P. 1
Le Bien Public 15 Septembre 2010

Le Bien Public 15 Septembre 2010

|Views: 4,747|Likes:
Publié parstefano

More info:

Published by: stefano on Sep 28, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/25/2012

pdf

text

original

N° 238 - Mercredi 15 Septembre 2010 - 1 €- Fondé en 1851

BIENPUBLIC.COM
2
2
9
8
5
2
1
Journée
de la filière
cheval
en Bourgogne
Activités/
prestations
Village
exposants
Entrée gratuite
DIMANCHE
19 SEPTEMBRE
à l’hippodrome
de Vitteaux
> Démo des disciplines
équestres : obstacle, voltige,
dressage, horse-ball etc…
> Balades en calêche
> Baptêmes poneys
> Produits du terroir
> Matériel équestre
> Emploi et formation
dans la filière équine
> Animations enfants
> Buvette/repas 11à17heures
2331824
3
H
I
M
S
N
J
*
g
a
b
a
a
f
+
[
A
\
J
\
L
\
F
\
K
FOOTBALL PAGE28
Auxerre affronte
Milan en Ligue
deschampions
Après Lyon (1­0 face à Schalke 04, hier soir),
les Bourguignons se déplacent, ce soir, en terre
lombarde pour affronter le terrible Milan AC.
ASSISES
Un Dijonnaisjugé
en appel pour viol
Il avait été acquitté par unjury côte-
d’orien. AChalon-sur-Saône, un
nouveau procès commence. PAGE6
FAITSDIVERS
Auxonne : l’affaire
«Vantillard» relancée
Jonathan Vantillard, 19 ans, sans
histoire, avait été retrouvé couvert
de sang au petit matin. PAGE5
ACCIDENTDUTRAVAIL PAGE5
Un homme tué dansune toupie
de béton à Saint-Apollinaire
Lesp’titsplatsdansl’écran
Les émissions de cuisine, notamment les émissions de téléréalité, se multiplient sur le petit écran. Pour autant,
arrivent­elles à nous ramener derrière les fourneaux ? Photo Roxanne Gauthier PAGES 2 ET 3
AGRICULTURE
Des affrontements
avec les forces de
l’ordre ont eu lieu, hier,
à Rennes. PAGE 13
ÉCONOMIE
Lesentreprises
côte-d’oriennes
dubâtiment
endanger PAGE 4
Coupdecolère
despaysans
02 ÉVÉNEMENT COTE-D'OR
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
GASTRONOMIE. Les Français se remettent de plus en plus derrière les fourneaux avec l’apparition sur le petit écran de nombreuses émissions culinaires.
Cuisineet télévision : unduo qui fait recette
Convivialité. Elle fait partie de la cuisine en France. La
téléréalité le retranscrit et redonne l’envie de tisser des liens.
Technique. Les astuces dévoilées à la télévision sont suivies avec
attention par les téléspectateurs qui veulent les reproduire à la maison.
Rendez­vous. Les épisodes 6 et 7 de MasterChef, émission dans laquelle les
apprentis cuisiniers rivalisent d’ingéniosité, seront diffusés demain soir, sur TF1.
L
es émissions de télé-
réalité de cuisine se
sont multipliées ces
dernières années. Pour le
chef étoilé de l’Hostellerie
d u C h a p e a u R o u g e ,
William Frachot, c’est Cyril
Lignac qui a lancé le con-
cept : « C’est un précurseur,
son émission a redonné ses
lettres de noblesse au mé-
tier. Après avoir lancé son
programme, il y a eu beau-
coup plus d’apprentis cuisi-
niers dans les CFA. »
De la télé à la réalité
Du côté de l’Atelier des
chef s, qui di spense des
cours de cuisine en centre-
ville de Dijon, la téléréalité
culinaire a été une aubaine
pour se développer. Le dé-
cor de la boutique ressem-
ble d’ailleurs beaucoup à
ceux de la télévision. Pour-
tant cette chaîne d’écoles de
cuisine – et son décor – a été
créée en 2004, avant le dé-
but des programmes de télé-
réalité de cuisine.
L’Atelier des chefs a aussi
un partenariat avec l’émis-
sion de TF1 MasterChef.
« Nous avons deux anima-
t i ons aut our de Mast er-
Chef », explique Valérie
Grandet qui a créé la fran-
chi se di j onnai se. « Ces
cours vont se poursuivre
tout au long de l’année. »
Pour Valérie, la téléréalité
en cuisine, « c’est le reflet de
la vie actuelle. Les actifs ur-
bains ont envie de savoir
cuisiner, mais n’ont pas for-
cément eu de transmission
de savoir culinaire comme
cela se faisait par le passé.
De plus, en France, il y a la
culture de la table et de la
convivialité autour de celle-
ci. Ici toutes les tranches
d’âge se retrouvent et les
hommes viennent autant
que les femmes. »
Sandrine est une habituée,
elle a déj à pris plusieurs
cours dans cette école : « Au
départ, je suis venue ici car
on m’avait offert un cours.
Je ne regarde pas les émis-
sions de téléréalité sur la
cuisine. Je préfère pratiquer
plutôt que de regarder. Ici
on apprend plein d’astuces
afinde réaliser des plats sim-
ples pour tous les jours. »
Patricia et Patrick sont eux
venus en couple et ne se di-
sent « pas influencés par la
télévision pour se mettre
aux fourneaux. En revan-
che, le concept de l’atelier
est très bien : on pratique et
on mange ce que l’on a fait
ensuite. »
De soncôté le chef de l’ate-
lier, Anthony Rabulliot,
aime faire partager sa pas-
sion et son goût des bons
produits : « On essaye de
sensibiliser les gens à cuisi-
ner avec des produits frais.
Du coup, je retrouve certai-
nes personnes quand je fais
mon marché le matin. »
Les émissions de cuisine, il
en entend également beau-
coup par l er dur ant s es
cours : « Cela fait beaucoup
discuter les gens. Certains
veulent savoir comment fai-
re tel plat, ou quelle techni-
que utiliser, ou encore avoir
des astuces d’un chef. En
tout cas, cela donne envie
aux gens de faire plus de
cuisine. »
Un Chalonnais ayant par-
ticipé au Combat des ré-
gions de M6a même été coa-
ché par Anthony Rabulliot à
l’atelier avant son passage à
la télé. Dans d’autres domai-
nes, la cuisine prend aussi
plus de place. Par exemple
au niveau de la presse, com-
me l’explique Marie-Hélène
qui tient le Tabac des Ducs à
Dijon : « On a plus de de-
mande maintenant au ni-
veaudes magazines de cuisi-
ne comme celui de Cyril
Lignac et les titres se sont
développés. »
Même constat au niveau
littéraire à la librairie Gibert
Joseph, également à Dijon,
qui cons acr e pl usi eur s
rayons aux livres de recettes
et de conseils des stars de la
téléréalité culinaire.
GRÉGORY VALLOIRE
g.valloire@lebienpublic.fr
INFOL’Atelier des chefs se
situe 18, rue Chaudronnerie à
Dijon. Pour plus de renseigne­
ment consulter le site inter­
net : www.atelierdeschefs.fr
Depuis quelques années la
télé a investi la cuisine, à
moins que ce ne soit l’inver­
se. Les Français retournent
à leurs fourneaux.
A l’Atelier des chefs, les cours de cuisine se déroulent dans la bonne humeur et la convivialité. Photo Roxanne Gauthier

Les émissions de cuisine font
beaucoup parler durant les cours. ”
Anthony Rabulliot, chef de l’Atelier des chefs
Lesastucesduchef dansvotreassiette
L’Atelier des chefs propose de nombreux cours tout au
long de l’année ainsi qu’une boutique. Durant les ateliers
les élèves peuvent compter sur un chef qualifié pour con­
naître les astuces d’un véritable chef. Certains cours per­
mettent de réaliser un plat que les participants peuvent en­
suite déguster autour d’une table (ou emporter), les midis
ou les soirs. D’autres proposent d’apprendre des techni­
ques ou de travailler sur une thématique en lien avec les
produits de saison.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CÔTE-D'OR / ÉVÉNEMENT
03
£Encarts publicitaires. -Grand Quetigny (éditions Région
dijonnaise et Dijon), Bouillot Eric (édition Beaune).
Que pensez-vous des émissions de téléréa-
lité concernant la cuisine ?
«Je regarde toujours un peu ce qui se fait
dans ce genre de programmes, même si je
suis un peu étanche à la télécommande. Cer-
tains cuisiniers amateurs ont vraiment de
bonnes idées et de la technique, même si je
ne suis pas un très grand fan de ces émis-
sions. Personnellement je ne veux pas parti-
ciper à ce genre de chose, je ne veux pas faire
la star à la télé, pour moi la reconnaissance
passeplus par les étoiles duguideMichelin. »
Qu’est-ce que cela apporte à votre profes-
sion?
«Cela redore le blasonducuisinier car les té-
léspectateurs ont une meilleure image du
métier. Ce qui me fait réagir ce sont les gens
d’uncertainâge, ayant fait unmétier nécessi-
tant des études supérieures, et qui disent au
cours de ces émissions avoir toujours voulu
être cuisinier. Cela montre que scolairement
parlant, avant, quand on n’était pas très bon
à l’école, il y avait la cuisine. Maintenant le
cuisinier a une meilleure image. Ce qui est
bienaussi c’est que les spectateurs sont sensi-
bilisés aux produits frais. On est allé très loin
avec la “malbouffe”, désormais les gens ne
sont plus dupes, ils préfèrent bien manger
pour vivre mieux. »
Vos clients abordent-ils le sujet de la cuisi-
ne à la télévision dans votre restaurant ?
« Oui, c’est un sujet de conversation qui re-
vient souvent à table. Les clients se rendent
compte de tout le travail que nécessite l’éla-
boration de leur plat. Toute la réflexion qu’il
y a avant de le réaliser. »
Que pensez-vous des gagnants de ces émis-
sions, peuvent-ils devenir chefs eux aussi ?
« On verra, mais je ne pense pas que les gars
qui sortent de ce genre de programmes vont
ouvrir directement un restaurant et obtenir
uneétoileauguideMichelin. Il yacequel’on
voit à la télé, mais derrière il y a beaucoup de
choses à apprendre avant de devenir un res-
taurateur de qualité. Comme lagestiond’une
équipe, la connaissance des vins, etc. C’est
un métier qui peut mener très haut, mais où
l’on peut aussi se retrouver très bas. »
SOUS L’ŒILDUCHEF WILLIAMFRACHOT
William Frachot, chef de l’Hostellerie
du Chapeau Rouge. Photo Roxanne Gauthier
GASTRONOMIE. Les Français se remettent de plus en plus derrière les fourneaux avec l’apparition sur le petit écran de nombreuses émissions culinaires.
Cuisineet télévision : unduo qui fait recette
Convivialité. Elle fait partie de la cuisine en France. La
téléréalité le retranscrit et redonne l’envie de tisser des liens.
Technique. Les astuces dévoilées à la télévision sont suivies avec
attention par les téléspectateurs qui veulent les reproduire à la maison.
Rendez­vous. Les épisodes 6 et 7 de MasterChef, émission dans laquelle les
apprentis cuisiniers rivalisent d’ingéniosité, seront diffusés demain soir, sur TF1.
VOTREAVIS
Quepensez-vousdesémissionsdecuisine?
SARAH
TOUCHAL
22 ans, étudiante
à Dijon
« Ces émissions sont inté-
ressantes, les gens y expri-
ment leur passionet sont ju-
gés sur leurs compétences.
Cela donne pas mal d’idées
pour faire des petits plats à
la maison. Ce sont des émis-
sions que l’onpeut regarder
enfamille et ça donne envie
de participer. »
« Les compétences
sont mises en valeur »
« Mes enfants adorent ces
émissions. Çadonneenviede
faire de la cuisine à l’ancien-
ne et enfamille. Le côté con-
vivialité est aussi mis en va-
leur ce qui incite à organiser
des repas. C’est aussi encou-
rageant car ons’aperçoit que
des amateurs sont capables
de réussir de belles choses. »
HUGUES
JARDIN
Gérant de magasin
à Dijon
« Cela encourageàfaire
dela cuisineplus saine»
« Je suis une fande Topchef,
mais enversionaméricaine.
Je regarde ce genre d’émis-
si on car cel a donne des
idées pour cuisiner à la mai-
son, c’est ludique et sympa.
Je suis admirative car, de
mon côté, je n’arriverai ja-
mais au résultat que les par-
ticipants obtiennent. »
INGRID
SPEICHER
36 ans, sans
profession
«J’adoreTopchef,
maisversionaméricaine !»
n
GRAINE
DEMOUTARDE
L
es émissions de cuisine donnent envie de cuisiner.
C’est ce qui ressort de notre enquête sur le dévelop-
pement de la télévision culinaire. Pour atteindre ce suc-
cès, les recettes sont désormais notoires : prenez un chef,
bien frais, pas trop vieux, ni trop connu au moment du
lancement de l’émission. Ajoutez une poignée d’élèves
au caractère bien trempé. Autant d’hommes que de fem-
mes si possible. Assemblez et n’arrêtez jamais de remuer
afind’éviter auspectateur de zapper. Garnissez d’affectif,
de conseils, de bonne humeur, de coups de gueules et de
tendresse, puis réservez. Dans un plat à part, faites reve-
nir un élève plus brillant que les autres. Vérifiez que la
chair est bien rose. Et l’œil vif. Assaisonnez et tenez au
chaud afin d’assurer la succession des épisodes. Au der-
nier moment, en ayant préparé une belle table, sortez le
grand gagnant du four, thermostat 6. Dressez, dégustez
et donnez rendez-vous à la prochaine saison. En cas d’in-
digestion, coupez le poste. Et sortez dîner… au restau-
rant.
Comme un goût
de reviens’y
PAR JEAN­PHILIPPE GUILLOT
SOMMAIRE
£Côte­d’Or p.04
£Faits divers p.05
£Justice p.06
£Carnet p.10
£Grande région p.12
£France et Monde p.13
£Grand angle p.18
£Bourse p.17
£Hippisme p.20
£Sports p.22
£Arts & Loisirs p.30
£Le portrait p.34
£Le forum p.35
£Les gens p.36
L

Œ
I
L
D
E
D
E
L
E
S
T
R
E
CONTACTS
ADRESSE
7, boulevard Chanoine­Kir, BP 21550, 21015 Dijon Cedex
TÉLÉPHONE / FAX / MAIL
03.80.42.42.42 / 03.80.42.42.10 / redaction@lebienpublic.fr
04
CÔTE-D'OR
ÉCONOMIE. Des entreprises locales souffrent des prix “sacrifiés” de certains concurrents.
Le bâtiment fait grise mine
Tendance. La surenchère dans la baisse des prix afin de
remporter des marchés se retrouve au niveau national.
Impitoyables. Jean­Louis Paquet, président de la FFB21,
accuse les banques de ne pas faire preuve de « souplesse ».
S’
il s’agit d’une surpri-
se pour beaucoup, le
placement en redres-
sement judiciaire de l’entre-
prise de bâtiment dijonnaise
Ferraroli n’a fait que confir-
mer les craintes de Jean-
Louis Paquet, président de la
fédération française du bâti-
ment de Côte-d’Or (FFB).
«Celafait unanet demi que
je tire la sonnette d’alarme au
sujet des niveaux de prix par-
fois suicidaires proposés aux
clients. Certaines entreprises
sont aux abois, et massacrent
les prix pour remporter des
marchés », indique-t-il.
«Sur leplandel’activité, on
ressent une reprise depuis
juillet, mais les prix restent
beaucoup trop bas, alors que
les charges n’ont aucune-
ment baissé », poursuit Jean-
Louis Paquet.
« Par ailleurs, certains gros
chantiers sont dévolus à de
grosses entreprises, qui sont
loin d’être toutes locales. La
situation est d’autant plus
préoccupante. La reprise de
l’activité est absolument né-
cessaire, pour que les prix re-
montent et qu’ainsi le tissu
économique local soit main-
tenu. Pour le moment, je re-
commande à nos adhérents
de résister à la baisse de prix
et de réduire la voilure.
Certaines entreprises ont
récemment changédemains,
au plus mauvais moment. El-
les méritent encore plus que
les autres une aide particuliè-
re, que ce soit par les maîtres
d’ouvrage ou par les ban-
quiers », souligne le Côte-
d’Orien.
« Le marché actuel com-
mence à frémir mais le volu-
me n’est pas suffisant pour
remplir les carnets de com-
mande des entreprises loca-
les », confirme Pascal De-
v r o e , p r é s i d e n t d e
l’entreprisedijonnaiseSTCE.
« On doit serrer les prix au
maximumpour êtrecompéti-
tif. Certains travaillent à per-
te pour ne pas l i cenci er.
Aujourd’hui, aucune entre-
prise qui répond à un appel
d’offres ne gagne de l’ ar-
gent », ajoute-t-il.
« On est un peu rassuré par
la reprise de la promotion
privée, qui représente 7 ven-
tes sur 10 et qui bénéficie en-
core de la loi Scellier. Pour ce
qui est du logement social, il
est plus difficile de faire des
projections. On dirait que les
collectivités ont du mal à me-
surer le niveau de difficulté
dans lequel nous nous trou-
vons », note Pascal Devroe
qui concl ut : « Ce genre
d’événement doit susciter des
prises de conscience, sans
quoi les cas comme celui de
Ferraroli vont se multiplier. »
NICOLASROUILLARD
n.rouillard@lebienpublic.fr
Le secteur du bâtiment en
Côte­d’Or est en souffran­
ce. Un exemple avec l’en­
treprise Ferraroli, placée en
redressement judiciaire par
le tribunal de commerce.
Le secteur du bâtiment est en crise, en raison d’une baisse excessive des prix. Photo archives LBP
Ferraroli : la décision du tribunal
Le tribunal de commerce de Dijon a confirmé hier le place­
ment en redressement judiciaire de l’entreprise Ferraroli,
avec poursuite d’activité. « On a un an pour faire nos preu­
ves, avec une audience tous les deux mois, pour prouver
notre viabilité. On va réduire nos coûts et s’intéresser à
d’autres types de marché pour sortir de cette guerre de prix
suicidaires », a indiqué Denis Hascal, président de la socié­
té dijonnaise, qui compte actuellement une soixantaine de
salariés. Ce dernier a précisé que « les salaires vont être
payés » et que « plusieurs licenciements sont à prévoir ».

Les difficultés
de Ferraroli sont
une conséquence
logique de la
situation. ”
Jean-Louis Paquet, FFB 21
3960 Depuis
le1
er
juillet, le39 60 est le
numérouniquede
l’Assuranceretraite, pour
tout leterritoire. Il se
substitueaunuméro
utiliséjusqu’alorsparla
Carsat Bourgogneet
Franche­Comté.
£Divorce. Loubna habite Chevigny-Saint-Sauveur. Elle est la maman d’un garçon de 10
ans qui vit aux Etats-Unis et qu’elle n’a réussi à voir que dix jours en trois ans. À lire en page 9
TÉMOIN
D
enis Hascal, président
de Ferraroli depuis un
an et demi, s’est exprimé
hier sur ce qui a conduit
l’entrepriseàêtreenétat de
cessation de paiement.
«En2009, onavécusur les
marchés remportés en
2008, avec des prix qui se
tenaient encore. Actuelle-
ment, on rentre trop peu
d’affaires car onneveut pas
vendre à perte. On n’a dé-
sormais plus d’autres choix
que de réduire les coûts. »
DENIS HASCAL
Président de Ferraroli
«Réduire
lescoûts»
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
FAITS DIVERS / CÔTE-D'OR
05
2
3
0
7
7
5
3
Horrible accident du tra-
vail, hier après-midi sur le
site de la société Dijon-Bé-
ton, route de Gray, à Saint-
Apollinaire : un employé de
l’entreprise a été tué par une
toupie à béton.
Le drame s’est déroul é
vers 15 heures : Franck
Guillermet, un homme de
33 ans originaire de l’Isère,
était occupé au nettoyage
d’ une toupi e, l orsque l e
chauffeur a remis le système
rotatif en marche.
L’employé, qui était pen-
ché au niveau de la trappe, a
été happé.
A l’arrivée des secours,
équipe médicale du SAMU
et pompi ers de Di j on, i l
avait cessé de vivre.
Le chauffeur du camion
toupie, extrêmement cho-
qué par l’accident, a dû être
évacué sur l’hôpital géné-
ral.
Les gendarmes de la briga-
de de Quetigny, rejoints par
un représentant du parquet
de Dijon et par des mem-
bres de l’inspection du tra-
vail, se sont rendus sur les
lieux du drame, où ils ont
ouvert une enquête.
Une autopsie du corps de
la victime devrait se dérou-
ler aujourd’hui à l’institut
médico-légal de Dijon.
G.D.
SAINT-APOLLINAIRE
Tué dans une toupie
à béton
AUXONNE
Nouvel appel à témoins
dans « l’affaire Vantillard »
L’
af f ai r e avai t f ai t
grand bruit dans le
Val de Saône : au pe-
tit matin du samedi 14 avril
2007, un livreur de produits
pharmaceutiques décou-
vrait au numéro 4 de la rue
de la Paix, à Auxonne, au
pied d’un escalier, dans une
cour intérieure, un jeune
homme d’ une vi ngt ai ne
d’années, couvert de sang,
inanimé.
« L’affaire Vantillard » ve-
nait de naître : Jonathan
Vantillard, un jeune homme
de19ans sans histoire, extrê-
mement apprécié, décédait
six jours plus tard des suites
de ses blessures à l’hôpital
général de Dijon.
1 500 personnes
à la marche silencieuse
A l’annonce de son décès,
1 500 personnes s’étaient
rassemblées àAuxonnepour
une marche silencieuse à la
mémoire du jeune homme,
handicapé, élève au lycée Si-
mone-Weil de Dijon. Et ils
étaient encore autant à assis-
ter à ses obsèques, quelques
jours plus tard.
Pendant ce temps, les gen-
darmes travaillaient d’arra-
che-pied. Et la mère de la vic-
time Mme Dos Santos, se
démenait ducôté des médias
pour ne pas que son fils tom-
be dans l’oubli.
Les gendarmes, après de
longs mois d’enquête, étaient
parvenus à reconstituer les
dernières heures de Jona-
than.
Le vendredi 13 avril, le jeu-
ne homme s’était rendu chez
un ami, à une quinzaine de
minutes à pied du domicile
de sa mère, pour y retrouver
d’autres copains et passer
« une soirée entre potes »,
qui s’était déroulée fort cal-
mement.
Vers minuit, ainsi qu’ il
avait coutume de le faire, il
avait téléphoné à sa mère
pour lui annoncer qu’il ren-
trait, et il avait quitté le domi-
cile de son ami.
Il n’avait été retrouvé que
6 h 30 plus tard, baignant
dans sonsang aupiedde l’es-
calier, à 100 mètres de chez
sa mère, qui demeure ruelle
du Jura. Son corps portait
plusieurs fractures, notam-
ment à la tête.
Quelqu’un a croisé le che-
min de Jonathan, entre mi-
nuit et 6 heures du matin,
dans le centre d’Auxonne.
Quelqu’un qui l’a frappé
avec une violence extrême.
Des dizaines de personnes
ont été entendues, un habi-
tant de la rue de la Paix a mê-
me été un temps incarcéré
pour non-assistance à per-
sonne endanger, mais nul ne
sait qui a frappé Jonathan
cette nuit-là, jusqu’à lui don-
ner la mort.
Les gendarmes de la sec-
tion de recherches de Dijon
n’ont pas abandonné le dos-
sier, et sont toujours en con-
tact avec la mère de la victi-
me.
Réexamen du dossier
Et périodiquement, denou-
velles pistes sont revérifiées,
les dossiers sont de nou-
veaux réexaminés, les scellés
sont de nouveau étudiés.
Sans que les enquêteurs ne
précisent de quels éléments
il s’agit, quelques-uns de ces
dossiers viennent d’être en-
voyés à un laboratoire spé-
cialisé. Ils seront analysés,
ou réanalysés à partir de
techniques nouvelles de po-
lice scientifique et techni-
que.
Certitude des enquêteurs,
plus de trois ans après les
faits : il y a eu des témoins de
ce qui s’est passé entre mi-
nuit et 6 heures du matin,
dans la nuit du 13 au 14 avril
2007. Et ces témoins ne se
sont pas manifestés.
Anonymat garanti
Ils ont donc lancé hier un
nouvel appel : ceux qui sa-
vent quelque chose, ont sim-
plement aperçu ou même
entendu quelque chose cette
nuit-là peuvent se manifester
auprès des enquêteurs en
c o n t a c t a n t l e
03.80.70.67.80. « L’anony-
mat peut leur être garanti »,
affirme un officier de la sec-
tion de recherches de Dijon
en charge du dossier, « et il
faut que ces témoins poten-
tiels sachent que même ce
qui peut leur paraître le plus
anodin peut être de la plus
grande importance pour les
investigations ».
GILLESDUPONT
Qui a tué Jonathan Van­
tillard, un Auxonnais de 19
ans, dans la nuit du 13 au
14 avril 2007?Les gendar­
mes cherchent toujours et
lancent un nouvel appel à
témoins.
Jonathan Vantillard a été tué au cours de la nuit du 13 au
14 avril 2007. Photo LBP
ENBREF
DIJON
Il crache en direction des policiers
Une patrouille de la brigade VTT a interpellé lundi, peu
après 19 heures, rue Chabot-Charny, à Dijon, un piéton
qui, à la vue des gardiens de la paix, avait craché dans leur
direction. Lors du contrôle et de la palpation de sécurité,
les policiers ont découvert que le « piéton cracheur », un
ressortissant géorgien âgé de 34 ans, domicilié à Mont-de-
Marsan, dans les Landes, était armé d’un couteau à cran
d’arrêt. L’homme, qui a refusé de décliner son identité, a
été conduit au commissariat central et placé en garde à
vue.
DIJON
Feu rouge et stupéfiants…
Une patrouille du commissariat de secteur des Grésilles,
en mission de liaison, a vu lundi vers 15 heures un véhicule
la dépasser puis brûler un feu rouge boulevard François-
Pompon, à Dijon. Le véhicule a été intercepté quelques
centaines de mètres plus loin. Son conducteur, un Dijon-
nais âgé de 36 ans, a été prié de se soumettre à un contrôle
d’alcoolémie et à untest de détectionde stupéfiants…qui a
révélé qu’il conduisait sous l’emprise de la drogue. Son vé-
hicule a été immobilisé, et il a été conduit à la brigade des
accidents et délits routiers du commissariat de Chenôve
pour y être entendu.
DIJON
Un abribus incendié
Les pompiers sont intervenus hier, vers 2 heures du matin,
face au numéro 219 de la rue d’Auxonne, à Dijon, où un
abribus venait d’être incendié. La partie vitrée, qui abrite
les affiches, a été détruite par les flammes. Les policiers de
la sécurité publique se sont rendus sur les lieux, et la sûreté
départementale a ouvert une enquête.
Quelqu’un a
croisé le chemin
de Jonathan entre
minuit et 6 heures.
06
CÔTE-D'OR / JUSTICE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Vous aider à per-
dre des kilos
sans fatigue ni
frustration, tel est
le métier de Fa-
bienne MILLET-
ARMBRUSTER,
nutritionniste, et
Didier PERRIN,
ingénieur nutritioniste et diététicien,
membres du réseau « Maigrir
2000 ».
Pour ces spécialistes de la nutri-
tion, il est possible d’atteindre et de
conserver son poids de forme (celui
dans lequel on se sent bien, en
pleine santé) en mangeant de tout
et en se faisant plaisir. La réussite
passe par un programme conçu
sur mesure pour la personne (en-
fant, ado ou adulte) en fonction de
son mode de vie et de ses goûts.
Pas de régime, pas de calories à
compter, mais un rééquilibrage ali-
mentaire en profondeur, assorti
d’expl i cati ons
claires et pré-
cises sur les
mécanismes de
la nutrition, pour
réapprendre à
être à l’écoute
de son corps.
Après un bilan
nutritionnel gratuit, le suivi dure
aussi longtemps que nécessaire,
en moyenne un an, le temps de ré-
tablir une relation saine avec la
nourriture et d’acquérir définitive-
ment les bons réflexes.
Maigrir 2000 en Côte-d’Or :
Fabienne MILLET-ARMBRUSTER,
4, rue de l’Ancien-Hôpital, 21220
Gevrey-Chambertin.
Tél. 03 80 58 51 39.
Didier PERRIN, 29, rue Nicolas-
Lenoir-le-Romain, 21000 Dijon.
Tél. 03 80 63 98 58.
http://www.maigrir2000.com
Mieux se nourrir pour être
mieux dans son corps !
2
3
3
7
3
6
2
(Publi-information)
ASSISES. Le procès en appel d’un Dijonnais s’est ouvert hier devant la cour d’assises de Chalon.
Accusé de viol par sonex :
l’acquitté à nouveaujugé
L
es larmes de l’accusé
ont couléàplusieursre-
prises hier, au palais de
justice de Chalon-sur-Saône,
lors du premier jour de son
procès en appel, devant la ju-
ridictioncriminelle de Saône-
et-Loire. Le 24 février 2010,
au terme de deux jours de
comparution, lacourd’assises
de la Côte-d’Or prononçait, à
l’égard de ce Dijonnais de 37
ans, unacquittement pour les
faits de viol que lui reprochait
son ex-compagne. Heureux
que la justice n’ait pas retenu
saculpabilité, il déchantait ra-
pidement enapprenant quele
Parquet général, qui avait re-
quis à son encontre huit an-
néesdeprison, et lapartiecivi-
le, avaient fait appel de cette
décision.
Un nouveau procès a donc
débuté mardi, sous la prési-
dence du conseiller Yves
Plantier. «Vousêtesaccuséde
viol. Lapeine encourue est de
15ans», adéclarélemagistrat
à l’accusé, en rappelant que
celui-ci avait été placé en dé-
tention du 2 novembre 2007
au 19 mars 2008, dans le ca-
dre de cette affaire. Et qu’en
l’occurrence, il s’était déjàpré-
senté libre à sonpremier pro-
cès.
Auxcôtésdestroisjugespro-
fessionnels, les 12 jurés tirés
au sort ont découvert ce qui
était reproché à cet homme, à
travers la lecture de l’ordon-
nance de mise enaccusation.
Le 31 oct obr e 2007, à
23 h 05, la brigade anticrimi-
nalité de Dijonintervenait au
domicile d’une jeune femme
de 22 ans, rue du Faubourg-
Raines, àDijon. Pieds nus, en-
roulée dans une serviette, elle
se plaignait, enpleurs, d’avoir
été victime d’un viol, et dési-
gnait son ex-compagnon
comme agresseur.
Le médecin qui l’examinait
quelques instants plus tard
dans les locaux du Centre
d’accueil des victimes d’abus
sexuels et des enfants maltrai-
tés (Cavasem) relevait sur son
corps des traces de brûlures
superficielles. La victime
avait notamment déclaré que
sonex-compagnonavait pas-
sé son briquet allumé dans
sonentrejambe...
Des versions divergentes
Interrogé, l’ex conjoint re-
connaissait avoir eu un rap-
port sexuel, mais affirmait
qu’il était consenti ; et que
c’est elle qui avait fait le pre-
mier pas en l’embrassant. Il
soulignait aussi que son ex-
compagne avait eu des pro-
blèmes psychologiques enrai-
son d’abus sexuels commis
sur elle par songrand-père.
Lorsdelaconfrontation, qui
avait suivi, chacunavait main-
tenu ses déclarations ; l’accu-
séavait considéréque, par ces
accusations, sonex-conjointe
voulait lui faire perdre le droit
de visite et de garde de leur
fille. Justement, la première
démarche qu’il a entreprise,
après l’acquittement, c’est en
direction du juge des affaires
familiales, pour demander à
pouvoir exercer son droit de
visite et d’hébergement dans
des conditions normales.
L’examende la personnalité
de l’accusé a fait apparaître
des problèmes récurrents
avec l’alcoolisme, et deux
condamnations pour des vio-
lences, liées à cet état .
Laplaintedéposéeàsonen-
contre par la mère de sa pre-
mière fille, pour des attouche-
ment s sur l eur enf ant , a
débouché sur une ordonnan-
ce de non-lieu.
Avec l’audition de témoins
et d’experts. les plaidoiries de
M
e
EmilieTostainpour lapar-
tie civile, M
e
Julie Lacour à la
défense, ainsi que le réquisi-
toire de l’avocat général Fré-
déric Jacques, ce procès se
poursuivra jusqu’à jeudi.
ANNE­FRANÇOISEBAILLY
Le procès en appel d’un Di­
jonnais, accusé d’avoir vio­
lé son ex­compagne, a dé­
mar r é hi er à Chal on. I l
encourt 15 ans de réclusion.

Je conteste
radicalement
les faits qui me
sont reprochés. ”
L’accusé
JessyGoussardest âgéde14
ans, lorsqu’il est admis, en
juillet 2005, auxurgencespé-
diatriquesduCHUdeDijon.
Souffrant de douleurs àla
poitrine, une radiologie est
pratiquée. L’internequi pro-
cède à l’examende celle-ci
n’identifieaucunepathologie
susceptibledemettreendan-
ger laviedel’adolescent. Un
moisplustard, lamêmeradio
est ànouveauexaminéepar
unmédecinconfirméqui dia-
gnostiqueuneformationtu-
moraledéveloppéesurlacage
thoracique. Des examens
complémentairesétablissent
qu’il s’agit d’uncancer. L’an-
néesuivante, l’adolescent dé-
cèdedessuitesdesamaladie.
Depuis, safamilledénonce
lafautedes services hospita-
liers, et réclame réparation
pourlepréjudicesubi devant
lajuridictionadministrative.
Selonles requérants, lemois
deretardprisavant l’identifi-
cationréelledelamaladiea
d’autant repousséledébut de
traitement approprié.
«Oui ! il yabieneufautedu
CHUdanscedossier», acon-
firmélerapporteurpublic, qui
s’appuyant sur un dossier
d’expertise, asoulignél’erreur
dediagnosticcommiselorsdu
premierexamen.
Pour autant, cettefautea-t-
elleeuuneincidencedirecte
sur le décès du jeune hom-
me ?Non, selonlemagistrat
qui aétabli quel’équipemédi-
caleavait, unmois après son
erreur, appliquéleprotocole
desoinsadaptésàcegenrede
maladieet qu’àceniveau-là,
riennepouvait êtrereproché
auxpraticiens.Soulignantpar
ailleurs, qu’il s’agissait d’un
cancerassezraredont l’issue
est,danslamajoritédescas,fa-
tale, leretardprisdansletrai-
tement n’avait malheureuse-
ment paseud’incidencesurla
mort dujeunegarçon.
Ledéfenseurdesintérêtsdes
requérants n’apas étédecet
avis, soutenant aucontraire,
quesi lebondiagnosticavait
étéréalisédèslepremierexa-
men,ilauraitétépossibled’en-
visager uneinterventionchi-
rurgicale, laquelle aurait
peut-êtrepermisdesauver la
viedel’adolescent.
Il aétéconcluaurejet desre-
quêtes. L’affaireaétémiseen
délibéré.
TRIBUNALADMINISTRATIF
Retard de diagnostic fatal au CHU ?
Le président Yves Plantier : « Vous êtes accusé de viol. La
peine encourue est de 15 ans. » Dessin d’archives Zziigg
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CÔTE-D'OR
07
« Chaque semaine, je rends visite à mes petits-enfants qui habitent
à Fixin. Depuis l’an dernier, il ne m’en coûte plus que 3 € pour mon
voyage aller-retour au lieu de 12,60 €. C’est autant d’argent de poche
que je peux leur donner en plus. »
Yvette, 68 ans, retraitée,
Fontaine-Française - Fixin • Lignes 34 et 60
le voyage
avec unTicket
Côte-d’Or*
1,50

ilyaforcémentuneformule
tranScopourvouS !
* tarifs et conditions sur www.cotedor.fr
2
3
1
8
4
7
8
2
3
3
9
8
7
4
2339945
L
a société E. a été lon-
guement citée, hier, à
la barre du tribunal
correctionnel. Une affaire
compliquée, « une nébuleu-
se », soulignera l’avocat du
prévenu, anciendirecteur de
cettesociété. Ledirigeant est
soupçonné d’avoir émis 27
fausses factures pour un
mont ant de 55 000 € et
d’avoir utilisé la carte bleue
de l’entreprise à hauteur de
7 000 € à des fins personnel-
les. Mais l’affaire est plus
compliquée qu’elle n’y pa-
raît. Le prévenu refuse en ef-
fet d’endosser la responsabi-
lité des fausses factures. Il
reconnaît les avoir écrites
mais nie farouchement les
avoir envoyées aux clients. Il
évoque une « comptabilité
artificielle dont le président
était, selon lui, « au cou-
rant ». Du côté de l’accusa-
tion l’ancien directeur est
malmené « il ment comme
un arracheur de dent (...). on
a voulu ( N.D.L.R. les autres
dirigeants) sortir Monsieur
de la panade et cela vous re-
tombedessus (...) Les fausses
f act ur es ont t r ompé l a
comptabilité (...) ».
Le prévenu, bien qu’abat-
tu, tente de se faire entendre.
Il explique autribunal qu’il a
travaillé avec acharnement
pour construire une usine.
Qu’il n’a pas été payé, ou
partiellement pendant les
deux der ni èr es années
« trois salaires en 2007 et un
salaire en 2008 ». Qu’ensui-
te, à son licenciement, il
n’est pas parvenu à obtenir
l es papi er s per met t ant
d’ ouvr i r s es dr oi t s aux
Assedic.
La procureure, elle, estime
« que la société n’a pas pros-
péré sous la direction du
prévenu ». Elle évoque la
pression dont il se dit victi-
me : « Elle était peut-être lé-
gitime. Elle ne vous dédoua-
ne pas de la responsabilité
pénale. » Le parquet se dé-
clare peu convaincu par la
défense « qui dit que les fac-
tures ont été envoyées par
quelqu’un d’autre ». La pro-
cureure requiert 6 mois de
prison avec sursis.
Pour la défense du préve-
nu, Maître Gavignet évoque-
ra un dossier incomplet :
« Le responsable d’une so-
ciété, c’est son dirigeant, il
s’agit du président. La partie
civile joue gros et préfère en-
tretenir la confusion (...) Elle
se pose en victime (...). On
s’est réveillé lorsqu’il y a eu
les condamnations au pru-
d’ homme ». I l é v oque
23 000€d’arriérés de salaire
pour son client. L’avocat a
demandé un supplément
d’informations et souhaité
une confrontation entre les
protagonistes. L’affaire a été
mise en délibéré au 12 octo-
bre.
C. V.
TRIBUNALCORRECTIONNEL
Qui a envoyé les factures ?
Un di r i g e a n t pr é v e n u
d’avoir rédigé 27 fausses
factures accuse le prési­
dent de l a soci été de l es
avoi r envoyées en toute
connaissance de cause.
L’ancien patron d’une auto-
école était à la barre, hier. Il
comparaissait pour agres-
sion sexuelle. Les deux jeu-
nes femmes venues raconter
leurs mésaventures n’ont pas
été totalement convaincan-
tes. L’une, que l’on sent fragi-
le, a expliqué que ce trauma-
tisme avait bouleversé sa vie.
Le problème c’est qu’on ne
voit pas bien ou se trouve
l’agressionsexuellecaractéri-
sée. Il sembleacquis, par con-
tre, que«mainbaladeuse»et
familiarité, riment avec la
personnalité triviale du mo-
niteur, âgé de 60 ans. Le pro-
cureur a requis 6 mois avec
sursis. Les deux jeunes fem-
mes, qui ont porté plainte,
ont demandé, elles, le rem-
boursement des leçons de
conduite. Délibéré le 12 oc-
tobre.
C.V.
TRIBUNAL CORRECTIONNEL
Zéro de conduite
08
CÔTE-D'OR
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CETTE SEMAINE
4
4
3
8
7
0
6
9
6
-
Q
u
a
n
t
it
é
lim
it
é
e
e
t
n
o
n
r
e
n
o
u
v
e
la
b
le
BEAUNE - rue Guynemer
CHÂTILLON-SUR-SEINE
Route de Troyes
MARSANNAY-LA-CÔTE
708 rue de Ia Pièce Cornue
MONTBARD - Rte de Semur
Fins de série
LIVRES
Jardinage, BD,
loisirs créatifs...
º «Chansons
d'artistes en BD» : 1

95
º «Planter, soigner,
récolter» :................3

50
Surstock du fournisseur
DVD
Comédies musicaIes
et romantiques
º Le lot de 3 DvD : .. 9

95
Fins de loge
VINS
º Côtes de Blaye,
la bouteille de 75 cl :
........... 3

50 (soit 4

67 le litre)
º Côtes de Bourg,
la bouteille de 75 cl :
........... 3

50 (soit 4

67 le litre)
º Muscat
de Beaumes de venise,
la bouteille de 75 cl :
............. 7

50 (soit 10

le litre)
*L`abus d`alcool est dangereux pour la santé,
à consommer avec modération
AGENDAS
SCOLAIRES
2010 - 2011
º Ex. : L'agenda 12x17 cm :
..................................0

95
2
3
4
0
2
7
8
L
es deux jeunes gens,
qui comparaissaient
hier matin, au tribu-
nal correctionnel, avaient
été interpellés 1
er
février
2009, alors qu’ils venaient
de pénétrer, de nuit, dans
une maison abandonnée,
non loin du port du Canal.
Les prévenus ont expliqué
au pr ési dent Chal opi n
qu’ils avaient investi cette
maison pour « la nettoyer »
afin d’y loger une famille de
Roumains qui n’avait plus
de toit. Un voisin, qui avait
vu l’un des hommes péné-
trer dans la maison avait
prévenu la police qui était
intervenue.
La défense, par la voix de
Maître Estève, n’a pas mâ-
ché ses mots : « Ces jeunes
gens sont deux militants, ils
se retrouvent devant vous
pour avoir refusé le prélè-
vement biologique ADN, si
intrusif. Ce prélèvement est
réservé aux vols et délits
quand il y a des indices gra-
ves et concordants, ce qui
n’est pas le cas dans ce dos-
sier. Et le vol, dont ils sont
accusés, n’existe pas. »
Pour pénétrer dans le pa-
villon, les jeunes avaient
coupé une chaîne. Les poli-
ciers les avaient découverts
port eurs d’ une pel l e en
plastique et d’un seau. Les
forces de l’ordre avaient
également trouvé trois bou-
teilles de vin et un pot de
confiture.
Les militants ont nié avoir
vu l es boutei l l es et vol é
quoi que ce soit. « Nous
étions là pour nettoyer la
cave et la préparer pour la
famille. » Maître Estève a
demandé la relaxe pour le
vol et la nullité pour le re-
fus du prélèvement.
L’affaire a été mise en dé-
libéré au 12 octobre.
À la sortie du tribunal un
groupe composé des mili-
tants d’Attac, de la Caisse
de solidarité, de la confédé-
ration paysanne, du CNT,
du collectif « Un toit pour
toi », de l’espace autogéré
des Tanneries, a salué la ré-
sistance des deux insoumis.
Le rassemblement s’est dé-
roulé dans le calme et en
présence de policiers.
C. V.
TRIBUNALCORRECTIONNEL. L’affaire est en délibéré.
Insoumis aufichage ADN
Deux jeunes militants, qui
avaient refusé un prélève­
ment ADNàl’issued’unear­
restation, ont comparu, hier
en correctionnel.
À la sortie du tribunal un groupe de manifestants attendait les deux prévenus. Photo C. V.
Lecomitédépartemental de
l’UMP21, présidéeparAlain
Suguenot, s’esttenulundi soir
àTalant,enprésenceduminis-
treMarc-PhilippeDaubresse,
secrétairegénéral adjoint de
l’UMP. L’occasiondefaireva-
lider, auprèsdes80personnes
présentes, desdécisionsprises
enbureaupolitiqueet notam-
ment les candidatures aux
élections cantonales. Les
nomsdesecrétairesdéparte-
mentauxadjoints sont aussi
dorénavantconnus–enatten-
tedelavalidationdéfinitivede
Paris–pourtravailleraucôté
dePierreBolze, chargédemis-
sion. Ainsi, l’éluedijonnaiseet
conseillèrerégionaleCatheri-
neVandriesseprendencharge
lepôleRelationavecleséluset
Formation(elleseraassistée
de Pierre Jacob), Damien
Thieuleux, déjààlatêtedes
Jeunespopulaires, lepôleAni-
mationetDébats(assistéd’An-
ne-MarieMeney-Rollet),Jean-
PhilippeMorel, président du
parti radical Valoisienet éluà
Longvic, lepôleRelationavec
les mouvements associés,
Jean-CharlesBonnet, lepôle
Nouveauxadhérents et Sté-
phaneLang(assistédeLouis
Samouillanet MartinMa-
thieu), lepôleCommunica-
tion.
Anoter également qu’un
clubdesmairesaétéconstitué,
avecàsatêteJean-MarieFai-
vret (maired’Eguilly) et Alain
Charlet. Ilsauront encharge
les relations avecles élus lo-
caux. Quant auxélectionsin-
ternes, lesmembresdescomi-
tésdecirconscriptionsseront
connusfinoctobre. Ilséliront
ensuiteleprésidentversfinno-
vembre.
C.B.
INFORetrouvezlescandidatu­
ressoutenuesparl’UMP21aux
cantonalessurnotre
www.bienpublic.com
POLITIQUE
Du nouveau à l’UMP 21
Lasuppressiondelanavette
qui reliait la gare TGV de
MontbardàAvallon(Yonne),
effective depuis le 1
er
septem-
bre, provoquedenombreuses
réactions de mécontente-
ment. Selonle conseil régio-
nal, cette décisiona été moti-
vée par le double emploi que
représentait ceserviceavecla
liaison TERAvallon-Paris.
Uneligne sur laquelleprès de
18millions d’euros ont été in-
vestis et qui met, pour relier
l’YonneàlagaredeBercy, un
quart d’heure de plus que la
solutionqui combinait bus et
TGV. Pour unprix toutefois
moins élevé (30 € contre
50€).
Communication
Reste que la ligne de bus as-
surait desarrêtsdansdesvilla-
ges de la Côte-d’Or (Toutry,
Epoi s s es , Cor r ombl es ,
Athi e…) et l es habi t ants
avaient prisl’habitudedel’uti-
liser pour faire l’aller-retour
soit à Montbard, soit à Aval-
lon, dans la matinée. «J’ai re-
çudenombreuxcourriers dé-
plorant cette décision »,
assure Marcel Chastang, le
maired’Epoisses, qui déplore
par ailleurs un manque de
communication. Le service
c oût a i t cha q ue a nné e
200 000euros pour untrafic
total de 16 500 voyageurs.
«Pourtant lamotivationn’est
pas financière. Il s’agit deredi-
riger les voyageurs pour Paris
sur laligneTERpour laquelle
nous avons consenti ungros
effort financier», assure-t-onà
ladirectiondes transports de
la Région. Reste que les usa-
gers des arrêts intermédiaires
voient unservice disparaître.
M. Chastang évoque, pour y
remédier, « la mise en place
d’une navette cofinancée par
leDépartement et lescommu-
naut és de communes de
Montbardet Semur. »
MONTBARD
Le bus d’Avallon supprimé
ENBREF
EXPULSION
Rassemblement
devant la préfecture
Le réseau Education sans
frontière organise un rassem-
bl ement , vendr edi 17 à
18heures, devant la préfectu-
re, pour dénoncer la politi-
quedes expulsions. Leréseau
prendl’exempled’unefamille
tchétchène, parrainée en
juin, qui a été arrêtée début
septembre et envoyée encen-
tre de rétentionà Lyon. La fa-
mille a refusé d’embarquer, le
centrederétentionapris acte
de cette volonté, mais la fa-
mille a été mise à la rue.
TABLE RONDE
Logement et précarité
Une table ronde « Logement
et précarité » est organisée
jeudi 7octobre, à18heures, à
la Maison des Associations,
1, rue des Corroyeurs, à Di-
jon. Avec Manuel Domergue
(Collectif Jeudi Noir, journa-
liste à Alternatives économi-
ques), Jean Frouin (Ligue des
Droits del’Homme), Thomas
Place (MACIF), Yves Gros-
prêtre (CNL), Bernard Tho-
mas (ALIS).
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CÔTE-D'OR
09
2
3
4
0
4
6
8
La nouvelle AUDI A1
entre en scène
Le lancement de la nouvelle Audi
A1 a réuni, jeudi 9 septembre, près
d'un millier de personnes au Zé-
nith. Franck Ropert, directeur, et
les équipes des concessions MGC
Motors de Dijon et Beaune, ont
levé le voile sur cette citadine high-
tech. Elégamment présentés sur
des podiums, dans une ambiance
digne d'un Salon de l'auto, les vé-
hicules ont suscité l'engouement
des visiteurs.
Sophistiquée et dynamique, l'A1
arbore une ligne sobre et élégante,
teintée de sportivité. Ses mensura-
tions réduites lui confèrent une agi-
lité sans égale. Véritable concentré
d'énergie, elle met en œuvre le
meilleur des technologies actuel-
les : downsizing, turbocompres-
sion, ESP, injection directe,
Stop&Start... Ses moteurs TFSi®
et TDi font rimer puissance et éco-
nomie.
Dans l'habitacle, place au luxe
avec un design recherché, des
matériaux de haute qualité et des
finitions soignées dans les moin-
dres détails. Les options (système
de navigation, phares automa-
tiques, éclairage intérieur led, clé
en main libre...) ajoutent au
confort.
Disponible en quatre niveaux de fi-
nitions, l'Audi A1 se distingue
aussi par ses nombreuses possi-
bilités de personnalisation.
A découvrir chez MGC Motors :
• DIJON-SUD
2, rue Jean-Moulin
CHENÔVE
Tél. 03 80 54 90 00
• BEAUNE
Route de Beaune - RN 74
LADOIX-SERRIGNY
Tél. 03 80 26 40 53
(Publi-information)
S
ur laphoto, Jamel porte
l’uniformedes étudiants
américains, avecuncha-
peaudeformecarrée. Lepetit
garçonn’apas encore10ans,
mais dans les yeux de sa ma-
man, LoubnaEl Bakkouri, on
perçoit de la fierté, mêlée à
beaucoupde tristesse. Parce
quel’histoiredecet enfant est
avant tout celled’undéchire-
ment. Pour comprendre, il
faut remonter à 1999. Cette
année-là, Loubna, qui demeu-
re aujourd’hui à Chevigny-
Saint-Sauveur se rend aux
États-Unis, enFloride, oùest
installéundeses cousins.
Elledisposed’unvisatouris-
tique valable seulement trois
mois. Mais là-bas, ellerencon-
trecelui qui vadevenir lepère
dupetit Jamel, unAméricain,
qu’elle épouse fin 2000. Le
couples’installeenArizona, à
Tucson mais Loubna n’ac-
complit pas les démarches lui
permettant de régulariser sa
situation.
L’effet 11septembre
Le 7 juillet 2001, son petit
garçonnaît et dans les mois
qui suivent, la jeune maman
doit êtrehospitalisée. C’est là
queles services del’immigra-
tionaméricains larepèrent à
unmomentoùilssontparticu-
lièrement sur les dents : les at-
tentats du11septembrevien-
n e n t d e s e p r o d u i r e .
Interpelléepuis incarcérée, la
jeune femme est finalement
expulséedes États-Unis début
2002, frappéed’une interdic-
tiond’entrée sur le territoire
américainpourdixans. Débu-
te alors une séparationdou-
loureuse qui n’atoujours pas
pris finà ce jour. « J’ai pure-
tourner au États- Unis en
2007, avec une dérogation,
pour divorcer dupère de Ja-
mel. Il aobtenusagardemais
la décisionde justice lui fait
obligationd’envoyer notrefils
deux fois par an en France,
afin qu’il puisse être avec
moi », explique-t-elle.
Une obligationqui reste un
vœupieu : depuis le divorce,
Loubna El Bakkouri n’a vu
sonfils enFrancequ’unefois,
durant dixjours, àl’été 2008,
avec unpère omniprésent et
laissant très peu de liberté à
sonex-épouse, dans ses rap-
ports avec sonfils. Dix jours
entroisans : onest trèsloindu
compte et la jeune maman,
qui arefait saviedepuiset aeu
unautrepetit garçonâgéde2
ans, sedésespère : «jesuis dé-
munie. je n’ai pas les moyens
d’obliger lepèredeJamel àse
conformer à ses obligations,
j’ai l’impressionquelelienest
deplus enplus distenduavec
monfils. J’enveuxbeaucoupà
l’État américainpour cettesi-
tuation…»
BERTYROBERT
CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR
Unemère, unfilset unocéan
En 2006, nous avi ons ra­
conté l’histoire de Loubna
El Bakkouri. Quatre ans plus
tard, cette jeune maman est
toujours privée de son fils.
Un lien avec son fils de plus en plus difficile à maintenir pour Loubna El Bakkouri. Photo B.R.
En quête de soutiens
Plutôt démunie face à une situationoùla distance et l’admi­
nistration d’un pays étranger sont autant de barrières diffi­
cilement franchissables, Loubna El Bakkouri cherche à
échanger sur ce qu’elle vit avec d’autres personnes con­
frontées à des cas similaires. Vous pouvez lui écrire à
l’adresse suivante : loubnabrown@yahoo.fr. Dans son édi­
tion du 31 janvier 2006, le Bien public avait déjà évoqué son
histoire et à l’époque, la jeune maman avait reçu de nom­
breux messages de soutien.

J’ai
l’impression
de n’avoir été
qu’une mère
porteuse pour lui. ”
Loubna El Bakkouri
£Le portrait
de Jean-Pierre Billoux,
propriétaire
du Pré-aux-Clercs
£Le dossier de la
semaine : l’aéroport
Dijon Bourgogne
se prépare à un
décollage imminent
£Boost’Avenir : chasseur de têtes
pour la métallurgie
DemaindansEcoplus21, retrouvez…
ENBREF
CONFÉRENCE
Changementsenvironnementauxetmaladiesinfectieuses
Le23septembreà11heures, dansl’amphithéâtreMartin(1
er
étagedelafacultédeMédecine, B1), leprofesseurJean-François
Guégandonnerauneconférencesurlethème : «Changements
environnementauxplanétaireset maladiesinfectieusesémer-
gentes».Jean-FrançoisGuégan,directeurdeRechercheàl’Insti-
tut derecherchepourledéveloppement àMontpellier, profes-
seuràl’EcoledesHautesEtudesenSantéPubliqueàRennesetà
Parisetenseignant-chercheuràl’UniversitédeMontpellierII–
oùil enseignel’écologieet l’évolutiondesmaladiesinfectieu-
ses–, etmembreduHautConseil delaSantéPublique, arécem-
ment conduit laréflexioninterministériellesurlechangement
climatiqueetsesimpactssurlasantéenFrance.
10 CARNET
Tél : 03.85.90.69.19
Fax : 03.85.94.02.54
www.bourgogne-obseques.com
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Depuis
plus de 20 ans
au service
des familles
ROC ECLERC
à votre écoute
2
3
0
2
0
1
8
DIJON
QUETIGNY
BEAUNE
Centre funéraire
222, rue d'Auxonne
(face cimetière)
03 80 67 20 73
Grande surface funéraire
et expo monuments
17, rue des Chalands
03 80 71 92 92
21, av. des Stades
(face cimetière)
03 80 24 98 98
FAUVERNEY
M. et Mme Michel JACQUINOT,
M. Daniel JACQUINOT,
M. et Mme Michel TROJAK,
ses enfants ;
Catherine et Denis BONIN,
Isabelle et Bernard LAMOURET,
Benoit TROJAK et Laurence ROBERT,
Arnaud TROJAK et Emilie ROSSIGNOL,
ses petits-enfants ;
Guillaume, Mathieu, Adrien, Loïc,
Quentin, Antonin, Thomas,
ses arrière-petits-enfants ;
Mme Michelle CHADOEUF,
Mme Colette CHADOEUF,
M. et Mme Jean CUROT,
M. et Mme Alain CUROT,
M. Jacky CUROT,
ses neveux et nièces ;
ses cousins et cousines ;
et toute la famille,
ont la tristesse de vous faire part du décès de
Madame
Jeanne JACQUINOT
née CHADOEUF
survenu à Dijon le 14 septembre 2010
dans sa 98
e
année.
Ses obsèques seront célébrées
le vendredi 17 septembre 2010
à 14 h 30 en l’église de Fauverney
où l’on se réunira.
Condoléances sur registres.
Fleurs naturelles uniquement.
Elle est partie rejoindre pour l’éternité son mari
Armand
décédé le 24 mars 1981.
La famille remercie particulièrement le personnel
du Doyenné pour son dévouement.
Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.
Pompes funèbres Denis - Genlis
Tél. 03 80 37 70 67
AVIS DE DÉCÈS
LONGVIC
Le monde combattant de
Longvic AAMAC FNACA a le
regret de vous faire part du
décès de leur adhérent et
ami
Jacques ROUSSELOT
Ancien combattant AFN
Les obsèques auront lieu le
jeudi 16 septembre à 9 h 45
en la salle du crématorium
de Dijon Mirande.
BEAUNE
MARCILLY-SUR-TILLE
M. André VUILLAUME,
son époux ;
Martine MARTIN,
Christine BOCCON et Jacques,
ses enfants ;
Stéphanie et Pierre-Emmanuel,
Tiphaine, Thomas et Anna,
ses petits-enfants ;
ainsi que toute la famille et
ses amis,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Madame
Armelle VUILLAUME
née BROCARD
survenu le 13 septembre
2010 à l’âge de 75 ans.
Ses obsèques religieuses
seront célébrées le vendredi
17 septembre 2010 à
15 heures en l’église Saint-
Nicolas de Beaune.
Condoléances sur registres.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes funèbres Roc-Eclerc Beaune
Tél. 03 80 24 98 98
MESSIGNY-ET-VANTOUX
Jeanne MAROTEL,
son épouse ;
René, Marie, Pascale,
Denise, Georges,
ses enfants et leurs conjoints ;
ses petits-enfants et arrière-
petits-enfants ;
ainsi que toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Monsieur
Jean MAROTEL
survenu le 14 septembre
2010 à l’âge de 80 ans.
La cérémonie religieuse
aura lieu le vendredi 17
septembre 2010 à 10 h 45 en
l’église de Messigny-et-
Vantoux.
Condoléances sur registres.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes funèbres Roc-Eclerc Dijon
Tél. 03 80 67 20 73
CHENÔVE
Mauricette BÉRAUD,
son épouse ;
Marie-Christine BÉRAUD et
Michel LEMOINE,
Florence et Philippe BOUQUET,
ses filles et ses gendres ;
Oliver BOUQUET,
son petit-fils ;
Colette GAILLARD et Monique
BOUCHER,
ses belles-sœurs ;
ainsi que toute la famille et
ses amis,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Monsieur
Pierre BÉRAUD
survenu le 13 septembre
2010 à l’âge de 78 ans.
La cérémonie religieuse
sera célébrée en l’église
Saint-Nazaire de Chenôve le
vendredi 17 septembre à
14 h 30 suivie de l’inhuma-
tion au cimetière de
Chenôve.
Votre témoignage de sym-
pathie pourra s’inscrire sur
un livre d’amitié.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes funèbres Roc-Eclerc Quetigny
Tél. 03 80 71 92 92
FRANXAULT
Mme Berthe VIELLARD,
son épouse ;
Jean-Claude et Annie
VIELLARD,
Christiane et Marc VIARD,
Annie et Pierre-François
DEVOS,
ses enfants ;
Christian et Valérie,
Emmanuel et Valérie,
Valérie et Gérald,
Xavier et Marjorie,
Christophe et Nathalie,
Stéphan et Karine,
ses petits-enfants ;
ses arrière-petits-enfants ;
Ginette VIELLARD,
sa belle-sœur ;
ses neveux et nièces ;
ainsi que toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Monsieur
Gérard André VIELLARD
survenu le 13 septembre
2010 dans sa 91
e
année.
Ses obsèques auront lieu le
vendredi 17 septembre 2010
à 11 heures en l’église de
Franxault.
Condoléances sur registres.
Ses enfants remercient le
personnel de l’EHPAD de
Saint-Jean-de-Losne pour son
dévouement et sa gentil-
lesse.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
PF Giraudet - Saint-Jean-de-Losne
Tél. 03 80 39 06 88
SAULIEU - ISLAND
M. Pierre GANDON,
son époux ;
M. et Mme Véronique
de SAINT CHARTRIER,
sa fille ;
ses petits-enfants ;
et toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Madame
Andrée GANDON
survenu le 13 septembre
2010 à l’âge de 79 ans.
La cérémonie religieuse
sera célébrée le jeudi 16
septembre 2010 à 10 h 30 en
la basilique Saint-Andoche
de Saulieu.
Condoléances sur registres.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Mme GANDON repose à la
chambre funéraire Saint
Saturnin de Saulieu.
DIJON
VOULAINES-LES-
TEMPLIERS
LEUGLAY
Mme Claudine OLIVEIRA,
son épouse ;
M. et Mme Marcelle et René
OLIVEIRA,
ses parents ;
Christelle OLIVEIRA,
sa sœur et Francis ;
M. et Mme Christiane et
Pierre LAMOTHE,
ses beaux-parents ;
ses belles-sœurs et beaux-
frères ;
toute la famille et amis,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Monsieur
Laurent OLIVEIRA
survenu accidentellement le
13 septembre 2010 à l’âge
de 46 ans.
La cérémonie aura lieu jeudi
16 septembre 2010 à 10 h 30
en l’église de Voulaines-les-
Templiers où l’on se réunira.
Laurent repose au funéra-
rium les Trois Lys 5, avenue
de la Gare, 21400 Châtillon-
sur-Seine.
Condoléances sur registres.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
HP Raillard
Tél. 03 80 91 03 37
DIJON
M. et Mme Michel CORNETET,
Mme Monique PETITHUGUENIN,
M. et Mme Christian DELAINE,
Mme Martine ANOUILH,
ses enfants ;
Isabelle et Philippe, Séverine
et Alexandre, Erik et Ann,
Magali et Franck, Benjamin,
Silvère, Alexandre,
ses petits-enfants ;
Axel, Julie, Samuel, Loris,
Mélina, Arthur, Emilie,
ses arrière-petits-enfants ;
les familles ANOUILH,
BILLEY, FEURTEY,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Madame
Anne-Marie ANOUILH
née BILLEY
survenu le 14 septembre
2010 dans sa 98
e
année.
Les obsèques seront
célébrées en la chapelle
Saint-Martin de Fontaine-
lès-Dijon le vendredi 17
septembre à 15 heures.
Inhumation au cimetière de
Fontaine-lès-Dijon dans
l’intimité de la famille qui
rappelle à votre souvenir
son époux
Gaston
décédé en 1994,
son fils
Pascal
décédé en 1960,
son gendre
Jean-Marie
décédé en 1983.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes Funèbres Meurdra Dijon
Tél. 03 80 65 21 22
SAINT-APOLLINAIRE
Les membres du bureau, les
adhérents, les sympathisants
de la FNACA, ont le regret
de vous faire part du décès
de leur adhérent et ami
Michel MICHELIN
Ses obsèques auront lieu le
jeudi 16 septembre 2010 à
13 h 45 en la salle de céré-
monie du crématorium de
Dijon-Mirande.
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Tél : 03.85.90.69.19
Fax : 03.85.94.02.54
www.bourgogne-obseques.com
CARNET
11
9 h 30 : Mme Suzanne Mo-
théré. Eglise Sainte-Chantal
de Dijon.
9 h 30 : M. Pierre Remond,
82 ans. Eglise Notre-Dame
d’Auxonne.
9 h 45 : Mme Suzanne Drie,
née Leclerc, 86 ans. Créma-
torium de Dijon.
10 heures : Alain Bril, 81 ans.
Eglise Saint-Bernard de Di-
jon.
10 h 45 : M. Claude Mathieu,
dit « Domi », 67 ans. Créma-
torium de Dijon-Mirande.
10 h 45 : M. Philippe Petot,
53 ans. Eglise de la Visitation
de Chevigny-Saint-Sauveur.
11 heures : M. Roger Beu-
chot, 83 ans. Eglise de Beire-
le-Châtel.
11 heures : Mme Alice Sau-
ner, 95 ans. Eglise de Pontail-
ler-sur-Saône.
13 h 45 : M. Francis Gros, 53
ans. Crématorium de Dijon-
Mirande.
14 h 30 : M. Frédéric Alle-
mand, 46 ans. Eglise Saint-
Paul à Dijon.
14 h 30 : Mme Fernande
Boyard, née Desvoyes, 95
ans. Eglise Sainte-Chantal de
Venarey-Les Laumes.
14 h 30 : M. Lucien Gauthier,
80 ans. Eglise Saint-Sympho-
rien à Nuits-Saint-Georges.
14 h 30 : M. Roger Lliebelin,
81 ans. Eglise d’Étevaux.
14 h 30 : Alphonsine Yong,
88 ans. Eglise de Grosbois-
en-Montagne.
14 h 45 : M. Jean-Pierre Fro-
gnet, 61 ans. Crématorium de
Mirande.
15 heures : Mme Gilberte
Pierrot, née Dumay, 90 ans.
Eglise Notre-Dame à Joinville
(52).
15 h 30 : Mme Simone Trul-
lard, née Chapuis, 86 ans.
Eglise de Losne.
16 heures : M. Daniel Aubin
Legros, 45 ans. Eglise Saint-
Jean de Libourne (33).
BEAUNE
Son épouse, ses enfants,
ses petits-enfants, ses arrière-
petits-enfants et ses proches,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Monsieur
Gérard JAILLET
survenu le 10 septembre
2010 dans sa 81
e
année des
suites d’une longue maladie.
Dans son combat contre la
maladie, il est resté digne et
courageux.
Ses obsèques religieuses
ont eu lieu en l’église Saint-
Nicolas dans l’intimité.
La famille remercie tout par-
ticulièrement son médecin
traitant, les infirmières à do-
micile, le groupement des
professionnels de santé du
Pays Beaunois, la Mutualité
Française et l’unité de soins
palliatifs ainsi que les
services de médecine II et
d’urgence de l’hôpital de
Beaune.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes funèbres Roc-Eclerc Beaune
Tél. 03 80 24 98 98
LOSNE - DIJON
Les familles MANGONOT et
SARLIN,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Madame
Colette MANGONOT
survenu le 14 septembre
2010 à l’âge de 97 ans.
Ses obsèques seront
célébrées le vendredi 17
septembre 2010 à 15 heures
en l’église de Losne suivies
de l’inhumation au cime-
tière de Chaugey.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
PF Giraudet - Saint-Jean-de-Losne
Tél. : 03 80 39 06 88
VELARS-SUR-OUCHE
Romain BIDAUX,
son époux ;
Agnès MOÏNO,
Isabelle BIDAUX et Frédéric
TOUSSAINT,
Jean-François et Christine
BIDAUX,
ses enfants ;
Matthieu, Thomas, Julien et
Elodie,
ses petits-enfants ;
Jeanne DÉPINANT,
Antoinette et Jean-Claude
RECEVEUR,
ses sœurs et beau-frère ;
Sylvette MATTÉONI,
Régis et Suzanne BIDAUX,
Jeannine BIDAUX,
ses belles-sœurs et beau-
frère ;
ses neveux et nièces ;
et toute la famille,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Jacqueline BIDAUX
survenu le 13 septembre
2010 à l’âge de 67 ans.
Ses obsèques auront lieu en
l’église de Velars-sur-Ouche
le vendredi 17 septembre à
14 h 30 suivies de l’inhuma-
tion au cimetière de Velars-
sur-Ouche dans l’intimité de
la famille.
Condoléances sur registres.
Pompes Funèbres Meurdra Dijon
Tél. 03 80 65 21 22
JOUEY - CHÂTELLENOT
Emmanuelle et Serge BEGAT,
Ludovic DUREUIL,
ses enfants ;
Arnaud, Solène,
ses petits-enfants ;
Lucien et Jeannette DEMIZIEUX,
Louis et Marie-Thérèse
CHAPUILLIOT,
Jean-François et Chantal
CHAPUILLIOT,
Pierre CHAPUILLIOT,
ses belles-sœurs et beaux-
frères ;
ainsi que toute la famille et
ses amis,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Madame
Marie DUREUIL
née PERROT
dite « Maguy »
survenu le 13 septembre
2010 à l’âge de 71 ans.
La cérémonie religieuse
aura lieu le vendredi 17 sep-
tembre 2010 à 10 h 30 en
l’église de Jouey.
Condoléances sur registres.
La famille rappelle à votre
souvenir son époux
Jean
décédé en 2006.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Maguy repose aux Ets
Germain 5, rue des Trois
Tourelles, 21230 Arnay-le-
Duc (salon Mercure).
ANCY-LE-FRANC (89)
LAIGNES
MOUTIERS-SAINT-JEAN
Jean LEWANDOWSKI,
son époux ;
Aude MAUGUERET et Sébastien
BENOIST,
Brice MAUGUERET et Julie
GRANGER,
ses enfants ;
Timéo, Allan,
ses petits-fils bien aimés ;
Evelyne et Robert JUANICO,
Claude et Alain BASSAL,
Hélène et Christian FOURGAUT,
ses sœurs et ses beaux-
frères ;
ses neveux et nièces ;
toute la famille et ses amis,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Lise LEWANDOWSKI
née HURAULT
survenu à Auxerre le 14
septembre 2010 à l’âge de
59 ans.
Les obsèques auront lieu le
vendredi 17 septembre 2010
à 11 heures en la chapelle
de l’espace funéraire de
Semur-en-Auxois.
Selon ses volontés, le corps
sera crématisé, les cendres
reposeront au cimetière
d’Ancy-le-Franc.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Mme LEWANDOWSKI re-
pose à l’espace funéraire de
Semur 9, avenue Pasteur.

DIJON - LE PUY-EN-VELAY
Mme Colette GALLET,
son épouse ;
Jean-Louis GALLET,
Patrick GALLET,
ses fils ;
Clément, Julien, Antoine,
ses petits-fils ;
Sœur Marie-Chantal GALLET,
sa sœur ;
les familles GALLET, PATIN
et toute la parenté,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Monsieur
Louis GALLET
Conseiller honoraire
à la Cour d’appel de Dijon
survenu le 12 septembre
2010 dans sa 88
e
année.
La cérémonie religieuse
aura lieu le jeudi 16 septem-
bre à 9 h 45 en la cathédrale
Saint-Bénigne à Dijon où
l’on se réunira.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
« Je demande ce qu’a de-
mandé le larron repentant »
(Hymne ADORO TE).
Pompes funèbres générales Dijon
Tél. 03 80 68 00 00
TICHEY
SAINT-APOLLINAIRE
TALANT
SAINT-JEAN-
D’ARMAGNAC (40)
Jean-Pierre BENETON,
son fils et Dominique sa
compagne ;
Fabrice, Emmanuel, Mickaël,
ses petits-fils ;
Dylan,
son arrière-petit-fils ;
ses sœurs, son frère, son
beau-frère, sa belle-œur ;
ses neveux, nièces, cousins
et cousines ;
et toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Madame
Jeanne BENETON
née BOURG
survenu le 14 septembre
2010 à l’âge de 83 ans.
Jeanne repose à la chambre
funéraire de Seurre.
Ses obsèques religieuses
seront célébrées le samedi
18 septembre à 9 heures en
l’église de Tichey où l’on se
réunira, suivies de l’inhu-
mation dans l’intimité fami-
liale.
Condoléances sur registres.
Le présent avis tient lieu de
faire-part et de remercie-
ments.
Pompes funèbres Bordes - Seurre
Tél. : 03 80 21 03 20
SAVIGNY-LÈS-BEAUNE
BAYARD-SUR-MARNE (52)
Dominique REGNIER et
Flavia,
Brigitte et Patrick BOURGOGNE,
Emmanuelle et Philippe
BARRAU,
ses enfants ;
Maud et Vincent,
Nicolas-Thomas et Florence,
Anne-Sophie et Alejandro,
Simon,
Antoine, Louisa,
ses petits-enfants ;
Jean BARRADEL,
son frère ;
ses neveux et nièces,
ont la tristesse de vous faire
part du décès de
Gisèle REGNIER
survenu le 14 septembre
2010 à l’âge de 84 ans.
Ses obsèques auront lieu le
vendredi 17 septembre à
10 h 30 en l’église de
Savigny-lès-Beaune.
Gisèle repose au funérarium
de Beaune.
La famille remercie l’équipe
soignante du centre Nicolas
Rolin pour son dévouement
et sa gentillesse.
Elle rappelle à votre souve-
nir son époux
Jean
décédé en 2000,
Jeanne-Marie et Madeleine
ses belles-sœurs,
Dominique
son neveu.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes funèbres Bordes - Beaune
Tél. 03 80 22 29 07
SEURRE - JOIGNY (89)
ÎLE MAURICE
Rose-Marie FERREIRA,
sa compagne ;
Françoise RABUTEAU PARRY,
Daniel et Céline RABUTEAU,
ses enfants ;
Nicolas et Rocaya,
Mélanie et Franck,
Stéphane et Virginie,
ses petits-enfants ;
Léa, Coleen, Valentin, Luna,
Mahé,
ses arrière-petits-enfants ;
ses sœurs, beaux-frères ;
ses neveux, nièces, cousins ;
et toute la famille,
ont la douleur de vous faire
part du décès de
Monsieur
Jean RABUTEAU
dit « Johnny »
survenu le 13 septembre
2010 à l’âge de 84 ans.
Jean repose en la chambre
funéraire des Ets Christian
Bordes à Seurre.
La cérémonie religieuse
sera célébrée le vendredi 17
septembre à 14 h 30 en
l’église de Seurre.
Les condoléances seront
reçues sur registres.
La famille rappelle à votre
souvenir son épouse
Shirley
décédée en 1983,
sa fille
Suzanne
décédée en 2010.
Cet avis tient lieu de faire-
part et de remerciements.
Pompes funèbres Bordes - Seurre
Tél. 03 80 21 03 20
REMERCIEMENTS
CORGOLOIN
Mme Corinne CASLANI-
BÊCHE ;
Julien et Alexis ;
Mme Danièle CASLANI ;
toute sa famille et sa belle-
famille,
très touchés par les marques
de sympathie et d’amitié qui
leur ont été témoignées lors
du décès de
Monsieur
Valéry CASLANI
et dans l’impossibilité de
répondre individuellement à
tous, remercient toutes les
personnes qui se sont
associées à leur peine par
leur présence aux obsèques,
envois de fleurs, messages
de condoléances et les
prient de trouver ici l’ex-
pression de leur profonde
reconnaissance.
OBSÈQUES
AUJOURD’HUI
12
CARNET / GRANDE RÉGION
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Le village d’Houtaud, à la
sortie de Pontarlier, dans le
Doubs, a été paralysé durant
4 heures, vendredi, à cause
d’un homme qui se disait ar-
mé et s’était retranché dans
les combles de la maison de
son ex-compagne.
L’homme, âgé de 42 ans,
très énervé, avait été rendu
furieux après une visite à Po-
le Emploi qui s’était mal pas-
sée.
Le forcené se trouvait dans
une rue passante à proximi-
té de commerces et la circu-
lation a été coupée dans
Hout aud, ce qui a posé
d’énormes problèmes : la
commune est traversée cha-
que jour par 13 000 véhicu-
les.
Les gendarmes ont donné
l’assaut vers 18 heures, pour
découvrir le forcené sans ar-
me e t e n c ompl e t é t a t
d’ivresse. Il a été conduit à
l’hôpital de Pontarlier.
HOUTAUD(25)
Un forcené
paralyse le village
Deux enfants âgés de trois
ans et 6 mois ont dû être
hospitalisés, samedi, vers
minuit, après avoir été in-
toxiqués par les fumées d’un
incendie qui s’était déclaré
dans la cage d’escalier de
leur immeuble, dans le quar-
tier des Champs-Plaisants, à
Sens.
Les jours des enfants ne
sont pas en danger.
L’origine de l’incendie se-
rait criminelle : quatre pous-
settes auraient été incen-
diées dans le hall.
SENS (89)
Deux enfants intoxiqués
dans un incendie criminel
Une nouvelle absinthe (la
14
e
) vient de naître dans le
Haut-Doubs : à La Cluse-et-
Mijoux, la distillerie Pernot
vient de créer la Berthe de
Joux(dunomde cette femme
dont le mari, rentré des croi-
sades, tua l’amant avant de
l’enfermer dans une cellule
où elle ne pouvait se tenir
qu’à genoux avec pour seule
vue le gibet auquel pendait
l’amant) qui titre à 56 degrés.
Le Haut-Doubs devrait
compter encore deux nou-
velles absinthes dans quel-
ques semaines : la distillerie
Guy et la distillerie Pernot
préparent chacune une nou-
velle fée verte pour les dixiè-
mes « Absinthiades », du 1
er
au 3 octobre.
LACLUSE-ET-MIJOUX(25)
Une nouvelle absinthe
à 56 degrés
Les radars automatiques
installés à Longeau, Ville-
gusien et Vaux-sous-Aubi-
gny, en Haute-Marne, ont
été recouverts de peinture
au cours de la nuit de jeudi
à vendredi, ce qui les rend
totalement inutilisables.
Les gendarmes ont été
alertés, et une enquête a été
ouverte.
Selon les premières cons-
tatations, les trois dégrada-
tions de radars automati-
ques pourraient être le fait
d’une seule et même per-
sonne.
Des traces de pneus ont
été relevées à proximité de
chacun des appareils, et les
gendarmes vont procéder à
leurs analyses.
HAUTE-MARNE(52)
Trois radars automatiques
mis hors service
ETAT CIVIL DU
14 SEPTEMBRE
£NAISSANCES
10 boulevard Maréchal­de­
Lattre­de­Tassigny
Loane LECLERC
Dylan STORCK­­FRACHET
Aëryn VERSCHAEVE
Coraleen THOMAS
Clara THOMAS
Shirley SCHEID
Enzo MOREL
Kaheïla BROSSE
Brayan DUFOULON
Anaëlle BEGIN
Souhail LALOUCH
56, rue de la Préfecture :
Charlotte LI SARLIN
Nathan SOTOMEY
Arthur BOUHEY­­PERRET
Tony PIEZZI
Alanis ROLLAND
Jules CHARPY
Luka GRIMPRET
Asmâ MEGHERBI
Lina KONTZ
Quentin CLEMENCET
£DÉCÈS
Pierre BÉRAUD, retraité,
domicilié à Chenôve (Côte­
d’Or), Résidence le Clos du
Roy, 4 rue des Gallandiers.
Jacqueline MILÉSi, retraitée,
domiciliée à Velars­sur­
Ouche (Côte­d’Or), 5 Grande­
rue.
Anne­Marie BILLEY, retraitée,
domiciliée à Dijon, 46 rue
Henri Bazin.
Louis GALLET, retraité,
domicilié à Dijon, 9 bis rue
Docteur Chaussier.
Pierre MONNIN, retraité,
domicilié à Dijon, 32 rue
Joseph Samson.
Le « record absolu en ma-
tière d’augmentation d’im-
pôts » détenu par la taxe
foncière de 72 contribua-
bles autunois a fait l’ouver-
ture du JT de TF1 hier.
La nouvelle que nous rela-
tions hier en page Grande
Région fait désormais grand
bruit bien au-delà des terres
bourguignonnes.
France 3 était en tournage
à Autun hier, tout comme
les caméras de TF1. L’info
peu commune a fait la Une
du j our nal t é l é vi s é de
13 heures, Jean-Pierre Per-
nault détaillant la hausse os-
cillant entre 100 et 7 000 %
de la taxe foncière de 72
foyers autunois, la quali-
fiant de « record absolu en
matière d’ augmentation
d’impôts ». Les contribua-
bles concernés qui sont des
propriétaires de terrains
constructibles sur Autun et
sur la commune associée de
Saint-Pantaléon (bien sou-
vent louées comme terres
agricoles) sont nombreux à
ne pouvoir régler la « note »
ainsi décuplée.
Une trentaine d’habitants
en colère avaient manifesté
lundi, ils se sont à nouveau
retrouvés sur la propriété
d’ un coupl e concerné à
Margennes hier matin.
« Têtu »
Lundi, le maire Rémy Re-
beyrotte était apparu in-
flexible, se qualifiant lui-mê-
me de « têtu ». Il entend
inciter les propriétaires à
vendre leurs terrains pour
permettre à des jeunes rési-
dents de venir construire et
s’installer. Par ce biais, et
même si la municipalité ré-
fute avoir voté ce dispositif
dans cette opti que, pl u-
si eurs di zai nes (cent ai -
nes ?) de milliers d’euros
supplémentaires seront ain-
si perçus par la Ville.
Malgré la promesse d’être
reçus individuellement, les
contribuables demandent le
retrait pur et simple de cette
m e s u r e a d o p t é e e n
juillet 2009.
M. JUDIC
AUTUN(71)
«Un record absolu
de hausse d’impôts »
Des contribuables se sont retrouvés hier près du terrain d’un
couple contraint de débourser 15 470 € de taxe foncière. Photo M. J.
Hier au cours de la mati-
né e , e nt r e 8 he ur e s e t
13 heures, un cambriolage
s’est produit dans une rési-
dence principale située en
zone artisanale non loin du
garage Renault à Ciel. La
maison a été visitée et des bi-
j oux et un cof f re- f ort de
200 kg ont été dérobés. Du
numéraire, des bijoux et
autres documents se trou-
vaient dans le coffre-fort que
seuls plusieurs hommes ont
puemporter. Lepréjudiceest
important pour cette famille.
Les gendarmes de lacommu-
nauté de brigades de Saint-
Germain-du-Plain mènent
l’enquête et font appel à
d’éventuels témoins. Des per-
sonnes qui auraient remar-
qué des personnes suspectes
à proximité du domicile de
Ciel, unvéhicule lourdement
chargé ou un coffre- fort
abandonné dans la nature.
C. ZAHRA
CIEL(71)
Un coffre-fort de 200 kg
dérobé chez un particulier
ENBREF
LE CREUSOT (71)
La famille d’Aurélie veut
une marche blanche
La famille d’Aurélie Catal-
do, 24 ans, tuée au Creusot
vendredi soir par son ex-
concubin (mis en examen
lundi pour assassinat), sou-
haite organiser une marche
blanche au Creusot demain,
à partir de 9 h 30, au départ
du foyer du 36 rue Saint-
Henri, et jusqu’à la rue La-
martine, où Aurélie a été
agressée. Hier soir, la fa-
mille était toujours dans l’at-
tente du feu vert des autori-
tés.
Les obsèques d’Aurélie Ca-
taldo seront célébrées le mê-
me jour, à 15 heures 30, en
l’église de Saint-Marcel.
13
FRANCE
et
MONDE
AGRICULTURE. LeministreBrunoLeMaireaannoncé, hier àRennes, leversement d’aides sur trois ans.
Uneenveloppede300millions
d’eurospourleséleveurs
Définition. LeSpaceest leSalondes productions animales
Carrefour européenàRennes.
PAC. LaFranceet l’Allemagnesesont prononcées, hier, pour une
Politiqueagricoleeuropéenneforteau­delàde2013.
«T
rois cents millions
d’euros sur trois
ans (2011-2013)
vont être débloqués pour fi-
nancer ces plans de dévelop-
pement (de l’élevage, Ndlr) »
a annoncé le ministre devant
une salle triée sur le volet, et
encerclée par les forces de
l’ordre qui maintenaient à
l’extérieur des centaines de
paysans en colère.
Les aides ont pour objectif
de « consolider » les filières
laitières, bovines et porcines,
mises à mal par les prix bas à
la production et l’envolée ré-
cente du prix des céréales.
Le ministre a aussi annoncé
un souti en d’ ur gence de
30 millions d’euros pour les
agriculteurs les plus en diffi-
cultés. Cette aide pourrait
soutenir certains paysans,
trop endettés, à quitter la pro-
fession.
Il a, aussi, annoncé le verse-
ment anticipé d’une partie
des aides PAC(Politique agri-
cole commune), ce qui repré-
sente une avance de 3 mil-
liards d’euros d’aides versées
en avance aux trésoreries.
Al’extérieur, les agriculteurs
protestataires criaient leur
hostilité àlaFédérationnatio-
nale des Syndicats d’exploi-
tants agricoles (FNSEA), le
syndicat majoritaire, et à son
président, Jean-Michel Lemé-
tayer, qui est aussi le président
de l’organisation du Salon.
Les forces de l’ordre ont uti-
lisé des gaz lacrymogènes
pour contenir les manifes-
tants, qui de leur côté ont lan-
cé des œufs, des bouts de fer-
raille ou des petits sacs en
plastique avec du lisier ou de
la bouse.
« Lève-toi producteur lai-
tier », « Lemétayer démis-
sion », ont crié les manifes-
t a n t s , q u i a r b o r a i e n t
notamment la casquette jau-
ne de l’EMB(European Milk
Board), une organisation
européenne minoritaire de
producteurs de lait, ou les
couleurs de la Confédération
paysanne, Coordination ru-
rale, Organisation des pro-
ducteurs de lait ou Apli (asso-
ciation des producteurs de
lait indépendants).
Ces syndicats minoritaires
reprochent à la FNSEA les
accords signés dans le cadre
de l’interprofession laitière
sur le prixdu lait. Plus généra-
lement, ils dénoncent l’empri-
se de laFNSEA, seul syndicat
à siéger dans des interprofes-
sions, là où se décide la politi-
que des filières.
Après le départ du ministre
sous la protection des forces
de l’ordre, les manifestants se
sont pris aux installations du
salon, symboles pour eux de
leur malaise.
Des stands du ministère de
l’Agriculture, de la FNSEAet
des JA, du CNIEL (interpro-
fession laitière) ont été mis à
sac, et le grand hall qui les
abritait momentanément
évacué par les forces de l’or-
dre.
Interrogé à plusieurs repri-
ses lors d’une conférence de
presse à l’issue de son allocu-
tion sur son intention de visi-
ter le salon, comme c’est la
coutume génér al ement,
M. Le Maire a fait valoir qu’il
se rendait immédiatement à
Berlin pour signer avec son
homologue Ilse Aigner, la po-
sition franco-allemande pour
défendre la prochaine PAC.
Hier, lors de l’ouverture du
24
e
Sal on de l ’ él evage à
Rennes (Space), le ministre
de l’Agriculture, Bruno Le
Maire, a annoncé des aides
importantes pour les filières
de l’élevage.
Les syndicats agricoles minoritaires ont violemment manifesté leur colère lors de l’inauguration du salon. Photo AFP
5La Poste, qui avait
été condamnée en mars
par la justice à payer
les frais d’entretien
des tenues de douze
facteurs du Tarn,
ne devra leur verser
qu’une indemnité
de 5 € mensuels.
£Immigration. La Commission européenne a menacé, hier, de poursuivre Paris en
justice pour sanctionner les expulsions de Roms roumains et bulgares. À lire en page 15

Lancer des projectiles, faire œuvre
de destruction, ce n’est pas une
politique, c’est le renoncement. ”
FNSEA et les jeunes agriculteurs
14
FRANCE ET MONDE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
n
POIVRE
ET SEL
E
n pleine nuit, à quelques heures de l’ouverture du Sa-
lon de l’élevage à Rennes, le ministre de l’Agriculture
Bruno Le Maire a arraché à l’Elysée et à Matignon une
paille : une aide de 300 millions d’euros qui sera versée en
trois ans aux éleveurs de bovins et de porcs. Depuis les
manifestations de cet été pour obtenir un redressement
du prix du lait, nos compatriotes n’ignorent plus que l’éle-
vage dans notre pays est en crise. En deux mots, il ne
nourrit plus son homme. Les 300 millions de l’Etat ne
sont pas destinés à aider les éleveurs, enpremier lieuceux
qui sont surendettés et ont des revenus mensuels infé-
rieurs au SMIC. Ils devront servir à la modernisation des
bâtiments et à la « mise aux normes » (de Bruxelles) des
élevages. En apprenant à leur arrivée à Rennes ce « coup
de pouce » en faveur de la filière, les premiers éleveurs in-
terrogés se sont demandés amèrement si l’Etat se mo-
quait d’eux. Dans un premier temps, c’est une aide de 30
millions qui leur sera octroyée. Une somme bien insuffi-
sante pour combler le différentiel entre une alimentation
du bétail dont le cours a fortement augmenté et le prix de
la viande (ou du lait) qui stagne désespérément. Le modè-
le français d’élevage longtemps surprotégé avec ses peti-
tes exploitations semble menacé de mort. 300 millions :
c’est, à une bagatelle de millions près, la somme que l’Etat
s’est engagé à verser à l’ancien ministre de François Mit-
terrand Bernard Tapie. C’est aussi à peu près le coût de la
malnutrition dans les pays pauvres. Mais il ne faut pas
voir dans ces rapprochements de déplaisants amalgames.
Nos 300 millions
PAR PHILIPPE ALEXANDRE
ENBREF
ÉDUCATION
Un instituteur jugé pour détention d’images pédoporno-
graphiques
Un instituteur de 52 ans « bien noté » a été placé, hier en dé-
tentionprovisoireet serajugéle13octobrepour détentionde
plus de 15 000 images à caractère pédopornographique.
L’homme, arrêté lundi matin dans son école primaire de
Saint-Pathus et placé en garde à vue, est passé, hier, en com-
parution immédiate devant le tribunal correctionnel de
Meaux. Mais la présidente Catherine Morina renvoyé le pro-
cès, demandant « une expertise psychiatrique plus détaillée »
et un « placement sous mandat de dépôt » afin de « garantir
(sa) présence » dans un mois.
TABAC
Levée de bouclier chez les buralistes
Les buralistes, dont le congrès annuel s’ouvre, aujourd’hui, à
Paris, veulent que l’Etat lutte davantage contre la contreban-
de, qu’il s’agisse d’achats à l’étranger, sur internet ou sous le
manteauet qui représenteraient une cigarette fumée sur cinq.
Entre «18et 20%»des cigarettes consommées enFrance ne
sont pas achetées chez l’undes 28000buralistes de l’Hexago-
ne, estime Pascal Montredon, le président de la Confédéra-
tion des buralistes.
PARIS
Evacuation de la Tour Eiffel suite à une alerte à la bombe
La Tour Eiffel et le Champ-de-Mars ont été évacués, hier soir,
par la police à la suite d’une alerte à la bombe. Peu avant
21 heures, d’importantes forces de police procédaient à l’éva-
cuation dans le calme de la Tour et de ses abords, où se trou-
vaient quelque 2 000 personnes. « La société qui gère la Tour
Eiffel areçuunappel anonymevers 20h20», aindiquélaPré-
fecture de police de Paris.
Le Parlement a définitive-
ment adopté, hier, lorsd’unul-
timevoteduSénat, leprojetde
loi prohibant le port duvoile
intégral dans l’espace public,
cette interdictionne devant
entrer envigueur qu’auprin-
temps 2011après sixmois de
«médiation»et de«pédago-
gie». LeSénat n’apasapporté
de modificationà la version
votée àl’Assemblée il y atout
juste deux mois, ce qui vaut
feuvertdéfinitifduParlement.
Le texte a été approuvé par
246voix(UMP, centristes, ra-
dicaux, Parti de gauche ainsi
que 46 socialistes sur 116,
dont Robert Badinter, ancien
ministre de François Mit-
terrand, François Patriat et
François Rebsamen, aunom
de « l’égalité hommes-fem-
mes ») contreuneseule, celle
de l’élue centriste de La Réu-
nion, Anne-MariePayet.
Niqab, burqa, cagoules...
Saluant le vote, lagardedes
SceauxMichèle Alliot-Marie
atoutefois regretté que «cer-
taines raisons extérieures au
texte empêchent l’unanimi-
té »sur une telle mesure. Son
projetdeloinevisepasexpres-
sément le voile intégral mais
plus largement «ladissimula-
tiondu visage dans l’espace
public » (cagoules dans les
manifestations...).
Reprenant une proposition
de loi dupatrondes députés
UMPJean-François Copé, le
texteinterdit bel et bienleport
duniqaboude la burqa dans
tout l’espace public, sous pei-
ned’uneamendede150€et/
oud’unstage de citoyenneté.
Toutepersonneobligeant une
femmeàsevoilerserapassible
d’ un an de pr i s on e t de
30000€d’amende, selonun
nouveaudélit effectif, lui, sitôt
laloi promulguée.
PARLEMENT
Voileintégral interdit dans l’espacepublic
L
e nouveau PTZsera
«ciblésurlesnouveaux
primo-accédants»,ilse-
ra «universel »c’est-à-dire
«accordésans conditionde
revenu»et «plus favorable
pour les familles avec en-
fants», arésuméM. Sarkozy
lorsd’unetablerondeorgani-
séeàThiais.
Laprincipaledispositionest
lerenforcement duPTZ(prêt
àtauxzéro), qui vaprendrele
nomdePTZ+, réservéauxpri-
mo-accédants sans condi-
tionsderessources. Soncoût
pour l’Etat devrait passer de
1,2à2,6milliardsd’eurospar
anpour380000bénéficiaires
contre200000à250000ac-
tuellement.
Efficacité
Pourgagnerenefficacité, le
PTZ+serarenduplusattrac-
tif, notammentenfonctionde
laperformanceénergétique,
pourleslogementsneufsdans
lesrégionsqui font faceàune
pénurie.Ilseracibléenprovin-
cesurleshabitationsancien-
nespour revitaliser les«cen-
tresbourgs»plutôtquesurles
maisonsindividuellesisolées.
Lesduréesd’emprunt pour-
ront également êtreportées
jusqu’à30anspourlesména-
ges modestes et seront fonc-
tiondelacompositiondelafa-
mille pour favoriser celles
dontlesrevenussontcompris
entre2et4Smic.
Legouvernementmaintient
également deuxautresaides
principales: pourceuxqui ont
économisédel’argent sur un
compte PEL(Prêt Epargne
Logement)etl’APL(Aideper-
sonnelleaulogement)pourles
ménagesmodestesouencas
deperted’unemploi.
Côtééconomies, legouver-
nement supprime, àpartirdu
1
er
janvier2011, le«Pass-Fon-
cier», qui permettait depayer
leterrainaprèslelogement, et
lecrédit d’impôt sur les inté-
rêtsd’empruntsimmobiliers.
LOGEMENT
Des aides pour augmenter
lenombredepropriétaires
La réforme des aides à l’ac­
cession à la propriété, an­
noncée, hier, par le prési­
dent de la République, vise
à augmenter le taux de pro­
priétaires de 58 %à 70 %en
France.
« La TVA à 5,5 % sur les opérations de rénovation urbaine sera maintenue », selon Sarkozy. AFP
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
FRANCE ET MONDE
15
L
a Commission euro-
péenne a menacé,
hier, de poursuivre
Paris en justice pour sanc-
tionner les expulsions de
Roms roumains et bulgares
et a accusé les autorités
f rançai ses de dupl i ci t é
après avoir fait un parallèle
avec la Deuxième Guerre
mondiale.
Viviane Reding, en charge
de la Justice et des droits
fondamentaux au sein de
l’exécutif européen, s’est
montrée très sévère.
« J’ai été personnellement
interpellée par des circons-
tances qui donnent l’im-
pression que des personnes
sont renvoyées d’un Etat
membre juste parce qu’el-
l es apparti ennent à une
certaine minorité ethnique.
Je pensais que l’Europe ne
serait plus le témoin de ce
genre de situation après la
Deuxième Guerre mondia-
le », a-t-elle lancé au cours
d’une conférence de presse.
« Personnellement, je suis
convaincue que la Com-
mi ssi on ne va pas avoi r
d’autre choix que de lancer
une procédure d’infraction
contre l a France » pour
non-respect de la législa-
tion de l’UE, a-t-elle annon-
cé.
Visiblement ulcérée par la
dissimulation de l’existence
d’une circulaire française
ciblant expressément les
Roms pour les expulsions
et froissée par des critiques,
la veille, contre Bruxelles
du secrétaire d’Etat fran-
çais aux Affaires européen-
nes Pierre Lellouche, Mme
Reding a accusé de duplici-
té des autorités françaises.
Fermeté
de la Commission
« Il est choquant qu’une
partie du gouvernement
français vienne à Bruxelles
dire des choses et qu’une
autre partie du gouverne-
ment fasse le contraire »,
s’est-elle insurgée. « C’est
une honte», a-t-elle lancé.
Les autorités françaises
ont retiré lundi la circulaire
incriminée. Mme Reding
veut lancer cette procédure
d’infraction pour non-res-
pect de la législation euro-
péenne dans « les deux pro-
chaines semaines ».
«Trop c’est trop ! », a-t-elle
lancé, « ma patience a at-
teint ses limites ».
Dans le détail, Mme Re-
ding veut rappeler Paris à
l’ordre pour transposition
insuffisante d’une directive
européenne sur la libre cir-
culation de citoyens euro-
péens et « application dis-
criminatoire » de ce texte.
A terme, la France pourrait
donc être poursuivie de-
vant l a Cour de j ust i ce
européenne avec de fortes
amendes à la clé.
La fermeté de la Commis-
sion a été saluée par les
Verts au Parlement euro-
péen.
« Mieux vaut tard que ja-
mais, il faut maintenant
qu’elle passe à l’action », a
déclaré son coprésident
Daniel Cohn-Bendit.
Le Parlement européen a
voté la semaine dernière
une résolution réclamant
l’arrêt immédiat des expul-
sions de Roms, qui a ulcéré
Paris.
Le ministre français de
l’Immigration Eric Besson
a tenté, hier, de calmer le
jeu, mais assuré que le gou-
vernement continuerait à
démant el er l es campe-
ments irréguliers malgré le
tollé qu’il provoque depuis
des semaines.
Près de 160 Roms rou-
mains ont du reste été re-
conduits dans la journée
d’hier dans leur pays après
avoir accepté la procédure
du « retour volontaire »
moyennant une aide finan-
cière.
IMMIGRATION. Lapolitiquefrançaiseaétéunenouvellefoismontréedudoigt.
Roms:Bruxellesdurcitleton
La Commission européen­
ne a menacé, hier, de pour­
suivre Paris en justice pour
sanctionner les expulsions
de Roms roumains et bulga­
res.
« Les discriminations ethniques ou raciales n’ont pas leur place
en Europe », a martelé, hier, Viviane Reding. Photo AFP

Il ne suffit pas
de changer
les mots.
Le comportement
doit également
être modifié. ”
Viviane Reding
Le parquet a requis cinq
ans de prison, hier, à Lyon
contreleconvoyeur defonds
Toni Musulin, jugé en appel
pour le vol de 11,6 millions
d’euros fin 2009, en déplo-
rant que ce second procès
n’ait livré aucunindice sur la
partie manquante du butin.
La cour a mis sa décision
en délibéré au 2 novembre.
« Je veux que vous recon-
naissiez le trouble à l’ordre
public et le fait que, quand
on est convoyeur, on a une
responsabilité particulière »,
a lancé l’avocate générale,
Jacqueline Dufournet, de-
mandant d’alourdir la peine
de trois ans de prisoninfligée
en première instance.
Réclamant aussi 45 000 €
d’amende et une « interdic-
tion professionnelle définiti-
ve», ellearegrettéquelepré-
venuait refusé de s’expliquer
sur le butin non retrouvé par
les enquêteurs. « Il va em-
porter ses secrets dans sa cel-
lule et, dès qu’il sera élargi, il
retrouvera ses 2,5 millions
d’euros manquants », a-t-elle
dit, désabusée.
Entendu dans la matinée,
le plus célèbre convoyeur de
France, arborant catogan et
barbe poivre et sel, a assuré
n’avoir « pas pris » ces sacs
de billets, allant jusqu’à dé-
clarer : « Je ne sais même pas
s’ils existent, jeneles ai pas ».
Pressé de questions sur les
heures ayant suivi le vol, il a
mai ntenu que « des pas-
sants » avaient pu se servir
dans le fourgon volé, aban-
donné dans la rue, oudans le
box loué par ses soins, avant
de mettre directement en
cause le propriétaire de ce
box. « La personne qui peut
dire s’il manque des sous,
c’est M. Saint-Martin », a
lancé Musulin, accusant le
propriétaire du box d’avoir
« été voir ce qu’il y avait de-
dans avant d’aller voir la po-
lice ».
Alors que l’audience tou-
chait à sa fin, un avocat re-
présentant le propriétaire du
box est venu accuser le pré-
venu de « diffamation ». Me
Olivier Baratelli a affirmé
que le box n’avait « jamais
été ouvert par son client »
avant l’arrivée de la police et
demandé au convoyeur
« d’apporter la preuve » de
ses déclarations. La cour se
prononcerale26octobresur
ce point.
COURD’APPEL
Cinqans requis contreleconvoyeur defonds Toni Musulin
ENBREF
JUSTICE
AffaireBettencourt:
lajugepeutpoursuivre
sonenquête
LajugeIsabellePrévost-Des-
prez,confortéehierparlacour
d’appel de Versailles, peut
poursuivresonenquêtesurun
abus defaiblessedeLiliane
Bettencourt, malgrélepour-
voi encassationaussitôt an-
noncépar l’avocat delamil-
liardaire. Le1
er
juillet, Isabelle
Prévost-Desprez, présidente
dela15
e
chambredutribunal
deNanterre, s’étaitsaisiedece
supplémentd’enquête, décidé
lorsdurenvoi sinediedupro-
cès opposant FrançoiseBet-
tencourt-Meyers à l’artiste
François-MarieBanier, accu-
sé d’avoir profité de la«fai-
blesse»desamèrepourobte-
nirprèsd’unmilliardd’euros
dedons.
IRAN
Larandonneuse
américaineaétélibérée
Larandonneuseaméricai-
neSarahShourd, détenue
enIrandepuisjuillet2009, a
étélibérée, hier, aprèslever-
sement d’une cautionde
prèsde500000dollars,mais
sesdeuxcompagnons, arrê-
tésenmêmetempsqu’elle,
resteront enprisonjusqu’à
leur procès pour «espion-
nage». SarahShourdavait
étéarrêtéele31juillet 2009
avecdeuxautres randon-
neurs américains enterri-
toireiranienprèsdelafron-
ti ère avec l e Kurdi stan
irakien.
GUINÉE
Mortduprésident
delaCommissionélectorale
Leprésident delaCommis-
sionélectoraledeGuinée,Ben
SékouSylla, condamnépour
fraudeélectoraleaupremier
tour delaprésidentielle, est
mort de maladie àl’hôpital
Saint-LouisàParisàquelques
joursdusecondtour, aannon-
cé, hier, sonépouse, SyllaSiré
Keïta.
16
FRANCE ET MONDE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
2
3
1
8
2
0
0
ENBREF
ALIMENTATION
Premièrebaisseenquinzeansdunombred’affamésdans
le monde
Pour la première fois depuis quinze ans, le nombre de person-
nes souffrant de la faim dans le monde a baissé en 2010, à
925 millions, selon l’Organisation des Nations unies pour
l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui juge néanmoins ce
chiffre «inadmissible ». Alors que la barre symbolique dumil-
liardde personnes avait été dépassée en2009, avec 1 023 mil-
liond’affamés, cechiffreareculéde9,6%cetteannée, selonla
FAO.
ESPAGNE
Arrestations dans l’entourage de l’ETA
Neuf membres présumés dumouvement basqueradical Ekin,
considéré par lajustice espagnole comme partie intégrante de
la nébuleuse du groupe armé ETA, ont été arrêtés dans la nuit
de lundi à mardi par la garde civile, a indiqué le ministère de
l’Intérieur. Cette opération, la première contre l’entourage de
l’ETA depuis l’annonce d’un cessez-le-feu le 5 septembre, a
permis de «démanteler ladirectiond’Ekin», aassuré dans un
communiqué le ministère de l’Intérieur.
NOMINATION
Michelle Bachelet nommée à la tête de Onu-femmes
L’ex-présidente du Chili Michelle Bachelet a été nommée,
hier, à la tête de la nouvelle structure de l’Onuchargée d’accé-
lérer l’amélioration de la condition des femmes dans le mon-
de, Onu-femmes, a annoncé le secrétaire général de l’Onu
Ban Ki-moon. Mme Bachelet a quitté la présidence du Chili
enmars et aétél’undes chefs d’Etat les plus populaires duChi-
li. L’Onu s’est dotée début juillet d’une nouvelle structure dis-
posant de puissants pouvoirs et chargée d’accélérer l’amélio-
ration de la condition des femmes et des filles dans le monde.
«A
ujourd’hui, les
parties ont enta-
mé des discus-
sions sérieuses sur des ques-
ti ons de fond », a décl aré
l’émissaireaméricainpourle
Proche-Orient GeorgeMit-
chell. Parmi lesquestions-clés
duconflit figurent lesfrontiè-
resd’unfuturEtatpalestinien,
lasécuritéd’Israël, lesort des
réfugiéspalestiniens, lestatut
deJérusalemouencorelaco-
lonisationjuive. MM. Abbas
et Netanyahusesont rencon-
trésàdeuxreprisesdanslasta-
tionbalnéairedeCharmel-
Cheikhenprésencedelase-
crétaired’EtatHillaryClinton
et deM. Mitchell qui doit ren-
contrer, demain, àDamas le
présidentsyrienBacharal-As-
sad. Lesnégociationsdepaix
directes, geléesdepuisdécem-
bre2008, ont étérelancéesle
2septembreàWashington.
MM. NetanyahuetAbbasont
convenudeserencontrertous
lesquinzejours.
Climatdifficile
Cespourparlerssoussuper-
visionaméricainesedérou-
lent dansunclimat difficileà
moins de deuxsemaines de
l’expiration, le26septembre,
dugel partiel delacolonisa-
tionjuivedanslesterritoires
palestiniensoccupés, aucœur
des tensions. EnIsraël, un
haut responsable a affirmé
que M. Netanyahune cher-
chait «pasàtorpillerlesnégo-
ciations, bienaucontraire».
LesPalestiniens, eux, veulent
définirlesfrontièresd’unfutur
Etat palestinienet aborderles
questionsdustatut deJérusa-
lemetdudroitauretourdesré-
fugiéspalestiniens.
ISRAËL/PALESTINIENS
Retour audialoguedepaix
Le Premier ministre israé­
lien Benjamin Netanyahu et
le président palestinien Ma­
hmoud Abbas ont eu, hier,
en Egypte de nouvelles dis­
cussions de paix.
H. Clinton (C) prévoit de réunir une nouvelle fois, aujourd’hui à
Jérusalem, B. Netanyahuk (G) et M. Abbas. Photo AFP
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
ÉCONOMIE / FRANCE ET MONDE
17
LA BOURSE
MARCHÉS FINANCIERS
Séance du mardi 14 septembre 2010
Les chiffres clés
➲ SMIC :
➲ Taux de chômage :
➲ Plafond Sécurité Sociale :
➲ Ind. INSEE loyers :

J
J
K
J
EURONEXT
CAC 40
J
+ 0,19 %
3774,4 pts
DOW JONES à 18h
EUROSTOXX 50
NIKKEI
BRENT à 18h
+ 0,18 % à 10563,5 pts
+ 0,05 % à 2806,47 pts + 0,54 % à 79,46 $
- 0,24 % à 9299,31 pts
+ 0,57 % / an
118,26 (2ème tr. 2010)
9,3 % (2ème tr. 2010)
8,86 € / heure
2885 € / mois
AB Science 10,98 - 0,09 - 15,41
ABC Arbitrage 6,66 - 2,06 + 1,22
Accor 26,45 + 0,17 + 1,10
ADP 59,6 + 0,79 + 5,81
Air France-KLM 11,26 - 1,10 + 2,36
Air Liquide 90,21 + 0,68 + 16,08
Alcatel-Lucent 2,24 + 0,58 - 5,96
Alstom 37,66 + 1,66 - 23,24
Altamir Amboise 5,85 - 0,85 + 11,43
Alten 20,53 + 0,15 + 5,28
Altran Techno. 2,91 + 1,96 - 21,84
Anf Immobilier 30,35 - 0,33 + 3,17
April Group 21,99 + 0,27 - 9,13
A.P.R.R. 54,16 - + 1,35
Areva CIP 326,05 - 0,50 - 6,58
Arkema 36,2 - 0,48 + 39,23
Assystem 12,45 + 1,14 + 55,43
Atos Origin 34,655 - 1,37 + 8,01
Audika 19,25 - 0,31 - 13,29
Axa 13,21 - 0,68 - 20,13
Beneteau 11,24 + 0,49 + 4,85
Bic 59,98 - + 24,18
bioMerieux 79,2 + 0,96 - 3,04
BNP Paribas Act.A 56,13 + 0,27 + 0,41
Boiron 25,11 - 0,28 - 15,77
Bollore 149 - 1,10 + 29,62
Bonduelle 68,85 - 1,64 - 13,35
Bongrain 51,45 - 2,63 - 2,83
Bourbon 29,825 - 0,20 + 13,19
Boursorama 8,67 - 1,37 - 10,34
Bouygues 32,88 - 0,12 - 9,73
Bull 2,78 + 2,96 - 9,15
Bureau Veritas 48,58 + 0,47 + 33,44
Burelle 153,9 - 0,06 + 94,83
Camaieu 185 + 2,78 + 30,28
Canal + 5,458 + 0,70 - 3,91
Cap Gemini 36,59 + 0,21 + 14,45
Carrefour 37,61 + 0,25 + 12,07
Casino Guichard 69,28 - 0,52 + 10,79
CDA-Cie des Alpes 20,39 + 1,95 - 17,48
Cegedim 54,36 - 0,04 - 5,46
CeGeREAL 21,78 - 0,09 - 14,59
CFAO 27,205 + 0,41 - 5,11
CGG Veritas 16,66 - 1,77 + 11,59
Christian Dior 90,14 + 1,43 + 25,61
CIC actions A 124,03 + 0,76 + 2,50
Ciments Francais 65,33 + 5,13 - 11,72
Club Med. 13,92 - 4,00 + 8,33
CNIM 71 + 1,43 -
CNP Assurances 14,415 + 0,42 - 14,91
Colas 149,4 + 0,34 - 14,38
Crcam Brie Pic2cci 18,06 - 0,22 + 8,93
CRCAM Paris et IDF 60,05 + 0,54 + 2,46
CRCAM Nord Fr. 19,06 + 0,32 - 3,25
Credit Agricole 11,685 + 0,82 - 5,46
Danone 44,35 + 0,38 + 3,55
Dassault-Aviation 593 - 1,66 + 12,95
Dassault Systemes 51,25 + 1,18 + 28,93
Delachaux S.A. 56 - 1,60 + 36,62
Derichebourg 3,416 - 1,84 + 9,84
Devoteam 19,25 + 2,39 + 6,53
Edenred 14,525 + 0,03 + 11,73
EDF 32,815 - 0,17 - 21,04
Edf Energies Nouv. 32,265 - 0,11 - 10,40
Eiffage 37,6 + 1,53 - 4,69
Elect.Strasbourg 115 - 1,66 -
Entrep. Contract. 82,23 + 0,16 + 26,70
Eramet 215,85 - 0,58 - 2,22
Essilor Intl 48,745 + 0,25 + 16,75
Esso 95,35 - 0,56 + 10,10
Etam Develop. 32,17 - 4,20 + 79,92
Euler Hermes 59,8 + 0,52 + 14,36
Eurazeo 48,025 - 0,72 + 3,30
Euro Disney 4,39 + 2,57 - 9,48
Euro Ressources 4 + 3,36 + 9,59
Eurofins Scient. 37,165 + 0,88 - 2,68
Eurosic 25,44 + 0,43 + 10,61
Eutelsat Communic. 28,975 - 0,60 + 29,01
Exel Industries 28,39 + 0,50 + 13,56
Faiveley Transport+ 61,6 + 1,23 + 10,99
Faurecia 15,6 - 0,57 + 1,30
Fdl 17,9 + 0,51 - 0,28
F.F.P. 42,95 - 1,04 - 4,04
Fimalac 31,49 + 1,58 - 18,90
Fleury Michon 34,5 - 0,86 + 0,06
Fonciere des Murs 17,82 + 0,28 + 15,71
Fonc.Regions. 81,49 + 4,10 + 14,16
Fonc.Lyon. 33,66 + 5,85 + 0,48
Fonciere Massena 11,89 - 0,67 + 12,28
Fonciere Paris-Fra 94,15 + 0,09 - 7,63
France Telecom 16,37 - - 6,08
Gameloft 3,56 - 2,47 + 0,85
Gaumont 55 - 2,65 + 41,03
Gdf Suez 26,43 - 1,25 - 12,73
Gecimed 1,34 - + 8,94
Gecina 81,9 + 2,49 + 7,57
Generale de Sante 11,25 - - 15,60
GFI Informatique 2,81 - 1,06 + 0,36
Gifi 46,5 - 1,08 - 5,08
GL Events 21,4 - 0,93 + 24,85
Groupe Crit 20,75 + 4,32 + 15,28
Groupe Eurotunnel 6,453 - 0,08 - 1,33
Guerbet S.A 81,92 - 1,09 - 15,68
Guyenne Gascogne 79,5 - 1,85 + 24,80
Haulotte Group 7,92 + 4,62 + 25,52
Havas 3,621 + 0,61 + 29,74
Hermes intl 156,6 - 1,82 + 67,83
Hi Media 2,95 - 1,34 - 40,16
Icade 79 + 0,37 + 18,35
Iliad 73,76 - 0,31 - 11,69
Imerys 42,48 + 0,84 + 1,11
IMS(Int.MetalSer) 10,85 - 0,91 + 12,79
Ingenico 20,38 - 2,95 + 26,22
Inter Parfums 24,24 + 0,50 + 48,07
Intle Plant.Heveas 66,05 - 3,01 + 43,59
Ipsen 26,35 - 0,21 - 32,02
Ipsos 32,125 - 0,23 + 51,82
JC Decaux 19,8 + 0,66 + 16,23
Kaufman et Broad 19 + 0,74 + 11,90
Klepierre 26,5 + 2,18 - 6,66
Korian 17 + 0,29 - 15,00
Lafarge 41,5 + 0,74 - 28,21
Lagardere 30,15 + 1,04 + 6,12
Lanson-Bcc 52,98 + 0,17 + 41,43
Laurent-Perrier 74 + 2,07 + 37,01
LDC 69,55 - - 14,40
Legrand 25 + 0,56 + 28,37
Lisi (ex GFI Ind.) 43,6 - 0,91 + 27,11
L'Oreal 83,46 + 0,22 + 7,00
LVL Medical Gpe 16,7 + 0,12 + 2,14
LVMH Moet Hen. 101,3 + 1,39 + 29,24
M6-Metropole TV 17,635 + 1,03 - 1,86
Maisons Fce Conf. 29,61 - 1,30 + 16,57
Manitou 12,03 + 0,25 + 15,90
Manutan Inter. 44,9 - + 12,28
Maurel et Prom 9,201 - 0,01 - 27,40
Medica 13,83 - 1,25 + 6,38
Meetic 23,04 - 1,58 + 21,26
Mercialys 27,91 + 0,78 + 13,69
Mersen 28,79 - 0,72 + 13,35
Michelin 63,92 - 0,23 + 19,30
Natixis 4,718 - 2,08 + 33,01
Naturex 35,43 + 0,37 + 27,22
Naturex Preference - - -
Neopost 56,96 + 2,06 - 1,23
Neurones 6,84 - 0,15 + 12,87
Nexans 51,5 + 0,47 - 7,74
Nexity 26,46 + 1,57 + 3,93
NextradioTV 13,97 - 0,14 - 0,21
Nicox 2,806 + 0,07 - 51,84
Norbert Dentres. 53,3 + 0,47 + 39,68
NRJ Group 6,8 + 2,72 + 20,14
Odet(Financ.) 297,48 + 2,94 + 38,04
Orpea 31,36 + 1,69 - 0,85
PagesJaunes 7,889 - 0,14 + 1,14
Paris Orleans 19 - - 8,87
Pernod Ricard 60,13 + 1,06 + 0,37
Peugeot 23,36 - 0,21 - 1,29
Pierre Vacances 48,88 + 1,41 - 9,06
Plastic Omn. 38,4 - 0,78 + 100,42
PPR 114,7 + 0,53 + 36,16
Publicis Groupe 35,245 - 0,28 + 23,67
Rallye 26,85 - 0,61 + 9,59
Recylex S.A. 6,74 - 0,59 - 24,27
Remy Cointreau 46,575 + 1,90 + 30,81
Renault 35,75 - 0,57 - 1,24
Rexel 12,83 + 0,39 + 25,78
Rhodia 17,34 - 0,69 + 37,51
Robertet 101,01 + 0,50 + 18,85
Rubis 71,67 + 0,25 + 16,16
Safran 19,97 - 1,38 + 45,87
SAFT 28,23 + 0,89 - 16,38
Saint-Gobain 32,165 - 0,29 - 15,51
Samse 60,49 + 1,78 + 6,12
Sanofi-Aventis 49,21 + 0,29 - 10,62
Sartorius Sted Bio 30,5 - 3,79 + 8,93
Schneider Electric 90,87 - 0,05 + 11,12
Scor Se 17,68 + 0,63 + 1,03
Seb 61,72 - 0,29 + 55,47
Seche Environnem. 56,01 - - 6,56
Sechilienne Sidec 21,27 - 0,07 - 24,97
SeLoger.com 37,62 - 0,87 + 67,05
Sequana 10,265 - 0,15 + 28,63
SIIC de Paris 19,01 + 0,05 + 16,27
Silic 91,1 + 2,28 + 7,18
Smtpc 25,31 - 0,94 - 9,09
Societe Generale 46,11 + 0,68 - 5,80
Sodexo 47,735 + 0,52 + 19,74
Soitec 7,375 - 0,16 - 26,19
Somfy 149,15 - 0,57 + 16,52
Sopra group CA 54,3 + 0,56 + 9,70
Sperian Protection 116 - + 130,20
Stallergenes 61,69 - 0,82 + 4,83
Stef-TFE 39 + 0,91 - 9,30
Steria Groupe 21,24 + 0,05 - 1,26
Suez Env. 13,68 + 3,01 - 15,16
Sword Group 25,3 - 1,90 + 3,22
Synergie 19,31 + 1,63 + 7,94
Technicolor 4 - - 19,03
Technip 55,96 + 1,58 + 13,28
Teleperformance 20,14 + 2,05 - 11,20
TF1 12,215 - 2,04 - 5,24
Thales 27,425 + 0,29 - 23,70
Theolia 1,43 - 1,38 - 26,55
Thermador Gp 107,01 - 0,65 + 11,47
Tonn F.Freres 29,21 - 0,03 - 5,47
Total 39,425 + 0,18 - 12,40
Toupargel Groupe 14,52 - 1,56 - 5,10
Tour Eiffel 55,01 + 1,14 + 4,40
Transgene 15,07 - 0,59 - 27,51
Trigano 15,59 + 0,58 + 23,24
Ubisoft Entertain 7,396 + 0,46 - 25,44
Unibail-Rodamco 161,1 + 1,35 + 4,81
Union Fin.France 27,95 - 1,06 + 11,58
Valeo 30,11 + 0,64 + 22,75
Vallourec 70,94 + 0,52 + 11,67
Veolia Environ. 19,635 - 1,08 - 15,09
Vetoquinol 28,5 + 1,17 + 27,80
Vicat 50,35 + 0,20 - 14,37
Viel et Cie 2,74 - - 6,80
Vilmorin & Cie 76,67 - 0,17 - 5,41
Vinci 37,72 + 0,16 - 4,43
Virbac 103,6 + 0,97 + 42,44
Vivendi 19,82 + 0,71 - 4,69
Vranken - Pommery 34,7 - 0,86 + 17,03
Wendel 45,995 + 0,12 + 7,46
Zodiac Aerospace 50,45 - + 73,19
Valeurs assimilées
Dexia 3,387 - 0,70 - 24,06
EADS 19,18 - 0,16 + 36,17
STMicroelectr. 5,619 + 0,57 - 12,54
Valeurs zone euro
ArcelorMittal 25,205 - 1,79 - 21,67
Banimmo A (D) 15 + 0,07 - 0,73
Befimmo-Sicafi 61,9 + 0,93 + 0,16
Beni Stabili 0,64 - 1,54 + 4,92
Cofinimmo-Sicafi 97,5 - 0,12 - 1,13
Completel 28 + 2,56 + 10,85
Corio 48,985 + 0,53 + 2,72
Dexia VVPR Sico. 0,003 - 40,00 - 70,00
Eurocommercial 33,13 + 0,59 + 15,03
Fedon 4,49 - 0,66 - 32,88
Fiat Ord.Sico. 10,37 + 1,77 + 1,67
Gemalto 30,74 + 0,67 + 0,79
Montea C.V.A. 21,65 - 0,23 - 13,02
Orco Prop. Grp 7,49 - 3,35 + 16,85
Rentabiliweb (D) 7,85 + 1,82 + 12,14
SES 17,875 - 0,33 + 13,46
United Anodisers 4,27 - 1,39 + 37,74
VastNed Retail 47,85 + 2,35 + 4,40
Valeurs internationales
AGTA Record 16,5 - 1,79 + 3,45
Brasserie Cameroun - - + 6,94
Bras.Ouest Africa. - - - 7,55
C.F.O.A - - + 12,56
Forest.Equatoriale 350 - + 72,41
HSBC Holdings 8,09 - 0,74 + 2,53
Latonia Invest. - - -
Nyse Euronext 23,13 + 0,13 + 31,01
Oxis Intl Rgpt 0,09 - - 43,75
Schlumberger 45,84 - 2,20 + 0,31
Televerbier - - + 18,34
Total Gabon 270,5 - + 3,64
Zci Limited 1,19 - + 9,17
Etats Unis EUR/USD 0,7812 1,2801
Gde-Bret. EUR/GBP 1,2031 0,8312
Japon EUR/JPY 0,0093 107,69
Suisse EUR/CHF 0,7698 1,2991
CHANGES
OR
A.P.R.R. 54,16 - + 1,35
Belvedere 27,05 + 0,37 - 15,47
Bernard Loiseau 5,47 - 2,32 - 24,03
Clayeux 0,82 + 13,89 + 129,05
Cottin Freres 4,72 - + 1,51
Eurogerm 10,33 - - 5,49
Metalliance - - - 6,43
Rousselet Centr. - - - 6,54
Tonn F.Freres 29,21 - 0,03 - 5,47
Rhone Plus X CT C 395,11 - -
Ecur.Invest D 43,69 13/09/10
Valeurs francaises
Valeurs Dern.€ %veille %An
Valeurs VL Date
Sicav
Valeurs Dern.€ %veille %An
Régionales
Valeurs en € pour 1 €
Lingot de 1KG Env. 31350
Piece 20F 192,2
Once d'or PM (USD) 1253,25
Valeurs cours
E
voquée durant l’été, la
réduction de ces ni-
ches, à laquelle ont
souvent recours les person-
nes assujetties à l’impôt de
sol i dari té sur l a fortune
(ISF), a finalement été aban-
donnée. « Le président de la
République a rendu son ar-
bitrage : nous ne toucherons
pas aux dons », a affirmé,
hier, le ministre du Budget
François Baroin, d’une part
parce que c’est «unliende la
politique sociale », et d’autre
part parce qu’«il n’y a pas de
retour sur investissement ».
Pour ramener comme pro-
mis son déficit public de
près de 8 % du produit inté-
rieur brut (PIB) cette année
à 6 % l’an prochain, l’exécu-
tif veut baisser ses dépenses
mais aussi réduire les niches
fiscales et sociales, qui repré-
sentent en 2010 un manque
à gagner d’environ 115 mil-
liards d’euros pour les finan-
ces publiques.
Reçu fiscal
Les déductions fiscales
liées aux dons devraient, cet-
te année, amputer les caisses
de l ’ Et at d’ 1, 3 mi l l i ar d
d’ e ur os ( 960 mi l l i ons
d’euros pour les dons faits
pa r l e s pa r t i c ul i e r s e t
340 millions pour ceux ef-
fectués par les entreprises).
Concrètement, quand un
particulier ouune entreprise
fait undonà une association
ou à une fondation, celle-ci
lui édite un reçu fiscal, qui
lui permet de déduire un
pourcentage du montant
versé lors de sa déclaration
de revenus.
« C’est bi en au nom de
(l’)encouragement à la géné-
rosité (...) que j’ai plaidé
pour que cette “niche fisca-
le” entre guillemets ne soit
pas écornée », a pour sa part
commenté la ministre de
l’Economie, Christine La-
garde. Selon le Centre d’étu-
de et de recherche sur la phi-
l anthropi e (Cerphi ), l es
collectes ont atteint 1,772
milliard d’euros en 2008,
contre 1, 696 milliard en
2007 et 1,575 milliard en
2006, année de retour à la
normale après l’effet Tsuna-
mi ayant vu les dons bondir
en 2005.
Pour les associations, qui
s’étaient mobilisées contre
l’ébauche de projet gouver-
nemental, le statu quo est
une « bonne nouvelle ».
Le gouvernement a renoncé
à raboter les niches fiscales
sur les dons faits aux asso­
ciations et fondations au
nom d’un « encouragement
à la générosité ».
FISCALITÉ. Ils sont l’une des principales sources de financement des ONG.
Les dons exemptés durabot des niches fiscales
18
GRANDANGLE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Euro Disney veut ouvrir un nouveau parc
Création «àterme »d’un troisiè-
me parc de loisirs, construction d’un Village
natureavecPierre&Vacances : EuroDisney
veut encore agrandir son site de Marne-la-
Vallée et a signéhier avec l’Etat une conven-
tion qui, plus largement, permet le dévelop-
pement de l’est parisien.
Autotal, les investissements sur cettezoneà
25kmàl’est delacapitale, devenuelapremiè-
re destination touristique européenne, pour-
raient s’élever à 8 milliards d’euros, selon
Disney.
Le texte signé hier prolonge jusqu’en 2030
la convention qui régissait depuis 1987 les
rapports entre le groupe Disney, l’Etat et les
collectivités locales. Il prévoit que le périmè-
tredusitesoit portéde1 943à2 230hectares.
Dans ce cadre, Euro Disney va développer
unnouveauvillage fondésur les principes du
développement durable en partenariat avec
le groupe Pierre &Vacances. «Les Villages
NaturedeVal d’Europe»sont unprojet deci-
té lacustre «fondée sur la quête de l’harmo-
nie entre l’homme et la nature », selon Pierre
&Vacances. 1 700logements dans un pre-
mier temps (7 000àterme) seront construits
autour d’un lac et de lagons géothermiques
selon les principes du développement dura-
ble. Ouvertureprévueen2015pour uninves-
tissement de 1,8milliardd’euros.
Nouveautéégaleattractivité
Sans préciser d’échéance, Disney annonce
lacréation, déjàrégulièrement évoquée, d’un
troisième parc à côté du parc d’attraction
classique (Disneyland) et de celui consacré
au cinéma (Parc Walt Disney Studios). Le
texte prévoit aussi la construction de loge-
ments dans le quartier du Val d’Europe. Ces
investissements seront portés «essentielle-
ment »par des institutionnels et/oudes parti-
culiers.
Pour Didier Arino, directeur du cabinet
Protourisme, «Disney n’a pas d’autre choix
que de croître. Le modèle économique des
parcs deloisirs, c’est defairerevenir les touris-
tes, il faut donc leur proposer des nouveau-
tés ».
Pourtant Euro Disney est àla peine et affi-
chait au1
er
semestre (octobre-avril) une perte
nette de 95,2millions d’euros. En cause : les
baisses cumulées des visiteurs, des tauxd’oc-
cupation dans les hôtels et des dépenses
moyennes. Même si la tendance s’est inver-
sée au troisième trimestre, le chiffre d’affaires
du parc reste sur 9mois inférieur àcelui de la
période précédente.
£
Il suffit de
traverser Main
Street, USA,
pour découvrir le
charme et
l’hospitalité
d’une petite ville
des Etats­Unis
du début du
XX
e
siècle et ses
boutiques de
style victorien.
Un monde
factice
aux apparences
du réel.
Photo PQR/Philippe
Lavieille
LELIVRE
Et si on devenait
neuf auteurs au
pays de Mickey ?
C’est le pari
surprenant qu’ont
relevé neuf auteurs
de talent pour offrir
aux lecteurs un
recueil de nouvelles
inédites, inspirées
d’un séjour à
Disneyland. Un
regard littéraire,
original et décalé
sur la première
destination
touristique
européenne.
Disneyland, collectif,
éditions Flammarion,
17 €, paru en novem­
bre 2009.
MARNE-LA-VALLÉE. Euro Disney, qui affirme générer à lui seul 6,4 %de l’ensemble des recettes touristiques du pays et qui est la première destination touristique européenne, voit toujours plus grand.
Complémentaires / Le Parc Disneyland®
Paris a ouvert le 12 avril 1992, suivi dix ans plus tard
par le Parc Walt Disney Studios® ouvert le 16 mars
2002.
Pays / Le Parc Disneyland® Paris se divise en cinq “pays” qui sont autant de
destinations ludiques et adaptées aux différents âges et aux sensations
recherchées : Main Street USA, Fantasyland, Frontierland, Adventureland et
Discoveryland. Site internet : http://parcs.disneylandparis.fr/
Fête / Le succès du parc d’attractions tient
beaucoup à ses spectacles et à ses somptueuses
parades, qui émaillent la journée et fascinent
petits et grands, qui sont invités à participer.
Tourisme / Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme rappelle
que Disneyland est un « formidable moteur pour le tourisme en France »
puisqu’« un étranger sur 6 ou sur 7 qui vient en France passe par Marne­
la­Vallée ».
Fréquentation / Depuis leur ouverture, les parcs
Euro Disney ont accueilli plus de 215 millions de
visiteurs et le site est devenu le cinquième pôle hôtelier
de France.
Emploi / Euro Disney estime que
ces divers projets pourraient générer de
l’ordre de 70 000 emplois directs,
indirects et induits.
18
GRANDANGLE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Euro Disney veut ouvrir un nouveau parc
Les aventuriers et fans de pirates s’extasieront devant ce crâne
de plusieurs mètres de haut. Photo Flickr/Darkpapator
L’animation les Tasses du Chapelier Fou saura faire tourner la
tête des plus petits. Photo Flickr/Titou
L’indémodable Space Mountain est réservé aux amateurs de
sensations fortes. Photo Flickr/Simone Ramella
MARNE-LA-VALLÉE. Euro Disney, qui affirme générer à lui seul 6,4 %de l’ensemble des recettes touristiques du pays et qui est la première destination touristique européenne, voit toujours plus grand.
Complémentaires / Le Parc Disneyland®
Paris a ouvert le 12 avril 1992, suivi dix ans plus tard
par le Parc Walt Disney Studios® ouvert le 16 mars
2002.
Pays / Le Parc Disneyland® Paris se divise en cinq “pays” qui sont autant de
destinations ludiques et adaptées aux différents âges et aux sensations
recherchées : Main Street USA, Fantasyland, Frontierland, Adventureland et
Discoveryland. Site internet : http://parcs.disneylandparis.fr/
Fête / Le succès du parc d’attractions tient
beaucoup à ses spectacles et à ses somptueuses
parades, qui émaillent la journée et fascinent
petits et grands, qui sont invités à participer.
Tourisme / Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme rappelle
que Disneyland est un « formidable moteur pour le tourisme en France »
puisqu’« un étranger sur 6 ou sur 7 qui vient en France passe par Marne­
la­Vallée ».
Fréquentation / Depuis leur ouverture, les parcs
Euro Disney ont accueilli plus de 215 millions de
visiteurs et le site est devenu le cinquième pôle hôtelier
de France.
Emploi / Euro Disney estime que
ces divers projets pourraient générer de
l’ordre de 70 000 emplois directs,
indirects et induits.
20 HIPPISME
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Cristalino a tout pour lui
Deuxièmed'unhandicapenjuillet àClairefontai-
ne, Cristalino peut faire encore mieux pour son
retour sur les haies d'Auteuil à l'occasion du Prix
Alain et Gilles de Goulaine (4 ans - 3 600
mètres), épreuve support des paris à la carte de
mercredi. Monétairen'aplusàfaireses preuves
àceniveau. PerlydeClermont est très régulier.
En forme, Acidanthera semble bien placée au
poids. Gaelic Silver, irréprochable, l'utile Poli-
pa, Goanag de Kerbarh, chargé mais doué, et
Martalin, récent lauréat d'un quinté à Clairefon-
taine, viendront ensuite.
Tiercé
1 € 7-5-11
4 € 7-5-11-12
10 € 7-5-11-12-9
20 € 7-5-11-12-9-8
Quarté+
1,3 € 7-5-11-12
6,5 € 7-5-11-12-9
19,5 € 7-5-11-12-9-8
45,5 € 7-5-11-12-9-8-1
Quinté+
2 € 7-5-11-12-9
12 € 7-5-11-12-9-8
42 € 7-5-11-12-9-8-1
112 € 7-5-11-12-9-8-1-2
Propriétaire Entraîneur N° Cheval O eil. S/A Poid s Jockey Cote Gains
Ec. du Soleil C. Scandella 1 GOANAG DE KERBARH H4b. 70 A. Lecordier 11/1 48.755
Ec. des Dunes Pat. Quinton 2 MARTALIN H4b. 67,5 J. Zuliani 9/1 65.890
M. Bouyssou J.-P. Gallorini 3 DRAGO N MASK H4gr. 67,5 S. Dehez 10/1 24.235
S. Seignoux Mme V. Seignoux 4 TRO O DFAIR H4b. 67 A. Goudal 16/1 40.560
A. Stennett J. Bertran de Balanda 5 MO NÉTAIRE H4b.f. 65 C. Pieux 4/1 39.570
Mme M. Faust Mme L. Audon 6 KARIBIKSTURM H4al. 65 J. Ricou 18/1 20.360
Mme M. Bryant Mar. Rolland 7 CRISTALINO H4gr. 65 G. Adam 7/1 25.590
Mme I. Pacault Mme I. Pacault 8 PO LIPA H4b. 65 S. Leloup 21/1 25.230
J.-C. Gour G. Cherel 9 GAELIC SILVER H4b. 64,5 Cyr. Gombeau 5/1 15.400
J.-P. Sénéchal F.-M. Cottin 10 GÉNÉRAL D'ANJO U H4al. 64 P.-A. Carberry 12/1 50.350
C. Machado F.-M. Cottin 11 PERLY DE CLERMO NT H4b. 65 D. Cottin 6/1 22.020
F. Duvivier Y. Fouin 12 ACIDANTHERA F4b. 64 M. Regairaz 8/1 21.320
J. Hayoz Rob. Collet 13 TIP DANCER H4b.f. 62 R. Schmidlin 15/1 13.490
A. de la Brosse A. Lamotte d'Argy 14 SILGARDE H4b.b. 62 J. Carayon 35/1 9.600
F. Pereira P. Rago 15 GAMIN DE MEXICO H4b.f. 62 A. de Chitray 14/1 8.510
M.L.Bloodstock Ltd G. Cherel 16 DIAMANT DE BEAUFAI H4al. 62 B. Gicquel 23/1 10.115
F. Pereira P. Rago 17 TUSEURAT F4gr. 62 A. Cardine 45/1 45.590
Mme P. Alexanian Mme P. Alexanian 18 GRYO NNE F4b. 62 C.-E. Cayeux 55/1 36.935
LESPERFORMANCES
1 GOANAG DE KERBARH 70
H4b.(Poplar Bluff et Nik Bey )
4s 1s 5h 3h 2h 1h 1h l A. Lecord ier
Très régulier depuis ses débuts sur
les obstacles en fin d'année der-
nière, tant sur les haies que plus
récemment en steeple, il dispute là
son premier quinté.
Clairefontaine 07 Août 10 - Très
souple - Prix des Platanes - Steeple-
chase - 4 ans - 34.000 €- 3.700 m
- 1. Bretaye 65 - 2. Parigny 65 - 3.
Advertising Space 65 - 4. GOANAG
DE KERBARH 68, (A. Lecordier) 13
Partants
2 MARTALIN 67,5
H4b.(Martaline et Stanelme )
1h 8s 1s 0h 4h 1h l J. Zuliani
Non-placé pour son premier quinté
sur les 3 900 mètres de cette piste,
en mai, il vient de remporter un
événement à Clairefontaine, gage
donc d'une forme sûre.
Clairefontaine 24 Août 10 - Très
souple - Grand Prix de la Ville de
Tourgeville - Haies - Handicap -
4 ans - 90.000 € - 3.600 m - 1.
MARTALIN 65 , (J. Zuliani) - 2. Mist
de Chine 68 - 3. Perly de Clermont
66 17 Partants
3 DRAGON MASK 67,5
H4gr.(Turgeon et Distant Meteor )
(09) 5h Ah 6h 6h 2h 4h l S. Dehez
Toujours en quête d'un premier suc-
cès, il n'a pas été revu depuis le
mois de décembre 2009. Il devrait
avoir besoin de courir avant de par-
venir à s'illustrer.
Auteuil 04 Décembre 09 - Très
lourd - Prix Châlet - Haies - 3 ans -
60.000€- 3.600m- 1. Marito 65 -
2. Aérial 66 - 3. Amazonas 63,5 - 5.
DRAGON MASK 66, (O. Sauvaget)
18 Partants
4 TROODFAIR 67
H4b.(Troodos et A Fair Cop )
6h 1h 1h (09) 3h 1h 2h l A. Goud al
Irréprochable en province depuis
ses débuts, il a dû se contenter
d'une modeste sixième place pour
ses premiers pas à Auteuil, en juin. Il
est absent depuis.
Auteuil 07 Juin 10 - Très souple -
Prix Miror - Haies - L. - 4 ans -
85.000€- 3.600m- 1. Montpellier
71 - 2. Marito66 - 3. Al Bucq67 - 6.
TROODFAIR 67, (S. Paillard) 9 Par-
tants
5 MONÉTAIRE 65
H4b.f.(Anabaa et Monitrice )
8h 2h 4h 3h 4h (09) 10p l C. Pieux
Ses deux tentatives dans des quin-
tés se sont soldées par une qua-
trième puis une deuxième place sur
ce tracé au printemps. C'est un
prétendant à la victoire.
Auteuil 24Juin10- Terrainsouple -
PrixGéralddeRochefort - Haies- L. -
4 ans - 85.000 € - 3.900 m - 1.
Rosa d'Anjou 65 - 2. Marito 67 - 3.
Kinglaska 65 - 8. MONÉTAIRE 68,
(C. Pieux) 11 Partants
6 KARIBIKSTURM 65
H4al.(Samumet Kastalia )
6s 2s 3s 3h 6h 10p 1p l J. Ricou
Venu d'Allemagne, il lui est arrivé de
bien courir en France avant qu'il ne
prenne contact avec ce tracé au
mois de mai. Il n'a pas été revu en
piste depuis.
Auteuil 18 Mai 10 - Très souple -
Prix Samour - Steeple-chase - 4ans
- 50.000€- 3.600m- 1. Surfing65
- 2. Magic Poline 65 - 3. Aérial 65 -
6. KARIBIKSTURM 67, (Jo Audon)
12 Partants
7 CRISTALINO 65
H4gr.(Martaline et Comme Ci Comme Ça )
2h 1h 1h Ah (09) 9h 5h l G. Ad am
Lauréat de deux épreuves provincia-
les au printemps, il n'a couru qu'une
fois depuis, en juillet à Clairefon-
taine. Les protégés de Marcel Rol-
land sont en forme.
Clairefontaine 24 Juillet 10 - Ter-
rain souple - Prix des Troënes -
Haies - Handicap- 4ans - 34.000€
- 3.600 m- 1. Général d'Anjou 64 -
2. CRISTALINO 68 , (G. Adam) - 3.
Thisbee du Mathan 68,5 16 Par-
tants
8 POLIPA 65
H4b.(Poliglote et Pasgentry )
6h Ts 10h 1h 7h Ah l S. Leloup
Il est intermittent mais se recom-
mande d'un bon succès obtenu dans
une course à conditions à Enghien,
en mars. Il a déçu depuis mais peut
surprendre à ce poids.
Clairefontaine 24 Août 10 - Très
souple - Grand Prix de la Ville de
Tourgeville - Haies - Handicap -
4 ans - 90.000 € - 3.600 m - 1.
Martalin 65 - 2. Mist de Chine 68 -
3. Perly de Clermont 66 - 6. POLIPA
68, (S. Leloup) 17 Partants
9 GAELIC SILVER 64,5
H4b.(Lando et Galatza )
2h 3h Ah 3h (09) 6p 8p l Cyr. Gombeau
A l'exception d'une contre-per-
fomrance en avril à Enghien, il n'a
pas été classé plus loin que troi-
sième en quatre sorties sur les obs-
tacles. Débute à Auteuil.
Vichy 30 Août 10 - Terrain souple -
Prix de Dreuille - Haies - 4 ans -
21.000 € - 3.500 m - 1. Sadoum
Ludois 67 - 2. GAELIC SILVER 68 ,
(Cyr. Gombeau) - 3. San Rocco 68
15 Partants
10 GÉNÉRAL D'ANJOU 64
H4al.(Kapgarde et Barnevillaise )
0h 1h 2h Ts 1h 4h 3h l P.-A. Carberry
Il a tout d'abord gagné à réclamer
sur cette piste, en juin, puis a brillé
dans un handicap sur les haies de
Clairefontaine. Il a ensuite marqué le
pas.
Clairefontaine 24 Août 10 - Très
souple - Grand Prix de la Ville de
Tourgeville - Haies - Handicap -
4 ans - 90.000 € - 3.600 m - 1.
Martalin 65 - 2. Mist de Chine 68 -
3. Perly de Clermont 66 - np.
GÉNÉRAL D'ANJOU 66 , (P.-A. Car-
berry) 17 Partants
11 PERLY DE CLERMONT 65
H4b.(Ultimately Lucky et Fleur de Princesse )
3h 2h 2h 3p 4p 6p 2p l D. Cottin
Après une deuxième place sur les
obstacles du Touquet, il a confirmé
en se plaçant par deux fois, dont
dans un handicap à Clairefontaine. Il
débute à Auteuil.
Clairefontaine 24 Août 10 - Très
souple - Grand Prix de la Ville de
Tourgeville - Haies - Handicap -
4 ans - 90.000 € - 3.600 m - 1.
Martalin 65 - 2. Mist de Chine 68 -
3. PERLY DE CLERMONT 66 , (D.
Cottin) 17 Partants
12 ACIDANTHERA 64
F4b.(Adnaan et Miss de Fercé )
3h 2h 1h 0p (09) 6h 0p l M. Regairaz
Elle a ouvert son palmarès à récla-
mer à Clairefontaine, fin juillet, puis
a fini bonne deuxième d'un lot plus
relevé. Elle a bien figuré ensuite sur
ce tracé.
Auteuil 02 Septembre 10 - Très
souple - Prix Tournay - Haies - 4 ans
- 46.000 €- 3.600 m- 1. Super de
Sivola 65 - 2. Katkopoly 65 - 3.
ACIDANTHERA 66 , (M. Regairaz)
12 Partants
13 TIP DANCER 62
H4b.f.(Chichicastenango et Dancer Lady )
3s 2s 4s 4s 0h 6h 4h l R. Schmid lin
Après avoir alterné le bon et le moins
bon en haies, il a terminé deuxième
en steeple. Il a confirmé ensuite et
son retour sur les "balais" est à
surveiller.
Auteuil 07 Septembre 10 - Très
souple- Prix Henri Gleizes - Steeple-
chase - 4 ans - 50.000 €- 3.500 m
- 1. Katenko 66 - 2. Advertising
Space 67 - 3. TIP DANCER 69 , (E.
Chazelle) 13 Partants
14 SILGARDE 62
H4b.b.(Kapgarde et Millea )
Ah 1h 6h 10h Ah l J. Carayon
Décevant en début de carrière, il
s'est imposé en mai dans une
course à conditions sur les haies de
Compiègne. Arrêté pour sa rentrée,
sa tâche est difficile.
Châteaubriant 16 Août 10 - Bon
souple - Prix Djarvis - Haies - 4ans -
28.000 € - 3.400 m - 1. Fordham
70 - 2. Still Loving You 70 - 3. Kai Ji
64 - arr.. SILGARDE 67, (F. Dehez)
10 Partants
15 GAMIN DE MEXICO 62
H4b.f.(Crillon et La Généruse )
5h 3h Th 6p 7p 9p l A. d e Chitray
Troisième d'une course à conditions
en avril sur les haies d'Enghien, il
vient de faire une rentrée fort encou-
rageante sur ce tracé. Il a sa chance
à ce poids.
Auteuil 02 Septembre 10 - Très
souple - Prix Tournay - Haies - 4 ans
- 46.000 €- 3.600 m- 1. Super de
Sivola 65 - 2. Katkopoly 65 - 3.
Acidanthera 66 - 5. GAMIN DE
MEXICO 64, (A. de Chitray) 12 Par-
tants
16 DIAMANT DE BEAUFAI 62
H4al.(Red Guest et Jaune et Or )
5h 10h 3h 2h (09) 5h l B. Gicquel
Après deux bonnes sorties sur les
haies de Clairefontaine, il n'a pas
confirmé dans un handicap. Cin-
quième depuis à réclamer, il joue
une partie plus difficile.
Compiègne01Septembre10- Très
souple- PrixChristiandeL'Hermite-
Haies - A réclamer - Mâles - 4 ans -
17.000€- 3.600m- 1. JackBar 64
- 2. Singapore Blue 64 - 3. Simple
Désir 64 - 5. DIAMANT DE BEAU­
FAI 64, (M. Ney) 15 Partants
17 TUSEURAT 62
F4gr.(Turgeon et Kelseurat du Casse )
6h 2h 2h 3h 2h 7s 10h l A. Card ine
Elle gagne honorablement sa vie
dans les réclamers, mais sans par-
venir à conclure. Absente depuis
juin, elle s'attaque à beaucoup trop
forte partie a priori.
Auteuil 07 Juin 10 - Très souple -
Prix Gopal - Haies - A réclamer -
Jockeys - 4 ans - 22.000 € -
3.500m- 1. Général d'Anjou69 - 2.
Gryonne 69 - 3. Kamikaze de Teille
69 - 6. TUSEURAT 67, (B. Bourez)
14 Partants
18 GRYONNE 62
F4b.(Astarabad et Picoletta )
0h 0h 2h 1h 5s 3h 7s l C.-E. Cayeux
Elle se montre à son avantage dans
les réclamers et a gagné en mai sur
ce tracé. Toutefois, elle a déçu cet
été et ne représente ici qu'un
chance secondaire.
Clairefontaine 24 Août 10 - Très
souple - Grand Prix de la Ville de
Tourgeville - Haies - Handicap -
4 ans - 90.000 € - 3.600 m - 1.
Martalin 65 - 2. Mist de Chine 68 -
3. Perly de Clermont 66 - np.
GRYONNE 62 , (C.-E. Cayeux) 17
Partants
2 PRIX FINOT - POULAINS
Haies - Mâles - L. - 3 ans - 58.000 €
- 3.600 m - Premier Peloton
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé
Ordre - Classic Tiercé
1P r i n c e P r e t e n d e r (E1) S. Dehez 66
2Di kst or y T. M ajorcr yk 66
3Espar t ac o (E2) R . Schm i d l i n 66
4Cèd r e Ble u (E3) B . C ham erau d 64
5Gamèd e (E2) G. Ad am 64
6Hon glon g (E4) B . Gi cqu el 64
7P r i n c e A n ge v i n A. M ercu rol 64
8Bav ar o d e Baun e (E4) C yr. Gom b eau 64
9P e ac e A n d L i b e r t y (E1) S. Du pu i s 64
10 T h e K on i g Epi c e (E1) B . B ou rez 64
11R od oc d e V i n d e c y (E1) W. Lajon 64
12Myst i c De si r A. Lecord i er 64
13P oli sky (E4) D. B erra 64
14W h i t e Sh ar k (E4) S. Lel ou p 64
15K aut o Sw e e t y (E5) P.- A. C arb err y 64
16T r e mpoli n (E5) D. C otti n 65
17I n d i an Daud ai e J. Da Si l va 64
18R aj d h an i Ex pr e ss (E3) C . P i eu x 65
Favor i s : 8- 13- 1O ut si d e r s : 2- 4- 5
3 PRIX FINOT - POULAINS
Haies - Mâles - L. - 3 ans - 58.000 €
- 3.600 m - Deuxième Peloton
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé
Ordre - Classic Tiercé
1Bay Mah o (E1) A. Du chên e 66
2Casa Bat t lo D. B erra 66
3Si n gapor e F un (E2) R . Schm i d l i n 66
4Nov e llo (E2) A. Acker 64
5T ai kun T i n o M . R egai raz 64
6T ar at at a Si vola S. Fl eu ri e 64
7Mon pi lou D. C otti n 65
8F ull Jac k (E2) G. Ad am 64
9Mi st e r Sn ow b all S. Du pu i s 64
10 Haya K asi (E1) Jo Au d on 64
11R h um Spr i t e A. P oi ri er 64
12T op of T h e Blue s C yr. Gom b eau 64
13I c h t yos A. Lecord i er 64
14T ét r as L yr e J. R i cou 64
15T oi t d u Mon d e (E3) P.- A. C arb err y 64
16T r oub ad our d ' A i n ay (E3) A. M ercu rol 64
17Ear t h A n ge l B . C ham erau d 64
Favor i s : 7- 14- 12O ut si d e r s : 3- 4- 5
4 PRIX EDMOND BARRACHIN
Gr. III - Steeple-chase - 4 ans -
150.000 € - 4.300 m
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé
Ordre - Classic Tiercé
1Sai n t d u Ch ê n e t (E1) R . Schm i d l i n 68
2O le Compan e r o (E1) J. R i cou 68
3Sole i l d e Si vola S. Fl eu ri e 67
4K r i ss W i lli am (E2) C yr. Gom b eau 67
5K aut o St on e C . P i eu x 67
6Sac c age ur (E1) D. C otti n 65
7K e e pi n g Gold (E2) B . Gi cqu el 64
8Sai n t Mac ai r e (E1) J. R evel ey 64
9Dulc e L éo E. C hazel l e 64
Favor i s : 1- 5- 6O ut si d e r : 3
5 PRIX DECOMPIÈGNE
Gr. III - Haies - 5 ans et plus -
130.000 € - 3.900 m
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé
Ordre - Classic Tiercé
1Que st ar ab ad R . Schm i d l i n 70
2Youn g P oli (E1) E. C hazel l e 67
3Gr an d e Haya A. Lecord i er 67
4A lar m Call C . P i eu x 66
LE CHOIX DE NOS CONFRÈRES
LEMAGE
11-7-4-13-1
CHERCHEURD'OR
5-6-3-7-2
Le Télégramme d e Bres t 5 2 9 7 11 12 10 17
3262 Conf. Cours es 13 5 1 11 7 12 8 10
Bilto 13 5 11 12 9 7 2 10
Les 7 d e Week-End 2 5 11 13 16 9 1 12
Tropic Cours es 5 2 7 9 11 12 8 10
Le Paris ien 5 11 12 2 9 16 10 7
France-Soir 9 5 11 12 2 13 7 15
Agence TIP 7 5 11 12 1 2 9 8
L'ind épend ant 5 11 2 8 13 1 12 16
Le Dauphiné Libéré 5 1 7 13 9 2 11 12
Dernières Nouvelles d 'Als ace 5 2 12 1 9 7 8 11
Mid i-Libre 2 5 11 9 1 6 4 7
N. R. d u Centre-O ues t 3 5 9 11 7 12 2 1
O ues t-France 2 5 7 11 12 13 1 9
Matin Cours es 13 5 12 11 8 2 6 15
Tip s ur les Pis tes 5 7 1 13 9 16 12 10
Le Républicain Lorrain 3 9 12 16 5 7 6 14
Ti r el i r e
1.800.000e
Quinté +Cet après-midi à Auteuil
(Réunion I ­ 1
re
Prix Alain et Gilles de Goulaine, Hai es - Han d i ca p - R éf. : +7 - L. - 4 an s - 90.000 €- 3.600 m )
5P almi e r P.- A. C arb err y 66
6Sh i n c o d u Be r lai s (E1) D. B erra 65
7O d e i llo d u Mat h an (E2) B . Gi cqu el 65
8R e ally Hur le y J.- L. B eau n ez 64
9Suc e ss R i v e r (E2) C yr. Gom b eau 63
10 Joly Ne lsa J. Da Si l va 61
Favor i s : 1- 9- 2O ut si d e r s : 4- 3
6PRIX DELASAVOIE
Steeple-chase - A réclamer - 4 ans -
22.000 € - 3.500 m
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Ordre
1Spe c i al P oli sh (E1) A. d e C hi tray 70
2Sai n t Har le m (E2) B . R egn ard 68
3F i li t h e yo A. Le Jon cou r 67
4Sc i pi on Cat e li n e (E1) P. Lel orrai n 66
5Suav e d e Si vola B . B ou rez 65
6San Mi x e l E. M i chel 69
7R e i n e d e Ch an t e n ay (E1) M . Ney 64
8San t i ag Jér. Lob el 64
9San t or i n e K. Nab et 64
10 Sun d ay Mad r i k (E2) R .- L. O ' B ri en 63
11Coqui n d ' oui lly Y. M i chau x 62
12Spe yb r i d ge (E2) D. C otti n 66
13A si a Mi n or J. Da Si l va 62
14Sh ab ad y (E2) NO N P ARTANT
Favor i s : 1- 4- 2O ut si d e r s : 10 - 12- 13
7PRIX PIERRECYPRÈS
Haies - AQPS - Femelles - 4 et 5 ans
- 44.000 € - 3.600 m
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Ordre
1Sat ur n e Collon ge s R . Schm i d l i n 68
2Saga Môme D. B erra 68
3Si li c on V alle y A. Du chên e 67
4Sw e e t Br un e C yr. Gom b eau 67
5Soi e d e T h ai x D. C otti n 67
6Si r an i J.- L. B eau n ez 66
7Sac r ée T i e py (E1) S. Dehez 66
8R e i n e d u Gr an i t (E2) A. B l ai s 66
9Salomé d e s P i c t on s J. Jou i n 65
10 Si r èn e d ' A i n ay (E1) C . P i eu x 65
11Sof t n e ss A. P oi ri er 62
12Syb e lle d u Mée (E2) A. B ore 62
13Se n d Me F low e r (E3) B . Gi cqu el 64
14Sh e e r Wood (E3) J.- C . Ga gn on 62
Favor i s : 1- 2- 5O ut si d e r s : 10 - 8- 12
8 PRIX RECRUIT II
Steeple-chase - A réclamer - 5 ans
et plus - 22.000 € - 3.700 m
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé Ordre
1P lut on L e Dun T. C ou sseau 66
2Sas d ' A n zy M . Ney 66
3Gr i p T un e B . B ou rez 64
4P e t i t L augèr e W. Lajon 63
5Woman L ov e ly D. B erra 67
6L yf os d u Ch ar mi l (E1) E. C hazel l e 66
7R e al Musi c (E1) C yr. Gom b eau 66
8Fan d or Ch âle t R . B on n et 66
9Gale azzo Se r za S. Del hom m eau 63
10 Nar v al F e r r i èr e T. B l ai n vi l l e 62
11Namous D. Devesse 62
12Ze ppa Jér. Lob el 62
13St r an d e s P.- A. C arb err y 64
Favor i s : 4- 1- 6O ut si d e r s : 10 - 13- 12
9 PRIX CHAKHANSOOR
Haies - Handicap de catégorie - Jockeys -
5 ans et plus - 46.000 € - 3.900 m
Trio - Couplé - Trio Ordre - Couplé
Ordre - 2sur4 - Multi
1Gle n f e r n e ss (E1) L. P hi l i pperon 71
2Goui d al Bi h an A. C ard i n e 70
3Que st F or Hon or C . La vi gn e 70
4R éf le x i on (E2) R .- L. O ' B ri en 69
5Que st i on d e Ch an c e C . Stéfan 69
6Houst on d u Be r lai s (E1) A. P oi ri er 68
7K e y Moon D. Devesse 68
8A quat r e J. Vi ard 68
9P od e n sac A. d e C hi tray 68
10 Dav e n t r y G. M asu re 67,5
11Quar t e l (E2) B . R egn ard 67,5
12A t las d u Be r lai s (E1) M . Hu b er 65
13T r ésor d e L i sac A. Desvau x 65
14Zuc ke r puppe B . B ou rez 65
15L ola L ola (E2) S. Del hom m eau 65
16Maî t r e August e T. C ou sseau 64
17Bi n t Elamal Jo Au d on 63
18Car n e t d e s Nui t s V. Dejean 62
19Be lamage Y. M i chau x 62
20 V i c t or y' s K e y L. Du b i l l ot 62
Favor i s : 5- 3- 1O ut si d e r s : 2- 8- 9- 11
AUTEUIL £RÉUNION1- (13H05) Le combiné
Le Combiné vous permet de sélectionner plus de
chevaux que le nombre initalement prévu par le pari.
Vous effectuez donc plusieurs paris unitaires sur un
seul et même ticket.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
HIPPISME
21
1 PRIX DE SAINT-PAIR-DU-MONT
1 10 Tindaro (S. Pasquier)
2 9 Remedial (D. Bonilla)
3 16 Backswing (P.-C. Boudot)
4 7 Vernazza (T. Thulliez)
5 12 Le Home (R. Marchelli)
18 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (10):
16,10 - Pl. (10): 5,90 - (9): 8,90 -
(16): 3,70.
Tiercé : (10-9-16) (pour 1 €) Ordre:
4.385,40 €. Désordre: 840,90 €.
Quarté+ : (10-9-16-7) (pour
1,30 €) Ordre: 7.982,52 €. Désor-
dre: 711,36 €. BONUS (10-9-16):
177,84 €.
Quinté+ : (10-9-16-7-12) (pour
2 €) Ordre: 57.642,00 €. Désordre:
979,00 €. TIRELIRE 1.750.000 € -
Pas de gagnant. NUMÉRO PLUS
1362 BONUS 4 (pour 2 €) (10-9-
16-7): 95,60 €. BONUS 4sur5 (pour
2 €) 38,70 €. BONUS 3 (pour 2 €)
(10-9-16): 25,80 €.
2sur4 : (10-9-16-7) (pour 3 €):
22,20 €.
Multi : (10-9-16-7) (pour 3 €). En 4:
4.756,50 €, en 5: 951,30 €, en 6:
317,10 €, en 7: 135,90 €.
Trio : (10-9-16) (pour 1 €):
1.288,40.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (10-9):
221,20 - Pl. (10-9): 71,40 - (10-16):
33,20 - (9-16): 57,60.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (10-9):
472,70.
Trio Ordre : (16-9-10) (pour 1 €):
2.595,70.
2 PRIX GUEMUL
1 7 Polémique (O. Peslier)
2 4 Melody Dawn (Gér. Mossé)
3 2 Divin Léon (P.-C. Boudot)
4 5 Such A Maj (B. Raballand)
10 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7): 1,60
- Pl. (7): 1,20 - (4): 2,00 - (2): 2,70.
Trio : (7-4-2) (pour 1 €): 22,50.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-4): 7,70
- Pl. (7-4): 3,60 - (7-2): 4,30 - (4-2):
10,60.
Trio Ordre : (7-4-2) (pour 1 €):
47,70.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-4):
9,10.
3 PRIX GAY MÉCÈNE
1 3 Lochinver (M. Guyon)
2 1 Pink Gin (O. Peslier)
3 8 Kavango (M. Barzalona)
4 11 So Long Malpic (S. Ruis)
10 partants. Non partant : 5 Best Dating.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): 1,80
- Pl. (3): 1,20 - (1): 1,70 - (8): 2,90.
Trio : (3-1-8) (pour 1 €): 13,20.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-1): 4,60
- Pl. (3-1): 2,30 - (3-8): 3,70 - (1-8):
9,40.
Trio Ordre : (3-1-8) (pour 1 €):
31,60.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-1):
6,30.
Classic Tiercé : (3-1-8) (pour 1 €)
Ordre: 27,50 €. Désordre: 5,50 €.
4 PRIX DE MARSINVAL
1 12 Angolaner (C. Soumillon)
2 2 Mandjari (T. Messina)
3 11 Piccolo (M. Guyon)
4 17 Star Vata (T. Bachelot)
18 partants. Non partants : 10
Military Honours - 15 Blitssa.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (12):
5,30 - Pl. (12): 2,50 - (2): 5,90 - (11):
2,80.
Trio : (12-2-11) (pour 1 €): 73,10.
Rapports spéciaux (10 et 15 non
partants): Gag.(12-2): 55,30.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (12-2):
55,30 - Pl. (12-2): 20,50 - (12-11):
4,50 - (2-11): 20,40. Rapports spé-
ciaux (10 et 15 non partants): Gag.
(12): 5,30 - Pl. (12): 2,50 - (2): 5,90 -
(11): 2,80.
Trio Ordre : (12-2-11) (pour 1 €):
506,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (12-2):
120,50. Rapports spéciaux (10 et 15
non partants): 5,30.
5 PRIX JONGLEUR
1 8 Polynikova (J. Victoire)
2 7 Suntil (S. Pasquier)
3 6 Khadar (D. Bœuf)
4 3 Speedy Crown (L. Huart)
20 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (8):
42,30 - Pl. (8): 10,30 - (7): 2,90 - (6):
1,90.
Trio : (8-7-6) (pour 1 €): 101,30.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (8-7):
130,50 - Pl. (8-7): 34,40 - (8-6):
26,70 - (7-6): 4,50.
Trio Ordre : (8-7-6) (pour 1 €):
519,60.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (8-7):
340,10.
6 PRIX D'HERBLAY
1 17 Zimbabwe (D. Bœuf)
2 12 Monique Bisou (M. Delalande)
3 10 Delphes Eria (M. Foulon)
4 11 Polidina (M. Barzalona)
17 partants. 4 Paris Phil.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (17):
12,10 - Pl. (17): 4,70 - (12): 2,80 -
(10): 7,80.
Trio : (17-12-10) (pour 1 €):
237,60.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (17-12):
41,40 - Pl. (17-12): 15,40 - (17-10):
45,20 - (12-10): 27,70. Rapports
spéciaux (4 non partant): Pl. (17):
4,70 - (12): 2,80 - (10): 7,80.
Trio Ordre : (12-17-10) (pour 1 €):
1.123,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (17-12):
115,50.
7 PRIX DUC D'ALBURQUERQUE
1 1 Estoril City (M. A. Lemer)
2 5 Party Animal (M. A. Lemarié)
3 2 Accord Secret (M. M. Lerner)
4 3 Tigron (M. Y. Mergirie)
13 partants. 9 Kenchop.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (1):
22,90 - Pl. (1): 6,00 - (5): 11,30 - (2):
5,30.
Trio : (1-5-2) (pour 1 €): 282,80.
Rapports spéciaux (9 non partant):
Gag.(1-5): 137,50.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (1-5):
137,50 - Pl. (1-5): 32,80 - (1-2):
11,10 - (5-2): 39,50. Rapports spé-
ciaux (9 non partant): Gag. (1): 22,90
- Pl. (1): 6,00 - (5): 11,30 - (2): 5,30.
Trio Ordre : (1-5-2) (pour 1 €):
4.271,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (1-5):
205,60. Rapports spéciaux (9 non
partant): 22,90.
8 PRIX DE SAINT-MARTIN DU CHÊ NE
1 9 Anemos (J. Victoire)
2 10 Sea Fire Salt (I. Mendizabal)
3 18 Oh Oh (Alxi Badel)
4 6 Dardor (C. Soumillon)
5 20 Thsaam (T. Jarnet)
20 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (9):
23,20 - Pl. (9): 6,70 - (10): 3,90 -
(18): 8,30.
Trio : (9-10-18) (pour 1 €):
1.434,00.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (9-10):
64,50 - Pl. (9-10): 22,20 - (9-18):
117,00 - (10-18): 55,90.
Trio Ordre : (9-10-X) (pour 1 €):
69,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (9-10):
131,90.
2sur4 : (9-10-18-6) (pour 3 €):
25,80 €.
Multi : (9-10-18-6) (pour 3 €). En 4:
6.489,00 €, en 5: 1.297,80 €, en 6:
432,60 €, en 7: 185,40 €.
CAVAILLON £ HIER
1 PRIX VVO CONCESSIONNAIRE MAN
1 10 Supervisor (F. Jamard)
2 8 Sierra de Vandel (Loris Garcia)
3 5 Sensation Julry (J.-P. Gauvin)
4 4 Super Lebel (N. Ensch)
10 partants. Non partant : 6 Sixième
Sens.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (10):
5,30 - Pl. (10): 2,60 - (8): 6,40 - (5):
2,00.
Trio : (10-8-5) (pour 1 €): 160,50.
Rapports spéciaux (6 non partant):
Gag.(10-8): 95,70.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (10-8):
95,70 - Pl. (10-8): 23,00 - (10-5):
5,10 - (8-5): 22,10. Rapports spé-
ciaux (6 non partant): Gag. (10): 5,30
- Pl. (10): 2,60 - (8): 6,40 - (5): 2,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (10-8):
131,10. Rapports spéciaux (6 non
partant): 5,30.
Trio Ordre : (10-8-5) (pour 1 €):
1.111,60.
2 PRIX DE LA SOCIÉTÉ DU CHEVAL F RANÇ AIS
1 4 Natif de Souvigné (N. Ensch)
2 5 Q uany de Génétine (H. Chauve-Laffay)
3 1 Ouest Mabon (J.-C. Féron)
4 7 Ruante (R. Le Vexier)
5 6 Q uandice (Y.-A. Briand)
14 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (4): 9,60
- Pl. (4): 2,90 - (5): 2,60 - (1): 2,00.
Trio : (4-5-1) (pour 1 €): 62,90.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (4-5):
34,20 - Pl. (4-5): 11,50 - (4-1): 9,20
- (5-1): 8,50.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (4-5):
79,80.
Trio Ordre : (4-5-1) (pour 1 €):
245,70.
Multi : (4-5-1-7) (pour 3 €). En 4:
94,50 €, en 5: 18,90 €, en 6:
6,30 €, en 7: 3,15 €.
2sur4 : (4-5-1-7) (pour 3 €):
7,50 €.
3 PRIX DE LA F ÉDÉRATION NATIONALE
1 6 Trévor Shannon (F. Jamard)
2 7 Tatia de Cousserat (R.-W. Denéchère)
3 4 Tajac de Neulliac (Loris Garcia)
4 10 Tip Top d'Anjo (B. Bourneil)
11 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (6): 4,50
- Pl. (6): 1,50 - (7): 1,30 - (4): 1,90.
Trio : (6-7-4) (pour 1 €): 7,50.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (6-7): 3,00
- Pl. (6-7): 2,10 - (6-4): 4,10 - (7-4):
3,50.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (6-7):
11,60.
Trio Ordre : (6-7-4) (pour 1 €):
38,20.
4 GRAND PRIX DE TROT DE CAVAILLON
1 6 Nash Kano (R. Le Vexier)
2 8 Natif de Gaprée (J. Verbeeck)
3 4 Q uango (Y.-A. Briand)
4 14 Orly Montaval (F. Lecarpentier)
5 2 Ney d'Uthan (J.-C. Féron)
14 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (6): 6,30
- Pl. (6): 2,90 - (8): 2,20 - (4): 4,70.
Trio : (6-8-4) (pour 1 €): 73,30.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (6-8):
21,00 - Pl. (6-8): 8,40 - (6-4): 16,30
- (8-4): 13,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (6-8):
50,10.
Trio Ordre : (6-8-4) (pour 1 €):
277,80.
Multi : (6-8-4-14) (pour 3 €). En 4:
252,00 €, en 5: 50,40 €, en 6:
16,80 €, en 7: 7,20 €.
2sur4 : (6-8-4-14) (pour 3 €):
8,40 €.
5 PRIX MAURICE UZEL
1 3 Roma du Houlbet (R. Mourice)
2 8 Régent de Marcon (F. Lecarpentier)
3 6 Rouge et Verte (E. Gout)
4 2 Rose du Bocage (F. Jamard)
16 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (3): 7,70
- Pl. (3): 3,80 - (8): 4,80 - (6): 4,40.
Trio : (3-8-6) (pour 1 €): 98,70.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (3-8):
66,10 - Pl. (3-8): 20,00 - (3-6):
10,40 - (8-6): 14,40.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (3-8):
63,70.
Trio Ordre : (3-8-6) (pour 1 €):
738,70.
6 PRIX PROVENCE DÉMÉNAGEMENTS
1 9 Petit Pierricais (T. Lemoine)
2 4 Prince Gaillard (F.-G. Héon)
3 13 Parade du Comtal (F. Bonnefoy)
4 10 Proton (S. Rousselle)
14 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (9):
35,90 - Pl. (9): 5,20 - (4): 1,70 - (13):
2,20.
Trio : (9-4-13) (pour 1 €): 44,70.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (9-4):
47,40 - Pl. (9-4): 12,00 - (9-13):
13,70 - (4-13): 4,00.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (9-4):
190,90.
Trio Ordre : (9-4-13) (pour 1 €):
665,00.
7 PRIX AGRICOL ROUX
1 7 Q uorum de Rozoy (Y.-A. Briand)
2 10 Q uoi de Neuf Ici (J.-P. Gauvin)
3 12 Pactole de Bootz (S. Cingland)
4 6 Q uota d'Achille (J.-C. Féron)
14 partants. Tous couru.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (7):
10,00 - Pl. (7): 3,10 - (10): 1,50 -
(12): 2,00.
Trio : (7-10-12) (pour 1 €): 36,40.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (7-10):
21,70 - Pl. (7-10): 7,60 - (7-12):
12,30 - (10-12): 5,30.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (7-10):
44,20.
Trio Ordre : (7-10-12) (pour 1 €):
352,50.
Multi Régional : (7-10-12-6) (pour
3 €). En 4: 126,00 €, en 5: 25,20 €,
en 6: 8,40 €, en 7: 3,60 €.
8 PRIX GENY COURSES
1 4 Rio Grande (A. Tintillier)
2 3 Play Boy Somolli (J. Nobecourt)
3 2 Q uim de Carsi (Mlle M. Sasso)
4 10 Q uastel de Blangy (T. Aguiar)
12 partants. 12 Q uadro Sport.
J.Simple : (pour 1 €) Gag. (4):
10,90 - Pl. (4): 3,40 - (3): 2,30 - (2):
3,10.
Trio : (4-3-2) (pour 1 €): 73,10.
Rapports spéciaux (12 non partant):
Gag.(4-3): 23,10.
Couplé : (pour 1 €): Gag. (4-3):
23,10 - Pl. (4-3): 8,90 - (4-2): 13,40
- (3-2): 9,40. Rapports spéciaux (12
non partant): Gag. (4): 10,90 - Pl. (4):
3,40 - (3): 2,30 - (2): 3,10.
Couplé Ordre : (pour 1 €) : (4-3):
43,40. Rapports spéciaux (12 non
partant): 10,90.
Trio Ordre : (4-3-2) (pour 1 €):
451,90. Rapports spéciaux (12 non
partant): Gag.(4-3): 43,40.
BORDEAUX £RÉUNION 2 - (12H)
1 PRIX DE LESPARRE
Course Européenne - Monté -
21.000 € - 2.650 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
1P i a n a d e C o n n é e (Q ) E. Raffin 2650
2Q u i d d u F r u i t i e r (Q ) F. Joseph 2650
3N e l s o n Tu i l e r i e (A) J. Poutrel 2650
4N e wt o n d u P i c M. Vasset 2650
5O e i l l e t d e P h e n s Mlle A . B rouel 2650
6N i g e l l e d e F a v e r o l (Q ) Mlle M. B ed ouet 2675
7N o a d e l a C a i l l e r y A . Marais 2675
8N o be l d e Mi r a R.- R. B ouc ault 2675
9O v i e d o Vi ci (P) Mlle M.- A . G oetz 2675
10 O s ca v i v a B o g (Q) C. Frec elle 2675
11O m e g a d e l ' I t o n (A) J. Matignon 2675
12N o n S t o p G o s s i p (Q ) J. Raffestin 2675
F a v o r i s : 12- 8- 10 O u t s i d e r s : 1- 2- 9
2 PRIX D'AUCH
Attelé - 22.000 € - 2.650 m
Couplé Ordre - Trio Ordre
1T i f f a n y D a n o v e r (Q ) L. B ullier 2650
2T i t u s F a n a c A . W issoc q 2650
3To m a ba s s o l E. Raffin 2650
4Ta n i a d e s C h a r m e s (Q ) Ph. B ékaert 2650
5To s ca n e d e F a n n y J. Paillé 2650
6Tr è f l e d e s C h a m p s G . B onnin 2675
7T e r r o i r d u Mé d o c (Q ) R.- W. D enéc hè re 2675
F a v o r i s : 7- 3- 6O u t s i d e r s : 4- 1
3 PRIX ARAXIA
Attelé - 22.000 € - 2.650 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
1S u l t a n S o m o l l i Mlle G . H éritier 2650
2S t a r C é l e s t e S . D ouaneau 2650
3S u n D a n o v e r (P) L. B ullier 2650
4S i e r r a d ' A l br e t (A) R. Westerink 2650
5S t a r B a l l R.- W. D enéc hè re 2650
6S u n d e B a n v i l l e (P) N. Chereau 2675
7S ca r l e t d e Va n d e l T . d e G enouillac 2675
8S cr e a m R. Lac roix 2675
9S o u v e r a i n e d ' A i m t é P. Verc ruy sse 2675
10 S é d u ct e u r Mé r i t é (P) E. Raffin 2675
F a v o r i s : 8- 9- 6O u t s i d e r s : 10 - 2- 7
4 PRIX AGRI 33
Attelé - 20.000 € - 2.650 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
1S a v o y a r d F. Corbineau 2650
2S h a p a r a l T . d e G enouillac 2650
3S i l v e r Q u i ck (P) S . B ourlier 2650
4S o l e i l d e Ma r ca y (Q) P. Verc ruy sse 2650
5S p i r i t C h a r m (P) J- Ph. D ubois 2650
6S y m p h o n i e d u R a e c (A) D . Cord eau 2650
7S u r p r i s e d ' A s s o n A . My skow 2650
8S ca r l e t Ke p F. Jeanneau 2675
9S o n e v a G i l i J e t R.- W. D enéc hè re 2675
10 S o i e d u G u i l l a u m a s (Q) M. Criad o 2675
11S p i r i t d u B o s ca i l R. Lac roix 2675
12S i r d e B a n v i l l e B . Robin 2675
13S y m p h o n i e d u L y n x Mlle G . H éritier 2675
14S i e r r a d u Vi v i e r E. A ud ebert 2675
15S a m ba B e l l a (Q ) J.- A . Eliphe 2675
16S l i m a n e D . Cannillo 2675
F a v o r i s : 5- 6- 13O u t s i d e r s : 14- 9- 2
5 PRIX DE ROYAN
Gr. III - Course Européenne - Attelé
- 35.000 € - 2.650 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
Ordre - 2sur4 - Multi - Classic Tiercé
1Q u é o p s (P) B . Robin 2650
2N a g i r d ' A u t a n Mlle G . H éritier 2650
3Ma r i bo u d e Mo i t o t (Q ) E. A ud ebert 2650
4Ma r q u i s P é n a l a n (A) H . Com bot 2650
5Ma r q u i s d e s C h a m p s F. Letréguilly 2650
6P o u l o t d e s C i n t y D . Cord eau 2650
7N ' e s t C e P a s J.- P. T reic h 2675
8O d e Me s l o i s e M. Criad o 2675
9O n l y B o y s H . H ouel 2675
10 R i s q u e To u t J. Paillé 2675
11O z L e Ma g i ci e n (P) P. Verc ruy sse 2675
12Ma g i c d e A s s i g n y (Q) B . G oetz 2675
13N i n o L e B l o n d F. Corbineau 2675
14Ma l i x d e l a Mé r i t é (P) E. Raffin 2675
15O v e r t r i ck (P) J- Ph. D ubois 2675
F a v o r i s : 13- 6- 15O u t s i d e r s : 12- 1- 11- 7
6 PRIX DU RESTAURANT LA
TABLE DU CHAMP DE COURSE
Attelé - 22.000 € - 2.650 m
Couplé Ordre - Trio Ordre
1R a f g h a n d u G î t e J.- P. Lec ourt 2650
2R a y d ' A l g o t F. Jeanneau 2650
3R o cco D a r ch e (P) P. Verc ruy sse 2675
4R o be r t Ke e p e r B . Robin 2675
5R i o d ' H a be r n (Q ) R.- W. D enéc hè re 2675
6R o u m z o u d e s P r e u i l F. Corbineau 2675
7R a p i d o d e s B o i s (Q ) R. Westerink 2675
F a v o r i s : 5- 4- 7O u t s i d e r : 3
7 PRIX D'ANGOULÊ ME
Attelé - Apprentis et Lads-jockeys -
20.000 € - 2.550 m - Autostart
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio
Ordre - 2sur4 - Multi
1O t t o D e l t a (P) N. G reteau 2550
2O r o s d u Me t z M. Cherbonnel 2550
3N a ca r a t C a m p be l l (P) C. Levron 2550
4O n cl e S a m X. T hielens 2550
5P i l e P o i l P a ch a (Q ) J.- M. Maillard 2550
6P é p i t e G r a n g e l a bbé N. Le G allo 2550
7P é r i d o t d ' A s ca m a (Q ) L. B ullier 2550
8N u t s d u L a y o n Mlle E. Lepage 2550
9P i z z i ca t o d ' A r m a n i (Q ) Mlle A . Lem oine 2550
10 P r e s t y d e s E p i n e s E. B iz on 2550
11P a s ca l o u D r i v e r A . Marais 2550
12N o v a n o d u B r i n d e a u (Q) J. Riviè re 2550
13P i n l a n d i a d ' A s Mm e S . W issoc q 2550
14N i n o s d e l a N o é m i e D . Pic ard 2550
15O r a ki d e R i bè r e L. B eaum ont 2550
16P a l a z i o Va l t e r n e S . Pillon 2550
F a v o r i s : 5- 6- 9O u t s i d e r s : 13- 4- 2- 3
8 CRITÉRIUM D'ENDURANCE
Attelé - Amateurs - 6.000 € - 4.175 m
Trio - Couplé - Couplé Ordre - Trio Ordre
1P l e a s a n t A ct i o n (A) Mm e M. Y ubero 4175
2O l wa y M. E. Vid otto 4175
3Q u i d d e C l a i r e G . Riviè re 4175
4Q u i f d u Vi v i e r (Q ) M. P. Le Moel 4175
5O ki l é bo d u L y s M. D . Pigour y 4200
6O m é g a d e s A r p e n t s (P) M. F. Jom bart 4200
7P o u s t o u f d u B l e u e t (A) M. T . Marc hand 4200
8O n y x d e l a N o é m i e M. E. G iraud eau 4200
9O t h e l l o d u T i ja M. M. Pauly 4200
10 P u r B a t z d ' O m br é e M. M. Lac om a 4200
11P o u p i e Vi t a M. L.- B . Martin 4200
12O r l a n d o d e B r e s l e s M. C. Chesne 4200
13N a ï s d e l a R h o n è l e M. Y. Vigouroux 4225
14N a m a s t e d u D o l l a r Mm e J. Nad eau 4225
15N o r t o n d e s Vo l ca n s (Q ) Mlle M. G oetz 4225
F a v o r i s : 13- 8- 15O u t s i d e r s : 4- 2- 7
SAINT-CLOUD £ HIER
1 PRIX DE LA MARNE
Femelles - Jeunes Jockeys et
Apprentis - Course F - 24.000 € -
1.400 m
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1C e l e n z a (16) M. D elaland e 55,5
2Ta wa a l e e f (11) T . B ac helot 55,5
3G o n e F i g h t i n g (5) T . Norm and 55,5
4F l e u r s d e L y s (E1) (10) F. Masse 54,5
5H a n a t o l y s e (E1) (15) T ho. G illet 54,5
6Ma h y a G l a z (12) T . Messina 56,5
7J o l i e N o ce (3) M. T avares D a S ilva 55,5
8L o u y a (13) E. B ureller 55,5
9Yo s h a (6) A . Cham penois 55,5
10 Ur ba n Ki s s (1) R. B riard 54,5
11Ma d l y I n L o v e (7) P. Lam otte 55,5
12A n g e l i c H o s t (8) A . Caram anolis 55,5
13Ke n p h o r a (17) A . Lem aitre 56,5
14S o n g a (2) C. B egue 55,5
15D a i l y D r e a m s (4) C. G ueud e 55,5
16Ky l é a m (14) C. Cad el 54,5
17W h i p A n d W i n (9) E. H ard ouin 54,5
F a v o r i s : 10 - 9- 11O u t s i d e r s : 1- 2- 7
2 PRIX DU LOING
Mâles - Jeunes Jockeys et
Apprentis - Course F - 24.000 € -
1.400 m
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1L e s Tr o y e n s (13) C. Cad el 54,5
2S i m ba (5) M. D elaland e 56,5
3B i z e r t i n (6) T . B ac helot 55,5
4B l u e S o a v e (2) Y. Rousset 56,5
5E n v e r s e (12) A . Cham penois 55,5
6S e p t e n t r i o n (8) A . Lem aitre 55,5
7S ki p p i n g S t o n e s (11) E. H ard ouin 54,5
F ONTAINEBLEAU £RÉUNION 3 - (16H)
8S u n f i r e (10) M. A utier 55,5
9W h i t e B l o s s o m (7) F. Leroy 56,5
10 I n d i a n A r r o w (9) M. T avares D a S ilva 55,5
11F l y i n g S co t s m a n (1) T . Messina 56,5
12S m o ke s ca p e (4) A . Caram anolis 54,5
13Za y m a n (3) Mlle P. Prod ' hom m e 55,5
F a v o r i s : 13- 4- 3O u t s i d e r s : 11- 6- 9
3 PRIX DE F LEURY-EN-BIÈRE
Handicap divisé - 1re épreuve -
Course E - 20.000 € - 1.000 m - LD
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio -
Couplé - 2sur4 - Multi
1R a p p e l (9) T . B ac helot 61,5
2L e Va l e n t i n (6) S . Pasquier 60
3C h o p a r l a s (10) M. Nobili 58,5
4D e r i s o n (1) M. G uy on 58,5
5D r a m a t i c Tu r n (E1) (3) S . Ruis 58,5
6N u i t d e G l a ce (E2) (16) S . Maillot 58
7G a r r y D a n ce r (4) J. A ugé 57,5
8Ma g g i F o n g (7) F. Veron 56,5
9Zi z a n y (E2) (14) C.- P. Lem aire 56,5
10 O m a s h e r i f f (5) D . B œ uf 56,5
11T e x a n D r e a m (8) G . B enoist 55,5
12L i s s e l a n D i v a (E1) (12) G ér. Mossé 55,5
13N a d a l (15) Ronan T hom as 53
14L a d o u ce (E2) (2) T . Jarnet 53
15G o o d S t a r (11) J. Vic toire 52,5
16L i s s e l a n P r o s p e ct (E1) (13) A . Lem aitre 52,5
F a v o r i s : 4- 3- 6O u t s i d e r s : 9- 10 - 11- 2
4 PRIX DE CHAILLY-EN-BIÈRE
Handicap divisé - 2e épreuve -
Course E - 17.000 € - 1.000 m - LD
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio -
Couplé - 2sur4 - Multi
1O r p e n ' s A r t (4) Ronan T hom as 60
2L a R o g e r a i s (E1) (9) R. B ec her 60
3L a B i r i q u i n a (E1) (3) S . Maillot 59
4P a x S o p r a n a (1) S . Ruis 59
5A d m i r a t i f (14) S . Pasquier 58,5
6A r c d e Tr i o m p h e (6) NO N PA RT A NT
7S i n d ji l Mo u n t a i n (8) A . Crastus 58
8Ta r i v a l (16) Y. Letond eur 58
9D i o n a é a (11) J. Vic toire 57,5
10 F a i r y D r e s s (15) T . H uet 56
11A l p i n a (12) M. G uy on 54
12S t o r m d e B a u n e (13) M. B arz alona 53
13G o o d Mo r e (7) Mlle D . S antiago 51
14Ve n a d o (10) D . B reux 51
15L u ci o l e (2) M. A utier 50,5
16L a cz i (5) J. Claud ic 51
F a v o r i s : 5- 4- 10 O u t s i d e r s : 14- 16- 2- 1
5 PRIX DU LONG ROCHER
Course D - 29.000 € - 1.800 m
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1Ta l l y H o (E1) (7) M. B arz alona 59
2R o y a l R e v i v a l (E1) (9) M. G uy on 59
3B a by l o n e (4) T . Jarnet 59
4B e n a d a l i d (6) C.- P. Lem aire 57,5
5S n o wbo u n d (2) T . Norm and 55
6G r y p a s (3) G ér. Mossé 57,5
7W a r Mo n g e r (1) A . Crastus 56
8R o a d s t e r (8) B . B outin 52,5
9O ce a n S e v e n (5) O . Peslier 56
10 Za m a r a t (10) S . Ruis 54,5
F a v o r i s : 2- 4- 6O u t s i d e r s : 7- 9- 8
6 PRIX DE LA F ONTAINE AUX
BICHES
Femelles - Jeunes Jockeys et
Apprentis - Course G - 12.000 € -
1.600 m
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1Mi n i m a l i s t (1) F. Leroy 56,5
2B a l a n s a r a (4) M. D elaland e 56,5
3S o o d a d (5) A . Lem aitre 55,5
4P e r s i n e t t e (E1) (12) Mlle A . Foulon 54,5
5Q u e e n C o n s o r t (E1) (10) R. Vergette 54,5
6S i n g a p o r e F a i r y (E2) (7) Mlle E. D origny 54,5
7T i f a l ba l a (E3) (11) R. D esanti 55,5
8B r a v e P o we r (13) T . Messina 55,5
9W r i t t e n I n T h e S ky (E3) (8) T . Norm and 55,5
10 G y p s y (6) T . B ac helot 55,5
11P e a r l A r g y l e (3) C. G ueud e 55,5
12H e ca t e (9) A . Cham penois 55,5
13P é p i t e d u R h e u (14) Mlle P. Prod ' hom m e 55,5
14P a i n t i n g (E2) (2) E. H ard ouin 54,5
F a v o r i s : 13- 14- 11O u t s i d e r s : 2- 1- 10
7 PRIX DE F ONTAINE-LE-PORT
Mâles - Jeunes Jockeys et
Apprentis - Course G - 12.000 € -
1.600 m
Couplé Ordre - Trio Ordre - Trio - Couplé
1H a n d h e l d (E1) (5) D . Mesc am 54,5
2P a i n t e d S t o r m (E1) (2) R. Vergette 54,5
3Ma r a ka s h i (4) M. D elaland e 55,5
4E a g l e C l i f f (7) T . B ac helot 55,5
5C u t I n t o T h e R o ck (6) A . Cham penois 55,5
6S a n d y C a y (3) F. Leroy 56,5
7E m a i l E x i t (8) Y. Rousset 56,5
8S n a ke E y e s (1) Mlle P. Prod ' hom m e 55,5
9Mi n d (10) Mm e C. Fey 56,5
10 G l e e o s o (9) C. B egue 55,5
F a v o r i s : 3- 4- 7O u t s i d e r s : 2- 1
22
SPORTS
HOCKEY. Coupe de la Ligue (1
re
journée). Le Dijon HCs’incline face à Epinal.
Troisminutesdecauchemar
Coupedel’Est. Le Dijon HCdevrait prochainement
participer à la coupe de l’Est avec Mulhouse et Strasbourg.
Rendez­vous. L’ouverture de la Ligue Magnus se déroulera
samedi, à Trimolet, face au Mont­Blanc (20h30).
P
our l eur ent rée en
mat i èr e of f i ci el l e
dans cet t e s ai s on
2010-2011, les Ducs ont
concédé leur premier re-
vers face à une très belle
f or mat i on spi nal i enne
pourtant privée de Plch et
Gervais.
La qualification se com-
plique d’emblée avant un
déplacement mardi pro-
chain au Coliseum amié-
nois. La copie a eu pour-
tant du relief... 57 minutes
durant.
Manque de réalisme
Le temps pour les Ducs de
mener 2-1 suite à une supé-
riorité admirablement né-
gociée par Decock puis Jar-
vis. Il était temps d’ailleurs
pour des Dijonnais solides
défensivement mais pas as-
sez réalistes.
Comme contre Gap, il y a
huit jours, le Dijon HC a
mangé la feuille à plusieurs
reprises. Riendeau, sur un
service en or massif de Gut-
tig, se cassait les dents sur
un Lacasse tout si mpl e-
ment exceptionnel (6’11
puis 15’32). On y ajoutera
plus tard Dugas (28
e
), Ar-
naud (52e). . . Epi nal est
a l or s s ous l ’ é t e i g noi r
n’ayant que deux slaps ca-
drés au compteur lors du
quart d’heure initial.
Coup de Trafalgar
Al’image d’un Mrena s’in-
terposant devant l’autobus
Boisclair (26’19), la défense
locale paraît sereine et in-
telligente. Seul un tir contré
de Quessandier était venu
troubler un Bozik très pro-
p r e d a n s s e s f i l e t s
(1-1,14’37).
Au x c o mma n d e s d u
mat ch, l es Di j onnai s se
sont cependant subitement
éteints. Plus de jambes, plus
de jus, les Bourguignons
étaient tétanisés.
Epinal enfile des buts
comme des perles
Dmytruk absent (pas qua-
lifié), l’arrière-garde a som-
bré l’espace de trois minu-
tes. Plus de son mais des
images, celles d’Epinal enfi-
lant des buts comme des
perles grâce notamment à
une mine de Chassard sous
la barre. Grâce aussi et sur-
tout au duo Boi scl ai r et
Kuuluvailen.
Une démonstrati on de
force même lorsque le Fin-
landais se voit refuser un
but (32’52) avant d’offrir le
break à Boisclair... vingt se-
condes plus tard. Un dou-
blé pour l’ancien canonnier
de la Rivière-du-Loup qui
scelle le match (2-4, 33’18).
Le coup d’œil de filou en
préambule de Sadoun, qui
glissait la rondelle entre le
montant et Lacasse, sem-
blait alors bien loin (1-0,
7’57).
De même, la réduction du
score de Decock et un final
de feu des Ducs ne chan-
gent rien à l’affaire (3-4,
52’04). Le Dijon HC s’incli-
ne et peut simplement mau-
dire ce trou noir de trois mi-
nutes...
JÉRÔME ROBLOT
j.roblot@lebienpublic.fr
Bien dans leurs patins jus­
qu’à la demi­heure de jeu,
les Ducs ont ensuite encais­
sé trois buts en rafale. Réd­
hibitoire malgré une bonne
prestation.
Comme l’an passé en coupe de la Ligue, Dijon HC s’est fait surprendre par Epinal à
Trimolet. Photo Philippe Bruchot
5Comme le
nombre de clubs
(Twente, Zilina,
Bursaspor, Hapoël Tel­
Aviv et Braga) qui vont
participer pour la
première fois de leur
histoire à la Ligue des
Champions.
£Football Si la Ligue des Champions a débuté hier, l’AJ Auxerre effectuera ses grands
débuts, ce soir, sur la pelouse du Milan AC. À lire en page 28
LECHIFFRE
35
Le nombre de slaps
dijonnais durant la
rencontre (28 pour Epinal).
LAFICHE
DIJONHC­EPINAL :
3­4
Dijon (patinoire Trimo­
let). ­ Dijon HC ­ Epinal :
3­4 (1­1, 1­3,1­0). Arbi­
tre : M. Bliek ass. Mar­
g r i s , M o n c o z e t . 4 0 0
spectateurs.
Dijon HC : Sadoun 7’37
(ass.Dugas, Martin), Jar­
vis 29’40 SUP ( ass.De­
cock), Decock 52’04 (ass.
Riendeau). 12 minutes de
pénalité (6x2’).
E p i n a l : Quessandi er
14’ 37, Boi scl ai r 30’ 26
(ass. Hagelberg), Chas­
sard 32’10 (ass. Petrak),
Boisclair 33’18 (ass. Kuu­
luvailen). 16 minutes de
pénalité (6x2’+1x2+2’).
ECHOSDUPALET
RÉCOMPENSE
Les U18 dijonnais ont réalisé depuis six mois un formidable
parcours. Outre leur titre de champion de France élite (B)
acquis en mai passé, ils viennent de dominer Villard­de­Lans
(3­2 puis 3­0) pour accéder au top9 national. Tout ceci méritait
bien une récompense. Ils ont donc reçu hier soir une médaille
au terme du premier tiers entre Dijon et Epinal. Sous la coupe
de Jonathan Paredes, ils effectueront leurs grands débuts au
sein de cette élite ce samedi à Grenoble.
CHAMPIONSDESCHAMPIONS
Rouen a remporté, hier soir, le match des champions en
s’imposant face à Angers 3­2 à l’issue des tirs au but.
GAP
Adversaire du Dijon HCle 9 octobre prochain, Gapvient de
perdre un défenseur. Victime d’une nouvelle commotion
cérébrale à Valpellice, Mike Beynon a décidé de mettre un
terme à sa carrière. Milan Tekel (ex­Dijon) est également blessé.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CÔTE-D'OR / SPORTS
23
Cinqcircuits pédestres et
deuxcircuits VTTétaient au
programmedecettetroisième
éditiondelaCôted’Orienta-
tion, organisée par Velars
Orientation.
Surlegrandcircuitpédestre,
qui proposait par moins de
vingt-sixbalisesàtrouver, c’est
l’expérimentéOlivierParigot
(Quetigny) qui s’imposede-
vant Pascal Guinot et Sébas-
tienQuenard.
L’ASQuétigny, venue en
nombre, aréussi às’imposer
sur lestroiscircuitscompéti-
tionpuisque c’est François
Mangionesur leBet Daniel
PapillonsurleCqui l’empor-
tent. Ducôtédes dames, Ca-
therinePèreetMarionGuinot
gagnentfacilement.
ChezlesVététistes, lavictoi-
re est revenue au Bisontin
LoïcLonchampt, qui nede-
vrait pastarder àfrapper aux
portesdel’équipedeFrance.
JocelynCosteet QuentinBer-
theloncomplètent lepodium
masculin alors que Sarah
Christ dominelecircuit fémi-
nindevantMathildeBonin.
ORIENTATION.
Quétigny brille à Velars
ENBREF
RUGBY
Chevallier président
Bernard Chevallier est deve-
nu le nouveau président du
club d’Is/Asnières, en rem-
placement de Laurent Ri-
chard. Un club qui évoluera
en Promotion d’Honneur à
partir de dimanche.
CYCLISME
Gentleman du Souvenir :
Chaillot et Michard bronzés
Le CSMde Saint-Martin-en-
Bresse a organisé, ce week-
end, le 16
e
Gentleman du
Souvenir, course contre-la-
montre (19,3 km) par équi-
pes de deux. Thomas (1
re
cat.
FFC, VC Dole) et Gilarès
(Road Team) ont réalisé le
meilleur chronoen26’34, de-
vant les locaux Auclerc et
Molinot (27’11) et les tenants
du titre Talpin (1
re
cat. FFC,
Creusot) et Letienne (CDC
Tri Le Creusot), classés dans
le même temps. Georges
Chaillot (Hauteville) et Gil-
bert Michard (Team Mont-
bardLantenay) ont pris la10
e
placeduscratchet la3
e
enca-
tégorie 2 UFOLEP, en 28’58.
FOOTBALL
Cédric Uras vers Gueugnon
L’anciendéfenseur central de
l’Olympique Lyonnais (150
matches de Ligue 1 au comp-
teur), Cédric Uras, dont le
nom circule dans les coursi-
ves de Jean-Laville depuis
plusieurs semaines, devrait
s’engager avec le FCG. Lun-
di, il a d’ailleurs participé à sa
première séance d’entraîne-
ment sous ladirectiondeSer-
ge Romano.
FOOTBALL
National
Alfortville­Creteil ........................................... 1­1
Fréjus­Orleans.............................................. 1­1
Gueugnon­Rouen ........................................ 0­0
Paris FC­Strasbourg .................................... 2­2
Plabennec­Rodez ........................................ 3­1
Bastia­Guingamp......................................... 2­0
Gap­Bayonne............................................... 4­0
Pacy­Luzenac...............................................0­0
Beauvais­Amiens......................................... 0­0
Colmar­Cannes.................................... Auj. 20h
P t s J G N P p . c .
1 Fréjus 14 6 4 2 0 9 3
2 Bastia 14 7 4 2 1 7 3
3 Paris FC 13 7 3 4 0 9 5
4 Beauvais 13 7 3 4 0 9 5
5 Amiens 13 7 4 1 2 5 3
6 Cannes 11 5 3 2 0 10 4
7 Luzenac 11 7 3 2 2 7 2
8 Rouen 11 7 3 2 2 5 4
9 Plabennec 10 7 3 1 3 8 8
10 Creteil 10 7 3 1 3 6 7
11 Gap 9 7 3 0 4 11 9
12 Guingamp 9 6 2 3 1 3 2
13 Strasbourg 7 6 1 4 1 7 6
14 N iort 7 6 2 1 3 7 7
15 Pacy 7 6 2 1 3 4 5
16 Colmar 6 6 2 0 4 3 6
17 Orleans 6 7 1 3 3 7 9
18 Alfortville 5 6 1 2 3 6 8
19 Bayonne 5 7 1 2 4 2 13
20 Gueugnon 4 7 1 1 5 3 9
21 Rodez 2 7 0 2 5 5 15
Prochaine journée. ­ Samedi 18 septembre : Amiens­
Fréjus, Cannes­Paris FC, Bayonne­Gueugnon, Luze­
nac­Alfortville, Orleans­Pacy, E x empt­, Rouen­Plaben­
nec, Strasbourg­Gap, Guingamp­Colmar, Rodez­Beau­
vais, N iort­Bastia.
P
ourleseul matchamical
delaJDAaupalais des
Sports,lessupportersdi-
jonnais ont été servis : un
matchintenseet unevictoire
dansunderbybourguignonfa-
ceàChalon, cequi est rareet
donctoujoursbonàprendre.
Danslalignéedeleursbon-
nesperformancesfaceàl’AS-
VEL, Roanneet Strasbourg,
les Côte-d’Oriens ont ànou-
veaurivaliséavecuneéquipe
deProA, aveclemêmeingré-
dientdelaréussite, ladéfense,
àlaquelles’est ajoutéel’adres-
s e de Davi d Mel ody ( 28
points,dont15/16auxlancers
francs).
«C’était matchintéressant,
avecunebelleoppositionetde
l’intensitédurantquarantemi-
nutes», analysait l’entraîneur
dijonnais Jean-Louis Borg.
«Onamal débutédéfensive-
ment, mais ons’est bienre-
pris. »
Effectivement, lesDijonnais
souffraientendébutdematch,
ayant dumal àcontenirAmi-
nu, Haynes, qui dégainait à
tout va, et Schilb. Et ilsencais-
saient un 9-0 en 3 minutes
pour finir le premier quart-
temps(13-22).
Unmatchhaché
Mais la JDAallait rapide-
mentresserrerseslignesetdé-
butait ledeuxièmequart par
un10-2, concluparunpanier
primédeMonclar. Cravenpé-
nalisépar lesfautes, Christo-
pheménagéenraisond’une
gastro-entérite, Melody se
voyait ensuiteforcédepren-
dreleschosesenmain. Plutôt
avecbonheur,bienaidéparun
Leloupincisif et unBingba-
garreursouslespanneaux(11
rebonds). Etouffant lesoffen-
sivesdel’Elan, Dijonallaitfai-
reladifférencedansletroisiè-
mequart(61-46, 29
e
).
Gênésparunepresstout-ter-
rain, lesCôte-d’Oriensontcer-
tesvuChalonrevenirsurleurs
talonsdansunefindematch
hachée (52 lancers francs
pourDijonaufinal !), maisun
dernierpanierdeLeloupclô-
turaitlesdébatsenfaveurdela
JDA.
GUILHEMGEORGE
BASKET. Tournoi Yannick-Dubois. Encoreunevictoiredijonnaiseenpréparation.
Unepremièreréussie
La JDA Dijon n’a pas man­
qué ses retrouvailles avec
son public en s’imposant
hier soir face à Chalon (86­
80).
Avec neuf points, Jonathan Tornato a été le plus prolifique des
intérieurs dijonnais. Photo Roxanne Gauthier
Ce week-end, à Villiers-sur-
Loir (Loir-et-Cher), l’équipe
féminine de Dijon Triathlon
disputait la dernière étape du
championnat de France de 2
e
divisionet l’équipemasculine,
lafinale de troisième division.
Pourtant privées de leur
chef de file, Yvette Fischer, re-
tenue par l’Australie aux
championnats du monde
groupe d’âge, à Budapest,
Anaïs Margueritte, Anaïs
Pannier, Martine Sabre, Céli-
neTaianaet CarolineVandes-
chrickont prisla10
e
place. Au
classement général, elles ter-
minent donc au pied du po-
dium, ex aequo avec Issy-les-
Moulineaux.
Dans la matinée, la finale
des clubs de 3
e
division mas-
culine opposait dix-sept for-
mations. Dijon Triathlon
avait reconduit son équipe
victorieuse de la demi-finale
aux Settons avec Gilles Re-
boul , Al exandre Mai re,
Adrien Alix, Christophe Me-
noury et Julien Vautier pour
750 mde natation, 24 kmde
vélo et 5 kmde course à pied.
La poisse pour Reboul
Ala sortie de l’eau, Maire en
était 2
e
, Reboul 14
e
. Alafindu
1
er
tour de vélo, si Alexandre
Maire caracolait toujours
dans legroupede7, entêtede
la course, alors que Reboul et
Menoury se trouvaient dans
le contre. Mais à la fin du
deuxième tour, Reboul aban-
donnait sur crevaison.
Malgré le meilleur temps en
course à pied d’Adrien Alix,
Dijon Triathlon prenait la 3
e
place. Au général, Alexandre
Maire se classait 3
e
, Christo-
pheMenoury14
e
, AdrienAlix
20
e
et JulienVauthier 22
e
.
ERICBIDAT
TRIATHLON.
Les Dijonnaises
au pied du podium
LESRÉSULTATS
Circuit A.­ Hommes : 1. Parigot (Quetigny) 1h5 2’11; 2. Guinot (Talant) 2h28 ’36 ; 3. Que­
nard (Indiv.) 2h39 ’23.
Circuit B. ­ Hommes : 1. Mangione (Quétigny) 1h27 ’22 ; 2. Sciutti (Velars) 1h5 0’16 ; 3. B.
Clément­Agoni (Talant) 1h5 2’17 . Dames : 1. Père (Chenôve) 2h12’44 ; 2. Chavance (Ta­
lant) 2h40’22 ; 3. F. Basset (Indiv.) 2h40’25 ; 4. L. Basset (Indiv.) 2h40’42.
Circuit C.­ Hommes: 1. Papillon (Quetigny) 1h01’5 9 ; 2. Terzi (Quetigny) 1h02’14 ; 3. Va­
drot (Quetigny) 1h11’06 . Dames : 1. Guinot (Talant) 1h44’38 .
Circuit D.­ Hommes : 1. Lequeulx (Talant) 3h00’06 . Dames : 1. Berget (Indiv.) 2h31’5 6 .
Circuit E.­ Hommes : 1. Vuillot (Velars) 2h11’47 ; 2. Marchand (Velars) 2h40’08 ; 3. E hr­
mann (Velars) 2h46 ’14. Dames : 1. Bechir (Talant) 1h24’40 ; 2. Vouillon (Indiv.) 1h5 4’5 6 .
VTT
Circuit A .­ Hommes: 1. Lonchampt (Besançon) 1h36 ’40 ; 2. Coste (Chenôve) 2h04’5 1 ;
3. Berthelon (Velars) 2h10’36 . Dames : 1. Christ (Chenôve) 2h15 ’29 ; 2. Bonnin (Besan­
çon) 2h24’21. Circuit B : 1. G. Reffay (Besançon) 1h23 ; 2 Jovignot (Chenôve) 1h28 ’38 ;
3. C. Reffay (Besançon) 2h05 ’ ; 4. Chassignolle (Indiv.) 2h5 7 ’16 .
LAFICHE
DIJON­CHALON: 86­80
Dijon (palais des Sports). – JDA Dijon­Elan Chalon : 86­
80 (13­22, 22­14, 33­18, 18­26). 1 500 spectateurs envi­
ron.
Dijon : Monclar (9 ), Prénom (3), Melody (28 ), Christophe (0),
Leloup (17 ), L. Aboudou (4), Mendy (3), Tornato (9 ), Bing (7 ),
Craven (6 ).
Chalon : Aminu (17 ), J. Aboudou (0), Haynes (23), Lang (2),
Schilb ( 19 ) , E vtimov ( 6 ) , Tchicamboud ( 11) , J.­B. Adolphe
(0), Lauvergne (2).
24
SPORTS / CÔTE-D'OR
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
La deuxième édition du
ChallengeduGETED21s’est
achevéeceweek-endàQuéti-
gny. Étaientinvitéslesjoueurs
des classements NCà15/5,
qui avaient comptabilisé le
plusdepointslorsdestournois
deQuetigny, Saulon-la-Cha-
pelleetRuffey-lès-Echirey.
Ilssesontdoncaffrontéspar
niveaudeclassement lorsdes
½finales, lematin, et desfina-
les, l’après-midi
Pour établir leclassement
par points, les organisateurs
ont retenuplusieurscritères:
laparticipation(inscriptionà
untournoi +bonuspour ins-
criptionsaux3tournois)etles
résultatsproprementdits.
Latroisièmeéditiondébute-
raavecletournoideQuetigny,
lors des vacances dePâques
2011.
TENNIS. Master du GETED21.
Le verdict est tombé
LESRÉSULTATS
DAMES
NC à 30/4. ­ ½ finales : Carbon (30/4, Saulon) bat Truchetet (nc, Argilly) 1/6 6/4 6/2 ;
Goux (nc, Ruffey) bat Latour (30/4, Fontaine) 6/2 6/1. Finale : Carbon bat Goux 6/3 6/2.
30/3 à 30/1. ­ ½ finales : Gauchet (30/1, Auxonne) bat Giraudon (30/3, Chenôve) 6/2
6/1 ; Marchet (30/1, TCD) bat Ber nard (30/1, Ruffey) 6/3 4/6 6/4. Finale : Marchet bat
Gauchet 6/3 6/0.
30à 15/5. ­ ½ finales: Fournier (30, Fontaine) bat Carre (30, Verrey) 6/7 6/2 6/2 ; EMalar­
bet (30, Fontaine) bat Fourcault (30, TCD 6/3 6/2). Finale: Fournier bat Malarbet 6/3 6/2.
MESSIEURS
NC à 30/4. ­ 1/2 finales : Raimondi (30/4, Quetigny) bat Domaine (30/4, Ruffey) 6/0 6/1 ;
Lim (30/5, Quetigny) bat Fromentin (30/4, Argilly 6/0 6/0). Finale : Lim bat Raimondi 6/0
6/4.
30/3 à 30/1.­ ½ finales : Voillemin (30/1, Saint­Julien) bat Rodier (30/3, Saulon) 7/6 6/1 ;
Perruchet (30/1, Quetigny) bat Poinsot (30/3, ASPTT) 6/4 2/6 6/2. Finale : Voillemin bat
Perruchet 6/0 7/5.
30 à 15/5. ­ ½ finales : Lamy (30, Talant) bat Martin (15/5, Fenay) 5/7 7/6 7/6 ; Sevillano
(30, Chevigny) bat André (15/5, Longvic) 6/2 6/4. Finale : Sevillano bat Lamy 6/1 7/6.
L’entraîneur de Chevigny,
Nicolas Perruchot, est reve-
nu sur la première victoire
de la saison de son équipe,
dimanche, face à Paray-le-
Monial (2-1).
- Quel est votre sentiment
après cette première victoi-
re de la saison ?
« Gagner contre Paray est
un soulagement car nous
avions produit du jeu lors
des deux premières rencon-
tres sans parvenir à ramener
quatre points. Aujourd’hui,
cettevictoirenous permet de
prendre un peu d’air au clas-
sement pour pouvoir abor-
der les prochaines rencon-
tres avec plus de sérénité. »
Une victoire dédiée
à ‘‘Nono’’
- Que vous a-t-il manqué,
jusque-là, pour signer votre
première victoire ?
« Nous avons totalement
manqué de réalisme, et à ce
niveau, nous le payons au
prix fort. Nous avons réalisé
unbonmatchàNevers, mais
nous n’avons inscrit qu’un
but et c’est troppeuauvudes
nombreuses occasions que
nous nous sommes procu-
rées. Contre Paray, laphysio-
nomie du match a été diffé-
rente mais l’aspect sportif
passait au second plan. »
- Pouvez-vous nous en di-
re plus ?
« Les quatre points pris
contre Paray sont impor-
tants mais restent anecdoti-
ques. Philippe Petot, dit
‘‘Nono’’, était une figure em-
blématique du club de Che-
vigny. Un cancer l’a emporté
ce week-end à l’âge de cin-
quante ans. Les joueurs et
moi-même avions à cœur de
gagner ce match pour lui, et
nous lui dédions la victoi-
re. »
- Comment appréhendez-
vous la suite de la saison ?
« Le championnat de DH
est un championnat compli-
qué autant au niveau tacti-
que qu’athlétique. Tout le
monde peut battre tout le
monde. Heureusement ,
nous avons un groupe étoffé
car nous avons enregistré
pas mal d’arrivées à l’inter-
saison. Nous savons défen-
dre en bloc, et nous sommes
très dynamiques sur les cô-
tés. Nous pouvons donc sur-
prendre nos adversaires à
tous moments. Dans tous les
cas, il nous faudra réaliser de
bonnes séries si nous vou-
lons nous maintenir. »
PROPOSRECUEILLIS
PARSIMONBAJN
FOOTBALL. Division d’honneur.
Nicolas Perruchot :
«Un soulagement »

On a eu ce que
l’on méritait. ”
Cédric Descaillot
A
vec un recrutement
i ntéressant à pl u-
sieurs titres, le CS
Beaune a affiché ses ambi-
tions pour cette nouvelle
saison. Toutefois, dimanche
soir à Drancy, il a été vite re-
froidi par un premier échec
difficile à digérer. « On a
tout fait dans cette rencon-
tre. On a attaqué mais mal.
Ce sont ceux qui n’ont pas
réalisé grand-chose mais qui
sortent vainqueur », regret-
te Cédric Descaillot.
« On ne pouvait
pas s’en sortir »
Puis, le technicien beau-
nois se remémore quelques
mome nt s c r uc i a ux de
l’après-midi. « On n’a pas
fait une entrée enmatière di-
gne d’une équipe concen-
trée sur son suj et. Après
vingt minutes délicates, ona
malgré tout relevé la tête.
Mais, on prend un essai cas-
quette et on rate des sur-
nombres. Ensuite, il y a eu la
conjonction de quelques
facteurs qui fait que l’on ne
pouvait pas s’en sortir. »
Parmi eux, un arbitrage ju-
gé très limite par le coentraî-
neur du CSB. « Après l’heu-
re de jeu, on ne pouvait plus
entrer dans leurs 22 mètres.
On était pénalisé à chaque
fois. On a progressé de 40
mètres sur des mauls portés
qu’ i l s ont écroul és sans
qu’ils soient sanctionnés.
Ça rajoute à la frustration
même si j ’ admets que ce
n’est pas l’arbitre qui a loupé
les deux-contre-un ou raté
une pénalité à 40 mètres en
face des perches. »
La déception est donc au
rendez-vous. Il faut désor-
mai s i mpérati vement se
concentrer sur Le Creusot,
dimanche prochain à Jean-
Guiral. « Onne va pas y pas-
ser la nuit », commente en-
core Descaillot. « On a eu
un déficit d’agressivité qu’il
convient de corriger. »
JÉRÔME ROBLOT
RUGBY. Fédérale 2. Après Drancy­Beaune (11­9).
Les pieds dans le tapis
Les Beaunois ont raté leur
entame de champi onnat
chez le promu drancéen. La
venue du Creusot, diman­
che, est déjà capitale.
Grégory Trotignon avait sans doute imaginé de meilleurs
débuts sous le maillot beaunois. Photo Jérôme Roblot
£VENAREY
Ravier (15/2, TCD) est le
premier d' une dizaine de
15/2, 15/1 à "sortir" du ta-
bleau3
e
série. Les 2
e
sérieont
jusqu'àcesoir pour s'inscrire
autournoi limitéà1/6. Pour
les dames, devant leur man-
qued'intérêt, letableauaété
annulé.
£MONTBARD
Pas la joie. Quatre week-
ends prévus pour laNational
Tennis Cup, tournoi par clas-
sements jusqu'à2/6, et rares
sont les inscrits. Dernier es-
poir d'unsemblant devie, les
deuxweek-endsàvenir.
£CHENÔVE
LeTCCaconsacréleweek-
endàunpremiertableau(ncà
30/1) desontournoi. Lesqua-
lifiés:Nyangang(30/2,DUC),
Champoussin(30/2, Chenô-
ve), Leguevellon(30/1, Chevi-
gny),Menessier(30/2,Chenô-
ve), Javouhey (30/1, Nuits),
Pornin(30/1, OM), Lacchia
(30/1, Chenôve), Courtois
(30/1, ASPTT). Dames : Bè-
gue(30/3, Chenôve), Devèze
(30/2, Chenôve). Ensoirée,
cettesemaine, tableau3
e
série.
Les inscriptions féminines
sont encorepossibles.
£LIONS
Jusqu'àcesoir, sur lescourts
duTCDijon, poursuitedesta-
bleaux4
e
série(30/1) et finde
ceux du premier tour (nc à
30/3). Les Técédistes ont fait
laloiavecLandron(30/3),Mi-
chel (30/4), Michelez(30/3),
Nass (30/4), Sieskind(30/3)
et Pagnier(30/3, St-Apo). Cet-
tesemaine, ensoirée, 30/2et
30/1, hommes et dames. Ace
propos, ellesseraient lesbien-
venues...
£MILLOT
187
e
audernier classement
mondial, il aperduausecond
tour duChallenger deSaint-
Rémy-de-Provence (42 000
€), battu par le Polonais Ja-
nowicz(198
e
), 7-6, 7-6. Ilpour-
suit sarouteauChallenger de
Szczcin(106500€, Pol.).
£RENARD
LeDijonnais(667
e
) rempor-
te trois victoires (372
e
, 461
e
,
333
e
) enqualifs auFutures de
Genève, battuparPrpic(319
e
,
Suède), 6-1, 6-1. AuChallen-
ger deSaint-Rémy, il bat Mar-
ray (106
e
, G- B) et Pavlov
(728
e
, Let.) enqualifs et passe
le premier tour dugrandta-
bleau en battant Descloix
(707
e
,Can.)avantdes’incliner
7-6, 6-2, contreSchuttler(91
e
),
levétéranAllemand, finaliste
del’Opend’Australieen2003.
£RUFIN
LeMâconnais(206
e
) est pré-
sent auFuturesdeTodi, enIta-
lie(30000€).
J.­J.S.
TENNIS. Échos des courts.
Des tournois au souffle court
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CÔTE-D'OR / SPORTS
25
BASKET. Nationale 1 féminine (poule A). Les Chenevelières retrouvent le parquet samedi.
Chenôve vise la tête
A
près cinq saisons de
Nationale2, Chenôve
va découvrir la N1.
Fruit de la refonte des cham-
pionnatsnationaux, cettepro-
motionva confronter les Cô-
te-d’Oriennes à un exercice
plus relevé que ce qu’elles ont
connu. «Il n’y aura pas de pe-
tits matches », assure l’entraî-
neur Thierry Marcilly.
Ça tombe bien, ses filles ont
l’habitude des rencontres de
haut ni ve au. El l e s ont
d’ailleurs été éliminées en
quarts de finale du dernier
championnat de N2par le fu-
tur vainqueur, Perpignan. Et
seules Hutuanu et Husarova
ont quitté ce collectif qui est
donc passé tout près de l’ac-
cessionenLigue 2.
Pour compenser ces dé-
parts, Chenôve ad’ailleurs gé-
néreusement pioché à l’éche-
l on s upér i eur « t out en
conservant un noyau dur »,
apprécie Marcilly, qui peut
toujours s’appuyer sur Céline
Fargeot et Noémie Recoura,
notamment.
Meilleuremarqueuse
delafinaledeN1
Ainsi, l’intérieure Delphine
Lecoultreet lameneuseJenni-
fer Prat débarquent respecti-
vement de Tours et Pleyber-
Christ tandis que l’Union-
Hainaut, fraîchement pro-
mue en Ligue 2, n’a pas tout
mis enœuvre pour conserver
Dasa Krasnockova. Meilleu-
re marqueuse de la finale de
N1, l’ailière slovaque s’est
donc engagée en faveur de
Chenôve. Conforté par ce re-
crutement et des matches
amicaux « intéressants »,
ThierryMarcillyest naturelle-
ment ambitieux, à l’aube d’un
championnat qui délivrera
trois tickets pour les play-offs.
L’objectif ?«Finirdanslehaut
de tableau », assume-t-il.
« Être dans le top 5, ce serait
bien ; dans le top 3, ce serait
parfait. »
MATTHIEUBOEDEC
Quart de finaliste de N2 la
saison dernière, l’équipe de
Thierry Marcilly, qui s’est
renforcée, espère s’installer
en haut de tableau.
La formation chenevelière compte plusieurs joueuses habituées à fréquenter la Ligue 2. Photo N. L.
LECALENDRIER
18 ­ 19 / 09 / 10 ( reto u r 22­ 23 / 01/ 11) :
CDB­Reims.
25­26/ 09/ 10 ( 05­06/ 02/ 11) : Besançon
2­CDB.
09 ­ 10/ 11/ 10 ( 12­ 13 / 04 / 11) : C D B ­
Reichstett.
16­17/ 10/ 10 ( 19­20/ 04/ 11) : Villemom­
ble­CDB.
23­24/10/10 (12­13/03/11) : CDB 2­Pa­
lente.
07 ­ 08 / 11/ 10 ( 19 ­ 20/ 03 / 11) : A ulnay ­
CDB.
13­14/11/10 (02­03/04/11) : CDB­Vaulx.
20­ 21/ 11/ 10 ( 09 ­ 10/ 04 / 11) : S tras­
bourg­CDB.
04­ 05/ 12/ 10 ( 16­ 17/ 04/ 11) : CDB­ Bar­
le­Duc.
11­ 12/ 12/ 10 ( 07­ 08/ 05/ 11) : CDB­ Kin­
gersheim.
15­16/12/10 (14­15/05/11) : Pontarlier­
CDB.
CERCLEDIJONBOURGOGNE 2
La saison dernière : 10
e
de N1.
Entraîneur : Anthony Favier.
Arrivées : Ribeiro (Semur, PN), Zulemaro (Guyanne), Rouhette (Arnay).
Départs : Varinot (Achenheim, N1), Breuil (Longvic, N3), Rota (arrêt), Drezet (arrêt), Lo­
rin (Lyon, D2)
EFFECTIF
Gardiennes : C. Breuil (16 ans), Moreau (18 ans), Rouhette (16 ans).
Joueuses de champ : Benouamer (18 ans, PVT), Bouchard (17 ans, PVT), Ruffien (16
ans, ALG), Prouvensier (16 ans, ALD), Garaut (17 ans, ALG), Bonin (18 ans, ALG/DC),
Parent (17 ans, PVT), Ribeiro (16 ans, ALG), Zullemaro (16 ans, PVT), François (17 ans,
ARG/DC), Daquin (19 ans, AR), Lefèbvre (19 ans, AR), Rebetez (19 ans, ALD), Lathoud
(16 ans, ARG).
Lasaisondernière, l’équipe
réserveduCDBn’apumainte-
nir saplaceenN1. Anthony
Favieret sonjeunegroupere-
partent doncavecl’ambition
deretrouverimmédiatement
cettedivision. «Onprendvite
demauvaiseshabitudesenN2
lorsqu’onsecroitaudessusdu
lot.lesfillesdoiventavoirentê-
tequeleminimumnesuffitpas
siunjourellesveulentjoueren
D1. »
Bienévidemment, toutnese
ferapasd’uncoupdebaguette
magique, pour une équipe
qui —et c’est lelot des réser-
ves –aquelquepeuchangé,
mêmesiplusieursélémentsde
l’équipechampionnedeFran-
ce-18ansont étéincorporés,
dont deuxayant participé, cet
été, auMondialjeunesàSaint-
Domingue.
«Il convient deprofiter de
cette saison pour bâtir un
groupeetacquérirunfondsde
jeu digne du niveau supé-
rieur», souligneAnthonyFa-
vier, qui sedonnejusqu’au10
octobrepourquel’équipesoit
prêtecollectivement.
Dansunepoulequi peutêtre
piégeuse, leCDB2nedevrait
toutefoispasconnaîtretropde
désillusionsnotamment avec
ungroupede16joueusesàdis-
positionducoachcôte-d’orien
(JohannaLathoud, victime
d’unerupturedes ligaments
croisés, seraabsentetoutela
saison).
AnthonyFavier devramal-
grétout gérer plusieurspara-
mètres. Tout d’abord, lescon-
traintes inhérentes à une
réserve(4à5joueusespeuvent
monterenéquipe1). Ensuite,
lajeunessedel’équipe, dontla
promotion 2010 aura une
moyenned’âgede17ans. An-
thonyFavierseveut toutefois
confiant dansungroupedont
il connaîtlegrospotentiel.
HANDBALL. Nationale 2 féminine. Le CDB2 reprend samedi.
Pas question de traîner
Les jeunes Dijonnaises veulent jouer les premiers rôles. Photo SDR
BCCHENÔVE
MOUVEMENTS
A rriv é es : Lecoultre ( Tours, L2) , P rat
( P ley ber­ C hrist, L2) , S aunier ( G ravan­
chon, N2), Krasnockova (Union Hainaut,
L2).
Départs : Husarova (Slovaquie), Hutua­
nu ( R oumani e) , B enchk i ch ( prê tée à
DAD 21).
EFFECTIF
Meneuses : Fargeot, Prat.
Arrières : Perrin, Pommier.
Ailières : Krasnockova, Recoura.
Intérieures : Lecoultre, Ljaic­Ngayo, Ni­
colas, Saunier.
Entraîneur : Thierry Marcilly.
LECALENDRIER
1
re
jour. (18/09, retour le 11/12) :
ASVEL ­ Chenôve
2
e
jour. (25/09, retour le 15/01) :
Chenôve ­ FC Lyon 2
3
e
jour. (2/10, retour le 22/01) :
La Tronche Meylan ­ Chenôve
4
e
jour. (9/10, retour le 5/02) :
Chenôve ­ Venelles
5
e
jour. (16/10, retour le 12/02) :
Laveyron Drôme ­ Chenôve
6
e
jour. (23/10, retour le 19/02) :
Chenôve ­ St­Etienne
7
e
jour. (30/10, retour le 5/03) :
Chenôve ­ Colomiers
8
e
jour. (6/11, retour le 12/03) :
Bourges ­ Chenôve
9
e
jour. (20/11, retour le 26/03) :
Chenôve ­ Istres
10
e
jour. (27/11, retour le 2/04) :
Stade Marseillais ­ Chenôve
11
e
jour. (4/12, retour le 9/04) :
Charnay ­ Chenôve
26
SPORTS / CÔTE-D'OR
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DAD 21 entame sa troisiè-
me campagne successive en
N3. Après avoir évité de jus-
tesse la relégationl'anpassé,
après un début de saison ca-
tastrophique (six défaites
consécutives), les Dijonnai-
ses, désormais sous la coupe
entière de Patrick Marcilly,
entendent bien s'éviter un
nouvel écueil.
«Notre objectif est de nous
installer dans le haut de ta-
bleau. Pour cela, il va nous
f alloir démarrer pied au
plancher lors du début de
compétition. Il est très im-
portant de remporter nos
deux premiers matches face
à Riom et l' Elan Chalon,
deux adversaires à notre
portée. »
La st abi l i t é du groupe
pourrait s'avérer décisive
dans la quête du coach di-
jonnais. « Les filles possè-
dent des automatismes en-
t r e el l es et f ont pr euve
d' assiduité aux entraîne-
ments. Une saine émulation
se crée depuis la reprise »,
savoure Patrick Marcilly qui
a décidé, enoutre, de jouer à
f ond l e t i cket Coupe de
France. Il s' en explique :
« Cette compétition va nous
permettre de rester dans le
rythme de la compétition. Et
si nous passons un ou deux
tours, nous recevrons une
formation huppée et emma-
gasinerons de l'expérience
qui sera bénéfique pour la
suite du championnat. »
N. L.
BASKET. N3 féminine (poule H).
DAD 21 affiche de nouvelles ambitions
Les Dijonnaises veulent s’installer dans le haut de tableau. PhotoN. L.
BASKET. N3 masculine (poule K).
Le CSLD entame
un nouveau cycle
Le CSL Dijon entre dans
une nouvelle ère... Exit les
Noto, Bernard, Alhéritière
et consorts et place à la tou-
te j eune garde cerclarde
dont la moyenne d'âge se si-
t ue aux al ent ours de 22
ans... « Nous avons connu
pas mal de challenges au
club depuis une quinzaine
d' années, mais là il s' agit
vraiment d'un challenge de
t ai l l e ! », l ance l e coach
Gilles Richard, bien cons-
cient de la tâche qui attend
les siens. « Nous allons de-
voir travailler de façon in-
tense mais je ne suis pas in-
quiet puisque j e dispose
d' un groupe certes jeune
mais doté d'un grand coura-
ge et qui possède de grosses
qualités mentales. C'est par
là que nous allons pouvoir
nous en sortir. »
L 'inconvénient est que le
groupe risque fort de man-
quer d'expérience même si,
là encore, le coachdijonnais
ne s'en fait pas une monta-
g ne : « La pl upa r t de s
joueurs ont eu du temps de
jeu la saison dernière en Na-
tionale 3. Il nous faut juste
acquérir encore plus de ma-
turité. Cela passe obligatoi-
rement par des victoires. »
La maison CSLD prouve
une nouvelle fois que les
fondations sont solides.
Reste désormais à assurer la
pérennité du club et son
maintien au niveau national
à la fin de la saison...
N. L.
C’est une équipe profondément remodelée qui aborde cette
saison 2010­2011. Photo N. L.
NATIONALE3 MASCULINE
1
re
jour. (18/09, retour le 11/12) : Coulommiers Brie ­ CSL Dijon.
2
e
jour. (25/09, retour le 15/01) : CSL Dijon ­ Aubervilliers.
3
e
jour. (2/10, retour le 22/01) : Saint­André­les­Vergers ­ CSL Dijon.
4
e
jour. (9/10, retour le 5/02) : CSL Dijon ­ La Charité.
5
e
jour. (16/10, retour le 12/02) : Melun ­ CSL Dijon.
6
e
jour. (23/10, retour le 19/02) : CSL Dijon ­ Curgy.
7
e
jour. (30/10, retour le 5/03) : CSL Dijon ­ Auxerre/Héry.
8
e
jour. (6/11, retour le 12/03) : St­Maur ­ CSL Dijon.
9
e
jour. (20/11, retour le 26/03) : CSL Dijon ­ Meaux.
10
e
jour. (27/11, retour le 2/04) : St­Denis ­ CSL Dijon.
11
e
jour. (4/12, retour le 9/04) : CSL Dijon ­ St­Dizier.
NATIONALE3 FÉMININE
1
re
jour. (19/09, retour le 12/12) : CSL Dijon ­ SLUCNancy ; DAD21 ­ Maréchat Riom.
2
e
jour. (26/09, retour le 16/01) : Charny­sur­M. ­ CSL Dijon ;ES Chalon ­ DAD 21.
3
e
jour. (3/10, retour le 23/01) : CSL Dijon ­ Geispolsheim 2 ; DAD 21 ­ Roanne.
4
e
jour. (10/10, retour le 6/02) : Cormontreuil ­ CSL Dijon ; Le Coteau ­ DAD 21.
5
e
jour. (17/10, retour le 13/02) : CSL Dijon ­ Furdenheim 2 ; DAD 21 ­ Annemasse.
6
e
jour. (24/10, retour le 20/02) : Metz ­ CSL Dijon ; Culoz ­ DAD 21.
7
e
jour. (31/10, retour le 6/03) : Wihr­ CSL Dijon ; DAD 21 ­ Chalon BC.
8
e
jour. (7/11, retour le 13/03) : CSL Dijon ­ Mulhouse ; Caluire ­ DAD 21.
9
e
jour. (21/11, retour le 27/03) : Duttlenheim ­ CSL Dijon ; DAD 21 ­ Clermont.
10
e
jour. (28/11, retour le 3/04) : CSL Dijon ­ Strasbourg Lib. ; Bourg ­ DAD 21.
11
e
jour. (5/12, retour le 10/04) : Charleville ­ CSL Dijon ; DAD 21 ­ Jura Centre.
LESCALENDRIERS
LECSLD2010­2011
Arrivées : Oudin (St­Apo., dép.), Gueye
(Espoirs JDA).
Départs : Noto (arrêt), Alhéritière (arrêt),
Lissossi ( ? ) , L. Bernard ( arrê t) , De V lie­
gher (arrêt).
Effectif :
A. Grandjean (20 ans, meneur)
V. Grandjean (18 ans, meneur)
D. Diama (27 ans, meneur)
J.­O. Gueye (20 ans, meneur)
G. Bernard (22 ans, ailier)
B. Bernard (18 ans, ailier)
S. Bouhin (23 ans, ailier)
N. Curie (22 ans, intérieur)
M. Kaboré (28 ans, intérieur)
M. Oudin (37 ans, intérieur)
A. Jemal (28 ans, intérieur)
Entr. : Gilles Richard.
Objectif : le maintien.
DAD21 2010­2011
Arrivées : Mongin, Radnic ( Le Creusot,
N2).
Départs : Naltet (CSLD, N3), Colas (Gen­
lis, dép.).
Effectif :
E. Deharbe (21 ans, meneuse)
C. Cometti­Bonhomme (27 ans, men.)
M. Aquilini (22 ans, meneuse)
L. Tissier (22 ans, ailière)
M. Mongin (19 ans, ailière)
N. Cometti (23 ans, ailière)
S. Radnic (21 ans, ailière)
M. Bonin (24 ans, intérieure)
A.­L. Seignez (21 ans, intérieure)
M. Boggio (21 ans, intérieure)
Entr. : Patrick Marcilly.
Objectif : les 5 premières places.
La saison 2010-2011 du
CSLD n'a encore pas débu-
té officiellement et pour-
tant, le club dijonnais enre-
gistre déj à une première
déconvenue. Celle de ne pas
figurer dans la poule prévue
au départ par la fédération.
Une situation qui fait sor-
tir le coach cerclard Marcel
Tomasel l i de ses gonds.
« On s’est fait tout simple-
ment éjecter de la poule »,
f ul mi ne l ' ent raî neur du
CSLD. « Une alliance s’est
faite entre les clubs alsa-
ciens, qui voulaient rester
entre eux dans leur secteur
géographique. Du coup,
nous sommes les dindons
de la f arce. . . Et nous de-
vrons parcourir un nombre
de kilomètres considérable
avec des dépl acement s
comme Charleville, Charny,
sans compter l'Alsace (six
fois). »
Exit donc les derbies face à
DAD 21 et les deux équipes
de Chalon (BC et l’Elan)
comme il était prévu au dé-
part. « C'est regrettable de
voi r ça », s' emporte une
nouvelle fois Tomaselli, qui
n'a pas forcément tort car
tout le basket bourguignon
risque de pâtir du manque
de ces matches qui sont si
particuliers.
En tout cas, le coach dijon-
nais visera tout de même le
haut de tableau : « Nous
avons effectué un recrute-
ment pour cela. Toute notre
préparation a été basée en
fonction de nos adversaires
avec une grosse masse de
travail foncier. Nous sorti-
rons encore plus forts de
toutes ces péripéties. »
N. L.
BASKET. N3 féminine (poule G).
Le CSLD dans l’adversité
Les Cerclardes devront batailler dans une poule compliquée. Photo N. L.
LECSLD2010­2011
A rriv é es : P ig et ( S eurre, N 3 ) , Cousin
(sans club), Naltet (DAD 21, N3).
Départ : aucun.
Effectif :
C. Tomaselli (34 ans, meneuse)
M. Cousin (30 ans, meneuse)
S. Guerchoux (21 ans, ailière)
L. Krumm (21 ans, ailière)
C. Martins (26 ans, ailière)
E. Naltet (20 ans, ailière)
A. Martin (23 ans, intérieure)
M. Piget (27 ans, intérieure)
V. Dragoeva (29 ans, intérieure)
A. Pouteaux (19 ans, intérieure)
Entr. : Marcel Tomaselli.
Objectif : les 5 premières places.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CÔTE-D'OR / SPORTS
27
2
3
3
7
9
7
1
2338232
Laprincipale information, à
quelques jours de la reprise
des championnats régionaux,
ce dimanche, est sans aucun
doute le redémarrage de Bel-
leneuve en R3 alors que les
partenaires deSylvainMartin
jouaient les premiers rôles en
R1etétaientmêmemontésré-
cemment enPrénationale.
Le départ de Martin vers
Dole et d'autres pongistes a
engendré cette descente car
les classements des pongistes
évoluant dans les autres équi-
pes n'étaient pas suffisants
pour jouer enR1.
Il y aura donc seulement
deux r epr ésent ant s cô-
te-d'oriens engagés enR1, Di-
jon 2 et Saint-Apollinaire.
Pour la première année, tous
les matches seront joués.
Pour le premier cité, qui
échoue de peuà la montée en
Prénationaledepuis plusieurs
saisons, le podiumdemeure
l'objectif des coéquipiers de
Christophe Amiot, capitaine.
Le Breuil et Paron semblent
aussi bien armés dans une
pouleplus homogèneque par
le passé.
La réserve dijonnaise enre-
gistre le retour de Christophe
Jarlaud, qui revient d'Austra-
lieetqui estaussi cadretechni-
que à la Ligue de Bourgogne.
Pour Saint-Apollinaire, le
maintien sera le mot d'ordre
dans la poule unique de huit
équipes. S'appuyant sur une
formation de qualité, le mé-
lange entre expérience et jeu-
nesse pourrait bienfonction-
ner.
TENNIS DETABLE. Régionaux.
Belleneuve descend
de deux divisions
C
hampion de Bourgo-
gne, vainqueur de la
Coupe de France (3
manches sur 4), lauréat du
challenge OffRoad, cham-
piondeFranceSNCF(indivi-
duel et par équipes), cham-
p i o n d e F r a n c e F F C,
champion d’Europe et, pour
finir, champion du monde
UCI au Brésil, Jean Malot du
Team OffRoad, licencié à
l’ASL Hauteville, n’a laissé
que des miettes à ses rivaux.
A50ans, notrehommeavé-
cu une fin d’été complète-
ment folleenremportant tou-
tes les courses de sa catégorie
master 3 (50-54 ans) et même
plusieurs scratchs avec les
plus jeunes.
La fête a commencé le 28
août à Praloup, où se dispu-
taient, dans la même course,
les titres de champion de
France et d’Europe.
Motivé comme jamais, avec
l’envie d’un cadet, Jean Ma-
lot, dans un grand jour, s’est
envolé dès le départ. Au som-
met de la première grosse cô-
te, placée sur uncircuit de 7,5
kilomètres (250mètres de dé-
nivelé), l’Italien Viviani et le
peloton étaient déjà à cin-
quante mètres. Même si Vi-
viani revenait à 25’’ du Côte-
d’Orien, il ne pouvait l’empê-
cher de s’offrir le titre conti-
nental.
Après un succès à Pont-à-
Mousson, il s’est envolé pour
le sud du Brésil et la province
de Santa-Catharina, pour les
championnats du monde,
grâce à la société Dijonnaise
des voies ferrées, qui a finan-
cé son voyage.
Troisième, deuxième
et maintenant premier
L’équipedeFrance, qui adé-
croché deux médailles d’or et
deuxd’argent, sur quatre cou-
reurs présents, a fait très fort.
Sur untracé encore plus acci-
denté qu’à Praloup, avec 330
mètres de dénivelé pour une
longueur de 5,25 kilomètres,
Jean Malot a trouvé une op-
positionencoreplus musclée.
Mais, sur son nuage, il a dé-
joué tous les pièges du circuit
et de ses adversaires. Troisiè-
me en 2005, deuxième en
2006, il endossait cette fois le
maillot tant convoité. Voilà
résumée en quelques lignes,
sa fabuleuse saison…
CYCLISME. VTT. UnDijonnais championdumondemaster.
JeanMalotlecannibale
Jean Malot est le premier
vététiste tricolore à réaliser
le triplé France, Europe et
Monde, le tout en trois se­
maines.
Malot possède désormais une belle collection de maillots distinctifs. Photos SDR
CALENDRIER
19/09: DTT­Ouroux, Breuil­
Saint­Apo.
03/10: Autun­DTT, Saint­
Apo.­Paron.
17/10: DTT­Saint­Léger,
Saint­Apo.­Ouroux.
7/11: Paron­DTT, Appoigny­
Saint­Apo.
21/11: DTT­Appoigny, Saint­
Apo.­Autun.
28/11: DTT­Saint­Apo.
12/12: Breuil­DTT, Saint­
Apo.­Saint­Léger.
28
SPORTS / FRANCE ET MONDE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
B
enedikt Höwedes a
particulièrement été
malchanceux dans ce
match. Dans un premi er
temps, il n’a pu empêcher le
ballonde rentrer sous la pres-
sion de Michel Bastos, qui
avait profitéd’unepasseenre-
trait mal assuréedeChristoph
Moritz vers songardienMa-
nuel Neuer (1-0, 21
e
).
Dans un second temps,
Höwedes, qui avait déjà été
exclulors de lapremière jour-
née de Bundesliga à Ham-
bourg après une heure de jeu,
areçuuncartonrouge sévère
pour une fautesur Briand.
Mais globalement, même à
onze contre onze, l’OLa su
hausser sonniveaude jeupar
rapportàsesperformancesdu
mois d’août et confirmé les
progrès entrevus contre Va-
lenciennes, samedi, encham-
pionnat (1-1).
Néanmoins, la rencontre
entre les deux formations n’a
jamaisatteintungrandniveau
pour laLigue des champions.
Les Lyonnais, logiquement
sortis vainqueurs de ce duel
entre deux clubs endifficulté
dans leur championnat, ont
eu les meilleures occasions
avec notamment une inter-
ventionde Neuer sur uncen-
tre de la gauche de Bastos
(15
e
) avant quecelui-ci nepor-
teànouveauledanger, encore
sur uncentre, àla22
e
.
Pluied’occasions
Après la pause, Neuer inter-
venait devant Bastos(54
e
), sur
une reprise de la tête de Jéré-
my Toulalan après un coup
franc de Pjanic (78
e
) et sur un
tir de Lisandro (79
e
). Pjanic
manquait également le cadre
de justesse (67
e
) tout comme
Gourcuff sur coupfranc(71
e
).
De son côté, Schalke 04
aurait puaussi ouvrir la mar-
quesur untir deJeffersonFar-
fandétourné par HugoLloris
et surunetêtedeFarfan, enco-
re lui, tout seul à la réception
d’uncorner (12
e
).
Enfin, Lloris déviait encore
sur une tentative de Moritz
(33
e
) mais endéfinitive, l’équi-
pe allemande, largement do-
minéeaprèslapauseetausein
de laquelle l’Espagnol Raul,
assez combatif, est apparu
bienseul, ne s’est jamais remi-
sedel’exclusiond’Höwedes.
FOOTBALL. Ligue des Champions (1
re
journée). Lyon bat Schalke 04 (1­0).
Serviceminimumpour l’OL
En progrès mais en manque
de réalisme, les Lyonnais
ont di sposé d’une fai bl e
équipe allemande réduite à
dix dès la 38
e
minute.
Michel Bastos a offert la victoire aux Lyonnais. Photo AFP
LAFICHE
LYON­SCHALKE04: 1­0
Lyon (Stade de Gerland). ­ Lyon­Schalke 04 : 1­0 (1­0).
Spectateurs : 38 000. Arbitre : I. Bebek (CRO).
But : Bastos (21
e
).
Avertissements à Lyon : Bastos (31
e
), Kolodziecziak
(40
e
).
Expulsion à Schalke 04 : Höwedes (38
e
).
Lyon : Lloris ­ Réveillère, Diakhaté, Lovren, Kolodziecziak ­
Pj anic, Toulalan (cap), Gourcuff (Makoun, 87
e
) ­ Briand
(Källström, 90
e
+2), Lisandro Lopez, Bastos (Pied
e
, 71).
Schalke04 : Neuer (cap) ­ Moritz, Höwedes, Plestan, Sarpei
(Schmitz, 75
e
) ­ Rakitic, Jones (Kluge, 70
e
), Deac (Matip,
45
e
) ­ Farfan, Huntelaar, Raul.
FOOTBALL
Ligue des Champions
Groupe A
Werder Brême­Tottenham...........................2­2
Twente­Inter Milan........................................2­2
P t s J G N P p . c . D i f .
1 Inter Milan 1 1 0 1 0 2 2 0
2 Tottenham 1 1 0 1 0 2 2 0
3 Twente 1 1 0 1 0 2 2 0
4 Werder Brême 1 1 0 1 0 2 2 0
Prochainejournée. ­ mercredi 29 septemb re: Inter Milan­
Werder Brême, Tottenham­Twente.
GROUPE B
O. Lyon­Schalke 04......................................1­0
Benfica­Hapoêl Tel­Aviv...............................2­0
P t s J G N P p . c . D i f .
1 Benfica 3 1 1 0 0 2 0 2
2 O. Lyon 3 1 1 0 0 1 0 1
3 Schalke 04 0 1 0 0 1 0 1 ­1
4 Hapoêl Tel­Aviv 0 1 0 0 1 0 2 ­2
Prochaine journée. ­ mercredi 29 septemb re : Hapoêl
Tel­Aviv­O. Lyon, Schalke 04­Benfica.
GROUPE C
Manchester U.­Glasgow Rangers...............0­0
Bursaspor­Valence CF.................................0­4
P t s J G N P p . c . D i f .
1 Valence CF 3 1 1 0 0 4 0 4
2 Glasgow Rangers 1 1 0 1 0 0 0 0
3 Manchester U. 1 1 0 1 0 0 0 0
4 Bursaspor 0 1 0 0 1 0 4 ­4
Prochaine journée. ­ mercredi 29 septemb re : Glasgow
Rangers­Bursaspor, Valence CF­.
GROUPE D
FC Barcelone­Panathinaïkos.......................5­1
Copenhague­Kazan.....................................1­0
P t s J G N P p . c . D i f .
1 FC Barcelone 3 1 1 0 0 5 1 4
2 Copenhague 3 1 1 0 0 1 0 1
3 Kazan 0 1 0 0 1 0 1 ­1
4 Panathinaïkos 0 1 0 0 1 1 5 ­4
Prochaine journée. ­ mercredi 29 septemb re : Panathi­
naïkos­Copenhague, Kazan­FC Barcelone.
TWENTE­INTERMILAN: 2­2
(2­2)
Buts pour Twente : J anssen ( 20
e
) ,
D. Milito (csc, 31
e
) ; pour l’Inter : Snei­
jder (13
e
), Eto’o (41
e
).
WERDERBRÊME.­TOTTEN­
HAM: 2­2 (1­2)
Buts pour Brême : Almeida (43
e
), Marin
(48
e
) ; pour Tottenham : Psanen (csc,
12
e
), Crouch (18
e
).
BENFICA­HAPOEL TEL­
AVIV : 2­0(1­0)
Buts pour Benf ica : Luisao (21
e
), Car­
dozo (68
e
).
MANCHESTERUNITED­
GLASGOW: 0­0
BURSASPOR­VALENCE: 0­4
(0­2)
Buts pour Valence : Costa (16
e
), Aduriz
(41
e
), P. Hernandez (68
e
), Soldado (76
e
).
BARCELONE­PANATHI­
NAÏKOS: 5­1(3­1)
Buts pour Barcelone : Messi (22
e
, 45
e
),
Villa (33
e
), Pedro (78
e
), Alves (90
e
) ; pour
Panathinaïkos : Govou (20
e
).
COPENHAGUE­KAZAN: 1­0
(0­0)
But pour Copenhague : N’Doye (86e).
LESFICHES
AUJOURD’HUI
GROUPEE
Bayern Munich­AS Roma
Cluj­Bâle
GROUPEF
Marseille­Spartak Moscou
Zilina­Chelsea
GROUPEG
Real Madrid­Ajax Amsterdam
Milan­Auxerre
GROUPEH
Arsenal­Braga
Shakthar Donetsk­Partizan
Toutes les rencontres
débuteront à 20h45.
L’AJ Auxerre tentera de faire bonne fi-
gure face auprestigieuxACMilan, dans
un match qui met aux prises deux clubs
que tout oppose.
D’un côté, l’AJA(1 titre de champion, 4
coupes de France) représente une ville
de 40 000 habitants, préfecture de
l’Yonne. Le club ne roule pas sur l’or
avec30millions debudget, et sonrecru-
tement, avec les arrivées d’Anthony Le
Tallec et de Frédéric Sammaritano, té-
moigne de sa frilosité pour disputer la
C1.
Le club de Berlusconi
En outre, l’équipe icaunaise, qui a enre-
gistré quatre résultats nuls pour une dé-
faite en Ligue 1, n’a pas retrouvé l’ho-
mogénéité défensive et le réalisme
offensif qui faisaient sa force la saison
passée. « Nous devrons faire avec le
groupe de joueurs qui est le nôtre. C’est
déjà compliqué de faire untruc pour les
gros clubs français. Pour nous, c’est en-
core plus difficile mais c’est une aventu-
re extraordinaire à vivre », explique
l’entraîneur icaunais Jean Fernandez.
Face à Auxerre, l’AC Milan, l’un des
deux clubs de la capitale lombarde avec
l’Inter, fait figure de géant avec environ
200 M€ de chiffre d’affaires.
Sonprésident n’est autrequeSilvioBer-
lusconi, président du conseil italien, et
le club est l’un des plus titrée au monde
(1Coupedumondedes clubs, 3Coupes
Intercontinentales, 7 Ligue des cham-
pions, 17 titres de champions, 6 coupes
d’Italie).
Son recrutement, qui n’a pas encore
donné les fruits escomptés, se fait à prix
d’or avec notamment les transferts de
Zlatan Ibrahimovic, arrivé du FC Bar-
celone pour 24 M€, ou de Robinho, ve-
nu de Manchester City, pour 18 M€.
Pour autant, Milan a perdu samedi en
ouverture de la Série A face au promu
Cesena (2-0).
Et si l’état de forme des stars milanaises
reste incertain, nul doute que l’équipe
de Massimiliano Allegri, le nouvel en-
traîneur, voudra réagir autant pour se
rassurer que pour bien débuter dans un
groupe G où le Real Madrid et l’Ajax
Amsterdamsont les autres concurrents.
AUXERREDANS LACOURDES GÉANTS
l’AJA pourra s’appuyer sur son capitaine,
Benoît Pedretti, excellent de puis le
déb ut de saison. Photo AFP
MILAN­AUXERRE
Milan : Ab b iati – Zamb rota, Bonera ou Thiago Silva, Nes­
ta, Antonini – Amb rosini (cap), Pirlo, Seedorf – Pato, Ib ra­
himovic ou F. Inzaghi, Ronaldinho.
Auxerre : Ri ou – Hengb art, Mi gnot, A . C oul i b al y,
Grichting – Oliech, Pedretti (cap), N’Dinga, Biras – Le Tal­
lec, Jelen.
MARSEILLE­SPARTAKMOSCOU
Marseil l e : Mandanda – Azpilicueta, Mb ia, Heinze,
Taiwo – Lucho, E. Cissé, Be. Cheyrou – Valb uena, Bran­
dao, A. Ayew.
Spartak Moscou : Dikan – Parchivlyouk, Suchy, Pareja,
I vanov – I b son, Chechoukov – Alex (cap), Komb arov,
McGeady – Welliton.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
FRANCE ET MONDE / SPORTS
29
ENBREF
AUTO
Formule 1 :
Sauber engage Heidfeld
L’Allemand Nick Heidfeld
rejoint l’écurie suisse de F1
Sauber avec effet immédiat
en remplacement de l’Espa-
gnol Pedro de la Rosa. Heid-
feld, 33 ans, a été recruté
pour les 5 dernières épreu-
ves de la saison par l’écurie
qu’il avait quittée en 2009.
BASKET
Florent Pietrus à Vitoria
L’ i nternati onal (29 ans,
2,02m), qui vient dedisputer
le Mondial, s’est engagé
pour un mois avec Vitoria
(1
re
division).
DOPAGE
L’ex-RDA dopait
des athlètes mineurs
Un ancien responsable du
mouvement sportif de l’ex-
RDA, Thomas Köhler, re-
connaît dans son autobio-
graphie à paraître demain,
Les deux revers de la mé-
daille, que des athlètes mi-
neurs, notamment des na-
geurs, ont reçu des produits
dopants administrés par
leurs entraîneurs en ex-Alle-
magne de l’Est.
FOOTBALL
Marseille : Cissé prolonge
Sous contrat avec l’OM jus-
qu’en juin 2011, le milieu de
terrain Edouard Cissé a pro-
longé sonbail jusqu’en2012.
Luccin à l’essai à Cologne
Cologne (1
re
div. allemande)
a annoncé avoir mis à l’essai
le Français Peter Luccin (31
ans), actuellement sans club.
Rajevac quitte le Ghana
Quart de finaliste du Mon-
dial avec les Black-Stars, le
Serbe Milovan Rajevac a dé-
cidé d’abandonner sonposte
de sélectionneur du Ghana.
«R
afaales capacités
de de v e ni r l e
meilleur joueur
de l’histoire, il joue en ce mo-
ment le meilleur tennis de sa
vie sur dur et il a amélioré son
service de façon drastique, sa
vitesse, sa précision. Et bien
sûr son jeu de fond de court
est toujours aussi bon. Il est
fort psychologiquement et dé-
dié à son sport », a salué No-
vak Djokovic, auteur pour-
tant d’un très bon match.
Mais le gaucher de Mana-
cor, aux Îles Baléares, était
trop fort. Infatigable défensi-
vement, intraitable offensive-
ment, imperturbable menta-
l e m e n t e t i n u s a b l e
physiquement, Nadal a sorti
le match (presque) parfait au
moment opportun.
Progression constante
« Nadal fait la preuve à cha-
que instant de ses progrès »,
confie Djokovic. « C’est un
peu frustrant. Chaque fois
quetulejoues, il est meilleur.»
Il est bienloinle temps oùle
jeune Rafa ne semait la ter-
reur que sur terre battue. De-
puis sa victoire à Roland-Gar-
r os en 2008, i l a aj out é
Wimbledon (2008, 2010),
l’Open d’Australie (2009) et
enfinl’USOpenàsapanoplie
de Grand Chelem, riche de
cinq titres sur la terre battue
parisienne.
A24 ans, il est le quatrième
joueur de l’ère Open (depuis
1968) – et surtout le plus jeu-
ne – à gagner les quatre tour-
nois duGrandChelem(après
Rod Laver, Andre Agassi et
Roger Federer).
Une progression que l’inté-
ressé ne juge pas « radicale »,
même si elle en a tout l’air.
Le dernier signe de cette
adaptationpermanente à son
environnement a été la modi-
ficationde sonservice. « Cela
a probablement fait une gran-
de différence dans ce tour-
noi », a indiqué Nadal, qui a
pris le pari risqué de changer
sa prise de raquette quelques
jours avant l’US Open pour
servir plus fort.
AFlushing Meadows, il n’a
perdu que cinq fois son servi-
ce (dont trois fois contre Djo-
kovicenfinale), cequi nelui a
coûté qu’un set durant tout le
tournoi.
Le Majorquin semble obsé-
dé par l’idée de progresser :
«Jejouepour continuer d’être
un meilleur joueur. Je ne vais
pas à l’entraînement juste
pour m’entraîner mais pour
apprendre quelque chose de
nouveau. »
Depuis les premiers pas du
gamin qui terrorisait tout le
monde sur terre battue, Na-
dal a fait du chemin et n’est
pas prêt de s’arrêter.
TENNIS. USOpen. Nadal s’est imposé face à Djokovic (6­4, 5­7, 6­4,6­2).
Plusvite, plushaut, plusfort
En s’adjugeant l’US Open,
l’Espagnol Rafael Nadal est
de v e nu l ’ un de s r a r e s
joueurs à remporter les qua­
tre tournois du Grand Che­
lem.
Le Majorquin est tout simplement entré dans l’histoire. Photo AFP
TENNIS
Tournoi de Québec (WTA). ­ Simple da­
mes ( 1
er
tour) : Mattek­Sands ( USA) bat
Falconi (USA) 6­4, 7­5 ; Oudin (USA/N.5)
b at R isk e ( U S A ) 6 ­ 2 , 7 ­ 6 ( 7 / 3 ) ; G latc h
(USA) bat Lisicki (GER) 6­4, 6­2.
Tournoi de canton (WTA).­ Simple da­
mes (1
er
tour) : Groth (AUS/N.1) bat Brat­
chikova (RUS) 6­2, 6­0 ; Brianti (ITA/N.7)
bat Parmentier (FRA) 6­3, 6­1 ; Gallovits
(ROM) bat So­jung (KOR) 6­7 (4/7), 6­1,
6­3 ; Xinyun (CHN) bat Su­wei (TPE) 7­6
( 7 / 2 ) , 1 ­ 6 , 6 ­ 1 ; Mirz a ( I ND) bat O’Brien
(GBR) 6­3, 1­6, 6­2 ; Morita (JPN/N.4) bat
Namigata (JPN) 6­2, 6­2 ; Panova (RUS)
bat Sun (CHN) 1­6, 6­4, 6­2.
SCORES
L’Espagnol Joaquin Rodri-
guez (Katusha), leader du
classement général, et l’Ita-
lien Vincenzo Nibali (Liqui-
gas), 2
e
à 33 secondes, de-
vraient se départager lors de
deux étapes cruciales, cha-
cunsur sonterrain: lamonta-
gne pour le premier, le con-
tre-la-montre pour le second.
Après la journée de repos,
hier, la Vuelta entre dans la
dernière ligne droite, avec
cinq étapes dont deux sor-
tent clairement du lot : le
contre-la-montre individuel
(46 km) de Penafiel, aujour-
d’hui, et la dernière étape de
montagne, samedi, entreSan
Martin de Valdeiglesias et la
Bola del Mundo (172,1 km).
£LE CONTRE­LA­MONTRE
DE PENAFIEL
Le tracé de 46 kilomètres,
complètement plat, favorise
complètement Nibali. « Je
sais que Nibali est beaucoup
plus fort dans cette spéciali-
té », reconnaît le grimpeur
Joaquin Rodriguez.
Pour Nibali, 3
e
du dernier
Giro, le contre-la-montre se-
ra l’occasion de reprendre le
maillot rouge de leader, avec
l’objectif de creuser suffisam-
ment l’écart pour résister à
Rodriguez lors de l’avant-
dernière étape. « Tout est
sous contrôle vu qu’il n’y a
que 30 secondes et que le
chrono me favorise », assu-
rait, lundi, l’Italien, après
avoir terriblement souffert
dans la montagne.
£L’ASCENSION VERS
LA BOLA DEL MUNDO
Jusqu’à cette étape, terrible-
ment exigeante (deux cols de
1
re
catégorie et un col hors-
catégorie, la Bola del Mun-
do, pour finir), il sera impos-
sible de connaître le nomdu
futur vainqueur.
Même si Nibali « carton-
ne »aucontre-la-montre, Ro-
driguez, qui s’est montré très
à l’aise jusqu’ici en altitude,
aura forcément son mot à di-
re. « Si je perds deux minutes
sur le chrono, je crois que je
serai en mesure de livrer ba-
taille à la Bola del Mundo »,
a-t-il lancé, hier. Le duel est
lancé.
CYCLISME. Tour d’Espagne.
Nibali-Rodriguez : un grand match aller-retour
En tête du classement général, Joaquin Rodriguez s’attend à
un duel acharné avec l’Italien Vincenzo Nibali. Photo AFP

Les titres
montrent que
Roger (Federer) est
bien meilleur que
moi. ”
Rafael Nadal
30
ARTS
&
LOISIRS
THRILLER. The Town, efficace et romantique, sort aujourd’hui dans les salles.
Braqueurs depèreenfils
Mafia. Ben Affleck professe son admiration pour le film
Gomorrah, sur la mafia napolitaine.
Livre. Le Prince des braqueurs de Chuck Hogan est paru en
France en 2007 aux éditions Seuil.
P
our s on deuxi ème
long-métrage comme
réalisateur, Ben Af-
fleck revient à Boston, une
ville qu’il connaît bien, ex-
plorer le quartier des mau-
vais garçons dans The Town.
Projeté en avant-première
mondiale cette semaine à la
Mostra de Venise (hors com-
pétition) avant de filer sur le
festival de Toronto, auCana-
da, The Town a fait le plein
en raison de son casting de
l uxe : outre Ben Affl eck
– qui joue également dans
son film –, Jon Hamm, alias
Don Draper dans la série
Mad Men, Jeremy Renner,
nomi né pour l ’ Oscar du
Meilleur Acteur dans Démi-
neurs, de Kathryn Bigelow
(sacré Oscar du Meilleur
film de l’année en 2010) et
Rebecca Hall, déjà appré-
ciée dans Vicky, Cristina,
Barcelona de Woody Allen
se partagent l’affiche.
Le quartier du crime
Chaque année, on compte
plus de 300 attaques de ban-
que et de fourgons blindés à
Boston. Mais un seul quar-
tier populaire de la ville,
Charlestown – The Town –
produit à lui seul, sur un peu
plus d’un kilomètre carré,
davantage de braqueurs et
de bandits que n’importe
quel autre aux Etats-Unis.
Doug MacRay (Ben Af-
fleck) est l’un d’eux. Et com-
me ses comparses, gère un
lourd passif familial, comme
si ce que les pères avaient de
mieux à transmettre aux fils,
dans cette zone, c’était le
goût des billets verts à la
pointe du canon. Tout bas-
cule cependant le jour où la
bande prend une jeune em-
ployée de banque en otage
pour protéger sa fuite : Clai-
re (Rebecca Hall) s’avère ha-
biter leur quartier. La revoir
pour la surveiller, c’est pour
Doug le début de la trahison
ou l’espoir d’une rédemp-
tion.
Dans le film, l’agent duFBI
qui les traque (Jon Hamm)
s’insurge contre « l’omerta à
l’irlandaise » qui protège si
bien le gang. Le terme, bien
sûr, a beaucoup intéressé la
presse italienne.
A Charlestown, a-t-il expli-
qué au Lido, la loi du silence
justifie que «sur 49meurtres
commis, seuls 25 aient été
résolus ».
«Un film comme celui-là a
besoin de s’inscrire dans un
lieu identifié, comme Go-
morrah » l’était à Naples.
« Ça lui donne du crédit »,
ajoute-t-il.
Boston la muse
Tiré d’un roman de Chuck
Hogan, The Prince of Thie-
ves (paru en 2004), le scéna-
rio développe l’idée selon la-
q u e l l e l a m a u v a i s e
réputation du quartier re-
monte à la fondation d’un
pénitencier de haute sécuri-
té, qui a incité les familles
des détenus de longue peine
à y emménager : « C’est
comme avec une porte à
tambour, les gens sortent de
prison et y retournent et tou-
te une communauté se déve-
loppe tout autour », indique
Ben Affleck. « C’était suggé-
ré dans le bouquin. Nous,
nous avons fait de l’attaque
de banques une sorte de bu-
siness de père en fils. »
Mais s’il connaît bien cette
grande ville de la côte Est,
pas question pour autant de
devenir « le » cinéaste de
Boston, qui accueillait déjà
son précédent long-métrage
Gone, baby Gone, a-t-il pré-
venu.
« C’est la ville que je con-
nais le mieux puisque j’y ai
grandi. Mais je ne voudrais
pas apparaître comme le
réalisateur qui ne tourne
qu’à Boston ! ».
Un casting de luxe, un th­
riller, oui, mais dans la trame
duquel se tisse une histoire
d’amour improbable et pas­
sionnée : The Town est en
salles.
Ben Affleck s’entoure d’une bande prête à tout, comme lui, pour s’enrichir de façon crapuleuse. Photo Warner Bros distribution

C’est comme avec une porte
à tambour, les gens sortent de prison
et y retournent. ”
Ben Affleck
£Cinéma C’est le jour des sorties en salles : à découvrir, les synopsis des nouveautés et leurs
horaires de programmation dans les établissements de l’agglomération. À lire en pages 31 et 32
19heures, ce soir,
à l’Hôtel particulier, rue
Musette à Dijon, c’est
Café Tolix, mobilier
mythique pour un café
éphémère et vintage
autour de Brigitte
Durieux. Réservations
au 03.80.53.35.16.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
ARTS
&
LOISIRS
31
n
LACUISINE
DEDANY
Salade de noix
de Saint-Jacques
aux poivrons
Préparation : 15 minutes Cuisson : 20 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes) : 1 poivron jaune ; 1 poivron rouge ;
2 tomates ; 1 oignon rouge ; 8 grosses noix de Saint-Jacques ;
1 cuillère à café de gingembre en poudre ; 1 cuillère à café de cumin
en poudre ; 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique ; huile d’olive ;
crème de balsamique ; copeaux de parmesan ; mesclun ; sel, poivre.
Préparation
£Lavez, séchez les
poivrons et coupez-les en
deux. Retirez les graines et
recoupez en lanières.
£Pelez et coupez
l’oignon en rondelles.
£Faites chauffer
2 cuillères à soupe d’huile
d’olive dans une poêle et
faites revenir les lamelles
de poivron et d'oignon,
15 minutes environ en
remuant régulièrement.
£Ajoutez le gingembre, le
cumin et le balsamique.
Salez, poivrez, retirez de la
poêle et réservez.
£Lavez et retirez la peau
et les pépins des tomates.
Coupez-les en petits cubes.
£Faites chauffer la poêle
dans laquelle les poivrons
ont cuit.
£Faites-y dorer les noix
de Saint-Jacques, 1 mn de
chaque côté environ, selon
la grosseur. Salez, poivrez.
Dressage
£Disposez un peu de
mesclun dans les assiettes
de service. Posez deux
noix par assiette et répar-
tissez les poivrons, les ron-
delles d'oignon, les dés de
tomate et quelques co-
peaux de parmesan, puis
arrosez d’un filet de crème
de balsamique.
CONTACTEcrivez à Dany à « La cuisine de Dany » Le Bien
public, 7, bd Chanoine­Kir, 21000 Dijon ou par courriel : lacui­
sinededany@lebienpublic.fr
T
he Housemaid, d’Im
Sang-Soo (Corée du
Sud, 1 h 47) ou la lut-
te des classes sur l’oreiller :
une fiction sensuelle, élé-
gante et corrosive, remake
d’un film éponyme de Kim
Ki-young sorti en 1960, où
une servante devient la maî-
tresse du maître de maison.
La critique de ce film inter-
dit aux moins de 12 ans sera
publiée dans Quartier libre
vendredi 17 septembre.
Ces Amours-là de Claude
Lelouch (France, 2 heures)
avec Audrey Dana, Laurent
Couson, Raphaël : le 43
e
fi l m du réal i sateur d’ Un
homme et une femme évo-
que le destin flamboyant
d’Ilva, qui, sa vie durant, a
placé ses amours au-dessus
de tout et se les remémore
au rythme d’un orchestre
symphonique.
Après 50 ans de carrière,
Cl aude Lel ouch renoue
avec ses thèmes de prédilec-
t i on, voi r e s es « obs es -
s i o n s » : l e s f e mme s ,
l’amour, la musique et les ré-
férences cinématographi-
ques sur un fond historique
qui va de la Grande guerre à
nos jours.
Happy Few d’Antony Cor-
dier (France, 1 h 45), avec
Marina Foïs, Nicolas Du-
vauchelle, Roschdy Zem et
Élodie Bouchez. Sélection-
né à la dernière Mostra de
Ve n i s e , u n e h i s t o i r e
d’ amour au pluriel entre
deux couples trentenaires
qui tentent l’utopie du mé-
nage à quatre émancipé de
toute j alousie. « Peut-on
aimer deux personnes à la
fois et surtout, peut-on lais-
ser faire ça ? » interroge à la
fin l’une des protagonistes.
(Avertissement publics sen-
sibles)
Miral de Julian Schnabel
(France, 1 h 52) avec Hiam
Abbass, Yasmine Elmasri :
l’histoire des Palestiniens,
de 1948 à la première Intifa-
da en 1993, à travers le des-
tin de Miral, une jeune fem-
me palestinienne élevée
dans unorphelinat pour jeu-
ne fille de Jérusalem-Est, qui
existe toujours.
Ce film est tiré du roman
éponyme et autobiographi-
que de la journaliste palesti-
nienne Rula Jebreal et a été
présenté égal ement à l a
Mostra de Venise en sélec-
tion officielle.
Le Dernier exorcisme de
Da n i e l S t a mm ( US A,
1 h 27) avec Patrick Fabian,
Ashley Bell : un prédicateur
charismatique et roublard,
Marcus, ne croit pas une
seule seconde au démon
mais n’a aucun scrupule à
« exorciser » ceux qui pen-
s ent êt r e pos s édés , e n
échange de quelques liasses
de dollars.
Cette nouvelle variation
horrifique sur le thème de la
possessionet de la folie tour-
ne r és ol ument l e dos à
L’Exorciste (1973), dont il
n’est ni une suite ni unrema-
ke. (Interdit aux moins de
16 ans)
Black Diamond de Pascale
Lamche (France, 1 h 41) :
un documentaire tourné en
Afrique, en immersion dans
le monde du foot-business.
Ce mercato-là ne concerne
pas le transfert à prix fous
d’une star du ballon rond
d’un club à l’autre, mais le
rêve ruiné de gamins d’Afri-
que qui se voyaient déjà en
haut de l’affiche…
Cyrus de Jay et Mark Du-
plass (USA, 1 h 32), avec
Mar i s a Tomei , J ohn C.
Reilly sept ans après son di-
vorce, John est toujours céli-
bataire et a cessé de croire à
l’amour. Cédant à son ex-
femme, Jamie, devenue sa
meilleure amie, il accepte à
contrecœur de les rejoindre,
elle et son fiancé, à une fête.
A la surprise générale, John
y rencontre une femme, la
belle et dynamique Molly.
Entre eux, c’est le coup de
foudre. Mais John découvre
vite un autre homme dans la
vie de Molly : son fils de
21 ans, Cyrus.
The Cat, the Reverend and
the Slave, Alain Della Negra
et Kaori Kinoshita (USA-
France, 1 h 20) : un docu-
mentaire sur trois commu-
nautés emblématiques de
Second Life, cet univers en
3Ddans lequel évoluent des
internautes du monde en-
tier.
Le dernier Lelouch rivalise
avec le conflit israélo­pa­
lestinien à travers l’histoire
de Mi r al , l es échanges
amoureux et le foot­busi­
ness.
CÔTE-D’OR
Dans Cyrus, deux hommes (amant et fils) se disputent la même femme. Photo Fox Searchlight
Quedécouvrircettesemaine?
RÉSULTATS DES JEUX
32
ARTS
&
LOISIRS / CINÉMA
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
TOUSLESFILMSAUJOURD’HUI dansl’agglomérationdijonnaise
Les horaires annoncés sont ceux des séances, sauf pour l’Eldorado (horaires des films).
NOUVEAUX
FILMS
£BLACKDIAMOND
Documentaire de Pascal
Lacanche (France, 1h41).
DIJON, DEVOSGE : 13h55, 15h55,
17h55.
£CESAMOURS­LÀ
Comédie dramatique de Claude
Lelouch avec Audrey Dana,
Laurent Couson, Raphaël,
Dominique Pinon (France, 2h).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h, 14h,
16h30, 19h30, 22h.
DIJON, DARCY : 14h, 16h30, 19h15,
21h45.
£CYRUS
Comédie de Jay et Mark
Duplass avec John C. Reilly,
Marisa Tomei, Catherine
Keener (Etats­Unis, 1h26).
DIJON, DEVOSGE : 18h, 20h, 22h
(VOST).
£HAPPYFEW
Comédie dramatique d’Antoine
Cordier avec Marina Fois,
Elodie Bouchez, Nicolas
Duvauchelle (France, 1h37).
DIJON, DEVOSGE : 14h, 16h, 18h, 20h,
22h.
DIJON, DARCY : 14h, 16h, 18h, 20h,
22h.
£LEDERNIER
EXORCISME
Epouvante de Daniel Stamm
avec Cotton Marcus, Nell
Sweetzer (France, 1h27).
Interdit aux moins de 16 ans.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 14h, 16h,
18h, 20h, 22h.
£MIRAL
Comédie dramatique de Julian
Schnabel avec Freida Pinto,
Hiam Abbass, Alexander Siddig
(Etats­Unis, Palestine, 1h52).
DIJON, DEVOSGE : 13h45, 15h50,
19h45, 21h50 (VOST).
£THECAT,
THEREVEREND
ANDTHESLAVE
Documentaire d’Alain Della
Negra et Kaori Kinoshita avec
Patrick Teal, Benjamin L. Faust,
Jennifer R. Faust (France,
1h19).
DIJON, ELDORADO : 12h.
£THEHOUSEMAID
Thriller d’Im Sang­Soo avec
Jeon Do­Yeon, Lee Jung­Jae,
Youn Yuh­Jung (Corée du Sud,
1h47).
DIJON, ELDORADO : 13h45, 20h, 22h.
£THERUNAWAYS
Biographie musicale de Floria
Sigismondi avec Kristen
Stewart, Dakota Fanning,
Michael Shannon (Etats­Unis,
1h49).
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 13h50,
15h55, 18h, 20h05, 22h10.
£THETOWN
Thriller de Ben Affleck avec Ben
Affleck, Rebecca Hall, Jon
Hamm (Etats­Unis, 2h03).
DIJON, ELDORADO : 13h45, 18h30,
20h45.
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h05,
14h15, 16h45, 19h50, 22h10.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 14h, 16h30,
19h, 21h30.
TOUJOURS
ÀL’AFFICHE
£BENDABILILI
Documentaire musical de
Renaud Barret et Florent de la
Tullaye (France, 1h26).
DIJON, DEVOSGE : 14h05, 16h05,
18h05, 20h05, 22h05.
£COPAINS
POURTOUJOURS
Comédie de Dennis Dugan avec
Adam Sandler et Kevin James
(Etats­Unis, 1h42).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 18h05,
20h10, 22h15.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 14h, 16h,
18h, 20h, 22h.
£CRIMED’AMOUR
Thriller d’Alain Corneau avec
Ludivine Sagnier, Kristin Scott
Thomas, Patrick Mille (France,
1h46).
DIJON, DARCY : 13h50, 15h55, 18h,
20h05, 22h10.
£DESHOMMES
ETDESDIEUX
Guerre de Xavier Beauvois avec
Lambert Wilson, Michael
Lonsdale, Olivier Rabourdin
(France, 2h).
DIJON, ELDORADO : 14h, 16h15,
18h30, 20h45.
DIJON, DARCY : 14h, 16h30, 19h15,
21h45.
£EASTERNPLAYS
Drame de Kamen Kalev avec
Christo Christov, Ovanes
Torosian, Saadet Isil Aksov
(Bulgarie, 1h23).
DIJON, ELDORADO : 12h.
£EXPENDABLES
Action de Sylvester Stallone
avec Sylvester Stallone, Jason
Statham, Jet Li (Etats­Unis,
1h45). Interdit aux moins de
12 ans.
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h05,
14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 14h, 16h,
18h, 20h, 22h.
£INCEPTION
Science­fiction de Christopher
Nolan, avec Leonardo DiCaprio,
Marion Cotillard (États­Unis,
2h22).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 10h50,
13h30, 16h15, 19h, 21h45.
DIJON, OLYMPIA : 16h, 19h, 21h45.
Jeu, 16h.
£L’ÂGEDERAISON
Comédie romantique de Yann
Samuell avec Sophie Marceau
et Jonathan Zaccaï (France,
1h37).
DIJON, ABC : 14h, 16h, 18h, 20h.
£L’APPRENTI
SORCIER
Fantastique de Jon Turteltaub
avec Nicolas Cage, Jay
Baruchel, Teresa Palmerd
(Etats­Unis, 1h49).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h05,
13h40, 15h50, 20h10.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 13h50,
15h55, 18h.
£L’ARBRE
Comédie dramatique de Julie
Bertucelli avec Charlotte
Gainsbourg, Morgana Davies,
Marton Csokas, Arthur Dignam
(Australie­France, 1h40).
DIJON, DARCY : 14h, 16h, 18h, 20h,
22h.
£LATÊTEENFRICHE
Comédie dramatique de Jean
Becker avec Gérard Depardieu,
Gisèle Casadesus (France,
1h22).
DIJON, ABC : 18h, 20h.
£LEBRUIT
DESGLAÇONS
Comédie dramatique de
Bertrand Blier avec Jean
Dujardin, Albert Dupontel, Anne
Alvaro (France, 1h27).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h,
14h10, 16h10, 18h10, 20h10, 22h10.
DIJON, DEVOSGE : 14h, 16h, 18h,
20h, 22h.
DIJON, DARCY : 14h, 16h, 18h, 20h,
22h.
£LEVOYAGE
EXTRAORDINAIRE
DESAMY
Animation et aventure de Ben
Stassen (Belgique, 1h20).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h,
14h, 16h (en 3D).
DIJON, ABC : 14h, 16h.
£MARMADUKE
Comédie de Tom Dey avec Lee
Pace, Owen Wilson, Emma
Stone (Etats­Unis, 1h30).
DIJON, ABC : 14h, 16h, 18h, 20h.
£NIGHTANDDAY
Action de James Mangold avec
Tom Cruise et Cameron Diaz
(Etats­Unis, 1h40).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 18h,
22h20.
DIJON, OLYMPIA : 20h05, 22h10.
£ONCLEBOONMEE
Drame d’Apichatpong
Weerasethakul avec Thanapat
Saisaymar, Jenjira Pongpas,
Sakda Kaewbuadee (France,
Britannique, Espagne,
Thaïlande, Allemagne, 1h53).
DIJON, ELDORADO : 15h45, 17h50.
£PIRANHA(3D)
Epouvante­horreur d’Alexandre
Aja avec Elisabeth Shue, Ving
Rhames (États­Unis, 1h29).
Interdit aux moins de 12 ans.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 13h50,
15h50, 17h50, 19h50, 21h50.
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h05,
14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20.
£POETRY
Drame de Lee Chang­Dong
avec Yoon Jung­hee, David Lee,
Kim Hira (Corée du Sud, 2h19).
DIJON, ELDORADO : 16h.
£SALT
Thriller de Phillip Noyce avec
Angelina Jolie, Liev Schreiber,
Chiwetel Ejiofor (Etats­Unis,
1h41). Avertissement.
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h05,
13h55, 16h, 18h05, 20h10, 22h15.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 13h50,
15h55, 18h, 20h05, 22h10.
£SEXYDANCE3:
THEBATTLE(3D)
Musique de Jon Chu avec
Adam G. Sevani, Sharni Vinson,
Alyson Stoner (Etats­Unis,
1h47).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 18h05,
20h10, 22h15.
£SHREK4, IL ÉTAIT
UNEFIN...
Animation de Mike Mitchell
(États­Unis, 1h33).
DIJON, ABC : 14h, 16h, 18h, 20h.
£THEKARATEKID
Comédie et action de Harald
Zwart avec Jaden Smith, Jackie
Chan, Taraji P. Hensonn (Etats­
Unis et Chine, 2h19).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h,
13h50, 16h30, 19h10, 21h50.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 13h50,
16h30, 19h10, 21h50.
£TOYSTORY3
Animation de Lee Unkrich
(États­Unis, 1h40).
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h,
13h40, 15h50.
DIJON, OLYMPIA : 10h30, 13h50.
Projection numérique en 3D.
£TWELVE
Comédie dramatique de Joel
Schumacher avec Chace
Crawford et 50 Cent (Etats­
Unis, 1h35). Avertissement.
QUETIGNY, CINÉ CAP VERT : 11h05,
14h, 16h05, 18h10, 20h15, 22h20.
£TWILIGHT:
HÉSITATION
Fantastique de David Slade
avec Kristen Stewart, Robert
Pattinson, Taylor Lautner
(États­Unis, 2h04).
DIJON, ABC : 14h, 16h30, 19h.
BIENPUBLIC.COM
Retrouvez les horaires
et les salles pour toute
la semaine et pour tout
le département.
Décadence. Ils sont jeunes, beaux, riches, désoeuvrés et prennent
goût aux paradis artificiels, en particulier le Twelve. Photo Hannovre House
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
ARTS
&
LOISIRS
33
A l’occasion de son cin-
quième anniversaire, le Zé-
nith organise un grand jeu
en ligne depuis début sep-
tembre jusqu’au 31 octobre.
Le site www.5ans.fr/ per-
met non seulement de ga-
gner de nombreux cadeaux,
mais également de revoir
cinq années de concerts en
images, grâce à un renvoi
sur le site officiel du Zénith
et sa galerie photo très four-
nie.
Le premier lot sera la gui-
tare dédicacée de Carlos
Santana, qui vient se pro-
duire sur la scène dijonnaise
le 10 octobre. Puis viennent
un an de concerts gratuits,
un vol gratuit pour la Corse,
une visite privée du Zénith
avec Yves Jamait, des places
de concert…
!
Et si on sortait
Pour être présent dans cette rubrique, téléphoner au
ANTIQUITÉS
Nouveau à Gilly-lès-Cîteaux. Anti-
quités-brocante : Le Grenier d’Alice,
2 rue des Abreuvoirs, face au pont
Chevalier. ✆03.80.62.40.76. Ouver-
ture : vendredi, samedi, dimanche,
lundi de 10h à 19h.
www.antiquiteslegrenierdalice.fr
BALS
Longvic L’Dénicheur. Vendredi 17 à
22 h. Evénement, A. Versailles fait sa
rentrée. Sam. 18 petit bal musette à
22 h. Entrée gratuite pour tous ven-
dredi, entrée gratuite aux dames sa-
medi avant 0h. Reprise dès le 4 octo-
bre des lundis apr.-midi gratuits avec
orchestre. ✆06.21.12.36.81.
Dijon, tous les 3
e
samedis du mois,
soirée toutes danses, prochaine le
18 septembre à partir 22 h. Ouvert à
tous. Salle climatisée. 10 boissons,
gâteaux. Complexe Mansouri.
03.80.51.27.20 - 06.62.85.92.33.
www.ecolemansouri.com
BROCANTE
Talant dim. 26 septembre : troc-
broc, 8 H/18 H, gymnase M.-Th.-Ey-
quem. Entrée : 1,50 . Organisé par
FC Talant. Buffet, buvette. Parking.
Réser. et inscript. au 06.85.09.28.93.
Ahuy, brocante à la Grange d’Ahuy,
impasse Caron samedi 18 et diman-
che 19 septembre de 9 h à 18 h.
Meubles anciens, bibelots, arts po-
pulaire, décoration, curiosités, pas
du vide-grenier. Entrée gratuite par-
cours fléché.
CONCERT
Neuilly-les-Dijon, concert Daniel Fer-
nandez Trio vendredi 17 septembre
à 20 h 30, centre polyvalent. Entrée
15 . Réservations 03.80.47.01.49 ou
03.80.47.05.00.
DANSE
Faites le premier pas, nous vous fai-
sons faire les autres : inscrivez-vous
à Atout Danse. 25 bis quai Gauthey,
Dijon. 18 cours par semaine : Rock,
Valse, Tango, Tango Argentin, Salsa,
Lidy-Hop, danses country...
✆03.80.67.71.60.
Dijon, école Mansouri, Cours enf.,
ados, adultes. Rock, Salsa, danses de
salon, Tango Argentin, claquettes,
danses actuelles... cours d’essai of-
fert. 03.80.51.27.20 - 06.62.85.92.33.
www.ecolemansouri.com
DÎNER DANSANT
Maison de Marsannay-la-Côte, repas
dansant "soirée tartiflette" samedi 2
octobre, organisé par le Comité des
fêtes, ambiance assurée par l’or-
chestre Atlantis. Ouverture des por-
tes 19h30, début de la soirée 20h30.
Tarif adulte 22 , enfant de 8 à 12 ans
: 12 et moins de 8 ans gratuit. Ins-
criptions JM. Soler 06.10.47.20.16 ou
M. Aumonier 03.80.52.26.39, date li-
mite d’inscription le 27 sept.
DIVERS
Salon national Célibataires. 2 octo-
bre à Nuits-st-Georges. 14 à 19h
speed dating, animations, 20h dîner,
22h bal (entrée 16 ou 36 avec dî-
ner). 06.64.70.28.71- 06.23.67.56.28.
www.foire-celibataires.com
Le plus grand salon de France avec
+ de 800 célibat. par salon.
EXPOSITION
Week-end de l’oiseau, 18 et 19 sept.,
s. des fêtes de la Cerisaie à Longe-
court-en-Plaine, de 10h à 18h. Expo.
d’oiseaux exotiques et photogra-
phies. Entrée 2 , grat. - 12 ans. Or-
gan. OMCL et Assoc. ornithologique
de Dole.
Chamblanc, dimanche 19 sept., 10
ème
exposition artisanale, entrée gra-
tuite. Artisans, produits du terroir,
tourneur sur bois, modélisme ferro-
viaire : 100 m
2
d’expo, participation
de la Batterie Fanfare de St Jean de
Losne, manèges, tirs, restauration,
buvette. Tombola. Animation Lionel
Rousseau.
FÊTE AU VILLAGE
Vielverge. Sam. 18 sept., 20h45, con-
cert en l’église de Jackie Rouma-
gnac, ent. 5 , grat. - 14 ans. Dim. 19
sept., vide-grenier, 7h30-19h, au pro-
fit C.C.A.S., entrée grat. Expos. 1,50
le ml. Marché artisanal, fête foraine,
expos. peintures s. des fêtes (Assoc.
Palette et Couleurs). Ent. grat.
FOIRE ET SALON
Bèze, dimanche 19 septembre foire
artisanale produits locaux régio-
naux, artisanat d’art, peintres dans la
rue. Buffet, buvette, grill de 10 h à
18h, entrée gratuite, animations di-
verses.
1
er
salon du rhum, sam. 25 sept. 11h
à 21h dans les salons fromagerie
Gaugry avec le pain d’épices Cachot,
le foie gras Lou Metché, le chocolat
Blanchot, Joëlle fleurs, Au Hasard et
Faites la fête, entrée libre, dégusta-
tion et vente à emporter. Casa Rhum
2, rue J. Forey Dijon. 03.45.83.68.26.
LOTO
Saulon-la-Chapelle. Loto pompiers,
sam. 18 sept. à 20h. Ouv. 18h. Foyer
rural, 18 part. dont 3 parties Plus.
Anim. Serge. Double chance, part.
spéc. à 2 (1 b. achat 300 ). Bon
d’achat 500 , TV 102 cm, canapé,
rem. Erdé, Nintendo, imprim. VTT,
électrom., lect. DVD port., 2 cafet.
Polti, Caddie, paniers, corb. fruits, ro-
settes, jambons, nombreux lots va-
leur. Buf., buv. Pas de réserv. 1 c. 5 ,
pl. 6 20 , pl. 9 25 , pl. 12 30 ...
Pavillon Bacchus, Dijon, loto géant,
vendredi 17 sept. à 20 h, organ. La
Libellule Bleue, au profit des enfants
hospitalisés. 18 part. + bingo + spéc.
Ordi, TV 82, machine à laver, 3 VTT,
séche-linge, cave à vin, TV, frigo top
bureau, imprim., home cinéma, app.
photo, four, camesc., chaine hifi,
bons achat, corbeille de fruits, pla-
teaux de fromage, etc. 1 c. 6 , 4 c.
20 , pl. 6 20 , pl. 8 25 , etc. + carte
fidélité offerte. 06.38.28.12.12.
Til Chatel, loto géant, dimanche
19 sept. 14 h, salle des fêtes. Orga-
nisé par la Libellule Bleue, au profit
des enfants hospitalisés, 18 part. +
bingo + spéc. Ordi, TV 82, machine à
laver, 3 VTT, sèche-linge, frigo top,
TV, home cinéma, chaine hifi, bu-
reau, imprim., app. photo, four, ca-
mescope, bons achat, plateau fro-
mage, corbeilles de fruits... 1 c. 6 ,
2 c. 12 , 4 c. 20 , , plaque de 6 :
20 , 8 : 25 ... + 1 c. fidélité offerte.
Buffet, buvette. Rés. 06.38.28.12.12
Mirebeau : sam. 18/09 à 20 H, loto
Moto Verte, Jancigny, 18 parties, 4
quines cartons. Ordi port., TV 81 cm,
lave-vaisselle, camesc., GPS, centr.
vap., B.A. 200 , 100 , 50 , cadre
photo, machine à pain, linge, outil-
lage, repas resto, viande, rosette, rôti
jambon, fromage, etc. 1 c. 6 , 3 c.
15 . Plaq. de 6 20 . 1 cart. gratuit si
rés. ✆06.20.99.82.00. Ouv. 18 H.
Seurre, loto des Cyclos Seurrois sa-
medi 18 septembre à 20 h, salle des
fêtes. 2 800 de lots, bons d’achats
80 , 100 , 150 , 200 , 250 , cais-
sette barbecue, demi agneau, cham-
pagne, vin, apéritif et divers lots.
Dijon, Pavillon Bacchus, super loto
asso. Meilleures vies, vend. 24 sept.
à 20 h, ouvert. 18h30. 18 parties +
bingo + spéciale. Nouvelle formule
2 500 de bons d’achat. Plaque de 6
: 22 + 1 carte si rés., plaque de 12
: 26 + 2 cartes si rés., plaque de 18
: 32 + 3 cartes si rés. Rens. Rés.
06.99.03.32.76 ou 06.99.04.51.68.
Epoisses, s. des fêtes, dim. 26 sept.
à 14h, loto géant, 18 parties + bingo
+ spéc., org. La Libellule Bleue, au
profit des enfants hospitalisés. Ordi-
nateur, TV 82cm, lave-linge, 2 VTT,
réfrig. Top, four, camesc., ap. photo
numér., sèche-linge, chaîne hi-fi, pla-
teaux de fromages, corbeilles de
fruits, paniers garnis... 1 c. 6 , 4 c.
20 , pl. 6 : 20 , pl. 8 : 24 ... + 1 c.
fidélité offert. Buffet, buvette.
✆06.38.28.12.12.
Précy-sous-Thil, super loto samedi
18 septembre à 20 h, ouvert. 18 h 30
au gymnase animé par Reine. 18
parties + mini bingo + partie spé-
ciale. Scooter, lave-linge, séjour à Ti-
gnes, cave à vin... 1 c. 6 , 6 c. 20 ,
plaque 24 . Buffet.
5 ou 10h de loto géant. 24 000 de
lots. Sam. 25 sept. à 15h et à 20h30,
à Lons-le-Saunier, Juraparc. Organ.
ADESPORT, anim. Brigitte. Loto 1 :
10 000 de lots, 30 parties de 15h à
20h. Bon d’achat 1x1 000 , 1x700,
1x500, 1x400, ordi. port., 2 bons
d’achat 300 , 3x200, 5x150, 6x100, 6
lots divers + bingo + 2 part. spéc.
Loto 2 : 14 000 de lots, 30 part. de
20h30 à 1h30. 2 bons d’ach. 1 000 ,
1x700, TV plasma 106cm, 4 bons
d’ach. 500 et 400 , 3x300 et 200 ,
4x150 , 3x100 , 2 lots divers + dble
chance + 2 part. spéc. Prix loto 5h :
pl. 2 19 , pl. 4 30 , pl. 6 35 , pl. 12
50 . Loto 10h : pl. 2 32 , pl. 4 48 ,
pl. 6 58 , pl. 12 68 . Bingo + double
chance + part. spéc. 1 pour 2 et 3
pour 5 . ✆ et renseignements
03.84.82.36.65.
S. des fêtes de Losne, vend. 17 sept.,
loto pompiers St-Jean-de-Losne,
anim. Régine. 18 part. + bingo + 3
spéc. TV 82cm lect. DVD intégré,
mini ordi. port., paniers garnis, cais-
settes viande, aspir. cyclon., ca-
mesc., cent. vap., bons achat 20 à
500 ... Déb. jeux 20h, ouv. p. 18h30.
Dole, super loto "Club 41", diman-
che 19 septembre à 14 h, Salle des
Templiers (face à la Commanderie).
90 bons d’achat dont 1 de 500 , 2 de
200 , 1 de 150 , 13 de 100 . Pré-
paré par Jean. Animé par Jean-
Claude.
Super loto organ. et anim. Tof au
profit Assoc. Ecurie Vernoisienne, s.
des fêtes de Torcenay (52), sam. 25
sept. à 20h15. 20 part. Ouv. p. 19h.
Tout en bons d’achat. 20 la pl. 6 +
3 offert. sur réserv. 16 le cart. sim-
ple, - 12 ans : 3 le c. Réserv.
✆03.84.68.61.98 ou 06.08.58.89.08.
Maison de Marsannay-la-Côte, sa-
medi 25 septembre, 20h, loto du
T.C.D. 18 part. + 3 sp., anim. Serge.
4 500 de lots, 2 500 en bons
d’achat (20 à 500 ), 1 sem. de loca-
tion en appart. bord mer dans le Var,
places concert Yannick Noah Zénith
Dijon, Ipod Shuffle, GPS, DVD port.,
barbecue Camping-gaz Texas Delux,
matelas d’appoint gonflable 2 pers.,
jambons, rosettes, nomb. corbeilles
gourmandes... 1 c. 5 , pl. 6 20 .
Pos. réserv. au ✆03.80.65.14.96.
Marsannay-la-Côte, à la maison de
Marsannay, grand loto le dimanche
19 septembre à 14 h., organisé par le
comité des fête, animé par Serge. 18
parties et un bingo américain.
3 000 de lots dont 1 820 en bons
d’achats, ( gros lot de 500 en bons
d’achats, coffret week-end, DVD por-
table, camescope, 2 places au zenith,
2 repas pour 2 personnes "soirée
Tartiflette" etc.) buvette, petite res-
tauration. Ouverture des portes à
13 h. 1 carton 5 , plaque de 6 : 20
etc., bingo 2 .
Auxonne, dim. 19 sept. super loto du
basket, salle des fêtes, ouvert. 12 h,
début 14 h, 21 parties. 42 bons
d’achat de 500 à 20 , pacs garnis,
lots gourmands, jambons, TV LCD. 1
c. 6 , 3 c. 15 , 6 c. 25 , 12 c. 40 ,
bingo + 1 spéciale 2 , 5 les 3.
Anim. Brigitte. partie fidélité avec c.
PÉTANQUE
Concours de pétanque ouvert à
tous, sur la place de Perrigny-sur-
l’Oignon, sam. 18 sept. Inscriptions
10 /doublette, dès 13h30. Jet du but
à 14h30. Buffet, buvette.
RESTAURANT
Hôtel Restau. de l’Ecu 7, rue A. Carré
à Montbard. Fermé jeudi midi et
dim. soir. 03.80.92.11.66
www.bourgogne-restaurant.com/ho
teldelecu
Retrouvez dans un cadre familial
une cuisine traditionnelle. En été,
profitez de la terrasse (50 couverts).
Salade géante, friture... Menu à par-
tir de 12,80 . ✆03.80.67.62.69.
www.coin-repas.com
106 rue d’ Auxonne à Dijon.
Délices des Grenouillers à Crugey
21360. 03.80.33.09.69 restaurant bar,
Vallée de l’Ouche. Spécialités cuis-
ses de grenouilles. Menu et carte.
Fermé lundi.
Restaurant les Gourmets du Lac à
Gevrey Chambertin, spécialités de
fritures d’ablettes fraiches, cuisses
de grenouilles, suggestions du WE.
Menu du jour 12.90 : choix d’en-
trée, viande ou poisson, dessert au
choix, café. Restaurant les Gour-
ments du Lac entre Gevrey Cham-
bertin et Saulon-la-Rue. Ouvert 7j/7.
Rens. réserv. 03.80.51.47.72.
Restaurant de la Place Pagny-le-Cha-
teau 21. Grenouilles - Friture - San-
dre - Pochouse, etc. Fermé le samedi
et le soir sauf banquet. Réservation,
03.80.36.34.97.
TAROTS
Labergement-les-Seurre restaurant
Le Relais concours de tarot vendredi
17 septembre à 20 h. Inscription
10 . Lots à tous. ✆06.19.01.94.49.
THÉ DANSANT
Labergement-les-Seurre 4, rte de
Beaune, dancing rétro Le Palatino,
ouv. ts les vend. (gratuit pr les da-
mes, 7 pour les Mrs), sam. 20 à 2 h
du mat. (5 ), dim. et jours fériés 15
à 22 h. Dim. 19/09 orch. Céline et Mi-
kael . Entrée 10 . ✆ 06.23.76.59.00.
Moulin de Belle Isle à Bèze,
dimanche 19 septembre,
après-midi dansant, animé par Fran-
çois Guyot, de 15 h à 20 h.
✆06.83.34.06.36.
Rendez-vous à la Niche avec l’or-
chestre Christian Dufant, dimanche
19 septembre de 15 h à 20 h. Bal
monté "la Niche" à Dommarien (52)
direction Langres à 40 km de Dijon.
✆03.25.88.88.80.
Montmirey-le-Château
Tous les dimanches, thé dansant à
14 h 30, avec orchestre Noël PETIT.
Entrée 6 .
Rens. au 03.81.87.65.18.
Dancing Le Calicoba, rue Via-
latte, 39100 Dole. Vendredi et
samedi : Soirée Année 80. Di-
manche 19 sept. de 15h à 23h :
orchestre Patrick Laithier.
Lundi 20 sept. à partir de 15h :
accordéoniste Tony Fontaine,
entrée 5 . ✆03.84.79.27.87.
Sissi Dancing, gare de Neublans (39)
réouverture du nouveau bal diman-
che 19 sept. de 14 h 30 à 19 h 30 avec
Duo Musette. Mercredi 22 sept.
après-midi avec Hippolyte. Gratuit
pour les dames. ✆06.80.20.24.21.
Dancing Le Miami 71310 Mervans,
✆03.85.76.10.79. Sam. 18 sept. de
22h30 à 4 h, animation DJ Variétés
années 80. Dim. 19 sept. à partir de
14h30 orchestre "Champagne". En-
trée 10 . Musette rétro tous les jeu-
dis à partir de 15 h.
Dancing Ré-Création à Ciel. Réserv.
03.85.43.27.11. Vend. 17 sept. :
café-concert 21 h à 2h avec Mystère
Megalo, rock progressif, entrée gra-
tuite. Sam. 18, de 23h à 5h : Disco
70/80 à nos jours, DJ résident Erick.
1/2 tarif pour femmes avant 0h. En-
trée 10 + 1 conso. Dim. 19. de 15 h
à 20 h : orchestre "Taxi Musette".
Dijon, Dancing "Le Bal", 10 rue Mar-
guerite Yourcenar. Dimanche 19 sep-
tembre, thé dansant de 15h à 20h.
Tarif 8 .
VIDE-GRENIERS
Dijon, dim. 19 sept., stade des Bour-
roches, rue docteur Richet, vide gre-
nier de l’USCD Football, entrée gra-
tuite, exposants 3 le ml. Buffet,
buvette. Rens. et inscriptions
✆06.10.65.69.64 de 18 h à 20 h.
Dim. 19 sept., Longchamp, vide-gre-
nier et foire artisanale. Entrée gra-
tuite. Repas, buffet, buvette Expos.
2 le ml. Apéritif offert aux expo-
sants. Organ. Comité des Fêtes. Info
03.80.37.77.29 ou 06.21.22.68.50.
Arnay-le-Duc, dimanche 26 septem-
bre, parking P. Meunier de 9 h à 18 h,
1
er
vide-garage, vide-greniers, 3
ème
marché de l’occasion, vente de par-
ticuliers, repas 12 . Organisé par les
Jeunes Pilotes Arnétois.
03.80.64.37.09.
Tart-le-Haut, vide-greniers dimanche
19 septembre, entrée gratuite, bu-
vette et restauration sur place. Rens.
et inscriptions 06.38.28.15.69. Orga-
nisé par l’Association l’Embellie.
Roilly, village fleuri 3 fleurs, diman-
che 19 septembre 1
er
vide-greniers,
emplacement gratuit de 7 h à 19 h,
buvette, restauration rapide. Rens.
06.10.16.64.71.
Bèze, vide-greniers solidarité, di-
manche 26 septembre, parc de la
Source. 2 le ml. Réservation
03.80.75.37.54. Organisé par l’Asso-
ciation la Hache.
Dim. 19 septembre, 2
e
vide-grenier
au Lac de Sathenay à Gevrey-Cham-
bertin, Entrée gratuite visiteurs. Buf-
fet, buvette. . Organis. Restaurant
Les Gourmets du Lac, entre Gevrey-
Chambertin et Saulon-la-Rue. Ins-
crip. exposants 03.80.51.47.72. 2 le
ml par tranche de 5 mètres.
Couchey, dimanche 26 septembre,
grand vide-greniers, brocante men-
suel, parking Vial, professionnels et
particuliers. 3 le ml ou 2 le ml si
paiement par chèque avant le 22
sept. Renseignements précis au
03.80.47.48.92. Entrée gratuite. bu-
vette.
Nuits-Saint-Georges vide grenier
brocante les 18 et 19 septembre, 6 h-
18 h au marché couvert et alentours.
Entrée gratuite. ✆06.61.40.49.54 ou
03.80.62.33.79.
Seurre, dimanche 19 septembre,
troc-broc-puces à l’Etang Rouge, de
7 h à 19 h. Entrée gratuite. Buffet, bu-
vette. ✆03.80.21.09.11.
DIJON
LeZénithfêteses cinqans
ENBREF
SEMUR-EN-AUXOIS
Brûler les planches, ça s’apprend !
Unnouvel atelier théâtre s’ouvre à Semur-en-Auxois, animé
par Alain Bouchet. La saison 2010-2011 s’ouvrira le mardi
28 septembre, à 20 h 30, au théâtre municipal. Toutes les
inscriptions peuvent se faire à l’adresse suivante : TACA
(Théâtre ActionClownAsso), 35, rue aux Aulnes, 21140Se-
mur- en- Auxoi s, tél . 06. 73. 50. 74. 14. E- mai l : f rog-
clown@orange.fr, site : http://taca-frog.blogspot.com/
34 LEPORTRAIT
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
La chevelure poi-
vre et sel, mince dans uncos-
tume gris perle qui rehausse
un teint légèrement hâlé,
Michel Junchat évoque d’en-
trée la situation très préoc-
cupante dans laquelle se
trouve Alis, l’association
pour le logement et l’inser-
tion sociale des jeunes de la
région dijonnaise dont il
vient de prendre la présiden-
ce.
Après avoir passé toute sa
carrière dans des postes à
responsabilité au sein de la
Caisse d’allocations familia-
les (CAF), Michel Junchat
bénéficie du recul de l’expé-
rience. Il juge de ce fait cette
situationà l’aune de ces qua-
rante dernières années d’his-
toire sociale de notre pays. Il
n’est pas loin de penser que
cela n’a jamais été aussi gra-
ve. Les premiers chocs pé-
troliers des années soixante-
dix n’avaient pas engendré
un tel désordre. Àl’image de
ces familles qui recondui-
sent malgré elles, une “cultu-
re de l’échec”, la France souf-
fre de cette énième crise,
sans avoir pu reprendre suf-
fisamment son souffle. Si
Alis accumule un lourd défi-
cit d’exploitation, c’est un
symptôme qui montre que
les entreprises embauchent
moins d’intérimaires.
Le paysage social s’est tel-
lement dégradé, que cet an-
ciencadre de la CAFévoque
presque avec nostalgie les
années soixante-dix et qua-
tre-vingt.
« Il y a cinquante ans, no-
tre problématique était très
différente. Les ruraux ve-
naient travailler en ville. La
majorité était à 21 ans. J’ai
participé activement à la
création de nombreux cen-
tres sociaux à Dijon, celui
du Bief du Moulin à Lon-
gvic, le centre social rue Ar-
mand-Thibaut à Chenôve,
qui sera d’ailleurs bientôt
détruit, celui de la Fontaine-
d’Ouche. Àcette époque, on
avait les moyens d’agir. Je
me rappelle du quartier des
Grésilles qui représentait
une promotion sociale. On
était en plein-emploi. On a
sauvé des enfants et aidé
bien des familles, mais j’ai
constaté aussi en quittant la
CAF que mes collègues par-
laient encore des mêmes fa-
milles. J’ avais connu les
grands-parents qui étaient
déjà en difficulté. Ça mérite
qu’on s’interroge. Comment
est-ce possible ? »
Aujourd’hui, c’est le genre
de question qui passionne
Michel Junchat, à plus d’un
titre. Elle fait vibrer sa corde
sociale et éveille son intérêt
déjà affirmé pour l’histoire.
« Je suis passionné d’histoi-
re sociologique. C’est sur-
tout l’histoire des peuples
qui m’intéresse avec l’appro-
che de Fernand Braudel qui
nous fait comprendre com-
ment les civilisations évo-
luent. Il faut dire que nos
grands-parents, pour ma gé-
nération, étaient des gens du
XIX
e
siècle, nés entre 1882
et 1888. On fait ainsi le lien
entre des mondes qui n’ont
plus rien à voir. Je me sou-
viens très bien des conversa-
tions que j’avais avec mes
grands-parents et qui me dé-
crivaient un monde aujour-
d’hui disparu. C’est cette his-
t o i r e d e s g e n s q u i
m’intéresse, davantage que
l’histoire événementielle. »
Son parcours de vie est to-
talement synchrone avec sa
vision des choses : « Je suis
issu de la classe ouvrière et
je le revendique, mais une
classe qui avait des valeurs.
En 1967, en première année
de droit, je me suis trouvé en
fac à Dijon, avec des gens
qui n’étaient pas de mon mi-
lieu et qui m’ignoraient su-
perbement. J’ai fait mes étu-
des grâce à une bourse et
c’est bien l’école de la Répu-
blique qui m’a permis de dé-
crocher une maîtrise. Mais
avant, c’est mon instituteur,
avec qui j’ai passé moncerti-
ficat d’études, qui m’avait
poussé à faire des études se-
condaires. »
Titulaire de ces diplômes
qui n’étaient pas à la portée
de tout le monde, à l’époque,
Michel Junchat aurait pu
choisir une carrière juridi-
que plus rémunératrice :
« Non, car monpère m’avait
toujours inculqué l’idée que
c’ét ai t très di gne de tra-
vailler pour un service pu-
blic, car c’était synonyme de
service au citoyen et de ser-
vice au pays. Pour moi, ça a
toujours été grand. »
FRANCKBASSOLEIL
f.bassoleil@lebienpublic.fr
MICHELJUNCHAT. Il est le nouveau président de l’association Alis à Dijon.
Michel Junchat, proche des jeunes, s’est glissé dans son nouveau rôle de président d’Alis qui lui va comme un gant, après des années à la CAF. Photo F. B.
Lesocial éclairé
par l’Histoire

Quand les
jeunes ruraux
venaient en ville,
ils trouvaient
du travail. ”

J’attache
au service public
une valeur de
dignité particulière
qui se mérite. ”
RENDEZ­VOUS
Retrouvez demain le
portrait de Virgile Berthiot,
brasseur artisanal de bière.
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
LE FORUM 35
C’EST MON
AVIS
SUR
BIENPUBLIC.COM
Festival du filmpolicier
de Beaune :
et maintenant ?
Hoffeu : » Il semblerait que
les chaînes télévisuelles
n’accordent que très de pla­
ce à ce Festival, et que la
presse en général ne s’en­
t housi asme guère pour
Beaune. Alors, qu’en pen­
ser ? Coûteux, sans doute,
et la notoriété semble faible
par rapport à Deauville. Pro­
blème d’image peut­être !
Beaucoup de paramètres
entrent en jeu, aussi patien­
tons encore unpeuavant de
poursuivre ou non ! »
Poutine et Berlusconi :
rester au pouvoir
« jusqu’à 120 ans »
MarieF1 : « Pouvoir, corrup­
tion ceci mérite­t­il d’être
dit ? Maintenir le peuple
dans la médiocrité la plus
bassepour laRussie; enIta­
lie, 50 % en croquent, 50 %
subissent. Et laGrèce... Per­
sonne ne parle de trop de la
corruption du pouvoir et de
tous bords politique. »
Le Provençal : « Ces deux
personnages se ressem­
blent : même soif de détenir
le Pouvoir, peu importe les
moyens utilisés. Leur démo­
cratie ressemble à de la dé­
mocratie, mais il n’en est
rien. Les lois sont faites pour
eux et par eux, mais ils sont
très forts car ils dissimulent
derrière leur sourire des mé­
thodes quasi staliniennes . »
Delarue en garde à vue
Ladu : « Quand on voit les
tocards, les cas sociaux qui
passent dans son émission
les après­midis, il faut être
blindé ou se blinder pour ne
pas se suicider tellement il y
a des cas désespérés et dé­
sespérants. Alors, chacun
son truc. Je ne cautionne
pas le fait de prendre de la
drogue, surtout quand on a
une place en or. »
L

O
E
I
L
D
E
L

I
N
T
E
R
N
A
U
T
E
Le nouveau concours photo est lancé ! Rendez­vous sur bienpublic.com pour
envoyer vos plus belles photos de voyages Photo Emmanuel Delorieux
VOTRE AVIS
Tous l es j ours, vot re
journal local vous donne
la parole. Rendez-vous
sur bienpublic.com et ve-
nez commenter l’actuali-
t é d a n s l a r u b r i q u e
« L’avis des BPnautes ».
Venez réagir et échanger
sur les sujets de société
avec la communauté de
BPnautes.
Vous pouvez aussi nous
rejoindre sur Facebook et
Twitter.
£
VIDÉO
Vos images
au quotidien,
à visionner
sur notre site
bienpublic.com
L’autoroute A39 coupée
après un accident mortel
Lundi soir, un accident de la
circulation impliquant un poids­lourd
a fait un mort et un blessé grave sur
l’autoroute A39, entre Crimolois
et Dijon.
Le vélotour a rassemblé
10 000 “vélotoureux”
La traditionnelle randonnée à vélo de
Dijon a connu un vif succès. Retrouvez
les meilleurs moments et observez les
plus beaux déguisements dans une
vidéo souvenir.
«T’
as pas dushit ?
Non. Mais j ’ ai
une i - dose, t u
veuxécouter ?»Voilàceque
pourraient désormaissedire
les accros àla“défonce”. De-
puisquelquestemps, eneffet,
des fichiers musicaux télé-
chargeablessurinternet pro-
mettent de faire ressentir à
leurs“consommateurs”desef-
fetssemblablesàceuxprovo-
quésparl’alcool, leLSDoula
cocaïne.
Ces «substances audionu-
mériques»reposentenréalité
sur la technique des batte-
ments binauraux : les mor-
ceauxsont composésdedeux
sonssemblables, maisdont la
fréquencediffère, cequi aurait
pour conséquenced’altérer
lesondescérébralesetdefaire
planerl’auditeur.
Pour se“fournir”, les inter-
nautesdoiventd’abordseren-
dresurlesiteI-Doser.com, qui
revendiquelaplacedeleader
surlemarchédesbattements
binauraux. Enstock, près de
200“doses”différentes, ven-
dues entre2,5et 199,95dol-
larschacune.Lesdeuxfichiers
lespluschers, baptisés«Gate
of Hades»et «Handof God»
d’une durée de 30minutes,
peuvent, auchoix, selonleur
description, plongerl’utilisa-
teur dans ses pires cauche-
marsoului faireatteindreun
état debéatitude. Entrecha-
queprise,lesconcepteurscon-
seillent des’administrer un
«reset», unsonde20minutes
censé dissiper les effets des
écoutesprécédentes. S’inspi-
rant dufonctionnement des
traficsdedroguesréels, I-Do-
ser.comproposemêmed’es-
sayerplusieursdesesproduits
gratuitement.
Évidemment, faceàcespro-
messes, lacommunautéscien-
tifiqueémet desréserves. Se-
lonledocteurArnaudGentil,
duservicedeneurologiedu
CHUdeDijon, «aucuneétu-
depousséenepermetdecerti-
fierleseffetspsychotropesde
ces sons sur le cerveau. De
plus, des avancées scientifi-
quesdecetordren’arriventja-
mais par voiemédiatiqueou
commercialecommec’est le
casici ». Toutefois, pourlespé-
cialiste «la science avance
touslesjourset desdécouver-
tes peuvent toujours êtrefai-
tes». Lesi-dosesrisqueraient
doncbiendelivreràlascience
unnouveausujetd’étude.
MARIEMORLOT
m.morlot@lebienpublic.fr
Un petit test peu concluant, mais bruyant
Pour connaître réellement les effets de ces
drogues numériques, la rédaction du Bien
public s’est lancée dans l’expérience. Une
fois le logiciel d’écoute téléchargé, nous
lançons le titre « Content », censé « nous fai­
re oublier que la vie va vite et nous rendre un
sourire immédiat ». Nous lançons l’écoute...
et c’est parti pour 20 minutes de haut vol
dans les lointaines contrées du cerveau. Ou
pas. Durant toute la durée du morceau, on
entend des sons qui relèvent plus d’un aspi­
rateur en marche doublé d’une radioFMmal
réglée que d’une bande­son psychédéli­
que. On entend les fréquences qui s’accélè­
rent, qui ralentissent... mais les effets neu­
ropsychiques ne sont pas évidents du tout.
Petit détail : sur certains forums, des inter­
nautes recommandent de coupler l’écoute
à une réelle prise de substances psychotro­
pes…
LEBUZZ. Il est possible de télécharger des “drogues audios” sur le web.
Tropbonne, ta i-dose...
Un s i t e we b p r o p o s e
d’acheter des bandes so­
nores psychédéliques, cen­
sées reproduire les effets de
l’alcool ou de la drogue.
Les sites de i­doses se multiplient sur le net. Photo M. M.
36
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DÉCOUVREZ PEUGEOT WEBSTORE PRO:
Peugeot Webstore Pro est le premier site Internet qui vous permet de sélectionner dans l’ensemble de nos stocks le
véhicule professionnel dont vous avez besoin. Déterminez en ligne le véhicule adapté à votre activité, et finalisez votre
achat en prenant rendez-vous avec le Centre Peugeot Professionnel de votre choix, dans lequel votre véhicule sera livré
dans les meilleurs délais. Parce que nous savons que vous n’avez pas le temps d’attendre, Peugeot Webstore Pro met plus
rapidement à votre disposition le véhicule qui vous convient.
VENEZ DÉCOUVRIR DÈS MAINTENANT PEUGEOT WEBSTORE PRO SUR WWW.PEUGEOTWEBSTOREPRO.COM
Ne cherchez pas
votre nouveau véhicule,
trouvez-le.
www.peugeotwebstorepro.com
PEUGEOT WEBSTORE PRO:
VOTRE VÉHICULE PROFESSIONNEL
DISPONIBLE IMÉDIATEMENT.
2
3
3
3
1
7
2
L’
animateur-produc-
teur, âgé de 46ans, a
étéinterpellé, hierma-
tinà6heures àsondomicile
parisien, et placé engarde à
vueàNanterredans lecadre
d’uneenquêtepour traficde
stupéfiants.Selonlespremiers
éléments del’enquête, il aété
interpellédanslecadred’une
vasteaffaireencompagniede
cinqousixautres personnes,
dont deprésuméstrafiquants.
Leproducteur-animateur a
vusonimageternieet sacar-
rièredéclinersesdernièresan-
nées, aprèsplusieursdéconve-
nues.
Enfévrier 2007, trois hôtes-
sesetstewardsdéposentplain-
tecontrelui pour violenceset
insultes àbordd’unvol d’Air
FranceParis-Johannesburg.
L’animateur, connupour ses
coups desang, avait reconnu
avoir « pété les plombs » et
s’était excusé. Il aétécondam-
néàunstagedecitoyennetéde
trois jours. Enfévrier 2009, il
avait fait des remarques dou-
teuses, endirect, àlaréalisatri-
ceYaminaBenguiguilorsdela
cérémoniedesGlobesdecris-
tal surFrance3. Il s’était excu-
sé, encoreunefois, maisfaceà
labroncamédiatique, France
2l’avait privédedirects.
SasociétéRéservoir Proda
également eumailleàpartir
aveclajustice: en2006, letri-
bunal correctionnel deParis
l ’ a condamnée à 2 000 €
d’amendeavecsursispourin-
fractionsauCodedutravail. Il
était notamment poursuivi
pour «embauchedesalariés
par CDDpour unemploi du-
rableet habituel », enleur oc-
troyant une rémunération
moindrequ’auxCDI. Réser-
voirProdaégalement ététou-
chée par unplansocial, en
2004.
TÉLÉVISION. L’ex­gendreidéal aétéinterpellé, hier, et misengardeàvuepour traficdedrogue.
Jean-LucDelaruedansl’œil ducyclone
Jean­Luc Delarue, qui fut
dans l es années 1990 un
« gendre idéal » mais aussi
un « golden boy » de la télé­
vision, accumule les déboi­
res.
Jean­Luc Delarue est ressorti libre, hier après­midi, et n’a pas
pour l’instant été déféré devant la justice. Photo AFP
LES
GENS
PENÉLOPE CRUZ
EST ENCEINTE
L’actricePenélopeCruzest
enceintedeplusdequatre
moiset vaainsi devenir mamanpour la
premièrefois, arévélésonagent, hier, alors
quedesrumeursautour decettegrossesse
circulaient depuisledébut del’été.
ARNLOD SCHWARZENEGGER
EN VISITE AU JAPON
Le gouverneur de
Californie, l’Américain
Arnold Schwarzenegger, a expérimenté,
hier, le train à grande vitesse japonais,
un mode de transport rapide dont il veut
doter son Etat à l’horizon 2030.
GEORGE MICHAEL PASSE
PAR LA CASE PRISON
Lechanteur GeorgeMichael
aétécondamné, hier, àhuit
semainesdeprisonpour avoir conduit sous
l’influenceducannabis. Il nepasseraque
quatresemainesenprison, et lerestant dela
peineenlibertésurveillée.
N° 238 - Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.bienpublic.com
Notre agence locale
7, boulevard Chanoine-Kir
BP 21550, 21015 Dijon cedex
secretariat.dijon@lebienpublic.fr
Dijon
ÉDITION
Mercredi 15 septembre 2010
CHEVIGNY­ST­SAUVEUR PAGE11
Jumelage :
les trente ans fêtés
Lesfestivités, dont laposed’unepierrede
l’amitié, ont lieules17, 18et 19septembre.
Mistigriff s’installerue
duChapeau-Rouge
Lemagasindedéstockageaouvert ses
portesenlieuet placedeSport 2000.
DIJON PAGE5
Une rentrée
en... chansons
Le Festival Rentrée libre en chansons
se poursuit jusqu’à demain soir.
FONTAINE­LÈS­DIJON PAGE9
Hier matin,11 heures, rue du Lycée. Les passants sont obligés de rester vigilants. Photo Emmanuel Hasle
PROPRETÉ. Les déjections canines en vrac sur les trottoirs ne cessent de polluer le quotidien de
nombreux riverains, malgré le dispositif installé par la Ville de Dijon. Quelles solutions apporter ? PAGE 2
Indécrottables maîtres...
MARSANNAY
Vendanges :
rendez-vous
fin septembre
Lesviticulteursestiment
quelarécolte2010
s’annoncebien. PAGE6
ST-APOLLINAIRE
Patrimoine:
lessitesouverts
ceweek-end
Lavilleparticipepourla
premièrefoisauxJournées
dupatrimoine. PAGE10
DIJON
Une bourse
aux capsules
de champagne
Une édition limitée de la
Chouette sera dévoilée
dimanche. PAGE 4
SOMMAIRE
£Dijon p.03
£Chenôve / Marsannay­la­Côte p.06
£Talant p.08
£Fontaine­lès­Dijon p.09
£Saint­Apollinaire p.10
£Chevigny­Saint­Sauveur p.11
£Longvic p.12
£La Côte p.14
£Saône et Tille p.15
£Ouche p.16
£Annonces p.17
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MINICONCERT
TheRabeats : l’hommageaux Beatles
Jeudi 30 septembre à partir de 19 h 30, le
groupe identique ou presque aux Beatles,
organise un miniconcert, à la Fnac Dijon,
24, rue du Bourg, avant leur concert prévu
au Zénith de Dijon samedi 5 février 2011.
INFO 08.92.68.36.22.
THÉÂTRE
«Tous Ego? »
Samedi 2 octobre à 20 h 30, salle Eugène,
la MJCDijon Bourroches Valendons
accueille la Glomeris Compagnie dans une
pièce intitulée « Tous Ego ? », dans le cadre
des rencontres théâtrales du Raines.
INFO 03.80.41.23.10.
SPECTACLE
«Sorry »
Du mardi 28 septembre au samedi
2 octobre sous chapiteau, le Footsbarn
Travelling Theatre propose un spectacle
bruyant et indiscipliné pour toute la famille
au Théâtre Dijon Bourgogne.
INFO 03.80.30.12.12.
O
n ne peut pas dire
qu’elles soient en
odeur de sainteté
ces crottes de chiens... par-
don, ces déjections canines.
Problème récurrent de nom-
breuses villes, cette question
sanitaire n’a pas échappé
aux élus dijonnais. Depuis
2002, un dispositif de distri-
buteurs de sacs a été mis en
place, pour un investisse-
ment global de 175 000 €.
Malgré cela, certaines rues
restent jonchées de tas, plus
ou moins gros... Avec cette
question en suspens : existe-
t-il une solution définitive
pour résorber ce phénomè-
ne persistant ?
« Inutile d’aller chercher
un sociologue pour com-
prendre d’où vient le problè-
me ! Ce sont les propriétai-
res de chiens qui se croient
tout permis ! », déclare Jean-
Paul Matuzard, locataire de
la rue Jean-Jacques-Rous-
seau et régulièrement “pol-
lué” en sortant de chez lui le
matin. Une position tran-
chée que rejoint au final Éli-
sabeth Biot, maire-adjointe
à la propreté : « Il existe des
per s onnes qui pens ent
qu’on touche à leurs libertés
individuelles et qui, parce
qu’elles paient des impôts
locaux, estiment que les dé-
jections de leurs chiens doi-
vent être ramassées par nos
agents, qu’ ils sont payés
pour ça... »
Lalistedes rues
“à problème”
Autrement dit, le maillage
des “totems” mis en place
par la municipalité ne peut
pallier cet incivisme. « On
ne veut pas stigmatiser les
propri ét ai res de chi ens,
poursuit Mme Biot. Mais
est-ce qu’il faut aller jusqu’à
de fortes amendes ? Faut-il
établir une carte des rues les
plus sales, comme ça a été
fait à Toulouse ? »
À ce propos, nous nous
sommes procurés un docu-
ment interne établi par le
service propreté de la ville
de Dijon, adressé à la police
municipale et recensant ces
rues “à problème” : on re-
trouve pêle-mêle vingt-deux
lieux de Dijon, liste non ex-
hausti ve (l i re ci - contre)
mais indicative, dans les-
quels la police municipale
est amenée à verbaliser les
contrevenants.
Flagrant délit
Autre problématique, la
verbalisation. Difficile dans
la pratique, malgré la volon-
té du maire François Rebsa-
me n d e d u r c i r l e t o n .
D’autant que les horaires de
travail de la police munici-
pale ne correspondent pas
exactement aux heures de
sorties des chiens, soit très
tôt outardle soir. Bref, le fla-
grant délit paraît peu évi-
dent sinon trop occasionnel
pour se révéler efficace.
Sans oublier que les Dijon-
nais vivant dans les rues in-
criminées ne sont pas forcé-
m e n t l e s m ê m e s
propriétaires qui laissent
l eur s chi ens déf équer.
« C’est une questionde revê-
tement de la chaussée, note
ce technicien de la cellule
propreté de la Ville de Di-
jon. Les chiens n’aiment pas
le macadam, mais plutôt ce
qui est sablonneux ou avec
des graviers...»
Reste une évidence : quel
que soit le secteur où les
chiens vont, il revient aux
propriétaires de ramasser.
Et comme le souligne Élisa-
beth Biot : « Se baisser pour
ramasser, ce n’est pas se ra-
baisser. C’est juste une ques-
tion de civisme et de res-
pect. »
EMMANUEL HASLE
e.hasle@lebienpublic.fr
Qui n’a jamais marché au
moi ns une foi s dedans ?
Quelles sont les solutions
apportées par la Ville ? Qui,
au final, est responsable de
la propreté des trottoirs ?
Éléments de réponse.
Tous les propriétaires de chiens ne sont pas aussi scrupuleux... Photo LBP

Se baisser,
ce n’est pas
se rabaisser. C’est
juste une question
de civisme. ”
Élisabeth Biot, adjointe à la
propreté à la Ville de Dijon
PROPRETÉ. Les déjections canines, unproblèmedont lacauseest connue: lemanquedecivisme.
Crottes:lesrueslesplussales
17 000.C’est lenombreestimédechiens à Dijonpour 155 340
habitants, soit unchienpour environ9 habitants.
38€.L’arrêtémunicipal du8 avril 2003 prévoit uneamende
pouvant aller jusqu’à 38 € si ladéjectionn’est pas ramassée.
1 200 000 sacsnoirsdistribuéschaqueannée
Lesdistributeursdesacspourramasserlesdé­
jectionscaninessontappelés“totems”parla
municipalitédijonnaise. Installésprogressive­
ment depuis2002, onentrouve135répartis
danstouslesquartiers(33encentre­ville, 14à
Varennes­Toisond’Or, 20àMontchapet, 14à
Fontaine­d’Ouche, 18àMaladière­Drapeau­
Clemenceau...),auxquelss’ajoutent18enclos
situésdanslesparcset lessquares. Chaque
“totem”contientuneliassede75sacsnoirs.En
uneannée, 1 200 000sacssont distribués.
Pourlecentre­ville,l’approvisionnementestfait
troisfoispar semaine, et pour lesautressec­
teurs,deuxfoisparsemaine.
Hormisles“totems”, lessacssontaussi misà
dispositiondanslesmairiesdequartier.Ilspeu­
ventêtrejetésdansn’importequellecorbeille
depropreté.
LE CHIFFRE
22
Nombredevoiesoùla
villeestimequ’ilya
régulièrementdenombreuses
déjectionscanines.Rempart
Tivoli,rueCrébillon,rempart
delaMiséricorde,rueGabriel­
Peignot,ruedesAqueducs,
ruePrudhon,ruedeLorraine,
ruedesRosiers,ruedu23­
Janvier,rueLacordaire,rue
Henri­Chambellan,passage
delaCôte­d’Or,ruedela
Houblonnière,ruedela
Sablière,ruedu4­Septembre,
rueCharles­de­Vergennes,
rueLeouzon­Le­Duc,rue
Joseph­Milsan,rueAdophe­
Dietrich,rueAndré­
Colamban,rueMaurice­
Blondel,rueAntoine­
Auguste­Cournot.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DIJON
Cahier
Local
03
INFOS SERVICE
£URGENCESGÉNÉRALES
15 17 18 112
Samu Police Pompiers N° général des secours
£AUTRESURGENCES
GAZ : 0.800.473.333.
ÉLECTRICITÉ : 0.810.333.021.
SERVICE DES EAUX : 0.810.874.874.
SOS MÉDECINS : 36.24.
SOS 21 DIJON : 03.80.78.68.68.
MAISON MÉDICALE DE GARDE DE L’AGGLOMÉRATION
DIJONNAISE : 58, rue de la Préfecture à Dijon. Ouverte
tous les jours de 20 heures à minuit, samedis de 15 heures à minuit,
dimanches et jours fériés de 9 à 13 heures et de 15 heures à minuit.
Pour consulter, appeler le 15.
CLINIQUE DE CHENÔVE, service d’urgence :
42, boulevard Henri­Bazin à Chenôve, tél. 03.80.58.62.00.
PHARMACIES DE GARDE, tél. 39.15 : pharmacie du Siècle,
Mme Lecois, 94, rue Monge à Dijon ; pharmacie des Cousis,
Mme Martin et Mme Juhen, 6, place Centrale à Quetigny.
Jusqu’à 23 heures.
MÉDECIN DE GARDE : régulation par le 15 pour connaître
le médecin de garde.
LES ZOZYOS DE PIERRE GALLION
n
HISTOIRE
D’UNJOUR
L
undi midi, placedelaLibération. Alorsquedestravaux
liésauxjetsd’eauétaientréalisésetqueleshabituellester-
rassesseremplissaientpeuàpeu,unejeunefemmejouaitavec
sonchien. Jusqu’ici, riend’étonnant. Sauf quelorsquelecani-
déestunpitbull etquesamaîtresses’amuseàtirersurunelais-
senonreliéeaucouduchien, lecombat est perdud’avance.
Pourpreuve, lajeunefemmealâchél’attache. Conséquence
logique, cequebeaucoupdespectateursdelaplaceavaient
prévu(espéré): lamaîtresseacommencéàtomberenarrière,
commeauralenti, encherchant, toujours, avecsespieds, àre-
trouverl’équilibre. Raté. Elleest bel et bientombée, avecle
sourire, etcelui detousceuxqui laregardaient.
Le pitbull et sa maîtresse
n
LE
CHIFFRE
500
C’est le nombre de clients
qui ont fait appel aux servi-
ces de l’entreprise Maison et
Services à Dijon, créée il y a
maintenant plus de trois ans. Les prestations sont
variées : ménage, repassage, nettoyage de vitres et
jardinage chez les particuliers. Un partenaire, la Compa-
gnie des familles, est venu, depuis peu, renforcer ces acti-
vités, en complétant l’offre proposée aux clients et en
créant une autre dynamique de travail. Cette dernière a
pratiquement un an d’activité, comptant une cinquantai-
ne de clients et plus de 140 intervenants. Les sorties
d’école, les gardes le mercredi en journée sont les points
forts de l’entreprise.
n
UNESEMAINE
UNBÉNÉVOLE
« Un sport d’aventure et de spectacle »
«C’
est une belle pas-
sion que celle des
vieilles voitures, et pour
moi aujourd’hui, c’est deve-
nu avant tout la passion
d’organiser des événements
sportifs. »Daniel Seguinest
président de l’Association
sportive automobile Dijon -
Côte-d’Or depuis trente-
cinq ans, et n’est pas prêt de
s’en lasser : « Je continuerai
cette activité jusqu’au bout
et tant que la santé me le
permettra », déclare-t-il
avec conviction. L’associa-
tion qu’il préside organise
deux rallyes automobiles
par an, ce qui représente
pour elle un travail colos-
sal. « C’est environ cinq
mois de travail pour cha-
cun de ces deux rallyes, en
travaillant tous les après-
midi de la semaine. Il faut à
chaque fois renouveler les
financements, ce qui est dif-
ficile mais faisable dans une
ville comme Dijon, et s’oc-
cuper de toute la gestion de
l’événement. » Daniel Se-
guin a lui même pratiqué le
sport automobile de 1969 à
1975, et a été motocycliste
dans la police nationale
pendant trente-quatre ans ;
il connaît donc tous les
rouages de la discipline. Ses
projets pour l’association ?
L’organisation de la finale
nationale des véhicules his-
toriques de compétition en
2012, qui aura lieu cette an-
née à Châteauroux et susci-
te de multiples convoitises.
Pour Daniel Seguin, malgré
tout, le jeu en vaut la chan-
delle, et il est bien décidé à
obtenir la responsabilité de
son organisation. Au sein
de cette compétition origi-
nale et largement reconnue
dans le milieu automobile,
on trouve aussi bien des Al-
pine que des BMW, chaque
voiture devant nécessaire-
ment être datée du 31 dé-
cembre 1981 au plus. Un
événement qui apparaît
comme fédérateur puisqu’il
attire de plus en plus de jeu-
nes. « Aujourd’hui, il y a un
grand développement à fai-
re du côté du véhicule his-
torique qui intéresse davan-
tage la jeunesse, et bien
qu’il s’agisse d’un sport as-
sez cher, ne serait-ce que
dans son organisation, c’est
avant tout du spectacle, de
l’aventure. »
Chaque mercredi, un béné­
vol e qui donne de son
temps pour une associa­
tion nous parle de son en­
gagement. Auj ourd’hui ,
Daniel Seguin.
Daniel Seguin, président
de l’Association sportive
automobile. Photo LBP
ENBREF
INAUGURATION
Un nouveau commissariat
desecteur
Demain, à 11 h 30, boule-
vard Gaston-Bachelard à
Dijon, aura lieu l’inaugura-
tion du nouveau commissa-
riat de secteur Fontaine-
d’Ouche, en compagnie de
F r a n ç o i s Re b s a me n ,
sénateur-maire de Dijon et
président du Grand Dijon,
et de Christian de Lavernée,
préfet de la Côte-d’Or.
RALLYEAUTOMOBILE
Euro Discovery Classic. Partis de Bruxelles
mercredi, les trente­six voitures et leur équipage se
sont arrêtés samedi dans la capitale bourguignonne,
après une étape à Metz. Le peloton de rêve comporte
des véhicules venus d’un autre siècle. Le cortège a
quitté dimanche la Bourgogne pour Saint­Étienne, en
traversant le Beaujolais. L’Auvergne puis l’Ardèche
suivent pour une halte en Avignon, avant de terminer le
périple à Draguignan. Photo Christian Guilleminot
Cahier
Local
04
DIJON
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
2
7
4
3
0
9
BÂTIMENT - CONSTRUCTION
MTM
Vérandas - Volets roulants - Fenêtres PVC
Portails - Portes de garage
46, rue de Longvic - 21300 CHENÔVE - Tél. 03.80.52.14.15
2
3
2
8
3
5
7
2
3
1
0
5
5
6
MAÇONNERIE
MTM
Maçonnerie - Dalles de vérandas
Modifications d’ouvertures
Impasse Jean-Perrin
CHENÔVE - 03.80.52.14.15
FABRICANT BOIS
FABRICATION DE PIQUETS - VENTE
Chutes de bois mises en sac
ZAC La Nouroy - 21220 GEVREY-CHAMBERTIN
Tél. 06 14 95 20 92
philippe.pallain@sfr.fr 2
3
3
3
1
6
1
ARROSAGE
T.S.E.V
Conception, plan, réalisation et maintenance
de systèmes d’arrosage automatique.
Pose de cuves de récupération des eaux de pluie.
Renseignements au 03.80.43.28.77 ou 06.80.72.21.34
2
3
0
9
0
9
5
ANTIQUITÉ-BROCANTE
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331862
SERVICES À DOMICILE
ADOM SERVICES
Jardinage, petits bricolages, gros travaux ménagers
et vitrerie. 50 % déductibles d’impôt
DIJON - 2, rue de Bourges, 21000 - Tél. 06.43.57.32.06
www.adomservices-21.com 2
3
0
9
0
9
3
2333267
MONTE-ESCALIERS
Autonomie Confort Mobilité
Monte-escaliers droits ou tournants
Scooters électriques - Baignoires à porte
25 % crédit d’impôt possible
Visite et devis gratuits
Renseignements : tél. 0 811 652 161 (prix d’un appel local)
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2
3
1
4
5
4
2
2
3
2
5
3
3
0
ENBREF
RANDONNÉE
Roller
Vendredi 17 septembre se déroulera une rando roller ni-
veau orange, parcours “toboggan”, 15 km, secteur facultés,
Saint-Apollinaire, Grésilles. Rendez-vous à 20 h 45, place
Darcy. Renseignements : www.dijonroller.com/.
PATRIMOINE
Lecafé Tolix
Aujourd’hui, à partir de 19 heures, au café Tolix, café éphé-
mère et vintage, à l’hôtel particulier, 5, rue Musette, venez
écouter l’étonnante aventure de ces meubles chinés par Bri-
gitte Durieux, l’auteur dulivre Le Mobilier industriel. Réser-
vations : tél. 03.80.53.35.16.
D
imanche, l’ADP(As-
sociationde plaquo-
musophilesdeDijon)
fait “sauter”lePuits deMoïse:
cinquième pièce de sa collec-
tionàl’emblèmedeDijon.
SaBourse nationale de cap-
sules de champagne (la 16
e
qu’organise l’Associationde
plaquomusophiles de Dijon),
auCellier de Clairvaux, coïn-
cideavecsonlancement.
Après le palais des Ducs
(2006), la porte Guillaume
( 2007) , l ’ Our s Pompon
(2008), le Bareuzai (2009) et
donclePuitsdeMoïse(2010),
l’ADP annonce pour 2011
une édi ti on l i mi tée de l a
Chouette:peinteàlamainpar
MarcDuchamp(lireencadré)
et numérotée. Plaques demu-
selet coiffant les bouteilles
Lacroix-Triaulaire et fils, de
Merrey-sur-Arce: motifs colo-
riés sur plaque de tôle décou-
péeenflan, fabriquésparlaso-
ciété Geraudel à Épernay,
emboutis et muselés d’unseul
mouvement audomaine.
Incises sur latranche, lafrise
duvigneron, lalégendedel’il-
lustrationet les deuxmots Di-
jon, Champagne.
Histoire de rappeler que le
comté de Bar-sur-Seine ap-
partint au duché de Bourgo-
gne : les bornes aulieudit Le
Bourguignon (à la sortie du
chef-lieu) et à Neuville-sur-
Seine témoignent decette an-
cienne ligne de partage. Qui
faillit coûter séant aux pro-
ducteurs aubois l’appellation
champagne.
Bourse nationale ? L’ADP
n’aaucunmal : «Ondéborde
cheznosvoisins! », sourit Do-
minique Charvet (lire enca-
dré), son secrétaire, ensei-
gnant à l ’ uB. Cent ci nq
adhérents, Bourguignons,
Francs-Comtois, et jusqu’en
régionparisienne. Et depuis
queles Flamands - plaquomu-
sophiles avertis - en2007ont
mis le nez dedans... Sûr, le
chef-d’œuvre de Claus Sluter,
ils vont sel’arracher !
L’ADPne prévoyait pas un
tel engouement : « En 2006,
ontablait sur 300 à 500 bou-
teilles... Aujourd’hui, onenest
à 1 500 bouteilles par exem-
plaire».
AvisauxDijonnais: neman-
quez pas la Bourse nationale
decapsulesdechampagne, di-
manche de 9 à 18 heures, au
Cellier de Clairvaux, 27, bou-
levardde La Trémouille à Di-
jon. Entréegratuite.
ÉLISABETHHUARD
INFOTél. 06.76.27.78.35;
adp21000@yahoo.fr ;
http://asso­dijon­plaquo.
pagesperso­orange.fr/.
Di manche, au Cel l i er de
Clairvaux, la Bourse natio­
nale de capsules de cham­
pagne lancera la petite der­
nière de l’ADP à l’emblème
de Dijon.
BOURSE
Collection de capsules de l’ADP. La Chouette fera l’objet d’une édition limitée, en 2011. Photo LBP
Bulles dechampagne
et capsules deBourgogne

Témoins
du temps où le
comté de Bar-sur-
Seine appartenait
au duché
de Bourgogne.”
Dominique Charvet
Cuvéespécialepour laChouette, édition limitée, en 2011
Cuvée spéciale pour une édition limitée à 300 exemplaires...
La Chouette est pour lors entre les mains de Marc Du­
champ... « Du champ’, ça ne s’invente pas ! », se réjouit Do­
minique Charvet, admiratif du travail d’artiste du peintre pla­
quomusophile. Lui­même s’est jusqu’ici chargé de capter la
lumière ­ au meilleur moment du jour ­ sur les monuments
symboles de la capitale des ducs : mais « la Chouette enpho­
to ne rendait rien ». L’idée d’un motif estampé positif en relief
a vite été abandonnée : la matrice seule aurait coûté 1 800 €.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DIJON
Cahier
Local
05
J
usqu’ici, l’enseigne Misti-
griff était surtout canton-
née dans des zones com-
merciales. C’est ainsi
qu’elle est présente à Chenô-
ve (1 000 m²) depuis quel-
ques années.
Elle a ouvert ses portes de-
puis samedi matin et bénéfi-
cie déjà du bouche-à-oreille,
sans campagne de pub !
Sa formule est bien connue
de ses clients. Elle propose
des vêtements de marque à
prixcassés. Quant auchoix, il
est varié mais dépend des ar-
rivages. Tel pantalon de telle
marque ne serapeut-être plus
enrayonlasemainesuivante.
C’est aussi ce qui fait son
charme, car il faut chiner et
trouver la bonne affaire.
L’enseigne a une politique
de très bas prix appliquée à
des marques et c’est cequi fait
son succès. Elle propose des
rabais qui peuvent atteindre
80 % du prix initial. L’ensei-
gne est présente en France, à
travers ses vingt-huit maga-
sins qui s’approvisionnent
t ous à l a même cent ral e
d’achat. En choisissant la rue
du Chapeau-Rouge, elle s’as-
sure d’un bel emplacement,
au cœur même d’une petite
rue très commerçante forte
d’une quinzaine d’enseignes,
à deux pas de la rue de la
Liberté.
Pour ses voisins interrogés,
c’est un peu une aubaine.
C’est ce qu’on nous explique
au salon d’esthétique Saint-
Algue, juste en face : « C’est
une rue qui est déjà très pas-
sante et on voit que ce nou-
veau magasin nous apporte
déjà un peu plus de monde.
On peut d’ailleurs avoir les
mêmes clientes ».
Chez Damart, on ne pense
pas que cette arrivée puisse
être pénalisante, car la clien-
tèle est différente et même
complémentaire. Il faut dire
que la marque est présente
dans cette rue depuis dix-sept
ans.
Chez Miss Coquines, on la
joue fair-play, même si on est
sur la même strate de clien-
tes : « Ça peut nous apporter
du monde ».
Rue de l a Li berté, chez
H&M, on ne se dit « pas in-
quiets, car on ne travaille pas
le même produit et on a une
autre clientèle. On est bien
implanté sur Dijon et on bé-
néficie de l’antériorité. Au
fond, ça ne peut que nous
apporter un plus au centre-
ville ».
FRANCKBASSOLEIL
f.bassoleil@lebienpublic.fr
1 Une vingtaine
de vendeuses
s’activent derrière
les caisses et devant
les rayons pour
recevoir les clients.
2 Mistigriff succède
à Sport 2000
dans la rue
du Chapeau­Rouge.
Photos F. B.
2
1
COMMERCE. L’arrivée d’un magasin de déstockage au centre­ville est bien accueillie.
Mistigriff relanceladonne
L’arrivée du magasin Misti­
griff au centre­ville et son
i nstal l ati on rue du Cha­
peau­Rouge a étonné les
professionnels qui en sont
ravis.

On fait des
ventes flash sur un
lot en fonction
d’un arrivage et on
fracasse les prix.”
Le responsable de M istigriff
Pour faire sa rentrée, l’éco-
le de minibasket de la JDAa
proposé une journée porte
ouverte, samedi, dans la sal-
le Henri-Boisselet.
Le président de la section
amateurs de la JDA et Cyril
Jorand, responsable de JDA-
formation, peuvent être sa-
tisfaits de la réussite de cette
opération de sensibilisation
à la pratique du basket desti-
née aux enfants de 3 à 5 ans
pour le baby et de 5 à 7 ans
pour le mini.
La formation est un des
axes prioritaires du club,
tant pour les joueurs que
pour l eur encadrement.
Mickaël Garcia, en troisiè-
me année de formationd’en-
traîneur, et ses collègues
sont en lien avec le CFA du
sport. Le matériel et la péda-
gogie sont adaptés. Le bal-
lon, par exemple, ne pèse
que 300 g au lieu du double
pour les adultes. L’aspect lu-
dique est privilégié. Des pa-
rents, Bénédicte et Philippe,
ont appréci é ce premi er
contact et surtout l’accueil
de qualité qui a été réservé à
leurs deux enfants. Le papa
connaît bien le sujet, lui qui
a joué chez les espoirs de
Villeurbanne.
INFOSéances
d’entraînement les mercredis
de 9 h 45 à 11 heures
et de 11 heures à 12 h 15,
salle Henri­Boisselet,
18, boulevard de l’Ouest
à Dijon.
SPORT
Apprendrelebasket en s’amusant
Les futurs “grands” bénéficient d'un encadrement de qualité. Photo Christian Guilleminot
ENBREF
CÉLÉBRATION
Commémorations
mexicaines
Du 16 au 18 septembre,
sous l’égide du consul hono-
raire du Mexique à Dijon, la
Bourgogne cél èbre une
double commémoration
mexicaine : le 200
e
anniver-
saire de l’Indépendance du
Mexique et le 100
e
anniver-
saire de la Révolution mexi-
caine. Au programme : con-
f é r e n c e d e m a i n à
19 heures ; vendredi 17 sep-
tembre à 19 heures, rencon-
t re except i onnel l e avec
Juan Luis Brunel. Les ven-
dredi 17 et samedi 18 sep-
tembre, de 14 à 19 heures,
exposition de peintures,
d’artisanat et de photogra-
phies. Renseignements :
tél. 06.88.88.20.19.
Cahier
Local
06
AGGLOMÉRATION DIJONNAISE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
8
7
PUBLICITÉ
LOGO DECO, enseignes lumineuses, panneaux
et véhicules publicitaires, lettrages en relief ou adhésifs
gravure, toutes signalétiques, sérigraphie, impression
numérique, chevalets, création de logo, impression
sur textiles, imprimerie tous supports, film solaire
26, rue du 6-Juillet - 21300 CHENÔVE- 03 80 51 99 88 - www.logodeco.net
2
3
3
1
9
9
7
Matthieu Chèneby, photo-
graphe professionnel, et la
MJCde Chenôve organisent
une exposition de photogra-
phies intitulée “Portraits de
ma ville”. Cette balade pho-
tographique au cœur et aux
abords du Grand Ensemble
de Chenôve est visible jus-
qu’aumardi 5octobre, à l’es-
cale Charcot, du lundi au
vendredi de 14 à 18 heures
e t l e me r c r e di de 1 0 à
12 heures. Entrée libre.
INFOContacter la MJC
au 03.80.52.18.64 ou sur place,
7, rue de Longvic à Chenôve.
CHENÔVE
Visitedelavilleen images
Matthieu Chèneby,
photographe professionnel.
Photo Frédéric Vaussard
MARSANNAY-LA-CÔTE. La récolte est prévue pour la fin du mois de septembre.
Bientôt les vendanges
«L
e gel d'hiver, lo-
cal i sé dans l es
zones humides
l ors des épi sodes f roi ds
autour du 20 décembre, a gé-
néré des séquelles sur cer-
tains pieds de vignes, cer-
tains n' ont pas résisté »,
souligne Laurent Fournier,
viticulteur à Marsannay-la-
Côt e. « La derni ère f oi s
c'était en 1984, dans des pro-
portions bien plus importan-
t es ; des vi gnes ent i ères
avaient dû être arrachées et
replantées. Au printemps,
nous avons eu un temps
frais, des températures très
basses, mais pas degel. Il faut
savoir que la vigne est une
plante mésopotamienne. Le
froid ou l'excès de pluie peu-
vent avoir des incidences im-
portantes sur la fleur de vi-
gne et générer la coulure (la
fleur est alors détruite et il n'y
a pas de récolte) ou le mille-
randage (la fleur n'a pas de
fécondation, elle reste stérile
et la grume n'aura alors pas
de pépins). En revanche, ce
seront des fruits très riches et
très concentrés ».
Les années de milleranda-
ge sont des années qualitati-
ves. On aura une meilleure
tenue du vin au vieillisse-
ment, qui conduiraàdes vins
de garde. L'été s'est bien pas-
sé, avec des périodes de cha-
leur entrecoupées de mo-
ments de pluie qui n' ont
engendré aucun problème et
aucune pourriture.
Dans lerespect
des règles
Co u r a nt j u i l l e t , u ne
commission professionnelle
de l'ODG Marsannay (ex-
Syndicat de défense de l'ap-
pellation marsannay), prési-
d é e p a r Ma r c Br o c o t ,
composée de onze viticul-
teurs de Chenôve, Couchey
et Marsannay, en présence
de Chri stophe Suchant,
conseiller viticulture œnolo-
gie à la chambre d'agricultu-
re, a effectué une première
visite dans les vignes afin de
contrôler si les conditions de
production définies dans le
cahier des charges par l'Inao
sont bien respectées (charge
de raisins, maladie...).
Une deuxième visite, début
septembre, a permis de véri-
fier si les problèmes soulevés
lors de la première visite ont
été résolus. « Il faut savoir,
reprend Laurent Fournier,
qu'en Bourgogne, Marsan-
nay fait partie des leaders en
matièred'agriculturebiologi-
que et de lutte intégrée (l'em-
ploi de produits chimiques
est limité au strict nécessai-
re). »
Les vendanges sont actuel­
lement au cœur de toutes
les attentions des viticul­
t eur s. Deux vi si t es des
vignes ont permis aux pro­
fessionnels de contrôler les
conditions de production.
Laurent Fournier, viticulteur. Photos Annie Goubet
PERRIGNY-LÈS-DIJON
Libération. 10 septembre
1944, la commune de
Perrigny­lès­Dijon est libérée
de l'occupation allemande.
Vendredi soir, soixante­six ans
après, une cérémonie a eu
lieu au monument aux morts
pour commémorer cette
journée. Elle s'est déroulée en
présence de la population.
Deux jeunes avaient même
revêtu l'uniforme de l’armée.
PhotoRenéGauthey
MARSANNAY-LA-CÔTE
Retraite. À l’occasion de la
réception annuelle organisée
à l’attention des enseignants
des écoles maternelles,
élémentaires et des
responsables du collège
Marcel­Aymé, la municipalité
a souhaité honorer trois
d’entre eux, partis à la retraite
en juin dernier : Marie­Hélène
Rochet, Christine Baumann
et Bernard Foltier. Photo Cécile
Grapin
L’avis des professionnels
« Les vendanges s’annon­
cent bien, encore deux se­
maines de vent de nord­est,
des températures pas trop
élevées et un grand enso­
leillement permettront de
faire un bon millésime. Ren­
dez­vous fin septembre »,
expliquent les viticulteurs.
❏ 300 numéros............. 306 € 00
❏ 150 numéros............. 153 € 00
❏ 75 numéros................... 76 € 50
❏ 25 numéros* ................. 25 € 50
❏ 1 an......................................78 € 00
❏ 6 mois ............................... 39 € 00
❏ 3 mois ............................... 18 € 00
❏ Haute Côte-d’Or
❏ Région dijonnaise
❏ Beaune
❏ Dijon
TARIFS SEMAINE
TARIFS DIMANCHE
EDTIONS LOCALES
Règlement
❏ Prélèvement* (valable uniquement pour les 25 numéros)
Si vous choisissez le prélèvement, nous vous ferons parvenir un formulaire d’autorisation
❏ Carte bancaire N°
Expire fin Cryptogramme
(inscrire les 3 derniers chiffres au dos de la CB)
Vos coordonnées
Nom : ..............................................
Prénom : ........................................
Adresse : .......................................
...........................................................
CP : .................................................
Ville : ...............................................
Tél. : ................................................
e-mail : ........................@................
Mise en route souhaitée le :
............... /............... / .................
Date et signature obligatoires :
............... /............... / .................
SERVICEABONNEMENTS- BP21550- 21015DIJONCEDEX
Tél. 03 80 42 42 60 - Fax 03 80 42 42 50
e ma i l : a b o n n e me n t s @l e b i e n p u b l i c . f r
Bureaux ouver ts de 8 h 30/12 h 00 et de 14 h 00/18 h 00
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
2
3
4
0
8
2
1
Cahier
Local
08
AGGLOMÉRATION DIJONNAISE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
S
ur le plan sportif, la fin
de la saison passée du
Club sportif de tennis
de table talantais (CSTTT) a
été marquée par la première
place de l’équipe fanion au
terme de la seconde phase
duchampionnat avec àlaclé
un retour en division natio-
nale 2.
Côté gestion du club, Gaé-
tan Quilico ayant fait con-
naître son souhait de ne plus
exercer la fonction de prési-
dent (tout en demeurant au
club), c’est désormais Wil-
frid Lopes qui l’occupe.
Portrait
du nouveau président
Cela fait quatre ans que
Wilfried Lopes joue au ten-
nis de table. Directeur dans
le civil d’une structure péris-
colaire (accueil d’enfants de
3à 10 ans), le nouveau prési-
dent avoue à t out j ust e
21 ans « compter surtout
rester sur la lancée de son
prédécesseur, avec les mê-
mes priorités, et notamment
faire ensorte que le club pro-
gresse tant au niveau des
joueurs que de leur nom-
bre ». Pour cela, il va s’ap-
puyer sur les structures en
place qui ont démontré lors
des saisons précédentes
qu’elles sont efficaces et per-
formantes.
Des ambitions
mesurées
« À l ’ i ntersai son, deux
joueurs classés respective-
ment 55 (Stéphane Grégoi-
re) et Pierre Cardot (50)
nous ont quittés. En contre-
partie, nous n’avons enregis-
t r é que des ar r i vées de
joueurs, pour le moment,
susceptibles d’évoluer en
équipe 2.
«L’équipe fanionsera donc
complétée en première pha-
se par deux joueurs promet-
teurs issus de la promotion
interne. Comme nous mon-
tons d’uncrandans la hiérar-
chie du tennis de table bour-
guignon, nous nous devons
d’afficher des ambitions me-
surées et donc de viser le
maintien, un objectif qui
nous semble a priori réaliste
et conforme à nos possibili-
tés du moment.
« Pour ce qui concerne
l’équipe 2, elle a assuré son
maintien la saison passée en
division départementale 1 et
elle aussi visera le maintien.
« Quant à l’équipe 3, qui el-
le est descendue en division
départementale 3, compo-
sée pour moitié de joueurs
d’expérience et de jeunes en
devenir, elle dispose, semble-
t-il, dupotentiel nécessaireet
suffisant pour remonter en
D2. Ce sera en tout cas son
objectif. »
Nouveauté cette saison, un
créneau adultes loisirs est
programmé les mercredis,
de 20 à 22 heures.
INFOLe CSTTT pratique
son activité au gymnase
Bernard­Santonna.
Pour tous renseignements,
tél. 06.33.58.79.37 ou
06.10.71.53.22.
TALANT
Tennis detable:
leprésident viselemaintien
Le CSTTT a connu des ré­
sultats satisfaisants la sai­
son dernière. Wilfried Lo­
pes, le nouveau président
du club, espère maintenir le
niveau de ses équipes.
Wilfried Lopes succède
à Gaëtan Quilico à la
présidence du CSTTT.
Photo Bernard Martin
Lavéritableentréedans la
compétitionduFootball-Club
deTalant pourlasaison2010-
2011aeulieuleweek-endder-
nier. Concernant lestournois
jeunes, Gevreyet lesGrésilles
sontlesvainqueurs.
Samedi, sur les terrains du
complexesportif Marie-Thé-
rèse-Eyquem, lesenfantsdes
petitescatégoriesont partici-
péàplusieurstournois.
Toutd’abord, lesU7, compo-
sésdetroiséquipesseulement.
Danscettecatégorie, onjoue
pour leseul plaisir et peuim-
portelescore, tout lemonde
gagne.
LesU8-U9ont, quant àeux,
disputédanslemeilleuresprit,
untournoi àdixéquipes. Mo-
bilisésde10à16heures, ilsont
montrébeaucoupd’enthou-
siasmeet pratiquéunfootball
rafraîchissant car dépourvu
decarcantactique. Si Gevrey
estlegrandvainqueurdecette
catégorie, toutes les équipes
sont àféliciter. 1. Gevrey, 2.
ASPTTDijon, 3. Dijon-Gré-
silles.
LesU11ontterminéà17h30
après queles 14équipes pré-
sentes sesoient rencontrées
selonune formule mise sur
piedparlesorganisateurs. Di-
jon-Grésilles, qui est venuà
boutd’Is-sur-Tilleenfinale, est
le grandvainqueur dujour
dans cettecatégorie. Lepo-
dium: 1. Dijon-Grésilles, 2. Is-
sur-Tille, 3. ASPTT(1).
Dimanche, c’était autour
desU13d’entrerenlice. Neuf
équipesseulementétaientpré-
sentesdanscettecatégorie. Le
podium: 1. Dijon-Grésilles,
2.Talant, 3. DFCO.
TALANT
Les jeunes footballeurs
en tournois
Les U11 de Dijon­Grésilles, vainqueurs. Photo B. M.
BELLEFOND
Visite des élus. Le
maire et les responsables
de la commission scolaire
sont venus dernièrement
s’assurer de l’installation
des élèves dans les
locaux qui leur ont été
affectés. Ainsi, ils ont reçu
les observations du
personnel enseignant qui
ont permis de donner aux
enfants une scolarité de
qualité et constructive au
cours de l’année. Ce sont
les enfants de la
maternelle et du primaire
qui ont été concernés.
Photo François Zanchi

Continuer
sur la lancée de
mon prédécesseur
avec les mêmes
priorités. ”
Wilfried Lopes
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AGGLOMÉRATIONDIJONNAISE
Cahier
Local
09
I
ls sont comme trois pom-
mes et tout de blancs vê-
tus. Avant de commencer
uneséance, ils saluent respec-
tueusement le tatami, puis
leur professeur. Ce cérémo-
nial permet de rentrer dans
l’activité, avec un principe
fondamental : le respect des
autres et du lieu. Les petits ju-
dokas peuvent ensuite s’agi-
ter, sous les consignes de leur
professeur, Christophe Pra-
del.
Le club de judode Fontaine
accueille les jeunes enfants, à
partir de quatre ans et leur
propose des cours d’éveil au
judo. Christophe Pradel pré-
cise bien qu’à ce stade « il n’y
a aucun combat avec des pri-
ses ». Il s’agit ici de poser les
bases qui serviront ensuite.
Exercices de motricité et de
coordination vont permettre
aux enfants de se sentir à
l’aise dans l’espace et avec les
autres. Les exercices sont
multiples.
Les déplacements vont per-
mettre d’apprivoiser l’espace,
avec maint objets pour com-
pliquer la situation : cer-
ceaux, cei nt ures au sol ,
plots…Il faudraensuitesedé-
placer en respectant des con-
signes orales, tout seul ou
avec un partenaire.
Développer
laconfianceen soi
Les exercices de coordina-
tionet d’adresse vont permet-
tre de travailler la dextérité
des mains, d’apprendre à ap-
procher l’autre et de le saisir.
Les exercices de collabora-
tion vont développer le sens
du contact, pour ne pas avoir
peur de l’autre.
Les jeux d’équilibre vont
renforcer l’agilitéet permettre
aux enfants d’aiguiser leur
équilibre, notion si fonda-
mentale au judo. Les “com-
bats” se feront par des jeux
d’opposition : le bateau, où
l’objectif est d’expulser d’un
matelas tous ses partenaires,
la queue du diable… Pour
l’entraîneur, l’éveil judo a
pour objectif de « donner le
goût aux enfants de s’intéres-
ser ensuite à la technique ».
C’est aussi un bon moyen de
sedéfouler. Aveccesport «on
peut faire tous les interdits de
la maison, mais avec des rè-
gles : sevautrer, sebattre, cou-
r i r da ns t ous l e s s e ns ,
crier…».
L’éveil judo permettra « soit
de canaliser unenfant unpeu
trop vif, soit de donner con-
fiance», fait remarquer Chris-
tophePradel. C’est seulement
à partir de six ans que les en-
fantscommenceront àdécou-
vrir la technique. Mais « la
transition est ensuite facile »
car tous les fondamentaux du
judo seront déjà en place.
INFOÉveil judo le mercredi
matin, de 10 h 15 à 11 heures
pour les enfants nés en 2006 et
de 11 heures à 11 h 45 pour les
2005. Inscription possible direc­
tement au club, au dojo, rue des
Paules, aux horaires des cours.
1 La saison dernière,
trente­cinq enfants
ont participé à
l’activité éveil judo
assurée par
Christophe Pradel.
2 Le jeu du bateau,
qui consiste à
“éjecter” ses
partenaires du
matelas, clôture
chaque séance.
Photos Frédérique Aubert
2
1
La sect i on j udo du Cl ub
sportif a repris ses activités.
Des cours d’éveil dédiés
aux enfants sont organisés
chaque mercredi matin.
FONTAINE-LÈS-DIJON
Reprisedu judo
pourles tout-petits
OLIVIER RENAUT
Président de Concertino­
Fontaine et organisateur
du festival Rentrée libre
en chansons à Fontaine­lès­Dijon
n
QUESTIONS
À
Le festival Rentrée libre
en chansons est lancé
L
e festival Rentrée libre en chansons a commencé
hier. Quel en est le principe ?
« Il s’agit de donner l’occasion au public de faire une
rentrée pas trop morose. La chanson est un genre qui
plaît à tout le monde. Elle est présente dans la vie de
tout le monde, dans tous les épisodes de la vie. Le festi-
val est libre, c’est-à-dire gratuit, mais les gens peuvent
donner une petite obole. »
Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de créer ce rendez-
vous de rentrée ?
« C’est tout à fait circonstanciel. J’ai eu plusieurs propo-
sitions de prestations mais qui ne collaient pas avec ce
que Concertino-Fontaine fait habituellement. Le déno-
minateur commun des trois propositions était la chan-
son. D’où Rentrée libre en chansons. Ça a bien marché
la première année, encore mieux l’an dernier. La grosse
difficulté va être de poursuivre en assurant la gratuité
tout en trouvant des groupes nouveaux. Heureusement
que nous avons l’appui de la Ville qui nous aide à sup-
porter les frais (Sacem, publicité, location de maté-
riel…). »
Pouvez-vous nous présenter les groupes qui se pro-
duisent cette année ?
« Le premier à s’être produit, hier, Iscaryv : ce sont deux
chanteurs, une accompagnatrice au piano et un guita-
riste, issus de Concertino. Ils ont présenté un program-
me entièrement dédié à Jean Ferrat, en mettant l’accent
sur sa musicalité et sa poésie. Le deuxième, les Tapatou,
se produisent ce soir : ce groupe réunit Marie-Claude et
Jean Perdreau et Nadine Lacassagne. Ils s’adjoignent
pour la circonstance trois autres personnes. Le pro-
gramme est très éclectique. Il y a de l’anonyme du XIII
e
siècle, du Robert Schumann, du Francis Blanche, du Fe-
derico Garcia Lorca, du Boby Lapointe… Le dernier
groupe, Zig Zaton, la grande nouveauté de cette année,
sera sur scène demain. Il s’agit d’un assemblage assez
rare d’un quatuor à cordes, d’un clavier électronique et
d’une guitare électrique, sous la houlette d’Olivier Ur-
bano, accordéoniste, professeur au conservatoire de Di-
jon et compositeur. Toutes les musiques sont des créa-
tions essentiellement d’Olivier Urbano lui-même. Le
son, les arrangements et les textes sont très bien compo-
sés. Ce groupe commence à être connu. »
ENBREF
FONTAINE-LÈS-DIJON
Inscriptionsauxcoursdansemodern’jazz
Lesinscriptionsauxcoursdedansemodern’jazzdeDanse2000
aujourd’hui, de16à18heures, aucentred'animationPierre-Jac-
ques. Courstousniveauxpourenfants, adolescentset adultes.
Renseignements auprès deMarie-ReineVilnai-Beauné, au
03.80.56.14.09.
Inscriptionsauxateliersd'artsplastiques
InscriptionsauxateliersdeLaSardineéblouieaujourd’hui, de
14à16heuresetsamedi18septembrede10à12heuresetde14à
16heures, aucentred'animationPierre-Jacques. Renseigne-
ments sur placeouauprès duprofesseur, NadineMorel, au
06.80.95.00.49, ouparmail lasardineeblouie@free.fr/.
Cahier
Local
10
AGGLOMÉRATION DIJONNAISE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
P
our la première fois, la
Ville de Saint-Apolli-
naire participera aux
manifestations proposées
dans le cadre des Journées
du patrimoine. À quelques
jours de l' événement, les
membres du comité organi-
sateur règlent les derniers
détails.
Trois lieux
Di f f ér ent s s i t es de l a
commune seront ouverts :
une occasion unique de dé-
couvr i r un pat r i moi ne
épleumien extraordinaire
j usqu' al ors i nconnu du
grand public et datant des
XVII
e
, XVIII
e
et XIX
e
siè-
cles.
À la mairie. – La salle des
mariages, encore appelée
salonChampy, permettra de
découvrir les vitraux, les
bas-reliefs, la cheminée et la
devi se de l a commune :
« Fay bien et laisse dire ».
Les différentes médailles de
la Ville, la liste de maires de-
puis 1790, l'historique du
bâtiment et du pigeonnier
seront exposés. Pour la pre-
mière fois, l'antependium,
tableau en broderie de per-
les polychromes qui daterait
de l'époque où les ursulines
étaient présentes et restauré
en 2009, sera exposé. La
chapelle sera également
ouverte et, à l'extérieur, le pi-
geonnier méritera lui aussi
le détour.
À l'église. – Une exposi-
tion de chasubles, de voiles
de calice, de manipules et
d'étoles viendra compléter
le retable de l'ancien autel et
différentes statuettes. Mi-
chel Pauty, historien épleu-
mien, sera présent durant
les deux jours pour donner
les explications concernant
les tombes présentes à l'inté-
rieur et à l'extérieur. Il dédi-
cacera également le livre
Les Bigarrures. La visite per-
mettra de découvrir bien
d'autres choses encore.
ÀLa Redoute. – Une visite
guidée et commentée par
Michel Bonnot est organi-
sée le dimanche matin.
SAINT-APOLLINAIRE
Lacommuneparticipera
aux Journées du patrimoine
Les Journées européennes
du patrimoine, qui ont pour
t hème, cet t e année, l es
g r a n d s h o m m e s , s e
dé r o u l e r o n t l e s 1 8 e t
19 septembre.
Les membres du comité organisateur. Photo Martine Clément
La Fête du sport en famille
à Clénay a eu un franc suc-
cès dimanche. Dès 10 heu-
res, plusieurs départs d’acti-
vités ont été donnés (rando
VTT en famille, parcours
VTT de 21 km, marche ran-
do aux alentours de Clénay
(jogging). Puis, tout au long
de la journée, roller, poney,
rugby, badminton, tennis de
table, parcours de santé,
tennis, futsal, football, dan-
se orientale, paintball et un
concours de pétanque pour
tous.
La municipalité de Clénay
a organisé sa deuxième Fête
du sport en famille afin que
le sport soit fédérateur d’ac-
tivités à partager en famille
et pour éventuellement tou-
te la saison. Clénay dispose
d’un bon équipement spor-
tif ainsi que de multiples ac-
tivités qui, comme le futsal
et le tennis de table, sont
bien placées sur le “mar-
ché” national du sport. Les
bons résultats de l’an der-
nier en sont un bel exemple.
La muni ci pal i t é a ét é
aidée par le CCAS, l’ASLde
Clénay, le TC de Saint-Ju-
lien, le club de foot du Val
de Norge, Les Joggers du
Val de Norge, l e cent re
équestre La Vignotte et le
cl ub de rugby de Sai nt -
Apollinaire - Talant.
CLÉNAY
Fêtedu sport en famille:
un deuxièmesuccès
Départ des 21 km VTT. Photo Martine Jeanningros
BROGNON
Hommage. Dans le cadre de la cérémonie du 66
e
anniversaire de la libération de Brognon, Ludovic
Rochette, maire et conseiller général, a remis à
Georges Charlut, responsable des porte­drapeaux, un
livre de Jean­Claude Sobole sur le Val de Norge. Photo
Martine Jeanningros
SAINT-JULIEN
Mimiss. La petite chatte
blanche aux yeux jaunes,
perdue le 15 juillet sur
l’aire d’autoroute de
Dijon­Brognon, a été
retrouvée le
10 septembre, après deux
mois de “cavale”. Photo SDR
Lors de la kermesse parois-
siale, le tirage au sort a dési-
gné les gagnants suivants :
1
er
lot, places à l’Auditorium
(valeur 200 €), billet n° 2312,
familleMathey; 2
e
lot, naviga-
teur GPS(valeur 180€), billet
n° 1787, C. Allain ; 3
e
lot, re-
pas aurestaurant MaBourgo-
gne (valeur 100 €), billet
n° 2367, J.-F. Dodet. Pour reti-
rer les lots et connaître les
autres gagnants s'adresser au
clos Saint-François, 308, rue
Gauthier (tél. 03.80.71.50.53)
si possible avant le 30 sep-
tembre, uniquement du lundi
auvendredi de18à19heures.
Tous les possesseurs de
billet(s) dont le numérose ter-
minepar lechiffre7ont gagné
un lot de consolation.
Le panier garni, qui pesait
6, 230 kg, a été gagné par
T. Roux qui a annonc é
6,232 kg.
SAINT-APOLLINAIRE
Lesgagnantsdelakermesse
PRATIQUE
Samedi : 10­12 heures
et 14­18 heures. Dimanche :
14­18 heures. La visite
commentée de la Redoute
est prévue le dimanche à
9 heures. Il est recommandé
d'utiliser le parking
du centre commercial de La
Fleuriée ou celui de la place
de l'Église. Un parcours
fléché sera mis en place.
ENBREF
SAINT-
APOLLINAIRE
Baladedu mercredi
Saint-Apo Détente organise
une balade aujourd’hui avec
Rémi Lecarme : rendez-
vous devant la Maison des
associations à 13 h 50 pour
un départ en voiture dès
14 heures en direction de
Gevrey-Chambertin.
Visite
L'Office municipal des aînés
(Oma) organise une visite
au musée de La Vie bourgui-
gnonne aujourd’hui. Rensei-
g n e m e n t s à l ' O m a
03.80.78.15.81.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AGGLOMÉRATIONDIJONNAISE
Cahier
Local
11
Depuis la créationde la sec-
tion œnologie du club CSA
Guynemer, dans les années
quatre-vingt-dix, le nombre
maximum d’adhérents a été
de quarante-cinq personnes.
Le club comptait vingt-cinq
membres lors de la dernière
saison.
Christophe Chevriau ani-
me les soirées depuis dix ans
maintenant et, sur ces dix
dernières années, le cluba pu
organiser une centaine de dé-
gustations.
La section compte des gens
de tout âge, hommes et fem-
mes, amateurs, passionnés.
Les dégustations se font en
salle, soit àlaVillaGuynemer
ou dans d’autres lieux, com-
me à la médiathèque de Sen-
necey-lès-Dijon et chez les vi-
gnerons ouprofessionnels de
la côte. Les différents thèmes
abordés sont les appellations
bourguignonnes, pour un
tiers, mais aussi les vignobles
français et étrangers. La
structure de la dégustation
s’organise de différentes ma-
nières : par la découverte
d’un domaine, d’un cépage,
d’une aire d’appellation, voi-
re d’un millésime.
La première séance aura
lieu lundi 20 septembre, à
20 heures, à la médiathèque
de Sennecey avec une pré-
sentation des cépages et des
appellations enBourgogneet
une dégustation (10 €/per-
sonne, public adulte). Les
per s onnes i nt ér es s ées
peuvent par la suite adhérer
au club pour des rencontres
autour d’autres thèmes et
vignobles. Pour le 20 septem-
bre, l’inscription est obliga-
toire.
INFOTél. 03.80.47.00.56.
SENNECEY-LÈS-DIJON
L’œnologie, uneactivité
àpartagersansmodération
P
ari gagnépourlecomité
des fêtes de Sennecey-
lès-Dijon et Courir à
Senneceyquiorganisaient, sa-
medi, la 14
e
éditiondes Fou-
lées duPont-de-Pierre. Cette
épreuve, qui fait partie du
challengedel’Étoile, aétépro-
grammée le samedi endébut
desoiréeàlaplacedudiman-
chematin; leparcoursaétére-
vuafindemieuxs’adapter àla
circulation. Cechoixparaît ju-
dicieux puisque, combiné à
une météoestivale, c’est près
detroiscentscoureursqui ont
participé à l’une des quatre
épreuves auprogramme.
Lesrésultats
La course enfants (nés en
1999et après) a ouvert le bal
sur unedistancede1km. Hu-
go Lessavre s’est imposé en
3’25devant le local Clément
Dillenseger à 5’’ et Antoine
Ducarmeà9’’. Chezlesfilles,la
Senneçoise Laura Moriss
remportelacourseen3’35de-
vant les sœurs Breniaux, Lau-
rèneà19’’ et Marianneà20’’.
Les benjamins-minimes se
sont expriméssur labouclede
3,4km, juste avant de libérer
le peloton de plus de deux
cent cinquante personnes
parti pour 6,7ou10km. Des
coureurs repérables avec des
ballons faisaient officedeme-
neurs d’allure pour parcourir
les10kmen45’ ou50’ ou55’ ;
chacunpouvant ainsi s’accro-
cher, enfonctiondesonobjec-
tif, augroupeainsi formé. Cet-
te initiative aété appréciée et
serarenouvelée.
L’associationCourir à Sen-
necey remporte cette année
encore le challenge dunom-
bre, avec une quarantaine
d’adhérents alignés audépart.
Une présence remarquée sur
le 6,7 km, celle de Philippe
Bel l evi l l e, l e mai re de l a
commune.
Le comité des fêtes a remis
un chèque de 300 €(1 €par
inscription) à l’association
Coupd’Poucequi aideles en-
fants atteints d’uncancer en
Bourgogne.
1 Le départ
de la boucle
de 2,4 km.
2 Le podium
des garçons nés
en 1999 et après.
Ils ont été
récompensés
par Norbert
Chevigny, adjoint
aux sports.
Photos René Gauthey
2
1
SENNECEY-LÈS-DIJON. Les Foulées du Pont­de­Pierre ont proposé quatre épreuves.
Dumondedans laboucle
Les Foulées du Pont­de­
Pierre, épreuve du challen­
ge de l’Étoile, ont permis au
comité des fêtes de faire un
don de 300 € à l’association
Coup d’Pouce.
2010 est l'année des anni-
versaires des jumelages de
Chevigny-Saint-Sauveur.
Depuis 1980, la commune
est jumelée avec une ville de
Rhénanie-Palatinat, Boben-
heim-Roxheim, et depuis
1990 avec une ville de l'an-
cienne Allemagne de l'Est,
Jessnitz.
Du14au19juin, une expo-
sition a eu lieu dans le hall
de la mairie, retraçant les
trente ans de jumelage avec
Bobenheim-Roxheim, et
une délégation allemande a
tenu un stand à la fête de la
Musique pour présenter ses
produits régionaux typi-
ques. Les bénéfices de cette
vente ont d'ailleurs été re-
versés à une classe du collè-
ge de Chevigny.
Les 17, 18 et 19 septembre,
la municipalité de Chevigny-
Saint-Sauveur et le comité
de jumelage organisent une
rencontre et des festivités di-
verses pour le 30
e
anniver-
saire du jumelage, dont la
pose d'une pierre de l'amitié.
Le clou de ces trois jours se-
ra la soirée de gala, avec l'or-
chestre Fred Kolher, samedi
18 septembre, à 20 h 30, à
l'Ogive. Il s'agit d'un specta-
cle-cabaret et d'une soirée
dansante ouverts à tous. En-
trée 10 € avec possibilité de
restauration (assiette de
charcuterie, assiette de fro-
mages bourguignons, assiet-
te de desserts : 4 €).
INFOLes inscriptions se font
auprès de Mme Brenot
au 06.13.10.21.47.
Il est possible de s'inscrire
pour la soirée avec ou sans
restauration.
CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR
Un galapour trenteannées dejumelage
Les familles françaises et allemandes fêteront trente ans
de jumelage les 17,18 et 19 septembre. Photo archives SDR
Cahier
Local
12
AGGLOMÉRATION DIJONNAISE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
2
3
2
3
8
9
3
L
a c é r é m o n i e
commémorant la libé-
ration de la commune
s’est déroulée samedi matin
en présence des élus, du lieu-
tenant-colonel Poncet, re-
présentant le commandant
de la BA 102, des anciens
combattants et de nombreux
Longviciens. Tout a débuté
au cimetière avec un dépôt
de gerbe sur la stèle de l'adju-
dant Pierrat. Puis les officiels
se sont rendus devant le mo-
nument dédié au capitaine
Valentin, dans la cité qui por-
te son nom, pour poursuivre
la cérémonie.
Le troisième temps fort de
cette matinée s'est tenu de-
vant l'hôtel de ville, présidé
par Claude Darciaux, dépu-
tée-maire. Unegerbeaétédé-
posée devant le monument
auxmorts. Lamaireaensuite
remis les diplômes d'hon-
neurs aux anciens combat-
tants de l'armée française de
1939-1945. Claude Darciaux
a tenu à rappeler l'importan-
ce de cette date pour la com-
mune. Elle a insisté sur l'im-
portance des valeurs de la
République portées par les
soldats qui ont combattu
pendant la Seconde Guerre
mondiale et qui sont remises
en cause en ce moment :
« Notre devoir est de perpé-
tuer la mémoire de ceux qui
ont combattu pour ces va-
leurs et de les transmettre
aux générations futures ».
Elle a également tenu à
avoir une pensée pour trois
hommes qui ont donné leur
vie pour Longvic : MM. Dus-
saussois, Crassin et Pierrat.
Elle a également rendu hom-
mage au colonel Ponteins, as
de l'aviation et ami du capi-
taine Valentin, qui a disparu
l'année dernière.
LONGVIC. Lalibérationdelacommuneaétécélébréesamedi.
Perpétuerledevoirdemémoire
À l’occasion de la cérémo­
nie du 66
e
anniversaire de la
l i bérati on de Longvi c, l a
mai re Cl aude Darci aux a
remi s des di pl ômes aux
anciens combattants.
Au cours de la cérémonie. Photo Emmanuel Clémence
ENBREF
LONGVIC
Ateliers sport
L'inscription aux ateliers de
l ' écol e muni ci pal e des
sports, gratuite, se fait au ser-
vice des sports, Maison Ju-
les-Verne, au03.80.68.45.70,
du lundi au vendredi de 9 à
12 heures, du lundi au jeudi
de 14 à 18 heures et le ven-
dredi de 14 à 17 heures. Un
certificat médical et l'autori-
sation parentale sont obliga-
toires. Un tract explicatif du
planning et des activités est
disponible à la Maison Jules-
Verne.
OUGES
Inscriptions au foot
Le Football-Club d'Ouges-
Fénay i nvi te l es enf ants
(filles ou garçons) de 6 à
10 ans aujourd’hui, à partir
de16heures, austadePierre-
Demont à Ouges pour les
inscriptions. Pour compléter
sonéquipejuniors, leclubin-
vite les 15-17ans à se présen-
ter au stade le mercredi à
parti r de 19 heures. Les
18ans et plus peuvent rejoin-
dre l'équipe seniors le mardi
et le jeudi à partir de 19 h 30.
LESDIPLÔMÉS
Thomas Amadeï,
Adolphe Artaz,
Robert Caroline,
Maurice Carrière,
Jean Chaussin,
Henri Lhéritier,
Antoine Marques­Pinto,
Jean Vergnes, la fille
d’Émile Rivière, décédé
dernièrement,
Jules Gabiot, Jacques
Bonnaud, André Cosotti,
Jeannine Lanier.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AGGLOMÉRATIONDIJONNAISE
Cahier
Local
13
2
2
5
0
7
8
0
LIQUIDATION
CARRELAGE EN PIERRE,
VASQUES, BACS A DOUCHE,
PLAN DE TRAVAIL, EVIERS
EN VRAIE PIERRE
EKOLUX
AVANT TRAVAUX
EKOLUX
TOTALE
La pierre n’est plus un luxe !
www.ekolux.com
EKOLUX DIJON-SUD
MARSANNAY-LA-CÔTE - DERRIÈRE LE BOWLING 03 80 51 08 15
V
e
n
te
s
o
u
m
is
e
à
a
u
to
ris
a
tio
n
p

fe
c
to
ra
le
n
°
2
0
1
0
-2
1
,
a
rt.
L
3
1
0
-1
d
u
c
o
d
e
d
u
c
o
m
m
e
rc
e
e
t
d
é
c
re
t
n
°
2
0
0
5
-3
9
,
1
8
ja
n
v
ie
r
2
0
0
5
m
o
d
ifia
n
t
le
d
é
c
re
t
n
°
9
6
-1
0
9
7
d
u
1
6
d
é
c
e
m
b
re
1
9
9
6
.c
o
m
9 r u e d e s f r è r e s M o n t g o l f i e r - 2 1 3 0 0 C h e n ô v e
w w w . e n e r g y f i t n e s s . f r - 0 3 . 8 0 . 5 2 . 7 3 . 7 3
- 50 % sur les droits d’entrée
6 premiers mois à 39 € !
Voir conditions sur notre site internet - Offre valable jusqu’au 30 septembre 2010
Nouveau planning avec plus de 45 cours/semaine
Semaine portes ouvertes
du 13 au 18 septembre
Lancement du BodyCombat
2
3
2
7
6
9
8
Les cours de la section es-
crime de l'Association loi-
si rs- cul t ure reprennent
auj ourd’ hui et vendredi
17 s ept embr e, s el on l a
catégorie.
Les horai res des cours
sont l es sui vants : l undi
(sous réserve d'un effectif
s uf f i s ant ) , de 18 h 30 à
20 heures, enfants nés de
1996 à 1999 ; de 20 heures à
21 h 45, adultes et jeunes
nés en 1995 et avant. Mer-
c r e d i , d e 1 8 h e u r e s à
19 h 30, enfants nés de 2000
à 2 0 0 5 ; d e 1 9 h 3 0 à
21 heures, enfants nés à par-
tir de 1999, jeunes et adul-
tes. Vendredi, de 18 h 30 à
20 heures, enfants nés de
1996 à 1999 ; de 20 heures à
21 h 45, adultes et jeunes
nés en 1995 et avant.
Les cours ont lieu à la salle
polyvalente du groupe sco-
laire Roland-Carraz, 48, rue
André Malraux à Longvic.
La section met du matériel à
disposition pour les person-
nes qui n' ont j amai s été
licenciées.
Rappelons que la section
escrime a reçu un label de la
Fédération française, gage
de qualité dans l'accueil et
l'enseignement.
Le bureau du club est com-
posé de Gérard Genty, pré-
sident, Christine Chollet, se-
crétaire, Richard Mathieu,
trésorier, Gilles Beaufils, en-
traîneur, Romain Genty.
INFORenseignements :
ALC, rue Aristide­Briand,
21600 Longvic,
tél. 03.80.48.08.18.
LONGVIC
Reprisedel'escrime
Gérard Genty, président, Christine Chollet, secrétaire, Gilles
Beaufils, entraîneur, Romain Genty, Richard Mathieu, trésorier.
Photo E. C.
Lesadhérentsdel'Associa-
tiondessin-aquarelle-peinture
onteffectuéleurrentréeàl'an-
cienneécoledesfilles. «L'ob-
jectif decetteréunion, rappel-
leleprésidentAlbertoFerreri,
est depermettreunerencon-
treentrelespersonnesqui fré-
quentent les différents cré-
neaux.»L'associationcompte
actuellement soixante-qua-
torzeadhérents. Lescours, en-
cadrésparLaurent Battistini,
ont lieudulundi auvendredi
de14à16heures.Lemercredi,
de14heures à15h30, est ré-
servé aux j eunes. Il reste
d'ailleursdelaplace.
Laprochaineexpositionse
dérouleradu9au21novem-
breàlamédiathèqueMichel-
Etiévant. Unevisitedel'expo-
sitionPicassoàPommardest
aussi programméeennovem-
bre. AlbertoFerreri exposeac-
tuellement ses aquarelles de
BourgogneàSennecey.
LONGVIC
Decours en expositions
Les adhérents de l'Adap ont effectué leur rentrée. Photo E. C.
LONGVIC
Des élèves récompensés. Quarante­deux élèves de l’établissement Roland­
Dorgelès ayant obtenu une mention au dernier brevet des collèges ont été reçus par
les élus, en mairie, lors d'une cérémonie. Claude Darciaux, députée­maire, Bernadette
Prévost, adjointe, et Laurent Bertrand, principal du collège, ont tenu à féliciter ces
élèves pour leurs excellents résultats. Chacun est reparti avec une clé USB. Photo
Emmanuel Clémence
ENBREF
OUGES
Téléthon : premièreréunion vendredi
Yves Doussot, adjoint et responsable de l'organisation du
Téléthon, invite les associations et les habitants de la
commune à la première réunion de préparation, vendredi
17 septembre, à 20 heures, à la salle des fêtes.
Cahier
Local
14
LA CÔTE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
A
nne-Marie Kerloue-
gan, trésorière de
l'Association des an-
ciens combattants de Cou-
chey, explique que cette ex-
position est présentée tous
les cinq ans. La totalité des
documents et objets ont été
prêtés soit par des particu-
liers, soit par l'Association
départementale des anciens
combattants.
Ainsi, le visiteur s'informe
sur la Seconde Guerre mon-
diale et la libération de la
France grâce à l a presse
d' époque et aux diverses
cartes et affiches résumant
l e s di f f é r e nt s l i e ux de
combats.
Sur deux tables, certains
objets tels que des masques
à gaz, une cartouchière, un
Lüger version jouet ou en-
core un appareil radio sont
disposés les uns à côté des
autres. Enfin, des photogra-
phies prises lors de la libéra-
tion de Couchey montrent
un village accueillant les
alliés.
Levillagelibéré
Selon François Kerloue-
gan dans Couchey, village
de la Côte, études histori-
ques, 1972-2000, il semble
que les habitants de Cou-
chey, au sortir de la messe
du dimanche 10 septembre
1944 au matin, ont décou-
vert la place occupée par
des véhicules militaires et
quelques hommes enunifor-
mes. Il s'agissait alors d'une
patrouille française partie
en reconnaissance. Le gros
de la troupe étant restée à
Nui t s - Sa i nt - Ge or g e s .
L'après-midi se passe à ac-
cueillir les combattants, dé-
corer les bâtiments de dra-
p e a u x t r i c o l o r e s e t
discourir. Le soir venu, les
habitants invitent la petite
troupe à partager un repas
festif, avec les moyens du
bord. Sachant les premiers
Allemands en défense sur
Chenôve, la résistance éta-
blit un réseau de surveillan-
ce autour du village. Ainsi
fut libéré Couchey.
COUCHEY
Uneexpositionquinquennale
L'Association des anciens
combattants de Couchey
présente une exposition sur
la libération de la commune
jusqu'au dimanche 19 sep­
tembre.
Anne­Marie Kerlouegan entourée de son fils, à sa droite
et de Bernard Séry, secrétaire de l'Association des anciens
combattants. Photo Fabienne Michéa
Sous unsoleil radieux, cin-
quante-deux doublettes se
sont affrontées pendant trois
partiesqualificatives. Loulou
aux manettes et maître des
points aventiléles quarante-
huit meilleures équipes sur
troistableaux.
Dans le premier tableau,
Daller et Fils sortent vain-
queurscontreCédricet Mau-
rice. Ledeuxièmetableauavu
l'équipe Taj gagner contre
l’équipe Lamy. Enfin, le ta-
bleauCavulavictoiredeJac-
queset Pascal contrel'équipe
Boubouche. Lesbénévolesdu
comitédesfêtessont satisfaits
decetteforteparticipation. La
qualitédejeuxapermisdere-
hausser ceconcours très ap-
préciédanslarégion. Rendez-
vous est pris pour l' année
prochaine.
SAULON-LA-RUE
Un concours depétanqueapprécié
LadeuxièmefêteduSport,
organiséeconjointement par
les commissions de Fixin,
Coucheyet Brochon, s'est dé-
rouléedimanchedernier,avec
unrecordde participation.
Deuxcent troisinscrits, dont
soixante-seize enfants de
moinsde15ans.
Enprologue,cinquante-cinq
personnes, desadultesetleurs
enfants, ont fait lamarchede
nuit lesamedi soir. Lediman-
che, plusieursinitiationsàl'es-
crime, àl'escalade, orienta-
tion, badminton, tennis, foot
et handball étaient réparties
danschacundesvillages, en-
cadréesparlesprésidentsdes
diverses associations. Enfin
d'après-midi, dimanche, lare-
mise des médailles et des
maillotss’estdérouléeàlasalle
delaCharmottedeFixin, en
présencedeGenevièvePeltier
etdeClaudeRémy,respective-
mentmairedeFixinetdeBro-
chon, ainsi quedeValérieDé-
card, Nourédine Rabouh,
FrédéricMazuir, Jean-Philip-
pePrunier,conseillersmunici-
pauxetresponsablesdel'orga-
nisationdecettegrandefête
parfaitementréussie.
FIXIN-BROCHON-COUCHEY
Un record departicipants
pour lafêtedu Sport
De très nombreux enfants ont participé à la fête du Sport.
Photo Camille Bailly
L'activitégymnastiquevo-
lontaireproposedesséances
rythme“doux”, lelundi entre
10et 11heureset/oulejeudi
entre9et 10heures. Lesséan-
cesrythme“dynamique”ont
lieulemercredi, de19heuresà
20 h 30.Tarifs :1heuredegym
“douce” : 95€/an, 2heures
parsemaine140€/an, 1 h 30
degymtoniqueà125€àl'an-
née.L'activitédessinetexpres-
sion plastique avec Viola
Montenot : pour les enfants,
ellealieulemercredi de15à
17heures ; pourlesadultes, le
mercredi de18 h 30à20 h 30
et /ou le jeudi de 14 h 30 à
16h30,etde17à19heures.Ta-
rifs : enfants128€/an, adultes
170€/an.L'expositiondestra-
vauxdesartistessetiendraàla
salledesfêtessamedi 25et di-
manche26septembre.
COUCHEY
Les activités sportives
et artistiques reprennent
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
SAÔNE ET TILLE
Cahier
Local
15
LAMARCHE-SUR-SAÔNE. Sept cent cinquante personnes sont venues à la rencontre des arts.
Lesartistessurleterrain
Ce week­end s’est déroulé
pour l a deuxi ème année
consécutive Squ’Art Expo.
Au programme, peinture,
poteri e, scul ptures avec
des artistes venus de toute
part.
C
ette journée, placée
sous le signe des arts a
été organisée par l'as-
sociation Renouveau de la
Chapelle, présidée par Jean-
Claude Servoz qui relançait
pour l a s econde année
Squ'Art Expo dans le square
Louis-Fevbret avec comme
t hème “Art s en l i bert é”.
L’inauguration a eu lieu à
11 h 30 en présence de Rémi
Delatte, député, de Joël Ab-
bey, conseiller général, d'Isa-
belleLajouxconseillèrerégio-
nale et de nombreux maires
du canton. Soixante-cinq ex-
posants étaient présents al-
lant de la peinture à la poterie
enpassant parlasculpturesur
bois, sur fer et sur verre.
Certains artistes n'ont pas
hésité à travailler devant le
public comme le lycée de
Longchamp, bienconnudans
le Val de Saône. Les artistes
venaient de toute la France,
mais les locaux étaient bien
représentés comme l'atelier
de dessin de Lamarche. Les
enfants n'ont pas été oubliés
avec “La Récré des artistes”
animée par par Marie-Laure
Ga y qui a pr opos é de s
activités d'arts plastiques.
1
4
Après le championnat dé-
partemental qui s'est dérou-
lé en mai, où l’équipe fémi-
nine a terminé première, ce
week- end ont débuté les
phases finales. L’équipe de
Pontailler, composée de Ca-
therine Desmetz , Pascaline
Gatto, Nadia Castellano,
Solène Gatto et Camille La-
noote, a reçu l' équipe de
Seurre et la rencontre s’an-
nonçait serrée. Après des
matches très disputés, les
Pontiliaciennes se sont im-
posées finalement sur le sco-
re de 3 à 2. Pontailler s'offre
donc le droit de disputer la
finale, sous une pluie d'em-
brassade entre joueuses et
supporters. L’équipe se dé-
placera pour l’occasion soit
à Genlis ou à La Roche-en-
Brenil, le week-enddes 18et
19 septembre.
PONTAILLER-SUR-SAÔNE
Un pas en finalepour letennis féminin
L'équipe de Pontailler (debout) prend le meilleur sur Seurre
et ira en finale. Photo André Kotyla
1 Le lycée de
Longchamp a montré
son savoir­faire.
2 La peinture
au couteau avec
Bernard Deschamps.
3 Le stand
de la poterie.
4 Les enfants
ont joué les artistes.
Photos Geneviève Odier
2
3
ENBREF
HEUILLEY-SUR-SAÔNE
RéunionduTéléthonjeudi
Lespersonnesdésireusesdes'investirpourleTéléthon2010sont
invitéesàparticiperàlaréunionpréparatoiresalleEspaceRen-
contresLoisirs, jeudi 16septembre, à19heures.
LAMARCHE-SUR-SAÔNE
Reprisedesactivitésaufoyerrural
Lefoyerrural lamarchoisreprendsesactivités, àsavoir: yoga
aujourd’hui, de18heuresà19h15, aupremierétagedelasalle
des f êt es, avec pour responsabl e Syl vi e Paul i n, t él .
03.80.47.80.97.Gymvolontaire,jeudi16septembre,de19h30à
20h30, responsableGenevièveOdier, tél. 03.80.47.13.67. La
sectioninformatiquetiendrasonassembléegénéralejeudi 16
septembre, à18heures, enmairie.
* SUR
BIENPUBLIC.COM
Retrouvezinfos àchaud,
réactions et images.
Cahier
Local
16
OUCHE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
9
6
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2314544
FLEUREY-SUR-OUCHE. Cinquante­cinqéquipages ont pris ledépart delaRétroscapade.
Bellesanciennesenbalade
Le premier rallye­promena­
de touristique a traversé la
vallée de l’Ouche et le Pays
de l’Auxois. L’occasion de
découvrir le patrimoine de
la région.
L’
associationMécapas-
sion21, présidéepar
Jean-Philippe Lour-
din, aorganiséenpartenariat
aveclacommunautédecom-
munesdelavalléedel'Ouche
(CCVO), sapremièreRétros-
capade, unrallyepromenade
touristiquedans lavalléede
l'Oucheet lePaysdel'Auxois.
Ledéparts'esteffectuédiman-
chematinàpartirde8heures
aprèsquelquesconsignesde
sécuritéet unefeuillederoute
remiseauxparticipants. Cin-
quante-cinqéquipages, adhé-
rentsounondel'association,
et venant detoutelarégiondi-
jonnaisemaisaussi deSaône-
et-Loire, duDoubs, duJura, et
delaNièvreont prisledépart
envoitures anciennes et de
collectionainsi quequelques
motards.
Rallyeoriginal
Lelongdeceparcours, les
participantsontdécouvertdes
paysages, mais aussi lepatri-
moinetypiquedelarégion:
vuesurlechâteaufort deMâ-
lain, lavoir, égliseetretabledu
XVI
e
siècleàÉchannay, levil-
lagemédiéval deFlavigny-sur-
Ozerainet celui deChâteau-
neuf, lebarragedeGrosbois.
Lapausedéjeuneravecrepas
collectif àLaFerme duHa-
meauapermisunevisitegui-
déeduCentredepromotion
ducheval detraitdel'Auxoisà
Bierre-lès-Semuroùunspec-
tacleéquestreaétéprésenté.
Auretour, le rendez-vous
était donné àBarbirey-sur-
Ouchepourletiragedelatom-
bolaet laremised'uncadeau
symbolique aux pilotes, en
présence du mai re Jean-
Claude Haymé ; dudéputé
Ber nar d Depi er r e et du
conseiller général Laurent
Grandguillaume.
Lepetit déjeuneret l'apéritif
ont étéofferts par l'Associa-
tiondesAssociationssporti-
ves(AssdesAss)delaCCVO.
Le président a remercié les
municipalités qui ont mis
locauxet parkings àdisposi-
tionet les bénévoles qui ont
concoctécerallyeoriginal.
1 La Seven part
en tête.
2 Photo de famille
à l’arrivée à Barbirey­
sur­Ouche.
3 Les curieux
intéressés par
les belles anciennes.
4 Une MG, une
Triumph Italia 2000,
prêtes pour le départ.
5 L’équipage
remonte la capote
avant la pluie.
Photos Colette Petot
1
2
3 4
5
Cahier
Local
20 TÉLÉVISION
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
HOMMAGE
La télévision salue Claude Chabrol
Les hommages à Claude
Chabrol, décédé dimanche
à l'âge de 80 ans, se pour-
suivent cette semaine, no-
tamment sur France 5. Ven-
dredi, la chaîne rediffusera,
à 20 h 35, un portrait du
réalisateur. Le lendemain, à 17 h 55, Serge Moati lui dé-
die un numéro spécial de «Cinémas, le magazine». Di-
manche, à 19 heures, les téléspectateurs pourront revoir
l'entretien qu'il a accordé à Patrick Poivre d'Arvor, le 22
février. Paris première lui consacre une nuit entière, ven-
dredi, composée de plusieurs de ses films.
BIOPIC
Christian Karembeu fait son cinéma
Dans le cadre de sa poli-
tique de développement de
la fiction, le groupe Ende-
mol annonce le tournage
prochain de «Kanak, l'his-
toire oubliée», le biopic de
Christian Karembeu. Le film
sera coécrit par Didier Lacoste («Lagardère»...), Béatri-
ce Espinasse («Fais pas ci, fais pas ça»...) et l'intéressé
pour France télévisions. L'histoire reviendra sur le parcours
du footballeur, de ses débuts à son intégration au FC
Nantes. Qui pour incarner l'ancien milieu de terrain néo-
calédonien? Lui, quelques kilos en moins?
FICTION
Clémentine Célarié ferme les maisons closes
sur France 3
Marthe Richard? Elle est
restée dans l'histoire pour
avoir fait fermer les maisons
closes. Un téléfilm, destiné
à France 3 et dont le tour-
nage s'achève, retrace sa
vie. Clémentine Célarié in-
terprète cette héroïne aux multiples facettes: «C'est un
personnage difficile à cerner, explique-t-elle. Il m'a fal-
lu du temps avant de pouvoir l'appréhender. Je me suis
mise dans sa peau quand on m'a coiffée comme elle: les
gens ne me reconnaissaient pas, j'étais vraiment deve-
nue Marthe Richard». Celle-ci a été successivement es-
pionne durant la Première Guerre mondiale, pionnière
de l'aviation et conseillère de Paris à la Libération. C'est
à ce poste qu'elle a fait passer une loi qui mit fin à la
prostitution réglementée en faisant fermer les maisons
closes en 1946. Mais son personnage est ambivalent:
«On ne sait pas ce qu'elle a vraiment été, ajoute l'actri-
ce Clémentine Célarié. Je pense que c'est une guerrière.
Aujourd'hui, quand j'ai des galères, elle m'aide. Je pen-
se à elle et elle m'inspire».
INDISCRETIONS
DVD
Arte fait renaître
Charlot
Lobster Films et Arte Édi-
tions, soutenus par l'Asso-
ciation Chaplin, annoncent
la sortie le 17 novembre de
«La naissance de Charlot-
Keystone 1914», un coffret
de 4 DVD dédié à l'univers
de Charlot. Au menu: des
archives, des œuvres restaurées, des films inédits...
SOLIDARITÉ
André Manoukian, parrain de cœur
Parrain de l'association
Cœur de Gazelles (aide
médicale, scolarisation...
au Maroc), André
Manoukian a soutenu la
sortie du calendrier et
l'agenda Gazelles 2011
lors de son concert pari-
sien samedi dernier.
Vincent Martinez, Gabriel-
le Lazure, Marco Prince,
Danièle Evenou et bien
d'autres sont venus à La Ci-
gale acclamer le juré de
«Nouvelle star». Après avoir
parcouru des milliers de ki-
lomètres dans le désert ma-
rocain, vingt-huit partici-
pantes du Rallye Aïcha des
Gazelles 2010, dont les ani-
matrices Anne-Gaëlle Ric-
cio et Nathalie Vincent, ont
pris la pose bénévolement
pour illustrer le calendrier.
FILM TV
Damidot: «Ce tournage,
c'est des vacances!»
L'animatrice de «D&CO», au centre, joue dans un nouvel opus de «Victoire Bonnot».
M6 diffuse le deuxième
épisode de «Victoire
Bonnot», téléfilm avec
Valérie Damidot. La
conseillère principale d'é-
ducation affronte un déla-
teur qui veut lui nuire en
révélant un aspect obscur
de son passé.
Souvenez-vous... Aupara-
vant affectée dans un lycée de
Seine-Saint-Denis, Victoire
Bonnot a dû quitter l'éta-
blissement, suite au suicide
d'un élève. Usant toujours
de son franc-parler, Valérie
Damidot résume l'histoire à
sa façon: «L'épisode est
chiant pour Victoire, car un
corbeau balance des horreurs
sur sa g... On l'accuse du sui-
cide d'un gosse, ce qui la rend
malade, car elle sait bien
qu'elle n'y est pour rien».
Non loin de là, le réalisa-
teur Philippe Dajoux se met
à rire. C'est que ces deux-là
se connaissent bien et Valé-
rie Damidot reconnaît qu'el-
le n'aimerait pour rien au
monde tourner avec quel-
qu'un d'autre. «Je travaille
en toute liberté avec Philip-
pe. Nous avons recréé une
espèce de petite famille avec
l'équipe et c'est rassurant.
On s'amuse, on invente, on
réécrit des scènes, au point
que David, le premier assis-
tant réalisateur, se met par-
fois à paniquer.»
Si Philippe Dajoux ne se
prend pas au sérieux, rien ne
lui échappe. Et, sur le tour-
nage, il a l'habitude de sti-
muler ses acteurs avant une
scène en hurlant: «Attention,
je veux de la vie, du relief!».
Et, pour mettre du «relief»
sur le tournage, Valérie Da-
midot n'hésite pas. «Quand
je tournais "D&Co", j'arri-
vais sur les chantiers et je
bossais vingt heures par jour
dans le froid. Aussi, quand
on m'a dit, avant le premier
épisode de "Victoire Bon-
not": "Tu vas voir, la fiction
c'est vachement fatigant et
compliqué", je n'ai pas pu
m'empêcher de m'écrier, tel-
lement le tournage avait été
agréable: "P...! Mais c'est les
vacances, les enfants!"»
Valérie Damidot ne croit
pas aux audiences. Pourtant,
c'est bien le succès du pre-
mier épisode et ses 4,7 mil-
lions de téléspectateurs qui
ont décidé M6 à repartirpour
une deuxième aventure. Valé-
rie Damidot, elle, pense déjà
au troisième épisode et a fait
part de ses idées sur le scé-
nario à l'équipe de tourna-
ge. Une vraie bande à Bon-
not!
GILLES BOUSSAINGAULT
INFO M6 - 20 h 40
«Victoire Bonnot»
Sur le tournage de «Victoire
Bonnot», Valérie Damidot a
déclaré être payée 2 000
euros par jour pendant 16
jours. «C'est beaucoup
d'argent, commente-t-elle,
mais tout le monde s'imagine
que nous avons des salaires
de footballeurs. Nous ne
sommes pas comme
Gourcuff, à 400 000 euros par
mois!»
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
TÉLÉVISION
Cahier
Local
21
TNT
6. 20 Zoé Kézako 6. 45 TFou
11.05 Secret Story 12.00 Les
douze coups de mi di 12.50
L'affi che du j our 13.00 Jour-
nal 13.55 Les Cordier, juge
et fl i c 5 Fi l m TV. Policier. Fra.
2000. Réal.: Paul Planchon.
Faux-semblants. 15.30 Femmes
de l oi Fi l m TV. Policier. Fra.
2001. Réal.: Laurent Carcélès.
Crime passionnel. 17.25 New
York police judiciaire 18.20
Secret Story 19.10 Une
fami l l e en or 20.00 Journal
20.45 SÉRIE
Mentalist
Policière. 3 épisodes dont 2 iné-
dits. Avec : Simon Baker, Owain
Yeoman, Tim Kang, Robin Tun-
ney.
ESPRIT, ES-TU LÀ?
Un architecte est retrouvé mort
dans la maison qu'il venait
d'acquérir. Le manoir est
considéré comme hanté et
abriterait un trésor dans ses
murs.
Fringe
Fantastique. 2 épisodes inédits.
LA TRAVERSÉE.
Un agent du FBI enquête sur
un homme capable de chan-
ger d'aspect à volonté.
0. 50 Compte à rebours 1.45
Secret Story 2. 40 50mn Insi-
d e
14.29 Soyons prévoyants
14.30 Allô, docteurs ! 15.05
Mangoustes & Co 15.30 La
route des deux océans 16.30
Afrique : l e grand Ri ft 17.25
C l'info 17.30 C à di re ?!
17.45 C dans l ' ai r 19.00 C à
vous 19.55 Histoire classée
20.25 C à vous l a sui t e
20.35 MAGAZINE
La maison France 5
Loisirs. Prés.: Stéphane The-
baut. 50 minutes.
21.25 Silence, ça pousse !
22.10 C'est notre affaire
22.45 C dans l ' ai r 23.50 La
route des cerisiers en fleurs
TF1
23.15 SÉRIE
9. 35 Amour, gloire et beauté
9. 55 C'est au programme
10.55 Motus 11.30 Les
z'amours 12.00 Tout le
monde veut prendre sa
place 12.50 Le progrès en
questions 13.00 Journal
14.00 Toute une histoire
15.10 Comment ça va bien !
16.15 Le Renard 17.25 En
toutes lettres 18.05 On n'de-
mande qu' à en ri re 19.00
N'oubliez pas les paroles
20.00 Journal
20.35 FI LM TV
Les Petits Meurtres
d'Agatha Christie
Policier. Fra. 2010. Réal.: Eric Wo-
reth. 1h35. Inédit. Avec: Antoine
Duléry, Marius Colucci, Léna
Breban, Yannick Choirat.
JE NE SUIS PAS COUPABLE.
Un double meurtre a été
commis dans la maison d'une
riche suffragette : le commis-
saire Larosière entre en scè-
ne et suspecte la fille de la
victime.
Le bureau
des plaintes
Ce rendez-vous humoristique
et décalé s'appuie sur l'un des
travers présumés des Français:
leur capacité à se plaindre de
tout et en permanence.
0. 15 Journal de l a nui t 0.30
Des mots de mi nui t
France 2
22.10 DIVERTISSEMENT
6. 00 EuroNews 6. 45 Ludo
11.05 Mercredi C sorties
11.15 Pl us bel l e l a vi e 11.45
12/13 13.00 Direct chez
vous ! 13.35 En course sur
France 3 13.50 Inspecteur
Derrick 14.55 Inspecteur
Barnaby Fi l m TV. Policier. Un
village très coté. 16.40 Cultu-
rebox 16.45 Sl am 17.25 Des
chiffres et des l ettres 18.00
Questions pour un champion
18.40 19/20 20.10 Plus belle
l a vi e
20.35 MAGAZINE
Des racines
et des ailes
Reportage. Prés.: Louis Laforge.
L'ABBAYE DE CLUNY.
Invités: Frédéric Mitterrand,
ministre de la Culture et de
la Communication; Frédéric Di-
dier, architecte en chef des
Monuments historiques; Frédé-
ric Faucher, président de l'as-
sociation «Mémoire médié-
vale».
22.30 Soi r 3
Ce soir (ou jamais !)
Culturel. En direct.
Frédéric Taddeï accueille une
pléiade d'invités issus d'horizons
divers, qui débattent en direct
de sujets d'actualité.
0. 10 Nous nous sommes tant
aimés 1. 10 Espace franco-
phone
France 3
22.55 MAGAZINE
12.05 Les Guignols de l'info
12.20 L'édition spéciale (C)
14.00 Royal Pai ns Desyntox.
14.40 Dragonball Evolution
Film. Fantastique. EU. 2009.
16.05 Le petit journal de la
semaine 16.25 Le Coach Film.
Comédie. Fra. 2009. 17.50 Le
journal des jeux vidéo 18.15
Les Simpson (C) 18.40 Le JT
de Canal + (C) 19.05 Le
grand journal (C) 20.30 La
grande soirée Champions
League (C)
20.45 SPORT
Marseille
Spartak Moscou
Football. Ligue des champions.
1re phase. 1re journée. Grou-
pe F. En direct.
Avec la présence de Chelsea,
l'ogre anglais, tout autre ré-
sultat qu'une victoire face
au Spartak Moscou serait
ressenti comme une contre-
performance pour l'Olympique
de Marseille.
Les rencontres de
la soirée de mercredi
Football. Ligue des champions.
1re phase. En direct.
A la suite de l a rencontre dif-
fusée en première partie de
soirée, retour sur chacun des
autres matches du jour.
23.45 The Pacifi c 3 ép.
Canal+
22.35 SPORT
12.45 Arte journal 13.00 Sur
les volcans du monde 13.30
Globalmag 14.00 Life, l'aven-
ture de l a vi e 14.45 Conte
d' été 55 Film. Comédie senti-
mentale. Fra. 1996. 16.35
Karambolage 16.50 Construi-
re l e f utur 17.35 X:enius
18.05 360°, GEO 19.00 Arte
journal 19.30 Sur les volcans
du monde 19.55 Life, l'aven-
ture de l a vi e
20.40 DOCUMENTAIRE
Ronald Reagan,
l'enfance d'un chef
Histoire. Fra. 2009. Réal.: Antoi-
ne Vitkine. Inédit.
Président américain au par-
cours atypique, Ronald Rea-
gan était un homme solitai-
re et intelligent qui est de-
venu anticommuniste à la sui-
te d'une grève.
Juan Carlos,
l'enfance d'un chef
Politique. Fra. 2008.
Juan Carlos montre dès le dé-
but de son règne qu'il est at-
taché à faire de l'Espagne une
démocratie moderne.
22. 40 Les Neuf Reines 55
Film. Policier.
Arte
21.35 DOCUMENTAIRE
6. 00 M6 Musi c 6. 10 M6 Kid
7. 20 Disney Kid Club 8.20
M6 Ki d 8. 50 M6 boutique
9. 50 Sue Thomas, l'oeil du
FBI 2 épisodes. 11.40 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
12.45 Le 12. 45 12.55 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
13.45 Merci, les enfants vont
bien ! 55 Fi l m TV. Comédie. 2
épisodes. 17.45 Un dîner
presque parfai t 18.45 100%
Mag 19.45 Le 19. 45 20.05
Un gars, une fi l l e
20.40 FI LM TV
Victoire Bonnot
Drame. Fra. 2010. Réal.: Philip-
pe Dajoux. Inédit. Avec : Valé-
rie Damidot, Mathieu Spinosi,
Laurent Fernandez, Jean-Charles
Chagachbanian.
LE SECRET.
Une conseillère d'éducation
pense qu'un élève est victi-
me de mauvais traitements et
tente, par ailleurs, de dé-
masquer l'auteur de lettres
anonymes.
Les parents les plus
stricts du monde
Découverte. Fra. 2 volets inédit.
Ile Maurice: 2 adolescents ten-
tent de retrouver un équilibre
en se rendant dans une famille
d'accueil sur l'île Maurice.
1. 15 Genesis : l'origine du
crime 55 2. 25 M6 Musi c
M6
22.30 DOCUMENTAIRE
France 5
11.30 Alerte Cobra 13.20
TMC i nfos tout en images
13.35 Le meilleur
d'«Incroyable mais vrai, le
mag' » 15.15 Jamie Oliver, au
secours des cantines 16.10
Ma drôl e de vi e 18.00
MacGyver 18.55 L'Agence
tous risques 2 épisodes.
20.40 DIVERTISSEMENT
Le meilleur
de l'humour
Humour. Prés.: Laurence Boccolini.
22h40: Spécial Kad Merad.
0. 10 Les Chevaliers du fiel
mouillent leur chemise au
Zénith Spectacle. Humour.
1. 47 Musi c i n the Ci ty
TMC
10.35 @ vos cl i ps 11.30 E-
classement 12.35 Talent tout
neuf 12.45 Les Simpson 2
épisodes. 13.40 Le Caméléon
2 épisodes. 15.40 Talent tout
neuf 15.50 Fan de stars
17.50 Le Caméléon 2
épisodes. 19.30 Les Simpson
2 épisodes. 20.15 AZAP
20.35 MAGAZINE
Enquêtes criminelles...
Société. «Enquêtes criminelles: le
magazine des faits divers».
Prés.: Sidonie Bonnec. 1 h 55.
22.30 Vies croisées Magazine.
Société. 0. 40 Météo 0.50
Tendances 2. 35 Programmes
de l a nui t
W9
8. 25 Nicky Larson 2 épisodes.
9. 15 Naruto 2 épisodes. 10.10
Les enquêtes impossibles
Magazine. Société. 12.00 Les
Vacances de l'amour 2
épisodes. 13.50 Medicopter 4
épisodes. 17.15 Dawson 3
épisodes. 19.40 Dragon Ball Z
2 épisodes.
20.35 FI LM TV
Otages en péril
Suspense. EU. 1999. Réal.: Gus-
tavo Graef-Marino. 1h45. Avec:
Peter Weller, Daryl Hannah.
22.20 Magma, désastre
volcanique Fi l m TV. Fantas-
tique. 23.55 Journal 0. 05 Ça
va se savoi r
NT1
Retrouvez l es programmes
de France 5 en bas de page.
qCINÉ PREMIER 14H40
SOLARIS FI LM. SCIENCE-FICTION
EU. 2002. Réal.: Steven Soderbergh. 1 h 40. VM.
qRTL9 20H35
LEÇONS DE SÉDUCTION FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
EU. 1996. Réal.: Barbra Streisand. 2 h 5 .
qCINÉ STA R 20H40
TALONS AIGUILLES FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
Esp. 1991. Réal.: Pedro Almodóvar. 1 h 55. VM.
qARTE 22H40
LES NEUF REINES FILM. POLICIER
Arg. 2000. Réal.: Fabián Bielinsky. 1 h 50. VOST.
qEUROSPORT 16H00
TOUR D'ESPAGNE 2010 CYCLISME
17e étape: Penafi el - Penafi el (46 km cl m). En di rect.
qSPORT+ 20H30
REAL MADRID ( ESP)/AJAX AMSTERDAM (P-B) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ SPORT 20H40
MILAN AC ( ITA)/AUXERRE ( FRA) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ 20H45
MARSEILLE ( FRA)/SPARTAK MOSCOU ( RUS) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
SPORT
FILMS
Cahier
Local
22 DÉTENTE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
12/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Chapitre V
– O
ui, peut-être, ré-
pond-elle les
dents serrées. Veux-tu que
nous redemandions un peu
de thé ?
Au cours de la prome-
nade matinale, sous un so-
leil déjà chaud, sa colère
est longue à se dissiper. Elle
ne pourra s’apaiser tout à
fait que lorsque, s’asseyant
à l’ombre d’une petite place
pour y déjeuner avec sa
mère, elle devra admettre
que la rencontre tant sou-
haitée n’a pas eu lieu.
– La présentation est à
deux heures, rappelle Émi-
lie au début du repas. Il ne
faut pas que nous nous at-
tardions trop.
D’ un air embarrassé,
Blanche acquiesce. Émilie
fait un signe net au serveur
et commande prestement
du poisson grillé tandis que
sa mère cherche ses mots.
Et à sa fille qui a renoncé
désormais à obtenir au
cours de ce petit voyage
quelques instants sans cha-
peron, elle demande d’une
voix confuse :
– Est-ce que cela t’ennuie-
rait beaucoup si je ne t’ac-
compagnais pas chez mon-
sieur Paine ?
Blanche imagine que sa
fille court un danger à cha-
que coin des rues de laville.
Mais là où il n’est question
que de travail, rien ne sau-
rait lui arriver.
Et comme Émilie, inter-
dite, ne répond rien, elle
s’empresse d’ajouter :
– Je n’ai rien à faire là-
bas. Je n’y serais pas à ma
place. J’ai peur de te gêner.
Émilie approuve de la
tête, se compose un air dé-
gagé.
– Oui, oui. Ne t’inquiète
pas. J’irai seule. Tu seras
mieux à te reposer à l’hôtel.
–Tu en es certaine ? s’as-
sure Blanche dans un der-
nier scrupule.
– Absolument. Sois tran-
quille.
Au fond d’elle-même,
Émilie se réjouit de pou-
voir reprendre pied dans
un monde qui, pense-t-elle,
est véritablement le sien.
(A suivre)
N
o
137 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
Président d’honneur : François BACOT
LE BIEN PUBLIC - Société anonyme
Siège social : 7, boulevard Chanoine-Kir - BP 21550
21015 Dijon Cedex - Tél. 03.80.42.42.42
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 80667
ISSN 0998-4593
Dépôt légal : A parution
Audience : 164 000 lecteurs LNM
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.60
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.24
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.34
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
2
3
3
3
9
1
5
Retrouvez les infos
www.bienpublic.com
e
n
d
ire
ct
su
r
:
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
5 9
6 2
1 3 6
3 7 1 4
8 5 7
6 9 8
8 3 6 5
2
4
N° 3
9 7 6
4 5 8
9 3 4
4 9 7 5 1
1 3 4
2 9
5 7
2 7 1 8
N° 2
Solutions des jeux
R C I R
P E T R I F I E R
F O I R E U S E
S O U T E L O T
U T E B E N I
E L I R E N F
E M I G R E E
J E U R I R O
A M A T I B
V A N P E G R E
V A M P L A S
V E
N A
R E
E
N
P
O
O
V
I
E
S
N ° 1
9 3 1 8 4 2 7 6 5
7 4 6 9 3 5 8 1 2
8 2 5 7 1 6 9 3 4
6 7 2 5 8 1 4 9 3
4 8 9 6 7 3 5 2 1
5 1 3 4 2 9 6 7 8
3 6 4 2 9 8 1 5 7
1 9 8 3 5 7 2 4 6
2 5 7 1 6 4 3 8 9
N ° 2
4 5 8 1 2 9 3 6 7
7 9 6 5 8 3 2 4 1
1 2 3 4 6 7 5 8 9
3 7 9 2 1 8 4 5 6
6 8 5 7 9 4 1 3 2
2 1 4 3 5 6 7 9 8
9 4 7 8 3 2 6 1 5
5 6 2 9 4 1 8 7 3
8 3 1 6 7 5 9 2 4
N ° 3
D E S H O N O R E R
I N A U G U R E E
S C I E R G A I N
S O R E N A C L E
E L U S O N L
M U T E S E M U S
I R O N E S A S E
N E P E T A R I R
E I E N A R O T
R U E G R A I N E
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Couvrir de honte. – B –
Organise une cérémonie d’ouver-
ture. – C – Faire des tronçons de
bois. Bénéfice financier. – D – A
moitié soûl. Se fait tirer l’oreille.
– E – Il a atteint la majorité. C’est
bon pour les ânes. – F – Opères
un transfert. Touchés en plein
cœur. – G – Composés aromati-
ques à odeur de violette. Elle est
fétide pour la férule. – H –
Punaise qui affectionne les eaux
stagnantes. Puiser jusqu’à la
dernière goutte. – I – Napoléon
sortit vainqueur de cette bataille.
Evacuation de gaz. – J – Passage
en ville. Pépin ou noyau.
Verticalement
– 1 – Répandre çà et là. – 2 – Un endroit où flatter son cheval. – 3 – On l’appelle
aussi capucin. Domaine de rêveur. – 4 – Accueillir avec hostilité. Il sauva son père
lors de l’incendie de Troie. – 5 – Dévoreuse de lardons. Représentation du nano-
gramme. – 6 – Pratique de naturiste. Théâtre très prisé par les Japonais. Son nom
brille en tête d’affiche. – 7 – Il peut faire l’objet d’un don. – 8 – Ses idées vont à
l’encontre du progrès. Contrarié. – 9 – Image trompeuse. – 10 – Elle est prise en
main pour diriger. Incrustation de pierres.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
UN PEU
COINCÉE
CHANGER
EN PIERRE
ÉPREUVE
ÉLIMINA-
TOIRE
ET TOUT
LE RESTE !
AU NIGERIA
EN A FAIT
GRINCER
PLUS D’UN !
RÉPONDRE
EN ÉCHO
ARTHROPODE
TERRESTRE
DIFFICILE
À ENTRAÎNER
VOUÉE
À L’ÉCHEC
MAGASIN
DE
CHARBONNIER
INDIEN EN
AMÉRIQUE
NOMMER
À UN POSTE
ELLE A TOUT
QUITTÉ
NOUS ÉVOQUE
LE NARRATEUR
FOURGON
CROQUE-
MONSIEUR
TIENS ALORS !
NON
D’UN LARDON !
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
HASARD PLUS
OU MOINS
HEUREUX
BIEN REMERCIÉ
CUEILLIE GRAIN
À GRAIN
C’EST
UNE MANIÈRE
DE FAIRE
FAIT
RÉFÉRENCE
EN FRANCE
BOULOTS
COMPTE
EN SUISSE
PALINDROME
EMPLI
D’HUMOUR
SANS LUSTRE
QUEL
GOUFFRE !
À MOITIÉ ROND
BON HOME
DES NEIGES
BIEN
HEUREUX
ASSOCIATION
DE MALFAI-
TEURS
SONT EN MER
SUR
LES GENOUX
NUMÉRO 93
RAFRAÎCHI
CORS EN BOIS
c
c
c
c
d
c
d
c
d
d
c
d
c
d
d
c
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : Harmonie et équilibre
sont au rendez-vous dans vos ac-
tions. Vous serez sollicité à de nombreuses
reprises. AMOUR : Ménagez vos proches.
Vous êtes blessant et maladroit dans vos
propos. SANTE : Equilibrée.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Vous allez oublier les
tracas professionnels et connaître
une journée en tous points intéressante.
AMOUR : Ne jouez pas double jeu. Misez
sur la franchise au lieu de vous empêtrer
dans des histoires invraisemblables. SAN-
TE : Excellente.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Divergences de vue
avec votre entourage. De la dis-
cussion naîtra une meilleure entente.
AMOUR : Vos réactions sont très inatten-
dues. Vos proches n’arrivent pas bien à
vous suivre. SANTE : Mangez légèrement.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Passez à l’offensive.
En jouant sur l’effet de surprise,
vous parviendrez à tirer le meilleur profit de
la situation. AMOUR : Trop d’hésitations et
de jalousie. La journée ne sera pas simple
à gérer et il faudra faire contre mauvaise
fortune bon cœur. SANTE : Très stable.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Rien à signaler d’im-
portant. Une journée calme dans
l’ensemble, dont vous pourriez profiter pour
faire le point. AMOUR : Vous manquez
d’objectivité. Si vous pensez être le seul à
avoir raison, vous avez bien tort ! SANTE :
Bonne.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Si votre entourage pro-
fessionnel fait preuve d’une mau-
vaise foi éhontée, servez-vous de votre fi-
nesse d’esprit pour lui clouer le bec !
AMOUR : Votre charme agira. N’en profitez
pas pour dissimuler vos mauvais côtés.
SANTE : Bonne.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Evitez toute hâte in-
tempestive. C’est au contraire en
faisant preuve de modération et de réflexion
que vous parviendrez à vos fins. AMOUR :
Ne vivez pas d’espoir. Il vous faut au
contraire du concret et des preuves pour
avancer. SANTE : Dos douloureux.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Un marché peut se
conclure. Une journée propice
pour une signature ou un engagement.
AMOUR : Faites la part des choses. Vous
voulez brouiller les cartes, pensant à tort
que cela vous servirait. SANTE : Fatigue
générale.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Excellente journée,
des rencontres intéressantes, et
pour certains, des rentrées d’argent possi-
bles. AMOUR : Vos sentiments sont au
beau fixe. Cadeaux, soirée romantique et
attentions se doivent de ponctuer cette
agréable journée. SANTE : Massages
conseillés.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : La vigilance s’impose.
D’aucuns vous jalousent et
contrarieront vos activités. AMOUR : Evitez
toute discussion. Certes, vos torts sont né-
gligeables, mais il importe de ne pas com-
pliquer les choses. SANTE : Surveillez votre
alimentation.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Il est temps de réagir.
Sachez vous mettre en évidence
pour sortir surtout d’un climat pesant.
AMOUR : Confiez vos problèmes. L’être
cher saura vous écouter, vous comprendre
et vous aider. SANTE : Sommeil agité.
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Vous êtes trop obstiné
et vous voulez toujours avoir le
dernier mot. Attention à cette attitude pour
le moins dérangeante ! AMOUR : De bon-
nes inspirations animent vos décisions.
Votre partenaire vous suit les yeux fermés.
SANTE : Mangez des fruits.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
12 17
12 17
12 17
10 18
10 18
11 18
19 11
10 19
10 19
11 20
11 20
12 21
10 22
10 22
11
10
22
22
11 24
11 20
11 21
11 21
11 22
11 22
11 22
7H16
19H52
15H46
-
7H18
19H50
16H29
0H07
8 17
1118
1118
1118
1219
12 19
13 20
12 20
1120
12 20
1220
1220
8 17
1119
11 19
10 19
15 19
1117
1518
1619
1126
13 28
1627
1225
1416
1824
15 26
8 19
10 20
7 17
8 19
7 17
8 18
4 16
7 18
5 17
7 18
4 17
6 18
6 20
6 21
6 20
7 20
Vendredi Lundi Samedi Dimanche
258
30
25
20
30
8 15
Perturbation peu active. Le ciel se chargera en matinée par le nord de la Côte d'Or et de faibles
pluies suivront l'après-midi. Du côté de la Saône et Loire, les éclaircies seront plus durables et un peu de
pluie pourra toucher le nord du département vers le soir. Les températures seront en baisse en général.
Un ciel variable et un temps sec prédominera jeudi. FLORENT LOCATELLI, METEONEWS
MERCREDI 15 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Saint-Roland
DICTON DU JOUR
“De beau raisin, parfois pauvre vin”
D’AUTRES
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.35
Gray 0.76
Auxonne 0.35
Doubs Besançon 2.10
Verdun 1.07
Chalon 1.86
Mâcon 1.59
Pour éviter le péché, garda le silence pendant
vingt-six ans, avant de mourir le 15 septembre
1386 à Borgo San Domino (Italie)
2004 Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan
qualifie pour la première fois la guerre en Irak
d"illégale"
2008 La faillite de la banque américaine Lehman
Brothers donne le signal de la crise mondiale et
d'une série de fortes baisse boursières
Conance: 8/10
9 21
Conance: 8/10
Conf. 7/10 Conf.6/10 Conf. 7/10 Conf. 6/10 Le temps restera
souvent sec et des
éclaircies alterneront
avec des passages
nuageux. Quelques
pluies sont toutefois
envisagées sur l'est de
la Saône et Loire
samedi. Le soleil sera
de retour lundi.
2
3
4
0
8
2
0
MERCREDI
VOTRE PETITE ANNONCE
annonces.fr
bourgogne
£Créez vos alertes
£Affinez vos
critères de
recherche
£Découvrez plus
de photos
0 810 12 12 28
PRIX D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE
N°Azur
Citadine premium. Polyvalente et branchée
Une nouvelle dimension
Audi repousse tous les murs, même ici à Berlin, pour imposer sa nouvelle A1.
Une trois-portes à
quatre places en moins
de quatre mètres :
Audi a trouvé la bonne
formule pour intégrer
le cercle des grandes
citadines. Son A1 ne
renie aucune des
valeurs d'Ingolstadt,
mais s'offre une petite
touche de fantaisie
avec un arc de toit de
couleur contrastante.
En essence ou diesel,
de 86 à 122 ch, cette
Audi sortira aussi en
version Sportback
à cinq portes, pour
encore plus de
polyvalence. PAGE 2
PRÉSENTATION
Infniti M
Avec la M, la filiale de
luxe de l'alliance Renault-
Nissan s'attaque sans
complexe aux poids
lourds allemands. PAGE 4
Indian
Chief Classic
Avec son gros V2 plein
de caractère et sa ligne
rétro, elle exprime
toute la démesure
américaine. PAGE 5
STOPANNONCES
Retrouvez nos
petites annonces
et nos offres spéciales
en pages intérieures
2313725
NOUVEAU HONDA CRV à découvrir chez Espace Premium à CHENÔVE
02
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Audi. A1
Un brin de fantaisie
Audi ne pouvait rester plus long-
temps sur l'échec de son A2.
Ingolstadt s'est donc remis à
l'ouvrage pour inscrire une A1
dans la parfaite continuité de ses
gammes. Cette nouvelle citadine
véhicule toutes les références de
la marque.
A
udi va mieux. Non
pas que le construc-
teur allemand ait
beaucoup fléchi, mais recu-
ler, même un peu, fait
toujours mal à un premier
de la classe. Audi projette
donc de finir l'année avec
1 050 000 ventes, un record
permis grâce à la Chine,
mais aussi à la petite A1 qui
débarque pour la rentrée.
Start & Stop pour tous
Moteurs essence TFSI
76 et 122 ch d'un côté,
inusables diesel TDI 90
et 105 ch de l'autre, ou
quatre bonnes raisons de
prendre la route. Une
boîte S-Tronic à double
embrayage branchée sur
le TFSI 122, voilà le meil-
leur équipage pour jouer
les grands seigneurs.
Les piétons admiratifs
en tournent de l'œil.
Mais pour une escapade
en campagne, rien de tel
que quelques gouttes de
gazole et une boîte méca-
nique bien en phase avec
le TDI 105 ch. Même si
son gabarit et son système
Start & Stop de série
la destinent aux complexes
urbains, cette nouvelle
A1 au châssis réglable est
capable de mener grand
train sur autoroute. Avec
elle, Audi fait donc une
nouvelle fois mouche.
Bernard Bastien
Sophistication. Audi ne cède pas à la facilité.
Les arches de la A1 sont disponibles en quatre teintes.
Équipement. Le système de coupure moteur Start
& Stop est disponible sur l’ensemble de la gamme.
A1 TDI 105
Longueur : 3,95 m
Largeur : 1,74 m
Coffre : de 270 à 920 l
Moteur : diesel 1 598 cm
3
Puissance : 105 ch
Couple : 250 Nm
Vitesse maxi : 190 km/h
0-100 km/h : 10,5 s
Conso. mixte : 3,9 l/100 km
Rejets de CO2 : 103 g/km
Bonus écologique : 500 €
Atouts
L'image de marque
Le style réussi
La polyvalence
L'agrément de conduite
Faiblesses
L'accès arrière
Le coffre étroit
Les prix
Tarifs
1.2 TFSI 86 : 16 400 €
1.6 TDI 105 : 19 400 €
FICHE TECHNIQUE
Une boîte S-Tronic à double embrayage
branchée sur le TFSI 122 : le meilleur
équipage pour jouer les grands seigneurs
Le constructeur aux
anneaux s'était essayé
naguère au genre citadin
avec une certaine A2,
championne de légèreté et
de sobriété. « Trop tôt »
avait dit le marché, effrayé
par sa silhouette ingrate.
Audi a donc dessiné une
A1 à la nouvelle mode
d'Ingolstadt, avec juste ce
qu'il faut d'originalité pour
convaincre 5 000 clients
français dès cette année et
14 000 en 2012, lorsque
la gamme sera complète.
Anneaux authentiques
En découvrant la A1,
le regard se pose irrésisti-
blement sur ses arcs laté-
raux qui soulignent le toit,
du pare-brise au hayon.
Un sourcil que Audi pro-
pose en quatre teintes et
qui impose une contrainte
industrielle à son usine de
Bruxelles, sauvegardée spé-
cialement pour la cir-
constance. Ce travail de
peinture est une façon
de dire que même pour
une entrée de gamme,
l'enseigne ne saurait céder
à la facilité. Ce détail stylis-
tique n'enlève rien aux
traits caractéristiques de
cette Audi, sa large calan-
dre, ses feux de jour à
LED ou ses jantes bien
marquées, jusqu'à la déme-
sure avec une propo-
sition en 18 pouces sur
certaines versions. L'im-
pression générale est
donc bonne même si l'on
aurait aimé plus de fantai-
sie. Et attention aux coups
sur les larges portes non
protégées !
Un décor cossu
À l'intérieur, c'est aussi
du Audi pur jus. Lorsqu'on
y touche, l'impression
de qualité se confirme.
Aux places avant, le
volume est généreux avec
des réglages en tous sens.
L'accès à l'arrière, pour
deux passagers seulement,
est plus acrobatique,
mais c'est la loi du genre.
La future version Sport-
back viendra corriger
ce léger écueil. Com-
mandes bien placées, auto-
matismes suffisants (feux,
climatisation), touches de
chrome et voyants lumi-
neux teintés en rouge
complètent cette belle
ambiance, où seuls les
aérateurs manquent d'élé-
gance malgré leur cerclage
dont on peut choisir la cou-
leur. À l'extrême arrière,
on regrette un coffre étroit,
cependant extensible grâce
aux sièges rabattables.
Extérieur. L'arc de toit de couleur contrastante
introduit un détail inédit dans l'univers d’Ingolstadt.
Intérieur. Rien ne manque à bord de la A1, qui
exploite dans le détail la technologie en usage chez Audi.
Toyota Verso-S
Minispace. Depuis l'arrêt de la Yaris Verso, il manquait un minispace dans
la gamme Toyota. Le géant nippon comblera cette lacune
en dévoilant son nouveau Verso-S lors du
Mondial de Paris, le 2 octobre prochain. Long d'environ
4 m, ce futur concurrent des Citroën C3 Picasso, Kia
Venga et autres Opel Meriva sera disponible à 15 500 €.
Peugeot iOn
Nouvelle ère. La première citadine française
100 % électrique va démarrer sa
carrière à l'occasion du Mondial de
l'auto. Elle ne sera d’abord disponi-
ble que dans le cade d'une offre de
location sur 5 ans, à 499 €/mois.
★★★★★
LA
NOTE
2
3
1
3
7
2
6
04
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Infiniti. M
Le nouvel emblème
Racée et performante, l'Infiniti M
possède de nombreux arguments
pour prendre des parts de marché
aux routières allemandes.
M
ême si la gamme
Infiniti s'étoffe pro-
gressivement depuis
son arrivée en France en
2008, la filiale premium du
groupe Renault-Nissan reste
discrète face au rouleau
compresseur Audi-BMW-
Mercedes. La M, dont les
deux premières générations
n'étaient pas importées sur
le Vieux Continent, prend
désormais place au-dessus
de la G dans la gamme de
la marque. Avec 4,95 m de
long, elle se positionne en
rivale directe des Alleman-
des A6, Série 5 et Classe E.
Loin d'être timide, l'Infiniti
en impose d'abord visuelle-
ment. Dans la lignée du
splendide concept Essence
présenté en 2009, le
constructeur a habillé son
nouveau vaisseau amiral
d'une carrosserie aux galbes
très sensuels, même si l'on
peut regretter le manque de
Peu à peu, Infiniti prend pied sur l'ensemble des segments premium du marché européen.
Une panoplie
de gadgets à faire
pâlir Mercedes
Rescapés de l'ère soviétique
À savoir
subtilité de certains gim-
micks. Les lignes bodybuil-
dées de la M n'ont rien d'un
coup de bluff, et la routière
japonaise confirme au volant
qu'elle est bien une voiture
de caractère. Sous son capot,
on retrouve le V6 3.7 de
320 ch qui fait déjà les beaux
jours de la G37 et de la Nis-
san 370Z. Toujours aussi
onctueux et musical, il per-
met à la M d'afficher des per-
formances de GT en toute
décontraction, malgré une
boîte automatique à sept rap-
ports pas vraiment à la
pointe de la réactivité. Côté
châssis, c'est Byzance, du
moins sur la version S dotée
de roues arrière directrices.
Sans sacrifier le confort de
ses passagers, l'Infiniti mon-
tre des velléités sportives,
bien retranscrites par des
commandes au touché cris-
tallin. Pour 50 000 €, la
grande propulsion nippone
peut en outre compter sur un
différentiel électronique et
une panoplie de gadgets sécu-
ritaires à faire pâlir la Mer-
cedes la mieux dotée.
Niels de Geyer d’Orth
À l'intérieur de la M, on retrouve une planche de bord et
une console centrale symétriques, typiquement Infiniti.
La qualité des matériaux a progressé par rapport au FX.
Si cet habitacle ne possède pas le cachet de celui d'une
Jaguar XF, son atmosphère à la fois cosy et high-tech en
fait un cocon où il fait bon voyager. Son excellente habi-
tabilité et le confort remarquable de son amortissement
comme de sa sellerie y sont d'ailleurs pour beaucoup.
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
Lada Granta, le low-cost russe
POLE POSITION
Site AutomotoCompare.fr
Le comparateur d'assurances
Le groupe TF1 s'est associé à Assurland, le leader de la com-
paraison d'assurance en France, pour lancer Automoto-
Compare.fr. Ce site web offre aux internautes la possibilité
de comparer en quelques clics les meilleures offres d'une
quarantaine d'assureurs auto et moto. Ce service gratuit leur
permet ainsi de trouver la formule la mieux adaptée à leur
véhicule et à leur budget.
Citroën DS3 Racing
Les chevrons sauvages
Les commandes de la DS3 Racing sont ouvertes. Mais il n'y
en aura pas pour tout le monde ! La petite bombe française
est en effet limitée à 2 000 unités. Animée par un bloc
1.6 THP de 202 ch, cette version exclusive abat le 0 à
100 km/h en 6,5 s ! Une performance qui la place en rivale
des musculeuses Mini Cooper JCW et Renault Clio RS. Son
châssis et ses trains roulants ont de plus été retravaillés pour
favoriser les sensations. Des sensations que l'on ne peut
goûter que contre un chèque de 29 990 €.
Mazda2 restylée
En vedette sur le stand Mazda
Élue voiture de l'année en 2008, la Mazda2 s'offre déjà
quelques retouches. Une nouvelle face, un changement
de style intérieur, un châssis optimisé et des moteurs
répondant aux normes antipollution Euro5 sont au pro-
gramme. Des modifications à découvrir en octobre, lors
du Mondial de l'automobile, où Mazda présentera éga-
lement son très sobre bloc diesel 1.6 MZ-CD de 115 ch.
Les trois grands Russes
Le 5 avril 1966, le président
du Conseil des ministres de
l'URSS, Alekseï Kossy-
guine, affirma la nécessité
d'une nouvelle usine d'auto-
mobiles en Union soviéti-
que. Après la signature d'un
accord avec Fiat, des mil-
liers d'ouvriers furent enga-
gés à l'édification de VAZ,
la Voljskiy Avtomobilny
Zavod ou « usine automo-
bile de la Volga ». Pour des
raisons de prononciation,
la toute première voiture
soviétique, la Jigouli, fut
diffusée à l'Ouest sous
l'enseigne Lada – mot dési-
gnant une petite embarca-
tion de la Volga, d'où
le navire sur son logo.
Devenue AvtoVAZ en 1993,
avto signifiant auto, ce
constructeur s'est longtemps
partagé le marché sovié-
tique avec GAZ, « l'usine
automobile de Gorki » et
UAZ « l'usine automobile
d'Ulianovsk ».
Ceux que l'on surnomme
les Russian Big Three, les
trois grands Russes par
analogie aux American Big
Three, restent méconnus en
Occident. Les constructeurs
russes intéressent pourtant
nos grands groupes euro-
péens. Renault, qui a pris
25 % de participation chez
AvtoVAZ, va contribuer à
la modernisation de la
gamme Lada grâce aux véhi-
cules de sa filiale roumaine
Dacia. De ce rapproche-
ment naîtra en 2011 une
berline ultra low cost nom-
mée Granta, très proche de
la Dacia Logan et qui coû-
tera 5 600 €. Aujourd'hui
dans la tourmente, GAZ
envisage quant à lui un par-
tenariat avec Volkswagen.
L’Allemand en profiterait
ainsi pour combler son
retard sur Renault. La cam-
pagne de Russie ne fait que
commencer...
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MOTO
05
Indian. Chief Classic
Afaire de gros Sioux…
La marque américaine Indian
Motorcycle produit des machines
d’exception sur les bases d'un
patrimoine plus que centenaire.
Sensations fortes et démesure
sont au rendez-vous… pour peu
qu’on en ait les moyens !
N
on, Harley n’est pas
le seul constructeur
de motos améri-
cain ! Ni le plus ancien,
d’ailleurs. L’histoire de Indian
Motorcycle remonte à 1901
– deux ans avant celle de
Harley-Davidson –, et si
cette marque a connu une
longue mise en sommeil,
la voilà bel et bien ressusci-
tée. Elle est même importée
en France depuis peu.
Indian revendique un sta-
tut d’artisan, avec une pro-
duction limitée et très haut
de gamme : la Chief Classic,
son modèle le plus « aborda-
ble », est affiché à 29 990 € !
C’est du brutal
Cette élégante machine,
nettement inspirée des
modèles Indian originaux,
attire tous les regards avec
ses formes douces, ses
garde-boue enveloppants,
ses chromes ciselés, sa selle
en cuir clouté... L’Indian
Chief Classic est massive,
mais harmonieuse, soignée
jusque dans le détail, à
l'image de sa tête d’Indien
BD
Joe Bar Team, tome 7
Après six ans de pause, les
joyeux lurons du Joe bar
Team remettent le contact.
Dans ce 7e opus de la BD
motarde, Ed la Poignée et
sa bande laissent place à Jé-
rémie Lapurée, Pierrot
Leghnôme et Paul Posi-
chon, de nouveaux venus
aux montures modernes,
mais au pilotage tout aussi
outrancier. La radars vont
chauffer ! Prix : 9,95 € aux
éditions Vent d'Ouest.
qui s'avance en figure
de proue. Moteur comme
planche de bord sont de
véritables joyaux, mixant
avec talent la tradition et
la technologie de pointe.
Son sculptural V-twin de
1 720 cm
3
à injection élec-
tronique dispose par exem-
ple d’un ingénieux puits
central de refroidissement
afin d’évacuer les calories.
Une fois en route, l’émo-
tion gagne encore en inten-
sité. Viril : voilà le qualifi-
catif le mieux adapté au
tempérament de ce chef
indien ! Brutal et généreux,
son moteur prend aux
tripes dès les plus bas
régimes. Et si les perfor-
mances restent éloignées de
celles d’un dragster,
l’Indian fait tout de même
preuve d’une sacrée santé
pour un tel gabarit. Mais se
faire remarquer par ses
lignes et son caractère ne
suffit pas à en faire une
machine parfaite. Car sa
conduite manque de rigueur.
Lourde, longue, l’Indian se
montre bien peu agile.
Cette bonne Américaine
n’est assurément pas la
reine des petites routes alpi-
nes. Mais il suffit que l’hori-
zon se dégage un peu pour
en profiter en solitaire –
selle monoplace oblige !
Bertrand Thiébault
Une monture hors normes… et hors de prix !
Viril : voilà
le qualificatif
le mieux adapté
au tempérament
de ce chef indien
GAZ
MAVXI TRAIL
Super Ténéré
Tarif en baisse
Commercialisée depuis
cet été an France, la XT
1200 Z Super Ténéré
n'est toujours disponible
qu'en First Edition, une
version suréquipée factu-
rée 14 990 €. Sa version
Standard, que Yamaha
a confirmé pour 2011,
coûtera 1 000 € de moins.
Pour 13 990 €, donc, le
maxi trail routier nippon
sacrifiera ses valises laté-
rales ainsi que sa protec-
tion de phare, mais il
conservera son antipati-
nage et son ABS com-
biné. Un coloris noir fera
enfin son apparition, en
plus des bleu et gris de
lancement.
Site : yamaha-motor.fr
Chief Classic
Moteur : bicylindre en V
Cylindrée : 1 720 cm
3
Puissance : 70 ch
Couple maxi : 136 Nm
Poids à sec : 330 kg
Vitesse maxi : 160 km/h
Atouts
Une œuvre d’art
Le caractère moteur
Faiblesses
Le comportement aléatoire
Le freinage trop agressif
Tarif
29 990 €
FICHE TECHNIQUE
Festival de la moto et du scooter
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
L’unique rendez-vous français
La rentrée du 2-roues
À défaut d’un Mondial du
2-roues couplé à celui de
l’automobile, les motards
et scootéristes auront droit
à la rentrée à un Festival
de la moto et du scooter.
La deuxième édition de
l'événement se tiendra du
24 au 26 septembre au Parc
des expositions de Paris-
Nord Villepinte (93). Sans
prétendre à la dimension
internationale de l’Intermot
de Cologne ou de l’Eicma
de Milan, ce Festival pour-
rait tout de même créer la
surprise. Toutes les plus
grandes marques répon-
dront à l’appel.
Outre les stands d’exposi-
tion, l’interactivité et
l’action seront de mise.
Des pistes d’initiation (50
et 125 cm
3
) seront instal-
lées et des essais routiers
toutes cylindrées seront
organisés. Les véhicules
électriques seront mis en
avant dans un espace
dédié, avec, là aussi, des
essais à la clé. Le public
français pourra notam-
ment y découvrir la
gamme de motos élec-
triques américaines Zero
Motorcycles. Le spectacle
sera de la partie et les ani-
mations nombreuses, avec
notamment des shows
acrobatiques de freestyle
(FMX) et des démonstra-
tions de trial. Une épreuve
de rallye routier se dérou-
lant sur deux jours et cou-
vrant plus 800 km sera
ouverte aux plus témé-
raires (motos à partir de
125 cm
3
). Pour que la fête
soit plus belle et que tous
les sens restent en éveil,
des concerts de rock
seront organisés en soirée.
Le tarif unique s’établit à
7 €. Informations complé-
mentaires disponibles sur
Festivalmotoscooter.com.
N° 238 - Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.bienpublic.com
Notre agence locale
7, boulevard Chanoine-Kir
BP 21550, 21015 Dijon cedex
secretariat.dijon@lebienpublic.fr
Région
Dijonnaise
ÉDITION
Mercredi 15 Septembre 2010
LAMARCHE­SUR­SAÔNE PAGE8
L’art s’expose
en toute liberté
Peintres, sculpteurs et potiers se sont
retrouvés à Squ’Art Expo.
Un triathlon tourné
vers l’international
La 21
e
édition de cette grande épreuve
a réuni trois cent dix concurrents.
AUXONNE PAGE3
Un petit morceau
des tropiques
François Filipowicz dit “Pipo” a fait
pousser dans son jardin des bananiers.
BEAUMONT/VINGEANNE PAGE9
MIREBEAU
Tout le canton
a fêté la fin
des beauxjours
LaFoired’automneaattiré
lesfoulesetlesforcesvives
duMirebellois. PAGE 9
IS-SUR-TILLE
Quand les
peintres font
leur rentrée
Les 40 artistes amateurs
ont débuté la saison par
une exposition. PAGE 10
FLEUREY/OUCHE
Unebalade
oùl’onroule
desmécaniques
Cinquante-cinq équipages
étaient au départ de
la Rétroscapade. PAGE 12
La masse de la statue, qui pèse 10 tonnes, représente un problème « de poids » pour la chapelle, qui se dégrade peu à peu. Photo N. R.
PATRIMOINE. La statue de Notre­Dame d’Étang, à Velars­sur­Ouche, est toujours en sursis.
Les différentes phases de travaux sont identifiées, mais le financement est insuffisant. PAGE 2
Il faut sauver Marie
SOMMAIRE
£Temps fort p.02
£Plaine de Saône p.03
£Saône et Tille p.08
£Vingeanne p.09
£Seine et Tilles p.10
£Ouche p.12
£La Côte p.13
£Annonces p.17
£Télévision p.20
£Détente p.22
£Météo p.24
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
P
ostée comme un phare
au-dessus de la vallée
de l’Ouche, la statue de
Notre-Dame d’Étang est en
sursis. La chapelle qu’elle sur-
plombe, faite de pierres géli-
ves, est en mauvais état.
S’il n’yapas - encore- risque
d’effondrement, la situation
présente un caractère d’ur-
gence indéniable. L’associa-
tiondesAmisdeNotre-Dame
d’Étangneménagepas sapei-
ne, depuis plusieurs années,
pour sauvegarder le site.
Plusieurs diagnostics ont
été réalisés ces dernières an-
nées, il enressort quepour so-
lidifier de manière pérenne
les murs de la chapelle, il faut
« déposer » la statue.
L’opération, qui correspond
à la première des quatre tran-
ches des travaux de restaura-
tion, est onéreuse. Elle s’élè-
verait, au total, à 2,5 millions
d’euros.
Pour autant, les bénévoles,
appuyés par la municipalité
de Velars-sur-Ouche, proprié-
taire du site, n’ont pas reculé
devant l’ampleur du chantier
et de la somme à collecter.
Une réunion s’est tenue ven-
dredi soir dans lasallepolyva-
lente de Velars. Michel Ber-
thenet, conseiller municipal
de la commune, a résumé la
situation en quelques dates
clés.
Il a notamment rappelé les
mensurationsrespectablesde
lastatue : 8mètresdehaut, 10
tonnes de fonte. La sculpture
est dans un état moyen, mê-
me si le bras de l’Enfant Jésus
est tombé il y a plusieurs an-
nées, et qu’il a fallu consoli-
der les autres éléments en
porte-à-faux.
Ledoubledu budget
delacommune
« La dépose de la statue et
les études techniques qui
vont s’ensuivre ont été chif-
frées à 213 000 €. La partie
haute de la chapelle sera ré-
novée, ensuite la partie basse,
avant de remonter la statue
en haut », a indiqué Michel
Berthenet.
Le coût total des travaux,
qui, rappelons-le, se chiffre à
2,5 millions d’euros, repré-
sente le double du budget an-
nuel de la commune de Ve-
l a r s - s u r - Ou c h e . L e s
financeurs sont donc active-
ment recherchés. La somme
totale des dons, depuis plu-
sieurs années, représente
90 000 €. Les fonds recueillis
lors de la campagne de sous-
cription, toujours en cours,
atteignent 35 000 €.
« Nous faisons appel aux
mécènes potentiels, ces der-
niers doivent savoir que fi-
nancer une telle restauration
permet de contribuer à l’at-
tractivité duterritoire et déve-
lopper l’image citoyenne de
l’entreprise », a souligné Mi-
chel Berthenet.
Unpremier mécènes’est fait
connaître vendredi. Il s’agit
d’ArnaudSabatier, gérant des
Salaisons dijonnaises. Ceder-
nier, qui aévoquélasauvegar-
de du site au sein du club
PME de la CCI Dijon, s’est
engagé pour unaccompagne-
ment « sur pl usi eurs an-
nées ».
Les bénévoles, qui bénéfi-
cient du soutien de la Drac,
espèrent désormais « un effet
boule de neige » au niveau
des financeurs. Leur motiva-
tion reste un point fort dans
ce combat de longue haleine.
NICOLASROUILLARD
INFOLa chapelle de Notre­
Dame d’Étang sera ouverte lors
des prochaines Journées du
patrimoine.
La restauration de la cha­
pelle et de la statue de No­
tre­Dame d’Étang est con­
frontée depui s pl usi eurs
années à un problème de fi­
nancement. Il y a du mieux,
mais…
La dépose ainsi que les études techniques de la statue ont été estimées à 213 000 €. Photo LBP

Le mécénat est
un atout non
négligeable pour
l’image de
l’entreprise. ”
Michel Berthenet, conseiller
municipal de Velars-sur-Ouche
Pourquoi «déposer »lastatue?
Eric Pallot, architecte en chef des monuments historiques,
a mis en évidence la nécessité de déposer la statue. La rai­
sonest simple : la sculpture repose sur une colonne centra­
le qui est solidaire de la chapelle. Le poids de la statue ainsi
que le vent font subir au monument des mouvements laté­
raux qui accentuent les dégradations liées au mauvais état
des pierres. Une fois la statue déposée, peut­être en héli­
coptère, la colonne centrale devrait être désolidarisée du
reste de la chapelle.
VELARS-SUR-OUCHE. LesitedeNotre­Damed’Étangest l’objet detoutes les attentions.
Commentresterdemarbre?
Choix. Onnesait pas encoresi lastatueseradescendueà
l’aided’unhélicoptèreoudémontéeenplusieurs pièces.
Spirituelle. LacollinedeNotre­Damed’Étangaccueilledeux
pèlerinages par an, le2 juillet et le8 septembre.
MINICONCERT
TheRabeats : l’hommageaux Beatles
Jeudi 30 septembre à partir de 19 h 30, le
groupe identique ou presque aux Beatles,
organise un miniconcert, à la Fnac Dijon,
24, rue du Bourg, avant leur concert prévu
au Zénith de Dijon samedi 5 février 2011.
INFO 08.92.68.36.22.
THÉÂTRE
« Tous Ego? »
Samedi 2 octobre à 20 h 30, salle Eugène,
la MJCDijon Bourroches Valendons
accueille la Glomeris Compagnie dans une
pièce intitulée « Tous Ego ? », dans le cadre
des rencontres théâtrales du Raines.
INFO 03.80.41.23.10.
SPECTACLE
« Sorry »
Du mardi 28 septembre au samedi
2 octobre sous chapiteau, le Footsbarn
Travelling Theatre propose un spectacle
bruyant et indiscipliné pour toute la famille
au Théâtre Dijon Bourgogne.
INFO 03.80.30.12.12.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
PLAINE DE SAÔNE
Cahier
Local
03
2
3
3
6
3
1
8
2
3
3
9
7
6
1
AUXONNE. La 21
e
édition du triathlon international s’est tenue dimanche dernier.
Uncrudequalité
T
rois cent dix triathlètes
ont pénétré dimanche,
danslacourduchâteau
pourfranchirlaligned’arrivée
du21
e
triathloninternational
d’Auxonne.
Plusdecent cinquantebéné-
volesdesclubssportifsauxon-
nais avaient été mobilisés par
l’Office des sports pour cette
grandemessedusport trèspri-
sée par les meilleurs spécialis-
tes de la discipline. Cette an-
née le Russe Kirill Goldovsky
afini 3
e
del’épreuvereinecou-
rue l’après-midi sur la distan-
ce olympique (1 500mde na-
tation, 40kmdevéloet 10km
de course àpied).
La plupart des athlètes du
Triathlon-Clubauxonnais qui
n’ont pas démérité lors de cet-
te compétition très huppée
remportée par le MessinAn-
thony Pannier devant Da-
mien Favre-Félix du GT Ve-
soul, professeur de sport au
lycée d’Auxonne. Ainsi, lors
de cette épreuve comptant
pour le challenge de Bourgo-
gne, onnotera la 11
e
place de
Vincent Morey, la14
e
de Loïc
Faivre et la 17
e
du président
Christophe Jean-Dit-Carré
qui monte sur la troisième
marche du podiumdes mas-
terscommeChristopheLouet
sur l’épreuve sprint dumatin
qui rentre également dans le
top10duclassement scratch.
1 Beaucoup de
monde était présent
pour le départ de la
course sur les quais
de Saône.
2 L’épreuve cycliste
de 40 km s’est
déroulée sur les
routes du canton.
3 Une fois sortis de
l’eau les triathlètes se
sont affrontés à vélo.
4 Le podium
hommes du sprint du
matin, Xavier Corotte,
Yannick Henri
et Dylan Magnien.
Photos Louis Lanni
1 2
3
4
Cahier
Local
04
PLAINE DE SAÔNE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AUXONNE
Lesboulistesàl’honneur
Àl’occasiondes fêtes patro-
nales, la Joyeuse Pétanque
auxonnaise, organisatricedu
concours de la Ville réservé
aux Auxonnais et aux licen-
ciés des clubs sportifs auxon-
nais, a accueilli une quaran-
taine de participants.
Concours amical
Rugby, handball, basket,
football, sport boules, ran-
donneurs, etc., de nombreu-
ses associations sportives et
sympathisants ont répondu
présent pour ce concours
amical où convivialité et
bonne humeur étaient de ri-
gueur. Lors de la remise des
prix, le président Patrick
Roussiot n’a pas manqué de
féliciter la Ville d'Auxonne
mais aussi les lauréats en
commençant par les deux
meilleures féminines Lucie
Balland et Frédérique Re-
naud. Le concours A a été
remporté par AlainLarue as-
socié à Didier Mauchamp,
vainqueurs de la finale face à
ChristopheN’Guyenet Jean-
Louis Bathiard. Le concours
Ba, quant à lui, été remporté
par les frères Frédéric et Da-
niel Saraïva licenciés à la
Boule auxonnaise (sport
boules) vainqueurs en finale
face à une équipe mixte com-
posée par Arnaud Herbillon
et Lucie Balland.
Les finalistes ont été félicités par le président Patrick Roussiot
(à gauche). Photo Louis Lanni
Vendredi dernier, le maire
Noël Bernard, des élus lo-
caux, des présidents et mem-
bres d'associations patrioti-
q u e s e t l o c a l e s , l e s
porte-drapeaux, des repré-
sentants de la gendarmerie
de Genlis se sont réunis de-
vant l e monument aux
morts pour commémorer le
66
e
anniversaire de la libéra-
ti on de Genl i s. Après l a
montée des couleurs, le dé-
pôt de gerbes et la sonnerie
aux morts, Noël Bernard a
invité les participants à se re-
cueillir en mémoire de ceux
qui ont laissé leur vie pour la
liberté. Puis, tous se sont
r e n d u s a v e n u e d e l a
1
re
-Armée-Française où le
maire adéposé une gerbe de-
vant la plaque rappelant l'ar-
rivée de la première armée à
Genlis. Ce dépôt de gerbe a
été suivi d'une minute de si-
lence. En fin d'après-midi,
des délégations, accompa-
gnées de porte-drapeaux,
s'étaient recueillies devant
les stèles érigées à la mémoi-
re des résistants Bernard
Laureau et Henri Bureau.
GENLIS
Lacommunefêtesalibération
Recueillement devant le monument aux morts. Photo Michel Mangold
Dans le cadre de ses ani-
mations culturelles, la mé-
diathèque participe une
nouvel l e foi s au festi val
Coupde contes qui, cette an-
née, a pour thème la Russie.
Programme
Ainsi, la médiathèque or-
ganisera jeudi 23septembre,
à 20 h 15 à l'espace culturel
Paul-Orssaud, salle Odéon,
un spectacle de contes inti-
tulé Soslan le lumineux. En-
trée gratuite, réservations au
03.80.31.39.66.
Jeudi 7 octobre, toujours à
la salle Odéon, les amateurs
pour r ont as s i s t er, dès
20 h 15, à une soirée “Paro-
les et musique de Russie”
émaillée de témoignages de
la vie en Russie à travers les
souvenirs d'invités. Lapartie
musicale sera assurée par
une musicienne de l'associa-
tion Sacca-Notes. Entrée
gratuite.
Puis, du mercredi 26 octo-
bre au samedi 6 novembre,
la médiathèque proposera
“Carnets de voyage de Rus-
sie”, exposition de photos
installée à l'étage de la mé-
diathèque. Ouverture les
mardis, jeudis, vendredis de
15 heures à 18 h 30 ; le mer-
credi de 9 à 12 heures et de
14heures à 18h30; le same-
di de 9 à 12 heures et de
14 heures à 18 h 30. Entrée
gratuite.
Pour terminer, un atelier
de cuisine russe sera ouvert
jeudi 4 novembre, à 18 h 30
à l'espace Coluche, pour une
préparation d'une spécialité
russe sous la direction d'une
intervenante originaire de
Russie. Participation aux
frais d'achat des denrées ali-
mentaires. Inscriptions au
03.80.47.29.99, nombre de
places limité.
GENLIS
LaRussieau festival Coup decontes
L'associationAuFil despa-
ges, qui organisedesrencon-
tres mensuelles conviviales
autour d' un l i vre ou d' un
auteurainsiquedessortiescul-
turelles, tiendrasonassem-
bléegénéraleannuelleven-
d r e d i 1 7 s e p t e mb r e , à
19heures salleJean-Moulin
(parkingduchâteau)àGenlis.
Àl'ordredujour, rapportsmo-
ral et financier, renouvelle-
ment demembresdubureau,
orientations et calendrier
2010/2011.
INFOLespersonnes
intéresséesparlesactivités
del’associationpourrontren­
contrerlesmembres
àl'issuedel'assemblée, vers
20h30oupeuventcontacter
JoëlleCassagnaudEdet
au03.80.37.86.58.
GENLIS
AssembléeAu Fil des pages
L e s b a s k e t t e u r s d e
l’ASAiglonont disputéleur
premier matchofficiel dela
saisonsamedi àdomicile, à
l’occasiondupremiertourde
lacoupedeFrance, faceàlaré-
servedel’ÉlanChalon. C’est
sansdémériterqu’ilssesontin-
clinéssurlescorede77à87fa-
ceàunejeuneéquipechalon-
naisetechniquement unton
au-dessuset essentiellement
composéedejoueursqui ont
évoluéencadets nationaux.
Malgrécettedéfaite, cematch
demiseenplaces'estavérébé-
néfique avant la reprise en
championnatd’excellencedé-
partement al e di manche
26septembreàdomicilefaceà
Marsannay.
Pour sonpremier matchen
promotiond’excellence, éga-
lement le26septembre, laré-
servejoueraàl’extérieurface
aumêmeclubdeMarsannay.
AUXONNE
L’AS Aiglon en rodage
Ils quittent la coupe de France la tête haute. Photo L. L.
ENBREF
LONGECOURT-
EN-PLAINE
Exposition d'oiseaux
ce week-end
L’Organisation musicale et
culturelle longecouroise
(OMCL) propose, les 18 et
19 septembre, une exposi-
tion d'oiseaux du club de
Dole, allée de la Cerisaie,
de 10 à 18 heures. Entrée :
2 €, gratuit pour les moins
de 12 ans.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
PLAINE DE SAÔNE
Cahier
Local
05
GENLIS
Pêche: premierconcours
delasaison
Dimanche dernier, à la
grande satisfaction des or-
ganisateurs de l'AAPPMA,
une vingtaine de pêcheurs
ont participé au premier
concours de la saison au lac
de Genlis.
Dès le matin, les postes
ont été tirés au sort et tout
avait été organisé pour per-
mettre aux passionnés de
pêche et à leur famille de se
restaurer sur place.
En fin d'après-midi, la fri-
ture a été pesée à chaque
poste pour départager les
vainqueurs, les trois pre-
mi er s ont r eçu un l ot :
Christian Defaut, (8 kg),
Denis Vitoux, (6,950 kg) et
Yann Bruslet (6, 800 kg),
sans oublier Simon Da Ro-
cha 9ans et demi, (0,500 kg)
récompensé d’une coupe
par l e prési dent Mi chel
Raes.
Le prochai n concours
aura lieu dimanche 10 oc-
tobre, au lac de Genlis, où
les pêcheurs de la région
sont d'ores et déjà invités à
participer.
Le jeune Simon Da Rocha a été la mascotte de cette journée
de pêche au lac de la Tille. Photo Chantal Malatesta
TART-LE-HAUT
LesCôte-d’Orienspourront
volerenmeeting
Dimanche, le club d'aéro-
mo d é l i s me d e Ge n l i s
(AMG) a accueilli sur son
t errai n de Tart - l e- Haut
l'épreuve de qualification pi-
lote de démonstration. Cette
qualification est nécessaire
pour les pilotes qui souhai-
tent évoluer en meeting. Ce
fut un succès pour l'ensem-
ble des candidats des clubs
de Côte-d'Or : Hervé Goetz
de Til-Châtel, Marc Pividori
et Olivier Schmitt de Beau-
ne, Christopher Alexandre,
Arthur de Boulard, Patrick
Rabilloud et Patrick Topin
de l'AMG. Tous ont été félici-
tés par les juges officiels Éric
Élie et Bernard Pommel.
Sept locaux ont participé à cette épreuve. Photo Bruno Sylvestre
Depuis le 1
er
septembre,
unenouvelleemployée, Clai-
re Faucher, a été affectée à la
médiathèque de Genlis et a
renforcé l'équipe en place.
Claire, âgée de 28 ans, rési-
dant à Rouvres-en-Plaine, a
été nommée agent du patri-
moine stagiaire à temps par-
tiel après examen de sa can-
didature et un entretien avec
le jury chargé de sélection-
ner les candidats. Elle est ti-
tulaire d'une licence science
de l'éducation et a travaillé
en bibliothèque scolaire à
Saint-Jean-de-Losne et en
centre de loisirs à Quetigny.
Particulièrement intéres-
sée par le milieu de la littéra-
ture, Claire a comme loisirs
la lecture mais aussi le sport
collectif.
Pendant son temps de tra-
vail, soit 17 h 30 par semai-
ne, elle assurera l'accueil, les
prêts, le rangement et s'occu-
pera de l'accueil des classes,
des groupes et de la mise en
place d'animations, d'exposi-
tions…
GENLIS
Unenouvellerecrueà labibliothèque
Claire Faucher. Photo Michel Mangold
n
CARNET
BLANC
Stéphaneet Carole
Samedi dernier, à 14h30,
Jean-Pierre Koscielinski,
maire, a uni par les liens du
mariage Stéphane Rose-
Roset t e, 35 ans, agent
SNCF, et Carole Charbon-
ni er, 34 ans, empl oyée
commerciale, tous deuxdo-
miciliés à Longchamp, en
présence de leurs témoins
Julien Martel, Guillaume
Mantoan, Hélène Jouhan-
don et Séverine Flattot.
Photo B. S.
ENBREF
MAGNY-
SUR-TILLE
Vide-greniers
MTA ( Magny- s ur - Ti l l e
Association) prépare son
vi de- greni ers di manche
19 septembre, à l’intérieur
et à l’extérieur de la salle
des fêtes. Entrée gratuite.
Pour les exposants, inscrip-
tion dès maintenant : 2 €
en extérieur et 4 € la table
en intérieur. Pour toute in-
formation et inscription,
tél. 03.80.31.57.94.
IZEURE
Vide-greniers
Le comité des fêtes Izeure-
Tarsul organise sont huitiè-
me vide-greniers dimanche
19 sept embr e, r ue Aux
Sœurs (près des écoles) de
6 à 19 heures. Tarif pour les
exposants : 2 € le mètre li-
néaire, 5 € les trois mètres.
Entrée gratuite, buffet, bu-
vette. Contact et réserva-
tions au 06.77.06.38.03 et
03.80.29.70.40.
WEB
L’actualité
des communes:
Cybercommunes.com
GENLIS
Bilan. Pour leur réunion
de rentrée, les membres
de la 1715
e
section des
médaillés militaires du
canton de Genlis ont fait
le bilan des activités,
établi le calendrier des
cérémonies et préparé
leur future assemblée
générale. Suite à la
démission de M. Ait
Faraji, le nouveau porte­
drapeau est désormais
Stéphane Empereur.
Photo M. M.
Cahier
Local
06
PLAINE DE SAÔNE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
ENBREF
BROIN
Reprise des activités
pour l’association Loisirs et Détente
Demain, puis tous les mardis, à la salle de la mairie de 14 à
17 heures : atelier couture. Vendredi 24 septembre, puis
tous les quinze jours, soirée jeux à 20 heures. Le 6 novem-
bre, concours de tarot à la salle des fêtes. Le 5 décembre,
marché de Noël.
SEURRE
Troc-broc-puces à l'Étang-Rouge
Le Troc-broc-puces aura lieu dimanche 19 septembre sur
le site de l'Étang-Rouge de 14 à 19 heures. Tarif des empla-
cements de 7,5 x 4 m : 14 €. Entrée gratuite pour les
visiteurs.
MONTAGNY-LÈS-SEURRE
Reprise des activités de l’association L’Abeille
L’association L’Abeille reprend ses activités. Marche :
chaque deuxième dimanche du mois, rendez-vous et
départ sur le parking de la mairie ; départ à 9 heures.
Yoga : Les séances reprennent le dernier lundi de septem-
bre à la salle des fêtes de Franxault, puis tous les lundis de
18 h 30 à 20 heures. La première séance, pour un essai, se-
ra gratuite. Bibliothèque : Mme Bauland se tiendra à dis-
position tous les mercredis, de 14 h 30 à 15 h 30, et tous
les samedis, de 14 à 15 heures. Le bibliobus a déposé
quelques nouveautés. La prochaine réunion des membres
de l'association se tiendra fin septembre ; la date reste à
préciser.
La section handball de la
Jeunesse laïque de Seurre
propose à tous les sportifs,
de tous âges et de tous ni-
veaux, de participer à des
séances de découverte de ce
sport collectif très convivial.
Les entraînements ont lieu
à l a sal l e omni sports de
Seurre (sauf pour les seniors
féminines qui sont en allian-
ce avec Échenon). L'école
de hand se déroule le mer-
credi de 9 h 30 à 11 heures.
Les moins de 12 ans s'en-
traînent le jeudi de 17 h 30 à
19 heures ; les moins de
14 ans (mixte), le mardi de
17 h 30 à 19 heures ; les
moins de 16 ans, également
l e mardi de 19 heures à
20 h 30. Les seniors fémini-
nes jouent le vendredi de
19 heures à 20 h 30 à Éche-
non ; et les seniors mascu-
lins, le vendredi de 20 h 45 à
22 heures à Seurre.
Contact : pour l'école de
hand, Bernadette Moron,
tél. 03.80.79.03.54 ; pour les
moins de 12 ans, Jérémy et
Julien, tél. 03.80.20.41.80 ;
pour les moins de 14 ans,
S o p h i e V i n c e n t ,
tél. 03.80.36.37.07 ; pour les
moins de 16 ans, les seniors
f émi ni nes et mascul i ns,
R é m y P e r n o ,
tél. 03.80.21.01.39.
INFOPour tout renseigne­
ment complémentaire, con­
tacter J.­P. Miroudot au
06.09.82.84.12.
SEURRE
Découvrir lehand
La saison reprend pour le hand. Photo Mickaël Boileau
L
es di x- sept prof es-
seurs de l'école de mu-
sique Rives de Saône
se sont réunis samedi der-
nier autour de la directrice
Marie-Cécile Thiebergien et
du coordonnateur de Seurre
Alain Raclot pour peaufiner
la mise en place des cours
qui ont repris depuis lundi
au château Dumesnil et au
château Magnin de l'anten-
ne brazéenne. Le lundi, on
pourra retrouver Valérie
Houssier (saxophone) et Ju-
liette Thiebergien (violon-
celle et ensemble à cordes).
Le mardi, Muriel Sanfelden-
seignera le piano, et le mer-
credi ce sera autour de Fran-
çoi se Mani èr e ( pi ano) ,
Juliette Thiebergien (violon-
celle), Daniel Cairey-Remo-
nay (guitare), Martine Fabre
(flûte traversière), Jérôme
Jouaire (percussion) et Auré-
lie Goncalvès (flûte àbec) de
professer leur art. Le jeudi,
sera consacré à Marie Potot
(piano) ; et, enfin, le samedi
les percussions et l'atelier
djembés (Jérôme Jouaire), la
trompette et l'ensemble ins-
trumental avec Alain Ra-
clot, le violon avec Perrine
Thiebergien et le chant avec
Florence Forgeot.
INFOQuelques places sont
encore disponibles. Les horai­
res des cours sont affichés
dans les locaux des deux
antennes (Brazey­en­Plaine et
Seurre). Renseignements au
03.80.29.93.77 ; http://ecolede­
musiquevaldesaone.over­
blog.com/.
RIVES DESAÔNE
À vos pupitres...
L’école de musique Rives
de Saône démarre son an­
née artistique. L’équipe pé­
dagogique s’est réunie pour
faire le point et régler les
derniers détails.
L'équipe pédagogique de l'école de musique a fait sa rentrée. Photo B. T.
Pour la rentrée au pôle
scolaire de Pagny-le-Châ-
teau, enfants, parents et
pr of es s eur s des écol es
pr e nne nt un nouv e a u
départ.
Da ns l e s l oc a ux t out
neufs, vastes, spacieux, lar-
gement ouverts sur la lu-
mière extérieure, aux cou-
leurs gaies, chacun prend
ses marques. Tout y est,
avec un accueil périscolaire
de 7 h 30 à 18 h 30, pour les
3 à 11 ans (trente-cinq en-
fants), avec repas sur place
à midi.
La communauté de com-
munes en a la charge pour
l es enf ants de Pagny- l e-
Château, Pagny-la-Ville,
Lechâtelet et La Bruyère. À
l'accueil : Mmes Gaëlle Du-
bois, Anne-Lise Jacotet, So-
nia Verdier.
Àla maternelle, les trente-
cinq bambins, pour deux
classes, sont sous la respon-
sabilité de M. Haag et Mme
Leboyer. En primaire, l’ef-
fecti f de cent si x él èves,
ci nq cl as s es ( du CP au
CM2) est sous la direction
de Valérie Poche en charge
d'une classe de CM2 ; puis
CP, Mme Ni col ; CE1,
M. Meynaud ; CE2, M.
Oger ; CM1 et CM2, Mlle
Perrin.
Tout est fait au mieux pour
la sécurité avec une sur-
veillance vidéo et, bientôt,
tout sera en ordre lorsque
les derniers ordinateurs et
le tableau interactif seront
définitivement installés.
À chacun, maintenant, de
savoir profiter de cette très
belle réalisation.
PAGNY-LE-CHÂTEAU
Nouveau départ pour lepôlescolaire
Mmes Gaëlle Dubois, Anne­Lise Jacotot et Sonia Verdier.
Photo René Bauland
❏ 300 numéros............. 306 € 00
❏ 150 numéros............. 153 € 00
❏ 75 numéros................... 76 € 50
❏ 25 numéros* ................. 25 € 50
❏ 1 an......................................78 € 00
❏ 6 mois ............................... 39 € 00
❏ 3 mois ............................... 18 € 00
❏ Haute Côte-d’Or
❏ Région dijonnaise
❏ Beaune
❏ Dijon
TARIFS SEMAINE
TARIFS DIMANCHE
EDTIONS LOCALES
Règlement
❏ Prélèvement* (valable uniquement pour les 25 numéros)
Si vous choisissez le prélèvement, nous vous ferons parvenir un formulaire d’autorisation
❏ Carte bancaire N°
Expire fin Cryptogramme
(inscrire les 3 derniers chiffres au dos de la CB)
Vos coordonnées
Nom : ..............................................
Prénom : ........................................
Adresse : .......................................
...........................................................
CP : .................................................
Ville : ...............................................
Tél. : ................................................
e-mail : ........................@................
Mise en route souhaitée le :
............... /............... / .................
Date et signature obligatoires :
............... /............... / .................
SERVICEABONNEMENTS- BP21550- 21015DIJONCEDEX
Tél. 03 80 42 42 60 - Fax 03 80 42 42 50
e ma i l : a b o n n e me n t s @l e b i e n p u b l i c . f r
Bureaux ouver ts de 8 h 30/12 h 00 et de 14 h 00/18 h 00
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
2
3
4
0
8
2
1
Cahier
Local
08
SAÔNE ET TILLE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
LAMARCHE-SUR-SAÔNE. Sept cent cinquante personnes sont venues à la rencontre des arts.
Lesartistessurleterrain
Ce week­end s’est déroulé
pour l a deuxi ème année
consécutive Squ’Art Expo.
Au programme, peinture,
poteri e, scul ptures avec
des artistes venus de toute
part.
C
ette journée, placée
sous le signe des arts a
été organisée par l'as-
sociation Renouveau de la
Chapelle, présidée par Jean-
Claude Servoz qui relançait
pour l a s econde année
Squ'Art Expo dans le square
Louis-Fevbret avec comme
t hème “Art s en l i bert é”.
L’inauguration a eu lieu à
11 h 30 en présence de Rémi
Delatte, député, de Joël Ab-
bey, conseiller général, d'Isa-
belleLajouxconseillèrerégio-
nale et de nombreux maires
du canton. Soixante-cinq ex-
posants étaient présents al-
lant de la peinture à la poterie
enpassant parlasculpturesur
bois, sur fer et sur verre.
Certains artistes n'ont pas
hésité à travailler devant le
public comme le lycée de
Longchamp, bienconnudans
le Val de Saône. Les artistes
venaient de toute la France,
mais les locaux étaient bien
représentés comme l'atelier
de dessin de Lamarche. Les
enfants n'ont pas été oubliés
avec “La Récré des artistes”
animée par par Marie-Laure
Ga y qui a pr opos é de s
activités d'arts plastiques.
1
4
Après le championnat dé-
partemental qui s'est dérou-
lé en mai, où l’équipe fémi-
nine a terminé première, ce
week- end ont débuté les
phases finales. L’équipe de
Pontailler, composée de Ca-
therine Desmetz , Pascaline
Gatto, Nadia Castellano,
Solène Gatto et Camille La-
noote, a reçu l' équipe de
Seurre et la rencontre s’an-
nonçait serrée. Après des
matches très disputés, les
Pontiliaciennes se sont im-
posées finalement sur le sco-
re de 3 à 2. Pontailler s'offre
donc le droit de disputer la
finale, sous une pluie d'em-
brassade entre joueuses et
supporters. L’équipe se dé-
placera pour l’occasion soit
à Genlis ou à La Roche-en-
Brenil, le week-enddes 18et
19 septembre.
PONTAILLER-SUR-SAÔNE
Un pas en finalepour letennis féminin
L'équipe de Pontailler (debout) prend le meilleur sur Seurre
et ira en finale. Photo André Kotyla
1 Le lycée de
Longchamp a montré
son savoir­faire.
2 La peinture
au couteau avec
Bernard Deschamps.
3 Le stand
de la poterie.
4 Les enfants
ont joué les artistes.
Photos Geneviève Odier
2
3
ENBREF
HEUILLEY-SUR-SAÔNE
RéunionduTéléthonjeudi
Lespersonnesdésireusesdes'investirpourleTéléthon2010sont
invitéesàparticiperàlaréunionpréparatoiresalleEspaceRen-
contresLoisirs, jeudi 16septembre, à19heures.
LAMARCHE-SUR-SAÔNE
Reprisedesactivitésaufoyerrural
Lefoyerrural lamarchoisreprendsesactivités, àsavoir: yoga
aujourd’hui, de18heuresà19h15, aupremierétagedelasalle
des f êt es, avec pour responsabl e Syl vi e Paul i n, t él .
03.80.47.80.97.Gymvolontaire,jeudi16septembre,de19h30à
20h30, responsableGenevièveOdier, tél. 03.80.47.13.67. La
sectioninformatiquetiendrasonassembléegénéralejeudi 16
septembre, à18heures, enmairie.
* SUR
BIENPUBLIC.COM
Retrouvezinfos àchaud,
réactions et images.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
VINGEANNE
Cahier
Local
09
C
ette manifestation a
été inaugurée, same-
di matin, sous la pré-
sidence de William Fores-
t i e r , p r é s i d e n t d e l a
chambre des métiers et de
l'artisanat.
« La foire d'automne est
un moment festif, économi-
que et commercial, placé
sous le signe de l'optimis-
me, de la convivialité, de la
solidarité », ont souligné le
maire Laurent Thomas et le
président de la foire, Didier
Petitjean.
Rencontres
Un rassemblement qui té-
moigne de la volonté des
élus, du personnel mirebel-
lois et d'une équipe de bé-
névoles, de pérenniser ces
riches moments de rencon-
t r e qui per met t ent des
échanges de toutes sortes et
qui génèrent de la joie et de
la bonne humeur autour de
la multitude d'animations
offertes.
Un moment qui réunit les
forces vives du canton pour
danser, faire de la musique,
rire et chanter autour d'une
activité commerciale dé-
bordante.
De nombreuses
personnalités
Des personnalités invi-
tées à ce grand moment qui
marque la fin de l'été et la
reprise des activités étaient
bien sûr au rendez-vous.
Entre autres, MM. Alain
Ho u p e r t , s é n a t e u r ;
François Patriat, président
d u c o n s e i l r é g i o n a l ,
Louis De Broissia, prési-
dent de la communauté de
communes ont marqué
l e u r a t t a c h e me n t a u
Mirebellois, à son dynamis-
me, son attractivité, ses ri-
chesses culturelle, patrimo-
niale, environnementale,
associative et à ses tradi-
tions.
1 La foire reste
un rendez­vous
très prisé par la foule.
2 L’harmonie
mirebelloise
a contribué
à l’animation
de la manifestation.
Photos Annie Louet
MIREBEAU-SUR-BÈZE. Touteslesforcesvivesducantonétaient réuniesceweek­end.
Unefind’étédignementfêtée
La foire d'automne mirebel­
l oi se, rendez­ vous des
commerçants, des artisans,
des industriels, des asso­
ci ati ons, des forai ns… a
attiré ce week­end la foule
au chef­lieu de canton.
À Beaumont-sur-Vingean-
ne, les bananiers ont l'air de
se plaire. Quelques habitants
arrivent à les maintenir de
saisonensaison. François Fi-
lipowicz a reçu de son voisin
une jeune pousse et y a porté
tous les soins du bon jardi-
nier qu'il est (à voir sa pro-
ductionde fruits et légumes).
« Vous savez, je le protège
pour l'hiver à ma façon. Je
n’enlève que les branches
basses. Jepaillelepied, main-
tiens cette paille avec ungros
grillage parce que le massif
est de plus en plus gros et je
forme un parapluie avec une
bâche plastique au-dessus
pour que l'eau gelée n'entre
pas. Si vous coupez le som-
met ça pousse au pied et ça
ne fleurit pas ! », confie-t-il.
La méthode doit être bon-
ne car c'est la deuxième fois
que fleurs et fruits se forment
et cette année, il y a deux ré-
gimes bien formés mais en-
core verts.
BEAUMONT-SUR-VINGEANNE
“Pipo” alabanane
François, dit “Pipo”, au pied de ses bananiers.
Photo Bernard Petit­Clair
MIREBEAU-SUR-BÈZE
Reprise. Le Club soleil d'automne, présidé par Roger
Causeret, a repris ses activités jeudi après­midi au centre
socioculturel. Chants, jeux de société suivis d'un goûter
pour tous les adhérents étaient au programme de cette
première rencontre mensuelle de la saison. La section
“travaux”seréunitlesjeudis, à14heures. PhotoA.L.
ENBREF
MIREBEAU-SUR-BÈZE
Alcoolassistance,Croixd'or
Laprochaineréunionauralieuvendredi17septembre,à20h30,
aupremierétagederrièrelamairie.
BELLENEUVE
Prochaineréunionduconseilmunicipal
Laprochaineréunionduconseil municipal auralieulundi
20septembreà20h30enmairie.
1
2
Cahier
Local
10
SEINE ET TILLES
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331878
2
3
3
3
2
7
9
ANTIQUITÉ-BROCANTE
IS-SUR-TILLE. Quarantepeintresdel’écoledepeintureALCValducont exposé.
L’arbre, toutunsymbole
L
e choix de ce thème a
fait suiteàunesortiede
l'atelieràBibracteavec
la visite de l'expositiondu
peintreJean-PierreGarrault.
Les séances de l’école de
peintureALCValducd’Is-sur-
Tillesedéroulent souslahou-
lettedeCatherineBesnard-
Délymat, artistepeintre, res-
ponsabledel’atelierdepeintu-
re situé dans le bâtiment de
l’espaceCarnot.
L'atelier depeinturesprati-
quedes périodes de“sorties
culturelles”enplusdesséan-
ces d'atelier hebdomadaires
qui sontpropicesàladéclinai-
sondethèmes.L’expositionde
ceweek-endaprésentédeux
réalisationsparélève:l'unere-
présentantfidèlementtoutou
unepartied'unarbredeson
choixetlasecondeledévelop-
pementsymboliquedel’arbre
attachésoitàunsouvenir, soit
au ressenti du peintre lors
delaréalisationdelapremière
toile.
Diversitéd’expression
«Cetteexpositioncollective
constituéeparladiversitéd'ex-
pressionaacheminélegroupe
à “faire œuvre” lui-même.
L'année qui démarre nous
conduiraàOrnans avec un
travail sur l'eau», aexpliqué
CatherineBesnard-Delymat.
Leprojet principal decette
année sera la préparation
pour septembre 2011 des
œuvresdesprochaines“Bala-
descolorées”del’atelierquife-
ront suiteàcellesde2009. Vé-
ritable invitation à “Faire
salon” uneexpositionsur le
thèmedelachaiseseprépare
aussi, ainsi qu'uneinstallation
descréationsàlasalledesfêtes
deSalives. Les“Baladescolo-
rées” de 2009avaient reçu
poursacréationlesoutiendu
CentredeValducetduconseil
général delaCôte-d'Or. Ainsi,
l'atelierportéparlesconcepts
artistiquesdeCatherineBes-
narddevientvecteurd'initiati-
veslocales.
L'atelieraccueillelesartistes
peintresdébutantsouconfir-
méset il est ouvert àtout âge.
«Jesuistrèssatisfaitedemes
élèves. C’est unvrai échange
entreélèveet professeur, quel
quesoitlenombred’heuresde
travail. Lerésultat est là, c’est
formidable. Laconvivialité
danscet atelierest incontour-
nable », aprécisé pour finir
CatherineBesnardDélymat.
INFORenseignementset
inscriptions: Catherine
Besnardau06.60.12.98.66.
Séancestousleslundisetjeudis
de9à12heuresetlesvendredis
de14à17heures.
Pour leur rentrée, les pein­
tres ont débuté leurs activi­
tés ce week­endpar une ex­
posi ti on sur l e thème de
l’arbre, organisée par l'as­
sociation Loisirs culture du
CEA Valduc.
L’arbre a été le thème choisi pour cette exposition. Photo Muriel Avril

Mes élèves
me font parfois
des propositions
auxquelles
je n’aurais pas
pensé.”
Catherine Besnard Délymat
Danslecadredesondisposi-
tifopérationnel pourfavoriser
la créationde logements à
loyermaîtrisédansleparcan-
cienprivé, leconseil général a
misenplaceunepermanence
àGrancey-le-Châteauoùles
propriétairesbailleursoupor-
t e ur s de pr oj e t l oc a t i f
pourront obtenir toutes les
informationsutilessurlespos-
sibilités definancement des
travaux, desconseilsadminis-
tratifs, juridiques et techni-
queset bénéficier également
d'uneassistancegratuitepour
laconstitutiondedossiersde
demandedesubventions. La
permanenceauralieuàGran-
cey, mardi 21septembre de
10 à 12 heures au local du
Pointinformationtourisme.
GRANCEY-LE-CHÂTEAU
Pour ledéveloppement
del'habitat locatif
Unenouvelleactivités’est
miseenplaceaucentresocial
delaTilleetdel’Ignon. Il s’agit
duscrapbookingqui est une
activité passionnante qui
vienttoutdroitdesÉtats-Unis.
ChristinePrat, FlorenceThi-
bert et KarineGirodaniment
cenouvel atelier lepremier
mardi dechaquemois.
«Unzested’imaginationet
de savoir-faire permet de
transformer desimples pho-
tos enunemiseenpageper-
sonnelle et originale. Nous
sommestroispersonnespour
encadrercetteanimation. Les
personnesintéresséessontin-
vitéesàveniravecdesphotos
personnelles, et nousleurap-
prendrons la technique, et
proposeronsdesmisesenpa-
ges, desmini-albums, et diver-
sescompositions», aexpliqué
ChristinePrat.
Lesanimatricesproposent
aussi de créer des plis pour
Noël, des cartes de vœux,
descartespourlafêtedesMè-
res, des albums enformede
cœur, etc.
«Nous sommes ouverts à
touteslesidées. Lespersonnes
seront làpour passer unbon
moment, pourréaliserunob-
jet qui leurserapersonnel. La
photoquel’onalaissédormir
durantdesannéespourraêtre
remi se en val eur. Avec l e
scrapbooking, chacunpourra
créerunvéritablejournal inti-
me, dans lequel il racontera
unehistoire,unsouvenirinou-
bliablepourtoutelafamille»,
aconcluFlorenceThibert.
INFOInscriptions:
tél. 03.80.95.18.17.
MARCILLY-SUR-TILLE
Du scrapbooking au centresocial
L'atelier de scrapbooking est ouvert le premier mardi de
chaque mois. Photo Muriel Avril
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
SEINE ET TILLES
Cahier
Local
11
Aprèsunetrêveestivalebien
méritée, l’association Ciné-
Rencontres a repris ses activi-
tés avec la projection d’un
filmfamilial Toy Story 3 qui a
accueilli quatre-vingt-trois
spectateurs àlasalledes fêtes.
Forted’uneannéedegrande
fréquentation, l'associationet
tous ses bénévoles espèrent
une nouvelle saison riche en
événements cinématographi-
ques. Le bilan de la saison
2009/2010 présente en effet
une hausse des spectateurs
très importante. Pour l’en-
semble des propositions et
dispositifs qu’elle a proposé,
2 283 spectateurs se sont re-
trouvés devant le grandécran
blancdressépar les bénévoles
de l’association. Ciné-tout pu-
blic, ciné-vacances, collègeau
cinéma, école au cinéma,
ciné-goûter, les nombreuses
propositions ont intéressé
toutes les tranches d’âges. Les
temps forts et succès de l’an-
née : Le Petit Nicolas et Ava-
tar. Mais, pour l’association, il
est important de proposer
une diversité de films à l’ima-
gedufilmenversionoriginale
et noir et blanc de Francis
Ford Coppola Tetro ou la soi-
rée débat autour du fi l m
Océans.
Pour cette rentrée filmfami-
lial, lechoixs’est portésur Toy
Story 3 avec ses quatre mil-
lions d’entrées. Permettre des
activités en famille, sensibili-
ser les jeunes à l’approche ci-
nématographique et mainte-
nir une activité culturelle en
milieu rural, tels sont les ob-
jectifs de l’association.
INFOProchain film: L'Âge
de raison, avec Sophie
Marceau. Genre : comédie,
romance, famille.
SELONGEY
Unerentréeau cinémaen famille
Quatre­vingt­trois spectateurs ont vu le film familial Toy Story 3.
Photo Maryse Morlot
L
e centre de secours de
Selongey a effectué, di-
manche dernier, sa
manœuvre mensuelle dans le
cadre champêtre de la piste
de karting de Selongey, en
concertation avec l'associa-
tion du Karting-Club selon-
géen. Les respons abl es
avaient choisi pour l'occasion
deux situations bien réelles
pouvant malheureusement
se produire dans toute course
automobile. Pour le premier
exercice, il s'agissait de la dé-
sincarcérationd'unpilotesui-
te àune collisionpuis, dans le
second tableau, il fallait réa-
gir sur un départ de feu dans
les stands. Après chaque in-
tervention, le débriefing tenu
par les moniteurs a permis
d'analyser l'organisation des
secours afin d'optimiser les
actions et gestes indispensa-
bles dans ce genre d'épreuve.
L'association du Karting-
Club selongéen propose ses
activités sur un circuit de
512 mètres répondant aux
normes de laFédérationfran-
çaise du sport automobile
(FFSA), suite à un arrêté pré-
fectoral obtenuenavril 2010.
Lasécurité avant tout
Pour répondre à ces exigen-
ces, le cluba effectué de nom-
breux travaux de sécurité
comme la création de bac à
sable, miseenplacedebarriè-
res de pneus afin de sécuriser
les pilotes ainsi que l'installa-
tion d'un grillage de protec-
tion pour le public. L'associa-
tion, qui affichait vingt-trois
licenciés pour 2009/2010, a
ouvert sa nouvelle saison
2010/2011 début septembre
et se dit prête à accueillir tou-
tes les nouvelles personnes
intéressées par cette activité
de sport mécanique. Elles
peuvent adhérer au club par
une licence, qui leur permet-
tra de pratiquer ce sport tous
les week-ends mais égale-
ment au cours de la semaine.
INFORenseignements : prési­
dent, Didier Mignotte,
8, chemin de Geney,
21260 Foncegrive, tél.
06.14.17.61.06, courriel :
didier.mignotte@orange.fr/.
Site du club :
karting.selongey.free.fr/.
SELONGEY. Untest desécuritégrandeur natureaétéeffectuéauKarting­Club.
Lecentredesecoursenaction
Le Karting­Club a effectué
d’importants travaux de sé­
curité sur son circuit. L’or­
ganisation des secours a
été mise à l’épreuve par les
pompiers.
L’évacuation du pilote est périlleuse suite à la collision. Photo Daniel Mêlé
ENBREF
SELONGEY
Enquêtepublique
LeCollectif environnementet
santé de Selongey, représenté
par Jean-Pierre Graff et Gé-
rard Gauvain, fait savoir
qu'une enquête publique est
ouverteconcernantlademan-
de de la Société explosifs du
Centre-Est pour l'autorisation
d'exploiter undépôt d'explo-
sifs sur la commune de Fon-
cegrive. Les pièces de l'affaire
sont déposées dans les mai-
ries de Boussenois, Crecey-
sur-Tille, Cussey-les-Forges,
Foncegrive, Marey-sur-Tille,
Selongey, Vernois-lès-Vesvres
et Villey-sur-Tille et peuvent
être consultées aux horaires
indiqués dans les mairies res-
pectives où unmembre de la
commission d'enquête dési-
gnée seraprésent.
GRANCEY-
LE-CHÂTEAU
Visitedel’église
Saint-Germain
Lors des Journées du patri-
moinedes18et 19septembre,
l'église Saint-Germain sera
ouverte à la visite de 14 à
18 heures samedi et diman-
che. Une visite guidée de l'édi-
fice permettra de mieux con-
na î t r e s e s or i g i ne s , s a
restauration et la participa-
tionde Georges Serraz.
À l’occasion de sa rentrée,
l'Association des donneurs
de sang de Selongey propo-
se, le 23 octobre, aux don-
neurs, anciens donneurs ou
non donneurs, un voyage
“Châteaux, cassis et vieilles
voitures en Bourgogne”.
Programme
Le rendez-vous est donné
à 7 h 45 pour un départ à
8 heures de Selongey en di-
rection du château de Savi-
gny-lès-Beaune pour visiter
ses différents musées de
9 h15 à 12 h15. Avant de re-
partir, petite halte dans les
caves du château avec une
dégustation de deux vins de
la propriété.
Le déjeuner sera pris, de
12 h 30 à 14 h 30, à la Ferme
Auberge de la Bâche à Bli-
gny-sur-Ouche (menuà défi-
nir 25 € tout compris).
De 15 heures à 16 h 30, di-
rection Châteauneuf-en-
Auxois pour la visite du châ-
teau dominant le canal de
Bourgogne, qui est l'un des
derniers vestiges de l’archi-
tecture militaire bourgui-
gnonne du XIV
e
siècle.
De 17 heures à 18 h 30, ar-
rêt au Cassissium à Nuits-
Saint-Georges. En flânant
dans les allées du musée, dé-
couver t e des s ept cl és
ouvrant les portes du mon-
de merveilleux du cassis.
Le retour à Selongey s’ef-
fectuera vers 19 h 30.
INFOInscriptions pour le
1
er
octobre avec paiement
à l'association, chez
Mme Nicole Gallimardet,
14, rue Véroille à Selongey.
Tarifs : donneur
et ancien donneur : 40 € ;
non donneur : 62 €.
SELONGEY
Les Donneurs desang
préparent leur voyage
Cahier
Local
12
OUCHE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
9
6
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2314544
FLEUREY-SUR-OUCHE. Cinquante­cinqéquipages ont pris ledépart delaRétroscapade.
Bellesanciennesenbalade
Le premier rallye­promena­
de touristique a traversé la
vallée de l’Ouche et le Pays
de l’Auxois. L’occasion de
découvrir le patrimoine de
la région.
L’
associationMécapas-
sion21, présidéepar
Jean-Philippe Lour-
din, aorganiséenpartenariat
aveclacommunautédecom-
munesdelavalléedel'Ouche
(CCVO), sapremièreRétros-
capade, unrallyepromenade
touristiquedans lavalléede
l'Oucheet lePaysdel'Auxois.
Ledéparts'esteffectuédiman-
chematinàpartirde8heures
aprèsquelquesconsignesde
sécuritéet unefeuillederoute
remiseauxparticipants. Cin-
quante-cinqéquipages, adhé-
rentsounondel'association,
et venant detoutelarégiondi-
jonnaisemaisaussi deSaône-
et-Loire, duDoubs, duJura, et
delaNièvreont prisledépart
envoitures anciennes et de
collectionainsi quequelques
motards.
Rallyeoriginal
Lelongdeceparcours, les
participantsontdécouvertdes
paysages, mais aussi lepatri-
moinetypiquedelarégion:
vuesurlechâteaufort deMâ-
lain, lavoir, égliseetretabledu
XVI
e
siècleàÉchannay, levil-
lagemédiéval deFlavigny-sur-
Ozerainet celui deChâteau-
neuf, lebarragedeGrosbois.
Lapausedéjeuneravecrepas
collectif àLaFerme duHa-
meauapermisunevisitegui-
déeduCentredepromotion
ducheval detraitdel'Auxoisà
Bierre-lès-Semuroùunspec-
tacleéquestreaétéprésenté.
Auretour, le rendez-vous
était donné àBarbirey-sur-
Ouchepourletiragedelatom-
bolaet laremised'uncadeau
symbolique aux pilotes, en
présence du mai re Jean-
Claude Haymé ; dudéputé
Ber nar d Depi er r e et du
conseiller général Laurent
Grandguillaume.
Lepetit déjeuneret l'apéritif
ont étéofferts par l'Associa-
tiondesAssociationssporti-
ves(AssdesAss)delaCCVO.
Le président a remercié les
municipalités qui ont mis
locauxet parkings àdisposi-
tionet les bénévoles qui ont
concoctécerallyeoriginal.
1 La Seven part
en tête.
2 Photo de famille
à l’arrivée à Barbirey­
sur­Ouche.
3 Les curieux
intéressés par
les belles anciennes.
4 Une MG, une
Triumph Italia 2000,
prêtes pour le départ.
5 L’équipage
remonte la capote
avant la pluie.
Photos Colette Petot
1
2
3 4
5
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
LA CÔTE
Cahier
Local
13
2
2
5
0
7
8
0
LIQUIDATION
CARRELAGE EN PIERRE,
VASQUES, BACS A DOUCHE,
PLAN DE TRAVAIL, EVIERS
EN VRAIE PIERRE
EKOLUX
AVANT TRAVAUX
EKOLUX
TOTALE
La pierre n’est plus un luxe !
www.ekolux.com
EKOLUX DIJON-SUD
MARSANNAY-LA-CÔTE - DERRIÈRE LE BOWLING 03 80 51 08 15
V
e
n
te
s
o
u
m
is
e
à
a
u
to
ris
a
tio
n
p

fe
c
to
ra
le
n
°
2
0
1
0
-2
1
,
a
rt.
L
3
1
0
-1
d
u
c
o
d
e
d
u
c
o
m
m
e
rc
e
e
t
d
é
c
re
t
n
°
2
0
0
5
-3
9
,
1
8
ja
n
v
ie
r
2
0
0
5
m
o
d
ifia
n
t
le
d
é
c
re
t
n
°
9
6
-1
0
9
7
d
u
1
6
d
é
c
e
m
b
re
1
9
9
6
.c
o
m
9 r u e d e s f r è r e s M o n t g o l f i e r - 2 1 3 0 0 C h e n ô v e
w w w . e n e r g y f i t n e s s . f r - 0 3 . 8 0 . 5 2 . 7 3 . 7 3
- 50 % sur les droits d’entrée
6 premiers mois à 39 € !
Voir conditions sur notre site internet - Offre valable jusqu’au 30 septembre 2010
Nouveau planning avec plus de 45 cours/semaine
Semaine portes ouvertes
du 13 au 18 septembre
Lancement du BodyCombat
2
3
2
7
6
9
8
A
nne-Marie Kerloue-
gan, trésorière de
l'Association des an-
ciens combattants de Cou-
chey, explique que cette ex-
position est présentée tous
les cinq ans. La totalité des
documents et objets ont été
prêtés soit par des particu-
liers, soit par l'Association
départementale des anciens
combattants.
Ainsi, le visiteur s'informe
sur la Seconde Guerre mon-
diale et la libération de la
France grâce à l a presse
d' époque et aux diverses
cartes et affiches résumant
l e s di f f é r e nt s l i e ux de
combats.
Sur deux tables, certains
objets tels que des masques
à gaz, une cartouchière, un
Lüger version jouet ou en-
core un appareil radio sont
disposés les uns à côté des
autres. Enfin, des photogra-
phies prises lors de la libéra-
tion de Couchey montrent
un village accueillant les
alliés.
Levillagelibéré
Selon François Kerloue-
gan dans Couchey, village
de la Côte, études histori-
ques, 1972-2000, il semble
que les habitants de Cou-
chey, au sortir de la messe
du dimanche 10 septembre
1944 au matin, ont décou-
vert la place occupée par
des véhicules militaires et
quelques hommes enunifor-
mes. Il s'agissait alors d'une
patrouille française partie
en reconnaissance. Le gros
de la troupe étant restée à
Nui t s - Sa i nt - Ge or g e s .
L'après-midi se passe à ac-
cueillir les combattants, dé-
corer les bâtiments de dra-
p e a u x t r i c o l o r e s e t
discourir. Le soir venu, les
habitants invitent la petite
troupe à partager un repas
festif, avec les moyens du
bord. Sachant les premiers
Allemands en défense sur
Chenôve, la résistance éta-
blit un réseau de surveillan-
ce autour du village. Ainsi
fut libéré Couchey.
COUCHEY
Uneexpositionquinquennale
L'Association des anciens
combattants de Couchey
présente une exposition sur
la libération de la commune
jusqu'au dimanche 19 sep­
tembre.
Anne­Marie Kerlouegan entourée de son fils, à sa droite
et de Bernard Séry, secrétaire de l'Association des anciens
combattants. Photo Fabienne Michéa
Sous unsoleil radieux, cin-
quante-deux doublettes se
sont affrontées pendant trois
partiesqualificatives. Loulou
aux manettes et maître des
points aventiléles quarante-
huit meilleures équipes sur
troistableaux.
Dans le premier tableau,
Daller et Fils sortent vain-
queurscontreCédricet Mau-
rice. Ledeuxièmetableauavu
l'équipe Taj gagner contre
l’équipe Lamy. Enfin, le ta-
bleauCavulavictoiredeJac-
queset Pascal contrel'équipe
Boubouche. Lesbénévolesdu
comitédesfêtessont satisfaits
decetteforteparticipation. La
qualitédejeuxapermisdere-
hausser ceconcours très ap-
préciédanslarégion. Rendez-
vous est pris pour l' année
prochaine.
SAULON-LA-RUE
Un concours depétanqueapprécié
LadeuxièmefêteduSport,
organiséeconjointement par
les commissions de Fixin,
Coucheyet Brochon, s'est dé-
rouléedimanchedernier,avec
unrecordde participation.
Deuxcent troisinscrits, dont
soixante-seize enfants de
moinsde15ans.
Enprologue,cinquante-cinq
personnes, desadultesetleurs
enfants, ont fait lamarchede
nuit lesamedi soir. Lediman-
che, plusieursinitiationsàl'es-
crime, àl'escalade, orienta-
tion, badminton, tennis, foot
et handball étaient réparties
danschacundesvillages, en-
cadréesparlesprésidentsdes
diverses associations. Enfin
d'après-midi, dimanche, lare-
mise des médailles et des
maillotss’estdérouléeàlasalle
delaCharmottedeFixin, en
présencedeGenevièvePeltier
etdeClaudeRémy,respective-
mentmairedeFixinetdeBro-
chon, ainsi quedeValérieDé-
card, Nourédine Rabouh,
FrédéricMazuir, Jean-Philip-
pePrunier,conseillersmunici-
pauxetresponsablesdel'orga-
nisationdecettegrandefête
parfaitementréussie.
FIXIN-BROCHON-COUCHEY
Un record departicipants
pour lafêtedu Sport
De très nombreux enfants ont participé à la fête du Sport.
Photo Camille Bailly
L'activitégymnastiquevo-
lontaireproposedesséances
rythme“doux”, lelundi entre
10et 11heureset/oulejeudi
entre9et 10heures. Lesséan-
cesrythme“dynamique”ont
lieulemercredi, de19heuresà
20 h 30.Tarifs :1heuredegym
“douce” : 95€/an, 2heures
parsemaine140€/an, 1 h 30
degymtoniqueà125€àl'an-
née.L'activitédessinetexpres-
sion plastique avec Viola
Montenot : pour les enfants,
ellealieulemercredi de15à
17heures ; pourlesadultes, le
mercredi de18 h 30à20 h 30
et /ou le jeudi de 14 h 30 à
16h30,etde17à19heures.Ta-
rifs : enfants128€/an, adultes
170€/an.L'expositiondestra-
vauxdesartistessetiendraàla
salledesfêtessamedi 25et di-
manche26septembre.
COUCHEY
Les activités sportives
et artistiques reprennent
Cahier
Local
14
AGGLOMÉRATION DIJONNAISE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
8
7
PUBLICITÉ
LOGO DECO, enseignes lumineuses, panneaux
et véhicules publicitaires, lettrages en relief ou adhésifs
gravure, toutes signalétiques, sérigraphie, impression
numérique, chevalets, création de logo, impression
sur textiles, imprimerie tous supports, film solaire
26, rue du 6-Juillet - 21300 CHENÔVE- 03 80 51 99 88 - www.logodeco.net
2
3
3
1
9
9
7
Matthieu Chèneby, photo-
graphe professionnel, et la
MJCde Chenôve organisent
une exposition de photogra-
phies intitulée “Portraits de
ma ville”. Cette balade pho-
tographique au cœur et aux
abords du Grand Ensemble
de Chenôve est visible jus-
qu’aumardi 5octobre, à l’es-
cale Charcot, du lundi au
vendredi de 14 à 18 heures
e t l e me r c r e di de 1 0 à
12 heures. Entrée libre.
INFOContacter la MJC
au 03.80.52.18.64 ou sur place,
7, rue de Longvic à Chenôve.
CHENÔVE
Visitedelavilleen images
Matthieu Chèneby,
photographe professionnel.
Photo Frédéric Vaussard
MARSANNAY-LA-CÔTE. La récolte est prévue pour la fin du mois de septembre.
Bientôt les vendanges
«L
e gel d'hiver, lo-
cal i sé dans l es
zones humides
l ors des épi sodes f roi ds
autour du 20 décembre, a gé-
néré des séquelles sur cer-
tains pieds de vignes, cer-
tains n' ont pas résisté »,
souligne Laurent Fournier,
viticulteur à Marsannay-la-
Côt e. « La derni ère f oi s
c'était en 1984, dans des pro-
portions bien plus importan-
t es ; des vi gnes ent i ères
avaient dû être arrachées et
replantées. Au printemps,
nous avons eu un temps
frais, des températures très
basses, mais pas degel. Il faut
savoir que la vigne est une
plante mésopotamienne. Le
froid ou l'excès de pluie peu-
vent avoir des incidences im-
portantes sur la fleur de vi-
gne et générer la coulure (la
fleur est alors détruite et il n'y
a pas de récolte) ou le mille-
randage (la fleur n'a pas de
fécondation, elle reste stérile
et la grume n'aura alors pas
de pépins). En revanche, ce
seront des fruits très riches et
très concentrés ».
Les années de milleranda-
ge sont des années qualitati-
ves. On aura une meilleure
tenue du vin au vieillisse-
ment, qui conduiraàdes vins
de garde. L'été s'est bien pas-
sé, avec des périodes de cha-
leur entrecoupées de mo-
ments de pluie qui n' ont
engendré aucun problème et
aucune pourriture.
Dans lerespect
des règles
Co u r a nt j u i l l e t , u ne
commission professionnelle
de l'ODG Marsannay (ex-
Syndicat de défense de l'ap-
pellation marsannay), prési-
d é e p a r Ma r c Br o c o t ,
composée de onze viticul-
teurs de Chenôve, Couchey
et Marsannay, en présence
de Chri stophe Suchant,
conseiller viticulture œnolo-
gie à la chambre d'agricultu-
re, a effectué une première
visite dans les vignes afin de
contrôler si les conditions de
production définies dans le
cahier des charges par l'Inao
sont bien respectées (charge
de raisins, maladie...).
Une deuxième visite, début
septembre, a permis de véri-
fier si les problèmes soulevés
lors de la première visite ont
été résolus. « Il faut savoir,
reprend Laurent Fournier,
qu'en Bourgogne, Marsan-
nay fait partie des leaders en
matièred'agriculturebiologi-
que et de lutte intégrée (l'em-
ploi de produits chimiques
est limité au strict nécessai-
re). »
Les vendanges sont actuel­
lement au cœur de toutes
les attentions des viticul­
t eur s. Deux vi si t es des
vignes ont permis aux pro­
fessionnels de contrôler les
conditions de production.
Laurent Fournier, viticulteur. Photos Annie Goubet
PERRIGNY-LÈS-DIJON
Libération. 10 septembre
1944, la commune de
Perrigny­lès­Dijon est libérée
de l'occupation allemande.
Vendredi soir, soixante­six ans
après, une cérémonie a eu
lieu au monument aux morts
pour commémorer cette
journée. Elle s'est déroulée en
présence de la population.
Deux jeunes avaient même
revêtu l'uniforme de l’armée.
PhotoRenéGauthey
MARSANNAY-LA-CÔTE
Retraite. À l’occasion de la
réception annuelle organisée
à l’attention des enseignants
des écoles maternelles,
élémentaires et des
responsables du collège
Marcel­Aymé, la municipalité
a souhaité honorer trois
d’entre eux, partis à la retraite
en juin dernier : Marie­Hélène
Rochet, Christine Baumann
et Bernard Foltier. Photo Cécile
Grapin
L’avis des professionnels
« Les vendanges s’annon­
cent bien, encore deux se­
maines de vent de nord­est,
des températures pas trop
élevées et un grand enso­
leillement permettront de
faire un bon millésime. Ren­
dez­vous fin septembre »,
expliquent les viticulteurs.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DIJON
Cahier
Local
15
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
2
7
4
3
0
9
BÂTIMENT - CONSTRUCTION
MTM
Vérandas - Volets roulants - Fenêtres PVC
Portails - Portes de garage
46, rue de Longvic - 21300 CHENÔVE - Tél. 03.80.52.14.15
2
3
2
8
3
5
7
2
3
1
0
5
5
6
MAÇONNERIE
MTM
Maçonnerie - Dalles de vérandas
Modifications d’ouvertures
Impasse Jean-Perrin
CHENÔVE - 03.80.52.14.15
FABRICANT BOIS
FABRICATION DE PIQUETS - VENTE
Chutes de bois mises en sac
ZAC La Nouroy - 21220 GEVREY-CHAMBERTIN
Tél. 06 14 95 20 92
philippe.pallain@sfr.fr 2
3
3
3
1
6
1
ARROSAGE
T.S.E.V
Conception, plan, réalisation et maintenance
de systèmes d’arrosage automatique.
Pose de cuves de récupération des eaux de pluie.
Renseignements au 03.80.43.28.77 ou 06.80.72.21.34
2
3
0
9
0
9
5
ANTIQUITÉ-BROCANTE
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331862
SERVICES À DOMICILE
ADOM SERVICES
Jardinage, petits bricolages, gros travaux ménagers
et vitrerie. 50 % déductibles d’impôt
DIJON - 2, rue de Bourges, 21000 - Tél. 06.43.57.32.06
www.adomservices-21.com 2
3
0
9
0
9
3
2333267
MONTE-ESCALIERS
Autonomie Confort Mobilité
Monte-escaliers droits ou tournants
Scooters électriques - Baignoires à porte
25 % crédit d’impôt possible
Visite et devis gratuits
Renseignements : tél. 0 811 652 161 (prix d’un appel local)
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2
3
1
4
5
4
2
2
3
2
5
3
3
0
ENBREF
RANDONNÉE
Roller
Vendredi 17 septembre se déroulera une rando roller ni-
veau orange, parcours “toboggan”, 15 km, secteur facultés,
Saint-Apollinaire, Grésilles. Rendez-vous à 20 h 45, place
Darcy. Renseignements : www.dijonroller.com/.
PATRIMOINE
Lecafé Tolix
Aujourd’hui, à partir de 19 heures, au café Tolix, café éphé-
mère et vintage, à l’hôtel particulier, 5, rue Musette, venez
écouter l’étonnante aventure de ces meubles chinés par Bri-
gitte Durieux, l’auteur dulivre Le Mobilier industriel. Réser-
vations : tél. 03.80.53.35.16.
D
imanche, l’ADP(As-
sociationde plaquo-
musophilesdeDijon)
fait “sauter”lePuits deMoïse:
cinquième pièce de sa collec-
tionàl’emblèmedeDijon.
SaBourse nationale de cap-
sules de champagne (la 16
e
qu’organise l’Associationde
plaquomusophiles de Dijon),
auCellier de Clairvaux, coïn-
cideavecsonlancement.
Après le palais des Ducs
(2006), la porte Guillaume
( 2007) , l ’ Our s Pompon
(2008), le Bareuzai (2009) et
donclePuitsdeMoïse(2010),
l’ADP annonce pour 2011
une édi ti on l i mi tée de l a
Chouette:peinteàlamainpar
MarcDuchamp(lireencadré)
et numérotée. Plaques demu-
selet coiffant les bouteilles
Lacroix-Triaulaire et fils, de
Merrey-sur-Arce: motifs colo-
riés sur plaque de tôle décou-
péeenflan, fabriquésparlaso-
ciété Geraudel à Épernay,
emboutis et muselés d’unseul
mouvement audomaine.
Incises sur latranche, lafrise
duvigneron, lalégendedel’il-
lustrationet les deuxmots Di-
jon, Champagne.
Histoire de rappeler que le
comté de Bar-sur-Seine ap-
partint au duché de Bourgo-
gne : les bornes aulieudit Le
Bourguignon (à la sortie du
chef-lieu) et à Neuville-sur-
Seine témoignent decette an-
cienne ligne de partage. Qui
faillit coûter séant aux pro-
ducteurs aubois l’appellation
champagne.
Bourse nationale ? L’ADP
n’aaucunmal : «Ondéborde
cheznosvoisins! », sourit Do-
minique Charvet (lire enca-
dré), son secrétaire, ensei-
gnant à l ’ uB. Cent ci nq
adhérents, Bourguignons,
Francs-Comtois, et jusqu’en
régionparisienne. Et depuis
queles Flamands - plaquomu-
sophiles avertis - en2007ont
mis le nez dedans... Sûr, le
chef-d’œuvre de Claus Sluter,
ils vont sel’arracher !
L’ADPne prévoyait pas un
tel engouement : « En 2006,
ontablait sur 300 à 500 bou-
teilles... Aujourd’hui, onenest
à 1 500 bouteilles par exem-
plaire».
AvisauxDijonnais: neman-
quez pas la Bourse nationale
decapsulesdechampagne, di-
manche de 9 à 18 heures, au
Cellier de Clairvaux, 27, bou-
levardde La Trémouille à Di-
jon. Entréegratuite.
ÉLISABETHHUARD
INFOTél. 06.76.27.78.35;
adp21000@yahoo.fr ;
http://asso­dijon­plaquo.
pagesperso­orange.fr/.
Di manche, au Cel l i er de
Clairvaux, la Bourse natio­
nale de capsules de cham­
pagne lancera la petite der­
nière de l’ADP à l’emblème
de Dijon.
BOURSE
Collection de capsules de l’ADP. La Chouette fera l’objet d’une édition limitée, en 2011. Photo LBP
Bulles dechampagne
et capsules deBourgogne

Témoins
du temps où le
comté de Bar-sur-
Seine appartenait
au duché
de Bourgogne.”
Dominique Charvet
Cuvéespécialepour laChouette, édition limitée, en 2011
Cuvée spéciale pour une édition limitée à 300 exemplaires...
La Chouette est pour lors entre les mains de Marc Du­
champ... « Du champ’, ça ne s’invente pas ! », se réjouit Do­
minique Charvet, admiratif du travail d’artiste du peintre pla­
quomusophile. Lui­même s’est jusqu’ici chargé de capter la
lumière ­ au meilleur moment du jour ­ sur les monuments
symboles de la capitale des ducs : mais « la Chouette enpho­
to ne rendait rien ». L’idée d’un motif estampé positif en relief
a vite été abandonnée : la matrice seule aurait coûté 1 800 €.
Cahier
Local
16
DIJON
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
J
usqu’ici, l’enseigne Misti-
griff était surtout canton-
née dans des zones com-
merciales. C’est ainsi
qu’elle est présente à Chenô-
ve (1 000 m²) depuis quel-
ques années.
Elle a ouvert ses portes de-
puis samedi matin et bénéfi-
cie déjà du bouche-à-oreille,
sans campagne de pub !
Sa formule est bien connue
de ses clients. Elle propose
des vêtements de marque à
prixcassés. Quant auchoix, il
est varié mais dépend des ar-
rivages. Tel pantalon de telle
marque ne serapeut-être plus
enrayonlasemainesuivante.
C’est aussi ce qui fait son
charme, car il faut chiner et
trouver la bonne affaire.
L’enseigne a une politique
de très bas prix appliquée à
des marques et c’est cequi fait
son succès. Elle propose des
rabais qui peuvent atteindre
80 % du prix initial. L’ensei-
gne est présente en France, à
travers ses vingt-huit maga-
sins qui s’approvisionnent
t ous à l a même cent ral e
d’achat. En choisissant la rue
du Chapeau-Rouge, elle s’as-
sure d’un bel emplacement,
au cœur même d’une petite
rue très commerçante forte
d’une quinzaine d’enseignes,
à deux pas de la rue de la
Liberté.
Pour ses voisins interrogés,
c’est un peu une aubaine.
C’est ce qu’on nous explique
au salon d’esthétique Saint-
Algue, juste en face : « C’est
une rue qui est déjà très pas-
sante et on voit que ce nou-
veau magasin nous apporte
déjà un peu plus de monde.
On peut d’ailleurs avoir les
mêmes clientes ».
Chez Damart, on ne pense
pas que cette arrivée puisse
être pénalisante, car la clien-
tèle est différente et même
complémentaire. Il faut dire
que la marque est présente
dans cette rue depuis dix-sept
ans.
Chez Miss Coquines, on la
joue fair-play, même si on est
sur la même strate de clien-
tes : « Ça peut nous apporter
du monde ».
Rue de l a Li berté, chez
H&M, on ne se dit « pas in-
quiets, car on ne travaille pas
le même produit et on a une
autre clientèle. On est bien
implanté sur Dijon et on bé-
néficie de l’antériorité. Au
fond, ça ne peut que nous
apporter un plus au centre-
ville ».
FRANCKBASSOLEIL
f.bassoleil@lebienpublic.fr
1 Une vingtaine
de vendeuses
s’activent derrière
les caisses et devant
les rayons pour
recevoir les clients.
2 Mistigriff succède
à Sport 2000
dans la rue
du Chapeau­Rouge.
Photos F. B.
2
1
COMMERCE. L’arrivée d’un magasin de déstockage au centre­ville est bien accueillie.
Mistigriff relanceladonne
L’arrivée du magasin Misti­
griff au centre­ville et son
i nstal l ati on rue du Cha­
peau­Rouge a étonné les
professionnels qui en sont
ravis.

On fait des
ventes flash sur un
lot en fonction
d’un arrivage et on
fracasse les prix.”
Le responsable de M istigriff
Pour faire sa rentrée, l’éco-
le de minibasket de la JDAa
proposé une journée porte
ouverte, samedi, dans la sal-
le Henri-Boisselet.
Le président de la section
amateurs de la JDA et Cyril
Jorand, responsable de JDA-
formation, peuvent être sa-
tisfaits de la réussite de cette
opération de sensibilisation
à la pratique du basket desti-
née aux enfants de 3 à 5 ans
pour le baby et de 5 à 7 ans
pour le mini.
La formation est un des
axes prioritaires du club,
tant pour les joueurs que
pour l eur encadrement.
Mickaël Garcia, en troisiè-
me année de formationd’en-
traîneur, et ses collègues
sont en lien avec le CFA du
sport. Le matériel et la péda-
gogie sont adaptés. Le bal-
lon, par exemple, ne pèse
que 300 g au lieu du double
pour les adultes. L’aspect lu-
dique est privilégié. Des pa-
rents, Bénédicte et Philippe,
ont appréci é ce premi er
contact et surtout l’accueil
de qualité qui a été réservé à
leurs deux enfants. Le papa
connaît bien le sujet, lui qui
a joué chez les espoirs de
Villeurbanne.
INFOSéances
d’entraînement les mercredis
de 9 h 45 à 11 heures
et de 11 heures à 12 h 15,
salle Henri­Boisselet,
18, boulevard de l’Ouest
à Dijon.
SPORT
Apprendrelebasket en s’amusant
Les futurs “grands” bénéficient d'un encadrement de qualité. Photo Christian Guilleminot
ENBREF
CÉLÉBRATION
Commémorations
mexicaines
Du 16 au 18 septembre,
sous l’égide du consul hono-
raire du Mexique à Dijon, la
Bourgogne cél èbre une
double commémoration
mexicaine : le 200
e
anniver-
saire de l’Indépendance du
Mexique et le 100
e
anniver-
saire de la Révolution mexi-
caine. Au programme : con-
f é r e n c e d e m a i n à
19 heures ; vendredi 17 sep-
tembre à 19 heures, rencon-
t re except i onnel l e avec
Juan Luis Brunel. Les ven-
dredi 17 et samedi 18 sep-
tembre, de 14 à 19 heures,
exposition de peintures,
d’artisanat et de photogra-
phies. Renseignements :
tél. 06.88.88.20.19.
Cahier
Local
20 TÉLÉVISION
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
HOMMAGE
La télévision salue Claude Chabrol
Les hommages à Claude
Chabrol, décédé dimanche
à l'âge de 80 ans, se pour-
suivent cette semaine, no-
tamment sur France 5. Ven-
dredi, la chaîne rediffusera,
à 20 h 35, un portrait du
réalisateur. Le lendemain, à 17 h 55, Serge Moati lui dé-
die un numéro spécial de «Cinémas, le magazine». Di-
manche, à 19 heures, les téléspectateurs pourront revoir
l'entretien qu'il a accordé à Patrick Poivre d'Arvor, le 22
février. Paris première lui consacre une nuit entière, ven-
dredi, composée de plusieurs de ses films.
BIOPIC
Christian Karembeu fait son cinéma
Dans le cadre de sa poli-
tique de développement de
la fiction, le groupe Ende-
mol annonce le tournage
prochain de «Kanak, l'his-
toire oubliée», le biopic de
Christian Karembeu. Le film
sera coécrit par Didier Lacoste («Lagardère»...), Béatri-
ce Espinasse («Fais pas ci, fais pas ça»...) et l'intéressé
pour France télévisions. L'histoire reviendra sur le parcours
du footballeur, de ses débuts à son intégration au FC
Nantes. Qui pour incarner l'ancien milieu de terrain néo-
calédonien? Lui, quelques kilos en moins?
FICTION
Clémentine Célarié ferme les maisons closes
sur France 3
Marthe Richard? Elle est
restée dans l'histoire pour
avoir fait fermer les maisons
closes. Un téléfilm, destiné
à France 3 et dont le tour-
nage s'achève, retrace sa
vie. Clémentine Célarié in-
terprète cette héroïne aux multiples facettes: «C'est un
personnage difficile à cerner, explique-t-elle. Il m'a fal-
lu du temps avant de pouvoir l'appréhender. Je me suis
mise dans sa peau quand on m'a coiffée comme elle: les
gens ne me reconnaissaient pas, j'étais vraiment deve-
nue Marthe Richard». Celle-ci a été successivement es-
pionne durant la Première Guerre mondiale, pionnière
de l'aviation et conseillère de Paris à la Libération. C'est
à ce poste qu'elle a fait passer une loi qui mit fin à la
prostitution réglementée en faisant fermer les maisons
closes en 1946. Mais son personnage est ambivalent:
«On ne sait pas ce qu'elle a vraiment été, ajoute l'actri-
ce Clémentine Célarié. Je pense que c'est une guerrière.
Aujourd'hui, quand j'ai des galères, elle m'aide. Je pen-
se à elle et elle m'inspire».
INDISCRETIONS
DVD
Arte fait renaître
Charlot
Lobster Films et Arte Édi-
tions, soutenus par l'Asso-
ciation Chaplin, annoncent
la sortie le 17 novembre de
«La naissance de Charlot-
Keystone 1914», un coffret
de 4 DVD dédié à l'univers
de Charlot. Au menu: des
archives, des œuvres restaurées, des films inédits...
SOLIDARITÉ
André Manoukian, parrain de cœur
Parrain de l'association
Cœur de Gazelles (aide
médicale, scolarisation...
au Maroc), André
Manoukian a soutenu la
sortie du calendrier et
l'agenda Gazelles 2011
lors de son concert pari-
sien samedi dernier.
Vincent Martinez, Gabriel-
le Lazure, Marco Prince,
Danièle Evenou et bien
d'autres sont venus à La Ci-
gale acclamer le juré de
«Nouvelle star». Après avoir
parcouru des milliers de ki-
lomètres dans le désert ma-
rocain, vingt-huit partici-
pantes du Rallye Aïcha des
Gazelles 2010, dont les ani-
matrices Anne-Gaëlle Ric-
cio et Nathalie Vincent, ont
pris la pose bénévolement
pour illustrer le calendrier.
FILM TV
Damidot: «Ce tournage,
c'est des vacances!»
L'animatrice de «D&CO», au centre, joue dans un nouvel opus de «Victoire Bonnot».
M6 diffuse le deuxième
épisode de «Victoire
Bonnot», téléfilm avec
Valérie Damidot. La
conseillère principale d'é-
ducation affronte un déla-
teur qui veut lui nuire en
révélant un aspect obscur
de son passé.
Souvenez-vous... Aupara-
vant affectée dans un lycée de
Seine-Saint-Denis, Victoire
Bonnot a dû quitter l'éta-
blissement, suite au suicide
d'un élève. Usant toujours
de son franc-parler, Valérie
Damidot résume l'histoire à
sa façon: «L'épisode est
chiant pour Victoire, car un
corbeau balance des horreurs
sur sa g... On l'accuse du sui-
cide d'un gosse, ce qui la rend
malade, car elle sait bien
qu'elle n'y est pour rien».
Non loin de là, le réalisa-
teur Philippe Dajoux se met
à rire. C'est que ces deux-là
se connaissent bien et Valé-
rie Damidot reconnaît qu'el-
le n'aimerait pour rien au
monde tourner avec quel-
qu'un d'autre. «Je travaille
en toute liberté avec Philip-
pe. Nous avons recréé une
espèce de petite famille avec
l'équipe et c'est rassurant.
On s'amuse, on invente, on
réécrit des scènes, au point
que David, le premier assis-
tant réalisateur, se met par-
fois à paniquer.»
Si Philippe Dajoux ne se
prend pas au sérieux, rien ne
lui échappe. Et, sur le tour-
nage, il a l'habitude de sti-
muler ses acteurs avant une
scène en hurlant: «Attention,
je veux de la vie, du relief!».
Et, pour mettre du «relief»
sur le tournage, Valérie Da-
midot n'hésite pas. «Quand
je tournais "D&Co", j'arri-
vais sur les chantiers et je
bossais vingt heures par jour
dans le froid. Aussi, quand
on m'a dit, avant le premier
épisode de "Victoire Bon-
not": "Tu vas voir, la fiction
c'est vachement fatigant et
compliqué", je n'ai pas pu
m'empêcher de m'écrier, tel-
lement le tournage avait été
agréable: "P...! Mais c'est les
vacances, les enfants!"»
Valérie Damidot ne croit
pas aux audiences. Pourtant,
c'est bien le succès du pre-
mier épisode et ses 4,7 mil-
lions de téléspectateurs qui
ont décidé M6 à repartirpour
une deuxième aventure. Valé-
rie Damidot, elle, pense déjà
au troisième épisode et a fait
part de ses idées sur le scé-
nario à l'équipe de tourna-
ge. Une vraie bande à Bon-
not!
GILLES BOUSSAINGAULT
INFO M6 - 20 h 40
«Victoire Bonnot»
Sur le tournage de «Victoire
Bonnot», Valérie Damidot a
déclaré être payée 2 000
euros par jour pendant 16
jours. «C'est beaucoup
d'argent, commente-t-elle,
mais tout le monde s'imagine
que nous avons des salaires
de footballeurs. Nous ne
sommes pas comme
Gourcuff, à 400 000 euros par
mois!»
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
TÉLÉVISION
Cahier
Local
21
TNT
6. 20 Zoé Kézako 6. 45 TFou
11.05 Secret Story 12.00 Les
douze coups de mi di 12.50
L'affi che du j our 13.00 Jour-
nal 13.55 Les Cordier, juge
et fl i c 5 Fi l m TV. Policier. Fra.
2000. Réal.: Paul Planchon.
Faux-semblants. 15.30 Femmes
de l oi Fi l m TV. Policier. Fra.
2001. Réal.: Laurent Carcélès.
Crime passionnel. 17.25 New
York police judiciaire 18.20
Secret Story 19.10 Une
fami l l e en or 20.00 Journal
20.45 SÉRIE
Mentalist
Policière. 3 épisodes dont 2 iné-
dits. Avec : Simon Baker, Owain
Yeoman, Tim Kang, Robin Tun-
ney.
ESPRIT, ES-TU LÀ?
Un architecte est retrouvé mort
dans la maison qu'il venait
d'acquérir. Le manoir est
considéré comme hanté et
abriterait un trésor dans ses
murs.
Fringe
Fantastique. 2 épisodes inédits.
LA TRAVERSÉE.
Un agent du FBI enquête sur
un homme capable de chan-
ger d'aspect à volonté.
0. 50 Compte à rebours 1.45
Secret Story 2. 40 50mn Insi-
d e
14.29 Soyons prévoyants
14.30 Allô, docteurs ! 15.05
Mangoustes & Co 15.30 La
route des deux océans 16.30
Afrique : l e grand Ri ft 17.25
C l'info 17.30 C à di re ?!
17.45 C dans l ' ai r 19.00 C à
vous 19.55 Histoire classée
20.25 C à vous l a sui t e
20.35 MAGAZINE
La maison France 5
Loisirs. Prés.: Stéphane The-
baut. 50 minutes.
21.25 Silence, ça pousse !
22.10 C'est notre affaire
22.45 C dans l ' ai r 23.50 La
route des cerisiers en fleurs
TF1
23.15 SÉRIE
9. 35 Amour, gloire et beauté
9. 55 C'est au programme
10.55 Motus 11.30 Les
z'amours 12.00 Tout le
monde veut prendre sa
place 12.50 Le progrès en
questions 13.00 Journal
14.00 Toute une histoire
15.10 Comment ça va bien !
16.15 Le Renard 17.25 En
toutes lettres 18.05 On n'de-
mande qu' à en ri re 19.00
N'oubliez pas les paroles
20.00 Journal
20.35 FI LM TV
Les Petits Meurtres
d'Agatha Christie
Policier. Fra. 2010. Réal.: Eric Wo-
reth. 1h35. Inédit. Avec: Antoine
Duléry, Marius Colucci, Léna
Breban, Yannick Choirat.
JE NE SUIS PAS COUPABLE.
Un double meurtre a été
commis dans la maison d'une
riche suffragette : le commis-
saire Larosière entre en scè-
ne et suspecte la fille de la
victime.
Le bureau
des plaintes
Ce rendez-vous humoristique
et décalé s'appuie sur l'un des
travers présumés des Français:
leur capacité à se plaindre de
tout et en permanence.
0. 15 Journal de l a nui t 0.30
Des mots de mi nui t
France 2
22.10 DIVERTISSEMENT
6. 00 EuroNews 6. 45 Ludo
11.05 Mercredi C sorties
11.15 Pl us bel l e l a vi e 11.45
12/13 13.00 Direct chez
vous ! 13.35 En course sur
France 3 13.50 Inspecteur
Derrick 14.55 Inspecteur
Barnaby Fi l m TV. Policier. Un
village très coté. 16.40 Cultu-
rebox 16.45 Sl am 17.25 Des
chiffres et des l ettres 18.00
Questions pour un champion
18.40 19/20 20.10 Plus belle
l a vi e
20.35 MAGAZINE
Des racines
et des ailes
Reportage. Prés.: Louis Laforge.
L'ABBAYE DE CLUNY.
Invités: Frédéric Mitterrand,
ministre de la Culture et de
la Communication; Frédéric Di-
dier, architecte en chef des
Monuments historiques; Frédé-
ric Faucher, président de l'as-
sociation «Mémoire médié-
vale».
22.30 Soi r 3
Ce soir (ou jamais !)
Culturel. En direct.
Frédéric Taddeï accueille une
pléiade d'invités issus d'horizons
divers, qui débattent en direct
de sujets d'actualité.
0. 10 Nous nous sommes tant
aimés 1. 10 Espace franco-
phone
France 3
22.55 MAGAZINE
12.05 Les Guignols de l'info
12.20 L'édition spéciale (C)
14.00 Royal Pai ns Desyntox.
14.40 Dragonball Evolution
Film. Fantastique. EU. 2009.
16.05 Le petit journal de la
semaine 16.25 Le Coach Film.
Comédie. Fra. 2009. 17.50 Le
journal des jeux vidéo 18.15
Les Simpson (C) 18.40 Le JT
de Canal + (C) 19.05 Le
grand journal (C) 20.30 La
grande soirée Champions
League (C)
20.45 SPORT
Marseille
Spartak Moscou
Football. Ligue des champions.
1re phase. 1re journée. Grou-
pe F. En direct.
Avec la présence de Chelsea,
l'ogre anglais, tout autre ré-
sultat qu'une victoire face
au Spartak Moscou serait
ressenti comme une contre-
performance pour l'Olympique
de Marseille.
Les rencontres de
la soirée de mercredi
Football. Ligue des champions.
1re phase. En direct.
A la suite de l a rencontre dif-
fusée en première partie de
soirée, retour sur chacun des
autres matches du jour.
23.45 The Pacifi c 3 ép.
Canal+
22.35 SPORT
12.45 Arte journal 13.00 Sur
les volcans du monde 13.30
Globalmag 14.00 Life, l'aven-
ture de l a vi e 14.45 Conte
d' été 55 Film. Comédie senti-
mentale. Fra. 1996. 16.35
Karambolage 16.50 Construi-
re l e f utur 17.35 X:enius
18.05 360°, GEO 19.00 Arte
journal 19.30 Sur les volcans
du monde 19.55 Life, l'aven-
ture de l a vi e
20.40 DOCUMENTAIRE
Ronald Reagan,
l'enfance d'un chef
Histoire. Fra. 2009. Réal.: Antoi-
ne Vitkine. Inédit.
Président américain au par-
cours atypique, Ronald Rea-
gan était un homme solitai-
re et intelligent qui est de-
venu anticommuniste à la sui-
te d'une grève.
Juan Carlos,
l'enfance d'un chef
Politique. Fra. 2008.
Juan Carlos montre dès le dé-
but de son règne qu'il est at-
taché à faire de l'Espagne une
démocratie moderne.
22. 40 Les Neuf Reines 55
Film. Policier.
Arte
21.35 DOCUMENTAIRE
6. 00 M6 Musi c 6. 10 M6 Kid
7. 20 Disney Kid Club 8.20
M6 Ki d 8. 50 M6 boutique
9. 50 Sue Thomas, l'oeil du
FBI 2 épisodes. 11.40 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
12.45 Le 12. 45 12.55 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
13.45 Merci, les enfants vont
bien ! 55 Fi l m TV. Comédie. 2
épisodes. 17.45 Un dîner
presque parfai t 18.45 100%
Mag 19.45 Le 19. 45 20.05
Un gars, une fi l l e
20.40 FI LM TV
Victoire Bonnot
Drame. Fra. 2010. Réal.: Philip-
pe Dajoux. Inédit. Avec : Valé-
rie Damidot, Mathieu Spinosi,
Laurent Fernandez, Jean-Charles
Chagachbanian.
LE SECRET.
Une conseillère d'éducation
pense qu'un élève est victi-
me de mauvais traitements et
tente, par ailleurs, de dé-
masquer l'auteur de lettres
anonymes.
Les parents les plus
stricts du monde
Découverte. Fra. 2 volets inédit.
Ile Maurice: 2 adolescents ten-
tent de retrouver un équilibre
en se rendant dans une famille
d'accueil sur l'île Maurice.
1. 15 Genesis : l'origine du
crime 55 2. 25 M6 Musi c
M6
22.30 DOCUMENTAIRE
France 5
11.30 Alerte Cobra 13.20
TMC i nfos tout en images
13.35 Le meilleur
d'«Incroyable mais vrai, le
mag' » 15.15 Jamie Oliver, au
secours des cantines 16.10
Ma drôl e de vi e 18.00
MacGyver 18.55 L'Agence
tous risques 2 épisodes.
20.40 DIVERTISSEMENT
Le meilleur
de l'humour
Humour. Prés.: Laurence Boccolini.
22h40: Spécial Kad Merad.
0. 10 Les Chevaliers du fiel
mouillent leur chemise au
Zénith Spectacle. Humour.
1. 47 Musi c i n the Ci ty
TMC
10.35 @ vos cl i ps 11.30 E-
classement 12.35 Talent tout
neuf 12.45 Les Simpson 2
épisodes. 13.40 Le Caméléon
2 épisodes. 15.40 Talent tout
neuf 15.50 Fan de stars
17.50 Le Caméléon 2
épisodes. 19.30 Les Simpson
2 épisodes. 20.15 AZAP
20.35 MAGAZINE
Enquêtes criminelles...
Société. «Enquêtes criminelles: le
magazine des faits divers».
Prés.: Sidonie Bonnec. 1 h 55.
22.30 Vies croisées Magazine.
Société. 0. 40 Météo 0.50
Tendances 2. 35 Programmes
de l a nui t
W9
8. 25 Nicky Larson 2 épisodes.
9. 15 Naruto 2 épisodes. 10.10
Les enquêtes impossibles
Magazine. Société. 12.00 Les
Vacances de l'amour 2
épisodes. 13.50 Medicopter 4
épisodes. 17.15 Dawson 3
épisodes. 19.40 Dragon Ball Z
2 épisodes.
20.35 FI LM TV
Otages en péril
Suspense. EU. 1999. Réal.: Gus-
tavo Graef-Marino. 1h45. Avec:
Peter Weller, Daryl Hannah.
22.20 Magma, désastre
volcanique Fi l m TV. Fantas-
tique. 23.55 Journal 0. 05 Ça
va se savoi r
NT1
Retrouvez l es programmes
de France 5 en bas de page.
qCINÉ PREMIER 14H40
SOLARIS FI LM. SCIENCE-FICTION
EU. 2002. Réal.: Steven Soderbergh. 1 h 40. VM.
qRTL9 20H35
LEÇONS DE SÉDUCTION FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
EU. 1996. Réal.: Barbra Streisand. 2 h 5 .
qCINÉ STA R 20H40
TALONS AIGUILLES FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
Esp. 1991. Réal.: Pedro Almodóvar. 1 h 55. VM.
qARTE 22H40
LES NEUF REINES FILM. POLICIER
Arg. 2000. Réal.: Fabián Bielinsky. 1 h 50. VOST.
qEUROSPORT 16H00
TOUR D'ESPAGNE 2010 CYCLISME
17e étape: Penafi el - Penafi el (46 km cl m). En di rect.
qSPORT+ 20H30
REAL MADRID ( ESP)/AJAX AMSTERDAM (P-B) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ SPORT 20H40
MILAN AC ( ITA)/AUXERRE ( FRA) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ 20H45
MARSEILLE ( FRA)/SPARTAK MOSCOU ( RUS) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
SPORT
FILMS
Cahier
Local
22 DÉTENTE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
12/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Chapitre V
– O
ui, peut-être, ré-
pond-elle les
dents serrées. Veux-tu que
nous redemandions un peu
de thé ?
Au cours de la prome-
nade matinale, sous un so-
leil déjà chaud, sa colère
est longue à se dissiper. Elle
ne pourra s’apaiser tout à
fait que lorsque, s’asseyant
à l’ombre d’une petite place
pour y déjeuner avec sa
mère, elle devra admettre
que la rencontre tant sou-
haitée n’a pas eu lieu.
– La présentation est à
deux heures, rappelle Émi-
lie au début du repas. Il ne
faut pas que nous nous at-
tardions trop.
D’ un air embarrassé,
Blanche acquiesce. Émilie
fait un signe net au serveur
et commande prestement
du poisson grillé tandis que
sa mère cherche ses mots.
Et à sa fille qui a renoncé
désormais à obtenir au
cours de ce petit voyage
quelques instants sans cha-
peron, elle demande d’une
voix confuse :
– Est-ce que cela t’ennuie-
rait beaucoup si je ne t’ac-
compagnais pas chez mon-
sieur Paine ?
Blanche imagine que sa
fille court un danger à cha-
que coin des rues de laville.
Mais là où il n’est question
que de travail, rien ne sau-
rait lui arriver.
Et comme Émilie, inter-
dite, ne répond rien, elle
s’empresse d’ajouter :
– Je n’ai rien à faire là-
bas. Je n’y serais pas à ma
place. J’ai peur de te gêner.
Émilie approuve de la
tête, se compose un air dé-
gagé.
– Oui, oui. Ne t’inquiète
pas. J’irai seule. Tu seras
mieux à te reposer à l’hôtel.
–Tu en es certaine ? s’as-
sure Blanche dans un der-
nier scrupule.
– Absolument. Sois tran-
quille.
Au fond d’elle-même,
Émilie se réjouit de pou-
voir reprendre pied dans
un monde qui, pense-t-elle,
est véritablement le sien.
(A suivre)
N
o
137 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
Président d’honneur : François BACOT
LE BIEN PUBLIC - Société anonyme
Siège social : 7, boulevard Chanoine-Kir - BP 21550
21015 Dijon Cedex - Tél. 03.80.42.42.42
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 80667
ISSN 0998-4593
Dépôt légal : A parution
Audience : 164 000 lecteurs LNM
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.60
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.24
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.34
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
2
3
3
3
9
1
5
Retrouvez les infos
www.bienpublic.com
e
n
d
ire
ct
su
r
:
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
5 9
6 2
1 3 6
3 7 1 4
8 5 7
6 9 8
8 3 6 5
2
4
N° 3
9 7 6
4 5 8
9 3 4
4 9 7 5 1
1 3 4
2 9
5 7
2 7 1 8
N° 2
Solutions des jeux
R C I R
P E T R I F I E R
F O I R E U S E
S O U T E L O T
U T E B E N I
E L I R E N F
E M I G R E E
J E U R I R O
A M A T I B
V A N P E G R E
V A M P L A S
V E
N A
R E
E
N
P
O
O
V
I
E
S
N ° 1
9 3 1 8 4 2 7 6 5
7 4 6 9 3 5 8 1 2
8 2 5 7 1 6 9 3 4
6 7 2 5 8 1 4 9 3
4 8 9 6 7 3 5 2 1
5 1 3 4 2 9 6 7 8
3 6 4 2 9 8 1 5 7
1 9 8 3 5 7 2 4 6
2 5 7 1 6 4 3 8 9
N ° 2
4 5 8 1 2 9 3 6 7
7 9 6 5 8 3 2 4 1
1 2 3 4 6 7 5 8 9
3 7 9 2 1 8 4 5 6
6 8 5 7 9 4 1 3 2
2 1 4 3 5 6 7 9 8
9 4 7 8 3 2 6 1 5
5 6 2 9 4 1 8 7 3
8 3 1 6 7 5 9 2 4
N ° 3
D E S H O N O R E R
I N A U G U R E E
S C I E R G A I N
S O R E N A C L E
E L U S O N L
M U T E S E M U S
I R O N E S A S E
N E P E T A R I R
E I E N A R O T
R U E G R A I N E
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Couvrir de honte. – B –
Organise une cérémonie d’ouver-
ture. – C – Faire des tronçons de
bois. Bénéfice financier. – D – A
moitié soûl. Se fait tirer l’oreille.
– E – Il a atteint la majorité. C’est
bon pour les ânes. – F – Opères
un transfert. Touchés en plein
cœur. – G – Composés aromati-
ques à odeur de violette. Elle est
fétide pour la férule. – H –
Punaise qui affectionne les eaux
stagnantes. Puiser jusqu’à la
dernière goutte. – I – Napoléon
sortit vainqueur de cette bataille.
Evacuation de gaz. – J – Passage
en ville. Pépin ou noyau.
Verticalement
– 1 – Répandre çà et là. – 2 – Un endroit où flatter son cheval. – 3 – On l’appelle
aussi capucin. Domaine de rêveur. – 4 – Accueillir avec hostilité. Il sauva son père
lors de l’incendie de Troie. – 5 – Dévoreuse de lardons. Représentation du nano-
gramme. – 6 – Pratique de naturiste. Théâtre très prisé par les Japonais. Son nom
brille en tête d’affiche. – 7 – Il peut faire l’objet d’un don. – 8 – Ses idées vont à
l’encontre du progrès. Contrarié. – 9 – Image trompeuse. – 10 – Elle est prise en
main pour diriger. Incrustation de pierres.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
UN PEU
COINCÉE
CHANGER
EN PIERRE
ÉPREUVE
ÉLIMINA-
TOIRE
ET TOUT
LE RESTE !
AU NIGERIA
EN A FAIT
GRINCER
PLUS D’UN !
RÉPONDRE
EN ÉCHO
ARTHROPODE
TERRESTRE
DIFFICILE
À ENTRAÎNER
VOUÉE
À L’ÉCHEC
MAGASIN
DE
CHARBONNIER
INDIEN EN
AMÉRIQUE
NOMMER
À UN POSTE
ELLE A TOUT
QUITTÉ
NOUS ÉVOQUE
LE NARRATEUR
FOURGON
CROQUE-
MONSIEUR
TIENS ALORS !
NON
D’UN LARDON !
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
HASARD PLUS
OU MOINS
HEUREUX
BIEN REMERCIÉ
CUEILLIE GRAIN
À GRAIN
C’EST
UNE MANIÈRE
DE FAIRE
FAIT
RÉFÉRENCE
EN FRANCE
BOULOTS
COMPTE
EN SUISSE
PALINDROME
EMPLI
D’HUMOUR
SANS LUSTRE
QUEL
GOUFFRE !
À MOITIÉ ROND
BON HOME
DES NEIGES
BIEN
HEUREUX
ASSOCIATION
DE MALFAI-
TEURS
SONT EN MER
SUR
LES GENOUX
NUMÉRO 93
RAFRAÎCHI
CORS EN BOIS
c
c
c
c
d
c
d
c
d
d
c
d
c
d
d
c
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : Harmonie et équilibre
sont au rendez-vous dans vos ac-
tions. Vous serez sollicité à de nombreuses
reprises. AMOUR : Ménagez vos proches.
Vous êtes blessant et maladroit dans vos
propos. SANTE : Equilibrée.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Vous allez oublier les
tracas professionnels et connaître
une journée en tous points intéressante.
AMOUR : Ne jouez pas double jeu. Misez
sur la franchise au lieu de vous empêtrer
dans des histoires invraisemblables. SAN-
TE : Excellente.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Divergences de vue
avec votre entourage. De la dis-
cussion naîtra une meilleure entente.
AMOUR : Vos réactions sont très inatten-
dues. Vos proches n’arrivent pas bien à
vous suivre. SANTE : Mangez légèrement.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Passez à l’offensive.
En jouant sur l’effet de surprise,
vous parviendrez à tirer le meilleur profit de
la situation. AMOUR : Trop d’hésitations et
de jalousie. La journée ne sera pas simple
à gérer et il faudra faire contre mauvaise
fortune bon cœur. SANTE : Très stable.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Rien à signaler d’im-
portant. Une journée calme dans
l’ensemble, dont vous pourriez profiter pour
faire le point. AMOUR : Vous manquez
d’objectivité. Si vous pensez être le seul à
avoir raison, vous avez bien tort ! SANTE :
Bonne.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Si votre entourage pro-
fessionnel fait preuve d’une mau-
vaise foi éhontée, servez-vous de votre fi-
nesse d’esprit pour lui clouer le bec !
AMOUR : Votre charme agira. N’en profitez
pas pour dissimuler vos mauvais côtés.
SANTE : Bonne.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Evitez toute hâte in-
tempestive. C’est au contraire en
faisant preuve de modération et de réflexion
que vous parviendrez à vos fins. AMOUR :
Ne vivez pas d’espoir. Il vous faut au
contraire du concret et des preuves pour
avancer. SANTE : Dos douloureux.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Un marché peut se
conclure. Une journée propice
pour une signature ou un engagement.
AMOUR : Faites la part des choses. Vous
voulez brouiller les cartes, pensant à tort
que cela vous servirait. SANTE : Fatigue
générale.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Excellente journée,
des rencontres intéressantes, et
pour certains, des rentrées d’argent possi-
bles. AMOUR : Vos sentiments sont au
beau fixe. Cadeaux, soirée romantique et
attentions se doivent de ponctuer cette
agréable journée. SANTE : Massages
conseillés.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : La vigilance s’impose.
D’aucuns vous jalousent et
contrarieront vos activités. AMOUR : Evitez
toute discussion. Certes, vos torts sont né-
gligeables, mais il importe de ne pas com-
pliquer les choses. SANTE : Surveillez votre
alimentation.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Il est temps de réagir.
Sachez vous mettre en évidence
pour sortir surtout d’un climat pesant.
AMOUR : Confiez vos problèmes. L’être
cher saura vous écouter, vous comprendre
et vous aider. SANTE : Sommeil agité.
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Vous êtes trop obstiné
et vous voulez toujours avoir le
dernier mot. Attention à cette attitude pour
le moins dérangeante ! AMOUR : De bon-
nes inspirations animent vos décisions.
Votre partenaire vous suit les yeux fermés.
SANTE : Mangez des fruits.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
12 17
12 17
12 17
10 18
10 18
11 18
19 11
10 19
10 19
11 20
11 20
12 21
10 22
10 22
11
10
22
22
11 24
11 20
11 21
11 21
11 22
11 22
11 22
7H16
19H52
15H46
-
7H18
19H50
16H29
0H07
8 17
1118
1118
1118
1219
12 19
13 20
12 20
1120
12 20
1220
1220
8 17
1119
11 19
10 19
15 19
1117
1518
1619
1126
13 28
1627
1225
1416
1824
15 26
8 19
10 20
7 17
8 19
7 17
8 18
4 16
7 18
5 17
7 18
4 17
6 18
6 20
6 21
6 20
7 20
Vendredi Lundi Samedi Dimanche
258
30
25
20
30
8 15
Perturbation peu active. Le ciel se chargera en matinée par le nord de la Côte d'Or et de faibles
pluies suivront l'après-midi. Du côté de la Saône et Loire, les éclaircies seront plus durables et un peu de
pluie pourra toucher le nord du département vers le soir. Les températures seront en baisse en général.
Un ciel variable et un temps sec prédominera jeudi. FLORENT LOCATELLI, METEONEWS
MERCREDI 15 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Saint-Roland
DICTON DU JOUR
“De beau raisin, parfois pauvre vin”
D’AUTRES
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.35
Gray 0.76
Auxonne 0.35
Doubs Besançon 2.10
Verdun 1.07
Chalon 1.86
Mâcon 1.59
Pour éviter le péché, garda le silence pendant
vingt-six ans, avant de mourir le 15 septembre
1386 à Borgo San Domino (Italie)
2004 Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan
qualifie pour la première fois la guerre en Irak
d"illégale"
2008 La faillite de la banque américaine Lehman
Brothers donne le signal de la crise mondiale et
d'une série de fortes baisse boursières
Conance: 8/10
9 21
Conance: 8/10
Conf. 7/10 Conf.6/10 Conf. 7/10 Conf. 6/10 Le temps restera
souvent sec et des
éclaircies alterneront
avec des passages
nuageux. Quelques
pluies sont toutefois
envisagées sur l'est de
la Saône et Loire
samedi. Le soleil sera
de retour lundi.
2
3
4
0
8
2
0
MERCREDI
VOTRE PETITE ANNONCE
annonces.fr
bourgogne
£Créez vos alertes
£Affinez vos
critères de
recherche
£Découvrez plus
de photos
0 810 12 12 28
PRIX D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE
N°Azur
Citadine premium. Polyvalente et branchée
Une nouvelle dimension
Audi repousse tous les murs, même ici à Berlin, pour imposer sa nouvelle A1.
Une trois-portes à
quatre places en moins
de quatre mètres :
Audi a trouvé la bonne
formule pour intégrer
le cercle des grandes
citadines. Son A1 ne
renie aucune des
valeurs d'Ingolstadt,
mais s'offre une petite
touche de fantaisie
avec un arc de toit de
couleur contrastante.
En essence ou diesel,
de 86 à 122 ch, cette
Audi sortira aussi en
version Sportback
à cinq portes, pour
encore plus de
polyvalence. PAGE 2
PRÉSENTATION
Infniti M
Avec la M, la filiale de
luxe de l'alliance Renault-
Nissan s'attaque sans
complexe aux poids
lourds allemands. PAGE 4
Indian
Chief Classic
Avec son gros V2 plein
de caractère et sa ligne
rétro, elle exprime
toute la démesure
américaine. PAGE 5
STOPANNONCES
Retrouvez nos
petites annonces
et nos offres spéciales
en pages intérieures
2313725
NOUVEAU HONDA CRV à découvrir chez Espace Premium à CHENÔVE
02
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Audi. A1
Un brin de fantaisie
Audi ne pouvait rester plus long-
temps sur l'échec de son A2.
Ingolstadt s'est donc remis à
l'ouvrage pour inscrire une A1
dans la parfaite continuité de ses
gammes. Cette nouvelle citadine
véhicule toutes les références de
la marque.
A
udi va mieux. Non
pas que le construc-
teur allemand ait
beaucoup fléchi, mais recu-
ler, même un peu, fait
toujours mal à un premier
de la classe. Audi projette
donc de finir l'année avec
1 050 000 ventes, un record
permis grâce à la Chine,
mais aussi à la petite A1 qui
débarque pour la rentrée.
Start & Stop pour tous
Moteurs essence TFSI
76 et 122 ch d'un côté,
inusables diesel TDI 90
et 105 ch de l'autre, ou
quatre bonnes raisons de
prendre la route. Une
boîte S-Tronic à double
embrayage branchée sur
le TFSI 122, voilà le meil-
leur équipage pour jouer
les grands seigneurs.
Les piétons admiratifs
en tournent de l'œil.
Mais pour une escapade
en campagne, rien de tel
que quelques gouttes de
gazole et une boîte méca-
nique bien en phase avec
le TDI 105 ch. Même si
son gabarit et son système
Start & Stop de série
la destinent aux complexes
urbains, cette nouvelle
A1 au châssis réglable est
capable de mener grand
train sur autoroute. Avec
elle, Audi fait donc une
nouvelle fois mouche.
Bernard Bastien
Sophistication. Audi ne cède pas à la facilité.
Les arches de la A1 sont disponibles en quatre teintes.
Équipement. Le système de coupure moteur Start
& Stop est disponible sur l’ensemble de la gamme.
A1 TDI 105
Longueur : 3,95 m
Largeur : 1,74 m
Coffre : de 270 à 920 l
Moteur : diesel 1 598 cm
3
Puissance : 105 ch
Couple : 250 Nm
Vitesse maxi : 190 km/h
0-100 km/h : 10,5 s
Conso. mixte : 3,9 l/100 km
Rejets de CO2 : 103 g/km
Bonus écologique : 500 €
Atouts
L'image de marque
Le style réussi
La polyvalence
L'agrément de conduite
Faiblesses
L'accès arrière
Le coffre étroit
Les prix
Tarifs
1.2 TFSI 86 : 16 400 €
1.6 TDI 105 : 19 400 €
FICHE TECHNIQUE
Une boîte S-Tronic à double embrayage
branchée sur le TFSI 122 : le meilleur
équipage pour jouer les grands seigneurs
Le constructeur aux
anneaux s'était essayé
naguère au genre citadin
avec une certaine A2,
championne de légèreté et
de sobriété. « Trop tôt »
avait dit le marché, effrayé
par sa silhouette ingrate.
Audi a donc dessiné une
A1 à la nouvelle mode
d'Ingolstadt, avec juste ce
qu'il faut d'originalité pour
convaincre 5 000 clients
français dès cette année et
14 000 en 2012, lorsque
la gamme sera complète.
Anneaux authentiques
En découvrant la A1,
le regard se pose irrésisti-
blement sur ses arcs laté-
raux qui soulignent le toit,
du pare-brise au hayon.
Un sourcil que Audi pro-
pose en quatre teintes et
qui impose une contrainte
industrielle à son usine de
Bruxelles, sauvegardée spé-
cialement pour la cir-
constance. Ce travail de
peinture est une façon
de dire que même pour
une entrée de gamme,
l'enseigne ne saurait céder
à la facilité. Ce détail stylis-
tique n'enlève rien aux
traits caractéristiques de
cette Audi, sa large calan-
dre, ses feux de jour à
LED ou ses jantes bien
marquées, jusqu'à la déme-
sure avec une propo-
sition en 18 pouces sur
certaines versions. L'im-
pression générale est
donc bonne même si l'on
aurait aimé plus de fantai-
sie. Et attention aux coups
sur les larges portes non
protégées !
Un décor cossu
À l'intérieur, c'est aussi
du Audi pur jus. Lorsqu'on
y touche, l'impression
de qualité se confirme.
Aux places avant, le
volume est généreux avec
des réglages en tous sens.
L'accès à l'arrière, pour
deux passagers seulement,
est plus acrobatique,
mais c'est la loi du genre.
La future version Sport-
back viendra corriger
ce léger écueil. Com-
mandes bien placées, auto-
matismes suffisants (feux,
climatisation), touches de
chrome et voyants lumi-
neux teintés en rouge
complètent cette belle
ambiance, où seuls les
aérateurs manquent d'élé-
gance malgré leur cerclage
dont on peut choisir la cou-
leur. À l'extrême arrière,
on regrette un coffre étroit,
cependant extensible grâce
aux sièges rabattables.
Extérieur. L'arc de toit de couleur contrastante
introduit un détail inédit dans l'univers d’Ingolstadt.
Intérieur. Rien ne manque à bord de la A1, qui
exploite dans le détail la technologie en usage chez Audi.
Toyota Verso-S
Minispace. Depuis l'arrêt de la Yaris Verso, il manquait un minispace dans
la gamme Toyota. Le géant nippon comblera cette lacune
en dévoilant son nouveau Verso-S lors du
Mondial de Paris, le 2 octobre prochain. Long d'environ
4 m, ce futur concurrent des Citroën C3 Picasso, Kia
Venga et autres Opel Meriva sera disponible à 15 500 €.
Peugeot iOn
Nouvelle ère. La première citadine française
100 % électrique va démarrer sa
carrière à l'occasion du Mondial de
l'auto. Elle ne sera d’abord disponi-
ble que dans le cade d'une offre de
location sur 5 ans, à 499 €/mois.
★★★★★
LA
NOTE
2
3
1
3
7
2
6
04
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Infiniti. M
Le nouvel emblème
Racée et performante, l'Infiniti M
possède de nombreux arguments
pour prendre des parts de marché
aux routières allemandes.
M
ême si la gamme
Infiniti s'étoffe pro-
gressivement depuis
son arrivée en France en
2008, la filiale premium du
groupe Renault-Nissan reste
discrète face au rouleau
compresseur Audi-BMW-
Mercedes. La M, dont les
deux premières générations
n'étaient pas importées sur
le Vieux Continent, prend
désormais place au-dessus
de la G dans la gamme de
la marque. Avec 4,95 m de
long, elle se positionne en
rivale directe des Alleman-
des A6, Série 5 et Classe E.
Loin d'être timide, l'Infiniti
en impose d'abord visuelle-
ment. Dans la lignée du
splendide concept Essence
présenté en 2009, le
constructeur a habillé son
nouveau vaisseau amiral
d'une carrosserie aux galbes
très sensuels, même si l'on
peut regretter le manque de
Peu à peu, Infiniti prend pied sur l'ensemble des segments premium du marché européen.
Une panoplie
de gadgets à faire
pâlir Mercedes
Rescapés de l'ère soviétique
À savoir
subtilité de certains gim-
micks. Les lignes bodybuil-
dées de la M n'ont rien d'un
coup de bluff, et la routière
japonaise confirme au volant
qu'elle est bien une voiture
de caractère. Sous son capot,
on retrouve le V6 3.7 de
320 ch qui fait déjà les beaux
jours de la G37 et de la Nis-
san 370Z. Toujours aussi
onctueux et musical, il per-
met à la M d'afficher des per-
formances de GT en toute
décontraction, malgré une
boîte automatique à sept rap-
ports pas vraiment à la
pointe de la réactivité. Côté
châssis, c'est Byzance, du
moins sur la version S dotée
de roues arrière directrices.
Sans sacrifier le confort de
ses passagers, l'Infiniti mon-
tre des velléités sportives,
bien retranscrites par des
commandes au touché cris-
tallin. Pour 50 000 €, la
grande propulsion nippone
peut en outre compter sur un
différentiel électronique et
une panoplie de gadgets sécu-
ritaires à faire pâlir la Mer-
cedes la mieux dotée.
Niels de Geyer d’Orth
À l'intérieur de la M, on retrouve une planche de bord et
une console centrale symétriques, typiquement Infiniti.
La qualité des matériaux a progressé par rapport au FX.
Si cet habitacle ne possède pas le cachet de celui d'une
Jaguar XF, son atmosphère à la fois cosy et high-tech en
fait un cocon où il fait bon voyager. Son excellente habi-
tabilité et le confort remarquable de son amortissement
comme de sa sellerie y sont d'ailleurs pour beaucoup.
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
Lada Granta, le low-cost russe
POLE POSITION
Site AutomotoCompare.fr
Le comparateur d'assurances
Le groupe TF1 s'est associé à Assurland, le leader de la com-
paraison d'assurance en France, pour lancer Automoto-
Compare.fr. Ce site web offre aux internautes la possibilité
de comparer en quelques clics les meilleures offres d'une
quarantaine d'assureurs auto et moto. Ce service gratuit leur
permet ainsi de trouver la formule la mieux adaptée à leur
véhicule et à leur budget.
Citroën DS3 Racing
Les chevrons sauvages
Les commandes de la DS3 Racing sont ouvertes. Mais il n'y
en aura pas pour tout le monde ! La petite bombe française
est en effet limitée à 2 000 unités. Animée par un bloc
1.6 THP de 202 ch, cette version exclusive abat le 0 à
100 km/h en 6,5 s ! Une performance qui la place en rivale
des musculeuses Mini Cooper JCW et Renault Clio RS. Son
châssis et ses trains roulants ont de plus été retravaillés pour
favoriser les sensations. Des sensations que l'on ne peut
goûter que contre un chèque de 29 990 €.
Mazda2 restylée
En vedette sur le stand Mazda
Élue voiture de l'année en 2008, la Mazda2 s'offre déjà
quelques retouches. Une nouvelle face, un changement
de style intérieur, un châssis optimisé et des moteurs
répondant aux normes antipollution Euro5 sont au pro-
gramme. Des modifications à découvrir en octobre, lors
du Mondial de l'automobile, où Mazda présentera éga-
lement son très sobre bloc diesel 1.6 MZ-CD de 115 ch.
Les trois grands Russes
Le 5 avril 1966, le président
du Conseil des ministres de
l'URSS, Alekseï Kossy-
guine, affirma la nécessité
d'une nouvelle usine d'auto-
mobiles en Union soviéti-
que. Après la signature d'un
accord avec Fiat, des mil-
liers d'ouvriers furent enga-
gés à l'édification de VAZ,
la Voljskiy Avtomobilny
Zavod ou « usine automo-
bile de la Volga ». Pour des
raisons de prononciation,
la toute première voiture
soviétique, la Jigouli, fut
diffusée à l'Ouest sous
l'enseigne Lada – mot dési-
gnant une petite embarca-
tion de la Volga, d'où
le navire sur son logo.
Devenue AvtoVAZ en 1993,
avto signifiant auto, ce
constructeur s'est longtemps
partagé le marché sovié-
tique avec GAZ, « l'usine
automobile de Gorki » et
UAZ « l'usine automobile
d'Ulianovsk ».
Ceux que l'on surnomme
les Russian Big Three, les
trois grands Russes par
analogie aux American Big
Three, restent méconnus en
Occident. Les constructeurs
russes intéressent pourtant
nos grands groupes euro-
péens. Renault, qui a pris
25 % de participation chez
AvtoVAZ, va contribuer à
la modernisation de la
gamme Lada grâce aux véhi-
cules de sa filiale roumaine
Dacia. De ce rapproche-
ment naîtra en 2011 une
berline ultra low cost nom-
mée Granta, très proche de
la Dacia Logan et qui coû-
tera 5 600 €. Aujourd'hui
dans la tourmente, GAZ
envisage quant à lui un par-
tenariat avec Volkswagen.
L’Allemand en profiterait
ainsi pour combler son
retard sur Renault. La cam-
pagne de Russie ne fait que
commencer...
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MOTO
05
Indian. Chief Classic
Afaire de gros Sioux…
La marque américaine Indian
Motorcycle produit des machines
d’exception sur les bases d'un
patrimoine plus que centenaire.
Sensations fortes et démesure
sont au rendez-vous… pour peu
qu’on en ait les moyens !
N
on, Harley n’est pas
le seul constructeur
de motos améri-
cain ! Ni le plus ancien,
d’ailleurs. L’histoire de Indian
Motorcycle remonte à 1901
– deux ans avant celle de
Harley-Davidson –, et si
cette marque a connu une
longue mise en sommeil,
la voilà bel et bien ressusci-
tée. Elle est même importée
en France depuis peu.
Indian revendique un sta-
tut d’artisan, avec une pro-
duction limitée et très haut
de gamme : la Chief Classic,
son modèle le plus « aborda-
ble », est affiché à 29 990 € !
C’est du brutal
Cette élégante machine,
nettement inspirée des
modèles Indian originaux,
attire tous les regards avec
ses formes douces, ses
garde-boue enveloppants,
ses chromes ciselés, sa selle
en cuir clouté... L’Indian
Chief Classic est massive,
mais harmonieuse, soignée
jusque dans le détail, à
l'image de sa tête d’Indien
BD
Joe Bar Team, tome 7
Après six ans de pause, les
joyeux lurons du Joe bar
Team remettent le contact.
Dans ce 7e opus de la BD
motarde, Ed la Poignée et
sa bande laissent place à Jé-
rémie Lapurée, Pierrot
Leghnôme et Paul Posi-
chon, de nouveaux venus
aux montures modernes,
mais au pilotage tout aussi
outrancier. La radars vont
chauffer ! Prix : 9,95 € aux
éditions Vent d'Ouest.
qui s'avance en figure
de proue. Moteur comme
planche de bord sont de
véritables joyaux, mixant
avec talent la tradition et
la technologie de pointe.
Son sculptural V-twin de
1 720 cm
3
à injection élec-
tronique dispose par exem-
ple d’un ingénieux puits
central de refroidissement
afin d’évacuer les calories.
Une fois en route, l’émo-
tion gagne encore en inten-
sité. Viril : voilà le qualifi-
catif le mieux adapté au
tempérament de ce chef
indien ! Brutal et généreux,
son moteur prend aux
tripes dès les plus bas
régimes. Et si les perfor-
mances restent éloignées de
celles d’un dragster,
l’Indian fait tout de même
preuve d’une sacrée santé
pour un tel gabarit. Mais se
faire remarquer par ses
lignes et son caractère ne
suffit pas à en faire une
machine parfaite. Car sa
conduite manque de rigueur.
Lourde, longue, l’Indian se
montre bien peu agile.
Cette bonne Américaine
n’est assurément pas la
reine des petites routes alpi-
nes. Mais il suffit que l’hori-
zon se dégage un peu pour
en profiter en solitaire –
selle monoplace oblige !
Bertrand Thiébault
Une monture hors normes… et hors de prix !
Viril : voilà
le qualificatif
le mieux adapté
au tempérament
de ce chef indien
GAZ
MAVXI TRAIL
Super Ténéré
Tarif en baisse
Commercialisée depuis
cet été an France, la XT
1200 Z Super Ténéré
n'est toujours disponible
qu'en First Edition, une
version suréquipée factu-
rée 14 990 €. Sa version
Standard, que Yamaha
a confirmé pour 2011,
coûtera 1 000 € de moins.
Pour 13 990 €, donc, le
maxi trail routier nippon
sacrifiera ses valises laté-
rales ainsi que sa protec-
tion de phare, mais il
conservera son antipati-
nage et son ABS com-
biné. Un coloris noir fera
enfin son apparition, en
plus des bleu et gris de
lancement.
Site : yamaha-motor.fr
Chief Classic
Moteur : bicylindre en V
Cylindrée : 1 720 cm
3
Puissance : 70 ch
Couple maxi : 136 Nm
Poids à sec : 330 kg
Vitesse maxi : 160 km/h
Atouts
Une œuvre d’art
Le caractère moteur
Faiblesses
Le comportement aléatoire
Le freinage trop agressif
Tarif
29 990 €
FICHE TECHNIQUE
Festival de la moto et du scooter
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
L’unique rendez-vous français
La rentrée du 2-roues
À défaut d’un Mondial du
2-roues couplé à celui de
l’automobile, les motards
et scootéristes auront droit
à la rentrée à un Festival
de la moto et du scooter.
La deuxième édition de
l'événement se tiendra du
24 au 26 septembre au Parc
des expositions de Paris-
Nord Villepinte (93). Sans
prétendre à la dimension
internationale de l’Intermot
de Cologne ou de l’Eicma
de Milan, ce Festival pour-
rait tout de même créer la
surprise. Toutes les plus
grandes marques répon-
dront à l’appel.
Outre les stands d’exposi-
tion, l’interactivité et
l’action seront de mise.
Des pistes d’initiation (50
et 125 cm
3
) seront instal-
lées et des essais routiers
toutes cylindrées seront
organisés. Les véhicules
électriques seront mis en
avant dans un espace
dédié, avec, là aussi, des
essais à la clé. Le public
français pourra notam-
ment y découvrir la
gamme de motos élec-
triques américaines Zero
Motorcycles. Le spectacle
sera de la partie et les ani-
mations nombreuses, avec
notamment des shows
acrobatiques de freestyle
(FMX) et des démonstra-
tions de trial. Une épreuve
de rallye routier se dérou-
lant sur deux jours et cou-
vrant plus 800 km sera
ouverte aux plus témé-
raires (motos à partir de
125 cm
3
). Pour que la fête
soit plus belle et que tous
les sens restent en éveil,
des concerts de rock
seront organisés en soirée.
Le tarif unique s’établit à
7 €. Informations complé-
mentaires disponibles sur
Festivalmotoscooter.com.
N° 238 - Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.bienpublic.com
Notre agence locale
9, rue de Lorraine
21209 Beaune
03.80.26.34.50
agc.beaune@lebienpublic.fr
Beaune
ÉDITION
Mercredi 15 septembre 2010
2
3
3
3
8
8
5
87, faubourg Saint-Nicolas - BEAUNE • 03 80 24 36 09
Retrouvez une sélection de maquillage
et de produits de beauté bio certifiés
au lait d’ânesse, savon d’Alp, eaux de toilette bio...
Les richesses de la nature
Le Naturel enchanté
[
]
2
3
3
3
8
5
0
24, place de la République
21700 NUITS-SAINT-GEORGES
Tél. 03 80 61 22 61 2
3
4
0
6
3
1
* Offre valable
du 11/09/10 au 18/09/10
sur équipements indispensables
pour votre piscine pour 1€ de plus.
Voir conditions en magasin. Photo non contractuelle.
OF F ERT
4
659

* TTC
D’ ÉCONOMI E
DE SURÉQUIPEMENT
pour tout achat d’une piscine MAGI Classic 10 x 5m
P
O
R
T
E
S
OUVERTES
du 11au 18
septembre 2010
S P A - P I S C I N E - H A M M A M - S A U N A
ZA les Portes-de-Beaune (parking Buffalo Grill) - BEAUNE
03 80 64 88 73 ou 03 80 20 03 96
MEURSAULT
Rougeot mise
sur l’avenir
POUILLY
Letourisme
sur deux-roues
L’entreprise souffle
ses 50 bougies et
inaugure un nouveau
site de production.PAGE 6
Trois itinéraires
cyclotouristes seront
proposés aux amateurs
ce samedi. PAGE 9
La départementale 973 est toujours le point noir du Pays beaunois en termes d’accidents graves. Photo archives LBP
ACCIDENTS. ÀBeauneet enPaysbeaunois, ilssont nombreuxmaistuent
moins. Encause: desmauvaiscomportementsqui sont encorelégion. PAGE 2
Manquedevigilance
SOMMAIRE
£Temps fort p.02
£Beaune p.03
£Pays beaunois p.06
£Morvan/Auxois/Ouche p.09
£La Côte p.11
£Agglomération dijonnaise p.13
£Plaine de Saône p.14
£Dijon p.15
£Télévision p.20
£Détente p.22
£Météo p.24
NUITS­ST­GEORGES PAGE11
Les Nuitons sont
dans la course
Troiscoureurssepréparent pour les
100kmdeMillauqui auront lieusamedi.
Leministrelaissela
jeunessedubitative
Marc­Philippe Daubresse a répondu à
une cinquantaine de jeunes Beaunois.
BEAUNE PAGE3
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
ROUTE. EnPaysbeaunois, lesaccidentsdelarouteseraient moinsgravescetteannée.
Conduitestoujoursàrisque
Science. L’accidentologiedésignel’étudedesaccidentset
desrisquesd’accidentsdanslestransportsdepersonnes.
Définition. Unaccident corporel, mortel ounon, signifiequ’une
interventionmédicaleaéténécessairesur unepersonne.
« L’
accidentolo-
gie à Beaune
e s t e n de s -
sous de la moyenne pour les
villes de taille similaire», ana-
lyse Yves Lemaire, directeur
départemental Côte-d’Or au
seinde l’associationde laPré-
vention routière. Ancien oc-
cupant du commissariat de
l’avenue Charles-de-Gaulle,
Yves Lemaire a été le chef de
la circonscription de Beaune
pendant trois ans et connaît
donc bien les dynamiques du
secteur. « Les chiffres en ma-
tières d’accidents de la route,
sur Beaune, sont remarqua-
bles », ajoute-t-il. Routes val-
lonnées et bordées d’arbres,
zones rurales développées,
grands axes autoroutiers,
Beaune et le Pays beaunois
présentent pourtant de nom-
breusescaractéristiquestradi-
tionnellement favorables aux
accidents.
Il a été impossible d’obtenir
des chiffres de la part de la
Préfecture, visiteministérielle
oblige, mais, à y regarder de
plus près, onconstate eneffet
que le nombre d’accidents sé-
rieux (corporels ou mortels)
est relativement peu élevé, à
la fois à Beaune et en Pays
beaunois. Et du côté du pelo-
tond’autoroutedegendarme-
rie de Beaune, le capitaine
Commun confirme que cet
été malgré la période forte-
ment accidentogène des
chassés-croisés estivaux sur
les axes autoroutiers du sec-
teur, tout a été « relativement
calme. Il y a eu un accident
mortel et uncorporel, d’après
ce que je sais ».
Ladépartementale973
toujours scrutée
ÀBeaune, le faible nombre
d’accidents graves s’explique-
rait à la fois par un équipe-
ment routier en bon état, des
voitures entretenues, un
maillage efficace de la ville
par la police de Beaune et,
tout simplement, par le fait
que Beaune soit unmilieu ur-
bain. Et pour cequi est des ac-
cidents sur autoroute, les pis-
tes de réponses ne sont cette
fois-ci pas locales mais natio-
nales. Le capitaine Commun
estime en effet que les « com-
portements ont changé. Le
travail des campagnes de sé-
curité routière et les forces de
l’ordre ont payé. D’autre part,
les gros flux sont également
plus étalés, ce qui diminue le
risque d’accidents. »
En ce qui concerne le Pays
beaunois, la gendarmerie de
Beaune confie, quant à elle,
que le nombre d’accidents
« est assez aléatoire en fonc-
tion des comportements. On
ne peut rien prévoir. » La zo-
ne sensible, elle, est toujours
la même : la départementale
973 entre Beaune et Autun,
où, une motarde néerlandai-
se avait trouvé la mort en
août dernier.
Mais si les accidents mortels
et corporels sont peu nom-
breux, il semblerait pourtant
que les accidents matériels,
“la tôle froissée”, soient enco-
re pléthore à Beaune et en
Pays beaunois. Dernier enda-
te : une sortie de chaussée di-
manche du côté de Nolay où
unvéhiculeaterminésacour-
se dans un talus. « Il suffit
d’un mauvais comportement
pour créer l’accident. Cette
année en Pays beaunois, on
rentre dans un schéma dans
lequel le nombre d’accidents
n’ a pas bougé mai s i l y a
moins detués », explique-t-on
au sein de la gendarmerie de
Beaune. Ce sont les accidents
matériels qui ont tendance à
augmenter, les mauvaises
pratiques étant encore lé-
gion : « Les comportements
ont changé auniveaude la vi-
tesse excessive et de l’alcool.
Mais il y a tout le reste : auto-
radio, nourriture au volant,
portable, ceinture de sécurité
et baisse de vigilance lors-
qu’onroulesur lamêmeroute
depuis longtemps ».
GUILLAUMEBIETRY
g.bietry@lebienpublic.fr
Alors que la mortalité sur les
routes a chuté en août en
Fr ance, à Beaune et en
Pays beaunois, on constate
que les accidents sont peu
élevés et moins graves.
En ville à Beaune, les accidents sont souvent moins violents et moins graves qu’en Pays beaunois. Photo archives LBP

Il suffit d’un
mauvais
comportement
pour créer
l’accident.”
Gendarmerie de Beaune
L’EXPERT
« D
escourssontdon-
nés aux j eunes
danstouteslesauto-écoles
sur lavitesse, l’alcool, les
médicaments. Bref, tousles
paramètresdel’accidento-
logied’aujourd’hui.Lavites-
seestencoreungrosproblè-
m e . C e r t e s , l e s
comportementschangent,
maistout celaest forcé : ra-
dar, pertedepoints, amen-
des. Aujourd’hui, dans les
auto-écoles, lasensibilisa-
tiondesjeunesnesuffit pas.
Nous n’ avons pas l e s
moyensfinanciersdelefaire
et lesjeunesn’ont pasladis-
ponibilité. Si lasensibilisa-
tionétaitplusforte, l’impact
serait peut-êtreautre. Nous
présentonsdeschiffresmais
cequ’il faudrait cesont des
photos, desvidéoset desté-
moignages. Et pour qu’elle
soit efficacelasensibilisa-
tiondoitêtrerégulière. »
THIERRY
DONZEL
Directeur d’auto­école à
Nuits­Saint­Georges
« Pas assez
sensibilisés »
Uneactionplus«globale»pourchangerlespratiquesdesjeunes
ÀBeaune et en Pays beaunois, les jeunes font
partiedespopulationslesplusàrisqueenma­
tière d’accident de la route. Pour Romain,
Beaunois de 23 ans, il est « difficile » d’agir sur
les jeunes dans la mesure où« il n’y a que l’ex­
périence qui peut faire changer les pratiques.
La vitesse et les comportements à risque, tant
qu’on n’aura pas essayé une fois, tant qu’on
ne se sera pas fait peur, on continuera. Et tou­
tes les recommandations, toutes les campa­
gnes de sécurité routière, souvent trop cho­
quantes et donc inutiles, n’y feront rien. C’est
l’âgeaussi qui doit vouloir cela. Lescomporte­
ments n’évoluent que lorsqu’il y a une vérita­
ble prise de conscience. Celle­ci ne peut arri­
ver que si l’on a une action globale envers les
jeunes, et pas seulement en termes de sécuri­
té routière. »
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
BEAUNE
Cahier
Local
03
(Publi-information)
Débutant ou artiste
confirmé, amateur ou
professionnel, jeunes
ou moins jeunes, vous
souhaitez vous initier
ou vous perfectionner
au piano ou à la batte-
rie ? Découvrez une
approche novatrice de
la musique pour vivre pleinement votre passion.
Pierre-Alexandre Petiot, pianiste professionnel, enseignant
(écoles Ama-Yamaha de Beaune et Dijon), intervenant du
Beaune Blues Boogie Festival, et Claude Salmieri, batteur -
entre autres - de Cabrel, Renaud, Ray Charles, fort de 30 ans
de carrière aux côtés des plus grands, vous feront partager
leurs secrets de virtuoses à travers des cursus spécialisés, des
ateliers personnalisés, des stages...
Contact : Ama Musique, Pierre-Alexandre Petiot
47, rue du Faubourg-Perpeuil à Beaune - Tél. 06 09 01 46 87
www.amamusique.com. papproduction@aol.com
2333486
Nouveau à Beaune :
La première école de jazz
et de musiques actuelles
piano-batterie
INFOS SERVICE
£URGENCESGÉNÉRALES
15 17 18 112
Samu Police Pompiers N° général des secours
£AUTRESURGENCES
Commissariat de police. ­ Tél. 03.80.25.09.25.
Gendarmerie. ­ Rue des Blanches­Fleurs, tél. 03.80.25.98.00.
Urgence gaz. ­ Tél. 0.810.433.021.
Urgence électricité. ­ Tél. 0.810.333.021.
Urgence service des eaux. ­ Tél. 0.810.000.777.
Médecin de garde. ­ Tél. 03.80.24.96.32.
Urgences médicales. ­ Visites et urgences médicales de Beaune,
tél. 03.80.78.10.00. 24 heures/24.
Pharmacie de garde. ­ Chilènes, 36, rue des Blanches­Fleurs,
tél. 03.80.22.30.26. Après 21 heures, s’adresser au commissariat
pour les ordonnances du jour urgentes.
AUJOURD’HUI
£AUCINÉMA
Ces amours­là. – 13 h 45,
16 heures, 20 heures, 22 h 15.
Phénomènes paranormaux. –
13 h 45, 18 heures, 20 heures,
22 h 15.
Piranha 3D. – 13 h 45,
18 heures, 20 heures, 22 h 15.
Sexy dance 3D. ­ 16 heures,
22 h 15.
Le Bruit des glaçons. –
18 h 15, 20 heures.
Salt.­ 13 h 45, 16 heures,
18 heures, 20 heures.
Karaté kid. – 16 heures,
22 h 15.
Expendables unité spéciale. –
13 h 45, 16 heures, 18 heures,
20 heures.
Le Voyage extraordinaire de
Samy 3D. ­ 13 h 45, 16 heures.
Inception. ­ 22 h 15.
£SURL’AGENDA
Exposition sur les climats
de Bourgogne. ­ Exposition
de photographies sur la façade
des Hospices, le long du
passage Sainte­Hélène
et sur les murs de la Porte­
Marie­de­Bourgogne jusqu’au
14 novembre.
L
undi, en fin d’après-mi-
di, la Mission locale de
Beaune grouille de jeu-
nes. Normal pour une telle
structure, après tout. Sauf
que, cette fois-ci, tous ne sont
pas venus là pour trouver
coups de pouces et orienta-
tions mais pour discuter avec
«leur »ministre, Marc-Philip-
pe Daubresse, ministre de la
Jeunesse et des Solidarités ac-
tives. En visite en Côte-d’Or,
l’homme a répondu à l’invita-
tion d’Alain Suguenot, dépu-
té-mairedeBeaune, enseren-
dant à la Mission beaunoise.
Objectif : récolter les « idées
du terrain ».
À17 heures, Marc-Philippe
Daubresse arrive, cerné d’offi-
ciels en tout genre. Le minis-
tre s’ installe et, après un
temps dediscussionoùpoints
fortset projets“jeunesse”sont
présentés, on rentre dans le
vif dusujet, enfin. «Jem’atten-
dais à dialoguer avec une di-
zaine de jeunes », s’étonne le
ministre face à une cinquan-
tainedeBeaunois issus des ly-
cées et associations de laville.
Le bal des questions com-
mence avec Régis, 24 ans. Le
jeune homme est étudiant en
droit et intéressépar leservice
civique. « Comment ça mar-
che ? », demandera-t-il. En
1 h 30, une dizaine de ques-
tions seront posées. Des inter-
rogations souvent centrées
sur les missions du service
civique.
À l’ aise, Marc- Philippe
Daubresse répondra à toutes
les questions avec, il faut bien
le dire, quelques lacunes lors-
qu’il s’agit de détails. « Heu-
reusement, la dame blonde
pourra vous répondre, elle
connaît tous les barèmes »,
lance le ministre à une jeune
femme en pleine réorienta-
tion professionnelle. Cette
dernière reste sceptique. Les
questions continuent mais
l’assembléenesemblepas gal-
vanisée. Termes compliqués,
promesses, débat très régle-
menté, les jeunes écoutent
avec respect le ministre mais
ont l’air tout de même peu
emballés. Joris, 25 ans, sera le
seul à réellement exprimer
son désaccord sur la façon
d’échafauder les politiques,
sans impliquer suffisamment
les jeunes. Une bonne façon
de faire entendre au ministre
les réalités du terrain.
GUILLAUMEBIETRY
VISITEMINISTÉRIELLE
Les jeunes Beaunois
sceptiques faceàDaubresse
Le ministre de la Jeunesse
et des Solidarités actives a
rencontré lundi quelques
jeunes Beaunois pour une
séance de questi ons­ré­
ponses. Ambiance.
L’échange s’est déroulé à la Mission locale de Beaune. Photo LBP
RÉACTIONS
L’avis de jeunes Beaunois présents lors du débat
FATIMA
20 ans
Beaune
« Le service civique est une
bonne sensibilisation du
jeune par le jeune. Mais le
problème se trouve au ni-
veau du statut. J’aimerais
quecelasoit considérécom-
me une vraie activité. Après
tout, on travaille 24 heures
par semaines sur une durée
de 6 à 12 mois, ce qui est as-
sez important à notre âge. »
« Problèmedestatut »
«Cequi medérange, c’est de
parler des jeunes avec des
vieux ! Il serait peut-êtreplus
pertinent d’aller les chercher
dans les quartiers. Quandle
ministremedonnedesexem-
ples de concertations avec
des jeunes, cenesont quedes
actions ponctuelles. Il faut al-
ler dans tous les quartiers, les
jeunes n’ysont pas débiles ! »
JORIS
25 ans
Beaune
«Allerdanslesquartiers»
« Moi, j’étais venu pour ré-
clamer des animations dans
monquartier. Mais la discus-
sion a plutôt abordé le chô-
mage, le service civique, le
RSA… Des thèmes qui ne
font que commencer à me
toucher, mêmesi j’ai travaillé
pour la1
re
fois cet été. Globa-
lement, jesuis assezdéçupar
le contenu du débat. »
TOUFICK
17 ans
Beaune
« Globalement déçu»
* SUR
BIENPUBLIC.COM
Retrouvezinfos à chaud,
réactions et images.
Cahier
Local
04
BEAUNE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
9
2
ANTIQUITÉ-BROCANTE
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331867
COUTURE
Conseil - Qualité - Rapidité sur vêtements tissu et cuir
RAPID’ COUTURE
Retouches : ourlet, pose fermeture, transformation
Accrocs cuir. Ameublement
Lundi 13 h 30 / 18 h 30 du mardi au vend. 9 h / 19 h. - sam. 9 h / 18 h.
BEAUNE- 24, faubourg Madeleine, galerie Casino 2
2
2
9
3
5
4
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2314541
ÉTAT CIVIL
£NAISSANCES
Du 2 septembre. ­ Mélissa Aït
Méziane. Camille Debarnot­
Roger.
Du 3. ­ Yuna Rossier Lagoutte.
Thibault Fontesse. Marty De
Brito.
Du 4. ­ Yanis Cuillier. Kylian
Vulic. Tom Brocard.
Du 5. ­ Lucas Bernet. Raphaël
Vérot.
Du 6. ­ Mathilde Coudin.
Mattéo Laronze.
Du 7. ­ Rafaelle Quellery.
Mélissa Flamand­Boutha.
Du 8. ­ Lohan Ségur.
£DÉCÈS
Du 28 août. ­ Maurice
Coullenot, 70 ans, professeur
retraité, Beaune. Marie
Marceau, veuve Dagain,
91 ans, comptable retraitée,
Beaune.
Du 1
er
septembre. ­ Yvonne
Jeannot, veuve Chaplotte,
97 ans, agricultrice retraitée,
Seurre. Madeleine Riclot,
veuve Bourguignon, 92 ans,
sans profession, Nuits­Saint­
Georges.
Du 2. ­ Fernande Durand,
veuve Durand, 91 ans,
agricultrice retraitée, Bligny­
sur­Ouche.
Du 4. ­ Albert Millot, 97 ans,
chef d’entreprise retraité,
Quincey.
Du 5. ­ Solange Harrouard,
veuve Brugnot, 92 ans,
exploitante viticole retraitée,
Nuits­Saint­Georges. Marie
Lechène, veuve Garnier,
90 ans, ouvrière retraitée,
Bligny­sur­Ouche. Suzanne
Robert, veuve Montier, 97 ans,
sans profession, Seurre.
Du 6. ­ Jeanne Brulard, épouse
Guillemard, 83 ans, retraitée,
Painblanc. Emile Cussy,
66 ans, chauffeur livreur,
Sainte­Marie­la­Blanche.
Dolores Mateos Sanchez,
veuve Mateos, 88 ans,
employée agricole, Savigny­
lès­Beaune.
Du 7. ­ Raymond Écard,
73 ans, agent technique
retraité, Arcenant.
Du 8. ­ Madeleine Labussière,
veuve Virly, 80 ans, sans
profession, Mimeure. Roger
Monnet, 81 ans, commerçant
retraité, Beaune.
Du 9. ­ Hippolyte Leynon,
90 ans, retraité d’Électricité de
France, Sevrey.
R
oger-Paul Dubrion, cli-
matologue beaunois,
se fait gentiment pro-
vocateur dès le préambule de
son ouvrage par cette ques-
tion : « La vigne, un pari cli-
matique ? ». Onassiste, enef-
fet, depuis quelques années à
une polémique acharnée sur
le réchauffement climatique
que certains nient et pour le-
quel d'autres ne manquent
pas d'imagination afin d'en
démontrer la réalité.
Chercheur infatigable
Pour ce qui est de la vigne,
un des sujets de prédilection
de ce chercheur infatigable, le
questionnement climatique a
amené jusqu'aux profanes à
s'y intéresser. Chacun y va de
son avis sur la fructification,
sur la date des vendanges, sur
les cépages à planter.
Le livre d' un spécialiste
comme Roger-Paul Dubrion
va remettre quelques idées en
place par l'approfondisse-
ment des composantes de ce
mariage climat-vigne. Ce tra-
vail édité par Lavoisier, Tec &
Doc, permet defaireletourde
France des vignobles : origi-
nes et localisation des vigno-
bles, lavigneet ses besoins cli-
matiques, les contraintes du
climat tempéré sur les vigno-
bles français, les régions viti-
coles et leur climat, réchauffe-
ment climatique des XX
e
et
XXI
e
siècles et le vignoble
français. Son livre est certes
destiné aux professionnels de
la vigne et du vin, mais il peut
tout aussi bien renseigner
l'amateur de vin curieux de
s'enrichir sur des notions de
botanique, de cépages et sur
la géographie vitivinicole.
Dictons, facteurs agissant
sur la plante et ses fruits, cli-
mat tempéré et ses consé-
quences précèdent les consi-
dérations sur les différents
vignobles français et l'influen-
ce qu'ils subissent du climat.
Enfin, le réchauffement cli-
matique est étudié à travers
les observations des viticul-
teurs avec lesquels l'auteur a
travaillé. « Le rapport du cli-
mat avec les plantes, c'est
montravail. C'est leregarddu
vécu, de l'immédiat », dit-il.
Présent é comme un des
grands spécialistes de la vigne
et duvin, Roger-Paul Dubrion
va, par ce livre, plus loin que
les nombreux spécialistes ré-
gionauxencesens qu'il fait de
ce sujet complexe une synthè-
se sur l'Hexagone.
INFOLes Climats sur les
vignobles de France aux
éditions Tec & Doc ­ Lavoisier,
132 pages, 39 € en vente dans
toutes les librairies et à la
librairie Lavoisier, 14, rue de
Provigny, 94236 Cachan ;
www.lavoisier.fr.
LITTÉRATURE
Lireentreles vignes
À l'heure des vendanges
2010, Roger­Paul Dubrion
sort son nouveau livre aux
éditions Lavoisier, Les Cli­
mats sur les vignobles de
France.
Roger­Paul Dubrion : « On peut lire dans les grappes de raisin,
non pas l'avenir, mais le climat qu'il a fait pendant l'année ».
Photo Jean­Marie Perrot
PÉTANQUE
Concours. Samedi
dernier, le comité des
fêtes de Gigny a su
tirer profit de la
clémence de la météo
lors de l'organisation
de son concours de
pétanque, attirant de
nombreux amateurs
de boules aux
alentours de la salle
du Temps, tout près
du lac. Photo Bruno Cortot
ENBREF
PAROISSE
Goûterdel’Accueildesnouveauxarrivants
L’Accueil desnouveauxarrivantsàBeauneetenvironsorganise
ungoûterfamilial le19septembreà16heuresàlacureSaint-Ni-
colaspourprésentersesactionspour2010-2011. Pourtoutren-
seignement, contacterCarolineGoujonau03.45.63.42.29. Le
nouveauguideparoissial estarrivé. Lespersonnessouhaitantle
distribuerouaidersontinvitéesàvenirchercherleurlotausecré-
tariatparoissialpendantlespermanencesd’accueilaujourd’hui,
demainetvendredi, entre9 h 30et12heures.
L’auteur
Roger­Paul Dubri on est professeur agrégé en hi stoi re et
géographie, docteur en biogéographie. Ses études et tra­
vaux de recherches se sont effectués au Centre de climato­
l ogi e de l 'Uni ver si t é de Bourgogne sous l a di rect i on de
Pierre Pagney, professeur émérite à la Sorbonne. Il a exercé
les fonctions de proviseur et de responsable de formation
dans plusieurs académies.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
BEAUNE
Cahier
Local
05
U
n quartet local en
ouverture, un trom-
petti ste de cl asse
mondiale et ses trois musi-
ciens en fermeture : la soi-
rée de samedi a été riche et
intense pour les spectateurs
venus applaudir tour à tour
la formation dijonnaise Ay-
meric Descharrieres Quar-
tet et la formation interna-
tionale Joe Magnarelli 4 tet,
menée par le trompettiste
éponyme.
En ouverture donc, des lo-
caux qui ont touché leur pu-
blic avec un jazz musclé,
rythmé et finalement assez
expérimental, sur des mor-
ceaux écrits par le saxopho-
niste Aymeric Descharrie-
res. Au centre de la musique
du quartet de l a ci té des
ducs, un instrument : la bat-
terie. Derrière ses cymbales
et sa grosse caisse, Philippe
Gl ei ze a des f aux ai rs et
l’énergie d’un Mick Jagger
façon jazzy.
C’est lui qui propose les dé-
veloppements aux autres
musiciens, lui qui mène la
danse en quelque sorte, et le
public a adoré. Retour au
classicisme ensuite : Joe
Magnarelli, avec sa trom-
pette et ses musiciens, a dé-
roulé un showtrès Nouvelle
Orléans dans les années cin-
quante. Le son est intense,
profond. Clavier, batterie
ou contrebasse se répon-
dent, jouent ensemble pour
ensuite s’incliner devant le
son de Joe, un son qui se fait
triste, qui sautille, qui décli-
ne toutes les émotions hu-
maines.
Chaque musicien est mis
en valeur, chaque instru-
ment est audible : l’équilibre
fragile qui fait les belles for-
mations, cet équilibre par-
fois inaccessible, est ici une
réalité. Il est renforcé par la
complicité entre le trompet-
tiste et le batteur. Ces deux-
là sont amis, aiment la façon
de j ouer de l’ autre, et ça
s’entend. Dans le public, on
apprécie. Certains jugent la
prestation un peu trop clas-
sique à leur goût. C’est vrai,
mais il n’empêche : c’est
propre, bienmaîtrisé ; enun
mot : efficace.
ERICCHAZERANS
1 Joe Magnarelli,
un jazz classique,
renforcé par une belle
complicité avec
son batteur.
2 Les apparences
sont trompeuses : la
batterie, invisible ici,
est centrale pour les
Dijonnais du Aymeric
Descharrieres
Quartet.
Photos E. C.
2
1
FESTIVAL. Samedi, Aymeric Descharrieres et Joe Magnarelli ont enthousiasmé le public.
Deux quartets, deux jazz
Ils ont des styles radicale­
ment différents. Aymeric
Descharrieres Quartet et
Joe Magnarelli 4 tet pour­
rai ent représenter deux
écoles du jazz, l’expérimen­
tal e et l a cl assi que. Pro­
grammés le même soir, ils
ont tous deux conqui s l e
public beaunois.

Quand on aime
le jazz, c’est
toujours un plaisir
de jouer ici,
devant ce public. ”
Joe Magnarelli
n
FAITS
DIVERS
Le 30 août dernier, en dé-
but de soirée, une dispute
éclate rue Marie-Hélène-
Dasté à Beaune entre deux
voisins, une mère de fa-
mille d’une trentaine d’an-
né e s e t un homme de
41 ans déjà connu des ser-
vices de police. Motif de la
querelle : d’après l’homme,
les enfants de la jeune fem-
me feraient trop de bruit
dans la rue lorsqu’ils font
du vél o. De pl us, i l s se-
raient responsables de dé-
gradations sur la propriété
de ce même homme. La
dispute enfle peu à peu, en
même temps qu’un troisiè-
me voisin décide d’interve-
nir dans la rixe. Ce dernier
et la mère de famille expli-
quent que l ’ homme l es
aurait agressés avec plu-
sieurs armes ; bombe lacry-
mogène, couteau de cuisi-
ne et même pistolet. Selon
eux, la bombe n’aurait pas
fonctionné. De même, le
quarantenaire aurait tenté
d’assener un coup de cou-
teau dans le ventre de l’un
des deux autres voisins,
mais en vain.
Prévenue, la police se dé-
place sur les lieux et inter-
pelle l’homme au couteau
pour le mettre en garde à
vue. Celui-ci reconnaît les
faits concernant la bombe
lacrymogène défectueuse
et le pistolet ; une arme
qui , sel on ses di res, ne
fonctionne pas. Mais pour
ce qui es t du cout eau,
l’homme nie et dit avoir
brandi une cuillère en bois.
La police se rend ensuite
avec l ui s ur l es l i eux.
L’homme revient alors sur
ses décl arat i ons : i l ne
s’agissait pas d’une cuillère
en bois mais d’une louche
en métal.
Malgré cela, les policiers
trouvent tout de même un
couteau de cuisine dans sa
maison. Le quarantenaire
décide alors de passer aux
aveux : il a bien utilisé un
couteau. Seulement, il dit
avoir « gesticulé avec sans
toucher personne ».
S u i t e à c e s a c t e s , l e
Beaunois sera convoqué
devant le procureur de la
République le 28 septem-
bre prochain.
G. B.
Quand une banale querelle de voisinage dérape
n
CAPSUR
LECINÉMA
Le box-office
1. Salt (3
e
semaine) ; 2. Karate kid (4
e
semaine) ; The ex-
pendables (4
e
semaine).
La sortie nationale et le coup de cœur
Ces amours-là, le dernier film de Lelouch, s’installe sur
les écrans beaunois et nationaux à partir d’aujourd’hui.
Ce long-métrage retrace, dans une grande fresque roma-
nesque, les histoires d’amour qui ont marqué la vie d’une
femme.
La sélection Ciné-Clap
Il s’agit cette semaine de L’Arbre (VOST), Une comédie
dramatique de Julie Bertuccelie avec Charlotte Gains-
bourg où, en Australie, cette dernière apprend à se re-
construire une vie après le décès brutal de son mari.
L’événement
Mercredi prochain, à 13 h 45, Cap Cinéma Beaune pro-
pose un après-midi tout en magie. Au programme : goû-
ter, spectacle d’Alexandre le magicien et projection de
L’Illusionniste de Sylvain Chomet, 6,70 € par personne.
Claude Lelouch,
encore et toujours à Beaune
Cahier
Local
06
PAYS BEAUNOIS
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MEURSAULT. L'entreprise Rougeot a fêté un double événement avec cinq cents invités.
D’unegénérationàl’autre
L’inauguration du nouveau
site de Tailly et la célébra­
tion de l’anniversaire de la
SA Hubert Rougeot Travaux
publics et agricoles se sont
déroulées samedi dernier.
L
a SA Hubert Rougeot
Travaux publ i cs et
agricoles a été créée le
16 août 1960 à Meursault.
Samedi dernier, à l’occa-
sion des cinquante ans de
l’entreprise et de l’inaugura-
tiondunouveausitedeTailly,
Hubert Rougeot et ses fils
Christophe et Thierry (photo
n° 1 avec trois générations
réunies sous le logo : Thierry,
Clément, Hubert et Christo-
phe), qui chapeautent l'entre-
prise depuis une décennie,
ont reçu dans une ambiance
familiale cinq cents person-
nes parmi lesquelles salariés
en activité ou à la retraite,
amis, personnalités, repré-
sentants des municipalités
des environs (photon° 3), etc.
Retraçant l'histoire de la so-
ciété, Hubert Rougeot (pho-
to n° 2) a souligné que son
évolution a été « le fruit du
travail assidu de toute une
équipesuivant unpatrontou-
chant à tout, ce qui a fait que
nous avons toujours prospé-
ré, passant adjudicataires en
tête de travaux de plus en
plus importants ».
« Laterreet letalent »
S'adressant à son père, et
faisant référence à la place
qu'il prend, Christophe Rou-
geot (photo n° 4) a déclaré :
« Tu as réussi ta vie car tu
avais à tes côtés quelqu'unde
magique, notre maman Jac-
q u e l i n e ( p h o t o n ° 5 ) .
Aujourd' hui, nous conti-
nuons sur ta lancée et nos so-
ciétés représentent environ
400 personnes avec deux pi-
liers : laterre et le talent. C'est
ce qui fait que nous sommes
bons ».
Rassemblés dans un atelier
de 800 m², les invités ont en-
suite pu, dans une ambiance
musicale créée par le groupe
Barack et l'accordéoniste
Pascal Borron, apprécier
d'excellents mets et quelques
vins du terroir murisaltien,
avant d'aller à la découverte
des 1 280 m² de bureaux
construi ts sur ce si te de
48 000 m² (photo n° 6).
1
6
3 4
2
5
❏ 300 numéros............. 306 € 00
❏ 150 numéros............. 153 € 00
❏ 75 numéros................... 76 € 50
❏ 25 numéros* ................. 25 € 50
❏ 1 an......................................78 € 00
❏ 6 mois ............................... 39 € 00
❏ 3 mois ............................... 18 € 00
❏ Haute Côte-d’Or
❏ Région dijonnaise
❏ Beaune
❏ Dijon
TARIFS SEMAINE
TARIFS DIMANCHE
EDTIONS LOCALES
Règlement
❏ Prélèvement* (valable uniquement pour les 25 numéros)
Si vous choisissez le prélèvement, nous vous ferons parvenir un formulaire d’autorisation
❏ Carte bancaire N°
Expire fin Cryptogramme
(inscrire les 3 derniers chiffres au dos de la CB)
Vos coordonnées
Nom : ..............................................
Prénom : ........................................
Adresse : .......................................
...........................................................
CP : .................................................
Ville : ...............................................
Tél. : ................................................
e-mail : ........................@................
Mise en route souhaitée le :
............... /............... / .................
Date et signature obligatoires :
............... /............... / .................
SERVICEABONNEMENTS- BP21550- 21015DIJONCEDEX
Tél. 03 80 42 42 60 - Fax 03 80 42 42 50
e ma i l : a b o n n e me n t s @l e b i e n p u b l i c . f r
Bureaux ouver ts de 8 h 30/12 h 00 et de 14 h 00/18 h 00
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
2
3
4
0
8
2
1
Cahier
Local
08
PAYS BEAUNOIS
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
V
endredi dernier au
cours duvernissage,
enprésence dupro-
priétaire, FrançoisGermain,
l'artistes'est expriméeainsi :
«Pourmoi, il n’yaaucunené-
cessitéd'identité(âge, lieude
vie, provenanced’école, lieu
d’exposition), seulscomptent
lemoment présent et lefutur.
Lepasséçameregarde, c'est
monintérieur. Il n'yaqu'àre-
garder…Uneexpo, c'est fait
pourça. Pasbesoindedirece
qu' on doit penser, voir et
sentir».
Unequêtedubonheur
parlejeu
«Lecréateurjoueetlejeude-
vient alorsunenécessitépour
rechercherlebonheur. Cher-
cherlabeauté, lasensualité, la
douceurextrêmedanslecha-
os, lafange, ladestruction. Fai-
recroireàLuciferqu'onapris
sacarteduparti pourmieuxse
libérerdeluietgoûterenfinàla
lumière. Conscience d'une
vraieréalitédécalée…croire,
croire sans fin, sans limite,
sansquestion, sansbesoinde
chosesétabliesetlacouleurse
répandsurlatoile.
Placealors aupublic. Il dé-
couvre, utilisesonregard, fait
marchersamachineémotion-
nelleet moi jesuis contente,
j'airéussiàfairevivrelamachi-
nehumaine. »
Enplusdelapeintureartisti-
que(àl'huile, aquarelles, fu-
sain, métal), elleadorelesma-
tériaux. Michelle est aussi
plasticienneetdécoratrice, el-
ledonnedescoursdepeinture
décorative (badigeons à la
chaux, stuqué, ferré, nuagé,
patines, frises, peintures à
l'œuf, trompe-l’œil, etc.).
Dix-huittableauxsontexpo-
sésdanslesdifférentespièces
(autoportrait sansvisage, an-
gesdéchus, embrasse-moi, la
forcedusilence).
INFOPourcontacterl'artiste:
LesOcresdeCarmine
àBouze­lès­Beaune, tél.
03.80.26.04.87et06.12.83.85.61.
L'expositionestouverte
jusqu'au16septembre,
de11heuresà18 h 30.
CHOREY-LES-BEAUNE
MichelleDelorme
exposeau château
L’artiste Michelle Delorme a
installé ses toiles au châ­
teau de Chorey­les­Beaune
pour une expos i t i on à
découvrir jusqu’à demain.
L’artiste devant l'une de ses toiles. Photo Régine Ley
Depuis1999, ClassicRallye,
associationprésidéeparJean-
Paul Hoepfner, organisedes
événementsliésàl’automobi-
lehistorique.
Lebut decetteassociation
est depermettreàdesposses-
seurs debelles sportives an-
ciennesdeseretremperdans
l’atmosphère des compéti-
tionsd’antan.
C’estdanscetespritunissant
passion, compétitionetconvi-
vialitéquel’éditiondeFrance
Tour 2010apris ledépart le
6septembreduManssurlecir-
cuit Bugatti pour arriver à
Beaunele11septembre.
Entre-temps, les équipes
sont passéesparLaBaule, Li-
moges, Saint-Nectaireet Vi-
chyaveccinqépreuvesdevi-
tessesurlescircuitsdeLoheac
(35), deFay-de-Bretagne(44),
duMas-du-Clos(23), lelégen-
dairecircuit deCharade(63)
et enfinlecircuit deBresse, à
Frontenaud(71).
Parmi lesillustrescompéti-
teurs, JoséRosinski, ancienré-
dacteurenchef deSport Auto
et championdeFrance1963
surAlpineRenault encatégo-
riesport et prototype, faisait
équipeavecJean-ClaudeThi-
riet (ex-championd’Europe
enmotonautisme). Ils cou-
raient sur uneJaguar typeE
LowDragde1962.
Les trente-trois compéti-
teursont retrouvéauchâteau
deSavignyunami passionné
desport automobileenlaper-
sonne du propriétaire des
lieux, Michel Pont, qui s’est
autrefoisillustrésurAbarthet
dont il conserveunemagnifi-
que collectionqui a retenu
tout l'intérêt deséquipageset
organisateurs.
SAVIGNY-LÈS-BEAUNE
FranceTour afait étape
dans larégion
Jean­Claude Thiriet, José Rosinski, Michel Pont, Jean­Paul
Hoepfner. Photo Jean­Claude Murit
Seul palais Renaissance en
Bourgogne méridionale, le
château de Sully est resté une
demeure familiale (il abrite la
duchesse de Magenta et ses
enfants) dont la vie est ryth-
mée par de nombreuses ani-
mations pour le public, bal
masqué, "Sully en sucre",
"Tous à l'abordage !", "A la
cour des princes", "Frissons
Sully".
Pour ces Journées du patri-
moine, il restera ouvert aux
visites extérieures libres sa-
medi et dimanche prochain,
de 10 à 19 heures et guidées,
dimanche jusqu’à 19 heures.
Des visites intérieures gui-
dées et racontées seront éga-
lement proposées samedi et
dimanche, de 10 à 19 heures.
Le tarif d'entrée sera excep-
tionnellement de5€(gratuité
jusqu'à 18 ans). Deux anima-
tions spéciales seront offertes
en complément des visites.
L'une plus spécialement en
direction des enfants, intitu-
lée "J'y suis, j'y reste", auralieu
dimanche à un rythme régu-
lier, de10à19heures ; l'autre,
une visite à la lueur des bou-
gies, est prévue samedi, à
21 heures (réservation indis-
pensable). Durant ces deux
jours, les visiteurs pourront
déjeuner et goûter àl'Orange-
rie du château.
INFORenseignements et
réservations au 03.85.82.09.86.
NOLAY
Un week-end au château deSully
Visites, découvertes et animations au château de Sully,
ce week­end. Photo SDR
ENBREF
NOLAY
Journéedutransportpublic
Aujourd’hui,lacommunautéd'agglomérationBeaune-Chagny-
NolayparticipeàlaJournéedutransportpublic. L'ensembledes
transportssurleréseaudelacommunautéd'agglomérationsera
gratuitàl'occasiondecettejournée.Sontconcernés :leVingt,les
lignesSavigny-Beaune, Meloisey-Beaune, Beaune-Vignoles, la
ligne20Beaune-Chagny-NolayetleTAD(Transportàlademan-
de)"Côteàcôte".
L'Œnotourduvendredi
L'agencedetourismedeNolayorganisecettesemaineunnou-
vel Œnotour, vendredi 17septembre(tarif : 6€àpartir de
12ans).Rendez-vousdedépartà17 h 30danslehalld'accueilde
l'agence,24,ruedelaRépublique,àNolay.Renseignementsetré-
servations(souhaitées)au03.80.21.80.73.
CHAGNY
Infoconcernantl'eau
LavilledeChagnytesteactuellementdespoteauxàincendie.Ce
testdureraunequinzainedejoursetprovoqueunelégèrecolora-
tiondel’eauqui estsansaucundangerpourlesutilisateurs. Pour
quel'eauredevienneclaire, il suffit delalaissercoulerpendant
uneminute.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MORVAN/ AUXOIS / OUCHE
Cahier
Local
09
Dans le cadre des activités
2010-2011 du centre social,
Yvette Hocdet propose un
atelier d'initiation à l'art flo-
ral japonais ikebana.
L’ikebana, “art de donner
vie à une fleur ” ou “fleur vi-
vante”, est un art ancestral
japonais consacré à l'agen-
cement des végétaux. L’art
floral japonais n’est pas seu-
l ement un art décorati f,
mais il conduit aussi à une
harmonie intérieure.
En effet, au Japon, l’hom-
me et la nature sont envisa-
gés comme une unité. La
disposition des éléments du
bouquet est réglée par la
symbolique des trois élé-
ments “Ciel-Homme-Terre”.
Le bien-être qui se dégage
d’une composition naît du
respect des principes de ba-
se mais aussi du dialogue
que le pratiquant établit
avec les végétaux.
Yvette Hocdet a découvert
cet art en 1975, lors d’une
exposition dans une galerie
d’art du Gard, et a ensuite
suivi des cours d’initiation à
l’ikebana, au titre de loisirs
créatifs. Dans le cadre de ces
ateliers, elle a participé à un
stage encadré par un maître
de l’école Ichiyo. Elle a en-
sui te prati qué l ’ i kebana
pour sonplaisir personnel et
a effectué le décor floral de
mariages ou d’expositions.
Une séance découverte
gratuite de cet art aura lieu
ce soir, au centre social, de
19 à 20 h 30.
Matériel nécessaire : un
petit sécateur, trois bran-
ches, trois fleurs (champs,
jardin, fleuriste) et un conte-
nant pour la composition.
ARNAY-LE-DUC
Découvrirl’art
del’ikebanaaucentresocial
Samedi 18 septembre, le
Vélo-Club de Pouilly partici-
pera, comme les années pas-
sées, à la fête du Cyclotou-
risme organisée par la FFCT
dans toutes les régions de
France.
Cette fête est destinée à fai-
re découvrir le cyclotouris-
me à tous les publics, et se
déroule toujours dans une
bonne ambiance. Trois iti-
néraires de 15, 25 et 40 km
sont proposés et sont bien
accessibles à tous. Au ni-
veau de la sécurité, chaque
groupe est encadré par les
membres du club.
Rendez-vous à Pouilly, es-
pace Patriarche. Les inscrip-
tions, gratuites, seront pri-
ses à 14 heures à la salle
polyvalente (salle 406). Dé-
par t gr oupé encadr é à
14 h 30. Le pot de l’amitié
sera offert à 17 heures.
INFORenseignements au
03.80.90.65.94 ou sur le site
www.vcpa.fr.
POUILLY-EN-AUXOIS
Découvertetouristiqueà vélo
Le même lieu, la même manifestation, mais peut­être d’autres participants. Le départ groupé
des cyclotouristes en 2008. Photo archives Geoffrey Sparkes
Dernièrement, le Tennis-
Club de l’Ouche a tenu son
assemblée générale, sous la
présidence de Gilles Moin-
geon. Ce dernier a constaté
avec satisfaction un regain
d’intérêt pour les activités
du club en 2010. De nou-
veaux joueurs ont pris une
licence en cours d’année, et
le club compte désormais
54 membres.
Le bureaua été renouvelé :
Gilles Moingeon assure tou-
jours la présidence, la tréso-
rerie est tenue par Émilie
Foulet et le secrétariat par
Marie-Cécile Moreau. Des
responsables ont également
été désignés pour gérer les
différentes activités. Ainsi,
Chri st ophe Lucot t e est
chargé des cours enfants,
Xavi er Gahi r des cours
adultes, et Laurent Baudiot
des compétitions enfants.
Les cours enfants repren-
dront le 18 septembre. Ils
auront lieu le samedi matin,
de 9 à 12 heures, à la salle
omnisports allée des Cor-
diers. La reprise des adultes
aura lieu dimanche 19 sep-
tembre et les cours auront
lieu le dimanche matin de
8 à 12 heures. Inscriptions
sur place.
INFORenseignements com­
plémentaires auprès de Gilles
Moingeon, tél. 03.80.20.15.45
ou 06.31.13.07.96.
BLIGNY-SUR-OUCHE
Reprisedes cours
dès samedi au Tennis-Club
Gilles Moingeon, président du Tennis­Club de l’Ouche.
Photo Philippe Gagnepain
M
algré une date peu
pratique, une dou-
zaine de Polliens
et d’habitants du canton se
sont rendus en Allemagne
début septembre pour un
week-end riche en complici-
té, amitié et culture.
Le sport n’a pas été en res-
te avec de la marche dans les
paysages animés du Jura
souabe. Le week-end a été
agrémenté d’une visite de
Bad-Urach et des lieux his-
toriques franco-allemands
ainsi que la découverte de
massifs de sedum (la plante
fétiche du jumelage).
Gerhard Schneider, an-
cien maire de Lenningen, a
marché toute la journée du
samedi avec le groupe. Le
mai r e act uel , Mi chael
Schlecht, qui était en vacan-
ces, ayant quant à lui trans-
mis un message.
Manfred Eichhorn, ancien
président du jumelage, a re-
plongé l’ assistance dans
l’histoire des pionniers du
jumelage en 1988 et dans
l’histoire de la création de
l’union Bade-Würtemberg
e n 1949 à l a Gas t haus
Hirsch. En ce lieu histori-
que de Lenningen, les ac-
tuelles présidentes des deux
comités de jumelage, Sté-
phanie Goller et Gabi Kaz-
maier pour la partie alle-
mande, et Annick Desbois
pour la partie française, ont
alors improvisé avec hu-
mour de sceller aussi un
pacte pour les archives de
leur association.
POUILLY-EN-AUXOIS
Les jumeaux marchent
deconcert à Lenningen
À l’heure de la rentrée sco­
laire, les jumeaux de Len­
ningen étaient encore en
vacances et ont invité les
marcheurs de Pouilly à par­
ticiper à un week­end actif
auprès d’eux.
Les deux comités de jumelage réunis à Lenningen. Photo SDR
Cahier
Local
10
MORVAN
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
C.D.I.
Nettoyage
de cuve à fuel
Personnel qualifié
matériel agréé
Tél. 03.86.31.93.93
89200 Avallon
2
3
3
3
4
2
9
L'association des Amis de
Bard organise une soirée à
l'occasion des Journées du
patrimoine. Ainsi, samedi
18 septembre, à 20 heures,
seront évoquées l'histoire et
l a personnal i té de sai nt
Augustin, patron des cha-
noines de l'abbaye de Bard-
le-Régulier.
Auparavant, dès 16 h 30,
Bernard Sonnet, de la direc-
tion de la DRACde Bourgo-
gne, commentera la visite
de l'église. Cette évocation
s'inspirera des confessions
de saint Augustin et des épi-
sodes si originaux de la vie
de l'évêque d'Hippone. Des
chandel i ers écl ai reront
l'église où un groupe de lec-
teurs se succédera. Au lu-
trin, des antennes en ponc-
t ue r ont l e s di f f é r e nt s
moments, pour parf ai re
l' évocation du temps des
chanoines en leur église.
L'entrée sera gratuite.
BARD-LE-RÉGULIER
Saint Augustin à l’honneur
Le concours national du
cheval detrait Auxois s'est dé-
roulé ce week-end à Semur-
en-Auxois. À Liernais com-
me à Saulieu, ces concours
modèles et allures, organisés
par le syndicat d'élevage du
cheval de trait Auxois, en
partenariat avec l'Institut
françaisducheval et del'équi-
tation, ont été très prisés des
éleveurs locaux avec une
qualité en nette progression.
Dans chacune de ces deux
rencontres cantonales an-
nuelles, une quinzaine de
pouliches et poulinières ont
été sélectionnées pour le con-
cours de Semur-en-Auxois
qui en a rassemblé 180. Les
éleveurs locaux ont rapporté
d'excellents résultats. Béné-
dicte Bizouard de Saulieu
remporte un premier prix en
catégoriepouliche2ans et un
deuxième prix au prix de
championnat femelle jeune.
Abel Bizouard d'Argey (Sus-
sey) remporte un deuxième
prix en catégorie poulinière
non suitée, Florian Bizouard
d' Hui l l y ( Al l erey) deux
deuxièmes prix en catégorie
poulinière suitée, Germaine
Billard de Brazey-en-Morvan
un deuxième prix en catégo-
rie pouliche de 3 ans.
LIERNAIS
Les éleveurs locaux récompensés
L'élevage a encore de beaux jours devant lui. Photo E. B.
ENBREF
LIERNAIS
Les sorties des pompiers
Le 17, secours à victime à Villiers-en-Morvan. Le 18, se-
cours à victime à Saulieu ; destruction d'insectes à Saint-
Martin-de-la-Mer. Le 19, destructiond'insectes àManlay. Le
21, urgence médicale à Alligny-en-Morvan. Le 22, secours à
victime à Villars. Le 23, secours à victime à Saulieu ; acci-
dent sur la voie publique à Saulieu.
LA ROCHE-EN-BRENIL
Reprisedes activités au club del’Amitié
Le clubde l'Amitié des aînés ruraux de La Roche-en-Brenil a
repris ses activités. Il a l'intention de créer une activité d'ini-
tiationautissage, hebdomadaire et ensoirée. Les personnes
intéressées peuvent obtenir des renseignements auprès de
Jean-Claude Mattelon, au 03.80.64.48.09. Les dates à rete-
nir : samedi 25 septembre, concours de belote. Inscriptions
à partir de 20 heures, début des jeux à 21 heures. Inscrip-
tions : 8 €. Dimanche 17 octobre : repas traditionnel de la
“Saint-Boudin". Prix : 20€pour les sociétaires, 22€pour les
non-adhérents, 15 € pour les moins de 10 ans. Dimanche
28 novembre : loto à la salle des fêtes, à partir de 13 heures.
SAINT-GERMAIN-DE-MODÉON
Journées du patrimoine
À l'occasion des Journées du patrimoine des 18 et 19 sep-
tembre, l'église de Saint-Germain-de-Modéon sera ouverte
au public samedi et dimanche, de 10 à 12 heures et de 14 à
18heures. Par ailleurs, samedi, de 10à 12heures, il sera pos-
sible de consulter, en mairie, certains documents du patri-
moine de la commune, comme le plan cadastral de 1818, le
plan d'alignement de 1882, différents registres et des cartes
postales anciennes de la commune.
L
egroupeitaliend'attela-
ge, dont le siège est à
Bergame, est uneasso-
ciationqui réunitdetrèsnom-
breuxadhérentspropriétaires
dechevauxdetoutel'Italie.
Chaqueannée, unerandon-
néede1 000kmles conduit
versdivershorizons.
Après Padou-Budapest, le
tour delaSicile, latraversée
sud-norddel'Italie, ilssesont
lancés endirectiondeParis
avecdouzechevauxettroisat-
telages. Chaquejour, ils par-
courententre60et70kmavec
commeobjectif dedécouvrir
lesrégionsqu'ilstraversentau
pasdeleurschevaux. Partisde
Milanle29août, ilsdevraient
arriverle19septembreàl'hip-
podromedeVincennes.
Uneorganisation
àlaperfection
Decettegrandeaventure, ils
sesouviendront delatraver-
sée des Alpes, particulière-
ment éprouvante. Mais cha-
quejour, lecircuit est fait de
petitesroutes. Abel Bizouard,
président delaFédérationdu
chevaldetraitdeBourgogne,a
tracéleparcoursdeBourg-en-
BresseàlaportedeFontaine-
bleau. Rienn'est laisséauha-
sard. Leschevauxsont chan-
gés à mi- j ournée. Dans la
caravanequi suitlesattelages,
uncamionsetransformeen
écurie. Les participants àce
longvoyageviennent dedi-
vershorizonset sont équipés,
organiséspour fairefaceaux
diverses situations qui peu-
ventseprésenter.
Milan-Paris est unévéne-
ment spécial sportif et cultu-
rel, d'unepart parcequ'il relie
deuxvillessymbolesdel'Euro-
pe, et d'autrepart parcequ'un
grandnombredecollabora-
teursitaliensetfrançaisontap-
portéleuraideàl'organisation
duvoyageet danslechoixdes
itinéraires.
L'anprochain, lacinquième
éditiondevrait emmener les
attelagessurlaroutedeSaint-
Jacques-de-Compostellepen-
dantdeuxmois.
SAULIEU
Milan-Paris : 1 000 km
en passant parSaulieu
Un groupe d’Italiens, pas­
sionnés de chevaux et d’at­
telage, réalise actuellement
un périple allant de Milan à
Paris, soit 1 000 km. Ils ont
traversé Saulieu où ils ont
passé une nuit.
Au départ de la ferme des Plaines, lundi matin. Photo Élisabeth Berthier
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
LA CÔTE
Cahier
Local
11
NUITS-SAINT-GEORGES. Trois sportifs se sont lancé un défi qu’ils vont tenter de relever samedi.
Cent kilomètresàpied…
T
roi s soci ét ai res de
Nuits Course à Pied
ont décidé de relever
le défi et prendront le départ
de cette course mythique
surnommée “La Mecque du
100 kilomètres”.
Françoise Charlot, Éric Mi-
gnardot et Joël Pisaneschi
participeront tous trois pour
la première fois. Ils ne par-
tent pourtant pas dans l'in-
connu et pourront s'appuyer
sur une préparation pointue
et quelques références sur les
longues distances.
Joël Pisaneschi, président
du club, est le plus expéri-
menté du trio. Il a déjà bou-
clé six fois la distance en
compétition. Éric Mignar-
dot, lui, a participé à la Sain-
téLyon en 2009 et accompli
les 69 kmreliant les deux vil-
les, en nocturne et à la fron-
tale. « Je m'étais promis de
m'engager à Millau si je réus-
sissais à finir la Sainté…»
Fr ançoi se Char l ot est
novice sur la distance mais a
déjà participé à quelques
grands marathons (Cognac,
Paris…).
Outre la distance, la diffi-
culté spécifique de Millau,
est son parcours. Relative-
ment plat dans sa première
partie où le tracé dessine
deux boucles sur les rives du
Tarn, il propose ensuite un
aller-retour jusqu'à Saint-Af-
frique par des raidillons aux
forts pourcentages et le pas-
sage du col de Tiergues.
« La préparationest impor-
tante, mais le mental jouera
a us s i un g r a nd r ôl e »,
prévient Joël Pisaneschi.
Pour Éri c Mi gnardot :
« L'important est de bien se
connaître et d'avoir une bon-
ne gestion de son corps ».
Françoi se Mi gnardot ,
quant à elle, n' a pas peur
« d' al l e r au bout de s a
souffrance et de repousser
ses limites ».
Terminer une épreuve qui
représentequandmêmeplus
de deux marathons consti-
tuera pour chacun l'objectif
principal. Ces douze derniè-
res semaines, ils ont accom-
pli aumoins une sortie domi-
ni c a l e de t r oi s he ur e s
complétées par quatre séan-
ces hebdomadaires qui re-
présentent environ 75 km.
Comme imposé par l'organi-
sation, deux suiveurs à vélo,
Arnaud Aubry et Pascal An-
géli, les accompagneront.
Leur assistance sera précieu-
se, tant au niveau matériel
(boissons, ravitaillement)
que psychologique.
Il est à espérer que les con-
ditions météorologiques se-
ront clémentes pour ce sa-
medi qui pr omet d' êt r e
inoubliable. Il le sera de tou-
tes façons pour Éric Mignar-
dot qui fêtera sur la course
son 44
e
anniversaire…
Plus vieille épreuve d'ultra
trail organisée en France,
les 100 kilomètres de Millau,
dont la 39
e
édition aura lieu
samedi, constitue la réfé­
rence en matière d'épreuve
de grand fond.
Éric Mignardot, Françoise Charlot et Joël Pisaneschi
s'apprêtent à relever un immense défi. Photo Olivier Dupont

La préparation
est importante,
mais le mental
jouera aussi
un grand rôle. ”
Joël Pisaneschi
ENBREF
NUITS-SAINT-GEORGES
Cettesemaineaucinéma
Expendables : Unitéspéciale : réaliséparSylvesterStallone. Du-
rée 1 h 45. Séances : aujourd’hui à 15 heures ; vendredi à
20 h 30 ; samedi et dimancheà14 h 30 ; mardi à20 h 30. L'Ita-
lien : RéaliséparOlivierBaroux. AvecKadMerad, ValérieBen-
guigui, Roland Giraud. Durée 1 h 42. Séances : aujourd’hui à
20 h 30, samedi à 16 h 45 et à 20 h 30, dimanche à 20 h 30.
L'Arbre : réalisé par Julie Bertuccelli. Avec Charlotte Gains-
bourg, Morgana Davies, MartonCsokas. Durée 1 h 40. Séan-
ces : jeudi à 20 h 30 ; dimanche à 17 heures ; lundi à 20 h 30.
Lababy-gymreprendceweek-endà l’ALN
La sectionbaby-gymreprendra comme prévu ses activités les
samedi 18 et dimanche 19 septembre. Elle bénéficiera d'un
autrecréneauhorairelemercredi de15à17heures. Renseigne-
ments complémentaires auprès de Rémi Cornot (président) au
06.17 01 93 44 ouremi.cornot@orange.fr.
GILLY-LÈS-CÎTEAUX
Unrendez-vous entregourmandiseet opéra
Àladécouvertedumariageentregourmandiseet opéra, devoix
magistrales enenvolées lyriques, uneinvitationest lancéepour
partager un dîner gastronomique avec Carmen, Figaro, Don
Giovanni le 17 septembre auchâteaude Gilly. La soirée débu-
teraà19 h 30par unapéritif puis, à20heures, ledîner-opérase-
ra servi dans la salle des Tapisseries. Tarifs : 75 €par personne
(boissons incluses). Renseignements au 03.80.62.89.98 ;
gilly@grandesetapes.fr ; www.chateau-gilly.com.
Après la visite du site car-
rier de Comblanchien, Fran-
çois Rebsamen, accompa-
gné de nombreux élus du
canton, s’est rendu à Magny-
lès-Villers, où il a été ac-
cueilli par Michel Juste, mai-
r e de l a commune, af i n
d’inaugurer l’aire de loisirs
dont l a r éal i s at i on des
es paces ver t s vi ent de
s’achever. Réalisé sur l’an-
cienne décharge de la com-
mune, cet espace est contigu
à l’ensemble sportif (terrains
de foot, tennis, etc.) et de
jeux pour les plus jeunes,
dont les travaux ont com-
mencé au début des années
2000. Cet ensemble de plus
d’ un hectare de surface,
constitue ainsi un site d’ac-
cueil et de détente pour les
plus jeunes comme pour les
aînés. Par lamême occasion,
était inaugurée la réalisation
de fresques décoratives sur
les deux transformateurs de
la commune ; une opération
subventionnée par ERDF.
MAGNY-LÈS-VILLERS
Loisirs et détentepour tous
Michel Juste était entouré de François Rebsamen, sénateur, et Alain Cartron, président
de la communauté de communes, pour couper le ruban. Photo Georges Duvernet
Cahier
Local
12
LA CÔTE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
A
nne-Marie Kerloue-
gan, trésorière de
l'Association des an-
ciens combattants de Cou-
chey, explique que cette ex-
position est présentée tous
les cinq ans. La totalité des
documents et objets ont été
prêtés soit par des particu-
liers, soit par l'Association
départementale des anciens
combattants.
Ainsi, le visiteur s'informe
sur la Seconde Guerre mon-
diale et la libération de la
France grâce à l a presse
d' époque et aux diverses
cartes et affiches résumant
l e s di f f é r e nt s l i e ux de
combats.
Sur deux tables, certains
objets tels que des masques
à gaz, une cartouchière, un
Lüger version jouet ou en-
core un appareil radio sont
disposés les uns à côté des
autres. Enfin, des photogra-
phies prises lors de la libéra-
tion de Couchey montrent
un village accueillant les
alliés.
Levillagelibéré
Selon François Kerloue-
gan dans Couchey, village
de la Côte, études histori-
ques, 1972-2000, il semble
que les habitants de Cou-
chey, au sortir de la messe
du dimanche 10 septembre
1944 au matin, ont décou-
vert la place occupée par
des véhicules militaires et
quelques hommes enunifor-
mes. Il s'agissait alors d'une
patrouille française partie
en reconnaissance. Le gros
de la troupe étant restée à
Nui t s - Sa i nt - Ge or g e s .
L'après-midi se passe à ac-
cueillir les combattants, dé-
corer les bâtiments de dra-
p e a u x t r i c o l o r e s e t
discourir. Le soir venu, les
habitants invitent la petite
troupe à partager un repas
festif, avec les moyens du
bord. Sachant les premiers
Allemands en défense sur
Chenôve, la résistance éta-
blit un réseau de surveillan-
ce autour du village. Ainsi
fut libéré Couchey.
COUCHEY
Uneexpositionquinquennale
L'Association des anciens
combattants de Couchey
présente une exposition sur
la libération de la commune
jusqu'au dimanche 19 sep­
tembre.
Anne­Marie Kerlouegan entourée de son fils, à sa droite
et de Bernard Séry, secrétaire de l'Association des anciens
combattants. Photo Fabienne Michéa
Sous unsoleil radieux, cin-
quante-deux doublettes se
sont affrontées pendant trois
partiesqualificatives. Loulou
aux manettes et maître des
points aventiléles quarante-
huit meilleures équipes sur
troistableaux.
Dans le premier tableau,
Daller et Fils sortent vain-
queurscontreCédricet Mau-
rice. Ledeuxièmetableauavu
l'équipe Taj gagner contre
l’équipe Lamy. Enfin, le ta-
bleauCavulavictoiredeJac-
queset Pascal contrel'équipe
Boubouche. Lesbénévolesdu
comitédesfêtessont satisfaits
decetteforteparticipation. La
qualitédejeuxapermisdere-
hausser ceconcours très ap-
préciédanslarégion. Rendez-
vous est pris pour l' année
prochaine.
SAULON-LA-RUE
Un concours depétanqueapprécié
LadeuxièmefêteduSport,
organiséeconjointement par
les commissions de Fixin,
Coucheyet Brochon, s'est dé-
rouléedimanchedernier,avec
unrecordde participation.
Deuxcent troisinscrits, dont
soixante-seize enfants de
moinsde15ans.
Enprologue,cinquante-cinq
personnes, desadultesetleurs
enfants, ont fait lamarchede
nuit lesamedi soir. Lediman-
che, plusieursinitiationsàl'es-
crime, àl'escalade, orienta-
tion, badminton, tennis, foot
et handball étaient réparties
danschacundesvillages, en-
cadréesparlesprésidentsdes
diverses associations. Enfin
d'après-midi, dimanche, lare-
mise des médailles et des
maillotss’estdérouléeàlasalle
delaCharmottedeFixin, en
présencedeGenevièvePeltier
etdeClaudeRémy,respective-
mentmairedeFixinetdeBro-
chon, ainsi quedeValérieDé-
card, Nourédine Rabouh,
FrédéricMazuir, Jean-Philip-
pePrunier,conseillersmunici-
pauxetresponsablesdel'orga-
nisationdecettegrandefête
parfaitementréussie.
FIXIN-BROCHON-COUCHEY
Un record departicipants
pour lafêtedu Sport
De très nombreux enfants ont participé à la fête du Sport.
Photo Camille Bailly
L'activitégymnastiquevo-
lontaireproposedesséances
rythme“doux”, lelundi entre
10et 11heureset/oulejeudi
entre9et 10heures. Lesséan-
cesrythme“dynamique”ont
lieulemercredi, de19heuresà
20 h 30.Tarifs :1heuredegym
“douce” : 95€/an, 2heures
parsemaine140€/an, 1 h 30
degymtoniqueà125€àl'an-
née.L'activitédessinetexpres-
sion plastique avec Viola
Montenot : pour les enfants,
ellealieulemercredi de15à
17heures ; pourlesadultes, le
mercredi de18 h 30à20 h 30
et /ou le jeudi de 14 h 30 à
16h30,etde17à19heures.Ta-
rifs : enfants128€/an, adultes
170€/an.L'expositiondestra-
vauxdesartistessetiendraàla
salledesfêtessamedi 25et di-
manche26septembre.
COUCHEY
Les activités sportives
et artistiques reprennent
LE BIEN PUBLIC
03 80 42 42 60
SERVICE ABONNEMENTS
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AGGLOMÉRATIONDIJONNAISE
Cahier
Local
13
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
8
7
PUBLICITÉ
LOGO DECO, enseignes lumineuses, panneaux
et véhicules publicitaires, lettrages en relief ou adhésifs
gravure, toutes signalétiques, sérigraphie, impression
numérique, chevalets, création de logo, impression
sur textiles, imprimerie tous supports, film solaire
26, rue du 6-Juillet - 21300 CHENÔVE- 03 80 51 99 88 - www.logodeco.net
2
3
3
1
9
9
7
Matthieu Chèneby, photo-
graphe professionnel, et la
MJCde Chenôve organisent
une exposition de photogra-
phies intitulée “Portraits de
ma ville”. Cette balade pho-
tographique au cœur et aux
abords du Grand Ensemble
de Chenôve est visible jus-
qu’aumardi 5octobre, à l’es-
cale Charcot, du lundi au
vendredi de 14 à 18 heures
e t l e me r c r e di de 1 0 à
12 heures. Entrée libre.
INFOContacter la MJC
au 03.80.52.18.64 ou sur place,
7, rue de Longvic à Chenôve.
CHENÔVE
Visitedelavilleen images
Matthieu Chèneby,
photographe professionnel.
Photo Frédéric Vaussard
MARSANNAY-LA-CÔTE. La récolte est prévue pour la fin du mois de septembre.
Bientôt les vendanges
«L
e gel d'hiver, lo-
cal i sé dans l es
zones humides
l ors des épi sodes f roi ds
autour du 20 décembre, a gé-
néré des séquelles sur cer-
tains pieds de vignes, cer-
tains n' ont pas résisté »,
souligne Laurent Fournier,
viticulteur à Marsannay-la-
Côt e. « La derni ère f oi s
c'était en 1984, dans des pro-
portions bien plus importan-
t es ; des vi gnes ent i ères
avaient dû être arrachées et
replantées. Au printemps,
nous avons eu un temps
frais, des températures très
basses, mais pas degel. Il faut
savoir que la vigne est une
plante mésopotamienne. Le
froid ou l'excès de pluie peu-
vent avoir des incidences im-
portantes sur la fleur de vi-
gne et générer la coulure (la
fleur est alors détruite et il n'y
a pas de récolte) ou le mille-
randage (la fleur n'a pas de
fécondation, elle reste stérile
et la grume n'aura alors pas
de pépins). En revanche, ce
seront des fruits très riches et
très concentrés ».
Les années de milleranda-
ge sont des années qualitati-
ves. On aura une meilleure
tenue du vin au vieillisse-
ment, qui conduiraàdes vins
de garde. L'été s'est bien pas-
sé, avec des périodes de cha-
leur entrecoupées de mo-
ments de pluie qui n' ont
engendré aucun problème et
aucune pourriture.
Dans lerespect
des règles
Co u r a nt j u i l l e t , u ne
commission professionnelle
de l'ODG Marsannay (ex-
Syndicat de défense de l'ap-
pellation marsannay), prési-
d é e p a r Ma r c Br o c o t ,
composée de onze viticul-
teurs de Chenôve, Couchey
et Marsannay, en présence
de Chri stophe Suchant,
conseiller viticulture œnolo-
gie à la chambre d'agricultu-
re, a effectué une première
visite dans les vignes afin de
contrôler si les conditions de
production définies dans le
cahier des charges par l'Inao
sont bien respectées (charge
de raisins, maladie...).
Une deuxième visite, début
septembre, a permis de véri-
fier si les problèmes soulevés
lors de la première visite ont
été résolus. « Il faut savoir,
reprend Laurent Fournier,
qu'en Bourgogne, Marsan-
nay fait partie des leaders en
matièred'agriculturebiologi-
que et de lutte intégrée (l'em-
ploi de produits chimiques
est limité au strict nécessai-
re). »
Les vendanges sont actuel­
lement au cœur de toutes
les attentions des viticul­
t eur s. Deux vi si t es des
vignes ont permis aux pro­
fessionnels de contrôler les
conditions de production.
Laurent Fournier, viticulteur. Photos Annie Goubet
PERRIGNY-LÈS-DIJON
Libération. 10 septembre
1944, la commune de
Perrigny­lès­Dijon est libérée
de l'occupation allemande.
Vendredi soir, soixante­six ans
après, une cérémonie a eu
lieu au monument aux morts
pour commémorer cette
journée. Elle s'est déroulée en
présence de la population.
Deux jeunes avaient même
revêtu l'uniforme de l’armée.
PhotoRenéGauthey
MARSANNAY-LA-CÔTE
Retraite. À l’occasion de la
réception annuelle organisée
à l’attention des enseignants
des écoles maternelles,
élémentaires et des
responsables du collège
Marcel­Aymé, la municipalité
a souhaité honorer trois
d’entre eux, partis à la retraite
en juin dernier : Marie­Hélène
Rochet, Christine Baumann
et Bernard Foltier. Photo Cécile
Grapin
L’avis des professionnels
« Les vendanges s’annon­
cent bien, encore deux se­
maines de vent de nord­est,
des températures pas trop
élevées et un grand enso­
leillement permettront de
faire un bon millésime. Ren­
dez­vous fin septembre »,
expliquent les viticulteurs.
Cahier
Local
14
PLAINE DE SAÔNE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
ENBREF
BROIN
Reprise des activités
pour l’association Loisirs et Détente
Demain, puis tous les mardis, à la salle de la mairie de 14 à
17 heures : atelier couture. Vendredi 24 septembre, puis
tous les quinze jours, soirée jeux à 20 heures. Le 6 novem-
bre, concours de tarot à la salle des fêtes. Le 5 décembre,
marché de Noël.
SEURRE
Troc-broc-puces à l'Étang-Rouge
Le Troc-broc-puces aura lieu dimanche 19 septembre sur
le site de l'Étang-Rouge de 14 à 19 heures. Tarif des empla-
cements de 7,5 x 4 m : 14 €. Entrée gratuite pour les
visiteurs.
MONTAGNY-LÈS-SEURRE
Reprise des activités de l’association L’Abeille
L’association L’Abeille reprend ses activités. Marche :
chaque deuxième dimanche du mois, rendez-vous et
départ sur le parking de la mairie ; départ à 9 heures.
Yoga : Les séances reprennent le dernier lundi de septem-
bre à la salle des fêtes de Franxault, puis tous les lundis de
18 h 30 à 20 heures. La première séance, pour un essai, se-
ra gratuite. Bibliothèque : Mme Bauland se tiendra à dis-
position tous les mercredis, de 14 h 30 à 15 h 30, et tous
les samedis, de 14 à 15 heures. Le bibliobus a déposé
quelques nouveautés. La prochaine réunion des membres
de l'association se tiendra fin septembre ; la date reste à
préciser.
La section handball de la
Jeunesse laïque de Seurre
propose à tous les sportifs,
de tous âges et de tous ni-
veaux, de participer à des
séances de découverte de ce
sport collectif très convivial.
Les entraînements ont lieu
à l a sal l e omni sports de
Seurre (sauf pour les seniors
féminines qui sont en allian-
ce avec Échenon). L'école
de hand se déroule le mer-
credi de 9 h 30 à 11 heures.
Les moins de 12 ans s'en-
traînent le jeudi de 17 h 30 à
19 heures ; les moins de
14 ans (mixte), le mardi de
17 h 30 à 19 heures ; les
moins de 16 ans, également
l e mardi de 19 heures à
20 h 30. Les seniors fémini-
nes jouent le vendredi de
19 heures à 20 h 30 à Éche-
non ; et les seniors mascu-
lins, le vendredi de 20 h 45 à
22 heures à Seurre.
Contact : pour l'école de
hand, Bernadette Moron,
tél. 03.80.79.03.54 ; pour les
moins de 12 ans, Jérémy et
Julien, tél. 03.80.20.41.80 ;
pour les moins de 14 ans,
S o p h i e V i n c e n t ,
tél. 03.80.36.37.07 ; pour les
moins de 16 ans, les seniors
f émi ni nes et mascul i ns,
R é m y P e r n o ,
tél. 03.80.21.01.39.
INFOPour tout renseigne­
ment complémentaire, con­
tacter J.­P. Miroudot au
06.09.82.84.12.
SEURRE
Découvrir lehand
La saison reprend pour le hand. Photo Mickaël Boileau
L
es di x- sept prof es-
seurs de l'école de mu-
sique Rives de Saône
se sont réunis samedi der-
nier autour de la directrice
Marie-Cécile Thiebergien et
du coordonnateur de Seurre
Alain Raclot pour peaufiner
la mise en place des cours
qui ont repris depuis lundi
au château Dumesnil et au
château Magnin de l'anten-
ne brazéenne. Le lundi, on
pourra retrouver Valérie
Houssier (saxophone) et Ju-
liette Thiebergien (violon-
celle et ensemble à cordes).
Le mardi, Muriel Sanfelden-
seignera le piano, et le mer-
credi ce sera autour de Fran-
çoi se Mani èr e ( pi ano) ,
Juliette Thiebergien (violon-
celle), Daniel Cairey-Remo-
nay (guitare), Martine Fabre
(flûte traversière), Jérôme
Jouaire (percussion) et Auré-
lie Goncalvès (flûte àbec) de
professer leur art. Le jeudi,
sera consacré à Marie Potot
(piano) ; et, enfin, le samedi
les percussions et l'atelier
djembés (Jérôme Jouaire), la
trompette et l'ensemble ins-
trumental avec Alain Ra-
clot, le violon avec Perrine
Thiebergien et le chant avec
Florence Forgeot.
INFOQuelques places sont
encore disponibles. Les horai­
res des cours sont affichés
dans les locaux des deux
antennes (Brazey­en­Plaine et
Seurre). Renseignements au
03.80.29.93.77 ; http://ecolede­
musiquevaldesaone.over­
blog.com/.
RIVES DESAÔNE
À vos pupitres...
L’école de musique Rives
de Saône démarre son an­
née artistique. L’équipe pé­
dagogique s’est réunie pour
faire le point et régler les
derniers détails.
L'équipe pédagogique de l'école de musique a fait sa rentrée. Photo B. T.
Pour la rentrée au pôle
scolaire de Pagny-le-Châ-
teau, enfants, parents et
pr of es s eur s des écol es
pr e nne nt un nouv e a u
départ.
Da ns l e s l oc a ux t out
neufs, vastes, spacieux, lar-
gement ouverts sur la lu-
mière extérieure, aux cou-
leurs gaies, chacun prend
ses marques. Tout y est,
avec un accueil périscolaire
de 7 h 30 à 18 h 30, pour les
3 à 11 ans (trente-cinq en-
fants), avec repas sur place
à midi.
La communauté de com-
munes en a la charge pour
l es enf ants de Pagny- l e-
Château, Pagny-la-Ville,
Lechâtelet et La Bruyère. À
l'accueil : Mmes Gaëlle Du-
bois, Anne-Lise Jacotet, So-
nia Verdier.
Àla maternelle, les trente-
cinq bambins, pour deux
classes, sont sous la respon-
sabilité de M. Haag et Mme
Leboyer. En primaire, l’ef-
fecti f de cent si x él èves,
ci nq cl as s es ( du CP au
CM2) est sous la direction
de Valérie Poche en charge
d'une classe de CM2 ; puis
CP, Mme Ni col ; CE1,
M. Meynaud ; CE2, M.
Oger ; CM1 et CM2, Mlle
Perrin.
Tout est fait au mieux pour
la sécurité avec une sur-
veillance vidéo et, bientôt,
tout sera en ordre lorsque
les derniers ordinateurs et
le tableau interactif seront
définitivement installés.
À chacun, maintenant, de
savoir profiter de cette très
belle réalisation.
PAGNY-LE-CHÂTEAU
Nouveau départ pour lepôlescolaire
Mmes Gaëlle Dubois, Anne­Lise Jacotot et Sonia Verdier.
Photo René Bauland
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DIJON
Cahier
Local
15
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
2
7
4
3
0
9
BÂTIMENT - CONSTRUCTION
MTM
Vérandas - Volets roulants - Fenêtres PVC
Portails - Portes de garage
46, rue de Longvic - 21300 CHENÔVE - Tél. 03.80.52.14.15
2
3
2
8
3
5
7
2
3
1
0
5
5
6
MAÇONNERIE
MTM
Maçonnerie - Dalles de vérandas
Modifications d’ouvertures
Impasse Jean-Perrin
CHENÔVE - 03.80.52.14.15
FABRICANT BOIS
FABRICATION DE PIQUETS - VENTE
Chutes de bois mises en sac
ZAC La Nouroy - 21220 GEVREY-CHAMBERTIN
Tél. 06 14 95 20 92
philippe.pallain@sfr.fr 2
3
3
3
1
6
1
ARROSAGE
T.S.E.V
Conception, plan, réalisation et maintenance
de systèmes d’arrosage automatique.
Pose de cuves de récupération des eaux de pluie.
Renseignements au 03.80.43.28.77 ou 06.80.72.21.34
2
3
0
9
0
9
5
ANTIQUITÉ-BROCANTE
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331862
SERVICES À DOMICILE
ADOM SERVICES
Jardinage, petits bricolages, gros travaux ménagers
et vitrerie. 50 % déductibles d’impôt
DIJON - 2, rue de Bourges, 21000 - Tél. 06.43.57.32.06
www.adomservices-21.com 2
3
0
9
0
9
3
2333267
MONTE-ESCALIERS
Autonomie Confort Mobilité
Monte-escaliers droits ou tournants
Scooters électriques - Baignoires à porte
25 % crédit d’impôt possible
Visite et devis gratuits
Renseignements : tél. 0 811 652 161 (prix d’un appel local)
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2
3
1
4
5
4
2
2
3
2
5
3
3
0
ENBREF
RANDONNÉE
Roller
Vendredi 17 septembre se déroulera une rando roller ni-
veau orange, parcours “toboggan”, 15 km, secteur facultés,
Saint-Apollinaire, Grésilles. Rendez-vous à 20 h 45, place
Darcy. Renseignements : www.dijonroller.com/.
PATRIMOINE
Lecafé Tolix
Aujourd’hui, à partir de 19 heures, au café Tolix, café éphé-
mère et vintage, à l’hôtel particulier, 5, rue Musette, venez
écouter l’étonnante aventure de ces meubles chinés par Bri-
gitte Durieux, l’auteur dulivre Le Mobilier industriel. Réser-
vations : tél. 03.80.53.35.16.
D
imanche, l’ADP(As-
sociationde plaquo-
musophilesdeDijon)
fait “sauter”lePuits deMoïse:
cinquième pièce de sa collec-
tionàl’emblèmedeDijon.
SaBourse nationale de cap-
sules de champagne (la 16
e
qu’organise l’Associationde
plaquomusophiles de Dijon),
auCellier de Clairvaux, coïn-
cideavecsonlancement.
Après le palais des Ducs
(2006), la porte Guillaume
( 2007) , l ’ Our s Pompon
(2008), le Bareuzai (2009) et
donclePuitsdeMoïse(2010),
l’ADP annonce pour 2011
une édi ti on l i mi tée de l a
Chouette:peinteàlamainpar
MarcDuchamp(lireencadré)
et numérotée. Plaques demu-
selet coiffant les bouteilles
Lacroix-Triaulaire et fils, de
Merrey-sur-Arce: motifs colo-
riés sur plaque de tôle décou-
péeenflan, fabriquésparlaso-
ciété Geraudel à Épernay,
emboutis et muselés d’unseul
mouvement audomaine.
Incises sur latranche, lafrise
duvigneron, lalégendedel’il-
lustrationet les deuxmots Di-
jon, Champagne.
Histoire de rappeler que le
comté de Bar-sur-Seine ap-
partint au duché de Bourgo-
gne : les bornes aulieudit Le
Bourguignon (à la sortie du
chef-lieu) et à Neuville-sur-
Seine témoignent decette an-
cienne ligne de partage. Qui
faillit coûter séant aux pro-
ducteurs aubois l’appellation
champagne.
Bourse nationale ? L’ADP
n’aaucunmal : «Ondéborde
cheznosvoisins! », sourit Do-
minique Charvet (lire enca-
dré), son secrétaire, ensei-
gnant à l ’ uB. Cent ci nq
adhérents, Bourguignons,
Francs-Comtois, et jusqu’en
régionparisienne. Et depuis
queles Flamands - plaquomu-
sophiles avertis - en2007ont
mis le nez dedans... Sûr, le
chef-d’œuvre de Claus Sluter,
ils vont sel’arracher !
L’ADPne prévoyait pas un
tel engouement : « En 2006,
ontablait sur 300 à 500 bou-
teilles... Aujourd’hui, onenest
à 1 500 bouteilles par exem-
plaire».
AvisauxDijonnais: neman-
quez pas la Bourse nationale
decapsulesdechampagne, di-
manche de 9 à 18 heures, au
Cellier de Clairvaux, 27, bou-
levardde La Trémouille à Di-
jon. Entréegratuite.
ÉLISABETHHUARD
INFOTél. 06.76.27.78.35;
adp21000@yahoo.fr ;
http://asso­dijon­plaquo.
pagesperso­orange.fr/.
Di manche, au Cel l i er de
Clairvaux, la Bourse natio­
nale de capsules de cham­
pagne lancera la petite der­
nière de l’ADP à l’emblème
de Dijon.
BOURSE
Collection de capsules de l’ADP. La Chouette fera l’objet d’une édition limitée, en 2011. Photo LBP
Bulles dechampagne
et capsules deBourgogne

Témoins
du temps où le
comté de Bar-sur-
Seine appartenait
au duché
de Bourgogne.”
Dominique Charvet
Cuvéespécialepour laChouette, édition limitée, en 2011
Cuvée spéciale pour une édition limitée à 300 exemplaires...
La Chouette est pour lors entre les mains de Marc Du­
champ... « Du champ’, ça ne s’invente pas ! », se réjouit Do­
minique Charvet, admiratif du travail d’artiste du peintre pla­
quomusophile. Lui­même s’est jusqu’ici chargé de capter la
lumière ­ au meilleur moment du jour ­ sur les monuments
symboles de la capitale des ducs : mais « la Chouette enpho­
to ne rendait rien ». L’idée d’un motif estampé positif en relief
a vite été abandonnée : la matrice seule aurait coûté 1 800 €.
Cahier
Local
16
DIJON
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
J
usqu’ici, l’enseigne Misti-
griff était surtout canton-
née dans des zones com-
merciales. C’est ainsi
qu’elle est présente à Chenô-
ve (1 000 m²) depuis quel-
ques années.
Elle a ouvert ses portes de-
puis samedi matin et bénéfi-
cie déjà du bouche-à-oreille,
sans campagne de pub !
Sa formule est bien connue
de ses clients. Elle propose
des vêtements de marque à
prixcassés. Quant auchoix, il
est varié mais dépend des ar-
rivages. Tel pantalon de telle
marque ne serapeut-être plus
enrayonlasemainesuivante.
C’est aussi ce qui fait son
charme, car il faut chiner et
trouver la bonne affaire.
L’enseigne a une politique
de très bas prix appliquée à
des marques et c’est cequi fait
son succès. Elle propose des
rabais qui peuvent atteindre
80 % du prix initial. L’ensei-
gne est présente en France, à
travers ses vingt-huit maga-
sins qui s’approvisionnent
t ous à l a même cent ral e
d’achat. En choisissant la rue
du Chapeau-Rouge, elle s’as-
sure d’un bel emplacement,
au cœur même d’une petite
rue très commerçante forte
d’une quinzaine d’enseignes,
à deux pas de la rue de la
Liberté.
Pour ses voisins interrogés,
c’est un peu une aubaine.
C’est ce qu’on nous explique
au salon d’esthétique Saint-
Algue, juste en face : « C’est
une rue qui est déjà très pas-
sante et on voit que ce nou-
veau magasin nous apporte
déjà un peu plus de monde.
On peut d’ailleurs avoir les
mêmes clientes ».
Chez Damart, on ne pense
pas que cette arrivée puisse
être pénalisante, car la clien-
tèle est différente et même
complémentaire. Il faut dire
que la marque est présente
dans cette rue depuis dix-sept
ans.
Chez Miss Coquines, on la
joue fair-play, même si on est
sur la même strate de clien-
tes : « Ça peut nous apporter
du monde ».
Rue de l a Li berté, chez
H&M, on ne se dit « pas in-
quiets, car on ne travaille pas
le même produit et on a une
autre clientèle. On est bien
implanté sur Dijon et on bé-
néficie de l’antériorité. Au
fond, ça ne peut que nous
apporter un plus au centre-
ville ».
FRANCKBASSOLEIL
f.bassoleil@lebienpublic.fr
1 Une vingtaine
de vendeuses
s’activent derrière
les caisses et devant
les rayons pour
recevoir les clients.
2 Mistigriff succède
à Sport 2000
dans la rue
du Chapeau­Rouge.
Photos F. B.
2
1
COMMERCE. L’arrivée d’un magasin de déstockage au centre­ville est bien accueillie.
Mistigriff relanceladonne
L’arrivée du magasin Misti­
griff au centre­ville et son
i nstal l ati on rue du Cha­
peau­Rouge a étonné les
professionnels qui en sont
ravis.

On fait des
ventes flash sur un
lot en fonction
d’un arrivage et on
fracasse les prix.”
Le responsable de M istigriff
Pour faire sa rentrée, l’éco-
le de minibasket de la JDAa
proposé une journée porte
ouverte, samedi, dans la sal-
le Henri-Boisselet.
Le président de la section
amateurs de la JDA et Cyril
Jorand, responsable de JDA-
formation, peuvent être sa-
tisfaits de la réussite de cette
opération de sensibilisation
à la pratique du basket desti-
née aux enfants de 3 à 5 ans
pour le baby et de 5 à 7 ans
pour le mini.
La formation est un des
axes prioritaires du club,
tant pour les joueurs que
pour l eur encadrement.
Mickaël Garcia, en troisiè-
me année de formationd’en-
traîneur, et ses collègues
sont en lien avec le CFA du
sport. Le matériel et la péda-
gogie sont adaptés. Le bal-
lon, par exemple, ne pèse
que 300 g au lieu du double
pour les adultes. L’aspect lu-
dique est privilégié. Des pa-
rents, Bénédicte et Philippe,
ont appréci é ce premi er
contact et surtout l’accueil
de qualité qui a été réservé à
leurs deux enfants. Le papa
connaît bien le sujet, lui qui
a joué chez les espoirs de
Villeurbanne.
INFOSéances
d’entraînement les mercredis
de 9 h 45 à 11 heures
et de 11 heures à 12 h 15,
salle Henri­Boisselet,
18, boulevard de l’Ouest
à Dijon.
SPORT
Apprendrelebasket en s’amusant
Les futurs “grands” bénéficient d'un encadrement de qualité. Photo Christian Guilleminot
ENBREF
CÉLÉBRATION
Commémorations
mexicaines
Du 16 au 18 septembre,
sous l’égide du consul hono-
raire du Mexique à Dijon, la
Bourgogne cél èbre une
double commémoration
mexicaine : le 200
e
anniver-
saire de l’Indépendance du
Mexique et le 100
e
anniver-
saire de la Révolution mexi-
caine. Au programme : con-
f é r e n c e d e m a i n à
19 heures ; vendredi 17 sep-
tembre à 19 heures, rencon-
t re except i onnel l e avec
Juan Luis Brunel. Les ven-
dredi 17 et samedi 18 sep-
tembre, de 14 à 19 heures,
exposition de peintures,
d’artisanat et de photogra-
phies. Renseignements :
tél. 06.88.88.20.19.
Cahier
Local
20 TÉLÉVISION
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
HOMMAGE
La télévision salue Claude Chabrol
Les hommages à Claude
Chabrol, décédé dimanche
à l'âge de 80 ans, se pour-
suivent cette semaine, no-
tamment sur France 5. Ven-
dredi, la chaîne rediffusera,
à 20 h 35, un portrait du
réalisateur. Le lendemain, à 17 h 55, Serge Moati lui dé-
die un numéro spécial de «Cinémas, le magazine». Di-
manche, à 19 heures, les téléspectateurs pourront revoir
l'entretien qu'il a accordé à Patrick Poivre d'Arvor, le 22
février. Paris première lui consacre une nuit entière, ven-
dredi, composée de plusieurs de ses films.
BIOPIC
Christian Karembeu fait son cinéma
Dans le cadre de sa poli-
tique de développement de
la fiction, le groupe Ende-
mol annonce le tournage
prochain de «Kanak, l'his-
toire oubliée», le biopic de
Christian Karembeu. Le film
sera coécrit par Didier Lacoste («Lagardère»...), Béatri-
ce Espinasse («Fais pas ci, fais pas ça»...) et l'intéressé
pour France télévisions. L'histoire reviendra sur le parcours
du footballeur, de ses débuts à son intégration au FC
Nantes. Qui pour incarner l'ancien milieu de terrain néo-
calédonien? Lui, quelques kilos en moins?
FICTION
Clémentine Célarié ferme les maisons closes
sur France 3
Marthe Richard? Elle est
restée dans l'histoire pour
avoir fait fermer les maisons
closes. Un téléfilm, destiné
à France 3 et dont le tour-
nage s'achève, retrace sa
vie. Clémentine Célarié in-
terprète cette héroïne aux multiples facettes: «C'est un
personnage difficile à cerner, explique-t-elle. Il m'a fal-
lu du temps avant de pouvoir l'appréhender. Je me suis
mise dans sa peau quand on m'a coiffée comme elle: les
gens ne me reconnaissaient pas, j'étais vraiment deve-
nue Marthe Richard». Celle-ci a été successivement es-
pionne durant la Première Guerre mondiale, pionnière
de l'aviation et conseillère de Paris à la Libération. C'est
à ce poste qu'elle a fait passer une loi qui mit fin à la
prostitution réglementée en faisant fermer les maisons
closes en 1946. Mais son personnage est ambivalent:
«On ne sait pas ce qu'elle a vraiment été, ajoute l'actri-
ce Clémentine Célarié. Je pense que c'est une guerrière.
Aujourd'hui, quand j'ai des galères, elle m'aide. Je pen-
se à elle et elle m'inspire».
INDISCRETIONS
DVD
Arte fait renaître
Charlot
Lobster Films et Arte Édi-
tions, soutenus par l'Asso-
ciation Chaplin, annoncent
la sortie le 17 novembre de
«La naissance de Charlot-
Keystone 1914», un coffret
de 4 DVD dédié à l'univers
de Charlot. Au menu: des
archives, des œuvres restaurées, des films inédits...
SOLIDARITÉ
André Manoukian, parrain de cœur
Parrain de l'association
Cœur de Gazelles (aide
médicale, scolarisation...
au Maroc), André
Manoukian a soutenu la
sortie du calendrier et
l'agenda Gazelles 2011
lors de son concert pari-
sien samedi dernier.
Vincent Martinez, Gabriel-
le Lazure, Marco Prince,
Danièle Evenou et bien
d'autres sont venus à La Ci-
gale acclamer le juré de
«Nouvelle star». Après avoir
parcouru des milliers de ki-
lomètres dans le désert ma-
rocain, vingt-huit partici-
pantes du Rallye Aïcha des
Gazelles 2010, dont les ani-
matrices Anne-Gaëlle Ric-
cio et Nathalie Vincent, ont
pris la pose bénévolement
pour illustrer le calendrier.
FILM TV
Damidot: «Ce tournage,
c'est des vacances!»
L'animatrice de «D&CO», au centre, joue dans un nouvel opus de «Victoire Bonnot».
M6 diffuse le deuxième
épisode de «Victoire
Bonnot», téléfilm avec
Valérie Damidot. La
conseillère principale d'é-
ducation affronte un déla-
teur qui veut lui nuire en
révélant un aspect obscur
de son passé.
Souvenez-vous... Aupara-
vant affectée dans un lycée de
Seine-Saint-Denis, Victoire
Bonnot a dû quitter l'éta-
blissement, suite au suicide
d'un élève. Usant toujours
de son franc-parler, Valérie
Damidot résume l'histoire à
sa façon: «L'épisode est
chiant pour Victoire, car un
corbeau balance des horreurs
sur sa g... On l'accuse du sui-
cide d'un gosse, ce qui la rend
malade, car elle sait bien
qu'elle n'y est pour rien».
Non loin de là, le réalisa-
teur Philippe Dajoux se met
à rire. C'est que ces deux-là
se connaissent bien et Valé-
rie Damidot reconnaît qu'el-
le n'aimerait pour rien au
monde tourner avec quel-
qu'un d'autre. «Je travaille
en toute liberté avec Philip-
pe. Nous avons recréé une
espèce de petite famille avec
l'équipe et c'est rassurant.
On s'amuse, on invente, on
réécrit des scènes, au point
que David, le premier assis-
tant réalisateur, se met par-
fois à paniquer.»
Si Philippe Dajoux ne se
prend pas au sérieux, rien ne
lui échappe. Et, sur le tour-
nage, il a l'habitude de sti-
muler ses acteurs avant une
scène en hurlant: «Attention,
je veux de la vie, du relief!».
Et, pour mettre du «relief»
sur le tournage, Valérie Da-
midot n'hésite pas. «Quand
je tournais "D&Co", j'arri-
vais sur les chantiers et je
bossais vingt heures par jour
dans le froid. Aussi, quand
on m'a dit, avant le premier
épisode de "Victoire Bon-
not": "Tu vas voir, la fiction
c'est vachement fatigant et
compliqué", je n'ai pas pu
m'empêcher de m'écrier, tel-
lement le tournage avait été
agréable: "P...! Mais c'est les
vacances, les enfants!"»
Valérie Damidot ne croit
pas aux audiences. Pourtant,
c'est bien le succès du pre-
mier épisode et ses 4,7 mil-
lions de téléspectateurs qui
ont décidé M6 à repartirpour
une deuxième aventure. Valé-
rie Damidot, elle, pense déjà
au troisième épisode et a fait
part de ses idées sur le scé-
nario à l'équipe de tourna-
ge. Une vraie bande à Bon-
not!
GILLES BOUSSAINGAULT
INFO M6 - 20 h 40
«Victoire Bonnot»
Sur le tournage de «Victoire
Bonnot», Valérie Damidot a
déclaré être payée 2 000
euros par jour pendant 16
jours. «C'est beaucoup
d'argent, commente-t-elle,
mais tout le monde s'imagine
que nous avons des salaires
de footballeurs. Nous ne
sommes pas comme
Gourcuff, à 400 000 euros par
mois!»
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
TÉLÉVISION
Cahier
Local
21
TNT
6. 20 Zoé Kézako 6. 45 TFou
11.05 Secret Story 12.00 Les
douze coups de mi di 12.50
L'affi che du j our 13.00 Jour-
nal 13.55 Les Cordier, juge
et fl i c 5 Fi l m TV. Policier. Fra.
2000. Réal.: Paul Planchon.
Faux-semblants. 15.30 Femmes
de l oi Fi l m TV. Policier. Fra.
2001. Réal.: Laurent Carcélès.
Crime passionnel. 17.25 New
York police judiciaire 18.20
Secret Story 19.10 Une
fami l l e en or 20.00 Journal
20.45 SÉRIE
Mentalist
Policière. 3 épisodes dont 2 iné-
dits. Avec : Simon Baker, Owain
Yeoman, Tim Kang, Robin Tun-
ney.
ESPRIT, ES-TU LÀ?
Un architecte est retrouvé mort
dans la maison qu'il venait
d'acquérir. Le manoir est
considéré comme hanté et
abriterait un trésor dans ses
murs.
Fringe
Fantastique. 2 épisodes inédits.
LA TRAVERSÉE.
Un agent du FBI enquête sur
un homme capable de chan-
ger d'aspect à volonté.
0. 50 Compte à rebours 1.45
Secret Story 2. 40 50mn Insi-
d e
14.29 Soyons prévoyants
14.30 Allô, docteurs ! 15.05
Mangoustes & Co 15.30 La
route des deux océans 16.30
Afrique : l e grand Ri ft 17.25
C l'info 17.30 C à di re ?!
17.45 C dans l ' ai r 19.00 C à
vous 19.55 Histoire classée
20.25 C à vous l a sui t e
20.35 MAGAZINE
La maison France 5
Loisirs. Prés.: Stéphane The-
baut. 50 minutes.
21.25 Silence, ça pousse !
22.10 C'est notre affaire
22.45 C dans l ' ai r 23.50 La
route des cerisiers en fleurs
TF1
23.15 SÉRIE
9. 35 Amour, gloire et beauté
9. 55 C'est au programme
10.55 Motus 11.30 Les
z'amours 12.00 Tout le
monde veut prendre sa
place 12.50 Le progrès en
questions 13.00 Journal
14.00 Toute une histoire
15.10 Comment ça va bien !
16.15 Le Renard 17.25 En
toutes lettres 18.05 On n'de-
mande qu' à en ri re 19.00
N'oubliez pas les paroles
20.00 Journal
20.35 FI LM TV
Les Petits Meurtres
d'Agatha Christie
Policier. Fra. 2010. Réal.: Eric Wo-
reth. 1h35. Inédit. Avec: Antoine
Duléry, Marius Colucci, Léna
Breban, Yannick Choirat.
JE NE SUIS PAS COUPABLE.
Un double meurtre a été
commis dans la maison d'une
riche suffragette : le commis-
saire Larosière entre en scè-
ne et suspecte la fille de la
victime.
Le bureau
des plaintes
Ce rendez-vous humoristique
et décalé s'appuie sur l'un des
travers présumés des Français:
leur capacité à se plaindre de
tout et en permanence.
0. 15 Journal de l a nui t 0.30
Des mots de mi nui t
France 2
22.10 DIVERTISSEMENT
6. 00 EuroNews 6. 45 Ludo
11.05 Mercredi C sorties
11.15 Pl us bel l e l a vi e 11.45
12/13 13.00 Direct chez
vous ! 13.35 En course sur
France 3 13.50 Inspecteur
Derrick 14.55 Inspecteur
Barnaby Fi l m TV. Policier. Un
village très coté. 16.40 Cultu-
rebox 16.45 Sl am 17.25 Des
chiffres et des l ettres 18.00
Questions pour un champion
18.40 19/20 20.10 Plus belle
l a vi e
20.35 MAGAZINE
Des racines
et des ailes
Reportage. Prés.: Louis Laforge.
L'ABBAYE DE CLUNY.
Invités: Frédéric Mitterrand,
ministre de la Culture et de
la Communication; Frédéric Di-
dier, architecte en chef des
Monuments historiques; Frédé-
ric Faucher, président de l'as-
sociation «Mémoire médié-
vale».
22.30 Soi r 3
Ce soir (ou jamais !)
Culturel. En direct.
Frédéric Taddeï accueille une
pléiade d'invités issus d'horizons
divers, qui débattent en direct
de sujets d'actualité.
0. 10 Nous nous sommes tant
aimés 1. 10 Espace franco-
phone
France 3
22.55 MAGAZINE
12.05 Les Guignols de l'info
12.20 L'édition spéciale (C)
14.00 Royal Pai ns Desyntox.
14.40 Dragonball Evolution
Film. Fantastique. EU. 2009.
16.05 Le petit journal de la
semaine 16.25 Le Coach Film.
Comédie. Fra. 2009. 17.50 Le
journal des jeux vidéo 18.15
Les Simpson (C) 18.40 Le JT
de Canal + (C) 19.05 Le
grand journal (C) 20.30 La
grande soirée Champions
League (C)
20.45 SPORT
Marseille
Spartak Moscou
Football. Ligue des champions.
1re phase. 1re journée. Grou-
pe F. En direct.
Avec la présence de Chelsea,
l'ogre anglais, tout autre ré-
sultat qu'une victoire face
au Spartak Moscou serait
ressenti comme une contre-
performance pour l'Olympique
de Marseille.
Les rencontres de
la soirée de mercredi
Football. Ligue des champions.
1re phase. En direct.
A la suite de l a rencontre dif-
fusée en première partie de
soirée, retour sur chacun des
autres matches du jour.
23.45 The Pacifi c 3 ép.
Canal+
22.35 SPORT
12.45 Arte journal 13.00 Sur
les volcans du monde 13.30
Globalmag 14.00 Life, l'aven-
ture de l a vi e 14.45 Conte
d' été 55 Film. Comédie senti-
mentale. Fra. 1996. 16.35
Karambolage 16.50 Construi-
re l e f utur 17.35 X:enius
18.05 360°, GEO 19.00 Arte
journal 19.30 Sur les volcans
du monde 19.55 Life, l'aven-
ture de l a vi e
20.40 DOCUMENTAIRE
Ronald Reagan,
l'enfance d'un chef
Histoire. Fra. 2009. Réal.: Antoi-
ne Vitkine. Inédit.
Président américain au par-
cours atypique, Ronald Rea-
gan était un homme solitai-
re et intelligent qui est de-
venu anticommuniste à la sui-
te d'une grève.
Juan Carlos,
l'enfance d'un chef
Politique. Fra. 2008.
Juan Carlos montre dès le dé-
but de son règne qu'il est at-
taché à faire de l'Espagne une
démocratie moderne.
22. 40 Les Neuf Reines 55
Film. Policier.
Arte
21.35 DOCUMENTAIRE
6. 00 M6 Musi c 6. 10 M6 Kid
7. 20 Disney Kid Club 8.20
M6 Ki d 8. 50 M6 boutique
9. 50 Sue Thomas, l'oeil du
FBI 2 épisodes. 11.40 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
12.45 Le 12. 45 12.55 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
13.45 Merci, les enfants vont
bien ! 55 Fi l m TV. Comédie. 2
épisodes. 17.45 Un dîner
presque parfai t 18.45 100%
Mag 19.45 Le 19. 45 20.05
Un gars, une fi l l e
20.40 FI LM TV
Victoire Bonnot
Drame. Fra. 2010. Réal.: Philip-
pe Dajoux. Inédit. Avec : Valé-
rie Damidot, Mathieu Spinosi,
Laurent Fernandez, Jean-Charles
Chagachbanian.
LE SECRET.
Une conseillère d'éducation
pense qu'un élève est victi-
me de mauvais traitements et
tente, par ailleurs, de dé-
masquer l'auteur de lettres
anonymes.
Les parents les plus
stricts du monde
Découverte. Fra. 2 volets inédit.
Ile Maurice: 2 adolescents ten-
tent de retrouver un équilibre
en se rendant dans une famille
d'accueil sur l'île Maurice.
1. 15 Genesis : l'origine du
crime 55 2. 25 M6 Musi c
M6
22.30 DOCUMENTAIRE
France 5
11.30 Alerte Cobra 13.20
TMC i nfos tout en images
13.35 Le meilleur
d'«Incroyable mais vrai, le
mag' » 15.15 Jamie Oliver, au
secours des cantines 16.10
Ma drôl e de vi e 18.00
MacGyver 18.55 L'Agence
tous risques 2 épisodes.
20.40 DIVERTISSEMENT
Le meilleur
de l'humour
Humour. Prés.: Laurence Boccolini.
22h40: Spécial Kad Merad.
0. 10 Les Chevaliers du fiel
mouillent leur chemise au
Zénith Spectacle. Humour.
1. 47 Musi c i n the Ci ty
TMC
10.35 @ vos cl i ps 11.30 E-
classement 12.35 Talent tout
neuf 12.45 Les Simpson 2
épisodes. 13.40 Le Caméléon
2 épisodes. 15.40 Talent tout
neuf 15.50 Fan de stars
17.50 Le Caméléon 2
épisodes. 19.30 Les Simpson
2 épisodes. 20.15 AZAP
20.35 MAGAZINE
Enquêtes criminelles...
Société. «Enquêtes criminelles: le
magazine des faits divers».
Prés.: Sidonie Bonnec. 1 h 55.
22.30 Vies croisées Magazine.
Société. 0. 40 Météo 0.50
Tendances 2. 35 Programmes
de l a nui t
W9
8. 25 Nicky Larson 2 épisodes.
9. 15 Naruto 2 épisodes. 10.10
Les enquêtes impossibles
Magazine. Société. 12.00 Les
Vacances de l'amour 2
épisodes. 13.50 Medicopter 4
épisodes. 17.15 Dawson 3
épisodes. 19.40 Dragon Ball Z
2 épisodes.
20.35 FI LM TV
Otages en péril
Suspense. EU. 1999. Réal.: Gus-
tavo Graef-Marino. 1h45. Avec:
Peter Weller, Daryl Hannah.
22.20 Magma, désastre
volcanique Fi l m TV. Fantas-
tique. 23.55 Journal 0. 05 Ça
va se savoi r
NT1
Retrouvez l es programmes
de France 5 en bas de page.
qCINÉ PREMIER 14H40
SOLARIS FI LM. SCIENCE-FICTION
EU. 2002. Réal.: Steven Soderbergh. 1 h 40. VM.
qRTL9 20H35
LEÇONS DE SÉDUCTION FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
EU. 1996. Réal.: Barbra Streisand. 2 h 5 .
qCINÉ STA R 20H40
TALONS AIGUILLES FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
Esp. 1991. Réal.: Pedro Almodóvar. 1 h 55. VM.
qARTE 22H40
LES NEUF REINES FILM. POLICIER
Arg. 2000. Réal.: Fabián Bielinsky. 1 h 50. VOST.
qEUROSPORT 16H00
TOUR D'ESPAGNE 2010 CYCLISME
17e étape: Penafi el - Penafi el (46 km cl m). En di rect.
qSPORT+ 20H30
REAL MADRID ( ESP)/AJAX AMSTERDAM (P-B) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ SPORT 20H40
MILAN AC ( ITA)/AUXERRE ( FRA) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ 20H45
MARSEILLE ( FRA)/SPARTAK MOSCOU ( RUS) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
SPORT
FILMS
Cahier
Local
22 DÉTENTE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
12/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Chapitre V
– O
ui, peut-être, ré-
pond-elle les
dents serrées. Veux-tu que
nous redemandions un peu
de thé ?
Au cours de la prome-
nade matinale, sous un so-
leil déjà chaud, sa colère
est longue à se dissiper. Elle
ne pourra s’apaiser tout à
fait que lorsque, s’asseyant
à l’ombre d’une petite place
pour y déjeuner avec sa
mère, elle devra admettre
que la rencontre tant sou-
haitée n’a pas eu lieu.
– La présentation est à
deux heures, rappelle Émi-
lie au début du repas. Il ne
faut pas que nous nous at-
tardions trop.
D’ un air embarrassé,
Blanche acquiesce. Émilie
fait un signe net au serveur
et commande prestement
du poisson grillé tandis que
sa mère cherche ses mots.
Et à sa fille qui a renoncé
désormais à obtenir au
cours de ce petit voyage
quelques instants sans cha-
peron, elle demande d’une
voix confuse :
– Est-ce que cela t’ennuie-
rait beaucoup si je ne t’ac-
compagnais pas chez mon-
sieur Paine ?
Blanche imagine que sa
fille court un danger à cha-
que coin des rues de laville.
Mais là où il n’est question
que de travail, rien ne sau-
rait lui arriver.
Et comme Émilie, inter-
dite, ne répond rien, elle
s’empresse d’ajouter :
– Je n’ai rien à faire là-
bas. Je n’y serais pas à ma
place. J’ai peur de te gêner.
Émilie approuve de la
tête, se compose un air dé-
gagé.
– Oui, oui. Ne t’inquiète
pas. J’irai seule. Tu seras
mieux à te reposer à l’hôtel.
–Tu en es certaine ? s’as-
sure Blanche dans un der-
nier scrupule.
– Absolument. Sois tran-
quille.
Au fond d’elle-même,
Émilie se réjouit de pou-
voir reprendre pied dans
un monde qui, pense-t-elle,
est véritablement le sien.
(A suivre)
N
o
137 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
Président d’honneur : François BACOT
LE BIEN PUBLIC - Société anonyme
Siège social : 7, boulevard Chanoine-Kir - BP 21550
21015 Dijon Cedex - Tél. 03.80.42.42.42
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 80667
ISSN 0998-4593
Dépôt légal : A parution
Audience : 164 000 lecteurs LNM
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.60
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.24
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.34
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
2
3
3
3
9
1
5
Retrouvez les infos
www.bienpublic.com
e
n
d
ire
ct
su
r
:
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
5 9
6 2
1 3 6
3 7 1 4
8 5 7
6 9 8
8 3 6 5
2
4
N° 3
9 7 6
4 5 8
9 3 4
4 9 7 5 1
1 3 4
2 9
5 7
2 7 1 8
N° 2
Solutions des jeux
R C I R
P E T R I F I E R
F O I R E U S E
S O U T E L O T
U T E B E N I
E L I R E N F
E M I G R E E
J E U R I R O
A M A T I B
V A N P E G R E
V A M P L A S
V E
N A
R E
E
N
P
O
O
V
I
E
S
N ° 1
9 3 1 8 4 2 7 6 5
7 4 6 9 3 5 8 1 2
8 2 5 7 1 6 9 3 4
6 7 2 5 8 1 4 9 3
4 8 9 6 7 3 5 2 1
5 1 3 4 2 9 6 7 8
3 6 4 2 9 8 1 5 7
1 9 8 3 5 7 2 4 6
2 5 7 1 6 4 3 8 9
N ° 2
4 5 8 1 2 9 3 6 7
7 9 6 5 8 3 2 4 1
1 2 3 4 6 7 5 8 9
3 7 9 2 1 8 4 5 6
6 8 5 7 9 4 1 3 2
2 1 4 3 5 6 7 9 8
9 4 7 8 3 2 6 1 5
5 6 2 9 4 1 8 7 3
8 3 1 6 7 5 9 2 4
N ° 3
D E S H O N O R E R
I N A U G U R E E
S C I E R G A I N
S O R E N A C L E
E L U S O N L
M U T E S E M U S
I R O N E S A S E
N E P E T A R I R
E I E N A R O T
R U E G R A I N E
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Couvrir de honte. – B –
Organise une cérémonie d’ouver-
ture. – C – Faire des tronçons de
bois. Bénéfice financier. – D – A
moitié soûl. Se fait tirer l’oreille.
– E – Il a atteint la majorité. C’est
bon pour les ânes. – F – Opères
un transfert. Touchés en plein
cœur. – G – Composés aromati-
ques à odeur de violette. Elle est
fétide pour la férule. – H –
Punaise qui affectionne les eaux
stagnantes. Puiser jusqu’à la
dernière goutte. – I – Napoléon
sortit vainqueur de cette bataille.
Evacuation de gaz. – J – Passage
en ville. Pépin ou noyau.
Verticalement
– 1 – Répandre çà et là. – 2 – Un endroit où flatter son cheval. – 3 – On l’appelle
aussi capucin. Domaine de rêveur. – 4 – Accueillir avec hostilité. Il sauva son père
lors de l’incendie de Troie. – 5 – Dévoreuse de lardons. Représentation du nano-
gramme. – 6 – Pratique de naturiste. Théâtre très prisé par les Japonais. Son nom
brille en tête d’affiche. – 7 – Il peut faire l’objet d’un don. – 8 – Ses idées vont à
l’encontre du progrès. Contrarié. – 9 – Image trompeuse. – 10 – Elle est prise en
main pour diriger. Incrustation de pierres.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
UN PEU
COINCÉE
CHANGER
EN PIERRE
ÉPREUVE
ÉLIMINA-
TOIRE
ET TOUT
LE RESTE !
AU NIGERIA
EN A FAIT
GRINCER
PLUS D’UN !
RÉPONDRE
EN ÉCHO
ARTHROPODE
TERRESTRE
DIFFICILE
À ENTRAÎNER
VOUÉE
À L’ÉCHEC
MAGASIN
DE
CHARBONNIER
INDIEN EN
AMÉRIQUE
NOMMER
À UN POSTE
ELLE A TOUT
QUITTÉ
NOUS ÉVOQUE
LE NARRATEUR
FOURGON
CROQUE-
MONSIEUR
TIENS ALORS !
NON
D’UN LARDON !
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
HASARD PLUS
OU MOINS
HEUREUX
BIEN REMERCIÉ
CUEILLIE GRAIN
À GRAIN
C’EST
UNE MANIÈRE
DE FAIRE
FAIT
RÉFÉRENCE
EN FRANCE
BOULOTS
COMPTE
EN SUISSE
PALINDROME
EMPLI
D’HUMOUR
SANS LUSTRE
QUEL
GOUFFRE !
À MOITIÉ ROND
BON HOME
DES NEIGES
BIEN
HEUREUX
ASSOCIATION
DE MALFAI-
TEURS
SONT EN MER
SUR
LES GENOUX
NUMÉRO 93
RAFRAÎCHI
CORS EN BOIS
c
c
c
c
d
c
d
c
d
d
c
d
c
d
d
c
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : Harmonie et équilibre
sont au rendez-vous dans vos ac-
tions. Vous serez sollicité à de nombreuses
reprises. AMOUR : Ménagez vos proches.
Vous êtes blessant et maladroit dans vos
propos. SANTE : Equilibrée.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Vous allez oublier les
tracas professionnels et connaître
une journée en tous points intéressante.
AMOUR : Ne jouez pas double jeu. Misez
sur la franchise au lieu de vous empêtrer
dans des histoires invraisemblables. SAN-
TE : Excellente.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Divergences de vue
avec votre entourage. De la dis-
cussion naîtra une meilleure entente.
AMOUR : Vos réactions sont très inatten-
dues. Vos proches n’arrivent pas bien à
vous suivre. SANTE : Mangez légèrement.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Passez à l’offensive.
En jouant sur l’effet de surprise,
vous parviendrez à tirer le meilleur profit de
la situation. AMOUR : Trop d’hésitations et
de jalousie. La journée ne sera pas simple
à gérer et il faudra faire contre mauvaise
fortune bon cœur. SANTE : Très stable.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Rien à signaler d’im-
portant. Une journée calme dans
l’ensemble, dont vous pourriez profiter pour
faire le point. AMOUR : Vous manquez
d’objectivité. Si vous pensez être le seul à
avoir raison, vous avez bien tort ! SANTE :
Bonne.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Si votre entourage pro-
fessionnel fait preuve d’une mau-
vaise foi éhontée, servez-vous de votre fi-
nesse d’esprit pour lui clouer le bec !
AMOUR : Votre charme agira. N’en profitez
pas pour dissimuler vos mauvais côtés.
SANTE : Bonne.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Evitez toute hâte in-
tempestive. C’est au contraire en
faisant preuve de modération et de réflexion
que vous parviendrez à vos fins. AMOUR :
Ne vivez pas d’espoir. Il vous faut au
contraire du concret et des preuves pour
avancer. SANTE : Dos douloureux.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Un marché peut se
conclure. Une journée propice
pour une signature ou un engagement.
AMOUR : Faites la part des choses. Vous
voulez brouiller les cartes, pensant à tort
que cela vous servirait. SANTE : Fatigue
générale.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Excellente journée,
des rencontres intéressantes, et
pour certains, des rentrées d’argent possi-
bles. AMOUR : Vos sentiments sont au
beau fixe. Cadeaux, soirée romantique et
attentions se doivent de ponctuer cette
agréable journée. SANTE : Massages
conseillés.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : La vigilance s’impose.
D’aucuns vous jalousent et
contrarieront vos activités. AMOUR : Evitez
toute discussion. Certes, vos torts sont né-
gligeables, mais il importe de ne pas com-
pliquer les choses. SANTE : Surveillez votre
alimentation.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Il est temps de réagir.
Sachez vous mettre en évidence
pour sortir surtout d’un climat pesant.
AMOUR : Confiez vos problèmes. L’être
cher saura vous écouter, vous comprendre
et vous aider. SANTE : Sommeil agité.
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Vous êtes trop obstiné
et vous voulez toujours avoir le
dernier mot. Attention à cette attitude pour
le moins dérangeante ! AMOUR : De bon-
nes inspirations animent vos décisions.
Votre partenaire vous suit les yeux fermés.
SANTE : Mangez des fruits.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
12 17
12 17
12 17
10 18
10 18
11 18
19 11
10 19
10 19
11 20
11 20
12 21
10 22
10 22
11
10
22
22
11 24
11 20
11 21
11 21
11 22
11 22
11 22
7H16
19H52
15H46
-
7H18
19H50
16H29
0H07
8 17
1118
1118
1118
1219
12 19
13 20
12 20
1120
12 20
1220
1220
8 17
1119
11 19
10 19
15 19
1117
1518
1619
1126
13 28
1627
1225
1416
1824
15 26
8 19
10 20
7 17
8 19
7 17
8 18
4 16
7 18
5 17
7 18
4 17
6 18
6 20
6 21
6 20
7 20
Vendredi Lundi Samedi Dimanche
258
30
25
20
30
8 15
Perturbation peu active. Le ciel se chargera en matinée par le nord de la Côte d'Or et de faibles
pluies suivront l'après-midi. Du côté de la Saône et Loire, les éclaircies seront plus durables et un peu de
pluie pourra toucher le nord du département vers le soir. Les températures seront en baisse en général.
Un ciel variable et un temps sec prédominera jeudi. FLORENT LOCATELLI, METEONEWS
MERCREDI 15 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Saint-Roland
DICTON DU JOUR
“De beau raisin, parfois pauvre vin”
D’AUTRES
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.35
Gray 0.76
Auxonne 0.35
Doubs Besançon 2.10
Verdun 1.07
Chalon 1.86
Mâcon 1.59
Pour éviter le péché, garda le silence pendant
vingt-six ans, avant de mourir le 15 septembre
1386 à Borgo San Domino (Italie)
2004 Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan
qualifie pour la première fois la guerre en Irak
d"illégale"
2008 La faillite de la banque américaine Lehman
Brothers donne le signal de la crise mondiale et
d'une série de fortes baisse boursières
Conance: 8/10
9 21
Conance: 8/10
Conf. 7/10 Conf.6/10 Conf. 7/10 Conf. 6/10 Le temps restera
souvent sec et des
éclaircies alterneront
avec des passages
nuageux. Quelques
pluies sont toutefois
envisagées sur l'est de
la Saône et Loire
samedi. Le soleil sera
de retour lundi.
2
3
4
0
8
2
0
MERCREDI
VOTRE PETITE ANNONCE
annonces.fr
bourgogne
£Créez vos alertes
£Affinez vos
critères de
recherche
£Découvrez plus
de photos
0 810 12 12 28
PRIX D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE
N°Azur
Citadine premium. Polyvalente et branchée
Une nouvelle dimension
Audi repousse tous les murs, même ici à Berlin, pour imposer sa nouvelle A1.
Une trois-portes à
quatre places en moins
de quatre mètres :
Audi a trouvé la bonne
formule pour intégrer
le cercle des grandes
citadines. Son A1 ne
renie aucune des
valeurs d'Ingolstadt,
mais s'offre une petite
touche de fantaisie
avec un arc de toit de
couleur contrastante.
En essence ou diesel,
de 86 à 122 ch, cette
Audi sortira aussi en
version Sportback
à cinq portes, pour
encore plus de
polyvalence. PAGE 2
PRÉSENTATION
Infniti M
Avec la M, la filiale de
luxe de l'alliance Renault-
Nissan s'attaque sans
complexe aux poids
lourds allemands. PAGE 4
Indian
Chief Classic
Avec son gros V2 plein
de caractère et sa ligne
rétro, elle exprime
toute la démesure
américaine. PAGE 5
STOPANNONCES
Retrouvez nos
petites annonces
et nos offres spéciales
en pages intérieures
2313725
NOUVEAU HONDA CRV à découvrir chez Espace Premium à CHENÔVE
02
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Audi. A1
Un brin de fantaisie
Audi ne pouvait rester plus long-
temps sur l'échec de son A2.
Ingolstadt s'est donc remis à
l'ouvrage pour inscrire une A1
dans la parfaite continuité de ses
gammes. Cette nouvelle citadine
véhicule toutes les références de
la marque.
A
udi va mieux. Non
pas que le construc-
teur allemand ait
beaucoup fléchi, mais recu-
ler, même un peu, fait
toujours mal à un premier
de la classe. Audi projette
donc de finir l'année avec
1 050 000 ventes, un record
permis grâce à la Chine,
mais aussi à la petite A1 qui
débarque pour la rentrée.
Start & Stop pour tous
Moteurs essence TFSI
76 et 122 ch d'un côté,
inusables diesel TDI 90
et 105 ch de l'autre, ou
quatre bonnes raisons de
prendre la route. Une
boîte S-Tronic à double
embrayage branchée sur
le TFSI 122, voilà le meil-
leur équipage pour jouer
les grands seigneurs.
Les piétons admiratifs
en tournent de l'œil.
Mais pour une escapade
en campagne, rien de tel
que quelques gouttes de
gazole et une boîte méca-
nique bien en phase avec
le TDI 105 ch. Même si
son gabarit et son système
Start & Stop de série
la destinent aux complexes
urbains, cette nouvelle
A1 au châssis réglable est
capable de mener grand
train sur autoroute. Avec
elle, Audi fait donc une
nouvelle fois mouche.
Bernard Bastien
Sophistication. Audi ne cède pas à la facilité.
Les arches de la A1 sont disponibles en quatre teintes.
Équipement. Le système de coupure moteur Start
& Stop est disponible sur l’ensemble de la gamme.
A1 TDI 105
Longueur : 3,95 m
Largeur : 1,74 m
Coffre : de 270 à 920 l
Moteur : diesel 1 598 cm
3
Puissance : 105 ch
Couple : 250 Nm
Vitesse maxi : 190 km/h
0-100 km/h : 10,5 s
Conso. mixte : 3,9 l/100 km
Rejets de CO2 : 103 g/km
Bonus écologique : 500 €
Atouts
L'image de marque
Le style réussi
La polyvalence
L'agrément de conduite
Faiblesses
L'accès arrière
Le coffre étroit
Les prix
Tarifs
1.2 TFSI 86 : 16 400 €
1.6 TDI 105 : 19 400 €
FICHE TECHNIQUE
Une boîte S-Tronic à double embrayage
branchée sur le TFSI 122 : le meilleur
équipage pour jouer les grands seigneurs
Le constructeur aux
anneaux s'était essayé
naguère au genre citadin
avec une certaine A2,
championne de légèreté et
de sobriété. « Trop tôt »
avait dit le marché, effrayé
par sa silhouette ingrate.
Audi a donc dessiné une
A1 à la nouvelle mode
d'Ingolstadt, avec juste ce
qu'il faut d'originalité pour
convaincre 5 000 clients
français dès cette année et
14 000 en 2012, lorsque
la gamme sera complète.
Anneaux authentiques
En découvrant la A1,
le regard se pose irrésisti-
blement sur ses arcs laté-
raux qui soulignent le toit,
du pare-brise au hayon.
Un sourcil que Audi pro-
pose en quatre teintes et
qui impose une contrainte
industrielle à son usine de
Bruxelles, sauvegardée spé-
cialement pour la cir-
constance. Ce travail de
peinture est une façon
de dire que même pour
une entrée de gamme,
l'enseigne ne saurait céder
à la facilité. Ce détail stylis-
tique n'enlève rien aux
traits caractéristiques de
cette Audi, sa large calan-
dre, ses feux de jour à
LED ou ses jantes bien
marquées, jusqu'à la déme-
sure avec une propo-
sition en 18 pouces sur
certaines versions. L'im-
pression générale est
donc bonne même si l'on
aurait aimé plus de fantai-
sie. Et attention aux coups
sur les larges portes non
protégées !
Un décor cossu
À l'intérieur, c'est aussi
du Audi pur jus. Lorsqu'on
y touche, l'impression
de qualité se confirme.
Aux places avant, le
volume est généreux avec
des réglages en tous sens.
L'accès à l'arrière, pour
deux passagers seulement,
est plus acrobatique,
mais c'est la loi du genre.
La future version Sport-
back viendra corriger
ce léger écueil. Com-
mandes bien placées, auto-
matismes suffisants (feux,
climatisation), touches de
chrome et voyants lumi-
neux teintés en rouge
complètent cette belle
ambiance, où seuls les
aérateurs manquent d'élé-
gance malgré leur cerclage
dont on peut choisir la cou-
leur. À l'extrême arrière,
on regrette un coffre étroit,
cependant extensible grâce
aux sièges rabattables.
Extérieur. L'arc de toit de couleur contrastante
introduit un détail inédit dans l'univers d’Ingolstadt.
Intérieur. Rien ne manque à bord de la A1, qui
exploite dans le détail la technologie en usage chez Audi.
Toyota Verso-S
Minispace. Depuis l'arrêt de la Yaris Verso, il manquait un minispace dans
la gamme Toyota. Le géant nippon comblera cette lacune
en dévoilant son nouveau Verso-S lors du
Mondial de Paris, le 2 octobre prochain. Long d'environ
4 m, ce futur concurrent des Citroën C3 Picasso, Kia
Venga et autres Opel Meriva sera disponible à 15 500 €.
Peugeot iOn
Nouvelle ère. La première citadine française
100 % électrique va démarrer sa
carrière à l'occasion du Mondial de
l'auto. Elle ne sera d’abord disponi-
ble que dans le cade d'une offre de
location sur 5 ans, à 499 €/mois.
★★★★★
LA
NOTE
2
3
1
3
7
2
6
04
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Infiniti. M
Le nouvel emblème
Racée et performante, l'Infiniti M
possède de nombreux arguments
pour prendre des parts de marché
aux routières allemandes.
M
ême si la gamme
Infiniti s'étoffe pro-
gressivement depuis
son arrivée en France en
2008, la filiale premium du
groupe Renault-Nissan reste
discrète face au rouleau
compresseur Audi-BMW-
Mercedes. La M, dont les
deux premières générations
n'étaient pas importées sur
le Vieux Continent, prend
désormais place au-dessus
de la G dans la gamme de
la marque. Avec 4,95 m de
long, elle se positionne en
rivale directe des Alleman-
des A6, Série 5 et Classe E.
Loin d'être timide, l'Infiniti
en impose d'abord visuelle-
ment. Dans la lignée du
splendide concept Essence
présenté en 2009, le
constructeur a habillé son
nouveau vaisseau amiral
d'une carrosserie aux galbes
très sensuels, même si l'on
peut regretter le manque de
Peu à peu, Infiniti prend pied sur l'ensemble des segments premium du marché européen.
Une panoplie
de gadgets à faire
pâlir Mercedes
Rescapés de l'ère soviétique
À savoir
subtilité de certains gim-
micks. Les lignes bodybuil-
dées de la M n'ont rien d'un
coup de bluff, et la routière
japonaise confirme au volant
qu'elle est bien une voiture
de caractère. Sous son capot,
on retrouve le V6 3.7 de
320 ch qui fait déjà les beaux
jours de la G37 et de la Nis-
san 370Z. Toujours aussi
onctueux et musical, il per-
met à la M d'afficher des per-
formances de GT en toute
décontraction, malgré une
boîte automatique à sept rap-
ports pas vraiment à la
pointe de la réactivité. Côté
châssis, c'est Byzance, du
moins sur la version S dotée
de roues arrière directrices.
Sans sacrifier le confort de
ses passagers, l'Infiniti mon-
tre des velléités sportives,
bien retranscrites par des
commandes au touché cris-
tallin. Pour 50 000 €, la
grande propulsion nippone
peut en outre compter sur un
différentiel électronique et
une panoplie de gadgets sécu-
ritaires à faire pâlir la Mer-
cedes la mieux dotée.
Niels de Geyer d’Orth
À l'intérieur de la M, on retrouve une planche de bord et
une console centrale symétriques, typiquement Infiniti.
La qualité des matériaux a progressé par rapport au FX.
Si cet habitacle ne possède pas le cachet de celui d'une
Jaguar XF, son atmosphère à la fois cosy et high-tech en
fait un cocon où il fait bon voyager. Son excellente habi-
tabilité et le confort remarquable de son amortissement
comme de sa sellerie y sont d'ailleurs pour beaucoup.
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
Lada Granta, le low-cost russe
POLE POSITION
Site AutomotoCompare.fr
Le comparateur d'assurances
Le groupe TF1 s'est associé à Assurland, le leader de la com-
paraison d'assurance en France, pour lancer Automoto-
Compare.fr. Ce site web offre aux internautes la possibilité
de comparer en quelques clics les meilleures offres d'une
quarantaine d'assureurs auto et moto. Ce service gratuit leur
permet ainsi de trouver la formule la mieux adaptée à leur
véhicule et à leur budget.
Citroën DS3 Racing
Les chevrons sauvages
Les commandes de la DS3 Racing sont ouvertes. Mais il n'y
en aura pas pour tout le monde ! La petite bombe française
est en effet limitée à 2 000 unités. Animée par un bloc
1.6 THP de 202 ch, cette version exclusive abat le 0 à
100 km/h en 6,5 s ! Une performance qui la place en rivale
des musculeuses Mini Cooper JCW et Renault Clio RS. Son
châssis et ses trains roulants ont de plus été retravaillés pour
favoriser les sensations. Des sensations que l'on ne peut
goûter que contre un chèque de 29 990 €.
Mazda2 restylée
En vedette sur le stand Mazda
Élue voiture de l'année en 2008, la Mazda2 s'offre déjà
quelques retouches. Une nouvelle face, un changement
de style intérieur, un châssis optimisé et des moteurs
répondant aux normes antipollution Euro5 sont au pro-
gramme. Des modifications à découvrir en octobre, lors
du Mondial de l'automobile, où Mazda présentera éga-
lement son très sobre bloc diesel 1.6 MZ-CD de 115 ch.
Les trois grands Russes
Le 5 avril 1966, le président
du Conseil des ministres de
l'URSS, Alekseï Kossy-
guine, affirma la nécessité
d'une nouvelle usine d'auto-
mobiles en Union soviéti-
que. Après la signature d'un
accord avec Fiat, des mil-
liers d'ouvriers furent enga-
gés à l'édification de VAZ,
la Voljskiy Avtomobilny
Zavod ou « usine automo-
bile de la Volga ». Pour des
raisons de prononciation,
la toute première voiture
soviétique, la Jigouli, fut
diffusée à l'Ouest sous
l'enseigne Lada – mot dési-
gnant une petite embarca-
tion de la Volga, d'où
le navire sur son logo.
Devenue AvtoVAZ en 1993,
avto signifiant auto, ce
constructeur s'est longtemps
partagé le marché sovié-
tique avec GAZ, « l'usine
automobile de Gorki » et
UAZ « l'usine automobile
d'Ulianovsk ».
Ceux que l'on surnomme
les Russian Big Three, les
trois grands Russes par
analogie aux American Big
Three, restent méconnus en
Occident. Les constructeurs
russes intéressent pourtant
nos grands groupes euro-
péens. Renault, qui a pris
25 % de participation chez
AvtoVAZ, va contribuer à
la modernisation de la
gamme Lada grâce aux véhi-
cules de sa filiale roumaine
Dacia. De ce rapproche-
ment naîtra en 2011 une
berline ultra low cost nom-
mée Granta, très proche de
la Dacia Logan et qui coû-
tera 5 600 €. Aujourd'hui
dans la tourmente, GAZ
envisage quant à lui un par-
tenariat avec Volkswagen.
L’Allemand en profiterait
ainsi pour combler son
retard sur Renault. La cam-
pagne de Russie ne fait que
commencer...
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MOTO
05
Indian. Chief Classic
Afaire de gros Sioux…
La marque américaine Indian
Motorcycle produit des machines
d’exception sur les bases d'un
patrimoine plus que centenaire.
Sensations fortes et démesure
sont au rendez-vous… pour peu
qu’on en ait les moyens !
N
on, Harley n’est pas
le seul constructeur
de motos améri-
cain ! Ni le plus ancien,
d’ailleurs. L’histoire de Indian
Motorcycle remonte à 1901
– deux ans avant celle de
Harley-Davidson –, et si
cette marque a connu une
longue mise en sommeil,
la voilà bel et bien ressusci-
tée. Elle est même importée
en France depuis peu.
Indian revendique un sta-
tut d’artisan, avec une pro-
duction limitée et très haut
de gamme : la Chief Classic,
son modèle le plus « aborda-
ble », est affiché à 29 990 € !
C’est du brutal
Cette élégante machine,
nettement inspirée des
modèles Indian originaux,
attire tous les regards avec
ses formes douces, ses
garde-boue enveloppants,
ses chromes ciselés, sa selle
en cuir clouté... L’Indian
Chief Classic est massive,
mais harmonieuse, soignée
jusque dans le détail, à
l'image de sa tête d’Indien
BD
Joe Bar Team, tome 7
Après six ans de pause, les
joyeux lurons du Joe bar
Team remettent le contact.
Dans ce 7e opus de la BD
motarde, Ed la Poignée et
sa bande laissent place à Jé-
rémie Lapurée, Pierrot
Leghnôme et Paul Posi-
chon, de nouveaux venus
aux montures modernes,
mais au pilotage tout aussi
outrancier. La radars vont
chauffer ! Prix : 9,95 € aux
éditions Vent d'Ouest.
qui s'avance en figure
de proue. Moteur comme
planche de bord sont de
véritables joyaux, mixant
avec talent la tradition et
la technologie de pointe.
Son sculptural V-twin de
1 720 cm
3
à injection élec-
tronique dispose par exem-
ple d’un ingénieux puits
central de refroidissement
afin d’évacuer les calories.
Une fois en route, l’émo-
tion gagne encore en inten-
sité. Viril : voilà le qualifi-
catif le mieux adapté au
tempérament de ce chef
indien ! Brutal et généreux,
son moteur prend aux
tripes dès les plus bas
régimes. Et si les perfor-
mances restent éloignées de
celles d’un dragster,
l’Indian fait tout de même
preuve d’une sacrée santé
pour un tel gabarit. Mais se
faire remarquer par ses
lignes et son caractère ne
suffit pas à en faire une
machine parfaite. Car sa
conduite manque de rigueur.
Lourde, longue, l’Indian se
montre bien peu agile.
Cette bonne Américaine
n’est assurément pas la
reine des petites routes alpi-
nes. Mais il suffit que l’hori-
zon se dégage un peu pour
en profiter en solitaire –
selle monoplace oblige !
Bertrand Thiébault
Une monture hors normes… et hors de prix !
Viril : voilà
le qualificatif
le mieux adapté
au tempérament
de ce chef indien
GAZ
MAVXI TRAIL
Super Ténéré
Tarif en baisse
Commercialisée depuis
cet été an France, la XT
1200 Z Super Ténéré
n'est toujours disponible
qu'en First Edition, une
version suréquipée factu-
rée 14 990 €. Sa version
Standard, que Yamaha
a confirmé pour 2011,
coûtera 1 000 € de moins.
Pour 13 990 €, donc, le
maxi trail routier nippon
sacrifiera ses valises laté-
rales ainsi que sa protec-
tion de phare, mais il
conservera son antipati-
nage et son ABS com-
biné. Un coloris noir fera
enfin son apparition, en
plus des bleu et gris de
lancement.
Site : yamaha-motor.fr
Chief Classic
Moteur : bicylindre en V
Cylindrée : 1 720 cm
3
Puissance : 70 ch
Couple maxi : 136 Nm
Poids à sec : 330 kg
Vitesse maxi : 160 km/h
Atouts
Une œuvre d’art
Le caractère moteur
Faiblesses
Le comportement aléatoire
Le freinage trop agressif
Tarif
29 990 €
FICHE TECHNIQUE
Festival de la moto et du scooter
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
L’unique rendez-vous français
La rentrée du 2-roues
À défaut d’un Mondial du
2-roues couplé à celui de
l’automobile, les motards
et scootéristes auront droit
à la rentrée à un Festival
de la moto et du scooter.
La deuxième édition de
l'événement se tiendra du
24 au 26 septembre au Parc
des expositions de Paris-
Nord Villepinte (93). Sans
prétendre à la dimension
internationale de l’Intermot
de Cologne ou de l’Eicma
de Milan, ce Festival pour-
rait tout de même créer la
surprise. Toutes les plus
grandes marques répon-
dront à l’appel.
Outre les stands d’exposi-
tion, l’interactivité et
l’action seront de mise.
Des pistes d’initiation (50
et 125 cm
3
) seront instal-
lées et des essais routiers
toutes cylindrées seront
organisés. Les véhicules
électriques seront mis en
avant dans un espace
dédié, avec, là aussi, des
essais à la clé. Le public
français pourra notam-
ment y découvrir la
gamme de motos élec-
triques américaines Zero
Motorcycles. Le spectacle
sera de la partie et les ani-
mations nombreuses, avec
notamment des shows
acrobatiques de freestyle
(FMX) et des démonstra-
tions de trial. Une épreuve
de rallye routier se dérou-
lant sur deux jours et cou-
vrant plus 800 km sera
ouverte aux plus témé-
raires (motos à partir de
125 cm
3
). Pour que la fête
soit plus belle et que tous
les sens restent en éveil,
des concerts de rock
seront organisés en soirée.
Le tarif unique s’établit à
7 €. Informations complé-
mentaires disponibles sur
Festivalmotoscooter.com.
N° 238 - Fondé en 1851
Ne peut être vendu séparément
www.bienpublic.com
Notre agence locale
6, rue Auguste-Carré
BP 14, 21501 Montbard cedex
03.80.89.91.11
agc.montbard@lebienpublic.fr
Haute
Côte-d’Or
ÉDITION
Mercredi 15 septembre 2010
MONTBARD PAGE4
L'engouement pour
l'écoconstruction
Le groupement Arthema soutient
l’écohabitat en organisant des stages.
La nouvelle sous-
préfete est nommée
Cécile Legrand, jusqu’alors à Briançon,
succèdera à Catherine Quingué­Boppe.
HAUTECÔTE­D’OR PAGE3
Objectif santé
pour le Pays
De nouveaux spécialistes pourraient
arriver sur le territoire prochainement.
CHÂTILLONNAIS PAGE12
VENAREY
Une journée
pour s’initier
au golf
Le but de cette
opération était de faire
découvrir ce sport
à des novices. PAGE 5
« J’ai d’abord pris ça pour une rumeur sans fondement » explique Marcel Chastang, le maire d’Époisses. Photo SDR
TRANSPORTS. Le conseil régional a supprimé depuis le 1
er
septembre
le bus qui permettait un accès à la ligne TGV depuis l’Yonne. PAGE 2
Fini la navette entre
Montbard et Avallon
SEMUR
Un après-midi
pour les
associations
Lorsdeceforum,
denombreuxclubs
ontfaitdécouvrirleurs
nouvellesactivités. PAGE 8
SAULIEU
Unerandonnée
de1000km
qui mèneàParis
Ungrouped’Italiens,
passionnésdechevauxet
d’attelage, aentrepris
unlongpériple. PAGE 9
SOMMAIRE
£Temps fort p.02
£Montbardois p.03
£Montbardois / Auxois p.05
£Auxois p.06
£Morvan p.09
£Châtillonnais p.11
£Yonne p.13
£Annonces p.17
£Télévision p.20
£Détente p.22
£Météo p.24
Cahier
Local
02 TEMPSFORT
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
I
l ne s’agissait au départ
que de brui ts de cou-
l oi r. . . De bus rel i ant
Avallon, dans l’Yonne, à la
gare TGV de Montbard, il
ne devait plus y avoir, disait-
on. « J’ ai d’ abord pris ça
pour une rumeur sans fon-
dement », explique Marcel
Chastang, le maire d’Épois-
ses. Et comme elle persis-
tait, je me suis renseigné. »
C’est en passant un coup de
fil à la gare de Montbard
qu’il a eu confirmationde ce
qui est, depuis, devenu réali-
té : le 31 août, le car a trans-
porté ses derniers passagers.
Lesquels n’ont pas été infor-
més de façon plus officielle :
« Ils l’ont appris à la canto-
nade, par les soins du chauf-
f e u r » , s ’ e s t i n d i g n é
M. Chastang dans un cour-
rier adressé le 11 août au
président du conseil régio-
nal, François Patriat.
37 euros detaxi
« Une décision peu élégan-
te pour ne pas dire cavaliè-
re » - toujours selon le maire
d’Époisses - prise par le con-
seil régional de Bourgogne
après avoir investi 18 mil-
lions d’euros sur la ligne
Avallon-La Roche-Migen-
nes. De quoi, selon la Ré-
gion, rejoindre Paris via
Auxerre par TERenmettant
un quart d’heure de plus et
« dans des conditions de
confort relativement identi-
ques à celle du TGV». Voilà
pour les Avallonnais.
Mais c’est oublier un peu
vite les Côte-d’Oriens, ces
habitants des villages des-
servis par la liaison routière
(Toutry, Époisses, Corrom-
bl es, Bard- l ès- Époi sses,
Athie et Senailly) qui l’utili-
saient, eux, pour se rendre
dans la journée à Montbard
ou Aval l on. C’est l e cas
d’une habitante d’Époisses
qui a fait part de son désar-
roi au maire par courrier :
« Avant le 1
er
août, il était
possible de faire l’aller-re-
tour pour Avallon dans la
mati née. Mai ntenant, i l
nous faut attendre 14 h 45
pour revenir par le réseau
Transco et manger sur pla-
ce ». Elle doit aujourd’hui
payer 37 euros de taxi pour
chacun de ses rendez-vous
médicaux, contre 17 euros
auparavant. « Nous, veuves,
personnes seules, sans voi-
ture, sommes inquiètes ! »,
rapporte-t-elle.
Le nouveau dispositif ne
trouve guère plus grâce aux
yeux de Robert Bouillon.
Dans la maison de famille
d’Époisses, il reçoit souvent
ses enfants venus de Paris.
Eux qui, arrivant aupara-
vant de Montbard, étaient
déposés dans le village par
l e bus, termi neront l eur
voyage à la gare d’Avallon. A
charge ensuite pour lui d’al-
ler les chercher en voiture.
« Il y a déjà des tas de mai-
sons à vendre à Époisses ; à
l’heure où l’on veut lutter
contre la désertification des
campagnes, ce n’est pas une
décision très judicieuse »,
estime-t-il.
« Pas remplacé »
S’il dit comprendre la gro-
gne des usagers, le vice-pré-
sident de la Région en char-
ge des transports défend sa
décision : «Le bus envoyait
vers la liaison TGV concur-
rente des utilisateurs poten-
tiels de la ligne Avallon-
Auxerre pour laquelle nous
avons consenti un gros ef-
fort financier », indique
Jean-Paul Pinaud (PCF). Et
l’élu d’évoquer, en contre-
part i e, l a mi se en pl ace
d’une nouvelle liaison per-
mettant, depuis Avallon
d’être en gare de Paris-Bercy
avant 9 heures chaque jour
« conformément au souhait
des voyageurs ».
La question des quelques
communes desservies par
l’ancienne ligne routière est
plus délicate. « Je compatis,
il est indéniable qu’ils ont
perdu un service qui ne sera
pas remplacé », convient M.
Pinaud. Car le vœu émis par
certains élus et habitants
des villages concernés de
voir la mise en place d’une
navette de moindre capacité
que l’ancien car ne sera pas
exaucé. Si solutionil y a, elle
est peut-être à chercher du
côté du bus qui fait la liaison
entre Avallon et Dijon via
Semur. Certains imaginent
que cette ligne Transco puis-
se faire à l’avenir un crochet
par Montbard. Un service
géré, celui-là, par le conseil
général...
DAVIDREGAZZONI
d.regazzoni@lebienpublic.fr
Le maire d’Époisses et di­
vers usagers de la ligne se
sont émus de la décision
auprès de l a Régi on. La­
quelle évoque un souci de
rationalisation du service
rendu.
Pour rejoindre la gare de Paris­Bercy, le TER au départ d’Avallon met un quart d’heure de plus que la solution bus­TGV. Photo LBP

Nous en avons
discuté avec la
plupart des élus du
secteur, peut-être
pas tous. ”
Jean-Paul Pinaud
MONTBARD. Lanavettequi reliait AvallonàlaligneTGVnecirculeplusdepuisledébut dumois.
Bussupprimésanscriergare
16 800.C’est lenombretotal depassagersqui empruntaient
lecar chaqueannée, pour leprix de8,50eurosl’aller simple.
Surprise.Outreleprincipe, lesusagersdéplorent lemanque
decommunicationqui aprésidéàlasuppressiondelaligne.
Unelignequi coûtait 200 000 euros par an à laRégion
La navette assurait jusqu’au 31 août trois
allers­retours par jour entre Montbard et
Avallon, cadencés en fonction des horaires
d’arrêt du TGV en gare. Chaque année,
8 600 personnes l’empruntaient en moyen­
ne dans le sens Montbard­Avallon, 8 000
dans le sens inverse, au prix de 8,50 euros
l’aller. Le service n’était évidemment pas à
l’équilibre : « La ligne coûtait à la collectivité
200 000 euros par an », explique­t­on à la
Région, même si c’est moins l’aspect fi­
nancier que la concurrence qu’elle indui­
sait pour la ligne TER Avallon­Bercy qui a
mot i vé l a déci si on de l a suppr i mer.
D’autant que, pour les usagers, le voyage
pour Pari s vi a Montbard coûtai t ( hors
abonnement) 50 euros envi ron, contre
30 euros par la liaison TER de la Région.
Enfin, selon les comptages de la direction
des transports, les communes intermédiai­
res ne représentaient qu’une petite partie
du flux de voyageurs. Et de donner l’exem­
ple d’Époisses, qui drainait 719 clients par
an dans un sens et 764 dans l’autre.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MONTBARDOIS
Cahier
Local
03
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
8
0
ANTIQUITÉ-BROCANTE
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331869
P
our commencer, ven-
dredi, à 20h30, salle
Paul-Eluard, un con-
cert de salsa, donné par le
groupe El Cartel, composé
d’un ensemble de dix musi-
ciens qui jouent une musi-
que de style latino-améri-
cain, salsa, latin-jazz, son
cubain, chacha… Un espa-
ce sera prévu pour la danse.
Entrée : 5 €.
Le lendemain, samedi 18,
de 18 à 21 heures, apéro-
concert au café culture Co-
loriage avec le rock chanté
en français de M. Durand
et l e mi x du DJ f émi ni n
Miss Rock'N'Small. Entrée
libre pour ce début de soi-
rée.
Une soirée qui sera aussi
plus classique avec le con-
cer t donné à par t i r de
20 h 30, à Saint-Urse, par
deux grands interprètes,
Régis Pasquier, au violon,
et Yoko Kaneko, au piano
qui i nt er pr ét er ont des
œuvres de Manuel de Falla,
Mauri ce Ravel , Cami l l e
Sai nt Saëns… Ent r ée :
20 €. Places disponibles à
l'entrée du concert ou à l'of-
fice de tourisme.
Fête au quartier
Saint-Pierre
Samedi 25 septembre, le
quartier Saint-Pierre sera
en fête avec une journée
compl èt e d' ani mat i ons
dont nous ne signalerons
que les plus musicales avec
de 17 à 18 heures, un con-
cert du groupe de percus-
sions africaines semurois,
Matoubo.
De 18 à 19 heures, le mu-
sicien, chef d'orchestre et
chanteur Dominique Ca-
largo, fera entendre une
chanson plus traditionnelle
avant de laisser la scène
aux gr oupes de dans es
orientales de la MJC.
Vers 20 heures, projection
du film Dans cette vie, réa-
lisé à Dijon en 2009 sur un
scénari o du rappeur et
chanteur Shen-Dy, présent
pour l'occasion.
La soirée se terminera en
compagni e de l a j eune
chanteuse Lil Soul (Celle
que je suis, Si c'est comme
ça…) découverte par les
Montbardois à l'occasion
du concert du 12 juin der-
nier.
Et aussi…
Vendredi et samedi, la bi-
bliothèque Jacques-Prévert
organise une grande brade-
rie de documents divers,
l i vres, BD, revues, CD,
vi déos… ani mée par l e
groupe musical Caphar-
naüm.
Le centre social MJC or-
ganise du 20 au 23 septem-
bre sa traditionnelle bourse
aux vêtements d'hiver. Ren-
seignements à prendre à la
MJC.
Enfin, et ce ne sera pas le
moi ndre événement de
cette rentrée, le club des
Amis des arts prépare un
Salon d' automne excep-
tionnel qui, du 2 au 10 oc-
t o b r e , m a r q u e r a l e
cinquantenaire de l'asso-
ciation, et sur lequel nous
reviendrons. À vos agen-
das.
MONTBARD. Et si on sortait ?
Musiques dumonderéunies
La fin de semaine sera mu­
sicale ou ne sera pas, avec
une diversité qui devrait sa­
tisfaire un large public. En
voici le programme.
Lil Soul. Photo SDR
AUCINÉMA
Les films au Phénix
Tamara Drewe : comédie
dramatique de Stephen
Frears, version originale,
(1 h 50). Mercredi 15,
à 20 h 30 ; vendredi 17,
à 20 h 30 ; dimanche 19,
à 20 h 30 ; lundi 20,
à 20 h 30.
D'amour et d'eau fraîche :
drame d'Isabelle Czajka
(1 h 30). Jeudi 16,
à 20 h 30 ; samedi 18,
à 20 h 30 ; mercredi 21,
à 20 h 30.
Comme chien et chat,
la revanche de Kitty Galore :
de Brad Peyton, pour
enfant à partir de 6 ans,
(1 h 25). Mercredi 15, à
14 h 30 ; samedi 18, à
17 heures et dimanche 19,
à 14 h 30.
ENBREF
HAUTE COTE-D’OR
Montbard retrouveunesous-préfète
Laissé vacant depuis le départ de Mme Catherine Quingué-
Boppe, le poste de sous-préfet de Montbard a un nouveau
titulaire. Et c’est une femme qui succède à une autre femme
puisque c’est Cécile Legrand qui a été nommée par décret
du président de la République le 10 septembre. Elle était
jusqu’alors en poste à Briançon, dans les Hautes-Alpes.
RenaissancedelalignePouilly-Montbard
Le conseil général a décidé la création d’une ligne d’auto-
bus entre Pouilly et Montbard, prévue pour le 1
er
janvier
2011. Historiquement, cette “transversale” avait déjà existé
au XIX
e
siècle sous forme de voie ferrée (ligne Les
Laumes-Epinac). En 1953, l’abandon du trafic voyageurs
sur ce tronçon avait conduit à la création d’une liaison par
autobus, à son tour abandonnée dans les années 1970. Le
trajet prévu passera par Saint-Thibault, Vitteaux et
Venarey.
Saint-Rémy
Sai nt -Rémy B-FCA B
(Aignay). – 3- 2 (2- 1 à la
pause avec un but de Jérô-
me Masson et deux de Jo-
nathan Meunier).
Courte victoire au final
mais qui aurait dû être plus
large en raison de la domi-
nation des locaux et d’un
nombre impressionnant
d’occasions manquées.
Sai nt - Rémy A- Di j on
Parc C. – 1-2 (1-1 à la pause
avec un but de Bastien Pe-
teuil). Les visiteurs ont été
efficaces, trois tirs cadrés,
trois buts dont un refusé
pour un hors-jeu flagrant et
guère plus d’occasions.
Les Rémigeois, qui ont
dominé toute la rencontre,
n’ont su marquer qu’à une
seule reprise pour ouvrir la
marque sur un beau mou-
vement à t roi s : Jérémy
Aïche change d’aile dans la
course, Damien Gagnard
r e me t e n r e t r a i t pour
Basti en Peteui l dont l a
frappe croisée trouve le
petit filet.
Touillon
FC Touillon – Vitteaux
B. – 4-1 (3-1 à la pause. avec
trois buts deFranck Coutu-
rier et un de Florian Bredel-
le).
Après une sai son sans
aucune vi ct oi r e, l e FC
Toui l l on renoue avec l e
succès. En plus des quatre
buts, les attaquants ont tiré
une fois sur la barre et une
fois sur le poteau.
MONTBARD
Les résultats du week-end
Les Rémigeois ont eu peu de réussite en attaque.
Photo Hubert Delmas
INFOS SERVICE
£URGENCES
Pharmacie de garde. –
Blanchot à Semur en Auxois,
tél. 03.80.97.22.99.
Hôpital de Montbard. –
Tél. 03.80.92.63.00.
Hôpital de Semur. –
Tél. 03.80.89.64.64.
Service des eaux de
Montbard. – En dehors des
heures d’ouverture de mairie,
tél. 03.80.92.41.35.
EDF dépannage. –
Tél. 0.810.333.021.
GDF dépannage. –
Tél. 0.810.433.021.
£LEJOURNAL
Agence Le Bien public. –
6, rue Auguste­Carré. BP 14.
Rédaction, tél. 03.80.89.91.11.
Fax 03.80.89.91.17.
Ouverte de 9 à 12 heures
et de 14 à 18 heures.
Cahier
Local
04
MONTBARDOIS
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
A
rthemaest ungroupe-
ment d’artisans de
haute Côte-d’Or, de
professionnels du bâtiment,
de particuliers et d’associa-
tions promouvant l’écohabi-
tat et œuvrant pour l’utilisa-
tionet la compréhensionde
matériaux de construction
sains, pour la sauvegarde du
bâti ancien et le développe-
ment de l’environnement
durable. Face à la hausse des
demandes, le groupement à
décidé d’organiser de nou-
veauxstages cet automne.
Auprogramme
ÀMauvilly (Châtillonnais),
samedi 25 septembre, prati-
que et mise enœuvre enélec-
tricitébiotique. (80€parpers.,
cinqpersonnes maximum).
ÀBeurizot (Vitteaux), same-
di 9 octobre, entretien d’un
muret enpierre sèche (70 €/
pers.).
ÀVanvey (Châtillonnais),
date à définir, savoir choisir
une fenêtre en bois (70 €/
pers.) ; samedi 16octobre, ini-
tiation menuiserie (80 €/
pers.).
ÀFain-lès-Montbard, possi-
bilité de navette entre la gare
et l’atelier, samedi 23octobre
(80€/pers), bétondechauxet
chanvreendalle.
ÀMontbard, les 5 et 6 no-
vembre, initiationà la ferron-
nerie, stageréservéauxdames
et les 11 et 12 novembre, ini-
tiationréservéeauxmessieurs
(350 €/pers. quatre person-
nes maximum).
ÀViévy (Arnay-le-Duc), sa-
medi 13novembre, isolation
et étanchéité à l’air, pour les
particuliers (65 €) et les pro-
fessionnels (130€).
À Bl ancey (Poui l l y- en-
Auxois), samedi 20 novem-
bre, entretienet plantationde
haies (65€/pers.)
Lieuxet dates àdéfinir pour
deux stages : badigeon à la
chaux (70 €/pers.) et pierre
debout (130 €/pers.). Stage
sur deuxjours.
Ces tarifs nets comprennent
le coût pédagogique et le ma-
tériel utilisé. Lerepasresteàla
chargedustagiaire. Les stages
sont conçus pour accueillir
dixpersonnes maximum. Les
habitants et propriétaires du
Pays d’Auxois-Morvan côte
d’orienbénéficient d’untarif
uniquede20€/jouretparper-
sonne.
Legroupement Arthemase-
raprésent le26septembreàla
Foire écologique àSemur-en-
Auxois ; les 2 et 3 octobre au
salonPlanète habitat énergie
àAvallon ; les 9et 10octobre
ausalonDéveloppement du-
rable à Saint-Apollinaire, et
les 26-27 et 28 novembre au
salon Bâtir écologique aux
Halles deLaVillette.
INFORenseignementset
inscriptionsau03.80.92.40.19 ou
par e­mail : arthema@alicepro.fr
Pré­inscriptionspossibles.
MONTBARD. Le groupement Arthema relance ses stages.
Découvrirl’écoconstruction
Après une série de stages
organisés au début de l’été
avec des artisans locaux
Arthema a décidé de renou­
v e l l e r l ’ opé r a t i on c e t
automne avec des forma­
tions en écoconstruction.
Le fer forgé, tout un art. Photo Martine Ossola
Le challenge à la mémoire
deDominiqueSchneppavait
réuni 21doublettesqui sesont
affrontées sous unemétéoen-
finfavorable. Si les parties ont
souvent été disputées, les de-
mi-finalesduchallengeontété
viteexpédiées.
Challenge
Dominique-Schnepp
Demi - f i nal es. - Al ai n
Maillardet Jean-Michel Coli-
not (USCVL) battent Christo-
pheChatelardet Roger Gaye
(Boule montbardoise) 13-0 ;
PatrickBourelie et SabinLa-
vallée (NH) battent Maurice
Dumont et Antoine Avella
(NH) 13-0.
Finale. - AlainMaillard et
Jean-Michel Colinot (US-
CVL)battentPatrickBourelie
et SabinLavallée(NH) 13-12.
Deuxièmeconcours
Demi-finales. - Yves Girot
et Jean- Françoi s Baudot
(Saint-Rémy) battent ÉricJau-
niaux et Thierry Richard
(NH) 13/9 ; Jean-PierreRico
et Manu Rodrigues (Boule
montbardoise) battent Frédé-
ricHeurtauxet SteveBienve-
nue(NH) 13/2.
Finale. - Yves Girot et Jean-
François Baudot (Saint-Ré-
my) battent Jean-Pierre Rico
et Manu Rodrigues (Boule
montbardoise) 13/12.
MONTBARD
LechallengeSchnepp part aux Laumes
Les finalistes Jean­Michel Colinot, Alain Maillard accroupis
avec Patrick Bourelie et Sabin Lavallée. Photo Hubert Delmas
La dirigeante des Anis de
Flavigny a été faite chevalier
dans l’ordre de la Légion
d’honneur lors deladernière
promotion de Pâques.
Auj our d’ hui à 18h30,
Christian de Lavernée, pré-
fet de Bourgogne, lui remet-
tra sa médaille dans la cour
même de la fabrique. Cathe-
rine Troubat devrait être
“épinglée” en présence de
150 invités, dont les salariés
delafabriqueet les habitants
du village. La cérémonie se-
ra suivie d’un apéritif bour-
guignon et anisé agrémenté
des produits régionaux d’ar-
tisans locaux. Catherine
Troubat avait déjà été faite
chevalier de l’Ordre duméri-
te en 2004, puis, deux ans
plus tard, chevalier de l’or-
dre du Mérite agricole.
FLAVIGNY-SUR-OZERAIN
CatherineTroubat décorée
Catherine Troubat est à la tête de la fabrique des anis de
Flavigny, une entreprise familiale, depuis 1999. Photo SDR
ENBREF
MONTBARD
Cinéma
AuPhénixcesoir, à20 h 30 :
Millénium3. Interdit aux
moinsde12ans.
Concert
La vi l l e de Montbard ac-
cueillera, vendredi 17septem-
bre, à20 h 30, àl’espacePaul-
Éluard, un groupe salsa El
Cartel. Cegroupededixmusi-
ciens présenteraunéventail
demusiquesstyleslatino-amé-
ricainstelsquesalsa,latinjazz,
soncubain…Unespacesera
prévupourdanser. Lesplaces
sontàretirersurplace : 5€par
personne.
Lotodel’Ucam
L’ Union commerciale de
Montbardorganisesonloto
annuel dimanche19septem-
bre à l’espace Paul-Éluard.
Animépar Françoise. Ouver-
ture des portes à 13 heures.
Buvette, nombreuxlots.
RentréeUNRPA
Demain, les adhérents de
l’UNRPAsontconviésaugoû-
ter, à partir de 14 h 30, à la
MJCde Montbard. Inscrip-
tions auprès de Micheline
Rosticher au03.80.89.07.79,
M o n i q u e E y r a u d a u
03.80.92.42.95, ou Gérard
Deligny, au06.61.56.49.49.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MONTBARDOIS / AUXOIS
Cahier
Local
05
VENAREY-LESLAUMES. Beaucoupde touristes français sont venus jouer augolf cet été.
Pourmieuxconnaîtrelegolf
Q
uatre personnes,
dont trois fémini-
ne s , ont é t é a c -
cueillies et ont pu
non seul ement s' i ni t i er
mais aussi écouter les pré-
cieux conseils de Francis et
Thierry Daumain. « Cette
initiation semble avoir inté-
ressé davantage les fem-
mes. Peut-être que les hom-
mes connaissent déj à ce
sport », di t l e prési dent
Francis Daumain.
Pour ce dernier, une telle
opération a pour but de fai-
re découvrir non seulement
ce sport, trop méconnu,
mais aussi de montrer les
formidables installations
laumoises. « On veut égale-
ment montrer que ce sport
a un très bon rapport quali-
té-prix », ajoute le prési-
dent. Tout au long de l'été,
le club de golf a ouvert ses
portes, et notamment pour
les touristes. « Ànotre gran-
de surprise, nous avons ac-
cueilli beaucoup de Fran-
çais, alors que les années
passées, c'étaient essentiel-
lement des touristes étran-
gers », di t Franci s Dau-
main.
Les tarifs
Cotisation : 110 €pour les
adultes ; 35 € pour les jeu-
nes de moins de 18 ans.
Licence : 49 € pour les
adultes ; 26 € pour les jeu-
nes nés en 1985 et 1991 ;
15 € pour les jeunes nés en-
tre 1992 et 1997.
La licence donne accès à
tous les terrains de golf au
niveau national.
QU’ENPENSEZ­VOUS
Pourquoi êtes-vous venus ?
«Jesuis venudécouvrir ce
sportparcuriositéetpoures-
sayer. Jeconnaisdesperson-
nes qui enfont et qui pren-
nent duplaisir. C'était une
bonneopportunitédevenir
jouer. Jevaissansdoutereve-
nirsi il yadespossibilitésune
heuredetempsentemps. »
«Parcuriosité»
DAVID
40 ans, Venarey­
Les Laumes
«Je suis venue pour décou-
vrir ce sport que je ne con-
naissais pas. C'était l'occa-
sion. Le golf, c'est pas aussi
facile qu'on peut le croire.
Mais c'est super intéres-
sant. Je pense qu'il faut plus
d'une séance pour maîtri-
ser le sujet. »
« Pas aussi facile»
DELPHINE
32 ans
Pouillenay
«Je suis contente d'être ve-
nue à cette initiation. J'ai eu
envie de voir et de faire
autre chose comme sport.
Pour le moment, je ne sais
pas si je vais continuer. Ça
demande réflexion. Il fau-
drait quejeprenneplus con-
fiance en moi. Malgré tout,
c'est unsport très plaisant. »
« Voir autrechose»
ANGÉLIQUE
39 ans,
Bussy­le­Grand
« Je suis venue pour dé-
couvrir ce sport. J'ai des
amis qui ont cette passion,
donc j ' ai eu envie d' es-
sayer. Je pense que pour
ce sport, il faut beaucoup
de patience et de persévé-
r ance. C' es t un s por t
agréable. Il permet aussi
de se détendre. »
«Persévérance»
FRÉDÉRIQUE
39 ans, Venarey­
Les Laumes
Après les jeunes, le club de
golf de Venarey­Les Lau­
mes, en collaboration avec
l’office de tourisme du pays
d’Alésia et de la Seine, a ac­
cueilli les adultes pour une
initiation au golf.
Thierry Daumain (à gauche) a partagé sa passion.
Photo Yannick Dupin
«Pas unevilledegolf »
Le gol f, qui es t un s por t et un l oi s i r avant
tout, doit être connu. Aux Laumes, malgré
n o s i n s ta l l a ti o n s , qu e be a u co u p d e go l ­
fe ur s a ppr éci e nt e n ve na nt che z nous , l e
fo o tba l l e t l e ha n d ba l l s o n t ro i s . No u s n e
s o m m e s pa s d a n s u n e vi l l e o ù l e go l f e s t
beaucoup pr ati qué. Au ni veau des effec­
ti fs , n o u s a vo n s s u bi u n e ba i s s e . No u s
sommes 36 licenciés.
FRANCIS
DAUMAIN
Président
Les handballeurs du club
de l’Unionsportive chemino-
te de Venarey-Les Laumes
(USCVL) ont retrouvé le
gymnase Robert-Telha pour
une nouvelle saison.
Cette année, le club du
président Sabin Lavallée en-
gageratrois équipes encham-
pionnat moins de 12 ans,
moins de 16 ans mixtes et
moins de 18 ans féminines.
Un appel est lancé à tous
ceux qui souhai terai ent
découvrir le handball mais
aussi à tous ceux qui vou-
draient le pratiquer au sein
du club laumois.
Le c l ub or g ani s e une
journée portes ouvertes,
aujourd’hui, de 17 heures à
18 h 30 pour les enfants de
9à 14 ans; de 18h 30 à 19 30
pour l es j eunes nés en-
tre 1993 et 1996 ; de 19 h 30
à 21 heures pour le hand loi-
sirs (seniors masculins et fé-
minines).
INFORenseignement auprès
de Sophie au 06.30.35.42.41
ou Nathalie au 06.76. 54.59.76.
VENAREY-LES LAUMES
Les handballeurs ont repris lechemin du gymnase
Pour compléter ses effectifs actuels en vue des championnats, le club laumois recrute.
Photo Yannick Dupin
ENBREF
VENAREY
Soutien scolaire
L’activité Coup de pouce
dans les études (cours de
s out i en en mat hémat i -
ques) , r epr end à par t i r
d’aujourd’hui, à 14 heures.
Au cours de ce premier ren-
dez-vous, sera déterminé
l’horaire par niveau pour
les mercredis suivants. Par
ailleurs, un accompagne-
ment scolaire, dans le cadre
du collège étant mis en pla-
ce pour les élèves de 6
e
et 5
e
,
l’activité ne s’adresse cette
année, qu’aux collégiens à
partir de la 4
e
. Il est impéra-
tif de s’inscrire auprès du
secrétariat de la MJC. Ren-
seignements à la MJC, pla-
c e d e l a M a i r i e , a u
03.80.96.12.73.
Cahier
Local
06
AUXOIS
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
9
3
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2314545
ESPACES VERTS
JCP Espaces Verts (Nouvelle adresse)
Tonte, taille, création, plantation
Travaux de nettoyage - Défrichage, débroussaillage
Entretien maison secondaire
Spécial STOP TAUPE sur site internet
Semur - Avallon : tél. 06 83 34 19 71 www.jcpespacesverts.fr
2
3
3
0
0
3
5
VIDANGE
Nettoyage de puits, E
TS
MILLOT
Fosses septiques, toutes eaux, bacs à graisse
égouts, puits, tous débouchages
SEMUR - Tél. 03.80.96.62.64 - AVALLON - 03.86.34.07.83
2
3
3
1
4
2
1
n
CARNET
BLANC
MILLERY
Anne-Laure et Laurent
Samedi après-midi, Jacky
Ludi, maire de Millery a
uni par les liens du maria-
ge Anne-Laure Guiller et
Laurent Ferratta, gendar-
me, tous deux habitants
de Belfort. Assisté de son
premier-adjoint, Jacky Lu-
di a ainsi célébré son hui-
tième mariage depuis son
élection.
Photo Nadia Elkostali
Foot
Châtillon/Ste Colombe-
SeniorsB. - 3-1. Beaucoupde
difficulté à rentrer dans le
match pour les débuts de
l’équiperéserveaprès leur ac-
cessionenPromotiondistrict.
Y. Talli réduit le score sur pe-
nalty.
Seniors D-Chamesson/
Aisey. - 2-4. Chevalier et Gue-
neauont réduit lescore.
Pouilly B-Seniors A. - 0-2.
Romaric Couet repart pour
cettenouvellesaisonenréus-
sissantundoublé. L’équipedé-
cimée par les blessures a ter-
minéàneuf joueurs enfaisant
preuvedesolidaritépour gar-
der letrèsbonrésultat.
Précy-Seniors B : 11-0. La
toutejeuneéquipen’apas fait
le poids, bienque menée par
4-0à la pause. Elle va devoir
viteprogresser.
Cyclisme
PrixdeChevannes-Chan-
gy(58) FFC. - Pupilles : 9. M.
Bonsans ; 12. A. Père. Mini-
mes : 11. V. Maître ; 16. Chris-
tineBigot (troisièmefille).
PrixdeChalon-sur-Saône,
FFC, Passcyclisme. -9. S. Du-
ban.
Hand
Féminines. - Seniors-Le
Creusot : 16-11. Unebellevic-
toireenCoupedeFrancepour
uneéquipereconstituéeaprès
plusieursdépartset desjeunes
joueusesintégréesaugroupe.
Garçons. - 16 ans A : pre-
mière triangulaire pour une
qualificationrégionale. Vic-
toires, 31-2contreleDBHB2
et 24-11contreSaint-Marcel.
16ansB: forfait semurois.
Tiràl’arc
Trois titres pour les trois ti-
reurs présents auchampion-
nat de Bourgogne, tir Beur-
saul t à Et ri gny (71). Arc
classiquesuper-vétéranhom-
me : Michel Ronsin. Arc à
poulies vétérandame : Jocely-
neHénault. Vétéranhomme :
GrégoireArranz.
SEMUR-EN-AUXOIS
Résultatssportifs
ENBREF
SEMUR-EN-AUXOIS
Assemblée générale du Tennis-Club
Le Tennis-Club semurois sera en assemblée générale, ven-
dredi 17 septembre, à 20 heures, au caveau des Maré-
chaux. Tous les membres du club, les parents des enfants
de l’école de tennis et ceux qui s’intéressent à l’activité du
TCS sont invités à venir participer. Les inscriptions ou
réinscriptions à l’école de tennis sont toujours ouvertes
(enfants nés entre 2003 et 2006, et jeunes nés entre 2002
et 1993). Cont acts : Cl ub house, 03. 80. 97. 19. 55 ;
J.-M. Leroy, 03.80.97.02.20 ; R. Poignand, 06.83.82.31.57.
Randonnée pédestre
L’association des Marches de l’Auxois donne rendez-vous
pour sa prochaine randonnée dimanche 19 septembre.
Parcours “Les petits chemins de Semur”, de 10 km envi-
ron. En raison des Journées du patrimoine, la randonnée
n’est prévue que sur la matinée mais pourra être poursui-
vie sur l’après-midi par ceux qui le souhaitent, la ville et
ses abords offrant de multiples possibilités. Cette reprise
des activités du club permettra d’ébaucher le planning de
la saison. Rendez-vous à 9 heures, place Jean-Jacques Col-
lenot, tél. 03.80.97.07.60. Repas tiré du sac pour ceux qui
souhaitent prolonger la randonnée.
P
our sapremièresaison
leclubBoxepiedpoing
semurois (BPPS) qui a
quasimentconservésoneffec-
tifetraflédebonsrésultatss’est
égalementemployéàtransfor-
mer un hangar en salle de
boxe.
Le travail consenti par la
nouvelle équipe, emmenée
parBernardAgierquiacontri-
buéàapporter unenouvelle
disciplineententantdenepas
nuireauxclubsdéjàexistants,
commelekaraté, asuscitétou-
telareconnaissanceduprési-
dent del’OMS, Jean-LouisPi-
neau : «Dansdesconditions
mouvementées vous avez
réussi àrassemblé90licenciés
et suiteànotreréunionleses-
pritssesontassagis. Toutesles
disciplines ont leur placeau
seindel’OMS».
Après17anspassésàMont-
bard, Dominique Garciaet
BernardAgiersesontinstallés
dans unhangar (derrière la
gendarmerie)dont ilsont réa-
ménagé450m² avecdesmaté-
riauxfournisparlaVille.
LapuncheuseAnaïs
Leclubarapidementpritses
marquessursonnouveautata-
mi (164m²) agrémentéd’un
ringplus vrai quenature. Le
club, affilié à la Fédération
françaisedeFull-contact et
disciplinesassimiléesn’apas
tardéàfaireparlerdeluienter-
mederésultatetàpromouvoir
sadisciplineàtraversdeshô-
tes demarques. Locomotive
del’écoledeboxe(35enfants),
AnaïsBernardo,11ans,arem-
portéletitredechampionne
deFranceet celui deBourgo-
gne et remporté l’Opende
Francedelight contact. Caro-
linePitoizet, JulieLenormand
et ÉlénaCerisier ont égale-
mentfaitparlerleurspoingsau
championnat deBourgogne
(médaillesd’argent). Chezles
garçons, sixtitresont étécon-
quisdont deuxdevice-cham-
pions. Côtéadultes, seul An-
thonyAgier aremportéune
coupedeFranceensemi-con-
tact.
Mettant àprofit uncarnet
d’adresseétofféleclubsemu-
roiss’estadjointlesservicesde
pointures (FouadHabbani
championdumonde, Guy
Miallot BoxeThaï, Bernard
Labrador cadre àlafédéra-
tion) enproposant sixstages
dont unàParisaveclespécia-
listedeladisciplineDomini-
queValéra.
Deuxlicenciés vont sefor-
meraubrevet d’assistant et le
clubsouhaiteouvrir unesec-
tionpourpersonneshandica-
péesencettenouvellesaison.
SEMUR-EN-AUXOIS
Déménagement réussi
Nouveau venu au sein de
l ’ Of f i ce muni ci pal des
sports, le club de boxe, fort
de 90 licenciés, retrouve
cette année une nouvelle
salle.
Fouad Habbani (tee­shirt rouge), multiple champion du monde de full­contact, est venu épauler
le club. Photo Carlos Hernandez
❏ 300 numéros............. 306 € 00
❏ 150 numéros............. 153 € 00
❏ 75 numéros................... 76 € 50
❏ 25 numéros* ................. 25 € 50
❏ 1 an......................................78 € 00
❏ 6 mois ............................... 39 € 00
❏ 3 mois ............................... 18 € 00
❏ Haute Côte-d’Or
❏ Région dijonnaise
❏ Beaune
❏ Dijon
TARIFS SEMAINE
TARIFS DIMANCHE
EDTIONS LOCALES
Règlement
❏ Prélèvement* (valable uniquement pour les 25 numéros)
Si vous choisissez le prélèvement, nous vous ferons parvenir un formulaire d’autorisation
❏ Carte bancaire N°
Expire fin Cryptogramme
(inscrire les 3 derniers chiffres au dos de la CB)
Vos coordonnées
Nom : ..............................................
Prénom : ........................................
Adresse : .......................................
...........................................................
CP : .................................................
Ville : ...............................................
Tél. : ................................................
e-mail : ........................@................
Mise en route souhaitée le :
............... /............... / .................
Date et signature obligatoires :
............... /............... / .................
SERVICEABONNEMENTS- BP21550- 21015DIJONCEDEX
Tél. 03 80 42 42 60 - Fax 03 80 42 42 50
e ma i l : a b o n n e me n t s @l e b i e n p u b l i c . f r
Bureaux ouver ts de 8 h 30/12 h 00 et de 14 h 00/18 h 00
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
A
b
o
n
n
e
z
v
o
u
s
.
.
.
!
2
3
4
0
8
2
1
Cahier
Local
08
AUXOIS
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
SEMUR-EN-AUXOIS. Unequarantained’associations sportives étaient représentées.
Après-mididedémonstrations
Samedi dernier, l’espace
socioculturel du Mail a or­
ganisé, pour la cinquième
fois, son Forum des asso­
ciations. De nombreuses
associations sont venues
présenter leur activité.
C
haque année, une
quarantaine d'asso-
ciations, sportives,
culturelles ou citoyennes,
comme le club de tennis de
t a b l e , l e s a r c h e r s d e
l' Auxois, la Maison pour
Tous ou encore Amnesty
International étaient pré-
sentes dans la salle Saint-
Exupé r y, à Se mur - e n-
Auxois, pour une après-mi-
di de démonstrations et
d'informations.
Venir découvrir
de nouvelles activités
Ve nu s d e Se mu r - e n-
Auxois ou des environs, les
membres de toutes les asso-
ciations ont accueilli les
nombreux curieux et adhé-
rents.
Chacun a ainsi pu décou-
vrir de nouvelles activités
et s'inscrire sur place pour
commencer une année
sportive ou culturelle.
De plus, l’espace socio-
culturel a organisé son fa-
meux j eu du f i l r ouge,
auquel pouvaient partici-
per tous les visiteurs.
De nombreux lots ont été
mi s e n j e u c omme de s
places pour le spectacle de
Caroline Loeb ou encore
une chaî ne hi - fi , l e tout
offert par les associations.
De nombreux
gagnants
Cl ément i ne Bri ot t et a
remporté une chaîne hi-fi ;
Cl aude Cheval i er, des
gants de moto ; Christophe
Aury, deux places pour le
s pect acl e de Car ol i ne
Loeb ; Alexis Gobled, un
j eu de Scrabble ; Simon
Levan, une bande dessi-
née ; Hugo Bri ottet, un
bal l on de foot ; Anni ck
Beurdeley, un lot de verre ;
J ul i e Pi er r e, un s ac de
plage ; Carine Chauchefoin
et Dominique Tomasello,
un t- shirt, et Christiane
Chevalier, un pot de miel.
Les personnes, qui n’ont
pas pu venir chercher leur
l ot samedi soi r peuvent
néanmois venir le récupé-
rer directement à l'Espace
s oci ocul t ur el , avenue
Pasteur, à Semur.
Que ce soit le karaté (1), la boxe (2) ou le kendo (3) : les sports de combat
ont été mis à l'honneur lors de cette cinquième édition. Photos Nadia Elkostali
1
3 2
La jeune équipe de Précy-
sous-Thil a reçu l'équipe de
Sa i nt - Euphr ône B e n
ouverture du championnat
2010-2011.
Avant le début de la ren-
contre, les dirigeants et les
joueurs ont tenu à saluer la
mémoire de Jean Lavaut,
ancien joueur de l'ASPRE-
CY, décédé le 1
er
juillet der-
ni er, en obser vant une
minute de silence en com-
pagnie des visiteurs.
Précy a remporté la victoi-
r e a v e c un s c or e s a ns
appel : 11-0 ; 4-0 à la mi-
temps.
C'est Mathieu Aubry qui a
ouvert le score à la 30
e
mi-
nute et à partir de ce mo-
ment-là, la pluie a perturbé
le déroulement de la ren-
contre, mais les locaux ont
fait le nécessaire pour l'em-
porter sur ce score fleuve,
avec trois buts de Mathieu
Aubry, deux buts de Vivien
Gally, un but de Vivien Vil-
legas, deux buts de Fabien
Ralley, deux buts de Quen-
tin Goubard et un but des
visiteurs contre leur camp.
Dimanche 19 septembre,
à 15 heures, Précy reçoit
Dijon-Parc pour le 2
e
tour
de la Coupe de Côte-d’Or.
PRÉCY-SOUS-THIL
Premièrevictoiredes Précyliens en championnat
Les Précyliens avec l'entraîneur et leurs dirigeants, avant la rencontre. Photo Liliane Duchateau
ENBREF
FLÉE
Exposition
ÉdithBassevilleorganisedes
portesouvertesd’automnede
ses créations (dessins, photo-
graphies, objets, luminaires,
curiosités) les samedis 18sep-
tembre, 2et9octobre, etlesdi-
manches 19septembre, 3et
10octobre, de10à18heures,
aushow-roomLa Bergerie,
16, ruedel’Église.
ÉPOISSES
Bourseauxvêtements
Le centre social et d’anima-
tions de larégiond’Époisses
organiseunebourseauxvête-
ments àl’espaceRencontres
et Loisirs. Dépôt : lundi 13et
mardi14,de9à12heuresetde
14à18heures, et mercredi 15,
de 9à 12heures. Vente mer-
credi 15, de 14à18heures et
jeudi 16et vendredi 17, de9à
12heureset de14à18heures.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MORVAN
Cahier
Local
09
C.D.I.
Nettoyage
de cuve à fuel
Personnel qualifié
matériel agréé
Tél. 03.86.31.93.93
89200 Avallon
2
3
3
3
4
2
9
L'association des Amis de
Bard organise une soirée à
l'occasion des Journées du
patrimoine. Ainsi, samedi
18 septembre, à 20 heures,
seront évoquées l'histoire et
l a personnal i té de sai nt
Augustin, patron des cha-
noines de l'abbaye de Bard-
le-Régulier.
Auparavant, dès 16 h 30,
Bernard Sonnet, de la direc-
tion de la DRACde Bourgo-
gne, commentera la visite
de l'église. Cette évocation
s'inspirera des confessions
de saint Augustin et des épi-
sodes si originaux de la vie
de l'évêque d'Hippone. Des
chandel i ers écl ai reront
l'église où un groupe de lec-
teurs se succédera. Au lu-
trin, des antennes en ponc-
t ue r ont l e s di f f é r e nt s
moments, pour parf ai re
l' évocation du temps des
chanoines en leur église.
L'entrée sera gratuite.
BARD-LE-RÉGULIER
Saint Augustin à l’honneur
Le concours national du
cheval detrait Auxois s'est dé-
roulé ce week-end à Semur-
en-Auxois. À Liernais com-
me à Saulieu, ces concours
modèles et allures, organisés
par le syndicat d'élevage du
cheval de trait Auxois, en
partenariat avec l'Institut
françaisducheval et del'équi-
tation, ont été très prisés des
éleveurs locaux avec une
qualité en nette progression.
Dans chacune de ces deux
rencontres cantonales an-
nuelles, une quinzaine de
pouliches et poulinières ont
été sélectionnées pour le con-
cours de Semur-en-Auxois
qui en a rassemblé 180. Les
éleveurs locaux ont rapporté
d'excellents résultats. Béné-
dicte Bizouard de Saulieu
remporte un premier prix en
catégoriepouliche2ans et un
deuxième prix au prix de
championnat femelle jeune.
Abel Bizouard d'Argey (Sus-
sey) remporte un deuxième
prix en catégorie poulinière
non suitée, Florian Bizouard
d' Hui l l y ( Al l erey) deux
deuxièmes prix en catégorie
poulinière suitée, Germaine
Billard de Brazey-en-Morvan
un deuxième prix en catégo-
rie pouliche de 3 ans.
LIERNAIS
Les éleveurs locaux récompensés
L'élevage a encore de beaux jours devant lui. Photo E. B.
ENBREF
LIERNAIS
Les sorties des pompiers
Le 17, secours à victime à Villiers-en-Morvan. Le 18, se-
cours à victime à Saulieu ; destruction d'insectes à Saint-
Martin-de-la-Mer. Le 19, destructiond'insectes àManlay. Le
21, urgence médicale à Alligny-en-Morvan. Le 22, secours à
victime à Villars. Le 23, secours à victime à Saulieu ; acci-
dent sur la voie publique à Saulieu.
LA ROCHE-EN-BRENIL
Reprisedes activités au club del’Amitié
Le clubde l'Amitié des aînés ruraux de La Roche-en-Brenil a
repris ses activités. Il a l'intention de créer une activité d'ini-
tiationautissage, hebdomadaire et ensoirée. Les personnes
intéressées peuvent obtenir des renseignements auprès de
Jean-Claude Mattelon, au 03.80.64.48.09. Les dates à rete-
nir : samedi 25 septembre, concours de belote. Inscriptions
à partir de 20 heures, début des jeux à 21 heures. Inscrip-
tions : 8 €. Dimanche 17 octobre : repas traditionnel de la
“Saint-Boudin". Prix : 20€pour les sociétaires, 22€pour les
non-adhérents, 15 € pour les moins de 10 ans. Dimanche
28 novembre : loto à la salle des fêtes, à partir de 13 heures.
SAINT-GERMAIN-DE-MODÉON
Journées du patrimoine
À l'occasion des Journées du patrimoine des 18 et 19 sep-
tembre, l'église de Saint-Germain-de-Modéon sera ouverte
au public samedi et dimanche, de 10 à 12 heures et de 14 à
18heures. Par ailleurs, samedi, de 10à 12heures, il sera pos-
sible de consulter, en mairie, certains documents du patri-
moine de la commune, comme le plan cadastral de 1818, le
plan d'alignement de 1882, différents registres et des cartes
postales anciennes de la commune.
L
egroupeitaliend'attela-
ge, dont le siège est à
Bergame, est uneasso-
ciationqui réunitdetrèsnom-
breuxadhérentspropriétaires
dechevauxdetoutel'Italie.
Chaqueannée, unerandon-
néede1 000kmles conduit
versdivershorizons.
Après Padou-Budapest, le
tour delaSicile, latraversée
sud-norddel'Italie, ilssesont
lancés endirectiondeParis
avecdouzechevauxettroisat-
telages. Chaquejour, ils par-
courententre60et70kmavec
commeobjectif dedécouvrir
lesrégionsqu'ilstraversentau
pasdeleurschevaux. Partisde
Milanle29août, ilsdevraient
arriverle19septembreàl'hip-
podromedeVincennes.
Uneorganisation
àlaperfection
Decettegrandeaventure, ils
sesouviendront delatraver-
sée des Alpes, particulière-
ment éprouvante. Mais cha-
quejour, lecircuit est fait de
petitesroutes. Abel Bizouard,
président delaFédérationdu
chevaldetraitdeBourgogne,a
tracéleparcoursdeBourg-en-
BresseàlaportedeFontaine-
bleau. Rienn'est laisséauha-
sard. Leschevauxsont chan-
gés à mi- j ournée. Dans la
caravanequi suitlesattelages,
uncamionsetransformeen
écurie. Les participants àce
longvoyageviennent dedi-
vershorizonset sont équipés,
organiséspour fairefaceaux
diverses situations qui peu-
ventseprésenter.
Milan-Paris est unévéne-
ment spécial sportif et cultu-
rel, d'unepart parcequ'il relie
deuxvillessymbolesdel'Euro-
pe, et d'autrepart parcequ'un
grandnombredecollabora-
teursitaliensetfrançaisontap-
portéleuraideàl'organisation
duvoyageet danslechoixdes
itinéraires.
L'anprochain, lacinquième
éditiondevrait emmener les
attelagessurlaroutedeSaint-
Jacques-de-Compostellepen-
dantdeuxmois.
SAULIEU
Milan-Paris : 1 000 km
en passant parSaulieu
Un groupe d’Italiens, pas­
sionnés de chevaux et d’at­
telage, réalise actuellement
un périple allant de Milan à
Paris, soit 1 000 km. Ils ont
traversé Saulieu où ils ont
passé une nuit.
Au départ de la ferme des Plaines, lundi matin. Photo Élisabeth Berthier
Cahier
Local
10
MORVAN / AUXOIS / OUCHE
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Dans le cadre des activités
2010-2011 du centre social,
Yvette Hocdet propose un
atelier d'initiation à l'art flo-
ral japonais ikebana.
L’ikebana, “art de donner
vie à une fleur ” ou “fleur vi-
vante”, est un art ancestral
japonais consacré à l'agen-
cement des végétaux. L’art
floral japonais n’est pas seu-
l ement un art décorati f,
mais il conduit aussi à une
harmonie intérieure.
En effet, au Japon, l’hom-
me et la nature sont envisa-
gés comme une unité. La
disposition des éléments du
bouquet est réglée par la
symbolique des trois élé-
ments “Ciel-Homme-Terre”.
Le bien-être qui se dégage
d’une composition naît du
respect des principes de ba-
se mais aussi du dialogue
que le pratiquant établit
avec les végétaux.
Yvette Hocdet a découvert
cet art en 1975, lors d’une
exposition dans une galerie
d’art du Gard, et a ensuite
suivi des cours d’initiation à
l’ikebana, au titre de loisirs
créatifs. Dans le cadre de ces
ateliers, elle a participé à un
stage encadré par un maître
de l’école Ichiyo. Elle a en-
sui te prati qué l ’ i kebana
pour sonplaisir personnel et
a effectué le décor floral de
mariages ou d’expositions.
Une séance découverte
gratuite de cet art aura lieu
ce soir, au centre social, de
19 à 20 h 30.
Matériel nécessaire : un
petit sécateur, trois bran-
ches, trois fleurs (champs,
jardin, fleuriste) et un conte-
nant pour la composition.
ARNAY-LE-DUC
Découvrirl’art
del’ikebanaaucentresocial
Samedi 18 septembre, le
Vélo-Club de Pouilly partici-
pera, comme les années pas-
sées, à la fête du Cyclotou-
risme organisée par la FFCT
dans toutes les régions de
France.
Cette fête est destinée à fai-
re découvrir le cyclotouris-
me à tous les publics, et se
déroule toujours dans une
bonne ambiance. Trois iti-
néraires de 15, 25 et 40 km
sont proposés et sont bien
accessibles à tous. Au ni-
veau de la sécurité, chaque
groupe est encadré par les
membres du club.
Rendez-vous à Pouilly, es-
pace Patriarche. Les inscrip-
tions, gratuites, seront pri-
ses à 14 heures à la salle
polyvalente (salle 406). Dé-
par t gr oupé encadr é à
14 h 30. Le pot de l’amitié
sera offert à 17 heures.
INFORenseignements au
03.80.90.65.94 ou sur le site
www.vcpa.fr.
POUILLY-EN-AUXOIS
Découvertetouristiqueà vélo
Le même lieu, la même manifestation, mais peut­être d’autres participants. Le départ groupé
des cyclotouristes en 2008. Photo archives Geoffrey Sparkes
Dernièrement, le Tennis-
Club de l’Ouche a tenu son
assemblée générale, sous la
présidence de Gilles Moin-
geon. Ce dernier a constaté
avec satisfaction un regain
d’intérêt pour les activités
du club en 2010. De nou-
veaux joueurs ont pris une
licence en cours d’année, et
le club compte désormais
54 membres.
Le bureaua été renouvelé :
Gilles Moingeon assure tou-
jours la présidence, la tréso-
rerie est tenue par Émilie
Foulet et le secrétariat par
Marie-Cécile Moreau. Des
responsables ont également
été désignés pour gérer les
différentes activités. Ainsi,
Chri st ophe Lucot t e est
chargé des cours enfants,
Xavi er Gahi r des cours
adultes, et Laurent Baudiot
des compétitions enfants.
Les cours enfants repren-
dront le 18 septembre. Ils
auront lieu le samedi matin,
de 9 à 12 heures, à la salle
omnisports allée des Cor-
diers. La reprise des adultes
aura lieu dimanche 19 sep-
tembre et les cours auront
lieu le dimanche matin de
8 à 12 heures. Inscriptions
sur place.
INFORenseignements com­
plémentaires auprès de Gilles
Moingeon, tél. 03.80.20.15.45
ou 06.31.13.07.96.
BLIGNY-SUR-OUCHE
Reprisedes cours
dès samedi au Tennis-Club
Gilles Moingeon, président du Tennis­Club de l’Ouche.
Photo Philippe Gagnepain
M
algré une date peu
pratique, une dou-
zaine de Polliens
et d’habitants du canton se
sont rendus en Allemagne
début septembre pour un
week-end riche en complici-
té, amitié et culture.
Le sport n’a pas été en res-
te avec de la marche dans les
paysages animés du Jura
souabe. Le week-end a été
agrémenté d’une visite de
Bad-Urach et des lieux his-
toriques franco-allemands
ainsi que la découverte de
massifs de sedum (la plante
fétiche du jumelage).
Gerhard Schneider, an-
cien maire de Lenningen, a
marché toute la journée du
samedi avec le groupe. Le
mai r e act uel , Mi chael
Schlecht, qui était en vacan-
ces, ayant quant à lui trans-
mis un message.
Manfred Eichhorn, ancien
président du jumelage, a re-
plongé l’ assistance dans
l’histoire des pionniers du
jumelage en 1988 et dans
l’histoire de la création de
l’union Bade-Würtemberg
e n 1949 à l a Gas t haus
Hirsch. En ce lieu histori-
que de Lenningen, les ac-
tuelles présidentes des deux
comités de jumelage, Sté-
phanie Goller et Gabi Kaz-
maier pour la partie alle-
mande, et Annick Desbois
pour la partie française, ont
alors improvisé avec hu-
mour de sceller aussi un
pacte pour les archives de
leur association.
POUILLY-EN-AUXOIS
Les jumeaux marchent
deconcert à Lenningen
À l’heure de la rentrée sco­
laire, les jumeaux de Len­
ningen étaient encore en
vacances et ont invité les
marcheurs de Pouilly à par­
ticiper à un week­end actif
auprès d’eux.
Les deux comités de jumelage réunis à Lenningen. Photo SDR
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CHÂTILLONNAIS
Cahier
Local
11
E
n promotion de dis-
tri ct, l ’ Uni on Châ-
t i l l on Col ombi ne
Football (UCCF) recevait
son homologue de Semur/
Époisses, avec à la clef, une
victoire nette, 3-1, buts de
Vuillaume avec une belle re-
prise de volée, suivie par
Rouge sur un cent r e de
G. Pianetti et enfinTiti Méan
clôture le score sur un bon
travail de Benjamin Rouge.
Les visiteurs, présentant une
belle équipe, avaient réduit
le score sur penalty (peu fla-
grant aux dires des “spécia-
listes”). L’équipe la plus réa-
liste s’est imposée.
En Excellence, l’Entente
sportive du val d’Ource s’est
contentée d’un nul, 2-2, face,
il est vrai, à une vieille con-
naissance, Vitteaux qui, logi-
quement et malgré son ex-
cellent milieu de terrain,
aurait dû connaître “l’amer-
tume de la défaite” si les oc-
casions, nettes et nombreu-
s es des l ocaux avai ent
abouti. Buts de Luc Verne-
vauxd’unetêtesur uncorner
bien dosé de Yohann Fleury,
Nono Mauchaussé marque
en fin de match, reprenant
un coup franc de Jérémy
Blanco.
Les Montignois ont gagné
sans jouer grâce au forfait de
Dijon-Grésilles.
Belan qui recevait l’Enten-
te football village (EF Villa-
ge), en promotion d’Excel-
lence s’est inclinée 1 à 5 ; les
locaux savaient que le match
serait difficile pour eux : l’EF
Villages a loupé de peu l’ac-
cession en Excellence, la sai-
son passée. La différence
s’est vite vue avec des visi-
teurs supérieurs dans le jeu
collectif, les Belannais ont
fait ce qu’ils ont pu, avec
vaillance. Buts de Grosjean,
Pons, Dubard, Bornel et
Maisonnet, pour les visiteurs
et Cyrille Janet sur penalty
pour Belan.
Au Centre Côte-d’Or foot-
ball (CCOF), l’UCCF B est
revenue avec une courte
mais bonne victoire 1-0, but
de M. Schroeder.
En pr emi èr e di vi s i on
l’UCCF C a concédé le nul
face à Semur/Époisses C,
0-0, auterme d’unmatch, lar-
gement à sa portée.
Montigny B a infligé un sé-
vère “carton” 10-0, lors du
derby contre l’ESVO avec
un beau but des trente mè-
tres, en pleine lucarne ; c’est
tout ce qu’il y a à dire sur ce
score-fleuve.
CHÂTILLONNAIS
Championnat dedistrict :
débuts prometteurs
Des buts, il y en a eu, pour
cette première journée de
championnat de district de
Côte­d’Or qui a eu lieu di­
manche dernier.
Belan (à gauche) et l’EF Village avant le match gagné par les visiteurs. Photo Dominique Romano
Pour ce 66
e
anniversaire
de l a l i bérati on de Châ-
tillon, élus et anciens com-
batt ants se sont rendus
dans plusieurs lieux du sou-
veni r du Chât i l l onnai s
avant de se recueillir solen-
nellement au monument
aux morts du jardin de la
mairie, escortés comme il
se doit par les porte-dra-
peaux et les sapeurs-pom-
piers de la ville.
M. Covarel, président des
médaillés militaires du can-
ton et Martine Aubignat,
première adjointe au mai-
re, ont déposé une gerbe
avant le discours du prési-
dent du Souvenir français,
Gilles Surirey.
Ce dernier a honoré ceux
qui sont tombés pour la li-
bération de la ville en souli-
gnant que leur sacrifice exi-
g e de s s ur v i v a nt s « l a
fidélité à l’esprit de liberté
et leur engagement pour
toute la vie au service de la
patrie ». Mme Aubignat,
quant à elle, a rendu un vi-
brant hommage aux fem-
mes de la Résistance qui
ont tenu un rôle très impor-
tant sous l’occupation en
tant qu’agents de liaison, et
notamment à Simone, qui
opéra en tant que facteur
cl andest i n pendant ces
jours sombres de notre his-
toire.
Tous se sont rendus ensui-
te à l’hôtel de ville pour le
traditionnel vin d’honneur,
accompagnés de la musi-
que des fanfares de l’Éten-
dard et de la Lyre châtillon-
naise.
CHÂTILLON-SUR-SEINE
LaVillesesouvient desalibération en septembre44
Dépôt de gerbe au monument aux morts. Photo Cyril Rutkowski
INFOS SERVICE
£URGENCES
Pharmacie de garde. – Tél. 03.80. 91.06.50.
Hôpital. – Tél. 03.80.81.73.00.
Service des eaux. – Tél. 0.810.000.777.
ERDF dépannage. – Tél. 0.810.333.021.
GRDF dépannage. – Tél. 0.810.433.021.
Urgences vétérinaires. – Tél. 03.80.91.13.75 ou 03.80.81.83.12.
£LEJOURNAL
Agence du Bien public. ­ Boulevard Gustave­Morisot. Rédaction,
publicité, abonnements. Tél. 03.80.91.10.10.
Fax : 03.80.91.27.50. E­mail : agc.chatillon@lebienpublic.fr
Ouverte de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures.
ENBREF
CHÂTILLON-SUR-SEINE
Ciné-club
Le ciné-club commence sa saison par Soleil trompeur, co-
médie dramatique russe de Nikita Mikhalkov (2 h 15), pro-
jeté dans le cadre de Lire en fête consacré cette année à la
Russie. Rendez-vous mardi 21 septembre, à 20 heures, salle
Louis-Pascal du lycée Désiré-Nisard. Séance gratuite. Ren-
seignements au 03.80.91.10.94.
LAIGNES
Gymnastiquevolontaire
Reprise des activités de la gymnastique volontaire de l’Asso-
ciation sportive et culturelle de Laignes et ses environs (AS-
CLE), salle polyvalente de Laignes. Gym douce mardi, de
10 h 30 à 11 h 30, cotisation annuelle, 73 €. Gym tonique
mercredi, de 18 h 30 à 20 heures, cotisation annuelle, adul-
te, 120 € ; ados, 75 €. Gym enfant mardi, de 17 h 15 à
18 h 15, cotisation annuelle, 73 €. Tarif dégressif à partir du
second enfant et aux familles non imposables. Inscription
lors des séances, certificat médical obligatoire. Possibilité
de participer à deux séances d’essai. Renseignements au
03.80.91.19.94 ou 03.80.81.43.40.
BUNCEY
Sortieà laCoupolledes Anges
L’association Saint-Georges de Buncey organise une sortie
dimanche 7 novembre, à la Coupolle des Anges à Bussy-en-
Othe (près de Joigny avec repas spectacle Paris-Bonheur
avec les Dolly-Dollies). Tarifs : 80 €, adhérent et 88 € non-
adhérent. Inscription avant le 1
er
octobre auprès d’Annie
Perret (acompte de 50 €) au 03.80.91.41.63.
Cahier
Local
12
CHÂTILLONNAIS
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
CHÂTILLONNAIS. Le conseil communautaire de rentrée s’est tenu lundi après­midi.
Lasanté enpoint demire
L’
offre de santé en hau-
teCôte-d’Or est mena-
cée. Les él us de l a
communauté de communes
duPayschâtillonnais(CCPC)
le savent. En témoigne l’im-
portant dossier présenté lors
duconseil communautairede
rentrée qui s’est tenuà la salle
Luc-Schreder de Châtillon,
lundi après-midi. Claude Vi-
not, vice- président de la
CCPC et responsable de la
commission Santé a évoqué
la possible arrivée d’un cou-
ple d’ORLet ophtalmologue
dans le Châtillonnais. Encore
non officielle, la venue de ces
deux médecins d’origines bul-
gares a été rendue possible
grâce au concours d’un cabi-
net de recrutement qui a
d’ailleurs vu son contrat avec
la CCPCrenouvelé. Coût de
l’opération pour la commu-
nauté de communes : près de
25 000 € TTC. La CCPC at-
tendencoreàcesujet leverse-
ment de subventions éma-
nant de la région et de l’État.
La note apparaîtrait alors
moins salée pour le contri-
buable.
« Nous avons rencontré ces
deux personnes qui pour-
raient également choisir
d’autres destinations, donc
rienn’est encoregagné», tem-
père Henri Julien, président
de la CCPC.
Unechoseest sûre, ladélibé-
ration a fait consensus. l’un
des deux spécialistes pourra,
s’il le souhaite, s’installer à
l’hôpital de Montbard. Car
c’est certain, « la CCPC ne
construira pas d’infrastructu-
res médicales », dixit le prési-
dent.
Le coût de l’installation sur
les deux sites serait alors par-
tagé avec les communes du
Montbardois.
MAXIMECOURCHÉ
Les él us sont d’ accord :
deux nouveaux spécialistes
pourrai ent dans l es pro­
chains mois poser leurs va­
lises dans le Châtillonnais.
Un couple d’ORL et ophtalmologue devrait venir s’installer dans le Châtillonnais. Photo archives LBP

L’arrivée de
nouveaux
spécialistes est un
plus pour notre
offre de santé”
Claude Vinot
Jean et Andrée Moiziard,
uncouple d’artistes, ont leur
atelier sur le “Parcours de
l’alambiqué” dans une gran-
ge d’Aisey-sur-Seine. Tous
les deux ont des univers qui
apparaissent sombres au
premier abordmais en re-
gardant dans le détail, leur
univers est moins noir qu’il
n’y paraît, il faut trouver la
clé.
Jean Moiziard recrée des
mondes qui lui sont propres
et pourtant il part de détails
fugitifs réels entrevus, il crée
des mises en scène uniques
inhabituelles avec des ob-
jets récupérés comme ses re-
liquaires sous verre, il dit
« donner de la valeur à tout
ce qui est voué à être jeté ».
Des tableaux peints sur
des débris de plaquage de
bois sont plus faciles à ap-
préhender. Andrée est pein-
tre, peintre en transparen-
ces utilisant gouaches et
cires sur toile. Leurs œuvres
ont fait l’objet de publica-
t i ons e t de l i v r e s . Le s
œuvres de Jean Moiziard
appartiennent à l’art singu-
lier. Atelier ouvert le week-
e n d p r o c h a i n d e 1 5 à
19 heures ou sur rendez-
vous 03.80.93.28.70.
AISEY-SUR-SEINE
Parcours d’un coupled’artistes
Le couple Moiziard devant une création d’Andrée.
Photo Lucia Rambaud
KarinNeumannexposeelle-
aussi dans lecadredu“Par-
coursdel’alambiqué”dansses
ateliersàNesle-et-Massoult. À
côtédes fleurs qu’ellepeint
merveilleusement bienmais
dontellen’aimepasparler,elle
préfèresonautreunivers, plus
angoissant, pleind’inquiétu-
des devant unmondequi se
dégradematériellement mais
aussi moralement : «L’artiste
n’estpasseulementlàpourfai-
re dubeau». Ses toiles, ses
sculptures, sescompositions
d’objetshétéroclitesreflètent
biencessouffrancesavecses
femmesauxpoitrinesprovo-
cantes, les grenouilles qui
blanchissent sousl’actiondes
produits polluants, l’apoca-
lypserougeet noire, sesbébés
quivontàvau-l’eau,oùsesbus-
tesauxsept péchéscapitaux.
Cet universapporteangoisse
pourlesuns, bonheuret séré-
nitépourlesautres, selonces
propres préoccupations et
interprétationsdesœuvres.
Cetteexpositionestencoreà
voirleweek-endprochain, de
15à19heures, ousurrendez-
vousau03.80.93.14.16.
NESLE-ET-MASSOULT
Karin Neumann
un univers troublant
Karin Neumann devant l’une
des ses créations La Blouse
et le modèle. Photo L. R.
Au fil des dossiers
Leader. Le programme de liaison entre les ac­
tions de développement de l’économie rurale
(Leader) qui court jusqu’en 2013 va disposer
d’un support de communication. Les élus ont
rappelé à ce sujet que le programme devait
donner lieuàdenouvelles initiatives. LaCCPC
disposed’1,5milliond’eurosàdépenser avant
2013. « Si on ne dépense pas les crédits, les
subventions ne seront pas aussi généreuses à
l’avenir », averti Henri Julien.
Éolien. Le conseil a convenu de prévoir les
conditions de la mise en place de la fiscalité
professionnelle de l’éolien avant le 1
er
octobre
2010. Rappelons que trois zones de dévelop­
pement de l’éolien (ZDE) ont été désignées
dans le Châtillonnais.
Cuisine. La fermeture des cuisines du CHI de
Châtillon approche. Elles seront rapidement
rapatriées à l’hôpital de Montbard. « Certaines
personnes habitant en haute Côte­d’Or ne re­
çoivent déjàplusleur repas», arapportéunélu.
Le conseil a décidé d’interroger les organis­
mes compétents pour que les livraisons de re­
passoient prisesenchargesur tout leterritoire.
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
YONNE
Cahier
Local
13
Vendredi 17 septembre, à
18 h 30, la maison Jules-Roy
invite l’écrivaine Gabriele
Weingartner pour une ren-
contre littéraire.
L'auteure est en résidence
à Vézelay. Cette résidence
est organisée dans le cadre
du jumelage de la Bourgo-
gne avec la Rhénanie-Palati-
na t e t v i e nt s oul i g ne r
l’échange fructueux entre la
maison Jules-Roy et la Mai-
son des artistes d’Edenko-
ben qui , dans l e même
temps, accueille un auteur
bourguignon en résidence.
Cette rencontre permettra
au public de découvrir le
parcours étonnant de Ga-
briele Weingartner : traduc-
trice, journaliste, critique lit-
téraire et… romancière.
Entrée libre et gratuite.
INFORenseignements
au 03.86.33.35.01.
E­mail. : mjroy@cg89.fr/
VÉZELAY
Soiréelittéraire
franco-allemande
Gabriele Weingartner sera à la
maison Jules­Roy vendredi.
Photo LBP
L
a Communaut é de
communesentreCure
et Yonnes'est paréede
sesplusbellescouleurspour
ses Journées dupatrimoine
des18et19septembre. Lethè-
merégional est "Les voies de
communication". C'est pour-
quoi, lesAmisducanal duNi-
vernais proposent laprojec-
t i on du f i l m de J acques
Tréfouël, LeCanal duNiver-
nais, chemind'eau, chemin
d'avenir, samedi, à18heures,
dans lasallepolyvalentede
Vermenton.
Parailleurs, lessitesàvisiter
nemanquent pas, àcommen-
cerparl'abbayedeReigny,tou-
joursàVermenton, qui propo-
se diverses animations. De
nombreuxautresbijouxarchi-
tecturaux et patrimoniaux
sont àdécouvrirlorsd'uncir-
cuitqui nepeutqu'émerveiller
lesamateursdevieillespierres
etdemonuments.
Leprogrammeesttrèsriche:
ÀAccolay. –ÉgliseSaint-Ni-
zierduXII
e
siècle.
ÀArcy-sur-Cure. –Visite
desgrottes(7€aulieude8).
ÀBazarnes. –ÉgliseSaint-
VérainduXII
e
siècle.
ÀBessy-sur-Cure. –Église
Saint-EtienneduXIV
e
siècle
etlelavoirérigéen1850.
ACravant. –ÉgliseSaint-
Pierreet Saint-Paul duIX
e
siè-
cle. LedonjonduXIII
e
aservi
deprisonauChevaliersdel'or-
dredutemple. Marchedupa-
trimoineempruntant lesplus
bellesruesetruellesduvillage.
–Visitedes monuments si-
gnificatifsgrâceàunguideim-
primémis àdispositiondes
marcheursdanslescommer-
cesetlesyndicatd’initiative.
–Visitesaudioguidéesàpar-
tirdelahaltenautique.
– Expositionaulieu-dit le
Moulin(confluent delaCure
etdel'Yonne)surl'histoiredes
voiesfluvialesdeCravant.
ÀMailly-la-Ville. –Église
Saint- Adrien et chapelle
Saint-Marcdited’Avignyclas-
séesMonumentshistoriques.
ÀMailly-le-Château. –
ChapelleSaint-Siméonérigée
auXII
e
siècle et la chapelle
Saint-Nicolasservantauculte
desflotteursdebois.
ÀPrégilbert. –Enl’église
Notre-Dame, expositiongé-
néalogieet présentationdes
travauxdesauvegardedece
monument.
ÀSacy. –ÉgliseSaint-Jean-
Baptisteet sonsuperbeclo-
cheroctogonal.
ÀSainte-Pallaye. –Égliseet
crypteremarquablesqui are-
cueilli les reliques desainte
Pallaye.
ÀVermenton. –Abbayede
Reigny.Lancementdel'ouvra-
gedesAmisdeReigny :Reigny
entreidéaletréalité."
Samedi18, à16heures :con-
férence(entréelibre)"Lepatri-
moine, unehistoireancienne
pourunenotionrécente."
Dimanche19septembre, à
17heures :ConcertOrchestre
delachambredirigéparVicky
Lumbrose. Tarif : 5€.
AVALLONNAIS. De nombreuses animations sont proposées.
BaladeentreYonneet Cure
À l’occasion des Journées
du patrimoine, de très nom­
breux sites sont ouverts à la
visite dans la vallée entre
Cure et Yonne. Les ama­
teurs n’auront que l’embar­
ras du choix.
La forteresse de Mailly­le­Château domine le village. Photo LBP
Samedi 18 septembre, à
partir de 19 h 30, l’associa-
ti on Vausse Ani mati ons
propose de rendre homma-
ge à Django Reinhardt en
invitant le groupe de jazz
m a n o u c h e D j a n g o ' s
Dream.
« Son imagination fulgu-
rante, sa vélocité j amais
gratuite, son lyrisme à fleur
de peau et s a pr éci si on
impeccable » ont fait de
Django Reinhardt un des
premiers grands guitaristes
de renommée internationa-
le.
Les compositions les plus
connues de l'artiste (Nua-
ges, Minor swing…) seront
interprétées par les quatre
me mb r e s d u g r o u p e :
Cl aude Ti s s endi er à l a
c l a r i n e t t e , R o ma i n
Brizemur, Luc Desroy, à la
guitare et Enzo Mucci, à la
contrebasse.
INFOOuverture du site
à 18 h 30 avec possibilité de
visite. Renseignement
et réservation
au 03.86.82.87.28.
Tarif : 8 € ; réduit : 6 €.
E­mail. : prieuredevaus­
se@gmail. com/
CHÂTEL-GÉRARD
Hommageà DjangoReinhardt
Le groupe Django's Dream, interprétera plusieurs compositions
de l’artiste, samedi 18 septembre. Photo LBP
ENBREF
BRIENON-
SUR-ARMANÇON
Animations
Samedi 18 septembre, à 15,
16et 17heures, aulavoir dela
Poterne, dans le cadre des
Journées du patrimoine sont
programméesdeslecturessur
les faits divers et anecdotes
de 1870 à 1920.
CHÂTEL-CENSOIR
Concert
Un concert avec Anne David
accompagnée d' Alain Le
Luez (contrebasse et piano)
est organisé au camping du
Petit-Port, samedi 18 septem-
bre, à partir de 21 heures. Ta-
rif : 5 €. Tél. 03.86.81.05.33.
POILLY-
SUR-SEREIN
Gymnastique
Tous les mercredis, des cours
de gymnastique douce (de
9h 45à 10 h 45) et de gymto-
nique (de 19 h 30 à 20 h 30)
sont assurés aufoyer commu-
nal de Poilly-sur-Serein. Ren-
s e i g n e m e n t s a u
03.86.75.93.06.
VÉZELAY
Conférence
Samedi 18 septembre, à
15 heures, au centre Jean-
ChristophedeVézelay, l’asso-
ciation des Amis de Vézelay
propose une conférence inti-
tulée "Guerres de religion en
Bourgogne", animée par De-
nis Crouzet. Entrée libre.
Cahier
Local
14
SEINE ET TILLES
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Aprèsunetrêveestivalebien
méritée, l’association Ciné-
Rencontres a repris ses activi-
tés avec la projection d’un
filmfamilial Toy Story 3 qui a
accueilli quatre-vingt-trois
spectateurs àlasalledes fêtes.
Forted’uneannéedegrande
fréquentation, l'associationet
tous ses bénévoles espèrent
une nouvelle saison riche en
événements cinématographi-
ques. Le bilan de la saison
2009/2010 présente en effet
une hausse des spectateurs
très importante. Pour l’en-
semble des propositions et
dispositifs qu’elle a proposé,
2 283 spectateurs se sont re-
trouvés devant le grandécran
blancdressépar les bénévoles
de l’association. Ciné-tout pu-
blic, ciné-vacances, collègeau
cinéma, école au cinéma,
ciné-goûter, les nombreuses
propositions ont intéressé
toutes les tranches d’âges. Les
temps forts et succès de l’an-
née : Le Petit Nicolas et Ava-
tar. Mais, pour l’association, il
est important de proposer
une diversité de films à l’ima-
gedufilmenversionoriginale
et noir et blanc de Francis
Ford Coppola Tetro ou la soi-
rée débat autour du fi l m
Océans.
Pour cette rentrée filmfami-
lial, lechoixs’est portésur Toy
Story 3 avec ses quatre mil-
lions d’entrées. Permettre des
activités en famille, sensibili-
ser les jeunes à l’approche ci-
nématographique et mainte-
nir une activité culturelle en
milieu rural, tels sont les ob-
jectifs de l’association.
INFOProchain film: L'Âge
de raison, avec Sophie
Marceau. Genre : comédie,
romance, famille.
SELONGEY
Unerentréeau cinémaen famille
Quatre­vingt­trois spectateurs ont vu le film familial Toy Story 3.
Photo Maryse Morlot
L
e centre de secours de
Selongey a effectué, di-
manche dernier, sa
manœuvre mensuelle dans le
cadre champêtre de la piste
de karting de Selongey, en
concertation avec l'associa-
tion du Karting-Club selon-
géen. Les respons abl es
avaient choisi pour l'occasion
deux situations bien réelles
pouvant malheureusement
se produire dans toute course
automobile. Pour le premier
exercice, il s'agissait de la dé-
sincarcérationd'unpilotesui-
te àune collisionpuis, dans le
second tableau, il fallait réa-
gir sur un départ de feu dans
les stands. Après chaque in-
tervention, le débriefing tenu
par les moniteurs a permis
d'analyser l'organisation des
secours afin d'optimiser les
actions et gestes indispensa-
bles dans ce genre d'épreuve.
L'association du Karting-
Club selongéen propose ses
activités sur un circuit de
512 mètres répondant aux
normes de laFédérationfran-
çaise du sport automobile
(FFSA), suite à un arrêté pré-
fectoral obtenuenavril 2010.
Lasécurité avant tout
Pour répondre à ces exigen-
ces, le cluba effectué de nom-
breux travaux de sécurité
comme la création de bac à
sable, miseenplacedebarriè-
res de pneus afin de sécuriser
les pilotes ainsi que l'installa-
tion d'un grillage de protec-
tion pour le public. L'associa-
tion, qui affichait vingt-trois
licenciés pour 2009/2010, a
ouvert sa nouvelle saison
2010/2011 début septembre
et se dit prête à accueillir tou-
tes les nouvelles personnes
intéressées par cette activité
de sport mécanique. Elles
peuvent adhérer au club par
une licence, qui leur permet-
tra de pratiquer ce sport tous
les week-ends mais égale-
ment au cours de la semaine.
INFORenseignements : prési­
dent, Didier Mignotte,
8, chemin de Geney,
21260 Foncegrive, tél.
06.14.17.61.06, courriel :
didier.mignotte@orange.fr/.
Site du club :
karting.selongey.free.fr/.
SELONGEY. Untest desécuritégrandeur natureaétéeffectuéauKarting­Club.
Lecentredesecoursenaction
Le Karting­Club a effectué
d’importants travaux de sé­
curité sur son circuit. L’or­
ganisation des secours a
été mise à l’épreuve par les
pompiers.
L’évacuation du pilote est périlleuse suite à la collision. Photo Daniel Mêlé
ENBREF
SELONGEY
Enquêtepublique
LeCollectif environnementet
santé de Selongey, représenté
par Jean-Pierre Graff et Gé-
rard Gauvain, fait savoir
qu'une enquête publique est
ouverteconcernantlademan-
de de la Société explosifs du
Centre-Est pour l'autorisation
d'exploiter undépôt d'explo-
sifs sur la commune de Fon-
cegrive. Les pièces de l'affaire
sont déposées dans les mai-
ries de Boussenois, Crecey-
sur-Tille, Cussey-les-Forges,
Foncegrive, Marey-sur-Tille,
Selongey, Vernois-lès-Vesvres
et Villey-sur-Tille et peuvent
être consultées aux horaires
indiqués dans les mairies res-
pectives où unmembre de la
commission d'enquête dési-
gnée seraprésent.
GRANCEY-
LE-CHÂTEAU
Visitedel’église
Saint-Germain
Lors des Journées du patri-
moinedes18et 19septembre,
l'église Saint-Germain sera
ouverte à la visite de 14 à
18 heures samedi et diman-
che. Une visite guidée de l'édi-
fice permettra de mieux con-
na î t r e s e s or i g i ne s , s a
restauration et la participa-
tionde Georges Serraz.
À l’occasion de sa rentrée,
l'Association des donneurs
de sang de Selongey propo-
se, le 23 octobre, aux don-
neurs, anciens donneurs ou
non donneurs, un voyage
“Châteaux, cassis et vieilles
voitures en Bourgogne”.
Programme
Le rendez-vous est donné
à 7 h 45 pour un départ à
8 heures de Selongey en di-
rection du château de Savi-
gny-lès-Beaune pour visiter
ses différents musées de
9 h15 à 12 h15. Avant de re-
partir, petite halte dans les
caves du château avec une
dégustation de deux vins de
la propriété.
Le déjeuner sera pris, de
12 h 30 à 14 h 30, à la Ferme
Auberge de la Bâche à Bli-
gny-sur-Ouche (menuà défi-
nir 25 € tout compris).
De 15 heures à 16 h 30, di-
rection Châteauneuf-en-
Auxois pour la visite du châ-
teau dominant le canal de
Bourgogne, qui est l'un des
derniers vestiges de l’archi-
tecture militaire bourgui-
gnonne du XIV
e
siècle.
De 17 heures à 18 h 30, ar-
rêt au Cassissium à Nuits-
Saint-Georges. En flânant
dans les allées du musée, dé-
couver t e des s ept cl és
ouvrant les portes du mon-
de merveilleux du cassis.
Le retour à Selongey s’ef-
fectuera vers 19 h 30.
INFOInscriptions pour le
1
er
octobre avec paiement
à l'association, chez
Mme Nicole Gallimardet,
14, rue Véroille à Selongey.
Tarifs : donneur
et ancien donneur : 40 € ;
non donneur : 62 €.
SELONGEY
Les Donneurs desang
préparent leur voyage
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
OUCHE
Cahier
Local
15
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
3
3
3
2
9
6
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2314544
FLEUREY-SUR-OUCHE. Cinquante­cinqéquipages ont pris ledépart delaRétroscapade.
Bellesanciennesenbalade
Le premier rallye­promena­
de touristique a traversé la
vallée de l’Ouche et le Pays
de l’Auxois. L’occasion de
découvrir le patrimoine de
la région.
L’
associationMécapas-
sion21, présidéepar
Jean-Philippe Lour-
din, aorganiséenpartenariat
aveclacommunautédecom-
munesdelavalléedel'Ouche
(CCVO), sapremièreRétros-
capade, unrallyepromenade
touristiquedans lavalléede
l'Oucheet lePaysdel'Auxois.
Ledéparts'esteffectuédiman-
chematinàpartirde8heures
aprèsquelquesconsignesde
sécuritéet unefeuillederoute
remiseauxparticipants. Cin-
quante-cinqéquipages, adhé-
rentsounondel'association,
et venant detoutelarégiondi-
jonnaisemaisaussi deSaône-
et-Loire, duDoubs, duJura, et
delaNièvreont prisledépart
envoitures anciennes et de
collectionainsi quequelques
motards.
Rallyeoriginal
Lelongdeceparcours, les
participantsontdécouvertdes
paysages, mais aussi lepatri-
moinetypiquedelarégion:
vuesurlechâteaufort deMâ-
lain, lavoir, égliseetretabledu
XVI
e
siècleàÉchannay, levil-
lagemédiéval deFlavigny-sur-
Ozerainet celui deChâteau-
neuf, lebarragedeGrosbois.
Lapausedéjeuneravecrepas
collectif àLaFerme duHa-
meauapermisunevisitegui-
déeduCentredepromotion
ducheval detraitdel'Auxoisà
Bierre-lès-Semuroùunspec-
tacleéquestreaétéprésenté.
Auretour, le rendez-vous
était donné àBarbirey-sur-
Ouchepourletiragedelatom-
bolaet laremised'uncadeau
symbolique aux pilotes, en
présence du mai re Jean-
Claude Haymé ; dudéputé
Ber nar d Depi er r e et du
conseiller général Laurent
Grandguillaume.
Lepetit déjeuneret l'apéritif
ont étéofferts par l'Associa-
tiondesAssociationssporti-
ves(AssdesAss)delaCCVO.
Le président a remercié les
municipalités qui ont mis
locauxet parkings àdisposi-
tionet les bénévoles qui ont
concoctécerallyeoriginal.
1 La Seven part
en tête.
2 Photo de famille
à l’arrivée à Barbirey­
sur­Ouche.
3 Les curieux
intéressés par
les belles anciennes.
4 Une MG, une
Triumph Italia 2000,
prêtes pour le départ.
5 L’équipage
remonte la capote
avant la pluie.
Photos Colette Petot
1
2
3 4
5
Cahier
Local
16
DIJON
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Bonnes Adresses
Commerçants, artisans pour figurer dans cette rubrique :
03 80 42 42 34
2
2
7
4
3
0
9
BÂTIMENT - CONSTRUCTION
MTM
Vérandas - Volets roulants - Fenêtres PVC
Portails - Portes de garage
46, rue de Longvic - 21300 CHENÔVE - Tél. 03.80.52.14.15
2
3
2
8
3
5
7
2
3
1
0
5
5
6
MAÇONNERIE
MTM
Maçonnerie - Dalles de vérandas
Modifications d’ouvertures
Impasse Jean-Perrin
CHENÔVE - 03.80.52.14.15
FABRICANT BOIS
FABRICATION DE PIQUETS - VENTE
Chutes de bois mises en sac
ZAC La Nouroy - 21220 GEVREY-CHAMBERTIN
Tél. 06 14 95 20 92
philippe.pallain@sfr.fr 2
3
3
3
1
6
1
ARROSAGE
T.S.E.V
Conception, plan, réalisation et maintenance
de systèmes d’arrosage automatique.
Pose de cuves de récupération des eaux de pluie.
Renseignements au 03.80.43.28.77 ou 06.80.72.21.34
2
3
0
9
0
9
5
ANTIQUITÉ-BROCANTE
RENNER FRANÇOIS
Achète cher 7/7j tous meubles, objets anciens, bibelots, tableaux, pendules
bronzes, poupées et vieux jouets, violons, livres anciens
cartes postales, montres, pièces de monnaie, médailles tout genre...
Cheminées, dalles. Débarras maison, déplacement gratuit toutes régions
Tél. 03.80.76.07.03 - Velars-sur-Ouche 2331862
SERVICES À DOMICILE
ADOM SERVICES
Jardinage, petits bricolages, gros travaux ménagers
et vitrerie. 50 % déductibles d’impôt
DIJON - 2, rue de Bourges, 21000 - Tél. 06.43.57.32.06
www.adomservices-21.com 2
3
0
9
0
9
3
2333267
MONTE-ESCALIERS
Autonomie Confort Mobilité
Monte-escaliers droits ou tournants
Scooters électriques - Baignoires à porte
25 % crédit d’impôt possible
Visite et devis gratuits
Renseignements : tél. 0 811 652 161 (prix d’un appel local)
VINS
Nous rachetons vos vins
champagnes, chartreuse, rhums, cognacs, armagnacs...
Récents et très vieux, même imbuvables (collection)
Contacter Frédéric au 06.77.40.95.47 Je me déplace
2
3
1
4
5
4
2
2
3
2
5
3
3
0
ENBREF
RANDONNÉE
Roller
Vendredi 17 septembre se déroulera une rando roller ni-
veau orange, parcours “toboggan”, 15 km, secteur facultés,
Saint-Apollinaire, Grésilles. Rendez-vous à 20 h 45, place
Darcy. Renseignements : www.dijonroller.com/.
PATRIMOINE
Lecafé Tolix
Aujourd’hui, à partir de 19 heures, au café Tolix, café éphé-
mère et vintage, à l’hôtel particulier, 5, rue Musette, venez
écouter l’étonnante aventure de ces meubles chinés par Bri-
gitte Durieux, l’auteur dulivre Le Mobilier industriel. Réser-
vations : tél. 03.80.53.35.16.
D
imanche, l’ADP(As-
sociationde plaquo-
musophilesdeDijon)
fait “sauter”lePuits deMoïse:
cinquième pièce de sa collec-
tionàl’emblèmedeDijon.
SaBourse nationale de cap-
sules de champagne (la 16
e
qu’organise l’Associationde
plaquomusophiles de Dijon),
auCellier de Clairvaux, coïn-
cideavecsonlancement.
Après le palais des Ducs
(2006), la porte Guillaume
( 2007) , l ’ Our s Pompon
(2008), le Bareuzai (2009) et
donclePuitsdeMoïse(2010),
l’ADP annonce pour 2011
une édi ti on l i mi tée de l a
Chouette:peinteàlamainpar
MarcDuchamp(lireencadré)
et numérotée. Plaques demu-
selet coiffant les bouteilles
Lacroix-Triaulaire et fils, de
Merrey-sur-Arce: motifs colo-
riés sur plaque de tôle décou-
péeenflan, fabriquésparlaso-
ciété Geraudel à Épernay,
emboutis et muselés d’unseul
mouvement audomaine.
Incises sur latranche, lafrise
duvigneron, lalégendedel’il-
lustrationet les deuxmots Di-
jon, Champagne.
Histoire de rappeler que le
comté de Bar-sur-Seine ap-
partint au duché de Bourgo-
gne : les bornes aulieudit Le
Bourguignon (à la sortie du
chef-lieu) et à Neuville-sur-
Seine témoignent decette an-
cienne ligne de partage. Qui
faillit coûter séant aux pro-
ducteurs aubois l’appellation
champagne.
Bourse nationale ? L’ADP
n’aaucunmal : «Ondéborde
cheznosvoisins! », sourit Do-
minique Charvet (lire enca-
dré), son secrétaire, ensei-
gnant à l ’ uB. Cent ci nq
adhérents, Bourguignons,
Francs-Comtois, et jusqu’en
régionparisienne. Et depuis
queles Flamands - plaquomu-
sophiles avertis - en2007ont
mis le nez dedans... Sûr, le
chef-d’œuvre de Claus Sluter,
ils vont sel’arracher !
L’ADPne prévoyait pas un
tel engouement : « En 2006,
ontablait sur 300 à 500 bou-
teilles... Aujourd’hui, onenest
à 1 500 bouteilles par exem-
plaire».
AvisauxDijonnais: neman-
quez pas la Bourse nationale
decapsulesdechampagne, di-
manche de 9 à 18 heures, au
Cellier de Clairvaux, 27, bou-
levardde La Trémouille à Di-
jon. Entréegratuite.
ÉLISABETHHUARD
INFOTél. 06.76.27.78.35;
adp21000@yahoo.fr ;
http://asso­dijon­plaquo.
pagesperso­orange.fr/.
Di manche, au Cel l i er de
Clairvaux, la Bourse natio­
nale de capsules de cham­
pagne lancera la petite der­
nière de l’ADP à l’emblème
de Dijon.
BOURSE
Collection de capsules de l’ADP. La Chouette fera l’objet d’une édition limitée, en 2011. Photo LBP
Bulles dechampagne
et capsules deBourgogne

Témoins
du temps où le
comté de Bar-sur-
Seine appartenait
au duché
de Bourgogne.”
Dominique Charvet
Cuvéespécialepour laChouette, édition limitée, en 2011
Cuvée spéciale pour une édition limitée à 300 exemplaires...
La Chouette est pour lors entre les mains de Marc Du­
champ... « Du champ’, ça ne s’invente pas ! », se réjouit Do­
minique Charvet, admiratif du travail d’artiste du peintre pla­
quomusophile. Lui­même s’est jusqu’ici chargé de capter la
lumière ­ au meilleur moment du jour ­ sur les monuments
symboles de la capitale des ducs : mais « la Chouette enpho­
to ne rendait rien ». L’idée d’un motif estampé positif en relief
a vite été abandonnée : la matrice seule aurait coûté 1 800 €.
Cahier
Local
20 TÉLÉVISION
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
HOMMAGE
La télévision salue Claude Chabrol
Les hommages à Claude
Chabrol, décédé dimanche
à l'âge de 80 ans, se pour-
suivent cette semaine, no-
tamment sur France 5. Ven-
dredi, la chaîne rediffusera,
à 20 h 35, un portrait du
réalisateur. Le lendemain, à 17 h 55, Serge Moati lui dé-
die un numéro spécial de «Cinémas, le magazine». Di-
manche, à 19 heures, les téléspectateurs pourront revoir
l'entretien qu'il a accordé à Patrick Poivre d'Arvor, le 22
février. Paris première lui consacre une nuit entière, ven-
dredi, composée de plusieurs de ses films.
BIOPIC
Christian Karembeu fait son cinéma
Dans le cadre de sa poli-
tique de développement de
la fiction, le groupe Ende-
mol annonce le tournage
prochain de «Kanak, l'his-
toire oubliée», le biopic de
Christian Karembeu. Le film
sera coécrit par Didier Lacoste («Lagardère»...), Béatri-
ce Espinasse («Fais pas ci, fais pas ça»...) et l'intéressé
pour France télévisions. L'histoire reviendra sur le parcours
du footballeur, de ses débuts à son intégration au FC
Nantes. Qui pour incarner l'ancien milieu de terrain néo-
calédonien? Lui, quelques kilos en moins?
FICTION
Clémentine Célarié ferme les maisons closes
sur France 3
Marthe Richard? Elle est
restée dans l'histoire pour
avoir fait fermer les maisons
closes. Un téléfilm, destiné
à France 3 et dont le tour-
nage s'achève, retrace sa
vie. Clémentine Célarié in-
terprète cette héroïne aux multiples facettes: «C'est un
personnage difficile à cerner, explique-t-elle. Il m'a fal-
lu du temps avant de pouvoir l'appréhender. Je me suis
mise dans sa peau quand on m'a coiffée comme elle: les
gens ne me reconnaissaient pas, j'étais vraiment deve-
nue Marthe Richard». Celle-ci a été successivement es-
pionne durant la Première Guerre mondiale, pionnière
de l'aviation et conseillère de Paris à la Libération. C'est
à ce poste qu'elle a fait passer une loi qui mit fin à la
prostitution réglementée en faisant fermer les maisons
closes en 1946. Mais son personnage est ambivalent:
«On ne sait pas ce qu'elle a vraiment été, ajoute l'actri-
ce Clémentine Célarié. Je pense que c'est une guerrière.
Aujourd'hui, quand j'ai des galères, elle m'aide. Je pen-
se à elle et elle m'inspire».
INDISCRETIONS
DVD
Arte fait renaître
Charlot
Lobster Films et Arte Édi-
tions, soutenus par l'Asso-
ciation Chaplin, annoncent
la sortie le 17 novembre de
«La naissance de Charlot-
Keystone 1914», un coffret
de 4 DVD dédié à l'univers
de Charlot. Au menu: des
archives, des œuvres restaurées, des films inédits...
SOLIDARITÉ
André Manoukian, parrain de cœur
Parrain de l'association
Cœur de Gazelles (aide
médicale, scolarisation...
au Maroc), André
Manoukian a soutenu la
sortie du calendrier et
l'agenda Gazelles 2011
lors de son concert pari-
sien samedi dernier.
Vincent Martinez, Gabriel-
le Lazure, Marco Prince,
Danièle Evenou et bien
d'autres sont venus à La Ci-
gale acclamer le juré de
«Nouvelle star». Après avoir
parcouru des milliers de ki-
lomètres dans le désert ma-
rocain, vingt-huit partici-
pantes du Rallye Aïcha des
Gazelles 2010, dont les ani-
matrices Anne-Gaëlle Ric-
cio et Nathalie Vincent, ont
pris la pose bénévolement
pour illustrer le calendrier.
FILM TV
Damidot: «Ce tournage,
c'est des vacances!»
L'animatrice de «D&CO», au centre, joue dans un nouvel opus de «Victoire Bonnot».
M6 diffuse le deuxième
épisode de «Victoire
Bonnot», téléfilm avec
Valérie Damidot. La
conseillère principale d'é-
ducation affronte un déla-
teur qui veut lui nuire en
révélant un aspect obscur
de son passé.
Souvenez-vous... Aupara-
vant affectée dans un lycée de
Seine-Saint-Denis, Victoire
Bonnot a dû quitter l'éta-
blissement, suite au suicide
d'un élève. Usant toujours
de son franc-parler, Valérie
Damidot résume l'histoire à
sa façon: «L'épisode est
chiant pour Victoire, car un
corbeau balance des horreurs
sur sa g... On l'accuse du sui-
cide d'un gosse, ce qui la rend
malade, car elle sait bien
qu'elle n'y est pour rien».
Non loin de là, le réalisa-
teur Philippe Dajoux se met
à rire. C'est que ces deux-là
se connaissent bien et Valé-
rie Damidot reconnaît qu'el-
le n'aimerait pour rien au
monde tourner avec quel-
qu'un d'autre. «Je travaille
en toute liberté avec Philip-
pe. Nous avons recréé une
espèce de petite famille avec
l'équipe et c'est rassurant.
On s'amuse, on invente, on
réécrit des scènes, au point
que David, le premier assis-
tant réalisateur, se met par-
fois à paniquer.»
Si Philippe Dajoux ne se
prend pas au sérieux, rien ne
lui échappe. Et, sur le tour-
nage, il a l'habitude de sti-
muler ses acteurs avant une
scène en hurlant: «Attention,
je veux de la vie, du relief!».
Et, pour mettre du «relief»
sur le tournage, Valérie Da-
midot n'hésite pas. «Quand
je tournais "D&Co", j'arri-
vais sur les chantiers et je
bossais vingt heures par jour
dans le froid. Aussi, quand
on m'a dit, avant le premier
épisode de "Victoire Bon-
not": "Tu vas voir, la fiction
c'est vachement fatigant et
compliqué", je n'ai pas pu
m'empêcher de m'écrier, tel-
lement le tournage avait été
agréable: "P...! Mais c'est les
vacances, les enfants!"»
Valérie Damidot ne croit
pas aux audiences. Pourtant,
c'est bien le succès du pre-
mier épisode et ses 4,7 mil-
lions de téléspectateurs qui
ont décidé M6 à repartirpour
une deuxième aventure. Valé-
rie Damidot, elle, pense déjà
au troisième épisode et a fait
part de ses idées sur le scé-
nario à l'équipe de tourna-
ge. Une vraie bande à Bon-
not!
GILLES BOUSSAINGAULT
INFO M6 - 20 h 40
«Victoire Bonnot»
Sur le tournage de «Victoire
Bonnot», Valérie Damidot a
déclaré être payée 2 000
euros par jour pendant 16
jours. «C'est beaucoup
d'argent, commente-t-elle,
mais tout le monde s'imagine
que nous avons des salaires
de footballeurs. Nous ne
sommes pas comme
Gourcuff, à 400 000 euros par
mois!»
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
TÉLÉVISION
Cahier
Local
21
TNT
6. 20 Zoé Kézako 6. 45 TFou
11.05 Secret Story 12.00 Les
douze coups de mi di 12.50
L'affi che du j our 13.00 Jour-
nal 13.55 Les Cordier, juge
et fl i c 5 Fi l m TV. Policier. Fra.
2000. Réal.: Paul Planchon.
Faux-semblants. 15.30 Femmes
de l oi Fi l m TV. Policier. Fra.
2001. Réal.: Laurent Carcélès.
Crime passionnel. 17.25 New
York police judiciaire 18.20
Secret Story 19.10 Une
fami l l e en or 20.00 Journal
20.45 SÉRIE
Mentalist
Policière. 3 épisodes dont 2 iné-
dits. Avec : Simon Baker, Owain
Yeoman, Tim Kang, Robin Tun-
ney.
ESPRIT, ES-TU LÀ?
Un architecte est retrouvé mort
dans la maison qu'il venait
d'acquérir. Le manoir est
considéré comme hanté et
abriterait un trésor dans ses
murs.
Fringe
Fantastique. 2 épisodes inédits.
LA TRAVERSÉE.
Un agent du FBI enquête sur
un homme capable de chan-
ger d'aspect à volonté.
0. 50 Compte à rebours 1.45
Secret Story 2. 40 50mn Insi-
d e
14.29 Soyons prévoyants
14.30 Allô, docteurs ! 15.05
Mangoustes & Co 15.30 La
route des deux océans 16.30
Afrique : l e grand Ri ft 17.25
C l'info 17.30 C à di re ?!
17.45 C dans l ' ai r 19.00 C à
vous 19.55 Histoire classée
20.25 C à vous l a sui t e
20.35 MAGAZINE
La maison France 5
Loisirs. Prés.: Stéphane The-
baut. 50 minutes.
21.25 Silence, ça pousse !
22.10 C'est notre affaire
22.45 C dans l ' ai r 23.50 La
route des cerisiers en fleurs
TF1
23.15 SÉRIE
9. 35 Amour, gloire et beauté
9. 55 C'est au programme
10.55 Motus 11.30 Les
z'amours 12.00 Tout le
monde veut prendre sa
place 12.50 Le progrès en
questions 13.00 Journal
14.00 Toute une histoire
15.10 Comment ça va bien !
16.15 Le Renard 17.25 En
toutes lettres 18.05 On n'de-
mande qu' à en ri re 19.00
N'oubliez pas les paroles
20.00 Journal
20.35 FI LM TV
Les Petits Meurtres
d'Agatha Christie
Policier. Fra. 2010. Réal.: Eric Wo-
reth. 1h35. Inédit. Avec: Antoine
Duléry, Marius Colucci, Léna
Breban, Yannick Choirat.
JE NE SUIS PAS COUPABLE.
Un double meurtre a été
commis dans la maison d'une
riche suffragette : le commis-
saire Larosière entre en scè-
ne et suspecte la fille de la
victime.
Le bureau
des plaintes
Ce rendez-vous humoristique
et décalé s'appuie sur l'un des
travers présumés des Français:
leur capacité à se plaindre de
tout et en permanence.
0. 15 Journal de l a nui t 0.30
Des mots de mi nui t
France 2
22.10 DIVERTISSEMENT
6. 00 EuroNews 6. 45 Ludo
11.05 Mercredi C sorties
11.15 Pl us bel l e l a vi e 11.45
12/13 13.00 Direct chez
vous ! 13.35 En course sur
France 3 13.50 Inspecteur
Derrick 14.55 Inspecteur
Barnaby Fi l m TV. Policier. Un
village très coté. 16.40 Cultu-
rebox 16.45 Sl am 17.25 Des
chiffres et des l ettres 18.00
Questions pour un champion
18.40 19/20 20.10 Plus belle
l a vi e
20.35 MAGAZINE
Des racines
et des ailes
Reportage. Prés.: Louis Laforge.
L'ABBAYE DE CLUNY.
Invités: Frédéric Mitterrand,
ministre de la Culture et de
la Communication; Frédéric Di-
dier, architecte en chef des
Monuments historiques; Frédé-
ric Faucher, président de l'as-
sociation «Mémoire médié-
vale».
22.30 Soi r 3
Ce soir (ou jamais !)
Culturel. En direct.
Frédéric Taddeï accueille une
pléiade d'invités issus d'horizons
divers, qui débattent en direct
de sujets d'actualité.
0. 10 Nous nous sommes tant
aimés 1. 10 Espace franco-
phone
France 3
22.55 MAGAZINE
12.05 Les Guignols de l'info
12.20 L'édition spéciale (C)
14.00 Royal Pai ns Desyntox.
14.40 Dragonball Evolution
Film. Fantastique. EU. 2009.
16.05 Le petit journal de la
semaine 16.25 Le Coach Film.
Comédie. Fra. 2009. 17.50 Le
journal des jeux vidéo 18.15
Les Simpson (C) 18.40 Le JT
de Canal + (C) 19.05 Le
grand journal (C) 20.30 La
grande soirée Champions
League (C)
20.45 SPORT
Marseille
Spartak Moscou
Football. Ligue des champions.
1re phase. 1re journée. Grou-
pe F. En direct.
Avec la présence de Chelsea,
l'ogre anglais, tout autre ré-
sultat qu'une victoire face
au Spartak Moscou serait
ressenti comme une contre-
performance pour l'Olympique
de Marseille.
Les rencontres de
la soirée de mercredi
Football. Ligue des champions.
1re phase. En direct.
A la suite de l a rencontre dif-
fusée en première partie de
soirée, retour sur chacun des
autres matches du jour.
23.45 The Pacifi c 3 ép.
Canal+
22.35 SPORT
12.45 Arte journal 13.00 Sur
les volcans du monde 13.30
Globalmag 14.00 Life, l'aven-
ture de l a vi e 14.45 Conte
d' été 55 Film. Comédie senti-
mentale. Fra. 1996. 16.35
Karambolage 16.50 Construi-
re l e f utur 17.35 X:enius
18.05 360°, GEO 19.00 Arte
journal 19.30 Sur les volcans
du monde 19.55 Life, l'aven-
ture de l a vi e
20.40 DOCUMENTAIRE
Ronald Reagan,
l'enfance d'un chef
Histoire. Fra. 2009. Réal.: Antoi-
ne Vitkine. Inédit.
Président américain au par-
cours atypique, Ronald Rea-
gan était un homme solitai-
re et intelligent qui est de-
venu anticommuniste à la sui-
te d'une grève.
Juan Carlos,
l'enfance d'un chef
Politique. Fra. 2008.
Juan Carlos montre dès le dé-
but de son règne qu'il est at-
taché à faire de l'Espagne une
démocratie moderne.
22. 40 Les Neuf Reines 55
Film. Policier.
Arte
21.35 DOCUMENTAIRE
6. 00 M6 Musi c 6. 10 M6 Kid
7. 20 Disney Kid Club 8.20
M6 Ki d 8. 50 M6 boutique
9. 50 Sue Thomas, l'oeil du
FBI 2 épisodes. 11.40 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
12.45 Le 12. 45 12.55 Ma
famille d'abord 2 épisodes.
13.45 Merci, les enfants vont
bien ! 55 Fi l m TV. Comédie. 2
épisodes. 17.45 Un dîner
presque parfai t 18.45 100%
Mag 19.45 Le 19. 45 20.05
Un gars, une fi l l e
20.40 FI LM TV
Victoire Bonnot
Drame. Fra. 2010. Réal.: Philip-
pe Dajoux. Inédit. Avec : Valé-
rie Damidot, Mathieu Spinosi,
Laurent Fernandez, Jean-Charles
Chagachbanian.
LE SECRET.
Une conseillère d'éducation
pense qu'un élève est victi-
me de mauvais traitements et
tente, par ailleurs, de dé-
masquer l'auteur de lettres
anonymes.
Les parents les plus
stricts du monde
Découverte. Fra. 2 volets inédit.
Ile Maurice: 2 adolescents ten-
tent de retrouver un équilibre
en se rendant dans une famille
d'accueil sur l'île Maurice.
1. 15 Genesis : l'origine du
crime 55 2. 25 M6 Musi c
M6
22.30 DOCUMENTAIRE
France 5
11.30 Alerte Cobra 13.20
TMC i nfos tout en images
13.35 Le meilleur
d'«Incroyable mais vrai, le
mag' » 15.15 Jamie Oliver, au
secours des cantines 16.10
Ma drôl e de vi e 18.00
MacGyver 18.55 L'Agence
tous risques 2 épisodes.
20.40 DIVERTISSEMENT
Le meilleur
de l'humour
Humour. Prés.: Laurence Boccolini.
22h40: Spécial Kad Merad.
0. 10 Les Chevaliers du fiel
mouillent leur chemise au
Zénith Spectacle. Humour.
1. 47 Musi c i n the Ci ty
TMC
10.35 @ vos cl i ps 11.30 E-
classement 12.35 Talent tout
neuf 12.45 Les Simpson 2
épisodes. 13.40 Le Caméléon
2 épisodes. 15.40 Talent tout
neuf 15.50 Fan de stars
17.50 Le Caméléon 2
épisodes. 19.30 Les Simpson
2 épisodes. 20.15 AZAP
20.35 MAGAZINE
Enquêtes criminelles...
Société. «Enquêtes criminelles: le
magazine des faits divers».
Prés.: Sidonie Bonnec. 1 h 55.
22.30 Vies croisées Magazine.
Société. 0. 40 Météo 0.50
Tendances 2. 35 Programmes
de l a nui t
W9
8. 25 Nicky Larson 2 épisodes.
9. 15 Naruto 2 épisodes. 10.10
Les enquêtes impossibles
Magazine. Société. 12.00 Les
Vacances de l'amour 2
épisodes. 13.50 Medicopter 4
épisodes. 17.15 Dawson 3
épisodes. 19.40 Dragon Ball Z
2 épisodes.
20.35 FI LM TV
Otages en péril
Suspense. EU. 1999. Réal.: Gus-
tavo Graef-Marino. 1h45. Avec:
Peter Weller, Daryl Hannah.
22.20 Magma, désastre
volcanique Fi l m TV. Fantas-
tique. 23.55 Journal 0. 05 Ça
va se savoi r
NT1
Retrouvez l es programmes
de France 5 en bas de page.
qCINÉ PREMIER 14H40
SOLARIS FI LM. SCIENCE-FICTION
EU. 2002. Réal.: Steven Soderbergh. 1 h 40. VM.
qRTL9 20H35
LEÇONS DE SÉDUCTION FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
EU. 1996. Réal.: Barbra Streisand. 2 h 5 .
qCINÉ STA R 20H40
TALONS AIGUILLES FILM. COMÉDIE DRAMATIQUE
Esp. 1991. Réal.: Pedro Almodóvar. 1 h 55. VM.
qARTE 22H40
LES NEUF REINES FILM. POLICIER
Arg. 2000. Réal.: Fabián Bielinsky. 1 h 50. VOST.
qEUROSPORT 16H00
TOUR D'ESPAGNE 2010 CYCLISME
17e étape: Penafi el - Penafi el (46 km cl m). En di rect.
qSPORT+ 20H30
REAL MADRID ( ESP)/AJAX AMSTERDAM (P-B) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ SPORT 20H40
MILAN AC ( ITA)/AUXERRE ( FRA) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
qCANAL+ 20H45
MARSEILLE ( FRA)/SPARTAK MOSCOU ( RUS) FOOTBALL
Ligue des champions. 1re phase. 1re journée. En direct.
SPORT
FILMS
Cahier
Local
22 DÉTENTE
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Les Profs, la BD recommandée anti-morosité par l’Éducation
nationale !
Suivez le prof d’histoire débutant, le prof de gym
sur-vitaminé, la prof de français sexy, le prof de philo blasé
et la prof d’anglais peau de vache dans leur croisade contre
l’ignorance et le poil dans la main !
L
e
s
P
r
o
f
s
t
o
m
e
1
3
©
B
a
m
b
o
o
é
d
i
t
i
o
n
-
P
i
c
a
&
E
r
r
o
c
-
w
w
w
.
b
a
m
b
o
o
.
f
r
LA BANDE DESSINÉE
CETTE BANDE DESSINÉE VOUS EST OFFERTE PAR VOTRE PARTENAIRE
Les profs
12/30 (© ed. Bamboo, Charnay-lès-Mâcon)
(sortie nationale de l’album en librairie, octobre 2010)
Chapitre V
– O
ui, peut-être, ré-
pond-elle les
dents serrées. Veux-tu que
nous redemandions un peu
de thé ?
Au cours de la prome-
nade matinale, sous un so-
leil déjà chaud, sa colère
est longue à se dissiper. Elle
ne pourra s’apaiser tout à
fait que lorsque, s’asseyant
à l’ombre d’une petite place
pour y déjeuner avec sa
mère, elle devra admettre
que la rencontre tant sou-
haitée n’a pas eu lieu.
– La présentation est à
deux heures, rappelle Émi-
lie au début du repas. Il ne
faut pas que nous nous at-
tardions trop.
D’ un air embarrassé,
Blanche acquiesce. Émilie
fait un signe net au serveur
et commande prestement
du poisson grillé tandis que
sa mère cherche ses mots.
Et à sa fille qui a renoncé
désormais à obtenir au
cours de ce petit voyage
quelques instants sans cha-
peron, elle demande d’une
voix confuse :
– Est-ce que cela t’ennuie-
rait beaucoup si je ne t’ac-
compagnais pas chez mon-
sieur Paine ?
Blanche imagine que sa
fille court un danger à cha-
que coin des rues de laville.
Mais là où il n’est question
que de travail, rien ne sau-
rait lui arriver.
Et comme Émilie, inter-
dite, ne répond rien, elle
s’empresse d’ajouter :
– Je n’ai rien à faire là-
bas. Je n’y serais pas à ma
place. J’ai peur de te gêner.
Émilie approuve de la
tête, se compose un air dé-
gagé.
– Oui, oui. Ne t’inquiète
pas. J’irai seule. Tu seras
mieux à te reposer à l’hôtel.
–Tu en es certaine ? s’as-
sure Blanche dans un der-
nier scrupule.
– Absolument. Sois tran-
quille.
Au fond d’elle-même,
Émilie se réjouit de pou-
voir reprendre pied dans
un monde qui, pense-t-elle,
est véritablement le sien.
(A suivre)
N
o
137 — Editions Armançon
FEUILLETON
L’Impossible
Armistice
Claire Aronica
Notre publication adhère au
Directeur général
Directeur de la publication :
Christophe MAHIEU
Président d’honneur : François BACOT
LE BIEN PUBLIC - Société anonyme
Siège social : 7, boulevard Chanoine-Kir - BP 21550
21015 Dijon Cedex - Tél. 03.80.42.42.42
Imprimerie : S.A. Les Journaux de Saône-et-Loire
71880 CHATENOY-LE-ROYAL
Principal actionnaire : S.A.S EBRA
Commission paritaire : 0411 C 80667
ISSN 0998-4593
Dépôt légal : A parution
Audience : 164 000 lecteurs LNM
Rédacteur en chef : . . . . . . . . . . . . Michel MEKKI
Directeur de la publicité : . . . . . Christian ROUX
Directeur des ventes : . . . . . Cédric LE BORGNE
Abonnements : . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.60
Rédaction : . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.24
Publicité :. . . . . . . . . . . . . . . . Tél. 03.80.42.42.34
Publicité extralocale : . . . Quotidiens associés
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . tél. 01.53.75.78.20
2
3
3
3
9
1
5
Retrouvez les infos
www.bienpublic.com
e
n
d
ire
ct
su
r
:
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
DÉTENTE
Cahier
Local
23
SUDOKU
N° 1
5 9
6 2
1 3 6
3 7 1 4
8 5 7
6 9 8
8 3 6 5
2
4
N° 3
9 7 6
4 5 8
9 3 4
4 9 7 5 1
1 3 4
2 9
5 7
2 7 1 8
N° 2
Solutions des jeux
R C I R
P E T R I F I E R
F O I R E U S E
S O U T E L O T
U T E B E N I
E L I R E N F
E M I G R E E
J E U R I R O
A M A T I B
V A N P E G R E
V A M P L A S
V E
N A
R E
E
N
P
O
O
V
I
E
S
N ° 1
9 3 1 8 4 2 7 6 5
7 4 6 9 3 5 8 1 2
8 2 5 7 1 6 9 3 4
6 7 2 5 8 1 4 9 3
4 8 9 6 7 3 5 2 1
5 1 3 4 2 9 6 7 8
3 6 4 2 9 8 1 5 7
1 9 8 3 5 7 2 4 6
2 5 7 1 6 4 3 8 9
N ° 2
4 5 8 1 2 9 3 6 7
7 9 6 5 8 3 2 4 1
1 2 3 4 6 7 5 8 9
3 7 9 2 1 8 4 5 6
6 8 5 7 9 4 1 3 2
2 1 4 3 5 6 7 9 8
9 4 7 8 3 2 6 1 5
5 6 2 9 4 1 8 7 3
8 3 1 6 7 5 9 2 4
N ° 3
D E S H O N O R E R
I N A U G U R E E
S C I E R G A I N
S O R E N A C L E
E L U S O N L
M U T E S E M U S
I R O N E S A S E
N E P E T A R I R
E I E N A R O T
R U E G R A I N E
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 0
MOTS CROISES - Force 1 MOTS FLECHES - Force 3
Horizontalement
– A – Couvrir de honte. – B –
Organise une cérémonie d’ouver-
ture. – C – Faire des tronçons de
bois. Bénéfice financier. – D – A
moitié soûl. Se fait tirer l’oreille.
– E – Il a atteint la majorité. C’est
bon pour les ânes. – F – Opères
un transfert. Touchés en plein
cœur. – G – Composés aromati-
ques à odeur de violette. Elle est
fétide pour la férule. – H –
Punaise qui affectionne les eaux
stagnantes. Puiser jusqu’à la
dernière goutte. – I – Napoléon
sortit vainqueur de cette bataille.
Evacuation de gaz. – J – Passage
en ville. Pépin ou noyau.
Verticalement
– 1 – Répandre çà et là. – 2 – Un endroit où flatter son cheval. – 3 – On l’appelle
aussi capucin. Domaine de rêveur. – 4 – Accueillir avec hostilité. Il sauva son père
lors de l’incendie de Troie. – 5 – Dévoreuse de lardons. Représentation du nano-
gramme. – 6 – Pratique de naturiste. Théâtre très prisé par les Japonais. Son nom
brille en tête d’affiche. – 7 – Il peut faire l’objet d’un don. – 8 – Ses idées vont à
l’encontre du progrès. Contrarié. – 9 – Image trompeuse. – 10 – Elle est prise en
main pour diriger. Incrustation de pierres.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
UN PEU
COINCÉE
CHANGER
EN PIERRE
ÉPREUVE
ÉLIMINA-
TOIRE
ET TOUT
LE RESTE !
AU NIGERIA
EN A FAIT
GRINCER
PLUS D’UN !
RÉPONDRE
EN ÉCHO
ARTHROPODE
TERRESTRE
DIFFICILE
À ENTRAÎNER
VOUÉE
À L’ÉCHEC
MAGASIN
DE
CHARBONNIER
INDIEN EN
AMÉRIQUE
NOMMER
À UN POSTE
ELLE A TOUT
QUITTÉ
NOUS ÉVOQUE
LE NARRATEUR
FOURGON
CROQUE-
MONSIEUR
TIENS ALORS !
NON
D’UN LARDON !
b b b b
d d d d a
a
a
a
a
a
HASARD PLUS
OU MOINS
HEUREUX
BIEN REMERCIÉ
CUEILLIE GRAIN
À GRAIN
C’EST
UNE MANIÈRE
DE FAIRE
FAIT
RÉFÉRENCE
EN FRANCE
BOULOTS
COMPTE
EN SUISSE
PALINDROME
EMPLI
D’HUMOUR
SANS LUSTRE
QUEL
GOUFFRE !
À MOITIÉ ROND
BON HOME
DES NEIGES
BIEN
HEUREUX
ASSOCIATION
DE MALFAI-
TEURS
SONT EN MER
SUR
LES GENOUX
NUMÉRO 93
RAFRAÎCHI
CORS EN BOIS
c
c
c
c
d
c
d
c
d
d
c
d
c
d
d
c
c
c
c
d
d
c
c c
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03-20/04)
TRAVAIL : Harmonie et équilibre
sont au rendez-vous dans vos ac-
tions. Vous serez sollicité à de nombreuses
reprises. AMOUR : Ménagez vos proches.
Vous êtes blessant et maladroit dans vos
propos. SANTE : Equilibrée.
TAUREAU (21/04-21/05)
TRAVAIL : Vous allez oublier les
tracas professionnels et connaître
une journée en tous points intéressante.
AMOUR : Ne jouez pas double jeu. Misez
sur la franchise au lieu de vous empêtrer
dans des histoires invraisemblables. SAN-
TE : Excellente.
GÉMEAUX (22/05-21/06)
TRAVAIL : Divergences de vue
avec votre entourage. De la dis-
cussion naîtra une meilleure entente.
AMOUR : Vos réactions sont très inatten-
dues. Vos proches n’arrivent pas bien à
vous suivre. SANTE : Mangez légèrement.
CANCER (22/06-22/07)
TRAVAIL : Passez à l’offensive.
En jouant sur l’effet de surprise,
vous parviendrez à tirer le meilleur profit de
la situation. AMOUR : Trop d’hésitations et
de jalousie. La journée ne sera pas simple
à gérer et il faudra faire contre mauvaise
fortune bon cœur. SANTE : Très stable.
LION (23/07-23/08)
TRAVAIL : Rien à signaler d’im-
portant. Une journée calme dans
l’ensemble, dont vous pourriez profiter pour
faire le point. AMOUR : Vous manquez
d’objectivité. Si vous pensez être le seul à
avoir raison, vous avez bien tort ! SANTE :
Bonne.
VIERGE (24/08-22/09)
TRAVAIL : Si votre entourage pro-
fessionnel fait preuve d’une mau-
vaise foi éhontée, servez-vous de votre fi-
nesse d’esprit pour lui clouer le bec !
AMOUR : Votre charme agira. N’en profitez
pas pour dissimuler vos mauvais côtés.
SANTE : Bonne.
BALANCE (23/09-22/10)
TRAVAIL : Evitez toute hâte in-
tempestive. C’est au contraire en
faisant preuve de modération et de réflexion
que vous parviendrez à vos fins. AMOUR :
Ne vivez pas d’espoir. Il vous faut au
contraire du concret et des preuves pour
avancer. SANTE : Dos douloureux.
SCORPION (23/10-22/11)
TRAVAIL : Un marché peut se
conclure. Une journée propice
pour une signature ou un engagement.
AMOUR : Faites la part des choses. Vous
voulez brouiller les cartes, pensant à tort
que cela vous servirait. SANTE : Fatigue
générale.
SAGITTAIRE (23/11-21/12)
TRAVAIL : Excellente journée,
des rencontres intéressantes, et
pour certains, des rentrées d’argent possi-
bles. AMOUR : Vos sentiments sont au
beau fixe. Cadeaux, soirée romantique et
attentions se doivent de ponctuer cette
agréable journée. SANTE : Massages
conseillés.
CAPRICORNE (22/12-20/01)
TRAVAIL : La vigilance s’impose.
D’aucuns vous jalousent et
contrarieront vos activités. AMOUR : Evitez
toute discussion. Certes, vos torts sont né-
gligeables, mais il importe de ne pas com-
pliquer les choses. SANTE : Surveillez votre
alimentation.
VERSEAU (21/01-19/02)
TRAVAIL : Il est temps de réagir.
Sachez vous mettre en évidence
pour sortir surtout d’un climat pesant.
AMOUR : Confiez vos problèmes. L’être
cher saura vous écouter, vous comprendre
et vous aider. SANTE : Sommeil agité.
POISSONS (20/02-20/03)
TRAVAIL : Vous êtes trop obstiné
et vous voulez toujours avoir le
dernier mot. Attention à cette attitude pour
le moins dérangeante ! AMOUR : De bon-
nes inspirations animent vos décisions.
Votre partenaire vous suit les yeux fermés.
SANTE : Mangez des fruits.
Cahier
Local
24 MÉTÉO
LE BIEN PUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
AUJOURD’HUI
AUJOURD’HUI EN FRANCE
DEMAIN ÉPHÉMÉRIDE
LES PROCHAINS JOURS
TEMPÉRATURES EN BOURGOGNE
Beau temps
Brouillard
Ciel voilé
Belles éclaircies
Variable, averses
15
18 27
Variable, orageux
Neige
Pluie
Orages
Direction et force
du vent
Matin Après-midi Températures
Il y a un an Hier
PARIS Strasbourg
Lille
Brest
Nantes
Bordeaux
Lyon
Toulouse
Nice
Marseille
Ajaccio
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Louhans
Le Creusot
Montceau-les-Mines
Cluny
Villefranche-sur-Saône
MÂCON
Bourg-en-Bresse
Chalon-sur-Saône
Autun
Charolles
Dole
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
Auxonne
Avallon
DIJON
Montbard
Beaune
Digoin
Tournus
Montceau-les-Mines
MÂCON
Chalon-sur-Saône
Louhans
Autun
Charolles
Châtillon-sur-Seine
Pouilly
Arnay-le-Duc
Saulieu
Fontaine-Française
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
DIJON
Montbard
MÂCON
Autun
12 17
12 17
12 17
10 18
10 18
11 18
19 11
10 19
10 19
11 20
11 20
12 21
10 22
10 22
11
10
22
22
11 24
11 20
11 21
11 21
11 22
11 22
11 22
7H16
19H52
15H46
-
7H18
19H50
16H29
0H07
8 17
1118
1118
1118
1219
12 19
13 20
12 20
1120
12 20
1220
1220
8 17
1119
11 19
10 19
15 19
1117
1518
1619
1126
13 28
1627
1225
1416
1824
15 26
8 19
10 20
7 17
8 19
7 17
8 18
4 16
7 18
5 17
7 18
4 17
6 18
6 20
6 21
6 20
7 20
Vendredi Lundi Samedi Dimanche
258
30
25
20
30
8 15
Perturbation peu active. Le ciel se chargera en matinée par le nord de la Côte d'Or et de faibles
pluies suivront l'après-midi. Du côté de la Saône et Loire, les éclaircies seront plus durables et un peu de
pluie pourra toucher le nord du département vers le soir. Les températures seront en baisse en général.
Un ciel variable et un temps sec prédominera jeudi. FLORENT LOCATELLI, METEONEWS
MERCREDI 15 SEPTEMBRE 2010
e
jour de l’année
LE SAINT DU JOUR
Saint-Roland
DICTON DU JOUR
“De beau raisin, parfois pauvre vin”
D’AUTRES
COTES DE LA SAÔNE (hier vers 11h)
Saint-Albin -0.35
Gray 0.76
Auxonne 0.35
Doubs Besançon 2.10
Verdun 1.07
Chalon 1.86
Mâcon 1.59
Pour éviter le péché, garda le silence pendant
vingt-six ans, avant de mourir le 15 septembre
1386 à Borgo San Domino (Italie)
2004 Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan
qualifie pour la première fois la guerre en Irak
d"illégale"
2008 La faillite de la banque américaine Lehman
Brothers donne le signal de la crise mondiale et
d'une série de fortes baisse boursières
Conance: 8/10
9 21
Conance: 8/10
Conf. 7/10 Conf.6/10 Conf. 7/10 Conf. 6/10 Le temps restera
souvent sec et des
éclaircies alterneront
avec des passages
nuageux. Quelques
pluies sont toutefois
envisagées sur l'est de
la Saône et Loire
samedi. Le soleil sera
de retour lundi.
2
3
4
0
8
2
0
MERCREDI
VOTRE PETITE ANNONCE
annonces.fr
bourgogne
£Créez vos alertes
£Affinez vos
critères de
recherche
£Découvrez plus
de photos
0 810 12 12 28
PRIX D’UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIXE
N°Azur
Citadine premium. Polyvalente et branchée
Une nouvelle dimension
Audi repousse tous les murs, même ici à Berlin, pour imposer sa nouvelle A1.
Une trois-portes à
quatre places en moins
de quatre mètres :
Audi a trouvé la bonne
formule pour intégrer
le cercle des grandes
citadines. Son A1 ne
renie aucune des
valeurs d'Ingolstadt,
mais s'offre une petite
touche de fantaisie
avec un arc de toit de
couleur contrastante.
En essence ou diesel,
de 86 à 122 ch, cette
Audi sortira aussi en
version Sportback
à cinq portes, pour
encore plus de
polyvalence. PAGE 2
PRÉSENTATION
Infniti M
Avec la M, la filiale de
luxe de l'alliance Renault-
Nissan s'attaque sans
complexe aux poids
lourds allemands. PAGE 4
Indian
Chief Classic
Avec son gros V2 plein
de caractère et sa ligne
rétro, elle exprime
toute la démesure
américaine. PAGE 5
STOPANNONCES
Retrouvez nos
petites annonces
et nos offres spéciales
en pages intérieures
2313725
NOUVEAU HONDA CRV à découvrir chez Espace Premium à CHENÔVE
02
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Audi. A1
Un brin de fantaisie
Audi ne pouvait rester plus long-
temps sur l'échec de son A2.
Ingolstadt s'est donc remis à
l'ouvrage pour inscrire une A1
dans la parfaite continuité de ses
gammes. Cette nouvelle citadine
véhicule toutes les références de
la marque.
A
udi va mieux. Non
pas que le construc-
teur allemand ait
beaucoup fléchi, mais recu-
ler, même un peu, fait
toujours mal à un premier
de la classe. Audi projette
donc de finir l'année avec
1 050 000 ventes, un record
permis grâce à la Chine,
mais aussi à la petite A1 qui
débarque pour la rentrée.
Start & Stop pour tous
Moteurs essence TFSI
76 et 122 ch d'un côté,
inusables diesel TDI 90
et 105 ch de l'autre, ou
quatre bonnes raisons de
prendre la route. Une
boîte S-Tronic à double
embrayage branchée sur
le TFSI 122, voilà le meil-
leur équipage pour jouer
les grands seigneurs.
Les piétons admiratifs
en tournent de l'œil.
Mais pour une escapade
en campagne, rien de tel
que quelques gouttes de
gazole et une boîte méca-
nique bien en phase avec
le TDI 105 ch. Même si
son gabarit et son système
Start & Stop de série
la destinent aux complexes
urbains, cette nouvelle
A1 au châssis réglable est
capable de mener grand
train sur autoroute. Avec
elle, Audi fait donc une
nouvelle fois mouche.
Bernard Bastien
Sophistication. Audi ne cède pas à la facilité.
Les arches de la A1 sont disponibles en quatre teintes.
Équipement. Le système de coupure moteur Start
& Stop est disponible sur l’ensemble de la gamme.
A1 TDI 105
Longueur : 3,95 m
Largeur : 1,74 m
Coffre : de 270 à 920 l
Moteur : diesel 1 598 cm
3
Puissance : 105 ch
Couple : 250 Nm
Vitesse maxi : 190 km/h
0-100 km/h : 10,5 s
Conso. mixte : 3,9 l/100 km
Rejets de CO2 : 103 g/km
Bonus écologique : 500 €
Atouts
L'image de marque
Le style réussi
La polyvalence
L'agrément de conduite
Faiblesses
L'accès arrière
Le coffre étroit
Les prix
Tarifs
1.2 TFSI 86 : 16 400 €
1.6 TDI 105 : 19 400 €
FICHE TECHNIQUE
Une boîte S-Tronic à double embrayage
branchée sur le TFSI 122 : le meilleur
équipage pour jouer les grands seigneurs
Le constructeur aux
anneaux s'était essayé
naguère au genre citadin
avec une certaine A2,
championne de légèreté et
de sobriété. « Trop tôt »
avait dit le marché, effrayé
par sa silhouette ingrate.
Audi a donc dessiné une
A1 à la nouvelle mode
d'Ingolstadt, avec juste ce
qu'il faut d'originalité pour
convaincre 5 000 clients
français dès cette année et
14 000 en 2012, lorsque
la gamme sera complète.
Anneaux authentiques
En découvrant la A1,
le regard se pose irrésisti-
blement sur ses arcs laté-
raux qui soulignent le toit,
du pare-brise au hayon.
Un sourcil que Audi pro-
pose en quatre teintes et
qui impose une contrainte
industrielle à son usine de
Bruxelles, sauvegardée spé-
cialement pour la cir-
constance. Ce travail de
peinture est une façon
de dire que même pour
une entrée de gamme,
l'enseigne ne saurait céder
à la facilité. Ce détail stylis-
tique n'enlève rien aux
traits caractéristiques de
cette Audi, sa large calan-
dre, ses feux de jour à
LED ou ses jantes bien
marquées, jusqu'à la déme-
sure avec une propo-
sition en 18 pouces sur
certaines versions. L'im-
pression générale est
donc bonne même si l'on
aurait aimé plus de fantai-
sie. Et attention aux coups
sur les larges portes non
protégées !
Un décor cossu
À l'intérieur, c'est aussi
du Audi pur jus. Lorsqu'on
y touche, l'impression
de qualité se confirme.
Aux places avant, le
volume est généreux avec
des réglages en tous sens.
L'accès à l'arrière, pour
deux passagers seulement,
est plus acrobatique,
mais c'est la loi du genre.
La future version Sport-
back viendra corriger
ce léger écueil. Com-
mandes bien placées, auto-
matismes suffisants (feux,
climatisation), touches de
chrome et voyants lumi-
neux teintés en rouge
complètent cette belle
ambiance, où seuls les
aérateurs manquent d'élé-
gance malgré leur cerclage
dont on peut choisir la cou-
leur. À l'extrême arrière,
on regrette un coffre étroit,
cependant extensible grâce
aux sièges rabattables.
Extérieur. L'arc de toit de couleur contrastante
introduit un détail inédit dans l'univers d’Ingolstadt.
Intérieur. Rien ne manque à bord de la A1, qui
exploite dans le détail la technologie en usage chez Audi.
Toyota Verso-S
Minispace. Depuis l'arrêt de la Yaris Verso, il manquait un minispace dans
la gamme Toyota. Le géant nippon comblera cette lacune
en dévoilant son nouveau Verso-S lors du
Mondial de Paris, le 2 octobre prochain. Long d'environ
4 m, ce futur concurrent des Citroën C3 Picasso, Kia
Venga et autres Opel Meriva sera disponible à 15 500 €.
Peugeot iOn
Nouvelle ère. La première citadine française
100 % électrique va démarrer sa
carrière à l'occasion du Mondial de
l'auto. Elle ne sera d’abord disponi-
ble que dans le cade d'une offre de
location sur 5 ans, à 499 €/mois.
★★★★★
LA
NOTE
2
3
1
3
7
2
6
04
AUTO
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
Infiniti. M
Le nouvel emblème
Racée et performante, l'Infiniti M
possède de nombreux arguments
pour prendre des parts de marché
aux routières allemandes.
M
ême si la gamme
Infiniti s'étoffe pro-
gressivement depuis
son arrivée en France en
2008, la filiale premium du
groupe Renault-Nissan reste
discrète face au rouleau
compresseur Audi-BMW-
Mercedes. La M, dont les
deux premières générations
n'étaient pas importées sur
le Vieux Continent, prend
désormais place au-dessus
de la G dans la gamme de
la marque. Avec 4,95 m de
long, elle se positionne en
rivale directe des Alleman-
des A6, Série 5 et Classe E.
Loin d'être timide, l'Infiniti
en impose d'abord visuelle-
ment. Dans la lignée du
splendide concept Essence
présenté en 2009, le
constructeur a habillé son
nouveau vaisseau amiral
d'une carrosserie aux galbes
très sensuels, même si l'on
peut regretter le manque de
Peu à peu, Infiniti prend pied sur l'ensemble des segments premium du marché européen.
Une panoplie
de gadgets à faire
pâlir Mercedes
Rescapés de l'ère soviétique
À savoir
subtilité de certains gim-
micks. Les lignes bodybuil-
dées de la M n'ont rien d'un
coup de bluff, et la routière
japonaise confirme au volant
qu'elle est bien une voiture
de caractère. Sous son capot,
on retrouve le V6 3.7 de
320 ch qui fait déjà les beaux
jours de la G37 et de la Nis-
san 370Z. Toujours aussi
onctueux et musical, il per-
met à la M d'afficher des per-
formances de GT en toute
décontraction, malgré une
boîte automatique à sept rap-
ports pas vraiment à la
pointe de la réactivité. Côté
châssis, c'est Byzance, du
moins sur la version S dotée
de roues arrière directrices.
Sans sacrifier le confort de
ses passagers, l'Infiniti mon-
tre des velléités sportives,
bien retranscrites par des
commandes au touché cris-
tallin. Pour 50 000 €, la
grande propulsion nippone
peut en outre compter sur un
différentiel électronique et
une panoplie de gadgets sécu-
ritaires à faire pâlir la Mer-
cedes la mieux dotée.
Niels de Geyer d’Orth
À l'intérieur de la M, on retrouve une planche de bord et
une console centrale symétriques, typiquement Infiniti.
La qualité des matériaux a progressé par rapport au FX.
Si cet habitacle ne possède pas le cachet de celui d'une
Jaguar XF, son atmosphère à la fois cosy et high-tech en
fait un cocon où il fait bon voyager. Son excellente habi-
tabilité et le confort remarquable de son amortissement
comme de sa sellerie y sont d'ailleurs pour beaucoup.
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
Lada Granta, le low-cost russe
POLE POSITION
Site AutomotoCompare.fr
Le comparateur d'assurances
Le groupe TF1 s'est associé à Assurland, le leader de la com-
paraison d'assurance en France, pour lancer Automoto-
Compare.fr. Ce site web offre aux internautes la possibilité
de comparer en quelques clics les meilleures offres d'une
quarantaine d'assureurs auto et moto. Ce service gratuit leur
permet ainsi de trouver la formule la mieux adaptée à leur
véhicule et à leur budget.
Citroën DS3 Racing
Les chevrons sauvages
Les commandes de la DS3 Racing sont ouvertes. Mais il n'y
en aura pas pour tout le monde ! La petite bombe française
est en effet limitée à 2 000 unités. Animée par un bloc
1.6 THP de 202 ch, cette version exclusive abat le 0 à
100 km/h en 6,5 s ! Une performance qui la place en rivale
des musculeuses Mini Cooper JCW et Renault Clio RS. Son
châssis et ses trains roulants ont de plus été retravaillés pour
favoriser les sensations. Des sensations que l'on ne peut
goûter que contre un chèque de 29 990 €.
Mazda2 restylée
En vedette sur le stand Mazda
Élue voiture de l'année en 2008, la Mazda2 s'offre déjà
quelques retouches. Une nouvelle face, un changement
de style intérieur, un châssis optimisé et des moteurs
répondant aux normes antipollution Euro5 sont au pro-
gramme. Des modifications à découvrir en octobre, lors
du Mondial de l'automobile, où Mazda présentera éga-
lement son très sobre bloc diesel 1.6 MZ-CD de 115 ch.
Les trois grands Russes
Le 5 avril 1966, le président
du Conseil des ministres de
l'URSS, Alekseï Kossy-
guine, affirma la nécessité
d'une nouvelle usine d'auto-
mobiles en Union soviéti-
que. Après la signature d'un
accord avec Fiat, des mil-
liers d'ouvriers furent enga-
gés à l'édification de VAZ,
la Voljskiy Avtomobilny
Zavod ou « usine automo-
bile de la Volga ». Pour des
raisons de prononciation,
la toute première voiture
soviétique, la Jigouli, fut
diffusée à l'Ouest sous
l'enseigne Lada – mot dési-
gnant une petite embarca-
tion de la Volga, d'où
le navire sur son logo.
Devenue AvtoVAZ en 1993,
avto signifiant auto, ce
constructeur s'est longtemps
partagé le marché sovié-
tique avec GAZ, « l'usine
automobile de Gorki » et
UAZ « l'usine automobile
d'Ulianovsk ».
Ceux que l'on surnomme
les Russian Big Three, les
trois grands Russes par
analogie aux American Big
Three, restent méconnus en
Occident. Les constructeurs
russes intéressent pourtant
nos grands groupes euro-
péens. Renault, qui a pris
25 % de participation chez
AvtoVAZ, va contribuer à
la modernisation de la
gamme Lada grâce aux véhi-
cules de sa filiale roumaine
Dacia. De ce rapproche-
ment naîtra en 2011 une
berline ultra low cost nom-
mée Granta, très proche de
la Dacia Logan et qui coû-
tera 5 600 €. Aujourd'hui
dans la tourmente, GAZ
envisage quant à lui un par-
tenariat avec Volkswagen.
L’Allemand en profiterait
ainsi pour combler son
retard sur Renault. La cam-
pagne de Russie ne fait que
commencer...
LE BIENPUBLIC
Mercredi 15
septembre 2010
MOTO
05
Indian. Chief Classic
Afaire de gros Sioux…
La marque américaine Indian
Motorcycle produit des machines
d’exception sur les bases d'un
patrimoine plus que centenaire.
Sensations fortes et démesure
sont au rendez-vous… pour peu
qu’on en ait les moyens !
N
on, Harley n’est pas
le seul constructeur
de motos améri-
cain ! Ni le plus ancien,
d’ailleurs. L’histoire de Indian
Motorcycle remonte à 1901
– deux ans avant celle de
Harley-Davidson –, et si
cette marque a connu une
longue mise en sommeil,
la voilà bel et bien ressusci-
tée. Elle est même importée
en France depuis peu.
Indian revendique un sta-
tut d’artisan, avec une pro-
duction limitée et très haut
de gamme : la Chief Classic,
son modèle le plus « aborda-
ble », est affiché à 29 990 € !
C’est du brutal
Cette élégante machine,
nettement inspirée des
modèles Indian originaux,
attire tous les regards avec
ses formes douces, ses
garde-boue enveloppants,
ses chromes ciselés, sa selle
en cuir clouté... L’Indian
Chief Classic est massive,
mais harmonieuse, soignée
jusque dans le détail, à
l'image de sa tête d’Indien
BD
Joe Bar Team, tome 7
Après six ans de pause, les
joyeux lurons du Joe bar
Team remettent le contact.
Dans ce 7e opus de la BD
motarde, Ed la Poignée et
sa bande laissent place à Jé-
rémie Lapurée, Pierrot
Leghnôme et Paul Posi-
chon, de nouveaux venus
aux montures modernes,
mais au pilotage tout aussi
outrancier. La radars vont
chauffer ! Prix : 9,95 € aux
éditions Vent d'Ouest.
qui s'avance en figure
de proue. Moteur comme
planche de bord sont de
véritables joyaux, mixant
avec talent la tradition et
la technologie de pointe.
Son sculptural V-twin de
1 720 cm
3
à injection élec-
tronique dispose par exem-
ple d’un ingénieux puits
central de refroidissement
afin d’évacuer les calories.
Une fois en route, l’émo-
tion gagne encore en inten-
sité. Viril : voilà le qualifi-
catif le mieux adapté au
tempérament de ce chef
indien ! Brutal et généreux,
son moteur prend aux
tripes dès les plus bas
régimes. Et si les perfor-
mances restent éloignées de
celles d’un dragster,
l’Indian fait tout de même
preuve d’une sacrée santé
pour un tel gabarit. Mais se
faire remarquer par ses
lignes et son caractère ne
suffit pas à en faire une
machine parfaite. Car sa
conduite manque de rigueur.
Lourde, longue, l’Indian se
montre bien peu agile.
Cette bonne Américaine
n’est assurément pas la
reine des petites routes alpi-
nes. Mais il suffit que l’hori-
zon se dégage un peu pour
en profiter en solitaire –
selle monoplace oblige !
Bertrand Thiébault
Une monture hors normes… et hors de prix !
Viril : voilà
le qualificatif
le mieux adapté
au tempérament
de ce chef indien
GAZ
MAVXI TRAIL
Super Ténéré
Tarif en baisse
Commercialisée depuis
cet été an France, la XT
1200 Z Super Ténéré
n'est toujours disponible
qu'en First Edition, une
version suréquipée factu-
rée 14 990 €. Sa version
Standard, que Yamaha
a confirmé pour 2011,
coûtera 1 000 € de moins.
Pour 13 990 €, donc, le
maxi trail routier nippon
sacrifiera ses valises laté-
rales ainsi que sa protec-
tion de phare, mais il
conservera son antipati-
nage et son ABS com-
biné. Un coloris noir fera
enfin son apparition, en
plus des bleu et gris de
lancement.
Site : yamaha-motor.fr
Chief Classic
Moteur : bicylindre en V
Cylindrée : 1 720 cm
3
Puissance : 70 ch
Couple maxi : 136 Nm
Poids à sec : 330 kg
Vitesse maxi : 160 km/h
Atouts
Une œuvre d’art
Le caractère moteur
Faiblesses
Le comportement aléatoire
Le freinage trop agressif
Tarif
29 990 €
FICHE TECHNIQUE
Festival de la moto et du scooter
LE ZOOM
DE LA SEMAINE
L’unique rendez-vous français
La rentrée du 2-roues
À défaut d’un Mondial du
2-roues couplé à celui de
l’automobile, les motards
et scootéristes auront droit
à la rentrée à un Festival
de la moto et du scooter.
La deuxième édition de
l'événement se tiendra du
24 au 26 septembre au Parc
des expositions de Paris-
Nord Villepinte (93). Sans
prétendre à la dimension
internationale de l’Intermot
de Cologne ou de l’Eicma
de Milan, ce Festival pour-
rait tout de même créer la
surprise. Toutes les plus
grandes marques répon-
dront à l’appel.
Outre les stands d’exposi-
tion, l’interactivité et
l’action seront de mise.
Des pistes d’initiation (50
et 125 cm
3
) seront instal-
lées et des essais routiers
toutes cylindrées seront
organisés. Les véhicules
électriques seront mis en
avant dans un espace
dédié, avec, là aussi, des
essais à la clé. Le public
français pourra notam-
ment y découvrir la
gamme de motos élec-
triques américaines Zero
Motorcycles. Le spectacle
sera de la partie et les ani-
mations nombreuses, avec
notamment des shows
acrobatiques de freestyle
(FMX) et des démonstra-
tions de trial. Une épreuve
de rallye routier se dérou-
lant sur deux jours et cou-
vrant plus 800 km sera
ouverte aux plus témé-
raires (motos à partir de
125 cm
3
). Pour que la fête
soit plus belle et que tous
les sens restent en éveil,
des concerts de rock
seront organisés en soirée.
Le tarif unique s’établit à
7 €. Informations complé-
mentaires disponibles sur
Festivalmotoscooter.com.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->