Vous êtes sur la page 1sur 3

La production et le rôle de l’ATP

1. Notion de travail et d’énergie

Pour se maintenir en vie, la cellule doit travailler. L’énergie est la capacité à produire du
travail.
L’énergie est surtout produite par respiration (voir catabolisme glucidique), dans des
organites cellulaires spécialisés : les mitochondries.
L’énergie est consommée partout dans la cellule : au niveau des membranes (transport
actif), dans le noyau, dans le cytoplasme….
Il est important de rappeler les nombreuses réactions de synthèse dont la cellule est le
siège.

L’énergie dégagée sous forme d’ATP, lors de la respiration est utilisée dans le reste de la
cellule.

Certaines réactions chimiques dégagent plus d’énergie qu’elles en consomment : ce sont


des réactions exergoniques.

ATP : adénosine triphosphate


ADP : adénosine diphosphate
P : acide phosphorique

D’autres réactions chimiques nécessitent plus d’énergie qu’elles n’en dégagent : ce sont
des réactions endergoniques.

( ex. : synthèse des protéines : besoin d’énergie


lors de l’établissement de la liaison
peptidique entre 2 acides aminés)

La respiration cellulaire est une réaction exergonique. Le transfert de l’énergie des


mitochondries aux sites de synthèse se fait grâce au transporteur d’énergie : l’Adénosine
triphosphate ou ATP.

Isabelle Esnault Page 1 30/05/2006


2. L’ATP

La molécule d’ATP est formée de l’union de trois sous-unités :


• Une base azotée : l’adénine.

• Un sucre à 5 carbones : le ribose

• 3 groupements phosphates ( H3PO4 )

La molécule d’ATP

Isabelle Esnault Page 2 30/05/2006


Je vous propose une représentation simplifiée :

La liaison chimique entre le second et troisième phosphate peut facilement se


défaire et ainsi libérer de l’énergie.
Cette hydrolyse enzymatique dégage une quantité d’énergie suffisante pour couvrir
la demande énergétique des réactions de synthèse, de mouvements, de transferts
d’ions, de transformations chimiques.

Cette libération d’énergie permet à des réactions endergoniques de se produire.


Les ADP +P retournent dans la mitochondrie pour être transformés en ATP.

Isabelle Esnault Page 3 30/05/2006