Vous êtes sur la page 1sur 20

LA LOI DU MILIEU

* * *

par Raymond TERRASSE


* * *

Je dois à Robert Maestracci de pouvoir aller plus loin, après la


série des cartes, qui s’arrêtait à trois cercles.
J’ai eu le privilège et le grand plaisir, de rencontrer cet homme
toujours vaillant de corps et d’esprit, malgré son âge, encore considéré comme
vénérable il y a quelques décennies, chez un ami commun, à Cotignac, François
Ferval-Chanut.
Robert Maestracci est l’auteur de ‘’ Géographie secrète de la
Provence ‘’ ( édit. Cheminements ), ouvrage monumental fruit de vingt-cinq ans
de recherches. Je ne peux mieux le qualifier, en disant que c’est une
extraordinaire orthogéométrie multi-millénaire de cette région Provence-Côte-
d’Azur. Bien qu’il n’y soit pas question d’OVNI, on y retrouve des lieux
d’atterrissages directement concernés. Et par extension de cette géographie, ce
sont des sites familiers qui surgissent : Stenay, Gisors, le Mont-Saint-Michel,
Stonehenge.
Bref, cet ouvrage confirme bien que rien n’est dû au hasard, que
ce soit à grande ou petite échelle. Et le livre récent de Sylvain Tristan ‘’ les
lignes d’Or ‘’ ( Alphée ), ne fait que renforcer cette certitude. On me trouvera
sans doute péremptoire, mais je ne puis exprimer autrement ce que je pense être
une réalité.
Au cours des échanges d’idées qui suivirent les mini-conférences
que nous présentâmes, Robert Maestracci me suggéra de vérifier si le milieu de
mes lignes ne tombait pas sur un saint-Martin. Proposition séduisante que je mis
en pratique.
Effectivement, il paraissait logique que ce légionnaire ayant
partagé, au sortir de son baptême selon la légende, son manteau avec un
miséreux, matérialisa en quelque sorte le milieu de deux points. Surtout quand
ces extrêmes sont des hauts lieux géographiques, des apparitions mariales, ou
des posés d’OVNI.
Dans la carte N° 3 concernant le carré, j’ai déjà indiqué que
Tournai-Lourdes était coupé en deux par Mont-Saint-Michel / Trans ; mais il ne
se trouve pas de Saint-Martin à proximité. Cependant, ce n’est que la première
d’un grand nombre de trajectoires que nous allons passer en revue.
En fait, sur la totalité les milieux directement concernés par
saint-Martin ou Dammartin, ne sont que cinq ; ce qui pourrait passer pour des
coïncidences, ou être l’objet du hasard. J’en suis parfaitement conscient

Croquis N° 1 :

La loi du Milieu. 1
Tournai est le seul carrefour de deus routes comportant un Saint-
Martin en leur milieu : Mont-Saint-Michel avec Saint-Martin aux arbres, et
Lascaux pour Saint-Martin d’Abbat.
Lourdes-Trans-en-Provence est partagée par Saint-Martin le
Grand. Quant à Stenay-Prémanon, c’est Dammartin sur Meuse qui est le fléau de
la balance.
Croquis N°2 :

Quand je parlais de carrefour pour Tournai, ce n’était pas en


vain. Associée à la Théopolis de Roger Corréard, son milieu tombe pile sur
Saint-Martin du Mont. Cette agglomération est aussi le centre de Gué-
D’Hossus / Chabeuil.

La loi du Milieu. 2
C’est peu bien sûr, mais une kyrielle de bizarreries, situées à
certaine distance du milieu, vient égayer ce tableau un peu gris.
Tournai se payant le luxe d’être omniprésente, nous
commencerons donc par cette ville belge, fief mérovingien de Childéric 1 er.
Tournai-Marliens : Saint-Martin à 6 kilomètres au nord
Tournai-Prémanon, et Gué-D’Hossus / Marliens ont un milieu
commun, proche de Sainte-Marie du lac.
Tournai-Chabeuill : Saint-Martin d’Armençon à 20 kilomètres
nord-ouest.
Tournai-La Salette : Voulaine-les Templiers à 8 kilomètres.
Tournai-Valensole : Sainte-Marie sur Ouche à 5 kilomètres.
Tournai-Saint-Bauzille-de-la-Sylve et Chabeuil-Gisors,milieu
également commun, près d’un petit hameau nommé Saint-Martin, et un autre au-
dessus : Sainte-Marie.
Tournai-Altamira : à 3 kilomètres sud de la Chapelle Gaudin.
Tournai-Stenay : quasiment sur Saint-Rémy.
Tournai-Celles ( A.M. 1686 ) : à 4 kilomètres nord-ouest du bois
Grailly, et 5 kilomètres du village de La Celle.
Quarouble-Marliens : 10 kilomètres sud-est : Saint-Martin aux
Champs, et Dammartin Lettré.
Quarouble-Prémanon : quasiment sur le posé de Mertrud. A
proximité de Dammartin le Saint-Père, et de Dammartin le-franc.
Quarouble-Cotignac : à 5 kilomètres de part et d’autre de :
Sainte-Marie la Blanche et Saint-Martin en Gâtinois.
Stenay-Marliens : 2 kilomètres est de Domrémy-en-Ornois.
Stenay-Lascaux : à 10 kilomètres sud-est : Saint-Martin-Nohain.
Stenay-Stonehenge : à 2 kilomètres nord de Nampont-Saint-
Martin, et 3 kilomètres est de Conchil-le-Temple.
Stenay-Cotignac : à 8 kilomètres sud-ouest de clairvaux-les-lacs.
Stenay-Trans-en-Provence : 5 kilomètres nord-est du posé de
Longchaumois.
Stenay-Celles ( A.M. 1686 ) : à 6 kilomètres nord de Saint-
Rémy en Rollat.
Stonehenge-Trans-en-Provence : à 5 kilomètres du bois de
Beaujeu.
Stonehenge / Saint-Bauzille-de-la-Sylve : à 10 kilomètres nord-
est de Saint-Martin-le Beau.
Stonehenge / Rennes-le-Château : à 5 kilomètres de l’Ile
Bouchard ( A.M. 1947 ), et à 10 de l’atterrissage de Marcilly-sur Vienne.
Gué-D’Hossus / Mouriéras : proximité Villiers-Saint-Benoît.
Gué-D’Hossus / Altamira : 3 kilomètres sud de N-D d’Or.
Chabeuil / Riec-sur-Belon : à 2 kilomètres de Chapelle Vivier.

La loi du Milieu. 3
Chabeuil-Altamira : à 5 kilomètres nord-ouest de Port-Sainte-
Marie.
Chabeuil-Marliens : à 2 kilomètres de l’abbaye de N-D des
Dombes.
Chabeuil-Prémanon : à 2 kilomètres ouest de Saint-Benoît.
Prémanon-Lourdes : sur Sainte-Marie, et à 5 kilomètres sud-est
de Saint-Martin de Vigouroux.
Saint-Bauzille / Mouriéras : à 2 kilomètres de Saint-Rémy de
Montpeyroux.
Rennes-le-Château / Marliens : à 4 kilomètres nord-ouest de
Sainte-Marie des Chazes.
Cette liste assez étoffée, s’inscrit dans une certaine partie de
l’Histoire, tout en insistant sur Saint-Martin et Sainte-Marie. Si l’on excepte
Saint-Martin d’Armençon, un peu loin du centre de Tournai-Chabeuil, ce sont
onze Saint-Martin ou assimilés, qui sont très proches. Les Sainte-Marie ou
Notre-Dame se comptent au nombre de neuf.
Si ce n’est pas probant d’une volonté délibérée de la part des
Responsables d’OVNI, ceci donne matière à réflexion. D’autant que par ailleurs
nous avons des ‘’ coïncidences ‘’ troublantes avec l’Histoire mérovingienne et
templière.
Trois Saint-Rémy et un Domrémy, pour rappeler la dynastie
mérovingienne.
Voulaine-les Templiers, La chapelle Gaudin, Conchil-le Temple,
Clairvaux-les lacs, Bois de Beaujeu, parlent par eux-mêmes. Guillaume de
Beaujeu, et Thibaud Gaudin étant deux des Grands-Maîtres de l’Ordre. Quand à
Villiers-Saint-Benoît, il évoque le Grand-Maître des Hospitaliers : Jean de
Villiers. Jean de Grailly participa aussi aux combats en Palestine, avant d’être
grièvement blessé.
Une autre curiosité-clin d’œil : le village de La Celle, à peu de
distance du milieu de Tournai-Celles. On peut se demander si le posé de 1906 à
La Celle-sous-Gouzon, apparemment sans motif apparent, n’est pas en rapport
avec l’apparition mariale antérieure de 220 ans.
On retrouve donc ces mêmes références, directes ou indirectes,
que dans l’ensemble de l’orthogéométrie.
Et bien évidemment, cette loi du Milieu va générer une quantité
impressionnante de croquis, dont la complexité laisse rêveur une fois encore. Il
est incroyable qu’une telle débauche de géométrie-géographique puisse naître,
même en ayant recours à un super-ordinateur. D’autant que les buts, la finalité
de ce jeu de pistes, restent inconnus à ce jour.
Les tracés présentés ci-après n’ont pas d’ordre particulier, et
j’ignore, si dans l’esprit des concepteurs, il en était de même.

Croquis N° 3 :

La loi du Milieu. 4
Mise en route par un ensemble simple : Gué-D’Hossus / Lourdes
traverse au milieu : Riec-sur-Belon / Trans-en-Provence.

Croquis N° 4 :

Revenons un instant sur le milieu de Mont-Saint-Michel / Trans-


en-Provence. Deux lignes confirment son importance : Belleville-sur-Mer /
Saint-Bauzille de la Sylve ( A.M. 1873 ). Je rappelle que Belleville est l’origine
sur la côte française, du méridien intermédiaire Gruais-Mouny. La deuxième
ligne va de Clairvaux à l’apparition mariale de Marciac ( 1653 ).

La loi du Milieu. 5
Croquis N° 5 :

Restons sur la ligne principale N° 1 ainsi que je l’ai dénommée


dans les précédentes études. Cette fois, c’est elle qui coupe en deux parties
égales : Tournai-Lourdes.

Croquis N° 6 :

Le milieu de Riec-sur-Belon / Mouriéras est rejoint par :


Domrémy- L’Ile Bouchard ( A.M. 1947 ), et Marliens-Pellevoisin ( A.M. 1876 ).

Croquis N° 7 :

La loi du Milieu. 6
Le point central de L’Ile-Bouchard / Cotignac ( A.M. 1519 ), se
situe au-dessous du Puy-en Velay ( A.M. V è s. ). Deux trajectoires se croisent à
ce carrefour : Mouriéras-Théopolis, et La Salette-Lascaux.

Croquis N° 8 :

Dernière figure simple ; Quarouble-Prémanon voit son milieu


traversé par Stenay-Clairvaux. Il sert de terminus à Valensole-Marliens
prolongée.

La loi du Milieu. 7
Croquis N° 9 :

Pas encore trop compliqué ; Claivaux-Chabeuil passe par le


milieu de Tournai-Cotignac. De Mouriéras, une droite se dirige vers ce même
milieu, et sur sa lancée, rejoint le centre de Stenay-Chabeuil.
Croquis N° 10 :

La loi du Milieu. 8
On voit intervenir ici le nord-ouest de Paris, qui reviendra à
plusieurs reprises, et que je présenterai aussitôt après, afin que l’on en saisisse
mieux ce qu’il représente, et les implications qui en découlent.
Donc N-O Paris / Mont-Saint-Michel coupe le milieu de Stenay-
Riec-sur-Belon. Ce même milieu devient aussi le point de chute de Trans-en-
Provence / milieu de Tournai-Lascaux.

Croquis N° 11 :

Ce nord-ouest de Paris est le Symbole même, avec un Grand S,


de l’orthogéométrie.
Par la diversité de tout ce qu’il capte dans son champ
d’influence, il est le révélateur de cette histogéométrie que nous avons côtoyée
sans cesse ; faisons le compte, à la manière d’un raton laveur .
Dix atterrissages d’OVNI, huit apparitions mariales, deux
châteaux de la Loire, deux lieux mégalithiques, trois villes mérovingiennes, en
incluant Reims, où fut baptisé Clovis, un fief templier, un pic mystérieux,
pyramide artificielle. Et encore, P2 avec ses huit alignements, n’est-il pas
détaillé.
En parlant de P2 justement, l’une des vedettes de la carte N° 2, il
est l’un des trois tracés qui ont choisi de s’arrêter à cet étrange carrefour.
Nous avons : Lourdes-P2, Pic Cambillon-Chambord, et la ligne
qui part de Medjugorje, en Bosnie, vers Ziteil ( A.M. 1580 ) et Lucerne ( A.M.
1531 ) en Suisse, et le posé de Jussey, en passant par le centre de la capitale.

La loi du Milieu. 9
La ligne la plus fournie avec cinq atterrissages, dont un doublé
d’une apparition mariale, en 1656 à Théopolis, est celle qui survole : La Londe,
Episy, Clamecy, Toulon sur Arroux.
Ensuite nous avons : Alignements de Carnac-Reims-Stenay ;
Gisors-Erbalunga en Corse ; Mouriéras-Isbergues dans le nord ; Cheverny-
Tournai ; Stonehenge-Prémanon ; et Belleville-sur-Mer / La Salette. Et fermant
la marche, c’est Fatima qui rejoint Ham sur Sambre en Belgique ; apparition
mariale de 1936.
Croquis N° 12 :

C’est le douzième alignement de la série allant de Gué-D’Hossus


à l’apparition mariale de 1768 de Saint-Laurent-de-la-Plaine. La prime étant
offerte par la perpendiculaire Stonehenge-Trans-en-Provence..
Ce qui porte le total à douze atterrissages, et neuf apparitions
mariales.
Quel est donc cet aimant géant qui attire à lui les OVNI, la
Sainte-Vierge, et tous les principaux acteurs historico-géographiques ?
Ce point commun semble situé approximativement sur le
boulevard périphérique, à la hauteur de la porte Champerret. Je dirais sans
engagement bien sûr, à deux cents mètres au-dessus. Je plaisante, car il ne s’agit
pas d’un point de la grosseur d’une noisette, mais l’emplacement ainsi délimité,
est plus que suffisant.
C’est peut-être une illusion de ma part, mais je crois que ce lieu
indique quelque chose d’important à la verticale dans le sous-sol. Pas à
cinquante voire cinq cents mètres, mais à un ou plusieurs kilomètres.
Centrale d’énergie placée là il y a quelques millénaires, pour
organiser l’orthogéométrie humaine ? Centre urbain souterrain, capitale d’un

La loi du Milieu. 10
vaste complexe couvrant l’intérieur du globe ? évidemment, je parle en tant que
français ; une telle possibilité flatterait ma fibre patriotique.
Il m’a semblé logique d’inclure ici ce nord-ouest de Paris en
détail, puisque nous allons le retrouver à diverses reprises dans cette loi du
milieu, où il s’intègre parfaitement.

Croquis N° 13 :

Associé à Quarouble, ce nord-ouest parisien rejoint le milieu de


Stenay- grottes espagnoles d’Altamira. Puis, Quarouble change de partenaire,
pour aller vers Théopolis, en passant par le centre de Prémanon-Chabeuil.

Croquis N° 14 :

Ces tracés ci-dessous deviennent plus complexes, sans être pour


autant un casse-tête.
Tournai-N-O Paris prolongée aboutit au milieu de Prémanon-
Riec-sur-Belon. Celui-ci à son tour lance une ligne vers Cotignac, et coupe le
centre de Mont-Saint-Michel / Chabeuil. Nous repartons de Cotignac, pour nous

La loi du Milieu. 11
rendre à Mouriéras. En poursuivant notre route, nous rejoignons le milieu de
Riec-sur-Belon / Transd-en-Provence.

Croquis N° 15 :

Nous partons de N-O deParis, pour nous diriger vers deux


milieux ; ceux de Mouriéras-Chabeuil, et de Celles- Trans-enProvence. C’est on
ne peut plus simple .

La loi du Milieu. 12
Croquis N° 16 :

La loi du Milieu. 13
Le N-O de Paris est le chef d’orchestre, le dispatcheur, car il
distribue ses rayons vers quatre milieux : Gué-D’Hossus / Celles, Tournai-
Prémanon, Stenay-Stonehenge, et Quarouble-Riec-sur-Belon.

Croquis N° 17 :

La ligne principale de ce croquis est Stonehenge – milieu de


Gué-D-Hossus / Mont-Saint-Michel / N-O de Paris / Prémanon. De plus, le N-O
de Paris est aussi le milieu de cette ligne.
Ensuite, N-O de Paris-Lourdes, via le centre de Mont-Saint-
Michel / Saint-Bauzille-de-la-Sylve.

Croquis N° 18 :

Stonehenge-Chabeuil-Valensole passe pae les milieux de Mont-


Saint-Michel / Prémanon, et de Stenay / Rennes-le-Château.
Clairvaux-milieu de Mont-Saint-Michel / Prémanon, coupe le
centre e de Gué-D’Hossus / Mouriéras.

La loi du Milieu. 14
Croquis N° 19 :

C’est Gué-D’Hossus qui est la vedette de ce tracé. Il envoie deux


lignes ; vers Cotignac d’abord. Le milieu de celle-ci est traversé les atterrissages
de Longchaumois et Beaune.
Le deuxième trajet vers Trans-en-Provence, a son milieu coupé
par deux autres posés : Evillers et louhans, tous les deux dans le Doubs.

La loi du Milieu. 15
Croquis N° 20 :

De Beleville-sur-mer, une ligne passant par le N-O de Paris, file


sur La Salette ( A.M. 1846 ), en coupant le milieu de Valensole-Prémanon.
Ensuite ce sont trois milieu qui défilent sur un seul rang : Celui de Tournai-Riec-
sur-Belon traverse celui de Gisors-Trans-en-Provence, pour rejoindre celui de
Valensole-Prémanon.

Croquis N° 21 ci-après :

N-O de Paris / Trans-en-Provence, traverse successivement les


milieux de Gué-D’Hossus / Mouriéras, et de Gué-D’Hossus / Saint-Bauzille-de-
la-Sylve. En outre, le premier de ces centres est à l’origine d’une trajectoire qui,
allant vers Prémanon, coupe le milieu de Quarouble-Cotignac ( A.M. 1519 ).

La loi du Milieu. 16
Croquis N° 22 :

Retour sur quelque chose de simple : Stonehenge-Chabeuil-


Valensole passe par les milieux de Mont-Saint-Michel / Prémanon, et de Stenay-
Rennes-le-Château.

Croquis N° 23 :

La loi du Milieu. 17
A peine plus compliqué : Lourdes-milieu de Tournai-Mouriéras,
traverse les deux axes des lignes partant du Mont-Saint-Michel, et se dirigeant
vers : Chabeuil et Prémanon.
Croquis N° 24 :

La loi du Milieu. 18
Cette figure est le résultat de cinq centres alignés. On démarre du
milieu de Tournai-Mouriéras, pour couper Marliens-Chabeuil, Chabeuil-
Prémanon, Marliens / Trans-en-Provence, et enfin Trans-en-Provence /
Prémanon. C’est un chassé-croisé en dents de scie.

Croquis N° 25 :

Ici, il n’y a que quatre milieux en file indienne, mais avec une
gare de départ mariale : Celles ( 1686 ). On traverse successivement :
Mouriéras / Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Stenay / Rennes-le-Château, Tournai-La
Salette, et Stenay- Marliens.

Enfin le dernier croquis de cette étude : il présente l’alignement


record de six centres, ce qui lui procure un bel aspect d’enchevêtrement.
C’est le milieu de Riec-sur Belon / Quarouble qui tient la tête,
suivi de Stonehenge-Chabeuil ( Valensole ), puis de Stenay-Lascaux, à nouveau
Quarouble vers Saint-Bauzille, Belleville-surèMer / Trans-en-Provence, pour se
reposer après cette longue course à Marliens-Chabeuil.

La loi du Milieu. 19
C’est la fin du voyage au pays des milieux, qui règnent en
maîtres sur cette curieuse géométrie.
Il y en a peut-être d’autres, mais je pense que ces 26 croquis sont
plus que représentatifs de ce nouvel ordonnancement orchestré par les
Responsables des OVNI.
En fait, pour mon compte personnel, j’aimerais surtout pouvoir
résoudre le mystère du carrefour situé au Nord-Ouest de Paris.

* * *

Raymond TERRASSE, février 2006

La loi du Milieu. 20