Vous êtes sur la page 1sur 5

Arrêté du 25 juin 1980 modifié (articles GN) et CCH (articles R. 123-1 à R.

123-55)
‫ة‬tablissements assujettis à la réglementation des ERP
ERP
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

D'après l'article R. 123-2 du Code de la construction et de l'habitation : « Constituent des établissements recevant du
public tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises soit librement, soit moyennant
une rétribution ou une participation quelconque, ou dans lesquels sont tenues des réunions ouvertes à tout venant ou
sur invitation, payantes ou non. »

Cas où l'établissement est assujetti


Sont assujettis à la réglementation générale des établissements recevant du public :
• Les types d'exploitation figurant dans le tableau de la « Classement des établissements ».
• Les locaux collectifs des logements-foyers de toutes sortes, des maisons familiales, des villages de vacances, etc.,
dont la partie hébergement est en outre soumise aux dispositions de l'arrêté du 31 janvier 1986 modifié, relatif à la
protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation (voir « Bâtiments assujettis à la réglementation incendie
relative à l'habitation » à« Parcs de stationnement »). En revanche, l'exploitation serait assujettie dans sa totalité si elle
était utilisée comme classe verte, classe de neige, séminaire, etc.
• Les locaux collectifs résidentiels situés dans certains bâtiments d'habitation qui reçoivent habituellement des
personnes n'habitant pas l'immeuble.
• Les chambres chez l'habitant (au-delà de 5 chambres) (*).
• Les structures d'accueil de groupes (*).
• Les structures d'hébergement d'enfants, sous certaines conditions (*).

ART. GN 7 ; CCH, ART. R. 122-1 ‫ ہ‬R. 122-29

• Les établissements recevant du public situés dans les immeubles de grande hauteur, aux conditions fixées dans le
règlement de sécurité des immeubles de grande hauteur (arrêté du 18 octobre 1977 modifié).
• Les locaux recevant du public des établissements industriels et commerciaux (voir « ‫ة‬tablissements assujettis au
Code du travail en matière de prévention incendie » à« ‫ة‬tablissements à construire ou à transformer »), aux conditions
fixées dans le Code du travail, au décret no 88-1056 du 14 novembre 1988 (voir « Protection des travailleurs dans
les établissements qui mettent en œuvre des courants électriques ») et à l'arrêté du 26 février 2003 (voir « Circuits
et installations de sécurité »)(*).

Cas des immeubles de bureaux :

Les locaux et immeubles de bureaux ne doivent être considérés comme des établissements recevant du public que
lorsqu'ils sont spécialement aménagés pour la réception régulière des clients ou usagers.

Tel est le cas, par exemple :


­ des locaux d'accueil et d'attente du public des administrations publiques ou privées ;
­ des agences d'établissements bancaires ;
­ des salles de cours ou de réunions de sociétés commerciales ou industrielles qui reçoivent régulièrement des
personnes n'appartenant pas au personnel de l'établissement.

Dans les autres cas, la sauvegarde des visiteurs ou clients occasionnels n'est pas régie par la réglementation sur les
établissements recevant du public et ne pose pas de problème spécifique, car les mesures prises pour la protection
des employés (au titre du Code du travail) doivent permettre d'assurer la sécurité de l'ensemble des occupants.
• Les bateaux à passagers à quai (type EF) : voir « Règles techniques relatives à la construction et aux
aménagements intérieurs ».
• Cas particulier : Les locaux recevant du public du domaine public des chemins de fer ou des établissements militaires
sont soumis au règlement de sécurité général ou, pour certains, à des règles de sécurité et à des modalités de contrôle
particulières en fonction d'arrêtés spécifiques (arrêté du 3 novembre 1990 pour les établissements militaires, articles
GA pour les chemins de fer)(*).

Cas où l'établissement n'est pas assujetti


‫ة‬chappent à la réglementation générale des établissements recevant du public :
• Les bâtiments d'habitation, la partie hébergement des logements-foyers et les dépendances du domicile familial,
soumis au Code de la construction et de l'habitation et à l'arrêté du 31 janvier 1986 modifié, relatif à la protection des
bâtiments d'habitation contre l'incendie (voir « Bâtiments assujettis à la réglementation incendie relative à
l'habitation » à« Parcs de stationnement » et « Généralités et classement des bâtiments d'habitation »).
• Les constructions réservées à l'habitat de loisirs à gestion collective (maison familiale, villages de vacances), sauf les
locaux collectifs, soumis au Code de la construction et de l'habitation, à l'arrêté du 31 janvier 1986 modifié (voir
« Généralités et classement des bâtiments d'habitation ») ainsi qu'aux arrêtés du 30 janvier 1978 et du 14 février
1986 modifié.
• Les locaux collectifs (cantines, salles d'enseignement, salles de réunion, etc.), dépendant d'entreprises assujetties au
seul Code du travail, sauf s'ils reçoivent habituellement des personnes étrangères à l'entreprise ; toutefois, les visiteurs
individuels et occasionnels reçus dans certains bureaux de l'entreprise ne sont pas à compter dans ce cas.
• Les terrains de camping soumis au Code de l'urbanisme, à la circulaire no C. 68-103 de mai 1968, à l'arrêté du
18 décembre 1980 modifié, et au décret no 94-614 du 13 juillet 1994.
Page 1
© Tous droits réservés - Le Moniteur 2006
Arrêté du 25 juin 1980 modifié (articles GN) et CCH (articles R. 123-1 à R. 123-55)
‫ة‬tablissements assujettis à la réglementation des ERP
ERP
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

• Les manifestations de courses d'automobiles ou de motocycles, soumises au décret no 55-1366 du 18 octobre 1955.
• Les bateaux à passagers non stationnaires en navigation intérieure, soumis à l'arrêté du 2 septembre 1970 modifié et
à la circulaire no 71-96 du 30 août 1971.
• Les foires et expositions en plein air, à l'exception des chapiteaux et tentes (assujettis comme établissements du
type CTS), font l'objet de réglementations locales prises en application des pouvoirs généraux de police du préfet et du
maire, ou de prescriptions décidées par le maire sur proposition de la commission de sécurité dans chaque cas
particulier.
• Les locaux pénitentiaires , soumis à des règles de sécurité et à des modalités de contrôle particulières (non publiées)
(art. R. 123-17 du Code de la construction et de l'habitation).

Que faire si l'établissement est assujetti à la réglementation des ERP ?


Connaître la réglementation applicable
Cas où l'établissement est existant

ART. GN 10 ; CCH, ART. R. 123-54 ET 123-55

Aucune transformation n'est envisagée

S'il est conforme à la réglementation antérieure (arrêté du 23 mars 1965 modifié), il est réputé satisfaire aux
prescriptions réglementaires ;

Sinon, l'actuel règlement de sécurité (arrêté du 25 juin 1980) lui est applicable ; toutefois, des transformations
immobilières importantes ne peuvent être imposées à ce titre que s'il y a danger grave pour le public.

Aménagement, modification ou transformation envisagés

L'actuel règlement de sécurité est applicable aux seules parties modifiées ; des mesures complémentaires peuvent
toutefois être imposées après avis de la commission de sécurité.

Remarque importante :

Dans tous les cas, les dispositions administratives (art. R. 123-1 à R. 123-55 du Code de la construction et de l'habitation, art. GN 1 à
GN 12 et, respectivement pour les grands et petits établissements, GE 1 à GE 9 et PE 4) ou celles qui concernent les contrôles, les
vérifications techniques ou l'entretien sont applicables(*).

Cas où l'établissement est à créer

ART. GN 9

Qu'il s'agisse d'une construction neuve ou d'un bâtiment existant, l'actuel règlement de sécurité est applicable trois
mois après la publication des dispositions particulières du type concerné (voir tableau 1 des dates d'application ci-
après).

Avant cette date, le règlement du 23 mars 1965 est encore applicable, sous réserve des dispositions indiquées à la
remarque précédente.

Cas où l'établissement est assujetti au Code du travail

CODE DU TRAVAIL, ART. R. 232-12

Le Code du travail s'applique alors en complément de la réglementation ERP, les dispositions les plus contraignantes
s'imposant en cas de contradiction (voir « ‫ة‬tablissements assujettis au Code du travail en matière de prévention
incendie » à« ‫ة‬tablissements à construire ou à transformer »).

Appliquer les dispositions administratives


• Déterminer le classement de l'établissement (voir « Classement des établissements »).
• Suivre la procédure admnistrative prévue pour la création de l'établissement (voir « Obligations du
constructeur »).
• Connaître les rôles de l'autorité administrative responsable et des commissions de sécurité dans le contrôle des ERP
(voir « Contrôle des établissements par l'administration de la conception à l'exploitation »).
• Connaître les droits du constructeur et de l'exploitant (voir « Droits du constructeur et de l'exploitant ») :
­ adaptation des règles techniques de sécurité ;
­ recours contre les décisions administratives.
• Connaître les obligations de l'exploitant (voir « Obligations de l'exploitant ») :
­ obligations générales ;

Page 2
© Tous droits réservés - Le Moniteur 2006
Arrêté du 25 juin 1980 modifié (articles GN) et CCH (articles R. 123-1 à R. 123-55)
‫ة‬tablissements assujettis à la réglementation des ERP
ERP
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

­ vérifications techniques ;
­ aménagements ou transformations.

Appliquer les dispositions techniques


Pour les grands établissements
1. Appliquer les dispositions générales communes aux grands établissements classés en 1re, 2e, 3e, 4e catégorie :
• Construction
­ Implantation (voir « Implantation des bâtiments »).
­ Isolement (voir « Isolement d'un ERP vis-à-vis d'un bâtiment tiers »).
­ Résistance au feu (voir « Résistance au feu des structures »).
­ Compartimentage (voir « Compartimentage »).
­ ‫ة‬vacuation (voir « ‫ة‬vacuation du public »).
­ Aménagements intérieurs (voir « Aménagements intérieurs »).
• Installations techniques
­ Désenfumage (voir « Désenfumage »).
­ Chauffage (voir « Chauffage, ventilation, réfrigération, climatisation, eau chaude sanitaire »).
­ Gaz (voir « Installations aux gaz combustibles et aux hydrocarbures liquéfiés »).
­ ‫ة‬lectricité (voir « Installations électriques »).
­ ‫ة‬clairage (voir « ‫ة‬clairage » ).
­ Ascenseurs (voir « Ascenseurs et escaliers mécaniques »).
­ Grandes cuisines (voir « Grandes cuisines »).
• Matériels et systèmes

- Moyens de secours (voir « Moyens de secours »).


2. Appliquer simultanément les dispositions particulières à chaque type de grand établissement et aux établissements
spéciaux.

Pour les petits établissements

Appliquer les dispositions propres aux petits établissements, classés en 5e catégorie (voir « ‫ة‬tablissements de
5e catégorie (petits établissements) »).

Dates d'application du règlement de sécurité

Page 3
© Tous droits réservés - Le Moniteur 2006
Arrêté du 25 juin 1980 modifié (articles GN) et CCH (articles R. 123-1 à R. 123-55)
‫ة‬tablissements assujettis à la réglementation des ERP
ERP
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Date de Date de Date


Catégorie Type publicatio d'applicati
l'arrêté(*) n on
Grands établissements
(1re à 4e catégorie)
• Installés dans un J Structures d'accueil pour personnes 19-11-
bâtiment âgées et personnes handicapées 2001 6-2-2002 7-4-2002
L Salles d'audition, conférences,
réunion, spectacle ou à usages
multiples 12-12-84 19-1-85 19-4-85
M Magasins. Centres commerciaux 22-12-81 2-2-82 2-5-82
N Restaurants. Débits de boissons 21-6-82 11-8-82 11-11-82
O Hôtels. Pensions de famille 21-6-82 11-8-82 11-11-82
P Salles de danse. Salles de jeux 7-7-83 3-9-83 3-12-83
R ‫ة‬tablissements d'enseignement. 4-6-82 7-7-82 7-10-82
Colonies de vacances
S Bibliothèques. Centres de 12-6-95 18-7-95 18-10-95
documentation
T Salles d'exposition 18-11-87 14-1-88 14-4-88
U ‫ة‬tablissements sanitaires 23-5-89 14-6-89 14-9-89
V ‫ة‬tablissements de culte 21-4-83 20-5-83 20-8-83
W Administrations. Banques. Bureaux 21-4-83 20-5-83 20-8-83
X ‫ة‬tablissements sportifs couverts 4-6-82 7-7-82 7-10-82
Y Musées 12-6-95 18-7-95 18-10-95
• Spéciaux EF ‫ة‬tablissements flottants 9-1-90 13-1-90 13-4-90
GA Gares 20-2-83 23-4-83 1-8-83
OA Hôtels-restaurants d'altitude 23-10-86 3-1-87 3-4-87
PA ‫ة‬tablissements de plein air 6-1-83 2-2-83 2-5-83
PS Parcs de stationnement couverts - - -
SG Structures gonflables 6-1-83 2-2-83 2-5-83
CTS Chapiteaux et tentes 23-1-85 1-3-85 1-6-85
REF Refuges de montagne 10-11-94 7-12-94 7-3-95
Petits établissements 22-6-90 26-8-90 26-11-90
(5e catégorie)

Articulation du règlement de sécurité

Page 4
© Tous droits réservés - Le Moniteur 2006
Arrêté du 25 juin 1980 modifié (articles GN) et CCH (articles R. 123-1 à R. 123-55)
‫ة‬tablissements assujettis à la réglementation des ERP
ERP
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Dispositions que doivent respecter les établissements assujettis au


règlement
Catégorie

Générales Particulières
Tous établissements CCH, art. R. 123-1 à R. 123-55

Arrêté du 25 juin 1980, art. GN


Grands établissements (1 re à
4e catégorie) :
- installés dans un bâtiment Art. GE, CO, AM, DF, CH, GZ, EL, Art. J, L, M, N, O, P, R, S, T, U, V,
EC, AS, GC, MS W, X, Y
- spéciaux idem Art. EF, GA, OA, PA, PS, SG,
CTS, REF
Petits établissements
(5e catégorie) :
- avec locaux à sommeil Art. PE 1 à PE 27
- hôtels idem Art. PE 28 à PE 35
- établissements de soins idem PO 1 à PO 12
- établissements sportifs idem PU 1 à PU 6
- autres établissements idem PX 1

Page 5
© Tous droits réservés - Le Moniteur 2006