Vous êtes sur la page 1sur 2

GESTIO]\ DES SITES POTENTIELLE}IENT POLLUES

Janvier 2010

Voici un extrait de rapport relatif au diagnostic environnemental d'un site industriel fermé.

< I e diagnostic approfondi réalis'é sttr le site indu:;lriel X fermé depuis' peLt, cl permis de
c:aructéri,ser /'ensernl.,le des soLtrces de poll.ulion, cl'identifier les mécanisnte,s de. transfert
dans les dffirenls' milieux el les' récepTeurs sus'ceplibles d'être exposé.s aux actit;ités'
hisloriques du site..
Ce diagnosl,ic a ntis en évidence :
- un impact des activités historiç1ues du sile vis-à-vis des éléments |races métalliques
(cadmiunt, chrome, cuiyre, manganèse, nickel, plomb el zinc) dans /es sols
sttperficiels au droit du site ,'
- un impact des activités historiques du site vis-à-vis des éléments traces métalliques
(chrome, cuivre et nickel) dans les sols superficiels en périphérie du site ;
- des anomalies de concentrations en chrome (chrome VI), manganèse et nickel dans
les eaux souterraines à I'aplomb du sîte, traduisant un transfert des éléments lraces
métalliques depuis les sols vers la nappe.

Le schéma conceptuel élaboré à la fin du diagnostic approfondi identifie comme récepteurs


potentiels les personnes susceptibles d'être en contact direct avec les sols superficiels sur site
et en périphérie du site.

L'évaluation détaillée des risques conduite dans un second temps a pour objectif de quantifier
I'exposition des populations riveraines et vérifier la compatibiltté de la qualité des sols et des
eaux souterraines à I'aplomb du site avec les futurs usages envisagés sur le site.

Les récepteurs considérés sont les résidents riverains du site, les futurs promeneurs et
employés envisagés sur Ie site. >
--o--
i. - Rappelez les quatre actions majeures relatives à la mise en sécurité d'un site industriel
lors de sa fermeture.

2.- Comment définit-on un risque environnemental ? Quels sont les trois éléments constitutifs
d'un risque ?

3.- Quels sont les milieux qu'il y a lieu d'étudier sur un site potentiellement pollué ?

4.- Quelles sont 1es voies de transfed à prendre en compte ? Queiles sont ies cibles ?

5.- Quelles sont les voies d'exposition des cibles lors de l'évaluation des risques ?

6.- Quelle méthode de gestion environnementale peut-on envisager :

- sur I'emprise du site,


- dans le voisinage immédiat du site ?

Expliquer pourquoi on ne peut utiliser la même méthode d'approche dans ces deux situations.
Décrire succinctement dans chaque cas la méthode à mettre en p1ace.

7.-Décrtre les quatre étapes de l'élaboration d'un schéma conceptuel de ce site.


8.- Comment calcule-t-on le risque toxicologique (IR) d'une substance non cancérigène (dite
à seuil) ? Même questions pour le calcul du risque toxicologique (ERI) d'une substance
cancérigène (dite sans seuil).

9.- L'évaluation de l'exposition par voie orale consiste à calculer la Dose Joumalière
d'Exposition (DJE1) exprimée en mglkg/j.

CixQix F x7'
D,IE| =
[t xTnt

Avec DJEi : dose journalière d'exposition pour le milieu i exprimée enmglkgll


ci : concentration en polluant dans le milieu, exprimé en mg/kg ou mg/L
Qi : quantité de milieu ingérée par jour, exprimé en kg/j ou Lij
P: poids corporel, exprimé en kg
F: fréquence d'exposition fi/an)
T: durée d'exposition en années (années)
Tm : période de temps sur laquelle i'exposition est moyemée (ours)

Le tableau suivant présente les paramètres d'exposition des différents récepteurs étudiés dans
1e cas de ce site industriel

,,Résident ::Promeneur
iil'iadulte::i Travailleur
,ir''enfant
','

T Durée d'exposition an ffi


6 (enfant)
6
24 (adulte)
6 (enfant)
6 ffit

Tm
Période de temps sur laquelle
1'exposition est moyennée
ân ffij 7Q 70 '70 fft
P Poids du récepteur kg ffi l5* '/0 l5 flw,.t

F Fréquence d'exposition j/a,t # 350 52 52 mi.r


te taux d'exposition à I'extérteur ffitl 2W24h tw24h tU24t. ffi,,
Qsol Quantité de sol ingérée n"Ji w 150 10 t0 ffiuo
.,3 7,008-08
TSPe Part. en suspension à l'extérieur Kg/m
Fraction de sol dans les particules à 0,5
frse
1'extérieur
fr Facteur de rétention dans les poumons 0,75
-Source : Groupe de Tra"ail S,1ei èt Sots Pollués -Sanié Publique, Méthode de calcul des VCI dans les sols pour le compte du
MEDD. nov. 2001
Les concentrations en nickel dans les sols sur site sont en moyenne de 6691mglkg et de
65 mg/kg hors site.

Calculez les doses joumalières d'exposition pour 1a voie ingestion de sol, sur site pour le
travaiileur et hors site pour un résident adulte.

10.- Quelles sont 1es deux grandes familles de traitement d'une source de pollution sur un
site ? Citez deux exemples de chacune d'entre elles. Quels sont leurs grands principes ?

1i.- Comment garde-t-on la mémoire <environnementale>> d'un site? Citez les trois cas
possibles.