P. 1
Z mémoire complet

Z mémoire complet

4.0

|Views: 5,902|Likes:
Publié parMed Nait
mon mémoire de magister
mon mémoire de magister

More info:

Published by: Med Nait on Oct 29, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/01/2014

pdf

text

original

La courbe de lactation situe le niveau journalier de la production laitière en

fonction du temps écoulé depuis le vêlage. La courbe de lactation théorique est

obtenue par une vache dont tous les besoins ont été satisfaits et qui ne subit aucune

influence. Sur une telle courbe, la production passe par trois phases (ascendante, de

plateau et descendante) au cours d'un cycle de lactation.

Plusieurs paramètres permettent d'évaluer la courbe de lactation. Hanzen [14]

les résument ainsi :

- Production en 305 jours;

- P i = production initiale (moyenne des productions des J 4, 5, 6 et 7);

- P max : production maximale = Pi + 40 % Pi;

- P tot : production totale = 200 x P max;

- CP = coefficient de persistance (Pn / Pn-1) : N : 90 %;

- Coefficient de prédiction en 305 jours (voir tableau 1.2).

Une courbe de lactation standard se caractérise par la production laitière

initiale, le pic et la persistance de la lactation. En multipliant le pic de lactation par

200, on obtient en première approximation la production laitière sur 305 jours. Une

fois le pic atteint, la production de lait diminue régulièrement à raison de 8 à 10% par

mois ou 0,3% par jour chez les vaches et 0,2% par jour chez les génisses qui

présentent par conséquent une meilleure persistance de leur lactation mais aussi un

pic moins marqué. Les vaches laitières hautes productrices (VLHP) se caractérisent

23

par un pic plus important, apparaissant plus tard, et par une meilleure persistance de

leur lactation [21].

Figure 1.1: Evolution de la production laitière au cours de la lactation d‟une vache
laitière [14].

Tableau 1.2 : Coefficients de prédiction de la PL à 305 jours [14].

MOIS

JOURS

PRIMIPARES

PLURIPARES

1

16

0,348

0,371

2

46

0,409

0,421

3

77

0,397

0,400

4

107

0,381

0,376

5

138

0,362

0,350

6

168

0,344

0,326

7

199

0,323

0,299

8

229

0,301

0,276

9

229

0,277

0,248

10

260

0,249

0,211

Exemple : pluripare : 25 litres à J 46 équivaut à (25/0,421) x100. En 305 jours : 5938
litres

24

Concernant la prédiction, de nombreux travaux ont été entrepris depuis plus

d‟une trentaine d'années pour décrire l‟évolution de la courbe de lactation des vaches

laitières [22]. Cependant, peu se sont attachés à prédire une courbe individuelle en

prenant en compte les caractéristiques des animaux. Vue l'importance de la

prédiction de l'évolution de la production laitière à l'échelle individuelle ou du

troupeau, Coulon et Perochon [22] ont élaboré un modèle empirique de prédiction

de l'évolution de la PL qui constitue un puissant outil de gestion des performances du

troupeau, d'autant plus important que le contingentement de la production nécessite

une connaissance précise des productions envisageables à court et moyen terme.

Figure 1.2 : Exemple de différentes formes de courbes de lactation ajustées par le
modèle de Coulon et de Pérochon [22].

25

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->