Vous êtes sur la page 1sur 37

Présenté par:

I-GYROSCOPE:

1)-Définition du gyroscope

2)-Effet gyroscopique

3)-Le gyroscope de Foucault

4)-Utilisations
 Un gyroscope est un capteur de position angulaire .

 Un gyroscope donne la position


angulaire selon un, deux ou trois axes.

 Un gyroscope diffère du gyromètre qui lui mesure la


vitesse angulaire .
 Tout objet tournant sur un axe tend à résister aux
changements de son orientation.
 Démonstrations simple de cet effet :
 La précession est le nom donné au changement
graduel d'orientation de l’axe de rotation d'un objet .
 La rotation avait déjà été mise en évidence par
le Pendule de Foucault.
 La rotation s’effectuer avec un facteur 1/sin(latitude) .
 Un autre instrument était donc nécessaire pour mettre
en évidence la rotation de la Terre de façon simple.
 Foucault présenta ainsi en 1852 un appareil capable de
conserver une rotation suffisamment rapide (150 à 200
rotations par seconde) et pendant assez longtemps
(une dizaine de minutes) pour que des mesures
observables puissent être effectuées.
 Tous les gyroscopes sur le marché aujourd'hui sont
probablement du type piezo.

 On mesure la tension, on en déduit la contrainte.


 On déduit ensuite son accélération en rotation autour
de l'axe du rotor.
 Après quelques petits calculs (intégrations) on peut
connaitre l'angle de déviation et rétablir sa position
initiale si la déviation n'était pas souhaité par le pilote
 Pour les gyroscopes mécanique, on met une certaine
masse en mouvement de rotation à vitesse stabilisée.

 Si on cherche à déplacer l'axe de rotation de cette


masse, il apparait une force dans une direction
perpendiculaire (c'est l'effet gyroscopique )

 On mesure l’angle .
 Pour la stabilisation d’une direction ou d’un référentiel
mécanique
 Dans les systèmes de guidage des missiles ou fusées,
 Stabilisateur de caméra lors d'une capture perturbée
par le mouvement des vagues, le tangage d'un
avion, etc.
 Les motocyclettes doivent une
grande partie de leur stabilité à
l'effet gyroscopique.
 Véhicule électrique monoplace
utilise des gyroscopes pour assurer
la stabilisation de façon autonome.
 En association avec des accéléromètres, pour
déterminer la position, la vitesse et l’attitude d’un
véhicule (avion, char, bateau, sous-marin, etc.).
 Les hélicoptères radiocommandés en possèdent un .
 L'iPhone 4 et l'iPod touch ainsi que le Playstation
move possèdent un gyroscope à 3 axes.
 La Station spatiale internationale possède 4
gyroscopes qui permettent de garder la station en
orbite autour de la Terre.
II-ACCELEROMETRE:
1)-Définition

2)- Principe et approche intuitive

3)-Types d’ accéléromètres

4)-Principaux paramètres propres à un accéléromètre

5)-Applications
 Un accéléromètre est un capteur qui permet de
mesurer l'accélération linéaire de ce dernier.

 On parle encore d'accéléromètre même s'il s'agit en fait


de 3 accéléromètres qui calculent les 3 accélérations
linéaires selon 3 axes orthogonaux.

 Bien que l'accélération soit définie en m/s2 (SI), la


majorité des documentations sur ces capteurs
expriment l'accélération en « g »
 Le principe de tous les accéléromètres est basé sur la
loi fondamentale de la dynamique F=M.a .

 Egalité entre la force d'inertie de la masse sismique du


capteur et une force de rappel appliquée à cette masse.

 À partir de là, on obtient une grandeur électrique ou


une information visualisable pour l'opérateur.
 Un accéléromètre peut être schématisé par un système
masse-ressort.

 On peut montrer à l'aide du principe fondamental de


la dynamique pour un système non-amorti que :
ma+kx+mg=ky.

 Il apparaît clairement que cette accélération est


proportionnelle à y - x. En mesurant simplement le
déplacement de la masse m par rapport à son support,
on peut connaître l'accélération subie par ce dernier.
 On distingue deux grandes familles d'accéléromètres :

 les accéléromètres non asservis

 les accéléromètres à asservissement.


 Principe:

 L'accélération est mesurée par son image "directe " .

 Le déplacement de la masse du capteur pour atteindre


l'égalité entre la force de rappel et sa force d'inertie.
 Accéléromètres mécaniques

 Accéléromètres à jauges de contrainte

 Accéléromètres piézorésistifs

 Accéléromètres à détection piézoélectrique

 Accéléromètres à détection optique par occultation

 Accéléromètres à détection capacitive


 Une masse attachée à un ressort en suspension dans
un boîtier externe.
 La distance que le ressort s'étend est proportionnel à
l'accélération.
 Une variante plus actuelle de l’accéléromètre { jauges
de contrainte métalliques.
 Des résistances de silicium polycristallin ou
monocristallin.
 La masse sismique est solidaire d'une lame de rappel
élastique équipée 4 jauges piézorésistives montées
dans un pont de Wheatstone.
 La flexion de la lame est traduite en déformation des
jauges.
 Utilisent un matériau piézoélectrique
synthétique(céramique, Quartz, Topaze, Tourmaline,…)
 Le signal électrique fourni est proportionnel à à la force qui
lui est appliquée et par suite { l’accélération.
 Principe:
 Maintenir la masse sismique en position, quelle que
soit l'accélération subie.
 Force de rappel est créée avec un actionneur
électromagnétique commandé en courant.
 La masse est en équilibre le courant donne la
mesure de l'accélération.
 La force de rappel utilisée peut être de type
électromagnétique ou électrostatique
 La tension fournie par le déséquilibre du détecteur agit
directement sur le générateur de la force
compensatrice

 L’information « accélération » se présente sous la


forme d’une tension continue proportionnelle {
l’accélération.

 La principale caractéristique de cet accéléromètre est


que la production tend à changer quand il y a même
un léger changement dans l'entrée.
 Un système { seuil situé après le détecteur permet d’envoyer
un ordre calibré de recalage au générateur de force de
recentrage, à chaque fois que la tension de sortie du détecteur
dépasse ce seuil.

 L’information « accélération » se présente sous la forme d’un


certain nombre d’impulsions délivrées durant une période
déterminée.

 Pouvoir délivrer une information directement utilisable par


un calculateur

 Plus stable et plus sophistiqué que le mode analogique.


 Accéléromètres à détection inductive
 Accéléromètres à fibres optiques
 Accéléromètres à ondes de surface
 Accéléromètres à poutres vibrantes
 Accéléromètre intégrateur
 Accéléromètre angulaire
 Accéléromètres multidirectionnels
 L’étendue de mesure (en g=9,80665 m/s2)
 La bande passante (en Hz)
 La précision, la sensibilité (en mV/g)
 La gamme de température d'utilisation (en °C)
 La masse du capteur, la finesse
 Le nombre d'axe (1 à 3 axes)
 La construction mécanique
 L’électronique intégrée
 Le prix
 La mesure de vitesse (par intégration)
 La mesure de déplacement (par double intégration)
Exemple: Nike, Polar et d'autres, utilisent les
accéléromètres pour déterminer vitesse et distance de
déplacement.
 Myotest utilise un accéléromètre pour mesurer le
niveau de performance musculaire. Il calcule la
puissance, la force et la vitesse d'un geste, mais aussi la
hauteur du saut, le temps de contact ou encore la
résistance à la fatigue.
 Pour la stabilisation de l'image, l'anti-flou, ...

 Pour l'orientation de l'écran.

 Pour détecter une chute et arrêter le disque dur.

 Nintendo a décidé d'innover en lançant une manette


nouvelle génération pour sa console Wii.

 En téléphonie:(Sony Ericsson, Nokia , Samsung,…).


 La navigation inertielle et des systèmes de guidage
dans les mécanismes comme les pilotes automatiques
d’avion et de bateau.

 Le transport dans les airbags automobiles.

 Un lecteur MP3 ou console de jeux de poche: pour


ressentir lorsque vous l'inclinez de gauche à droite.
 En conclusion, c'est l'application qui va déterminer le
type de capteur à utiliser.

 La différence va se faire au niveau des gammes :


 de fréquences
 de températures
 de mesures

Vous aimerez peut-être aussi