Vous êtes sur la page 1sur 128

RÉSEAU

TÉLÉPHONIQUE
COMMUTÉ

RTC A. Oumnad 1
Structure du RTC
Poste
Téléphonique
Ligne
Téléphonique

Commutateur
de transit

commutateur
Faisceaux
de circuits

RTC A. Oumnad 2
Réseau Local et Dorsal

Réseau local

Backbone

RTC A. Oumnad 3
Le RTC est un réseau mondial

Satellite

Centre de
transit
international

Liaison
terrestre ou
Soumarine

RTC A. Oumnad 4
Infrastructure du Réseau local
Le Poste
Point Téléphonique:
de concentration
Sous
permetrépartiteur
d’échanger
Répartiteur Général: : :
Câble de transport :
Câble
Mini de Distribution
répartiteur permettant : Branchement Branchement
Bâtis
- Voix sur
Equipement le trottoir
Câble de qq.en
Branchement
de regrouper les: sous
lignessol
Centaines PC

permettant
Câble
du de de
centre qq.
derattachement
dizaines
brancherde
individuelles
de paires placé
- signalisation dans enun câble PC PC
Ligne
les
paires
câbles
bifilaire
aérien
permettant de ou
distribution
de posé
0.4 à en
de inondable
brancher 0.6
de
caniveau
distribution
non Distribution
avec
plein
les terre
les câbles
- Sonnerie,
lignes desde de de
câbles
avec regards visite
transport
Petite boite
transport plastique
avec le ou
14, 28, 56, …, 448
à-2688
métallique
112 Tonalités,
commutatteur depaires
14 à 28 PC

paires - Numérotation
SR
SR SR
Transport

Répartiteur

Centre de
Rattachement
Commutateur

RTC A. Oumnad 5
Le Réseau Dorsal (backbone)

Le réseau dorsal est constitué :


 des commutateurs qui forment les
nœuds du réseau
 Les faisceaux de circuits qui
peuvent être de cuivre, Optiques ou
Hertziens

 Le réseau peut avoir des structures


très variées

RTC A. Oumnad 6
Réseau maillé
CR

CR

CR
C’est débile CR

CR

CR

CR

CR

RTC A. Oumnad 7
Réseau étoilé maillé
CR CR

CR

CT CT
CR
CR

CT
CT

CR

CR
Le maillage est un
CR CR CR
Compromis entre le
coût de commutation et
le coût de transmission

RTC A. Oumnad 8
Réseau étoilé
CR

CR

CR

CT CT
CR
CR

CT Doit être
surdimensionné

CT
CT

CR

CR

CR CR

CR

RTC A. Oumnad 9
Réseau étoilé (2)
CR

CR CR

Moins gros
CR
CT
CT

CR

CT CT
CR

CT
CT

Compromis
entre coût des CR
CR CT et celui
CR
des faisceaux
CR

RTC A. Oumnad 10
Structure en Anneau SDH
CR CR
CR
CT

CR
CR CT
CR CR

CR
CT
CR

CR

CT
CR

CT

CR
CR

CT CR

CR

CR

RTC A. Oumnad 11
La structure classique

ZAAM
CL CAA
ZAA
CAA
ZTS
ZAA
CTS
CTS CAA

CAA ZTS

CTP CTP
ZTP ZTP

ZAA CTS
CTS
CAA

ZAA ZAA
ZAA CAA CAA

ZTS CAA

ZTS

RTC A. Oumnad 12
Poste téléphonique

Condensateur
d’arrêt 2µF
Ligne
écouteur téléphonique
el or a p
e dti ucri C

micro

Commutateur de
Commutateur Sonnerie
numérotation
lié au combiné
fermé au repos

RTC A. Oumnad 13
Boucle locale

48V

RTC A. Oumnad 14
Boucle locale
Courant de Résistance
boucle Équivalente
33 à 50 mA ligne + centre

Résistance
48V
équivalente
du poste

C’est le courant de boucle qui


transporte la voix et la
signalisation
RTC A. Oumnad 15
Envoi du numéro
(numérotation impulsionnelle)

48V

I Inter digit
Chiffre 3 > 350 ms Chiffre 5 Inter digit

40 mA

66ms une impulsion = 100 ms , Bd /Md = 2


33ms 10 impulsions/seconde

RTC A. Oumnad 16
Envoi de la parole
Microphone à charbon

Boule souple remplie


Pour simplifier on suppose que la
de grains de charbons
résistance du microphone est la
seule résistance de la boucle locale
I 48V

Le fait de comprimer/décomprimer
les grains de charbon modifie la
Contact métallique résistance de la boucle
proportionnellement au
membrane mouvement de la membrane qui
elle même varie au rythme de la
I
voix. Il en résulte que le courant
de boucle varie comme la voix.

RTC A. Oumnad 17
Circuit de parole

Le circuit de parole réalise


l’interface entre la ligne Ligne
téléphonique (2fils) et le
combiné (4 fils). Les signaux
sortant et entrant sont
superposés dans la ligne
téléphonique. Il faut un circuit On utilise un transformateur
pour les séparer : le signal différentiel avec 4 accès. Si une
issu du microphone doit aller ferme une entrée avec l’impédance
vers la ligne et le signal de l’entrée opposée (Za = ZL), on
arrivant de la ligne doit aller obtient le fonctionnement illustré.
vers l’écouteur.

Za
symbole ZL

RTC A. Oumnad 18
Exemple de bobine d’adaptation
Ecouteur Micro I1 et I2
Vm Vm
I1 = , I2 =
I3
ZL Za
N3:60

N1
I1 et (N1,N3) I 31 = I1
N3
N2:50 N1:200
N
820Ω I2 I1 Ligne ZL I2 et (N2,N3) I 32 = 2 I 2
0.1 µF Micro N3
Za

Les enroulement N1 et N2 sont fait de sorte à ce que I31 et I32 soient en


opposition de phase. Pour que le système soit adapté il faut que le courant
résultant I3 soit nul, c’est-à-dire I31 = I32

N 1 Vm N 2 Vm N1 Z L
= =
N3 Z L N3 Za N2 Za

RTC A. Oumnad 19
Schéma simplifié du poste téléphonique

Ecouteur

micro

Za Sonnerie

RTC A. Oumnad 20
Poste téléphonique avec antiparasite

K1 K
K2
Za K3

A l’ouverture de K1, I passe brutalement à 0, Une force contre


électromotrice génère une surtension très importante aux bornes de la
bobine d’un coté et de la ligne de l’autre.
Cette tension crée des parasites très gênants à l’écoute, et elle peut
détruire les composants du circuit de parole.
K2 et K3 fonctionnent en opposition avec K1, ils se ferment chaque fois
que K1 s’ouvre. K2 protège le circuit de parole contre les surtensions et K3
empêche la sonnerie de fonctionner lors de la numérotation

RTC A. Oumnad 21
Le clavier et la numérotation
impulsionnelle

K1

K2
K3
Za DZ

K1 et K3 sont
DZ est un Générateur des
1 2 d'impulsion +
dispositif de
3
interrupteurs
protection
4 5 6 électroniques
supplémentaire 7 8 9

* 0 #
-

RTC A. Oumnad 22
Poste à numérotation fréquentielle

K2

Za

Signal à 2
harmoniques
1 2 Générateur +
f1=697 3
DTMF dans la bande
f2=770 4 5 6 téléphonique
f3=852 7 8 9

f4=941 * 0 #
-
1209 1336 1477
F1 F2 F3

RTC A. Oumnad 23
Signaux DTMF

1 2 3
697

4 5 6
770

7 8 9
852

* 0 #
941

1209 1336 1477

RTC A. Oumnad 24
La ligne Téléphonique

Ve Vs

La question qui nous intéresse est : On injecte un signal Ve au bout d’une


ligne, à quoi ressemble le signal qu’on récupère de l’autre coté ?

Une ligne à des caractéristique Résistives , capacitives et selfiques, donc :

LIGNE = FILTRE = Fonction de transfert complexe F(jω)

jΦ ( ω )
F ( jω ) = A(ω )e
Module A(f) nous informe comment le signal est atténué
F(jω)
Phase Φ(f) nous informe comment le signal est déphasé

RTC A. Oumnad 25
Atténuation et déphasage d’un
harmonique dans une ligne
Signal de fréquence fo à l’entrée de la ligne

V
A(fo)V

Φ( f o )
2πf o Signal à la sortie de la ligne

Φradian = 2πfo θsecondes

RTC A. Oumnad 26
Distorsion d’amplitude
Pour q’une ligne ne provoque pas la distorsion
d’amplitude du signal qui la traverse, il faut que tous
les harmoniques constituant le signal soit atténués
de la même façon, Pour cela, il faut que le module A
de la fonction de transfert soit indépendant de la
fréquence

A(f)= Cte
A(f)

RTC A. Oumnad 27
Distorsion de phase

Pour qu’une ligne ne provoque pas la distorsion de


phase du signal qui la traverse, il faut que tous les
harmoniques constituant le signal subissent le
même retard en traversant la ligne. Pour cela, il faut
que la phase Φ de la fonction de transfert varie
linéairement avec la fréquence

1 dΦ
θ( f ) =
2π df
Φ(f)

Φ(f)= Kf  θ(f) = Cte θ(f)

RTC A. Oumnad 28
Objectif

Notre objectif est donc


de déterminer le module
et la phase de la fonction
de transfert et de voir à
quoi ils ressemblent

RTC A. Oumnad 29
Paramètre primaire d’une ligne

o R : Résistance linéique (Ω/km)


o L : Inductance linéique (mH/km)
o C : Capacité linéique (nF/km)
o G : Perditance linéique (MΩ/km),
G = ω C tgδ , avec δ =angle de perte du diélectrique

Rdx Ldx

Cdx Gdx

RTC A. Oumnad 30
Fonction de transfert d’une ligne

Une ligne de transmission est caractérisé par son coefficient de propagation :


γ=α + Jβ
α : est le coefficient d’atténuation
β : est le coefficient de déphasage

La fonction de transfert de la ligne est :

F = e - γ = e -α - j β = e -α e - j β

Module : A = e -α

 Phase : Φ = β

RTC A. Oumnad 31
Coefficient de propagation en fonction des
paramètre primaire

On démontre que :

γ = (R + jωL)(G + jωC)

Il n'est pas possible de décomposer l’expression de


γ sous forme α + jβ affin de faire des
investigations sur le module et la phase de la fonction
de transfert

RTC A. Oumnad 32
Comportement asymptotique

On supposant que la perditance est négligeable, essayons de trouver


des hypothèses de simplification qui nous permettent de décomposer
l’expression de γ

 R >> ω L (Vraie en basse fréquence)

α = πRCf
γ= jωRC = 1
2 ωRC + j 1
2 ωRC
β = πRCf

En basse fréquence, c'est-à-dire dans la bande


téléphonique, Les coefficient α et β varient comme
√f, on aura donc une distorsion d'affaiblissement et
de phase. Tous les harmoniques ne sont ni atténués
ni déphasés de la même façon

RTC A. Oumnad 33
Comportement asymptotique (2)

 ω L >> R (Vraie en haute fréquence)

γ = − ω 2 LC + jωRC = jω LC 1 − j ωRL ≈ jω LC ( 1 − j 2ωRL )


R C
α=
2 L
β = 2π LC f

En haute fréquence, le coefficient d'affaiblissement α est


indépendant de f, il n’y a pas de distorsion d’amplitude.
Le coefficient de déphasage β croit linéairement avec f, il n'y a
donc pas de distorsion de phase.
La ligne apparaît donc comme un milieu de transmission idéal
en haute fréquence, malheureusement, d’autre phénomènes
néfastes vont apparaître comme l’effet de peau et la diaphonie

RTC A. Oumnad 34
simulation
R ≈ 267 Ω /km (cuivre, 0.4 mm, 10 °C)
C ≈ 35 nF/km, ( quel que soit le diamètre des conducteurs)
L ≈ 0.7 mH/km ( quel que soit le diamètre des conducteurs)
tgδ ≈ 2.10-4 quelle que soit la fréquence (polyéthylène et
polystyrène)

En utilisant un logiciel capable de manipuler les variables


complexes, on peut tracer les courbes ci-dessous qui confirment
les comportements asymptotiques étudiés auparavant

1 25
α β
0.8 20

0.6 15

0.4 10

0.2 5

0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 MHz 0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 MHz

RTC A. Oumnad 35
Pupinisation d’une paire symétrique
En basse fréquence la seule solution pour vérifier ωL>>R est
d'augmenter la valeur de L. Pupin eut l'idée simple d'insérer
dans la ligne des bobines d'induction discrètes à intervalles
réguliers pour augmenter son inductance linéique. On parle
alors de ligne Pupinisée ou de ligne chargée
s

C C C

Bobine de Bobine de
Pupin Pupin
Une ligne chargée se 1/2Lp 1/2Lp
comporte comme une
suite de filtres passe bas. 1
fc =
Il faut que leur fréquence sC π L p sC
de coupure soit
supérieure à 3400 Hz

RTC A. Oumnad 36
Calcul des bobines de Pupin

Calculons la valeur de Lp pour avoir


une fréquence de coupure de 4kHz
avec un espacement de 2 Km α
non chargée
1
Lp = C =35nF/km
sCπ 2 f c2
chargée

f (kHz)
Lp ≈ 90 mH
1 2 3 4

RTC A. Oumnad 37
Diaphonie

Deux lignes situées dans un même câble de transport subissent


une influence mutuelle par le biais de 2 types de couplage :
 Couplage capacitif dû à la présence de capacité entre les
conducteurs des deux lignes
 Couplage par inductance mutuelle lorsqu’une ligne s’enroule
sur l’autre
Zc

Ligne perturbatrice
A B
Zc

Zc

C Ligne perturbée D
Zc Zc

RTC A. Oumnad 38
Paradiaphonie et Télédiaphonie

PARADIAPHONIE : C'est la diaphonie qui se manifeste à


l'extrémité proche de la ligne perturbée
TELEDIAPHONIE : c'est la diaphonie qui se manifeste à
l'extrémité éloignée de la ligne perturbée

Signal
nominal

paradiaphonie télédiaphonie

RTC A. Oumnad 39
Les écarts diaphoniques

Chaque extrémité de la ligne perturbée reçoit son signal nominal Un


sur lequel superpose un signal diaphonique. Up du coté proche ou UT
du coté éloigné. Pour déterminer la gène introduite par la diaphonie
Signal no min al
on évalue les rapports Diaphonie qu’on exprime en dB

Un
Ecart paradiapho nique Axpo = 20 log
UP
U
Ecart télédiapho nique Axto = 20 log n
UT Un +UP U n + UT

Un rapport de 100 équivaut à un écart diaphonique de 40 dB

RTC A. Oumnad 40
Trafic Téléphonique

Une ligne téléphonique n’est pas occupée en


permanence, Son trafic représente le pourcentage
de temps pendant lequel elle est occupée.

Considérons un système fictifs où 10 abonnés reliés à un centre


A peuvent communiquer avec les abonné d’un centre B relié à A
à l’aide de N circuits.
Si on observe les 10 lignes pendant une heure et on représente
leur activité sur un graphique on obtient :

N circuits

A B
10 abonnés x abonnés

RTC A. Oumnad 41
Trafic téléphonique (2)
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1

5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 mn

o Les instants auxquels les appels apparaissent sont indépendants


o Les communications ont une durée variable, on peut toutefois
calculer une durée moyenne
o Les lignes ne sont jamais toutes occupées en même temps

RTC A. Oumnad 42
Trafic : quelques définition

 Le Volume de Trafic de la ligne 6 est 5+6+3 = 14 mn


 Son Trafic ou Intensité de Trafic est 14/60=0.23 Erlang
 Le Trafic Instantané du faisceau de circuit est égal au
nombre n(t) de circuit occupés à un instant donné,
 Le Trafic moyen (A) du faisceau de circuit est égal à la
moyenne dans le temps du nombre de circuits occupés n(t)

n(t)

5
T 4
1
A = ∫ n( t )dt 3

T0 2
1

5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 mn

RTC A. Oumnad 43
Heure chargée
Pour la planification du réseau, la mesure du trafic
d’un faisceau doit se faire pendant l’heure chargée

Heure chargée

Zone résidentielle

t (h)
6 12 18 21

Zone professionnelle

t (h)
6 12 18 21

RTC A. Oumnad 44
Modèle d’Erlang
Si on fait les hypothèses suivante :

 Il est très rare que deux appels ou plus arrivent


pendant un même petit intervalle de temps.

 Le nombre n d’appels arrivant pendant un petit


intervalle de temps τ est proportionnel à cet
intervalle : n = λ τ , λ est la densité d'arrivés
des appels.

 La probabilité pour qu'un appel apparaisse à un


instant t est indépendante de t et de tout ce qui s'est
produit avant

 La loi des durées qui exprime la probabilité pour


τ
qu’un appel ait une durée > τ est une loi −
exponentielle négative g ( τ ) = e T

RTC A. Oumnad 45
Modèle d’Erlang (2)

Erlang a proposé le modèle suivant

Si un trafic A est présenté sur un groupe de


N organes, la probabilité de trouver i
organes occupés est

i
A
Pi = i!
A A2 AN
1+ + + ... +
1! 2! N!

RTC A. Oumnad 46
Probabilité d’Echec

La probabilité d'échec correspond à i = N

AN
EN ( A ) = N!
A A2 AN
1+ + + ... +
1! 2! N!
C’est la formule d’Erlang pour système avec perte ou
formule d’Erlang B

On peut la calculer par récurrence

1 N 1
= 1 +
EN ( A ) A E N −1 ( A )

RTC A. Oumnad 47
Abaque d’Erlang
En général on cherche le nombre d’organes nécessaires pour
écouler un trafic donné avec une qualité de service spécifiée

0.0001 0.001 0.01


100
95
90
85
80
75
70
65
60
N 55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5

5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85
Trafic A

RTC A. Oumnad 48
Trafic, densité d’arrivé et durée moyenne

λ : Densité d'arrivé des appels

θ : Durée moyenne des appels

A=λθ
En effet, si N =Nombre d'appels apparus pendant une durée T


θ = ∑ θi
∑ θ A
 N ⇒ θ = = i

 λT λ
N = λ T

RTC A. Oumnad 49
Exemple 1
Donner le nombre de circuits nécessaires pour
transporter avec un taux d’échec de 1 % le trafic
de 1000 abonnés ayant un trafic 0.07E chacun
Trafic Offert : 1000 x 0.07 = 70 E

0.0001 0.001 0.01


100
95
90
85
80
75
70
65
60
N 55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85

RTC A. Oumnad 50
Exemple 2
Donner le nombre de circuits nécessaires pour transporter
avec un taux d’échec de 1 % le trafic de 900 abonnés qui
utilisent leur téléphone une fois par heure avec une durée
moyenne de 5mn par appel
λ = 1/60 appel/minute 0.0001 0.001 0.01
100
θ = 5 mn 95
90
85
80
75
Trafic d’un abonné = 70
65
60
1/60 x 5 = 0.083 E 55
50
45
40
35
Trafic offert = 30
25
20
900 x 0.083 = 75 E 15
10
5
5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85

RTC A. Oumnad 51
Les COMMUTATEURS

 Les commutateurs constituent les nœuds


du Réseau Téléphonique Commuté
 La fonction principale d’un commutateur est
d’assurer à la demande la connexion de la
ligne de l’abonné demandeur avec la ligne
de l’abonné demandé
 Un commutateur peut être de :
 de rattachement,
 de transit
 mixte

RTC A. Oumnad 52
Type de connexions

Appel
Local

circuit
Appel
Sortant ou ligne
entrant

Appel de circuit
transit circuit

RTC A. Oumnad 53
Model fonctionnel d’un commutateur

équipements
d'abonné Joncteurs

Lignes JA
d’abonnés Réseau de circuits
connexion JD

JL

marqueurs

explorateurs distributeurs

Signalisation canal sémaphore


Signalisation
Voie par voie Par canal
sémaphore

bus

Unité de
CONTROL

RTC A. Oumnad 54
Equipement d’abonné

L’équipement d’abonné assure l’interface entre la ligne d’abonné


et le commutateur.
C’est un équipement individuel pour chaque ligne d’abonné.

équipements
joncteurs
d'abonné

lignes commutateur
commutateur jonctions
d'abonné

RTC A. Oumnad 55
Fonctions d’un Equipement d’abonné

On dit qu’un Equipement d’abonné assure les fonctions BORSHT :

 Battery feed : Alimentation de la ligne d'abonné,

 Overvoltage protection : Protection contre les surtensions,

 Ringing : injection de la sonnerie sur la ligne,

 Signaling : Interfacer la ligne avec les auxiliaires de


signalisation,

 Hybrid : Interfaçage 2 fils / 4 fils pour la séparation du signal


montant et du signal descendant,

 Test : Isolation de la ligne d'abonné dans un but de test.

RTC A. Oumnad 56
Model fonctionnel d’un Equipement d’abonné

dispositifs dispositifs générateur


d'essai de d'essai de générateur tonalités
ligne l'équipement sonnerie
transfo réseau de
d'isolement connexion

-48V CTP

CTP

Surveillance test du
courant de
boucle

commandes de commande commande


surveillance
renvoi au essais sonnerie injection
et vers explorateur
tonalités
isolement
de la ligne

RTC A. Oumnad 57
Test du courant de ligne

ligne

photocoupleur

RTC A. Oumnad 58
Control automatique du courant de ligne

CTP : résistance à Coefficient de Température Positif


La résistance Rc augmente avec la température T
I Rc
CTP

Résistance
équivalente Re U 48V
Ligne + poste

U = (Rc + Re) I

Re  I  T  Rc   I
Rc s’ajuste automatiquement pour que (Re+Rc) reste constant

RTC A. Oumnad 59
Les Joncteurs
équipements
d'abonné joncteurs

lignes commutateur
commutateur jonctions
d'abonné

Le Joncteur assure les mêmes fonctions que


l’Equipement d’abonné mais vis-à-vis des circuits
d’interconnexion entre commutateurs.
C’est au niveau du joncteur qu’on injecte/extrait la
signalisation voie par voie transportée par les circuits.

RTC A. Oumnad 60
Joncteur mixte
Dans certains commutateurs, les joncteurs véhiculent une partie
de la signalisation d’abonné à travers la matrice de connexion.
Ceci permet de réduire les coûts puisque le nombre de joncteurs
est inférieur à à celui des équipements d’abonné

signalisation Signalisation
d'abonné Intercentraux

ligne d'abonné Matrice de connexion

Equipement
d'abonné Joncteur
réduit

Signalisation
D’abonné

RTC A. Oumnad 61
Explorateur
Un explorateur explore cycliquement les équipement d’abonné
dont il a la charge et avertit l’Unité de Control quand il y a un
événement remarquable,
A chaque passage il compare l’état de la ligne avec l’état du
passage précédent et détermine s’il y a eu un changement,
La ligne peut être dans les état suivants :

 Raccroché
 En appel (juste après décrochage)
 Connecté (à un joncteur à travers le réseau de connexion)
 En faux appel ( décrochée mais non connectée)
 Fin de faux appel (raccrochage après faux appel)
 Fin de communication (raccrochage après communication)

RTC A. Oumnad 62
Distributeur
A la demande de l’unité de control,
le distributeur permet d’injecter
différents signaux sur la ligne
ligne
d’abonné en commandant les
ponts de distribution présents sur
l’équipement d’abonné.

Signal
distribué

commande

RTC A. Oumnad 63
Auxiliaire de reconnaissance de
697 1 2 3 Numérotation fréquentielle
770 4 5 6
1336 Hz 1447 Hz
852 7 8 9 0
941 * 0 #
1336 Hz
1209 1336 1477 1
filtre passe haut
1336+770 1209 Hz
0
1
CAG détecteurs
Filtres Logique 0 =5
passe-bande
filtre passe bas de 1
941 Hz 0 0
décodage
CAG 852 Hz
0

770 Hz
1

697 Hz 0
770 Hz

RTC A. Oumnad 64
Autre auxiliaire
697 1 2 3

770 4 5 6 1477

852 7 8 9

941 * 0 #

1209 1336 1477 réseau RC Filtre fréquencemètre


externe passe haut digital

9 1477
filtre passe-bande de 1
protection contre signaux parasites 0
logique de
décodage 0 =9
1
CAG
852

réseau RC Filtre fréquencemètre


externe passe-bas digital

852

RTC A. Oumnad 65
Réseau de Connexion
Le réseau de connexion est la partie du
commutateur qui permet de connecter les lignes
appelantes avec les lignes appelées

La matrice de connexion contient


un ensemble de points de connexion
permettant de relier n’importe quelle
ligne entrante à n’importe quelle Matrice de
ligne sortante. connexion

L’unité de marquage désigne et


commande les points de connexion marqueurs
pour établir l’itinéraire demandé par
l’Unité de Control
Unité de
commande

RTC A. Oumnad 66
Matrice de commutation

L’élément de base en commutation


est le point de connexion. Jadis
électromécanique il est aujourd’hui
électronique. (Transistor)

L’association de plusieurs points de connexion permet de


réaliser des matrices de commutation

RTC A. Oumnad 67
Avantages et Inconvénients

+ Blocage nul
- Nombre très important de points de connexion = n x m
- difficulté de fabrication est de maintenance

n m

RTC A. Oumnad 68
Réseau maillé
 Association de petites matrices
 Facilité de réalisation
 Facilité de d’exploitation et de maintenance

Étage a Étage b Étage c


e1 s1
1
1
1 s4
e5
s5
e6 2

2 s8
e10 s9
3
e11 2
e12
3
s13
e15 4
e16 s16
s17
3
4
5
e20 s20

RTC A. Oumnad 69
Règle de connectivité
 Si N est le nombre d’entrée du réseau, les matrices du premier
étage ont n entrées t.q. N = n x a
 Si M est le nombre de sorties du réseau, les matrices du
dernier étage ont m sorties t.q. M = m x c
 Une matrice a autant d’entrées qu’il y a de matrice dans
l’étage précédent
 Une matrice a autant de sorties qu’il y a de matrice dans
l’étage suivant
a matrices b matrices c matrices

n 1 1
m
1

2
2

N 2 3 M
3

4 3
5

RTC A. Oumnad 70
Représentation symbolique

a b c

N M
n b a c b m

10 5 10

200 100
20 5 10 10 5 10

RTC A. Oumnad 71
Nombre de Points de Connexions

Réseau maillé
a b c

N M
n b a c b m

NPC = a x (n x b) + b x ( a x c) + c x (b x m)

Matrice unique

N M
NPC = N x M

RTC A. Oumnad 72
Exemple de comparaison

200 100

NPC = 200 x 100 = 20000

10 5 10
200 100
20 5 10 10 5 10

NPC = 1000 + 500 + 500 = 2000

Gain = 18000 points de connexion

Non seulement on gagne en simplicité, on gagne aussi en coût

RTC A. Oumnad 73
Blocage Interne

Étage a Étage b Étage c


e1 s1
1
1
1 s4
e5
s5
e6 2

2 s8

e10 s9
3
2
e11
e12
3
s13
e15 4
s16
e16
s17
3
4
5
e20 s20

RTC A. Oumnad 74
Réseau de CLOS à blocage nul

n-1 m-1

Pour lever le blocage interne, il faut avoir


(n-1) + (m-1) + 1 = n + m – 1
matrices dans le 2ème étage

RTC A. Oumnad 75
Nombre de PC d’un réseau de CLOS

a=N/n b=n+m-1 c=M/m

N M
n b a c b m

NPC = a x (n x b) + b x ( a x c) + c x (b x m)

NM
NPC = (n + m − 1)( N + M + )
nm

Le réseau de CLOS est-il plus


économique que la matrice unique ?

RTC A. Oumnad 76
Comparaison CLOS/Matrice unique

4 8 5 carrée : 400 pc
clos : 480 pc
20 20 gain : -80 pc
5 8 4 5 8 4

20 31 20
carrée : 102400 pc
320 320
clos : 32240 pc (31.5%)
16 31 20 20 31 16 gain : 70160 pc

50 39 50
carrée : 1000000 pc
1000 1000 clos : 175500 pc (17.6%)
20 39 50 50 39 20 gain : 824500 pc

RTC A. Oumnad 77
Choix de n et de m

20 99 20

1000 1000 237600 pc


50 99 20 20 99 50

50 39 50

1000 1000 175500 pc


20 39 50 50 39 20

100 19 100

1000
10 19 100 100 19 10
1000 228000 pc

Le nombre de points de connexion optimal N.M


est obtenu avec n et m voisins de N +M

RTC A. Oumnad 78
50 36 35

850 700
17 36 50 35 36 20

RTC A. Oumnad 79
Réseau de concentration et de brassage

Pour Optimiser le réseau de connexion, on le sépare en deux blocs

Réseau de Réseau de
lignes jonctions
concentration brassage
d'abonné

A chaque ligne A chaque ligne


appelante on appelante on
affecte une sortie affecte la sortie
libre correspondant à
la destination

RTC A. Oumnad 80
Réseau droit

Réseau droit Entrées Sorties


unidirectionnel

Réseau droit
bidirectionnel

RTC A. Oumnad 81
Structure classique d’un réseau de
commutation

ESL
locale

arrivé départ JD

transit JD
JA
JA ESG

RTC A. Oumnad 82
Repliage par boucles

ESG

ESL locale boucles


locales

départ JD
JD
boucles arrivé
transit JA
de transit
JA

RTC A. Oumnad 83
L’unité de commande d’un commutateur

 Fonction de traitement des appels


 Acquisition des états des lignes d’abonnés
 Gérer l'échange et l'analyse de signalisation
 Etudier les acheminements
 Commander le réseau de connexion

 Fonction d’exploitation et de maintenance


 Gestion de l’évolution du réseau
 Détection et la localisation des défaillances
 Apparaît comme fonction annexes de la fonction de
commutation, elle constituent cependant une partie
très importante de l’unité de commande

RTC A. Oumnad 84
Structure de la fonction de traitement des appels
Cette fonction est répartie en 2 niveaux

 Niveau périphérique
o Exploration, distribution, marquage,
o Simplicité de traitement
o Organes câblés ou micro programmés
o Modularité 
 limiter les conséquences d'une panne
 faciliter les extensions
o Un organe peut être spécialisé ou polivalent
 Niveau de commande
o Partie Intelligente de l’UC
o Traitement des données fournies par le niveau 1
o Gestion de l’enchaînement des taches (établissement,
supervision rupture … )
o Connaissance en permanence de la situation du
système
o Distribue les ordres aux éléments périphériques

RTC A. Oumnad 85
Les contraintes fondamentales d'une Unité
de Commande

• Capacité de traitement
– L'architecture du système : Taches plus au moins centralisées,
modularité, parallélisme
– Architecture du calculateur : Processeur, horloge, RAM, temps
d’accès disque, Interfaces d’E/S ….
– Performance des algorithme de commutation
– Environnement : Type d'appels, nombre d'abonnés

• Disponibilité
– Qualité des sous systèmes constituant l’UC
– Redondance

• Adaptation avec l’existant


– l’UC doit être conçue pour fonctionner dans un environnement
très hétérogène

RTC A. Oumnad 86
Considération sur la disponibilité
MTBF: le temps moyen de bon fonctionnement (entre deux pannes)
MTTR: le temps moyen de réparation

MTBF MTTR
D= I=
MTBF + MTTR MTBF + MTTR

MTBF 2
MTBF =
d 2 MTTR

MTBF 2 2MTTR 2
Dd = Id =
MTBF 2 + 2 MTTR 2 MTBF 2 + 2MTTR 2

RTC A. Oumnad 87
Exemple

Exemple :

On dispose d'un calculateur dont :

MTBF = 2000 h,
MTTR = 3 h

L'indisponibilité prévisionnelle est :


I = 1.5 10-3
soit 524h tout les 40 ans

Si on double ce calculateur I devient :


I = 4.5 10-6
soit 1.6 h tous les 40 ans.

RTC A. Oumnad 88
Etapes de traitement d’un appel
téléphonique
A

CR1 CT1 CT2 CR2

Ce sont les étapes successives par lesquelles


passe un appel téléphonique entre le moment
ou le demandeur (A) décroche pour
commencer l’appel et le moment où le
demandé (B) décroche pour répondre à l’appel

RTC A. Oumnad 89
Présélection

CA1 CT1 CT2 CA2

C'est la phase qui sépare le moment ou l'abonné


demandeur décroche et le moment où il reçoit la tonalité
d'invitation:
– détecter le décrochage,
– identifier la ligne,
– branchement d'un auxiliaire de numérotation,
– l'envoie de la tonalité d'invitation

RTC A. Oumnad 90
Numérotation et Sélection

EA CA1 Jon Jon CT1

Auxiliaire de
signalisation

• Numérotation
– CA1 reçoit et enregistre le numéro,
– l'analyse et détermine que l'appel doit être orienté vers CT1,
• Sélection
– CA1 prend alors un circuit libre parmi ceux allant vers CT1,
– Initiation d’une phase de signalisation avec CT1 (décrochage +
alo, alo)

RTC A. Oumnad 91
Signalisation et connexion

CA1 CT1 CT2 CA2

• Signalisation
– CA1 envoie le numéro de B à CT1
– CT1 réalise une sélection avec CT2 et passe en transit
– CA1 envoie le numéro de B à CT2
– CT2 réalise une sélection avec CA2 et passe en transit
– CA2 envoie la sonnerie sur la ligne de B
• Connexion
– Au décrochage de B, CA1 et CA2 connectent les lignes de A et de B au
circuits sélectionnés et la communication commence

RTC A. Oumnad 92
Signalisation
La signalisation concerne toutes les informations
échangées par les commutateurs pour établir et
superviser les communications téléphoniques
Signalisation Voie par voie
La signalisation est transportée par les circuits qui
transportent la voix, dans lesquels elle est injectée à
l’aide de joncteurs.
circuit
Jon Jon Jon Jon

Auxiliaire de Auxiliaire de
signalisation signalisation

Signalisation sémaphore
La signalisation est transportée par un réseau réservé à
la signalisation

RTC A. Oumnad 93
Signalisation Sémaphore

Circuit voix

SP ti on SP
a lisa
g n
si
i t de
ir cu
C
STP

SP SP

RTC A. Oumnad 94
Signalisation analogique voie par voie

Les signaux Hors bande


Ce sont des signaux comme la rupture ou le rétablissement du
courant de boucle, l'inversion de polarité ou le changement
d'état (impédance) de la ligne.
Le plus souvent, ces signaux constituent ce qu’on appelle les
signaux de ligne, car ils sont relatifs à l'engagement d’un circuit
entre autocommutateurs comme, les signaux de prise ou de
libération,

Les signaux dans bande


Ce sont les signaux dont la fréquence est incluse dans la bande
téléphonique, ce sont en général des signaux multifréquences
semblables aux signaux DTMF utilisés par la signalisation
d'abonné.
On les appelle signaux d’enregistreur, car ils concernent la
numérotation

RTC A. Oumnad 95
Aspect électrique

Commutateur Commutateur
départ arrivé

R U

C’est toujours le commutateur d'arrivé (distant) qui


alimente la ligne par une tension continue U, et le
commutateur de départ ferme la ligne sur une impédance
R. Les signaux vers l'avant sont réalisés par changement
de la valeur de R (f, F, o) donc du courant de boucle alors
que les signaux vers l'arrière sont réalisés par inversion de
la polarité de U

RTC A. Oumnad 96
Système de signalisation MF-SOCOTEL

Ce système comporte deux types de signalisation : une


signalisation hors bande dite signalisation de ligne et une
signalisation dans bande dite signalisation d'enregistreur

Les signaux de ligne :

Information Sens Boucle Alim


Contrôle disponibilité A←B F N
Prise A→B f N
Contrôle de prise A←B f P
Réponse du Ddé A←B f N
Raccrochage du Ddé A←B f P
Fin A→B o N

RTC A. Oumnad 97
Les signaux d’enregistreur - arrière

Combinaiso CODE A CODE B CODE C


n code de sélection état du demandé identification du Ddr
2 parmi 5
f0 + f1 A1: envoyez le signalB1: demandé libreC1: Envoyez la catégorie du
d'accès et les 2 ou 4 avec taxation demandeur est 4
premiers chiffres premiers chiffres de son
numéro national (ABPQ)
f0+f2 A2: envoyez lesB2: demandé libreC2: envoyez les4 derniers
derniers chiffres sans taxation chiffres du Ddr (MCDU)
f1+f2 A3: passage au code B B3: demandéC3: passage au code B
coupé
f0+f4 A4: passage au code C B4: passage enC4: passage au code A
conversation
f1+f4 A5: envoyez laB5 C5
catégorie du
demandeur
f2+f4 A6: Transit normal B6 C6
f0+f7 A7 B7 C7
f1+f7 A8 B8 C8
f2+f7 A9: encombrement B9 C0
f4+f7 A0 B0: abonné absent

RTC A. Oumnad 98
Les signaux d’enregistreur - avant

Combinaiso Code d'accès Code numérique Code des catégories de


n (informations l'abonné demandeur
(2 parmi 5) préliminaires)

f0 + f1 a1: régional b1: chiffre 1 c1: abonné à cadran


f0+f2 a2 b2: chiffre 2 c2: abonné à cadran avec
justification de compte

f1+f2 a3 : national b3: chiffre 3 c3: abonné absent


f0+f4 a4 b4: chiffre 4 c4: abonné "non
identifiable"
f1+f4 a5: appel à 2 chiffres b5: chiffre 5 c5
f2+f4 a6 b6: chiffre 6 c6: abonné à clavier
f0+f7 a7 b7: chiffre 7 c7: abonné à clavier avec
justification de compte

f1+f7 a8 b8: chiffre 8 c8: passage en code


supplémentaire de
catégorie
f2+f7 a9 b9: chiffre 9 c9: cabine de nuit
f4+f7 a0 b0: chiffre 0 c0: opératrice

RTC A. Oumnad 99
courant CASA

ff0+f
ff12+f
7
f1+f +f
+f
2
7
7
SAFI f4+f
ff12+f
+f
7
4
4
f1+f4 4
0 f0+f1
f0+f1 f2+f4

-A1 Fes:Après
Interconnexion Envoyer
informe
uneletempo,
Safi
signal
des dulignes
A2 : envoyer Décrochage les et
aA
AB871596b
a3
Raccrochage
b :
Libération
31:Safi passage
:50Contrôle
accès
d’accès
Situation
passage
raccrochage
:Communication
libre
:Prise
Chiffre
Décrochage
baccès
-chiffreconfirme
6 : avec
décrochage 5
7
9de
8 et
de
du code
chiffre
régional
national
0
5
en
Initiale
ligne
les Bou 4
taxation
prise
transit
la
4du
2fin
demandé
6du
05 789654 Contrôle de chiffres
numérotation
4
derniers disponibilité
de premiers
communication
démandé chiffres
- taxation

f0+f1
f0+f1
f1+f2f0+f2
FES

RTC A. Oumnad 100


Qualité d ’une communication

Intensité sonore
Qualité d’une
arrivant à l'oreille
communication
du destinataire

Rendement du transducteur d'émission


(microphone)
Rendement du transducteur de réception
(écouteur)
Affaiblissement global du bout en bout
Distorsion globale du bout en bout

RTC A. Oumnad 101


Equivalent d'affaiblissement

L’affaiblissement d’une ligne la transmission dépend de:


• L’impédance de charge de la ligne
• La fréquence de travail
Ces paramètres n’étant pas constants, la ligne sera
Caractérisée par son Equivalents d’affaiblissement

Equivalents d’affaiblissement d’une ligne est


l'affaiblissement introduit par cette ligne si elle
est attaquée par un générateur d'impédance
interne 600Ω et de fréquence 800 Hz et fermée
sur une impédance de 600Ω

600Ω

600Ω
800Hz

RTC A. Oumnad 102


Equivalent d’affaiblissement
d’un Poste Téléphonique

L’équivalent d’un poste téléphonique ne peut


être mesuré car d’un coté on un signal
acoustique, de l’autre un signal électrique

On détermine son équivalent en faisant une mesure


subjective qui consiste à le comparer par rapport à un
poste étalon appelé NOSFER (Nouveau Système
Fondamental pour la détermination des Equivalents de Référence )

Vue la nature très différente du microphone et de


l’écouteur, l’équivalent en transmission (8 à 12 dB) est
très différent de l’équivalent en réception (1 à 2 dB)

RTC A. Oumnad 103


Distorsion d’affaiblissement

La distorsion d’affaiblissement intervient


quand les signaux de fréquences différentes
ne subissent pas le même affaiblissement. Ce
qui est le cas en général.

Dans le réseau téléphonique, La distorsion d’affaiblissement


est définie comme la différence entre l’affaiblissement
mesuré à 3400Hz et celui mesuré à 800 Hz
Distorsion = Aff(3400Hz) – Aff(800Hz)

Une distorsion trop importante peut avoir un effet de


déformation qui diminue l’intelligibilité de la voix

RTC A. Oumnad 104


Réglementation
Pour garantir une qualité de communication convenable en
deux abonnés quelque soit leur position géographique, l’UIT a
émis les recommandations suivantes :
• L’équivalent d’affaiblissement de bout en bout ne doit pas
dépasser 36dB dont 3dB au maximum dans le réseau
international
• Les 33dB à consommer dans les 2 réseaux nationaux sont
répartis comme suit
• Réseau national coté émetteur : 21 dB
• Réseau national coté récepteur : 12 dB
• Une liaison téléphonique ne doit pas comporter plus de 14
tronçons dont 6 au maximum dans le réseau international
• L’équivalent d’un tronçon international ne doit pas dépasser
0.5 dB
• La distorsion d’affaiblissement ne doit pas dépasser 26dB

RTC A. Oumnad 105


Exemple de répartition

CAA CTS CTI CTI CTS CAA

9dB 8dB 3dB 0 dB 3dB 8dB 1dB

Réseau numérique
20dB 12dB

32 dB = 4 dB de mieux que la recommandation de l’UIT

RTC A. Oumnad 106


Echantillonnage

Te

Fe ≥ 2 fmax

RTC A. Oumnad 107


V Quantification N=round(V/q)
4
2.6 3.7
=7.4 7
=5.2
3 0.5 3.7 0.5 6
2.6
5
1.85
2 4
1.1
1.85 1.1 =2.2 3
1.3 =3.7 0.5
1 0.5 2
1.3 1
0 =2.6 0
0.5 -0.1
2.3 -1
-1 =4.6 -2
0.5
-3
-2 n = 4bits -2.3
-4
Vmax = 4V -3
-5
-3 8V -6
q= =0.5V
16 -4
-7
-4 -8

RTC A. Oumnad 108


Exercice

Pour numériser un signal qui varie entre 0V et 5V on a


choisi fe=10 000 Hz et n = 10 bits
 Donner la valeur du pas de quantification q
 Donner la valeur Emax de l'erreur max de quantification
 Donner la valeur numérique N affectée à l'échantillon
V=3.5 V
 Quel est le débit nécessaire pour transmettre le signal
numérique issu de cette numérisation

RTC A. Oumnad 109


Multiplexage
Lignes numériques à 64 kb/s

1
trame (125 µs)
2
IT1 IT2 ... IT31 IT32 IT1
3 MXR
MIC 2,048 Mb/s

32

Pour que le récepteur puisse identifier à qui appartient chaque


échantillon, on a affecté au premier slot un drapeau AT qui permet de
repérer le début de la trame. Les échantillons de la voix sont alors
numérotés et chacun est repéré à l’aide de sa position dans la trame.
C’est la technique d’adressage du multiplexage TDMA

AT VT1 VT2 ... VT15 VT16 VT17 ... VT30 VT31

Reste le problème de la signalisation

RTC A. Oumnad 110


Multiplexage : suite
Pour que les commutateurs puissent échanger des informations
de service, l’IT 16 a été affecté au transport de signalisation

AT VT1 VT2 ... VT15 AMT VT16 VT17 ... VT30


trame 0

AT VT1 VT2 ... VT15 S1 VT16 VT17 ... VT30


trame 1
S16

AT VT1 VT2 ... VT15 S2 VT16 VT17 ... VT30


trame 2
S17

AT VT1 VT2 ... VT15 S3 VT16 VT17 ... VT30


trame 3
S18
.
.
.

AT VT1 VT2 ... VT15 S14 VT16 VT17 ... VT30


trame 14
S29

AT VT1 VT2 ... VT15 S15 VT16 VT17 ... VT30


trame 15
S30

RTC A. Oumnad 111


Hiérarchie PDH Européenne

64 kb/s
1
2 Mb/s
8 Mb/s
1
30 34 Mb/s
2 140 Mb/s
3 565 Mb/s
4
5

RTC A. Oumnad 112


Détail de la hiérarchie PDH Européenne
Ordre du ligne surdébit introduit surdébit total débit utile IT débit total
multiplex Flux entrant IT IT kb/s IT
kb/s kb/s kb/s

TN1 E1 30 2 2 30 32
1920 128 128 1920 2048

TN2 E2 128 IT 4 12 120 132


8192 kb/s 256 768 7680 8448

TN3 E3 528 9 57 480 537


33792 576 3648 30720 34368

TN4 E4 2148 28 256 1920 2176


137472 1792 16384 122880 139264

TN5 E5 8704 124 1148 7680 8828


557056 7936 73472 491520 564992

RTC A. Oumnad 113


Transmission

Câble Coaxial (bande de base)


Fibre optique (bande de base)
Liaison hertzienne (Modulation d’une porteuse)

Quelque soit le système de transmission, on a besoin de répéteurs

≈2000 m

R 2 Mb/s R
Système Système
de transmission de transmission
R 2 Mb/s R

Transmission sur ligne E1

RTC A. Oumnad 114


Codage de ligne

Pour pouvoir traverser les systèmes de transmission qui


comporte des transformateur et des condensateur, le
signal ne doit pas comporter de composante continue. On
utilise des codes bipolaires

0 1 1 0 1 1 1 0 0 1

AMI-NRZ

AMI-RZ

RTC A. Oumnad 115


HDB3

1 0 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 1 0

B V B V
V V

RTC A. Oumnad 116


La commutation numérique

Commutateur
numérique

RTC A. Oumnad 117


Commutateur numérique de type S

1 1 5

5 2 2
10 1
3 3
4 4
10
1

Un échantillon peut changer de direction


mais il conserve son rang dans la trame
Ce commutateur fonctionne comme un commutateur analogique
sauf que les connexions changent à chaque intervalle de temps

RTC A. Oumnad 118


Commutateur S 4x4
ME0
ME1 MXR MS0
ME2 1/4
ME3

MC0

MXR
MS1
1/4

MC1

MXR
MS2
1/4

MC2

MXR MS3
1/4

MC3

Horloge

RTC A. Oumnad 119


Commande d’un commutateur S

Le commutateur est commandé par la sortie


4 mémoires de control MC0, MC1, MC2 et MC3
Chaque mémoire correspond à un multiplex de sortie
Elle permet de déterminer ce qui va sortir sur ce multiplex en
précisant pour chaque intervalle de temps, l’entrée vers
laquelle il faut se connecter

trames sortantes
trames entrantes 0 0
0 A B C D E F G . . . A W Q K Z @ G . . .
MC0 0 3 2 1 3 3 0 … …
1 1
1 H I J K L M N . . . MC1 2 2 3 3 1 1 1 O P X Y L M N . . .
2 2
2 O P Q R S T U . . . MC2 3 1 1 2 0 2 2 V I J R E T U . . .
3 MC3 1 0 0 0 2 0 3 3
3 V WX Y Z @ € . . . H B C D S F € . . .

Le commutateur S présente un blocage interne quand pendant le


même IT, 2 échantillons de 2 affluents différent veulent sortir dans
la même direction. (Ex: A et H veulent sortir sur le multiplex 3)

RTC A. Oumnad 120


Commutateur T
Un commutateur T ou TSI (Time Slot Interchange) est un
commutateur qui a la possibilité de changer la position des
échantillons sur la trame.

TSI

0 1 2 3 4 5 Mémoire de control

A B C D E F 2 0 3 1 5 4 C A D B F E

Le commutateur T dispose d’une mémoire tampon dans laquelle


il fait attendre les échantillons avant de les placer dans le
multiplex de sortie conformément aux informations issues de la
mémoire de control

RTC A. Oumnad 121


A B C D
mémoires de trame
CS A E I F
A Registre à décalage
B
C
D Registre Tampon
E F G H

B O P M
E Registre à décalage
F
G
H Registre Tampon
I J K L

C D G L
I Registre à décalage
J
K
L Registre Tampon
MN O P

N K J H
M Registre à décalage
N
O
P Registre Tampon

DCR

00 00
00 01
00 10
11 01
01 00
11 10
00 11 Mémoire de contrôl
10 10
10 00
11 11
01 10
10 01
01 01
11 00
RTC A. Oumnad
10 11 122
Commutateur étendu S/T
Ce commutateur combine des multiplexeurs et des mémoires
tampon afin de réalisant la commutation Spatiale et Temporelle

Le commutateur est commandé par la sortie : à chaque slot des


multiplexes de sortie correspond une case mémoire qui précise
l’adresse (Mx/IT) d’où doit venir l’échantillon correspondant

0 1 2 3 4 5

0 A B C D E F A G MS E F
0/0 1/0 2/0 3/0 0/4 0/5
1 G H I J K L 0/1 1/1 1/2 2/2 3/5 3/2 B H I O X U

2 M N OP Q R 1/5 3/1 0/2 2/3 2/4 2/5 L T C P Q R


1/3 2/1 1/4 3/3 0/3 3/4
3 S T U V W X J N K V D W

RTC A. Oumnad 123


Réseau TST
multiplexes internes

n TSI 2n-1 2n-1 TSI n


ME1 1 1 MS1
1 1

n 2n-1 2n-1 n
ME2 TSI 2 2 TSI MS2
2 2
N voies
N voies
S

n TSI 2n-1 2n-1 n


MEk k k TSI MSk
k k

RTC A. Oumnad 124


Exercices

1) Donner le schéma simplifié d'un poste téléphonique à cadran


2) Dessiner le signal correspondant au numéro 120 en
numérotation impultionnelle
3) Dans quelle condition une ligne de transmission ne présente
pas de distorsion d'amplitude. Est-ce que la ligne
téléphonique vérifie cette condition, pourqoui ?
4) Dans quelle condition une ligne de transmission ne présente
pas de distorsion de phase. Est-ce que la ligne téléphonique
vérifie cette condition, pourqoui ?
5) Quelle sont les fonctions de base assurée par un équipement
d'abonné
6) Dessinez un réseau maillé comprenant 16 entrées, et 10
sorties. Avec 4 matrices au premier étage, 3 matrice au 2ème
étage et 2 matrice au 3ème étage

RTC A. Oumnad 125


Exercices (2)
6) Quel est le trafic d'un abonné qui utilise son téléphone 10 fois
par jour avec 6 appels concentrés durant l'heure chargée. La
durée moyenne des appels est de 5 mn
7) Un commutateur reçoit N=532 abonnés répartis comme suit:
 500 abonnés ayant un trafic individuel de 0.076 Erlang
 32 abonnés qui utilisent leur téléphone 20 fois par jour
avec une durée moyenne de 5 mn. 12 appels sont
concentrés entre 10h et 11h du matin
a) Quel doit être le nombre M de sorties du commutateur
pour qu’il puisse évacuer ce trafic avec une probabilité
d’échec inférieure ou égale à 1 %
b) Proposer une structure maillée optimisée à trois étages et
à blocage nul pour le réseau de connexion de ce
commutateur
c) Quel est le gain en points de connexions par rapport à un
réseau à matrice unique

RTC A. Oumnad 126


Exercices (3)
Dans un réseau RTC fictif, on a fait les choix suivants pour la
numérisation et le multiplexage :
 Echantillonnage : fe = 10 kHz
 Codage : n = 12 bits par échantillon
 multiplexage : 21 voies utiles et 2 voies de service

AT AMT VT1 VT2 VT3 ... VT20 VT21

AT S1/2/3 VT1 VT2 VT3 ... VT20 VT21

AT S4/5/6 VT1 VT2 VT3 ... VT20 VT21

RTC A. Oumnad 127


Exercices (3)

9) Donner la durée d'une trame


10) Donner la durée d’une multitrame
11) Donner le débit d'un canal téléphonique (débit nécessaire pour
transporter une communication téléphonique)
12) Donner le débit réservé á la synchronisation (slots AT et AMT)
13) Donner le débit réservé á la signalisation
14) Donner le débit utile
15) Donner le débit total du multiplexe
16) Donner le débit de signalisation affecté à la voie IT1
17) Donner le temps nécessaire pour transporter le numéro
071112233 fourni par la voie téléphonique IT1 (chaque chiffre
est codé sur 4 bits)

RTC A. Oumnad 128