Vous êtes sur la page 1sur 9

UNIVERSITATEA BABES-BOLYAI, CLUJ-NAPOCA

DEPARTAMENTUL DE LIMBI MODERNE APLICATE

ULEI-CRISAN DIANA, AN: III, EN-FR

TYPOLOGIE DU DISCOURS FRANÇAIS

DOSSIER
2

CONTENU

CONTENU ..............................................................................................2

PRÉSENTATION GÉNÉRALE.....................................................................3

LE TEXTE NARRATIF................................................................................4

LE TEXTE DESCRIPTIF.............................................................................6

LE TEXTE INFORMATIF............................................................................7

LE TEXTE EXPLICATIF..............................................................................7

LE TEXTE INJONCTIF ...............................................................................8

LE TEXTE ARGUMENTATIF ......................................................................8

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


3

Présentation Générale

Le texte, dans sa forme écrite est une des plus anciennes formes de communication. Le dossier
présente six types de textes : narratif, descriptif, informatif, explicatif, argumentatif et
injonctif avec beaucoup des exemples pour chacune d``elles.

Le texte narratif est une série des évènements réels ou fictives, racontes par un narrateur,
présentées dans une manière chronologique, ou non (la technique du retour en
arrière), que se déroulent dans un temps et dans un espace bien précisée.

Le texte descriptif est une caractérisation d`un paysage, lieu, chose, fait ou personnage en fait
à l`aide des verbes d’état au imparfait et des adjectifs en fonction d`épithète.

Le texte informatif est un type de texte fonctionnel, qui donne des informations claires,
précises et nécessaires.

Le texte explicatif est un texte qui donne des informations mais il aussi explique quelques
notions que peut être difficiles à comprendre pour le lecteur

Le texte injonctif se rends à donner des conseils ou des ordres. Il peut être facilement reconnu
par l`existence des verbes à l`impératif

Le texte argumentatif l'ensemble des moyens mis en œuvre pour appuyer, justifier, éclairer
une opinion, et ainsi la rendre crédible à un public donné (M.Toader – Cours de
Typologie du discours)

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


4

LE TEXTE NARRATIF
Nous cheminâmes aussi longtemps que le courage de l'enfant put le
soutenir, c'est-à-dire environ deux kilomètres, car ce gosse refusa de s'arrêter
plus tôt 1 ...Il était déjà nuit 2 . Du coup, le petit se rappela une chanson qui m'était
chère et voulut me la chanter. Je l'écoutai et tout de suite après, je cherchai
quelque chose pour lui donner à manger 3 . Nous nous assîmes au pied d'un arbre
et il s'endormit 4 . Le lendemain, il s'éveilla de bonne humeur. Il se sentait bien et
était parfaitement remis de son aventure de la veille 5 .

Le texte ci-dessus présente une succession des évènements, marque par la présence des
verbes d`action et de mouvement (« cheminâmes » ; « s'arrêter »). Les actions
sont relates dans une façon chronologique. Le champ de perception de l`action est
resteraient car le narrateur a choisi de se placer à l`intérieur de la narration («Nous
cheminâmes » ; « je cherchai»), lui-même étant un personnage de la narration
qu`il raconte.

Du point du vue des temps verbales, la narration peut être raconte dans trois façons :
au passe simple, au passe compose et au présent/future de l`indicatif.

Au passe compose, notre texte se présent ainsi :

Nous avons cheminé aussi longtemps que le courage de l'enfant a pu le


soutenir, c'est-à-dire environ deux kilomètres, car ce gosse avait refus é de
s'arrêter plus tôt...Il était déjà nuit. Du coup, le petit s`a rappelé une chanson
qui m'était chère et a voulu me la chanter. Je l'ai écouté et tout de suite après,
j`ai cherché quelque chose pour lui donner à manger. Nous nous avons assis au

1
La situation initale
2
L’élément perturbateur
3
Les actions
4
La resolution
5
La situation finale

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


5

pied d'un arbre et il s'a endormi . Le lendemain, il s'a éveillé de bonne humeur. Il
se sentait bien et était parfaitement remis de son aventure de la veille.

La transformation au présent du texte implique aussi la conversion des complémentes


circonstancielles de temps pour obtenir une séquence correcte des actions racontées.

Nous avons cheminé aussi longtemps que le courage de l'enfant a pu le


soutenir, c'est-à-dire environ deux kilomètres, car ce gosse avait refus é de
s'arrêter plus tôt...Il est déjà nuit. Du coup, le petit se rappelle une chanson qui
m'est chère et veut me la chanter. Je l`écoute et tout de suite après, je cherche
quelque chose pour lui donner à manger. Nous nous asseyons au pied d'un arbre
et il s`endort . Demain , il s`éveillera de bonne humeur. Il se sentira bien et sera
parfaitement remis de son aventure d`aujourd`hui .

Un autre exemple du texte narratif qu` a plusieurs évènements exprimées par les
verbes d`action ou de mouvement, les actions étant marques par l`usage de quelques
compléments pour chacune d`elles, lesquels donnent plusieurs traites aux actions. Cet
artifice du style contribue à l`enrichissement du l`effet que la narration a sur le
lecteur.

« Nous restions immobiles, livides, dans l'attente d'un événement affreux, l'oreille tendue,
le cœur battant, bouleversés au moindre bruit. Et le chien se mit à tourner autour de la pièce, en
sentant les murs et gémissant toujours. Cette bête nous rendait fous ! Alors, le paysan qui m'avait
amené, se jeta sur elle, dans une sorte de paroxysme de terreur furieuse, et, ouvrant une porte
donnant sur une petite cour jeta l'animal dehors6. »

Au passé composé

Nous restions immobiles, livides, dans l'attente d'un événement affreux, l'oreille tendue,
le cœur battant, bouleversés au moindre bruit. Et le chien s`a mis à tourner autour de la pièce, en

6
Guy de Maupassant – La peur, http://www.bmlisieux.com/litterature/maupassant/lapeur.htm

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


6

sentant les murs et gémissant toujours. Cette bête nous rendait fous ! Alors, le paysan qui m'avait
amené, s`a jeté sur elle, dans une sorte de paroxysme de terreur furieuse, et, ouvrant une porte
donnant sur une petite cour a jeté l'animal dehors.

Au pèsent/futur

Nous restons immobiles, livides, dans l'attente d'un événement affreux, l'oreille tendue, le
cœur battant, bouleversés au moindre bruit. Et le chien se met à tourner autour de la pièce, en
sentant les murs et gémissant toujours. Cette bête nous rend fous ! Alors, le paysan qui m'a
amené, se jette sur elle, dans une sorte de paroxysme de terreur furieuse, et, ouvrant une porte
donnant sur une petite cour jette l'animal dehors.

LE TEXTE DESCRIPTIF
Le plus grand, vêtu de toile, marchait le chapeau en arrière, le gilet déboutonné,

et sa cravate à la main. Le plus petit, dont le corps disparaissait dans une

redingote marron, baissait la tête sous une casquette à vision pointue 7 .

Ce texte est une agglomération de séquences descriptives, exprimées par des


adjectifs et des locutions adjectivales, lesquelles constituent des traites des personnages
« le plus grand » et « le plus petit ». Ce type de construction, avec des verbes au imparfait
« marchait » ; « baissait » est un exemple classique de description. Les verbes, utilisées a
l`imparfait fait le lecteur se concentrer sur le second plan, sur les caractéristiques des
personnages, et non sur l`action (passe simple/passe compose).

La description peut aussi être faite en utilisant des verbes au présent.

Le plus grand, vêtu de toile, marche le chapeau en arrière, le gilet déboutonné,

et sa cravate à la main. Le plus petit, dont le corps disparaît dans une redingote

marron, baisse la tête sous une casquette à vision pointue.

Ci-dessous il y a un exemple de description construit avec le présent ce

qui donne au texte un aire de proximité ce qui fait que le lecteur

s`approche beaucoup au texte. Le texte faite épreuve des


7
D'après Gustave Flaubert, B u v a r d e t P é c u c h e t

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


7

caractéristiques principaux de la description, c’est-à-dire

l`agglomération d`adjectifs et de constructions descriptifs.

« La sculpture a plusieurs inconvénients qui sont la conséquence nécessaire de ses moyens.

Brutale et positive comme la nature, elle est en même temps vague et insaisissable, parce qu’elle

montre trop de faces à la fois. C’est en vain que le sculpteur s’efforce de se mettre à un point de

vue unique; le spectateur, qui tourne autour de la figure, peut choisir cent points de vue

différents... »8
À l’imparfait

La sculpture avait plusieurs inconvénients qui entaient la conséquence nécessaire de ses


moyens. Brutale et positive comme la nature, elle était en même temps vague et insaisissable,
parce qu’elle montrait trop de faces à la fois. C’est en vain que le sculpteur s’efforçait de se
mettre à un point de vue unique; le spectateur, qui tournait autour de la figure, pouvait choisir
cent points de vue différents...

LE TEXTE INFORMATIF

1. Le camping est ouvert du 1er mai au 30 septembre


2. Tous les deux jours, un camion-citerne vient chercher le lait bien frais. Ici, le lait voyage
par un gros tuyau de la cuve au camion.9

Le deux texte sont des exemples de textes informatifs, elles donnant des informations claires,
vrais et sont destinées a butes précises: à être utilisées dans des publications scientifiques, des
encyclopédies, es dictionnaires ou des affiches.

LE TEXTE EXPLICATIF

8
Charles Beaudelaire – Pourquoi la sculpture est ennuyeuse
http://baudelaire.litteratura.com/?rub=oeuvre&srub=cri&id=457
9
http://fr.wikimini.org/wiki/Texte_informatif

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


8

1. On a beaucoup discuté de sa pensée religieuse. Catholique encore ? Ou déjà


protestante ? D'après les influences subies, elle semble être plutôt progressiste
car elle n'a suivi ni Luther ni Calvin. 1 0

2. expliquer (lat. explicare, déployer, de plicare, plier) [conj. 3]


1. Faire comprendre ou faire connaître qqch à qqn en lui donnant les éléments nécessaires:11

Les textes ont été composes pour faire connaitre le sens des mots, ou la signifiance de
n’importe quelles notions.

LE TEXTE INJONCTIF
1. Ne pas dépasser la dose prescrite. Dans tous les cas se conformer
strictement à l'ordonnance du médecin 1 2
2. Mettez les verbes dans les textes suivants au présent et passé
composé13
On peut observer dans ces textes la construction verbale a l`impératif. Le texte injonctif est
utilisé spécialement pour donner des conseils et des taches.

LE TEXTE ARGUMENTATIF
1. On doit en finir avec cette idée des chefs d'œuvre réservés à une soi-
disant élite, et que la foule ne comprend pas; et se dire qu'il n'y a pas
dans l'esprit de quartier réservé (...) 14
2. Il ne saurait faire de doute que notre époque est porteuse d’un certain
nombre de changements qui nous obligent à procéder à des évaluations
critiques de nos grilles d’analyse théorique et des concepts qui les
accompagnent. De fait, la réalité de ce début de millénaire contraste avec
le monde tel qu’il existait il y a 35 ans (au début des années 1970).
Toutefois, la question suivante se pose : jusqu’à quel point doit-on
toujours produire des outils conceptuels inédits et originaux pour scruter

10
D’après Encyclopaedia Universalis
11
Dictionnaire – The free dictionary.com, http://fr.thefreedictionary.com/expliquer
12
Notice de médicament
13
Notice d`un exercice
14
d'après Antonin Artaud, L e t h é â t r e e t s o n d o u b l e

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr


9

et analyser la réalité? Avant de procéder à cette étape d’innovation, il


nous semble important de bien s’entendre sur la nature et la portée des
changements en cours.

Le deux exemples ci-dessous sont des exemples de construction des


arguments. Les arguments ont une structure plus ou moins stricte et fixe.
Ils commencent par une thèse, l`idée à démontrer. Apres ca l`auteur fait
connu son propre point du vue, en soutenant ou combattant la thèse, avec
des idées basse sur la logique. Le texte argumentatif finit par la
reformulation de la thèse, la conclusion.

Ulei-Crisan Diana, an III En-Fr