Vous êtes sur la page 1sur 5

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Né en Bulgarie en 1900, Omraam Mikhaël Aïvanhov connût sa première extase mystique dès l’âge
de quinze ans. Après cette illumination, il consacra vingt années de sa vie à étudier et à se livrer à
des exercices spirituels assidus, tout en restant bien ancré dans le réel, exerçant notamment
différents petits métiers manuels.

Envoyé en France en 1937 par Peter Deunov pour y faire connaître son enseignement, il le
développa et le compléta durant près de cinquante années afin de le rendre accessible aux
multitudes et de préparer l’humanité à assumer sa transition vers la Nouvelle Ère.

Il a donné des conférences à travers le monde entier tout au long de sa vie et jusqu’à son passage
dans l’autre monde en décembre 1986. Plusieurs centaines de livres ont déjà été formés à partir des
sténographies et des enregistrements de ces 5000 conférences.

Ces livres contiennent un enseignement très riche, incluant différentes méthodes pour aider
l’homme à s’adapter aux nouvelles énergies tout en poursuivant sa quête du véritable bonheur.
Elles font appel au Surya Yoga, ou yoga du Soleil, qui permet d’illuminer l’âme et de rajeunir le corps
humain, au Hrani Yoga, ou yoga de la nutrition, qui apporte la santé physique et psychique, et à
différentes techniques qui favorisent l’utilisation consciente des puissances de la pensée et des
forces de la nature.

À travers cet enseignement et grâce à son rayonnement, Omraam Mikhaël Aïvanhov a ouvert à
d’innombrables personnes le chemin de la Lumière, attirant pour la première fois l’attention de
l’humanité sur la nécessité de réaliser sur la Terre une grande Fraternité planétaire, fondée sur une
religion solaire.

Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900 – 1986)

« Omraam Mikhaël Aïvanhov se situe dans la lignée des grands Maîtres de


l’humanité, et sa parenté spirituelle avec eux s’est manifestée à travers les
moindres actes de sa vie. Son incarnation fut comme un fleuve qui entraîna sur
son parcours de puissants courants venus des plans supérieurs. Elle a tout
transformé sur son passage, redonnant vie à de nombreux êtres, les poussant
vers le large et les orientant vers leur mission de serviteurs de la Lumière. »

Extrait de « Omraam Mikhaël Aïvanhov et le chemin de Lumière »


de Louise-Marie Frénette – Éditions A.L.T.E.S.S.
Au centre : illustration d'une très ancienne édition des Puranas (© Gita Press, Gorakhpur, India.) A
gauche et à droite : le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov (en 1986, dernière année de son
incarnation, et en 1983, année de la publication de ''La Lumière, Esprit vivant.'')

En comparant les traits de celui qui fut Vasishta il y a plus 6000 ans à ceux de l'être qui a quitté
notre plan physique en 1986, après avoir consacré toute une vie, sous ce nom d'Omraam Mikhaël
Aïvanhov, à la préparation de l'avènement d'un nouvel Âge d'Or sur notre planète, on ne peut
qu'être saisi devant tant de similitudes au niveau des deux visages, devant cette même lumière et
cette même douceur indicibles qui émanent des deux personnages.

Certains Êtres hors du commun semblent avoir la possibilité de reproduire par-delà le temps le
même éternel archétype d'amour et de sagesse, jusque et y compris sur leur propre visage.

Prophétie d'Omraam Mikhaël Aïvanhov à propos de l'avènement de l'Ère


du Verseau :

" Bientôt, l'Âge du Verseau amènera de grands bouleversements qui feront


comprendre à ceux qui survivront qu'il y a des lois à respecter. La nouvelle vie
qui se prépare dépassera toute imagination par sa beauté, sa splendeur et son
harmonie. Car toutes les créatures qui sont dispersées dans le monde et
travaillent dans le secret à la recherche du Royaume de Dieu, se retrouveront et
agiront par des moyens grandioses, et les forteresses de l'ignorance, du
matérialisme, du despotisme, s'effondreront. Je vous le dis et ce sera comme je
vous le dis : rien ne pourra empêcher l'avènement de la nouvelle Époque, de
l'Âge d'Or. "

Omraam Mikhaël Aïvanhov


Le Verseau et l'Avènement de l'Âge d'Or - Éditions Prosveta 1983
Les récentes découvertes de la NASA à propos de la Terre Creuse et de
ses habitants avaient déjà été révélées il y a plus de 30 ans par Omraam
Mikhaël Aïvanhov

Dans les années 1970, le grand Maître spirituel bulgare Omraam Mikhaël Aïvanhov fit de
nombreuses révélations sur l’Agartha et l’organisation de la communauté installée dans la Terre
Creuse suivant la Loi Synarchique. Il a prophétisé que la Synarchie serait prochainement importée
de l’Agartha et remplacerait la démocratie sur toute la surface de la Terre, après l’effondrement
brutal des valeurs capitalistes.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Voici un extrait de l’un de ses livres où il révèle la structure politique du


gouvernement en Agartha :

« Maintenant, de plus en plus, on commence à parler et à écrire sur l’Agartha,


mais il y a des années, c’était une question peu connue. Il y avait le livre d’un
Russe, Ossendwski : Bêtes, hommes et dieux, qui raconte tout ce qui lui a été
dit à ce sujet dans les monastères du Tibet. Mais c’est surtout le livre du marquis
de Saint-Yves d’Alveydre : La Mission de l’Inde, qui apporte sur l’Agartha les
plus grandes révélations.

Saint-Yves d’Alveydre était un écrivain, un érudit et même un Initié. Il


possédait la faculté de se dédoubler, et c’est ainsi qu’il révèle dans cet ouvrage
qu’il a pu lui-même pénétrer en Agartha. Il donne des détails extraordinaires sur
ce royaume souterrain éclairé par une sorte de soleil intérieur, et où, comme sur
la Terre, poussent des arbres et des fleurs, où vivent des animaux et des
hommes. Il parle de bibliothèques et d’archives qui s’étendent sur des kilomètres
et qui contiennent toute l’histoire de l’humanité. Oui, des livres extraordinaires
qui étaient écrits par de grands Initiés et qui contenaient de grands secrets ; on
les a ôtés des mains de l’humanité, mais ils sont là en Agartha, et seuls ceux qui
sont évolués ont le droit d’aller les lire.

Tout ce qui se passe dans le monde depuis son commencement est enregistré et
conservé dans ces archives. Tout ce qui a disparu de la surface de la Terre et que
l’on croit définitivement perdu, on le retrouve là-bas. Si vous voulez savoir
comment étaient certains personnages historiques, c’est là que vous les
trouverez. Et vous aussi, vous êtes là, en miniature. Car nous tous, nous existons
sous la forme d’un double pour qu’on nous étudie. Il y a toujours en Agartha de
petits reflets de tout ce qui se passe ici. Et les Agarthiens savent même qu’en cet
instant je suis en train de parler d’eux.

Certains, qui ont fait des recherches, pensent que les bohémiens, les tziganes,
viennent de l’Agartha dont ils auraient été chassés, et que c’est de là qu’ils ont
rapporté les connaissances qu’ils ont du Tarot, par exemple, et qu’ils se
transmettent de génération en génération. On pense aussi que les Agarthiens
viennent de l’Atlantide et de la Lémurie. Avant que le continent se mette à
sombrer – il y aurait quinze mille ans de cela d’après certaines recherches – ils se
seraient enfuis avec leurs engins extraordinaires pour se réfugier dans le centre
de la Terre où ils ont créé des villes et se sont installés.

Evidemment on raconte toutes sortes d’histoires extraordinaires au sujet de


l’Agartha. Sont-elles vraies ou fausses ? Ce n’est pas ce qui m’intéresse. Ce qui
m’intéresse, c’est la philosophie, les principes sur lesquels ce royaume est fondé
et comment les propager, et surtout comment faire comprendre aux humains
qu’ils vont bientôt se casser la tête s’ils continuent à suivre des philosophies
erronées.

L’Agartha est un royaume très sagement organisé, où des millions d’hommes


vivent dans la prospérité, la paix et le bonheur, à l’abri des maladies et même de
la vieillesse. Saint-Yves d’Alveydre parle en détail de cette organisation. Au
sommet règne une trinité d’êtres : Le Brahatma, le Mahatma et le Mahanga
(qu’Ossendowski mentionne sous les noms de Brahytma, Mahytma et Mahynga).
Au Brahatma est confiée l’Autorité, au Mahatma le Pouvoir, et au Mahanga
l’Organisation. Et comme l’Agartha possède une structure qui est le reflet de
l’ordre cosmique, au-dessous de cette trinité supérieure il y a un groupe de
douze personnes, à l’image du Zodiaque ; puis un groupe de vingt-deux, à
l’image des vingt-deux principes du Verbe à l’aide desquels Dieu a créé le monde
; puis trois cent soixante cinq, comme les trois cent soixante cinq jours de
l’année, etc.
Pendant des années j’ai beaucoup réfléchi et médité sur l’Agartha et j’ai
travaillé à entrer en communication avec ce royaume invisible. Peut-
être ne le croirez-vous pas, mais le moment est venu de vous le dire : la
démocratie sera bientôt remplacée par une nouvelle organisation. Cette
organisation s’appelle la synarchie. Il faut que les humains
comprennent maintenant qu’ils n’ont jamais encore trouvé le
gouvernement qui convient et que seule la synarchie, le gouvernement
des Initiés, peut résoudre tous les problèmes politiques, sociaux,
économiques. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov


Extrait d’une conférence prononcée le 17 mars 1974 à Videlinata (Suisse)

NOTA : L’intégralité de cette conférence est retranscrite dans le livre "Le Verseau et l’Avènement de
l’Âge d’Or" (Tome XXV des œuvres complètes) - © Éd. Prosveta

Vous aimerez peut-être aussi