Vous êtes sur la page 1sur 2

Qu'advient de la notion de modèle pour le personnage de Forrest ?

Il n'en a pas naturellement,


puisqu'il ne subit pas la mimésis. Or les trois personnages satellites sont touchés par ce jeu de
modèle. Jenny d'abord, de manière évidente, veut devenir une chanteuse populaire. "Ca
t'arrive de rêver à ce que tu seras plus tard ?" "Ce que je serai plus tard ? Je serai pas moi ?"
"Tu seras toujours toi, mais un autre genre de toi. Tu sais, moi je veux être célèbre. Je veux
être chanteuse. Je veux être seule sur une grande scène avec ma voix, rien que moi". Jenny a
comme modèle de mimésis une chanteuse populaire. Elle est dans le jeu de la mimésis
humaine. Forrest, naturellement n'y comprend rien. C'est le même schéma avec les deux
autres perosnnages. Bubba a pris comme modèle le capitaine de crevettier, une histoire de
famille. Le lieutenant Dan, lui, suit les traces de sa famille, où au moins un membre est mort
dans chaque grande guerre américaine. Le lieutenant Dan est en fait au vietnam pour se
suicider, pour mourir avec ses hommes. Forrest l'en sauvera, de ce destin, et lui volera
proprement son modèle. "C'etait mon destin et tu m'as volé mon destin". Réduit à l'infirmité,
le lieutenant Dan est surtout privé de tout sens dans sa vie. Plus de modèle, plus d'horizon.
Pire, il est exclu de la mimésis humaine, parce qu'il est clair que la société américaine n'a pas
besoin d'un infirme. Cette déchirure est expliquée dans la scène de l'infirmerie, où le
lieutenant Dan demande : "Tu m'as volé mon destin, j'étais le lieutenant Dan Taylor" 'Vous
êtes toujours le lieutenant Dan". Mais un homme sans modèle ou sans capacité d'exercer sa
rivalité n'a plus d'identité.

Forrest a-t-il un modèle familial ? Oui, et c'est plutôt un anti-modèle que sa mère lui a assigné
: le fondateur du KKK, prénommé Forrest, "pour me rappeler que parfois, on fait des choses
qui n'ont pas beaucoup de sens". Il est clair qu'aucun modèle ne pouvait avoir prise sur
Forrest.

Une fois de plus, il faut dire avec force qu'être idiot n'implique pas l'impossibilité de se
référer à des modèles. Forrest serait un idiot surréaliste si c'était le cas.

Autre exemple de complète indépendance par rapport à toute forme de compétition : la course
de 3 ans que Forrest entreprend à travers les états-unis, dans le but unique d'oublier - comme
d'autres deviennent alcoliques. "Et ce jour-là, sans raison particulière, je décidai d'aller courir
un peu". Or comment est-il possible de courir sans concurrence, sans modèle , sans but ? Cela
doit paraître absurde, ou idiot. Un homme s'efforçant à faire le tour du monde en bateau en
solitaire en moins de temps possible a du sens, parce qu'il a des concurrents et des modèles,
autrement dit un but. "Ils ne voulaient que quelqu'un pouvait être assez bête que pour courir
sans raison"."Quelqu'un m'a dit plus tard que ct un message d'espoir". En fait, Forrest a une
raison effetive de courir, mais qui ne relève pas de la concurrence, d'un modèle qui lui
servirait de moyen pour son action. Forrest est motivé par une raison purement interne,
psychologique : il veut oublier.

A travers ces différents exemples, j'ai essayé de montrer que la spécificité de Forrest ne réside
pas dans le retard mental. S'il fallait interpréter Forrest Gump comme un attardé mental, ce
serait un idiot proprement anormal, parce que le manque d'intelligence devrait justement
accentué le problème de la concurrence. Il faut plutôt dire que le QI est un prétexte dans ce
film pour créer ce personnage. Imaginez devoir créer un personnage désengagé de la
mimésis. Quel moyen utiliser ? C'est tout un problème. Ce personage créé risquerait toujours
avoir une position par rapport à la mimésis, il devrait toujours avoir une morale. Refuser la
mimésis, l'éviter, etc c'est toujours se définir par rapport à elle. Etre purement positif, c'est
nemême pas la connaître. Le recours à l'incapacité intellectuelle à réaliser ces rapports de
concurrence - incapacité qui dans le film revêt la forme du QI - est un tel moyen.
Conclusion

Forrest Gump propose une autre solution au problème de la violence via un personnage qui
méconnait totalement la mimésis et ses effets, et qui semble ne pas avoir de réelle morale,
par-delà le bien et le mal. Sortir de la mimésis est-ce sortir de la moralité ? Si l'effacement de
la mimésis implique une amoralité, est-ce que cela ne signifie pas que la mimésis génère ce
que nous appelons la moralité ? C'est à cette réflexion que Forrest Gump invite.

Vous aimerez peut-être aussi