Vous êtes sur la page 1sur 1

A

Lotfi Bel Hadj

Bel Hadj
l’heure des grands défis

Lotfi
climatiques et des boule-

l’AFRIQUE
versements écologiques, le
carbone forestier s’impose
comme l’une des clés d’un avenir
commun. Alors que les rejets de dioxyde
de carbone (CO2) apparaissent comme
la principale cause du réchauffement et son CAPITAL CARBONE

l’AFRIQUE et son CAPITAL CARBONE


climatique, les forêts absorbent et
séquestrent naturellement des millions
de tonnes de CO2 chaque année. Un
développement durable et équilibré passe
par la préservation et la mise en valeur des
forêts à travers le monde.

A commencer par l’Afrique, deuxième


poumon vert de la planète après
l’Amazonie. Pour ce continent, la mise en
place de quotas d’émissions de CO2 et de
crédits carbone serait une manne financière
salvatrice et un levier de développement
considérable.

Mais le capital carbone de l’Afrique peut


bouleverser une donne économique bien
établie. Derrière les grands sommets

Conception graphique : Julien Chaudeaux


climatiques (Rio, Kyoto, Copenhague,
Cancún...), l’équilibre des rapports Nord-
Sud est remis en question. Alors, qui
souhaite voir l’Afrique tenir son rang
dans l’économie mondiale ?

Lotfi Bel Hadj est Président-fondateur du groupe


Alternative Carbon, acteur de premier plan de

la forêt au secours
la compensation carbone avec plusieurs millions
d’hectares de zones naturelles menacées enregistrées ISBN : 978-2-35810-091-5
dans des programmes de l’UN-REDD.
Expert des questions de développement durable en
Afrique et spécialiste des questions énergétiques,
Lotfi Bel Hadj a mené de nombreuses missions  sur
de la planète
l’ensemble du continent africain, et dirige un fonds www.multimed-publishing.com
d’investissement dédié aux ressources naturelles et
au développement des pays de l’hémisphère Sud. Prix : 14,90 € TTC

carbone_respublica.indd 1 16/11/10 9:13:47