier (Salle Chantemerle). Billetterie:
032 466 92 19, www.ciemimesis.ch
■ TRAMELAN
Maison de paroisse
VE 20h, spectacle «Immeuble en fête ou
qui est mon voisin?» d’Edith Cortessis
par la compagnie de la Marelle Lausanne.
Prochaines dates: SA 20h, Moutier; ME
15.9, Plagne; JE 16.9, Bienne; VE 17.9,
Tavannes. Réservations: 021 732 23 32.
Informations: www.paroles.ch/marelle
Loisirs et sorties
● Urgences sanitaires ambulance 144
● Police 117
● Feu 118
● Intoxication 145
● La Main Tendue 143
U
R
G
E
N
C
E
S
BIENNE ET ENVIRONS
BIENNE
■ AA Alcooliques anonymes
Groupe Bienne-Romande, quai du
Haut 12, tél. 079 843 40 43. Séan-
ces: chaque me 20h.
■ Bibliothèque de la ville
Rue Dufour 26, tél.
032 329 11 00, www.biblio-
bienne.ch. Ouverte: lu 14h-18h30,
ma, me et ve 9h-18h30, je 9h-
20h, sa 9h-17h.
■ Centre hospitalier Bienne
Chante-Merle 84, tél.
032 324 24 24. Horaire-visites:
div. commune 13h-20h, privée et
mi-privée 10h-20h.
■ Clinique pour enfants Wildermeth
Centre hospitalier Bienne, Chante-
Merle 84, tél. 032 324 24 24.
Horaire-visites: 10h-20h.
■ Médecins et dentistes
En cas d’urgence, tél.
0900 900 024 (médecins)
(3 fr./minute), tél. 032 322 33 33
(dentistes).
■ Pharmacies
De garde: Pharmacie-parfumerie de
la gare CFF, ouverte 7 sur 7, lu-sa
7h-21h/di 8h-21h.
De service: en dehors des heures
d’ouverture, tél. 0842 24 24 24.
■ Police
Postes: Boujean, rue de Boujean
138, tél. 032 326 70 97;
Madretsch, rue de Madretsch 10,
tél. 032 326 70 94. En dehors des
heures d’ouverture: 24h/24h, per-
manence sise rue du Bourg 27,
tél. 032 326 19 11.
■ Santé bernoise
Consultations pour problèmes de
dépendances; rue Verresius 18;
tél. 032 329 33 73; lu-ve 8h-12h
et 13h30-17h; bienne@beges.ch;
www.santebernoise.ch
■ Sleep-in
Pour hommes, femmes et cou-
ples, rue des Prés 13, tél.
032 322 02 03. Ouverture: di-je
20h-10h, ve et sa 21h-10h.
■ Tourisme Bienne Seeland
Place de la Gare 12, tél.
032 329 84 84,
info@biel-seeland.ch Ouverture:
lu, ma, me, ve 8h-12h30 et
13h30-18h; je 8h-12h30 et 13h30-
20h; sa 9h-15h.
NIDAU
■ Bibliothèque de langue française
Strandweg 1, tél. 032 331 22 14.
LA NEUVEVILLE ET PLATEAU
LA NEUVEVILLE
■ Bibliothèque
Rue de l’Hôpital 21, tél.
032 751 44 14, biblio2520@blue-
win.ch. Ouverture: lu-je 16h-18h;
sa 9h-11h. - Ludothèque: ma et je
16h-18h; sa 9h30-11h30.
■ Médecin de service
Tél. 0900 501 501 (2 fr/minute à
partir d’un réseau fixe).
■ Pharmacie de service
Tél. 0844 843 842.
■ Service de maintien à domicile
Soins infirmiers, aide familiale et
au ménage. Rue de Neuchâtel 19,
tél. 032 751 40 61. Ouverture
secrétariat: 8h-11h.
DOUANNE
■ Piscines
Couverte, Mont. de Douanne, tél.
032 315 01 11. Ouverte: LU fer-
mée; ME + SA 10h-18h; JE + VE
10h-21h; DI 9h-18h.
MOUTIER ET ENVIRONS
MOUTIER
■ Bibliothèque municipale
Avenue de la Liberté 13, tél.
032 493 59 69, info@biblio.mou-
tier.ch. Ouverture: lu 15h-17h30,
ma 15h-17h30 et 19h-20h30, me
9h-11h et 15h-17h30, je 15h-
17h30 et 19h-20h30, ve 15h-17h30.
■ Hôpital du Jura bernois SA
Beausite 49, tél. 032 494 39 43.
Horaire-visites: div. commune:
13h-16h et 18h45-19h45; mi-pri-
vée et privée: 10h-19h45.
■ Médecin de garde
En cas d’urgence, 0900 93 11 11.
■ Pharmacie de service
Pharmacie de la Gare, tél.
032 493 32 02. Di et jours fériés,
ouverte: 10h-12h et 18h30-19h.
■ Police
Rue du Château 30, tél.
032 494 54 44 (municipale); tél.
032 494 54 11 (cantonale).
TRAMELANETVALLÉEDETAVANNES
BÉVILARD
■ Piscine couverte de l’Orval
Tél. 032 492 28 88. Ouverture
normale: lu 7h30-9h/11h45-21h;
ma/je/ve 11h45-21h; me 10h-21h;
sa 10h-18h; di 10h-18h.
RECONVILIER
■ Bibliothèque municipale/scolaire
Rue du Collège 7, 032 483 15 09.
Ouverture: lu 17h-19h, ma 16h-
18h, je 19h-21h.
TAVANNES
■ Bibliothèque régionale
Grand-Rue 28, tél. 032 481 23 62,
biblio@tavannes.ch. Ma 15h-20h;
me-ve 15h-18h30; sa 9h30-
11h30.
■ Médecins de service
Service-fin de semaine (sa 8h au
lu 8h) assuré en commun par les
méd. de la vallée et ceux de Tra-
melan, tél. 032 493 55 55.
TRAMELAN
■ Bibliothèque communale
Tél. 032 487 41 43. Lu 17h-18h30.
■ Médiathèque du CIP
Tél. 032 486 06 70, media@cip-
tramelan.ch. Ouverture: lu et me
10h-12h et 13h-20h, ma, je, ve
13h-18h.
■ Police municipale
Tél. 032 486 99 30.
VALLON DE SAINT-IMIER
CORGÉMONT
■ Crèche «Les Ecureuils»
Grand-Rue 6, tél. 032 489 25 73.
■ Home Les Bouleaux
Rue du Crêt 4, tél. 032 489 19 45,
michelbai@bluewin.ch.
CORTÉBERT
■ Crèche «Les Hirondelles»
Tél. 032 489 32 81.
COURTELARY
■ Bibliothèque communale et
jeunesse
Tél. 032 944 14 72. Lu et je
15h15-16h30; ma 19h-20h; ve
9h30-10h30.
LA HEUTTE
■ Service d’aide et de soins
à domicile du Bas-Vallon, route de
Sonceboz 4, tél. 032 358 53 53.
PÉRY
■ Bibliothèque communale
et scolaire, rue du Collège, tél.
032 485 18 65. Ouverture: ma
15h15-17h15; je 17h30-19h30.
SAINT-IMIER
■ Bibliothèque régionale
Rue du Marché 6, tél.
032 941 51 41, bibliotheque-st-
imier@bluewin.ch; me 14h-18h, je
9h-11h et 14h-18h, ve 9h-11h et
14h-18h.
■ Hôpital du Jura Bernois
Les Fontenayes 17, tél.
032 942 24 22. Visites: commune
13h30-15h30 et 18h30-20h;
privée et mi-privée 10h-20h.
■ Médecin de service
Garde pour tout le vallon 24h/24h,
tél. 032 941 37 37.
■ Pharmacie de service
Pharmacieplus du Vallon, tél.
032 942 86 86. Ouverte: sa
13h30-16h et 19h-19h30; di/lu
11h-12h et 19h-19h30. La nuit,
tél. 111 ou 144.
■ Polices
cantonale, place du 16-Mars 4, tél.
032 940 74 81; municipale, rue
Agassiz 4, tél. 032 942 44 05.
SONCEBOZ
■ Foyer de Jour Vallon Vallon
Pour personens âgées et AI, tél.
032 489 20 20. Lu-ve 8h30-17h.
VILLERET
■ Bibliothèque communale
Tél. 032 941 13 14. Lu 18h-19h,
ma 9h-10h/15h-16h, je 18h-19h.
DIVERS
■ BKW FMB Energie SA
Représentation régionale Bienne,
Rue Dr. Schneider 16, 2560 Nidau.
Bienne et Nidau, tél. 032 332 22 00;
autres lieux, tél. 0844 121 113.
■ Cartons du cœur
Bienne et La Neuveville, tél.
032 342 21 11, lu-ve 9h-10h45;
Courtelary et Moutier, tél.
032 493 70 60.
■ Ligue pulmonaire bernoise
Sce régional Bienne-Jura bernois-
Seeland (Rechberger 5), Bienne,
rts.biel-bienne@lungenliga-be.ch,
032 322 24 29. S/rdv: lu-ve 8h-16h.
■ Pro Infirmis Bienne-Jura bernois
Service social pour les personnes
handicapées, rue du Manège 5,
2500 Bienne, tél. 032 329 32 32.
■ Service de renseignements
juridiques
Lundi de 16h-19h, en alternance à
Moutier, Tavannes et Courtelary.
Chancellerie municipale de Mou-
tier, 032 494 11 11; Commune de
Tavannes, 032 482 60 40; Secréta-
riat communal de Courtelary,
032 944 16 01.
■ Service spécialisé
pour handicapés de la vue, pl. de
la Gare 3, Bienne, 032 323 62 66,
bienne@brsb.ch; www.brsb.ch;
ma/je 8h30-11h30.
A
D
R
E
S
S
E
S
U
T
I
L
E
S
/
S
E
R
V
I
C
E
S
R
E
L
I
G
I
E
U
X
Dimanche 12 septembre
BIENNE
■ RÉFORMÉES
Paroisse réformée française
10h, église St-Etienne, culte;
sainte cène; pasteure M.-L. Krafft
Golay. - Lundi: 14h30, salon
d’accueil (rue du Midi 32), prière.
-Mardi: 9h15, maison Wyttenbach,
prière, chant et méditation de la
Parole.
■ CATHOLIQUES
Paroisses catholiques-romaines
Samedi: 17h, St-Nicolas, messe. -
Dimanche: 8h45, Centre hospita-
lier, célébration plurilingue; 10h,
Ste-Marie, mese; offrandes: Quête
du Jeûne fédéral pour aumôneries
et paroisses, Mission intérieure,
Zoug. - Mardi: 9h, Christ-Roi (cha-
pelle). - Mercredi: 9h, Ste-Marie
(crypte). - Jeudi: 9h, St-Nicolas
(chapelle).
Paroisse catholique-chrétienne
(près de la station inférieure du
funiculaire Bienne-Evilard)
9h30, messe; homélie (en alle-
mand); abbé: R. Lauber.
■ ÉVANGÉLIQUES
Eglise pour Christ
(anc. Ass. évang. des frères)
10h et 13h45, fête annuelle. - Mer-
credi: 20h, étude biblique.
Eglise évangélique des Écluses
10h, culte; prédication: Christophe
Reichenbach; garderie, école du
dimanche. - Jeudi: journée de
jeûne et prière.
Eglise évangélique méthodiste
Vendredi: 19h30, culto brasileiro -
Dimanche: 13h, culte du reste de
Victoire.
Eglise évangélique missionnaire
10h, culte; garderie; école du
dimanche. - Mercredi: étude bibli-
que ou rencontre de prière.
Eglise de la Science chrétienne
(rue de la Flore 28a + b)
Dimanche: 1er et 3e du mois,
9h30, culte en français. - Mercre-
dis: 1er et 3e du mois, 19h, réu-
nions de témoignages. Bibliothè-
que et salle de lecture: du lundi au
vendredi, 15h-18h.
NIDAU
■ RÉFORMÉE
Kirchgemeinde
Programme sous Bienne, paroisse
réformée française.
JURA BERNOIS
■ RÉFORMÉES
BÉVILARD
10h30, culte; offrande: FEPS,
Vaincre la violence. - Mercredi:
17h, cure, catéchisme 5e année;
18h, église, office de prière. -
Jeudi: 20h, cure, répétition du
chœur.
CORGÉMONT-CORTÉBERT
10h, Corgémont, culte; sainte
cène; officiant: Philippe Nuss-
baum.
COURT
Pas d’annonce.
COURTELARY-CORMORET
9h45, Courtelary, culte; échange
de chair; offrande: EPER, service
des réfugiés.
DIESSE-LAMBOING-PRÊLES
Pas d’annonce.
GRANDVAL
9h30, Moutier, culte.
Fond. pour la pastorale des réf.
alémaniques, JURA BERNOIS
Sonntag: 10 Uhr, Gottesdienst in
Péry mit Stefan Meili. - Mittwoch:
Ausflug-Jassclub; 14 Uhr, Kinder-
treff mit Nora Dürst, Tel.
032 481 21 83. - Pfarramt: Christi-
na und Stefan Meili, Tel.
079 363 97 16.
MOUTIER, Collégiale
9h30, culte; sainte cène. - Mercre-
di: 19h30, office de semaine avec
prières.
LA FERRIÈRE
9h45, temple.
Blanche Eglise, LA NEUVEVILLE
10h, culte. - Lundi: 18h45, répéti-
tion du chœur. - Mercredi: 10h,
recueillement. - Jeudi: 9h45, culte
à Montagu; 10h30, culte à Mon
Repos.
RONDCHÂTEL
10h, Les Prés-d’Orvin, chalet «Le
Roc», culte commun; pique-nique;
officiante: Dominique Giauque-
Gagnebin; offrande en faveur du
fonds d’entraide.
SAINT-IMIER
Vendredi: 9h30, cure, café-crois-
sant des Femmes protestantes. -
Dimanche: 9h45, Collégiale, culte
suivi d’un moment musical à
10h45; offrande: Terre Nouvelle. -
Mardi: 14h, cure, tricot-thé. - Ser-
vices funèbres: 078 689 83 53.
SONCEBOZ-SOMBEVAL
9h45, Sombeval, culte présidé par
Matteo Silvestrini. Taxi: Axel
Schoeni, tél. 032 489 13 31.
SONVILIER
9h45, église évangélique réfor-
mée. - Services funèbres:
078 689 85 53. - Pasteur:
J.-P. Birklé: 032 963 11 27 ou
079 414 03 60.
TAVANNES et RECONVILIER
Vendredi: 17h30, Tavannes, prière
méditative. - Dimanche: 10h,
Chaindon, culte; sainte cène; bap-
têmes. - Lundi: 7h, reprise des
méditations; petit déjeuner pour
tous; 8h, Chaindon, prière médita-
tive; présence du pasteur Patric
Reusseur de 8h à 12h.
TRAMELAN
9h30, culte; sainte cène. - Servi-
ces funèbres: tél. 0848 77 88 88.
VILLERET
Pas d’annonce.
■ CATHOLIQUES
LA NEUVEVILLE
10h, messe. - Mardi: 10h30, Mon
Repos, messe. - Jeudi: 8h30,
messe à l’église.
MALLERAY
9h30, Court, messe de commu-
nauté; 18h, Malleray, messe de
communauté.
Notre-Dame, MOUTIER
Samedi: 17h30, messe domini-
cale. - Dimanche: 10h15, messe
de communauté.
Chapelle, PÉRY-REUCHENETTE
Voir indications dans l’«Angelus»
ou l’«Echo du Bas-Vallon».
Catholique-chrét., SAINT-IMIER
(église Saint-Paul)
Pas de messe.
Catholique-romaine du vallon de
SAINT-IMIER
Samedi: 18h, Courtelary, messe. -
Dimanche: 10h, Saint-Imier,
messe et fête de la confirmation;
liturgie de la Parole adaptée aux
enfants.
TAVANNES
Samedi: 19h, messe dominicale. -
Dimanche: pèlerinage paroissial à
Heiligkreuz (LU).
TRAMELAN
Samedi: 17h30, messe. - Jeudi:
19h, messe.
■ ÉVANGÉLIQUES
Evang. mennonite du Vallon de
Saint-Imier, CORMORET
10h, culte; sainte cène. - Mercredi:
20h, réunion de prière chez l’habi-
tant.
Eglise baptiste, COURT
9h30, culte.
Eglise pour Christ, MALLERAY
(anc. Ass. évang. des frères)
13h45, culte en allemand (traduc-
tion simultanée). - Mardi: 20h,
étude biblique.
Evang. menn. Petit-Val/Moron,
LE FUET
10h, Moron, culte; programme-
enfants; garderie; 10h30, Perceux,
culte. - Mardi: 19h30, Lajoux (parc
usine Girolle), promenade pour les
dames. - Mercredi: 20h, Moutier,
soirée discussion et de planifica-
tion grzoe adis «Jeunèseado».
Baptiste, MOUTIER
(rue Centrale 60)
10h, culte; sainte cène; garderie.
Evang. Action Biblique, MOUTIER
10h, culte. - Site internet:
www.abmoutier.org
Evang. mennonite, MOUTIER
Pas d’annonce.
Fraternité chrétienne, MOUTIER
(rue du Moulin 6)
Dimanche: 9h30, culte; sainte
cène. - Vendredi: 1er du mois,
20h, veillée de prière. - Vendredi:
3e du mois, 20h, étude biblique.
Science chrétienne, MOUTIER
(ch. de la Nant 1)
Dimanche: 9h45, culte; école du
dimanche. - Mercredis: 1er et 3e
du mois, 19h30, réunions de
témoignages. - Salle de lecture:
ouverte les mercredis, 18h-19h15.
Plein Evangile EPEO, ORVIN,
Pas d’annonce.
Ass. missionnaire, RECONVILIER
10h, culte. - Mercredi: 20h, cellu-
les de maison.
Evangélique libre, RECONVILIER
9h30, culte mission avec Kathi
Huber; 11h, assemblée d’église. -
Mardi: 19h, La Ligue; 19h30, Lin-
gotière, rencontre autour des pro-
jets pour la Lingotière. - Mercredi:
20h, rencontre de prière. - Jeudi:
14h, Lingotière, pansements.
Evangélique néobaptiste,
RECONVILIER-CHAINDON
10h, culte; sainte cène.
Evangélique Action Biblique,
SAINT-IMIER
9h45, culte de famille. - Mardi:
17h, réunion de prières (groupe
de maison).
Evangélique, SONCEBOZ
9h30, culte; 11h, brunch-confé-
rence «Vers la liberté» avec Jean
et Liliane Lacombe; garderie pour
les petits. - Mardi: 19h30, rencon-
tre d’organisation.
Ass. chrétienne, LA TANNE
Samedi: groupe de jeunes: soirée
Logo à Berne. - Dimanche: 9h45,
culte avec Manuel Oppliger; sainte
cène. - Mercredi: 20h, soirée
prière. - Jeudi: 19h30. rencontre
pour les hommes: grillades et par-
tage.
EEMT, TAVANNES
Samedi-dimanche: week-end de
sport du groupe de jeunes. -
Dimanche: 10h, culte avec témoi-
gnages; apéritif.
Evangélique FREE, TAVANNES
10h, culte avec Marc-Etienne Pet-
ter.
Armée du Salut, TRAMELAN
Pas d’annonce.
Assemblée évangélique,
TRAMELAN
Vendredi: dès 18h30, Les Bises,
week-end de l’école du dimanche.
- Dimanche: 9h30, culte. - Jeudi:
6h, prière For’Hom.
Annonces:
Vos annonces doivent être en pos-
session de la rédaction le jeudi à
12h au plus tard pour paraître le
lendemain.
Merci d’avance de les envoyer par
mail: redactionjj@journalduju-
ra.ch; ou par poste: Le Journal du
Jura, Annonces des cultes, case
postale 624, 2501 Bienne; ou par
fax: 032 321 90 09. /jdj
FORUM LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 18
COURRIER DES LECTEURS
Le bielinguisme de façade
A propos de l’élection du futur maire.
Avec environ 15% de
néerlandophones, la région de
Bruxelles-Capitale est
bilingue. Pour des raisons
politiques, l’exécutif est
cependant représenté de
façon paritaire. La ville de
Bienne est aussi bilingue et
fière de cet atout. La parité
est officiellement inutile!
Mais quand les questions de
pouvoir s’en mêlent, les beaux
principes s’effacent malgré
toute la bonne volonté de
Hans Stöckli qui, il est vrai, a
fait beaucoup d’efforts en
faveur de la langue française.
Mais en commission, ça parle
très majoritairement
allemand. Les projets sont
pensés en allemand avec une
sensibilité dans laquelle les
Romands peinent souvent à se
reconnaître. Les rapports sont
rédigés en allemand (puis
parfois traduits) et les
autorités communiquent avec
le canton et la Confédération
en allemand. Et ce n’est pas
prêt de changer car pour
désigner notre nouveau maire,
nous devrons choisir entre
trois Alémaniques; dont un
plus bilingue que les deux
autres, consolation oblige.
Faudra-t-il encore attendre
50 ans pour que Bienne
prenne la place qu’elle mérite
en Romandie? Ou restera-t-
elle un alibi, comme son
équipe de hockey, considérée
comme romande que lorsque
le bassin lémanique n’est pas
représenté en LNA?
PATRICK EGGLI
BIENNE
Révision inacceptable
A propos de la votation du 26
septembre sur l’assurance chômage.
Question No 1: qu’est-ce
qu’un chômeur? Une
personne qui se trouve sans
travail rémunéré contre son
gré et malgré ses recherches.
Sans revenu, celui-ci ne peut
ni payer ses taxes, ni son
logement, ni sa caisse-maladie,
ni, éventuellement, entretenir
sa famille sans aide extérieure.
Question No 2: qu’est-ce
qu’un salarié de moins de
126 000 fr.? Une personne qui
a la chance de travailler et est
d’accord de soutenir ses
semblables par un taux de
cotisation passant de 2 à 2,2%.
Question No 3: qu’est-ce
qu’un revenu compris entre
126 000 et 315 000 fr.? Une
grosse somme dépassant le
minimum vital mais dont
l’heureux propriétaire ne
cédera par contre que le 1%
pour soutenir les chômeurs.
Question No 4: qu’est-ce
qu’un revenu supérieur à
315 000 fr.? C’est 0% de
cotisation pour l’assurance
chômage.
Question No 5: est-il
raisonnable de puiser chez le
No 1 qui n’a rien, faute
d’emploi, pour équilibrer la
caisse dont il a besoin pour
vivre, et de renoncer à taxer le
No 4 sur son salaire supérieur
à 315 000 fr.?
Question subsidiaire: que
fera notre No 1 si la
Confédération fait des
«économies» sur son dos de
chômeur?, … ou autrement
dit, le No 1 n’ira-t-il pas
directement grossir les rangs
de ceux dont les seules
ressources restent l’aide
sociale?
Quelle que soit notre
appartenance partisane, nous
pouvons individuellement
nous opposer clairement à
cette révision.
NICOLE HOFER
PRÊLES
La gare a perdu son âme
A propos de la récente inauguration
de la gare de Bienne.
Les travaux sont terminés.
La gare reluit. Tout le monde
est content, dit-on. Certes, le
bâtiment rénové a «de la
gueule». Mais dès qu’on passe
les portes d’entrée, on ne se
sent plus à Bienne. A moins
de se réfugier quelques
instants dans la salle d’attente
décorée par Philippe Robert,
heureusement intacte.
Notre belle gare a été
vendue. D’un lieu de passage
et de convivialité complété de
quelques échoppes, elle est
devenue un lieu de
consommation. Identique aux
autres, impersonnel.
L’expression locale de la
globalisation commerciale. Il
est clair que quand on investit
30 mios pour rénover, il faut
rentabiliser. Mais fallait-il
rénover pour 30 mios, fermer
le Buffet soutenu par plus de
10 000 signataires (!) et offrir
à la Coop le hall d’entrée?
Le développement urbain
biennois depuis Expo.02 est
exceptionnel. Mais il y a un
revers aux médailles que
recueille Hans Stöckli. La
perte progressive de l’identité
locale au profit de grands
emblèmes qui uniformisent
notre centre-ville.
Pour Agglolac, les autorités
présentent «une ville dans la
ville, avec sa boulangerie, sa
boucherie». Je souhaite bonne
chance au Conseil municipal
pour trouver un boulanger et
un boucher capables de
rentabiliser des locaux de
vente dans un quartier à plus
de 100 mios de francs.
Respecter un patrimoine,
c’est aussi préserver une
identité, une culture, une
qualité de vie locale.
PABLO DONZÉ
BIENNE
Le clin d’œil du lecteur
Marcel Villard, du Locle, nous envoie cette photo intitulée: «Les vacances de Madame
Auto». D’autres images sur www.arcinfo.ch et www.journaldujura.ch
L’infographie du jour
«Cinq femmes au Conseil fédéral, ce serait problématique!» La fameuse petite phrase de Micheline Calmy-Rey et les
démentis embarrassés qui ont suivi révèlent tout le paradoxe d’une situation sans précédent. Au-delà des beaux discours
sur l’égalité, le pays est-il prêt à être gouverné par une majorité féminine? Réponse le 22 septembre à Berne.
Virginie Carniel, cheffe d’entreprise,
fondatrice du Professional Women
Club (BPW) de Neuchâtel:
«Tout dépend des compétences de chacun
et chacune. C’est là que réside la question
essentielle. La Suisse a besoin d’hommes et
de femmes dotés de visions politiques, des
leaders capables de gouverner ensemble
dans un contexte global. Ces qualités-là ne
sont pas liées à un genre particulier mais
bien à une personnalité, à des expériences
accumulées dans la gestion au sein
d’institutions publiques et privées, ainsi que
dans les relations internationales. Dans
l’absolu, un Conseil fédéral formé de cinq
femmes ne m’apparaît pas nécessairement
comme la formule magique. Vous allez me
dire que le pays a été dirigé depuis son
origine par une écrasante majorité
d’hommes. Donc, pourquoi se poser la
question dans le cas inverse? Je suis
d’accord, mais au fond, n’est-ce pas la
diversité qui fait la richesse du débat
publique? Un exécutif c’est un peu comme
un conseil d’administration, trop
d’uniformité tue la confrontation, la
créativité, l’innovation. C’est dans la volonté
de garantir cette diversité que je me bats
pour qu’il y ait davantage de femmes dans
les conseils d’administration ou dans les
positions cadres des entreprises. Au final, le
but est d’avoir un équilibre des forces et non
une surreprésentation d’un genre ou l’autre.
En mêlant dans les organes dirigeants
femmes et hommes, cultures différentes et
expériences complémentaires, tout en
s’assurant de la compatibilité des
personnalités, on peut obtenir des
synergies étonnantes et une efficacité
décuplée.
»Mais au-delà de ces considérations
idéales et des calculs politiques des partis,
il y a un fondement essentiel et
indispensable à la réussite de notre
Conseil fédéral ou de toute autre instance
dirigeante: c’est que tous tirent à la même
corde et aient un but commun. Ce qui ne
ferait pas de mal au plus haut niveau du
gouvernement suisse ou au sein de notre
exécutif cantonal.»
L
e
d
u
e
l
Avec cinq femmes au Conseil fédéral,
la Suisse serait-elle mieux gouvernée que maintenant?
Fatima Simon, juriste, conseillère
de ville biennoise, Les Verts:
«Ce serait une première mondiale, un
événement extraordinaire dans l’histoire
politique suisse.
»Une majorité féminine insufflerait un
nouvel élan à ce gouvernement qui en a
bien besoin. On offrirait aussi une image
de la Suisse différente, plus jeune, plus
moderne, pas forcément plus glamour,
mais certainement plus souriante. Doris
Leuthard illustre bien cette nouvelle
génération de politiciennes
décomplexées. Avec son charme et son
sourire, elle fait une excellente
ambassadrice. Et puis, pour l’anecdote et
sans vouloir être méchante, les femmes
s’habillent généralement mieux que les
hommes, ce qui rendrait certainement
plus attrayante la traditionnelle photo de
famille du Conseil fédéral.
»Bien sûr, ce n’est pas qu’une question
d’image. Je ne veux pas tirer sur
l’ambulance, mais MM. Merz
et Leuenberger ont fait leur temps. Après
tant d’années, il devient difficile
d’aborder les problèmes avec un regard
neuf.
»La plupart des candidates semblent
avoir les compétences requises. Certes,
c’est une charge extrêmement lourde.
Mais n’oublions pas que les femmes sont
habituées, pour ne pas dire
programmées, à gérer de front de
nombreuses tâches. Elles sont aussi
souvent plus à l’écoute.
»Toutefois, la féminité n’exclut pas des
traits de caractère typiquement
masculins; il ne faudrait pas que les
conseillères fédérales soient moins dures
en affaires que leurs collègues masculins.
»De toute façon, qu’elles soient quatre
ou cinq femmes élues au Conseil fédéral
le 22 septembre, faut-il rappeler que la
parité est loin d’être atteinte dans la vie
politique et économique du pays?»
PROPOS RECUEILLIS PAR
CATHERINE FAVRE
NON
OUI
LE JOURNAL DU JURA / VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2010 19
Un mythe est tombé. Saint-Léonard
n’est plus. L’acte de décès est daté
du 25 août, jour de l’annonce du
rachat du nom de la vénérable
enceinte par la Banque Cantonale de
Fribourg. Ce soir, 19h45, pour
l’ouverture de la saison de LNA,
Gottéron accueille le HC Bienne dans
la BCF-Arena. Et ce n’est pas pour
plaire à tout le monde...
LAURENT KLEISL
D
ans le monde foisonnant du ho-
ckey fribourgeois, la nouvelle
appellation de l’habitat des
Dragons alimentent la grogne.
Les Fribourg Boys 02, un des groupe-
ments de supporters du club, a voulu
le faire savoir par le biais d’une ban-
derole qui devait initialement être dé-
ployée, ce soir, dans le kop de la...
BCF-Arena (ou FKB-Arena, c’est se-
lon). «Comme pour chaque tifo, nous
devons recevoir l’accord du club.
C’est avec stupéfaction que nous
avons appris que les dirigeants refu-
saient notre tifo, expliquent les FB 02
dans un communiqué publié mer-
credi. (...) Ce changement d’appella-
tion nous emplit de tristesse et notre
tifo était une façon de faire notre
deuil.» Responsable administratif de
Gottéron, l’Ajoulot Raphaël Berger
s’explique: «Nous ne pouvions pas ac-
cepter cette banderole par respect
pour notre partenaire. Nous nous se-
rions trouvés en porte-à-faux.»
Cette anecdote souligne la sensibi-
lité du sujet. Car au-delà des clivages
partisans, Saint-Léonard est un monu-
ment du hockey en Suisse romande.
«Bien sûr, il y a eu des réactions de
nostalgiques, reprend Berger. Nous
avons également eu des remarques
par rapport à l’emprise toujours plus
grande de la BCF sur le club. Pour-
tant, nos relations s’arrêtent à un con-
trat de partenariat.»
Dans le business moderne du sport,
le «naming» est devenu un outil com-
mercial comme un autre. Désormais,
en LNA, six enceintes portent le nom
d’un sponsor. «C’est une évolution
normale, mais la vente du nom de
Saint-Léonard m’a un peu surpris,
avoue Daniel Villard, manager du
HC Bienne et spécialiste en marke-
ting. Normalement, ce genre de con-
trat concerne une nouvelle arène ou
une patinoire fraîchement rénovée.
Dans le cas de Saint-Léonard, j’ai un
peu de mal à comprendre l’intérêt de
s’approprier le nom d’un vieux bâti-
ment. En terme de transfert d’image,
pour une entreprise, ce n’est pas du
tout optimal.»
C’est vrai que pour le symbole, ce
n’est pas très sexy. Aujourd’hui, le
vieux stade seelandais, aux charmes si
désuets, n’a ainsi plus le physique assez
attrayant pour attirer l’œil. «Il nous est
théoriquement possible de trouver une
entreprise qui achète le nom du Stade
de Glace, mais nous sommes réalis-
tes..., sourit Villard. Nous avons
d’ailleurs eu une fois une discussion à
ce sujet avec Skoda.» Sans suite.
A Bienne, l’augure de l’ouverture
de la nouvelle patinoire, sans doute
début 2013, aiguise l’appétit de po-
tentiels acheteurs. La marque de mon-
tre Codex est déjà en lice pour s’ap-
proprier le nom de la future arène.
«C’est un candidat parmi d’autres, ad-
met Villard. Des contacts existent, on
sent qu’il y a de l’intérêt. De toute ma-
nière, la décision finale devrait reve-
nir à la Ville.» Tant à Fribourg qu’à
Bienne, les patinoires sont la pro-
priété des municipalités, un parte-
naire important dans les négociations.
«Dans le cadre des Stades de Bienne,
nous devons encore mettre sur pied
un accord à ce propos avec les autori-
tés, souligne Villard. Si nous trouvons
un ‹n