Vous êtes sur la page 1sur 44

Premier mouvement : forme sonate sans vraiment de deuxième thème.

Intro puis
thème du malaise de l’âme. Rappel constant de l’idée fixe. Page 10
flute et violon. Représente la rencontre entre BERLIOZ et celle qu’il
aime.
L’idée fixe est jouée et accompagnée selon différents caractère : représente les
différents sentiments de l’amour.

CODA : accords joués religieusement ; le compositeur à cherché du réconfort


dans la religion pour se soigner de son amour.

2ème MOUVEMENT : Le bal.


Le thème de la valse :

Intro : violoncelles et contrebasses thèmes de sept notes => arpèges ascendants


de la harpe. Long crescendo qui précède le rythme trad de la valse : arrivée de
l’auteur dans la salle de BAL ?
Rappel de l’idée fixe par flute et clarinette modifiée selon rythmique de la valse
(imaginons la jeune femme aimée entre dans la salle de bal.)

Puis IDEE FIXE avant la coda par clarinette :


3ème mouvement :
Deux paysans ; cor anglais / hautbois. L’auteur est bien puis ses idées noires lui
reviennent avec l’idée fixe, la pensée de celle qu’il aime revient le hanter.

Inspiré par la symphonie pastorale de Beethoven. Fa Maj.

Reprise de l’idée fixe par hautbois et flûte.

4ème mouvement
2 Timbales couvertes par des chiffons répètent un rythme dans l’introduction
terrifiant.

Thème de la marche descendante : « sombre et farouche » : cf page suivante :


Deuxième thème : exclamation de la foule

Avant coda dans le silence pp (après que la guillotine soit tombée selon Wiki)
Idée fixe (le condamné consacre sa dernière pensée à celle qu’il a tuée) :
Enfin coda en ff = foule ravie.
5ème mouvement :

Le mort se lève de sa tombe. Instruments qui jouent ensemble et créent de


nouveaux timbres. Idée fixe reprise et déformée par clarinette en mib.

DIES IRAE : parodie d’épouvante


Dans ce mouvement Berlioz utilise le mode de jeu col legno : les violons jouent
avec le bois de l’archet …

Final : le soleil se lève l’auteur se réveille.