Vous êtes sur la page 1sur 148

lejsl.

com - Fondé en 1826


Dimanche 12 Septembre 2010 - 1,50 € - N° 6087

CLUNY

2306753
« L’avenir est un présent Location
que nous fait le passé »
Cette phrase a été prononcée hier par le
président européen des sites clunysiens.
PAGES 24­25
BÂCHES DESCHAMPS S.A.R.L.
RN6 - 71700 TOURNUS - Tél. 03.85.51.12.47 - Fax 03.85.32.13.03 www.baches-deschamps.com

LE CREUSOT. Frappée de plusieurs coups de couteau, Aurélie Cataldo a succombé vendredi


soir, dans le quartier de La Molette. L’agresseur présumé a été arrêté hier matin. PAGES 2­3

Poignardée en pleine rue

Hier matin dans la rue Lamartine du Creusot, une rose blanche avait été déposée à l’endroit où Aurélie Cataldo a trouvé la mort. Photos Florence Richard et DR

JOURNÉE D’EXPERTISE
GRATUITE ET CONFIDENTIELLE SANS RENDEZ-VOUS DE 10H À 18H
CLESSÉ - Jeudi 16 septembre 2010
Château de Besseuil - 71260 Clessé
Toutes spécialités : tableaux, mobilier, objets d’art, bijoux, livres, Asie, Orient et vins
FRANÇOIS DAVID - RESPONSABLE EXPERTISE
Tél. +33 6 74 66 50 98 - david-f@tajan.com
2335638
2319730

Expertise ou inventaire à domicile sur rendez-vous en région Rhône-Alpes


www.tajan.com
02
£ Santé publique. Cancérologue de renom, Dominique Bellepomme a tenu une
conférence à Louhans sur les méfaits de la pollution dans notre quotidien. À lire en page 05 9 C’est le nombre
de meurtres dans le
département depuis
le début de l’année (une
moyenne d’un par mois).
Le dernier ne date

SAÔNE LOIRE et
que du 27 août dernier
à Volesvres et n’est
toujours pas élucidé.

nBONJOUR LE CREUSOT. Une jeune femme de 24 ans a été tuée vendredi soir à l’arme blanche. Son ex
Inquiétante
série noire
PAR FRÉDÉRIC BOUVIER Tuéeàl’armeblanche:l’ex-
D epuis le début de l’an-
née 2010, la Saône-et-
Loire est frappée, chaque
Témoins.Dans l’étroite rue où s’est déroulée la scène, beaucoup
de personnes ont assisté à l’agression d’Aurélie Cataldo.
Interpellation.L’ex­concubin de la victime a é
au domicile de sa nouvelle compagne.
mois, par un homicide. Et
chaque fois plus sanglant !
En cette mi-septembre, Aurélie Cataldo, 24 ans, est
Aurélie Cataldo est donc morte poignardée dans une
venue s’ajouter à une liste rue du Creusot vendredi
de victimes déjà trop lon- soir. Son ex­concubin a été
gue (lire ci-contre). placé en garde à vue. La vic­
Le département n’est pour- time vivait dans un foyer
tant pas devenu, en neuf pour femmes battues.
mois, le repaire préféré de
gangsters assoiffés de sang.

U
Et l’on peut penser que son n suspect a été inter-
rang au classement natio- pellé samedi, tôt
nal de la criminologie se si- dans la matinée, sui-
tuera en fin d’année dans te au meurtre par arme
les mêmes eaux qu’en 2009 blanche d’une jeune femme
(autour de la 80e place). de 24 ans, Aurélie Cataldo,
L’inquiétante série noire rue Lamartine, dans le quar-
actuellement en est tier de la Molette au Creu-
d’autant plus incompré- sot, vendredi vers 21 h 30.
hensible. Ce suspect, dont la famille
vit à Montchanin, est l’an-
cien concubin de la victime.
Il se trouvait alors au domi-

nSOMMAIRE
£ Acutalité p. 05
cile de sa nouvelle compa-
gne, dans le village de Saint-
Laurent-d’Andenay, à une Une rose blanche a été déposée sur les lieux de l’agression, devant une maison en travaux, dans
la rue Larmartine. Du sable recouvre le sang de la victime. Photo F.R.
dizaine de kilomètres du
£ Carnet p. 08
Creusot. À l’heure où nous
£ Mon dimanche p. 11 mettions sous presse, il était re. Mais l’homme a mis un terre avec les poches de
£ Cinéma
£ Chasse
£ Pêche
£ France et monde
p. 16
p. 18
p. 19
p. 20
toujours en garde à vue au
commissariat du Creusot.
Sa garde à vue sera étendue
à 48 heures. Sa mise en exa-
men pourrait lui être signi-
“ L’homme a mis
un dernier coup de
couteau et s’est
enfui avec sa
dernier coup de couteau et
s’est enfui avec sa voiture. Il
était garé en plein milieu de
la route ». Cette voisine a ef-
fectué les premiers gestes de
sang. Les pompiers ont es-
sayé de lui faire un massage
cardiaque, mais rien à fai-
re », se souvient encore une
autre habitante de la rue La-
£ Panoramique p. 24 fiée au plus tard lundi. voiture. ” secours. « Elle respirait en- martine, elle aussi toujours
£ Sports p. 26 core, mais elle n’était pas très choquée. Personne ici
£ Hippisme p. 40 « Plusieurs Une voisine, témoin de la scène consciente. Je l’ai mise dans ne connaissait la victime,
coups mortels » la position de premier se- originaire de Chalon, mais
£ Voyage p. 42 L’autopsie du corps de la contrées hier matin étaient cours ». « L’amie avec qui qui avait un appartement à
£ Enfants p. 44 victime, pratiquée hier ma- toujours extrêmement cho- elle était nous a raconté que Montchanin. Selon nos in-
£ Science p. 45 tin, a mis en évidence « plu- quées. la fille avait demandé à formations, elle aurait été
£ Animaux p. 46 sieurs plaies », affirme le Mouchoir en papier dans l’homme de partir, mais placée en juin en détention
substitut du procureur, Xa- une main, cigarette dans qu’il avait refusé », poursuit provisoire, pendant plus de
vier Moissenet. « Plusieurs l’autre, l’une d’elle raconte cette habitante. deux mois, dans le cadre
Encarts publicitaires coups ont été mortels », pré- la soirée. Elle a assisté à tou- d’une enquête sur des faits
Dans le TV magazine cise-t-il. L’arme utilisée, qui te la scène et tenté de porter « Elle ne voulait de violences sur son fils
£ Edition Mâcon : Bouchardes serait un couteau de cuisi- secours à la victime, qui ce pas lui parler » aîné âgé de 4 ans, né d’un
Fermetures. ne, n’a pour l’heure pas été soir-là, était accompagné L’ex-concubin aurait été précédent conjoint. Elle
£ Edition Montceau, Creusot, retrouvée par les enquê- d’une amie. « Nous étions aperçu rodant dans le quar- aurait finalement désigné
Autun : Joan Liz. teurs. Au lendemain du dra- chez nous quand nous tier depuis plusieurs jours. son ex-concubin comme
£ Toutes éditions : Appels et me, certains riverains ne avons entendu des cris. Cette rue se situe non loin étant l’auteur des faits. Elle
Lidl. parvenaient pas à chasser Nous sommes sortis pour du foyer pour femmes bat- avait eu avec lui un autre
les images de la scène de voir ce qu’il se passait. Un tues où la victime était hé- enf ant, âgé de quelques
Dans Version Femina leur esprit. Presque sous voisin était en train de cou- bergée depuis le 10 août. Un mois.
£ Toutes éditions : Renault. leurs fenêtres, ces habitan- rir vers eux car il croyait séjour qui n’était pas le pre- FLORENCE RICHARD, AVEC
tes de la rue Lamartine ren- qu’il s’agissait d’une bagar- mier. « J’ai l’image d’elle par THÉRÈSE VERDREAU ( CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 FAITS DIVERS / SAÔNE-ET-LOIRE 03
MOBILISATION IDENTIFICATION
Une vingtaine de policiers Une dizaine de témoignages
Une vingtaine de policiers étaient mo­ Le principal suspect a été très rapide­
bilisés sur le terrain dans cette affaire. ment identifié grâce aux nombreux té­
Des policiers du Creusot, épaulés par moignages recueillis. Une dizaine de
la brigade canine de Chalon, ainsi que
la brigade anticriminalité de Mont­
témoins auraient été entendus, dont
certains avaient relevé la plaque d’im­
AUDITION CONSEIL
ceau. matriculation de l’agresseur. Les spécialistes de l’audition
“ vous invitent aux journées
x­concubin était hier soir toujours en garde à vue. POUR MIEUX ENTENDRE ”
du 13 septembre au 2 octobre 2010

non médical - (2) sur prescription


-concubininterpellé Xavier Bélissent
Audioprothésiste DE

DEVIS
et
Engagement
Audition Conseil
100%
été arrêté hier matin Foyer.Aurélie Cataldo était placée dans un foyer pour femmes SATISFAIT !
ESSAI
battues depuis le 10 août. Elle avait deux enfants.

(1)
GRATUIT (2)

OFFRE
BILAN DE
UNE JEUNE FILLE « SÉRIEUSE ET GENTILLE » GRATUIT FINANCEMENT
de votre PERSONNALISÉ
Son ex-employeur, la nourrice de son fils audition (1)
aîné, tous s’entendent pour décrire une jeu-
ne femme « sérieuse » et « gentille ». Serveu-

2220038
se depuis ses 16 ans, originaire de Chalon,
« les clients l’appréciaient », confie un de
ses anciens patrons qui tient aujourd’hui un
restaurant à Écuisses, non loin du Creusot. CHALON-SUR-SAÔNE 10, rue au Change - 03 85 93 68 87
Il a travaillé deux ans à ses côtés dans un res- MONTCHANIN - 03 85 78 57 28
taurant du village de Saint-Eusèbe, en- PIERRE-DE-BRESSE - 03 85 72 88 65
tre 2004 et 2006. Cette année-là, Aurélie BLETTERANS - 03 84 85 15 08
tombe alors enceinte d’un premier conjoint.
SEURRE - 03 80 20 44 18
Par la suite, elle sera embauchée dans la dis-
cothèque des Bizots, le Rock. Aurélie Cataldo ici en 2005. Serveuse depuis
Elle recherchait aujourd’hui activement un ses 16 ans, elle recherchait un emploi. Photo TV.
emploi selon l’époux de la nourrice de son
fils, aujourd’hui âgé de 4 ans. « Elle était
courageuse », assure Bernard Nicolaou. « Elle était couverte de bleus sur les jambes.
« Souvent, elle nous laissait le petit pour al- On voyait des traces de strangulation. Je l’ai
ler chercher du travail ». conduite au foyer des femmes battues », ra-
conte-t-elle. Aurélie et son concubin avaient
« Couverte de bleus sur les jambes » eu ensemble il y a quelques mois un bébé. Ils
« Elle était très gentille », poursuit Marie-Jo- s’étaient ensuite séparés. Ce dernier avait
sé, la nourrice. « Elle n’avait pas beaucoup trouvé une nouvelle compagne, à Saint-
de revenu, mais payait toujours à l’heure. Laurent-D’andenay, lieu de son interpella-
Nous n’avons jamais eu de soucis ». Un jour tion. Aurélie avait un appartement à Mont-
du mois de mai, Marie-José croise par ha- chanin.
sard Aurélie. F.R., AVEC T.V.

Offre exceptionnelle
sur présentation de cette publicité :
- 70 € par personne
sur votre séjour*
A partir de 1 299 €** TTC
par personne
* Offre limitée et valable pour les départs entre le 22 décembre et le 3 mai 2011, hors pro-
motion et période de vacances scolaires. Non rétroactif.
** Prix par personne sur la base de la chambre double, sous réserve de hausses de carburant,
dollars et taxes. Hors frais d’agence.
IM 071100007
2326719

0 810 00 51 00
C’est ici, dans ce foyer pour femmes battues, que vivait la victime depuis le mois d’août. Photo F.R. www.selectour-voyages-girardot.com
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

04 SAÔNE-ET-LOIRE / FAITS DIVERS Dimanche 12


septembre 2010

MACON FRONTENAUD
Collision entre une moto et Amende et sursis pour
un scooter : deux blessés
Samedi, aux alentours de
23 heures, une collision en-
ser qu’un des deux pilotes
n’ait pas respecté l’arrêt au
le voisin irascible
tre un scooter, avec à son feu rouge. Reste aux enquê- Un habitant de Frontenaud harcelé régulièrement ses Malgré la plaidoirie de Me
bord deux mineurs, et une teurs de police à déterminer dans la Bresse a dû se pré­ voisins mais aussi d’avoir Jean-Baptiste Mathieu ci-
moto de grosse cylindrée a lequel. Heureusement, cette senter à la barre du tribunal outragé les gendarmes en tant « le climat explosif du
fait deux blessés légers. C’est collision n’a fait que deux de Chalon pour s’expliquer charge de cette affaire suite à fait de la proximité, la fragili-
sur la RN6, à hauteur des blessés légers, le pilote et le sur l’enfer qu’il fait vivre à une plainte. té de son client », le ministè-
feux tricolores situés au car- passager du scooter qui ont ses voisins. re public a jugé le comporte-
refour du quai Lamartine et tous deux été transportés au Des précédents ment de l’irascible

P
de la rue Gambetta que s’est centre hospitalier de Mâcon as facile de vivre en co- La présidente du tribunal insupportable. « Il n’entend
produit le choc. D’après les pour y subir des examens. habitation dans la mê- Mme Catala a fait état de pas la critique », souligna le
premiers éléments recueillis D’importants moyens ont me cour quand on a deux condamnations précé- ministère public avant de re-
sur place, tout laisse à pen- été déployés sur l’accident. pour voisin une personne dentes pour des mêmes faits, quérir « 4 mois d’emprison-
fragile, dépressive mais soulignant au passage la nement avec sursis et mise à
agressive à souhait. « tendance dépressive et l’épreuve pendant 2 ans et
C’est pour cela que Ray- agressive du prévenu attes- l’obligation de soins et de
AUTUN mond, 74 ans, domicilié a tée par un examen psychia- pas entrer en contact avec
Frontenaud, s’est présenté à trique ». les victimes ».
Fête foraine : le bras la barre vendredi matin, au
tribunal de Chalon, accom-
« C’est un coup monté »,
s’exclama le Bressan. « Je
Le tribunal a prononcé une
peine de 3 mois de prison
de fer continue pagné de deux victimes, ses
voisins de cour.
vais me suicider. Je ne peux
pas déposer plainte et ça
avec sursis et mise à l’épreu-
ve 18 mois, 300 euros au ti-
Le bras de fer entre les fo- Hier, les forains n’ont pas eu Le tribunal lui reprochait tombe à l’eau. Ce n’est pas tre des menaces et 500 euros
rains et la municipalité de réponse à leur contre-pro- durant le mois de septem- normal, ce sont eux qui de dommages et intérêts.
d’Autun n’est pas terminé en position, comme annoncé ini- bre 2009 d’avoir insulté et m’insultent ». B.D.B. (CLP)
ce qui concerne la réduction tialement. Une nouvelle en-
de la durée des fêtes du trevue entre la municipalité et
1er mars et du 1er septembre au le porte-parole des forains
centre-ville d’Autun. En effet, Philippe Lameloise devrait CHAROLLES
la durée des deux événements avoir lieu à la mi-octobre, a-t-
pourrait être portée de trois
week-ends actuellement à
onapprishier.Lesforainspro-
posent de s’engager à ce que
Expertise pour un mari violent
deux week-ends à partir de les manèges situés côté ly cée Un Parodien de 28 ans, ses sa compagne. Sans pour de ce qu'il faisait », et par
l’année prochaine. Une déci- Bonaparte quittent la fête du était jugé vendredi pour vio- autant les nier, il dit ne pas se conséquent une peine de 30
sioncontrelaquellelesforains 1 e r septembre après deux lence sur sa compagne le 7 souvenir des faits ni des rai- mois d'emprisonnement.
avaient vivement protesté le week-ends de présence, à con- septembre dernier à Charol- sons de la dispute. Le 30 avril L'avocate de l'accusé a de-
3 septembre dernier en mani- dition que l’ensemble de la fê- les. Actuellement hospitali- 2008, il avait déjà été con- mandé une expertise psy-
festant dans les rues autunoi- te puisse rester trois week- sée, la victime souffre de mul- damné à une peine de prison chiatrique qui définira si
ses avec un impressionnant ends en mars. tiples fractures aux cotes, ferme pour des faits de même l'état amnésique du Paro-
cortège de poids lourds. N. M. occasionnant une incapacité nature (il avait déjà commis dien influe sur ses actes de
de travail d'au moins vingt d'autres actes de violence violence. Cela repousse
jours. C'est le fils de la victi- par le passé). La procureur, l'examen de l'affaire au 5 no-
me (14 ans), témoin de la scè- Isabelle Durnerin, deman- vembre prochain. Il restera
POLITIQUE ne, qui a donné l'alerte. Sous dait la pleine responsabilité en détention au cours de cet-
Cantonales : le Parti l'emprise de l'alcool, L’hom-
me a frappé à plusieurs repri-
de l'accusé, estimant que ce
dernier « était bien conscient
te période.
A.G.

radical se positionne
Le Parti radical sera présent res élections, précisait Geor- TRIBUNAL DE CHALON
aux prochaines élections ges Pâtissier, chargé de la
cantonales de mars 2011. Af-
filiée à l’UMP, cette forma-
communication en Saône-et-
Loire. Espérons que l’UMP
Infractionsaucodedelarouteetstupéfiants
tion politique a fait remonter nous laissera un peu de place Les infractions se suivent et à bord d’un autre véhicule. Il 100 euros pour chaque con-
les noms de quatre candidats pour les prochaines échéan- se ressemblent. Un Chalon- n’était toujours pas assuré. travention au code de la rou-
à la candidature en Saône-et- ces. » nais de 25 ans a comparu De plus, les forces de l’ordre te ».
Loire. Seule l’identité du sor- En attendant leurs investi- vendredi matin à l’audience découvraient dans le véhicu- Me Lepine, son avocat plai-
tant Jean Girardon (prési- tures éventuelles, une quin- du tribunal correctionnel de le de la résine de cannabis. da entre autre que « son
dent départemental du Part zaine de Radicaux se sont Chalon pour des faits présen- Mme Masson, substitut du client n’avait pas tout à fait
radical) dans le canton du rendus à Lyon le week-end tant une étrange similitude. procureur souligna du reste intégré sa majorité, mais
Mont-Saint-Vincent est con- dernier pour les ateliers du Le tribunal lui reprochait « la proximité des infractions qu’aujourd’hui, il avait chan-
nue. Les trois autres sont parti. Jean-Louis Borloo, le d’avoir conduit en février commises ». gé et trouvé un emploi ».
pressentis sur le Chalonnais, président national, est monté dernier un véhicule sans per- Le Chalonnais a déjà fait Le tribunal a joint les deux
Mâcon sud et Mâcon centre. à la tribune, décidé à dévelop- mis. Il était en état de récidi- l’objet d’une condamnation dossiers en prononçant une
Christophe Juvanon, mem- per une stratégie commune à ve légale pour cette infrac- récente, son casier judiciaire peine de 3 mois de prison fer-
bre du parti sous l’étiquette « tous les courants hébergée tion, sans assurance, sans comporte huit condamna- me (sans mandat de dépôt),
Alliance centriste », pourrait par le Parti radical (Nouvelle port de la ceinture et une tions. « Il faut marquer un une suspension du permis de
figurer parmi ces candidats gauche, Alliance centriste, conduite sous l’emprise de coup d’arrêt », stipula-t-elle conduire pour 4 mois et
potentiels. « Nous avons centre UMP, écologie, Nou- produits stupéfiants. avant de requérir « huit mois 80 euros par chaque contra-
doublé le nombre de nos con- veau centre et ex-Modem). Faits pour lesquels il a réci- dont six avec sursis,18 mois vention.
seillers régionaux aux derniè- A. D. divé en avril dernier contrôlé d e m i s e à l ’é p r e u v e e t B.D.B. (CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 ACTUALITÉ / SAÔNE-ET-LOIRE 05

ENVIRONNEMENT SANVIGNES-LES-MINES

« Les PCB sont Handicap : de l’injustice


malgré quelques avancées
là pour longtemps »
À l’occasion d’une confé­ « Ils s’accumulent alors
rence à Louhans, le cancé­ dans les graisses de l’orga-
rologue Dominique Bel­ nisme. Ce qui est dramati-
pomme est revenu sur les que c’est qu’ils ont la capa-
risques liés aux PCB. cité de passer la barrière
placent aire, c’est-à-dire

L
a pollution devient qu’ils passent d’une femme
un crime contre l’hu- enceinte au fœtus. Ils peu-
manité. » Le cancéro- vent alors provoquer des
logue Dominique Belpom- fausses couches ou des mal- Pour les délégués, le combat continue. Paul Jacquet (CLP)
me ne mâche pas ses mots formations à la naissance.
lorsqu’il parle de l’inciden- Même si le bébé naît nor- Samedi matin, les 31 sec- ment n’ait pas modifié sa po-
ce que les polluants pré- mal, la contamination aux tions du Groupement dé- sition sur le volet de la
sents dans notre environne- Le cancérologue D. PCB fait qu’il pourra être partemental de la FNATH, pénibilité dans la réforme
Belpomme était à Louhans
ment ont sur notre santé. hier. Photo M.A. stérile et aura une plus association de défense de des retraites. En restant sur
Parmi ces substances qui grande probabilité de déve- tous les accidentés de la vie, une incapacité médicale-
font l’objet d’études et d’in- lopper un cancer du sein, des malades, invalides et ment constatée, il exclut de
terdictions aujourd’hui Thémeroil) et dans les de la prostate ou des testi- handicapés, étaient réunies fait des milliers de tra-
(amiante, pesticides…), les cours d’eau (Saône, Doubs, cules. » à Sanvignes-les-Mines en vailleurs à des conditions ré-
PCB (abréviation de poly- Rhône, Seine…). Et Dominique Belpomme Assemblée Générale, en duisant leur espérance de
chlorobiphényles) sont par- tire la sonnette d’alarme : présence du président Patri- vie, mais n’entraînant pas
mi les plus résistants. Dépollution les PCB sont loin d’être les ce Outy. d’incapacité. Entre autres
Massivement utilisés des très difficile seules substances dange- Si la proposition d’abaisser sujets de revendication, la
années 1930 aux années « Il est quasiment impossi- reuses présentes dans nos à 10 % (au lieu de 20 % ac- demande de revalorisation
1970 comme lubrifiants ble aujourd’hui de dépol- organismes. « Selon une tuellement) le taux d’incapa- de l’allocation adulte handi-
dans le domaine de l’électri- luer car ils sont dans les étude, un bébé qui naît cité permettant de bénéfi- capé, a fait l’unanimité. Elle
cité, ce sont des liquides boues qui constituent le lit aujourd’hui est en moyenne cier d’une retraite à 60 ans a est fixée à 711 €mois, depuis
plus ou moins visqueux in- des rivières. Ils se déplacent contaminé par 200 substan- été prise en compte, les le 1er septembre, alors que le
solubles dans l’eau, incolo- dans la chaîne alimentaire ces, dont 30 % présentent membres de l’association re- seuil de pauvreté est à 880 €.
res ou jaunâtres. On les re- en contaminant les pois- un risque majeur. C’est une grettent que le gouverne- PAUL JACQUET (CLP)
trouve aujourd’hui dans le sons, puis les hommes qui véritable bombe sanitaire à
sol (comme à Varennes-le- les consomment », explique retardement. »
Grand sur le site de l’usine le professeur Belpomme. MATTHIEU AUCLAIR
UNION DES COMBATTANTS

HOSPITALITÉ DIOCÉSAINE «Ledroitàlaréparation


Sortir les malades de l’isolement doitêtrerespecté»
Cent malades au pèlerinage
de mai et autant à celui de
juillet. En lien avec la direc-
tion des pèlerinages et les
douze amicales locales de
Saône-et-Loire, l’Hospitalité
diocésaine départementale
permet chaque année à de
nombreuses personnes ma- L'assistance salle Alfred­Jarreau à l'écoute du président.
Photo J.­J. V. (CLP)
lades, âgées ou fragilisées de
sortir de leur isolement le
temps de quelques journées. L’Hospitalité diocésaine a désigné son nouveau bureau hier à L’union départementale de veuvesetorphelinsdeguerrea
Autun en présence de Mgr Rivière. Photo NM
l’UNC (Union nationales des rejointl'UNC.Depuissacréa-
600 bénévoles combattants) a tenu hier son tion l'UNC a pour volonté de
Créée il y a plus d’un siècle, tinuellement aux jeunes le du 7 au 12 mai et du 15 au assembléegénérale. sesouvenirdusacrificedetous
l’hospitalité est une associa- service aux malades. Chaque 20 juillet 2011. À noter égale- Dans son rapport, le prési- ceuxquisontmortsaucombat
tion encore bien vivante année 30 nouveaux hospita- ment que l’hospitalité ouvri- dent Robert Chafraix a souli- et souhaite la création d'une
dont les 600 hospitaliers sont liers se joignent à l’équipe ra fin septembre un site Inter- gné que l'UNC n'était pas une journéenationaledusouvenir
présents tout au long de l’an- diocésaine pour les deux pè- net. association isolée. Ses préoc- en mémoire de ceux qui meu-
née pour assurer un soutien lerinages. Cela montre le dy- NM cupationsdépassentl'Afrique rent actuellement pour la
moral auprès des personnes namisme de l’hospitalité », a £ Le bureau : présidence françaisedunordetenglobent France. Les effectifs de l'asso-
les plus isolées. L’ensemble tenu à souligner l’évêque André Reboux ; vice­présiden­ la résistance française de ciation s'érodent (- 2 %), ce
de ces bénévoles sera réuni le Mgr Benoît Rivière, présent ce Bernard Joos et Christine 39/45. L'UNC réaffirme son chiffren'estpasalarmantetsi-
14 novembre prochain à lors de la désignation du nou- de Saint­Trivier, secrétariat profond attachement à l'im- gnifie que le recrutement est
Montceau pour le temps de veau bureau de l’association Christine Joly, suppléante prescriptible droit à la répara- efficace.Quantaurenouvelle-
récollection, traditionnel hier à Autun. Anne­Marie Colombier ; tréso­ tionquidoitêtrerespectéetap- ment des cadres, c'est plus dif-
temps de réflexion spirituel- Les deux prochains pèleri- rerie Alain Pleindoux, sup­ pliqué pour toutes les ficile.
le. « L’hospitalité élargit con- nages diocésains auront lieu pléant Xavier Broca. générations.L’Associationdes J.­J.VADOT(CLP)
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

06 SAÔNE-ET-LOIRE / ACTUALITÉ Dimanche 12


septembre 2010

n3À…QUESTIONS SOCIAL
ROBERT DE VAUCELLES
Président
du Syndicat
Retraites : nouvelles manifs
des forestiers L’intersyndicale départe­
de Saône­et­Loire mentale ne désarme pas et
prévoit de nouvelles mani­
festations les 15 et 23 sep­
« Il est urgent de replanter » tembre.

P
Le syndicat des forestiers du département se réunissait our les organisations
hier matin à Saint­Vallier. L’occasion pour son président syndicales départe-
de dresser un état des lieux de ces propriétaires fonciers mentales CGT, CFDT,
pas tout à fait comme les autres. CFTC, CFE-CGC, Solidai-
res, Unsa, Su, réunies jeudi,

Q ue représente votre syndicat dans le département


et quels sont les problèmes que vous rencontrez
plus particulièrement ?
« rien n’est joué » concer-
nant la réforme des retraites.
Elles appellent à deux nou-
« On compte 515 adhérents qui représentent 57 000 hec- velles journées de manifesta-
tares. Mais ça va de toutes petites parcelles à de très gran- tion, les 15 et 23 septembre. Les organisations syndicales veulent mobiliser encore plus le
des ! Les petites appartiennent souvent à des agriculteurs Confortée par le « formida- 23 septembre que le 7 septembre. Photo JSL
qui ont arrêté de cultiver des terres pentues, comme dans ble succès de la journée du
l’Autunois. Ces surfaces ont été multipliées par cinq en 7 septembre », l’intersyndi- « l’obstination du gouverne- vie. Deux rassemblements
dix ans. cale estime que « la puissan- ment », les organisations sont prévus à 17 heures de-
« On a un gros souci de plantation : on ne plante plus ! ce des grèves et des manifes- syndicales appellent à pour- vant la préfecture de Mâcon
C’est ce que l’on appelle l’effet ciseau, car la main-d’œuvre tations a démontré la suivre et amplifier la mobili- et la sous-préfecture de Cha-
et les plants coûtent de plus en plus chers et les aides étati- volonté des salariés, des ci- sation. lon.
ques n’existent plus depuis dix ans. » toyens, de contraindre le Le jeudi 23 septembre,
Que faire pour remédier à cela ? gouvernement à renoncer à Deux rassemblements avant le débat du projet de loi
« Je n’ai pas de recette pour changer ça si ce n’est d’expli- sa réforme injuste et inaccep- Le mercredi 15 septembre, au Sénat, elles reconduisent
quer que quand on coupe, il faut replanter ! Alors, certes, table et à engager une vérita- jour du vote à l’Assemblée le schéma du 7 septembre
il y a la régénération naturelle mais il faut tout de même ble négociation pour gagner nationale du projet de loi. el- avec cinq lieux de manifesta-
faire derrière un gros travail d’élagage. En plus, on a beau- une autre réforme pour un les iront à la rencontre des sa- tions simultanées (15 heu-
coup de dégâts des chevreuils sur les jeunes Douglas car régime de retraite solidaire lariés, des citoyens dans les res) à Mâcon, Chalon, Le
ils aiment frotter leurs bois dessus. par répartition. » Face à entreprises et les bassins de Creusot, Montceau et Paray.
« Les Douglas représentent 20 % du bois du département
et beaucoup arrivent à terme d’exploitation : on les a tous
plantés en même temps, dans les années soixante. C’est
2339297

un bois qui est plus technique et demande davantage de


travail que le chêne mais il est exploitable en 50 ou 60 ans
contre 150 ! »
Vous êtes également remontés contre les pouvoirs pu-
blics…
« Nous, on travaille sur le long terme, eux à la petite se-
maine ! Le législateur a décidé dans la loi de modernisa-
tion de l’agriculture que les propriétaires de parcelles iso-
lées devront faire un plan de gestion si la totalité des
parcelles fait plus de 25 hectares. Même si c’est aux qua-
tre coins du pays ! C’est aberrant ! De même qu’on n’a pas
le personnel pour gérer tous les dossiers, d’autant qu’on
n’a plus de moyens au niveau régional, le centre national
de la propriété forestière les centralisant désormais.
« Et c’est sans compter que les impôts fonciers ont aug-
menté de 14 % cette année, 11 % l’an dernier alors qu’une
forêt rapporte 1,5 % par an quand il n’y a pas de tempête
ou de canicule… »
PROPOS RECUEILLIS PAR CYRILLE COUTENCEAU

EN BREF
CAVE DE LUGNY
Demain sera le premier jour de la récolte 2010
Sous une météo automnale, plutôt favorable au vin blanc,
demain s’annonce comme le premier jour de récolte sur les
terres de la Cave de Lugny. En espérant que ce chiffre 13
portera chance au millésime 2010. Sur les 1 500 hectares
que cultivent les 250 viticulteurs exploitants de la Cave de
Lugny, ce sont les 200 hectares destinés à l’élaboration du
Crémant qui seront vendangés les premiers. Avec en
moyenne, 95 000 hectolitres produits, la Cave représente
6 % de la production annuelle de la région.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 GRAND TÉMOIN 07

POLITIQUE. Pierre Laurent secrétaire national du Parti Communiste Français.

« Le PCF a de l’avenir ! »
INTERVIEW BIO EXPRESS
BENOIT MONTAGGIONI Pierre Laurent, né à Paris le
1e juillet 1957, s’est d’abord
Pierre Laurent a succédé à fait connaître comme
Marie­Georges Buffet à la journaliste.
tête du Parti Communiste. En 1999 il est nommé
Entretien au cœur de la fête rédacteur en chef du journal
de l’Huma. l’Humanité. En 2000, il
obtient le titre de directeur

V
otre famille est origi- de la rédaction. En 2009, il
naire de Saône-et- devient numéro 2 du PCF et
Loire. Votre engage- quitte ses fonctions de
ment politique a-t-il été mar- journaliste. C’est en
qué par cette région ? juin 2010 qu’il succède à
C’est un endroit très impor- Marie­George Buffet au
tantpourmoi.Mesgrands-pa- poste de secrétaire national
rentspaternelsétaientdelaré- du Parti Communiste
gionmonpèreestnélà-bas.J’y Français.
ai passé toutes mes vacances
d’enfancejusqu’àl’adolescen-
ce et je suis extrêmement atta-
chéàceterritoiresurlequelj’ai partenez, refuse d’y prendre
connudesheurestrèsheureu- part. C’est fini la « gauche
ses.Jesuiségalementattachéà plurielle » ?
la gastronomie bourguignon- Nous avions prévenu Ar-
ne,auxpaysagesdelarégionà naud Montebourg et le PS,
ses racines ouvrières. J’y re- quecesystèmenenousconve-
tourne d’ailleurs régulière- nait pas. Pour construire une
mentpasserdutempsdansno- majorité politique de gauche,
tre maison familiale et ça La famille de Pierre Laurent est originaire de Saône­et­Loire. Son père, Paul Laurent, député ilfautmenerledébatsurlepro-
communiste et natif de Génelard ( décédé en 1990). Photo B. M.
compte beaucoup pour moi. jet et les propositions. Cela
Avecmesracinesparisiennes, supposeundébattransparent
c’est ce qui me rend solide
danslavie.

Vous vivez actuellement


votre première fête de l’Hu-
“ Celui qui avalera le parti
communiste n’est pas né.
Le PCF continue d'exister,
de se développer, et je compte
Le prochain rendez-vous
dans la rue a été fixé le
23 septembre. N’est ce pas
un peu tard ? Ne craignez-
vous pas que la pression ne
entrelesformationspolitiques
surceprojet.
Nousnepouvonspasmener
cedébatàtraversuneprimaire
dont on sait qu’elle fait domi-
manité en tant que secrétai- retombe ? ner le débat de personnes, le
re national du PCF. Le con-
le rénover très profondément.” Je crois que si on veut une débat d’ego des présidentia-
texte politique très tendu de mobilisation sociale qui soit bles.
ces derniers jours est il fina- Pierre Laurent plus forte que celle du 7 sep- Nous, nous voulons privilé-
lement une bonne chose tembre, il faut s’en donner les gierledébatdeprojetetçapas-
pour cette fête et pour le Par- ont déposé un projet de loi rantit les ressources c’est un moyens et donc on a besoin se obligatoirement par une
ti Communiste ? concernant leur vision de la bon niveau d’emploi et de sa- aussi de continuer les explica- confrontation, qui peut être
Je ne dirai pas que c’est une réforme des retraites, que laire, pour les jeunes, les fem- tions, le débat dans le pays, de constructive entre les forces
bonne chose, parque nous propose-t-il ? mes…Toutescellesetceuxqui convaincre les salariés qui degauche.
nouspasserionsbiend’ungou- Nous sommes avant tout aujourd’hui sont gravement n’étaient pas avec nous dans
vernement qui tape aussi fort concrets. Nous pensons que touchés par la précarité, qui l’action de l’être le 23. Ceci Êtes-vous capable sur un
contre les droits sociaux et c’est juste et possible, dans fragilise le système de protec- étantdit,n’attendonspasle23, second tour de vous rassem-
contrelesretraites.Maiscequi l’époque que nous vivons, de tionsociale. ilfautfairegrandirlamobilisa- bler avec des formations
estsûr,c’estquelafêtetombea garantir le droit à la retraite à tiond’icilà. comme Europe Écologie ?
point nommé pour aider le 60ansàtauxplein pour lessa- Les avancées annoncées Ilfaututiliserlajournéed’ac- Quandils’agitdefaireéchec
mouvement social qui est en- lariés.Notreprojetdeloipréci- parlegouvernementcesder- tion intermédiaire du 15 sep- à la droite au second tour
gagédanslepaysàtrouverune secommentfinancercemain- niers jours ne vous ont pas tembre pour mener des ac- d’uneélection,lescommunis-
nouvelle force et à rebondir tien.Nousproposonsdecréer convaincues ? tions en direction des tes seront toujours au rendez-
après les manifestations du une cotisation sur les revenus Iln’yaquasimentpasd’avan- parlementaires qui vont être vousdurassemblement.
7 septembre et aller vers de financiers qui rapporterait cées ! Sur la pénibilité le gou- amenés à voter la loi le 15 sep-
nouvelles actions très fortes. 30milliardsd’euros.Nouspro- vernement continue de récu- tembre. Il faut une manifesta- Au sein du front de gauche,
C’estsûrquecetteannéelecli- posons aussi de supprimer les ser la logique de garantie tiondevantl’assembléenatio- le PCF ne risque-t-il pas de
mat social et politique est exonérations de cotisations collective pour les métiers pé- nale ce jour-là. Il faut se faire avaler par JL Mélen-
bouillonnant.Lafêteestdonc sociales, qui n e ne favorisent niblesetveutuntraitementin- multiplier les actions et la fête chon ?
un lieu idéal pour débattre de pas l’emploi, contrairement à dividualisé, qui ne touchera de l’Huma est aussi un moyen Celui qui avalera le parti
la façon dont on veut organi- cequ’onnousadit.Çarappor- qu’une partie infime des sala- pour hausser le niveau de la communiste n’est pas né. Le
ser le mouvement social et terait 20 milliards d’euros et riés concernés. Donc, pour le mobilisation PCF continue d’exister, de se
poursedemandercommentla enfin nous proposons de me- moment les « avancées » du développer, et je compte le ré-
gauche peut battre le pouvoir nerunepolitiqued’emploiqui gouvernement sont insigni- Arnaud Montebourg orga- nover très profondément. Le
actueldeNicolasSarkozy. soit beaucoup plus dynami- fiantesparrapportauxexigen- nise actuellement les pri- particommunisteadel’avenir
que. On sait que dans le systè- ces des syndicats et des sala- maires de la gauche, le Front jevousassure.
Les députés communistes me par répartition ce qui ga- riés. de Gauche, auquel vous ap- bmontaggioni@lejsl.fr
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

08 CARNET / GRANDE RÉGION Dimanche 12


septembre 2010

CHAROLLES DIGOIN CHAUFFAILLES


CIVRIEUX-D’AZERGUES LA CHAPELLE-AU-MANS COUTOUVRE - BRIENNON
AVIS DE DÉCÈS SAINT-SYMPHORIEN-DES-
BOIS
BORDEAUX
Marie AUVOLAT, sa compa-
CHANDON
COLOMIERS (31)
Monique, son épouse ; Eric gne ; M. et Mme Jeanine Mme Simone DURANTET,
et Audrey, Delphine, ses DE SOUSA, M. et Mme son épouse ;
VINDECY - BAUGY Le comité F.N.A.C.A Marie Hélène GOMES, Mlle
enfants ; Juliette, Eléa, ses Jocelyne et Christian BETTINI,
M. Lucien CHARRIER, son Dompierre - Trivy invite ses Claudette PEREIRA, ses
petites-filles ; Jeanne LAFAY, Pascal DURANTET,
époux ; Philippe et Muriel, adhérents à assister aux enfants, ses petites-filles
sa maman ; ses frères, Chantal et Pascal AUGOYAT,
Bernard et Laurence, Sylvie obsèques de Mélanie, Elsa et Stéphane
sœurs, beaux-frères, belles- Murielle et Didier JANIAUD,
et Didier, ses enfants ; ses ainsi que toute la famille,
Madame sœurs, neveux et nièces ; et Laurence et Jacky PUECH,
petits-enfants adorés ; ses ont la douleur de vous faire
Hélène MARIUS toute la famille, vous font ses enfants ;
sœurs, son frère, ses beaux- part du décès de
Adhérente F.N.A.C.A. part du décès de Gwenaëlle, Corentin, Mathilde,
frères et belles-sœurs ; ses
Monsieur Florian, Mélanie, Camille,
neveux et nièces ; ainsi que le lundi 13 septembre à Michel LAFAY
José PEREIRA ses petits-enfants ;
toute la famille, ont 10 h 30. dit « Chou » ainsi que toute sa famille,
l’immense douleur de vous survenu à l’âge de 77 ans.
survenu à l’âge de 57 ans. vous font part du décès de
faire part du décès de Ses obsèques auront lieu
Ses obsèques auront lieu le
CHARBONNAT lundi 13 septembre 2010 à lundi 13 septembre 2010 à Roger DURANTET
Solange CHARRIER
née CHARTIER MONTCENIS 15 h 30 en l’église de 16 h 30 en l’église Notre- survenu à l’âge de 74 ans.
Jocelyne CHATEAU, Charolles. Dame de Digoin. Ses obsèques auront lieu le
survenu à l’aube de ses Marie-France GIMENO, Visites au domicile diman-
Des dons peuvent être faits lundi 13 septembre à
64 ans. ses filles ; che 12 septembre de 15 h à
pour les maladies orpheli- 14 heures en l’église de
Ses obsèques religieuses Stéphane et Fabienne, 18 h.
nes. Chauffailles.
seront célébrées le lundi 13 Franck et Leslie, Emilien et Condoléances sur registres.
La famille recevra à la Roger repose à la chambre
septembre 2010 à 14 h 30 en Stéphane, Bastien, Fleurs naturelles seulement.
chambre funéraire Vincent à funéraire de Chauffailles où
l’église de Vindecy. ses petits-enfants ; Cet avis tient lieu de faire-
Charolles dimanche de 15 h la famille recevra de 14 h à
La défunte repose à la Romane, part et de remerciements.
à 18 h. 19 h.
chambre funéraire de son arrière-petite-fille ; Elle remercie toutes les per- Cet avis tient lieu de faire-
l’Étoile de Marcigny où la ainsi que tous les parents et sonnes qui prendront part à part et de remerciements.
famille recevra ses proches amis, sa peine et en particulier le
ce jour de 15 h à 17 h. ont la douleur de vous faire personnel soignant de P.F. Joasson Ballot
Fleurs naturelles unique- part du décès de l’H.A.D. de Paray. Coublanc - Chauffailles
ment.
Pas de plaques. Madame GUEUGNON - NICE
Cet avis tient lieu de faire- Germaine FOURIER CRÊCHES-SUR-SAÔNE
GUEUGNON - MONTMORT Mme Madeleine LAURENT, CHAPEY - CLERMAIN
part et de remerciements. née BUREAU Mme Geneviève et M.
M. Raymond VILLETTE, Pascal ROUSSEAU et
survenu le 10 septembre Bernard BROVIA, ses filles
Mme et M. Andrée et Alain Colette MARION,
2010 à l’âge de 84 ans. et son gendre ; ses petits-
SAVRY, ses parents ;
La défunte repose au com- enfants et arrière-petits-
Le conseil municipal de M. Jean-Jacques VILLETTE, Gaylor et Isaline,
plexe funéraire Viollon 10, enfants, ont la douleur de
Vindecy et les employés M. et Mme Gérard et Martine son frère et sa compagne ;
rue de Pologne au Creusot. vous faire part du décès de
communaux, vous font part VILLETTE, Mme Raymonde ROUSSEAU,
La cérémonie religieuse ses enfants ;
du décès de Madame sa grand-mère ;
sera célébrée le lundi 13 ses petits-enfants et arrière- Sidonie POMERUEL Willy,
Madame septembre à 14 h 30 en petits-enfants ; son parrain ;
Solange CHARRIER l’église de Charbonnat, sui- ainsi que toute la famille, Ses obsèques religieuses
Florence,
née CHARTIER vie de l’inhumation dans ont la douleur de vous faire seront célébrées le mardi 14
sa marraine ;
Épouse de leur maire l’intimité familiale. part du décès de septembre à 9 h 30 en
ses oncles, tantes, cousins,
Cet avis tient lieu de faire- l’église de Gueugnon, sui-
Les obsèques auront lieu le cousines, petits-cousins et
part et de remerciements. Madame vies de la crémation dans
lundi 13 septembre à petites-cousines ;
Marie-Thérèse VILLETTE l’intimité familiale.
14 h 30 en l’église de et tous ses amis,
Pompes Funèbres Viollon née REY Ni fleurs, ni plaques.
Vindecy. ont la douleur de vous faire
03 85 55 36 56 Cet avis tient lieu de faire-
survenu à l’âge de 90 ans. part du décès de
part et de remerciements.
Ses obsèques auront lieu
lundi 13 septembre 2010 à TRISTAN
9 h 30 en l’église de survenu accidentellement le
Gueugnon, suivies de l’in- 9 septembre 2010 à l’âge de
humation au cimetière de 15 ans.
Chassy. Ses obsèques religieuses
Pas de visites. seront célébrées le mercredi
CEYZÉRIAT (01)
Ni fleurs, ni plaques. 15 septembre 2010 à
LAVANS-LÈS-SAINT-
Cet avis tient lieu de faire- 14 heures en l’église de
CLAUDE
part et de remerciements. Crêches-sur-Saône.
La famille remercie tout Mme Jocelyne CATONNET, Condoléances sur registres.
particulièrement le groupe sa nièce ; Tristan repose au centre
infirmier rue du Port à ainsi que toute la famille, funéraire Rolet de Sancé.
Gueugnon, son médecin vous font part du décès de La famille rappelle à votre
traitant ainsi que le person- Monsieur souvenir son cousin
nel de Domisol pour leur André DARMEX
gentillesse et leur dévoue- Lilian
ment. survenu à Saint-Claude le décédé le 22 juillet 2010,
La famille rappelle à votre 10 septembre 2010 à l’âge son oncle
souvenir son époux de 89 ans.
Ses obsèques religieuses Fabrice
Philibert seront célébrées le mercredi décédé le 4 septembre 2010,
décédé en 2001, 15 septembre à 10 heures ses grands-parents
et sa fille en l’église de Lavans-lès-
Saint-Claude. Claudette, Jean et René
Marie-Claire Les condoléances seront Cet avis tient lieu de faire-
décédée en 2005. reçues sur registres. part et de remerciements.

%*
2336246

C
ROC-ECLER
vous accordee
une roennm
excepti
su r to u
is
elle de
s le s m onumen
*Pour toutes com
20
mandes ent re le 6 sep tem bre
choix
ts de voettrlee30 oct obre 2010 À 400m de
l’HÔPITAL

Pour tous renseignements, un seul numéro : + DE 50 MONUMENTS EXPOSÉS


DEVIS GRATUITS
03.85.67.10.10
12 av des Chavannes - ZA du Prélong
MONTCEAU Prévoyance - Contrats Obsèques - Etude
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 CARNET /ACTUALITÉ 09
LUZY (58) - COSSAYE (58) CORTEVAIX - CREST (26)
DIGOIN
SAINT-CHRISTOPHE-EN-
Sylvie et son compagnon CRÊCHES-SUR-SAÔNE
Jean-Paul LIODENOT,
BRIONNAIS Alain et son épouse Marie,
M. et Mme Gérard ses enfants ; Inauguration du pont d’Arciat.
MOULHERAT, Maud, Marylin, Jérôme, Arnaud Montebourg, président du
M. et Mme Nicole REVILLIER, Mickaël, Cyril, Jaro,
Marie-Georges et François ses petits-enfants ; conseil général de Saône­et­Loire et
VELUT, Thomas et Seully, Rachel Mazuir, président du conseil
ses enfants ; ses arrière-petits-enfants ; général de l’Ain n’ont rien à envier à
Stéphane et Florence, toute la famille CURTIL, leurs aînés de 1904 tant l’engouement
Adeline et Karl, ont la douleur de vous faire
Nadège et Ludovic, part du décès de des populations des deux rives a été
Arnaud et Céline, manifeste pour l’inauguration de ce
Gaëlle et Christophe, Maurice CURTIL
troisième pont d’Arciat. La
ses petits-enfants ; survenu le 9 septembre construction de cet édifice représente
Marie, Eve, Roméo, Mélissa, 2010 à l’âge de 78 ans.
Clémence, Paul, Lovan, le plus important des investissements
ses arrière-petits-enfants pour notre département en terme
chers à son cœur ; d’infrastructures. Photo Alain Ferré (CLP)
Jeanine ANDRIOT,
sa belle-sœur ;
Mme et M. Annie MORELLE,
M. Henry HEUZEY,
ses proches ;
sa famille, ses amis, DIGOIN - LA MOTTE

2335805
ont la douleur de vous faire CHASSENARD
part du décès de Mme Georgette BARGES
Madame née DEVAUX, son épouse ;
Orélie MOULHERAT M. et Mme Daniel BARGES,
née LOHER M. et Mme Michel BARGES,
Mme Sylvie BARGES, ses
survenu le 10 septembre enfants ; ses petits-enfants,
2010 à l’âge de 86 ans. ses arrière-petits-enfants ;
Ses obsèques religieuses ses belles-sœurs, beaux-
auront lieu le mardi 14 sep- frères ; neveux et nièces ;
tembre 2010 à 15 heures en ainsi que toute la famille,
l’église Saint-Pierre de Luzy. ont la douleur de vous faire
La défunte repose à la part du décès de
chambre funéraire de la
maison de retraite de Luzy Monsieur
où la famille recevra le lundi Pierre BARGES
13 septembre de 17 à 19 h. dit Pierrot
La famille rappelle à votre survenu le 10 septembre
souvenir 2010 à l’âge de 85 ans.
Paul La cérémonie religieuse
sera célébrée le lundi 13
son époux décédé en 2006. septembre 2010 à 14 h 30 en
La famille remercie par l’église Notre-Dame à
avance toutes les personnes Digoin.
qui prendront part à sa Pas de plaques, fleurs
peine.
La famille tient à remercier
particulièrement le docteur
naturelles seulement.
Le défunt repose au funéra-
rium des Ets Canard à
Création-reprise
et le personnel du service
de la médecine interne de
l’hôpital de Paray-le-Monial
Digoin où la famille recevra
le dimanche 12 septembre
de 16 h à 18 h.
d’une entreprise
pour leur dévouement et
leur gentillesse.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
une formation adaptée
2264114

Organisée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Saône-et-Loire,


cette formation prépare les candidats à la création-reprise d’entreprise
à leur nouvelle fonction de dirigeant et les aide dans la réalisation d’un
dossier présentant leur projet (descriptif, étude de marché et comptes
prévisionnels).
> LES THÈMES de prix de revient - Gestion du temps -
Outils de management de l’équipe -
Environnement commercial du projet :
Apport de méthodes pour approcher le Préparation et finalisation du dossier
chiffre d’affaires via les produits et les de création ou de reprise.
différentes cibles de clients - Environ-
nement juridique : Les différents statuts > ORGANISATION
et leurs incidences au niveau fiscal, so- Déroulement : d’octobre à mars
cial et des responsabilités du dirigeant. • 18 soirées de 18 h à 20 h 30
Devis et factures : approche des • 8 journées de 9 h à 17 h Fonds social
contraintes réglementaires - Social : La européen
couverture du chef d’entreprise et de
son conjoint, les différents contrats de
travail - Comptabilité et environnement
> RENSEIGNEMENTS
financier : Construction du plan de fi-
et INSCRIPTIONS
nancement et du compte de résultat liés
au projet de création ou de reprise. Mise
03 85 41 40 15
en place des tableaux de bord pour sui- 185, avenue Boucicaut - BP 52
vre la rentabilité et la trésorerie de l’en- 71103 Chalon/Saône Cedex
treprise. Calcul de seuil de rentabilité et
www.cma71.fr
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

10 SAÔNE-ET-LOIRE / ACTUALITÉ Dimanche 12


septembre 2010

IGUERANDE. Le groupe de musique bretonne s’est produit hier soir sur la scène du festival Awaranda.

TriYann,auplusprèsdupublic
INTERVIEW
PAR CHARLOTTE REBET

Jean­Paul Corbineau est


l’un des fondateurs de Tri
“ Iguerande
ce n’est pas les
Vieilles charrues,
mais le public
Yann. Rencontre, quelques
heures avant le passage sur
est le même ! ”
la scène d’Iguerande.
Jean-Paul Corbineau

P
lus de vingt albums, 40
ans de carrière. La ré- C’est une musique qui a dé-
putation du groupe Tri jà vécu longtemps. Elle est
Yann, à qui l’on doit la célè- l’image sonore d’une région,
bre Jument de Michao, n’est d’ u n e m a n i è r e d e v i v r e ,
plus à faire. d’une mentalité, d’une his-
Avez-vous l’habitude des toire. Les chansons tradi-
petits festivals de campa- tionnelles se sont colportées
gne comme celui d’Igue- d’âge en âge en étant chan-
rande ? tées de différentes manières.
Jean-Paul Corbineau : Tri Une musique traditionnelle
Yann c’est un groupe qui quand on l’entend, on doit se
fonctionne depuis quarante dire : « tiens, c’est de là-bas ».
ans parce que ce sont des Que pensez-vous de ce
gens qui sont passionnés de festival où différents types
spectacle et de scène. On ne Jean­Paul Corbineau (à g.) et Jean Chacun, deux fondateurs de Tri Yann, hier à Iguerande. C. R. de musiques traditionnel-
tourne que grâce aux de- les se côtoient ?
mandes d’associations pour compris à Iguerande. Les gens, parce qu’ils nous il y a toujours un moment où Qu’il y ai un soir de la musi-
venir se produire ici ou là, Notre force est d’avoir été ont demandé de venir et que on a le déclic. C’est là qu’on que celte, un soir de la musi-
quel que soit le lieu et quelle cherché le public partout l’on est content de les croi- sait qu’on a encore raison que des Balkans, un troisiè-
que soit la grosseur du festi- dans les moindres recoins ser. d’être là. Un regard, une me soir un concert
val. des régions françaises. On a Vous tenez à vous montrer émotion, un échange avec la africain… le métissage des
Que cherchez-vous dans un public fidèle qui nous suit proche des gens ? salle, une chanson qui passe musiques, l’ouverture au
ces concerts-là ? partout où l’on va. Ce n’est On ne repart jamais de l’en- mieux, une musique qui va monde, c’est forcément une
Nous sommes d’abord à la pas parce qu’Iguerande ça droit où l’on est sans parler émouvoir… bonne chose. En revanche il
rencontre des gens. On a la ne s’appelle pas le festival de avec eux, sans signer des Awaranda c’est un festival ne faut pas toujours, sous
chance de pouvoir faire des Lorient, les Vieilles charrues autographes… Si on ne le de musiques traditionnel- prétexte de faire du métissa-
grosses salles à Paris, l’Olym- ou les Francofolies… c’est le faisait pas, ça nous manque- les. C’est aussi la matière ge, mélanger toutes les musi-
pia, Bercy, le Zénith… Mais même public qui est là, peu rait. Sur scène on peut être première de Tri Yann. Com- ques dans un même mor-
Tri Yann, vit, trouve son pu- importe le nombre ! Alors plus ou moins en forme, ment définir ce type de mu- ceau parce qu’elles finissent
blic dans les petits festivals y qu’est-ce qui nous attire ici ? avoir plus ou moins le moral, sique ? par perdre leur âme.

SAINT-VALLIER
Tout le monde en piste avec le Gus Circus
La musique des Gypsy King cain : ici, on touche à tout. En- danslecadredufestivalTango
aflottésamedisurlaSalleRay- fin, à tout ce qu'on peut, car les Swing et Brettelles. Il faudra
mond Devos de l’école de cir- débuts sont parfois difficiles et toutefois se remettre sérieus-
que de Saint-Vallier. Le Gus avant de défiler un jour lors de ment au travail car les vacan-
Circusafaitsarentréeàl'occa- la grande parade, il faudra ap- ces sont passées par là et ont
sion d'une porte ouverte orga- prendre à se baisser plus d'une laissé quelques traces. « Cela
nisée dans le cadre de la Jour- fois pour ramasser les quilles, dit, précise Fabrice, c'est com-
née nationale des écoles de voire pour se ramasser soi-mê- me le vélo : ça ne se perd pas ».
cirque. me. On veut bien le croire ...
« Une musique sympa, dé- Iln'empêchequ'ilfautquand
contractée et festive, c'est im- Unspectaclerodé même de belles qualités au dé-
portant pour se mettre dans Maisqu'importe,ici,lesquel- part et que la gymnastique
l'ambiance du cirque », s’en- que 120 licenciés que compte constitue une excellente pré-
thousiasme Fabrice Renaud l'associationontlafoi.Etilsne parationauxartsducirque.Ce
qui orchestre plus qu'il ne diri- sont pas les seuls puisque de sont d'ailleurs d'anciens gym-
ge les cours avec Anaïs La- nombreuses villes et comités nastes qui ont fondé cette éco-
pray. Tous deux sont titulaires d'entreprises font appel au le du cirque voici une quinzai-
du B.I.A.C. (Brevet initiation Gus Circus pour animer une ned'années.Etçasesentcar,si
aux arts du cirque). Boule soirée avec le spectacle on s'y amuse beaucoup, le cir-
d'équilibre, acrobatie au sol, « l'Homme Nubilé » qui ne que, c'est tout de même du sé-
trapèze, jeux d'expression, cessedetourner.Prochainere- rieux !
monocycle ou rouleau améri- Les premiers pas sont parfois hésitants Jean­Marc Vuillamy (CLP) présentation ? Le 16 octobre, J.M.V.
19 L’ouverture
générale de la chasse
£ Les affaires de Bourgogne. Quand l’aide-soignante a rencontré l’infirmier,
le coup de foudre a été réciproque et fatal. À lire en page 14
11
en Saône­et­Loire aura
lieu le 19 septembre.
Le grand gibier devrait
sauver la saison
2010­2011. Les armes
figurent dans la ligne de
mire de la législation.
MON DIMANCHE
MON DIMANCHE IDÉAL. Bernard Dufoux, célèbre chocolatier à La Clayette.

Un jour comme les autres !


Bernard Dufoux fête aujour­ J’AIME
d’hui, à 73 ans, son demi­
siècle de chocolats. Mais
pour lui, le dimanche est un
jour comme les autres.

heures . C’est l’heure à la-


“ J’aime écouter
la messe des
malades sur
Radio Fourvière
7 quelle je me lève tous les
matins.
Je prends le petit-déjeuner
le dimanche
à 18 heures. ”
avec mon épouse dans notre
maison de Baudemont. Le di-
mancheestunjourcommeles J’AIME PAS
autres pour nous, voire plus
important car les gens vien-
nent en balade. Avec ma fem-
me, nous parlons de la bouti-
que, de l’actualité puis je me
“ Je n’aime pas
la violence et
tout ce qui a trait
à la violence
prépare pour descendre
ouvrir le magasin à La Clayet-
notamment
te. au cinéma. ”
heures; J’ouvre le maga-

8 sin. Je profite du début


de matinée pour réap-
provisionner les rayons, pré-
si. Comme ils savent que l’on
travaille 7 jours sur 7 et qu’ils
sont libres, ils viennent au ma-
parer quelques ballotins de gasin.
chocolats. De temps en temps, il nous
arrive aussi de recevoir un
Mon épouse groupe pour une visite du la-

9h30 me rejoint car


le dimanche
justement, nous ne sommes
Bernard Dufoux est installé à la Clayettte depuyis1960. Photo L B.
boratoire avec le passage par
l’obligatoire dégustation et la
vidéo qui présente la fabrica-
souvent que tous les deux boutique. Nous ne fermons heures. On se re- château et la ville, beaucoup tion du chocolat et la meilleu-
pour assurer l’accueil et la
vente.Etàcetteheure-là,com-
mencent à arriver les clients.
pas de la journée mais c’est
alors le temps plus calme où
l’on déjeune avec mon épou-
14 met au travail avec
les premiers clients
mais c’est assez calme en gé-
nous rendent visite. On est là
pour leur offrir un café et un
chocolat. Souvent on prend le
re matière première que nous
sélectionnons.

Ceuxquisortentdelamesseet se.Unesaladeengénéraletun néral. temps de discuter un peu avec On ferme


ceux qui font leurs courses
matinales. Et nous avons en
peu de viande froide.
Un repas assez simple donc C’est le
les clients. C’est aussi cela le
commerce, beaucoup de rela- 19h30 la bouti-
que après
généraldumondetoutelama-
tinée car à La Clayette plus
qu’ailleurs je crois, il est sou-
et léger.
Nous nous autorisons bien
sûr un pavé de chocolat et sur-
16h30 coup
de feu.
Les gens sont sortis de table et
tions humaines. Et puis le di-
manche après-midi, c’est aussi
le moment où notre famille
11 h 30 de présence. Nous re-
montons à Baudemont et
bien souvent nous allons faire
vent dans la tradition que les tout un bon café. allés se promener. Après le nous rend visite, les amis aus- un scrabble chez des amis
personnes allant rendre visite avec qui nous prenons l’apéri-
à la famille ou à des amis of- BERNARD DUFOUX, MCF 1998 tif. C’est un moment de déten-
frent des chocolats Dufoux. te que l’on apprécie.
Certains de nos fidèles visi- Sacré meilleur chocolatier de France en 1998, année, il s’installera donc à La Clayette. Au fil
teurs nous ont même confié Bernard Dufoux est installé à La Clayette des années, Bernard Dufoux se spécialisera heures. Retour à la
qu’on leur commandait des
chocolats à l’occasion de leur
visite !
depuis 1960 lorsqu’il a racheté la pâtisserie
Bodet alors âgé de près de 80 ans.
Aujourd’hui âgé de 73 ans, le chocolatier né à
dans le chocolat pour décrocher le titre
suprême en 1998. Il fut l’un des hommes qui
se sont battus pour défendre le chocolat de
21 maison pour dîner.
Sur la terrasse l’été,
on s’aère. On parle parfois des
On termine la matinée par Charlieu a fait son apprentissage à La Clayette qualité et empêcher au maximum l’entrée de vacances car nous faisons des
quelques commandes à pré- chez «Jojo» Drouhin avant de passer chez le matières grasses végétales dans la confection petits breaks de trois ou qua-
parer. célèbre Bernachon à Lyon. Vingt­huit mois du chocolat. tre jours de temps en temps,
d’Algérie le verront stationner à Alger et à Chez Bernard Dufoux, tous les chocolats sont en juin ou octobre lorsque
heures. Les der- Constantine. fabriqués et garantis pur beurre de cacao avec c’est plus calme.

13 niers visiteurs de la
matinée quittent la
Marié le 7 janvier 1960, le 1e mai de la même des fèves importées d’Amérique Centrale. LAURENT BOLLET
lbollet@lejsl.fr
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

12 MON DIMANCHE / SORTIR Dimanche 12


septembre 2010

DIMANCHE ON BOUGE. Une sélection de sorties pour tous les goûts.

£ FORUM £ FÊTE
£ RANDONNÉE
MACON LAGRANDE VARENNES
104 associations VERRIÈRE LE-GRAND
se présentent LaPautnéemet Jeux, tiercé, humoristes
au public lesbouchéesdoubles au programme
Lieu de rencontre unique Poursa10e édition,laPautnée des réjouissances
permettant au public de dé- propose cinq parcours balisés La fête commencera dans la
couvrir les grandes richesses de marche (6, 11, 16, 23 et cour des écoles : exposants,
du monde associatif de la 29km)ainsiquecinqparcours artisans, jeux, tiercé humo-
ville préfecture, l’incontour- deVTT(13,18,30,42et56km) ristique assureront le spec-
nable manifestation de ren- audépartdeLaGrande-verriè- tacle ; en soirée-concert et
trée « 1. 2. 3. Mâcon » s’est re. Inscriptions de 8 h à 9 h30 feu d’artifice au stade muni-
ouverte hier samedi au Parc pour la marche 29 km et VTT cipal. Une buvette sera ins-
des expositions de Mâcon. 42 et 56 km, de 8h à 11h pour tallée. La 7 . marche gour-
104 associations du monde les autres parcours. Toute la mande de Lux à Varennes a
sportif, culturel et social ten- journée, animation musique été annulée faute d’inscrip-
dent les bras aux nombreux tradavec“LesNotambules”et tions.
visiteurs qui sont attendus. “les Frangins d’accord”. Par- PRATIQUE. Une fête foraine
Au nombre de 12 000 les an- king, douches, buffet et buvet- complètera le programme.
nées passées. Suite et fin de te sur place avec du « jambon
la 12e édition aujourd’hui au foin ». À partir de 11 h, un
de 10 à 19 heures. marchédevillageserainstallé.
£ PEINTRES
PRATIQUE. Entrée gratuite.
MONT-SAINT-
ches seront réunies pour un £ MARCHE VINCENT
rallye sur les routes de Bres- Le village transformé
£ RALLYE se. Pas une course, Mais un GENOUILLY en atelier
BRESSE parcours sous forme de 15e édition Dès 8 h 30 le village de
Une quarantaine chasse aux trésors. de la Génolienne Mont-Saint-Vincent sera
de Dedeuches PRATIQUE. Départ entre 9 Dans le village, tout le mon- une fois encore transformé
en vedette et 10 heures. Retour vers de s’est déjà mobilisé pour en atelier de peinture. Dis-
Une quarantaine de Dedeu- 17 heures. préparer la 15e édition de la séminés en différents lieux
où ils auront posé le cheva-
let, les artistes du pinceau,
occasionnels, amateurs ou
professionnels révéleront,
en direct, sur la toile, un pay-
sage, une rue, un pâté de
marche, VTT et équestre « la maisons, etc., immortalisant
Genolienne », organisée par ainsi de nombreux endroits
l’ASPTT cyclisme de Cha- qui font l’histoire de l’ancien
lon, et qui va se dérouler à oppidum gallo-romain.
partir de 8 heures à la salle Vers17 h 30, les œuvres réa-
polyvalente. lisées par les maîtres seront
L’originalité de la formule exposées à la salle polyva-
est surtout due à l’ambiance lente pour y être vendues
particulière du contexte qui aux enchères par Me Philip-
marie piétons, vélos et cava- pe Tardy. Certaines réalisa-
liers. tions dépassent les 500 €.
Un concept qui provoque PRATIQUE. De 8 h 30
toujours un succès grandis- à 17 h 30.
sant.
Chaque année, de nouveaux
circuits sont suggérés avec
une parfaite qualité des ravi-
taillements.
Au départ et à l’arrivée, les
participants pourront dé-
guster des produits du ter-
roir, comme la viande AOC
du charolais, cuite au gril et
offerte par le comité des foi-
res.
PRATIQUE. Les parcours
proposés : pédestres (8 et
11 km à 3 € ; 18 et 21 km à
4 €) ; VTT et équestres (29 et
40 km à 4 €). Au programme :
vers 15 heures, gymkhana
2339260

équestre ; à 18 heures,
récompenses et vin
d’honneur.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SORTIR / MON DIMANCHE 13

DIMANCHE ON BOUGE. Une sélection de sorties pour tous les goûts.

de la grande braderie de
£ HOMMAGE Lille, les organisateurs fe-
£ TRADITION PARAY ront comme dans le Nord,
BAUDRIÈRES Journée polonaise ils proposeront sous le cha-
Sixième fête du troquis Journée polonaise aujour- pite au une rest auration
Municipalité et CIA ont mis d’ h u i d a n s l a c i t é d u s a - avec au menu moules frites.
les bouchées doubles pour cré-cœur. Rendez-vous à PRATIQUE. À la base de
que la 6e Fête du troquis soit 10 heures devant le Centre as- loisirs.
un succès. sociatif parodien pour partir
Le matin, expo et défilé de en cortège au monument aux
voitures de collection lance- morts où une gerbe sera dépo-
£ EXPOSITION
ront la journée. sée. Retour au CAP où s’ensui-
À midi, repas-terroir avec vra une messe officiée en polo- TOURNUS
l’incontournable poulet de nais par le Père Pocztarek. Le dernier jour de Dali
Bresse. Après le déjeuner typique, le Près de 6 000 visiteurs l’ont
Spectacle de cabaret de la grand public est attendu pour vue, et vous ? L’exposition
compagnie Ange Ailes, con- une après-midi de folklore po- événement consacrée à Sal-
cert de rock avec un groupe lonais : un concert donné par vador Dali se termine
des sixties, battage du maïs à Harmonie Beaulieu dès 14 aujourd’hui à Tournus. Le
l’ancienne, participation de heures et un spectacle des 70 Réfectoire des moines sert
Zaza la maquilleuse et bien choristes et danseurs de Tradi- d’écrin aux œuvres de l’artis-
entendu fête foraine consti- tions Mazovia. te espagnol touche-à-tout,
tueront le menu de l’après- PRATIQUE. Entrée 10 €. dont les sculptures, estam-
midi. pes et gravures témoignent
PRATIQUE. A partir de de cinquante ans de surréa-
9 h 30. À la base de loisirs à les orga- ces de Bourgogne du Sud, lisme. Des œuvres qui rap-
nisateurs des puces de Bour- nous pourrons redécouvrir pellent son goût pour Don
gogne du Sud convient à les de nombreux outils de jardi- Quichotte, sa propension à
visiteurs une belle promena- nage, et de bricolage, mais jouer des perspectives, et
£ PUCES de dans le temps, à la décou- ceux aussi utilisés aupara- son obsession pour l’incons-
MONTCHANIN verte de documents et outils vant à la grande tuilerie, aux cient. À voir d’urgence
Une promenade utilisés dans le temps. usines Schneider, à la mi- PRATIQUE. Ouvert de 11
dans le temps Aujourd’hui grâce aux Pu- ne... Par ailleurs de retour heures à 18 heures.

www
w.volkswagen.fr
.

Nouveau TOURAN 1.6 TDI 105


BlueMotion
à partir de Du 1er septembre au 30 octobre 2010

16 950 € (1) 4,6 l/100 km*


121 g/km de CO2
100 € de Bonus
PORTES OUVERTES
INCLUS 1 500 €
DE PRIME À LA CASSE VOLKSWAGEN (selon Décrets 2007/1873-2009/1581) CE DIMANCHE
* En consommation mixte.
12 SEPTEMBRE*

Crédit Auto au T.E.G. fixe/an


de 3,90 % sur 36 mois (2).

SAONEautomobiles SOVABrenot
ZI du Champ-Bossu
SOVABrenot
20, av. Mal-Leclerc
MACON SPORTautomobiles
39, route de Lyon
Z.I. Chalon Sud Paray-le-Monial Montceau-les-Mines Mâcon
03.85.42.48.48 03.85.24.27.27 03.85.69.00.50 03.85.32.84.84
Groupe VOLKSWAGE N France s.a. - R.C. Soissons B 602 025 538

Consommations mixtes / urbaines / extra-urbaines de la gamme Nouveau Toura an (l/100 km) : de 4,6 à 6,8 / de 5,5 à 8,9 / de 4,1 à 5,6. Emissions de CO2 (g/km) : de 121 à 159. Consommation mixte / urbaine / extra a-urb
baine du Nouveau Touran 1.6 TDI 105
(ll/100 km) : 5,1 / 6,3 / 4,5. Emission de CO2 (g/km) : 134. (1) Prix TTC conseillé au tarif du 10/08/10 du Nouveau Touran ‘Trendline’ 1.2 TSI 105, incluant + 2 500 € TTC de reprise Argus™ sur votre ancien véhicule et déduction faite de la prime à la casse
VOLKSWAGEN portée à 1 500 € TTC pour la mise au re ebut d’un véhicule de 8 à 10 ans accompagnant la commande d’un Touran neuf rejetant jusqu’à 155 g de CO2 (c conditions détaillées sur volkswagen.fr et auprès du réseau participant). Reprise de votre
ancien véhicule aux conditions générales de l’Argus™ (en fonction du cours de l’Argus™ du jour de reprise, du kilométrage, des éventuels frais de remise en l’état standard et abattement de 15 % pour frais et charges professionnels déduit). Pour
les véhicules hors cote Argus™, reprise de 2 500 € TTC. (2) Offre de crédit liée à une vente, réservée aux particuliers, valable sur toute la gamme Volkswagen neuve (sauf Touareg, Phaeton, Fox, Eos, New Beetle, New Beetle Cabriolet, Passat CC et Sharan),
chez tous les Concessionnaires Volkswagen présentant ce financement, sous réserve d’acceptation du dossier par Volkswagen Bank GmbH - SARL de droit allemand - Capital social : 318 279 200 € - Succursale France : 266, avenue du Président Wilson - 93218
Saint-Denis La Plaine Cedex - RCS Bobigny 451 618 904 et après expiration du délai légal de rétractation - Financement minimum 2 500 €. Taux débiteur fixe : 3,90 %. Coût total du crédit de 601 €dont 200 € de frais de dossier (2 % du montant financé) et hors
assurances facultatives. Assurance emprunteur facultative : 10 €/mois. Ce montant s’ajoute à la mensualité due. Modèle présenté : Nouveau Touran ‘Carat’ 1.6 TDI 105 au prix TTC conseillé au tarif du 10/08/10 de 26 599 €, avec options peinture
2339199

métallisée (515 € TTC), jantes Oakland 17” (4 464 € TTC), projecteurs bi-xénon (1 320 € TTC), incluant + 2 500 € TTC de reprise Argus™ et déduction faite de la prime à la casse VOLKSWAGEN de 1 500 € TTC. Offre réservée aux particuliers en France
métropolitaine, non cumulable avec toute autre offre en cours et valable pour toute commande entre le 01/09/10 et le 30/10/10 chez les Concessionnaires Volkswagen participants. * Par autorisation préfectorale
14 LES AFFAIRES DE BOURGOGNE
ALBINE NOVARINO-POTHIER
QUAND L’AIDE-SOIGNANTE A RENCONTRÉ L’INFIRMIER,
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010

Anthologiste et écrivain,Albine Novarino-Pothier a


publié Les grandes affaires criminelles de Saône-
et-Loire et Les grandes affaires criminelles du LE COUP DE FOUDRE A ÉTÉ RÉCIPROQUE ET FATAL.
Rhône aux éditions De Borée.

Du chloroforme pour Noël


« Mon mari m’ennuie tellement que je vais finir par
le tuer », avait-ellle écrit. Après une tentative ratée,
assistée de son amant, elle est parvenue à ses fins,
en mars 1972, à Dijon.
PAR ALBINE-NOVARINO-POTHIER

S
ympathique, affable Le médecin appelé d’ur-
et pondéré mais gence est frappé par l’aspect
également dynami- violacé du visage de Roger
que et courageux, comme par les étranges griffu-
apprécié de tous ses res qui sillonnent son cou.
collègues pour sa compétence, D’emblée, avant même de pra-
Roger est homme remarqua- tiquer une autopsie, il a la cer-
ble. titude qu’il ne s’agit pas là
Ce professionnel d’élite est d’une mort naturelle.
aussi un père exemplaire qui
adore son petit garçon. Son Une passivité
épouse Stella, comme l’expli- Bouleversante
quera le psychiatre qui l’a exa- L’agent de police qui arrive
minée, n’est pas sotte, mais le premier sur les lieux du
elle est superficielle. Pour se drame témoignera, lors du
donner de l’importance, cette procès, de son étonnement.
grande consommatrice de ro- Stella se disait bouleversée,
mans-photos affabule, joue mais son visage n’exprimait
sans cesse de son charme. l’époux devenant décidément et ajoute un 3 devant le chif- res du matin. Le couple in- aucune émotion. Elle était
Femme avant d’être mère, elle gênant, Stella songe à le quit- fre initial… fernal le fait passer de vie à tré- évasive et taciturne, laissait
s’est rapidement lassée des ter pourvivre avec son amant. Au cours des fêtes de fin pas, puis va le déposer sur son son entourage s’exprimer à sa
douceurs de la vie conjugale et Mais la garde de l’enfant, alors d’année, croyant que Roger lit. Stella part ensuite travailler. place. Après vingt minutes
vit une passion tumultueuse âgé de cinq ans, est confiée à endormi, Stella lui applique En fin de matinée, elle revient d’interrogatoire, elle avoue et
avec Paul. Intelligent mais in- son père et cette situation est un coton imbibé de 90 gram- chez elle, en ayant pris soin de dénonce son complice et
fantile, ce dernier manque de vite insupportable pour Stel- mes de chloroforme. (Le ramener des amis prendre amant.
jugement ; il a un sens moral la. Qu’à cela ne tienne ! La pharmacien, sagace, n’en n’a l’apéritif. Ceux-ci finissent tout Si la peine de mort est re-
relâché, il s’est créé un monde mère volage affecte alors de pas délivré davantage). Roger naturellement par s’inquiéter quise pour les deux amants
irréel dont il ne veut pas sor- rentrer dans le droit chemin. s’éveille, s’étonne, Stella lui du sommeil prolongé de Ro- barbares âgés, lui de 22 ans,
tir et il entend bien plier l’uni- Elle réintègre le domicile con- murmure que le jugeant ner- ger. Ce sont eux qui décou- elle de 23 ans, les jurés ne sui-
vers entier à toutes ses exigen- jugal et les amants s’organi- veux, elle voulait l’aider à s’en- vrent que le petit garçon, qui vent pas l’accusation. L’avocat
ces. sent. dormir … La première phase faisait du tricycle en répétant général accordant les circons-
Courant décembre 1970 : de l’opération est ratée. Mais « papa dort, papa dort ». Il tances atténuantes aux assas-
Un époux embarrassant Paul se fait prescrire du chlo- ce n’est que partie remise. pédalait en réalité auprès du sins, ils seront condamnés à la
En 1969, Roger doit changer roforme en quantité par un cadavre de son père. réclusion à perpétuité.
de résidence et il vient vivre à vétérinaire, en précisant qu’il Le guet-apens fatal
la caserne de pompiers de la veut faire des expériences sur Nuit du 11 au 12 mars 1971 : DIMANCHE PROCHAIN : Incendiaire pour cause
rue de Transvaal à Dijon. Ce les insectes. Une ordonnance les deux amants obstinés ten- d’abandon familial, l’incroyable histoire d’Etienne Lemonde,
déménagement complique la de 60 grammes lui est déli- dent un guet-apens au mari. Il cultivateur à Cortevaix en 1912.
vie de Stella et de Paul ; vrée. Paul falsifie le document rentre de son travail à 4 heu-
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SPIRITUALITÉ / MON DIMANCHE 15

nCHRONIQUE
RELIGIEUSE SECRÉTARIAT INTERRELIGIONS. Zoom sur une structure de dialogue.
PAR
GÉRARD
LECLERC
*
« Porter des valeurs fortes »
Rencontre avec René Maré,
Brûler le Coran ? secrétaire et l’un des repré­
RENÉ MARÉ
sentants catholiques au Représentant

I l ne manquait plus que ce-


la ! À l’occasion de la fin
du ramadan, et à la veille de
sein du secrétariat interreli­
gions de Saône­et­Loire.
catholique au
secrétariat
interreligions de

D
l’anniversaire de l’attentat ans quel contexte le Saône­et­Loire
du 11-Septembre, le pasteur secrétariat interreli-
d’une Église évangélique gions a-t-il été cons-
américaine se propose de titué ?
brûler des corans près du
Point Zéro, là où les deux fa-
meuses tours de Manhattan
furent abattues. Composé
d’une cinquant aine de
Il a vu le jour au lendemain
delapremièrerencontreinter-
religions qui a eu lieu dans le
département le 21 mai 2006 à
Mazille avec des représen-
De g. à d. : le P. Romain Roux (orthodoxe), Mgr Benoît Rivière
(catholique) Lama Seunam (bouddhiste), Pasteur Luc Serrano
(protestant), Imam Ahmed Belghazi (musulman) et Serge
“ Approfondir la
connaissance que
nous avons les uns
des autres. ”
membres, ce groupe d’exci- tants juifs, musulmans, Rosinoff (juif), réunis à Mazille. Photo DR.
tés met en procès l’islam, dé- bouddhistes, réformés et ca-
fini comme une religion dia- tholiques. Lors de [cet événe- lementàcettemissionpremiè- uneprièrepourlapaixàGaza. larencontredespositions,des
bolique qui cherche à ment], nous avons proclamé re, le secrétariat permet de sensibilitésdechacun.
dominer le monde. À l’heu- un message commun dont un nouerdesliens,d’approfondir Est-ce toujours facile de
re d’internet, ce genre de desengagementsétaitdecon- la connaissance que nous dialoguerensemble ? N’ya-t-ilpasunrisqued’ar-
provocation ne peut passer tinuer à nous rencontrer. avons les uns des autres et de Ca n’est pas difficile. En riveràdescompromisunpeu
inaperçu et, en Afghanistan, Dans ce but, la création d’une construire une amitié entre 2009, nous nous sommes ren- mous ?
en Iran, en Indonésie…, les structurelégèreaétédécidée. hommes et femmes de reli- contrésunedizainedefois.La Non, je ne pense pas. Nous
islamistes en profitent pour gions différentes. Mieux nous facilitévientdelaconnaissan- avons des valeurs essentielles
relancer leurs appels à la À quoi sert une telle struc- comprendre contribue à dé- ce que nous avons les uns des qui n’ont rien de mou : la soli-
guerre sainte. On s’interro- ture ? truiredespréjugés. autres. Nous nous rencon- darité, la culture du dialogue,
ge sur les motifs qui inspi- Sonrôleprincipalestd’orga- tronsdansunespritd’écouteet la non-violence ou le respect
rent une initiative qui ne niser en Saône-et-Loire les Dansunespritd’écoute de respect de l’autre. À partir del’environnementparexem-
peut qu’attiser la haine. On rencontres interreligions de Face à des événements ou decemoment-là,iln’yapasde ple.(...)C’esttrèsimportantde
ne voit guère que le fanatis- prières pour la paix. L’idée est des questions d’actualité, il recherche de conversion de se rencontrer et de porter des
d’être ensemble pour prier nous permet de réfléchir et de l’autre () mais de découverte valeurs fortes. (...) Nous vou-
On s’interroge tout en respectant l’autre qui réagirensemble.Parexemple, de sa foi. Il y a une transparen- lons notamment montrer
estdeconfessiondifférentese- en octobre 2009, nous avons ce dans ce que nous voulons qu’enSaône-et-Loire,desper-
sur l’attitude des lon ce qu’on appelle l’esprit organisé une conférence à faire. Ainsi, pour la rédaction sonnesdereligionsdifférentes
chrétiens face d’Assise. Le secrétariat se réu- Chalon autour de la bioéthi- commune d’une déclaration, travaillent à la paix, qu’elles
à l’extrémisme niraainsiàl’automnepourré- que, du prélèvement et des ilyaunimportanttravailpour ont un rôle important à jouer
fléchir à la suite à donner à ce greffes d’organes et, le 11 jan- peser rigoureusement les enlamatière.
chemindepaixqu’onadécidé vier de la même année, à Ma- mots. Ca n’est ni facile ni diffi- PROPOSRECUEILLIS
me dans la tête de ces fonda- deprendreensemble.Parallè- zille, nous étions réunis pour cile mais c’est un vrai travail à PARPIERRE­LOUISLENSEL
mentalistes eux-mêmes fas-
cinés par un f anatisme
concurrent, mais certaine- UNE SEMAINE, UN MOT
ment pas des raisons d’ordre ART SACRÉ l APOCRYPHE
spirituel, ou encore moins Ondit«apocryphe»unécritquin’estpasconsidérécomme
des conseils tirés de l’Évan- La tête de saint Jean-Baptiste authentique.Celapeuts’appliquerenlittératureàunefausse
gile. Plus largement, on s’in- autobiographie,dontl’auteursefaitpasserpourlepersonnagequi
terroge sur l’attitude des Au cours d’une fête, Salomé, racontesavie.
chrétiens face à l’extrémis- fille d’Hérodiade, danse de- Dansledomainereligieux,cetermeestutilisépourdésignerdes
me. Certains, qui ne sont vantlesecondmaridecelle-ci, écritsquiseprésententcommed’inspirationdivinemaisquinesont
pas prêts à se lancer, heureu- Hérode Antipas. Ce dernier, pasreconnusentantquetels.Ainsi,lescanonsjuifsoudes
sement, dans pareilles extré- séduit par les charmes de la différentesÉgliseschrétiennesn’ontpasretenuuncertainnombre
mités, n’en font pas moins jeune femme, qui n’est autre detextesdansleurLivresaintparcequ’ilsn’étaientpasconsidérés
preuve d’une fébrilité qui que sa nièce, lui promet de lui commeauthentiques.
pourrait devenir dangereu- donner ce qu’elle lui deman- Parexemple,au­delàdesquatreévangilesretenusparlaplupart
se. Bien sûr, il ne s’agit pas de dera. À l’instigation de sa mè- desÉglises(selonMatthieu,Marc,JeanetLuc),ilexistede
sombrer dans l’angélisme, re, Salomé réclame la tête de « La tête de saint Jean­ nombreuxévangilesdits«apocryphes»cartrèssuspectsvoireun
mais l’exemple si prégnant Jean-Baptiste alors emprison- Baptiste », par Solario peufantaisistes :selonJudas,Ponce­Pilate,Pierreouencore
des moines de Tibéhirine né par Hérode pour avoir dé- (1460­1524). Photo DR. Marie­Madeleine.
devrait plutôt constituer, à noncé son mariage impur P.­L.L.
l’heure de la sortie du film avecHérodiade.Leroitientsa (6:17-28), a inspiré de très
Des hommes et des dieux, le promesseàcontrecœuret,sur nombreux artistes au fil des
point de repère de ceux qui lechamp,ilfaitserviràSalomé siècles. Outre son côté roma-
comprennent le véritable la tête du saint sur un plateau. nesque, il met en balance le LA CITATION
défi de l’Évangile. Le Titien, Le Caravage, destintragiquedeJean-Baptis- « Aucune souffrance, si intense soit­elle, n’est ­ ni ne peut
*Gérard Leclerc est journalis­ Franz von Stuck ou encore te, mort pour avoir défendu la être ­ dépourvue de sens, si elle est dédiée au
te, essayiste et spécialiste Solario (ci-contre), cet épiso- Loi,etlatyrannied’Hérodees- soulagement de la douleur d’autrui. »
des affaires religieuses. de biblique, relaté dans les clave de la séduction exercée Sogyal Rinpoché, lama Dzogchen de la tradition Nyingma du
évangiles de saint Matthieu par Salomé. bouddhisme tibétain, né en 1947 au Tibet.
(14:3-11) et de saint Marc P.­L.L.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

16 MON DIMANCHE / CINÉMA Dimanche 12


septembre 2010

LE PROGRAMME DES SÉANCES


£ AUTUN – ARLETTY > Karaté kid
14h 16h30
03.85.84.61.32
> Karaté kid
14h30
> Salt
> L’apprenti sorcier
14h 17h
08.02.42.50.52
> Le dernier maître de l’air
600 kg d’or pur
16h 18h
15h
> L’arbre
17h 20h30
> Expendables: unite spéciale
£ MARCIGNY – VOX
14h30 03.85.25.01.92
> Be bad ! 20h30 14h30 17h 20h30
> Salt > Night and day
14h30
14h
> Night and day
> Expendables: unité spéciale
18h
£ LOUHANS – EDEN 18h30
> L’italien 08.92.68.20.12 > Le dernier maître de l’air
17h
18h
> Shrek 4: il était une fin (2D)
£ CLUNY – LES ARTS > Le voyage extraordinaire de Samy 21h
> L’arbre et la forêt
17h 20h30
14h 16h
03.85.59.00.80
> Le café du pont
(3D)
14h30
£ MONTCEAU
> Les mains en l’air
> Toy story 3 (2D)
20h > Salt PLESSIS
14h 16h 03.85.57.02.15
20h30
> Tamara Drewe (Vost)
> Une famille très moderne £ DIGOIN – MAJESTIC 17h
> 600 kg d’or pur > Expendables : unité spéciale
18h 09.92.68.09.76 14h30 17h 20h45
17h 20h30 14h30 20h30
> Marmaduke > Inception > Sexy dance 3 (3D)
> L’apprenti sorcier > Expendables: unité spéciale
14h 16h 20h 17h 20h45
14h30 14h30 17h 20h30
> Twilight – chapitre 3: hesitation > Les petits ruisseaux > L’arbre
£ BOURBON-LANCY – RIO 18h 17h
> Be bad !
17h 14h30 17h 20h45
BORVO > Le voyage extraordinaire de Samy
£ CHALON – AXEL 15h
> Inception > Malin comme un singe
03.85.89.25.19 03.85.93.33.12 20h30 14h30
> L’apprenti sorcier > Sexy dance 3 (3D) £ GUEUGNON - DANTON £ MÂCON £ PARAY – EMPIRE
15h 18h 20h15 03.85.84.45.63 03.85.81.12.11
> L’italien > Le voyage extraordinaire de Samy > L’apprenti sorcier MARIVAUX > Inception
17h30 20h30 (3D) 14h30 20h30 03.85.38.24.13
17h 20h30
£ CHALON 16h > Millenium 2 > Salt
14h 17h 20h45
> Marmaduke
> Le bruit des glaçons 16h30
– NEF > Le bruit des glaçons
14h30
03.02.50.42.65
16h 18h 20h £ LA CLAYETTE – 14h 17h 20h45
> Sexy dance 3
> Inception 20h30
> Piranha (3D – int -12 ans)
16h 9h30
ODYSSÉE > Le voyage extraordinaire de Samy
> L’apprenti sorcier
14h15 16h15 20h15 22h15 03.85.28.25.93 14h 17h
> Crime d’amour 14h30
> Twelve* > L’âge de raison > Expendables: unite spéciale
16h 18h 20h > Salt
14h 16h 18h 20h 20h30 20h45
> Expendables: unité spéciale (int £ CHAROLLES > Inception
17h
-12 ans) – TIVOLI 17h30
£ MÂCON £ TOURNUS
14h 16h05 18h10 20h15 03.85.24.24.14 £ LE CREUSOT – MORVAN CORDELIERS – PALETTE
> Salt > L’illusionniste 03.85.38.24.13 08.92.89.28.92. (code 7151)
03.85.55.05.20
14h 16h 18h 20h 20h45 > Sexy dance 3
> Karaté kid > Salt
> L’apprenti sorcier > Le café du pont 14h 17h 20h45
14h30 17h 20h30 20h30
14h 16h05 18h10 20h15 17h > Karaté kid
> L’apprenti sorcier > The killer inside me ( Vo)
£ CHALON – VOX £ CHAUFFAILLES – 14h30 17h 20h30
14h 20h30
> Inception
17h
08.92.68.01.21 > Marmaduke > L’italien 14 h 30
ACTION PALACE 17h 20h30

C
Croisière
roisière ÉÉVÉNEMENT
VÉNEMENT 22010
010 ! RÉSULTATS DES JEUX
inclus. D
non inclus. étails d
Détails nos
ans n
dans os

à bord du
personne non
ar personne

MSC SPLENDIDA

1200
par
8€p

€*
e1
de 18

TTC
ervice d
e sservice

12 JOURS/11 NUITS
conditions particulières.
soumise à conditions
Offre soumise Frais de
particulières. Frais prestation
de p de
restation d

Départ d’AUTUN et CHALON


Départ d’AUTUN CHALON SU
SURR SAÔNE
SAÔNE le 24
24 novembre 2
2010
010
ouble. Offre
double.

))TALIEs'RÒCEs#RÒTEs)SRAÑLs%GYPTEs4UNISIE
TALIEs'RÒCEs#RÒTEs)SRAÑLs%GYPTEs4UNISIE
ntérieure d
abine iintérieure

P
PENSION
ENSION C
COMPLÈTE
OMPLÈTE avec boissons aux repas
repas,,
NCLUS !
IIN
base ccabine

6C
COCKTAILS
OCKT
TAILS PRIVATIFS
PRIV
VAT
TIFS
isponibilités.
disponibilités.

A
ACCOMPAGNATEUR
CCOMPAGNATEUR A
AU
UDDÉPART
ÉPART D
DE
EVVOTRE
OTRE R
RÉGION
ÉGION
e, base
de,
partir d
de d

C
CONSEILS
ONSEI LS & RÉSERVATIONS
RÉSERVATI
T ONS D
DANS
ANS V
VOTRE
OTRE AG
AGENCE
ENCE D
DEE VOYAGES
VOYA
AGES :
personne, à partir
réserve de
Sous réserve

Saône
Chalon sur Saône
ar personne,

97
03 85 9 97
7 00 97
Lic. 075 06 0060
gences. Sous

Mâcon
M âcon 03 85 38 81
38 81 42
par
aagences.

Autun 03 85 52 79
52 48 79
*P rix p
Prix

2312594
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 MUSÉE DE L'ÉCOLE / MON DIMANCHE 17

ENSEIGNEMENT. Regard sur les anciens manuels scolaires avec les yeux d’aujourd’hui.

La maman « idéale »

Si elle sert à table, la femme des années cinquante possède cependant le dernier cri de l’électroménager. Image DR

Édités dans les années maisonnée. Elle est tou- Préparation du l’époque, elle ne fait que re- ment. Ils sont les dernières
1950­1970 pour les écoles jours entourée de ses en- fléter la norme. images d’une hiérarchie dé-
primaires, les tableaux Ros­ fants, en général au moins repas, lessive, Si les femmes sont de plus passée. La loi du 13 juillet
signol ont été vus par des deux, une fille et un garçon. ménage… La en plus salariées en 1960, 1965 - Réforme des régimes
millions d’élèves. La femme Flamboyante dans son femme idéale des elles sont encore entière- matrimoniaux sera la gran-
y était présentée sous un charmant tablier, elle pré- ment dévouées aux tâches de révolution : les Françai-
jour… très conservateur. pare le repas pendant que
années cinquante. domestiques. Et ce n’est ses n’ont plus besoin du
les enfants font les devoirs, que depuis la loi du 22 sep- consentement de leur mari

L
es tableaux Rossi- en attendant que son mari ger, comme le prouve le ta- tembre 1942 qu’elles sont pour choisir une profession
gnol étaient de gran- revienne du travail. À table, bleau de la cuisine. Dans juridiquement associées à ou pour ouvrir un compte
des affiches en cou- c’est elle qui sert. celui où elle étend le linge la direction de la famille ! en banque et disposer de
leur utilisées en classe pour elle dispose d’une belle ma- Quant au droit de vote, il ne leurs propres biens. Ce jour-
les leçons de vocabulaire, Le droit de vote chine à laver. leur a été accordé qu’en là, les Rossignol ont com-
d’histoire-géographie ou de des femmes date Sa petite fille l’imite dans 1944. mencé à dater…
sciences naturelles. Dans la de la Libération un coin, en lavant le linge DAVID CARRETTE (*)
série qui servait à l’acquisi- Dans le tableau Le travail de sa poupée dans une bas- 1965 : la réforme des
tion du vocabulaire, l’édi- de la maman, on la voit en sine : il faut bien que la de- régimes matrimoniaux £ (*) David Carrette est
teur présentait les principa- train de faire le ménage et moiselle se prépare à son Les « Rossignol » et leurs l’auteur de deux livres sur
les scènes de la vie de passer l’aspirateur. C’est rôle futur ! Cette parfaite portraits conformistes sont l’histoire de l’enseignement :
quotidienne. À la maison, néanmoins une maman mère au foyer semble évi- diffusés au moment où la Photos de classe et Les ob­
dans la rue, chez la fleuris- moderne qui dispose du demment aux antipodes de place de la femme dans la jets de la Communale (édi­
te, à l’école, ou au marché. dernier cri en électroména- la femme moderne. Mais à société change radicale- tions du Layeur).
Un demi-siècle après leur
utilisation en classe, ces ta- PARTENARIAT
bleaux sont devenus une
2010 dans le monde : les femmmes restent à la cuisine Cette rubrique que vous
sorte d’album de famille de retrouverez désormais un
la France des années cin- Cinquante ans après les révolutions des En France même, à compétence égale, les dimanche sur deux est
quante. Prisonnière de ces années 1960, les conquêtes du féminisme salaires féminins sont toujours inférieurs réalisée en partenariat avec
peintures naïves et conven- n’ont guère touché qu’une partie du mon­ de 20 % en moyenne à ceux des hommes. le Musée de l’école en
tionnelles, la femme est de : l’Occident. Plus dramatique, dans les banlieues, on Chalonnais. Il est ouvert
idéalisée dans son rôle de En Asie, en Amérique Latine mais encore assiste à un retour en arrière complet avec chaque dimanche de 14 à
mère au foyer. On peut la plus en Afrique et au Moyen Orient, les le développement de l’habillement islami­ 18 heures. Adresse : 20, rue
suivre au marché, chez le femmes demeurent généralement sous la que ­voile, burka­ et la chasse à la miniju­ Auguste­Martin, 71100 St­
boucher pour l’approvi- domination masculine. pe. Tout reste à faire ! Rémy. Tél. : 03 85 94 76 72.
sionnement quotidien de la
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

18 MON DIMANCHE / CHASSE Dimanche 12


septembre 2010

FUSIL CARABINE
Beretta Xplor : performant Blaser R8 : une arme de luxe
Souplesse, légèreté et fluidité optimales sont les Les nouveaux calibres Blaser, sortis en 2009,
caractéristiques de ce fusil qui offre un meilleur sont immédiatement suivis par de nouvelles
un épaulement parfait. Il réalise d’excellentes carabines R8. Ces dernières ont la particularité
performances avec tous types de grammage de de posséder une culasse linéaire permettant un
24 à 64 grammes. rechargement rapide.
PRIX : 1 800 € PRIX INDICATIF 4 000 €

OUVERTURE. Le coup d’envoi de la saison est donné dans les départements situés s au sud de la Loire.

Lesarmesdanslalignedemire
L’ouverture se fera en Saô­ té liée au trafic d’armes, grâ-
ne­et­Loire le 19 septem­ ce notamment au fichier
L’état du gibier
bre. Globalement, elle se central des chasseurs.
présente plutôt bien. Les ar­ « La partie réglementaire L’état des gibiers reste la
mes sont dans le viseur. de la transposition est quasi- préoccupation principale
ment achevée », dit-il. Elle des chasseurs. La situa­

L’
ouverture de la chas- va nous permettre de con- tion peut être jugée con­
se au gibier d’eau a centrer nos efforts sur l’as- trastée entre le petit et le
donné satisfaction. pect législatif. Nous n’ac- grand gibier. C’est le grand
Un tableau dont se félicite cepterons pas le principe de gibier qui, cette année, va
Michel Raymond, président la carte grise pour les armes. sauver la saison dans le
de l’Association départe- Les dispositifs d’autorisa- département.
mentale des Chasseurs de tion, de déclaration et d’en- Lièvre : stabilité des popu­
gibier d’eau qui de plus enre- registrement permettant lations existantes. La ges­
gistre une augmentation du parf aitement d’associer tion particulièrement suivie
nombre de ses adhérents. « armes et détenteurs. Le fi- dans certaines communes
Cette tendance devrait se chier central des chasseurs peut laisser espérer aux
t r o u v e r à l ’o c c a s i o n d e est aujourd’hui un atout ma- chasseurs de ces territoi­
l’ouverture générale de la jeur dans ce domaine ». res de se faire plaisir.
chasse. Le gibier sera au ren- JEAN­PIERRE TISSIER Lapin : confirmation
dez-vous en particulier le La chasse offre la possibilité de vivre des émotions différentes. d’un retour de cette espè­
grand gibier. « Cette situa- Photo d’archives DR Demain dans le journal ce emblématique
tion est le reflet des efforts Supplément gratuit Faisan : les populations de
réalisés par les chasseurs en sur les armes et s’apprête à nale des chasseurs en pré- souches naturelles se
matière notamment de ges- réformer sa réglementation. sentant la saison de chasse 19 septembre maintiennent à un niveau
le jour J
tion des populations ». « Deux engagements ont été 2010-2011. relativement correct.
pris par le ministre, Brice Le travail a commencé au Perdrix rouge et perdrix
Une centaine de textes Hortefeux : ne pas transfor- ministère de l’Intérieur dans grise : très moyen.
En dehors de l’état du gi- mer la lutte contre les trafi- le cadre d’un comité de con- Ramier : en augmentation
bier, les chasseurs se trou- quants d’armes en acharne- certation dont la tâche va Chevreuil : abondant
vent, en cette avant veille ment contre les détenteurs porter sur la refonte régle- Sanglier : année à deux
d’ouverture, mobilisés sur le légaux – chasseurs, tireurs mentaire de plus d’une cen- portées.
dossier des armes. Le pre- sportifs ou collectionneurs. taine de textes. La recrudescence du re­
mier acte s’est opéré dans le Simplifier des règles deve- Les structures des Fédéra- Photo FDC71
nard inquiète les chas­
cadre du Comité Guillaume nues illisibles », a indiqué tions des Chasseurs vont ve- seurs malgré les mesures
Tell. La France va transpo- Henri de Ponchalon, prési- nir en appui d’une politique La chasse
en Saône-et-Loire
prises par les piégeurs.
ser la Directive Européenne dent de la Fédération natio- visant à éradiquer l’insécuri-
RDV le lundi 13 septembre
avec votre quotidien
2336979

Au cœur de la biodiversité DIX RECOMMANDATIONS UNIVERSELLES


En 2009, la Fédération Nationale des chasseurs lançait une Certaines maladies, transmissibles à l’hom- mal quel qu’il soit,
campagne de communication qui avait pour objectif de re­ me sont naturellement présentes chez les £ Mettre des gants pour manipuler des ani-
valoriser l’image de la chasse. En 2010, année internatio­ animaux sauvages et dans l’environne- maux piégés.
nale de la de la biodiversité, la Fédération nationale des ment : on les appelle des zoonoses. Il existe £ Se laver les mains au savon après toute
chasseurs, relayée par les fédérations départementales, douze maladies zoonotiques dont il est faci- manipulation d’animaux.
entend poursuivre ce processus car « la chasse est une ac­ le de se protéger. £ Ne pas porter les mains à la bouche si el-
tivité indissociable du bon état de conservation du patri­ À cet égard, voici dix recommandations qui les n’ont pas été lavées. après toute activité
moine naturel ». Les interventions des chasseurs s’effec­ peuvent permettre de s’en prémunir. de nature.
tuent sur les différents milieux naturels que sont les haies et £ Au retour de sorties dans la nature, ins- £ Laver à l’eau les fruits ou légumes ramas-
les bosquets plantés, les zones humides protégées, les pecter et retirer les tiques. sés dans la nature.
mares préservées, les chemins ruraux restaurés sans £ Mettre des gants pour manipuler des ani- £ Se laver les mains au savon puis désinfec-
oublier la régulation des espèces et la veille sanitaire. maux trouvés morts. ter en cas de plaie.
De même, cette nouvelle campagne doit amorcer « le re­ £ Ne pas transporter des animaux morts £ Ne pas utiliser le même couteau pour
crutement de nouveaux chasseurs en insistant sur les autrement que dans un ou deux sacs étan- éviscérer et préparer le gibier que pour man-
émotions ressenties à la chasse : rencontre avec la nature, ches. ger le casse-croûte du pique-nique § ou se la-
avec les animaux, avec les autres, ou avec soi­même. » £ Mettre des gants pour éviscérer un ani- ver soigneusement au savon.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 PÊCHE / MON DIMANCHE 19
BARQUE DESSERTE
Un moteur à deux hélices Pour protéger les esches
D’une puissance de 68 lbs, ce moteur, doté de Un produit, une fois encore innovant de chez
deux hélices est proposé par la société Sensas, avec cette desserte à store pour
Grauvell. Il fonctionne sur batterie de 12 volts. protéger les esches et les produits contre la
Un produit innovant qui doit séduire tous les chaleur. 45 cm par 65 cm, telle sont ses
pêcheurs qui pratiquent en barque. dimensions.
PRIX INDICATIF DE L’ORDRE DE 400 € PRIX INDICATIF DE L’ORDRE DE 120 €

FÉDÉRATION MONTCEAU
Travaux de réhabilitation
des milieux naturels
Comme chaque année, la à Fretterans, la Fédération
Fédération de Saône-et-Loi- poursuit les opérations d’en-
re pour la Pêche et la Protec- tretien et de nettoyage de la
tion du Milieu Aquatique végétation. Nous espérons
profite de l’étiage de la fin ainsi retrouver les fonction-
d’été pour réaliser des tra- nalités essentielles de ce mi-
vaux de réhabilitation des lieu remarquable. Au total ce
milieux naturels. Depuis sont presque 1 ha de milieux
maintenant deux ans, un pro- humides propices à la faune
gramme de restauration des piscicole qui auront été res-
bras morts du Doubs a été en- taurés sur ce secteur. Le dé-
trepris dans le cadre des con- tail de ces opérations est en
trats Natura 2000. Dans la partie consultable sur notre
continuité des travaux entre- site internet dans l’espace de
pris l’année dernière sur le téléchargement (www.pe-
Bras Mort du Grand Pâquier che-saone-et-loire.fr).

Sur l’agenda des concours Jean­Noël Roquet aime la nature. Il vient de recueillir un faucon blessé. Photo J.­M.V. (CLP)

£ Aujourd’hui : Chalon, concours comptant pour la coupe


fédérale dans la Saône, Paray­le­Monial, concours individuel
dans l’étang des moines.
£ 18 septembre : Bourbon­Lancy, concours individuel dans
Les silures, il en rêve la nuit
le plan d’eau du Breuil,
£ 19 septembre : Saint­Vallier, concours à l’américaine, en Jean­Noël Roquet traque re quelques semaines, et je Il est toujours
deux manches, dans le canal du centre les silures tout au long du pourrai le relâcher ». En fe-
i£ 22 septembre : Dommartin­lès­Cuiseaux, deux concours cours de la Loire. De Di­ rait-il autant avec les silu- le recordman de
individuels, pour les plus de 55 ans, à l’étang de la ciblière. goin à Tours, il connaît des r e s . ? « Tr è s s o u v e n t . À France de la
dizaines de coins. moins qu'un ami ne me de- catégorie avec un
mande d'y goûter… Pour ce-
silure de 2,45 m
n C'
est peu dire que le la, il faut bien l'assaisonner,
LA PRISE DE Montcellien Jean- et surtout bien le défaire en pour 108 kg.
LA SEMAINE
Noël Roquet aime le saignant et en le dégrais-
la pêche. Truites, brochets, sant au préalable au court-
sandres, il a à peu près tout bouillon. Mais même com- 10 zéros sur lesquels il enfile
pêché. Et dans toute la Fran- me ça, il arrive que le résul- à chaque fois une trentaine
ce ! Sans parler des silures tat dans l'assiette soit déce- de gros vers ! Le nombre de
qu'il traque désormais tout vant ». silures qu'il compte à son
au long du cours pas tou- palmarès ? Jean-Noël ne
jours si paisible de la Loire... « Rien n’est petit » s'en souvient plus. En revan-
« De Digoin à Tours, je con- Ce qui n'est jamais le cas che, ce dont il est sûr, c'est
nais des dizaines de coins. au bout de la ligne. Même d'être toujours le recordman
La Loire, qui n'est pas navi- lorsqu'on est monté en de France de la catégorie :
gable, est sans doute le der- corps de ligne avec de la cor- « 2,45 m pour 108 kg ! Mais
nier fleuve sauvage d'Euro- delette ou de la tresse pou- j'ai pris aussi une dizaine de
pe. C'est une rivière vant résister à une traction brochets de plus d'un mè-
magnifique, vivante… Elle de 100 kg, l'émotion est ga- tre ; un sandre de 1,02 m,
est en perpétuelle évolution. rantie. « Dans la pêche du si- des truites de plus de 0,70 m
Ici, rine nn'est jamais pa- lure, rien n'est petit. À com- dans l'Ain… » Bref, que du
Carpe de 14 kg. Jean Fleuriau, de Montchanin est un reil ». On l'aura compris, mencer par les vifs, tâches beau poisson qu'il remet le
carpiste chevronné, pour preuve, cette magnifique carpe plus encore que de la pêche, ou chevesnes le plus sou- plus souvent à l'eau. Même
miroir de 14 kilogrammes prise dans l'étang de Mont­ Jean-Noël est un amoureux vent, qui peuvent peser jus- les silures ? « Évidemment.
chanin. La prise a été épuisée par Rémy Mazeburka. de la nature. Pour preuve, il qu'à deux kilos ! Pour me le silure est assez fragile et le
Pour Jean, c'est son record de l'année, puisqu'il avait a recueilli voici peu un fau- tendre, j'utilise une barque. transporter juste pour le
capturé une carpe de 12 kg, voici quelque temps et une con blessé qui, s ans lui, ensuite, je reviens au bord plaisir de frimer pour le lais-
8 kg le matin même. La carpe s'est laissée séduire par aurait sûrement fini sous les pour surveiller mes lignes. » ser ensuite pourrir dans un
des bouillettes au scopex. roues d'une voiture ou dans Et lorsqu'au printemps il pê- coin du j ardin, ce serait
Photo. DR l'estomac d'une fouine. « Il che au ver, c'est la même dommage ».
va mieux aujourd'hui. Enco- chose : des hameçons de 6 à JEAN­MARC VUILLAMY (CLP)
20
£ Grèce. Des manifestations contre les orientations économiques prises par le
gouvernement grec ont eu lieu hier à Salonnique. À lire en page 23 400 millions
d’euros. C’est ce que
devrait rapporter à la
Sécurité sociale, le
relèvement de la taxe
sur l’intéressement et

FRANCE MONDE et
la participation de 4 %
à 6 %, selon le Journal
du Dimanche.

POLITIQUE. Les représentants des partis de gauche tentent de s’unir contre la réforme des retraites.

Toute la gauche réunie


à la fête de l’Humanité
Objectif. Faire reculer le gouvernement sur la réforme des Réponse. FrançoisFillonaappeléànepascroireceuxquipromettent
retraites, même si des divergences existent. qu’ilsreviendrontsurlesloisquelamajoritéestentraindevoter.

Toute la gauche, du PS au
N PA , s ’ e s t r é u n i e h i e r
après­midi sur le stand du
PCF à la Fête de L’Humani­
té.

«L
e temps est
venu de met-
tre un coup
d’arrêt, sans attendre 2012,
à la fuite en avant de ce
pouvoir », a déclaré Pierre
Laurent, secrétaire natio-
nal du PCF, lors d’un dis-
cours devant plusieurs res-
ponsables de gauche.
Au premier rang, on pou-
vait voir Harlem Désir et
Claude Bartolone (PS), aux
côtés d’Arlette Laguiller et
Nathalie Arthaud (LO),
Olivier Besancenot (NPA)
e t Je a n - Lu c Mél en ch on
(Parti de gauche), qui s’est
éclipsé rapidement. Pour

“ Il y a dans le
peuple de gauche
une envie de
partage dans
De gauche à droite : Arlette Laguiller, Nathalie Arthaud, Olivier Besancenot, Jean­Luc Mélenchon, Marie­Georges Buffet et Pierre Laurent. Photo AFP

levé les « ambiguïtés » du


PS sur la question, « les for-
ces de gauche doivent mon-
Mme Buffet, « c’est un dé-
bat de fond, pas une atta-
que » du PS et « le but c’est
semblant de croire » à ce
que dit le PS, a aussi souli-
gné qu’il ne fallait « pas
versité d’été du courant de
Benoît Hamon (P S) le
19 septembre dans les Lan-
l’action. ” trer leur détermination de battre Sarkozy. Les gens créer une polémique qui des. « Hamon se mouille
sans faille à garantir la re- n’en peuvent plus de ce viendrait perturber le mou- un peu plus », « c’est im-
Pierre Laurent, Secrétaire traite à 60 ans à taux bonhomme qui fait mal à la vement » unitaire. Même portant pour le rapport de
national d u PCF plein » avec des finance- France ». son de cloche chez Olivier force global » face au gou-
ments sur les hauts revenus M. Mélenchon, s’il « fait Besancenot, invité de l’uni- vernement, a-t-il dit.
E u r o p e É c o l o g i e , Je a n - et le capital.
Marc Brûlé et André Gatto- Accueilli par Marie-Geor-
lin étaient là, Cécile Duflot, ge Buffet, M. Bartolone a LANCEMENT DU «PROGRAMME PARTAGÉ»
la patronne des Verts, étant reconnu que « la gauche est
passée la veille. diverse ». Mais « même si Pierre Laurent (PCF), Jean-Luc Mélenchon mouvement populaire» sur les retraites
« Il y a une très forte aspi- nous avons des positions (Parti de gauche) et Christian Picquet (Gau- était «une lame de fond». Le numéro un
ration à l’unité », a assuré différentes », « les Français che unitaire) ont lancé samedi le chantier communiste a alors appelé «tous ceux qui
le numéro un communiste, ont besoin d’une gauche du «programme partagé» du Front de gau- sont dans les mobilisations sociales» à «se
soulignant que la gauche rassemblée », a-t-il affirmé, che (FG) pour 2012, estimant que «beau- mêler du débat politique» et participer loca-
pouvait « faire reculer » le alors que les députés PCF coup se joue aujourd’hui» pour battre Nico- lement à la construction du programme du
gouvernement et « gagner se sont opposés vendredi à las Sarkozy. «Beaucoup se joue aujourd’hui FG, entre «révolution sociale contre les
cette bataille » sur les re- leurs collègues PS en refu- pour faire barrage à Nicolas Sarkozy», a marchés financiers» et «révolution démo-
traites. sant l’allongement de la du- lancé Pierre Laurent devant plusieurs cen- cratique contre la monarchie» de Nicolas
Pour M. Laurent, qui a re- rée des cotisations. Pour taines de militants, en soulignant que «le Sarkozy.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 FRANCE ET MONDE 21

nPIQUÉ
AU VIF

LA SEMAINE Le chemin de croix


du Coran
DE PAR ÉRIC REVEL

DUBOUILLON
L es tensions contre le monde musulman aux États-
Unis, en ce jour de commémoration des attentats du
11 septembre, nous montrent que la paix est fragile. L’af-
firmation, par certaines autorités françaises, que des me-
naces planent sur la France ne doit pas nous détourner du
chemin de la compréhension des autres. Le dernier film
de Julian Schnabel, Miral, est une ode à la paix. Lui, le juif
new-yorkais décrit dans son long-métrage, en compéti-
tion à la Mostra de Venise, la longue saga tourmentée du
peuple palestinien de 1948 à la première Intifada. Des
images du cœur.
Au centre des séquences, le rôle de l’éducation pour
mieux comprendre l’autre qui fait toujours, à priori, peur.
L’autodafé d’un livre, encore plus s’il s’agit du Coran, est
exactement le chemin inverse. Le pasteur américain s’est
ravisé. Mais, la haine de l’autre est le terreau puissant des
drames. Il gagne du terrain aux États-Unis. Les extrêmes,
seuls, sont les grands gagnants de ces escalades. La paix a
besoin de gens de bonne volonté. Même si la religion n’est
pas leur point commun.

EN BREF
RETRAITE
Selonl’Ifop,57%desFrançaissontcontrelerelèvement
del’âgededépartà62ans
Cinquante-septpourcentdesFrançaisdésapprouventlerelève-
ment à 62 ans de l’âge légal du départ à la retraite et, malgré les
amendements apportés par le gouvernement au projet, 68 % le
TAUROMACHIE considèrentcomme«injuste»,selonunsondageIfopàparaître
dans Dimanche Ouest France.
Pro et anti-corrida se défient dans les rues
« Passion pour une tradi- LAIT
tion » pour les uns, « barba- Reprisedesnégociationsentrelaconfédérationpaysanne
rie » pour les autres : pro et etl’interprofessionlaitière
anti-corrida se sont défiés à La Confédération paysanne, syndicat agricole minoritaire,
distance hier, à Nîmes et à Ar- rencontreralundil’interprofessionlaitièreaveclaquelleelle
les (Bouches-du-Rhône), ville avait rompu les discussions quant à sa participation aux né-
où s’ouvrait le jour même la gociations sur les prix, a-t-elle fait savoir samedi dans un
traditionnelle Feria du riz. communiqué. « La Confédération paysanne attend de cette
Près de deux mois après l’in- rencontre un engagement et un calendrier pour l’entrée des
terdiction des spectacles tau- syndicats de producteurs représentatifs dans les interpro-
rins votée par le parlement fessions », indique-t-elle.
catalan, en Espagne, la prési-
dente de l’Alliance pour la
suppression des corridas, TRAFIC
Claire Starozinski, avait fait Démantèlementd’untraficd’armes
le pari de réunir 1 000 person- Des manifestants anti­corrida tentent de faire passer leur entrelaSerbieetlaFrance
message avec des images fortes. Photo AFP
nes dans la préfecture du Sept individus ont été interpellés et placés en garde à vue jeudi
Gard. soir dans la région parisienne, lors d’une opération conjointe en
clamer l’abolition » de la cor- tacles taurins, leur « culture » FranceetenSerbiededémantèlementd’unréseaudetraficd’ar-
Une forte affluence rida, et la fin de la « torture » et leur « tradition ». mes, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une
Pari plus que gagné : ce sont infligée aux taureaux. Mais ils entendaient aussi, information du Parisien. Soupçonnés de trafic d’armes en ban-
entre 1 800 selon la police et « La corrida ? Comment selon Alberto Garcia, prési- de organisée et d’association de malfaiteurs, les sept personnes
3 000 personnes selon peut-on qualifier ça sinon dent du cercle de réflexion interpelléesenFranceétaienttoujoursengardeàvuehiermatin.
Mme Starozinski, qui ont bat- “barbarie” ?», avait lancé pour la défense de la tauro-
tu le pavé nîmois. « C’est un Mme Starozinski avant le dé- machie, dénoncer le fait de REMANIEMENT
succès », se réjouissait cette but de cette « marche pacifi- passer « pour des voyous, des SlonunsondageIfop,55%desFrançaissont
dernière tandis que le cortège que ». sauvages, des incultes ». « On pourlemaintiendeFillonsinonAlliot-Marieestfavorite
approchait des arènes. « Ja- Quelques heures plus tôt, veut manifester notre ras-le- Une majorité de Français (55%) souhaite que François Fillon
mais une manifestation anti- les pro-corridas – entre 700 bol qu’on nous mette à l’in- reste à Matignon lors du prochain remaniement du gouverne-
corrida n’avait réuni autant selon la police et 2 000 selon dex », a-t-il ajouté, exigeant ment mais, en cas de changement, Michèle Alliot-Marie appa-
de monde ». les organisateurs – s’étaient qu’on laisse aux pro-corridas raît comme la meilleure Premier ministrable, selon un sondage
Sur les boulevards nîmois, rassemblés pour défendre la liberté « de vivre (leur) pas- Ifop pour le Journal du Dimanche.
la foule n’avait de cesse de ré- « leur passion » pour les spec- sion ».
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

22 FRANCE ET MONDE Dimanche 12


septembre 2010

AVEC COURRIER INTERNATIONAL


Numéro 1036, en vente actuellement, 3 €
Retrouvez Courrier International sur www.courrierinternational.com

NIGERIA. Lagos n’est (peut­être) plus la capitale du crime.

Quand la police s’en mêle !


Selon la police, la ville de
Lagos est presque tranquil­
le désormais. Un chroni­
queur nigérian en doute : la
ville pourrait être plus calme
“ La brigade
d’intervention
rapide de l’État abat
des innocents au
si les policiers cessaient de
terroriser la population.
cours d’opérations
extrajudiciaires. ”

I
l n’y a plus de criminalité
à Lagos ! C’est du moins Bayo Olupohunda, chroniqueur
ce que la Direction de la
police de l’État de Lagos,
sous la houlette de son com- rues qui harcèlent les gens à
missaire, Marvel Akpoyibo, leur guise ? Sont-ils aussi
et de son porte-parole, impuissants à réprimer les
Frank Mba, ne cesse de ré- agissements commis par des
péter lors d’apparitions en conducteurs de bus et des
public. Même s’il est indé- chauffeurs de camion ?
niable que le nombre de vols Le chef de la police peut-il
à main armée commis dans parler de sécurité quand les
la ville a considérablement activités illég ales de ses
baissé depuis 2007 et l’arri- agents causent la mort de
vée du gouverneur Babatun- plus de soixante innocents ?
de Fashola, qui, dès le début La sécurité se mesure-t-elle à
de son mandat, a fait de la la seule absence de crimes
sécurité l’une de ses priori- violents commis dont se flat-
tés, la police a tort de se glo- te la Direction de la police ?
rifier comme elle le fait de la Désolé, mais je ne suis pas
prétendue disparition de la de l’avis de Marvel Akpoyi-
criminalité à Lagos. bo et Frank Mba. Lagos ne
sera pas délivrée de la crimi-
La police en cause Dessin de Verdaguer, États­Unis. cartoons@courrierinternational.com nalité tant qu’on laissera ses
Il est certes réjouissant de policiers continuer à tuer,
voir que cette mégapole est Beaucoup des délits qui motards, harceler des inno- dre des comptes. Mais com- harceler et racketter d’inno-
en train de retrouver sa vie avaient valu à Lagos sa mau- cents avec leurs contrôles bien ont été poursuivis en cents habitants, tant qu’on
nocturne après en avoir été vaise réputation sont rem- routiers et leurs fouilles. justice à ce jour ? ne les empêchera pas de pro-
privée en raison des meur- placés par des crimes et dé- Le commissaire de police céder à des contrôles rou-
tres qui y étaient commis. lits plus graves, commis par de Lagos n’est-il pas au cou- Des abus tiers illégaux et pouvant
Les attaques de banques qui des policiers. Aujourd’hui rant des délits que ses hom- non sanctionnés coûter la vie à des habitants,
sévissaient dans la ville il y a encore, la brigade d’inter- mes commettent contre des Fin 2009, des jeunes qui et tant que le commissaire
quelques années ont, elles vention rapide de l’État abat habitants de la ville ? Com- discutaient devant chez eux n’admettra pas que la crimi-
aussi, disparu. Mais Lagos des innocents au cours bien de personnes ont-elles ont été abattus de sang-froid nalité n’a pas été éradiquée à
est-elle vraiment débarras- d’opérations extrajudiciai- été tuées “accidentelle- par des agents qui n’ont tou- Lagos, puisque certains de
sée de toute criminalité res qui font planer des dou- ment” par des agents de la jours pas été retrouvés. En ses hommes s’y livrent à des
comme le chef de la police et tes sur la santé mentale de Direction de la police de avril 2010, un jeune qui as- agissements contestables.
ses hommes voudraient nos policiers. Les hommes l’État de Lagos ? Le porte- sistait à un match de football BAYO OLUPOHUNDA
nous le faire croire ? Pour de la police mobile, qui exer- parole de la police assure dans le quartier populaire extrait du journal Next, Lagos
autant que je sache, aucune cent dans des secteurs jugés aux habitants de Lagos que, d’Ajegunle a connu le même
ville au monde ne peut être sensibles, profitent de leurs si des policiers tuaient des sort : il avait refusé de verser
capable d’un tel exploit. fonctions pour racketter les innocents, ils devraient ren- à des policiers l’argent qu’ils EN KIOSQUE
voulaient lui extorquer. Cet
acte arbitraire a engendré
Deux hélicoptères pour rétablir l’ordre des émeutes qui ont gagné
toute la ville. Les coupables
La plus grande ville d’Afrique subsaharien­ ciales. Le gouverneur de l’État a promis ont-ils été sanctionnés ? Ces
ne, Lagos, capitale économique du Nige­ d’engager des dépenses importantes pour crimes odieux commis par la
ria, a depuis longtemps une image de vio­ renforcer le dispositif de sécurité. Il a ré­ police de Lagos contribuent-
lence et de criminalité. Vols, trafic de cemment doté les services de sécurité de ils à nous rassurer ou au con-
drogue, kidnapping, meurtres, règlements deux hélicoptères puissants pour surveiller traire à saper la confiance
de comptes, gangs, corruption financière : le territoire et les zones maritimes. La poli­ des habitants dans sa capa-
la mégapole de plus de 10 millions d’habi­ ce fait beaucoup d’annonces prometteu­ cité à les protéger ? Que dire
tants cumule une rapide croissance démo­ ses à la population pour affirmer qu’elle ré­ de policiers qui ferment les
graphique et de très fortes disparités so­ tablira la sécurité en quelques mois. yeux sur les crimes commis
par des bandes d’enfants des
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 FRANCE ET MONDE 23

GRÈCE. Des manifestations contre les orientations économiques du gouvernement. EN BREF

Le Premier ministre grec TURQUIE


Le pays est mécontent
de la lenteur de ses
négociations d’adhésion

face à la rue à Salonique La Turquie a clairement ex-


primé son mécontentement
hier devant les ministres
européens des Affaires
Le Premier ministre grec étrangères face à la lenteur
Georges Papandreou af­ des négociations en cours
frontait la rue hier à Saloni­ sur son adhésion à l’UE, re-
que, la deuxième ville de fusée par plusieurs pays
Grèce, où cinq manifesta­ comme la France et l’Allema-
tions différentes sont pré­ gne. « j’ai exprimé lors de la
vues contre sa politique. réunion notre mécontente-
ment face au rythme des né-

S
i les efforts d’extrême gociations, je l’ai dit claire-
rigueur budgétaire ont ment, j’ai dit que ce rythme
été salués vendredi par n’était pas du tout satisfai-
le Fonds monétaire interna- sant pour nous », a expliqué
tional (FMI), qui a débloqué M. Davutoglu, chef de la di-
une deuxième tranche plomatie turque.
d’aide au pays, une partie
des Grecs continue à con-
tester les conséquences so- ÉTATS-UNIS
ciales néfastes des réduc- Le pasteur Jones assure
tions de salaires et hausses qu’il ne brûlera « jamais »
de taxes, prévues dans le le Coran
plan de redressement de Le pasteur chrétien inté-
l’économie. griste Terry Jones a assuré
La police attendait hier dans un entretien à la
d’ailleurs hier beaucoup chaîne de télévision améri-
plus de manifestants à Salo- caine NBC que son église
nique que les 10 000 recen- ne brûlerait le Coran « ni
sés l’an dernier pour la mê- Un manifestant clame des slogans anti­gouvernement à Tessalonique. Photo AFP aujourd’hui ni jamais ». Le
me occasion : la visite de M. pasteur a expliqué que
Papandréou à la foire inter-
nationale, qui se tient dans
la deuxième ville du pays et
sert traditionnellement de
rentrée politique au gouver-
“ Des progrès impressionnants ont été
faits dans les réformes structurelles. ”
Le FMI
gétaire, avec notamment le
maintien à son poste du mi-
nistre des Finances Georges
Papaconstantinou.
Au milieu d’une mer de
l’objectif de son Église était
« de montrer qu’il y a un
élément très dangereux et
très radical dans l’islam ».
« Nous avons totalement
nement. mauvaises nouvelles écono- accompli cette mission »,
Les camionneurs ont an- les manifestants. Du jamais place d’une politique de ri- miques, illustrant la profon- s’est-il félicité.
noncé une grève illimitée à vu depuis 2003, lorsque la gueur -, M. Papandréou ne de récession que traverse le
partir de lundi avant ville, porte des Balkans sur dispose de presque aucune pays (accélération de la bais-
d’ouvrir le bal en défilant la Méditerranée, avait hé- marge de manœuvre pour se du PIB, chute de 8,6 % de JAPON
dans la matinée de samedi bergé un sommet européen distribuer de quelconques la production industrielle La fusée H-2A décolle
contre les projets de libérali- de chefs d’état. mannes budgétaires adou- en juillet, avec une inflation avec un satellite
sation du secteur. Au vu de la situation grec- cissant la rigueur, selon plu- à 5,5 % en août), Athènes a de géolocalisation
Des mesures de sécurité que - sauvée de la faillite au sieurs commentateurs. annoncé vendredi avoir ré- La fusée japonaise H-2A a
draconiennes ont été prises. printemps par un prêt de Le remaniement ministé- duit de 32 % son déficit bud- décollé hier d’une base nip-
Plus de 4 000 policiers sont 110 milliards d’euros sur riel opéré lundi a donné gétaire sur les huit premiers pone pour placer dans l’es-
venus d’Athènes et d’autres trois ans du FMI et de l’UE quant à lui le signal d’une mois de 2010 par rapport à pace un satellite destiné à
départements pour escorter en échange de la mise en poursuite de l’austérité bud- la même période de 2009. compléter le système GPS
pour les services de géoloca-
lisation au Japon, selon les
images diffusées en direct
RUSSIE. Les deux dirigeants se sont rencontrés près de Moscou. par l’Agence d’exploration
spatiale japonaise (Jaxa).
Poutine et Berlusconi : rester au pouvoir « jusqu’à 120 ans »
ESPAGNE
Vladimir Poutine et Silvio roslavl (nord de Moscou) qu’il hommes, selon l’OMS. « Il poursuivi M. Poutine. « Non, La justice interdit
Berlusconi ont plaisanté hier allait financer des recherches semble que oui, mais atten- je ne pense pas, parce que les une nouvelle
sur la possibilité pour l’un devant permettre d’augmen- tion, ce sera un âge moyen, on Premiers ministres ont beau- manifestation à Bilbao
comme pour l’autre de rester ter de manière spectaculaire m’a dit que les dirigeants coup de travail, nous nous fa- La justice espagnole a inter-
au pouvoir « jusqu’à 120 l’espérance de vie. auront une vie encore plus tiguons », a répondu M. Ber- dit hier une nouvelle mani-
ans », lors d’une rencontre longue », a répondu selon la lusconi. festation à Bilbao en faveur
très décontractée dans la rési- Espérance de vie t r a d u c t i o n d e l a ch a î n e « Vous ne me croirez pas : je du bras politique interdit de
dence du chef du gouverne- « Nous allons donc vivre jus- M.Berlusconi, installé de ma- n’ai pas eu un jour de vacan- l’ETA, Batasuna, et un im-
ment russe. qu’à 120 ans ? », lui a deman- nière très décontractée dans ces cette année. Et je pense portant dispositif policier
Selon la chaîne NTV, qui a dé en souriant M. Poutine, un fauteuil de la résidence de que vous aussi, avec les diffi- était attendu hier après-midi
retransmis des images de la dont le pays se classe dans ce Novo-Ogarevo, à l’ouest de cultés que vous avez rencon- dans la capitale économique
rencontre, le chef du gouver- domaine en deçà du niveau Moscou. trées, vous n’avez pas eu non du Pays basque (nord) pour
nement italien avait annoncé du Bangladesh avec une espé- « Donc nous serons Premier plus de temps pour vous repo- empêcher sa tenue.
vendredi lors d’un forum à Ia- rance vie de 60 ans pour les ministre jusqu’à 120 ans ? », a ser », a-t-il ajouté.
24 GRAND ANGLE Hymne à la joie / . Il s’agit d’un arrangement
1100 ans / C’est l’anniversaire que fête cette année d’environ deux minutes[du thème musical de l’Ode à la joie,
Polyglotes / Les participants à cette grande épreuve Aujourd
et étranger
Cluny, celui de la fondation de son abbaye. Des festivités qui de chant, étaient invités à entonner l’hymne à la joie en
dernier mouvement de la Neuvième symphonie écrite en organiséza
ont débutés il y a plus d’un an. français, allemand, slovène, italien et allemand.
1823 par Ludwig van Beethoven. de porte

CLUNY 2010. Dans le cadre de l’événement « Toute l’Europe à Cluny », les participants étaient invités hie

H ier soir, perdu sur les pavés de Cluny


on ne savait plus bien au cœur de quel siècle on se pro-
menait. Très tôt la ville a été investie par des saltim-
banques venus de toute l’Europe. À chaque coin de
rue, au pied de chaque façade, les accents venus
d’ailleurs se faisaient entendre. Il faut dire que la date
était importante et méritait bien le déplacement. Il y a
1100 ans, jour pour jour, une charte entérinait la cons-
truction d’une grandiose abbaye à Cluny, c’était un
11 septembre 910.
400 000 jours plus tard, la Maior Ecclesia a un peu
souffert du temps, mais l’esprit clunysien est resté in-
tact. Il y a un an, la ville avait ouvert ses portes à tous
ses camarades influencés par la culture des moines
fondateurs. Hier, une autre charte a été signée par une
centaine d’élus de toute l’Europe. Tous ont en com-
mun de compter sur leurs terres un site héritier de clu-
ny, tous se sont engagés à continuer de marcher en-
semble après 2010.

Cluny, carrefour intemporel de l’Europe


L’ambiance était presque irréelle hier soir, le cloître
de l’abbaye s’est transformé en piste de tango, la ville
semblait avoir retrouvé sa splendeur moyenâgeuse.
Ici c’est un moine que l’on croise, là-bas c’est un étu-
diant de l’ENSAm en uniforme qui joue les anges gar-
diens pour les amis étrangers égarés.
« Nous ouvrir à l’Europe a changé notre regard sur
Cluny. Nous avons compris des choses à travers la fa-
çon dont nous voyaient les autres. Nous avons changé
de regard sur notre patrimoine historique, mais aussi
sur notre patrimoine humain. Maintenant, il faut aller
au-delà de l’événement et continuer d’échanger en- La ville était investie par des saltimbanques de toute l’Europe, ce qui n’a pas empêché un ban bourguignon tradi
semble. Mieux se connaître c’est aussi ça la construc-
tion européenne », notait hier Colette Xavier-Rolai
adjointe à la culture de la mairie de Cluny.
Vers 22h30, face à une foule immense qui remplissait
presque le gigantesque parc de l’abbaye, Michel Go-
dart, le président de la fédération européenne des sites
clunysiens a pris la parole : « l’avenir est un présent
que nous fait le passé. Il y a 1100 ans à Cluny naissait
le levain religieux social, culturel et politique d’une
Europe en devenir ». Le maire de la ville, Jean-Luc
Delpeuch lui a succédé très ému au micro : « Depuis
toujours Cluny s’occupe de l’au-delà dans le temps et
de l’espace ». Le 1er magistrat a promis que toutes les
villes unies par la force de Cluny se retrouveraient
« bien avant 2110 ». Cette promesse a été scellée par
un « chœur de 1100 voix ». la foule a été invitée à re-
prendre l’hymne à la joie ( hymne européen) dans plu-
sieurs langues. Cette émouvante chorale a été menée
par Fleure-Lise, une chanteuse clunysoise. Derrière
sous le grand transept, on sentait presque frissonner
les moines fondateurs. Sur les murs où les participants
à la fête étaient invités à inscrire leurs rêves, on pou-
vait lire ceci « que Cluny vive 1000 ans de plus »… Le public a repris en chœur l’hymne à la joie dans plusieurs langues. Photo B.M.
BENOIT MONTAGGIONI

Cluny résonne au son de


LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010

d’hui à 12h / tous les particpants ( français Aujourd’hui à 16h. / Nouvelle representation du Aujourd’hui 18h/ Ce sera le bouquet final de
rs) sont invités à se joindre à de grands banquets spectacle équestre de Mario Luraschi « Cluny L’ambitieuse».
l’évenement « Toute L’Europe à Cluny». Scène ouverte avec
autour de chaque porte de la ville par les comités 100 chevaux pour retracer l’histoire de l’abbaye. Un
présentation des différents folklores et chants de l’Europe.
spectacle proposé aux haras nationaux.

er soir à entonner l’hymne européen dans le parc de l’abbaye.

itionnel de résonner. Photo B.M. Ces curieuses fées invitent les participants à graver leurs rêves les plus secrets sur les pierres de Cluny. Photo B. M.

oi ! mais non je ne rêve pas, cette nuit les moines étaient bien de retour à Fleure­Lise chanteuse Clunysoise et Jean­Luc delpeuch, maire de Cluny ont donné le ton pour
Photo B.M. inviter le public à reprendre l’hymne à la joie. Photo B. M.

e l’hymne à la joie
26
£ Pétanque Avec 484 triplettes masculines et 101 équipes féminines, le BICBO bat son
plein. Hier la première journée a été marqué par l’éliminaton de Radnic. À lire en pages 34­35 1 Le club de rugby de
Mâcon dispute
aujourd’hui son premier
match de la saison de
Fédérale 1. Les
Mâconnais reçoivent

SPORTS Massy, une équipe


considérée comme l’une
des favorites de la poule.

FOOTBALL. CFA (6e journée). Louhans­Cuiseaux dominé par Raon­l’Etape (0­2)

Unaveud’impuissance
Première. La nouvelle recrue louhannaise Kololo faisait sa Forfait.La réserve louhannaise a été contrainte de déclarer
première apparition dans les buts bressans. forfait suite à un effectif incomplet pour le déplacement à Mâcon.

CSLC 71 ­ RAON L’E. A CHAUD


0-2 JEAN ACEDO
Coach du CSLC 71

Le CSLC a subi une nouvel­ « Je ne fuis pas mes


le défaite hier soir sur sa pe­ responsabilités »
louse face à un concurrent
direct au maintien. Les cho­ «On espérait débloquer le
ses commencent à devenir compteur. Malheureuse-
problématiques. ment ce n’est pas le cas.
Pour autant je ne fuis pas

I
l faut se rendre à l’évi- mes responsabilités. Le
dence. Le CS Louhans- groupe reste solidaire et
Cuiseaux version 2010- moi encore plus. Il faut
2011 n’a pour l’instant, pas continuer à travailler. Et
le niveau pour évoluer en rassurez-vous on s’en sor-
CFA. Certes, les garçons de tira à la fin».
Jean Acédo ont été accro-
cheurs et vaillants mais for- RICHARD DÉZIRÉ
ce est de reconnaître que ce-
la ne suffit pas. Et ce ne sont coach de Raon­l’Etape
pas les deux occasions (une « On a su attendre »
par mi-temps) offertes aux A l’image de Lionel Bah, les Bressans sont restés impuissants devant le but adverse Photo Ph. M.
Bressans qui auraient pu «Onsouffredepuisledébut
changer le cours des choses. que l’on craignait, devait ar- tiaires. Des vestiaires de la saison d’une certaine
C ’e s t t o u j o u r s l e m ê m e
constat d’impuissance et
d’inefficacité, entraînant
une sixième défaite pour
autant de rencontres plon-
“ Encore une
grosse déception.
Il faut absolument
sortir de cette
river. Une énième balle en
profondeur pour Hisni per-
mettait aux hommes de Dé-
ziré de doubler la mise et de
se mettre à l’abri définitive-
d’ailleurs qui resteront long-
temps porte close.
La saison pour le club
bressan risque d’être lon-
gue. Et honnêtement, on se
forme d’inefficacité. On a
montré des signes d’impa-
tienceetdefrustrationdans
le geste ce soir. Pour autant,
nous avons su attendre le
geant encore plus les mi- spirale infernale. ” ment, profitant à l’occasion demande aujourd’hui quel- moment opportun pour
nots louhannais dans le dé- d’une sortie hasardeuse de les sont véritablement les être réalistes et engranger
sarroi. Jean Acédo, coach du CSCL Kololo, (85, 2-0). Plus rien solutions pour empêcher le un deuxième succès consé-
ne sera marqué d’ici la fin de club louhannais de connaî- cutifqui nousfaitdubienau
La maladresse et Kololo la rencontre. Et c’est sur ce tre la même mésaventure classement et nous permet
retardent l’échéance tir croisé aux abords de la score, que les coéquipiers que l’exercice précédent. deprendrenosdistances».
Raon-l’Etape s’est conten- surface bressane trompe de Bah rentrèrent aux ves- JEAN­LUC CHANUT
té d’attendre son heure pour Kololo impuissant sur sa li-
porter l’estocade. Car les gne (1-0). CFA
Vosgiens, physiquement un Et pourtant, quelques ins- LA FICHE Louhans­Cuiseaux ­ Raon­l'Etape..............0­2
Epinal ­ Jura Sud..........................................0­0
ton au-dessus des Bressans, tants auparavant, le louhan- Auxerre B ­ Ivry.............................................1­2
ont eu maintes fois l’occa- nais Abdelali, entré en lieu LOUHANS­CUISEAUX ­ RAON L’ETAPE : 0­2 Amnéville ­ Lyon Duchère............................1­1
Chasselay ­ Sochaux B.......................auj. 15 h
A Louhans, stade de Bram, Raon­l’Etape bat Louhans­Cui­ Villefranche ­ Mulhouse................................4­0
sion d’ouvrir le score. Mais et place de Goga, avait l’oc- seaux 2 à 0 (0­0) Belfort ­ Besançon.......................................2­2
la maladresse ou les proues- casion d’ouvrir le sc or e Bourg Per. ­ Nancy B....................................2­2
Arbitre : M. Cédric Dos Santos. 450 spectateurs. Pts J G N P p. c. Dif.
ses de Kololo, notamment pour les Bressans. Mais l’ar- Raon­l’Etape : Ras (75), Hsini (85) 1 Ivry 20 6 4 2 0 13 4 9
Avertis à Louhans­Cuiseaux : Zanina (33) et Lobreau (89) ; à 2 Sochaux B 17 5 4 0 1 13 4 9
sur un travail splendide de rêt de grande classe du gar- 3 Lyon Duchère 17 6 3 2 1 8 4 4
l’ailier Clavier,ont retardé dien vosgien Scolan en dé- Raon­l’Etape : Crillon (56) 4 Nancy B 16 6 3 1 2 11 7 4
Louhans­Cuiseaux : Kololo, Tuison, Ziwo, Lobreau, Bah 5 Mulhouse 16 6 3 1 2 12 10 2
l’échéance. cidait autrement (66). 6 Epinal 14 5 2 3 0 6 3 3
(cap), Zanina, Flandrois, De Almeida puis Chaabi (62), Jeo­ 7 Paris SG B 13 5 2 2 1 8 6 2
On joue la 75 e minute, et Commence alors une boam, Goga puis Abdelali (66), Durand puis Da Silva (78). 8 Amnéville 13 6 1 4 1 9 10 ­1
9 Jura Sud 13 6 2 1 3 3 7 ­4
curieusement au moment course-poursuite. Et dans Entraîneur : Jean Acedo. 10 Villefranche 12 5 2 1 2 8 5 3
Raon­l’Etape : Scolan (cap), Wingerter, Crillon, Sery, Sylla, 11 Bourg Per. 12 6 1 3 2 6 8 ­2
où les joueurs de Jean Acé- ce genre de scénario, les vi- 12 Raon­l'Etape 12 6 2 0 4 4 9 ­5
do commencent à traiter siteurs procèdent en contre Keita, Clavier puis Hsini (62), Hacquard puis Masson (90), 13 Besançon 10 5 0 5 0 4 4 0
14 Belfort 10 5 1 2 2 5 6 ­1
Ras puis Voinson (78), Chouleur, Dufrennes. Entraîneur : Ri­ 15 Auxerre B 9 5 0 4 1 4 5 ­1
d’égal à égal avec leur adver- et se montrent dangereux. chard Déziré. 16 Chasselay 9 5 1 1 3 6 14 ­8
saire, que Maxime Ras, d’un Et malheureusement, ce 17 Louhans­Cuiseaux 5 6 0 0 6 0 14 ­14
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS 27
National
Rodez ­ Gueugnon.......................................0­2 FOOTBALL. Honneur (3e journée).
Amiens ­ Plabennec.....................................1­0
Cannes ­ Bastia............................................2­1
Bayonne ­ Paris FC......................................0­0
Créteil ­ Pacy­s./Eure...................................1­0
Luzenac ­ Fréjus/St­Raphaël.......................0­1
La Chapelle-de-G., Mâcon et Chalon pour confirmation
Orléans ­ Beauvais.......................................2­3
Rouen ­ Gap.................................................2­0 £ Chalon - Avallon maison face à Selongey lais- traîneur Franck Barret.
Strasbourg ­ Colmar.....................................2­0
Guingamp ­ Niort..........................................2­0 (dimanche 15 h) se des regrets au Creusot : On note les retours de Ra-
Pts J G N P p. c. Dif. Les Chalonnais auront à «Pour ne pas perdre il fau- phaël Bataillard et de Ma-
1 Fréjus/St­Raphaël 13 5 4 1 0 8 2 6
2 Paris FC 12 6 3 3 0 7 3 4 c œ u r d e c o n f i r m e r, c e t dra montrer une grosse soli- ghaeles dans le groupe. Par
3 Beauvais 12 6 3 3 0 9 5 4
4 Amiens 12 6 4 0 2 5 3 2 après-midi à domicile, face à dité défensive car Mâcon a contre Miustapha Lamaah-
5 Cannes 11 5 3 2 0 10 4 6 Avallon la bonne prestation des arguments», souffle l’en- mri (adducteurs) et Des-
6 Bastia 11 6 3 2 1 5 3 2
7 Luzenac 10 6 3 1 2 7 2 5 réalisée à Paray. Satisfaits traîneur Christophe Merlès. planches (cheville) sont très
8 Rouen 10 6 3 1 2 5 4 1
9 Guingamp 9 5 2 3 0 3 0 3 de leur groupe victorieux à L’équipe est amputée de De incertains.
10 Créteil 9 6 3 0 3 5 6 ­1
11 Niort 7 6 2 1 3 7 7 0 Paray, les coachs chalonnais Araujo (blessé à un genou). Le groupe chapellois :
12 Plabennec 7 6 2 1 3 5 7 ­2
13 Strasbourg 6 5 1 3 1 5 4 1 Thierry Fayolle et Hervé Le groupe creusotin : Gi- Broutin, Thiebaut, Adnot,
14 Pacy­s./Eure 6 5 2 0 3 4 5 ­1
15 Gap 6 6 2 0 4 7 9 ­2 Monvoisin ont purement et rona, Lhenry,J. De Simone, Joseph, Perrat, Maghaeles,
16 Colmar 6 6 2 0 4 3 6 ­3 simplement reconduit celui- Périanayagom, D. De Simo- Galerneau, Musy, Karim
17 Orléans 5 6 1 2 3 6 8 ­2
18 Bayonne 5 6 1 2 3 2 9 ­7 ci pour recevoir le leader ac- ne, Pravato, Mennad, Cha- Lamaahmri, Pacaud, Par-
19 Alfortville 4 5 1 1 3 5 7 ­2 Mâcon doit confirmer à
20 Gueugnon 3 6 1 0 5 3 9 ­6 tuel. «Avallon est un promu pet, Cafagna, Degrange, La- don, Enguehard, Bataillard,
21 Rodez 2 6 0 2 4 4 12 ­8 domicile. Photo B. Pichegru (CLP)
surprenant. Alors attention! treille, Hamdani, Dieye, Despalanches ? et Musta-
Ligue 2 Nous devons nous inscrire Ciliberti. pha Lamaaahmri ?.
Metz ­ Nantes...............................................1­1 dans la continuité de ce que Une confirmation est atten- £ La Chapelle-de-G. - £ Digoin - Auxerre D
Laval ­ Châteauroux.....................................1­1
Evian/Th./Gai. ­ Ajaccio GFCO.........lun 20h30 nous faisons jusqu’à présent due ce dimanche au stade Nevers F. (dimanche 15 h) (dimanche 15 h)
Le Havre ­ Dijon............................................2­1
Vannes ­ Reims.............................................4­1 dans le jeu», précise Hervé Pierre-Guérin afin de rester Toujours invaincus, les £ Chevigny - Paray
Le Mans ­ Boulogne.....................................1­1 Monvoisin. en haut de tableau. L'entraî- Chapellois promus passent (dimanche 15 h)
Istres ­ Grenoble...........................................0­1
Sedan ­ Clermont Foot................................4­0 Le groupe chalonnais : neur Jean-Philippe Forêt un test sérieux en recevant Après un départ difficile,
Troyes ­ Tours...............................................1­2
Nîmes ­ Angers.............................................2­0 Miconnet, Dolet, Fantac- commente : «Si l'on veut Nevers qui descend de Paray se rend à Chevigny
Pts J G N P p. c. Dif. cione, Malot, Bonin, Gar- être ambitieux, il faut se fai- CFA2. Une rencontre diffi- avec l’intention de «prendre
1 Tours 15 6 5 0 1 13 8 5
2 Evian/Th./Gai. 12 5 4 0 1 9 2 7 nier, M’charek, Blais, Gui- re respecter sur nos terres ». cile pour les locaux qui s’at- des points», volonté affi-
3 Sedan 11 6 3 2 1 13 6 7
4 Boulogne 10 6 2 4 0 7 4 3 taud, Caetano, Goulliat, Boulay et Ba reviennent tendent à souffrir mais qui chée par le coach parodien
5 Châteauroux 9 6 2 3 1 6 4 2 Pigneret, Papillon, Gau- dans le groupe. Degletagne ne feront aucun complexe Eric Boniface qui a procédé
6 Le Havre 9 6 3 0 3 8 7 1
7 Le Mans 9 6 2 3 1 6 5 1 thier. Entraîneurs: T. Fayol- et Martin seront laissés à la face aux Nivernais et leurs à quelques changements
8 Troyes 9 6 3 0 3 6 5 1
9 Vannes 9 6 3 0 3 7 9 ­2 le et H. Monvoisin.S.. disposition de la réserve. fortes individualités. pour sa formation..
10 Nantes 8 6 2 2 2 5 4 1
11 Angers 8 6 2 2 2 4 6 ­2 £ U F Mâconnais - Le Le groupe mâconnais : « On va essayer d’obtenir Le groupe parodien : Jac-
12 Dijon 7 6 1 4 1 6 6 0
13 Nîmes 7 6 2 1 3 5 5 0 Creusot (dimanche 15 h) Truchet, Laabidi, Boyer, Le- un nouveau résultat positif. quet-Scirpoli-Goncalvès-
14 Laval 6 6 1 3 2 4 6 ­2
15 Istres 6 6 1 3 2 2 4 ­2 Première à domicile pour pesqueux, Perbet, Boudjou- L’objectif est de conserver Bonnot-Bardet-Jarrier-Val-
16 Grenoble 6 6 2 0 4 2 5 ­3 les Mâconnais qui reçoivent dj, Achiche, Litaudon, Neto, notre invincibilité. On a rien vo-Da Costa-Martin-Chan-
17 Metz 5 6 1 2 3 2 5 ­3
18 Ajaccio GFCO 5 5 1 2 2 1 5 ­4 JOCreusot. Après deux ré- Fezzoli, Belhadj, Pillot, à perdre dans un tel lon-Rondet-Protin-Yildiz-
19 Clermont Foot 5 6 1 2 3 8 13 ­5
20 Reims 3 6 0 3 3 5 10 ­5 sultats positifs à l'extérieur. Boulay et Ba. La défaite à la match », confie le nouvel en- Pierre.

2320699
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

28 SPORTS / SAÔNE-ET-LOIRE Dimanche 12


septembre 2010

FOOTBALL. CFA 2 (4e journée). Montceau bat Le Puy 3 à 0.

C’esttoutBonpourleFCMB !
Que peut­on espérer de A CHAUD
mieux qu’un succès pro­
bant à l’issue d’une partie LIONEL LARGE
maîtrisée ? Renouveler ce Co­entraîneur
genre de prestations ! du FCMB

M
ême si Le Puy n’a
jamais été ridicule Un match intéressant
et n’a, à aucun mo-
ment, fermé le jeu, on n’a ja- « On a fait un bon match
mais senti les visiteurs capa- dans l’ensemble et on n’a
bles de mettre en danger des jamais été mis en difficulté
Montcelliens bien en place face à une équipe qui a
défensivement et dans le peut-être été trop joueuse.
tempo offensivement. À chaque fois que l’on a
En fait, Langlois n’eut guè- mis de l’intensité dans le
re à se mettre sous la dent jeu, on les a mis en danger.
qu’un tir lointain de Crespe Certes, il y a eu un peu de
(6e) et deux ou trois ballons déchet en première pério-
filant devant son but en fin de mais c’était un match
de match, dont ce sauvetage intéressant où on a mis
de Larteau devant Fugier Titularisé exceptionnellement en pointe, Yoan Bon a réalisé un doublé avec deux buts de trois buts sans en prendre !
« renard des surfaces ». Photo Jérôme Debarreix.
(82e ). Mais le résultat était
alors acquis depuis un bon
moment. Ce qui est sûr c’est après une prestation de belle match, avec « un poil » plus les adversaires à ennuyer le
Not amment grâce à un qu’en renouvelant facture. Et qui aurait même de réalisme pour se mettre FCMB cette saison.
doublé de Yoan Bon, titulari- pu être plus ample, si on veut plus vite à l’abri, rares seront CYRILLE COUTENCEAU
sé à la pointe de l’attaque lo-
ce genre de match, faire la fine bouche, car les
cale, Belhair étant ménagé Montceau sera occasions ont été nombreu- LA FICHE
au profit de Duféal. Deux dur à prendre. ses.
MONTCEAU­LEPUY :3­0
réalisations d’attaquant de En particulier lors de la pre-
A Montceau, stade des Alouettes, FCMB bat Le Puy 3­0 (mi­
métier, lui le milieu polyva- mière demi-heure lorsque les temps : 1­0). Arbitrage de M. Gonzales assisté de MM. Ca­
lent ! Un premier but, d’un tir Dès lors, l’issue de la ren- tentatives de Duféal (4e), Per- rayon et Guy. Environ 700 spectateurs.
en pivot aux dix mètres, à la contre ne faisait plus le moin- chet (7e), Cretin (21e) ou en- Montceau : Bon (35 et 60) et Daversa (68, csc).
Gerd Muller, sur un beau ser- dre doute, d’autant que, dans core Correa (28e) flirtaient Avertis à Montceau : Duféal (26) et Kambou (45) ; au Puy : Nia­
kasso (25), Crespe (41) et Machado (68).
vice de Perchet lui-même dé- la foulée, sur un coup-franc avec les montants alors que Montceau : Langlois ; Correia (cap.), Boucansaud, N’Goma,
calé par Bourabia. Un se- obtenu par Bourabia, décidé- Duféal trouvait les bras de Lartaud (Kuczkowiak, 90) ; Kambou (Guillaud, 73), Cretin ;
cond en se jetant tel un ment de tous les bons coups, Cottier (3e). Belhair eut aussi Dufeal (Belhair, 63), Bourabia, Perchet ; Bon. Entraîneurs :
Yannick Chandioux et Lionel Large.
goleador pour reprendre le Cretin mettait au supplice la deux belles occasions en fin Le Puy : Cottier ; Akrour (Breyton, 79), Machado (cap.), Daver­
centre en retrait de Bourabia défense qui déviait son bal- de rencontre (75e et 77e). sa, Maurin ; Crespe, Dumas (Teyssier, 63), Blassy, Govou
qui avait bénéficié d’une bon- lon dans ses propres filets. Ce qui est sûr, c’est qu’en re- (Kontgen, 71) ; Fugier, Niakasso. Entraîneur : Thierry Bouquet.
ne récupération de Duféal. Un large succès, mérité nouvelant ce genre de

CFA2
EN BREF Clermont B ­ Saint­Marcel : 1­1.
Groupe D
CFA2-GROUPED
GueugnonB-accueilleGrenobleB
La défense a payé Gueugnon B ­ Grenoble B.................Dim. 15 h
Clermont B ­ Saint­Marcel...........................1­1
Aprèsdeuxmatchsetautantdedéfaites,lesforgeronsdéfientce Clermont (B) a concedé le Noël Cabezas baffouaient Cournon ­ Pontarlier.....................................2­1
Feurs ­ Vénissieux........................................1­2
dimanche l'équipe de Grenoble Foot 38 au stade du Vieux- match nul hier soir à domi- leur football avant de se re- Andrézieux ­ Ornans....................................3­2
Fresneà15h.Ilssontdoncdernierduchampionnatavectoute- cile face à Saint-Marcel. La prendre. Après de nombreu- Imphy/Decize ­ Saint­Priest.........................2­2
Montceau ­ Le Puy.......................................3­0
fois un match en retard. Et ce repos forcé peu être un handicap première période était do- ses occasions, Gaye était Thiers ­ Valence............................................1­0
surlaformedesjoueursetleurlancée.Stropoliattendd'ailleurs minée par des Auvergnats fauché dans la surface (85). Pts J G N P p. c. Dif.
1 Andrézieux 16 4 4 0 0 9 2 7
uneréactiondesonéquipe. appliqués et efficaces dans L’arbitre accordait un penal- 2 Thiers 16 4 4 0 0 6 2 4
Aprèslalourdedéfaitedupremiermatch,lesjoueursontmontré la récupération. Saint-Mar- ty transformé par Sylla. 3 Vénissieux 13 4 3 0 1 5 3 2
4 Feurs 11 4 2 1 1 7 3 4
dumieuxfaceàMontceau. cel défendait très bas et su- SIMON DECHET 5 Imphy/Decize 11 4 2 1 1 5 4 1
6 Montceau 10 3 2 1 0 6 1 5
Cette fois-ci, ils devraient affronter une équipe de jeunes. L’en- bissait les tentatives cler- 7 Valence 10 4 2 0 2 5 4 1
CLERMONT B 1 8 Clermont B 9 4 1 2 1 7 8 ­1
traineur attend un bon match avec des gueugnonnais qui dé- montoises de Pouligner (10) 9 Saint­Marcel 8 4 1 1 2 4 5 ­1
SAINT­MARCEL 1 10 Grenoble B 7 3 1 1 1 4 3 1
montreronsleursqualitésdejeu. et Djabour (27) Au retour Clermont­ferrand (Annexe du Gabriel 11 Chambéry 7 3 1 1 1 4 4 0
12 Cournon 7 4 1 0 3 4 6 ­2
Maisilfaudrarestervigilantetnepasprendredebutbêtement.Il des vestiaires, les visiteurs Montpied). 13 Saint­Priest 6 3 0 3 0 5 5 0
comptera sur les jeunes pour y arriver, l’équipe première ayant revenaient avec d’autres in- Arbitre : J. Delmeire. 14 Pontarlier 5 4 0 1 3 2 6 ­4
15 Le Puy 5 4 0 1 3 2 7 ­5
unnouveaumatch tentions. Après un centre Mi­Temps : 0­0 16 Ornans 5 4 0 1 3 5 11 ­6
Clermont : Sylla sur pénalty (85) 17 Gueugnon B 2 2 0 0 2 0 6 ­6
L'équipe : Markut,Dupe,ElKhadari,Kikonda,Lorte,Deprez, côté droit, Farnolle rate la Saint­Marcel : Layouni (49)
Prochaine journée. ­ samedi 25 septembre : Chambéry­
El Rhyati, Rahab, Jous, Diarra, Bereau, Lafey, Eteki, Kocak et reception du ballon. Layou- Cartons. Millot (90), Mazeyrat (93) pour Imphy/Decize, Valence­Feurs, Le Puy­Gueugnon B,
Michaud. ni, bien placé aux six mètres, Clermont. Jeandreau (22) pour Saint­ Saint­Priest­Cournon, Ornans­Montceau, Pontarlier­
Marcel Thiers, Vénissieux­Clermont B, ­ dimanche 26 septem­
Match auj., stade du Vieux-Fresne de Gueugnon (15 h). expédiait le cuir dans les ca- bre : Grenoble B­exempt, Saint­Marcel­Andrézieux.
Saint­Marcel : Mikolaczk ; Soumahin,
MIKAELSZABELSKI(CLP) ges clermontoises (0-1, 49). Beche, Leger, Sall, Jeandreau (Richar­
Perturbés par l’ouverture du deau, 45), Saadaoui, Soleme, Fourmann
score, les hommes de Jean- (Gudefin, 83), Pourprix, Layouni.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS 29

RUGBY. Fédérale 1 (1re journée). Mâcon accueille Massy aujourd’hui (15 heures).

Ils vont enfin savoir


Le jour tant attendu est en­ REPÈRES
fin arrivé. Mâcon effacera l BILAN POSITIF
ce soir une partie de ses in­ Avec trois victoires pour
terrogations. Et il saura s’il une seule défaite, Mâcon a
est digne de bien figurer en réussi une campagne
Fédérale 1 cette saison. amicale très positive. Si
elle a échoué dès le

B
ien sûr, il sera encore premier match à Nantua
trop tôt ce soir pour ti- devant Oyonnax (32­9), un
rer de réelles conclu- ténor de Pro D2, l’équipe
sions. Après une seule jour- s’est bien reprise le 20
née, difficile de reconnaître août en allant l’emporter à
que Mâcon jouera les pre- Aubenas (20­10), un terrain
miers rôles ou que son avenir toujours « hostile » (dans le
s’assimilera à un long par- bon sens du terme) pour
cours du combattant. Mais l’adversaire. Puis deux
Mâcon veut savoir. Tubert et jours plus tard, Mâcon
Boyetd’abord.L’équipeensui- croquait le LOU (20­13),
te. Et sans oublierleclub dans avant d’expédier les
satotalité,avecAlainPiguet,le affaires de nouveau face à
président,àsatête. Aubenas (40­33) le 27 août.
«Commetoutlemonde,j’at- Seul point d’ombre au
tendscematchavecimpatien- tableau, la conquête, qui
ce. On a accompli un tel bou- laissait sept munitions à
lotcestroisderniersmoisaussi Aubenas ce jour­là ­ 5
bien sur le plan sportif que la touches perdues et 2
structure du club. Les diri- mêlées­. « C’est une
geants, les bénévoles, les en- question de temps, on a un
traîneurs, les joueurs, s’y sont long chemin à parcourir
tous filés, ce serait dommage encore » confirmait Tubert.
de louper le coup d’envoi » A 31 ans, le pilier Alex Verri occupera le flanc gauche de la mêlée mâconnaise. Photo S. Barletta
confirmaitAlainPiguet,lepré-
sidentmâconnaiscesderniers l’engagement que l’on mettra Laissons le temps au temps. médienneAllam. Bonnenou-
jours.Desproposreprisvigou-
reusementparJean-HenriTu-
bert,l’entraîneur.«Onaenvie
de jouer. Je sais très bien que
Massy est un poids lourd de la
“ Un succès
montrerait à tous
que Mâcon existe
bel et bien en
tout au long des 80 minutes. Il
faut montrer à tout le monde
que Mâcon a du coeur et que
son terrain c’est son terrain et
que chaque équipe devra ba-
Nous allons progresser au fil
de la saison. C’est sûr, il faut
bien débuter . Un succès nous
ferait du bien et montrerait à
tous que Mâcon existe bel et
velleparailleursavecleretour
sur les terrains après un an
sans jouer du 2e ligne Antoine
Bourdin, remis de ses problè-
mesaudosetquidébuterasur
poule,etqu’iljoueralaqualifi- Fédérale 1. ” taillerduretfort». bien»insisteTubert. le banc.
cation à armes égales avec Autre bémol malheureuse- An’enpasdouter,unevictoi-
Bourg, Bobigny et Nevers. A jean-Henri Tubert, coach Inexpérience ment qui handicapera forcé- re de Mâcon cet après-midi
nousd’êtreàlahauteurdelasi- Seul bémol et pas des moin- ment Mâcon, les absences de constitueraitunpetitexploitet
tuation». mentremportécelledel’enga- dres de cette formation mâ- Popescu, Dinita, Udesiani, lancerait une saison pleine
Justement,commentMâcon gement, et c’est là-dessus que connaise, son inexpérience à Dessemme et vendredi soir d’espérances.
pourra-t-il contrecarrer les misera Tubert pour enlever la ceniveaudecompétition.Cer- celle du deuxième ligne Bou- SALVATOREBARLETTA
plans de l’armada massicoise décision.«On auraledroit de tes, 27 joueurs d’horizons dif-
du néo-entraîneur Jeff Du- se tromper dans nos réalisa- férents sont venus renforcer COMPOSITION DE L’ÉQUIPE DE MÂCON
Paquelet ­ Takaï, Machkhaneli, Aït­Issad, Galland ­ (m) Maiquez (c) ­ (o) Janisson ­
bois?FaceàAubenas,Mâcon tion techniques, mais on les rangs, mais c’est sur le plan Aguilar, Valdant, Pommerel ­ Birembaut, Mahuet ­ Rasch, Dubost, Rasch. Rempl. : Mil­
a certes perdu la bataille de la n’aura pas le droit de se trom- collectif que cela risque de se lion, Payan, Armagnat, Caillet, Bourdin, Follet, Roudière, Rondet.
conquête mais elle a nette- per dans la combativité, dans payer. « Le club se construit. £ Match aujourd’hui (15 h), stade Emile­Vannier, Mâcon.

QUATRE ABSENTS À MASSY


MASSY A TOURNÉ DÉFINTIVEMENT LA PAGE DIDIER FAUGERON Si la liste des 23 Massicois sera une sur­
prise pour tout le monde, on peut toute­
fois annoncer d’ores et déjà l’absence de
En quittant Massy à l’orée de la saison sion. L’arrivée de l’ancien ouvreur Nevers, Bobigny et même Mâcon qui quatre éléments importants du dispositif
2009-2010 pour le voisin plus illustre, toulousain, Jean-Frédéric Dubois, qui n’a plus rien du visage du promu que de l’ équipe de la banlieue parisienne.
le Stade Français, Didier Faugeron évoluait depuis trois saisons au Ra- l’on veut bien lui prêter, poursuit l’ex- Eneffet, les deux centres Rodriguez et
avait laissé le club massicois dans un cing Métro, remettait de l’ordre dans ouvreur, qui connaît à Massy sa pre- Champagne, le 2e ligne Rouget et le flan­
certain traumatisme. Traumatisme les affaires. Surtout que « Jeff » emme- mière expérience en tant qu’entraî- ker Gomez manqueront ce premier ren­
dez­vous.
que la formation francilienne avait su nait dans ses valises le sud-africain As- neur.
£ Groupe probable : Igarza ­ Gervais ­
surmonter toutefois en terminant hley Clarke, fort de quatre saisons « Mon groupe est homogène, avec Rossi, Rougé ­ Vakaola ­ Coudol (m) ­ R.
troisième de sa poule derrière Bourg avec le club parisien. quelques individualités au-dessus du Clarke (o) ­ Sutiashvili, A. Clarke, Meïté ­
et Chalon se qualifiant du même coup Du coup, le sourire est revenu sur lot » confirme le néo-coach, incapa- Smit, Molitika ­ Vacchieri, Verier, Allali.
pour le feu Trophée Jean-Prat. Mais tous les visages de la formation massi- ble de nous livrer la liste des 23 noms Rempl. Ashvetia, Esakia, Kobauri, Rou­
l’équipe avait perdu entre temps un coise. « L’objectif est de se qualifier pour ce premier match de la saison. get, Maleville, Bonetti, Raza, Ghiringhelli.
peu de son âme et il lui tardait parmi les quatre, atteste Jeff Dubois. « Je ne connais encore que les pré- LA PREMIÈRE JOURNÉE
d’oublier cet épisode fâcheux qui Pas une simple affaire car l’opposition noms ou les surnoms » précise-t-il.. Mâcon­Massy, Bobigny­Dijon, Nevers­
avait bloquer son irresistible ascen- sera de taille avec notamment Bourg, SALVATORE BARLETTA Montluçon, Bourg­Suresnes, Cer­
gy­P.­Strasbourg, Annecy­Orléans.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

30 SPORTS / SAÔNE-ET-LOIRE Dimanche 12


septembre 2010

rUGBY. Fédérale 2. Le Creusot ­ Courbevoie (auj. 15 h). Fédérale 3. Nuits­Chagny : 22­19.


Un bon point d’entrée
Christophe Faure, le saison. Mais Vincent à l’af-
coach chagnotin, l’avait fût pour Nuits parvient en-
prévu. Ce match à Nuits se- core à aller à dame (12-10
ra âpre et compliqué. Et il le pour Nuits, 27e).
fut. Mais Chagny grâce à Nuits domine les débats
son engagement et sa soli- grâce à l’entrée en jeu de
darité a su toutefois rame- l'ex-mâconnais Greg Ren-
ner de ce déplacement en ner. Chagny n’abdique pas
Côte-d’Or un point de bo- et le match s’enflamme au
nus défensif, fort utile lors- fil des minutes. Essai de pé-
que le jour des comptes nalité pour Nuits suite à
s’ouvrira. une faute chagnotine mais
D’ailleurs, c’est Chagny Thielland par deux fois re-
qui ouvre le score par Thiel- donne espoir aux siens.
land d’une superbe pénali- I l s ’e n s u i t u n e f i n d e
té. Nuits réplique un quart match indécise. Nuits man-
d’heure plus tard cette fois que le break et sent le vent
par un essai de Vincent. Le du boulet sur un contre ful-
répit des locaux est de cour- gurant de Chagny, stoppé in
te durée lorsque Benoît extrémis (79). Chagny est
Cyril Szymkowiak, l'ailier creusotin, est le seul joueur a avoir été titulaire tous les matches de la Bienfait, le trois quart cha- passé près de l’exploit mais
saison passée. Photo Jean­Paul Marchetti (CLP)
gnotin de retour au club, in- ce point de bonus défensif
tercepte et inscrit le pre- remporté est de bon augu-

Une victoire pour le bonheur mier essai de Chagny cette

NUITS ­ CHAGNY 22­19


re.

A Chagny (stade Jean­Morin), Nuits b. Chagny 22­19 (15­13). Arbitre M. Carp.


£ Nuits : 3 E Vincent (18 et 27), pénalité (52), 1 P Vincent (40), 2 T Vincent (27 et 52)
Au sortir d'une saison assez lement inconnu au ba- (trois recrues), la presque £ Chagny : 1 E Bienfait (21), 4 P Thielland (1, 30, 61 et 66), 1 T Thielland (21)
galère qu'ils n'oublieront taillon. totalité des joueurs présents
pas de si tôt, les Creusotins Devant une formation qui la saison dernière. « Nous
veulent en retenir les côtés a pourtant la même réputa- ne connaissons pas nos ad-
positifs et ne pas se louper tion que ses cousins pari- versaires mais qu'importe, Couches à Arbois (auj. 15 h).
pour cette première à domi­ siens, c'est-à-dire privilégier nous sommes confiants et
cile. le jeu au grand large, les
Creusotins devront faire
ce qui comptera à la fin du
temps réglementaire, c'est la
Entame capitale
F
orts de cette amère ex- preuve de méfiance. Ils victoire » insiste Wilfried
périence et pour en- auront cependant l'avanta- Gauthier, le néo-entraîneur Face à une équipe toute pick and go...). « On n'a pas
t r e r d a n s c e ch a m - ge de posséder grâce à ses creusotin. encore à sa joie d'accéder eu trop de temps pour met-
pionnat par la bonne porte, joueurs cadres, une certaine au niveau fédéral, le Spor- tre en pratique ces directi-
les Creusotins n'ont pas expérience, à l'image entre COMPOSITION DU COC t i n g C l u b C o u ch o i s q u i ves décidées dernièrement
Turisini, Boissard, Mattray, Deleplanque,
d'autre solution que de réus- autre de Lefèvre, Fribourg Szymkowiak, (o) Lamain, (m) Pourprix, n'en est pas à sa première à Marcoussis. Pour les
sir leur premier match à la ou Moreau, mais également Fribourg, Blondeau, Lefèvre (cap), C. Pé­ joute, devra faire jouer tou- joueurs, comme pour les ar-
maison, celui qui condition- une ligne de trois quarts pin, Fourier, Répy, Moreau, Daranjo. E. te son expérience pour ne bitres, même s'ils s'y sont
ne en partie la suite de la sai- possédant des jambes de Pépin, Jacquet, Rodrigues, Mornat, pas tomber dans le piège préparés, ce ne sera pas du
Creuillenet, Ferrari, Labrosse.
son. C'est donc ni plus ni feu, ce qui n'a pas forcément tendu par les jurassiens. gâteau ! »
£ Match aujourd’hui (15 h), stade
moins une victoire que les marché lors de la précéden- Jean­Garnier. Parce qu'en face, et devant Grand débat s'il en est, la
gars du pilon doivent accro- te saison. son public, on voudra mon- sécurité des joueurs passe
cher ce dimanche au stade Il n'est donc pas étonnant LA PREMIÈRE JOURNÉE trer qu'on n'est pas là par avant tout le reste. Même si
Le Creusot­Courbevoie, Blois­Vierzon,
Jean-Garnier face à un ad- de voir coucher sur la feuille Vichy­Chevreuse, Drancy­Beaune,
hasard : « C'est une équipe l'essence du rugby amateur
vers aire de Courbevoie, de match, hormis Jacquet, Compiègne­Epernay, Châteaureoux­ qu'il faudra prendre au sé- perd, petit à petit, de son at-
promu en Fédérale 2 et tota- Boiss ard et Creuillenet, Cournon r i e u x , p r é v i e n t P a t r i ck trait originel.
Thierry. Mes joueurs ont D. AUCLAIR
une grosse envie mais il
Fédérale 3. Paris XV ­ Montchanin (auj.15 h). nous faudra respecter cet L’ÉQUIPE DE COUCHES
E. Demaizière, Fuchey, R. Lebeault, Dé­
adversaire assez homogè- dienne, Girard, J. Demontmerot, L.De­
Les Montchaninois sans complexe ne. Notre force, c'est notre
cohésion. Le groupe n'a
montmerot(cap), Bièvre, Ponsard(m),
Blondeau(o), Gasne, Chavanton, Variot,
Poinsot, Benoit. Remplaçants : Rous­
Dans son costume de pro- commencer chez un adver- nous ne sommes pas là par pas changé par rapport à selet, Vollot, Coste, Guillemaut, Alric,
mu, le Stade Montchani- saire qui aura la pression, hasard et nous avons hâte l ' a n p a s s é » . To u t j u s t e Roizot, Sudre.
nois va débuter la saison d'où un sentiment de con- de voir si nous ne nous émet-il une réserve quant à
LA PREMIÈRE JOURNÉE
par un premier match test fiance chez le coach, Sébas- sommes pas trompés sur l'application des nouvelles Houilles­Domont, Arbois­Couches, Noi­
dans la capitale face à Paris tien Gros. « Jouer le pre- notre préparation ». règles d'arbitrage (mêlées, sy­Besançon, Melun­Nancy.
XV, club repêché. Ce sera mier match à l'extérieur
donc un adversaire aguerri c'est un bon plan et cela L’ÉQUIPE DE MONTCHANIN
que les coéquipiers de Cé- nous permettra de nous
F. Genevois, K. Faviole, Provost, R. Avy,
Chaboeuf, (o) Dravert, (m) Perrodin, Mar­
EN BREF
dric Dumont vont affron- ét alonner. Je pense que lot, A. Dubois, Y. Faviole, Cédric Dhuit, REICHEL/CRABOS
ter, mais avec la ferme in- nous avons l'opportunité Dumont, Conte, Kula, Pernin. Chevrot, Déjà du lourd pour ABCD15
tention de ne pas faire le de faire un résultat et rame- Bouillot, Gueugnon, Ch. Genevois, F. Du­ C’est reparti pour un tour pour ABCD XVavec la récep-
voyage retour bredouilles. ner mieux que le point de bois, Bilet, Pacorel. tion de Bourgoin à Dijon (stade Bourillot). Crabos et Rei-
Si leur objectif est le main- bonus défensif, nous y al- chel berjalliens constituent ni plus ni moins que le réser-
LA PREMIÈRE JOURNÉE
tien, il leur faudra prendre lons pour gagner. Avec un Meaux­Sarcelles, Hagondange­Tavaux, voir de l’équipe fanion du Top 14.
un maximum de points groupe au complet nous Paris 15­Montchanin, Nemours­Cla­ Match à 13 h 30 pour les Crabos, 15 h pour les Reichel.
pour l'assurer rapidement à voulons déjà prouver que mart, Dole­Colmar. Chalon exempt.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS 31

RUGBY. Avec le sélectionneur national. Un an avant la coupe du monde en Nouvelle­Zélande.

Retière:«Onabienavancé»
Dans 366 jours exactement,
la France affrontera le Ja­
pon au North Harbour sta­
dium pour son premier
match du Mondial. Le sé­
lectionneur, Didier Retière
dresse un état des lieux.

S
amedi dernier, Didier
Retière, entraîneur de
l’équipe de France, était
à Ancey pour inaugurerlesta-
dedelaValléedel’Ouche.
Présent pour coacher la sé-
lectiondeBourgogne,ilaainsi
renduhommageàsonamidé-
funt Jean-Pierre-Marque, pré-
sidentducomitérégionallors-
que sous sa coupe, tous deux
ontsoulevélebouclieràSaint-
Denis.
Six ans plus tard, l’ancien
Stadiste a effectué un sacré
boutdecheminaupointd’être
l’un des trois sélectionneurs
du XV de France. « En 2004,
lorsqu’onadisputécettefinale
delacoupedelaFédération,le
stade de France était vide.
J’étais impressionné. Mainte-
nant quand j’y retourne, il est
pleinetjemedisquel’onjoueà
la maison ! On s’y habitue mê-
me si c’est tout sauf banal. Ja-
mais je n’aurais imaginé réali-
serceparcours.»

«Onconstruit
notrehistoire»
A 365 jours du coup d’envoi
de la 7e coupe du monde, au
côté de Marc Lièvremont et A un an de la coupe du monde, Didier Retière (ici à gauche) demeure serein et lucide. Photo J. R
d’EmileN’Tamack,DidierRe-
tière a le titre suprême pour
unique ambition. Après celui
des-20ansen2006ettroisans
après sa prise de fonction , le
compte à rebours a commen-
ce, on ne sait pas gérer le suc-
cès.Ilyaeuunrelâchement.»

«Ilfautlaflamme»
Pas de quoi toutefois remet-
tre son engagement en cause.
« Ce qui s’est déroulé cet été
n’est pas anecdotique mais il
ne faut quand même pas tout
jeter. On a un pack très homo-
gène et des solutions qui nous
permettent d’être perfor-
mants. On a bien avancé »,
prolonge-t-ilmêmesil’eupho-
rieserapourplustard.«Onne
“ Après le
premier Tournoi,
j’aurai signé des
deux mains pour
cé. « On ne voit rien passer »,
confie-t-il. « On a enclenché
en être là
un projet sur quatre ans et on
Une mêlée qui fait tant parler aujourd’hui. ”
s’aperçoit que ce n’est pas de
trop.Petitàpetit,onavanceet Créateur de l’académie des première ligne à une vraie lutte à la loyale.» Il ne s’inquiète Didier Retière
onconstruitnotrehistoire.» sur le plan national et en charge des avants pas des tâtonnements actuels. « C’est une
Les derniers événements du XV de France, Didier Retière est le spé­ phase d’adaptation et d’éducation. On ne
contrastés lui donnent cialiste de la mêlée par excellence. Il expli­ peut pas admettre qu’un joueur rentre sur va pas segargariser.Onaurait
d’ailleurs pas mal de grains à que la démarche qui a conduit la modifica­ un terrain sans qu’on ne fasse pas tout pour peut-être pu faire mieux mais
moudre. Entre le Grand Che- tion des règles dans ce domaine dont qu’il soit protégé. On ne peut pas demander le travail effectué est intéres-
lem du printemps et la claque l’entrée en vigueur est effective depuis la la même chose à un amateur qui s’entraîne sant.»
estivale,lavéritéestsansdoute rentrée. « Le constat était simple : + 80% une fois par semaine à un pro qui lui, est Puis, il trace le cap à suivre
entre les deux. «Lors du Tour- des mêlées étaient à rejouer. Il fallait une deux par jour sur la pelouse ou à la muscu. Il pour les 12 mois à venir avant
noi des Six Nations, on a eu évolution de la règle. Ce sont des directives y avait danger. On est dans le compromis. » la grand-messe néo-
une équipe club. Collective- de l’IRB et des règles internationales que Il n’est pas inquiet quant à la compréhen­ zélandaise « On doit peaufi-
ment, on a gagné en maturité l’on doit adapter.» sion du grand public suite aux différences ner notre défense et dévelop-
et une dynamique s’est instal- Les quatre temps qui préparent l’entrée en de règles selon les niveaux de compétitions. per la complicité entre et avec
lée.EnAfriqueduSud,c’estun mêlée (flexion, touchez, stop, entrez), sont « Je revendique le fait que le rugby soit un les joueurs. Tout le monde est
échec sportif. Il faut savoir plus espacés. « L’impact est moins impor­ sport collectif de combat. Or, on n’oppose impliqué,ilfautmaintenantla
prendre du recul pour analy- tant. Ça va dans le sens du jeu. On aura droit pas une ceinture blanche à noire. » flamme.»
serçaobjectivement.EnFran- JÉRÔMEROBLOT
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

32 SPORTS / SAÔNE-ET-LOIRE Dimanche 12


septembre 2010

BASKET-BALL. N2 Masculine (1re journée). Prissé­Mâcon 66 ­ Gries­Oberhoffen 78

C’était encore trop tôt


L’Etoile s’est logiquement de deuxième quart-temps
inclinée face à la densité et (17-28) par quelques absen-
à l’efficacité du collectif al­ ces coupables sur les aides
sacien. Mais elle a aussi et en rendant trop de balles
perdu David Thévenon. à son hôte par de mauvais
choix en attaque, l’Étoile

C
elui qui sortait d’une retrouverait la lucidité pour
année blanche et qui stopper l’hémorragie puis
était revenu donner grignoter son débours sur
un coup de main à « son » la ligne des lancers francs.
club, s’est écroulé après La seconde alerte coïnci-
une quarantaine de secon- derait avec l’ent ame du
des de jeu seulement, tou- deuxième acte ; en mal de
ché au tendon d’Achille. relationnel dans ses sché-
Une blessure synonyme, au mas offensifs, Prissé-Mâ-
mieux, de six mois d’absen- con galvaudait ses posses-
ce des parquets. Un coup sions et replongeait à
d’autant plus dur que sur 40-48.
les rencontres de prépara- La suite s’écrirait au cou-
tion, David Thévenon avait rage. Insuffisant pour faire
parfaitement assumé son douter son adversaire, mais
rôle de patron. A l’image de Mathieu Evert, la jeune vague de l’ESPM a confirmé son envie Photo JSL encourageant pour la suite.
Et d’autant également que A l’image du culot montré
s’est concrétisée la perspec- Dans ce contexte, difficile Il a fallu en effet beaucoup cer le clou, Gries exploitait par Mathieu Evert ou Yann
tive d’un renfort dans les pour l’Etoile de rivaliser d’e n v i e p o u r c o m p o s e r la profondeur de son banc Michel, l’Étoile a révélé sa
prochains jours. avec un ensemble alsacien avec le numéro d’artilleur pour corser encore l’agres- capacité à vouloir décider,
ne faisant pas mystère de de Kasperzec, réussissant sivité de sa défense. seule, de son avenir.
N.2 MASCULINE ses ambitions et particuliè- ses quatre premières tenta- Sérieusement secouée CLAUDE CASSEVILLE
Poule D rement bien armé pour te- tives à trois points pour une première fois en début ccasseville@lejsl.fr
Prissé­Mâcon ­ Gries/Oberhoffen...........66­78 nir cet objectif. contrer l’entrée en matière
Sceaux ­ Autun.........................................76­64 LA FICHE
Kaysersberg ­ Rueil..................................61­73 des Prisséens, et récidivant
Poligny ­ Cergy.........................................82­65 Attendre... d’un trois sur trois en début
Longwy ­ Marne­la­Vallée.......................66­48
Trappes ­ Mirecourt..................................89­62 Que les Mâconnais soient de seconde période pour PRISSÉ­MÂCON ­ GRIES OBERHOFFEN :66­78
Tremblay ­ Juvisy................................................ A Prissé, salle des sports : Gries bat ES Prissé­Mâcon 78­66
Pts J G P p. c. Dif. restés au contact démontre faire oublier à l’Etoile qu’el- (20­15, 19­22, 25­14, 14­15).
1 Trappes 2 1 1 0 89 62 27
2 Longwy 2 1 1 0 66 48 18 que le groupe de Jean-Fran- le ne pointait qu’à moins Arbitres : MM.THomas et Hongrois.
3 Poligny 2 1 1 0 82 65 17 çois Evert dispose de soli- deux au repos. Il a fallu ne
4 Gries/Oberhoffen 2 1 1 0 78 66 12 Gries. 26 tirs réussis sur 63 dont 10/21 à 3 pts. 16/23 lf. 22
5 Sceaux 2 1 1 0 76 64 12 des ressources morales ; pas baisser les bras quand , fautes personnelles.
6 Rueil 2 1 1 0 73 61 12
7 Prissé­Mâcon 1 1 0 1 66 78 ­12 mais il lui faudra au plus vi- dans la peinture, les fautes Majstorovic 8, Kaerle 11, Huttel, Lazarus 5, Hoernel 3, Kas­
8 Autun 1 1 0 1 64 76 ­12 perzec 34, Bohler, Dieye 2, El Khir 13, Lamadji 2.
9 Kaysersberg 1 1 0 1 61 73 ­12 te tenir l’intensité de ses obligeaient Thibaud Blan-
10 Cergy 1 1 0 1 65 82 ­17
prestations pour éviter de que à n’intervenir que par Prissé­Mâcon. 24 tirs réussis sur 57 dont 9/21 à 3 pts.
11 Marne­la­Vallée 1 1 0 1 48 66 ­18
12 Mirecourt 1 1 0 1 62 89 ­27 9/17 lf. 23 fautes personnelles.
13 Juvisy 0 0 0 0 0 0 0 subir ces éclats le ren- séquences, offrant autant Sangouard 6, Furbacher 5, Mentre 1, Blanque 11, Michel 2,
14 Tremblay 0 0 0 0 0 0 0 voyant systématiquement de secondes chances aux vi-
15 Otterswiller 0 0 0 0 0 0 0 Ebvert 6, Geourjon 21, Thevenon, Ducote, Jobert 14.
dans les cordes. siteurs. Et pour bien enfon-

BBB. N2 Masculine (1re journée). Autun cède à Sceaux 64 ­ 76.


Le CS Autun était trop en manque de sérénité
Pour son premier match 15. Très adroits aux lancers la b at aille dans l’ultime fois confondu vitesse et pré- ne-et-Loire savait que ce ne
de la saison, le cinq du francs et opportunités aux quart-temps. De quoi pas- cipitation. Dès que l’on est serait pas facile. Et le coach
CSAB affrontait Sceaux à contres, les Scéens souf- ser de 39-60 à 59-67, trois revenu plus près de nos ad- autunois de conclure :
l’extérieur. flaient un peu dans le se- minutes avant la fin. Mais, versaires, nous avons refait «L’objectif , avec autant de
Cette rencontre de début cond quart-temps. De quoi tant par ses tirs à trois des fautes qui nous coûtent changements, c’est le main-
de championnat n’aura pas permettre aux Autunois de points que ses lancers chères au final. Si nous avi- tien. Point ».
été facile pour Autun. Mê- revenir à 30-42 grâce à la francs, Joseph mettait un ons été plus sereins vers la Pour sa prochaine rencon-
me si M’Bengue ouvrait le hargne de M’Bengue et Mo- point d’honneur à offrir la fin, l’écart aurait pu être tre, Autun recevra Otter-
score pour les visiteurs, très longo. victoire à Sceaux, moindre ». swiller, nouve au promu
vite, les locaux trouvaient Sceaux ne se laissait toute- Comme nous l’a confié en Avec 80% de son effectif aussi en N2.
leurs marques sur leur par- f o i s p a s i m p r e s s i o n n e r. fin de rencontre Frédéric renouvelé, l’équipe de Saô- CP
quet grâce à la vitesse et Avec une défense solide et Gustave, le nouvel entraî-
l ’ a d r e s s e d e Tu r k o v i c , moins de pertes de ballons, neur d’Autun : « C’est vrai- SCEAUX ­ AUTUN : 76­64
À Sceaux, gymnase du Clos Saint Marcel ­ Sceaux bat Autun 76­64 (33­15, 9­15, 15­9,
M’Boma et Joseph. Si après les locaux conservaient leur ment dommage que mes
19­25). Arbitres : MM. Istas et Madec.
cinq minutes de jeux, le sco- avance dans la troisième gars aient fait preuve d’une SCEAUX. ­ 27 paniers réussis dont 7 à 3 points. 15/ 21 lf. 20 fautes personnelles.
re de 8 à 8 semblait équili- période. Ne baissant pas certaine frustration en dé- Turkovic 8 ; Joseph18, ; M’Boma 18 ; Dupont 12 ; Ducloux2, D’Azemar de Fabregues
bré, Sceaux mettait un gros pour autant les bras, les bas- but de match. Car ensuite, 7; Martin­Peral 2 ; Carre 7; ; Schumann2.
coup de turbo pour achever ketteurs du CSAB jetaient ils ont effectué de belles CS AUTUN ­ 22 paniers réussis dont 5 à 3 points. 15/23 lf. 22 fautes personnelles.
le premier quart-temps 33 à leurs dernières forces dans choses, même s’ils ont par- Bechimeur 6 ; Diop 16; M’Bengue 15; Molongo 19 ; Radnic 6; Seremes 2.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS 33

BOURG...............58 BASKET-BALL. Tournoi «Ain Star Game». Bourg ­ Elan Chalon : 58­73.
CHALON.............73
A Bourg­en­Bresse, Cha­
lon bat Bourg­en­Bresse
73 à 58 (14­10, 19­20, 16­
17, 24­11). Environ 600
spectateurs.
L’Elan s’impose à l’usure
£ Bourg­en­Bresse : 20
paniers sur 57 tirs (dont BOURG ­ CHALON
6/20 à 3 pts), 12/14 aux
LF, 30 rebonds (Monds 9), 58-73
17 passes décisives
(Blackwood 4), 24 ballons
perdus (Blackwood 6). Les Chalonnais ont fait cra­
Marqueurs : Monds 15, quer la valeureuse équipe
Delhomme 2, Coleman, de Bourg­en­Bresse en fin
Corre 4, Ferchaud 9, Tsa­ de match. De bon augure eu
garakis 6, Blackwood 8, égard à la fatigue accumu­
Koma 4, Sanchez 7, Da lée actuellement par les
Silvera 3. Entraîneur : Fa­
brice Courcier. joueurs
£ Chalon : 29 paniers

Q
sur 58 tirs (dont 5/17 à 3 uand on va à la
pts), 10/14 aux LF, 30 re­ guerre, il faut savoir
bonds (Aminu, Jean­Bap­ avec qui. Et moi, j’ai
tiste Adolphe 6), 17 pas­ envie d’y aller avec
s e s d é c i s i v e s cette équipe ! ».
(Tchicamboud 6), 20 bal­
lons perdus (Evtimov 5). Gregor Beugnot n’y va pas
Marqueurs : Aminu 9, par quatre chemins. Et sa-
Ryan, Aboudou 2, Haynes voure aujourd’hui l’investis-
4, Lang 8, Schilb 11, Evti­ sement sans faille de ses
mov 6, Tchicamboud 9, joueurs. A défaut de la quali-
Jean­Baptiste Adolphe té d’un collectif pas encore
10, Lauvergne 14. Entraî­ suffisamment huilé.
neur : Gregor Beugnot.
Face aux Burgiens, dési-
reux d’enlever à domicile la Tchicamboud et l’Elan terminent à la 3e place du tournoi de Bourg­en­Bresse. Photo Gilles Dufour.
À CHAUD 3e place de leur tournoi, tout
n’a pas été simple. Dès l’en- (33-30, 20e) que Chalon vire 49, 37e). Agressivité en dé- ont participé aux ligues d’été
Avec cette tame de match, Chalon al- en tête. fense, anticipation et contre- de la NBA. Et comme il n’y a
“équipe là, j’ai terne le bon et le moins bon
sur le plan défensif. En
Au retour des vestiaires, les
protégés de Beugnot intensi-
attaque… Chalon se régale
et survole une fin de rencon-
pas de passe-droit en prépa-
ration, ils ont enchaîné en-
vraiment envie moins de deux minutes, fient leurs efforts en défense. tre entachée par la faute dis- suite sur le physique avec
d’aller à la l’Elan encaisse un 8-0 (7-10, Malheureusement, ils per- qualifiante sifflée à l’encon- nous… Donc ils sont très,
guerre ” 5e) avant de rétorquer dans dent la bagatelle de 7 bal- tre de Lauvergne, pour un très fatigués. Mais comme
la foulée par un 7-0 (14-10, lons entre la 20e et la 30e. Et, échange verbal avec des ils font les efforts, ça me va
Gregor Beugnot (coach de
10e). en réalité, il faut patienter supporters burgiens. très comme ça pour l’ins-
Chalon)
jusqu’à la fin du 3 e quart- tant. Ils sont à l’image de cet-
Par intermittence temps pour voir - enfin - les Encore en rodage te équipe qui n’avait déjà
Les Bourguignons restent Chalonnais prendre le large La victoire est néanmoins rien lâché contre Nancy
Autant hier

nous avons
branchés ensuite sur le cou-
rant alternatif. Capables de
dans le sillage de Lauvergne
(14 pts à 6/9) qui récolte les
au bout (73-58). Et ce mal-
gré le manque d’efficacité
lorsqu’on était mené de 11
points. Et qui a fait complè-
souffert prendre jusqu’à 10 lon- fruits du travail de sape ini- des recrues américaines, tement flancher Bourg sur la
physiquement, gueurs d’avance (14-24, tié par Evtimov au préala- Haynes (4 pts à 2/6 et 4 bal- fin du match » positive Gre-
autant là nous 14 e ), ils sont coupables de ble. lons perdus) et Aminu (9 pts gor Beugnot.
grosses erreurs défensives Menant de deux longueurs à 4/7, 6 rebonds et 3 ballons Mardi prochain à Dijon,
avons lâché quelques minutes plus tard. à l’issue du 3 e quart-temps perdus), toujours en rodage. l’Elan poursuivra son mara-
mentalement ” Et c’est finalement avec un (49-47), l’Elan inflige un cin- « C ’e s t n o r m a l c a r i l s thon de matches amicaux.
Fabrice Courcier (coach de maigre avantage de 3 points glant 15-2 aux locaux (64- (ndlr : Aminu et Haynes) MICHAËL RIGOLLET

Bourg-en-Bresse)

LA FINALE ILIAN EVTIMOV (CHALON) : « JE SAIS QUE JE PEUX FAIRE MIEUX »


VILLEURBANNE 73 Chalon alterne le très bon et le moins bleetçaseressentforcémentdanslestimi-
ROANNE........... 53
A Bourg­en­Bresse, Vil­ bon.Est-celiéàlafatigue? ngs de passe ou de démarquage.
leurbanne bat Bourg­en­ « On vient d’enchaîner trois matches en Physiquement, c’est dur aussi en ce mo-
Bresse 73 à 53 (18­13, 22­ sixjours,donccen’estpasfacile.Ilyadela ment. Il faut être patient, spécialement
20, 22­5, 10­15). Environ fatigue mais c’était aussi le but de ce tour- pour les joueurs comme moi un peu plus
800 spectateurs. noi. Mais quand tu vois tous les efforts âgés.Jesaisquejepeuxfairemieux».
Roanne : Nsonwu 3, Dia­ physiques que fait JBAM (ndlr : Michel
baté 2, Amagou 3, Braud
Jean-Baptiste Adolphe), le plus âgé de Quellessontvospremièresimpressions
3, Rivers 10, Tanghe 10,
Dunn 5, Mipoka 8, Page 9. l’équipe,çadonneunbelexempleàtoutle surlereculde50centimètresdelaligneà
Villeurbanne : Jefferson monde ». 3points?
18, Lacombe, Hom­ « J’ai toujours aimé shooter encore plus
monds 6, Zizic 2, Wester­ Personnellement, comment vous sen- loin que la ligne à 3 points donc ce n’est
mann 3, Fofana 7, Vassal­ tez-vous dans cette équipe de l’Elan re- pas un problème en soi. Il faut s’y faire vi-
lo 17, Tillie 3, Gelabale 5, nouveléeà70%? suellement, c’est tout.. Mais je pense que
Jackson 12.
MVP du tournoi : Angel «J’aimebiencetteéquipe…Onn’apasen- Ilian Evtimov, auteur de 6 points (à 2/5) et j’aidéjàpassécetteétape».
corevraimentl’habitudedejouerensem- 4 rebonds contre Bourg. Photo Gilles Dufour. PROPOSRECUEILLISPARM.RIGOLLET
Vassallo (Villeurbanne).
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

34 SPORTS / SAÔNE-ET-LOIRE Dimanche 12


septembre 2010

PÉTANQUE. 32e international Bicbo. Radnic ­ Sarrio : 1­13 EN DIRECT

Le coup de tonnerre ! LES ECHOS


De gros dégâts
La journée d’hier a été le
théâtre de nombreuses sur-
prises. Beaucoup de favoris
Annoncés comme les
grands favoris de ce Bicbo
2010, Zvonko Radnic, Sté­
phane Robineau et Pascal
Miléi ont chuté précoce­
“ Je suis contre le
tirage
informatique. C’est
un choix de la
sont passés à la trappe. De
Simone, Van Campenhout,
Bluette et Radnic. Autant
de noms qui ne seront pas
inscrits aujourd’hui sur le
ment hier. Précocement et tableau des 8e de finale. Jan-
lourdement dirons­nous.
fédération mais ce kowski vainqueur l’an der-
n’est pas normal. ” nier en compagnie de Bes-

Z
vonko Radnic n’aime honez et Maiuri, et qui
pas du tout mais alors Zvonko Radnic, pointeur remettait son titre en jeu
pas du tout, les capri- avec le même team, a lui
ces de l’informatique. Au mo- aussi rendu les armes. Dès
ment de commencer son 64e me, avait une occasion en or les 64 e , l’ancien Montcel-
de finale hier à 17 heures, de remettre son collectif dans lien était sorti par la triplet-
l’Autunois n’en revenait tou- lesensdelamarche.Raté.Son te Lucas, Casenaz et Fie-
jours pas de devoir affronter, premierjetnetrouvaitpaslaci- vez.
aussitôtdansletableau(64e de ble. Sa deuxième tentative,
finale), la triplette composée quantàelle,emmenaitlebutet Le coup de la panne
de Fournié, Rousseau et Sar- offrait deux points aux adver- Les jeux en nocturne ont
rio. Trois minots qui avaient saires. Miléi, auteur d’un ap- été légèrement perturbés
éliminéautourprécédentVan préciable 6 sur 8 au tir, devait par de petites coupures
Campenhout, finaliste l’an donc enlever deux boules d’électricté. Le noir total est
dernier (voir encadré). « Moi avec une. Malheureusement, apparu à plusieurs reprises.
jesuiscontreletirageinforma- il n’en shootait qu’une, au Heureusement, cela n’a pas
tique, pestait le pointeur mor- granddamdelatriplettebour- interféré sur le score des
vandiauàl’issued’unedéfaite guignonne . Les trois acolytes parties. Ouf.
retentissante (13-1). Il faut un doivent toujourssedemander
tirage à la main. Mais ça, c’est comment,avecunpointausol Le bracelet à la mode
unchoixdelafédé.Cen’estpas et trois boules en main, ils ont Le fameux bracelet sensé
normal.» pu laisserpasser l’occasionde améliorer les performances
Tracassésparcemalheureux Zvonko Radnic a tenu son rang au point mais cela n’a pas mener 5-4. La suite n’était sportives de celui qui le por-
suffi. Photo Richard Montavon.
fait du hasard, Zvonko Rad- qu’une simple formalité pour te et dénommé Power Ba-
nic, Stéphane Robineau et Rousseau, Fournié et Sarrio lance est de sortie ce week-
PascalMiléisedevaientpour- proposé. Chose qu’ils n’ont sif et quasiment imperturba- qui éjectaient les ténors de ce end sur les jeux du Bicbo.
tant de jouer. Et plutôt bien, malheureusement pu faire fa- ble au tir. En réalisant un Bicbo 2010, avant de chuter
s’ilsvoulaientpasserl’obstacle ce à un adversaire ultra agres- magnifique 19/25 dans cet faceàFredMichel. La voix du Bicbo
exercice, Fournié, Rousseau RICHARDMONTAVON Après neuf ans de bons et
et Sarrio ne pouvaient crain- loyaux services, Jacques
Sarrio, c’est renversant dregrandchose.Surtoutqu’en LES STATS Loubières a laissé son mi-
face,StéphaneRobineauétait cro à David Labaune pour
Christophe Sarrio et ses potes ont réalisé hier en début loindesonmeilleurniveau. RADNIC ­ SARRIO : 1­13 animer ce 32e bicbo inter-
d’après­midi un incroyable renversement de situation. Me­ Durée de la partie : 1 h 02 national de Chalon.
nés 11­1 face aux les Belges de Van Campenhout, finalis­ A4-1,lematchbascule Evolution du score : 1­0,
tes l’an dernier, ils sont parvenus à remonter tout douce­ En difficulté au point, le Ni- 1­2, 1­3, 1­4, 1­5, 1­9, 1­13
ment au score. Au point d’installer un incroyable doute vernaisfaisaitd’ailleursbascu- LES RÉSULTATS DES 16E
Fornet, Guigno et Theuvenot battent
dans la tête de leurs adversaires qui se liquéfiaient complè­ ler la partie,alors que lui et ses Réussite au tir Guery, Rosaty et Sese
tement en ne marquant plus un point. Voilà qui était renver­ partenairesétaientdéjàballot- Sarrio : 9/13 ; Rousseau Bruet, Dumont et Marin battent Mau­
sant. En revanche, ils devaient baisser pavillon en seiziè­ tés (4-1). Avec un point au sol 8/10 ; Fournié : 2/2 pied, Grandos et Djanti
mes contre Michel, Xisto et Rypen (voir ci­dessous). et deux boules dans la main, Miléi : 6/8 ; Robineau : 1/2 Humbert, Genieux et Roig­Pons battent
Kolic, Blaise, Rochette
«Robi»,commeonlesurnom- Defosse, Vandenabeele et Clot battent
Dufeu, Touillet, Gasparini
Brancato, Couderc et Courroy battent
Cursio, Robert et Brun
Seizièmes de finale. Michel bat Sarrio 13­9 Giacomin, Brasseur, Oudard battent
Piazzola, Belardi, Bolletot
Ardry, Grandjean et Jeanmougin battent
Fred Michel sera bel et bien là Guiblain, Guyard et Maeren
Grandvoinet, Feltain et Helfrick battent
Thomas, F. Perrin et A. Perrin
La tension était palpable hier soir sivement sorti De Simone puis Bluet- Rypen, Michel et Xisto battent Sarrio,
sur la carré d’honneur. Deux triplettes te alors que Sario s’était payé Radnic Fournié et Rousseau
de gros calibre avaient rendez-vous et sa troupe. Mais Michel ne veut pas Rémy, Coquibus, Vignier battent Arman­
do, Cazalas, Noel
pour une place en huitièmes de finale. s’arrêter là et rêve en secret de triom- Dubois, Coulon et Rouiller battent Par­
D’un côté le Chalonnais Frédéric Mi- pher sur ses terres, après cette journée don, Isaac, Prieur
chel accompagné de Jean-Michel harassante. « Notre objectif est déjà Cornille, Maillary, Veniant battent Du­
Xisto et Raphaël Rypen. De l’autre d’essayer de nous qualifier en demi-fi- clos, Guillot et David
Carré, Arnoux et Montcharmont battent
Christophe Sarrio, Romain Fournié et nale », souligne le Chalonnais avec Cattelin, Degano et Rondeau
Sébastien Rousseau. Ce sont finale- une certaine prudence. Mais si son Berthelot, Fragnoud et Delorme battent
ment les premiers nommés qui sont parcours pouvait se prolonger jus- Paget, Vion et Thévenet
Pitalot, Vang battent Matusinski, Veglia
sortis grands vainqueurs (13-9) de ce qu’en début de soirée, il ne cracherait
et Gueugneau
choc entre coupeurs de tête. Faut-il en Jean­Michel Xisto et Fred Michel sont au pas dessus. Bien au contraire. Phusa, Piachan, Sriboo battent Jomard,
effet rappeler que Michel avait succes- rendez­vous. Photo R.M. R.M. Martinet et Derepierre.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SAÔNE-ET-LOIRE / SPORTS 35

PÉTANQUE. 32e international du BICBO à Chalon. AVIRON. Euro-2010.

Bassens, un club famille Hardy et Moreau en finale


Les chalonnais Adrien Har- demi-finale alors qu’Hardy,
dy et Fabrice Moreau tente- avec Lenté, remportait sa fi-
ront aujourd’hui au Portugal nale de repêchage en deux de
de décrocher une nouvelle pointe.
médaille européenne. Pas de chance en revanche
En effet, en demi-finale du pour le creusotin Fabien Du-
quatre de pointe poids léger, four qui en quatre de couple
Moreau, associé à Solforosi, poids léger, prenait avec ses
Moutton et Raineau termi- équipiers qu’une modeste cin-
naient hier deuxième de leur quième place en demi-finale.

CYCLISME. Hier à Digoin.


Coursecontrelafibromyalgie
Une brochette d’anciens tre 2 et 5 % de la population
coureurs professionnels mondiale. Pierre Douglas,
ont fait le spectacle hier le journaliste devenu comé-
dans les rues de Digoin. dien a fait lui aussi le show
Parmi eux, des anciennes par amitié pour l’organisa-
gloires de la petite reine, teur de la course, Pierre De-
comme Henri Anglade, Mi- villard (ancien kiné d’Hi-
chel Laurent, Patrick Béon, nault et de Thévenet),
Je an Dumont, Serge Di- lui-même atteint par la ma-
guisto, Joseph Carrara ou ladie en 1997. Beaucoup
Eric Grandvoinet montre la voie à ses jeunes équipiers Feltin et Helfrick. Photo R. Montavon encore Robert Ducreux qui d’é m o t i o n a u s s i l o r s d e
pour la petite histoire rem- l’hommage rendu à l’ancien
A Bassens, la star c’est le
club. Vainqueurs de la Cou­
pe de France en titre, Hel­
frick, Feltin et le « papy » de
l’équipe, Grandvoinet, dé­
“ Je suis obligé
de tempérer mes
équipiers sinon
ils tirent tout
re tactique à adopter. L’esprit
du club a fait le reste » se sou-
vient Grandvoinet, coach de
l’équipe de Bassens en Coupe
de France.
porta la course de bienfai-
sance.
L’objectif de l’opération
consist ait à récolter des
fonds pour lutter contre la
cycliste digoinais, Mario
Bertolo. Le tout sous les
yeux admiratifs de Carole
Robert, présidente de l’as-
sociation nationale qui a vi-
couvrent pour la première fibromyalgie, une maladie vement remercié tous les
fois le BICBO chalonnais.
ce qui bouge. ” Nice déjà en finale de l’appareil locomoteur- participants.
Le s amedi, Saint-Maur musculaire qui touche en- JOSÉ DA SILVA (CLP

I
ls ne remporteront peut- Eric Grandvoinet (Bassens) s’éteindra sous les coups de
être pas le titre cet après- boutoir girondins et Paris
midi. Peut-être pas. Mais tent aujourd’hui parmi les UB15 ne fera pas long feu. BASE-BALL. N2 (1re journée).
les observateurs les plus assi- bons joueurs français » indi- « Ce titre c’est la plus belle ré-
dus se souviendront du passa-
ge de ces trois joueurs de Bas-
que le chef de file du trio. compense pour le club. On est
fier de cette coupe. Mainte-
Les Vikings prennent l'eau
sens sur les jeux chalonnais. Six fois en Top 8 nant, on va défendre nos cou- Les Vikings ont subi la dure 1 en fin de 3ee manche. Dans
De par leur amabilité, leur dé- Ce premier déplacement sur leurs lors de la Coupe d’Euro- loi des champions d'Aquitai- la 4 e , les Raiders frappent
contraction et leur talent, les les terrains de jeux de l’Espla- pe. On est qualifié pour les ne des Raiders d’Eysines fort et la défense chalonnai-
bombardiers Jean Feltin et nade Sainte-Marie, Bassens y demi-finales qui auront lieu dans cette première journée se multiplie les erreurs et
Chris Helfrick, et le métrono- songeait depuis quelques mi-octobre en Belgique. On a d u ch a m p i o n n a t d e N 2 . laisse passer cinq points. Les
me au point, Eric Grandvoi- temps. De là à accomplir plus de bonnes chances de passer Pourtant dès l'entame les Vikings ne reviendront plus
net, auront quoiqu’il arrive de 600 km pourtant. « On le tour et de se retrouver à Ni- Chalonnais dominent l'atta- au score (13-3 pour les visi-
marqué à leur manière cette voulait découvrir un nouveau ce face au DUC pour la finale. que bordelaise qui croyait teurs). Ceux-ci ne feront
32e édition. national. Avec Chalon, on Mais là ce sera une autre paire avoir fait le plus dur. qu'une bouchée des Chalon-
Car chez eux en Gironde, la avait bien sympathisé lors du de manches et je ne veux pas Trois joueurs sont éliminés nais qui s'inclineront 14 à 1
pétanque, c’est d’abord et Top 8 de la Coupe de France trop entrer dans les détails de sur strike, vol de base ou at- dans le second match.
avant tout un sport où l’amitié en mars dernier à Behren-les- la qualification directe de Ni- trapé de volée. Oui mais voi- Les Vikings devront se res-
et l’esprit famille prennent le Forbach et on s’était promis ce pour la finale (sic) » déplo- là l'attaque chalonnaise est saisir face à Villefontaine
dessus sur les paillettes des de venir, raconte Eric Grand- re Eric Grandvoinet. stérile. Les Bordelais pren- aujourd’hui à domicile.
grands clubs du sud-est de la voinet. » poursuit-il. En attendant à Chalon ce nent l'avantage et mènent 2 à JEAN­JACQUES VADOT (CLP)
France. Et on ne citera per- Justement à Behren-les-For- week-end, dans ses valises,
sonne. « Chez nous, tout le bach, Bassens, club de 120 li- Grandvoinet, 43 ans, a mis
monde peut venir. On ne fait cenciés, enfoui entre Libour- deux graines de champion.
HANDBALL. Coupe de France
aucune exception. Et surtout, ne et Bordeaux,qui participait Jean Feltin, 21 ans, champion
il n’y a pas de pros » prévient
Eric Grandvoinet, le plus ex-
à son sixième Top 8, son qua-
trième consécutif, atomisait
d’Europe espoirs en titre et
Chris Helfrick, 23 ans, cham-
Chalon à Villefranche
périmenté de la triplette gi- tout sur son passage. Saint- pion de Ligue. Deux artilleurs Premier match officiel de la tiondeNationale2.
rondine où les deux jeunes Maur en demi et les Parisiens hors pair. Que la soif du tir ne saison pour le HBC Chalon £ Legroupe
loups Feltin et Helfrick font fi- d’UB 15 en finale. « Le ven- s ’é p a n ch e j a m a i s m ê m e quiserendcetaprès-midiàVil- Gardiens:Balmy,Lagrange.
gures d’épouvantails dans dredi soir, on était mené en quand l’adversaire s’y prête. lefranche(matchà16heures), Joueurs de champ : Haessig,
l’exercice du tir . « Je suis obli- demi face à Saint-Maur. Pour « Ils sont intenables » sourit pour le compte du premier Maisonny, Khelladi, Dospi-
gé de les tempérer sinon ils at- se qualifier, il fallait remporter Grandvoinet. « Et comme en tour de la Coupe de France. nescu, Taj, Mathey, Daboul,
taquent à tout va. Ils sont les deux triplettes le lende- plus ils ne savent pas pointer » Christophe Fourcot et ses Scheubel, Chassaing. Perso-
comme ça et c’est sans doute main. On a discuté jusqu’à 3 rigole-t-il. joueurs seront logiquement neni
pour cette raison qu’ils comp- heures du matin de la meilleu- SALVATORE BARLETTA en danger face à une forma- Matchà16hàVillefranche.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

36 SPORTS / FRANCE ET MONDE Dimanche 12


septembre 2010

FOOTBALL
Angleterre
FOOTBALL. Ligue 1 (5e journée). Auxerre tenu en échec par Caen.
Arsenal­Bolton W..........................................4­1
Everton­Manchester U.................................3­3
Fulham­Wolverhampton..............................2­1
Manchester C.­Blackburn R........................1­1
Newcastle­Blackpool FC.............................0­2
West Bromwich­Tottenham.........................1­1
West Ham­Chelsea......................................1­3
Wigan­Sunderland.......................................1­1
Birmingham C.­Liverpool FC..........Auj., 17h00
L’AJA ne se rassure pas
Stoke City­Aston Villa...................Dem., 21h00
Pts J G N P p. c. Les Bourguignons se sont
1 Chelsea 12 4 4 0 0 17 1
2 Arsenal 10 4 3 1 0 13 3 fait rejoindre en toute fin de
3 Manchester U. 8 4 2 2 0 11 5
4 Blackpool FC 7 4 2 1 1 8 8 match par les Caennais et
5 Fulham 6 4 1 3 0 6 5 n’ont toujours pas gagné en
6 Aston Villa 6 3 2 0 1 4 6
7 Sunderland 5 4 1 2 1 4 4 Ligue 1 cette saison. Pas
8 Birmingham C. 5 3 1 2 0 6 5
9 Tottenham 5 4 1 2 1 3 3 idéal avant de se rendre à
10 Bolton W. 5 4 1 2 1 6 7
11 Manchester C. 5 4 1 2 1 4 2 Milan mercredi.
12 Wolverhampton 5 4 1 2 1 5 5
13 Liverpool FC 4 3 1 1 1 2 4
14 Newcastle 4 4 1 1 2 7 6

A
15 Blackburn R. 4 4 1 1 2 4 5 uxerre a manqué
16 Wigan 4 4 1 1 2 2 11 d’un rien sa première
17 West Bromwich 4 4 1 1 2 2 8
18 Everton 2 4 0 2 2 4 6 victoire de la saison
19 Stoke City 0 3 0 0 3 2 6
20 West Ham 0 4 0 0 4 2 12 hier, concédant le nul (1-1)
dans les dernières secondes
Espagne face à Caen, à quelques jours
FC Barcelone­Alicante.................................0­2 d’un déplacement périlleux
Real Madrid­Osasuna..................................1­0
Valence­Santander.......................................1­0 mercredi à Milan en Ligue
Athl. Bilbao­Athl. Madrid..............................n.c. des champions. Si ce point
Gijon­Majorque...............................Auj., 17h00
Saragosse­Malaga..........................Auj., 17h00 grappillé permet à Caen de
Getafe­Levante...............................Auj., 17h00
Villarreal­Esp. Barcelone.................Auj., 19h00 remonter à la cinquième pla-
FC Séville­La Corogne....................Auj., 21h00
Almeria­R. Sociedad....................Dem., 21h00 ce, Auxerre stagne à la dix-
1 Valence
Pts J G N P p. c. Dif.
6 2 2 0 0 4 1 3
huitième et paie son incapa-
2 Real Madrid 4 2 1 1 0 1 0 1 cité à tenir le score et son Dennis Oliech et les Auxerrois ont laissé échapper un succès à leur portée. Photo AFP
3 Alicante 3 2 1 0 1 2 1 1
4 Athl. Bilbao 3 1 1 0 0 1 0 1 manque d’efficacité offensive
5 FC Séville 3 1 1 0 0 4 1 3
6 Esp. Barcelone 3 1 1 0 0 3 1 2 en seconde période. Benoît Pedretti délivrait ce- de se replier pour attendre les (29e), inquiétaient le portier
7 R. Sociedad 3 1 1 0 0 1 0 1 pendant son équipe du plat Caennais et jouer en contre. normand. Le second acte dé-
8 FC Barcelone 3 2 1 0 1 3 2 1
9 Almeria
10 La Corogne
1 1 0 1 0 0 0 0
1 1 0 1 0 0 0 0
Une attaque du pied gauche, après un re- Dans la foulée, Ndinga, sur marrait sur le même schéma,
11 Saragosse
12 Osasuna
1 1 0 1 0 0 0 0
1 2 0 1 1 0 1 ­1
peu inspirée lais dans la surface caennaise un service d’Oliech (25 e ), mais les attaques man-
13 Majorque 1 1 0 1 0 0 0 0 A quatre jours du premier avec Contout (1-0, 20e), per- puis Le Tallec de la tête sur quaient d’inspiration des
14 Athl. Madrid 0 0 0 0 0 0 0 0
15 Gijon 0 0 0 0 0 0 0 0 match de l’AJA en Ligue des mettant aux Bourguignons un coup-franc de Pedretti deux côtés, même si Hamou-
16 Villarreal 0 1 0 0 1 0 1 ­1
17 Getafe 0 1 0 0 1 1 3 ­2 champions, l’entraîneur Jean ma sur coup franc (67e) puis
18 Malaga
19 Levante
0 1 0 0 1 1 3 ­2
0 1 0 0 1 1 4 ­3 Fernandez avait choisi de LA FICHE Seube (72e) avaient chacun
20 Santander 0 2 0 0 2 0 4 ­4 ménager certains de ses inter- une belle opportunité pour
nationaux revenus fatigués AUXERRE­CAEN : 1­1 Caen.
Auxerre (Stade Abbé Deschamps). ­ AJ Auxerre­
Italie de sélection, remplaçant Caen : 1­1 (1­0). Spectateurs : 8 955. Arbitre : S. Bré. Côté Auxerrois, les débou-
Cagliari­AS Rome.........................................5­1 Grichting, Birsa et Jelen par But pour Auxerre : Pedretti (20e) ; pour Caen : El­Arabi lés de Langil côté gauche
Cesena­AC Milan.........................................2­0
Inter Milan­Udinese......................................2­1 Berthod, Langil et Contout. (90e+2). étaient prometteurs mais
Brescia­Palerme..............................Auj., 12h30
Catane­Parme.................................Auj., 15h00 Les Auxerrois peinaient Avertissements à Caen : Barzola (29e), Hamouma (45e), non suivis d’effet, tout com-
Genoa­Chievo Verone....................Auj., 15h00 d’abord à bousculer l’arrière- Marcq (63e). me les percussions d’Oliech,
Juventus­Sampd. Gênes................Auj., 15h00
Lazio Rome­Bologne......................Auj., 15h00 garde normande, avant qu’El Auxerre : Sorin ­ Hengbart, Ad. Coulibaly, Mignot, Berthod ­ toujours aussi brouillon, côté
Lecce­Fiorentina.............................Auj., 15h00
Naples­Bari......................................Auj., 20h45 Arabi ne manque par deux Pedretti (cap), Ndinga ­ Oliech, A. Le Tallec (Birsa 69e), Langil droit.
Pts J G N P p. c. Dif. fois d’ouvrir la marque, en ne (Sammaritano 85e) ­ Contout (Jelen 75e). Entr. : J. Fernan­ Caen poursuivait ses efforts
1 Cagliari 4 2 1 1 0 5 1 4 dez.
2 Cesena 4 2 1 1 0 2 0 2 cadrant pas sa frappe alors jusqu’au bout, pour égaliser
3 Inter Milan 4 2 1 1 0 2 1 1 Caen : Thébaux ­ Barzola, Lazarevic, Sorbon, Tafforeau ­ I.
4 AC Milan 3 2 1 0 1 4 2 2 qu’il était bien placé (15 e ), Ndiaye (Nabab 46e) ­ Hamouma, Marcq (Moulin 81e), Seube par El-Arabi, qui déviait un
5 Parme 3 1 1 0 0 2 0 2
6 Sampd. Gênes 3 1 1 0 0 2 0 2 puis en échouant deux minu- (cap), El­Arabi ­ K. Traoré. Entr. : F. Dumas. centre de la droite au terme
7 Chievo Verone 3 1 1 0 0 2 1 1
8 Bari 3 1 1 0 0 1 0 1 tes plus tard face à Sorin. des arrêts de jeu (90e+2, 1-1).
9 Fiorentina 3 1 1 0 0 1 0 1
10 Genoa 3 1 1 0 0 1 0 1
11 Bologne 1 1 0 1 0 0 0 0
12 Palerme 1 1 0 1 0 0 0 0
13 AS Rome 1 2 0 1 1 1 5 ­4 Ligue 1
14 Catane
15 Juventus
0 1 0 0 1 1 2 ­1
0 1 0 0 1 0 1 ­1
LYON DÉÇOIT ENCORE Toulouse­Saint­Etienne................................0­1
16 Naples 0 1 0 0 1 0 1 ­1 Rennes­Sochaux..........................................2­1
17 Udinese 0 2 0 0 2 1 3 ­2 Paris SG­Arles/Avignon...............................4­0
18 Brescia 0 1 0 0 1 0 2 ­2 Lyon­Valenciennes.......................................1­1
19 Lazio Rome 0 1 0 0 1 0 2 ­2 Lyon et Valenciennes se Dans l’ensemble, l’OL, dans Auxerre­Caen...............................................1­1
20 Lecce 0 1 0 0 1 0 4 ­4 Montpellier­Nancy........................................1­2
sont séparés sur un résultat une organisation en 4-2-3-1 Lens­Lille.......................................................1­4
nul (1-1), hier au stade de avec deux milieux récupéra- Brest­Lorient....................................Auj., 17h00
Nice­Bordeaux................................Auj., 17h00
Allemagne G e r l a n d a u t e r m e d’ u n teurs, Gonalons et Toulalan Marseille­Monaco...........................Auj., 21h00
Mayence­Kaiserslautern.....................di. 15.30 m a t ch q u e l e s Ly o n n a i s en soutien d’un trio compo- Pts J G N P p. c. Dif.
Dortmund­Wollfsbourg................................2­0 1 Toulouse 12 5 4 0 1 8 3 5
Hambourg­Nuremberg................................1­1 auraient dû gagner avec plus sé de Pied, Gourcuff et 2 Rennes 11 5 3 2 0 7 2 5
Hanovre­Leverkusen....................................2­2 3 Saint­Etienne 10 5 3 1 1 8 6 2
M'gladbach­E. Francfort..............................0­4 de percussion dans leur jeu. Briand et une seule pointe, 4 Montpellier 8 5 2 2 1 3 2 1
Fribourg­Stuttgart.........................................2­1
Bayern Munich­Brême.................................0­0 Revenu cet été d’un prêt au Lisandro Lopez, a plutôt 5 Caen 8 5 2 2 1 6 6 0
Hoffenheim­Schalke 04...............................2­0 6 Paris SG 7 5 2 1 2 9 6 3
Cologne­St. Pauli.................................di. 17.30
F C Metz, Pied a donné bien maîtrisé la rencontre 7 Lille 7 5 1 4 0 6 3 3
8 Sochaux 7 5 2 1 2 8 7 1
Pts J G N P p. c. Dif. l’avantage aux Lyonnais en Claude Puel a été pris mais sans pour autant se 9 Nancy 7 5 2 1 2 5 8 ­3
1 Hoffenheim 9 3 3 0 0 7 1 6 10 Monaco 6 4 1 3 0 4 2 2
2 Hambourg 7 3 2 1 0 6 3 3 reprenant de la tête un cen- en grippe par une partie montrer très percut ant. 11 Nice 6 4 1 3 0 4 3 1
3 Hanovre
4 Kaiserslautern
7 3 2 1 0 6 4 2
6 2 2 0 0 5 1 4 tre adressé de la droite par du public lyonnais. Photo AFP C’est ce qui lui a coûté la vic- 12 Valenciennes
13 Lyon
6 5 1 3 1 5 5 0
5 5 1 2 2 4 6 ­2
5 Mayence 6 2 2 0 0 6 3 3 Briand. Sur l’action, Gour- toire car au final, l’OL s’est 14 Marseille 4 4 1 1 2 6 6 0
6 Dortmund 6 3 2 0 1 5 3 2 15 Lorient 4 4 1 1 2 5 6 ­1
7 Fribourg 6 3 2 0 1 5 5 0 cuff, dont on attend monts et merveilles, a créé assez peu d’occasions. 16 Bordeaux 4 4 1 1 2 4 5 ­1
8 M'gladbach 4 3 1 1 1 7 8 ­1 17 Brest 4 4 1 1 2 3 4 ­1
9 Brême 4 3 1 1 1 5 6 ­1 délivré l’avant-dernière passe (27e). En se- Et le public de Gerland ne s’est pas gêné 18 Auxerre 4 5 0 4 1 5 7 ­2
10 Bayern Munich 4 3 1 1 1 2 3 ­1 19 Lens 4 5 1 1 3 6 11 ­5
11 Leverkusen 4 3 1 1 1 7 8 ­1 conde période, les Valenciennois ont profité pour faire savoir sa désapprobation devant 20 Arles/Avignon 0 5 0 0 5 2 10 ­8
12 E. Francfort 3 3 1 0 2 6 5 1
13 St. Pauli 3 2 1 0 1 3 2 1 de l’apathie des Lyonnais pour revenir à la ce manque d’ambition dans le jeu en récla- Prochaine journée. ­ Samedi 18 septembre : 19 heures,
14 Nuremberg 2 3 0 2 1 3 4 ­1 Lorient­Caen, Monaco­Toulouse, Sochaux­Nice, Nan­
15 Wollfsbourg 0 3 0 0 3 4 8 ­4 marque avec un but de Bong qui reprenait mant la «démission» de l’entraîneur Claude cy­ Brest, St­Etienne­Montpellier, Valenciennes­Lens ;
16 Cologne 0 2 0 0 2 3 7 ­4 de la tête un corner de Ducourtioux (69e). Puel. 21 heures, Arles/Avignon­Marseille. Dimanche 19 sep­
17 Schalke 04 0 3 0 0 3 2 6 ­4 tembre : 17 heures, Lille­Auxerre,Paris SG­Rennes ; 21
18 Stuttgart 0 3 0 0 3 2 7 ­5 heures, Bordeaux­Lyon,
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 FRANCE ET MONDE / SPORTS 37

PANORAMA DE LA LIGUE 1 AUTO. Formule 1 - Grand Prix d’Italie.


LYON ­ VALENCIENNES : 1­1
Lyon (stade de Gerland). ­ Lyon­Valenciennes : 1­1 (1­0). Spectateurs : 37 000 en­
viron. Arbitre : B. Coué.
But pour Lyon : Pied (27e) ; pour Valenciennes : Bong (69e).
Avertissement à Lyon : Pied (78e).
Alonso est chez lui
Lyon : Lloris ­ Réveillère, Lovren, Diakhaté, Kolodziejczak ­ Gonalons (Pjanic 79e), Tou­
lalan (cap) ­ Briand (B. Gomis 73e), Gourcuff, Pied ­ Lisandro Lopez (Bastos 62e). Entr. : L’Espagnol a offert à Ferrari
C. Puel. sa première pole depuis
Valenciennes : Penneteau ­ Mater (cap), Bisevac, Baldé (Pallois 81e), Bong, Saez ­ R. trente courses, hier sur le
Gomis, Cohade, Ducourtioux ­ Pujol (Samassa 76e), Danic (M. Dossevi 46e). Entr. :
P. Montanier. circuit de Monza. Et il espè­
re bien confirmer aujour­
PARIS SG ­ ARLES/AVIGNON : 4­0 d’hui.
Paris (Parc des Princes). ­ Paris SG­Arles/Avignon : 4­0 (2­0). Arbitre : S. Moreira.
Buts pour le Paris SG : Hoarau (18e), Sakho (29e), Nenê (49e, 56e).

A
Paris SG : Edel ­ Jallet, S. Armand, Sakho, Tiéné ­ Giuly (Maurice 72), Makelele (cap), près un week-end
Chantôme, Nenê (Luyindula 87e) ­ Erding, Hoarau (Kezman 72e). Entr. : A. Kombouaré. difficile à Spa-Fran-
Arles/Avignon : Planté ­ Laurenti (cap), Pavon, Mejia, J.A. Fanchone ­ Abenzoar (Cha­ corchamps, marqué
risteas 50e), Ayasse (Soro 61e) ­ Aït­Ben­Idir, Mériem, D. Ndiaye (Kermorgant 64e) ­ Dja
Djédjé. Entraîneur : M. Estevan. par un abandon au terme
d’une course terne, Fernan-
MONTPELLIER ­ NANCY : 1­2 do Alonso a redonné des
Montpellier (stade de la Mosson). ­ Montpellier­Nancy : 1­2 (0­2). Spectateurs :
14 427. Arbitre : A. Gauthier.
couleurs à Ferrari en signant
But pour Montpellier : Estrada (50e) ; pour Nancy : Bakar (5e), Bak. Traoré (34e). la pole position, hier à Mon-
Avertissements à Montpellier : Spahic (28e), Bocaly (83e) ; à Nancy : Sami (39e), za. La marque au cheval ca-
Bak. Traoré (48e). bré n’avait pas connu de po- Devant un public acquis à sa cause, Fernando Alonso a
Expulsion à Montpellier : Girard (85e) ; à Nancy : Sami (46e). dominé les qualifications. Photo AFP
Montpellier : Jourden ­ Bocaly, Yanga­Mbiwa, Spahic (El Kaoutari 29e), Jeunechamp
sition de pointe depuis le
­ J. Marveaux, Pitau (cap) (Aït­Fana 46e), Estrada ­ S. Camara (Gr. Lacombe 73e), Gi­ GP du Brésil 2008, soit il y a
roud, Kabze. Entr. : R. Girard. trente courses. Une éternité end, des essais libres aux A l’inverse, Jenson Button,
Nancy : Bracigliano (cap) ­ Chrétien, Sami, Andre Luiz Silva, Lemaître ­ Bérenguer (A. pour l’écurie doyenne en F1. qualifications, qu’il a rem- victime d’une bourde de Vet-
Ndiaye 46e), Nguemo ­ Féret, Bak. Traoré, Cuvillier ­ Bakar (Brison 73e). Entr. : P. Correa
S a m a ch i n e y e s t p o u r portées de main de maître. tel en Belgique, a tout fait
TOULOUSE ­ SAINT­ÉTIENNE : 0­1 beaucoup. Moribonde en pour corriger la tendance.
Toulouse (Stadium). ­ Toulouse­Saint­Etienne : 0­1 (0­1). Spectateurs : 19 336. Belgique, la F10 (modèle Le mauvais choix Le champion en titre, qui
Arbitre : J. Cailleux.
But pour Saint­Etienne : Batlles (33e).
2010) est apparue transfigu- d’Hamilton manque la pole pour 54 pe-
Avertissements à Toulouse : Cetto (43e), Machado (90e+2) ; à Saint­Etienne : Payet rée à domicile, devant un En Allemagne, Sebastian tits millièmes, se hisse en
(14e), Ebondo (16e). public acquis à sa cause. Vettel l’avait dépossédé du première ligne pour la pre-
Toulouse : Valverde ­ Gunino, Cetto (cap), Congré, Mbengue (Sissoko 14e) ­ E. Ca­ « Monza est un endroit par- meilleur temps pour 2 mil- mière fois en 2010.
poue ­ Machado, Didot, A. Devaux (Santander 46e), Tabanou ­ Braaten (Tafer 81e). En­
fait pour être en pole », s’est lièmes. Un exploit que l’Alle- Felipe Massa a quant à lui
tr. : A. Casanova.
Saint­Etienne : Janot ­ Ebondo, Bayal (Andreu 83), Monsoreau, Bocanegra ­ Guilavo­ félicité l’Espagnol, qui a évo- mand, décevant sixième, n’a réalisé le troisième chrono
gui, Batlles (Landrin 62e), Matuidi (cap) ­ Sako (B. Sanogo 72e), Riviere, Payet. Entr. : qué sa « surprise » quant à pas réédité à Monza. Le pi- du jour, confirmant le retour
C. Galtier. « l’accueil fantastique » que lote Red Bull peut s’en vou- de Ferrari au premier plan.
LENS ­ LILLE : 1­4 lui ont réservé les fans tran- l o i r. C a r ch a q u e p o i n t Il partira de la deuxième li-
Lens (stade Felix­Bollaert). ­ Lens­Lille : 1­4 (0­1). Spectateurs : 36 811. Arbitre : salpins. Et Alonso a paru compte désormais dans une gne en compagnie de Mark
T. Chapron. dans le coup tout le week- lutte pour le titre très serrée. Webber. Le troisième rang,
But pour Lens : Boukari (61e) ; pour Lille : Gervinho (23e, 87e), Frau (79e, 81e).
qu’occupe Vettel, héberge
Avertissement à Lens : Jemâa (45e+2) ; à Lille : Emerson (32e), Debuchy (45e+2), LA GRILLE DE DÉPART
Cabaye (50e). un autre battu du jour. Le
1re ligne : Alonso (ESP/Ferrari), Button (GBR/McLaren­Mercedes).
Expulsions à Lens : Roudet (41e), Jemâa (46e). 2e ligne : Massa (BRE/Ferrari), Webber (AUS/Red Bull­Renault). leader Lewis Hamilton
Lens : Runje ­ Demont (cap), Al. Yahia, Chelle, Bedimo ­ Hermach, Sertic (Ramos 84e) 3e ligne : Hamilton (GBR/McLaren­Mercedes), Vettel (ALL/Red Bull­Renault). (McLaren), que l’on voyait
­ Maoulida (Kovacevic 69e), Roudet, Boukari (Pollet 75e) ­ Jemâa. Entr. : J.­G. Wallem­ 4e ligne : Rosberg (ALL/Mercedes), Hülkenberg (ALL/Williams­Cosworth). au firmament en Italie, a
me. 5e ligne : Kubica (POL/Renault), Barrichello (BRE/Williams­Cosworth).
Lille : Landreau ­ Debuchy, Rami, Rozehnal, Emerson ­ Balmont, Mavuba (cap) (Frau 6e ligne : Sutil (ALL/Force India­Mercedes), Schumacher (ALL/Mercedes).
réalisé un mauvais choix aé-
69e), Cabaye (Dumont 84e) ­ Gervinho, Hazard ­ M. Sow (Obraniak 74e). Entr. : R. Gar­ 7e ligne : Kobayashi (JAP/Sauber­Ferrari), Buemi (SUI/Toro Rosso­Ferrari). rodynamique, qui l’a handi-
cia. 8e ligne : Petrov (RUS/Renault), Alguersuari (ESP/Toro Rosso­Ferrari). capé en qualifications et le
9e ligne : De la Rosa (ESP/Sauber­Ferrari), Trulli (ITA/Lotus­Cosworth). desservira en course. Un
RENNES ­ SOCHAUX : 2­1 10e ligne : Kovalainen (FIN/Lotus­Cosworth), Liuzzi (ITA/Force India­Mercedes).
Rennes (stade de la Route­de­Lorient). ­ Rennes­Sochaux : 2­1 (1­1). Specta­ 11e ligne : Glock (ALL/Virgin­Cosworth), Di Grassi (BRE/Virgin­Cosworth). très mauvais calcul dans
teurs : 17 504. Arbitre : W. Bien. 12e ligne : Senna (BRE/Hispania­Cosworth), Yamamoto (JAP/Hispania­Cosworth). l’optique du Mondial.
Buts pour Rennes : Theophile­Catherine (5e), Mangane (90e+1) ; pour Sochaux :
Perquis (37e).
Avertissements à Rennes : Mandjeck (78e), Leroy (85e) ; à Sochaux: Anin (59e).
Rennes : Douchez ­ Danzé, Kana­Biyik, Mangane (cap), Theophile­Catherine ­ Mvila,
Kembo­Ekoko (Mandjeck 57e), Dalmat ­ Montaño, Leroy, S. Marveaux (Brahimi 57e). AUTO. Rallye du Japon.
Entr. : F. Antonetti.
Sochaux : Dreyer ­ Sauget, Perquis, Bréchet (cap), Mikari (Dramé 10e) ­ Anin ­ Boude­
bouz, Mar. Martin, Maurice­Belay ­ Ideye (Sverkos 78e), Maïga. Entr. : F. Gillot. Solberg résiste aux Finlandais
Le Norvégien Petter Sol- amortisseur cassé. Vain-
berg (Citroën C4) a conser- queur au Japon en 2006,
LES BUTEURS vé les commandes du rallye Loeb est quand même reve-
4 buts : Payet (Saint­Etienne). du Japon, hier, malgré une nu à 37 secondes de Sol-
3 buts : Braaten (Toulouse), pénalité de dix secondes berg, contre 54 de retard en
El­Arabi (Caen), Hoarau pour départ anticipé dans quittant Sapporo hier ma-
(Paris SG), Nenê (Paris SG), l’ES13 et les assauts répétés tin.
Pedretti (Auxerre). des Finlandais Jari-Matti La- Petter Solberg conserve Après les deux super-spé-
2 buts : Aubameyang tvala et Mikko Hirvonen. la tête pour une poignée ciales du Sapporo Dome, les
(Monaco), Is. Bangoura Sébastien Loeb (Citroën de secondes. Photo AFP six pilotes de pointe sont
(Rennes), Danic C4), en quête d’un septième donc regroupés en 37 secon-
(Valenciennes), Didot titre mondial d’affilée (à LE CLASSEMENT des et il reste 50 km chrono-
Dimitri Payet 1. Solberg­Patterson (NOR­GBR/Ci­
(Toulouse), Dja Djédjé (Arles­ condition de finir premier troën C4) 2h28’46’’1 ; 2. Hirvonen­Lehti­ métrés aujourd’hui, en huit
Avignon), Faé (Nice), Frau ou deuxième ici), n’a pas pu nen (FIN/Ford Focus) à 3’’7 ; 3. Ogier­In­ spéciales aussi courtes
(Lille), Gervinho (Lille), B. Gomis (Lyon), Montaño (Rennes), D. profiter de sa position sur la g r a s s i a ( F R A / C i t r o ë n C 4 ) 5 ’’ 4 ; qu’intenses, sans assistance.
4. Sordo­Vallejo (ESP/Citroën C4) 15’’3 ;
Niculae (Monaco), Perquis (Sochaux), L. Perrin (Saint­Etienne), route et a conservé la sixiè- Tout reste donc possible, y
5. Latvala­Anttila (FIN/Ford Focus) 30’’7 ;
Pujol (Valenciennes), Roux (Brest), Taiwo (Marseille). me place qu’il occupait ven- 6. Loeb­Elena (FRA­MON/Citroën C4) compris une victoire finale
d r e d i s o i r à c a u s e d’ u n 37’’9... de Solberg.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

38 SPORTS / FRANCE ET MONDE Dimanche 12


septembre 2010

EN BREF RUGBY. Top 14 (6e journée).


RUGBY
Sixsursix
pourlesAll-Blacks
La Nouvelle-Zélande, déjà
Biarritz tient sa revanche
victorieuse du Tri-nations
avant ce match, est allée s’im- Battu en finale de la derniè­ conclusion d’une offensive.
poser hier à Sydney contre re Coupe d’Europe par Tou­ Le talonneur marquait son
l’Australie (23-22) grâce à une louse, Biarritz a obtenu sa quatrième essai de la saison
énorme fin de seconde pério- revanche en dominant un et redonnait l’espoir à ses
de. Les Blacks terminent le Stade nerveux et brouillon. équipiers (13-10, 30e). Mais
tournoi avec une série inédite les Toulousains, réduits à 14

A
de six victoires en six matches. près leur succès sur après le carton jaune de Jau-
le Stade Français, zion (34 e ), commettaient
BASKET les Biarrots ont en- des fautes et donnaient ainsi
LesBleuessereprennent chaîné hier avec une nou- l’occasion à leur adversaire
L’équipe de France féminine a velle victoire de prestige, fa- de creuser l’écart (16-10) à la
su rebondir après sa défaite c e à To u l o u s e c e t t e f o i s pause.
contre le Belarus (64-58) ven- (25-20). Dominés dans de
dredi en s’imposant face au Ja- nombreux secteurs de jeu, Yachvili impeccable
pon (71-64) samedi, lors du les Stadistes se consoleront Les hommes de Guy No-
dernier match du Tournoi de avec le point de bonus dé- vès, menés, lâchaient enfin
Villeneuve-d’Ascq, prépara- fensif, comme lors de leurs les chevaux par Poitrenaud
toire au Mondial en Républi- trois défaites cette saison ou Médard, souvent repous-
que tchèque qui débute le 23 loin d’Ernest-Wallon. Les Les Toulousains se sont souvent heurtés à la défense sés par une défense basque
biarrote. Photo AFP
septembre. Championne hommes de Blanco ont do- vigilante, jusqu’à la 58e mi-
d’Europe en titre, la France a miné les débats et se sont ap- nute où Jauzion s’échappait,
hérité d’un groupe difficile au puyés sur les coups de pied de mettre leur jeu en place, Biarrots continuaient leurs fixait et servait Médard (19-
Mondial, où elle affrontera au de métronome de Dimitri avec Yachvili et Barraque offensives, mettant leurs ad- 20).
premier tour à Ostrava les Yachvili, auteur de 20 des 25 comme chefs d’orchestre. versaires sur le reculoir ou à Les champions d’Europe
Etats-Unis, le Sénégal et la points des siens. Sur un départ plein champ la f aute, avec des gestes repassaient en tête pour une
Grèce. Les Toulous ains, peu à de ce dernier, le ballon sor- d’énervement, et prenaient courte durée car Yachvili
l’aise à l’extérieur, multi- tait rapidement sur l’aile et le large (13-3, 27e). restait inarrêtable avec deux
pliaient d’entrée les erreurs le pilier Coetzee prenait la Avec Bouilhou, entré en pénalités de plus, et le BO
JUDO en touche, dans les plaqua- défense stadiste à revers et jeu à la place de Nicolas, solide jusqu’au bout malgré
Darbeletpasseàcôté ges ou dans les choix offen- s’en allait à l’essai, transfor- Toulouse revenait au score l’exclusion de Campbell Jo-
A l’image de Benjamin Dar- sifs permettant aux Basques mé par Yachvili (7-3, 7e). Les par Servat, à l’origine et à la hnstone en fin de match.
belet (-73 kg), disqualifié
dès son premier combat
pour une saisie interdite, les RUGBY
Françaisn’ontpasbrilléhier PANORAMA DU TOP 14 Top 14
aux championnats du mon- BIARRITZ ­ TOULOUSE : 25­20 Perpignan­Bourgoin................................27­20
de à Tokyo. Gévrise Emane Biarritz (stade Aguilera). ­ Biarritz­Stade toulousain : 25­20 Racing Metro­La Rochelle.......................43­18
Biarritz­Toulouse......................................25­20
(-70 kg) est, elle, tombée sur (16­10). Spectateurs : 13 000 environ. Arbitre : M. Maciello Montpellier­Castres..................................23­12
(Côte d’Argent). Toulon­Agen.............................................41­10
unosslovène(UrskaZolnir) Bayonne­Clermont..................................18­16
Biarritz : 1 essai Coetzee (7e), 1 transformation Yachvili (7e), 6 Stade Français­Brive...............................27­29
dès son entrée en lice. Seul pénalités Yachvili (12e, 27e, 38e, 45e, 65e, 68e). Pts J G N P BO BD
le jeune Ugo Legrand s’en Toulouse : 2 essais Servat (30e), Médard (58e), 2 transforma­ 1 Bayonne 21 6 5 0 1 1 0
2 Racing Metro 18 6 4 0 2 1 1
est tiré avec les honneurs, tions Skrela (30e, 58e), 2 pénalités Skrela (2e, 43e). 3 Montpellier 17 6 4 0 2 1 0
Expulsion temporaire à Biarritz : Ca. Johnstone (70e, brutalité) ; 4 Toulouse 17 6 3 0 3 2 3
battu en quarts de finale par 5 Brive 15 6 3 0 3 1 2
à Toulouse : Jauzion (34e, brutalité). 6 Clermont 15 6 3 0 3 2 1
le double champion du 7 Toulon 15 6 3 0 3 1 2
monde en titre, le Coréen STADE FRANÇAIS ­ BRIVE : 27­29 8 Perpignan 14 6 3 1 2 0 0
Paris (stade Charléty). ­ Stade Français­Brive : 27­29 (12­ 9 Biarritz 14 6 3 0 3 0 2
Ki-Chun Wang. Les Brivistes ont surpris le Stade Français à 10 Stade Français 14 6 3 0 3 1 1
17). Spectateurs : 12 759. Arbitre : M. Garces (Béarn). Charléty. Photo AFP 11 Castres 14 6 3 0 3 0 2
Stade Français : 3 essais Phillips (12e) Parisse (20e) Rodriguez 12 La Rochelle 9 6 2 0 4 0 1
13 Agen 7 6 1 1 4 0 1
(42e), 3 transformations Beauxis (12e, 20e) Rodriguez (42e), 2 pé­ 14 Bourgoin 6 6 1 0 5 0 2
Perpignan : 2 essais Sid (58e, 71e), 1 transformation Porical
VOLLEY nalités Beauxis (23e, 52e).
(58e), 5 pénalités Porical (14e, 26e, 37e, 64e, 79e).
Prochaine journée. ­ Vendredi 17 septembre : 20h45,
Toulouse­Bayonne. Samedi 18 septembre : 14h30, Ra­
Brive : 2 essais Claassen (60e) Cooke (77e), 2 transformations
LesBleuesjouerontl’Euro Orquera (60e) Bélie (77e), 5 pénalités Bélie (7e, 11e, 19e, 32e) Car­ Bourgoin : 2 essais Dumoulin (39e) Tulou (76e), 2 transforma­ cing Metro­Bourgoin, Castres­Brive, La Rochelle­Biar­
ritz, Perpignan­Stade Français ; 16h25, Toulon­Clermont
Les volleyeuses françaises ont minati (74e). tions Di Bernardo, 2 pénalités Di Bernardo (7e, 70e). ; 20h45, Agen­Montpellier.
validé leur qualification à Exclusions temporaires au Stade Français : Beauxis (34e, faute Exclusion temporaire à Perpignan : Mas (22e, faute technique) ;
technique), Leguizamon (73e, brutalité) ; à Brive : Estebanez Bourgoin : Tchougong (22e, faute technique). Pro D2
l’Euro 2011 en battant la Fin- Mont­de­Marsan­Auch............................35­11
(73e, brutalité).
lande en trois sets (25-23, 27- MONTPELLIER ­ CASTRES : 23­12 Grenoble­Carcassonne...........................31­18
Oyonnax­Bordeaux­Bègles......................26­9
25, 25-19), lors du barrage re- RACING­MÉTRO ­ LA ROCHELLE : 43­18 Montpellier (stade Du­Manoir). ­ Montpellier­Castres : 23­ Aurillac­Aix­en­Prov...................................36­9
Colombes (stade Yves­du­Manoir). ­ Racing­Métro­La Ro­ 12 (13­9). Spectateurs : 10 762. Arbitre : M. Raynal (Rous­ Lyon OU­Dax............................................28­13
tour. Tarbes­Albi................................................24­30
chelle : 43­18 (18­6). Spectateurs : 9 150. Arbitre : M. Berdos sillon). Narbonne­St­Etienne......................Auj., 15h00
(Ile­de­France). Montpellier : 2 essais Gorgodze (35 e ), Doumayrou (61 e ), 2 Colomiers­Pau................................Auj., 15h00
FOOTBALL Racing­Métro : 5 essais Bobo (11e), Mi. Bergamasco (37e), Ga­ transformations Bustos­Moyano, 3 pénalités Bustos­Moyano Pts J G N P BO BD
(19e, 45e), Trinh­Duc (24e). 1 Albi 13 3 3 0 0 1 0
LesFrançaisesgardent lindo (70e), van der Merwe (78e, 80e+1), 3 transformations Wis­ 2 Lyon OU 12 3 3 0 0 0 0
leurschances niewski (37e, 78e, 80e+1), 4 pénalités Hernandez (5e, 17e), Wis­ Castres : 4 pénalités Teulet (3e, 11e, 28e), Bai (52e). 3 Oyonnax 10 3 2 0 1 1 1
niewski (56e, 58e). Exclusion temporaire à Castres : Bonello (37e). 4 Aurillac 10 3 2 0 1 1 1
L’équipe de France féminine, 5 Mont­de­Marsan 10 3 2 0 1 1 1
La Rochelle : 2 essais Ninard (48e), Ligairi (66e), 1 transforma­ 6 Colomiers 8 2 2 0 0 0 0
dominatrice mais manquant tion Boboul (66e), 2 pénalités Dambielle (10e, 25e). TOULON ­ AGEN : 41­10 7 Pau 8 2 2 0 0 0 0
Toulon (stade Félix­Mayol). ­ Toulon­Agen : 41­10 (29­3). 8 Grenoble 7 3 1 0 2 1 2
de réalisme, a concédé le Exclusion temporaire au Racing­Métro : Masi (45e, antijeu) ; à La 9 Tarbes 6 3 1 0 2 0 2
Rochelle : Ninard (77e, antijeu). Spectateurs : 13 500. Arbitre : M. Rosich (Armagnac­Bigorre). 10 Narbonne 5 2 1 0 1 0 1
match nul (0-0) hier à Besan- Toulon : 6 essais Wilkinson (8e, 39e), Senekal (12e), Fernandez 11 Carcassonne 5 3 1 0 2 0 1
Exclusion définitive à La Rochelle : Dambielle (34e, plaquage 12 Bordeaux­Bègles 5 3 1 0 2 0 1
çon contre l’Italie en barrage dangereux). Lobbe (23e), Wulf (62e), de pénalité (79e), 4 transformations Wilk­ 13 Aix­en­Prov. 4 3 1 0 2 0 0
aller des qualifications du inson (12e, 23e, 39e, 79e), 1 pénalité Wilkinson (3e). 14 Auch 2 3 0 0 3 0 2
15 Dax 0 3 0 0 3 0 0
Mondial 2011, mais a préser- PERPIGNAN ­ BOURGOIN : 27­20 Agen : 1 essai Cazeaux (46e), 1 transformation Barnard (46e), 16 St­Etienne 0 2 0 0 2 0 0
Perpignan (stade Aimé­Giral). ­ Perpignan­Bourgoin : 27­ 1 pénalité Barnard (27e). Prochaine journée. ­ Samedi 18 septembre : 18h30,
vé ses chances avant le match 20 (9­10). Spectateurs : 12 078. Arbitre : S. Minery (Périgord­ Exclusions temporaires à Agen : Muller (48e, faute technique), Auch­Aix­en­Prov., Grenoble­Bordeaux­Bègles, Oyon­
retour mercredi. nax­Carcassonne, Aurillac­Pau, Dax­Colomiers, Albi­
Agenais). O’Sullivan (68e, plaquage dangereux). Narbonne. Dimanche 19 septembre : 15 heures, St­
Etienne­Tarbes ; 15h30, Mont­de­Marsan­Lyon OU.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 FRANCE ET MONDE / SPORTS 39

TENNIS. US Open (demi-finales). EN BREF

Nadal à toute vapeur ATHLÉTISME


DécaNation:victoire
américaine,Lemaitre2e
Les Etats-Unis ont remporté
cette épreuve par équipes
Le numéro 1 mondial s’est Courier, Andre Agassi et Fe- pourla3e foisconsécutive,de-
qualifié pour sa première fi­ derer) et le deuxième plus vant la Russie, l’Allemagne et
nale à New York en expé­ jeune à accomplir cet ex- les Bleus. Les Tricolores ont
diant Mikhail Youzhni hier ploit (après Courier, qui raté l’occasion de monter sur
en demi­finale. avait 22 ans). Avec un excel- le podium lors de la 20e et der-
lent deuxième service (70 % nière épreuve, avec la 2e place

R
afael Nadal n’a pas de points gagnés), un grand de Christophe Lemaitre sur
traîné pour s’offrir sa réalisme sur ses balles de 100 m, en 10’’16, derrière
première finale à break (5 sur 8) et beaucoup l’AméricainRodgers(10’’13).
l’US Open. Hier, il s’est très de confiance en coup droit
facilement débarrassé du (11 gagnants), Nadal n’a
Russe Mikhail Youzhny 6-2, quasiment jamais été en CYCLISME
6-3, 6-4. L’Espagnol affron- danger face à Youzhny. « Je Vuelta:Rodriguezgagne,
tera aujourd’hui en finale ne sais pas ce qui a fait la dif- Nibaliprendlemaillot
vainqueur de l’autre demi- férence », a indiqué le Ma- L’Espagnol Joaquin Rodri-
finale qui disputait cette jorquin. « J’ai su être agres- guez (Katusha) a remporté
nuit entre Roger Federer et sif et mon service m’a bien en solitaire la 14e étape du
Novak Djokovic. aidé, il marche vraiment Tour d’Espagne, disputée
« C’est un rêve pour moi », bien depuis le début du sur 178 km entre Burgos et
s’est réjoui Nadal. « Cela va tournoi. Mikhail était peut- Peña Cabarga (nord), l’Ita-
être la première fois que je être un peu plus fatigué que lienVincenzoNibali(Liqui-
vais jouer la finale ici, sur le moi. » gas) s’emparant du maillot
plus grand court central du L’Espagnol, qui n’a pas en- rougedeleader,bénéficiant
monde. C’est le résultat de core gagné un titre sur dur de la chute et de l’abandon
beaucoup de travail. Je re- cette saison, deviendrait le d’Igor Anton. Le Français
mercie le public de New quatrième joueur de l’ère David Moncoutié, meilleur
York, vous me faites me sen- Open à réaliser le Grand grimpeur, a pris la 4e place
tir comme à la maison ! » Chelem sur toute une car- del’étape.
rière s’il gagnait l’US Open
Un service très efficace Rafael Nadal a eu du mal à cacher sa joie après sa victoire en (après Rod Laver, Andre
A 24 ans, Nadal compte demi­finale. Photo AFP Agassi et Federer). CANOË-KAYAK
huit titres du Grand Che- Mondiaux:l’argent
lem mais n’a encore jamais nées. Il s’agira de sa troisiè- joueur dans l’ère Open (de- RÉSULTATS pourLefèvreetGargaud
Demi­finale messieurs : Nadal (ESP/
j o u é l e d e r n i e r m a t ch à me finale de Grand Chelem puis 1969) à atteindre la fi- LesFrançaisFabienLefèvreet
N.1) batYouzhny (RUS/N.12) 6­2, 6­3,
Flushing Meadows, où il d’affilée après ses victoires à nale des quatre tournois du 6­4. Denis Gargaud ont décroché
avait éliminé en demi-fina- Roland-Garros et Wimble- Grand Chelem (après Ivan Cette nuit se déroulait la finale dames la médaille d’argent en C2 des
les ces deux dernières an- don. Il devient le sixième Lendl, Stefan Edberg, Jim entre Kim Clijsters et Vera Zvonareva. championnats du monde de
canoë-kayakslalom,hieràTa-
cen (Slovénie), derrière les ju-
meaux slovaques Pavol et Pe-
BASKET. Mondial 2010 (demi-finales). terHochschorner.

Turquie-Etats-Unis : la finale idéale LUTTE


Mondiaux:
On peut s’attendre à un boutoir de Tunceri, qui ins- Païssortienrepêchages
grand moment, une immen- crivait le panier de la victoire. Seul Français engagé hier, à
se communion, ce soir au Si- Cette folie sera encore utile, Moscou, Didier Païs a été éli-
nan Erdem Dôme, où la Tur- ce soir, pour contrôler les miné au deuxième match des
quie disputera sa première Etats-Unis et leur étoile Ke- repêchagesdesmoinsde60kg
finale mondiale, devant son vin Durant, auteur d’une per- delaluttelibre,battuparleKir-
public qui la transcende de- formance phénoménale ghize Ulan Nadyrbek Uulu
puis le début et qui l’a aidée, pour abattre la Lituanie en deux manches à une (3-1, 0-1,
dans une ambiance de folie marquant 17 points lors des 1-2).
pure, à renverser une situa- huit premières minutes, un
tion très compromise face à total faramineux qu’il a en-
la Serbie. suite porté à 38 points au fi-
Mise en échec par la jeune nal, agrémenté de 9 rebonds.
équipe serbe, étonnante de Avec un tel leader, les USA, SCORES
maturité, la bande à Turko- Les Turcs ont arraché la victoire dans les toutes dernières toujours invaincus, peuvent
secondes. Photo AFP CYCLISME
glu, menée pratiquement de voir venir et imposer leur jeu Paris­Bruxelles : 1. Ventoso (ESP/Ca­
bout en bout, a forcé la déci- rapide qui a pris de vitesse les mioOro), les 219 km en 4h56’50, 2.
TURQUIE­SERBIE : 83­82 ÉTATS­UNIS­LITUANIE : 89­74 R. Feillu (FRA), 3. Van Dijk (NED), 4. Mar­
sion dans la toute dernière Lituaniens, dominés en un- tens (GER), 5. Keukeleire (BEL) t.m.t.
Istanbul (Sinan Erdem Dome). ­ Tur­ Istanbul (Sinan Erdem Dome).­ Etats­
seconde après avoir passé quie­Serbie : 83­82 Unis­Lituanie : 89­74. contre-un et beaucoup trop
Tour de l’Avenir. ­ 6e étape (Saillans­Ri­
une demi-heure à buter con- Les quart­temps : 17­20, 18­22, 25­21, Les quart­temps : 23­12, 19­15, 23­26, maladroits pour espérer soul) : 1. Quintana­Rojas (COL) 5h44’31,
tre le mur serbe ! 23­19. 24­21. mieux. 2. Talansky (USA) à 0’39, 3. Landa­Mea­
Turquie : Güler (3), Onan (14), Ilyasova Etats­Unis : Billups (3), Durant (38), West­ na (ESP) m.t., 4. Atapuma (COL) 0’41,
Mais sous la pression infer- (6), Erden (9), Tunçeri (12), Gönlüm (6), brook (12), Gay (2), Iguodala (9), Curry (3), Ce sera la septième finale
5. Slagter (NED) 0’43.
nale de 15 000 supporters dé- Arslan (12), Asik (5), Turkoglu (16). Gordon (3), Love (6), Odom (13). mondiale des Etats-Unis, la Classement général : 1. Quintana­Rojas
chaînés, les Turcs se sont ac- Serbie : Marqueurs: Teodosic (13), Tepic Lituanie : Kalnietis (10), Maciulis (9), Po­ première seulement depuis (NED) 26h15’46, 2. Slagter (NED) à 0’20,
(5), Rasic (2), Bjelica (2), Markovic (2), Sa­ cius (13), Gecevicius (6), Delininkaitis (8), 3. Pantano­Gomez (COL) 0’38, ... 7. Bar­
crochés et la Serbie a fini par vanovic (15), Keselj (18), Krstic (15), Pe­ Jasaitis (5), Kleiza (4), Jankunas (4), Javto­ leur dernier titre en 1994 à det (FRA B) 1’07, ... 9. Bonnin (FRA) 1’35.
rompre sous les coups de rovic (2), Velickovic (8). kas (15). Toronto.
40 HIPPISME LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010

Quinté + Cet après-midi à Longchamp

Jardaa peut doubler la mise Tirelire


1.650.000 e

Réservé aux pouliches de 3 ans, le quinté (Réunion I ­ 4e Prix de La Muette, Handicap - Réf. : +19,5 - Femelles - Course B - 58.000 € - 1.950 mètres -
dominical à Longchamp peut permettre à Jar- Grande piste, 2e poteau)
daa de doubler la mise, trois semaines après Propriétaire Entraîneur N° Cheval Cde Oeil. S/A Poids Jockey Cote Gains
avoir enlevé une course similaire à Clairefontai- J.-M. Hegesippe D. Smaga 1 BELLE MASQUÉE 10 F3b. 60 C. Soumillon 15/1 10.000
ne. Katsya et Kilea ont tiré un gros numéro dans Growthwork S.A.R.L. Mlle S.-V. Tarrou 2 FÉE RÊVÉE 9 F3al. 59 T. Jarnet 14/1 12.000
Mme J.-E. Pease J.-E. Pease 3 KATSYA 17 F3b. 58 O. Peslier 9/1 12.000
les stalles de départ, alors que la lice est à zéro,
Ec. Camacho Courses Y. Barberot 4 KILEA 19 F3b. 58 D. Bœuf 10/1 15.000
mais elles sont vite sur jambes et peuvent donc C. Morange F. Head 5 JARDAA 5 F3al. 57 D. Bonilla 6/1 31.260
rapidement combler leur handicap. Wadowice, Mme A. Boisnard Joël Boisnard 6 ROYALE SAGA 11 F3b.b. 57 I. Mendizabal 17/1 10.500
Lisselan Tigress et Divine Music, en revanche A. Pereira H.-A. Pantall 7 SERVA PADRONA 16 F3b. 56,5 Gér. Mossé 25/1 10.000
bien placées, vont profiter de l'aubaine. Royale D. Guindon S. Loeuillet 8 LADY HARTWOOD 7 F3gr. 56,5 Alxi Badel 35/1
Saga et Chicago May, malgré son 18 à la corde, S. Constantinidis Ph. Van de Poële 9 DIVINE MUSIC 4 O F3b. 56 Ronan Thomas 11/1 23.000
ont aussi les moyens de bien faire. M. Offenstadt M. Delzangles 10 TOUCH OF CLASS ESS 20 F3b. 56 C.-P. Lemaire 17/1 12.500
R.-A. Pegum R. Gibson 11 SIDNEY GIRL 13 F3b. 55,5 S. Pasquier 8/1 26.500
1€ 5-3-4 Investment AB Rustningen Mme P. Brandt 12 WADOWICE 8 F3b. 55,5 S. Ruis 21/1 19.000
4€
Tiercé 5-3-4-12
10 € 5-3-4-12-16
H. Honoré
S. Tripier-Mondancin
N. Clément
A. Lyon
13
14
CHICAGO MAY
METALIK SUN
18
14
F3b.
F3b.
55
54,5
T. Thulliez
R. Marchelli
5/1
28/1 15.500
20 € 5-3-4-12-16-9 Haras d'Ecouves F. Doumen 15 STOCK EXCHANGE 1 F3b.b. 54,5 Y. Take 24/1 10.000
1,3 € 5-3-4-12 Haras de Bouquetot Mme J. Bidgood 16 LISSELAN TIGRESS 2 F3b. 54 J. Victoire 18/1 12.000
6,5 € 5-3-4-12-16
Quarté+ 19,5 € 5-3-4-12-16-9
Mme J. Shalam
Cheik M. Al Maktoum
G. Henrot
H.-A. Pantall
17
18
LIBAUTE
MILLION DOLLARS
15
6
F3gr.
F3al.
54
54
M. Barzalona
M. Guyon
13/1
12/1
7.000
3.500
45,5 € 5-3-4-12-16-9-6 G. Augustin-Normand Mlle V. Dissaux 19 LOVE QUEEN 3 F3gr. 53,5 A. Crastus 30/1 8.500
F. Sabban M. Nigge 20 MISS DUNANERIE 12 F3b. 53 F. Prat 26/1 4.000
2€ 5-3-4-12-16
12 € 5-3-4-12-16-9
Quinté+ 42 € 5-3-4-12-16-9-6
AVANT DE FAIRE VOS JEUX
CONSULTEZ LES FEUILLES LONGCHAMP £ RÉUNION 1 - (13H05) ÉVREUX
112 € 5-3-4-12-16-9-6-13 OFFICIELLES DU PMU
1 PRIX AL RAYYAN 10 Enora (3) C. Soumillon 54,5 £ RÉUNION 5 - (13H45)
A réclamer - Course D - 22.000 € - 11 Sarah Lynx (8) Gér. Mossé 54,5
2.400 m - GP 12 Dariole (5) Y. Take 54,5 3 PRIX DE LA VILLE D'EVREUX
LES PERFORMANCES Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Ordre Favoris : 7 - 1 - 2 Outsiders : 5 - 4 - 3 Handicap de catégorie divisé - 1re
1 Satwa Prince (5) M. Delalande 59,5 épreuve - Course G - 15.000 € - 1.800 m
1 BELLE MASQUÉE 60 8 LADY HARTWOOD 56,5 15 STOCK EXCHANGE 54,5 2 Lost Soldier Three (2) Ronan Thomas 59 6 QATAR PRIX NIEL Trio - Couplé
Gr. II - 130.000 € - 2.400 m - GP 1 Tyrant Star (E1) (4) Y. Letondeur 60
F3b.(Oratorio et Secret Wells ) F3gr.(Okawango et Mariejordonne ) F3b.b.(American Post et Chop and Change ) 3 Zimri (8) Alxi Badel 59 Trio Ordre - Couplé Ordre 2 Sigvati (13) T. Huet 59,5
0p 6p 1p 3p (09) 7p l C. Soumillon 0p 0p 5p 3p 5p 5p 6p l Alxi Badel 0p 6p 5p 1p 4p 7p l Y. Take 4 Naramix (9) C. Soumillon 59 1 Behkabad (2) C.-P. Lemaire 58 3 Salsavana (3) S.-M. Laurent 58
Après un break de près de trois Elle a échoué dans deux quintés, à Elle a enlevé un petit handicap sur 5 Speedy Catcher (7) M. Guyon 59 4 La Blue Hill (8) B. Hubert 59
mois, elle n'a pas été dangereuse Compiègne et Clairefontaine. Cer- cette distance au printemps à Châ- 2 Shamalgan (5) I. Mendizabal 58
pour sa rentrée le 5 août dans un tes, elle baisse peu à peu au poids teaubriant. Elle a ensuite alterné le 6 Bluefields (3) I. Mendizabal 58 3 Planteur (E1) (6) A. Crastus 58 5 Glimmer (E1) (7) S. Castellier 57,5
quinté sur le sable normand. Elle a mais semble encore confrontée à bon et le moins bon. Sa chance est 7 Moonlanding (4) S. Pasquier 57,5 4 Vivre Libre (E1) (1) S. Fargeat 58 6 Minnaloushe (2) J. Claudic 57
été baissée d'un kilo. une tâche délicate. encore secondaire. 8 Redésignation (6) T. Jarnet 57,5 7 Indian Saphir (12) P. Tomas 55,5
5 Kidnapping (7) C. Soumillon 58 8 Centeo (11) Mlle C. Suain 56
9 Monserrat (1) C.-P. Lemaire 57,5 6 Après Vous (4) M. Guyon 58
2 FÉE RÊVÉE 59 9 DIVINE MUSIC 56 16 LISSELAN TIGRESS 54 9 Bal de Noor (10) F. Leroy 55,5
Favoris : 2 - 6 - 7 Outsider : 4 7 Victoire Pisa (3) Y. Take 58 10 Cuban (1) M. Sautjeau 55
F3al.(Doyen et Star des Evées ) F3b.(Gold Away et Divine Island ) F3b.(Fasliyev et Fire West ) 11 Telma des Aigles (14) T. Normand 53
7p 1p 4p l T. Jarnet 9p 9p 1p 1p 8p 6p 5p l Ronan Thomas 10p 4p 6p 10p 6p 6p 10p l J. Victoire 2 PRIX DRAGON Favoris : 1 - 3 - 6
Inexpérimentée, elle s'est imposée Gr. II - Arabes purs - 20.000 € - 12 Lady of Note (9) A. Champenois 53
Double lauréate cet été, elle a Sixième d'un quinté, le 26 juillet à 7 QATAR PRIX FOY 13 Il Concadoro (5) A. Bonnefoy 54
sur la moyenne piste fin avril, puis a ensuite bien figuré dans deux quin- Compiègne, elle a ensuite fini qua- 2.000 m - MP
été arrêtée jusqu'au 17 août. Elle est Gr. II - 130.000 € - 2.400 m - GP 14 Master's Light (6) K. Martin 54
tés normands. Avec un bon par- trième d'un handicap sur la PSF Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Ordre Trio Ordre - Couplé Ordre
désormais dirigée vers les gros han- cours, cette pouliche perfectible normande. Elle est désormais mieux 1 Jalab Al Khalidiah (E1)(2) M. Guyon 58 Favoris : 4 - 10 - 9 Outsiders : 6 - 1 - 14
dicaps. peut tirer son épingle du jeu. placée au poids. 1 Byword (5) M. Guyon 58
2 Jalnar AlKhalidiah (E1)(5) C.-P. Lemaire 58 2 Chinchon (6) O. Peslier 58
3 KATSYA 58 10 TOUCH OF CLASS ESS 56 17 LIBAUTE 54 3 Nayef Al Khalidiah (E1)(7) D. Badel 58 3 Nakayama Festa (1) M. Ebina 58 MONT-DE-MARSAN
F3b.(Sinndar et Labyrinth ) F3b.(Slickly et Time to Love ) F3gr.(High Yield et Libellule ) 4 Jaafer Asf (6) Alan.K. Munro 58 4 Timos (2) C. Soumillon 58
3p 5p 1p 5p 4p (09) 2p l O. Peslier 7p 1p 9p 5p (09) 8p 4p l C.-P. Lemaire 4p 5p 10p 0p 3p 6p 5p l M. Barzalona 5 Mu'azzaz (E2) (3) I. Mendizabal 58 5 Duncan (3) W. Buick 58 £ RÉUNION 6 - (14H)
Régulière, elle s'est principalement Elle a ouvert son palmarès dans un Modeste dans un quinté, fin mai sur 6 Al Fatih (8) T. Jarnet 58 6 Daryakana (4) C.-P. Lemaire 56,5
imposée sur la moyenne piste en réclamer sur la PSF normande en la moyenne piste, elle vient d'accu- 7 Aziz Asf (E2) (4) R. Mullen 56 6 PRIX PHILIPPE DE
juin. Le mois dernier, elle a terminé Favoris : 1 - 6 - 2 WATRIGANT-ASSOC
juillet. Elle s'est ensuite classée sep- ser de nets progrès en se classant 8 Raqiyah (1) O. Peslier 54,5
troisième de son premier quinté. Elle tième d'un quinté, encore sur le quatrième à Clairefontaine. Confir- Handicap divisé - 1re épreuve -
peut confirmer. Favoris : 2 - 8 - 4 8 QATAR PRIX GLADIATEUR
sable. mation attendue. Gr. III - 80.000 € - 3.100 m - GP Course G - 15.000 € - 2.400 m
4 KILEA 58 11 SIDNEY GIRL 55,5 18 MILLION DOLLARS 54 3 QATAR PRIX DU PETIT COUVERT Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Trio - Couplé
Gr. III - 80.000 € - 1.000 m - LD Ordre - Classic Tiercé 1 Jack de Luz (10) T. Henderson 59
F3b.(Della Francesca et Klée ) F3b.(Azamour et Littleton Arwen ) F3al.(Pleasant Tap et Six Zeroes ) Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé 2 Ivory Rock (E1) (6) D. Morisson 60,5
4p 3p 3p 3p 3p 1p 2p l D. Bœuf 1 Kasbah Bliss (6) T. Thulliez 58
6p 2p 4p 1p 2p 2p 4p l S. Pasquier 1p 4p 2p 2p (09) 4p 8p l M. Guyon Ordre - Classic Tiercé 2 Green Tango (3) Ronan Thomas 57 3 Angel Melody (3) R.-C. Montenegro 60,5
Elle s'est hissée à la troisième et Lauréate le 13 juin à Chantilly, elle a Elle vient d'ouvrir son palmarès sur 1 4 Homme de Fer (E1) (5) N. Coutreau 59,5
quatrième places de gros handicaps 1 War Artist (11) M. Guyon 59 3 Lifting Cloud (7) M. Guyon 56
au féminin, cet été à Compiègne, depuis prouvé par deux fois qu'elle 900 mètres à Châteauroux, et ce 2 Marchand d'Or (12) D. Bonilla 58 5 Qurqul (E2) (9) F. Lopez 57,5
avait la pointure d'un gros handicap. avec une réelle désinvolture. Elle 4 Watar (8) D. Bonilla 56 6 Miss Wango (1) O. Trigodet 57,5
puis Clairefontaine. Elle mérite un Cette attentiste devrait encore bien vise plus haut ici mais sous un poids 3 Bluster (2) W. Buick 56,5 5 Kimble (4) A. Bourgeais 56
large crédit. 7 Gris Palm (2) B. Chevet 54
faire. intéressant. 4 Mar Adentro (7) C. Soumillon 56,5 6 Bannaby (2) C. Soumillon 56 8 Volochope (8) D. Michaux 54,5
5 JARDAA 57 5 Skyteam (8) J. Victoire 56,5 7 Gentoo (1) Gér. Mossé 56 9 Sir Jo (4) F.-X. Bertras 54,5
12 WADOWICE 55,5 19 LOVE QUEEN 53,5 6 Pisa No Varon (13) Y. Take 56,5 8 Winter Dream (5) I. Mendizabal 56 10 Hugui (E2) (7) J.-B. Hamel 53,5
F3al.(Pivotal et Filfilah ) F3b.(High Yield et Zita Blues ) F3gr.(Val Royal et Lone Spectre ) 7 Swiss Diva (1) I. Mendizabal 56,5
1p 3p 2p 5p 1p 7p 4p l D. Bonilla Favoris : 3 - 1 - 6 Favoris : 9 - 10 - 8 Outsiders : 4 - 2
Après avoir terminé troisième d'un 1p 4p 0p 7p 8p 1p 4p l S. Ruis 2p 5p 4p 6p 7p (09) 1p l A. Crastus 8 Tiza (5) Gér. Mossé 56,5
handicap, fin juillet sur cette piste, Elle a bien couru lors de son premier Son unique succès a été obtenu fin 9 Fred Lalloupet (3) C.-P. Lemaire 56 9 PRIX AL WAKRA 7 HANDICAP DU GABARDAN
elle s'est imposée dans un quinté à quinté, le 13 juin à Chantilly, mais décembre dernier, dans un réclamer Handicap de catégorie - Course E - Handicap divisé - 2e épreuve -
n'a pas été en mesure de confirmer. à Deauville. Récente deuxième d'un 10 Chopouest (4) F. Spanu 56 Course G - 10.000 € - 2.400 m
Clairefontaine. Son poids a été revu 11 Top Music (6) O. Peslier 56 17.000 € - 1.600 m - MP
à la hausse. Elle a toutefois été nettement bais- petit handicap, elle s'attaque à plus Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Trio - Couplé
sée au poids. forte partie. 12 Delvita (10) T. Thulliez 55 1 Hando (E1) (7) A. Jardel 60
Ordre - 2sur4 - Multi 2 Card In Hand (9) T. Fourcy 60
6 ROYALE SAGA 57 13 CHICAGO MAY 55 20 MISS DUNANERIE 53
13 Dam d'Augy (9) T. Jarnet 55
1 Zenside (3) E. Wianny 60
14 Poppet's Treasure (14) S. Pasquier 54,5 3 Monet's Gold (5) G. Heurtault 58,5
F3b.b.(Sagacity et Royale Fine ) 2 Stay Cool (13) C. Soumillon 60 4 Mistral River (4) Mlle M. Flahault 58
1p 8p 3p 2p 3p 9p l I. Mendizabal F3b.(Numerous et Red Bravo ) F3b.(Kouroun et Merville ) Favoris : 1 - 7 - 2 Outsiders : 14 - 8 - 13
2p 2p 2p 2p 3p 5p 6p l T. Thulliez 5p 5p 4p 1p l F. Prat 3 Larmont (8) O. Peslier 60 5 Self (1) F. Lopez 56
Elle vient d'ouvrir son palmarès avec 4 Marangu (6) R. Briard 58 6 Comesi Comesa (E1) (3) W. Smit 55,5
aisance à Vichy. Début juin, elle avait Elle détient plusieurs accessits, dont Elle a débuté victorieusement à 5 QATAR PRIX VERMEILLE
fini troisième de Katsya sur la quatre dans les quintés. Dotée d'une Segré le 12 juin, puis a bien tenu sa Gr. I - Femelles - 350.000 € - 5 Sargasses (E1) (1) I. Mendizabal 59,5 7 Sea Rhythm (2) Jim. Martin 54,5
moyenne piste. Il faut donc s'en belle pointe finale, elle mériterait partie au niveau inférieur. Elle s'atta- 2.400 m - GP 6 Ebony Rose (5) T. Jarnet 59 8 Well Well Well (8) N. Coutreau 53
méfier. bien de trouver son jour à ce niveau. que cette fois à un échelon nette- Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé 7 Swans A Swimming (11) S. Ruis 58,5 9 Mittwoch (6) R.-C. Montenegro 51
ment plus élevé. Ordre - Classic Tiercé 8 Lady Aline (7) F. Prat 58 Favoris : 9 - 2 - 5 Outsider : 6
7 SERVA PADRONA 56,5 14 METALIK SUN 54,5
1 Midday (6) Tom Queally 58,5 9 Sunniva Duke (14) D. Bœuf 57
F3b.(Gold Away et Silver Fun )
F3b.(Statue of Liberty et Semiramide )
10p 5p 2p 3p 2p 2p 1p l Gér. Mossé 10p 5p 1p 4p 2p 2p 2p l R. Marchelli 2sur4 2 Sariska (7) Jamie-P Spencer
3 Peinture Rare (E1) (10) A. Crastus
58,5
58,5
10 Sunday Explosive (10) S. Devesse 57
11 L'impétieuse (9) J. Victoire 56,5
NORT-SUR-ERDRE
Elle a essuyé son premier échec le 5 Elle compte deux succès cette Il faut trouver 2 chevaux 4 High Heeled (4) W. Buick 58,5 12 Charming River (E1) (4) M. Barzalona 56,5
juillet à Compiègne. Elle est absente année au niveau inférieur. En revan- parmi les 4 premiers de £ RÉUNION 7 - (14H)
depuis mais a déjà bien couru sur sa che, elle n'a pas été dangereuse lors 5 Plumania (9) O. Peslier 58,5 13 Palea (16) S. Pasquier 55,5
fraîcheur. Elle peut se révéler à ce de son premier essai dans un quinté l’arrivée, quel que soit 6 Ashiyla (E2) (2) T. Jarnet 54,5 14 Tangeante (15) Ronan Thomas 54,5 5 PRIX DES BÉNÉVOLES
niveau. cet été à Deauville. l’ordre. 7 Sarafina (E2) (12) C.-P. Lemaire 54,5 15 All Night Blues (2) A. Crastus 51 Course Européenne - Attelé -
La mise de base est de 3 8 Lady's Purse (11) M. Guyon 54,5 16 Anablue (12) Alxi Badel 51 32.000 € - 3.100 m
euros. 9 Never Forget (E1) (1) J. Victoire 54,5 Favoris: 14-11-2Outsiders: 9-8-13-16 Trio - Couplé
1 Victor Lavec (Q) D. Blond 3100
2 Cloria Victis O. Raffin 3100
LE CHOIX DE NOS CONFRÈRES 3 Ouen Ly (E1) Mlle A. Leroux 3100
4 Quéva Morinière J. Norgeot 3100
L'indépendant 5 9 16 11 17 3 13 4 Le Républicain Lorrain 2 18 5 6 3 13 11 15 5 Pégase d'Ariane M. Fribault 3100
Le Dauphiné Libéré 5 9 13 3 4 11 10 8 Le Télégramme de Brest 13 11 4 5 18 3 9 19 6 Otocongo Poinière S. Pillon 3100
3262 Conf. Courses 13 12 3 6 17 11 5 1 7 Polka de Loiron B.-R. Plaire 3100
Dernières Nouvelles d'Alsace 5 4 13 3 11 9 17 6 8 Simb Tyrant (Q) F. Leblanc 3100
Midi-Libre 5 13 11 4 3 6 10 14 Bilto 5 13 11 3 4 17 18 9 9 Nuage de Cantepie P. Malicki 3125
Les 7 de Week-End 5 13 3 11 4 9 19 17 10 Nobleness Dubrio (Q) L. Groussard 3125
N.R.du Centre-Ouest 9 13 11 5 4 3 17 6 Tropic Courses 13 5 11 3 4 9 18 2 11 Océane de Pigalle Th. Mousseau 3125
Ouest-France 13 11 5 6 3 19 12 18 Le Parisien 13 5 11 9 4 19 17 16 12 Quito du Palais E. Lamy 3125
Matin Courses 9 6 5 18 19 1 11 15 France-Soir 5 13 6 4 11 18 9 3 13 Mafiosi des Landes (Q) L. Delanoë 3125
Tip sur les Pistes 13 11 6 9 4 3 5 10 Agence TIP 5 12 16 3 4 9 6 13 14 Niky de Mémartin C. Gazengel 3125
15 Ose d'You P. Legros 3125
CHERCHEUR D'OR LE MAGE 16 Ouf Boy (E1) Y. Dreux 3125
16-5-1-4-3 5-1-4-3-11 Favoris : 16 - 2 - 10 Outsiders : 8 - 13 - 14
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 HIPPISME 41
VINCENNES £ HIER VICHY £ HIER

1 PRIX D'ASNIÈRES 2sur4 : (2-7-3-10) (pour 3 €): J.Simple : (pour 1 €) Gag. (9): 1,70 1 PRIX TRAVELLER Multi : (16-4-17-15) (pour 3 €). En Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-4):
1 7 Si Seulement (D. Locqueneux) 13,20 €. - Pl. (9): 1,20 - (5): 2,40 - (8): 1,30. 1 12 Symphonie Marvalin (T. Aguiar) 4: 819,00 €, en 5: 163,80 €, en 6: 60,80.
2 16 Singapore Sling (C. Martens) Multi : (2-7-3-10) (pour 3 €). En 4: Trio : (9-5-8) (pour 1 €): 22,50. 2 13 Speed Scott (A. Tintillier) 54,60 €, en 7: 23,40 €. Trio Ordre : (3-4-5) (pour 1 €):
3 2 Star Sister (G. Maillard) 441,00 €, en 5: 88,20 €, en 6: Couplé : (pour 1 €): Gag. (9-5): 21,60 - 3 7 Sthill du Pont (T. Viet) 2sur4 : (16-4-17-15) (pour 3 €): 451,40.
4 3 Soraya du Bouffey (M. Lenoir) 29,40 €, en 7: 12,60 €. Pl. (9-5): 6,20 - (9-8): 2,30 - (5-8): 6,70. 4 1 Soirée de Morchies (J. Raffestin) 14,40 €.
Trio : (2-7-3) (pour 1 €): 42,90. Couplé Ordre : (pour 1 €) : (9-5): 20,40. 14 partants. Tous couru. 6 PRIX DE BILLY
17 partants. Tous couru. Couplé : (pour 1 €): Gag. (2-7): Trio Ordre : (9-5-8) (pour 1 €): 96,40. 4 PRIX ERQUY DE VIVE 1 5 Savoie Loudettes (J.-C. Paulard)
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7): 5,70 26,20 - Pl. (2-7): 9,90 - (2-3): 5,40 - Classic Tiercé : (9-5-8) (pour 1 €) J.Simple : (pour 1 €) Gag. (12):
56,60 - Pl. (12): 11,50 - (13): 3,80 - 1 4 Royal de Vaiges (J. Lizée) 2 12 Star Berry (P. Callier)
- Pl. (7): 2,70 - (16): 11,90 - (2): 2,20. (7-3): 16,10. Ordre: 56,50 €. Désordre: 11,30 €. 2 11 Quartz de Chenu (E. Guiblais) 3 3 Sandy des Voirons (L. Peltier)
Trio : (7-16-2) (pour 1 €): 460,50. Couplé Ordre : (pour 1 €) : (2-7): 37,20. (7): 1,60.
3 2 Quiz de Louet (P. Callier) 4 6 Stella Oaks (G. Vidal)
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-16): Trio Ordre : (2-7-3) (pour 1 €): 141,10. Trio : (12-13-7) (pour 1 €): 402,30.
229,80 - Pl. (7-16): 71,40 - (7-2): 9 PRIX DE DORMANS Couplé : (pour 1 €): Gag. (12-13): 4 5 Quoikispass (G. Vidal) 12 partants. 8 Saena Kaer.
7,80 - (16-2): 65,80. 1 11 True Life (J-Ph. Dubois) 291,20 - Pl. (12-13): 72,70 - (12-7): 5 14 Quépi des Caillons (J. Boillereau) J.Simple : (pour 1 €) Gag. (5):
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-16): 5 PRIX CENERI FORCINAL 2 3 Truly Loved (J. Dubois) 26,70 - (13-7): 8,10. 14 partants. 1 Qualif Scott. 32,30 - Pl. (5): 6,10 - (12): 4,00 - (3):
289,70. 1 3 Singalo (E. Raffin) 3 8 Tornade de Laigne (F.-X. Koenig) Couplé Ordre : (pour 1 €) : (12-13): J.Simple : (pour 1 €) Gag. (4): 2,70.
Trio Ordre : (16-2-7) ou (2-7-16) 2 7 Scala Bourbon (M. Abrivard) 4 10 Teva Téjy (C. Chalon) 1.000,00. 11,30 - Pl. (4): 3,40 - (11): 8,70 - (2): Trio : (5-12-3) (pour 1 €): 545,10.
3 6 Sawasde de Houelle (F. Nivard) 15 partants. Tous couru. Trio Ordre : (7-13-12) (pour 1 €): 3,70. Rapports spéciaux (8 non partant):
(pour 1 €): 1.922,50. 4 8 Speedy Blue (M. Mottier) J.Simple : (pour 1 €) Gag. (11): 3,50 Trio : (4-11-2) (pour 1 €): 541,20. Gag.(5-12): 151,20.
983,30.
8 partants. Tous couru. - Pl. (11): 2,00 - (3): 7,40 - (8): 10,70. Rapports spéciaux (1 non partant): Couplé : (pour 1 €): Gag. (5-12):
2 PRIX EMILE WENDLING J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): 2,20 Trio : (11-3-8) (pour 1 €): 501,00. Gag.(4-11): 180,90. 151,20 - Pl. (5-12): 35,00 - (5-3):
2 PRIX DE NEVERS Couplé : (pour 1 €): Gag. (4-11):
1 7 Terre d'Any (J.-M. Bazire) - Pl. (3): 1,20 - (7): 1,30 - (6): 1,20. Couplé : (pour 1 €): Gag. (11-3): 1 3 Ribat de Beval (N. Chereau) 24,90 - (12-3): 15,10. Rapports spé-
2 6 Trinité des Vals (F. Nivard) Trio : (3-7-6) (pour 1 €): 4,00. 62,20 - Pl. (11-3): 20,00 - (11-8): 2 7 Ramsès des Rouches (R. Desprès) 180,90 - Pl. (4-11): 44,80 - (4-2): ciaux (8 non partant): Gag. (5): 32,30
3 3 Triskèle Janeiro (M. Abrivard) Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-7): 4,70 - 39,30 - (3-8): 116,10. 3 4 Roméo de Billeron (D. Blond) 14,60 - (11-2): 46,20. Rapports spé- - Pl. (5): 6,10 - (12): 4,00 - (3): 2,70.
4 5 Téquila Cocktail (S. Tribourdeau) Pl. (3-7): 2,20 - (3-6): 1,70 - (7-6): 2,40. Couplé Ordre : (pour 1 €) : (11-3): 51,00. 4 6 Rapide du Matin (F.-J. Peltier) ciaux (1 non partant): Gag. (4): 11,30 Couplé Ordre : (pour 1 €) : (5-12):
8 partants. Tous couru. Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-7): 7,40. Trio Ordre : (11-3-8) (pour 1 €): 2.850,40. - Pl. (4): 3,40 - (11): 8,70 - (2): 3,70. 655,70. Rapports spéciaux (8 non
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7): 1,60 Trio Ordre : (3-7-6) (pour 1 €): 16,00. 14 partants. Non partants : 2 Reflet Couplé Ordre : (pour 1 €) : (4-11): partant): 32,30.
- Pl. (7): 1,10 - (6): 1,40 - (3): 1,80. Classic Tiercé : (3-7-6) (pour 1 €) du Terroir - 16 Récital du Bouffey. 228,90. Trio Ordre : (5-12-3) (pour 1 €):
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): 5,70
Trio : (7-6-3) (pour 1 €): 9,40.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-6): 3,30 -
Ordre: 10,00 €. Désordre: 2,00 €. CURRAGH£ HIER - Pl. (3): 2,70 - (7): 3,90 - (4): 2,90.
Trio Ordre : (11-2-4) ou (2-4-11)
(pour 1 €): 438,90.
2.123,20.
Pl. (7-6): 1,90 - (7-3): 2,90 - (6-3): 3,40. Trio : (3-7-4) (pour 1 €): 118,20. Multi : (4-11-2-5) (pour 3 €). En 4:
6 PRIX DU MONT SAINT-MICHEL Rapports spéciaux (2 et 16 non 7 CRITÉRIUM D'ENDURANCE DE VICHY
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-6): 4,10. 1 2 Pédrito du Vallon (P. Vercruysse) 4 IRISH FIELD ST-LEGER 6.867,00 €, en 5: 1.373,40 €, en 6: 1 1 Phoenix Ludois (Mlle M. Callier)
Trio Ordre : (7-6-3) (pour 1 €): 16,90. partants): Gag.(3-7): 48,10. 457,80 €, en 7: 196,20 €.
2 11 Oz Le Magicien (T. Le Beller) 1 4 Sans Frontières (O. Peslier) Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-7): 2 3 Onirev (M. M.-M. Mutel)
3 14 Magic de Assigny (B. Goetz) 2 6 Profound Beauty (P.-J. Smullen) 2sur4 : (4-11-2-5) (pour 3 €): 3 13 Mighty (M. M. Cormy)
48,10 - Pl. (3-7): 14,30 - (3-4): 90,60 €. Rapport spécial (1 non
3 PRIX JOSEPH AVELINE 4 17 Muchanina (J.-M. Bazire) 3 7 Flying Cross (J.P. Murtagh) 12,00 - (7-4): 16,10. Rapports spé- 4 6 Nikita du Garabin (Mlle M. Goetz)
1 11 Sissi Charentaise (F.-P. Bossuet) 5 12 Must de Javie (F. Lecarpentier) 4 3 Rajik (D.-P. Mc Donogh) partant): 6,30 €. 13 partants. Tous couru.
ciaux (2 et 16 non partants): Gag. (3):
2 10 Sindy de la Noé (E. Raffin) 17 partants. Tous couru. 8 partants. Tous couru. 5,70 - Pl. (3): 2,70 - (7): 3,90 - (4): J.Simple : (pour 1 €) Gag. (1):
3 5 Stitch du Rieutort (J.-M. Bazire) J.Simple : (pour 1 €) Gag. (2): J.Simple : (pour 1 €) Gag. (4): 2,60 2,90. 5 PRIX DE LA PACAUDIÈRE 29,00 - Pl. (1): 5,60 - (3): 5,00 - (13):
4 6 Secret Night (J-Ph. Dubois) 14,70 - Pl. (2): 5,10 - (11): 2,10 - - Pl. (4): 1,10 - (6): 1,10 - (7): 2,30. Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-7): 1 3 Tétra Lyre (Ph. Gaillard) 3,60.
13 partants. Tous couru. (14): 7,90. Trio : (4-6-7) (pour 1 €): 9,50. 59,20. Rapports spéciaux (2 et 16 2 4 Trèfle Précieux (G. Donio) Trio : (1-3-13) (pour 1 €): 842,90.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (11): Trio : (2-11-14) (pour 1 €): 426,60. Couplé : (pour 1 €): Gag. (4-6): 5,50 - non partants): 5,70. 3 5 Tabata (L. Guinoiseau) Couplé : (pour 1 €): Gag. (1-3):
44,90 - Pl. (11): 7,60 - (10): 2,10 - Couplé : (pour 1 €): Gag. (2-11): Pl. (4-6): 1,90 - (4-7): 2,40 - (6-7): 3,10. Trio Ordre : (3-7-4) (pour 1 €): 4 6 Tchao Tempo (M. Cormy) 149,90 - Pl. (1-3): 39,70 - (1-13):
(5): 3,00. 34,80 - Pl. (2-11): 15,00 - (2-14): Couplé Ordre International : (pour 1.210,40. 10 partants. Tous couru. 38,90 - (3-13): 23,80.
Trio : (11-10-5) (pour 1 €): 287,20. 104,30 - (11-14): 13,50. 1 €) : (4-6) : 5,80. Quarté+ Régional : (3-7-4-6) (pour J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): Couplé Ordre : (pour 1 €) : (1-3):
Couplé : (pour 1 €): Gag. (11-10): Couplé Ordre : (pour 1 €) : (2-11): 72,50. Classic Tiercé : (4-6-7) (pour 1 €) 1,30 €) Ordre: 3.012,10 €. Désor- 24,70 - Pl. (3): 3,90 - (4): 1,40 - (5): 377,80.
81,10 - Pl. (11-10): 26,20 - (11-5): Trio Ordre : (2-11-14) (pour 1 €): 1.451,40. Ordre: 20,00 €. Désordre: 4,00 €. dre: 70,20 €. BONUS (3-7-4): 3,50. Trio Ordre : (13-3-1) (pour 1 €):
36,40 - (10-5): 7,40. Multi : (2-11-14-17) (pour 3 €). En 17,55 €. Trio : (3-4-5) (pour 1 €): 88,50. 1.966,50.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (11-10): 206,80. 4: 2.677,50 €, en 5: 535,50 €, en 6: Multi Régional : (3-7-4-6) (pour Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-4):
Trio Ordre : (5-10-11) (pour 1 €): 1.735,80. 178,50 €, en 7: 76,50 €.
2sur4 : (2-11-14-17) (pour 3 €):
DONCASTER£ HIER 3 €). En 4: 472,50 €, en 5: 94,50 €, 24,80 - Pl. (3-4): 9,50 - (3-5): 26,10

4 PRIX D'ETÉ
20,70 €.
en 6: 31,50 €, en 7: 13,50 €. - (4-5): 8,50.
MERANO
Classic Tiercé : (2-11-14) (pour 3 ST-LEGER STAKES 3 PRIX D'YZEURE
1 2 Rapide Lebel (E. Raffin) 1 €) Ordre: 1.338,40 €. Désordre:
2 7 Ilaria Jet (C. Martens)
3 3 Quilien d'Isques (J.-M. Bazire)
207,30 €.
1 1 Arctic Cosmos (W. Buick)
2 5 Midas Touch (C. O'Donoghue)
1 16 Rosiane du Vif (H. Sionneau)
2 4 Reine de Vandel (M. Gauvin)
AVIGNON£ HIER £ RÉUNION 4 - (17H15)
4 10 Nelumbo (F. Blandin) 3 2 Corsica (Joe Fanning) 3 17 Razzia des Pat (L. Guinoiseau) 5 GRAN CORSA SIEPI DI
5 11 Orlando Sport (S. Baude) 7 PRIX DE MONTIER-EN-DER 4 10 Snow Fairy (E. Ahern) 4 15 Quelly de Marzy (B.-R. Plaire) 5 PRIX HENRI ALBERTI MERANO
1 2 Rêve de Beylev (E. Raffin) 10 partants. Tous couru. 5 14 Rebelle d'Acanthe (D. Haon) Gr. I - Haies - 4 ans et plus -
13 partants. Tous couru. 2 3 Redlight Jet (J-Et. Dubois) 1 3 Indiafouinois (K. Nabet)
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (2): 2,80 3 5 René de Monvril (F. Ouvrie) J.Simple : (pour 1 €) Gag. (1): 18 partants. Tous couru. 2 5 Sabroso (J.-B. Gonzalez-Sanchez) 82.000 € - 4.000 m
- Pl. (2): 2,00 - (7): 4,10 - (3): 2,90. 15,20 - Pl. (1): 3,30 - (5): 2,20 - (2): J.Simple : (pour 1 €) Gag. (16): Couplé Ordre International - Trio
4 1 Rodéo des Fleurs (G. Paillé) 3,20 - Pl. (16): 2,10 - (4): 6,60 - (17): 3 1 Rose Line (D. Lesot)
Tiercé : (2-7-3) (pour 1 €) Ordre: 7 partants. Tous couru. 7,40. 4 4 Cityman (G. Champier) Ordre International
114,00 €. Désordre: 22,80 €. 3,60.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (2): 3,10 Trio : (1-5-2) (pour 1 €): 249,40. Trio : (16-4-17) (pour 1 €): 199,00. 1 Charccari J. Faltejsek 65
Quarté+ : (2-7-3-10) (pour 1,30 €) Couplé : (pour 1 €): Gag. (1-5):
9 partants. Tous couru. 2 Charley J. Bartos 65
Ordre: 514,80 €. Désordre: - Pl. (2): 2,50 - (3): 1,90. Couplé : (pour 1 €): Gag. (16-4): J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): 4,40
64,35 €. BONUS (2-7-3): 7,02 €. Couplé Ordre : (pour 1 €) : (2-3): 10,20. 32,80 - Pl. (1-5): 8,00 - (1-2): 24,40 53,40 - Pl. (16-4): 17,80 - (16-17): 3 Dannecker P.-A. Johnson 65
Trio Ordre : (2-3-5) (pour 1 €): 25,90. - (5-2): 26,10. 8,40 - (4-17): 35,40. - Pl. (3): 2,40 - (5): 3,00 - (1): 1,70. 4 Makalde P. Tüma 65
Quinté+ : (2-7-3-10-11) (pour 2 €) Couplé Ordre : (pour 1 €) : (16-4): Trio : (3-5-1) (pour 1 €): 32,20. 5 Nuevo Leon R. Romano 65
Ordre: 1.310,00 €. Désordre: Couplé Ordre International : (pour
8 PRIX DE BASLY 1 €) : (1-5) : 132,10. 64,10. Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-5): 6 Royal Mougins J. Kousek 66
26,20 €. TIRELIRE 1.600.000 € - Trio Ordre : (16-4-17) (pour 1 €): 26,80 - Pl. (3-5): 6,00 - (3-1): 3,20 - 7 Soverness D. Fuhrmann 65
Pas de gagnant. NUMÉRO PLUS 1 9 Thorens Védaquais (Y. Lebourgeois) Trio Ordre International : (1-5-2)
0728 BONUS 4 (pour 2 €) (2-7-3- 2 5 Toscane Jab (P.-E. Mary) (pour 1 €): 2.956,60. 1.308,70. (5-1): 6,80. Favoris : 6 - 2 - 3
10): 14,60 €. BONUS 4sur5 (pour 3 8 Talina Madrik (F. Nivard) Classic Tiercé : (1-5-2) (pour 1 €)
2 €) 3,90 €. BONUS 3 (pour 2 €) 4 3 Toscara Pellois (M. Abrivard) Ordre: 1.259,70 €. Désordre:
(2-7-3): 2,60 €. 9 partants. Tous couru. 215,20 €.
AU MONT-SAINT-MICHEL £ RÉUNION 2 - (13H10)
13 Sprinter Beach S. Ernault 2700
LYON-LA SOIE £ RÉUNION 3 - (10H55) 1 PRIX DE LA SOCIÉTÉ DES
COURSES
4 PRIX TAITTINGER
Attelé - Femelles - 20.000 € - 2.675 m 14 Speeder Dry J. Lepennetier 2700
Attelé - 21.000 € - 2.675 m Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre 15 Saladin Si B. Michardière 2700
1 PRIX DE SAINT-CYR-LES-VIGNES 4 PRIX DE LA SAÔNE 15 Royal Mourotais (Q) Loris Garcia 2725 1 Soa du Grand Wez M. Sassier 2675 16 Soyouz de Loiron J.L.C. Dersoir 2700
16 Rafale d'Henjeanic (Q) J. Boillereau 2725 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
Course G - 14.000 € - 1.800 m - PSF Handicap de catégorie divisé - 2e 1 Turbot du Banney J.L.C. Dersoir 2675 2 Star du Marais J.-L. Giot 2675 Favoris : 16 - 13 - 8 Outsiders : 7 - 5 - 6 - 3
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre épreuve - Course G - 15.000 € - 17 Ravissante Déesse F.-J. Peltier 2725 3 Saronna E. Raffin 2675
1 Palm Frond (8) Y. Fournand 58 2.150 m - PSF Favoris : 8 - 14 - 15 Outsiders : 16 - 17 - 7 2 Tempête d'Aunou G. Simon 2675 7 PRIX JEAN-LOUIS BAUDOUIN
3 Tonic des Pins Ph. Beurel 2675 4 Senteur Café J.-C. Hallais 2675 Monté - 20.000 € - 2.675 m
2 Betharram (11) F. Blondel 58 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre 5 Sabrina du Relais (A) B. Michardière 2675
3 La Bree (2) A. Sanglard 56,5 1 Chiaravalle (E1) (13) A. Larue 56,5 7 PRIX D'ENGHIEN 4 Trackmania S. Baude 2675 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
Attelé - 14.000 € - 2.700 m 6 Sombrevale J.-F. Popot 2675 1 Sire Sautonne (P) W. Jehanne 2675
4 Mindsia (E1) (3) A. Lemaitre 55 2 Maratima (9) T. Stosse 57,5 5 Trazom F.-P. Bossuet 2675 7 Salsa La Reue T. Landais 2675
5 Queen's Roses (7) T. Stosse 54 3 Counterbid (8) A. Lemaitre 58,5 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre 6 Tartane Vrie J. Lepennetier 2675 2 Sparo M. Mottier 2675
1 Spot de Clerlande (P) J.-P. Pralus 2700 8 Sirène de Beauté L. Lebourgeois 2675 3 Senova Madrik C. Dreux 2675
6 Sinndar Lady (E1) (9) F. Forési 56,5 4 Comte Ryal (4) F. Forési 58 7 Toiledor S. Ernault 2675 9 Sérénade Royale (P) Y. Lebourgeois 2675
7 Kaldounetteseras (1) B. Flandrin 56,5 5 The Quartérback (15) C. Passerat 56 2 Surf Magic C. Chevalier 2700 8 Toréador du Boulay (P) E. Raffin 2675 4 Sangha Vici Y. Lebourgeois 2675
3 Super Boss C. Pommat 2700 10 Soeva du Gaie P. Ploquin 2700 5 Swing Baz (P) G. Castel 2675
8 Altare Si (5) P.-C. Boudot 56 6 Toubab Diamond (E1) (6) J. Pacifico 56,5 4 Sorgho Blond G. Vidal 2700 9 Théoden de Bazoche F. Provost 2675 11 Solea Rivellière Mlle C. Delamare 2700 6 Sergent York J.-D. Ferreira 2675
9 Admirateur (6) A. Teissieux 56 7 Kidogo (16) A. Sanglard 56,5 5 Sarah Nima E. Becker 2700 10 Tubereuse Folle M. Lecourt 2675 12 Stella des Brumes S. Ernault 2700 7 Saint Léger G. Simon 2675
10 Duca Generosa (E1) (4) T. Piccone 54,5 8 Shewbiscuit (10) M.TavaresDaSilva 53,5 6 Saga de la Basle Y. Truzzi 2725 11 Tancrède F. Anne 2675 13 Sévillette F. Anne 2700 8 Saturne Bedinière P. Suhard 2675
11 Grabado (E1) (10) S. Moulin 52 9 Kalos Kagathos (3) S. Marquetti 55 7 Salut Petit Paul P. Callier 2725 12 Tan d'Erable J.-P. Thomain 2675 14 Sépia d'Ostal (Q) Pas-A. Geslin 2700 9 Seval du Clos F. Moreau 2700
Favoris : 2 - 4 - 9 Outsiders : 7 - 8 10 Rosée Normande (E1)(5) Y. Fournand 54,5 8 Saxo des Gires Y. Berger 2725 Favoris : 11 - 12 - 7 Outsiders : 8 - 6 - 4 15 Sultane Noire S. Baude 2700 10 Saphir des Ormeaux (A) D. Bonne 2700
11 Sabelotodo (11) M. Autier 53 9 Skirring The Best F.-J. Peltier 2725 16 Sa Gergauderie D. Béthouart 2700 11 Sirène de Loriol M. Bézier 2700
2 PRIX CHAMP LIBRE 12 L'auvergnat (7) P.-C. Boudot 54 2 PRIX ANDRÉ GUYON 17 Sibelle du Luot J. Hérard 2700 12 Slogan Meslois E. Raffin 2700
Handicap - Course G - 16.000 € - 10 Salvador Vrie R. Maillet 2725
13 Dwyn (1) R. Auray 52 11 Sem des Gachères W. Baudy 2725 Monté - 22.000 € - 2.675 m 18 Séréna du Bouffey M.-J. Chevalier 2700 13 Solo Blotaie A. Wiels 2700
1.800 m - PSF 14 Golden Irish (2) A. Teissieux 52,5 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre Favoris : 14 - 18 - 3 Outsiders : 6 - 7 - 8 14 Socrate du Digeon P.-P. Ploquin 2700
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre 15 Aguateca (12) S. Moulin 49,5 12 Singri Mag J.-P. Ducher 2725
13 Sir de la Pierre G. Fournigault 2725 1 Phil de la Londe P. Suhard 2675 15 Saga Piya S. Masselin 2700
1 Curaray (4) S. Moulin 58 16 Constanza (14) Mlle A. Hirel 51 2 Peanuts Cookies M. Mottier 2675 5 GRAND PRIX DE PONTORSON
2 Gonetrio (5) V. Vion 59 14 Source d'Emotion F. Jamard 2725 Attelé - 30.000 € - 3.250 m Favoris : 12 - 11 - 7 Outsiders : 3 - 2 - 9
3 Sendrillon d'Or (8) A. Lemaitre 58 Favoris : 4 - 3 - 11 Outsiders : 12 - 13 - 14 Favoris : 12 - 13 - 14 Outsiders : 7 - 4 - 5 3 Perle d'Osis (E1) (Q) D. Bonne 2675 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
4 Quelle Merveille (E1) (Q) W. Jehanne 2675 8 PRIX DES BÉNÉVOLES
4 Karazzo (2) P.-C. Boudot 57,5 5 PRIX DE GROSBOIS Ordre - 2sur4 - Multi Attelé - Femelles - 20.000 € -
5 Princess Argenta (13) F. Blondel 57 Attelé - 15.000 € - 2.700 m 8 PRIX URANIE 5 Quartérback Céhère (Q) Mme S. Jalasti 2675 1 Pop Trot (Q) B. Goetz 3250 2.675 m - Groupe A
6 Redondelle (3) A. Larue 55,5 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre Attelé - 25.000 € - 2.700 m 6 Pack Fly J.L.C. Dersoir 2675 2 Osthéo d'Havetôt (A) J.-C. Hallais 3250 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
7 Spotfire (7) F. Forési 56,5 1 Titan de Bertrange J. Boillereau 2700 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio 7 Quelvel (P) E. Raffin 2675 3 Ongle d'Or Mlle F. Lecellier 3250
Ordre - Quarté+ Régional - Multi Ordre
8 Mr Cashman (12) A. Sanglard 55,5 2 Texas de Coudde (E1) (P) L. Lerenard 2700 8 Quart de Soupir C. Dreux 2675 4 Olympio de May C. Chenu 3250 1 Rimini du Ham N. Soulard 2675
9 Lufkin Ruffian (1) T. Piccone 53,5 3 Toss For Jet Loris Garcia 2700 Régional 9 Quo de la Noémie A. Wiels 2675 5 Quinito Chef C. Dreux 3250 2 Reine du Chevrel E. Hernot 2675
10 Royal Fly (6) Y. Fournand 52,5 4 Tiphanie du Pic (P) Y. Berger 2700 1 Premier Amour Y. Berger 2700 10 Prince Blue Y. Lebourgeois 2675 6 Origano J. Lepennetier 3250 3 Raza Viervil R. Martinet 2675
11 Zanixa (9) A. Hamelin 49,5 5 Toumaï P. Callier 2700 2 Oby d'Ere Kat (Q) J. Boillereau 2700 11 Oréade du Goutier (Q) J. Dave 2675 7 Prince de la Butte D. Cherbonnel 3250 4 Réglisse Indienne (Q) E.-G. Blot 2675
12 Haizea (10) Y. Bonnefoy 49,5 6 Topaze Mika G. Vidal 2700 3 Opus du Douetil H. Lecot 2700 12 Pais de la Frette (Q) M. Bézier 2700 8 Palio Gédé M. Sassier 3250 5 Rika du Locheur D. Brohier 2675
13 Alaja (11) S. Marquetti 51 7 Tonic Scott O. Merle 2700 4 Nykio (Q) B. Blachet 2700 9 Narvick du Vivier (Q) E. Raffin 3250 6 Réalité C. Clin 2675
5 Neuf de Trèfle F. Jamard 2700 13 Quasar du Cèdre F. Moreau 2700
Favoris : 3 - 9 - 7 Outsiders : 13 - 12 - 1 8 Torenzo de Lespi A. Bonnefoy 2700 14 Quadro Kid M. Yvon 2700 10 Opium For Ever F. Anne 3275 7 Revanche de Joie Mlle C. Delamare 2675
9 Tivoli Bataille F. Jamard 2700 6 New Sun L. Lerenard 2700 11 Quillian Joyeux (P) S. Ernault 3275 8 Rêverie Lebel J.-L. Giot 2675
7 Olivia du Maza T. Issautier 2700 15 Parne Nueva Mlle A.-M.Angeliaume 2700 12 Oscar de Vouède (A) D. Brohier 3275 9 Rose du Rouet (A) J. Lepennetier 2675
3 PRIX DU RHÔNE 10 Tweed de Chanteins M. Blanchetière 2700 16 Only Beauty G. Simon 2700
Handicap de catégorie divisé - 1re 11 Tantale Le Fol (E1) F. Lecanu 2700 8 Orage de Clerlande J.-P. Pralus 2700 13 Puy de Sancy (Q) F. Lecanu 3275 10 Razzia Vrie S. Ernault 2700
épreuve - Course E - 17.000 € - 12 Tripoli F. Bonnefoy 2700 9 Phil Pierre D. Thiébault 2700 Favoris : 11 - 3 - 4 Outsiders : 5 - 16 - 15 14 Othello de Lèvres C. Chalon 3275 11 Rania du Lys (A) M.-J. Chevalier 2700
2.150 m - PSF 10 Obélix Joli A. Bonnefoy 2725 15 Quantasia E. Ruault 3275 12 Rosy des Caillons (P) F. Anne 2700
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
Favoris : 6 - 3 - 1 Outsiders : 12 - 11 - 10 11 Ohime Mag P. Callier 2725 3 GRAND PRIX DES APPRENTIS 16 Organisateur (Q) Y. Lebourgeois 3275 13 Rafale du Large J.L.C. Dersoir 2700
12 Marathon Villers (Q) Loris Garcia 2725 Attelé - Mâles - Apprentis et Lads- 17 Nino de Feulavoir M. Mottier 3275
Ordre - 2sur4 - Multi 6 PRIX DE VINCENNES jockeys - 21.000 € - 2.675 m Favoris : 12 - 13 - 4 Outsiders : 5 - 2 - 9
1 Sheitan (10) A. Sanglard 59,5 Attelé - 17.000 € - 2.700 m 13 Oakland du Moulin (Q) G. Fournigault 2725 Favoris: 11-13-16Outsiders: 14-5-6-2
14 Poème des Dombes F.-J. Peltier 2725 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre 9 PRIX DES BÉNÉVOLES
2 Queen du Vivien (3) F. Blondel 59 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
1 Ramsès des Hayes G. Delaune 2675 Attelé - Femelles - 20.000 € -
3 Owando (E1) (16) Mlle M.Grandperrin 56,5 Ordre 15 Orage Mauzun (A) J.-P. Ducher 2725 6 PRIX DE NORMANDIE
4 Loriedo (E1) (9) P.-C. Boudot 59 1 Riana du Coudray B. Blachet 2700 Favoris : 15 - 12 - 13 Outsiders : 7 - 6 - 4 2 Roi de Leytron M. Sassier 2675 Attelé - Mâles - 20.000 € - 2.675 m 2.675 m - Groupe B
3 Rêve Gracieux (E1) (Q) J. Guerra 2675 Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
5 City Groom NON PARTANT 58,5 2 Réserviste Mauzun A. Bonnefoy 2700 1 Roxane des Roches D. Bonne 2675
6 Benalup (8) A. Teissieux 58 3 Rocky des Valerins Y. Berger 2700 4 Raymond Phil A. Plard 2675 Ordre - 2sur4 - Multi
5 Rutilant (Q) P. Roulleau 2675 1 Snooker Danover (Q) F. Lecanu 2675 2 Rhumerie (E1) J.-B. Dhondt 2675
7 Finalline (11) T. Piccone 58 4 Rasta Lover NON PARTANT 2700 3 Rosy Soyer M.-G. Baron 2675
8 Salsa de la Tour (13) Y. Fournand 57,5 5 Riceys (Q) W. Baudy 2700 Avant le Départ 6 Roi de Coeur E. Guiblais 2675 2 Spirit d'Ombrée A. Blier 2675
4 Ruletka P. Hue 2675
6 Rocky de Viette J.-P. Pralus 2700 7 Royal Mateo (E1) V. Lefevre 2675 3 Smile J.-F. Popot 2675
9 Calafate (5) V. Vion 56,5 Dix minutes avant le dé­ 4 Shérif des Hêtres D. Brohier 2675 5 Rose Malex (A) M. Duveau 2675
10 Majehar NON PARTANT 56,5 7 Roc Pierre D. Thiébault 2700 part, allez au rond de 8 Raphaël de Braye Mlle M. Liberge 2675 5 Sorriso (P) F. Souloy 2675 6 Rocéphine (E2) M. Sassier 2675
11 Peintre Modern (14) J.-M. Breux 56 8 Race Oaks G. Vidal 2700 présentation pour admi­ 9 Rêve des Caillons (Q) B. Michardière 2675 6 Sirai Boneville E. Raffin 2675 7 Rue Montmartre (E1) J.-C. Hallais 2675
12 Mrassu (7) A. Lebre 53,5 9 Raboliot des Iris (Q) P. Callier 2700 10 Reflet de Lune M. Lecourt 2675 7 Say You Tejy C. Chalon 2700 8 Ramée du Caïeu (Q) G. Biron 2675
13 Belle et Polie (12) F. Forési 54,5 10 Ridgie d'Urzy (Q) NON PARTANTE 2725 rer les galopeurs ou 11 Record de Tillard O. Legrand 2700 9 Rhéa du Grand Wez (E2) D. Roussin 2700
dans les tribunes pour 8 Samy du Vivier F. Anne 2700
14 Lumière de Boitron (6) M.TavaresDaSilva 52 11 Rasting Célina G. Fournigault 2725 12 Rams de Suhardière J.-M. Le Cerf 2700 9 Sérafino Y. Lebourgeois 2700 10 Ravinella C. Dreux 2700
15 Théorique (15) M. Autier 52,5 12 Reine Julry J.-P. Gauvin 2725 assister au heat 13 Rocco du Locheur (A) Mlle M. Norberg 2700 10 Start de la Plaine B. Cormier 2700 11 Rosée Nonantaise (A) X. Cavey 2700
16 Hight Blue Sails (1) A. Larue 52,5 13 Romain La Ravelle M. Blanchetière 2725 d´échauffement des 14 Rapnou des Picanes S. Lemétayer 2700 11 Skagway C. Dreux 2700 12 Roxane du Lys F. Terry 2700
Favoris : 8 - 9 - 1 Outsiders : 2 - 16 - 15 14 Renzo Pass G. Raffestin 2725 trotteurs. Favoris : 9 - 5 - 3 Outsiders : 14 - 13 - 1 12 Sun Simardière D. Béthouart 2700 Favoris : 7 - 10 - 12 Outsiders : 11 - 2 - 3
42
£ Nature. Feux, tempêtes… Les catastrophes écologiques défient le vivant. Certaines
espèces ont même besoin du passage d’un incendie pour se reproduire. À lire en page 45 28 La garde robe
du somali avec
ses 28 couleurs et
entièrement reconnue
par le Livre Officiel
des Origines Félines

MAGAZINE et par The Governing


Council of the Cat
Fancy.

PATRIMOINE. Classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis le 31 juillet.

Albi, la « Cité de la foi »


34. La Cité épiscopale d’Albi est devenue le 34e bien français Sainte­Cécile. La digne patronne de la musique ne veille sur
inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’U.N.E.S.C.O. Albi que depuis le XIIIe siècle où elle a succèdé à Sainte­Croix.

Rose vif à la lumière du ma­ REPÈRES


tin, rouge sombre le soir, la l PATRIMOINE
Cité épiscopale d’Albi est un MONDIAL
ensemble urbain de brique, Depuis le 2 août 2010, la liste
unique par sa couleur, sa du Patrimoine mondial
puissance et son harmonie. compte 911 biens, répartis
dans 148 pays : 704 biens
culturels, 180 bien naturels et

S
tructurée autour de sa 27 biens mixtes.
cathédrale et de son pa- La France compte désormais
lais-forteresse épisco- 35 biens, la Cité épiscopale
pal érigés au XIIIe siècle, la d’Albi (bien culturel) et les
Cité épiscopale forme un en- pitons, cirques et remparts de
semble urbain de 19,47 hec- l’île de la Réunion (bien naturel)
tares. Son ensemble bâti re- ayant rejoint la liste lors de la
marquablement préservé 34e session de Brasilia.
représente un type de déve- Sur whc.unesco.org, vous
loppement urbain d’autant 1 pouvez retrouver la liste du
plus unique en Europe qu’il Patrimoine mondial.
se singularise également par l YALLER
sa grande cohérence visuelle
1 « Forteresse de la Par la route : Autouroutes A6,
due à l’usage généralisé et du-
foi », « vaisseau de A7 puis A9 soit 730 km depuis
rable de la brique foraine.
briques », « ville Chalon
La cathédrale Sainte-Céci-
italienne », la cité Itinéraire : www.viamichelin
le, posée sur un piton ro-
épiscopale d’Albi Par le train : gare SNCF
cheux qui domine le Tarn, en
avec sa cathédrale d’Albi, place Stalingrad
Sainte­Cécile et son Tél. 08 36 35 35 35
Palais de la Berbié, Renseignements : www.sncf
Sainte-Cécile est musée Toulouse­
Par avion : aéroport de
la seule cathédrale lautrec, a éveillé
Castres­Mazamet. Vols
dont les murs et la l’imaginaire des
réguliers depuis Paris et Lyon
amateurs de
voûte sont peints Aéroport de Toulouse­
formules.
Blagnac depuis Dijon.
entièrement. 2 Photos Unesco/mairie d’Albi

constitue le symbole monu- répartis. Deux siècles auront de pierre ou de bois séparant ce italienne d’Europe (97 m l’Ancien Testament au pour-
mental le plus remarquable été nécessaires pour son édi- le chœur liturgique de la nef) de long sur 28 m de large). tour du chœur, 12 apôtres, la
dans son style gothique méri- fication, de 1282 à 1480. Elle est l’un des derniers de Fran- Les voûtes (photo 2) de la ca- Vierge, Saint-Jean-Baptiste et
dional unique, complèté aux est aujourd’hui l’une des ca- ce et probablement l’un des thédrale sont conçues com- Saint-Paul à l’intérieur de
XVe et XVIe siècles par un dé- thédrales les plus visitées de mieux conservés. De style go- me un ciel immense et bleu, l’église, 72 statues d’anges,
cor intérieur exceptionnel France. thique flamboyant, il date de sur lequel se développe un Charlemagne et l’empereur
(peintures, chœur et statuai- Église fortifiée, et à ce titre 1 485 et déploie un nombre décor de rinceaux, d’arabes- Constantin dominant les
re) symbole du pouvoir tempo- considérable de motif ciselés ques, de candélabres, cadre deux portes d’entrée…un en-
Plus grande cathédrale de rel de l»Église », elle exprime dans le calcaire. de scènes au contenu pasto- semble qui a conservé sa po-
briques au monde aussi un renouveau catholi- La gigantesque fresque du ral… la patronne du lieu, lychromie d’origine.
(N.D.L.R. 113 mètres de que après la crise cathare. Jugement dernier large de Sainte-Cécile, se réservant Quant à l’orgue, il se range
long, 35 m de large, 40 m de 18 m est l’une des plus gran- deux travées. sans conteste parmi les plus
haut et un clocher donjon de Une somptueuse des compositions picturales beaux de France.
78 m), Sainte-Cécile s’appa- décoration intérieure qui soient. La statuaire et un orgue Son buffet, dû au talent de
rente par sa forme et la sim- L’aspect extérieur du monu- Attribuée généralement à remarquables Christophe Moucherel
plicité de ses lignes aux égli- ment donne une sensation des artistes flamands, elle est Côté sculptures, la statuaire (1734-1736) suscite l’admira-
ses gothiques du Midi de sobriété, de puissance voi- divisée en trois parties, le ciel, de Sainte-Cécile forme peut- tion des connaisseurs par ses
toulousain. Mais elle les sur- re d’austérité, et tranche la terre, et l’enfer. En plus du être l’ensemble le plus impor- dimensions hors du com-
passe par son ampleur et d’autant plus avec la richesse « Jugement Dernier » la ca- tant de la fin du Moyen Âge. mun. Au fil des siècles, l’ins-
l’élan de ses contreforts, har- intérieure du monument. thédrale albigeoise abrite la 87 statues à la façade externe trument sera remanié par
monieusement arrondis et Le Jubé (tribune et clôture plus vaste fresque Renaissan- du jubé, 33 personnages de plusieurs facteurs d’orgues.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 ENFANTS / MAGAZINE 43
AVEC LE JOURNAL DES ENFANTS
L’actualité des 8-14 ans en parution tous les jeudis
Retrouvez le Journal des enfants sur www.jde.fr

PARC D’ATTRACTION. Petit tour derrière les coulisses d’Europa Park.

Quandleslumièress’éteignent
Que se passe­t­il quand les
parcs d’attractions ferment
leurs portes, chaque soir ?
Discrètement, nous avons
poussé la porte des coulis­
ses de l’un des plus grands :
Europa Park.

L
a nuit tombe sur
Rust, en Allemagne.
Les derniers visiteurs
quittent le parc d’attraction
Europa Park.
Une fois les grilles fer-
mées, la vie ne s’arrête pas
pour aut ant. Le parc est
nettoyé, tout est remis en
place. Les comédiens ran-
gent leurs costumes, les
chevaux regagnent leurs
box.
Le lendemain matin, dès
6 heures, les jardiniers se
mettent au travail. Ils se-
ront bientôt rejoints par les
équipes de nettoyage. Puis
ce sont les techniciens qui
entrent en action pour véri-
fier chaque manège. Rien
n’est laissé au hasard.

Construction,
rénovation La nuit venue, une fois la foule partie, le grand nettoyage du parc commence. Photo SDR
Du mois de novembre à
l’arrivée de Pâques (excep- tes. Mais l’activité est tou- C’est durant cette ferme- rénovées. Il en faut du tra- ÉTONNANT
té la saison hivernale, du jours intense, car 550 per- ture hivernale que sont con- vail pour que chaque jour- CONSOMMATION
27 septembre au 9 janvier), sonnes y travaillent toute çus les nouveaux manèges née à Europa Park soit une En 35 années d’existence,
Europa Park ferme ses por- l’année. et que les attractions sont réussite. Europa Park a accueilli plus
de 82 millions de
visiteurs.
PLUS DE 3 000 PERSONNES EMPLOYÉES L’ÉTÉ Autant de visiteurs, c’est
une consommation
Il y a de nombreux corps de impressionnante de
métiers qui interviennent à denrées diverses.
Europa Park. Électriciens, Rien que pour l’année 2009,
techniciens, menuisiers, cos- les visiteurs ont dévoré
tumières, cuisiniers… Durant 440 000 tranches de pizza,
la saison d’été, ils sont plus de 52 tonnes de ketchup,
3 000 employés et plus de la 305 tonnes de frites ou
moitié d’entre eux vient de encore 300 000 saucisses
France. Juste derrière le parc grillées…
se trouvent les ateliers qui HISTOIRES
permettent de réparer beau- D’ARBRES
coup de choses sur place. Dans le quartier islandais,
L’entretien des installations les jardiniers ont fait venir
se fait toute la journée, sans des arbres du nord de
déranger les visiteurs. l’Allemagne. Chaque arbre
L’heure de fermeture du parc pesait plus de quinze
est décidée chaque jour selon tonnes et a nécessité un
la fréquentation. Vers midi, la camion pour son transport.
direction décide de l’heure de Dans un autre quartier est
fermeture, au plus tôt 18 heu- planté un olivier vieux de
Le tableau de commande d’une attraction d’Europe Park. Photo SDR res. plus de mille ans !
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

44 MAGAZINE / ENFANTS Dimanche 12


septembre 2010

Bon voyage ! Il a dit Découverte


La goélette d’exploration scientifique Au large d’une île du sud de l’Australie,
française Tara a repris la mer. Un an après
son départ de Bretagne, elle va traverser
l’Atlantique et le Pacifique, d’Est en Ouest,
de Cape Town (Afrique du Sud) à Auckland
“ Écrire me rend très,
très heureux. C’est
tellement intéressant.”
LEO HUNTER, SIX ANS, A PUBLIÉ L’AN DERNIER SON
PREMIER ROMAN ME AND MY BEST FRIEND, QUI
les scientifiques ont découvert un récif
de corail vieux de neuf mille ans.
On pensait qu’il avait disparu lors
d’une hausse brutale du niveau de la mer
(Nouvelle Zélande) pour poursuivre l’étude RACONTE LES AVENTURES D’UN JEUNE GARÇON ET due à une fonte de glace massive en
des écosystèmes planctoniques marins. SON CHIEN. Antarctique.

ROLAND MACK SÉCURITÉ

Surveillance avant tout


Chaque matin, les manè- enfants rient et leurs pa-
ges sont vérifiés par les tech- rents s’amusent à arroser
niciens du parc. Les plus im- les spectateurs surpris. Per-
portants, comme l’Euromir, ch é s s u r l e d é c o r, d e s
tournent à vide avant d’em- mouettes et des manchots
barquer des passagers. crachent de l’eau sur les
Le personnel est nom- passagers. Tout est entière-
breux sur les manèges. Sur ment électronique.
l’Euromir, six personnes Tous les matins, les techni-
travaillent durant la jour- ciens vérifient que tout
née. Il est alors difficile de fonctionne. Ils connaissent
croire que pour faire fonc- les attractions sur le bout
tionner une attraction telle des doigts. Il faut dire que
que Whale Adventures 90 % des manèges d’Europa
SplashTours, il ne faille que Park ont été conçus à quel-
quelques boutons. ques kilomètres de là, par
C’est pourtant le cas. Ins- l’entreprise Mack Rides.
tallée derrière son pupitre, La famille Mack est
la jeune femme chargée de d’ailleurs la seule au monde
faire fonctionner le manège à créer et exploiter des ma-
surveille ses écrans de con- nèges. Un savoir-faire qu’ils
trôle. Sur les bateaux, les vendent au monde entier.
Roland Mack, un dirigeant au cœur d’enfant. Photo SDR

« J’ai toujours rêvé


d’être directeur de cirque »
INTERVIEW
PAR CAROLINE GAERTNER

Roland Mack dirige Europa


Park. Il a succédé à son pè­
commencer la journée.
Après je suis vraiment de
bonne humeur. Mais il ne
faut pas en abuser. Faire ça
toute la journée, ça le ren-
“ Notre but est,
et restera,
de construire des
attractions pour
re et ses fils l’aident dans la drait banal… »
gestion du parc. Il a grandi Quel est votre manège
tous les âges. ”
parmi les manèges et nous préféré et pourquoi ?
Roland Mack, dirigeant du parc Les techniciens vérifient chaque matin les manèges. Photo SDR
raconte pourquoi il ne s’en « Ça dépend du mo-
lasse pas ! ment… Si je veux de l’adré- Europa Park
naline, ce sera l’un de nos

E
nfant, étiez-vous grands huit. S’il fait chaud, les mêmes manèges que les
amateur de manè- je ferais volontiers un tour enfants d’hier ? L’ORIGINE D’UN MOT
ges ? sur le Poseïdon ou dans le « Regardez nos manèges.
« J’ai grandi parmi les ma-
nèges. Dans la cour de l’en-
Whale Adventures —
Splash Tours. Mais le grand
Certains sont là depuis des
années et ont toujours
Gambader (XVe siècle)
treprise MackRide, il y avait enfant en moi apprécie aus- autant de succès. Et regar- Le verbe gambader
toujours une attraction à si les manèges plus tradi- dez comment brillent les est issu du provençal
tester. J’étais très populaire tionnels comme le carrou- yeux des enfants qui s’amu- gambado qui signifie
parmi mes camarades de sel. » sent sur les manèges tradi- jambe. Gambader,
classe ! Cette ambiance m’a Quel manège rêveriez- tionnels, cela veut tout di- c’est se promener en
influencé. J’adore tester les vous de construire ? re ! » sautillant, en faisant
attractions, ça me procure « La dernière attraction Si vous deviez exercer un des cabrioles. Ce
beaucoup de plaisir. » dont j’ai rêvé est mainte- autre travail à Europa verbe est utilisé pour
Aimez-vous les sensa- nant dans le quartier islan- Park, lequel serait-il et désigner la marche un
tions fortes ? dais, c’est le Blue FireMega- pourquoi ? peu désordonnée d’un
« Je suis définitivement un coaster. Mais notre but est, « J’ai toujours rêvé d’être enfant ou d’un animal.
partisan des expériences à et restera, de construire des directeur de cirque et je le En italien, le mot
couper le souffle à Europa attractions pour tous les suis un peu devenu, puis- jambe se dit gamba, ce qui a donné l’adjectif ingambe, qui signifie “en
Park ! Je fais souvent le ma- âges à Europa Park. » qu’Europa Park n’est rien jambe”, c’est­à­dire alerte, en forme pour son âge et désigne alors une
tin un tour dans le Blue Fire Pensez-vous que les en- d’autre qu’un grand et ma- personne plus âgée.
Megacoaster pour bien fants d’aujourd’hui aiment gnifique cirque ! »
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 SCIENCES / MAGAZINE 45
Avec Science & vie
Numéro de septembre
actuellement en vente 4,20 €

NATURE. Feux, tempêtes… Les catastrophes écologiques défient le vivant. EN BREF

Catastrophes : la vie plus forte NUTRITION


La noix aide à combattre le
cholestérol
Manger 67 g de fruits à coque
chaque jour, tels les amandes
On peut s’interroger sur la bures !Pratiquementindétec- ou les noix, fait chuter de
force qui permet à la nature table, quoique présente, dans 7,4 % le taux de mauvais cho-
de reprendre le dessus les environnements non pol- lestérol dans le sang, selon
après des attaques telles lués, Alcanivorax borkumen- une équipe américano-espa-
qu’un incendie, une marée sis prolifère en cas de marée gnole. Le taux de lipides bais-
noire ou un accident nu­ noire,jusqu’àdevenirl’espèce se plus chez les patients au
cléaire… dominanteparmilesbactéries cholestérol élevé et chez ceux
dégradantlepétrole.L’analyse dont l’indice de masse corpo-

L
e vivant crée du vivant, de son génome en 2006 a per- relle est faible. Une bonne
avec les caractéristi- misdemettreenlumièrelapa- nouvelle, sachant que les
ques qui lui sont pro- noplied’enzymes(desalcanes fruits à coque sont d’excel-
pres :senourrir,croîtreetsere- hydroxylases)quecettebacté- lents coupe-faim, profitables
produire.Etlevidelaisséparle rie peut produire pour oxyder dans la mesure où ils ne sont
passagedufeu,d’unetempête, une large gamme d’hydrocar- ni salés ni sucrés !
ou d’une marée noire consti- bures (à chaînes courtes ou D’APRÈS M.­C.MA
tueavanttoutunnouvelespa- longues). Tout aussi surpre-
ce à conquérir pour le vivant. nantessontcescentainesd’es- CLIMATOLOGIE
Ces perturbations vont certes pècesdevégétauxcapablesde L’effetduCO2surlesplantes
détruire en partie, voire anni- Hormis nombre de végétaux, il existe aussi des insectes dont sedéveloppersurdessolspol- amplifie le réchauffement
la survie dépend étroitement des incendies. AFP Photo/M. Lorenzo
hiler,uncertainnombredepo- lués par des métaux lourds L’évapotranspiration des
pulations animales, végétales (zinc, nickel, cadmium, chro- plantes serait responsable
oumicrobiennes.Mais,enmê- les baptisées karrikines, pré- bois,notammentdesphénols. me…).Etmêmelaperted’éco- d’un sixième de l’augmenta-
me temps, cela libère des res- sentesentrèsfaibleconcentra- Melanophila accuminata systèmes entiers ne signifieen tion des températures, d’après
sources exploitées aupara- tion dans la fumée des peut ainsi parcourir des dizai- rienladisparitiondelavieelle- Long Cao de la Carnegie Insti-
vant par ces organismes, qui incendies,etquiontlacapaci- nes de kilomètres pour profi- même…Surnotreplanète,les tution (États-Unis). Les plan-
deviennent alors disponibles té de stimuler la germination terd’unebelleflambée ! paléontologues ont ainsi ex- tes transpirent par le biais de
pour de nouveaux colonisa- desgrainesdelaplupartdeses- humé cinq grandes extinc- pores couvrant leurs feuilles,
teurs.Uncertainnombred’es- pèces végétales existantes ! Catastrophesnouvelles tions, chacune ayant causé la etrefroidissentdumêmecoup
pèces animales et végétales Hormis nombre de végétaux, Mais si les écosystèmes ont disparition de la majorité des leur environnement. Mais la
sont particulièrement adap- ilexisteaussidesinsectesdont toujours fait l’expérience des espèces animales et végétales hausse de la concentration en
tées pour les coloniser en pre- la survie dépend étroitement incendies, et ont disposé de présentes à l’époque. Aujour- CO2 atmosphérique perturbe
mier.Baptiséesopportunistes, des incendies. Melanophila millions d’années d’évolution d’hui, de nombreux biologis- cette évapotranspiration, car
ces espèces se caractérisent accuminata en est un cas re- pours’yadapter,ilsn’ontenre- tes pensent que la vie est en c’est par ces mêmes pores
par un cycle de vie trèsrapide, marquable :leslarvesdececo- vancheaucunehistoireévolu- route pour sa sixième extinc- qu’est absorbé le CO2 néces-
et la production en grand léoptèrenesedéveloppenten tive avec les marées noires, la tion, sous l’effet du réchauffe- saire pour la photosynthèse.
nombre d’organes de repro- effet que dans des troncs d’ar- contamination par des radio- mentclimatiqueetdespertur- Or, trop de ce gaz dans l’air
duction et de dissémination bres fraîchement brûlés. Afin nucléides, ou la pollution de bations environnementales tend à les refermer, réduisant
(appelésaussipropagules). d’assurersadescendance,l’in- l’environnement par des mé- engendrées par l’activité hu- ainsi l’évapotranspiration des
Elles permettront ainsi le ré- secteseprécipitedoncdansles tauxlourds… maine. végétaux et son effet rafraî-
tablissement progressif d’un zonesd’incendiedèsqueceux- Certainsorganismesvivants Pour autant, avec ou sans chiss ant. Selon les cher-
écosystèmeplusmatureparle ci se déclarent. Pour les repé- semblent pourtant étonnam- nous, la vie devrait encore ha- cheurs, pour un doublement
jeu des successions écologi- rer, il dispose sur le thorax de ment adaptés aux pollutions biter notre planète pour quel- de la teneur en CO2 atmos-
ques. L’opportunisme peut capteurs de rayonnement in- engendrées par l’homme. ques milliards d’années… À phérique, c’est 16 % de l’éléva-
doncêtrevucommeuneadap- frarougeluipermettant dedé- C’est particulièrement le cas moins qu’il n’existe une per- tion globale des températures
tationd’ordrequantitatifduvi- tecter la chaleur des feux, et de la bactérie Alcanivorax turbationultimepourdétruire qui serait due à une évapo-
vant aux perturbations subies danssesantennes,decapteurs borkumensis, découverte en les fondements de la vie : transpiration amoindrie.
parlesécosystèmes. sensibles à certaines molécu- 1998,etquisenourritpresque l’ADN… D’APRÈS S.F.
les issues de la combustion du exclusivement… d’hydrocar- D’APRÈSBORISBELLANGER
Desadaptationspour
fairefaceauxincendies
Les exemples les plus frap- LA NATURE EN QUESTION À LIRE CE MOIS-CI
pants se rencontrent dans la Comment de l’ADN peut­il encore se trouver dans des fossiles ?
multitude d’adaptations dé- Tout dépend de ce que l’on entend par fossiles ! En effet, pour les spécialistes, un fossile
ployéesparlevivantpourfaire désigne le vestige entièrement minéralisé d’un être vivant. À ce stade, il ne contient plus de
face aux incendies. Certaines molécule organique, ADN compris. Vous avez donc raison de vous étonner. Mais c’est que
espèces, dites pyrophiles, ont d’autres types de vestige sont, à tort, appelés « fossiles » : c’est le cas de très vieux tissus durs
même besoindu passaged’un (os, dents…) pas totalement minéralisés, mais aussi de tissus mous (poils, muscles…), voire
incendie pour se reproduire. d’excréments conservés pendant des milliers d’années grâce aux conditions particulières du
La chaleur dégagée par le feu milieu (humidité, froid, pH…). Des conditions qui freinent les réactions enzymatiques
permet par exemple l’éclate- destructrices de l’ADN (hydrolyse, oxydation) qui surviennent après la mort de l’organisme.
ment des cônes du pin d’Alep, L’ADN retrouvé dans ces conditions mérite le nom d’ADN « ancien » et non d’ADN « fossile »,
et la dispersion de ses graines. comme on l’entend parfois. Ainsi, la plus vieille trace d’ADN authentifiée a­t­elle environ
Plusfortencore :lesincendies 500 000 ans, alors que les plus anciennes traces fossiles remontent, elles, à plusieurs milliards
peuvent donner le signal de la d’années.
reprise par le biais de molécu-
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE

46 MAGAZINE / ANIMAUX Dimanche 12


septembre 2010

Avec Atout Chat


Numéro septembre en vente 4,50 euros.
Pour les amoureux du chat

PORTRAIT. D’apparence royale, ce chat serait­il le miroir de l’astre solaire ?

Lesomali :lechat-soleil
Rayonnante fourrure, tic­ AVIS
king, brillance du regard,
Somali /Abyssin : une
douceur du poil et cette dé­
licieuse compagnie... c’est
question de poil ?
tout le somali.
«C edoitêtrelemême
chat, puisqu’il a le

R
ien à part la lon- même standard », observe
gueur du poil ne le ZoéSavyéleveuse.Maison
différencie a priori de peuttoutde mêmetrouver
son cousin à poil court, des différences. L’allure,
l’abyssin. Né anmoins il tout d’abord, car on aime
semble plus lourd, à cause soncôté«renard»etsafour-
de sa grosse fourrure, et son ruremoelleuse.Dèsqu’onla
ossature est un peu plus for- touche,onaenviedeseper-
te. La robe mi-longue est de dreàl’intérieur.Ladifféren-
texture fine, soyeuse et dou- ce ne se limite pas au plaisir
ce et la queue, assez longue, decaresserlesomali,maisà
est portée en panache. Illu- l’absence de contrainte au
sion d’optique ? Sa fourrure niveaudel’entretien.Ilsem-
semble arrondir les angles Le somali qui a son berceau en Amérique, a vu le jour dans une portée d’abyssins, ses cousins au poil court. Photo DR blequelesomalisoitencore
ou, du moins, accentuer les plus proche de la famille. Il
rondeurs. Il ne s’agit que de en passant par le vert. Dans Prix d’un chaton bre court sur l’épine dorsale selaissemieuxmanipuler,il
« courbes douces » dans la ces yeux magnifiques, « tout et la queue et, les semelles, à estplussoupleettrèscâlin.
silhouette du somali. L’en- est lumière, quand il croise somali inscrit l’arrière des pattes, sont de Annie Le Guyader, prési-
colure est arquée, la cage le regard de son monde », au Loof, couleur plus foncée. En dente de l’AACAS, connaît
thoracique légèrement ar- lit-on dans les documents vacciné (coryza- France depuis 1979, le so- le somali et l’abyssin pour
rondie, le dos légèrement officiels. Comble du raffine- mali est désormais doté de avoir eu l’un et l’autre sous
arqué, les pieds ovales… Et ment, ils sont « maquillés à
typhus, leucose) et nombreuses couleurs. On son toit. « Si on imagine le
la tête ? Elle est en triangle, la Cléopâtre ». Un léger trait pucé : entre 900 n’en compte pas moins de somali rasé, il a l’allure de
mais ne négligeons pas ce de crayon, assorti à la cou- et 1 500 euros. vingt-huit ! La couleur est l’abyssin.Sonpoilfaitladif-
détail qui indique un leur de la robe, les met en un élément essentiel dans férence,nonseulementpar
« triangle adouci » grâce valeur. Tout est soigné jus- l’esprit des juges qui éva- l’aspect,maisparletoucher.
aux contours arrondis, que dans le moindre détail. pattes et le dessous de la luent la beauté et l’élégance Quand on prend un somali
« sans aucune ligne droite Ce trait fin est lui-même en- queue, où la pigmentation du somali. danslesbras,safourrurepa-
de face comme de profil ». touré d’une ligne d’un ton est homogène. De la peau La teinte la plus classique, raîtplusdouce,plusfine,cel-
Le profil est une succes- plus clair. vers l’extrémité du poil, ap- c’est lièvre, que l’on appelle le de l’abyssin est courte,
sion de « courbes douces ». paraît d’abord la bande clai- brown ticked tabby chez les épaisse.Jepensequetoutce-
Parlons également du crâ- Le ticking re (fond de robe), puis les al- Anglo-Saxons, ruddy chez la est une question de coup
ne, légèrement arrondi, du L’explication, c’est le tic- ternances, le poil s’achevant les Américains. Il s’agit decœur.
front bombé et de la légère king, propre au somali com- toujours par une bande d’une alternance de bandes, Le somali est hyperproche
déclivité entre le front et le me à l’abyssin. Chaque poil foncée (couleur de base). allant du noir au brun foncé du maître. C’est un chat ex-
nez sans cassure. présente quatre bandes al- Le somali, que l’on compa- sur un fond de robe orange trêmement intuitif. Moins
ternées, claires et foncées - re avec un renard, a réelle- abricot. La truffe est rouge sportif que l’abyssin ? Je ne
Rondeur et lumière sauf sur le ventre, la poitri- ment un look sauvage : une brique, cerclée, les coussi- croispas…Monchatâgéde
Tout en douceur, le mu- ne, le cou, l’intérieur des bande de couleur plus som- nets sont noirs. dixansesttoujoursaussiac-
seau est une « succession de tif,ilvaetvient.
contours arrondis », vu de
face comme de profil. On CANNELLE, BLEU CHOCOLAT ET CÆTERA...
décrit le museau comme EN VENTE CE MOIS-CI
étant ni pointu ni pinché. Autrecouleurtrèsconnueettoujourstrèsenvo- (bleutickedtabby) ?C’estladilutiondulièvre,
Le menton est plein, for- gue,lesorrel(cinnamontickedtabby):comme unealternancedebandesgris-bleusurunfond
mant de « douces courbes ». pourlaplupartdesrobesdusomali,lemotifest de robe beige. La truffe est rose foncé ou gris-
Et comme le rond prévaut le même que chez le lièvre, mais pour le sorrel, bleu, les coussinets sont gris-bleu. Quant à la
dans la royale silhouette du c’est sur un fond de robe abricot. L’alternance couleur fawn (fawn ticked tabby) - chez nous,
somali, beau comme un debandesestcinnamon(cannelle),àl’instardu ontraduitcemotparfaon-c’estégalementune
soleil, la truffe est elle-même maquillage, l’extrémité dela queue, la gorge, le dilution,celledusorrel,avecunealternancede
cerclée. La ligne circulaire ventre,l’intérieurdespattes,ainsiquelescous- bandesbeigerosésurunfondderobebeigepâ-
est de la couleur de base de sinets et les semelles – ces dernières étant plus le.Latruffeestmauve,lescoussinetsmauvero-
la robe. Le regard est écla- foncées.Latruffeestrougepâle. sé.Mêmeprocédépourlelilac(lilactickedtab-
tant, puisque la lumière est On apprécie beaucoup la couleur chocolat by), - chez nous, on peut dire lilas, qui est la
la composante essentielle (chocolat ticked tabby) : bandes marron sur dilution du chocolat. Les bandes sont gris rosé
chez ce chat. Le somali a les fondderobebeigeabricot.Latruffeestchocolat sur un fond mauve pâle. La truffe est rose, les
yeux en forme d’amande, clair, les coussinets marron. D’où vient le bleu coussinetssontrosés.
couleur noisette, jaune, or,
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 LIVRES / MAGAZINE 47
Enfant Essai Beau livre
En ce temps­là Première dame Photosdefond
Le film sort le 29 septembre Elle fut la femme du Premier Leslacsjurassienstelsque
prochain au cinéma. À cette ministre, puis président de la vousnelesavezjamaisvus !
occasion, Marc Klapczynski a République Georges Enprofondeur.150
écrit une version “jeunesse” Pompidou. Claude Pompidou photographiesréalisées
de sa trilogie L’odyssée du fut souvent incomprise ou souslasurfaced’uneeau
dernier Néandertal, largement illustrée par raillée, quand elle ne fut pas vilipendée. Elle opalescente.Magiedesrefletsetdeslumières,
Emmanuel Roudier. Un voyage au pays tranchait sur la société bourgeoise où elle créaturesétrangesdesfondslacustres,herbiers
glaciaire d’il y a 30 000 ans. vivait, mais sut donner un souffle d’air au immergés.Lemondedel’eaun’estpasforcément
AO LE DERNIER NÉANDERTAL, milieu politique. celuideCousteau,iln’enestpasmoinsbeau.
DE MARC KLAPCZYNSKI, ÉDITIONS AUBERON CLAUDE POMPIDOU L’INCOMPRISE, D’AUDE TERRAY, ÀFLEURD’EAU,DEMICHELLOUPETAINOADRIAENS,
JEUNESSE, 215 PAGES, 9,90 €. ÉDITIONS DU TOUCAN, 306 PAGES, 20 €. ÉDITIONSTITOM,192PAGES,58€.

nLE
POLAR YVES VIOLLIER POTINS
BOURGUIGNONS
Généalogie
d’un meurtre Destins de femmes HERVÉ CHARLES
Ah ! Zut alors »
Hervé Charles : il fut profes-
Grant Fos- Il fait partie de ces roman­ seur pendant près de trois dé-
ter est un ciers populaires qui écri­ cennies, et maire pendant
bon flic. Un vent des textes de qualité. plus de deux décennies.
peufatigué. Yves Viollier raconte une Ilestdemeuréauteur(poésies,
Mais bon nouvelle fois de façon ro­ romans, théâtre).
flic. Et s’il mancée la Vendée. Etilvientd’écrireunrecueilde
n’estpasravi souvenirs, en accrochant cha-

C
que sa jour- e livre vient de sortir cun d’eux à une lettre de l’al-
néecommenceparladécou- mais il fait déjà partie phabet, de A à Z. D’où le ti-
verted’uncadavre,ilmène de ceux dont on parle tre.Doublement retraité, il se
sonenquêteconsciencieuse- un peu partout. Yves Viollier, consacre davantage à l’écritu-
mentsurlessignesénigmati- dans son dernier ouvrage part re : ce petit livre est un recueil
quesqueportelecorps.On d’un fait divers – l’exhumation de vingt-six souvenirs. À, c’est
s’ennuieraits’iln’avaitl’idée lorsd’unchantierd’ossements l’Amitié, l’Amour. B, c’est le
de faire faire appel à un gé- datant des guerres de Vendée Bonheur.
néalogiste.LeMacGyverde de la fin de la Révolution du Ces sentiments, l’auteur es-
l’arbre des ancêtres.Unro- côté du Mans – pour évoquer saie de les définir, de les appli-
manefficace,etquineman- la vie d’une femme. Clotilde quer à sa propre vie. Avec des
Yves Viollier lors du Salon de La Rochelle. Photo Ouest­France
quepasd’humour. est obsédée depuis son enfan- références à des écrivains, et
ce par des images de guerre et des commentaires appropriés
J.REMY
Code1879,deDanWaddell,
traduitdel’anglaisparJ.­R.
Dastugne,éd.duRouergue,
282pages,20€.
un visage de femme qu’elle a
identifié comme étant son an-
cêtre. Elle croyait avoir plus
oumoinsdomptésesdémons,
vivait une vie normale (elle est
“ Je crois au ciel,
à la liberté,
à la révolte. ”
sessions, pour notre plus
grand plaisir car c’est un con-
teur. Cette fois-ci, il croise le
destin de deux femmes, à trois
siècles de distance.
I :l’Imagination.L :laLiberté.
M, c’est le Morvan, et Mes-
vres, le village dont il fut le pre-
mier magistrat.
C’est aussi Mairie, Que de ré-
photographe, vit en couple, a Yves Viollier Yves Viollier est l’un des pi- miniscences, sérieuses ou co-
adopté un enfant). liers de la nouvelle école de casses, à raconter ! T, c’est

nLA
BD
Cette découverte la replon-
ge dans un passé lointain, et
notamment dans la nuit du 13
Yves Viollier avait accédé à
la notoriété à la fin des années
1980, avec Le Grand Cortège,
Brive. Il vit en Vendée, mais
sera l’un des auteurs présents
lors de Livres en Vignes, au
Théâtre, où il créa et joua. À la
lettre V, il y a la Vie.
Qu’Hervé Charles compare à
Histoire d’avant au 14 décembre 1793. Elle se en contant l’exode précipité château du Clos de Vougeot un jet d’eau ; « L’eau s’élance
passionne pour son ancêtre de ces cent mille Vendéens, les 25 et 26 septembre pro- avec force vers le ciel, monte,
Voilà une Setima, retourne du côté de hommes, femmes et enfants chain. supérieure, forte de sa jeunes-
bande des- La Roche-sur-Yon, et décou- qui, après la défaite de Cholet, J. REMY se.
s i n é e vreledestind’unefemmehors fuirent vers Granville. Le voi- Délivre­moi, d’Yves Viollier, Elle éclabousse tout sur son
bourrée de du commun. là qui retrouve les mêmes ob- éditions Robert Laffont, 19 €. passage, se moque de tout, se
clins d’œil, sent puissante, jusqu’à... Sou-
pleine dain, les gouttes se précipi-
d’humour tent, malgré elles, en direction
et riche d’éclats de rire. En BOURGOGNE du bassin où elles avaient pui-
40 000 avant J.-C., la fa- sé leur vie ». Et il ajoute :
mille Dotcom vit une vie La balade du fourgon « Nous sommes tous des gout-
pleine de péripéties… Ma- tes d’eau ».
dame, prof de préhistoire, Comment vouliez-vous que teurs apprécieront) se met en Etlescadavrestombentàpeu Le joyeux drille que l’on a con-
s’est coincé le dos. Mon- Jean-PaulNozière,amoureux têtededétourneràl’Isardrome prèsautantquelesprunes. nu pendant des années est de-
sieur qui s’est fait engager de romans policiers, refuse uncorbillardconduitpardeux Etlelecteursemarre. venu un philosophe, un sage.
par une agence de com’ d’écrire pour cette collection croque-morts qui sont « des Etl’auteurrigole. Mais un sage qui n » n’oublie
Désirs d’avenir planche rougeetnoirquiévoquedirec- crotauxquandonlesénerve». Etlamoraleestsauve.Enfin pas son vieux compagnon de
sur la promotion du mo- tement une autre collection, Oui, parce qu’un crotale, des presque. route ; l’humour.
nothéisme… Pourvu que jauneetnoir,elle?Forcément, crotaux. Pourquoi détourner Jean-PaulNozièreserales25 BURG ONDE
Jul puisse venir à Livres il a craqué. Et il nous offre un ce corbillard ? Parce qu’il le et26septembreàLivresenvi-
en vignes, le 25 et le 26 ! romansoi-disantpolicieretas- confond avec un camion de gnes. 170 pages.
sezdéjanté.Unepochadehila- convoyeursdefond.Saufqu’il J.REMY L’auteur : La Porolle, 71190
Silex and the city tome 2, de rante, où un Noir un peu sim- ne pouvait pas deviner que le Desmanchesetlabelle,de Mesvres.
Jul, chez Dargaud, 48 pages plet, sujet à des migraines et corbillard transportait en fait Jean­PaulNozière,éd.Labran­ Tél: 03-85-554-42-65
surnomméDelicious(lesama- deladrogue. che,95pages,10€
+\:IF@J@ßI<;<JC<:K<LIJ
 
8L;yG8IK;<9FLI>F>E<
  

Trésors de la Mer Rouge


:IF@J@ßI<;</AFLIJ)0A8EM@<I8L,=yMI@<I)'((
        
$)*/.s3(!2-%, 3(%)+(s!1!"!s7!$)25-s0%42!s3!&!'!

,/58/23(!2-%, 3(%)+(s-/.!34Ä2%34%#!4(%2).%s$)*/.

Formule
“TOUT INCLUS”
Les atouts
VOLS RÉGIONAUX DIJON/
SHARM EL-SHEIKH /DIJON
PRÉ-ACHEMINEMENT
VERS L’AÉROPORT DE DIJON
JOURNALISTE DU BP/JSL À BORD 1err JOUR Dijon (F
JOUR ::Dijon (France)*
rance)* 4e JJOUR AQ
OUR ::AQABA
QAB (Jord
QABA (Jordanie)
danie) ancienne. Il semblerait que ce soit la nature
SHARM
HARM EL-SHEIKH
EL-S-SHEIKH (Egypte) Petit déjeuner à bord. Départ pour une jour- qui ait engendré cet extraordinaire monu-

f cas de force majeure, dans ce cas un aut e conférencier sera désigné (2) horaires non disponible à ce jour. Nous vous rappelons que les horaires des vols ne sont pas garantis et qu’ils ne sont confirmés que quelques jours avant le départ. De plus, ces vols peuvent
née d’excursion à Petra (déjeuner inclus), ment dont les terrasses se confondent avec
nvol de Dijon sur vol spécial(2) en direction les falaises calcaires de la montagne thé-
e Sharm El-Sheikh. Accueil à bord du située à 2h de trajet environ d’Aqaba. Petra
baine. Plus loin, dominant la rive occidentale

e t dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


ateau en fin d’après-mid
p
d’après-midi. Installation dans est sans conteste l’une des plus grandes
BOISSONS COMPRISES merveilles jamais érigée
é g p par l’Homme et la du haut de leurs 18 mètres, les colosses de
é
es cabines et présent ation de l’équipage Memnon, effigies sans visages assises sur
uivie d’un cocktail de bienvenue servi au Nature et le plus prrécieux
é i fleuron de Jorda-
nie. Capitale taillée dans la pierre rose et un trône sont les vestiges g du templep funé-
alon, puis du dîner à bord. raire d’’Aménophis
A
Amén III. A è votre déj
Après déjeuner
CONFÉRENCIER À BORD rouge par les Nabatéens, peuple arabe éta-
2e JOUR SHARM EEL-SHEIKH
JOUR ::SHARM L-SHEIKH (Egypte) bli en Jordanie voici plus de 2000 ans, Petra, dans un restaurant, visite des temples de
« roche » en Grec, ét ait stratégiquement Karnak. Relié à Louxor par l’allée des Sphinx
etit déjeuner à bord. Véritable paradis des à tête de bélier, ce site grandiose, dédiéié au
ongeurs,
g Sharm El-Sheikh est une station située à la jonction des routes du commerce
de la soie et des épices.
ép
é Pour pénétrer dans Dieu Amon a été agrandi pendant 1500 ans.
l é i e moderne de renommée internatio-
alnéair Au centre de ce site aussi colossal que verti-
ale. Durant la matinée, temps libre. Vous la cité on emprun p te le « siq q », une étroite
gorge d’un kilkilomètr
è re, délimitée
i é par d’abrup- gineux se dresse l’enceinte du temple
urez la possibilité de découvrir la ville à d’’A
Amon qui renferme un lac sacré. Lieu de
otre rythme. En hiver la température exté- tes falaises et qui débouche sur Al Khazneh,
le « Trrésor » : Tombeau
o
omb d’un nabatéen, cette culte important, il contient la célèbre salle
eure oscille entre 23 et 26 degrés. Repas à hypostyle, spectaculaire forêt de gigantes
g -
EXCURSIONS INCLUSES : ord, après votre déjeuner, découvrez la impos
p ante façade hellénistique q a été taillée
à même
ê la roche rose au début é du 1er siècle, ques colonnes. L’ensemble est d’une beauté é
ESCAPADE EN BATEAU chesse des merveilleux fonds marins qui à couper
coupe le souffle. Avant de rejoindre le

d’alcool es
ontt la réputation de la Mer Rouge. Cette c’est un chef d’œuvre de raffinement et de
symétrie qui jjustifie à lui seul une visite à bateau à Safaga, un arrêt photo au temple
scapade en mer, en bateau à fond de verre, de Louxor vous p permettra d’en immortaliser
ous immergera dans les richesses aquati- é
Petra. Vous découv
découvrir ez également le théâ-
WADI RUM la majes
j té. Dîner
îner à bord et départ du bateau

menés à effectuer une esccaale à l’aller et/ou au retour. Il convient donc à chacun de prendre ses dispositions par rapport aux éventuels frais supplémentaires (hôtels, transferts, ...). L’abus
ues de L’Egypte.
’ Retour au bateau en fin tre nabatéen de style romain taillé dans la
roche il y a plus de 2000 ans. Après votre en fin de soir
soirée vers Sharm El-Sheikh.


’après-midi.
p Dîner et soirée égyptienne
PETRA é i é à bord : faites vous plaisir pour
éguisée déjeuner dans un restaurant, retour à bord à 7e JOUR SHARM EL-SHEIKH
JOUR ::SHARM EL-S
- HEIKH (Egypte)
ette soirée et n’oubliez pas de glisser dans Aqaba, Départ du bateau dans la nuit en
direction de Safaga. Arrivée du bateau tôt le matin. Petit déjeuner
LOUXOR os bagagesg les accessoires qui feront de servi à bord, vous aurez l’occasion de décou-
-/.!34Ä2%3!).4% #!4(%2).%
ous la Néf
Néfertiti d’un jou
ur ou le plus beau vrir l’un des joyaux du Sinaï, inscrit sur la liste
haraon ! Départ en croissière en fin de soi- 5e JJOUR EN MER
OUR ::EN MER - SAFAGA
SAFFAG
GA (Egypte) du patrimoine de l’UNESCO : le Monastère
ée en direction d’’Aqaba. Journée de navigation, pension complète à Ste Catherine. Départ très matinal de cette
LES CADEAUX DU JOURNAL bord. Profitez des températures clémentes
3e JJOUR :AQ
OUR :AQABA
QABA (Jor
(Jordanie)
danie) journée d’excursion, déjeuner inclus (3h de
sur le pont soleil, les yeux rivés sur la trajet environ) pour rejoindre cet incontourna-
Prix TTC par personne en RV Petit déjeuner en croisière. Cette matinée Péninsule du Sinaï. Au crépuscule, la ble Haut Lieu de la Chrétienté. L’’hagiographie
de navigation vous permettra de profiter roche prend des teintes brun-rouge et se raconte que le corps de Sainte Catherine fut
aéroport Dijon Bourgogne des températures clémentes sur le pont transforme en festival de couleurs. A
Arrivée enlevé par les anges de l’instrument de tor-
soleil, les yeux rivés sur la Péninsule du en début de soirée à Safaga. Soirée 1001 ture et transporté sur les pentes du plus haut
PREMIER PONT 1846` Sinaï dont le sous sol regorgeait de cuivre, nuits à bord : laissez vous séduire par le sommet d’Egypte,
gyp , aux pieds du mont Sinaï
or et turquoises à l’époque pharaonique, charme envoûtant de la danse du ventre (Djebel Musa), où l’on raconte que Moïse vit
PONT
T PRINCIPAL
A 1971` mais qui est aussi une Terre e Biblique et un au son de musiques traditionnelles. Dieu sous forme d’un buisson ardent et en
lieu de pèlerinage important. Comme le ç les 10 Commandements. La visite
reçut
PONT DES EMBARCA
AT
TIONS 2066` relate l’Exode, lors de sa fuite hors d’Egypte, 6e JJOUR SAFFAGA (Egypte)
OUR ::SAFAGA
Après
p un solide petit déjeuner aux aurores, débutera
é avec l’église de la Trransfiguration du
le peuple hébreu erra dans le Sinaï pendant VIe siècle, couverte d’icônes et de mosaïques,
PONT
T SUPÉRIEUR 2166 ` 40 ans sous la direction de Moïse, avant de dépar
é t en autocar pour la journée d’excur- et se poursuivra
poursui par l’endroit le plus saint du
p
gagner
g g la Terr
e e Promise. Arrivée en fin de sion vers la Thèbes antique, capitale des monastèr è e : la chapelle du Buisson ardent.
i é à Aqaba, station balnéaire jorda-
matinée Pharaons : LOUXOR et la vallée des rois
SUPPL. CABINE INDIV
V. 593` nienne réputée et en plein
plei développement.
p (déjeuner inclus, durée du trajet : 3h30 envi- Vous
o verrez également la g galerie des Icônes,
ron à travers un paysage de désert, monta- et le puits de Moïse. A è votre déjeuner
Après









Déjeuner. A Après-midi,
è excursion dans le buffet, vous retrouverez Sharm El-Sheikh en
désert de Wadi a Rum. C’est avec Petra l’un gnes et plaines fertiles). C’est l’un des sites fin d’après-miidi. Rendez-vous en salle à man-
des sites incontournables de Jordanie. phar es incontournables de l’Egypte ger pour la soirée
s i du Commandant, qui se
C’est en Jeep, avec de nombreux arrêts ancienne. La visite débutera par la Vallée
a fera un plaisir d’inaugurer le dîner.












photos, que vous découvrirez ce désert des Rois. Avec ses falaises arides, la gorge
re ndu c élè bre p ar L awrenc e d’’A ra bie , qui forme cette vallée évoque la mort. C’est 8e JJOUR SHARM EL-SHEIKH
OUR ::SHARM EL-S
- HEIKH (Egypte)





éblouissant par ses couleurs spectp aculaires dans ce cadre que les pharaons attendaient - Dijon (France)*
(France)*
qui varient au gré des luminosités. Les l’immortalité dans leur sarcophage. Les 62
Bédouins qui peuplent le Wadi Rum sont tombes creusées à même la montagne ne En fonction des horaires de vol, petit déjeu-
réputés pour leur hospit
hospiitalité : sous leur sont pas toutes accessibles au public mais ner buffet. Débarquement, transfert vers

l ’ a é ro p o r t d e S h a r m E l - S h e i k h e t v o l
retour(2) vers Dijon. Fin de nos services.


* Transfert
r t de votre région vers l’aéroport en supplément.

A bord du MS Belle de l’Adriatique

I < E J < @ > E < D < E K J  < K  I y J < I M8K @ F E J '/(''',(''


' /(''',('' :f”k[ËleXgg\ccfZXc

:?8CFE$JLI$J8åE< 9<8LE< C<:I<LJFK


 DFEK:<8L$C<J$D@E<J
           
GG8I:FII<JGFE;8E:<1
8I:FII<JGFE;8E:<1  
MfpX^\j>`iXi[fkFi^Xe`jXk`fe ;@AFE DÛ:FE CFEJ$C<$J8LE@<I
@ejZi`gk`fejgXiZfii\jgfe[XeZ\$9G,'*'+   
<jZXc\jDXi`e\j
       
.(('.:_XcfejliJXe\:\[\o'*%/,%+)%/)%,.
@@EJ:I@GK@FEJ
EJ:I@GK@FEJ    
2335784

nnn%mfpX^\j$^`iXii[ [fk%Zfd C`Z\eZ\[˄kXk'.(',''')$<LICXlZXg`kXc[\('''''<$J`…^\jfZ`Xc19G,'*'+$.(('.:_XcfejliJXe\Z\[\o$8G<.0()Q$J`i\k+/''+*(/('''(0$>XiXek18GJ#(,il\:Xiefk$.,'(.GXi`j$I:G8O8JkiXjYfli^%G_fkfjefeZfekiXZkl\cc\j%


Notre agence locale
N°6087- Fondé en 1851 89, quai Lamartine
Ne peut être vendu séparément

Mâcon
71000 Mâcon.
www.lejsl.com 03.85.39.99.00
redaction-macon@lejsl.fr

ÉDITION

Dimanche 12 septembre 2010


ASSOCIATIONS PAGE 6 HURIGNY PAGE 8 SAINT­MAURICE PAGE 13

1.2.3 Mâcon Les vieilles voitures Un forum boudé


continue aujourd’hui ont défilé au Tinailler par les associations
Ce forum est l’occasion de s’initier L’association V’la des rétros a Seules treize représentantes du canton
à une activité sportive ou culturelle. rassemblé 70 automobiles historiques. sont venues expliquer leurs activités.

nBILLET
D’HUMEUR SPORT BOULES. Cinq championnats de France, un record du monde,
l’incroyable Barbara Barthet joue en équipe de France ce week­end. PAGE 2
Déroutant
PAR ANTHONY DEFOIS

L’ an dernier, notre député Gé-


rard Voisin avait déposé une
Des doigts d’argent
proposition de loi pour obliger les
conducteurs étrangers à payer
leurs amendes en cas d’infrac-
tions aux radars fixes. Il peut
d’ores et déjà se pencher sur l’har-
monisation européenne des con-
trats de location de voiture. Un
chef d’entreprise de l’Essonne a
comparu devant un tribunal pour
484excèsdevitesseetusagedeté-
léphone. Grâce à une acrobatie
de son avocat, spécialiste de la dé-
linquanceroutière,ildevraitrécu-
pérer son permis avec 12 points,
et payer seulement 2 200 €
d’amende. La faille ? Il louait sa
Mini au Luxembourg, où la loi ne
permet pas de communiquer les
contrats de location et donc de
prouver que cet homme de 27 ans
utilisait bien le véhicule. Le tribu-
nal a retenu seulement sept in-
fractions correspondant à des
photos de radars où l’on aperçoit
distinctement le jeune entrepre-
neur. Astuce suprême, l’homme a
changé de look pour se présenter
devant le juge.
Licenciée à l’ESBM, la lycéenne a égalé hier le record du monde de tir en relais au tournoi international. Photo M. R. (CLP)

CLUNY PAGE 15

Toute l’Europe sur - Des installations économiques


Devis gratuits écologiques
la place du Marché - Solutions de financement •etÉnergies renouvelables

Les journées « Toute l’Europe à Cluny 2010 »


- Bilan de consommation • Chaudière
• Climatisation
ont attiré les représentants de nombreux sites
clunisiens du vieux continent. 250 personnes
- Service SAV • Solaire
assistaient à la cérémonie d’accueil, parmi • Géothermie
lesquelles figuraient les Italiens de San • Aérothermie
2291232

Benedetto Pô, un prêtre portugais, des


Hongrois ou des Allemands venus faire goûter
leur « bière de l’abbaye ». 331 RN6 - 71 Varennes-lès-Mâcon - 03 85 34 83 50
Site : www.chauffage-doridon.com - Email : entreprise.doridon@wanadoo.fr
Cahier
Local
02 TEMPS FORT LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010

SPORT AUJOURD’HUI CULTURE


Semi-marathon et 10 km dimanche Speedway à La Grisière La calligraphie mardi
Dimanche prochain aura lieu le 27e semi­ Aujourd’hui toute la journée, le speedway Le cycle de conférence Agora, organisé par
marathon du Mâconnais et le 10 km sur va être roi sur le circuit de La Grisière. la Ville de Mâcon, propose, mardi, un atelier
la Voie bleue. Les coureurs sont attendus 45 pilotes de niveau national et international calligraphie, de 16 à 18 h 30, dans le hall
à partir de 9 heures sur l’esplanade. sont attendus pour cette ultime manche du de la médiathèque. Il sera suivi
La première course partira à 9 h 30, championnat de France. Entrée 7 €. Essais d’une conférence sur la calligraphie
la seconde dix minutes plus tard. à 9 h 30 ; courses de 13 h 30 à 18 h 30. et le vin, à partir de 19 heures (2 €).

PORTRAIT. La saison démarre très fort pour le jeune bouliste Barbara Barthet.

Barbara sur le toit du monde


Titres. La lycéenne a déjà décroché cinq titres France. Hier matin, en équipe de France, la Mâconnaise
de championne de France et un record du monde. a égalé le record du monde de tir en relais.

L’EXPERT
Depuis l’âge de 7 ans et ses
premiers pas au boulodro­
me, la joueuse de l’ESBM
collectionne les titres natio­
naux et internationaux.
“ Ses gestes
amples
lui demandent
moins d’énergie
MARYSE
CHAFFANEL
présidente
de l’ESBM
qu’aux autres. ”

J’
ai découvert le sport
boule à l’âge de 7 ans
Guy Hanin, manager
Très sollicitée
avec Guy Hanin, le ma-
nager du club. J’ai tout
de suite aimé cette discipline
et commencé immédiate-
aussi à deux bonnes nouvel-
les : sa sélection en équipe de B arbara est un excel-
lent élément. Je sou-
haite que l’ESBM puisse
ment », explique Barbara France féminine pour le tour-
Barthet. noi international qui se dispu- la garder, malgré de vives
Après ses premières armes te, ce week-end, à Bourg-lès- sollicitations de plusieurs
au centre de formation de Valence. Et sa sélection dans clubs de Rhône-Alpes, no-
l’Entente sportive bouliste du une équipe de huit filles qui tamment. Elle se donne à
Mâconnais (ESBM), sous la disputeront les épreuves sé- fond sous la houlette de
houlette de Liliane Chérie, sa lectives en vue de désigner Guy Hanin, son manager,
maman et responsable de la cinq éléments composant et de Liliane Chérie, sa
formation des jeunes, la Avec l’équipe féminine de l’ESBM, Barbara Barthet a décroché l’équipe de France féminine. maman, sans pour autant
championne mâconnaise est le record du monde de tir. (44 sur 46 boules). Photo LBP­JSL Ce groupe disputera le cham- que ses activités sportives
allée de titre en titre chez les pionnat du monde féminin, à aient une influence négati-
benjamins, minimes et ca- nouvelles performances au bouliste mâconnaise, l’été n’a Saint-Vulbas, du 11 au 14 no- ve sur sa scolarité. À cet
dets. tir. Ses gestes amples et sou- pas été facile. Opérée d’un vembre prochain. égard, pour le tournoi de
Âgée aujourd’hui de 16 ans, ples, lui demandent moins tympan fin juillet, elle a été Et on apprenait hier que Bourg-lès-Valence, la Fé-
elle est désormais régulière- d’énergie qu’aux autres. Dans contrainte au repos forcé Barbara Barthet, associée à dération nationale souhai-
ment sélectionnée en équipe mes formations, j’ai toujours pendant tout le mois d’août. Floriane Roux, a égalé le re- tait qu’elle soit présente
nationale féminine pour re- beaucoup insisté sur la ges- Mais début septembre, elle a cord du monde de tir en relais vendredi à midi, mais Bar-
présenter la France lors de tuelle et le respect des fonda- repris l’ensemble de ses activi- à Bourg-lès-Valence. Pour bara n’a pas voulu perdre
tournois internationaux. Guy mentaux. Barbara maîtrise tés sportives, après être entrée Barbara Barthet, la saison plusieurs heures de cours
Hanin lui prédit un bel ave- bien tout cela. Elle a mainte- en 1re S au lycée Cassin, ravie bouliste 2010-2011 démarre vendredi après-midi. Guy
nir : « Si elle continue à tra- nant l’efficacité au tir des gar- d’un emploi qui lui laisse du vraiment sur les chapeaux de Hanin l’a spécialement
vailler comme elle le fait ac- çons. » temps pour faire du sport. roues ! emmenée en voiture.
tuellement, elle va vers de Pour la jeune championne Cette rentrée correspondait MICHEL RAYMOND (CLP)

SOMMAIRE CHAMPIONNE DE BOULES, DE JUDO ET D’ATHLÉTISME


£ Mâcon p. 3
Barbara Barthet est titulaire de plu- 14 ans. Elle fut alors plus jeune ceintu-
£ Charnay­lès­Mâcon p. 7 sieurs titres régionaux chez les benja- re noire de France. Barbara Barthet
£ Mâconnais p. 8 mins, et de cinq titres de championne fait également de l’athlétisme : saut à
£ La Chapelle p. 10 de France de tir (progressif, précision la perche, en hauteur, lancer du dis-
£ Rive gauche p. 11 et combiné). que, et 800 mètres.
De plus, en février dernier, lors d’une Elle envisage plus tard une carrière de
£ Matour et région p. 12 rencontre de championnat de l’équipe professeur d’EPS (éducation physique
£ Lugny et région p. 13 féminine de l’ESBM à laquelle elle ap- et sportive). Nul doute que si elle y par-
£ Cluny 2010 p. 15 partient, la jeune joueuse a battu le re- vient, ses élèves auront une oreille très
£ Tournus p. 17 cord du monde féminin de tir progres- attentive aux conseils de cette sportive
sif en frappant 44 boules sur 46 tirées. accomplie. D’ici là, le sport boules sera
£ Annonces p. 19
Parallèlement à cela, Barbara est cein- peut-être au programme d’éducation
£ Détente p. 20 ture noire de judo, comme sa maman physique.
£ Météo p. 24 et son frère, grade obtenu à l’âge de Barbara Barthet au tir. Photo M. R. (CLP) M. R. (CLP)
Cahier
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010 MÂCON Local
03

INFOS JOURNÉES DU PATRIMOINE


SERVICE
£ LE JOURNAL Polyclinique du Val de Saône.
89, quai Lamartine, 71000 03.85.23.23.23.
Mâcon, 03.85.39.99.00., fax : Smur. 03.85.34.33.00.
03.85.39.28.88.
Heures d’ouverture : du lundi £ PERMANENCES
au vendredi de 8 h 30 à Info sectes. 03.84.97.57.12.
12 heures et de 13 h 45 à Association crématiste.
18 heures. 06.07.22.05.08. ou
E­mail : redaction­ 04.74.04.63.10.
Enfance en danger. 24 h/24,
macon@lejsl.fr n° national : 119 ; n° national :
Billetterie­spectacles : 03.85 400 600.
03.85.38.23.74.
£ DÉTENTE
£ APPELS ET LOISIRS
URGENTS Office du tourisme.
Médecin et pharmacie. Voir 03.85.21.07.09, de 9 à 12 h 30
notre rubrique en page Mâcon. et de 14 à 18 h 30.
Dentiste. Appeler le 15 ou Musée des Ursulines.
minitel 3615 « le 15 » De 14 à 18 heures.
Centre hospitalier. Musée Lamartine.
03.85.20.30.40. De 14 à 18 heures.
Le visuel de l’exposition. Photo DR

EXPOSITION La 3D à la médiathèque
Delestan au Zing'a't Dans le cadre des Journées Au-delà de la mise en va- Les nouvelles
su patrimoine, se tient une leur des perspectives, ce pro-
Ingénieur de formation, exposition de Vincent Four­ cédé permet une approche technologies
Sébastien Delestan s'est ins- nier, « Mâcon en relief », à la originale et ludique du thè- facilitent le retour
tallé à Mâcon pour son tra- médiathèque. me abordé avec pour objectif à la photographie
vail. Sa vraie passion, c'est la de le rendre accessible au
de Vincent

D
peinture, il admire Gustav ans le cadre des Jour- plus grand nombre.
Klint et Econ Schiele, deux nées européennes Vincent Fournier est né en Fournier.
créateurs qui privilégient la du patrimoine, dans 1974. Il est formé très jeune à
couleur. le grand hall de la médiathè- la photographie argentique.
que, se tient l’exposition Il réalise également des es- souvent spectaculaires.
48 croquis inspirés « Mâcon en relief », jusqu’au s a i s d a n s l e d o m a i ne d e
d’images érotiques 25 septembre, par l'artiste l’écriture et de la peinture, La 3D, une « expérience
En 2005-2006, à la maniè- plasticien, Vincent Fournier. mais les nouvelles technolo- ludique et physique
re d'une performance, il a Les Journées européennes gies facilitent finalement un de l’art »
rempli un carnet de 48 cro- Sébastien a extrait ces du patrimoine sont l'occa- retour à la photographie, C’est le cas de la 3D, des
quis en s'inspirant d'images oeuvres de son carnet sion de faire découvrir ou re- mais numérique cette fois-ci. images en relief. Cette tech-
érotiques vues sur Internet. de croquis. Photo M. B. (CLP) découvrir les richesses, no- Les possibilités offertes par nique, qui offre « une expé-
Il a détourné les photos en tamment architecturales, de le post-traitement, travail in- rience ludique et physique
traçant ses dessins au stylo à lé au Zing'a't, rue Dufour, où leur ville aux habitants. formatique qui remplace le de l’art », sert ici des travaux
encre en dix minutes, puis il a reçu le meilleur accueil Vincent Fournier, artiste développement labo d’autre- axés sur la perspective et une
en les mettant en couleur à des animatrices du lieu. plasticien de la région mâ- fois, ouvrent de nouveaux sensibilisation du plus grand
l'aquarelle. Vendredi soir, il a verni son connaise, propose un nou- horizons et des champs créa- nombre au patrimoine local,
Le résultat est coloré, vi- exposition dans un cadre veau regard sur les princi- tifs immenses, notamment à l’architecture en général.
vant, attirant à tel point que tout à fait adapté à son tra- paux monuments de la ville en photomontage. £ Entrée libre et gratuite :
des amis lui ont conseillé vail et les invités ont été ad- en présentant une série de L’association de plusieurs le mardi, jeudi et vendredi
d'exposer cette série. Ce miratifs. photomontages en 3D (le re- images, ou morceaux d’ima- de 13 heures à 18 h 30 ; le
qu'il n'avait jamais fait. MARC BONNETAIN (CLP) lief apparaît grâce à des lu- ges, permet de créer des ef- mercredi et samedi
Sébastien s'est donc instal- £ À voir jusqu'au 2 octobre. nettes spécifiques). fets d’optique étonnants et de 10 heures à 18 h 30.

PORTES OUVERTES
Dim. 12 sept.
(1) Prix TTC clés en main au 01.07.10 de la i20 1.2 PACK, hors option (remise Hyundai 2 700 €, prime à la reprise Hyundai de 1 500 €
et bonus écologique 100 € déjà déduits). Consommations en l/100 km : cycle mixte 5,2. Valeur d‘émissions CO2 en g/km : 124. Modèle
présenté i20 1.2 PACK COLOR Confort 5 portes : 10 390 €, option peinture métallisée 380 € incluse (remise Hyundai 2 700 €, prime à
la reprise Hyundai de 1 500 € et bonus écologique 100 € déjà déduits). Offre valable jusqu’au 31.12.10 dans la limite des stocks dis-
ponibles chez les distributeurs participants. (2) Prime de reprise Hyundai de 1 500 € sous condition de reprise d’un véhicule de 8 à 10
ans ou prime de reprise Hyundai de 1 000 € venant s’ajouter au superbonus gouvernemental de 500 € pour la reprise d’un véhicule de
plus de 10 ans destiné à la casse. Voir conditions de reprise chez votre Distributeur Hyundai. Modalités d‘application du bonus écologique
selon décret 2009-1581. Voir conditions de garantie auprès des Distributeurs Hyundai participant à l’opération et dans la limite des
stocks disponibles. * Document publicitaire. Consultez la notice d’assurance disponible auprès de votre Distributeur Hyundai ou sur
www.hyundai.fr et remise à l’adhésion.
** Exemple d’économie client de 4 300 € incluant 2 700 € de remise Hyundai, 100 € de bonus écologique et 1 500 € de prime de
reprise Hyundai pour une Hyundai i20 1.2 PACK, soit 34,99 % du prix tarif TTC hors options de 12 290 €.

CHRISTIAN CHAUVOT
AUTOMOBILES
2235605

RN6 - Route de Lyon - Mâcon Sud - 03 85 32 82 60


Cahier LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Local
04 MÂCON Dimanche 12
septembre 2010

RELIGION APPELS
D’URGENCE
£ MÂCON
(Mâcon, Charnay­les­Mâcon, Saint­Laurent­sur­Saône)
Médecin de jour. _ Appeler le 15.
Médecin de nuit. _ Appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence. _ Appeler le 15.
Pharmacie_ Ruste à Sancé, tél.03.85.22.02.72.
Centre de soins infirmiers. _ Tél. 03.85.21.01.10.

£ MÂCON NORD
(Sennecé­lès­Mâcon, Saint­Martin­Belle­Roche, Senozan, Saint­
Jean­le­Priche, La Roche­Vineuse, Laizé, Verzé, Azé, Igé, Prissé,
Pierreclos, Sologny, Sancé, Hurigny, Berzé­la­Ville)
Médecin. _ Appeler le 15.
Cabinet infirmiers. _ Bevand­Arnaud, 21, place de l'Eglise à Hurigny,
tél. 03.85.34.75.98. ; Saint­Albain : 03.85.33.93.07; Saint­Martin­
Communauté turque. La grande prière collective de l’Aïd­el­Fitr, qui marque la fin du Belle­Roche : 03.85.36.09.72. ou 03.85.37.58.39.
ramadan dans la communauté musulmane, s’est déroulée jeudi matin dans la nouvelle
£ MÂCON SUD
mosquée en phase de finition. Près de 1 500 fidèles de la communauté turque sont (Varennes, Crèches­sur­Saône, La Chapelle­de­Guinchay,
venus célébrer la fin du jeûne du ramadan. Lors de son prêche, l’imam Satilmis Uzum a, Pontanevaux, Romanèche­Thorins, Vinzelles, Loché, Fuissé,
entre autres, exhorté les fidèles à continuer de délivrer le message de paix. Le président Juliénas)
Médecin. __ Dr Jacquot à Juliénas, tél. 04.74.04.46.59. ou le 15.
de l’association, Mustafa Yigit, a de nouveau rappelé que la mosquée était un lieu Pharmacie._ Pépin à Romanèche, tél. 03.85.35.52.15.
ouvert à un large public, de toutes confessions religieuses. « C’est un lieu de partage », Infirmiers. _ Cabinet de La Chapelle­de­Guinchay,
devait­il commenter. Enfin, l’adjoint Hervé Reynaud a participé à la prière. Photo DR tél. 03.85.23.16.75 ; cabinet Bridet­Cognard, tél. 03.85.37.14.52 ;
M. Broise à Crèches­sur­Saône, tél. 03.85.36.32.72.

£ SAINT­GENGOUX­LE­NATIONAL
(Saint­Gengoux­le­National, Cormatin, Salornay­sur­Guye, Tournus,
Cuisery)
Médecins. _ Appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence_ Appeler le 15
ANCIENS SCOUTS Pharmacie. _ Veninaux à Genouilly, tél.03.85.49.25.98.
Soins infirmiers. _ Mmes Bene­Berthier­Lebeau, tél. 03.85.92.53.33.

£ LUGNY
(Chardonnay, Viré, Montbellet, Fleurville, Saint­Albain, La Salle,
Clessé, Péronne, Saint­Gengoux­de­Scissé, Bissy­la­Mâconnaise,
Burgy, Cruzille, Grevilly, Lugny)
Médecin. _ Appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence_ Appeler le 15
Infirmiers. _ Lugny : Mme Lorenzini, tél. 03.85.33.04.19; Azé, tél.
03.85.33.37.65; Viré, tél. 03.85.33.15.82.

£ TRAMAYES
Médecin. _ Appeler le 15.
Pharmacie. _ Appeler le 39 15.
Dentistes en cas d’urgence. _ Appeler le 15.
Infirmières. _ Josiane Gonon et Nathalie Marchand, tél.
03.85.50.54.07 ; Cabinet Sommer­Berthoud­Fuzy à Clermain,
tél. 03.85.50.40.60.
Retrouvailles. Il y a soixante ans, la trentaine de scouts de la troupe d’Ozanam
participait à des camps qui laissèrent de bons souvenirs. Depuis quelques années, £ MATOUR
Médecin. _ Appeler le 15.
devenus seniors, ils ont plaisir à se retrouver à quelques­uns pour redécouvrir leurs Dentistes en cas d’urgence. _ Appeler le 15.
premiers camps comme celui de 1951, aux Arbauds à Crest. Jeudi, les anciens scouts Infirmiers._ T. Giraud à Matour, tél. 03.85.59.73.92; Mme Prost pour
et leurs épouses ont fait connaissance avec le site Vulcania. Ils n’ont pas dormi sous le canton de Dompierre­les­Ormes, tél. 03.85.50.23.72; Cabinet
Berthoud­Sommer­Fuzy à Clermain, tél. 03.85.50.40.60.
la tente, mais dans une confortable étable transformée en auberge au­dessus du lac
de Guery à 1 400 m d’altitude, rappelant les nombreux camps en Savoie et Haute­ £ CLUNY
Savoie. Après ces deux belles journées passées en Auvergne, Paul Mehu est déjà à la Médecin. _ Appeler le 15.
recherche d’un nouveau site pour 2011. Photo Michel Moreau (CLP) Pharmacie. _ Appeler le 39 15.
Dentistes en cas d’urgence. _ Appeler le 15.
Cabinets de soins infirmiers. _ Tél. 03.85.59.03.27 – 03.85.59.23.80.

£ PONT­DE­VAUX
Médecin. _ Appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence._ Appeler le 15.
TRAVAUX Pharmacie. _ Joseph à Saint­Trivier­de­Courtes, tél. 04.74.30.71.25.

£ PONT­DE­VEYLE
Rues Rameau et des minimes. Depuis fin août, (Bâgé­le­Châtel, Pont­de­Veyle
des travaux ont été entamés dans les rues Rameau et Médecin. _ Appeler le 15.
Dentistes en cas d’urgence._ Appeler le 15.
des Minimes dans le cadre du futur réaménagement de
la place Saint­Pierre. Le renouvellement de la conduite
d’eau potable et de l’assainissement est au programme
de ce chantier, dont la fin est programmée aux
alentours du 15 novembre. « Dans le futur nous voulons EN BREF
que cet axe devienne une véritable zone de rencontre.
Priorité sera donné aux plus faibles ; à savoir les MÉDAILLE MILITAIRE
piétons, les mamans avec leur poussette, les Réunion de rentrée
personnes âgées mais aussi les handicapés. Les La "Médaille militaire" de la 67e section de Macon, vous in-
voitures seront invitées à rouler au pas », explique forme de sa réunion de rentrée mardi 14 septembre, à
Gérard Colon, adjoint chargé de l’urbanisme. Et de 11 heures, à l'Escatel, suivie du buffet servi aux conditions
conclure : « Pour sécuriser la zone piétonne au début de habituelles. Tous les Médaillés militaires, dames d'entraide
la rue Rameau, nous allons décaler le feu tricolore pour et amis, sont cordialement invités à assister à cette réunion.
le ramener à hauteur de la banque. » PhotoFernandRibeiro Ordre du jour : activités passées, projets, situation de la sec-
tion, informations sur les directives parisiennes.
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE Cahier
Dimanche 12
septembre 2010 MÂCON Local
05

EXPOSITION. Mâcon et ses monnaies aux Ursulines.

Un passé en or et argent
Les monnaies racontent IIIe siècle illustrent l'époque
21 siècles de l’Histoire de où la Gaule était terrorisée
Mâcon. On va les découvrir par les invasions barbares.
au musée des Ursulines à Plus prêt de nous, on re-
partir du mercredi 15 sep­ trouvera les assignats, les
tembre. bons de nécessité, la « mon-
naie matière » imprimée à

R
ondelles métalliques Mâcon par la Chambre de
ou pièces en or, les commerce et d’industrie.
monnaies sont les té- Avec eux, ce sera la fin de la
moins de notre histoire. monnaie de Mâcon.
Une exposition présentée Avec des documents issus
au musée des Ursulines à des archives municipales,
partir du 15 septembre. L’In- du musée et de la médiathè-
rap, le groupement archéo- que, l'exposition propose un
logique et le club numisma- parcours complet des mon-
tique, proposent de partir à 1 2 naies à Mâcon, et donc de
leur découverte à Mâcon, l’histoire de la ville.
depuis la pièce utilisée au 1. Jean­Michel, MARC BONNETAIN (CLP)
Ier siècle avant notre ère, jus- du club £ En complément à l’exposi­
qu’à la seconde guerre mon- tion, des animations sont
numismatique, a
diale. prévues les dimanches au
beaucoup travaillé
Durant l’Empire romain, musée : 17 octobre, à 15 heu­
sur l’exposition.
seuls les ateliers d’états frap- res, Comment lire une mon­
paient des monnaies. Mais à
2. Les monnaies, naie, par Jean­Bernard Mi­
des Gaulois
la fin de l’Empire, les chel ; 31 octobre, à 15 heures,
à la Seconde guerre
fouilles mâconnaises ont Monnaies et documents
mondiale.
mis au jour un monnayage d’archives avec Franck Mé­
autonome. Plus tard, les
3. Une pièce trop et Coralyne Rey ; 21 no­
emblématique,
triens d’or mérovingiens et vembre, à 15 heures, L’atelier
le denier
les deniers d’argent carolin- monétaire de Mâcon au
de Philippe 1er.
giens, frappés au nom de Moyen­Âge par Jacques
Photos M. B. (CLP)
Matisco, vont témoigner 3 Grelu ; 12 décembre, à
d’ateliers monétaires mâ- 15 heures, Monnaies et ar­
connais. Lorsqu’en 1239, le avec pour marque d’atelier res frappées à Lyon et mises dans le développement de chéologie avec Daniel Barthè­
comté de Mâcon est ratta- le « point douzième ». au jour lors des fouilles de la Mâcon. La présence de piè- lemy.
ché à la couronne de Fran- Lors des fouilles en ville, rue Tilladet en 2005. Ceci té- ces dans la nécropole anti- £ Exposition à voir aux Ursu­
ce, un atelier royal bat des on a souvent trouvé des moigne de l’importance de que évoque un geste rituel et lines du 15 septembre
monnaies jusqu’en 1421, monnaies, dont les premiè- la colonie de Lugdunum les trésors enfouis au au 31 décembre.

Publi-reportage
SEMI-MARATHON _ AMINCISSEMENT _
_ CESSER DE FUMER _
27 édition dimanche prochain
e
MÉTHODE DOUCE 100 % NATURELLE :
Elle consiste à stimuler des points d’acupuncture sans
douleur, sans substitut ni médicament, au cours de
séances d’environ 30 mn.
L’action conjointe des plantes et de la relaxation vous
aidera à vous ressourcer et à retrouver votre bien-
être.
— Suivi et soutien personnalisés garantis 1 an —
• MINCIR tout en retrouvant la forme !
La méthode, qui obtient de très bons résultats a pour objectif
principal de réguler l’organisme et l’appétit. Elle accentue l’élimina-
tion et calme la nervosité, le stress et l’angoisse.
Un rééquilibrage alimentaire peu astreignant en association avec des
plantes vous permet de perdre sereinement et à long terme un
maximum de poids.
• TABAGISME : Ne nuisez plus à votre santé !
Excellente aide au sevrage, cette méthode agit dès la première
séance sur l’état de manque et de dépendance du tabac sans apport
de nicotine et calme la nervosité, l’angoisse et les éventuelles crises
de boulimie qui se produisent souvent lorsque l’on arrête seul.
Le partenaire de l’événement et les organisateurs ont le sourire. Photo J.­C. B. (CLP)
• CURE DE MIEUX-ÊTRE Bilan
Fatigue - Stress - Anxiété -Insomnie - Ménopause. offert
Jeudi soir, une convention Denis Sanson), a été signée thon du Mâconnais et des
de partenariat entre l’Enten- pour la dixième année con- 10 km de la Voie bleue, di- ESPACE LASER - Minceur - Anti-tabac
te athlétique, son président sécutive. manche 19 septembre, avec 22 rue Gambetta - MÂCON
2337704

Claude Vigourt, et la Caisse Cette entente permettra le départ et arrivée sur l’espla- Sur RDV sur place ou à domicile
d’Épargne (agence de Char- bon déroulement de la nade Lamartine. 06.23.50.19.41 - 03.85.39.05.86
www.achat-macon.com/espace-laser
nay-lès-Mâcon, dirigée par 27 e édition du semi-mara- J. ­ CLAUDE BERNARDET (CLP)
Cahier
Local
06 FORUM DES ASSOCIATIONS LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Dimanche 12
septembre 2010

ÉVÉNEMENT. La manifestation de rentrée « 1. 2. 3. Mâcon » se poursuit aujourd’hui.

Un vaste panel d’activités

1 2

Avec une 12e éditions à son


actif, « 1. 2. 3. Mâcon » dé­
1. Le sport est
montre son réel succès et vecteur d’intégration
l’engouement qu’elle susci­ pour les personnes
te auprès du public. en situation de
handicap. Le golfeur

E
n réunissant 114 as- Guillaume Finet en
sociations des domai- est l’illustration.
nes sportif, culturel, 2. Prise en judo,
social et familial dans un discipline placée
lieu, le Parc des expositions,
sous les feux
la Ville de Mâcon et l’OMS
ont de nouveau relevé le dé-
de l’actualité.
fi. Événement phare de ren- 3. Démonstration
trée pour le tissu associatif, de billard par le
« 1. 2. 3. Mâcon » suscite sénateur­maire.
toujours le même engoue- 4. L’escrime fait
ment auprès d’un large pu- toujours un tabac
blic. Après l’inauguration auprès des jeunes.
du matin, temps fort ronde- 5. Demande
ment mené par le sénateur- de renseignements.
maire Jean-Patrick Cour-
Photos F. R.
tois, les premiers visiteurs 3
n’ont pas attendu le milieu
de l’après-midi pour visiter
les stands et participer aux
nombreuses associations.
Dès l’ouverture des portes,
il y avait déjà foule pour le
coup d’envoi de cette 12 e
édition qui, cette année, met
l’accent sur la pratique spor-
tive pour toutes les person-
nes en situation de handi-
cap.
FERNAND RIBEIRO
£ Suite et fin de la manifesta­
tion aujourd’hui de 10 à
19 heures. Entrée gratuite. 4 5
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE Cahier
Dimanche 12
septembre 2010 CHARNAY-LÈS-MÂCON Local
07

CULTURE INFOS
SERVICE
£ UTILE 18 heures et du mercredi au
Mairie : 03.85.34.15.70. De 8 à samedi de 9 h 30 à 12 heures
12 heures et de 14 à 17 heures, et de 14 à 18 heures.
lundi au vendredi, samedi de 8 Bureau d’information de
à 12 heures. Charnay : lundi au vendredi de
SPA de Serrières : 9 à 12 heures et de 13 h 30 à
03.85.35.70.69. 18 heures. Samedi et
Station météo de Charnay : dimanche de 9 à 12 heures et
08.36.68.02.71. de 14 à 18 heures.
Déchetterie : N° vert
0.800.100.544, du lundi au £ URGENCES
samedi de 8 à 12 heures et de Samu : 15.
14 heures à 17 h 30. Police : 17
Bibliothèque : lundi de 14 à Pompiers : 18

L'infatigable globe­trotter charnaysien, Jean Vincent, vous emmènera cette année faire « Le tour
du Spitzberg », grâce à son nouveau film conférence. Photo S. N. (CLP) ASSOCIATION

Lanouvellesaisonestlancée Reprise des activités


à Charnay loisirs
Jeudi soir, avait lieu le lan­ dernier. Pour la première Pour la première Septembre est le mois de la
cement de la nouvelle sai­ fois, l’opération nationale rentrée des classes, mais aus-
son culturelle de Charnay­ « Dis-moi dix mots », consa- fois sur Charnay, si de la reprise des activités
lès­Mâcon. Les associa­ crée à la langue française et l’opération culturelles. Pour l’année à
tions et la ville s’associent la francophonie, sera l’occa- nationale « Dis- venir, l’association Charnay
pour proposer de nombreux sion d’une journée d’exposi- Loisirs propose 16 ateliers
spectacles et expositions. tion et de rencontres à la bi-
moi dix mots » différents.
bliothèque en mars. sera célébrée. Les amateurs de jeux re-

C
ette année, la pro- Côté expositions, le mon- trouveront le scrabble, le
grammation fait la de des abeilles n’aura plus bridge et le tarot, ceux ou cel-
part belle au théâtre de secret pour personne, q u e l ’e x p o s i t i o n d e l a les qui préfèrent les travaux
sous toutes ses formes, avec après la Semaine du goût. R DAS, le 8 décembre, le manuels, la broderie, la cou-
quatre pièces proposées. Des concerts de musique film-conférence de Jean ture, la dentelle au fuseau,
L’une d’elle, Les Gueules classique, oriental ou baro- Vincent, ou du théâtre pour l’encadrement-cartonnage,
cassées, clôturera d’ailleurs que, ou un rassemblement