Vous êtes sur la page 1sur 2

Impédance complexe – Corrigé Exercice

I
Le circuit proposé était le
suivant : Z1

U Z2

On propose une résolution analytique du problème :

1o) Z 1 court-circuitée :
Z 2 = U ⋅ e±jϕ2 et U , I2 , ϕ2 donnés
I2
2o) en série :
Z s = U ⋅ e±jϕs et U , Is , ϕs donnés
Is
D'où Z1 : ( 4 solutions possibles )
Z 1 = U ⋅ e±jϕs - U ⋅ e±jϕ2 = Z 1⋅ ejϕ1
Is I2
avec :
2 2
Z 21 = U ⋅ cos ϕs - U ⋅ cos ϕ2 + U ⋅ sin ϕs ± U ⋅ sin ϕ2 1
Is I2 Is I2

* signe + : Zs et Z 2 possèdent des parties imaginaires de signe différent


(nature réactive différente). P. ex. : Zs inductive et Z2 capacitive

* signe - : Zs et Z2 de même nature réactive.

et pour le déphasage φ1 , posons :

A = U ⋅ sin ϕs - U ⋅ sin ϕ2 2
Is I2

B = U ⋅ cos ϕs - U ⋅ cos ϕ2 2
Is I2

C = U ⋅ sin ϕs + U ⋅ sin ϕ2 2
Is I2

alors si :
1o : Z s, Z2 inductives φ1 = arctg(A/B) (3)
2o : Z s inductive, Z2 capacitive φ1 = arctg(C/B) (3)
3o : Z s, Z2 capacitives φ1 = - arctg(A/B) (3)
4o : Z s capacitive, Z2 inductive φ1 = - arctg(C/B) (3)
1
Im

Z1

Z2
ZS
Re
0

Z2
Zs

La figure ci-dessus illustre la résolution graphique du problème. P.ex.: les vecteurs


en trait plein correspondent à un cas où Z2 et Z s possèdent des parties
imaginaires positives (charge inductive). On a également représenté les autres
solutions possibles.

Application numérique :

U = 220 V ( 50 Hz ) , Is = 10 A , I2 = 11 A
cos ϕ2 = 0,7 ⇒ ϕ2 = ± 45,51° , cos ϕs = 0,8 ⇒ ϕs = ± 36,87°

On trouve alors par (1) :


Z 1 = 27,71 Ω ; Z 2 et Z s de nature réactive différente
Z 1 = 3,75 Ω ; Z 2 et Z s de même nature réactive

et les déphasages possibles, par (2) et (3) :

ϕ1 1 = - 16,69 ° ; Z 2 et Z s inductives
ϕ1 2 = + 82,53 ° ; Z 2 capacitive et Z s inductive
ϕ1 3 = + 16,69 ° ; Z 2 et Z s capacitives
ϕ1 4 = - 82,53 ° ; Z 2 inductive et Z s capacitive