Vous êtes sur la page 1sur 24

| 


 
 |  |

|| |

DEHAYS Claire
FIEVET Sylvain
RENOUT Géry

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 1
 | 
j ?égislation
j Objectifs
j Matériels et conditions
j Aide et soutien psychologique
j Soins au patient en isolement protecteur
j Avant de placer le patient en chambre stérile
j Pendant l¶isolement
j Soins d¶hygiène
j Alimentation et hydratation
j Administration de médicaments
j Transport du patient
j Entretien biquotidien de la chambre et du mobilier
j A la sortie du patient
j Incidents ± accidents ± complications
j Information et éducation du patient
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 2
j ?¶isolement protecteur est exigé pour un patient
fragile ou présentant un déficit immunitaire sévère. Il
nécessite des précautions rigoureuses d¶hygiène,
notamment la stérilisation de tout objet entrant dans
le milieu protégé pour éviter la pénétration des
agents infectieux dans l¶environnement immédiat du
patient.

j ?es soins au patient en isolement consistent à choisir


les mesures appropriées et la durée de leur maintien
en fonction du but de l¶isolement. ?es mesures de
prévention ne sont en général pas standardisées ;
elles doivent s¶adapter à chaque situation qui requiert
un isolement.

j En raison de l¶isolement physique et de la limitation


des déplacements du patient, les soins relationnels
revêtent une importance particulière en raison de
l¶impact de l¶isolement sur le moral du patient.
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 3

j ?a mise en œuvre des mesures
d¶isolement et leur interruption sont
décidées et prescrites par le médecin.
 

j ?es soins et la surveillance des patients


en isolement septique ou protecteur
relèvent du rôle propre de l¶infirmière
ainsi que la maintenance du matériel et
notamment de la chambre équipée d¶un
flux laminaire vertical  

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 4
 
j Participer au choix des mesures de prévention adaptées à
la situation.
j Mettre en œuvre ces dispositions et les faire respecter.
j Eviter toute diffusion des agents infectieux à partir d¶un
patient infecté (isolement septique)
j Eviter toute contamination du patient par des micro-
organismes transmis par l¶environnement, d¶autres
patients, les soignants et les visiteurs. (isolement
protecteur)
j Assurer une protection optimale des patients en appliquant
les règles d¶hygiène.
j Apporter un soutien psychologique au patient et
éventuellement à son entourage afin de les aider à
surmonter les effets de l¶isolement.

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 5
!
j Savon antiseptique pour le lavage des mains ;
j Gants à usage unique non stériles ou stériles (patients
neutropéniques) avec manchettes
j Masque
j Surblouse (appelée aussi « Sarrau »)
j ?unettes si risque de projections
j Couvre-chaussures
j Bonnet
j Sac à élimination du linge souillé
j Sac à élimination des déchets
-Chambre seule selon le contexte. De préférence
prévoir une pièce en dépression pour l¶isolement septique
et en suppression en ce qui concerne l¶isolement
protecteur.
-Chambre à flux laminaire vertical selon la situation.
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 6
!"#$%&"
j Réduire la sensation psychologique et physique
d¶isolement. Prendre le temps de l¶informer lui et son
entourage sur les modalités de mise en œuvre.
j Prendre le temps d¶écouter le patient parler de sa
perception de la situation et de ses inquiétudes.
j Montrer de l¶intérêt au patient et pratiquer l¶écoute
active.
j Identifier un sentiment de solitude, d¶ennui, une
anxiété liée à l¶isolement.
j Evaluer la capacité du patient à s¶adapter à un
isolement prolongé.
j Chercher à connaitre la perception du patient vis-à-
vis de la restriction de sa liberté individuelle ou de la
perte d¶une certaine indépendance.
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 7
!"#$%&"
j Evaluer le degré d¶impuissance ressenti par le patient en
notant ses expressions, ses réactions face au traitement, à
la pathologie et à l¶isolement.
j Identifier un sentiment de culpabilité (peur de contaminer
les autres)
j évaluer la perception par le patient d¶un changement de
son image corporelle.
j Soutenir le patient dans ses phases de découragement
j Rechercher avec le patient un moyen d¶adaptation
j Trouver avec l¶aide du patient un moyen d¶occupation
(télévision, radio )
j Inciter le patient à se mobiliser dans sa chambre si son
état le permet
j Faire en sorte de rendre agréable la chambre du patient :
éviter le désordre et veiller à l¶entretenir deux fois par jour.
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 8
"# 
#"
j Prévoir une chambre seule, au mieux avec un sas ou un système de
traitement et de renouvellement de l¶air avec mise en surpression de la
chambre afin de ne pas faire entrer de particules en suspension dans l¶air,
ou équipée d¶un système de traitement de l¶air par flux laminaire vertical.
Celui-ci intégré à une climatisation de l¶air place la chambre en
surpression et permet l¶aérodécontamination de l¶air par filtration. ?¶air
stérile balaie en continu l¶environnement du patient, à partir de la
pulsation de l¶air au travers d¶un filtre placé dans le dais du lit ou voute.

j Maintenir la porte de la chambre fermée dans tous les cas

j Se laver les mains avec un savon antiseptique dans le sas d¶entrée ou


dans la chambre du patient avant d¶enfiler la tenue de protection et juste
après. Se laver les mains également avant et après chaque contact avec
un patient.

j Utiliser de la vaisselle stérile et une alimentation stérile.


IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 9
"# 
#"
j Effectuer un double habillage : avant d¶entrer dans la chambre, enfiler la
tunique et un pantalon à usage unique, des couvre-chaussures. Dans la
chambre et hors du flux, se laver les mains, et dans l¶enceinte du flux revêtir
une tenue stérile à usage unique : bonnet, bottes, masque, surblouse et gant.

j Placer un écriteau sur la porte de la chambre pour prévenir les visiteurs et les
professionnels de santé de se renseigner sur les mesures à prendre. Faire
respecter les consignes à l¶ensemble de l¶équipe soignante et à l¶entourage du
patient.

j Placer le matériel tel que thermomètre, appareil de mesure de la pression


artérielle dans la chambre, exclusivement réservé à l¶usage du patient.

j Utiliser du linge stérile pour un patient greffé, brulé, ou souffrant d¶une


maladie hématologique.

j Eviter de transporter le patient hors de la chambre. Si le déplacement est


indispensable, faire porter un masque au patient et informer le service de
transport et le service qui reçoit le patient des précautions à prendre.

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 10
'!##
% 
j Vérifier la propreté des locaux
j Placer dans la chambre ou dans le sas d¶accès le matériel disponible pour les
soins
j S¶assurer que le patient a compris l¶intérêt de l¶isolement
j Stériliser les objets personnels du patient
j S¶assurer de la présence d¶un téléphone et de la télévision afin de rompre
l¶isolement du patient
j Faire prendre au patient une douche avec un savon antiseptique et le sécher
avec une serviette et un drap stérile, puis lui donner des couvres chaussures
j ?ui faire revêtir une tenue stérile à son à son entrée sous le flux laminaire
j Pratiquer une décontamination digestive systématique avant l¶entrée en zone
stérile et pendant toute la durée séjour selon la prescription médicale
j Solliciter une aide pour effectuer certains soins afin d¶éviter de sortir du champ
couvert par le flux
j Stériliser ou désinfecter les objets personnels du patient soit avec un
désinfectant de surface, soit à l¶autoclave
j ?imiter le nombre de personne dans la chambre : pas plus de deux soignants
lors des soins, et un visiteur à la fois durant un temps limité.

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 11
!( 

j Evaluer chaque jour l¶asthénie du patient pour déterminer l¶aide


dont il aura besoin
j Administrer sur prescription médicale des antalgiques avant les
soins les plus douloureux après avoir évalué l¶intensité de la
douleur à l¶aide de l¶échelle en vigueur
j Organiser les soins qui sollicitent le plus les forces physiques du
patient aux moments ou le patient se trouve le plus énergique
j Augmenter ou diminuer le niveau d¶activités et de participation du
patient en fonction de sa tolérance à l¶effort
j équilibrer les activités quotidiennes au cours de la journée
j Ménager des moments de repos entre les soins
j demander aux visiteurs de mettre un masque, des sur-
chaussures, d¶effectuer un lavage antiseptique des mains et de
revêtir une blouse avant d¶entrer dans la chambre
j rappeler à l¶entourage du patient de ne pas entrer dans l¶espace
protégé par l¶action du flux laminaire.

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 12
!(%$)#
j Effectuer les soins d¶hygiène avec un savon
antiseptique et de l¶eau stérile filtrée ou de l¶eau
bacteriologiquement pure.

j Evaluer l¶état de la cavité buccale chaque jour et


effectuer des soins de bouche 5 à 6 fois par jour
avec une solution antiseptique ou une
préparation à base de bicarbonate de sodium.

j Respecter l¶intimité du patient, en établissant


avec lui et son entourage, les horaires de
certains pour qu¶ils puissent être effectués sans
que le patient soit dérangé.

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 13
 %$!
j Donner au patient une alimentation stérile et/ou décontaminée au four à air
pulsé ou cuit par cocotte minute. Ne pas utiliser le four micro-onde.

j Ouvrir le premier emballage des couverts, assiettes et demander au patient


de saisir le deuxième emballage

j ?aver les fruits à l¶eau stérile et laisser le patient les éplucher lui-même

j Ouvrir les emballages, les aliments unitaires et stériles sous la hotte à flux
laminaire ou désinfecter les emballages avant de les tendres

j Noter chaque jour ce que le patient à manger

j Donner au patient des petites bouteilles d¶eau afin d¶éviter que l¶eau ne stagne
trop longtemps

j Surveiller le transit du patient afin de déceler une éventuelle constipation

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 14
! ! ! 
j Protéger tous les raccords, robinets, rampes avec un
pansement stérile.
j Préparer toutes les perfusions, injections, etc. sous la
hotte à flux laminaire et appliquer un antiseptique sur tous
les flacons.
j Administrer la polyantibiothérapie et le traitement
antifongique en fonction des prescriptions.
j Planifier et administrer les médicaments en limitant le
nombre de manipulations.
j Surveiller la tolérance du patient et déceler les
complications de l¶éventuelle chimiothérapie.
j Surveiller les constantes toutes les trois à quatre heures
pour déceler d¶éventuelles complications
j Effectuer un bilan des entrées et des sorties toutes les six
heures ou plus selon les prescriptions médicales pour
vérifier la quantité d¶urines émises.
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 15
#!"#
j En cas d¶examen à effectuer en dehors de la
chambre : prévoir avec le service prestataire l¶horaire
de l¶examen ; Demander au patient d¶enfiler une
blouse stérile et d¶enfiler un masque.
j ?¶allonger sur un brancard nettoyé et désinfecté,
recouvert d¶un drap stérile.
j Acheminer le patient en s¶arrangeant de manière à ce
que le patient n¶entre en contact avec d¶autres
patients.
j Désinfecter la table d¶examen avec un produit
nettoyant décontaminant
j Rester à proximité du patient pendant l¶examen afin
de le ramener à sa chambre le plus vite possible.
j Effectuer une toilette au patient à son retour, changer
ses vêtements et les pansements.
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 16
&"!!
% !" 
j Surveiller l¶hygrométrie et la température de la chambre
chaque jour

j Nettoyer l¶ensemble du mobilier avec une chiffonnette


propre imbibée d¶une solution nettoyante et désinfectante,
ne pas essuyer pour laisser le produit agir

j Nettoyer les sols avec un même produit en utilisant un


matériel spécifique sous le flux laminaire et un autre pour
la zone se trouvant à l¶extérieur du flux

j Nettoyer et désinfecter lavabo et sanitaire après chaque


utilisation

j Nettoyer et désinfecter le matériel utilisé pour l¶entretien


après emploi
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 17
!"#

j Remettre en état la chambre et ses installations


j Faire changer les filtres du flux
j Contrôler l¶ensemble du matériel pour effectuer les
réparations avant d¶hospitaliser un autre patient
j Effectuer un lessivage de la chambre
j Nettoyer et désinfecter l¶équipement fixe
j Démonter, nettoyer et décontaminer le siphon du lavabo
j Changer la housse du matelas
j Prévoir un cycle de formolisation par aérosolisation, laisser
au contact et aérer
j Effectuer la réfection de lit
j Nettoyer et désinfecter le sol
j Réinstaller le mobilier et les équipements de la chambre
j Prévoir un deuxième cycle de formolisation

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 18
|!*
|!* !
!++  #

j Dissémination des micro-organismes liée au non-respect


des précautions d¶isolement septique
j Contamination du patient liée à un non-respect des
mesures strictes à respecter dans le cas de l¶isolement
protecteur ou à une absence de précautions pour isoler la
chambre lors de travaux à proximité.
j Complications du traitement antimitotique : mucite,
difficulté à avaler, vomissements, diarrhée,
amaigrissement, fatigue.
j Sentiment d¶impuissance lié à l¶isolement.
j Peur liée à la perception de la gravité de la situation et de
la pathologie, la méconnaissance des traitements et à
l¶isolement
j Septicémie liée à la constipation pour le patient en
isolement protecteur.

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 19
| !"!"#

IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 20
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 21
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 22
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 23
IFSI de Saint-Quentin -
Promotion 2007/2010 24