Vous êtes sur la page 1sur 1

Influence de Molière sur l’œuvre de Stendhal

Pourquoi avoir choisi Stendhal ?

A première vue, ce choix peut paraître surprenant, en effet on ne connaît principalement de lui
que Le Rouge et le Noir et La chartreuse de Parme et le lien avec Molière ne saute pas aux
yeux. Mais en regardant un peu plus loin on peut se rendre compte que la première ambition
de Henry Bayle (puisque c’est son nom) est le théâtre, entre 18 et 30 ans il a cherché « la »
pièce.
Stendhal avait l’ambition de devenir « le Molière du XIXè », c’est pourquoi il a passé une
bonne partie de sa vie à rédiger des comédies et de pièces de théâtre, toutefois sans succès, car
aucune pièce ne fut achevée.
La poursuite de ce but l’a amené à faire une étude quasi systématique scène par scène des
comédies de Molière, il consacrera un chapitre entier au rire dans Racine et Shakespeare.
C’est donc tout naturellement que ces études approfondies vont laisser des traces dans l’œuvre
de Stendhal.

-Rapport de Julien (le Rouge et le Noir) à Tartuffe « Julien est un Tartuffe qui réussit, Tartuffe
est un Julien qui échoue »
-Inversion du standard : le provincial à Paris n’est pas forcément ridicule (cfr Feder)
-Anticléricalisme de Stendhal ?
-dépeint le ridicule de la société par son attachement à l’argent (SE // l’avare)
- Armance//Le Misanthrope, Octave et Alceste sont des persos ambigus, comiques et
tragiques.
« Il était devenu misanthrope et chagrin, chagrin comme Alceste sur l’article des filles à
marier » + champ lexical (misanthrope, philosophe, noir, sombre, chagrin, désert, méchanceté
des hommes.
-Selmours met en scène des valets badins et un peu fripons comme chez Molière.drame
-Valère des Quiproquos rappelle L’Etourdi
-l’imbroglio de L’Enlèvement manqué rappelle celui de L’Ecole des femmes
-la première scène de Letellier est calquée sur l’entrée des faux marquis dans Les précieuses
ridicules.+ voir les 2 hommes
-thème du cocuage dans Lucien Leuwen + fabliaux+farce // Sganarelle ou le cocu
imaginaire : ils se croient trompés par une erreur de perception (faux accouchement// femme
qui embrasse la peinture)
- Letellier se cache sous une table pcq il a trouvé cela amusant chez Tartuffe.
-Dans la gloire et la bosse il fait rejouer à Gelimer et au poète la scène entre Alceste et
Oronte, l’homme au sonnet (le misanthrope)
-nouveau type de Tartuffe sous les traits de l’abbé Delmare dans les 2 hommes
-// entre les medecins et le malade imaginaire ?

-Je veux (…) faire une comédie en « actes et en vers intitulée « l’intérieur d’un journal » (…)
cette pièce toute comique et sans passion serait dans le genre des « fourberies de scapin » et
du « cocu imaginaire »