Vous êtes sur la page 1sur 3

A l’occasion de la commémoration

du 32ème anniversaire du massacre de Maras


1978-2010

LA LUMIÈRE ALEVIE SUR GENÈVE :


UN « POST TENEBRAS LUX » UNIVERSEL

Allocution de Mme Sandrine Salerno, Maire de Genève


Maison des Associations / Genève
Dimanche 19 décembre 2010 - 14h / 19h

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,
Cher-e-s Ami-e-s,

Bonjour à toutes et à tous !


Et Merci !

A titre personnel, c’est tout d’abord un plaisir et un honneur pour moi


d’être invitée à commémorer avec vous le massacre de Maras. C’est la
première fois que j’ai l’occasion de partager avec vous, votre souvenir,
votre douleur, votre détermination à vous rassembler, chaque année
depuis trente-deux ans, pour délivrer résolument votre message de paix

Seule la version prononcée fait foi 1


et de réconciliation. Trente-deux à réaffirmer avec courage et
détermination : « Plus jamais ça !»

Pour la Ville de Genève, que je représente officiellement ici, c’est


également une responsabilité particulière.
La responsabilité d’honorer, avec vous, simultanément la mémoire vive
des Alevis et la tradition d’accueil des Genevoises et des Genevois !

La responsabilité de garantir simultanément la spécificité de la pensée


alevie et notre devoir d’intégration réciproque.
Car depuis des siècles, et bien avant les philosophes des Lumières du
XVIIIème siècle européen, la flamme alévie diffuse, dans la pensée et
dans l’éthique universelle, ses lumières de respect de la diversité et
d’ouverture au monde !

En tant que socialiste finalement, je suis heureuse de partager ces


moments de fraternité et de solidarité, et rappeler simplement que nous
sommes uni-e-s par la mission de construire ensemble un monde plus
juste et plus égalitaire. Je sais que l’égalité n’est pas un vain mot dans la
culture alévie. Une humanité intégrée sur une planète respectée, parce
qu’elle porte la vie.

Cher-e-s Ami-e-s,
Merci de garder votre mémoire vive !
Merci de conserver vos traditions et de les intégrer dans un monde
ouvert et en changement accéléré.

Merci de travailler avec nous – dans cette Genève cosmopolite – à la


gouvernance mondiale de la diversité culturelle et religieuse.

Seule la version prononcée fait foi 2


La migration est synthèse des mondes, elle est construction d’une
universalité en mouvement, que les frontières étatiques et mentales
n’arrivent jamais à arrêter longtemps !

Alors une fois encore. Merci.

Sandrine Salerno
Maire de la Ville de Genève

Seule la version prononcée fait foi 3

Centres d'intérêt liés