Vous êtes sur la page 1sur 99

Royaume du Maroc

Chambre de Commerce d’Industrie


et de Services d’Oujda
Monographie de la Région Orientale

Monographie
de la Région Orientale
2007

2007
SOMMAIRE
Titre Page
Section I : Présentation générale de la région orientale 1
Chapitre 1 : Le Potentiel de Développement Economique de la région 2
orientale
1-Une situation géographique stratégique 2
2-Potentialités naturelles variables : 2
3- Un Climat du méditerranéen au continental 6
4- Un découpage administratif en adaptation permanente 6
6- Une bonne Gouvernance 8
7- Un patrimoine historique et culturel, riche et varié 8
8- Un Enseignement supérieur de haut niveau 9
9- des services de proximités 9
10- Infrastructures économiques prometteuses 9
Section II : Les filières porteuses de l’économie régionale 17
Chapitre I : Le Tourisme : Un secteur Porteur tourné vers l’avenir 17
A- Le méga complexe méditerranéen à Saïdia/ plan Azur 17
B- Le tourisme de niche : train du désert /autres produits de niche 20
C) Plan Mada’In: Le PDRT de l’Oriental (programme de développement 22
régional du tourisme)
Chapitre 2 : Le secteur des Technologies de l’Information et de 23
Communication & l’offshoring « Un Techno Park de l’Oriental »
Chapitre 3 : Habitat et logement (BTP) 24
Chapitre 4 : Logistique et transport 24
Chapitre 5 : le secteur de la formation 24
Chapitre 6 : L’Industrie Agro-alimentaire 25
Chapitre 7 : Banque de Projets 26
Section III : Les Perspectives et Priorités du développement de l’Oriental 29
Chapitre 1 : L’amélioration des Infrastructures de Transport et des Echanges 30
1- Perspectives 30
2- Priorités 31
3- L’état actuel du secteur du transport des voyageurs 32
A- Taux de la capacité offerte annuellement par provinces et préfecture 32
B- Taux annuel du nombre des voyageurs par provinces et préfecture. 32
C -Total des passagers par voie Ferrée, terrestre, Maritime, et Aérienne (réf. 32
Année 2006).
D- Comparaison de la capacité des équipements avec le nombre total des 33
voyageurs par voie Ferrée, terrestre et aérienne (Réf. 2006)
Chapitre 2 :L’Amélioration des services de proximité 34
1-Perspectives 34
2- Priorités : 34
Chapitre 3 : La qualification des ressources humaines 36
1- Perspectives 36
2- Priorités 37
Chapitre 4 : La qualification des villes de l’Oriental 39
Chapitre 5 : La mise à niveau du monde rural 40
Titre Page
Section 4 Les Chiffres clés de la région Orientale 41
Chapitre 1 : La Population 41
Chapitre 2 : L’Agriculture 42
1- Zone d’action de l’ORMVAM 42
2- Zone d’action de la DPA (Direction Provinciale d’Agriculture d’Oujda) 44
3- Zone d’action de la DPA (Direction Provinciale d’Agriculture de Nador) 46
4- Zone d’action de la DPA (Direction Provinciale d’Agriculture de Figuig) 46
Chapitre 3 : L’Industrie 47
Chapitre 4 : Le Tourisme 48
A- Capacité d’hébergement touristique dans la région orientale 48
B- Répartition des arrivées et des nuitées par préfecture et provinces en en 48
2006 (Hôtels classés)
C- Les Etablissements touristiques : 48
Chapitre 5 : Le Secteur Forestier 51
A- Etat actuel du secteur forestier dans la région de l’oriental 51
B- Constitution des forêts en Hectare. 51
Chapitre 6 : Le réseau Routier 52
A- Le réseau Routier de la région orientale 52
Chapitre 7 : L’Eau & L’Electricité 53
A- Activité des Régies de Distribution d’eau Exercices 2003-04-05-2006 53
B- Evolution des indicateurs techniques 2004-2011 53
C – Evolution du nombre de clients 53
D- Abonnés de l’ONE et Consommation d’Electricité dans la région Orientale 53
Chapitre 8 : Le Transport 54
A- Transport Aérien réalisé à l’Aéroport d’Oujda / Angad 54
B- Situation du Trafic commerciaux Aérien à l’aéroport Oujda-angad 54
C- Transport Routier 54
D -Total des passagers par voie Ferrée, terrestre, Maritime, et Aérienne 54
E- Comparaison de la capacité des équipements avec le nombre total des 54
voyageurs par voie Ferrée, terrestre et aérienne
F- Taux annuel de la capacité offerte par provinces et préfecture 55
G- Taux annuel du nombre des voyageurs par provinces et préfecture 55
Chapitre 9 : La Pêche 56
A - Flotte de pêche maritime de la circonscription maritime de Nador Au titre 56
des années 2003, 2004 et 2006
B- Production Par Espèce 56
C- Production par port de pêche 56
D- Destination de la Production 56
Chapitre 10 : Les Coopératives et Associations 57
A- Répartition des associations artisanales dans la région 57
B- Répartition des coopératives artisanales dans la région 57
C- Répartition des coopératives agricoles dans la région 57
D- Répartition des coopératives artisanales dans la région (2006) 58
Chapitre 11 : L’Enseignement Supérieur 59
Chapitre 12 : La Formation Professionnelle 62
Chapitre 13 : La Santé 63
Titre Page
Chapitre 14 : Les Mines 64
Chapitre15 : Les Prix 66
Chapitre16 : Initiative Nationale pour le développement Humain 67
Section V : Informations utiles pour les Investisseurs 69
Chapitre 1 : Lexique 69
Chapitre 2 : Fiscalité 71
Chapitre 3 : Réglementation 85
Chapitre 4 : Juridictions spéciales 86
Chapitre 5 : Structures d’Accueil et de Promotion des Investissements 87
Chapitre 6 : Coûts de Facteurs de Production 88
Section I :

Présentation générale de la région orientale

La région orientale a été


créée par le décret du 16 Juin
1971, puis de multiples
modifications internes furent
introduites cependant ses
limites territoriales n’ont pas
été modifiées. La région est
régie actuellement par la loi
N° 47-96 relative à
l’organisation de la région
(Dahir n° 1-97-84 du 2 Avril
1997 et décret N°2-97-246 du
17 Août 1997) fixant le
nombre des régions et leurs
compétences territoriales.
La région orientale est la
deuxième plus grande région
du royaume de point de vue
superficie. Elle s’étend sur
une superficie de 82 820 km2
soit 11,6% de la superficie
globale du pays

La Région de l'Oriental est


constituée d'une préfecture
(Oujda - Angad) et de 5
provinces ( Jerada , Berkane,
Taourirt, Figuig et Nador) .
Chapitre 1 :

Le Potentiel de Développement Economique


de la région orientale

1-Une situation géographique stratégique


La région orientale est limitée au nord par la Méditerranée, à
l’est et au sud par la frontière Maroco-Algérienne, à l’ouest
par les provinces d’Al Hoceima, Taza, Boulmane et
Errachidia. Cette position lui confère une situation
géographique privilégiée

Quelles opportunités ?
Carrefour de communication et d’échanges Maghrebin
Trait d’union entre l’Afrique et l’Europe

La région, devrait tirer puissance d’une infrastructure de


base importante. Notamment les ports de : Nador,
Saidia ; Cap de l’eau……) ; les aéroports internationaux
(Oujda-Angad ; El Aroui ;;) bien qu’il existe un manque
au niveau de l’infrastructure routière (autoroute Oujda-
Fes, doubles voies …).

Face à l'Europe et jouxtant la frontière algérienne, la


Région Orientale est prédestinée à un rôle croissant si
elle arrive remédier les carences qui persistent en termes
d'infrastructures et qui la condamnent à un relatif
enclavement.

2-Potentialités naturelles variables:


A- Milieu naturel
a ) Relief :

Il est formé essentiellement par :


™ Les plaines : de la basse Moulouya grandes cuvettes allongées (couloir d’Oujda à Taourirt, plaines des
Triffa, du kert au Gareb), ont une altitude allant de 100 à 700 m.

™ Montagnes : dont les plus importantes est la chaîne du Rif Oriental , celle du Beni –Snassen qui se situe
à l’est d’oued de Moulouya, montagneuse, ainsi que la chaîne montagneuse du grand atlas.
™ Les hauts plateaux : constituent un domaine présaharien au sud.
Les montagnes de Beni Znassen

b) La végétation

A l’exception des régions


montagneuses et surfaces irriguées au
nord, la végétation est presque
inexistante dans la région sud sauf si
l’on exclut la nappe alfatière de la forêt
naturelle des hauts plateaux.
c- les cours d’eaux

Le plus grand cours d’eau est la Moulouya qui irrigue les plus importantes plaines de la région (Triffa, Zebra,
Bouareg, Garet), son débit moyen annuel est d’un milliard de m 3 .
D’autres sources d’eau existent dans la région à savoir : Oued Za, Isly, Kiss et Nekor ;

L’embouchure de la Moulouya
En plus de ces ressources hydrauliques, la région
bénéficie de l’existence de trois barrages Deux
barrages sur la Moulouya (Mohammed V et Machraa
Hamadi) et le troisième en cours de construction sur
l’oued Aghrass.

Barrage Mohammed V

Occupant une place de choix,


cet ouvrage réalisé en 1967 est
le plus grand réservoir dans la
région Nord-Est du royaume.
D’une altitude de 64m et d’une
superficie de bassin de 50 000
km2, le barrage Mohammed V a
un volume de retenue de 411 M
m3.

Barrage Machraa Hammadi

Bâti en 1956 sur la Moulouya, le barrage Machraa


Hammadi a un volume de retenue de 8 Mm3 et une
superficie du bassin versant de 52.000km2. Il contribue à la
lutte contre l’envasement du barrage Mohammed V.

Situation des deux barrages.


(Mm3 : millions de mètre cubes)

Nom du barrage Capacité 01/01/2007 01/03/2007


Normale (Mm3) Réserve Taux de Réserve Taux de
2004 2007 (Mm3) remplissage (Mm3) remplissage
MOHAMED V 383,3 331.579 175.965 53.03 132.414 40.53
MECHRAA HAMMADI 5,0 4,3 86,0 - -
B- Spécificités provinciales
a) La province de Berkane :

Elle est caractérisée par la montagne de Béni Znassen , ainsi que la basse plaine de Moulouya étendue
sous forme de bassin rectangulaire ( plaine de Triffa ) .
¾ La population de la province de Berkane s’élève à 269824 habitants (recensement général de
2004).
¾ La population en milieu urbain est de 155675 habitants, soit 57.69% du total de la province.
¾ C’est une population jeune : 62.58% sont des jeunes de moins de 30 ans, dont 44.5% est du sexe
masculin.

b) La province de Taourirt :

Elle est distinguée par le fleuve de Moulouya qui la traverse dans des gorges assez profondes, et qui ont
permis la construction des barrages Mohamed V et Mechraa Hammadi ; ainsi que oued Za sur lequel un
nouveau barrage en l'occurrence celui de Lagras est construit.
¾ La population de la province de Taourirt s’élève à 205823habitants (recensement général de 2004).
¾ La population en milieu urbain est de 119006 habitants, soit 57.82% du total de la province.
¾ C’est une population jeune : 63.34% sont des jeunes de moins de 30 ans, dont 50.61% est du sexe
féminin.

c) La province de Jerada :
Elle est formée essentiellement par des montagnes et hauts plateaux, de point de vue géologique, sa
structure a servis de champs d'exploitations minières (anthracite, plomb, argent, etc....) très importants au
niveau régional et national.
¾ La population de la province de Jerada s’élève à 105719 habitants (recensement général de 2004).
¾ La population en milieu urbain est de 64700 habitants, soit 61.2% du total de la province.
¾ C’est une population jeune : 61.93% sont des jeunes de moins de 30 ans, dont 50.88% est du sexe
féminin.

d) La province de Figuig :
Son relief se caractérise par des plateaux et des chaînons de montagnes.
¾ La population de la province de Figuig s’élève à 127097 habitants (recensement général de 2004).
¾ La population en milieu urbain est de 60858 habitants, soit 57.57% du total de la province.
¾ C’est une population jeune : 62.57% sont des jeunes de moins de 30 ans, dont 49.27% est du sexe
masculin.

e) La province de Nador :
Est caractérisée par un relief plus ou moins accidenté marqué par la présence du Rif oriental dans sa
partie occidentale et le fleuve Moulouya qui constitue une limite naturelle avec la province de Berkane à
l'Est.
¾ La population de la province de Nador s’élève à 726520 habitants (recensement général de 2004).
¾ La population en milieu urbain est de 367444 habitants, soit 50.58% du total de la province.
¾ C’est une population jeune : 66.25% sont des jeunes de moins de 30 ans, dont 43.81% est du sexe
féminin.
C) Plusieurs perspectives.

La région dispose de potentialités naturelles inestimables mais qui restent mal exploitées.
Parmi les ressources naturelles susceptibles de créer des projets dans la région on peut citer :

™ Les ressources d’eau souterraines qui ouvrent plusieurs perspectives pour la promotion : du secteur
agricole et la culture irriguée, l’alimentation des villes et compagnes en eau potable
™ Les cotes nationales de la Méditerranée riches en produits de mer offrent des opportunités
d’investissement.
™ La proximité géographique de l’Europe, situation dont il faut en profiter en encourageant tout partenariat
avec les pays Européens de la Méditerranée.

3- Un Climat du méditerranéen au continental


La région orientale est influencée par deux sortes de climat :
- climat méditerranéen au Nord, influencé par les montagnes surtout leurs
versants sud.
- Climat continental au sud sensible aux facteurs sahariens.
Cette variance climatique entre le nord et le sud de la région, se
répercute sur la pluviométrie .Le nord est la zone la plus favorisée où la
moyenne annuelle atteint plus de 400 ml par contre au sud elle ne
dépasse pas 100 ml.

4- Un découpage administratif en adaptation permanente


Une fonction pour chaque province

Le découpage administratif visait la diminution de la discrimination régionale et la création d’un


équilibre régional en répartissant équitablement les investissements, les projets de développements et
les ressources humaines et matérielles. Cependant bien que ce découpage à provoqué un certain
déséquilibre au niveau de la région orientale et que certaines provinces y ont bénéficié au détriment
d’autres, on essaie de revoir la fonction essentielle de chacune des provinces de la région en se
basant sur ses spécificités historiques, géographiques, naturelles et humaines.

Ainsi, on lutte à ce que Oujda devienne la « Strasbourg du Maghreb Arabe » la province de Nador une
porte ouverte sur l’Europe, la province de Berkane l’un des plus importants pôles agricoles et
touristiques, la province de Taourirt important centre pastoral agricole et industriel, la province de
Figuig une zone touristique industrielle et agricole et la province de Jerada un centre d’élevage de
cheptel, ainsi qu’une région industrielle.
Aussi, il est primordial d’assurer à la région orientale les moyens nécessaires pour une exploitation
rationnelle des potentialités locales et faire face aux contraintes.
- Une population en évolution continue

¾ La population de la région orientale s’élève à 1908905 habitants (recensement générale


de 2004) contre 1 914 000 habitants (2002) et contre 1768 691 (recensement général de
la population de l’habitat de 1994 « RGPH »).
¾ La population en milieu urbain est de 1175884 habitants, soit 61.60% du total de la région.
¾ La Concentration démographique est de 23.05 habitants/Km2.
¾ C’est une population jeune : 49.9% sont des jeunes de moins de 25 ans, dont 50.6% est
du sexe masculin.
¾ Le taux de chômage est de 26,4% contre 10.9% au niveau national d’où l’emploi constitue
l’une des priorités majeures des décideurs.
¾ 28,3% des RME (Ressortissants Marocains à l’Etranger) sont originaires de l’Oriental, ils
sont censés apporter beaucoup à leur région.
¾ Une société civile très active : environ 671 associations 462 coopératives (419 agricoles et
43 artisanales).

Evolution de la population de la région orientale

Population En 2004 2002 2001 2000 1999


milliers
Urbaine 1175884 1183000 1154000 1127000 1100000
Rurale 733021 731000 742000 750000 760000
Total Oriental 1908905 1914000 1896000 1877000 1860000
Source HCP : 2005 et ASM 2002 CD

1400000
1200000
1000000
Urbain
800000
Rural
600000
400000
200000
0
1999 2000 2001 2002 2004
6- Une bonne Gouvernance :
L’ensemble des services déconcentrés et offices sont représentés au niveau régional.

7- Un patrimoine historique et culturel, riche et varié :

La région orientale, de tous temps, a été un bastion du nationalisme du patriotisme et de la résistance.


Avec sa civilisation spécifique et ses villes particulières, elle a eu une place privilégiée dans la marche
historique marocaine. Sa participation fut effective dans les événements vécus par le pays.
Longtemps réputés pour leur hospitalité les habitants de la région orientales sont connus par la
diversification de leurs arts culinaire et artistique liés notamment à leurs habitudes et coutumes.
Les principales danses folkloriques sont de type
« NHARI- EL MANGOUICHI- LAALAOUI ». La ville
d'Oujda ; quant à elle , se distingue nettement par son
originalité: musique et chants andalous (Gharnati);

La danse Laalaoui
8- Un Enseignement supérieur de haut niveau :

Concrétisé par une université : Mohammed 1er à Oujda


englobant :
1- Faculté des Sciences
2- Faculté des lettres et Sciences humaines
3- Faculté de droit
4- L’Ecole Supérieure de Technologie d’Oujda (ESTO)
5- L’Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda
(ENSAO)
6- L’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG)
7- Antenne Université à Nador

Autres projets :
1- Création de la faculté de médecine
2- Mise à niveau des équipements scientifiques des laboratoires.
3- Proposition des filières professionalisantes.
4- Création d’un service commun contrôle qualité et analyse physico-chimiques et biologiques.
5- Création de l’institut des sciences et technologies des eaux.

9- des services de proximités


1- Alimentation en eau potable des villes de l’Oriental quartiers périphériques et douars.
2- Assainissement liquide
3- Electrification des villages
4- Programmes logement
5- Centres sociaux pour jeunes, enfants et femmes
6- Centres multisports

10- Infrastructures économiques prometteuses

A- Infrastructure portuaire
a) Le Port de plaisance de Saidia

Un nouveau jalon pour le développement socio-économique et touristique de la région orientale.


Il est situé à 8 km de la ville de Saïdia et à 5 km de l’Oued Moulouya. Il couvre une superficie de 5 ha.
b) Le Port de Nador (Béni Ansar)

Il constitue le principal débouché maritime pour la Région de l’oriental et les zones avoisinantes à
l’ouest, au centre et au sud.
Mis en service en 1980, il est accolé à celui de Mélillia dont il n’est séparé que par une jetée étroite
pouvant accueillir des navires de 200 mètres de long.
Il possède 5 quais d’une longueur totale de 2227 mètres pouvant contenir 15 navires en même
temps.
Il dispose d’importantes infrastructures et de matériel suffisant qui lui permettent de répondre à la
demande des importateurs et des exportateurs dans les meilleures conditions.
Sa surface totale est de 280 ha dont 140 ha de plan d’eau

c) Port de Ras Al ma (cap de l’eau)

Ras – Al Ma est un petit village de pêcheurs


adossé à la pointe rocheuse du Cap Ras EL MA.
Ce cap constitue une avancée rocheuse sur la
cote méditerranéenne à environ 60 Km de Nador.
Les îles jafarines émergent à 4 Km du Cap et
servent d’abri aux pêcheurs lorsque les houles
sont trop fortes. Les terres-pleins de ce port
représentent 6,5 ha et ses infrastructures et
superstructures englobent :

- Une jetée principale de 495 ml,


- Une contre jetée de 520 ml,
- 320 m de quai à (- 5,00),
- 577 m de quai à (-3,50),
- 470 m de quai à (-2,00),

B- Infrastructure aérienne
a) Aéroport International Oujda-Angad

Il est Situé au Nord-est du Maroc et à 6 km seulement de la frontière avec l'Algérie.


Il fait partie de ces perles rares qui constituent la nouvelle génération d'aéroports bâtis par l'ONDA
Il est Fréquenté par 170 000 passagers.
Les travaux d'extension réalisés à la fin des années 90 ont permis à l'aéroport d'accroître ses
capacités de façon substantielle
80% des passagers débarquant à Oujda, viennent d'Europe où ils résident et travaillent toute l'année.
Et 20% seulement du trafic est constitué de passagers de vols domestiques
Aménagement de l’Aéroport International Oujda-Angad

INFRASTRUCTURES :

o Nouvelle piste de 3200 m;


o Un taxiway parallèle de 3.200m sur 23 m;
o 4 bretelles de liaison dont une sortie rapide;
o 1 bretelle de liaison entre le parking et l’ancienne piste;
o Aires de stationnement avions par la réalisation de 12 postes supplémentaires (84.000 m²);
o L’aménagement d’une nouvelle voie d’accès et d’un parking véhicules d’une capacité totale de 500 places;
o La réalisation des réseaux divers (balisage, électricité, eau, assainissement…) et l’aménagement paysager.

BATIMENTS :

o La construction d’une nouvelle aérogare sur une superficie de 20.000 m²;


o Construction d’un nouveau bâtiment technique/tour de contrôle;
o Des adaptations aux autres bâtiments, installations, infrastructures routières devront être apportées.

EQUIPEMENTS :

Balisage Eclairage : parkings avions, voiries ILS.

AERODROME DE BOUARFA

Le projet consiste en l’aménagement de l’aérodrome pour permettre son utilisation par l’avion B 737-800.

Les travaux consistent en :

o Aménagement d’infrastructures aéronautiques comportant une piste


d’envol de 3.200 m de long et 45 m de large, une bretelle de liaison
de 150 m de long et un parking avions de 31 000 m²;
o Réalisation du balisage nocturne de la piste;
o Eclairage du parking avion;
o Aménagement des dessertes routières;
o Construction d’une clôture grillagée sur la totalité de l’emprise
domaniale de la plate-forme;
o Construction d’un bloc technique Tour de Contrôle;
o Construction d’un bâtiment d’accueil et de 3 logements;
o Construction du bâtiment VOR et mise en place de son équipement;
o Alimentation en eau et en énergie électrique;
o Déviation du tronçon de la ligne électrique qui perce la trouée d’envol.
b) Aéroport International de Nador (El Aroui)

Le nouvel aéroport international de Nador a été inauguré


le vendredi 14 mars 2003 par Sa Majesté le roi
Mohammed VI.
Il est doté d’équipements modernes et performants lui
permettant de recevoir et de traiter les avions moyens et
gros porteurs. L’aérogare passagère, d’une architecture
raffinée offre une capacité de 750.000 passagers et
dispose de l’ensemble des commodités et services
nécessaires au confort des passagers
C’est une plate forme de classe internationale qui offre
les conditions nécessaires au développement d’un trafic
commercial, renforçant les courants d’échanges devant
contribuer au développement socio-économique de la
région.

C- Infrastructure routière

Routes Nationales Routes Régionales Routes Provinciales Total Total


Revêtu Piste Revêtu Piste Revêtu Piste Revêtus Piste Provinces
Oujda/ 108.447 0.000 0.000 0.000 136.455 139.178 244.902 139.178 384.080
Angad
Berkane 71.272 0.000 46.525 0.000 242.594 31.300 360.391 31.300 391.691
Taourirte 212.400 41.000 61.700 64.500 264.900 201.800 539.000 307.300 846.300
Jerada 95.000 0.000 112.890 34.443 166.564 266.000 374.454 300.443 674.897
Nador 416.960 0.000 223.233 0.000 241.541 10.000 881.734 10.000 891.734
Figuig 479.310 107.300 184.635 181.277 188.202 681.800 852.147 970.377 1822.524
Total 1383.389 148.300 628.983 280.220 1240.256 1330.078 3252.628 1758.598 5011.226
Total Région 1531.689 9069.203 2570.334 5011.226
Source : Direction Régionale de l’Equipement de l’Oriental

La préfecture Oujda-Angad
Le réseau routier s’étend sur une longueur de
384,080 Km dont 244,902 Km revêtue et
139,178Km non revêtue (piste)

D- Infrastructure Ferroviaire

Il s’agit du Réseau ferroviaire reliant :


™ Oujda Casablanca 650 Km
™ Oujda-Bouarfa : 280 km
™ Projet voie ferrée Taourirt –Nador : 117 Km en cours de construction

En plus de ces deux lignes, il existe le trajet Guenfouda - Hassi Blal et le tronçon reliant le port de Beni
Enzar au centre de Selouane.
E- Infrastructure Commerciale

a) Centres commerciaux

Oujda

Kissariat du Maghrib al arabi Kissariat Etaj


Sise : Rue du maghrib al arabi Sise Place Sidi Abdelwahab
Nature du commerce : divers Nature du commerce Divers
Kissariat de Mouhoub I Kissariat El Baraka
Sise : Bd Derfoufi Sise Bd Mohamed V
Nature du commerce : Produits et services Nature du commerce Produits et services
Kissariat de Mouhoub II Kissariat Chariot
Sise Bd Allal El Fassi Sise Rue Anoual
Nature du commerce Produits et services Nature du commerce : Divers
Kissariat Oujda Kissariat El Qods
Sise Dreb M’basso Sise : Quartier el Qods
Nature du commerce Produits et services Nature du commerce : Divers

Nador

Complexe commercial Al Maghrib Al Arabi


• Nombre de boutiques : 860
• Superficie moyenne : 10 m²
• Prix moyen d’acquisition : 300.000 Dh
• Prix moyen de location : 2000 Dh/mois
• Chiffre d’affaire annuel moyen : 83.000.000 Dh
• commerce des friperies est le plus dominant
• Emplacement : Route principale N°39

Marché couvert fruits et légumes


• Superficie : environ 2000 m²
• Nombre de boutiques : 184
• Loyer : entre 80 et 300 Dh/mois
• Commerce : fruits et légumes
• Emplacement : Avenue Hassan

Poissonnerie
• Emplacement : Avenue Hassan II
• Propriété : communale
• Superficie : 800 m²
• Nombre d’emplacement : 81
• Loyer : 120 Dh/mois
• Commerce : poissons
Souk Oulad Mimoun
• Emplacement : Quartier Oulad Mimoun
• Propriété : communale
• Nombre de boutiques : 840
• Superficie moyenne : 12 m²
• Loyer : 125 Dh/mois
• Chiffre d’affaire annuel moyen : 600.000.000 Dh
b) Marchés de gros

Oujda :
1 marché de fruits et légumes
1 hall aux poissons
1 marché de bétail

Berkane
1 marché de fruits et légumes
1 hall aux poissons

Taourirt
1 marché de bétail

Jerada :
1 marché de bétail

Figuig
1 marché de bétail

Nador
Un marché de gros pour fruits et légumes et un hall au poisson

c) Les Marchés Municipaux

Oujda
Marché Couvert.
Sise : Bd Dertoufi
Activité dominante : viande, poisson
fais alimentation générale, fruits et
légumes, habillement, services
Etat : opérationnel
Marche central
Boulevard d'Ahfir
Non opérationnel
Jerada
Marche municipal de Jerada
Sise : Jerada centre
Activité dominante : viande, poisson frais alimentation générale, fruits et
légumes

Bouarfa
Marche municipal de Bouarfa
Sise : Bouarfa centre
Activité dominante : viande et volaille,
poissons frais, alimentation générale, fruits
et légumes.

d) Souks Hebdomadaires
Souks Urbains : Oujda Angad : 4 Berkane : 4 Taourirt : 2 Figuig :2
Souks Ruraux : Oujda-Angad : 2 Berkane : 4 Jerada : 10 Taourirt : 8 Figuig : 6
F- Infrastructures d’accueil des investisseurs

a) Infrastructure d’accueil industrielle

1-Les Zones Industrielles

Zone industrielle Situation Etat d’Avancement Superficie Nombre Nombre de Nombre de


de lots lots affectés lots
disponibles
Z.I.Oujda Oujda Opérationnelle 48 Ha 160 160 0
Z.I Alboustane 2 Oujda Opérationnelle 44 Ha 143 134 09
Z.I Taourirt Taourirt En cours 73 Ha 366 361 5
d’aménagement
Z.I.Jerada Jerada En cours 7 Ha 68 0 68
d’aménagement
Z.IGuenfouda Guenfouda Projet non achevé 8 Ha 126 0 126
ère
Z.I de Selouane 1 R.P.39 Opérationnelle 17 ha 91a 10 ca 24 24 0
tranche Selouane
Nador
Z.I de Selouane 2-3 R.P.39 Opérationnelle 12 ha 63a 37 ca 83 83 0
ème tranche Selouane
Nador
Source : Délégation provinciale du commerce et de l’industrie d’Oujda
& Délégation provinciale du commerce et de l’industrie de Nador.

2-Les Pépinières d’Entreprises

Pépinière Situation Etat d’Avancement Superficie Nombre de Nombre de Nombre de


nette lots locaux locaux en
affectés activités
2
P.E.Oujda Oujda Aménagée 7200 m 64 64 51
2
Nouvelle P.E Oujda Ghar En cours d’amanagement 2080 m 27 0 0
albaroud
2
P.E.Taourirt Taourirt Aménagée 7040 m 62 0 0
2
P.E.Jerada Jerada Aménagée 2000 m 27 09 02
2
P.E.de ZI de Selouane Constructions achevées. La 7060m 66 43 10
ème
Selouane 3 tranche RP2 réception des demandes
( Nador) Selouane d’attribution est en cours
Source : Délégation provinciale du commerce et de l’industrie d’Oujda
& Délégation provinciale du commerce et de l’industrie de Nador.

3-Les Parcs Industriels

Projet en cours Localisation superficie Nombre de Nombre de Nombre de


lots lots lots en
affectés activité
er
P.I de Selouane 1 Route Principale 17ha 51a 24 24 16
tranche (Nador) 2 selouane Nador 44 ca
ième
P.I de Selouane 2 Route Principale 12ha 63a 37 83 83 47
tranche (Nador) 2 selouane Nador ca
P.I.d’Ouled La commune 100 ha
Settout(Nador) d’Ouled Settout
Rte Zaïo
P.I. Industriel Commune rurale 66 ha
Boughriba (Berkane) Boughriba (12 km
de Berkane)
P.I. Sidi Chafi (Taourirt) Taourirt 2000 ha

Source : Délégation provinciale du commerce et de l’industrie d’Oujda


& Délégation provinciale du commerce et de l’industrie de Nador.

4- Le Technopôle :
Le projet de Technopole Beni Khaled à Oujda 370 ha.

5- La Zone d’activité économique :


Le projet de zone d’activité économique Al Mazouaria 2500 ha..
6- Les Zones Franches
Projet en cours Localisation superficie Coût du Impacts socio-économique
projet
Z.F logistique de Limitrophe au port 37 ha 93 millions La création de 150 unités et 8000
Beni N‘Sar I de Beni N’Sar Dhs emplois, un CA à l’export d’environ
(Nador) 2,5 milliards de Dh
Z.F Industrielle de Limitrophe au port 100 ha 246 millions La création de 370 unités et 20000
Beni N’Sar de Beni N’Sar Dhs emplois, un CA à l’export d’environ 6
II milliards de Dhs .
Source : Délégation provinciale du commerce et de l’industrie de Nador

* zone franche logistique intra-portuaire (37ha),


* zone franche industrielle d’exportation extra-portuaire(56 ha).

7- Les sites identifiés par l’Étude pour la mise en œuvre d’un Pôle de Développement
Industriel dans la Région de l’Oriental :

un pôle de développement industriel est actuellement en cours d’étude.

Il s’agit de l’Étude pour la mise en œuvre d’un Pôle de Développement Industriel dans la
Région de l’Oriental réalisée par Ernst 1 Young Maroc Et CDI Conseil Ingénierie Développement
qui a identifié 11sites les suivants :

Zone franche logistique intra portuaire de Béni Ansar


Zone Franche industrielle d’exportation Extra portuaire
Parc Industriel de Selouane (Nador)
Parc Industriel de Boughriba (Berkane)
Zone d’activité économique d’Ouled Settout ( Zaio )
Technopole Bni Khaled (Aéroport Oujda)
Zone d’Urbanisation Nouvelle El Mezouaria (Oujda)
Zone industrielle Sidi Chafi (Taourirt)
Zone Industrielle de Taourirt
Zone Industrielle de Jerada
Zone Industrielle de Figuig
Parmi ces 11 sites 4 ont été retenus comme prioritaires

1- zone franche intra-portuaire

2-parc industriel de Selouane


3-parc industriel de Boughriba
4- Technopole oujda (oujda-aeroport)

Ces sites s’appuient sur les filières stratégiques :


• port et logistique
• agro-alimentaire et industrie
• services et activités connexes au tourisme

En plus de 2 sites complémentaires à envisager dans l’avenir :


• site d’accueil d’activités des services à proximité de saidia en support au
développement touristique (FADESA)
• site frontalier à proximité d’Oujda : pouvant accueillir à terme une plate forme
logistique d’exportation vers le Maghreb
Section II :

Les filières porteuses de l’économie régionale


La vision globale est de faire de la région de l’Oriental un pôle d’excellence en termes :
™ d’investissement
™ et de création d’emplois.

Chapitre I :

Le Tourisme :
Un secteur Porteur tourné vers l’avenir
A- Le méga complexe méditerranéen à Saïdia/ plan Azur
Devant l’importante contribution du secteur touristique dans le développement de l’économie
nationale, un accord-cadre et son accord d’application ont été adoptés par le gouvernement marocain,
la Confédération Générale des Entreprise du Maroc et la Fédération Nationale du Tourisme. Il s’agit
d’un grand projet touristique national qui vise à atteindre 10 millions de touristes à l’horizon 2010. Le
premier volet de ce contrat programme porte le nom du plan Azur. Selon celui-ci, cinq méga
complexes balnéaires devraient voir le jour sur la côte atlantique et un seul sur la Méditerranée. Ces
sites sont à fort potentiel touristique, leur choix étant basé sur deux facteurs déterminants à savoir la
proximité d’un aéroport et la répartition équilibrée de ces sites dans différentes régions du Royaume.

L’approche adoptée pour le développement de ces zones consiste à recourir à des aménageurs-
développeurs privés qui sont censés assurer l’aménagement in-site des nouvelles stations selon un
cahier de charge précis. L’Etat se charge quant à lui d’assurer les infrastructures hors-site.

Ainsi, pour le méga complexe méditerranéen, en témoignage de la confiance dans les potentialités
touristiques et humaines de la Région de l’Oriental, le groupe espagnol FADESA a soumis sa
candidature en réponse à l’appel d’offre pour la création et le développement d’une nouvelle station
balnéaire de Saïdia. Présentant la meilleure offre, il a été adjudicataire du projet. Rappelons que ce
groupe immobilier espagnol a déjà 20 ans d’expérience dans le domaine. En s’appuyant sur son
expertise technique et humaine ainsi que sur son assise financière, il a déjà conduit avec succès des
projets majeurs au Maroc.
Une fiche technique sur le projet :
En effet, ce projet qui s'étend sur une superficie de 713 Ha prévoit 16 000 lits hôteliers et 3 000
logements avec un espace résidentiel de 686 000 m² qui accueillera 3 000 appartements et villas
touristiques destinées à la vente. Il comprendra également 22 parcelles qui accueilleront des villas de
vacances de 4 et 5 étoiles et des appartements offrant une capacité totale de 10 378 lits, 8 unités de 4
et 5 étoiles occupant les 160 hectares du pôle hôtelier, trois parcours de golf de 18 trous chacun, une
marina de plaisance ainsi que les installations nécessaires aux résidents : parc aquatique, centre de
thalassothérapie, clinique, centre de sports, cinéma, bureaux, magasins, commerces, palais des
congrès…etc. sans pour autant omettre les autres espaces de divertissement qui occuperont les zones
d’activités commerciale et de loisirs. Le projet nécessitera ainsi un investissement de l’ordre de 5,2
milliards de DH auxquels s’ajoutent 1 milliard de DH destiné à l’aménagement in site et 322 millions
pour l’infrastructure hors site.

Située à moins de deux heures de vol des principales capitales européennes, et à proximité du mont
de Beni Snassen et de la forêt de Tafoughalt, cette station bénéficie de la proximité d’une Kasbah
datant du 17ème siècle.
La convention de mise en valeur de la station de Saïdia fût signée le 27 Août 2003 sous la haute
présidence de Sa Majesté le Roi avec le Groupe FADESA Maroc (Aménageur développeur
sélectionné).

Aménageur Développeur FADESA


Superficie Globale 713 Ha
Capacité hôtelière / Résidentielle 16905 Lits / 12705 Lits
Montant d’investissement Global 12 Milliards Dh
Nombre d’emplois à créer 40 000 emplois dont 8000 emploi direct
Démarrage des travaux Avril 2004
Ouverture de la première unité hôtelière Août 2007
Achèvement des travaux 2011

A-1 Retombées du projet :


Ce considérable projet permettra la création de 8.000 emplois directs et de plus de 40.000 emplois
indirects. Son impact sur le développement Régional sera considérable, et servira de force motrice à
l'ensemble de l'économie régionale, ce qui ne manquera pas de tirer vers le haut l'ensemble des
secteurs l'accompagnant. Les travaux ont été effectivement lancés au mois de février 2004.
Aussi notons qu’une dynamique touristique vient d’être induite par le plan AZUR au niveau de
l’oriental.
A-2- Avancement des travaux et Etat de commercialisation de la Nouvelle station touristique de
Saïdia.

™ Délai initial prévu pour l’aménagement de la NSTS a été réduit de 6 ans à 4 ans;
™ Le programme d’investissement direct de FADESA est plus important que celui prévu par la
convention
™ Pratiquement toutes les parcelles touristiques et résidentielles sont déjà attribuées, grande
demande sur les RT et VVT non satisfaite

A-3 Demande d’Extension :


Suite à ce mouvement ‘favorable’, le Groupe FADESA Maroc demande la mise à disposition d’une
nouvelle assiette foncière afin de consolider la destination touristique de la NSTS, et de compléter son
offre touristique et d’animation.

Il s’agit de la Création :
™ d’un 2ème pôle d’animation accessible à tous les citoyens de la région de l’Oriental
™ d’un Parc Régional des Loisirs sur plus de 22 ha

B- Le tourisme de niche : train du désert /autres produits de niche


Le tourisme de niche est, certes, un tourisme à petite échelle
qui vise des volumes de 1 000, 2 000 ou 5 000 personnes
mais qui peuvent influer sur la vie de la Région. Pour cette
forme de tourisme, la Région de l’Oriental recèle de diverses
potentialités touristiques qui allient plus d’une caractéristique
faisant de cette partie du Maroc un lieu unique en son genre.
On peut distinguer le produit de niche « train du désert »
comme produit phare ainsi que d’autres produits de niche
liés à 32 sites à potentiel touristique diversifié.

B1 : le train du désert

™ Le train du désert est mis sur les rails sur l’axe Oujda -
Bouâarfa, long de 350 km.
™ La ligne existe déjà et date de la période coloniale. elle appartenait à la société Mer Niger, qui
date d’avant l’indépendance. Cette société avait été créée justement pour relier la mer
Méditerranée a l’Afrique noire, c’est-à-dire le Niger, d’où son nom.
Cependant, le projet avait été abandonné en cours de route et la ligne de chemin de fer qui est partie
d’Oujda s’est arrêtée à Bouâarfa.
™ Aujourd’hui, l’idée est de l’exploiter dans un but touristique. Un promoteur a déjà été séduit par
l’idée. Il a réalisé un test sur ce trajet pittoresque avec à bord quelque sept cents touristes.
actuellement, il exploite cette ligne par le biais de son agence de voyage à Errachidia
« SUPRATEAM TRAVEL »

Pourquoi le train touristique dans la Région de l’Oriental ?


Plusieurs raisons à noter :
9 le Sud de la Région de l’Oriental est peu développée sur le plan touristique
9 des Potentialités naturelles et culturelles riches et variées;
9 l’Existence d’une activité initiée par l’agence SUPRATEAM TRAVEL
9 la Région est facilement accessible
9 Une clientèle à haut apport économique
9 l’Enrichissement du Produit « PAT de l’Oriental »
9 Proximité de la future station touristique de Saïdia

B2 : les 32 sites à potentiel touristique :

Ces sites se répartissent comme suit :

B2-1- Préfecture d’Oujda Angad :


Ancienne Médina d’Oujda ;
Oasis de Sidi Yahya ;
El Kahf d’Aïn Sfa ;
Aïn Almou d’Aïn Sfa.

B2-2- Province de Berkane :


Les Monts de Béni Snassen ;
Grottes du Chameau et du Pigeon ;
Station Thermale de Fézouane ;
Kasbah de Saïdia ;
SIBE de Moulouya.

B2-3- Province de Nador :


Plage Ras El Ma ;
Plage Kariat Arekmane ;
Plage Boucana ;
Plage El Kallat ;
Plage Marchica ;
Forêt Gourougou.

B2-4- Province de Jerada


Vallée de Tgafayet ;
Site de Tissouriyine ;
Plateaux de Ain Béni Mathar
Ras Asfour
Le Musée minier de Jerada
Le site touristique d’Ain El Karma
Le site à intérêt biologique et écologique de Cheikhar

B2-5- Province de Taourirt


Kasbah de Taourirt ;
Kasbah Debdou ;
Kasbah de Layoune ;
Le site Tafrente ;
La forêt de Louasaa El Hamra ;
Station Thermale Sidi Chafi.

B2-6- Province de Figuig


Oasis de Figuig ;
Ksours ;
Palmeraies ;
Hauts Plateaux.

a) Les Atouts :
A travers cette longue liste, il va sans dire que la Région, par l'extrême diversité des paysages, est
parée d’atouts naturels et culturels et d’un important potentiel touristique qui en font une destination
phare de diverses cibles partant de celle recherchant les monuments jusqu’à celle visant le tourisme
thermal ou de montagne sans pour autant omettre celle cherchant les sites d’intérêt biologique,
écologique ou archéologique…

b) Les contraintes :
Toutefois, l’identification de ces 32 sites ne suffit absolument pas pour permettre à la Région de
persévérer sur sa lancée dans une perspective de développement intégré qui fait de l’industrie
touristique sa locomotive.
La nécessité d’établir un programme d’aménagement de ces différents sites devrait faire partie du
programme des actions prioritaires pour pouvoir se permettre de parler d’une industrie touristique
dans la Région de l’Oriental. Pour ce faire, il faudrait engager des études pour chiffrer les besoins et
étudier toutes les possibilités offertes par lesdits sites.

C) Plan Mada’In: Le PDRT de l’Oriental (programme de développement régional du


tourisme)
Qu’est ce qu’un PDRT ?
Un contrat devant liant le Gouvernement/Région/CRT/…. et définissant :

‰ Les objectifs assignés pour la consolidation de la destination;


‰ Actions nécessaires pour atteindre ces objectifs et échéancier de leur réalisation;
‰ Besoins en investissements publics/privés et en ressources humaines, pour la mise en
œuvre des actions.
Le Programme Développement Touristique de l’Oriental :
„ Cadre Général :
™ Accord cadre.
™ Lettre Royale adressée aux participants des Assises de Tanger.
™ Consolidation des mesures d’accompagnement de la NSTS.
„ Consistance du projet :
™ Mission N° 1: Diagnostic dynamique : état des lieux et mise en perspective.
™ Mission N°2 : La définition d’une stratégie de développement et un plan marketing qui offrent
aux acteurs les mesures d’accompagnement nécessaires au positionnement de la région de
l’Oriental.
™ Mission N°3 : Proposition de mise en œuvre à travers l’élaboration de quelques fiches projets
qui peuvent toucher quelques segments prioritaires de l’activité touristique.
„ Partenaires : Ministère du Tourisme, Wilaya, Conseil Régional, APDO, CRT.
„ Budget prévisionnel pour l’étude : 4 Millions Dirhams
„ Date prévisionnel de lancement de l’étude : Mars 2007
„ L’appel d’offre publié 5 mai 2007

NB : il n’est pas permis à une ville ou à une région de bénéficier de deux programmes à la fois.
Cependant grâce aux efforts des autorités locales notamment Mr le wali de la région orientale, la
région orientale vient de bénéficier du PDRT tout en bénéficiant du Plan Azur.

d) Opportunités d’investissements

Des opportunités existent dans les activités d’accompagnement au projet de la nouvelle station
balnéaire de saidia :
a. Restauration,
b. animation,
c. tourisme d’arrière pays (montagne, désert ; campagne….)
d. location de véhicules, transport, etc.
e. gîtes , maisons d’hôtes
f. la chasse
Chapitre 2 :

Le secteur des Technologies de l’Information et


de Communication & l’offshoring
« Un Techno Park de l’Oriental »

Les Technologies de l’Information


présentent un caractère stratégique, du
fait non seulement de leur poids
économique et de leur croissance élevée,
mais également en raison de leur
interpénétration croissante avec
l’ensemble des secteurs de l’économie.
Elles génèrent chaque jour, de nouvelles
activités, de nouveaux services et par
conséquent, de nouvelles opportunités de
création de richesses et d'emplois

L’opportunité est en effet très importante pour


la région orientale tels :
Les centres d’appel
Le développement informatique Il convient donc d’encourager ce secteur porteur
Les ressources humaines dans la région orientale : implantation de
Les centres de relation clientèle véritables unités de production notamment dans
Le management des connaissances un « Techno Park » à l’instar du Techno Park
Les services financiers de Casablanca qui accueille actuellement
L’éducation à distance environ quarante entreprises (marocaines et
Le design et ingénierie internationales)
Etc.
Chapitre 3 : Habitat et logement (BTP)

Ce secteur est en plein épanouissement. La lutte contre l’habitat insalubre, les nouvelles
incitations de crédit de logement (l’habitat économique, les villas économiques ;;;) L'extension urbaine
des villes et le renforcement des infrastructures de base et des équipements structurants offrent des
opportunités d'investissement réelles dans ce secteur.

En 2006, le BTP a représenté 33,10% du total des projets d’investissements ayant reçu avis favorable
(en coût d’investissement 1662,98 millions de dirhams en 2006 contre 174,79 millions de dirhams en
2005 soit une augmentation de +1025,23%).

Chapitre 4 : Logistique et transport


Il faut investir dans les activités liées au transport et logistique telles :
Le transport touristique
location de voitures
transport des marchandises
entrepôts de distribution
services de logistique

Aussi faut il inciter les opérateurs à investir au niveau des équipements de transport de voyageurs
et urbains pour encourager le tourisme aussi bien national (interne ) qu’étranger.

Chapitre 5 : le secteur de la formation


Il faut Investir en formant dans Les filières suivantes (l’université Mohamed Ier d’Oujda, les
centres de formations privés et publics) :

™ Tourisme et hôtellerie
™ Agro-industrie/agriculture
™ BTP
™ Offshoring et service (télé conseiller, agent de réservation, téléacteur ou télévendeur,
employés des grandes surfaces……
™ Froid industriel, génie industriel, qualité, thermique industrielle (ingénieurs et
techniciens..)
™ Logistique et transport (responsable en logistique, responsable entrepôt distribution,
technicien supérieur en transport et logistique ;;;;;;)
™ Commercial, gestion d’entreprise, informatique, secrétariat
Chapitre 6 : L’Industrie Agro-alimentaire
C’est une filière incontournable, vu :
* le potentiel agricole de la région (filière ovine, oléicole, agrumes…)
* la disponibilité de la main d’œuvre
* et la valeur ajoutée susceptible d’être créée

™ 1,5 milliards de dirhams de chiffres d’affaires soit le 2ème secteur industriel de la région.
™ près de 30% des effectifs industriels
™ disponibilité des terres agricoles notamment 10000 hectares de terrains agricoles appartenant
à la SODEA en cours de mise en concession.
™ Notoriété de Berkane à l’international : oranges et clémentines, vignoble
™ Main d’œuvre flexible à un coût compétitif
™ Encouragements fiscaux pour la filière au niveau national.

a) liens filière industrie agro-alimentaire/territoire :


™ Région de la Moulouya/Berkane :
- agrumes
- maraîchages
™ région de Nador :
- Pêche/ aquaculture
- Conserverie de poissons
- Culture de l’olivier
™ Région Taourirt
- culture de l’olivier
- Oléiculture
™ Région Sud ( Jerada ,Bouarfa, figuig, environs..)
-Filières agricoles
-plantes aromatiques
- Elevage (Ovins/caprins)

b) Les facteurs clés du développement de la filière agro-industrielle :

™ Développement et mise en œuvre de la Recherche et développement :


- développement de nouvelles variétés
- amélioration génétique des cheptels, recherche sur les essences…
- connexion à des réseaux de chercheurs qui travaillent sur des thématiques intéressant
les industries agro-alimentaires marocaines : alimentation méditerranéenne, filière
biologique ; extraction d’arômes de plantes aromatiques…
™ mise en œuvre de process industriels innovants :
- emballage et conditionnement dans les fruits et légumes
- fruits et légumes transformés/surgelés
- abattoirs industriels/ateliers de découpe
- traitement de la laine (collecte, lavage et stockage..)
- filetage et /ou conditionnement dans les produits de la mer.

™ Besoins de compétences de plus en plus pointues


™ L’intérêt de créer une technopole agro-alimentaire dans la région afin de
créer les synergies nécessaires entre :
- les centres de recherches
- les organismes de formation
- les prestataires techniques (laboratoires d’analyses..)
- les acteurs économiques de la filière agro-industrielle.
Chapitre 7 Banque de Projets

SECTEUR PROJETS PROPOSES


Secteur agricole - Réintroduction de la culture Niora (Paprika) à Berkane pour l'exportation sur le
marché européen.
- Développement de la culture du Safran.
- Développement de la plantation des muriers pour l'exportation de cocons sur le
marché international et la satisfaction du marché national.
- Développer l'aviculture pour le poulet de chair.
- Investir dans la culture des fleurs pour l'exportation.
- Investir dans l'industrie ou l'importation du petit matériel agricole (tracteurs, …etc).
- Investir dans les matériaux de forage des eaux.
- Investir dans les locaux frigorifiques pour les viandes rouges.
- Développement de l’élevage des caprins (production de lait et de viande).
- Développement de l’élevage moderne de la dinde et des lapins.
- Développement du secteur apicole
- extension du patrimoine arboricole.

Secteur du transport - Le réseau routier


• Instaurer les services nécessaires sur les routes tels que : les aires de repos,
les hôtels, les restaurants, les ateliers de réparation et les stations d'essence.
• Associer le secteur privé dans le financement routier.

- Le transport routier
• Créer des entreprises de transport routier international.
• Créer des entreprises ou sociétés de services intermédiaires entre les
propriétaires privés des camions et les unités industrielles ou celles qui ont
besoin du transport.

- Le transport maritime
• Créer des ateliers d'entretien et de réparation des bateaux.
• Créer des centres d'entraînement et de formation.
• Investir dans le domaine des industries de transport maritime.

- Le transport Aérien
• Aménager l’aéroport de Bouarfa .

- Le Transport urbain
• Associer le secteur privé dans le transport urbain.

Secteur de la - Investissement privé dans l'habitat social.


construction et de - Investissement privé dans l'habitat rural avec des conditions favorables.
l'habitat - Créer de nouvelles villes aux environs de la ville d'Oujda vers benidrar et aux
environs de Zaio vers Nador et entre Ain Beni Mathar et Tendrara.

Secteur industriel - Agro - Industrie :


• Fabrication de chips, pâte de pomme de terre, prune déshydratées.
• Fabrication de confitures (d'orange, d'abricots, … etc.).
• Conserverie des tomates, purée de tomates, d'artichauts, d'olives, … etc.
• L'exploitation rationnelle de la plante du romarin et son utilisation dans
l'industrie pharmaceutiques (sensibiliser les exportateurs et investisseurs dans
les provinces de Figuig , Jerada et Taourirt).
• Projet d'apiculture favorisant la production de miel à qualité labélisable (miel
de romarin, miel d'armoise) ; projet réalisable à Taourirt.
• Unités d'emballage et de transformation des fruits secs (les amandes). Projet à
réaliser à Taourirt (exploitation des amandiers dont le fruit est produit en
grande quantité au Rif Oriental et dans la région en général).
• Créer des petites unités pour la production du fromage labélisable de chèvre et
de chameau.
• Créer des conserveries pour viandes (provinces de Taourirt et Jerada).
• Unités d'élevages de lapins et poulets.
• Unités de paquetage (conditionnements) des dattes à Figuig.
• Unités d'huile d'olives.
• Unité de traitement de laines (régions de pâturages).
• Encourager les projets relatifs à l'utilisation de certaines substances extraites
de plantes endémiques de la région à des fins médicales.
- Industrie d'emballage
• Industrie de fabrication de caisse en bois.
• Fabrication de caisse en plastique et palettes.
• Fabrication de sachets en papiers.
- Industrie Artisanale
• Fabrication de laine.
• Fabrication de cuir.
- Autres industries
• Créer une unité de fabrication de tubes d'assainissement P.V.C à Taourirt.
• Créer des unités industrielles pour la fabrication des articles de construction à
Selouane près de la société SONASID.
• Créer des unités pour la fabrication des articles des maisons préfabriquées (à
Nador ou à El Aioun de l'oriental) pour l'exportation.
• Unités pour l'exploitation d'argile d'El Hashsass utilisé dans la fabrication des
briques de construction.
• Unités industrielles pour la fabrication des jouets d'enfants.
• Unités de tissage et confection des vêtements intérieurs.

Secteur de l'énergie - Domaine de recherche minière est ouvert, les bénéficiaires ont intérêt à s'y
et des mines aventurer.
- Encourager les investisseurs privés dans le secteur minier à réexploiter quelques
mines.
• Mine de Plomb, zinc et argent à Sidi Lahcen dans la région de Debdou, ce qui
offrira plusieurs opportunités d'emploi et limitera l'exode rural.
• Mine de Manganèse à Bouarfa.
• Exploiter la mine de Zinc dans le Sud d'Oujda.

Secteur de la santé - Créer des sociétés spécialisées dans l'offre des premiers soins.
- Construire de grands hôpitaux et cliniques dans les provinces de la région, le
secteur privé et public doivent prendre l'initiative.
- Créer des sociétés d'entretien des instruments médicaux.
- Créer des écoles pour la formation des sages femmes et responsables de premiers
soins.
- Créer des centres médicaux et d'entraînement médical pour les handicapés.
- Créer des sociétés privées de financement des instruments et équipements
médicaux ainsi que ceux des handicapés.
- Créer un centre de thalassothérapie à l'eau de Mer (Saïdia).
Secteur de - Investissement du secteur privé dans le domaine de l'enseignement préscolaire,
l'éducation, de primaire, fondamental et secondaire.
l'enseignement et de - Financement par le secteur privé des programmes de recherche économique et de
la formation développement.
professionnelle - Instituer des établissements privés de formation professionnelle dans les branches
faisant l'objet d'une forte demande par l'environnement économique :
• Art d'impression.
• Confection de vêtements prêts à porter et vêtements intérieurs (Bonneterie).
Secteur touristique Tourisme balnéaire
- Création d'unités hôtelières et complexes touristiques à Saïdia.
- Création d'unités touristiques dès la fin du plan d'orientation et d'aménagement
touristique à la côte surtout d'Oued Kiss à Oued Nekor (190Km).
- Réserver une parcelle touristique de plaisance de la baie de Nador.
- Petits projets spécialisés dans l'animation touristique liée à la mer : au port de
plaisance de Saïdia.
• La plongée sous-marine.
• Le ski nautique.
• Le sport à voile.

Tourisme écologique
Construire un village touristique dans les endroits biologiques et écologiques tels :
l’embouchure de Moulouya et la montagne de Kouroukou.

Tourisme de campagne
- Investissement de la population de la région dans le "tourisme individuel" ou
"tourisme chez les habitants" à Debdou, Taforalt, Tgafait, et Tissouriyine dans la
province de Jerada, El Kaf à Ain Beni Mathar, la montagne de Kouroukou dans la
province de Nador.
- Créer des stations pour l'équitation à El Attife et Ouled Mohammed dans la région
de Debdou.
- Aires de repos pour les voyageurs et touristes avec un jardin pour enfants,
restaurants près du village des artisans qui va être créé prochainement à Taourirt.
- Projet spécialisé dans l'organisation des excursions et randonnées organisées pour
l'aventure, la découverte aux cascades d’Oued Za dans la province de Taourirt.
- Créer des sociétés pour la chasse afin d'exploiter la faune abondante dan la région
(perdreau, sanglier, … etc.)
- Projet relatif à l'organisation des randonnées à pied ou à cheval dans la région de
Taforalt, Tgafait et Debdou.
- Créer des entreprises de location de voitures tous terrains et cars équipés pour
faciliter le déplacement des touristes à l'intérieur de la région.

Stations thermales
- Projet médical relatif à l'exploitation du centre de Benkachour pour la cure médicale
et le doter d'équipements médicaux (cure de l'appareil respiratoire, Kinésithérapie
(avec de l'eau), traitement des maladies dermiques.).
- Projet d'une unité d'embouteillage des eaux de la source de Fezouane du fait de
son efficacité dans la cure de maladies rénales.
- Faire passer l'exploitation de la station de Fezouane à des sociétés multinationales
ou internationales.

Tourisme Pré-saharien
- Créer des unités touristiques d'accueil et d'hébergement des touristes à Figuig.
- Créer un petit aéroport aux petits avions de tourisme.
- Petits projets d'organisation des voyages, des randonnées à destination de l'Oasis
de Figuig.

Secteur commercial - Projet relatif à la création de grandes surfaces pour le commerce.


- Commerce d'équipements et instruments de sport, de campement et de chasse.
- Commerce de produits congelés et quelques plats cuits.
- Commerce des équipements et accessoires des locaux commerciaux et cafés.
- Commerce spécial de cadeaux "cadeaux d'affaires", et accessoires de publicité.

Secteur des services - Créer des unités pour nettoyage et entretien.


- Créer des sociétés de publicité.
- Créer des établissements de traduction et d'analyse.
- Créer des entreprises spéciales de jardinage.
- Créer des entreprises de transport frigorifique.
- Créer des entreprises spéciales de lavage et dégraissage automatique.
- Transport urbain (Autobus).
Pêche maritime - Créer une unité à Nador de traitement de poissons fumés pour l'exportation.
Industrie Tournage de films de cinéma ou Télé - feuilleton dans la région vu ses potentialités
cinématographique géographiques et climatiques (la mer, les montagnes et le Sahara).
Section III :

Les Perspectives et Priorités du développement


de l’Oriental

La stratégie de développement régional est initiée


à partir du Discours Royal du 18 mars 2003 à
Oujda visant à :
™ Stimuler l’investissement
™ Favoriser la création de petites et
moyennes entreprises par les jeunes
™ Doter la région des équipements de base
nécessaires
™ Encourager les grands projets
économiques à titre prioritaire
L’initiative de Sa Majesté a pour but, en outre :
™ Promouvoir l’éducation et la formation
™ Faire jouer pleinement les principes de
solidarité.

Aussi une Dotation de 300 Millions de Dirhams


annoncée dans le Discours Royal est mise en
place en 2004.

Ainsi, c’est la majorité des grands projets dessinés


par le SDAR (Schémas de Développement et
d’Aménagement Régional de l’Oriental) qui fait
l’objet de programmes prioritaires de
développement pour la région orientale annoncés
par Sa Majesté lors de sa visite à la région
Orientale au mois de Mars 2003.
Chapitre 1 :

L’amélioration des Infrastructures de Transport et


des Echanges

1- Perspectives
Faire bénéficier les infrastructures portuaires Dédoublement de la route Oujda-Nador .
et aéroportuaires de la région de systèmes L’achèvement de la route méditerranéenne
de desserte performants afin de les relier (RN 16) et dédoublement (2x2 voies) de la
convenablement aux centres urbains et RN2
aux aires de production intra-régionales. Elargissement, renforcement et amélioration
La réalisation d’une voie rapide à partir de de la RN17 d’Oujda à Figuig (importance
Salouane qui atteint le port de Beni -Ansar économique, sociale et stratégique).
sans traverser l’agglomération de Nador Elargissement et amélioration de la route
pour faciliter l’accès et la sortie des poids nationale 10 entre Bouarfa et Arrachidia
lourds qui fréquentent les quais à l’import Achèvement de la construction de la RN19
et à l’export ainsi que pour accélérer la entre Taourirt et la Frontière avec l’Algérie
sortie des voyageurs des MRE retournant via Al Ateuf et Tandrara ou bien ouvrir la
en période estivale partie centrale des hauts plateaux.
Qualification du réseau routier régional Achevement de la voie ferrée reliant le port
L’autoroute Fès-Oujda ou l’autoroute du de Beni-Ansar à Taourirt ce qui mettrait la
Levant (selon le SDAR de l’Oriental)) afin porte maritime de l’oriental en connexion
de réduire la distance-temps entre directe avec les foyers et zones
l’Oriental d’une part, le Saïs (Fès-Meknes) compétitifs.
et la côte atlantique moyenne (Rabat- Le Dédoublement et l’électrification de la
Casablanca) d’autre part. L’ouverture de voie Fès –Oujda
l’autoroute Fès - Oujda représente un La voie ferrée Oujda-Nador destinée à
levier important pour le Développement ouvrir la capitale de l’oriental et tout son
régional et l’intégration économique de arrière pays méridional sur la
l’oriental de manière plus concrète dans le méditerranée.
corps national.
2- Priorités
A- Autoroute Fès – Oujda : 320 km – 7 670 MDH

Caractéristiques
Longueur 320 Km
Coût estimé 7670 MDH
Échéancier Fin des travaux en 2010
Etudes Phase I : étude avant projet en cours
Phase II : marché de l’étude au visa du CED
Organisme responsable Ministère de l’Équipement et du Transport

B- Voie ferrée Taourirt Nador : 117 km – 2 200 MDH

Caractéristiques
Longueur 117 Km
Coût estimé 2200 MDH
Etat des lieux En cours d’aménagement

Organisme responsable ONCF

C- Double voie Oujda Nador : 120 km - 396 MDH

Caractéristiques
Longueur 120 Km
Coût estimé 396 MDH
Échéancier ---
Organisme responsable Ministère de l’Équipement et du Transport, l’APDN et
le Conseil Régional

1ére tranche (96 MDH) : Aéroport Oujda – Ahfir sur 20 km


Selouane – Aéoroport El Aruit sur 10 km

Oujda – Aéroport Oujda-Angad : 10 Km - 100 % achevé


Aéroport Oujda-Angad – ElGarbouz : 15,5 Km – 100% réalisé
ElGarbouz – Ahfir : 4,5 - 100% réalisé
Selouane – Aéoroport El Aruit : réalisé
3- l’état actuel du secteur du transport des voyageurs

A- Taux de la capacité offerte annuellement par provinces et préfecture

Figuig
Oujda Angad
6%
40%

Nador
30%
Taourirt Jerada Berkane
5% 5% 14%

Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007

B- Taux annuel du nombre des voyageurs par provinces et préfecture.

Figuig Oujda Angad


6% 40%

Nador
30%
Berkane
Taourirt Jerrada
14%
5% 5%

Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007

C -Total des passagers par voie Ferrée, terrestre, Maritime, et Aérienne (réf. Année
2006).

Voie ferrée Voie Aérienne Voie Maritime Voie terrestre Total


473.714 352.642 829.890 4.185.088 5.841.334
Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007
Voie Terrestre
72%

Voie ferrée
8% Voie maritime
Voie aérienne 14%
6%

Parmi le nombre total des voyageurs de la région, 72% est le pourcentage qu’occupe les utilisateurs
de la voie terrestre, 14% du total des voyageurs prennent la voie maritime comme moyen de transport,
8% d’entre eux utilisent la voie ferrée, par contre le transport aérien n’attire que 6% du total des
voyageurs de la région.

D- Comparaison de la capacité des équipements avec le nombre total des voyageurs


par voie Ferrée, terrestre et aérienne (Réf. 2006)

Voie Ferrée Voie Terrestre Voie Aérienne Total


Nombre de voyageurs 473.714 4.185.088 352.642 5.011.444
Capacité offerte 1.022.000 7.137.376 1.200.000 9.359.376
Taux d’exploitation 46.35% 60% 29.4% 53.54%
Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007
Chapitre 2 :

L’Amélioration des services de proximité

1-Perspectives
A- La gestion du patrimoine hydrique :

Les futures disponibilités en eau pour l’oriental sont certainement à chercher dans une plus grande
mobilisation des ressources hydriques superficielles et souterraines ; mais elles seront davantage
dans l économie d’eau aussi bien au niveau des réseaux d’adduction et de distribution qu’à celui des
multiples formes de consommation et de recyclage

B- l’électrification des villages et zones rurales

C- Réhabilitation des parcours et Lutte contre l’ensablement et la désertification

D- La santé des citoyens

2- Priorités :

A- Adduction d’Eau potable de la ville d’Oujda, Taourirt et EL Layoune

CARACTERISTIQUES
Consistance - Conduite vers Oujda : 98 Km
- Conduite vers Taourirt : 33 Km
- 4 Stations de Traitement
- 1 Station de pompage 970 l/s
- 3 Réservoirs 400, 4000 et 10 000 m3
- Ligne électrique
Coût 750 MDH
Organisme Responsable ONEP

En Juillet 2006, SM le Roi Mohammed VI a inauguré d'importants projets d'adduction en eau potable
des villes d'Oujda, Taourirt et El Aioun et de sept communes rurales, à partir du barrage de Mechraa
Hamadi, qui, d'un coût global de plus de 1,065 milliard de dh, visent à garantir l'approvisionnement
des grandes villes de l'Oriental, à partir de ressources stables et pérennes jusqu'à 2025.

B- Programme de développement des Hauts Plateaux

CARACTERISTIQUES
Consistance Projets bénéficiant aux provinces de Figuig, Jerada et Taourirt. :
• Réhabilitation des parcours : 450 000 ha
• Lutte contre l’ensablement et la désertification
• Renforcement du centre de productions des semences
pastorales
• Gestion du risque sécheresse
• Formation
Coût 81.4 MDH
Echéancier 2004 à 2009
Organisme Responsable Ministère de l’agriculture
C- Ouverture d’un CHU à Oujda

CARACTERISTIQUES
Consistance Construction d’un CHU à Oujda d’une capacité litière de 550 lits
Coût 525 MDH
Echéancier Ce projet est réalisé avec la collaboration de la Faculté de
Médecine
Etat d’avancement Site d’accueil identifié sur un terrain de 13Ha
Organisme Responsable Ministère de la santé et Ministère de l’enseignement supérieur

Le 3 juillet 2006, SM le Roi Mohammed VI a procédé au lancement des travaux d'édification du Centre
hospitalier universitaire (CHU) de la ville d’oujda.

Un projet qui mobilise une enveloppe budgétaire de 525 millions de DH. Le projet du CHU d'Oujda
sera construit sur une superficie de 90.000 m2, dont 50.000 m2 couverts avec des crédits assurés par
le ministère de la Santé.

D'une capacité d'accueil de 1.100 étudiants, cet établissement hospitalier, dont les travaux débuteront
fin 2006 et prendront fin en 2008, devra profiter à une population de près de 3 millions habitants.

La spécificité essentielle du projet est de développer toute la filière de soins dans des composantes
"Soins de santé de base et Formations hospitalières" dans le cadre d'un schéma régional
d'organisation sanitaire, appelé à assurer la régulation des soins en combinant les besoins de santé
avec la demande et l'offre de prestations disponibles.
Chapitre 3 :

La qualification des ressources humaines


1- Perspectives
A- Enseignement supérieur :
Réorienter la formation supérieure vers les spécialités qui sont en relation avec les secteurs porteurs
et d’avenir (Tourisme, production industrielle, Nouvelles Technologies de l’information et de
communication, articles destinés à l’exportation)

a) Oujda :
* renforcement de l’appareil universitaire dans les
domaines de l’administration, la gestion moderne de
haut niveau (management, marketing, informatique,
communication…), l’ingénierie et la médecine :
Notamment la création de l’école nationale de
commerce et de gestion »ENCG »
* création d’un centre de recherche et
d’enseignement sur les affaires et l’économie du
Maghreb.

b) Nador :
* dotation de la conurbation d’institutions polytechniques et d’une Université dont un embryon vient
d’être créé avec des formations orientées vers les domaines de l’industrie, du commerce, du
mangement, du marketing, des métiers de la mer etc.….
* création d’un Centre de Recherche et d’Etudes Méditerranéennes (CREM)

c) Berkane :
- Création d’un institut de formation technique dans les domaines de l’agriculture,
notamment des filières bien spécialisées :
- Formation dans le domaine pédologique
- Recherche et Formation dans les techniques de sélection des cultures les mieux
adaptées aux conditions locales
- Enseignement des techniques d’irrigation et d’économie de l’eau
- Formation dans les techniques de conditionnement et de conservation des produits
agricoles
- Formation dans le domaine des techniques d’exploitation de marchés et de
commercialisation des produits agricoles et agro-industriels.

d) Taourirt :
Création d’un institut d’enseignement en matière de
transport et autres disciplines qui s’y rattachent.

e) Ain Beni Mathar :


Création d’une institution d’enseignement agro-pastoral orienté vers les techniques :
- d’amélioration du cheptel et de valorisation des produits de l’élevage
- de l’arido-culture
- de production des parcours et de la steppe.

f) Figuig :
Création :
- d’un institut de recherche sur l’architecture des Qsour et leur conservation
- d’un institut pour l’étude du patrimoine artistique, artisanal et culturel ;
A- La Formation professionnelle

Création d’un partenariat institutionnalisé


entre les départements formateurs, le
Ministère chargé de la Formation
Professionnelle, la Région, les
communes concernées et la société
civile et des organismes internationaux,
afin de doter les différentes composantes
territoriales de l’Oriental des Formations
professionnelles adéquates tenant
compte des particularités économiques
et socioculturelles de chaque espace de
projets.

2- Priorités
A- la région de l’oriental un pole de formation de haut niveau

Afin de faire de la région de l’oriental un pole de formation de haut niveau, il est proposé de créer :

– Une École d’Architecture


– Des structures privées de formation professionnelle
– Une Faculté de médecine à Oujda

B- Fiche technique sur le projet Création d’une faculté de médecine à Oujda

CARACTERISTIQUES
Consistance Construction d’une Faculté de médecine à Oujda d’une
capacité d’accueil de 1100 étudiants
Coût 165 MDH
Echéancier Inscription de la première promotion prévue en 2008
Etat d’avancement Site d’accueil identifié sur un terrain de 13Ha
Organisme Responsable Ministère de la santé et Ministère de l’enseignement
supérieur

Le projet de la faculté de médecine et de pharmacie d'Oujda sera édifié sur une superficie de 90.000
M2, dont 50.000 m2 couverts.

Dimensionnée pour accueillir 1.100 étudiants, la faculté qui sera encadrée par 200 professeurs, sera
dirigée par un staff administratif de 130 agents.

Les travaux de construction en cours.


Chapitre 4 :

La qualification des villes de l’Oriental

™ révision et adaptation des normes d’urbanisme et d’architecture (éradication de


l’habitat insalubre)
™ amélioration de l’environnement
™ révision et simplification des procédures de promotion immobilière
™ équipements et infrastructures (eau, électricité, assainissement, voirie…)
™ développement et qualification des zones industrielles et zones d’activité.

118 projets pour une véritable promotion de la ville d'Oujda


118 projets en cours d'achèvement ou en phase de lancement dans la ville d'Oujda. Les responsables
sont unanimes quant à la portée bénéfique de ces projets pour une véritable promotion de la ville
d'Oujda.

Ces projets relèvent d'une douzaine de "grands chantiers de la ville" relatifs notamment à :
™ l'équipement,
™ l'environnement,
™ la mise à niveau urbaine,
™ aux infrastructures culturelles et sportives,
™ à la filière commerciale,
™ aux quartiers sous équipés et d'habitat,
™ à l'activité industrielle,
™ en plus des projets urbains structurants, de santé, de construction de nouveaux sièges
administratifs et des projets privés de grande distribution.

Pour plus de détails :


Les projets de mise à niveau urbaine : concernent le réaménagement de plusieurs boulevards, places
publiques, ronds-points, carrefours ainsi que les pénétrantes Nord et Sud de la capitale de l'Oriental et
dont les travaux viennent d'être lancés.

Les projets d'équipement portent sur l'extension de la rocade urbaine nord-est (5 km), l'aménagement
de la route nationale Oujda-Aéroport (8km), la construction de quatre ponts (Oued En-nachef, Oued
Bounaim, ONCF, Touffah), le désenclavement de la rive nord de Oued Isly (lancé), en plus du
renforcement de la pénétrante sud de Touissi.

Il s'agit également de la sécurisation de l'alimentation électrique de la ville (nouveau poste),


déplacement de lignes de haute tension et substitution du réseau souterrain au réseau aérien, avec
transfert de gestion du réseau d'éclairage de la commune à l'ONE, et de la sécurisation de
l'alimentation en eau potable du grand Oujda, grâce à l'adduction d'eau du barrage Machraâ Hammadi
(93 km), le projet le plus coûteux du genre avec 70 milliards de centimes, en travaux depuis 3 ans
avec achèvement prévu en septembre 2007.

Ces projets concernent aussi l'assainissement liquide de la ville, la mise à niveau de 97 quartiers
(travaux avancés à 70 pc au profit de 25.000 familles) et la future liaison de la ville au projet
d'autoroute Fes-Oujda, en plus des travaux d'extension de l'Aéroport d'Oujda-Angad dans la
perspective d'atteindre plus de 1,2 million de voyageurs après l'achèvement du complexe touristique
FADESA, qui table sur 940.000 touristes par an.

Outre la réhabilitation de l'ancienne médina (ruelles, murailles, portes, éclairage), les projets d'ordre
culturel et sportif portent sur la création d'un conservatoire de musique et danse, d'un musée
d'archéologie, géologie et ethnographie, d'un autre consacré à l'histoire des chemins de fer, de deux
galeries d'arts contemporains et d'exposition.

Au programme également la réalisation d'un livre de prestige sur la ville d'Oujda, l'organisation d'un
festival international de rai, dont le lancement est prévu août prochain, la construction d'une salle
couverte et trois terrains de sports (basket, hand, volley), la mise à niveau de la piscine et du stade
municipaux, des stades d'athlétisme et de rugby et du stade d'honneur conformément aux normes
FIFA, en plus d'un projet de centre régional de formation de football.

Les projets liés à l'environnement concernent l'aménagement des parcs Lalla Aicha et Lalla Meryem et
du parc forestier de Sidi Mâafa, la réhabilitation de l'ancienne décharge de Sidi Yahya et du site de
cette oasis, la mise à niveau des pépinières préfectorale et municipale, outre un projet de micro-
irrigation du refuge central du Bd Mohammed V.

Il s'agit, d'autre part, de projets de restructuration de la filière commerciale (marché couvert-ouvert,


marché de gros et légumes, viandes, abattoir communal, poissons, souk Tanja, transfert des marchés
à charbon et à grain, marchands ambulants).

Il est également question de relogement des bindonvillois de l'ancienne médina (600 familles), de 446
ménages menacés par les crues et de 600 familles du quartier sidi Yahya, en plus d'un programme de
ville sans bidonvilles et d'un projet de villas économiques "Riadh Isly" et autres lotissements
municipaux (Al Boustane).

En plus de l'extension de la zone industrielle "Al Boustane II" et la création d'une pépinière
d'entreprises, de grands projets urbains comme le projet "Oujda City Center" (50 ha sur la friche de
l'ONCF avec centre d'affaires, pôle résidentiel, hôtelier et commercial, bureaux) et les projets
d'infrastructures sanitaires (une faculté de médecine et pharmacie, un CHU, un centre médico-légal,
une direction régionale de la santé, outre la modernisation de l'hôpital Al Farabi).

Les projets administratifs concernent l'aménagement du siège de la préfecture et la construction de


ceux du conseil de la région et de la Régie de distribution d'eau et d'électricité.

A cette kyrielle de chantiers, viendront s'ajouter de grands projets privés portant sur la réouverture de
l'hôtel Terminus (fin février 2007) avec 80 chambres et 15 suites, le projet de l'hypermarché "Marjane"
(20 ha prés de l'aéroport) et celui de l'hypermarché "Aswak Assalam" (5 ha-est de la ville), en plus
d'un siège de la Royal Air Maroc.

Chapitre 5 :

La mise à niveau du monde rural

™ prêter toute l’attention nécessaire aux campagnes afin de rattraper les multiples
retards cumulés .La majorité des campagnes et des steppes de l’oriental affichent
des indicateurs presque toujours affligeant en matière d’analphabétisme, de
scolarisation, de chômage et de pauvreté.
™ Tisser de nouvelles formes de rapports entre les campagnes et les villes.
Section 4

Les Chiffres clés de la région Orientale


Chapitre 1 :

La Population

Population, Superficie et densité


Population en 2002/2004
Provinces et Population en milliers Superficie Densité Population en milliers Densité
préfecture 2002 En Km2 en 2004 en
h/Km2 h/Km2
Urbaine Rurale Total 2002 Urbaine Rurale Total 2004

Berkane 167 105 272 135,5 1 985 155.675 114.149 269.824 135.9
Figuig 58 66 124 2,2 55 990 60.858 66.239 127.097 2.26
Jerada 94 34 128 14,9 8 460 64.700 41.019 105.719 12.5
Nador 312 407 719 116,6 6 130 367.444 359.079 726.520 58.58
Oujda-Angad 412 38 480 275,4 1 714 408.201 65.721 473.922 276.5
Taourirt 110 81 191 22,4 8 541 119.006 66.817 205.823 24.09

Oriental 1183 731 1914 22,9 82 820 1175.884 733.021 1908.905 23.05

70
60,9
66 66,2 Source ASM : 2003 et hcp : 2005
60 58
50

40 119
120
110
30 100
450

400
407 20
80 81
367,4 359,1 66,8
350 10

300
312 0
60

250 40

200
20
150
‫ﻟﻤ ﺮﻳ ﺲ‬

0
‫دزاﻳﺴ ـﺖ‬

100

50

0
2002
100
90
94
80
70
2004
64,7
60
119
120
110 50
41

100
40
30
34
80 81 20
10
66,8 0
60

40

20
70
60,9
66 66,2
60 58
0 50

40

30

20

10

0
Chapitre 2 :

L’Agriculture
1- Zone d’action de l’ORMVAM
A- Superficie des cultures (en ha) : campagne 2005-2006
Cultures Grande % PMH % Bour % Total %
Hydraulique
Céréaliculture 15195 29.5 2949 18.5 51201 92.0 96345 56.3
Arboriculture 23162 45 7435 46.6 3508 6.3 34105 27.7
MaraîchageAutomne 1440 2.8 1221 7.6 0 - 2661 2.1
Maraîchage Printemps 2790 5.4 1001 6.3 867 1.5 4658 3.8
Cultures sous serres 120 0.2 7 - 0 - 127 0.1
Cultures industrielles 4491 8.7 79 0.5 0 - 4570 3.7
Cultures fourragères 4121 8.0 3235 20.3 165 0.2 7521 6.1
Divers 210 0.4 28 0.2 0 - 238 0.2
Total 2005/2006 51529 100.0 15955 100.0 55664 100.0 123148 100.0
Total 2004/2005 53091 100.0 14836 100,0 45943 100,0 113870 100,0
Total 2003/2004 58 345 - 15 531 - 94 735 - 168 611 100,0
Total 2002/2003 57 672 - 15 099 - 77 840 - 150 611 100.0
Total 2001/2002 59 013 - 14 366 - 90 453 - 163 832 100,0
Source : ORMVAM.Berkane/« Bilan de la campagne agricole 2002-2003 et 2003/2004 et 2004/05 et 2005./2006 »

25000 Grande Hydrolique


20000
15000
10000
5000
0
Céréaliculture Arboriculture Maraîchage Automne

Maraichage Printemps Cultures sous serres Cultures industrielles

Cultures Fourragères Duvers

B- Répartition des Semis des céréales (2005-2006)

Province de Berkane Province de Nador Périmètre


Espèces Superficie % Superficie % Superficie %
(ha) (Ha) (ha)
Blé tendre 4711 68 6746 81 11457 75
Blé dur 739 11 237 3 976 6
Orge 1253 18 1289 16 2542 17
Avoine 212 3 8 0 220 2
Maïs grain 0 0 0 0 0 0
Total 6915 100 8280 100 15195 100
Source : ORMVAM Ex.2006
C- Bilan de la campagne céréalière 2005/2006 en périmètre de grande hydraulique

Espèces Superficie Superficie Rendement Production


semée récoltée moyen Qx
(Ha) (Ha) (Qx/Ha)
Blé tendre 11457 10299 28.4 292300
Blé dur 976 766 20.6 15750
Orge 2542 2119 19.8 41920
Avoine 220 195 9.8 1930
Maïs grain 0 0 0 0
Total 15195 13379 26.3 351900
Source : ORMVAM Ex 2006

D- Variation des prix du blé sur le marché local

Prix moyen DH/QL Blé tendre Blé dur Orge


Exercice 2004 240 à 260 270 à 300 140 à 160
Exercice 2005 250 à 280 280 à 300 230 à 260
Exercice 2006 220 à 250 280 à 320 200 à 230
ORMVAM Campagne Ex 2004 et 2005 et ex 2006

E- Cultures Industrielles (la Betterave sucrière)

2001/2002 2002/2003 2003/2004 2004/2005 2005/2006


Superficie programmée Ha 4 500 4 300 4 300 4300 4300
Superficie semée Ha 4 826 4 928 4 472 4407 4405
Superficie récoltée Ha 4 826 4 891 4 450 4367 4347
Production livrée à l’usine T 315 619,680 317 602,830 244 549 223833 228724
Début d’usinage 17/05/2002 15/05/2003 20/05/2004 20/05/2005 20/05/2006
Fin usinage 25/08/2002 26/08/2003 06/08/2004 05/08/2005 01/08/2006
Durée d’usinage j 101 104 79 78 73
Cadence moyenne des livraisons T/j 3 124 3 054 3 095 2869 3133
Rendement moyen T/Ha 65,4 64,93 55,0 51.3 52.6
Montant de la production DH 120156206,45 110442963,40 85474837,98 77341502.00 80238279.00
Prix moyen de la tonne brute DH 380,70 347,74 349,52 345.53 350.8
Prix moyen de la tonne nette DH 393,57 363,14 372,16 370.19 -
Source O.R.M.V.A.M Ex 2006

F- Cultures Maraîchères

Culture Sup Prod. Rdt moyen Fourchette


(Ha) (T) (T/Ha) Prix(DH/T)
Pomme de terre 2169 68148 31.4 2000 à 3000
Petit pois (en vert) 134 676 5 2000 à 10000
Fève ( en vert) 569 5690 10 1000 à 5000
Tomate 138 4830 35 1000 à 4000
Haricot blanc * 260 1276 5 4000 à 10000
Melon et pastèque 177 5664 32 1000 à 3000
Artichaut 197 3510 18 2000 à 5000
Divers 588 11524 - -
Total 4230 101318 - -
ORMVAM Ex 2006
(*) La totalité de la production d’automne et 20% de la production de printemps de la Rive Droite sont commercialisées en frais
(haricot à égrener)
G- Arboriculture Campagne 2005/2006

Agrumes Superficie (Ha) Clémentine navels Variétés


Sans pépins diverses
Superficie ( %) 13 489 (58%) 60% 36% 4%
Production (T) 218400 123100 84000 11300
Vente sur pieds (DH/KG) _ 1,80 à 2.00 1,30 à 1,80 _
Vente de gros (DH /KG) _ 2,00 à 2,40 1,30 à 1,70 _
ORMVAM Ex 2006
L’olivier Superficie Production Vente sur pieds Vente de gros Prix moyen
(ha) (T) (DH/ha) (DH /KG) d’huile d’olive
Exe 2004 4 857 21 490 15000 et 35000 1,50 et 3,00
Exe 2005 4869 18 500 10000 et 30000 3.50 et 5.00 30 à 35 dh/l
Exe 2006 4934 21 580 10000 et 30000 5.00 et 6.50 35 à 45 dh/l
ORMVAM Ex 2006

Le Vignoble Superficie Production Vente sur pieds Vente de gros


(ha) (T) (DH/KG) * (DH /KG)
Raisin de table 1 952 27 450 40000 et 70000 3.50 et 5.00
Raisin de cuve 647 3 540 40000 et 70000 4.00 et 6.00
ORMVAM EX 2006
(*) avec un record de 100 000Dh/Ha

2- Zone d’action de la DPA (Direction Provinciale d’Agriculture d’Oujda)

A. Superficies et productions des cultures compagne agricole 2005/2006

Province et préfecture Cultures Superficie Productions


en Ha en Qt
Oujda-Angad Céréales 39.000 53.100
Légumineuses 120 170
Fourrages 1470 249.000
Maraîchage 930 180.000
Arboriculture 6060 175600
Taourirt Céréales 35.000 22.500
Zone d’action DPAO Légumineuses 275 400
Fourrages 550 90.000
Maraîchage 630 90.700
Arboriculture 5.690 121.800
Jerada Céréales 29.000 89.500
Légumineuses - -
Fourrages 1.490 259.500
Maraîchage 265 37.780
Arboriculture 2570 45420
Berkane Céréales 15.000 9.100
Zone d’action DPAO Légumineuses 570 79
Fourrages 310 21.200
Maraîchage 160 20.700
Arboriculture 3.670 16.500
Zone d’action DPA Oujda Céréales 118.000 174.200
Légumineuses 965 649
Fourrages 3820 619.700
Maraîchage 1985 329.180
Arboriculture 17.990 359.320

Source : DPA d’Oujda


B- Effectifs du Cheptel (têtes)
(2005-2006)

Oujda- Berkane Jerada Taourirt


Angad
Bovins 13 200 1 950 10 150 3 500
Ovins 15 300 40 000 376 000 243 000
Caprins 40 150 8 650 64 000 137 200
Equidés 5 420 1 830 7 850 9 900

Source : DPA d’Oujda

D- Consommation des Produits de blé (Année 2004, en quintal)

Provinces F.N.B.T F. L F.R.S F.N.B.D Semoule Total


Oujda-Angad 217.1870 138.491 42.181 10.355 21.528 429.725
Berkane 126.000 67.132 607 193.720
Taourirte 146.740 38.190 11.281 196.211
Jerada 89.586 15.045 11.825 116.456
Figuig 141.620 18.418 9.250 8.432 7.438 185.158
Total 721.116 277.257 75.144 18.787 28.966 1.121.270
Source : Service régional de l’office National Interprofessionnel des céréales
et des légumineuses d’Oujda

F.N.B.T :Farine Nationale de Blé Tendre


F.L :Farine de luxe
F.R.S :Farine ronde spéciale
F.N.B.D : Farine Nationale de Blé dur

E- Commercialisation des Céréales en 2004

Achats (Qx) Ventes (Qx) Stock (Qx)


Blé tendre 564 309 357 230 207 079
Blé dur 8 114 7 977 137
Orge 14 592 14 452 140
Mais 1 076 1 076 0
Avoine 1 236 1 236 0
Total 589 327 381 971 207 356

Source : Service régional de l’office National Interprofessionnel


des céréales et des légumineuses d’Oujda
3- Zone d’action de la DPA (Direction Provinciale d’Agriculture de Nador)

Superficie (en ha) et utilisation du sol (2005-2006)

Designation Superficie
Superficie agricole utile 185 613 (RGA 1996)
Superficie cultivable
1- Irrigué 10 112
2- Bour 175 501
Superficie des cultures
1- Irrigué 4 420
2- Bour 139 480
Superficie des plantations
1- Irrigué 7 691
2- Bour 25 566
Superficie jachère 10 455
Superficie des pacages + incultes 91 000
Superficie des forêts 39 580
Source DPA Nador

N.b que la compagnie agricole 2005-2006 a été caractérisée par de faibles précipitations
(232 mm en 54 jours contre 229.5 mm en 43 jours pendant la même période de la
compagnie précédente ) marqué par une irrégularité dans le temps et dans l’espace, avec
un déficit de 11% par rapport à une compagnie normale.

3- Zone d’action de la DPA (Direction Provinciale d’Agriculture de Figuig)

1- Superficie (en ha) et utilisation du sol (2005-2006)

Designation Superficie (ha)


Superficie agricole utile 36 130
(2.872.570 de parcours)
Superficie cultivée
3- Irrigué 2 347
4- Bour 11 813
Superficie des cultures
3- Irrigué 695
4- Bour 11 813
Superficie des plantations
2- Irrigué 1 652
2- Bour 0
Superficie des forêts 30 080
source : DPA Figuig

2- Effectif des animaux

Bovins Ovins Caprins Chevaux Mulet Anes


Effectif 5600 617000 74400 500 700 5500
Nb. Animaux de trait source : DPA Figuig
Chapitre 3 :

L’Industrie
A- Nombre d’établissements industriels
Par province/ région orientale (valeurs en milliers de Dhs)
Chiffre d'affaires Berkane
2% Jerada
Taourirt 7%
Province Nombre Chiffre d’affaire Exportation FOB 12%
d’entreprises
2004 2005 2004 2005 2004 2005
Oujda
Berkane 20 17 166 326 170579 8 224 6531 Angad
Jerada 9 3 442 745 625105 414 496 591334 19%
Nador 156 152 4 427 723 5132649 102 443 224310
Oujda-Angad 124 113 1 154 970 1601881 76 882 43936
Nador
Taourirt 14 12 1 315 1032985 68 100 71330 60%
115
Figuig - - - - - -
Total 323 297 7 506 879 8563199 670 145 937441

B- Production –Investissement des établissements Industriels


Par province/ région orientale (valeurs en milliers de Dhs)

Province Production Investissement

2004 2005 2004 2005


Berkane 123 303 112333 8 074 4411
Jerada 442 607 582512 9 131 8860
Nador 4 190 580 5242630 216 797 201040
Oujda-Angad 1 097 993 1398654 93 734 65702
Taourirt 11 942 248 845840 25 753 11239
Total 17 796 731 8181969 353 489 291252
Délégation provinciale du commerce et de l’industrie

C- Effectif des établissements industriels


Par province/ région orientale
Province Effectif perman dont féminin Eff. saisonnier en
permanence
2004 2005 2004 2005 Total Dont fém.
Berkane 286 244 94 87 16
Jerada 383 167 18 8 184 5
Nador 3 369 3518 413 321 148 5
Oujda-Angad 2 060 2213 298 291 428 87
Taourirt 350 385 21 17 432 231
Total 6 448 6527 844 724 1208 328
Source : Délégation provinciale du commerce et de l’industrie enquête 2005
D- Frais du personnel des établissements industriels
Par province/ région orientale (valeurs en milliers de Dhs)
Province Frais personnel
2005 %
Berkane 8887 2
Jerada 28233 7
Nador 224842 53
Oujda-Angad 105990 25
Taourirt 52809 13
Total 420761 100
Source : Délégation provinciale du commerce et de l’industrie enquête 2005
Chapitre 4 :

Le Tourisme
A- Capacité d’hébergement touristique dans la région orientale en 2004

Infrastructure Préfecture Oujda-angad Province Province de Province Total


+ province Berkane de Nador Figuig de Taourirt oriental
Hôtels classés 27 16 1 0 44
Chambres 1041 593 30 1664
Lits 2082 1184 60 3326
Hôtels non classés 62 49 3 2 116
Chambres 1282 1280 26 36 2624
lits 2145 2235 54 53 4487
Total hôtels 89 65 4 2 160
Total chambres 2323 1873 56 36 4288
Total lits 4227 3419 114 53 7813

B- Répartition des arrivées et des nuitées par préfecture et provinces en en 2006


(Hôtels classés)

Oujda- Berkane Nador Figuig Jerada Total


Angad
Arrivées 41749 5348 33105 768 0 80970
Nuitées 76874 6616 50738 814 0 135042
Durée M. 1,84 1,2 1,53 1,05 0 1,66
séjours

C- Les Etablissements touristiques :


1)Les hôtels classés par préfecture et province en 2006

Préfecture/province Nombre
Préf. oujda-Angad 19
Province de Nador 14
Province de Jerada 1
Province de Figuig 1
Province de Berkane 5
Total 40
Préf. oujda-
Angad
47%

Province de
Berkane
13% Province de
Province de Nador
Province de Jerada 34%
Figuig 3%
3%

2) Répartition des agences de voyages dans l’oriental en 2006

Préfecture/province Nombre d’Agréments


Préf.oujda -Angad 16
Province de Nador 35
Province de Taourirt 4
Province de Jerada 1
Province de Figuig 0
Province de Berkane 11
Total 67

Province de
Nador
68%
Province de
Taourirt
Province de 8%
Berkane
22% Province de
Province de Jerada
Figuig 2%
0%

3) les restaurants classés dans la région orientale en 2006

Préfecture/province Nbr d’établissements


Préfecture Oujda-Angad 4
Province Nador 2
Province de Berkane 2
Total 8
NB : certains restaurants et hôtels vont être déclassés pour non respect de normes en
2007
Préfecture Oujda-
Angad
50%

Province de Province Nador


Berkane 25%
25%

4) Agences de location de voitures sans chauffeurs en 2006 :

Préfecture/province Oujda-Angad Nador Total


Berkane
Jerada
Nombre 84 16 100

5) Etablissements de Transport routier international et touristique en 2006

Préfecture/province Nb d’établissements
Préfecture Oujda-Angad 9
Province Nador -
Province de Berkane 19
Total 28
6) les campings en 2006

province Nb d’établissements
Province de Berkane (saidia) 5
Province Nador 2
Total 7
Chapitre 5 :

Le Secteur Forestier

A- Etat actuel du secteur forestier dans la région de l’oriental

Préfecture Province Nador Taourrit Berkane Jerada Oujda- Figuig Total


Angad
Forêt naturelles(ha) 16 500 168 500 39 000 60 500 9 500 63 200 357 200
Nappes alfatières (ha) 53 300 200 000 3 000 276000 4 700 1523400 2 060400
Plantations((ha) 27 900 14 000 7 500 11 600 5 400 10 600 77 000
Total (ha) 97 700 382 500 49 500 348 100 19 600 1597200 2494600
Source : Direction Régionale des Eaux et Forêts de l’Oriental.

30000 Plantations (ha)


F
Fo
F orrrê
o êttt IIIfffa
ê an
a niii P
n Prrro
P ov
o viiin
v nccce
n ed
e de
d eN
e Na
N ad
a do
d orrr
o 25000

20000

15000

10000

5000

0
Nador Taourirt Berkane Jerada Oujda-Angad Figuig

B- Constitution des forêts en Hectare.

Chêne Thuya Genévrier Pin Lentisques,arbousier, Romarin,lavande L’alfa


vert d’Alep pistachier de l’atlas, armoise,cystes,
naturel chêne liège, chêne thym, espèces
kermès et arganier aromatiques et
médicinales
151 000 127 000 32700 6 800 39 700 200 000 2 000 000
Source : Direction Régionale des Eaux et Forêts de l’Oriental.
Chapitre 6 :

Le réseau Routier

A- Le réseau Routier de la région orientale

Routes Nationales Routes Régionales Routes Provinciales Total Total


Revêtu Piste Revêtu Piste Revêtu Piste Revêtus Piste Provinces
Oujda/ 108.447 0.000 0.000 0.000 136.455 139.178 244.902 139.178 384.080
Angad
Berkane 71.272 0.000 46.525 0.000 242.594 31.300 360.391 31.300 391.691
Taourirte 212.400 41.000 61.700 64.500 264.900 201.800 539.000 307.300 846.300
Jerada 95.000 0.000 112.890 34.443 166.564 266.000 374.454 300.443 674.897
Nador 416.960 0.000 223.233 0.000 241.541 10.000 881.734 10.000 891.734
Figuig 479.310 107.300 184.635 181.277 188.202 681.800 852.147 970.377 1822.524
Total 1383.389 148.300 628.983 280.220 1240.256 1330.078 3252.628 1758.598 5011.226
Total Région 1531.689 9069.203 2570.334 5011.226
Source : Direction Régionale de l’Equipement de l’Oriental

2000
1800 Longuer revetue Longueur non revêtue
1600
1400
1200
1000
800
600
400
200
0
Oujda- Berkane Jerada Taourirt Nador Figuig
Angad
Chapitre 7 :

L’Eau & L’Eléctricité

A- Activité des Régies de Distribution d’eau Exercices 2003-04-05-2006

R.A.D.E.E. Nador R.A.D.E.E. Oujda


En m 3 2003 2004 2005 2003 2004 2005 2006
Production 1 016 390 1 117 142 12 605 217 13 693 900 12808000 12688000
Achat de l’ONEP 3 567 783 3 685 382 10 481 627 11 322 515 11977000 11557000
Eau amenée 4 584 173 4 802 524 23 086 844 25 016 415 24785000 24245000
Ventes aux 3 586 580 3 744 535 11 925 698 12 414 737 12552000 12533000
abonnés consommateurs
Nombre d’abonnés - - 80 650 - 92102 96688
Source : R.A.D.E.E.O & R.A.D.E.E.N

B- Evolution des indicateurs techniques 2004-2011


Unité 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Eau 103 m3 25016 24785 24245 23350 23220 22720 22650 22570
amenée
Eau 103 m3 12414 12552 12533 13550 14400 15000 15400 15800
Vendue
Rendement % 50 51 52 58 62 66 68 70
Indice de m3 27.91 26.33 24.15 19.6 17.1 14.6 13.3 12.1
perte
Longueur Km 1237 1272 1329 1370 1410 1450 1490 1530
du réseau

C – Evolution du nombre de clients :


Désignation abonnes 2005 % 2006 %
Particuliers 91151 98.97 95874 98.96
Administrations 858 0.93 860 0.89
Préférentiels 83 0.09 76 0.08
Industriels 10 0.01 9 0.01
hôtels 64 0.07
Source : RADEEO
D- Abonnés de l’ONE et Consommation d’Eléctricité dans la région Orientale

Pref Oujda Prov Prov Prov Prov Prov Total


Angad Berkane Jerada Taourirt Nador Figuig Région
2004 2005 2004 2005 2004 2005 2004 2005 2004 2005 2004 2005 2004 2005
Nombre d’abonnés 105275 112040 58054 62562 15806 16527 24581 26231 130643 143796 18749 20498 353108 381654
Clients :BT
Clients :MT 187 197 170 181 33 35 44 48 269 280 37 44 740 785

Consommation MT 58824 62141 32922 45789 4350 4772 5357 5676 131014 130215 20542 4224 236690 253106
en MWH
Consommation BT 158605 177252 69879 79174 16040 176658 27534 31103 184008 206076 17217 19683 473283 530946
en MWh
Source : O.N.E.Oriental
Chapitre 8 :

Le Transport

A- Transport Aérien réalisé à l’Aéroport d’Oujda/Angad en 2004/2005

Nature du Trafic Aérien Arrivées Départs Total


2004 2005 2004 2005 2004 2005
Passagers commerciaux 91228 106208 96624 116399 193075 225404
Passagers non commerciaux 1072 781 952 742 2024 1523
Fret (en Kg) 193944 150993 63091 473389 257035 198382
Courriers postaux (en Kg) 213 - 6936 - 7151 -
Mouvement avions commerciaux 1518 1657 1520 1658 3038 3315
Mouvements avions non commerciaux 343 240 343 244 686 484
Source : Aéroport Oujda/Angad
B- Situation du Trafic commerciaux Aérien à l’aéroport Oujda-angad ( année
2004/2005)

Mouvements Passagers Fret (en kg)


Arr. Dép. Total Arr. Dép. Trst Total Deb. Emb. Total
2004 1518 1520 3038 91228 96624 5223 193075 193944 63091 7151
2005 1657 1658 3315 106208 116399 3797 225404 150993 473389 198382
Source : Aéroport Oujda Angad

C- Transport Routier
Années Tonnage Tonnage K.M. Chiffre d’affaires
en Dhs.
2005 139.527 16.576.551 9.494.170
2004 146.476 16.925.887 10.104.927
VARIATION -5% -2% -6%
Source : ASO : rapport d’activité de l’agence satellite d’oujda durant l’année 2005

D -Total des passagers par voie Ferrée, terrestre, Maritime, et Aérienne (réf. Année
2006).
Voie ferrée Voie Aérienne Voie Maritime Voie terrestre Total
473.714 352.642 829.890 4.185.088 5.841.334
Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007

E- Comparaison de la capacité des équipements avec le nombre total des


voyageurs par voie Ferrée, terrestre et aérienne (Réf. 2006)
Voie Ferrée Voie Terrestre Voie Aérienne Total
Nombre de voyageurs 473.714 4.185.088 352.642 5.011.444
Capacité offerte 1.022.000 7.137.376 1.200.000 9.359.376
Taux d’exploitation 46.35% 60% 29.4% 53.54%
Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007

F- Taux annuel de la capacité offerte par provinces et préfecture

Figuig
Oujda Angad
6%
40%

Nador
30%
Taourirt Jerada Berkane
5% 5% 14%

Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007

G- Taux annuel du nombre des voyageurs par provinces et préfecture.

Figuig Oujda Angad


6% 40%

Nador
30%
Taourirt Berkane
Jerrada
5% 14%
5%

Source : étude de la Chambre de commerce d’industrie et de services d’Oujda 2007


Chapitre 9 :

La Pêche

A - Flotte de pêche maritime de la circonscription maritime


de Nador Au titre des années 2003, 2004 et 2006

Type de navire 2003 2004 2006 Evolution %


2006/2004
Chalutiers 66 124 64 -49%
Sardiniers 50 59 48 -17%
Palangriers 44 182 31 -83%
Canots 949 1054 1072 +2%
Total 1 109 1419 1215 -15%
Source : Délégation des pêches maritimes de Nador

B- Production Par Espèce

Espèce Quantités en Kg Valeur en Dh

Poisson pélagique 11 276 129 55 603 303.00


Poisson blanc 4 774 747 43 989 525.00
Crustacés 255 936 21 192 150.00
Céphalopodes 1 207 225 16 160 386.00
Total 17 514 037 136 945 364.00
Source : Délégation des pêches maritimes de Nador
C- Production par port de pêche

Port Quantités en Kg Valeur en Dh

Beni Nsar 14 064 477 124 723 172.00


Ras Kebdana 3 244 262 11 263 766.00
Sidi Hsain 205 298 958 426.00
Total 17 514 037 136 945 364.00
Source : Délégation des pêches maritimes de Nador

D- Destination de la Production

Espèce Marché Local Export

Poisson pélagique 90% 10%


Poisson blanc 30% 70%
Crustacés 10% 90%
Céphalopodes 5% 95%
Total
Chapitre 10 :

Les Coopératives et Associations

A- Répartition des associations artisanales dans la région

Provinces Nombre des Nombre d’adhérents


Associations
2004 2006 2004 2006
Oujda-Angad 17 17 2328 2228
Berkane 10 10 827 827
Taourirt 13 13 298 298
Figuig 04 05 46 70
Jerada 01 03 40 62
Nador 38 41 1350 1338
Total 83 89 4889 4923
Source : O.D.C.O. Oujda

B- Répartition des coopératives artisanales dans la région

Provinces Nombre des Nombre d’adhérents Capital Social en dh


Coopératives
2004 2006 2004 2006 2004 2006
Oujda-Angad 08 12 190 216 2.082.600 1.953.800
Berkane 03 03 29 30 45.100 45.400
Taourirt 06 07 86 98 567.800 1.477.800
Figuig 04 05 82 158 226.400 94.400
Jerada 05 04 170 82 92.300 226.400
Nador 07 10 174 196 811.200 472.066
Total 33 41 731 780 3.014.200 4.269.866
Source : O.D.CO.Oujda 2006

C- Répartition des coopératives agricoles dans la région

Prov. Préf. Récolte du lait Approvisionnement autres Total


Oujda-Angad 10 15 11 36
Berkane 15 13 47 75
Jerada 07 65 38 110
Nador 08 24 10 42
Taourirt 06 08 56 70
Figuig 02 12 72 86
Total 48 137 234 419
Source : O.D.CO.Oujda 2006
D- Répartition des coopératives artisanales dans la région (2006)

Prov. Préf. Nombre Total adhérents


Oujda-Angad 14 274
Berkane 03 29
Jerada 05 146
Nador 10 143
Taourirt 07 110
Figuig 04 90
Total 43 792
Chapitre 11 :

L’Enseignement Superieur
A-Evolution des Effectifs Globaux des Etudiants
UNIVERSITE MOHAMMED Ier OUJDA

97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06


Faculté des Lettres 4772 5441 5107 5471 5842 7365 7411 7358 8200
Faculté de Droit 10073 9769 9243 8961 9242 10579 11580 12074 9704
Faculté des Sciences 4116 4014 3454 3558 3214 2942 3118 3625 3757
Faculté pluridisciplinaire de Nador 1937
ESTO 285 313 343 363 396 441 408 378 524
ENSAO 33 65 102 155 197 221 238
ENCGO 106 212
TOTAL 19 246 19 537 18 180 18 418 18 796 21 482 22 714 23 762 24 572
Source: Université Mohammed 1er Oujda

Evolution des Effectifs Globaux des Etudiants UNIVERSITE MOHAMMED Ier OUJDA

14000
12000 200
10000 ENSAO
8000 150
6000
4000 100
2000
0 50
2

4
5

0
_0

_0

_0
/9

/9

/9

/9

/9

/0

/0

99_00 00_01 01_02 02_03 03_04


94

95

96

97

98

99

00

01

02

03

Faculté des Lettres Faculté de Droit


Faculté des Sciences ESTO

B -Evolution des Effectifs du Corps Administratif

97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06


Présidence 38 37 37 35 40 39 55 58 46
Faculté des Lettres 119 123 120 121 117 122 122 121 89
Faculté de Droit 124 123 126 125 125 122 120 121 105
Faculté des Sciences 156 156 157 156 154 156 158 158 134
Faculté pluridisciplinaire de Nador 7
ESTO 54 50 50 50 55 54 56 54 53
ENSAO 1 1 9 8 12 13
ENCGO 5 05
TOTAL 491 489 490 488 492 502 519 529 452
Source: Université Mohammed 1er Oujda
C- Evolution des Effectifs des Enseignants

97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06


Faculté des Lettres 174 174 176 173 169 167 188 186 158
Faculté de Droit 84 85 86 87 84 74 76 85 77
Faculté des Sciences 294 292 290 295 285 280 279 279 259
Faculté pluridisciplinaire de Nador 33
ESTO 37 37 36 36 36 36 35 33 35
ENSAO 1 1 1 12 16 16 35
ENCGO 14 24
TOTAL 589 588 589 592 589 569 594 613 621
Source: Université Mohammed 1er Oujda

D- Evolution des Effectifs des Lauréats

97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05


Faculté des Lettres 619 480 535 482 466 631 565 703
Faculté de Droit 905 1043 1133 1133 710 619 927 1065
Faculté des Sciences 668 408 461 350 315 242 289 332
ESTO 93 126 132 133 178 183 210 167
ENSAO 30 42
TOTAL 2 285 2 057 2 261 2 098 1 669 1 675 2 021 2 309
Source: Université Mohammed 1er Oujda

Faculté des Sciences Juridiques économiques et sociales d’Oujda

E- Evolution des Effectifs des Nouveaux Inscrits

97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06


Faculté des Lettres 1288 1740 1489 1784 1580 2473 2069 2077 1823
Faculté de Droit 2504 2297 2505 2641 2939 3456 3236 2287 1727
Faculté des Sciences 1007 1054 1117 993 895 891 947 1228 1062
Faculté pluridisciplinaire de Nador 1284
ESTO 175 163 198 180 138 242 190 201 348
ENSAO 33 63 39 41 36 57 48
ENCGO 106 106
TOTAL 4974 5254 5342 5661 5591 7103 6478 5956 6398
Source: Université Mohammed 1er Oujda
F- Personnel Enseignant par Grade et par Etablissement (2003/2004)

Prof. Prof. Prof. Maître


Assistant Autres Total
Enseig.sup Habilité Assistant Assistant
Faculté des Lettres 43 31 98 1 0 15 188
Faculté de Droit 29 4 38 5 0 0 76
Faculté des Sciences 155 59 59 6 0 0 279
ESTO 3 0 0 2 0 30 35
ENSAO 1 1 12 0 0 2 16
TOTAL 231 95 207 14 0 47 594
Source: Université Mohammed 1er Oujda

G- Nouveaux Inscrits par Filières et par Etablissement

Filières 05/06
Etudes Anglaises 305
Etudes Françaises 357
Etudes Arabes 371
Faculté des Lettres Etudes Islamiques 399
Histoire et Civilisation 201
Géographie 190
Total 1823
Sciences de la matière Physique (SMP) 489
Sciences de la matière Chimie (SMC) 76
Sciences de la vie (SVI) 433
Faculté des Sciences
Sciences de la terre et de l'univers (STU) 25
Mathématiques 140
Total 1163
Droit Privé Arabe 422
Droit Public Arabe 320
Faculté de Droit Droit Public Français 163
Sciences Economiques et Gestion 822
Total 1727
Etudes Espagnoles 99
Etudes Françaises 54
Etudes Arabes 58
Etudes Islamiques 68
Sciences Economiques et de Gestion 381
Faculté pluridisciplinaire Droit Public 181
de Nador Droit Privé 172
Sciences Mathématiques 74
Sciences Physiques 82
Sciences de la Vie 103
Sciences Chimiques 12
Total 1284
Chapitre 12 :

La Formation Professionnelle

A- Effectifs en Formation par niveau et par province et préfecture


dans le secteur public (Année 2004/2005))

Techniciens Techniciens Qualification Spécialisation Total


spécialisés
Berkane 211 514 492 113 1330
Figuig - 73 185 163 421
Jerada - 87 214 111 412
Nador 281 306 560 103 1 250
Oujda-Angad 733 831 925 499 2 988
Taourirt - 48 269 2 319
Oriental 1 225 1 859 2 645 991 6 720

Source : annuaire statistique de la région orientale 2005


Chapitre 13 :

La Santé
A- Infrastructure Sanitaire Publique selon les provinces

Centre de santé Dispensair Hôpital local Centre de Hôpitaux Hôpitaux


rural e rural santé urbain généraux spécialisés
CALA/ Communal rural urbain
Berkane 3 6 2 - - 7 1 -
Figuig 4 5 7 1 1 3 1 -
Jerada 2 7 2 - - 7 - -
Nador 14 22 13 - - 8 1 -
Oujda-angad 1 7 2 - - 19 2 1
Taourirt 1 5 4 - - 4 1 -
Région 25 52 30 1 1 48 6 1
Source : annuaire statistique de la région orientale 2005

Nombre de lits selon le type des hôpitaux (publics)

PROV PROV PROV PROV PREF PROV Total


Berkane Figuig Jerada Nador Oujda- Taourirt Région
Angad
Hopitaux 85 120 - 424 692 49 1370
Généraux
Hopitaux - - - - 90 - 90
Spécialisés
Total 85 120 - 424 782 49 1460
Source : annuaire statistique de la région orientale 2005.
Chapitre 14 :

Les Mines
Produits miniers
A- Province Jerada

Société des Fonderie de plomb de Zellidja


Désignation 2006 (T) 2005 (T) Variation en %
Consommation du 82448 79357 3.9
concentré de plomb
Productions nettes
Plomb doux 49037 54459 -9.9
Argent (kg) 35631 40457 -11.9
Mattes cuivreuses 1762 1083 62.7
Oxydes antimonieux 2323 690 236.7
Ventes locales
Plomb doux 2695 2729 -1.2
Argent (kg) - - -
Mattes cuivreuses - - -
Oxydes antimonieux - - -
Exportations
Plomb doux 46624 57088 -18.3
Argent (kg) 35631 40457 52.2
Mattes cuivreuses 1762 1083 114.6
Oxydes antimonieux 2323 690 -
Source : direction régionale d’Oujda Ministère de l’énergie et des mines.

B- Province Taourirt

SODEMIN

Désignation 2006 (T) Oct à dec 2005 (T)


Productions Marchande 4538 1296
Ventes locales 1160 1980
Exportations 1848 -
Effectif 16 15
Source : direction régionale d’Oujda Ministère de l’énergie et des mines.
C- Province Figuig

Désignation Productions en T Vente Locale en T Exportation en T


2006 2005 Ecart % 2006 2005 Ecart 2006 2005 Ecart %
%
Compagnie Marocaine
de Barytes (COMBAR )
Barytine pétrolière 136363 104365 30.6 - - - 198766 158012 25.8
CADETAF
Alquifoux 439.55 558 -21.2 439.55 558 -21.2 - - -
Plomb 8310.29 3205 159.3 2063.18 3422 -39.7 - - -
Zinc 8277.86 4828 71.5 6118.39 5807 5.4 - - -
Barytine 2280.77 1899 20.1 2280.77 1899 20.1 - - -
Source : direction régionale d’Oujda Ministère de l’énergie et des mines.

Effectif du secteur Minier


Sociétés Effectif
COMBAR 78
CADETAF ( y compris les artisans mineurs) 861
Total 939
Source : direction régionale d’Oujda Ministère de l’énergie et des mines.

D- Province Nador

Désignation Productions en T Vente Locale en T Exportation en T


2006 2005 Ecart % 2006 2005 Ecart 2006 2005 Ecart %
%
ARMIPRO
Bentonite Brute 29400 30560 -0.4 - - - 25890 34000 -2.4
COMBAR)
Bentonite Brute 10576 7737 36.7 - - - 10576 7737 36.7
MINIERE AFRAHA
BENTONITES S.A
Bentonite Brute 39307 44890 -12.4 - - - - - -
Bentonite granulée 44760 51996 -14.0 - - - 47587 46476 2.0
Source : direction régionale d’Oujda Ministère de l’énergie et des mines.
Chapitre15 :

Les Prix

A- Evolution de l’indice du coût de la vie*dans la vile d’Oujda par groupe de produits

Groupes des produits 2005 2006 Variation%


Alimentation 165,6 172,7 4,3
Habillement 183,9 185,8 1,0
Habitation 173,8 176,7 1,7
Equipement Ménager 155,8 159,6 2,5
Soins médicaux 151,7 151,9 0,1
Transport et communication 173,6 187,7 8,1
Loisirs et culture 160,7 161,9 0,7
Autres biens et services 177,4 182,2 2,7
Indice général 167,9 173,5 3,3
Source : ASM 2003

B- Evolution annuelle de l’indice général du coût de la vie*dans la vile d’Oujda

Année 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Indice 173,5 167,9 166,06 163,0 160,6 155,9 154,6
général

175
170
165
160
155
150
145
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006

Indice général

-------------------------------------------
* : (base 100 :1989)-385 articles
Chapitre16 :

Initiative Nationale pour le développement


Humain

A- Province de Berkane

1- Projets horizontaux 2006 (en Dh)

Porteur du Le projet Coût Part Part Part INDH


projet porteur partenaires
Commune sidi Terrain sportif 855000 412500 30000 412 500
slimane chraâ
Commune rural Club des femmes 300000 60000 240 000
chwiha
Commune rural Pont sur le canal principale 649650 40000 316650 293000
chwiha d’irrigation trifa et
aménagement d’un parcours
Commune rural 994000 500000 494000
rislane
Commune rural Equipement de douar hamri 453686 226843 226843
Boughriba en eau potable
Commune Ain Construction d’un dortoir au 830000 100000 300000 430000
Ragada lycée al khawarizmi
Commune Ain Construction d’un terrain du 855000 290700 80000 484300
Ragada sport
Commune rural Equipement des douar 218000 65400 152600
fazouane ihipawane et iyaakoubane en
eau potable
Commune rural Construction pour 193000 55000 138000
Fazouane installations Techniques
Commune rural Construction et 245000 20000 225000
Madagh aménagement des vestiaires
au stade de Madagh
INDH Formations et assistances 1129507 1129507
techniques
Autres 3077600 726650 327000 2.024.250
association et
coopération
Total Projets horizontaux 2006 9.800.443 2.497.093 1.053.650 6.250.000
Programme de Mise à niveau des quartiers sous équipés du grand Berkane

Donnée technique
Nombre des quartiers : 30
Nombre de ménages : 12911
Nombre d’Habitants : 65555 soit 54% de la population totale de l’agglomération
Superficie : 434.43 Ha
Coût estimatifs : 156.5 Mdhs

Programme Ville sans bidonvilles Berkane et environ

Donnée technique
Communes concernées : C.U de Berkane et C.R de Zegzel
Nombre de bidonvilles : 06
Nombre de ménages à recaser : 683
Nombre de baraques destinées à l’habitat : 608
Nombre de baraques destinées au commerce : 19
Superficie occupée : 9.5 Ha
Coût estimatif de l’opération : 90 Mdhs.
Section V :

Informations utiles pour les Investisseurs

Chapitre 1 :

Lexique

1- Le Formulaire Unique de création 3- Le Certificat Négatif: (C.N) ?


d'entreprises Le certificat négatif est une attestation fournie sur
Instituée par le décret n°2-02-350 du 6 Joumada, I place au CRI de l’oriental, c’est un document par
1423 5 (17 juillet 2002), le formulaire unique lequel le service central au registre du commerce,
regroupe l'ensemble des déclarations et formalités atteste qu’aucune autre entreprise, au Maroc, ne
prescrites par la législation et la réglementation en porte le même nom que celui choisi par le
vigueur en vue de la création d'entreprises. demandeur pour sa société.
Le formulaire, dûment rempli au près du CRI par Ainsi, lorsque le promoteur a décidé du choix du
les demandeurs et accompagné des pièces et nom de son entreprise, il doit remplir un formulaire
documents justificatifs exigés par la législation et la auprès du CRI ; Aucun document n’est demandé
réglementation en vigueur pour la création pour cette recherche de nom.
d'entreprises, vaut demande d'inscription à la Pour gagner du temps, il est recommandé de
patente, déclaration d'immatriculation au Registre proposer trois noms ; de cette manière on a plus de
du Commerce, déclaration d'identité fiscale et chance d’avoir une réponse affirmative au moins
demande d'affiliation à la Caisse nationale de pour un des trois noms.
Sécurité Sociale. Dans la majorité des cas, le nom demandé existe
Après un délai d'une semaine, le demandeur sera déjà. Pour cela, il faut proposer un nom original et
en possession des attestations justifiant : peu commun.
- l'inscription au rôle d'imposition à l'impôt
des patentes ; 4- Société Anonyme:(S.A) ?
- l'immatriculation au registre du La société anonyme est une société commerciale en
Commerce ; raison de sa forme et quel que soit son objet.
- l'identité fiscale ; Son capital est divisé en actions négociables
- l'affiliation à la Caisse Nationale de représentatives d'apports en numéraire ou en nature
sécurité sociale à l'exclusion de tout apport en industrie.
Elle doit comporter un nombre suffisant
2- La Raison Sociale ou Dénomination ? d'actionnaires lui permettant d'accomplir son objet
La dénomination de l’entreprise représente le et d'assurer sa gestion et son contrôle, sans que ce
premier contact entre celle-ci, et sa clientèle; la nombre soit inférieur à cinq. Les actionnaires ne
dénomination doit être : supportent les pertes qu'à concurrence de leurs
- Unique ; apports et leurs engagements ne peuvent être
- Simple à retenir ; augmentés si ce n'est de leur propre consentement.
- Suggestive de l’activité de l’entreprise. Le capital social d'une société anonyme ne peut être
inférieur à trois millions de dirhams (3.000.000) si
Après obtention du certificat négatif, le nom ou, la société fait publiquement appel à l'épargne et à
la dénomination commerciale. trois cent mille dirhams (300.000) dans le cas
ou l’enseigne doit être inscrite au registre du contraire;
commerce dans un délai d’une année (art 75 / loi La responsabilité des dirigeants est civile et pénale
15-95 code du commerce) vis à vis de la société et des tiers.
5- La Société à Responsabilité Limitée:
(SARL) ?
La société à responsabilité limitée est constituée
par une ou plusieurs personnes qui ne supportent les
pertes qu'à concurrence de leurs apports.
Les sociétés de banque, de crédit, d'investissement,
d'assurance, de capitalisation et d'épargne ne
peuvent adopter la forme de société à responsabilité
limitée.
Lorsque la société, contrairement aux dispositions
de l’article 982 du dahir formant code des
obligations et contrats, ne comporte qu'une seule 8- La Société en Commandite Simple:(SCS) ?
personne, celle-ci est dénommée « associé unique ». La société en commandite simple est constituée
Le nombre d’associés dans une SARL ne peut être d'associés commandités et d'associés
supérieur à cinquante (50), si non elle doit changer commanditaires; les associés commandités ont le
obligatoirement en SA, dans un délai de deux ans; statut des associés en nom collectif.
Pour le capital, il doit supérieur ou égal à dix mille Les associés commanditaires répondent des dettes
dirhams (10.000,00 ) divisé en parts de 100dh sociales seulement à concurrence du montant de
(minimum) leur apport. Celui-ci ne peut être un apport en
industrie.
6- La Société en non collectif:(S.N.C) ? Pour le capital, aucun minimum n’est exigé.
La société en nom collectif est une société dont les
associés (deux ou plus) ont tous la qualité de 9- La Société en Commanditaire par Actions:
commerçant ; tous les associés sont indéfiniment et (SCA) ?
solidairement responsables des dettes sociales. La SCA est constituée de commanditaires et de
Pour la S.N.C, aucun capital minimum n’est exigé commandités. Le nombre des associés
commanditaires ne peut être inférieure à trois. Les
7- Le Groupement d'Interêt commandités sont solidairement et complètement
Economique:(GIE) ? responsable.
Le G.I.E, permet à plusieurs entreprises, sans perdre Les commanditaires, qui ont la qualité
leur propre identité, de se grouper pour mener à d’actionnaires, ne sont responsables qu’a
bien une opération qui est le prolongement direct de concurrence de leurs apports.
leur activité. Pour le capital, aucun minimum n’est exigé.

10 - La Société en Participation: (SP) ?


La société en participation n'existe que dans les
rapports entre associés et n'est pas destinée à être
connue des tiers.
Elle n'a pas la personnalité morale. Elle n'est
soumise ni à l'immatriculation, ni à aucune
formalité de publicité, à l’exception du contrat sous
seing privé qui lie les associés entre eux, et son
existence peut être prouvée par tous les moyens.
Elle peut être créée de fait.
Chapitre 2 :

Fiscalité
Droits d'enregistrement :

Principaux droits d'enregistrement


Dernière modification : (L. fin n° 48-03 promulguée par D. n° 1-03-308 du 31 décembre 2003 - 7 kaada 1424 ; B.O. du 1er janvier 2004, article 13)
Droits d'enregistrement sur les sociétés :

Sociétés Droits Conditions particulières

Cessions, à titre gratuit ou onéreux, d'actions ou 5%


de parts sociales des sociétés immobilières et des
sociétés à prépondérance immobilière.
Cessions de parts dans les groupements d'intérêt 2.50% sont soumis au droit de mutation à titre onéreux,
économique, d'actions ou de parts sociales dans selon la nature des biens concernés, la cession par
les sociétés autres que les sociétés immobilières un associé qui a apporté des biens en nature à un
et sociétés à prépondérance immobilière. groupement d'intérêt économique ou à une société,
des parts ou actions représentatives des biens
précités dans le délai de quatre (4) années à
compter de la date de l'apport desdits biens.
Cessions à titre gratuit de parts dans les 1%
groupements d'intérêt économique, d'actions et de
parts dans les sociétés, lorsqu'elles ne sont pas
transmissibles selon les formes commerciales et
d'actions ou de parts dans Ies sociétés
immobilières, ou à prépondérance immobilière.
Partages de biens meubles ou immeubles entre 1% L'attribution à un associé ou a un membre d'un
coassociés, à quelque titre que ce soit. groupement d'intérêt économique, à titre de
partage, au cours de leur vie ou à leur dissolution,
d'un bien provenant d'un apport fait aux dits
sociétés ou groupement d'intérêt économique par
un autre associé ou membre d'un groupement
d'intérêt économique est passible du droit de
mutation à titre onéreux suivant la nature du bien
retiré et sa valeur à la date de ce retrait, lorsque ce
retrait a lieu avant l'expiration d'un délai de quatre 4
ans à compter de la date de l'apport en nature
effectué à la société.
Cessions de titres d'obligations dans les sociétés 0.50%
ou entreprises et de titres d'obligations des
collectivités locales et des établissements publics.
Constitutions ou les augmentations de capital des 0.50% à l'exclusion du passif affectant ces apports qui est
sociétés ou des groupements d'intérêt assujetti aux droits de mutation à titre onéreux,
économique réalisées par apports nouveaux, à selon la nature des biens objet des apports et selon
titre pur et simple. l'importance de chaque élément dans la totalité des
apports faits à la société ou au groupement d'intérêt
économique.
- Augmentations de capital par incorporation de 0.50%
réserves ou de plus-values résultant de la
réévaluation de l'actif social.
-Inventaires établis après décès.
Constitutions ou augmentations de capital des 0.25%
sociétés dont l'objet principal est la gestion de
valeurs mobilières ou la souscription, à titre de
participation, au capital d'autres sociétés.
- Actes de dissolution de sociétés ou de Droits fixes
groupements d'intérêt économique qui ne portent (200 DH)
ni obligation, ni libération, ni transmission de biens
meubles ou immeubles entre les associés, les
membres des groupements d'intérêt économique
ou autres personnes et qui ne donnent pas
ouverture au droit proportionnel.
- Actes de constitution sans capital des
groupements d'intérêt économique.
Actes de prorogation de sociétés ou de Droits fixes
groupements d'intérêt économique qui ne (300 DH)
contiennent ni obligation, ni libération, ni
transmission de biens meubles ou immeubles
entre les associés, les membres des groupements
d'intérêt économique ou autres personnes.
Perception
minimum
1.000dhs

Droits d'enregistrement sur les biens immeubles :

Immeubles Droits Conditions particulières

- Actes et conventions, écrites ou verbales, sous seing 5%


privé ou authentique portant mutation entre vifs, à titre
gratuit ou onéreux :
. d'immeubles, immatriculés ou non immatriculés, ou
de droits réels portant sur de tels immeubles ;
. de propriété, de nue-propriété ou d'usufruit de fonds
de commerce ou de clientèle.

- Baux à rentes perpétuelles de biens immeubles,


baux emphytéotiques, ceux à vie et ceux dont la durée
est illimitée.

- Cessions de droit au bail ou du bénéfice d'une


promesse de bail.

- Retraits de réméré exercés en matière immobilière


après expiration des délais prévus pour l'exercice du
droit de réméré.

- Titres constitutifs de propriété d'immeubles.

Acquisition de locaux construits, par des personnes 2.50% A l'exception des acquisitions faites par les
physiques ou morales établissements de crédit, Bank AI-Maghrib, la
Caisse de dépôt et de gestion et les sociétés
d'assurances et de réassurances, que ces locaux
soient à usage d'habitation, commercial,
professionnel ou administratif.
Acquisition, à titre onéreux, de terrains nus ou 2.50% Pour l'application du taux réduit de 2,50% l'acte
comportant des constructions destinées à être d'acquisition doit comporter l'engagement de
démolies et réservés à la réalisation d'opérations de l'acquéreur de réaliser les opérations de
lotissement ou de construction de locaux à usage lotissement ou de construction de locaux dans
d'habitation, commercial, professionnel ou un délai maximum de sept ans à compter de la
administratif. date d'acquisition.
Actes portant constitution d'hypothèque ou de 1% dont le titre n'a pas été enregistré au droit
nantissement sur un fonds de commerce, en garantie proportionnel d'obligation de sommes sans
d'une créance actuelle ou éventuelle. libéralité.
- Cessions a titre gratuit portant sur les : 1%
immeubles, immatriculés ou non immatriculés, ou de
droits réels portant sur de tels immeubles ; propriété,
de nue-propriété ou d'usufruit de fonds de commerce
ou de clientèle.
bail à rente perpétuelle de biens immeubles, bail
emphytéotique, bail à vie et celui dont la durée est
illimitée.
- cession d'un droit au bail ou du bénéfice d'une
promesse de bail portant sur tout ou partie d'un
immeuble, qu'elle soit qualifiée cession de pas de
porte, indemnité de départ ou autrement.
- Antichrèses et nantissements de biens immeubles.
La première vente de locaux à usage exclusif 1% Le bénéfice du taux réduit de 1% est acquis sur
d'habitation, édifiés sous le bénéfice des dispositions présentation d'un certificat délivré par le service
concernant le logement social, sous réserve des des impôts compétent attestant que le local en
conditions prévues à l'article 10 (II) ci-dessous. question est édifié sous le bénéfice des
dispositions de l'article 8 (13°) de la loi n° 30-85
relative à la taxe sur la valeur ajoutée.
Actes translatifs entre co-indivisaires de droits indivis 1%
de propriétés agricoles situées à l'extérieur du
périmètre urbain.
Actes d'adoul qui confirment les conventions passées 0.5%
sous une autre forme et qui stipulent mutation entre
vifs de biens immeubles et de droits réels immobiliers.
Ces actes ne sont dispensés du paiement du droit de
mutation qu'à concurrence du montant des droits déjà
perçu.
- Les renonciations à l'exercice du droit de chefaâ ou Droits
de sefqa. Il est dû un droit par copropriétaire fixes (100
renonçant. DH)
- Les baux et locations, cessions de baux et sous-
locations d'immeubles à usage d'habitation, quelle
qu'en soit la durée.
- La cession au coopérateur de son logement après
libération intégrale du capital souscrit conformément
aux dispositions du décret royal portant loi n° 552-67
précité relatif au crédit foncier, au crédit à la
construction et au crédit à l'hôtellerie.
- Tous autres actes innomés et qui ne peuvent donner
lieu au droit proportionnel.
- Baux et locations, cessions de baux et sous-locations Droits
de fonds de commerce et d'immeubles, autres que fixes (300
ceux à usage d'habitation. DH)
- Contrats de crédit-bail immobilier relatifs aux locaux à
usage professionnel ou d'habitation, ainsi que leur
résiliation en cours de bail par consentement mutuel
des parties.
- Actes relatifs aux opérations de crédit conclus entre Droits Exclusion faite des actes constatant les
les sociétés de financement et les particuliers, de fixes (300 opérations de crédit passées entre des
constitutions et de mainlevées d'hypothèque et de DH) particuliers et des organismes bancaires, ainsi
nantissement sur fonds de commerce consentis en que les opérations de crédit immobilier conclues
garantie desdites opérations. entre les particuliers et les sociétés de
- Actes de mainlevées d'hypothèque et de financement et celles passées entre les
nantissement sur fonds de commerce. entreprises et leurs salariés pour l'acquisition ou
la construction de leur habitation personnelle.
- Actes d'acquisition des immeubles strictement Exonératio
nécessaires à l'accomplissement de leur objet par les n de tout
associations à but non lucratif s'occupant des droits
personnes handicapées.
- Actes constatant la vente ou la location par bail
emphytéotique de lots domaniaux équipés par l'Etat ou
les collectivités locales et destinés au recasement des
habitants des quartiers insalubres ou bidonvilles.
- Baux, cessions de baux, sous locations d'immeubles
ou de droits réels immobiliers faits verbalement
Actes d'acquisition par les sociétés de crédit-bail Exonératio Lorsqu'il s'agit de locaux à usage professionnel
immobilier, de locaux à usage professionnel ou n de tout ou d'habitation, l'acte d'acquisition doit comporter
d'habitation devant être mis à la disposition de droits l'engagement de la société de crédit-bail de les
preneurs dans le cadre de contrats de crédit-bail mettre à la disposition du preneur dans un délai
immobilier ou de terrains nus ou comportant des maximum d'un an courant à compter de la date
constructions appelées à être démolies dudit acte ;
- Lorsqu'il s'agit de terrains nus ou comportant
des constructions appelées à être démolies,
destinés en totalité à la construction de locaux à
usage professionnel ou d'habitation, l'acte
d'acquisition doit comporter l'engagement de la
société de crédit-bail de mettre l'immeuble
construit à la disposition du preneur dans un
délai maximum de trois ans courant à compter
de la date dudit acte
- La société de crédit-bail doit, en garantie du
paiement des droits calculés au taux de 5% et, le
cas échéant, de la pénalité, de l'amende et de la
majoration prévues.
Perception
minimum
100 DH

Autres Droits d'enregistrement :

Divers Droits Conditions particulières

- Cessions et transferts de rentes perpétuelles et 2.5%


viagères et de pensions à titre onéreux.
- Adjudications, ventes, reventes, cessions,
rétrocessions, marchés et tous autres actes civils ou
judiciaires translatifs de propriété, à titre gratuit ou
onéreux, de biens meubles.
Louages d'industrie, marchés pour constructions, 1% application du droit fixe de 100 DH en ce qui
réparations et entretiens et tous autres biens meubles concerne les actes réputés actes de
susceptibles d'estimation faits entre particuliers et qui commerce faits ou passés sous signature
ne contiennent ni vente, ni promesse de livrer des privée
marchandises, denrées ou autres biens meubles.
- Déclarations faites par le donataire ou ses 1%
représentants lorsqu'elles interviennent en ligne
directe et entre époux, frères et sœurs.

- Contrats, transactions, promesses de payer, arrêtés


de comptes, billets, mandats, transports, cessions et
délégation de créances à terme, délégation de prix
stipulée dans un contrat pour acquitter des créances
à terme envers un tiers, si ces créances n'ont pas fait
l'objet d'un titre déjà enregistré, reconnaissances,
celles de dépôts de sommes chez des particuliers,
les opérations de crédit et tous autres actes ou écrits
qui contiennent obligations de sommes sans libéralité
et sans que l'obligation soit le prix d'une transmission
de meubles ou d'immeubles non enregistrée.

- Vente du gage pour :


. les actes de nantissement dressés en application de
la législation spéciale sur le nantissement des
produits agricoles, des produits appartenant à l'union
des docks-silos coopératifs, des produits miniers, de
certains produits et matières.
. les actes de nantissement et les quittances prévus
par les articles 356 et 378 de la loi n° 15-95 formant
code de commerce promulguée par dahir n° 1-96-83
du 15 rabii I 1417 (1er août 1996).

- Constitutions de rentes soit perpétuelles, soit


viagères et de pensions à titre onéreux.

- Marchandises en stock cédées avec le fonds de


commerce lorsqu'elles font l'objet d'un inventaire
détaillé et d'une estimation séparée.
Les partages de biens meubles ou immeubles entre 1% S'il y a soulte ou retour, le droit sera perçu au
copropriétaires, cohéritiers et coassociés, à quelque taux prévu pour la vente des biens qui en font
titre que ce soit. l'objet.
- Cessions de titres d'obligations des collectivités 0.5%
locales et des établissements publics.
- Cautionnements de sommes, valeurs et objets
mobiliers, les garanties mobilières et les indemnités
de même nature.
- Les délivrances de legs.
- Les marchés de l'Etat, dont le prix doit être payé par
le Trésor public.
- Les prorogations pures et simples de délai de
paiement d'une créance.
- Les quittances, compensations, renonciations et
tous autres actes et écrits portant libération de
sommes et valeurs mobilières, ainsi que les retraits
de réméré exercés dans les délais stipulés, lorsque
l'acte constatant le retrait est présente à
l'enregistrement avant l'expiration de ces délais.
- Testaments, révocations de testaments et tous Droits fixes (100
actes de libéralité qui ne contiennent que des DH)
dispositions soumises à l'évènement du décès
les résiliations pures et simples faites dans les vingt
quatre heures des actes résiliés et présentés dans ce
délai à l'enregistrement.
- Actes qui ne contiennent que l'exécution, le
complément et la consommation d'actes
antérieurement enregistrés.
- Marchés et traités réputés actes de commerce faits
ou passés sous signature privée.
- Déclarations de command lorsqu'elles sont faites
par acte authentique dans les quarante-huit heures
de l'acte d'acquisition, passé lui-même en la forme
authentique et contenant la réserve du droit d'élire
command.
ventes ou mutations à titre onéreux de propriété ou Droits fixes (200
d'usufruit d'aéronefs, de navires ou de bateaux, à DH)
l'exclusion des mutations à titre onéreux de yachts ou
de bateaux de plaisance intervenues entre
particuliers.
- Les actes de nantissement dressés en application Droits fixes (100 Exclusion faite du cas de vente du gage
de la législation spéciale sur le nantissement des DH)
produits agricoles, des produits appartenant à l'union
des docks-silos coopératifs, des produits miniers, de
certains produits et matières
- Les actes de nantissement et les quittances prévus
par les articles 356 et 378 de la loi n° 15-95 formant
code de commerce ;
Perception
minimum 100 DH
Impôt Général sur le Revenu :
Dernière modification : ( L. fin n° 43-06 pour l'année budgétaire 2007 promulguée par le dahir n° 1-06-232 du 31 décembre
2006 - 10 hija 1427 ; B.O. n° 5487 bis du 1er janvier 2007).
Taux de l'impôt : Article 73 du Code général des impôts
Barème progressif de l'impôt sur le revenu :

Tranches de revenu annuel imposable Taux de l'impôt

Inférieure à 24.000 dirhams Exonérée


de 24.001 à 30.000 dirhams 15%
de 30.001 à 45.000 dirhams 25%
de 45.001 à 60.000 dirhams 35%
de 60.001 à 120.000 dirhams 40%
Surplus de 120.000 dirhams 42%

Barème de calcul rapide de l'impôt sur le revenu :

Tranches de revenu annuel imposable Taux de l'impôt Somme à déduire

Inférieure à 24.000 dirhams Exonérée 0


de 24.001 à 30.000 dirhams 15% 3.600
de 30.001 à 45.000 dirhams 25% 6.600
De 45.001 à 60.000 dirhams 35% 11.100
De 60.001 à 120.000 dirhams 40% 14.100
Surplus de 120.000 dirhams 42% 16.500

Taux spécifiques :

Taux Champ d'application

Les dividendes et autres produits de participation similaires distribués par les sociétés installées dans les
7.5% zones franches d'exportation et provenant d'activités exercées dans lesdites zones, lorsqu'ils sont versés à
des résidents
Les produits bruts soumis à la retenue à la source prévue à l'article 4 ci-dessus sont ceux versés, mis à la
disposition ou inscrits en compte des personnes physiques ou morales non résidentes au titre :
- De redevances pour l'usage ou le droit à usage de droits d'auteur sur des oeuvres littéraires, artistiques ou
scientifiques y compris les films cinématographiques et de télévision ;
- De redevances pour la concession de licence d'exploitation de brevets, dessins et modèles, plans, formules
et procédés secrets, de marques de fabrique ou de commerce ;
- De rémunérations pour la fourniture d'informations scientifiques, techniques ou autres et pour des travaux
d'études effectués au Maroc ou à l'étranger ;
- De rémunérations pour l'assistance technique ou pour la prestation de personnel mis à la disposition
d'entreprises domiciliées ou exerçant leur activité au Maroc ;
10% - De rémunérations pour l'exploitation, l'organisation ou l'exercice d'activités artistiques ou sportives et autres
rémunérations analogues ;
- De droits de location et des rémunérations analogues versées pour l'usage ou le droit à usage
d'équipements de toute nature ;
- D'intérêts de prêts et autres placements à revenu fixe à l'exclusion de ceux énumérés à l'article 6- I- C- 3° ci-
dessus et à l'article 45 ci-dessous ;
- De rémunérations pour le transport routier de personnes ou de marchandises effectué du Maroc vers
l'étranger, pour la partie du prix correspondant au trajet parcouru au Maroc ;
- De commissions et d'honoraires ;
- De rémunérations des prestations de toute nature utilisées au Maroc ou fournies par des personnes non
résidentes.
10% Les produits des actions, parts sociales et revenus assimilés visés à l'article 13 du Code général des impôts.
Les profits résultant des cessions d'actions et autres titres de capital ainsi que d'actions ou parts d'OPCVM
10%
dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au moins 60% d'actions et autres titres de capital.
Les profits résultant des cessions de titres d'O.P.C.R. dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au
10%
moins 60% d'actions et autres titres de capital
Les profits nets résultant des cessions d'actions ou parts d'OPCVM qui ne relèvent pas des catégories
d'OPCVM dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au moins 60% d'actions et autres titres de capital
15% ou de celles dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au moins 90% d'obligations et autres titres de
créance et des cessions des valeurs mobilières émis par les fonds de placement collectif en titrisation
(F.P.C.T).
- Les profits nets résultant des cessions de titres des O.P.C.R. dont l'actif est investi à moins de 60% en
15%
actions et autres titres de capital
Les rémunérations et indemnités occasionnelles ou non si elles sont versées par les établissements publics
17% ou privés d'enseignement ou de formation professionnelle à des enseignants ne faisant pas partie de leur
personnel permanent
- pour les jetons de présence et toutes autres rémunérations brutes versées aux administrateurs des banques
offshore ;
- pour les traitements, émoluments et salaires bruts versés par les banques offshore et les sociétés holding
18%
offshore à leur personnel salarié.
Toutefois, le personnel salarié résidant au Maroc bénéficie du même régime fiscal à condition de justifier que
la contrepartie de sa rémunération en monnaie étrangère convertible a été cédée à une banque marocaine.
les revenus de placements à revenu fixe en ce qui concerne les bénéficiaires personnes morales relevant de
20% l'impôt sur le revenu ainsi que les personnes physiques autres que celles soumises au taux de 30%.
L'impôt prélevé au taux de 20% est imputable sur la cotisation de l'impôt sur le revenu avec droit à restitution.
- les profits nets résultant des cessions d'obligations et autres titres de créance ainsi que d'actions ou parts
d'OPCVM dont l'actif est investi en permanence à hauteur d'au moins 90% d'obligations et autres titres de
20% créance
-les profits nets résultant des cessions des valeurs mobilières émis par les fonds de placement collectif en
titrisation (F.P.C.T).
Les profits réalisés ou constatés à l'occasion :
- de la vente d'immeubles situés au Maroc ou de la cession de droits réels immobiliers portant sur de tels
immeubles ;
- de l'expropriation d'immeuble pour cause d'utilité publique ;
- de l'apport en société d'immeubles ou de droits réels immobiliers ;
- de la cession à titre onéreux ou de l'apport en société d'actions ou de parts sociales nominatives émises par
les sociétés, à objet immobilier réputées fiscalement transparentes;
- de la cession, à titre onéreux, ou de l'apport en société d'actions ou de parts sociales des sociétés à
20% prépondérance immobilière.
- de l'échange, considéré comme une double vente, portant sur les immeubles, les droits réels immobiliers ou
les actions ou parts sociales visées ci-dessus ;
- du partage d'immeuble en indivision avec soulte. Dans ce cas, l'impôt ne s'applique qu'au profit réalisé sur la
cession partielle qui donne lieu à la soulte ;
- des cessions à titre gratuit portant sur les immeubles, les droits réels immobiliers et les actions ou parts cités
ci-dessus.
Les contribuables qui réalisent ces opérations sont tenues d'acquitter un minimum d'imposition, même en
l'absence de profit, qui ne peut être inférieur à 3% du prix de cession.
Les rémunérations, les indemnités occasionnelles ou non si elles sont versées à des personnes ne faisant
30%
pas partie du personnel permanent de l'employeur autre que des enseignants
Les honoraires et rémunérations versés aux médecins non patentables qui effectuent des actes chirurgicaux
30%
dans les cliniques et établissements assimilés
Les produits de placement à revenu fixe en ce qui concerne les bénéficiaires personnes physiques, à
30% l'exclusion de celles qui sont assujetties audit impôt selon le régime du résultat net réel ou celui du résultat
net simplifié
Le montant brut des cachets octroyés aux artistes exerçant à titre individuel ou constitués en troupes, après
30%
un abattement forfaitaire de 40%
Les remises et appointements alloués aux voyageurs, représentants et placiers de commerce ou d'industrie
30%
qui ne font aucune opération pour leur compte
Coefficients de réévaluation pour 2007

Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n° 546-07 du 2 rabii I 1428 (22 mars 2007) fixant,
pour l'année 2007, les coefficients de réévaluation en matière d'impôt sur le revenu au titre des profits
fonciers.

Le ministre des finances la privatisation,

Vu les dispositions des articles 65-II et 248-III du code général des impôts institué par l'article 5 de la loi de
finances n° 43-06 pour l'année budgétaire 2007 promulguée par le dahir n° 1-06-232 du 10 hija 1427 (31
décembre 2006);

Vu le décret n° 2-00-1045 du 20 rabii I 1422 (13 juin 2001) pris pour l'application de l'article 86 de la loi n° 17-89
relative à l'impôt général sur le revenu,
Arrête :

Article Premier : les coefficients de réévaluation en matière d'impôt sur le revenu sur les profits
fonciers, prévus par les dispositions de l'article 65-II du code précité, sont fixés pour l'année 2007
comme suit :

Année Coefficient en pourcentage

Année 1945 et années antérieures 3%


1946 40,11
1947 31,24
1948 22,02
1949 17,69
1950 17,28
1951 15,35
1952 13,10
1953 12,68
1954 13,83
1955 13,10
1956 11,12
1957 11,72
1958 9,58
1959 9,58
1960 9,22
1961 8,80
1962 8,65
1963 7,96
1964 7,66
1965 7,40
1966 7,43
1967 7,57
1968 7,52
1969 7,26
1970 7,19
1971 6,86
1972 6,50
1973 6,42
1974 5,74
1975 4,98
1976 4,54
1977 4,18
1978 3,76
1979 3,49
1980 3,23
1981 2,88
1982 2,59
1983 2,49
1984 2,14
1985 2,03
1986 1,85
1987 1,81
1988 1,77
1989 1,71
1990 1,60
1991 1,46
1992 1,39
1993 1,32
1994 1,27
1995 1,20
1996 1,17
1997 1,16
1998 1,13
1999 1,12
2000 1,10
2001 1,09
2002 1,07
2003 1,06
2004 1,04
2005 1,03
2006 1,00

Article 2 : Le présent arrêté sera publié au Bulletin officiel

Taxe urbaine

Taux de l'impôt

1° Résidences principales et secondaires.

La Valeur locative par comparaison ou appréciation directe.


Méthode de calcul rapide de la taxe urbaine :

Tranches de la valeur locative Taux Sommes à déduire

Inférieure à 3 000 dirhams 0% 0


Entre 3.001 et 6.000 dirhams 10 % 300
Entre 6.001 et 12.000 dirhams 16 % 660
Entre 12.001 et 24.000 dirhams 20 % 1 140
Entre 24.001 et 36.000 dirhams 24 % 2 100
Entre 36.001 et 60.000 dirhams 28 % 3 540
Plus de 60.000 dirhams 30 % 4 740

2° Pour les immeubles bâtis et les terrains affectés par leurs propriétaire à une activité professionnelle

Le taux est de 13,50% de la valeur locative appréciée à partir de la valeur vénale.

Mode de détermination de la valeur locative à partir de la valeur vénale :


- 3 % pour les terrains ;
- 4 % pour les constructions et leurs agencements ;
- 4 % pour les machines et appareils.

Taxe sur la Valeur Ajoutée

Taux de droit commun 20%


Les ventes et les livraisons relatives aux produits énumérés à l'art. 99 (1) 7% avec droit à déduction
du Code général des impôts (l'eau, le gaz de pétrole et autres
hydrocarbures gazeux, les produits pharmaceutiques, le sucre raffiné ou
aggloméré, les conserves de sardines,...)
Les opérations relatives aux produits énumérés à l'art. 99 (2) du Code 10% avec droit à déduction
général des impôts (les huiles fluides alimentaires, le sel de cuisine
(gemme ou marin), le riz usiné, les farines et semoules de riz et les
farines de féculents, les opérations de banque et de crédit et les
commissions de change, les opérations effectuées dans le cadre de leur
profession par les avocat, interprète, notaire, adel, huissier de justice,
vétérinaire,...)
Les opérations relatives aux produits énumérés à l'art. 99 (3) du Code 14% avec droit à déduction
général des impôts (le beurre, les graisses alimentaires (animales ou
végétales), margarines et saindoux, les opérations d'entreprises de
travaux immobiliers, les opérations de transport de voyageurs et de
marchandises, l'énergie électrique,...)
Les prestations de services rendues par tout agent démarcheur ou 14% sans droit à déduction
courtier d'assurances à raison de contrats apportés par lui à une
entreprise d'assurances
Les livraisons et les ventes autrement qu'à consommer sur place, portant Cent (100) dirhams par hectolitre
sur les vins et les boissons alcoolisées
Les livraisons et les ventes de tous ouvrages ou articles, autres que les Quatre dirhams par gramme d'or et de
outils, composés en tout ou en partie d'or, de platine ou d'argent platine et à 0,05 dirham par gramme
d'argent

Recouvrement de la T.V.A par l'administration fiscale

Le recouvrement de la T.V.A n'est plus du ressort des agents du Trésor.


L'article 15 de la loi de finance 2005, a introduit une nouvelle mesure visant à charger l'administration
fiscale du recouvrement de la T.V.A.
Désormais, les contribuables devront déposer leurs déclarations et verser la taxe due en un même lieu
, auprès du receveur de l'administration fiscale.
Cette mesure s'appliquera de manière progressive, aux redevables qui seront visés par arrêté du
ministre chargé des finances.
Les contribuables non visés par arrêté du ministre chargé des finances, doivent continuer à déposer
leurs déclarations et verser la taxe auprès des percepteurs relevant de la Trésorerie Générale du
Royaume.

Redevables devant déposer leurs déclarations et verser la taxe auprès de la recette de


l'administration fiscale

Tous les redevables Préfecture Recette de l'administration fiscale Arrêté du ministre A compter du
d'Oujda sise Boulevard Derfoufi Oujda des finances n° 1er Novembre
1817-04 du 25 2004
octobre 2004

Impôt des Patentes


Taux de l'impôt ( par 100 Dirhams de valeur locative)
TABLEAU A
Hors classe 30 Dirhams
1ère classe 25 Dirhams
2°, 3° et 4° classes 15 Dirhams
5° et 6° classes 10 Dirhams
7° classe 5 Dirhams

TABLEAU B
1ère classe 20 Dirhams
2° classe 10 Dirhams

Il y a lieu d'ajouter les centimes de l'Etat, qui représentent 12% du principal de l'impôt.

Détermination de la valeur locative des usines, les établissements industriels, et les prestataires de service
munis de tous leurs moyens matériels de production (par appréciation directe) :
Taux appliqué à la valeur vénale

Terrains 3%
Constructions, agencement, matériel et outillage 4%

Plafonds de la valeur locative servant de base au calcul de la taxe proportionnelle :

- 50 millions de dirhams pour les immobilisations acquises à compter du 01/01/2001


- 100 millions de dirhams pour les immobilisations acquises entre le 01/07/1998 et le 01/01/2001
- pas de plafonds pour les immobilisations acquises antérieurement le 01/07/1998

Taxe de licence

Taux de l'impôt

Base imposable Taux

Principal de la patente pour les établissements où la consommation de boissons


24 centimes
alcooliques ou alcoolisées se fait à titre principal
Principal de la patente pour les établissements où la consommation de boissons
10 centimes
alcooliques ou alcoolisées se fait à titre principal
Principal de la patente pour les établissements d'hébergement touristiques 2,5 centimes

Taxe sur les véhicules automobiles (vignettes)

Taxe sur les véhicules automobiles (vignettes)


(Payable au mois de Janvier de chaque année d'imposition)
A) Véhicules appartenant à des personnes physiques ( immatriculés dans les séries M, P, G, GR, F.A et J )

Catégories de
Puissance fiscale
Véhicules

de 11 CV à 14 CV de 15 CV à 19 CV supérieure
inférieure à 8 CV de 8 CV à 10 CV inclus
inclus inclus à 19 CV
(en
(en dirhams) (en dirhams) (en dirhams) (en dirhams)
dirhams)
Véhicules à essence 350 650 1.500 2.200 3.200
Véhicules à moteur
diesel(sauf 700 1.500 4.000 6.000 8.000
(a)
agriculteurs )
(a) Les véhicules utilitaires (pick-up) à moteur diesel, bénéficiant d'une police d'assurance agricole et appartenant à des personnes
physiques agriculteurs qui les affectent au transport de matières et produits agricoles sont passibles de la taxe au même tarif que les
véhicules à essence

B) Pour les véhicules appartenant à des personnes morales et sous réserve du 2° ci-dessus :

Catégories de Véhicules Puissance fiscale

__ inférieure à 8 CV égale ou supérieure à 8 CV


______ (en dirhams) (en dirhams)
Véhicules à essence 3.000 4.500
Véhicules à moteur diesel 6.000 9.000

Impôt sur les sociétés

- Taux de l'impôt : Article 19 du Code général des impôts

Taux normal de l'impôt 35%

- Etablissements de crédit, à l' exclusion des établissements de crédit-bail, 39,6%


- organismes assimilés,
- Bank Al Maghrib,
- la caisse de dépôt et de gestion,
- Sociétés d'assurances et de réassurances
Taux spécifiques de l'impôt :

Les entreprises qui exercent leurs activités dans les zones franches d'exportation, durant les vingt (20) 8,75%
exercices consécutifs suivants le cinquième exercice d'exonération totale
10%
Les banques offshore durant les quinze (15) premières années consécutives suivant la date de l'obtention de sur
l'agrément optio
n
Taux et montants de l'impôt forfaitaires

Les sociétés non résidentes adjudicataires de


marchés de travaux, de construction ou de
8% du montant hors taxe sur la valeur ajoutée des marchés
montage ayant opté pour l'imposition
forfaitaire
La contre-valeur en dirhams de vingt cinq mille (25.000) dollars US par
Les banques offshore an sur option libératoire de tous autres impôts et taxes frappant les
bénéfices ou les revenus
La contre-valeur en dirhams de cinq cent (500) dollars US par an
Les sociétés holding offshore libératoire de tous autres impôts et taxes frappant les bénéfices ou les
revenus

Taux de l'impôt retenu à la source

7,50% du montant des


dividendes et autres
Lorsqu'ils sont versés à des résidents par les sociétés installées dans les zones franches produits de participations
d'exportation et provenant d'activités exercées dans lesdites zones similaires. Ce taux est
libératoire de l'impôt sur les
sociétés
Les bénéficiaires des produits des actions, parts sociales et revenus assimilés 10%
Les produits bruts, hors taxe sur la valeur ajoutée, perçus par les personnes physiques ou
morales non résidentes au titre :
- De redevances pour l'usage ou le droit à usage de droits d'auteur sur des oeuvres littéraires,
artistiques ou scientifiques y compris les films cinématographiques et de télévision ;
- De redevances pour la concession de licence d'exploitation de brevets, dessins et modèles,
plans, formules et procédés secrets, de marques de fabrique ou de commerce ;
- De rémunérations pour la fourniture d'informations scientifiques, techniques ou autres et pour
des travaux d'études effectués au Maroc ou à l'étranger ;
- De rémunérations pour l'assistance technique ou pour la prestation de personnel mis à la
disposition d'entreprises domiciliées ou exerçant leur activité au Maroc ;
- De rémunérations pour l'exploitation, l'organisation ou l'exercice d'activités artistiques ou 10%
sportives et autres rémunérations analogues ;
- De droits de location et des rémunérations analogues versées pour l'usage ou le droit à
usage d'équipements de toute nature ;
- D'intérêts de prêts et autres placements à revenu fixe à l'exclusion de ceux énumérés au I-C-
3 de l'article 6 et à l'article 47 du Code général des impôts ;
- De rémunérations pour le transport routier de personnes ou de marchandises effectué du
Maroc vers l'étranger, pour la partie du prix correspondant au trajet parcouru au Maroc ;
- De commissions et d'honoraires ;
- De rémunérations des prestations de toute nature utilisées au Maroc ou fournies par des
personnes non résidentes.
20% du montant hors taxe
Les bénéficiaires des produits de placements à revenu fixe
sur la valeur ajoutée

Certaines dispositions transitoires restent en vigueur conformément à l'article 247-XI de la Loi de Finances n°
43-06 pour l'année budgétaire 2007 promulguée par le Dahir n° 1-06-232 du 10 hija 1427 (31 décembre 2006)
: B.O n° 5487bis du 1er janvier 2007
Réduction de l'impôt sur les sociétés prévue par l'article 8 de la loi de finances n° 55-00 pour l'année
budgétaire 2001 au profit des sociétés dont les titres sont introduits en bourse par ouverture ou augmentation
de capital (mesure prorogée par la L.F 2004)
A compter du 1er janvier 2001 et jusqu'au 31 décembre 2009, les sociétés qui introduisent leurs titres à la
bourse des valeurs, par ouverture ou augmentation du capital, bénéficient d'une réduction au titre de l'impôt
sur les sociétés pendant trois ans consécutifs à compter de l'exercice qui suit celui de leur inscription à la cote.
Le taux de ladite réduction est fixé comme suit :

• 25% pour les sociétés qui introduisent leurs titres en bourse par ouverture de leur capital au
public et ce, par la cession d'actions existantes ;
• 50% pour les sociétés qui introduisent leurs titres en bourse par augmentation de capital d'au
moins 20% avec abandon du droit préférentiel de souscription, destinée à être diffusée dans
le public concomitamment à l'introduction en bourse desdites sociétés.
Toutefois, sont exclus du bénéfice de la réduction citée ci-dessous :

• les établissements de crédit ;


• les entreprises d'assurance, de réassurance et de capitalisation ;
• les sociétés concessionnaires de services publics ;
• les sociétés dont le capital est détenu totalement ou partiellement par l'Etat ou une collectivité
publique ou par une société dont le capital est détenu à au moins 50% par une collectivité
publique.

Dispositions fiscales en faveur de l'augmentation du capital des sociétés instituée par l'article 13 de la loi de
finances n° 26-04 pour l'année budgétaire 2005
I. - Les sociétés et autres personnes morales, passibles de l'impôt sur les sociétés, existantes au 1er janvier
2005, qui procèdent, entre le 1er Janvier 2005 et le 31 Décembre 2006 inclus, à une augmentation de leur
capital social par des apports en numéraires ou de créances en comptes courants d'associés, bénéficient
d'une réduction de l'impôt sur les sociétés égale à 10 % du montant de l'augmentation du capital réalisée.
Cette réduction est appliquée sur le montant de l'impôt sur les sociétés dû au titre de l'exercice au cours
duquel a eu lieu l'augmentation de capital, après imputation, le cas échéant, sur ledit montant du crédit de la
cotisation minimale.
Si ce montant s'avère insuffisant pour que la réduction d'impôt soit opérée en totalité, le reliquat est imputé
d'office sur le ou les acomptes provisionnels dus au titre de l'exercice suivant celui visé à l'alinéa précédent.
II. - Le bénéfice des dispositions du paragraphe I du présent article est acquis aux conditions suivantes :

• a/ le capital social tel qu'il a été augmenté doit être entièrement libéré avant le 1er janvier
2007;
• b/ l'augmentation du capital ne doit pas avoir été précédée d'une réduction dudit capital
depuis le 1er Janvier 2004;
• c/ le chiffre d'affaires réalisé au titre de chacun des quatre derniers exercices clos avant le 1er
janvier 2005 doit être inférieur à 50 millions de dirhams ;
• d/ l'augmentation de capital opérée ne doit être suivie ni d'une réduction de capital ni d'une
cessation d'activité de la société pendant une période de cinq ans courant à compter de la
date de clôture de l'exercice visé au deuxième alinéa du paragraphe I ci-dessus.

III. - En cas de non respect de l'une des conditions précitées, le montant de la réduction d'impôt dont a
bénéficié la société devient exigible et est rapporté à l'exercice visé au deuxième alinéa du paragraphe I ci-
dessus, sans préjudice de l'application d'une pénalité de 10% et une majoration de 5% pour le premier mois de
retard et de 0,50% par mois ou fraction de mois supplémentaire.
Chapitre 3 :

Réglementation

1- Textes Incitatifs :

™ la loi-cadre n° 18-95 formant charte de l’investissement


™ les articles 17et 19 de la charte d’investissement
™ les articles 7-1 de la loi de finances98-99
™ le Fonds Hassan II pour le développement économique et social

2- Textes réglementaires
™ Code du travail
™ Loi n°15-95 formant code de commerce
™ Loi n° 1-77-339 du 9 Octobre 1977 du code des douanes et impôts indirects
™ Loi N°53-95 relative à la création des tribunaux de commerce et des cours d’appel de
commerce
™ Loi N°17-95 relative aux sociétés anonymes
™ Loi N° 1-93-211 relative à la Bourse des valeurs (21 septembre 1993)
™ Loi n° 13-89 sur le Commerce extérieur
™ Loi et les textes d'application relatifs à la mise en oeuvre de la privatisation
™ Loi n° 06-99 sur la liberté des prix et de la concurrence (5 juin 2000)
™ Loi N°12.90 relative à l’urbanisme
™ Loi n° 1-93-147 relative à l'exercice de l'activité des Etablissements de crédit et de leur
contrôle.
™ Loi N° 18-97 sur le micro-crédit
™ Loi n°41-90 instituant des tribunaux administratifs.
™ Une réglementation des changes
™ Loi N° 53-00 Formant charte de la petite et Moyenne Entreprise B.O N° 5030 du 15/08/2002)
™ Loi n° 65-00 portant code de la couverture médicale de base
™ Décret n° 2-05-733 du 11 joumada II 1426 (18 juillet 2005) pris pour l’application de la loi
65-00 portant code de la couverture médicale de base. BO N° 5344 du 18 août 2005
™ Décret n° 2-05-737 du 11 joumada II 1426 (18 juillet 2005) fixant les taux de couverture des
prestations médicales à la charge de la caisse nationale de la sécurité sociale au titre du
régime de l’assurance maladie obligatoire de base. BO N° 5344 du 18 août 2005
™ Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n° 546-07 du 2 rabii I 1428 (22 mars
2007) fixant, pour l'année 2007, les coefficients de réévaluation en matière d'impôt sur le
revenu au titre des profits fonciers.
™ dahir n° 1-89-228 du 30 décembre 1989 portant loi 37-89, relatif a la Taxe Urbaine.
Chapitre 4 :

Juridictions spéciales

1- Tribunal de commerce :

Lieu : Oujda. Son Champ d’attribution est très large. Il couvre l’ensemble des domaines ayant trait au monde des
affaires et à l’investissement ;

2- Tribunal administratif :

Lieu : Oujda. Il est compétent pour juger les recours en annulation pour excès de pouvoir formés contre les
décisions des autorités administratives, des litiges relatifs aux contrats administratifs et les actions en réparation
des dommages causés par les actes ou les activités des personnes publiques
Chapitre 5 :

Structures d’Accueil
et de Promotion des Investissements

1- Le Centre Régional d’Investissement de l’Oriental.

Contact : 2 Boulevard des Nations Unies- Oujda.


Tél: 056.68.28.27
Fax : 056.69.06.81
www.oriental–invest.ma

2- La Chambre de Commerce d’Industrie et de Services d’Oujda

Contact : Hay El Qods BP 413 Oujda


Tèl : 036 50 06 97/98
Fax : 036 50 06 99
www.ccis-oujda.ma
E-mail : cciso@menara.ma

3- La Chambre de Commerce d’Industrie et de Services de Nador


Adresse : rue Kaid Ahmed Arrifi-Q/Administratif-BP.37 Nador
Tél : 036 60 35 49/60 38 57
fax : 036 33 15 48
E-mail : danti@iam.net.ma

4- La délégation du Commerce et de l’Industrie d’Oujda


Contact : BD OMAR RIFFI N° 28 OUJDA Tél : O36684201
Fax: O36686790 E-Mail: Oujda@mcinet.gov.ma
Tél :036 68 42 01 fax : 036 68 67 90
www.mcinet.gov.ma/dpci/OUJDA1.htm

5- La Délégation du Commerce et de l’Industrie de Nador


Contact : rue zaire-Q/administratif- Nador
Téléphone: 212-36-606096
Télécopie: 212-36-335462
E-mail:NADOR@mcinet.gov.ma
WWW.MCINET.GOV.MA/DPCI/NADOR.HTM?CODET=NADOR
Chapitre 6 :
Coûts de Facteurs de Production
A- SMIG « Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti »

Salaire minimum
Salaire minimum des ouvriers et employés dans les secteurs de l'industrie, du commerce, des professions libérales
et de l'agriculture. (Décret n° 2-04-421 du 15 rabii II 1425 (4 juin 2004)), (publié au B.O. n° 5219 du 7 juin 2004 – 18
rabii II 1425, édition générale en langue arabe).
Les dispositions applicables du 7 au 30 Juin 2004

Secteur d'activité Salaire minimum

. Industriel, Commercial et Professions libérales Taux horaire : 9.22 dirhams


Taux journalier : 47.77
. Agricole
dirhams
Les dispositions applicables à partir du 1er juillet 2004

Secteur d'activité Salaire minimum

. Industriel, Commercial, et professions Taux horaire : 9.66


libérales dirhams
Taux journalier : 50
. Agricole
dirhams

N.B : L'arrêté du ministre de l'emploi et de la formation professionnelle du 5 août 2004 (publié au bulletin officiel
n°5237 du 9 août 2004) reporte l'application de ces dispositions au 1er janvier 2005 dans les secteurs d'activités
suivants : le tourisme, le textile, la maroquinerie et les industries agroalimentaires.
B - Heures de Travail
Durée légale du travail :

Article 184 de la loi n° 65-99, relative au code du travail, promulguée par le Dahir n° 1-03-194 du 11 septembre
2003 ( BO n° 5210 du 6 mai 2004)
Durée/ activité Durée annuelle Durée hebdomadaire Répartition

Activité non agricole 2288 heures 44 heures Ne dépassant pas 10 heures par
jour sauf dérogations légales.

Activité agricole 2496 heures Variable selon les Déterminée par l'autorité
nécessités des cultures. gouvernementale compétente.
• Rémunérations des heures supplémentaires :

Article 201 de la loi n° 65-99, relative au code du travail, promulguée par le Dahir n° 1-03-194 du 11
septembre 2003 (BO n° 5210 du 6 mai 2004)
Période :
Activité Jour ouvrable Jour de repos ou férié
heures supplémentaires effectuées

Agricole entre 5 H et 20 H 25% 50%


entre 20 H et 5 H 50% 100%
Non agricole entre 6 H et 21 H 25% 50%
entre 21 H et 6 H 50% 100%
• Repos hebdomadaires : Selon la réglementation du travail, le personnel a le droit à un
repos hebdomadaire d'une durée minimale de 24 heures consécutives.
Source : B.O n° 5210 du Jeudi 6 Mai 2004 , Dahir n° 1-03-194 du 14 rejeb 1424 (11
septembre 2003) portant promulgation de la loi n° 65-99 relative au Code du travail..

Durée légale du travail :

Article 184 de la loi n° 65-99, relative au code du travail, promulguée par le Dahir n° 1-03-194 du 11 septembre
2003 ( BO n° 5210 du 6 mai 2004)
Durée/ activité Durée annuelle Durée hebdomadaire Répartition

Activité non agricole 2288 heures 44 heures Ne dépassant pas 10 heures par
jour sauf dérogations légales.
Activité agricole 2496 heures Variable selon les Déterminée par l'autorité
nécessités des cultures. gouvernementale compétente.

Caisse Nationale de Sécurité Sociale


Taux des cotisations dues à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (C.N.S.S)
(En vigueur depuis le 01/04/2002)
Source : Décret N° 2 - 01 - 2723 du 12 mars 2002 / 27 doul hijja 1422 (B.O.N° 4988 du 21 mars 2002) et Décret n° 2-05-741
du 18 juillet 2005-11 joumada II 1426 modifiant le décret n° 2-01-2723 du 12 mars 2002 (B.O n°5344 du 18 août 2005)

Part patronale Part salariale

a) Prestations familiales sur la base de la masse salariale globale (taux en


6,5% 0
vigueur à compter du 1er septembre 2005)
b) Prestations sociales sur la base de la masse salariale plafonnée à un
8,60% 4,29%
salaire mensuel de 6.000 Dhs (Total)
- Prestations à court terme 0,67% 0,33%
- Prestations à long terme 7,93% 3,96%
c) taxe de formation professionnelle (prélevée par la C.N.S.S) 1,6%
(Les organismes publics ou privés qui assurent à leurs salariés une couverture médicale à titre facultatif sont exclus du champ
d'application de l'assurance Maladie Obligatoire mais sont tenus de payer une cotisation de participation à l'AMO de 1% de
l'ensemble de la rémunération brute mensuelle du salarié, à la charge exclusive de l'ensemble des employeurs assujettis au
régime de sécurité sociale)
Cette cotisation est à payer en même temps que les prélèvements CNSS, sur un bordereau de paiement séparé dont la
référence est le 511-4-01
Prix de revient kilométrique admis pour le calcul de l'indemnité kilométrique non soumise à cotisation de C.N.S.S.

Puissance fiscale du véhicule Indemnité kilométrique (DH)

- 4 C.V 1.90
- 5 C.V 2.20
- 6 C.V 2.40
- 7 C.V 2.60
- 8 C.V 2.95
- 9 C.V 3.55
- 10 C.V et Plus 5.20

Assurance maladie obligatoire (AMO) :

Un système d'assurance Maladie Obligatoire (AMO°) est institué par la loi n° 65-00 portant code de la
couverture médicale de base promulguée par le dahir n° 1-02-296 du 3 octobre 2002 - 25 rejeb 1423).

Le taux de la cotisation est fixé par le décret n° 2-05-734 du 18 juillet 2005

Le taux de la cotisation due à la Caisse nationale de sécurité sociale au titre du régime de l'assurance maladie
obligatoire de base est fixé, en ce qui concerne les salariés du secteur privé, à 4% de l'ensemble des
rémunérations visées à l'article 19 du dahir portant loi n° 1-72-184 susvisé, réparti à raison de 50% à la charge
de l'employeur et 50% à la charge du salarié.
Le taux de cotisation fixé à l'alinéa précédent est majoré de 1% de l'ensemble de la rémunération brute
mensuelle du salarié. Cette majoration, due par l'ensemble des employeurs assujettis au régime de sécurité
sociale, est à leur charge exclusive.
Taux de l'assurance maladie obligatoire applicable à la masse salariale globale visée à l'article 19 du
dahir portant loi n° 1-72-184 relatif au régime de sécurité sociale
Part patronale : 3%
Part salariale : 2%
Cas des organismes publics ou privés souscrivant à une mutuelle privée avant la date d'entrée en
vigueur de la loi n°65-00
(Article 114 de la loi n° loi n° 65-00 portant code de la couverture médicale de base)
A titre transitoire, et pendant une période de cinq ans renouvelable, à compter de la date de publication
des décrets réglementaires de la présente loi.
Les organismes publics ou privés qui, à la date d'entrée en vigueur de la loi n° 65-00 portant code de la
couverture médicale de base, assurent à leurs salariés une couverture médicale à titre facultatif sont exclus
du champ d'application de l'assurance Maladie Obligatoire (AMO°),
Cependant ils sont tenus de payer une cotisation de participation à l'AMO de 1% de l'ensemble de la
rémunération brute mensuelle du salarié, à la charge exclusive de l'ensemble des employeurs assujettis au
régime de sécurité sociale.
Cette cotisation est à payer en même temps que les prélèvements CNSS, sur un bordereau de paiement
séparé dont la référence est le 511-4-01
Pendant une période de cinq ans renouvelable, à compter de la date de publication des décrets
réglementaires de la présente loi, Ils peuvent continuer à assurer cette couverture, sous réserve de fournir
la preuve de l’existence de cette couverture à la CNSS ou à la CNOPS, selon le cas, et ce, selon les modalités
fixées par voie réglementaire.
Dans ce cas, la couverture doit s’appliquer à l’ensemble des salariés y compris les salariés nouvellement
recrutés au cours de la période de transition, ainsi que, le cas échéant, les titulaires de pensions bénéficiant
déjà de cette couverture.

Taux de retraite :
Le régime de retraite complémentaire n'a pas un caractère obligatoire.
L'adhésion à la Caisse Interprofessionnelle des retraites (CIMR) est facultative. Tout employeur peut décider
d'en faire bénéficier son personnel à condition de faire bénéficier tous les membres du personnel ou l'ensemble
d'une catégorie déterminée
Les taux de cotisation de la CIMR varient entre 6% et 12% de la masse salariale et sont répartis par part égale
entre contribution salariale et contribution patronale.

Les compagnies d'assurances privées proposent des régimes d'assurance retraite de base si l'employeur n'a
pas opté pour la CIMR ou des régimes de retraite complémentaires. La répartition entre part patronale et part
salariale est très souple. .

D- Autres Charges
• Congés annuels payés :
Tout salarié a droit après six mois de service continu dans la même entreprise ou chez le
même employeur à un congé annuel payé dont la durée est fixée comme suit:
- Un jour et demi de travail effectif par mois de service.
- 2 jours par mois pour les ouvriers âgés de moins de 18 ans
- La durée du congé annuel payé est augmentée à raison d’un jour et demi de travail
effectif par période entière, continue ou non, de cinq années de service, sans toutefois
que cette augmentation puisse porter la durée totale du congé à plus de 30 jours de travail
effectif.( art 232 nouveau Code de Travail. B.O n° 5210 du Jeudi 6 Mai 2004).

II- Transport
A- Transport Routier.
Pour une distance de transport comprise entre 151 et 175 km le tarif de base est fixé à 0,401 Dirhams.
Ce tarif est multiplié par un coefficient variant de 0,88 à 3,77 en fonction de la distance parcourue. Ces
tarifs peuvent être majorés en fonction de l'état des routes. Ces majorations varient entre 30% à
125%.
(Source : Office National du Transport)
B- Transport Aérien.

• Tarif Intérieur Maroc:

Tarif Minimum Tarif Unique au Kg


100,00 MAD 3,90 MAD

• Tarifs Fret Export au Départ Du Maroc


M/se GSR/SC GSR GSR GSR GSR 300 1475 2197/2200/242 0006 0007
Poids RM N 250 500 1000 250 250 0 1420
250/250/250 250 250 100
Alger 620,00 8,80 7,60 6,90 6,50 6,90 6,90 6,90 6,90
Madrid 620,00 8,80 7,60 6,90 6,50 6,90 6,90 6,90 6,90
Bordeaux 620,00 13,05 11,40 11,40 11,20 9,05 8,60 8,30 8,30
valence 620,00 13,05 12,50 11,40 11,40 11,20 9,50 8,60 8,30
Paris 620,00 15,20 14,20 13,05 12,40 12,40 9,85 8,60 8,60
Bruxelles 620,00 15,20 14,20 13,05 12,40 12,40 9,85 8,60 8,60
Milan 620,00 15,20 14,80 14,05 13,05 13,20 9,85 8,60 8,60
Amsterda 620,00 16,20 15,20 14,05 13,80 13,20 10,30 9,80 9,30
m
Londres 620,00 16,20 15,20 14,05 13,80 13,20 10,30 9,80 9,30
Moscou 620,00 24,05 22,05 20,80 20,80 19,90 20,80 20,80 20,80
Dakar 620,00 24,05 22,05 20,80 18,80 20,80 20,80 18,10 12,05
Abudahbi 620,00 16,20 15,20 14,05 14,05 14,05 14,05 9,80 9,80
Source : RAM CARGO /Guide Tarifs 2004

Abréviations utilisées :
SCR: Special Cargo Rates GCR: General Cargo Rates M: Minimum N: Normal
Classe Fish /0300: Poissons, produits de la mer à l’exclusion des poisons vivants et non comestibles
Classe Food / 0006 : Denrées alimentaires, épices et boissons
0007 : Fruits et légumes (incluant et sur vols directs RAM les champignons, escargots, agar agar)
1420 : Fleurs (Fraîches, coupées, y compris les fleurs aquatiques et à l’exclusion des algues marines)
Classe Mint/ 1475 : Plantes (fraiches ou sèchées, sauf les fleurs)
Classe Text/ 2199 : Fils, files, fibres, textiles, textiles manufacturés, articles d’habillement, bonneterie et chaussures
2200/ vêtements 2420 : Vêtements et prêt à porter
Classe Craft/ -9513- 9516 : Produits d’artisanat en textile métal, bois, paille, cuir, poterie, vannerie, onyx, nacre et verre
Classe GCR :9996-9998 : effets personnels : bagages, déménagement, effets personnels et équipement ménagers usagers
non destinées à la vente/ Général cargo
Classe FISSA : Express : Fret prioritaire

***Pour toutes informations contactez :


Call Center : 082 00 82 82

C- Transport maritime

• Tarifs Fret FERRIMAROC


Beni Enzar

1- Fret Import/Export.

Camion ou Remorque Chargé(e) Camion ou Remorque vide Colis


370 Dh x Mètre linéaire 205 DH x Mètre linéaire 36 Euros par unité inférieure à 50 Kgs
0.5 Euros par Kg supérieur à 50 Kgs

2- Droit de Port sur charge Import/Export :

Camion Chargé Remorque Chargée Engin Colis


276 Dhs+ Taxe Régionale 220 dhs+ Taxe régionale Engin 67 Dhs+Taxe 8.1 dhs*1.02*nombre de colis
2% 2% régionale 2%

3- Droit de Port sur vide Import/Export

Camion Vide Remorque Vide Aconage


ALMERIA-NADOR NADOR-ALMERIA
147 Dhs+Taxe Remorque Vide 90,50 (18,81 Dh x tare)+Taxe (14,63Dhs x Tare)+taxe
régionale 2% +Taxe régionale 2% régionale 2%+TVA Régionale2%+TVA

4- T3 Camion Import/Export

T3 Camion Import/Export 15,93 Dhs x Tare Camion ou remorque

5- T3 Marchandises.

ALMERIA-NADOR NADOR-ALMERIA
33,22 Dhs x Tonnage marchandises. 33,22 x Tonnage Marchandises

6- Handling sur remorque :

Handling sur remorque 315 Dhs par unité

7- Prestation

Import (Bon à délivrer) Export Export (Jeu de Mate Recept)


120 Dhs (HT)/Client 90 Dhs (HT) /Unité
Source : Ferrimaroc Beni Anzar-Nador
Pour toutes informations complémentaires contactez :
Ferrimaroc Nador S.A.
Port de Beni Enzar/B.P. 96/62050 Beni Enzar
Nador/ MAROC
Tel: (212) 36 34 81 00/ (212) 3 6 34 81 26
Fax: (212) 3 6 34 95 20

D- Transport Ferroviaire

• Marchandises
Les barèmes applicables (à compter du 28/03/2001) pour les transports de marchandises dépendent de la
marchandise et des délais de livraisons exigés.
Ainsi, le transport des marchandises par wagon complet en petite vitesse sont les suivants :
Marchandises:

EXEMPLES DE PRIX

PRIX DE TRANSPORT EN DH/T HTVA


Agriculture
Port de Casablanca - Kénitra 56,55
Port de Casablanca - Marrakech 90,10
Port de Casablanca - Meknès 96,03
Port de Casablanca - Fès 111,82
Port de Safi - Marrakech 75,16
Produits miniers
Marrakech - Port de Safi 75,16
Fès - Ain Sebâa 102,79
Produits alimentaires
Casablanca - Oujda 238,08
Casablanca Voyageurs - 107,75
Marrakech
Sidi Harazem - Tanger 106,74
Bois et liège
Port de Casablanca - Sidi yahia 64,72

Ces prix sont modulables et fonction du tonnage confié au transport par rail.

• Voyageurs
( A partir du 28/3 2001)
1ere classe : 0,3334 Dh /Km
2ème classe : 0,223 Dh/Km
LES TARIFS Relation OUJDA - CASA VOYAGEURS

1ère classe 2ème classe

Train à supplement 298.5 Dirhams 200 Dirhams

Train ordinaire 226.5 Dirhams 151.5 Dirhams

LES TARIFS Relation OUJDA - RABAT VILLE

1ère classe 2ème classe

Train à supplement 263.5 Dirhams 176.5 Dirhams

Train ordinaire 200 Dirhams 134 Dirhams

LES TARIFS Relation OUJDA - FES

1ère classe 2ème classe

Train à supplement 156.5 Dirhams 106.5 Dirhams

Train ordinaire 119 Dirhams 79 Dirhams

LES TARIFS Relation OUJDA - TAOURIRT

1ère classe 2ème classe

Train à supplement 51.5 Dirhams 37 Dirhams

Train ordinaire 39 Dirhams 26 Dirhams

Source : ONCF

III - Énergie et Eau

A- Produits pétroliers

Prix de vente de base des produits pétroliers a partir de 16 Mai 2005

Produits Prix en DH/L TTC


Essence super 9,85
Essence ordinaire 9,45
Pétrole lampant 6,46
Gasoil orinaire 6,46
Gasoil 350 7,70
Fuel industriel 2.581,00 DH la tonne
Butane (bouteille de 12 Kg) 40 DH
Butane (bouteille de 3 Kg) 10 DH
B –Electricité

Les tarifs de l'électricité appliqués depuis le mois d'octobre 2000 (DH/KWH


TTC)

Heure pleine 7h à 17 h
HIVER Heure de pointe 17h à 22h
Heure creuse 22h à 7h
Heure pleine 7h à 18h
ETE Heure de pointe 18h à 23h
Heure creuse 23h à 7h

Très haute et haute tension Moyenne tension

Heure de pointe 0,9769 1,0614

Heure pleine 0,7179 0,7216

Heure creuse 0,4820 0,4844

Très Très
Haute Haute Très haute Haute
Options haute haute Haute tension
tension tension tension tension
tension tension
Longue
1325 0,5620 0,5930 0,4507 0,4603 0,4117 0,4243
utilisation
Moyenne
530 0,8953 0,9731 0,5670 0,5904 0,4117 0,4243
utilisation
Courte
265 1,1807 1,2988 0,6596 0,6938 0,4301 0,4449
utilisation
Longue utilisation:+6000 h; Moyenne utilisation: 3500 à 6000h; Courte utilisation: -3500h

C- Charbon

Prix maxima de vente en gros du charbon local de Jerrada ( en DH/Tonne)

Fines brutes 772


Graines 6/10 et 10/20 944
Calibrées 20/30; 30/50; 50/80 994

D- EAU

Tarifs de l'eau potable à usage industriel en Dh /m3

Tarif ONEP (Région) 7,15 DH/M3 (TTC)


Tarif Préférentiel RADEEN (Ville Nador) 6,41 DH/M3
Tarif Tranche unique RADEEO (ville d’Oujda) 10,84 DH/M3
(Source: ONEP Oujda, RADEEO, RADEEN)
IV) Télécommunications

Abonnement ligne fixe


Frais d’abonnement Privé Commercial
Raccordement d’une nouvelle ligne 0.0 € TTC
0.0€
fixe Transfert gratuit
Redevance d’abonnement 7,64 € TTC 10,90 €TTC

Tarifs de communication - fixe


Tarif / min (en € TTC) Tarif / 30 sec (en € TTC)
Appels nationaux Heures pleines et Heures
Heures creuses
creuses pleines
Local élargi < 35 km 0,09 0,01 0,01
National > 35 km 0,11 0,05 0,03
Mobile IAM, Méditel et NMT450 0,09 0,01 0,01

Menara ADSL
Débit Prix Nombre de postes recommandés si
partage de connexion
128 Kbps 124 Dh HT 1 Poste
256 Kbps 166 Dh HT 1 poste
512 Kbps 249 Dh HT Max 4 Postes
1 Méga 333 Dh HT Max 8 Postes
2 Méga 416 Dh HT Max 16 Postes
4 Méga 583 Dh HT Max 32 Postes
8 Méga 750 Dh HT Max 50 Postes
20 Méga 833 Dh HT Max 100 Postes

Vous aimerez peut-être aussi