Vous êtes sur la page 1sur 3

Le visiteur

Harp est un jeune garçon que ses parents ont laissé seul à la maison pour la soirée.

C’est alors que l’on (1) sonna à la porte. Harp mit les doigts sur le bouton de la porte, le tourna et ouvrit. Un
homme attendait et ne partait pas. Qui était-ce ?
Il (2) parut gigantesque à Harp, mais cela (3) devait être un effet de la lune ; on voyait mal où s’arrêtait le
sommet de sa tête sur le fond sombre des arbres.
L’étranger avança d’un pas et vint aussitôt dans l’entrée. Harp put mieux le(4) voir ; il (5) était certain de ne
l’(6)avoir jamais rencontré. C’était en fait un homme de taille moyenne, dans les quarante ans, ses biceps roulaient
sous le pull-over. Il portait une casquette à visière, des baskets démodées et un jean trop large. Il (7) avait une
musette sur le côté. Harp nota que la bandoulière de toile était nouée comme une ficelle. En plus ce type ne devait
pas s’être rasé depuis trois jours.
« Tu(8) es seul, petit ? » dit-il.
Harp voulut répondre : « Oui » et il(9) fut presque étonné de s’entendre dire : « Non, mes parents sont en haut.
-Je(10) peux monter ?
-Sûr », fit Harp.
D’après « Drôle de samedi soir », Claude Klotz Le Livre de Poche Jeunesse, Hachette

Déroulement :

1- le texte est proposé aux élèves. Il est lu silencieusement puis à haute voix

2- s'assurer de la compréhension de ce dernier en posant des questions à l'oral :
Quel est le prénom du héros ? Harp
Où se trouve-t-il ? Chez lui
À quel moment de la journée se passe cette histoire ? Le soir (la lune)
Qui sonne à la porte ?
Décrire l’homme.
Pourquoi Harp ment-il à l’homme ? Il a peur
Avec le contexte, donner le sens de nota.: remarquer
Faire des hypothèses sur l’identité de l’homme.

3-Trouver le nombre de paragraphes, donner l'idée essentielle de chacun. Trouver le
nombre de phrases.

Il y a 3 paragraphes et 16 phrases
Le visiteur

Harp est un jeune garçon que ses parents ont laissé seul à la maison pour la soirée.

C’est alors que l’on (1) sonna à la porte. Harp mit les doigts sur le bouton de la porte, le tourna et ouvrit. Un
homme attendait et ne partait pas. Qui était-ce ?
Il (2) parut gigantesque à Harp, mais cela (3) devait être un effet de la lune ; on voyait mal où s’arrêtait le
sommet de sa tête sur le fond sombre des arbres.

L’étranger avança d’un pas et vint aussitôt dans l’entrée. Harp put mieux le(4) voir ; il (5) était certain de ne

En plus ce type ne devait pas s’être rasé depuis trois jours. Hachette 4-Étude des types de phrases. mes parents sont en haut.Relever les phrases ou parties de phrase à la forme négative. Harp voulut répondre : « Oui » et il(9) fut presque étonné de s’entendre dire : « Non. -Je(10) peux monter ? -Sûr ». Il (7) avait une musette sur le côté. Entourer les négations. Faire relever les différents types de phrases: La phrase La phrase La phrase exclamative La phrase impérative déclarative. C’était en fait un homme de taille moyenne. fit Harp. Il portait une casquette à visière. petit ? » dit-il. des baskets démodées et un jean trop large. L’homme ne partait pas ne l’avoir jamais rencontré En plus ce type ne devait pas s’être rasé depuis trois jours. D’après « Drôle de samedi soir ». « Tu(8) es seul. interrogative Affirmative Négative Affirmative Négative Affirmative Négative Affirmative Négative 1 2 5 6 8 9 12 3 7 4 10 11 14 16 13 15 Phrase simple Phrase complexe LES AUTRES 2 3 5 6 7 14 Lire les phrases interrogatives et transformer les deux dernières en utilisant est-ce-que et l’inversion du sujet : Est-ce que tu es seul petit ? Es-tu seul petit ? Rappeler comment les phrases interrogatives se construisent. ses biceps roulaient sous le pull-over. l’(6)avoir jamais rencontré. dans les quarante ans. . Les mettre à la forme affirmative. Harp nota que la bandoulière de toile était nouée comme une ficelle. Claude Klotz Le Livre de Poche Jeunesse. .

(Inverse le sujet) Limoge est célèbre pour sa porcelaine. l Voudriez-vous venir m’aider? l Peux-tu m’écouter quelques minutes? l Peux-tu travailler plus rapidement? l Pouvons-nous être sages? . Vous avez très peur de ce chien. d) Transforme les phrases suivantes en phrases impératives. l Je me prénomme Médéric. Veut-il du sucre ? Es-tu malade ? Les hirondelles sont-elles parties ? Les vendanges ne sont-elles pas terminées ? En ai-je demandé ? c) Écris la question qui correspond à chaque réponse. l Je viens de Madagascar. l J’arriverai vers 21 heures. lJulie est venue par le train. Les marmottes sont en hibernation. Les alpinistes ont atteint le sommet sans difficulté. b) Transforme ces phrases interrogatives en phrases exclamatives.Devoirs à faire : a ) Transforme ces phrases en phrases interrogatives.

Centres d'intérêt liés