Vous êtes sur la page 1sur 7

Bilan de l'hémiplégie vasculaire

Anamnèse et histoire de la maladie

Rechercher le diagnostic de la maladie :

Hémiplégie vasculaire ?? depuis quand ?

D'origine ischémique ou hémorragique (nécessaire pour le pronostic: au delà de 3 mois pas de récupération = hémiplégie profonde douteuse, irrécupérable…).

Localisation de l'atteinte (scanner, IRM…) (capsulaire, territoire artériel…) (troubles associés : centre de Broca de Wernicke si hémisphère majeur, centre de gnosie ou de praxie si hémisphère mineur…)

Rechercher les antécédents nécessaires pour la rééducation :

HTA : surveillance de la tension +++

Diabétique ou cardiaque : fatigue +++.

Athérosclérose évoluée : risque de récidive…

Rechercher l'existence des troubles associés :

Syndrome de l'hémisphère majeur : aphasie motrice ou sensorielle, apraxie idéatoire ou idéomotrice.

Syndrome de l'hémisphère mineur : anosognosie, héminégligence, hémiasomatognosie, hémianopsie latérale homonyme…

Bilan orthopédique ou articulaire

Un bilan articulaire ou orthopédique de toutes les articulations (membres ++ chez l'hémiplégique, rachis si nécessaire…)

Rechercher d’éventuelles limitations d'amplitudes en particulier :

L'articulation glénohumérale : risque d'un syndrome algodystrophique, ou simple douleur capsulaire = limitation de l'abduction ou douleur à sa réalisation…).

L'articulation du genou : paraostéoarthropathie si hémiplégie profonde à un stade chronique.

L'articulation de la cheville : si équinisme ou triceps très spastique.

L'origine des limitations articulaires peuvent être :

Réactions musculo-tendineuses (cheville, épaule=long biceps, genou=IJ…)

Capsulo-articulaires : épaule ++.

Osseuse : paraostéoarthropathie ++

Bilan du tonus ou de la spasticité

Evaluation analytique

o

Echelle d’Ashworth

o

Echelle de Held et Tardieu

Evaluation des différents facteurs qui peuvent l’influencer

Echelle de Tardieu modifiée par Held

Deux parties à ce bilan :

1. Intensité du réflexe

0 Pas de réflexe d’étirement ;

1 Contractions musculaires visibles ou palpables ;

2 Contraction avec ressaut ;

3 Trépidations épuisables ou hypertonie marquée permettant une mobilisation aisée ;

4 Trépidations inépuisables ou hypertonie considérable avec mobilisation difficile ;

5 Rigidité sans mobilisation possible

2. Vitesse d’étirement :

V1 = Vitesse inférieure à celle imposée par la pesanteur ; V2 = Vitesse égale à celle de la pesanteur ; V3 = Vitesse supérieure à celle de la pesanteur.

Noter également l’angle articulaire d’apparition du réflexe.

Held DL, Dizien O. Traité de médecine physique, Paris, Flammarion 1998

Échelle d’Ashworth modifiée

Grade

Réponse

0

Pas d’augmentation du tonus musculaire

1

Augmentation légère du tonus musculaire : accrochage puis relâchement, ou résistance minime en fin d’amplitude du mouvement

2

Augmentation légère du tonus musculaire : accrochage suivi d’une résistance modérée dans moins de la moitié de l’amplitude du mouvement

3

Augmentation importante du tonus musculaire, dans toute l’amplitude du mouvement, le segment de membre restant mobilisable

4

Augmentation importante du tonus musculaire, la mobilisation passive est difficile

5

Les segments de membres atteints sont fixés en attitude de flexion ou extension

Ref: Daviet JC, Dudognon PJ, Salle JY, Munoz M, Lissandre JP, Rebeyrotte I et Borie MJ. Rééducation des accidentés vasculaires cérébraux. Bilan et prise en charge. Encycl Méd Chir (Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS, Paris, tous droits réservés), Kinésithérapie-Médecine physique-Réadaptation, 26-455-A-10, 2002, 24 p.

Bilan moteur

Demander un mouvement volontaire dans tous les segments de l'hémicorps atteint :

Si présence d'un mouvement : noter Comment s’organise la motricité ?

o

mouvement analytique

o

mouvement syncinétique

o

facilitations utilisées

position globale

position d’inhibition

afférences sensitives

Echelle de force du mouvement

0

Absence de contraction

1

Contraction sans mouvement

2

Contraction engendrant un mouvement

3

Contraction avec déplacement contre résistance modérée

4

Contraction avec déplacement contre une forte résistance

5

Force normale

Ref : Held JP, Pierrot-Deseilligny E. Reeducation motrice des affections neurologiques. Paris : JB Bailliere et fils, 1969 : 31-32

Bilan sensitif

Exploration de la sensibilité superficielle

Tactile

Algique

Thermique

Exploration de la sensibilité profonde ou proprioceptive

Sens positionnel

o

positions segmentaires successives

o

comparer des attitudes en miroir entre côté sain et côté atteint

o

préhension aveugle

Sens kinesthésique

o apprécier les déplacements segmentaires

Bilan neurologique

Examen des réflexes

Réflexe bicipital

Réflexe quadricipital

Réflexe achilien

Réflexe de Babinski = signe d'atteinte pyramidale

Si hyporéflexie = flaccidité

Si hyperréflexie = hypertonicité ou spasticité

Bilan respiratoire

Ampliation thoracique

Fréquence respiratoire

Bilan de la continence urinaire ou fécale

Mise d'une sonde urinaire …??

Incontinence urinaire ou fécale??

Bilan fonctionnel

Bilan du tronc

Réaction de redressement

Réaction d’équilibration

Réaction de contrôle automatique contre pesanteur

En position couchée

Passage positionnel

o

DD – DL

o

DL – DV

o

DD ou DL – assis

Passage du décubitus latéral côté sain à la position assise Passage du décubitus latéral côté
Passage du décubitus latéral côté sain à la position assise Passage du décubitus latéral côté
Passage du décubitus latéral côté sain à la position assise Passage du décubitus latéral côté

Passage du décubitus latéral côté sain à la position assise

Passage du décubitus latéral côté hémiplégique à la position assise

Comportement moteur en position couchée

Bilan de l’équilibre en position assise

Cotation

Epreuve

0

Ne tient pas assis sans soutien

1

Lâcher l’appui des mains pour venir placer les mains sur les genoux, puis retour

2

Lâcher l’appui pour mettre les mains à la taille, puis retour

3

Lâcher l’appui pour mettre les mains sur les épaules, puis retour

4

Lâcher l’appui pour claquer des mains à la hauteur du sternum

5

Lâcher l’appui pour claquer des mains au-dessus de la tête

Viel E, Plas F. Méthodologie du diagnostic kinésithérapique : les examens et bilans en théorie et en pratique Ann Kinesither 1997 ;24/7 :306-318

En position debout

Passage positionnel

Assis – debout et vice versa

Passage positionnel  Assis – debout et vice versa Debout avec rotation in terne de la

Debout avec rotation interne de la hanche hémiplégique

Debout avec attitude en rotation externe de la hanche hémiplégique

Analyse clinique de la marche

Bilan de la marche chronométrée (cf. polycop : Rééducation en Neurologie)

Evaluation de l'appui unipodal

Evaluation des composantes motrices et sensitives de la marche

Atteinte de la sensibilité profonde

Contrôle du genou lors de la phase d'appui

Dérobement spontané

Observations lors de la phase d’appui (0% / 60%) :

du pied

du genou

de la hanche

du bassin

du tronc

Observations lors de la phase oscillante (60% / 100%) :

du pied

du genou

de la hanche

du bassin

du tronc

Périmètre de la marche

Coût énergétique : observation possible