Vous êtes sur la page 1sur 27

ts Nephilims

uesday, March 23 @ 14:56:26 EST par Alex

les Nephilims ? Le cœur même de ce sujet se trouve dans les anciens écrits concernant les Nephilims et leur progéniture - ce qu’ils étaient
, ce qu’ils ont fait, où ils sont aujourd’hui, ce qu’est leur agenda, etc. Plus de vingt années de recherche m’ont conduit à cette conclusion. Ces écrits,
uvé par les CITATIONS du livre d’Enoch dans le livre de Jude [Apocalypse en rend témoignage] à l’instar des mentions actuelles des Nephilims,
ms (Anunna/Anunnaki), des Rephaïms et des Rapha dans l’Ancien Testament original, ainsi que d’autres, venaient de la lignée des aïeux des

POSITION HEBREUE TRADITIONNELLE du terme « rapha » - qui signifie de façon interchangeable « irrévocablement mort »; « esprits mauvais »;
» et « géants » - C’est qu’ils sont les esprits de la progéniture des Nephilims semi-angéliques, tuée dans le grand cataclysme du déluge. Ceci n’est
ble; c’est une vérité connue de Christ et de Ses disciples. Voilà pourquoi ils ont cité le livre d’Enoch.

ons leur histoire également dans les livres de Jasher, des Jubilés et dans le récent rouleau de la Mer Morte : Le Livre des Géants. Les anges ont un corps
endre des formes variées (Satan se déguise en « ange de lumière », etc.). Deux révoltes angéliques ont eu lieu. La première et la plus connue est celle de
source de ce que Paul appelle, au sixième chapitre d’Éphésiens, « les puissances spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes. » Ainsi, Jésus app
des puissances de l’air. »

hercheurs d’OVNI. La seconde révolte s’est déroulée beaucoup plus tard et elle est bien connue de la tradition ésotérique hébreue. En réalité, une grande
aissance est toujours intacte dans la tradition hébreue. Plusieurs livres qui étaient au départ dans la Bible - les livres d’ Enoch, Jasher, Jubilés, etc. - contie
oire des anges déchus qui se sont rebellés pour s’accoupler avec des femmes humaines. Ces êtres s’appelaient les NEPHILIMS, littéralement « ceux qui s
tombés ».

u de la Mer Morte récemment découvert et traduit, Le Livre des Géants, raconte également cette histoire d’une manière très détaillée. Avant de questionner
non canoniques mentionnés, rappelez-vous que non seulement ils faisaient partie de l’Ancien Testament original mais que plusieurs d’entre eux - particuliè
och - étaient cités par les apôtres dans le Nouveau Testament. Des citations du livre d’Enoch se trouvent dans les livres de Jude, l’Apocalypse et à maints a
e livre d’Enoch date d’environ 300 ans avant Jésus-Christ. Dans l’Ancien Testament, Genèse déclare que « les fils de Dieu virent que les filles des homme
s les prirent pour femmes. » Le résultat de ces unions impies, non approuvées, fut « les hommes puissants, de renom. » La traduction réelle de ce passage
t : « Les Nephilims sont venus et ont pris des femmes humaines pour eux-mêmes, autant qu’ils en ont voulues. Leurs enfants étaient les Nephilims des tem
s géants. »

de Jasher, Enoch et d’autres contiennent l’histoire complète de ce qui s’est passé dans le monde antédiluvien. Les anges Nephilims se sont élevés en « die
sirant être adorés, et leurs fils génétiquement monstrueux, hybrides, en tant que « semi-dieux » régnant sur le reste de l’humanité. Cette progéniture s’app
les Nephilims et ils étaient des géants cannibales, des brutes cruelles et occultes qui traitaient les êtres ordinaires avec mépris. À l’origine, ils étaient 300 «
s » au-dessus de la terre; ils se sont rebellés et sont devenus les Nephilims. Leur dirigeant se nommait Semyaza. Par le biais d’une connaissance angéliqu
, le monde antédiluvien s’est fait corrompre.

Enoch mentionne que les Nephilims et leurs enfants « ont péché contre toute chair », créant des créatures HYBRIDES, qui étaient en partie humaines, en p
n partie ailées. Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Les 300 « Surveillants », dont la tâche était à l’origine de PROTÉGER l’humanité et la terre, étaien
dépravés. Ils ont enseigné à l’humanité les arts de la sorcellerie, l’enchantement, l’abus de drogue et la guerre. Le bassin génétique de la race humaine en
manière quasi irrévocable. Lorsque vous lisez l’histoire de Noé et de sa famille, vous devez comprendre qu’il a été choisi pour survivre non seulement à ca
son caractère mais aussi parce qu’il « était juste devant Dieu parmi cette génération », contrairement au reste de l’humanité. En d’autres termes, lui et sa f
T PAS SOUILLÉS par la lignée des anges déchus que Dieu avait condamnés à la damnation éternelle. (Dans l’Ancien Testament Hébreu, le terme « rapha
nés »; « les morts éternels »; « les démons »; « les esprits » et « les GÉANTS », i.e. l’esprit de la progéniture des Nephilims).

éluge, lorsque LA MAJEURE PARTIE et non toute la progéniture des Nephilims et des mutations hybrides fut détruite, les 300 « ex-Surveillants » ont été co
de la terre, dans une prison dont ils ne peuvent s’échapper. Il s’agit de ceux dont Paul parle dans Éphésiens 6 comme étant « les princes des ténèbres de c
mprisonnés, ils sont encore TRÈS puissants et peuvent influencer les événements mondiaux, spécialement au moyen de leur progéniture et de leurs créatio
eux, citant directement du livre d’Enoch, lorsqu’il dit : « et qu’Il (Dieu) retient par des chaînes éternelles dans les ténèbres, pour le jugement du grand jour,
as gardé leur puissance, mais qui ont quitté leur propre demeure. » Ceci n’est pas en lien avec Lucifer/Satan et ses anges, « qui font encore la guerre dans
Plus nous nous informons des traditions et de la connaissance ancienne, plus nous réalisons qu’il existe une guerre spirituelle, toutefois physique et galac
ène de tous les mythes, des légendes, des religions et des traditions de notre monde.

ujet très complexe mais l’information est disponible, si vous désirez la trouver…

nt le passage de Genèse 6 :1

d les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes éta
s prirent des femmes d’entre toutes celles qui leur plurent. Et l’Éternel dit : Mon esprit ne contestera point dans l’homme à toujours; dans son égarement il
ours seront de cent vingt ans. Les géants étaient sur la terre, en ce temps-là, et aussi dans la suite, parce que les fils de Dieu venaient vers les filles des h
onnaient des enfants : Ce sont ces hommes puissants qui, dès les temps anciens, furent des gens de renom. Et l’Éternel vit que la malice de l’homme étai
, et que toute l’imagination des pensées de son cœur n’était que mauvaise en tout temps.»

e « et aussi dans la suite », se réfère à une période du temps après le déluge, lorsqu’une forme non spécifiée de Nephilims ou d’anges déchus s’est encor
aux femmes humaines. Cependant, il ne s’agit pas des mêmes Nephilims antédiluviens puisqu’ils sont emprisonnés. Le résultat de ces unions ultérieures
s et les autres « géants » de l’Ancien Testament, tels que mentionnés dans le livre des Nombres et ailleurs : « Et nous y avons vu les géants, enfants d’An
éants; et nous étions à nos yeux comme des sauterelles, et nous l’étions aussi à leurs yeux. » (Nombres 13 :34) « Alors toute l’assemblée éleva la voix, et
ris, et le peuple pleura cette nuit-là. » (Nombres 14 :1)

ms ou les enfants d'Anak, sont des synonymes des mots Anunnaki ou


ls qu'utilisés par Zachariah Sitchin. Il existe une raison précise pour laquelle les Israélites se sont fait ordonner de détruire complètement ces peuples : Ce
it une nouvelle tentative de sabotage de la destinée planifiée pour l’humanité. Le sujet de la technologie, basée sur la connaissance scientifique avancée (
ue un rôle dans tout ceci. Les OVNI, les faisceaux de particules, tous les types de technologie avancée, sont décrits dans l’Ancien et le Nouveau Testamen
qu’une présence physique est requise des deux côtés dans cette bataille incessante et la technologie est nécessaire à son opération dans notre réalité. Le
ons aux prédateurs intrus sont manifestes à divers endroits, particulièrement dans le livre de Zacharie.

ment, un certain pourcentage de cette activité était permis par Dieu parmi ceux qui suivaient les voies des Nephilims [ces derniers s’étaient élevés au rang d
mités]

:1 « Je levai de nouveau les yeux et regardai, et je vis un rouleau qui volait. Et il me dit : Que vois-tu? Et je dis : Je vois un rouleau qui vole, dont la longue
ées et la largeur de dix coudées. Et il me dit : C’est la malédiction qui se répand sur toute la face du pays; car selon elle, tout voleur sera exterminé d’ici, et
r de faux serment sera exterminé d’ici. Je la répandrai, dit l’Éternel des armées; et elle entrera dans la maison du voleur, et dans la maison de celui qui jure
nt par Mon Nom; et elle logera au milieu de leur maison, et la consumera avec son bois et ses pierres. Puis l’ange qui me parlait s’avança dehors, et me dit
garde ce qui sort là. »

anciens, un « rouleau » était une pièce de cuir ou parchemin, étroitement serré. En d’autres termes, il s’agissait ici d’un objet volant cylindrique quelconqu
vec une intention et dans un but. Lorsque nous considérons les aspects « cybernétiques » de plusieurs créatures et entités inconnues - la dureté métalliqu
liques, les yeux lumineux, etc. - il devient évident que nous avons à faire avec une technologie ancienne et avancée, que celle-ci se fond aisément et qu’e
énétique ainsi que la technologie inerte.

és ont été vues chez d’étranges créatures pendant des siècles mais des êtres récents ayant de telles qualités abondent : Mothman, El Chupacabras, les
e/Kelly Goblins, « El Diablito » (un nain violent et très dense) en Argentine ainsi qu’une variété d’autres créatures décrites comme étant plus ou moins inse
de machette, de pelle, de pics, aux collisions de véhicules, aux fusillades et aux munitions de tout genre. Encore une fois, tout cela se rejoint et nous donn
ue d’ensemble. Des traditions similaires existent chez les Hindous Vedas et Puranas, dans la mythologie Norse, Grecque ainsi qu’ailleurs.

s, après plus de vingt ans de recherche, la tradition Judéo-Chrétienne est la mieux qualifiée pour peindre un tableau qui puisse représenter un certain genr
istorique. Le plus ancien langage connu est le Sumer (le Shin’ar biblique). Ur (ultérieurement appelée la Chaldée) était une ville de la région dont Abram (A
aire. Il était le fils d’un prêtre païen. Comment le savons-nous? Par les tablettes cunéiformes trouvées et qui décrivent le départ d’Abram, de la ville de Ur,
ns, ses serviteurs, les membres de sa famille, etc.! Ces tablettes correspondent au récit biblique.

cienne histoire, tradition ou récit écrit qui existe encore aujourd’hui - et qui a été traduit - est l’Épique de Gilgamesh, un demi-dieu mi-humain qui se lamenta
t qui s’en est allé en voyage (en partie sous terre, dans le monde souterrain), en quête de l’immortalité (comme celle de son père). Une observation intéres
vre des Géants » (4Q203, 1Q23, 2Q26, 4Q530-532, 6Q8), un texte Hébreu, plusieurs géants ainsi que leurs pères Nephilims sont nommés. L’un d’entre eu
, celui-là même de la tradition sumérienne, « un homme puissant » qui se lamente sur sa mort imminente et sa damnation : 4Q530 Col. 2 1 concerne la mo
et tous ses compagnons, [et Oh] vous leur avez dit ce que Gilgamesh lui a dit 2 […] et il a été dit […] « au sujet […] le dirigeant a maudit les potentats. » En
ne tablette qui prononce la sentence du déluge aux géants (qui dominaient sur les hommes) : 4Q530 Frag. 2 Le scribe [Enoch…] 2 […] 3 une copie de la se
voyée par [Enoch] […] écrite de la main d’Enoch, le scribe [au nom de Dieu le grand] 5 et le saint à Shemyaza et tous [ses compagnons…] 6 sachez que v
[…] 7 et ce que vous avez fait et ce que vos femmes […] 8 eux et leurs fils et les épouses de [leurs fils…], 9 par votre dérèglement moral sur la terre, et il
la terre crie] 10 et elle se plaint de vous et des agissements de vos enfants […] 11 le mal que vous lui avez fait. […] 12 jusqu’à ce que Raphaël arrive, voic
n [s’en vient, un grand déluge, et il détruira tout ce qui est vivant] 13 et tout ce qui se trouve dans les déserts et dans les mers. Et la signification de ceci […
le mal. Mais maintenant, brisez les liens [qui vous lient au mal…] 15 et priez. Les êtres hybrides mentionnés dans d’autres livres tels qu’ Enoch et Jubilés s
aussi dans Le Livre des Géants : 4Q531 Frag.2 […]ils ont souillé […] 2 […ils ont enfanté] des géants et des monstres […] 3 […] ils ont enfanté, et voici, tou
mpue…] 4 […] avec le sang et par la main de […] 5 [géants] ce qui ne leur a pas suffi et […] 6 […] ils ont cherché à dévorer plusieurs […] 7 […] 8 […] les m
ué.

. 2 Frags. 1-6 2 […] chair […] 3 [tous…] les monstres […] seront […] 4 […] ils se lèveraient […] manquant de réelle connaissance […] parce que […] 5 […]
ompue…] puissants […] 6 […] ils considéraient […] 7 […] venant des anges sur […] 8 […] à la fin, cela périra et mourra […] 9 […] ils ont causé une grande
e…] […ceci n’a pas] suffi à […] ils seront […]

us ancienne tradition humaine écrite que nous connaissions se reflète dans la tradition hébreue des Nephilims et leurs enfants hybrides. La tâche monume
éduire, si possible, où et comment Mothman et d’autres entités anormales s’intègrent dans cette tradition. De plus, il existe une tradition entièrement reliée
que, qui était peuplé d’êtres humanoïdes de tout genre, de même que d’autres créatures étranges. Il pourrait s’agir des mêmes qui sont représentés dans u
rtaines de ces formes, comme survivants et anachronismes, pourraient expliquer des aperçus d’êtres anormaux.

bien pu être l’une de ces races. Elle s’est enfuie au désert, où elle s’est accouplée avec des « démons » souterrains et d’autres créatures, jurant qu’elle e
s « Lilims » s’attaqueraient toujours aux enfants humains et qu’ils séduiraient les êtres humains afin de les amener dans des relations sexuelles produisant
Une fois encore, nous retrouvons un parallèle dans PRESQUE TOUTES les anciennes traditions, des Lamias de la Grèce, aux Huldres et séductrices de la
ie, jusqu’aux Dragon-rois, reines, princes et princesses de la Chine et du Japon.

ott

« Cavernes, chaudrons et créatures secrètes »

ttp://stargods.org/GW_Michael_Mott.htm
NEPHILIM
L'Agartha

Préambule
Voici une tentative personnelle de faire fusionner les deux univers de jeux sur
le surnaturel que je trouve particulièrement passionnants : le Monde des
Ténèbres et Nephilim.

Le Monde des Ténèbres est très diversifié car il se compose de plusieurs jeux
jouables indépendamment : Vampire, Loup-Garou, Mage, Changelin, Wraith et
bientôt Exterminateur et Momies. Mais il manque parfois d'un liant à tous ces
jeux, malgré tous les efforts de White-Wolf. En effet, les cross-over sont
difficiles à réaliser pour le MJ.

Nephilim possède un univers surnaturel et historique remarquablement


construit, mais je trouve une petite lourdeur dans les règles qui nuisent à sa
jouabilité.

J'ai donc essayé de garder le meilleur de ces deux jeux en intégrant Nephilim
dans le Monde des Ténèbres avec les règles de White-Wolf.

Cependant, pour être totalement jouable, il faut posséder les règles du jeu
Nephilim et d'un jeu de la gamme World of Darkness. Cet aide de jeu ne veut
en aucun cas se substituer totalement aux règles de ces deux jeux et cherche à
respecter les droits de leurs auteurs respectifs.
Nephilim : l'Agartha
• Introduction
• Système
• Création du personnage
• Relations avec les autres créatures du Monde des Ténèbres
• Divers

Introduction
Les Nephilims sont des esprits élémentaires déchus : ils sont les descendants
des Kaïms qui peuplaient la terre avant l'apparition de la vie. Chacun est lié à
un élément dominant : Air, Terre, Eau, Feu et Lune. Il existe un autre champ
magique, le Ka de Lune Noire, fut créé par les Sauriens qui dominaient la terre
il y a des millions d'années. Mais les Kaïms vainquirent les Sauriens et
détruisirent la Lune Noire dont les champs magiques se lièrent à ceux de la
Lune. Les Kaïms originels essayèrent de manipuler un septième élément qui
leur était étranger : le Ka Soleil seulement accessible aux humains. Mais les
humains, conduits par Prométhée, un Nephilim renégat, se rebellèrent contre
les Kaïms. Ces derniers furent vaincus par l'Orichalque, un métal venu de
Saturne qui disperse les champs magiques. Leur Pentacle brisé, les Kaïms
furent emprisonnés dans des Stases et durent s'incarner dans des humains pour
survivre. Ils devinrent les Nephilims, les Déchus.

Système
• Les Ka éléments
Les Nephilims tirent leur essence des champs élémentaires. Il y a cinq éléments
auxquels un Nephilim peut recharger son Pentacle : Air, Terre, Eau, Feu et
Lune. Chaque Ka élément peut être capté à partir d'une source naturelle : de la
flamme d'un briquet à la fournaise d'un incendie, par exemple, pour le Ka du
Feu. La taille et la pureté de la source conditionne la quantité de Ka que l'on
peut en tirer.
• Le Pentacle
Le cœur d'un Nephilim est le Pentacle où il stocke son Ka. Le Pentacle est
constitué de cinq branches représentant chacune un Ka élément. Le Pentacle
des joueurs est limité à cinq "puces" par branche. Il existe des points de Ka
permanents et des points de Ka temporaires : les points permanents reflètent le
niveau maximum de Ka pouvant être utilisé par le Nephilim alors que les points
temporaires sont la capacité actuelle. On ne peut jamais avoir le niveau
temporaire supérieur au niveau permanent.
On ne peut dépasser cinq puces par branche.

• La Stase
C'est l'objet qui lie le Nephilim à la réalité. C'est à la fois une prison et un
réceptacle où le Nephilim peut puiser des Ka éléments. Si la Stase d'un
Nephilim est détruite, le Nephilim est définitivement banni de la réalité et se
disperse dans les champs magiques. La Stase est ainsi la faiblesse du Nephilim
car elle permet aussi de le dominer.
Le Nephilim possède un lien magique avec sa Stase et peut à tout moment
connaître sa situation géographique.
La Stase d'un Nephilim peut contenir jusqu'à dix "puces" de Ka éléments au
choix du joueur dans lesquels ils peuvent puiser pour leurs actions magiques.
La Stase se recharge lorsqu'elle est en présence de champs magiques.
C'est aussi le lieu où se retrouve l'esprit du Nephilim si son Simulacre est
détruit. Il ne peut alors s'emparer d'un nouveau corps que si sa Stase est pleine.

• Magie
Les Nephilims pratiquent trois formes de magie : la basse magie ( liée aux Ka
éléments ), la Kabbale ( invocation )et l'alchimie ( poudres, potion et objets
magiques ).

Tant que les Nephilims pratiquent la magie des Ka éléments, ils ne sont pas
soumis comme les Mages au Paradoxe. Lorsque le Nephilim atteint le niveau
maximum de basse magie, il peut par l'entremise de son simulacre manipuler le
Ka Soleil et pratiquer la Vraie Magie. Alors seulement ils peuvent développer
la magie des Sphères mais deviennent soumis au Paradoxe. Le Nephilim peut
acheter les nouvelles Sphères au coût des Orphelins (cf. Mage). L'Agartha est
alors proche pour ces Nephilims.
Création du personnage
• Incarnations
Chacune des incarnations passées d'un Nephilim lui permet de collecter la
Sapience qui le rapprochera de l'Agartha. Mais chaque incarnation fait baisser
le potentiel de Ka que pourra utiliser le personnage. En général, le personnage
aura vécu de une à trois incarnations. Le personnage se compose des
caractéristiques du Simulacre plus celles du Nephilim. Il faut donc créer
séparément ces deux parties.
Pour chaque incarnation, le Nephilim gagne des points en capacités ( 1/1/1
)qui doivent correspondre à l'époque d'incarnation et 1 point d'historique. Bien
sur, il les conserve en changeant de Simulacre.

• Le Ka
Il permet de déterminer les Attributs du Nephilim ( pas de son Simulacre ). Il
faut répartir les points de Ka entre les Attributs qui leur sont associés : Force
/Feu, Dextérité /Eau, Vigueur / Terre, Charisme / Eau, Manipulation / Lune ,
Apparence / Terre, Perception / Air, Intelligence / Air, Astuce / Feu. Par
exemple des points de Ka de Feu se répartiront entre Force et Astuce.
Au début du jeu, le personnage possède dix puces en Ka à répartir. Mais le Ka
diminue de un point pour chaque incarnation passée.
A la création du personnage, on ne peut posséder plus de trois puces par
branche.
Sur la feuille de personnage, on symbolise les Attributs du Nephilim liés à son
Ka par des croix.××××××

• Le Simulacre
Le simulacre ne sert pas que d'enveloppe corporelle au Nephilim. Il permet
également au Nephilim de ne pas être totalement déstabilisé par sa nouvelle
incarnation. En effet les caractéristiques Nephilim s'additionnent à celles du
Simulacre. Attributs : 5/3/1 (+ 1 puce gratuite dans chaque attribut ),
Capacités : 10/7/3, Historique : 5.

• Le Métamorphe
La métamorphose, c'est la nature magique du Nephilim qui transparaît au
travers du corps du Simulacre. Pour chaque point de Ka dans sont Pentacle, le
Nephilim progresse de un point dans une métamorphose ( visage, mains, peau,
odeur et voix ), spécifique à chaque Métamorphe ( cf. Nephilim).
Le Métamorphe représente la somme du Nephilim et de son Simulacre. A ce
stade il reste à répartir les points de Bonus : 15.

Relations avec les autres créatures du


Monde des Ténèbres
• Nephilims et Vampires
Les Vampires sont complètement isolés des champs magiques. Par contre, ils
sont imprégnés de Ka de Lune Noire, ils apparaissent donc comme des tâches
noires en vision-Ka. Ils convertissent le Ka Soleil qu'ils prélèvent dans le sang
des humains en Ka de Lune Noire et c'est ensuite le Ka de Lune Noire qui est
utilisé pour alimenter leurs disciplines.

Les Vampires ressemblent en cela beaucoup aux Selenims. Les Selenims et les
Vampires ont donc un étrange lien de parenté qui pousse certains à dire que
Caïn était un Selenim.

• Nephilims et Changelins
Les Changelins sont des incarnations du Songe. Ils sont en cela très proches des
Onirims qui chevauchent les courants de Ka de Lune.
Les Changelins, comme les Nephilims, s'incarnent dans des humains, mais ils
doivent subir le fardeau de la Banalité. Les Changelins semblent être des
Onirims qui auraient perdu la capacité à capter le Ka directement de la Lune,
comme le font les Onirims. Ils sont obligés de tirer le Glamour ( le nom qu'ils
donnent au Ka de Lune )du rêve des humains, en transformant le Ka Soleil en
Ka de Lune.
Une autre preuve du lien que les Changelins entretiennent avec la Lune, est la
réouverture des portes d'Arcadie ( Ar-Ka-Dia ), par les premiers pas de
l'homme sur la lune.

• Nephilims et Garous
Les Garous sont les enfants de Gaïa et de Luna. Ils sont sensibles au Ka de
Lune ( qui influe sur leurs auspices )et par-là même au Ka de Lune Noire qu'ils
associent au Ver. Il n'y a pas d'animosité particulière entre Garous et
Nephilims, sauf peut être avec les Mokolés ( Lézard-garous ) qu'ils considèrent
comme les descendants des Sauriens. Ces derniers étaient les habitants du
royaume de Mû qui créèrent le Ka de Lune Noire et amenèrent l'avènement du
Ver sur la terre.

• Nephilims et Mages
Les Mages sont le résultat des expérimentations des Nephilims sur les humains
dans leur quête de la maîtrise du Ka Soleil ( le Sentier d'Or ).
Les Kaïms ont éveillé les Mages en leur apprenant à se servir du Ka Soleil (
que les Mages appellent le Prime ) pour plier la réalité à leur volonté. Les
Mages, aidés par Prométhée ( un Nephilim ), se rebellèrent contre leurs maîtres
et causèrent la chute du royaume d'Atlantide et la déchéance des Kaïms.
Les Nephilims n'ont pas de rancœurs envers les Mages des Traditions, mais
contre la Technocratie. En effet ce sont les Mages rebelles d'Atlantide qui
fondèrent les Conventions. Les Arcanes Mineures, ennemies de Nephilims,
peuvent très facilement être confondues avec les Conventions de la
Technocratie.

• Nephilims et Wraiths
Les Nephilims ont très peu d'interaction avec le monde des Ombres. Seuls les
tristes Selenims semblent prendre régulièrement contact avec les Âmes en
peine et même en tirer certaines faveurs. Mais rien n'est plus difficile que de
savoir quels pactes obscurs ils font entre eux.

Divers
• Feuille de Personnage

Retour à l'index
Le Monde des Ténèbres, Vampire : la Mascarade, Werewolf : l'Apocalypse, Mage : l'Ascension, Changelin : le Songe, sont la
propriété de White-Wolf publishing.
Le jeu de rôles Nephilim est la propriété de la société Multisim.

Dernière révision : .
Nephilim
En ces temps là, quand les hommes se multipliaient après qu'Adam eût quitté le Paradis,
les Nephilim marchaient sur la terre...

"La Bible mentionne quatre créatures de feu, qui avaient chacune quatre faces: lion,
aigle, taureau et homme: les Séraphins. Ces Séraphins descendirent du ciel, virent la
beauté des humaines et aimèrent ces femmes. Quatre enfants naquirent de cet amour, ce
furent les Nephilims, des anges déchus, des âmes d'ange enfermées dans un corps
humain. Tourmentés, déformés par leur nature angélique... Dieu envoya alors un des
Séraphins, celui qu'on appelait "le brulant", pour ramener ces âmes et éviter que Satan
de les réclame.
D'après le livre d'Enoch

Nephilim est un jeu de rôles occulte contemporain. Ce qui signifie qu'il se déroule à notre
époque principalement (certaines aventures peuvent aussi avoir lieu durant les époques
d'incarnation des personnages), et que le monde n'est pas tel que nous, humains, le
pensons. La magie, les créatures aux pouvoirs inconnues, le paranormal, les sociétés
secrètes, tout cela existe. Les personnages des joueurs sont des Nephilims, des créatures
magiques déchues qui doivent prendre possession d'un corps humain pour vivre.
Immortels aux pouvoir immenses, ils tentent de trouver l'Agartha, l'illumination suprême
qui refera d'eux des Kaïms, des êtres de magie pure qui n'auront plus besoin de s'incarner
pour vivre.

Au tout début des temps existaient en ce monde des créatures élémentaires


nommées Kaïms. Nés des éthers, ces immortels devinrent rapidement les
Rois du Monde. Ils s'installèrent en Atlantide et asservirent l'humanité.
D'expériences en horreurs, leur règne fut marqué par le Sentier D'or. Le
règne des Kaïms prit fin lorsque l'Atlantide fut détruite par la Chute
d'Orichalka, un météorite composé d'un métal jusque là inconnu, capable de
dissoudre la magie. Blessés aux plus profond de leur être, les Kaïms se
réfugièrent dans le corps d'humains près d'eux. Quelque peu protégé par la
chair et l'énergie de ce simulacre, le Kaïm était toutefois privé de contact
direct avec les champs magiques. Ainsi prisonniers de leurs anciens
esclaves, les Kaïms devinrent Nephilims.

Toutefois, les humains ne restèrent pas impassible face à cette possession


(voir épée). Ils sehttp://spirale.whispers-voices.com forgèrent des armes en
Orichalque et chassèrent les Immortels. C'était la Chute, autant physique
que mentale et spirituelle des Kaïms.

De nos jours, les Nephilims subsistent encore. Toujours esclaves de leurs


simulacres, ils peuvent se réincarner de corps en corps à travers les âges.
Tous ont toutefois été liés à un simple objet lors de leur première
incarnation : leur stase. Cette Stase renferme une partie de leur énergie
vitale. Elle peut leur servir à faciliter l'utilisation des Sciences Occultes,
mais si elle est brisée le Nephilim se dissout dans les champs magiques. De
plus, la stase permet à la conscience du Nephilim de rester dormante des
siècles durant. Arme à double tranchant, elle isole l'immortel de la
progression du monde, tout en lui permettant d'échapper la morne réalité.

Une fois incarné, le Nephilim écrase la personnalité de son simulacre.


Toutefois, ce dernier peut resurgir et reprendre le contrôle du corps si le
Nephilim s'avère incapable de maîtriser une des compétences du simulacre
(maladresse). Ce phénomène est nommé " ombre ".

Lorsque le Nephilim a pleinement contrôle de son simulacre, il essait d'y


imposer sa propre nature magique. Le corps humain se trouve modifié afin
d'accommoder l'Immortel (voir la liste des métamorphes, section
download).

Bien que coupés des champs magiques, les Nephilims peuvent encore les
manipuler aisément. Ils n'ont aucune " réserve " et peuvent utiliser la
Vision-Ka jusqu'à concurrence d'une heure consécutive. La Vision-Ka
permet à l'Immortel d'étudier les champs magiques l'environnant. Lorsqu'il
utilise cette Vision, son corps est prit de tremblement quelques secondes
puis ses yeux se révulsent. Il voit alors le monde illuminé par des rubans de
magie, aux couleurs changeantes et aux courants diversifiés. Cela lui
permet, par exemple, d'identifier si son interlocuteur est un Nephilim (et de
voir quel est son élément principal), un Ar-Kaïm, un Selenim, un Shen ou
un profane. Si l'Immortel étudie longuement son interlocuteur en Vision-Ka
il est en mesure de tout savoir de lui. Toutefois, cela risquerais d'aveugler à
tout jamais son simulacre.

Lorsqu'il est en Vision-Ka, l'Immortel peut parler l'Énochien, la langue des


Kaïms. Tous les immortels peuvent comprendre cette langue. S'il n'est pas
en Vision-Ka, l'Immortel peut seulement parler le Bas-Enochien, une
version bâtardisée de l'Énochien. Tout aussi universelle, elle a toutefois le
désavantage de pouvoir être entendue par les profanes.

Afin de survivre, les Nephilims se sont rassemblés en Arcanes Majeures,


regroupements ésotériques d'Immortel partageant une même vision, un
même but.

La psychologie d'un Nephilim est déterminée par la distibution des éléments


dans son pentachttp://spirale.whispers-voices.comle. Un Éolim (Nephilim
de l'air) n'aura pas la même vision du monde qu'un Onirim (Nephilim de
Lune) ou qu'un Faerim (Nephilim de Terre). Pour une liste exhaustive,
reportez-vous à la liste des métamorphes, disponible dans la section
"download".

L'Histoire invisible
La Genèse

Les particules magiques flottaient dans le néant, puis s'harmonisèrent pour créer le soleil
et les planètes. Chaque planète irradiait d'une énergie magique: le feu de Mars, l'eau de
Mercure, l'air de Jupiter, la terre de Venus et la lune de la Lune. Alliée à celle du Soleil,
la rencontre de ces énergies donna naissance à la Terre, dont la surface est depuis
parcourue par les champs magiques élémentaires. Parfois, les cinq champs magiques se
croisaient, formant un nexus, et de ces nexus jaillit une conscience, un être formé de
magie pure, dont les cinq éléments s'harmonisèrent pour former une unité, le Pentacle.
Ainsi naquirent les premiers Kaïms, et ils appelèrent leur substance le Ka. Dans chaque
Kaïm se trouvait un Ka-élément principal, dont la proportion était plus grande que celle
des autres. Ce Ka-élément principal déterminait la nature du Kaïm : Pyrim (feu), Eolim
(air), Hydrim (eau) Faerim (terre) ou Onirim (lune).

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Mais les Kaïms n'étaient pas les premières créatures sur Terre à maitriser le Ka. Les
Sauriens, de gigantesques reptiles, manipulèrent le Ka-Lune pour créer leur civilisation,
puis créèrent une autre lune, la Lune Noire, qui absorbait et détruisait les autres champs
magiques. Les Kaïms venaient à peine de naître que déjà ils étaient menacés d'extinction.
Ils apprirent dans l'urgence à manipuler les champs magiques, et livrèrent bataille aux
Sauriens, qui furent vaincus. La Lune Noire ne fut pas pour autant complètement détruite
et continua d'imprégner les autres champs magiques. Elle est depuis très difficile à
discerner, car elle se mèle aux champs magiques de Lune, dont elle est très proche.

L'Atlantide, le Sentier d'Or et la Chûte

Puis vint l'époque de l'Atlantide : les Kaïms regroupèrent sur ce continent mythique de
nombreux humains, afin de les observer. En effet, ceux-ci possédaient un unique Ka-
élément, mais que le Pentacle des Kaïms n'intégrait pas : le Ka-Soleil. Le but des Kaïms
était de combler ce vide. Tel était le Sentier d'Or. Les Kaïms se servaient d'eux comme de
cobayes. Mais Prométhée, un Kaïm qui pensait que cela n'était pas la bonne voie,
enseigna la magie aux humains. Quand une météorite provenant de Saturne s'écrasa sur
Terre, elle permit l'émergence d'un nouveau champ magique, l'orichalque, ayant la faculté
de détruire les autres champs magiques, excepté la Lune Noire et le Soleil. Les humains
forgèrent alors des armes d'orichalque grâce aux connaissances que Prométhée leur avait
enseignées, et ils chassèrent les Kaïms, les blessant dans leur essence même. Les êtres
magiques perdirent alors leur statut de Kaïms et devinrent des Nephilims, des créatures
malhabiles, vulnérables, obligées de s'incarner dans des corps humains, les simulacres,
pour survivre et ne pas être dispersés dans les champs magiques.

La stase

Les humains profitèrent encore des enseignements de Prométhée pour créer les stases.
Ces prisons sont destinées à contenir le pentacle mutilé par l'orichalque des Nephilim. A
cause d'elle, un Nephilim peut rester emprisonné pendant des siècles. Mais elle peut aussi
emmagasiner l'énergie des champs magiques,et une fois pleine, le Nephilim qu'elle
contient est libéré de la stase et peut tenter de prendre possession d'un humain. Le
Nephilim peut également se servir de cette énergie pour utiliser la magie plus
efficacement, mais si la stase est vide, elle attirera en elle le Pentacle du Nephilim qui
sera de nouveau emprisonné. Entre les mains de son propriétaire, une stase peut être un
aide précieuse, mais s'il arrivait que les sociétés secrètes s'en emparent, elles pourraient
l'utiliser pour user de la magie du Nephilim qui y est enfermé.

Les Selenims

Après la Chute, les Nephilims furent traqués par les humains, contre qui ils ne pouvaient
lutter. L'orichalque les détruisait par simple contact, et leur nouvelles forme les
handicapait d'un point de vue magique, de telle sorte qu'ils ne pouvaient que difficilement
se défendre. Certains Onirims se souvinrent alors de la Lune Noire, et se tournèrent vers
elle. De par la dominance de la Lune dans leur essence, ils étaient proche de la Lune
Noire. Ils sacrifièrent leur Pentacle, et remplacèrent leur cinq Ka-éléments par un noyau
de Lune Noire. Ils devinrent des Selenims, cousins maudits des Nephilims, et purent ainsi
combattre les hommes armés d'orichalque. Le sacrifice qu'ils firent est immense, mais les
Nephilims oublièrent qu'ils leur devaient la vie, et furent dégoutés par la nouvelle
apparence de ceux qu'on nomme les Maudits.

Et depuis...

Depuis cette époque, les Nephilims sont libérés de leur prison magique au hasard d'un
nexus suffisemment proche de la stase pour la remplire de Ka-éléments, ou parce qu'un
de leurs frères, ayant retrouvé la stase, l'emmène jusqu'à un nexus pour cela. Depuis cette
époque, ils réapprennent à vivre dans leur condition de Nephilim, ils réapprennent à user
de magie, à invoquer des créatures d'autres mondes, à créer des poudres alchimiques... Ils
cherchent à retrouver leur état de Kaïm, sans trop savoir comment. Les voies sont
nombreuses, et toutes sont ardues. Les descendants des humains initiés par Prométhée ont
formés différentes sociétés secrètes qui luttent contre eux, que ce soit pour s'approprier
leur magie ou la détruire. Les voies que choisissent les Nephilims les ammènent parfois à
se combattre entre eux, ou contre leurs frères Selenims. Le chemin de l'Agartha est pavé
d'embuches. Mais ils ne sont pas seuls. Les Arcanes Majeurs, chacun représenté par une
des vingt-deux lames du tarot, veillent, et les Nephilims adoptés par un Arcane peuvent
compter sur son aide, en échange de la leur. Les gitans, éternels alliés des Déchus depuis
l'Egypte antique, les occultistes amateurs qui ne se doutent pas de leur nature véritable,
les membres des sociétés secrètes habillement manipulés, peuvent être utiles aux
Nephilims dans leur quête de Sapience.

Incarnations
Qui suis-je

Kal Su est un Eolim, un Ange pour être précis. Les traits les plus marquants de son
métamorphe sont ses cheveux blonds et sa voix musicale et douce. Son simulacre actuel
est une artiste new-age du nom de Sandrine Lukas, habitant Paris.

Le commencement

La vie sur Terre n'en était qu'à ses balbutiements quand sont apparus les Sauriens. Ils
dominèrent le monde, adorèrent la Lune et firent le project de construire la Lune Noire,
qui devait devenir le seul Ka-élément... Du moins était-ce là leur plan. Cette époque vit
également la naissance des premiers Kaïms, au hasard des Nexus, ces croisements des
cinq champs magique : la Lune, la Terre, l'Eau, le Feu, l'Air. En ces temps immémoriaux,
les Nexus étaient fréquents et puissants, les champs magiques n'étaient pas affaiblis pas
l'orichalque. Ainsi naquirent les Kaïms, et ils virent le projet des Sauriens. Pour eux, cela
était inacceptable, et j'étais parmi eux, je partageais cet avis, moi l'Ange né au milieu
d'une tempête. Alors nous partîmes en quête de Sapience, nous fîmes nos premières
manipulations des champs de magie, nous modelions les Ka-éléments. Et quand le
moment vint, nous passâmes à l'action. Les Sauriens n'avaient rien soupçonné, trop
obnubilés par leur réalisation. Ils furent vaincus, et la Lune Noire, si elle ne fut jamais
achevée, vit ses fragments se disperser sur le monde et se cacher au milieu des champs de
Lune auxquels ils ressemblaient tant. Ainsi, je fis mes premiers pas dans ce monde et
j'étais un guerrier, un Ange destructeur pour les Sauriens...

Le sommet et le fond

L'Atlantide... Nous étions les plus puissantes créatures de ce monde, c'était l'âge d'or. Le
temps des guerres était terminé, nous prospérions sur la voie du Sentier d'Or, qui devait
nous amener à intégrer le Ka-Soleil, cet élément que seuls les humains possédaient. La
quête du savoir avait remplacé dans mon Pentacle le désir du combat. Et puis vint
l'orichalque ; déchirant les cieux et les champs magiques de l'Air, pliant rien qu'en
approchant de la Terre tous les Kaïms de douleur, la météorite s'écrasa sur ce monde que
nous croyions dominer. Et les hommes, que nous avions traités comme des escalves, des
rats de laboratoire, se levèrent, prirent les armes contre nous, et aidés par Prométhée,
nous enfermèrent dans les stases. Ils brandirent des épées d'orichalques, et se rebellèrent
contre leurs maîtres... Mon Pentacle fut dévoré par le noir métal, mon corps de Kaïm
anéanti, et je connus la solitude infinie de la stase...

En Irlande s'établirent de nombreux Nephilims, on les appela les Thuata de Danann

Prisonnier depuis si longtemps, je ne pensais pas revoir un champ de Ka un jour... Et


pourtant, ce monde que je croyais mort durant mon trop long sommeil était encore
capable de générer des Nexus. L'un d'eux remplit ma stase de son énergie, et je me sentis
la force de quitter ma prison. Kaïm je n'étais plus, et je le savais. Il me fallait un hôte
pour survivre, l'un de mes bourreaux. Cette idée faisait trembler mon Pentacle, mais je
n'avais pas le choix. Le Nexus avait attiré des nomades, comme s'ils avaient senti sa
présence. En ces temps reculés, les hommes percevaient encore vaguement les
bouleversements de Ka, mais aujourd'hui... Quoiqu'il en soit, je trouvais là un choix de
simulacre des plus vaste. Du moins le croyais-je... Les champs magiques étaient encore
pervertis par l'orichalque, et s'y mouvoire était des plus épuisant. Je dus me résoudre à
prendre le premier humain pour simulacre, de peur de ne jamais pouvoir vaincre sa
volonté, ou de rester là à flotter pour l'éternité. Mais la difficulté que j'avais à m'adapter à
ce nouvel environnement, et les soupçons des membres de la tribu à l'égard de mon
simulacre, dont je peinais à imiter l'attitude, tout cela me décida à quitter ces nomades. Le
barde dont j'avais pris le corps se fit donc ermite pour un temps. Un temps de retraite,
d'introspection, d'essais. Je voulais retrouver ma maîtrise des champs magiques,
réapprendre à les manipuler, adapter ma nouvelle condition à cette pratique que j'avais
maîtrisée jadis, la magie. Comme à la veille du combat contre les Sauriens, j'apprenais. Je
ne savais pas encore si c'était cette fois-ci pour me battre encore, mais je voulais être
prêt.
Cependant, j'étais aussi curieux de voir comment les hommes avaient évolué depuis
l'époque de l'Atlantide, ce qu'ils avaient accompli seuls et libres, et aussi ce qu'il était
advenu de mes frères. Je quittai donc ma longue retraite pour marcher parmi les hommes.
J'avais appris ce que j'avais pu de mon simulacre et je passai pour un barde tout à fait
acceptable. De plus, chargé de raconter les histoires passées et les légendes, le barde
possédais des connaissances des plus intéressantes d'un point de vue occulte. Je déchiffrai
ces légendes, devinant où la magie ou les miens étaient intervenus par le passé. Je
voyageai beaucoup à cette époque, avide de nouvelles de mes frères. Je me rendis
finalrment en Erin la Verte, suivant des rumeurs et des légendes, et découvrai des champs
magiques à la puissance insoupçonnée et les Thuata de Danann. Je m'installai parmi mes
frères qui vivaient en harmonie avec des humains et des Selenims. Mais tous ces voyages
avaient fatigué le corps vieillissant que j'habitais, et je ne pouvais partager mon
immortalité avec lui. Après deux années passées en Irlande, je dus me choisir un nouveau
simulacre. Puisque cette fois, je n'étais pas tributaire du hasard, je jetai mon dévolu sur
celui parmi les homme qui était le plus instruit : le druide.

Je rejoignis Sephri, une salamandre avec qui je m'étais lié d'amitié, et d'autres Nephilim,
et nous mîmes ensemble un terme à la création de l'alphabet oghamique. Puis, tous
ensemble, nous participâmes à l'enseignement des humains. L'ignorance dans laquelle
nous les avions laissés pendant le Sentier d'Or était pour moi une des causes de notre
échec et de leur révolte. Mais il s'agissait d'être prudent pour ne pas commettre les mêmes
erreurs que Prométhée et armer de futurs adversaires. Cet enseignement que je dispensais
aux humains m'apprit également beaucoup, à la fois à leur contact, mais aussi à celui des
autres Déchus qui peuplaient Erin et de nos frères maudits, les Selenims. Mais des
tensions apparaissèrent, au fil du temps, certains Nephilim ayant tendance à oublier le
sacrifice consenti par les Selenims pour nous sauver tous et combattre les porteurs
d'orichalque, ne voyant en eux que la perversion que représentait à leurs yeux la Lune
Noire.

Les années passèrent, et mon simulacre était un vieillard quand toutes ces tensions
accumulées provoquèrent la première bataille de Mag Tured. Je suivais quelques uns des
rares Nephilims qui voulaient tenter de raisonner nos frères qui voulaient chasser les
Selenims, mais la peur, l'incompréhension face à leur nature, le dégout inspiré par la
Lune Noire, leur conviction d'être supérieurs aux Maudits étaient trop forts, et ils avaient
le nombre avec eux; nous n'étions qu'une poignée à vouloir l'harmonie et la paix. Tandis
que les Selenims fuyaient vers le nord en maudissant les Nephilims, mes compagnons et
moi partions vers le sud. J'avais pris soin de cacher ma stase et un bracelet d'argent, un
focus, cadeau de Sephri lorsque nous vivions encore en paix. La Magie était encore un
mystère pour nombre des nôtre, mais elle existait encore et certains de nos frères la
maitrisaient. Par ailleurs, de nombreux objets magiques datant de l'époque de l'Atlantide
étaient en possession des Nephilims, tous n'étaient pas tombés dans les mains des
disciples de Prométhée. Ce focus contenait, outre le sort plutôt simple de dialogue
végétal, idéal pour retrouver un frère en ces temps troublés, celui de la gravure spirituelle,
le meilleur moyen de conserver de grandes quantités de Sapience sans avoir pour cela des
centaines de tablettes d'argile à transporter. Sephri connaissant si bien mes goûts pour la
connaissance... Malheureusement, le grand âge du druide eut raison de lui et je réintégrais
ma stase que j'utilisais souvent à cette époque, pensant avoir le temps et les Plexus à
disposition pour la recharger. Mon simulacre rendis l'âme avant que j'aie pu révéler à
mon ami la cachette de ma stase.

Les Arthuriades

Ma stase fut retrouvée par une enchanteresse, ainsi que le collier d'argent, par hasard
alors qu'elle passait la nuit dans la grotte où je les avais cachée des siècles auparavant.
Elle emporta mes seules possessions, que l'érosion et le temps avaient rendus facilement
trouvables, et poursuivit sa route vers la Bretagne. Quelques mois après son arrivée, la
faveur d'un Plexus d'Air remplit ma stase de l'élément qui lui manquait et me libera, me
permettant de faire de cette femme mon nouveau simulacre. La chance était avec moi, car
elle avait des contacts avec le Culte du Dragon, ce qui me permit d'entrer en contact avec
d'autres Nephilims. Leur vision de la vie, en accord avec l'héritage magique de la terre de
Bretagne, me plut, et je décidai de les rejoindre. Au milieu de mon initiation, je reçus le
tatouage du croissant de lune bleu, marque indélébile à la fois sur mon pentacle et sur le
front de mon simulacre d'alors et sur celui de tous les suivants. Au terme de cette
initiation, on m'apprit à faire ce genre de tatouage, ainsi que le sort permettant de
controler un effet-dragon. J'étais à l'époque encore loin de pouvoir lancer ces sorts, car je
faisais mes premiers pas dans la haute-magie.

Tout se passait pour le mieux, quand Merlin, le Prince de la Force, et tout son Arcane
avec lui, se mit en travers du chemin du Culte, qui s'apprétait à purifier l'île de la présence
romaine en une croisade vengeresse. Merlin prôna l'ordre et la sauvegarde des trésors de
Bretagne et révéla ses projets concernant la future ascension au pouvoir d'Arthur. Tandis
qu'une partie des prêtresses du Dragon prônait l'alliance avec Merlin, une autre s'opposait
radicalement à ses projets. Le Culte était irrémédiablement divisé, et je décidai pour ma
part de suivre Nimue, la Dame du Lac, dans son alliance avec le grand enchanteur. Je ne
voulais pas entrer en conflict avec d'autres Nephilim, mais je me rendis vite compte que
mon souhait était fortement compromis. Les années qui suivirent furent une tragédie pour
les membres du Culte : meurtres, espionnage, règlements de compte... L'assassinat de
Nimue quelques années après le sacre d'Arthur poussa les Dames du Lac au retrait dans
leur sanctuaire d'Avallon, tandis que Morgane et le reste du Culte redoublait d'effort pour
se débarrasser du Pendragon. Je restai pour ma part à la cour du roi, et fus adopté par
l'Arcane de la Force. Je me lassai pourtant rapidement des combats, et quand mon
enchanteresse arriva au terme de son existance, je choisis pour simulacre un moine
suivant la doctrine de Pélage. Je me consacrai alors à l'étude, que j'avais délaissée depuis
trop longtemps et suivai quelques recherches pour mon Arcane.

L'époque Victorienne

Ma seule incarnation en ce siècle, je la dus à Sephri, qui avait retrouvé ma stase. Mon
simulacre était un poète maudit londonien, ce qui me causa certains désagréments liés à
mes cycles basaltiques. Je suis en effet très lié aux manifestations de mon élément
principal, l'Air, sans doute à cause du fait que j'étais l'un des premiers Kaïms à être né, et
que j'avais combattu les Sauriens. Les enquêtes que j'avais faites auprès de mes frères
tendaient à cette conclusion : les seuls Nephilims à ressentir des effets basaltiques sonz
ceux qui ont connu cette époque lointaine où la Lune Noire avait failli remplacer tous les
Ka-éléments. Quoiqu'il en soit, je ressent aussi un effet basaltique négatif, une sorte de
blessure, de démangeaison dans mon Pentacle, lorsque je suis en présence de
manifestations des éléments les plus opposés à l'Air, c'est-à-dire la Lune et la Terre. Et les
poèmes font partie de ces manifestations lunaires. J'y avais déjà été confronté lors de mon
incarnation aux Thuata de Danann en tant que barde, et je décidai de mettre à profit cette
nouvelle incarnation pour étudier le phénomène en profondeur. Je voulais comprendre le
fonctionnement magique et élémentaire du processus, pour pouvoir modifier la réaction
basaltique, l'augmenter ou la diminuer, dans un sens ou dans l'autre. Peut-être une
extrème sensibilité à l'envirronnement pouvait en améliorer la compréhension ? Il y avait
peut-être même là un chemin vers l'Agartha. De plus, qu'est-ce qui provoquait en fait cet
effet ? Pas les Ka-éléments, car ils faisaient partie de notre Pentacle à tous, ni les courants
de Ka que je pouvais manipuler en magie.

Plongé dans mes recherches, je négligeai rapidement mes contacts avec l'Arcane XI, qui
avait été fortement remodelé depuis que Ganesha avait remplacé Merlin en tant que
Prince. Aux Compagnies s''était superposée une autre organisation, le Quadrivium,
beaucoup plus hiérarchisé que ne l'étaient les Compagnies pendant les arthuriades. Pour
être resté en stase si longtemps, je me sentais devenu étranger à ce nouvel ordre, même si
les deux structures existaient en parallèle. Je nouai par contre de nouveaux contacts avec
des membres d'un autre Arcane qui travaillait depuis longtemps avec la Force,
spécialement en ce qui concernait le phénomène du khaïba. Il s'agissait bien sûr de la
Tempérence, la XIVème lame du Tarot. Mis à part ces nouvelles rencontres, je ne sortais
presque plus à cette époque, cloîtré chez moi pour des recherches, où enfermé des nuits
entières dans des bibliothèques. Cette quête me passionnait à un point que j'en oubliai les
contraintes liées à mon simulacre qui finit par tomber malade en réponse au traitement
que je lui faisais subir.

Je fus forcé de stopper momentanément mes recherches, et Sephri, qui s'inquiétait à l'idée
de ne voir refaire les mêmes erreurs une fois rétabli, décida de me changer les idées. Il
m'emmena ainsi à une séance de spiritisme. Ce qui pour moi avait commencé comme un
jeu devint en vérité beaucoup plus intéressant que de voir des humains se faire peur en
imaginant des forces qui les dépassaient. Sephri en avait eu l'intuition, ayant lui-même
participé à quelques séances par le passé. Il existait des indices, des analogies troublantes
dans ces « amusements » qui nous poussèrent mon ami et moi à poursuivre nos
investigations. Nous finîmes par entrer au « Club du coeur pur », dirigé par Sir Phillip
Pellnor, qui était en réalité un Sphinx adopté de l'Arcane de l'Amoureux, et qui proposait
d'entrer en contact avec les figures mythiques qui avaient marqué l'histoire de la
Bretagne. C'est ce qui nous avait poussé, Sephri et moi, à participer à une de ses séances,
et quand nous avons observé la scène en vision-ka, et découvert l'identité de Sir Pellnor,
nous avons compris que ce qui se passait dépassait largement le cadre d'une séance de
spiritisme normale. Le sphinx tissait des liens avec un monde de Kabbale nommé Zakaï,
ce qui permettait toutes ces visions d'un passé que j'avais moi-même parcouru. Au
contact de Sir Pellnor, mes connaissances en Kabbale, qui étaient alors très limitées,
purent augmenter de façon significative. Ayant eu la révélation des possibilités de la
Kabbale, je projetai d'alterner expériences spirites et recherches basaltiques. Cela dura un
temps, durant lequel je me rapprochai encore de la Tempérence.

Puis vint la Golden Dawn. Sephri, qui avait été adopté par le Chariot depuis notre
rencontre en Erin, décida de quitter momentanément la ville sur le conseil de son Arcane,
et me conseilla d'en faire autant. Je restai pourtant et travaillai une dernière fois pour la
Force en me renseignant sur cette étrange société. Suivant les consignes de mon Arcane,
je fournis mes information aux Templiers. Que les mortels s'arrangent entre eux! Je
pensais ainsi être à l'abri des combats, et que tous mes frères le seraient aussi. Illusion...
Après une tentative du Temple de déstabiliser la Golden Dawn par un procès public, cette
dernière accomplit un étrange rituel que les Templier tentèrent d'empécher, de même que
les Nephilims. Templiers et Nephilims se retrouvèrent finalement dans des Akashas
torturés et déments pour un ultime affrontement contre les sbires de Crowley, chef de la
Golden Dawn. J'y étais, Ange destructeur armé de mon glaive élémentaire d'air,
pourfendant mes ennemis d'une lame pure, presque invisible, uniquement révélée par un
léger miroitement de l'air. J'envoyai les Kérubims de la Confusion et de l'Exaspération
sur eux, usai de mon croissant de lune bleue pour augmenter mon charisme et les terrifier
encore plus, mais au milieu des combats, une anomalie akashique que je ne peux
expliquer, même aujourd'hui, me projeta violemment dans un autre plan subtil, un jardin
immense et verdoyant baigné d'une quiétude infinie.

Une étrange sérénité m'envahit, et tandis que l'Ange que j'étais planait dans le ciel de ce
jardin magnifique, je décidai de renoncer au combat. Du moins de la manière que le
pratiquait l'Arcane XI. Ce passage si brusque de la frénésie du combat dans un plan
cauchemardesque à cette paix et ce calme m'avait ouvert les yeux ; je n'étais pas l'Ange
sanguinaire que j'avais cru être. Ce fut une véritable révélation. Je retournai dans le
monde des vivants et annonçait mon intention de quitter la Force. Cela n'alla pas sans
heurts, mais comme je me trouvais en bas de l'échelle et que mon adoption datait d'une
époque où l'Arcane était, dans sa structure, assez différente, mon départ ne provoqua pas
trop de remous, d'autant plus que je ne cachai pas mon intention de rejoindre la
Tempérence, ce que je fis quelques mois plus tard. J'abandonnai alors mes recherches
pour me consacrer uniquement à cette Arcane. J'avais appris à tuer, j'apprenais désormais
à écouter et à secourir, sans distinction, Maudits, humains, Déchus. Sephri ne rentra pas à
Londres après cette histoire de la Golden Dawn, et mon action au sein de mon nouvel
Arcane me prit tellement de temps que quand je fus finalement libre d'effectuer des
recherches, les indices et traces qu'il avait laissés derrière lui étaient depuis longtemps
effacés. Supposant une remise en stase, j'effectuer d'autres recherches en ce sens, mais
elles s'avérèrent vaines. Je poursuivis alors mon travail pour l'Arcane XIV et l'esprit de
sacrifice que l'on m'avait inculqué durant mon initiation me fut fatal ; je subis l'effet Jésus
et réintégrai ma stase en tentant de porter secours à un de mes frères.

Aujourd'hui... Ce n'est pas important, c'est demain qui importe...


A nouveau mes yeux se sont ouverts sur le monde après un long sommeil... A nouveau ce
sont des yeux d'être humain... A nouveau je dois faire des efforts pour voir avec ma
vision véritable... Mais cette fois, je ne suis pas nostalgique de mon état de Kaïm. Cette
fois, j'ai un but. Aider mes frères...

Kal Su

Méta-caractéristiques
Car
Symbole Bonus Caractéristique Jet
x 2)
Vision-Ka 123 Nom Kal Su
Ka - Ka 41
(Ka x 3) % Métamorphe Ange
32 Aspect Métamorphose Points
Feu 8 Force 16 effort
%
Tête Cheveux dorés 10
26
Terre 4 Constitution 13 résistance Mains Blanches 5
%
Peau Emplumée 1
44
Air 9 Intelligence 22 idée Odeur Miel 10
%
46 Voix Mélodieuse 15
Eau 7 Dextérité 23 agilité
%
28
Lune 2 Charisme 14 persuasion
%
Sandrine Stase
Simulacre
Lukas
Epoque Victorienne
Force 8
Stylet
Constitution 9
Description finement
Intelligence 13 gravé
Dexterité 16 Feu 25
Charisme 12 Air 30
Ka-Soleil 9 Terre 15
Sexe F Eau 15
Age 30 Lune 15
Niveau Social 10
Opportunité (NS
30 %
x 3) Cycles
Education 13 Basaltiques
Culture du XXe Feu 0
39 %
siècle Air 2
Artiste New- Terre (-2)
Profession
Age
Eau 0
Proches 9
Lune (-2)

Eveils passés
Epoque et Culture
Vécu Sapience Occupations
Lieu (vécu x 3)
Thuata de
9 27 5 Druide & Barde
Danann
Enchanteresse &
Arthuriades 7 21 9
Moine pélagianiste
Mousquetaire &
La fronde 10 30 3
Mendiante
Epoque
5 15 7 Ecrivain maudit
victorienne
Magie Kabbale Alchimie
Basse 55 Oeuvre au 23
111 % Sceaux
Magie % noir %
Haute 0 Oeuvre au 0
48 % Pentacles
Magie % blanc %
Grand 0 Grand 0
0% Clefs
Secret % Oeuvre %
Tortueuse du
Voie labyrinthe Monde - Processus -
schématique

L'Arcane de la Justice
(Par Olivier J et Séb, notre MJ. Cette présentation de l'Arcane découle de l'impossibilité
pour nous de trouver le Codex correspondant. Inutile de crier à l'hérésie si elle ne
correspond pas à la version officielle de l'Arcane ;o))

Définition

Justice: caractère de ce qui est juste, équitable, conforme au droit, à la loi morale ou
religieuse.

La structure de la Justice

Moi, Ezekiel, suis membre de la Justice, avec un certain grade. Ce qu’il faut savoir, c’est
que la Justice se sépare en gros en 3 branches :
1) la branche des enquêteurs
2) la branche des magistrats qui jugent les conflits entre Nephilims
3) la branche des « exécuteurs de sentence « en quelque sorte, le bras arme de la justice,
la branche qui s’occupe un peu de toutes les autres affaires, le réservoir à agents.
Le membre de cette branche est donc encore assez libre, il est appelé pour des missions.
J’appartiens à cette 3e branche.

Les pouvoirs généraux des membres de la Justice


Chaque membre de la justice (de toutes les branches) à partir d’un certain grade a le droit
de prononcer un jugement à l’égard d’un Nephilim, jugement non définitif (l’intéressé
peut recourir et la 2e branche juge définitivement), mais le membre qui rend ce jugement
est souvent appuyé par l’arcane, donc dans bcp de cas ce jugement est confirmé.
Ainsi, dans son jugement, le membre inflige une sanction, la sanction qu’il peut infliger
dépend de son grade.

Les sanctions

La sanction peut être :


· amende, dédommagement
· une protestation, un avis à l’Arcane dont dépend le nephilim
· un avertissement
· une injonction, un ordre qui doit être suivi sous peine de sanction plus grave.
· L’emprisonnement (soit dans une stase ou autre).
· La mort du simulacre.
· Une marque indélébile sur le Ka du Nephilim
· Le changement de personnalité (forcé) du Nephilim (c'est-à-dire changement de son Ka,
ou de ses pensées...)
· En dernier recours, la mort du Nephilim.

Les moyens pour exécuter la sanction

Cela se passe d’abord par la négociation, on essaie d’abord de collaborer avec l’Arcane
dont dépend le Nephilim (un simple avis du comportement reproché a l’Arcane suffit, cet
Arcane se chargeant de "remonter les bretelles" de son membre généralement.
Sinon, le Nephilim se livre de lui même et exécute sa peine.
Si le Nephilim se soustrait à l’exécution de sa peine, la 3e branche agit un peu comme des
chasseurs de prime et ses agents ont pour but d’amener le Nephilim à purger sa peine. Ou
ces agents exécutent la sentence (de mort par ex.)

La légitimité de la Justice

La Justice peut seul agir sur la base de la morale Nephilim, d’un code éthique qui serait
commun à l’ensemble des Nephilims. Elle serait en gros la Gardienne des intérêts
communs des Nephilim, et n’agirait que lorsque des événements graves interviennent,
lorsque le sentiment de justice est violé et que la Justice estime que son intervention est
nécessaire.
Ce qu’il faut savoir, c’est que, sans engagement (s’entend sans contrat) de la part de la
Justice, celle-ci est compétente pour déterminer si elle doit intervenir et si elle le juge
nécessaire ou utile. Demander justice est un privilège que la Justice peut refuser
d’accorder.
Donc la Justice intervient :
- Sur demande :
- Si les arcanes (ou les Nephilim, mais plus rare) passent des traités entre elles (écrits le
plus souvent) et demandent à la Justice de jouer un rôle "d’arbitre". Donc si les Arcanes
ou les Nephilims n’ont pas accepté l’arbitrage de la Justice, celle-ci ne peut intervenir.
Elle interviendra que selon les pouvoirs que les personnes lui ont donnés.
- Dans n’importe quel cas, un Arcane ou un Nephilim peut en appeler à la Justice qui
rendra un avis, mais sans force obligatoire.
- D’elle même :
Si la Justice estime que son intervention est utile, nécessaire pour la cause Nephilim, elle
intervient de son propre chef. Je le répète, la Justice se considère comme le gardien de la
cause Nephilim !

Historique

La Justice ne s’est pas fondé en Arcane tout de suite. Durant les guerres Selenim -
Nephilim, certains Nephilim ont gardé une certaine neutralité et on essayé de comprendre
le pourquoi de cette guerre, et ont essayé de remettre leurs frères ensemble. Il s’agissait
au début d’un esprit humaniste, et ces gens étaient plus des intellectuels. Ces Nephilim
neutres durant ce conflit étaient loués pour leur sagesse, et on leur demandait souvent leur
avis. Ces sages ont eu des disciples, et au fil du temps on se referait à eux, à cause de leur
sagesse et de leur impartialité. En effet ces Nephilim avaient comme principe de réfléchir
avant d’agir, de modérer les ardeurs de leurs frères, bref de jouer les bons samaritains.
Au fil du temps, tout le monde commençait à les accepter comme arbitres vu leurs
sagesse et leur impartialité, et leurs avis étaient généralement écoutés avec attention, si ce
n’est suivi.
Certains de ses "sages" eurent donc l’idée de se constituer en Arcane (et prirent ainsi le
nom d’Arcane de la Justice) pour offrir leurs bons office, et régler leurs différents, par
l’idée d’Akhénaton. Ces sages se dirent que la justice, la bonne collaboration entre les
Nephilim étaient la meilleure voie pour atteindre l’Agartha.
Au fil du temps, les avis furent considérés comme des jugements à force obligatoire, et
qui dit force obligatoire, dit contrainte pour faire respecter ses jugements. Cela fut toléré
par les autres Arcanes, car auparavant leurs avis avaient pratiquement force obligatoire.
De plus, avant la création de l’Arcane, ces sages avaient des contacts avec des Nephilim
"guerriers" qui s’occupaient de protéger les autres Nephilim contre les arcanes mineurs.
Ils veillaient à ce qu’aucun danger n’arrive contre la communauté Nephilim, alors que
souvent les autres Arcanes se chicanaient entre eux et n’avaient plus l’oeil aux aguets
contre les humains.
A la création de l’Arcane, ces Nephilim guerriers en devinrent les soldats et aussi les
exécuteurs des sentences.
A côté de ses soldats et des exécutants, il fallait des veilleurs pour savoir ce que tramait
les arcanes mineurs et d’autres Arcanes majeurs. Ainsi il y a ainsi tout un réseau
d’informateurs, d’agents qui renseignent la Justice sur les éventuelles menaces et qui les
préviennent (un peu comme les Renseignements généraux). Ces agents sont peut être
durant leur tâche de prévention et de surveillance, quelque peu paranoïaques et
inquisiteurs...mais c’est souvent nécessaire pour les besoins de la cause.
S’instituer gardiens de la communauté nephilim est un lourd fardeau qu’il est difficile de
tenir et surtout que l’on doit mériter. En effet, les autres Nephilims acceptent la Justice
car elle a cette réputation d’impartialité et de justice, et la Justice continue d’exister car
les autres Srcanes le veulent bien. Pourtant il est arrivé que certains de ces membres
abusent de leurs pouvoirs et cherchent à prendre le pas sur les autres Nephilims et à faire
en sorte que la Justice soit l’Arcane dominateur.
De plus, la Justice se montre sans pitié pour les Nephilims déviants ; si un Nephilim tue
un autre Nephilim sans raison valable, c’est bien souvent la mort. En effet, pour
empêcher une Vendetta entre arcanes, la Justice doit parfois rendre des
sentences....lourdes, afin que l’Arcane victime ne se sente pas lésé et ne cherche pas
vengeance. Pour se faire respecter, la Justice a aussi du recourir à des mesures parfois
musclées.

La Justice doit savoir se faire accepter par les autres Arcanes, se faire respecter aussi.
Cela suppose un jonglage entre justice, politique, respect, crainte...

Tout ça a bien sûr jeté sur la Justice des sentiments contrastés, et suite à quelques
épisodes malheureux la Justice a ainsi commencé à avoir une réputation douteuse.
Certains la craignent, d’autres la respectent, certains lui font une confiance aveugle...elle
ne laisse personne indifférent.
Pourtant, en règle générale, la Justice est acceptée par les autres Arcanes, et les autres
Arcanes acceptent ainsi que la Justice rendent la justice, ainsi ses sentences et décrets
sont très souvent suivis. En effet, bien que certaines Arcanes "puissantes" se sentent
gênées par la Justice, d’autres Arcanes plus faibles sont tout heureux de trouver en la
Justice protection, tant contre les arcanes mineurs que d’autres Arcanes majeurs.

Politique générale de la Justice

La Justice essaie de ne prendre aucun parti et de servir la cause Nephilim dans son entier.
Elle évite donc d’agir pour des broutilles, et ne recourt à la contrainte que en dernier
recours. Son but est avant tout de permettre à ses frères de vivre harmonieusement entre
eux, la sanction n’intervenant que si un problème ne peut être résolu autrement. Son but
est aussi de prévenir les dangers d’où qu’ils viennent qui pourraient porter atteinte a cette
communauté.

C’est pourquoi, pour se faire accepter et pour avoir la légitimité et la confiance


nécessaires des autres Nephilim, un agent de la Justice se doit d’agir modérément, tout en
sachant se faire respecter. Un agent de la Justice peut donc rendre un jugement (on l’a vu
plus haut), et ceci se justifie du fait qu’il est difficile d’amener un Nephilim devant une
cour de justice. L’arcane de la Justice a confiance en ses membres, et leurs paroles ainsi
que leurs jugements qu’ils rendent sur le terrain ne sont pas pris à la légère par la 2e
branche, et sont généralement confirmés en appel. Un agent selon son grade et un
personnage important, et il est considéré comme tel. L’agent est donc recruté avec soin,
et le grade est décerné avec justification et méticulosité !

Centres d'intérêt liés