Vous êtes sur la page 1sur 1

Conférence du 16 février 2006

TITRE : Origine du pétrole et des gisements d’hydrocarbure

Résumé :

Le pétrole est une roche c’est-à-dire un constituant naturel de l’écorce terrestre, issue de
l’accumulation de matières organiques. Il constitue une source d’énergie fossile dont l’origine
se rattache, pour l’essentiel, à l’activité d’organismes planctoniques ayant capté l’énergie
solaire. Le pétrole prend naissance sur les fonds confinés de lacs ou de mers, pauvres en
oxygène libre, où les organismes morts ne sont que partiellement dégradés. Un tel contexte
rend compte des cas de fossilisations exceptionnelles observées dans les schistes bitumineux.
Au cours de son enfouissement, la matière organique subit des transformations progressives.
L’activité bactérienne conduit au kérogène, puis, au fur et à mesure qu’augmente la
température, vers 1500 à 2000 m de profondeur, prennent naissance des hydrocarbures plus
ou moins visqueux et des gaz. Roche fluide de faible densité, le pétrole peut ensuite migrer au
sein de la croûte terrestre pour rejoindre la surface et suinter sous forme d’asphalte. Si,
chemin faisant, il se trouve piégé dans une roche poreuse, sa concentration sera à l’origine
d’un gisement de pétrole ou de gaz. Le plus ancien champ pétrolifère exploité au monde est
alsacien : le gisement de Pechelbronn. Son activité s’est poursuivie de 1735 à 1970.

Conférencier :

Jean-Claude Gall, géologue et paléontologue, est Professeur émérite à l’Université Louis


Pasteur. Agrégé de Sciences Naturelles, Docteur ès Sciences, son domaine de recherches
concerne l’histoire de la vie et la reconstitution des paysages disparus. Il est l’auteur de
plusieurs ouvrages destinés au grand public (« Les métamorphoses de la Terre. Ce que
racontent les paysages ». Ed. Vuibert, 2002 – « Alsace, des fossiles et des hommes. Une
histoire géologique de la plaine rhénane et du massif vosgien ». Ed. de la Nuée Bleue, 2005).