Vous êtes sur la page 1sur 1

Kiai tseu yuan houa tchouan

Les Enseignements de la Peinture du Jardin grand comme un Grain de Moutarde


animaux. Il a signé du nom de plume Tch’ang-cha-tchou kiao. — p. 342, 393, 394.
Yin Hong. Il vivait au début de l’époque des Ming. Il a surtout peint les fleurs et le
s oiseaux.
— p. 395.
Yin Po. — Peintre de l’époque des Song. Il s’inspira des méthodes de Tchong-jen et fut l’un
des premiers maîtres de la peinture de pruniers en monochrome. — p. 267.
Yin Tchong-yong. — Peintre de l’époque des T’ang. Il était le fils de Yin Wen-li. Il peign
ait la
figure, les portraits, lesjen-wou. Il peignit aussi les fleurs et les oiseaux, l
es plantes et les
insectes. Il pratiqua parfois la méthode du monochrome à l’encre de Chine. — p. 346, 348
.
Yin Tseu-tch’eng. — Appellation Yuan-sou. Il était originaire dep.509 Wou-si, ville de
troisième ordre du département de Tch’ang-tcheou fou, dans le Kiang-nan. Il vivait à l’époq
e des Ming et il est célèbre comme peintre de fleurs et d’oiseaux. Il peignait dans ce
tte manière minutieuse et brillante qui a prédominé à l’époque des Ming. — p. 396.
Ying. — Roi de T’eng, nom personnel Yuan-ying. C’était le vingt-deuxième et dernier fils d
e
Kao Tsou, des T’ang, qui régna de 618 à 626. Il vivait donc au VIIe siècle. Il reçut le ti
tre de roi de T’eng en 639. Il est mort en 684. Il est célèbre pour ses peintures de p
apillons. — p. 358, 363.
Yo Che-siuan. — Appellation Tö-tch’en. Il était originaire de Siang-fou. Il vivait à l’époq
des Song et occupa des postes officiels. Il peignit les fleurs et les oiseaux. I
l excellait
surtout dans le maniement de l’encre de Chine. — p. 394.
Yu Kien-wou. — De son vrai nom Yu Sin, appellation Tseu-chan, autre appellation Ts
eu-
tsiun. C’est un poète et un écrivain du VIe siècle. Il vivait sous le règne de Yuan-ti (55
2- 554) des Leang et l’on sait qu’il se rendit à Lo-yang sous les Tcheou postérieurs (55
7–581). — p. 37.
Yu-k’o. — Ceci n’est qu’une appellation. Le nom de famille manque. Le Kiai tseu yuan hou
a
tchouan le donne comme contemporain de Sou Tong-p’o et peintre de bambous en
monochrome à l’encre de Chine. — p. 259, 260, 269.
Yu-kong. — Voir Siu Yu-kong. — p. 142.
Yu Si— Peintre de l’école des T’ang. Les livres disent de lui qu’il peignait bien les fleu
rs, les
oiseaux et les coqs. Ils lui attribuent l’invention de la méthodekeou-lo. — p. 285, 28
6, 287,
342, 392, 406.
Yuan Kong. — Voir Ma Yuan. — p. 25.
Yuan Yi. — Il était originaire de Teng-fong dans le Ho-nan. Il vivait à l’époque des T’ang.
Il
peignit surtout les poissons et l’on dit de lui qu’il exprimait d’une manière parfaite l
eurs
attitudes et leur vie. — p. 35.
Yun Men. — Disciple direct de Lieou-tsou, le dernier des six patriarches du bouddh
isme
chinois. — p. 23.
Yun Wang. — Peintre de l’époque des Song. Il peignit surtout les bambous en monochromi
e
à l’encre de Chine. Il employait une technique toute personnelle et non classique, p
eignant
les nœuds du même coup de pinceau que les branches. — p. 267.