Vous êtes sur la page 1sur 11

TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice1

1)-Introduction :
Si on a un fluide dans un état d’écoulement d’après un mince orifice
ou sur un déversoir. Nous trouvons que le débit calculer est grand que
le débit réel, au moment on prend que pas de perte d’énergie et
l’écoulement est uniforme, la différence entre le débit réel et calcule
due a la contraction de l’écoulement dans la paroi a cause des perte
d’énergie.
Bût :
Etudier la réduction de débit et la contraction de l’écoulement a
cause de la perte d’énergie. A tout qui correspondante pour un orifice
a paroi mince d’un réservoir ouvert a l’air.
Expérience :
1)-Détermination de :
*du coefficient de contraction Cc.
*du coefficient de la vitesse Cv
*du coefficient de débit Cd
2)-remplacement et réalisation de l’orifice standard par des
différents orifices calcules

2)-Les théories se rapportant d l’expérience :


Le schéma précédent de l’appareillage qu’il donnée des dimensions
importants pour que les vitesses soient faible par rapport a ça
dimensions donc on voir que dans l’orifice il y a un jet se contacte
sous l’effet de la courbure des lignes de courant comme MN ligne de
courant tracée eu schéma. Importance est a la réduction de section due
a la courbure locale est la plus important, le concept de veine
contractée est a cause de la réduction de section.

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice2

La surface de jet a une même pression en tout point que l’égale a la


pression atmosphérique, si on prend a deux point M et N d’une ligne
de courant ou M étant la surface libre du réservoir et N étant a la
section de contractée
On appliquant l’équation de BERNOULLI a M et N, on trouve
que :

pm Um ² pn Un ²
+ + Zm = + + Zn.......... .......... .........( 1)
ρg 2 ⋅ g ρg 2 g

D’après l’équation (1) on voir que il n’y a aucune perte de charge.


On remarquent que Pm et Pn sont égales puisque les deux point sont a
la pression atmosphérique avec Um=0 et Zm-Zn=Ho donc la vitesse
au point N devient donc

U n = 2 ⋅ g ⋅ H o .......... .......... .......... .......... .......... .......( 2)

Pour prend les pertes de charge en tenir à cause de l’orifice


introduire Uvc c.a.d la vitesse réel dans la veine contractée a partir de
la mesure effectue dans le tube de Pitot :

U vc = 2 ⋅ g ⋅ H c .......... .......... .......... .......... .......... ........( 3)

A l’étude de (Ho-Hc), le différence qui représente les perte à


l’écoulement dans l’orifice . on a la coefficient de vitesse Cv de
l’orifice qu’est le rapport de la vitesse réelle Uvc et la vitesse idéale
Un on déduit que :
U vc Hc
Cv = = .......... .......... .......... .......... .......... ......( 4)
Un Ho

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice3

A la même façon on définir le coefficient de contraction Cc comme


étant le rapport de la surface AC de la veine contractée et la surface
Ao de l’ouverture de la veine :
Ac
Cc = .......... .......... .......... .......... .......... .......... .(5)
Ao

Le Cd est représente le coefficient de débit qu’il est le rapport de


débit réel du jet sur le débit correspondant à la vitesse idéal :

Qréel U vc ⋅ Ac
Cd = •
=
Q idéal U n ⋅ Ao
Ac ⋅ 2 ⋅ g ⋅ H c Ac Hc
⇒ Cd = = ⋅
Donc Ao ⋅ 2 ⋅ g ⋅ H o Ao H o on trouve que :

⇒ Cd = Cc ⋅ Cv .......... .......... .......... .......... .......... ....( 6)


Qréel
Cd = .......... .......... .......... .......... .( 7)
Ao ⋅ 2 ⋅ g ⋅ H o

3)-Les données de T.P :


-l’orifice utilisée est un orifice standard en laiton.
-diamètre 13 mm et la hauteur maximum au dessus de l’orifice est
365 mm de manomètre.
-le réservoir est en fibre de verre avec une section carré de 175 mm
de cote.
-débit de la vis du dispositif de traversée : écrou 1mm et 0.1mm de
graduation.

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice4

Le dispositif du dispositif expérimentale et schéma général de


l’appareille :
3.1)-description du dispositif :
-l’appareille tout simplement est contient un réservoir rectangulaire
de fibre de verre, fixée sur un support. Le réservoir à une partie
supérieure une entrée de l’équidé (eau). Il y a une orifice à paroi
mince peut démontée, le face amorti de l’orifice est en même plan que
le font du réservoir donc le jet à une écoulement libre de l’orifice
directement à la réservoir de mesure de débit du banc haydrolique. Un
tube de Pitot avec un dispositif de traversée est relie a un tube
transparent qui représente le manomètre, donc donne la pression total
a l’intérieure du jet d’après une échelle fixe au même façon que la
pression statique est lue au deuxième tube manométrique placé a cote
de tube de mesure de pression total, tout a une lame fixée sur la tube d
Pitot pour la largeur de jet de l’équide c.à.d l’eau.
3.2)-Méthode de travail
(éxprimantale) :
1. On fixe l’appareille sur le banc hydraulique avec
l’entonnoir au dessus de l’entrée du réservoir et mettre l’appareille
au niveau moyen de vérins.
2. Réglée le vanne du banc pour obtenir l’équilibre entre
l’alimentation en eau et l’écoulement par l’orifice, on obtenir la
pression statique constant Ho.
-la mesure de Cd, le débit d’eau au moyen du banc, la valeur de la
pression statique.
-la mesure Cv, le tube de Pitot placé dans le jet prés du réservoir et
la pression totale et statique.
- Cc se mesure d’après la lame au il place sur le tube de Pitot. Au
moyen du dispositif de traversée, la largeur pleine de jet.

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice5

3. l’étude de débit en fonction de la hauteur Ho a cet effet le débit


d’alimentation du réservoir est réduit par palier pour mesuré le débit.
On prend les valeurs mesurées moyennes à l’écoulement soit au
régime permanent.

*Remarque :
On fait généralement huit (8) essai de même signification
pour obtenir une courbe devantier.
4)-La liste des symboles de notation utilisée ou
rapport :
Je suis utilisée plusieurs notation de chaque variable donne comme
suit :
Cc : le coefficient de contraction.
Cc : le coefficient de vitesse
Cd : le coefficient de débit
Pm : la pression sur la surface libre de réservoir.
Pn : la pression dans la section contractée.
Un : la vitesse au point N qui étant dans la section de contractée.
Uvc : la vitesse réelle dans la veine contractée.
(Ho-Hc) : les perte de charge de l’écoulement dans l’orifice.
Ac : la surface de la veine contractée.
Ao : la surface de l’ouverture de l’orifice.
Ho : Hauteur de pression statique.
Hc : Hauteur
• de pression dynamique.
Q réel :
• Le débit correspondant à la vitesse idéale, un sans
Q :
contraction
idéal da la veine.
Q réel : Le débit réel de jet.

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice6

5)-Les résultats obtenues au T.P :


Tout les résultats de TP sont représenté a les deux tableau
suivant :
Etude de pression total et statique pour les CC et
CV, Cd :
N° : Hauteur Hauteur de Diamètre Ao
de pression Ac mm
pression totale mm
stat mm mm
1 156 153 9 13
2 166 163 10 13
3 200 199 10.5 13
4 175 173 11 13
5 177 175 11.5 13
6 190 188 12 13

a)Etude de débit :

N° : Volume Ho mm Temps
Q réel :
remplié s
litre
1 5 156 29
2 5 166 29
3 5 200 28

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice7

4 5 175 28
5 5 177 28
6 5 190 26

*Les calcule de Cc, Cv et Cd les défirent coefficients :


1-calcule de Cv : coefficient de vitesse :
D’après :
Et
U n = 2 ⋅ g ⋅ H o .......... .......... .......... .......... .......... .......( 2)
U vc = 2 ⋅ g ⋅ H c .......... .......... .......... .......... .......... ........( 3)

Donc :
U vc Hc
Cv = = .......... .......... .......... .......... .......... ......( 4)
On Un Ho trouve
que :

Hauteur de
Hauteur de
pression
pression Un Uvc Cv
total
stat m
m
0.156 1.749 0.153 1.732 0.9902
0.166 1.804 0.163 1.788 0.9911
0.200 1.98 0.199 1.975 0.9974
0.175 1.852 0.173 1.842 0.9946
0.177 1.863 0.175 1.852 0.9940
0.190 1.930 0.188 1.920 0.9948
Cv moyen=0.9936

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice8

Exemple de calcule :

Un = 2 ⋅ g ⋅ Ho
⇒ U n = 2 ⋅ 9.81 ⋅ 0.156 = 1.749
U vc ⋅ H H c
vc == 2 ⋅ g =
UC c
v
Un Ho
⇒ U vc = 2 ⋅ 9.81⋅ 0.153 = 1.732
Cv=0.9902

2-Calcule de Cc coefficient de contraction :


Ac
Cc =
Ao
Exemple :

0.009
Cc =
0.013

Cc=0.6923

On à comme des calcules :

Ac (m) A0 (m) Cc
0.009 0.013 0.6923
0.010 0.013 0.7692
0.0105 0.013 0.8076
0.011 0.013 0.8460

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice9

0.0115 0.013 0.8846


0.012 0.013 0.9230
Cc moyen= 0.8268
3-Calcule de Cd coefficient de débit :
Cd=Cc .Cv

Cc Cv Cd
0.6923 0.9766 0.6761
0.7692 0.9971 0.7669
0.8076 0.9974 0.8055
0.8460 0.9954 0.8421
0.8846 0.9959 0.8809
0.9230 0.9967 0.9199
Cd= 0.8152
Exemple de calcule :

Cd = Cc ⋅ Cv
⇒ C d = 0.8846× 0.9959 = 0.8809
Cd= 0.8809

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice10

*Calcule de débit réel et idéal :


• • • Q
Q reél =C d ⋅Q idéal ⇒Q idéal =
Cd

Calcule de débit réel :

 Av.c = Ac = 10.7mm = 0.0107m


⇒
U réel = Cv ⋅ 2 ⋅ g ⋅ H 0

Tableau d calcule les débits

Hauteur
de • •

pression Cv Uréel Av.c Cd
Q réel Q idéal
Q reél =
stat Av.c ⋅U réel
H0 mm
156 0.99 1.731 0.009 0.0155 0.82 0.0189
166 0.99 1.785 0.010 0.0178 0.82 0.0145
200 0.99 1.960 0.0105 0.0205 0.82 0.0168
175 0.99 1.833 0.011 0.0201 0.82 0.0164
177 0.99 1.844 0.0115 0.0212 0.82 0.0173
190 0.99 1.910 0.012 0.0228 0.82 0.0186

Choix de Cv et Cd :
D’après les valeurs précédent on chosons des valeur comme :

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL


TP MDF- Ecoulement à travers un Orifice11

Cv= 0.9931 ≈ 0.99


Cd= 0.8152 ≈ 0.82
Graphe final de la courbe :
La courbe tracer donnée la relation entre la hauteur de pression
statique et le débit réel

Au fonction de l’équation suivant :

.
Q = f ( H °)

KAIDI MESSAOUD – LARDJOUN NAWEL