P. 1
Evaluation de la Situation des Ecoles Primaires Publiques et Collèges Publics en Période de Crise à Madagascar

Evaluation de la Situation des Ecoles Primaires Publiques et Collèges Publics en Période de Crise à Madagascar

|Views: 321|Likes:
Le déroulement complexe de la vie politique malgache depuis 2009 et le dérèglement de la vie économique et sociale durant cette même année ont influé sur le fonctionnement du secteur public de l'Education. Il nécessite une photographie urgente de l'état de le scolarisation dans les écoles primaires et collèges publics, localisés dans la capitale et sa périphérie, en régions, en milieu urbain et en milieu rural.

La crise de 2009 contitue la rencontre de circonstances conjoncturelles aggravant l'état de pauvreté. Ce taux de pauvreté est passé de 68% à 65,4% de 2005 à 2008, mais le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) fait remarquer que ce recul n'est pas significatif et qu'en 2009 ce taux est à nouveau revenu à 68,1%.

(...)

Les activités prévues par le Ministère de l'Education Nationale (MEN) pour l'année 2009 ont été, pourtant, affectées par la situation de dérèglement généralisé de l'Etat malgache durant l'année 2009.

La mission (de cet étude) a eu à mesurer et à analyser la situation des écoles primaires publiques (EPP) et collèges d'enseignement général (CEG) publics en période de crise en tenant compte de la réforme du système éducatif depus l'année 2007 et de trois années scolaires de référence (2007-8, 2008-9, 2009-10).
-------
Cette évaluation a été fait par CORE-DEV Engineering avec le soutiens de UNICEF Madagascar.
Le déroulement complexe de la vie politique malgache depuis 2009 et le dérèglement de la vie économique et sociale durant cette même année ont influé sur le fonctionnement du secteur public de l'Education. Il nécessite une photographie urgente de l'état de le scolarisation dans les écoles primaires et collèges publics, localisés dans la capitale et sa périphérie, en régions, en milieu urbain et en milieu rural.

La crise de 2009 contitue la rencontre de circonstances conjoncturelles aggravant l'état de pauvreté. Ce taux de pauvreté est passé de 68% à 65,4% de 2005 à 2008, mais le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) fait remarquer que ce recul n'est pas significatif et qu'en 2009 ce taux est à nouveau revenu à 68,1%.

(...)

Les activités prévues par le Ministère de l'Education Nationale (MEN) pour l'année 2009 ont été, pourtant, affectées par la situation de dérèglement généralisé de l'Etat malgache durant l'année 2009.

La mission (de cet étude) a eu à mesurer et à analyser la situation des écoles primaires publiques (EPP) et collèges d'enseignement général (CEG) publics en période de crise en tenant compte de la réforme du système éducatif depus l'année 2007 et de trois années scolaires de référence (2007-8, 2008-9, 2009-10).
-------
Cette évaluation a été fait par CORE-DEV Engineering avec le soutiens de UNICEF Madagascar.

More info:

Categories:Types, Research
Published by: HayZara Madagascar on Oct 25, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/19/2012

pdf

text

original

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
 
 
UNI
E
des 
 
CEF  
Evalu
 Ecol
C
en
uatio
es Pr
Collè
n Pér
à M
n de 
rima
et
èges P
riode
adag
 
 
 
 
 
 
 
Mai 2010
 la Si
aires
t  
 Publ
e de C
gasca
 

ituat
 Pub
lics  
 Crise
ar  
tion  
bliqu
 
e  
 
es 
 
 
 
 
Ce
M
m
l’é
en

m
ex
sc
 
CO
fa
 
No
pe
M
So
RA
év
 
M
FA
RA
RA
tra
 
Le
co
M
 
 
   
   
 
 
 
                         Eva
ette  évaluat
Madagascar  a
ission rendu
éducation da
n 2010, d’ide
éterminer  l’a
obilisation 
xceptionnelle
colarisation d
ORE‐DEV  En
cilité le déro
os  remercie
ersonne  de 
Margarita  FOC
ociale, Mada
ASOLOFONIA
valuation.  
Merci aux coll
ANOMEZANT
ABEMANANJ
ALAIVAOHITA
avail et pour
e  chef  miss
ollaboration 
M.Sc. Eng.  
 
 
aluation de la sit
tion  de  la  s
a  été  l’occas
ue délicate p
ans le secteu
entifier des s
ampleur  de 
rapide  de 
e, la crise, et
dans les étab
gineering  re
oulement du 
ments  vont 
Madame  Do
CAS  LICHT, 
me Olga RA
AINA,  pour  le
aborateurs d
TSOA, Claudi
JARA,    Gh
A,  Nirina  RA
r leur ténacit
ion  de  cett
de  l’évaluat
   
   
 
tuation des Ecol
REM
situation  des
sion  pour  l’é
par le contex
r public, d’o
situations lié
la  crise  sur 
compéten
t sachant pre
blissements p
emercie  tout
travail sur le
en  particuli
orothée  KLA
Chef  de  la  S
MAROMANA
eur  disponib
des équipes 
in MILIARISO
hislaine  RA
AMAMIARIVE
té dans la réa
te  évaluatio
teur  quantita
es Primaires Pub
 
 
 
 
MERCIEME
s  écoles  et 
équipe  de  CO
xte politique,
bserver sur l
ées aux évèn
le  secteur  p
nces  sachan
endre le recu
publics prima
tes  les  pers
e terrain. 
er  à  la  Repr
US,  Chef  de
Section  Educ
ANA, et à l’A
bilité  et  leurs
d’enquête s
ON, Georgett
HERIARIMAL
ELO,  Roméo 
alisation des
n  est  le  Dr
atif,  Mamy  H
  P
  C
bliques et Collèg
ENTS 
des  collèges
ORE‐DEV  Eng
, de s’imprég
le terrain la r
ements de l
public  de  l’E
nt  relever 
ul nécessaire
aires et post
onnes  qui  o
résentation 
e  la  Section 
cation,  ainsi
Administrate
s  conseils  po
sur le terrain
te RASOARIT
LALA,  Alain
RAZAFIMAN
s objectifs de
r.  Nelly  RAN
Harivelo  RAN
Pr. Nicole J.S‐
CORE‐DEV En
ges Publics en pé
s  publics  en
gineering  de
gner de la q
réalité du ca
’année 2009
Education.  Ce
les  nuanc
e pour faire 
‐primaires e
ont  participé
de  l’UNICEF 
Politique  So
i  qu’à  la  Spé
ur de l’Educa
our  la  bonne
, les supervi
TOMPO et le
n  RAKOTOT
NDIMBY  pou
e l’enquête.  
NAIVO  RABE
NDRIAMAHA
‐T. RAMANA
ngineering 
ériode de crise   
n  période  de
e  s’engager  d
uestion com
dre scolaire 
9 à Madagas
e  travail  a  e
es  d’une 
un état obje
n 2010. 
é  à  l’enquêt
à  Madagas
ociale  et  de 
écialiste  en 
ation, Mada
e  réalisation 
seurs d’enqu
es enquêteur
TIANA,  And
ur  l’efficacité
ETOKOTANY
ARO‐ANDRIA
AMBE 
                 1 
e  crise  à 
dans  une 
mplexe  de 
publique 
car et de 
exigé  une 
situation 
ectif de la 
te  et  ont 
car  en  la 
Madame 
Politique 
me Irène 
de  cette 
uête Nick 
rs Sitraka 
drianiaina 
é  de  leur 
Y  avec  la 
MALALA, 
 
 
 
REMERC
SOMMA
LISTE DE
LISTE DE
ABREVIA
RESUME
INTRODU
PARTIE 1
1.1.
1.2.
1.2.
1.2.
1.2.
PARTIE 2
2.1 
2.1.
a. 
b. 
c. 
2.1.
2.1.
a. 
b. 
2.2 
2.2.
a. 
b. 
c. 
2.2.
a. 
b. 
2.2.
a. 
b. 
2.2.
                         Eva
CIEMENTS ....
AIRE ..............
ES FIGURES ...
ES TABLEAUX
ATIONS .........
E EXECUTIF ...
UCTION .......
1: LE PERIME
.  LES OBJECT
.  LA DEMARC
.1.  LA CO
.2.  LES OU
.3.  LES ZO
2 : L’ANALYS
UN DIAGNO
.1  LES EC
Selon les m
La proximit
Des cas spé
.2   LES EC
.3   UN BR
Le ratio élè
Les infrastr
LES THEMA
.1.  LES IN
Le cas des 
Le cas des C
Le cas part
.2.  LE RED
Le cas des 
Le cas des C
.3.  LES AB
Le cas des 
Le cas des C
.4.  L’ABSE
aluation de la sit
 
....................
....................
....................
X ..................
....................
....................
....................
ETRE DE L’EV
TIFS DE L’EVA
CHE METHO
LLECTE DES 
UTILS UTILIS
ONES D’ENQU
E DES DONN
OSTIC DES EC
COLES PRIMA
milieux urbain
té ................
écifiques .....
COLES REFOR
REF ETAT DES
èves par salle
ructures aux
ATIQUES ......
SCRIPTIONS
EPP .............
CEG .............
iculier des n
DOUBLEMEN
EPP .............
CEG .............
BANDONS....
EPP .............
CEG .............
ENTEISME ...
tuation des Ecol
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
VALUATION ..
ALUATION ...
ODOLOGIQUE
DONNEES ....
ES ................
UETE ............
NEES COLLECT
COLES ..........
AIRES ET LES 
n et rural .....
....................
....................
RMES FACE A
S LIEUX DES 
e ...................
iliaires .........
....................
 ....................
....................
....................
ouveaux élè
NT .................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
es Primaires Pub
SOMMAIRE
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
E ..................
....................
....................
....................
TEES ............
....................
COLLEGES D
....................
....................
....................
A LA CRISE ...
INFRASTRUC
....................
....................
....................
....................
....................
....................
ves provena
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
bliques et Collèg

....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
DURANT LA C
....................
....................
....................
....................
CTURES EXIST
....................
....................
....................
....................
....................
....................
nt du privé ..
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
ges Publics en pé
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
CRISE ...........
....................
....................
....................
....................
TANTES .......
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
ériode de crise   
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
...................
...................
...................
...................
...................
....................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
                 2 
............ 1 
............ 2 
............ 5 
............ 8 
.......... 10 
.......... 11 
.......... 47 
.......... 48 
.......... 49 
.......... 50 
.......... 51 
.......... 52 
.......... 53 
.......... 54 
.......... 55 
.......... 55 
.......... 56 
.......... 56 
.......... 58 
.......... 58 
.......... 61 
.......... 61 
.......... 62 
.......... 63 
.......... 63 
.......... 63 
.......... 65 
.......... 66 
.......... 69 
.......... 69 
.......... 71 
.......... 73 
.......... 73 
.......... 75 
.......... 77 
 
a. 
b. 
c.    
d.   
2.2.
a. 
b. 
2.2.
a. 
b. 
c. 
2.2.
a. 
b. 
c. 
2.2.
2.2.
a. 
b. 
2.2.
PARTIE 3
3.1 
3.1.
3.1.
3.1.
3.1.
3.2 
3.3 
3.4 
CONCLU
ANNEXE
A. 
B. 
C. 
D. 
                         Eva
Le cas des 
Le cas des C
  Les causes 
   L’absentéi
.5.  LA SIT
Le cas des 
Le cas des C
.6.  LE RO
Les heures 
L’encadrem
La mission 
.7.  LES CO
Les dépens
La question
La lourde r
.8.  L’INSE
.9.  LA QU
Le cas des e
Le cas des é
.10.  LES CO
3 : UN BILAN
UN RETARD
.1       Des pe
.2       Les pré
.3       Une év
.4       Le vécu
UNE REGRE
UNE RELEC
UNE REMIS
USION ...........
S ..............................................................................................................................................128 
LES TERME
LES TERME
LA METHO
LES OUTILS
aluation de la sit
EPP .............
CEG .............
de l’absenté
sme des ens
UATION DES
EPP .............
CEG .............
LE ET LA CHA
d’enseignem
ment des élèv
de l’enseign
OÛTS DE LA S
ses de scolar
n des fournit
esponsabilit
ECURITE ALIM
UESTION DE G
enseignants 
élèves .........
OMPORTEME
 A MULTIPLE
D MECANIQU
erformances 
évisions de la
valuation de 
u de la réform
ESSION SENS
CTURE NECES
SE EN CAUSE
....................
ES DE REFERE
ES DE LA CRIS
DOLOGIE ....
S DE L’EVALU
tuation des Ecol
....................
....................
éisme des élè
seignants......
S ELEVES EN 
....................
....................
ARGE DES EN
ment ............
ves ..............
ant ..............
SCOLARISAT
risation .........
tures scolaire
é des parent
MENTAIRE ....
GENRE .........
....................
....................
ENTS « MAD
ES FACETTES
UE DANS LES
relatives à l’
a réforme no
la réforme p
me par les e
SIBLE DANS L
SSAIRE DES I
E PROBABLE 
....................
ENCES ..........
SE DE 2009 ..
....................
UATION ........
es Primaires Pub
....................
....................
èves selon le
....................
FIN DE CYCL
....................
....................
NSEIGNANTS
....................
....................
....................
ION SUPPOR
....................
es ................
ts .................
....................
....................
....................
....................
DITRA » ........
S ...................
S PROJECTIO
’application d
on réalisées à
par les paren
nseignants ..
LES PRE‐REQ
NDICATEURS
DU SYSTEME
....................
....................
....................
....................
....................
bliques et Collèg
....................
....................
es enseignan
....................
LE SCOLAIRE .
....................
....................
 ....................
....................
....................
....................
RTES PAR LES
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
NS A COURT
de la réform
à cause du d
nts ................
....................
QUIS ..............
S ..................
E EDUCATIF .
....................
....................
....................
....................
....................
ges Publics en pé
....................
....................
nts ................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
S PARENTS D
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
T TERME .......
e depuis 200
érèglement 
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
ériode de crise   
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
D’ELEVES ......
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
....................
...................
07‐2008 ......
de 2009 .....
...................
...................
...................
...................
...................
....................
...................
...................
...................
...................
                 3 
.......... 77 
.......... 78 
.......... 79 
.......... 82 
.......... 83 
.......... 83 
.......... 85 
.......... 88 
.......... 88 
.......... 90 
.......... 95 
.......... 98 
.......... 98 
........ 104 
........ 105 
........ 107 
........ 110 
........ 110 
........ 112 
........ 116 
........ 118
........ 119 
........ 119 
........ 119 
........ 119 
........ 120 
........ 120 
........ 122 
........ 126 
........ 127 
........ 130 
........ 135 
........ 136 
........ 138 
 
E. 
F. 
G. 
H. 
1. 
2. 
I. 
1. 
2. 
3. 
4. 
5. 
6. 
7. 
8. 
9. 
10. 
 
 
                         Eva
L’ENQUETE
MONOGRA
LES MODES
PROFIL DES
LES  ELEVES
LES PAREN
LES RESULT
La proximit
Les inscript
Le redoubl
Les abando
L’absentéis
Le rôle et la
Les coûts d
L’insécurité
La question
Les compo
aluation de la sit
E SUR LE TER
APHIE SOMM
S DE CALCUL
S ENQUETES
S ..................
TS DES ELEV
TATS DE L’EN
té ................
tions ............
ement .........
ons ..............
sme .............
a charge des
de la scolarisa
é alimentaire
n de genre ...
rtements « M
 
tuation des Ecol
RRAIN ...........
MAIRE DES EC
L ...................
 ....................
....................
VES ENQUETE
NQUETE .......
....................
....................
....................
....................
....................
s enseignants
ation suppor
e ..................
....................
Maditra ».....
es Primaires Pub
....................
COLES ENQU
....................
....................
....................
ES ................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
s ..................
rtés par les p
....................
....................
....................
bliques et Collèg
....................
UETEES ..........
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
parents d’élè
....................
....................
....................
ges Publics en pé
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
èves .............
....................
....................
....................
ériode de crise   
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
                 4 
........ 149 
........ 151 
........ 162 
........ 164 
........ 164 
........ 167 
........ 169 
........ 169 
........ 173 
........ 180 
........ 184 
........ 187 
........ 189 
........ 202 
........ 206 
........ 209 
........ 211 
 
LISTE DE


Figure 1 
Figure 2 
Figure 3 
Figure 4 
Figure 5 
Figure 6 
Figure 7 
Figure 8 
Figure 9 
Figure 10
Figure 1
Figure 12
Figure 13
Figure 14
Figure 15
Figure 16
Figure 17
Figure 18
Figure 19
Figure 20
Figure 2
Figure 22
Figure 23
Figure 24
Figure 25
Figure 26
d’établis
Figure 27
Figure 28
Figure 29
Figure 30
Figure 3
Figure 32
Figure 33
Figure 34
Figure 35
Figure 36
Figure 37
Figure 38
Figure 39
Figure 40
Figure 4
Figure 42
Figure 43
Figure 44
Figure 45
Figure 46
Figure 47
                         Eva
ES FIGURES 
: Carte de lo
: Carte de lo
: Instruction
: Raisons du
: Durée du t
: Niveau d’in
: Taux mens
: Période d’a
: Motifs d’ab
0 : Motifs d’a
1 : Niveau d’
2 : Niveau d’
3 : Nombre d
4 : Convocat
5 : Soutien d
6 : Soutien F
7 : Raisons d
8 : Nature du
9 : Existence
0 : Répartitio
1 : Répartitio
2 : Année de
3 : Sources d
4 : Souhait d
5 : Les mobil
6 : Les raison
ssement .......
7 : Le chef de
8 : Niveau d’
9 : Niveau d’
0 : Catégorie
1 : Catégorie
2 : Personne
3 : Taille du g
4 : Moyen de
5 : Période d
6 : Heures de
7 : Heures de
8 : Fermetur
9 : Raisons d
0 : Actes de v
1 : Pourcent
2 : Nombre d
3 : Causes de
4 : Période d
5 : Motifs d’a
6 : Absence d
7: Motifs d’a
aluation de la sit
ocalisation de
ocalisation de
ns venant de
u choix de l’é
trajet entre l’
nstructions d
suel d’absent
absence des 
bsence des é
absence des
’instructions
’instructions 
de formation
tion des pare
de l’Etat au n
FAF au niveau
de la non‐alim
u petit déjeu
e de cantine d
on des élève
on des élève
e première sc
d’information
de changer d’
les du souha
ns du change
....................
e famille au 
’instruction d
’instruction d
e socio‐profe
e socio‐profe
e accompagn
groupe en dé
e locomotion
des cours .....
e départ des
e retour des 
re de l’école 
des fermetur
vandalisme a
age des élèv
de redoublem
e l’abandon 
d’absence de
absence des
des enseigna
absence des 
tuation des Ecol
es écoles obj
es écoles obj
s différentes
établissemen
’école et le d
des parents ..
téisme des é
 élèves selon
élèves selon 
 enseignants
 des enseign
 des enseign
ns reçues pa
ents par les e
iveau des EP
u des EPP .....
mentation de
uner des élèv
dans les EPP
s enquêtés p
s enquêtés p
colarisation .
ns actuelles d
’établisseme
ait de change
ement évoqu
....................
domicile de 
du père ........
de la mère ...
essionnelle d
essionnelle d
nant l’élève à
éplacement 
n des élèves 
....................
s élèves du d
élèves à la m
 en dehors d
es des EPP e
au niveau de
ves ayant red
ment durant
scolaire .......
es élèves selo
 élèves selon
ants selon le
enseignants 
es Primaires Pub
jet de l’évalu
jet de l’évalu
s hiérarchies
t scolaire ....
domicile ......
....................
élèves selon 
n les enseign
les enseigna
s selon les ch
nants dans le
nants dans le
r les enseign
enseignants .
PP ................
....................
es élèves .....
ves ...............
P (suivant les 
par sexe, par
par classe ....
....................
des élèves ...
ent ...............
ement d'étab
uées par les é
....................
l’élève ........
....................
....................
u père de l’é
e la mère de
à l’école .......
vers l’école .
pour se rend
....................
omicile vers 
maison après
des vacances
et des CEG ...
es EPP et les 
doublé au mo
t la scolarité 
....................
on les élèves
n eux‐même
s élèves ......
selon eux‐m
bliques et Collèg
uation ..........
uation à Anta
....................
....................
....................
....................
les enseigna
nants ............
ants ..............
hefs d’établis
es EPP ...........
es CEG ..........
nants ............
....................
....................
....................
....................
....................
formulaires 
r âge et par N
....................
....................
....................
....................
blissement ...
élèves qui so
....................
....................
....................
....................
élève ............
e l’élève .......
....................
....................
dre à l’école
....................
l’école ........
s l’école .......
s scolaires ....
....................
CEG .............
oins une fois
des élèves e
....................
s eux‐mêmes
s ..................
....................
mêmes ..........
ges Publics en pé
....................
ananarivo ....
....................
....................
....................
....................
nts ..............
....................
....................
ssement ......
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
des chefs d’
Niveau .........
....................
....................
....................
....................
....................
ont issus d’au
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
...................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
s dans leur sc
enquêtés ......
....................
s ...................
....................
....................
....................
ériode de crise   
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
’établisseme
...................
...................
...................
...................
...................
...................
utres 
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
colarité .......
...................
...................
...................
...................
...................
...................
                 5 
.......... 42 
.......... 43 
.......... 55 
.......... 56 
.......... 57 
.......... 74 
.......... 78 
.......... 79 
.......... 81 
.......... 82 
.......... 91 
.......... 93 
.......... 96 
.......... 97 
.......... 99 
.......... 99 
........ 108 
........ 109 
ent) .. 109 
........ 164 
........ 164 
........ 165 
........ 165 
........ 166 
........ 166 
........ 166 
........ 167 
........ 167 
........ 168 
........ 168 
........ 169 
........ 169 
........ 170 
........ 170 
........ 170 
........ 171 
........ 171 
........ 171 
........ 172 
........ 172 
........ 180 
........ 180 
........ 187 
........ 187 
........ 187 
........ 188 
........ 188 
 
Figure 48
Figure 49
Figure 50
Figure 5
Figure 52
Figure 53
Figure 54
Figure 55
Figure 56
Figure 57
Figure 58
Figure 59
Figure 60
Figure 6
Figure 62
Figure 63
Figure 64
Figure 65
Figure 66
Figure 67
Figure 68
Figure 69
Figure 70
Figure 7
Figure 72
Figure 73
Figure 74
Figure 75
Figure 76
Figure 77
Figure 78
Figure 79
Figure 80
Figure 8
Figure 82
Figure 83
Figure 84
Figure 85
Figure 86
Figure 87
Figure 88
Figure 89
Figure 90
Figure 9
Figure 92
Figure 93
Figure 94
Figure 95
Figure 96
Figure 97
Figure 98
Figure 99
                         Eva
8: Fréquence
9 : Attitude d
0 : Profil des
1 : Répartitio
2 : Répartitio
3 : Répartitio
4 : Situation 
5 : Lieux d’ha
6 : Sources d
7 : Nombre d
8 : Avantage
9 : Occupatio
0 : Responsa
1: Disponibil
2: Utilisation
3: Utilisation
4 : Utilisation
5: Utilisation
6 : Nombre m
7 : Périodicit
8: Taux d’uti
9 : Temps de
0: Taux d’ach
1 : Applicatio
2 : Nombre m
3 : Fréquenc
4: Méthodes
5 : Qualité d
6 : Types de 
7 : Participat
8 : Evolution
9 : Evolution
0 : Evolution
1 : Taux des 
2 : Raisons q
3 : Personne
4 : Nombre m
5 : Lieu d’ha
6 : Prise en c
7: Dotation e
8 : Dotation 
9: Fourniture
0 : Prise en c
1 : Utilisation
2 : Voie de m
3: Prise en c
4 : Type de s
5: Cours de r
6 : Nature du
7 : Apport de
8 : Lieu de re
9 : Qualité d
aluation de la sit
e d’absence 
des élèves en
s enseignants
on des enseig
on des enseig
on des enseig
familiale de
abitation des
d’information
d’années d’a
es jouis par le
on des ensei
abilité des en
ité des outils
n des « guide
n de « guide 
n des « man
n des « manu
moyen de re
té des réunio
lisation des 
e préparation
hèvement du
on du progra
moyen de co
ce des devoir
s de suivi effe
es relations 
soutien four
tion ou appa
n de la qualit
n de la qualit
n des résultat
élèves conti
qui font que l
e aidant les é
moyen annu
bitation des 
charge de la 
en kit scolair
en tablier de
es scolaires p
charge des fo
n des manue
mise à dispos
harge du coû
soutien reçu 
rattrapage b
u petit déjeu
e repas de la
estauration d
u déjeuner d
tuation des Ecol
mensuelle d
n cas d’abse
s...................
gnants enqu
gnants enqu
gnants enqu
s enseignant
s enseignant
ns des enseig
ancienneté d
es enseignan
gnants en de
nseignants en
s pédagogiq
e des kits ens
des manuels
uels scolaire
uels de lectu
encontre des
ons des ense
fiches de pré
n journalier d
u programm
amme officie
ontrôles pass
rs de maison
ectuées par 
des enseigna
rnis par les e
artenance à u
é des relatio
é de l’enseig
ts scolaires o
nuant à étud
les élèves n’é
élèves aux de
el de convoc
élèves .........
scolarité des
re des élèves
es élèves ......
personnelles
ournitures sc
els scolaires 
sition des ma
ût des manu
par les élève
énéficiés pa
uner des élèv
a maison par 
des élèves à 
des élèves ....
es Primaires Pub
des enseignan
nce des ense
....................
uêtés par rég
uêtés par nive
uêtés par cat
ts .................
ts .................
gnants des E
es enseignan
nts ................
ehors de l’en
n plus de leu
ues ..............
seignants » ..
s de lecture »
es » par les é
re compléme
 enseignants
eignants avec
éparation pa
des cours se
e scolaire se
el dans l’ense
sés aux élève
 donnés aux
les enseigna
ants avec les
enseignants a
un  réseau d’
ons entre les 
gnement disp
obtenus selo
dier à la mais
étudient pas
evoirs de ma
cations des p
....................
s élèves .......
s ...................
....................
s dont dispos
colaires ........
par les élève
anuels scolai
els scolaires
es ................
r les élèves .
ves des EPP e
les élèves ...
midi ............
....................
bliques et Collèg
nts selon les
eignants .......
....................
gion ..............
eau ..............
égorie et pa
....................
....................
EPP et des CE
nts dans l’Eta
....................
nseignement
ur fonction «
....................
....................
» ..................
lèves ............
entaire » pa
s avec les pa
c le Directeu
ar les enseign
lon les ensei
elon les ense
eignement ...
es dans l’ann
x élèves ........
ants pour les 
s parents d’é
aux élèves en
’enseignants
enseignants
pensé selon 
n les élèves .
son ..............
s à la maison
ison .............
parents par le
....................
....................
....................
....................
sent les élève
....................
es ..................
res ...............
....................
....................
....................
et des CEG ...
....................
....................
....................
ges Publics en pé
 élèves ........
....................
....................
....................
....................
r région .......
....................
....................
EG ................
ablissement 
....................
t ...................
enseignant 
....................
....................
....................
....................
r les élèves ..
rents d’élève
r de l’Etablis
nants selon e
ignants ........
ignants .......
....................
née ...............
....................
élèves en di
élèves...........
n difficulté ..
s » ................
s et le chef d’
les élèves ....
....................
....................
 ...................
....................
es enseignan
....................
....................
....................
....................
es ................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
ériode de crise   
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
» .................
...................
...................
...................
...................
...................
es dans l’ann
ssement ......
eux‐mêmes .
...................
...................
...................
...................
...................
ifficulté .......
...................
...................
...................
’établisseme
...................
...................
...................
...................
...................
nts ...............
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
                 6 
........ 188 
........ 189 
........ 189 
........ 190 
........ 190 
........ 190 
........ 191 
........ 191 
........ 191 
........ 192 
........ 192 
........ 192 
........ 193 
........ 193 
........ 193 
........ 194 
........ 194 
........ 194 
née .. 195 
........ 195 
........ 195 
........ 196 
........ 196 
........ 197 
........ 197 
........ 197 
........ 198 
........ 198 
........ 198 
........ 199 
ent ... 199 
........ 199 
........ 200 
........ 200 
........ 200 
........ 201 
........ 201 
........ 202 
........ 202 
........ 202 
........ 203 
........ 203 
........ 203 
........ 204 
........ 204 
........ 204 
........ 205 
........ 205 
........ 206 
........ 206 
........ 206 
........ 207 
 
Figure 10
Figure 10
Figure 10
Figure 10
 
 
 
                         Eva
00 : Nature d
01 : Nature d
02 : Taux des
03 : Pourcen
aluation de la sit
du goûter de
du repas du 
s élèves ayan
ntage des élè
 
tuation des Ecol
es élèves ......
soir des élèv
nt connu une
èves ayant pr
es Primaires Pub
....................
ves ...............
e période de
ratiqué des j
bliques et Collèg
....................
....................
e non‐alimen
eux violents 
ges Publics en pé
....................
....................
ntation .........
dans les EPP
ériode de crise   
...................
...................
...................
P et les CEG 
                 7 
........ 207 
........ 207 
........ 208 
........ 211 
 
 
LISTE DE


Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
chefs d’é
Tableau 
des form
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
d’établis
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
                         Eva
ES TABLEAUX
1: Tableau r
2 : Répartiti
3 : Ratio élè
4 : Ratio élè
5 : Inventair
6: Liste des t
7 : Evolution
8 : Evolution
9 : Evolution
10 : Pourcen
11 : Pourcen
12 : Taux de
13 : Taux de
14 : Taux de
15 : Taux de
16 : Taux d’A
17 : Taux d’A
18 : Taux d’A
19 : Taux me
20 : Taux de
21 : Evolutio
22 : Taux de
23 : Taux d’I
24 : Evolutio
25 : Heures 
26 : Taux d’a
27 : Heures 
28 : Nombre
29 : Ratio él
30 : Ratio no
31 : Nombre
32 : Ratio él
établissemen
33 : Ratio de
mulaires rem
34 : Taux d’a
35 : Evolutio
36 : Evolutio
37 : Evolutio
38 : Evolutio
39 : Evolutio
ssement .......
40 : Evolutio
41 : Evolutio
42 : Pourcen
43 : Pourcen
44 : Récapit
aluation de la sit

récapitulatif 
on des élève
ves par salle
ves par salle
re de trois pr
thématiques
n du Taux d’I
n du Taux d'I
n des Taux d’
ntage de nou
ntage de nou
e Redoublem
e Redoublem
e Redoublem
e Redoublem
Abandon dan
Abandon dan
Absentéisme
ensuel d’abs
e réussite à l’
on du taux d’
e réussite à l’
Inscription à
on du taux d’
d’enseignem
achèvement
d’enseignem
e d’élèves pa
èves par ens
ouveaux ens
e d’élèves pa
èves par ens
nt ................
es nouveaux
plis par les c
achèvement
on des coûts 
on du Budget
on du monta
on des coûts 
on des droits
....................
on du monta
on du Budget
ntages de no
ntage de nou
ulatif des ind
tuation des Ecol
du périmètre
es et enseign
e dans les EP
e dans les CE
rincipales inf
s ...................
Inscription p
nscription d
’Inscription d
uveaux élève
uveaux élève
ment par caté
ment par régi
ment par caté
ment par régi
ns les EPP ....
ns les CEG pa
e des élèves 
sentéisme pa
’examen du C
’Inscription à
’examen du 
 l’examen du
’Inscription à
ment hebdom
t du program
ment hebdom
ar enseignan
seignant dan
eignants FRA
ar enseignan
seignant dan
....................
x enseignants
chefs d’établi
t du program
de la scolari
t total des EP
ant des cotisa
de la scolari
s d’inscriptio
....................
ant des cotisa
t total des C
ouveaux ense
uveaux ensei
dicateurs clé
es Primaires Pub
e de l’évalua
nants enquêt
P .................
G .................
frastructures
....................
ar catégorie 
ans les EPP R
dans les CEG
es provenant
es provenant
égorie et par 
on dans les E
égorie et par 
on dans les C
....................
ar catégorie 
des CEG selo
ar région des
CEPE par cat
à l’examen d
BEPC par cat
u BEPC par c
à l’examen d
madaire dans
mme dans les
madaire dans
t dans les EP
ns les EPP sur
AM vs nouve
t dans les CE
ns les CEG su
....................
s FRAM vs no
issement .....
mme dans les
isation suppo
PP selon les 
ations FRAM
isation suppo
n dans les CE
....................
ations FRAM
EG selon les 
eignants FRA
ignants FRAM
és de la scola
bliques et Collèg
ation .............
tés ................
....................
....................
s auxiliaires d
....................
et par genre
Réformes en
G à partir de 2
t des écoles p
t des écoles p
genre dans 
EPP ..............
genre dans 
CEG ..............
....................
et par genre
on les enseig
s élèves des E
tégorie et pa
du CEPE par c
tégorie et pa
atégorie et p
du BEPC par c
s les EPP selo
s EPP ............
s les CEG sel
PP selon les e
r la base des
eaux enseign
EG selon les e
r la base des
....................
ouveaux ens
....................
s CEG ............
ortés par les
chefs d’étab
M des parents
ortés par les
EG selon les 
....................
M des parents
chefs d’étab
AM par sexe .
M par sexe ...
risation par 
ges Publics en pé
....................
....................
....................
....................
des EPP et de
....................
e dans les EP
n 7
ème
 année 
2007‐2008 ..
privées par r
privées par r
les EPP ........
....................
les CEG .......
....................
....................
e ..................
gnants ..........
EPP et des C
ar genre .......
catégorie et 
ar genre .......
par genre ....
catégorie et 
on les enseig
....................
on les enseig
enseignants .
 formulaires
nants dans le
enseignants 
s formulaires
....................
eignants dan
....................
....................
s parents d’é
blissement ...
s des EPP enc
s parents d’é
formulaires 
....................
s des CEG en
blissement ...
....................
....................
genre, par m
ériode de crise   
...................
...................
...................
...................
es CEG réuni
...................
PP ................
...................
...................
rapport .......
rapport .......
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
EG confondu
...................
par genre ...
...................
...................
par genre ...
gnants .........
...................
gnants ........
...................
s ...................
s EPP ..........
...................
s remplis par
...................
ns les CEG su
...................
...................
lèves des EP
...................
caissées ......
lèves des CE
remplis par 
...................
caissées .....
...................
...................
...................
milieu et ......
                 8 
.......... 44 
.......... 45 
.......... 61 
.......... 62 
is ....... 62 
.......... 63 
.......... 64 
.......... 64 
.......... 66 
.......... 67 
.......... 68 
.......... 69 
.......... 70 
.......... 71 
.......... 72 
.......... 73 
.......... 75 
.......... 78 
us ...... 80 
.......... 83 
.......... 84 
.......... 85 
.......... 86 
.......... 87 
.......... 88 
.......... 89 
.......... 89 
.......... 91 
.......... 92 
.......... 92 
.......... 94 
r les 
.......... 94 
ur la base 
.......... 95 
.......... 95 
PP ..... 100 
........ 101 
........ 101 
EG .... 102 
les chefs 
........ 103 
........ 103 
........ 104 
........ 111 
........ 111 
........ 113 
 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
catégori
Tableau 
catégori
Tableau 
totaux d
Tableau 
Tableau 
catégori
Tableau 
totaux d
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
Tableau 
 
                         Eva
45 : Récapit
46 : Récapit
47 : Récapit
48: Evolutio
e pour l’ense
49 : Evolutio
e ..................
50 : Pourcen
ans les  EPP 
51 : Taux d’i
52 : Evolutio
e ..................
53 : Pourcen
ans les CEG 
54 : Taux d’i
55 : Taux de
56 : Taux de
57 : Taux d’A
58 : Taux d’A
59 : Récapit
60 : Récapit
aluation de la sit
ulatif des ind
ulatif des ind
ulatif des ind
on du Taux d'
emble et jus
on du Taux d
....................
ntage des élè
par niveau, 
inscription a
on du Taux d
....................
ntage des élè
par niveau, p
inscription a
e redoubleme
e redoubleme
Abandon dan
Abandon dan
ulatif des ind
ulatif des ind
tuation des Ecol
dicateurs clé
dicateurs clé
dicateurs clé
'Inscription d
qu’ au CE .....
d'Inscription 
....................
èves provena
par genre, p
u CEPE par g
d'Inscription 
....................
èves provena
par genre, pa
u BEPC par g
ent dans les 
ent dans les 
ns les EPP pa
ns les CEG pa
dicateurs da
dicateurs da
es Primaires Pub
és de la scola
és pour les EP
és pour les CE
dans les EPP 
....................
dans les EPP
....................
ant des école
ar type et pa
genre, par ty
dans les CEG
....................
ant des école
ar type et pa
genre, par ty
EPP par nive
CEG par nive
ar niveau,  pa
ar niveau,  p
ns les EPP, p
ns les CEG, p
bliques et Collèg
risation par 
PP ................
EG ................
par niveau, 
....................
P par niveau, 
....................
es privées pa
ar catégorie .
pe et par cat
G par niveau,
....................
es privées pa
ar catégorie .
ype et par cat
eau,  par gen
eau,  par gen
ar genre, par
ar genre, pa
par genre, pa
par genre, pa
ges Publics en pé
genre, par m
....................
....................
par genre, p
....................
par genre, p
....................
ar rapport au
....................
tégorie ........
, par genre, p
....................
ar rapport au
....................
tégorie ........
nre, par type 
nre, par type
r type et par
r type et par
r milieu et p
ar milieu et p
ériode de crise   
milieu et ......
...................
...................
ar type et pa
...................
par type et p
...................
ux nouveaux
...................
...................
par type et p
...................
ux nouveaux
....................
....................
et par catég
e et par catég
 catégorie ....
r catégorie ...
par catégorie
par catégorie
                 9 
........ 115 
........ 124 
........ 125 
ar 
........ 173 
ar 
........ 174 
 élèves 
........ 175 
........ 177 
par 
........ 177 
 élèves 
........ 179 
........ 180 
gorie 181 
gorie 182 
........ 184 
........ 186 
....... 209 
e ....... 210 
   
 
 
 
 
APC    
BAC   
BAC/EN 
BEPC   
CAE   
CAP/EB  
CE   
CEG   
CEPE   
CP   
CISCO   
CM   
DREN   
EPP   
EPT   
ESS   
FAF 
FRAM   
FID   
FMI   
HAT   
MAP   
MEN   
ONG   
PAM   
PIB   
PNUD   
RN   
SIRAMA 
TA   
TDR   
TR   
ZAP   
 
 
                       Eva
: App
: Bac
: Bac
: Bre
: Cer
: Cer
: Cou
: Col
: Cer
: Cou
: Circ
: Cou
: Dire
: Eco
: Edu
: Ens
  : Fio
de 
: Fika
: Fon
: Fon
: Hau
: Ma
: Min
: Org
: Pro
: Pro
: Pro
: Rou
: Soc
: Tau
: Ter
: Tau
: Zon
aluation de la situ
proche Par le
ccalauréat 
ccalauréat en
evet d’Etudes
rtificat d’Apti
rtificat d’Apti
urs Elémenta
lège d’Enseig
rtificat d’Etud
urs Préparato
conscription 
urs Moyen 
ection Régio
ole Primaire P
ucation Pour 
seignant Sem
mbonana An
l’école) 
ambanan’ny
nds d’Interve
nds Monétair
ute Autorité 
adagascar Ac
nistère de l’E
ganisation No
ogramme Alim
oduit Intérieu
ogramme des
ute Nationale
ciété Sucrière
ux d’Abandon
rmes de Réfé
ux de Redoub
ne Administra
 
uation des Ecole
A
es Compéten
n éducation
s du Premier 
itude à l’Ens
itude Profess
aire 
gnement Gén
des Primaire
oire 
Scolaire 
nale de l’Edu
Publique 
r Tous 
mi‐Spécialisé
ntoka amin’n
y Ray Aman‐D
ention pour le
re Internatio
de la Transit
ction Plan 
Education Na
on Gouverne
mentaire Mo
ur Brut 
s Nations Un

e Malgache

érence 
blement 
ative et Péda
es Primaires Pub
ABREVIATION
nces 
Cycle  
eignement
sionnel/Ense
néral 
es et Elément
ucation Natio
ny Fampand
Dreny (assoc
e Développem
onal 
tion 
ationale 
ementale 
ondial 
nies pour le D
agogique 
bliques et Collège
NS 
eignement de
taires 
onale 
drosoana (pa
ciation des pa
ment 
Développeme
es Publics en pér
e Base 
rtenariat po
arents d’élèv
ent 
riode de crise     
ur le dévelo
ves) 
               10 
ppement 
   


          
 
Class
Cla
                       Eva
         RES
se EPP urbain
asse Préparat
aluation de la situ
 
 
 
SUME EX
 
oire 
uation des Ecole
XECUTIF
COR
©copyright
CORE‐DEV engine
es Primaires Pub
 
CORE‐
©copyright  
RE‐DEV engineering
t  
eering 
bliques et Collège
©copyright  
‐DEV engineering 

©c
CORE‐D
es Publics en pér
 
 
 
copyright  
EV engineering 
riode de crise     
Classe
               11 
e EPP réform
Classe EPP 
e
rural 
   
1. Le co
Le  dé
écono
publi
école
milie
 
La  cr
pauv
Natio
qu’en
 
Le de
2008 
croiss
à 3,7%
plus 
L’urg
 
Les a
pourt
2009
 
La  m
collèg
réfor
référ
2. La mé
Pour 
quan
 
Cepe
les av
Natio
Péda
 
L’éva
part 
réfor

1
Note de la
2
Informatio
                       Eva
 
ontexte  
 
éroulement 
omique  et  s
c  de  l’Educa
es  primaires 
u urbain et e
rise  de  2009
reté. Ce taux
ons Unies po
n 2009 ce tau
ernier consta
était  l'anné
sance du PIB
% en 2011. Q
en  faveur  d
ence est surt
ctivités prév
tant,  affecté
.  
mission  a  eu 
ges  d’enseig
me  du  syst
ence 2007‐2
 
éthodologie
 
répondre  a
titativement
ndant, pour 
vis technique
onale  (DREN
gogique (ZA
luation a ex
les  Ecoles  P
me et d’autr

a Banque Mondia
ons sur http://ww
aluation de la situ
complexe  de
sociale  duran
tion.  Il  néce
et  collèges 
en milieu rur
9  constitue 
x de pauvret
our le Dévelo
ux est à nouv
at
2
 du Fond M
ée  de  tous 
B réel à 7,1%
Quant à la B
de  l’éducatio
tout de dépe
vues par le M
ées  par  la  sit
à  mesurer 
gnement  gé
tème  éducat
2008, 2008‐2
 
ux  attentes 
t et qualitativ
éviter toute
es des respo
),  de  la  Circ
P). 
clusivement 
Primaires  Pu
re part les éc

ale février 2010.
ww.moov.mg/ recu
uation des Ecole
RES
e  la  vie  polit
nt  cette  mê
essite  une  ph
publics,  loc
ral. 
la  rencontr
té est passé 
oppement (P
veau revenu
Monétaire In
les  records 
. En 2009, le
anque Mond
on  sans  « qu
enser mieux.
Ministère de 
uation  de  dé
et  à  analys
néral  (CEG) 
tif  engagée 
009, 2009‐2
des  Termes 
vement le pé
e analyse par
onsables du 
conscription 
porté l’obse
ubliques  (EP
coles réform
ueillies par Solof
es Primaires Pub
SUME EXECU
tique  malgac
me  année  o
hotographie 
calisés  dans 
e  de  circon
de 68% à 65
PNUD) fait re
 à 68%1.  
nternational
en  termes 
e PIB réel est
diale dans sa
u’il  faille  dép
. » 
l’Éducation 
érèglement  g
er  la  situati
publics  en 
depuis  l’an
010.  
de  Référen
érimètre d’é
rtisane de la 
MEN et de c
Scolaire  (CIS
ervation sur 
PP)  et  les  Co
es, telle que
fo Andrianjakariv
bliques et Collège
UTIF 
che  depuis  2
ont  influé  su
urgente  de 
la  capitale 
stances  con
5,4% de 2005
emarquer qu
(FMI) sur M
de  croissanc
t évalué à ‐5%
a note de fév
penser  dava
Nationale (M
généralisé  d
on  des  écol
période  de
nnée  2007  e
ces  (TDR),  l’
valuation.  
crise, l’évalu
ceux de la D
SCO)  ainsi  q
deux types d
ollèges  d’En
 la situation 
velo, publiées le 2
es Publics en pér
2009  et  le  d
ur  le  fonctio
l’état  de  la  s
et  sa  périph
njoncturelles 
5 à 2008, ma
e ce recul n’
Madagascar, 
ce  pour  la  G
% et est proj
vrier 2010, e
ntage,  (…)  d
MEN) pour l’
e  l’État  malg
les  primaire
e  crise  en  te
et  de  trois 
évaluation  a
uation s’est a
irection Rég
ue  de  la  Zo
d’établissem
seignement 
a été vécue 
26 avril 2010.
riode de crise     
érèglement 
nnement  du
scolarisation
hérie,  en  rég
aggravant 
ais le Progra
’est pas sign
annonce que
Grande  Ile  a
jeté à ‐1% en
lle préconise
dans  le  cour
’année 2009
gache  duran
s  publiques 
enant  comp
années  sco
a  décidé  d’a
abstenue de
ionale de l’E
ne  Administ
ments scolair
Général  (C
« à la base »
               12 
de  la  vie 
u  secteur 
n  dans  les 
gions,  en 
l’état  de 
mme des 
ificatif et 
e l’année 
avec  une 
n 2010 et 
e de faire 
rt  terme. 
9 ont été, 
t  l’année 
(EPP)  et 
pte  de  la 
laires  de 
pprocher 
 solliciter 
Education 
trative  et 
es, d’une 
EG)  sans 
».  
   
Ces a
ensei
lieu d
 
Les  o
d’éta
pour 
pour 
 
L’éva





3. L’ana
Répa
publi
CEG e
 
3.1. S
 
S
l
C
c
q
 
Le
L
                       Eva
acteurs évolu
ignants,  les 
d’implantatio
outils  élabor
blissement, 
les élèves et
tous les étab
luation s’app
L’évolution
Le taux d’a
Le taux de 
Le taux d’a
L’évolution
 
alyse des don
 
rtis  sur  les  a
ics constitue
en milieu rur
Situation de
Selon  les  e
l’administrat
Celui‐ci  leur
concentre  de
questions su
es écoles prim
L’observatio
 La  p
com
l’éco
dura
 Des 
d’An
Atsim
(mar
d’An
 Aucu
ense
 L’imp
fréqu
leurs
aluation de la situ
uant au sein 
élèves,  les  p
on de l’établi
rés  pour  cha
les question
t les enseign
blissements 
puie sur les i
n du taux d’in
bandon, 
redoubleme
bsentéisme,
n des coûts d
nnées 
axes  géograp
ent le cadre d
ral.  
s écoles  
nseignants, 
tion  scolaire
r  transmet 
e  fait  les  déc
ur la réforme
maires et les
 
n sur le terra
roximité  de 
me un indica
ole publique.
ant les périod
établisseme
ntsirabe,  de 
mondrano  o
rs  2009),  p
ntanimena a 
un  établisse
eignements p
pact de la cr
uents  d’aba
s enfants (CE
uation des Ecole
du périmètr
parents  d’élè
issement sco
aque  groupe
nnaires pour 
nants, les gu
scolaires pu
indicateurs s
nscription, 
ent, 

de la scolarisa
phiques  Nor
de cette éva
depuis  la 
e  se  sont  pr
les  consign
cisions  relat

s collèges du
ain a fait le c
l’école  par 
ateur essent
. Elle s’est av
des violentes
nts scolaires
Fianarantsoa
nt  fermé  leu
par  mesure 
connu un ép
ement  scola
pour cause d
rise sur l’éco
ndons  scola
EG Ihosy, EPP
es Primaires Pub
re scolaire so
èves  représe
olaire enquêt
e  d’acteurs 
les élèves et
ides de focu
blics choisis 
suivants : 
ation suppor
rd‐Ouest,  Ce
luation, soit
crise  de  20
rincipalemen
nes  d’ordre 
ives  au  fonc
urant la crise
constat suiva
rapport  au 
tiel dans le c
vérée sécuris
s de la crise d
s des commu
a,  d’Ambosit
urs  portes  e
de  sécurité
pisode de van
aire  en  mili
de la crise 20
nomie des zo
ires  ou  de  d
P Sakaraha B
bliques et Collège
ont les chefs
entant  égalem
té.  
cibles  ont  é
t les enseigna
s group pou
(EPP/CEG, u
rtés par les p
ntre‐Est  et  S
33 EPP et C
009,  leurs  r
nt  concentré
administra
ctionnement 
e : 
nt: 
domicile  es
hoix des par
sante pour le
de 2009. 
unes urbaine
tra  et  une  é
nviron  une  s
é  et  à  la 
ndalisme per
ieu  rural  n
09. 
ones d’impla
désintérêt  d
Bas, EPP Ando
es Publics en pér
 des établiss
ment  la  com
été  le  formu
ants, les guid
r les parents
rbain/rural, 
parents. 
Sud,  65  étab
CEG en milieu
relations  av
ées  autour  d
tif  et  d’ord
de  l’école  e
t  confirmée 
rents pour in
es élèves dan
s d’Antanan
école  du  dist
semaine,  au
suite  de  p
rpétré à l’int
’a  déclaré 
antation des 
des  parents 
on’Ilakaka). 
riode de crise     
sements scol
mmunauté  de
ulaire  pour 
des d’entreti
s. Ils ont été
école réform
blissements 
u urbain et 3
vec  la  hiéra
du  directeur
dre  pédagog
et  celles  rela
  par  64%  de
scrire leurs e
ns les zones 
arivo, de Ma
trict  d’Antan
u  plus  fort  de
provocation. 
térieur de l’é
avoir  suspe
 écoles caus
à  la  scolaris
               13 
laires, les 
e  chaque 
les  chefs 
ien dirigé 
 destinés 
me). 
scolaires 
32 EPP et 
rchie  de 
r  d’école. 
gique  et 
tives  aux 
es  élèves 
enfants à 
urbaines 
ahajanga, 
nanarivo‐
e  la  crise 
Le  CEG 
école.  
endu  les 
e des cas 
sation  de 
   
Le
T
l
C
s
D
q
l
T
r
c
e
Le
S
p
 
Le

3
EPT, p.6
                       Eva
 
es écoles réfo
 
Trois situatio
la crise de 20
 Une 
Fihao
 Une 
vécu
Mah
 La  p
géné
Boul
 
Cet  état  des
situation : 
 Des 
 D’au
l’aut
sans
Des  parents
questions re
la destinatio
 
Toutefois,  il 
réservé  à  c
chronogram
encore à déf
e Ratio élève
 
Sachant qu’u
pendant les 
 70 p
plus 
avec
 90 p
100 
es infrastruct
 
En  un 
manque
malheu

et 11.
aluation de la situ
ormes  
ons distincte
009, ont été
situation  r
onana, Raram
situation int
ue  sur  deux 
haboboka et 
poursuite  d
éralisé  du  s
evard Manc
s  lieux  des  é
élèves en 7
èm
utres, pourta
tre,  d’une  EP
 réforme. 
 
s  d’élèves  s’
stent en sus
n des élèves
faudra  atte
ces  écoles. 
me
3
  tracé  en
finir.  
 
es par salle 
une salle acc
trois années
our les EPP ;
de 80 élèves
c 60 élèves p
our les CEG ;
élèves en mo
tures auxilia
mot  comme
ent  de  biblio
reusement e

uation des Ecole
es à l’applica
 identifiées s
radicale  par 
monja et Ant
termédiaire 
années  sco
Miary Lemat
du  programm
système  dur
eau, Dzaman
écoles  réform
me
 année pou
nt, suivent u
PP  réforme  à
’inquiètent 
spens sur l’av
s redoublants
endre  la  fin 
En  effet,  ri
n  2007‐2008
cueille souve
s scolaires so
; les EPP sans
s par salle en
ar salle en m
; une salle da
oyenne et en
aires 
e  en  cent, 
othèques  et
en majorité n
es Primaires Pub
ation effecti
sur le terrain
l’arrêt  tota
tsokay) ; 
par une app
olaires  (les  E
tihy); 
me  de  réfo
rant  l’année
ndzar, Anjiam
mes  à  triple 
ursuivent la 
un cursus dé
à  une  EPP  sa
sur  l’avenir 
venir des élè
s de la 7
ème 
a
de  l’année
en  n’indiqu
8  ou  si  elles 
ent plusieurs
ous revue est
s réforme en
n moyenne e
moyenne; 
ans les GEG 
n milieu rura
les  65  étab
t  d’infrastru
non fonction
bliques et Collège
ive du progr
n: 
al  du  progr
plication par
EPP  Alakam
orme  sans 
e  2009  (les
mangirana I)
visage  déno
logique de la
ésordonné, p
ans  réforme 
de  leurs  e
èves finissant
année. 
  scolaire  20
e  préciséme
vont  évolue
s classes, le n
t de : 
n milieu urba
et celles en m
sans réforme
al par 59 élèv
blissements 
ctures  sport
nnelles. 
es Publics en pér
ramme de ré
amme  (les 
rtielle du pro
isy,  Ivato‐Ce
tenir  comp
s  EPP  Ambo
.  
ote  une  conf
a réforme ; 
passant, d’un
ou  d’une  EP
nfants  en  E
t avec succè
009‐2010  po
ent  si  elles 
er  vers  une  n
nombre moy
ain sont les p
milieu rural le
e en milieu u
ves en moye
scolaires,  o
tives.  Ils  son
riode de crise     
éforme, à la
EPP  Ankazo
ogramme de
entre,  Sakah
pte  du  dérè
ohitsoa,  Tsa
fusion  certa
ne année sco
PP  réforme  à
EPP  réforme
s la 7
ème
 ann
our  connaîtr
vont  pour
nouvelle  org
yen d’élèves 
plus surcharg
es moins sur
urbain est ut
nne. 
bjet  de  l’év
nt  dotés  de 
               14 
 suite de 
obe  Ville, 
e réforme 
hara  Bas, 
èglement 
aralalana, 
ine  de  la 
olaire sur 
à  un  CEG 
es  et  des 
née et sur 
e  le  sort 
suivre  le 
anisation 
par salle 
gées avec 
rchargées 
tilisée par 
valuation, 
latrines, 
   
3.2. L
 
D
3.
 
 
                       Eva
 
Les thématiq
Dix thématiq
 
2.1. Les insc
Le  taux
certains
différen
Par con
d’inscrip
intéress
a. Le cas d
L’évolut
confond
 5
 1
Entre le
 Le
m
 L’
u
3
co
su

e
En  2009
amené 
changer
 L’

 D
d
tr
d
sc
aluation de la situ
ques 
ques principa
criptions  
 
x  d’accès  n’a
s  établissem
ntes commun
tre, l’analyse
ption  entre
santes.  
des EPP 
 
tion  globale 
dues est de :
% pour l’ann
% pour l’ann
 
es années sco
es  EPP  sans
milieu rural (‐
’inscription 
rbain, ‐3% e
3%.  Cette  é
onfuse  de  la
uspension  d
éformes  et  d
nfants en 7
è
 
9‐2010,  les 
des  parents
r de lieu de r
’évolution  g
éformes con
Dans  les  EPP 
e  ‐1%  chez 
ravaux  rurau
’études  et, 
colariser les 
 
uation des Ecole
ales s’impose
a  pas  été  ca
ments  scola
nes alentour
e de l’évolut
e  deux  ann
du  taux  d’in
 
née scolaire 2
née scolaire 2
olaires 2008‐
s  réforme  e
‐3% chez les 
au  niveau  d
en milieu rura
évolution  fo
a  réforme  en
de  la  réform
de  certains 
ème
 année.  
effets  écono
s  à  ne  pas  r
résidence: 
globale  du  t
fondues est 
réformes,  e
les  filles.  D
ux  malgré  q
d’autre  pa
cadets au dé
es Primaires Pub
ent à l’issue 
alculé  faute 
ires  sont  f
r. 
tion du taux 
nées  scolai
nscription  de
2008‐2009 p
2009‐2010 p
‐2009 et 200
nregistrent 
filles) et 3% 
es  EPP  réfo
al). Pour le c
rtement  nég
n  2009‐2010
me  ont  créé
CEG,  contra
omiques  né
réinscrire  le
taux  d’inscri
de ‐20% pou
n  milieu  rur
’une  part,  le
qu’ils  aient 
rt,  limités  f
étriment des
bliques et Collège
des enquête
de  donnée
fréquentés 
d’inscription
res  success
es  élèves  de
par rapport à
par rapport à
09‐2010 : 
une  évolutio
en milieu ur
rmes  stagne
cas particulie
gative  décou
0.  Les  décisio
  de  réelles 
ignant  des  p
gatifs  de  la 
urs  enfants 
ption  des  é
ur la classe d
al,  l’évolutio
es  parents  p
déjà  suivi  u
financièreme
s aînés.  
es Publics en pér
es : 
es  démograp
par  des  él
n, qui est la 
sives,  procu
es  EPP  sans 
à 2007‐2008 
à 2008‐2009.
on  globale  d
rbain.  
e  dans  l’ense
er de la 7èm
ule  des  effe
ons  floues  su
perturbatio
parents  à  ne
crise  au  se
ou  ont  con
élèves  des  E
de CM2. 
on  est  de  ‐7%
préfèrent  in
un  cursus  d’
ent,  les  par
riode de crise     
phiques.  Par
èves  résida
comparaison
ure  des  in
réforme  et 

  
de  1%,  dont
emble  (3%  e
e année, elle
ets  d’une  ap
ur  la  poursu
ons  au  sein 
e  pas  réinscr
ein  des  mén
ntraint  les  fa
EPP  sans  réf
%  chez  les  ga
itier  les  gar
’au  moins  6
rents  choisi
               15 
r  ailleurs, 
ant  dans 
n du taux 
dications 
réformes 
t  ‐1%  en 
en  milieu 
e est de ‐
pplication 
uite  ou  la 
des  EPP 
rire  leurs 
ages  ont 
amilles  à 
forme  et 
arçons  et 
çons  aux 
6  années 
ssent  de 
   
 
                       Eva
Le  ratio
nouvea
 E
é
le
p
d
 E
n
e
é
 
b. Le cas d
L’évolut
 1
 2
 
Entre  le
montre
 E
d
d
 E
ca
é
 Le
e
 
La  volo
vision  p
milieux 
Par  aille
scolaris
pour les
 
En  2009
nouvea
Entre 20
présent
 P
 P
Les garç
et les fi
aluation de la situ
o  des  nouv
ux élèves liv
n  2008‐2009
lèves prove
e  plus  fort 
rogramme d
estinées aux
n  2009‐2010
’enregistren
st  expliquée
rodés par la 
des CEG 
 
tion globale 
% pour l’ann
% pour l’ann
es  années  s
nt une variat
n  milieu  rur
e  familles  p
’emploi des 
n  milieu  urb
ampagne de
conomiques
es  nouveau
ntièrement 
nté  des  pare
positive  sur 
urbain et ru
 
eurs,  l’inves
ation de leur
s maintenir à
9‐2010,  le  po
ux élèves tot
 
008‐2009 et 
te deux cas s
our les filles
our les garço
çons du mili
lles du milie
uation des Ecole
veaux  élève
vre des tenda
9,  les  EPP  o
nant du priv
ratio  avec 
de réforme e
x élèves.  
0,  le  ratio  es
nt  plus  que 
e  par  le  repli
crise.  
du taux d’ins
née scolaire 2
née scolaire 2
scolaires  20
tion selon le
ral,  l’évoluti
provenant  d
parents caus
bain,  l’évolu
e familles ins
s de la crise ;
ux  élèves  d
constitués d
ents  de  mai
l’école  et  c
ral.  
stissement  d
rs enfants es
à l’école. Ils o
ourcentage  d
tal baisse de
2009‐2010, 
ymptomatiq
 en milieu ru
ons en milieu
eu urbain on
u rural ont é
es Primaires Pub
s  provenan
ances singul
ont  connu  u
vé. Les EPP s
31%.  Cet  a
et pour les st
st  tombé  à  1
17%  de  nou
  vers  la  cam
scription des
2008‐2009 p
2009‐2010 p
08‐2009  et 
s milieux : 
on  de  6%  ex
e  la  ville  et
sée par la cr
ution  de  ‐  0,
stallées en v
 
des  classes 
d’élèves prov
ntenir  leurs 
crée  ce  phé
des  parents 
st un gage su
ont insisté su
de  nouveaux
 4,5 points e
l’évolution 
ques :  
ural, elle est 
u urbain, elle
nt été éloign
été encourag
bliques et Collège
t  du  privé 
lières : 
une  arrivée 
sans réforme
ttrait  attest
tructures de 
10%.  Les  EPP
uveaux  élève
mpagne  des  f
s élèves des C
par rapport à
par rapport à
2009‐2010,
xplique  l’arr
t  s’installant
ise de 2009 ;
,3%  confirm
ville, jusqu’en
de  3
ème
  d
venant des é
enfants  dan
nomène  de 
d’élèves  de
ur l’avenir et 
ur ce point d
x  élèves  pro
en pourcenta
du taux d’in
de 8% ; 
e est de 1%.
nés par leurs
gées par leu
es Publics en pér
par  rappor
tangible  de
e en milieu  u
te  l’espoir  d
soutien péd
P  sans  réfor
es  venant  du
familles  dont
CEG est de : 
à 2007‐2008 
à 2008‐2009.
,  les  détails
rivée  import
  à  la  campa

me  un  retour
n 2009, pour
des  CEG  en
écoles privée
ns  le  cycle  s
vases  comm
es  CEG  en 
ils sont prêt
urant les foc
ovenant  du  p
age par rappo
nscription pa
s parents po
rs parents à 
riode de crise     
rt  à  l’ensem
e  25%  de  n
urbain ont e
des  parents 
dagogique et
rme  en  milie
u  privé.  Cet
t  les  revenu

  
s  de  cette  é
tante  en  mil
agne  suite  à
r  ou  un  rep
r échapper a
n  milieu  ru
es. 
scolaire  expr
muniquant  e
milieu  rural
ts à tous les 
cus group.  
privé  par  rap
ort à 2008‐2
ar genre dan
our d’autres 
rester à l’éc
               16 
mble  des 
nouveaux 
enregistré 
pour  le 
 matériel 
eu  urbain 
te  baisse 
s  ont  été 
évolution 
lieu  rural 
  la  perte 
li  vers  la 
aux effets 
ural  sont 
rime  leur 
entre  les 
  dans  la 
sacrifices 
pport  aux 
009 
s les CEG 
horizons 
cole. 
   
 
3.

4
Les calcul
rural et u rb
réformes en
réforme en
texte tablea
5
Voir en an
                       Eva
Cette  s
ceux  de
publics.
 
En conc
 E
g
 U
é
co
m
 M
p
d
 P
p
2.2. Le redo
 
En mars
moins u
a. Le cas d
 
 D
2
d
 La
p
 Le
m
 La
T
 
L’évolut
2008‐20
 D
b
 le
u
 le
u

s de l’évolution d
bain réunis, pour
n milieu rural u n
milieu rural , un
u 7).
nnexes Figure 41
aluation de la situ
ituation  dén
es  familles 
  
clusion,  
n  2009‐2010
lobal d’inscr
Une  masse 
tablissemen
onnaître,  po
mais non réin
Malgré  une 
provenant  du
ans les étab
Pour  diverse
particulièrem
ublement  
s 2010, 51% 
une fois dura
 
des EPP 
Dans  l’ensem
007‐2008 ve
e 2008‐2009
a  baisse  est
oint). 
es  EPP  réfo
montrent la m
a seule EPP 
siranana Anj
tion du TR pa
009, se détai
Dans  l’ensem
aisse de 2 po
es garçons de
ne baisse de
es  filles  des 
ne légère ha

du taux d’inscrip
la classe de C M
ne évolution de -
ne évolution de - 2

uation des Ecole
note  davanta
d’élèves  pro
0  les  EPP  et
ription. 
d’élèves  sc
nts à la rentr
our  l’ensemb
nscrits pour l
baisse  réel
u  privé  veul
blissements p
es  raisons,  l
ment les élèv
des élèves t
ant leur scola
mble,  les  EPP
ers 2008‐200
9 vers 2009‐2
t  plus  accent
rmes  présen
meilleure bai
ayant évoqu
jiamangirana
ar genre de 2
ille comme s
mble,  le  TR  d
oints en pou
es EPP réform
e 9 points ; 
EPP  sans  réf
ausse de 0,4 
tion dans les EPP
M2 une évo lution
-30% de filles et
2% de filles ; en
es Primaires Pub
age  les  diffi
ovenant  du 
t  les  CEG  en
colarisés  da
rée de 2009‐
ble,  le  sort  d
’année 2009
lle  de  leur 
lent  mainte
publics. 
les  classes 
ves des élève
outes catégo
arité
5

P  présentent
09. Ce taux a
2010. 
tuée  en  mil
ntent  un  TR
isse de 2008
ué clairemen
a (Antsohihy
2008‐2009 v
uit : 
des  filles  et 
rcentage; 
mes en milie
forme  en  mi
point du TR.
P pour l’année 20
n de - 15% de fil l
de - 35% de gar
EPP réformes en
bliques et Collège
cultés  finan
privé  en  p
nregistrent  u
ans  les  EPP
‐2010
4
. L’éva
de  ces  enfan
9‐2010. 
source  de 
nir  leurs  en
de  3
ème
  de
es des écoles
ories confon
t  un  taux  de
ccuse une b
ieu  rural  (‐3
R  de  19%  de
‐2009 vers 2
t le « zéro re
y). 
vers 2009‐20
des  garçons
eu rural ont f
lieu  urbain  s

009-2010 donnen
les et - 13% de ga
rçons ( voir dans
n milieu rural , un
es Publics en pér
cières  des  m
particulier,  q
une  évolutio
P  ont  dispa
aluation n’a p
ts  à  scolaris
revenus,  d
fants  à  l’éco
s  CEG  en  m
s privées. 
dues affirme
e  redoublem
aisse de 2 po
3  points)  qu’
e  2007‐2008
2009‐2010 (‐5
edoublemen
010 par rappo
s  marque  se
fourni les me
sont  les  seul
nt : en EPP réfor m
arçons (voir en a
le texte t ableau
ne évolution de -
riode de crise     
ménages  en 
qu’un  rejet 
on  modérée
aru  du  regi
pas été en m
ser  ou  déjà  s
es  parents 
ole  en  les  in
milieu  rural 
ent avoir red
ment  (TR)  de
oints en pou
’en  milieu  u
8  vers  2008
5 points). 
nt » est l’EPP
ort à  2007‐2
nsiblement 
eilleurs résul
les  à  avoir  e
mes et non r éform
annexes tableau 4
8) ; en EPP r éfo
-7% de gar çons (
               17 
général, 
des  CEG 
  du  taux 
stre  des 
mesure de 
scolarisés 
d’élèves 
nscrivant 
attirent 
doublé au 
e  21%  de 
urcentage 
urbain  (‐1 
8‐2009  et 
 Philibert 
2008 vers 
la  même 
tats avec 
enregistré 
me en milieu
49) ; en EPP
ormes et non
(voir dans le
   
 
 

6
Voir dans
                       Eva
 
Ces  rés
nouvea
qualité 
organis
 
Les  don
redoubl
l’insuffis
suite à l
b. Le cas d
 
Dans l’e
Il  enreg
2007‐20
 Le
e
se
 Le
 Le
p
2
 
Les  sou
contrair
conditio
 
La  haus
2009 : 
 C
ru
e
m
 C
e
o
 C
d
a

s le texte Tableau
aluation de la situ
ultats  sont 
ux  program
de  l’enseign
ées depuis 2
nnées  fourni
lement.  Mai
sance  des  in
a crise de 20
des CEG 
ensemble, de
gistre  une  lé
008 vers 200
e  milieu  rura
nseignant
6

ein de l’école
e milieu urba
e  TR  de  la 
assant  de  18
5%. 
ubresauts  de
rement aux C
ons et les mo
sse  du  TR  da
Celui  de  la  ré
ue,  déstabil
nseignants, 
médiocres, en
Celui  de  la  r
ntraînés  pa
occasionnées
Celui  de  la  ré
e rue démot
ux scènes de
 

32
uation des Ecole
un  point  po
mes  d’ensei
nement,  sou
2007‐2008.
es  par  les  d
s  les  parents
nfrastructure
009. 
e 2007‐2008
égère  hausse
08‐2009 et 20
al  voit  une  b
et  à  une  m
e. 
ain observe 
classe  de  3è
8%  à  23%  et
e  la  crise  de
CEG en milie
otivations de
ns  certaines
égion  Analam
lisant  le  co
ces  perturba
ntraînant de 
égion  de  Ih
r  leurs  par
s par la mauv
égion  Atsimo
tivant, selon
e pillage. 
es Primaires Pub
ositif  à  mett
ignement.  Il
utenue  par  l
directeurs  ne
s  d’élèves  l’e
es,  par  l’abse
8 vers 2008‐2
e  de  l’ordre
008‐2009 ve
baisse  de  1  p
eilleure  répa
une hausse d
ème  des  CE
t  particulière
e  2009  ont 
eu urbain (+2
e travail. 
s  régions  s’e
manga  (+2  p
ours  des  en
ations  ont  d
mauvais rés
orombe  (+4
rents  à  com
vaise saison t
o  Andrefana 
n les enseign
bliques et Collège
tre  sur  le  co
s  constituen
les  formatio
e  montrent 
expliquent  p
entéisme  et 
2009 le TR au
  de  1  point
ers 2009‐201
point  du  TR 
artition    des
de 2 points. 
EG  réformes
ement  chez 
épargné  les
2 points). La
xplique  par 
points)  par  la
nseignement
écuplé  la  dé
sultats en fin
4  points)  par
mbler  les  p
touristique d
(+0,3  point)
ants, les élèv
es Publics en pér
ompte  de  la
nt  un  début 
ons  successiv
pas  suffisam
par  le  manqu
la  démotiva
u CEG est de
  en  pourcen
0 avec les nu
grâce  à  un  m
s  équipemen
s  observe  la 
les  garçons 
s  CEG  en  m
 crise a eu u
les  événeme
a  succession
ts  en  milieu
ésaffection  a
n d’année sco
r  une  démo
ertes  de  re
due à la crise
)  se  lit  à  trav
ves entraîné
riode de crise     
a  mise  en  p
de  relèveme
ves  des  ense
mment  les  ra
ue  d’enseign
tion  des  ens
e 14%. 
ntage  en  co
uances suiva
meilleur  rati
nts  pédagog
plus  grand
où  il  passe  d
ilieu  rural  (
un réel impa
ents  liés  à  la
n  de  mouvem
u  urbain.  S
ux  études  de
olaire; 
obilisation  de
evenu  de  la
e; 
vers  les  mou
és parfois à p
               18 
place  des 
ent  de  la 
eignants, 
aisons  du 
ants,  par 
seignants 
omparant 
ntes: 
o  élèves‐
giques  au 
e  hausse 
de  12%  à 
‐1  point) 
ct sur les 
a  crise  de 
ments  de 
Selon  les 
es  élèves 
es  élèves 
a  famille 
uvements 
participer 
   
3.

7
Voir en an
                       Eva
 
En conc
 N
e
 Le
to
 N
d
e
é
m
d
é
2.3. Les aba
Le phén
pour  le
d’éduca
exacerb
 E
sc
co
 L’
2
sc
d
 
a. Le cas d
 
Le taux 
 E
 E
re
 E
 
Toutefo
réforme
 E
 Le
1
 Le
(l
2
sc

nnexes Figure 43
aluation de la situ
clusion, 
Nonobstant l
ncore loin d
e TR dans le
ournant auto
Néanmoins, 
’études  méd
t  des  CEG  s
trangement 
manière  déto
es connaissa
lèves ».  
 
ndons  
 
nomène de l’
e  primaire, 
ation.  Mais  e
bé les contou
n  2009‐2010
colaire  de  l
omme cause
’augmentati
008  et  200
colaire  indiq
es élèves.  
des EPP 
d’abandon 
n 2007‐2008
n  2008‐200
encontrées p
n 2009‐2010
ois, la situatio
es et non réf
n milieu rura
es EPP sans 
0% ; 
e milieu  urb
’évaluation 
010,  le  taux
colaire précé


uation des Ecole
la crise de 2
e répondre 
es CEG a enr
our de 15%.
un  taux  de
diocre  selon
ont  révélate
pessimiste.
ournée  à  leu
ances a été m
’abandon sco
BEPC  pour 
en  général, 
urs : 
0,  66%  des 
leurs  camar
e d’abandon 
on  de  10  po
09‐2010  pou
que  que  les 
(TA) scolaire
8, il est de 5%
09,  il  est  d
par les famil
0, au momen
on se présen
forme : 
al le TA le plu
réforme en 
ain observe 
a eu lieu en 
x  enregistré 
édente). 
es Primaires Pub
009, le TR d
aux normes 
registré une 
e  redoublem
n  l’UNESCO.
eurs  car  leur
.  Les  enseig
urs  collègues
mal transmis
olaire avant 
le  collège) 
il  demeure 
élèves  ne  tr
rades
7
,  mais
de leurs cam
oints  en  pou
ur  l’argumen
difficultés  fi
e enregistre
% ; 
de  6% :  une
les des élève
nt de l’enquê
nte différem
us élevé est e
milieu rural 
une baisse 
Mars 2010, 
de  2,5%  es
bliques et Collège
ans les EPP 
des 5% prév
légère haus
ment  supéri
Les  entretie
r  jugement  s
gnants  du  C
s  du  niveau 
se par les ens
l’obtention d
détermine 
complexe  à 
rouvent  touj
s  14%  retie
marades. 
rcentage  en
nt  financier 
nancières  d
une tendanc
e  légère  ha
es au cours d
ête (mars 201
ment en mil
en 2008‐200
ont connu e
continue du
c’est‐à‐dire 
st  quasimen
es Publics en pér
a observé u
vues par l’EP
se de 1 poin
ieur  à  10% 
ens  avec  les 
sur  le  niveau
CEG  s’en  p
primaire  pou
seignants et 
du diplôme d
l’efficience 
cerner  et  la
jours  pas  de
nnent  les  p
registrée  en
comme  un
eviennent  p
ce inégale: 
ausse  exprim
de l’année 2
10), il est de 
lieux rural et
09 avec 9% ; 
en 2008‐2009
 TA sur les  t
en milieu d’
nt  la  moitié 
riode de crise     
une baisse m
PT. 
nt en temps 
indique  un
enseignants
u  de  leurs  é
rennent  sou
ur  dire  que 
mal assimilé
de fin d’étud
interne  du 
a  crise  de  20
e  causes  à  l’
problèmes  f
ntre  les  anné
ne  cause  d’
plus  visibles 
mant  les  d
2009 ; 
2%.  
t urbain et e
9 le plus fort
trois années 
année scola
de  celui  de
               19 
mais il est 
de crise, 
n  niveau 
s  des  EPP 
lèves  est 
uvent  de 
« la  base 
ée par les 
des (CEPE 
système 
009  en  a 
’abandon 
financiers 
ées  2007‐
’abandon 
aux  yeux 
difficultés 
entre EPP 
t TA avec 
scolaires 
ire 2009‐
e  l’année 
   
 
 

8
Voir en an
9
Voir en an
10
Voir dan
                       Eva
Deux ca
compor
redoubl
 L’
e
co
e
 L’
a
so
sc
b
La cause
la  défai
l’élève 
indépen
maigre 
 
L’accum
limites 
faibless
 3
p
se
 Le
d
 Le
sc
 
En somm
b. Le cas d
 
Le  TA  d
2008‐20
Les diffé
 Le
p
 Le
d
 Le
m

nnexes Figure 74
nnexes Figures 59
ns le texte tableau
aluation de la situ
auses signifia
rtements  d’a
lement): 
’insécurité a
ntraîne  un 
omptabilisé 
xacerbé la si
’incapacité 
limentaire. 
ont  mentale
colaires.  Ces
asculent ver
e d’ordre pé
illance  conju
est  déterm
ndantes  (pet
revenu sont 
mulation  de 
de  celle‐ci 
ses de l’école
9%  des  en
roblèmes8 a
ein de l’école
es charges f
’année en an
es  préoccup
colaire et au
me, l’élève e
des CEG 
dans  les  CEG
009, puis à 2
érents taux i
es  élèves  du
assant de 4 
es  élèves  du
e 4 à 3% ; 
e TA des fille
milieu urbain 


9 et 60
u 35
uation des Ecole
antes de l’a
absentéisme
alimentaire c
absentéism
par  la  direc
ituation chro
à  suivre  co
Les  élèves  s
ement  absen
s  élèves  font
rs l’abandon 
édagogique d
uguée  de  l’é
inante. Des 
tit  commerç
peu présent
défaillances
pour  le  so
e pour l’y ret
nseignants  n
alors que 80%
e et 85% ne 
inancières p
nnée, de l’or
pations  du  ch
 fonctionnem
est avant tou
G  diminue  d
% en 2009‐2
ndiquent qu
u  milieu  rura
à 5% ; 
u  milieu  urba
es du milieu 
 enregistre u
es Primaires Pub
bandon scol
e  prolongé  o
chronique da
me  prolongé
ction  de  l’éc
onique de dé
orrectement
sont  présent
nts  et  sont 
t  partie  des 
scolaire. 
demeure im
école  et  de 
parents,  gé
çant,  artisan
ts pour résou
s  vécue  par
outenir  dan
tenir: 
ne  fournisse
% d’entre eu
pratiquent a
our la scolar
rdre de 32% 
hef  d’établis
ment de l’éco
ut abandonn
dans  l’ensem
2010, au moi
’entre les an
al  ont  été  les
ain  ont  enre
rural accuse 
une baisse de
bliques et Collège
laire des élè
ou  de  redou
ans les zone
é  qui,  au‐d
cole  comme 
érèglement a
t  les  cours 
ts  à  l’école  m
déconnecté
contingents 
mportante po
la  famille  d
énéralement
,  ...),  trop  a
udre les diffi
r  l’élève  au 
ns  ses  étud
ent  aucun 
ux n’assumen
aucune autre
risation dem
entre 2008‐2
ssement  von
ole qu’à la q
né par l’école
mble,  passan
s de mars 20
nnées 2007‐2
s  plus  nomb
gistré  une  b
une hausse 
e 2%. 
es Publics en pér
èves se mani
blement  à  r
es rurales en
elà  de  4  m
un  abandon
alimentaire; 
est  corrélé
mais,  insuffi
és  du  dérou
de  redoubla
our explique
dans  le  sout
t  ceux  exerç
accaparés  pa
cultés scolai
sein  de  sa 
des.  Elle  tra
soutien  aux
nt aucune au
e activité en d
mandées aux 
2009 et 2009
nt  davantage
ualité de l’en
e avant d’ab
nt  de  4%  en 
010.  
2008 et 2008
reux  à  aban
aisse  intéres
de 1% alors 
riode de crise     
ifestent à tra
répétition  (p
n période de
mois  d’abse
n.  La  crise  d
ée  avec  l’in
samment  no
lement  des 
ants  qui,  déc
er l’abandon 
tien  pédagog
çant  des  pro
ar  la  recher
res de leurs 
famille  exp
aduit  égalem
x  élèves  ay
utre responsa
dehors de l’é
parents aug
9‐2010 10; 
e  à  la  gestio
nseignement
bandonner l’
2007‐2008 
8‐2009 : 
donner  l’éco
ssante,  le  TA
que celui les
               20 
avers des 
plus  d’un 
 soudure 
ence,  est 
e  2009  a 
nsécurité 
ourris,  ils 
activités 
couragés, 
scolaire, 
gique  de 
ofessions 
che  d’un 
enfants.  
prime  les 
ment  les 
yant  des 
abilité au 
école
9
 ; 
gmentent 
n  du  flux 
t.  
école. 
à  3%  en 
ole,  le  TA 
A  passant 
s filles du 
   
 
3.

11
Une mau
12
Les fami
13
Voir dan
                       Eva
Le milie
durant 
 Le
 U
m
d
 Le
ra
re
 
Le TA de
que les 
mêmes 
que  coû
cycle d’
 
En conc
Le TA e
CEG en 
Les  rais
politiqu
d’élèves
indéter
En  péri
parents
2.4. L’absen
 
Les  don
des que
 
Pour  pa
des  élèv
financiè
(«manja
négligea
 
a. Le cas d
 
L’absen
 U
le
p

uvaise adaptation
illes ont répondu
ns le texte tableau
aluation de la situ
eu rural a ét
l’année scol
es classes de
Une  entrée 
minière ou su
e 4
ème
 et 3
èm
es  filles
12
  d
apport  aux  g
evenus néce
es CEG accus
coûts de sco
années  de  r
ûte  leurs  enf
études.  
clusion,  
n 2008‐2009
milieu rural 
sons  réelles 
ue,  le  milieu
s  ont  tenda
minée.  
ode  de  cris
s sont les plu
ntéisme  
nnées  quant
estionnaires 
arler  d’absen
ves  qu’il  leur
ères  de  la 
avona»)  ses 
able de popu
des EPP 
ntéisme des é
Une hausse d
es  effets  de 
pour des acti

et un mauvais en
favorablement au
u 38
uation des Ecole
té particulièr
aire 2008‐20
e 6
ème11
, 4
ème
prématurée
ur le marché
me
 ; 
es  CEG  en 
garçons,  dav
essaires à la s
se une baisse
olarisation su
rapport.  Cett
fants  au  CEG
9, par rappo
 et a baissé d
des  abando
  rural  échap
ance  à  retir
e,  les  élève
us préservés 
titatives  sur
et des entre
ntéisme  en  p
r  est  difficile
famille  des 
élèves.  Enf
ulation, retira
élèves des E
de 3 points e
la  crise  sur
vités familia
ncadrement scolai
ux programmes p
es Primaires Pub
rement  frap
009 avec des
e
 et 3
ème
 ont 
e  dans  la  pr
é du travail d
milieu  rura
vantage  mo
survie collec
e de 1 point 
upportés par
te  donnée  il
G  jusqu’à  l’o
ort à l’année
dans les EPP
ons  demeure
ppant  plus  f
er  leurs  enf
s  les  mieux
de l’abando
r  l’absentéis
etiens menés
période  de  c
e  de  qualifier
élèves  tell
fin,  la  crise 
ant des élève
PP  enregist
en pourcenta
r  la  scolarisa
ales lucrative
ires expliquent l’
pour le maintien d
bliques et Collège
pé par le ph
s nuances: 
connu une h
roduction  a
décompose l
l  résistent  m
bilisés  par  le
ctive ; 
en 2009‐201
r les parents
lustre  la  vol
obtention  du
e 2007‐2008,
P et les CEG e
ent  insaisissa
facilement  a
fants  du  cir
x  protégés  e
on scolaire.
sme  des  élè
s auprès des
rise,  les  ens
r  d’abandon
es  que  l’éc
de  2009  a 
es à certains
re : 
age entre 20
ation  des  élè
es ; 
abandon prématu
des filles à l’école
es Publics en pér
hénomène d
hausse de le
gricole  ou  d
l’abandon d
mieux  à  l’ab
eurs  famille
10 par rappo
 ont augmen
onté  des  pa
u  diplôme  co
, a augment
en milieu urb
ables  mais, 
aux  réglemen
rcuit  scolaire
et  les  mieux
èves  provien
s enseignant
eignants  évo
  ou  d’absent
cole  tend  à 
provoqué  u
s établisseme
007‐2008 et 
èves  que  les
uré des élèves de
e.
riode de crise     
de l’abandon
ur TA ; 
dans  la  pro
es élèves de
bandon  sco
es  à  la  génér
ort à 2008‐20
nté de 36%
13
rents  à  rete
ouronnant  la
é dans les E
bain 
en  période 
ntations,  les
e  pour  une
x  soutenus  p
nnent  exclus
ts.  
oquent  un  «
téisme,  de  d
  voir  « disp
un  déplacem
ents publics.
2008‐2009, 
s  parents  m
la classe de 6
ème
.
               21 
n scolaire 
ospection 
es classes 
laire  par 
ration  de 
009, alors 
3
 pour les 
nir  coûte 
a  fin  d’un 
EPP et les 
de  crise 
s  parents 
  période 
par  leurs 
sivement 
 départ » 
difficultés 
paraître » 
ment  non 
  
reflétant 
mobilisent 
   
 

14
Voir en a
15
Le khat e
coca où les
16
Concomb
                       Eva
 U
u
e
 
b. Le cas d
 
L’absen
 U
 U
 Le
u
 
Les  élè
compar
ils sont 
 
c. Les caus
 
En  2009
les  moi
mars 20
 
Si  la  m
enseign
familiale
élèves. 
 
Les  ens
élèves 
s’adonn
les pare
 
d. Absenté
L’absen
d’enseig
d’aller  e
heures d
Les autr
(24%), l

annexes Figure 4
est une espèce d’a
feuilles fraîches
bre de mer ou ho
aluation de la situ
Un pourcenta
ne démobili
xacerbées p
des CEG 
ntéisme des é
Une baisse de
Un pourcenta
e  TR  observ
rbain une te
èves  des  CE
rativement  a
plus conscie
ses de l’abse
9,  se  sont  aj
s  critiques  d
010, l’absent
aladie  justif
ants  mentio
es  non  expli
Elles sont lié
seignants  ra
pour  cause
nent au comm
ents, de peu 
éisme des en
 
téisme  des
gnement.  D
en  ville  pou
d’enseignem
res motifs d’
es déplacem
 

5
arbuste cultivé da
sont mâchées com
lothurie, produit
uation des Ecole
age stable de
sation des p
ar la crise de
élèves des C
e 1% entre 2
age stable de
e  en  milieu 
endance légè
EG  totalisen
aux  élèves  d
nts des enje
entéisme de
outés  au  pic
de  la  crise  (m
téisme tenda
fie  l’absence
onnent  le  p
icites  (26%) 
ées aux diffic
apportent  ég
e  de  grosse
merce du kh
d’intérêt à u
nseignants
s  enseignan
ans  les  zon
r  toucher  le
ment.  
absence des
ments pour af
ans toute la pénin
mme stimulant co
des fonds marins
es Primaires Pub
e 21% en ma
parents accap
e 2009. Le m
CEG marque 
2007‐2008 et
e 8% en mars
rural  une  te
èrement à la 
t  un  pourc
des  EPP.  Leu
ux de l’école
s élèves selo
c  habituel  (j
mars  et  avri
ait vers le ta
e  des  élèves
problème  fi
comme  les 
ultés de leur
galement  un
esse  des  é
at
15
et du con
une matière p
nts  se  dist
es  rurales  l
eurs  salaires
s enseignant
ffaires admin
nsule arabique. Il
omparable à l’am
s consommable et
bliques et Collège
ars 2010 au m
parés par les
ilieu urbain e

t 2008‐2009
s 2010 au mo
endance  légè
hausse. 
centage  d’ab
r  motivation
e dans leurs 
on les enseig
anvier  et  fév
l).  Au  mome
aux de 2008‐
s  selon  70%
nancier  des
deux  raison
r famille: 
ne  fréquenc
lèves‐filles, 
ncombre de 
particulière.
tingue  par 
es  enseigna
.  Cette  abse
s sont la ma
nistratives (1
fait l’objet d’un u
mphétamine
t très prisé par le
es Publics en pér
moment de 
s difficultés d
est particuliè

oment de l’e
èrement  à  la
bsentéisme 
n  aux  études
perspectives
gnants 
vrier)  d’abse
ent  du  passa
2009. 
%  des  citatio
s  ménages 
ns  principale
ce  accrue  d
d’activités 
mer
16
), de tr
le  non  r
ants  sont  ob
ence  est  com
ladie (24%), 
18%).  
usage rituel ances
marché asiatique
riode de crise     
l’enquête, tr
de la vie quo
èrement con
enquête ; 
a  baisse  et  e
relativemen
s  est  plus  m
s d’avenir. 
entéisme  de
age  de  l’enq
ons  des  élèv
(28%) et  les
es  d’absenté
e  l’absentéi
illicites  (de
ravail saison
espect  des
bligés,  chaq
mptabilisée 
les raisons f
stral semblable à
e en particulier ch
               22 
raduisant 
otidienne 
ncerné. 
en  milieu 
nt  faible 
ature  car 
es  élèves, 
quête,  en 
ves
14
,  les 
s  raisons 
isme  des 
isme  des 
es  élèves 
nier avec 
s  heures 
ue  mois, 
sur  leurs 
familiales 
celui de la
hinois
   
3.

17
L’objecti
pour accéde
                       Eva
 
En conc
 L’
d
 L’
é
 Le
é
a
 D
p
p
 
2.5. La situa
 
En  2008
une hau
 
a. Le cas d
 
L’évolut
2007‐20
 
Les bon
 P
2
 P
La crise 
 
Selon le
rapport
 U
h
 U
ta
 Le
co
 Le
8
 
Ces don
élèves 
encoura

if de l’APC étant
er à une qualificat
aluation de la situ
clusion, 
’absentéism
ans les EPP 
’absentéism
ducatif néce
es  causes  d
conomique 
insi qu’aux a
Devant les dif
lus  conscien
arents pour 
ation des élè
8‐2009,  les  r
usse positive
des EPP 
tion  du  taux
008 et 2008‐
ns résultats à
Par  la  mise  e
008‐2009 ; 
Par l’élaborat
 
 de 2009 est
es milieux et 
 à 2007‐2008
Une hausse d
ausse de 30%
Une hausse m
aux avec 20%
es  filles  légè
ontre 14% p
es  garçons  d
8%. 
nnées traduis
en  fin  de 
ageant pour 

t de définir les com
tion et pour être p
uation des Ecole
me  des  élève
et les CEG su
e  demeure 
essitant une a
e  l’absentéi
et  sociale  (
aléas climatiq
fficultés de l
nts  de  leur 
leur scolaris
ves en fin de
résultats  aux
e par rapport
x  de  réussit
2009.  
à l’examen d
en  place  d’u
tion des suje
t passée au t
les genres, 
8 présente le
de 16% en m
% ; 
moindre de 1
% de hausse
èrement  plus
our les garço
des  EPP  réfo
sent l’efficac
cycle  prima
les EPP du m
mpétences nécess
préparé à l'appren
es Primaires Pub
es  et  des  en
ur les trois a
une  cause  la
approche ap
sme  sont  di
maladie,  ins
ques. 
eurs conditio
avenir  et  d
sation. 
e cycle scola
x  examens  d
t à l’année sc
e  à  l’exame
du CEPE se ju
une  organis
ets d’examen
travers de ce
le taux de ré
es cas suivan
milieu rural, e
11% en milie

s  performant
ons ; 
rmes  donna
cité de la mé
aire,  l’efficie
milieu rural.
saires à chaque él
ntissage tout au lo
bliques et Collège
nseignants  e
nnées scolai
atente  de  no
pprofondie d
irectement  l
sécurité  alim
ons de vie, le
des  sacrifice
aire : 
de  fin  de  cyc
colaire précé
en  du  CEPE 
ustifient : 
sation  effica
n de CEPE en
e dispositif.
éussite à l’ex
nts: 
en particulier
u urbain, les
tes  que  les  g
nt  dans  l’en
thode APC p
ence  des  E
lève pour passer
ong de la vie.
es Publics en pér
st  un  param
ires. 
on  performa
u phénomèn
liées  aux  co
mentaire,  un
es élèves de 
es  financiers
cle  (CEPE  et 
édente.  
de  2008‐200
ce  des  exam
n 2008‐2009
xamen du CE
r dans les EP
s EPP réform
garçons  avec
semble  les  m
pour évaluer 
EPP  réforme
à l'étape suivante
riode de crise     
mètre  quasi‐
ance  dans  le
ne. 
onjonctures 
e  crise  polit
CEG se révè
s  engagés  p
BEPC)  ont  e
09  est  de  21
mens  dès  la
9 guidée par 
EPE en 2008‐
PP réformes 
mes faisant le
c  une  hausse
meilleurs  sco
les compéte
es  et  le  re
e de son parcours
               23 
‐constant 
système 
de  la  vie 
tique,  …) 
èlent être 
par  leurs 
nregistré 
1%  entre 
a  rentrée 
l’APC
17
.  
‐2009 par 
avec une 
e meilleur 
e  de  15% 
ores  avec 
ences des 
ndement 
scolaire,
   
 
                       Eva
 
L’évolut
par rapp
 E

 E
 P
 P
é
 
L’évolut
est rela
des arch
  
b. Le cas d
 
L’évolut
l’année
 
Selon  le
2008‐20
 U
 U
le
h
 L’
ru
 
Les bon
 Le
p
fa
 D
o
 
Le  taux
diminut
Plus pré
 C
 E
 
Les CEG
une sor
aluation de la situ
tion du taux
port à l’anné
n  milieu  rur
éformes ; 
n milieu urb
our les filles
our  les  fille
volution du t
tion  positive
tive à un mo
hives des éta
des CEG 
tion du taux
 scolaire 200
es  milieux  et
009 par rapp
Une hausse d
Une  hausse  v
es  CEG  sans 
ausse de 124
’unique omb
ural dans les
ns résultats o
es  élèves  de
par  leurs  par
aillir ; 
Des questions
ont été propo
x  d’inscripti
tion d’enviro
 
écisément : 
Cette évoluti
lle est de ‐34
G sans réform
rtie prématu
 
uation des Ecole
x d’inscriptio
ée scolaire p
ral,  elle  est  d
ain, elle est d
, dans l’ense
es  des  EPP  r
taux d’inscri
e  du  taux  d’
ouvement s
ablissement
x de réussite 
08‐2009 est d
t  les  genres,
port à 2007‐2
de 10% en mi
vertigineuse 
réforme.  Le
4% contre 76
bre de baisse
s CEG sans ré
ont été obte
e  CEG  sont  c
rents  durant
s faisant app
osées aux élè
on  à  l’exam
on 13% dans
on est de ‐3
4% pour les 
me connaiss
rée des fille
es Primaires Pub
on à l’exame
précédente. 
de  1%,  avec
de 2% ; 
emble, elle es
réformes  en
ption à l’exa
inscription  à
ensible de p
s scolaires.
à l’examen 
de 34%.  
,  l’évolution 
2008 présent
ilieu rural ; 
de  80%  en  m
s  filles  sont 
6% pour les g
e de l’ordre d
éforme.  
nus car : 
conscients  d
t  toute  leur 
pel à l’esprit 
èves en mati
men  du  BEP
s son ensemb
1% dans les 
filles des CE
ent une hém
s en fin de cy
bliques et Collège
n du CEPE po
Elle présent
c  en  particul
st de 3% con
n  milieu  rur
amen du CEP
à  l’examen  d
populations 
du BEPC ent
du  taux  de 
te: 
milieu  urbain
plus  perform
garçons ; 
de 0,7% s’ob
de  leur  aven
scolarité.  A
analytique s
ère histoire.
PC  pour  l’a
ble.  
CEG sans réf
G sans réfor
morragie de 
ycle sans pa
es Publics en pér
our l’année 
te les détails 
ier  un  bond
ntre 1% pour
al,  elle  est 
PE.  
du  CEPE  pou
et est dépen
tre l’année s
réussite  à  l’
n,  avec  88% 
mantes  que 
bserve chez 
ir  et  de  l’inv
Aussi  n’ont‐il
sur des sujet
  
année  2009‐
forme en mi
rme en milie
leurs élèves
sser l’exame
riode de crise     
2009‐2010 e
suivants :  
  de  7%  pou
r les garçons 
de  8%,  la  m
ur  l’année  20
ndante de la
scolaire 2007
’examen  du 
de  progress
les  garçons 
les garçons d
vestissemen
ls  pas  eu  le 
s très contem
‐2010  prése
ilieu urbain 
eu urbain. 
s en classe d
en du BEPC. 
               24 
est de 1% 
r  les  EPP 

meilleure 
009‐2010 
a fiabilité 
7‐2008 et 
BEPC  en 
sion  dans 
avec  une 
du milieu 
t  engagé 
droit  de 
mporains 
ente  une 

de 3
ème
 et 
   
3.
                       Eva
Les rais
 Le
co
 Le
à 
 Le
e
 
En som
tend à p
 
En conc
Les  bon
BEPC, so
 L’
l’
co
 L’
o
a
 
L’évolut
2010 se
 P
 C
re
e
te
 La
ri
2.6. Le rôle e
 
L’évalua
leurs m
d’amen
 
a. Les heu
 
 Dans
 
Si  le
27 
l’éva
du n

aluation de la situ
ons demeur
e  repli  vers
onséquemm
es droits d’e
 s’inscrire; 
es filles préf
xamen qu’el
me, la crise 
perdre, pour
clusion, 
ns  résultats 
ont encoura
’examen  du
élaboration 
omparaison 
’examen  du 
où des sujets 
cquises en c
tion des tau
e lisent de fa
our l’exame
Ces  tendance
entrée  du  m
mportant  le
entatives d’é
a  tendance 
isque de tern
 
et la charge 
ation  analyse
issions d’ens
er les élèves
res d’enseig
s les EPP,  
s  chefs  d’éta
heures  d’
aluation  cons
ombre d’heu
L’année  2
d’environ 
uation des Ecole
rent essentie
s  le  milieu 
ment à la crise
examen, disc
èrent rejoind
lles estiment
a révélé des
r certains pa
enregistrés
ageants mais
u  CEPE  en 
des  sujets  d
entre les de
BEPC  a  été 
 d’examen o
lasse. 
x d’inscripti
çon différen
n au CEPE, e
es  s’explique
mois  de  sep
es  élèves  a
échapper aux
régressive  d
nir la valeur d
des enseign
e  la  respons
seignement, 
s à terminer 
gnement 
ablissement 
enseigneme
state,  sur  les
ures d’enseig
2008‐2009  d
40  minutes 
es Primaires Pub
ellement d’o
rural  des  f
e entraîne le
criminants d’
dre le march
t inutile, selo
s comportem
rents, sa val
  en  2008‐20
s sont tributa
particulier 
d’examen  (ce
ux années sc
passé  dans 
ont fait dava
on à l’exam
nciée mais tr
elle est de 1%
ent  par  un  im
ptembre  200
u  gré  des 
x effets néga
de  l’évolutio
de cet exam
nants : 
abilité  des  e
d’encadrem
leur cycle d’é
donnent  un
ent  hebdom
s  trois  anné
gnement par
dessine  en  g
d’enseignem
bliques et Collège
ordre financie
familles  urb
es élèves à ch
’après les pa
hé du travail 
on les enseig
ments nouve
leur de couro
009  aux  exa
aires de cond
a  été  orga
e  changeme
colaires) ;  
des  conditio
ntage appel 
en du CEPE 
raduisent un
%, et pour l’e
mportant  mo
09  et  le  mo
pérégrinatio
atifs de la cris
n  du  taux  d
en. 
enseignants  d
ment et de tra
études.  
n  minimum  d
madaire  co
es  scolaires,
r semaine da
général  une
ment  hebdom
es Publics en pér
er : 
aines  ayant
hanger de lie
arents, décou
informel plu
nants. 
aux face à l’
onnement d
amens  de  fi
ditions diffé
nisé  en  ap
ent  de  méth
ons  exceptio
à l’analyse q
et à l’exame
e situation c
xamen au BE
ouvement  de
ois  de  l’enq
ons  de  leur
se de 2009. 
d’inscription 
durant  la  cri
ansmission d
de  26  heures
omptabilisée
  une  tendan
ans les EPP: 
  baisse  de 
madaire)  par
riode de crise     
t  perdu  leu
eu de résiden
uragent les c
utôt que de t
’examen du 
d’un cursus s
in  de  cycle, 
érentes : 
pliquant  l’A
ode  rend  in
onnelles  dan
qu’aux conna
en du BEPC 
commune:  
EPC, elle est 
e  population
uête  en  ma
r  famille  da
à  l’examen 
ise  de  2009 
de connaissa
s  et  un  max
s  par  en
nce  générale
2%  (soit  un
r  rapport  au
               25 
r  emploi 
nce;  
candidats 
tenter un 
BEPC qui 
scolaire. 
CEPE  et 
APC  dans 
exacte  la 
ns  le  sens 
aissances 
en 2009‐
de ‐13%. 
n  entre  la 
ars  2010, 
ans  leurs 
du  BEPC 
à  travers 
nces afin 
imum  de 
seignant, 
e  instable 
ne  baisse 
u  nombre 
   
 
                       Eva


 
Selo
hebd
vécu




 
Cette
moti
Cepe
sans
satis
redo
 Dans
 



 
Mais
2007


 
En  g
des 
leur 
 
aluation de la situ
d’heures d
des EPP sa
La  plus  fo
urbain ; 
L’année  2
hebdomad
n  les  ens
domadaire  e
us durant la c
Un  dérègl
de rue ; 
Un  dérègl
aux difficu
Un dérègle
Un  dérègl
décisions v
e  succession
ivation des e
endant  en  2
s  réforme  a
sfaisants  aux
oublement en
s les CEG,  
En  milieux
d’enseigne
En  2008‐2
semaine e
En  2009‐2
d’enseigne
s  la  chute  c
7‐2008 et 20
Les modal
classes  au
moins d’ob
L’évolution
particulièr
d’enseigne
général,  la  m
heures  d’en
mission d’éd
uation des Ecole
d’enseignem
ans réforme 
orte  baisse 
2009‐2010 te
daire d’avant
seignants, 
en  2008‐200
crise de 2009
ement  des  h
ement  dans
ultés financiè
ement admi
lement  dans
venant des h
n  de  perturb
enseignants.
2008‐2009,  l’
a  atteint  u
x  examens 
ntre 2008‐20
x  rural  et  ur
ement hebd
2009,  les  CEG
en moyenne
2010,  ils  pe
ement hebd
continue  des
09‐2010 pré
ités d’applic
ux  CEG  réfor
bligations d’
n  de  2% 
rement  en  m
ement. 
majorité  des 
nseignement
ducateur.  
es Primaires Pub
ment par sem
en milieu ur
de  8%  est  e
end vers une 
t crise. 
la  baisse
09  trouve  s
9 suivants:
horaires  des 
s  les  paieme
ères grandis
inistratif dû 
s  le  fonctio
hiérarchies.
bations  entr
’achèvemen
n  taux  mo
en  fin  d’an
009 et 2009‐
rbain,  la  ten
omadaire ;
G  en  généra

erdent  en  m
omadaire. 
s  heures  d’e
ésente des nu
cation de la r
rmes,  les  en
enseigneme
du  taux  d
milieu  rural 
enseignants
t  par  une  pe
bliques et Collège
maine de l’an
rbain ; 
enregistré  d
reprise du n
du  nomb
sa  cause  da
cours  en  m
ents  des  sala
santes des p
aux remous 
nnement  de
raîne  une  ba
nt  du  progra
yen  de  90%
née  et  par 
2010. 
ndance  est  à
al  ont  perdu
moyenne  de
enseignemen
uances: 
réforme ne l
seignants  de
nt ;  
d’inscription 
(6%)  n’occa
s  des  CEG  ju
erte  de  mot
es Publics en pér
nnée 2007‐2
dans  les  EPP
nombre d’he
bre  d’heure
ans  l’additio
ilieu  urbain 
aires  des  en
parents d’élè
politiques ; 
e  l’école  dû
aisse  de  la  p
amme  dans 
%,  corrobor
une  baisse 
à  la  baisse  c
  une  heure 
eux  heures 
nt  observée 
aissent plus 
e  ces  établis
enregistré 
sionne  pas 
ustifie  cette  t
tivation  de  l
riode de crise     
2008, except
P  réforme  e
ures d’ensei
es  d’enseig
on  de  dérèg
dû  aux  mou
nseignants  F
èves ; 
û  à  la  confu
productivité 
les  EPP  réfo
ré  par  les 
de  2%  du 
continue  de
d’enseignem
cinquante 
dans  les  C
que deux ni
ssements  ay
dans  les 
un  surcroît 
tendance  à 
eur  part  vis
               26 
tion faite 
en  milieu 
gnement 
gnement 
glements 
uvements 
RAM,  dû 
usion  des 
et  de  la 
ormes  et 
résultats 
taux  de 
es  heures 
ment  par 
d’heures 
EG  entre 
veaux de 
yant  ainsi 
CEG  et 
d’heures 
la  baisse 
s‐à‐vis  de 
                          Eva
b. L’encad
 
 Dans
 
Le  n
est c




 
Le no
eux‐


 
Cepe
écar
En 2
(48) 
 
En  g
obje


Cette
pare
 
En so
ense
 Dans
 
Le  n
com



 
aluation de la situ
drement des 
s les EPP 
niveau  d’inst
comme suit :
45% envir
35% envir
l’enseigne
Un peu mo
Tous les ES
ombre d’élè
‐mêmes, est 
Dans les E
Dans les E
endant, les d
t de 10 élève
008‐2009 (4
et stagne en
énéral,  le  ra
ctifs de l’EPT
Au recrute
2008‐2009
sans réfor
en 2009‐2
A  une  arr
nouveaux 
des enseig
e  situation 
ents. 
omme, malg
eignants s’am
 
s les CEG 
iveau  d’instr
me suit : 
38%  en  C
baccalauré
30% en CE
25% en CE
uation des Ecole
élèves 
truction  des
 
on du niveau
on ont suivi 
ment (CAE/E
oins de 15% 
SS sont au m
èves par ense

PP sans réfo
PP réformes
directeurs de
es par maîtr
43) le ratio é
n 2009‐2010 
atio  élèves  p
T grâce : 
ement consé
9  et  en  200
me représen
010 ; 
rivée  de  no
enseignants
gnants en 20
est  vérifiée 
gré la crise d
méliore légè
ruction  des 
CEG  réform
éat général o
EG sans réfor
EG non réfor
es Primaires Pub
s  enseignant
u du BEPC ;
une spéciali
EB) ; 
sont bacheli
moins du nive
eignant, selo
orme, de 51 é
s, de 54 élève
es EPP donn
re environ (4
lèves par  m
(43) par rap
par  maître  da
équent d’ens
09‐2010.  Les 
ntent 12% du
uveaux  ense
s  FRAM  dan
08‐2009 et e
par  la  haus
de 2009, l’éta
rement.  
enseignants
e  et  32%  e
ou du baccal
rme et 60% e
me sont du n
bliques et Collège
ts  dans  les
sation pour 
iers ; 
eau Bac+1. 
on les inform
élèves par en
es par enseig
nent un ratio
42 à 45).  
maître s’est a
port à 2008‐
ans  l’ensemb
seignants FRA
nouveaux  e
u total des e
eignants  FRA
s  les  EPP  ré
en 2009‐201
sse  des  cotis
at d’encadre
  dans  les  CE
en  CEG  san
auréat en éd
en CEG réfor
niveau Bac+2
es Publics en pér
EPP  réform
obtenir un c
mations des 
nseignant en
gnant en mo
o élèves‐maî
mélioré par 
‐2009. 
ble  des  EPP 
AM dans les 
enseignants 
enseignants e
AM  dans  le
éforme  repré
0. 
sations  FRAM
ement des é
EG  réformes
ns  réforme 
ducation ; 
rme sont du 
2 et supérieu
riode de crise     
mes  et  sans 
certificat d’a
enseignants
n moyenne ; 
yenne. 
ître moindre
rapport à 20
tend  à  répo
EPP sans réf
FRAM  dans
en 2008‐200
s  EPP  réfor
ésentent  4%
M  rapportée
lèves des EP
  et  sans  réfo
sont  du  ni
niveau Bac+
ur. 
               27 
réforme 
ptitude à 
s des EPP 
e avec un 
007‐2008 
ondre  aux 
forme en 
s  les  EPP 
09 et 14% 
mes.  Les 
  du  total 
e  par  les 
PP par les 
orme  est 
iveau  du 
1; 
   

18
Voir en a
                       Eva
Les 
Cert
mati
 
Les 
envi
péda
éven
Ils  d
2008
cara
 
Selo
de :  



 
Les  d
par 
donn
prog
 
La  ré
ense
 
Sur  l
les e




En 2
de l’
 
c. La missi
 
L’arrivé
EPP  réfo
enseign
d’être  s
mission

annexes Figure 94
aluation de la situ
enseignants
ains  enseig
ières d’ense
enseignant
ronnants,  s
agogiques,  p
ntuelles. 
isent  avoir  o
8‐2009.  Mai
ctère social 
n  les  enseig
200 élèves
140 élèves
Dans  les  C
2007‐2008
directeurs  liv
les  enseigna
nent sur l’en
gressive pour
éférence  pri
eignée, celle 
les  trois  ann
enseignants a
à 70%, suiv
à 12%, don
à 5%, donn
Que  le  ry
pédagogiq
s’arrêter n
008‐2009, m
année a été 
ion de l’ense
e depuis l’an
ormes  et  de
ants  fonctio
supplantés  p


4
uation des Ecole
s  des  CEG  a
nants  dispe
ignement à 
s  travaillen
spécialement
pour  amélio
organisé  régu
s  pour  cert
que pédago
nants,  le  no
s dans les CE
s environ dan
CEG  réforme
8 et 2008‐20
vrent  un  rat
ants  pour  l’a
nsemble, un 
r les CEG san
ise  par  le  ch
des enseign
ées  successi
affirment
18

vre individue
nner des cou
ner des cour
ythme  des 
ques,  a  vu 
net en 2010 a
malgré les pe
achevé jusq
eignant 
nnée scolaire
e  certains  CE
onnaires,  pen
par  les  ESS  d
es Primaires Pub
ssurent  des
ensent,  par 
la fois.  
nt  en  résea
t  en  milieu
orer  leur  en
ulièrement  d
ains,  ces  re
gique 
ombre  moye
EG sans réfor
ns les CEG sa
e  en  milieu  r
09 pour tom
tio  élèves  pa
année  2008
nombre de 5
ns réforme en
hef  d’établis
nants est le n
ives,  au  suje
ellement leu
urs gratuits à
rs payants à l
formations, 
un  ralentiss
au moment d
erturbations
qu’à 80 ‐ 90%
e 2008‐2009 
EG  sans  réfo
nsant  leur  st
démotive  cer
bliques et Collège
s  cours  pour
manque  d
au  avec  d
  urbain,  po
nseignement
des  rencontr
encontres  fu
n  d’élèves  p
rme en milie
ans réforme 
ural,  cette  m
mber à 140 él
ar  enseignan
‐2009  par  r
58 élèves pa
n milieu urba
ssement  est
nombre tota
et  de  l’encad
rs élèves ; 
à leurs élèves
leurs élèves
destinées  à
sement  prog
de l’enquête
s causées pa
%, selon les e
des ESS au s
orme  (comm
tatut  de  resp
rtains  enseig
es Publics en pér
r  un  minimu
d’enseignant
es  collègue
our  échange
t  et  pour  c
res  entre  rés
urent  davant
par  enseigna
u urbain ; 
en milieu ru
moyenne  s’é
lèves en 200
nt  moins  éle
rapport  à  l’a
r enseignant
ain.  
t  le  nombre
l d’élèves en
rement  péd
s ; 

à  mettre  à 
gressif  depu
e.  
r la crise, le 
enseignants.
sein du corps
e  au  CEG  d’
ponsable  me
gnants  fonct
riode de crise     
um  de  trois
ts,  deux  vo
es  des  aut
er  leurs  exp
combler  des
seaux  duran
tage  des  ré
nt  chaque  a
ral ; 
élève  à  240  é
9‐2010.  
evé  que  celu
année  2007‐
t et une amé
e  d’élèves  p
nseignés. 
agogique  de
jour  les  a
uis  2008‐200
programme

s des enseign
’Ihosy)  inqui
enacé.  La  pe
ionnaires  fa
               28 
s  classes. 
oire  trois 
tres  CEG 
périences 
s  lacunes 
t  l’année 
unions  à 
année  est 
élèves  en 
ui  indiqué 
‐2008.  Ils 
élioration 
ar  classe 
es  élèves, 
pproches 
09,  pour 
e scolaire 
nants des 
ètent  les 
rspective 
ce  à  leur 
   
3.
 
                       Eva
 
Les  en
pédagog
démobi
Nonobs
des pare
les  EPP 
Toutefo
particul
convoqu
 L’
 L’
 L’
 L’
 
En conc
selon le
 E
u
se
 E
d
tr
 E
u
p
 T
q
jo
 
Les e
aux 
des 
dura
pros
préc
 
2.7. Les coût
 
L’augme
deux  de
les prop
aluation de la situ
nseignants  s
gique  dans 
lisation  sou
stant  leur  dé
ents face à l’
que  dans  le
ois,  depuis  la
ièrement  d
uent des par
’élève manq
’élève manq
’élève prése
’élève est tro
clusion, sur le
es conjonctur
n  2007‐2008
rbain  assure
emaine.  
n  2008‐200
’enseigneme
ravail a prog
n  2009‐2010
rbain  démob
as vers d’aut
outefois,  si 
ue leur méti
ours ouvrabl
enseignants 
changement
parents  vis‐
ant  les  heur
titution,  l’ar
aires de leur
ts de la scola
entation  des
ernières  ann
pos tenus pa
 
uation des Ecole
se  sont  ga
leurs  prop
rde  de  leur 
étachement, 
’éducation d
es  CEG.  Ils  s
a  crise  de  2
dans  les  EP
rents quand
ue l’école pl
ue de fourni
nte des diffic
op indisciplin
es trois anné
res:  
8,  75%  des 
ent  avoir  rem
09,  la  ten
ent.  Le  nom
ressé de 7% 
0,  l’évolution
bilise  certain
tres activités
85%  des  en
ier d’enseign
es (du lundi 
se sentent d
ts  trop  fréqu
‐à‐vis  de  leu
res  d’enseig
rgent  facile 
rs élèves.  
arisation à la
s  coûts  de  la
nées  scolaire
r les parents
es Primaires Pub
ardés  d’ém
pos.  Il  tran
part  quant 
  ils  sont  co
de leurs enfa
ont,  en  géné
2009,  la  fréq
PP  sans  réf

us de trois jo
itures scolair
cultés scolair
né. 
ées successiv
enseignants
mpli  le  volum
ndance  gén
mbre  d’enseig
environ.  
n  négative  d
ns  enseignan
s de soutien 
nseignants  af
nant, la dimin
au vendredi
de plus en pl
uents  d’orien
urs  enfants,
nement,  au
et  surtout  l
a charge de 
a  scolarisatio
es  (2008‐200
s d’élèves EP
bliques et Collège
ettre  une 
nsparaît  pou
à  l’exécutio
ntraints  de  p
nts. Cette sit
éral,  moins 
quence  des  c
forme  en  m
ours dans la 
res essentiel
res persistan
ves, le rôle et
s  en  milieu 
me  horaire  ré
nérale  est 
gnants  ne  re
du  taux  d’ins
nts  que  les  c
pédagogiqu
ffirment  n’a
nution des h
) tend à s’ins
 
us détachés 
ntation  péda
  au  manque
x  agressions
es  condition
la famille : 
on  supportés
09  et  2009‐2
P et CEG. 
es Publics en pér
quelconque
urtant  une 
on  de  leur  m
prendre  de 
tuation est v
enclins  à  co
convocation
milieu  urba
semaine ; 
les ; 
ntes ; 
t la charge de
rural  et  87%
églementaire
à  la  réd
espectant  pa
scription  dan
chefs  d’établ
e. 
voir  d’autre
eures d’ense
staller.  
de leur miss
agogique,  au
e  d’intérêt 
s  externes  à
ns  économiq
s  par  les  par
2010)  revient
riode de crise     
e  appréciat
lame  de 
mission  d’éd
plus  en  plus
vécue aussi b
nvoquer  les 
s  tend  à  pr
in.  Les  ens
e l’enseignan
%  de  ceux  e
e  de  27,5  he
uction  des 
as  les  obliga
ns  les  CEG  e
issement  n’o
es  sources  d
eignement d
sion d’éduca
  manque  d’a
croissant  de
à  l’école,  co
ques  de  plus
rents  d’élève
t  fréquemm
               29 
ion  non 
fond  de 
ducateur. 
s  le  relais 
bien dans 
parents. 
ogresser, 
seignants 
nt évolue 
en  milieu 
eures  par 
heures 
ations  de 
en  milieu 
orientent 
e  revenu 
durant les 
teur face 
attention 
es  élèves 
omme  la 
s  en  plus 
es  sur  les 
ent  dans 
   

19
Voir Tab
20
Voir Figu
21
Voir dans
22
L’adhésio
correctemen
bibliothèqu
23
Les dive
Ariary desti
                       Eva
 
a. Les dép
 
 Le ca
 
La sit


 
Les  c
trois
(asso
les  f
dépl
 
Selo
augm
la sc



 
Depu
subv
pare
parti
Au v



 

bleau 36
ure 15
s le texte Tableau
on des pa rents au
nt, c'est -à-dire co
e ou les bureaux
erses cotisations d
inées soit à répare
aluation de la situ
penses de sco
as des EPP 
tuation du fi
La  particip
EPP  n’ont
Le  souti
Fampandr
encaissé  p
conséquen
2009‐2010
inexistant 
en milieu u
coûts  de  la  s
s grandes rub
ociation  des 
fournitures 
acement et 
n  les  parent
mentation d
olarisation d
les fournit
les cotisat
les frais gé
uis  l’année 
vention  corre
ents  d’élèves
icipation, en
 
vu des répon
L’année 20
Les EPP en
spectacula
Les EPP ré

u 35
u FRAM e st o b
ouvrir le salaire d
de l’administratio
demandées en co
er occasionnellem
uation des Ecole
olarisation 
inancement 
pation  financ
t pas bénéfic
en  financi
rosoana  (pa
par  les  EPP 
nt en 2007‐2
0  l’appui  d
en  milieu ru
urbain. 
scolarisation
briques
21
: les
parents  d’é
scolaires  et 
à l’habilleme
ts,  par  rapp
e l’ordre de 
de leurs enfa
tures scolaire
ions FRAM o
énéraux ont 
2009,  tous 
espondant  à
s  pour  assu
 numéraires
nses fournies
009‐2010 pr
n milieu rura
aire de  71% 
éformes en m
bligatoire, ils doi v
d’une partie des e
on scolaire.
ours d’année par
ment des infrastru
es Primaires Pub
des EPP
19
 su
cière  de  l’Et
cié des subve
er  proven
rtenariat  po
et/ou  les  d
2008 et 2008
u  FAF  a  b
ural, il  a dim
  supportés  p
s cotisations
lèves)  ou  FR
les  frais  gé
ent de l’élève
port  à  2008‐
32% de l’en
ants : 
es ont augme
ont fait bond
augmenté d
les  directe
à  la  Caisse  E
urer  le  fonct
 ou en natur
s par les chef
ésente une b
al  sont les p
de leur bud
milieu urbain
vent honorer l eu
enseignants et c o
l’école exigeant
uctures défaillante
bliques et Collège
ur les trois an
at  a  diminué
entions de l’
ant  du  F
our  le  déve
ons  en  natu
8‐2009, nota
eaucoup  di
minué  de 30%
par  les  paren
s au titre du 
RAM
22
  consti
énéraux  inc
e.  
‐2009,  l’anné
nsemble de l
enté de 55%
 de 39%; 
e 5%. 
eurs  des  EP
Ecole.  De  ce
tionnement 
re. 
fs d’établisse
baisse de 54
lus touchées
get ; 
n ont marqu
urs cotisations p o
ontribuer à la c on
des parents des s
es de l’école, soit
es Publics en pér
nnées scolair
é.  En  2009‐2
’Etat
20

Fiombonana
eloppement 
ure  remis  pa
mment dans
minué,  il  e
% entre 200
nts  d’élèves 
Fikambanan
ituant  de  qu
luant  les  dé
ée  scolaire 
eur contribu
%; 
PP  disent  ne
e  fait,  ils  se 
des  écoles 
ement : 
4% du budge
s, elles ont e
é une hauss
our per mettre à l e
nstruction de nou
sommes d’argent
t à régler des affa
riode de crise     
res montre q
2010,  les  ca
a  Antoka 
de  l’école) 
ar  le  FAF,  a 
s les EPP réf
est  devenu 
8‐2009 et 20
des  EPP  com
n’ny Ray Ama
asi‐frais  de 
épenses  rela
2009‐2010  a
ution financi
e  pas  avoir
sont  adress
en  multipl
et total ; 
enregistré un
e de 32%.  
eurs enfants d’ êt
uveaux bâtiments
t allant de 500 A
aires administrativ
               30 
ue : 
isses  des 
amin’ny 
ou  FAF, 
été  très 
orme. En 
presque 
009‐2010 
mportent 
an‐Dreny 
scolarité, 
atives  au 
a  vu  une 
ière pour 
r  reçu  la 
sés
23
  aux 
iant  leur 
ne baisse 
tre scolarisés
comme une
riary à 2000
ves
   

24
Voir dan
25
Les paren
un élève gar
26
Voir dan
                       Eva
En  2
cotis



 
Les p
nouv
 
En  s
par l
reve
enfa
 
 Le ca
 
Les d
par: 
les d
dont
 
En  2
d’élè




 
Cette
direc




ns le texte Tableau
nts en milieu urb
rçon. La coquette
ns le texte Tableau
aluation de la situ
2009‐2010,  u
sations FRAM
Les parent
de  l’école 
réforme; 
Les  paren
financière
Les  paren
fonctionne
EPP en mi
parents des 
veaux enseig
omme,  l’imp
les parents d
enu  pour  as
ants. 
as des CEG 
dépenses d’é
les  droits  d
dépenses rela
t les cotisatio
2009‐2010,  l’
èves des CEG
Une  augm
financière
Une augm
Une hauss
Une baisse
e hausse des
cteurs des CE
Sur  l’ense
encaissés 
En milieu 
encaissés 
En  milieu 
encaissés 

u 37
bain s’accordent to
erie, la concurren
u 38
uation des Ecole
un  peu  moi
M des paren
ts d’élèves d
de  leurs  en
nts  des  EPP 
ment l’école
nts  des  EPP
ement  de  l’é
lieu urbain.
EPP en milie
gnants FRAM
pact  de  la  c
d’élèves des
ssurer  le  fo
éducation  à 
’inscription, 
atives au dé
ons FRAM. 
’évolution  d
G
26
 indique p
mentation  gé
es des parent
mentation de
se des frais g
e des fournit
s droits d’ins
EG qui donne
emble,  une
par ces CEG
rural, une au
par ces CEG
urbain,  une
par ces CEG.
ous à dire que le
nce vestimentaire
es Primaires Pub
ns  du  1/3  d
ts des EPP :
es EPP réfor
nfants,  à  79%
réformes  e
e de leurs enf
P  en  milieu
école  de  leu
eu rural ont 
M pour le com
rise  de  2009
s EPP a fait s
onctionneme
la charge de
les  fournitu
placement, à
des  coûts  de
par rapport à
énérale  de 
ts d’élèves p
es droits d’in
généraux de 
tures scolair
scription est
ent : 
hausse  de

ugmentation

e  diminution

coût d’un élève f
voire la séduction
bliques et Collège
du  fonctionn
mes ont le p
%  contre  15%
en  milieu  ru
fants ; 
u  rural  ont 
urs  enfants  c
été les plus 
mpte de l’ann
9  sur  les  coû
subir une ré
ent  de  l’éco
es parents d’
ures  scolaires
à l’habilleme
e  la  scolarisa
à 2008‐2009
l’ordre  de  3
pour la scola
scription de
18% ;  
res de 47%.
t repérable d
  2%  du  m
n de 92% du 
  de  1%  du 
fille en habilleme
n sont citées com
es Publics en pér
nement  des
plus contribu
%  pour  les  p
ural  ont  exc
participé  à
contre  25% 
sollicités da
née 2009‐20
ûts  de  la  sco
éelle ponctio
ole  et  la  sc
’élèves des C
s  et  les  frais
ent et au fon
ation  suppo

36%  de  tout
risation de l
 61 %; 
dans les don
ontant  des 
montant de
montant  de
ent est nettement p
mme causes de ce
riode de crise     
s  EPP  repose
é au fonctio
parents  des 
cessivement 
à  42%  aux 
pour  les  par
ns le recrute
10
24

olarisation  s
on financière
olarisation 
CEG sont  co
s  généraux
25
nctionnemen
ortés  par  les
tes  les  cont
eurs enfants
nées fournie
droits  d’in
es droits d’in
s  droits  d’in
plus élevé que ce
phénomène.
               31 
e  sur  les 
nnement 
EPP  sans 
soutenu 
frais  de 
rents  des 
ement de 
upportés 
e sur leur 
de  leurs 
nstituées 
5
  incluant 
nt du CEG 
s  parents 
ributions 
s ; 
es par les 
nscription 
nscription 
nscription 
elui réservé à
   
 

27
Voir en a
28
Voir en
                       Eva
En  2
de 4


 
Pour
aide
évol
 
Cepe
une 
baiss
d’ins
 
Au t
pare
 
b. La ques
 
Selon  le
scolaire
 E
 E
 E
 
Quant a
 9
 le
sc
 9
d
 le
 
 Le ca
 




annexes Figure 9
annexes Figures9
aluation de la situ
2009‐2010,  d
% : 
Celles des
Celles des
r  l’année  sco
 financière p
ution de 1,6%
endant, en m
évolution de
se  de  2%  d
scription des
otal, le fonc
ents d’élèves
stion des fou
es  élèves  de
es personnell
n 2007‐2008
n 2008‐2009
n 2009‐2010
aux fournitur
1% des élève
es  enseigna
colaires ; 
7%  des  man
isposition pe
es directeurs
as des EPP 
En  2007‐2
l’Etat.  
En 2008‐2
obligeant 
fourniture
En  2009‐2
scolaires, 

0
91, 64, 61 
uation des Ecole
dans  l’ensem
 CEG réform
 CEG réform
olaire  2009‐
provenant d
% du taux d’
milieu rural, 
e 6,3% du ta
u  budget  d
s élèves de C
ctionnement
s, une situati
urnitures sco
es  EPP  et  d
les
27
 est assu
8 à 85% par l
9 à 90% par l
0 à 95% par l
res pédagogi
es des EPP e
nts  confirm
nuels  utilisés
ermanente ;
s renseignent
2008,  la  maj
009, elles on
les  parents
es scolaires e
2010,  les  pa
dont les prix
es Primaires Pub
mble,  les  con
mes en milieu
mes en milieu
‐2010,  selon
e l’Etat mais
inscription d
l’augmentat
ux d’inscript
es  CEG  corr
EG. 
t des CEG est
ion amplifié
olaires 
es  CEG  réun
urée : 
es parents ;
es parents ;
es parents.
iques
28
, sur l
t des CEG ré
ment  que  81
s  sont  empr
t que 80% de
jorité  des  fo
nt accusé un
s  à  débours
essentielles. 
arents  ont  s
x ont subi pa
bliques et Collège
ntributions  F
u rural ont di
u urbain ont 
  les  directeu
s le budget d
des élèves de
ion du budg
tion des élèv
respond  à  u
t tributaire d
e et aggravé
nis,  la  prise 
es trois anné
unis utilisen
1%  de  leurs
runtés  perm
es élèves ont
ournitures  s
ne baisse en 
ser  à  la  hâ
supporté  l’a
ar ailleurs, a
es Publics en pér
FRAM  encai
iminué de 33
augmenté d
urs,  les  CEG
des CEG a sta
e CEG.  
get des CEG d
ves de CEG e
une  évolutio
de la contrib
ée par la cris
en  charge 
ées scolaires
t des manue
s  élèves  ut
ettant  aux  é
t été dotés d
colaires  ont
termes de q
te  de  l’arge
achat  de  to
u moment d
riode de crise     
issées  ont  a
3% ; 
de 13%. 
  ont  reçu  u
agné nonobs
de 18% corre
et en milieu u
on  de  ‐0,3% 
bution financ
e de 2009. 
de  leurs  fo
s: 
els scolaires ;
tilisent  des 
élèves  de  le
de manuels s
t  été  suppor
quantité et d
ent  pour  l’a
utes  les  fou
de la rentrée
               32 
ugmenté 
ne  faible 
stant une 
espond à 
urbain, la 
du  taux 
cière des 
urnitures 

manuels 
s  avoir  à 
scolaires. 
rtées  par 
de qualité 
achat  de 
urnitures 
e du mois 
   

29
Voir le ta
30
Voir en a
31
Voir en a
32
Voir en a
                       Eva
 
Les  f
plusi
cadr



 
Les p
des 
opér
c’est
 
 Le ca
 
Les f
pare


 
c. La lourd
 
Les  pare
ne pas r
 
Face au
jour  à  la
abando
 
D’après
premier
d’achat 
scolaris
 E
p
 E
 

ableau sur les tau
annexes Figure 87
annexes Figure 88
annexes Figure 86
aluation de la situ
de  septem
durant l’a
fournitures  s
ieurs  élèves 
e de la réfor
En  2007‐2
dotés de t
En 2008‐2
En 2009‐2
parents d’élè
enfants  scol
rations  de  so
t possible) so
as des CEG 
fournitures s
ents dans la s
Leur  part 
2009 ; 
La  deman
réagissant
de responsab
ents  disent  a
recevoir suff
ux effets de l
a  scolarisatio
n familial (le
s  90%  des  c
rs  responsab
liée  à  la  cri
ation des en
n  2007‐200
prenant en ch
n 2009‐2010

ux d’inflation et d
7
8
6
uation des Ecole
mbre  2009,  u
nnée 2009. 
scolaires  ess
issus  de  fam
rme : 
2008,  43%  d’
tabliers
31;
 
009, 22% d’é
010, 4% d’él
èves des EPP
larisés  dans 
outien  en  fo
oient perman
scolaires occ
scolarisation
dans  le  bud
de  des  ense
t aux difficult
bilité des pa
accomplir  le
fisamment d’
a crise de 20
on  de  leurs  e
es cas d’Ants
citations  des
bles  de  leur 
ise,  la  famill
fants de la fa
08  les  élève
harge leur sc
0, ce pourcen
d’intérêt sous con
es Primaires Pub
une  hausse 
entielles  les 
milles  néces
’élèves  ont 
élèves ont re
lèves ont été
P désirent q
les  écoles  p
urnitures  d’e
nentes. 
cupent un p
n des élèves 
dget  des  pa
eignants  en 
tés financièr
rents 
ur  devoir  de
’assistance. 
009 des fam
enfants  en  le
irabe, Ambo
s  élèves32,
prise  en  ch
le  élargie  a 
amille. Ainsi
es  désignant
colarisation 
ntage s’élève
ntrôle in Note de l
bliques et Collège
du  taux  d’in
plus  citées 
siteuses  son
bénéficié  de
eçu un kit sc
é dotés d’un
ue l’Etat pre
publiques.  M
effets  scolai
eu moins de
des CEG. En
rents  a  bais
fournitures 
es des paren
e  parents  res
milles au reve
es  laissant  d
sitra et Toam
les  parents 
harge.  Mais 
été  appelée

t  leurs  gran
forment un 
e à 6,5%.  
la Banque Mondi
es Publics en pér
nflation
29
  gé
sont  les  cah
nt  incapables
e  kit  scolaire
colaire et 30%
n kit scolaire 
enne en char
Mais  à  défau
res  (tablier, 
e 50% du bu
 2009‐2010 
ssé  de  26% 
scolaires  a  é
nts d’élèves. 
sponsables, 
enu précaire 
de  plus  en  pl
masina).  
(père  et  m
avec  la  dég
e  à  la  rescou
nds  parents
pourcentage
iale de février 20
riode de crise     
néralement 
iers  et  les  st
s  de  fournir
e30  et  40% 
% de tabliers
et 2% de tab
rge toute la 
ut,  ils  veulen
kit,  cahier,  e
udget à la ch

par  rapport
été  moins  ex
mais  se  plai
réagissent a
us  souvent  e
mère)  demeu
gradation  du
usse  pour  so
s  comme  pe
e de 5,7% ; 
10, p.6
               33 
stabilisé 
tylos  que 
.  Dans  le 
d’élèves 
s ; 
bliers. 
scolarité 
t  que  les 
et  plus  si 
harge des 
t  à  2008‐
xigeante, 
gnent  de 
au jour le 
en  quasi‐
urent  les 
u  pouvoir 
outenir  la 
ersonnes 
   
 
3.

33
Des par e
hausse des c
34
La sécur
de la nourri
nutritive.
35
Voir en a
                       Eva
Devant 
scolaris
fonction
 
Ils ne co
 D
ru

 D
d
n
e
 Le
d
 
Toutefo
des usu
sont pa
 
En conc
Malgré 
d’élèves
30% des
 E
fo
 E
n
2.8. L’insécu
 
L’évalua
capacité
énergét
 
L’insécu
de la ré
pas se c
 Le
a
 P
p

ents agriculteurs
coûts de scolarisa
rité alimentaire e
iture, les familles
annexes Figure 98
aluation de la situ
leurs  difficu
er  leurs  en
nnement.  
omprennent 
D’une  part,  l
ubriques  (dr
éparations d
D’autre part, 
’après  eux 
’arrive  qu’en
n double exe
es parents d
e la scolarisa
ois,  ils  contin
riers pour su
rtagés entre
clusion,  
les  effets  n
s  des  EPP  et
s coûts de la
n  versant 
onctionneme
n  couvrant  l
ourriture, en
urité aliment
ation  a  reten
é  financière
tique de la no
urité aliment
étention des 
concentrer s
e  pourcenta
nnées scolai
our  66  %
36 
rincipale  de 

aisés investissen
ation. Ces parents
st réelle si la nou
s ont les moyens
8
uation des Ecole
ultés  financiè
fants,  l’écol
pas pourquo
eur  contribu
roits  d’inscri
iverses, droi
le soutien d
aléatoire  o
n  milieu  d’a
emplaire ; 
des élèves de
ation
33
.  
nueront  à  s’e
uivre la haus
 la responsa
égatifs  de  la
t  des  CEG  on
a scolarisatio
leur  part 
ent de l’école
les  besoins  d
n déplaceme
taire  
nu  la  questio
e  des  paren
ourriture mi
taire est un d
élèves à l’éc
ur leur trava
age  d’élèves
res à 97%
35

des  élèves, 
leur  manqu
nt dans l’élevage
s veulent que leur
urriture culturellem
de pouvoir chois
es Primaires Pub
ères,  les  pare
le  leur  dem
oi l’école pub
ution  financ
ption,  partic
it aux exame
de l’Etat dan
u  tardif  d’u
nnée  scolair
e  CEG  tenten
endetter,  à  v
sse des coûts
bilisation et 
a  crise  de  20
nt  réagi  pos
on de leurs e
de  contrib
e de leurs en
de  leurs  enfa
ent. 
on  de  l’inséc
nts  à  satisfa
se à la dispo
des facteurs
cole. Les élè
ail.  
  prenant  le
 
les  difficult
ue  de  nourrit
de cochons ou d
rs enfants termine
ment acceptable e
sir d’acheter ce q
bliques et Collège
ents  d’élève
mande  de  co
blique prend
ière  ne  cess
cipation  FRA
ens, aide aux
s la remise d
une  année  s
re,  des  élève
nt  de s’accro
vendre  des  b
s de la scolar
l’assistanat.
009  sur  le  re
sitivement  fa
enfants à la r
ution  en  n
nfants ; 
ants  en  maté
curité  alime
aire  la  qua
osition des él
s de la faible
èves arrivent
ur  repas  à 
és  financièr
ture  (de  leur
de poules et aug m
ent leur cycle d’é
est cultivée et dis
qu’on leur propos
es Publics en pér
s  des  EPP  so
ontribuer  fin
d des allures 
se  d’augmen
AM,  infrastru
x enseignants
de fourniture
scolaire  sur 
es  disposent
ocher malgré
biens,  à  se  m
risation de le
evenu  des  m
ace  à  l’augm
rentrée de 2
numéraires 
ériel  scolaire
ntaire
34
  pou
lité  nutritio
èves. 
sse de perfo
t affamés à l
la  maison  s
es  de  leur  f
r  faim),  malg
mentent les surf a
études au CEG.
sponible, les fami
e, la nourriture d
riode de crise     
ont  désempa
nancièremen
d’école privé
nter  en  vale
uctures,  gard
s…) ; 
es scolaires 
l’autre,  le 
t  ainsi  de  fo
é la  hausse d
mettre  sous 
eurs enfants.
ménages,  les
mentation  de
009‐2010 : 
ou  en  na
e,  en  habille
r  mettre  en
onnelle  et  l
ormances sco
’école et ne
’élève  pour 
famille  sont 
gré  une  énu
aces cultivées po u
illes ont les moye
disponible a une b
               34 
arés  pour 
nt  à  son 
ée:  
eur  et  en 
diennage, 
demeure 
matériel 
urnitures 
des coûts 
la  coupe 
. Mais, ils 
s  parents 
e  plus  de 
ature  au 
ment,  en 
  avant  la 
a  valeur 
olaires et 
 peuvent 
les  trois 
la  cause 
mération 
ur couvrir la
ens d’acheter
bonne valeur
   
3.

36
Voir figu
37
Voir figu
38
Voir en a
39
Voir tabl
                       Eva
d
l’
 2
m
 
Aussi,  l’
de  fréq
de l’éva
 
La  mise
leitmoti
aliment
 
En conc
Si la zon
ci tend 
aliment
souhait
nourritu
 
2.9. La ques
 
a. Le cas d
 
La  ques
féminin
encadre
 
Les  pou
enseign
conforté
 Le
m
 Le
e
 Le
 Le
 Il 
 
Les  ens
angoiss
respons
de fami

ure 17
ure 18
annexes le profil
eaux 42 et 43
aluation de la situ
’aliments  v
illusion de l’a
0%
37
  d’élève
mangé. 
’existence  d
uentation  et
aluation, il n’
e  en  place  d
iv  exprimé  d
aire où le sto
clusion,  
ne Sud de M
à s’installer 
taire  chroniq
tent  que  l’é
ure soit prop
stion de genr
des enseigna
stion  de  gen
e
38
.  A  l’EPP 
eurs de l’éco
urcentages  d
ants par sex
és par la cris
e  métier  d’
ménage ; 
e  métier  e
nseignants, 
es EPP attire
es CEG ont r
 est plus valo
seignantes  d
e  ressentie  d
sabilité vis‐à‐
lle. La qualit

des enseignants
uation des Ecole
ariés  suscep
assurance d’
es  arrivent  à
’une  cantine
t  de  maintie
’existe que 6
e  cantines  s
dans  les  foc
ock de vivre 
Madagascar e
dans les zon
que.  Les  par
cole  de  leu
posée à haut
re  
ants 
nre  est  prés
Raramonja 
le sont des f
de  nouveaux
xe dans les E
se :  
’enseignant 
est  perçu  c
les hommes 
ent plus les fe
ecruté plus d
orisant pour 
des  EPP  en 
durant  les  m
‐vis de leurs 
é de leur enc

es Primaires Pub
ptibles  de  c
’une sécurité
à  l’école  n’ay
e  scolaire  au
en  scolaires,
6% de cantin
scolaires  est
us  group,  no
n’arrive pas 
est un périm
nes urbaines
rents  d’élève
rs  enfants  s
teur de leur 
sente  dans  l
(Ambositra)
femmes.  
x  enseignant
EPP et les CE
est  considé
omme  seco
désertent ce
emmes que 
d’enseignant
les hommes
milieu  urba
moments  de 
élèves, par 
cadrement s

bliques et Collège
composer  le
é alimentaire
yant  pas  ma
u  sein  de  l’é
,  alors  que  p
nes scolaires
  une  deman
otamment  d
à couvrir l’a
mètre habitue
s en général
es  des  zone
soit  équipée
revenu.  
e  profil  des
),  seul  le  dir
s  FRAM  par
G
39
 indiquen
éré  comme
ondaire,  rais
e métier peu
les hommes
ts que d’ense
s d’enseigner
ain  ont  part
violence  de 
rapport à leu
s’en est resse

es Publics en pér
eur  ration 
e.  
angé  le  mati
école  demeu
pour  les  65  é
s. 
nde  pressant
dans  les  zon
nnée. 
el d’insécurit
l moins atte
es  touchées 
e  de  cantine
s  enseignant
recteur  est 
r  sexe  par  ra
nt deux comp
  un  revenu
son  pour  la
u rémunérate

eignantes ; 
r dans les CE
agé,  durant
l’année  200
ur sécurité e
entie. 

riode de crise     
journalière 
in  ou  ayant 
re‐t‐elle  un 
établisseme
te  des  paren
es  à  forte  i
té alimentai
intes par l’in
par  la  crise 
e  scolaire  e
ts  qui  est  à 
un  homme, 
apport  aux  n
portements 
u  d’appoint 
aquelle,  d’a
eur ; 
EG que dans 
  les  entreti
09,  par  rappo
et à leur rôle

               35 
donnant 
très  peu 
gage  sûr 
nts  objet 
nts  et  un 
nsécurité 
ire, celle‐
nsécurité 
de  2009 
et  que  la 
majorité 
tous  les 
nouveaux 
de genre 
pour  le 
après  les 
les EPP. 
ens,  leur 
ort  à  leur 
 de mère 

   
 

40
Voir tabl
41
Voir tabl
                       Eva
 
b. Le cas d
 
La majo
et les ga
 
Pourtan
de  l’éco
position
 La
fa
tr
 La
 La
sc
 
 Le ca
Dans
péna
l’évo
l’évo
 
Les  f
meil
 
Selo



 
 Le ca
Dans
rura
plus 
du  T
2009
 
Dans
meil
une 

leau 44
leau 45
aluation de la situ
des élèves 
orité des pare
arçons sur la
nt,  pour  répo
ole  à  cause 
ns distinctes:
a première e
amiliales  gén
ravail ; 
a seconde en
a  troisième
colarisation 
as des EPP  
 
s  l’ensemble
alisées  par 
olution  du  T
olution du ta
filles  en  mil
leur taux de 
n les indicate
L’évolution
garçons ; 
Le TR des f
Le TA des 
as des CEG 
 
s l’ensemble
l est nettem
pénalisées p
TA,  au  nivea
9. 
s  l’ensemble
leure  évolut
baisse inquié

uation des Ecole
ents d’élèves
 question de
ondre  à  la  q
de  la  hausse

encourage le
nératrices  de
ncourage les
  persiste  à
au détrimen
e
40
,  à  la  rent
la  crise  que
Taux  d’Inscri
ux d’inscript
ieu  urbain  o
réussite à l’e
eurs : 
n  du  taux  d’
filles est plus
filles est plus
41
, à la rentr
ent plus élev
par la crise q
u  de  l’évolu
e,  à  la  rentr
tion  du  taux 
étante de l’é
es Primaires Pub
s disent ne p
e la scolarisat
uestion  sur 
e  des  coûts 
es garçons, p
e  revenu,  et
s filles à term
à  donner  au
t des filles. 
rée  de  2009
e  les  filles 
iption,  légèr
tion à l’exam
ont  un  TA  p
examen du C
’inscription  d
s faible que c
s faible que c
ée de 2009‐2
vé que celle 
que les filles 
ution  du  tau
rée  de  2009
de  réussite 
évolution de 
bliques et Collège
pas appliquer
tion.  
le  choix  de  l
de  scolarisa
pour les plus
t,  pour  les  p
miner leur cyc
ux  garçons 
9‐2010,  les  fi
en  milieu  u
rement  au  n
men du CEPE.
lus  élevé  qu
CEPE. 
des  filles  est
celui des gar
celui des gar
2010, le taux
des filles du
en milieu u
x  de  réussit
9‐2010,  les 
à  l’examen 
leur taux d’i
es Publics en pér
r de discrimi
’enfant  (fille
ation,  les  pa
s jeunes à pa
plus  âgés  à  j
cle d’études 
toutes  leu
illes  en  milie
urbain,  repé
niveau  du  T
ue  les  filles  e
t  moins  alar
rçons ; 
rçons. 
x d’inscriptio
 milieu urba
rbain au nive
te  à  l’exame
filles  en  mi
du  BEPC.  M
nscription à 
riode de crise     
nation entre
e  ou  garçon)
arents  adopt
articiper aux
oindre  le  m

rs  chances 
eu  rural  ont
érable  au  n
TR    et  au  n
en  milieu  ru
rmante  que 
on des filles e
in. Mais elle
eau du TR, a
en  du  BEPC 
ilieu  urbain 
AIS,  elles  pr
l’examen du
               36 
e les filles 
  à  retirer 
tent  trois 
x activités 
arché  du 
dans  la 
t  été  plus 
iveau  de 
iveau  de 
ral  et  un 
celle  des 
en milieu 
es ont été 
au niveau 
en  2008‐
ont  une 
résentent 
u BEPC. 
   
3.

42
Voir dan
43
« Maditr
et de drogu
libertins en
44
Un exem

                       Eva
Selo





 
A  tr
dém
 
En conc
 La
lo
l’
 Le
 Le
p
 La
fa
 
2.10. Les c
 
L’évalua
qualifiés
enseign
 
Le  term
font pas
 
Ils  engl
boisson
théoriq
entraîna
 
Ces  situ
particul
(Nosy B
 

ns le texte tableau
ra » signifie en fra
ues diverses, la fré
traînant très sou
mple du plus fort
aluation de la situ
n les indicate
L’évolution
meilleure 
L’évolution
des garçon
Le TR des f
Le TA des 
L’évolution
comme ce
avers  la  qu
mission latent
clusion, 
a  scolarisati
ongtemps  m
endroit de la
es filles en m
es  garçons  t
pas vers une 
a  récapitula
amilles à la s
comporteme
ation a relev
s  de  « mad
ants et les p
me  « maditra
s de distincti
obent  dans 
ns  fortes  e
uement  inte
ant très souv
uations  agg
ièrement po
e) et de Befo

ux 44 et 45
ançais courant «  
équentation des 
vent des grossess
TR de 2008-2009
uation des Ecole
eurs : 
n  du  taux  d
pour les fille
n du taux d’i
ns ; 
filles est plus
filles est plus
n  du  taux  d
elle des garço
estion  de  g
te des élève
on  des  filles
menées  par
a promotion
milieu rural o
tendent  ver
situation de
ation  des  in
suite des évè
ents « madit
vé une théma
itra »
43
  par 
parents. 
 »  revient  tr
on particuliè
le  terme  «
t  de  drogu
erdits  aux  je
vent des gro
gravées  dep
our le cas de 
orona
44
 (Mor
têtu ». Ils englob
lieux de loisirs th
ses non désirées 
9 vers 2009-2010
es Primaires Pub
de  réussite 
es ; 
inscription d
s élevé que c
s élevé que c
d’inscription 
ons.  
genre
42
,  la  p
s des CEG et
s  en  EPP  et 
r  les  organ
n des filles ;
ont fait des p
rs  une  situat
e déscolarisa
ndicateurs 
ènements de
tra » : 
atique singu
les  adultes,
rès  souvent 
ère entre les
 maditra »  l
ues  diverse
eunes  de  mo
ossesses non
puis  la  crise
l’EPP Dzama
ramanga). 
bent dans le term
héoriquement int
chez les jeunes é
0 avec 38,4%, et d
bliques et Collège
à  l’examen
es filles est 
celui des gar
celui des gar
à  l’examen
période  de  c
t plus particu
en  CEG  est 
nismes  inter
progrès pour
tion  d’aband
ation ; 
montre  la 
e 2009. 
lière à trave
,  c'est‐à‐dire
dans  les  pro
 garçons « m
’insolence, 
es,  la  fréqu
oins  de  18  a
n désirées ch
e  de  2009 
andzar (Nosy
me l’insolence, la 
terdits aux jeunes
élèves filles.
du plus fort TA en
es Publics en pér
  du  BEPC  e
nettement m
çons ; 
rçons ; 
  du  BEPC  e
crise  a  révé
ulièrement c
une  réalité 
rnationaux 
r leur mainti
dons  scolair
réalité  des 
rs les compo
e  les  chefs 
opos  des  par
maditra » et l
la  consomm
uentation  d
ans,  les  com
hez les jeune
alarment  le
y Be) et des 
consommation e
s de moins de 18 
n 2009-2010 (mo
riode de crise     
en  2008‐200
moins faible 
est  très  criti
élé  une  situ
ceux en fin d
positive  de
comme  l’U
ien scolaire 
res  latents  m
pérégrinat
ortements d
d’établissem
rents  d’élève
es filles « ma
mation  en  ha
des  lieux  d
portements 
es élèves fille
es  parents 
CEG d’Andav
en hausse de bois
ans, les comport
ois de mars) avec
               37 
09  a  été 
que celle 
que  tout 
ation  de 
de cycle. 
s  actions 
UNICEF  à 

mais  non 
ions  des 
es élèves 
ment,  les 
es  qui  ne 
aditra ». 
ausse  de 
e  loisirs 
libertins 
es.  
d’élèves, 
vakotoko 
ssons fortes 
tements 
7,1%.  
   
4. Un bi
L’éva
quatr
4.1. U
U
d
4.
4.
                       Eva
Ces  sit
redoub
 
La  not
l’indisci
 L’
q
l’
 D
P
 
En conc
devant 
et  autr
d’élèves
des terr
 
ilan à multip
 
luation  tire 
re niveaux ju
 
Un retard m
 
Un  retard  d
d’une applic
 
1.1. Des per
 
Trois  résu
premiers e
 Les b
 Le  T
2009
 Le TA
dans
 
1.2. Les prév
 
L’évaluatio
 La m
2007
 L’ouv
susp
 On n
dans
aluation de la situ
tuations  fa
lement.  
tion  de  « m
pline et l’esp
’élève  à  fo
ualifiés  « m
adulte (ense
Des  enseigna
ar contre de
clusion,  
l’ampleur de
es  activités 
s demanden
rains de spor
ples facettes
une  photog
uxtaposés ma
écanique da
ans  le  calen
cation non ha
rformances r
ltats  encour
ffets en 2008
bons taux de
TR  dans  les 
9 ; 
A observe u
s les  CEG san
visions de la
on a constaté
multiplication
7‐2008 ne s’e
verture de c
pendue ; 
n’observe au
s les CEG réfo
uation des Ecole
avorisent  le
maditra »  c
prit critique :
rte  tête  et 
maditra »  car
eignant ou pa
ants  pensent
es parents so
e la précarit
illicites  des
nt la multipl
rt pour cana
 
graphie  de  la
ais complém
ans les proje
ndrier  de  la 
armonisée d
relatives à l’a
rageants  re
8‐2009 : 
e réussite aux
EPP  note  un
ne légère ba
ns réforme a
a réforme no
é sur le terra
n des écoles r
est pas faite
classes de 7è
ucun signe ta
ormes ; 
es Primaires Pub
es  cas  d’a
omporte  ég

l’élève  à  p
r  ils  sont  pe
arent ; 
t  que  la  mét
ont favorable
té des famill
s  élèves  ado
ication des c
aliser l’énerg
a  situation  d
mentaires.  
ctions à cou
réforme  du 
de la réforme
application d
latifs  à  l’ap
x examens d
ne  baisse  ap
aisse généra
avec une bai
on réalisées à
in que: 
réformes pré
;  
ème année d
angible de pr
bliques et Collège
abandon  sc
galement  d
personnalité
erçus  comm
thode  APC  a
es à cet appre
es depuis 20
olescents  et
centres de d
gie des élève
des  EPP  et  d
rt terme  
système  éd
e au début d
de la réform
pplication  de
u CEPE ; 
ppréciable  d
ale de 0,8 po
isse de 1,5 p
à cause du d
évues se pou
ans les école
réparatifs po
es Publics en pér
colaire,  d’a
deux  types 
é  marquée 
me  des  men
a  incité  les  é
entissage. 
009 encoura
t  des  adole
documentati
s et occuper
des  CEG  en 
ducatif  malga
de l’année sc
me depuis 20
e  la  réform
de  2  points 
oint dans les
oint.  
dérèglement 
ursuivre d’an
es réformes 
our l’ouvertu
riode de crise     
absentéisme
de  compr
sont  invaria
aces  à  l’aut
élèves  à  l’ind
geant la pro
scentes,  les
ion, biblioth
r leur temps 
période  de 
ache  s’impo
colaire 2009‐
07‐2008 
e  ont  prod
par  rapport
s CEG, et not
de 2009 
nnée en anné
déjà existan
ure de la 8èm
               38 
  et  de 
éhension 
ablement 
torité  de 
discipline. 
ostitution 
s  parents 
hèques et 
libre.  
crise  sur 
ose  au  vu 
‐2010.  
uit  leurs 
t  à  2008‐
tamment 
ée depuis 
ntes a été 
me année 
   
4.
4.
4.2. U
L
v
c
L
s
                       Eva
 La si
EPP 
 
1.3. Une éva
 
Les parents
 Le pr
susp
enfa
 Le  s
d’acq
 Le tr
enfa
 
1.4. Le vécu
 
Selon les e
catégories 
 Ceux
(réfo
de 6
 La fo
n’est
 La  g
d’ex
 
Au total, le
crise de 20
 
Une régressi
 
L’année scol
vers une situ
confusion en
 
Le bref bilan
sur des cons
 Les  infr
dans leu
 Le  rôle 
CEG son
 Le  perso
de l’app
 Les  cu
pédagog
 Le  finan
budget 
aluation de la situ
tuation la pl
réformes en
aluation de l
s d’élèves ex
remier assim
pendue  en  20
nts à l’école 
second  perço
quisitions de
roisième com
nts, mais les
 de la réform
enseignants, 
d’enseignan
x  qui  enseig
orme)  se  sen
ème année ;
ormation reç
t pas suffisan
grande  majo
plication rais
e retard dan
009 s’est sura
ion sensible 
laire 2009‐20
uation  ante‐
ngendrés par
 des pré‐req
tats mitigés 
rastructures 
ur majorité e
du  ministère
nt devenus, s
onnel  d’enca
plication des 
rricula  ont 
giques; 
ncement  de 
des écoles s’
uation des Ecole
lus alarmant
n milieu rura
la réforme p
xpriment troi
mile la réform
009‐2010.  Il
publique ; 
oit  la  réform
es connaissan
mprend l’éco
s parents dis
me par les en
la mise en œ
nts : 
gnent  dans 
ntent  mal  so

çue par ces e
nte pour fair
orité  des  en
sonnable et 
s les project
ajoutée aux 
dans les pré
010 livre apr
‐réforme et 
r le dérèglem
quis, établi su

existantes  s
en mauvais é
e  depuis  l’an
selon les ens
adrement  es
objectifs de 
subi  une 
l’école  est  d
’en est forte
es Primaires Pub
te est l’évolu
al. 
par les paren
is points de v
me à la dotat
s  sont  ainsi 
me  à  traver
nces qu’ils ju
ole réforme c
sent ne pas e
nseignants 
œuvre de la 
les  écoles 
outenus  cont
enseignants 
re face au dé
seignants  d
raisonnée du
tions à court
secousses p
é‐requis  
rès six mois 
vers une sit
ment des inst
ur la base du
sont,  nonobs
état;  
nnée  2009  s
seignants, leu
st  désorienté
la réforme;
altération 
de  plus  en  p
ement ressen
bliques et Collège
ution du tau
nts  
vue singulier
tion de tablie
de  moins  en
rs  un  boule
ugent parfois
comme la vo
en saisir les o
réforme a cr
réformes  e
trairement  a
en majorité 
règlement o
es  EPP  et  d
u programm
t terme de la
prévisibles de
d’exercice d
tuation  réfor
titutions en 2
u périmètre d
stant  l’existe
’amenuise  c
ur principal i
é  par  les  inst
due  à  un
plus  problém
ntie; 
es Publics en pér
ux d’inscripti
rs sur la ques
ers et de kits
n  moins  mot
eversement 
s inadapté à 
oie royale da
objectifs. 
réé un fossé 
et  encadren
aux  ESS  resp
FRAM pour
occasionné p
des  CEG  exi
e de réforme
a réforme de
e la réforme
des résultats
rme.  Il y a  u
2009. 
de la présent
ence  de  nou
car,  les  direc
nterlocuteur
tructions  con
n  chevauch
matique  et  in
riode de crise     
ion négative
stion de la ré
s scolaires, qu
tivés  à  envo
important  d
leur mode d
ans le cursus
entre les di
t  les  classe
ponsables  de
 affronter la
ar la crise de
gent  une  ca
e. 
evient mécan
.  
 qui tendent
n  tiraillemen
te évaluation
uvelles  const
cteurs  des  EP
r officiel; 
ntradictoires
hement  d’a
certain.  La  b
               39 
e dans les 
éforme. 
uasiment 
oyer  leurs 
du  mode 
e vie ; 
s de leurs 
fférentes 
es  de  CP 
es  classes 
a réforme 
e 2009 ; 
ampagne 
nique. La 
t à la fois 
nt et une 
n, repose 
tructions, 
PP  et  des 
s au  sujet 
pproches 
baisse  du 
   
E
d
t
4.3. U
L
p
f
L
q
l
d
g
L
e
L
C
 

45
Voir dan
                       Eva
 Le  rôle
fonction
amenui
 Le maté
 La  sécu
manque
phénom
 Les ense
plus en 
 
En  somme, 
d’errance  de
tendent à se
 
Une relectur
 
La  présente
particulier le
fin de cycle. 
 
Les indicateu
qu’ils  sont  c
l’état de la s
de  nouveaux
graves de 20
 
La  crise  de  2
encore récen
 De haut
 Une non
 Des aba
 La  pour
leur hau
 
Le  cliché  tir
CEG
45
 expose
 Une situ
 Une mig
rural; 
 Des CEG
 Le milie

ns le texte Tableau
aluation de la situ
e  des  paren
nnement  de
sement de le
ériel pédagog
rité  et  la  pr
e  de  cantine
mène grandis
eignants reço
plus crucial.
l’impact  de
es  familles 
e perdre. 
re nécessaire
e  évaluation
es indicateur
 
urs de référe
censés  captu
colarisation.
x  motifs  rela
009. 
2009  se  prés
nts subissen
ts taux de ré
n inscription
andons signif
rsuite  de  la  p
usse et malg
é  à  partir  d
e : 
uation critiq
gration repé
G en milieu r
eu rural auss
 

ux 46 et 47
uation des Ecole
nts  tend  ve
e  l’école  alo
eur revenu ;
gique ne se r
rotection  ne
es  scolaires 
ssant de la p
oivent de mo
 
e  la  crise  de
économique
e des indicat
n  a  du  décr
rs inscription
ence utilisés 
urer,  car  ils 
 Les abando
atifs  aux  pe
sente  comm
t l’apparitio
ussite aux ex
 aux examen
ficatifs des g
prise  en  cha
ré la précarit
des  tableaux
ue des EPP p
érable des é
rural moins a
si affecté par
es Primaires Pub
rs  une  pris
ors  que  leu
renouvelle p
  satisfont  pl
et  par  l’ine
rostitution;
oins en moin
e  2009  sur  l
ement  affaib
teurs  
rypter  les  in
n, abandon,
par l’évaluat
représenten
ns scolaires 
rturbations 
me  un  test  sé
n de situatio
xamens du C
ns de fin de c
arçons du pa
arge  des  coû
té des famill
x  récapitulat
par rapport 
lèves du mil
atteints par 
r la crise que
bliques et Collège
se  en  charg
urs  difficulté
as et les fou
lus  les  atten
xistence  de 
ns de format
l’état  des  p
blies  par  la 
ndicateurs  d
 redoubleme
tion traduise
nt  davantage
et l’absentéi
engendrées 
érieux  pour 
ons paradox
CEPE et du BE
cycle pour de
arcours scola
ûts  de  la  sco
es. 
tifs  des  indic
à celle des C
lieu urbain v
la crise que 
e le milieu ur
es Publics en pér
ge  de  plus 
és  financière
rnitures scol
ntes  des  par
protection 
ion alors que
ré‐requis  a 
crise.  La  tr
de  manière 
ent, absenté
ent de moins
e  l’état  de  l
isme, par ex
par  les  dérè
la  réforme  d
ales et inédi
EPC ; 
es élèves de 
aire public ; 
larisation  pa
cateurs  clés
CEG ; 
vers les EPP 
ceux en mili
rbain. 
riode de crise     
en  plus  ac
es  tendent 
laires se raré
rents  d’élève
des  enfants
e leur rôle de
accéléré  un
raçabilité  de
non  routin
éisme et situ
s en moins le
a  société  pl
emple, se dé
èglements  p
dont  les  fon
ites : 
la classe de 
ar  les  parent
s  pour  les  EP
et les CEG d
ieu urbain ; 
               40 
ccrue  du 
vers  un 
éfient ; 
es,  par  le 
s  face  au 
evient de 
ne  forme 
es  élèves 
nière,  en 
uation en 
es réalités 
utôt  que 
éfinissent 
politiques 
dements 
3ème ; 
ts  malgré 
PP  et  les 
du milieu 
   
U
s
4.4. U
L
p
L
e
P
f
f
p
P
E
s
 
5. Conc
 
L’éva
collèg
marq
 
Il  s’es
crise 
publi
 
 
 
                       Eva
 
Une lecture 
situation : 
 Sur  l’e
« voyag
 Sur le d
 Sur  les 
tendanc
de 2009
Cette  s
pertine
 
Une remise 
 
La  crise  de 
permettant d
 
La  mise  en
environnem
 
Par  ailleurs, 
focalisés  sur
facile,  à  tra
parents à ret
 
Paradoxalem
En effet, la ré
s’inscrit dans
lusion 
luation  de  l
ges publics c
qué à la rent
st  confirmé,
de  2009  su
iques et des 
aluation de la situ
isolée de ch
existence  d’
gent » à l’inté
ésarroi des p
motivation
ce aux pérég
9 ; 
situation  to
nce pour l’ét
en cause pro
2009,  qui 
de reformule
n  place  de 
ent politiqu
depuis  la  c
r  les  relation
vers  les  com
tenir leurs en
ment, l’impac
évision ou l’a
s une actuali
la  situation 
conclut que l
rée de 2010‐
,  in  fine,  que
r  le  secteur 
collèges pub
 
 
uation des Ecole
aque indicat
’une  masse
érieur du sys
parents des E
s  du  nouve
grinations de
olérée  par 
tablissemen
obable du sy
met  en  da
er des problé
la  réforme
e et social in
crise  de  200
ns  financière
mportement
nfants dans l
ct de la crise
amélioration
isation de fa
actuelle,  la 
’impact de l
‐2011. 
e  la  précarit
public  de  l’
blics malgac
es Primaires Pub
teur s’avère 
e  difficileme
stème éducat
EPP acceptan
el  élève  de 
es familles éc
l’école  pub
nt des statist
ystème éduc
anger  une  r
ématiques.
  de  systèm
nstable.  
09,  les  comp
es  entre  l’éc
ts  « maditra
l’enceinte de
 sur le secte
n des termes
it occasionné
crise  perdu
a crise de 20
té  des  famill
’Education  e
hes.  
bliques et Collège
insuffisante 
ent  quantif
tif ;  
nt des enfan
l’année  sco
chappant à la
blique  bousc
iques scolair
catif  
réforme  enc
me  éducatif 
portements 
cole  et  la  fa
»  des  élève
e l’école.  
ur public de 
s de la réform
ée par les év
rant,  des  éc
009 sur le se
les  surdéter
et  celle  de  la
es Publics en pér
pour évalue
fiable  d’enf
ts venant de
olaire  2009‐2
a précarité e
cule  les  ind
res. 
core  récente
est  encore
des  élèves 
mille.  Les  te
es,  décuplen
l’Education 
me du systèm
vènements.  
coles  primair
cteur public
mine  l’analy
a  situation  d
riode de crise     
er la complex
fants  scolar
es écoles priv
2010  à  cau
exacerbée pa
dicateurs  d
e,  est  une 
e  fragile  fa
et  des  pare
entations  de
nt  les  difficu
est une opp
me éducatif m
res  publique
c  Education 
yse  de  l’imp
des  écoles  p
               41 
xité de la 
risés  qui 
vées ;  
se  d’une 
ar la crise 
ans  leur 
occasion 
ce  à  un 
ents  sont 
e  l’argent 
ultés  des 
portunité. 
malgache 
es  et  des 
sera plus 
act  de  la 
primaires 
 
EPP Dzamandzar
EPP Boulevard Manceau
CEG Ambavakotoko
EPP Orangea
EPP Morafeno
EPP Ambalavola 
EPP Ambatomalama 
EPP Maromiandra
EPP Barday 
EPP Fiofio
EPP Joffre Ville
EPP Anivorano Nord
EPP Haute Ville 
CEG Haute Ville 
EPP Anjiamangirana I
CEG Anjiamangirana I
EPP Ambodisaina Ivondro
EPP Manangareza
CEG Beforona 
EPP Tsaralalana 
EPP Ambohimandroso
EPP Ambavaniasy
EPP Raramonja 
EPP Alakamisy 
EPP Ivato Centre 
EPP Alakamisy Ambohimaha
EPP Ambatovory  
EPP Idanda 
EPP Soaindrana
EPP Ihosy Centre II  
CEG Ihosy Andrefantsena 
CEG Ranohira
EPP Ilakaka
EPP Miary Lamitihy 
EPP Mahaboboka 
EPP Sakaraha 
EPP Antsokay 
EPP Godwins Mahatsereke
EPP Mahavatse II 
CEG Ezaka 
EPP Miary 
EPP Avenue de l’Indépendance 
EPP Ambavahadimangatsiaka 
EPP Belazao 
EPP Ambohinapetraka 
EPP Fihaonana
EPP Ankazobe Ville 
EPP Ambohimarina 
EPP Ambohitsoa 
EPP Beanana 
EPP Antafia 
EPP Ambatofotsy 
LOCALISATION DES ECOLES OBJETS DE L’EVALUATION 
EPP Fanandrana
EPP Tsararivotra
 
CEG Fenoarivo 
CEG Ambohijanaka
EPP Tanjombato
EPP Analamahitsy
CEG Analamahitsy
EPP Antohomadinika III G Hangar
CEG Ampefiloha
CEG Antanimena
EPP Analakely
LOCALISATION DES ECOLES OBJETS DE L’EVALUATION A ANTANANARIVO 
EPP Bemasoandro 
EPP Ambohijafy 
   
AXE 
C
E
N
T
R
E
 
 
&
 
 
E
S
T
 
N
O
R
D
 
 
&
 
 
O
U
E
S
T
 
S
U
D
 
                       Eva
REGION 
Analamanga
Vakinankara
Atsinanana 
Alaotra 
Mangoro 
Diana 
Boeny 
Betsiboka 
Sofia 
Matsiatra 
Ambony 
Ihorombe 
Amoron’i 
Mania 
Atsimo 
Andrefana 
aluation de la situ
Tableau 1: T
DISTRICT
 
Antanan
Renivoh
Antanan
Atsimon
Ankazob
tra  Antsirab
Toamasi
Morama
Antsiran
Nosy Be 
Mahajan
Maevata
Antsohih
Fianaran
Ihosy 
Ambosit
Toliara I
Sakaraha
uation des Ecole
Tableau réca
T  ZON
narivo 
itra 
EPP 
EPP 
EPP 
CEG 
CEG 
CEG 
narivo 
ndrano 
 
be 
EPP 
EPP 
be 
EPP 
EPP 
ina I 
EPP 
anga 
EPP 
EPP 
nana I 
EPP 
EPP 
EPP 
CEG
nga I 
EPP 
EPP 
anana 
EPP 
hy 
EPP 
CEG 
ntsoa II 
EPP 
EPP 
EPP 
CEG 
tra 
EPP 
EPP 

EPP 
EPP 
CEG 

EPP 
EPP 
es Primaires Pub
pitulatif du p
NE URBAINE
Analakely
Analamahitsy
Antohamadin
Ampefiloha
Analamahitsy
Antanimena
Ambohitsoa (
Ankazobe Vill
Avenue de l'In
Ambavahadim
Managareza
Ambohimand
Tsaralalana (R
Ambalavola (A
Morafeno (An
Boulevard Ma
G Andavakotok
Fiofio ‐ Maha
Barday
Ambatofotsy
Haute‐Vile 
Haute‐Ville
Ambatovory
Idanda
Ihosy Centre 
Ihosy 
Raramonja (R
Alakamisy (Re
Godwin's Ma
Mahavatse II
EZAKA 
Sakaraha Bas 
Antsokay (Réf
bliques et Collège
périmètre de
y Village
nika III G Hang
y
(Réforme)
le (Réforme)
ndépendance
mangatsiaka
droso
Réforme)
Antsiranana O
ntsiranana Est
anceau (Réfor
ko (Réforme)
bibo
II
Réforme)
eforme)
hatsereke
(Réforme)
forme)
es Publics en pér
e l’évaluation
ZONE
 
gar
EPP A
EPP B
EPP T
CEG A
CEG F
EPP A
EPP F
e EPP A
EPP B
EPP A
EPP F
EPP A
CEG B
Ouest) EPP A
t) EPP Jo
rme) EPP O
EPP D
EPP A
EPP M
EPP A
EPP B
EPP 
Anjiam
CEG A
EPP A
EPP S
EPP A
CEG R
EPP Iv
EPP T
EPP M
EPP M
EPP M
riode de crise     

E RURALE 
Ambohijafy 
Bemasoandro 
anjombato 
Ambohijanaka
Fenoarivo 
Ambohimarina
ihaonana (Réf
Ambohinapetr
Belazao 
Ambodisaina Iv
anandrana 
Ambavaniasy 
Beforona 
Anivorano Nor
offre Ville 
Orangea 
Dzamandzar (R
Ambatomalam
Maromiandra 
Antafia 
Beanana 
Philibert 
mangirana I (R
Anjiamangiran
Alakamisy Amb
oaindrana 
Andohan’Ilaka
Ranohira 
vato Centre (R
sararivotra 
Miary 
Mahaboboka (
Miary Lamatihy
               44 


forme)
aka
vondro
rd 
Réforme)
ma 
Tsiranana 
Réforme) 
na I (Réforme)
bohimaha
ka 
Réforme)
Réforme)
y (Réforme)

)
                          Eva
Urbain 
Rural 
Total 
TOTAL 
Urbain 
Rural 
Total 
aluation de la situ
Tableau 2 :
ELEVE
EPP 
CEG 
EPP 
CEG 
EPP 
CEG 
ENSEIGN
CEG 
EPP 
CEG 
EPP 
CEG 
EPP 
TOTA
uation des Ecole
: Répartition 
ES 
Sans ref
Reform
Total 
Sans ref
Reform
Total 
Sans ref
Reform
Total 
Sans ref
Reform
Total 
Sans ref
Reform
Total 
Sans ref
Reform
Total 
ANTS 
Sans ref
Réform
Total 
Sans ref
Réform
Total 
Sans ref
Réform
Total 
Sans ref
Réform
Total 
Sans ref
Réform
Total 
Sans ref
Réform
Total 
AL 
es Primaires Pub
des élèves e
forme 

forme 

forme

forme

forme

forme

forme 

forme 

forme 

forme 

forme 

forme 

bliques et Collège
et enseignan
Nord 
Effectif 
76 
10 
86 

10 
19 
90
20 
110 
0
10 
10 
166
30 
196 
9
20 
29 
225 
Nord 
Effectif 
11 

15 
43 

48 



38 
11 
49 
19 

24 
81 
16 
97 
121 
es Publics en pér
ts enquêtés 
AXE 
Centre 
Effectif 
88 
41 
129 
29 

29 
118
15 
133 
35

35 
206
56 
262 
64

64 
326 
AXE 
Centre 
Effectif 



57 

64 



26 

32 



83 
13 
96 
105 
riode de crise     
Sud 
Effectif
72 
60 
132 
25 

25 
45 
41 
86 
15 

15 
117 
101 
218 
40 

40 
258 
Sud 
Effectif
11 

11 
24 
27 
51 



28 
16 
44 
18 

18 
52 
43 
95 
113 
               45 


  

 
 
 
 
DES
 
 
                        Eva
S ECOLE
aluation de la sit
EVAL
S PRIMA
©copyr
 CORE‐DEV en
tuation des Ecole
LUATIO
AIRES P
EN PER
A MA
right 
ngineering 
es Primaires Pub
 
 
 
N DE LA
PUBLIQU
RIODE D
ADAGAS
bliques et Collèg
A SITUAT
UES ET C
DE CRISE
SCAR 
ges Publics en pé
TION 
COLLEG
E  
©copyright  
CORE‐DEV enginee
ériode de crise    
ES PUBL
C
ering 
               46 
LICS 
©copyright  
CORE‐DEV engineerring 
   
 
L’année 
de la vie
et en on
 
Le  pays 
violence
premier 
n’autoris
 
Selon  la 
politique
été épar
avaient 
l’incertit
 
Le  derni
tableaux
pour la G
projeté à
 
Le secte
dernière
généralis
Pour l’an
le  dévelo
établie  p
Toutefoi
budget d
 
La  crise
4
passé de
et qu’en
 
La  prés
d’Enseig
Madagas
 
Sachant 
l’éducati
2009 tes

46
Informat
47
Equivale
48
Voir en A
49
Note de l
                       Eva
2009 a marq
e économiqu
t ressenti de
a  basculé  e
e,  de  force  e
semestre de
sant aucune 
dernière  no
e de 2009 est
rgnées, car la
porté  la  cro
tude de l’env
ier  constat  d
x  de  projecti
Grande Ile av
à ‐1% en 201
ur de l’Éduc
e  année,  les 
sé  de  l’État 
nnée 2010, s
oppement  o
par  le  régim
is, cette loi n
de l’Etat mal
48
  de  2009  e
e 68% à 65,4
 2009 ce tau
ente  évalua
gnement Gén
scar à traver
que  les  act
ion prennen
ste la réform
 

tions sur http://ww
ence monétaire au
Annexes les Term
la Banque Mondi
aluation de la situ
qué une rupt
e et sociale m
es effets nua
n  quelques 
et  de  brutal
e l’année 201
photograph
ote  de  la  Ban
t inégal. D’un
a crise a surt
oissance  au 
vironnement 
du  FMI,  pub
ons  que  l’an
vec une crois
10 et à 3,7% 
ation compt
activités  pré
malgache.  E
selon la Repr
organisé  à  A
e  de  la  Hau
n’ayant pas p
gache pour l
est  une  renco
% de 2005 à
ux est à nouv
ation  de  la
néral (CEG) P
rs des éléme
ions  pour  re
t place dans
me du systèm

ww.moov.mg/ rec
u 19 mai 2010 : 1
mes de la crise
iale février 2010.
uation des Ecole
INT
ture dans l’é
malgache on
ncés.  
semaines  d’
ité  localisée
10, le pays co
ie définitive 
nque  Mondi
n côté, certa
tout été (et re
cours  des  d
économique
blié  dans  le 
nnée  2008  é
ssance du PI
en 2011.  
te parmi les 
évues  par  le
En  effet,  le  b
résentation d
ntananarivo 
te  Autorité 
paru au Journ
le compte de
ontre  de  cir
 2008 ; mais
veau revenu 
a  situation 
Publics en pé
nts de la cris
elever  la  faib
 la durée, re
e éducatif m
cueillies par Solo
Dollar US = 207

es Primaires Pub
TRODUCTI
équilibre de l
nt subi une d
’un  régime  p
es  dans  des 
ontinue de v
de la situati
ale  à  Madag
aines activité
este) urbaine
dernières  ann
e national et 
courant  du
tait  l'année 
B réel à 7,1%
secteurs sin
  MEN  ont  ét
budget  du  M
de la Banque
le  15  avril  2
de  la  Transi
nal Officiel d
e l’année 201
constances  c
 le PNUD fai
à 68%
49
.  
des  Ecoles
ériode de cri
se vécus au s
blesse  de  la 
equérant le p
malgache eng
ofo Andrianjakari
78,60 Ariary
bliques et Collège
ION 
a vie politiqu
dislocation ce
politique  à  u
zones  préci
vivre dans un
on.  
gascar  de  Fé
és comme l’a
e. De l’autre 
nées  se  sont
la récession 
u  mois  d’avr
de  tous  les 
%. En 2009, l
istrés de la c
té  affectées 
MEN  a  été  ré
e Mondiale à
2010,  la  par
tion  (HAT)  s
e la Républiq
10 ne peut ê
conjoncture
t remarquer
s  Primaires 
se donne un
sein du secte
performanc
passage d’un
gagée en 200
ivelo, parues le 26
es Publics en pér
ue de Madag
ertaine dans 
un  autre  dan
ises,  urbaine
n contexte né
évrier  2010, 
griculture et
côté, la maj
t  trouvés  for
mondiale… 
ril  2010
46
,  an
records  en  t
le PIB réel es
crise de l’an
par  la  situa
éduit  de  20%
à Madagasca
t  du  MEN  d
s’élève  à  102
que malgach
être indiqué. 
lles  aggravan
r que ce recu
Publiques 
ne lecture de
eur public de
ce  malgache 
e génération
07. 
6 avril 2010.
riode de crise     
gascar. Des d
leur fonctio
ns  des  cond
es  en  génér
ébuleux et gé
« l’impact  d
t le secteur m
jorité des sec
rtement  affe
».  
nnonce  à  tr
termes  de  cr
st évalué à ‐5
née 2009. Po
ation  de  dérè
%  pour  l’ann
r lors du dia
ans  la  loi  bu
2  milliards  d
he, aucun mo
 
nt  l’état  de 
ul n’est pas si
(EPP)    et 
e l’état de pa
e l’Education
dans  le  dom
n à l’autre, la
               47 
domaines 
nnement 
itions  de 
al.  En  ce 
élatineux 
e  la  crise 
minier ont 
cteurs qui 
ectés  par 
avers  les 
roissance 
5% et est 
our cette 
èglement 
née  2009. 
logue sur 
udgétaire 
d’Ariary
47

ontant du 
pauvreté 
ignificatif 
Collèges 
auvreté à 
.  
maine  de 
a crise de 
   

           
 


A la 
A la s
CO
                       Eva
 
 
     
               
sortie d’une
sortie d’une E
©copyright  
RE‐DEV engineering
aluation de la situ e EPP
EPP 

C
uation des Ecole
©copyright  
CORE‐DEV engineer
©
CORE‐D
es Primaires Pub
©copyright 
CORE‐DEV enginee
ring 
©copyright  
DEV engineering 
bliques et Collège
©cop
CORE‐DEV 
ering 
es Publics en pér
PART
LE P
DE
L’E
pyright  
engineering 
riode de crise     
TIE 1:  
PERIMET

EVALUAT
               48 
TRE          
TION 
FRAM 
©copyrig
CORE‐DEV eng
              
ght  
gineering 
 
   
 
Le
éc
pu
le
lo
 
1.1. LE
 
La
 
Su
du
po
L’é
 
                       Eva
 
 
e dérouleme
conomique e
ublic  de  l’Ed
s  Ecoles  Prim
calisés dans 
ES OBJECTIF
a mission d’é
 Dans un
clés de 
 Et, dans
Madaga
l’année 
2010.  
ur la base d’u
u  changeme
oints majeur
 Les atte
 Les chan
 Les  ince
secteur 
 
évaluation s’
 L’évolut
d’élèves
 Le taux 
année 
scolaire
 Le  taux 
donnée
cours de
 Le  taux 
d’une p
 L’évolut
hausse 
aluation de la situ
PARTIE 
nt complexe
et sociale du
ucation.  Il  n
maires  Public
la capitale e
FS DE L’EVA
évaluation a e
n premier te
l’éducation p
s un second 
ascar,  en  te
2007  et  de
une modifica
ent  de  régim
s, à savoir : 
eintes au cale
ngements du
ertitudes  ent
public en pa
’appuie sur l
tion  du  tau
s inscrits ent
d’abandon r
d’étude  don
e suivante ; 
de  redoubl
  au  cours  d
e l’année sco
d’absentéis
ériode donn
tion  des  coû
ou la baisse 
 
uation des Ecole
1: LE PER
e de la vie po
rant cette m
écessite  une
cs  (EPP)  et  p
et sa périphé
ALUATION
eu : 
emps,  à mesu
primaire (EP
temps, à déf
nant  compt
e  trois  année
ation suppos
me  politique,
endrier de la
u staff techn
tourant  le  fi
articulier. 
es indicateu
x  d’inscripti
tre deux ann
rapportant le
nnée  dans 
ement  rapp
d’une  année 
olaire suivan
sme  rapporta
née de l’anné
ûts  de  la  sco
des dépense
es Primaires Pub
RIMETRE D
olitique malg
même année
e  photograph
post  primaire
rie, en régio
urer et à ana
P) et post pr
finir la situat
te  de  la  réf
es  scolaires 
sée des décis
,  les  répons
 réforme gén
ique du MEN
nancement 
rs suivants: 
ion  montran
ées scolaires
e pourcentag
une  année 
ortant  la  pr
scolaire  do
te ; 
ant  le  pourc
ée scolaire en
olarisation  s
es nécessaire
bliques et Collège
DE L’EVALU
gache depuis
 ont influé s
hie  urgente 
e  ou  collège
ns, en milieu
alyser  l’imp
rimaires (CEG
tion des EPP 
orme  du  sy
de  référenc
sions prises 
ses  à  mettre
nérale du sys
N ; 
du  secteur  E
nt  la  régres
s; 
ge des élève
scolaire  do
oportion  de
onnée  qui  ét
centage  des 
n cours ;  
upportés  pa
es à la scolar
es Publics en pér
UATION 
 2009 et le d
sur le fonctio
de  l’état  de 
s  d’enseigne
u urbain et e
act de la  cris
G) ; 
et des CEG 
ystème  éduc
ce  2007‐200
par les pouv
e  en  exergu
stème éduca
Education  en
ssion  ou  la 
s d’une coho
onnée  qui  a
s  élèves  insc
tudient  dans
élèves  qui  s
ar  les  parent
risation. 
riode de crise     
dérèglement
onnement du
la  scolarisat
ement  génér
n milieu rura
se sur les  ind
en période d
catif  engagé
08,  2008‐200
voirs publics 
e  reposent 
atif malgache
n  général  et
hausse  du 
orte inscrits 
bandonnent
crits  dans  un
s  la  même  c
s’absentent 
ts  renseigna
               49 
t de la vie 
u secteur 
tion  dans 
ral  (CEG), 
al. 
dicateurs 
de crise à 
e  depuis 
09,  2009‐
à la suite 
sur  trois 
e ; 
t  celui  du 
nombre 
dans une 
t  l’année 
ne  classe 
classe  au 
au  cours 
ant  sur  la 
   
1.2. LA
 
Le
lo
fo
l’a
en
 
L’i
co

 
Pa
ét
l’é
él
d’
 
Po
te
Na

ém
m
 
To
rig
 
 
Le
ca

50
MENRS
Annuaires D
51
Voir en a
                       Eva
 
A DEMARCH
es document
i  n°2004‐004
ormation  à  M
année 2007. 
ngagée par le
installation d
oopération a
éterminer si 
ar  conséque
té vécue « à 
école.  Ces  a
èves  et  les
implantation
our éviter to
echniques  de
ationale  (DR
édagogique (
manant  des 
ise en veilleu
outes  ces  do
goureuse à la
 Souple, 
en  term
établiss
plus  prè
relative
 Rigoure
possible
une bas
es  indicateu
aractéristique
 2007‐20
sa phas
 2008‐20
tourbillo

, la nouvelle réfo
DPEST/MENRS 2
annexes
aluation de la situ
HE METHOD
ts consultés
5
4  portant  o
Madagascar, 
Sur la base 
e régime exis
d’un régime 
vec les baille
les engagem
nt,  cette  éva
la base», c’e
cteurs  cible
s  parents  d’
n de l’établis
oute analyse 
es  responsa
REN),  de  la 
(ZAP). Ainsi, 
responsable
use ou de l’a
onnées  factu
a fois.  
car les Term
mes  de  tem
ements scol
ès  une  réali
ment restrei
euse,  car  les
e d’une réali
se comparati
urs  à  mettr
es inhabitue
008 a été la p
e préparatoi
009 a été la 
ons des évèn

orme de l’éducatio
2007, Madagasca
uation des Ecole
DOLOGIQU
0
 émanent d
rientation  gé
le  secteur  d
du Madagas
stant à cette
de transition
eurs de fond
ments antérie
aluation  a  ex
est‐à‐dire pa
s  sont  les  c
’élèves  repr
ssement scol
partisane de
ables  du  M
Circonscript
la présente 
es  de  l’éduca
application d
uelles  spécifi
mes de  référ
mps  d’exécu
aires publics
ité  mouvant
inte.  
s  TDR  de  l’
té de la scol
ive entre les 
re  en  comp
lles mais dét
première ann
ire ; 
première an
nements pol
on, guide pratiqu
ar Action Plan 20
es Primaires Pub

du MEN, de l
énérale  du  s
de  l’éducatio
scar Action P
e époque. 
n durant l’an
ds de l’Educa
eurs du MEN
xclusivemen
ar tous les ac
chefs  des  ét
résentant  ég
aire enquêté
e la crise, l’é
EN  ni  ceux 
tion  Scolaire
évaluation n
ation  nationa
u programm
ques  justifie
rences51 (TD
ution  (2  mo
s), d’objectif
te  d’après  le
’évaluation 
larisation da
années scol
paraison  con
terminantes 
née d’applic
nnée d’applic
itiques ayant
ue et technique, A
008, Note de la B
bliques et Collège
a Banque M
système  d’é
on  a  connu  u
Plan (MAP), u
nnée 2009 a 
ation. Ces de
N sont mainte
t  porté  l’obs
cteurs évolu
tablissement
galement  la
é. 
évaluation s’e
de  la  Dire
e  (CISCO)  e
ne se fonde 
ale,  au  sujet 
me de réform
ent  une  appr
DR) de  l’éval
ois),  de  no
fs prioritaires
es  estimatio
désirent  un
ans le secteu
aires 2007‐2
ncernent  de
pour la colle
ation de la ré
cation effect
t amené à la
Antananarivo, 200
Banque Mondiale,
es Publics en pér
ondiale et d
éducation,  d’
une  évolutio
une réforme
interrompu 
erniers ne so
enus ou non
servation  te
ant dans le p
ts  scolaires, 
a  communa
est abstenue
ection  Régio
t  de  la  Zon
sur aucune 
de  la  suspe
me. 
roche  métho
uation ont m
mbre  d’éco
s à identifier
ons,  avec  un
ne  photogra
r public à M
2008, 2008‐2
es  années 
ecte des don
éforme du sy
ive de la réfo
 destitution 
07. Rapport de su
, février 2010
riode de crise     
de l’UNICEF. 
’enseigneme
on  important
e de l’éducat
le cours nor
ont pas en m
.  
lle  que  la  sit
périmètre ex
les  enseign
uté  de  cha
e de sollicite
onale  de  l’E
ne  Administ
information 
ension  réelle 
odologique  s
mis la barre t
oles  à  enqu
r afin d’appr
ne  équipe  d
phie  la  plus
Madagascar, l
009 et 2009
scolaires  ay
nnées :  
ystème éduc
orme, vécue
d’un régime
ivi du Plan EPT 2
               50 
Depuis la 
ent  et  de 
te  depuis 
tion a été 
mal de la 
mesure de 
tuation  a 
xclusif de 
nants,  les 
aque  lieu 
er les avis 
Education 
rative  et 
officielle 
ou  de  la 
souple  et 
très haut 
uêter  (61 
rocher au 
e  terrain 
s  proche 
livrée sur 
‐2010. 
yant  des 
catif dans 
e dans les 
e ; 
2007,
   
 
Po
et
as
1.
 
                       Eva
 2009‐20
l’incerti
our répondre
t  qualitative
ssocié les ind
 Les Infra
 Le Rôle 
 Le Perso
 Les Curr
 Le Finan
 Le Rôle 
 Le Maté
 La Sécu
 
2.1. LA COLL
 
L’évalua
et  les  C
concern
des clas
 
Cinq  cr
réforme
 La
 L’
b
 La
 Le
n
 L’
a
 
Les CEG
les anci
pour  un
et post 
La colle
 La
sc
in
sc
 La
e
p
aluation de la situ
010  est  une 
tude. 
e aux attent
ment  le  pé
dices clés des
astructures, 
du ministère
onnel d’enca
ricula,  
ncement,  
des parents,
ériel pédagog
rité/Protecti
LECTE DES D
ation a été m
CEG  publics  s
nées  par  le  p
sses de 6
ème
 e
ritères  fond
e » :  
a constructio
’information
énéficiaires 
a formation 
e  développe
iveau prima
’application 
ppropriés. 
G réformes a
ennes classe
ne  8
ème
,  9
ème
 
primaire réu
cte des donn
a  première 
colarisation 
nstitutions  d
colarisation 
a  deuxième 
nquêter  sur
ubliques  à 
uation des Ecole
année  scol
es des TDR, 
rimètre  de 
s TDR aux pr
 
e,  
adrement,  
,  
gique et les F
ion. 
ONNEES 
menée pour d
sans  réforme
programme 
et 7
ème
 année
damentaux  d
on de nouve
n‐éducation‐c
de la réform
des enseigna
ement  de  n
ire ; 
d’une appro
britent les n
es de 6
ème
 et 
et  10
ème
  an
unies.  
nées s’est dé
a  déterminé
dans  le  sec
du  MEN,  DR
depuis l’ann
étape  est 
r  la  base  du
visiter,  pour
es Primaires Pub
aire  gérée  p
cette évalua
l’évaluation.
é‐requis pou
Fournitures 
deux types d
e  et  d’autre 
de  réforme,
e, est qualifi
distinguent 
lles salles po
communicat
me ; 
ants semi sp
nouveaux  cu
oche pédago
iveaux de la 
de 5
ème
. Ils d
née,  réalisan
éroulée en qu
é  l’accessibil
cteur  Educa
REN,  CISCO,
ée 2007 à pa
dictée  par  l
  choix  porté
r  définir  sci
bliques et Collège
par  un  régim
ation a décid
.  Pour  déte
ur une bonne
scolaires,  
d’établissem
part  les  éco
,  appliquant
ée d’« école 
les  « école
our les grade
tion (IEC) à d
pécialisés (ES
urricula  pou
gique par les
classe de 4
è
devraient ou
nt  ainsi  un  cy
uatre étapes
ité  aux  donn
ation  sans  p
,  ZAP).  L’év
artir des doc
la  représent
é  sur  les  éc
entifiqueme
es Publics en pér
me  de  transi
dé d’approch
rminer  ce  d
e scolarisatio
ents scolaire
oles  publique
  le  cycle  de 
mère ».  
s  réforme »
s 6 et 7 ; 
destination d
S) pour les 6
r  les  7  ans 
s compétenc
me
  et de 3
èm
uvrir progres
ycle  de  10  a
s : 
nées  essenti
passer  par  l
valuation  a 
uments exist
tativité  des 
oles  primair
nt  et  valide
riode de crise     
ition  aux  pr
her quantita
dernier,  la  m
on, c'est‐à‐di
es, d’une par
es  réformes
7ans  d’étud
»  des  « éco
de tous les a
6
ème
 et 7
ème
 a
d’enseigne
ces avec des 
me
 et ne couv
ssivement de
ans  d’études 
ielles  sur  l’é
a  voie  offic
analysé  l’ét
tants dispon
populations
res  et  post‐p
er  statistique
               51 
ises  avec 
tivement 
mission  a 
re : 
rt les EPP 
.  Les  EPP 
des,  avec 
oles  sans 
cteurs et 
nnées ; 
ment  de 
manuels 
vrent plus 
es classes 
primaire 
état  de  la 
cielle  (les 
tat  de  la 
nibles;  
  cibles  à 
primaires 
ement  le 
   
1.
 
 

52
Voir les
                       Eva
n
o
 La
q
a
d
a
 La
im
g

e
le
sa
2.2. LES OUT
La  dém
exhaust
2009‐20
toutes l
quantita
interpré
 
Le form
sont  les
les étab
 
Les  lang
français
 LE
P
a
m
re
 
 LE
 
Le
q

m
d

éléments en anne
aluation de la situ
ombre  d’élè
objectifs de l’
a  troisième 
uestions  à  p
ccéder aux i
e  deux  préa
pproche com
a  quatrième
mprévus de 
érer  une  en
ésultats dans
nfin  au  dér
equel  le  ME
ans annuler 
 
TILS UTILISES
arche  de  l’e
tif d’informa
010).  Toutef
es informati
atives  colle
étative propr
mulaire, les qu
s  outils  desti
blissements s
gues  de  réd
s. Les entreti
E FORMULAI
 
our  dresser 
ux  chefs  d’é
matérielles  d
elatives aux 
ES QUESTION
e  questionn
uestions  fe
éponses).  Le
majorité  de  q
es établissem

exes
uation des Ecole
èves,  d’ense
étude en ten
étape  est 
poser  aux  ac
informations
alables  qui  s
mparative su
e  étape  est  d
l’insécurité d
nquête  sur  l
s un délai re
règlement  d
N  a  opéré  s
le précédent
S  
enquête  sur 
tions sur les
fois,  l’exhaus
ons qualitat
ctées.  Les 
re aux enquê
uestionnaire
inés  à  chaqu
scolaires pub
action  du  fo
ens dirigés e
IRE 
l’état  des  l
établissemen
de  l’établiss
indicateurs c
NNAIRES 
naire  destiné
rmées  et  d
e  questionn
questions  fer
ments post p
es Primaires Pub
eignants  et 
nant compte
axée  sur  le
cteurs  cibles 
s  à caractère
sont  une  situ
r trois année
de  caractère
dans les zone
e  terrain  qu
elativement s
u  calendrier
sur  l’année  s
t séquençage
le  terrain
52
 trois derniè
stivité  n’indu
ives recueilli
données  en
êtes de terra
es, les guides
ue  groupe  d’
blics ciblés. 
ormulaire  et
et les focus g
ieux  des  éta
nt  interroge 
sement  et  d
clés.  
é  aux  enseig
des  question
aire  réservé
rmées.  Une 
primaires. 
bliques et Collège
de  parents 
e d’une situa
e  contenu, 
des  niveaux
e à la fois qu
uation  de  dé
es scolaires s
e  plus  pratiq
es d’enquête
ui  couvre  M
serré en péri
r  scolaire  de
scolaire  en 
e bimestriel.
2
  a  retenu  c
ères années s
uit  nullemen
ies ainsi que 
nregistrées 
in et à l’app
s d’entretien
’acteurs  cible
t  des  questi
group se déro
ablissements
sur  les  ress
doit  fournir 
gnants  comp
ns  semi‐ouv
é  aux  élèves
partie  des  it
es Publics en pér
d’élèves  et 
tion politiqu
la  forme  et
x  primaire  et
uantitatif et q
érèglement 
successives ;
ue, liée  aux 
e, aux variab
adagascar  e
iode d’incert
e  cette  ann
cours  un  sé
.  
omme  critè
scolaires (20
nt  la  pertine
la fiabilité d
garderont  t
roche qualita
 dirigé, les g
es  et  ont  été
onnaires  so
oulent en lan
s  scolaires,  l
sources  hum
les  inform
porte  54  ite
vertes  (plusi
s  comprend 
tems  ne  con
riode de crise     
  pour  répon
ue équivoque
t  la  consista
t  post  prima
qualitatif, su
institutionne
 
aléas  du  cli
bilités politiq
et  qui  doit  l
titude génér
née  2009‐20
quençage  tr
re  exclusif  l
007‐2008, 20
ence  et  la  va
de toutes les 
toujours  un
ative.  
guides de foc
é  élaborés  p
nt  le  malgac
ngue malgac
e  formulaire
maines,  finan
mations  quan
ems  répartis
ieurs  possib
89  items  a
ncerne  que  le
               52 
ndre  aux 
e ; 
ance  des 
aire,  pour 
ur la base 
el  et  une 
mat,  aux 
ques pour 
ivrer  des 
ralisée, et 
10,  pour 
rimestriel 
e  recueil 
008‐2009, 
alidité  de 
données 
ne  limite 
cus group 
pour  tous 
che  et  le 
he. 
e  destiné 
ncières  et 
ntitatives 
s  sur  des 
bilités  de 
avec  une 
es  élèves 
   
 
 
 
1.
 

53
 UNICEF, S
                       Eva
 
 LE
U
d
g
e
co
q
ri
n
su
d
 LE
 
Le
co
l’
d
e
 
 LE
D
p
d
co
re
2.3.  LES ZON
Le  cho
d’impla
tracé de
 L’
 L’
e
 L’
 
La  Com
distingu
Paradox
la dimin
crise po

Situation de la vil
aluation de la situ
ES ENTRETIE
 
Un  ajusteme
’enquête su
roupes ense
lle  s’avère  e
omportemen
u’a  dit  le  pr
isque  fort  d’
’est pas du r
ur  la  base 
estinés aux e
ES ENTRETIE
es entretien
ollecte  de 
institution sc
e ce biais ét
nseignants d
E FOCUS GRO
De  15  à  20  fo
arents d’élè
e  leurs  enfa
ommunauté
eflèteront un
NES D’ENQU
ix  des  étab
ntation.  Le 
es routes nat
’axe Nord‐O
’axe  Centre‐
mpruntant l
’axe Sud ratt
mmune  Urba
uent  en  rep
xalement, le 
nution de la f
olitique de 20

lle d’Antananariv
uation des Ecole
ENS DIRIGES
nt  méthodo
r le terrain, 
eignants et é
en  général 
nt moutonni
remier  élève
’être  un  lieu
ressort de la 
des  mêmes
enseignants 
ENS INFORME
s informels a
données  vi
colaire au m
aye l’appréc
de chaque ét
OUP 
ocus  group, 
ves EPP, CEG
ants.  Les  pa
é  locale.  Les
ne situation 
UETE 
blissements 
périmètre  gé
tionales (RN)
uest joint An
‐Est  relie  An
es RN 7 et 2.
tache Antana
aine  d’Antan
présentant 
rapport Mc
fréquentatio
009
53

vo dans le contex
es Primaires Pub
ologique  a  é
par l’intégra
lèves. La for
peu  fructue
ier par effet 
e  à  avoir  par
u  de  revend
présente étu
s  questions 
et aux élève
ELS 
auprès des c
a  le  formu
ême titre qu
iation de la s
tablissement
répartis  sur 
G / Urbain, R
arents  d’élèv
  information
intra muros
scolaires  à
éographique
): 
ntananarivo à
ntsirabe  à  T
.  
anarivo à To
nanarivo  et 
la  zone  la 
RAM de juin
on scolaire da
te de la crise poli
bliques et Collège
été  apporté 
tion de l’out
mule du foc
euse  s’agissa
d’entraînem
lé.  Quant  au
ication  à  ca
ude. Les guid
posées  dan
es. 
chefs d’étab
ulaire.  Le  ch
ue le Directe
situation soc
t. 
les  trois  zon
Rural pour dé
ves  représe
ns  autour  d
et extra mur
  enquêter 
e  de  l’évalua
à Mahajanga
Toamasina  e
liara par la R
le  district  d
plus  expos
n 2009 ne lie
ans la Comm
itique – Madagas
es Publics en pér
à  l’approch
til « entretie
us group n’a
ant  des  élèv
ment, se cont
u  focus  grou
ractère  synd
des d’entreti
ns  les  ques
lissement se
hef  d’établi
ur DREN ou 
cio‐économiq
nes  cibles,  so
ébattre auto
ntent  par  la
du  secteur  p
ros de l’école
est  déterm
ation  est  déf
a et Antsiran
en  passant  p
RN 7.  
d’Antananari
sée  aux  évè
e pas directe
mune Urbaine
car, juin 2009, p.
riode de crise     
he  initiale, 
en dirigé » au
a pas été rete
ves  qui  ado
tentant de ré
up  des  enseig
dical  et  polit
ien dirigé son
tionnaires  r
e font en ma
ssement  re
le Chef CISC
que des élèv
ont  prévus  r
our de la scol
a  même  occ
public  de  l’E
e. 
miné  par  leu
fini  en  axe s
nana par les R
par  Antanan
ivo‐Atsimond
ènements  d
ement la tend
e d’Antanan
13.
               53 
en  cours 
uprès des 
enue car, 
ptent  un 
épéter ce 
gnants,  il 
tique  qui 
nt établis 
respectifs 
rge de la 
eprésente 
O. Le but 
ves et des 
réunir  les 
larisation 
casion  la 
Education 
urs  lieux 
suivant  le 
RN4 et 6.  
narivo  en 
drano  se 
de  2009. 
dance de 
arivo à la 
©copyright  
DEV engineering 
  

 
 
 
 
« Maitso ahit
(Période de s
                        Eva
tra » 
soudure) 
aluation de la sit
©cop
CORE‐DEV e
tuation des Ecole
 
 
 
©copyri
CORE‐DEV en
Ty
D
yright  
engineering 
es Primaires Pub
ight  
gineering 
ype d’aliment
Déscolarisation
temporaire
bliques et Collèg
DON
ation
n
COR
ges Publics en pé
PA
L’A
NNEES C
©copyright  
RE‐DEV engineering 
ériode de crise    
ARTIE 2 :
ANALYSE
COLLECTE
               54 
 
E DES       
EES 
      
   
 
Le
do
in

 
La
 
2.1  U
 
65
de
Le
pa
pr
éq
d’
pa
n’
de
 
2.


                       Eva
P
es  résultats 
onnées  colle
formations 
ériode de cri
a collecte fait
 à la pro
 à des él
 à  une  l
d’impla
UN DIAGNO
5 établissem
e cette évalu
 
es  équipes  d
articulier  de 
référé  délég
quipes  d’en
établisseme
as souvent d
ont  pas  pu  a
ernières ann
1.1 LES ECO
 
Selon  le
l’admin
0%
10%
20%
30%
40%
aluation de la situ
PARTIE 2 : 
chiffrés  de
ectées  perm
qualitatives 
se allant au‐
t ressortir tro
blématique 
éments prop
ecture  des 
ntation des é
OSTIC DES EC
ents scolaire
uation, soit 3
d’enquête  o
l’axe  Centre
uer  à  leurs 
nquête  et 
nt  scolaire  i
de document
ainsi  fournir
ées scolaires
OLES PRIMAI
Figure 3 : 
es  enseignan
istration  sco
%
%
%
%
%
Aucune
4%
5%
uation des Ecole
L’ANALYS
  l’évaluatio
mettent  une
croisées  su
delà du factu
ois points sig
du programm
pres à la péri
indicateurs 
écoles. 
COLES  
es publics, au
3 EPP et CEG
ont  rencont
e‐Est)  des  ca
surveillants 
de  répond
nstallés  au  c
ts ni d’archiv
r  aux  équipe
s) nécessaire
IRES ET LES C
Instructions
nts,  depuis 
olaire  se  so
MEN
1%
%
1%
2007‐20
es Primaires Pub
SE DES DO
n  exposent 
e  lecture  à
r  l’état  de  l
uel.  
gnificatifs rel
me de réform
iode post 20
clés  soumis
u lieu des 61 
G en milieu u
ré  de  la  pa
as  de  refus  d
généraux  o
dre  aux  be
cours  de  l’an
ves propres a
es  d’enquête
es pour comp
COLLEGES DU
 venant des 
la  crise  de 
ont  principa
DREN
3%
2%
08 2008‐2
bliques et Collège
ONNEES C
la  situation
à  plusieurs 
la  scolarisat
latifs à des q
me,  
09, 
se  aux  réalit
demandés d
urbain et 32 E
art  de  quelq
détournés  po
u  à  leurs  se
esoins  de 
nnée  2009  o
au fonctionn
e  les  informa
pléter le form
URANT LA C
différentes h
2009,  leurs 
alement  co
CISCO
19%
17%
2009 200
es Publics en pér
OLLECTEE
n  des  échan
entrées.  El
ion  dans  les
uestions liée
tés  socio‐éco
dans les TDR
EPP et CEG e
ques  chefs 
our  participe
ecrétaires  le 
celles‐ci.  Le
ou  de  l’anné
nement de le
ations  compa
mulaire de la
RISE 
hiérarchies 
relations  a
ncentrées  a
ZAP
38%
36%
9‐2010
riode de crise     
ES 
ntillons  étud
lles  fourniss
s  EPP  et  les
es : 
onomiques  d
, constituent
en milieu rur
d’établissem
er  à  l’enquêt
soin  de  rec
es  nouveau
ée  2010  ne  d
eur établisse
aratives  (sur
a présente év
vec  la  hiéra
autour  du 
Directeur 
d'école
34%
39%
               55 
diés.  Les 
sent  des 
s  CEG  en 
des  lieux 
t le cadre 
al.  
ment  (en 
te.  Ils  ont 
cevoir  les 
ux  chefs 
disposent 
ement. Ils 
r  les  trois 
valuation 
 
archie  de 
directeur 
   
 
                       Eva
d’école 
concent
aux que
 
a. Selo
 
L’obs




 
b. La pr
La  p
choix
inter
 
Les p
dom
prox
une 
d’ab
aluation de la situ
qui  leur  tran
tre de fait le
estions sur la
n les milieux
servation su
Des  établ
Mahajang
d’Antanan
total, au p
de  provoc
perpétré à
Selon  des 
l’établisse
imprévisib
Aucun  éta
pour cause
Les  ferme
Manangar
del’EPP d’
roximité 
 
roximité  de 
x  des  paren
rrogés le con
parents vont
micile, en pré
ximité.  Mais 
école  privé
andon scola
Figure 4 
Enseignement 
qualité
15%
Calme
3%
Bonn
infrastru
1%
uation des Ecole
nsmet  les  co
es décisions 
a réforme. 
x urbain et r
r le terrain a
issements  s
a, d’Antsirab
narivo‐Atsimo
plus fort de l
cation.  Le  C
à l’intérieur d
chefs  d’étab
ment  est 
bles des popu
ablissement 
e de crise 20
etures  d’écol
reza  et  Ivond
Idanda (Fian
l’école  par 
nts  pour  ins
nfirment.  
t jusqu’à dés
cisant que le
dans  leur  ca
ée,  ils  attrib
ire de leurs e
: Raisons du
de 
ne 
ucture
%
Connaissance
6%
es Primaires Pub
onsignes  d’o
relatives au 
ural 
a recensé les 
scolaires  de
be, de Fianar
ondrano ont
la  crise (mar
CEG  d’Antan
de l’école.  
blissement  e
devenue  u
ulations urba
scolaire  en  m
009.  
le  en  milieu
dro  (Toamas
arantsoa) en
rapport  au 
crire  leurs  e
scolariser leu
es écoles pri
as,  n’ayant  p
buent  à  la 
enfants. 
u choix de l’é
Autre
11%
bliques et Collège
rdre  adminis
fonctionnem
mesures sui
s  Commune
rantsoa, d’Am
t fermé leurs
rs 2009), par
imena  a  co
et  des  survei
un  réflexe 
aines en péri
milieu  rural 
  rural  sont 
sina)  en  200
n début d’an
domicile  est
enfants  à  l’é
urs enfants s
vées satisfon
pas  les  moye
proximité  u
tablissemen
es Publics en pér
stratif  et  d’o
ment de l’éco
ivantes : 
es  Urbaines 
mbositra, et 
s portes env
r  mesure de 
onnu  un  épi
illants  génér
inhérent  a
iode de crise
n’a  suspend
d’ordre  clim
07‐2008  ou  d
née 2010.  
t  un  indicate
école  publiq
i l’EPP est (t
nt pleineme
ens  d’inscrir
une  cause 
t scolaire 
riode de crise     
ordre  pédago
ole et  celles 
d’Antanana
une école d
viron une sem
sécurité et à
sode  de  va
raux,  la  ferm
aux  compo
e politique. 
du  les  enseig
matique,  cas 
d’ordre  sanit
eur  essentie
que.  64%  de
rop) éloigné
nt cette dem
re  leurs  enfa
d’absentéism
Proximité
64%
               56 
ogique  et 
relatives 
arivo,  de 
du district 
maine au 
à la suite 
ndalisme 
meture  de 
rtements 
gnements 
des  EPP 
taire,  cas 
el  dans  le 
es  élèves 
ée de leur 
mande de 
ants  dans 
me  voire 
 
                          Eva
 
Dura
zone
les p
enfa
 
 
En  m
dès 
cas d




 
Pour
milie


Cette
aux a
Cepe
résid
cour
 
aluation de la situ
ant les évène
es urbaines. 
parents en m
nts à l’école
Fi
milieu  urbain
que  les  affro
des parents: 
Des  EPP
Tanjaomb
district d’A
De l’EPP M
De l’EPP F
De  l’EPP  R
dans la Co
r  rejoindre  l
eux confondu
Marchent 
Se regroup
 
e pratique e
agressions.  
endant,  la  di
dent  loin  de 
rs avec une h
uation des Ecole
ements de 2
Si peu de fa
ilieu urbain 
.  
igure 5 : Dur
n,  de  nombre
ontements  d
P  Analamah
ato,CEG Ant
Antananarivo
Manangareza
iofio‐Mahab
Raramonja,  q
ommune Urb
eur  école  e
us (urbain/ru
en moyenne
pent par deu
st devenue u
istance  ne  d
l’école  (une
heure de reta
es Primaires Pub
009, l’indica
its relatifs à 
ont été ango
rée du trajet 
eux  parents 
de  rue  prena
hitsy,  Ana
animena da
o Atsimondra
a dans la Com
ibo dans la C
qui  a  perdu 
baine d’Ambo
n  partant  de
ural) : 
e de 20 à 25 
ux au minimu
un gage de s
écourage  pa
e  heure  de  m
ard. 
bliques et Collège
teur‐proxim
l’insécurité 
oissés durant
 
entre l’école
ont  préféré 
aient  le  pas 
lakely,  Ant
ns la Commu
ano,  
mmune Urba
Commune Ur
un  de  ses  é
ositra. 
e  leur  domi
minutes, 
um. 
écurité qui l
as  des  élèves
marche  envir
es Publics en pér
ité s’est révé
ont été rapp
t cette pério
e et le domic
garder  leurs
sur  les  reve
tohamadinik
une Urbaine 
aine de Toam
rbaine de M
élèves  duran
cile,  la  majo
eur permet d
s  de  l’EPP  O
ron)  et  arrive
riode de crise     
élé essentiel
portés par le
ode en envoy
 
cile 
s  enfants  à  l
endications. 
ka  III  G 
d’Antanana
masina, 
ahajanga, 
nt  les  affron
orité  des  élè
d’être moins
rangea  (Nos
ent  régulière
               57 
l dans les 
es élèves, 
yant leurs 
a  maison 
Ce  fut  le 
Hangar, 
rivo et le 
tements, 
èves  tous 
s exposés 
y  Be)  qui 
ement  en 
   
2.
                       Eva
c. Des 
 
Des 
l’éco


1.2 LES ECO
 
Les  dire
les  reco
hiérarch
réforme
réforme
 
Les  CEG
réforme
fonction
 
Pour les
de réfor
 
 Une
con
Dans  le 
infrastru
le maté
des  dite
au CEG.
 
Dans  le
décharg
reprend
détourn
à leur st
 
aluation de la situ
cas spécifiqu
écoles  viven
onomie de le
L’EPP And
avec l’exp
parents  d’
partie  à  la
retourner 
élèves et l
L’EPP  Saka
directeur e
des  activi
Andrefana
l’EPP,  mai
que le trav
 
OLES REFORM
ecteurs  des  E
ommandatio
hies  du  MEN
e.  Cependan
e ont été pris
G  d’Anjiama
e  maintienn
nnent unique
s EPP réform
rme ont été 
e  situation  r
cernée révè
 
premier  cas
uctures (salle
ériel pédagog
es  EPP  réfor
 Cette situat
  second  cas
ger  des  oblig
dre  les  clas
née pour diff
tatut par rap
uation des Ecole
ues 
nt  l’impact 
eur zone d’im
ohan’Ilakaka
loitation du 
’élèves,  la  co
a  crise  de  20
dans  leurs  l
es enseignan
araha  Bas  (S
et les enseig
tés  florissan
a  depuis  qu
s  ils  perçoiv
vail à la mine
MES FACE A 
EPP  réforme
ons  verbales 
N  durant  l’a
nt,  leurs  déc
ses sur des b
angirana  I  (A
nent  les  car
ement avec 
mes, trois situ
identifiées s
radicale  par 
le deux cas d
s,  les  CEG  as
es), les resso
gique (manu
mes.  Les  élè
tion tend ver
s,  les  directe
gations  de  t
sses  réforme
férer la mena
pport aux ESS
es Primaires Pub
de  la  crise 
mplantation :
a (Ihosy) est 
gisement de
ommune  con
009.  Les  fami
ocalités  d’or
nts recrutés 
Sakaraha  vill
gnants, l’EPP
ntes  de  l’ex
elques  anné
vent  leur  pré
e nécessite le
LA CRISE 
es  ont  pris  la
et  non  con
année  2009,
cisions  de  p
bases non dé
Antsohihy)  e
ractéristique
des classes d
uations disti
ur le terrain
l’arrêt  total
de figure.  
ssociés  au  pr
ources huma
els et différe
èves  de  ces  é
rs un quasi re
eurs  des  EPP
ravail  exigé 
es  à  leur  c
ace réelle ou
S, généralem
bliques et Collège
de  2009  à  t
 
née avec le 
e saphir, vers
nnaît  une  ba
illes  déserte
rigine.  L’EPP
par le FRAM
e)  existe  de
P voit une ba
xploitation 
ées.  Les  par
ésence  à  l’éc
es bras des e
a  liberté  d’in
nsignées  par
  au  sujet  de
oursuivre  ou
écelables sur 
et  d’Andava
s  d’un  coll
de 4
ème
  et de
nctes à l’app

l  du  program
rogramme  d
aines (Enseig
ents kits péd
écoles  ont  é
etour à un ét
P  réformes  o
par  la  réfor
compte.  Cet
u supposée r
ment plus dip
es Publics en pér
travers  les  e
lieu‐dit « cha
s la fin des an
aisse  de  l’act
nt  progressi
  tend  à  être
M s’inquiètent
puis  les  ann
aisse de sa fr
minière  dan
rents  inscriv
cole  comme
enfants.  
nterpréter  ch
r  écrit,  éma
e  l’applicatio
u  d’arrêter 
le terrain.  
kotoko  (Nos
ège  réforme
e 3
ème
.  
plication effe
mme  au  nive
e  réforme  o
gnants Semi S
dagogiques) 
té  intégrés  é
tat ante réfo
ont  profité  d
rme  en  laiss
tte  situation
ressentie par
plômés qu’eu
riode de crise     
effets  de  ce
ampignon » 
nnées 1990. 
tivité  minièr
vement  la  zo
e  abandonné
t, ainsi, de le
ées  1970.  D
réquentation
ns  la  région
vent  leurs  e
e  non  obligat
hacun  à  leur 
nant  des  di
on  des  étap
le  programm
sy  Be)  asso
e,  c'est‐à‐di
ective du pro
eau  de  l’EPP
ont  pris  d’au
Spécialisés o
des classes 
également  d
orme de ces C
de  l’occasion
ant  les  CEG 
n  est  une 
r les directeu
ux. 
               58 
elle‐ci  sur 
d’Ilakaka 
Selon les 
e  due  en 
one  pour 
ée  par  les 
eur sort.  
D’après  le 
n à cause 
n  Atsimo 
enfants  à 
toire  dès 
manière 
fférentes 
pes  de  la 
me  de  la 
ciés  à  la 
ire  qu’ils 
ogramme 
P  réforme 
torité  les 
ou ESS) et 
réformes 
d’autorité 
CEG.  
n  pour  se 
associés 
occasion 
urs quant 
   
 
                       Eva
Cette sit
 L’
F
 L’
S
 Une
réfo
200
scol
 
Cepend
2010.  L
2009‐20
de la 6
è
sixième
d’élèves
des don
 
Cette sit
 D
 D
La
 
 Le 
gén
 
Depuis 
classes 
premièr
 
Les  élèv
désirant
de 8
ème
 
effectifs
recevoir
 
Cette sit
 L’
M
 L’
D
A
L’évolut
montre 
aluation de la situ
tuation post
’Axe  Centre
ihaonana ; 
’Axe  Sud  da
akaraha – EP
 
e  situation 
orme  vécue 
09,  par  l’arriv
laire 2008‐20
ant,  aucune
Les  élèves  n
010 leur 7
ème
me
 année à la
  ante  réform
s  redoublant
nnées statisti
tuation post
Dans la CISCO
Dans  la  CISCO
amatihy. 
programme
néralisé du sy
la  première
réformes on
re promotion
ves,  qui  term
t poursuivre 
année. Les d
s de la classe
r. 
tuation post
’Axe  Centre‐
Moramanga –
’Axe  Nord‐O
Dzamandzar 
Anjiamangira
tion  en  troi
un impact p
uation des Ecole
t 2009 attein
e‐Est,  dans 
ans  la  CISCO
PP d’Antsoka
intermédiai
sur  deux  an
vée  à  son  te
009.  
e  nouvelle  cl
on  redoubla
e
 année dan
a rentrée de 
me,  soit  régr
ts.  Cette  situ
iques. 
t 2009 touch
O d’Ambositr
O  de  Sakara
  de  la  réfo
ystème dura
e  application
nt vu le jour. 
n.  
mineront  leu
en CEG réfo
directeurs av
e de 4
ème
 d’u
t 2009 conce
‐Est  dans  la 
– EPP Tsarala
Ouest  dans 
et  dans 
na I. 
is  situations
palpable du 
es Primaires Pub
t : 
la  CISCO  d
O  d’Ambosit
ay. 
ire  par  une
nnées  scolai
erme  de  la 
lasse  de  6
èm
ants  poursui
s les meuble
2009‐2010 o
ressé  en  clas
uation  engen
e uniquemen
ra – EPP Alak
ha  –  EPP  Sa
orme  se  po
ant l’année 2
n  effective  d
La fin de l’a
ur  cycle  de  7
orme n’ont p
vancent que
un CEG. Mais
rne : 
CISCO  d’Ank
alana : 
la  CISCO  N
la  CISCO 
s  distinctes 
dérèglement
bliques et Collège
d’Ankazobe 
tra  –  EPP  R
e  applicatio
res  se  manif
6
ème
  année 
me
  année  n’a
ivent  « norm
es de l’école 
ont, soit inté
sse  de  CM2 
ndre  de  fait 
nt l’Axe Sud
kamisy et EPP
akaraha  Bas,
ursuit  sans 
2009.  
du  programm
nnée scolair
7ans  à  la  fin
pas la certitud
e ces élèves s
s, ils n’ont p
kazobe  ‐EPP 
osy  Be  –  E
d’Antsohihy
des  écoles 
t décisionne
es Publics en pér
–  EPP  Ank
Raramonja  e
on  partielle 
feste,  malgré
ouverte  à  la
a  été  ouvert
malement » 
réforme. Le
égré les CEG 
de  l’EPP  réf
des  impréci

P Ivato‐Cent
,  EPP  Mahab
tenir  comp
me  de  réform
e 2009‐2010
n  de  l’année
de de pouvo
seront au m
as précisé le
Ambohitsoa
EPP  Bouleva
y  –  EPP 
réformes  d
el vécu à la s
riode de crise     
kazobe  Ville
et  dans  la  C
du  program
é  les  évènem
a  rentrée  de
e  à  la  rentr
à  la  rentrée
es élèves red
associés en 
forme  avec  u
isions  sur  l’e
re ; 
boboka  et  E
pte  du  dérè
me  en  2008
0 devrait con
e  scolaire  20
oir intégrer u
ieux versés 
equel serait 
a  et  dans  la  C
rd  Manceau
Philibert  T
durant  l’ann
uite des évè
               59 
e  et  EPP 
CISCO  de 
mme  de 
ments  de 
e  l’année 
ée  2009‐
e  scolaire 
doublants 
classe de 
un  statut 
ensemble 
PP  Miary 
èglement 
8‐2009,  3 
nnaître sa 
009‐2010, 
ne classe 
parmi les 
prévu les 
CISCO  de 
u  et  EPP 
Tsiranana 
née  2009 
ènements 
   
 

54
Guide EP
55
Voir Figu
                       Eva
de  200
suffisam
 
Par  con
enfants
 S
 S
La  ques
informé
prêts à 
Ces pare
 L’
 L’
 L’
Toutefo
réservé 
chronog
organisa
 
Cet  état
la situat
 D
 D
su
C
 
Toutefo
de  ces 
dispens
 
Ils  font 
réforme
observa
 Le
p
 La
 Le
 L’
a
2
n

PT, p.6 et 11.
ure 6
aluation de la situ
09.  Cependa
mment la réa
ntre,  les  pare
. En effet, de
ur l’avenir d
ur la destina
stion  de  la 
és.  Les  paren
endurer les d
ents ont rep
’EPP Amboh
’EPP Bouleva
’EPP Philiber
ois,  il  faudra 
à  ces  école
gramme
54
  tr
ation encore
t  des  lieux  d
tion : 
Des élèves en
D’autres,  pou
ur l’autre, d’
CEG sans réfo
ois,  les  paren
écoles  qui 
é dans les éc
le  constat  d
es, et même 
ation repose 
es  charges 
ubliques ;  
a qualité de 
es élèves reç
’amenuisem
mène  à  ins
009‐2010,  l
iveau du Sup
 

uation des Ecole
ant,  les  do
alité de ces é
ents  d’élève
es questions 
es élèves fin
ation des élèv
 
réforme  est
nts  les  plus 
difficultés si 
résenté : 
itsoa (Ankaz
ard Manceau
rt Tsiranana 
attendre  la 
es.  En  effet,
racé  en  20
e à définir.  
des  écoles  ré
n 7ème anné
urtant,  suive
’une EPP réfo
orme.  
nts  des  école
rattrape  ju
coles privées
des  élèves  iss
sans réform
sur les raiso
et  le  coût 
l’enseignem
çoivent un so
ent  de  la  ca
crire  leurs  e
e  pourcenta
périeur a aug
es Primaires Pub
ocuments  re
coles réform
es  des  écoles
restent en s
issant avec s
ves redoubla
t  mise  en  c
impliqués  d
l’Etat leur ga
obe),  
u (Nosy Be),
Anjiamangir
fin  de  l’anné
  rien  n’indiq
07‐2008  ou
éformes à  tri
ée poursuiven
nt  un  cursus
orme à une 
es  réformes
usqu’à  surpa
s. 
sus  des  écol
me, lors de la 
ons suivantes
de  la  scolar
ment tend à re
outien matér
pacité  finan
enfants  dan
age  des  par
gmenté resp
bliques et Collège
emis  par  le
mes.  
s  réformes  s
suspens : 
succès la 7èm
ants de la 7
èm
cause  par  le
ans  la  scola
arantit son a
ana (Antsoh
ée  scolaire  2
que  précisém
u  si  elles  vo
ple  visage  d
nt la logique
s  désordonn
EPP sans réf
se  réjouisse
asser  parfoi
les  privées  q
rentrée scol
s : 
risation  son
ejoindre cell
riel (kit scola
cière  des  pa
s  les  écoles
rents  d’élève
pectivement 
es Publics en pér
es  directeur
s’inquiètent 
me année,  
me 
année.  
es  parents  p
rité  de  leurs
ssistance.  
ihy). 
2009‐2010  p
ment  si  elle
ont  évoluer
énote  une  c
e de la réform
né,  passant, 
forme ou d’u
ent  du  nivea
s  la  qualité
qui  ont  rejoin
laire de l’ann
t  moins  lou
e des institu
aire et tablier
arents  depuis
s  publiques. 
es  ayant  le 
de 6% et de 
riode de crise     
rs  ne  reflèt
sur  l’avenir 
pressés  d’êtr
s  enfants  dis
pour  connaîtr
s  vont  pour
r  vers  une 
confusion  ce
me, 
d’une  année
une EPP réfo
au  de  l’ensei
é  de  l’ensei
nt  les  EPP  et
née 2009‐20
urds  dans  le
utions privée
r) ; 
s  la  crise  de 
Entre  2008
Baccalauré
8%
55

               60 
tent  pas 
de  leurs 
re  mieux 
sent  être 
re  le  sort 
rsuivre  le 
nouvelle 
rtaine  de 
e  scolaire 
rme à un 
gnement 
gnement 
t  les  CEG 
10. Cette 
es  écoles 
s ; 
2009  les 
8‐2009  et 
at  et  un 
   
2.
 
 

56
Voir en a
                       Eva
1.3 UN BRE
L’évalua
compos
infrastru
 
L’évalua
 
Les infra


 
Chaque
apparte
 
Au cour
pour leu


a. Le ra
 
En gé
Le no
est d


Rural 
Urbai
Total 

annexes la monog
aluation de la situ
EF ETAT DES 
ation  a  dres
sée  d’une  ra
uctures exist
ation n’a ten
astructures e
Les infrastru
direction de
classe ; 
Les  infrast
répondant 
infrastructu
électricité, l
  école  se  d
enance à une
rs de l’analys
ur pertinence
Le rapport e
Le pourcent
écoles visité
atio élèves p
énéral, une s
ombre moye
de : 
70 pour le
90 pour le
 
Tabl
San
Réf
Tot

San
Réf
Tot
San
Réf
Tot

graphie des établi
uation des Ecole
LIEUX DES IN
ssé  une  mo
pide  descrip
tantes et des
u compte qu
existantes so
uctures princ
e l’école et ce
ructures  au
aux  objectif
ures  sportive
a clôture de
définit  princ
e zone géogr
se de l’impac
e :  
entre le nom
tage de trois
ées. 
par salle 
salle accueill
en d’élèves p
s EPP. 
s CEG. 
leau 3 : Ratio
 
ns Réforme
forme 
tal 
ns Réforme
forme 
tal 
ns Réforme
forme 
tal 
issements scolaire
es Primaires Pub
NFRASTRUCT
nographie  s
ption  de  l’en
s caractéristi
ue de l’enviro
ont de deux o
cipales qui so
eux destinés
uxiliaires  né
fs  de  l’EPT  q
es,  les  latri
 l’école… 
cipalement 
aphique par
ct de la crise 
mbre d’élèves
 infrastructu
le successive
par salle pend
o élèves par 
200
es
bliques et Collège
TURES EXIST
sommaire  de
nvironnemen
iques propre
onnement im
ordres : 
ont les bâtim
s à l’enseigne
écessaires  à
qui  sont  les
nes,  la  fou
par  sa  loca
ticulière.  
de 2009, les
s par salle de
ures auxiliaire
ement plusie
dant les trois
salle dans le
07‐2008
60,2
50,5
57,7
81,5
70,0
77,8
70,9
61,6
68,2
es Publics en pér
TANTES  
es  65  établi
nt  de  chaque
es à chaque é
mmédiat de 
ments abritan
ement c'est‐à
à  une  bon
  bibliothèqu
urniture  en 
alisation  imm
s ratios suiva
e classe, 
es existant s
urs classes. 
s années sco
es EPP 
2008‐2009 
62,3
67,1
63,5
80,2
81,7
80,7
71,0
75,4
72,3
riode de crise     
issements  sc
e  école,  de  l
école. 
chaque écol
nt les bureau
à‐dire les sal
ne  scolaris
ues,  les  cant
eau  potabl
médiate  et 
nts ont été r
ur l’ensembl
olaires consid
2009‐2
58,6
73,0
62,2
80,2
79,0
79,9
69,7
76,4
71,5
               61 
colaires
56
 
’état  des 
e.  
ux de la 
lles de 
ation  et 
tines,  les 
le  et  en 
par  son 
retenus 
le des 
dérées  
2010









   
 
 

Tabl
2009
Rural 
S
T
Urbain 
S
T
Total 
S
T

 
                       Eva
Rural 
Urbain 
Total 




 
L’ens
obje
au p
 
b. Les i
eau 5 : Inven
9‐2010 
Sans Réforme
Réforme 
Total 
Sans Réforme
Réforme 
Total 
Sans Réforme
Réforme 
Total 
Le
e
m
aluation de la situ
Table
 
Sans Réfor
Réforme 
Total 
Sans Réfor
Réforme 
Total 
Sans Réfor
Réforme 
Total 
Les EPP en
par salle e
Les EPP sa
par salle e
Une salle 
moyenne 
Une  salle 
moyenne 
semble des E
ctifs  de  l’EPT
lus 50 élèves
nfrastructur
ntaire de tro
Bibl
Oui 
e  18% 
33% 
22% 
e  55% 
38% 
50% 
e  38% 
36% 
37% 
es  65 établis
t  d’infrastru
majorité non 
uation des Ecole
eau 4 : Ratio
rme 
rme 
rme 
n milieu urba
n moyenne ;
ans réforme e
n moyenne ;
de  classe da
par 100 élèv
de  classe  da
par 59 élève
EPP et des C
T  sont  encor
s pour un en
res auxiliaire
ois principale
iothèque 
Non 
82% 
67% 
78% 
45% 
63% 
50% 
62% 
64% 
63% 
ssements sco
uctures  spor
fonctionnell
es Primaires Pub
 
o élèves par s
2007‐2008
55,8 
.
55,8
106,6
76,3
102,3
89,7
76,3
88,4
ain sans réfo

en milieu rur

ans les GEG s
ves ; 
ans  les  CEG  s
es. 
CEG visités m
re  loin  d’être
seignant et p
es 
s infrastruct
Oui
89%
83%
88%
95%
100%
96%
92%
93%
92%
olaires, obje
rtives.  Ils  so
les. 
bliques et Collège
salle dans les
8  2008‐
59
.
59
100
.
100
89
.
89
orme sont les
ral sont les m
sans réforme
sans  réform
manquent rée
e  atteints,  c'
par salle de c
ures auxiliai
Latrines 
N
%  11
%  17
%  13
%  5
%  0
%  4
%  8
%  7
%  8
t de l’évalua
ont  dotés  de
es Publics en pér
s CEG 
‐2009  2
9,9 
9,9
0,9
0,9
9,2
9,2
s plus surcha
moins surcha
e en  milieu u
e  en  milieu 
ellement de 
'est‐à‐dire  a
classe. 
res des EPP e
on 
1% 
7% 
3% 
5% 
0% 
4% 
8% 
7% 
8% 
ation, manqu
e  latrines,  m
riode de crise     
2009‐2010 
62,8 

62,8 
103,3 

103,3 
93,2 

93,2 
argées avec 8
argées avec 6
urbain est ut
rural  est  occ
salles de cla
u  moins  25 
et des CEG ré
Infrastruct
sportive
Oui 
29% 
50% 
35% 
35% 
50% 
39% 
32% 
50% 
37% 
uent de biblio
malheureuse
               62 
80 élèves 
60 élèves 
tilisée en 
cupée  en 
sse et les 
élèves  et 
éunis 
tures 
es 
Non 
71% 
50% 
65% 
65% 
50% 
61% 
68% 
50% 
63% 
othèques 
ment  en 
   
2.2 LE
 
Di
se
 
 
1  Le
2  Le
3  Le
4  L’a
5  La
6  Le

Le
pa
8  L’i
9  La
10  Le
 

2.
 

                       Eva
ES THEMAT
ix  thématiqu
elon le tablea
es inscriptions
e redoublemen
es abandons  
absentéisme 
 situation des
e rôle et la cha
es coûts de la s
arents d’élève
insécurité alim
 question de g
es comportem
2.1. LES INSC
Aucun c
certains
différen
 
En  reva
taux d’i
 
a. Le ca
Au  d
dans
crise
anné
 
L’évo
réfor


  
aluation de la situ
TIQUES 
ues  principal
au suivant : 
THEMATIQU
  
nt  
s élèves en fin
arge des ensei
scolarisation s
es 
mentaire 
genre  
ments « maditr
CRIPTIONS 
calcul du tau
s  établissem
ntes commun
anche,  l’anal
nscription en
as des EPP 
début  de  l’an
s la logique d
e de 2009 n’a
ée scolaire. 
olution    glo
rmes confon
5% pour l’
1% pour l’
uation des Ecole
es  s’impose
Tableau 6
ES 
n de cycle scol
ignants  
supportés par
ra »  
ux d’accès n’
ments  scola
nes alentour
yse  de  l’évo
ntre deux an
nnée  scolair
de la mise e
a eu évidem
obale  du  ta
ndues est de
année scolai
année scolai
es Primaires Pub
nt  au  sortir 
: Liste des th
CATEG
Indica
Indica
Indica
Indica
aire 
Indica
Indica
Indica
r les  Indica
Indica
Indica
à un I
comp
Indica
Indica
est possible 
ires  sont  f
r. 
olution  du  ta
nnées succes
e  2008‐2009
n œuvre eff
ment aucun
ux  d’inscrip

ire 2008‐200
ire 2009‐201
bliques et Collège
des  enquête
hématiques
GORIE DES IN
ateur clé 
ateur clé 
ateur clé 
ateur clé 
ateur clé assoc
ateur seconda
ateur seconda
ateur clé assoc
ateur seconda
ateur seconda
ndicateur 
lémentaire 
ateur complém
ateur complém
faute de do
fréquentés 
aux  d’inscrip
sives, procur
9,  le  pourcen
ective de la 
ne incidence 
ption  des  él
09 par rappo
10 par rappo
es Publics en pér
es  et  se  divis
NDICATEURS 
cié à un 
aire 
aire 
cié à un 
aire 
aire associé 
mentaire 
mentaire 
onnées démo
par  des  él
ption,  qui  es
re des indica
ntage  des  in
réforme du 
sur le taux d
èves  des  E
rt à l’année s
rt à l’année s
riode de crise     
sent  en  trois
OBSE
Indicateurs
l’état de la
Indicateurs 
de scolarisa
aux indicate
fonctionnem
et des carac
groupes cib
Indicateurs 
de manière 
indicateurs 
constituant 
l’environnem
des acteurs 
ographiques.
èves  résida
st  la  compar
ations intéres
nscriptions  s
système éd
d’inscription
PP  sans  réf
scolaire 2007
scolaire 2008
               63 
s  groupes 
RVATION
s clés mesuran
a scolarisation
mesurant l’ét
tion associés 
eurs autour du
ment de l’écol
ctéristiques de
les 
accompagnan
persistante le
clés et 
ment quotidie
cibles.  
. De plus, 
ant  dans 
raison  du 
ssantes. 
’explique 
ucatif. La 
 de cette 
forme  et 
7‐2008 ; 
8‐2009. 
nt 
n. 
tat 

le 
es 
nt 
es 
en 
   
Rural 
Urbain 
Total 


7è 
Ru
Ur
To
                       Eva
Tableau 7 
 
Sans Réfo
Réforme 
Total 
Sans Réfo
Réforme 
Total 
Sans Réfo
Réforme 
Total 
Tableau 8
 
ural 
San
Réf
Réf
Tot
rbain 
San
Réf
Réf
Tot
otal 
San
Réf
Réf
Tot
 
Les E
avec


Le ta
Sur l
2008




aluation de la situ
: Evolution d
200
vs
orme
orme
orme
8 : Evolution 
20
v
ns 
forme 
forme 
tal 
ns 
forme 
forme 
tal 
ns 
forme 
forme 
tal 
EPP sans réfo
c les nuances
en  milieu 
évolution 
en milieu u
 
ableau 7 con
es deux grou
8‐2009, ces E
dans l’ens
en milieu u
en milieu r
et, en part
 
uation des Ecole
du Taux d’Ins
Ensembl
08‐2009 
s 2007‐
2008  
20
v
5% 
12% 
7% 
2% 
3% 
2% 
4% 
7% 
5% 
du Taux d'In
Ensemb
008‐2009 
vs 2007‐
2008  
20
v









orme enregis
s suivantes:
rural,  elle 
du taux d’ins
urbain, elle e
firme la situa
upes d’anné
EPP enregistr
emble, elle s
urbain elle e
rural l’évolut
ticulier en 7
è
es Primaires Pub
scription par 
e
009‐2010 
vs 2008‐
2009 
20
v
‐1%
‐3%
‐1%
3%
3%
3%
1%
0%
1%
nscription da
le
009‐2010 
vs 2008‐
2009 
20
v
.
‐33%
‐33%
.
.
.
.
‐33%
‐33%
stre une évo
est  de  ‐1%
scription de 
est de 3%. 
ation généra
es à compar
rent l’évolut
stagne à 0% ;
est de 3% ; 
tion est de ‐3
ème
 année de
bliques et Collège
catégorie et
Filles
008‐2009 
vs 2007‐
2008  
2
v
7%
10%
8%
1%
4%
2%
4%
7%
5%
ns les EPP Ré
Filles
008‐2009 
vs 2007‐
2008  
20
v
.
.
.
.
.
.
.
.
.
olution de 1%
%,  frappant 
‐3% ; 
ale des EPP r
rer 2008‐200
ion suivante

3% ;  
s EPP réform
es Publics en pér
t par genre d
009‐2010 
vs 2008‐
2009 
2
‐3%
‐1%
‐2%
1%
1%
1%
‐1%
0%
‐1%
éformes en 7
009‐2010 
vs 2008‐
2009 
20
v
.
‐30%
‐30%
.
.
.
.
‐30%
‐30%
% du taux d’i
notamment
éformes ide
09 vs 2007‐2
 du taux d’in
mes, elle est d
riode de crise     
dans les EPP 
Garço
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
2
5% 
15% 
8% 
12% 
2% 
9% 
9% 
7% 
9% 
7
ème
 année 
Garçon
008‐2009 
vs 2007‐
2008  
20
v









nscription d
t  les  filles  a
ntifiée sur le
008 et  2009
nscription: 
de ‐33%. 
               64 
ons
2009‐2010 
vs 2008‐
2009 
2%
‐7%
0%
0%
1%
0%
1%
‐2%
0%
ns 
009‐2010 
vs 2008‐
2009 
.
‐35%
‐35%
.
.
.
.
‐35%
‐35%
es élèves 
avec  une 
e terrain. 
9‐2010 vs 
   
 
 
 
 
                       Eva
L’évo
déco


 
Cette


En 2


b. Le ca
Au d
et 20
Les d


Cette
des p
milie
 
aluation de la situ
olution  néga
oule des effe
Les décisio
réelles per
pas réinsc
Les  effets 
leurs enfa
e tendance s
L’évolution
35%, pour
Des  EPP  r
prévue pa
009‐2010 : 
L’évolution
réforme et
de  CM1  e
effets  éco
parents à 
Les  EPP 
d’inscriptio
préfèrent 
cursus d’a
parents  ch
part. 
 
as des CEG 
début de l’an
008‐2009, l’é
détails de cet
En  milieu 
rural  de  fa
perte d’em
En  milieu 
familles  in
effets écon
e volonté de
parents sur l
eux urbain et
uation des Ecole
ative  du  tau
ts d’une app
ons floues su
rturbations a
rire leurs enf
économique
nts ou ont co
se confirme q
n  du  taux  d’
r les filles elle
réformes  en 
r la réforme
n  de  ‐20% 
t réformes c
n  2008‐2009
onomiques  n
ne pas réinsc
réformes,  e
on  de  ‐1% 
initier les ga
u moins 6 an
hoisissent  d
nnée scolaire
évolution du 
tte évolution
rural,  l’évo
amilles  prov
mploi des par
urbain,  l’év
nstallées  en  v
nomiques de
e maintenir le
’école et cré
t rural.  
es Primaires Pub
ux  d’inscript
plication conf
ur la poursuit
au sein des é
fants en 7èm
es  de  la  crise
ontraint la fa
quand : 
inscription  e
e est de ‐33%
milieu  rura

du  taux  d’in
onfondues c
9,  non  réinsc
égatifs  de  la
crire leurs en
en  milieu  r
pour  les  fi
arçons aux tr
nnées d’étud
e  scolariser 
e 2009‐2010 
taux global 
n montrent t
lution  de  6,
enant  de  la 
rents causée
volution  de 
ville  jusqu’en
e la crise. 
es enfants da
ée un phénom
 
 
 
bliques et Collège
tion  dans  le
fuse de la ré
te ou la susp
établissemen
me année ; 
e  ont  amené
amille à chan
en  7ème  des
% ; 
l  n’ont  pas 
nscription  e
concerne des
crits  en  CM2
a  crise  au  se
nfants ; 
rural  enregi
lles  et  ‐7% 
avaux ruraux
des d’une pa
les  cadets 
par rapport
d’inscription
toutefois une
,3%  explique
ville  et  s’ins
e par la crise 
‐  0,3%  conf
n  2009  vers 
ans le cycle s
mène de vas
es Publics en pér
s  EPP  réfor
éforme en 20
pension de la
nts, contraign
é  des  parent
nger de lieu d
s  garçons  en
ouvert  la  cla
n  classe  de
s élèves ayan
2  à  la  rentré
ein  des  mén
istrent  une 
pour  les  g
x malgré qu’
art, et, limité
au  détrimen
t aux années
n des CEG est
e variation se
e  l’arrivée  im
stallant  à  la 
de 2009 ; 
firme  un  re
la  campagn
scolaire expr
ses commun
riode de crise     
rmes  en  mil
009‐2010 : 
a réforme on
nant des par
ts  à  ne  pas  r
de résidence
n  milieu  rura
asse  de  7èm
e  CM2  des  E
nt terminé le
ée  de  2009‐2
nages  ont  am
évolution 
garçons.  Les
’ils aient déjà
és financièrem
nt  des  aînés
s scolaires 20
t de 1,6%.  
elon les milie
mportante  e
campagne  s
etour  ou  un 
e  pour  écha
rime la vision
iquant entre
               65 
ieu  rural 
nt créé de 
ents à ne 
réinscrire 
e. 
l  est  de  ‐
me  année 
EPP  sans 
eur classe 
2010.  Les 
mené  des 
du  taux 
s  parents 
à suivi un 
ment, les 
s  d’autre 
007‐2008 
eux : 
en  milieu 
suite  à  la 
repli  de 
pper  aux 
n positive 
e les deux 
   
Rural 
Urbain 
Ensembl
 

                       Eva
Tableau 9
 
Sans ré
Réform
Ensemb
Sans ré
Réform
Ensemb
le 
Sans ré
Réform
Ensemb
 
Par 
scola
sacri
grou
 
Tout
2009
deux



Les p
à  do
diffé
parti
 
c. Le ca
En  2
élève


 
Ces 
pare
 
aluation de la situ
9 : Evolution
20
vs
éforme 
me 
ble 
éforme 
me 
ble 
éforme 
me 
ble 
ailleurs,  l’inv
arisation  de 
ifices  pour  l
up.  
tefois,  sur le
9‐2010 vs 20
x cas sympto
En milieu r
En milieu u
Les  garçon
parents po
par leurs p
parents d’élè
onner  les  m
érences  loca
iculièrement
as particulie
2008‐2009,  l
es provenan
Avec un po
Avec un po
pourcentage
ents d’élèves
uation des Ecole
 des Taux d’
par cat
Ensemb
08‐2009 
s 2007‐
2008 
2
‐2,8% 

‐2,8% 
2,3% 

2,3% 
0,8% 

0,8% 
vestissemen
leurs  enfan
es  mainteni
es  deux  gro
008‐2009, l’é
omatiques: 
rural pour le
urbain pour 
ns  du  milieu
our d’autres 
parents à res
èves ont inve
mêmes  chanc
lisées  de  tr
t). 
r des nouvea
les  EPP  et  l
t du privé pa
ourcentage d
ourcentage d
es  exprimen
 du secteur p
es Primaires Pub
Inscription d
tégorie et pa
le 
009‐2010 
vs 2008‐
2009 
6,3% 

6,3% 
‐0,3% 

‐0,3% 
1,6% 

1,6% 
t  des  paren
nts  est  un  g
r  à  l’école. 
upes  d’anné
évolution du
s filles, elle e
les garçons, 
u  urbain  ont
horizons et 
ster à l’école
esti sur les fi
ces  aux  fille
raitement  en
aux élèves p
es  CEG  con
ar rapport à 
de 25,1% en 
de 37,5% en 
nt  une  tenda
privé au sect
bliques et Collège
dans les CEG 
ar genre 
Fill
2008‐2009 
vs 2007‐
2008 
‐3,2% 

‐3,2% 
‐0,1% 

‐0,1% 
‐1,2% 

‐1,2% 
ts  d’élèves 
age  sur  l’av
Ils  ont  insist
ées  à  compa
taux d’inscr
est de 8,2%;
elle est de 0
t  été  éloigné
les filles du 

lles pour leu
es  et  aux  ga
ntre  genre 
provenant du
naissent  un
l’ensemble d
EPP ; 
CEG.  
ance  intéres
teur public d
es Publics en pér
à partir de 2
es 
2009‐2010 
vs 2008‐
2009 
8,2% 

8,2% 
2,6% 

2,6% 
4,2% 

4,2% 
des  CEG  en 
venir  et  ils  s
té  sur  ce  po
arer  2008‐20
ription de ch
0,8% ; 
és  du  chem
milieu rural 
ur maintien à
arçons  se  co
(dans  les  zo
u privé 
e  arrivée  ta
des nouveau
sante  sur  l’i
e l’Education
riode de crise     
2007‐2008 
Ga
2008‐2009
vs 2007‐
2008 
‐2,8% 

‐2,8% 
7,7% 

7,7% 
4,2% 

4,2% 
milieu  rura
sont  prêts  à 
oint  durant 
009  vs  2007
aque genre 
in  des  EPP 
ont été enco
à l’école. La t
onfirme,  ma
ones  Nord 
angible  de  n
x élèves : 
intérêt  porté
n : 
               66 
arçons 
9  2009‐201
vs 2008‐
2009 
1,9% 

1,9% 
0,8% 

0,8% 
1,2% 

1,2% 
l  dans  la 
tous  les 
les  focus 
7‐2008  et 
présente 
par  leurs 
ouragées 
tendance 
algré  des 
et  Ouest 
nouveaux 
é  par  les 
10 

   
 
T
Rural 
Urbain 
Total 
 

57
Voir en a
                       Eva


En 2


ableau 10 : P
 
Sans 
Réforme 
Réforme 
Total 
Sans 
Réforme 
Réforme 
Total 
Sans 
Réforme 
Réforme 
Total 
L’arr




annexes tableau 5
aluation de la situ
En 2008‐2
ratio avec 
réforme  e
aux élèves
En  2008‐2
nouveaux 
élèves. 
 
009‐2010, la
En  2009‐2
dans  l’ens
les EPP en
En 2009‐2
en  milieu 
masse  d’é
réforme e
Pourcentage
au
Ens
2007‐
2008 
2
2

18,8%  6
18,8%  6
16,7%  3

16,7%  3
16,7%  3
18,8%  6
17,4%  2
rivée dans le
Les  CEG  p
du privé, f
Depuis  20
élèves  pro
avec 100%
Depuis  20
de  la  clas
provenant

53
uation des Ecole
009, les EPP
31,2%. Cet a
et  pour  les  s
s ; 
2009,  les  CEG
élèves  prov
a situation év
2010,  par  ra
emble  des  E
 milieu urba
010, les garç
urbain  com
élèves  expliq
n milieu urb
e de nouveau
ux nouveaux 
semble 
2008‐
2009 
2009
201
.  10,6
6,9%  3,0%
6,9%  7,8%
31,2%  17,3
.  1,9%
31,2%  12,2
31,2%  14,7
6,9%  2,4%
25,1%  10,4
s CEG public
publics  reçoiv
formant 1/3 
007‐2008,  le
ovenant  du  p
% d’élèves no
08‐2009,  les
sse  de  6ème
t des écoles p
es Primaires Pub
P sans réform
attrait attest
tructures  de
G  sans  réfor
venant  du  pr
volue différe
pport  à  l’an
EPP  avec  10,
in perdent 1
çons proven
posant  52,5
que  le  taux 
ain et visible
ux élèves pro
élèves totau
9‐

2007‐
2008 
6%  . 
% 33,3%
% 33,3%
%  16,7% 
% .
% 16,7%
%  16,7% 
% 33,3%
4%  22,2% 
cs d’élèves pr
vent  un  bloc
des nouveau
es  CEG  en  m
privé  le  plus 
ouveaux prov
s  CEG  en  mil
e  à  la  classe
privées ; 
bliques et Collège
me en milieu 
te l’espoir de
e  soutien  pé
me  en  milie
rivé  par  rap
mment : 
nnée  précéd
4%  de  nouv
19% de nouve
ant du privé
%  de  la  coh
positif  de 
e dans le tabl
ovenant des 
ux dans les E
Filles
2008‐
2009 
2
2

9,1% 9
9,1% 9
34,9%  2
.
34,9% 2
34,9%  2
9,1% 9
28,4%  2
rovenant des
c  conséquen
ux élèves ins
milieu  rural 
élevé,  en  pa
venant du pr
ieu  rural  com
e  de  3ème 
es Publics en pér
urbain ont e
es parents po
dagogique  e
u  rural  ont 
port  à  l’ense
dente,  l’attra
eaux  élèves 
eaux élèves v
é ont investi 
orte  des  no
2%  enregist
leau 9. 
écoles privé
EPP  
2009‐
2010 
2007
2008
.  . 
9,1% 0,0%
9,1% 0,0%
7,5%  16,7%
. . 
7,5% 16,7%
7,5%  16,7%
9,1% 0,0%
3,8%  11,1%
s écoles priv
t  de  nouvea
crits à la ren
observent  le
articulier  da
rivé ; 
mme  en  mil
57
une  masse
riode de crise     
enregistré le
our le progra
et  matériel  d
reçu  près  de
emble  des  n
action  s’est 
provenant  d
venant du pr
les EPP sans
uveaux  élèv
tré  par  les  E
es par rappo
Garçons 
7‐

2008‐
2009 

%  6,3% 
%  6,3% 
%  32,6% 

%  32,6% 
%  32,6% 
%  6,3% 
%  23,8% 
ées est cons
aux  élèves  p
ntrée ; 
e  taux  de  n
ns  la  classe 
ieu  urbain  r
e  croissante 
               67 
 plus fort 
amme de 
destinées 
e  70%  de 
nouveaux 
atténuée 
du  privé ; 
rivé.  
s réforme 
es.  Cette 
EPP  sans 
ort  
2009‐
2010 
52,5% 
9,1%
38,0%
31,0% 
.
31,0%
38,2% 
9,1%
34,0% 
tante: 
rovenant 
nouveaux 
de  3ème 
eçoivent, 
d’élèves 
   
 
Table
Rura
Urbai
Tota
 
                       Eva

En 2
la  co
rapp
 
Cette
ceux
publ
eau 11 : Pour
 

Sans 
Réforme 
Réforme 
Total 

Sans 
Réforme 
Réforme 
Total 

Sans 
Réforme 
Réforme 
Total 
En conc
 E
g
2
 M
p
d
 L
p
d
 U
é
c
m
aluation de la situ
En 2009‐2
et 34% de 
009‐2010, le
ohorte  des  n
port à 2008‐2
e situation d
x  des  famille
ics.  
rcentage de 
aux no
Ens
2007‐
2008 
2
2
40,0%  6

40,0%  6
4,4%  5

4,4%  5
22,2%  3

22,2%  3
 
clusion,  
 
En  2009‐201
global  d’insc
2008‐2009) ;
Malgré  une 
provenant  d
dans les étab
Les classes d
privées (pou
du BEPC com
Une  masse 
établissemen
connaître,  po
mais non réi
uation des Ecole
010, toutes 
nouveaux é
e pourcentag
nouveaux  él
2009. 
dénote dava
es  d’élèves  p
nouveaux él
ouveaux élèv
semble 
2008‐
2009 
2009
2010
9,2%  33,1%
.  . 
9,2%  33,1%
5,7%  22,6%
.  53,6%
5,7%  32,9%
7,5%  28,9%
.  53,6%
7,5%  33,0%
10 :  les  EPP 
cription (resp

baisse  rée
du  privé  veu
blissements p
e 3
ème
 des C
ur diverses ra
mme candida
d’élèves  s
nts à la rentr
our  l’ensem
nscrits pour 
es Primaires Pub
les classes d
lèves proven
ge de nouve
èves  des  CE
ntage les  dif
provenant  d
 
 
èves proven
ves totaux da
9‐

2007‐
2008 
%  40,0% 

%  40,0% 
%  2,0% 
%  . 
%  2,0% 
%  21,0% 
%  . 
%  21,0% 
et  les  CEG  e
pectivement 
elle  de  leur 
ulent  mainte
publics; 
EG publics at
aisons) et les
ats d’école ;
colarisés  da
rée de 2009‐
ble,  le  sort  d
l’année 200
bliques et Collège
des CEG en m
nant du privé
eaux élèves  p
EG  baisse  de
fficultés fina
du  privé  en 
nant des écol
ans les CEG
Filles 
2008‐
2009 
20
20
23,1%  14

23,1%  14
2,8%  12
.  19
2,8%  15
12,9%  13
.  19
12,9%  14
enregistrent 
1%  et  1,6%
source  de 
enir  leurs  en
ttirent en co
s personnes 
ans  les  EPP
‐2010. L’éva
de  ces  enfan
9‐2010. 
es Publics en pér
milieu urbain
é ; 
provenant du
e  4,5  points 
ncières des 
particulier, 
les privées p
009‐
010 
2007‐
2008 
4,0%  0,0% 
.  . 
4,0%  0,0% 
2,8%  2,4% 
9,6%  . 
5,1%  2,4% 
3,5%  1,2% 
9,6%  . 
4,5%  1,2% 
une  évoluti
%  par  rappor
revenus,  d
nfants  à  l’éc
ours d’année
voulant se p
P  ont  dispa
luation n’a p
nts  à  scolaris
riode de crise     
 reçoivent e
u privé par r
en  pourcen
ménages en
qu’un  rejet 
ar rapport  
Garçons 
‐ 2008‐
2009 
46,2% 

46,2% 
2,9% 

2,9% 
24,5% 

24,5% 
on  modérée
rt  aux  5%  et 
des  parents 
ole  en  les  i
 les élèves d
présenter à 
aru  du  regi
pas été en m
ser  ou  déjà  s
               68 
ntre 20% 
rapport à 
ntage  par 
n général, 
des  CEG 
2009‐
2010 
19,1% 

19,1% 
9,7% 
33,9% 
17,8% 
15,3% 
33,9% 
18,4% 
e  du  taux 
0,8%  de 
d’élèves 
nscrivant 
es écoles 
l’examen 
stre  des 
mesure de 
scolarisés 
   
 
2.


 
Rural 
Urbain 
Ensembl
 
 

58
Voir en a
                       Eva
2.2. LE REDO
En mars
moins u
 
a. Le ca
La  q
instit
l’EPT
évoq
Tableau
 
Sans ré
Réform
Ensemb
Sans ré
Réform
Ensemb
le 
Sans ré
Réform
Ensemb
Dans
2008
2010


 



Ces r


annexes Figure 4
aluation de la situ
OUBLEMENT
s 2010, 51% 
une fois dura
as des EPP 
uestion  du  r
tuer  le  « zér
T.  Cependan
qué claireme
u 12 : Taux d
200
ver
éforme  2
me  2
ble  2
éforme  2
me  1
ble  1
éforme  2
me  1
ble  2
s l’ensemble
8 vers 2008‐2
0 : 
Elle  est  p
point) ;  
Les EPP ré
Selon les g
Le  TR  des
avec 2 poi
Les garçon
avec une b
Les  filles 
enregistré
résultats son
A  mettre 
d’enseigne

1.
uation des Ecole

des élèves t
ant leur scola
redoublemen
ro  redoublem
t,  peu  d’éta
ent est l’EPP 
de Redoublem
Ensemb
07‐2008 
rs 2008‐
2009 
20
ve
22,9% 
23,7% 
23,1% 
22,1% 
14,9% 
19,9% 
22,5% 
18,7% 
21,4% 
e, les EPP pré
2009. Ce tau
plus  accentu
formes réun
genres,  
s  filles  indiqu
nts en pourc
ns des EPP ré
baisse de 9 p
des  EPP  sa
é une légère 
nt un point p
sur  le  com
ement ;  ils  c
es Primaires Pub
outes catégo
arité
58

nt  a  fait  l’ob
ment »  en  cy
blissements 
Philibert Tsir
ment par cat
le
008‐2009 
ers 2009‐
2010 
21,9%
16,3%
20,5%
21,8%
11,9%
18,8%
21,8%
13,8%
19,6%
ésentent un
ux accuse une
ée  en  milie
nies réalisent
ue  sensiblem
centage,  
éformes en 
points, 
ans  réforme
hausse du TR
ositif : 
mpte  de  la 
constituent 
bliques et Collège
ories confon
bjet  de  profo
ycle  primaire
l’appliquent
ranana Anjia
tégorie et pa
Fille
2007‐2008 
vers 2008‐
2009 
22,1%
23,4%
22,5%
19,9%
13,8%
18,0%
20,9%
17,9%
20,1%
taux de redo
e baisse de 2
eu  rural  (‐3 
t la meilleure
ment  la  mêm
milieu rural 
  en  milieu 
R (0,4 point)
mise  en  pla
un  début  d
es Publics en pér
dues affirme
ondes  réflexi
e  pour  répon
t.  Le  seul  ét
amangirana (
r genre dans
es
2008‐2009 
vers 2009‐
2010 
19,5%
16,6%
18,7%
20,3%
10,6%
17,4%
20,0%
13,1%
18,0%
oublement (
2 points de 2
points)  qu’e
e baisse (‐ 5 p
me  baisse  qu
ont fourni le
urbain  sont

ace  des  no
de  relèveme
riode de crise     
ent avoir red
ons  amenan
ndre  aux  obj
ablissement
(Antsohihy). 
s les EPP 
Ga
2007‐2008
vers 2008‐
2009 
25,6% 
25,0% 
25,5% 
23,6% 
15,6% 
21,2% 
24,6% 
19,7% 
23,1% 
TR) de 21% 
2008‐2009 ve
en  milieu  u
points). 
ue  celui  des
es meilleurs 
t  les  seules
uveaux  prog
ent  de  la  qu
               69 
doublé au 
nt  l’Etat  à 
jectifs  de 
  à  l’avoir 
  
arçons
8  2008‐200
vers 2009
2010 
25,4%
16,0%
22,8%
21,5%
13,3%
19,1%
23,3%
14,4%
20,8%
de 2007‐
ers 2009‐
rbain  (‐1 
s  garçons 
résultats 
s  à  avoir 
grammes 
ualité  de 
09 
9‐
                          Eva

Les d
redo
l’insu
suite
 
La  b
exce
 
 
La ré
de l’
saiso
scola
phén
 
Plus 
justif
dérè
par 
défa
 
Dans
redo
suite
reve
aluation de la situ
l’enseigne
organisées
A lier avec
amené  be
rapport à 
 
données fou
oublement.  M
uffisance des
e à la crise de
aisse  du  TR 
eptions justif
Tableau 
ALA
MA
SOF
VAK
AM
ANA
ATS
ATS
BET
BOE
DIA
IHO
Tota
égion Sofia e
ordre de 39%
onnier  de  le
aire,  les  lie
nomène. 
précisémen
fient  le  redo
èglement de 
le  stress  et 
vorisées. 
s  le  distri
oublement  d
e  de  la  pert
nus  pour  les
uation des Ecole
ment,  soute
s depuis 200
c les bons ré
aucoup  plus
l’année préc
rnies par les
Mais  les  par
s infrastructu
e 2009.  
par  région 
iées par les p
13 : Taux de
REGIO
AOTRA MANG
ATSIATRA AMB
FIA 
KINANKARATR
ORON’I MAN
ALAMANGA 
SIMO ANDREF
SINANANA
TSIBOKA 
ENY 
ANA 
OROMBE 
al 
nregistre su
% et de 27%
eurs  élèves 
ux  d’extract
nt,  les  pare
oublement 
leur vie quo
par  l’acuité 
ct  d’Antan
e  leurs  enfa
te  d’emploi 
s  petits  mét
es Primaires Pub
enue  par  le
07‐2008 : 
sultats obte
s  d’élèves  à 
cédente. 
s directeurs n
ents  d’élève
ures, l’absen
dans  les  EPP
paramètres c
e Redoublem
ON 
ORO 
BONY
RA 
IA
FANA 
r deux année
. Les enseign
qui  rejoign
tion  d’or  d
nts  d’élèves
de  leurs  en
otidienne, pa
de  l’insécur
anarivo  At
nts  en  CP1  à
dans  les  zo
tiers.  Des  élè
bliques et Collège
es  formation
nus à l’exam
terminer  ave
ne montrent
es  l’expliquen
ntéisme des e
P  confirme  l
conjoncturel
ment par régio
2007‐2008
vers 2008
2009 
15% 
20%
39% 
15% 
14%
23% 
18% 
13%
41% 
29% 
20%
11% 
21% 
es successive
nants rappor
nent  intemp
e  la  région
s  de  la  Com
fants  à  la  f
r la déstabil
rité  alimenta
simondrano,
à  la  suite  du
nes  franche
èves  ont  par
es Publics en pér
ns  successiv
men du CEPE 
ec  succès  le
t pas suffisam
nt  par  le  ma
enseignants 
a  tendance 
ls de la crise 
on dans les E

8‐
2008‐200
vers 200
2010 
21% 
21% 
27% 
8% 
14% 
22% 
15% 
26% 
28% 
24% 
16% 
14% 
20% 
es de forts ta
rtent les prat
pestivement
n.  L’année  2
mmune  Urb
in  de  l’anné
isation due à
aire  pour  les
,  des  pare
u  choc  ressen
es  et  de  l’ef
rticipé  aux  s
riode de crise     
ves  des  ens
en 2008‐200
ur  cycle  prim
mment les ra
anque  d’ens
et leur dém
générale  ma
de 2009. 
EPP 
09 
9‐
aux de redou
tiques de no
,  en  cours 
2009  a  exa
baine  d’Anta
ée  2008‐200
à la violence
s  élèves  des
ents  expliq
nti  par  la  fam
ffet  de  la  ba
scènes  de  pi
               70 
eignants, 
09, ayant 
maire  par 
aisons du 
eignants, 
otivation 
algré  des 
ublement 
madisme 
d’année 
acerbé  le 
ananarivo 
09  par  le 
 urbaine, 
s  familles 
quent  le 
mille  à  la 
aisse  des 
llage  des 
   
 

 
Rural 
Urbain 
Ensembl
Note :Les 
 

59
Voir dan
                       Eva
entre
dém
b. Le ca
Dans
Com
poin



Tableau
 
Sans Ré
Réform
Total 
Sans Ré
Réform
Total 
le 
Sans Ré
Réform
Total 
données sur les
Les s


Le ta


ns le texte tableau
aluation de la situ
eprises  envi
obilisation s
as des CEG 
s l’ensemble
mparativemen
t en pourcen
Le milieu r
Le milieu u
La  classe  d
hausse pa
de 12% à 2
u 14 : Taux d
éforme 
me 
éforme 
me 
éforme 
me 
s élèves redoub
soubresauts 
Epargné  le
urbain  grâ
répartition
Augmenté
rue  et  les 
conditions
 
ableau 15 ind
Celle  de  la
mouveme
enseignem
études de
d’année sc

u 32
uation des Ecole
ronnantes  d
colaire réelle
, de 2007‐20
nt  à  ces  an
ntage en 200
rural note un
urbain obser
de  3ème  de
ssant de 18%
25%. 
e Redoublem
Ense
2007‐2008 
vers 2008‐
2009 
15,0% 

15,0% 
12,9% 

12,9% 
13,8% 

13,8% 
blants des CEG 
de la crise d
es  CEG  en  m
âce  à  un  m
n des équipe
é  le  TR  des  C
scènes  de  v
s et les motiv
dique une ha
a  région  Ana
nts  de  rue
ments  en  mi
s élèves méd
colaire; 
es Primaires Pub
durant  les  m
e. 
008 vers 200
nées,  il  enr
08‐2009 vers
ne baisse de 
rve une haus
es  CEG  réform
% à 23% et p
ment par cat
mble 
2008‐2009 
vers 2009‐
2010 
14,4% 

14,4% 
15,2% 

15,2% 
15,0% 

15,0% 
réformes n’ont
e 2009 ont :
milieu  rural 
meilleur  rati
ements péda
CEG  en  milie
vandalisme 
vations de tr
ausse du TR p
alamanga  (+
e  durant  l’
ilieu  urbain.
diocres a dé
bliques et Collège
ois  les  plus 
8‐2009 le TR
registre  une 
s 2009‐2010,
1 point; 
se de 2 poin
mes  enregis
particulièrem
égorie et pa
F
2007‐2008 
vers 2008‐
2009 
15,8% 

15,8% 
13,4% 

13,4% 
14,5% 

14,5% 
t pas été comm
(‐1  point)  co
o  élèves‐en
gogiques au 
eu  urbain  de
dans  les  CE
avail. 
par région :
+2  points)  se
’année  200
  Selon  les  e
cuplé, entraî
es Publics en pér
aigus  de  la 
R au CEG est 
légère  hau
 avec les nua
ts; 
tre  le  TR  ob
ment chez le
r genre dans
Filles 
2008‐2009
vers 2009‐
2010 
16,3% 

16,3% 
15,2% 

15,2% 
15,6% 

15,6% 
muniquées par le
ontrairemen
seignant59 
sein de l’éco
e  2  points  ca
G  ont  eu  un
e  comprend 
09,  déstabil
enseignants,
înant de ma
riode de crise     
crise,  entraî
de 14%. 
usse  de  l’ord
ances suivan
bserve  la  plu
es garçons où
s les CEG 
G


2007‐200
vers 2008
2009 
14,3% 

14,3% 
12,3% 

12,3% 
13,1% 

13,1% 
es directeurs. 
nt  aux  CEG  e
et  à  une  m
ole; 
ar  les  évènem
n  réel  impac
par  la  succe
isant  le  co
,  la  désaffec
uvais résulta
               71 
nant  une 
dre  de  1 
ntes: 
us  grande 
ù il passe 
Garçons 
08 
8‐
2008‐200
vers 200
2010
12,4%

12,4%
15,3%

15,3%
14,3%

14,3%
en  milieu 
meilleure 
ments  de 
ct  sur  les 
ession  de 
ours  des 
ction  aux 
ats en fin 
09 
9‐
   
 
                       Eva


 
 
Malg
attac
facile
 
En conc
 Le
e
 Le
to
 N
m
so
p
à 
é
aluation de la situ
Celui  de  la
des  élèves
famille occ
Celle  de 
mouveme
enseignan
pillage. 
 
Tableau 15 
ALAOTRA 
ANALAMA
DIANA 
IHOROMB
SOFIA 
ATSIMO A
Total 
gré les comp
chement  à 
ement l’écol
clusion : 
e  TR  dans  le
ncore loin de
e  TR  dans  le
ournant auto
Néanmoins, u
médiocre selo
ont révélate
essimiste. Le
  leurs  collèg
té mal trans
 
uation des Ecole
a  région  de 
s  entraînés 
casionnées p
la  région 
nts  de  rue 
ts,  les  élève
: Taux de Re
 
MANGORO 
ANGA 
BE 
ANDREFANA 
portements s
l’école.  En 
e et se réins
es  EPP  a  obs
e répondre a
es  CEG  a  enr
our de 15%.
un taux de re
on l’UNESCO
urs, car leur
es enseignan
gues  du  nive
mise par les 
es Primaires Pub
Ihorombe  (+
par  leurs  pa
par la mauva
Atsimo  And
causés  par
es  en  les  en
edoublement
2007‐2
vers 20
200
21,9
12,3
.
18,1
.
1,6%
13,8
singuliers de
effet,  malg
scrivent l’ann
servé  une  ba
aux objectifs
registré  une 
edoublement
O. Les entreti
r jugement s
nts du CEG s
au  primaire 
enseignants
bliques et Collège
+4  points)  s’
arents  à  com
ise saison to
drefana  (+0
r  la  crise  d
ntraînant  pa
t par région 
Ensemble
2008 
008‐

200
ver

%  1
% 2

%  1
s élèves de C
gré  l’échec, 
née suivante
aisse  nonobs
 des 5% prév
légère  haus
t supérieur à
iens avec les
ur le niveau 
’en prennen
pour  dire  qu
s et mal assim
es Publics en pér
explique  pa
mbler  les  per
ouristique du
0,3  point)  s
de  2009,  dé
rfois  à  parti
dans les CEG
08‐2009 
rs 2009‐
2010 

14,6% 

22,0%

1,9% 
15,0% 
CEG, le redo
ces  élèves 
.  
stant  la  crise
vus par l’EPT
se  de  1  poin
à 10% indiqu
s enseignant
de leurs élè
nt souvent de
ue  « la  base 
milée par les
riode de crise     
r  une  démo
rtes  de  reve
ue à la crise; 
se  lit  à  tra
émotivant,  s
iciper  aux  sc

oublement d
n’abandonn
e  de  2009  m
T. 
nt  en  temps 
ue un niveau 
ts des EPP et
èves est étra
e manière dé
des  connais
s élèves ».  
               72 
bilisation 
enu  de  la 
avers  les 
selon  les 
cènes  de 
énote un 
nent  pas 
mais  il  est 
de  crise, 
d’études 
t des CEG 
ngement 
étournée 
ssances  a 
   
 
2.
 
 
R
U
E
 

60
Voir en a
                       Eva
2.3. LES ABA
 
Le phén
pour  le
d’éduca
exacerb
 E
le
d
 E
sc
fi
L’augme
2009‐20
les diffic
 
a. Le ca
 
Le ta



Rural 
San
Réf
Ens
Urbain 
San
Réf
Ens
nsemble 
San
Réf
Ens
Le  p
renc
 
Tout
EPP 


annexes Figure 4
aluation de la situ
ANDONS 
nomène de l’
e  primaire, 
ation.  Mais  e
bé les contou
n 2007‐2008
eurs  camara
’abandon de
n  2009‐2010
colaire  de 
nanciers com
entation de 
010 pour l’ar
cultés financ
as des EPP 
aux d’abando
en 2007‐2
en 2008‐2
en 2009‐2
Ta
ns réforme 
forme 
semble 
ns réforme 
forme 
semble 
ns réforme 
forme 
semble 
pic  du  TA  e
ontrées par 
tefois,  la  situ
réformes et 
En 2008‐2

43
uation des Ecole
’abandon sco
BEPC  pour 
en  général, 
urs : 
8, 86 % des é
ades  et  4%
e leurs cama
0,  65,5%  des
leurs  camar
mme cause d
10 points en
rgument fina
cières devien
on (TA) scola
008, il est de
009, il est de
010, au mom
bleau 16 : Ta
Ense
2007‐
2008 
20
20
8,6%  10
3,0%  4,
6,6%  8,
5,5%  5,
3,5%  3,
4,8%  4,
6,7%  7,
3,3%  4,
5,5%  6,
enregistré  po
les familles d
uation  se  pré
non réforme
009, le milie
es Primaires Pub
olaire avant 
le  collège) 
il  demeure 
élèves disen
%  évoquent
rades
60
 ; 
s  élèves  ne  t
rades  mais 
d’abandon d
n pourcentag
ancier comm
nnent plus vis
aire enregistr
e 5,5% ; 
e 6,4% ; 
ment de l’enq
aux d’Aband
mble
008‐
009 
2009‐
2010
0,5% 1,9%
8% 1,1%
9% 1,7%
2% 2,6%
6% 2,5%
7% 2,5%
4% 2,2%
1% 2,2%
4% 2,2%
our  l’année 
des élèves a
ésente  différ
e : 
u rural a enr
bliques et Collège
l’obtention d
détermine 
complexe  à 
t ignorer les
t  les  problè
trouvent  tou
désormais 
e leurs cama
ge enregistré
me une cause
sibles aux ye
re une tenda
quête (mars 
on dans les E
Fi
2007‐
2008 
20
2
8,9% 10
1,8% 5
6,3% 8
5,8% 5
3,5% 2
5,0% 4
7,0% 7
2,8% 4
5,5% 6
scolaire  20
u cours de l’
remment  en
registré le TA
es Publics en pér
du diplôme d
l’efficience 
cerner  et  la
s causes de l
èmes  financ
ujours  pas  de
14%  retien
arades. 
ée entre les a
e d’abandon
eux des élève
ance inégale:
2010), il est
EPP 
illes
008‐
009 
2009‐
2010 
0,1% 2,1% 
,7% 1,3% 
,8% 1,9% 
,0% 2,5% 
,9% 2,4% 
,3% 2,5% 
,1% 2,3% 
,0% 2,1% 
,2% 2,3% 
008‐2009  ex
année 2009.
n  milieux  rur
A le plus élev
riode de crise     
de fin d’étud
interne  du 
a  crise  de  20
’abandon sc
ciers  comm
e  causes  à  l’
nent  les  pr
années 2007
 scolaire ind
es.  

 de 2,2%. 
Ga
2007‐
2008 
2
2
7,5%  1
4,1%  4
6,3%  8
4,8%  5
3,6%  4
4,3%  5
5,9%  7
3,8%  4
5,2%  6
xprime  les  d
.  
ral  et  urbain
vé avec 8,9%
               73 
des (CEPE 
système 
009  en  a 
colaire de 
me  cause 
’abandon 
roblèmes 
7‐2008 et 
dique que 
arçons
2008‐
2009 
2009
2010
0,7% 2,5%
4,5% 1,7%
8,9% 2,4%
5,7% 2,6%
4,4% 2,5%
5,3% 2,6%
7,8% 2,6%
4,5% 2,4%
6,8% 2,5%
difficultés 
  et  entre 
 ; 
9‐

%
%
%
%
%
%
%
%
%
   

 
 
                       Eva


Deux
des 
d’un


 
La  c
scola



Si  le
nivea
de 
aluation de la situ
En 2008‐2
10,5% ; 
Sur les tro
TA. 
x  causes  sig
comporteme
 redoubleme
L’insécurit
soudure  e
est  compt
2009 a exa
L’incapacit
alimentair
sont  ment
scolaires. 
découragé
cause  d’ord
aire, marqua
De soutien
De  soutie
maigre  rev
enfants ; 
D’écoute p
Figu
e  nombre  de
au  d’instruct
soutien  et 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
uation des Ecole
009, les EPP
ois années sc
nifiantes  de 
ents  d’absen
ent): 
té  alimentai
entraîne  un  a
tabilisé  par 
acerbé la situ
té  à  suivre 
re. Les élèves
talement  ab
Ces  élèves
és, basculent
re  pédagog
ant la défailla
n scolaire au
n  familial  au
venu  et  peu
pour résoudr
ure 6 : Nivea
e  parents  d’
tion  déclaré
d’aide  d’o
1,1%
43,8%
es Primaires Pub
P sans réform
colaires, le m
l’abandon  s
ntéisme  prol
ire  chroniqu
absentéisme
la  direction 
uation chron
correcteme
s sont prése
sents  et  son
s  font  part
t vers l’aband
gique  deme
ance de l’éco
près de leurs
uprès  de  pa
  présents  po
re leurs diffic
au d’instructi
élèves  alpha
  par  leurs  e
ordre  pédag
18,0% 18,0
bliques et Collège
me en milieu
milieu urbain
scolaire  des 
ongé  ou  de 
ue  dans  les
e  prolongé  q
de  l’école  c
nique de dérè
ent  les  cour
nts à l’école 
nt  déconnect
tie  des  co
don scolaire.
ure  importa
ole à souteni
s parents à f
arents  trop  a
our  résoudre
cultés à suiv
ions des pare
abétisés  (43
nfants,  d’ap
gogique  aux
0%
10,1%
9
es Publics en pér
u rural ont eu
n observe un
élèves  se  m
redoubleme
s  zones  rur
ui,  au‐delà  d
comme  un  a
èglement ali
rs  est  corré
mais, insuff
tés  du  dérou
ntingents  d

ante  pour 
r les élèves q
faible niveau
accaparés  pa
e  les  difficult
re les progra
ents 
,8%)  est  ass
rès  la  figure
x  élèves  dé
9,0%
0,0%
riode de crise     
u le plus fort
ne baisse con
manifestent 
ent  à  répétit
ales  en  pé
de  4  mois  d’
abandon.  La 
mentaire; 
lée  avec  l’in
fisamment n
ulement  des
de  redoubla
expliquer  l’
qui ne trouve
 scolaire ; 
ar  la  recher
tés  scolaires
ammes scola
sez  conséqu
e  ci‐dessus,  o
éfaillants,  s
Instr père
Instr mère
Instr tute
               74 
t TA avec 
ntinue du 
à  travers 
tion  (plus 
riode  de 
’absence, 
crise  de 
nsécurité 
ourris, ils 
  activités 
ants  qui, 
’abandon 
ent pas : 
che  d’un 
s  de  leurs 
ires. 
 
ent,  leur 
offre  peu 
ans  une 
e
e
ur
   
 

Rural 
Urbain
Ensem

61
Voir en a
62
Voir en a
63
Voir tabl
                       Eva
mob
majo
L’acc
limit
faibl



 
En so
 
b. Le ca
Le TA



Tabl
 
Sans 
réforme
Réforme
Ensemb

Sans 
réforme
Réforme
Ensemb
mble 
Sans 
réforme
Réforme
Ensemb
 
Les  d
par l

annexes Figure 7
annexes Figure 59
leau 35
aluation de la situ
bilisation inte
orité les pare
cumulation  d
tes  de  celle
esses de l’éc
39%  des 
problèmes
responsab
dehors de 
Les  charg
augmente
201063 ; 
Les préocc
scolaire et
omme, l’élèv
as des CEG 
A dans les CE
de 3,8% en
à 3% en 20
à 1,9% en 
 
leau 17 : Tau
2007‐
2008 

3,6% 
e  . 
ble  3,6% 

4,0% 
e  . 
ble  4,0% 

3,8% 
e  . 
ble  3,8% 
données  sur
es directeur

74
9, 60
uation des Ecole
ellectuelle pa
ents à faible 
de  défaillanc
‐ci  pour  le 
cole pour l’y 
enseignants
s61  alors 
bilité au sein 
l’école62 ; 
ges  financiè
nt  d’année 
cupations du
t au fonction
ve est avant 
EG diminue d
n 2007‐2008
008‐2009 ; 
2009‐2010, 
ux d’Abando
Ensemble
2008‐
2009 
4,6% 

4,6% 
2,5% 

2,5% 
3,0% 

3,0% 
r  les  abando
s. 
es Primaires Pub
articulière. L
niveau d’inst
ces  vécue  p
soutenir  da
retenir: 
s  ne  fournis
que  80% 
de l’école et
ères  pour 
en  année,  d
u chef d’étab
nement de l
tout abando
dans l’ensem
8 ; 
au mois de m
n dans les CE
2009‐
2010 
2
2
2,0%  3

2,0%  3
1,8%  3

1,8%  3
1,9%  3

1,9%  3
ons  dans  les 
bliques et Collège
Les parents d
truction.  
ar  l’élève  au
ans  ses  étu
ssent  aucun
d’entre  eu
t 85% ne pra
la  scolarisa
de  l’ordre  de
blissement vo
’école qu’à l
onné par l’éc
mble passant 
mars 2010. 
EG par catég
Fille
2007‐
2008 
200
200
3,3%  4,1
.  .
3,3%  4,1
3,7%  2,1
.  .
3,7%  2,1
3,5%  2,5
.  .
3,5%  2,5
CEG  réform
es Publics en pér
des élèves de
u  sein  de  sa
des.  Elle  tr
  soutien  au
ux  n’assum
atiquent auc
ation  dema
e  32%  entre 
ont davantag
a qualité de 
ole avant d’a
:  
gorie et par g
es 
08‐
09 
2009‐
2010 
%  2,2% 

%  2,2% 
%  2,1% 

%  2,1% 
%  2,2% 

%  2,2% 
es  n’ont  pas
riode de crise     
es EPP comp
a  famille  exp
aduit  égalem
ux  élèves  ay
ment  aucun
cune autre ac
ndées  aux 
2008‐2009 
ge à la gestio
l’enseignem
abandonner 
genre 
2007‐
2008 
4,0% 

4,0% 
4,5% 

4,5% 
4,3% 

4,3% 
s  été  comm
               75 
posent en 
prime  les 
ment  les 
yant  des 
ne  autre 
ctivité en 
parents 
et  2009‐
on du flux 
ment.  
l’école. 
Garçons 
2008‐
2009 
20
2
.  1

.  1
3,1%  1

3,1%  1
3,1%  1

3,1%  1
uniquées 
009‐
2010 
1,7% 

1,7% 
1,5% 

1,5% 
1,6% 

1,6% 
   

64
Voir en a
                       Eva
Cepe
2007




 
Des 




Ces d



Le m
dura





 
Le TA
alors

annexes tableau 5
aluation de la situ
 
endant,  dans
7‐2008 et 20
+3% pour 
+4,5%  pou
rural ; 
+6,3% pou
+7,5% pou
différences e
Les garçon
TA supérie
2008‐2009
Les filles d
supérieur 
2008‐2009
Les  garçon
2008‐2009
Les  garçon
2009‐2010
 
différents ta
Les  élèves
TA passan
Les  élèves
passant de
Le TA  des 
filles du m
 
milieu rural a 
ant l’année sc
Les classes
Une  mauv
l’abandon 
Une  entré
minière  o
classes de 
Les  filles 
rapport au
revenus né
Les famille
filles à l’éc
A des CEG a
s que les coû

57
uation des Ecole
s  les  détails
08‐2009: 
la classe de 6
ur  les  garçon
ur la classe d
ur les filles de
entre les gen
ns de la class
eur  à celui d
9 ; 
de la classe d
à celui des g
9 ; 
ns  de  la  cla
9 ont un TA d
ns  de  la  cla
0 enregistren
ux indiquent
s  du  milieu  r
t de 3,6 à 4,6
s  du  milieu  u
e 4% à 2,5% 
filles du  mil
milieu urbain 
été particuli
colaire 2008
s de 6ème, 4
vaise  adapta
prématuré d
ée  prématur
u  sur  le  ma
4ème et 3èm
des  CEG  en
ux garçons, d
écessaires à 
es ont répon
cole. 
ccuse une b
ûts de scolar
es Primaires Pub
,  il  présente
6ème des CE
ns  de  la  class
e 4ème des 
e la classe de
nres  sont ég
se de 6ème
es filles, 3,5
de 4ème des
garçons, 7,5%
sse  de  3èm
de 2,8% cont
sse  de  3èm
nt un TA de 3
t qu’entre le
rural  ont  été
6% ; 
urbain  ont  en

ieu  rural ma
accuse une b
ièrement fra
‐2009 avec d
4ème et 3èm
ation  et  un 
des élèves d
rée  dans  la 
arché  du  tr
me ; 
n  milieu  rura
davantage m
la survie col
ndu favorable
baisse de 1  p
isation supp
bliques et Collège
e  des  hausse
EG sans réfor
se  de  6ème
CEG sans réf
e 4ème des C
alement visi
des CEG san
% contre 2%
s CEG sans ré
% contre 4,5%
e  des  CEG  s
tre 0% pour 
e  des  CEG  s
3,8% contre 
s années 200
é  les  plus  no
nregistré  un
arque une  ha
baisse de 1,6
appé par le p
des signes in
me ont connu
mauvais  en
e la classe de
production 
avail  décom
al  résistent 
mobilisés par 
lective ; 
ement aux p
point en 2009
ortés par les
es Publics en pér
es  significati
rme en milie
des  CEG  san
forme en mil
CEG sans réfo
bles 
64

ns réforme e
%, entre les a
éforme en m
%, entre les 
sans  réform
les filles ; 
sans  réform
0,9% pour le
07‐2008 et 2
mbreux  à  ab
e  baisse  inté
ausse  de 0,8
6%. 
phénomène d
téressants: 
u une hausse
ncadrement 
e 6ème. ; 
agricole  ou 
mpose  l’aban
mieux  à  l’a
leurs famille
programmes 
9‐2010 par r
s parents ont
riode de crise     
ves entre  le
eu rural ; 
ns  réforme  e
lieu rural ; 
orme en mil
en milieu rur
années 2007
milieu rural o
années 2007
e  en  milieu 
e  en  milieu 
es filles. 
2008‐2009 : 
bandonner  l’
éressante  av
8% alors que
de l’abandon
 de leur TA ; 
scolaires  ex
dans  la  pro
ndon  des  él
abandon  sco
es à la géné
pour le main
rapport à 20
t augmenté 
               76 
s  années 
en  milieu 
ieu rural. 
al ont un 
7‐2008 et 
ont un TA 
7‐2008 et 
rural  en 
rural  en 
’école,  le 
vec  un  TA 
e  celui les 
n scolaire 
xpliquent 
ospection 
èves  des 
olaire  par 
ration de 
ntien des 
008‐2009, 
de 36%
65
 
   
  
2.

 

65
Voir dan
                       Eva
pour
reten
cour
 
En conc
 a 
 a 
 
Les  rais
politiqu
d’élèves
indéterm
En  péri
parents
.2.4. L’ABSEN
Les don
questio
 
Pour pa



a. Le ca
 
L’abs
anné
L’abs


La  h
vie q
conc
 

ns le texte tableau
aluation de la situ
r  les  mêmes
nir  coûte  q
ronnant la fin
clusion, le TA
 augmenté d
 baissé dans 
sons  réelles 
e  le  milieu 
s  ont  tenda
minée.  
ode  de  cris
 sont les plu
NTEISME 
nées quantit
nnaires et de
arler d’absen
Un  « dépar
d’absentéis
De  difficulté
« disparaître
La  crise  de 
retirant des
 
as des EPP 
sentéisme  d
ées scolaires
sentéisme de
Une  hauss
crise de 20
des activit
Un  pource
marquant 
 
ausse  tradui
quotidienne e
cerné. 

u 38
uation des Ecole
s  années  de 
que  coûte  le
n d’un cycle d
A en 2008‐20
dans les EPP 
 les EPP et le
des  abando
rural  échap
ance  à  retir
e,  les  élève
s préservés d
tatives sur l’a
es entretiens
téisme en pé
rt »  des  élè
me ; 
és  financière
e » («manjav
2009  a  pro
s élèves à cer
des  élèves  e
. La situation
es élèves de
se  de  3%  en
009 sur la sc
tés familiales
entage  main
une tendanc
it  une  démo
exacerbées p

es Primaires Pub
rapport.  Ce
eurs  enfant
d’études.  
009 par rappo
et les CEG e
es CEG en mi
ons  demeure
ppant  plus  f
er  leurs  enf
es  les  mieux
de l’abandon
absentéisme
s menés aup
ériode de cri
èves  qu’il  le
es  de  la  fam
vona») ses é
ovoqué  un  d
rtains établis
en  général  t
n est alarman
s EPP enregi
ntre  2007‐20
colarisation d
s ; 
ntenu  à  21%
ce à la hauss
obilisation  de
par la crise d

bliques et Collège
tte  donnée 
ts  au  CEG  j
ort à l’année
n milieu rura
ilieu urbain.
ent  insaisiss
acilement  a
fants  du  cir
x  protégés  e
n scolaire. 
e des élèves 
près des ense
ise, les ensei
eur  est  diffi
ille  des  élèv
élèves ; 
éplacement 
ssements pu
ouche  envir
nte. 
stre : 
008  et  2008
des élèves qu
%  en  mars 
se de l’absen
es  parents  a
de 2009. Le m

es Publics en pér
illustre  la  vo
jusqu’à  l’ob
e scolaire 200
al ; 
ables  mais, 
ux  réglemen
rcuit  scolaire
et  les  mieux
proviennent
eignants.  
ignants évoq
cile  de  qua
ves  telles,  qu
non  néglige
blics.  
ron  1/5  des
8‐2009,  reflé
ue les parent
2010  au  mo
ntéisme des é
ccaparés  pa
milieu urbain

riode de crise     
olonté  des  p
btention  du 
07‐2008 : 
en  période 
ntations,  les
e  pour  une
x  soutenus  p
t exclusiveme
quent : 
alifier  d’aba
ue  l’école  te
eable  de  po
  élèves  sur 
étant  les  effe
ts ont mobil
oment  de  l’
élèves.  
r  les  difficul
n est particul

               77 
parents  à 
diplôme 
de  crise 
s  parents 
  période 
par  leurs 
ent des 
ndon  ou 
nd  à  voir 
opulation, 
les  trois 
ets  de  la 
isés pour 
enquête, 
ltés  de  la 
ièrement 

   
 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
                       Eva
Figure
La  fig
EPP 
 
b. Le ca
 
Tablea
Rural 
Urbain
Total 
 
L’abs



 
%
%
%
%
%
%
%
Sans 
réforme
Co
10%
8%
aluation de la situ
e 7 : Taux me
gure  7  mont
en milieu ur
as des CEG 
u 18 : Taux d
  
San
Réf
Ens

San
Réf
Ens
San
Réf
Ens
sentéisme de
Une baisse
Un pource
En milieu u
Réforme
ollège
Urb
11%
13%
uation des Ecole
ensuel d’abs
tre  une  asce
bain. En mili
d’Absentéism
ns réforme 
orme 
emble 
ns réforme 
orme 
emble 
ns réforme 
orme 
emble 
es élèves de
e de 1% entr
entage stable
urbain une t
Sans 
réforme
R
EPP
ain
18%
22%
2007‐2008
es Primaires Pub
sentéisme de
ension  du  tau
eu rural, le t
me des élève
2007‐200
8% 
2% 
7% 
10%
11%
10%
9% 
9% 
9% 
s CEG marqu
re 2007‐2008
e de 8% en m
endance lég
Réforme S

24%
8%
28%
2008‐2009
bliques et Collège
es élèves selo
ux  d’absenté
taux d’absen
es des CEG se
08  2008‐2
8%
3%
7%
8%
11%
8%
8%
9%
8%
ue : 
8 et 2008‐20
mars 2010 au
èrement à la
Sans 
forme
Réfo
Collège
%
2%
6%
9 2009‐201
es Publics en pér
on les enseig
éisme  depuis
téisme est p
elon les ense
2009 
2009
(mo
ma
%  6
%  4
%  6
%  8
%  13
%  9
%  7
%  12
%  8
09 ; 
u moment de
a baisse. 
orme San
réform
Rural
16%
4%
10
riode de crise     
gnants 
s  2007‐2008
plus fluctuant
eignants 
‐2010 
is de 
ars) 
6% 
4% 
6% 

3% 


2% 

e l’enquête ; 

me
Réform
EPP
18%
19%
19
               78 

8  dans  les 
t. 
e
9%
   
 
 
 
                       Eva
Les 
com
car i
La  h
pour
d’im
par l
finan
la  sc
infor
 
c. Les c
 
Géné


 
En 2
les m
mars
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
aluation de la situ
élèves  des 
parativemen
ls sont plus c
ausse  de  2%
r  le  CEG  réf
plantation d
a crise et les
ncièrement l
colarisation 
rmel.  
causes de l’a
éralement : 
Les  périod
mois de m
Le  pic  est 
durant  les
exposés  a
« maitso a
Figure 8 : Pé
009, au pic h
mois critique
s 2010, l’abs
 
Sept Oct
0%
1%
9
1%
2%
uation des Ecole
CEG  totalise
nt  aux  élèves
conscients de
%  du  taux  d’
forme  de  No
du CEG, frapp
s pertes d’em
es familles. 
de  leurs  en
absentéisme
des  d’absenc
mars ;  
invariablem
s  mois  de  j
aux  aléas  cli
ahitra » (péri
ériode d’abse
habituel d’ab
es de la crise
entéisme ten
Nov Déc Jan
%
22%
31%
8%
21%
es Primaires Pub
ent  un  pour
s  des  EPP. Le
es enjeux de
absentéisme
osy  Be  est  l
pée par la cr
mploi en con
Les parents 
nfants.  Ces 
 des élèves s
ce  des  élève
ment  atteint,
anvier  et  fé
matiques,  a
ode de soud
ence des élèv
bsentéisme d
 (mars et av
nd vers le ta
nv Fév Mar
%
25%
10%
32%
27%
10
bliques et Collège
rcentage  d’a
eur  motivati
e l’école dans
e  remarqué 
ié  à  la  conjo
rise de 2009
nséquence, o
d’élèves ont
derniers  on
selon les ens
es  s’étalent  e
  pour  les  tro
évrier.  Ils  co
ux  épidémie
dure agricole
ves selon les
des élèves (j
vril). Au mom
ux de 2008‐2
Avr Mai Ju
2%
0%
1%
0%
0% 0%
es Publics en pér
absentéisme
on  aux  étud
s leurs persp
en  mars  201
oncture  éco
. Le secteur 
ont, selon les
t été moins e
nt  rejoint  le
seignants 
entre  le  moi
ois  années  s
orresponden
es  palustres
).  
s enseignants
anvier et fév
ment du pass
2009. 
uin
%
0%
200
200
200
riode de crise     
e  relativeme
des  est  plus  r
pectives d’av
10,  en  milie
onomique  de
du tourisme
s enseignant
en mesure à
e  marché  d
is  de  novem
scolaires  suc
nt  aux  mois 
s,  au  phénom
 

vrier), se son
sage de l’enq
7‐2008
8‐2009
9‐2010
               79 
ent  faible 
réfléchie, 
enir.
u  urbain, 
e  la  zone 
e, sinistré 
s, affaibli 
 soutenir 
du  travail 
bre  et  le 
ccessives, 
les  plus 
mène  du 
nt ajoutés 
quête, en 
   
Table
 
 
                       Eva
 
eau 19 : Tau
En  2
20% 




 
Cepe


aluation de la situ
x mensuel d’
ALAOTRA 
AMORON
ANALAMA
ATSIMO A
ATSINANA
BETSIBOK
BOENY 
DIANA 
IHOROMB
MATSIATR
SOFIA 
VAKINANK
2008‐2009,  l
sont implan
La région d
La région 
30% ; 
La région d
La région d
de 21%. 
endant : 
La  région 
2008‐2009
de rue, de
La  région
alimentair
taux  le  plu
élèves vaq
 
uation des Ecole
’absentéism
 selo
 
MANGORO 
'I MANIA 
ANGA 
ANDREFANA 
ANA 

BE 
RA AMBONY 
KARATRA 
ENSEMBLE 
es  établisse
ntés dans: 
d’Amoron’i M
de Matsiatra
d’Atsinanana
d’Atsimo And
Analamanga
9 alors que s
s barrages e
n  Atsimo  A
re,  enregistre
us  élevé  pou
quent à des t
es Primaires Pub
e par région
on les enseign
2
ments  enre
Mania (Ambo
a Ambony (F
a (Toamasina
drefana (Sak
a  présente 
son milieu ur
t des pertur
Andrefana  (S
e en 2009‐20
ur  l’année  (2
travaux rému
bliques et Collège
 des élèves d
nants 
007‐2008 
8% 
20% 
16% 
19% 
18% 
12% 
18% 
15% 
16% 
21% 
18% 
13% 
17% 
gistrant  un 
ositra) avec u
Fianarantsoa
a) avec un ta
karaha et Tol
un  taux  d’ab
rbain a été le
bations de la
Sakaraha  et
010, au mom
29%).  Selon 
unérateurs à
es Publics en pér
des EPP et de
2008‐2009 
7% 
30% 
19% 
21% 
22% 
12% 
20% 
15% 
19% 
30% 
15% 
12% 
19% 
taux  d’abse
un taux d’ab
a) avec un ta
aux d’absent
liara) avec un
bsentéisme 
e théâtre act
a voie publiq
t  Toliara)   
ment du pas
les  enseigna
 la demande
riode de crise     
es CEG confo
2009‐2010 
(mois de 
mars 2010) 
18% 
23% 
19% 
29% 
19% 
27% 
19% 
16% 
16% 
22% 
14% 
14% 
19% 
entéisme  sup
bsentéisme d
aux d’absent
éisme de 22
n taux d’abse
moindre  de
tif des manif
ue ; 
à  forte  in
sage de l’en
ants  de  la  ré
e des parents
               80 
ondus 
périeur  à 
de 30% ; 
éisme de 
%, 
entéisme 
e  19%  en 
estations 
nsécurité 
quête, le 
égion,  les 
s. 
   
 

66
Voir en a
67
Le khat e
coca où les
68
Concomb
                       Eva
 
Si  la 
ense
diffic


 
Les  e
élève






annexes Figure 4
est une espèce d’
feuilles fraîches
bre de mer ou ho
0,0%
5,0%
10,0%
15,0%
20,0%
25,0%
30,0%
aluation de la situ
 
Figure 9 : M
  maladie  jus
eignants men
cultés de leu
Le problèm
Les raisons
enseignants 
es à cause :  
Des cas de
au CEG Ha
Des  cas  d’
Be) qui s’a
Du  travail 
l’EPP d’An
Du  peu  d’
(Commune
De  l’accès
enfants.  P
s’absenten
 

45
’arbuste cultivé d
sont mâchées com
lothurie, produit
%
%
%
%
%
%
%
14,4%
28,0%
12,9%
25,
uation des Ecole
Motifs d’abse
stifie  l’absen
ntionnent de
r famille: 
me financier 
s familiales n
rapportent 
e grossesse d
aute Ville d’A
’activités  illic
adonnent au 
saisonnier  a
dohan’Ilakak
intérêt  à  un
e Urbaine d’
s  à  l’argent  f
Par  exemple,
nt régulièrem
dans toute la péni
mme stimulant co
des fonds marins
%
26,1%
2,4%
1
,7%
28,3%
2,9%
es Primaires Pub
ence des élèv
nce  des  élèv
eux raisons p
des ménage
non explicite
également 
des élèves‐fil
Antsohihy, au
cites,  tel  le  c
commerce d
avec  les  pare
ka (Ihosy) ; 
e  matière  p
Antananariv
facile  par  la 
,  les  élèves 
ment les jour
nsule arabique. I
omparable à l’am
s consommable et
1,1% 1,1%
1,9
% 1,8%
0,4%
bliques et Collège
ves selon les 
ves  selon  70
principales d’
es (28%) ;  
es (26%). 
une  fréquen
lles, par exem
u CEG Anjiam
cas  des  élève
du khat67 et
ents,  tels  les
articulière,  t
vo) ; 
proximité  d
de  l’EPP  ru
rs de marché
l fait l’objet d’un
mphétamine.
t très prisé par le
9%
6,8%
3,0%
1,8%
6,7%
3,
es Publics en pér
enseignants
%  des  citati
’absentéisme
nce  accrue  d
mple au CEG
mangirana (A
es  du  CEG  d’
t du concomb
s  cas  de  l’EP
tel  le  cas  du
de  pôles  d’é
rale  de  Mah
é. 
n usage rituel anc
marché asiatique
3,3%
12,0%
8%
2,9%
12,
riode de crise     

ons  des  élèv
e des élèves 
de  l’absenté
G de Ranohir
Antsohihy) ; 
’Andavakoto
bre de mer6
PP  Miary  (To
  CEG  d’Anal
échange  inte
haboboka  (S
cestral semblable
e en particulier ch
,7%
2007‐2
2008‐2
2009‐2
               81 
 
ves
66
,  les 
liées aux 
isme  des 
a (Ihosy), 
oko  (Nosy 
8 ; 
liara),  de 
amahitsy 
rdits  aux 
Sakaraha) 
à celui de la
hinois.
2008
2009
2010
   

 

69
Voir en a
                       Eva
d. L’abs
Quan
d’en
d’alle
heur
 
Les a



 
Fi
La  m
fréqu


Dans
dans
dépl
d’en
 
En conc
 
 L’
d
 L’
é

annexes Figure 50
aluation de la situ
sentéisme d
nt aux ensei
seignement.
er en ville p
res d’enseign
autres motifs
La maladie
Les raisons
Les déplac
igure 10 : Mo
majorité  des 
uence des ab
73% des e
17% des e
s  les  CEG  d’A
s  la  comm
acement  da
seignement.
clusion : 
’absentéism
ans les EPP e
’absentéism
ducatif néce

0
0%
5%
10%
15%
20%
25%
uation des Ecole
des enseigna
gnants, leur
.  Dans  les  zo
our toucher 
nement. 
s d’absence d
e (24%), 
s familiales (
cements pou
otifs d’absen
enseignants
bsences due
nseignantes 
nseignantes 
Antananariv
mune  urbain
ans  le  plus 
.  
e  des  élève
et les CEG su
e  demeure 
essitant un ap
es Primaires Pub
nts 
 absentéism
ones  rurales
leurs salaire
des enseigna
(24%), 
ur affaires ad
nce des ense
s
69
  des  EPP  s
s à leurs obli
sont mariée
sont célibat
o  Atsimondr
ne  d’Antana
fort  de  la
es  et  des  en
ur les trois an
une  cause  la
pproche app
bliques et Collège
e se distingu
s  les  enseign
es. Cette abs
ants sont : 
ministrative
eignants selo
 
sont  des  fem
igations fam
es ; 
taires. 
rano,  une  m
anarivo  Ren
  crise  ont 
nseignants  e
nnées scolair
atente  de  no
profondie du
es Publics en pér
ue par le no
nants  sont  o
sence est co
s (18%).  
n les chefs d
mmes,  ce  qu
iliales : 
majorité  des 
nivohitra.  L
causé  des 
st  un  param
res ; 
on  performa
 phénomène
riode de crise     
n respect de
obligés,  chaq
mptabilisée 
d’établisseme
ui  justifie  en 
enseignants 
Leurs  difficu
arrêts  invo
mètre  quasi‐
ance  dans  le
e; 
2007‐2
2008‐2
2009‐2
               82 
es heures 
que  mois, 
sur leurs 
 
ent 
partie  la 
résident 
ultés  de 
olontaires 
‐constant 
système 
008
009
010
   

2.
 

Ru
Ur
To
                       Eva
2.5. LA SITU
En  2008
une hau
 
A  ce  su
durant 
un  nom
2008‐20
leurs élè
 
a. Le ca
L’évo
2007
 
Les b


 
La cr
 
Tableau
 
ural 
Sans 
Réfo
Total
rbain 
Sans 
Réfo
Total
otal 
Sans 
Réfo
Total
aluation de la situ
 L
d
c
 D

fi
 
UATION DES 
8‐2009,  les  r
usse par rapp
ujet,  des  ens
les entretien
mbre  très  ap
009. Certains
èves.  
as des EPP 
olution  du  ta
7‐2008 et 20
bons résultat
Par  la  mis
2008‐2009
Par  l’élabo
dont l’obje
passer  à 
qualificatio
rise de 2009 
u 20 : Taux d
Réforme 
rme

Réforme 
rme

Réforme 
rme

uation des Ecole
es  causes  de
e  la  vie  éco
rise politique
Devant  les  di
évèlent  être
inanciers eng
ELEVES EN F
résultats  aux
port à l’anné
seignants  de
ns qu’ils ne b
ppréciable  de
s ont toutefo
aux  de  réuss
08‐2009.  
ts à l’examen
se  en  place 
9, sur la base
oration  des  s
ectif est de d
l'étape  suiv
on et pour ê
est passée a
e réussite à 
Ensem
2007‐2008 
66%
59%
64%
71%
63%
69%
68%
61%
66%
es Primaires Pub
e  l’absentéis
nomique  et 
e, …) ainsi qu
fficultés  de 
e  les  plus  c
gagés par leu
FIN DE CYCLE
x  examens  d
ée scolaire pr
e  la  classe  de
boudaient pa
e  leurs  élèv
ois confié qu
site  à  l’exam
n du CEPE se
d’une  organ
e de la pédag
sujets  d’exam
définir les co
vante  de  so
tre préparé 
au travers de
l’examen du
mble
2008‐2009 
77%
89%
80%
79%
83%
80%
78%
86%
80%
bliques et Collège
sme  sont  dir
sociale  (mal
u’aux aléas c
leurs  condit
conscients  d
urs parents p
E SCOLAIRE
de  fin  de  cyc
récédente. 
e  CM2  ou  d
as leur plaisi
es  aux  exam
u’ils n’étaient
men  du  CEPE
e justifient :
nisation  effic
gogie par les 
men  de  CEPE
ompétences 
on  parcours
à l'apprentis
e ce dispositif
u CEPE par ca
Fi
2007‐2008
68%
63%
67%
68%
53%
64%
68%
58%
65%
es Publics en pér
rectement  lié
ladie,  insécu
climatiques ; 
ions  de  vie, 
de  leur  aven
pour leur sco
cle  (CEPE  et 
de  la  classe  d
r d’avoir « s
mens  de  fin 
t pas dupes 
  de  2008‐20
cace  des  exa
compétence
E  en  2008‐2
nécessaires 
s  scolaire,  p
ssage tout au
f. 
atégorie et p
lles
2008‐2009 
81%
87%
82%
78%
79%
78%
79%
83%
80%
riode de crise     
ées  aux  conj
urité  aliment
les  élèves  d
nir  et  des 
olarisation. 
BEPC)  ont  e
de  3
ème
  ont 
orti » (« nam
de  cycle  de
du « bon » n
009  est  de  2
amens  dès  la
es ; 
009  guidée 
à chaque él
pour  accéde
u long de la v
ar genre 
Ga
2007‐2008
63% 
55% 
60% 
72% 
61% 
69% 
68% 
58% 
65% 
               83 
jonctures 
taire,  une 
e  CEG  se 
sacrifices 
nregistré 
répondu 
moaka »)  
e  l’année 
niveau de 
1%  entre 
a  rentrée 
par  l’APC 
ève pour 
er  à  une 
vie. 
arçons
8  2008‐200
73%
88%
77%
80%
82%
81%
77%
85%
79%
09 
   
 
Ta
Rural 
Urbain 
Total 
La base des
 
                       Eva
Selo
2007


Selo


 
Ces d
des 
enco
 
Le  ta
sur le
bleau 21 : Ev
 
Sans Réform
Réforme 
Total 
Sans Réform
Réforme 
Total 
Sans Réform
Réforme 
Total 
s calculs repose su
 
Cette




L’évo
est  r
des a
aluation de la situ
n les milieux
7‐2008 prése
En  milieu 
une hauss
En  milieu 
meilleur sc
n les genres,
Les  filles  l
15% contr
Les garçon
données trad
élèves  en  f
ourageant po
ableau  ci‐des
es deux grou
volution du t
2008‐20
vs 200
2008
e  ‐1%
‐4%
‐2%
e  3% 
0% 
2% 
e  1% 
‐2%
0% 
ur les effectifs de
e évolution p
En milieu 
réformes, 
En milieu u
Pour les fi
Pour  les  f
évolution 
 
olution posit
relative  à  un
archives des 
 
uation des Ecole
x, le taux de 
ente: 
rural,  une  h
e de 30%; 
urbain,  une
core avec 20
, ce taux mo
égèrement 
re 14% pour 
ns des EPP ré
duisent l’eff
fin  de  cycle 
our les EPP d
ssous  présen
upes d’année
taux d’Inscrip
Ensemble
009 
07‐

2009‐2
vs 20
200
  ‐1%
  7%
  1%
3%
0%
2%
1%
  3%
1%
es élèves de CM2
présente les 
rural, elle es
urbain, elle e
lles, dans l’e
filles  des  EPP
du taux d’ins
tive du taux d
n  mouvemen
établisseme
es Primaires Pub
réussite à l’e
ausse  de  16
e  hausse  mo
0%de hausse
ntre : 
plus  perform
les garçons ;
éformes don
icacité de la 
primaire,  l’
du milieu rura
nte  l’évolutio
es. Il révèle u
 
ption à l’exam
2010 
008‐
09 
2008‐
vs 20
20
% ‐1
% ‐4
% ‐2
% 5%
% ‐2
% 3%
% 2%
% ‐3
% 1%
 des EPP réforme
détails suiva
st de 1%, ave
est de 2%, 
nsemble, ell
P  réformes  e
scription à l’
d’inscription
nt  sensible  d
ents scolaires
bliques et Collège
examen du C
%,  en  partic
oindre  de  1

mantes  que 

nant dans l’e
méthode AP
efficience  d
al. 
on  du  taux  d
une évolutio
men du CEPE
Filles
‐2009 
007‐
08 
2009
vs 2
20
1% 0
4% 8
2% 2
% 4
2% 6
% 5
% 2
3% 6
% 3
es et sans réform
ants :  
ec en particu
e est de 3% 
en  milieu  ru
examen du C
n à l’examen 
de  populatio
s.  
es Publics en pér
CEPE en 200
ulier  dans  le
1%,  les  EPP
les  garçons 
ensemble les
PC pour éval
es  EPP  réfo
d’inscription
n de 1% en 2
E par catégo
9‐2010 
2008‐
009 
2008
vs 
2
0% ‐
8% ‐
2% ‐
4% ‐
6% ‐
5% ‐
2% ‐
6% ‐
3% ‐
e
ulier un bond
contre 1% p
ural,  elle  est
CEPE.  
du CEPE pou
ons  et  dépen
riode de crise     
8‐2009 par r
es  EPP  réform
P  réformes  f
avec  une  h
s meilleurs sc
luer les com
ormes,  le  re
  à  l’examen 
2009‐2010. 
rie et par ge
Garçons 
8‐2009 
2007‐
2008 
200
vs
2
‐2% 
‐3% 
‐3% 
‐2% 
‐2% 
‐2% 
‐2% 
‐2% 
‐2% 
d de 7% pou
our les garço
t  de  8%,  la  m
ur l’année 20
ndante  de  la
               84 
rapport à 
mes  avec 
faisant  le 
ausse  de 
cores  
pétences 
ndement 
du  CEPE 
nre
09‐2010 
s 2008‐
2009 
‐3%
6%
‐1%
5%
‐6%
2%
1%
0%
1%
ur les EPP 
ons, 
meilleure 
009‐2010 
a  fiabilité 
   

Ru
Ur
Tot
 
 
                       Eva
 
b. Le ca
L’évo
scola
Selo
2008



 
L’évo
aux b
 
Tableau
 
ral 
San
bain 
San
tal 
San
Les  é
leurs
Par 
cont
 
Pour
basé
com
Les t
aluation de la situ
as des CEG 
olution  du 
aire 2007‐20
n les milieux
8‐2009 par ra
Une hauss
Une  hauss
dans  les  C
avec une h
L’unique  o
milieu rura
olution  impo
bons résulta
u 22 : Taux d
ns Réforme 
Réforme 
Total 
ns Réforme 
Réforme 
Total 
ns Réforme 
Réforme 
Total 
élèves  de  CE
s parents du
ailleurs,  des
temporains o
r  la  présente
é  sur  l’effect
pte des nouv
taux supérieu
 
uation des Ecole
taux  de  réu
008 et l’anné
x et les genre
apport à 200
se de 10% en
se  vertigineu
CEG  sans  réf
hausse de 12
ombre  de  ba
al dans les C
ortante  du  t
ts obtenus p
e réussite à 
Ense
2007‐2008
75,0% 

75,0%
33,8% 
36,8%
34,5%
54,4% 
36,8%
51,9%
EG  sont  cons
rant toute le
s  questions 
ont été propo
e  évaluation
tif  de  la  clas
velles inscrip
urs à 100% p
es Primaires Pub
ussite  à  l’ex
e scolaire 20
es, l’évolutio
07‐2008 prés
n milieu rura
use  de  80% 
forme.  Les  fi
24% contre 7
aisse  de  l’or
EG sans réfo
aux  de  réuss
par le milieu 
l’examen du
mble
2008‐2009
79,4% 
92,6%
82,7%
63,4% 
54,5%
62,2%
68,8% 
73,5%
69,6%
scients  de  le
eur scolarité.
faisant  app
osées aux élè
,  le  calcul  d
sse  de  3ème
ptions en cou
proviennent 
bliques et Collège
xamen  du  B
008‐2009.  
on du taux de
sente: 
l ; 
en  milieu  u
illes  sont  plu
76% pour les 
rdre  de  0,7%
orme.  
site  à  l’exam
urbain.  
 BEPC par ca
F
2007‐2008
66,7% 
.
66,7%
31,1% 
37,3%
32,7%
48,9% 
37,3%
47,2%
eur  avenir  et
 Aussi n’ont‐
pel  à  l’esprit
èves en mat
u  taux  d’ins
e  en  début  d
urs d’année s
de ce mode 
es Publics en pér
BEPC  est  de
e réussite à 
urbain,  avec 
us  performa
garçons ; 
%  s’observe 
men  du  BEPC
atégorie et p
Filles
8 2008‐200
78,1% 
96,1% 
82,6% 
69,6% 
54,9% 
67,5% 
72,5% 
75,5% 
73,0% 
t  de  l’invest
‐ils pas eu le 
t  analytique
ière histoire
cription  à  l’e
d’année  sco
scolaire. 
de calcul.  
riode de crise     
e  34%  entre
l’examen du
88%  de  pro
ntes  que  les
chez  les  ga
C  en  2008‐20
ar genre 
09  2007‐20
85,1%

85,1%
37,1%
36,2%
36,9%
57,7%
36,2%
55,0%
issement  en
 droit de fail
  sur  des  su
.  
examen  du 
olaire  et  ne 
               85 
e  l’année 
u BEPC en 
ogression 
s  garçons 
rçons  du 
009  tient 
Garçons
08 2008‐20
%  82,5%
90,5%
%  84,5%
%  65,3%
%  54,0%
%  63,6%
%  71,0%
%  72,2%
%  71,2%
ngagé  par 
lir. 
ujets  très 
BEPC  est 
tient  pas 
009

%
%

%
%

%
%
   
 
Rura
Urb
Tota
 
                       Eva
Tableau 
 
al 
Sans 
réforme
Réform
Total 
ain 
Sans 
réforme
Réform
Total 
al 
Sans 
réforme
Réform
Tota
Sur l



Ce  t
ense
 
Le ta




 
Entre
d’ins


Les C
et un
raiso


aluation de la situ
23 : Taux d’
2007‐
2008 

99,4% 
e  . 
99,4% 

97,3% 
e  99,6% 
97,8% 

98,2% 
e  99,6% 
l  98,4% 
es trois anné
98,4% en 2
99,1% en 2
85,8%.en 2
aux  pour  l’a
emble. 
ableau 23 rév
Le  CEG  ré
scolaires 2
Il  est  le  se
l’année 20
Le  CEG  e
(Sud/Nord
La  localité
poursuivre
e  l’année 
scription à l’e
Elle est de
Elle est de
 
CEG sans réf
ne sortie pré
ons demeure
Le  repli  v
conséquem
Les  droits
candidats 
uation des Ecole
Inscription à
Ensemble 
2008‐
2009 
2
2
98,6%  9
120,5% 10
104,1% 9
96,3%  6
95,9%  9
96,3%  7
97,1%  8
108,2% 9
99,1%  8
ées, le taux d
2007‐2008, 
2008‐2009, 
2009‐2010. 
année  2009‐
vèle des taux
éforme  d’An
2008‐2009 un
eul  à  fournir 
009‐2010 ; 
st  situé  au 
d/Est/Ouest)
é  d’Anjiaman
e leur cursus
2008‐2009 
examen du B
e ‐31% dans l
e ‐34% pour l
forme conna
ématurée de
ent essentiel
vers  le  milie
mment à la c
s  d’examen,
à s’inscrire;
es Primaires Pub
 l’examen du
009‐
2010 
2007
2008
8,1%  101,3
00,0% . 
8,5%  101,3
6,5%  96,9%
9,3%  99,2%
3,1%  97,4%
2,3%  98,8%
9,7%  99,2%
5,8%  98,8%
d’inscription 
2010  présen
x supérieurs 
njiamangiran
n taux d’insc
un  taux  de 
carrefour  d

ngirana  abrit
s jusqu’au ba
et  l’année
BEPC est de 1
es CEG sans 
es filles des 
issent une h
es filles en fin
lement d’ord
u  rural  des 
crise entraîne
,  discrimina
bliques et Collège
u BEPC par c
Filles 
7‐

2008‐
2009 
% 97,9% 
110,9%
% 101,2%
%  97,9% 
%  97,5% 
%  97,8% 
%  97,9% 
%  104,2%
%  99,0% 
à l’examen d
nte  une  dim
à 100% en C
na  (Antsohih
cription à l’ex
100%  d’insc
d’un  import
te  un  lycée 
accalauréat.
e  2009‐2010
13% et prése
réforme en 
CEG sans réf
émorragie d
n de cycle sa
dre financier
familles  urb
e les élèves à
ants  d’après
es Publics en pér
atégorie et p
2009‐
2010 
200
20
99,4%  96,
100,0%
99,5%  96,
64,8%  101
98,6%  100
71,5%  101
82,1%  99,
99,3%  100
85,5%  99,
du BEPC est 
minution  d’en
CEG réforme 
hy)  présenta
xamen du BE
ription  à  l’ex
tant  mouvem
et  attire  le
0,  l’évolutio
ente les nuan
milieu urbai
forme en mi
de leurs élève
ans passer l’e
r : 
baines  ayan
à changer de
s  les  paren
riode de crise     
par genre 
Garçons
07‐
008 
2008‐
2009 
,6%  96,4% 
.  127,3%
,6%  104,1%
1,2%  96,5% 
0,0%  94,0% 
1,0%  96,1% 
,5%  96,5% 
0,0%  110,7%
,6%  99,0% 
de : 
nviron  13% 
en milieu ru
ait  pour  les
EPC de 120, 5
xamen  du  B
ment  de  po
s  élèves  qu
on  du  tau
nces suivante
n ; 
lieu urbain. 
es en classe 
examen du B
t  perdu  leu
e lieu de rési
ts,  découra
               86 

2009‐
2010 
97,1% 
%  100,0%
%  97,7% 
70,0% 
100,0%
76,0% 
83,6% 
%  100,0%
86,9% 
dans  son 
ural : 
s  années 
5% ;  
EPC  pour 
opulation 
i  veulent 
x  global 
es : 
de 3ème 
BEPC. Les 
ur  emploi 
dence;  
agent  les 
   
Tab

En
Le
en
L’é
lis
 
                       Eva

En  so
qui  t
scola
 
bleau 24 : Ev
 
 
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
 
n conclusion,
es bons résu
ncourageant
 L’exame
des  suje
les deux
 L’exame
sujets  d
classe. 
évolution de
sent de façon
 Pour l’e
 Ces ten
du mois
au  gré 
négatifs
 La tend
ternir la
aluation de la situ
Les filles p
un examen
 
omme,  la  cr
tend  à  perd
aire. 
volution du t
Sans réforme 
Réforme 
Total 
Sans réforme 
Réforme 
Total 
Sans réforme 
Réforme 
Total 

ltats aux exa
s mais sont t
en  du  CEPE 
ets  d’exame
x années sco
en  du  BEPC 
d’examen  on
 
es taux d’insc
n différencié
examen au CE
dances s’exp
s de septemb
des  pérégrin
s de la crise d
ance régress
a valeur de ce
uation des Ecole
préfèrent rejo
n qu’elles es
ise  a  révélé 
re,  pour  cer
taux d’Inscrip
Ensem
2008‐
2009 vs 
2007‐
2008 
‐0,8% 
  
4,7% 
‐1,0% 
‐3,7% 
‐1,5% 
‐1,1% 
8,6% 
0,7% 
amens de fin
tributaires d
en  particulie
n (ce  change
olaires); 
a  été  passé 
nt  fait  davan
cription à l’e
e mais tradu
EPE, elle est 
pliquent par 
bre 2009 et 
nations  de  l
de 2009 ; 
sive de l’évo
et examen.
 
es Primaires Pub
oindre le ma
timent inuti
des  compor
rtains  paren
ption à l’exam
mble 
2009‐
2010 vs 
2008‐
2009 
2
20
2
2
‐0,5%  ‐
‐17,0% 
‐5,4%  ‐
‐30,9%  1
3,6%  ‐
‐24,1%  0
‐15,2%  ‐
‐7,9%  5
‐13,4%  0
n de cycle, C
e conditions
er  a  été  orga
ement  de  m
dans  des  co
tage  appel  à
examen du C
uisent une sit
de 1%, et po
un importan
le mois de l’
eur  famille 
lution du tau
bliques et Collège
arché du trav
le, selon les 
rtements  no
nts,  sa  valeu
men du BEPC
Filles 
2008‐
009 vs 
2007‐
2008 
200
2010
200
200
3,4%  1,5
   ‐9,8
0,1%  ‐1,7
1,0%  ‐33,
1,7%  1,1
0,4%  ‐26,
0,9%  ‐16,
5,0%  ‐4,7
0,2%  ‐13,
CEPE et BEPC
 différentes
anisé  en  app
méthode  rend
nditions  exc
à  l’analyse  q
CEPE et à l’ex
tuation com
our l’examen
nt mouveme
enquête en 
dans  leurs  t
ux d’inscripti
es Publics en pér
vail informel
enseignants
uveaux  face
r  de  couron
C par catégo
G
09‐
0 vs 
08‐
09 
2008
2009 v
2007
2008
5%  ‐0,2%
8%    
7%  7,8%
,8%  ‐4,6%
1%  ‐6,0%
,9%  ‐4,8%
,1%  ‐3,0%
7%  10,7%
,6%  ‐0,6%
C, enregistrés

pliquant  l’AP
d  inexacte  la
ceptionnelles
u’aux  conna
xamen du B
mune:  
n au BEPC, el
nt de popula
mars 2010, 
tentatives  d’
ion à l’exame
riode de crise     
 plutôt que d

  à  l’examen 
nnement  d’u
orie et par ge
Garçons 

vs 


2009‐
2010 vs 
2008‐
2009 
%  0,7% 
‐21,4% 
%  ‐6,2% 
%  ‐27,5% 
%  6,4% 
%  ‐20,9% 
%  ‐13,4% 
%  ‐9,7% 
%  ‐12,2% 
s en 2008‐20
PC  dans  l’éla
a  comparais
s  dans  le  sen
aissances  acq
EPC en 2009
le est de ‐13
ation entre la
emportant l
’échapper  a
en du BEPC r
               87 
de tenter 
du  BEPC 
un  cursus 
enre 
009, sont 
aboration 
son  entre 
ns  où  des 
quises  en 
9‐2010 se 
3,4% ; 
a rentrée 
es élèves 
ux  effets 
risque de 
   
 
2.

T
 
                       Eva
2.6. LE ROLE
L’évalua
leurs  m
afin d’a
  
a. Les h
 
 D
S

so
 
Tableau 25 : 
EPP
En
D
u
 
L’
in
 
S
2
la
aluation de la situ
E ET LA CHAR
ation  analyse
missions  d’en
mener les él
heures d’ens
Dans les EPP 
 
elon l’EPT, le
éforme sont 
ont à 32 heu
Heures d’en
 

Rural 
Sa

To
Urbain 
Sa

To
nsemble 
EPP 
Sa

Dans  les  EPP,
n maximum 
’évaluation 
nstable du no
 L’année
d’ensei
d’ensei
sans ré
 L’année
d’ensei
elon  les  ens
008‐2009 tro
a crise de 200
 Un  dé
mouve
uation des Ecole
RGE DES ENS
e  la  respons
nseignement
èves à termi
seignement
es normes d’
fixées à 27 
ures d’enseig
nseignement 
ans Réforme
éforme 
otal 
ans Réforme
éforme 
otal 
ans Réforme
éforme 
Total
,  les  chefs  d
de 27 heure
constate,  s
ombre d’heu
e  2008‐200
ignement  h
ignement pa
éforme en mi
e  2009‐201
ignement he
seignants,  la
ouve sa caus
09: 
érèglement 
ments de ru
es Primaires Pub
SEIGNANTS
abilité  des  e
,  d’encadrem
iner leur cyc
’heures d’en
heures et po
gnement heb
hebdomada
2007‐2008
27,23
27,00
27,17
27,45
27,20
27,39
27,36
27,11
27,30
d’établisseme
es d’enseigne
ur  les  trois
ures d’enseig
09  dessine
hebdomadai
ar semaine d
ilieu urbain ;
10  tend  v
ebdomadaire
a  baisse  du 
se dans l’add
des  horaire
e ; 
bliques et Collège
enseignants  d
ment  et  de 
le d’études.
nseignement
our les EPP r
bdomadaire.
aire dans les 
2008‐ 200
26,61
25,77
26,38
27,45
24,99
26,84
27,08
25,35
26,64
ent  donnent
ement hebdo
  années  sco
gnement par
e  en  géné
ire  par  ra
e l’année 20

vers  une 
e d’avant cris
nombre  d’e
dition de dér
es  des  cou
es Publics en pér
durant  la  cri
transmissio
t hebdomada
réformes à p
EPP selon le
09 2009‐ 20
27,22
26,23
26,96
27,38
26,92
27,27
27,31
26,60
27,13
t  un  minimu
omadaire co
olaires,  une
r semaine da
éral  un  c
apport  au 
007‐2008, ex
reprise  du 
se. 
enseignemen
règlements s
urs  en  mil
riode de crise     
ise  de  2009 
n  des  conna
aire pour les
partir de la C
es enseignant
010 









m  de  26  d’h
omptabilisées
e  tendance 
ns les EPP: 
reux  d’une
nombre 
ception faite
nombre 
nt  hebdoma
suivants vécu
ieu  urbain 
               88 
à  travers 
aissances 
s EPP non 
M1, elles 
ts 
heures  et 
s. 
générale 
e  heure 
d’heures 
e des EPP 
d’heures 
adaire  en 
us durant 
dû  aux 
   


 
 
T
 
                       Eva
 
C
m
Rural 
Urbain
C
sa
sa
re
 
 D
Tableau 27 : 
Rural 
Urbain 
Ensemble 
aluation de la situ
 Un dér
aux diff
 Un dér
 Un  dér
décisio
Cette  success
motivation de
Tableau 26 :
EPP 
Sans R
Réform

Sans R
Réform
Cependant  en
ans  réforme
atisfaisants  a
edoublemen
Dans les CEG 
Heures d’en
CEG 
Sans R
Réform
Total 
Sans R
Réform
Total 
CEG 
Sans R
Réform
 En  mili
d’ensei
 En  200
d’ensei
 En  200
d’ensei
uation des Ecole
èglement da
ficultés finan
èglement ad
règlement  d
ns venant de
sion  de  pertu
es enseignan
: Taux d’achè
Réforme 
me 
Réforme 
me 
n  2008‐2009
e  a  atteint 
aux  examen
nt entre 2008
seignement 
Réforme 
me 
Réforme 
me 
Réforme 
me 
Total 
eux  rural  et 
ignement he
08‐2009,  les
ignement pa
09‐2010,  ils 
ignement he
es Primaires Pub
ans les paiem
ncières grand
dministratif d
ans  le  fonct
es hiérarchie
urbations  en
nts. 
èvement du 
2007‐2008
96% 
96% 
95% 
92% 
9,  l’achèvem
un  taux  m
ns  en  fin  d’a
8‐2009 et 20
hebdomada
2007‐2008
20,38 
20,00 
20,36 
20,05 
19,33 
19,95 
20,22 
19,50 
20,15 
urbain,  la  t
ebdomadaire
s  CEG  en  g
ar semaine ;
perdent  en 
ebdomadaire
bliques et Collège
ments des sa
dissantes des
dû aux remo
ionnement 
es. 
ntraîne  une  b
programme 
2008‐2009
95% 
90% 
93% 
89% 
ent  du  prog
oyen  de  90
nnée  et  par
09‐2010. 
aire dans les 
2008‐ 2
19,79
20,00
19,80
19,98
19,33
19,90
19,88
19,50
19,85
endance  est
e ; 
énéral  ont 
moyenne  d
e. 
es Publics en pér
alaires des en
s parents d’é
us politiques
de  l’école  d
baisse  de  la 
dans les EPP

2009‐2
 (mois de
64%
54%
60%
58%
ramme  dans
0%,  corrobo
r  une  baisse 
CEG selon le
2009 200









t  à  la  baisse 
perdu  en  m
deux  heures
riode de crise     
nseignants F
élèves ; 
s ; 
û  à  la  confu
productivité

2010 
e mars) 




s  les  EPP  réf
oré  par  les 
de  1,8%  du
es enseignan
09‐ 2010 
16,96 
16,00 
16,92 
18,33 
15,00 
17,83 
17,64 
15,20 
17,40 
continue  de
moyenne  un
s  cinquante 
               89 
FRAM, dû 
usion  des 
é  et  de  la 
formes  et 
résultats 
u  taux  de 
ts 
es  heures 
ne  heure 
d’heures 
   


70
Voir en a
                       Eva
 
M
2
S
E
d
le
Le
d
v
b. L’enc
 
 D
Le
e

annexes Figure 59
aluation de la situ
Mais  la  chute
007‐2008 et
 Les mo
de  clas
ainsi m
 L’évolu
et  part
d’heure
 
ur les trois a
 En  200
milieu 
heures 
 En  200
d’ensei
de trav
 En  200
milieu 
n’orien
 Toutefo
revenu
d’ensei
s’instal
 
n général, la
es  heures  d’
eur mission d
es  chefs  d
’absentéism
ient étayer c
 
cadrement d
Dans les EPP 
e  niveau  d’i
st : 
 à 45% e
 à 35% e
 à un pe
 tous les
 

9
uation des Ecole
e  continue  d
t 2009‐2010 
odalités d’ap
sses  aux  CEG
moins d’obliga
ution de 1,6%
ticulièremen
es d’enseign
nnées succe
7‐2008,  75,2
urbain assur
par semaine
08‐2009,  la 
ignement. Le
vail a progres
09‐2010,  l’év
urbain démo
ntent pas ver
ois,  si  85%  d
  que  leur
ignement  du
ler.  
a majorité de
’enseigneme
d’éducateur.
d’établissem
e  dans  la  ru
ces affirmatio
des élèves 
nstruction  d
environ du n
environ du n
eu moins de 
s ESS sont au
es Primaires Pub
des  heures  d
présente des
plication de 
G  réformes, 
ations d’ense
% du taux d’in
nt  en  milieu
ement. 
essives, les en
2  %  des  ense
rent avoir rem
e ;  
tendance 
e nombre d’e
ssé de 7% en
volution  nég
obilise certai
rs d’autres ac
des  enseigna
r  métier  d
urant  les  jou
es enseignan
ent  par  une 
  
ent  ne  co
ubrique  « ab
ons émanant
des  enseigna
niveau du BE
niveau du cer
15% du nive
u moins du n
bliques et Collège
’enseigneme
s nuances: 
la réforme n
les  enseigna
eignement ;
nscription en
  rural  (6,3%
nseignants ré
eignants  en 
mpli le volum
générale  e
enseignants 
nviron ;  
gative  du  tau
ns enseigna
ctivités de so
ants
70
  affirm
d’enseignant
urs  ouvrable
nts des CEG j
perte  de  mo
omptabilisen
sence ».  Tou
t des directe
nts  en  EPP 
PC; 
rtificat d’apt
eau du bacca
niveau Bacc+
es Publics en pér
ent  observée
ne laissent p
ants  de  ces  é
nregistré dan
%)  n’occasio
éagissent dif
milieu  rural 
me horaire ré
est  à  la  réd
ne respecta
ux  d’inscript
nts que les c
outien pédag
ment  n’avoir 
t,  la  dimin
es  (du  lundi 
justifie cette
otivation  de 
nt  pas  cett
utefois,  aucu
eurs.  
réforme  et  e
itude à l’ens
lauréat ; 
1. 
riode de crise     
e  dans  les  C
lus que deux
établissemen
ns les CEG (ta
nne  pas  un
fféremment 
et  86,5%  de
églementaire
duction  des
nt pas les ob
ion  dans  les
chefs d’établ
gogique ; 
d’autres  so
nution  des 
au  vendred
 tendance à 
leur  part  vis
te  forme 
une  quantific
en  EPP  sans
eignement (
               90 
CEG  entre 
x niveaux 
nts  ayant 
ableau 9) 
n  surcroît 
:  
e  ceux  en 
e de 27,5 
s  heures 
bligations 
s  CEG  en 
issement 
ources  de 
heures 
i)  tend  à 
la baisse 
s‐à‐vis  de 
déguisée 
cation  ne 
  réforme 
CAE/EB); 
                          Eva
Le

e
Le
in
Tableau 2
Ru
Urb
Ens
D
a
Le
n
0%
10%
20%
30%
40%
50%
aluation de la situ
es  normes  e
éforme  sont
nseignant po
Figure
e  tableau 
nformations 
 Les  EP
avec un
 Les EPP
enseign
28 : Nombre 
EP
ral 
bain 
semble EPP 
Dans  le  table
vec un écart
es  directeu
otamment p
 Une ba
%
%
%
%
%
%
uation des Ecole
en  capacité 
t  définies  p
our sa sectio
e 11 : Niveau
ci‐dessous 
fournies par
P  sans  réfo
ne moyenne 
P réformes s
nant. 
d’élèves par
PP
Sans Réform
Réforme
Total 
Sans Réform
Réforme
Total 
Sans Réform
Réforme
Total
eau  29,  les  d
t allant de 10
rs  et  les  e
pour les EPP 
aisse continu
EP
es Primaires Pub
et  gestion 
par  l’EPT  au
on. En 2007, 

 d’instructio
livre  le  no
r les enseigna
rme  respect
de 51 élève
ont plus surc
 
r enseignant 
2007‐2
me 52
59
54
me 53
42
51
me 53
50
52
 
irecteurs  d’E
0 élèves par m
enseignants 
réformes en
e du ratio es
PP Sans réform
bliques et Collège
des  classes
u  moins  25 
le ratio élève
ns des ensei
 
 
ombre  d’élè
ants des EPP
tent  la  limit
s par enseign
chargées ave
dans les EPP
2008 200
EPP  donnent
maître. 
 
livrent  un 
n milieu urba
st rapportée 
me EPP R
es Publics en pér
  dans  les  E
et  au  plus 
es‐maître éta
gnants dans
èves  par  en
P eux‐mêmes
te  supérieur
nant ; 
ec une moye
P selon les en
8‐2009 2
49
65
53
51
44
50
50
54
51
t  un  ratio  él
constat  dif
in : 
par les direc
éforme
riode de crise     
PP  réforme
50  élèves 
ait de 57 élè
 les EPP 
nseignant  s
s : 
re  définies  p
enne de 54 é
nseignants 
2009‐2010 
50 
61 
53 
50 
58 
52 
50 
59 
52 
èves‐maître 
fférent  de 
cteurs, 
               91 
s  et  non 
pour  un 
ves. 
selon  les 
par  l’EPT 
lèves par 
moindre 
ce  ratio, 
   
 
 
                       Eva
C
a
sc
la
Tablea
Ru
Ur
To
 
E
a
Tableau 
 
Rural 
Urbain 
Total 
E
s’
aluation de la situ
 Une ha
 
Cette  différen
dministratif 
colaires à la 
a recherche d
au 29 : Ratio
 
ural 
San
Réf
Tot
bain 
San
Réf
Tot
tal 
San
Réf
Tot
n  général,  le
ux objectifs 
 Au recr
en  20
représe
2010; 
 A une a
dans  le
parents
année ;
30 : Ratio no
sur la base
Sans Réform
Réforme 
Total 
Sans Réform
Réforme 
Total 
Sans Réform
Réforme 
Total 
 
n  somme, 
’améliore lég
 
uation des Ecole
ausse continu
nciation  de 
causé  par 
suite de la c
des causes a
o élèves par e
remplis 
ns Réforme
forme 
tal 
ns Réforme
forme 
tal 
ns Réforme
forme 
tal 
e  ratio  élève
de l’EPT grâc
rutement co
08‐2009   e
entent  12% 
arrivée de no
es  EPP  réfor
s  qui  rappor

ouveaux ens
e des formul
me 
me 
me 
l’état  d’enc
gèrement m
es Primaires Pub
ue du ratio e
statistiques 
les  changem
crise de 2009
dministrativ
enseignant d
par les chefs
2007‐2008
47,2
47,2
47,2
48,7
48,2
48,6
48,0
47,8
47,9
es  par  maîtr
ce : 
nséquent d’e
t  en  2009
du  total  des
ouveaux ens
rmes  en  200
rtent  la  hau
eignants FRA
laires rempli
2007‐2008 
62,5%
66,7%
63,3%
50,0%
63,3%
55,7%
56,3%
64,2%
58,9%
cadrement 
malgré la crise
bliques et Collège
est dégagée p
est  à  mettre
ments  surve
9. L’évaluatio
ves. 
dans les EPP 
s d’établissem
2008‐2009
44,8
40,8
43,8
47,4
32,5
42,8
46,1
36,1
43,3
e  dans  l’ens
enseignants
9‐2010.  Les 
s  enseignants
eignants FRA
08‐2009  et  e
sse  de  leurs
AM vs nouve
s par les che
2008‐20
80,1%
20,0%
68,0%
79,6%
40,0%
65,5%
79,8%
34,3%
66,5%
des  élèves 
e de 2009. 
es Publics en pér
par les ensei
e  sur  le  com
nus  au  sein
on n’est pas 
sur la base d
ment  
9 2009‐201
42,3 
43,8 
42,6 
45,3 
39,2 
43,5 
43,8 
41,1 
43,1 
semble  des  E
FRAM dans 
nouveaux 
s  en  2008‐20
AM (4% du to
en  2009‐201
s  cotisations
eaux enseign
efs d’établiss
009  200
% 6
% 5
% 6
% 6
% 5
% 6
% 6
% 5
% 6
des  EPP  p
riode de crise     
gnants. 
mpte  du  dérè
n  des  établis
allée plus av
des formulair
10 
EPP  tend  à  r
les EPP sans
enseignant
009  et  14% 
otal des ense
10,  confirmé
s  FRAM  dura
ants dans le
ement 
09‐2010 
67,8% 
50,0% 
66,3% 
67,8% 
55,0% 
64,6% 
67,8% 
54,2% 
65,2% 
par  les  ens
               92 
èglement 
ssements 
vant dans 
res  
répondre 
s réforme 
ts  FRAM 
en  2009‐
eignants) 
e  par  les 
ant  cette 
s EPP  
seignants 
   
 

 

71
Voir en a
72
Voir en a
                       Eva
S
é
 
4
A
é
e
p
 D
F
 
Le
e
Le
C
m

annexes Figure 74
annexes Figure 76
0
10
20
30
40
50
60
70
aluation de la situ
 
 
ur  les  trois 
lèves, les en
 à 70%, 
 à 12%, 
 à 5%, d
3%  des  élèv
Ambatovory e
lèves le sam
t  terminer 
ayantes. 
Dans les CEG 
Figure 12 : N
e niveau d’in
st comme su
 38%  en
baccala
 30% en
 25% en
es  enseignan
Certains  ense
matières d’en
 
 
 

4
6
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
uation des Ecole
années  suc
seignants af
suivre indivi
donner des 
donner des c
ves  reçoiven
et à l’EPP Ida
medi matin po
le  programm
iveau d’instr
nstruction de
uit : 
n  CEG  réfor
auréat génér
n CEG sans ré
n CEG non ré
nts  des  CEG
eignants  en
nseignement
CE
es Primaires Pub
ccessives,  au
ffirment
71
 : 
iduellement 
cours gratuit
ours payants
t  un  soutien
anda (Fianar
our leur disp
me.  Il  n’est 
ructions des 
es enseignan
rme  et  32%
ral ou baccal
éforme et à 6
éforme, sont 
  assurent  de
seignent,  pa
t à la fois.  
G Sans réform
bliques et Collège
u  sujet  de  l
leurs élèves
ts à leurs élè
s à leurs élèv
n  pédagogiq
rantsoa) où l
penser des c
pas  précisé
enseignants
nts des CEG r
%  en  CEG  sa
auréat en éd
60% en CEG 
du niveau B
es  cours  pou
ar  manque 
me CEG R
es Publics en pér
l’encadreme
;  
èves ; 
ves. 
ue  permane
es enseigna
ours supplém
é  si  ces  heu
s dans les CE
réforme et d
ans  réforme
ducation ; 
réforme, son
acc+2 ou plu
ur  un  minim
d’enseignan
Réforme
riode de crise     
ent  pédagog
ent
72
,  comm
nts font reve
mentaires de
ures  de  sout

des CEG sans
e  sont  du  n
nt du niveau
us. 
mum  de  trois
nts,  deux  vo
               93 
ique  des 
e  à  l’EPP 
enir leurs 
e soutien 
tien  sont 
 
s réforme 
iveau  du 
 Bacc+1 ; 
s  classes. 
oire  trois 
   
 
 
 
                       Eva
 
S
a
Tablea
Rural  
Urbain
Ensem
 
Le
e
su
p
 
La
e
Tableau 32 :
R
U
T
 
aluation de la situ
elon  eux,  le
nnée est de 
 200 élè
 140 élè
 Dans le
2008 et
au 31 : Nom
CEG 
San
Réf
Tot
 
San
Réf
Tot
ble CEG 
San
Réf
Tot
es  directeur
nseignants p
ur  l’ensemb
rogressive p
a  référence 
nseignée, ce
: Ratio élève
Rural 
Sa

To
Urbain 
Sa

To
Total 
Sa

To
 
uation des Ecole
e  nombre  m
:  
èves dans les
èves environ 
es CEG réfor
t 2008‐2009 
bre d’élèves
ns Réforme
forme 
tal 
ns Réforme
forme 
tal 
ns Réforme
forme 
tal 
rs  livrent  un 
pour l’année
ble,  un  nom
pour les CEG 
prise  par  le
elle des ense
s par enseig
les che
 
ans Réforme
éforme 
otal 
ans Réforme
éforme 
otal 
ans Réforme
éforme 
otal 
es Primaires Pub
moyen  d’élèv
s CEG sans ré
dans les CEG
me ruraux, c
pour tombe
s par enseign
2007‐2008
152
240
156
226
140
214
190
165
187
ratio  élèves
 2008‐2009 
bre  de  58 
sans réform
  chef  d’étab
ignants est l
nant dans le
efs d’établiss
2007‐200
33,85
.
33,85
155,31
57,20
141,29
114,82
57,20
109,06
bliques et Collège
ves  que  chaq
éforme en m
G sans réform
cette moyen
er à 140 élèv
nant dans les
2008‐20
142
240
147
284
135
265
214
161
210
s  par  enseig
par rapport 
élèves  par 
e en milieu u
blissement  e
e nombre to
s CEG sur la 
sement 
08  2008‐20
26,99
24,00
26,24
81,71
43,63
76,27
63,47
33,82
58,08
es Publics en pér
que  enseign
ilieu urbain ;
me en milieu
ne s’élève à
es en 2009‐2
s CEG selon le
009 2009‐
13
14
13
28
11
25
20
12
19
gnant  moins
à l’année 20
enseignant 
urbain. 
st  le  nombr
otal d’élèves 
base des for
009  2009‐2
9  131,0
0 32,5
4 111,3
1 50,4
3 46,7
7 49,9
7  82,6
2 39,6
8 75,5
riode de crise     
nant  encadre

u rural ; 
 240 élèves 
2010.  
es enseignan
‐2010 
31 
40 
31 
83 
17 
58 
07 
21 
98 
  élevé  que 
007‐2008. Ils 
et  une  amé
e  d’élèves  p
enseignés. 
rmulaires rem
2010 
05 
57 
36 
44 
71 
90 
68 
64 
51 
               94 
e  chaque 
en 2007‐
nts 
celui  des 
donnent 
élioration 
par  classe 
mplis par 
   
Table
 
 
                       Eva
au 33 : Ratio
 
R
U
T
La
e
n
e
 
Le
d
é
Il
sp
p
Il
l’

T
Urbain 
Rural 
 
E
sc
 
c. La m
 
Les f
 
La  v
mett
aluation de la situ
 
o des nouvea
base des fo
Rural 
San
Réfo
Tota
Urbain 
San
Réfo
Tota
Total 
San
Réfo
Tota
a  proportio
nseignants  a
ouveaux  en
nseignant et
es  enseigna
avantage su
lèves. 
s  travaillent
pécialement
our améliore
s  disent  av
année  2008
éunions à ca
Tableau 34 :
CEG  
Sans 
Réfor
Sans 
Réfor
n  2008‐200
colaire de l’a
mission de l’e
formations 
vague  de  for
tre  à  jour  le
uation des Ecole
aux enseigna
ormulaires re
s Réforme
orme 
al 
s Réforme
orme 
al 
s Réforme
orme 
al 
on  des  nouv
a  baissé  de 
nseignants  F
t améliorer l’
ants  des  CE
r leurs expé
t  en  réseau
t  en  milieu  u
er leur ensei
oir  organisé
8‐2009.  Mais
ractère socia
: Taux d’achè
Réforme 
rme 
Réforme 
rme 
09,  malgré  l
année a été a
enseignant 
rmations  int
es  approches
es Primaires Pub
ants FRAM vs
emplis par le
2007‐200
.
.
.
83,3%
100,0%
86,7%
83,3%
100,0%
86,7%
veaux  ense
24  points  e
FRAM  dans 
’encadremen
G,  dans  la 
riences que 
u  avec  des
urbain,  pour
gnement et 
é  régulièrem
s  pour  cert
al que pédag
èvement du 
2007‐2008
86% 
87% 
92% 
70% 
es  perturba
achevé jusqu
tensives  pré
s  pédagogiq
bliques et Collège
s nouveaux e
es chefs d’éta
08  2008‐
100
100
50,
% 100
66,
50,
% 100
75,
ignants  FRA
ntre  2008‐2
les  CEG  d
nt des élèves
tranche  d’â
sur leur nive
s  collègues 
r  échanger  l
pour comble
ment  des  re
ains,  ces  re
gogique. 
programme 
8  2008‐200
83% 
87% 
89% 
80% 
ations  causé
u’à 80 ‐ 90%,
écédant  l’ann
ques  des  ens
es Publics en pér
enseignants 
ablissement 
‐2009  20
.
0,0%
0,0%
,0%
0,0%
,7%
,0%
0,0%
,0%
AM  par  rap
2009  et  2009
devrait  allég
s.  
âge  des  45 
eau d’études
des  autres
leurs  expérie
er des lacune
encontres  en
encontres  fu
dans les CEG
09 
2009‐
(mois de
56
75
62
70
ées  par  la  c
, selon les en
née  2008‐20
seignants.  Se
riode de crise     
dans les CEG
 
009‐2010 
50,0% 
50,0% 
50,0% 
54,2% 

54,2% 
51,7% 
50,0% 
51,4% 
pport  aux  n
9‐2010.  L’arr
ger  le  ratio
et  55  ans,
s pour encad
  CEG  envir
ences  pédag
es éventuelle
ntre  réseau
urent  davan

‐2010  
e mars) 
6% 
5% 
2% 
0% 
crise,  le  pro
nseignants. 
009  était  de
elon  ces  de
               95 
G sur la 
nouveaux 
rivée  des 
o  élèves‐
,  tablent 
drer leurs 
ronnants, 
gogiques, 
es. 
x  durant 
tage  des 
ogramme 
estinée  à 
rniers,  le 
   
 
                       Eva
rythm
s’arr
 
Lors 
dura
trois
leurs
Certa
sur l
scola
Une 
 
Par a
ense
d’Iho
Ces 
par l
Les 
péda
dém
En ef
pare
vécu
 
Les  e
Ezak
inter
0
20
40
60
80
aluation de la situ
me  des  form
rêter net en 2
Figure 13 : N
des  entreti
ant  l’année  2
s formations)
s propos.  
ains  enseign
es campagne
aire. 
 
mission déli
ailleurs, l’arr
eignants  des
osy) inquiète
derniers  pen
es ESS démo
enseignants
agogique  da
obilisation  s
ffet, tout en
ents qui délai
ue aussi bien 
enseignants 
ka  deToliara
rnational  su
%
%
%
%
%
Une fo
uation des Ecole
mations  a  vu
2010 au mom
Nombre de fo
iens,  les  ens
2009.  La  pér
) peut paraît
nants  ont  co
es contre le 
icate 
rivée depuis 
s  EPP  réform
ent les enseig
nsent  que  le
otive certains
s  se  sont 
ans  leurs  pr
sourde  de  le
 voulant le r
issent de plu
dans les EPP
du  CEG  d’A
a  jugent  s
r  le  sens  de
is 2 fois
es Primaires Pub
u  un  ralenti
ment de l’en
ormations re
seignants  af
iodicité  trop
tre exagérée 
mptabilisé  c
SIDA ou sur
l’année scol
me  et  de  ce
gnants fonct
eur  statut  es
s enseignant
gardés  d’ém
ropos.  Il  tra
ur  part  quan
refuser, ils so
us en plus l’é
P que dans le
Andavakotok
sévèrement 
e  leur  missio
3 fois
bliques et Collège
ssement  pro
quête.  
eçues par les
ffirment  avo
p  fréquente 
mais les ens
comme  form
 l’application
aire 2008‐20
ertains  CEG 
ionnaires.  
st  menacé.  L
ts fonctionna
mettre  une 
ansparaît  p
nt  à  l’exécut
ont contraint
ducation de 
es CEG. 
ko  (Nosy  Be
les  retom
on.  Leurs  élè
s 4 fois
es Publics en pér
ogressif  dep
s enseignants
oir  reçu  leur
de  certaines
seignants éta
mation,  les  sé
n des droits 
009 des ESS 
sans  réform
La  perspecti
aires face à le
quelconqu
ourtant  une
tion  de  leur 
ts de prendr
leurs enfant
e),  du  CEG  d
mbées  néga
èves,  d’aprè
s 5 fois
riode de crise     
puis  2008‐20

r  dernière  fo
s  formations
aient affirma
éances  d’info
de l’enfant e
au sein du c
me  (comme
ve  d’être  su
eur mission.
e  appréciat
e  lame  de 
mission  d’éd
e parfois le r
ts. Cette situ
de  Ranohira,
atives  du 
ès  eux,  trouv
s 6 fois
2007
2008
2009
               96 
009,  pour 
 
ormation 
s  (plus  de 
atifs dans 
ormation 
en milieu 
corps des 
e  au  CEG 
upplantés 
tion  non 
fond  de 
ducateur. 
relais des 
uation est 
,  du  CEG 
tourisme 
vent  peu 
s
7‐2008
8‐2009
9‐2010
   
 
 
 
0
20%
40%
60%
80%
100
                       Eva
d’int
resp
La fig
les p
prog
Les e




 
En  c
évol




%
%
%
%
%
%
Sans réform
Pr
80%
25%
2007‐2008 Oui
aluation de la situ
térêt  à  resp
ect des cons
Figure 14
gure 14 indiq
parents. Tout
gresser partic
enseignants 
L’élève ma
L’élève ma
L’élève pré
L’élève est
onclusion,  s
ue selon les 
En  2007‐2
milieu  urb
heures pa
En  2008‐
d’enseigne
de travail 
En 2009‐2
urbain  dé
n’orienten
Toutefois, 
que leur m
les jours o
me Reforme
imaire
Urb
81%
%
21%
i 2007‐2008 
uation des Ecole
ecter  les  rè
signes pédag
 : Convocatio
que que les 
tefois, depui
culièrement 
convoquent 
anque l’école
anque de fou
ésente des d
t trop indisci
sur  les  trois 
conjoncture
2008,  75,2  %
bain  assuren
r semaine. 
‐2009,  la  t
ement.  Le  n
a progressé 
010, l’évolut
émobilise  c
nt pas vers d’
si 85% des e
métier d’ense
ouvrables (du
Sans réforme
Collèg
bain
85%
18%
Non 2008‐20
es Primaires Pub
ègles  de  l’éc
gogiques, le r
on des paren
enseignants
is la crise de
dans les EPP
des parents
e plus de tro
urnitures sco
difficultés sco
ipliné. 
années  succ
es:  
%  des  enseig
t  avoir  remp
tendance  gé
nombre  d’en
de 7% envir
tion négative
certains  ens
’autres activ
enseignants 
eignant, la d
u lundi au ve
Reforme Sans
ge
30%
70%
009 Oui 2008
bliques et Collège
cole,  c'est‐à‐
respect de l’e
nts par les en
 sont, en gé
e 2009, la fré
P sans réform
 quand : 
is jours dans
olaires essent
olaires persis
cessives,  le  r
gnants  en  m
pli  le  volum
énérale  est
nseignants  n
ron.  
e du taux d’i
seignants  q
ités de souti
affirment n’
iminution de
ndredi) tend
s réforme Refo
Primaire
67%
7
36%
8‐2009 Non
es Publics en pér
‐dire  le  resp
enseignant e
nseignants 
néral, moins
équence des
me en milieu 
s la semaine 
tielles ; 
stantes ; 
rôle  et  la  ch
milieu  rural  e
e  horaire  ré
t  à  la  réd
e  respectan
nscription da
que  les  ch
en pédagogi
’avoir d’autre
es heures d’e
d à s’installer
orme Sans réfo
Rural
73%
92
25%
1
2009‐2010 Oui
riode de crise     
pect  des  ho
en tant qu’ad
s enclins à co
 convocation
urbain. 

arge  de  l’en
et  86,5%  de
églementaire
duction  des
nt  pas  les  ob
ans les CEG e
efs  d’établ
ique. 
es sources d
enseignemen
r.  
orme Reforme
Collège
%
30%
12%
70%
2009‐2010 No
               97 
raires,  le 
dulte.  

onvoquer 
ns tend à 
nseignant 
  ceux  en 
e  de  27,5 
s  heures 
bligations 
en milieu 
issement 
de revenu 
nt durant 
e
%
on
   
2
 
 
                       Eva
 
Les 
face
d’att
élèv
la  pr
préc
2.2.7. LES C
 
L’aug
les  d
dans
 
a. Le
 
La
d
sc
O
p
 
Le
a
 
aluation de la situ
enseignants
  aux  chang
tention des 
es  durant  le
rostitution,  l
caires de leur
 
COÛTS DE LA
gmentation 
deux  dernièr
s les propos t
es dépenses
a  participati
es  EPP  et  d
colarité de le
Outre  le  rôle
ublics, le fon
 En  pa
Fampa
 En  ma
(associa
obligat
leurs  e
d’une  p
bâtime
scolaire
 
es  deux  figu
nnées scolai
 L’Etat e
les cais
 Le sout
en natu
et 2008
 En milie
de 30%
 En milie
 
uation des Ecole
s  se  sentent 
gements  tro
parents vis‐à
es  heures  d’e
’argent  facil
rs élèves.  
A SCOLARISA
des  coûts  d
es  années  sc
tenus par les
s de scolarisa
on  financièr
des  CEG  et 
eurs enfants
  de  l’Etat  da
nctionnemen
artie  sur 
ndrosoana (
ajorité  sur 
ation  des  pa
oire, ces der
enfants  d’êtr
partie  des  e
ents  comme 
e. 
ures  ci‐desso
res. 
en général p
sses des EPP
tien financie
ure remis pa
8‐2009, nota
eu urbain, l’a
% environ ent
eu rural, l’ap
es Primaires Pub
de  plus  en 
op  fréquent
à‐vis de leur
enseignemen
e  et  surtout
ATION SUPP
e  la  scolaris
colaires  (200
s parents d’é
ation 
e  des  paren
dans  l’acha

ans  le  financ
nt de l’école 
un  organe
partenariat p
un  organe 
arents  d’élèv
rniers doiven
re  scolarisés 
nseignants  e
une  bibliot
ous  montrent
articipe très
n’ont pas bé
er  provenant
ar le FAF aux
amment dans
apport impo
tre 2008‐200
pport du FAF
bliques et Collège
plus  détach
ts  d’orienta
s enfants, au
nt,  aux  agres
t  les  conditio
PORTES PAR 
ation  suppo
08‐2009  et  2
élèves EPP et
ts  est  déterm
t  du  matéri
cement  géné
(des EPP en 
e  appelé 
pour le déve
appelé  Fik
ves)  ou  FRAM
nt honorer le
correcteme
et  contribue
thèque  ou 
t  l’état  du  fi
 peu au fina
énéficié des s
 du FAF enc
x EPP ont été
s les EPP réfo
ortant et esse
09 et 2009‐2
 est presque
es Publics en pér
hés  de  leur 
tion  pédago
u manque d’
ssions  extern
ons  économi
LES PARENT
rtés  par  les 
2009‐2010)  r
t CEG. 
minante  dan
iel  pédagog
éral  des  étab
particulier) 
Fiombonana
eloppement d
kambanan’n
M.  L’adhésio
eurs cotisatio
ent,  c'est‐à‐d
er  à  la  const
les  bureaux
inancement 
ncement de
subventions 
aissés par le
é très conséq
orme ; 
entiel du FAF
010;  
e inexistant e
riode de crise     
mission  d’é
ogique,  au 
’intérêt crois
nes  à  l’école
ques  de  plu
TS D’ELEVES 
parents  d’é
revient  fréqu
ns  le  fonctio
ique  nécess
blissements 
repose : 
a  Antoka 
de l’école) o
ny  Ray  Am
on  des  paren
ons pour per
dire  couvrir 
ruction  de  n
x  de  l’admin
des  EPP  sur
s EPP. En 20
de l’état ; 
es EPP et/ou
quents en 20
F aux EPP s’e
en 2009‐2010
               98 
ducateur 
manque 
ssant des 
e,  comme 
s  en  plus 
lèves  sur 
uemment 
nnement 
aire  à  la 
scolaires 
amin’ny 
u FAF ; 
an‐Dreny 
nts  étant 
rmettre à 
le  salaire 
nouveaux 
nistration 
r  les  trois 
009‐2010, 
 les dons 
007‐2008 
est réduit 
0. 
   
 
 


 
                       Eva
 Le
 
Le
co
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
aluation de la situ
Figur
Fig
e cas des EP
es  coûts  d
omportent t
 Les cot
 Les fou
 Les frai
 
Oui
2007‐200
7%
93
0%
Oui
2007‐200
100%
0%
100%
uation des Ecole
re 15 : Soutie
gure 16 : Sou
PP 
e  la  scolar
trois grandes
isations FRA
urnitures sco
is généraux.
Non Oui
08 2
3%
13%
100%
Non Oui
08 2
%
100%
0%
1
es Primaires Pub
en de l’Etat a
utien FAF au 
risation  sup
s rubriques :
AM qui const
laires ; 
i Non
2008‐2009
88%
0%
100%
i Non
2008‐2009
0%
100%
0%
bliques et Collège
au niveau de
niveau des E
portés  par 
ituent de qu
Oui
2009‐201
0%
100 %
0%
Oui
2009‐201
0%
100
29%
es Publics en pér
es EPP 
EPP 
les  parents
asi‐frais de s
Non
10
0% 100%
Non
10
0%
71%
riode de crise     
s  d’élèves 
scolarité ; 
Rural Sans réf
Rural Réforme
Urbain Sans ré
Urbain Réform
Rural Sans réf
Rural Réforme
Urbain Sans ré
Urbain Réform
               99 
 
 
des  EPP 
forme
e
éforme
me
forme
e
éforme
me
    
Table
 
 

73
Voir en a
                      Eval
eau 35 : Evo
Fo
 
Le
La
D
su
p
p
 
A
d
p
 
A
o
n
fo
F

annexes Tableau
luation de la situ
lution des co
(Don

Cotisations FRA
ournitures Scol
Frais générau
e tableau ci‐
 Une au
des par
 Une au
 Une ha
 Une ha
 
a rubrique d
 Les dép
 Les  div
des  pa
destiné
de l’éco
Depuis  l’anné
ubvention  c
arents  d’élè
articipation,
Au  vu  du  ta
’établisseme
résente: 
 Une ba
 Une ba
 Une  ha
les  seu
corresp
sur l’an
Au vu de l’évo
ont  reçu  peu
ouveaux  él
onctionneme
RAM. Aucun

48
uation des Ecoles
oûts de la sco
nées issues de
2
AM

laires

ux

dessus mont
ugmentation 
rents d’élève
ugmentation 
ausse de 39%
ausse de 5% d
es frais géné
penses relati
verses  cotisa
arents  des  s
ées  soit  à  ré
ole, soit à rég
ée  2009,  to
orrespondan
èves  pour  as
, en numérai
ableau  ci‐de
ent  sur  l’évo
aisse de 54% 
aisse spectac
ausse  de  32%
ules  EPP  à 
pondant  à  un
nnée 2008‐20
olution de 1%
u  de  finance
èves.  La  fo
ent  de  l’éco
ne subventio
s Primaires Publ
olarisation s
es focus group
2007‐2008 
6 900 
31 600 
29 600 
tre en 2009‐
de l’ordre d
es pour la sco
de 55% du c
% des cotisati
des frais gén
éraux ne com
ves au dépla
tions  deman
sommes  d’a
parer  occasi
gler des affa
ous  les  direc
nt  à  la  Caiss
ssurer  le  fon
res ou en na
ssous  établi
olution  du  bu
du budget t
ulaire de 71%
%  du  budget
être  éparg
n  non  perçu
009. 
% du taux d’
ment  venan
orme  princi
le  est  la  pris
n de l’Etat n’
liques et Collège
upportés pa
p/parents d’é
2008

1
31
1
28

‐2010 par rap
e 32% de to
olarisation d
coût des four
ions FRAM ;
néraux. 
mporte pas d
acement et à
ndées  en  co
argent  allant
ionnellemen
ires adminis
cteurs  des  E
se  Ecole.  De 
nctionnemen
ature. 
i  à  partir  d
udget  total  d
otal des EPP
% du budget
t  des  EPP  réf
gnées  en  a
  de  58%  de 
inscription d
nt  de  l’Etat  p
ipale  de  la
se  en  charge
’intervient d
es Publics en pér
r les parents
lèves) 
8‐2009 
000 
1% 
1 800 
1% 
8 600 
3% 
pport à 2008
utes les cont
e leurs enfan
rnitures scol
e définition 
à l’habilleme
urs  d’année
t  de  500  A
t  des  infrast
tratives. 
EPP  disent  n
ce  fait,  ils  s
nt  des  école
es  formulai
des  EPP,  cet
P ; 
t des EPP en 
formes  en  m
lignant  un 
ses  subvent
des élèves da
pour  couvrir
a  contributio
e  du  salaire 
ans cette ru
riode de crise      
s d’élèves de
2009‐20
9 700 
39% 
49 200
55% 
29 900
5% 
8‐2009: 
tributions fin
nts ; 
aires; 
précise. Elle
nt de l’élève
e  par  l’école 
Ariary  à  200
tructures  dé
ne  pas  avoi
se  sont  adre
s  en  multipl
res  remis  a
tte  année  20
milieu rural 
milieu  urbain
pourcentag
tions  venant 
ans les EPP
73
r  la  scolarisa
on  des  par
des  enseign
brique. 
              100 
s EPP 
10 


nancières 
 inclue : 
e ; 
exigeant 
00  Ariary 
faillantes 
r  reçu  la 
essés  aux 
liant  leur 
aux  chefs 
009‐2010 

  qui  sont 
e  positif 
de  l’Etat 
, celles‐ci 
ation  des 
rents  au 
nants  dits 
    
 
 
Ta
                      Eval
 
Tableau 
Rura
Urba
Tota
E
co
A
su
e
e
ableau 37 : E
Rura
Urb
Tota
luation de la situ
36 : Evolutio
 
al 
Sans Ré
Réform
Total 
ain 
Sans Ré
Réform
Total 
al 
Sans Ré
Réform
Total 
n  2009‐2010
otisations FR
 Les  par
l’école 
réform
 Les  par
financiè
 Les  pa
fonctio
EPP en 
Au vu du Rati
ur  la  base  d
ngagé  de  l’
nseignants (
 Cette  c
années
 La  con
rapport
 Les par
 
Evolution du 
 
al 
Sans 
Réfor
Total
ain 
Sans 
Réfor
Total
al 
Sans 
Réfor
Total
uation des Ecoles
on du Budget
éforme 
me 
éforme 
me 
éforme 
me 
0,  un  peu  m
RAM des par
rents  des  EP
de  leurs  en
e; 
rents  des  EP
èrement l’éc
rents  des  E
onnement de
milieu urbai
io nouveaux 
es  formulair
’argent  dan
tableau 37):
contribution
s 2007‐2008 
tribution  de
t à 2008‐200
rents des EPP
montant de
Réforme 
rme 
 
Réforme 
rme 
 
Réforme 
rme 
 
s Primaires Publ
t total des EP
 2007‐2008
oins  du  tier
ents des EPP
PP  réformes 
fants,  à  79%
PP  réformes 
cole de leurs 
EPP  en  milie
e l’école de le
in. 
enseignants
res  remplis  p
s  la  caisse 
 
n  observe  u
et 2009‐201
es  parents  a
09 ; 
P en milieu r
s cotisations
selon 
 2007‐2008
liques et Collège
PP selon les c
 2008‐
  43
  103
  56
  107
  ‐58
  22
  103
  ‐45
  33
s  du  fonctio
P : 
ont  le  plus 
%  contre  15%
en  milieu  r
enfants ; 
eu  rural  on
eurs enfants
s FRAM vs no
par  les  chefs 
FRAM  pou
ne  hausse 
10 ; 
a  très  légèr
ural ont été 
s FRAM des p
les chefs d’é
 2008‐
  11%
  52%
  13%
  6%
  37%
  10%
  10%
  31%
  12%
es Publics en pér
chefs d’étab
‐2009  2

3% 

7% 
8% 

3% 
5% 

nnement  de
contribué  au
%  pour  les  p
rural  ont  exc
t  participé 
s contre 25%
ouveaux ense
d’établissem
r  le  recrute
en  2008‐20
rement  dimi
les plus solli
parents des E
établissemen
2009  2









riode de crise      
lissement 
2009‐2010 
‐70% 
‐71% 
‐71% 
‐60% 
32% 
‐45% 
‐63% 
‐7% 
‐54% 
es  EPP  repos
u  fonctionne
parents  des 
cessivement 
à  42%  aux 
% pour les pa
eignants dan
ment,  les  par
ement  de  n
009  par  rap
inué  de  1  p
icités. 
EPP encaissé
nt 
2009‐2010 
‐32% 
322% 
42% 
12% 
73% 
25% 
15% 
79% 
28% 
              101 
se  sur  les 
ement  de 
EPP  sans 
soutenu 
frais  de 
rents des 
ns les EPP 
rents  ont 
nouveaux 
port  aux 
point  par 
ées 
    
Table
 
                      Eval
 
E
p
re
e
 
 Le
Le
co
Le
p
eau 38 : Evo
D
Fo
 
Le
d
d
 
C
luation de la situ
n somme, l’i
ar les parent
evenu  pour 
nfants. 
e cas des CE
 
es  dépense
onstituées p
 Les dro
 Les fou
 Les  fra
l’habille
 
e tableau ci‐
arents d’élèv
 Une au
des par
 Une au
 Une ba
 Une au
 
lution des co
(Don

Droits d’inscrip
ournitures Scol
Frais générau
es  parents 
’inscription 
épenses de s
Cette hausse 
 Dans  l’
droits d
 Les CEG
montan
 Les  CEG
droits d
 
uation des Ecoles
impact de la
ts d’élèves d
assurer  le 
EG 
s  d’éducatio
par : 
oits d’inscript
urnitures sco
ais  généraux
ement et au 
dessous sur 
ves des CEG
ugmentation 
rents d’élève
ugmentation 
aisse de 47% 
ugmentation 
oûts de la sco
nées issues de
2
tion

laires

ux

contribuent
qui  observ
scolarisation
est repérabl
ensemble,  le
d’inscription 
G réformes e
nt des droits
G  en  milieu 
d’inscription 
s Primaires Publ
a crise de 200
des EPP a fait
fonctionnem
on  à  la  ch
tion,  
laires, 
x  incluant  l
fonctionnem
l’évolution d
indique en 2
de l’ordre d
es pour la sco
de 61% des 
du coût des 
de 18% des 
olarisation su
es focus group
2007‐2008 
11 200 
24 500 
40 200 
t  au  fonctio
ent  la  plus 
n à la charge 
le dans les d
es  CEG  enre
encaissés ;
en milieu rur
s d’inscriptio
urbain  obse
encaissés. 
liques et Collège
09 sur les co
t subir une r
ment  de  l’éc
harge  des  p
les  dépense
ment du CEG
des coûts de 
2009‐2010 p
e 36% de to
olarisation d
droits d’insc
fournitures 
frais généra
upportés par
p/parents d’é
2008
12
8
42
7
42
5
onnement  d
forte  augm
des parents
onnées four
egistrent  une
ral enregistre
n encaissés;
erve  une  dim
es Publics en pér
oûts de la sco
éelle ponctio
cole  et  la  sc
parents  d’él
es  relatives 
G dont les cot
la scolarisat
ar rapport à 
utes les cont
e leurs enfan
cription; 
scolaires; 
ux. 
r les parents
lèves) 
8‐2009 
2 100 
8% 
2 500 
73% 
2 200 
5% 
de  l’école  à
mentation  d

nies par les d
e  hausse  de 
ent une augm
minution  de 
riode de crise      
olarisation s
on financière
colarisation 
èves  des  C
au  déplace
tisations FRA
tion supporté
2008‐2009: 
tributions fin
nts ; 
 d’élèves de
2009‐20
19 500
61% 
62 500
47% 
49 600
18% 
à  travers  le
dans  l’ensem
directeurs de
2%  du  mon
mentation de
1%  du  mon
              102 
upportés 
e sur leur 
de  leurs 
CEG  sont 
ement,  à 
AM. 
és par les 
nancières 
s CEG  
10 



es  droits 
mble  des 
es CEG: 
ntant  des 
e 92% du 
ntant  des 
    
 
Ta
 
 
 
                      Eval
 
Tableau
R
U
T
Le
ableau 40 : E
Ru
Ur
To
 
S
P
fa
luation de la situ
u 39 : Evolut
  
Rural 
Sans 
Réfor
Total 
Urbain 
Sans 
Réfor
Total 
otal 
Sans 
Réfor
Total 
es frais géné
 Une  pa
milieu 
habillem
La  coqu
comme
 L’autre
 
Evolution du 
  
ural 
Sans R
Réform
Total 
rbain 
Sans R
Réform
Total 
otal 
Sans R
Réform
Total 
uivant le tab
 Dans l’e
 Les con
 Les con
our  cette  an
aible aide fin
 
uation des Ecoles
ion des droit
par le
2
Réforme 
rme 
Réforme 
rme 
Réforme 
rme 
éraux couvre
artie  concer
urbain  s’ac
ment  est  ne
uetterie,  la  c
e causes de c
e partie inclut
montant des
selon les 
  
Réforme 
me 
Réforme 
me 
Réforme 
me 
bleau ci‐dess
ensemble, le
ntributions d
ntributions d
nnée  scolaire
nancière prov
s Primaires Publ
ts d’inscriptio
s chefs d’éta
2007‐2008 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
nt deux rubr
rne  les  frais
ccordent  tou
ettement  plu
concurrence
ce phénomèn
t les contribu
s cotisations
chefs d’étab
2007‐2008 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
us, en 2009‐
es contributio
es CEG réfor
es CEG réfor
e  2009‐2010
venant de l’E
liques et Collège
on dans les C
ablissement
2008‐2009 
 
 
 
16% 
‐32% 
1% 
16% 
‐61% 
‐14% 
riques : 
s  d’habillem
us  à  dire  q
us  élevé  que 
  vestimenta
ne ; 
utions au titr
s FRAM des p
blissement 
2008‐2009
‐14% 
 
100% 
3% 
‐21% 
‐8% 
2% 
‐51% 
‐14% 
‐2010: 
ons FRAM en
rmes en milie
rmes en milie
0,  selon  les  d
Etat. 
es Publics en pér
CEG selon les
2009‐2010
 
92% 
92% 
4% 
‐19% 
‐1% 
4% 
‐5% 
2% 
ent  des  élè
que  le  coût 
celui  réserv
ire  voire  la  s
re du FRAM.
parents des C
9  2009‐2
1%
‐33%
‐26%
4%
13%
7%
4%
4%
4%
ncaissées on
eu rural ont 
eu urbain on
directeurs,  le
riode de crise      
s formulaire

èves.  Les  pa
d’un  élève
vé  à  un  élève
séduction  so
 
CEG encaissé
2010 









nt augmenté 
diminué de 
nt augmenté
es  CEG  ont 
              103 
s remplis 
arents  en 
e  fille  en 
e  garçon. 
ont  citées 
ées 
de 4% ; 
33% ; 
 de 13%. 
reçu  une 
    
 
 

74
Voir en a
75
Voir en
                      Eval
Tableau 4
E
1
C
 
A
d
 
b. La
S
sc
 
Q

annexes Figure 94
annexes Figures
luation de la situ
41 : Evolutio
Rural 
San

To
Urbain 
San

To
Total 
San

To
n  2009‐2010
,6% du taux 
 
Cependant : 
 En milie
relation
CEG ;  
 En  mil
relation
CEG. 
Au  total,  le  f
es parents d
a question d
 
elon les élèv
colaires pers
 En 200
 En 200
 En 200
Quant aux fou
 91% de
 Les  ens
scolaire
 97%  de
avoir à 
 Les  dir
scolaire

4
91, 64, 61 
uation des Ecoles
on du Budget
  
  
ns Réforme 
forme 
tal 
ns Réforme 
forme 
tal 
ns Réforme 
forme 
tal 
0,  le  budget 
d’inscription
eu rural, l’au
n  avec  une 
ieu  urbain, 
n  avec  une 
fonctionnem
d’élèves, une
des fournitur
ves des EPP e
sonnelles
74
 e
7‐2008 à 85%
8‐2009 à 90%
9‐2010 à 95%
urnitures pé
es élèves des
seignants  co
es ; 
es  manuels 
disposition 
ecteurs  rens
es. 
s Primaires Publ
t total des CE
2007‐200
des  CEG  a  s
n des élèves 
ugmentation
évolution  d
la  baisse  de
évolution  de
ent  des  CEG
e situation am
res scolaires
et des CEG r
st assurée :
% par les par
% par les par
% par les par
dagogiques
7
s EPP et des C
onfirment  qu
utilisés  son
permanente
seignent  que
liques et Collège
EG selon les 
08  2008‐2
  1%
 
  ‐6%
  4%
  ‐28
  ‐4%
  4%
  ‐58
  ‐13
stagné  nono
de CEG.  
 du budget d
e  6,3%  du  t
e  2%  du  bu
e  ‐0,3%  du 
G  est  tributa
mplifiée et ag
 
réunis, la pris
rents ; 
rents ; 
rents. 
75
, sur les tro
CEG réunis u
ue  81%  de  le
nt  emprunté
e ; 
e  80%  des  é
es Publics en pér
chefs d’étab
2009  200
%  1
2
%  1






bstant  une  é
des CEG est d
taux  d’inscr
udget  des  C
taux  d’inscr
aire  de  la  co
ggravée par 
se en charge
is années sco
utilisent des m
eurs  élèves  u
s  permettan
élèves  ont  ét
riode de crise      
blissement 
09‐2010 
13% 
29% 
18% 
‐1% 
‐7% 
‐2% 
1% 
‐1% 
0% 
évolution  po
de 18% est m
iption  des  é
CEG  est  à  m
ription  des  é
ontribution  f
la crise de 20
e de leurs fo
olaires: 
manuels sco
utilisent  des 
nt  aux  élève
té  dotés  de 
              104 
ositive  de 
mettre en 
élèves  de 
mettre  en 
élèves  de 
inancière 
009. 
urnitures 
laires ; 
manuels 
es  de  les 
manuels 
    
 


76
Voir le ta
77
Voir en a
78
Voir en a
                      Eval
 
 Le
 
Le
q
D
 
Le
sc
v
ca
 Le
Le
p
c. La
 
Le
p
D
e

ableau sur les tau
annexes Figure 87
annexes Figure 88
luation de la situ
e cas des EP
 
 En  200
l’Etat ; 
 En  200
qualité
de four
 En  200
scolaire
mois  d
stabilis
es  fournitur
ue plusieurs
 
Dans le cadre
 En 200
dotés d
 En 200
 En 200
es  parents 
colarité  des
eulent que l
ahier, et plus
e cas des CE
 
es fourniture
arents dans 
 Leur  pa
2009 ; 
 La dem
réagiss
 
a lourde res
es  parents 
laignent de n
Dans  les  loca
ffets  de  la  c

ux d’inflation et d
7
8
uation des Ecoles
PP 
07‐2008,  la  m
08‐2009,  elle
  obligeant  le
rnitures scola
09‐2010,  les 
es,  dont  les 
e  septembre
é durant l’an
es  scolaires 
s élèves issus
e de la réform
7‐2008, 43%
de tablier78
8‐2009, 22%
9‐2010, 4% d
d’élèves  de
  enfants  sc
es opération
s si c’est pos
EG 
es scolaires o
la scolarisat
art  dans  le  b
mande des en
ant aux diffic
ponsabilité d
disent  acco
ne pas recev
alités  urbaine
rise  sur  la  sc
d’intérêt sous con
s Primaires Publ
majorité  des 
es  ont  accus
es  parents  à 
aires essenti
parents  ont
prix  ont  sub
e  2009,  une
nnée 2009. 
essentielles 
s de familles 
me : 
% d’élèves on

% d’élèves on
d’élèves ont 
es  EPP  désir
olarisés  dan
ns de soutien
ssible) soient
occupent un 
ion des élève
budget  des  p
nseignants en
cultés financ
des parents
omplir  leur 
voir suffisam
es  comme  A
colarisation 
ntrôle in Note de l
liques et Collège
fournitures 
sé  une  baiss
débourser  à
ielles ;  
t  supporté  l
bi  par  ailleu
e  hausse  du 
les  plus  cité
nécessiteuse
nt bénéficié d
nt reçu un kit
été dotés d’
rent  que  l’E
ns  les  école
n en fournitu
t permanent
peu moins d
es des CEG. 
parents  a  ba
n fournitures
cières des pa
devoir  de 
ment d’assis
Antsirabe,  Am
des  enfants 
la Banque Mondi
es Publics en pér
scolaires  on
se  en  terme
à  la  hâte  de 
’achat  de  to
rs,  au  mome
taux  d’infla
ées  sont  les
es sont incap
de kit scolair
t scolaire et 3
’un kit scolai
Etat  prenne 
es  publiques
ures d’effets 
es. 
de 50% du b
En 2009‐201
issé  de  26%
s scolaires a 
arents d’élèv
parents  res
stance.  
mbositra  et 
des  familles
iale de février 20
riode de crise      
nt  été  suppo
es  de  quanti
l’argent  pou
outes  les  fo
ent  de  la  re
tion
76
,  géné
  cahiers  et  l
pables de fou
re77  et 40%
30% de tablie
re et 2% de t
en  charge 
s.  Mais  à  dé
scolaires (ta
udget à la ch
10 : 
%  par  rapport
été moins ex
es. 
sponsables, 
Toamasina, 
s  au  revenu 
10, p.6.
              105 
rtées  par 
ité  et  de 
ur  l’achat 
urnitures 
entrée  du 
ralement 
les  stylos 
urnir.  
% d’élèves 
ers ; 
tabliers. 
toute  la 
éfaut,  ils 
ablier, kit, 
harge des 
t  à  2008‐
xigeante, 
mais  se 
face  aux 
précaire, 
    
 

79
Voir en a
80
 Cette pri
la commune
Les élèves s
                      Eval
ce
p
 
L’
so
d
p
p
A
la
c
l’
p
a
 
D
p
M
a
 
A
C
c
 
M
e
sc

annexes Figure 86
se en charge par
e urbaine d’Antsi
sont ainsi mis sou
luation de la situ
elles‐ci  réag
lus souvent 
’EPP Alakam
on école com
e l’aire de st
rostitution. 
rostituées.  
Après l’école 
a  nourriture 
lasse de CE à
EPP  Alakam
rostitution. 
u focus grou
D’après  90% 
remiers resp
Mais avec la d
ppelée à la r
Ainsi: 
 En 200
prenan
 En 200
Cette  légère 
harge la scol
 Sur  l’île
perdu 
malgac
 Dans 
d’Antan
revenu
des  fa
travaill
d’Antan
emploi
restés 
enfants
Mais,  devant
ntre leur dé
colarisation 

6
les grands parent
iranana. Il y est d
us la responsabili
uation des Ecoles
issent  en  viv
ces enfants s
misy (Ambosit
mme apparte
tationnemen
Les  mères 
et même le
cuite  aux  vo
à la classe d
isy  abrite  da
Quand  l’équ
up, il a été qu
des  citation
ponsables de
dégradation
rescousse po
7‐2008, les é
nt en charge 
9‐2010, ce p
augmentat
larisation de
e  de  Nosy  B
leur  emploi 
che (SIRAMA
la  Commu
nanarivo  At
 du secteur 
milles.  La  c
ant  dans 
nanarivo et d
,  ces  famille
en  zone  rur
s.  
t  leurs  diffic
sir de scolar
de leurs enfa
ts comporte égale
de tradition, famil
té de leurs grands
s Primaires Publ
vant  la  situat
scolarisés en
tra) est un ca
enant à la zo
nt des taxis‐b
des  élèves 
 soir, les élè
oyageurs,  le
e CM2 sont 
ans  ses  salle
uipe  d’enquê
uasi impossib
s  des  élèves
e leur prise e
 du pouvoir 
our soutenir 
élèves désig
de leur scola
pourcentage 
ion  du  pou
s élèves se r
e  (EPP  Dzam
à  la  suite  d
) ; 
une  Urbain
simondrano 
informel à la
crise  de  20
les  entrepr
du district d’
es,  auparava
rale  pour  su
ultés  financi
riser leurs en
ants.  
ement des raisons
lles, que la mère s
s parents.
liques et Collège
tion  au  jour 
n quasi‐aban
as extrême. 
one dite roug
brousse, l’EP
de  l’EPP  s
èves sont livr
es  garçons  jo
entrainées à
es  de  classe,
ête  a  deman
ble de trouve
s
79,
  les  paren
en charge.  
d’achat liée 
la scolarisati
nant leurs g
arisation form
s’élève à 6,5
urcentage  de
encontre pri
mandzar  et  O
de  l’arrêt  des
ne  d’Antan
où  la  baiss
a suite de la 
009  a  dure
rises  franch
Antananariv
ant  rurales, 
ubvenir  aux 
ières,  les  pa
nfants et le c
s culturelles vécue
soit dispensée d’e
es Publics en pér
le  jour  et  e
don familial.
Le chef d’éta
ge de la ville 
P est intégré
sont,  en  ma
rés à eux‐mê
ouent  au  larr
à se prostitu
  la  nuit  tom
ndé  des  hom
er un père.  
nts  (père  et  m
à la crise, la
on des enfan
rands paren
ment un pou
5%.  
es  grands‐p
incipalement
Orangea)  où 
s  activités  d
anarivo  et
se  des  activ
crise de 200
ment  frapp
hes  de  la 
vo Atsimondr
s’en  remett
demandes  d
arents  des  E
coût de leur
es, par exemple, s
exercer son autor
riode de crise      
n  laissant  de

ablissement 
d’Ambositra
ée dans l’esp
ajorité,  des 
êmes : ils ve
ron  et  les  fi
uer. Bien que
mbée,  les  act
mmes  pour  p
mère)  deme
a famille élar
nts de la fam
ts comme p
urcentage de
arents
80
  pre
t: 
certains  par
e  la  Société
t  dans  le 
vités  générat
9 a grevé les
é  plusieurs 
Commune 
rano. En per
tent  à  leurs
d’éducation 
PP  sont  dés
  contributio
sur l’île de Nosy
rité parentale sur
              106 
e  plus  en 
présente 
a. Voisine 
pace de la 
femmes 
ndent  de 
lles  de  la 
e clôturé, 
tivités  de 
participer 
urent  les 
rgie a été 
mille.  
ersonnes 
e 5,7% ; 
enant  en 
rents  ont 
é  sucrière 
district 
trices  de 
s revenus 
familles 
Urbaine 
dant leur 
s  parents 
de  leurs 
semparés 
n  pour la 
Be et dans
ses enfants.
    
 
 
2.
 

                      Eval
Il
e
ca
a
 
T
co
e
 
E
m
l’
re
La
in
p
d
.2.8. L’INSEC
La sécur
 La
 Le
 Le
 La
L’évalua
capacité
luation de la situ
 D’une 
ne  ces
particip
droit au
 D’autre
demeu
car  le  m
ainsi in
 Les par
coûts  d
l’élevag
pour  co
leurs en
s ne compre
n matière de
aisses  FRAM
dministratifs
outefois,  ils 
oupe  des  us
nfants. Mais
n  conclusion
ménages,  les 
augmentatio
entrée de 20
 En  ver
fonctio
 En  cou
habillem
 
a  participati
nvestissemen
ublique com
’une école p
CURITE ALIM
rité alimenta
a nourriture 
es familles o
es familles o
a nourriture 
ation  a  rete
é  financière
uation des Ecoles
part,  leur  co
sse  d’augme
pation  FRAM
ux examens,
e  part,  le  so
re  d’après  e
matériel  n’ar
utilement de
rents des élè
de  la  scolari
ge  de  cocho
ouvrir  la  hau
nfants termi
ennent pas p
e contributio
M  pour  cau
s.  
continueron
suriers  pour 
s, ils restent 
n,  malgré  le
parents  d’é
on  de  plus  d
009‐2010 : 
rsant  leur  p
onnement de
uvrant  les 
ment, en no
ion  financiè
nt  sur  l’aven
mme un choi
privée reste l
ENTAIRE  
aire est réelle
culturelleme
ont les moyen
ont les moyen
disponible a
nu  la  questi
e  des  paren
s Primaires Publ
ontribution  f
enter  en  va
M,  infrastru
 aide aux en
outien  de  l’E
eux  aléatoire
rrive  qu’en  m
e fournitures
èves de CEG 
sation.  Des 
ons  ou  de  p
usse  des  coû
nent leur cyc
pourquoi l’éc
ons financièr
use  de  dét
nt  à  s’endett
suivre  la  ha
partagés ent
es  effets  nég
élèves  des  EP
e  30%  des  c
part  de  con
e l’école de le
besoins  de
urriture, en 
re  des  pare
nir  de  leurs 
x du « pauvr
a référence 
e si: 
ent acceptab
ns d’acheter
ns de pouvo
a une bonne 
ion  de  l’insé
nts  à  satisfa
liques et Collège
financière  à 
aleur  et  en
uctures,  gard
seignants…)
Etat  dans  la 
e  d’une  anné
milieu  d’ann
s en double e
tentent de s
parents  agr
poules  et  au
ûts  de  scolar
cle d’études 
ole publique
res des pare
ournements
ter,  à  vendr
ausse  des  co
tre la respon
gatifs  de  la  c
PP  et  des  CE
coûts  de  la  s
tribution  en
eurs enfants
e  leurs  enf
déplacemen
ents  demeur
enfants.  Le 
re » est pou
qui marque 
ble est cultiv
r de la nourri
ir choisir d’a
valeur nutrit
écurité  alime
aire  la  qua
es Publics en pér
la  scolarisat
n  rubriques 
diennage,  r
;  
remise  de 
ée  scolaire  s
ée  scolaire, 
exemplaire ;
s’accrocher 
riculteurs  ais
ugmentent  le
risation.  Ces 
au CEG. 
e prend des a
ents d’élèves
s  de  la  par
re  des  biens,
oûts  de  la  s
nsabilisation 
crise  de  200
EG  ont  réagi
colarisation 
n  numéraire

fants  en  m
t. 
re  la  meille
discours  su
rtant récurre
l’aisance d’u
vée et dispon
ture ; 
cheter ce qu
tive. 
entaire  pour
lité  nutritio
riode de crise      
tion  de  leurs
(droit  d’ins
éparations 
fournitures 
sur  l’autre  et
des  élèves  d
 
malgré la ha
sés  investiss
es  surfaces 
parents  veu
allures d’éco
s, jusqu’à com
rt  des  resp
,  à  se  mettr
scolarisation 
et l’assistana
09  sur  le  rev
i  positiveme
de  leurs  enf
es  ou  en  na
matériel  scol
ure  express
ur  le  choix  d
ent. La fréqu
une famille.  
nible ; 
u’on leur pro
r  mettre  en 
onnelle  et  l
              107 
s  enfants 
scription, 
diverses, 
scolaires 
t  tardive, 
disposant 
ausse des 
ent  dans 
cultivées 
ulent  que 
ole privée 
mbler les 
ponsables 
e  sous  la 
de  leurs 
at :  
venu  des 
nt  face  à 
fants  à  la 
ature  au 
laire,  en 
sion  d’un 
de  l’école 
uentation 
opose ; 
avant  la 
a  valeur 
    

 

81
Voir en a
                      Eval
énergét
égaleme
des élèv
 
Les élèv
 Le
a
(l
d
d
e
 P
p
d
l’
 2
m
A  Miary
décemb
précipit
élèves),
d’énerg
 
L’enquê
de  soud
une  car
l’équipe
destinée

annexes Figure 98
Pro
luation de la situ
tique de la n
ent un des f
ves à l’école.
ves arrivent a
e  pourcenta
nnées scolai
e  matin  ou
omicile.  Les 
omicile pou
xplique ce p
our  66  %  d
rincipale  de 
’aliments  v
illusion de l’a
0%  d’élèves
mangé. 
Figure 1
y,  dans  la  p
bre  à  mars, 
tamment  les
  à  partir  d
gie pour suivr
ête sur le ter
dure  où  les  é
rrière  d’extra
e  d’enquête 
e à subvenir 

8
oblème financier
66%
uation des Ecoles
ourriture mi
facteurs de la
.  
affamés à l’é
age  d’élèves
ires à 97%81
  l’après‐mid
  élèves  des 
r déjeuner. L
ourcentage s
des  élèves,  l
leur  manqu
ariés  suscep
assurance d’
s  arrivent  à 
7 : Raisons d
périphérie  de
le  directeu
s  cours  pour
e  10h  du  m
re les cours. 
rrain a été té
élèves  s’abse
action  de  pi
vers  la  carri
aux besoins
s Primaires Publ
se à la dispo
a faiblesse d
école et ne pe
  prenant  le
1. Les élèves
di),  ne  pren
CEG  ont  de
L’indicateur 
stable et éle
les  difficulté
ue  de  nourrit
ptibles  de  c
’une sécurité
l’école  n’ay
 
de la non‐alim
e  Toliara,  du
ur  rapporte 
r  vomir  un  l
matin,  s’affa
 
émoin de ces
entent  de  l’é
ierre,  proche
ère  pour  co
s de la famille
liques et Collège
osition des él
des performa
euvent pas s
ur  repas  à 
s des EPP, ne
nent  pas  le
s  horaires  d
« proximité 
vé.  
és  financière
ture  (de  leur
composer  le
é alimentaire
yant  pas  ma
mentation de
urant  la  pér
que  5  élèv
iquide  clair.
alent  sur  le
s faits car ell
école  pour  t
e  de  l’école
nstater  cette
e. 
es Publics en pér
lèves. L’inséc
ances scolair
se concentre
la  maison  s
e travaillant q
ur  repas  pr
ifférents  et 
», influant su
es  de  leur  f
r  faim),  malg
eur  ration 
e (Figures 17
ngé  le  mati
es élèves 
riode  de  sou
ves  au  moin
  Un  quart  d
eur  table  m
e s’est dérou
travailler  ave
.  Le  directeu
e  activité  sa
Autre
21%
riode de crise      
curité alimen
res et de la r
er sur leur tra
’élève  pour 
qu’une dem
rincipal  hors
disent  regag
ur le choix d
amille  sont 
gré  une  énu
journalière 
 et 18). 
n  ou  ayant 
udure  qui  s’
ns  par  jour 
de  la  classe 
manquant  to
ulée en plein
ec  leurs  pare
ur  a  dirigé  l
isonnière  de
Période de sou
11%
Perte d'emplo
parents
1%
Retar
d'approvision
1%
              108 
ntaire est 
rétention 
avail :  
les  trois 
i‐journée 
s  de  leur 
gner  leur 
e l’école, 
la  cause 
mération 
donnant 
très  peu 
 
’étale  de 
quittent 
(12  à  15 
talement 
n période 
ents  dans 
ui‐même 
es  élèves, 
dure
oi des 

ne‐ ment
    
 
                      Eval
 
 
A Tanjo
un petit
journée
mais de
Aussi, l’
fréquen
l’évalua
 
Fig
 
La  mise
leitmoti
aliment
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
0
20
40
60
80
100
luation de la situ
Figur
mbato, des m
t encas peu c
e.  Ces  situati
epuis l’année
existence d’
ntation  et  d
ation n’ont pa
gure 19 : Exis
e  en  place  d
iv  exprimé  d
aire où le sto
Rien
2,5%
Riz
32,6%
Riz a
Riz avec de la v
12,9%
Riz 
0%
0%
0%
0%
0%
0%
Oui
20
18%
Rural Classiq
uation des Ecoles
re 18 : Nature
mères affirm
calorifique, q
ions  se  renc
e passée plus
une cantine
e  maintien 
as de cantine
stence de ca
de  cantines  s
dans  les  foc
ock de vivre
%
avec des brèdes
25,8%
viande
avec du poisson
16,4%
Non
007‐2008
82%
0%
10
que Rura
s Primaires Publ
e du petit dé
ment venir à 
qui s’avère t
contrent  quo
s souvent da
scolaire au s
scolaires,  a
es scolaires. 
ntine dans le
d’établi
scolaire  est 
us  group,  no
n’arrive pas 
Pain
19,7%
Ca
Lait
1,1%
Oui
200
17%
00%
13
l Réforme
liques et Collège
éjeuner des é
l’école en co
rès souvent 
otidienneme
ns les EPP en
sein de l’éco
alors  que 90
Aucun CEG 
es EPP (suiva
ssement) 
une  deman
otamment  d
à couvrir l’a
afé / Thé
17,7%
%
Féculents
2,8%
Non
08‐2009
83%
%
88%
Urbain Class
es Publics en pér
élèves 
ours de journ
être la prem
ent  dans  les 
n milieu urba
ole demeure‐
0%  des  étab
n’en a. 
ant les formu
nde  pressant
dans  les  zon
nnée: 
Autres
3,3%
Oui
2009‐
11%
%
0%
sique Urb
riode de crise      
née apporter
mière nourrit
EPP  en  mili
ain. 
‐t‐elle un gag
blissements 
ulaires des ch
te  des  paren
es  à  forte  i
Rien
Riz
Riz avec des b
Riz avec de la 
Riz avec du po
Biscuit
Pain
Café / Thé
Lait
Féculents
Farine
Non
‐2010
89%
100%
bain Réforme
              109 
 
r à l’élève 
ture de la 
ieu  rural, 
ge sûr de 
objet  de 

hefs 
nts  et  un 
nsécurité 
brèdes
viande
oisson
    
 
2.
 
 

82
Dans le c
enfants mal
83
Voir en a
                      Eval



 
En  conc
aliment
par  l’ins
crise de
que la n
 
2.9. LA QUE

La crise 
 E
l’
 E
tr
a. Le ca
 
La  q
fémi
enca
Les  d
par 
indiq



cadre du Program
lgaches.
annexes Figure 5
luation de la situ
Le  chef  d’é
connu très 
et  2005,  d
pour  prend
valable mê
L’EPP de M
fonctionne
d’absentéis
En  2008‐20
EPP d’Anka
clusion,  si  la
aire, celle‐ci
sécurité  alim
e 2009 souha
nourriture so
STION DE GE
de 2009 a e
lle  a  des 
accomplisse
lle  a  des  eff
ravers la lect
 
as des ense
uestion  de  g
nine
83
.  A  l’E
adreurs de l’é
deux  tableau
sexe  par  rap
quent deux c
Le  métier
ménage ; 
Le  métier
enseignan
 

mme conjoint Mad
50
uation des Ecoles
établissemen
 peu de cas 
u  temps  où 
dre  en  char
me en pleine
Miary Lamatih
  correctem
sme lié à l’in
009,  des  can
azobe Ville et
a  zone  Sud 
 tend à s’ins
mentaire  chr
aitent que l’é
oit proposée 
ENRE  
u un impact 
conséquen
ment de leu
fets  sur  l’éta
ture des indi
eignants 
genre  est  pr
PP  Raramon
école sont de
ux  ci‐dessou
pport  aux  n
comporteme
  d’enseigna
r  est  perçu 
ts, les homm
dagascar/Systèm
s Primaires Publ
nt  de  l’EPP 
d’absentéism
le  Programm
rge  la  cantin
e période de
hy (Sakaraha
ment  actuell
sécurité alim
ntines  scolai
t de III G Han
de  Madaga
staller dans le
onique.  Les 
école de leur
à hauteur de
sur la quest
nces  sur  le
r mission ; 
at  général  d
cateurs. 
ésente  dans
nja  (Ambosit
es femmes. 
us  sur  les  po
nouveaux  ens
ents de genre
nt  est  cons
comme  sec
mes déserten
e des Nations Un
liques et Collège
de  Miary  (
me liés à l’in
me  Alimenta
ne  de  son  é
e soudure. 
a rural) est u
lement  et 
mentaire. 
res  ont  fonc
ngar (Commu
scar  est  un 
es zones urb
parents  d’é
rs enfants so
e leur revenu
ion de genre
e  comporte
e  la  scolaris
s  le  profil  de
ra),  seul  le  d
ourcentages
seignants  pa
e confortés à
idéré  comm
condaire,  ra
nt ce métier 
nies pour la prom
es Publics en pér
Toliara  II)  a
nsécurité alim
aire  Mondia
établissemen
n cas rare, c
l’EPP  conn
ctionné  épiso
une Urbaine
périmètre 
baines en gén
élèves  des  zo
oit équipée d
u.  
e : 
ement  des 
sation  dans 
es  enseignan
directeur  est
de  nouveau
ar  sexe  dans
à la crise : 
me  un  reven
aison  pour  l
peu rémuné
motion de l’éducat
riode de crise      
atteste  que 
mentaire, en
l  (PAM)
82
  in
nt;  ce  const
ar sa cantine
naît  un  tau
odiquement 
e d’Antanana
habituel  d’in
néral moins 
ones  touché
de cantine sc
  enseignan
les  EPP  et  le
nts  qui  est  à 
t  un  homme,
ux  enseignan
s  les  EPP  et
nu  d’appoint
laquelle,  d’a
rateur. 
tion de base pour
              110 
l’école  a 
ntre 2000 
tervenait 
tat  a  été 
e scolaire 
ux  faible 
dans  les 
arivo).  
nsécurité 
atteintes 
es  par  la 
colaire et 
nts  dans 
es  CEG  à 
majorité 
,  tous  les 
nts  FRAM 
t  les  CEG 
t  pour  le 
après  les 
r tous les
    
 
 
 
 
 
                      Eval
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
Rural  S
R
T
Urbain  S
R
T
Total  S
R
T
 
En gé



Les  e
ango


La qu
luation de la situ
Tableau 42
par rap
 
Sans Réforme
Réforme 
Total
Sans Réforme
Réforme 
Total
Sans Réforme
Réforme 
Total
Tableau 43
par rap
 
Sans Réforme
Réforme 
Total
Sans Réforme
Réforme 
Total
Sans Réforme
Réforme 
Total
énéral :  
Les EPP at
Les CEG on
Il  est  plus 
EPP. 
 
enseignante
oisse ressent
Par rappor
Par rappor
 
ualité de leu
uation des Ecoles
2 : Pourcenta
pport aux nou
2007‐
2008 
e  50,0%
.
50,0%
e  60,0%
63,3%
61,3%
e  57,1%
63,3%
59,0%
3 : Pourcenta
pport aux nou
2007‐
2008 
e  .
.
.
e  77,8%
.
77,8%
e  77,8%
.
77,8%
tirent plus le
nt recruté pl
valorisant  p
s  des  EPP  e
tie durant les
rt à leur resp
rt à leur sécu
r encadreme
s Primaires Publ
ages de nouv
uveaux ense
Femmes
2008‐
2009 
77,1%
28,6%
66,3%
73,3%
40,0%
61,4%
75,0%
36,7%
63,4%
age de nouv
uveaux ense
Femme
2008‐
2009 
.
100,0%
100,0%
0,0%
100,0%
50,0%
0,0%
100,0%
66,7%
es femmes q
us d’enseign
pour  les  hom
n  milieu  urb
s moments d
ponsabilité v
urité et à leu
ent s’en est r
liques et Collège
veaux enseig
eignants par s
2009‐
2010 
200
20
68,8% 66
100,0%
72,2% 66
71,4% 100
75,0%
72,2% 100
70,5% 75
80,0%
72,2% 75
eaux enseign
ignants par s
2009‐
2010 
200
20
50,0%
.
50,0%
50,0% 77
. 100
50,0% 83
50,0% 77
. 100
50,0% 83
ue les homm
nants que d’e
mmes  d’ense
bain  ont  par
de violence d
is‐à‐vis de le
r rôle de mè
ressentie. 
es Publics en pér
gnants FRAM
sexe dans le
Homme
07‐
08 
2008‐
2009 
6,7% 55,6%
. 0,0%
6,7% 33,3%
0,0% 83,3%
. 0,0%
0,0% 55,6%
5,0% 71,4%
. 0,0%
5,0% 45,5%
nants FRAM 
sexe dans les
Homm
07‐
08 
2008‐
2009 
.
. 100,0%
. 100,0%
7,8% 0,0%
0,0% 100,0%
3,3% 50,0%
7,8% 0,0%
0,0% 100,0%
3,3% 66,7%
mes ; 
enseignantes
eigner  dans  l
rtagé,  duran
de l’année 20
eurs élèves ; 
ère de famille
riode de crise      
M par sexe 
s EPP 
es 
‐ 2009‐
2010 
%  80,0% 
%  50,0% 
%  75,0% 
%  81,0% 
%  16,7% 
%  61,7% 
%  80,6% 
%  25,0% 
%  66,7% 
par sexe 
s CEG 

‐ 2009‐
2010 
.  100,0% 
%  50,0% 
%  75,0% 
%  50,0% 
%  . 
%  50,0% 
%  66,7% 
%  50,0% 
%  62,5% 
s ; 
les  CEG  que
t  les  entreti
009 : 
e ; 
              111 
  dans  les 
ens,  leur 
                          Eval
b. Le ca
 
Aucu
prog
CM, 
d’éco
 
La  m
filles
 
Pour
retir
trois



Pour
pério
par c
 
 Le
 
Dans
été p



 
Les f


 
Selo




 
La  sc
cette
luation de la situ
as des élèv
une informat
gramme  dest
pour encour
ole. 
majorité  des 
s et les garço
rtant,  pour 
er de l’école
s positions di
La  premiè
activités  fa
marché du
La seconde
La  troisièm
scolarisati
 
r  visualiser  la
ode  de  crise
cette évaluat
e cas des EP
s  l’ensemble
plus pénalisé
Au niveau 
Légèreme
Au niveau 
filles en milie
Un TA plus
Un meilleu
n les indicate
L’évolution
garçons, 
Le TR des f
Le TA des 
L’évolution
que celle d
colarisation 
e évaluation
uation des Ecoles
es 
tion n’a été 
tiné  à  accom
rager le mai
parents  d’él
ons sur la que
répondre  à 
e à cause de l
stinctes : 
ère  encoura
amiliales  gén
u travail ; 
e encourage
me  persiste
on au détrim
a  situation  d
e,  les  tableau
tion. 
PP 
e,  pour  l’ann
ées par la cris
de l’évolutio
nt au niveau
de l’évolutio
eu urbain ont
s élevé que l
ur taux de ré
eurs : 
n  du  taux  d’
filles est plus
filles est plus
n  du  taux  d’
des garçons.
des  filles  en

s Primaires Publ
révélée sur l
mpagner  une
ntien scolair
èves  disent 
estion de la s
la  question 
la hausse de
ge  les  garço
nératrices  d
e les filles à te
  à  donner 
ment des fille
de  la  scolaris
ux  44  et  45 
ée  scolaire 
se que les fil
on du taux d
u du TR ; 
on du taux d
t : 
es filles en m
éussite à l’exa
’inscription  d
s faible que c
s faible que c
’inscription  à
n  EPP  présen
liques et Collège
le programm
e  « petite » 
re et assurer 
ne  pas  appl
scolarisation
sur  le  choix
s coûts de sc
ons,  pour  le
e  revenu,  et
erminer leur
aux  garçon
es.  
sation  par  ra
récapitulent
2009‐2010, 
les en milieu
’inscription ;
’inscription à
milieu rural ;
amen du CEP
des  filles  est
celui des gar
celui des gar
à  l’examen 
nte  des  sign
es Publics en pér
me de zoky va
de  l’EPP  pa
une protect
iquer  de  dis
n.  
x  de  l’enfan
colarisation, 
es  plus  jeun
t,  pour  les  p
r cycle d’étud
s  toutes  leu
apport  à  la  q
t  les  indicate
les  filles  en 
u urbain : 

à l’examen d
PE. 
t  moins  alar
rçons ; 
rçons ; 
du  CEPE  est
es  d’évolutio
riode de crise      
avy – zandry
ar  une  « gra
tion entre ca
crimination 
nt  (fille  ou  g
les parents a
nes  à  partic
plus  âgés  à  j
des ; 
urs  chances
question  de 
eurs  clés  dé
milieu  rural 
du CEPE. 
rmante  que 
t  plus  encou
on  positive 
              112 
y vavy, ce 
nde »  de 
amarades 
entre  les 
garçon)  à 
adoptent 
ciper  aux 
oindre  le 
  dans  la 
genre  en 
veloppés 
ont  plus 
celle  des 
rageante 
à  travers 
Ev
d'
  
Ta
re
  
Ta
  
Ev
d'
  
Ev

    
Ta
Indicateu
volution du Ta
inscription 
aux de 
edoublement 
aux d'abando
volution du ta
inscription au
volution du ta
éussite au CEP
 
 
 
                      Eval
ableau 44 : R
rs  Mili
aux 
Rura
Urb
  
Rura
Urb
  

Rura
Urb
  
aux 
u CEPE 
Rura
Urb
  
aux de 
PE 
Rura
Urb
 Le


luation de la situ
Récapitulatif 
ieu  Catég
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans Réf
Réforme
ain 
Sans Réf
Réforme
e cas des CE
 
Dans  l’ens
milieu rura
Mais  les  f
filles  en  m
l’évolution
 
uation des Ecoles
f des indicate
par cat
gorie 
orme 

orme 

  
orme 

orme 

200
200
orme  9%
e  2%
orme  6%
e  4%
orme 

orme 

forme 

forme 

EG 
semble,  à  la 
al est nettem
illes  en  milie
milieu  urbai
n du taux de 
s Primaires Publ
eurs clés de l
tégorie dans 
Fille
2008‐2
vs 200
2008
7%
10%
1%
4%
2007‐2
vers 20
2009
22,1
23,4
19,9
13,8
07‐
08 
2008‐2
% 10%
% 6%
% 5%
% 3%
2008‐2
vs 200
2008
‐1%
‐4%
6%
‐2%
 
2008‐2
vs 200
2008
19%
37%
14%
50%
rentrée  de 
ment plus éle
eu  rural  ont 
n,  au  nivea
réussite à l’e
liques et Collège
a scolarisatio
les EPP 
es
2009 
07‐

2009‐20
vs 200
2009
% ‐3%
% ‐1%
% 1%
% 1%
2008 
008‐

2008‐20
vers 20
2010
% 19,5%
% 16,6%
% 20,3%
% 10,6%
2009 2009‐20
% 2%
% 1%
% 2%
% 2%
2009 
07‐

2009‐20
vs 200
2009
% 0%
% 8%
% 5%
% 6%
2009 
07‐

%
%
%
%
2009‐2010, 
evé que celle
plus  été  plu
au  du  TR,  a
examen du B
es Publics en pér
on par genre
010 
08‐

 
%  
%  
 
 
009 
009‐

 
%  
%  
%  
%  
010 2007‐20
7% 
4% 
5% 
4% 
010 
08‐

 
 
 
 
 
2008‐20
vs 200
2008
16%
62%
11%
34%
le  taux  d’ins
e des filles en
us  pénalisées
au  niveau  d
BEPC en 2008
riode de crise      
e, par milieu 
Garçon
2008‐20
vs 2007
2008
5% 
15% 
12% 
2% 
2007‐20
vers 200
2009
25,6%
25,0%
23,6%
15,6%
008  2008‐20
11% 
4% 
6% 
4% 
2008‐20
vs 2007
2008
‐2% 
‐4% 
‐2% 
‐2% 
009 
07‐

 
   
   
   
   
scription  des
n milieu urba
s  par  la  crise
u  TA,  au  n
8‐2009. 
              113 
et  
ns 
009 
7‐

2009‐20
vs 2008
2009
2%
‐7%
0%
1%
008 
08‐
 
2008‐20
vers 200
2010
%  25,4%
%  16,0%
%  21,5%
%  13,3%
009 2009‐20
2%
2%
3%
3%
009 
7‐

2009‐20
vs 2008
2009
‐3%
7%
6%
‐6%
  
s  filles  en 
ain ; 
e  que  les 
iveau  de 
010 
8‐
009 
09‐
%
%
%
%
010
010 
8‐
    
 
 
 
                      Eval
Dans


 
Selo





A traver
latente 
 
En conc
 La
lo
d
 Le
 Le
v
 La
à 
luation de la situ
s l’ensemble
Une meille
MAIS,  elle
l’examen d
n les indicate
L’évolution
meilleure 
L’évolution
des garçon
Le TR des f
Le TA des 
L’évolution
comme ce
rs la question
des élèves d
clusion, 
a  scolarisati
ongtemps m
e la promoti
es filles en m
es garçons t
ers une situa
a récapitulat
 la suite des 
 
uation des Ecoles
, à la rentrée
eure évolutio
es  présenten
du BEPC. 
eurs : 
n  du  taux  d
pour les fille
n du taux d’i
ns ; 
filles est plus
filles est plus
n  du  taux  d
elle des garço
n de genre, l
des CEG et pl
on  des  filles
enées par le
ion des filles
milieu rural o
endent vers 
ation de désc
tion des indi
évènements
s Primaires Publ
e de 2009‐20
on du taux d
nt  une  évolu
de  réussite 
es ; 
inscription d
s élevé que c
s élevé que c
d’inscription 
ons.  
a période de
us particuliè
s  en  EPP  et 
es organisme
 ; 
ont fait des p
une situatio
colarisation ;
icateurs mon
s de 2009. 
liques et Collège
010, les filles
e réussite à 
tion  inquiét
à  l’examen
es filles est 
celui des gar
celui des gar
à  l’examen
e crise a révé
èrement ceux
en  CEG  est 
es internatio
rogrès pour 
on d’abando

ntre la réalit
es Publics en pér
s en milieu ur
l’examen du
ante  de  leur
  du  BEPC  e
nettement m
çons ; 
rçons ; 
  du  BEPC  e
élée une situ
x en fin de cy
une  réalité 
naux comme
leur maintie
ns scolaires 
é des pérégr
riode de crise      
rbain ont : 
 BEPC, 
r  taux  d’insc
en  2008‐200
moins faible 
est  très  criti
ation de dém
ycle. 
positive  de
e l’UNICEF à 
en scolaire ; 
latents mais
rinations des
              114 
cription  à 
09  a  été 
que celle 
que  tout 
mission 
s  actions 
l’endroit 
s non pas 
s familles 
Indi
Tau
 
Tau
redo
 
Tau
 
Evo
d'in
 
Evo
réus
    
 
Ta
icateurs 
ux d'inscriptio
ux de 
oublement 
ux d'abandon 
olution du tau
nscription au B
olution du tau
ssite au BEPC
 
 
                      Eval
ableau 45 : R
Milieu

Rural 
Urbai
 
Rural 
Urbai
 
Rural 
Urbai
 

BEPC 
Rural 
Urbai
 
x de 

Rural 
Urbai
luation de la situ
Récapitulatif 
u  Catégo
Sans réfor
Réforme 

Sans réfor
Réforme 
 
Sans réfor
Réforme 

Sans réfor
Réforme 
 
Sans réfor
Réforme 

Sans réfor
Réforme 
Sans réfor
Réforme 

Sans réfor
Réforme 
 
Sans Réfo
Réforme 

Sans Réfo
Réforme 
 
uation des Ecoles
f des indicate
par cat
rie 
 
rme 
rme 
.
 
rme 
rme 
.
2007
2008
rme  3,3%
.
rme  3,7%
.
 
rme 
rme 
 
orme 
orme 
s Primaires Publ
eurs clés de l
tégorie dans 
Fille
2008‐20
vs 2007
2008
‐3,2%
.
‐0,1%
2007‐20
vers 200
2009
15,8%
.
13,4%
7‐

2008‐20
% 4,1%
.
% 2,1%
.
2008‐20
vs 2007
2008
‐3%
1%
‐2%
2008‐20
vs 2007
2008
17%
124%
48%

liques et Collège
a scolarisatio
les CEG 
es
009 
7‐
2009‐20
vs 200
2009
% 8,2%
.
% 2,6%
008 
08‐
2008‐20
vers 20
2010
% 16,3%
.
% 15,2%
009  2009‐20
2,2%
.
2,1%
.
009 
7‐
2009‐20
vs 200
2009
1%
‐10%
‐34%
1%
009 
7‐  
%
es Publics en pér
on par genre
010 
08‐

 
%  
 
%  

009 
09‐

 
%  
 
%  

010  2007‐2
% 4,0%

% 4,5%

010 
08‐

 
 
%  
%  
 
 
 
 
 
 
riode de crise      
e, par milieu 
Garço
2008‐2
vs 200
200
‐2,8

7,7%

2007‐2
vers 20
200
14,3

12,3

008  2008‐2
%  . 

%  3,1%

2008‐2
vs 200
200
0%
 
‐5%
‐6%
2008‐2
vs 200
200
‐3%
 
76%
23%
              115 
et  
ons
2009 
07‐
08 
2009‐2
vs 20
200
%  1,9%
.
%  0,8%
.
2008 
008‐
09 
2008‐2
vers 20
201
3% 12,4
.
3% 15,3
.
2009  2009‐2
1,7%
.
%  1,5%
.
2009 
07‐
08 
2009‐2
vs 20
200
%  1%
‐21%
%  ‐27%
%  6%
2009 
07‐
08 



2010 
08‐
09 
%
%
2009 
009‐
10 
4%
3%
2010
%
%
2010 
08‐
09 
%
%
%
%
    
 
2.

84
« Maditr
et de drogu
libertins en
                      Eval
2.10. LES C
 
L’évalua
qualifiés
enseign
 
Le  term
les  diffé
dernière
Les  pare
filles « m
 
Ils englo
 L’
 La
 La
d
 Le
c
 
Ces  situ
respons
(Nosy B
notable
 
Aucune
l’enfant
Les  ens
s’accord
enfants
 
Les  com
les  rég
d’Andav
courant
camionn
l’ample
 
Ces  sit
redoubl
 Le
 Le

ra » signifie en fra
ues diverses, la fré
traînant très sou
luation de la situ
COMPORTEM
ation a relev
s  de  « mad
ants et les p
me  « maditra
érents  focus
es années sc
ents  ne  font
maditra ». 
obent dans le
’insolence ; 
a consomma
a fréquentat
e 18 ans ; 
es comporte
hez les jeune
uations  alarm
sables public
Be) se plaigne
es de l’île par
  protection 
t, n’est réelle
eignants  ne 
dent  à  dire  q

mportements
gions  tourist
vakotoko  (N
tes de prosti
neurs  et  les
ur après la c
tuations  oc
lement. Le C
e plus fort ta
e plus fort ta

ançais courant «  
équentation des 
vent des grossess
uation des Ecoles
MENTS « MA
vé une théma
itra »
84
  par 
parents. 
 »  revient  tr
s  group  pou
colaires.  
t  pas  de  dist
e terme« ma
ation en haus
tion des lieu
ements liber
es élèves fille
ment  les  par
cs vis‐à‐vis de
ent de la pré
r la présence
des  élèves,  f
ement mise e
s’étendent 
que  les  pare
s  « maditra »
tiques  et  l
Nosy  Be)  et 
tution des é
s  travailleur
rise de 2009
casionnent 
CEG de Befor
aux de redou
aux d’abando
têtu ». Ils englob
lieux de loisirs th
ses non désirées 
s Primaires Publ
ADITRA » 
atique singu
les  adultes,
rès  souvent 
ur  qualifier 
tinction  part
aditra » : 
sse de boisso
x de loisirs t
tins entraîna
es.  
rents  d’élève
e la liberté d
ésence d’une
 de ces jeune
face  à  ces  p
en œuvre au
pas  excessiv
nts  ne  surve
»,  selon  les 
les  régions 
de  Beforon
lèves attirés
s  de  société
9.  
des  cas  d
ona(Morama
ublement de 
on en 2009‐2
bent dans le term
héoriquement int
chez les jeunes é
liques et Collège
lière à trave
,  c'est‐à‐dire
dans  les  pro
l’évolution 
ticulière  ent
ons fortes et
théoriqueme
ant très souv
es  qui  s’inqu
des mœurs. 
e discothèqu
es élèves. 
hénomènes 
u niveau des 
vement  sur  c
eillent  pas  co
parents  d’él
à  forte  c
na  (Morama
s les uns par 
é  multinatio
d’abandon  s
anga) est l’ex
2008‐2009 v
2010 (mois d
me l’insolence, la 
terdits aux jeunes
élèves filles.
es Publics en pér
rs les compo
e  les  chefs 
opos  des  par
des  jeunes 
re  les  garço
t de drogues
ent interdits 
vent des gro
uiètent  de  l’a
Les parents 
ue proche de
allant  à  l’en
établisseme
ces  sujets  de
orrectement
èves,  ont  pr
irculation  m
nga)  enregis
les touristes
onale.  Ce  ph
scolaire,  d’
xemple ayan
vers 2009‐20
de mars) ave
consommation e
s de moins de 18 
riode de crise      
ortements d
d’établissem
rents  d’élève
élèves  sur 
ns  « maditra
 diverses ; 
aux jeunes d
ossesses non
attitude  délé
de l’EPP Dza
e l’école qui 
ncontre  des 
nts scolaires
e  libertinage
t  l’éducation
ris  de  l’ampl
monétaire. 
strent  des  p
s et les autre
hénomène  a
absentéisme
nt: 
010 avec 38,4
c 7,1%.  
en hausse de bois
ans, les comport
              116 
es élèves 
ment,  les 
es  durant 
les  trois 
a »  et  les 
de moins 
 désirées 
étère  des 
amandzar 
attire les 
droits  de 
s publics.  
e,  mais  ils 
  de  leurs 
eur  dans 
Les  CEG 
pratiques 
es par les 
a  pris  de 
e  et  de 
4% ; 
ssons fortes 
tements 
    
 
 
                      Eval
La  circu
multina
du CEG 
La notio
 L’
 L’
 
L’élève 
« madit
ou pare
 
A  ce  tit
enseign
conséqu
méthod
apprent
 
En conc
devant 
et  autr
d’élèves
des terr
luation de la situ
ulation  mon
tionale  Sher
et les détou
on de « madi
’indiscipline 
’esprit critiq
à  forte  tête
tra », car ils s
ent).  
tre,  la  métho
ants  censé
uence,  sont 
de a incité le
tissage. 
clusion,  
l’ampleur  de
es  activités 
s  demanden
rains de spor
 
uation des Ecoles
nétaire,  favo
ritt,  engendr
rnent de l’éc
itra » compo

ue. 
e  et  l’élève 
sont perçus 
ode  APC  veu
s  appliquer
réticents  q
s élèves à l’i
e  la  précarit
illicites  des
nt  la  multipli
rt pour canal
s Primaires Publ
orisée  par  l
re  des  activit
cole. 
orte égaleme
à  personna
comme des 
ut  développ
r  cette  mé
uant  à  son 
indiscipline. 
té  des  famill
s  élèves  ado
ication  des  c
liser l’énergie
liques et Collège
a  présence 
tés  de  servic
ent deux type
alité  marqué
menaces à 
er  l’esprit  cr
thode  et  a
efficacité.  D
Par contre d
es  depuis  20
olescents  et
centres  de  d
e des élèves 
 
es Publics en pér
massive  de
ce  diverses  q
es de compré
ée  sont  inva
l’autorité de
ritique  des  é
ayant  suivi 
Des  enseigna
des parents 
009  encoura
t  des  adole
documentati
et occuper l
riode de crise      
es  travailleu
qui  attirent  le
éhension : 
ariablement 
e l’adulte (en
élèves.  Mais
une  forma
ants  pensen
sont favorab
ageant  la  pro
scentes,  les
ion,  biblioth
leur temps li
              117 
urs  de  la 
es  élèves 
qualifiés 
nseignant 
s  certains 
ation  en 
nt  que  la 
bles à cet 
ostitution 
s  parents 
èques  et 
bre.  
    

 
              
              
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Moyen d
                      Eval
   
       
       
 
PA
de transport d
Pendan
luation de la situ
ARTIE 3 :
de l’enseignan
nt la classe 
uation des Ecoles
: UN BILA
nte 
s Primaires Publ
 
AN A MU
liques et Collège
ULTIPLES
Sortie
es Publics en pér
 FACETT
Enf
e de classe 
riode de crise      
ES 
Classe
fant de l’ensei
              118 
e EPP 
ignante
    
 
 
 
L’é
qu
3.1 U
 
Un
ap
 
3.
 
3.
3.
 
                      Eval
évaluation  t
uatre niveau
 
 
N RETARD 
n retard dan
pplication no
1.1 Des per
Trois  ré
premier
 Le
d
 Le
2
 Le
C
a
 
1.2 Les prév
 
La pour
crise au
 
L’évalua
 La
d
 L’
é
 L’
a
 L’

 
1.3 Une éva
Les  par
réforme
 Le
ta
luation de la situ
PARTIE 3
ire  une  phot
x juxtaposés
MECANIQU
ns le calendri
on harmonisé
rformances r
ésultats  enco
rs effets en 2
es  bons  taux
es sujets d’e
e  TR  dans  le
009 ; 
e TA observe
CEG  sans  réf
yant des clas
visions de la
rsuite des éta
 début de l’a
ation a const
a  multiplicat
epuis 2007‐2
’ouverture d
té suspendu
’on  n’observ
nnée dans le
’enregistrem
éformes en m
aluation de l
rents  d’élève
e. 
e  premier  a
abliers  et  le
uation des Ecoles
3 : UN BIL
tographie  de
s mais compl
UE DANS LES
er de la réfo
ée de la réfo
relatives à l’a
ourageants 
2008‐2009 :
x  de  réussite
examen en a
es  EPP  note 
e une légère 
orme  avec  u
sses moins s
a réforme no
apes de la ré
année 2009.
taté sur le te
tion  des  éco
2008 ne s’es
de classes de
ue ; 
ve  aucun  sig
es CEG réform
ment  d’une 
milieu rural e
la réforme p
es  exprimen
ssimile  la  ré
s  kits  scolair
s Primaires Publ
LAN A MU
e  la  situation
lémentaires.
S PROJECTI
orme du syst
rme au débu
application d
relatifs  à  l’a
e  aux  exame
pplication de
une  baisse 
baisse de 0,
une  baisse  d
urchargées. 
on réalisées à
éforme dura
errain que: 
oles  réforme
t pas faite ;
e 7ème anné
gne  tangible 
mes ;  
évolution  n
est inquiétan
par les paren
nt  trois  poin
éforme  à  la  d
res.  Ce  sout
liques et Collège
LTIPLES F
n  des  EPP  et 
  
ONS A COU
ème éducati
ut de l’année
de la réform
application  d
ens  du  CEPE 
e l’APC dans 
appréciable 
,8 points dan
de  1,5  point
 
à cause du d
ant l’année s
es  prévues  s
ée  dans les é
de  préparat
égative  du 
nt. 
nts  
nts  de  vue 
dotation  d’e
tien  matérie
es Publics en pér
ACETTES 
des  CEG  en
URT TERME
if malgache s
e scolaire 200
me depuis 20
de  la  réform
sont  le  résu
les curricula
de  2  points
ns les CEG et
  en  étant  m
dérèglement 
colaire 2008
se  poursuivr
écoles réform
tifs  pour  l’o
taux  d’inscr
singuliers  su
effets  scolair
l  étant  spor
riode de crise      
  période  de 
 
s’impose au 
09‐2010.  
07‐2008 
me  ont  prod
ultat  de  l’éla
a depuis 2007
  par  rapport
 notamment
mieux  encadr
de 2009 
8‐2009 a ren
re  d’année  e
mes déjà exi
uverture  de 
ription  dans
ur  la  questi
res  divers  co
radique  depu
              119 
crise  sur 
vu d’une 
duit  leurs 
aboration 
7‐2008 ;  
t  à  2008‐
t dans les  
rés  et  en 
contré la 
en  année 
stantes a 
la  8ème 
s  les  EPP 
on  de  la 
omme  les 
uis  2008‐
    
 
3.
 
 
 
3.2 U
 
L’é
éd
 
M
de
en
an
 
                      Eval
2
m
 Le
d
d
2
co
d
 Le
le
1.4 Le vécu
Selon  le
différen
 C
(r
c
 La

c
p
in
d
p
e
sc
d
 La
u
q
d
Au tota
La  crise
public d
NE REGRES
évaluation  a
ducatif mise 
Malheureusem
es EPP, objet
n première  a
nnée 2010.  
luation de la situ
009  et  quas
moins motivé
e  second  pe
’acquisitions
’élèves  s’éto
0 à fin de l’a
ompter le no
’échanger de
e  troisième 
eurs enfants,
 de la réform
es  enseigna
ntes catégori
Ceux  qui  ens
réforme)  se 
lasses de 6èm
a  formation
éforme  n’es
rise  de  200
édagogique 
nstructions  p
e toutes ces
lus périlleus
n  bimestre.
colaire  en  t
’après ces en
a grande ma
rbain  dit  ign
ui  exigent  u
e réforme. 
l, le retard d
e  de  2009  s’
de l’Educatio
SSION SENS
a  été  menée
en place en 
ment,  faute 
t de l’évalua
année du pri
uation des Ecoles
siment  suspe
és à envoyer 
erçoit  la  réfo
s des connai
onnent  que 
année. Or, da
ombre des t
es coupures 
comprend  l
, mais les pa
me par les en
nts,  la  mise
es d’enseign
seignent  dan
sentent  m
me année. 
n  reçue  par 
t  pas  suffisa
09.  Ils  ont 
avec  de  nou
parfois  contr
s nouveautés
e. Par exemp
  En  2009‐20
trimestre.  T
nseignants.
ajorité des en
norer le cont
ne  campagn
dans les proj
est  surajout
n fait face à 
IBLE DANS 
e  à  observe
2007‐2008. 
de  statistiqu
ation, celle‐c
imaire tous l
s Primaires Publ
endu  en  200
leurs enfant
orme  à  trav
ssances qu’i
leurs  enfant
ans la vie qu
êtes de zébu
de billets de
’école  réform
rents disent 
nseignants 
e  en  œuvre
nants : 
ns  les  école
mal  soutenus
ces  enseign
ante  pour  fa
eu,  en  200
uveaux  outil
radictoires  v
s. L’impact d
ple, auparav
010,  les  dir
ous  ces  cha
nseignants d
tenu et la fin
ne  d’explicat
jections à co
ée  aux  seco
une superpo
LES PRE‐RE
er  « à  la  bas
ues  démogra
i n’est pas e
les enfants â
liques et Collège
09‐2010,  les
ts à l’école p
ers  un  boul
ls jugent pa
ts  ne  sachen
uotidienne, c
u appartena
e 100 et 200 
me  comme 
ne pas en sa
e  de  la  réfo
es  réformes
s  contrairem
nants  en  m
aire  face  au
08‐2009,  à 
ls.  Ils  ont  eu
venant  des  D
de la crise de
vant (2008‐20
ectives  exig
amboulemen
u niveau prim
nalité de la r
tion  raisonna
ourt terme d
ousses  prévis
osition de qu
EQUIS  
se »  les  réa
aphiques  con
en mesure d’
âgés de 6 an
es Publics en pér
  parents  son
ublique. 
eversement 
rfois inadapt
nt  compter  q
ces enfants s
nt à leur fam
Ariary. 
la  voie  roya
aisir les objec
orme  a  créé
et  encadren
ment  aux  ES
majorité  FRA
  dérèglemen
utiliser  une
  également 
DREN  dans  l
e 2009 a ren
009) l’année
gent  une  su
nts  créent  u
maire en mil
réforme, tou
able  et  raiso
e la réforme
sibles  de  la 
uestions. 
lités  de  la  r
ncernant  les
’avancer si le
ns et 7 ans o
riode de crise      
nt  ainsi  de  m
important  d
té. Ainsi, des
que  jusqu’au
sont déjà cap
mille et sont 
ale  dans  le  c
ctifs. 
é  un  fossé  e
nt  les  classe
SS  responsa
M  pour  affr
nt  occasionn
e  nouvelle  a
à  « jongler »
’application 
du leur tâch
e scolaire éta
bdivision  de
un  tournis  i
lieu rural et e
ut  comme les
onnée  du  pro
e devient mé
réforme.  Le 
réforme  du 
  lieux  d’imp
es objectifs d
ont été attein
              120 
moins  en 
du  mode 
s parents 
u  nombre 
pables de 
capables 
cursus  de 
entre  les 
es  de  CP 
ables  des 
ronter  la 
né  par  la 
approche 
»  sur  des 
pratique 
he encore 
it divisée 
e  l’année 
ingérable 
en milieu 
s parents 
ogramme 
écanique. 
système 
système 
lantation 
d’inscrire 
nts, cette 
    
L’a
ve
co
 
Da

Le
re
 
Ch
En
de
gr
fa
 
                      Eval
année  scola
ers  une  situa
onfusion eng
ans  ces  cond
éforme en 20
e  bref  bilan 
epose sur des
haque pré‐re
 Les  infr
dans leu
 Le rôle 
agir de 
CEG son
 Le  perso
de l’app
 Les  cu
pédagog
durant l
 Le finan
incertai
2010, la
 Le  rôle
fonction
amenui
primaire
retrouv
 Le maté
 La sécur
de sécu
protecti
scolaire
 Les ense
à  d’inév
celui  d’
poursui
 
n somme, l’im
es familles é
ré  de  leur  ch
it, à se perdr
luation de la situ
ire  2009‐201
ation  ante‐ré
gendrés par l
ditions,  l’éva
007‐2008 à p
de  leur  effe
s constats m
equis présen
rastructures 
ur majorité e
du ministère
manière aut
nt devenus, s
onnel  d’enca
plication des 
rricula  ont 
giques,  rend
l’année 2009
ncement pou
n. L’Etat n’a
a baisse du b
e  des  paren
nnement  de
sement  de 
e  et  l’envoi
ent à travers
ériel pédagog
rité et la pro
rité alimenta
ion  des  enf
e d’autre part
eignants reç
vitables  pert
éducateur.  L
vre leur miss
mpact de la c
conomiquem
hangement  d
re. 
 
uation des Ecoles
10  livre  aprè
éforme  et  v
e dérègleme
aluation  mes
partir des pré
ectivité,  étab
itigés.  
te l’état suiv
existantes  s
en mauvais é
e depuis l’an
tonome pour
selon les ens
adrement  es
objectifs de 
subi  une 
dues  plus  co
9; 
ur le fonction
 pas versé la
udget des éc
nts  tend  ve
e  l’école  alo
leur  revenu
i  sur  le  ma
s les donnée
gique ne se r
otection ne s
aire par l’exi
ants  face  au
t ; 
oivent de m
turbations  da
La  crise  de 
sion. 
crise de 2009
ment affaibli
de  résidence
s Primaires Publ
ès  six  mois  d
ers  une  situ
ent des instit
sure  le  chem
é‐requis pour
bli  sur  la  ba
vant :  
sont,  nonobs
état;  
née 2009 s’a
r faire face a
seignants, leu
st  désorienté
la réforme;
altération 
onfuses  dep
nnement de 
a part corres
coles s’en es
rs  une  pris
ors  que  leu
u.  La  déscola
arché  du  tra
s quantitativ
renouvelle p
atisfont plus
stence des c
u  phénomèn
oins en moin
ans  leur  rôle
2009  n’a  pa
9 sur l’état d
es par la cris
e  leurs  enfa
liques et Collège
d’exercice  de
uation  réform
tutions en 20
min  parcouru
r une bonne 
ase  du  périm
stant  l’existe
amenuise ca
u dérègleme
ur principal i
é  par  les  inst
due  à  un
puis  l’arrêt  d
l’école est d
spondant à l
t fortement 
se  en  charg
urs  difficulté
arisation  de
avail  de  leu
ves ; 
as et les fou
s les attentes
cantines scol
ne  grandissa
ns de format
e  de  transm
as  facilité  leu
des pré‐requi
se. Les famil
nts.  La  traça
es Publics en pér
es  résultats 
me.  Il  y  a  un
009. 
u  depuis  la  m
scolarisation
mètre  de  la 
ence  de  nou
r, certains é
ent. Les direc
nterlocuteur
tructions  con
n  chevauch
des  formatio
de plus en p
a Caisse Eco
ressentie; 
ge  de  plus 
és  financière
e  leurs  enfan
urs  enfants 
rnitures scol
s des parents
aires d’une p
ant  de  la  pr
tion alors qu
etteur  de  co
ur  tâche  ma
is a accéléré 
les en mouv
abilité  des  é
riode de crise      
qui  tendent
n  tiraillemen
mise  en  œuv
n. 
présente  év
uvelles  const
tablissemen
cteurs des E
r officiel; 
ntradictoires
hement  d’a
ons  des  ens
lus problém
ole cette ann
en  plus  ac
es  tendent 
nts  surtout 
du  cycle  co
laires se raré
s d’élèves en
part et en m
rostitution  e
u’ils doivent f
onnaissances
algré  leur  vo
une forme d
ement empo
lèves  tende
              121 
t  à  la  fois 
nt  et  une 
vre  de  la 
valuation, 
tructions, 
ts ont dû 
PP et des 
s au  sujet 
pproches 
seignants 
atique et 
ée 2009‐
ccrue  du 
vers  un 
en  cycle 
ollège  se 
éfient ; 
n matière 
atière de 
en  milieu 
faire face 
s  et  dans 
olonté  de 
d’errance 
ortent au 
nt,  de  ce 
    
3.3 U
 
Le
 
La
le
 
En
le
 
La
20
pa
Le
ex
so
                      Eval
NE RELECTU
es éléments f
 Sur les i
 Les mili
 Selon le
 Selon le
 Selon le
a présente év
s indicateurs
n général, le
s réalités qu
 Ils  sont 
l’état  d
progres
 Les  aba
cadre  s
urgente
scolarité
élèves 
parents
 L’absen
les dérè
 
a  crise  de  20
008. Les fond
aradoxales e
 De  haut
grave; 
 Une non
 Des aba
 Malgré 
poursui
 
e  cliché  tiré 
xpose ces cir
ont pas enco
 La situa
 Une  mi
repérab
 Les  CEG
urbain ;
 En géné
luation de la situ
URE NECESS
factuels étal
indicateurs s
eux urbain o
e genre ; 
es catégories
es EPP et les 
valuation a d
s inscription,
s indicateurs
’ils sont cens
devenus  de
de  la  scol
ssivement à l
ndons  scola
strict  des  ét
e  pour  évalu
é  doit  être  e
en  abandon
 ou pour cau
téisme s’est
èglements po
009  se  prése
dements de 
t inédites: 
ts  taux  de  ré
n inscription
andons signif
la  hausse  d
te vaillante d
à  partir  des 
rconstances 
re décelable
tion des EPP
gration  des 
ble; 
G  en  milieu 
 
éral, le milieu
uation des Ecoles
SAIRE DES I
és depuis le 
selon les régi
ou rural ;  
s des enseign
CEG.  
dû décrypter
, abandon, re
s de référen
sés capturer
es  indicateur
larisation.  E
eur principe
ires,  par  exe
ablissement
uer  les  caus
envisagé  com
n  scolaire  «
use de crise p
 défini de no
olitiques grav
nte  comme 
la réforme s
éussite  aux  e
 aux examen
ficatifs des g
es  coûts  de 
de la prise en
tableaux  ré
particulières
es. Ils indique
P est critique
élèves  en  m
rural  sont  m
u rural est au
s Primaires Publ
INDICATEU
début de l’a
ions ; 
nants (fonctio
r les indicate
edoublemen
ce utilisés pa

s  représenta
En  effet, 
e et dérouten
emple,  mérit
s  scolaires. 
ses  réelles  d
mme  une  év
temporaire 
politique.  
ouveaux mot
ves. 
un  test  séri
ont encore r
examens  du 
ns de fin de c
arçons du pa
la  scolarisat
n charge par
écapitulatifs
s engendrées
ent que : 
 par rapport
milieu  urbain
moins  atteint
ussi affecté p
liques et Collège
RS  
nnée 2009 in
onnaires, ESS
eurs de mani
nt, absentéism
ar l’évaluatio
ant  davantag
les  indicate
nt un observa
tent  des  app
Une  réinter
des  abandon
ventualité  po
»  pour  caus
tifs relatifs a
eux  pour  la 
récents et su
CEPE  et  du 
cycle pour de
arcours scola
tion  et  malg
r les parents
des  indicate
s par la crise
t à celle des C
n  vers  les  EP
ts  par  effets
par la crise de
es Publics en pér
nfluent diffé
S, enseignan
ère non rout
me et situati
on traduisen
ge  l’état  de 
eurs  de  ré
ateur. 
proches  spéc
rprétation  d
ns.  Le  désir 
ositive  pour 
se  de  difficu
ux perturbat
réforme  mis
ubissent l’app
BEPC  malgr
es élèves de 
aire public ; 
gré  la  précar
des coûts de
eurs  clés  pou
e de 2009, do
CEG ; 
PP  et  les  CEG
s  de  la  crise
e 2009 que l
riode de crise      
remment : 
nts FRAM ; 
tinière, en p
ion en fin de
nt de moins e
la  société  pl
éférence  éc
cifiques  dép
de  cet  indica
d’une  repri
ne  pas  pén
ultés  financi
tions engend
se  en  place 
parition de s
ré  une  crise 
la classe de 
rité  des  fam
e la scolarisa
ur  les  EPP  et
ont tous les 
G  en  milieu 
e  que  ceux  e
e milieu urb
              122 
articulier 
e cycle.  
en moins 
lutôt  que 
chappent 
assant  le 
ateur  est 
ise  de  la 
aliser  les 
ières  des 
drées par 
en  2007‐
situations 
politique 
3ème ; 
illes,  une 
tion. 
t  les  CEG 
effets ne 
rural  est 
en  milieu 
ain. 
    
Un
sit
Ce
l’é
 
                      Eval
ne  lecture  is
tuation : 
 Le nom
indices 
seconda
difficilem
éducatif
 Des par
privées.
 Le  nouv
premièr
de  cycle
délicate
précarit
ette situation
établissemen
 
luation de la situ
 
solée  de  cha
bre des élèv
de  référen
aires  comme
ment  quanti
f.  
rents affirme
. La qualifica
vel  élève  ne
re entrée da
e  primaire.  L
es à capter à 
té exacerbée
n tolérée pa
nt des statist
 
uation des Ecoles
aque  indicate
ves à la rentr
nce  comme 
e  le  profil  d
ifiable  d’enfa
ent et regrett
tion de « no
e  peut  être 
ns le systèm
Les  motivatio
cause d’une
e par la crise 
r l’école pub
tiques scolair
s Primaires Publ
eur  s’avère  i
rée scolaire 
l’abandon, 
des  familles,
ants  scolaris
tent que les 
uvel élève in
réellement 
me éducatif (
ons  du  nouv
e tendance a
de 2009. 
blique bousc
res. 
liques et Collège
insuffisante 
de septemb
l’absentéis
,  met  en  év
sés  qui  « voy
EPP accepte
nscrit» risque
comptabilis
hors préscol
vel  élève  de 
ux pérégrina
ule les indica
es Publics en pér
pour  évalue
re 2009, mis
sme  ou  bie
vidence  l’exi
yagent »  à  l’
ent des enfan
e de fausser 
é  comme  u
laire) ni com
l’année  sco
ations des fa
ateurs dans 
riode de crise      
r  la  complex
s en relation
en  avec  des
istence  d’un
intérieur  du 
nts venant d
les statistiqu
un  entrant  fa
mme un sorta
laire  2009‐2
milles échap
leur pertine
              123 
xité  de  la 
n avec les 
s  indices 
ne  masse 
système 
es écoles 
ues.  
aisant  sa 
ant en fin 
2010  sont 
ppant à la 
nce pour 
    
Evolu
d'insc
  
Taux d
  
Taux d
  
Taux d
  
Evolu
d'insc
  
Evolu
réussi
Coûts
suppo
                      Eval
Indicateurs
tion du taux 
cription 
de redoublem
d'abandon 
d'absentéism
tion du taux 
cription au CE
tion du taux d
ite au CEPE 
s de la scolaris
ortés par les p
luation de la situ
Tableau 46
  Mili
Rura
Urba
  
ment 
Rura
Urba
  
Rura
Urba
  
me 
Rura
Urba
  
PE 
Rura
Urba
  
de 
Rura
Urba
sation 
parents 
E
n
s
e
m
b
l
e
uation des Ecoles
6 : Récapitula
ieu  Catégo
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans Réf
Réforme
ain 
Sans Réf
Réforme
E
n
s
e
m
b
l
e
 
  
Cotisatio
FRAM 
Fournitu
Scolaires
Frais gén
Ensembl
s Primaires Publ
atif des indic
orie 
orme    
e    
orme    
e    
  
orme    
e    
orme    
e    
200
orme 

orme 

200
orme 

orme 

orme 

orme 

forme
e
forme
e
200
ons 
6
ures 

3
néraux
2
le 
6
  
liques et Collège
cateurs clés p
 
2
07‐2008 
9% 
3% 
6% 
4% 
07‐2008 
16% 
18% 
18% 
24% 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
07‐2008 
6 900 
1 600 
29 600 
68 100 
es Publics en pér
pour les EPP 
2008‐2009 vs
2007‐2008 
5% 
12% 
2% 
3% 
2007‐2008 ver
2008‐2009 
23%
24%
22%
15%
2008‐2009 
11% 
5% 
5% 
4% 
2008‐2009 
19% 
20% 
20% 
28% 
2008‐2009 vs
2007‐2008 
‐1% 
‐4% 
3% 
0% 
2008‐2009 vs
2007‐2008  
17% 
51% 
11% 
32% 
2008‐2009 
7 000 
1% 
31 800 
1% 
28 600 
‐3% 
67 400 
‐1% 
riode de crise      
s  2009‐20
2008‐2
‐1%
‐3%
3%
3%
rs  2008‐200
2009‐2
22%
16%
22%
12%
2009‐2
2%
1%
3%
3%
2009‐2
19%
19%
22%
28%
s  2009‐20
2008‐2
‐1%
7%
3%
0%

  
  
  
  
  
2009‐2
9 70
39%
49 20
55%
29 90
5%
88 80
32%
              124 
010 vs 
2009 




09 vers 
2010 




2010 




2010 




010 vs 
2009 




2010 
00 

00 

00 

00 

    
Evolut
d'insc
  
Taux d
  
Taux d
  
Taux d
  
Evolut
d'insc
  
Evolut
réussi
 
Coûts
suppo
 
                      Eval
Indicateurs 
tion du taux 
ription 
de redoublem
d'abandon 
d'absentéisme
tion du taux 
ription au BEP
tion du taux d
ite au BEPC 
 de la scolaris
ortés par les p
luation de la situ
Tableau 47
Mili
Rura
Urba
  
ment 
Rura
Urba
  
Rura
Urba
  

Rura
Urba
  
PC 
Rura
Urba
  
de 
Rura
Urba
  
sation 
parents 
E
n
s
e
m
b
l
e
 
uation des Ecoles
7 : Récapitula
eu  Catégo
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
  
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
al 
Sans réfo
Réforme
ain 
Sans réfo
Réforme
 
al 
Sans Réfo
Réforme
ain 
Sans Réfo
Réforme
Droits 
d’inscript
Fournitu
Scolaires
Frais gén
Ensemble
s Primaires Publ
atif des indic
orie 
orme    
    
orme    
    
  
orme    
    
orme    
    
200
orme 
 
orme 
 
200
orme 
 
orme 
 
orme 
 
orme 
 
orme 
 
orme 
 
200
tion 
1
res 

2
néraux
4

7
  
liques et Collège
ateurs clés p
  
2
20
07‐2008 
4% 

4% 

07‐2008 
8% 
2% 
10% 
11% 
  
2
  
  
  
  
  
2
  
  
  
  
07‐2008 
1 200 
4 500 
0 200 
5 900 
es Publics en pér
pour les CEG 
2008‐2009 vs 
2007‐2008  
‐3% 

2% 

007‐2008 vers
2008‐2009 
15% 

13% 

2008‐2009 
5% 

3% 

2008‐2009 
8% 
3% 
8% 
11% 
2008‐2009 vs 
2007‐2008 
‐1% 
  
‐1% 
‐4% 
2008‐2009 vs 
2007‐2008  
6% 
  
88% 
48% 
2008‐2009 
12 100 
8% 
42 500 
73% 
42 200 
5% 
96 800 
28% 
riode de crise      
2009‐201
2008‐20
6% 

0% 

s  2008‐2009
2009‐20
14%

15%

2009‐20
2% 

2% 

2009‐20
6% 
4% 
8% 
13%
2009‐201
2008‐20
‐1% 
‐17%
‐31%
4% 
  
  
  
  
  
2009‐20
19 50
61%
62 50
47%
49 60
18%
131 60
36%
              125 
10 vs 
009 
9 vers 
010 
 
 
010 
010 
 
10 vs 
009 


010 

 

 

 
00 
 
    
3.4 U
 
La
ef
La
de
 
M
l’é
en
pe
 
Pa
fin
tra
re
Le
pa
pl
sit

l’é
 
Pa
En
s’i
 
Sa
en
 
                      Eval
NE REMISE
a  Banque  M
ffectivement
a crise de 200
e reformuler
Malgré toutef
éducation,  la
nvironnemen
ertinence et 
ar  ailleurs,  l
nancières en
avers  les  co
etenir leurs e
 
es  gains  sur 
ar  endroit  qu
us en plus fr
tuation  aggr
élaisser  leur
évaluation, m
aradoxaleme
n effet, la rév
inscrit dans u
ans  être  des 
n cause prob
 En milie
moins e
et la rue
 En milie
d’infras
 Si  la  vo
populat
à mene
luation de la situ
 EN CAUSE 
Mondiale  es
t et objective
09, qui met 
r des problém
fois l’enregist
a  mise  en  pl
nt politique e
à tout le mo
es  comport
tre l’école e
omportemen
enfants dans 
l’application
uand  les  dire
réquents, jus
ravée  par  l’im
r  cursus  sc
mais repérab
ent,  l’impact 
vision ou l’a
une actualisa
recommand
bable du syst
eu urbain, l’o
en moins de 
e.  
eu rural, l’es
tructures ad
ocation  de 
tion enfantin
r au bénéfice
uation des Ecoles
PROBABLE
stime  qu’un
ement que d’
en danger u
matiques. 
trement de 
ace  de  la  ré
et social inst
oins dérouten
ements  des
t la famille. D
nts  « maditra
l’enceinte d
  de  la  Conve
ecteurs,  les 
squ’à être ba
mpact  de  la 
colaire  (ceux
bles dans les 
de  la  crise  s
mélioration 
ation de fait 
dations,  l’éva
ème éducati
ouverture à 
frontière ph
pace scolaire
équates, les
l’école  doit 
ne déjà scola
e de la mass
s Primaires Publ
 DU SYSTEM
e  réforme 
’une générat
ne réforme e
résultats pro
éforme  du  sy
able. En effe
nt l’observat
  élèves  et  d
Depuis la cris
a »  des  élèv
e l’école.  
ention  Intern
parents  d’él
analisés, de p
crise  sur  le 
x  des  CEG)
indicateurs.
sur  le  secteu
des termes 
occasionnée
aluation  ava
if : 
la vie se fait 
ysique et de
e est destiné
 objectifs so
demeurer 
risée, des ac
e des enseig
liques et Collège
ME EDUCAT
du  système
tion à l’autre
encore récen
ometteurs et
ystème  éduc
et, tous les in
teur.  
des  parents 
se de 2009, 
ves,  décuple
nationale  su
èves  et  les  e
prostitution 
budget  des 
)  au  profit 
ur  public  de 
de la réform
e par les évè
nce  des  pist
de plus de p
e frontière sy
é à ouvrir les
nt hors d’att
la  sédentar
ctions urgent
gnants récem
es Publics en pér
TIF 
e  éducatif 
e. 
nte, est une 
t la détermin
catif  est  enc
ndicateurs se
sont  focali
les tentation
ent  les  diffic
r  les  Droits 
enseignants 
d’élèves des
familles  em
d’activités 
l’Education 
me du systèm
nements.  
tes  de  réflex
plus de man
ymbolique e
s élèves sur 
teinte.  
risation  stab
tes en matiè
mment recrut
riode de crise      
ne  peut  s’a
occasion pe
nation des ac
core  fragile  f
emblent perd
sés  sur  les 
ns de l’argen
cultés  des  p
de  l’Enfant  s
évoquent  de
s EPP et des C
mmenant  les 
indéfinissa
est  une  opp
me éducatif m
xion  pour  un
ière brutale
ntre l’espace
le monde m
ble  et  durab
ère de forma
tés. 
              126 
apprécier 
rmettant 
cteurs de 
face  à  un 
dre toute 
relations 
t facile, à 
parents  à 
s’égarent 
es  cas  de 
CEG. Une 
élèves  à 
bles  par 
portunité. 
malgache 
ne  remise 
. Il y a de 
e scolaire 
mais faute 
ble  de  la 
tion sont 
    
 
 
 
 

85
Des élèv
de Mahajan
et la nourrit
                      Eval
L’évaluatio
publics  con
2011. 
 
En  effet,  l
financières
enfants, so
ces  réserve
des coûts d
par certain
 
Les  parent
échapper a
ils sont dés
 
Les chefs d
étroite san
 
Les  infrast
ensemble 
urgente.  
 
Quant  au
bibliothèqu
électricité, 
publiques m
 
La  restaura
par les acte
Tous les ac
de  2009  et
ménages q
 
La  question
d’armer les
 
Il s’est con
la  crise  de
primaires p

ves de familles, g
nga et d’Antsiran
ture obtenus à la s
luation de la situ
on de la situa
nclut  que  l’i
es  parents 
s  durant  l’an
oit pour le fo
es  sont  tarie
de la scolaris
s directeurs.
ts  investisse
aux indicateu
sarmés deva
d’établisseme
s une vision 
ructures  sco
dans  une  s
x  infrastruc
ues,  les  ter
la clôture d
malgaches so
ation  et  la  g
eurs cibles d
cteurs cibles 
t  sur  leur  sig
ui demeure 
n  qui  les  tou
s enfants déj
firmé, in fine
e  2009  sur  l
publiques et 
 

généralement défa
ana ont activeme
suite de ces actes
uation des Ecoles
CO
ation actuelle
mpact  de  la
d’élèves  et 
nnée  scolaire
onctionneme
es
85
,  malgré 
sation et ma
.  
ent  beaucou
urs de l’aban
nt le manqu
ent font face
rassurante d
olaires  des  6
situation  de
ctures  auxi
rains  de  sp
e l’école. Ell
oient aux no
généralisatio
e cette évalu
de cette éva
gnification  p
leur préoccu
urmente  est
jà scolarisés 
e, que la pré
e  secteur  p
des collèges
avorisées, des Co
ent participé au p
s de vandalisme o
s Primaires Publ
ONCLUSIO
e, la crise pe
a  crise  de  20
les  chefs  d
e  2009‐2010
ent des école
les  efforts  f
algré la vigila
up  dans  la 
ndon scolaire
e d’argent ch
e à des prob
de leur missi
65  établissem
e  dégradatio
liaires,  elle
port,  les  latr
es méritent 
rmes. 
n  des  cantin
uation comm
aluation por
olitique.  Ils 
upation fond
t  d’avoir  l’as
et à scolaris
écarité des fa
ublic  de  l’Ed
s publics.  
ommunes Urbaine
illage des unités
ont contribué à do
liques et Collège
ON 
erdurant, des
009  sera  plu
d’établisseme
0,  soit  pour 
es. A l’appro
ournis  par  le
ance en mati
scolarisatio
e, du redoub
hronique.  
lèmes de ge
on. 
ments,  objet
on  avancée,
s  sont  déf
rines,  la  fou
une attentio
nes  scolaires
me un outil ef
rtent un rega
notent  l’agg
damentale. 
surance  que
er contre les
amilles surdé
ducation  et 
es d’Antananariv
de production du
onner des illusion
es Publics en pér
s écoles prim
us  marqué  à 
ent  ont  véc
le  soutien  à
oche de  la fin
es  parents  p
ière de gesti
on  de  leurs 
lement et de
stion, car leu
t  de  l’évalua
,  nécessitan
faillantes,  p
urniture  en 
on pressante
s  sont  unanim
fficace de ré
ard désabusé
gravation  de 
e  l’école  pub
s aléas de l’à 
étermine l’an
celle  de  la 
vo, de Toamasina
urant les mois jan
s d’opulence à ce
riode de crise      
maires et des
la  rentrée 
u  sur  leurs 
à  la  scolarisa
n de l’année
pour  suivre  l
ion scolaire d
enfants  et
e l’absentéis
ur marge d’a
ation,  sont  d
t  une  réha
particulièrem
eau  potab
e pour que l
mement  con
étention scola
é sur les évè
la  précarité
blique  est  en
 venir/aveni
nalyse de l’im
situation  de
, de Toliara, de F
nvier-février 2009
es familles.
              127 
s collèges 
de  2010‐
réserves 
ation  des 
 scolaire, 
a  hausse 
déployée 
t  veulent 
me. Mais 
action est 
dans  leur 
bilitation 
ment  les 
le  et  en 
es écoles 
nsidérées 
aire. 
ènements 
  dans  les 
n  mesure 
r. 
mpact de 
es  écoles 
Fianarantsoa,
9. Les objets
    

 
 
 
©copyri
CORE‐DEV eng
©copyrig
CORE‐DEV eng
                      Eval
ght  
gineering 
ght  
ineering 
luation de la situ
AN
uation des Ecoles
       
 
NNEXES 
s Primaires Publ
   
©
CORE‐D
liques et Collège
 
Bibliot
©copyright  
DEV engineering 
©co
CORE‐DE
es Publics en pér
Confiants 
hèque / Latrin
opyright  
EV engineering 
riode de crise      
en l’avenir 
nes… 
              128 
Avant la classse 
    
 

ANNEX
A. 
B. 
C. 
D. 
E. 
F. 
G. 
H. 
1. 
2. 
I. 
1. 
2. 
3. 
4. 
5. 
6. 
7. 
8. 
9. 
10. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                      Eval
XES ..............
LES TERME
LES TERME
LA METHO
LES OUTILS
L’ENQUETE
MONOGRA
LES MODES
PROFIL DES
LES  ELEVES
LES PAREN
LES RESULT
La proximit
Les inscript
Le redoubl
Les abando
L’absentéis
Le rôle et la
Les coûts d
L’insécurité
La question
Les compo
luation de la situ
....................
ES DE REFERE
ES DE LA CRIS
DOLOGIE ....
S DE L’EVALU
E SUR LE TER
APHIE SOMM
S DE CALCUL
S ENQUETES
S ..................
TS DES ELEV
TATS DE L’EN
té ................
tions ............
ement .........
ons ..............
sme .............
a charge des
de la scolarisa
é alimentaire
n de genre ...
rtements « M
 
uation des Ecoles
....................
ENCES ..........
SE DE 2009 ..
....................
UATION ........
RRAIN ...........
MAIRE DES EC
L ...................
 ....................
....................
VES ENQUETE
NQUETE .......
....................
....................
....................
....................
....................
s enseignants
ation suppor
e ..................
....................
Maditra ».....
s Primaires Publ
 
....................
....................
....................
....................
....................
....................
COLES ENQU
....................
....................
....................
ES ................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
s ..................
rtés par les p
....................
....................
....................
liques et Collège
....................
....................
....................
....................
....................
....................
UETEES ..........
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
parents d’élè
....................
....................
....................
es Publics en pér
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
....................
èves .............
....................
....................
....................
riode de crise      
....................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
...................
              129 
........ 128 
........ 130 
........ 135 
........ 136 
........ 138 
........ 149 
........ 151 
........ 162 
........ 164 
........ 164 
........ 167 
........ 169 
........ 169 
........ 173 
........ 180 
........ 184 
........ 187 
........ 189 
........ 202 
........ 206 
........ 209 
........ 211 
    
B. LE
 
De
d’
de
de
 
Pa
sc
d’
se
n’
ha
d’
 

 
Le
L’a
l’E
ad
 
Po
ind
 
                      Eval
ES TERMES DE
eux  origines 
origine  grecq
eux  sens  disti
epuis un conce
aradoxalemen
olarité s’est d
année  scolair
econde,  Bacca
ont  pas  été  c
abituelle. Seul
une semaine 
partir de ces d
 Dans le p
 Dans  un
d’« oppo
de l’Educ
à partir d
e cadre tempo
année  2009 
Education : 
dministratif/pé
our  identifier 
dicateurs clé d
 Le  pre
ignore
 Le  sec
public 
 
Les  in
l’épuis
 
luation de la situ
E LA CRISE DE 
étymologique
ue  et  signifie
ncts  et  comp
ept polysémiq
nt, cette crise 
déroulée sans 
re  (CEPE  et  co
alauréat)  se  so
contestés  et, 
ls les établisse
environ pend
données situa
premier temp
n  second  tem
ortunité » pou
cation et pou
du vécu de l’a
orel de l’évalu
a  été  vécue
urbain  /rur
édagogique, b
les  élément
du secteur pu
emier  se  conc
r la profondeu
ond  rassemb
de l’Educatio
dicateurs  clé
ser.  
 
uation des Ecoles
2009 
es  sont  coura
  « décision »,
plémentaires :
que et renvoie
n’a pourtant 
fermeture of
oncours  d’ent
ont  tenus  com
enfin,  la  rent
ements scolai
ant les mome
ationnelles, la 
ps user du term
mps  employer
ur identifier la
r rapporter l’a
nnée 2009. 
uation porte s
e  de  manière
ral,  primaire
bureaucratie/
ts  pertinents 
ublic de l’Educ
centre  autour
ur structurelle
le  les  manifes
n.  
és  propres  au
s Primaires Publ
amment  citée
  « jugement »
  « danger »  e
e à plusieurs s
pas perturbé
fficielle de l’en
trée  en  classe
mme  durant  l
trée  scolaire 
ires en milieu
ents les plus c
présente étu
me de « dérèg
r  successivem
a profondeur 
appréciation d
ur les trois de
e  différente 
e/post  prim
bénéficiaires.
nécessaires 
cation, le rega
r  des  conjonc
e du dérèglem
stations  série
u  secteur  Ed
liques et Collège
es  pour  le  te
» ;  la  seconde
et  « opportun
situations. 
le calendrier 
nsemble des é
e  de  6e,  BEPC
es  années  san
de  l’année  2
 urbain ont su
ritiques de la 
de préfère : 
glement » pou
ment  les  sens
de l’impact d
des populatio
ernières anné
d’un  terrain 
maire,  école 
  
à  l’évaluatio
rd s’est centré
ctures  ayant  p
ment dans son
uses  de  la  pr
ducation  orie
es Publics en pér
erme  de  « cr
e  est  d’origine
ité ».  Le  term
du secteur p
écoles publiqu
C  et  concours
ns  crise,  les  ré
009‐2010  s’e
uspendu leurs
crise. 
ur caractérise
s  de  « décisio
de l’année 200
ns cibles sur l
es scolaires q
à  un  autre 
sans  réfo
on  de  l’impa
é sur deux axe
provoqué  et 
n ensemble ;  
récarité  repér
ntent  ainsi  l
riode de crise      
rise » :  la  pre
e  chinoise  et 
me  « crise »  e
ublic de l’Edu
ues, les exam
s  d’entrée  en 
ésultats  à  ces
st  ouverte  de
s cours pour u
r l’année 2009
on »,  de  « da
09 sur le secte
’état de la sco
u’il s’agit de c
du  secteur 
orme/école 
ct  de  la  cris
es : 
prolongé  la  c
rées  au  sein  d
l’analyse  san
              135 
mière  est 
comporte 
st  devenu 
ucation : la 
ens de fin 
classe  de 
s  examens 
e  manière 
une durée 
9, 
anger »  et 
eur public 
olarisation 
comparer. 
public  de 
réforme, 
se  sur  les 
crise,  sans 
du  secteur 
s  pouvoir 
    
C. LA
L’é
 
 

en
cr
ba
 
La
l’é
 
 
Le
int
l’e
au
d’
fo
dif
l’é
ch
 
Le
d’
fa
un
                      Eval
A METHODOLO
 
évaluation se
 Des critè
dépense
 Des critè
du secte
 Des  crit
responsa
et  les  re
(enseign
 Des  crit
conditio
diverses
partir  d’une  i
ngagé et  selon
ise politique d
ase de trois gr
a  représentat
évaluation: 
 Chez  les
comme v
est de 9 
 Chez  les
physique
dans l’ét
 Chez  les
effective
 Chez  les
douze pa
 Enfin,  l’é
les group
es  questionna
terrogée, des 
environnemen
utorise le crois
usage  de  pos
rmées  pour q
fficulté  a  été 
étude  sans  co
haque acteur c
es guides d’en
ouvrir  de  nou
cteur temps, 
n équilibre sta
luation de la situ
OGIE 
 détermine su
ères de compa
es en matière 
ères de mémo
eur public de l’
ères  de  dem
abilisation  de
esponsables 
nants). 
ères  de  cond
ns  de  travail,

identification
n  la  proximité
de l’année 200
rands axes géo
tivité  de  la  p
s  élèves  EPP  e
variable de co
ans à l’EPP et
s  enseignants
e  de  l’enseign
tablissement s
s  chefs  d’éta
e, à défaut on 
s  parents  d’él
arents d’élève
équilibre  des 
pes cibles par
aires  ont  été  p
informations
nt  de  la  perso
sement des it
ser  des  ques
que chaque  q
de  fixer  le  no
ompter  l’étroit
cible restait al
ntretien respe
uvelles  rubriq
le nombre dé
atistique néce
uation des Ecoles
ur quatre critè
araison entre 
de frais scolai
orisation sur l
’Education. 
mande  en  ter
s  parents  d’é
administratifs
ditions  matér
,  de  cadre  de
n  des  zones  d
é  de  chaque 
09, le choix de
ographiques : 
population  à 
et  CEG  réunis
ontrôle le sex
t de 14 ans au
s,  l’échantillon
nant  ou  de  sa
scolaire choisi
blissement,  l
approche son
èves,  chaque
es ; 
genres  (50% 
ents d’élèves 
préparés  pou
s sur la base d
onne  cible  en
tems. Les que
tions  fermée
uestion posée
ombre  pertine
tesse  du  tem
léatoire. 
ectent la logiq
ques  qui  n’on
éjà prévu d’élè
essaire au trait
s Primaires Publ
ères principau
les milieux ur
ires. 
a base des ré
rmes  de  scol
lèves,  sur  la  b
s  (chefs  d’ét
rielles  objecti
e  travail,  de 
d’enquête  selo
établissemen
es établissem
Nord, Sud, Ce
enquêter  se 
s,  un  planche
e, l’âge et le n
 CEG; 
nnage  s’exéc
a  disponibilité
i ; 
eur  présence
n représentan
e  focus  group 
hommes/garç
et élèves. 
r  dégager  des
des indicateur
nquêtée.  Chaq
estions destin
es  aux  enfant
e puisse  se  sit
ent  de  questi
mps  imparti  à 
ue des questi
nt  pas  été  ch
èves à enquê
tement des d
liques et Collège
ux dégagés pa
rbain et rural,
ésultats et des
arisation  sur
base  de  la coo
ablissement) 
ives  pour  un
moyens  finan
on  l’état  de  la
t  par  rapport
ents scolaires
entre. 
définit  selon
er  de  700  élèv
niveau (classe
ute  selon  l’ex
é  au  moment
e  dans  l’étab
nt; 
réunit  au  m
çons,  50%  fem
s  information
s clés et des i
que  question 
ées aux élève
ts.  Toutefois, 
tuer  dans  un 
ions  à  poser,
l’étude,  sacha
onnaires. Cett
oisies  dans  le
ter dans chaq
onnées, on n’
es Publics en pér
ar les termes 
, entre les éch
s attentes ou 
  la  base  de 
opération  ent
et  les  respo
e  bonne  sco
nciers,  de  mo
a  réforme  du
t  aux  manifes
s publics à enq
n  les  catégori
ves  à  enquêt
e). L’âge moye
xhaustivité  à 
t  du  passage 
lissement  do
oins  six  paren
mmes/filles)  d
s  signalétique
nformations à
renferme  un
es sont davan
les  équipes 
dialogue  voir
tout  en  respe
ant  que  la  dis
te mesure est
es  questionna
que localité es
’est pas  allé a
riode de crise      
de référence:
helles d’écono
déceptions de
l’implication 
tre  les  parent
onsables  péd
olarité  sur  la 
obilisations  m
  système  édu
stations  violen
quêter s’est po
ies  d’acteurs 
er est  nécess
en des élèves
partir  de  la 
de  l’équipe  d
oit  théoriquem
nts  d’élèves  e
doit  être  resp
es  de  chaque 
à portée qual
ne  visée  quali
tage fermées
sur  le  terrai
re  une  conver
ectant  les  con
sponibilité  eff
t nécessaire p
aires.  Compte
st maintenu. M
au‐delà de 5 e
              136 
 
omie et de 
es acteurs 
et  de  la 
s  d’élèves 
agogiques 
base  des 
matérielles 
ucatif  déjà 
ntes  de  la 
orté sur la 
cibles  de 
aire,  avec 
enquêtés 
présence 
d’enquête 
ment  être 
et  au  plus 
pecté  pour 
personne 
itative sur 
itative  qui 
 car, il est 
n  ont  été 
rsation.  La 
nsignes  de 
fective  de 
pour éviter 
e  tenu  du 
Mais pour 
entretiens 
    
di
pr
l’é

m
 
Ch
gu
qu
d’
pa
Le
qu
pa
or
 
                      Eval
rigés  pour  le 
révoit  d’attein
équipe d’enqu
alisés.  Si  ce  r
oitié répond a
haque équipe 
uide  d’entretie
uestionnaires 
établissement
ar questionna
 
es  différentes
uestionnaires 
arents des élè
rganisant des 
 
luation de la situ
groupe  cible
ndre  tous  les 
uête en visant
atio  n’est  pas
au questionna
d’enquêteurs
en  du  focus  g
destinés  aux 
t. Les parents
ire ou par ent
s  étapes :  Éla
destinés  aux 
èves représent
entretiens dir
 
uation des Ecoles
e  des  élèves. 
enseignants 
 l’exhaustivité
s  atteint,  on  d
aire, l’autre m
s anime le foc
group  compo
enseignants 
s qui participe
tretien. 
aboration  en
enseignants 
tant égaleme
rigés auprès d
s Primaires Publ
Quant  au  gr
selon  leur  pr
é. Ainsi, pour 
divise  par  deu
moitié passe en
cus group com
rte  6  axes  qu
et  aux  élèves
ent aux focus 
  trois  temps
et  aux  élèves
nt les commu
des enseignant
liques et Collège
roupe  cible  d
résence  dans 
10 enseignan
ux  le  groupe  d
n entretien dir
mme un entret
ui  reprennent
s  ainsi  que  da
group sont au
s  (avant  test,
s ;  organisatio
unautés locale
ts et des élève
es Publics en pér
es  enseignan
l’établisseme
ts présents, 4
d’enseignants
rigé. 
tien semi dire
  les  grands  it
ans  le  formula
utres que ceu
,  après  test, 
on  des  focus  g
es; ajustemen
es. 
riode de crise      
nts,  le  guide  d
ent  lors  du  p
4 entretiens di
s  présents :  la
ectif et semi co
tems  formulé
aire  à  l’adress
ux des élèves i
après  valida
group  à  l’inte
ts méthodolo
              137 
d’enquête 
assage  de 
irigés sont 
  première 
ollectif. Le 
s  dans  les 
se  du  chef 
interrogés 
ation)  des 
ention  des 
ogiques en 
1

QUESTIONNAIRE AU CHEF D’ETABLISSEMENT : GENERALITES

superviseur
Enquêteur
Date del'enquête
heure de début et de fin de l'enquête
¾ Recueillir les curricula appliqué depuis 3 ans
Nomde l'établissement
Niveau de
l'établissement
Collège
Réforme
Primaire
Coordonnées : tel
Année d’ouverture de l’école
DREN / Région
CISCO / District
ZAP
Commune
Nombre d'habitants
Catégorie dela
Commune
Rurale
Urbaine
Capitale
Fokontany
Nombre approximatif d'habitants
Village
Nombre approximatif d'habitants
Accessibilité toute
l'année?
Oui
non
Identification de l'établissement 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Distance par rapport aux
habitations des élèves
Minimum
maximum
Nombre de personnels
administratif
(secrétaire, entretien,)
Total
M
F
Caractéristiques de l’établissement 2007-2008 2008-2009 2009-2010
L’entrée de l’établissement comporte-t-elle
Portail
Barrière
Rien
La clôture de l‘établissement est constituée
de
Haie vive
Briques
x Entièrement
x En partie
Rien
L’établissement a – t-il un agent desécurité
Oui
non
Résultat
Complet
Partiellement complet
Pas de répondant
Refus
2

Caractéristiques de l’établissement 2007-2008 2008-2009 2009-2010
L’établissement se trouve-t-il à proximité
d’un épibar, d’un casino, d’un commerce
bruyant ?
Oui
Non

Quel est la source d’énergie de
l’établissement ?
Electricité
Groupeélectrogène
Bougie
Rien
Disposez-vous d’un point d’eau
Puits
Eau J IRAMA
Source
Rien
L’établissement a-t-il un jardin scolaire ?
Oui
Non
L’établissement organise-t-il
un ramassage pour
Elèves
Oui
Non
Enseignants
Oui
Non
Les élèves passent –ils régulièrement une
visite médicale ?
Oui
Non

Avez-vous une connexion Internet ?
Oui
Non

QUESTIONNAIRE POUR ELEVES
Mars 2010 - UNICEF
DONNEES DE L'ENQUETE
1. N° de la fiche
2. Superviseur
3. Enquêteur
4. Date de l'enquete
5. Heure de début
6. Heure de fin
7. Region
8. District
9. Commune
10. ZAP
11. Fokontany
12. Localité
13. Nom de l'établissement
14. Niveau
Primaire Collège
15. Code etablissement
DONNEES SUR L'ELEVE
16. Anarana sy Fanampiny
17. Ny taonanao
18. Vavy sa Lahy
V L
19. Misy Fahasembanana ?
Eny Tsia
20. Raha 'Eny', inona :
Malemy J amba Marenina
Tsy ampy saina Hafa
21. Anaran'ny tanana misy anao
22. Faharetan'ny dia mankaty
an-tsekoly (Ora)
23. Halaviran'ny tranonao sy ny sekoly
(Km)
24. Ity ve ny sekoly akaiky indrindra ny fonenanao ?
Eny Tsia
25. Iza no nifidy azy ?
Ianao
Ny ray aman-dreninao
Tsy maintsy ato (circonscription)
26. Inona no nisafidianana ity sekoly ity
Akaiky Tsara ny fampianarana
Milamina Tsara ny trano
Misy olom-pantatra
Vous pouvez cocher plusieurs cases (2 au maximum).
27. Te-hifindra sekoly ve ianao ?
Eny Tsia
28. Fa maninona ?
Lavitra Ratsy ny fampianarana
Tsy milamina Ratsy ny trano
29. Kilasy fahafiry ianao ?
CP1 CP2
CE CM1
CM2 6ème / 6ème An.
5ème / 7ème An. 4ème
3ème
30. Ny taona nidiranao nianatra
voalohany ?
31. Nanao "Préscolaire" ve ianao ?
Eny Tsia
32. Taiza ?
Fanjakana Tsy miankina
33. Efa namerina taona ve ianao?
Eny Tsia
34. Impiry ?
35. Impiry ianao no efa niova sekoly ?
Tsy mbola niova 1 2 3
Taiza ianao no nianatra taloha ?
11 2 2
36. 2007-2008 ?
37. 2008-2009 ?
Tato ihany (1), Tany an-kafa (2).
Karazan-tsekoly inona ?
11 22
38. 2007-2008:
39. 2008-2009:
Fanjakana (1), Tsy miankina (2).
Inona ny antony nifindranao ?
11 2 2 33 44 5 5
40. 2007-2008?
41. 2008-2009 ?
Fahasahiranana ara-bola (1), Nifindra trano (2), Niova asa
ny ray aman-dreny (3), Lavitra loatra (4), Tsy
fandriam-pahalemana (5).
Iza no miantoka anao ?
11 2 2 33 44 5 5
42. 2007-2008 ?
43. 2007-2008 ?
44. 2009-2010 ?
Ray aman-dreny (1), Raibe na renibe (2), Iray tampo (3),
Mpiantoka (4), Hafa (ONG, ….) (5).
45. Inona ny loharanom-baovaoanao?
Tsy misy Radiom-pirenena
Radiom-paritra Radio tsy miankina
Fahitalavitra Gazety
Hafa
Vous pouvez cocher plusieurs cases (3 au maximum).
DONNEES SUR LA FAMILLE
46. Velon-dray aman-dreny ve ianao ?
Eny Tsia
Iza no miara-mipetraka aminao ?
11 2 2 3 3 4 4 5 5 6 6
47. 2007-2008 ?
48. 2008-2009 ?
49. 2009-2010 ?
Ray (1), Reny (2), Ray sy Reny (3), Raibe na Renibe (4), Iray
tampo (5), Hafa (6).
50. Iza no loham-pianakaviana ?
Ray Reny Hafa
Ny mombamomba ny iray tampo aminao :
51. Firy ny rahavavy na anabavinao ?
52. Firy ny rahalahy na anadahinao ?
53. Firy vavy no mianatra ?
54. Firy lahy no mianatra ?
55. Firy ny iray tampo aminao
mianatra ato?
56. Fahafiry amin'ny mpiray tampo ianao ?
1 2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12
Ny fari-pahaizan'ny mpiahy anao ?
11 22 33 44 55 6 6 77
57. Ray ?
58. Reny ?
59. Mpiantoka ?
Tsy mahay mamaky teny sy manoratra (1), Mahay mamaky
teny sy manoratra (2), CEPE (3), BEPC (4), BAC (5),
Ambaratonga ambony (6), Hafa (7).
Asa aman-draharaha (CSP) ny Rainao ?
11 22 3 3 4 4 55 6 6 7 7 8 8 99 10 10 11 11 12 12 13 13
60. 2007-2008
61. 2008-2009
62. 2009-2010
Mpamboly (1), Mpiompy (2), Mpanao asa tanana (3), Mpiasa
tsotra (4), Mpiasa ambony (5), Mpiasam-panjakana (6),
Miaramila na Mpitandro filaminana (7), Manao asa tena (8),
Mpivarotra (9), Misotro ronono (10), Mijanona an-trano
(11), Tsy an'asa (12), Voaroaka (13).
CPS ny Reninao
11 22 3 3 4 4 55 6 6 7 7 8 8 99 10 10 11 11 12 12 13 13
63. 2007-2008
64. 2008-2009
65. 2009-2010
Mpamboly (1), Mpiompy (2), Mpanao asa tanana (3), Mpiasa
tsotra (4), Mpiasa ambony (5), Mpiasam-panjakana (6),
Miaramila na Mpitandro filaminana (7), Manao asa tena (8),
Mpivarotra (9), Misotro ronono (10), Mijanona an-trano
(11), Tsy an'asa (12), Voaroaka (13).
CSP ny mpiantoka anao
11 22 3 3 4 4 55 6 6 7 7 8 8 99 10 10 11 11 12 12 13 13
66. 2007-2008
67. 2008-2009
68. 2009-2010
Mpamboly (1), Mpiompy (2), Mpanao asa tanana (3), Mpiasa
tsotra (4), Mpiasa ambony (5), Mpiasam-panjakana (6),
Miaramila na Mpitandro filaminana (7), Manao asa tena (8),
Mpivarotra (9), Misotro ronono (10), Mijanona an-trano
(11), Tsy an'asa (12), Voaroaka (13).
SECURITE
Misy miara-mandeha mianatra aminao ve ?
11 2 2 3 3 4 4 55 66 7 7 8 8
69. 2007-2008?
70. 2008-2009 ?
71. 2009-2010 ?
Izaho irery (1), Ray (2), Reny (3), Iray tampo (4), Havana (5),
Namana (6), Mpifanolo-bobirindrina (7), Hafa (8).
Firy ianareo no miara-mandeha mianatra ?
11 22 33 44 55 66 7 7 88 9 9 10 10 11 11
72. 2007-2008 ?
73. 2008-2009 ?
74. 2009-2010 ?
1 (1), 2 (2), 3 (3), 4 (4), 5 (5), 6 (6), 7 (7), 8 (8), 9 (9), 10
(10), Mihoatra (11).
Mandeha inona ?
11 22 33 4 4 5 5 66 77
75. 2007-2008 ?
76. 2008-2009 ?
77. 2009-2010 ?
Tongotra (1), Bicyclette (2), Sarety (3), Fiara (4), Lakana (5),
Posy (6), Hafa (7).
78. Raha hafa, inona no
nandehananareo tamin'ity
taona ity ? :
79. Niova lalana ve ianareo tamin'ity taona ity? Fa naninona ?
Tsia Tsy fandriam-pahalemana
Nihasarotra ny lalana Nifindra trano
Hafa
80. Fotoana ianaranareo ?
Maraina Hariva Maraina sy Hariva
Amin'ny firy ianareo no miala any an-trano ?
11 22 33 44 55 66 7 7 88 9 9 10 10 11 11
81. 2007-2008 ?
82. 2008-2009 ?
83. 2009-2010 ?
4h (1), 5h (2), 6h (3), 7h (4), 8h (5), 9h (6), 10h (7), 11h (8),
12h (9), 13h (10), 14h (11).
Amin'ny firy ianao no tafody any an-trano?
11 2 2 33 44 5 5 66 77 8 8 99
84. 2007-2008 ?
85. 2008-2009 ?
86. 2009-2010 ?
11h (1), 12h (2), 13h (3), 14h (4), 15h (5), 16h (6), 17h (7),
18h (8), Ora hafa (9).
Efa nisy fotoana nikatonan'ny sekolinareo ve ankoatry ny
fialantsasatra ?
11 22 33 44 55 66 7 7
87. 2007-2008
88. 2008-2009
89. 2009-2010
Tsia (1), 1 (2), 2 (3), 3 (4), 4 (5), 5 (6), Mihoatra (7).
Inona ny antony nampikatona azy ?
11 22 3 3 4 4 5 5 66
90. 2007-2008
91. 2008-2009
92. 2009-2010
Tsy misy mpampiantra (1), Grevy (2), Tsy
fandriam-pahalemana (3), Loza voajanahary (4),
Areti-mifindra (5), Hafa (6).
Efa nisy nandroba na nanakorontana ve ny sekolinareo ?
11 2 2
93. 2008-2009
94. 2008-2009
95. 2009-2010
Eny (1), Tsia (2).
96. Misy manao kilalao mahery setra ve ato ampianarana ?
Eny Tsia
97. Karazana kilalao inona?
ALIMENTATION
98. Inona no haninao alohan'ny andehananao mianatra ?
Tsy misy
Vary
Vary sy anana
Vary sy Hena
Vary sy Trondro
Biscuit
Mofo dipaina / Mofo gasy
Kafe/Dite
Ronono
Haninkotrana
Koba
Voankazo
Hafa
Vous pouvez cocher plusieurs cases (2 au maximum).
Mitondra sakafo avy anay an-trano ve ianao ?
11 22
99. 2007-2008 ?
100. 2008-2009?
101. 2009-2010?
Eny (1), Tsia (2).
Mihinana any amin'ny "Cantine" ve ianao ?
11 2 2
102. 2007-2008?
103. 2008-2009?
104. 2009-2010?
Eny (1), Tsia (2).
Raha "Tsia" aiza ianao no mihinana?
11 2 2 3 3 4 4 55 6 6
105. 2007-2008?
106. 2008-2009?
107. 2009-2010?
Tsy mihinana (1), Any an-trano (2), Any @ gargote na hotely
(3), Any @ havana (4), Any @ namana (5), Mitambezo sakafo
@ mpiara-mianatra (6).
Inona no haninao mandritra ny fotoana hianarana ?
11 22 33 4 4 55 66 7 7 8 8 99 10 10 11 11 12 12
108. 2007-2008 ?
109. 2008-2009?
110. 2009-2010?
Vary (1), Vary sy anana (2), Vary sy Hena (3), Vary sy
Trondro (4), Biscuit (5), Mofo dipaina / Mofo gasy (6),
Kafe/Dite (7), Ronono (8), Haninkotrana (9), Koba (10),
Voankazo (11), Hafa (12).
Mihinana "Goûter" ve ianao ?
11 22 33 44 55 66
111. 2007-2008 ?
112. 2008-2009?
113. 2009-2010?
Tsy mihinana (1), Biscuit (2), Ronono (3), Koba (4),
Haninkotrana (5), Hafa (6).
Inona no haninao ny hariva ?
11 22 3 3 4 4 55 6 6 77 8 8 99 10 10 11 11 12 12 13 13
114. 2007-2008 ?
115. 2008-2009?
116. 2009-2010?
Tsy mihinana (1), Vary (2), Vary sy anana (3), Vary sy Hena
(4), Vary sy Trondro (5), Biscuit (6), Mofo dipaina / Mofo
gasy (7), Kafe/Dite (8), Ronono (9), Haninkotrana (10), Koba
(11), Voankazo (12), Hafa (13).
117. Manasa tanana ve ianao alohan'ny hisakafoananao ?
Eny Tsia
118. Misy fotoana ve efa tsy nihinanao hanina ve ?
Eny Tsia
119. Oviana ?
120. Fa naninona ?
Maitso ahitra
Very asa ny mpiantoka
Tsy tonga ny vokatra avy any ambanivohitra
Tsy nisy vola
Hafa
121. Raha "hafa" azonao
lazaina ve ?
FOURNITURES ET MANUELS SCOLAIRES
Nahazo "Kit scolaire" ve ianao ?
11 2 2
122. 2007-2008 ?
123. 2008-2009 ?
124. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Nahazo "Tablier" ve ianao ?
11 22
125. 2007-2008
126. 2008-2009
127. 2009-2010
Eny (1), Tsia (2).
Inona ny fiataovana enti-mianatra azoanao (personnelles) ?
11 2 2 33 44 55 66 77 8 8 9 9 10 10 11 11
128. 2007-2008?
129. 2008-2009?
130. 2009-2010?
Kitapo (1), Solaitra (2), Kahie (3), Stylo (4), Pensily hazo (5),
Gaoma (6), Crayon de couleurs (7), Fanipihana (8), Equerre
(9), Rapporteur (10), Compas (11).
Iza no nanome na nividy azy ?
11 22 33 44 55
131. 2007-2008 ?
132. 2008-2009 ?
133. 2009-2010 ?
Ray aman-dreny (1), Mpiantoka (2), ONG/Ass. (3), FRAM (4),
FAF (5).
Mampiasa boky ve ianao aty ampianrana ?
11 2 2
134. 2007-2008 ?
135. 2008-2009 ?
136. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Novidiana sa nomena fotsiny na nampindramina ?
11 22 33
137. 2007-2008 ?
138. 2008-2009 ?
Novidiana (1), Nomen'ny sekoly (2), Nindramina (3).
139. 2009-2010 ?
Novidiana Nomen'ny sekoly Nindramina
Raha "novidina" dia iza no nividy ?
11 22 33 44 55
140. 2007-2008 ?
141. 2008-2009 ?
142. 2009-2010 ?
Ray aman-dreny (1), Mpiantoka (2), ONG/Ass. (3), FRAM (4),
FAF (5).
SOUTIEN SCOLAIRE
Misy fanampina azonao ve ?
11 2 2 3 3 44
143. 2007-2008 ?
144. 2008-2009 ?
145. 2009-2010 ?
Fitaovam-pianarana (1), Fanohanana amin'ny fianarana (2),
Vola (3), Hafa (4).
Efa nisy nanampy nampanao famerenana maimaipoana anao ve
?
11 2 2 33 4 4 5 5 6 6 7 7
146. 2007-2008 ?
147. 2008-2009 ?
148. 2009-2010 ?
Tsy mbola (1), Tao an-tsekoly (2), Mpampianatra (3),
Kaominina (4), ONG na Assoc. (5), Fiangonana (6), Hafa (7).
ABSENTEISME
Matetika ve ianao no tsy tonga mianatra ?
11 22
149. 2007-2008 ?
150. 2008-2009 ?
151. 2009-2010 ?
Tonga (1), Tsy tonga (2).
Tamin'ny vanim-potoana inona ?
11 2 2 33 44 55 66 77 8 8 9 9 10 10
152. en 2007-2008 ?
153. en 2008-2009 ?
154. en 2009-2010 ?
Sept (1), Oct (2), Nov (3), Déc (4), Janv (5), Fév (6), Mar (7),
Avr (8), Mai (9), Juin (10).
Inona no matetika tena antony ?
11 22 3 3 4 4 5 5 66 7 7 8 8 99 10 10 11 11
155. en 2007-2008 ?
156. en 2008-2009 ?
157. en 2009-2010 ?
Tsy nahavita enti-mody (1), Tsy ampy fitaovana (2), Marary
(3), Vizana (4), Tsy nihinan-kanina dia noana (5), Nanao asa
tao an-trano (6), Niasa teny an-tsaha (7), Niasa taman'olona
(8), Nisy loza voajanahary (9), Nisy fahasamponana tamin'ny
fitaterana (10), Hafa (11).
ENSEIGNEMENT
Nanana mpampianatra foana ve ianareo ?
11 22
158. 2007-2008 ?
159. 2008-2009 ?
160. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Matetika tsy tonga ve ny mpampianatrareo?
11 2 2
161. 2007-2008 ?
162. 2008-2009 ?
163. 2009-2010 ?
Tonga (1), Tsy tonga (2).
Eo amin'ny impiry isam-bolana eo ?
11 22 33 4 4 55 6 6 77 8 8
164. 2007-2008 ?
165. 2008-2009 ?
166. 2009-2010 ?
1 (1), 2 (2), 3 (3), 4 (4), 5 (5), 6 (6), 7 (7), Mihoatra (8).
Inona no ataonareo rehefa tsy tonga ny mpampianatra ?
11 22 33
167. 2007-2008 ?
168. 2008-2009 ?
169. 2009-2010 ?
Mody avy hatrany (1), Mamerin-desona miaraka amin'ny
namana (2), Milalao vao mody (3).
Manao ahoana ny fahitanao ny fivoaran'ny fampianarana
anareo ?
11 22 33
170. 2006-2007 ?
171. 2007-2008?
172. 2008-2009?
Mihatsara (1), Miharatsy (2), Tsy misy fiovana (3).
Afa-po amin'ny fampianarana omena anareo ve ianao?
11 2 2
173. 2007-2008 ?
174. 2008-2009 ?
175. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Nanao ahoana ny vokatra tamin'ny taom-pianarana ?
11 2 2 33 4 4
176. 2007-2008 ?
177. 2008-2009 ?
178. 2009-2010 ?
Tena Tsara (1), Tsara (2), Eo ho eo (3), Ratsy (4).
179. Efa voasazy ve ianao ?
Tsy mbola
Nahazo fampitandremana
Tsy nahazo nianatra nandritra ny fotoana voafetra
Niverina tamin'ny fotoana tsy fianarana
Hafa
Firy ny salan'isa azonao tamin'ny taompianarana
180. 2007-2008 ?
181. 2008-2009 ?
182. 2009-2010 ?
Mianatra ve ianao any an-trano ?
11 22
183. 2007-2008 ?
184. 2008-2009 ?
185. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Raha "Tsia", inona no antony ?
11 22 33 44 55
186. 2007-2008 ?
187. 2008-2009 ?
188. 2009-2010 ?
Tsy misy enti-mody (1), Vizana (2), Noana (3), Tsy misy jiro
(4), Tsy maintsy manampy ny ray aman-dreny manao
raharaha (5).
Misy manampy anao amin'ny fiarana ve any an-trano ?
11 22
189. 2007-2008 ?
190. 2008-2009 ?
191. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Iza no manampy anao?
11 2 2 3 3 44 55 66 77 88 9 9 10 10 11 11
192. 2007-2008 ? :
193. 2008-2009 ? :
194. 2009-2010 ? :
Ray (1), Reny (2), Mpiantoka (3), Raibe na Renibe (4), Iray
tampo (5), Havana (6), Mpiray vody rindrina (7), Namana
(8), SFF (9), Mpampianatra (10), Hafa (11).
Efa nampiantsoana taty am-pianarana ve ny ray aman-dreninao
na ny mpiantoka anao ?
11 2 2
195. 2007-2008 ?
196. 2008-2009 ?
197. 2009-2010 ?
Eny (1), Tsia (2).
Raha "Eny", efa impiry ?
11 22 3 3 44 55 66
198. 2007-2008 ?
199. 2008-2009 ?
200. 2009-2010 ?
1 (1), 2 (2), 3 (3), 4 (4), 5 (5), Mihoatra (6).
201. Inona ny asa heverinao hatao any aoriana ?
Mahalala ankizy voatery nijanona tamin'ny fianarana ve ianao
? Inona ny antony ?
11 22 33 44 55
202. 2007-2008 ?
203. 2008-2009 ?
204. 2009-2010 ?
Tsy mahalala aho (1), Fahasahiranana ara-pianakaviana (2),
Tsy fisiam-bola (3), Ditra (4), Hafa (5).
LOISIR ET SPORTS
205. Manao fanatanjahan-tena ve ianao ?
Eny Tsia
206. Ankoatry ny fianarana, mianatra asa-tanana na
zava-kanto ve ianao(para-scolaires)?
Eny Tsia
207. Inona ny fialam-boly tena ankafizinao ?
Questionnaire pour les enseignants
Mars 2010 - unicef
Enquête
1. N° de la fiche :
2. Superviseur
3. Enquêteur
4. Date de l'enquête
5. Heure de début
6. heure fin
7. Région
8. District
9. Commune
10. DREN
11. CISCO
12. ZAP
13. Fokontany
14. Localité
15. Nom de l'établissement
16. Niveau de l'établissement
Primaire réforme collège
17. Code de l'établissement
Profil
18. Vavy sa Lahy
Vavy Lahy
19. Taonanao
20. Momban'ny fanambadianao?
Manambady Tsy Manambady
Maty vady Nisara-mpanambadiana
21. Isan'ny zaza nateraka
Fotoana lany amin'ny fandehanan aty an-tsekoly ?
11 22 3 3 44
22. 2007-2008 ?
23. 2008-2009 ?
24. 2009-2010 ?
latsaky ny 10 mn (1), 10 ka hatramin'ny 30 mn (2), 30 ka hatramin'ny
60 mn (3), Mihoatra ny adiny iray (4).
25. Inona ny fari-pahaizanao ?
Ambanin'ny kilasy faha-5 Ambanin'ny kilasy faha-3
2nde, 1ère, terminale Bac+1
Bac+2 Bac+3
Mihoatrany Bac+4
26. Firy taona izay ianao no
nampianatra tamin'ity sekoly ity?
Inona ny tombontsoa manokana azonao ato amin'ity sekoly ity?
11 2 2 3 3 4 4 5 5 6 6 77
27. 2007-2008 ?
28. 2008-2009 ?
29. 2009-2010 ?
Tsy misy (1), Vola ambonin'ny karama (2), Trano honenana (3),
Sakafo (4), Toeram-pambolena (5), Fiahiana ara-tsosialy (6), Hafa
(7).
Manana fidiram-bola hafa ve ianao ankoatry ny karama amin'ny
maha-mpampianatra anao?
11 22 3 3
30. 2007-2008
31. 2008-2009
32. 2009-2010
Eny (1), Tsia (2), Inona ? (3).
Ankoatry ny maha-mpampianatra anao, manana andraikitra
hafa ato amin'ny sekoly ve ianao ?
11 2 2 3 3
33. 2007-2008
34. 2008-2009
35. 2009-2010
Eny (1), Tsia (2), Inona ? (3).
36. Inona no loharanom-baovaonao ?
Tsy misy Radiom-pirenena
Radiom-paritra Radio tsy miankina
Fahitalavitra Gazety
Hafa
Vous pouvez cocher plusieurs cases (3 au maximum).
ENSEIGNEMENT
37. Inona ianao ato amin'ny sekoly?
Mpiasa-mpanjakana MpampianatraFRAM Hafa
38. Raha 'Hafa', inona ?
Raha"autre" dia inona?
39. Mampianatra "multigrade" ve ianao?
Eny Tsia
(Raha mpampiantra primaire)
Nahazo fiofanana ara-pampianarana ve ianao?
11 2 2 3 3
40. en 2007-2008
41. en 2008-2009
42. en 2009-2010
Eny (1), Tsia (2), Impiry (3).
43. Ianao ve mpampianatra "Semi-spécialisé" sa "Tsotra"?
ESS Tsotra
Kilasy fahafiry avy no ampianarinao?
11 2 2 33 44 55 6 6 77 88 99 10 10 11 11
44. 2007-2008
45. 2008-2009
46. 2009-2010
CP1 (1), CP2 (2), CE (3), CM1 (4), CM2 (5), 6èA (6), 7èA (7), 6è (8),
5è (9), 4è (10), 3è (11).
47. Amin'ny teny inona ianao no mampianatra ?
malagasy frantsay
Firy ny mpianatra ampianarinao?
48. 2007-2008?
49. 2008-2009?
50. 2009-2010?
Firy andro isam-bolana ianao no mampianatra ?
51. 2007-2008?
52. 2008-2009?
53. 2009-2010?
Adiny firy isan-kerinandro ianao no mampianatra?
54. 2007-2008?
55. 2008- 2009?
56. 2009- 2010?
Mpianatra firy eo ho eo no tsy tonga isam-bolana?
57. 2007-2008?
58. 2008-2009?
59. 2009-2010?
Volana inona ao anatin'ny taona no matetika tsy ahatongavan'ny
mpianatra ?
11 22 33 4 4 55 66 77 8 8 99 10 10
60. en 2007-2008?
61. en 2008-2009?
62. en 2009-2010?
Sept (1), Oct (2), Nov (3), Déc (4), Janv (5), Fév (6), Mar (7), Avr (8),
Mai (9), Juin (10).
Inona no tena antony mahatonga ny mpianatra mitsoaka
an-daharana?
11 22 3 3 44 55 66
63. en 2007-2008
64. en 2008-2009
65. en 2009-2010
Antony ara-pianakaviana (1), Antony ara-bola (2), Fahalaviran'ny
fonenana (3), Aretina (4), Tsy Fandriam-pahalemana (5), Hafa (6).
Inona no antony matetika lazainy fa tsy ahatongavany ?
11 22 3 3 4 4 5 5 6 6 77 8 8
66. en 2007-2008?
67. en 2008-2009?
68. en 2009-2010?
Marary (1), Antony ara-pianakaviana (2), Antony ara-bola (3),
Fahalaviran'ny fonenana (4), Tsy ampy faharisiana (5), Toetr'andro
ratsy (6), Tsy Fandriam-pahalemana (7), Hafa (8).
Inona no antony matetika tsy ahatongavanao mampianatra?
11 22 3 3 44 55 66
69. en 2007-2008
70. en 2008-2009
71. en 2009-2010
Marary (1), Antony ara-pianakaviana (2), Antony ara-panjakana (3),
Tsy Fandriam-pahalemana (4), Maka karama (5), Hafa (6).
PEDAGOGIE
Ampy ve ny fitaovana omena anao ho enti-mampianatra
11 2 2
72. en 2007-2008?
73. en 2008-2009?
74. en 2009-2010?
Eny (1), Tsia (2).
Mampiasa "guide des kits enseignants" ve ianao ?
11 2 2 3 3
75. en 2007-2008?
76. en 2008-2009?
77. en 2009-2010?
Eny (1), Tsia (2), Raha tsia , Inona ny antony ? (3).
Mampiasa "guide des manuels de lecture" ve ianao ?
11 2 2 3 3
78. en 2007-2008
79. en 2008-2009
80. en 2009-2010
Eny (1), Tsia (2), Raha tsia , Inona ny antony ? (3).
Mampiasa "manuels scolaires" ve ny mpianatrao?
11 2 2 3 3
81. en 2007 - 2008
82. en 2008 - 2009
83. en 2009 - 2010
Eny (1), Tsia (2), Raha tsia , Inona ny antony ? (3).
Mampiasa "manuels de lecture complémentaire" ve ny
mpianatrao?
11 2 2
84. en 2007 - 2008
85. en 2008 - 2009
86. en 2009 - 2010
Eny (1), Tsia (2).
Impiry ianao no nihaona tamin'ny ray aman-dreny ny mpianatra
tao anatin'ny taona ?
87. en 2007-2008?
88. en 2008-2009?
89. en 2009-2010?
Impiry ianao no namonjy fivoriana mikasika ny fampianarana
niaraka tamin'ny talen-tsekoly sy ny mpampianatra hafa tao
anatin'ny taona?
90. en 2007-2008
91. en 2008-2009
92. en 2009-2010
Impiry ianao no efa notsidihan'ny mpiandraikitra avy ao amin'ny
Ministera ?
11 22 33 4 4 55
93. en 2007-2008
94. en 2009-2010
95. en 2008-2009
Tsy mbola nisy (1), Indray (2), Indroa (3), Intelo (4), matetika (5).
Impiry ianao no efa notsidihan'ny mpiandraikitra avy ao amin'ny
DREN?
11 22 33 4 4 55
96. en 2007-2008
97. en 2008-2009
98. en 2009-2010
Tsy mbola nisy (1), Indray (2), Indroa (3), Intelo (4), matetika (5).
Impiry ianao no efa notsidihan'ny mpiandraikitra avy ao amin'ny
CISCO?
11 2 2 33 44 55
99. en 2007-2008
100. en 2008-2009
101. en 2009-2010
Tsy mbola nisy (1), Indray (2), Indroa (3), Intelo (4), matetika (5).
Impiry ianao no efa notsidihan'ny mpiandraikitra avy ao amin'ny
ZAP?
11 2 2 33 44 55
102. en 2007-2008
103. en 2008-2009
104. en 2009-2010
Tsy mbola nisy (1), Indray (2), Indroa (3), Intelo (4), matetika (5).
Mahazo torolalana avy any amin'ny mpiandraikitra
isan-tsokajiny ve ianao ?
11 2 2 3 3 4 4 5 5 66
105. en 2007-2008
106. en 2008-2009
107. en 2009-2010
Tsia (1), MEN (2), DREN (3), CISCO (4), ZAP (5), Talen-tsekoly (6).
Mampiasa "fiche de préparation" ve ianao,
11 22
108. en 2007-2008
109. en 2008-2009
110. en 2009-2010
Eny (1), Tsia (2).
Hafiriana no ilainao hanomanana ny fampianarana isan'andro?
11 22 3 3 44
111. en 2007-2008
112. en 2008-2009
113. en 2009-2010
Tsy manao fanomanana (1), 30mn (2), 1h (3), Mihoatra ny 1h (4).
Firy isan-jaton'ny fandaharam-pianarana no vitanao rehefa
tonga ny faran'ny taom-pianarana ?
114. en 2007-2008
115. en 2008-2009
116. en 2009-2010
Mampihatra ny fandaharam-pianarana omena anao ve ianao ?
11 2 2 33 4 4
117. en 2007-2008
118. en 2008-2009
119. en 2009-2010
Mampihatra tanteraka (1), Mampihatra @ ampahany (2), Tsy
mampihatra mihitsy (3), Inona ny antony ? (4).
Amin'ny ankapobeny impiry ianao no manao
"fitsapam-pahaizana" ao anatin'ny taom-pianarana iray?
120. en 2007-2008
121. en 2008-2009
122. en 2009-2010
Impiry ianao no manome enti-mody ny mpianatra ?
11 2 2 33 4 4
123. en 2007-2008
124. en 2008-2009
125. en 2009-2010
Isan'andro (1), Isan-kerinandro (2), Isam-bolana (3), Tsy manome
mihitsy (4).
Manampy manokana an'ireo ankizy tsy maharaka fianarana ve
ianao?
11 22 33 44 55
126. en 2007-2008
127. en 2008-2009
128. en 2009-2010
manome "cours" maimaimpoana (1), mampanao "cours"
andoavam-bola (2), manara-maso manokana (3), miantso ny ray
aman-dreny (4), tsy manao na inona na inona (5).
Misy fanohanana ataonao amin'ny mpianatra ve?
11 2 2 3 3 4 4 55 6 6
129. en 2007-2008
130. en 2008-2009
131. en 2009-2010
Tsy misy (1), ara-pianarana (2), ara-tsaina (3), ara-bola (4),
ara-tsakafo (5), hafa (6).
Afa-po amin'ny vokatra azon'ny mpianatra ve ianao?
11 2 2 33 4 4
132. en 2007-2008
133. en 2008-2009
134. en 2009-2010
Afa-po tanteraka (1), Afa-po ihany (2), Tsy tena afa-po (3), Tsy afa-po
mihitsy (4).
Manao ahoana ny fifandraisanao amin'ny mpampianatra hafa ?
11 22 3 3 44
135. en 2007-2008
136. en 2008-2009
137. en 2009-2010
Tsy mifandray (1), Tsara (2), Eo ho eo ihany (3), Ratsy (4).
Ao anatin'ireo mpampianatra mifanampy ve ianao (réseau
d'enseignants)?
11 22
138. en 2007-2008
139. en 2008-2009
140. en 2009-2010
Eny (1), Tsia (2).
Manao ahoana ny fifandraisanao amin'ny talen-tsekoly?
11 22 33
141. en 2007-2008
142. en 2008-2009
143. en 2009-2010
Tsara (1), Eo ho eo ihany (2), Ratsy (3).
Fifandraisanao amin'ny ray aman-drenin'ny mpianatra?
11 22 3 3 44
144. en 2007-2008
145. en 2008-2009
146. en 2009-2010
Tsy misy (1), Tsara (2), Eo ho eo ihany (3), Ratsy (4).
Amin'ny ankapobeny, inona amin'ireto tranga voalaza manaraka
ireto no olana telo lehibe hitanao ao amin'ny kilasinao ?
11 2 2 33 4 4 5 5 6 6 7 7 8 8 99 10 1011 1112 1213 1314 1415 1516 1617 1718 1819 19
147. en 2007-2008
148. en 2008-2009
149. en 2009-2010
Olana ara-pitantanana (1), Tsy fisian'ny fandriam-pahalemana (2),
Faharatsian'ny trano (3), Tsy fahampian'ny toerana ampianarana (4),
Tsy fanarahan-dalàna (5), Tsy fahampian'ny fitaovana (6), Tsy
fifanarahan'ny fampianaranao sy ny fandaharam-pianarana nomena
(7), Tsy fisian'ny fanofanana ny mpampianatra (8), Tsy fisian'ny
fanajana avy amin'ny mpianatra (9), Tsy fanaovan'ny mpianatra
fanazarana (10), Fahantrana ankapobeny (11), Tsy fanarahan'ny ray
aman-dreny ny zanany (12), Fandraisana zava-mahadomelina (13),
Halatra, Fisetrasetran'ny mpianatra (14), Fahalaviran'ny sekoly (15),
Tsy fahasalaman'ny mpianatra (16), Tsy faharisian'ny mpianatra (17),
Tsy fahatongavan'ny mpianatra (18), Fahataran'ny mpianatra (19).
150. Matetika manakany amin'ny dokotera ve ianao ?
Eny Tsia
151. Oviana ianao no nizaha dokotera farany ?
2007-2008 2008-2009 2009-2010
QUESTIONNAIRE POUR CHEF D’ETABLISSEMENT / EPP
EFFECTIF ELEVES
Nombre d'élèves inscrits
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010
Nombre de
redoublants
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010
CP1
en début d'année
Total
CP1
Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
CP2
en début d'année
Total
CP2
Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
CE
en début d'année
Total
CE
Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
CM1
en début d'année
Total
CM1
Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
CM2
en début d'année
Total
CM2
Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
âgés de
6 à 10
ans de la
classe de
CP1 à
CM2
en début d'année
Total
Filles
Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
âgés de
moins
de 6 ans
en
préscolai
re
en début d'année
Total
Filles
Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
Quel est
le
nombre
d'élèves
inscrits
au
CEPE?
Total
Quel
est le
nombre
d'élèves
reçus
au
CEPE?
Total
Filles Filles
Garçons Garçons
Nombre d'élèves inscrits
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010
Nombre de
redoublants
2007-
2008
2008-
2009
2009-
2010

en début d'année
Total

Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons

en début d'année
Total

Total
Filles Filles
Garçons Garçons
en fin d'année
Total
Filles
Garçons
Qu’est-il advenu des élèves inscrits en Ecole Réforme à la
suite de la suspension de la réforme pour l’année 2009-2010 ?
NOMBRE DE NOUVEAUX ELEVES
Nombre de nouveaux élèves
2007-2008 2008-2009 2009-2010
Provenance Provenance Provenance
Public Privé Public Privé Public Privé
CP1
Total
Filles
Garçons
CP2
Total
Filles
Garçons
CE
Total
Filles
Garçons
CM1
Total
Filles
Garçons
CM2
Total
Filles
Garçons
âgés de moins de 6 ans en
préscolaires
Total
Filles
Garçons
âgés de 6 à 10 ans de la
classe de CP1 à CM2
Total
Filles
Garçons
6è réforme
Total
Filles
Garçons
7è réforme
Total
Filles
Garçons
NOMBRE D’ABANDON
Nombre d’abandon 2007-2008 2008-2009
2009-2010
A ce jour
CP1
Total
Filles
Garçons
CP2
Total
Filles
Garçons
CE
Total
Filles
Garçons
CM1
Total
Filles
Garçons
CM2
Total
Filles
Garçons
âgés de moins de 6 ans en
préscolaires
Total
Filles
Garçons
âgés de 6 à 10 ans de la
classe de CP1 à CM2
Total
Filles
Garçons
6è si réforme
Total
Filles
Garçons
7è si réforme
Total
Filles
Garçons
Volume horaire /SFF 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Quel est le nombre d'heures de cours par jour effectuépar un élève?
Quel est le nombre de semaines de cours effectuépar un élève?
La Stratégie Fille pour Fille est-elle
pratiquée dans l'école ?
oui
non
si oui, combien de couples ?
Identification de l'établissement 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Avez-vous des classes
préscolaires?
oui
non
Niveaux existants au sein del’établissement ?
(cycle complet, incomplet)
CP1 6è CP1 6è CP1 6è
CP2 5è CP2 5è CP2 5è
CE CE CE
CM1 CM1 CM1
CM2 CM2 CM2
Y-a-t-il des classes
multigrades ?
Oui
Non
(Cocher)
CP1 CP1 CP1
CP2 CP2 CP2
CE CE CE
CM1 CM1 CM1
CM2 CM2 CM2
Handicapés 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Quel est le nombre
d'élèves handicapés
dans votreCollège ?
Total
Filles
Garçons
Quel
handicap
Moteur
Total
Filles
Garçons
Visuel
Total
Filles
Garçons
Auditif
Total
Filles
Garçons
Mental
Total
Filles
Garçons
Discipline 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Comment sanctionnez-vous les élèves pour cause disciplinaire ?
Convocation
Avertissement
Mise à pied
Renvoi
Combien d'élèves ont été
sanctionnés pour indiscipline?
Convocation
Total
Filles
Garçons
Avertissement
Total
Filles
Garçons
Mise à pied
Total
Filles
Garçons
Renvoi
Total
Filles
Garçons
Quel est le comportement des élèves dans l'ensemble?
(classer de 1 à 5 par ordre d'importance)
discipliné
studieux
toléré
indiscipliné
non intéressé
Motifs d’absence des élèves 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Donner les 5 principaux motifs d'absence
des élèves
(par ordrecroissante noté 1, 2, 3, 4, 5)
Maladie
Familial
Financier
Manque de motivation
Aléas climatiques
Grande distance domicile-
établissement

Grève
Insécurité
Autre
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guide d’entretien du Focus Group 
 
 
Évaluation de l’impact de la crise sur le secteur Éducation 
  Vécu par les parents   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2
Guide d’entretien du Focus Group 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
 
1. Approche 
 
Par « entretien semi directif et semi collectif », nous entendons : 
o Un groupe entre 6 à 8 personnes (maximum de 12 personnes)  
 
Les parents seront convoqués pour le focus group à travers leurs enfants. 
Les ruraux seront amenés en voiture au chef lieu de district.  
 
o Annonce  graduelle  des  axes  (juste  les  axes  à  débattre  sont  annoncés  en  temps 
opportun)  
o Facilitateur : Superviseur (guider la discussion sans prendre position).  
o Assistant : un des 2 enquêteurs (transcrire les opinions sur un tableau).  
o Observateur  :  Second  enquêteur.  (prendre  exhaustivement  des  notes, 
enregistrer les débats sur un enregistreur  numérique audio) 
o Les questions détaillant ces axes ne sont là que pour aider le facilitateur à contrôler que 
chaque axe a été suffisamment approfondi, et pour relancer l’animation du groupe.  
o Le facilitateur doit présenter au groupe un résumé des débats, ce qui permet parfois de 
relancer les débats sur des points oubliés.  
o Le FG est terminé quand les propos deviennent redondants. 
o Les  parents  seront  motivés  pour  leur  participation  au  FG  (à  raison  d’Ar.  2.000  par 
participant).  
 
2.  Cible : 15 FG 
 
o Cibles : Parents et membres de la communauté locale. 
o Thème central du Focus Group : Impacts de la crise sur le secteur Éducation.  
o 15  Focus  Group  repartis  sur  les  trois  zones  cibles,  un  pour  chaque  chef  lieu  de  district 
concerné par l’évaluation. 
o Le FG sera constitué par des parents (EPP, Postprimaire / Urbain et Rural). 
 
3. Outils 
 
o Limitez‐vous à prendre des notes et à faire un enregistrement audio des débats. 
o Retranscrivez les opinions de manière intégrale (avec les défauts de langage, les silences, 
leur  durée,  les  rires  et  les  interruptions).  On  pourra  s’intéresser  non  seulement  au 
contenu thématique mais aussi au vocabulaire et à la syntaxe. 
o Photographiez les participants pour vous souvenir de leur place. 
o Programmez en moyenne 60 minutes pour 8 personnes ou moins, 90 minutes pour plus 
de personnes (12 au maximum) 
 
4. Exploitation  
 
o Faites des résumés du FG, sur la base des notes prises et éventuellement  avec l’aide de 
l’enregistrement audio, immédiatement après la fin de la séance. Seuls ces résumés vous 
seront demandés : un texte synthétisant les tendances générales des réponses collectées 
pour chacun des axes. 
3
o Accompagnez ces résumés d’une fiche identificatrice des participants  et des remarques 
sur le déroulement et l’atmosphère du FG réalisé.  
 
5. Axes du Focus Group  
 
o 1
er
 axe : Ny vola tokony naloan’ny ray aman‐dreny amin’ny fampianarana ny zanany, ny vola 
takany sy azony naloa. 
o 2
ème
 axe : Ny fahafahan’ny ray aman‐dreny nividy ny fitaovam‐pianarana sy boky. 
o 3
ème
 axe : Ny fahasarotam‐piainana tsy maintsy atrehan’ny ray aman‐dreny oharina tamin’ny 
taona lasa nifandimby. 
o 4
ème
  axe :  Ny  vahaolana  nentina  niatrehana  ny  fahasarotan’ny  fampianarana  ny  ankizy. 
Nitovy  ve  ny  vahaolana  noraisina  ho  an’ny  zanakareo  lahy  sy  ny  vavy.  Nahoana  no  nisy 
fahasamihafany. 
o 5
ème
 axe : Inona no fiovana tsapanao teo amin’ny fampianarana ny zanakao (amin’ny fomba 
fampianarana; amin’ny lafiny ara‐pitaovana; amin’ny lafiny foto‐drafitr’asa;....). 
o 6
ème
  axe :  Ny  fiantraikan’ny  fiovana  nisy  teto  amin’ny  firenena  teo  amin’ny  fahafahan’ny 
mpiara‐monina  sy  solontenam‐panjakana  eny  an‐toerana  miatrika  ny  fampandrosoana  ny 
toeram‐pianarana (EPP; Collèges) 
 
NB.  Le facilitateur est  appelé  à  développer  ces  axes,  selon une approche d’ «entretien  semi directif 
et semi collectif» en dialecte local qui serait le mieux adapté au groupe cible.  
 
6. Questions développant (au besoin) les axes du FG 
 
1
er
 axe 
 
I. Afaka  lazain’ny  tsirairay  aminareo  ve  ny  vola  naloanareo  nentina  nampianarana  ny  zanakareo 
tamin’ity taona ity sy ny teo aloha (2007‐2008 et 2008‐2009) ? 
II. Ohatrinona  ary  inona  ny  karazam‐pandaniana  tsy  maintsy  natrehanareo  tamin’ity  taona  ity  sy 
tamin’ny taona lasa? (2007‐2008 et 2008‐2009) 
III. Misy fandraisana anjara angatahina aminareo ve amin’ny fampandehanana ny sekoly ISAKY NY 
TAOM6PIANARANA? Vola sa fitaovana? Inona ny hevitrareo momba izany? 
IV. Inona  no  fahasarotana  mianjady  aminareo  noho  izany  ?  Mahatsapa  ve  ianareo  fa  tena 
andraikitrareo izany sa kosa tokony ho anjaran’ny ny fanjakana madiodio ?  
V. Efa nitaraina tamin’ny manam‐pahefana momba izany ve ianareo ? Efa nisy valiny sa tsia? 
 
 
2
ème
 axe 
  
I. Nanao ahoana ny fivoaran’ny sandam‐pampianarana (2007‐2008, 2008‐2009, 2009‐2010)?  
II. Inona  ny  fitaovam‐pianarana  (Tsy  adino  ny  « Kits  scolaires »)  sy  boky  nomena  ny  zanakareo 
tamin’ity taona ity 2009‐2010 sy teo aloha ? 
III. Azonareo tanisaina ve :  
a. Ny fitaovam‐pianarana sy ny vola lany nividianana azy teo am‐piandohan’ny taona ? 
b. Ny boky nasain’ny sekoly novidiana sy ny sandany ? 
c. Ny vola naloanareo nividianana fitaovana sy boky ?. 
IV. Mitovy ve ny vola laninareo ho an’ny vavy sy ny lahy?   
V. Ny tahiry ve no nampiasainareo sa nindrana tamin’ny havana sa naka tamin’ny mpampanjana‐
bola  na  tamin’ny  fampindramam‐bola  madinika  sa  nivarotra  vokatra  na  biby  fiompy  na 
fananana hafa ianareo nahafahana niatrika izany tamin’ny ampahany na manontolo?  
VI. Nahazo fanampiana tamin’ny ONG na FAF na FRAM na hafa ve ianareo ? 
4
 
 
3
ème
 axe 
  
I. Nanao  ahoana  ny  fivoaran’ny  fidiram‐bola  teo  amin’ny  fianakavianareo  tamin’ity  taona  ity 
mihoatra  tamin’ny  teo  aloha  ?  (Nidina  sa  niakatra  ny  vola  niditra  tamin’ny  fianakaviana;  Very 
asa  ve  ianao  sa  nahazo  fisondrotana  teo  amin’ny  asa;  Manao  ahoana  ny  fivoaran’ny  fahefa‐
mividinao) (2007‐2008, 2008‐2009, 2009‐2010) 
II. Ankoatra  ny  lany  amin’ny  fampitaovana  ny  ankizy,  inona  koa  ny  fandaniana  tsy  maintsy 
natrehanareo tamin’ity taona ity mihoatra ny tamin’ny taona lasa (2 taona)? 
III. Raha mihoatra amin’ny ray aman‐dreny hafa, mahatsapa fa sahirana kokoa ve ianao na koa ny 
mifanohitra amin’izay (Mponina an‐tanandehibe na Ambanivohitra) ? 
IV. Nanao  ahoana  ny  fivoaran’ny  fampianarana  ny  zanakao  ?  Nihatsara  ve  sa  niharatsy  ?  (2007‐
2008, 2008‐2009, 2009‐2010) 
V. Nahatsapa  ve  ianareo  fa  nitaky  fiafiana  be  teo  amin’ny  fianakaviana  ny  fampianarana  ny 
zanakareo? 
VI. Mahatsapa ve ianareo fa nahavita ny adidinareo (droit à l’éducation) ? 
 
 
4
ème
 axe 
 
I. Azon’ny  tsirairay  aminareo  lazaina  ve  ny  fomba  natao  na  ny  lalana  nizorana  ho  fiatrehana  ny 
fahasarotan’ny fampianarana ny ankizy : 
a. Tsy nalefa nianatra intsony ny zaza (Lahy / Vavy)? 
b. Niangavy  ny  mpampianatra  na  ny  mpiandraikitra  ny  sekoly  na  ny  mpiandraikitra  ny 
ZAP na CISCO na ny fikambanana FAF na FRAM ? 
c. Namindra  toeram‐pianarana  azy  ?  (Avy  any  amin’ny  tsy  miankina  mankany  amn’ny 
fanjakana, sa inona ?) 
d. Nanao  izay  fomba  rehetra  nahitana  vola  ho  fanondrotana  ny  ankizy  (Nitady  hevitra 
hafa sy niafy araka izay azo natao ho fiatrehana ny fampianarana ny ankizy) ? 
e. Mitovy ve ny fitondranao ny zanakao lahy sy vavy? 
f. Inona koa no mbola azo lazaina ? 
 
5
ème
 axe 
 
VII. Manao  ahoana  ny  fijerinao  ny  fomba  fampianarana  eny  amin’ny  sekolim‐panjakana  nandritra 
ny taona telo nifandimby (Mihatsara; Miharatsy; Tsy misy fiovana) ? 
VIII. Tamin’ny lafiny inona no hitanao niova … nahazoan’ny zanakao tombony sa tsia? 
a. Fampianarana  (Fitaovam‐pianarana/Mpampianatra  /Boky  /  Fomba  fampianarana  / 
…) ? 
b. Foto‐drafitr’asa ? 
c. Fitaovana ? 
d. Fitondrana (Faritra / Ifotony / …) ? 
e. Hafa, … 
 
I. Manana kilasy « Préscolaire » ve ny faritra misy anareo ? 
II. Mitovy lenta ve ny ankizy lahy sy vavy ? 
III. Inona no fiovana lehibe tsapanao nandritra ny taona telo nifandimby  ? 
IV. Manao ahoana ny fahitanao ny ho avin’ny zanakao ? (Avenir  immediate et à long terme) 
 
 
5
6
ème
 axe 
  
I. Inona  ny  fandraisana  anjara  ara‐bola  na  ara‐pitaovana  entin’ny  mpiara‐monina  sy  ny 
solontenam‐panjakana eto an‐toerana miatrika ny fampandrosoana ny toeram‐pianarana (EPP; 
Collèges) ? 
II. Inona ny fandraisana anjaran’ny FAF sy  FRAM ?  
III. Raha ny fahitanao azy, mandray anjara amin’ny fanatsarana ny tontolon’ny fampianarana ve ny 
mpamatsy vola sy ireo lazaina fa mpiara‐miombon’antoka? (EPP, collèges). 
IV. Inona ny mahasamihafa ny tamin’ity taona ity sy ny tamin’ny taon‐dasa (3 Taona lasa)? 
a. Fivoaran’ny isan’ny mpampianatra ? 
b. Karaman’ny mpapianatra FRAM ? 
c. Fanorenana  na Fanatsarana efitrano fianarana na trano hafa ? 
d. « Kit scolaire » ? 
e. « Kit pédagogique » ? 
f. Boky ? 
g. Hafa ? 
 
V. Ahoana  ny  fampifandraisanareo  ny  toe‐draharaha  misy  amin’izao  fotoana  izao  sy  ny 
fivoaran’ny fandraisana anjara isan‐tokony eo amin’ny sehatry ny fampianarana (contributions, 
aides et subventions) ?  
    
 
E. L’E
Tr
à c
co
 
Le
Ou
To
 
L’e
au
 
Le
l’a
su
be
de
leu
(su
év
 
L’o
au
ag
on
Le
pr
an
m
de
l’E
 
16
po
 
Il e
de
cib
d’A
en
Fin
CE
 
Un
l’e

8686
Par la c
enseignants
87
Cf. le do
Août 2008
                      Eval
ENQUETE SUR
 
ois équipes d
caractère qua
outumes, ainsi
e  terrain  d’en
uest longe la R
oamasina ; l’ax
enquête sur le
u 26 mars 201
es  équipes  d’e
axe  Centre)  d
urveillants gén
esoins  de  celle
e  l’année  201
ur  établissem
ur  les  trois  d
valuation.  
organisation d
ux réalités con
gricoles, peu  d
nt réuni un no
 
es  écoles  réfo
rogramme  de 
nnée.  C’est  u
algache  enga
es évènement
Education don
6 écoles réform
our la présent
existe ainsi de
ernières anné
bles,  2  EPP 
Antananarivo
nquêter.  
nalement,  65 
EG en milieu u
n  embarras  a 
extérieur  étan

construction de n
s spécialisés et pa
cument Madagas
luation de la situ
R LE TERRAIN 
e terrain ont é
alitatif pour M
i que celle se 
quête  est  déf
RN4 et la RN6
xe Sud longe d
e terrain s’est
0.  
enquête  ont 
es  cas  de  ref
néraux ou à le
es‐ci.  Les  nou
0  ne  disposen
ment.  Ils  n’ont
dernières  ann
des focus grou
ncrètes renco
de coopératio
ombre appréci
ormes :  L’ann
réforme  du 
ne  année  ch
gé  en  2007‐2
ts de 2009. L’
nt la rupture e
me, soit 2 CEG
e évaluation. 
es lacunes sur
es scolaires. P
et  2  CEG 
o  Atsimondran
établissemen
urbain et 32 E
été  perceptib
nt  suspendues

nouvelles infrastr
ar la confection d
scar, une nouvelle
uation des Ecoles
été choisies s
Madagascar, c'
rapportant au
fini  en  trois  g
6 allant à Mah
de la RN7 alla
t déroulée sim
rencontré  de 
fus  détournés
eurs secrétaire
uveaux  chefs  d
nt  pas  souven
  pas  pu  ainsi 
nées  scolaires
up à l’intentio
ntrées sur le t
on de la part  d
iable de 175 p
née  scolaire  2
système  éduc
harnière  entre
2008
87
  et  l’ann
évaluation re
est l’année civ
G et 14 EPP, fo
Elles concern
r les données
Pour rétablir 
en  milieu  u
no  ont  été  aj
nts  scolaires  p
PP et CEG en 
ble  durant  l’e
s,  il  n’y  a  eu 
ructures devant a
de manuels scola
e école pour le m
s Primaires Publ
ur les critères
'est‐à‐dire la s
u secteur Educ
grands  axes  lo
hajanga, Antsi
nt d’Ambositr
multanément s
la  part  de  q
s  pour  partici
es le soin de r
d’établisseme
nt  de  docume
fournir  aux  é
s)  nécessaire
on des parent
terrain (aléas 
de quelques c
parents d’élèv
2008‐2009  es
catif  avec  la 
e  l’année  pré
née  scolaire  2
pose sur une 
ile 2009. 
ont partie du 
nent 6 CISCO s
 de base, en p
l’équilibre sta
rbain  et  rur
outés  à  la  lis
publics  constit
milieu rural.
enquête  sur  le
aucun  conta
accueillir les class
ires ainsi que de 
monde de demain.
liques et Collège
s d’une maîtri
spécificité des
cation en gén
ongeant  quat
ranana, et No
ra à Toliara. 
sur les axes N
uelques  chefs
per  à  l’enquê
ecevoir les éq
ent  scolaire  in
ents  ni  d’arch
équipes  d’enq
s  pour  comp
ts d’élèves a c
climatiques, 
chefs d’établi
ves. 
st  la  premièr
rentrée  de  la
éparatoire
86
  d
2009‐2010  gé
vision ante e
panel des éta
sur les 20 choi
particulier sur
atistique de l’é
raux  d’Antan
te  initiale  de
tuent  le  cadre
e  terrain :  les 
ct  avec  les  re
es réforme de 6
è
kits pédagogique
Transformation
es Publics en pér
se parfaite de
s régions, cell
éral 
tre  routes  nat
osy Be ; l’axe C
ord‐Ouest, Ce
s  d’établissem
ête.  Ils  ont  pr
quipes d’enqu
nstallés  au  cou
hives  propres 
quête  les  info
pléter  le  form
connu des rec
état des route
ssement). Tou
re  année  d’ap
a  première  co
de  la  réforme
érée  par  le  ré
et post réform
ablissements s
isies pour abr
r les effectifs 
échantillonna
nanarivo‐Reniv
s  établisseme
e  de  cette  év
relations  du 
esponsables  o
ème
 et 7
ème
 année,
es
de l’éducation fo
riode de crise      
es règles d’une
le des parlers
tionales :  l’ax
Centre relie A
entre et 19 jo
ment  (en  part
référé  délégu
ête et de rép
urs  de  l’année
au  fonctionn
rmations  com
mulaire  de  la 
centrages imp
es secondaire
utefois, 17 fo
pplication  eff
ohorte  d’élève
e  du  système
gime  de  tran
me du secteur
scolaires publ
iter ces écoles
des élèves su
age de tous le
vohitra  et  d
ents  scolaires
valuation  soit 
régime  de  la 
officiels  de  l’é
 par la formation
ondamentale 2008
              149 
e enquête 
, celle des 
e  Nord  et 
ntsirabe à 
urs, du 08 
ticulier  de 
er  à  leurs 
ondre aux 
e  2009  ou 
ement  de 
mparatives 
présente 
prévus dus 
es, travaux 
cus group 
fective  du 
es  de  6
ème
 
e  éducatif 
sition  née 
 public de 
ics choisis 

r les deux 
es groupes 
u  district 
  publics  à 
33  EPP  et 
HAT  avec 
éducation. 
n des 
8-2011,
    
L’é
M
pu
 
Le

d’
clô
no


inf
 
                      Eval
évaluation  re
adagascar  et 
ublic. 
es monograph
énéral  peu 
établissement
ôturée  et  de
ouveaux  bâtim
habilitées.  Ce
formes.  Des
frastructures 
.  
luation de la situ
epose  entière
sur  une  obse
hies sommaire
avenante  de
t  répondant 
es  bâtiments 
ments  ont  été
es  nouvelles 
s  chefs  d’ét
existantes da
 
uation des Ecoles
ement  sur  le
ervation  direc
es des établiss
es  infrastruct
aux  normes 
en  bon  état
é  construits, 
constructions
ablissement 
ns leur établis
s Primaires Publ
es  document
cte  sur  le  ter
sements visité
tures  scolair
ayant  de  l’e
t.  Durant  les 
mais  très  peu
s  corresponde
ont  pu  cor
ssement, que
liques et Collège
ts  disponible
rrain  de  l’état
és et leur état
res.  Il  existe
eau,  de  l’élec
années  scol
u  d’infrastruct
ent  dans  leur
rrectement  f
lques uns, par
es Publics en pér
s  relatifs  au
t  de  la  scolar
t des lieux livr
e  cependant
ctricité,  des 
aires  2007‐20
tures  vétuste
r  ensemble  a
fournir  des 
r contre, ont o
riode de crise      
  secteur  Ed
isation  dans 
rent une desc
  quelques  r
latrines,  une
008  et  2008
es  et  délabrée
aux  besoins  d
informations
omis d’en don
              150 
ucation  à 
le  secteur 
cription en 
rares  cas 
  enceinte 
‐2009,  de 
es  ont  été 
des  écoles 
s  sur  les 
nner. 
F


LOCALIS
ANTANA
Capitale 
Capitale 
Capitale 
Capitale 
Capitale 
Capitale 
. MONOGRAP
SATION  ET
ANARIVO RENIVOH
EPP Anal
EPP Anto
Hangar 
EPP Anal
CEG Amp
(Tana IV)
CEG Anta
(Tana I) 
CEG Ana
(Tana V)
   
HIE SOMMAIRE DE

TABLISSEMENTS 
HITRA 
lakely  
ohamadinika  III G 
lamahitsy 
pefiloha   

animena  
lamahitsy  
                       Evaluation
ES ECOLES ENQUET
 
Etablissemen
la capitale et 
L’établisseme
bâtiments an
issue de fami
Ecole  de  tail
repère  notoi
vulnérables 
l’environnem
Ecole  centen
2010).  L’exté
vétuste.  Situ
RN3, elle est 
Collège de ta
d’Ampefiloha
familles  défa
clôt mais asse
Grand  collèg
entretenus,  l
pourtant pas 
du Falda Anta
de 2009. 
Collège  de  ta
environneme
Antsonjombe
n de la situation des Ec
EES 
CARACTERI
nt témoin de tous le
au centre de tous l
ent  présente  une 
nciens particulièrem
lles défavorisées. 
le  moyenne,  situé
re  de  bandits.  La 
vivant  de  petits
ment n’est pas sain.
aire  de  taille  moy
érieur  a  été  rénové
ée  assez  loin  du  c
clôturée. 
aille moyenne situé
a.  La  population  sc
vorisées  et  de  fam
ez étroit. 
ge  à  effectifs  impo
a  disposition  des  s
des bruits de la ru
animena, le collège
aille  moyenne  situ
ent  relativement  s
e. 
oles Primaires Publiqu
STIQUES GENERAL
es événements de 2
les dangers. 
cour  bien  close  a
ment dégradés. La m
ée  dans  les  bas  qu
totalité  des  élèves
s  métiers.  L’école
enne  (elle  fête  ses
é  mais  l’ensemble  d
centre  d’Antananar
 au sein du quartie
colaire  est  un  méla
milles  moyennemen
ortants,  doté  d’inf
salles  formant  un 
e.  Situé non loin d
e a été exposé à tou
ué  en  périphérie  d
serein,  sauf  lors 
ues et Collèges Publics e
LES 
2009, situé au cœu
avec  un  ensemble
majorité des élèves
uartiers  de  la  capit
s  est  issue  de  fam
e  est  clôturée  m
s  100  ans  cette  an
des  bâtiments  est 
rivo,  en  bordure  d
er résidentiel de la 
ange  d’élèves  issus
nt  aisées.  L’espace
frastructures  très 
enclos,  ne  protége
de Magro Behoririk
utes les manifestat
e  la  Capitale dans
des  manifestation
en période de crise       
 
r de 
e  de 
s est 
Les  cours  d’
location) tôt 
de  l’établisse
payant  la  nu
8h30 alors qu
tale, 
milles 
mais 
 
nnée 
très 
e  la 
Cette  école 
méthodologiq
n’a  pas  été 
barrages  vers
loin du porta
Cité 
s  de 
e  est 
 
mal 
eant 
ka et 
ions 
 
s  un 
ns  à 
Le  collège 
supplémenta
             151 
OBSERVAT
’enseignement  pri
le matin et tout l’ap
ement.  La  cour  d
uit  et  elle  n’est  tot
ue l’école commenc
a  été  ajoutée  à
que. afin d’équilibr
épargnée  par  les 
s  le  quartier  d’Amb
il de l’école. 
a  été  ajouté  po
aires parmi les élève
TIONS 
ivés  Arcade  occup
près‐midi les salles 
de  l’école  sert  de
talement  dégagée 
ce à 7h30. 
à  la  suite  de  l’aj
rer l’échantillonnag
événements  de  2
batobe  ont  été  dre
ur  avoir  des  éch
es. 
pent  (par 
de classe 
e  parking 
que  vers 
ustement 
e. L’école 
009 :  des 
essés  non 
hantillons 
LOCALIS
ANTANA
Périphéri
Capitale 
Périphéri
Capitale 
Périphéri
Capitale 
Périphéri
Capitale 
Périphéri
Capitale 
ANKAZO
Ville 
Ville 
Rural 
Rural 
SATION  ETAB
ANARIVO ATSIMON
ie de la 
EPP Ambo
ie de la 
EPP Tanjo
ie de la 
EPP Bema
ie de la 
CEG Amb
ie de la 
CEG Feno
BE 
EPP Anka
EPP Ambo
EPP Fihao
EPP Ambo
Ankazobe
   
BLISSEMENTS 
DRANO 
ohijafy (Itaosy) 
ombato      
asoandro  (Itaosy) 
bohijanaka    
oarivo 
azobe ville  
ohimarina  
onana 
ohitsoa (12 Km 
e) 
                       Evaluation
 
Ecole  de  taille  ré
d’une ONG parte
Ecole de taille mo
issus  des  famille
l’Ikopa,  de  gens 
hasard. 
Ecole  de  taille  ré
ONG partenaire d
Collège  rural  de  t
ont  vieillies.  Collè
Les  élèves  sont  p
employés de la ca
Collège  rural  de 
l’extrémité  nord 
collège a un porta
 
Ecole  réforme  d
d’Ankazobe.  L’ef
dans la ville. 
Ecole  de  taille 
moyenne.  Trois s
Ecole  réforme  de
moyenne. 
Ecole  réforme  de
sans problème. 
n de la situation des Ec
CARACTERIST
éduite,  où  certain
naire de l’UNICEF. L
oyenne dans un env
es  de  travailleurs 
des  petits  métier
duite.  Certains  élèv
de l’UNICEF. Les cou
taille  moyenne  dat
ège  bien  clôturé,  lo
pour  la  plupart  iss
apitale. 
taille  importante 
d’Atsimondrano à 
ail mais n’est pas cl
e  taille  important
fectif  de  l’école  e
réduite,  représent
salles sont utilisable
e  taille  importante
e  taille  moyenne,  le
oles Primaires Publiqu
TIQUES GENERALES
s  élèves  ont  béné
Les cours sont en a
vironnement périur
des  zones  franche
rs,  de  sans  emploi
ves  ont  bénéficié  d
urs sont en alterné.
tant  des années  19
oin  des  effets    des 
us  des  familles  de
avec  des  effectif
l’opposé  du  Collèg
ôturé. 
te,  elle  se  trouve 
st  important.  Le  s
tative  des  écoles 
es et deux sont en t
e,  située  dans  une
e  programme  de  re
ues et Collèges Publics e

éficié  des  subventi
lterné. 
rbain. Les enfants s
es,  de  lessiveuses 
is  vivant  des  jeux 
des  subventions  d’u

80,  les  infrastructu
événements  de  20
e  paysans  et  de  pe
s  importants,  situé
ge  d’Ambohijanaka.
en  plein  centre  v
soir  l’insécurité  règ
publiques  des  vi
très mauvais  état.
e  ville  rurale  de  ta
eforme  y  est  contin
en période de crise       
 
ons 
 
ont 
de 
du 
Beaucoup  d’e
pillage des gra
durant les évè
une 
 
ures 
009. 
etits 
Le collège se t
é  à 
.  Le 
Il  a  été  chois
Centre  Unive
manifestation
 
ville 
gne 
Les salles des 
de  l’EPP  mais
année, a été t
lles 
 
aille 
Comme  à  An
partie  des  in
classes reform
nué 
Les  6
ème
et  7
è
programme  d
Kiangara choi
zone d’insécu
son  éloignem
inaccessibilité
             152 
OBSERVA
enfants  ont  été  ass
ands magasins env
ènements de 2009.
trouve à l’extrémité
i  pour  sa  situation
rsitaire  de  Vontov
ns estudiantines. 
classes réforme fo
s  l’autorité  sur  les  c
transférée au CEG.
nkazobe,  les  salles
frastructures  de  l’
me, 6
ème
 et 7
ème
 ann
ème
années  fonctio
de  réforme.  Cette
sie au départ pour
urité),  mais abando
ment  (120  Km 
é due à la forte pluie
ATIONS 
sociés  avec  leurs  p
vironnants (Magro, 
é sud d’Atsimondra
n  géographique,  no
vorona,  théâtre  fré
ont partie des infra
classes  reforme,  6
è
s  des  classes  réfo
’EPP  mais  l’autorit
née, a été  transféré
onnent  normalemen
e  école  remplace 
r son enclavement 
nnée  par  la suite  à
d’Ankazobe)  et 
e. 
parents  au 
Smart, …) 
ano. 
on  loin  du 
équent  de 
structures 
ème
  et  7
ème
 
orme  font 
té  sur  les 
ée au CEG. 
nt  avec  le 
l’EPP  de 
(située en 
à cause de 
de  son 

LOCALI
ANTSIRA
Ville 
Ville 
Rural 
TOAMAS
Ville 
Rural 
Rural 
MORAMA
Ville 
Ville 
SATION  ET
ABE 
EPP Ave
l’Indépe
EPP 
Ambava
EPP Bel
EPP Am
SINA 
EPP Ma
EPP Am
EPP Fan
ANGA 
EPP Am
EPP Tsa
   
TABLISSEMENTS 
enue de 
endance  
ahadimangatsiaka 
azao 
mbohinapetraka 
anangareza  
mbodisaina Ivondro
nandrana  
mbohimandroso  
aralalana  
                       Evaluation
 
Ecole  des  enf
actuellement 
(Tireur  de  po
mal entretenu
 
Lieu  de  scola
des  usines  e
proche  des  a
centenaires. 
Ecole  de  taille
région. Les élè
Ecole de taille
 
Ecole  de  tail
bruyant à cau
sont vétustes.
  
Ecole  de  peti
infrastructure
en Falafa abrit
Ecole  de  tail
Toamasina, 
 
Ecole  de  taill
bruyant. Les s
Ecole reforme
sans problème
n de la situation des Ec
CARACTERI
fants  des  familles 
lieu de scolarisatio
ousse,  SDF,  petit  c
ues. 
risation  des  famille
nvironnantes.  Eco
activités  commerça
e  moyenne  représe
èves sont surtout is
e réduite où sont sc
le  importante,  pro
use du passage ince

ite  taille,  située  à 
es en très mauvais é
te la classe de CE. L
le  importante,  sit
e  importante,  situ
salles sont en mauv
e de taille moyenne
e majeur. Les salles
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
de  colons  pendan
n des enfants des f
ommerçant).  Infra
es  défavorisées,  no
le  est  de  taille  im
antes.  Les  infrastru
entative  des  écoles 
ssus de familles pay
olarisés les enfants
oche  du  marché  e
essant de gros cam
12  Km de  Toama
état, dont une salle 
L’effectif est peu im
uée  à  20  Km,  à 
ée  près  du  march
ais état. 
e, le programme de
s sont en assez bon 
ues et Collèges Publics e
LES 
nt  la  période  colon
familles très vulnér
structures  solides 
otamment  des  ouv
mportante,  clôturé
uctures  sont    plus
rurales  publiques 
ysannes. 
s des alentours. 
et  du  port,  milieu
ions. Les infrastruc
asina  vers  Mahave
 inexploitable, une
mportant. 
l’entrée  de  la  vill
é  dans  un  endroit
e reforme est main
état. 
en période de crise       
 
niale, 
ables 
mais 
 
vriers 
ée  et 
s  que 
 
de  la  Remplace le
Ambohipana
Choisie  pou
par rapport 
la contrainte
 
  très 
tures 
L’école a été
environ). 
elona, 
e case   
e  de 
Fanandrana
CEG ;  le  plu
décourage l
primaire. 
 
t  très  Des mesure
de l’autre cô
ntenu  La  6
ème
et  7
programme
             153 
OBSERVA
e choix initial de l’EP
ana. 
ur  remplacer  l’EPP 
à la ville d’Antsirab
e temps. 
é perturbée par les
 est un chef lieu de
us  proche  se  trouve
es élèves pour pou
s ont été prises pou
ôté de la rue et n’es
7
ème 
année  fonctio
 de reforme. 
ATIONS 
PP Manandona 
d’Ambohibary  trop
be et abandonnée à
s grèves de 2009. (1
e commune mais il 
e    à  7  Km.  Cet  élo
ursuivre leurs étude
ur le marché, il a ét
st ouvert que le Sam
nnent  normalemen
p  éloignée 
à cause de 
1 semaine 
n’a pas de 
oignement 
es en post 
té déplacé 
medi. 
nt  avec  le 


LOCALI
Rural 
Rural 
ANTSIRA
Ville 
Ville 
Rural 
Rural 
SATION  ET
CEG Bef
EPP Am
ANANA 
EPP – A
Antsiran
EPP Mo
Est 
EPP Ani
EPP Joff
   

TABLISSEMENTS 
forona 
mbavaniasy 
Ambalavola – 
nana Ouest 
orafeno – Antsirana
ivorano Nord  
fre Ville 
                       Evaluation
CEG  longeant
élèves  vienne
collège, ils ren
les  élèves  éta
chemin du ret
Petite école d
2. 
 
Ecole  de  taill
ayant  une  cla
réservée à l’a
par une route
est loin des br
ana  
Ecole  de  taille
salles en tout.
accessible en 
Ecole  de  taille
bâtiment a ét
état moyen. L
également  le 
son terrain de
Ecole  ayant  u
état  malgré  l
robinets sont 
et n’est pas cl
trouve sur la r
n de la situation des Ec
CARACTERI
t  la  RN2,  les  salles
ent  des  campagne
ntrent généralemen
aient  en  plein  exam
tour de l’équipe ver
de 5 classes, constr
le  importante,  con
asse  de  préscolaire
dministration. La c
e secondaire, diffici
ruits et des manifes
e  moyenne,  consti
. L’école est desser
saison de pluie. Elle
e  importante,  vétu
é construit par le p
L’école n’est pas clô
public.  L’électricité
e foot et sa biblioth
une  classe  de  prés
eur  ancienneté  (co
là mais l’eau n’y co
ôturée. Un bâtime
route vers le Cap d’
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
s  sont  en  mauvais
es  et  louent  des  c
nt le vendredi. Lors 
men,  les  entretiens 
rs la capitale. 
uites en planches s
nstituée  de  plusieu
e  clôturée.  L’école 
our est assez étroit
lement accessible e
stations. 
ituée  de  trois  bâti
vie par une route s
e est loin des bruits
uste  et  située  en  b
projet FID. Les infra
ôturée, elle est dot
é  est  réservée  à  l’a
èque. 
colaire.  Les  bâtime
onstruits  durant  la
oule pas. La cour de
nt a été rongé par 
Ambre, à 28 Km d’A
ues et Collèges Publics e
LES 
s  état.  La  majorité
cases  aux  alentour
du passage de l’éq
ont  été  reportés  s
située à 100 m de 
urs  bâtiments  à  é
a  l’eau,  l’électricit
te. L’école est dess
en période de pluie
ments  sans  étage,
secondaire, difficile
s et des manifestati
bordure  de  la  RN  6
astructures sont dan
tée d’un puits où se
dministration.  L’éc
ents  sont  en  assez
  période  coloniale
e l’école est très ét
la végétation. L’éco
Antsiranana. 
en période de crise       
é  des 
rs  du 
quipe, 
sur  le 
Chaque fin d
du  CEG  (Phé
camionneur
rapporte  d
adolescente
la RN 
Ecole  rem
climatiques)
l’établissem
 
étage, 
é  est 
servie 
e. Elle 
Problème de
  cinq 
ment 
ions. 
Problème de
6.  Un 
ns un 
e sert 
cole  a 
 
z  bon 
e),  les 
troite 
ole se 
Les  enseign
l’établissem
             154 
OBSERVA
de semaine une dis
énomène  Jiro  men
rs.  La  prostitutio
des  cas  fréquent
es. 
mplaçant  l’EPP  d
).  Changement  fré
ent causant une ce
e sureffectif. 
e sureffectif 
nants  bénéficient 
ent.  
ATIONS 
scothèque est orga
a).  La  ville  est  une 
n  touche  les  él
ts  de  grossesse 
d’Amboasary  Gar
équent  de  la  dire
ertaine instabilité. 
d’un  logement  f
nisée près 
  halte  des 
èves.  On 
d’élèves 
re  (aléas 
ection  de 
ourni  par 

LOCALI
NOSY BE 
Ville 
Ville 
Rural 
Rural 
MAHAJA
Ville 
Rural 
SATION  ETA
EPP  Bo
CEG And
EPP Dza
 EPP Ora
ANGA   
EPP Fiof
EPP Bar
EPP Am
   
ABLISSEMENTS 
ulevard Manceau  
davakotoko 
amandzar 
angea 
fio – Mahabibo  
rday  
mbatomalama  
                       Evaluation
 
Ecole  réforme  s
bâtiments  à  étag
état  général.  L’éc
CISCO  et  le  Lycée
trouvent encore e
Unique CEG de l’î
certains  construit
très étroite et ne 
Ecole Réforme. L
murs  de  séparati
l’autre.  L’école  e
traverse la cour d
Les bureaux ont 
foot.  Un  bâtimen
classes réforme 6
Ecole avec une cl
par  le  projet  FI
bâtiments  sont  e
l’eau n’y coule pa
 
Ecole  ayant  un 
moyen.  L’école  e
vaste cour et a so
Ecole  située  en
infrastructures en
des latrines. 
Ecole  multigrade
L’école se trouve
sans clôture. 
n de la situation des Ec
CARACTERIST
itué  en  plein  cen
ge  construits  en  pie
cole  est  clôturée  et
e.  Deux  bâtiments 
en bon état. La cou
île, CEG réforme, b
ts  par  le  FID.  La  co
permet pas aux élè
es bâtiments sont 
on  sont  très  bas,  a
est  sans  clôture,  el
de l’école. Elle est é
l’électricité mais pa
nt  construit  par  le
6
ème
 et 7
ème
 se pours
asse de préscolaire
D.  Le  bâtiment  d
en  mauvais    état.  D
as. L’école est sans c
niveau  préscolaire
est  clôturée  et  se  t
on terrain de basket
n  bordure  de  rue
n bon état. La cour 
e,  ayant  un  bâtime
 assez loin du villag
oles Primaires Publiqu
TIQUES GENERALES
ntre  ville,  de  taille
erre.  Les  infrastruc
t  se  trouve  dans  la
ont  été  construits
r est trop étroite. 
âtiments à étage e
our  est  clôturée  pa
èves de jouer. On co
mal conçus, ils n’o
ainsi  les  cours  sont
lle  se  trouve  près 
équipée de latrines 
as les salles de cou
e  FID  se  trouve  en
suivent normaleme
e, un bâtiment avec
du  préscolaire  est 
Des  tuyauteries  d’e
clôture et le public 
e,  les  infrastructu
trouve  près  d’un  m
t. 
e  dans  un  endro
est clôturée. L’éco
ent  avec  deux  salle
ge, elle n’a ni eau n
ues et Collèges Publics e

e  importante  avec
tures  sont  dans  un
a  même  enceinte  q
s  par  le  projet  FID 
n bon état général 
r  les  bâtiments,  ell
onstate un sureffec
nt pas de plafond e
t  entendus  d’une  sa
d’un  marché,  le  p
et est dotée d’un p
urs. Elle a son terra
ncore  en  bon  état
ent. 
c 2 salles a été cons
en  falafa.  Les  a
eau  sont  installées 
la traverse libreme
res  sont  dans  un 
marché.  Elle  a  une
oit  calme.  Elle  a 
le a l’eau, l’électric
es  construit  par  le
ni électricité. L’écol
en période de crise       
 
c  des 
n  bon 
ue  le 
et  se 
La 6
ème
 et la
de réforme.
dont 
le  est 
ctif. 
Les élèves s
motivés pou
et les 
alle  à 
public 
puits. 
in de 
t.  Les 
La  populatio
commun,  la
de la SIRAM
villégiature 
restaurent  e
Banane pou
plaignent. 
struit 
utres 
mais 
ent. 
Comme à Dz
l’usine  de  la
l’école et ar
 
état 
e  très 
L’école se tr
crise de 200
des 
ité et 
Des bacs à o
l’école. 
e  FID. 
le est  Les enseigna
             155 
OBSERVA
 7
ème
 poursuivent s
 
sont attirés par les 
ur les études. 
on  de  Dzamandzar 
a  perte  d’emploi  du
MA. Chaque weeken
des  autorités 
et  y  dansent.  La  pr
usse les jeunes à la 
zamandzar, la popu
a  SIRAMA.  Beaucou
rivent en cours ave
rouve près du lieu 
09. 
ordure non collecté
ants ne restent pas
ATIONS 
sans problème le pr
touristes et ne son
a  un  problème  éco
ue  à  la  fermeture 
nd Dzamandzar est
et  fonctionnaires
ésence  de  la  discot
débauche et les pa
ulation subit  la ferm
up  d’élèves  habite
ec une heure de ret
des manifestations
és se trouvent dans 
 en poste plus de d
rogramme 
nt pas très 
onomique 
de  l’usine 
 le lieu de 
s,  ils  s’y 
thèque  La 
arents s’en 
meture de 
nt  loin  de 
ard. 
s durant la 
la cour de 
deux ans. 

LOCALI
Rural 
MAEVAT
Ville 
Rural 
Rural 
ANTSOHI
Ville 
Ville 
SATION  ET
EPP Ma
TANANA   
EPP Am
EPP Ant
EPP Bea
IHY   
EPP Hau
CEG Hau
   

TABLISSEMENTS 
aromiandra 
mbatofotsy  
tafia  
anana 
ute ville 
ute ville 
                       Evaluation
Ecole pilote, m
des panneaux
manque  de  c
une  haie  viv
insuffisantes (
 
Ecole de taille
endroit calme
eau.  Certains
clôturée est tr
Ecole  multigr
animé,  non  lo
total. Ecole no
Ecole  ayant  d
constitués  de
dégradée. L’éc
 
Ecole ayant u
bâtiments à é
la  disposition 
séparation  di
jouer faute d’
Ecole à infrast
y a de nouvea
est déjà en ét
n de la situation des Ec
CARACTERI
malgré sa situation
x solaires photovolt
arburant  la  pompe
e.  Les  bâtiments 
(2 bâtiments avec d
e assez importante 
e, les infrastructure
  bâtiments  ont  ét
rop étroite. 
rade  ayant  des  cla
oin  du  bac  vers  Ma
on clôturée et peu s
des  très  beaux  bâ
e  4  salles.  Une  p
cole n’est pas clôtu
ne classe intégrée, 
étage construits pa
du  CEG,  les  deux 
stincte.  Les  élèves
espace. L’école a l’e
tructures insuffisan
aux bâtiments cons
at de dégradation a
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
 en milieu rural, ay
taïques, équipée d’
e  ne  fonctionne  pa
sont  en  bon  éta
deux salles chacun).
ayant une classe i
es sont en bon état
té  construits  avec 
asses  jusqu’en  CM
ahazoma,  ayant  2  b
sécurisée. 
timents  construits
partie  des  ancienn
urée, le soir la cour 
située loin du cent
r la JICA japonaise,
écoles  sont  dans  l
s  de  l’EPP  occupen
eau, l’électricité et 
ntes, empruntant de
struits sans respect
avancée. 
ues et Collèges Publics e
LES 
yant l’électricité grâ
’un château d’eau, 
as.  Elle  est  clôturée
at  mais  les  salles 

ntégrée, située dan
t, il n’y’a ni électric
le  projet  FID.  La 
M2,  située  dans  un
bâtiments  de  3  salle
  par  la  JICA  japon
nes  infrastructures
sert de parc à zébu
tre de la ville, ayan
, des salles sont mi
a  même  enceinte, 
nt  la  cour  du  CEG 
des latrines. 
es salles à l’EPP voi
t des normes, l’inté
en période de crise       
âce à 
mais 
e  par 
sont 
Les élèves s
très  peu  de
sachent  écr
CEG de Mah
Remplace  le
(mauvais éta
 
ns un 
ité ni 
cour 
On constate
n  lieu 
es  au  Trop d’effec
naise, 
s  est 
us. 
L’école  conn
nécessitent 
 
nt des 
ises à 
sans 
pour 
Il y a trop d’
Les  salles 
manifestatio
sin. Il 
érieur 
Trop d’effec
Cas  de  gro
d’année. 
             156 
OBSERVA
ont à 100% Antand
e  l’avenir  de  leurs 
rire  et  compter.  P
hajanga ou de Boan
e  choix  initial  de  l’E
at de la route). 
e un sureffectif. 
ctif par salle 
naît  120  cas  de  Bi
des soins urgents. T
effectif par salle. 
sont  louées  pou
ons, même en pério
ctif par salle
ossesses  des  élève
ATIONS 
droy. Les parents se
enfants,  il  leur  su
eu  d’enfants  cont
namary. 
EPP  Maetsadava  Am
lharziose  sanguino
Trop d’effectif par 
r  des  réunions 
ode de cours. 
es  filles  signalés 
e soucient 
uffit  qu’ils 
inuent  au 
mbalakida 
olente,  qui 
salle. 
et  autres 
en  cours 

LOCALI
 
Rural 
Rural 
FIANARA
Ville 
 
Ville 
Rural 
Rural 
SATION  ET
EPP  Ph
Anjiama
CEG Anj
ANTSOA       
EPP Am
EPP  Ida
EPP Ala
 EPP Soa
   

TABLISSEMENTS 
hilibert  Tsiranana
angirana I  
jiamangirana I  
mbatovory  
anda 
kamisy Ambohima
aindrana 
                       Evaluation
a  – 
Ecole  reform
mauvais  état,
solaires  photo
clôture.  Le  pu
bâtiment fina
CEG  Réforme
infrastructure
voisin. L’école
de salles est in
et non exploit
Passage de cy
Ecole  située 
moyen,  possé
clôturée. Elle 
Ecole de taille
de  cinq  bâtim
viennent d’êtr
aha  
L’école est un
Elle  est  situé
privées.  Elle  e
l’électricité, 
Ecole  représe
bon état, n’ay
clôturée. L’éc
de bâtiment o
n de la situation des Ec
CARACTERI
e  située  à  76  Km
 sauf  ceux  constru
ovoltaïques  alimen
ublic  et  le  bétail  t
ncé par l’UNICEF re
situé  à  l’écart  du 
es  en  bon  état.  Des
e n’a ni eau ni élect
nsuffisant.  L’école 
tés. 
yclone, toutes les é
en  hauteur  de  la
édant  deux  nouve
n’a ni eau ni électri
e très importante, a
ments.  L’école  est  c
re réhabilités avec d
n ancien hôpital rec
e  dans  le  quartier
est  non  clôturée  e
entative  de  la  zone
yant pas de bureau
ole a récemment r
où les mettre. 
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
m  d’Antsohihy,  ay
its  par  le projet  FID
ntant  les  bureaux. 
traversent  la  cour 
este inachevé. 
village  à  la  lisière 
s  locaux  sont  mis  à 
ricité. L’effectif est 
a deux nouveaux b
coles ont été ferm
  ville,  ayant  des 
eaux  bâtiments  et
icité. 
ayant une classe de
clôturée  et  est  très 
des latrines séparé
cyclé, constitué de 7
r  des  écoles,  près 
et  dispose  de  l’eau
e,  constituée  de  de
u pour l’administrat
eçu du CISCO plusi
ues et Collèges Publics e
LES 
yant  des  bâtiment
D,  équipés  de  pann
  L’école  n’a  ni  co
sans  être  inquiété
d’une  forêt,  ayan
la  disposition  du  L
important et le no
bâtiments non inaug
ées 
infrastructures  à 
t  une  vaste  cour 
e préscolaire, const
propre.    Les  bâtim
es filles et garçons.
7 bâtiments import
du  CEG  et  des  é
u  communautaire  e
eux  bâtiments  en 
tion, avec une cour
eurs bancs mais n’
en période de crise       
ts  en 
neaux 
our  ni 
és.  Le 
Le  program
problème  a
Les  enseign
primaire  et 
enfants.  L’e
insuffisantes
redoubleme
de base est 
t  des 
Lycée 
mbre 
gurés 
Le  surveilla
élèves et au
Le niveau de
L’emplacem
des  grosses
d’année sco
 
l’état 
non 
Il y a un sur
ont  classe 
programme
soutien de la
tituée 
ments 
 
Il y a un sur
à  Ambatovo
matin pour t
tants. 
écoles 
et  de 
L’effectif mo
de CP1 a  un
plusieurs cla
dans l’encei
assez 
r non 
a pas 
Seules  les  c
midi  et  les 
enseignants
Elle remplac
             157 
OBSERVA
mme  de  réforme
ussi  bien  pour  la  6
nants  ESS  sont  m
jugent  que  la  réfo
effectif  de  l’école  e
s.  Application  d
ent mais  les  enseig
faible. 
ant  général  de  l’é
cune discipline n’es
e base des élèves e
ment de l’école favo
sses  des  élèves  fi
olaire (au moins 6 p
effectif et les classe
le  samedi  mat
,  reçoivent  des 
a part des enseigna
reffectif et les class
ory,  les  classes  de
terminer les progra
oyen par classe est 
n  effectif  de  100  élè
asses parallèles. Ce
nte de l’école et en
classes  de    CM2  on
autres  niveaux  te
s au total. 
ce le choix initial de
ATIONS 
  s’y  déroule  san
6
ème
  que  pour  la    7
è
mécontents  d’être 
orme  favorise  l’inso
est  important,  les  s
de  la  politique 
nants  pensent  que
école  est  laxiste  e
st appliquée. 
st très faible. 
orise le libertinage e
lles  non  désirées 
ar an). 
es sont en alternée
tin  et,  pour  ter
cours  supplémen
ants. 
ses sont en alternée
  CM2  reviennent 
ammes. 
de 40 à 50 élèves.
èves  dans  une  salle
rtains enseignants 
n assurent le gardie
nt  cours  le  matin  e
erminent  à  13H.  L’
e l’EPP Soatanana‐Is
ns  aucun 
ème 
année. 
à  l’école 
olence  des 
salles  sont  
du  Zéro 
e  le  niveau 
envers  les 
entrainant 
en  cours 
e. Les CM2 
rminer  le 
taires  de 
e. Comme 
le  samedi 
  La classe 
e.  Il  existe 
sont logés 
ennage. 
et  l’après‐
’école  a  5 
sandra. 

LOCALI
IHOSY 
Ville 
 
Ville 
Rural 
 
Rural 
AMBOSIT
Ville 
SATION  ET
 
EPP Iho
CEG Iho
EPP And
CEG Ran
TRA   
EPP Rar
   

TABLISSEMENTS 
osy Centre II 
osy  
dohan’Ilakaka  
nohira  
ramonja 
                       Evaluation
 
Ecole  située  e
même encein
anciens  bâtim
l’électricité  po
très vaste. 
Collège  situé 
bâtiments  son
étroite.  Collè
d’environ 80 é
Ecole  située  p
non clôturée, 
projet privé, s
pas  de  burea
partis avec leu
Ecole  constitu
bâtiment  en 
vaste  cour  no
eau  ni  électr
l’ANGAP ou le
 
Ecole  Réform
carrefour non
un  portail  bie
L’école a l’élec
L’école était r
les  classes  pri
accueillir  les 
classes réform
n de la situation des Ec
CARACTERI
en  bordure  de  la  R
te que le ZAP et le 
ments  sont  dans  un
our  certaines  class
à  500  m de  l’EP
nt  dans  un  état  m
ge  à  plusieurs  se
élèves par classe 
près  de  la  cité  de 
ayant deux ancien
sans eau ni électric
u  pour  l’administra
urs parents qui ont 
uée  d’un  bâtiment 
dur.  Le  nombre  de
on  clôturée,  une  ba
ricité.  Le  bureau 
e MNP. 
me  de  taille  import
n loin du lieu de réu
en  fermé,  ayant  de
ctricité. 
éforme jusqu’à l’an
imaires.  L’école  n’a
classes  reformes. 
mes vers le CEG. 
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
RN7,  bien  clôturée
CISCO. L’école a un
n  état  moyen.  L’éco
es  et  les  bureaux. 
P,  constitué  de  p
moyen.  Le  collège  e
ctions  avec  un  ef
la  gendarmerie,  av
ns bâtiments et un 
cité avec des latrine
ation.  L’effectif  est
cessé d’exploiter le
préfabriqué  en  trè
e  salles  est  très  in
arrière  et  un  terrain
de  l’administratio
tante  située  en  ce
union des grévistes
s  bâtiments  à  étag
nnée dernière. Actu
a  pas  été  dotée  de
C’est  une  des  ra
ues et Collèges Publics e
LES 
  et  se  trouvant  da
n nouveau bâtimen
ole  n’a  pas  d’eau,  e
  La  cour  de  l’écol
lusieurs  bâtiments
est  clôturé,  la  cou
ffectif    très  impor
vec  une  cour  très  v
nouveau financé p
es très sales. L’écol
t  faible,  les  élèves 
e Saphir. 
ès  mauvais  état  et 
suffisant.  L’école  a
n  de  foot.  L’école  n
on  a  été  construit
entre  ville  proche 
s de 2009, clôturée 
ge  dans  un  état  mo
uellement il n’y plus
e  nouvelle  salle  pou
aisons  du  transfert
en période de crise       
 
ans  la 
t. Les 
elle  a 
e  est 
Elle a une cl
s,  Les 
ur  est 
rtant, 
Bien  que  le
enseignants
Le directeur
vaste 
ar un 
le n’a 
sont 
Il  est  proba
saphir ne re
faible. Les é
à  mars  pou
dans l’Andro
d’un 
a  une 
n’a  ni 
t  par 
Le  collège  s
élèves filles 
de la ville. 
 
d’un 
avec 
oyen, 
s que 
uvant 
t  des 
L’effectif  de
alternée.  Le
directeur es
L’école se tr
confessionn
Un  élève  de
2009. 
Remplace le
             158 
OBSERVA
asse intégrée. 
  CEG  ne  soit  un  C
s sont des ESS form
r n’a pas été très co
able  que  l’école  fe
eprennent pas. L’eff
élèves sont générale
ur  assister  leurs  pa
oy. 
ignale  souvent  des
en cour d’année, l
e  l’école  est  très  im
es  enseignants  son
st un homme. 
rouve au centre des
nels. 
e  l’école  a  perdu  la
e choix initial de l’EP
ATIONS 
EG  réforme,  la  ma
és pour les classes 
oopératif. 
erme  si  les  activité
fectif de la classe d
ement absents de 
arents  aux  travaux
s  cas  de  grossesses 
liés aux activités to
mportant.  Les  class
nt  tous  des  femme
s bâtiments admini
a  vie  durant  les  ba
PP Vatambe. 
ajorité  des 
réformes. 
s  liées  au 
e CM2 est 
décembre 
x  agricoles 
  parmi  les 
ouristiques 
ses  son  en 
es,  seul  le 
stratifs  et 
arrages  de 

LOCALI
Ville 
Rural 
Ville 
TOLIARA
Ville 
Ville 
SATION  ET
 EPP Ala
EPP Ivat
EPP Tsa
A   
EPP God
EPP EPP
   

TABLISSEMENTS 
akamisy 
to Centre 
ararivotra  
dwin's Mahatserek
P  Mahavatse II 
                       Evaluation
Ecole  réform
constituée  de
près d’un mar
L’effectif  de 
bureaux admi
Ecole  réforme
bâtiments don
ses  besoins  d
pourtant  clôt
fourniture en 
Ecole  assez  p
proche  d’une
deux  bâtimen
clôturée.  Pou
roues de char
 
ke   
Ecole  de  taille
que  le  CISCO 
sont  anciens 
financement s
infrastructure
Ecole  située  d
inondée  en  p
même  encein
mauvais état. 
familles défav
n de la situation des Ec
CARACTERI
e  qui  n’a  pas  été
e  3  grands  bâtimen
rché et d’un bar. 
l’école  est  très  im
nistratifs sont four
e  dotée  d’un  nouve
nt un est en très ma
dans  une  des  salles
turée.  L’école  est 
eau. Il n’y a pas d’é
peu  importante  sit
  église,  ayant  des 
nts  de  quatre  sal
r  y  accéder  on  do
rettes. 
e  importante,  situé
et  le  ZAP,  elle  a  un
et  se  trouvent  da
suisse ASSEP pour l
es sont louées à un 
dans  un  quartier  p
période  de  pluie :  l’
nte.  Les  infrastruct
L’école est clôturé
vorisées. 
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
é  dotée  de  nouve
nts,  clôturée,  située
mportant.  L’école  n
nis en électricité. 
eau  bâtiment.  L’éc
auvais état, sans to
s  de  l’école  à  trav
équipée  de  réser
électricité. Le Direct
tuée  sur  une  colli
infrastructures  an
les.  L’école  a  une
oit  passer  par  un  c
ée  en  centre  ville  d
ne  cour  très  vaste
ans  un  état  moye
e fonctionnement 
cours privé dans l’a
populeux,  construit
’endroit  est  très  sa
ures  sont  constitu
e et sans latrines. L
ues et Collèges Publics e
LES 
elles  salles.  L’école
e  en  bordure  de  r
n’a  pas  d’eau,  seu
cole  est  constituée 
oiture. La populatio
vers  le  toit.  La  cou
rvoir  Makiplast  po
teur n’a pas de bur
ine  à  l’écart  du  v
nciennes  constituée
e  cour  très  vaste 
chemin  crevassé  pa
dans  la  même  enc
clôturée ;  les  bâtim
n.  L’école  bénéfici
des classes de CM2
après midi. 
e  dans  une  dépres
ale.    Le  ZAP  est  da
ées  de  4  bâtiment
Les enfants sont iss
en période de crise       
e  est 
oute, 
ls  les 
EPP réforme
Actuellemen
l’EPP réform
au CEG. 
de  3 
n fait 
ur  est 
ur  la 
eau. 
L’EPP n’abri
année  est 
l’établissem
Elle remplac
de la route)
illage 
es  de 
non 
ar  les 
La  colline  at
pleut. 
 
ceinte 
ments 
ie  du 
2. Les 
Problème de
ssion, 
ans  la 
ts  en 
us de 
L’effectif  es
alterné. 
Les  enseign
de 14 ans de
 
             159 
OBSERVA
e dont les classes ét
nt,  seule  la  7
ème
  a
me, l’autorité sur la 
te plus actuelleme
transférée  au 
ent EPP. 
ce le choix initial de

ttire  souvent  la  fou
e sureffectif. 
st  en  nombre  mo
ants  ont  signalé  de
evenues travailleus
ATIONS 
taient localisées da
année  reste  sous 
 6
ème   
année a été t
nt que la 7
ème
 anné
CEG  selon  le 
e l’EPP Andina (ma
udre,  l’école  ferme
oyen  et  les  classes
es  cas  de  filles  élè
ses du sexe. 
ans le CEG. 
l’autorité 
transférée 
ée, la 6
ème  
chef  de 
auvais état 
e  dès  qu’il 
s  sont  en 
èves  âgées 

LOCALI
Ville 
Rural 
SAKARAH
Ville 
Ville 
SATION  ET
CEG Eza
EPP Mia
HA   
EPP Sak
EPP Ant
   

TABLISSEMENTS 
aka 
ary  
karaha Bas  
tsokay 
                       Evaluation
Collège  de  ta
construit  en
appartiennent
collège fête se
depuis  2  ans. 
construire une
Ecole  rurale  d
entretenues, 
cour.  L’eau  e
fuite d’eau no
la direction de
L’école  a  été
programme,  l
s’est accentué
 
 
 
Ecole  réforme
financements 
équipements,
malgré  son  bo
Devant le port
 
Ecole  réforme
au passage d’
travaillent  à  m
de faire un gra
Tous  les  ense
salaire depuis
n de la situation des Ec
CARACTERI
aille  réduite  ne  c
tôles  et  charp
t  à  une  école  fran
es dix ans cette ann
Au  début c’était  u
e nouvelle salle. 
de  taille  moyenne  a
à  moitié  clôturée 
t  l’électricité  ont  é
on réparée par la JI
e l’école. Le ZAP se 
é  sous  programme
le  problème  d’abse
é. 
e  clôturée  avec  une
pour  l’améliorat
  possédant  plusie
on  état  général.  Le
tail de l’école se tro
e  de  très  petite  tai
un cyclone, des sal
même  le  sol.  Pour  a
and détour, car la v
eignants  FRAM  no
 2 ans. 
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
comportant  qu’un 
pentes  métallique
nçaise  qui  est  part
née mais il n’a reçu 
un  squat,  cette  ann
avec  des    infrastru
par  des  haies  d’é
été  coupées  depui
RAMA et dont la fa
trouve dans la mêm
e  du  PAM  en  déb
entéisme  lié  au  Ke
e  vaste  cour,  ayan
tion  de  ses  infra
urs  bâtiments  don
e  nombre  des  banc
ouve un EPI‐BAR. 
lle  se  trouvant  au 
les sont sans mur e
accéder  à  l’école  e
voie la plus directe p
on  subventionnés   
ues et Collèges Publics e
LES 
bâtiment  de  5  s
s.  Les  infrastruc
ti  depuis  longtemp
de budget de l’Eta
ée  le  FRAM  projett
ctures  solides  mais
épines,  ayant  une  v
s  deux  ans  suite  à
acture a été refusé
me enceinte que l’é
but  2000.  A  l’arrê
ere  (famine  saisonn
t  bénéficié  de  plus
astructures  et  de
nt  un  ancien  inexp
s  semblent  insuffis
milieu  des  cactus. 
et sans bancs, les é
en  voiture,  on  est  o
passe par une rizièr
n’ont  pas  touché
en période de crise       
salles, 
tures 
ps.  Le 
t que 
te de 
C’est  un  co
réussite au B
Le  FRAM  e
absents et n
Il remplace 
Lycée depui
 
s  mal 
vaste 
à  une 
e par 
école. 
êt  du 
nière) 
Beaucoup  d
an  pour  ca
parents dan
Pendant  les
extraits de l’
stock  de  riz
opérations, 
famine  pen
quitté l’écol
 
sieurs 
e  ses 
ploité 
sants.  
C’est une éc
reste plus q
Suite 
élèves 
obligé 
re. 
é  leur 
L’école a été
été abandon
destinés  a
l’enceinte d
             160 
OBSERVA
ollège  réputé  pou
BEPC est assez élev
est  très  actif.  Les
ne présentent aucu
le choix initial du C
s 2ans. 
d’élèves  quittent  l’é
ause  de Kere.  Ils  p
ns la carrière de pie
s  événements  de 
’école par leurs par
z  du  Magasin  Ma
les  familles  n’on
dant  plusieurs  mo
e. 
cole reforme doté d
ue la 7
ème
 année, la
é réforme l’année 
nné cette année. Le
aux  classes  réfo
e l’école. 
ATIONS 
r  sa  discipline.  Le
vé (près de 50%). 
s  enseignants  sont
n motif au directeu
EG Laurent Botoke
école  presque  trois
partent  travailler  a
rre située en haut 
2009,  les  enfants
rents pour les aider
gro  de  Toliara.  Su
nt  pas  eu  de  pro
ois  et  les  enfants 
d’un nouveau bâtim
a 6
ème 
est transférée
passée mais le prog
es deux nouveaux 
orme  se  trouve
e  taux  de 
t  souvent 
ur. 
ky devenu 
s  mois  par 
avec  leurs 
du village. 
s  ont  été 
r à piller le 
uite  à  ces 
blème  de 
n’ont  pas 
ment. Il ne 
e au CEG. 
gramme a 
bâtiments 
ent  dans 


 
LOCALI
Rural 
Rural 
SATION  ET
EPP Ma
EPP Mia
   
 
TABLISSEMENTS 
ahaboboka   
ary Lamatihy 
                       Evaluation
Ecole réforme
doté  de  nouv
des salles déla
a  même  été  a
pendant les jo
Ecole  réforme
mauvais  état.
L’école  a  un  C
groupe électro
panneaux sola
village.  Un  no
bénéficie de l’
n de la situation des Ec
CARACTERI
e située  en bordur
velles  salles.  Bâtim
abrées servant de r
abandonnée  à  caus
ours de fortes pluie
e,  constituée  au  t
.  Les  élèves  des  c
Centre  d’informatio
ogène. L’école poss
aires photovoltaïqu
ouveau  bâtiment  a
’aide du PAM pour 
oles Primaires Publiqu
ISTIQUES GENERAL
e de la RN7, non c
ents  généralement
refuge aux chauves‐
se  de  son  piteux  ét
s. 
total  de  trois  bâtim
lasses  de  CP1  trav
on  Commune  équip
sède une bibliothèq
ues. Elle n’a pas d’e
a  été  construit  par
la cantine et ce, de
ues et Collèges Publics e
LES 
lôturée, n’ayant pa
t  en  mauvais  état 
‐souris le jour. Une
tat.  La  cour  est  ino
ments  dont  un  en
vaillent  à  même  le
pé  de  télévision  et 
que, elle est équipé
eau et est située lo
r  le  projet    FID.  L’é
epuis 2004. 
en période de crise       
as été 
avec 
e salle 
ondée 
 Il  ne  reste
transférée  a
s’absentent 
n  très 
e  sol. 
d’un 
ée de 
in du 
école 
Il  ne  reste  p
CEG de Mah
 A  cause  de
d’absentéism
coupure de 
Elle  remplac
ans. 
             161 
OBSERVA
e  plus  que  la  7
ème
au CEG.  Il  y  a  un su
le jour du marché.
plus  que  la  7
ème
an
haboboka. 
e  la  cantine  on  ne 
me,  sauf  au  mois 
cantine temporaire
ce  l’EPP  d’Anapaly 
ATIONS 
e
  année,  la  6
ème 
a
ureffectif.  Beaucou
 
née,  la  6
ème 
est  tra
relève  pas  beauco
d’avril  2009  où  il  y
e). 
qui  a  été  fermée  i
année
 
est 
p  d’élèves 
ansféré  au 
up  de  cas 
y  eut  une 
l  y  a  deux 
    
 
G. LE


 

 
                 
 
 
                 
 

 
 
 
                      Eval
 
ES MODES DE 
 
Taux de red
 
C’est la prop
mais qui étu
Il  est  obten
scolaire t+1 
la précéden
TR = 
Taux d’aba
C’est la prop
et qui quitte
TA = 
Taux de réu
Le  taux  de
réussissent
TRe =
                     
Le  taux  d
réussissen
TRe =
                     
Taux d’inscr
 TI =  
luation de la situ
CALCUL 
doublement : 
portion d'élèv
udieront dans 
u  en  divisant 
par le nombr
te année scol
 
  Nombre
          ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
 Nombre 
 
andon : 
portion des él
ent le système
 
Nombre d
    ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
Nombre d
ussite : 
e  réussite  au
t effectivemen
Effectifs d
=      ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
 Nombre 
de  réussite  au
nt effectiveme
Effectifs d
=       ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
 Nombre 
ription : 
Variation 
 
Effectifs des é
    ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
 
uation des Ecoles
ves inscrits da
la même ann
le  nombre  d
re d'élèves de
aire t 
 d’élèves redo
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
d’élèves inscr
lèves inscrits 
e éducatif au c
d’élèves de l’a
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
d’élèves inscri
u  CEPE est  la 
nt cet examen
des élèves reç
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
total des élèv
u  BEPC est  la
ent cet exame
des élèves reç
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
total des élèv
du taux d’ins
élèves inscrits
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
Effect
s Primaires Publ
ans une année
née d’études à
e  redoublant
e la même coh
oublant l’anné
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
rits dans l’ann
dans une clas
cours ou à la f
année d’étude
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
its dans l’anné
proportion 
n.  
çus à l’examen
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
ves inscrits au 
a  proportion 
n. 
çus à l’examen
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
ves inscrits au 
cription entre
s à l’année t ‐
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
tifs des élèves
liques et Collège
e d’études do
à la prochaine
s  dans  une  a
horte inscrits d
ée d’étude i, d
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
née d’étude i, 
sse donnée au
fin d’année sc
e i abandonna
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
ée d’étude i, d
des  élèves  in
n du CEPE 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
 CEPE 
des  élèves  in
n du BEPC 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
 BEPC 
e les années t 
Effectifs des é
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
s inscrits à l’an
es Publics en pér
onnée en une 
e année scolai
nnée  d’étude
dans la même
dans l’année s
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
dans l’année 
u cours d’une 
colaire.  
ant l’école l’an
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
dans l’année s
nscrits  à  l’ex
nscrits  à  l’ex
et t‐1 
élèves inscrits
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
nnée t‐1 
riode de crise      
année scolair
re.  
es  donnée  dan
e année d’étu
scolaire t+1 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
scolaire t 
année scolair
nnée t 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
scolaire t 
amen  du  CE
amen  du  BE
s à l’année t‐1
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
              162 
re donnée 
ns  l'année 
de lors de 
re donnée 
PE  et  qui 
PC  et  qui 

    
 

 
 

 
                 

 
 
 
 
                      Eval
Taux d’abse
 
Indications d
 
Taux d’abse
 
Ratio élèves
 
détermine le
Ratio
                     
 
Ratio élèves
 
renseigne su
de classe.  
Ratio
                        
luation de la situ
entéisme :  
données par l
ntéisme men
   
s / enseignan
e niveau d’en
o élèves / ense
   
s / classe :  
ur la disponib
o élèves/classe
                
 
uation des Ecoles
es enseignant
suel =              
t : 
cadrement de
eignant  =       
 
bilité des salle
e =           ‐‐‐‐‐‐
Nomb
s Primaires Publ
ts lors des enq
Nombre t
   ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
  N
es élèves. Il do
          Effec
    ‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
Nombre t
s de classe. Il
Effectif to
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
bre total de sa
liques et Collège
quêtes.  
otal d’élèves 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
Nombre total d
onne le nomb
ctif total d’élè
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
otal d’enseign
 donne le nom
otal d’élèves 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
alles de classe
es Publics en pér
absents dans 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
d’élèves ense
bre moyen d’é
èves     
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
nants en class
mbre moyen 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
e utilisées 
riode de crise      
le mois 
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐ 
eignés 
élèves par ens
‐‐‐‐‐ 
se 
d’élèves pour
              163 
eignant. 
r une salle 
    
 
H. PR
1.
 
 
                      Eval
ROFIL DES ENQ
LES  ELEV
 
Figu
 
 
 
 
 
 
CP1
0,37%
CP2
3,59%
C
19,9
luation de la situ
QUETES 
VES 
ure 20 : Répart
Figure 
CE
95%
CP1
CM1
5ème /
uation des Ecoles
tition des élèv
21 : Répartiti
CM1
26,64%
3ème
6,94%
C
C
/ 7ème An. 4
s Primaires Publ
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ves enquêtés 
 
on des élèves
CP2
CM2
4ème
liques et Collège
par sexe, par 
s enquêtés pa
CE
6ème /
3ème
es Publics en pér
âge et par Niv
r classe 
CM2
28,87%
6ème
An

A
4ème
3,59%
/ 6ème An.
riode de crise      
veau 
 
e / 6ème 
.4,46%
me / 7ème 
An.5,58%
              164 
  
    
 
 
 
0%
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
                      Eval
% 10%
Radio
indépenda
23%
Aucu
luation de la situ
Fi
Figure 
 
20%
Radio L
10%
 
ante
TV
16%
un Radio 
uation des Ecoles
igure 22 : Ann
23 : Sources d
30%
Locale
%
Journ
1%
nationale
s Primaires Publ
née de premiè
d’information
40%
aux
%
Autres
1%
Radio Local
liques et Collège
ère scolarisatio
s actuelles de
50%
Auc
19
e TV
es Publics en pér
on 
es élèves 
60% 70
cun
9%
Rad
Journaux
riode de crise      
0%
3ème
4ème
5ème / 
6ème / 
CM2
CM1
CE
CP2
CP1
io nationale
30%
Autres
              165 
 
 
7ème An.
6ème An.
    
Figu
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
                      Eval
re 26 : Les rai
0%
20%
40%
60%
80%
100%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
Sans réform
Pr
Eloignement
0%
20%
40%
60%
38%
luation de la situ
Figu
Figure 25 : Le
isons du chan
Sans réforme
U
11%
89%
me Reforme
imaire
Urb
Mauvaise 
%
35%
43%
29
uation des Ecoles
ure 24 : Souha
es mobiles du 
gement évoq
Reform
Urbain
3%
O
Sans réforme
Collèg
bain
qualité d'enseig
10%
9%
5%
s Primaires Publ
ait de change
 
souhait de ch
 
uées par les é
me S
97%
Oui Non
Reforme San
ge
gnement I
10%
%
14%
liques et Collège
r d’établissem
hangement d'é
élèves qui son
Sans réforme
R
9%
91%
s réforme Ref
Primaire
nsécurité M
0%
1%
es Publics en pér
ment 
établissement
t issus d’autre
Reform
Rural
2%
orme Sans réf
Rural
Mauvais état de
8%
9%
riode de crise      

es d’établissem
me
98%
forme Reforme
Collège
es infra. Au
2007‐
2008‐
              166 
 
 
 
ment 
e
utre
2008
2009
    
2.
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
                      Eval
LES PAR
M
1
Sans réforme
Prim
33%
26%
11%
Analphabè
luation de la situ
ENTS DES ELE
Figur
Mère
3%
Reforme S
maire
Urba
30%
26%
9%
ète Alphab
uation des Ecoles
EVES ENQUET
e 27 : Le chef 
Figure 28 : N
Autre
14%
Sans réforme
Collège
in
14%
6
35%
11%
bétisé CEPE
s Primaires Publ
ES 
de famille au
iveau d’instru
Reforme San
e
63%
45
0%
25%
E BEPC
liques et Collège
 domicile de l
uction du père
s réforme Ref
Primaire
5%
29%
13%
3%
BAC Ensei
es Publics en pér
’élève 

Père
73%
forme Sans ré
Rural
%
10%
25%
38
14%
gnement supér
riode de crise      
éforme Reform
Collège
33%
8%
0%
8%
50
rieur Autre
              167 
 
 
me
%
0%
e
    
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
50%
                      Eval
%
%
%
%
%
%
%
Sans 
réforme
Prim
43%
19%
3%
Analphabè
Sans 
réforme
Refo
Primaire
luation de la situ
F
Figure 30 :
Reforme
maire
Urb
35%
22%
3%
ète Alphab
orme Sans 
réforme
Co
Urbain
uation des Ecoles
Figure 29 : Niv
: Catégorie so
Sans 
réforme
Collèg
ain
16%
35%
14%
bétisé CEPE
Reforme S
réf
llège
s Primaires Publ
veau d’instruc
ocio‐profession
Reforme

ge
50%
55
13%
0%
E BEPC
Sans 
forme
Reforme
Primaire
R
liques et Collège
tion de la mè
nnelle du père
Sans 
éforme
Ref
Primaire
5%
46%
8%
2
3%
BAC Ensei
e Sans 
réforme
Re
Collège
Rural
es Publics en pér
re 
e de l’élève 
forme San
réfor
Rural
%
17%
22%
32
3%
gnement supér
eforme
e
riode de crise      
ns 
rme
Reform
Collège
40%
2%
10%
7%
20
rieur Autre
Agriculteur
Eleveur
Artisan
Simple employé
Cadre
Fonctionnaire
Militaire / Force 
Indépendant
Commerçant
Retraité
Au foyer
Sans emploi
Chômeur
              168 
 
 
me
%
0%
e
de l'ordre
    


I. LE

1.
 
 
 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
                      Eval
ES RESULTATS
La proximit
 Sé
Sans 
réforme
R
Primair
Moi seul
20%
luation de la situ
Figure 31 : C
S DE L’ENQUET
té 
écurité des él
Figure
Reforme San
réform
re
Urbain
Père M
1%
uation des Ecoles
Catégorie soci
TE 
lèves 
e 32 : Personn

me
Reforme
Collège
ère Colatéra
1%
16
s Primaires Publ
io‐professionn
ne accompagn
Sans 
réforme
Ref
Primaire
ux Parents
6%
3%
liques et Collège
nelle de la mè
nant l’élève à 
forme Sans 
réform
C
Rural
Camarades V
57%
es Publics en pér
ère de l’élève 
l’école 
e
Reforme
Collège
Voisin Autre
1%
0
riode de crise      
Agriculteu
Eleveur
Artisan
Simple em
Cadre
Fonctionn
Militaire /
l'ordre
Indépenda
Commerça
Retraité
Au foyer
e
0%
              169 
 
 
ur
mployé
aire
 Force de 
ant
ant
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
    
 
 
 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
2
3
4
5
6
7
8
9
10
                      Eval
F
1 2
20%
3
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
A pied
97% 9
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
00%
P
luation de la situ
Figure 3
Figure  34 : Mo
3
34%
25%
Tail
A bicyclette E
1%
7%
1%
Primaire
Urb
24%
Mat
uation des Ecoles
33 : Taille du g
oyen de locom
Figure 3
4 5
11%
6%
le du group
n charrette En 
0%
2
0%
Collèg
bain
9
tinée Après‐
s Primaires Publ
groupe en dép
motion des élè
35 : Période d
6 7
2%
1%
pe se déplaç
voiture En pir
%
0%
1%
ge
99%
midi Matin e
liques et Collège
placement ver
èves pour se r
es cours 
8 9
% 0%
0
çant vers l'é
rogue En pous
0% 0% 0
Primaire
31%
et après‐midi
es Publics en pér
rs l’école 
rendre à l’éco
10 Plu
%
1%
école
sse Autre
0% 0% 0%
Co
Rural
Alterné
riode de crise      
le 
us
0%
2
2
2
%
20
20
20
ollège
97%
              170 
 
 
 
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
007‐2008
008‐2009
009‐2010
    

 
 
 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
0%
5%
10%
15%
20%
25%
0%
20%
40%
60%
80%
100%
                      Eval
4h 5
0%
11h
9%
%
%
%
%
%
%
Non
78%
96%
luation de la situ
Figure 36 : 
 Figure 37 : H
Figure 38 : Fe
 
h 6h
1%
15%
12h 13h
24%
22
1
17%
%
3%
uation des Ecoles
Heures de dép
Heures de ret
ermeture de l
7h 8h
43%
1%
14h
2%
3%
2
2%
0%
s Primaires Publ
part des élève
tour des élève
’école  en deh
9h 10h
1% 0%
15h 16h
1%
4
3
1% 1
0%
liques et Collège
es du domicile
es à la maison 
hors des vaca
11h 12
%
3%
17h
4%
24%
4 5
%
1%
0%
es Publics en pér
e vers l’école 
après l’école 
nces scolaires
h 13h 1
14%
7%
18h Autr
heur
12%
Plus
0%
0% 0
riode de crise      

14h
15%
re 
re
1%
2
2
2
0%
2
2
2
              171 
 
 
 
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
    

 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
                      Eval
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
Primaire Col
Urbain
Absen
Sans 
réforme
Primai
luation de la situ
Figure 
Figure 40 
 
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
llège Primaire
Rura
2007‐2008
nce des  enseignants
Reforme Sa
réfo
ire
Urbain
uation des Ecoles
39 : Raisons d
: Actes de van
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
Collège Primair
al U
s Grève In
ans 
orme
Reforme
Collège
s Primaires Publ
 
des fermeture
ndalisme au n
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
e Collège Prim
Urbain
2008‐2009
nsécurité Aléa
e Sans 
réforme
Prima
liques et Collège
es des EPP et d
iveau des EPP
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
maire Collège
Rural
9
s climatique M
Reforme Sa
réfo
aire
Rural
es Publics en pér
des CEG 
P et les CEG 
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
Primaire Collège
Urbain
200
Maladie contagieuse
ans 
orme
Reform
Collège
riode de crise      
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
R
e
f
o
r
m
e
S
a
n
s
 
r
é
f
o
r
m
e
e Primaire Col
Rural
09‐2010
e Autre
e
2008
2008
2008
2008
2009
2009
              172 


R
e
f
o
r
m
e
lège
8‐2009 Oui
8‐2009 Non
8‐2009 Oui
8‐2009 Non
9‐2010 Oui
9‐2010 Non
    
2.
 
 
Tableau
Evolution d
d
Ensemble 
CP1 
CP2 
CE 

                      Eval
Les inscript
Les EPP 
u 48: Evolution
du Taux d'Insc
dans les EPP 
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
luation de la situ
tions 
n du Taux d'In
cription   2
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 

uation des Ecoles
nscription dan
l’ense
Ensem
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
2
5% 
12% 
7% 
2% 
3% 
2% 
4% 
7% 
5% 
19% 
42% 
25% 
6% 
16% 
9% 
12% 
28% 
17% 
11% 
2% 
9% 
57% 
‐9% 
36% 
33% 
‐4% 
23% 
9% 
6% 
8% 
5% 
‐3% 
3% 
7% 
1% 
5% 
s Primaires Publ
s les EPP par 
mble et jusqu
mble
2009‐2010 
vs 2008‐
2009 
‐1%
‐3%
‐1%
3%
3%
3%
1%
0%
1%
15%
3%
12%
20%
8%
16%
18%
6%
14%
1%
4%
2%
0%
11%
4%
1%
8%
3%
3%
0%
2%
4%
9%
6%
4%
5%
4%
liques et Collège
niveau, par ge
u’ au CE 
Fill
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
7%
10%
8%
1%
4%
2%
4%
7%
5%
26%
57%
34%
‐4%
28%
6%
10%
40%
19%
15%
9%
14%
2%
‐11%
‐2%
8%
‐3%
5%
15%
1%
11%
13%
0%
9%
14%
0%
10%
es Publics en pér
enre, par type
es
2009‐2010 
vs 2008‐
2009 
‐3%
‐1%
‐2%
1%
1%
1%
‐1%
0%
‐1%
12%
2%
10%
25%
8%
20%
19%
5%
15%
4%
5%
4%
1%
31%
10%
3%
20%
8%
1%
3%
2%
‐2%
7%
1%
0%
5%
1%
riode de crise      
e et par catégo
Gar
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
5% 
15% 
8% 
12% 
2% 
9% 
9% 
7% 
9% 
18% 
34% 
22% 
11% 
7% 
10% 
14% 
19% 
16% 
17% 
5% 
14% 
‐6% 
‐6% 
‐6% 
5% 
‐1% 
3% 
7% 
12% 
8% 
11% 
‐4% 
6% 
9% 
3% 
7% 
              173 
orie pour 
rçons
2009‐2010
vs 2008‐
2009 
2%
‐7%
0%
0%
1%
0%
1%
‐2%
0%
18%
4%
14%
16%
13%
15%
17%
9%
15%
4%
1%
3%
1%
5%
2%
3%
3%
3%
14%
0%
10%
11%
13%
11%
12%
7%
11%

    
Table
Evolution d
d
CM1 
R
U
T
CM2 
R
U
T
6è 
R
U
T
7è 
R
U
T
 
 
 
                      Eval
eau 49 : Evolut
du Taux d'Insc
dans les EPP 
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
Rural 
Sans
Réfo
Tota
Urbain 
Sans
Réfo
Tota
Total 
Sans
Réfo
Tota
luation de la situ
tion du Taux d
cription   2
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
s réforme 
orme
al 
 
uation des Ecoles
d'Inscription d
du C
Ensem
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
2
‐16% 
17% 
‐7% 
3% 
14% 
7% 
‐6% 
15% 
0% 
23% 
3% 
18% 
5% 
‐1% 
3% 
14% 
1% 
10% 


















s Primaires Publ
dans les EPP p
M1 à la 7
ème
 a
mble
2009‐2010 
vs 2008‐
2009 
0%
‐1%
0%
4%
0%
3%
2%
0%
2%
‐22%
‐17%
‐20%
‐8%
‐10%
‐9%
‐15%
‐13%
‐14%
.
48%
48%
.
20%
20%
.
32%
32%
.
‐33%
‐33%
.
.
.
.
‐33%
‐33%
liques et Collège
par niveau, pa
année 
Fill
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
‐20%
9%
‐12%
6%
11%
7%
‐7%
10%
‐2%
25%
0%
18%
6%
0%
4%
15%
0%
10%
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
es Publics en pér
r genre, par ty
es
2009‐2010 
vs 2008‐
2009 
9%
15%
10%
1%
‐15%
‐3%
5%
‐2%
3%
‐23%
‐19%
‐22%
‐8%
‐12%
‐10%
‐15%
‐15%
‐15%
.
63%
63%
.
11%
11%
.
33%
33%
.
‐30%
‐30%
.
.
.
.
‐30%
‐30%
riode de crise      
ype et par cat
Gar
2008‐2009 
vs 2007‐
2008  
‐15% 
17% 
‐7% 
12% 
18% 
14% 
‐1% 
17% 
5% 
30% 
7% 
24% 
45% 
‐3% 
30% 
38% 
1% 
27% 


















              174 
tégorie  
rçons
2009‐2010
vs 2008‐
2009 
‐9%
‐20%
‐11%
6%
‐14%
0%
‐1%
‐17%
‐5%
‐19%
‐15%
‐18%
‐10%
‐7%
‐9%
‐14%
‐10%
‐13%
.
42%
42%
.
31%
31%
.
36%
36%
.
‐35%
‐35%
.
.
.
.
‐35%
‐35%

    
Table
Ensemb
CP1 
CP2 
CE 

                      Eval
eau 50 :   Pour
 
ble 
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
luation de la situ
rcentage des é
d
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total

uation des Ecoles
élèves proven
ans les  EPP p
Ense
2007‐
2008 
20
20
.
18,8% 6
18,8% 6
16,7% 31
.
16,7% 31
16,7% 31
18,8% 6
17,4% 25
. 0
.
. 0
.
.
.
. 0
.
. 0
. 36
25,0%
25,0% 36
16,7% 31
.
16,7% 31
16,7% 33
25,0%
18,8% 33
25,0% 42
. 7
25,0% 24
14,3% 32
.
14,3% 32
17,0% 35
. 7
17,0% 28
s Primaires Publ
nant des école
par niveau, pa
emble
008‐
009 
2009‐
2010
. 10,6%
6,9% 3,0%
6,9% 7,8%
1,2% 17,3%
. 1,9%
1,2% 12,2%
1,2% 14,7%
6,9% 2,4%
5,1% 10,4%
0,6% 50,0%
. .
0,6% 50,0%
. 0,0%
. .
. 0,0%
0,6% 25,0%
. .
0,6% 25,0%
6,4% 16,7%
. .
6,4% 16,7%
1,6% 27,3%
. .
1,6% 27,3%
3,2% 22,0%
. .
3,2% 22,0%
2,1% 33,3%
7,7% 9,1%
4,9% 21,2%
2,4% 27,0%
. .
2,4% 27,0%
5,6% 28,6%
7,7% 9,1%
8,6% 24,7%
liques et Collège
es privées par 
r genre, par ty
Fi
2007‐
2008 
20
20
.
33,3% 9
33,3% 9
16,7% 34
.
16,7% 34
16,7% 34
33,3% 9
22,2% 28
.
.
.
.
.
.
.
.
.
. 40
40,0%
40,0% 40
25,0% 20
.
25,0% 20
25,0% 25
40,0%
30,0% 25
33,3% 42
. 16
33,3% 29
8,3% 33
.
8,3% 33
14,6% 36
. 16
14,6% 31
es Publics en pér
rapport aux n
ype et par cat
lles
008‐
009 
2009‐
2010 
. . 
9,1% 9,1% 
9,1% 9,1% 
4,9% 27,5% 
. . 
4,9% 27,5% 
4,9% 27,5% 
9,1% 9,1% 
8,4% 23,8% 
. . 
. . 
. . 
. 0,0% 
. . 
. 0,0% 
. 0,0% 
. . 
. 0,0% 
0,0% . 
. . 
0,0% . 
0,8% 16,7% 
. . 
0,8% 16,7% 
5,6% 16,7% 
. . 
5,6% 16,7% 
2,9% . 
6,7% 0,0% 
9,8% 0,0% 
3,3% 26,7% 
. . 
3,3% 26,7% 
6,5% 26,7% 
6,7% 0,0% 
1,5% 20,0% 
riode de crise      
nouveaux élèv
tégorie 
Garç
2007‐
2008 
20
20

0,0%  6
0,0%  6
16,7%  32

16,7%  32
16,7%  32
0,0%  6
11,1%  23
.  1

.  1



.  1

.  1
.  33
0,0% 
0,0%  33
25,0%  31

25,0%  31
25,0%  32
0,0% 
16,7%  32
.  41
.  0
.  20
22,2%  31

22,2%  31
22,2%  35
.  0
22,2%  26
              175 
ves totaux 
çons
08‐
009 
2009‐
2010 
. 52,5%
6,3% 9,1%
6,3% 38,0%
2,6% 31,0%
. .
2,6% 31,0%
2,6% 38,2%
6,3% 9,1%
3,8% 34,0%
1,2% 100,0
%
. .
1,2% 100,0
%
. 0,0%
. .
. 0,0%
1,2% 50,0%
. .
1,2% 50,0%
3,3% 16,7%
. .
3,3% 16,7%
1,8% 40,0%
. .
1,8% 40,0%
2,3% 28,3%
. .
2,3% 28,3%
1,7% 50,0%
0,0% 14,3%
0,8% 32,1%
1,8% 22,5%
. .
1,8% 22,5%
5,1% 28,0%
0,0% 14,3%
6,3% 25,7%
    
Po
provena
rappo
t
CM1 
CM2 
6è 
 

                      Eval
urcentage de
ant des écoles
ort aux nouve
totaux dans le
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
Rural 
S
R
T
Urbain 
S
R
T
Total 
S
R
T
luation de la situ
s élèves 
s privées par 
eaux élèves 
es EPP 
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total
Sans réforme 
Réforme 
Total

uation des Ecoles
Ense
2007‐
2008 
20
20
. 44
33,3% 0
33,3% 29
9,5% 16
.
9,5% 16
9,5% 27
33,3% 0
15,5% 23
. 31
0,0% 25
0,0% 28
0,0% 36
.
0,0% 36
0,0% 34
0,0% 25
0,0% 32
.
.
.
.
. 37
. 37
.
. 37
. 37
s Primaires Publ
emble
008‐
009 
2009‐
2010
4,0% .
0,0% 20,0%
9,3% 20,0%
6,7% 36,1%
. .
6,7% 36,1%
7,6% 36,1%
0,0% 20,0%
3,0% 30,7%
1,3% .
5,0% 16,7%
8,1% 16,7%
6,1% 40,3%
. .
6,1% 40,3%
4,9% 40,3%
5,0% 16,7%
2,9% 32,4%
. .
. .
. .
. .
7,0% .
7,0% .
. .
7,0% .
7,0% .
liques et Collège
Fi
2007‐
2008 
20
20
. 66
100,0
%
0
100,0
%
44
16,7% 16
.
16,7% 16
16,7% 36
100,0
%
0
37,5% 30
. 0
0,0% 0
0,0% 0
0,0% 38
.
0,0% 38
0,0% 29
0,0% 0
0,0% 23
.
.
.
.
. 38
. 38
.
. 38
. 38
es Publics en pér
lles
008‐
009 
2009‐
2010 
6,7% . 
0,0% 33,3% 
4,4% 33,3% 
6,7% 40,0% 
. . 
6,7% 40,0% 
6,7% 40,0% 
0,0% 33,3% 
0,6% 37,8% 
0,0% . 
0,0% 0,0% 
0,0% 0,0% 
8,9% 53,3% 
. . 
8,9% 53,3% 
9,2% 53,3% 
0,0% 0,0% 
3,3% 35,6% 
. . 
. . 
. . 
. . 
8,3% . 
8,3% . 
. . 
8,3% . 
8,3% . 
riode de crise      
Garç
2007‐
2008 
20
20
.  56
0,0%  0
0,0%  37
0,0%  0

0,0%  0
0,0%  28
0,0%  0
0,0%  22
.  35
0,0%  33
0,0%  34
0,0%  50

0,0%  50
0,0%  45
0,0%  33
0,0%  42




.  35
.  35

.  35
.  35
              176 
çons
08‐
009 
2009‐
2010 
6,3% .
0,0% 0,0%
7,5% 0,0%
0,0% 68,8%
. .
0,0% 68,8%
8,1% 68,8%
0,0% 0,0%
2,5% 45,8%
5,7% .
3,3% 25,0%
4,5% 25,0%
0,0% 18,4%
. .
0,0% 18,4%
5,2% 18,4%
3,3% 25,0%
2,3% 20,0%
. .
. .
. .
. .
5,8% .
5,8% .
. .
5,8% .
5,8% .
    
Taux d'I
CEPE/in
Rural 
Urbain 
Total 
 
Tableau 5
Evolutio
Ensemble 
6è 
5è 
                      Eval
Tabl
Inscription au
nscrits du CM2
Sans réforme
Réforme 
Total 
Sans réforme
Réforme 
Total 
Sans réforme
Réforme 
Total 
 
Les CEG 
52 : Evolution
on du Taux d'i
dans les CEG
Rural  Sa

To
Urbain  Sa

To
Total  Sa

To
Rural  Sa

To
Urbain  Sa

To
Total  Sa

To
Rural  Sa

To
Urbain  Sa

To
Total  Sa

To
luation de la situ
leau 51 : Taux


E
2007‐
2008 
e  95% 
97% 
95% 
e  92% 
98% 
94% 
e  93% 
98% 
95% 
n du Taux d'Ins
nscription 

ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
uation des Ecoles
x d’inscription
Ensemble
2008‐
2009 
2
2
94%  9
93%  9
93%  9
95%  9
98%  9
96%  9
94%  9
96%  9
95%  9
scription dans
Ens
2008‐2009
vs 2007‐
2008 
‐2,8%
.
‐2,8%
2,3%
.
2,3%
0,8%
.
0,8%
‐1,7%
.
‐1,7%
13,4%
.
13,4%
9,1%
.
9,1%
22,1%
.
22,1%
‐12,2%
7,3%
‐9,4%
‐0,7%
7,3%
0,1%
s Primaires Publ
 au CEPE par g
2009‐
2010 
200
200
92% 95%
99% 96%
94% 95%
98% 91%
98% 99%
98% 93%
95% 93%
99% 98%
96% 94%
s les CEG par n
semble
9  2009‐2010
vs 2008‐
2009 
6,3%
.
6,3%
‐0,3%
.
‐0,3%
1,6%
.
1,6%
 
26,0%
.
26,0%
18,1%
.
18,1%
20,4%
.
20,4%
 
‐10,3%
.
‐10,3%
‐4,7%
.
‐4,7%
‐6,1%
.
‐6,1%
liques et Collège
genre, par typ
Filles
7‐
08 
2008‐
2009
% 94%
% 92%
% 93%
% 96%
% 97%
% 96%
% 95%
% 95%
% 95%
niveau, par ge
0  2008‐200
vs 2007‐
2008
‐3,2%
.
‐3,2%
‐0,1%
.
‐0,1%
‐1,2%
.
‐1,2%
‐10,1%
.
‐10,1%
15,1%
.
15,1%
6,7%
.
6,7%
21,8%
.
21,8%
‐12,5%
11,0%
‐8,6%
0,4%
11,0%
1,5%
es Publics en pér
pe et par caté
2009‐
2010 
94%
100%
95%
101%
102%
101%
97%
101%
98%
enre, par type
Filles
09 

2009‐201
vs 2008‐
2009 
8,2% 
.
8,2% 
2,6% 
.
2,6% 
4,2% 
.
4,2% 
42,7% 
.
42,7% 
24,8% 
.
24,8% 
29,9% 
.
29,9% 
‐19,5% 
.
‐19,5% 
‐10,1% 
.
‐10,1% 
‐12,4% 
.
‐12,4% 
riode de crise      
gorie 
Ga
2007‐
2008 
20
2
96%  9
96%  9
96%  9
92%  9
101%  9
94%  9
94%  9
98%  9
95%  9
e et par catégo
10 
‐ 2008‐2009
2007‐20
‐2,8% 

‐2,8% 
7,7% 

7,7% 
4,2% 

4,2% 
18,0%

18,0%
19,9%

19,9%
19,3%

19,3%
21,2%

21,2%
‐10,2%
3,0% 
‐8,0% 
1,6% 
3,0% 
1,7% 
              177 
rçons
008‐
009 
2009
2010
94% 91%
93% 99%
94% 93%
90% 96%
99% 93%
93% 95%
92% 94%
96% 96%
93% 94%
orie 
Garçons
9 vs 
08 
2009‐20
2008‐2
1,9
.
1,9
0,8
.
0,8
1,2
.
1,2
%  5,8
.
%  5,8
%  11,2
.
%  11,2
%  9,7
.
%  9,7
%  1,8
.
%  1,8
%  2,0
.
2,0
2,0
.
2,0
9‐

%
%
%
%
%
%
%
%
%
010 vs 
2009 
%
%
%
%
%
%
%
%
2%
2%
%
%
%
%
%
%
%
%
    
4è 
 
3è 
 
 
                      Eval
Rural 
Sa

To
Urbain 
Sa

To
Total 
Sa

To
Rural 
Sa

To
Urbain 
Sa

To
Total 
Sa

To
luation de la situ
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
ns réforme 
éforme 
otal 
 
uation des Ecoles
22,3%
.
22,3%
3,6%
‐15,6%
0,8%
9,8%
‐15,6%
7,3%
‐3,6%
.
‐3,6%
30,4%
19,8%
28,9%
19,1%
19,8%
19,1%
s Primaires Publ
31,6%
32,5%
31,8%
‐0,3%
57,5%
7,9%
10,3%
45,0%
16,6%
14,3%
8,9%
12,9%
‐14,0%
1,4%
‐11,8%
‐4,6%
5,2%
‐2,8%
liques et Collège
35,2%
.
35,2%
0,7%
‐15,8%
‐2,1%
13,6%
‐15,8%
10,4%
‐14,9%
.
‐14,9%
23,1%
23,6%
23,2%
8,8%
23,6%
10,5%
es Publics en pér
27,2% 
5,6% 
21,8% 
0,0% 
43,1% 
6,1% 
9,0% 
24,3% 
11,8% 
30,9% 
0,0% 
23,2% 
‐2,2% 
‐12,1% 
‐3,6% 
8,9% 
‐6,1% 
6,1% 
riode de crise      
12,2%

12,2%
20,3%
‐15,3%
14,4%
17,3%
‐15,3%
13,7%
10,6%

10,6%
32,3%
15,5%
29,5%
24,2%
15,5%
23,2%
              178 
%  33,2
54,5
%  38,5
%  ‐0,2
%  74,3
%  10,4
%  10,9
%  64,4
%  20,6
%  4,3
15,2
%  7,0
%  ‐15,9
%  17,2
%  ‐11,2
%  ‐9,2
%  16,2
%  ‐4,6
2%
5%
5%
2%
3%
4%
9%
4%
6%
%
2%
%
9%
2%
2%
2%
2%
6%
    
Tablea
Pourcentag
des écoles p
nouveaux élè
Ensemble 
R
U
T
6è 
R
U
T
5è 
R
U
T
4è 
R
U
T
3è 
R
U
T
                      Eval
au 53 : Pource
ge des élèves p
privées par ra
èves totaux d
Rural 
Sans r
Réform
Total 
Urbain 
Sans r
Réform
Total 
Total 
Sans r
Réform
Total 
Rural 
Sans r
Réform
Total 
Urbain 
Sans r
Réform
Total 
Total 
Sans r
Réform
Total 
Rural 
Sans r
Réform
Total 
Urbain 
Sans r
Réform
Total 
Total 
Sans r
Réform
Total 
Rural 
Sans r
Réform
Total 
Urbain 
Sans r
Réform
Total 
Total 
Sans r
Réform
Total 
Rural 
Sans r
Réform
Total 
Urbain 
Sans r
Réform
Total 
Total 
Sans r
Réform
Total 
luation de la situ
entage des élè
dans les C
provenant 
apport aux 
dans les CEG
 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
réforme 
me 
uation des Ecoles
èves provenan
EG par niveau
Ensem
2007‐
2008 
200
200
40,0%  69,
.  .
40,0%  69,
4,4%  5,7
.  .
4,4%  5,7
22,2%  37,
.  .
22,2%  37,
.  .
.  .
.  .
8,1%  8,0
.  .
8,1%  8,0
8,1%  8,0
.  .
8,1%  8,0
.  .
.  .
.  .
1,7%  3,2
.  .
1,7%  3,2
1,7%  3,2
.  .
1,7%  3,2
.  40,
.  .
.  40,
4,3%  3,9
.  .
4,3%  3,9
4,3%  21,
.  .
4,3%  21,
100,0% 100
.  .
100,0% 100
3,5%  7,7
.  .
3,5%  7,7
51,8%  53,
.  .
51,8%  53,
s Primaires Publ
nt des écoles p
u, par genre, p
mble
08‐
09 
2009‐
2010 
2% 33,1%
. .
2% 33,1%
7% 22,6%
. 53,6%
7% 32,9%
5% 28,9%
. 53,6%
5% 33,0%
. 1,2%
. .
. 1,2%
0% 23,7%
. .
0% 23,7%
0% 16,2%
. .
0% 16,2%
. 84,8%
. .
. 84,8%
2% 20,8%
. .
2% 20,8%
2% 52,8%
. .
2% 52,8%
0% 92,1%
. .
0% 92,1%
9% 23,8%
. 54,5%
9% 34,0%
9% 58,0%
. 54,5%
9% 57,3%
,0% 100,0%
. .
,0% 100,0%
7% 21,2%
. 52,6%
7% 31,7%
9% 68,5%
. 52,6%
9% 65,8%
liques et Collège
privées par ra
par type et pa
Fi
2007‐
2008 
20
20
66,7% 75
.
66,7% 75
3,5% 5,
.
3,5% 5,
35,1% 40
.
35,1% 40
.
.
.
6,3% 8,
.
6,3% 8,
6,3% 8,
.
6,3% 8,
. 100
.
. 100
1,8% 3,
.
1,8% 3,
1,8% 51
.
1,8% 51
. 0,
.
. 0,
2,5% 3,
.
2,5% 3,
2,5% 1,
.
2,5% 1,
100,0% 100
.
100,0% 100
3,6% 6,
.
3,6% 6,
51,8% 53
.
51,8% 53
es Publics en pér
pport aux nou
r catégorie 
lles
008‐
009 
2009‐
2010 
,0% 32,7% 
. .
,0% 32,7% 
6% 20,9% 
. 44,0% 
6% 28,6% 
0,3% 28,0% 
. 44,0% 
0,3% 30,7% 
. 0,0% 
. .
. 0,0% 
6% 24,2% 
. .
6% 24,2% 
6% 16,1% 
. .
6% 16,1% 
0,0% 72,2% 
. .
0,0% 72,2% 
7% 21,1% 
. .
7% 21,1% 
1,8% 46,7% 
. .
1,8% 46,7% 
0% 93,8% 
. .
0% 93,8% 
5% 18,6% 
. 40,0% 
5% 25,7% 
8% 56,2% 
. 40,0% 
8% 52,9% 
0,0% 100,0%
. .
0,0% 100,0%
1% 17,3% 
. 48,0% 
1% 27,5% 
,0% 58,6% 
. 48,0% 
,0% 56,5% 
riode de crise      
uveaux élèves
Ga
2007‐
2008 
20
2
0,0%  66

0,0%  66
5,6%  5

5,6%  5
2,8%  36

2,8%  36



10,9%  7

10,9%  7
10,9%  7

10,9%  7
.  66

.  66
1,4%  2

1,4%  2
1,4%  34

1,4%  34
.  50

.  50
6,6%  4

6,6%  4
6,6%  27

6,6%  27
%  .  10

%  .  10
3,5%  9

3,5%  9
3,5%  54

3,5%  54
              179 
s totaux 
rçons
008‐
009 
2009‐
2010
6,7% 31,9%
.  .
6,7% 31,9%
,8% 26,0%
.  61,3%
,8% 37,7%
6,2% 29,5%
.  61,3%
6,2% 34,8%
.  2,6%
.  .
.  2,6%
,4% 22,7%
.  .
,4% 22,7%
,4% 16,0%
.  .
,4% 16,0%
6,7% 85,7%
.  .
6,7% 85,7%
,6% 21,1%
.  .
,6% 21,1%
4,6% 42,6%
.  .
4,6% 42,6%
0,0% 90,9%
.  .
0,0% 90,9%
,2% 32,6%
.  66,7%
,2% 44,0%
7,1% 61,8%
.  66,7%
7,1% 62,7%
0,0% 100,0%
.  .
0,0% 100,0%
,2% 29,4%
.  56,3%
,2% 38,4%
4,6% 64,7%
.  56,3%
4,6% 63,0%
%
%
    
Taux d
Rural 
Urbain 
Total 
 
 
3.
 
 
                      Eval
Tabl
d'inscription a
brevet 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Le redoubl
Figure 41 :
Figur
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
1
74,8
luation de la situ
leau 54 : Taux
au 
2007‐
2008 
me  99,4% 

99,4% 
me  97,3% 
99,6% 
97,8% 
me  98,2% 
99,6% 
98,4% 
ement 
: Pourcentage
re 42 : Nombr
Sans 
réforme
Refo
Primaire
48%
42%
52%
8%
uation des Ecoles
x d’inscription
Ensemble
2008‐
2009 
98,6% 
120,5% 
104,1% 
96,3% 
95,9% 
96,3% 
97,1% 
108,2% 
99,1% 
e des élèves ay
re de redouble
orme Sans 
réforme
Coll
Urbain
%
52%
58%
48%
s Primaires Publ
 au BEPC par 
2009‐
2010 
2
98,1%  1
100,0% 
98,5%  1
66,5%  9
99,3%  9
73,1%  9
82,3%  9
99,7%  9
85,8%  9
yant redoublé
ement durant
Reforme Sa
réfo
lège
50%
56%
50%
Oui No
liques et Collège
genre, par typ
Fill
2007‐
2008 
200
200
101,3%  97,9
.  110,
101,3%  101,
96,9%  97,9
99,2%  97,
97,4%  97,8
98,8%  97,9
99,2%  104,
98,8%  99,0
é au moins un
t la scolarité d
ans 
orme
Reforme
Primaire
Ru
%
47%
44%
53%
on
es Publics en pér
pe et par caté
es 
08‐
09 
2009‐
2010 
9%  99,4%
,9%  100,0%
,2%  99,5%
9%  64,8%
5%  98,6%
8%  71,5%
9%  82,1%
,2%  99,3%
0%  85,5%
ne fois dans le
es élèves enq
e Sans 
réforme
Refo
Collège
ural
66%
40
34%
2
21,7%
3
3,2%
4
0,2%
riode de crise      
égorie 
2007‐
2008 
%  96,6% 
%  . 
%  96,6% 
%  101,2% 
%  100,0% 
%  101,0% 
%  99,5% 
%  100,0% 
%  99,6% 
ur scolarité 
quêtés 
orme
%
60%
              180 
Garçons 
2008‐
2009 
2
2
96,4%  9
127,3%  10
104,1%  9
96,5%  7
94,0%  10
96,1%  7
96,5%  8
110,7%  10
99,0%  8
 
 
2009‐
2010 
97,1% 
00,0% 
97,7% 
70,0% 
00,0% 
76,0% 
83,6% 
00,0% 
86,9% 
    
 
Tablea
Ta
Ensemb
CP1 
CP2 
CE 
                      Eval
 
Les EPP 
 
au 55 : Taux 
aux de Redoub
dans les E
ble 
Rural 
Urbain 
Total 
Rural 
Urbain 
Total 
Rural 
Urbain 
Total 
Rural 
Urbain 
Total 
luation de la situ
de redouble
blement 
EPP 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
uation des Ecoles
ement dans l
E
2007‐200
vers 2008
2009
e  22,9%
23,7%
23,1%
e  22,1%
14,9%
19,9%
e  22,5%
18,7%
21,4%
e  16,5%
15,3%
16,3%
e  23,5%
9,7%
19,9%
e  20,1%
11,8%
18,2%
e  31,9%
28,9%
31,0%
e  27,8%
21,8%
26,0%
e  29,8%
25,1%
28,4%
e  29,3%
28,0%
28,9%
e  26,5%
21,9%
25,2%
e  27,8%
24,8%
26,9%
s Primaires Publ
es EPP par n
nsemble
08 
8‐
2008‐20
vers 200
2010
21,9%
16,3%
20,5%
21,8%
11,9%
18,8%
21,8%
13,8%
19,6%
17,2%
20,3%
17,7%
25,4%
13,7%
22,6%
21,2%
16,2%
20,2%
29,3%
29,9%
29,5%
23,3%
18,7%
21,8%
26,5%
23,5%
25,6%
26,2%
23,3%
25,5%
25,6%
19,1%
23,6%
25,9%
20,9%
24,5%
liques et Collège
niveau,  par g
009 
09‐
2007‐20
vers 20
2009
% 22,1%
% 23,4%
% 22,5%
% 19,9%
% 13,8%
% 18,0%
% 20,9%
% 17,9%
% 20,1%
% 20,6%
% 13,2%
% 19,0%
% 19,9%
% 7,1%
% 16,3%
% 20,2%
% 9,4%
% 17,5%
% 30,1%
% 30,0%
% 30,0%
% 17,4%
% 21,4%
% 18,6%
% 23,5%
% 25,3%
% 24,1%
% 27,8%
% 28,0%
% 27,8%
% 25,8%
% 21,1%
% 24,5%
% 26,7%
% 24,3%
% 26,0%
es Publics en pér
genre, par ty
Filles
008 
008‐

2008‐2
vers 20
201
% 19,5
% 16,6
% 18,7
% 20,3
% 10,6
% 17,4
% 20,0
% 13,1
% 18,0
% 16,5
% 20,1
% 17,1
% 27,0
% 11,1
% 23,0
% 21,9
% 14,5
% 20,3
% 28,9
% 30,3
% 29,3
% 21,7
% 16,2
% 19,9
% 25,2
% 22,2
% 24,3
% 21,4
% 17,9
% 20,4
% 23,0
% 18,5
% 21,7
% 22,3
% 18,2
% 21,1
riode de crise      
pe et par cat
2009 
009‐

2007‐
vers 2
200
%  25,6
6%  25,0
7%  25,5
%  23,6
6%  15,6
4%  21,2
0%  24,6
%  19,7
0%  23,1
%  16,3
%  17,4
%  16,5
0%  24,2
%  12,3
0%  20,9
9%  20,8
%  14,2
%  19,1
9%  34,4
%  27,6
%  32,5
7%  21,1
%  22,8
9%  21,6
%  27,6
%  25,0
%  26,8
4%  33,5
9%  28,1
4%  31,9
0%  32,0
%  23,1
7%  29,5
%  32,7
%  25,4
%  30,6
              181 
tégorie 
Garçons
2008 
2008‐
09 
2008‐
vers 2
20
6% 25,
0% 16,
5% 22,
6% 21,
6% 13,
2% 19,
6% 23,
7% 14,
1% 20,
3% 24,
4% 20,
5% 23,
2% 28,
3% 17,
9% 25,
8% 26,
2% 18,
1% 24,
4% 30,
6% 26,
5% 29,
1% 25,
8% 20,
6% 24,
6% 28,
0% 22,
8% 26,
5% 31,
1% 28,
9% 31,
0% 26,
1% 19,
5% 24,
7% 28,
4% 23,
6% 27,
‐2009 
2009‐
010 
,4%
,0%
,8%
,5%
,3%
,1%
,3%
,4%
,8%
,5%
,7%
,8%
,1%
,4%
,5%
,5%
,6%
,7%
,8%
,2%
,5%
,7%
,3%
,0%
,1%
,9%
,6%
,9%
,4%
,0%
,4%
,6%
,4%
,9%
,4%
,4%
    
Ta
CM1 
CM2 
6è 
Ta
Ta
Ensem
                      Eval
aux de Redoub
dans les E
Rural 
Urbain 
Total 
Rural 
Urbain 
Total 
Rural 
Urbain 
Total 
 
Les CEG 
ableau 56 : Ta
aux de Redou
dans les C
ble 
Rural 
Urbain
Total 
luation de la situ
blement 
EPP 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
aux de redoub
ublement  
CEG 
Sans réform
Réforme 
Total 
 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
uation des Ecoles
E
2007‐200
vers 2008
2009
e  22,1%
24,2%
22,5%
e  41,7%
9,9%
35,0%
e  32,2%
16,0%
29,1%
e  25,8%
39,5%
29,4%
e  23,9%
20,4%
22,8%
e  24,7%
27,7%
25,6%
e  .
0,0%
0,0%
e  .
0,0%
0,0%
e  .
0,0%
0,0%
blement dans 
E
2007‐200
vers 2008
2009
me  15,0%
.
15,0%
me  12,9%
.
12,9%
me  13,8%
.
13,8%
s Primaires Publ
nsemble
08 
8‐
2008‐20
vers 200
2010
16,6%
19,6%
17,0%
21,6%
13,7%
19,8%
19,1%
15,9%
18,5%
15,6%
23,6%
17,1%
19,1%
13,7%
17,5%
17,4%
17,0%
17,3%
.
0,0%
0,0%
.
1,9%
1,9%
.
1,2%
1,2%
 
les CEG par n
nsemble
08 
8‐
2008‐20
vers 200
2010
14,4%
.
14,4%
15,2%
.
15,2%
15,0%
.
15,0%
liques et Collège
009 
09‐
2007‐20
vers 20
2009
% 27,0%
% 21,4%
% 25,9%
% 22,0%
% 8,6%
% 19,1%
% 24,2%
% 14,1%
% 22,1%
% 31,1%
% 35,3%
% 32,3%
% 22,0%
% 22,2%
% 22,1%
% 25,8%
% 27,2%
% 26,2%
.
0,0%
0,0%
.
0,0%
0,0%
.
0,0%
0,0%
iveau,  par ge
009 
09‐
2007‐20
vers 20
2009
% 15,8%
.
% 15,8%
% 13,4%
.
% 13,4%
% 14,5%
.
% 14,5%
es Publics en pér
Filles
008 
008‐

2008‐2
vers 20
201
% 17,8
% 17,7
% 17,8
% 19,0
% 15,4
% 18,4
% 18,5
% 16,4
% 18,1
% 15,0
% 28,7
% 18,1
% 20,0
% 14,7
% 18,6
% 17,9
% 19,8
% 18,4

% 0,0%
% 0,0%

% 2,3%
% 2,3%

% 1,2%
% 1,2%
nre, par type 
Filles
008 
08‐

2008‐2
vers 20
201
% 16,3

% 16,3
% 15,2

% 15,2
% 15,6

% 15,6
riode de crise      
2009 
009‐

2007‐
vers 2
200
8%  27,9
7%  27,8
8%  27,9
0%  26,9
4%  11,2
4%  24,3
%  27,3
4%  19,5
%  25,9
0%  27,2
7%  47,8
%  32,9
0%  25,4
7%  18,6
6%  23,3
9%  26,2
8%  29,9
4%  27,3

%  0,0
%  0,0

%  0,0
%  0,0

%  0,0
%  0,0
et par catégo
2009 
009‐

2007‐
vers 2
200
%  14,3

%  14,3
%  12,3

%  12,3
6%  13,1

6%  13,1
              182 
Garçons
2008 
2008‐
09 
2008‐
vers 2
20
9% 23,
8% 22,
9% 23,
9% 20,
2% 13,
3% 18,
3% 21,
5% 16,
9% 20,
2% 15,
8% 18,
9% 16,
4% 19,
6% 14,
3% 17,
2% 17,
9% 16,
3% 17,
0% 3,5
0% 3,5
0% 5,2
0% 5,2
0% 4,4
0% 4,4
orie 
Garçons
2008 
2008‐
09 
2008‐
vers 2
20
3% 12,
3% 12,
3% 15,
3% 15,
1% 14,
1% 14,
‐2009 
2009‐
010 
,2%
,8%
,1%
,1%
,0%
,5%
,4%
,7%
,5%
,6%
,8%
,3%
,0%
,8%
,8%
,6%
,2%
,2%
.
5%
5%
.
2%
2%
.
4%
4%
‐2009 
2009‐
010 
,4%
.
,4%
,3%
.
,3%
,3%
.
,3%
    
Ta
6è 
5è 
4è 
3è 
 
                      Eval
aux de Redou
dans les C
Rural 
Urbain
Total 
Rural 
Urbain
Total 
Rural 
Urbain
Total 
Rural 
Urbain
Total 
 
luation de la situ
ublement  
CEG 
Sans réform
Réforme 
Total 
 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
 
Sans réform
Réforme 
Total 
Sans réform
Réforme 
Total 
 
uation des Ecoles
E
2007‐200
vers 2008
2009
me  12,4%
.
12,4%
me  7,3%
.
7,3%
me  8,7%
.
8,7%
me  17,3%
.
17,3%
me  13,9%
12,1%
13,6%
me  15,2%
12,1%
14,8%
me  17,4%
.
17,4%
me  9,1%
6,7%
8,8%
me  11,9%
6,7%
11,4%
me  13,2%
.
13,2%
me  38,5%
18,1%
35,1%
me  29,0%
18,1%
27,8%
s Primaires Publ
nsemble
08 
8‐
2008‐20
vers 200
2010
11,0%
.
11,0%
5,2%
.
5,2%
6,8%
.
6,8%
21,5%
.
21,5%
6,2%
.
6,2%
11,9%
.
11,9%
15,2%
.
15,2%
8,3%
44,7%
13,5%
10,6%
44,7%
14,0%
20,3%
7,1%
15,9%
23,9%
38,5%
26,3%
22,8%
22,8%
22,8%
liques et Collège
009 
09‐
2007‐20
vers 20
2009
% 11,2%
.
% 11,2%
7,3%
.
7,3%
8,8%
.
8,8%
% 21,0%
.
% 21,0%
13,9%
13,0%
13,7%
% 16,6%
13,0%
% 16,2%
% 21,4%
.
% 21,4%
8,7%
% 6,2%
% 8,3%
% 12,9%
% 6,2%
% 12,2%
% 13,3%
.
% 13,3%
% 38,7%
% 23,6%
% 36,2%
% 29,2%
% 23,6%
% 28,6%
es Publics en pér
Filles
008 
08‐

2008‐2
vers 20
201
% 12,7

% 12,7
% 4,7%

% 4,7%
% 7,0%

% 7,0%
% 24,3

% 24,3
% 6,2%
% . 
% 6,2%
% 11,4
% . 
% 11,4
% 3,1%

% 3,1%
% 8,5%
% 48,8
% 14,3
% 7,2%
% 48,8
% 11,8
% 19,2
4,3%
% 14,2
% 24,6
% 36,9
% 26,7
% 23,1
% 20,6
% 22,5
riode de crise      
2009 
009‐

2007‐
vers 2
200
7%  13,6

7%  13,6
%  6,7

%  6,7
%  9,3

%  9,3
%  13,7

%  13,7
%  13,8
11,1
%  13,3
4%  13,7
11,1
4%  13,4
%  2,2

%  2,2
%  3,9
8%  . 
%  3,9
%  3,6
8%  . 
8%  3,6
%  12,9
%  . 
%  12,9
6%  38,1
9%  12,1
7%  33,7
%  28,6
6%  12,1
%  26,8
              183 
Garçons
2008 
2008‐
09 
2008‐
vers 2
20
6% 6,9
6% 6,9
7% 5,8
7% 5,8
3% 6,1
3% 6,1
7% 16,
7% 16,
8% 6,2
1%
3% 6,2
7% 9,1
1%
4% 9,1
2% 4,5
2% 4,5
9% 8,1
40,
9% 12,
6% 7,2
40,
6% 10,
9% 21,
9,1
9% 17,
1% 23,
1% 40,
7% 26,
6% 22,
1% 24,
8% 23,
‐2009 
2009‐
010 
9%
.
9%
8%
.
8%
1%
.
1%
,2%
.
,2%
2%
.
2%
1%
.
1%
5%
.
5%
1%
,0%
,7%
2%
,0%
,9%
,5%
1%
,4%
,2%
,3%
,1%
,7%
,7%
,2%
E
    
 
4.
 
Tableau 5
Taux d'aban
Ensemble 
Ru
Ur
To
CP1 
Ru
Ur
To
CP2 
Ru
Ur
To
CE 
Ru
Ur
To
CM1 
Ru
Ur
To
                      Eval
Les aband
Les  EPP 
 
57 : Taux d’Ab
ndon dans les E
ural 
Sans réf
Réforme
Total 
bain 
Sans réf
Réforme
Total 
otal 
Sans réf
Réforme
Total 
ural 
Sans réf
Réforme
Total 
bain 
Sans réf
Réforme
Total 
otal 
Sans réf
Réforme
Total 
ural 
Sans réf
Réforme
Total 
bain 
Sans réf
Réforme
Total 
otal 
Sans réf
Réforme
Total 
ural 
Sans réf
Réforme
Total 
bain 
Sans réf
Réforme
Total 
otal 
Sans réf
Réforme
Total 
ural 
Sans réf
Réforme
Total 
bain 
Sans réf
Réforme
Total 
otal 
Sans réf
Réforme
Total 
luation de la situ
dons 
bandon dans l
EPP  2007
2008
forme  9% 
e  3% 
7% 
forme  5% 
e  4% 
5% 
forme  7% 
e  3% 
5% 
forme  4% 
e  4% 
4% 
forme  5% 
e  4% 
5% 
forme  4% 
e  4% 
4% 
forme  6% 
e  7% 
6% 
forme  8% 
e  5% 
7% 
forme  7% 
e  6% 
7% 
forme  17%
e  3% 
12%
forme  6% 
e  3% 
5% 
forme  10%
e  3% 
7% 
forme  16%
e  5% 
14%
forme  8% 
e  3% 
6% 
forme  11%
e  3% 
9% 
uation des Ecoles
les EPP par niv
Ensemble 
7‐

2008‐
2009 
2
10% 
5% 
9% 
5% 
4% 
5% 
7% 
4% 
6% 
10% 
5% 
9% 
10% 
5% 
8% 
10% 
5% 
9% 
12% 
7% 
11% 
5% 
6% 
5% 
8% 
6% 
8% 
%  11% 
11% 
%  11% 
6% 
2% 
5% 
%  8% 
5% 
7% 
%  18% 
4% 
%  14% 
6% 
4% 
5% 
%  11% 
4% 
9% 
s Primaires Publ
veau,  par gen
2009‐
2010 
2007
2008
2%  9%
1%  2%
2%  6%
3%  6%
3%  4%
3%  5%
2%  7%
2%  3%
2%  6%
1%  4%
.  1%
1%  3%
2%  8%
6%  4%
3%  6%
2%  7%
6%  3%
3%  5%
2%  13%
5%  3%
2%  9%
2%  8%
6%  7%
3%  7%
2%  9%
5%  6%
3%  8%
1%  22%
.  4%
1%  17%
3%  6%
3%  4%
3%  5%
2%  11%
3%  4%
2%  9%
6%  19%
4%  0%
6%  16%
6%  8%
2%  3%
5%  6%
6%  13%
3%  2%
5%  10%
liques et Collège
nre, par type e
Filles 
7‐

2008‐
2009 
  10% 
  6% 
  9% 
  5% 
  3% 
  4% 
  7% 
  4% 
  6% 
  9% 
  7% 
  8% 
  13% 
  4% 
  10% 
  11% 
  5% 
  10% 
%  12% 
  13% 
  12% 
  6% 
  4% 
  6% 
  8% 
  7% 
  8% 
%  12% 
  6% 
%  10% 
  5% 
  3% 
  4% 
%  8% 
  4% 
  7% 
%  19% 
  6% 
%  16% 
  6% 
  4% 
  5% 
%  11% 
  5% 
%  10% 
es Publics en pér
et par catégor
2009‐
2010 
2
2
2% 
1% 
2% 
2% 
2% 
2% 
2% 
2% 
2% 
1% 

1% 
2% 
5% 
3% 
1% 
5% 
2% 
2% 
5%  1
2% 
2% 
6% 
3% 
2% 
6% 
3% 
2%  2

2%  1
3% 
3% 
3% 
2%  1
3% 
3% 
6%  1
4% 
6%  1
5% 
2% 
4% 
5%  1
2% 
4%  1
riode de crise      
rie 
Garçon
007‐
2008 
2008‐
2009
7%  11% 
4%  4% 
6%  9% 
5%  6% 
4%  4% 
4%  5% 
6%  8% 
4%  4% 
5%  7% 
4%  13% 
7%  5% 
5%  11% 
3%  9% 
5%  6% 
4%  8% 
3%  11% 
6%  6% 
4%  9% 
2%  16% 
11%  10% 
5%  15% 
8%  5% 
5%  8% 
7%  6% 
6%  9% 
7%  8% 
6%  9% 
22%  13% 
4%  14% 
15%  13% 
6%  7% 
3%  2% 
5%  5% 
12%  10% 
3%  6% 
9%  9% 
18%  18% 
8%  8% 
16%  16% 
8%  7% 
3%  5% 
6%  6% 
12%  12% 
4%  6% 
10%  10% 
              184 
ns 


2009‐
2010 
2% 
2% 
2% 
3% 
3% 
3% 
3% 
2% 
3% 
2% 

2% 
2% 
6% 
3% 
2% 
6% 
3% 
2% 
5% 
3% 
4% 
5% 
4% 
3% 
5% 
4% 
0% 

0% 
3% 
3% 
3% 
2% 
3% 
3% 
11% 
3% 
9% 
5% 
3% 
4% 
8% 
3% 
6% 
6
7
    

Taux d'aban
CM2 
Ru
Urb
Tot
6è année 
Ru
Urb
Tot
7 è année 
Ru
Urb
Tot
 
 
                      Eval
ndon dans les E
ral 
Sans réfo
Réforme 
Total 
bain 
Sans réfo
Réforme 
Total 
tal 
Sans réfo
Réforme 
Total 
ral 
Sans réfo
Réforme 
Total 
bain 
Sans réfo
Réforme 
Total 
tal 
Sans réfo
Réforme 
Total 
ral 
Sans réfo
Réforme 
Total 
bain 
Sans réfo
Réforme 
Total 
tal 
Sans réfo
Réforme 
Total 
luation de la situ
EPP  200
200
rme  14%
3%
11%
rme  4%
3%
3%
rme  7%
3%
6%
rme  . 


rme  . 


rme  . 


rme  . 


rme  . 


rme  . 


 
uation des Ecoles
Ensemble
07‐
08 
2008‐
2009 
%  11% 
%  3% 
%  9% 
%  5% 
%  2% 
%  4% 
%  8% 
%  3% 
%  6% 

9% 
9% 

4% 
4% 

7% 
7% 









s Primaires Publ

2009‐
2010 
2
2
5% 
2% 
5% 
3% 
2% 
3% 
4% 
2% 
3% 




3% 
3% 

3% 
3% 

7% 
7% 

1% 
1% 

3% 
3% 
liques et Collège
Filles
2007‐
2008 
2008
2009
5%  16%
4%  7%
5%  14%
4%  4%
5%  2%
5%  3%
5%  9%
5%  4%
5%  8%
.  . 
.  11%
.  11%
.  . 
.  0%
.  0%
.  . 
.  8%
.  8%
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
es Publics en pér

8‐

2009‐
2010 
%  6% 

%  6% 
5% 
2% 
3% 
5% 
2% 
4% 

%  . 
%  . 

0% 
0% 

0% 
0% 

22% 
22% 

2% 
2% 

9% 
9% 
riode de crise      
Gar
2007‐
2008 
20
20
23%  1
4%  2
20%  9
5%  8
2%  6
4%  7
14%  1
2%  4
10%  8

.  8
.  8

.  8
.  8

.  8
.  8









              185 
rçons 
008‐
009 
2009‐
2010
12%  5% 
2%  4% 
9%  4% 
8%  2% 
6%  1% 
7%  2% 
10%  3% 
4%  1% 
8%  3% 
.  . 
8%  . 
8%  . 
.  . 
8%  9% 
8%  9% 
.  . 
8%  9% 
8%  9% 
.  . 
.  . 
.  . 
.  . 
.  2% 
.  2% 
.  . 
.  2% 
.  2% 
E
    
 
Tableau 5
  T
Ensemble  U
6è  U
5è  U
4è  U
3è  U
 
 
                      Eval
Les  CEG 
58 : Taux d’Ab
Taux d'Abando
Rural 
San
R
Urbain 
San
R
Total 
San
R
Rural 
San
R
Urbain 
San
R
Total 
San
R
Rural 
San
R
Urbain 
San
R
Total 
San
R
Rural 
San
R
Urbain 
San
R
Total 
San
R
Rural 
San
R
Urbain 
San
R
Total 
San
R
luation de la situ
bandon dans l
n au CEG 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
ns réforme 
Réforme 
Total 
uation des Ecoles
les CEG par ni
Ensem
2007‐
2008 
200
200
3,6%  4,6
.  .
3,6%  4,6
4,0%  2,5
.  .
4,0%  2,5
3,8%  3,0
.  .
3,8%  3,0
4,1%  7,1
.  .
4,1%  7,1
4,6%  2,7
.  .
4,6%  2,7
4,3%  3,6
.  .
4,3%  3,6
4,8%  5,3
.  .
4,8%  5,3
2,7%  2,2
.  .
2,7%  2,2
3,8%  3,3
.  .
3,8%  3,3
4,1%  10,4
.  .
4,1%  10,4
3,7%  2,4
.  2,6
3,7%  2,4
3,9%  5,0
.  2,6
3,9%  4,7
1,6%  5,9
.  1,8
1,6%  4,5
5,4%  2,9
.  5,2
5,4%  3,4
3,9%  3,9
.  3,5
3,9%  3,8
s Primaires Publ
veau,  par gen
mble 
08‐
09 
2009‐
2010
%  2,0% 

%  2,0% 
%  1,8% 

%  1,8% 
%  1,9% 

%  1,9% 
%  1,6% 

%  1,6% 
%  2,2% 

%  2,2% 
%  2,0% 

%  2,0% 
%  . 

%  . 
%  0,0% 

%  0,0% 
%  0,0% 

%  0,0% 
4%  4,3% 

4%  4,3% 
%  1,9% 
%  0,0% 
%  1,4% 
%  3,1% 
%  0,0% 
%  2,7% 
%  2,6% 
%  . 
%  2,6% 
%  1,8% 
%  0,7% 
%  1,5% 
%  2,2% 
%  0,7% 
%  2,0% 
liques et Collège
nre, par type e
2007‐
2008 
3,3% 

3,3% 
3,7% 

3,7% 
3,5% 

3,5% 
3,3% 

3,3% 
4,3% 

4,3% 
3,9% 

3,9% 
5,3% 

5,3% 
2,1% 

2,1% 
3,4% 

3,4% 
1,9% 

1,9% 
3,7% 

3,7% 
3,0% 

3,0% 
1,3% 

1,3% 
5,1% 

5,1% 
3,6% 

3,6% 
es Publics en pér
et par catégo
Filles 
2008‐
2009 
2
2
4,1%  2

4,1%  2
2,1%  2

2,1%  2
2,5%  2

2,5%  2
5,4%  2

5,4%  2
1,6%  2

1,6%  2
2,4%  2

2,4%  2
2,9%  2

2,9%  2
2,2%  2

2,2%  2
2,3%  2

2,3%  2
9,4%  3

9,4%  3
2,2%  1
4,9%  0
2,7%  1
3,6%  2
4,9%  0
3,8%  2
0,0%  0
0,0% 
0,0%  0
2,6%  1
7,0%  1
3,5%  1
2,1%  1
3,5%  1
2,5%  1
riode de crise      
rie 
2009‐
2010 
2007
200
2,2%  4,0%
.  . 
2,2%  4,0%
2,1%  4,5%
.  . 
2,1%  4,5%
2,2%  4,3%
.  . 
2,2%  4,3%
2,0%  6,0%
.  . 
2,0%  6,0%
2,5%  5,0%
.  . 
2,5%  5,0%
2,3%  5,4%
.  . 
2,3%  5,4%
2,3%  3,8%
.  . 
2,3%  3,8%
2,6%  3,6%
.  . 
2,6%  3,6%
2,5%  3,7%
.  . 
2,5%  3,7%
3,5%  3,5%
.  . 
3,5%  3,5%
1,7%  3,7%
0,0%  . 
1,3%  3,7%
2,6%  3,6%
0,0%  . 
2,2%  3,6%
0,9%  2,1%
.  . 
0,9%  2,1%
1,7%  5,7%
1,4%  . 
1,6%  5,7%
1,3%  4,3%
1,4%  . 
1,3%  4,3%
              186 
Garçons
7‐

2008‐
2009 
%  . 

%  . 
%  3,1% 

%  3,1% 
%  3,1% 

%  3,1% 
%  10,5% 

%  10,5% 
%  4,0% 

%  4,0% 
%  5,3% 

%  5,3% 
%  . 

%  . 
%  2,1% 

%  2,1% 
%  2,1% 

%  2,1% 
%  8,0% 

%  8,0% 
%  2,6% 
0,0% 
%  2,1% 
%  3,7% 
0,0% 
%  3,1% 
%  2,8% 
3,0% 
%  2,9% 
%  3,4% 
3,0% 
%  3,3% 
%  3,3% 
3,0% 
%  3,2% 
2009‐
2010 
1,7% 

1,7% 
1,5% 

1,5% 
1,6% 

1,6% 
1,3% 

1,3% 
1,9% 

1,9% 
1,7% 

1,7% 
0,8% 

0,8% 
0,6% 

0,6% 
0,7% 

0,7% 
4,9% 

4,9% 
2,1% 
0,0% 
1,6% 
3,5% 
0,0% 
3,0% 
3,8% 

3,8% 
1,9% 
0,0% 
1,4% 
2,9% 
0,0% 
2,4% 
    
5.
 
 
 
1
0
10
1
20
2
30
3
                      Eval
L’absentéis
F
0%
20%
40%
60%
80%
100%
Ne conn
86%
0%
5%
0%
5%
0%
5%
0%
5%
Sept
0%
3
0%
0%
20%
40%
60%
80%
0,4%
luation de la situ
sme 
Figure 44 : Pér
Figure 45
nais pas Prob
fam
5%
66%
Oct Nov
3%
4%
3%
6%
2,6%
70,4%
uation des Ecoles
Figure 43 : Ca
riode d’absen
5 : Motifs d’ab
blème 
milial
Pro
fin
4%
9%
Déc Janv
10%
29%
11%
24%
2,1%
5,2%
s Primaires Publ
auses de l’aba
ce des élèves 
bsence des él
oblème 
nancier
%
1
14%
Fév Ma
25%
20%
%
31%
2
3,9%
2,6%
liques et Collège
andon scolaire
selon les élèv
èves selon eu
Ditra
1%
4%
ar Avr M
3% 3%
23%
0%
0,0%
3,9%
es Publics en pér

ves eux‐même
ux‐mêmes 
Autre
4%
7%
Mai Juin
%
1%
0% 0%
0,4%
8,6%
riode de crise      
es 
2007‐
2008‐
2009‐
2007‐2
2008‐2
2009‐2
2007‐
2008‐
2009‐
              187 
 
 
 
2008
2009
2010
2008
2009
2010
2008
2009
2010
    
 
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
                      Eval
Figu
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
2
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60% 52%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
1
63%
luation de la situ
Figure
Figure 47: M
re 48: Fréque
2007‐2008
31%
10%
53%
10%
2
%
27%
uation des Ecoles
e 46 : Absence
Motifs d’abse
ence d’absenc
200
%
6%
0
7%
3 4
7%
2%
s Primaires Publ
e des enseigna
ence des ensei
e mensuelle d
08‐2009
35%
%
15%
1%
5
%
1%
liques et Collège
ants selon les 
ignants selon 
des enseignan
2009‐2
14%
13%
14
6 7
1%
es Publics en pér
élèves 
eux‐mêmes 
nts selon les é
2010
47%
2%
%
2%
Plus
0% 1%
riode de crise      
lèves 
2007‐
2008‐
2009‐
2007‐
2008‐
2009‐
              188 
 
 
 
Non
Oui
2008
2009
2010
2008
2009
2010
    
 
 
6.
 
 
 
                      Eval
Le rôle et la
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
Je rentr
22
luation de la situ
Figure 49 : A
a charge des 
e imédiateme Je
2%
20% 20%
uation des Ecoles
Attitude des é
enseignants
Figure 50
ent e revise avec 
70%
s Primaires Publ
élèves en cas d
: Profil des en
mes camarad Je
73% 73%
liques et Collège
d’absence des
nseignants 
es e joue avant d
8%
6%
es Publics en pér
s enseignants 
de rentrer
6%
riode de crise      
2007‐
2008‐
2009‐
              189 
 
 
2008
2009
2010
    
 
 
 
                      Eval
Figur
HAUTE M
5
IHOROMB
9%
SOFIA
8%
Réfor
15%
0%
20%
40%
60%
80%
100%
120%
25%
75%
luation de la situ
Figure 51 
Figure 52 
re 53 : Répart
MATSIATRA
5%
BE
A
SUD OUEST
10%
VAKIN
me
%
3% 2%
97% 98%
uation des Ecoles
: Répartition 
: Répartition 
tition des ense
DI
1
ANKARATRA
10%
Collège
14%
100% 100% 10
s Primaires Publ
des enseigna
des enseigna
eignants enqu
ALAO
ANA
14%
4%
00%
96%
100
liques et Collège
nts enquêtés 
nts enquêtés 
uêtés par caté
OTRA MANGOR
3%
AMO
10%
21%
0%
90%
79%
es Publics en pér
par région 
par niveau 
égorie et par r
O
ORON'I MANIA
10%
AN
A
BETS
BOENY
7%
Primaire
71%
3%
97%
100%
riode de crise      
égion 
NALAMANGA
17%
ATSINANANA
3%
SIBOKA
4%
Nor
ESS
              190 
 
 
 
rmal
S
    
 

 
1
2
3
4
5
6
1
                      Eval
Fi
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
7
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
F
20
31%
52%
13%
5
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
20
luation de la situ
Fig
Fig
gure 56 : Sou
 
Marié
73%
75%
H
007‐2008
46%
38%
%
11%
5%
5%
07‐2008
57%
11%
7%
17%
4%
uation des Ecoles
gure 54 : Situa
gure 55 : Lieux
rces d’inform
Célibatai
17%
F
2008‐
30%
50%
14%
% 5%
2008‐2009
17%
14%
26%
31%
12%
s Primaires Publ
ation familiale
x d’habitation
ations des en
ire
23%
H
‐2009
42%
3
42%
13%
4%
9 20
liques et Collège
e des enseigna
 des enseigna
seignants des
Veuf
5%
0%
Femme
F
2009‐2001
31%
38
51%
15%
4%
009‐2010
13%
1%
16%
60%
10%
es Publics en pér
ants 
ants 
s EPP et des C
Divorc
6%
Hom
H
10
8%
47%
10%
5%
riode de crise      
EG 

1%
mme
Moin de 10
10 à 30 mn
30 à 60 mn
+1h
Autres
Journaux
TV
Radio indépend
Radio Locale
Radio Nationale
Aucune
              191 
 
 
 
0 min
n
n
dante
e
    
 
 
 
 
0
5
10
15
20
25
30
                      Eval
Figure 
F
0%
5%
0%
5%
0%
5%
0%
‐1 1 2
1%
23%
27%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
Aucu
91%
9
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
83%
Au
luation de la situ
57 : Nombre 
Fig
Figure 59 : Occ
3 4 5 6 7
%
14%
11%
5%
4% 4%
un Prime
1%
90%
1%
89%
2
2007‐2008
11%
2%
3%
ucune Tra
uation des Ecoles
d’années d’an
ure 58 : Avan
cupation des 
8 9 10 11 1
%
0%
3%
1%
0%
e Logemen
6% 6%
2%
6
2007‐2008
85%
%
1%
vaux manuels
s Primaires Publ
ncienneté des
tages jouis pa
enseignants e
12 13 14 15 16
0%
1%
0% 0% 0%
nt Nourriture
1% 1%
6%
1%
2008‐20
2008‐2009
%
9%
2%
3
s Comme
liques et Collège
s enseignants 
ar les enseigna
en dehors de l
6 17 18 20 22 2
% 0% 0%
1%
0% 0
F
e Lopin de 
terre
0% 0% % 0%
009 2
87
3%
1%
rce Agric
es Publics en pér
dans l’Etablis
ants 
’enseignemen
23 24 25 26 27
0%
1%
0% 0% 0%
H
Couverture 
sociale
0% 0% 0%
2009‐2010
2009‐2010
7%
9%
1%
ulture Bu
riode de crise      
sement 
nt 
28 29 30 32 50
% 0% 0%
1%
0% 0
Autre
1% 1%
3%
0
2%
1%
usiness
              192 
 
 
 
0
0%
    
 
 
 
 
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
1
2
3
4
5
6
1
2
3
4
5
6
7
                      Eval
Figure 6
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
20
80%
9%
0%
10%
20%
0%
40%
0%
60%
O
42%
4
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
65
luation de la situ
60 : Responsa
Figu
Figure 6
007‐2008
%
4%
3%
4%
1%
Oui
40%
37%
Oui
%
64%
62%
uation des Ecoles
bilité des ens
ure 61: Dispon
62: Utilisation
2008‐
81%
8%
3%
Non
52%
54%
57%
N
26%
s Primaires Publ
eignants en p
nibilité des ou
n des « guide d
‐2009
%
2%
4%
1%
Insuffisa
5%
4%
on
27%
29%
liques et Collège
plus de leur fo
utils pédagogiq
des kits enseig
2009‐20
81%
7%
4%
3%
nt M
1%
4%
Non pour diff
raisons
9% 9%
es Publics en pér
nction « ense
ques 
gnants » 
10
%
4%
1%
Moyen
2% 2%
férentes 
s
9%
riode de crise      
eignant » 
Aucune
Resp. Spo
Resp. Cla
Resp. FRA
Resp. Soc
Resp. Cul
2007‐
2008‐
2009‐
2007‐
2008‐
2009‐
              193 
 
 
 
ort
asse
AM
cial
lturel
2008
2009
2010
2008
2009
2010
    
 
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
0%
20%
40%
60%
80%
100%
0%
20%
40%
60%
80%
                      Eval
Figure
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
O
81%
%
%
%
%
%
%
O
82%
%
%
%
%
%
200
43
luation de la situ
Figure 63
Figure 64 :
e 65: Utilisatio
Oui
78%
76%
Oui
82%
81%
07‐2008
3%
57%
uation des Ecoles
3: Utilisation d
: Utilisation de
on des « manu
Non
17%
19%
Non
16%
17%
2008‐2
42%
s Primaires Publ
de « guide de
es « manuels 
uels de lecture
No
%
21%
n
d
%
17%
2009
58%
liques et Collège
s manuels de 
scolaires » pa
e complément
n pour différe
raisons
2%
3% 3
Non pour 
ifférentes rais
2% 2%
2009‐201
39%
es Publics en pér
lecture » 
ar les élèves 
taire » par les
entes 
3%
sons
2%
10
61%
riode de crise      
s élèves 
2007‐200
2008‐200
2009‐201
2007‐200
2008‐200
2009‐201
Ou
No
              194 
 
 
 
8
9
0
8
9
0
i
n
    
 
F
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
0
20
40
60
80
100
                      Eval
Figure 66 : No
Figure 67 :
Figure 68: Ta
4,2
Hebdomad
9%
9%
%
%
%
%
%
%
200
96
luation de la situ
mbre moyen 
 Périodicité d
aux d’utilisatio
daire Me
48%
11%
07‐2008
6%
4%
uation des Ecoles
de rencontre 
es réunions d
on des fiches 
ensuelle
%
45%
40%
2008‐2
95%
s Primaires Publ
des enseigna
es enseignant
de préparatio
2,1
Bimestriele
23% 23%
12%
2009
5%
liques et Collège
nts avec les p
ts avec le Dire
on par les ense
4,0
Trimest
20%
22
%
2009‐201
95%
es Publics en pér
arents d’élève
ecteur de l’Eta
eignants selon
trelle
%
38%
10
5%
riode de crise      
es dans l’anné
ablissement 
n eux‐mêmes 
2007‐200
2008‐200
2009‐201
2007‐200
2008‐200
2009‐201
Oui
Non
              195 
 
ée 
 
 
8
9
0
8
9
0
i
n
    
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
                      Eval
Figu
Figu
Sans 
préparat
0%
1%
%
%
%
%
%
%
%
Sans 
réforme
Co
86%
56%
luation de la situ
re 69 : Temps
re 70: Taux d’
tion
3
16%
1%
Réforme
ollège
Urb
87%
%
75%
uation des Ecoles
s de préparati
’achèvement 
30mn
15% 14%
Sans 
réforme
EPP
bain
96%
64%
2007‐2008
s Primaires Publ
on journalier 
du programm
1h
21% 21%
22
Réforme

96%
92
54%
2008‐200
liques et Collège
des cours selo
me scolaire sel
+1h
63% 64%
%
Sans 
éforme
Réfo
Collège
2%
70%
62%
09 2009‐20
es Publics en pér
on les enseign
on les enseign
h
% 63%
orme San
réform
Rural
%
95%
70%
010
riode de crise      
nants 
nants 
2007‐200
2008‐200
2009‐201

me
Réform
EPP
92%
60%
58
              196 
 
 
8
9
0
e
8%
    
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
1
2
3
4
5
6
                      Eval
Fig
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
Appli
77
6
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
Quoti
31%
luation de la situ
Figure 71 : Ap
gure 72 : Nom
Figure 73 : 
ication totale
7%
77%
idienne H
29%
27%
uation des Ecoles
pplication du 
mbre moyen d
Fréquence de
Applicat
22%
75%
Hebdomadaire
51%
52%
53
s Primaires Publ
programme o
de contrôles p
es devoirs de m
 
ion partielle
22% 24
2
e Mensu
3%
4%
%
liques et Collège
officiel dans l’e
assés aux élèv
maison donné
Aucune ap
1% 1
%
6
uelle
15%
% 4%
es Publics en pér
enseignement
ves dans l’ann
és aux élèves 
pplication
1% 1%
Aucune
%
14%
15%
riode de crise      

née 
2007‐
2008‐
2009‐
2007‐2
2008‐2
2009‐2
2007‐
2008‐
2009‐
              197 
 
 
 
2008
2009
2010
2008
2009
2010
2008
2009
2010
    
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
0
10
20
30
40
50
60
70
80
1
2
3
4
                      Eval
Figure 74: 
Figu
Figure
%
%
%
%
%
%
%
%
%
Cours grat
12%
13%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
Auc
11%
1
0%
10%
20%
30%
40%
3
8
%
4
0
%
luation de la situ
Méthodes de
ure 75 : Qualit
e 76 : Types de
tuit Cours p
5%
5
12%
une
77
10%
10%
3
4
%
3
3
%
3
9
%
3
2
%
uation des Ecoles
e suivi effectué
té des relation
e soutien four
payants Suivi
71%
5%
4%
Bonne
7%
76%
75%
2
3
%
2
3
%
3
2
%
2
4
%
s Primaires Publ
ées par les en
ns des enseig
 
rnis par les en
i individuel
%
70%
70%
Moyenne
11%
13%
2
%
1
%
2
4
%
1
%
liques et Collège
nseignants pou
nants avec les
nseignants aux
Convocation 
des parents
6%
6%
7%
e Mau
0%
15%
1
%
1
%
1
%
es Publics en pér
ur les élèves e
s parents d’élè
x élèves en dif
Aucun
7%
6%
7%
vaise
1% 1%
4
%
3
%
3
%
riode de crise      
en difficulté 
èves 
fficulté 
%
20
20
20
2007‐2
2008‐2
2009‐2
2007‐2
2008‐2
2009‐2
              198 
 

 
007‐2008
008‐2009
009‐2010
2008
2009
2010
2008
2009
2010
    
 
 
F
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
                      Eval
Fi
Figure 78 : Evo
Figure
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
2
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
88
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
Va en s'
76%
luation de la situ
gure 77 : Part
olution de la q
e 79 : Evolutio
007‐2008
78%
22%
Bonne
8%
88%
88%
'améliorant
75%
81%
uation des Ecoles
ticipation ou a
qualité des rel
on de la qualit
200
79
Mo
11%
%
Se dé
6%
s Primaires Publ
appartenance
lations entre l
té de l’enseign
08‐2009
9%
21%
oyenne
%
10%
10%
égrade
7% 6%
liques et Collège
e à un  réseau 
les enseignan
nement dispe
2009‐
55%
Mau
1%
Sans év
19% 1
es Publics en pér
d’enseignants
ts et le chef d
nsé selon les 
‐2010
45%
uvaise
2% 1%
olution
18%
13%
riode de crise      
s » 
d’établissemen
élèves 
2007‐
2008‐
2009‐
2
2
2
              199 
 
 
nt 
 
Oui
Non
2008
2009
2010
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
    
 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
40%
45%
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
                      Eval
F
F
Excelle
19%
18
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
00%
2
9
Pas de dev
75%
4
luation de la situ
Figure 80 : Evo
Figure 81 
Figure 82 : Rai
ent
%
16%
007‐2008
96,0%
voir Fatig
7%
2%
uation des Ecoles
olution des ré
: Taux des élè
isons qui font
Bon
33%
34%
40%
200
97
Etu
ue F
0%
8%
s Primaires Publ
ésultats scolai
 
èves continua
 que les élève
Passab
37%
33%
08‐2009
7,8%
des à la ma
Faim Sa
%
4
0%
liques et Collège
res obtenus s
ant à étudier à
es n’étudient p
ble M
1
%
34%
2009
97,8
aison
ns lumière D
av
4%
8%
es Publics en pér
elon les élève
à la maison 
pas à la maiso
Médiocre
12%
16%
10%
9‐2010
8%
Doit taravailler 
vec les parents
14%
42%
riode de crise      
es 
on 
2
2
2
20
20
20
              200 
 
 
 
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
Oui
Non
007‐2008
008‐2009
009‐2010
    
 
 
 C
 
 
 
0%
5%
10%
15%
20%
25%
30%
35%
0
1
2
3
                      Eval
Convocation 
Figure 8
24% 2
Sans réforme
Prima
3
1
luation de la situ
Figure 83 
des parents 
84 : Nombre m
 
24%
3%
Reforme Sa
aire
Urbain
2
1
uation des Ecoles
: Personne aid
moyen annuel 
6%
33%
ans réforme Re
Collège
n
2 2
1
2007‐2008
s Primaires Publ
dant les élève
de convocati
8%
0%
eforme Sans ré
2
3
1
2008‐2009
liques et Collège
es aux devoirs 
ons des paren
1%
0%
éforme Reform
Primaire
3
2
9 2009‐201
es Publics en pér
de maison 
nts par les ens
% 0% 0
me Sans réfor
Rural
1
1 1
0
riode de crise      
seignants 
0%
20
20
20
me Reforme
Collège
3
1
1
              201 
 
 
007‐2008
008‐2009
009‐2010
    
7.
 
 
 
 

 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
0%
20%
40%
60%
80%
100%
                      Eval
Les coûts d
Fournitures e
Père
5%
5%
%
%
%
%
%
%
Parents
89%
87
0%
20%
40%
60%
80%
100%
20
luation de la situ
de la scolarisa
Figure
et Manuels sco
Fig
Mère
13%
%
13%
s Grand
parent
6%
7%
007‐2008
43%
57%
uation des Ecoles
ation supporté
Figure 85 : L
e 86 : Prise en
olaires 
gure 87: Dota
Père et 
mère
70%
67%
ds 
ts
Colaté
2%
6%
2008‐2
2
7
s Primaires Publ
és par les pare
ieu d’habitatio
n charge de la 
ation en kit sco
Grands 
parents
C
7%
7%
raux Tut
3%
2%
2009
2%
8%
liques et Collège
ents d’élèves
on des élèves
scolarité des 
olaire des élèv
Colatéraux
2%
2%
eur Au
(ON
1%
4%
2009‐2010
4%
96%
es Publics en pér
 

élèves 
ves 
Autre
4%
5%
utre 
NG, …)
% 1%
riode de crise      
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
2007‐200
2008‐200
2009‐201
No
Ou
              202 
 
 
 
8
9
0
8
9
0
on
i
    
 

 
 
1
1
1
1
1
                      Eval
Fi
0%
20%
40%
60%
80%
100%
120%
0%
2%
4%
6%
8%
10%
12%
14%
16%
13%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
Pare
luation de la situ
gure 89: Four
Figure
2007‐2008
61%
5%
14%
ents Tut
91%
uation des Ecoles
Figure 88 : Do
rnitures scolai
e 90 : Prise en
200
14%
12%
teurs ON
8%
s Primaires Publ
otation en tab
ires personne
n charge des f
08‐2009
71%
11%
9%
NG/Ass.
1%
liques et Collège
blier des élève
lles dont disp
ournitures sco
2009‐201
98%
10%
4%
FRAM
0%
es Publics en pér
es 
osent les élèv
olaires 
10
%
4%
5%
FAF
0%
riode de crise      
ves 
2007‐
2008‐
2009‐
2007‐
2008‐
2009‐
              203 
 
 
 
Non
Oui
2008
2009
2010
2008
2009
2010
    
 
 
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
0
20
40
60
80
100
                      Eval
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
0%
200
9
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
Ac
2%
%
%
%
%
%
%
200
94
luation de la situ
Figure 91
Figure 92
Figure 9
 
07‐2008
93%
7%
chat
3%
07‐2008
4%
6%
uation des Ecoles
1 : Utilisation 
 : Voie de mis
93: Prise en ch
2008‐
93%
Fournis par
0%
2008‐20
88%
s Primaires Publ
des manuels 
se à dispositio
 
harge du coût 
‐2009
%
7%
r l'école
0%
009
12%
liques et Collège
scolaires par 
n des manuel
des manuels 
2009‐20
92%
Emprunté
98% 9
2009‐2010
89%
11%
es Publics en pér
les élèves 
ls scolaires 
scolaires 
010
8%
97%
%
riode de crise      
Ou
No
2007‐200
2008‐200
2009‐201
Parent
Tuteur
              204 
 
 
 
i
n
8
9
0
s
s
    
 
 
 S
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
80%
90%
100%
0%
20%
40%
60%
80%
100%
                      Eval
Soutiens reçu
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
%
Fournit
93%
%
%
%
%
%
%
98%
94%
luation de la situ
us par les élèv
Fig
Figure 9
 
ures Souti
1%
85%
1% 1
2%
uation des Ecoles
ves 
gure 94 : Type
95: Cours de r
en scolaire
%
2%
% 0%
3%
s Primaires Publ
 
 de soutien re
rattrapage bé
Financier
3%
9%
0% 0% 0%
liques et Collège
eçu par les élè
néficiés par le
Autr
3%
%
0% 0 0%
es Publics en pér
èves 
es élèves 
re
4%
0% 1%
riode de crise      
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
              205 
 
 
8
9
0
8
9
0
    
8.
 A
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
0
50
100
0%
20%
40%
60%
80%
100%
                      Eval
L’insécurité
Alimentation
Rien
2,50%
Riz
32,60%
%
%
%
200
%
%
%
%
%
%
Nu
2%
luation de la situ
é alimentaire
 des élèves 
Figure 96 : Na
Figure 
Figu
%
Riz avec
des brèd
25,80%
Riz 
avec 
de la
viande
12,90%
07‐2008
99%
ulle part
2% 1%
uation des Ecoles
  
ature du petit
97 : Apport de
re 98 : Lieu de
c
des
%
Riz avec 
du 
poisson
16,40%
Pain
19,70%
2008‐2
A la 
97%
s Primaires Publ
t déjeuner des
e repas de la 
e restauration
%
Café / Thé
17,70%
Lait
1,10%
Fécu
2,8
2009
99%
maison
97% 97%
liques et Collège
s élèves des E
maison par le
n des élèves à
ulents
80%
Autre
3,30%
2009‐201
9
Gargote
1%
es Publics en pér
EPP et des CEG
s élèves 
 midi 
es
%
Rie
Riz
Riz
Riz
Riz
Bis
Pa
Ca
Lai
Féc
10
99%
e / Hotel
1% 2%
riode de crise      

en
z
z avec des brèdes
z avec de la viand
z avec du poisson
scuit
in
fé / Thé
it
culents
Oui
Non
2
2
2
              206 
 
 
 
s
de
n
i
n
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
    
 
 
 
0%
10%
20%
30%
40%
1
2
3
4
5
6
0%
20%
40%
                      Eval
11%
27%
19
10%
33%
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
Rien
5
2
%
5
3
%
6%
30
luation de la situ
F
Figu
9%
24%
6%
18%
17%
Biscuit
1
1
%
1
1
%
5
7
%
7
%
%
27%
14%
uation des Ecoles
Figure 99 : Qu
Figure 100 : N
ure 101 : Natu
%
6%
Lait
0
%
0
%
7
%
1
%
%
16%
0%
s Primaires Publ
ualité du déjeu
Nature du goû
ure du repas d
6%
7%
Farine
4
%
4
%
3
%
0% 0%
liques et Collège
uner des élève
ûter des élève
du soir des élè
4%
1%
%
5%
Féculents
3
%
3
%
3
%
0%
1%
es Publics en pér
es 

èves 
%
2%
1%
3%
Autre
2
9
%
2
9
%
2
9
%
0% 0%
riode de crise      
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
2007‐2
2008‐2
2009‐2
5%
2
2
2
              207 
 
 
 
8
9
0
2008
2009
2010
2007‐2008
2008‐2009
2009‐2010
    
 
 
 
                      Eval
Figu
luation de la situ
ure 102 : Taux
 
Non
80%
uation des Ecoles
x des élèves ay
s Primaires Publ
yant connu un
liques et Collège
ne période de
es Publics en pér
 non‐alimenta
Oui
20%
riode de crise      
ation 
              208 
 
Evo
d'in
  
Tau
  
Tau
  
Evo
d'in
  
Evo
réus
    
9.
Indicateu
lution du Tau
nscription 
x de redouble
x d'abandon 
lution du tau
nscription au C
lution du tau
ssite au CEPE 
 
 
                      Eval
La question
 
Tableau 59
rs  M
ux 
Ru
Ur
  
ement 
Ru
Ur
  
Ru
Ur
  

CEPE 
Ru
Ur
  
x de 
Ru
Ur
luation de la situ
n de genre 
9 : Récapitulat
Milieu Caté
ural 
Sans ré
Réform
rbain 
Sans ré
Réform
  
ural 
Sans ré
Réform
rbain 
Sans ré
Réform
  
ural 
Sans ré
Réform
rbain 
Sans ré
Réform
ural 
Sans ré
Réform
rbain 
Sans ré
Réform
  
ural 
Sans R
Réform
rbain 
Sans R
Réform
 
uation des Ecoles
tif des indicate
égorie 
éforme 
me 
éforme 
me 
  
éforme 
me 
éforme 
me 
2
2
éforme 
me 
éforme 
me 
éforme 
me 
éforme 
me 
Réforme 
me 
Réforme 
me 
s Primaires Publ
eurs dans les 
Fi
 
2008
vs 2
20
7
10
1
4
2007
vers 
20
22,
23,
19,
13,
007‐
2008 
2008
9% 10
2% 6
6% 5
4% 3
 
2008
vs 2
20
‐1
‐4
6
‐2
  
2008
vs 2
20
19
37
14
50
liques et Collège
EPP, par genr
illes
‐2009 
2007‐
008 
2009‐
vs 20
20
7% ‐3
0% ‐1
1% 1%
4% 1%
‐2008 
2008‐
009 
2008‐
vers 2
20
,1% 19,
,4% 16,
,9% 20,
,8% 10,
‐2009
2009‐
0% 2%
6% 1%
5% 2%
3% 2%
‐2009 
2007‐
008 
2009‐
vs 20
20
1% 0%
4% 8%
6% 5%
2% 6%
‐2009 
2007‐
008  
9%
7%
4%
0%
es Publics en pér
re, par milieu e
‐2010 
008‐
009 
 
3%  
1%  
%  
%  
‐2009 
2009‐
010 
 
5%  
6%  
3%  
6%  
‐2010
2007‐
% 7%
% 4%
% 5%
% 4%
‐2010 
008‐
009 
 
%  
%  
%  
%  
 
2008‐
vs 200
2008 
16
62
11
34
riode de crise      
et par catégo
Garç
2008‐2
vs 20
200
5%
15%
12%
2%
2007‐2
vers 2
200
25,6
25,0
23,6
15,6
‐2008  2008‐2
%  11%
%  4%
%  6%
%  4%
2008‐2
vs 20
200
‐2%
‐4%
‐2%
‐2%
2009 
07‐
 
6%   
%   
%   
4%   
              209 
rie 
ons
2009 
007‐
08 
2009‐2
vs 20
200
%  2%
%  ‐7%
%  0%
%  1%
2008 
2008‐
09 
2008‐2
vers 20
201
6% 25,4
0% 16,0
6% 21,5
6% 13,3
2009
2009‐2
%  2%
%  2%
%  3%
%  3%
2009 
007‐
08 
2009‐2
vs 20
200
%  ‐3%
%  7%
%  6%
%  ‐6%
  
2010 
008‐
09 
%
%
%
%
2009 
009‐
10 
4%
0%
5%
3%
2010
%
%
%
%
2010 
008‐
09 
%
%
%
%
    
Indicat
Taux d'insc
 
Taux de redo
 
Taux d'ab
 
Evolution 
d'inscription
 
Evolution du
réussite a
 
                      Eval
Tableau 60 : 
eurs 
cription 
oublement 
bandon 
du taux 
n au BEPC 
u taux de 
u BEPC 
luation de la situ
Récapitulatif 
Milieu  Ca
Rural 
San
réfo
Réf
Urbain 
San
réfo
Réf
   
Rural 
San
réfo
Réf
Urbain 
San
réfo
Réf
   
Rural 
San
réfo
Réf
Urbain 
San
réfo
Réf
 
Rural 
San
réfo
Réf
Urbain 
San
réfo
Réf
   
Rural 
San
Réf
Réf
Urbain 
San
Réf
Réf
uation des Ecoles
des indicateu
atégorie 
ns 
orme 
forme 
ns 
orme 
forme 
ns 
orme 
forme 
ns 
orme 
forme 
20
ns 
orme 
forme 
ns 
orme 
forme 
ns 
orme 
forme 
ns 
orme 
forme 
ns 
forme 
forme 
ns 
forme 
forme 
s Primaires Publ
rs dans les CE
F
 
2
20
2
2
  ‐
  ‐
.
 
2
200
2
2
  1
  1
.
007‐2008
2
2
3,3%  4
.
3,7%  2
.
 
2
20
2
2
 
 
 
2
20
2
2
 
  1
liques et Collège
EG, par genre,
Filles
2008‐
009 vs 
2007‐
2008 
20
201
20
20
‐3,2%  8,
.
‐0,1%  2,
2007‐
08 vers 
2008‐
2009 
20
2009
20
20
15,8%  16
.
13,4%  15
2008‐
2009 
20
20
4,1%  2,
.
2,1%  2,
.
2008‐
009 vs 
2007‐
2008 
20
201
20
20
‐3%  1
‐1
1%  ‐3
‐2% 1
2008‐
009 vs 
2007‐
2008 
17% 
124% 
48%
es Publics en pér
 par milieu et
009‐
10 vs 
008‐
009 
 
,2%   
.  
,6%   
.
008‐
9 vers 
009‐
010 
 
6,3%   
.  
5,2%   
.
009‐
010 
200
20
,2%  4,0
. .
,1%  4,5
. .
009‐
10 vs 
008‐
009 
 
1%   
10%  
34%   
1%  
   
   
 
   
 
riode de crise      
t par catégorie
Garço
2008
2009 
2007
200
‐2,8%

7,7%
.  . 
2007
2008 v
2008
200
14,3

12,3
.  . 
07‐
08 
2008
200
0%  . 
.  . 
5%  3,1%
.  . 
2008
2009 
2007
200
0%
 
‐5%
‐6%
2008
2009
2007
200
‐3%
 
76%
23%
              210 

ons
8‐
vs 
7‐
08 
2009‐20
vs 200
2009
%  1,9%
.
%  0,8%
.
7‐
vers 
8‐
09 
2008‐20
vers 20
2010
%  12,4%
.
%  15,3%
.
8‐
09 
2009‐20
1,7%
.
%  1,5%
.
8‐
vs 
7‐
08 
2009‐20
vs 200
2009
%  1%
‐21%
%  ‐27%
%  6%
8‐
 vs 
7‐

 
%   
%   

010 
08‐



009 
09‐



010


010 
08‐

%

    
10
 
 
 
 

 
                      Eval
0. Les compo
Figure 103 : 
luation de la situ
rtements « M
Pourcentage 
N
8
uation des Ecoles
Maditra »  
des élèves ay
Non
89%
s Primaires Publ
yant pratiqué d
liques et Collège
des jeux viole
Oui
11%
es Publics en pér
nts dans les E
riode de crise      
EPP et les CEG
              211