Vous êtes sur la page 1sur 5

Théorème de Thévenin 1

Théorème de Thévenin
Le théorème de Thévenin a été initialement découvert par le scientifique allemand Hermann von Helmholtz en
1853, puis en 1883 par l'ingénieur télégraphe français Léon Charles Thévenin. Ce théorème est une propriété
électronique qui se déduit principalement des propriétés de linéarité[1] et du principe de superposition qui en découle.
Il s'utilise pour convertir une partie d'un réseau complexe en un dipôle plus simple.

Énoncé
Un réseau électrique linéaire vu de deux points est équivalent à un générateur de tension parfait dont la force
électromotrice est égale à la différence de potentiels à vide entre ces deux points, en série avec une résistance égale à
celle que l'on mesure entre les deux points lorsque les générateurs indépendants sont rendus passifs.
Démonstration du théorème de Thévenin La démonstration de ce théorème repose sur le principe de
superposition, ce qui permet d'étendre la généralité de son application à tous dispositifs électroniques qui
fonctionnent linéairement.
On peut imaginer la situation où l'on relie deux dipôles linéaires désignés respectivement par les lettres A et B, le but
de la démarche est alors de trouver un schéma équivalent au dipôle A de sorte que son comportement vis à vis du
dipôle B reste identique.
Avant de relier les dipôles A et B, les tensions à vide entre leurs bornes sont respectivement et
, car on considère tout d'abord pour simplifier la démonstration que le dipôle B ne contient pas de
sources électriques et que toutes les grandeurs électriques, en circuit ouvert, y sont initialement nulles (figure a).

On peut ensuite relier les deux dipôles à l'aide d'un court-cicuit qu'on remplace, toutefois de manière équivalente, par
deux sources de tension en série et qui ont une même amplitude égale à mais des orientations
opposées (figure b). Dans ce nouveau montage, les courants et tensions se voient alors, par application du principe de
superposition, comme le résultat de l'action cumulée de deux influences: celle de et des sources électriques
situées dans A d'une part (figure c) et celle de d'autre part (figure d). Cependant, il apparait clairement que la
première de ces influences est équivalente à la situation où les deux dipôles se trouvaient en circuit ouvert et qu'elle
ne modifie donc pas les grandeurs électriques de B. La source de tension d'amplitude mis en série avec
le dipôle A dans lequel a été annulé l'influence de toutes sources électriques indépendantes peut ainsi sembler
comme à l'origine des courants et tensions du dipôle B.
Théorème de Thévenin 2

Lorsque le dipôle B contient également des sources électriques indépendantes, on peut encore à l'aide du principe de
superposition revenir à la situation précédente et utiliser le même raisonnement. Il suffit pour retrouver cette
situation d'annuler les sources électriques, tour à tour dans chaque dipôle, cela permettant de déterminer
successivement les dipôles de Thévenin équivalents à A et à B.

Détermination du modèle de Thévenin


Soit un circuit composé de plusieurs sources et de plusieurs résistances possédant deux bornes A et B entre
lesquelles est raccordée une charge :
• La tension de Thévenin est la tension calculée ou mesurée, entre les bornes A et B lorsque la charge est
déconnectée (tension à vide).
• La résistance de Thévenin est la résistance calculée, ou mesurée, entre les bornes A et B lorsque la charge
est déconnectée et que les sources sont éteintes : les sources de tension indépendantes sont remplacées par un
court-circuit et les sources de courant indépendantes par un circuit ouvert.
Lorsque la tension de Thévenin est connue, il existe trois autres méthodes pratiques pour mesurer la résistance de
Thévenin.
• La première consiste à remplacer la charge par une résistance dont la valeur est connue et à prendre la tension aux
bornes de cette résistance. se résout facilement car elle devient alors la seule inconnue de l'équation
découlant du théorème du diviseur de tension.
• La deuxième méthode, proche de la première, est celle dite de la demi-tension : on utilise une résistance variable
au lieu d'une résistance fixe et on fait varier la valeur de la résistance jusqu'à avoir , les deux résistances sont

alors égales.
• La dernière méthode fait appel au courant de Norton. Si celui-ci est connu, on utilise la formule suivante:
où est le courant calculé ou mesuré, entre les bornes A et B lorsqu'elles sont
court-circuitées.
Le théorème de Thévenin s'applique aussi aux réseaux alimentés par des sources alternatives. L'ensemble des
résultats est applicable en considérant la notion d'impédance en lieu et place de celle de résistance.
Théorème de Thévenin 3

Exemple
• En (a): Circuit originel.
• En (b): Calcul de la tension aux
bornes de AB.
(Notez que R1 n'est pas prise en
considération, car les calculs ci-dessus
Illustration du théorème de Thévenin.
sont faits en circuit ouvert entre A et B,
par suite, il n'y a pas de courant qui
passe à travers R1 et donc aucune chute de tension n'y apparait)
• En (c): Calcul de la résistance équivalente aux bornes AB en court-circuitant V1.

• En (d): Circuit équivalent de Thévenin. Celui-ci nous permet de trouver aisément le courant dans un dipôle
quelconque relié entre les bornes A et B sans qu'on ait à résoudre le circuit au complet.

Conversion entre un circuit de Thévenin et de Norton


On passe directement d'un circuit de
Thévenin à un circuit de Norton et
inversement, à l'aide des formules suivantes:
• De Thévenin à Norton;

Circuit de Thévenin (à gauche) et circuit de Norton (à droite).

• De Norton à Thévenin;

Notes et références
[1] José-Philippe Pérez, «  La main à la pâte, oui mais avec la Tête ! (http:/ / ufrpca-phy. ups-tlse. fr/ jepi2006/ contrib/ PEREZ J. pdf) », Bulletin
de l'union des physiciens, n°906, juillet/août/septembre 2008, page 988.

• Léon C. Thévenin, « Extension de la loi d’Ohm aux circuits électromoteurs complexes », dans Annales
Télégraphiques, tome 10, 1883, p. 222-224
• Léon C. Thévenin, « Sur un nouveau théorème d’électricité dynamique », dans Compte rendu des Séances de
l’Académie des Sciences, 1883, p. 159-161
Théorème de Thévenin 4

Voir aussi

Articles connexes
• Théorème de Norton
• Électricité
• Lois de Kirchhoff (loi des mailles et loi des nœuds)
• Loi d'Ohm
• Principe de superposition
• Théorème de Millman
• Théorème de réciprocité
• Théorème de Tellegen
• Circuit ouvert

Liens externes
• [pdf] (en) Introduction du théorème de Thévenin. (http://www.ece.rice.edu/~dhj/paper1.pdf)
• [pdf] (en) Historique du concept de circuit équivalent. (http://tcts.fpms.ac.be/cours/1005-01/equiv.pdf)
• (en) Autres preuves du théorème: (http://www.eng.fsu.edu/~depriest/EE3003Lab/circuit_theorems.ppt),
(http://fourier.eng.hmc.edu/e84/lectures/ch2/node3.html), (http://dspace.mit.edu/bitstream/handle/1721.
1/3334/P-2204-30066983.pdf;jsessionid=D3D38D091E88C3F5CAAF3BF11404158E?sequence=1), (http://
netlecturer.com/NTOnLine/T08_THEOREMS/p03ThevA.htm).

• Portail de la physique
• Portail de l’électricité et de l’électronique
Sources et contributeurs de l’article 5

Sources et contributeurs de l’article


Théorème de Thévenin  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=58225306  Contributeurs: A3 nm, Argos42, Badmood, Baz66, Bob08, Captainm, Charles Dyon, Chau7,
ChevalierOrange, Crochet.david, Dake, Daniel*D, David Berardan, DocteurCosmos, Dridden, EDUCA33E, Ellisllk, Eresis, Ertezoute, Fab97, Greudin, Grimlock, Hiryu, JLM, Kropotkine 113,
Looxix, Loudon dodd, MagnetiK, Medium69, Ohma, PNLL, Pulsar, Sam Hocevar, Shaihulud, Sherbrooke, SteveZodiac, Vlad2i, Weft, Xmlizer, Zedh, 83 modifications anonymes

Source des images, licences et contributeurs


Image:Thévenin1.JPG  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Thévenin1.JPG  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Baz66, Leag, 1 modifications
anonymes
Image:Thévenin2.JPG  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Thévenin2.JPG  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Baz66
Image:Thévenin3.JPG  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Thévenin3.JPG  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Baz66
Image:Thévenin4.JPG  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Thévenin4.JPG  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Baz66
Image:Thevenin demo.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Thevenin_demo.svg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: User:SteveZodiac
Image:Thevenin Norton conversion.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Thevenin_Norton_conversion.svg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0
 Contributeurs: User:SteveZodiac
Fichier:Logo physics.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Logo_physics.svg  Licence: Creative Commons Attribution 2.5  Contributeurs: Guillom, Karelj, Liquid 2003,
Rocket000
Fichier:Nuvola apps ksim.png  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Nuvola_apps_ksim.png  Licence: GNU Lesser General Public License  Contributeurs: Alno, Alphax, It
Is Me Here, Seahen, Tothwolf, Ysangkok

Licence
Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported
http:/ / creativecommons. org/ licenses/ by-sa/ 3. 0/

Vous aimerez peut-être aussi