Vous êtes sur la page 1sur 3

Le choc

Nathanaëlle Blestin a quinze ans. Elle habite avec ses parents et son grand frère Armel.
Le 25 décembre le téléphone sonne. C’est la police. Elle dit que ses grands-parents Pilou
et Mamie sont morts. Ils se sont noyés dans un petit ruisseau près de leur maison. Les
policiers parlent d’un suicide, mais ils ne comprennent pas la mort parce qu’il y a des traces
des grands-parents et de Danièle, la femme de ménage dans la neige. La famille
Blestin est triste. Elle ne pense pas que c’était un suicide parce que leur grandsparents
sont catholiques, ils s’aiment et ils viennent de fêter leurs cinquante ans de mariage.

Trois mois après, les parents font un voyage au Népal, mais les enfants veulent
rester à la maison. Quand ils sont seuls, Armel veut passer dix jours en Italie avec son groupe
de jazz. Voilà, Nathanaëlle est seule dans l’appartement. Puis elle cherche des vieilles photos
de la maison de Mamie et Pilou et elle y va en car pour comprendre la mort.

La maison aux volets bleus


Quand elle entre dans la maison, il fait très froid. Elle cherche du poison parce que la
police pense que les grands-parents ont fait du suicide, mais elle cherche sans
succès. Dans la nuit, elle entend un bruit régulier: boum, boum, boum. Nathanaëlle pense à un
fantôme et elle est terrorisée.

Un cri
Nathanaëlle veut parler avec ses voisins des morts. Une voisine dit qu’elle a entendu un
terrible cri d’une femme le soir du 24. Mais qui a crié?

La photo
Le matin Nathanaëlle trouve une vieille photo d‘un jeune homme, qu‘elle ne connaît
pas. Quelqu’un a caché cette photo, mais pourquoi? Peut-être c‘est l‘amoureux d‘une
fille dans cette maison. Tout à coup, ses parents appellent. Elle ne leur dit pas où
elle est et ce qu’elle fait.

Virgile
Nathanaëlle frappe à la porte d’une autre voisine. La dame n’a pas entendu le cri du
24 décembre, mais elle connaît le jeune homme sur la photo. Elle dit qu’il s’appelle
Virgile Delahaye et qu’il était amoureux de Mamie, avant que Mamie a connu Pilou.
Il habite à Saint-Léonard. Mamie et Virgile ont eu leur premier rendez-vous
près du ruisseau, où les grands-parents sont morts. Elle dit aussi que Pilou et
Virgile ont été des amis à l’école et que Virgile est un sale type qui a tué son mari.
Ensuite elle dit que Virgile est revenu et qu’il faut appeler la police.

Le 3 août 1943
A la maison, Nathanaëlle pense à Pilou et Mamie. Elle a l‘impression d‘avoir des
nouveaux grands-parents. Comment est-ce que mamie est tombée amoureuse d‘un
assassin? Et est-ce que Virgile a tué Mamie et Pilou le soir de Noël? Maintenant elle a
peur. C’est pourquoi elle va prendre le car à seize heures pour rentrer. Nathanaëlle ne
veut plus regarder la photo de Virgile. Elle monte au grenier pour la mettre à sa vieille
place. Mais elle est très curieuse. C’est pourquoi elle ouvre une malle de Mamie où
elle trouve des vêtements et deux photos. Sur la première photo, il y a Mamie qui
sourit, ses soeurs et Pilou. Il est en haut et à droite et il ne sourit pas. Sur l’autre photo Mamie
sourit encore plus et Pilou regarde de l’autre côté. Il y a une date à l’arrière de la photo: « 3
août 1943: Anniversaire de Simone ». Le 3 août 1943, les grands-parents n’étaient pas encore
mariés ou fiancés parce qu’ils n’étaient pas l’un à côté de l’autre sur la
photo. Tout à coup, on sonne à la porte. Nathanaëlle a un peu peur. Peut-être c’est Virgile.
Mais c’est Danièle, la femme de ménage. Elles parlent de Virgile. Danièle dit que Virgile n’a
pas tué le mari de la voisine. Elle dit que des Allemands ont tué
le mari pendant la seconde guerre mondiale. Quand Danièle part, Nathanaëlle trouve un vieux
cahier.

Le journal intime de Mamie


Nathanaëlle ouvre le journal d’Élise Jugan, sa grand-mère. Le première date est le 14
juillet 1943 et le dernier date le 26 décembre 1943. Mamie raconte dans le
journal de la faim pendant la deuxième guerre mondiale et de sa colère des
Boches qui ont occupé la France. Le journal parle aussi de l’amour entre Mamie
et Virgile, comment ils se sont connus, de leur premier rendez-vous et comment
Virgile a disparu subitement. Du 22 au 26 décembre les pages sont blanches. Le 26
décembre, Mamie a écrit: « Je vais épouser René. »
Nathanaëlle veut savoir, ce qui s’est passé entre le 22 et le 26 décembre.
Est-ce que Virgile est parti ou est-ce qu’il est mort? Elle est choquée. C’est la
grande histoire d’amour entre Pilou et Mamie?

Simone
Zut, elle a raté le bus de 16 heures et demie. Tout à coup, Danièle appelle. Sa mère veut parler
avec Nathanaëlle. Simone dit que toutes le filles étaient amoureuses de Virgile, mais il ne
regardait qu’Élise. Elle dit aussi que Virgile a fait sauter le dépôt de munitions des Allemands.
Ensuite les Boches ont tué 10 personnes dans le village. C’est comme ça le mari de la voisine
de Nathanaëlle est mort. Elle ne sait pas où Virgile est maintenant. Mais Simone dit que la
mère de Virgile est dans la maison de retraite du village.

Les filles de Virgile


A la maison. Nathanaëlle relit les passages où Mamie parle de Virgile. Tout à coup, elle voit
qu’elle a sauté les pages du 11 au 15 décembre. Là, mamie écrit qu’elle attend un enfant de
Virgile. Le journal raconte aussi que Virgile était très heureux et qu’il voulait parler avec les
parents d’Élise pour lui demander sa main. Nathanaëlle est choquée. Son père est le
fils de Mamie et Virgile et pas de Pilou.

Les photos
Maintenant Nathanaëlle comprend. Toute l’histoire est dans ces deux photos, qu’elle
a trouvé au grenier: Pilou aime Élise qui aime Virgile.
La visite chez Mme Delhaye découvre un autre secret. Mme Delahaye lui montre
une photo où il y a son mari et Pilou, en uni forme de milicien. Nathanaëlle est choquée. Tout
à coup, elle réalise que cette dame est son arrière-grand-mère.

Une histoire terrible


Un jour après, Nathanaëlle va encore une fois à la maison de retraite. Mme Delahaye dit que
des Allemands ont tué Virgile le 17 décembre 1943. Élise l’ a su. Quelques jours plus tard elle
s’est mariée avec René, qui savait qu’elle attendait un enfant de Virgile.

L‘Allemand
Quand Nathanaëlle veut quitter la maison au volets bleus, un homme
arrive, qui veut parler avec Élise Jugan. Nathanaëlle dit que ses grands-parents sont morts.
L’homme dit qu’il est un Allemand, qui était pendant la seconde guerre mondiale à Saint-
Léonard. Il a torturé Virgile et il a trouvé une photo d’une femme dans la poche de Virgile.
Mais maintenant, il le regratte. A l’arrière de la photo il est écrit « Élise Jugan, Saint- Jean ».
Il lui a téléphoné le soir du Noël, parce qu’il a voulu lui dire le nom de celui qui a dénoncé
Virgile. Mais quand il a dit le nom Blestin, Élise a raccroché.
Quand l’homme est parti, Nathanaëlle vomit, elle est très choquée. Maintenant
elle comprend toute l’histoire: A Noël le téléphone a sonné. Quand Mamie a entendu le nom
Blestin, elle a raccroché et elle a crié, ce cri terrible. Elle est allée jusqu’au ruisseau. Là, elle
est tombée, la tête contre une pierre. Son visage est restée dans l’eau du ruisseau. Pilou a
trouvé Élise, qui est morte. Il dit « Pardonne-moi » et il a entouré ses épaules de son bras et a
mis son visage dans l’eau. Nathanaëlle déchire les pages du journal de Mamie et elle jette les
morceaux dans l’eau du ruisseau. Elle sait, qu’elle ne va jamais parler avec quelqu’un de son
secret. Elle va prendre le bus à seize heures.