CHANTS & PRIERES A ce monde que tu fais (T.

146-1)
1. A ce monde que tu fais chaque jour avec tendresse, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A ce monde où tu voudrais plus de joie, moins de détresse, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A ce monde qui renaît, s'il a foi en ta promesse, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! Viennent les cieux nouveaux et la nouvelle terre, que ta bonté nous donnera ! Viennent les cieux nouveaux et la nouvelle terre, où la justice habitera ! 2. Sur les hommes qu'il t'a plu de créer à ton image, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur les hommes que l'on tue pour leur peau ou leur visage, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur les hommes qui n'ont plus qu'à se taire sous l'outrage, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! 3. A ce monde traversé par la haine et la violence, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A ce monde ravagé par la guerre et la souffrance, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A ce monde séparé de ses sources d'espérance, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! 4. Sur les hommes de ce temps que révolte la misère, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur les hommes que tu prends dans le feu de la prière, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur les hommes que tu rends fraternels et solidaires, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! 5. A l'Eglise que ton Cœur engendra de sa blessure, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A l'Eglise tout en pleurs quand les frères se torturent, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A l'Eglise des pécheurs refusant sa déchirure, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! 6. Sur le peuple des croyants, dérouté par notre histoire, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur le peuple des souffrants, qui occupe ta mémoire, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur le peuple qui attend que paraisse enfin ta gloire, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! 7. A l'Eglise pour la Paix et l'annonce de ton Règne, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A l'Eglise qui connaît les épreuves du Calvaire, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A l'Eglise qui se plaît au message des prophètes, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! 8. Sur ton peuple qui se meurt s'il n'élève ta louange, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur ton peuple de chanteurs, convoqué avec les anges, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur ton peuple sans frayeur, que tu tiens dans l'Alliance, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! 9. A nos corps où tu as mis le désir de voir ta Face, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A nos corps que tu conduis de leurs tombes vers leur Pâque, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A nos corps déjà bénis dans le Corps où tout est grâce, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! 10. Sur les foules esseulées qui ont soif de ta Parole, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur la Ville des sauvés, où s'achève tout Exode, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur ta Vigne bienaimée, qui prépare ses récoltes, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! 11. A ce peuple que ton pain a gardé de la famine, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A ce peuple qui est tien et ne veut pas d'autre guide, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! A ce peuple de témoins, passionné pour ta justice, donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau ! 12. Sur tous ceux que tu choisis pour répandre l'Evangile, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur tous ceux qui ont repris l'aventure des disciples, envoie ton Esprit, un esprit nouveau ! Sur tous ceux qui ont appris la grandeur de ton service, envoie ton Esprit, un esprit nouveau !

Actes d’apôtres
Tu crois que l’amour n’a pas de frontière Tu crois que donner ouvre un avenir Tu crois qu’un sourire peut plus qu’une guerre Tu crois en Dieu qui croit en l’homme Tu crois en Dieu qui croit en toi Alors viens écrire tes actes d’apôtre Ouvrir une page à son Esprit Alors viens écrire tes actes d’apôtre Une page avec lui Tu crois en un Dieu aimant comme un père

Tu crois qu’en ses mains tout est Création Tu crois qu’il t’attend pour bâtir la terre Tu crois en Dieu qui croit en l’homme Tu crois en Dieu qui croit en toi Tu crois qu’en Jésus Dieu s’est fait tout proche Tu crois que sa vie a vaincu la mort Tu crois qu’aujourd’hui, encore il s’approche Tu crois en Dieu qui croit en l’homme Tu crois en Dieu qui croit en toi Tu crois que chacun est pierre d’Eglise Tu crois que l’Esprit nous met en chemin Tu crois en la vie qu’il nous a promise Tu crois en Dieu qui croit en l’homme Tu crois en Dieu qui croit en toi

et se donner soi-même. Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, Si je n’ai pas l’amour, je suis comme l’airain qui sonne Ou la cymbale qui retentit. Si je prophétisais et connaissais tous les mystères, Si j’avais la foi, à transporter les montagnes, sans l’amour je ne suis rien. Quand je distribuerais ce que je possède en aumônes, Et si je livrais mon corps à brûler dans les flammes, Cela ne me sert de rien.

AGNUS
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous (bis) ; donne-nous la paix. (bis) Agneau de Dieu, toi qui enlèves le péché du monde, …prends pitié de nous (bis) …donne-nous la paix. (bis) Agneau de Dieu, Agneau vainqueur, prends pitié de nous pécheurs ! (bis) Agneau de Dieu, tu enlèves le péché de toute chair, prends pitié de ton peuple qui ne sait plus où aller et qui demande le pardon et la paix… Prends pitié de nous (bis) Donne-nous la paix. (bis) Agneau de Dieu, toi qui enlèves le péché du monde, Prends pitié de nous ! (bis) Donne-nous la paix ! (bis) Agneau de Dieu, Agneau vainqueur, prends pitié de nous pécheurs. (bis) Heureux qui lave son vêtement dans le sang de l’Agneau… Il aura droit aux fruits de l’Arbre de la Vie ! Il franchira les portes de la Cité de Dieu ! Gratuitement, il boira l’eau de la vie ! Corps du Seigneur, Sang de l’Agneau, Paix qui désarme le pécheur.

A la Croix (Hillsong)
Ô Seigneur Tu m'as cherché Tu connais mon chemin Même si je te déçois Je sais que Tu m'aimes Ta sainte présence M'environne A chaque instant Je sais que Tu m'aimes Je sais que Tu m'aimes A la croix je me prosterne Où Ton sang coula pour moi Aucun amour n'est plus grand Tu as gagné sur la mort Ta gloire remplit les lieux très hauts Rien ne peut nous séparer Tu marches devant moi Tu gardes mes pas Ta main me soutient Je sais que Tu m'aimes Tu déchires le voile Tu traces un chemin Car tu as tout accompli Et si tout s'effondrait Devant mes yeux Tu resterais là Je sais que Tu m'aimes Je sais que Tu m'aimes

A la mesure sans mesure
A la mesure sans mesure, de ton immensité, Tu nous manques, Seigneur ; dans le tréfonds de notre cœur Ta place reste marquée

Aimer c’est tout donner
Aimer c’est tout donner (ter)

comme un grand vide, une blessure. A l’infini de ta présence, le monde est allusion, Car tes mains l’ont formé. Mais il gémit en exilé, Et crie sa désolation de n’éprouver que ton silence. Dans le tourment de ton absence, c’est toi déjà, Seigneur Qui nous as rencontrés : tu n’es jamais un étranger, Mais l’hôte plus intérieur qui se révèle en transparence. Cachés au creux de ton mystère, nous te reconnaissons Sans jamais te saisir. Le pauvre seul peut t’accueillir, D’un cœur brûlé d’attention, les yeux tournés vers ta lumière.

Au milieu de notre indifférence, Ô Jésus rappelle nous ta Parole ! Tu as versé ton sang sur une croix, Pour tous les hommes de toutes les races, Apprends-nous à nous réconcilier, Car nous sommes tous enfants d’un même Père.

Alleluia (Ps.18)
Alleluia, Alleluia, Alleluia (bis) - Je t’aime, Seigneur, ma force, mon sauveur, tu m’as sauvé de la violence. - Le Seigneur est mon roc, mon rempart et mon libérateur, c’est mon Dieu. - Je m’abrite en lui, mon rocher, mon bouclier, ma force de salut. - Je m’abrite en lui, ma citadelle, mon refuge et ma louange ; j’invoque le Seigneur, je suis sauvé. - Dans mon angoisse j’invoquai le Seigneur, il entendit ma voix. - Ils m’assaillirent au jour de mon malheur, mais le Seigneur fut pour moi un appui. - Le Seigneur m’a dégagé, mis au large, il m’a sauvé, car il m’aime.

A la Toussaint
Tous les saints de tous les temps sont auprès de toi (bis) Nos aieux, nos grands-parents vivent dans ta joie (bis) A la Toussaint, on fête ceux qui sont partis pour te retrouver A la Toussaint, on fête ceux ont grandi dans ton amitié Ils nous guident au fil des jours on ne les voit pas (bis) Leur silence est un amour qui ne parle pas (bis) Et quand passe la Toussaint vient le jour des morts (bis) L’on t’appelle, ils sont au loin : on les aime encore (bis)

Alleluia, chantez pour le Seigneur !
Chantez pour le Seigneur ! Alleluia ! Jouez pour le Seigneur ! Alleluia ! Vivez pour le Seigneur ! Alleluia !

Alleluia, Dieu…
Alleluia (6x) Dieu notre Dieu a fait la terre et les cieux, A lui la gloire pour les siècles des siècles ! Dieu notre Dieu a fait la terre et les cieux Et tout ce qui existe sous les cieux. Tout est de Lui, et par Lui et pour Lui, A lui la gloire pour les siècles des siècles ! Tout est de Lui, et par Lui et pour Lui, Que toute langue bénisse son Nom.

A l’image de ton amour
Seigneur Jésus tu nous as dit : « Je vous laisse un commandement nouveau : mes amis, aimez-vous les uns les autres. Ecoutez mes paroles et vous vivrez. » Fais nous semer ton Evangile, Fais de nous des artisans d’unité, Fais de nous des témoins de ton pardon, A l’image de ton amour. Devant la haine, le mépris, la guerre, Devant les injustices, les détresses,

Alleluia irlandais
Louez Dieu, tous les peuples (bis) Chantez sa grande gloire (bis) Oui notre Dieu nous aime, Son amour est fidèle. Alleluia ! (4x)

Alleluia le Seigneur Règne (IeV
903)
Rendons gloire à Dieu, soyons dans la joie, A Jésus gloire et puissance. Dieu le Seigneur, Maître de tout Règne dans sa majesté. Alleluia le Seigneur règne, Alleluia ! il est vainqueur. Alleluia le Seigneur règne, chante Alleluia ! Amen ! Le temps est venu de célébrer Dans la joie et l’allégresse. Venez donc tous pour le banquet, Pour les noces de l’Agneau. Vous tous qui êtes appelés Par le Seigneur Roi de gloire Adorez Dieu dans l’unité Pour les siècles, Amen !

Avec toi, le grain germera Avec toi, la vie fleurira.

Alleluia (Ps 117)
Proclamez que le Seigneur est bon, éternel est son amour ! Que le dise la maison d’Israël, éternel est son amour ! Alleluia ! (6x) Le Seigneur est ma force et mon chant, le Seigneur est mon salut ! Je ne mourrai pas, non je vivrai, je dirai l’œuvre de Dieu. Dans l’angoisse j’ai crié vers lui, le Seigneur m’a exaucé. Le Seigneur est là pour me défendre, j’ai bravé mes ennemis. Oui, c’est toi, mon Dieu, je te rends grâce, Seigneur mon Dieu, je t’exalte. Proclamez que le Seigneur est bon, éternel est son amour ! Ouvrez-moi les portes de justice, j’entrerai, je rendrai grâces. C’est ici la porte du Seigneur, tous les justes y entreront.

Alleluia, louez Dieu
Alleluia, Alleluia, Alleluia, Alleluia (bis) Louez Dieu, depuis les cieux, Louez-le dans les hauteurs, Louez-le, tous ses anges, Louez-le toutes ses armées ! Louez-le, soleil et lune, Louez-le, astres de lumière Louez-le, cieux des cieux, Et les eaux par-dessus le ciel. Qu’ils louent le nom du Seigneur, Sur son ordre, ils furent créés, Sublime est son nom, lui seul, Sa majesté par dessus terre et ciel ! Il soutient la vigueur de son peuple, Fierté pour tous ses amis, Pour les enfants d’Israël, Le peuple de ses proches. Gloire au Père tout puissant, A son Fils Jésus le Seigneur, A l’Esprit qui habite en nos cœurs, Pour les siècles des siècles, Amen !

Alleluia Soleil Levant
Alléluia, Alléluia, Alléluia. Alléluia, Alléluia, Alléluia. Ressuscité, matin du monde Parole féconde Soleil levant, Verbe de feu Parole de Dieu Veilleur du jour, Dieu dans la brise Parole promise Soleil levant, Verbe de feu Parole de Dieu Heureux les pauvres, les cœurs meurtris Parole de vie Soleil levant, Verbe de feu Parole de Dieu Joie du pardon renouvelé Parole donnée Soleil levant, Verbe de feu Parole de Dieu Faim de silence, vie du désert

Alleluia pour toi Seigneur
Alleluia je veux chanter pour toi, ta Parole Seigneur, guidera mes pas. (bis) Avec toi, la vie renaîtra Avec toi, l’Amour triomphera

Parole de chair Soleil levant, Verbe de feu Parole de Dieu

à cet homme, ce Dieu pour la vie qui nous nomme « amis » Quand mon chemin a commencé Tu es venu m’accompagner Et Tu es là Tout près de moi Amis aujourd’hui, Amis pour la vie Sur mon chemin tu as tracé L’empreinte de notre amitié C’est toi, mon frère Tu es ma pierre Amis aujourd’hui, Amis pour la vie Quand nos chemins se sont croisés Tu es venu nous rassembler Au cœur des temps L’Amour devant Amis aujourd’hui, Amis pour la vie C’est ton chemin qui est donné A suivre en toute liberté Chacun sa voie Mais avec Toi Amis aujourd’hui, Amis pour la vie Sur les chemins, tous appelés A proclamer cette amitié Par notre foi « Je crois en Toi » Amis aujourd’hui, Amis pour la vie

Allez par toute la terre
Allez par toute la terre, annoncer l'Evangile aux nations, allez par toute la terre, Alleluia. Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière, chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut, racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles ! Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis, adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté : tremblez devant lui, terre entière. Allez dire aux nations : “ Le Seigneur est roi ! ” Le monde, inébranlable, tient bon. Il gouverne les peuples avec droiture.

Allez porter ma joie au monde
Allez porter ma joie au monde par toute la planète Porter ma joie au monde, porter ma fête. Vers les hommes sans lumière Allez porter ma paix Et cette amitié qui éclaire Portez l’amour qui ne finit jamais. Aux travaux de cette terre Allez pour la moisson Il y a tant de travail à faire Pour moissonner à tous les horizons. Pour le royaume à construire Allez porter vos vies Portez vos pierres et vos rires Au monde neuf qui doucement grandit. Aux enfants de la souffrance Allez tendre vos mains Offrir une seconde chance Pour inventer ensemble un lendemain

A mon rythme
A mon rythme, je veux vivre Et sentir en moi ton amour, Seigneur. A mon rythme, je veux vivre Et mettre mes pas dans les tiens, Seigneur. A mon rythme, ohohoh Je veux vivre, yeyeye Mains devant, mains derrière A l’endroit, à l’envers Pour donner, comment faire ? Tendre les mains solidaire Il faut du temps pour offrir Tout ce qu’on a au fond de soi Il faut du temps pour choisir De ne pas tout garder pour soi Cœur fermé, cœur ouvert Ralentit, accélère Pour aimer, comment faire ? Avoir un cœur sans frontière Il faut du temps pour offrir Tout ce qu’on a au fond de soi Il faut du temps pour choisir De ne pas tout garder pour soi

Alors va
Cf. Une mission qui fait vivre

Amis dans le Seigneur
Risquerons-nous d’être amis dans le Seigneur Oserons-nous ouvrir nos portes, ouvrir nos cœurs

S’exprimer ou se taire Sans un mot, cent manières Témoigner, comment faire ? Parler en gestes, en prière Il faut du temps pour offrir Tout ce qu’on a au fond de soi Il faut du temps pour choisir De ne pas tout garder pour soi

Voici l’admirable échange où le Christ prend sur lui nos péchés. Mettons-nous en sa présence, il nous revêt de sa divinité. Père nous te rendons grâce pour ton fils JésusChrist le Seigneur. Par ton Esprit de puissance, rends-nous dignes de vivre de tes dons.

ANAMNESE
Christ est venu ! Christ est né ! Christ a souffert ! Christ est mort ! Christ est ressuscité ! Christ est vivant ! Christ reviendra, Christ est là ! (bis) Il est grand le mystère de la foi ! Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, Nous célébrons ta résurrection, Nous attendons ta venue, dans la gloire ! Gloire à toi qui étais mort, Gloire à toi Jésus ! Gloire à toi ressuscité, Gloire à toi ! Viens Seigneur, nous t’acclamons, Viens revivre en nous, Aujourd’hui et jusqu’au jour dernier. Ta mort, Seigneur nous l’annonçons, Soleil de Dieu qui nous libère. Tu es pour nous résurrection, la joie promise à notre terre. Ta mort, Seigneur, nous la rappelons. Amen ! Ta sainte résurrection, nous la proclamons. Amen ! Ton retour dans la gloire, nous l’attendons. Amen ! Gloire à Toi, qui étais mort ! Gloire à Toi qui es vivant ! Notre Sauveur et notre Dieu, Viens Seigneur Jésus ! Nous rappelons ta mort, Seigneur ressuscité, Nous attendons ta venue dans la gloire. Tu as connu la mort, tu es ressuscité, et tu reviens encore pour nous sauver.

A Salam
Sois là le bienvenu, à toi le salut Que la paix soit avec toi Pour toujours où que tu sois Peu importe la couleur Mêle toi entre les cœurs Bien au-dessus du mépris Des querelles et du conflit Apprendre à cohabiter Dans le plus grand des respects A salam, a salam, a salam haleïkoum (bis) Des couleurs qui se mélangent Et des sourires qui s’échangent A salam, a salam, a salam haleïkoum (bis) Sans faire de différences Au nom de la tolérance Unis main dans la main Bâtissons notre destin Vers des lendemains qui chantent Enfin l’hymne de l’entente Vivre libres et égaux Et s’élever très haut Sans haine et sans colère Bien au-delà des frontières Répandre sans compter La paix, la liberté

A toi la gloire
À toi la gloire, Ô Ressuscité ! À toi la victoire pour l’éternité. Brillant de lumière, l’ange est descendu, Il roule la pierre du tombeau vaincu. À toi la gloire, Ô Ressuscité ! À toi la victoire pour l’éternité. Vois-le paraître : c’est lui, c’est Jésus, Ton Sauveur, ton Maître, Oh ! ne doute plus ! Sois dans l’allégresse, peuple du Seigneur, Et redis sans cesse que Christ est vainqueur ! Craindrais-je encore ? Il vit à jamais, Celui que j’adore, le Prince de paix ; Il est ma victoire, mon puissant soutien, Ma vie et ma gloire : non, je ne crains rien !

Approchons nous de la table
Approchons nous de la table où le Christ va s’offrir parmi nous. Offrons lui ce que nous sommes car le Christ va nous transformer en lui.

Attends le vent
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4) Attends le vent, le vent qu’il a promis Attends le vent de son Esprit Attends, attends, attends et obéis Attends le vent de son Esprit Qui sait d’où il vient et où il va Invisible à nos yeux Il nous environne Et nous envahit De la sainteté de Dieu Tant d’espoirs et tant de larmes aussi Tant de rêves déployés Pour si peu de temps A chercher vraiment La volonté du Seigneur Combien d’heures Et d’aubes à écouter Combien de jours, de soupirs Pour qu’en un instant Tout s’éveille au chant De l’Esprit de son amour. Entends le vent…

ils font régner toute justice ! Voyez ! les amoureux de Dieu : ils sont amis de tous les hommes ! Voyez ! ceux qui ont foi en Dieu : ils font que dansent les montagnes ! Voyez ! le peuple est dans la joie : l’amour l’emporte sur la haine ! Voyez ! les faibles sont choisis : les orgueilleux n’ont plus de trône ! Voyez ! les doux qui sont vainqueurs : ils ont la force des colombes !

Au cœur de nos détresses
Au cœur de nos détresses, Aux cris de nos douleurs, C’est toi qui souffres sur nos croix Et nous passons sans te voir. Au vent de nos tempêtes, Au souffle des grands froids, C’est toi qui doutes sur nos croix Et nous passons sans te voir Au pas de nos déroutes, Aux larmes du remords, C’est toi qui pleures sur nos croix Et nous passons sans te voir. Aux nuits de solitude, Aux soirs de l’abandon, C’est toi qui meurs sur nos croix Et nous passons sans te voir.

Aube nouvelle (E.130)
1. Aube nouvelle dans notre nuit : pour sauver son peuple Dieu va venir. Joie pour les pauvres, fête aujourd'hui ! Il faut préparer la route au Seigneur ! (bis) 2. Bonne Nouvelle, cris et chansons : pour sauver son peuple Dieu va venir. Voix qui s'élève dans nos déserts ! Il faut préparer la route au Seigneur ! (bis) 3. Terre nouvelle, monde nouveau : pour sauver son peuple Dieu va venir. Paix sur la terre, ciel parmi nous ! Il faut préparer la route au Seigneur ! (bis)

Aujourd’hui dans notre monde (F.47)
1. Aujourd'hui dans notre monde le Verbe est né pour parler du Père aux hommes qu'il a tant aimés. Et le ciel nous apprend ce grand mystère : R. : Gloire à Dieu et paix sur terre, alleluia ! 2. : Aujourd'hui dans nos ténèbres le Christ a lui, pour ouvrir les yeux des hommes qui vont dans la nuit. L'univers est baigné de sa lumière : 3. Aujourd'hui dans notre mort a paru la Vie, pour changer le cœur des hommes qui sont endurcis, et l'Amour est plus fort que nos misères : 4. Aujourd'hui dans notre chair est entré Jésus, pour unir en Lui les hommes qui l'ont attendu. Et Marie, à genoux, l'offre à son Père :

Au cœur de ce monde
Au cœur de ce monde, le souffle de l’Esprit fait retentir le cri de la Bonne Nouvelle, Au cœur de ce monde, le souffle de l’Esprit met à l’œuvre en nos cœurs des énergies nouvelles. Voyez ! les pauvres sont heureux : ils sont premiers dans le Royaume ! Voyez ! les artisans de paix : ils démolissent leurs frontières ! Voyez ! les hommes au cœur pur : ils trouvent Dieu en toute chose ! Voyez ! les affamés de Dieu :

Aujourd’hui s’est levée la lumière
Aujourd’hui s’est levée la lumière,

C’est la lumière du Seigneur, Elle dépassera les frontières, Elle habitera tous les cœurs. Que la steppe exulte et fleurisse, Qu’elle éclate en cris de joie. Au pays de la soif L’eau a jailli et se répand. Vous verrez la gloire du Seigneur, La splendeur de notre Dieu, Dites aux cœurs affligés, Voici votre Dieu, soyez sans crainte. C’est lui qui vient pour vous sauver, Alors s’ouvriront vos cœurs A l’amour du Seigneur, Qui vient pour vous racheter.

L’aventure est notre route et l’amitié notre pain (bis) Plus loin, quand l’amitié nous entraîne à risquer d’être libre, Plus loin, quand la vie nous appelle plus loin, plus loin… Plus loin, quand l’amitié nous entraîne à gagner tous nos rêves, Plus loin, quand la vie nous appelle plus loin, plus loin…

Autour du trône de l’agneau
1 Autour du trône de l’agneau Se tient la foule des sauvés Ils sont venus des quatre vents Le sang du Christ les a lavés (bis) Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia ! 2 Portant la palme des vainqueurs ils sont marqués du sceau de Dieu Après l’épreuve, après les pleurs Leurs chants s’élèvent jusqu’à Lui (bis) 3 Ils voient leur Dieu et leur Sauveur Ils voient celui qu’ils ont cherché Les bras de Dieu leur sont ouverts Ils rendent grâce de tout cœur (bis) 4 Ils n’ont plus soif ils n’ont plus faim Ils n’ont plus peur des feux du jour L’Agneau de Dieu est leur berger Aux sources vives Il les conduit (bis) 5 Agneau de Dieu, louange à toi Tu nous rachètes par ton sang Fais nous marcher sur le chemin De tes martyrs et de tes saints (bis)

Au plein cœur de ma vie
J’aimerais te faire une place Au plein cœur de ma vie Que tu laisses ta trace Présent comme un ami Car si je ne te vois pas Je sais que tu est là Il y a les matins sans soleil Où rien ne semble vraiment pareil Les moments de doutes Faut les dépasser Avec toi, je peux continuer Il y a les journées sans nuage Où je peux écrire une autre page Tu es sur ma route Reste à mes côtés Je veux dessiner notre amitié Il y a les lumières du soir Qui rassurent quand tout devient trop noir Seul ou avec d’autres Je veux te louer Que ma vie soit transformée Il y a la douceur de la nuit Où je m’en remets à ton esprit Au cœur de mes rêves Tu veilles sur moi Mon Dieu, garde-moi près de toi

Avant la fin de la lumière
Merveille, merveille, avant la fin de la lumière De pouvoir nous tourner vers toi, Dieu notre Père. Que résonne en nous ta parole En cet instant où le jour fuit L’amour s’écrit en parabole Au fil des pages de notre vie. Qu’en toi Seigneur nos vies reposent Et prennent force dans la nuit Prépare nous à ton aurore Et garde-nous dans ton esprit.

Au revoir scout
Cf. Chant des adieux

Au soleil de nos rencontres
Au soleil de nos rencontres, l’espérance est en chemin

Que nos prières soient présence A tous ceux que l’on oublie trop Ceux dont la nuit se fait souffrance Ceux qui cherchent en vain un écho. Quand nous dormirons en confiance Accueille le travail de ce jour Fais le grandir comme semence Pour ton Royaume qu’est l’amour. Déjà levé sur d’autres terres Le jour éveille les cités Soutiens la peine de nos frères Donne leur la force d’aimer.

Je voudrais t’offrir du plus profond de moi Ce monde qui s’éveille, le souffle de la vie Le bonheur de marcher avec toi aujourd’hui. Que ma vie entre tes mains soit belle Comme un bouquet de fleurs ouvertes à ton soleil Même si parfois je serre aussi les poings Ô mon Dieu reste là près de moi sur le chemin. Que mon cœur entre tes mains apprenne A aimer plus fort d’un amour qui entraîne Même si c’est dur d’apprendre à aimer Aide-moi à grandir, à vivre, à inventer. Qu’aujourd’hui entre tes mains fleurisse En chansons, en regards, en voix et en sourires Et même la peine, le chagrin, la souffrance Je veux te les offrir en cadeau d’espérance.

Avec Lui
(Mej 2006) Avec Lui, nous inventons la vie, La vie à l’infini, tu sais Le bonheur est à faire Avec Lui, nous inventons la vie, La vie jaillie d’un cri, tu sais Son amour est mystère Nous repeindrons ce monde de lumières Une goutte de pluie dans les déserts du monde La source qui jaillit nous abreuve et féconde Je veux réinventer mon regard posé chaque jour Devenir océan d’amour, suivre les pas de Dieu J’ai sur le bord des lèvres les mots d’une Présence La saveur d’une terre sans guerre et sans méfiance Je veux réinventer cet Amour donné sans manières Choisir d’exister pour mes frères, suivre les pas de Dieu Le souffle de son Nom balayant les ténèbres Découvrant l’horizon fragile comme un rêve Je veux réinventer ma foi, le désir aujourd’hui D’être témoin de Jésus-Christ, suivre les pas de Dieu Un pinceau de lumières sur la toile de nos doutes Unis nous pourrons faire s’éclairer notre route Je veux réinventer chaque couleur de l’arc-en-ciel Tracer les rayons du soleil, suivre les pas de Dieu Le regard d’un enfant qui porte l’espérance En l’Amour innocent reçu comme une chance Je veux réinventer le sens à donner à nos vies Bousculer ce monde endormi, suivre les pas de Dieu

Avec toi, Jésus (Laurent Grzybowski)
Avec toi, Jésus, nous danserons la vie. Avec toi, Jésus, nous porterons du fruit. Tu nous choisis encore pour être tes amis Et tes mots de paix nous donne envie d’aimer. Aujourd’hui, nous pouvons te suivre Pour bâtir avec toi un monde d’amitié. Tu nous guéris encore de nos infirmités Et tes mots d’amour nous font tenir debout. Aujourd’hui, nous pouvons te suivre Pour briser avec toi les murs et les verrous. Tu nous appelles encore pour éveiller nos vies Et tes mots de feu embrasent notre cœur. Aujourd’hui, nous pouvons te suivre Pour trouver avec toi la source du bonheur. Tu nous convies encore à l’heure du repas Et le pain rompu nous ouvre grand les yeux. Aujourd’hui, nous pouvons te suivre Pour marcher avec toi dans les pas de ton Dieu. Tu nous dévoiles encore le risque de la croix Et ton sang versé est signe d’alliance. Aujourd’hui, nous pouvons te suivre Pour passer avec toi la mort et la souffrance. Tu traces en nous, Seigneur des chemins d’avenir Et tes mots d’espoir nous remplissent de joie. Aujourd’hui, nous pouvons te suivre Pour chanter avec toi au rythme de la foi.

Avant d’aller dormir
Prière des complies scoutes 1 - Avant d'aller dormir sous les étoiles

Avec toi aujourd’hui
Ô Seigneur dans ce jour qui fleurit

Doux Maître, humblement, à genoux, Tes fils t'ouvrent leur coeur sans voiles, Si nous avons péché, Pardonne-nous. 2 - Eloigne de ce camp le mal qui passe, Cherchant dans la nuit son butin ; Sans toi, de toutes ses menaces, Qui nous protègera, Berger divin ? 3 - Protège aussi, Seigneur, ceux qui nous aiment, Partout garde-les du péril ; Pitié pour les méchants eux-mêmes Et paix à tous nos morts ! Ainsi soit-il.

4. Baptisé dans le Royaume de Jésus, Tu inventes avec lui ton chemin. (bis) Pour que tu cherches les sources de la vie, Dieu te donne son peuple choisi : Tu es son enfant bien-aimé.

Bénédiction
Que la route s’ouvre à ton approche Que le vent souffle dans ton dos Que le soleil éclaire ton visage Que la pluie ruisselle dans tes champs Et que jusqu’à la prochaine rencontre Dieu te garde dans la paume de ses mains.

BÉNÉDICTION DE REPAS
Bénis, Seigneur les fruits de la terre, la vie de tes enfants, le pain de l’amitié. Ouvre mes yeux sur le monde, mon cœur pour mieux l’aimer, mes mains pour le servir !  Viens bénir Seigneur la table si bien parée. Viens nourrir aussi nos âmes si affamées. Et fais nous donner à tous de quoi manger.  A la table ! (bis) Venez tous ! (bis) Et que Dieu bénisse (bis) Ce repas (bis)  Bénissez-nous Seigneur ! Bénissez ce repas, ceux qui l’ont préparé ; et faites nous partager à ceux qui n’en ont pas.  Le pain d’hier est rassis ! Le pain de demain n’est pas cuit ! Merci, Seigneur ! (bis) Merci pour le pain d’aujourd’hui !  Bénissez-nous, Seigneur, bénissez tous ces dons que nous recevons de votre bonté. Que le roi de gloire nous fasse participer à sa table céleste.  Nous te rendons grâce, Père, pour la sainte résurrection que tu nous as fait connaître par Jésus ton enfant. Et comme ce pain placé sur cette table a été d’abord été dispersé et maintenant ne fait plus qu’un, rassemble ainsi ton Eglise des confins de la terre dans ton Royaume, car à toi est la puissance et la gloire dans les siècles des siècles.

Ave Maria
Marie, Mère de Dieu, et mère des hommes, Avec toi, nous sommes dans la joie, Avec toi, nous louons notre Roi ! Ave, Ave, Ave Maria ! (bis) Marie, femme choisie, entre toutes les femmes, Marie, vierge bénie, entre toutes les vierges, Marie, Mère de la Vie, et Mère de la lumière, Marie, Mère de l’Amour, et Mère de l’espérance, Marie, Vierge très humble, et Vierge très pure, Marie, Vierge croyante, et Vierge priante, Marie, Vierge souffrante, et Vierge exultante, Marie, Eve nouvelle, et Fille de Sion, Marie, Arche d’alliance, et Cité de Dieu, Marie, Etoile du matin, et Porte du Ciel, Marie, Reine des anges, et Reine des saints, Marie, Reine des apôtres, et Reine des martyrs, Marie, secours des chrétiens, et salut des malades Marie, consolatrice de tous ceux qui pleurent.

Baptisé dans la lumière de Jésus
1. Baptisé dans la lumière de Jésus, Tu renais avec lui du tombeau. (bis) Pour que s’éclaire chacune de tes nuits, Dieu te prend aujourd’hui par la main : Tu es son enfant bien-aimé. 2. Baptisé dans le passage de Jésus, Tu traverses avec lui des déserts. (bis) Pour que tu brises les forces de la mort, Dieu te donne aujourd’hui son Esprit : Tu es son enfant bien-aimé. 3. Baptisé dans la l’Evangile de Jésus, Tu découvres avec lui un trésor. (bis) Pour que tu trouves les mots de liberté, Dieu te donne aujourd’hui la parole : Tu es son enfant bien-aimé.

Béni soit Dieu le Père
Béni soit Dieu le Père de Jésus le Seigneur Qui a vaincu la mort ! Criez de joie pour Lui, Il est votre salut, C’est Lui le roi de l’univers. Rejetez les ténèbres et venez à la lumière, Désirez sa Parole, elle vous donne le salut ! Approchez-vous de Lui, l’unique pierre vivante Rejetée par les hommes mais précieuse aux yeux de Dieu. Vous êtes sa demeure, soyez des pierres vivantes, Offrez par Jésus-Christ un sacrifice d’amour. Vous la race choisie, sacerdoce royal et saint Proclamez ses louanges, vous le peuple consacré. Aimez votre prochain, comme le Seigneur vous aime, Le Père nous a dit : "Soyez saints comme Je suis saint". [couplets en lien avec les lectures de la veillée pascale]  [Gn 1,1s] A l’image de son Fils, homme et femme il nous créa. Pour toute sa Création, Dieu bénit et donne vie.  [Gn 22,1s] L’agneau du sacrifice, c’est Jésus le Fils unique. Par son obéissance, il nous donne le salut.  [Ex 14,15s] En traversant la mer, Israël fut sauvé. Par les eaux du baptême, nous sommes délivrés.  [Is 55,1s] Pour féconder nos cœurs, Dieu nous donne sa Parole. Elle fait son chemin pour nous mener jusqu’au Père.  [Ez 36,16] « De toutes vos idoles, je vous purifierai. Et je mettrai en vous, un cœur, un esprit nouveau. »  [Rm 6,3s] Baptisés en Jésus, libérés du péché, nous sommes unis au Christ pour une vie nouvelle.

Béni soit le pas de celui qui parlent De celui qui les a sauvés (bis) Il est le Rois des Rois (écho) Le Seigneur des Seigneurs (écho) Il n’est pas d’autre nom Sur terre et dans les cieux Que le nom de Jésus, Fils de Dieu Jésus, Fils de Dieu… Béni soit le pas des ceux qui partent Pour celui qui les a sauvés

Bénis Seigneur mon maître
Bénis Seigneur mon maître la nuit qui va venir. Veille au cœur de mon être, demain je vais renaître et te servir. Le jour qui se termine, tes mains me l’ont donné. J’ai vécu ses routines et sa clarté divine en ta bonté. Pour ces instants de grâce et mes années de vie, pour mon unique place dans le temps et l’espace, à Toi merci. Je t’offre mon ouvrage, mes peines et mes joies, le sourire au passage, le pain que je partage était pour toi. Oublie mes larmes vaines, mes heures d’abandon, la laideur quotidienne, de ce mal qui m’entraîne, Ô Dieu pardon.

Bénissez Dieu
Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu, Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu. Levez les mains vers le Dieu trois fois saint, Proclamez qu’il est grand, que son nom est puissant. Oui je le sais, notre Seigneur est grand, Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir. Du fond des mers, jusqu’au fond des abîmes, Depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel ! Reconnaissez que le Seigneur est bon ! Il est fidèle en tout ce qu’il a fait. Je veux chanter la douceur de son nom. Béni soit Dieu par toutes les nations.

Bienvenue
Tous en marche sur le même chemin Prenons le temps de nous arrêter Notre Dieu a besoin de chacun Pour accueillir et apprendre à aimer.

Béni soit le pas
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4)

Bienvenue, Bienvenue En route vers un même Dieu Ensemble nous marcherons mieux Bienvenue, Bienvenue Tu es différent de moi Je voudrais avancer avec toi. Que tu sois d’ici ou d’ailleurs Tu nous rends riche de tout ton vécu En route pour un monde meilleur Lève-toi, ne te crois pas perdu Prenons le temps de nous accepter D’accueillir et apprendre à aimer Que tu sois premier ou dernier Ta place est là, au milieu de nous En route pour un monde de paix Reste libre, ose tes rêves fous Prenons le temps de nous engager D’accueillir et apprendre à aimer. Que tu sois ancien ou nouveau L’avenir s’écrit avec toi En route pour un monde plus beau N’aie pas peur de vivre ta foi Prenons le temps de nous arrêter D’accueillir et apprendre à aimer

Canons
 A la fin de ce jour heureux  J’entend, mystérieux,  J’entend, l’appel du feu.  Brave Madeleine, fais chauffer ton four  Fais des p’tits gâteaux, fais en à la pelle, Mets y de la peine, et tout ton amour, Pour les pèlerins de Compostelle.  Quand tout se tait, sous la ramure,  rossignol des bois, ta voix pure, met nos cœurs en émoi, nous fait rêver,  rossignol des bois, ta voix pure, met nos cœurs en émoi, nous fait rêver  Voguons au vent de mer, au gré des vagues, Ma rie, là-haut, comme une étoile, Marie, là-haut, veille sur nous, É toile du ciel, lumière sans voile, Étoile du ciel, brillez pour nous.  C’est un chemin secret, qui mène à la beauté. Mais un cœur pur toujours saura le re trouver. C’est un chemin, c’est un chemin secret qui mène à la beauté, mais un cœur pur saura le re trouver. Qui mène, qui mène à la beauté, mais un cœur pur saura le retrouver.

Ça change tout
Autour de nous mais pas sans nous Dieu change tout ! (ça change !) Il est en nous, l’acteur c’est nous, Ça change tout ! Découvrir en chacun toute sa lumière. Lever le voile des ombres, et tout s’éclaire. Délier les chaînes partout sur la terre. Son amour ne juge pas, il fait l’été en hiver. Des projets plein la tête, on va bouger. Créatifs du Créateur, ça va donner. Ensemble on laisse chacun s’exprimer. Son amour dans nos projets devient élan d’amitié. Si ensemble on inventait les paroles, Pour redire que l’erreur fait partie du rôle. On a le droit d’se tromper, c’est pas drôle. Son amour a tout prévu, il relève et il console. Aller vers l’autre, créer le mouvement. Se préparer pour être plus accueillant. On est tous un jour ou l’autre “ différent ”. Son amour brise la peur, on est partout débutant. Parfois les rues me semblent toutes pareilles. Les jours s’écoulent sous la pluie et le soleil. Mais comme je cherche Dieu dès l’réveil, Son amour change mes pas, c’est lui qui me conseille.

Célébrez
Célébrez sa victoire et la joie de son règne, Célébrez, célébrez ! Célébrez dans l’espoir que sa gloire nous revienne, Célébrez, célébrez ! Célébrez (ter), célébrez Jésus ! Célébrez son Esprit, exaltez sa présence, Célébrez, célébrez ! Célébrez aujourd’hui notre sainte espérance, Célébrez, célébrez ! Changez vos cœurs, croyez à la Bonne Nouvelle...

Celui qui aime a déjà franchi la mort
Celui qui aime a déjà franchi la mort. Rien ne pourra le séparer de l'amour du Dieu vivant. Si notre faim de la Parole A nourri nos corps brisés, Devant toi, Seigneur, Nous aurons le cœur en paix. R/ Si notre soif de la lumière Nous a fait franchir la peur, ...

Si le désir de ton visage Nous a fait crier ton nom, ... Si l'espérance de ta gloire Nous a fait tenir debout, ... Si nous avons aimé nos frères De tout cœur, en vérité,... Si nous avons donné à boire A celui qui a soif, ... Si nous avons réchauffé l'âme De celui qui perdait cœur, ... Si nous avons rendu visite A celui qui était seul, ... Si nous avons ouvert nos portes A celui qu'on rejetait, ...

On s’amuse beaucoup mieux Plein de joie d’être ensemble On invente aussi des jeux

Chant de la promesse
1 - Devant tous je m'engage sur mon honneur Et je te fais hommage de moi Seigneur. Je veux t'aimer sans cesse, de plus en plus Protège ma promesse, Seigneur Jésus. 2 - Je jure de te suivre en fier chrétienne Et tout entier je livre mon cœur au tien. 3 - Fidèle à ma patrie, je le serai Tous les jours de ma vie, je servirai. 4 - Je suis de tes apôtres, et chaque jour Je veux aider les autres pour ton amour. 5 - Ta règle a sur nous-mêmes un droit sacré Je suis faible, tu m'aimes, je maintiendrai.

Celui qui grandit avec Dieu
Celui qui grandit avec Dieu pousse comme un palmier au bord de l’eau Comme un arbre élance ses feuilles Il se dresse vers le ciel. Ses branches pleines de sève Sont toujours vertes et brillantes Même quand il est vieux Il est couvert de fruits Comme il fait bon venir se reposer A l’ombre près de lui

Chant de promesse guide
Avec vous toutes, confiante en Dieu qui m’aime, Je promets de faire de ma vie fontaine claire où mes amis pourront puiser la joie et l’amitié Aujourd’hui, je m’engage à partager ma joie A servir tous mes frères, à leur chanter ma foi Je sais que c’est un risque, mais Dieu à mes côtés Et toutes les guides du monde seront là pour m’aider On ne peut fêter seule toutes les joies de la vie Aujourd’hui c’est la fête pour notre compagnie Que notre cœur s’habille de rires et de chansons Pour qu’au rythme de nos mains, il batte à l’unisson Pour vivre l’aventure qui fait chanter ma vie Il faudra que je marche sous l’orage et la pluie Il faudra que je quitte mon confort routinier Alors mon cœur tout entier en sera libéré

C’est toujours le moment d’aimer
C’est toujours le moment d’aimer De quitter son abri C’est toujours le moment d’aimer De se faire des amis C’est toujours le moment d’aimer (bis) Un bébé vient de naître La famille s’agrandit Un bébé vient de naître Il va changer notre vie J’aime bien mon grand-père Et je vais souvent le voir J’aime bien mon grand-père Il nous compte des histoires Plein de joie d’être ensemble

Chant des adieux
Faut-il nous quitter sans espoir, sans espoir de retour ? Faut-il nous quitter sans espoir, de nous revoir un jour ? Ce n’est qu’un au revoir, mes frères, ce n’est qu’un au revoir ! Oui, nous nous reverrons, mes frères, ce n’est qu’un au revoir ! Formons de nos mains qui s’enlacent

au déclin de ce jour, Formons de nos mains qui s’enlacent une chaîne d’amour. Aux scouts unis par cette chaîne Autour des mêmes feux, Aux scouts unis par cette chaîne Ne faisons point d'adieu. Car Dieu qui nous voit tous ensemble et qui va nous bénir, Car Dieu qui nous voit tous ensemble saura nous réunir.

Eternel est son amour ! 1. Il a parlé par les prophètes Éternel est son amour ! Sa parole est une promesse Éternel est son amour ! 2. Il combla Marie de sa grâce Éternel est son amour ! Il se fit chair parmi les hommes Éternel est son amour ! 3. Crucifié, c’est sa vie qu’il donne Éternel est son amour ! Mais le Père le ressuscite Éternel est son amour ! 4. Dans l’Esprit Saint, il nous baptise Éternel est son amour ! Son amour forge notre Église Éternel est son amour ! 5. Acclamez Dieu, ouvrez le Livre ! Éternel est son amour ! Dieu nous crée et Dieu nous délivre Éternel est son amour !

Chante Alleluia au Seigneur
Chante Alleluia au Seigneur (bis) Chante Alleluia (bis) Chante Alleluia au Seigneur

Chante aujourd’hui ton avenir
Chante aujourd’hui ton avenir, oh, oh, oh, oh ! Reprends le souffle qui fait vivre, oh, oh, oh, oh ! Il est venu le temps de se rencontrer, c’est le temps de la vie ! Si tu crois que la vie est à construire Crois-moi, le monde est ton avenir Laisse tomber les barrières Lève-toi, viens respirer le grand air. Si tu vois la violence et la misère Là-bas, ne reste pas sans rien faire Reçois le cri de tes frères Lève-toi, viens respirer le grand air. Si parfois tu n’as plus envie de rien Bats-toi ! A tes côtés se tient Celui qui toujours espère Lève-toi, viens respirer le grand air. Si la joie peut se lir’ dans ton sourire C’est là que chacun pourra dire D’où vient-ell’ cette lumière Lève-toi, viens respirer le grand air.

Chantons la Parole
Chantons la Parole à temps et contretemps Aux battements du cœur, au rythme du bonheur Vivons la Parole, un monde nous attend ! (bis) Un monde où l’homme différent Est appelé par son nom. Saurons-nous offrir nos talents Pour accueillir d’autres richesses ? Un monde où l’homme est rassemblé Malgré la peur des tensions Saurons-nous trouver les idées Qui harmonisent nos attentes ? Un monde où l’homme tend la main Vers son voisin isolé. Saurons-nous changer les matins De désespoir et de détresse ? Un monde où l’homme reconnaît Qu’il est créé pour la joie. Saurons-nous passer le relais Et rayonner de la nouvelle ?

Chantez, priez, célébrez (Hubert
Bourel) Chantez, priez, célébrez le Seigneur Dieu nous accueille, peuple du monde Chantez, priez, célébrez son nom Dieu nous accueille dans sa maison 0. Il a fait le ciel et la terre : Eternel est son amour ! Façonné l’homme à son image :

Chercher avec toi, Marie
Chercher avec toi, dans nos vies, les pas de Dieu, Vierge Marie ; par toi accueillir aujourd'hui

le don de Dieu, Vierge Marie. 1. Puisque tu chantes avec nous Magnificat, Vierge Marie, permets la Pâque sur nos pas ; nous ferons tout ce qu'Il dira. 2. Puisque tu souffres avec nous Gethsémani, Vierge Marie, soutiens nos croix de l'aujourd'hui ; entre tes mains, voici ma vie ! 3. Puisque tu demeures avec nous pour l'Angélus, Vierge Marie, guide nos pas dans l'inconnu ; car tu es Celle qui a cru.

Choisis la vie
(Pilgrim’s) Compter sur une vie donnée Oser le meilleur de soi pour aimer Parler d’un avenir, au cœur de la souffrance Méfiance envers une vie comme un jeu de carte Au bout de tes doigts, bonne ou mauvaise donne Faut pas que ça rate A toi de t’accrocher, fais ton choix Viens voir la vie, écouter les étoiles Viens, c’est un signe qui te dit de gonfler les voiles Choisis la vie, reçois-la comme un cadeau Choisis d’en faire un monde plus beau Le monde est ton destin, les clés sont dans tes mains Choisis la vie, reçois-la comme un cadeau Choisis d’en faire un monde plus beau Ce n’est pas trop tard, ce n’est pas trop tôt Résister au plus dur de l’hiver Garder en soi une part de lumière Accueillir la transparence du bonheur éphémère Un éclair au milieu de tes nuits Lorsque tu ressasses tes noirs souvenirs Lointaine décadence, Nouvelle effervescence qui jaillit de ton sourire Viens voir la vie, écouter les étoiles Viens, c’est un signe qui te dit de gonfler les voiles

3. Béni soit Dieu !Il s’est fait chair et pour nous tous, Il a souffert jusqu’à la mort sur une Croix : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 4. Béni soit Dieu ! Enfant Jésus ! A Bethléem, Il a paru, né d’une Vierge, dans le froid : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 5. Béni soit Dieu, le Fils premier, à Nazareth, humble ouvrier, Lumière dans l’ombre, icibas : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 6. Béni soit Dieu, le Bon Berger ! Il est allé au loin chercher la brebis seule et dans l’effroi : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 7. Béni soit Dieu, Maître et Seigneur, Lui, le chemin du vrai bonheur. Il nous l’enseigne pas à pas : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 8. Béni soit Dieu au Jeudi Saint qui, par le pain et par le vin se donne en son dernier repas : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 9. Béni soit Dieu, l’Agneau livré pour toute notre humanité, saint ou pécheurs, rois ou parias : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 10. Béni soit Dieu pour le pardon du Crucifié au bon larron. Miséricorde étend ses bras : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 11. Béni soit Dieu ! Ne craignons plus ! Ce millénaire attend Jésus, le Christ vivant qui reviendra : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 12. Béni soit Dieu ! Ô Père, ô Fils, ô Saint Esprit qui resplendit ! Mystère au cœur de notre foi : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia !

Comme l’argile
Comme l’argile se laisse faire Entre les mains agiles du potier, Ainsi mon âme, se laisse faire, Ainsi mon cœur te cherche toi mon Dieu. Je viens vers Toi, Jésus ! (4x) Comme une terre qui est aride Ainsi mon cœur désire ton eau vive Tu es la source qui désaltère : Qui croit en Toi n’aura plus jamais soif. Comme un veilleur attend l’aurore, Ainsi mon âme espère en ta parole. Car ta parole est une lampe, Une lumière allumée sur mes pas.

Christ hier, Christ aujourd’hui
Christ hier, Christ aujourd’hui, Christ demain, pour tous et toujours, Tu es Dieu, Tu es l’amour. Tu appelles : nous voici ! 1. Béni soit Dieu ! Il a donné ce temps de grâce : un Jubilé. Il offre à tout pécheur sa joie : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia ! 2. Béni soit Dieu ! Allons à Lui ! Il nous pardonne, Il l’a promis, jusqu’à soixante dix sept fois : Il nous a aimés jusque là. Amen ! Alleluia !

Comme le Père vous a choisie…
Comme le Père vous a choisie, Ô Marie, pour être Son enfant immaculée, l’épouse de Joseph et la Mère de Son Fils bien aimé et de toute l'Eglise,

dans une communion plénière à l'Esprit Saint, nous vous choisissons aujourd'hui comme Mère et Reine de toute notre famille, et nous vous consacrons notre âme et notre corps, toutes nos activités et tout ce qui nous appartient, sans exception. Exercez sur chacun de nous votre miséricorde la plus maternelle. Apprenez-nous à aimer toujours plus Jésus et le Père, et par Eux à nous aimer les uns les autres dans l'Esprit Saint, en nous découvrant toujours plus profondément dans la lumière de Jésus, en nous respectant mutuellement, et en nous choisissant chaque jour dans un amour plus divin et plus simple. Ô Marie, donnez à chacun de nous d'accomplir chaque jour, dans un don personnel, la volonté du Père, pour que toute notre famille témoigne au milieu du monde de l'amour de Jésus victorieux du mal. Amen.

Comme toi, Jésus, comme toi, Jésus, Comme toi, comme toi. Quand parfois j’ai du chagrin, je pense à toi J’imagine ton chemin en ce temps là Par les rues de ton enfance, comme moi Tu as dû verser des larmes quelquefois Quand ma vie de tous les jours, se peint en bleu Le soleil de ton amour est dans mes yeux Par les rues de ton enfance, comme moi Tu as de temps en temps rire aux éclats Quand je suis dans mes cahiers, dans mes leçons Je te vois lire et prier dans ta maison Par les rues de ton enfance, comme moi Tu comptais un, deux, trois, quatre sur tes doigts

Comme toi Marie
Comme toi, Marie Comme toi, Dieu nous choisit, Marie Pour porter ensemble du fruit Comme toi, Marie Dieu nous appelle à la vie. Dis-nous comment devenir la semence Dans ce monde desséché ? Dieu nous invite à vivre en abondance Source vive de liberté. Dis-nous comment apaiser la violence Dans ce monde déchiré ? Dieu nous appelle à briser la souffrance Main ouverte pour la paix. Dis-nous comment gommer l’indifférence Dans ce monde trop inquiet ? Dieu se révèle pétri de nuances Arc-en-ciel d’humanité. Dis-nous comment redonner la confiance Dans ce monde divisé ? Dieu nous envoie en témoin d’espérance Pèlerin à nos côtés. Dis-nous comment retrouver le silence Dans ce monde tourmenté ? Dieu nous appelle à vivre sa présence Sa Parole est vérité. Dis-nous comment toujours être en partance Dans ce monde fatigué ? Dieu sur nos routes déjà nous devance Premier-né ressuscité.

Comment t’écris 2000 ?
Comment t’écris 2000 ? Tu mets un deux et trois zéros ! Ça commence avec un deux Comme le début d’un pluriel C’est "Black Blanc Beur" qui fait les bleus Zinédine et Emmanuel Ça continue par trois zéros Comme trois points de suspension C’est à nous d’inventer les mots Pour que soit belle la chanson. Le monde entier est un terrain Plus qu’un gazon il est précieux Alors si chacun en prend soin Il deviendra terrain de jeux Il n’y aura plus de spectateurs Dans les tribunes à l’abri Plus de mi-temps pour le bonheur On va jouer à fond la vie. C’est un défi pour notre temps Un millénaire de champions Une planète de gagnants Qui auront vaincu l’exclusion Le monde ira tout droit au but A son tableau il inscrira Qu’on se relève d’une chute Comme on commence une ola.

Comme toi, Jésus
Comme toi, Jésus, quand tu étais petit Comme toi, Jésus, je change et je grandis

Comme un cadeau
Tu es présent comme un cadeau

Une surprise qui fleurit Tu es mon Dieu, le chant de l’eau La mélodie de nos vies pour te crier merci (bis) Dans les journées ensoleillées Dans les parents attentionnés Les projets qui aboutissent Entre copains du quartier Les idées qui refleurissent Au grand soleil de l’été Dans les montagnes enneigées Dans les défis à relever L’amitié qui se construit Doucement jour après jour Les matins pleins d’énergie Pour oser vivre l’amour Dans l’océan qui se déchaîne Dans la copine avec sa peine Ces esclaves aux yeux d’enfants Dans ces pays oubliés La grand-mère qui attend Dans sa maison isolée. Dans le murmure des champs de blé Dans les talents multipliés La prière des enfants Pour faire la paix dans les cœurs Dans le pain que l’on attend Comme un mendiant du Seigneur.

Ta Parole est murmure comme un secret d’amour, Ta Parole est blessure, qui nous ouvre le jour. Ta Parole est naissance, comme on sort de prison, Ta Parole est semence, qui promet la moisson.

Contre vents et marées
Contre vents et marées, Oser prendre le large, Oser tourner la page, Vivre est à inventer, Contre vents et marées, Se frotter aux orages, La vie comme un voyage Où risquer c’est aimer ! Même si le ciel est triste, Qu’t’es seul sur la piste Ou l’dernier d’la liste Même si t’attends toujours Que ce soit ton tour Si tu cries : "Au s’cours !" N’oublie pas, n’oublie pas On est tous ensemble Sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas C’est le même vent Qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent Le vent de la vie Le vent, le vent, le vent De l’Esprit Alors viens, viens Changer le paysage Viens, viens Repousser les nuages De tes yeux Peut naître le ciel bleu… Pour ceux qui sont sans voix Qui n’existent pas Dont on ne veut pas Pour ceux qui sont bannis Chassés dans la nuit Qui n’ont que leur cri N’oublie pas, n’oublie pas On est tous ensemble Sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas C’est le même vent Qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent Le vent de la vie Le vent, le vent, le vent De l’Esprit Alors viens, viens Dessiner un autre âge

Comme un feu (H. Bourrel)
Comme un feu, comme une lumière Comme un feu, de plus en plus fort Comme un feu, comme une lumière Fais moi vivre et renaître encore Alors peut-être une parole Ira plus loin qu’une amitié Et nous dira en parabole Ceux qu’on n’a pas voulu aimer Alors naîtra comme un espoir, Comme une empreinte au creux de nous Flambeau vivant de notre histoire Le temps certain d’un rendez-vous Toi qui m’offres tant de futur Pour ma vraie soif et ma vraie faim Soleil baigné d’une Ecriture D’un cœur du mêm’ sang que le mien

Comme un souffle fragile
Comme un souffle fragile ta Parole se donne Comme un vase d’argile, ton amour nous façonne.

Viens, viens Effacer les naufrages De ton rire Peut naître l’avenir… Même si t’es fatigué Que t’as mal au pieds Que t’en as assez Même si, découragé Tu veux t’arrêter Tu n’veux plus marcher N’oublie pas, n’oublie pas On est tous ensemble Sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas C’est le même vent Qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent Le vent de la vie Le vent, le vent, le vent De l’Esprit Alors viens, viens Vers de nouveaux rivages Viens, viens Vers de nouveaux visages De ton cœur Peut naître le bonheur… Pour ceux qu’ont tout perdu Qui se sont battus De leurs deux mains nues Pour ceux qui n’ont plus rien Qui s’en vont au loin Qui n’ont que leur faim N’oublie pas, n’oublie pas On est tous ensemble Sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas C’est le même vent Qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent Le vent de la vie Le vent, le vent, le vent De l’Esprit Alors viens, viens Plus besoin de bagages Viens, viens Inventer le partage De tes mains Peut naître le matin… [même chant en plus large] Contre vents et marées, oser prendre le large, Oser tourner la page, vivre est à inventer, Contre vents et marées, se frotter aux orages, La vie comme un voyage où risquer c’est aimer !

Même si le ciel est triste, qu’t’es seul sur la piste Ou l’dernier d’la liste Même si t’attends toujours que ce soit ton tour Si tu cries : "Au s’cours !" N’oublie pas, n’oublie pas : On est tous ensemble sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas : C’est le même vent qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent, le vent de la vie Le vent, le vent, le vent de l’Esprit Alors viens, viens changer le paysage Viens, viens repousser les nuages De tes yeux peut naître le ciel bleu… Pour ceux qui sont sans voix, qui n’existent pas Dont on ne veut pas Pour ceux qui sont bannis, chassés dans la nuit Qui n’ont que leur cri N’oublie pas, n’oublie pas : On est tous ensemble sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas : C’est le même vent qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent, le vent de la vie Le vent, le vent, le vent de l’Esprit Alors viens, viens dessiner un autre âge Viens, viens effacer les naufrages De ton rire peut naître l’avenir… Même si t’es fatigué, que t’as mal au pieds Que t’en as assez Même si, découragé, tu veux t’arrêter Tu n’veux plus marcher N’oublie pas, n’oublie pas : On est tous ensemble sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas : C’est le même vent qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent, le vent de la vie Le vent, le vent, le vent de l’Esprit Alors viens, viens vers de nouveaux rivages Viens, viens vers de nouveaux visages De ton cœur peut naître le bonheur… Pour ceux qu’ont tout perdu, qui se sont battus De leurs deux mains nues Pour ceux qui n’ont plus rien, qui s’en vont au loin Qui n’ont que leur faim N’oublie pas, n’oublie pas : On est tous ensemble sur le même bateau N’oublie pas, n’oublie pas : C’est le même vent qui secoue ce bateau Le vent, le vent, le vent, le vent de la vie Le vent, le vent, le vent de l’Esprit Alors viens, viens, plus besoin de bagages Viens, viens, inventer le partage De tes mains peut naître le matin…

Courte échelle
Paroles et musique : Jean-Jacques JUVEN

C'est dur de prendre la parole, Quand parfois c'est chacun pour soi, Mais je voudrais m'engager avec toi :
Sim Sim La Sol Fa#m Ré La

Sol

CAR JE SAIS BIEN QUE TU M'APPELLES A ETRE TEMOIN DE TA JOIE
La Sol La sus4 Sol La sus4 Ré

Sol

SI TU ME FAIS LA COURTE ECHELLE ET SI TU MARCHES PRES DE MOI JE PEUX REUSSIR AVEC TOI
Sol La Ré Sol Ré Sol

Etre délégué à l'école, Savoir entendre et regarder, Témoin dans la vie avec toi.
Sim La Sol La sus4 Sol Ré

2 J'apprendrais à aider les autres D'un regard d'une main tendue, A la maison entre amis avec toi : Donner du temps rendre service, Le cœur ouvert aux plus petits, Témoin dans la vie avec toi. 3 On peut s'aider et faire équipe, Se rassembler pour mieux créer, Inventer de grands projets avec toi : Organiser une balade, Un match avec tous les copains, Témoin dans la vie avec toi. 4 Je voudrais trouver sur ma route Tous les clins d'œil que tu me fais, Et puis passer un moment avec toi : Te rencontrer dans la prière, Accueillir ton pain dans mes mains, Témoin dans la vie avec toi. 5 Le matin ouvre grand ma porte, Je veux sortir en plein soleil, La vie ça bouge et grandit avec toi : Je veux dépasser les barrières, Aller vers ceux qui sont tout seul, Témoin dans la vie avec toi. 6 Dans tes mains ma vie se réveille, Prend des forces pour mieux repartir, Et pour voyager plus loin avec toi : Je choisis de tenter ma chance, De mettre mes pas dans tes pas, Témoin dans la vie avec toi.

Danse
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4) A sa voix avançons vers le combat Il est Dieu, il est bon, il est là Et c’est lui qui affermit nos pas Par la foi, annonçons le Roi des Rois Et c’est lui qui affermit nos pas Danse, danse, danse Dans ce lieu où tout s’invente Et nous enchante, chante, chante, chante A la gloire du Seigneur Lance, lance, lance Et le cri et la clameur Et la cadence, danse, danse

Dans l’éclat de ton sauveur A la croix, il a triomphé pour moi Il est Dieu, il est bon, il est là Et c’est lui qui affermit nos pas Dans sa joie il nous garde et nous envoie Il est Dieu, il est bon, il est là Et c’est lui qui affermit nos pas Vous qui sommeillez Ne sommeillez plus, non, non Vous qui sommeillez Ne sommeillez plus, non, non, non

Toutes les nations marcheront vers ta lumière et les rois à ta clarté naissante. (bis) De nombreux troupeaux de chameaux te couvriront, les trésors des mers afflueront vers toi, Ils viendront d’Epha, de Saba, de Qédar, faisant monter vers Dieu la louange. Les fils d’étrangers rebâtiront tes remparts et leurs rois passeront par tes portes. (bis) Je ferai de toi un sujet de joie. On t’appellera "ville du Seigneur". Les jours de deuil seront tous accomplis parmi les nations tu me glorifieras.

Dans ta maison, il fait bon chanter
Dans ta maison, il fait bon chanter (bis) Il y a des fleurs, des couleurs Nous venons parler et chanter Il y a des fleurs, des couleurs (bis) Tu nous réunis aujourd’hui Tous ensemble comme des amis Tu nous réunis aujourd'hui (bis) Tu es chaque jour notre ami à l’école à la garderie Tu es chaque jour notre ami (bis) Jésus tu aimes les enfants Tu es près de nous bien vivant Jésus tu aimes les enfants (bis) Marie aime aussi les enfants Elle est pour nous une maman Marie aime aussi les enfants (bis)

De ton Esprit la terre est pleine
De ton Esprit la terre est pleine, tu remplis l’univers de ton feu !

Des milliards de chemins
Des milliards de chemins Mais un seul pour chacun Chemin d’amour qui fait grandir Chemin qui trace un avenir Ton aventure est une marche Dans une troupe au cœur battant Auprès de toi je suis partant Comme un ami qui t’accompagne Ensemble nous cherchons Des routes qui libèrent Des routes de vivants Tu as des rêves plein la tête Et des projets qui portent loin Auprès de toi je suis quelqu’un Qui veut comprendre ta jeunesse Ensemble nous allons vers l’aube et ses lumières Vers l’aube des vivants. Tu connaîtras le froid des doutes Les heures sombres de la nuit Au plus profond, j’entends ton cri Et je demeure à ton écoute Ensemble nous parlons Des terres d’espérance Des terres de vivants Tu vas quitter les jours d’enfance Pour élargir tes horizons Je rêve aussi de tes moissons Sous le soleil de la confiance Ensemble nous croyons Au souffle imprévisible Le souffle des vivants.

Debout resplendis
Debout resplendis, car voici ta lumière et sur toi la gloire du Seigneur. (bis) Lève les yeux et regarde au loin, que ton cœur tressaille d’allégresse. Voici tes fils qui reviennent vers toi, et tes filles portées sur la hanche. Jérusalem, Jérusalem, quitte ta robe de tristesse. Jérusalem, Jérusalem, chante et danse pour ton Dieu.

Dessinons l’aujourd’hui
(Paroles et Musique : E. Magdeleine)

Tous peintres de la vie Dessinons l’aujourd’hui Au couleurs de nos cœurs Dessinons l’aujourd’hui Aux couleurs du bonheur Dessinons l’aujourd’hui 1- Monde complexe, sans repères Besoin d'espoir, soif de lumière Unissons nos mains, Avec nos frères, formons l'arche qui espère. Chantons malgré la pluie, L'arc-en-ciel en nous jaillit ! 2- Refus d'aider, chacun pour soi Peur du futur, l'heure des choix Découvrons nos dons Traçons des voies, des chemins pour toi et moi. Chantons malgré la pluie, L'arc-en-ciel en nous jaillit ! 3- Guerres sans fin, peuples oubliés Portes fermées à l'étranger Changeons l'horizon Donnons la paix, le temps est venu d'aimer. Chantons malgré la pluie, L'arc-en-ciel en nous jaillit ! 4- Jeunes et vieux sans relations Replis sur soi et divisions Effaçons les murs Créons les ponts entre les générations. Chantons malgré la pluie, L'arc-en-ciel en nous jaillit !

Sanctifiés par la vie du Christ, Nous goûtons la joie du Royaume. Rassemblés à la même table, Nous formons un peuple nouveau : Bienheureux sont les invités Au festin des Noces éternelles.

Dieu caché
Dieu caché, Tu n'as plus d'autre Parole que ce fruit nouveau-né Dans la nuit qui t'engendre à la terre, Tu dis seulement le nom d'un enfant : et lieu où tu enfouis ta semence. Explique-toi par ce lieu-dit : Que l'Esprit parle à notre esprit dans le silence ! Dieu livré, Tu n'as plus d'autre Parole que ce corps partagé Dans le pain qui te porte à nos lèvres ; Tu dis seulement : La coupe du sang Versé pour la nouvelle confiance. Dieu blessé, Tu n'as plus d'autre Parole que cet homme humilié Sur le bois qui t'expose au calvaire ! Tu dis seulement : L'appel déchirant d'un Dieu qui apprendrait la souffrance. Dieu vaincu, Tu n'as plus d'autre Parole que ces corps décharnés Où la soif a tari la prière ; Tu dis seulement : Je suis l'innocent à qui tous les bourreaux font violence. Dieu sans voix, Tu n'as plus d'autre Parole que ce signe levé, Edifié sur ta pierre angulaire ! Tu dis seulement : Mon peuple est vivant, debout, il signifie ma présence. Dieu secret, Tu n'as plus d'autre Parole que ce livre scellé D'où l'Agneau fait jaillir ta lumière ; Tu dis seulement ces mots fulgurants : Je viens ! J'étonnerai vos patiences !

Devenez ce que vous recevez
Devenez ce que vous recevez, Devenez le corps du Christ, Devenez ce que vous recevez, Vous êtes le corps du Christ. Baptisés en un seul Esprit, Nous ne formons tous qu’un seul corps, Abreuvés de l’unique Esprit, Nous n’avons qu’un seul Dieu et Père. Rassasiés par le pain de Vie, Nous n’avons qu’un cœur et qu’une âme ; Fortifiés par l’Amour du Christ, Nous pouvons aimer comme il aime. Purifiés par le sang du Christ, Et réconciliés avec Dieu,

Dieu est en attente
Entrez : Dieu est en attente, sa maison est un lieu pour la paix. Goûtez : Dieu est en partage, sa table est un lieu pour se donner. Vous êtes le peuple de Dieu : pierres vivantes de son Eglise, traces brûlantes de son passage, jetant les grains de l’Evangile.

Vous êtes le peuple de Dieu : Marques vivantes de son visage, signes visibles de sa tendresse, portant les fruits de l’Evangile. Vous êtes le peuple de Dieu : Fêtes vivantes de sa promesse, pages ardentes de sa Parole, jouant les mots de sa musique.

B. Qui rachète à la fosse ta vie, qui te couronne d’amour et de tendresse. A. Le Seigneur est tendresse et toute grâce. Le Seigneur déborde d’amour. B. Il n’agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rends pas selon nos offenses. A. Comme est la hauteur des cieux sur la terre, puissant est son amour pour qui l’adore ; B. Comme est loin l’Orient de l’Occident, il éloigne de nous nos péchés.

Dieu est la source de ma joie
Dieu est la source de ma joie (bis) Je chanterai en tout temps sa bonté, je chanterai en tout temps sa sainteté. Je chanterai en tout temps sa beauté, je chanterai en tout temps sa majesté. Je chanterai ses bienfaits à jamais, sa bienveillance et sa paix à tout jamais. Je chanterai ses bienfaits à jamais, sa bienveillance et sa paix à tout jamais.

Dieu nous invite en sa maison
Dieu nous accueille en sa maison, Dieu nous invite à son festin : Jour d'allégresse et jour de joie ! Alléluia ! 1 - Oh, quelle joie quand on m'a dit : Approchons-nous de sa maison Dans la cité du Dieu vivant ! 2 - Jérusalem, réjouis-toi, Car le Seigneur est avec toi : Pour ton bonheur, il t'a choisie ! 3 - Criez de joie pour notre Dieu, Chantez pour lui, car il est bon, Car éternel est son amour ! 4 - Avec Jésus, nous étions morts ; Avec Jésus nous revivons, Nous avons part à sa clarté. 5 - Approchons-nous de ce repas Où Dieu convie tous ses enfants, Mangeons le pain qui donne vie. 6 - Si tu savais le don de Dieu, Si tu croyais en son amour, Tu n'aurais plus de peur en toi. 7 - Que Jésus Christ nous garde tous Dans l'unité d'un même corps, Nous qui mangeons le même pain. 8 - Soyons témoins de son Esprit ! Que disparaisse toute peur ! Montrons au monde notre foi !

Dieu est une fête !
Dieu est une fête aujourd’hui, La fête de la vie ! Oh Alleluia ! Dieu est une fête aujourd’hui, C’est lui qui l’a promis ! Oh ! Alleluia ! Alleluia ! Oh Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Dieu est une fête aujourd’hui, La fête de la vie ! Oh Alleluia ! Dieu est une fête aujourd’hui, C’est le vent de l’Esprit ! Oh ! Alleluia ! Alleluia ! Oh Alleluia ! Alleluia ! Alleluia !

Dieu ne peut que donner son amour (Taizé, d’après Ps 103)
Dieu ne peut que donner son amour, notre Dieu est tendresse. [A] Dieu est tendresse (bis). [B] Dieu qui pardonne (bis). A. Bénis le Seigneur, ô mon âme, et du fond de mon être son saint nom. B. Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits. A. Lui qui pardonne toutes tes offenses, qui te guérit de toute maladie,

Dieu nous appelle du fond des temps (E545)
Dieu nous appelle du fond des temps Dieu nous appelle ses enfants Malgré tous nos détours Et nos manques d’amour

Comme un Père, il nous attend (bis) Quand les écailles tomberont de nos yeux (bis) Sa parole germera pour les hommes qu’il aime (bis) Et le Royaume s’apprendra dans nos yeux. Lorsque les chaînes glisseront de nos mains (bis) Sa tendresse fleurira pour les hommes qu’il aime (bis) Et le Royaume passera par nos mains. Quand les ténèbres s’enfuiront de nos cœurs (bis) Sa lumière jaillira pour les hommes qu’il aime (bis) Et le Royaume se lira dans nos cœurs

Dieu nous a tous appelés pour les noces de l’Agneau pour former…

Dieu nous donne rendez-vous
Dieu nous donne rendez vous Au festin de l’Alliance. Il nous invite à constituer l’Eglise de nos mille couleurs Il est présent au secret de la brise et dans l’union de nos cœurs Il nous attend : Venez, la table est mise, il nous appelle au bonheur Dieu nous donne rendez vous Au festin de l’Alliance. Dieu nous donne sa parole Au livre de l’Alliance. Il nous invite à nous laisser toucher par l’écho de sa musique Il est présent : nos vies sont liberté quand y germe l’Evangile Il nous attend, appel à nous lever, sa promesse est vérité Dieu nous donne sa parole Au livre de l’Alliance. Dieu nous donne son amour Au repas de l’Alliance. Il nous invite à être le levain qui façonne le Royaume Il est présent au travail de nos mains et dans la vie qui se donne Il nous attend au partage du pain et de tout ce qui fait l’homme Dieu nous donne son amour Au repas de l’Alliance. Dieu nous donne rendez vous Au chemin de l’Alliance. Il nous invite à reprendre le cours de nos heures quotidiennes Il est présent à vivre sans détour, à faire germer la graine Il nous attend au milieu de nos jours, et sur nos routes humaines Dieu nous donne rendez vous Au chemin de l’Alliance.

Dieu nous a tous appelés
Nous sommes le corps du Christ, Chacun de nous est un membre de ce corps Chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du monde entier (bis) 1 Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance pour former un seul corps baptisés dans l’Esprit Dieu nous a tous appelés à la même sainteté pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit 2 Dieu nous a tous appelés des ténèbres à la lumière pour former… Dieu nous a tous appelés à l’amour et au pardon pour former… 3 Dieu nous a tous appelés à chanter sa libre louange pour former… Dieu nous a tous appelés à l’union avec son Fils pour former… 4 Dieu nous a tous appelés à la paix que donne sa grâce pour former… Dieu nous a tous appelés sous la croix de Jésus Christ pour former… 5 Dieu nous a tous appelés au salut par la renaissance pour former… Dieu nous a tous appelés au salut par l’Esprit Saint pour former… 6 Dieu nous a tous appelés à la gloire de son Royaume pour former…

Dieu, tu révèles ta lumière
Dieu, tu révèles ta lumière à ceux qui passent par la nuit ; Béni sois-tu pour les yeux qui s’ouvrent aujourd’hui dans la terre nouvelle : Ils te rencontrent, Dieu vivant ! Tu leur dévoiles ton visage après l’Exode et la Nuée ;

Béni sois-tu pour les yeux où danse un reflet de l’aurore pascale : Ils te contemplent, Dieu vivant ! Tu leur découvres ta présence et l’allégresse des sauvés ; Béni sois-tu pour les morts qui trouvent la paix dans la joie de tes Noces ; Ils sont ta gloire, Dieu vivant ! Tu les attires en ton mystère avec la force de l’Esprit ; Béni sois-tu pour les corps où montent la vie jusqu’à l’aube éternelle : Ils ressuscitent, Dieu vivant ! Gloire à toi, Seigneur, Lumière du Royaume. Donnes-nous, Seigneur, un cœur nouveau ! Mets en nous, Seigneur, un Esprit nouveau !

Tu viens offrir ce pain Tu nous appelles à porter sans fin Ce que tu nous donnes à porter sans fin

Donne-nous ton Fils
Vierge bénie entre toutes les femmes, Mère choisie entre toutes les mères, Mère du Christ et mère des hommes, Donne-nous ton Fils (bis) Entre toutes les femmes du monde, Le Seigneur t’a choisie Pour que brille à jamais sur la terre La lumière de Dieu. Comme coule la source limpide, La tendresse de Dieu Envahit chaque instant de ta vie Et nous donne un Sauveur. En ton cœur, ô Marie, nul obstacle A l’amour infini Le Seigneur fait en toi des merveilles : Il nous donne son Fils. L’univers tout entier te contemple, Il acclame ton Fils ; Grâce à toi, au milieu de son Peuple, Le Seigneur est présent. Tu chemines avec nous sur la route, Tu connais notre espoir Au milieu de nos croix et nos larmes Tu nous montres ton Fils.

Donne la paix
Donne la paix (ter) frère ! (bis) Christ est venu semé la paix, donne la paix à ton frère (bis)

Donne-moi seulement de t’aimer
Prends Seigneur et reçois Toute ma liberté Ma mémoire, mon intelligence, Toute ma volonté, et Donne-moi (ter) seulement de t’aimer (bis) Reçois tout ce que j’ai, Tout ce que je possède C’est toi qui m’as tout donné, A toi Seigneur, je le rends et Donne-moi (ter) seulement de t’aimer (bis) Tout est à toi, disposes-en Selon ton entière volonté Et donne-moi ta grâce Elle, seule me suffit et Donne-moi (ter) seulement de t’aimer (bis)

Douce nuit
Douce nuit, sainte nuit ! Dans les cieux, l’astre luit. Le mystère annoncé s’accomplit. Cet enfant, sur la paille endormi, c'est l’amour infini ! (bis) C’est vers nous qu’il accourt ! En un don sans retour ! De ce monde ignorant de l’amour Où commence aujourd’hui son séjour, qu'il soit Roi pour toujours ! (bis) Paix à tous ! Gloire au ciel ! Gloire au sein maternel, qui pour nous en ce jour de Noël, enfanta le Sauveur éternel, qu’attendait Israël ! (bis)

Donne-nous le pain de ce jour
Donne-nous le pain de ce jour Donne-nous le pain de l’amour Toi, Jésus tu nous as dit : « Recevez le pain de la vie » Tu as béni ce pain, Tu nous invites, à portée de mains Notre Dieu se donne à portée de mains Tu multiplies le pain, Et rien ne manque, pour combler nos faims Notre Dieu se donne pour combler nos faims

Du sang de ton agneau
Envoie ton Esprit Saint Ton feu d’amour divin

Déploie ton cœur Et viens nous sauver Délivre-nous de nous Délivre-nous de tout Ce qui refuse en nous de t’aimer Du sang de ton Agneau Déverse en nous le flot Des abondantes eaux De ton pardon Viens inonder nos vies Restaure-nous, guéris ton Eglise Reçois de nous Seigneur Le chant de notre cœur Du lieu où tu demeures Réponds-nous Par plus d’amour encore Plus puissant et plus fort Viens sanctifier ton corps Parle-nous (Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4)

Pour des chansons de paix. Ils ont laissé leur bout de terre Pour habiter la paix. Ils sont venus les mains ouvertes Pour accueillir l'amour. Ils sont venus chercher des frères Pour habiter l'amour.

Ecoute la voix du Seigneur
Ecoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Qui que tu sois, ton Dieu t’appelle, Qui que tu sois, il est ton Père. Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur, Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté. Réponds en fidèle ouvrier de l’Evangile et de sa paix. Ecoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Tu entendras que Dieu fait grâce, Tu entendras l’Esprit d’audace. Ecoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Tu entendras crier les pauvres, Tu entendras gémir ce monde. Ecoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Tu entendras grandir l’Eglise, Tu entendras sa paix promise. Ecoute la voix du Seigneur, Prête l’oreille de ton cœur. Qui que tu sois, fais-toi violence, Qui que tu sois rejoins ton frère. Fais confiance au Seigneur, il t’écoutera ; fais confiance au Seigneur, il t’exaucera.

Eclate en cris de joie
Eclate en cris de joie, ô fille de Sion Au son du tambourin, Chante et danse pour ton Dieu ! Allé-Allé-Alléluia ! (bis) A droite et à gauche tu vas éclater : Etends tes cordages et renforce tes piquets, Allé-Allé-Alléluia ! (bis) Jamais, plus jamais, tu ne seras confondue : Le Saint d’Israël t’a lavée de ton péché, Allé-Allé-Alléluia ! (bis) De nouveau, tu exultes, joyeuse, et tu ris, Car Dieu s’est souvenu, et il t’a consolée, Allé-Allé-Alléluia ! (bis)

Ecoute, écoute
Ils ont marché au pas des siècles Vers un pays de joie. Ils ont marché vers la lumière Pour habiter la joie. Ecoute, écoute, Surtout ne fais pas de bruit. On marche sur la route. On marche dans la nuit. Ecoute, écoute, Les pas du Seigneur vers toi. Il marche sur ta route. Il marche près de toi. Ils ont laissé leurs cris de guerre

Ecris ton avenir (Ephata)
Puisque tu sens au fond de toi Une envie folle de bonheur N’aie pas peur de laisser ton cœur Battre le rythme de son pas Chacun a besoin de chaleur D’un vrai regard et de douceur Viens donner un peu ta couleur Le monde espère ta saveur N’attends pas, écris ton avenir

N’attends pas au feu de tes désirs N’attends pas, le monde est à bâtir, la parole à tenir. N’attends pas, Dieu t’invite à partir N’attends pas, au feu de son désir N’attends pas, c’est à toi de choisir, tu es fait pour agir Puisque tu vois tout près de toi Le défi de nouveaux espaces N’aie pas peur d’y prendre ta place Pour te sentir moins à l’étroit Chacun a besoin d’inventer D’inventer, de se dépasser Viens ouvrir les portes fermées Le monde a soif de liberté Puisque tu crois que de tes mains Se façonne le quotidien N’aie pas peur à chaque matin De caresser la vie qui vient Chacun a besoin d’être artiste D’être rêveur, ou sur la piste Viens dire au jour pourquoi t’existes Le monde oubliera d’être triste Puisque tu sais au loin là-bas L’étrange écho d’autres visages N’aie pas peur de prendre le large A la rencontre d’autres voix Chacun est un jour qui commence Une promesse, une naissance Viens rencontrer les différences Le monde est beau dans ses nuances Ephata ! (6x) [ouvre-toi !]

rappelle-toi le temps de sa visite : chez les plus pauvres vient le Fils de Dieu, pour te sauver ! 5. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi la Croix du Fils Unique : dans sa tendresse, Dieu nous a sauvés en JésusChrist ! 6. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi le Christ et l’Evangile : “ Restez en moi, vivez de mon amour ” dit le Seigneur. 7. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi l’Eglise du silence : à son exemple, fortifie ta foi dans le Seigneur. 8. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi l’effort de ceux qui luttent pour plus d’amour, de paix, de charité dans l’univers. 9. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi ta marche d’espérance vers le Royaume où cesse toute peur, près du Seigneur.

Embarque avec nous
Embarque avec nous, embarque car c’est fête aujourd’hui. Embarque avec nous, embarque, la foi nous réunit. Il faut quitter nos vieilles terres, notre vie attend le grand air Il est temps, prenons le départ, en avant, larguons les amarres. Ensemble nous pouvons ramer, lutter contre vents et marées Avec Celui qui tient la barre, rien jamais ne nous désempare.

Eglise du Seigneur (K128)
Peuple de Dieu, Cité de l’Emmanuel Peuple de Dieu, sauvé dans le sang du Christ, Peuple de baptisés, Eglise du Seigneur, louange à Dieu ! 1. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi l’alliance avec Moïse et la promesse faite à ceux qui croient dans le Seigneur. 2. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi l’annonce du Baptiste : “ Dieu va venir ! Prépare le chemin, change ton cœur ! ” 3. Peuple choisi pour être ami de Dieu, rappelle-toi Marie, comblée de grâce, humble servante nous montrant sa foi dans l’Eternel ! 4. Peuple choisi pour être ami de Dieu,

Emmanuel
Dall'orizzonte una grande luce viaggia nella storia e lungo gli anni ha vinto il buio facendosi Memoria, e illuminando la nostra vita chiaro ci rivela che non si vive se non si cerca la Verità... 1. Da mille strade arriviamo a Roma sui passi della fede, sentiamo l'eco della Parola che risuona ancora

da queste mura, da questo cielo per il mondo intero : è vivo oggi, è l'Uomo Vero Cristo tra noi. (Refrain) Siamo qui sotto la stessa luce sotto la sua croce cantando ad una voce. E' l'Emmanuel Emmanuel, Emmanuel. E' l'Emmanuel, Emmanuel. 2. Dalla città di chi ha versato il sangue per amore ed ha cambiato il vecchio mondo vogliamo ripartire. Seguendo Cristo, insieme a Pietro, rinasce in noi la fede, Parola viva che ci rinnova e cresce in noi. (Refrain) 3. Un grande dono che Dio ci ha fatto è Cristo il suo Figlio, e l'umiltà è rinnovata, è in Lui salvata. E' vero uomo, è vero Dio, è il Pane della Vita, che ad ogni uomo ai suoi fratelli ridonerà. (Refrain) 4. La morte è uccisa, la vita ha vinto, è Pasqua in tutto il mondo, un vento soffia in ogni uomo lo Spirito fecondo. Che porta avanti nella storia la Chiesa sua sposa, sotto lo sguardo di Maria comunità. (Refrain) 5. Noi debitori del passato di secoli di storia, di vite date per amore, di santi che han creduto, di uomini che ad alta quota insegnano a volare, di chi la storia sa cambiare, come Gesù. (Refrain) 6. E' giunta un'era di primavera, è tempo di cambiare. E' oggi il giorno sempre nuovo

per ricominciare, per dare svolte, parole nuove e convertire il cuore, per dire al mondo, ad ogni uomo : Signore Gesù (Refrain) (su di un tono) (2 fois) E' l'Emmanuel, Dio con noi Cristo tra noi. Sotto la sua croce E' l'Emmanuel, Emmanuel Sotto la stessa croce cantando ad una voce. This city which has poured out its life-blood out of love and has transformed the ancient world will send us on our way, by following Christ, together with Peter, our faith is born again, the living word that makes us new and grows in our hearts. Ce don si grand que Dieu nous a fait le Christ son Fils unique ; L'humanité renouvelée par lui est sauvée. Il est vrai homme, il est vrai Dieu, il est le pain de la vie qui pour chaque homme pour tous ses frères se donne encore, se donne encore. Llegò una era de primavera el tiempo de cambiar : hoy es el da siempre nuevo para recomenzar, cambiar de ruta y con palabras nuevas cambiar de ruta y con palabras nuevas cambiar el corazòn para decir al mundo, a todo el mundo : Cristo Jesùs. Y aquì bajo la misma luz, bajo su misma cruz, cantamos a una voz. E' l'Emmanuel, l'Emmanuel, l'Emmanuel. E' l'Emmanuel, l'Emmanuel. Sotto la stessa croce, cantando ad una voce E' l'Emmanuel, l'Emmanuel, l'Emmanuel. Cantando ad una voce E' l'Emmanuel, l'Emmanuel.

(M. Brusati - M. Labellarte - M. Mammoli - M. Versaci)

Emmanuel (français)
Du fond de l'horizon, une grande lumière illumine l'histoire, et tout au long des années, elle a vaincu l'obscurité. En faisant mémoire, et en illuminant notre vie, elle nous révèle clairement qu'on ne peut vivre sans cherche la Vérité. 1. De tous les coins de l'horizon, nous arrivons à Rome, sur les sentiers de la foi, nous entendons l'écho de la Parole qui résonne encore des ces murs, sous ce ciel, pour le Monde entier. Il est vivant, le Vrai Homme, Christ au milieu de nous. (Refrain) Nous sommes là, inondés de sa lumière, au pied de la Croix chantant d'une seule voix : c'est l'Emmanuel l'Emmanuel, l'Emmanuel. c'est l'Emmanuel, l'Emmanuel. 2. De la ville, de celui qui a versé son sang par Amour, et qui a changé le vieux monde, nous voulons repartir, en suivant le Christ, avec Saint-Pierre. La foi renaît en nous. Parole vivante qui nous renouvelle, et croît en nous : (Refrain) 3. Ce don si grand que Dieu nous as fait le Christ son fils unique. L'humanité renouvelée par Lui est sauvée. Il est vrai Homme, il est vrai Dieu Il est le Pain de Vie qui pour chaque homme pour tous ses frères se donne encore se donne encore (Refrain) 4. La mort est vaincue, la vie est victorieuse, c'est Pâques dans le monde entier, un vent souffle en tout homme,

l'Esprit qui donne vie, qui fait avancer, au fils de l'histoire, l'Eglise, son épouse, sous le regard de Marie. Ensemble : (Refrain) 5. Nous, héritiers du passé, de siècles d'histoire, de vies données par amour, de saints qui ont cru, d'une multitude d'hommes qui nous enseignent à contempler Celui qui changer l'histoire. Comme Jésus : (Refrain) 6. Le printemps est arrivé, c'est le moment de changer. C'est le jour toujours renouvelé, pour recommencer, pour prendre un tournant, entendre une parole nouvelle, et se convertir. Pour dire au monde, à tout homme, Seigneur Jésus, (Refrain)

Emmaüs
Prenons nos bâtons de pèlerins, marchons ensemble, Jésus nous mène à Emmaüs, Instants très purs et très précieux, comme un profond regard, un regard de feu. Quand l’amitié se pose, les sentiments s’exposent, prenons le temps de nous apprivoiser. Laissons l’autre lui-même, accueillons sa bohème, prenons le temps d’apprendre à aimer. Vivons la joie d’être ensemble ! Notre cœur n’est-il pas tout brûlant ? (bis) Partageons nos problèmes, nos doutes et nos dilemmes, prenons la route sans jamais nous méprendre. Au fil des confidences s’établit la confiance, prenons la route pour mieux nous comprendre. Se connaître en vérité ! Notre cœur n’est-il pas tout brûlant ? (bis) De nos forces communes, nous décrocherons la lune, soyons témoins de la persévérance. Ne gardons pas pour nous un bonheur aussi fou, soyons témoins de notre espérance ! Devenons bonne nouvelle ! Notre cœur n’est-il pas tout brûlant ? (bis)

Emmène moi vers le large
Camille Devillers Il vient un jour où l’on se dit : Moi qui cherche l’amour, où va ma vie ? J’ai tant besoin d’une flamme qui me guide en pleine nuit Tu connais si bien mon âme Seigneur fais moi découvrir qui je suis Emmène moi vers le large, risquer ma vie avec toi. Je mettrai le cap sur d’autres rivages, malgré la tempête ou le calme plat, je mets ma confiance en toi ! Tant de chemins mènent à la vie Il me faudra demain avoir choisi Je porte en moi tant de doutes Comment faire le premier pas J’ai peur de prendre la route Seigneur, délivre mon cœur de ce poids. J’ouvre les yeux sur mon parcours Pour y chercher le feu de ton amour Lorsque les vagues sont fortes Tu tiens la barre avec moi Les jours où le vent me porte Seigneur, tu souffles au plus profond de moi J’entends ta voix qui m’interpelle Tu me promets l’éclat d’une vie nouvelle Je t’offre ma soif de vivre Mes désirs seront les tiens Je fais le choix de te suivre Seigneur, aujourd’hui je crois en demain Sous ton soleil ma vie s’éclaire Je grandis, je m’éveille, tu me libères Comme un Père, tu prends patience Lorsque parfois je m’égare Et malgré mon inconstance Seigneur, tu es au cœur mon histoire

Dieu nous aime le premier, d’un amour fidèle et sûr Il nous donne Jésus-Christ qui nous sauve de la mort En mourant sur une croix. Dieu demeure dans nos cœurs et nous offre son amour ; Mais si nous l’aimons vraiment, nous devons aimer aussi Tous nos frères, près de nous. Rendons gloire à notre Dieu, Créateur de l’univers, A Jésus ressuscité, à l’Esprit de charité Maintenant et à jamais !

En Orient
En Orient Apparut une étoile, Et nous suivons Son cours mystérieux Astre béni, Sa clarté nous dévoile, Que sur la terre Est né le Roi des Cieux. Le Ciel nous protège, Et notre cortège Bravant pluies et neiges Suit l’astre brillant. Que chacun s’apprête : L’étoile s’arrête ! Entrons tous en fête : Adorons l’Enfant ! (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, poésie n°56)

Ensemble
(Jean-Jacques Goldman) Souviens-toi Etait-ce mai, novembre ? Ici ou là ? Etait-ce un lundi ? Je ne me souviens que d'un mur immense Mais nous étions ensemble Ensemble, nous l'avons franchi Reviens-moi, de tes voyages si loin, reviens-moi Tout s'ajoute à ma vie J'ai besoin de nos chemins qui se croisent Quand le temps nous rassemble Ensemble, tout est plus joli Je ne me souviens que d'un mur immense Mais nous étions ensemble

En avant !
Cf. Ouvriers d’espérance

En marchant vers toi, Seigneur
En marchant vers Toi, Seigneur, notre cœur est plein de joie Ta lumière nous conduit vers le Père, dans l’Esprit, au Royaume de la vie. Tu dissipes, ô Jésus-Christ, les ténèbres du péché, Car tu es lumière et vie, et tous ceux qui croient en toi, Tu les nommes « Fils de Dieu ».

Ensemble, nous l'avons franchi Souviens-toi, ensemble Nous l'avons franchi Souviens-toi, ensemble Nous l'avons franchi

Ensemble avec nos mains
Du bleu, du vert, couleur de mer Un peu de sable et de poussière Faut tant de choses pour faire le monde ! Du marron clair, couleur de terre Beaucoup d’argile, un peu de pierres Faut tant de choses pour faire le monde ! Avec tes mains, avec mes mains, ensemble Décorons un beau jardin, où le monde sera bien Avec tes mains, avec mes mains, ensemble Colorions un beau chemin, où le monde sera bien Ensemble avec nos mains Ensemble pour demain Du gris, du bleu, couleurs des cieux, Quelques nuages en plein milieu Faut tant de choses pour faire le monde ! Du jaune vermeil pour le soleil Tant de couleurs qui étincellent Faut tant de choses pour faire le monde ! Du vert nature, couleur verdure, Arbres et plantes, terres en pâture Faut tant de vie pour faire le monde ! Zébrés, tâchés pour colorer Tous les oiseaux, les animaux Faut tant de vie pour faire le monde ! C’est toi, Seigneur, qui as mis dans mes mains Ce monde créé de tes mains C’est toi, Seigneur, qui as mis dans nos mains Ce monde créé pour demain Jaunes, noirs et blancs pour les vivants Hommes et femmes pour les enfants Faut tant de vie pour faire le monde ! Tous ces visages comme un tissage Beauté du monde à tous les âges Faut tant de vie pour faire le monde !

Entre les cris, les larmes, entre ces paroles que je n’comprends pas, entre les guerres, les drames, entre tout ça… Entre les joies, les fêtes, entre mon cœur qui n’arrête pas de chanter à tue-tête, entre tout ça… Dans le secret de mon cœur, Entre le pire et le meilleur Je te confie, Ô Seigneur, Ma vie entre tes mains. Entre les peurs, les doutes, entre l’avenir qui est loin de moi, entre les choix, les routes, entre tout ça… Entre désirs et rêves, entre la vie sur je porte en moi, ces envies sur mes lèvres, entre tout ça… Entre l’enfant, l’adulte, entre l’image que l’on a de moi, tout ce qui me bouscule, entre tout ça… Entre mes espérances, entre l’amour que je garde en moi, ces sourires et ces danses, entre tout ça…

Entrez dans ses portes
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4) Vous qui soupirez, peuple assoiffé de son salut Tout est accompli, tout est en lui, n’attendez plus Entrez dans ses portes Célébrez dans ses parvis Sa vie est plus forte Que les forces ennemies Dans l’obscurité, la vérité ne faiblit pas Tant de tentations, tant d’illusions, mais Dieu est là. Entrez dans ses portes Célébrez dans ses parvis Chantez dans ses portes Le salut de Jésus-Christ Par ton sacrifice, le sang versé crie pour nous Fils du Dieu vivant, ressuscité brille en nous.

Entrez, Dieu est en attente
Cf. Dieu est en attente

En Toi je mets ma confiance
En Toi je mets ma confiance, ô Dieu très saint, toi seul es mon espérance et mon soutien ; c’est pourquoi, je ne crains rien, j’ai foi en toi ô Dieu très Saint, c’est pourquoi je ne crains rien, j’ai foi en toi, ô Dieu très Saint.

Esprit de Dieu, souffle de vie
Esprit de Dieu, souffle de vie Esprit de Dieu, souffle de feu, Esprit de Dieu, consolateur, Tu nous sanctifies ! Viens, Esprit, viens en nos cœurs Viens, Esprit nous visiter, Viens, Esprit nous vivifier,

Entre
(T. & M. : Claire Chataigner, MEJ)

Viens, nous t’attendons. Viens, Esprit de sainteté, Viens, Esprit de vérité, Viens, Esprit de charité, Viens, nous t’attendons. Viens, Esprit nous rassembler, Viens, Esprit nous embraser, Viens, Esprit nous recréer, Viens, nous t’attendons.

Et je crois
J’ai vu l’eau vive des rivières, l’immensité des océans, J’ai vu des montagnes si fières qu’elles tutoyaient le firmament, J’ai vu le feu, j’ai vu le vent, la Terre en tous ses éléments. Et je crois (bis) Même si je ne comprends pas Et je crois (bis) Mon Dieu que tu es là. J’ai vu des étoiles discrètes illuminer des ciel de nuit, J’ai vu des aubes de lumière qui venaient réveiller la vie J’ai vu des soirs et des matins, le temps s’offrir comme un refrain. J’ai visité la terre entière à portée de tous les médias, J’ai vu des maladies, des guerres, des gens crier qu’on n’entend pas, J’ai vu cet homme qu’on a tué, qui défendait le droit d’aimer. J’ai vu des choses impossibles si l’on s’arrêtait au passé, J’ai vu des déserts se fleurir et des ennemis se parler, J’ai vu la force des vivants d’aller toujours plus en avant.

Esprit de Dieu, viens nous donner la vie
Esprit de Dieu, viens nous donner la vie, Souffle sur nous, viens ranimer nos cœurs ! Viens des quatre vents, viens nous visiter, Viens souffler sur nous, Esprit de force. Viens des quatre vents, viens nous relever, Viens souffle divin sur ton peuple. Ouvre nos tombeaux et nous revivrons, Viens renouveler notre espérance. Ouvre nos tombeaux : nous reconnaîtrons Que tu es Seigneur pour les siècles. Esprit du Seigneur, viens pour nous sauver, Purifie nos cœurs, guéris nos âmes. Esprit du Seigneur, fais nous revenir Des ténèbres vers la lumière. Viens Esprit très saint, laisse toi trouver Pour que nous marchions, à ton écoute. Viens Esprit très saint glorifier ton Nom, Toi le Tout Puissant, fais nous grâce.

Evenou Shalom alerhem
Evenou Shalom alerhem ! (ter) Evenou Shalom, Shalom, Shalom alerhem ! Nous vous annonçons la paix (ter) (…) de Jésus ! Nous vous annonçons la joie (ter) (…) de Jésus ! Nous vous annonçons l’amour (ter) (…) de Jésus ! Nous vous annonçons la paix, la joie, l’amour (ter) (…) de Jésus !

Esprit qui souffle sur le monde
Esprit qui souffle sur le monde, Esprit étincelle de Dieu, Apprends-nous à aimer, pardonner, partager, Esprit lumière de nos yeux ! Viens Esprit de bienveillance, Toi qui déclares la paix. Viens, que naisse la patience, Toi, chemin d’humilité. Viens, Esprit joie de la terre, Toi, qui es feu et clarté. Viens, que notre foi s’éclaire, Toi qui es amour donné. Viens, Esprit qui es courage, Toi, maîtrise de nos vies. Viens, bonté dans le partage, Toi qui brille dans nos nuits.

Exultet
1. Qu’éclate dans le ciel la joie des anges ! Qu’éclate de partout la joie du monde ! Qu’éclate dans l’Église la joie des fils de Dieu ! La lumière éclaire l’Église, La lumière éclaire la terre, Peuples chantez !

Nous te louons, splendeur du Père. Jésus, Fils de Dieu ! 2. Voici pour tous les temps l’unique Pâque, Voici pour Israël le grand passage, Voici la longue marche vers la terre de liberté ! Ta lumière éclaire la route, Dans la nuit ton peuple s’avance, Libre, vainqueur ! 3. Voici maintenant la victoire, Voici la liberté pour tous les peuples, Le Christ ressuscité triomphe de la mort. Ô nuit qui nous rend la lumière, Ô nuit qui vit dans sa gloire Le Christ, Seigneur ! 4. Amour infini de notre Père, Suprême témoignage de tendresse, Pour libérer l’esclave, tu as livré le Fils ! Bienheureuse faute de l’homme, Qui valut au monde en détresse Le seul Sauveur ! 5. Victoire qui rassemble ciel et terre, Victoire où Dieu se donne un nouveau peuple, Victoire de l’Amour, victoire de la Vie ! Ô Père accueille la flamme, Qui vers toi s’élève en offrande, Feu de nos cœurs.

Toute parée de sa splendeur Que retentisse dans ce lieu saint l’acclamation unanime du peuple des fils de Dieu La mort est vaincue et l’enfer dévasté ! Jésus le Seigneur est ressuscité ! Vraiment il est juste et il est bon de te louer à pleine voix, Dieu invisible Père tout puissant Et de chanter ton Fils unique, Jésus-Christ notre Seigneur Vois aussi la nuit où tu tiras d’Egypte nos pères, les enfants d’Israël Nuit où tu leur as fait traverser la mer rouge à pieds secs Voici la nuit où le feu de la nuée lumineuse à repoussé les ténèbres du péché Vois aussi la nuit, où le Christ brisant les liens de la mort s’est relevé victorieux des enfers Car il ne nous servirait à rien de naître si nous n’avions pas le bonheur d’être sauvé Dans la grâce de cette nuit, accueille Père très Saint le sacrifice du soir de cette flamme que l’Eglise t’offre par nos mains Elle qui brille en l’honneur de notre Dieu Flamme qui se transmet sans jamais perdre sa clarté Nous t’en supplions maintenant Seigneur, garde ton Eglise dans la joie de ces fêtes pascales par Jésus-Christ ton Fils notre Seigneur ressuscité d’entre les morts dans la puissance de

Exultez de joie Exultez de joie, voici la lumière ! Exultez de joie, Christ est ressuscité ! Exultez de joie la multitude des anges Célébrez dans la joie serviteurs de Dieu Que sonne la trompette triomphale, la victoire d’un si grand Roi Réjouis-toi, ô notre terre Resplendissante d’une telle lumière Car il t’a prise dans sa clarté et son Royaume a dissipé la nuit Réjouis-toi, Eglise notre mère

l’Esprit, qui règne avec toi pour les siècles des siècles Fais du neuf
Fais du neuf aujourd’hui, c’est l’appel de la vie, Dans tes mains a soufflé un vent de liberté : Fais du neuf dans ta vie ! Tu voudrais aujourd’hui du nouveau dans tes yeux. Regarder le soleil, allumer un grand feu. Laisse-toi approcher pour risquer l’amitié. Tu voudrais aujourd’hui des couleurs pour la vie Et changer l’horizon de nos jours noirs et gris. Viens lutter avec nous pour les droits et la vie. Tu voudrais aujourd’hui un nouvel avenir Et tracer les chemins d’une vie réussie. N’aie pas peur d’inventer : tu es fait pour créer. Tu voudrais aujourd’hui du nouveau sous tes pas. Pour aller au devant des petits, des sans-voix, Et changer le destin de tous ceux qui n’ont rien.

5. Par la Croix du vrai Pasteur, alleluia, où l'enfer est désarmé, Par le Corps de Jésus-Christ, alleluia, qui appelle avec nos voix, Sur l'Eglise de ce temps, alleluia, que l'Esprit vient purifier, 6. Par la Croix du Premier-Né, alleluia, le gibet qui tue la mort, Par le Corps de Jésus-Christ, alleluia, la vraie chair de notre chair, Sur la pierre des tombeaux, alleluia, sur nos tombes à venir, 7. Allelu, alleluia, alleluia, allelu, alleluia ! (3 X)

Foi et lumière
Foi et lumière ont éclairé ma vie. Vivons en frères témoins de Jésus-Christ. Pour moi tu donnes ta vie, Moi si faible et si petit ; Pour ton amour, Seigneur, merci ! Dans la nuit tu me soutiens ; Moi, sans toi, je ne suis rien ; Mais ton amour guide ma main. Toi tu es le vrai bonheur, Je te chante de tout cœur. Oh ! Oui, merci, merci, Seigneur ! Tu me donnes ta maman, Marie, je suis ton enfant. J’ai de la joie en te priant.

Fais paraître ton jour (Y.53)
1. Par la Croix du Fils de Dieu, signe levé qui rassemble les nations, Par le Corps de Jésus-Christ dans nos prisons, innocent et torturé. Sur les terres désolées, terres d'exil sans printemps, sans amandier, Fais paraître ton jour et le temps de ta grâce, Fais paraître ton jour, que l'homme soit sauvé ! 2. Par la Croix du Bien-Aimé, fleuve de paix où s'abreuve toute vie, Par le Corps de Jésus-Christ hurlant nos peurs dans la nuit des hôpitaux, Sur le monde que tu fis pour qu'il soit beau et nous parle de ton Nom, 3. Par la Croix du Serviteur, porche royal où s'avancent les pécheurs, Par le Corps de Jésus-Christ, nu, outragé sous le rire des bourreaux, Sur les foules sans berger et sans espoir, qui ne vont qu'à perdre cœur, 4. Par la Croix de l'Homme-Dieu, arbre béni où s'abritent les oiseaux, Par le Corps de Jésus-Christ recrucifié dans nos guerres sans pardon, Sur les peuples de la nuit et du brouillard que la haine a décimés,

Fraternel
Fraternel : un grand souffle dans nos vies Fraternel : une étoile dans la nuit Fraternel : un champ libre et des semailles Une voix qui nous travaille Fraternel avec le Christ, Dieu nous parle de grandir Fraternel : des visages rencontrés Fraternel : une table préparée Fraternel : des chansons pour une fête, Une voix qui nous appelle Fraternel avec le Christ, Dieu de paix nous réunit Fraternel : un regard vers les sommets Fraternel : des frontières à dépasser Fraternel : premiers pas d’une aventure Une voix qui nous rassure Fraternel avec le Christ,

Dieu de lumière nous conduit Fraternel : un silence où Dieu se dit Fraternel : douce brise de l’esprit Fraternel : un ami sur notre route Une voix qui nous écoute Fraternel avec le Christ, Dieu d’alliance nous choisit Fraternel : une soif de tout donner Fraternel : force neuve pour lutter Fraternel : un élan pour nos jeunesses Une voix qui tient promesse Fraternel avec le Christ Dieu nous aime à pleine vie Fraternel : longue marche dans la foi Fraternel : des témoins disant « je crois » Fraternel : joie de vivre une espérance Une voix qui nous devance Fraternel avec le Christ Dieu nous offre de bâtir Fraternel Fraternel Fraternel Fraternel

Sauveur du monde, Jésus-Christ : Ecoute nos prières ! Agneau de Dieu, vainqueur du mal, sauve-nous du péché ! Dieu saint, splendeur du Père, Dieu vivant, le Très-Haut, le Seigneur. Gloire à Dieu dans le ciel ! Grande paix sur la terre ! (bis) Au plus haut du ciel la gloire de Dieu ! Sur toute la terre, aux hommes la paix ! (bis) Gloria ! Gloria in Excelsis Deo ! (bis) Paix sur la terre aux hommes qu’il aime, nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, roi du ciel, Dieu le Père tout puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père, Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière, Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous Car, Toi seul es Saint, Toi seul es Seigneur Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ, avec le Saint Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. A.....men Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime, nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, roi du ciel, Dieu le Père tout puissant. Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père, Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière. Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car, Toi seul es Saint, Toi seul es Seigneur Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ, avec le Saint Esprit, dans la gloire de Dieu le Père.

Gloire à notre Dieu
Gloire à notre Dieu, gloire à son Saint Nom, gloire au Roi des rois, Alleluia ! Il est le Puissant, il est le très-Haut, il est le Seigneur, il est la Vie ! Il est le Sauveur, le libérateur, il est la lumière, il est l’amour ! A lui la sagesse, à lui la puissance, à lui la victoire, à lui la force ! A lui la grandeur et la majesté, à lui tout honneur et toute la gloire !

GLORIA
Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre… …aux hommes qu’il aime ! …joie de l’univers ! Gloire à Dieu, Paix, aux hommes, Joie du ciel sur la terre ! Pour tes merveilles, Seigneur Dieu, ton peuple te rend grâce ! Ami des hommes soit béni, pour ton Règne qui vient ! A toi les chants de fête, par ton Fils bien-aimé, dans l’Esprit.

Grain de sel
Tu gardes sur les lèvres Les deux mille saveurs De ta vie de tes rêves Mais au fond de ton cœur N’oublie pas de goûter en toi La saveur de la foi Dieu est là comme un grain de sel Qu’on ne voit pas Un grain de sel, un grain de folie Qui donne goût à la vie Nous sommes sel de la terre Témoins de Jésus vivant Dans ce monde qui change Qui bouge de partout Les saveurs se mélangent Pour nous donner le goût Le goût de tisser à chacun La toile de demain Chacun mettra son grain de sel Son coup de main Quand la vie est malade Et n’a plus goût à rien Quand l’avenir est fade Et ne donne plus faim Pour rendre le goût de la joie Dieu a besoin de toi Il fait de nous son grain de sel Il nous envoie Deux mille ans d’une histoire D’une Eglise en chemin Nous donnent goût à croire En la joie d’un matin Car Jésus est saveur de vie Hier et aujourd’hui Et à jamais le grain de sel Qui nous unit Venez la table est prête Chacun sera servi Dieu a ouvert la fête Venez goûter sa vie Venez goûter la joie sans fin D’un Dieu qui nous rejoint D’un Dieu qui met son grain de sel Dans nos matins.

Hosanna
Hosanna (ter) au plus haut des cieux ! (bis) Je veux chanter ton nom, proclamer ton amour, Annoncer que tu es Seigneur, Hosanna au plus haut des cieux. Loué, exalté, glorifié soit le roi des rois !

Hosanna
(Exo) Hosanna, Hosanna… Ouvrons les portes au Roi, au Dieu de gloire Lançons des cris de joie (cris) Laissons jaillir un chant de victoire : Hosanna ! Hosanna ! Marchons ensemble (bis) L’ennemi tremble (bis) Dieu est avec nous (bis) Chassons les ténèbres ! Qui pourra taire (bis) Notre prière (bis) Dieu est avec nous (bis) Levons sa bannière ! Dansons devant lui (bis) Remplis de Sa vie (bis) Dieu est avec nous (bis) Chantons sa louange !

Hosanna (couplets corrigés)
Hosanna, Hosanna… Ouvrons les portes au Roi, au Dieu de gloire Lançons des cris de joie (cris) Laissons jaillir un chant de victoire : Hosanna ! Hosanna ! Marchons ensemble (bis) Christ nous rassemble (bis) Dieu est avec nous (bis) Chassons les ténèbres ! Qui pourra taire (bis) Notre prière (bis) Dieu est avec nous (bis) Portons sa lumière ! Dansons devant lui (bis) Remplis de Sa vie (bis) Dieu est avec nous (bis) Chantons sa louange !

Grandes et merveilleuses
Grandes et merveilleuses sont toutes tes œuvres, ô Seigneur, notre Dieu tout-puissant, juste véritable dans toute ta volonté, toi le Roi éternel. Qui sur la terre et dans le ciel est semblable à toi ? Tu règnes sur tout l’univers, Dieu d’Israël ! Un jour, devant toi, tout genou fléchira, toute langue te bénira. Alléluia, Alléluia, Alléluia, amen !

Hosanna (Hillsong)
Je vois le Roi de Gloire Comme un feu sur les nuées Lui qui s’avance, notre espérance Yeah Je vois le Dieu de grâce Effaçant tous nos péchés Chantons ensemble, chantons ensemble Hosanna, Hosanna Hosanna au plus haut des cieux (bis) Je vois une génération Avec foi elle prend sa place Le cœur fervent, le cœur fervent Je vois une nouvelle passion Alors que nous cherchons sa face Le Christ s’approche, il est des nôtres Hosanna, Hosanna Hosanna au plus haut des cieux (bis) Guéris moi et rends moi pur(e) Ouvre mon regard aux choses invisibles Montre moi comment aimer Comme tu m’as aimé Je veux marcher avec Toi Donner ma vie pour la cause de ton nom Marcher les yeux plongés dans… l’Eternité Hosanna, Hosanna Hosanna au plus haut des cieux (bis)

Avec l'ange au sépulcre, Devant Marie désolée, Les pèlerins d'Emmaüs, Pour toujours consolés, Avec les douze apôtres, Par l'Esprit transformés, Je veux crier, crier la Vérité. Pour annoncer au monde entier L'amour du Dieu de bonté, Pour dire à tous les hommes Que le Royaume est là, Et qu'un désir immense Les appelle à la joie, Je veux crier, crier la Vérité. Oui, c'est Jésus Ressuscité Pour qui nous voulons chanter. Nous avions faim et soif, Il nous a rassasiés, A ceux qui n'osent croire A l'amour aujourd'hui Je veux crier, crier la Vérité. Je cherche le visage, le visage du Seigneur !

Il faut de tout
Il faut de tout pour faire un monde. Les autres ont besoin de moi. Sans eux, je ne suis rien. Tes talents, si tu crois Chanteront le nouveau monde. Talents cachés au fond des cœurs Bien enterrés sous les frayeurs Pour ne rien perdre, on les enferme Dans les prisons de l’indifférence. Talents laissés à l’abandon Au gré du vent et des saisons Oubliés par trop de richesses Dans des vies remplies de solitude.

Il dansera pour toi
Il dansera pour toi avec des cris de joie Ton Dieu est en toi Alleluia (ter) Pousse des cris de joie, Fille de Sion, Eclate en ovations, Israël Tressaille d’allégresse, réjouis-toi, Fille de Jérusalem. Le roi d’Israël, le Seigneur est en toi, Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là on dira, à Jérusalem : « Ne crains pas Sion, ne faiblis pas. » En toi il aura, sa joie et sa danse, Il te recrée par son amour.

Ils deviennent chemin
Pour un seul et même Dieu Ils deviennent chemin et portent la lumière. Pour un seul et même Dieu Ils deviennent chemin et partagent le pain. Ton peuple a pris naissance, Quand une étoile s’est levée, Naissance de Dieu au cœur de l’homme Naissance de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris naissance ! Ton peuple a pris la route,

Il est vivant !
Il est vivant, Il est vivant, Même s'il y a deux mille ans Qu'il est mort pour nous.

Au désert, ils t’ont tant cherché, La route de Dieu au cœur de l’homme La route de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris la route ! Ton peuple a pris souffrance, Sur une croix comme un paria, Souffrance de Dieu au cœur de l’homme Souffrance de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris souffrance ! Ton peuple a pris lumière, Sa nuit ne sera plus sans fin Lumière de Dieu au cœur de l’homme Lumière de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris lumière ! Ton peuple a pris son souffle, Comme folie de trop d’amour Le souffle de Dieu au cœur de l’homme Le souffle de l’homme au cœur de Dieu Ton peuple a pris son souffle !

Il vient nous ouvrir un chemin Jésus nous parle de la paix Il vient nous prendre par la main Jésus nous dit qu’il faut aimer Il vient nous ouvrir un chemin

J’ai tant besoin de ton pain pour la route
J’ai tant besoin de ton pain pour la route, Reste avec nous, il est tard. La nuit nous tient et la peur nous déroute. Ce pain devient un départ. Avec ce pain, je reprendrai la route, Pour aller où tu m’attends. Bien au-delà de ce que je redoute, Mon cœur est déjà brûlant. Ouvre mes yeux pour que je reconnaisse Ce que tu attends de moi. Ouvre mon cœur, qu’il soit plein de tendresse, Celle qui nous vient de toi. Je veux partir annoncer à mes frères Qui ne te reconnaissent pas. Parler de toi jusqu’au bout de la terre, Et faire naître ta joie.

Il s’est levé d’entre les morts
Il s’est levé d’entre les morts le Fils de Dieu notre frère, il s’est levé libre et vainqueur : Il a saisi notre destin au cœur du sien, pour le remplir de sa lumière. Sur lui dans l’ombre sont passées les grandes eaux baptismales de la douleur et de la mort. Et maintenant, du plus profond de sa Passion, monte sur nous l’aube pascale. L’histoire unique est achevée : premier enfant du Royaume, Christ est vivant auprès de Dieu. Mais son exode humble et caché, le Fils aîné le recommence pour chaque homme. Ne cherchons pas hors de nos vies à retrouver son passage : Il nous rejoint sur nos sentiers. Mais au-delà de notre mort, c’est lui encore qui nous attend sur le rivage.

J’ai vu des fleuves d’eau vive J’ai vu des fleuves d’eau vive… Alleluia ! Alleluia ! jaillir du côté du Temple… Alleluia ! Alleluia ! J’ai vu la source du Temple… Alleluia ! Alleluia ! grandir en un fleuve immense… Alleluia ! Alleluia ! Tous ceux que lave l’eau vive… Alleluia ! Alleluia ! acclament et chantent Ta gloire… Alleluia ! Alleluia ! Ton cœur, Jésus, est la source… Alleluia ! Alleluia ! d'où coule l’eau de la grâce… Alleluia ! Alleluia !

J’ai confiance en toi
(KT 557 Jean-Noël Klinguer – Pierre Klinguer) J’ai confiance en toi, tu es mon ami, J’ai confiance en toi, Jésus mon ami. Jésus nous aime pour toujours Il vient nous prendre par la main Jésus nous porte en son amour Il vient nous ouvrir un chemin Jésus nous donne tout son cœur Il vient nous prendre par la main Jésus nous montre le bonheur

J’ai vu l’eau vive
J’ai vu l’eau vive jaillissant du cœur du Christ, Alleluia ! ALLELUIA ! Tous ceux que lavent cette eau seront sauvés et chanteront : ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! J’ai vu le temple devenir un fleuve immense, Alleluia ! ALLELUIA ! Les fils de Dieu rassemblés, chantaient leur joie d’être sauvés : ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! J’ai vu le Verbe nous donner la paix de Dieu, Alleluia ! ALLELUIA ! Tous ceux qui croient en son nom seront sauvés et chanteront : ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA ! Alleluia ! ALLELUIA !

Il sauve les siens, car il est le Dieu saint, Alléluia ! 4. Je louerai l'Eternel, qui règne à toujours, Lui dont la bonté parmi tous les peuples S'adresse aux malheureux. Je louerai l'Eternel, qui règne à toujours, Il entend les cris de ceux que l'on oublie, Alléluia ! Gloria 5. Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, Au commencement, aujourd'hui, toujours, Et aux siècles des siècles. Gloire au Père et au Fils et au Saint -Esprit, D'une éternité à l'autre éternité, Alléluia !

Je n’ai d’autre désir
Je n’ai d’autre désir que de t’appartenir, Etre à toi pour toujours, et livré à l’amour. Je n’ai d’autre désir que de t’appartenir, Je n’ai d’autre secours que renaître à l’amour, Et soumettre ma vie au souffle de l’Esprit. Je n’ai d’autre secours que renaître à l’amour, Je n’ai d’autre espérance que m’offrir en silence, Au don de ton amour, m’unir jour après jour. Je n’ai d’autre espérance que m’offrir en silence, Je n’ai d’autre raison que l’amour de ton Nom. Mon bonheur est de vivre, ô Jésus pour te suivre. Je n’ai d’autre raison que l’amour de ton Nom.

Je fais silence
Je fais silence Je pense à toi Mon Dieu je t’aime Tu es en moi Je veux t’écouter Et tendre mes bras En moi tout se tait Pour être avec toi Je veux te parler De tous mes amis C’est comme un secret Que je te confie Je veux murmurer Merci pour la vie Tu nous l’as donnée Comme elle grandit

Je suis le pain vivant descendu du ciel
Cf. Pain pour l’homme

Je suis riche
Cf. Riche de te connaître

Je louerai l’Eternel
1. Je louerai l'Eternel de tout mon cœur, Je raconterai toutes tes merveilles, Je chanterai ton nom. Je louerai l'Eternel de tout mon cœur, Je ferai de toi le sujet de ma joie, Alléluia ! 2. Dieu, l'Eternel, est Roi, il règne à jamais, Pour le jugement il dresse son trône, Il jugera la terre. Dieu l'Eternel est Roi, il règne à jamais, Le monde verra la force de son bras, Alléluia ! 3. Dieu voit les opprimés, il est leur abri, Leur refuge au temps des grandes détresses, Son nom est leur salut. Dieu voit les opprimés, il est leur abri,

Je suis sur ta route
Cf. Sur ta route

Jésus me voici devant toi
Jésus, me voici devant toi, Tout simplement dans le silence. Rien n'est plus important pour moi, Que d'habiter en ta présence. Avec des larmes dans les yeux Ou plein de joie sur le visage Des projets fous ou dangereux Le cœur qui recherche un rivage Avec l'orage ou le ciel bleu

Avec ce monde et ses naufrages Ceux qui te prient ou bien tous ceux Qui restent sourds à ton message Quand viendra-t-il ton jour mon Dieu Où j'apercevrai ton visage Tu seras là, c'est merveilleux Les bras ouverts sur mon passage.

Je te donne toutes mes différences... Je te donne, donne, donne ce que je suis I can give you my voice, bred with rhythm and soul, je te donne mes notes, je te donne ma voix the songs that I love, and the stories I've told ce que j'imagine et ce que je crois I can make you feel good even when I'm down les raisons qui me portent et ce stupide espoir my force is a platform that you can climb on une épaule fragile et forte à la fois je te donne, ouh je te donne tout ce que je vaux, ce que je suis, mes dons, mes défauts, mes plus belles chances, mes différences

Je t’attends, je t’espère
Je t’attends, je t’espère, que la terre s’éclaire Je t’attends, je t’espère, comme un pèlerin de la lumière J’attends une lumière dans les chants de la nuit, Avec tous ceux qui cherchent, je t’attends. J’attends une lumière dans les yeux des vivants, Avec tous ceux qui marchent, je t’attends. J’attends une lumière dans la nuit des pays, Avec tous ceux qui vivent, je t’attends. J’attends une lumière tout au fond de mon cœur, Avec tous ceux qui prient, je t’attends.

Je veux chanter mes hymnes
Je veux chanter mes hymnes pour mon Dieu, Le louer tant que je dure. De tout mon cœur, je chante mon Seigneur, A toi mes hymnes mon Dieu ! Me voici venu Seigneur, pour faire ta volonté, Je te donne tout mon cœur, mon Sauveur ! ℜ./ Je célébrerai ton nom, c’est toi qui m’as racheté, Et mes lèvres annonceront ta bonté. ℜ./ C’est toi qui m’as délivré de la mort et du péché, Et par ta résurrection, donné vie. ℜ./ Je te chanterai Seigneur, tu es la joie de mon cœur, Toi notre libérateur, sois béni ! ℜ./

“Je te donne” (Jean-Jacques Goldman)
I can give a voice, bred with rhythms and soul From the heart of a Welsh boy who's lost his home put it in harmony, let the words ring carry your thoughts in the songs we sing Je te donne mes notes, je te donne mes mots quand ta voix les emporte à ton propre tempo une épaule fragile et solide à la fois ce que j'imagine et ce que je crois. Je te donne toutes mes différences, tous ces défauts qui sont autant de chances on sera jamais des standards, des gens bien comme il faut je te donne ce que j'ai, ce que je vaux I can give you the force of my ancestral pride the well to go on when I'm hurt deep inside whatever the feeling, whatever the way it helps me to go on from day to day je te donne nos doutes et notre indicible espoir les questions que les routes ont laissées dans l'histoire nos filles sont brunes et l'on parle un peu fort et l'humour et l'amour sont nos trésors

Je veux te dire merci
Je veux te dire merci pour tout ce que tu donnes Merci, pour la vie, pour les hommes Pour chaque instant que tu façonnes Et pour ces gestes qui te nomment Merci pour ce que tu nous donnes. Pour le regard posé sur cet homme blessé Pour ce regard donné qui vient le réchauffer Ce sourire qui naît et vient l’illuminer. Pour ces mains qui se serrent au-delà des frontières Ces mains hier colère qui se découvrent frères Ce geste de lumière qui féconde nos terres.

Pour le pas qui respire un nouvel avenir Le pas qui sait s’ouvrir et invite à partir Comme une porte ouverte, un appel à renaître. Pour cette envie de vivre cet appel à te suivre Qui nous prend, nous enivre, et puis qui nous délivre Page blanche du livre comme on quitte la rive. Pour toute la confiance qui se vit en silence Et s’offre en abondance en signe d’espérance Parce qu’elle est présence et porte la semence. Pour la voix qui s’élève au secret de nos rêves Pour ce chant sur nos lèvres qui jamais ne s’achève Parole qui relève et nourrit de sa sève.

Je vous salue Marie
Je vous salue Marie, pleine de grâce, Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes, Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous, pauvres pécheurs, Maintenant et à l’heure de notre mort.

Joie sur terre
Joie sur terre, l’aube va paraître Joie sur terre, Dieu vient nous sauver. Dieu fidèle, prends pitié des hommes Ils appellent un libérateur Donne à tes fils l’enfant promis à tous les siècles Donne le Sauveur Dieu lumière, donne ta Parole Qu’elle éclaire nos chemins vers Toi Donne à tes fils, Jésus, soleil de notre terre Notre unique joie Dieu de vie, vienne ton Royaume A ta vigne fais porter du fruit Donne à tes fils le vin qui seul nous purifie Sang de Jésus-Christ

Je viens boire à la source
Je viens boire à la source, la source de ta vie, Je viens boire à la source qui jaillit de ta vie. Si tu savais l’eau vive, si tu savais l’amour Et ce don qui ravive ! Dieu, tu l’es pour toujours. Jaillissant d’un « Je t’aime », du don le plus total L’eau vive du baptême est mystère pascal.

Je vous donne la vie
Je vous donne la vie Je vous donne ma vie Pour que le monde l’aie en abondance Je vous donne la vie Je vous donne la paix Je vous donne ma paix Pour que le monde connaisse la délivrance Je vous donne la paix Recevez ! Je vous dis : recevez Tous ces fruits comme un don, une offrande, une grâce ! Je vous dis : recevez Je vous donne la joie Je vous donne ma joie Pour que le monde chante mon espérance Je vous donne la joie Je vous donne l’amour Je vous donne mon amour Pour que le monde comprenne ma puissance Je vous donne l’amour Je vous donne l’Esprit Je vous donne mon Esprit Pour que le monde sache qui je suis Je vous donne l’Esprit

Jour du vivant
Jour du vivant pour notre terre, Alleluia ! Alleluia ! (bis) Le fruit que Dieu bénit mûrit en lumière : soleil déchirant la nuit ! Alleluia ! (4x) Jour du vivant sur notre histoire, Alleluia ! Alleluia ! (bis) Le corps hier meurtri rayonne sa gloire : l’amour a brisé la mort ! Alleluia ! (4x) Jour du vivant sur tout exode, Alleluia ! Alleluia ! (bis) De l’eau et de l’Esprit, renaissent les hommes : chacun porte un nom nouveau ! Alleluia ! (4x) Jour du vivant si loin, si proche, Alleluia ! Alleluia ! (bis) Le vin nous est servi, prémices des noces : la joie du Royaume vient ! Alleluia ! (4x)

Joyeuse Lumière
Joyeuse Lumière, splendeur éternelle du Père, Saint et bienheureux, Jésus-Christ.

Venant au coucher du soleil, contemplant la lumière du soir, Nous chantons le Père et le Fils et le Saint Esprit de Dieu. Digne es-tu en tout temps d’être loué par de saintes voix, Fils de Dieu qui donnas la vie, et le monde te glorifie. Nous te chantons, Fils de Marie, l’Epouse sans tache, Tu t’es vêtu de notre chair, Toi la source de la lumière. Tu es né avant tous les siècles, rayon qui brille avec le Père, Tu dissipes l’épaisseur de la nuit, et illumines l’âme des saints. Fais descendre sur nous l’Esprit, en qui nous invoquons le Père, Qu’il soit la rosée de notre âme, et la comble de ses présents de roi. En célébrant ainsi ta gloire, nous chantons l’amour du Père, Dans la lumière de l’Esprit, sceau brûlant qui vous unit. Nous te chantons ressuscité, Toi qui surgis des ténèbres du tombeau Etoile du matin qui devances l’aurore dont l’éclat resplendit jusqu’au monde nouveau. Reste avec nous, Seigneur, car déjà le jour baisse, illumine nos yeux, au soir de cette Pâque, Toi la lumière qui ne connaît pas de couchant. Que ma prière vers toi, Seigneur, s’élève comme l’encens Et mes mains devant toi, comme l’offrande du soir.

Nous irons jusqu’au bout de la terre Bats-toi Par la force du Seigneur Et par la foi, crois Que son règne est avec nous Ici-bas Où l’ennemi n’a plus qu’à plier le genou Là où Jésus-Christ nous envoie

Kumbaya
Kumbaya my Lord, Kumbaya (x3) O Lord, Kumbaya Someone’s singing… Someone’s praying… Vieni a noi Signor, vieni a noi (x3) Signore vieni a noi Viens vers nous, Seigneur (x3) O Seigneur, viens vers nous Komm zu uns, o Herr, komm zu uns (x3) O Herr, komm zu uns

KYRIE
De ton peuple rassemblé par ta parole, Seigneur prends pitié. Seigneur prends pitié. De ton peuple sanctifié par ton Esprit, Ô Christ prends pitié. Ô Christ prends pitié. De ton peuple racheté par ton sang, Seigneur prends pitié. Seigneur prends pitié. Seigneur, prends pitié ! Seigneur prends pitié ! Ô Christ prends pitié ! Ô Christ prends pitié ! Seigneur, prends pitié ! Seigneur prends pitié ! Tu sais de quoi nous sommes pétris, tu te souviens que nous sommes poussière, Jésus, homme au milieu des hommes, prends pitié de tout homme pécheur, prends pitié de tout homme pécheur. Tu n’agis pas selon nos péchés, ne nous rends pas en pesant nos offenses Jésus, homme au milieu des hommes, prends pitié de tout homme pécheur, prends pitié de tout homme pécheur. Et comme est loin couchant du levant, tu mets au loin le fardeau de nos fautes, Jésus, homme au milieu des hommes, prends pitié de tout homme pécheur, prends pitié de tout homme pécheur. O Seigneur des nuits et des jours, fidélité au jour le jour, accorde nous ta tendresse, le pardon qui redresse, accorde-nous ton pardon.

Jusqu’au bout
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4) Va, crois que la force du Seigneur Est avec toi Va, si ta route est sur ses pas Tu seras, toi Messager de son amour Et de sa croix Va, ne te retourne pas. Jusqu’au bout en son nom Nous irons revêtus de lumière Jusqu’au bout en chantant

Seigneur, prends pitié de ton peuple ! Seigneur, prends pitié de ton peuple ! prends pitié ! Toi, le Christ, ancré dans nos vies, comme une voile, comme un ami, délivre-nous de nos chaînes, des sanglots de nos peines, délivre-nous de nos peurs. Seigneur, prends pitié de ton peuple ! Seigneur, prends pitié de ton peuple ! prends pitié ! O Seigneur, entends notre appel, toi la colombe à tire d’ailes, emporte-nous dans ta fête, pose ta paix sur nos têtes, emporte-nous dans ta paix. Seigneur, prends pitié de ton peuple ! Seigneur, prends pitié de ton peuple ! prends pitié ! Jésus berger de toute humanité, tu es venu chercher ceux qui étaient perdus… Prends pitié de nous, fais nous revenir, Fais nous revenir à toi ! Prends pitié de nous ! Jésus berger de toute humanité, tu es venu guérir ceux qui étaient malades… Jésus berger de toute humanité, tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs… Je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères que j’ai péché, en pensée, en parole, par action et par omission. Oui, j’ai vraiment péché. C’est pourquoi, je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu. Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour guérir et sauver les hommes, prends pitié de nous. Prends pitié de nous. Ô Christ, venu dans le monde appeler tous les pécheurs, prends pitié de nous. Prends pitié de nous. Seigneur, élevé dans la gloire du Père où tu intercèdes pour nous, prends pitié de nous. Prends pitié de nous. (JMJ Toronto) Seigneur tu es la lumière du monde Tu disperses les ténèbres Kyrie Eleison (bis) Christe Eleison

Le pain que nous avons rompu est communion au corps du Christ, Alors qu’il n’y a qu’une coupe soyons tous du même sang, Alors qu’il n’y a qu’un seul corps, soyons tous du même corps.

Là-haut
En haut, toujours plus haut vers le sommet de la montagne, En haut, toujours plus haut viens avec moi, je t’accompagne. J’irai voir en haut si le monde est plus beau Je gravirai les monts, les cols et j’irai là-haut. On dira en haut nos envies, nos joies, nos mots. On risquera une parole, on os’ra là-haut. Nous serons en haut, plus haut que les enclos, Nous bâtirons d’une idée folle l’Aventure là-haut.

L’amour crucifié
(Camille Devillers) Une nuit entière de solitude A veiller malgré la peur Et l’angoisse du vide Une nuit entière, plus que quelques heures Faut-il aller jusqu’au bout Aimer malgré tout Folie ou mystère L’Homme-Dieu s’est donné Et l’on a vu sur la Terre l’amour crucifié (bis) Une vie d’amour jugée coupable Par le pouvoir et la loi Le regard des hommes Une vie d’amour et tant de pourquoi Faut-il se taire malgré tout Aimer jusqu’au bout Une dernière marche dans la douleur Rester debout sous le poids Du rejet des hommes Une dernière marche encore quelques pas Comment tenir jusqu’au bout Aimer malgré tout Une croix se dresse devant la foule Sous le ciel, un dernier cri Puis le grand silence Une croix se dresse, tout semble fini Faut-il y croire malgré tout Y croire jusqu’au bout

La coupe que nous bénissons
La coupe que nous bénissons est communion au sang du Christ,

La paix
La paix, elle aura ton visage ! La paix, elle aura tous les âges ! La paix, sera toi, sera moi, sera nous, et la paix sera chacun de nous !

ils sont chemins vers Dieu (bis) La première en chemin avec l’Eglise en marche Dès les commencements, tu appelles l’Esprit ! En ce monde aujourd’hui, assure notre marche : Que grandisse le corps de ton Fils Jésus-Christ. Marche avec nous Marie, aux chemins de ce monde, ils sont chemins vers Dieu (bis)

La plus belle lumière
La plus belle lumière, Le plus grand feu de joie, Le plus fou des mystères, C’est ta présence en moi. Au vent de nos tempêtes, Aux peurs des longues nuits, Aux soirs de nos défaites, Quand il n’y a plus d’amis, Quand pèse un lourd silence, Aux routes du brouillard, Quand survient une chance, Trop tôt ou trop tard, Au jour où l’on retrouve La table et deux couverts, Quand soudain on découvre Un puits dans nos déserts, Certain d’où que je vienne Où que j’aille ou je sois, Et que quoi qu’il advienne, Tu seras toujours là !

La Sagesse a dressé une table
La Sagesse a dressé une table, elle invite les hommes au festin. Venez au banquet du Fils de l’Homme, mangez et buvez la Pâque de Dieu. Laudate dominum (bis), omnes gentes, Alleluia !

Laudato si
Laudato si o mi signore (4x) Loué sois tu pour le chant des oiseaux Loué sois tu pour la fraîcheur de l’eau Loué sois tu pour la pluie et le vent Loué sois tu pour le soir qui descend Loué sois tu pour le soleil qui luit Loué sois tu pour le jour et la nuit Loué sois tu pour le ciel étoilé Loué sois tu pour la lune voilée Loué sois tu pour le rire d’un enfant Loué sois tu pour le moment présent Loué sois tu pour le pardon donné Loué sois tu pour l’amour retrouvé Loué sois tu pour le bateau qui part Loué sois tu pour ces dernières amarres Loué sois tu quand on double le phare Loué sois tu pour ces grands au-revoirs

La première en chemin
La première en chemin, Marie tu nous entraînes, A risquer notre "oui" aux imprévus de Dieu. Et voici qu’est semé en argile incertaine de notre humanité, Jésus-Christ, Fils de Dieu. Marche avec nous Marie, sur nos chemins de foi, ils sont chemins vers Dieu (bis) La première en chemin, en hâte tu t’élances, Prophète de Celui qui a pris corps en toi. La parole a surgi, tu es sa résonance Et tu franchis des monts pour en porter la voix. Marche avec nous Marie, aux chemins de l’annonce, ils sont chemins vers Dieu (bis) La première en chemin pour suivre au Golgotha Le Fils de ton amour que tous ont condamné. Tu te tiens là, debout, au plus près de la croix Pour recueillir la vie de son cœur transpercé. Marche avec nous Marie, sur nos chemins de croix,

L’aurore
(Benoît Fremaux) L'aurore à la douceur D'une nuit de printemps Du clin d'oeil de l'étoile De la caresse du vent J'interroge mon âme En égrenant le temps A chaque pas de vie Ses bonheurs et ses larmes Et je sens ce souffle Cette force qui fait battre mes veines

Et je sens cette brise Un espoir dans mes nuits de détresse L'aurore à la douceur D'un baiser éternel D'un doux battement d'ange Entre ciel et terre Je regarde la toile Les yeux tout embaumés De ce parfum divin Qui effleure mes années Et je sens ce souffle Cette force qui fait battre mes veines Et je sens cette brise Un espoir dans mes nuits de détresse

toujours, il se souvient de son amour. La vérité a retenti : du péché nous sommes guéris ! Jésus nous a donné sa vie pour nous faire naître de l’Esprit. En lui l’amour est accompli quiconque croit demeure en lui. Lui qui était la vraie lumière, qui était Dieu auprès de Dieu, il a pris chair de notre chair pour nous ramener vers le Père !

La voici, la nuit de Dieu (F.256)
Toute nuit revit dans le silence le secret qui fit le premier jour. Cette nuit nous chante la naissance où Dieu met au monde son amour. La voici, la nuit de Dieu, d'où le jour va naître comme un feu. Toute nuit pressent que la lumière jaillira de l'aube qu'elle attend. Cette nuit apprend que sa lumière donnera le jour à tout vivant. Toute nuit contient son poids d'angoisse, quand le noir nous couvre de son toit. Cette nuit retient l'instant qui passe pour avoir le temps d'être à la joie. Toute nuit apporte à nos misères les bienfaits du calme reposant. Cette nuit, tout nous vient d'une mère qui nous fait le don de son enfant. Toute nuit accepte l'impuissance pour que l'or scintille à son levant. Cette nuit, Dieu cache sa puissance au trésor qu'il livre en cet enfant. Toute nuit sait bien qu'on chante et danse, quand s'en va la fête pour longtemps. Cette nuit, la fête qui commence chantera jusqu'au-delà des temps.

Lave-moi Seigneur mon Dieu
Lave-moi Seigneur mon Dieu, purifie moi, prends pitié de moi ! (bis) Pitié pour moi, en ta bonté, en ta tendresse efface mon péché. Lave-moi de toute malice, et de ma faute purifie-moi. Car mon péché, moi je le connais, et devant moi, il est sans relâche. Contre toi, toi seul j’ai péché. Ce qui est mal à tes yeux je l’ai fait. Ne me repousse pas loin de ta face. Ne m’ôte pas ton Esprit Saint. Recrée en moi, O Dieu, un cœur pur. Remets en moi un esprit résolu.

La vie s’est manifestée
La vie, la vie s’est manifestée, la vie qui était tournée vers le Père. La vie, la vie s’est manifestée, et nous vous l’annonçons : Dieu est vivant ! Béni soit Dieu notre Seigneur, car il a visité son peuple comme il nous l’avait annoncé, pour nous purifier du péché. Pour nous qui marchions dans le noir, une lumière a resplendi, clameur de joie et de victoire, la mort est vaincue par la vie ! Dieu est sagesse et vérité, justice et paix sont devant lui. Il est le chemin et la vie, la joie, l’amour et la lumière. Il est venu pour nous sauver, l’astre d’en haut qui s’est levé au cœur des ténèbres a brillé, de la mort nous a délivrés ! Ce que nos yeux ont contemplé et ce que nos mains ont touché de Jésus le Verbe de vie, pour notre joie, nous témoignons. Dieu est fidèle pour

L’eau vive du baptême
L’eau vive du baptême Sur nos lèvres et sur nos fronts. L’eau vive du baptême A gravé en nous ton nom Nous sommes un peuple né de toi Marqué du signe de ta croix Ta croix, signe d’amour (bis) Pour aller de l’ombre à la lumière Et passer de la mort à la vie Pour aller de l’ombre à la lumière Nous avons fait confiance à l’Esprit ! Pour aller profond dans ta Parole Et passer de la peur à l’amour Pour aller profond dans ta Parole Nous avons pris ta route au grand jour ! Pour aller plus près du cœur des hommes

Et passer du désert au Jourdain Pour aller plus près du cœur des hommes Nous avons mis nos pas dans les tiens !

Le bonheur d’être ensemble
1. Toi l'étranger, toi l'ami de toujours Ensemble nous enflammerons le monde entier Notre espérance est un horizon sans fin Notre espérance est un lendemain, un lendemain Ouvrons nos coeurs, nous chanterons... Le bonheur d’être ensemble et de croire en l’amour L’amour du Dieu lumière, Dieu soleil levant (bis) 2. Tu viens de loin ou tu es de ma rue Ensemble nous enflammerons le monde entier Nos différences, nos couleurs sont une chance Nos différences forment un même pain, un même pain Ouvrons nos coeurs, nous chanterons... 3. Tu ris de tout ou ton coeur est trop lourd ' Ensemble nous enflammerons le monde entier Notre espérance est un Amour infini Notre espérance est chemin de Vie, chemin de Vie Ouvrons nos coeurs, nous chanterons... 4. Nous sommes frères, enfants d'un même Père Ensemble nous enflammerons le monde entier Rassemblons-nous avec nos joies, nos misères Rassemblons-nous sous la même Lumière, la même Lumière Ouvrons nos coeurs, nous chanterons...

Les yeux levés vers toi, ô Christ / nous te supplions : Ne te souviens pas de nos péchés / en ton amour prends pitié ! Avec les anges / nous te bénissons, Avec tous les saints / nous te rendons gloire. Les mains ouvertes devant toi, Seigneur, pour t’offrir le monde...

Le jour est dans tout son éclat
Le jour est dans tout son éclat, La terre est pleine de ta gloire, Nous t'adorons, ô Dieu puissant, Dans la splendeur de ta lumière. Éteins la flamme du péché Et les ardeurs de la colère ; Emplis nos cœurs de ton amour, Et que ta paix nous réunisse. Exauce nous, ô Tout puissant, Par Jésus Christ ton Fils unique Qui règne avec le Saint Esprit Depuis toujours et dans les siècles.

Le plein d’essentiel
L’essentiel aujourd’hui, c’est l’amitié à dire, A ceux qui ont trop faim d’espoir et d’avenir. Ceux qui suivaient Jésus étaient au moins 5000 Et aujourd’hui comme dans l’Evangile Il dit : Viens ! Donne leur toi-même le pain. Reçois pour multiplier, alors tu pourras donner. Mais faudrait pas oublier entre terre le ciel Le plein d’essentiel : le pain à multiplier. L’essentiel aujourd’hui, l’espérance le dit, C’est qu’en chacun de nous, Dieu sait ce qu’il a mis. Tu comptes sur tes doigts, lui il compte sur toi. Il sait bien que tu réussiras. Il dit : Vois ceux que demain tu nourriras. L’essentiel aujourd’hui, c’est l’amour qui se dit. Au cœur de la confiance il va porter du fruit. Et si comme l’enfant, tu donnes dans la foi, Les pains et les poissons que tu as. Il dit : Vois ! C’est Dieu qui les multipliera. L’essentiel aujourd’hui, puisqu’on veut faire la fête, C’est d’ouvrir grand nos cœurs, à ceux que l’on rejette. Les corbeilles sont pleines, il y en a pour tous. On fait de la place et on se pousse.

Le Christ va se manifester
Le Christ va se manifester parmi nous. Celui qui est, qui était et qui vient, Dieu parmi nous, va dresser sa tente. La Parole qui donne la paix / a déjà retenti Le salut annoncé / est au milieu de nous. Que la discorde et la haine / s’éloignent de nos cœurs, Que l’amour du Christ notre Seigneur / les habite ! Vous tous, ministres du Seigneur / célébrez le Seigneur ! Avec les créatures des cieux, chantez sa gloire / et sa sainteté. Vous tous fidèles rassemblés / autour de cet autel royal et saint Venez adorer le Christ qui habite au milieu de nous / avec tous les saints du ciel.

Il dit : Va chercher ceux qui sont loin de moi.

Le pouvoir des fleurs
Je me souviens on avait des projets pour la terre pour les hommes comme la nature : faire tomber les barrières les murs les vieux parapets d'Arthur fallait voir, imagine notre espoir on laissait nos cœurs au pouvoir des fleurs : jasmin (bis), lilas (bis) c'étaient nos divisions nos soldats pour changer tout ça Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses Changer les femmes, changer les hommes avec des géraniums Je me souviens on avait des chansons des paroles comme des pétales et des corolles qu'écoutait en rêvant la petite fille au tourne disque folle le parfum, imagine le parfum l'Eden le jardin, c'était pour demain mais demain c'est pareil, le même désir veille la tout au fond des cœurs, tout changer en douceur Changer les âmes, changer les cœurs avec des bouquets de fleurs La guerre au vent, l'amour devant grâce à des fleurs des champs Tu verras qu'on aura des foulards des chemises et que voici les couleurs vives et que même si l'amour est parti ce n'est que partie remise par les couleurs les accords les parfums changer le vieux monde pour faire un jardin tu verras (4x) tu verras le pouvoir des fleurs y'a une idée pop dans mon air Changer les âmes, changer les cœurs avec des bouquets de fleurs La guerre au vent, l'amour devant grâce à des fleurs des champs

Béni soit notre Dieu le Père Eternel qui nous aime à jamais, Alleluia ! Avant que le monde existât par sa main, dans son Fils il nous choisit pour vivre avec lui. D’avance il nous aimait et nous destinait comme fils adoptifs, Alleluia ! A vivre pour lui d’une gloire sans fin, par le Christ Notre Seigneur, venu pour nous sauver. Nous sommes héritiers avec Jésus-Christ d’un royaume éternel, Alleluia ! Nous sommes à jamais délivrés avec lui, nous vivons ressuscités, aux siècles sans fin. Restons toujours joyeux le Christ est vivant, il nous donne sa paix, Alleluia ! Il reste présent parmi nous chaque jour, et tous ceux qui l’ont aimé, vivront près de lui. Honneur, puissance et gloire au Père très Saint, à son Fils Jésus-Christ, Alleluia ! Louange et puissance à l’Esprit du Seigneur, chaque jour et pour toujours, aux siècles sans fin.

Le Seigneur est mon berger
Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. (bis) Le Seigneur est mon berger ! Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom. (bis) Le Seigneur est mon berger ! Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. (bis) Le Seigneur est mon berger ! Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. (bis) Le Seigneur est mon berger ! Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. (bis) Le Seigneur est mon berger ! Le Seigneur est mon berger !

Le Seigneur a libéré son peuple (I123)
Le Seigneur a libéré son peuple, Alleluia (ter) Nous sommes devenus des hommes nouveaux, baptisés dans le Christ, Alleluia ! Nous sommes le peuple que Dieu s’est acquis par le sang de Jésus-Christ son Fils bien-aimé.

Le Seigneur nous a aimés
“ C’est mon corps : prenez et mangez ; C’est mon sang : prenez et buvez ; Car je suis la Vie et je suis l’Amour ”. O Seigneur, emporte-nous dans ton Amour.

Les mains ouvertes
Les mains ouvertes devant toi, Seigneur, Pour t’offrir le monde, Les mains ouvertes devant toi, Seigneur, Notre joie est profonde. 1 - Garde-nous tout-petits devant ta face, Simples et purs comme un ruisseau. Garde-nous tout-petits devant nos frères Et disponibles comme une eau. 2 - Garde-nous tout-petits devant ta face, brûlants d’amour et pleins de joie. Garde-nous tout-petits parmi nos frères, Simples chemins devant leurs pas !

Le sel de la paix
Vous, le sel de la terre, vous, rayons de lumière, Vous portez en vous l’espoir de vivre en hommes libres Vous, le sel de la paix, le sel de la paix ! Marchez en regardant devant, notre nuit s’illumine. Soyez un peuple de vivants qui lentement chemine, Cherchez au gré des traditions les vrais chemins de la Passion. Venez, écrivons notre loi, ce n’est pas difficile. Osez, sans comment ni pourquoi, vivre de l’Evangile. Aimez comme on aime vraiment, en se donnant tout simplement. Criez de toute votre voix, condamnez l’injustice. Brisez les armes et les croix, les chaînes des supplices. Changez vos cœurs, tendez les mains, la paix comme un oiseau revient. Sortez de vos vieilles maisons, c’est le temps de la fête. Levez les yeux vers l’horizon, c’est le temps des prophètes. Laissez entrer l’homme nouveau, qui ce matin sort du tombeau.

Les répons de Sainte Agnès
(Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, poésie n°26) Le Christ est mon Amour, Il est toute ma vie, Il est le Fiancé qui seul ravit`mes yeux Aussi j'entends déjà de sa douce harmonie Les sons mélodieux. Il a paré ma main de perles sans pareilles, Il a paré mon cou de colliers d'un grand prix Les riches diamants qu'on voit à mes oreilles Sont un présent du Christ. Il m'a toute parée de pierres précieuses, Déjà brille à mon doigt son anneau nuptial. Il a daigné couvrir de perles lumineuses Mon manteau virginal. Je suis la fiancée de Celui que les anges Serviront en tremblant toute l'éternité. La lune et le soleil racontent ses louanges Admirent sa beauté. Son empire est le Ciel, sa nature est divine ; La Vierge Immaculée pour Mère Il se choisit, Son Père est le vrai Dieu qui n'a pas d'origine, Il est un pur Esprit Lorsque j'aime le Christ et lorsque je le touche Mon coeur devient plus pur, je suis plus chaste encor. De la virginité le baiser de sa bouche M'a donné le trésor. Il a déjà posé son signe sur ma face Afin que nul amant n'ose approcher da moi Je me sens soutenue par la divine grâce De mon Aimable Roi. De son sang précieux mes joues sont colorées Je crois goûter déjà les délices du Ciel Car je puis recueillir sur ses lèvres sacrées

Les fruits de l’Esprit
Qu’amour et bonté se réveillent Chaque matin de la vie Que joie et douceur ensoleillent Tous les instants d’aujourd’hui Goûtons ensemble, goûtons les fruits de nos vies Goûtons ensemble les fruits de l’Esprit Que bienveillance transparaisse Auprès des hommes si meurtris Que fidélité apparaisse Confiance en Dieu, dans nos vies Que la paix dans les cœurs jaillisse Un torrent de liberté Patience et maîtrise surgissent Un moment d’éternité

Et le lait et le miel. Aussi je ne crains rien, ni le fer ni la flamme Non, rien ne peut troubler mon ineffable paix Et le feu de l'amour qui consume mon âme Ne s'éteindra jamais !

Le verbe s’est fait chair (D.155)
Le Verbe s'est fait chair et il a demeuré parmi nous. 1. Il est venu pour annoncer aux pauvres la Bonne Nouvelle, et pour guérir le cœur de ceux qui souffrent. 2. Il est venu pour amener à Dieu les pécheurs et les justes, et nous combler de joie par sa présence. 3. Il est venu pour enseigner aux hommes l'amour de leurs frères, pour apporter la paix dans notre monde. 4. Il est venu pour nous conduire aux sources d'une eau jaillissante, et nous donner son Corps en nourriture. 5. Il est venu pour apaiser les âmes et donner l'espérance, pour nous remplir de force et de confiance. 6. Honneur et gloire à notre Père, au Christ Rédempteur, notre frère, au Saint-Esprit, qui règnent pour les siècles.

L’Esprit Saint fait de nous des Fils
L’Esprit Saint qui nous est donné Fait de nous tous des fils de Dieu Appelés à la liberté, Glorifions Dieu par notre vie ! Nés de l’amour de notre Dieu, Fils de lumière, sel de la terre, Ferments d’amour au cœur du monde Par la puissance de l’Esprit. A son image il nous a faits Pour nous aimer comme il nous aime, Sa ressemblance reste gravée Au fond des cœurs de ceux qui l’aiment. Tous ceux qu’anime l’Esprit Saint Sont délivrés de toute peur Et désormais fils adoptifs, Ils sont devenus fils du Père. N’ayons pas peur d’être des saints Puisque le Christ nous a aimés, Ouvrons les portes à l’espérance, Soyons des témoins de sa paix ! A nos côtés se tient Marie, Mère du Christ, mère des hommes, Notre soutien et notre guide Dans notre marche vers son Fils.

Levons les yeux
Levons les yeux pour contempler sa gloire Levons les yeux pour admirer sa beauté Adorons Dieu dans sa fidélité Glorifions-le dans sa sainteté Il est le Dieu qui nous sauve Le seul lien au-dessus de nous En lui la vie, la victoire A Lui la gloire à jamais

Litanies de la nuit
Pour tous les croyants qui t’attendent dans la nuit de monde et pour tous ceux qui sont dans la nuit de la foi. Kyrie eleison. Seigneur Jésus, par la nuit de ta passion, où tu as souffert pour nous, nous te prions. Kyrie eleison. Pour tous ceux et celles sur qui pèse la nuit de la violence, de la détresse, de la misère ou de la guerre. Pour les hommes et les femmes, malades ou agonisants qui passent la nuit dans la souffrance. Pour tous ceux qui ne trouvent pas le sommeil et dont la nuit n’en finit pas. Pour tous les prisonniers et ceux que l’on torture dans le secret de la nuit. Pour tous les exilés, les sans abri, et pour ceux qui errent solitaires dans la nuit.

Le vent des prophètes
1 - Tu as fait se lever un peuple sans levain, Le froment est moulu à la force des poings, Le pain cuit au soleil à pris le goût du sang, Ton nom vient prolonger la liste des gênants. Mais le vent des prophètes a soufflé ce matin Et l'on a vu des milliers d'alouettes danser autour du pèlerin, Et l'on a vu sur toute la planète des frères se donner la main. 2 - L'injustice ne peut supporter le silence, Mais l'exemple du Christ prend toute sa puissance, Suspendu au gibet au jour de l'abandon, Pour notre humanité il demande pardon.

Pour ceux qui travaillent et peinent dans la nuit et pour ceux qui sont dans la nuit du chômage. Pour veux qui voyagent dans l’insécurité de la nuit et pour ceux qui cherchent la lumière. Pour les petits enfants dans la nuit du sein de leur mère et pour tous ceux qui ne verront jamais le jour. Pour nos frères défunts qui ne sont pas encore entrés dans la lumière de ta gloire. Et pour nous, pécheurs, qui avançons dans la nuit vers la lumière de ton jour sans déclin.  Seigneur Jésus, toi qui passais tes nuits en prière, intercédant auprès du Père pour tous les hommes, en cette nuit où je veille et prie avec toi, écoute ma prière pour mes frères. Pour ton Eglise qui t'attend dans la nuit de ce monde comme son Epoux. Pour ton peuple qui écoute ta parole la nuit, en espérant l'aurore de ton Royaume. Pour les nations païennes qui te cherchent dans la nuit comme à tâtons. Pour les peuples sur lesquels sont tombées la nuit de l'idéologie totalitaire et l'oppression du mensonge. Pour nos frères que l'on persécute en ton Nom et qui se cachent la nuit pour te prier, pour ceux que l'on arrache en pleine nuit à leur foyer, pour les persécuteurs aveuglés par la haine et qui ne savent pas ce qu'ils font. Pour tous ceux qui ne nous aiment pas et que nous ne savons pas aimer, pour nos ennemis et tous ceux qui nous veulent du mal. Pour les malades, pour ceux qui sont dans les hôpitaux et qui passent la nuit dans la souffrance, pour ceux qui agonisent et meurent en cette nuit, eux dont les yeux ne verront pas le jour nouveau. Pour les angoissés qui ne trouvent pas le sommeil et dont la nuit est interminable, pour ceux qui sont tentés de se suicider. Pour ceux qui sont en prison, pour ceux que l'on torture et que l'on dégrade dans le secret de la nuit, pour les condamnés à mort qui attendent la nuit de leur exécution. Pour les pauvres sans abri, pour ceux qui errent solitaires dans la nuit au milieu de l'indifférence des autres.

Pour les prostitués dont on achète l'amour dans l'obscurité de la nuit, pour ceux qui sont pris au piège du vice ou de la drogue. Pour les voleurs et les criminels qui font le mal avec la complicité de la nuit. Pour les petits enfants dans la nuit du sein de leur mère, pour ceux qui ne verront pas le jour à cause de l'égoïsme des hommes, pour les enfants que l'on martyrise. Pour les aveugles dont la nuit n'a pas de fin, pour les malades mentaux dans la nuit de leur folie. Pour ceux qui travaillent et peinent dans la nuit, pour ceux qui voyagent dans l'insécurité de la nuit. Pour les hommes et les femmes qui s'aiment, pour les foyers qui reposent dans la paix, pour les femmes qui mettent au monde leur enfant en cette nuit. Pour les habitants de cette paroisse, de cette ville et de ce diocèse qui dorment en cette nuit, pour nos frères, nos parents, ceux que nous aimons, que tu protèges dans leur sommeil. Pour notre père le pape, pour notre évêque et tous les évêques, pour tous les prêtres, les diacres et le peuple chrétien, pour les communautés monastiques qui veillent dans la nuit attendant ton retour. Pour nos frères défunts qui ne sont pas encore entrés dans la lumière de ta gloire. Et pour nous pêcheurs qui, dans la nuit, avançons vers la lumière de ton jour sans déclin.

Litanie des Saints (assemblée)
Seigneur, prends pitié. Ô Christ, prends pitié. Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié. Ô Christ, prends pitié. Seigneur, prends pitié.

Sainte Marie, priez pour nous. Sainte Mère de Dieu, priez pour nous. Sainte Vierge des vierges, priez pour nous. (...) (...) Montre-toi favorable, délivre-nous, Seigneur. (...) (...) Nous qui sommes pécheurs, de grâce, écoute-nous. (...) (...) Ô Christ, écoute-nous. Ô Christ, écoute-nous. Ô Christ, exauce-nous Ô Christ, exauce-nous.

Litanie des saints (solistes) W12 bis
Seigneur, prends pitié. Ô Christ, prends pitié. Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié. Ô Christ, prends pitié. Seigneur, prends pitié.

(chantre : voix de femme) Sainte Marie, Sainte Mère de Dieu Sainte Vierge des vierges,

priez pour nous. priez pour nous. priez pour nous. ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

(chantre : voix d’homme) etc... Saint Michel, Saint Gabriel et Saint Raphaël Saints patriarches et Saints Prophètes Saint Jean-Baptiste et Saint Joseph Sainte Elisabeth et Sainte Marie-Madeleine Sainte Marthe et Sainte Marie Vous toutes, saintes femmes de l’Evangile Saint Pierre et Saint Paul Saint Matthieu, Saint Marc et Saint Luc Saint Jean l’Evangéliste Saint Etienne et Saint Laurent Saint Ignace d’Antioche et Sainte Blandine Vous tous Saints martyrs Saint Justin et Saint Irénée Saint Cyprien et Saint Grégoire Saint Jérôme et Saint Augustin Saint Antoine, Saint Benoît et Saint Bernard Saint Bruno et Saint Norbert Saints moines et Saintes moniales Sainte Geneviève, Saint Martin et Saint Rémi Saint Louis et Sainte Jeanne d’arc Saint Jean-Marie Vianney et Sainte Bernadette Saint Amans, évêque de Rodez Sainte Foy de Conques Sainte Emilie de Rodat Saint Dominique et Saint François d’Assise Saint Bonaventure et Saint Thomas d’Aquin Vous tous, saints mendiants de Dieu

Nous qui sommes pécheurs, de grâce, écoute-nous. Pour qu’il te plaise de conduire et de garder ton Eglise, ... Pour qu’il te plaise de garder dans la sainteté de ton service le pape et les évêques, les prêtres et les diacres, ... Pour qu’il te plaise de bénir celui que tu as appelé, ... Pour qu’il te plaise de le bénir et de le sanctifier, ... Pour qu’il te plaise de le bénir, de le sanctifier et de le consacrer, ... Pour qu’il te plaise de mettre entre les peuples une entente et une paix sincères, ... Pour qu’il te plaise de secourir tous les affligés et de leur prodiguer ta miséricorde, ... Pour qu’il te plaise de nous affermir et nous garder fidèles à te servir, ... Jésus, Fils du Dieu vivant ... Ô Christ, écoute-nous. Ô Christ, exauce-nous Ô Christ, écoute-nous. Ô Christ, exauce-nous.

Livrez-vous au Dieu vivant
Livrez-vous à l’emprise du Dieu vivant Pour le servir en son Eglise ! Le Seigneur vous a choisis gratuitement Il a fait de vous ses amis Comme lui livrés pour la multitude Il vous a envoyés dans le monde Laissez-vous prendre par l’Esprit Cherchez sa présence au dedans de vous Tenez-vous devant lui dans la foi Soyez abandonnés à sa volonté L’amour de Dieu est infini Il vous a pris pour le révéler Pour guider ceux qui le cherchent Aux sources du Verbe de Vie Sanctifiés par l’Esprit d’Amour Marchez de clarté en clarté Vers la ressemblance avec le Christ Il vous partagera sa gloire.

Saint Ignace de Loyola et Saint François Xavier ... Saint Charles Borromée et Saint François de Sales ... Saint Philippe Néri et Saint Vincent de Paul ... Sainte Thérèse d’Avila Saint Jean de la Croix Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la sainte Face ... ... ...

L’oiseau et l’enfant
Comme un enfant aux yeux de lumière Qui voit passer au loin les oiseaux Comm’ l’oiseau-Bleu survolant la terre, Vois comme le mond’, le monde est beau ! Beau, ce bateau dansant sur les vagues, ivre de vie, d’amour et de vent, Belle, la chanson naissante des vagues, abandonnée au sable blanc.

Montre-toi favorable, délivre-nous, Seigneur. De tout péché et de tout mal ... De la mort éternelle ... Par ton incarnation ... Par ta mort et ta résurrection ... Par le don de l’Esprit Saint ...

Blanc l’innocent, le sang du poète, qui, en chantant, invente l’amour Pour que la vie s’habille de fête, et que nuit se change en jour. Jour d’une vie, où l’aube se lève, pour réveiller la ville aux yeux lourds Où les matins effeuillent les rêves, pour nous donner un mond’ d’amour. L’amour, c’est toi ; l’amour, c’est moi. L’oiseau, c’est toi ; l’enfant, c’est moi. Moi, je ne suis qu’une fille de l’ombre qui voit briller l’étoile du soir, Toi, mon étoil’ qui tisse ma ronde, viens allumer mon soleil noir. Noir’ la misèr’, les hommes et la guerre, qui croient tenir les rênes du temps. Pays d’amour, n’a pas de frontière pour ceux qui ont un cœur d’enfant. Comme un enfant aux yeux de lumière qui voit passer, au loin, les oiseaux, Comm’ l’Oiseau-Bleu survolant la terre, nous trouverons ce mond’ d’amour. L’amour, c’est toi ; l’amour, c’est moi. L’oiseau, c’est toi ; l’enfant, c’est moi.

Louange et gloire à ton nom, Alleluia, Alleluia ! Seigneur, Dieu de l'univers, Alleluia, Alleluia ! Gloire à Dieu, Gloire à Dieu Au plus haut des cieux Gloire à Dieu, Gloire à Dieu Au plus haut des cieux Venez chantons notre Dieu, Alleluia, Alleluia ! C'est lui notre Créateur, Alleluia, Alleluia ! Pour nous, il fit des merveilles, Alleluia, Alleluia ! Eternel est son amour, Alleluia, Alleluia ! Je veux chanter pour mon Dieu, Alleluia, Alleluia ! Tous les jours de ma vie, Alleluia, Alleluia !

Louez la bonté du Seigneur
Louez le Seigneur, louez le Créateur, c’est lui qui nous bénit et nous fait le présent de la vie ! Il nous donne les fruits de la terre, Il nous donne les poissons des mers, Il nous donne les oiseaux du ciel, louez la bonté du Seigneur ! Il nous donne la glace et le feu, Il nous donne le jour et la nuit, Il nous donne l’eau et le vent, louez la bonté du Seigneur ! Il nous donne tout l’univers, Il nous donne la joie du salut, Il nous donne le feu de l’Esprit, louez la bonté du Seigneur ! Louez-le pour toutes ses œuvres, Louez-le pour ce que nous sommes, Louez-le pour l’éternité, Il nous donne le feu de l’Esprit ! Louez-le en chantant vos hymnes, Louez-le en dansant pour lui, Louez-le en levant les mains, Il nous donne le feu de l’Esprit !

Louange et gloire à ton nom
Louange et gloire à ton nom Alleluia, alleluia Seigneur, Dieu de l'univers Alleluia, alleluia Gloire à Dieu, Gloire à Dieu Au plus haut des cieux Gloire à Dieu, Gloire à Dieu Au plus haut des cieux Venez chantons notre Dieu Alleluia, alleluia C'est lui notre Créateur Alleluia, alleluia Pour nous, il fit des merveilles Alleluia, alleluia Eternel est son amour Alleluia, alleluia Je veux chanter pour mon Dieu Alleluia, alleluia Tous les jours de ma vie Alleluia, alleluia

Lou’v ton cœur
Laissez nous changer le monde On va semer du soleil Pour que vienne la colombe Et que la Terre se réveille 1000 actions, 1000 projets Et des rêves tout en couleurs Donner pour mieux partager

C'est faire le monde meilleur ! 1 - A l'école ou à la meute C'est vrai y'a pas de mystère On frise parfois l'émeute Mais si tu veux faire la guerre A la violence, aux rancoeurs Aux insultes, aux coups de pieds Alors vite, louv'ton coeur ! Tu seras champion de la paix. 2 - Ne vas pas chercher trop loin Des copines et des copains Ils sont là, dans ton quartier Aux rendez-vous d'amitié. Viens avec nous, tu verras Pour vivre une grande fête Il suffit d'ouvrir ses bras Alors chante la planète 3 - A tous nos copains d'ailleurs Je veux chanter ma prière Enfants de toutes couleurs Pour un monde sans frontière L'amitié qui nous rassemble Permet toutes les audaces On va découvrir ensemble De nouveaux terrains de chasse

Ta face est meurtrie de péchés, Seigneur, témoin du seul pardon. Tendresse des mains crucifiées, tu relèves tout dans l’amour. Demain nous vivrons avec toi, Jésus, semence d’unité. Sauveur humilié sur le bois, tu emportes tout dans la gloire.

Lumière pour l’homme aujourd’hui (E61)
Lumière pour l’homme aujourd’hui Qui viens depuis que sur la terre Il est un pauvre qui t’espère, Atteins jusqu’à l’aveugle en moi : Touche mes yeux afin qu’ils voient De quel amour tu me poursuis. Comment savoir d’où vient le Jour Si je ne reconnais ma nuit ? Parole de Dieu dans ma chair Qui dis le monde et son histoire Afin que le monde puisse croire, Suscite une réponse en moi : Ouvre ma bouche à cette voix Qui retentit dans le désert. Comment savoir quel mot tu dis Si je ne tiens mon cœur ouvert ? Semence éternelle en mon corps, Vivante en moi plus que moi-même Depuis le temps de mon baptême, Féconde mes terrains nouveaux : Germe dans l’ombre de mes os, Car je ne suis que cendre encore. Comment savoir quelle est ta vie, Si je n’accepte pas ma mort.

Lumière des hommes (G.128-2)
Lumière des hommes, nous marchons vers toi, Fils de Dieu, tu nous sauveras . 1. Ceux qui te cherchent, Seigneur, tu les conduis vers la lumière, toi, la Route des égarés ! 2. Ceux qui te trouvent, Seigneur, tu leur promets vie éternelle, toi, la Pâque des baptisés ! 3. Ceux qui te suivent, Seigneur, tu les nourris de ta Parole, toi, le Pain de tes invités !

Magnificat
Magnificat (ter) anima mea Dominum !

Lumière du soir
Lumière du soir dans nos cœurs, Seigneur, chemin d’éternité. Puissance de vie pour la terre, tu rassembles tout dans l’Esprit. Le monde s’enfuit vers la mort, Seigneur, silence de l’amour. Réponse de Dieu pour les hommes, tu révèles tout dans la nuit. Le jour s’est creusé sur nos fronts, Seigneur, repos des corps brisés. Espoir éternel pour la chair, tu transformes tout dans le feu. Le sang et les larmes ont coulé, Seigneur, vivante paix du ciel. Sagesse de Dieu sur la croix, tu recueilles tout dans la mort.

Magnifique est le Seigneur
Magnifique est le Seigneur, Tout mon cœur pour chanter Dieu, Magnifique est le Seigneur.

Maître et Seigneur
Maître et Seigneur, venu chez nous Maître et Seigneur, venu chez nous Dis- nous où tu demeures, Dieu ! Dis-nous où tu demeures !

Ma joie
Il est des âmes sur la terre Qui cherchent en vain le bonheur Mais pour moi, c'est tout le contraire

La joie se trouve dans mon coeur Cette joie n'est pas éphémère Je la possède sans retour Comme une rose printanière Elle me sourit chaque jour. Vraiment je suis par trop heureuse, Je fais toujours ma volonté.... Pourrais-je n'être pas joyeuse Et ne pas montrer ma gaîté ?... Ma joie, c'est d'aimer la souffrance, Je souris en versant des pleurs J'accepte avec reconnaissance Les épines mêlées aux fleurs. Lorsque le Ciel bleu devient sombre Et qu'il semble me délaisser, Ma joie, c'est de rester dans l'ombre De me cacher, de m'abaisser. Ma joie, c'est la Volonté Sainte De Jésus mon unique amour Ainsi je vis sans nulle crainte J'aime autant la nuit que le jour. Ma joie, c'est de rester petite Aussi quand je tombe en chemin Je puis me relever bien vite Et Jésus me prend par la main Alors le comblant de caresses Je Lui dis qu'II est tout pour moi Et je redouble de tendresses Lorsqu'Il se dérobe à ma foi. Si parfois je verse des larmes a joie, c'est de les bien cacher Oh ! que la souffrance a de charmes Quand de fleurs on sait la voiler ! Je veux bien souffrir sans le dire Pour que Jésus soit consolé Ma joie, c'est de le voir sourire Lorsque mon coeur est exilé. Ma joie, c'est de lutter sans cesse Afin d'enfanter des élus. C'est le coeur brûlant de tendresse De souvent redire à Jésus : « Pour toi, mon Divin petit Frère Je suis heureuse de souffrir Ma seule joie sur cette terre C'est de pouvoir te réjouir. Longtemps encor je veux bien vivre Seigneur, si c'est là ton désir Dans le Ciel je voudrais te suivre Si cela te faisait plaisir L'amour, ce feu de la Patrie Ne cesse de me consumer Que me font la mort ou la vie ?

Jésus, ma joie, c'est de t'aimer ! » (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, poésie n°45)

Marie de la tendresse
Marie de nos détresses, quand un ami s’en va ; Marie de la tendresse nous avons besoin de toi pour croire au Dieu vivant, pour être forts. Prie pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort. Marie de nos souffrances, debout près de la Croix ; Marie de l’espérance nous avons besoin de toi pour croire au Dieu vivant, pour être forts. Prie pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort.

Marie du ciel, maman du ciel
(KT 15-46 – Mannick & Jo Akepsimas) Je te donne un nom que j’aime, Marie du ciel, maman du ciel ! Il est beau comme un poème, Marie du ciel, maman du ciel ! Maria ou bien Marie dans toutes les langues Le monde entier te chante, les grands et les petits. Tu as des milliers d’enfants par toute la terre, J’ai des milliers de frères sur tous les continents. Dieu nous a donné Jésus, Fils de sa promesse, Enfant de ta tendresse, un jour, il est venu.

Marie, tendresse des pauvres
Marie, tendresse des pauvres, Marie, sagesse des faibles, Marie, notre Mère, priez pour nous. (bis) Marie, lumière féconde, Marie, prière du monde, Marie, notre force, priez pour nous. (bis) Marie, promesse pour l’homme, Marie, fontaine d’eau vive, Marie, notre source, priez pour nous. (bis) Marie, présence d’un peuple, Marie, visage d’Eglise, Marie, notre Reine, priez pour nous (bis) Marie, parole de fête, Marie, silence des humbles, Marie, notre route, priez pour nous. (bis)

Mendiant du jour
Paroles : CNPL / Didier Rimaud Musique : Jo Akepsimas 1 - Mendiant du jour, je te prends dans mes mains, Comme on prend dans sa main la lampe pour la nuit ; Et tu deviens la nuée qui dissout les ténèbres. 2 - Mendiant du feu, je te prends dans mes mains, Comme on prend dans sa main la flamme pour l’hiver, Et tu deviens l’incendie qui embrase le monde. 3 - Mendiant d’espoir, je te prends dans mes mains, Comme on prend dans sa main la source pour l’été, Et tu deviens le torrent d’une vie éternelle. 4 - Mendiant de toi, je te prends dans mes mains, Comme on prend dans sa main la perle d’un amour, Et tu deviens le trésor pour la joie du prodigue. 5 - Mendiant de Dieu, je te prends dans mes mains, Mais tu prends dans ta main la mienne pour ce jour, Et je deviens l’envoyé aux mendiants de la terre.

Messe au Dieu fidèle
O Seigneur des nuits et des jours, fidélité au jour le jour, accorde nous ta tendresse, le pardon qui redresse, accorde-nous ton pardon. Seigneur, prends pitié de ton peuple ! Seigneur, prends pitié de ton peuple ! prends pitié ! Toi, le Christ, ancré dans nos vies, comme une voile, comme un ami, délivre-nous de nos chaînes, des sanglots de nos peines, délivre-nous de nos peurs. Seigneur, prends pitié de ton peuple ! Seigneur, prends pitié de ton peuple ! prends pitié ! O Seigneur, entends notre appel, toi la colombe à tire d’ailes, emporte-nous dans ta fête, pose ta paix sur nos têtes, emporte-nous dans ta paix. Seigneur, prends pitié de ton peuple ! Seigneur, prends pitié de ton peuple ! prends pitié ! Toi le Dieu qui fais merveilles, nous te louons. A ta bonté, tu nous éveilles. Nous te bénissons. (bis) Pour tes merveilles Seigneur Dieu, ton peuple te rend grâce. Ami des hommes sois béni, pour ton règne qui vient. A toi les chants de fête, par ton Fils bien-aimé, dans l’Esprit. Sauveur du monde, Jésus-Christ, écoute nos prières. Agneau de Dieu vainqueur du mal, sauve-nous du péché. Dieu saint, splendeur du Père, Dieu vivant le trèshaut, le Seigneur. Saint le Seigneur (bis) Tu remplis le ciel de ta gloire. Du cœur de la terre, béni soit ton nom : Tu remplis le ciel de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux ! Agneau de Dieu, toi qui enlèves le péché du monde, Prends pitié de nous ! (bis) Donne-nous la paix ! (bis)

Mes mains pour t’offrir
Voici mes mains tendues Qui s’ouvrent pour t’offrir Chaque instant de ma vie Voici mes mains tendues Levées pour t’accueillir Chaque instant aujourd’hui 1- Fais qu'en ce jour, je demeure à l'écoute Dans les rencontres qui sèmeront ma route, Que sur mes lèvres, des paroles de paix Prennent le temps de venir se poser. 2- Que dans mon coeur, le goût de ton bonheur Viens donner au monde ta saveur, Que dans mes joies, je trouve ton sourire Que dans mes peines, je sache te choisir. 3- Que dans mes mains, des gestes qui redressent Redonnent espoir à ceux que la vie blesse, Que ton Esprit me donne ta lumière Pour que ma vie aujourd'hui soit prière.

Messe du partage
De ton peuple rassemblé par ta parole, Seigneur prends pitié. Seigneur prends pitié.

De ton peuple sanctifié par ton Esprit, Ô Christ prends pitié. Ô Christ prends pitié. De ton peuple racheté par ton sang, Seigneur prends pitié. Seigneur prends pitié.

Les bras tellement chargé Des soucis de la journée Je les dépose en toi (prier avec son corps) Me voici les yeux fermés Les deux mains levées pour toi Me voici vers toi Je me laisse doucement Habiter par ce moment Je me repose en toi (prier devant la Création) Me voici en pleine vie L’univers chante pour toi Me voici vers toi Le grand sourire d’un enfant L’arbre, la pluie, l’océan Tout me parle de toi (prier avec l’Ecriture) Me voici sur le chemin Où je voyage avec toi Me voici vers toi Je t’écoute, je te suis Ta Parole me saisit Je me découvre en toi (prier avec le monde) Me voici j’ouvre les mains Je veux aimer comme toi Me voici vers toi Mais j’ai si peu à donner Ce monde a tant de chantiers Alors j’espère en toi

Messe du peuple de Dieu
Kyrie Eleison (4x) Christe Eleison (4x) Gloire à Dieu, Gloire à Dieu, au plus haut des cieux ! Et paix sur la terre, aux hommes qu’il aime ! Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout puissant. Seigneur Fils unique, Jésus-Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père, Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière. Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. Car toi seul est saint, toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ, avec le Saint Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

Messe du Saint Esprit
Seigneur, prends pitié, Seigneur, prends pitié, Seigneur, prends pitié. Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des Cieux. Saint est le Seigneur, Saint est le Seigneur, Dieu de l’univers. Le Ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux. Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde, Prends pitié de nous. (bis) Donne-nous la paix. (bis)

Moi, si j’avais commis
Cf. Si j’avais commis

Mystère du calvaire
Mystère du calvaire, Scandale de la Croix : Le Maître de la terre, Esclave sur ce bois ! Victime dérisoire, Toi seul es le Sauveur, Toi seul, le roi de gloire, Au rang des malfaiteurs. Tu sais combien les hommes Ignorent ce qu’ils font. Tu n’as jugé personne, Tu donnes ton pardon ; Partout des pauvres pleurent, Partout on fait souffrir ; Pitié pour ceux qui meurent Et ceux qui font mourir.

Me voici vers toi
Me voici vers toi Comme on marche vers un puits Assoiffé de toi Assoiffé de cette vie Je viens puiser en toi (prier avec sa vie) Me voici pour un instant En silence devant toi Me voici vers toi

Afin que vienne l’Heure Promise à toute chair, Seigneur, ta Croix demeure Dressée sur l’univers ; Sommet de toute terre Où meurt la mort vaincue, Où Dieu se montre Père En nous donnant Jésus.

1. A quoi bon les mots, si l’on ne s’entend pas ? A quoi bon les phrases, si l’on n’écoute pas ? A quoi bon la joie, si on ne partage pas ? A quoi bon la vie, si on n’aime pas ? 2. Pourquoi une chanson, si on ne chante pas ? Pourquoi l’espérance, si on ne croit pas ? Pourquoi l’amitié, si on n’accueille pas ? Pourquoi dire l’amour, si on n’agit pas ? 3. Je vais repartir, et je veux te prier ! Je vais repartir, et je veux t’écouter ! Je vais repartir, et je veux te chanter ! Je vais repartir, et je veux t’annoncer !

N’aie pas peur
N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ Laisse-toi regarder, car il t’aime. Il a posé sur moi son regard,... ... un regard plein de tendresse. ... un regard long de promesse. ... et il m’a dit : “ viens et suis-moi ”. ... et il m’a dit : “ viens, ne crains pas ”. ... et ses yeux en disaient long. ..., c’était celui du pardon. ... alors j’ai vu qu’il pleurait. ... alors j’ai su qu’il m’aimait.

Ni la mort, ni la vie
Ni la mort, ni la vie, ni présent, ni avenir, rien ne nous séparera de l’amour du Christ ! (Rm 8) Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu. Si Dieu lui-même est pour nous, qui sera contre nous ? Qui nous séparera de l’amour du Christ ? Ni l’angoisse, ni la faim, ni les périls, ni le glaive. Par Celui qui nous aima, nous remportons la victoire. Si nous mourrons avec Lui, avec Lui nous régnerons.

Ne dis pas
Ne dis pas demain, je me mettrai en route C’est aujourd’hui que le Seigneur t’attend Ne dis pas demain, je partirai sans doute C’est aujourd’hui que le Seigneur t’attend Pourquoi regarder en arrière Lorsque le sillon est tracé La Parole est semée sur la terre C’est en chacun qu’elle doit germer Laissons sans regret les ténèbres A ceux qui ont peur de veiller Sur la mort, il roulé la pierre La vie renaît transfigurée Chercher la gloire et la richesse C’est fermer son cœur à jamais Le trésor qui ouvre à sa tendresse C’est tout quitter pour se donner

Noël, Jésus est né
Noël, Noël, Jésus est né, c’est la fête ! (bis) Dans le ciel, une étoile a brillé Les bergers se sont mis à chanter Dans l’étable au milieu de la nuit Ils ont vu l’enfant pauvre et petit Un enfant nous est né aujourd’hui Sa maman près de lui, c’est Marie La lumière est venu dans nos cœurs Dans la joie, nous chantons le Seigneur

Ne rentrez pas chez vous comme avant
Paroles et musique : J. LESBORDES / P. BUCHET CHASTEL Ne rentrez pas chez vous comme avant Ne vivez pas chez vous comme avant Changez vos cœurs Chassez vos peurs Vivez en homme nouveau !

Nos mains
(J.J.Goldman) Sur une arme les doigts noués Pour agresser, serrer les poings Mais nos paumes sont pour aimer Y a pas de caresse en fermant les mains Longues, jointes en prière Bien ouvertes pour acclamer Dans un poing les choses à soustraire On ne peut rien tendre les doigts pliés

Quand on ouvre nos mains Suffit de rien dix fois rien Suffit d'une ou deux secondes A peine un geste, un autre monde Quand on ouvre nos mains Mécanique simple et facile Des veines et dix métacarpiens Des phalanges aux tendons dociles Et tu relâches ou bien tu retiens Et des ongles faits pour griffer Poussent au bout du mauvais côté Celui qui menace ou désigne De l'autre on livre nos vies dans les lignes Quand on ouvre nos mains Suffit de rien dix fois rien Suffit d'une ou deux secondes A peine un geste, un autre monde Quand on ouvre nos mains Un simple geste d'humain Quand se desserrent ainsi nos poings Quand s'écartent nos phalanges Sans méfiance, une arme d'échange Des champs de bataille en jardin Le courage du signe indien Un cadeau d'hier à demain Rien qu'un instant d'innocence Un geste de reconnaissance Quand on ouvre comme un écrin Quand on ouvre nos mains.

Christ est venu sur la terre, et qui le voit Te voit. Alléluia, Alléluia ! Il vient, il reviendra. C’est lui que le monde espère. Il est notre Roi !

Notre-Dame des Eclaireurs
Jacques Sevin I. Le soir étend sur la terre Son grand manteau de velours, Et le camp calme et solitaire Se recueille en ton amour. Refrain Ô Vierge de Lumière, Etoile de nos coeurs, Entends notre prière, Notre-Dame des Eclaireurs. II. Ô Douce Dame aux Etoiles Jette un regard sur ce camp Où tes fils, sous leurs frêles toiles, Vont dormir en t’invoquant. Iii. Ô Toi, plus blanche que neige, Ravie au mont virginal, Ta beauté, Vierge, nous protège Contre la laideur du mal IV. Que tes bontés maternelles Veillent sur ceux qui sont tiens ; Place ici comme sentinelles Les bons anges nos gardiens. V. Comme les tentes légères Que l’on roule pour partir, Garde-nous, âmes passagères, Toujours prêtes à mourir. VI. Fais-nous quitter l’existence Joyeux et pleins d’abandon, Comme un Scout, après les vacances, S’en retourne à la maison. Notre Père (bis) nous te supplions humblement.

Nos pas vont vers toi, Père
Nos pas vont vers toi, Père, près du Fils Lumière ! (bis) Père de tous, Tu nous aimes, Tu nous as faits pour Toi. Alléluia, Alléluia ! Le pauvre mange et boit, Tu lui donnes Ton Fils même. L’homme en lui vivra ! Ton Esprit Saint nous inspire, Il nous fait dire “ Abba ”. Alléluia, Alléluia ! Toute joie est en Toi, et tu peux seul nous suffire : notre cœur le croît ! Nous disons tous “ Notre Père ” Par Jésus, dans sa voix. Alléluia, Alléluia ! Ce cri de notre foi, il est humble appel, prière : et Tu le reçois ! Ton pardon, Tu nous l’accordes, Tu le fais tant de fois ! Alléluia, Alléluia ! Serre-nous dans tes bras, Père de miséricorde : nous venons à Toi !

Notre Père
Notre père qui es au cieux, que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal.

Pour le bien du corps entier. 1 - Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés à la même sainteté, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. 2 - Dieu nous a tous appelés des ténèbres à sa lumière, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés à l’amour et au pardon, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. 3 - Dieu nous a tous appelés à chanter sa libre louange, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés à l’union avec son Fils, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. 4 - Dieu nous a tous appelés à la paix que donne sa grâce, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés sous la croix de Jésus Christ, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. 5 - Dieu nous a tous appelés au salut par la renaissance, pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés au salut par l’Esprit Saint, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. 6 - Dieu nous a tous appelés à la gloire de son Royaume, Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit. Dieu nous a tous appelés pour les noces de l’Agneau,

Nous formons un même corps (C105)
Nous formons un même corps nous qui avons part au même pain, et Jésus-Christ est la tête de ce corps : l’Eglise du Seigneur. Je suis le pain vivant descendu du ciel, Qui mange de ce pain vivra pour toujours. Et ce pain que je vous donne, c’est ma chair Livrée pour la vie du monde. A la fin du repas Jésus prit la coupe en disant : « Voici la coupe de la nouvelle alliance. Faites ceci en mémoire de moi. Ainsi vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à son retour. »

Nous levons les yeux vers ta lumière
Nous levons les yeux vers ta lumière Notre Père, écoute nos prières (bis) Quand nous marchions dans la nuit, Sans savoir à qui faire confiance, Eclaire-nous, guide-nous. Pour les enfants en manque d’amour, Sans amis, sans copains… Notre monde est injuste, Trop de misère, trop de malheur. Que s’élèvent des témoins, des prophètes.

Nous serons témoins de l’espérance
(cf. Témoins de l’espérance)

Nous sommes le corps du Christ
Nous sommes le corps du Christ, Chacun de nous est un membre de ce corps. Chacun reçoit la grâce de l’Esprit, Pour le bien du corps entier. Chacun reçoit la grâce de l’Esprit,

Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

Nous avons apporté un peu de notre vie Nos mains se sont levées pour avancer vers toi Ton amour tout entier nous ouvre grands les bras Si nous fermons les yeux, c’est pour mieux t’écouter Quand tout est silencieux, tu viens nous rencontrer Mais tu es là aussi au milieu de nos chants C’est la fête aujourd’hui, la fête des enfants

Nous te rendons grâce (Ps 63)
Nous te rendons grâce pour tant de tendresse ! Tu donnes l’eau vive, par ton cœur transpercé. Nous te bénissons pour tant de merveilles ! Tu donnes la vie, tu donnes l’Esprit.

Nous te saluons
Paroles : A. Dumont Musique : Marc Dannaud N°14-10 Nous te saluons, Ô toi notre Dame Marie, Vierge Sainte que drape le soleil Couronnée d’étoiles, la lune est sous tes pas En toi nous est donnée L’aurore du Salut 1 - Marie Eve nouvelle et joie de ton Seigneur, Tu as donné naissance à Jésus le sauveur. Par toi nous sont ouvertes, les portes du jardin Guide-nous en chemin, étoile du matin. 2 - Tu es restée fidèle, mère au pied de la croix, Soutiens notre espérance et garde notre foi. Du côté de ton fils, tu as puisé pour nous, L’eau et le sang versés qui sauvent du péché. 3 - Quelle fut la joie d’Eve lorsque tu es montée, Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées, Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie De contempler en toi la promesse de vie. 4 - Ô Vierge immaculée, préservée du péché, En ton âme en ton corps, tu entres dans les cieux. Emportée dans la gloire, sainte reine des cieux, Tu nous accueilleras, un jour auprès de Dieu.

O Biergo de Massabiello
O Biergo de Massabiello, l’Abayrou que sabes aima, Aici, famillio fidelo, Ben prega la siouno Mama ! Sém venguts de par les vilas, de pels causses, de pels camps, Sém venguts de par las minas, que sém totes tos enfants. Sém venguts de las montanhas, Sém venguts del Segalar, Sém venguts de par las planhas, Sém venguts per asorar... A la Bauma Bénésida, De genolhs te supplicam, Bénésis la nostra vida, E apaisa nostre fam. Tu que sias la Bona Maire, Mena nos a ton enfant, Daisses pas degun de caire, Torna nos balar de vam. Te portam nostra miseria, Tot lo nostre paucvalum, La negror de nostra terra, Fai nos veser lo tel lum ! Lo trabalh que val pas gaïre, Coma mo que val quicom, Aqui l’as, ô Bona Maire, Que lo prengas endacom ! E que Santa Bernadetta Nos ajude de gon grat, Et nos faga prodeleta, Per pregar à ton agrat !

Nous voici Jésus
Nous voici, Jésus, c’est toi qui nous invite Nous voici, Seigneur, pour répondre à ton amour Viens en nous, Jésus, que ton amour habite le fond de nos cœurs, viens en nous, Seigneur Tu nous connais, Seigneur, chacun par notre nom Et c’est un grand bonheur d’entrer dans ta maison Tu nous attends, Seigneur, et nous allons vers toi Nous préparons nos cœurs à recevoir ta joie Nous avons préparé des fleurs et des bougies

Ô Croix dressée sur le monde
O Croix dressée sur le monde O Croix de Jésus-Christ ! Fleuve dont l’eau féconde Du cœur ouvert a jailli, Par toi la vie surabonde, O Croix de Jésus-Christ !

O Croix sublime folie, O Croix de Jésus-Christ ! Dieu rend par toi la vie Et nous rachète à grand prix : L’amour de Dieu est folie, O Croix de Jésus-Christ. O Croix sagesse suprême, O Croix de Jésus-Christ ! Le Fils de Dieu lui-même Jusqu’à la mort obéit ; Ton dénuement est extrême, O Croix de Jésus-Christ O Croix, victoire éclatante, O Croix de Jésus-Christ ! Tu jugeras le monde Au jour que Dieu s’est choisi, Croix à jamais triomphante, O Croix de Jésus-Christ !

Formant une seule famille, Un même Esprit les animant, La même foi, la même vie.

O Père très bon
O Père très bon, j’ai confiance en Toi, O Père très bon, je suis tout à Toi ! Je danserai pour Toi, Je chanterai pour Toi, J’exulterai pour Toi, O Dieu si bon, Je veux crier ton Nom, Et célébrer ton Nom, Et glorifier ton Nom, O Dieu si bon ! De toute éternité, J’étais dans ta pensée, Oui, Tu m’as désiré, O Dieu si bon, A la vie je suis né, Puis Tu m’as façonné, Et Tu m’as appelé, O Dieu si bon ! Tu viens me consoler, Tu viens me relever, Tu viens me fortifier, O Dieu si bon, Tu me prends sur ton cœur, Tu sèches tous mes pleurs, Tu chasses toutes mes peurs, O Dieu si bon ! Tu me prends par la main, Pour guider mon chemin, Je n’ai plus peur de rien, O Dieu si bon, Viens demeurer en moi, Viens habiter en moi, Attire-moi à Toi, O Dieu si bon ! Ton Amour est si grand, Ton Amour est si fort, Ton Amour est si doux, O Dieu si bon, Ta joie descend en moi, Ta paix repose en moi, Ton Amour coule en moi, O Dieu si bon !

Opération espérance
cf. Tu m’appelles à devenir prophète

Ô Père, je suis ton enfant
Ô Père, je suis ton enfant ! J’ai mille preuves que tu m’aimes. Je veux te louer par mon chant, Le chant de joie de mon baptême. Comme la plante pour grandir A besoin d’air et de lumière, Tes enfants pour s’épanouir Ont ta parole qui éclaire. Ceux qui ont soif de vérité en ton Esprit se voient comblés. Comme le torrent et la mer, Comme l’eau claire des fontaines, Comme le puits dans le désert, A toute vie sont nécessaires, Seigneur, tu nous combles toujours De la vraie vie, de ton amour. L’oiseau construit pour ses petits La plus merveilleuse des crèches. Il les défend, il les nourrit, Reflet d’amour dans tous les êtres ! Mais Dieu se livre sans partage A ceux qu’il fit à son image. Comme la maison qu’on bâtit Dans le travail et dans la peine, Tu veux, Seigneur, que tes amis Ensemble marchent et puis s’entraident, Et qu’ainsi notre foi grandisse, Par Jésus Christ qui nous unit. Ô Père, voici tes enfants

Ô prends mon âme
Ô prends mon âme, prends-là Seigneur, et que ta flamme, brûle en mon cœur. Que tout mon être vibre pour toi,

sois seul mon maître, ô divin Roi. Source de vie, de paix, d’amour, Vers toi je crie, la nuit, le jour, Entends ma plainte, sois mon soutien, Calme ma crainte, sois mon seul bien. Du mal perfide, ô garde-moi, Sois seul mon guide, chef de ma foi. Quand la nuit voile tout à mes yeux, Sois mon étoile, brille des cieux. Voici l’aurore d’un jour nouveau, Le ciel se dore de feux plus beaux. Jésus s’apprête, pourquoi gémir ? Levons nos têtes, il va venir. Ô Seigneur en ce jour écoute nos prières.

Presque rien, un regard, tu peux essayer Tu peux tout changer Alors... Ose, (okisé séki now, now, now, now....) Ose (okisé séki now, now, now, now....) Redonne à ta vie Sa vraie valeur Ose, (okisé séki now, now, now, now....) Ose (okisé séki now, now, now, now....) Redonne à ce monde Toutes ses couleurs. Ose, (okisé séki now, now, now, now....) Ose (okisé séki now, now, now, now....) Redonne à ce monde Toutes ses couleurs

Ô Seigneur à toi la gloire
Ô Seigneur à toi la gloire, la louange pour les siècles. Ô Seigneur à toi la gloire, éternel est ton amour.

Ose
Presque rien, juste à part et venir plus près D'autres liens d'autres voix Au moins essayer L'étincelle qu'on reçoit Au premier regard L'étincelle vient de toi S'envole au hasard Et peut tout changer Alors... Ose, (ose) ose (Oooose) Redonne à ta vie sa vraie valeur Ose, ose Redonne à ce monde toutes ses couleurs. Presque rien, un silence Qu'il faut écouter Un chemin, une chance Qu'on peut partager Pas de doute, pas de peur Tu peux avancer Fais ta route Il est l'heure Tu dois essayer Tu dois tout changer Ose, (okisé séki now, now, now, now....) Ose (okisé séki now, now, now, now....) Redonne à ta vie Sa vraie valeur Ose, (okisé séki now, now, now, now....) Ose (okisé séki now, now, now, now....) Redonne à ce monde Toutes ses couleurs. (okisé séki now, now, now, now....) x2 Presque rien, une route, tu peux avancer (okisé séki now, now, now, n ow....) x2

Ô Seigneur dans ce jour qui fleurit
Cf. Avec toi aujourd’hui

Ô Seigneur, guéris-nous
ℜ..
O Seigneur, guéri Ô Seigneur, guéris-nous, O Seigneur, sauve-nous, Donne-nous la Paix. Les mains vides devant toi, Seigneur, n’espérant que ton Amour. Le cœur lourd de nos refus d’aimer, nous levons les yeux vers toi. Dans la nuit de notre désespoir, lorsque sombre toute joie. Quand nos pas s’égarent loin de toi, quand se ferme notre cœur. Tu es là, au creux de notre vie, mais nos yeux sont aveuglés. Près de nous tu marches avec la croix, mais l’orgueil nous emprisonne. Quand la foule te condamne à mort, qui de nous veut protester ? Ô Seigneur, je viens vers toi ! (bis) Je te cherche mon Dieu...

Oser la vie
(Paroles et musique : Theo Mertens) Oser la vie, venir au jour, Oser encore vivre d’amour Et croire au retour du printemps Tendre une main vers un enfant. Ouvrir la porte de son cœur à ceux qui souffrent et qui peinent, et que la haine a repoussés, Tendre l’oreille à la clameur de ceux que l’injustice enchaîne, et crient leur soif de liberté. Savoir ouvrir les poings serrés par le mépris et la rancune, apprendre à se réconcilier, Envoyer un bouquet de fleurs à ceux qui ont volé la lune, choisir d’apprendre à pardonner. Donner le travail quotidien à ceux qui traînent dans les rues avec le visage fermé, Rendre à chacun la dignité d’offrir le pain à sa famille, oser une autre société. Oser parler du Dieu d’amour sauveur des hommes et de la terre, puiser sa force dans la foi. Suivre les pas de Jésus-Christ offrant sa vie pour tous ses frères, proclamer d’une seule voix.

2. Ouvre mes mains, Seigneur, qui se ferment pour tout garder. Le pauvre a faim devant ma maison ; apprends-moi à partager ! 3. Fais que je marche, Seigneur, aussi dur que soit le chemin. Je veux te suivre jusqu'à la Croix ; viens me prendre par la main ! 4. Fais que j'entende, Seigneur, tous mes frères qui crient vers moi ! A leur souffrance et à leurs appels, que mon cœur ne soit pas sourd ! 5. Garde ma foi, Seigneur ! Tant de voix proclament ta mort. Quand vient le soir et le poids du jour ; ô Seigneur, reste avec moi !

Ouvriers d’espérance
En avant, va sur les chemins des hommes, Pour annoncer la vie que mon Père veut pour ses enfants, Sois confiant, va sur les sentiers du monde, Car je suis avec vous présent jusqu’à la fin des temps. Pour bâtir mon Royaume, j’ai besoin de tes mains Tes mains pour vivre en frère, en artisan d’unité Face aux choix de l’égoïsme, où chacun construit en vain, Ouvriras-tu tes mains pour partager ? Pour bâtir mon Royaume, j’ai besoin de tes yeux Tes yeux pour contempler la clarté d’un jour nouveau Quand les regards se détournent du sort des miséreux Ouvriras-tu des yeux remplis d’amour ? Pour bâtir mon Royaume, j’ai besoin de ton cœur Ton cœur pour vivre au monde en accueillant mon Esprit Quand l’amour est bafoué, que l’engagement fait peur M’offriras-tu ton cœur comme un abri ? Pour bâtir mon Royaume, j’ai besoin de ta joie Ta joie pour vivre au monde en témoin d’espérance Dans la grisaille des jours où l’ennui est comme roi Oseras-tu la joie d’un pas de danse ?

Ô toi l’au-delà de tout (Saint Grégoire
de Naziance IVe siècle)
Ô toi l'au-delà de tout N'est-ce pas là tout ce qu'on peut chanter de toi ? Quelle hymne te dira, quel langage ? Aucun mot ne t'exprime. A quoi s'attachera-t-il ? Tu dépasses toute intelligence. Seul, tu es indicible, car tout ce qui se dit est sorti de toi. Seul, tu es inconnaissable, car tout ce qui se pense est sorti de toi. Tous les êtres, ceux qui pensent et ceux qui n'ont point la pensée, te rendent hommage. Le désir universel, l'universel gémissement tend vers toi. Tout ce qui est te prie, et vers toi tout être qui pense ton univers fait monter une hymne de silence. Tout ce qui demeure, demeure par toi ; par toi subsiste l'universel mouvement. De tous les êtres tu es la fin ; tu es tout être, et tu n'en es aucun. tu n'es pas un seul être ; tu n'es pas leur ensemble ; tu as tous les noms et comment te nommerais-je, toi qu'on ne peut nommer ? Quel esprit céleste pourra pénétrer les nuées qui couvrent le ciel même ? Prends pitié, Ô toi l'au-delà de tout - n'est-ce pas là tout ce qu'on peut chanter de toi ?

Ouvrir les mains
Ouvrir les mains, cueillir la Lumière La donner plus belle à son voisin ! Ouvrir les mains, cueillir la Lumière Qu’elle s’étende un peu plus loin.

Ouvre mes yeux, Seigneur (G.79)
1. Ouvre mes yeux, Seigneur, aux merveilles de ton amour. Je suis l'aveugle sur le chemin ; guérismoi, je veux te voir !

Pain pour l’homme
Je suis le pain vivant descendu du ciel. Qui mange de ce pain vivra à jamais.

Et le pain que moi, je donnerai, c’est ma chair, pour la vie du monde ! Ce pain d’amour pour l’homme Quand dans le désert La manne tombe en allégresse Ce pain d’amour pour l’homme Nourrit et libère Et donne sens à sa promesse Pain d’unité pour l’homme Un peuple de frères Marchant vers la terre promise Pain d’unité pour l’homme Dans ce qui diffère Et devient chance pour l’Eglise Pain du pardon pour l’homme Retour vers le Père Dans la chaleur des retrouvailles Pain du pardon pour l’homme Abreuvant la terre Et que mûrissent les semailles Pain du partage pour l’homme Vivre solidaire Dans l’ordinaire des jours qui passent Pain du partage pour l’homme Donné sans frontière Pour que justice et paix se fassent Ce pain d’espoir pour l’homme Pétri de lumière Et qui appelle à la confiance Ce pain d’espoir pour l’homme Pour la vie entière Dieu renouvelle son alliance

5 - Vigne meurtrie qui empourpre le pressoir, Que le péché ne lèse plus tes rameaux, Vigne de gloire riche en vin nouveau. 6 - Pain de la route dont le monde garde faim Dans la douleur et dans l'effort chaque jour, Pain de la route, sois notre secours. 7- Vigne du Père où mûrit un fruit divin Quand paraîtra le Vendengeur à la fin, Qu'auprès du Père nous buvions ce vin. Sois notre secours.

Par le baptême de renaissance
(Michel Scouarnec, Jo Akepsimas) Par le baptême de renaissance, Dieu nous donne un pays. (bis) Justice et tendresse y prennent leur source de lumière. Par le baptême de renaissance, Dieu nous donne un pays. Par le baptême de renaissance, Dieu nous donne son nom. (bis) Amour et pardon s’écrivent sur toutes nos frontières. Par le baptême de renaissance, Dieu nous donne son nom. Par le baptême de renaissance, Dieu nous donne une croix. (bis) Un cœur transpercé relève et guérit nos cœurs de pierre. Par le baptême de renaissance, Dieu nous donne une croix. Par le baptême de renaissance, Dieu nous ouvre un festin. (bis) Sa table dressée invite les peuples de la terre. Par le baptême de renaissance, Dieu nous ouvre un festin.

Pain véritable
1 - Pain véritable, Corps et Sang de Jésus-Christ, Don sans réserve de l'Amour du Seigneur, Corps véritable de Jésus Sauveur. Pain de vie, corps ressuscité, Source vive de l'éternité 2 - La sainte Cène est ici commémorée. Le même pain, le même corps sont livrés ; La Sainte Cène nous est partagée. 3 - Pâque nouvelle désirée d'un grand désir, Terre promise du salut par la croix, Pâque éternelle, éternelle joie. 4 - La faim des hommes dans le Christ est apaisée. Le pain qu'il donne est l'univers consacré, La faim des hommes pleinement comblée.

Par le pain et par le vin
Par le pain et par le vin, par ton Corps et par ton sang, Par ta Croix, source de Vie, par ton Amour ! Il demeure avec nous sur nos routes humaines : Ne cherchons pas loin de nos vies pour le trouver, pour le trouver. Allons à lui, accueillons-le parmi les hommes Invitons-le à partager sur nos chemins d’humanité. Il demeure avec nous dans ces temps de détresse : Ne fuyons pas le monde en peur. Quand il fait nuit, quand il fait nuit Risquons nos pas, prenons en lui d’être confiance

Soyons disciples de la croix, signe d’amour, signe de vie. Il demeure avec nous dans nos désespérances : Ne croyons pas qu’il nous aurait abandonnés, abandonnés. Redressons-nous, courons habiter la rencontre, Loin du péché, changeons nos cœurs, son amour nous est tout donné. Il demeure avec nous jusqu’à la fin du monde : N’oublions pas son corps livré, son sang versé, son sang versé. Ne craignons plus ! Ouvrons la brèche du passage. Brûlons du feu d’éternité. Il nous choisit pour l’annoncer.

Partageons le Pain du Seigneur
Partageons le Pain du Seigneur à la table de l’univers. C’est le don sans retour de l’amour de notre Dieu. Venez à moi, vous tous qui succombez sous la fatigue. C’est moi qui porterai le poids de votre peine. Venez à moi, vous tous qui gémissez sous l’injustice. C’est moi qui suis pour vous, la loi libératrice. Venez à moi, vous tous qui trébuchez dans les ténèbres. Sur vous se lèvera l’éclat de la lumière. Venez à moi, vous tous dont on méprise l’espérance. Je viens pour relever les humbles qui attendent. Venez à moi, vous tous qui avez faim du don céleste. Je viens pour partager le Pain de votre vie. Venez à moi, vous tous qui cheminez sans but sur terre. Je viens pour vous montrer la route vers le Père. Venez à moi, vous tous qui avez soif de ma Parole. En moi vous trouverez la force inépuisable. Venez à moi, vous tous qui retournez à la poussière. Un jour je vous rendrai le souffle de la vie.

Parole du Seigneur Jésus
Parole du Seigneur Jésus : Je ne vous appelle plus serviteurs. Je vous appelle mes amis. Parole de Jésus-Christ ! Le Fils unique s’est fait le serviteur Lui qui est le seul Seigneur Obéissant jusqu’à la croix Pour les hommes du monde entier Pour témoigner de Jésus ressuscité L’Esprit Saint nous est donné Il nous enseigne au long des jours L’Evangile de son amour Il nous appelle à le suivre en ce chemin Lui, le guide et le berger Servir ses frères, c’est régner Se donner, c’est trouver la joie Le Fils unique a donné sa vie pour nous Nous qui sommes des pécheurs A notre table il s’est assis Son amour purifie nos cœurs Le corps du Christ est rompu et partagé Pour sceller notre unité Un seul Esprit donne la vie A l’Eglise de Jésus-Christ Aucune épreuve ne peut nous séparer De l’amour de Jésus-Christ Nous deviendrons vainqueur du mal Par celui qui nous a aimés La liberté que Jésus veut nous donner C’est l’esprit de charité Car toutes choses passeront Mais l’amour ne passera pas

Peuple au milliers de visages
Peuple de Dieu, corps du Christ, Eglise aux milliers de visages, Eglise de Dieu, visage du Christ, Peuple assemblé au banquet du partage. C’est en Jésus le crucifié, ressuscité, que Dieu vient nous réconcilier. De même que le corps est un, nous sommes un, baptisés dans le même Esprit. Il n’est pas de membre blessé, ou bien manquant, qui ne fasse mal à tout le corps. Puisque nous sommes appelés enfants de Dieu, nous voilà frères en son Esprit.

Peuple de Dieu, cité de l'Emmanuel
Peuple de Dieu, cité de l'Emmanuel, Peuple choisi, sauvé dans le sang du Christ,

Peuple de baptisés, Eglise du Seigneur, Louange à Dieu ! 1- Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi l’Alliance avec Moïse, Et la Promesse faite à ceux qui croient Dans le Seigneur. 2- Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi l’annonce du Baptiste : « Dieu va venir, prépare le chemin, change ton cœur. » 3- Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi Marie comblée de grâce, Humble servante nous montrant sa foi, Dans l'Eternel. R/ 4- Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi le temps de sa visite : Chez les plus pauvres vient le Fils de Dieu, Pour le sauver. 5- Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi la croix du Fils Unique : Dans sa tendresse, Dieu nous a sauvés En Jésus-Christ. 6- Peuple choisi pour être ami de Dieu, Rappelle-toi le Christ et l'Evangile, "Restez en moi, vivez de mon amour", Dit le Seigneur. R/

Dans la nuit se lèvera une lumière : notre Dieu réveille son peuple ! Peuple de frères, peuple du partage, porte l'Evangile et la paix de Dieu (bis) 2. L'amitié désarmera toutes nos guerres : l'espérance habite la terre, la terre où germera le salut de Dieu. L'amitié désarmera toutes nos guerres : notre Dieu pardonne à son peuple ! 3. La tendresse fleurira sur nos frontières : l'espérance habite la terre, la terre où germera le salut de Dieu. La tendresse fleurira sur nos frontières : notre Dieu se donne à son peuple ! 4. Un soleil se lèvera sur nos calvaires : l'espérance habite la terre, la terre où germera le salut de Dieu. Un soleil se lèvera sur nos calvaires : notre Dieu fait vivre son peuple !

Peuple de lumière (T142)
Peuple de lumière, baptisé pour témoigner, Peuple d’Evangile, appelé pour annoncer Les merveilles de Dieu pour tous les vivants. Vous êtes l’Evangile pour vos frères Si vous gardez ma Parole Pour avancer dans la Vérité. Bonne nouvelle pour la terre ! Vous êtes l’Evangile pour vos frères Si vous suivez mon exemple Pour demeurer dans la charité Bonne nouvelle pour la terre ! Vous êtes l’Evangile pour vos frères Si vous marchez à ma suite Pour inventer le don et la joie. Bonne nouvelle pour la terre ! Vous êtes l’Evangile pour vos frères Si vous laissez les offenses Pour déclarer à tous le pardon. Bonne nouvelle pour la terre ! Vous êtes l’Evangile pour vos frères Si vous luttez dans le monde Pour apporter le droit et la paix. Bonne nouvelle pour la terre ! Vous êtes l’Evangile pour vos frères Si vous chantez ma promesse De m’établir au milieu de vous. Bonne nouvelle pour la terre !

Peuple de l’alliance (G.244)
1. Peuple de l'Alliance, ton Dieu te fait signe. (bis) Marche à la suite de Jésus ! Va crier son Nom sur les chemins du monde. (bis) 2. Peuple de l'Alliance, ton Dieu te réveille. (bis) Passe la mer avec Jésus ! Va creuser ta soif dans les déserts du monde. (bis) 3. Peuple de l'Alliance, ton Dieu te pardonne. (bis) Prends la lumière de Jésus ! Va semer l'amour dans les hivers du monde.(bis) 4. Peuple de l'Alliance, ton Dieu te libère. (bis) Porte ta croix avec Jésus ! Va planter la paix aux carrefours du monde.(bis) 5. Peuple de l'Alliance, ton Dieu t'illumine. (bis) Passe la mort avec Jésus ! Va danser la vie sur les tombeaux du monde.(bis) 6. Peuple de l'Alliance, ton Dieu est ta force. (bis) Ouvre les portes avec Jésus ! Tu vivras d'Esprit aux quatre vents du monde.(bis)

Peuple fidèle (F5)
Peuple fidèle, le Seigneur t'appelle, c'est fête sur terre : le Christ est né. Viens à la crèche voir le Roi du monde. En Lui viens reconnaître (ter) ton Dieu, ton Sauveur.

Peuple de frères (T122)
1. Dans la nuit se lèvera une lumière : l'espérance habite la terre, la terre où germera le salut de Dieu.

Verbe, Lumière, et Splendeur du Père, Il naît d'une mère petit enfant : Dieu véritable, le Seigneur fait homme. Peuple, acclame avec tous les anges le Maître des hommes qui vient chez toi : Dieu qui se donne à tous ceux qu'il aime. Peuple fidèle, en ce jour de fête proclame la gloire de ton Seigneur : Dieu se fait homme pour montrer qu'il t'aime.

Donne moi ton Esprit, qu'il vienne en moi Seigneur ! Moi je t'offre mon coeur pour qu'il soit ta demeure. 3. Seigneur sur cette terre, montre moi ton amour, Sans toi à mes cotés je ne fais que tomber. Viens affermir en moi l'esprit de charité, Que je sache donner, aimer et pardonner. 4. Quand prendra fin ma vie, daigne me recevoir En ton coeur, Ô Jésus, dans la maison du Père. Donne moi de te voir et de te contempler, De vivre en ton amour durant l'éternité.

Peuples qui marchez
Peuples qui marchez dans la longue nuit Le jour va bientôt se lever Peuples qui cherchez le chemin de vie Dieu lui même vient vous sauver. Il est temps de lever les yeux vers le monde qui vient Il est temps de jeter la fleur qui se fane en vos mains. Il est temps de tuer la peur qui vous garde en ses liens Il est temps de porter la croix jusqu'au bout du chemin. Il est temps de bâtir la paix dans ce monde qui meurt Il est temps de laisser l'Amour libérer votre cœur.

Pour que l’homme soit un fils
Pour que l’homme soit un fils à son image, Dieu l’a travaillé au souffle de l’Esprit : Lorsque nous n’avions ni forme ni visage, Son amour nous voyait libre comme lui. Nous tenions de Dieu la grâce de la vie, Nous l’avons tenue captive du péché : Haine et mort se sont liguées pour l’injustice Et la loi de tout amour fut délaissée. Quand ce fut le jour et l’heure favorable, Dieu nous a donné Jésus le Bien-Aimé : L’arbre de la croix indique le passage Vers un monde où toute chose est consacrée. Qui prendra la route vers ces grands espaces ? Qui prendra Jésus pour maître et pour ami ? L’humble serviteur a la plus belle place ! Servir Dieu rend l’homme libre comme lui.

Pierres vivantes
Pierres vivantes, Pierres vivantes, Au tourbillon, au tourbillon des saisons, Pierres vivantes, Pierres vivantes, Dieu fait de nous sa maison. Pitié Seigneur, car nous avons péché.

Pour que le monde ait la vie
Pour que le monde ait la vie, Tu as livré ton corps, Tu es passé par la mort, Christ, fils du Dieu vivant ! Christ, pain pour l’homme maintenant ! Tu nous dis : “ Je suis cette eau vive ” (Jn 4,14) Pour étancher toute soif, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis le pain de vie ” (Jn 6,34) Pour combler la faim du monde, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis lumière du monde ” (Jn 8,12) Pour illuminer les nuits, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis le bon berger ” (Jn 10,11) Pour avancer vers le Père,

Plus près de toi mon Dieu
Plus près de toi mon Dieu J'aimerais reposer, c'est toi qui m'as créé Et tu m'as fait pour toi, mon cœur est sans repos Tant qu'il ne demeure en toi (bis) 1. Qui donc pourra combler les désirs de mon coeur, Répondre à ma demande d'un amour parfait ? Qui sinon toi Seigneur, Dieu de toute bonté, Toi l'Amour absolu de toute éternité ? 2. Mon âme a soif de toi, Dieu d'amour et de paix ; Donne moi de cette eau qui pourra m'abreuver.

Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis résurrection ” (Jn 11,25) Pour entrouvrir les tombeaux, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis le vrai chemin ” (Jn 14,6) Pour gagner la liberté, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis la vérité ” (Jn 14,6) Pour apaiser les doutes, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je vous donne ma paix ” (Jn 14,27) Pour briser toutes les chaînes, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Je suis comme le cep ” (Jn 15,5) Pour que nous donnions le fruit, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : “ Toi aussi, m’aimes-tu ? ” (Jn 21,15) Pour devenir des témoins, Avec toi, soyons signes d’amour. Tu nous dis : Pour Avec toi, soyons signes d’amour.

Dieu t'appelle à aimer Sois un signe d'Evangile Pour montrer la face de Dieu A ceux qui cherchent la lumière.

Prends ta source à l’Evangile
Prends ta source à l’Evangile, lève-toi parmi tes frères Dieu t’appelle aujourd’hui à partager l’eau vive. Au désert de ta vie, coule une source… Réveille en toi le feu de ton baptême ! Que s’éclaire toutes tes nuits ! Au désert de ta vie, coule une source… Sois signe d’Evangile, lumière pour tes frères ! Au désert de ton cœur, jaillit l’Espérance… Réveille en toi l’Esprit de ton baptême ! Que grandisse ta liberté ! Au désert de ton cœur, jaillit l’Espérance… Sois terre d’Evangile, lumière pour tes frères ! Au désert de tes jours, souffle une brise… Réveille en toi la vie de ton baptême ! Que paraisse le jour nouveau ! Au désert de tes jours, souffle une brise… Sois chemin d’Evangile, lumière pour tes frères !

Préparez le chemin du Seigneur
(Samuel Brouillet, MEJ 2009) Préparez le chemin du Seigneur Préparez vos cœurs Préparez le chemin du Seigneur Changez de vie Annoncez-le Criez son nom Toute la terre Annoncez-le Par les nations Il va venir ! Ouvrez les yeux Témoins brûlants De sa lumière Ouvrez les yeux Sur votre temps Il nous rejoint Plongez en vous Changez de vie Le jour est proche Plongez en vous Changez pour lui Il est l’Amour

Pour un seul et même Dieu
Cf. Ils deviennent chemin

Prends ta barque
(Benoît Gschwind, Bertrand Bayle) Prends ta barque, Dieu t'appelle à passer sur d'autres rives Prends ta barque et puis va, où l'Esprit te conduit. Pars, sur des routes nouvelles, Va plus loin que l'horizon Dieu t'appelle à aimer Sois un signe d'Evangile Pour donner le souffle de Dieu A ceux qui cherchent sa présence. Pars, l'Esprit te renouvelle, Va plus loin que l'inconnu Dieu t'appelle à aimer Sois un signe d'Evangile Pour parler la langue de Dieu A ceux qui cherchent sa Parole. Pars, vers la terre nouvelle, Va où l'Esprit te conduit

Nous déplacerons les montagnes Nous porterons haut la flamme Le feu qui ne consume pas L’Amour qui ne passera pas Laissez souffler L’Esprit de Dieu Sur votre cœur Laissez souffler L’Esprit de Dieu Il est devant Autre mise en page : Préparez le chemin du Seigneur Préparez le chemin du Seigneur, préparez vos cœurs Préparez le chemin du Seigneur : changez de vie ! Annoncez-le, criez son nom toute la terre, annoncez-le par les nations, Il va venir ! Ouvrez les yeux, témoins brûlants de sa lumière. Ouvrez les yeux sur votre temps, Il nous rejoint ! Plongez en vous, changez de vie : le jour est proche. Plongez en vous. Changez pour lui : Il est l’Amour ! Nous déplacerons les montagnes Nous porterons haut la flamme Le feu qui ne consume pas L’Amour qui ne passera pas Laissez souffler l’Esprit de Dieu sur votre cœur. Laissez souffler l’Esprit de Dieu : Il est devant !

Nous déplacerons les montagnes Nous porterons haut la flamme Le feu qui ne consume pas L’Amour qui ne passera pas Laissez souffler l’Esprit de Dieu Sur votre cœur. Laissez souffler L’Esprit de Dieu : Il est devant

Prière MEJ
Apprends-nous Seigneur à te choisir tous les jours Donne-nous Seigneur de partager ton amour. Pour mieux redire ton oui dans toutes nos actions Fais de nous tes amis, ouvre-nous ta maison. Pour devenir des frères, chercheurs de l’unité Fais tomber nos barrières et viens nous rassembler. Nous t’avons entendu, ensemble nous croyons Ce que nos yeux ont vu, déjà nous l’annonçons. Pour suivre ton chemin libéré de la peur Fais de nous des témoins, Toi l’unique Seigneur.

Prière MEJ (2)
Apprends-nous Seigneur à te choisir tous les jours A redire ton oui dans tous nos gestes d’amour. Donne-nous Seigneur de te suivre sans peur De n’aimer que toi, de te garder dans nos cœurs. Fais de nous des frères, tu nous rassembles en tes mains. Fais de moi Seigneur le témoin devant chacun, De ce que j’ai vue, de ce que j’ai entendu, De ce que je crois, de tout ce que j’ai vécu. Afin que tout homme, avec chacun d’entre nous, Reconnaisse en toi, le seul Dieu le seul Seigneur Afin que tout homme, avec chacun d’entre nous, Reconnaisse en toi, le seul Dieu le seul Seigneur.

Préparez le chemin du Seigneur
(Samuel Brouillet, MEJ 2009) Préparez le chemin du Seigneur Préparez vos cœurs Préparez le chemin du Seigneur Changez de vie Annoncez-le, criez son nom Toute la terre, annoncez-le Par les nations, Il va venir ! Ouvrez les yeux, témoins brûlants de sa lumière. Ouvrez les yeux Sur votre temps, Il nous rejoint Plongez en vous, changez de vie Le jour est proche. Plongez en vous Changez pour lui : Il est l’Amour

Prière scoute
Seigneur Jésus, Apprenez-nous à être généreux, A vous servir comme vous le méritez, A donner sans compter, A combattre sans souci des blessures, A travailler sans chercher le repos, A nous dépenser sans attendre d'autre récompense que celle de savoir que nous faisons votre sainte volonté.

Proclamez que le Seigneur est bon
Voir Alleluia

Par les bourgeons des arbres, et l’herbe des prairies, Par le blé des épis, je veux crier... Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l’eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l’aile du vent, je veux crier… Par tous les animaux, de la terre et de l’eau, Par le chant des oiseaux, par le chant de la vie, Par l’homme que tu fis juste moins grand que toi, Et par tous ses enfants, je veux crier... Par cette main tendue qui invite à la danse, Par ce baiser jailli d’un élan d’espérance, Par ce regard d’amour qui relève et réchauffe, Par le pain et le vin, je veux crier...

Proclamons Bonne Nouvelle
Proclamons bonne nouvelle, Levons la tête aujourd'hui, Notre monde se renouvelle, Christ est vraiment ressuscité. 1/ Au nom de tous les délaissés, Au nom de ceux qui sont sans voix, Tu viens donner ta dignité, Pour une Pâques sans frontières. 2/ Au nom du cri des opprimés, Au nom des pauvres sans abris, Tu viens clamer l'égalité, Pour une Pâques sans frontières. 3/ Au nom de l'enfance volée, Au nom de la vie refusée, Tu viens crier la vérité, Pour une Pâques sans frontières. 4/ Au nom des hommes torturés, Au nom de tous les disparus, Tu viens chanter la liberté, Pour une Pâques sans frontières. 5/ Au nom des foules sans espoir, Au nom de ceux qui agonisent, Tu viens redire des mots de paix, Pour une Pâques sans frontières. 6/ Au nom d'un monde divisé, Pour dépasser nos préjugés, Tu viens libérer l'avenir, Pour une Pâques sans frontières.

Puise l’espérance
Puise l’espérance à chaque page de ta vie. Ouvre tout grand tes yeux, elle fleurit. Chante l’espérance en pleine nuit, en plein midi. Elle jaillit, ouvre tout grand ta vie ! Ne reste pas les bras croisés A regarder le temps passer Quand elle t’invite à imaginer L’Espérance T’as dans la tête un tas d’idées Qui ne demandent qu’à germer Elle t’aidera dans tous tes projets L’Espérance Ne reste pas les yeux baissés A ne voir que le bout de ton nez Quand elle te dit de mieux regarder L’Espérance Prends donc le temps de t’arrêter D’être à l’écoute et d’observer Elle t’apprendra à t’émerveiller L’Espérance Ne reste pas là sans bouger Arrêté aux portes fermées Quand elle t’appelle à te dépasser L’Espérance Mets-toi en marche sans tarder Franchis les murs et les fossés Elle t’ouvrira de nouveaux sentiers L’Espérance

Psaume de la Création
Par les cieux devant toi, splendeur et majesté, Par l’infiniment grand, l’infiniment petit, Et par le firmament, ton manteau étoilé, Et par frère soleil, je veux crier... Mon Dieu, tu es grand, tu es beau, Dieu vivant, Dieu très haut, Tu es le Dieu d’amour, Mon Dieu, tu es grand, tu es beau, Dieu vivant, Dieu très haut, Dieu présent en toute Création. Par toutes les montagnes, et toutes les vallées, Par l’ombre des forêts, et par les fleurs des champs,

Puisqu’il faut partir
Puisqu’il faut partir, partons ensemble Un éclat de rire qui nous rassemble La Forêt nous tend les bras, allons y gaiement Nous y trouverons la joie : jeannette en avant

Pour entrer dans la Forêt par le chemin Qui saura me renseigner, me prendre la main ? Qui saura guider mes pas pour franchir le seuil ? C’est Poil Roux, n’hésitez pas, le p’tit écureuil. Quand la nuit vient à tomber, je n’aurai plus peur. Je sais qu’il est là tout près, mon ami de cœur ? Qui saura guider mes pas dans la nuit, debout ? C’est Nuit Claire, n’hésitez pas, le gentil hibou. Fleur d’Or, je devrai cueillir sur le bon sentier, Oui, mais pour y parvenir, qui saura m’aider ? Qui saura guider mes pas pour m’y retrouver ? C’est Lascar, n’hésitez pas, bon chien de berger.

Quand on a dressé l’amour sur la croix, On attendait ce jour-là que s’ouvre le ciel, On attendait ce jour-là que s’ouvre le ciel, Le ciel n’a pas répondu, La prière s’est perdue dans la nuit, Dans la nuit. Le ciel n’a pas répondu, La prière s’est perdue dans la nuit, Dans la nuit. 4. Quand on a percé au flanc l’Homme-Dieu, Quand on a jeté l’amour au tombeau, On attendait ce jour-là que s’ouvre le ciel, On attendait ce jour-là que s’ouvre le ciel,

Quand la nuit s’en vient
Quand la nuit s’en vient Seul sur mon chemin Me laisser porter au souffle du vent Ecouter le silence Quand la nuit se déchire Par mes tourments, mes soupirs Ces mots du cœur me crient tout bas Seigneur, pardonne-moi. Quand la nuit est lumière Quand dans ma vie tout s’éclaire Rayons de joie, bonheur de dire Seigneur, merci de vivre. Quand la nuit est passage Demain une autre page Pour avancer sur mon chemin Seigneur tu prends ma main.

Quand s’éveilleront nos cœurs (E.160)
Quand s'éveilleront nos cœurs à la voix du Dieu vivant, nous retrouverons la source du bonheur. Quand se lèveront nos mains pour chanter le Dieu vivant, nous retrouverons l'espoir des lendemains. 1. Il saura briser nos armes, il saura changer nos cœurs ; il viendra sécher nos larmes, il viendra chasser nos peurs. 2. Plus de nuit sur notre terre : il sera notre flambeau ; plus de haine ni de guerre : il nous ouvre un ciel nouveau. 3. Il habite avec les hommes, le vieux monde peut mourir. Il annonce son Royaume, il nous ouvre l'avenir.

Que soit béni le nom de Dieu
Que soit béni le nom de Dieu de siècle en siècle, qu’il soit béni ! (bis) A lui la sagesse et la force, toutes ses voies sont droites. Il porte juste sentence en toute choses. A lui le secret de abîmes, il connaît les ténèbres, et la lumière réside auprès de lui. A lui la gloire et la louange, il répond aux prières. Il donne l’intelligence et la sagesse. Rendons gloire à Dieu notre Père, à son Fils JésusChrist. Gloire à l’Esprit d’amour, dans tous les siècles.

Quand le fouet a déchiré l’Homme-Dieu
1. Quand le fouet a déchiré l’Homme-Dieu, Quand on a frappé l’amour innocent, On attendait ce jour-là que les pierres crient, On attendait ce jour-là que les pierres crient, Mais les pierres se sont tues, La colère s’est perdue dans l’oubli, Dans l’oubli. Mais les pierres se sont tues, La colère s’est perdue dans l’oubli, Dans l’oubli. 2. Quand l’épine a couronné l’Homme-Dieu Quand on a montré l’amour enchaîné, On attendait ce jour-là que les pierres crient, On attendait ce jour-là que les pierres crient,
3. Quand on a cloué au bois l’Homme-Dieu,

Que soit parfaite votre unité
Que soit parfaite notre unité ! Que soit parfaite notre joie ! Ainsi le monde connaîtra les œuvres de Dieu (bis)

Comme le Père m'a envoyé, à mon tour, je vous envoie. Je vous envoie dans le monde comme des brebis au milieu des loups. Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et comme je vis par le Père, celui qui me mangera vivra, lui aussi. Le serviteur est comme le Maître, l'envoyé, comme celui qui l'envoie : on m'a persécuté, vous serez persécutés ; on a méprisé ma parole, on méprisera la vôtre. L'Esprit que le Père enverra en mon nom vous enseignera toutes choses ; Il vous fera vous souvenir de tout ce que je vous ai dit. Je vous ai donné la Parole du Père, et le monde a de la haine pour vous, car vous n'êtes pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.

poissons des mers, bêtes des champs, oiseaux du ciel, tout être crie ton nom, Dieu créateur ! Heureux ceux qui savent accueillir ton Fils. Par ses paroles, par sa vie et par sa croix, Tu dis ce que tu es : Dieu notre Père. Tu nous dis qui tu es : Dieu notre Père.

Qu'exulte tout l'univers
Qu'exulte tout l'univers Que soit chanté en tous lieux La puissance de Dieu Dans une même allégresse Terre et cieux dansent de joie Chante Alléluia 1. Par amour des pécheurs La lumière est venue Elle a changé les coeurs De tous ceux qui l'ont reconnue. 2. Vous étiez dans la nuit Maintenant jubilez Dieu vous donne la vie Par amour il s'est incarné. 3. Exultez rendez gloire, Chantez que Dieu est bon, Christ est notre victoire, Il est notre résurrection. 4. Que chacun reconnaisse Jésus est notre roi. Rejetons nos tristesses Pour une éternité de joie.

Que vive mon âme à te louer !
Que vive mon âme à te louer ! Tu as posé une lampe, une lumière sur ma route, Ta parole Seigneur. (bis) Heureux ceux qui marchent dans tes voies Seigneur ! De tout mon cœur je veux garder ta parole, ne me délaisse pas, Dieu de ma joie ! Heureux ceux qui veulent faire ta volonté, je cours sans peur sur la voie de tes préceptes et mes lèvres publient ta vérité. Heureux ceux qui suivent tes commandements ! Oui, plus que l’or, que l’or fin, j’aime ta loi ; plus douce que le miel est ta promesse. Heureux ceux qui méditent sur la Sagesse ! Vivifie-moi, apprends-moi tes volontés ; dès l’aube, de ta joie Tu m’as comblé. [autres couplets possibles] Heureux ceux qui voient ton œuvre en toute chose !

Qui donc a mis la table
Qui donc a mis la table où nous attend le pain ? Qui donc emplit la coupe où nous boirons le vin ? Quel est celui qui nous a conviés ? Quel est celui qui peut nous combler ? Allons vers le festin, il nous dira son nom. Allons vers le festin qu’il donne en sa maison. C’est toi, Jésus, qui nous conduit vers ce repas. Et rien ne peut manquer à qui suivra tes pas. Pour nous ta vie prend le goût du pain. Pour nous, ta vie coule comme un vin. Tu viens nous inviter, tu nous l’avait promis. Ta joie revient brûler le cœur de tes amis. Seigneur, prends-nous pour Dieu à qui tu t’es offert. Dis-lui ton chant d’amour au nom de l’univers. Voilà nos cœurs : porte-les vers lui.

Voilà nos vies : reçois-les pour lui. Pour toi nous chanterons celui qui nous bénit. Par toi, dans ce repas, nous lui serons unis. Dieu saint, Dieu juste, Dieu vivant, nous te chantons. Dieu saint, Dieu libre, Dieu d’amour, nous te louons. Tu tiens la vie du monde en tes mains. Tu prends ce jour pour créer demain. Dieu saint, nous accueillons celui que tu envoies. Jésus, tu viens à nous et Dieu nous vient par toi.

Donne-nous de nous aimer Que nos vies soient acceptables Selon tes desseins parfaits Et nous serons enfin ce temple Ce palais où tu demeures Où ton cœur de Père nous comble de sa grâce Et nous serons enfin l’Epouse Que ton amour a choisi Le parfum de ta vie Qu’il en soit ainsi Tu as voulu ton trône établi Qu’il en soit ainsi Et ton règne sur tout le pays Qu’il en soit ainsi Nous irons dans ta confiance Enflammés de ton Esprit Proclamer dans ta puissance Le salut de Jésus-Christ

Qui donc est Dieu
Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ? Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi, fils de la terre ? Qui donc est Dieu si démuni si grand si vulnérable ? Qui donc est Dieu pour se lier d'amour à part égale ? Qui donc est Dieu s'il faut pour le trouver un cœur de Pierre ? Qui donc est Dieu, s'il vient à nos cotés prendre nos routes ? Qui donc est Dieu, qui vient sans perdre cœur à notre table ? Qui donc est Dieu, que nul ne peut aimer s'il n'aime l'homme ? Qui donc est Dieu, qu'on peut si fort blesser en blessant l'homme ? Qui donc est Dieu pour se livrer perdant aux mains de l'homme ? Qui donc est Dieu, qui pleure notre mal comme une mère ? Qui donc est Dieu, qui tire de sa mort notre naissance ? Qui donc est Dieu pour nous ouvrir sa joie et son royaume ?

Qui mange ma chair
Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. (bis) Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, vous n’aurez pas la vie en vous. Si vous ne buvez pas le sang du Fils de l’homme, vous n’aurez pas la vie en vous. Je suis le pain vivant : celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi, plus jamais n’aura soif.

Receive the power (JMJ 2008)
Da ogni dove siamo qua riuniti ad adorar. Con te in festa noi gioiam In tutto il mondo ti seguirem. Alleluia, Alleluia ! Receive the Power, from the Holy Spirit ! Alleluia, Alleluia ! Receive the Power to be a light unto the world ! Tu Espíritu nos llama Responderemos a tu voluntad Testigos para siempre De tu piedad y eterno amor. Agneau de Dieu, nous t’adorons Notre Seigneur, nous t’adorons Pain de vie, nous t’adorons Emmanuel, nous t’adorons

Qu’il en soit ainsi
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 3) Tu as voulu des enfants unis Qu’il en soit ainsi Un jardin de paix pour ta famille Qu’il en soit ainsi Et nous voilà tous ensemble Prêts à faire ta volonté S’il est vrai qu’on te ressemble Donne-nous ta sainteté Tu as voulu tes enfants heureux Qu’il en soit ainsi Un amour sincère au fond des yeux Qu’il en soit ainsi Nous ne sommes pas capables

Réjouis toi car il vient
Réjouis toi car il vient, L’Epoux que rien ne retient. En bondissant, il accourt, Il fait entendre sa voix : « Sors de la nuit, viens à moi, Je suis à toi, pour toujours ! » Lève-toi, pousse des cris de joie : Du malheur, il va te consoler. De ton cou la chaîne tombera, Tu seras délivrée ! Tu disais : « Je suis abandonnée », Où est Dieu, pourrait-il m’oublier ? Crie vers lui, il entendra ta voix, Il prendra soin de toi. De nouveau tu seras rebâtie, Dieu te comblera de ses bienfaits. Lève-toi, rayonne et resplendis, Ne crains plus désormais. Les montagnes peuvent s’écarter, Les collines peuvent chanceler, Son amour ne s’éloignera pas Sa paix demeurera.

Des défis à venir Au feu de son Esprit, je crie…

Rendez-vous sous l'étoile
Paroles et Musique : Camille DEVILLERS 1) J'ai pris mon bâton et mes chaussures J’ai suivi la lumière J'ai choisi un rythme à ma mesure Sans regarder en arrière J'ai pris la route Avec le cœur rempli de doutes Mais j'entendais tout bas Une voix qui disait : eh toi ! T’as rendez-vous sous l'étoile Laisse-toi porter par le vent T'as rendez-vous sous l'étoile Aux côtés de l'Enfant 2) J'ai mis dans mon sac toutes mes blessures Mes peurs et mes combats Je lui présenterai car j'en suis sûr(e) Son amour transformera Le gris, le noir Voici Ma foi En un éclat couleur d'espoir Et cette voix me dit N'aie pas peur de marcher la nuit 3) Je n'ai pas grand chose à lui offrir Ni discours, ni cadeau J'apporterai mes projets d'avenir Mes souvenirs les plus beaux Ce que je suis Ce que je crois, toute ma vie Et ces offrandes-là Aucun trésor ne les vaudra 4) Je suis partie(e) sans savoir pourquoi Mais sans hésitation J’ai suivi l'étoile car son éclat A bousculé ma raison Le coeur battant J’ai tout laissé pour voir l'Enfant J'entendais cet appel Qui résonne à travers le ciel 5) L'amour se révèle tout simplement Sous la nuit étoilée Dans la faiblesse d'un petit enfant La douceur d'un nouveau-né Le Dieu vivant Maître des cieux, des océans A pris notre visage Pour nous délivrer son message 6) Me voilà grandi(e) plus fort qu'hier Nourri(e) de tant d'amour

Relevons le défi
Relevons le défi ! La vie renaît de la nuit ! Le monde a faim de folie, d’amour qui se crie ! Sans trouble et sans poing Des paroles à tenir Avec la paix aux mains, sans bruit Sans arme et sans rien Des défis à venir Avec la paix aux mains, je crie… Sans vide et sans creux Des paroles à tenir Avec la joie aux yeux, sans bruit Sans masque et sans jeu Des défis à venir Avec la joie aux yeux, je crie… Sans gêne et sans peur Des paroles à tenir Avec l’amour au cœur, sans bruit Sans rêve et sans pleurs Des défis à venir Avec l’amour au cœur, je crie… Témoin dans la vie Des paroles à tenir Au vent de son esprit, sans bruit Témoin aujourd’hui

Dieu s'est fait humain sur cette terre J’irai le dire au grand jour Même si c'est fou, oh oui je crois Car notre monde ci faim D'une espérance et de témoins.

Riche de te connaître
Je n’suis pas mieux que mes voisins Ni pire, juste différent. Bien sûr je sais ouvrir mes mains Mais beaucoup d’autres en font autant. Ma chance à moi, c’est comme un don, Comme un secret au fond du cœur, Comme un murmure, une chanson Sur la partition du bonheur ! Je suis riche, riche, riche de te connaître Seigneur (bis) Y’a des bons, des mauvais matins Et des fois j’ai quelques soucis. Comme l’on compte pour un copain Je voudrais bien compter sur lui. Quand même je serais tout seul Et dans la nuit abandonné Je connais ta Bonne Nouvelle Qui que l’on soit, on est aimé. Ta parole est comme un trésor elle me dit que tu crois en moi Ta parole vaut plus que l’or Comm’l’amour elle ne passe pas Quand même je serais loin de toi C’est toi qui marcherais vers moi Je n’tomberais jamais plus bas Jamais plus bas que dans tes bras. Je n’suis pas mieux que mes voisins J’ai juste un regard différent Dans l’ordinaire au quotidien, J’y devine le Dieu vivant Il est séquence des saisons. Il est l’oiseau, il est le nid. Il est semence, il est moisson. Il est un père et un ami.

Resucito
Resucito (ter) Alleluia ! Alleluia, Alleluia, Alleluia, Alleluia ! La muerte, ¿dónde está la muerte? ¿dónde está mi muerte? ¿dónde su victoria? Gracias sean dadas al Padre que nos pasó a su Reino donde se vive de amor Alegría, alegría hermanos, que si hoy nos queremos es porque resucitó. Alegría, Si con Él morimos, con Él vivimos, con Él cantamos:

Réveillez-vous
Réveillez-vous, enfants de lumière Réveillez-vous, témoins de la vie Ne laissez pas ceux qui désespèrent Nous endormir, comme s’il faisait nuit. Aux rythmes de vos guitares, aux sons de vos synthés Chantez-nous que Dieu n’est pas un vieillard Pour tenir en mémoire Jésus ressuscité Chantez-nous que Dieu n’est pas à l’abri dans un musée Héritiers d’une histoire, héritiers d’un passé Chantez-nous ce qui est germe d’espoir Pour tenir en mémoire Jésus ressuscité Chantez-nous tout ce qui reste aujourd’hui à inventer D’impasses en boulevards, aux places des marchés Chantez-nous le soleil de vos regards Pour tenir en mémoire Jésus ressuscité Chantez-nous ce Dieu qui vous a appris, à le danser

Saints et saintes de Dieu
Saints et saintes de Dieu dont la vie et la mort ont crié Jésus-Christ sur les routes du monde, Saints et saintes de Dieu, priez pour nous !

Salve Regina
Salve Regina, Mater misericordiae, vita, dulcedo et spes nostra, Salve. Ad te clamamus, exsules filii Hevae. Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle. Eia ergo advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte. Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exsilium ostende. O clemens ! O Pia ! O Dulcis Virgo Maria !

Salut, ô Reine Mère de Miséricorde, Notre vie, notre joie, notre espérance, salut ! Enfants d’Eve exilés, nous crions vers vous. Vers vous nous soupirons gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. O vous, notre avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux. Et après ce passage, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. O clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie !

Saurons-nous te trouver ?
(J.J.Juven) Nous avons reconnu la trace de tes pas, Le clin d’œil discret de la rencontre. Saurons-nous porter à l'autre l'amitié d'un regard ? Saurons-nous te reconnaître, T'accueillir en nos vies, Lorsque tu choisis de naître, De n'être qu'un petit ? Au cœur de ce temps, Tu viens te glisser comme un enfant. Saurons-nous te trouver où tu nous attends ? Nous avons accueilli l'amour de ton pardon Et ta paix est comme une naissance. Saurons-nous briser la guerre, construire un lendemain ? Nous avons entendu ta parole en nos cœurs, Grain semé de ta bonne nouvelle. Saurons-nous offrir au monde la joie de ton amour ? Nous avons partagé le pain de ton repas, Rassemblés pour le temps d'une fête. Saurons-nous prendre la route, partir aux quatre vents ?

SANCTUS
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus, Deus Sabaoth ! Pleni sunt coeli et terra, gloria tua ! Hosanna in excelsis ! Benedictus qui venit in nomine Domini ! Hosanna in excelsis ! Dieu saint, Dieu fort, Dieu éternel, béni soit ton nom ! Ciel et terre sont remplis de ta gloire ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Saint ! Saint ! Saint ! le Seigneur, Dieu de l’univers ! Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire ! Hosanna au plus haut des cieux ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! Saint le Seigneur de l’univers ! Saint le Très-haut, le Dieu de gloire ! Saint Jésus-Christ berger de paix ! L’Emmanuel dans notre histoire ! Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Saint est le Seigneur le Dieu de l’univers, Hosanna au plus haut des cieux ! (bis) Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire, Hosanna... ! Hosanna au plus haut des cieux ! Qu’il soit béni au nom du Seigneur, celui qui est, qui était et qui vient, Hosanna au plus haut des cieux ! Hosanna au plus haut des cieux ! Saint le très-haut, Saint le vivant, Saint le Seigneur de l’univers. (bis) Saint le Seigneur, Saint le Seigneur, tu remplis le ciel de ta gloire ! (bis) Du cœur de la terre, béni soit ton nom ! Tu remplis le ciel de ta gloire ! Hosanna au plus haut des cieux ! Du cœur de la vague, béni soit ton nom ! Tu remplis le ciel de ta gloire ! Hosanna au plus haut des cieux !

Savoir aimer
Savoir sourire A une inconnue qui passe N’en garder aucune trace Sinon celle du plaisir Savoir aimer Sans rien attendre en retour Ni égard, ni grand amour Pas même l’espoir d’être aimé Savoir donner Donner sans reprendre Ne rien faire qu’apprendre Apprendre à aimer Aimer sans attendre Aimer à tout prendre Apprendre à sourire Rien que pour le geste Sans vouloir le reste Et apprendre à vivre Et s’en aller Savoir attendre, Goûter à ce plein bonheur Qu’on vous donne comme par erreur Quand on ne l’attendait plus Se voir, y croire

Pour tromper la part du vide Ancrée comme autant de rides Qui ternissent les miroirs Savoir souffrir En silence sans murmure Ni défense, ni armure Souffrir à vouloir mourir Et se relever comme on renaît de ses cendres avec tant d’amour à revendre qu’on tire un trait sur le passé Apprendre à rêver A rêver pour deux Rien qu’en fermant les yeux Et savoir donner Donner sans rature Ni demi mesure Apprendre à rester Vouloir jusqu’au bout Rester malgré tout Apprendre à aimer Et s’en aller. Et s’en aller.

Regards nouveaux, changés transformés. Tout recevoir, tout donner ! Ouvrons nos cœurs aux diversités. Souffle de vie partagée ! Monde souffrant, nations divisées. Tout recevoir, tout donner ! Rendre à chaque homme sa dignité. Souffle de vie partagée ! Membres du corps, ferments d’unité. Tout recevoir, tout donner ! Osons servir nos communautés. Souffle de vie partagée ! Besoin de l’autre pour exister. Tout recevoir, tout donner ! Sortir de soi pour communiquer. Souffle de vie partagée !

Se lever vivant
Se lever vivant, se tenir debout, oser être fou et croire en Dieu et croire en l’homme, Marcher en plein vent, fendre l’océan, Risquer le printemps et chanter Dieu et chanter l’homme aujourd’hui… Etre le sel de la terre Quand s’affadit le quotidien Que l’on n’a plus le goût à rien Que la vie semble trop amère, Etre le sel de la terre Sentir la saveur de la vie Donner du goût à l’aujourd’hui Saler le sel de nos hivers, Etre le peuple de Dieu, le peuple des vivants Etre le peuple d’un Dieu fait de chair et de sang. Etre lumière du monde Quand le ciel se revêt de noir Qu’on ne voit plus le moindre espoir Etre lueur chaque seconde, Etre lumière du monde Et venir déchirer la nuit Vivre au grand jour tout ébloui Etre la clarté qui féconde, Etre le peuple de Dieu, le peuple des vivants Etre le peuple d’un Dieu fait de chair et de sang. Etre visage de Dieu Quand chacun reste dans son coin Enfin oser tendre la main Lorsque tant d’hommes sont hors-jeu, Etre visage de Dieu Savoir briser l’indifférence Etre à l’écoute, être présence

Seigneur Jésus tu es présent
Seigneur Jésus tu es présent dans ton Eucharistie. Dans cette hostie nous t’adorons et nous te magnifions. Toi qui es Dieu, toi qui es roi, tu nous as tout donné. Tu es le Christ, tu es l’agneau, immolé sur la croix. Dans ta passion, tu as porté chacun de nos péchés. Ton sang versé nous a lavés et nous a rachetés. Saint Jean a vu le sang et l’eau jaillir de ton côté. Ton Esprit Saint nous est donné comme un fleuve d’eau vive. Oui nous croyons à la victoire par ta résurrection. Oui nous croyons que dans ta gloire à jamais nous vivrons.

Seigneur Jésus tu nous as dit
(Cf. A l’image de ton amour)

Seigneur reçois ma vie
Seigneur reçois ma vie comme une maison à bâtir. Les fenêtres grandes ouvertes sur un monde qui espère, Seigneur envoie l’Esprit, un souffle pour grandir.

Se risquer à compter par deux, Etre le peuple de Dieu, le peuple des vivants Etre le peuple d’un Dieu fait de chair et de sang. Etre témoin de la vie quand elle vacille sur son fil Qu’elle ne paraît pas très utile Et parfois rime avec ennui, Etre témoin de la vie Redonner chair à l’Evangile Et tisser de nos mains fragile Un visage pour Jésus-Christ, Etre le peuple de Dieu, le peuple des vivants Etre le peuple d’un Dieu fait de chair et de sang.

Car vos noms sont inscrits dans le cœur de Dieu. Si le Père vous appelle à la tâche des Apôtres, en témoins du seul Pasteur, bienheureux... Si le monde vous appelle à l’accueil et au partage, pour bâtir son unité, bienheureux... Si l’Eglise vous appelle à répandre l’Evangile, en tout point de l’univers, bienheureux... Si le Père vous appelle à montrer qu’il est tendresse, à donner le pain vivant, bienheureux êtes vous. Si le monde vous appelle au combat pour la justice, au refus d’être violent, bienheureux êtes vous. Si l’Eglise vous appelle à l’amour de tous les hommes, au respect du plus petit. bienheureux êtes vous.

Si j’avais commis tous les crimes
Moi, si j’avais commis tous les crimes possibles, je garderai toujours la même confiance, car je sais bien que cette multitude d’offenses N’est qu’une goutte d’eau dans un brasier ardent. (bis) Oui j’ai besoin d’un cœur, tout brûlant de tendresse qui reste mon appui, et sans aucun retour, qui aime tout en moi, et même ma faiblesse Et ne me quitte pas, ni la nuit, ni le jour. (bis) Non, je n’ai pu trouver aucune créature qui m’aimât à ce point, et sans jamais mourir, car il me faut un Dieu qui prenne ma nature Qui devienne mon frère et qui puisse souffrir. (bis) Je ne sais que trop bien, que toutes nos justices n’ont devant ton regard, pas la moindre valeur, et pour donner du prix à tous mes sacrifices, Oui je veux les jeter jusqu’en ton divin cœur. (bis) Non, tu n’as pas trouvé créature sans tâche ; au milieu des éclairs, tu nous donnas ta Loi, et dans ton cœur sacré, ô Jésus je me cache : Non je ne tremble pas, car ma vertu c’est toi. (bis)

Sois fort, sois fidèle
Sois fort, sois fidèle, Israël, Dieu te mène au désert ; C’est lui dont le bras souverain Ouvrit dans la mer Un chemin sous tes pas. Oublie les soutiens du passé, En lui seul ton appui ! C’est lui comme un feu dévorant Qui veut aujourd’hui Ce creuset pour ta foi. Il veut par delà le désert Te conduire au repos ; Sur toi resplendit à ses yeux Le sang de l’Agneau Immolé dans la nuit. Poursuis ton exode, Israël, Marche encore vers ta joie ! La vie jaillira de la mort, Dieu passe avec toi Et t’arrache à la nuit.

Si le Père vous appelle...
Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime, dans le feu de son Esprit, bienheureux êtes vous ! Si le monde vous appelle à lui rendre une espérance, à lui dire son salut, bienheureux êtes vous ! Si l’Eglise vous appelle à peiner pour le Royaume, aux travaux de la moisson, bienheureux êtes vous ! Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie ! Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !

Souffle imprévisible
Souffle imprévisible, Esprit de Dieu ! Vent qui fait revivre, Esprit… Souffle de tempête, Esprit… Ouvre nos fenêtres, Esprit… Esprit de vérité, brise du Seigneur, Esprit de liberté, passe dans nos cœurs ! Voix qui nous rassemble, Esprit… Cri d’une espérance, Esprit… Voix qui nous éveille, Esprit… Clame la Nouvelle, Esprit…

M’ont fait lever les yeux. Flamme sur le monde, Esprit… Feu qui chasse l’ombre, Esprit… Flamme de lumière, Esprit… Viens dans nos ténèbres, Esprit… Joie donnée aux hommes, Esprit… Fête du Royaume, Esprit… Joie de l’Evangile, Esprit… Fais de nous des signes, Esprit… Vent de Pentecôte, Esprit… Force des Apôtres, Esprit… Vent que rien n’arrête, Esprit… Parle en tes prophètes, Esprit… J’ai vu bien des sourires Refléter la bonté Leur joie qui se respire A élargi mes yeux J’ai vu dans la mangeoire Celui qu’on attendait Que tous chantent sa gloire Il étoile nos yeux. C’est lui l’étoile qui mène jusqu’à Dieu C’est lui l’étoile Le signe pour nous yeux Suivre l’étoile, suivre (bis)

Souvenirs qui passent
Souvenirs qui passent, Adieu l’école et l’atelier. Le camp les remplace Avec ses feux à la veillée. Ne tourne pas la tête, Un scout regarde en avant, Oui, oui, oui, Un scout regarde en avant ! Dans la pâle aurore, Nous quittons la ville endormie. Ils dorment encore, Nos pas les réveillent à demi. Aux clartés brûlantes La halte n’arrive jamais Si mon copain chante, Je chante avec lui pour l’aider Dans le soir qui baisse, Je pense aux copains prisonniers J’en fais à ma tête, Ce soir je suis en liberté. Dans la nuit profonde Je marche en rêvant au passé Mon copain me montre Par où les anciens son passés.

Sur le seuil de sa maison
Sur le seuil de sa maison Notre Père t’attend, Et les bras de Dieu s’ouvriront pour toi. Quand les portes de la vie s’ouvriront devant nous Dans la paix de Dieu nous te reverrons. L’eau qui t’a donné la vie lavera ton regard, Et tes yeux verront la salut de Dieu. Quand viendra le dernier jour, à l’appel du Seigneur, Tu te lèveras et tu marcheras. Comme à ton premier matin brillera le soleil, Et tu entreras dans la joie de Dieu.

Sur les routes de l’alliance (G.321)
Sur les routes de l'Alliance, ta lumière nous conduit. Nous marchons pleins d'espérance, tu nous mènes vers la vie. (bis) 1. Dieu, printemps du monde, par amour tu nous choisis. Fais grandir ton peuple, nous vivrons pour te servir. Bienheureux qui sait répondre à l'appel de ton Esprit ! 2. Dieu, semeur d'étoiles, tu éclaires notre nuit. Fais grandir ton peuple, nous vivrons pour te servir. Bienheureux qui ose croire au soleil de ton pays ! 3. Dieu berger fidèle, tu nous dis quel est ton nom. Fais grandir ton peuple, nous vivrons pour te servir. Bienheureux celui qui cherche, tu lui ouvres ta maison ! 4. Dieu sauveur des hommes, tu nous donnes Jésus-Christ. Fais grandir ton peuple, nous vivrons pour te servir. Bienheureux le cœur de pauvre, son trésor est infini ! 5. Dieu, promesse offerte, ton alliance est notre joie. Fais grandir ton peuple, nous vivrons pour te

Suivre l’étoile qui mène jusqu’à Dieu
Suivre l’étoile qui mène jusqu’à Dieu Suivre l’étoile Un signe pour nous yeux Suivre l’étoile, suivre (bis) J’ai vu bien des visages Scintiller d’amitié Leurs gestes de partage

servir. Bienheureux dans ta lumière, les marcheurs qui gardent foi !

Sur ta route (canon)
Je suis sur ta route Tu es avec moi Je suis à ton écoute Tu marches près de moi Reste sur ma route Mon Seigneur et Roi

Who leads me into life. (Bénis le Seigneur, mon âme, Et bénis son saint nom, Bénis le Seigneur, mon âme, Il me conduit à la vie) Christe lux mundi, qui sequitur te, habebit lumen vitae, lumen vitae. (Ô Christ, lumière du monde, qui te suit aura la lumière de la vie) Dans nos obscurités, allume le feu qui ne s’éteint jamais, qui ne s’éteint jamais (bis) Dieu ne peut que donner son amour, Notre Dieu est tendresse ! …Dieu est tendresse. Dieu est tendresse. …Dieu qui pardonne. Dieu qui pardonne. El Senyor és la meva força, el Senyor el meu cant. Ell m’haestat la salvaio. En ell confio i no tinc por (bis) Ô ma joie et mon espérance, le Seigneur est mon chant. C’est de lui que vient le pardon. En lui j’espère, je ne crains rien. (bis) Gloria, Gloria in excelsis Deo Gloria, Gloria, Alleluia ! Et in terra pax hominibus Bonae voluntatis. In manus tuas, Pater, commendo spiritum meum. (bis) (En tes mains, Père, je remets mon esprit.) Jésus, le Christ, lumière intérieure, ne laisse pas mes ténèbres me parler. Jésus, le Christ, lumière intérieure, donne-moi d’accueillir ton amour. Jesus, remember me when you come into your kingdom. (Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume) Laudate Dominum (bis) omnes gentes, Alleluia ! Misericordias Domini in aeternum cantabo. (Je chanterai à jamais les miséricordes de Dieu) Mon âme se repose en paix sur Dieu seul : De lui vient mon salut. Oui, sur Dieu seul mon âme se repose, Se repose en paix. Nada te turbe, nada te espante ; quien a Dios tiene nada le falta.

Symbole des apôtres
Je crois en Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit-Saint, à la Sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

Ta bienveillance
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 4) Ta bienveillance, Ô Eternel Vaut mieux que tout ce que j’ai vu Ma délivrance est sous ton aile Sur le rocher de ton salut.

Taizé
Bleibet hier und wachet mit mir. Wachet und betet. (bis) Bless the Lord my soul, And bless God’s holy name, Bless the Lord my soul,

Nada te turbe, nada te espante : solo Dios basta. (Que rien ne te trouble, que rien ne t’effraie : qui a Dieu ne manque de rien. Seul Dieu suffit.) The kingdom of Gop is justice and peace and joy in the Holy Spirit. Come, Lord, and open in us the gates of your kingdom. (Le Royaume de Dieu est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint. Viens, Seigneur, et ouvre en nous les portes de ton royaume.) Tu sei sorgente viva, tu sei fuoco, sei carità. Vieni Spirito Santo, vieni Spirito Santo. (Tu es la source vive, tu es le feu, la charité. Viens Esprit Saint) Ubi caritas et amor, ubi caritas, Deus ibi est. Veni Sancte Spiritus, tui amoris ignem accende. Veni Sancte Spiritus, veni Sancte Spiritus. (Viens Esprit Saint, allume le feu de ton amour.) Venite, exultemus Domino, venite, adoremus. (bis) (Venez, crions de joie pour le Seigneur, venez, adorons - Ps.95)

Quel est-il donc cet homme qui est le Fils de Dieu et le Sauveur du monde ? Il est le maître, il est Seigneur (bis) Ta Parole est notre pain, notre vie, notre lumière, Ta Parole est le chemin, qui nous mène vers le Père.

Ta Parole est une fête
(Danielle Sciaky, Raymond Fau) Ta Parole est une fête, Ton amour est comme un pain. Que ton nom éclate en fête, Dans nos cœurs et dans nos mains. (bis) Voici le temps de la rencontre, Chacun de nous est invité. Heureux le cœur où la joie monte, C’est la saison du grain semé. Voici le temps de la Parole Tout près d’un puits il vient parler Heureux le cœur qui s’en étonne C’est la saison du champ de blé. Voici le temps d’ouvrir les mains Il a bon goût le pain donné Heureux le cœur brûlant de faim C’est la saison de récolter. Voici le temps d’être en chemin Va partager, cours annoncer, Heureux le cœur qui est témoin C’est la saison de tout donner.

Tant qu’il fait jour (L 231-1)
Tant qu’il fait jour, il nous faut annoncer l’amour dont il nous aime ! Tant qu’il fait jour, il nous faut rechercher sa justice et son règne ! Quel est-il donc cet homme qui vient pour un baptême, Sur qui les cieux ouverts font se poser l’Esprit ? Il est le maître, il est Seigneur (bis) Quel est-il donc cet homme qui affronte au désert les pièges du mensonge ? Il est le maître, il est Seigneur (bis) Quel est-il donc cet homme selon les écritures ? Il dit qu’il doit souffrir et va ressusciter ! Il est le maître, il est Seigneur (bis) Quel est-il donc cet homme qui accepte la croix pour être notre Pâque ? Il est le maître, il est Seigneur (bis) Quel est-il donc cet homme qui a vaincu la haine ? Des femmes nous ont dit l’avoir revu vivant ! Il est le maître, il est Seigneur (bis) Quel est-il donc cet homme qui leur donne mission de dire ses merveilles ? Il est le maître, il est Seigneur (bis) Quel est-il donc cet homme plus homme qu’aucun homme, qu’on appelle Jésus le fils du charpentier ! Il est le maître, il est Seigneur (bis)

Témoins de l’espérance
Nous serons témoins de l’espérance Dans ce monde qui frémit, dans ce monde d’aujourd’hui Nous serons lumière, sel et semence Pour que s’apaise les cris, que demain lève la vie… Dans ce monde d’argile Dans un mode qui vacille Quand la vie si souvent ne tient qu’à un fil Forts de nos mains fragile De nos doigts si malhabiles Saurons-nous tracer chemin pour l’Evangile ? Dans ce monde de peur Dans un monde sans couleur Quand la vie fane à force de tiédeur Forts de nos yeux veilleurs Des battements de nos cœurs Saurons-nous trouver des mots pour le bonheur ?

Dans ce monde de méfiance Dans un monde d’intolérance Quand la vie ne peut survivre qu’en dissidence Forts de nos différences De nos voix riches en nuances Saurons-nous redire à chaque homme confiance ? Dans ce monde en désordre Dans un monde de discorde Quand la vie jour après jour se désaccorde Forts de croire en l’aurore En l’amour qui vainc la mort Saurons-nous laisser une harmonie éclore ?

5. Que dans ton attente nous vivions ta Paix, et que nos cœurs chantent la vie retrouvée !

Toi qui étanches notre soif
(Psaume 41, André Gouzes) Toi qui étanches notre soif, Ô Dieu vivant, Tu nous enivres de ton sang, gloire à toi ! Comme languit une biche après l’eau vive, Ainsi languit mon âme vers toi, mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, du Dieu de vie ; Quand pourrai-je aller voir la face de Dieu ? Je n’ai de pain que mes larmes, la nuit, le jour, Moi qui tout le jour entends dire : où est-il, ton Dieu ? J’irai vers la tente admirable, vers la maison de Dieu, Parmi les cris de liesse et de louange et la foule jubilante. Qu’as-tu, mon âme, à défaillir, à gémir sur moi ? Espère en Dieu : je le louerai encore, mon Sauveur et mon Dieu

Tenons en éveil
Notre Dieu fait toujours ce qui est bon pour l’homme, Alleluia, Bénissons le ! Il engendre le corps des enfants de sa grâce, Alleluia, Bénissons le ! Pour lui rendre l’amour dont il aime le monde, Tenons en éveil la mémoire du Seigneur : gardons au cœur le souvenir de ses merveilles ! Notre Dieu a voulu voir en nous son image, Alleluia, Bénissons le ! Sa tendresse nous dit de rechercher sa face, Alleluia, Bénissons le ! Pour lui rendre la joie dont l’Eglise est heureuse, Notre Dieu nous maintient au couvert de son ombre, Alleluia, Bénissons le ! Il nous prend dans la nuit qui nous tourne vers Pâques, Alleluia, Bénissons le ! Pour lui rendre l’honneur que lui rendent les anges,

Tournez les yeux vers le Seigneur
Tournez les yeux vers le Seigneur, et rayonnez de joie. Chantez son nom de tout votre cœur, Il est votre Sauveur ! C’est lui votre Seigneur ! 1- J’ai cherché le Seigneur et il m’a écouté. Il m’a guéri de mes peurs et sans fin je le louerai. 2- Dieu regarde ceux qu’il aime, il écoute leur voix. Il les console de leur peine et il guide leurs pas. 3- Ceux qui cherchent le Seigneur ne seront privés de rien. S’ils lui ouvrent leur cœur, ils seront comblés de bien.

Toi, notre Dame
Toi notre Dame, nous te chantons ! Toi notre Mère, nous te prions !

Toi qui es lumière (E.131)
Toi qui es lumière, toi qui es l'Amour, mets dans nos ténèbres ton Esprit d'Amour ! 1. Viens sur notre terre, viens ouvrir nos cœurs, toi qui nous libères et nous fais meilleurs. 2. Le monde se traîne et vit dans la nuit. Au cœur de nos peines vienne ton Esprit ! 3. Vois notre souffrance et nos lâchetés ; donne l'espérance aux cœurs fatigués. 4. Toi qui nous appelles à vivre avec toi une vie nouvelle, fleurie de ta joie.

Tournez les yeux vers le Seigneur
Tournez les yeux vers le Seigneur Et rayonnez de joie Chantez son nom de tout votre cœur Il est votre sauveur, c’est lui votre Seigneur. 1 - J’ai cherché le Seigneur, et il m’a écouté Il m’a guéri de mes peurs, et sans fin je le louerai. 2 - Dieu regarde ceux qu’il aime, il écoute leur voix Il les console de leur peine et il guide leurs pas.

3 - Ceux qui cherchent le Seigneur, ne seront privés de rien S’ils lui ouvrent leur cœur, ils seront comblés de biens.

Rester pour le pain de la route, Savoir reconnaître ton pas. Brûler quand le feu devient cendre, Partir vers celui qui attend, Choisir de donner sans reprendre, Fêter le retour d'un enfant. Ouvrir quand tu frappes à ma porte, Briser les verrous de la peur, Savoir tout ce que tu m'apportes, Rester et devenir veilleur. Tu nous as faits pour Toi Seigneur, et notre cœur est sans repos, tant qu’il ne demeure en Toi.

Tout le bonheur du monde
Sinsémilia, 2004 "Debout, les yeux ouverts" On vous souhaite tout le bonheur du monde Et que quelqu'un vous tende la main Que votre chemin évite les bombes Qu'il mène vers de calmes jardins. On vous souhaite tout le bonheur du monde Pour aujourd'hui comme pour demain Que votre soleil éclaircisse l'ombre Qu'il brille d'amour au quotidien. Puisque l'avenir vous appartient Puisqu'on n'contrôle pas votre destin Que votre envol est pour demain Comme tout c'qu'on a à vous offrir Ne saurait toujours vous suffire Dans cette liberté à venir Puisque on sera pas toujours là Comme on le fut aux premiers pas. {Refrain} Toute une vie s'offre devant vous Tant de rêves à vivre jusqu'au bout Sûrement plein de joie au rendez-vous Libre de faire vos propres choix De choisir qu'elle sera votre voie Et où celle-ci vous emmènera J'espère juste que vous prendrez le temps De profiter de chaque instant. {Refrain} Ché pas quel monde on vous laissera On fait d'notre mieux, seulement parfois, J'ose espérer que c'la suffira Pas à sauver votre insouciance Mais à apaiser notre conscience Aurais-je le droit de vous faire confiance... {Refrain}

Tu as ouvert le livre
Tu as ouvert le livre il y a 2000 ans Esprit qui nous fait vivre, Esprit force et torrent Esprit dans notre histoire, tu es comme le vent Un feu dans la nuit noire qui brûle à chaque instant Par le fruit de la terre et du travail de l’homme Tu nous donnes ta chair dans le pain des hommes Par le fruit de la vigne et du travail de l’homme C’est ton sang pour la vie dans le vin des hommes Tu as ouvert le livre il y a 2000 ans Parole qui fait vivre, Parole d’un enfant Parole qui libère la route sous nos pas Le chemin vers le Père, nos vies tournées vers Toi Tu as ouvert le livre il y a 2000 ans O Dieu qui nous fait vivre, O Dieu Père très aimant O Dieu Maître et Seigneur, permets en Te priant De donner notre cœur et d’être tes enfants

Tu es devenu enfant de Dieu
Tu es devenu enfant de Dieu et frère de Jésus, Alleluia ! Aujourd’hui l’Esprit repose en toi et chante Alleluia ! 1. Tu rentres dans la ronde, la ronde de son amour Tu danses avec tes frères la danse de sa joie. 2. Tu portes sa lumière, lumière de sa beauté Tu chantes ses merveilles, merveilles de son cœur.

Trouver dans ma vie ta présence
Trouver dans ma vie ta présence, Tenir une lampe allumée, Choisir d'habiter la confiance, Aimer et se savoir aimé. Croiser ton regard dans le doute, Brûler à l'écho de ta voix,

Tu es le Dieu des grands espaces
Tu es le Dieu des grands espaces et des larges horizons.

Tu es le Dieu des longues routes, des chemins vers l’infini. Tu es le Dieu qui dit : “ Va ! quitte ton pays, tes idées mortes et tes vieux préjugés. Ta vie va refleurir ; n’aie pas peur de mourir. Laisse germer la Parole et la Foi, tu porteras des fruits de joie. ” “ Passe à travers la mer, traverse les déserts, je t’ouvrirai de vastes horizons. Tu auras soif et faim d’aller toujours plus loin vers ce pays qui t’appelle là-bas où tu pourras vivre avec moi. ” Tu es le Dieu qui vient marcher sur nos chemins nous rencontrer et nous accompagner, lumière dans nos vies pour nous aider la nuit, à traverser la mort et le danger et nous ouvrir la liberté. Tu nous dis : “ Lève-toi ! Je serai avec toi. Je t’établis prophète des nations, pour être mon témoin, indiquer le chemin. Je mets en toi ma force et mon Esprit, comme un grand feu qui t’envahit. ” Tu es le vent violent qui nous pousse en avant, vers le grand large, comme des grands voiliers. Quand tu souffles en nos cœurs, tu bouscules nos peurs, et nous quittons nos maisons bien fermées pour t’annoncer au monde entier.

Et cherché dans les livres Où est la vérité Ou bien comment faire pour vivre J’entends dans le silence : “ Va au devant des nations ” “ Opération espérance ” “ Debout prends ton bâton ”. Debout sur la montagne Comm’les prophètes d’hier Tu es celui qui gagne Fais tomber les frontières Aux quatre coins de la terre Les témoins de sa lumière Font se briser les barrières Ils sont les nouvelles pierres.

Tu m’appelles aujourd’hui
(p,m : Laurent Grzybowski) Tu m’appelles aujourd’hui à te suivre Comme hier tu t’adresses à chacun Ta parole chaque jour nous fait vivre A ta suite, nous devenons témoins En ces jours-là, en haut de la colline Tu choisis tes disciples par leur nom Dans ma vie, tu me fais encore signe Tu te tiens au seuil de ma maison En ces jours-là, au pied de la montagne Tu annonces le Royaume des cieux Dans ma vie, c’est toi qui m’accompagnes Ta parole résonne : « Bienheureux ! » En ces jours-là, au cœur de Nazareth Tu dévoiles le secret de ta présence Dans ma vie, tu viens comme un prophète Ta venue est pour moi renaissance En ces jours-là, au mont des oliviers Tu partages le pain de ton alliance Dans ma vie, tu viens te révéler Ton repas nourrit mon espérance En ces jours-là, devant le tombeau vide Tu proclames la puissance de Dieu Dans ma vie, tu m’envoies et me guides Ton visage m’éclaire comme un feu En ces jours-là, au temps d’un grand festin Tu invites tous les hommes solidaires Dans nos vies, tu viens sur nos chemins Ton Amour nous conduit vers le Père

Tu m’appelles à devenir prophète
[Opération espérance] Tu m’appelles à devenir prophète A briser les chaînes du silence A crier sur toute la planète Qu’est venu le temps de l’espérance A crier sur toute la planète Qu’est venu le temps de l’espérance J’étais comme un veilleur Au fond des territoires Paralysé par la peur Enfermé dans le noir Mais il y avait dans mon cœur Comme un cri en silence Qui, sans bruit, en douceur Me disait : “ toi avance ”. Après avoir tant marché

Tu m’appelles, Seigneur me voici
Tu m’appelles, Seigneur me voici, dans ton amour, dans ton esprit.

Tourner les yeux vers toi. 1 - Je me tiens sous ton regard, J’ai confiance, car tu m’aimes ; Je te dis mes soucis, Je te raconte mes peines. 2 - J’ose demander ta joie, Tu sais que j’ai besoin d’elle. Et quand je chante pour toi, Je découvre des merveilles. 3 - Je te parle dans mon cœur, Je te dis ce que je sais. Je sais bien que tu m’écoutes Car c’est vrai, tu me connais. 4 - Donne-moi ta vérité Que je sois dans ta lumière. Apprends-moi à mieux t’aimer, Donne-moi un cœur de frère. 5 - Tu veux me donner la main, Je veux vivre en ta présence. Tu peux tracer le chemin Qui fait naître l'espérance. Aller plus loin jusqu’au delà des apparences Des mots des évidences pour rencontrer vraiment Et se retrouver face à face Briser enfin la glace Regarder comme toi Aller plus loin, aller jusqu’à se donner soi-même Sa vie pour ceux qu’on aime, se donner par amour Et découvrir l’autre richesse Plus loin que nos faiblesses Se découvrir en toi Aller plus loin, quitter nos routes de routines Nos chemins qui cheminent mais ne vont nulle part Comme un oiseau ouvrir ses ailes Sentir la vie si belle Et marcher près de toi

Tu nous donnes envie de t’écouter
Tu nous donnes envie de t’écouter, ta parole nous éveille. Tu nous donnes envie de t’écouter, et nos cœurs n’ont plus sommeil. Ceux qui cherchent par le monde Des chemins à inventer, Dans leur quête vagabonde, ils sauront te trouver ! Les prophètes se déchaînent Quand ton peuple est endormi ; Dieu rappelle qu’il nous aime Par delà notre oubli. Jean-Baptiste nous révèle La présence du Messie ; Du désert, il nous appelle A changer notre vie. Quand Marie se fait servante Pour accueillir le Sauveur, Tout son cœur est en attente Pour l’amour du Seigneur.

Tu me portes
Devant cette page blanche Comment te dire ce que tu es ? Pour moi, plus qu’une évidence Aucun mot ne serait parfait Au-delà du silence et des cris Au-delà de l’absence, je prie Si ma vie a du sens Si elle porte du fruit C’est parce que tu me portes aujourd’hui Devant cette toile nue Comment dépeindre ton éclat ? Ces couleurs fades et trop crues Ne peuvent me rassasier de toi Devant ce morceau de terre Comment façonner l’au-delà ? Le contour de tes mystères Se vit au plus profond de moi

Tu nous dis
Tu nous dis d’aller plus loin, Tu nous dis d’aimer comme toi, Tu nous dis d’aller plus loin D’aller où tu vas ! Aller plus loin, passer la mer et les tempêtes, Voilier que rien n’arrête, voguer vers l’autre bord Tourner le dos aux vieux mirages, Tourner une autre page,

Tu peux renaître de l’Esprit
En vérité, je te le dis : tu peux renaître de l’Esprit et voir le Royaume de Dieu. (bis) Aujourd’hui, je viens chez toi, je t’appelle : entends ma voix ! je me tiens près de la porte et je frappe : ouvre-moi !

Qui boit l’eau que je lui donne ne connaîtra plus la soif, car l’Esprit est une eau vive qui jaillit pour toujours. Quand viendra l’Esprit du Père, il vous enseignera tout. C’est lui qui vous rendra libres : vous serez mes témoins.

Qu'au milieu de nous le Christ soit présent. Exultons et réjouissons-nous en cet amour. Craignons et aimons le Dieu vivant. Que notre joie soit immense et pure, durant l'infini des siècles.

Ubi Caritas
Ubi Caritas et Amor, Ubi Caritas, Deus ibi est (Où sont amour et charité, Dieu est présent) Ubi caritas et amor, Deus ibi est. Congregavit nos in unum Christi amor. Exsultemus, et in ipso jucundemur. Timeamus, et amemus Deum vivum, et ex corde diligamus nos sincero. Ubi caritas et amor, Deus ibi est. Simul ergo cum in unum congregamur, ne nos mente dividamur, caveamus. Cessent iurgia maligna, cessent lites, et in medio nostri sit Christus Deus. Exsultemus, et in ipso… Timeamus, et amemus Deum vivum, gaudium quod est immensum atque probum, saecula per infinita saeculorum. Amen. Où sont amour et charité, Dieu est présent. L’amour du Christ nous a unis. En cet amour, réjouissons-nous. Ayons la crainte et l’amour du Dieu vivant. Et de tout cœur, aimons-nous bien sincèrement. Où sont amour et charité, Dieu est présent. Et puisqu’ensemble nous sommes un, prenons soin que nos esprits se divisent. Plus de querelle, plus d’amertume : que le Christ notre Dieu soit parmi nous. En cet amour, réjouissons-nous. Ayons la crainte et l’amour du Dieu vivant. Que notre joie sera immense et sans mélange, pour les siècles des siècles. Amen. Là où se trouvent l'amour et la charité, Dieu est là. L'amour du Christ nous a rassemblés dans l'unité. Exultons et réjouissons-nous en cet amour. Craignons et aimons le Dieu vivant. Et de coeur aimons-nous sincèrement. Là où se trouvent l'amour et la charité, Dieu est là. Nous sommes rassemblés en cette unité. Prenons soin que nos esprits ne la divise pas. Que cessent les méchanceté, que cessent les conflits.

Une cathédrale
Que chaque enfant porte sa pierre au chantier de la maison du Père : une cathédrale s’élève vers le ciel (bis) Ce Dieu qui descend dans nos vies, De liberté il est épris, Chacun est homme à sa manière, Pour servir Dieu comme un ami. C’est dans le cœur des simples gens Qu’il vient s’asseoir naturellement, Ceux qui accueillent sans condition, Qui ont le sourire en avant. Que tu sois meneur ou mené Aux vues de notre société Il y a toujours un horizon Un printemps à faire éclater. Les talents que tu as reçus Un coffre d’or ou trois écus Autant d’amour à fructifier A faire valoir aux coins des rues. Chacun de nous est invité A marcher vers la sainteté Et tous les saints de notre histoire Ont mis l’amour en primauté. Le ciment qui unit nos pierres Résiste au plus dur de l’hiver, L’amitié versée sans mesure Devient semence pour la terre. Les pierres précieuses du pardon Pourront servir aux fondations, Elles sont les bases pour bâtir Pour s’élever et tenir bon. Pour ceux qui ne le savent point, Il y a des pierres en tous terrains Même si l’on doit creuser profond Jamais personne ne cherche en vain.

Une flamme, une lumière
Il y a au fond de moi une flamme, une lumière qui me pousse dans tes bras, ô notre Père, je viens vers toi. Quand je me sens près de toi, mon cœur s’ouvre à la prière. L’Esprit Saint grandit en moi, ô notre Père, je suis à toi.

En me levant chaque matin J’ouvre mes yeux à ta lumière Je vis ma vie comm’un chemin J’ose te prier Notre Père. Sous le soleil en plein midi J’ouvre mes mains pour toi Seigneur Je vis ma vie à l’infini Je veux être ton serviteur. Chaque soir quand la nuit s’avance J’ouvre mon cœur à ton amour Reçois ma vie dans la confiance Seigneur tu es là chaque jour. Je garde en moi ce grand secret Jésus rest’à côté de moi Je vis ma vie dans l’amitié Pour être témoin de ma foi.

Une source coule en toi
Une source coule en toi, Une source change en toi. En toi le Père murmure son amour. (bis) 1. Caché en toi, le souffle est prière, cachée en toi, la source est silence, elle enchante la terre de sa musique. 2. Caché en toi, le fleuve est promesse, cachée en toi, la source est puissante, elle irrigue la terre de son eau vive. 3. Cachée en toi, la flamme est vivante, cachée en toi, la source est lumière, elle habille la terre de ses merveilles.

Un grain de sel
Cf. Grain de sel

Une mission qui fait vivre
1/ Si tu crois qu'à donner, on reçoit davantage, et puis qu'abandonner est signe de naufrage... Si tu crois en la vie malgré tout, les tensions, les colères et les coups, si tu crois en l'Homme debout : Alors va ! je t'envoie sur les chemins du possible. Alors va ! je t'envoie où l'inattendu rend libre. Suis le guide de mon livre pour une mission qui fait vivre. 2/ Si tu crois que le mieux se fait avec audace, qu'il faut être au moins deux pour briser une impasse... Si tu crois en la vie malgré tout, malgré les échecs, les verrous, si tu crois en l'Homme debout : R/ 3/ Si tu sais rayonner la joie de qui rayonne et si tu sais crier pour celui qu'on bâillonne... Si tu crois en la vie malgré tout, quelquefois sens dessus sens dessous, si tu crois en l'Homme debout : R/ 4/ Si tu te réjouis de ma Bonne Nouvelle, si tu te fais petit pour y rester fidèle... Si tu crois en la vie malgré tout, puisque je t'y donne rendez-vous, si tu crois en l'Homme debout : R/

Un pas de plus
Choisir de faire un pas de plus. Rythmer sa vie de temps en temps. Choisir d’aimer de plus en plus. Donner sa vie tout simplement. Courir devant, indifférent. Attention ta vie s’en va trop vite. Prends un peu de temps De marcher à sa suite. Regard blasé, désespéré. Regarde la vie en positif. Avec des yeux neufs Libres et attentifs. Refus d’amour. C’est pour toujours. A chaque seconde choisis la vie. Que ton non soit non. Que ton oui soit oui.

Un seul Dieu
(Christensen & Ostrini, Exo, Eclats 3) Un seul Dieu, Souverain et Maître Au matin de l’humanité Au-dessus de ce qu’aucun être Avant Lui n’avait su toucher Un seul mot dans le vide et l’ombre Et l’armée de la nuit s’est tue Un seul geste a créé le monde Un seul cri et la lumière fut Exaltons le Dieu de la terre Père et Fils et Saint Esprit Unissons nos cœurs en prière Recevons sa vie

Un seul homme habité de gloire Rejeté du milieu des siens Une seule vie résolue à croire Au pouvoir de l’amour divin Une seule croix dans le flanc du monde Un seul homme a payé le prix Un seul cri et la mort s’effondre Eli lama sabachtani

Le cœur se vide au creux de ce silence, Le cœur se brûle au feu de ce lieu saint, Le cœur s’éveille au cœur de la présence : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis) Parole accomplissant les Ecritures, Mots d’un amour qui n’aura pas de fin, Le Verbe se fait chair et nourriture : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis) Marie nous donne Dieu comme une enfance, La multitude est le fruit de son sein, Voici l’Epouse et la nouvelle alliance : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis)

Un seul Seigneur
Un seul Seigneur, une seule foi, Un seul baptême, un seul Dieu et Père ! Appelés à garder l’unité de l’Esprit par le lien de la paix, nous chantons et nous proclamons : Appelés à former un seul Corps dans un seul Esprit, nous chantons et nous proclamons : Appelés à partager une seule espérance dans le Christ, nous chantons et nous proclamons Vierge Sainte, Dieu t’a choisie...

Venez et voyez
Tu frappes des mains ou tu claques des doigts Peu importe la manière Si c’est à toi, c’est bien en toi Tu peux en être fier Tu cries de joie ou tu montres du doigt Qu’il y a tant de choses à faire Tu cherches ta voie ou tu doutes de toi Et cependant tu crois : Venez et voyez, c’est une raison d’espérer. Venez et voyez , un chemin à continuer. Snap your fingers, clap your hands Do it your own way What is yours is truly yours Be proud of that, you may You shout for joy, and apprehend So many things await But where to start and when to end Go realize your fate : Come and see, believe in what you’ll be. Come and see, a path for you and me. Haces palmas, haces pitos I qué importa la manera ? Mira todo lo que es tuyo Puedes estar orgulloso Tu cantas cosas que hacer Buscas tu camino dudas de ti Y sin embargo crees. Venid y ved, la esperanza para todos. Venid y ved, hay que seguir sus caminos.

Un souffle pour grandir
(cf. Seigneur reçois ma vie)

Venez, chantons notre Dieu
Venez, chantons notre Dieu Lui, le roi des cieux ! Il est venu pour sauver l’humanité Et nous donner la vie. Exulte pour ton roi, Jérusalem, danse de joie.

Venez du fond des temps
Venez du fond des temps, du bout du monde, Cœurs transpercés par la soif et la faim, Ouvrez la porte de la joie profonde : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis) Pourquoi creuser le puits des eaux dormantes, Dans le désert où vous marchez en vain ? Entrez dans le jardin des eaux qui chantent : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis) Ce soir de l’eau se change en vin de noce, Sur la montagne on multiplie le pain, La vigne en fleur nous donne un fruit précoce : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis) Geste posé au milieu de l’histoire, Question posée au bord de nos chemins, Secret posé au fond de la mémoire : Dieu a mis son corps entre nos mains. (bis)

Venez le célébrer
Venez le célébrer ! Son grand amour, venez le chanter : SOL, SIm le Fils de Dieu est venu donner la vi e. MIm, DO, LAm, RE4, RE Nous te fêtons ô roi, car tu nous fais partager ta joie, SOL, SIm

et nous offrons en ton honneur un chant d’amour, Seigneur. MIm, LAm7, RE, SOL Venez le célébrer, célébrer, célébrer, chanter,  célébrer, chanter notre roi. (bis) DO, LAm, SOL, MIm, LAm7, RE, SOL

nobisque mittat Filius charisma Sancti Spiritus. Amen. Viens, Esprit créateur nous visiter, Viens éclairer l’âme de tes fils : Emplis nos cœurs de grâce et de lumière, Toi qui créas toute chose avec amour. Toi le don, l’Envoyé du Dieu très haut, Tu t’es fait pour nous le défenseur Tu es l’amour, le feu, la source vive, Force et douceur de la grâce du Seigneur. Donne nous les sept dons de ton amour, Toi le doigt qui œuvre au nom du Père. Toi dont il nous promit le règne et la venue, Toi qui inspires nos lèvres pour chanter. Mets en nous ta clarté, embrase nous, En nos cœurs répands l’amour du Père. Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse, Et donne nous ta vigueur éternelle. Chasse au loin l’ennemi qui nous menace Hâte toi de nous donner la paix, Afin que nous marchions sous ta conduite, Et que nos vies soient lavées de tout péché. Fais nous voir le visage du Très haut, Et révèle nous celui du Fils. Et Toi l’Esprit commun qui les rassemble, Viens en nos cœurs qu’à jamais nous croyions en Toi. Gloire à Dieu notre Père dans les cieux, Gloire au Fils qui monte des enfers, Gloire à l’Esprit de force et de sagesse, Dans tous les siècles des siècles. Amen.

Veni Creator (Gouzes)
Composé en sept strophes de quatre stiques, le Veni Creator se prête aisément à une retraite de sept jours : on lira, commentera et priera une strophe chaque jour de la retraite qui conduira jusqu’à la fête de Pentecôte. La structure même de la prière divisera notre parcours en deux temps : * Une première partie plus théologique, orientée vers la contemplation du mystère de Dieu : l’Esprit créateur (strophe 1) ; l’Esprit rédempteur (strophe 2) ; l’Esprit sanctificateur (strophe 3). * La deuxième partie, plus anthropologique, nous permettra d’aborder la vie dans l’Esprit : l’homme fait pour accueillir l’Esprit de Dieu (strophe 4) bien qu’inévitablement affronté au combat spirituel (strophe 5), est convié à vivre une vie nouvelle dans l’Esprit Saint (strophe 6). La dernière strophe, lue le jour de Pentecôte, conclut le Veni Creator par une doxologie. Veni, Creator Spiritus mentes tuorum visita Imple superna gratia quae tu creasti pectora. Qui Paraclitus diceris, Donum Dei Altissimi, fons vivus, ignis, caritas, et spiritalis unctio. Tu septiformis munere, dextrae Dei tu digitus ; tu rite promissum Patris, sermone ditans guttura. Accende lumen sensibus, infunde amorem cordibus, infirma nostri corporis, virtute firmans perpeti. Hostem repellas longius, pacemque duces protinus, ductore sic te praevio, vitemus omne noxium. Per te sciamus da Patrem, noscamus atque Filium, te utriusque Spiritum credamus omni tempore. Sit laus Patri cum Filio, Sancto simul Paraclito :

Vers le soleil
Va, va vers le soleil, dépasse les nuages Viens, viens toucher le ciel Dieu nous invite à son passage Il vient rouler la pierre au cimetière de nos galères Il vient chasser l’hiver dans le désert de nos misères Il nous redonne une espérance Il est pour l’homme renaissance Il vient casser la haine, briser les chaînes inhumaines Il vient changer nos peines, cette gangrène que l’on traîne Il nous redonne la confiance Il est pour l’homme renaissance

Il vient chasser la nuit du pain rassis des jours d’ennui Il vient souffler la vie dans l’aujourd’hui de nos conflits Il nous redonne une autre chance Il est pour l’homme renaissance Il vient en délivrance dans le silence de nos errances Il vient dans nos souffrances pour donner sens à l’existence Il nous redonne sa présence Il est pour l’homme renaissance Il vient écrire futur aux murs qui masquent l’aventure Il vient ouvrir la porte. La mort est morte ! Que la vie sorte ! Il nous redonne l’Espérance Il est pour l’homme renaissance

Toi qui inspires nos lèvres pour chanter. Mets en nous ta clarté, embrase nous, En nos cœurs répands l’amour du Père. Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse, Et donne nous ta vigueur éternelle. Chasse au loin l’ennemi qui nous menace Hâte toi de nous donner la paix, Afin que nous marchions sous ta conduite, Et que nos vies soient lavées de tout péché. Fais nous voir le visage du Très haut, Et révèle nous celui du Fils. Et Toi l’Esprit commun qui les rassemble, Viens en nos cœurs qu’à jamais nous croyions en Toi. Gloire à Dieu notre Père dans les cieux, Gloire au Fils qui monte des enfers, Gloire à l’Esprit de force et de sagesse, Dans tous les siècles des siècles. Amen.

Viens dans mon cœur, Seigneur
C.Klinguer Viens dans mon cœur, Seigneur Pour m’apprendre à aimer Viens dans mon cœur, Seigneur Je voudrais tant te ressembler Je veux apprendre à partager Quand j’ai envie de tout garder Mais c’est si dur (bis) Je veux apprendre à pardonner Quand j’ai envie de me venger Mais c’est si dur (bis) Je veux apprendre à regarder Ceux que je laisse de côté Mais c’est si dur (bis) Je veux apprendre à te prier A te chanter sans me lasser Mais c’est si dur (bis)

Viens Esprit de sainteté
Viens Esprit de sainteté, Viens Esprit de Lumière ! Viens, Esprit de feu, Viens nous embraser ! Viens, Esprit du Père, sois la lumière Fais jaillir des cieux ta splendeur de gloire. Viens, onction céleste, source d’eau vive, Affermis nos cœurs et guéris nos corps. Esprit d’allégresse, joie de l’Eglise, Fais jaillir des cœurs le chant de l’Agneau. Fais-nous reconnaître l’amour du Père, Et révèle-nous la face du Christ. Feu qui illumines, souffle de Vie, Par toi resplendit la croix du Seigneur. Témoin véridique, tu nous entraînes A proclamer : Christ est ressuscité !

Viens Esprit Créateur nous visiter
Viens, Esprit créateur nous visiter, Viens éclairer l’âme de tes fils : Emplis nos cœurs de grâce et de lumière, Toi qui créas toute chose avec amour. Toi le don, l’Envoyé du Dieu très haut, Tu t’es fait pour nous le défenseur Tu es l’amour, le feu, la source vive, Force et douceur de la grâce du Seigneur. Donne nous les sept dons de ton amour, Toi le doigt qui œuvre au nom du Père. Toi dont il nous promit le règne et la venue,

Viens Esprit Saint
Viens Esprit Saint, viens en nos cœurs, viens Esprit Saint, viens consolateur !

Viens Esprit Saint
(paroles du Veni Sancte Spiritus sur l’air de Caresse sur l’océan - Les Choristes)
Viens, Esprit Saint en nos cœurs Et envoie du haut du ciel

Un doux rayon de ta lumière Viens en nous, père des pauvres Viens dispenser tous tes dons Toi qui es lumière Vir’au vent, tournoie, déploie tes ail’ dans l’aube grise du levant, trouv’un chemin vers l’arc en ciel, se découvrira le printemps ! Dans le labeur, le repos Dans la fièvre, la fraîcheur Dans les pleurs et le réconfort Ô lumière bienheureuse Viens remplir jusqu’à l’intime Le cœur de chaque homme Lave ce qui est souillé Baigne ce qui est aride Et guéris ce qui est blessé Assouplis ce qui est raide Réchauffe ce qui est froid Rends droit ce qui tombe A tous ceux qui ont la foi Et qui en toi se confient Donne les dons de ton amour Consolateur, souverain Hôte très doux de nos âmes Toi la source vive

Mouiller la terre que je suis. Oh, viens, Saint-Esprit, flot impétueux, Source d'amour, fleuve de vie. Coule sur moi, coule sur moi, coule, Coule sur moi, coule sur moi, coule, Coule sur moi, coule pluie de Dieu. Viens, Saint-Esprit, viens par ton feu Brûler l'offrande que je suis. Oh, viens, Saint-Esprit, feu dévorant, Brasier d'amour, flamme de vie. Embrase-moi, embrase moi, brûle, Embrase-moi, embrase moi, brûle, Embrase-moi, brûle feu de Dieu. Copyright 1994 Elisabeth Bourdouze L TC

Viens mélanger tes couleurs
Viens mélanger tes couleurs avec moi Réveiller le bonheur qui dort au fond de toi Faire jaillir la lumière de nos vies Improviser la fête au plein cœur de la nuit Tu connais la misère Qui condamne au silence Prends la main de tes frères Invente un pas de danse Tu réclames en partage Ce qui permet la vie Relève ton visage Vois l’étoile dans la nuit Tu t’opposes à la force Qui tue la liberté Entrouvre ton écorce Au soleil de l’été Tu brandis la bannière De la fraternité Dépasse les frontières En apportant la paix

Viens Esprit Saint, libérateur,
Viens Esprit Saint, libérateur ! Viens Esprit Saint, notre Seigneur ! Viens Esprit Saint, ô défenseur ! Viens, viens en nos cœurs ! Epiclèses : Viens Esprit Saint, sur tous ces dons, viens Esprit Saint, viens nous t’en prions. Viens Esprit Saint, sur ton Eglise, viens Esprit Saint, viens nous t’en prions.

Viens Saint-Esprit (JEM 556)
Viens Saint-Esprit, viens par ton vent Remplir le temple que je suis. Oh, viens Saint-Esprit, souffle puissant, Brise d'amour, courant de vie. Souffle sur moi, souffle sur moi, souffle, Souffle sur moi, souffle sur moi, souffle, Souffle sur moi, souffle vent de Dieu. Viens, Saint-Esprit, viens par ta pluie

Viens, toi, qui cherches ton chemin
Viens, toi, qui cherches ton chemin Viens voir, j’ai rencontré quelqu’un qui nous invite à croire. Une voix dans le désert Leur a montré le Messie ; Ils voulaient changer de vie, Leurs yeux se sont ouverts, Alors ils l’ont suivi !

L’étranger, le centurion Est venu chercher Jésus. Il avait confiance en lui. Jésus l’a regardé Comme un nouvel ami. Il les a tous invités A faire la route avec lui. Mais beaucoup l’ont rejeté, Ils ne voyaient en lui Qu’un fils de charpentier. Il n’était qu’un étranger Pour la femme de Samarie, Mais elle a su l’écouter ; Sa vie s’est transformée Un jour, au bord du puits.

Vivons debout
Vivons nos rêves, debout, debout ! Notre vie demain s’écrit aujourd’hui Vivons nos rêves, debout, debout ! Nous serons témoins de Jésus-Christ. Vivons debout ! Dans un monde qui change, Quand les couleurs se mélangent, Quand on se regarde, tous différents Dans un monde qui rêve De tant d’amour, de plus de trêves Confions-nous à Dieu, dès à présent. Quand le monde s’agite Quand les rythmes vont trop vite Quand on voudrait tout et maintenant Dans un monde qui désire Un peu de calme, ne plus courir Accordons à Dieu, un peu de temps. Dans un monde qui dérange Quand tout devient étrange Quand on communique, différemment Dans un monde qui cherche La vérité et la lumière. Remettons à Dieu nos sentiments. Dans un monde en virage Quand tout n’est que passage Quand on a peur de l’engagement Dans un monde qui attend D’être appelé de temps en temps Partageons à Dieu tous nos talents.

Vive, vive, vive la vie
Vive, vive, vive la vie Tous nos mercis fleurissent la terre Tous nos mercis pour Dieu notre Père Pour l’été et son arc en ciel qui se dessine à l’horizon Pour le vent, la pluie, le soleil Le froid, le feu et les saisons Pour la nature et ses merveilles Les fleurs, les fruits et les moissons Pour la mer et ces océans Tous les poissons, tous les oiseaux La montagne et ses grands torrents Les champs, les cris des animaux Pour les forêts, les fruits, les foins Le blé, le pain, le vin nouveau Pour l’enfant qui chante à la vie Et ses merveilles au fil des jours Pour tous les hommes d’aujourd’hui La paix bâtie avec amour Pour le bonheur d’entendre dire L’amour, la joie autour de nous Pour la vie au cœur de nos villes L’homme au travail et les passants Le vieillard qui s’en va tranquille La maman portant son enfant L’école et tous les gens des villes Tout ce qui est beau et grand Pour Jésus chantant nos mercis Car Dieu nous trace le chemin Pour toujours, il nous l’a promis Il nous donne son Esprit Saint Qui fait jaillir en nous la vie Pour aujourd’hui et pour demain

Voici la nuit
(D.Rimaud, J.Akepsimas) Voici la nuit, l'immense nuit des origines, Et rien n'existe hormis l'Amour, hormis l'Amour qui se dessine ; En séparant le sable et l'eau, Dieu préparait comme un berceau La Terre où il viendrait au jour. Voici la nuit, l'heureuse nuit de Palestine, Et rien n'existe hormis l'Enfant, hormis l'Enfant de vie divine : En prenant chair de notre chair, Dieu transformait tous nos déserts En Terre d'immortels printemps. Voici la nuit, l'étrange nuit sur la colline, Et rien n'existe hormis le Corps, hormis le Corps criblé d'épines : En devenant un crucifié, Dieu fécondait comme un verger

La Terre où le plantait la mort. Voici la nuit, la sainte nuit qui s'illumine, Et rien n'existe hormis Jésus, hormis Jésus où tout culmine : En s'arrachant à nos tombeaux, Dieu conduisait au jour nouveau La Terre où il était vaincu. Voici la nuit, la longue nuit où l'on chemine, Et rien n'existe hormis ce lieu, hormis ce lieu d'espoirs en ruines : En s'arrêtant dans nos maisons, Dieu préparait comme un Buisson La Terre où tomberait le Feu !

Porte qui s’ouvre sur nos prisons ; Mains qui se tendent pour le pardon.

Voudrais-tu Marie
1 - Dans son pays plein de soleil, Marie devait se marier, Quand elle entendit Gabriel Un beau matin, lui demander "Voudrais-tu Marie, voudrais-tu porter l'enfant Attendu depuis longtemps par les gens de ton pays ? Voudrais-tu Marie, voudrais-tu porter l'enfant Attendu depuis longtemps, le veux-tu, Marie ?" 2 - Elle a dit oui de tout son cœur A l'ange qui était venu Et la promesse du Seigneur Prit le visage de Jésus. 3 - Elisabeth en la voyant S'est écriée "tu es bénie" Toi qui vas nous donner l'enfant Qui s'appellera le Messie. 4. Depuis le temps du premier jour Dieu parle encore aux plus petits Et comme hier on peut toujours Prendre la route avec Marie.

Voici le corps et le sang du Seigneur
Voici le corps et le sang du Seigneur, la coupe du salut et le pain de la Vie. Dieu immortel se donne en nourriture pour que nous ayons la Vie éternelle. Au moment de passer vers le Père, le Seigneur prit du pain et du vin, pour que soit accompli le mystère qui apaise à jamais notre faim. Dieu se livre lui-même en partage, par amour pour son peuple affamé. Il nous comble de son héritage afin que nous soyons rassasiés. C’est la foi qui nous fait reconnaître, dans ce pain et ce consacrés, la présence de Dieu notre maître, le Seigneur Jésus ressuscité. Que nos langues sans cesse proclament, la merveille que Dieu fait pour nous. Aujourd’hui il allume une flamme, afin que nous l’aimions jusqu’au bout.

Voici le pain
Voici le pain, voici le vin, pour le repas et pour la route. Voici ton corps, voici ton sang, entre nos mains voici ta vie qui renaît de nos cendres. Pain des merveilles de notre Dieu ; Pain du Royaume, table de Dieu. Vin pour les noces de l’Homme-Dieu ; Vin de la fête, Pâque de Dieu. Force plus forte que notre mort ; Vie éternelle en notre corps. Source d’eau vive pour notre soif ; Pain qui ravive tous nos espoirs.

Table des chants

A ce monde que tu fais (T.146-1).................................................................................................................1 Actes d’apôtres.............................................................................................................................................1 AGNUS........................................................................................................................................................2 Aimer c’est tout donner ...............................................................................................................................2 A la Croix (Hillsong)....................................................................................................................................2 A la mesure sans mesure...............................................................................................................................2 A la Toussaint...............................................................................................................................................3 A l’image de ton amour................................................................................................................................3 Alleluia (Ps.18).............................................................................................................................................3 Alleluia, chantez pour le Seigneur !..............................................................................................................3 Alleluia, Dieu…...........................................................................................................................................3 Alleluia irlandais..........................................................................................................................................3 Alleluia le Seigneur Règne (IeV 903)...........................................................................................................4 Alleluia, louez Dieu......................................................................................................................................4 Alleluia pour toi Seigneur.............................................................................................................................4 Alleluia (Ps 117)...........................................................................................................................................4 Alleluia Soleil Levant...................................................................................................................................4 Allez par toute la terre..................................................................................................................................5 Allez porter ma joie au monde......................................................................................................................5 Alors va........................................................................................................................................................5 Amis dans le Seigneur..................................................................................................................................5 A mon rythme...............................................................................................................................................5 ANAMNESE................................................................................................................................................6 Approchons nous de la table.........................................................................................................................6 A Salam........................................................................................................................................................6 A toi la gloire................................................................................................................................................6 Attends le vent..............................................................................................................................................7 Aube nouvelle (E.130)..................................................................................................................................7 Au cœur de ce monde...................................................................................................................................7 Au cœur de nos détresses..............................................................................................................................7 Aujourd’hui dans notre monde (F.47)..........................................................................................................7 Aujourd’hui s’est levée la lumière................................................................................................................7 Au plein cœur de ma vie...............................................................................................................................8 Au revoir scout.............................................................................................................................................8 Au soleil de nos rencontres...........................................................................................................................8 Autour du trône de l’agneau.........................................................................................................................8 Avant la fin de la lumière.............................................................................................................................8 Avec Lui.......................................................................................................................................................9 Avec toi aujourd’hui.....................................................................................................................................9 Avec toi, Jésus (Laurent Grzybowski)..........................................................................................................9 Avant d’aller dormir.....................................................................................................................................9 Ave Maria...................................................................................................................................................10 Baptisé dans la lumière de Jésus.................................................................................................................10 Bénédiction.................................................................................................................................................10 BÉNÉDICTION DE REPAS......................................................................................................................10 Béni soit Dieu le Père.................................................................................................................................11 Béni soit le pas...........................................................................................................................................11 Bénis Seigneur mon maître.........................................................................................................................11 Bénissez Dieu.............................................................................................................................................11 Bienvenue...................................................................................................................................................11 Ça change tout............................................................................................................................................12 Canons........................................................................................................................................................12 Célébrez......................................................................................................................................................12 Celui qui aime a déjà franchi la mort..........................................................................................................12 Celui qui grandit avec Dieu........................................................................................................................13 C’est toujours le moment d’aimer..............................................................................................................13 Chant de la promesse..................................................................................................................................13

Chant de promesse guide............................................................................................................................13 Chant des adieux.........................................................................................................................................13 Chante Alleluia au Seigneur.......................................................................................................................14 Chante aujourd’hui ton avenir....................................................................................................................14 Chantez, priez, célébrez (Hubert Bourel)....................................................................................................14 Chantons la Parole......................................................................................................................................14 Chercher avec toi, Marie.............................................................................................................................14 Choisis la vie..............................................................................................................................................15 Christ hier, Christ aujourd’hui....................................................................................................................15 Comme l’argile...........................................................................................................................................15 Comme le Père vous a choisie…................................................................................................................15 Comment t’écris 2000 ?..............................................................................................................................16 Comme toi, Jésus........................................................................................................................................16 Comme toi Marie........................................................................................................................................16 Comme un cadeau......................................................................................................................................16 Comme un feu (H. Bourrel)........................................................................................................................17 Comme un souffle fragile...........................................................................................................................17 Contre vents et marées................................................................................................................................17 Courte échelle.............................................................................................................................................18 Danse..........................................................................................................................................................19 Dans ta maison, il fait bon chanter.............................................................................................................20 Debout resplendis.......................................................................................................................................20 De ton Esprit la terre est pleine...................................................................................................................20 Des milliards de chemins............................................................................................................................20 Dessinons l’aujourd’hui..............................................................................................................................20 Devenez ce que vous recevez......................................................................................................................21 Dieu caché..................................................................................................................................................21 Dieu est en attente......................................................................................................................................21 Dieu est la source de ma joie......................................................................................................................22 Dieu est une fête !.......................................................................................................................................22 Dieu ne peut que donner son amour (Taizé, d’après Ps 103)......................................................................22 Dieu nous invite en sa maison....................................................................................................................22 Dieu nous appelle du fond des temps (E545).............................................................................................22 Dieu nous a tous appelés............................................................................................................................23 Dieu nous donne rendez-vous.....................................................................................................................23 Dieu, tu révèles ta lumière..........................................................................................................................23 Donne la paix..............................................................................................................................................24 Donne-moi seulement de t’aimer................................................................................................................24 Donne-nous le pain de ce jour....................................................................................................................24 Donne-nous ton Fils...................................................................................................................................24 Douce nuit..................................................................................................................................................24 Du sang de ton agneau................................................................................................................................24 Eclate en cris de joie...................................................................................................................................25 Ecoute, écoute.............................................................................................................................................25 Ecoute la voix du Seigneur.........................................................................................................................25 Ecris ton avenir (Ephata)............................................................................................................................25 Eglise du Seigneur (K128)..........................................................................................................................26 Embarque avec nous...................................................................................................................................26 Emmanuel...................................................................................................................................................26 Emmanuel (français)...................................................................................................................................28 Emmaüs......................................................................................................................................................28 Emmène moi vers le large..........................................................................................................................29 En avant !....................................................................................................................................................29 En marchant vers toi, Seigneur...................................................................................................................29 En Orient....................................................................................................................................................29 Ensemble....................................................................................................................................................29 Ensemble avec nos mains...........................................................................................................................30 En Toi je mets ma confiance......................................................................................................................30

Entre...........................................................................................................................................................30 Entrez dans ses portes.................................................................................................................................30 Entrez, Dieu est en attente..........................................................................................................................30 Esprit de Dieu, souffle de vie.....................................................................................................................30 Esprit de Dieu, viens nous donner la vie....................................................................................................31 Esprit qui souffle sur le monde...................................................................................................................31 Et je crois....................................................................................................................................................31 Evenou Shalom alerhem.............................................................................................................................31 Exultet........................................................................................................................................................31 Exultez de joie............................................................................................................................................32 Fais du neuf................................................................................................................................................33 Fais paraître ton jour (Y.53).......................................................................................................................33 Foi et lumière..............................................................................................................................................33 Fraternel......................................................................................................................................................33 Gloire à notre Dieu ....................................................................................................................................34 GLORIA.....................................................................................................................................................34 Grain de sel.................................................................................................................................................35 Grandes et merveilleuses............................................................................................................................35 Hosanna......................................................................................................................................................35 Hosanna......................................................................................................................................................35 Hosanna (couplets corrigés)........................................................................................................................35 Hosanna (Hillsong).....................................................................................................................................36 Il dansera pour toi.......................................................................................................................................36 Il est vivant !...............................................................................................................................................36 Il faut de tout..............................................................................................................................................36 Ils deviennent chemin.................................................................................................................................36 Il s’est levé d’entre les morts......................................................................................................................37 J’ai confiance en toi....................................................................................................................................37 J’ai tant besoin de ton pain pour la route....................................................................................................37 J’ai vu des fleuves d’eau vive.....................................................................................................................37 J’ai vu l’eau vive........................................................................................................................................38 Je fais silence..............................................................................................................................................38 Je louerai l’Eternel......................................................................................................................................38 Je n’ai d’autre désir.....................................................................................................................................38 Je suis le pain vivant descendu du ciel.......................................................................................................38 Je suis riche................................................................................................................................................38 Je suis sur ta route......................................................................................................................................38 Jésus me voici devant toi............................................................................................................................38 Je t’attends, je t’espère................................................................................................................................39 “Je te donne” (Jean-Jacques Goldman).......................................................................................................39 Je veux chanter mes hymnes.......................................................................................................................39 Je veux te dire merci...................................................................................................................................39 Je viens boire à la source............................................................................................................................40 Je vous donne la vie....................................................................................................................................40 Je vous salue Marie.....................................................................................................................................40 Joie sur terre...............................................................................................................................................40 Jour du vivant.............................................................................................................................................40 Joyeuse Lumière.........................................................................................................................................40 Jusqu’au bout..............................................................................................................................................41 Kumbaya....................................................................................................................................................41 KYRIE........................................................................................................................................................41 La coupe que nous bénissons......................................................................................................................42 Là-haut........................................................................................................................................................42 L’amour crucifié.........................................................................................................................................42 La paix........................................................................................................................................................43 La plus belle lumière..................................................................................................................................43 La première en chemin...............................................................................................................................43 La Sagesse a dressé une table.....................................................................................................................43

Laudato si...................................................................................................................................................43 L’aurore......................................................................................................................................................43 Lave-moi Seigneur mon Dieu.....................................................................................................................44 La vie s’est manifestée................................................................................................................................44 La voici, la nuit de Dieu (F.256)...............................................................................................................44 L’eau vive du baptême................................................................................................................................44 Le bonheur d’être ensemble........................................................................................................................45 Le Christ va se manifester..........................................................................................................................45 Le jour est dans tout son éclat....................................................................................................................45 Le plein d’essentiel.....................................................................................................................................45 Le pouvoir des fleurs..................................................................................................................................46 Le Seigneur a libéré son peuple (I123).......................................................................................................46 Le Seigneur est mon berger........................................................................................................................46 Le Seigneur nous a aimés...........................................................................................................................47 Le sel de la paix..........................................................................................................................................47 Les fruits de l’Esprit...................................................................................................................................47 Les mains ouvertes.....................................................................................................................................47 Les répons de Sainte Agnès........................................................................................................................47 L’Esprit Saint fait de nous des Fils.............................................................................................................48 Le vent des prophètes.................................................................................................................................48 Le verbe s’est fait chair (D.155)................................................................................................................48 Levons les yeux..........................................................................................................................................48 Litanies de la nuit.......................................................................................................................................48 Litanie des Saints (assemblée)....................................................................................................................49 Litanie des saints (solistes) W12 bis...........................................................................................................49 Livrez-vous au Dieu vivant.........................................................................................................................50 L’oiseau et l’enfant.....................................................................................................................................50 Louange et gloire à ton nom.......................................................................................................................51 Louez la bonté du Seigneur........................................................................................................................51 Lou’v ton cœur...........................................................................................................................................51 Lumière des hommes (G.128-2).................................................................................................................52 Lumière du soir...........................................................................................................................................52 Lumière pour l’homme aujourd’hui (E61)..................................................................................................52 Magnificat..................................................................................................................................................52 Magnifique est le Seigneur.........................................................................................................................52 Maître et Seigneur......................................................................................................................................52 Ma joie........................................................................................................................................................52 Marie de la tendresse..................................................................................................................................53 Marie du ciel, maman du ciel.....................................................................................................................53 Marie, tendresse des pauvres......................................................................................................................53 Mendiant du jour........................................................................................................................................54 Mes mains pour t’offrir...............................................................................................................................54 Messe au Dieu fidèle..................................................................................................................................54 Messe du partage........................................................................................................................................54 Messe du peuple de Dieu............................................................................................................................55 Messe du Saint Esprit.................................................................................................................................55 Me voici vers toi.........................................................................................................................................55 Moi, si j’avais commis...............................................................................................................................55 Mystère du calvaire.....................................................................................................................................55 N’aie pas peur.............................................................................................................................................56 Ne dis pas...................................................................................................................................................56 Ne rentrez pas chez vous comme avant......................................................................................................56 Ni la mort, ni la vie.....................................................................................................................................56 Noël, Jésus est né........................................................................................................................................56 Nos mains...................................................................................................................................................56 Nos pas vont vers toi, Père.........................................................................................................................57 Notre-Dame des Eclaireurs.........................................................................................................................57 Notre Père...................................................................................................................................................57

Nous formons un même corps (C105)........................................................................................................58 Nous levons les yeux vers ta lumière..........................................................................................................58 Nous serons témoins de l’espérance...........................................................................................................58 Nous sommes le corps du Christ................................................................................................................58 Nous te rendons grâce (Ps 63)....................................................................................................................59 Nous te saluons...........................................................................................................................................59 Nous voici Jésus.........................................................................................................................................59 O Biergo de Massabiello............................................................................................................................59 Ô Croix dressée sur le monde.....................................................................................................................59 Opération espérance....................................................................................................................................60 Ô Père, je suis ton enfant............................................................................................................................60 O Père très bon...........................................................................................................................................60 Ô prends mon âme......................................................................................................................................60 Ose..............................................................................................................................................................61 Ô Seigneur à toi la gloire............................................................................................................................61 Ô Seigneur dans ce jour qui fleurit.............................................................................................................61 Ô Seigneur, guéris-nous.............................................................................................................................61 Oser la vie...................................................................................................................................................62 Ô toi l’au-delà de tout (Saint Grégoire de Naziance IVe siècle).................................................................62 Ouvre mes yeux, Seigneur (G.79)..............................................................................................................62 Ouvriers d’espérance..................................................................................................................................62 Ouvrir les mains.........................................................................................................................................62 Pain pour l’homme.....................................................................................................................................62 Pain véritable..............................................................................................................................................63 Par le baptême de renaissance.....................................................................................................................63 Par le pain et par le vin...............................................................................................................................63 Parole du Seigneur Jésus............................................................................................................................64 Partageons le Pain du Seigneur...................................................................................................................64 Peuple au milliers de visages......................................................................................................................64 Peuple de Dieu, cité de l'Emmanuel...........................................................................................................64 Peuple de l’alliance (G.244).......................................................................................................................65 Peuple de frères (T122)...............................................................................................................................65 Peuple de lumière (T142)...........................................................................................................................65 Peuple fidèle (F5).......................................................................................................................................65 Peuples qui marchez...................................................................................................................................66 Pierres vivantes...........................................................................................................................................66 Plus près de toi mon Dieu...........................................................................................................................66 Pour que l’homme soit un fils....................................................................................................................66 Pour que le monde ait la vie.......................................................................................................................66 Pour un seul et même Dieu.........................................................................................................................67 Prends ta barque.........................................................................................................................................67 Prends ta source à l’Evangile......................................................................................................................67 Préparez le chemin du Seigneur..................................................................................................................67 Préparez le chemin du Seigneur..................................................................................................................68 Prière MEJ..................................................................................................................................................68 Prière MEJ (2)............................................................................................................................................68 Prière scoute...............................................................................................................................................68 Proclamez que le Seigneur est bon.............................................................................................................69 Proclamons Bonne Nouvelle......................................................................................................................69 Psaume de la Création................................................................................................................................69 Puise l’espérance........................................................................................................................................69 Puisqu’il faut partir.....................................................................................................................................69 Quand la nuit s’en vient..............................................................................................................................70 Quand le fouet a déchiré l’Homme-Dieu....................................................................................................70 Quand s’éveilleront nos cœurs (E.160).......................................................................................................70 Que soit béni le nom de Dieu.....................................................................................................................70 Que soit parfaite votre unité.......................................................................................................................70 Que vive mon âme à te louer !....................................................................................................................71

Qu'exulte tout l'univers...............................................................................................................................71 Qui donc a mis la table...............................................................................................................................71 Qui donc est Dieu.......................................................................................................................................72 Qu’il en soit ainsi.......................................................................................................................................72 Qui mange ma chair....................................................................................................................................72 Receive the power (JMJ 2008)...................................................................................................................72 Réjouis toi car il vient................................................................................................................................73 Relevons le défi..........................................................................................................................................73 Rendez-vous sous l'étoile............................................................................................................................73 Resucito......................................................................................................................................................74 Réveillez-vous............................................................................................................................................74 Riche de te connaître..................................................................................................................................74 Saints et saintes de Dieu.............................................................................................................................74 Salve Regina...............................................................................................................................................74 SANCTUS..................................................................................................................................................75 Saurons-nous te trouver ?...........................................................................................................................75 Savoir aimer...............................................................................................................................................75 Seigneur Jésus tu es présent........................................................................................................................76 Seigneur Jésus tu nous as dit......................................................................................................................76 Seigneur reçois ma vie................................................................................................................................76 Se lever vivant............................................................................................................................................76 Si j’avais commis tous les crimes...............................................................................................................77 Si le Père vous appelle................................................................................................................................77 Sois fort, sois fidèle....................................................................................................................................77 Souffle imprévisible ..................................................................................................................................77 Souvenirs qui passent.................................................................................................................................78 Suivre l’étoile qui mène jusqu’à Dieu........................................................................................................78 Sur le seuil de sa maison............................................................................................................................78 Sur les routes de l’alliance (G.321).............................................................................................................78 Sur ta route (canon)....................................................................................................................................79 Symbole des apôtres...................................................................................................................................79 Ta bienveillance..........................................................................................................................................79 Taizé...........................................................................................................................................................79 Tant qu’il fait jour (L 231-1)......................................................................................................................80 Ta Parole est une fête..................................................................................................................................80 Témoins de l’espérance..............................................................................................................................80 Tenons en éveil...........................................................................................................................................81 Toi, notre Dame..........................................................................................................................................81 Toi qui es lumière (E.131)..........................................................................................................................81 Toi qui étanches notre soif..........................................................................................................................81 Tournez les yeux vers le Seigneur..............................................................................................................81 Tournez les yeux vers le Seigneur..............................................................................................................81 Tout le bonheur du monde..........................................................................................................................82 Trouver dans ma vie ta présence.................................................................................................................82 Tu as ouvert le livre....................................................................................................................................82 Tu es devenu enfant de Dieu.......................................................................................................................82 Tu es le Dieu des grands espaces................................................................................................................82 Tu m’appelles à devenir prophète...............................................................................................................83 Tu m’appelles aujourd’hui..........................................................................................................................83 Tu m’appelles, Seigneur me voici..............................................................................................................83 Tu me portes...............................................................................................................................................84 Tu nous dis.................................................................................................................................................84 Tu nous donnes envie de t’écouter..............................................................................................................84 Tu peux renaître de l’Esprit........................................................................................................................84 Ubi Caritas..................................................................................................................................................85 Une cathédrale............................................................................................................................................85 Une flamme, une lumière...........................................................................................................................85 Une mission qui fait vivre..........................................................................................................................86

Une source coule en toi...............................................................................................................................86 Un grain de sel............................................................................................................................................86 Un pas de plus............................................................................................................................................86 Un seul Dieu...............................................................................................................................................86 Un seul Seigneur.........................................................................................................................................87 Un souffle pour grandir..............................................................................................................................87 Venez, chantons notre Dieu........................................................................................................................87 Venez du fond des temps............................................................................................................................87 Venez et voyez............................................................................................................................................87 Venez le célébrer........................................................................................................................................87 Veni Creator (Gouzes)................................................................................................................................88 Vers le soleil...............................................................................................................................................88 Viens dans mon cœur, Seigneur.................................................................................................................89 Viens Esprit Créateur nous visiter..............................................................................................................89 Viens Esprit de sainteté..............................................................................................................................89 Viens Esprit Saint.......................................................................................................................................89 Viens Esprit Saint.......................................................................................................................................89 Viens Esprit Saint, libérateur,.....................................................................................................................90 Viens Saint-Esprit (JEM 556) ....................................................................................................................90 Viens mélanger tes couleurs.......................................................................................................................90 Viens, toi, qui cherches ton chemin............................................................................................................90 Vive, vive, vive la vie.................................................................................................................................91 Vivons debout.............................................................................................................................................91 Voici la nuit................................................................................................................................................91 Voici le corps et le sang du Seigneur..........................................................................................................92 Voici le pain...............................................................................................................................................92 Voudrais-tu Marie.......................................................................................................................................92

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful