P. 1
21112010

21112010

|Views: 213|Likes:
Publié parHichem Kimi

More info:

Published by: Hichem Kimi on Nov 21, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/21/2013

pdf

text

original

COLLECTIF «LIBÉREZ MOHAMED GHARBI»

En attente d’un signal d’El-Mouradia

FLN : LA CASSURE
G Le Front de libération nationale (FLN) s’installe véritablement dans la crise. La fronde, suscitée il y a quelques semaines par un groupe de personnalités, s’organise même en une structure dotée d’un nom, d’un siège national, d’une direction et d’une base ! PAGE 3

LE «MOUVEMENT DE REDRESSEMENT» S’INSTALLE ET ACTIVE
PAGE 3

Edition d’Alger - ISSN IIII - 0074

La violence investit les hôpitaux
PAGE 4

LES PARAMÉDICAUX EN PREMIÈRE LIGNE

G AÏN-DEFLA Un garde communal assassiné à Tacheta

Vendredi vers 12h, le garde la communal B. Ahmed, cinquantaine, se rendait à son lieu de travail, un poste d’observation situé sur les hauteurs de la ville de Tacheta, sur la route menant à Soug-Lethnine, quand il a été pris pour cible par des tireurs inconnus. Abattu de plusieurs balles, sa dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital de Sidi-Bouabida à ElAttaf. Il a été enterré hier matin au cimetière Kaouassa de la localité. Selon des sources locales, des éléments terroristes originaires de la région y ont été signalés. Karim O.

DIMANCHE 21 NOVEMBRE 2010 - 15 DOU AL-HIJA 1431 - N° 6109 - PRIX 10 DA - FAX : RÉDACTION : 021 67 06 76 - PUBLICITÉ : 021 67 06 75 - TÉL : 021 67 06 51 - 021 67 06 58

D

ans un récent Periscoop, nous faisions état de la déception de nombreux pensionnaires de «Diar-Errahma» qui se sont vu éjectés de la liste des partants pour le pèlerinage à La Mecque et remplacés par des «inconnus». En fait, renseignement pris, il s’avère qu’il ne s’agit pas tout à fait d’inconnus, puisque, dit-on, parmi les heureux hadjis envoyés aux frais du contribuable, figurent, entre autres, les mamans de deux très proches collaborateurs de Saïd Barkat, ainsi que quatre parents d’une directrice de wilaya.

Pèlerinage très sélectif
Dimanche 21 novembre 2010 - Page 2
Soirperiscoop@yahoo.fr

ERISCOOP P
La Poste se met à l’épargne

Selon des indiscrétions, la Poste serait sur le point de lancer un nouveau produit. Il s’agit de l’épargne-poste que les responsables d’Algérie Poste comptent lancer début 2011. Selon nos sources, le projet qui se trouve au niveau de la direction des projets serait à un stade très avancé.

Karim Djoudi aurait récemment fait savoir qu’il ne souhaitait pas réintégrer son poste de ministre des Finances. Cette décision est due, notamment, à ses récents ennuis de santé. Notons que Karim Djoudi a été absent durant la présentation et l’adoption par l’Assemblée de la loi de finances et du budget de l’année 2011.
Un jour, un sondage

Djoudi partant ?

Soutenez-vous la campagne pour la libération de Mohamed Gharbi ? NON OUI

OUI : 18,12% NON : 75,4% SANS OPINION : 6,14%

Avez-vous été satisfaits par le service minimum assuré par les boulangers durant la fête de l’Aïd ?
Résultats d’hier

sans opinion

Déposez votre réponse sur le site du Soir d’Algérie www.lesoirdalgerie.com

Le Soir d’Algérie

VISITE EN ALGÉRIE DU DÉPUTÉ-MAIRE SOCIALISTE MANUEL VALLS

Les pèlerinages politiques en Algérie de responsables du Parti socialiste français, notamment de ceux qui lorgnent l’Elysée à l’échéance 2012, se font récurrents. Après Dominique Strauss-Kahn, qui y a effectué une visite de travail en tant que directeur général du FMI, c’est au tour de Manuel Valls, député de l’Essonne et maire d’Evry, de s’y inviter. Quête de soutien ? Ils s’y prennent visiblement assez tôt les socialistes potentiels candidats à la présidence française en 2012. Les visites en Algérie de Dominique Strauss-Kahn et de Manuel Valls ne sont pas innocentes de visées électorales, même si elles sont officiellement drapées d’autres génériques. DSK fait incontestablement partie des poids lourds qui auront à disputer les primaires socialistes. Sa candidature n’est pour l’instant pas annoncée mais elle est très attendue. Celle, en revanche, du député de l’Essonne et maire d’Evry, Manuel Valls, n’est un secret pour personne. Valls est le premier à avoir fait publiquement acte de candidature pour les primaires. C’était en juillet dernier lorsqu’il destina aux 12 000 élus et responsables socialistes une lettre par laquelle il sollicita leur parrainage. C’est donc un candidat déclaré aux primaires du Parti socialiste français qui est attendu en Algérie du 21 au 24 novembre prochain. Il devra séjourner d’abord à Alger avant de se rendre dans la capitale de l’ouest, Oran. L’ambassade de France à Alger a informé que le maire d’Evry animera une conférencedébat au Centre culturel français (CCF) autour de «la gestion d’une grande ville de la région parisienne (Evry) : un exemple d’organisation multiculturelle». Soit, mais il est fort à parier que Manuel Valls ne vient pas uniquement pour prodiguer «les bons conseils» et partager «les bonnes méthodes» de gestion d’une grande ville. Homme politique qu’il est, et de surcroît candidat déclaré aux primaires du Parti socialiste français, il aura certainement en tête de fructifier sa visite-ci au plan électoral. Manuel Valls, qui milite à gauche, même s’il ne partage pas la ligne de conduite de son parti et de sa première secrétaire, Martine Aubry, par rapport à certaines questions, n’ignore pas le poids électoral de la communauté algérienne — les binationaux — établie en France. Et c’est de bonne guerre s’il aura à l’idée de quêter quelques soutiens auprès de l’Algérie, l’exercice du lobbying étant monnaie courante en politique. Devenue français par naturalisation en 1982, manuel Valls est né à Barcelone en 1962. C’est à l’âge de 17 ans qu’il adhère au Parti socialiste. A l’époque, c’était pour soutenir Michel Rocard et marquer son opposition à François Mitterrand. Etudiant en histoire à l’Université Paris I, il entre au syndicat des étudiants Unef-ID et devient conseiller de Michel Rocard pour les affaires estudiantines. Il fait ses classes au PS et gravit vite les échelons. Elu au conseil régional d’Ile-de-France à l’âge de 24 ans, il devient secrétaire national au Parti socialiste à la communication. Il se retrouve par la suite chargé de la communication et de la presse au cabinet de Lionel Jospin alors Premier ministre, soit de 1997 à 2002. En mars 2001, il est élu maire d’Evry, puis, en 2002, député de l’Essonne. Il est réélu aux législatives de 2007. Manuel Valls est connu aussi pour ses appels à une refondation du Parti socialiste. En juin 2009, sitôt son intention de briguer les primaires du PS, il lance le club «A gauche besoin d’optimisme», «support juridique et financier». Manuel Valls n’est pas seul à avoir déclaré sa candidature pour les primaires. Arnaud Montebourg a fait de même. Ceci en attendant l’entrée en lice des «éléphants» du parti, à savoir Dominique Strauss-Kahn, François Hollande et les deux grandes dames du parti, Martine Aubry et Ségolène Royal. S. A. I.

La gauche française en campagne à Alger

Le Front de libération nationale (FLN) s’installe véritablement dans la crise. La fronde, suscitée il y a quelques semaines par un groupe de personnalités, s’organise même en une structure dotée d’un nom, d’un siège national, d’une direction et d’une base !
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - «Le Mouvement de redressement de la démarche du parti», c’est ainsi qu’est dénommée cette structure, vient de se doter d’un siège national à Draria, sur les hauteurs d’Alger. Elle bénéficie d’une logistique digne d’un parti légal. Hier, d’ailleurs, c’est à partir de ses nouveaux locaux que nous ont été faxés de nombreux documents attestant «l’adhésion au mouvement», de dizaines de militants du FLN dans la wilaya de Mostaganem. Et pas des moindres : le sénateur Mohamed Lazreg, les députés Benmoussa Tifour, Nouredine Kebabi, Abdelkader Taïb. Le président de l’APW de Mostaganem, Belghali Soltani, le président du groupe FLN à la même APW, un vice-président d’APW, dix présidents d’APC, des dizaines d’autres élus locaux, «en plus de près de 400 autres militants de base qui ont tous adhéré au mouvement», nous a affirmé le porte-parole des redresseurs, l’ancien ministre MohamedSeghir Kara. Notre interlocuteur a tenu par ailleurs à préciser que «chaque adhésion est dûment accompagnée d’une lettre d’engagement que le concerné signe individuellement». Ces formulaires, dont nous avons effectivement reçu quelques copies, sont quasiment identiques à ceux que le ministère de l’Intérieur mettaient à la disposition du mouvement de redressement «authentique» de 2003-2004 qu’avait actionné Bouteflika pour renverser Ali Benflis. Abdelaziz Belkhadem, qui était président de ce mouvement qui l’avait porté à la tête de l’ex-parti unique, fait donc face, aux mêmes aujourd’hui, méthodes ! A la seule différence, toutefois, que son «mouvement de redressement» à lui était chapeauté par la présidence de la République et était porté par l’ensemble des institutions. Mais qu’en est-il de ce nou-

FLN : la cassure
LE «MOUVEMENT DE REDRESSEMENT» S’INSTALLE ET ACTIVE

Actualité

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

3

COLLECTIF «LIBÉREZ MOHAMED GHARBI»

Tarek Hafid - Alger (Le Soir) - Les jeunes Algériens qui ont initié le collectif Libérez Mohamed Gharbi ont déposé au palais d’El-Mouradia un dossier pour demander que soit accordée une grâce présidentielle au moudjahid Patriote. «Deux membres du collectif se sont présentés à la présidence de la République, mercredi 10 novembre. Le service du bureau d’ordre a accusé réception d’un dossier constitué d’une lettre rédigée par Mme Gharbi et ses sept enfants, d’une liste des leaders d’opinion qui soutiennent la cause du moudjahid ainsi que d’une lettre de notre collectif. Le dossier comprend également un DVD du reportage que nous avions réalisé il y a quelques semaines à Souk-Ahras», a indiqué, hier, Hassène, un membre fondateur du collectif de jeunes LMG. La liste des leaders d’opi-

Le collectif «Libérez Mohamed Gharbi» (LMG) a récemment remis aux services de la présidence de la République une liste de leaders d’opinion ainsi qu’une lettre de la famille du moudjahid Patriote de SoukAhras.
nion comprend un grand nombre de représentants de la famille révolutionnaire, à l’instar de Ali Haroun, Rédha Malek, Lakhdar Bouregaa, Tahar Zbiri, Zohra Drif-Bitat mais aussi des personnalités politiques, du monde de la culture et des médias comme Saïd Sadi, Abdelaziz Rahabi, Yacef Saâdi, Fodhil Boumala, Hakim Laâlam, Le Hic et Rachid Boudjedra. «Nous attendons actuellement une réponse des services de la présidence. Nous gardons espoir que le président de la République accorde une grâce pour qu’enfin le moudjahid Mohamed Gharbi puisse retrouver définitivement la liberté. Mais en attendant, nous poursuivons nos activités en faveur de cette cause», a insisté Hassène. A ce titre, le collectif poursuit la campagne de signatures de la pétition en faveur de la libération de Mohamed Gharbi.

En attente d’un signal d’El-Mouradia

veau mouvement ? Difficile de trancher définitivement pour une réponse en l’état actuel des choses. Tout porte à conclure que l’on est encore au stade des «symboliques». En 2003, c’était également de Mostaganem que «le mouvement de redressement» avait entamé ses frappes. Fief

Belkhadem au pied du mur.

de Abdelhamid Si Affif, membre du bureau politique et très proche de Belkhadem, ce choix n’est donc pas fortuit. «Mais d’autres wilayas suivront très prochainement», assure l’ancien ministre du Tourisme, Mohamed-Seghir Kara. K. A.

Hassène assure que plusieurs milliers d’Algériens ont signé le document. «Il y a un réel engouement au sein de la société. Les Algériens commencent à prendre conscience. Nous assistons également à la création de collectif LMG dans plusieurs villes du pays. Les derniers en date ont vu le jour à Oran et à Tizi-Ouzou»,

Mohamed Gharbi.

souligne Hassène. Rappelons que Mohamed Gharbi a été condamné à la peine capitale par la cour de Guelma pour avoir tué un terroriste «repenti». Le moudjahid Patriote est actuellement en détention dans un établissement pénitentiaire de la wilaya de Khenchela. T. H.

Photo : DR

Photo : Samir Sid

Le Soir d’Algérie

En l’espace de quelques jours, plusieurs services d’urgence à travers différentes wilayas ont été le théâtre d’actes de violence. A Mostaganem, Tébessa, Khenchela et Oum-ElBouaghi, les raisons ne sont pas les mêmes mais le scénario a été identique avec son lot de bagarres et d’agressions. Nawal Imès - Alger (Le Soir) - A Mostaganem, le service des urgences médico-chirurgicales de la localité de Tiggit a vécu une nuit des plus mouvementées. L’arrivée de détenus malades transférés depuis la maison d’arrêt de Sidi-Othmane a été suivie par l’intrusion de complices bien décidés à les libérer. La présence des forces de l’ordre ne leur a pas permis de mener à bien leur projet mais leur intervention a été spectaculaire, transformant le service des urgences en champ de bataille. A Tebessa, dans la nuit de lundi à mardi, le personnel médical du pavillon des urgences de la commune de Bir-El-Ater a été agressé par quatre individus ayant accompagné un malade. Raison invoqué : une mauvaise prise en charge de leur parent. La situation ayant dégénéré, il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour maîtriser les quatre agresseurs qui ont été mis en détention provisoire. A Khenchela, deux bandes de jeunes qui s’étaient déjà affrontés à l’extérieur ont poursuivi leur rixe au niveau du pavillon des urgences de l’hôpital Ali-Boushaba, nécessitant aussi l’intervention des forces de l’ordre. Souvent pris pour cible, le personnel paramédical ne vit pas ces situations comme de simples faits divers. En première ligne, ils font souvent face à des

La violence investit les hôpitaux
LES PARAMÉDICAUX EN PREMIÈRE LIGNE

Actualité

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

Enlevés en septembre dernier au Niger par l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), les sept otages français ont été «dispersés», selon le président du Mali, Amadou Toumani Touré, qui adhère à l’initiative algérienne d’un étatmajor commun. Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Dans une interview accordée hier au journal Le Parisien, le président du Mali, Amadou Toumani Touré, a affirmé ignorer l’endroit exact où sont détenus les otages de l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ainsi que les exigences des ravisseurs. Enlevés le 16 septembre dernier au Niger, ces otages sont cinq français et deux africains employés du groupe nucléaire Areva et de son sous-traitant Satom. Estimant que les conditions d’une opération militaire ne sont pas «réunies» pour pouvoir les libérer, M. Touré s’est déclaré «certain que les ravisseurs ont dispersé leurs otages en plusieurs

Les sept otages de l’Aqmi ont été dispersés

SELON LE PRÉSIDENT DU MALI

accompagnateurs particulièrement agressifs. C’est ce que confirme M. Gachi, secrétaire général du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) qui estime qu’il n’y a jamais eu de sécurité pour les paramédicaux. «Souvent, ce sont les accompagnateurs des malades qui sont à l’origine des agressions. C’est un problème récurrent», dit-il expliquant qu’à l’origine de cette problématique, le fait que l’administration des structures hospitalières n’ait jamais poursuivi les agresseurs en

Les paramédicaux sont souvent pris pour cible.

justice. «Nous avons connaissance de centaines de cas d’agressions d’infirmiers mais la personne agressée se retrouve toujours seule face à la justice. Jamais l’administration ne s’est constituée partie civile et pourtant le personnel doit être protégé», ajoute le secrétaire général du SAP, qui considère que la seule manière de mettre un terme à cette situation c’est de créer un précédent en punissant les auteurs des agressions. N. I.

groupes». Or, une intervention des forces spéciales «risquerait de mettre en danger la vie des otages», selon le président de la République du Mali. Certes, M. Touré n’écarte pas le recours à la négociation, malgré l’absence de contact et la multiplicité des intermédiaires. L’invité du Parisien conditionne, cependant, cette

Les 7 otages ont été enlevés le 16 septembre dernier.

négociation par la «conjugaison d’efforts et d’initiatives de plusieurs pays et de la discrétion». Tout en qualifiant la réputation, sur le plan militaire, de l’Aqmi de «surfaite», le président malien observe néanmoins que «la menace n’est pas seulement militaire, elle est aussi idéologique. Et là, personne n’en connaît les limites». Considérant qu’il «faut

faire plus» qu’une opération militaire ponctuelle, Amadou Toumani Touré a exprimé l’adhésion de son pays à l’initiative «très importante» qui a été engagée par l’Algérie : l’installation d’un état-major commun à Tamanrasset. Cela même s’il reste, selon le président malien, à «organiser et planifier les actions militaires. C. B.

Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir) - Tout au long de cette période, les 19 cités universitaires d’Alger ont pratiquement toutes travaillé avec seulement trois fournisseurs à travers le recours au gré à gré sur la base de bons de commande. Après que l’Office national des œuvres universitaires se fut constitué partie civile dans cette affaire, le procureur de la République du tribunal d’El Harrach a saisi la police judiciaire de la Sûreté de la wilaya d’Alger pour effectuer une enquête préliminaire. Toutes les parties ont été auditionnées à l’exception de certains directeurs de cité universitaire, qui se trouvaient déjà en prison mais pour d’autres raisons, comme le signale le rapport de la police judiciaire adressé au procureur d’El Harrach. Le motif de l’«urgence» a souvent été avancé par les directeurs et les fournisseurs auditionnés pour justifier le non-recours aux avis d’appel d’offres, comme l’exige la réglementation en vigueur. Suite à quoi, le juge d’instruction du tribunal d’El Harrach a désigné un expert pour déterminer la nature des marchés établis et leur conformité avec le code des marchés publics. «Dans le cas où il y aurait des données faisant état d’infraction à la réglementation en vigueur, il est nécessaire de déterminer les personnes concernées et le montant des sommes dilapidées», estil mentionné dans le document portant la désignation de l’expert sur ordre du juge d’instruction d’El Harrach. Il s’agit de faire la lumière sur la gestion de 27 directeurs qui se sont succédés à la tête de deux directions régionales de l’ONOU (Alger-Ouest et Alger-Centre) ainsi que 19 cités universitaires (Taleb Abderahmane, Taleb Abderahmane II, Dély Brahim, Dergana filles, Bab-Ezzouar I, BabEzzouar III, El Alia filles, Garidi I, Vieux-Kouba, Bouzaréah filles, Hydra-Centre, Hydra II, Hydra III, Béni-Messous, Baya-Hocine, HouariBoumediène, Bouraoui-Amar et le restaurant universitaire Amirouche d’Alger centre), entre les années 2000 et 2007. Dans son rapport, l’expert fait état de plusieurs infractions, mais ne mentionne ni le montant des sommes dilapidées ni les personnes susceptibles d’avoir transgressé la loi. «Concernant la dilapidation de deniers publics ou ce qui fait état d’octroi de privilèges à autrui, nous soulignons que la non-application de la réglementation liée au code des marchés publics, ainsi que le non-respect de la note ministérielle définissant le recours au gré à gré a, au minimum, permis l’octroi de privilèges spéciaux non justifiés à autrui», est-il mentionné dans la conclusion du rapport de l’expert adressé au juge d’instruction du tribunal d’El Harrach. La conclusion étant vague et n’impliquant aucun individu, il a été décidé, pour le moment, de poursuivre les investigations. M. M.
Les familles Akli, Ferhat, Larabi, petits et grands ont la douleur de faire part du décès de leur cher, bien-aimé époux, père et frère décédé et enterré le vendredi 19 novembre 2010. La veillée du troisième jour aura lieu aujourd’hui, dimanche 21 novembre au domicile du défunt, sise rue 23, Villa n°128 Alger-Plage. Que Dieu le Tout-Puissant l’accueille en Son Vaste Paradis.

Vingt-sept directeurs qui se sont succédé à la tête des 19 cités universitaires de la capitale ainsi que des directions régionales de l’Office national des œuvres universitaires (ONOU), font actuellement l’objet d’une enquête judiciaire. L’enquête porterait, selon une expertise judiciaire, sur la passation de marchés non conformes au code des marchés publics et d’avantages non justifiés au profit de certains fournisseurs durant la période allant de 2000 à 2007.

La gestion de 27 directeurs sous la loupe

ENQUÊTE JUDICIAIRE AUTOUR DE 19 CITÉS UNIVERSITAIRES À ALGER

4

Photo : DR

Photo : Samir Sid

VEILLÉE

Hadj Akli Chaâbane

Le Soir d’Algérie

Irane Belkhedim - Alger (Le Soir) -Ce sont les sujets qui ont été évoqués hier lors de la journée d’étude organisée par la Forem (Fondation nationale pour la recherche médicale) à Dar El Imam, qui coïncide avec la Journée mondiale des droits de l’enfant. Les experts qui ont pris la parole ont soulevé les nombreuses difficultés que rencontrent les enfants scolarisés. Dyslexie, déperdition scolaire, erreurs des parents et des enseignants, et le climat pédagogique en classe sont les points essentiels qui ont été brièvement abordés. Le chahut des petits invités à cette rencontre, et le manque de temps ont fait que les spécialistes n’ont pas pu s’étaler sur le sujet. «Il ne suffit pas de clamer le palmarès des écoles, de comparer les établissements et de les classer. L’Ecole algérienne est une boîte noire et l’on ignore ce qui se passe à l’intérieur», a estimé la pédagogue Aziza Chabani, qui s’interroge sur les attentes actuelles du système éducatif. Un point important qui, cependant, ne suscite pas l’intérêt. «Il faut assurer un climat pédagogique sain à nos élèves. A l’école, l’enfant

La situation des enfants en Algérie reste préoccupante. Les chiffres des différentes institutions nationales évoquent des cas de maltraitance et d’exploitation. L’école algérienne traîne aussi son lot de problèmes. Les défis sont énormes. Faut-il être alarmiste pour faire bouger nos responsables ?

L’Algérie a encore du chemin à parcourir
JOURNÉE MONDIALE DES DROITS DE L’ENFANT
d’élèves qui ont des troubles de lecture et qui ne sont pas suivis ni soutenus par les parents, les enseignants et leurs camarades. «Dans une rédaction libre, l’un des enfants a écrit : je suis un cancre. En plus, avec une faute d’orthographe. C’est l’image que lui renvoie son enseignant. Sa prise en charge n’a pas été facile», a affirmé l’orthophoniste. Selon le professeur Khiati, le président de la Forem, les agressions commises sur les enfants deviennent un véritable fléau. «En 2010, 10 000 enfants ont subi différentes agressions, dont 2 000 agressions sexuelles. Ce sont les cas relevés par les services de police, de la Gendarmerie nationale et les hôpitaux. Si l’on compte les cas non déclarés, le chiffre atteindrait les 50 000», a-t-il indiqué. Au premier semestre 2010, la DGSN a recensé doit retrouver la justice, la parité, la sécurité, le respect et l’accompagnement psychopédagogique», a-t-elle ajouté, en insistant sur l’importance des relations élèves/éducateurs. «Le regard que porte l’enseignant sur un élève peut construire ou détruire ce dernier. Les relations sociales dans les établissements scolaires se répercutent sur tout le monde ; elles sécurisent, encouragent et aident au développement de la personnalité». Mme Aziza Chabani a soutenu qu’en ce moment, l’Ecole algérienne est incapable d’assurer «un enseignement de qualité». L’orthophoniste Saliha Ghelab a fait part de cas

Actualité

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

5

Les chiffres officiels

L’épilepsie est une maladie comme une autre néanmoins, elle demeure mal définie, mal comprise et souvent mal traitée. C’est ce qu’ont affirmé les spécialistes, hier, lors d’une rencontre sur cette pathologie à Alger. Organisé par la Ligue algérienne contre l’épilepsie (LACE) en collaboration avec la Société algérienne de neurologie et de neurophysiologie clinique (SANNC), le deuxième cours de perfectionnement en épileptologie est destiné aux praticiens spécialistes pour «une meilleure prise en charge de l’épilepsie et d’une manière plus efficace à travers toutes les structures de santé du pays», explique le professeur Mohamed, Arezki, président de la SANNC. «Plus on est formé, mieux la maladie est prise en charge», a-t-il noté. D’ailleurs, a-t-il poursuivi, «nous avons la chance d’avoir la majorité des médicaments qui existent dans la spécialité, les anciennes et les nouvelles molécules anti-épileptiques nécessaires lors de crises sévères». Pour une maladie qui touche en majorité les enfants de moins de 15 ans, il a indiqué que la prévalence de l’épilepsie dans notre pays ne dépasse pas 1% de la population, soit 350 000 cas. «Ces chiffres ne doivent pas faire peur», a-t-il rassuré. Pour sa part, le Pr Sadibelouiz, président de la LACE, a évoqué les facteurs de risque de cette pathologie. Il a cité les maladies infectieuses virales, bactériennes et parasitaires, les naissances à domicile sans aide qualifiée, la toxicomanie et les antécédents familiaux. Côté prévention, le Dr Kheïreddine Litim, neurologue, a préconisé l’amélioration des conditions de prise en charge dans les centres de soins, et les maternités et le bon suivi de la femme enceinte afin, a-t-il ajouté, «d’éviter les conséquences d’une mauvaise grossesse». Il a recommendé également la prévention de certaines séquelles suite à des accidents de la route qui «peuvent entraîner des crises d’épilepsie». Rym Nasri

Pour une meilleure prise en charge de la maladie

DEUXIÈME COURS DE PERFECTIONNEMENT EN ÉPILEPTOLOGIE

Aux quatre coins du monde a été commémorée hier, samedi 20 novembre, la Journée internationale des droits de l’enfant. Ces mêmes droits, le petit Mohamed, 13 ans, n’en connaît aucun. S’il vit au sein de sa famille, il passe ses journées sur les artères d’un quar-

Moi, Mohamed, vendeur à la sauvette…
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - Affairé à ranger son étal qu’il anime avec son grand frère, Mohamed tente en même temps de répondre aux questions des clients qui l’interrogent sur les pointures et les prix des pantoufles d’encaisser et de rendre la monnaie. En cette période automnale, les deux jeunes vendeurs ont opté pour, disentils, un produit qui «marche bien». Ils installent leur table dans l’artère principale du marché du quartier de Belcourt, fortement fréquenté dès les premières heures de la matinée. Ils passent ainsi

2 725 cas d’enfants maltraités. 6 d’entre eux sont morts et 10 ont été victimes d’infanticide. Parmi ces cas, il y a 1 523 actes de violence, 249 cas de mauvais traitement, 105 cas de détour-

Leur droit à l’enseignement et à une vie décente occulté. nement de mineur et 832 cas de violences sexuelles. Parmi ces abus, on a enregistré 64 viols et 560 sodomies, 13 incestes, 181 cas d’attentat à la pudeur et 15 cas de pornographie.

Le suicide touche également les enfants. Au premier trimestre 2010, la police a recensé 121 tentatives de suicide ; deux cas se sont soldés par un décès. I. B.

tier populaire d’Alger à tenter de vendre à la sauvette des produits, prisés selon les saisons et les événements qui ponctuent le quotidien du commun des citoyens.

Salima Akkouche - Alger (Le Soir) L’Algérie a célébré hier, à l’instar du monde, la Journée internationale des droits de l’enfant. Selon la convention internationale des droits de l’enfant ratifiée par 191 pays, «un enfant est une personne qui a le droit d'être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l'endroit du monde où il est né. Et qu'il a aussi le droit de s'amuser, d'apprendre et de s'exprimer».

Le réseau Nada pour la défense des droits de l’enfant a placé 122 enfants maltraités dans des familles d’accueil durant la période allant du mois d’avril au mois de septembre dernier. Le réseau a reçu pour la même période 8 044 appels téléphoniques dénonçant des actes de violence contre des enfants.

122 enfants placés dans des familles d’accueil en six mois
ENFANCE MALTRAITÉE
Qu’en est-il de la situation des droits de l’enfant dans notre pays ? Le bilan n’est, visiblement, guère reluisant. Les enfants en Algérie continuent de subir toutes sortes de violences. En témoignent les chiffres diffusés par la police judiciaire récemment. 4 600 enfants ont subi des violences durant l’année en cours. Cela ne représente que les cas déclarés. D’autres sources, notamment celles des associations, dressent un tableau tout aussi pessimiste sur les droits de l’enfant. C’est le cas du réseau Nada pour la défense des droits de l’enfant. Selon M. Abderrahmane Arar, président de ce réseau, «la situation de l’enfant est inquiétante». Du fait, dira-t-il que l’enfant subit toutes sortes de violences quotidiennement. Ce qu’il faut faire pour améliorer la situation de l’enfant ? Il n’existe pas de solution miracle pour mettre fin à la détresse de l’enfant, regrette-t-on. Cependant, précisera notre

leur journée à héler d’éventuels clients et à vanter leurs produits. Ils ont tous les deux quitté les bancs de l’école dès la fin du cycle primaire. «Nous n’avions jamais pu suivre les cours. Ceci d’autant que déjà, on ratait les cours pour vendre divers produits au marché du quartier. De cette façon, nous aidons nos parents à assurer le repas quotidien à tout le monde», explique Mohamed, qui ne perd pas de temps et arrange en même temps sa marchandise sur l’étal. Son grand frère le rappelle à l’ordre et lui demande de reprendre son travail. «Je travaille moi, pas comme toi qui es parti manger un cassecroûte pendant une demiheure, tout à l’heure», réplique Mohamed. Il avouera qu’il aurait plutôt aimé pratiquer une activité sportive «plutôt que de passer sa journée à tenter d’amadouer les clients et de compter l’ar-

gent sans arrêt. Il faut aussi défendre quotidiennement notre emplacement. Mais quelquefois, nous sommes obligés de changer de place sous la menace de vendeurs plus âgés», confie le jeune Mohamed. De son avenir, le garçon ne voudra pas trop parler. «Je verrai», dira-t-il, l’air amusé, et de poursuivre. «Quand j’allais à l’école et que je chahutais en cours, la maîtresse me disait que je le regretterai plus tard et que je ne trouverai pas un travail décent. Mais je ne me sens pas du tout touché par ma situation pour l’instant. On verra dans quelques années. Peut-être que je pourrais me débrouiller pour avoir un commerce plus important», dira Mohamed, fataliste. Au marché de Belcourt, les jeunes enfants comme Mohamed sont nombreux à avoir quitté les bancs de l’école pour s’adonner à la

vente à la sauvette. D’autres vont encore à l’école mais passent tout leur temps libre à vendre diverses marchandises. Ceci au détriment de leurs études. Ils ont, ainsi, très peu de chance de se consacrer convenablement à leurs études et d’espérer les réussir. Leur droit à l’enseignement et à une vie décente occulté, ils sont ainsi exploités et sans défense. A la fin de la journée, Mohamed ramassera sa marchandise et rentrera chez lui pour compter sa maigre recette. Ceci au moment où les autres enfants de son quartier font leurs devoirs ou s’adonnent à des jeux ou à des activités sportives. La survie de sa famille dépendant de lui et de son grand frère, il ne peut espérer changer de vie et vivre son enfance comme ses camarades du quartier. F.-Z. B.

interlocuteur : «Les solutions alternatives et la médiation sociale représentent la meilleure solution pour régler les conflits de l’enfance.» Le président du réseau Nada a indiqué que pour la période allant du mois d’avril au mois de septembre de l’année en cours, 8 044 appels dénonçant des cas de violence ont été reçus via le numéro vert 30 33. Le réseau a pu également placer près de 122 jeunes personnes dans le cadre de la Kafala ou des familles d’accueil d’urgence. Les enfants placés dans cette dernière structure rejoignent par la suite leur famille, ou seront placés dans des centres d’accueil. Ce qui n’est guère une solution, reconnaît M. Arar. Puisque, a-t-il souligné, ces enfants finissent par être livrés à euxmêmes à l’âge adulte sans aucun accompagnement. S. A.

Photo : Samir Sid

Le Soir d’Algérie

Les automobilistes ne sont pas près d’oublier le calvaire vécu à la veille de l’Aïd. Encore une fois (et ce n’est sûrement pas la dernière), une grave pénurie de carburant a pratiquement paralysé l’ensemble des activités à travers tout le territoire de la wilaya de Tlemcen.
Le secteur du transport public a été le premier à faire les frais de cette pénurie, ce qui a contraint plusieurs familles à ne pas faire de déplacements pour les traditionnelles visites de famille lors de la fête de l’Aïd. Il était pratiquement impossible de trouver aussi un taxi pour se en banlieue. rendre Comment peut-on paralyser une wilaya frontalière d’un million d’habitants à la veille l’Aïd El-Adha sans se soucier des réactions des citoyens. Un taxieur de Béchar, obligé de passer la nuit à la belle étoile avec ses passagers devant une sta-

Tlemcen paralysée
CRISE DE CARBURANT

Actualité

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

7

Aussitôt, une enquête a été ouverte et des investigations entreprises. Une souricière a été tendue près d’un poteau portant un disjoncteur. Le 12 novembre, une voiture de marque Clio à bord de laquelle se trouvaient quatre passagers, est tombée dans le piège tendu par les gendarmes, au lieudit El-Hsaïnia. Les passagers descendent du véhicule, enfilent des gants et munis de

De temps à autre, des vols de câbles électriques sont enregistrés çà et là, notamment dans les communes de Zedine, Sidi-Lakhdar, Djelida, Khemis-Miliana, à Blida et même à Médéa. Récemment, une plainte faisant état de la disparition de centaines de mètres de câbles électriques en cuivre a été déposée auprès de la brigade de gendarmerie de Djelida à 25 km au sud-ouest de Aïn-Defla.
grosses cisailles isolées, grimpent au poteau pour interrompre le passage du courant de basse tension pour pouvoir ainsi, en toute tranquillité, couper le câble ligne et accaparer la longueur qu’ils peuvent transporter. C’est alors, a-t-on appris de source locale, que les gendarmes embusqués interviennent et interpellent le quatuor. Placés en garde à vue et interrogés, ils n’ont, non

Une bande spécialisée dans le vol de câbles électriques sous les verrous
seulement, pas pu nier les faits mais ont, en plus, donné des renseignements qui ont permis d’identifier le receleur qui se trouvait à Blida. Fort des renseignements obtenus et munis d’une commission rogatoire, les enquêteurs se sont déplacés à Blida où ils ont opéré une perquisition dans un garage où plusieurs longueurs de câbles de cuivre ont été trouvées. Ces mêmes sources indiquent que le receleur a été arrêté mais que son frère, propriétaire des lieux, impliqué lui aussi, est resté introuvable. Les cinq membres de la bande, S. M., B. H., 55 ans, demeurant à Médéa, D. M., 18 ans, de Blida, N. M., 31 ans de Blida, B. A., 25 ans, de Blida, ont été présentés

DJELIDA (Wilaya d’AÏN-DEFLA)

tion d’essence, qualifie cette situation de provocation. Il est inutile de chercher les raisons qui sont à l’origine de cette pénurie, mais on se demande par contre comment font les hallabas pour approvisionner leurs clients de l’autre côté de la frontière. Au moment où la crise du carburant frappe de plein fouet la capitale des Zianides, le trafic de carburant à travers les frontières se porte plutôt bien, la quantité de gasoil «exportée» vers l’oriental marocain (Berkane Béni Drar) dépasse de loin celle de la wilaya de Tlemcen. Certaines stations de la

banlieue ont été prises d’assaut avant le premier appel de la prière de l’aube. A voir les plaques d’immatriculation des camions qui se dirigent vers les

Les stations d’essence quasiment vides

frontières, on comprend vite que le trafic de carburant est pris en charge par de véritables professionnels, qui apparemment n’ont pas beaucoup de souci à se faire. Bien

sûr, parfois, des opérations sont déclenchées au niveau de la bande frontalière avec quelques saisies, sans inquiéter les barons de ce trafic qui

Le faux notaire de Kouba ne sévira plus. Il a été mis hors d’état de nuire par les éléments de la police judiciaire de la Sûreté urbaine de HusseinDey, une semaine après l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet territorialement compétent.

Le faux notaire de Kouba ne sévira plus
querie a été mise à nu». D’après les informations en notre possession, le faux notaire «exerçait» dans un appartement (F2) situé près de Garidi, à Kouba, racheté à un notaire. Âgé de près d’une quarantaine d’années, le faux notaire ne disposait, selon les mêmes sources, d’aucune qualification pour exercer cette profession libérale. Et pour mettre en exécution son plan, le faux notaire, qui dispose de quelques «notions en droit», a procédé à la falsification des cachets humides et des documents administratifs, tout en gardant à l’entrée de l’immeuble, la plaque de l’ancien notaire. L’interpellation du faux notai-

LA PJ DE HUSSEIN-DEY DÉBUSQUE UNE ESCROQUERIE

au juge d’instruction près le tribunal de Aïn-Defla jeudi dernier. Accusés de vol et d’atteinte aux biens publics et de préjudice à Sonelgaz, quatre membres de la bande ont été placés sous mandat de dépôt, le cinquième sera cité à comparaître au procès et l’élément en fuite fait l’objet de recherches de la part des différents services de sécurité. Il faut dire que ce n’est pas la Sonelgaz uniquement qui est ciblée par ces vols, car Algérie Télécom aussi est victime de vols de câbles téléphoniques, même les tampons des bouches d'avaloir en fonte à Khemis-Miliana ont disparu par dizaines, des métaux que des receleurs écoulent un peu partout. Karim O.

Le feuilleton de la pomme de terre avariée ou non, homologuée par le ministère de l’Agriculture en provenance d’Europe et exportée vers les ports algériens connaît un nouvel épisode, cette fois à Mostaganem. Ainsi, grâce à la perspicacité des inspecteurs des végétaux et de la direction de la concurrence et des prix (DCP) qui, lors du contrôle de la cargaison dans les cales de bateaux, ont confirmé que les variétés de semence de la pomme de terre à bord du «Captain Mookeev» et le «Sea Trade» s’avèrent non conformes à la réglementation en vigueur, qui stipule qu’en cas de fausse déclaration ou d’anomalies sur un produit, comme un défaut d’étiquetage en langue arabe, peut constituer un danger pour la santé publique et l’on se doit de refouler le bateau et les marchandises qu’il transporte. De fait, 2 600 tonnes chargées à bord du «Captain Mookeev» et une partie de la marchandise de semences de pomme de terre à bord du «Sea Trade», soit 200 tonnes, ont été immédiatement refoulées par les autorités concernées vers l’envoyeur en France, ce qui conforte la thèse selon laquelle il y a bien eu une volonté réelle de flouer les autorités, et probablement l’importateur. Cette affaire reflète le peu de scrupules de certains opérateurs qui sont prêts à mettre en danger la santé du consommateur dans le seul objectif de faire du profit. A. B.

2 800 tonnes de semences de pomme de terre refoulées

MOSTAGANEM

savent prendre du recul dans les moments difficiles. Il paraît même que certains narcotrafiquants se sont reconvertis à ce trafic. Et pour cause, le carburant rapporte gros et les risques sont moindres. En prenant la route de Berkane vers la station balnéaire de Saïdia, le petit hameau de Béni Drar des années 1970 est aujourd’hui le passage obligé de tous les touristes qui visitent l’oriental marocain. Avec la mise en service de l’axe autoroutier Tlemcen-Maghnia, les hallabas ont été les premiers à se féliciter de cet ouvrage qui leur facilite la tâche. Lutter contre le trafic de carburant est, pour l’instant, une mission impossible. M. Zenazni

Selon des sources policières, c’est suite à des plaintes déposées par des citoyens pour «escroquerie dans une transaction immobilière» que la police judiciaire a enclenché une enquête. Une enquête qui a donné rapidement des résultats, puisque «l’escro-

re a eu lieu après que les éléments de la police judiciaire eurent saisi la Chambre régionale centre des notaires, dont le siège se trouve à Kouba. Au niveau de cette dernière, aucune trace du vrai-faux notaire. Suite à quoi, le parquet du tribunal de Hussein-Dey a délivré une ordonnance pour son arrestation. Selon nos sources, les agissements du faux notaire auraient fait près d’une cinquantaine de victimes, dont certaines ont été «invitées» par la police judiciaire à se rapprocher de ses services pour donner suite à leurs doléances. A. B.

Suite à la publication dans l’édition du 20 novembre du Soir d’Algérie d’un papier intitulé «Retards dans la réalisation du nouveau siège de l’APN. La Wilaya d’Alger pointée du doigt», la Direction de l’information de l’Assemblée populaire nationale apporte les précisions suivantes : «La note de présentation du budget 2011 de l’Assemblée populaire nationale à laquelle se réfère le papier en question a donné des explications sur la nonexécution de l’opération d’équipement intitulée : “étude pour la réalisation du nouveau siège de l’Assemblée populaire nationale”. Cette note ne fait à aucun moment état de blocages quelconques de la part des services de la Wilaya d’Alger, qui s'attellent à mettre en exécution – dans les formes réglementaires – les dispositions du décret n°10-72 du 06 février 2010 (qui modifie le décret n°09-112 du 7 avril 2009 portant déclaration d’utilité publique l’opération relative à la restructuration et au réaménagement d’une partie du pôle urbain dit des Abattoirs»).

Précisions des services de l’APN

Photo : Samir Sid

Le Soir d’Algérie

Le ministre de l’Education, a refusé d’écouter les syndicats, spécialement le Cnapest et l’Unpef dont l’ancrage au sein des trois paliers de l’éducation n’est plus à démontrer, qui l’avaient interpellé quelques jours avant la fête de l’Aïd lui demandant d’accepter la proposition de faire de la journée de jeudi un pont .
Ils s’étaient engagés à rattraper cette journée dès le samedi de la semaine d’après, le ministre, comme pour rappeler qu’il est le seul maître à bord, s’en est allé pondre un communiqué qu’il s’est empressé d’envoyer à toutes les directions de l’éducation du pays ainsi qu’à la presse, menaçant tout enseignant, ou autre travailleur de l’éducation, qui oserait s’absenter le jeudi, de toutes sortes de

Imbroglio dans les établissements scolaires
BOUIRA
représailles, allant de la ponction sur salaire de trois jours, c’est-àdire le jeudi ainsi que les deux jours du week-end suivant, en passant par les traductions devant les conseils de discipline pouvant déboucher sur des licenciements. Par ce geste, l’inamovible ministre vient de démontrer encore une fois son manque de vision concernant la gestion de ces situations, spécialement lors des fêtes qui succèdent au week-end ou vice-versa. Ce jeudi, au niveau de la wilaya de Bouira, nous avons constaté de visu qu’aucun établissement, nous disons bien aucun, n’a fonctionné normalement. Pire, dans la région est de la wilaya, des établissements des trois paliers de l’éducation se sont retrouvés désertés à 100% et par les élèves et par les enseignants. Au niveau des autres régions, la désertion des établissements par les élèves a été diversement appréciée. Résultat des courses : la journée de jeudi sur laquelle notre auguste ministre tenait tant a été

Régions

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

Aujourd’hui se tient le colloque international sur «Les enjeux de la qualité dans l’enseignement supérieur» à l’université du 20-Août-55, le troisième du nom après ceux de mai et juin 2008, respectivement à Guelma et Biskra, «Le bilan d’étape après 4 années de mise en place du système LMD» et «Assurance qualité dans l’enseignement supérieur : entre exigence et réalité».
Il est à l’actif conjoint du consortium des universités de Skikda, Oum-El-Bouaghi, Guelma, Biskra, Tébessa et Ouargla et de la conférence régionale des universités de l’Est. 24 communications sont au menu, présentées par des conférenciers aussi bien algériens qu’étrangers (belges, français, jordaniens et tunisiens). Les Marocains se sont, pour leur part, abstenus au dernier moment pour des raisons qui restent à expliquer. Etant en pèlerinage aux Lieux saints, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Rachid Harraoubia, sera représenté par deux directeurs centraux.

La qualité dans l’enseignement supérieur au menu
COLLOQUE INTERNATIONAL À L’UNIVERSITÉ DE SKIKDA
Il est attendu également la présence des 17 recteurs des universités de l’Est et les directeurs des trois écoles préparatoires. Les objectifs du colloque convergent tous dans l’impératif d’inscrire l’université algérienne dans la démarche qualité. Selon l’argumentaire énoncé dans le document donné à la presse, «la qualité dans l’enseignement supérieur est aujourd’hui au cœur des préoccupations des Etats comme des établissements qui délivrent grades et diplômes pour permettre à leurs étudiants d’être compétitifs et performants sur le marché du travail et répondre aux besoins du développement humain, social, économique et culturel du pays». Plus exhaustive est l’intervention du recteur de l’université de Skikda, Dr Ali Kouadria, qui en dénombre les trois principaux aspects. Le premier n’est autre que l’ouverture du pôle du savoir sur son environnement immédiat. L’hégémonie universitaire est symptomatique d’une résistance aux changements nocives. Un déficit de transparence qui influe négativement sur les rendements pédagogiques et autres activités à déficits médiatiques. Le deuxième concerne les critères d’évaluation et d’auto-évaluation, supposés permettre au

tout simplement gâchée alors qu’il suffisait d’écouter les syndicats pour voir tous les établissements fonctionner normalement durant la journée de samedi. Un enseignant de la ville de Bouira, commentant la dernière sortie de Benbouzid et de son ministère, nous dira que pour comprendre les réflexes de ces responsables, il faut agir avec un raisonnement mathématique par récurrence ; c’est-à-dire penser exactement le contraire de toute logique et autre bon sens pour pouvoir se situer dans la tête de ces responsables. No comment ! Y. Y.

Selon des sources fiables, lors d’une sortie de routine en haute mer, lundi dernier, les gardes-côtes stationnés au niveau du port de pêche de la ville d’El-Kala ont mis la main sur 30 kg de kif traité, emballés dans 5 boîtes bien étanches. Les supputations vont bon train sur l’origine et la destination de cette marchandise, mais tout porte à croire qu’un réseau aux ramifications internationales opère au niveau de la région d’El-Kala, qui, selon des connaisseurs, est en train de devenir une plaque tournante de ce trafic avec une jonction plus que plausible avec les trafiquants de corail. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité. Daoud Allam

30 kg de cannabis découverts en haute mer à El-Kala

EL-TARF

8

La DSP d’Oran a procéder à une évaluation du programme de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus en regroupant à l’ITSP les directeurs et les personnels des EPSP chargés en premier lieu de l’application dudit programme.

Évaluation du programme de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus
ORAN
tante, une incidence de ces cancers. Il en est ainsi du cancer du col de l’utérus qui arrive en seconde position et qui est évalué à 20 nouveaux cas par an pour 100 000 femmes. Pour ce qui est du cancer du sein, l’on dénombre 30 à 40 nouveaux cas par an. On apprend que durant le premier semestre 2010 les services

corps enseignant, et partant, aux établissements universitaires d’introduire les améliorations, les innovations et les mutations nécessaires à la mise au diapason requise. Le troisième et pas le dernier est justement de sensibiliser à l’introduction de ces deux derniers au sein des pôles du savoir et, surtout, convaincre la tutelle de la mise en place de mécanismes y afférents. Il est à rappeler que ces chiffres, qui témoignent ni plus ni moins de la place très peu reluisante qu’occupent les universités algériennes au niveau mondial. Trois universités algériennes sont classées à la queue du classement mondial : l’université Ferhat- Abbas de Sétif est classée 100e, soit la dernière du monde arabe, et au niveau mondial elle se situe au 6993e rang ; l’université AboubakrBelkaïd est classée 28e au niveau arabe, tandis qu’au niveau mondial elle se place au 6265e rang. Quant à l’université d’Alger, elle occupe la position 80 au niveau arabe et la 6 275e au niveau mondial. Celle de Constantine occupe la 36e place au niveau arabe, suivie par celle de Batna occupant la position 51. Zaid Zoheir

8 000 jeunes chômeurs ont été placés depuis la mise en application, en juin dernier, du dispositif d'assistance à l'insertion professionnelle (DAIP), selon une source de la direction de l'emploi de la wilaya de Relizane.

8 000 chômeurs placés

RELIZANE

Ce dispositif s'inscrit dans le cadre de la stratégie globale de promotion de l'emploi et de lutte contre le chômage, et favorise, également, les investissements en matière de création d'emplois. Un intérêt manifesté par les entreprises économiques de la wilaya.

La dotation des structures de santé publique et de proximité en équipements comme les mammographes répondait à l’objectif de permettre à Oran de rattraper son retard en matière de dépistage et de prévention. Par le passé, Oran figurait comme le mauvais élève et cela s’est traduit par une mortalité très impor-

26 élus, sur les 33 siégeant à l’APC d’Oran, ont confirmé jeudi le retrait de confiance au maire lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue à l’hôtel de ville. Un retrait décidé à la suite de plusieurs réunions ayant regroupé les élus des différents partis siégeant à l’assemblée, à savoir le RND, le FNA et le FLN. Les signataires justifient cette décision par l’absence de communication entre les élus et le président de l’APC, en plus de la mauvaise gestion et du blocage qui règne au

Retrait de confiance au P/APC

du CHU ont dû procéder à l’ablation de 52 seins et parfois avec des tumeurs ayant atteint un stade élevé, soit des tumeurs de4 cm. Ce qui choquera beaucoup de monde dans l’assistance, car c’est là le signe qu’en matière de prévention le corps médical ne remplit pas son rôle. A l’échelle nationale, cette situa-

tion est tout aussi dramatique, puisqu’il y a chaque année 40 000 nouveaux cas de cancer. Des efforts considérables doivent être menés pour réduire ce chiffre et permettre, à l’instar d’autres pays, d’inverser la courbe de la mortalité. Fayçal M.

sein de l’assemblée. Les signataires de la motion de retrait de confiance ont précisé que les résultats de cette assemblée ont été adressés au wali d’Oran. Le FLN, majoritaire à l’assemblée, va se réunir cette semaine pour élire le futur maire. Celui-ci sera proposé à l’approbation de l’assemblée lors de la prochaine session extraordinaire. En avril 2009, 27 élus avaient notifié leur retrait de confiance au président de l’APC. En début d’année, une autre tentative de retrait de confiance a été aussi menée pour des motifs similaires. A. Z.

La ville de Zemmoura située à environ 23 km du chef-lieu wilaya vient de tracer un programme de grande envergure pour réhabiliter la ville dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014. Selon les estimations premières, une enveloppe de 14 milliards de centimes sera dégagée pour procéder à l'aménagement urbain de la ville. Les premiers projets seront relatifs au bitumage des artères et devraient permettre le soulagement de la ville de l'inextricable problème de circulation et la réalisation du réseau d'assainissement des quartiers qui ne disposent que de fosses septiques. L'embellissement des boulevards et l'installation de lampadaires au niveau des artères sont également prévus. A. Rahmane

14 milliards de centimes pour l’aménagement urbain de Zemmoura

Le Soir d’Algérie

L’Office national des examens et concours a envoyé entre les 13 et 18 novembre courant des convocations à des candidats de plusieurs wilayas du pays pour participer aux épreuves du concours de recrutement d’administrateurs, de techniciens supérieurs et de comptables pour le compte des différentes directions de l’agriculture (DSA) du pays.
Sur les convocations des candidats que nous avons pu voir, la date du déroulement des épreuves était fixée au vendredi 19 novembre et le lieu désigné le centre universitaire de KhemisMiliana. Aussi plus de 1 000 candidats se sont présentés bien avant 8h, vendredi matin. Ils sont venus des wilayas de Naâma, Batna, El-Tarf, Tlemcen, Chlef, Relizane... tous venus dans l'espoir de décrocher un poste de travail. Certains ont passé toute la nuit sur les routes, d’autres ont loué des chambres dans les hôtels au prix fort, d’autres encore ont dormi dans les véhicules et autres taxis qu’ils ont loués, des jeunes sans travail et qui se sont saignés à blanc pour être au rendez-vous. Ils ne savaient pas qu’une grande déception les attendait. En effet, en arrivant au campus, un simple communiqué était affiché à l’entrée au poste de police : «Les épreuves du concours sont ajournées et reportées au 26 novembre prochain.» Une candidate venue de Naâma nous dit : «Nous sommes venus déjà de la lointaine wilaya du sud-ouest du pays, au nombre de 270 postulants pour... 3 postes ouverts dans

La déception des candidats
CONCOURS DES DSA À AÏN-DEFLA
venu de Tenès et parti de chez lui à 5 h du matin pour être là à l’heure.» Pire, nous disent d’autre candidats, «la date du 26 novembre prochain coïncide avec la date d’un autre concours pour lequel nous nous sommes inscrits. Comment faire ? C’est dans l’esprit de ceux qui ont programmé ce changement, pour éliminer un grand nombre d’entre nous». Vers 9h ils ont entrepris, chacun selon ses moyens, le retour chez eux. Mais avant de quitter les lieux dans le calme mais avec beaucoup de résignation, gros sur le cœur, ils nous ont dit : «Nous ne reprochons rien au centre uninotre wilaya. C’est dire combien les chances de décrocher un travail sont minimes. Nous avons consenti de gros efforts déjà pour arriver ici, certains sont allés frappés aux portes des habitants pour les héberger. Pour quel résultat ? On doit repartir chez nous et revenir dans une semaine.» Un autre candidat dira : «Nous sommes près de 1 000 candidats de notre wilaya pour 8 postes ouverts. Un ami

Régions

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

Un homme, âgé de 41 ans, célibataire et sans travail, a été découvert par un membre de sa famille, à 10h, pendu à l’aide d’une corde à la poutre transversale de sa chambre, au douar M’djahdia, situé à 25 km au sud-ouest de Djelida, chef-lieu de daïra, dans la commune de Djemaâ Ouled Cheikh. Aussitôt alertés, le maire de la commune et les éléments de la brigade de gendarmerie de Djelida, territorialement

Il se suicide le jour de l’Aïd à Djemaâ Ouled Echeikh

versitaire ni à ses responsables. La faute est ailleurs. Pourquoi la direction des examens et concours ne nous ont pas avisés du changement alors que nous avons tous inscrit nos N° de téléphone, comme cela a été exigé sur le CV que nous avons fourni dans le dossier de candidature ? Pourquoi n’a-t-on pas eu recours aux grands moyens d’information tels que la radio ou la télévision ? Est-ce trop cher pour nous ? On aurait pu avertir les différentes directions de l’agriculture des wilayas d’où nous venons qui, elles, auraient fait suivre l’information. Karim O.

A Chechar, 50 km au sud du chef-lieu de la wilaya de Khenchela, une bande de malfaiteurs encagoulés a profité de l’absence du père, un grand entrepreneur, qui effectuait des visites familiales à l’occasion de l’Aïd ElAdha, pour semer la terreur au sein de sa famille en menaçant la mère et les enfants de mort avant de s’emparer d’une somme d’argent et d’un lot de bijoux estimé à plus d’un milliard de centimes, selon une source bien informée, et prendre la fuite à bord d’une Volkswagen Touareg noire. Tout le monde à Chechar s’interroge sur la facilité qu’il ont eue pour commettre un tel crime en plein jour.

Des malfaiteurs s’emparent d’un milliard de centimes

KHENCHELA

9

Selon une source bien informée, les autorités locales, en concertation avec la direction de la santé, ont mis fin aux fonctions du directeur de l’hôpital Ali-Boushaba de Khenchela suite à ses agissements vis-à-vis des médecins cubains qui exercent au niveau de l’hôpital Mère et enfants de Khenchela. Ce responsable a changé les serrures des logements où habitaient les deux Cubains pour les empêcher d’entrer, ce qui les a poussés à déposer une plainte contre lui et solliciter les autorités locales pour intervenir. Benzaïm Abdelouahab

Le directeur de l’hôpital Ali-Boushaba relevé de ses fonctions

Le 19 novembre revêt désormais une connotation toute particulière pour les populations des wilayas de Guelma et Souk-Ahras.
C’est la date anniversaire de la mort de Badji Mokhtar. Ses proches et ses anciens compagnons d'armes, ainsi que deux importantes délégations venues des deux wilayas, se sont donné rendezvous vendredi, en présence des walis de Guelma et de Souk-Ahras, au carré des martyrs de la commune de Medjez Sfa, dans la daïra de Bouchegouf. Un vibrant hommage a été rendu à la mémoire de ce fervent défenseur de la cause nationale. Le CEM

Rencontre à la mémoire de Badji Mokhtar
Naïli-Saci de Medjez-Sfa a abrité cette rencontre commémorative qui a été marquée par une cérémonie de remise de cadeaux honorifiques à quelques membres de la famille révolutionnaire. Badji Mokhtar est né le 19 avril 1919 à Annaba, il grandit à Souk-Ahras, dans le giron d'une famille pieuse et instruite, où son père travaillait comme fonctionnaire au tribunal de cette ville. Il avait été contraint d'abandonner prématurémentses études secondaires pour s'engager dans l'action politique et dans la lutte contre le colonialisme. Il renforce davantage ses convictions inébranlables en faveur de la liberté des peuples, dans les rangs des Scouts musulmans, au Parti du peuple algérien et au Mouvement pour le triomphe des libertés et de la démocratie( MTLD). Il a été arrêté en 1950, torturé et condamné, à Guelma, à une peine de trois années de prison, qu’il a purgée dans la Mitidja où il est entré en contact avec les dirigeants de l'Organisation spéciale.

La population du petit douar d’Ouled Chaïb, dans la commune de Aïn Soltane, à 5 km à l’est de Khemis-Miliana, était sous le choc jeudi après le drame qui est survenu dans une famille. En effet, l’oncle âgé de 45 ans était venu rendre visite à sa sœur comme le veut le rituel de la fête de l’Aïd. Au moment de partir, il fait démarrer son camion sans voir que sa petite nièce âgée de 2 ans était là... Et c’est le drame. La petit fille décède suite à ses blessures. K. O.

Une fillette écrasée par un camion à Aïn-Soltane

compétente, se sont rendus sur les lieux du drame. Une fois le constat d’usage effectué, les hommes de la Protection civile de Aïn Defla ont transporté la dépouille à la morgue de l’hôpital de Aïn-Defla. Une enquête a été ordonnée par le procureur de la République pour déterminer les circonstances et les causes à l’origine de ce drame. K. O.

GUELMA

En mars 1954, Badji Mokhtar participe à la réunion des 22 tenue à Alger. Il a été chargé des opérations militaires dans la région de SoukAhras, notamment l'attaque contre la mine de Nador et les convois de trains sur la ligne Bouchegouf - Souk-Ahras. Ce glorieux nationaliste est tombé en martyr avec 7 de ses compagnons, 18 jours seulement après le déclenchement de la guerre de Libération nationale, dans une ferme, au Djebel Beni Salah, à la frontière des wilayas de Guelma et Souk-Ahras. Noureddine Guergour

Faire face aux exigences des malades atteints par le diabète, de surcroît démunis, est la mission qui s’est assignée l’association Nour El-Amel dont le siège se trouve aux HLM, à Mostaganem. Pour répondre aux besoins de plus en plus grandissants des diabétiques, plus affectés par les pénuries à répétition des médicaments que par leur maladie, l’association, présidée par Mme Sebbah, entamera sa mission de travail en recensant le nombre des personnes atteintes par cette maladie chronique, ainsi que leurs besoins immédiats. Les moyens logistiques faisant grandement défaut, il fallait, par conséquent, mettre en œuvre l’esprit de «débrouillardise» pour venir à bout des carences. Aujourd’hui, au centre des HLM où l’association a élu refuge, la situation semble mieux maîtrisée et les patients au nombre de 7 000 dans la wilaya, selon les estimations de cette association, bénéficient d’une meilleure prise en charge dans la mesure où les médicaments de premières nécessité sont disponibles grâce à l’aide précieuse de la Fédération algérienne des diabétiques. L’association envisage de lancer un centre de soins d’urgence pour l’accueil des malades. Les membres de l’association regrettent, toutefois, de ne pas pouvoir satisfaire toutes les demandes formulées par les diabétiques. A. B.

7 000 diabétiques recensés par l’association Nour El-Amel

MOSTAGANEM

La veille de l’Aïd El-Adha, vers 20h, la commune d’ElOuenza, à 90 km au nord du chef-lieu, a été secouée par un crime commis sur un homme âgé de 42 ans, marié et père de 3 enfants. L’auteur présumé du crime, âgé de 37 ans et surnommé «El Quods», était en état d'ébriété. Suite à une altercation banale avec son antagoniste, il lui a asséné plusieurs coups de couteau au niveau du dos et de la poitrine, le tuant sur le coup pour l’abandonner gisant dans une mare de sang. Les investigations alors déclenchées immédiatement par la police ont permis, deux heures après le drame, l’arrestation de l’auteur de ce crime. Saâdallah Djamel

Crime crapuleux à El-Ouenza la veille de l’Aïd

TÉBESSA

Le Soir d’Algérie

Palais de la culture Moufdi-Zakaria d’Alger (Kouba) -Jusqu’au 30 janvier 2011, 3e Salon d’automne, avec la participation d’artistes peintres, de sculpteurs et de photographes de toutes les régions du pays. Salle El-Mouggar Programme enfants : -Vendredi 26 novembre à 10h, divertissement avec Nadi El-Ahrar de Douéra «Jeux de magie et clowns».

ACTUCULT

trale par la troupe El-Besma d’Alger intitulée El-Bia de Hassen Boulegaraâ. Club des médias culturels (salle Atlas) -Dimanche 28 novembre, à 15h, rencontre avec le réalisateur français Richard Demarcey.

A

Club du théâtre : -Samedi 27 novembre, à 16h, représentation théâtrale Oye Louna de Richard Demarcy (France). Salle Atlas (Bab-El-Oued, Alger) Programme enfants : -Samedi 27 novembre à 10h, représentation théâ-

Programme théâtre : -Jeudi 25 novembre, à 19h, générale de la pièce El-Houma de Makhlouf Boukerouh. -Vendredi 26 novembre à 18h30, représentation théâtrale avec la pièce ElHouma de Makhlouf Boukerouh. -Mardi 30 novembre, à 18h, générale de la pièce Misèria à la mode de Mourad Khan.

Galerie d’arts (84, rue Didouche-Mourad - Alger) -Jusqu’au 23 novembre, exposition : «Grâces et méditations» de l’artiste peintre Tidjani Amina Feriel Vente-Dédicace -Samedi 27 novembre à 14h30, l’auteur Hamid Grine sera présent à la librairie du Tiers-Monde pour une séance de vente-dédicace de son ouvrage intitulé Un parfum d’absinthe, Editions Alpha.

Centre culturel français d’Alger -Dimanche 21 novembre, à 17h, conférence «Internet et vie privée», par Charles Simon, avocat au Barreau de Paris. -Jeudi 25 novembre à 19h, danse contemporaine «Espaço conratempo» par la compagnie Kubilaï Khan.

près les pièces Zoo story (2002), L’escargot entêté (2007) et Le bel indifférent (2008), le jeune metteur en scène Kamel Laïche poursuit son exploration du thème de la solitude. Cette fois, il propose aux amateurs de théâtre une pièce en un acte qu’il a intitulée Le moineau, adaptée de l’œuvre originale Le bosendorfer de l’écrivain hongrois Ferenc Karinthy. Dans le synopsis, Kamel Laïche souligne qu’il s’agit en fait d’«une tragicomédie qui narre un moment de solitude particulier, durant lequel un artiste inconscient se transforme en un être maléfique, capable pour son bon plaisir de faire vivre tout au long du spectrale le plus grand des supplices à une vieille femme solitaire». L’oisiveté a fait de cet artiste, en apparence drôle et sympathique, un individu méprisable et nuisible à autrui. Trop attaché à sa petite personne, véritablement dénué d’altruisme, il est comme ce «zaouch qarmoud» que le langage populaire assimile à une personne vilaine

La performance de deux comédiens de talent

LE MOINEAU, UNE PIÈCE DE KAMEL LAÏCHE

tion de l’Ecole normale de musique Alfred Cortot de Paris, ainsi que le

et désagréable. Durant 1 heure 30 minutes que dure le spectacle, le «moineau» fera alors preuve d’une imagination débordante pour rouler une vieille femme au téléphone. «Tour à tour il se muera en colonel d’armée, en enfant gâté, en vieille mourante, en expert en piano et même en jeune femme suicidaire. Autant de personnages fictifs inventés spontanément au cours d’une conversation téléphonique interminable et qui feront vivre à la vieille dame d’intenses moments émotionnels jusqu’à finir en pleurs», précise le metteur en scène. Le personnage principal est donc construit sur ce

Mohamed Arslane.

don d'improvisation, cette capacité à changer de rôle, de voix, de chapitre… l’autre personnage principal qui lui donne la réplique (la vieille dame) donne naturellement plus d'épaisseur, de subtilité et de profondeur à la performance de l’un et de l’autre. Pour réussir son pari d’un jeu d’acteurs aussi délicat, un jeu d’équilibriste nécessitant des comédiens chevronnés, Kamel Laïche a fait appel à deux grosses pointures de la scène, en l’occurrence Lerrari Mohamed Arslane et Rania Serouti. Des comédiens qui ne sont plus à présenter et qui sauront prendre à bras-le-corps ce spec-

Kamel Laïche.

Photos : DR

La fugue canadienne des danseurs et danseuses du Ballet national algérien risque de créer un ballet diplomatique algéro-canadien. «La vie ne doit pas être toute rose dans un pays où même les artistes ne veulent pas retourner», doit se dire le Canadien moyen peu politisé et encore sujet de Sa Majesté britannique. Ces fugueurs ont-ils un logement en Algérie ? Le citoyen artiste, chez nous, a peu de chances de bénéficier d’un logement. Un artiste est un homme qui réfléchit. Il ne pense pas à se marier avant d’avoir un logement. Mais, chez nous, il faut avoir un maximum d’enfants pour avoir un maximum de chances d’avoir un logement. Avez-vous jamais vu un artiste squatter un appartement, bâtir un gourbi ou faire le casseur dans une manif ? Donc, comme vous le voyez, il ne répond absolument pas aux critères d’attribution du fameux logement. Il risque ainsi de passer toute sa vie à voir à la télévision les distributions de logements pour les autres et les cycliques opérations «d’éradication de l’habitat précaire». Ceci n’est qu’une des multiples raisons qui peuvent pousser quelqu’un à tenter sa chance ailleurs. Quant aux danseuses (ou à la danseuse) qui veulent rester au Canada, on les comprend. Dans ce «pays de mécréants», elles pourront, dès demain, aller lire un bouquin tranquillement assises sur le banc d’un jardin public, sans être, comme ici, assaillies, sur-le-champ, par une horde de zigotos qui semblent n’avoir jamais vu une femme de leur vie. K. B. bakoukader@yahoo.fr

Ballet diplomatique
Par Kader Bakou

Le coup de bill’art du Soir

Le virtuose de la guitare classique Marcelo de la Puebla donne, cette semaine, un concert à Alger. La soirée est prévue jeudi prochain (25 novembre) à partir de 19h30 à l’auditorium du centre culturel Aïssa-Messaoudi de la Radio algérienne.

Concert du virtuose chilien Marcelo de la Puebla

lesoirculture@lesoirdalgerie.com

Culture

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

AUDITORIUM DE LA RADIO ALGÉRIENNE

10

L

e guitariste chilien interprétera des morceaux de Isaac Albéniz, Juan Antonio Sanchez, Paco de Lucia, Sabicas et de Francesco Tarrega comme Recuerdos de la Alhambra et Capricho arabe. Marcelo de la Puebla a commencé ses études musicales au Conservatoire de la faculté des arts de l’université du Chili où il se spécialise en flamenco et en musique populaire latino-américaine. En parallèle, il s’intéresse à l’ethnomusicologie. Quelques années plus tard, il séjourne en France dans le but de compléter sa formation musicale, en ayant comme professeur Alberto Ponce. Dans ce pays, il obtient le diplôme supérieur d’exécu-

premier prix (à l’unanimité) du Conservatoire régional AubervilliersLa Courneuve. Marcelo de la Puebla est également lauréat du prix TredrezLocquémeau au Concours international de guitare. En 1999, il enregistre les œuvres complètes du compositeur espagnol Vincent Asencio, avec la société de disques Harmonia Mundi. En 2004, à La Havane, il participe, comme soliste, au concert Cantata de Perugia de Léo Brouwer, avec l’Orchestre symphonique et le Chœur national de Cuba. Quatre années plus tard, le compositeur, guitariste et chef d’orchestre cubain Léo Brouwer lui consacre Las Variaciones sur un thème de Victor Jara dont la première mondiale a été donné à La Havane. Marcelo de la Puebla a animé un grand nombre de concerts en Europe (Suisse, Danemark, Suède, Pologne...), en Amérique latine (Brésil, Pérou, Mexique...) et au Maroc où il a enseigné la musique classique à l’Ecole normale de musique de Casablanca. Il est actuellement professeur au Conservatoire professionnel de musique de Séville, en Espagne. Le concert de Marcelo de la Puebla à Alger sera organisé par la Radio algérienne, l’ambassade d’Espagne et l’Institut Cervantès d’Alger. K. B.

tacle. L’autre atout qu’il a mis dans sa manche pour la réussite de sa pièce : la direction d’acteurs a privilégié le naturel et la spontanéité, et donc un langage populaire plein de verve et d’humour. La représentation générale de Le moineau aura lieu le jeudi 9 décembre à 18h à la salle El-Mouggar, Alger. Mustapha Nedjai a signé la scénographie de cette pièce produite par l’association Arc-en-ciel des arts du spectacle et financée par la ministère de la Culture. Nous attendons donc avec intérêt et curiosité de voir ce spectacle construit sur la performance de deux acteurs. Hocine T.

Rania Serouti.

Le Soir d’Algérie

L FOOTBAL

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

COUPE DE L'UNAF DES CLUBS CHAMPIONS (DEMI-FINALE RETOUR) : CE SOIR (20H) AU STADE DE ROUIBA : MC ALGER- ITTIHAD TRIPOLI

Le MC Alger, de retour sur la scène internationale, tentera ce soir (20h), au stade de Rouiba, d'arracher le billet pour la finale de la Coupe de l'Union nord-africaine de football (Unaf) des clubs champions, à l'occasion de la demi-finale retour contre l'équipe libyenne d'Al Ittihad Tripoli. Vainqueurs à Tripoli par la plus petite des marges, les poulains du coach français Alain Michel devront confirmer devant leur public pour rejoindre l'équipe tunisienne du Club Africain, qualifiée aux dépens du WA Casablanca (00 à Tunis, 3-0 à Casablanca). Les Algérois bénéficient de la faveur des pronostics en raison du succès de l'aller, mais il n'en demeure pas moins qu'ils devront rester vigilants devant une forma-

L'assemblée générale ordinaire du CSA/MCA a eu lieu hier matin, au siège du club, à la villa de Chéraga. 41 personnes, membres de l’assemblée générale du Doyen, étaient présentes à ce rendez-vous. Cette AG a été consacrée à la présentation du bilan moral et financier de la saison 2009/2010. Sadek Amrous a ouvert la séance par la lecture du bilan moral et financier. Des réserves ont été soulevées par certains membres de l’AG, chose qui a fait intervenir le commissaire aux comptes désigné par le MCA qui répondra, chiffres à l’appui, aux interrogations. De son côté, Hamid Zedek a déclaré qu’il ne reconnaissait pas cette AG. «C’est une assemblée illégale. D’ailleurs, le représentant de la DJSL a brillé par son absence. Je compte, dès demain, saisir les autorités compétentes pour mettre fin à cette mascarade qui n’a que trop duré», dira l’ex-président du MCA. Pour les occupants actuels de la villa de Chéraga, l’assemblée est souveraine. «L’assemblée a eu lieu et le bilan a été adopté dans le respect de la loi», a affirmé Omar Ghrib, président de la section. Selon lui, «le MCA devra maintenant passer à une autre étape, celle de se lancer dans le professionnalisme par l’ouverture du capital. Le commissaire aux comptes va déterminer la valeur de club et dès que ça sera fait, le capital du MCA sera ouvert», a-til conclu. A. Andaloussi

Des réserves sur le bilan financier de Amrous

L'AGO A EU LIEU HIER MATIN

tion libyenne capable de renverser la vapeur et qui, même éliminée, reste sur un succès en déplacement en demi-finale retour de la Coupe de la Confédération (CAF) face au FUS Rabat (1-0). C'est dire que cette équipe dirigée par le technicien brésilien Carlos Paquita, également sélectionneur de la Libye, est à prendre très au sérieux, d'où la vigilance dont devra faire preuve le MCA. «Nous devons oublier qu'on a gagné à Tripoli. On doit aborder ce match retour avec la même mentalité qu'à l'aller, c'est-à-dire pour gagner. Nous allons tenter de les bousculer dès le début de la rencontre et surtout d’éviter de compter sur le succès de l'aller», a déclaré l'attaquant mouloudéen, Youcef Sofiane, auteur de l'unique but à Tripoli. Les joueurs du MCA, qui seront certainement soutenus par un large public au stade de Rouiba, veulent gagner cette rencontre pour éviter toute mauvaise surprise et décrocher le billet pour la finale de cette compétition régionale, qui est à sa troisième édition dans sa nouvelle formule. Côté effectif, l'équipe du Mouloudia va bénéficier du retour de son milieu de terrain Nassim Bouchema, qui

Le Doyen n’a pas le choix

12

Sports

HAMZA ZEDDAM (DÉFENSEUR CENTRAL DU MCA) :

Après la victoire à Tripoli au match aller, le MCA s’apprête à accueillir l’Itihad dans une rencontre retour qui s’annonce difficile vu que les Libyens ont démontré qu’ils étaient à l’aise à l’extérieur de leur base. Mais les Mouloudéens ne veulent pas rater une qualification pour une finale dont ils tiennent le bon bout, comme le confirme leur intraitable défenseur central, Hamza Zeddam, dans cet entretien. Le Soir d’Algérie : Comment s’annonce ce match retour contre l’Itihad de Tripoli ? Hamza Zeddam : C’est un match qui s’annonce très difficile. Bon, nous l’avons préparé le mieux du monde mais ce ne sera pas du gâteau, car ces Libyens sont très coriaces.

Avec un certain Zuway qui culmine à 1m95, comment allez-vous le contrer sur les balles aériennes ? On l’a bien muselé au match aller et on va refaire le même travail au cours de ce match retour.

Après votre mauvais début de championnat, une élimination serait une catastrophe pour le MCA ? Et c’est pour cela que nous ne lâcherons rien. On veut aller en finale et remporter cette coupe de l’UNAF.

Achouri, le coach adjoint au MCA, a déclaré que les fêtes de l’Aïd El-Kebir ont un peu perturbé votre préparation pour ce match. Est-ce aussi votre avis ? Il fallait bien respecter la tradition. Personnellement, j’ai eu l’occasion de passer deux jours à Constantine auprès de mes parents et cela m’a fait énormément de bien. Après la victoire par un but à zéro à l’aller, un nul vous suffira ? Non, on va entrer sur le terrain pour gagner et non pas pour jouer le nul. Les Libyens n’ont plus rien à perdre et ils vont se donner à fond. Il ne faudra surtout pas les laisser marquer, car s’ils réussissent un but, cela pourrait leur redonner confiance et en plus il comptera double. Donc le plus important sera de ne pas encaisser le moindre but … Absolument, d’autant plus que cette équipe

Depuis que vous avez repris votre place dans l’axe central, la défense se porte mieux. Vous êtes vraiment le leader dans ce compartiment. Je n’aime pas parler de moi-même. Je ne suis le leader de personne. Je fais mon travail correctement, et c’est tout. Je n’ai pas à me juger. Après ma blessure, le staff technique m’a fait confiance et j’essaye de lui donner satisfaction à chaque rencontre. Ce match retour contre l’Itihad de Tripoli va se jouer à Rouiba, cela vous arrange-t-il ou auriez-vous préféré le stade du 5-Juillet ? Personnellement, et cela n’engage que moi, je préfère le stade du 5Juillet. Pourquoi, en raison de la pelouse ou du public ? Ce n’est ni pour la pelouse ni rien d’autre. C’est personnel, j’ai toujours été fasciné par le stade du 5Juillet et c’est l’enceinte où je me sens

Et dans moins de deux semaines, il y aura un certain MCA-USMA. Vous y pensez au derby ? Non, on a oublié le championnat et on est concentrés sur ce match retour contre les Libyens. On ne pense qu’à cette rencontre. Assurons d’abord la qualification et ensuite nous aurons tout le temps pour préparer le match contre Annaba et le derby contre l’USMA. D’aucuns s’étonnent que plusieurs de vos coéquipiers ont été sélectionnés chez les locaux et pas vous. Qu’en dites-vous ? Je ne connais pas un joueur qui ne rêve pas de défendre le maillot national mais la sélection ne peut pas être ouverte à tout le monde. Mais pensez-vous pouvoir franchir la porte de la sélection des locaux ? C’est une porte dont seul le sélectionneur possède la clé. Personnellement, je travaille dans mon club et c’est au sélectionneur de décider si je mérite une place ou pas. Propos recueillis par H. B.

Photos : DR

«Il faut oublier la victoire de l’aller»
libyenne a une bonne attaque. Il faut oublier la victoire de l’aller. le plus à l’aise.

revient d'une blessure, et qui sera associé à Hamza Koudri et Farid Daoud dans la récupération. Par contre, le MCA devra se passer des services du défenseur Sofiane Herkat, du milieu de terrain Bilel Moumen et de l’attaquant Mohamed Derrag, tous trois blessés. Pour sa part, Brahim Bedbouda, incertain en raison

d'une blessure à la cuisse contractée avec la sélection olympique lors d'un stage bloqué en Tunisie, la semaine passée, sera d’attaque. Arrivé hier après-midi à Alger, l'adversaire du MCA, Al Ittihad de Tripoli, n'est pas près de baisser les bras et va fouler la pelouse du stade de Rouiba avec la ferme intention de jouer son va-tout d'au-

tant qu'il n'aura rien à perdre. Les coéquipiers du Zambien Félix Katongo ont effectué, hier soir, à l’heure du match leur seule séance d'entraînement à Alger. Cette deuxième manche sera dirigée par un trio arbitral marocain composé de Hachem Tiazi, assisté de ses deux compatriotes Abdallah Filali et Moumen Bakkali.

C’est l’agent du joueur qui l’affirme. Hassan Yebda, le milieu international des Verts et du SSC Napoli (Serie A, Italie) était dans le viseur du mythique coach portugais, Jose Mourinho, actuellement à la barre technique du Real Madrid. Claudio Boccalatte qui est intervenu sur les ondes de la «Radio CRC Targato Italia», établie à Naples, a fait l’éloge de l’excellent début de saison de son client. «Quand il est arrivé à Naples (sous forme de prêt avec option d’achat en provenance du Benfica SC, ndlr) tout le monde appréhendait son adaptation au jeu italien et redoutait que le joueur ne puisse pas suivre le rythme du championnat. Aujourd’hui, après un travail titanesque et une patience à toute épreuve, Yebda est une des pièces maîtresses de l’équipe. Les Napolitains sont en train de découvrir les fruits du travail constant effectué par Yebda. C’est un garçon sérieux et extrêmement motivé. Il a roulé sa bosse dans nombre de clubs prestigieux et il est arrivé à Naples avec une terrible envie de relever le défi, celui de réussir dans un grand club comme Napoli», dira-t-il avant de révéler que Yebda était, il y’a deux saisons de cela, dans le viseur de Jose Mourinho, alors coach des champions d’Europe 2010, l’Inter Milan. Le club lombard a abandonné la piste de Yebda suite aux exigences financières jugées extravagantes du club lisboète auquel l’Algérien est lié encore jusqu’en juin 2012. Le SC Benfica a préféré prêter son joueur aux Anglais de Portsmouth avant de faire de même cette saison en transférant Yebda à Naples, toujours sous forme de prêt. Pour rappel, Yebda (13 sélections), touché au niveau de la cuisse a raté le match international Luxembourg- Algérie, mercredi soir (0-0). Une blessure due, selon les résultats de l’IRM effectuée vendredi, à la fatigue qui l’empêcherait de prendre part au match de cet après-midi entre Naples et Bologne. Yebda a été préservé lors de la séance d’entraînement de vendredi. Le milieu algérien ayant été convié à suivre des séances de remise en forme. L'international algérien de Wolverhampton, Adlane Guedioura, gravement blessé à la jambe le 26 septembre, lors du derby contre Aston Villa en championnat d'Angleterre de premier League, poursuit sa rééducation avec l'espoir de taper de nouveau dans le ballon, lors de la deuxième partie de la saison. «Vous êtes venus dans un bon jour parce que c'est mon anniversaire (...) J'ai fait quelques exercices pour mes muscles pour garder l'équilibre. Je fais un peu de vélo et quelques exercices. Je suis en forme», a déclaré Guedioura dans un entretien à la BBC. Après avoir vécu tant de choses au cours de son bref passage en Angleterre, Guedioura admet qu'il est difficile de regarder de la touche, tandis que ses coéquipiers jouent sur le terrain face aux meilleures équipes en Europe. «Ce n'est pas facile parce que j'aime le football et quand je regarde le football à la télévision ou regarder les gars jouer, je veux être sur le terrain», poursuit-il. «Nos derniers matchs contre Chelsea, Manchester United, Manchester City et Arsenal, ont été des matchs de Champions League. Tous les joueurs de football voudraient bien jouer ce genre de rencontres, C'est frustrant», a expliqué le milieu du terrain algérien. Guedioura, dont le dernier match avec les Verts remonte au mois de septembre contre la Tanzanie (1-1) avec à la clé un joli but égalisateur, travaille d'arrache-pied pour

Quand Mourinho voulait Yebda à l’Inter

VERTS D’EUROPE

L’optimisme de Guedioura

Le sélectionneur de l'équipe nationale de football, Abdelhak Benchikha, a estimé hier qu'il lui est difficile de bien juger les nouveaux joueurs convoqués pour le match amical face au Luxembourg (0-0), disputé mercredi au stade Josy-Barthel, à Luxembourg. «C'est difficile pour moi d'avoir un jugement définitif sur le potentiel des nouveaux joueurs qui ont pris part à cette rencontre. 20 ou 30 minutes de jeu sont insuffisantes pour dégager un constat», a indiqué le coach national à la Radio nationale. En prévision de cette joute amicale, Abdelhak Benchikha avait fait appel à huit nouveaux joueurs, dont trois évoluant en Europe. Il s'agit de Mohamed Meftah, Zahir Zerdab, le gardien Si

«Je ne peux pas juger les nouveaux joueurs en 20 ou 30 minutes»

DANS UNE DÉCLARATION À LA RADIO NATIONALE, BENCHIKHA CONFIE :

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

reprendre la compétition. «Chaque jour, quand je viens sur le terrain d'entraînement, mes coéquipiers me demandent de venir jouer avec eux, c'est vraiment bien», a-t-il dit. «Je vais travailler dur pour revenir à la compétition. Je veux jouer la deuxième partie de la saison, mais cela dépend de ma guérison», a affirmé Guedioura qui a fêté son 25e anniversaire le 12 novembre. De son côté, l'entraîneur du club Mc Carthy ne veut surtout pas que son joueur brûle les étapes. «Il va falloir être patient, il est inutile de tenter de se précipiter à travers ce type de blessures», a-t-il dit. «En raison de son attitude positive, il va tout faire pour garder sa forme physique, et quand il est prêt à aller, il y reviendra», a-t-il ajouté.

La sélection algérienne de football A', constituée de joueurs locaux, pourrait donner la réplique au mois de décembre prochain à la sélection de Catalogne (Espagne), en match amical préparatoire à la Deuxième édition du Championnat d'Afrique des nations CHAN-2011 prévu au Soudan (4-25 février), a indiqué hier le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha. «Effectivement, il y a une grande possibilité de jouer un match amical contre la sélection de Catalogne avant la fin de l'année, mais ça sera contre l'équipe A' et non pas contre l'équipe première car cette période ne coïncide pas avec une date Fifa», a indiqué le coach algérien à la Radio nationale. En prévision du CHAN-2011, la sélection A' disputera un autre match amical contre le Luxembourg au mois de janvier à Alger, rappelle-t-on. Abdelhak Benchikha, qui a succédé à la tête de l'équipe nationale à Rabah Saâdane, va diriger la sélection A' au Soudan. «C'est moi qui ai bâti cette équipe et je tiens à continuer mon œuvre jusqu'au Championnat d'Afrique des nations au Soudan», avait affirmé Benchikha dernièrement lors d'un point de presse, qualifiant cette compétition de «challenge très intéressant». Outre l'Algérie et le Soudan, pays organisateur, le CHAN-2011 verra la participation de l'Afrique du Sud, de l'Angola, du Cameroun, de la Côte d'Ivoire, du Gabon, du Ghana, du Mali, du Niger, de l'Ouganda, de la RD Congo, du Rwanda, du Sénégal, de la Tunisie et du Zimbabwe. Les coéquipiers de Mohamed-Lamine Zemmamouche (MCA) connaîtront leurs adversaires le 27 novembre prochain à l'issue du tirage au sort prévu à Khartoum, au Soudan. Les 16 pays seront scindés en quatre groupes de quatre équipes.

Algérie A’ – sélection de Catalogne en décembre ?

Cédric (JSM Mohamed Béjaïa), Mohamed-Amine Aoudia (JS Kabylie), Hocine Metref (ES Sétif), ainsi que trois qui évoluent en Europe, en l'occurrence Walid Mesloub (Havre/Ligue 2 française), Mehdi Mostefa (Nîmes

Olympique /Ligue 2 française), ainsi que l'attaquant de l'Union de Berlin (D2 allemande), Karim Benyamina. «Franchement, ils ne m'ont pas déçu lors de ce match, ils ont fait de leur mieux pour honorer les couleurs nationales. Ils ont vraiment confirmé tout le bien que je pensais d'eux. Ces joueurs auront certainement d'autres occasions pour briller», a-t-il ajouté. Abdelhak Benchikha a ajouté que ce match amical face à la sélection du GrandDuché est «loin d'être un test» pour ces nouveaux capés, dans la mesure où il connaît déjà leur valeur intrinsèque. Benchikha n’écarte pas la possibilité de renforcer les rangs de la sélection par d'autres joueurs. «Sans citer de noms, je laisse la porte ouverte à tout élément capable d'apporter un plus à l'équipe, y compris parmi ceux qui ont été récemment écartés de la sélection», a-t-il conclu. La sélection algérienne disputera le 9 février 2011 un autre match amical face à son homologue tunisienne à Alger, en vue du match jugé «crucial» face au Maroc au mois de mars, comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN2012.

Les sanctions prises jeudi par la Fédération internationale de football (Fifa) contre le Nigérian Amos Adamu, membre du comité exécutif de la Fifa, et trois autres responsables ont «jeté l’ombre» sur le football africain, estime vendredi la BBC. La Fifa a suspendu pour trois ans le Nigérian Amos Adamu, en raison des soupçons de corruption qui pesaient sur lui et une amende de 10 000 francs suisses. Adamu insiste sur le fait, qu’il est innocent de toutes les accusations portées contre lui et va faire appel. Deux autres responsables de la Confédération africaine de football (CAF), le Malien Amadou Diakité, président de la commission des arbitres, et le Tunisien Slim Aloulou, responsable des compétitions de jeunes, ont été sanctionnés par la commission d’éthique de la Fifa, de toute activité liée au football. Ils ont rejoint, ainsi, le Botswanais, Ismaïl Bhamjee, un autre ancien responsable de la CAF, qui avait été «chassé «de la Fifa en 2006, souligne la BBC. Pour un continent africain, encore auréolé de l’organisation de sa première Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, la suspension de plusieurs responsables du football africain représente «un coup dur» pour l’instance africaine et son président affirme la même source. Le président de la CAF, M. Issa Hayatou est, désormais, dans une position peu enviable après les sanctions de la Fifa, et l’image de son organisation est entachée d’un point noir. Regagner la confiance des fans est donc un défi extrêmement difficile, qui exige une transformation radicale de la CAF, et la façon dont elle mène ses activités, affirme la BBC sur son site officiel. L’assemblée générale de la CAF, prévue l’an prochain à Khartoum en marge du CHAN-2011 réservé aux joueurs locaux, est une occasion en or pour la CAF de se remettre en cause et tenter de redorer son blason. Avec Adamu, Diakite et Aloulou suspendus de toute activité liée au football, et le départ en retraite du Togolais le général Seyi Memene, ce sont pas moins de neuf postes du comité exécutif de la CAF à pourvoir, lors de l’assemblée générale de la CAF, prévue dans la capitale soudanaise, le 23 février prochain. En effet, les sièges du comité exécutif occupés par Hani Abou Rida (Egypte), Almamy Kabele Camara (Guinée), Célestin Musabyimana (Rwanda) et Thierry Kamach (République centrafricaine), dont le mandat de quatre ans a expiré, seront appelés a être renouvelés en février 2011. Le Sud-Africain Danny Jordaan et le Ghanéen Kwesi Nyatekyi ont déjà annoncé leur candidature pour le comité exécutif de la CAF. L’ancien président du comité d’organisation du Mondial-2010, Jordaan vise également une place au comité exécutif de la Fifa. Quoi qu’il arrive, l’assemblée générale de l’année prochaine sera, sans doute, la plus importante dans l’histoire du football africain, conclut la BBC.

L'image de marque de la CAF ébranlée

LA BBC REVIENT SUR LES SANCTIONS DE LA FIFA

13

Le Soir d’Algérie

Photo : New Presse

Photo : New Presse

Le Soir d’Algérie

Depuis 2004, date de sa première prise de pouvoir au classement ATP, c’est même sa moins bonne, avec «seulement» une finale de Grand Chelem disputée et quatre titres remportés, contre un pic de douze en 2006. Mais le champion, à la tête du plus beau palmarès de l’histoire de son sport, marié et père de deux jumelles qui ont fêté leur premier anniversaire cet été, n’en est plus à 29 ans au point où toutes les défaites faisaient mal. «Je les prends avec un peu plus de légèreté qu’à l’époque où j’essayais de percer. Quand on n’a encore rien réussi, on ressent les échecs plus durement. Même si je perds, personne ne pourra m’enlever mes victoires», explique Federer, qui garde des souvenirs vivaces, et parfois cuisants, de ses années d’apprentissage. «Quand on essaie de s’imposer, de prouver qu’on peut gagner des Grands Chelems et devenir numéro un mondial, on est sous la pression des médias. De soi-même aussi. C’étaient les moments les plus stressants de ma carrière. Maintenant, je peux jouer beaucoup plus relax», ajoute-t-il. Qu’on n’en conclut pas que l’ambition l’a quitté. Pour cette année, voire pour la première partie de 2011, le sommet de la hiérarchie occupée par Rafael Nadal lui est inaccessible, et cela ne le perturbe guère.

Roger Federer aborde «relax» son neuvième Masters d’affilée, aujourd’hui à Londres, même si le Suisse, vainqueur d’un seul tournoi du Grand Chelem, l’Open d’Australie en janvier, n’a pas connu en 2010 sa saison la plus éblouissante.
«Ce sera très difficile, car Rafa joue bien. Je devrais défendre les points de ma victoire à l’Open d’Australie. Mais ce n’est pas quelque chose que j’ai en tête en ce moment», assure-t-il. Car il en est persuadé, l’essentiel, la victoire, est toujours à la portée de sa raquette, pas plus tard que cette semaine à Londres, où il tentera d’égaler le record de Pete Sampras avec un cinquième titre après 2003, 2004, 2006 et 2007. «Mon jeu est là où je veux qu’il soit. Il faut maintenant que je le montre sur le court, ce qui n’est pas facile contre les meilleurs du monde», déclare Federer, conscient que ses récents succès dans les tournois mineurs de Stockholm et de Bâle, chez lui, n’ont pas suffi à impressionner ses rivaux. Comme souvent, le Suisse arrive frais au dernier rendez-vous de la saison. «Physiquement, je suis bien. Mon corps ne réclame pas à tout prix des vacances», assure le champion, qui tire profit au Masters plus qu’ailleurs de son art de gérer les efforts et le calendrier. C’est ainsi qu’en 2006 et 2007, il avait élevé son tennis à des niveaux stratosphériques, peut-être les plus hauts de sa carrière, pour battre en finale James Blake et David Ferrer, qu’il retrouve aujourd’hui dans son premier match de poule.

Roger Federer «relax» avant son neuvième Masters
TENNIS

L’ÉTAPE DE LONDRES LUI TIENT À CŒUR

Sports

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

Skikda s’impose à Barika
Pour le compte de la rencontre de mise à jour du calendrier du groupe B de la division nationale une, la JSE Skikda est allée s’imposer à Barika face à la formation locale par 28-26. Arbitrée par la paire DècheGhouarda, la partie a failli ne pas aller à son terme alors que tout était réuni pour qu’elle se déroule sportivement, selon les présents. Durant cette rencontre, les visiteurs ont imposé leur jeu et dominé allégrement les débats. Après avoir mené à la mi-temps (13-11), les protégés de Dehili ont gardé leur ascendant à la reprise. Alors que les débats se déroulaient sportivement et que les Skikdis inscrivaient le 23e but à la 55e minute (23-21), subitement, les referees ont été bousculés violemment par des joueurs et des encadreurs de l’équipe locale, mécontents peut-être de certaines décisions des arbitres. La partie ne reprendra que 15 minutes plus tard, suite à l’intervention de personnes sages. Les Skikdis s’en vont construire un fort joli succès sur le score de 28 à 26. Bien que la partie soit allée à son terme, il ne faut pas occulter le comportement ignoble de certains soi-disant sportifs et il faudra bannir de la scène sportive. Ce succès permet à l’ensemble de Skikda de rejoindre le trio de tête, à savoir Boufarik, Bordj-BouArréridj et El-Biar. Après sa défaite, l’équipe de Barika reste dans les profondeurs du classement avec un grand risque de se retrouver, lors de la deuxième phase, à disputer le maintien en ce palier. Pour la suite de la compétition, la neuvième étape et la dixième se joueront respectivement les mardi 23 et vendredi 26 novembre courant. O. K.

CHAMPIONNAT NATIONAL DE DI MESSIEURS (MISE À JOUR)

HANDBALL

15

Un spécialiste du Masters

Après l’Espagnol, sorti battu de leurs dix rencontres, les choses plus sérieuses commenceront face à deux adversaires qui connaissent eux le goût de la victoire contre l’homme aux seize titres du

ATHLÉTISME ATHLÈTE IAAF 2010

Schumacher admiratif devant le talent et la persévérance de Vettel

FORMULE 1

Le Kényan David Rudisha, auteur de deux records du monde du 800 m cet été, devrait en toute logique succéder au Jamaïquain Usain Bolt pour le titre «d’athlète de l’année», décerné par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), aujourd’hui à Monaco. Ses concurrents sont le sprinteur américain Tyson Gay, le fondeur érythréen Zersenay Tadesse, l’Américain David Oliver (110 m haies) et le Norvégien Andreas Thorkildsen (javelot). Invaincu tout au long de la saison (12 finales), le Masaï de 21 ans a porté le chrono de référence du double tour de piste à 1 min 41 sec 09, le 22 août à Berlin, avant de l’améliorer une semaine plus tard à Rieti en Italie (1:41.01). Apparu sur la scène internationale en 2009, le longiligne Rudisha (1,88 m et 71 kg) a été sacré champion d’Afrique en juillet chez lui à Nairobi et reste sur une série d’invincibilité de 16 épreuves. Champion du monde juniors en 2006, il sera le favori pour le titre mondial l’an prochain à Daegu (Corée du Sud). L’«Eclair» Bolt a lui profité de cette année sans rendez-vous international (Mondiaux ou JO) pour effectuer une saison prudente. Le triple champion du monde et olympique a, ainsi, mis un terme à sa saison début août se plaignant de problèmes au dos, après sa première défaite en deux ans sur 100 m, face à Tyson Gay à Stockholm. Déjà en juin, l’athlète 2008 et 2009 avait été contraint de faire une pause de trois semaines en raison d’une lésion au tendon d’Achille gauche. Chez les dames, le titre devrait se jouer entre l’Américaine Allyson Felix, seule athlète à avoir remporté deux épreuves (200 m et 400 m) cet été lors de la Ligue de diamant, et la spécialiste de la hauteur, la Croate Blanka Vlasic, championne du monde en salle, d’Europe en plein air et qui a remporté 18 de ses 20 concours 2010. Les autres finalistes sont la Jamaïquaine Veronica Campbell-Brown (100-200 m), la Kényane Milcah Chemos Cheywa (3000 m steeple) et la Britannique Jessica Ennis (épreuves combinées).

David Rudisha, le «Bolt» de l’année

Grand Chelem : Andy Murray, qui vient de le dominer en finale à Shanghai, et Robin Soderling, son tombeur en mai en quart de finale de Roland-Garros.

Photos : DR

AÏN-TÉMOUCHENT

L’Allemand Michael Schumacher (Mercedes) a fait part de son admiration pour son compatriote Sebastian Vettel (Red Bull), devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire de la Formule 1 dont il admire le talent et la persévérance. «J’ai félicité Seb juste après la course (...), mais je tenais à répéter ici mes félicitations : sa combativité tout au long de la saison et la façon dont il a joué son atout lors de la dernière course sont dignes d’éloges», a indiqué Schumi sur son site internet. «Je m’incline devant tant de talent, de persévérance et de science de la course», a ajouté le septuple champion du monde qui, pour son retour à la compétition, a terminé à la 9 e place du Championnat du monde 2010. «Nous sommes amis depuis plusieurs années et je suis très content pour lui», a-t-il conclu. Vettel et Schumacher feront équipe le week-end prochain lors de la Course des champions à Düsseldorf (ouest de l’Allemagne).

Pékin, seule ville en lice, a été désignée pour organiser les Championnats du monde d’athlétisme 2015, a annoncé le président de la Fédération internationale (IAAF) Lamine Diack, hier à Monte-Carlo. Londres avait retiré sa candidature, faute de pouvoir donner l’assurance que le stade olympique sera toujours doté d’une piste après les Jeux de 2012. Les épreuves se dérouleront dans le «Nid d’oiseau», surnom donné au stade de Pékin pour son architecture en forme de nid d’oiseau, où ont eu lieu les JO 2008. Pékin avait également abrité les Championnats du monde juniors d’athlétisme en 2006. Daegu, en Corée du Sud et Moscou seront les hôtes, respectivement, des Mondiaux-2011 et 2013.

L’organisation confiée à Pékin

MONDIAUX-2015

Lors de la dernière session de l'APW de Aïn-Témouchent, il a été décidé de venir en aide à 11 clubs sportifs de la wilaya (7 de football et 11 de basketball), et ce en leur consacrant une enveloppe financière de 425 millions de centimes. Cette subvention constitue une bouffée d'oxygène pour ces clubs et va leur permettre de se lancer comme il se doit dans la compétition pour l'exercice 2010/2011. En effet, le Chabab riadhi de Témouchent (CRT) évoluant dans la ligue professionnelle et Zidoria (interrégions) se sont taillés la part du lion avec respectivement 1600 000 DA et 1 000 000 DA. Cependant, le CRBT, club de la section basket qui évolue en superdivision, n'a récolté que 500 000 DA, raison pour laquelle les dirigeants et les supporters de ce club sont déçus. Ils jugent cette aide insuffisante pour cette équipe qui est dépourvue de sponsors et qui est appelée à effectuer de longs déplacements à travers le territoire national lors des différentes journées de championnat. S. B.

L'APW à la rescousse des clubs sportifs

Dimanche 21 novembre 2010 - Page 16

PRÉPARATION DE LA SEMAINE

Un remède de grand-mère pour soigner les démangeaisons du cuir chevelu et les pellicules… 1. Ingrédients  Feuilles de pensée sauvage  Feuilles d’ortie  Eau  Casserole 2. Préparation : Ajoutez deux cuillères à soupe de feuilles de pensée sauvage et deux cuillères à soupe de feuilles d’ortie (horeïque) dans 1 litre d’eau. Portez à ébullition puis laissez refroidir ou cuisez à feu doux pendant 30 minutes. Filtrez. 3. Posologie Appliquez sur votre cuir chevelu et rincez ensuite avec de l’eau.

Décoction pour les cheveux

Le poireau est très peu calorique et très riche en fibres. Il est apprécié pour le fondant de sa partie blanche. Dégustez aussi ses feuilles vertes qui contiennent de nombreuses vitamines. Le poireau possède également des propriétés médicinales : il est diurétique et antiseptique.

Sachez que…

La vitamine K a été découverte par un biochimiste danois nommé Carl Peter Henrik Dam vers la fin des années 1920. En 1936, ce biochimiste réussit à purifier la vitamine K. Pour ses travaux sur cette vitamine, il gagne le prix Nobel de médecine en 1943.

Le saviez-vous… ?
Le bisphénol-A appauvrirait le sperme

Le coing (sfardjel) est un fruit d’automne, que l’on connaît surtout en gelée, confiture et pâte de coing. Ce fruit jaune dont on ne parle pas beaucoup est une véritable source de bienfaits pour l’organisme. Anti-fringale, régulateur du transit intestinal, mais aussi antiseptique et

Le bisphénol-A, déjà montré du doigt pour diverses pathologies, réduirait la concentration et la qualité du sperme. A plusieurs reprises mis en cause dans l’accroissement des risques de dysfonctionnement sexuel masculin et dans la perturbation du développement cérébral des fœtus et nouveau-nés, le bisphénol-A est à nouveau sur la sellette. Ce composé chimique est présent dans un grand nombre de récipients alimentaires et de boissons, dont les biberons. Le bisphénol-A (BPA) sert à diluer la résine de polyester pour la rendre liquide et faciliter son laminage et se trouve également dans les résines de scellement dentaire. Dans la dernière étude menée pendant cinq ans sur 514 ouvriers travaillant dans des usines en Chine, les auteurs ont constaté que ceux qui avaient les concentrations les plus élevées de BPA dans leur urine multipliaient le risque de produire un sperme de mauvaise qualité. «Comparativement aux hommes sans trace détectable de BPA dans l’urine, ceux qui avaient les teneurs les plus élevées multipliaient par plus de trois le risque d’une concentration diminuée de leur sperme et de sa vitalité», précise le Dr De-Kun Li, un épidémiologiste de Kaiser Permanente (consortium privé américain de soins et d’assurance maladie), principal auteur de cette communication qui paraît dans la revue Fertility and Sterility. Il s’agirait de la première étude menée sur des humains pour évaluer le lien entre la qualité du sperme et le BPA. Des recherches sur des animaux avaient déjà mis en évidence des effets néfastes de cette substance sur le système reproducteur des souris et des rats.

C’est un fait maintenant admis que l’orge (echaïr) est efficace contre les maladies du cœur, la constipation et autres dérèglements du système digestif, et probablement également contre le cancer. La façon dont l’orge réduit le taux sanguin de cholestérol est semblable à celle des spécialités pharmaceutiques anticholestérol. Trois corps chimiques, contenus dans l’orge, freinent la synthèse du cholestérol LDL par le foie. Ce type de cholestérol provoque dans les vaisseaux sanguins des dégradations pouvant aboutir à des crises cardiaques et à des accidents cérébro-vasculaires.

Noté pour vous

L’apport calorique du coing est faible, il ne faut cependant pas oublier qu’il est le plus souvent consommé cuit dans des préparations sucrées (compote, gelée, confiture…). Les fibres sont très abondantes dans le coing, puisqu’elles dépassent 6g/100g (dans les fruits, on en trouve habituellement 1,5 à 2,5g/100g). Il est également bien pourvu en vitamine C (15mg/100g), comme la cerise et nettement audessus de la pêche, de la poire ou de la pomme.

astringent, le coing a plus d’une corde à son arc ! Comme complément minceur, intégrez-le dans votre alimentation en compote avec de la pomme et un peu de cannelle. Un vrai régal, et sachez que manger du coing est aussi bon pour la peau !

Mais, comme on cuit le coing pour le consommer, la vitamine C est en partie détruite par la chaleur. Bon pour les intestins : les fibres du coing (tanins et pectines) ont des propriétés anti-diar-

LE TOPINAMBOUR

1c. à soupe de pelures fraîches de poire (ou 1c. à café si sèches) 1 tasse d’eau Faire infuser 10 min les pelures dans l’eau bouillante, boire après le repas cette infusion, également légèrement diurétique.

INFUSION DIGESTIVE

Voici les quatre questions les plus souvent posées sur le miel par les diabétiques. Des spécialistes y répondent à la lumière des connaissances médicales les plus récentes en espérant que cette mise au point claire et précise mettra fin à de nombreuses croyances erronées. Le miel est-il recommandable ? Non. Le miel, qui contient en moyenne 38% de fructose, 31% de glucose et divers autres polysaccharides, parmi lesquels du saccharose, ne peut en aucun cas être considéré comme un aliment recommandable au diabétique. Le miel est-il contreindiqué ? Non, le miel n’est pas

Le miel, interdit aux diabétiques ?
contre-indiqué. Il doit toutefois être intégré dans la ration alimentaire d’un diabétique dans le cadre strict de la ration de glucides qui lui est permise journellement pour le bon équilibre de sa maladie. Attention, le miel ne doit en aucun cas être utilisé pour élargir son régime.

Une des caractéristiques des topinambours (batata terfas) est l’abondance de ses fibres, ces dernières sont très efficaces pour accélérer le transit intestinal et lutter contre la tendance à la constipation… ll est donc conseillé aux personnes sensibles des intestins de «tester» leur réaction, c’est-à-dire de commencer leur consommation avec seulement un seul topinambour (voire la moitié), et d’attendre le résultat, car ne l’oublions pas, le topinambour est un excellent légume pour lutter contre la constipation ! Un conseil : Attention, le topinambour doit être consommé rapidement après cuisson et ne jamais être réchauffé, sinon il devient indigeste et provoque des flatulences, et le topinambour est beaucoup plus digeste s’il est accompagné de feuilles de sauge (m’rimiya).

Pour lutter contre la constipation

Certains miels ont-ils des vertus antidiabétiques ? Non, le fructose ne représente pas un traitement du diabète sucré et son administration prolongée en lieu et place du glucose n’entraîne aucune influence favorable sur l’évolution de certaines complications du diabète (lésions rétiniennes en particulier). Il en résulte donc qu’aucun miel, même ceux qui sont très riches en fructo-

Ph. DR.

Le coing, fruit du cognassier, est assez peu répandu sur les étals. D’un faible apport calorique, le fruit est reconnu par son abondance en fibres – qui favorise la régulation de la glycémie et du taux de cholestérol – et en vitamine C. Sa teneur en tanins et pectines lui confère des vertus anti-diarrhéiques conjuguées à une action protectrice de la muqueuse intestinale et antiseptique.

Un fruit d’automne à redécouvrir !
LE COING

sur les plantes médicinales
E-mail : soirsantephyto@yahoo.fr

T O U T S AV O I R

Bon pour la régulation : ses fibres permettent également d’abaisser l’index glycémique et le taux de cholestérol sanguin. Elles diminueraient par ailleurs le risque de cancer colique et du système digestif. Pauvre en sucre : le coing ne contient que peu de sucre : avec 7g de glucides pour 100g, il se situe largement en-dessous de la moyenne des autres fruits (12g/100g pour la pomme, par exemple).

rhéiques, une action protectrice de la muqueuse intestinale et une action antiseptique. Don Quichotte suggérait d’ailleurs à son fidèle Sancho Pança quelques tranches de coing pour soulager ses problèmes de digestion dans le fameux roman de Cervantès.

se, ne peut constituer une quelconque thérapeutique (ou aide thérapeutique) du diabète, quelle qu’en soit sa forme clinique. Quand le miel a-t-il un intérêt ? Chez le diabétique traité à l’insuline, le miel peut être très utile en cas de surdosage accidentel de la dose de ce médicament qui provoque un état d’hypoglycémie pouvant aller jusqu’au coma. Dans de tels cas, l’ingestion immédiate de miel va apporter rapidement du glucose dans le sang et corriger immédiatement les effets dramatiques de ce surdosage insulinique. ll s’agit donc là d’un moyen simple et salvateur que toute famille ou entourage d’un diabétique se doit de bien connaître.

d’Algérie

Le Soir

magfemme03@yahoo.fr

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE 17

Le

Gigot d'agneau rôti

magazine de la femme
Page animée par Hayet Ben
- Pour éviter que la rouille des diverses bombes de produits ne tache les étagères ou le sol, enveloppez le bas des bombes avec du papier étirable et fixez-le avec un bracelet en caoutchouc. - Pour chasser des odeurs de poisson ou d’autres plats forts, mettez quelques gouttes d’essence de vanille dans une petite casserole et faites chauffer pendant une petite minute. - Lorsque la fermeture éclair de votre pantalon ne veut plus tenir en place, glissez un bracelet en caoutchouc dans l’œillet de la tirette et attachez-le au bouton. - Des petits trous dans le voilage se réparent avec du vernis à ongle incolore : raccordez tout simplement entre eux les bouts qui sont déchirés. - Une mixture de vinaigre blanc et d’eau tiède

Astuces

Préchauffez le four th.7 (220°C, 425°F). Tranchez l'une des gousses d'ail, faites des incisions dans le gigot et incérez les lamelles d'ail dans les cavités. Hachez finement les 2 autres gousses d'ail. Dans un bol, mélangez l'ail haché, la moutarde, l'huile, le romarin et la chapelure et enrobez bien le gigot de ce mélange. Déposez-le dans un plat de cuisson. Enfournez pendant 15 min et réduisez la chaleur à th.6 (180°C, 350°F) et poursuivez la cuisson environ 45 min. Laissez reposer 5 min avant de trancher finement.

1 gigot d'agneau, 3 c. à s. de moutarde, gousses d'ail, 2 c. à thé de romarin frais haché, 1/2 tasse de chapelure, 2 c. à s. d'huile, sel, poivre

La grossesse est une période très spéciale. Pour la passer dans les meilleures conditions possibles, il est important de connaître les notions suivantes : le corps de la femme utilise les menstruations pour éliminer chaque mois des toxines. Mais pendant la grossesse ceci n’a plus lieu et le taux d’acidité monte graduellement. C’est pourquoi peuvent apparaître pendant ou juste après la grossesse divers symptômes liés à un trop d’acidité dans le corps comme des problèmes de peau ou de cuir chevelu, des œdèmes, des démangeaisons, des mycoses, la perte de cheveux, hémorroïdes, varices, bouffées de chaleur, vergetures, migraine. En aidant le corps à retrouver un équilibre acidobasique, c’est-à-dire en éliminant continuellement le trop d’acidité et en minéralisant le corps, la grossesse et les mois après l’accouchement se passent beaucoup plus facilement. Ceci est possible en utilisant des produits cosmétiques alcalins, en réajustant l’alimentation et en prenant des compléments alimentaires. Ce bien-être est non seulement un point très positif pour la femme mais aussi pour l’enfant.

G R O S S E S S E

Le chocolat peut provoquer des migraines
VRAI Ce n'est pas le chocolat qui est en cause dans les migraines mais l'un de ses composants, la phényléthylamine, qui peut jouer un rôle déclencheur de migraine chez les gros consommateurs de chocolat. Heureusement, les cas d'allergie au chocolat sont vraiment très rares et, si vous en consommez avec modération, vous en apprécierez surtout les effets protecteurs, notamment sur la pression sanguine.

enlève les taches sur un canapé synthétique.

Lesquelles sont les pires pour la ligne, olives noires ou olives vertes ?

Photos : DR

Mieux vaut grignoter un petit bol d'olives vertes, quasiment exclusivement composées d'acides gras mono-insaturés (ceux qui protègent le cœur), que d'olives noires, par ailleurs beaucoup plus caloriques. 280 calories pour 100 g d'olives noires et 120 calories pour 100 g d'olives vertes, ça fait nettement pencher la balance pour ces dernières, non ?

Ils tiennent peu de place • Comme ils sont déshydratés, ils sont moins denses et plus faciles à transporter que des fruits frais. Raisins, pruneaux ou abricots secs offrent un très bon rapport énergie/encombrement. Ils sont les alliés du cœur • Des études tendent à prouver que les pectines des fruits protègent de certaines maladies cardiovasculaires. Or, les fruits secs en renferment plus que les fruits frais. Ils fournissent de l’énergie • Leurs sucres lents sont absorbés et stockés par l'organisme. Cette réserve est disponible pour nourrir les muscles pendant l'activité physique. L'autre intérêt des fruits secs est que, grâce à leurs sucres rapides, ils luttent contre les coups de pompe avant ou pendant l’effort. Avec 65,80 g de glucides pour 100 g (et 117 kcal), le raisin en est le plus pourvu. L'abricot comme le pruneau en apportent 39,30 g.

Les fruits secs, alliés de votre santé

Coupez le beurre en petits morceaux dans un saladier et laissez-le ramollir à température ambiante. Préchauffez le four Th.5/6 (160°C). Mixez le chocolat pour le réduire en poudre. Fouettez au fouet électrique les œufs entiers avec le beurre ramolli et 150 g de sucre. Ajoutez la farine, la levure, le chocolat, le sel et la fleur d’oranger et mélangez rapidement à la spatule. Prélevez les zestes d'orange et émincez-les finement. Faites-les blanchir trois fois de suite pendant 1 min dans l’eau bouillante. Versez le reste de sucre dans une casserole, ajoutez 10 cl d’eau et portez à ébullition. Laissez bouillir 5 min puis ajoutez les zestes blanchis. Laissez cuire 15 min à feu doux. Retirez la casserole du feu et ôtez les zestes avec une fourchette. Ajoutez-les à votre préparation au chocolat. Beurrez vos moules à cupcakes et versez-y la pâte (ou versez directement dans vos caissettes à cupcakes). Enfournez et laissez cuire 20 min. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau. Sortez vos cupcakes du four, démoulez-les sur une grille et laissez tiédir. Décorez de zeste d’orange.

100 g de chocolat noir, 200 g de farine, 200 g de sucre, 100 g de beurre, 3 œufs, 1/2 sachet de levure, 3 c. à soupe de fleur d’oranger, 2 oranges (pour le zeste), une pincée de sel

Cupcakes au chocolat et aux zestes d'orange

MOTS FLÉCHÉS
Son nom ---------------Son prénom Note ---------------Erbium ---------------Iridium Mer ---------------Infinitif ---------------Nécessaire Hors série ---------------Bovidé ---------------Sombre Épopées ---------------Elément ---------------Limite

Le Soir d’Algérie

Détente
Son poste Paresseux ---------------Nickel

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

Par Tayeb Bouamar

18

Type (pho.) ---------------Confie ---------------Bords Chiffre ---------------Exassemblée

Existé

Squelette ---------------Décodes ---------------Orifices

Période ---------------Retour de vague

Note ---------------Polar

Lettres sinistres ---------------Idiots

Son club Préposition ---------------Encore

Choisi ---------------Eau stagnante Pronom ---------------Lettre grecque (inv.)

Issue (dés.) ---------------Néant

Exagéra ---------------Prénom

De naissance ---------------Contourne

Fête ---------------Précieux

Région de France (dés.) ---------------Religieux (Pho.)

ENUMÉRATION
Z A O U I S E G U E I L U O L L E M M R G H A R B I S O A G

Avoir ---------------Relèvera

Vieux ---------------Sommet ---------------Personnel

Sélénium ---------------Idéale ---------------Foot africain

Saisie ---------------Stock

Laveur ---------------Aima Juliette

Orné ---------------Crie

Détente ---------------Crack ---------------Culture

Tentative (inv.) ---------------A moi ---------------Océan

Dorée ---------------Peintre espagnol

Viril ---------------Frère d’Abel

Bloc

Négation ---------------Poisson ---------------Amas

Dompte ---------------Loupé ---------------Refus

Titane ---------------Néon

Ces colonnes abritent les noms de 12 joueurs de l’ASO Chlef 2010-2011. Une lettre ne peut être cochée qu’une seule fois. Définition du mot restant = «Ex-capitaine de l’ASO»

L ET T R E S D E : Tokyo
1 2 3 4 5 6 7 8

Y débuta ---------------Société

1- ZAOUI 2- SEGUER 3- GHALEM 4- SENOUCI 5- ABDESLAM

M E S S A O U O F E H C U O D I L M E G H A R I A U D A N I A L L S E D B A I H A L E M S E
6- MELLOULI 7- GHARBI 8- SOUDANI 9- MESSAOUD 10- DJEDIAT

11- ALI HADJI 12- ZAOUCHE

D A Z I J D A I C N

D J E D I A T H U O

O K Y O T E S

T

1- IL LE FUT DE FEU EN 1945 2- NOM ANCIEN 3- ARCHITECTE 4- AUTRE NOM ANCIEN 5- EN EST LA CAPITALE 6- CÉLÈBRE COURSE 7- LA RAVAGEA EN 1923 8- TYPE DE JARDINS

MOTS FLÉCHÉS GÉANTS LEFLEUVEDETOURNE EPIER-EMULES-EIN SENS-RI-RUS-PLAT FEE-DENSES-NIE-E OS-RIVALE-TE-NET U-CELERI-CROATIE RINGARD-CRU-IS-M BRUITS-CRAIES-DE ER-RE-PROBES-SON REVA-VRAIES-JE-T IES-REINES-POSAEL-LARMES-PLU-MA S-LASSES-PLAISIR DOUCEUR-VIAGRA-G EVITES-DU-TEA-ME SA-ES-CN-TES-MON CITE-VAINES-PART ARE-HIDEUX-BOITE PE-OEDIPE-GOUTER

S OLUTIONS …S OLUTIONS …S OLUTIONS …
I-ENTA-R-MOI-RMI NIGERIA-GAUSSE-E -DA-ET-TANTES-TS MOLES-PURETE-CAALEP-RATAGE-HARO LES-BAR-GE-SOLDE AS-NO-IRE-PETE-U W-DONNAI-NOUE-IF INTENTIONNELLES-

M-HT-RE-CAGE-SEIDEALE-SALE-BETE LOIRE-MARI-COURT AINSEFRA-NATALIA LETTRES DE : STRASBOURG ----ALSACE-----PETITEFRANCE ------RHIN------ARRACHE-------FCS----------ROBAN---------LORRAINE--EVEQUES--------PARLEMENT----UNGERER-----------------------------

MOTS FLÉCHÉS -EBERHARDT-RUSSE IDIR-OVAIRE-SOUSES-CT-LE-POIL-O AN-TREVE-MEUTE-U B-HOULE-CARRE-SE ECUMES----DS-PAD LOT-S-----U-SANS LUTH-A-----TANGO ETE-CRIME-RODE-U -E-SABRE-CALE-PF

MOT RESTANT = FODIL MEGHARIA

MOTS FLÉCHÉS GÉANTS
Le Soir d’Algérie

Détente
Montagnes ---------------Abrutie ---------------Lac

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

19

Par Tayeb Bouamar

Dans le zeste

Plante ---------------Perforée ---------------Riches

Gros titres ---------------Article ---------------Travaux

---------------Possédais ---------------Imiter l’âne

Erbium ---------------Indiens ---------------Mange l’herbe

Décorer ---------------Acteur algérien Parc ---------------Brome ---------------Ouverte

Titane ---------------Institut ---------------Entreprise

Serre ---------------Paquet

Césium ---------------Rangées

Fin de séries ---------------Humilier

Chef ---------------Mort

Fleuve ---------------Gagné

Opération ---------------Etat second

ExMdaourouch ---------------Consonne double

Choisis ---------------Police ---------------Emplettes

Capitale ---------------Ovins ---------------Glisse

Issue ---------------Dans le patio ---------------Tentative

Diplôme ---------------Ustensile ---------------Prénom

Gros ---------------Club amateur

Coupa

Radium ---------------Voyelle double ---------------Institut

Assurances ---------------Indéfini

Fonças ---------------Exallemagne ---------------Secrétaire

Thé anglais ---------------Personnel

Consonne double ---------------Baudet Bronzées ---------------Accouchements ---------------Fatiguer

Récit ---------------Malchance

Peur ---------------Préau ---------------Gorge

Pays ---------------Ego ---------------Raconter

Scandium ---------------Note ---------------Désigne

Rocher ---------------Hésitante

Joue de la zorna ---------------Epaulai

Peaux ---------------Prix

Pronom ---------------Déviation

Idiot (inv.) ---------------Décoloré

Enlever ---------------Allée

Inventes ---------------Règles

Briser ---------------Surgies

Fin de soirée ---------------Disparition ---------------Titres

Mammifère ---------------Etuis

Joyeux ---------------Fin de journée

Club camerounais

---------------Fer

Jouet

Musée ---------------Consonne double

Abat ---------------Règle

Idéal ---------------Brasier

Fruit ---------------Rate

Ville des USA

Ornais ---------------Sarcophages ----------------

Minces ---------------Pulvériser

Néon ---------------Lent

Poignards ---------------Chiffre

Mettre ---------------Fou

Vrai ---------------Maudite ---------------Drame

---------------Pied de vigne ---------------Rusé

Déconvenue

Dans la rixe ---------------Démonstratif

Voyelle double ---------------Lac

---------------Profit

Indispensables

Oublie ---------------Dans la jetée

Bête ---------------Condition ---------------Personnel

Clair ---------------Sélénium

Monnaie ---------------Île

Île ---------------Etre humain Mourir

Du nez ---------------Article

Dessoudre ---------------Impie

Footballeur polonais ---------------Joueur espagnol

Duplicata ---------------Riant ---------------Nœud

Platine ---------------Divinité

Horloge ---------------Bled

Note Queue de souris Iridium

Le Soir d’Algérie

Pizzéria cherche serveurs et serveuses qualifiés, AlgerCentre. - 0559 58 73 37 N.S. ––––––––––––––––– Institut de beauté à Annaba recrute une esthéticienne et une coiffeuse diplômées. Expérience exigée. Tél.: 0661 91 51 15 N.S. ––––––––––––––––– Cherche, urgent, électrobobineur qualifié. Tél.: 0770 94 54 69 F121984 ––––––––––––––––– Société de communication cherche technicienne bureautique de niveau universitaire, maîtrise parfaite de la langue français et de l’outil informatique, résidant axe Draria/Oued-Romane/BenAknoun. Se présenter les 21 et 22 novembre 2010, muni d’un CV, photo et lettre de motivation à : villa n° 03, lotissement du 20Août, Oued-Romane, El-Achour, Alger. Tél.: 021 30 08 59 0550 55 55 11 F121958 ––––––––––––––––– Importante société privée cherche téléopératrices sur Alger, niveau terminale ou plus, sachant parler français, résidant aux environs d’El-Biar. Envoyer votre CV sur : cegedimalgerie@gmail.com ou : 021 92 26 43 F1257/B1 ––––––––––––––––– Emploinet recrute : assistante administrative, commerciale, ing. électrotechnique, mécanique,

OFFRES D’EMPLOI

Publicité

AVIS DIVERS
CYLKA - Soins à domicile

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

20

––––––––––––––––– Cherche prof de pédagogie enfants. - 0550 97 56 67 F1200/B1 ––––––––––––––––– Ecole cherche prof psychologie, anglais, douane, communication. Faxer CV : 021 96 34 80 - Alger. ––––––––––––––––– Salon de coiffure dames Merad met à votre disposition une solution miracle pour tous vos problèmes de cheveux (secs, frisés, défrisés, colorés, fins, plats, indomptables). Le soin à la kératine ou lissage brésilien. Le seul soin des cheveux révolutionnaire, miraculeux. Résultat garanti. Contactez-nous au : 166-Logts, cage E, n° 119, 1er étage, gare routière, Tizi-Ouzou. Tél.: 0773 33 41 05 F119517/B13
F121959

documentaliste, comptable, f. d’entretien, agent de saisie, commercial. Appelez : 021 74 70 07 13 www.emploinet.net F121967 ––––––––––––––––– Etranger ch. bonne. 0557 07 11 12 F121970 ––––––––––––––––– Restaurant cherche apprentie cuisinier. - 0792 53 16 57 F121971 ––––––––––––––––– Salon de coiffure cherche coiffeuse et esthéticienne qualifiée. Tél.: 0556 41 60 73
F121972

A votre disposition et assurés par une équipe médicale et paramédicale qualifiée
Vends profileuse. 0550 31 25 26
F121985

Appelez-nous au : 0550 40 14 14
––––––––––––––––– Ent. prend trx béton, ossature, peint., vitrerie. - 0550 64 02 17 ––––––––––––––––– Vends matériel complet de pâtisserie. Tél.: 0775 21 07 26 ––––––––––––––––– Pour tous vos travaux d’électricité, parabol, clim., ext. Contacter Zohir aux : 0551 50 19 07 / 0551 46 54 79
N. S. F121940 F121931

• Consultation médicale • Kiné • Soins infirmiers, postopératoires • Prélèvements, analyses et résultats • Conseil, orientation, accompagnement aux hôpitaux d’Alger • Garde-malades • Circoncision.
–––––––––––––––––––– ––––––––––––––––––––

––––––––––––––––– Cher. prêt 30 u., remb. 3 mois, acte + chèque. 0560 22 66 09 - Int. 30 % F121980 ––––––––––––––––– Réveillons à Djerba (Tunisie). Tél.: 0553 25 84 20 (+216) 26 85 53 13 ––––––––––––––––– Vends salle de musculation neuve pour hommes, Aït-Lahcène, Beni-Yenni. Contacter : 0551 46 98 37 ––––––––––––––––– Organise fêtes réceptions / location vaisselle. 0773 10 01 32 F121941 ––––––––––––––––– Vends machines à coudre industrielles. 0550 97 56 67 F1200/B1 ––––––––––––––––– Artisan prd travaux d’étanchéité, garantis 10 ans. - 0771 11 23 26
F1136/B1 F119523/B13 F121953

––––––––––––––––– Vente et installation chaudières domestiques et tout type de climatisation Airfel, Hamid Moali, responsable commercial. Tél.: 0772 20 32 33 ––––––––––––––––– Choix plus de 8 000 films DIVX 10 DA (dix) le film. SOLIMARKET et CADIC - ZI ROUIBA.
F121895 F119505/B13

Dame âgée, handicapée et démunie, demande à toute âme charitable de lui procurer des couches adultes. Merci à vous. Puisse Dieu vous récompenser. Tél.: 0561 26 54 49 ––––––––––––––––– Orphelins sans revenus demandent aux âmes charitables de les aider à subvenir à leurs besoins en ces jours de l’Aïd El Adha. Que Dieu vous récompense, inch’Allah. - A les aider à préparer le trousseau de mariage qui aura lieu juste après l’Aïd. Merci beaucoup. Tél.: 0552 94 28 98 ––––––––––––––––– Réparation TV à domicile, toutes marques. Téléphone : 0772 89 17 22 0776 33 88 56 N.S.

SOS

–––––––––––––––––––––––– SARL CARTA lance formation spécialisée aux outils ArcGis, MapInfo, Autocad, Covadis, Access, MS Project, infographie, bureautique. - 021 51 00 44 contact@carta-dz.com F1121/B1 –––––––––––––––––––––––– ECO-IN LEADER EN GRAPHISME vous forme en infographie, conception site web, 3DS Max, Autocad, Map info, SIG, bureautique, dactylo sur PC www.ecoin-dz.com Tél.: 021 71 13 61 / 021 71 86 56 / 0662 02 24 18 F1137/B1 –––––––––––––––––––––––– IMA, avec tarif réduit et horaires au choix, forme en site web, Flash, Infographie, 3DS Max, Autocad, Archicad, Map Info, programmation et bureautique. Tél.: 021 27 59 36/73 Mob.: 0551 959 000 - El-Madania. –––––––––––––––––––––––– KOUBA, CENTRE RAYANE, agréé, formations : éducatrice de
F121947

INSTITUT lance, à Tizi-Ouzou, à compter du 24/11/2010, formation accélérée sur le Nouveau système comptable et financier (NSCF) relatif aux normes internationales (IAS/IFRS). Pour tout renseignement ou inscription, veuillez appeler au : 0770 89 11 56 (Tarif promotionnel !). F114520/B13 –––––––––––––––––––––––– SBL ENGLISH SCHOOL, votre partenaire pour améliorer votre anglais, lance nouvelle promo 26 novembre. Tél. : 021 74 20 58 / 0779 30 32 38 Grande-Poste, Alger / 021 81 55 36 / 0561 38 64 33 Cité EPLF, Rouiba en face Coca-Cola.
F1021/B1

crèche, langues, informatique, infographie…, à Jolie-Vue, près d’une salle de fêtes. 0557 30 35 65 - 0557 34 62 64 F1197/B1 –––––––––––––––––––––––– SBL ENGLISH SCHOOL, leader et l'unique en ang. spécialisé, lance ang. (général, business, médical, énergie et gaz, tourisme, hôtellerie, juridique) (normal, accéléré, soir, corresp.). La Grande-Poste, Alger. Tél.: 021 74 20 58 / 0779 30 32 38 –––––––––––––––––––––––– ÉCOLE HÔTELIÈRE SPÉCIALISÉE, «JARDIN SECRET», lance sa 18e promotion réception, cuisine, pâtisserie, restauration, pizzéria. Inscription en cours. (Cuisine, pâtisserie, pizzéria niveau requis 7e AF et plus) (Réception et restauration 9e AF ou 4e AM et plus). Formation pratique dans un milieu réel. Stage pratique garanti sur le territoire national et dans les hôtels de chaînes internationales. Le régime de formation externat - demipensionnat. Hébergement assuré. Possibilité de recrutement en fin de formation. Adresse : résidence n° 10, lotissement Hamdad, M’douha, 15 000 Tizi-Ouzou. Tél.: 026 22 23 20 - Mobile : 0550 53 28 33 - e-mail : js_jardinsecret_dz@yahoo.fr F121097/B13 –––––––––––––––––––––––– ECHOTELLERIE, école de formation en hôtellerie et restauration, propose des formations de haut niveau, en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure du tourisme et établissements hôteliers internationaux. Nos formations :
F1162/B1

SOIR DE LA FORMATION

cuisine, pâtisserie, restauration, accueil. Possibilité de stage à l’étranger. Tenue de TP offerte + manuel. Informations et inscriptions, veuillez nous contacter aux tél.: 026 21 44 80 / 0552 90 90 05 0552 97 07 06 - Adr.: rue des frères Ouamrane, centre l’Orchidée, 3e étage, descente université Hasnaoua, Tizi-Ouzou. F119497/B13 –––––––––––––––––––––––– PRO-INFO FORMATION, à AlgerCentre, lance cycle informatique de gestion, secrétariat et bureautique (6 mois), cycle infographiste/PAO (4 mois), cycle Delphi (4 mois), cycle maintenance PC + réseaux (4 mois). Cours intensifs de langues étrangères : anglais, français, espagnol, allemand (2 mois/niveau). Cours pour adultes ou enfants disponibles. Méthode audio-visuelle. - 06, rue Richelieu, Alger-Centre. Tél.: 021 73 50 28/27 F121866 –––––––––––––––––––––––– PRO-INFO FORMATION, à Belouizdad, organise des formations en secrétaire ou secrétaire médicale (4 à 6 mois), maquettiste/infographiste (4 mois). Cours de langues anglaise, française, espagnol, allemande, italienne. Du niveau débutant au niveau avancé. Enfants/adolescents/adultes. - 68, rue Med-Belouizdad, Belcourt. Tél.: 021 66 04 13 / 65 31 84 F121866 –––––––––––––––––––––––– TIZI-OUZOU - IST - EN PARTENARIAT AVEC LA FEDE (FÉDÉRATION EUROPÉENNE DES ÉCOLES) lance formations dans les spécialités de : informatique et réseaux, banque et assurance, management PME, journalisme, QSE. Pour l’obtention

–––––––––––––––––––––––– TIZI-OUZOU - IST - FORMATIONS EN HSE - HYGIÈNE, SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT. Manager HSE 16 sem. / bac+ ou cadre d’entrep. ; inspecteur HSE 12 sem. / 3e AS ; agent de prévention et sécurité 9 sem. / 9e AF (avec possibilité d’hébergement). Adresse : IST, immeuble Chergui, rue Kerrad-Rachid, Tizi-Ouzou. Tél./Fax : 026 22 89 08 Mob.: 0550 59 46 18 F121094/B13 ––––––––––––––––––––––––

–––––––––––––––––––––––– TIZI-OUZOU - IST - FORMATIONS DIPLÔMANTES : BTS : bâtiment, informatique, GRH, banque, marketing. BT : exploitant informatique, topographie. CMP : banque, comptabilité. CAP : installation sanitaire et gaz, électricité bât., électricité industrielle, électricité auto. FORMATIONS QUALIFIANTES : agent de saisie, infographie, maintenance inf., Autocad, Robobat, déclarant en douane, auxiliaire déclarant en douane, assistant commercial, gestionnaire des stocks, secrétaire médicale/pharmaceutique, délégué médical, anglais, français. Adresse : IST, immeuble Chergui, rue KerradRachid, Tizi-Ouzou. Tél./Fax : 026 22 89 08 - Mob.: 0550 59 46 18
F121094/B13

du diplôme de DEES (diplôme européen d’études supérieures). Durée : 12 mois. Niveau d’accès : BTS ou bac+2 (avec possibilité d’hébergement). Adresse : IST, immeuble Chergui, rue KerradRachid, Tizi-Ouzou. Tél./Fax : 026 22 89 08 - Mob.: 0550 59 46 18
F121094/B13

Le Soir d’Algérie

–––––––––––––––––––– Pro. imm. vend à Boumerdès centre-ville logts en cours de finition + locaux 0560 25 02 10 - 0553 58 07 63 021 91 03 06 HB. F1135/B1 –––––––––––––––––––– JH, marié, avec 3 enfants, diplôme de technicien en maintenance industrielle, formation sur machine 4e génération (Mabotex) avec des formateurs français (MCA + BAC + MAB-450 + MRT4), stérilisateur Matachana, machine 5 générations pour la production de compresses médicales, initiation à l’informatique, Windows (98/2000/XP/Vista), Office (97/2000/XP, Outlook, avec expérience, cherche emploi. Tél.: 0777 59 10 29 ––––––––––––––– Homme de confiance, sérieux, nouveau retraité, possède permis de conduire, cherche emploi, domaine appros, gestion des stocks, achats, magasinage, accepte toute proposition. Tél.: 0771 79 66 79 ––––––––––––––– JF, 25 ans, bac+6 en traduction + informatique, cherche emploi comme traductrice. Tél.: 0555 19 50 62 ––––––––––––––– JF, licence en sciences commerciales, option finance + TS en marketing, maîtrise l’outil

ANNABA - A vendre appt F5. Standing. 4e étage. Ascenseur. Climatisation. Equipé d’une cuisine. Double vitrage. Situé dans un bel immeuble du Cours de la Révolution. Contact : 06 61 11 15 17 N.S.

APPARTEMENTS
––––––––––––––––––––

LE SOIR DE L’IMMOBILIER
–––––––––––––––––––– Loue duplex Aïn-Benian. - 0770 52 57 06 –––––––––––––––––––– Loue NV F3 O.-Romane, F4 El-Biar et Bouzaréah, F5 B.-Hassen. Tél.: 0771 93 64 91 F121957 –––––––––––––––––––– F2, F3, F5, Alger.-C. - 0770 62 11 89 F121936 –––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––– CAGIM vd vil. résid., «Les Terrasses», Chéraga + vil. 170/800, El-Achour. 0661 59 00 82 F12956
F121978

Publicité

Dimanche 21 novembre 2010 - PAGE

LOCATIONS

LOCAUX COMMERCIAUX
–––––––––––––––––––– Loue 2 locaux 30, 25 m2, Chéraga, 90 m2, B.-Hassen. Tél.: 0771 93 64 91 ––––––––––––––––––––
F121957

––––––––––––––––––––

NAISSANCE

CARNET

21

VILLAS

–––––––––––––––––––– Quarante jours se sont écoulés depuis la disparition tragique de notre frère aimé, père et mari Sidhoum Saïd Les êtres ne meurent que lorsqu’on les oublie. Sache qu’on ne t’oubliera jamais. Ta générosité, ta loyauté et ton humour ont fait de toi un être exceptionnel. Repose en paix, grand frère. Inna Lillah oua inna F112914/B15 ilayhi radji’oun. –––––––––––––––––––– Triste fut la nuit du 21 novembre 2006 où nous quittait à jamais notre chère et regrettée Bensalem Saâdia née Zaïr En ce souvenir d’elle, sa famille demande à tous ceux qui l’ont connue de prier Allah d’accorder le repos à son âme et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. Souad. F121981

NECROLOGIE
PENSÉES

Edité par la SARL SIÈGE : DIRECTION-RÉDACTION : Fax : 021 67.06.76 ADMINISTRATION : Fax : 021 67.06.56 1, Rue Bachir Attar Place du 1er -Mai - Alger Tél. : 021 67.06.58 - 021 67.06.51 COMPTES BANCAIRES : CPA : Agence Hassiba Ben Bouali N°116.400.11336/2

BNA : Agence «G» Hussein-Dey N° 611.313.335.31 CCP : N° 14653.59 Registre du commerce : RC N° 0013739.B.00 MEMBRES FONDATEURS : Maâmar FARAH Djamel SAÏFI Fouad BOUGHANEM Zoubir M. SOUISSI Mohamed BEDERINA GÉRANT-DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Fouad BOUGHANEM DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Nacer BELHADJOUDJA P.A.O. : «Le Soir» PUBLICITÉ

informatique, l’arabe et le français, résidant à Alger, cherche emploi dans le domaine ou autre. Tél.: 0556 52 23 37 - Non sérieux s’’abstenir. ––––––––––––––– JF, dynamique, sérieuse, TS en commerce international avec expérience, cherche emploi comme commercial. Non sérieux s’abstenir. Tél.: 0771 83 66 51 N.S. ––––––––––––––– Homme âgé de 50 ans, cherche emploi comme gestionnaire de stocks ou chef magasinier, 32 ans d’expérience. Tél.: 0560 68 14 02 N.S. ––––––––––––––– JH, 23 ans, ingénieur d’Etat en électrotechnique, cherche emploi dans une entreprise étrangère ou privée. Tél.: 0774 24 86 60 ––––––––––––––– Jeune fille, 25 ans, motivée, présentable, TS en ressources humaines et en informatique, bonne maîtrise du français, cherche emploi axe : Rouiba, Alger. Tél.: 0798 18 18 72 ––––––––––––––– JF, TS en informatique, 6 ans d’expérience en gestion des stocks, pièces de rechange et agroalimentaire, cherche emploi. Accepte toute proposition. Tél.: 0794 98 96 65 ––––––––––––––– Jeune fille, 24 ans, diplômée en informatique, 3 ans d’expérience comme secrétaire de direction, cherche emploi dans une société étatique, privée ou étrangère. Tél.: 0779 60 60 62 ––––––––––––––– JH, 23 ans, sérieux, dynamique, ayant le sens des responsabilité, libre de suite, cherche emploi comme chauffeur, videur ou garde du corps. Tél.: 0550 88 76 95 ––––––––––––––– JF, 25 ans, licence en interprétariat (anglais-français-arabe), maîtrise l’outil informatique, 2 ans d’expérience, cherche un bon emploi dans une société étrangère, étatique ou privée. Tél.: 0798 98 81 81
BUREAUX REGIONAUX : BOUMERDÈS «Résidence Badi», bt 3, 2e étage, RN n° 24, Boumerdès-ville Tél./fax : (024) 81 64 18 Email : lesoirboumerdes@yahoo.fr ANNABA 19, rue du CNRA (Cours de la Révolution) Tél. : 038 86.54.22 Fax : 038 86.61.76 Télex : 81095 BLIDA 103, Avenue Ben-Boulaïd Blida Tél./Fax : 025 40.10.10 Tél. : 025 40.20.20 CONSTANTINE Le Soir : SIÈGE Fax : 021 67.06.75

DEMANDES D’EMPLOI

–––––––––––––––––––– Pension femme. - 0773 10 01 32 ––––––––––––––––––––

–––––––––––––––––––– Cherc. locations studios, F2, Alger environs. Tél.: 0771 93 64 91 F121957 ––––––––––––––––––––

PROSPECTIONS PENSIONS

F121941

–––––---------------------Le 13 novembre 2010, notre cher et adorable petit ange Aït Salem Amar est venu égayer le foyer de M. et Mme Aït Salem Malik. En cette heureuse occasion, toute la famille souhaite un prompt rétablissement à la maman, félicitations au papa et longue vie au bébé. Gros gros bisous, Amar. Papa et maman qui t'adorent.

F119524/B13

9, rue Bouderbala (ex, rue petit), Constantine Tél. : 031 92.34.23 Fax : 031 92.34.22 ORAN 3, rue Kerras Aoued. Tél. : 041 33.23.95 SÉTIF Rue du Fida, centre commercial Zedioui 1re étage, Sétif. Tél. : 036 91 48 59 Fax : 036 84 18 37 TIZI-OUZOU Bt Bleu,cage C (à côté de la CNEP) 2e étage, gauche Tél. : 026 22.87.04 Fax : 026 22.87.01 MASCARA Rue Senouci Habib

––––––––––––––– Femme, 33 ans, biologiste de formation, 7 ans d’expérience, ayant travaillé comme assistante de direction, chargée de missions, cherche emploi emploi. Tél.: 0776 02 18 21 ––––––––––––––– JF, licenciée en sciences juridiques et administratives + CAPA, maîtrise l’outil informatique, avec expérience, cherche emploi comme assistante administrative, sur Alger et ses environs. Tél.: 0771 25 96 25 ––––––––––––––– Jeune fille, résidant à Alger, diplômée en secrétariat, cherche emploi. Tél.: 0551 32 09 76 ––––––––––––––– Homme retraité, sérieux et ponctuel, âgé de 65 ans, cherche emploi comme magasinier, gardiennage ou jardinier. Tél.: 0550 97 16 24 ––––––––––––––– H., 60 ans, retraité, très sérieux et ponctuel, cherche emploi comme chauffeur, démarcheur, coursier, magasinier, chez famille ou dans société. Tél.: 0550 69 26 13 ––––––––––––––– Assistante commerciale, DEUA en technique bancaire, avec expérience de 6 ans, cherche emploi. Tél.: 0556 92 01 76 - Non sérieux s’abstenir. ––––––––––––––– JH, 34 ans, cherche emploi comme cuisinier, gastronome, 8 ans d’expérience. Tél.: 0779 98 04 13 ––––––––––––––– Homme, 48 ans, 20 ans d’expérience en informatique, cherche emploi. Tél;: 0550 59 34 82 ––––––––––––––– JH, 27 ans, ingénieur en électronique, option communication + bonnes notions en automatique (PLC) et électrotechnique, cherche emploi. Tél.: 0791 58 69 21 ––––––––––––––– JH, 26 ans, ingénieur d’Etat en géologie, maîtrise l’outil informatique, Adobe Illustrator, Map Info, cherche emploi. Tél.: 0779 662 654JF cherche emploi comme chauffeur VL
Maison de la presse. Tél./Fax : 045 80.28.43 TLEMCEN Cité R’hiba Bt n°2 RDC. Tél. : 043 27.30.61 / Fax : 043 27.30.82 BOUIRA Gare Routière. Lot N°1. e 3 étage - Tél. : 026 94 29 19 E-Mail : lesoirbouira@hotmail.com BATNA 5, rue des Aurès - Batna Tél./Fax : 033.80.24.20 BÉJAÏA 19, rue Larbi Ben-M’hidi (rue Piétonnière), Béjaïa-ville 06000 Tél. : 034 21.14.51 Fax : 034 21.18.60

dans société nationale ou privée, ou ambassade. Tél.: 0771 28 91 59 ––––––––––––––– Diplômé en CMTC comptabilité, expérience d’une année dans une société de construction + diplôme en commerce international et en droit, cherche emploi dans le domaine ou autre. Tél.: 0795 12 38 77 ––––––––––––––– JF, licence d’anglais, diplôme professionnel en management, connaissance en italien et en espagnol, infographie, bureautique, cherche emploi stable. Tél.: 0666 83 87 50 ––––––––––––––– Ingénieur d’Etat en génie civil (CCI), âgé de 41 ans, diplômé de l’université de Soumaâ (Blida), en 1997, résidant à Douéra (Ramdania), ayant peu d’expérience, cherche emploi. Tél.: 0561 24 24 72 ––––––––––––––– Homme, 50 ans, gestionnaire des stocks, cherche emploi dans le domaine ou comme chef magasinier (28 ans d’expérience). Tél.: 0560 68 14 02 N.S. ––––––––––––––– Ingénieur d’Etat en écologie et environnement, 5 ans d’expérience, maîtrise l’outil informatique (Word, Excel, PowerPoint, notions Map Info, Autocad, cherche emploi. Tél.: 056 13 503 44 ––––––––––––––– Vends Berlingo, août 2010, France, noire, XTREM, ttes options, déménagement. Tél.: 0552 88 59 74 F121976 –––––––––––––––––––– Vend BMW série 520d black and white année 2010 ttes options 12 000 kms. Tél. : 0554 21 29 89 N. S. –––––––––––––––––––– Maghreb-Location-Auto. Tél.: 021 23 56 52 - 021 23 63 21 ––––––––––––––––––––
F1185/B1

SOIR AUTO

BORDJ-BOU-ARRERIDJ 2, rue Cherifi Mohamed (près du cinéma Vox) Tél./Fax : (035) 68-10-52 IMPRESSION Centre : S.I.A Alger Est : S.I.E Constantine

Ouest : S.I.O Oran DIFFUSION Est : Sodi-Presse Centre : Le Soir Ouest : KDPO

NOTRE JOURNAL fait sienne cette citation de Joseph Pulitzer, fondateur du journalisme moderne : «Il (son journal, ndlr) combattra toujours pour le progrès et les réformes, ne tolérera jamais l’injustice et la corruption ; il attaquera toujours les démagogues de tous les partis, n’appartiendra à aucun parti, s’opposera aux classes privilégiées et aux exploiteurs du peuple, ne relâchera jamais sa sympathie envers les pauvres, demeurera toujours dévoué au bien public. Il maintiendra radicalement son indépendance, il n’aura jamais peur d’attaquer le mal, autant quand il provient de la ploutocratie que de ceux qui se réclament de la pauvreté.»

Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation.

P ANORAMA
http:www.lesoirdalgerie.com

Le Soir sur Internet : E-mail :

Lundi 15 : Paris à l'heure de Pyongyang Décidément, Sarkozy est une marque. On reconnaît vite sa griffe. Qui d'autre que lui aurait eu le génie de mener en bateau pendant 6 mois une opinion publique à cran ? Petit rap-

Dimanche 14 : Affreux raciste dévoilé, mais talent incontesté Ça ne rate pas et c'est tant mieux ! Je ne sais pas trop qui m'a envoyé une citation qui prouve sans conteste que Michel Houellebecq est un peu plus qu'islamophobe. Il serait un peu raciste. même Carrément raciste. Il aurait déclaré que lors de l'attaque de Ghaza, chaque fois qu'un musulman était tué, il ressentait un frisson de plaisir. On comprend mieux pourquoi sa mère voulait lui en coller une. Mais, car il y a toujours un mais, être islamophobe et même carrément raciste, ne l'empêche pas d'être un bon écrivain. Un écrivain de son temps, celui de la vitesse, du repli sur soi, du cynisme post-moderne. Il n'a évidemment pas le talent dense et onctueux de Céline, mais franchement ce n'est pas un mauvais écrivain.

info@lesoirdalgerie.com

Les membres fondateurs, la rédaction et l’ensemble du personnel du Soir d’Algérie ont appris avec tristesse le décès du frère de leur ami et confrère Belkacem Bellil. En cette douloureuse circonstance, ils présentent à leur ami et à toute sa famille leurs condoléances les plus attristées et les prient de trouver ici l'expression de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accueille le défunt en Son Vaste Paradis.

CONDOLÉANCES

pel. A court d'idées, devant l'ampleur des scandales, il décide de créer sa propre émission de télé-réalité, type Star Académie. Pendant 6 mois, donc, dans un suspense insoutenable, les Français se sont divisés sur le nom du Premier ministre. Si vous voulez que Borloo revienne la semaine prochaine, tapez 1. Si vous préférez Fillon, tapez 2. Au final, après avoir usé toutes les réserves de change en matière de patience, il reconduit à la hâte le même Premier l'annonçant un ministre, dimanche soir. Aurait-il, de retour du G20 de Séoul, puisé son inspiration à Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord ? C'est vrai que la comparaison est un peu fort de café, mais force est de constater qu'à l'heure de la mondialisation, Nicolas Sarkozy tiermondise méchamment la France. Ce qui est frappant, sans pour autant frapper aucunement les observateurs, c'est la répartition du pouvoir dans les appareils d'Etat et à l'UMP. Sarkozy propose à Jean-François Copé, au choix, le ministère de l'Intérieur ou la direction de l'UMP, comme si ce parti n'était pas une instance démocratique mais qu'il lui

Droits de l'homme et du mouton
Mardi 16 : Le spleen du mouton Il y a un marronnier de l'Aïd, c'est l'état d'âme du mouton au moment où le couteau du boucher va lui trancher la gorge. Les écrivains de talent ont, depuis des lustres, tenté de capter ce qui se passe dans la tête du capriné. Diverses hypothèses ont été émises sur la question. Personnellement, j'appuie celle de Panurge qui connaît bien l'espèce. Lui pense que, au seuil de l'agonie, le mouton regrette d'avoir cédé à l'instinct de suivisme. Quoi qu'il en soit, le résultat est là, ça finit toujours au fil de la lame. La conclusion que n'a pas tirée Panurge, c'est l'application ou si l'on préfère, l'extrapolation au domaine du politique. Avis à tous les moutons : suivre le berger n'exonère pas du sacrifice. Mercredi 17 : Prestidigitation locutoire La presse bruisse des retombées pérennes de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy. Il confirme la tiermondisation même si, cette fois, les journalistes ont tenté de résister. Excellent numéro de prestidigitation locutoire. Maestria dans l'art de faire passer des vessies pour des lanternes. Perfection dans l'exercice du dégoupillage qui atteint un sommet dans la réponse à la question concernant le vol des ordinateurs des appartenait au même titre qu'un ministère ou une institution de l'Etat. Il y a du progrès à faire pour sortir du sous- développement démocratique. journalistes. Alors qu'il est prouvé que les services secrets sont impliqués dans des écoutes illégales et le vol d'ordinateurs des journalistes enquêtant sur l'affaire Woerth-Bettencourt, Nicolas Sarkozy répond benoîtement que les journalistes n'avaient qu'à surveiller leurs affaires. Je connais des chefs d'Etat du tiers-monde qui se soucient davantage de leur image sur le plan international. Pour le reste, les commentateurs s'esbaudissent, tout comme le Beaujolais, le Sarkozy nouveau serait arrivé. Du moins dans la forme. Sous le tapis le «casse-toi pauvre con», cédant la place à l'imparfait du subjonctif et même aux citations latines pour s'aligner sur les discours du Pape. Nul n'est parfait ! Jeudi 18 : Droits de l'homme à géométrie variable Ça continue à bouger, au Sahara ! Dans tous les Saharas, d’ailleurs ! Occidental, d’abord. Emeutes. Répression atroce de la part de l’armée marocaine. Mais là où ça coince, c’est au niveau international. La force de blocage de la France, membre du Conseil de sécurité de l’ONU et soutien inconditionnel du Maroc, empêche la mise en œuvre de l’observation des droits de l’homme par l’Organisation des nations unies. Comme quoi, on peut se targuer d’être un pays des droits de l’homme et ne pas se soucier de ceux des autres. Vendredi 19 : Encore un coup des croisés ! Vodafone Egypt, filiale égyp-

POUSSE AVEC EUX !
Par Hakim Laâlam

laalamh@yahoo.fr laalamhakim@hotmail.com hlaalam@gmail.com

Au top dix des devinettes les plus débiles du mois : autoroute Est-Ouest. Que devient une station d’essence mobile lorsqu’elle tombe en panne ?
Une station fixe !

Et pourquoi A. B., il a le droit, lui ?

tienne de l'opérateur britannique du même nom, n'est pas à proprement parler un héros. Dès les premières semonces, de Facebook et de Twitter, il retire de sa pub l'image de Abbas Ibn Firnas, ce savant musulman du IXe siècle qui avait tenté de voler en se jetant dans le vrai vide habillé de fausses ailes. Parce que des internautes ont jugé la pub insultante à l'égard du savant, l'opérateur l'a sacrifiée. Heureusement les supporters de Richard Cœur de Lion, chef des croisades et roi d'Angleterre, autre figure historique utilisée par Vodafone, ne sont pas allés à la chasse. Résultat, Richard est toujours là et pas Ibn Firnas. De là à dire que c'est encore un coup des croisés ! A. M.

Par Arezki Metref arezkimetref@free.fr

A Chlef, un homme vient d’être condamné par la justice algérienne à une peine de prison pour «apologie du terrorisme». Je trouve proprement scandaleux qu’un citoyen puisse être condamné à de la prison pour apologie du terrorisme. Ou alors, c’est que dans ce pays, il y a une justice à deux vitesses. Oui m’sieur ! Une justice à deux vitesses ! J’ai là, sous les yeux, les preuves irréfutables qu’un autre homme, un autre citoyen algérien a publiquement fait l’apologie du terrorisme sans avoir été inquiété par la même justice. Cet autre citoyen exempté de toutes poursuites judiciaires a pourtant fait étalage de tout son potentiel apologétique envers le terrorisme dans des médias lourds, très lourds, sur des places publiques, très publiques, dans des forums internationaux, très internationaux, et même en tête-àtête avec des homologues très homologues. Même si aucune enquête ni auto-saisine contre ce «privilégié» n’ont été engagées, je ne divulguerai pas l’identité de ce monsieur. Car, moi, je suis respectueux des lois de mon pays. Je m’en tiendrai donc à ses initiales. A. B. A. B. ne rate aucune

occasion pour vanter les mérites des terroristes. Il n’hésite pas à les affubler de superlatifs très... superlatifs, celui qui revient le plus étant «valeureux combattants». Alors, moi, je pose la question qui saute aux yeux sans même avoir été actionné à distance par un SMS : y a-t-il plus apologétique que de qualifier un terroriste de «valeureux combattant» ? Et dans la foulée ample et majestueuse de ma première question, j’en repose une seconde : que faisait la justice de mon pays lorsqu’A. B. se rendait ainsi coupable d’apologie des tangos ? On ne va tout de même pas me faire croire qu’il est plus facile de recueillir des témoignages accablants contre un gugusse qui fait l’apologie du terrorisme à Chlef que contre un autre gugusse qui «apologétise» des tangos à Alger-Centre. Dans l’antre même de la télévision et de la radio d’Etat. C’est de la hogra ! Ce pays est décidément miné par la hogra ! Il y a ceux qui ont le droit et l’impunité de dire tout le bien qu’ils pensent du terrorisme et des terroristes. Et il y a les «zawaliya», les pauvres ères que l’on condamne dès qu’ils osent faire la même chose. C’est injuste ! Je dirai même plus, c’est injuuuuuuuuuuuuste. Je revendique le droit citoyen de dire tout le bien que nous pensons des terroristes. A bas les privilèges ! Sus aux privilégiés ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue. H. L.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->