P. 1
Shibam, architecture de terre au Yémen

Shibam, architecture de terre au Yémen

|Views: 937|Likes:
Publié parbouzina
Architecture de terre au Yémen
Architecture de terre au Yémen

More info:

Categories:Types, Research
Published by: bouzina on Dec 09, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPS, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/04/2013

pdf

text

original

Compilé par B.

Belgaid Université de Batna (ALGERIE)

Shibam, le µ Manhattan du désert µ Le béton de terre, la boue séchée, la terre battue, le pisé, le torchis, l¶adobe (mot d'origine arabo-hispanique adopté en anglais), constituent des variantes d¶un même matériau de construction, utilisé par l¶homme depuis des millénaires. Il a servi à construire les premières villes connues. Aujourd'hui, le tiers de l'humanité, peut-être davantage, vit dans des habitats de cette sorte. Des palais, des fortifications, des villes entières bâtis en pisé défient les siècles grâce à leur réhabilitation et entretien.
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

La terre est le matériau de construction le plus naturel, disponible sur site et recyclable, ne nécessitant souvent qu¶un minimum de transformations et donc énergétiquement avantageux.

La Perle de Hadhramaout
Shibam en arabe , est une ville du Yémen, située dans la province de Hadhramaout. Son architecture en immeubles de briques de terre de plusieurs étages séparés par un dédale de ruelles étroites lui vaut le surnom de µManhattan du désert µ. Elle fut la capitale du royaume de Hadramaout entre le IIIe et le XVIe siècle.
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Carte du Yémen

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Dans cette ville du Yémen, classée au patrimoine mondial de l¶UNESCO depuis 1984, se dressent les plus vieux gratte-ciel du monde. Construite au 16e siècle, entièrement en terre, certains de ses 500 immeubles atteignent 8 étages, soit près de 30 mètres. Shibam a les bâtiments en terre les plus hauts du monde et constitue un ensemble architectural unique au monde. Shibam est en quelque sorte µla capitale du désert¶, et la vieille cité millénaire rappelle la célèbre métropole américaine de New York. Un vaste programme de restauration architectural est actuellement en cours.
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Vue générale de Shibam
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Plus de cinq cents gratte-ciel de terre, dont certains de huit étages, se serrent les uns contre les autres, abritant d'étroites ruelles labyrinthiques.

Shibam, les gratte-ciel du désert

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Les plus vieilles maisons de cette colonie ont plus de quatre cents ans. Shibam est un exemple fascinant de cité écologique. Une source d¶inspiration pour les urbanistes qui cherchent à inventer la ville de demain avec un faible impact environnemental et énergétique. La méthode de construction des immeubles en terre crue est ancestrale et suit un plan bien défini ; les plus anciennes datent du XVIe siècle. Pour lutter contre les intempéries, les façades sont recouvertes d'un enduit épais qu'il faut renouveler régulièrement.

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Des ruelles labyrinthiques étroites
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Les gratte-ciel de la ville de Shibam, serrés les uns contre les autres, atteignent huit étages bien que construits en pisé. Ses 500 gratte-ciel étranges surgissent brusquement au regard du visiteur, du désert plat, sans trace d¶une banlieue voisine.
Shibam vue du ciel

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Cette architecture de forteresse, qui caractérise toutes les villes et les villages du Hadramaout, varie cependant d¶une ville à l¶autre (Seyoun, Tarim«).

La réhabilitation de la ville de Shibam
Elle est effectuée conjointement par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique (BMZ), le Ministère de la Culture du Yémen ainsi que de la Communauté locale de Shibam.

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Restauration en cours
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Les immeubles de terre crue de Shibam se massent à l¶intérieur du mur d¶enceinte de la ville, exemple typique du génie de l¶architecture yéménite. En tant que monument urbain, Shibam revêt une importance architecturale internationale.

D¶impressionnantes structures en forme de tours

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

L¶agriculture alentour a été relancée grâce à la restauration des anciens canaux d¶irrigation, permettant une agriculture oasienne originale. En 2008 de très fortes pluies se sont abattues sur la vallée de l¶Hadhramaout, principal oued dans l¶est du Yémen, isolant la ville de Shibam.

Vue de Shibam et du réseau de canaux d¶irrigation

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Deux fois détruite, aux 13e et 16e siècles, Shibam a miraculeusement été préservée telle qu¶elle a été reconstruite après sa dernière destruction (1533).

Réhabilitation de la mosquée de Shibam
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Ces maisons sont faites de pierres et de briques d¶argile séchées au soleil. Une attention particulière est apportée à la décoration des portes et des fenêtres, en bois sculpté comme des µmoucharabiehs¶.
Fenêtre à Shibam

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Fenêtre à Shibam
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Shibam est remarquable pour l'architecture élevée et la décoration de ses maisons de terre aux couleurs ocre ou blanc. Grâce aux efforts de différentes ONG et architectes, Shibam a pu être sauvée de l¶oubli.

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Prix Aga Khan d'architecture 2007
Le projet de Réhabilitation de la Ville de Shibam, Yémen, est l'un des projets primés par le prix Aga Khan d'architecture 2007 (Aga Khan Award). Liste des projets primés par le prix Aga Khan d'architecture 2007:
Le Jardin Samir Kassir, Beyrouth, Liban La Réhabilitation de la Ville de Shibam, Yémen Le Marché Central, Koudougou, Burkina Faso, L'Université des Technologies Petronas, Bandar Seri Iskandar, Malaisie, La Restauration du Complexe Amiriya, Rada, Yémen, La Tour Résidentielle Moulmein Rise, Singapour, L¶Ambassade Royale des Pays-Bas, Addis-Abeba, Ethiopie, La Réhabilitation de la Ville Fortifiée, Nicosie, Chypre, L¶Ecole de Rudrapur, Dinajpur, Bangladesh.

Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

Références
BATIR EN TERRE, Romain Anger et Laetitia Fontaine, éd. Belin (2009), http://ww.archi-mag.com/shibam.php http://www.archi-mag.com/shibam.php http://fr.mapsofworld.com/yemen/yemen-political-map.html www.du-ciel.com http://fr.wikipedia.org/wiki/Shibam http://www.manumilitari.org/?p=1560 http://www.topboxdesign.com/urban-development-project-in-shibam-yemen/ http://www.yemen-photo.info/thumbnails-9.html http://www.chris-kutschera.com/Hadramaout.htm http://www.urbanphoto.net/blog/2007/01/22/skyscrapers-in-the-desert/ http://www.akdn.org/architecture/awards.asp?tri=2001 http://www.pbase.com/frenchkriss/yemen http://www.dexigner.com/design_news/nine-projects-receive-2007-aga-khanaward-for-architecture.html http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniquesterre/
Compilé par B. Belgaid / Université de Batna

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->