P. 1
LE BUTEUR PDF du 17/01/2011

LE BUTEUR PDF du 17/01/2011

|Views: 810|Likes:
Publié parPDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 17/01/2011
Journal le buteur édition PDF du 17/01/2011

More info:

Published by: PDF Journal on Jan 16, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

02

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Équipe nationale
Son copain de chambre est le Suédois Emir

De notre envoyé spécial à Antalya (Turquie)
Nacym Djender

Kayserispor 1 - Genk 1

23pour Ziani

minutes convaincantes

Le copain de chambre de Karim Ziani est le joueur suédois d’origine bosniaque Emir. Les deux hommes donnent l’impression de bien s’entendre, surtout qu’ils partagent la même religion, comme l’a souligné Ziani à la chaîne de télévision TV Lig.

Ziani subjugué par les palaces turcs
Durant le trajet entre l’hôtel où est hébergée la délégation de Kayserispor et le Topkabi Palace, lieu de déroulement du match amical contre Genk, Karim Ziani a eu le loisir d’admirer l’architecture sublime de la ville d’Antalya, notamment ses hôtels qui sont de vrais palaces, sinon des palais. C’était une véritable découverte pour le joueur algérien, qui ignorait qu’il existait un tel patrimoine urbanistique dans ce pays. Il n’a pas cessé de poser des questions sur l’histoire de ces palais. Des dirigeants lui ont expliqué qu’ils sont parmi les plus grands et les plus luxueux au monde et que seuls les palaces qataris et émiratis pouvaient rivaliser avec eux, à tel point que l’actrice américaine Sharon Stone en a acheté un, tellement qu’elle est tombée sous son charme. En apprenant que la construction de certains de ces palaces coûte jusqu’à 1 milliard d’euros, Ziani a pris conscience que, même dans le domaine architectural, la différence est énorme entre la France et la Turquie.

Le n°24 pour dépanner
Alors qu’il s’est habitué, depuis presque deux ans, à porter uniquement le n°15, que ce soit en club, avec Wolfsburg, ou en sélection, Karim Ziani a porté hier exceptionnellement le n°24. C’était juste pour dépanner le temps d’un match amical, puisque le maillot qu’il portera, floqué du n°38, n’est pas encore prêt.

Kaldirin, le Lemmouchia turc
Dans l’équipe de Kayserispor, il y a un joueur, Hasan Ali Kaldirin, dont le parcours est similaire à celle de Khaled Lemmouchia. En effet, il est parti en France où il n’a pas du tout réussi. Revenu en Turquie, il a rebondi et relancé sa carrière, au point d’être appelé en sélection. A présent, il n’est plus international à cause de problèmes qu’il a vécus.

omme annoncé hier par l’entraîneur de Kayserispor, Shota Arveladze, Karim Ziani n’a pas joué l’intégralité du match amical disputé hier par sa nouvelle équipe face aux Belges de Genk. Il a été incorporé à la 67’, alors que son équipe menait au score et a été positionné derrière les deux attaquants, comme il le souhaitait. En dépit de son manque sur le plan physique du fait qu’il n’a plus joué depuis plusieurs semaines, il s’est beaucoup démené sur le terrain, faisant preuve d’une grande volonté de peser dans le jeu de son équipe. En tout cas, le Ziani que nous avons vu hier était très intéressant, car il nous rappelait, de par son abattage, celui par lequel la sélec-

C

équipe puisque la confiance que son entraîneur lui a montrée l’a incité à prendre des responsabiliDerrière les attaquants, tés sur le terrain. Bien que l’équipe belge ait égalisé en fin de match, mais aussi sur les côtés cela ne diminue en rien de En plus de jouer derrière les l’impression que attaquants, il n’hésitait Amrabat : Ziani a laissée aux pas à revenir derprésents. D’ailrière pour récu«Ziani est un vrai leurs, son pérer le ballon meneur de jeu» duo avec le et même à se A la fin de la rencontre, l’attaquant maMarocain décaler sur rocain Nordin Amrabat est venu de son proNordin les côtés le pre chef vers nous afin de nous faire une Amrabat cas échéant. déclaration sur la prestation de Karim Ziani : promet En somme, «Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je beaucoup, il a joué avec suis heureux qu’il soit avec nous. C’est un vrai selon les une grande meneur de jeu et il m’a adressé beaucoup de observaliberté, suiballons. C’est vrai de très bon augure pour teurs qui vant son insl’équipe car je crois sincèrement qu’il est ont assisté au tinct et son temps que Kayserispor joue pour match. feeling. Cela a remporter le titre.» N. D. augmenté son implication dans le jeu de son tion nationale brille tant quand il est au top.

Une pelouse parfaite
La pelouse du Topkabi Palace Football Center, sur laquelle s’est déroulée la rencontre amicale entre Kayserispor et Genk, est parfaite. Pourtant, le terrain n’est pas celui d’un stade, mais juste celui d’un centre de préparation pour équipes de football, avec seulement deux gradins pour les spectateurs, mais il est très bien entretenu.

Fergan, la star montante du football turc
La vraie révélation du match amical d’hier a été le jeune espoir Oçal Fergan, qui a brillé de mille feux. Insaisissable balle au pied, il a créé bien des problèmes à la défense de Genk. On dit de lui que c’est la future star du football turc.

TV Lig encore présente
Tout comme lors de la séance d’entraînement de samedi, la chaîne de télévision TV Lig, spécialisée dans la couverture de tout ce qui a trait au championnat de Turquie, était présente hier pour le match amical contre Genk. Cela démontre bien que le football est presque une religion en Turquie.

Deux supporters expriment leur amour à Ziani par les gestes
Deux supporters de Kayserispor, qui ont assisté hier au match amical, étaient tellement heureux du duo Ziani-Amrabtan qu’ils se sont approchés d’eux et leur ont dit des mots d’encouragements en joignant des gestes et en faisant des efforts inouïs pour trouver et prononcer des mots en français. «La présence d’un joueur de la valeur de Ziani, qui a participé à une Coupe du monde, apportera beaucoup à notre équipe. Je suis convaincu que Amrabat et lui nous mèneront vers notre premier titre de champion», nous a déclaré l’un d’eux, Bilal.

Arveladze : «Je l’ai ramené
A la fin du match amical disputé hier contre les Belges de Genk, l’entraîneur de Kayserispor, Shota Arveladze, s’est dit satisfait du rendement de Karim Ziani. Il a développé son appréciation aux médias présents. Votre appréciation sur la prestation de Ziani dans ce match ? On ne peut objectivement juger un joueur sur ce genre de rencontres où il n’a pas participé à tout le match. Cependant, tout le monde a vu qu’il a montré de belles choses, comme attendu. Nous ne nous sommes pas trompés en le ramenant chez nous et je ne suis pas inquiet à son sujet car je connais parfaitement sa valeur. L’équipe a-t-elle mieux bougé

pour qu’il soit le patron»
avant le match, je lui ai parlé en lui demandant, avec des gestes, à quel poste il voulait jouer et il m’avait expliqué qu’il préférait évoluer derrière les deux attaquants. C’est exactement le poste auquel je comptais le mettre. Comme vous le savez, le football est un langage universel. Je n’ai pas besoin de parler à ses pieds pour qu’il comprenne son rôle. Qu’attendez-vous de lui ? Je l’ai ramené pour qu’il soit le patron de l’équipe. Je connais son caractère de ce joueur qui est le meneur de jeu de la sélection d’Algérie et de toutes les équipes par où il était passé. Pour moi, il n’a pas joué à Wolfsburg. A Kayserispor, il peut apporter beaucoup. Entretien réalisé par Nacym Djender

Un milieu du terrain très homogène
Du match amical disputé hier contre Genk, il apparaît clairement que le milieu du terrain de Kayserispor est très homogène, avec des joueurs physiquement au point et techniquement au-dessus de la moyenne. Cela laisse supposer que Karim Ziani aura fort à faire afin de gagner sa place, surtout qu’il accuse un retard sur le plan physique par rapport à ses coéquipiers.

après son entrée en jeu ? Oui. Ziani faisait des appels de balle, relançait le jeu de derrière et contribuait aux actions offensives. Néanmoins, c’est prématuré de tirer des conclusions car il n’a joué qu’une partie du match. Que lui aviez-vous dit avant son incorporation ? Je lui ai seulement demandé de jouer comme il le sentait. Cependant,

«Je transmets mes salutations à Niang, mais il ne marquera pas contre nous»
Dans ses déclarations à TV Lig, Karim Ziani a évoqué son ami et ancien coéquipier à l’Olympique de Marseille, Mamadou Niang, qui évolue à Fenerbahçe. «Je suis vraiment très content qu’il y ait ici, en Turquie, un joueur que je connais. Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour le saluer du fond du cœur en espérant que je le rencontrerai bientôt. J’ai eu des échos sur ses performances ici et sur les buts qu’il a inscrits. Je suis très content pour lui car c’est un type qui est vraiment bien. Cependant, s’il compte marquer contre nous, qu’il oublie car je l’en empêcherai», a-t-il affirmé en riant.

Amrabat s’illustre pour son prochain match
Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, même s’il s’agit seulement d’un match amical, l’attaquant marocain Nordin Amrabat s’est grandement illustré en constituant un vrai poison pour la défense de Genk. Rapide, inspiré et doté d’une très bonne frappe, il a inscrit un but après dix minutes de jeu en effaçant son visà-vis avant de fusiller le gardien de but adverse de l’extérieur de la surface de réparation. Ainsi, il sera certainement l’un des éléments les plus dangereux pour l’Algérie lors du match Algérie-Maroc.

TV Lig, premier média à interviewer Ziani
La télévision spécialisée dans le championnat turc, TV Lig, a été le premier média de Turquie à réaliser une interview avec le joueur algérien. C’est le gardien de but camerounais Souleymanou Hamidou qui a servi d’interprète.

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Équipe nationale

03

Ziani : «Je me sens

déjà bien dans

cette équipe»
«C’est Anthar Yahia qui s’occupera du côté droit»
Karim Ziani est déjà heureux en Turquie et cela se voit sur son visage et dans son comportement. Hier, il a fait son baptême du feu avec son équipe, en match amical, contre l’équipe de Genk, le deuxième du championnat belge. Karim est entré à la 67’ et s’est installé naturellement aux commandes de sa nouvelle équipe. Et pourtant, ce ne sont pas les bons joueurs qui manquent au Kayserispor. Cela se sent dans le jeu de l’équipe et dans ce style très néerlandais, inspiré par la culture de Shota et de son adjoint, issus tous les deux de l’école hollandaise. Un jeu chatoyant qui convient parfaitement à Ziani. Déjà, la poignée de supporteurs présents au stade Topkapi d’Antalya se disaient tous séduits par la technique de l’international algérien. Les journalistes aussi étaient unanimes à reconnaître qu’avec Ziani dans l’équipe, le Kayseri sera difficile à déloger du podium cette saison. Karim, lui, jouait et s’amusait comme un gamin sur le terrain. Par moments, on redécouvrait le même Ziani qu’on connaissait avec les Verts, avec son envie, sa verve et surtout sa maestria. A le voir sourire de nouveau sur le terrain avec ses partenaires qui l’ont accueilli avec le respect qui lui est dû, on comprend pourquoi Karim Ziani apprécie d’être aujourd’hui en Turquie et plus en Allemagne. Ce qu’on a vu de lui hier peut désormais rassurer les fans des Verts. Il n’y a pas de doute, le patron est de retour.

«Amrabat me fait rappeler Matmour dans ses appels de balle»
Quelles sont vos impressions après avoir joué ce match amical avec votre nouvelle équipe ? Ça a été dans l’ensemble. J’ai eu de bonnes sensations, même s’il va falloir travailler les automatismes et un peu aussi le physique pour être au top. Mes coéquipiers jouent bien au ballon et je me sens déjà bien dans cette équipe. C’est le plus important pour l’instant. Vous retrouver dans l’axe du milieu, ça vous change du couloir dans lequel on vous a confiné à Wolfsburg ? Bien sûr ! C’est là que j’aime jouer et c’est là que je me sens le plus utile. Le coach m’a demandé de faire le boulot à ce poste et j’es-

Alors quʼil était presse samedi passé, la soit présenté à de la signature de son lendemain ial a été au ment, le cérémon contrat dʼengage e de… Galatasaray. En reportée à caus e de la Turquie a inauar effet, le club ph ir son nouveau stade, le samedi so n dʼun guré ena, à lʼoccasio Türk Telekom Ar re Ajax Amsterdam. Le cont match amical ersaire pour cette inauguraoix de lʼadv rtuit puisque le nouveau ch tion nʼest pas fo beaucoup à lʼAmsterdam e stade ressembl ue Ajax, avec notamment ArenA, où évol le. Pour cet événement, un toit rétractab turcs étaient à Istanbul, tous les médias la direction de Kayserisce qui a poussé r la présentation à aupor à reporte rtout que la délégation urdʼhui, lundi, sula ville de Kayseri. jo aura regagné N. D.

n Sa présentatiose reportée à cau ay la de… Gaprévtasar Ziani u que Karim

père donner le meilleur de ce que je sais faire dans les prochains matchs, inch’Allah. Que vous a dit Shota avant de rentrer ? Rien de particulier. Il m’a juste demandé de faire le jeu en allant ramener le ballon de derrière et construire le jeu. Votre entente avec Amrabat sur le terrain et en dehors, ça fait plaisir à voir, n’est-ce pas ? Nordin est très sympa comme gars. Sur le terrain, c’est le partenaire idéal. Il bouge beaucoup et joue très bien au ballon. Il fait des appels en profondeur et c’est ce que j’attends des attaquants. Il me fait rappeler un peu le jeu de Karim Matmour quand il se déplace et fait des appels en profondeur. Nordin aussi, c’est qu’il fait. Il donne des solutions dans les espaces et le jeu devient facile avec ce genre de joueurs. Il est vraiment balaise ! Ça va être dur pour les défenseurs algériens de le contrer au mois de mars, non ? C’est sûr ! Mais il n’y a pas que lui dans l’équipe du Maroc. Il y a également Boussoufa qui est fort. Ce sont des joueurs à surveiller de très près, puisqu’il bouge beaucoup et sont très rapides. Ce sera difficile d’autant qu’on n’a pas encore réglé le problème du latéral droit… Pourquoi vous dites ça ? Mais on a Anthar Yahia pour s’occuper de lui. Normalement, le problème est résolu de ce côté. C’est Anthar qui devrait jouer désormais là. (Il réfléchit quelques secondes). A moins que Halliche ne soit pas disponible le jour du match et là, c’est vrai on ne sera pas tranquilles avec ça, c’est sûr. J’espère qu’on trouvera une solution d’ici là, car c’est un match à ne pas rater. Entretien réalisé par Nacym Djender

Le thé, les gestes, le caractère, c’est comme chez lui !
Il n’y a pas à dire : en Turquie, Karim Ziani se sent comme chez lui ! Les similitudes avec l’environnement propre aux pays maghrébins est frappant ici, à Antalya, comme partout en Turquie et cela ne manque pas de mettre le joueur algérien très à l’aise. En Méditerranéens qu’ils sont, les Turcs ont la même gestuelle, le même caractère et presque les mêmes habitudes que les Algériens, notamment au plan culinaire. A ce titre, Ziani avait été agréablement surpris, à la fin de sa première séance d’entraînement samedi soir, de se voir proposer, ainsi que tous ses coéquipiers, un thé à la menthe par un employé du club.

L’intégration réussie avant même de découvrir Kayseri
Dans ce pays, on peut allier traditions et modernité. Ainsi, on peut apercevoir une femme voilée de la tête au pied comme on peut voir une fille habillée à la dernière mode, fumant une cigarette au bras de son petit ami. C’est ce qui fait la particularité de ce pays atypique,

mais qui a pourtant de grandes similitudes avec l’Algérie. Entendre le muezzin appeler à la prière attire toujours l’attention de Ziani, tout surpris de se trouver dans un pays européen où les musulmans peuvent afficher et pratiquer ostentatoirement leur foi. C’est peut-être le concours de tous ces paramètres qui ont fait que Ziani s’est intégré rapidement dans son nouveau club, avant même d’avoir découvert Kayseri, la ville du club, que la délégation ralliera aujourd’hui. N. D.

04

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Equipe nationale

devra reprendre dans deux semaines
du genou, Fouad Kadir devait se faire examiner, avant-hier, par le chirurgien qu’il l’a opéré à Paris, pour voir l’évolution de son état de santé, depuis qu’il a entamé sa rééducation fonctionnelle. Mais voilà que le rendez-vous avec son chirurgien a été reporté de quelques jours. Faut-il préciser que les médecins de Valenciennes estiment que leur joueur sera prêt dans deux semaines. D’ailleurs, Ghilas l’international algérien se a joué 10 mn trouvait en compagnie de ses camarades en stage dans les Bon dernier du championnat de hauteurs de Montpellier, France, Arles-Avignon continue à collectionner les défaites. Face à Rennes avantLacen hier, les coéquipiers de Kamel Absence et Santander prolongée Ghilas ont concédé une chutent à Bilbao cuisante défaite (4-0). L’expour Ghezzal attaquant des Verts n’a Le Racing Santander a été défait L’attaquant des disputé que les dix avant-hier soir par la formation de Verts, Abdelkader dernières minutes de la l’Athletic Bilbao au stade de San Ghezzal, continue à partie. Bouazza, blessé, n’a Mamés lors de la 19e manquer les rencontres pas été convoqué. journée du

Kadir
en prévision de leur rencontre avec l’équipe locale avant-hier. Son rendez-vous avec le chirurgien à Paris étant reporté, Kadir a profité de l’occasion pour assister à la rencontre de son équipe qu’il a suivie à partir de la tribune d’honneur en compagnie de son père Lahcen, venu spécialement de Martigues pour lui. Le match s’est terminé, pour rappel, en faveur de l’équipe locale sur le score de 2 à 1. Ce qui complique davantage la situation de Valenciennes au classement. Kadir s’est dit, par ailleurs, rassuré après avoir retrouvé

Boudebouz passeur décisif, Sochaux perd
yad Boudebouz et sa formation du FC Sochaux Montbéliard ont débuté la phase retour du championnat de France par une défaite (2-1) sur la pelouse du Parc des Princes, avant-hier soir face au PSG. Une rencontre très disputée, mais qui fut assez logiquement à l’avantage des locaux, mieux inspirés et surtout plus audacieux que leur adversaire du soir. Le jeune international algérien a réalisé comme souvent une belle prestation, essayant d’apporter sa touche technique aux offensives de son équipe. D’ailleurs, sur un corner côté droit, bien frappé de sa part à la 14’ Maiga, son coéquipier qui intercepte le cuir, place une puissante déviation croisée de la tête qui file dans le petit filet opposé d’Edel, le portier parisien. Cette ouverture du score des Doubistes n’aura pas duré longtemps, puisque deux minutes après le club de la capitale réussit à égaliser et à renverser totalement la vapeur par la suite. Avec cette défaite, le FC SM occupe la 11e place avec un total de 25 points. Le prochain match de L1 des poulains de Francis Gillot se jouera le 29 janvier face à la redoutable équipe de Rennes qui carbure à plein régime ces derniers temps.

R

O

péré der nièr eme nt

«partiellement» le groupe, du moment qu’il ne ressent pas de douleurs. Il a confié à son père qu’il se sentait capable d’effectuer tous les exercices exécutés par ses camarades à l’entraînement. Joint par nos soins, le père de Kadir nous dira à sujet : «Il (Fouad) se porte bien, notamment sur le plan psychologique. Il m’a dit qu’il se sentait en pleine forme, au point d’avoir oublié qu’il était blessé et passé sur le billard. Mais il doit être examiné par le chirurgien qu’il l’a opéré. Il a un rendez-vous jeudi prochain. J’espère qu’il sera de retour sur les terrains le plus vite possible, ses dirigeants et ses coéquipiers ont hâte de le revoir jouer.» Kadir, qui se trouve avec le groupe depuis le début de l’année, ne participe pas à tous les exercices pour éviter tout contact. Même si le chirurgien avec qui il a rendez-vous jeudi lui donnera le feu vert pour jouer, l’international algérien aura besoin de deux semaines supplémentaires pour qu’il puisse réintégrer complètement le groupe.

S. F.

championnat espagnol (2-1). Le milieu de terrain algérien, Medhi Lacen, a été aligné d’entrée de jeu par son entraîneur Angel Miguel Portugal, disputant l’intégralité de la rencontre. Avec cette défaite, le Racing occupe actuellement le 14e rang de la Liga avec un total de 20 points.

de son équipe, Bari, en Serie A. Hier, lors du match de la 20e journée du championnat qui opposait sa formation à la Juventus du Turin, l’ancien sociétaire de Sienne a encore une fois brillé par son absence. Pas totalement remis de sa blessure, le joueur devra faire son retour sur les terrains durant la première semaine de février.

Longtemps éloigné des terrains cette saison, à cause notamment de fréquentes blessures, Amri Chadli semble à présent avoir bien retrouvé la forme et paraît bien décidé à rattraper son retard lors de la deuxième moitié de saison. Hier, lors de la réception du FC Cologne, N. S. le milieu de terrain de Kaiserslautern a été aligné d’entrée de jeu par son entraîneur, Marco Kurz, et ce pour la toute première fois cette saison en championnat (NDLR : il avait déjà été titularisé en août dernier, mais en Coupe d’Allemagne). Loin d’être crispé, l’ancien sociétaire de Mayence a eu le rendement qu’il faut durant les 70 mn qu’il a eu à jouer, avant d’être remplacé par son coéquipier, Kirch, après qu’il eut ressenti beaucoup de fatigue. Amri a été aligné au poste de milieu offensif droit, mais a dû, malgré lui, beaucoup revenir souvent en arrière et aider sa défense, puisque réduit à dix, après l’expulsion de Lakic, à la 39’, le coach du FCK a demandé à l’Algérien de ne pas trop monter. Son entraîneur l’a chaudement félicité Au moment de sa sortie à la 70’, Amri, qui se dirigeait vers le banc, a été freiné durant plusieurs secondes par son coach, qui a tenu à le féliciter pour sa bonne prestation et saluer sa grande discipline tactique lors de cette partie, lui qui retrouvait la compétition officielle avec l’équipe A après plus de trois mois d’absence. A noter enfin que la rencontre s’est soldée par un score de parité, un but partout. S. F.

Première titularisation de Amri cette saison

Il a été aligné au poste de milieu droit

Il ne cesse de briller ces derniers temps

Auteur d’un joli doublé

Il revient sur son expulsion face à Ajaccio

Brahimi auteur d’un doublé face à Arles
e jeune Franco-Algérien Yacine Brahimi fait beaucoup parler de lui ces derniers temps et semble depuis peu avoir franchi un nouveau palier dans sa jeune carrière avec son actuel club de Rennes. Joueur très doué techniquement, vif et déroutant dans ses courses, un profil intéressant qui n’est pas sans nous rappeler un certain Ryad Boudebouz. Cependant, et contrairement au Sochalien, Brahimi paraît toujours indécis quant à son choix de sélection. Actuellement avec l’équipe de France espoirs, ce joueur issu de la région parisienne n’a pas définitivement tranché la question et préfère temporiser avant de sauter le pas. Mis en confiance par Frédéric Antonetti, l’international tricolore démarre en trombe sa carrière en L1 au mois d’août dernier avant de perdre peu à peu le rythme au fil des matchs, et voir sa place de titulaire s’envoler. Néanmoins, depuis quelques journées Brahimi refait surface et fournit de très bonnes prestations. Avant-hier soir, lors de la rencontre de la 20e journée, Rennes accueillait sur sa pelouse la lanterne rouge, l’AC Arles-Avignon. Une rencontre maîtrisée de bout en bout par les Bretons qui l’ont emportée sur un score fleuve de 4 à 0. Yacine Brahimi, titulaire, a fait parler ses prouesses techniques et aura été plus que décisif. En effet, il fut l’auteur d’un doublé (38’, 58’) et aussi à l’origine du penalty sifflé en faveur de son équipe, transformé

Du très grand Abdoun face au Panathinaikos

L

par son coéquipier Mvila (90’+1).

Antonetti : «Il sera le futur meneur de jeu de Rennes»
«Brahimi sera le futur meneur de jeu du Stade Rennais», n'a cessé de répéter ces derniers mois Frédéric Antonetti, son entraîneur. Il n'est pas le seul à dessiner pour Yacine Brahimi un avenir radieux dans le monde du football. Connu pour être un coach assez ferme et pas trop élogieux envers ses joueurs, le coach corse a failli cette fois-ci à sa réputation, en encensant à plusieurs reprises le prodige franco-algérien.

Brahimi : «J’espère confirmer davantage»
«J'espère que je vais confirmer davantage, donner le meilleur de moimême, retrouver la confiance et m'imposer au milieu de cette équipe. J'ai compris ce que le coach attendait de moi. Il faut que je sois plus efficace, que je contribue à faire jouer l'équipe.» A seulement 21 ans, la responsabilité qu’incombe à Brahimi est déjà lourde. «Il n'y a pas d'âge pour être meneur de jeu», rétorque-t-il. «C'est surtout, une maturité dans le jeu qu'il faut avoir.» Et d’enchaîner : «Je redémarre une année avec plein de détermination. J'ai déjà six mois d'expérience en L1. Je sais où je dois aller.» Saïd F.

Dans un match disputé à huis clos hier soir, comptant pour la 18e journée du championnat grec, la formation du Panathinaikos accueillait son homologue de l’AO Kavala. Au-delà du résultat final de cette partie, qui fut à l’avantage des locaux (4-2), un joueur, du côté des Bleu et Blanc de Kavala, a brillé de mille feux et fut l’un des hommes forts de ce match. Il s’agit de l’international algérien, Djamel Abdoun. Loin des deux jolis buts qu’il a réussi à inscrire durant cette partie, Abdoun a produit une prestation époustouflante et de grande classe, devant le champion sortant de Grèce. Habile des deux pieds et très à l’aise techniquement, l’ancien Nantais a surclassé les défenseurs du Pana à maintes reprises, grâce notamment à ses dribbles déroutants et à son sens du jeu imprévisible.

«L’arbitre avait une dent contre moi»
Walid Mesloub, le meneur de jeu du Havre, n’a pu aller au terme du match disputé avant-hier face à Ajaccio lors de la 20e journée du championnat de L2. En effet, expulsé après seulement 35 minutes de jeu, l’ancien Istrien qu’on a contacté hier après-midi nous fera savoir que l’arbitre a été injuste avec lui, notamment sur l’action du second avertissement qui, dit-il, ne méritait pas du tout d’être sanctionné aussi sévèrement. «L’arbitre de ce match avait apparemment une dent contre moi. Le premier avertissement était mérité, mais le second ne l’est pas du tout. L’arbitre s’est trop précipité, et par sa décision il a complètement tué le match puisqu’on jouait la 35’. Au bout de dix minutes seulement, il m’a brandi deux cartons. Je n’ai pas trop compris, mais bon, il y a des matchs comme ça. Je ne suis pas un joueur qui commet beaucoup de fautes. D’ailleurs, ce carton rouge est le premier que je reçois dans toute ma carrière», a dit le sympathique Walid.

Mesloub

Il égalise d’une Panenka magistrale !

On jouait à peine la 4’ lorsque Djamel Abdoun, d’une superbe frappe du côté gauche, réussit à ouvrir la marque en faveur de son équipe et à lancer bien comme il se doit la partie. Les coéquipiers du Français Djibril Cissé réussiront à niveler la marque neuf minutes après et à reprendre l’avantage par la suite, mais juste avant la pause et sur un exploit individuel de l’Algérien, Kavala bénéficie d’un penalty que Abdoun transforme avec brio d’une superbe Panenka, qui prend à contre-pied le gardien adverse, 43’. Une réalisation en toute finesse qui dénote bien les qualités que recèle l’ancien joueur de Manchester City. Saïd F.

S. F.

Condoléances
La direction, la rédaction et l’ensemble du personnel du quotidien Le Buteur présentent leurs sincères condoléances à Mlle Haroun Dallel, directrice du marketing à Kia-Algérie, suite au décès de son père. Puisse Dieu accueillir le défunt en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Oumamar «Mebarki ne sera libéré
pdt ASMO

Coup pour coup JSK

05

Boucherit, entre le zist et le zeste
ès son retour de France, le président Mohand Cherif Hannachi est entré directement dans le vif du sujet, en traitant plusieurs dossiers. En plus de la question du préparateur physique, des joueurs étrangers et du lieu du stage, Hannachi a étudié la possibilité de recruter le milieu récupérateur Antar Boucherit. Après avoir pris attache officiellement avec le joueur, les responsables de la JSK ne se sont toujours pas approchés de la direction ententiste pour négocier of-

à la JSK que si…»

C’

est, sans doute, l’une des affaires de ce mercato. Mebarki à la JSK ? C’est la question qui revient avec insistance ces derniers temps. Si les propos des responsables de l’ASMO ont été fermes auparavant, en affirmant que le joueur ne sera pas libéré même pour tout l’or du monde, le président de section football, Larbi Oumamar, nous a déclaré cette fois que le joueur ne sera libéré en faveur de la JSK que dans un seul cas. «Pour le moment, il n’est pas question de libérer aucun de nos joueurs cadres. Notre priorité maintenant est de renforcer les rangs de notre équipe par de nouveaux joueurs, afin de mettre tous les atouts de notre côté pour jouer l’accession. Si nous parvenons à dénicher des joueurs capables de le remplacer et d’apporter un plus au secteur offensif de notre équipe, nous pourrons à ce moment-là discuter avec nos amis de la JSK de la libération du joueur.» En termes plus clairs, la libération de Mebarki en faveur de la JSK ne se fera qu’après le recrutement par l’ASMO de nouveaux joueurs. Si ces derniers peuvent apporter un plus et remplacer l’attaquant de l’ASMO, les responsables de la formation de M’dina J’dida envisageront à ce moment la possibilité de libérer leur joueur au profit du club kabyle. Riad O.

D

Boucherit

ficiellement la lettre de libération du joueur. Le dirigeant de la JSK en question, qui a parlé à Boucherit le week-end dernier, lui a expliqué que tout devrait être plus clair au retour de Hannachi de France. Mais rien n’a été fait jusque-là. D’après certaines sources, le recrutement de Boucherit à la JSK était tributaire du départ de Lyès Saïdi. Alors que Cherif El Ouazzani est officiellement partant, ce n’est pas le cas pour Saïdi. Après réflexion, Hannachi a pris la décision de le maintenir dans l’effectif. Ce qui aurait, d’après certaines sources, empêché le recrutement de Boucherit. D’après l’entourage du club, Hannachi aurait fait marche arrière. Même si la décision n’est pas finale, tout porte à croire que son recrutement n’aura pas lieu.

Asselah : «Les 15 prochains jours seront décisifs pour la suite du championnat»
Même s’il a vécu une phase aller difficile, le portier Malik Asselah se prépare à entamer la phase retour en force, en gardant le moral. Il nous parle, dans l’entretien qui suit, des prochaines échéances de la JSK, notamment la Coupe de la CAF. Vous allez reprendre demain le chemin des entraînements. La semaine de repos aura-t-elle été suffisante (entretien réalisé hier, ndlr) ? Absolument, car nous nous sommes bien reposés. Je pense que nous avions vraiment besoin de cette période de répit, même si les résultats en championnat n’ont pas été brillants. Cela va faire beaucoup de bien à l’ensemble des joueurs. Nous avons connu des hauts et des bas durant depuis le mois de juillet dernier. Tout ce que je souhaite, c’est de faire preuve d’efficacité pour le reste du parcours. Depuis le mois de juillet dernier, la JSK a disputé plus de 28 rencontres, l’équivalent d’une saison de Ligue 1. Comment comptez-vous entamer la phase retour ? Avant toute chose, je dois dire qu’à la JSK, ça a toujours été comme ça. Même si nous avons des joueurs qui manquent d’expérience, nous avons appris à gérer de telles situations. Nous sommes conscients aussi que le plus dur reste à faire. C’est la raison pour laquelle on doit redoubler d’efforts pour faire face au programme chargé qui nous attend. En tout cas, ce ne sera pas une partie de plaisir. Ressentez-vous la nécessité d’effectuer une préparation physique ? Bien sûr. Comme vous l’avez si bien détaillé précédemment, nous avons disputé près de 30 matchs, ce qui nous fait une saison déjà. Il est donc impératif de refaire une nouvelle préparation. Sauf que cette fois, nous n’aurons pas beaucoup de temps, vu que la période de repos est de 3 semaines seulement. Je dirai que les 15 prochains jours seront décisifs pour nous. D’importants challenges vous attendent dans les prochains moins, avec un retour à la compétition africaine. Pensezvous que la JSK saura gérer une telle programmation ? Je ne vous cache pas que c’est loin d’être une mission facile. Mais après notre brillante participation en Ligue des champions, nous nous sommes forgés. De plus, la JSK a retrouvé sa suprématie à l’échelle africaine. Nous aurons une longueur d’avance sur le plan mental par rapport à nos adversaires. Revenons à vous. Vous avez connu le pire scénario depuis le match de Ligue 1 face à la JSMB, avec une place de titulaire de perdue et une mise à l’écart de la sélection nationale. Dans quel état d’esprit allez-vous reprendre le chemin des entraînements ?

«Tout se décidera cette semaine»

Joint par téléphone, le joueur nous a fait savoir que les choses étaient pour l’instant au point Le milieu de terrain ententiste, mort. Il nous dira : «Je n’ai pas parlé au dirigeant kabyle depuis jeudi dernier. Je sais que Hannachi qui a reçu une offre de la JSMB, a est rentré de France samedi soir. Au moment où je été contacté par son ex-club, à vous parle, personne n’a négocié ma lettre de libération avec le président Serrar. Mais je sais que tout savoir l’USMAn. C’est Menadi en va se décider cette semaine. Je suis décidé à quit- personne qui a pris attache avec ter l’ESS. Je souhaite que tout soit clair pour moi lui pour lui proposer l’idée de redans les prochaines heures.» A. A.

Menadi veut sauter sur l’occasion

venir à la maison. Il est clair que l’idée de revenir à Annaba n’a pas vraiment intéressé le joueur en question qui veut jouer la Coupe de la CAF avec le club kabyle, voire les premiers rôles en championnat. Mais dans le cas où les choses n’avanceraint pas avec les deux clubs kabyles, il pourrait céder à l’offre de Menadi plutôt que de rester sans jouer à l’ESS. Abdelatif A.

Alors que la venue de Khellili est une question de jours

Hannachi devait rencontrer

Manâa hier soir

L

«Seu me p le la pe erm rsév ettra éran Même de r ce d si certains penetro ans sent que c’est de la langue uver le tr de bois, je vous assure que j’ai le ma p avail moral au beau fixe. Je traverse, l e certes, une période difficile, mais travail me lace je ne baisse pas les bras. Quelles permettra de retrou» qu’en soient les circonstances, je ver mon statut de titulaire.
reste confiant en mes qualités. Je sais que seule la persévérance dans Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

e président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, devait rencontrer, hier soir, son homologue huseindéen à propos du recrutement de l’axial nahdiste Sofiane Khellili avons-nous appris, hier en début d’aprèsmidi. La rencontre ne sera, en fait, qu’une simple formalité pour les deux hommes puisque notre source nous a affirmé que tout a été réglé entre eux, il y a de cela plusieurs jours. Le président de la JSK l’a même révélé vendredi dernier sur le plateau de Berbère TV où il est intervenu en direct en déclarant qu’il allait revoir le président du NAHD, hier, et qu’il arrachera son OK pour lui libérer son jeune international Espoirs pour porter officiellement le maillot de la JSK, à partir de ce mercato.

Khellili signera juste après la fin du stage de la sélection Espoirs
Selon ce que nous avons pu apprendre d’un proche du joueur, l’officialisation de la venue de Kellili à la JSK, la signature du contrat notamment, devrait avoir lieu à la fin du stage de la sélection nationale Espoirs qui est en regroupement depuis le 15 janvier dernier jusqu’au 20 du même mois, au centre de Sidi Moussa, dans le cadre de la préparation des JO de Londres 2012. La même source a ajouté que Khellili rejoindra directement Tizi pour tout officialiser avec sa nouvelle équipe. L. A.

Manâa : «À partir d’aujourd’hui, Khellili est à la disposition de la JSK»
Joint par nos soins, hier après-midi, le patron des Sang et Or était on ne peut plus clair dans ses dires : «Je pense vous avoir tout dit. Il y a à peine quelques jours, je me suis entretenu avec le président de la JSK peu avant son départ en France et nous avons trouvé un terrain d’entente concernant la lettre de libération du joueur qui souhaite porter les couleurs de la JSK. Je vous informe qu’à partir de demain (ndlr : entretien réalisé hier), Khellili sera bel et bien à la disposition des Canaris et auquel je souhaite toute la réussite.» A. S.

06

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup fort JSK

Hamiti «Malgré mon
état psychologique,
j’ai toujours mouillé mon maillot»
L’attaquant de la JSK Farès Hamiti devait regagner, hier après-midi, Tizi Ouzou en provenance de Blida, à l’occasion de la reprise des entraînements programmés pour cet après-midi. Dans l’entretien qu’il nous livre, Hamiti affirme que les jours de repos accordés au groupe ont été bénéfiques, dans la mesure où tout le monde a pu récupérer, avant d’entamer les choses sérieuses, non sans omettre de révéler qu’il continuera à mouiller son maillot à la JSK sans tricherie aucune.
Vous êtes attendu pour demain après-midi (ndlr aujourd’hui) au stade de Tizi pour la reprise, avezvous profité considérablement de ces jours de repos ? Dire que nous avons pu totalement récupérer serait vous mentir. Cependant, cette période a été mise à profit au maximum, surtout que nous devons vite nous remettre au travail, en prévision de la phase retour. Nous ne sommes même pas encore à la moitié de la trêve. Néanmoins, on s’apprête à reprendre le travail avec beaucoup de plaisir. Justement, la reprise débutera à Tizi, en attendant la décision finale de la direction concernant le lieu du prochain stage hivernal… Oui, je l’ai appris à travers les médias. Je sais que dans un premier temps, nous allons débuter la préparation à Tizi, avant d’entamer les choses sérieuses. D’ailleurs, la direction s’occupe en ce moment des modalités inhérentes au déplacement. On n’a même dit que nous pourrions rester à Tizi, en raison de tout ce qui se passe en ce moment en Tunisie. En définitive, c’est à la direction que revient le droit de décider. Nous en tant que joueurs, on s’occupera du reste. La direction envisage de faire appel aux services d’un préparateur physique qui vous accompagnera durant cette trêve et qui pourrait continuer sa mission jusqu’à la fin de saison. Je ne peux que saluer cette initiative, c’est vraiment une excellente chose de disposer dans le staff technique d’un Avant-hier, le président Hannachi, lors de son passage sur le plateau de Berbère TV, a évoqué votre nom en affirmant que vous serez maintenu à la JSK, tout en souhaitant vous voir vous concentrer da-

La FAF répond

à Hannachi
Hier, sur son site officiel, la Fédération algérienne de football a publié un communiqué dans lequel elle a tenu à apporter quelques précisions suite aux déclarations du président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, sur la chaîne de télévision Berbére TV vendredi soir : «Suite aux déclarations de M. Hannachi sur Berbère TV et reprises par la presse nationale, la Fédération Algérienne de Football constate que l’intéressé confond entre la personne du président de la FAF et l’institution qu’est la Fédération. Il est d’usage que tous les frais induits par la participation d’un club aux compétitions internationales (frais d’arbitrage, hébergement, transport, les arbitres et autres officiels de match, amendes et autres droits à payer à la CAF…) sont payés d’avance par la FAF et sont automatiquement déduits sur la quote-part des recettes du club.»

«Il a été prélevé 248 319,67 dollars de la première tranche qui s’élève à 332 000 dollars»
Question chiffre, dans ce communiqué, la FAF apporte sa version des faits au sujet des 160 000 dollars évoqué par le président kabyle : «M. Hannachi s’est de tout temps conformé à cette pratique légale puisqu’il se déplaçait en personne auprès de l’administration de la FAF pour faire le point des situations financières résultants de la participation de son club aux compétitions internationales. Par conséquent, la FAF s’inscrit en faux aux allégations mensongères de l’intéressé qui affirme que «le président de la FAF a pris 160 000 dollars à la JSK sur sa participation à la Ligue des champions d’Afrique» telles déclarations à l’emporte- pièce dénotent encore une fois sa fuite en avant. Lors de sa participation à la demi-finale de la Ligue des champions d’Afrique, la JSK doit bénéficier d’un montant de 665 000 dollars américains (USD). Une première tranche de 332 500 dollars américains (USD) a été virée de la CAF à la FAF et de laquelle ont été retenues toutes les dépenses avancées par la FAF pour le compte de la JSK et qui s’élèvent à la somme de 248 319,67 dollars américains (USD), objet d’une correspondance de la FAF à la JSK en décembre 2010. Les pièces comptables sont disponibles auprès de l’administration des finances de la FAF où le responsable concerné de la JSK peut consulter. La 2e tranche qui sera reçue de la CAF sera automatiquement et intégralement versée au club. »

«Je me donne toujours à fond sur le terrain pour rendre heureux les supporters de la JSK»
préparateur physique qui suivra l’évolution de la préparation et qui aura le contrôle du travail individuel de chacun de nous. Je pense que ce ne sera que bénéfique pour l’équipe qui est appelée à bien travailler durant ces trois prochaines semaines qu’il reste avant la reprise de la compétition. Après une phase aller à l’issue de laquelle vous avez terminé à la huitième place, quelles sont, selon vous, les chances de la JSK de revenir en haut du tableau ? Heureusement qu’il n’ y a pas lieu pour l’instant de parler de quoi que ce soit. Il reste déjà deux matchs à jouer de la phase aller et ce sera l’occasion de gagner quelques marches au classement. Nous savons que la manche retour ne sera pas facile. Toutefois, on tâchera de négocier nos matchs comme il se doit et c’est tout le monde qui devra être mobilisé pour parvenir à réaliser des résultats probants. Une chose est certaine, on fera de notre mieux pour terminer la saison en apothéose. vantage sur votre travail ; un commentaire ? Honnêtement, je ne suis pas habilité à commenter les déclarations du premier responsable du club. Ce que je peux vous dire par contre, c’est que je fais de mon mieux pour honorer dignement et avec sincérité mon engagement avec le club. Je vous assure qu’avec tout ce que j’ai enduré l’été dernier et cette situation psychologique chaotique, je n’ai jamais triché sur le terrain. Tout le monde s’accorde à dire que je donne le meilleur de moimême sur le terrain. Ce n’est pas pour me vanter, néanmoins, je voudrais qu’on me reconnaisse ma sincérité sur le terrain et mon engagement. Je joue avec beaucoup de hargne. Mon seul objectif est de donner de la joie aux milliers de supporters de la JSK qui m’ont soutenu et qui continuent toujours à m’aider. Je vous assure que je me défoncerai sur le terrain pour les rendre heureux. Entretien réalisé par Lyès A.

Une autre plainte à son encontre
Par ailleurs, pour clore son communiqué, la FAF a tenu à informer l’opinion sportive qu’une deuxième plainte à l’encontre du premier responsable de la JSK sera déposée incessamment : «Une autre plainte sera déposée suite à ces dernières déclarations mensongères et calomnieuses.»

La première partie

du stage débute
C’est cet après-midi que les Canaris reprendront le chemin des entraînements, après avoir bénéficié d’une semaine de repos, sachant que la reprise du championnat est prévue pour le 10 février prochain. Donc, c’était l’occasion pour les coéquipiers de Nacim Oussalah de se ressourcer auprès des leurs, après un parcours très long depuis le début de la saison. Selon plusieurs personnes, la JSK a déjà joué presque une saison si on compte la participation en Champion’s League. Ce repos de plusieurs jours ne fera que du bien pour les joueurs avant de reprendre le travail, sachant qu’une phase retour difficile attend les Canaris qui songent à rattraper le retard en championnat. Par ailleurs, les Kabyles, qui vont reprendre les entraînements cet aprèsmidi, continueront à travailler sérieusement tout au long de la semaine, avant de rentrer en stage de préparation. Pour le moment, l’endroit du stage n’est pas encore dévoilé puisqu’en premier lieu, l’équipe comptait effectuer un stage de trois semaines en Tunisie. Seulement, les derniers événements ont poussé les dirigeants du club à annuler ce voyage. D’après le premier responsable du club, Mohand Cherif Hannachi, la JSK pourrait effectuer le stage hivernal à la ville des Genêts du moment que le club possède tous les moyens pour une bonne préparation (stade, résidence, restaurant…) Belhout et Izri assureront la reprise Pour cette première étape de préparation, c’est l’entraîneur en chef Rachid Belhout, et l’entraîneur des gardiens, Lyés Izri, qui assurent les entraînements. En effet, le premier responsable de la barre technique qui se trouvait chez lui en Belgique pourra assurer les entraînements en programmant des séances avec un rythme plus élevé. Autrement dit, des séances tactiques et techniques seront programmées cette semaine avant d’entamer le plus gros du travail la semaine prochaine. Un préparateur physique à Tizi cette semaine Lors de sa présence sur le

aujourd’hui
plateau de Berbère Télé, vendredi dernier, Mohand Cherif Hannachi avait déclaré qu’un préparateur physique sera parmi le staff dans les plus brefs délais. D’ailleurs, trois CV sont sur le bureau du président qui n’aura qu’à choir le meilleur d’entre eux. Rappelons que Mohamedi avait assuré la préparation des Kabyle lors du stage de préparation la saison écoulée. Belkalem, Ziti et Yahia-Cherif seront absents Pour cette première séance d’entraînement, trois joueurs seront officiellement absents. Il s’agit du défenseur central Essaïd Belkalem et de l’attaquant Sid Ali Yahia-Chérif. Le premier souffre toujours d’une pubalgie, tandis que le second se trouve en plein stage de préparation avec l’Equipe nationale des locaux qui se trouve en stage depuis le 15 janvier dernier, en prévision du Championnat d’Afrique des locaux (CHAN) qui aura lieu au Soudan à partir du 4 février prochain. Aussi, le troisième joueur qui ratera l’entraînement est l’arrière droit Mohamed Ziti qui se trouve au centre de préparation de Sidi Moussa avec la sélection olympique. Saïd D.

Les Canaris pourraient se préparer à Tikjda

Condoléances
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du père de nos deux collègues Mourad et Zahir Lahlah. En cette douloureuse circonstance, le collectif du Buteur présente à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’assure de sa grande sympathie. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Selon certaines indiscrétions, la JSK pourrait effectuer son stage de préparation d’hiver au niveau du centre de préparation de Tikjda. Pour l’heure, aucune décision, du moins jusqu’à hier, n’a été prise du côté de la direction, d’autant plus que Belhout devra être consulté sur la question. Le moins que l’on puisse dire c’est que le site de Tikjda fait partie des plus belles structures du secteur de la jeunesse et des sports du pays. D’ailleurs, la sélection féminine de football a y même effectué sa préparation tout récemment.

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil ESS
Après une réunion entre les deux hommes

07
La direction veut disputer la finale de la Supercoupe en Algérie
Vu le climat électrique actuel en Tunisie, la direction sétifienne, qui a annulé, à l’instar de la plupart des formations algériennes, son stage bloqué durant cette trêve hivernale, prévu dans ce pays, songe aussi à proposer aux responsables de l’UNAF la possibilité de disputer la finale de la Supercoupe, en Algérie, alors qu’elle est prévue dans un premier temps le 9 mars prochain au stade de Radès.

Serrar maintient Mansour Hadj comme directeur technique
conscient que son rôle principal, comme noté noir sur banc, dans le contrat signé, était d’assurer le poste de directeur technique. des éléments venus d’ailleurs.

… et une seconde après le retour de Dellacasa
Toujours durant sa réunion avec Serrar, Le Palestinien a reçu les garanties de son président qu’il rencontrera aussi le nouveau coach sétifien dès son retour à Sétif, afin de lui donner une idée encore plus claire sur le niveau de chaque joueur, mais aussi sur le championnat algérien, sans pour autant devenir son adjoint, vu que Dellacasa sera épaulé dans ses fonctions par un adjoint italien.

Sa tâche est bien définie

Benmalek n’a pas pris part au stage bloqué des U23 :
Contrairement à la nouvelle recrue Lakhdari, qui a rejoint le stage des U23, son coéquipier en club et en sélection, le portier Benmalek, n’a pas pris part à ce stage, vu qu’il souffre de quelques bobos physiques, se contentant juste de quelques séances de musculation à Sétif.

Le mystère plane toujours sur le poste d’entraîneur des gardiens
Après donc le maintien de Mansour Hadj dans son poste de directeur technique et la nomination de Kacem en tant que nouveau préparateur physique, la direction devra juste trancher quant à l’identité de l’entraîneur des gardiens même si Abassen nous a confié que le président Serrar lui a clairement signifié qu’il occupera ce poste en écartant ainsi un probable retour à la tête de l’équipe juniors. Samir B.

Il n’a toujours pas perçu ses arriérés de cette saison
S’il doit reprendre le plus normalement du monde le chemin des entrainements avec le reste du groupe sétifien, à partir du 22 janvier, le portier Benmalek, qui a certes empoché 100 millions, tout juste avant la fête de l’Aïd, est le seul joueur qui n’a pas touché le moindre salaire depuis le début de cette saison, vu que ce montant représente les arriérés du portier sétifien de l’an dernier.

i la venue de l’entraîneur italien Giovanni Dellacasa, et son contrat de 18 mois signé par la suite avec le président Serrar, a laissé la porte grande ouverte à un probable départ de Mansour Hadj, qui était quasi sûr de devenir le successeur de Solinas, surtout après le probant point du match nul ramené du stade 1er Novembre face à la JSK, la dernière rencontre du Palestinien avec l’homme fort de la direction sétifienne vient de confirmer le maintien de Mansour Hadj, comme nouveau directeur technique de l’Entente.

S

Même s’il était très motivé à l’idée de driver les coéquipiers de Hadj Aïssa au départ, Hadj Mansour, après sa réunion avec Serrar, sait dorénavant qu’il ne sera pas l’adjoint de Dellacasa, mais un superviseur sur tout ce qui se passe dans les différentes catégories, notamment les seniors, afin de donner des rapports détaillés à la direction pour connaître l’évolution du club qui vise de devenir l’une des formations les mieux structurées sur le plan arabe et africain.

Francis n’a pas encore quitté Sétif
Alors qu’il devait faire une petite pige au Cameroun, histoire de se ressourcer auprès de sa petite famille, le milieu de terrain offensif, Francis Ambane, n’a toujours pas quitté le sol sétifien, étant donné qu’il n’a pas encore eu l’aval du président Serrar, alors qu’il devra entamer un travail intense qui durera un mois, en compagnie du préparateur physique, Kacem, à partir du 20 janvier.

Première réunion avec les entraîneurs des catégories jeunes
Mansour Hadj, qui est désormais sûr de poursuivre son travail dans le club sétifien, a prévu de se réunir avec les différents entraîneurs des catégories jeunes, afin d’avoir une idée plus précise sur les moyens mis à la disposition de ces jeunes pépites qui devront assurer l’avenir du club, dans les années à venir, au lieu de débourser des grandes fortunes pour recruter

Le Palestinien n’était pas contre dès le départ
Alors que certains ont évoqué un probable retrait de Mansour Hadj de l’entourage du club, dès la nomination de l’entraîneur italien Dellacasa, la réunion avant-hier entre le président Serrar et le Palestinien a fixé le sort de ce dernier, qui était, dès le départ,

Diss : «Cette trêve est bénéfique pour nous»
Comment voyez-vous la durée de cette trêve hivernale ? Je pense que cette trêve tombe vraiment au bon moment pour nous, surtout après une première partie de saison très chargée, que ce soit par nos matches en Ligue des champions, championnat et coupe, ou la succession des rencontres, ainsi que la démission de l’entraîneur Solinas qui nous a beaucoup affectés. Maintenant, le nouveau coach devra avoir le temps pour démarrer sur une bonne base. Justement, un mot sur l’arrivée de l’entraîneur Dellacasa ? Je ne peux rien dire sur lui, car je ne connais pas l’homme, mais tout le monde connaît l’école italienne, qui est réputée pour sa discipline et son amour du travail. Je pense qu’il aura juste besoin de s’acclimater au plus vite à l’atmosphère de la ville et l’ambiance du groupe et atteindre les objectifs tracés avec la direction, vu qu’il aura tous les ingrédients entre les mains pour travailler et récolter de probants résultats. Etes-vous satisfait des résultats enregistrés depuis le début de saison ? Nous sommes satisfaits de notre classement actuel, malgré le fait de rater quelques points, puisque nous sommes passés par une mauvaise passe durant deux ou trois matches de suite, sauf que notre seconde place au classement nous permet toujours de viser le titre de champion. Comment voyez-vous le reste du parcours ? Il faut avant tout profiter de cette pause pour rectifier nos erreurs et améliorer plusieurs points au sein de l’équipe, car il faut retenir les leçons du passé, que ce soit pour nous les joueurs ou les dirigeants, afin d’ouvrir une nouvelle page et tourner définitivement la précédente, ce qui sera forcément bénéfique pour le club. Entretien réalisé par Kheiredinne R.

Serrar attend les dirigeants bordjiens aujourd’hui
Après avoir donné son accord de principe au président bordjien, concernant le transfert du défenseur Djamel Benchergui au CABBA, Abdelhakim Serrar attend aujourd’hui la venue des dirigeants des Criquets pour finaliser cette transaction, en leur livrant la lettre de libération du joueur, tout en récupérant, au passage, la somme de 300 millions de centimes.

La direction pointe du doigt la programmation de la ligue
En apprenant la décision de la ligue de programmer la réception de l’USMAn au stade 8-Mai-45 pour le compte de la treizième journée de l’élite pour le 1er mars prochain, les joueurs sétifiens ont été très déçus, notamment ceux qui ne seront pas concernés par le CHAN, de rester deux mois sans disputer le moindre match officiel, sans oublier le planning trop chargé pour le club phare des Hauts Plateaux, durant les mois de mars, avril et mai, qui pourra priver les Noir et Blanc de jouer à fond sur tous les fronts d’ici la fin de saison.

08

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup franc MCA

El Ouadah : «J'avais promis 50 milliards, mais ils
ont refusé car ils ne veulent pas une gestion saine»
ourad El Ouadah, patron de l'entreprise Mobiline, qui était sur le point d'intégrer le conseil d'administration du Mouloudia, a animé hier matin une conférence de presse à l'hôtel Hilton pour clarifier la situation à propos de son retrait définitif. «J'ai voulu cette conférence de presse dans le but de clarifier la situation. J'avais mené des négociations intenses avec les actuels dirigeants pendant une durée de 5 mois. Ils m'ont mis les bâtons dans les roues. Tout d'abord, j'avais fait une proposition pour devenir l'actionnaire majoritaire. J'insiste beaucoup sur le mot «majoritaire. J'avais promis de mettre la somme de 50 milliards pour devenir l'actionnaire majoritaire du MCA, mais ils m'ont trahi après avoir donné leur OK. Les dirigeants m'ont donné leur accord lors de la dernière réunion datée du 20 décembre, mais le lendemain je lis à travers la presse que M. Gaceb sera le nouveau P-DG de la SSPA/MCA. Ils ont gagné du temps en négociant avec moi, vis-à-vis des supporters du club. Ces dirigeantslà n'aiment pas une gestion saine. Dès le début, j'ai été clair avec eux.»

M

loudia. La villa se trouve dans un état lamentable et il y a aussi un grand problème financier.»

«Je ne comprends pas comment les dirigeants ont osé introduire les contrats des joueurs et deux stages de préparation en Pologne dans le capital de la société»
El Ouadah parlera de la manière avec laquelle les dirigeants actuels ont négocié avec lui sur cette SPA. Il raconte : «Je ne comprends pas comment les dirigeants ont introduit dans l'évaluation du club les contrats des joueurs qui seront libres au mois de juin, et aussi les deux stages de préparation effectués en Pologne. Ils ne connaissent pas la réglementation. Une fois que je leur ai fait savoir que moi je travaille selon les décrets du Journal Officiel, un d'entre eux m'a surpris en me disant que le JO ce n'est que du papier. Vous voyez, ils ne respectent pas la réglementation.»

«Cette SPA est complètement hors la loi» ramener, c’est très grave. Il doit savoir que le bénévolat est révolu»
Le patron de Mobiline aborde aussi la nomination de Ahmed Gaceb à la tête du club. Il donne son avis : «Je n'ai rien contre M. Gaceb. Il est devenu président du conseil d'administration sans rien ramener. Là, si cette information se confirme, ce serait très grave car M. Gaceb est quelqu'un qui connaît parfaitement la réglementation et il serait ainsi entré dans leur engrenage. M. Gaceb doit savoir que le bénévolat est fini, maintenant c'est le professionnalisme. Pour devenir actionnaire, il faudra ramener de l'argent ou des biens immobiliers.» ment comme nouveau siège du club.» le monde du sport. Or, c'est le contraire, j'ai toujours été dans le milieu sportif», dira El Ouadah.
Pour conclure, Mourad El Ouadah a tenu à préciser que cette SPA est hors la loi. «M. Gaceb dit que le capital social sera ouvert dans un mois, mais il ne peut pas l'ouvrir. Cette SPA est hors la loi. Le capital social de la société n'est pas la propriété des membres du conseil. Ils n'ont rien déboursé de leur poche. Amrous a déposé un chèque de 100 millions de centimes auprès du notaire. Donc, même pas pour la création de la société, ils n'ont rien déboursé de leur poche. Moi, je me retire maintenant définitivement de la scène et je continuerai à aimer le grand Mouloudia.»

«Gherib m'a dit que je pouvais prendre le Mouloudia, à condition de lui donner 5,5 milliards»
Mourad El Ouadah va raconter au cours de cette conférence de presse ce qui s'est passé avec Omar Gherib, dirigeant du club. Il dira à ce sujet : «Lors de la réunion du 20 décembre, Gherib est resté dehors. A la fin il est entré à la salle de réunion où il a essayé d'agresser verbalement certains membres du conseil d'administration. Ce bonhomme m'avait même surpris un jour en me disant ‘ Je sais que tu vas me liquider, donne-moi alors 5,5 milliards de centime et le Mouloudia deviendra ta propriété.’ Ce même Gherib m'avait dit aussi ‘Tu dois venir maintenant, sinon après on n'aura pas besoin de toi, il y a l'argent de Djezzy qui va rentrer dans les caisses.’»

«Je défie quiconque de prouver que l'expert comptable a eu des pièces justificatives pour le bilan de Amrous»
El Ouadah parlera aussi de l'AG du 7 janvier dernier. Il donne son avis à propos de l'approbation des bilans moral et financier de Amrous. Il dira : «Au cours de cette assemblée, ils ont approuvé le bilan financier de Amrous alors qu'il avait été rejeté dernièrement. Je défie quiconque de prouver que les dirigeants ont remis des pièces justificatives au commissaire au comptes. Ce dernier n'a rien eu. J'ai même discuté avec lui et il m'a signifié que s'il n'applique pas la réglementation, même pour ce qui est des dettes du club évaluées à 16,4 milliards de centimes, il n'y a aucune pièce justificative. J'ai tous les bilans comme par exemple celui du docteur Messaoudi pour la saison 2005/2006, il y a zéro dinar comme dette.»

«Les dirigeants craignaient que je les écarte, c'est pour cela qu'ils ont monté ce coup-là »
Pour El Ouadah, les dirigeants ont monté ce coup-là dans le but de se débarrasser de lui. En quelque sorte, ils craignaient de revivre la même situation que Allik à l'USMA. Il explique son point de vue : «Les dirigeants m'ont fait ce coup-là car ils craignaient que je les écarte. Je n'avais pas cette intention. Je voulais les garder avec moi pour bénéficier de leur expérience. Un dirigeant m'avait dit que si je venais à prendre le club je les liquiderais comme a fait Haddad avec Allik. Voilà donc comment les dirigeants du club réagissent. Je voulais aider ce club et encadrer cette jeunesse. Actuellement, il n'y a rien au Mou-

H. R.

«Je n'ai jamais songé hypothéquer la villa»
A propos de la villa de Cheraga, El Ouadah a tenu à apporter des précisions concernant cette histoire d'introduction de la villa dans le patrimoine du club. «On a demandé à ce que la villa soit introduite dans le patrimoine du club. Ils ont accepté cette proposition, mais ils se sont ravisés par la suite. Le comble, au début c'était prévu que l'AG devait se tenir le 27 décembre mais elle a eu lieu le 7 janvier, soit après l'installation de M. Gaceb, où les membres de l'AG ont refusé d'introniser la villa dans le patrimoine. Je tiens à préciser que je n'ai jamais songé à hypothéquer la villa. Moi, si j'avais pris les destinées du club, j'allais louer un grand bâti-

Un ministage à partir du 21 janvier pour préparer la Ligue des champions
L'entraîneur Alain Michel a programmé un ministage de préparation à partir du 21 janvier prochain. Ce stage va durer jusqu'au 24 du même mois. Ce regroupement permettra au coach français de préparer la rencontre de Ligue des champions africaine face au Real Bangui. Ce regroupement aura lieu à Tipaza, à l'hôtel le Grand Bleu.

«Ce Gherib est très intelligent»
Toujours à propos de Omar Gherib, Mourad El Ouadah a tenu à préciser un autre point : «Ce Omar Gherib est très intelligent. Il n'a aucun pouvoir, il ne signe rien du tout, mais c'est lui qui a le premier et le dernier mot. Je ne pense pas qu'il y ait une personne plus intelligente que lui.»

«Tafat m'a demandé de sponsoriser le club car les gens, soi-disant, ne me connaissent pas»
«Lors d'une réunion, Tafat m'avait demandé de venir sponsoriser le club avant d’entrer comme actionnaire majoritaire. Tafat m'avait demandé cela car ils estiment que je suis un inconnu dans

Deux matchs amicaux au menu

«Si Gaceb est devenu président sans rien

La direction veut Azzedine

Par ailleurs, Alain Michel a décidé de programmer deux rencontres amicales pour préparer le rendez-vous africain. Les dirigeants sont à la recherche de deux sparring-partners.

L

a direction du Mouloudia envisage de recruter un deuxième gardien pour remplacer Seddik Bouhedda, partant lors de ce mercato. Pour cela, on croit savoir que les Mouloudéens envisagent d’entamer les contacts avec Sofiane Azzedine, l'ex-gardien du Mouloudia, qui porte actuellement les couleurs de l'US Biskra.

«Je suis prêt à revenir»
Joint par nos soins, Sofiane Azzedine nous dira qu'il est prêt à revenir, à charge pour les dirigeants du MCA de négocier avec les responsables de l'USB car il est sous contrat avec ce club. Il dira à ce sujet : «Pour l'instant, il n'y a rien de

concret, mais je suis prêt à revenir au Mouloudia. Toutefois, les dirigeants du club doivent négocier avec mes responsables à l'USB car il me reste encore six mois de contrat avec ce club.» H. R.

Eyenga serait en Hongrie pour des essais

Selon le site internet footmercato.net, l'attaquant camerounais Anicet Eyenga se trouve actuellement en Hongrie pour effectuer des essais à Debrecen. La direction du Mouloudia a décidé dernièrement d'abandonner la piste de ce joueur, après avoir constaté que son recrutement constitue une arnaque.

H. R.

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil MCA

09
La venue de Berramla se précise le MouEn contact avancé avec
loudia, la venue de Tayeb Ber-

Gaceb : «Oui pour l’actionnaire
majoritaire, mais non aux arnaqueurs»
début, nous comptons ouvrir des magasins dans 12 wilayas. Ensuite, cela se fera dans tout le territoire national afin de vendre les produits dérivés à l’effigie du Mouloudia. C’est avec une étroite collaboration avec notre équipementier Joma que nous comptons mettre sur pied ce projet.»

«Celui qui vendra nos produits sans être agréé doit assumer ses responsabilités»
Pour contrer le marché parallèle, Gaceb a mis en garde tous ceux qui mettront en vente sans agrément les produits du Doyen : «Tous ceux qui vendront nos produits floqués à l’effigie du Mouloudia sans agrément devront assumer leurs responsabilités.»

C

omme prévu, le président du conseil d’administration du Mouloudia, Ahmed Gaceb, a animé hier matin une conférence de presse au niveau du siège du club sis à Chéraga. C’est finalement avec trois quarts d’heure de retard que ladite conférence a débuté en présence de Kamel Abdelouahab, Ahmed Tafat, Abdelkader Bouhraoua et Sadek Amrous. Omar Ghrib et Kamel Langar se sont contentés d’assister à la conférence en se mettant à l’écart des autres membres du conseil. Lors de cette conférence, Gaceb a évoqué les grandes lignes de son programme qui ont paru dans notre précédente édition. Avec le point de presse animé en parallèle par Mourad Louadah au Hilton, le boss mouloudéen a profité de l’occasion pour lui envoyer un message fort et lourd de sens : «Nous sommes prêts à accueillir à bras ouverts celui qui voudrait être l’actionnaire majoritaire du club. A ce moment-là, on n’hésitera pas à se re-

tirer pour laisser la voie libre à celui qui détiendra au moins 51 % des actions. Mais je peux vous dire une chose : on ne tolérera pas qu’on se fasse arnaquer. Louadah avait un projet qui a été accepté au début, mais à chaque fois il a trouvé des raisons pour repousser sa venue. Ne voyant rien venir, il a été décidé de ne pas lui donner de crédit. Je ne vois pas pourquoi il fait toute une histoire alors que c’est lui qui n’a pas tenu toutes ses promesses.»

«On fera du porte-àporte pour trouver des sponsors»
A propos du nerf de la guerre qui est l’argent, Gaceb a confié qu’il n’allait pas hésiter à faire du porteà-porte pour trouver de nouvelles sources de financement : «Ecoutez, il faut savoir qu’en Algérie, on fait plus du relationnel pour trouver des sponsors. Nous allons de ce fait faire du porte-à-porte pour avoir de nouvelles sources de financement à même de permettre au club de poursuivre sa marche vers l’avant. Et croyez-moi, ce n’est pas facile avec la conjoncture actuelle.»

«Il est révolu le temps où on recrutait à coups de milliards»
A propos du recrutement qui fait débat en cette période des transferts, Gaceb a été clair : «Il est révolu le temps où on recrutait à coups de milliards. Nous allons nous renforcer selon nos moyens. Pas question de faire des folies pour ramener des joueurs.»

ramla est en train de prendre forme. D’ailleurs, les responsables du Widad de Tlemcen, à leur tête Yahla, ne sont pas du tout opposés au départ de l’ex-Canari au Mouloudia. Il reste maintenant aux dirigeants des deux clubs à trouver la bonne formule pour matérialiser le transfert. Il est possible que Berramla soit échangé avec Amar Ammour qui est très convoité par le Widad.

«On terminera la saison à Rouiba»
Pour ce qui est de la domiciliation de l’équipe, Gaceb n’a fait que confirmer cette volonté du Mouloudia de jouer à Rouiba. «Après les incidents qui ont émaillé le match contre le Club Africain, il est certain que nous allons terminer la saison au stade de Rouiba. Les joueurs se sentent bien dans cette enceinte qui leur a tellement bien réussi», nous a dit en conclusion le nouveau boss du Doyen. T. Che

«Yahla est d’accord pour me laisser partir au Mouloudia»
Voulant avoir plus de précisions, nous avons pris attache avec le milieu de terrain des Zianides qui nous a confirmé que son transfert au Mouloudia est en train de se matérialiser. «Je suis toujours en contact avec le Mouloudia et plus précisément avec Omar Ghrib. D’ailleurs, le président du WAT, Yahla, est d’accord pour me laisser partir», nous a confié le joueur. T. Che

«A moyen terme, nous trouverons un autre siège pour le club»
Pour ce qui est de la villa de Chéraga qui ne fera pas partie du patrimoine, Gaceb dira : «Actuellement, nous louons la villa de Chéraga pour le prix symbolique de 10 000 dinars, car elle la propriété du CSA qui est présidé par Sadek Amrous. A moyen terme, nous trouverons un autre siège pour le club.»

«Au début, on ouvrira des magasins du MCA dans 12 wilayas»
La vente des produits dérivés constitue l’une des sources de financement du club. A ce propos, le responsable du MCA nous a confié avec beaucoup d’optimisme : «Au

Il vient d’obtenir sa licence pour jouer le championnat

Mamadou Coulibaly «Je suis prêt
à signer pour quatre ans»
En marge de la conférence de presse animée par Ahmed Gaceb, nous avons profité de l’occasion pour prendre attache avec l’attaquant malien, Mamadou Coulibaly. Annoncé comme étant la première recrue du Doyen, il serait prêt à signer pour les champions d’Algérie. Un mot sur votre séjour en Algérie et comment se passe l’entraînement avec les juniors ? J’ai été très bien accueilli. J’essaye de me maintenir en forme en s’entraînant avec les juniors du Mouloudia. Pour l’instant, tout va pour le mieux. Cela dit, je dois rentrer chez moi au Mali. Pouvons-nous connaître la date de votre retour et les raisons qui vous ont poussé à vouloir rentrer chez vous à Bamako ? Il est prévu que je rentre demain à Bamako (NDLR : entretien réalisé dimanche) et ce, pour rester au chevet de ma mère qui est malade. Je dois aussi ramener mes effets personnels. Ce sera pour quand votre retour ? Je dois rester au Mali une semaine, puis je vais revenir en Algérie pour réintégrer le club. Les dirigeants du Mouloudia nous ont confirmé vouloir vous faire signer un contrat de quatre ans. Qu’en pensez-vous ? Je suis prêt à le faire. Cela dit, j’ai mon manager qui s’appelle Labdi qui est chargé de négocier les clauses de mon contrat. Est-ce que vous connaissez Sidibé ou Coulibaly qui ont porté le maillot du Mouloudia des saisons durant ? Je connais surtout Moussa Coulibaly. Et du côté du Mouloudia, vous avez dû croiser la route de certains joueurs qui vous ont affronté en amical avec l’équipe nationale A’ ? Je connais le capitaine d’équipe qui est chauve (Babouche) et le joueur qui s’est blessé face à nous (Derrag).

Hamrat :

«Je suis soulagé de pouvoir rejouer»

Tout arrive à point à celui qui sait attendre. Ce proverbe s’applique parfaitement à l’attaquant mouloudéen Aïssam Hamrat qui a su prendre son mal en patience. Mis sur la liste des libérés à l’intersaison, le joueur est revenu au club dans le but de se maintenir en forme en r. attendant un horizon meilleu C’est avec un sourire qui en disait long que Aïssam Hamrat nous a confirmé l’obtention de sa licence qui lui octroie enfin le droit de jouer en t championnat. «Je suis conten et soulagé à la fois de reprendre la compétition officielle. C’est fabuleux de , pouvoir rester au Mouloudia» Hamrat qui est nous a confié pressenti pour être du voyage à Bangui avec la délégation mouloudéenne. «Tout se décidera dans les heures qui viennent concernant mon départ à Bangui», dira en conclusion l’enfant de Bou Ismaïl.

T. Che

possible. Ce serait très excitant de prendre part à une compétition contiSeddik Bouhedda et Mohamed Amine nentale. Belkheir auront aujourd’hui leur lettre de liEn cas de qualificabération auprès de la direction mouloution du Mouloudia au déenne. Les deux joueurs se sont rendus prochain tour, vous hier à la villa de Chéraga pour régler aurez la possibilité de leur situation. Finalement, tout sera jouer la Ligue des chamréglé aujourd’hui comme nous l’a pions africaine, non ? confié Omar Ghrib. Je ne vous cache pas que ce paramètre est très important. Le fait de jouer une compétition comme la Ligue des chamAchouri : pions est un aspect très motivant. Mainte«Je n’ai aucun nant, le plus improblème à travailler portant c’est de avec Meguellati qui est un matérialiser le transfert. ami avant tout» Entretien Le renforcement du staff technique avec le recrutement On croit savoir que vous allez réalisé de Abdelhak Meguellati, qui sera le nouveau préparateur phyprendre part insique du club, a été interprété par certains comme étant une Le cessamment manœuvre pour pousser Kamel Achouri vers la porte de sorMCA a proposé au CHAN tie. A ce propos, nous avons demandé à l’entraîneur adjoint du Mouloudia de nous donner son avis sur le sujet. «On avec un contrat d’un an veut faire tout un plat concernant la venue de Meguellati. votre et demi et un salaire de Je tiens à préciser que je n’ai aucun problème à travailler sélecavec Meguellati qui est un très bon ami avant toute 6 500 euro à Chakouri tion chose. Maintenant, si on ne veut pas de moi, qu’on me Nous avons appris de source sûre que le resle dise. Il faut savoir que c’est moi qui avais demandé du ponsable de section, Omar Ghrib, vient de le renforcement du staff technique. J’avais même proMali. proposer à Mohamed Chakouri, par le biais de posé il y a quelque temps Wahib Bourzag. Alors N’estson manager, un contrat d’une saison et qu’on ne vienne pas me dire que je suis contre la ce pas demie moyennant une mensualité de 6 500 venue de Meguellati. Nous allons travailler tous ensemble. D’ailleurs, tout a été pris en considéraeuros. Les responsables mouloudéens at? tion par Alain Michel pour la répartition des tendent à présent la réponse de l’exJe l’estâches», nous a dit Achouri. international qui doit trancher père de tout T. Che dans les heures qui viencœur car en par nent. football tout est Tarek Che

Bouhedda et Belkheir obtiendront aujourd’hui leur lettre de libération

10

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup réussi USMA
Il a signé hier en fin dʼaprès-midi un contrat de deux ans et demi

Alger depuis avant-hier, Hervé Renard, le probable futur entraîneur des Rouge et Noir, a fait une virée hier matin au stade Omar-Hamadi où on lui a fait visiter les infrastructures. Accompagné par son manager, l’ancien sélectionneur de la Zambie et de l’Angola a eu ensuite une discussion avec les responsables usmistes, notamment Rebbouh Haddad, le frère de Ali, l’actionnaire majoritaire, et Ali Fergani, le président de la commission de la prospection, du suivi et du recrutement. Sourire aux lèvres, l’ex-joueur de l’AS Cannes qui semble être très à l’aise en Algérie, se trouvait dans la salle de conférence lorsque nous avons eu le feu vert pour le rejoindre. A la disposition des journalistes présents, Hervé Renard a répondu sans ambages aux questions. Voulant connaître ses premières impressions par rapport à ce qu’il venait de voir et découvrir, notre interlocuteur nous a déclaré. «J’ai été impressionné par les

Renard «On sent qu’il y a des gens qui Renard «On sent qu’il y a des gens qui veulent avancer, et c’est très important !» veulent avancer, et c’est très important !» A
conditions de travail. Le lieu dans lequel se trouve le stade est un endroit féerique au bord de mer. On sent qu’il y a quelque chose, une âme dans ce club. On sent qu’il y a des gens qui veulent avancer, et c’est très important. A présent, on passera à la dernière étape de notre entrevue», nous dit-il en faisant allusion à la signature du contrat qui devra le lier au club. aux jeunes, et je compte rester fidèle à ma méthode. Je sais qu’il y a beaucoup de jeunes talentueux qui pourront être l’avenir du club, mais d’abord il faudra les intégrer dans le centre de formation», a-t-il dit. dad et ses proches.

Il a signer hier

«Avec ou sans moi, ce club peut aller loin»

«Mes objectifs sont à long terme»
Concernant ses objectifs, Hervé Renard, ambitieux comme il est, n’a pas hésité à afficher ses ambitions en nous affirmant : «Je sais que l’actuel groupe n’a pas le potentiel pour jouer les premiers rôles. M. Ali Fergani s’est chargé du recrutement. Maintenant si ça ne tenait qu’à moi, c’est clair que nous jouerions à chaque fois pour la gagne.» Avant d’ajouter : «J’ai déjà eu des expériences au Ghana, et en Zambie où à chaque fois j’ai donné leur chance

Pour conclure, Hervé Renard, surpris par ce qu’il venait de voir, lui qui n’a sûrement pas trouvé de telles conditions de travail là où il est passé en Afrique noire, a tenu à préciser que l’USMA semble dans la bonne voie pour devenir l’un des grands clubs du continent. «Avec ou sans moi, ce club peut aller loin. Les responsables du club font beaucoup d’efforts, et ils peuvent être récompensés. J’ai été approché par le TP Mazembe. Eux, ils ont les moyens et les infrastructures des grands clubs. L’USMA peut aussi atteindre ce niveau.» Des propos qui feront sans doute plaisir à Ali Had-

Par ailleurs, nous avons appris d’une source digne de foi que Hervé Renard a rencontré Ali Haddad samedi dans la soirée pour entamer les négociations. Après ce premier round, les deux hommes se sont retrouvés une nouvelle fois hier pour officialiser les choses. Renard a signé un contrat d’une durée de deux ans et demie. Par ailleurs, on apprend qu’il ramènera avec lui deux assistants. Le nouvel entraîneur usmiste a eu également droit à une séance vidéo où il a pu voir à l’œuvre sa nouvelle équipe à travers des rencontres de cette saison.
Adel Cheraki

Les travaux du centre de formation ont débuté

Ichalalène «En Algérie pour donner
Alors Saâd, comment s’est déroulé votre voyage ? Je n’ai pas à me plaindre. Tout s’est très bien passé, HamdouAllah. Est-ce le fait d’être à Alger veut dire que vous allez rejoindre l’USMA ? Non, pas forcément. Si je suis ici c’est pour négocier avec les dirigeants de l’USMA. J’ai été approché, mais nous n’avons pas approfondi la discussion. En principe, nous allons nous rencontrer dans les prochaines heures pour passer à la table des négociations. Mais à entendre parler les dirigeants du club, on dirait que vous êtes officiellement usmiste… Je n’ai pas dit le contraire. Si je suis ici c’est pour finaliser. Je suis venu pour négocier le contrat, car il y a des trucs à régler avant que je ne sois officiellement un joueur de l’USMA. On croit savoir que vous avez rencontré Fergani en France. Vous le confirmez ? Oui, je l’ai rencontré en France. Il m’a proposé de rejoindre l’USMA, et sa proposition m’a plue. Donc, je suis venu à Alger pour tout régler et entamer par la même occasion les entraînements avec le groupe, Inch’Allah. Où avez-vous joué lors de la phase aller ? Dans l’équipe réserve du Paris SG. J’ai joué plusieurs matchs, mais lorsque j’ai reçu l’offre des Usmistes, je n’ai pas hésité à l’accepter vu que l’USMA est un grand club, qui a la cote en France. Etes-vous intéressé par l’idée de tenter une expérience en Algérie ? Bien sûr, le fait que je sois ici prouve que je suis intéressé. Je veux tenter une nouvelle expérience, et une telle proposition ne peut pas se refuser. Espérez-vous vous relancer, puis repartir en Europe ? En effet. Je n’ai que 23 ans. Je veux jouer plusieurs matchs, relancer ma carrière et bien sûr avoir plus d’expérience. Je suis sûr qu’en Algérie je pourrai le faire et revenir en France par la grande porte. Visez-vous une place en sélection ? Pour être franc, oui, l’idée de rejoindre la sélection m’intéresse. Je sais que je pourrai revenir chez les Verts si je me distingue avec l’USMA. On comprend par là que vous avez déjà été sélectionné en Equipe nationale… Oui, j’ai été convoqué à maintes reprises dans les jeunes catégories. J’ai joué en cadets, juniors jusqu’à en arriver chez l e s espoirs. A l’USMA, ne craignezvous pas la concurrence ? Non, il n’y a pas de problème, pourvu qu’elle soit loyale. Je connais mon niveau. Je sais de quoi je suis capable. JeanMichel Cavalli m’a toujours affirmé que j’avais les moyens pour aller en sélection, et je compte faire de mon mieux pour atteindre cet objectif qui est aussi un rêve que je veux réaliser. Entretien réalisé par Hamza B.

Pas de repos pour Cheheïma

qAyant un lot qterrain àeu droit àusmistede un nouvel élan à ma carrière, mais Aïn Benian, les responsables du club aussi pour revenir chez les Verts» ont donné leur feu vert pour l’entame des travaux du futur centre de formation des Rouge et Noir, et c’est mardi passé que les travaux ont débuté. A en croire une source généralement bien informée, ce centre de formation sera muni de deux terrains d’entraînement, un synthétique et un autre naturel. Toujours selon cette source, ce centre de formation sera prêt dès cet été.

qAhmed qjeuneNoir,Cheheïma, le latéral droit des Rouge et n’a pas, contrairement à ses coéquipiers, bénéficié d’une semaine de repos. Tout juste rétabli d’une blessure au niveau de la cuisse, l’international juniors a été en effet soumis à un travail spécifique qui lui a été prescrit par le staff technique. Aligné avec les U20, l’ancien Mouloudéen continue donc de travailler d’arrache-pied pour être apte à reprendre la compétition le plus tôt possible.

Plus d’un mois d’arrêt avant de renouer avec la compétition officielle

le 25 ou le 26 février à l’occasion de la quinzième et dernière journée de la phase aller. En effet, le match de la quatorzième journée qui devrait mettre aux prises l’USMA avec l’ASO a été reporté au 1er mars à cause des engagements de certains joueurs cheliffiens avec l’EN A’ qui prendra part du prochain CHAN prévu le mois prochain au Soudan.

qEn fin compte, les qRouge etde compétition que Noir ne pourront renouer avec la

Boulebda et Ichalalène ont passé la visite médicale

qArrivés à Alger qmedi Boulebda etsa- de en provenance Paris, Ali Saâd

Renard n’espère sûrement pas mieux

qSi cela s’officialise, c’est qHervé Renard quicette se devra réjouir puisque toute

durée va lui permettre d’avoir assez de temps pour connaître les joueurs qui composent le groupe. Aussi, il pourra mettre en place un programme qui permette aux coéquipiers de Hocine Achiou de bien préparer la seconde moitié de la saison, après une première plus que décevante. A. C.

Dr Stéphane Ramare : «Avec Haddad,
je compte ouvrir une clinique sportive»
Hervé Renard n’était pas le seul Français à visiter le stade Omar-Hamadi hier, puisque le Dr Stéphane Ramare était aussi présent. Celui qui a été nommé à la tête du staff médical nous a déclaré à l’issue de la conférence de presse tenue hier matin à Bologhine : «A l’image de Hervé Renard, j’ai été impressionné par ce que j’ai vu. Je serai honoré de donner un coup de main au club, et c’est pour cette raison que je viendrai au moins une fois tous les deux mois.» «Avec Haddad, on ouvrira une clinique sportive pour soigner les joueurs», a ajouté celui qui a opéré Saïdoun et Daham. Le premier avait failli voir sa carrière s’arrêter, à en croire le docteur Ramare.

Ichalalène, les deux joueurs émigrés qui pourront bien être les quatrième et cinquième recrues hivernales des Rouge et Noir lors de ce mercato, ont passé hier matin la traditionnelle visite médicale au CNMS de Clairval. L’ancien attaquant de l’US Créteil et le défenseur du PSG ont ensuite rallié une nouvelle fois leur lieu d’hébergement à l’hôtel Dar Diaf de Chéraga. A en croire une source bien informée, les deux Franco-Algériens pourraient bien signer leurs contrats aujourd’hui. Toujours selon cette même source, si tout se passe comme prévu, Ali Boulebda et Saâd Ichalalène entameront les entraînements avec le groupe à partir de demain. A. C.

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup raté

11
Kerbadj donne son ert accord pour le transf AT de Mebarki au W

Bamba ne viendra pas au Chabab A
nnoncé au CRB, l’international gabonais Bamaba ne sera pas Belouizdadi. Le joueur qui s’est montré intéressé par l’idée de tenter une expérience professionnelle en Algérie, était en contact avec un club allemand et la direction du Chabab était au courant de la nouvelle. Finalement son manager Léo a réussi à le transférer en Allemagne, car le joueur était beaucoup plus tenté par une expérience en Europe. Ainsi donc, la piste de Bamba est écartée pour le CRB. Le président Mahfoud Kerbadj était prêt à faire signer Bamba sans qu’il ne soit soumis aux essais, et il semble bien qu’il ne s’est pas trompé sur son compte, du moment que l’international gabonais jouera dans l’un des plus prestigieux championnat européen. décision sans consulter Gamondi, en sa qualité de premier responsable sur le plan technique. De cela, on pourra dire que le Chabab tient à renforcer la charnière centrale de la défense, une situation qui nous renseigne que le besoin s’est fait ressentir pour donner plus de tonus à la défense.

Selimi, une autre piste
Le CRB qui ratisse large pour le recrutement d’un défenseur central n’exclut pas la piste locale. Kerbadj s’est vu proposer les services du défenseur chélifien Selimi, et il a pris attache avec Medouar pour le recrutement du joueur sous forme de prêt. Contacté par nos soins, Selimi nous dira : «Le CRB s’intéresse à mes services, il y a plusieurs managers qui m’ont contacté mais c’est Mohamed Merabet qui m’a proposé le premier au CRB. Le président du Chabab a d’ailleurs discuté avec Medouar de mon transfert. Il y a plusieurs clubs qui s’intéressent à mes services, mais ma préférence va vers le CRB car je veux jouer dans un club ambitieux. Actuellement, je me trouve chez moi à Bechar et je me déplacerai à Chlef pour discuter une nouvelle fois avec mon président.» K. M.

à rapporté  Comme nous l’avons déj on, les e livrais dans notre précédent pu rencontrer le dirigeants du WAT n’ont à Alger pour président du Chabab barki. Mais ils discuter du transfert de Me e avec phon ont pris attache par télé nner son accord Kerbadj, qui a fini par do barki terminera Me aux Tlemceniens. Donc, te que quelques res la saison au WAT et il ne re le transfert à régler pour conclu détails d’une manière officielle.



Le stage au Maroc dé

calé



Trois autres défenseurs africains proposés
Le manager Léo a pris attache avec Kerbadj pour lui proposer trois autres défenseurs africains, à savoir un Camerounais, un Sénégalais et un Burkinabé. Ce dernier compte même remettre à la disposition du CRB les CV des trois joueurs, comme il l’a déjà fait lorsqu’il leur avait proposé Bamba. Seulement, les pensionnaires du Caroubier ne prendront aucune

programmation  En raison de la nouvelle très pénalisante rée de la LNF, et qui s’est avé izdadis songent à pour le Chabab, les Belou n prévu au atio décaler le stage de prépar ge de préparation sta Maroc. En effet la fin du prochain, mais il vue pour le 6 février est pré plus de trois est inconcevable de rester ter le moindre pu semaines à Alger sans dis direction du club la match officiel. Toutefois edi prochain, le retour de Gamondi, sam r sur le attend c lui et se penche pour discuter ave préparation. nouveau programme de

Reprise samedi à Bo

uchaoui



ents pour le CRB  La reprise des entraînem chain à la forêt est prévue pour samedi pros sont donc eur de Bouchaoui, tous les jou peler que Gamondi janvier. A rap attendus le 22 st Bouhila et Negazi ne sera pas présent, et c’e e. Le retour du ris qui vont assurer cette rep vu au cours de la hnicien argentin est pré tec semaine prochaine

Mameri
«C’est difficile de rester deux mois sans compétition»
Vous allez reprendre les entraînements bientôt ; comment se présente pour vous le reste de la compétition ? Nous essayons de profiter de ces quelques jours de repos avant de se remettre au travail et préparer la suite du championnat. Je ne vous cache pas que l’ambiance des entraînements nous manque, et je serai ravi de retrouver mes coéquipiers. Quant à la suite de la compétition, nous serons appelés à réaliser de meilleurs résultats. On aurait souhaité disputer les deux dernières rencontres de la phase aller face à la JSMB et l’ESS avant cette trêve. On doit donc se préparer d’une bonne manière car le reste du championnat sera très difficile, car les rencontres seront très disputées du fait que chaque équipe essayera de glaner le maximum de points, que ce soit pour les équipes qui jouent le titre, celles qui disputent une place qualificative aux joutes internationales, ou celles qui jouent leur survie en Ligue 1. Et quel sera votre objectif ? Même si on pouvait réaliser un meilleur parcours durant la phase aller si on n’avait pas perdu quelques précieux points, on jouera nos chances à fond pour terminer parmi les équipes du haut du tableau. On essayera de négocier notre parcours match par match, et réaliser une meilleure phase retour. Savez-vous que le CRB ne reprendra la compétition que le 1er mars, en raison du report des deux matchs face à la JSMB et l’ESS ? Vous me surprenez, car je croyais qu’on allait reprendre la compétition à la mi-février. Maintenant que nous n’allons jouer que le 1er mars, je ne vous cache pas que c’est très difficile de rester deux mois sans jouer le moindre match officiel, et cette situation est vraiment pénalisante. Bien que nous allions faire de notre mieux pour essayer de gérer cette trêve, il faut reconnaître que c’est une situation très pénible, car il est très difficile de s’entraîner durant deux mois sans jouer de match officiel. Pensez-vous que les matchs amicaux que vous allez disputer vont vous suffire pour rester compétitifs ? Lorsqu’on reprendra les entraînements, on effectuera un stage de préparation à l’étranger et à travers lequel on disputera sans aucun doute des matchs amicaux. Le problème se posera surtout une fois que la compétition reprendra, car on risque de ne pas trouver de bonnes équipes pour disputer des matchs amicaux afin de meubler la trêve. Vous craignez donc cette situation, d’autant plus que vous serez soumis par la suite à une programmation démentielle… On craint beaucoup cette longue trêve. Quant à la programmation démentielle à laquelle on sera soumis, je pense que nous avons un riche effectif et l’entraîneur saura gérer cette période. K. M.

La nouvelle programmation irrite les Belouizdadis
La nouvelle programmation du championnat n’a pas manqué d’irriter les Belouizdadis, en raison de la participation de l’EN A’ au Championnat d’Afrique des nations. La LNF a reporté les deux rencontres du CRB que l’équipe devait disputer respectivement face à la JSMB et l’ESS, du fait que ces deux formations comptent plusieurs éléments au sein de la sélection nationale. Ainsi, et contrairement à la majorité des équipes qui reprendront la compétition le 11 février prochain, le Chabab ne disputera son prochain match de championnat que le 1er mars 2011. Une situation qui mettra l’équipe dans une situation embarrassante du fait que la trêve sera prolongée d’une vingtaine de jours pour les poulains de Gamondi.

La direction a pris attache avec Gamondi
La direction du club n’a pas tardé à prendre attache avec le technicien argentin pour le mettre au courant de la nouvelle, afin qu’il penser à la meilleure solution de gérer cette longue trêve qui n’est autre que la résultante d’une mauvaise programmation de la LNF, qui a déjà pénalisé le CRB par le passé. Ce report des deux matchs du championnat va sans aucun doute déplaire à Gamondi, lui qui s’est déjà plaint de la programmation suite au report du match face à l’USMA, du fait que le Chabab a été informé en retard.

L’équipe sera soumise à un véritable marathon
Même si le Chabab saura gérer cette trêve, l’équipe sera pénalisée une fois que la compétition reprendra, car elle sera soumise à un calendrier chargé. Le CRB sera contraint de disputer plusieurs matchs en un très court laps de temps. L’équipe sera appelée à jouer trois matchs par semaine, si on prend en considération le match de Coupe d’Algérie dont le prochain tour sera programmé au cours du mois de mars.

Le staff technique va revoir son plan de travail
Après avoir accordé une dizaine de jours de repos pour ses joueurs, puisqu’il était prévu que l’équipe reprenne la compétition le 15 février prochain, ces nouvelles données vont sans aucun doute chambouler le programme tracé par le staff technique. Le coach va sans trouver des difficultés pour meubler cette longue trêve, qui n’est pas faite pour arranger les affaires du CRB. Le fait de rester deux mois sans discuter le moindre match officiel est un handicap pour l’équipe, d’autant plus qu’à la reprise du championnat il sera très difficile de programmer des matchs amicaux avec des équipes de bon calibre.

Kerbadj «C’est une programmation catastrophique»
Le président du CRB n’a pas tardé à réagir suite à la nouvelle programmation établie par la LNF, qui n’est pas faite pour arranger les affaires de son équipe. A ce sujet Kerbadj nous dira : «C’est une programmation catastrophique pour l’équipe, car il est inconcevable de rester deux mois sans jouer le moindre match officiel.» K. M.

12

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Rahem
A l’époque, tout le monde vous voyait en Europe, mais au bout du compte, vous partez signer à Al Mohammadia, au Maroc, Qu’est-ce qui a motivé ce choix ? J’étais comme en prison. Il fallait que je m’évade ! A ce point ? Oui. Pour quelqu’un qui a convaincu Yohan Cruijff, vous auriez pu prétendre à mieux, non ? Oui, mais les circonstances du moment ont fait que je n’avais pas trop de temps pour choisir une destination qui correspondait à mes ambitions sportives. El Mohammadia était le seul qui s’était manifesté. J’ai accepté ! Pourquoi avoir insisté à quitter le pays à tout prix ? Est-ce l’échec de votre transfert en Europe qui vous a poussé à vous exiler juste pour vous exiler ? C’était un tout. Déjà que je voulais aller voir ailleurs. Je commençais à me lasser de la monotonie du championnat. Et puis, franchement, je voulais à tout prix fuir le pays, pour dire vrai. La situation sécuritaire à l’époque avait ravivé chez moi l’envie de m’exiler. Chez nous aux Eucalyptus, la situation était invivable. Des morts au quotidien. Personne n’était sûr de rentrer chez lui sain et sauf le soir en franchissant la porte le matin. Sinon, vous seriez resté à l’USMH ? Non, je serais parti quand même. Le club avait perdu de son ambition après le départ des cadres. Laïb avait libéré tout le monde : Rahel, Zane, Djaâdi, Boutaleb, Kadim… Tous ont été libérés. L’équipe n’était plus la même. Non, je serais parti quand même. Laïb n’a pas émis d’opposition à votre transfert ? Non, du moment que les caisses ont été renflouées. Mon transfert avait rapporté au club 15 millions de francs français. Ce qui était quand même énorme à l’époque. Tout le monde a eu sa part, sauf moi ! (Rires) Même Salah Mattiche, qui était alors secrétaire général du club, en a profité. Avec du recul, vous dites-vous avoir fait le bon choix en allant signer à El Mohammadia ? Non, et je n’ai pas attendu tout ce temps pour m’en rendre compte. J’avais conscience dès le départ que sportivement, je perdais beaucoup en allant signer là-bas. Mais je l’ai fait quand même pour toutes les raisons que je vous ai exposées tout à l’heure. Je sais qu’aujourd’hui, je suis passé à côté de quelque chose. Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir une meilleure carrière ? Un manager honnête. Car, question compétences et connaissances, Neves en avait incontestablement. Sauf qu’il avait fait passer ses propres intérêts avant les miens. Il voulait tirer le maximum de mon transfert. C’est tout ce qui l’importait. Vous êtes resté longtemps ? Trois saisons. Vous vous plaisiez tant que ça ? Oui. Ma famille s’y plaisait beaucoup. Une belle expérience. Sportivement, était-ce emballant de restant trois saisons consécutives ? El Mohammadia n’avait pas l’étoffe du WAC et du RAJA, mais on jouait le podium. On a été finalistes de la Coupe du Trône. Nous avions joué la CAF aussi. Je me souviens avoir croisé l’USMA au Nigeria au cours d’un déplacement à Onistha. J’avais revu Dziri et Hadj Adlène. Sinon, mes trois ans au Maroc furent de vraies vacances. Je vivais dans une petite ville paisible. Un petit paradis. Khalef et Fergani y aimaient vivre. Vous vous êtes croisés là-bas ? Ils m’ont entraîné tous les deux à El Mohammadia. Khalef n’était resté que trois mois, alors que Fergani avait travaillé avec nous durant toute une saison. Il y avait aussi un autre entraîneur que

Coup d’œil

«En 95, Gilson Nun

convocationcomme en en sé «Avec Saâdane

nous avons raté le titre d’u

q «Au Maroc, j’ai supporté tous les qu où on m’a traité de terroriste, j’ai p

terrible, mais nous avions sorti un gro match. Nous avions perdu dans les di dernières minutes par deux buts à un Pourtant, un nul nous suffisait pour êtr sacrés. Comment vous a-t-on accueilli ce jour là ? Mal ! Ils ont tout fait pour me déstabilise Ils m’ont traité de tous les noms d’oiseaux. J me souviens qu’ils m’ont traité d «terroriste» ! Quelle a été votre réaction ? Ça m’a vexé sur le coup. Je n’ai pas aim entendre ça. Mais mes coéquipiers m’ont vit fait comprendre qu’ils l’ontv fait pour m déstabiliser. Ce qui est vrai. Car en ville, o me traitait comme un prince ! Etait-ce la première fois ? Les insultes ? Ça s’est répété plusieurs foi Parfois je réagissais, d’autres non. Je m souviens avoir été pris à partie à Fes lors d’u match face à Al Maghreb. J’avais gagné match tout seul ! Une fois aussi, le services de renseignements sont venu taper à ma porte. Ils s’étaient mis à m poser des questions sur mes penchan politiques. Si j’appartenais à un courant o parti. J’ai répondu, oui, celui du foot Lorsque je les avais interrogés sur le mot de toutes ces questions, ils m’ont avou avoir lu dans les journaux qu’il y avait de joueurs algériens qui étaient d mouvance islamiste et ils voulaient e savoir plus sur moi. Ça m’a fait sourir après coup, quoique, je n’ai pas aimé leu façon de faire. voulais à tout prix fuir le pays, A l’époque, on avait raconté que vous «Je pour dire vrai. La situation aviez signé à Al Mohammadia juste vé pour vous rapprocher d’une sécuritaire à l’époque avait ravi z Marocaine avec qui vous entreteniez chez moi l’envie de m’exiler. Che n une relation amoureuse, c’est vrai ? nous aux Eucalyptus, la situatio était invivable. Des morts au Du n’importe quoi. Je me suis instal de là-bas avec mon épouse qui est d quotidien. Personne n’était sûr soir Belcourt tout comme Lounici. rentrer chez lui sain et sauf le in» en franchissant la porte le mat L’EN jouera un match décisif dans le qualifications à la CAN 2012 au Maroc, vous vous attendez à quel accueil ? vous connaissez bien… Ça va être chaud ! Ce sera sans doute u Qui ? match très serré, mais il ne faut pas y pense Saâdane. Il était resté lui aussi une saison. dès maintenant et oublier que nous allons le Quel souvenir avez-vous gardé de lui ? recevoir chez nous les premiers. Il fau Sincèrement, j’ai aimé travailler avec lui. d’abord penser à bien gérer ce match. L C’était l’une des meilleures saisons que j’ai gagner, quoi. Après, là-bas, ils essayeront d passées là-bas. On avait terminé deuxièmes nous mettre la pression. C’est de bonn en championnat, ce qui nous a assuré une guerre. Mais de là à croire qu’on va revivre participation à la CAF l’année d’après. Nous scénario du Caire, je ne le pense pas. Le avions raté le titre d’un cheveu, après notre Marocains sont plus mesurés, en dépit de défaite face au RAJA lors de la dernière sensibilités qui existent. journée. Un match inoubliable. On a dit que vous avez été convoqué en Pourquoi ? sélection marocaine, c’est vrai ? C’était une finale. Nous avions joué devant Oui (rires). Gilson Nunes m’avait envoy 80 000 supporters. Il y avait une pression une convocation en 95. Il croyait que j’éta

q «Sportivement, j’ai perdu en

Entretien
Interroger Mohamed Rahem fut un plaisir. Un bonheur même. Peutêtre qu’il fallait attendre de le connaître pour l’admirer ou du moins se permettre de le juger. Mais ces deux heures d’entretien nous ont fait apprécier sa bonhomie. D’une béatitude débordante, il sait apprécier les choses pour leur simplicité grâce à sa simplicité. Oui, Boboy est d’une modestie pétulante. Sa vie, il dit ne pas

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

13

l’avoir menée comme il le voulait, mais il n’en est pas moins satisfait pour autant, car sans doute fier d’avoir été ce qu’il a été. Un talent ! Oui, un talent de ceux qui ne courent pas les rues. Il fut un temps, il s’était fait un nom. Celui d’un joueur doué. Il viendra un temps où il se fera un nom sur le banc. Il ne pourrait en être autrement. Entretien.

élection marocaine !» ntraîneur à El Mohammadia,
un Marocain. Lorsqu’on lui avait expliqué que j’étais un étranger, champion d’Afrique cinq ans auparavant avec l’Algérie, il était très gêné. (Rires). A l’opposé, on ne vous a plus sélectionné après la CAN de 92, comment avez-vous pris cela ? J’ai été quelque peu déçu. Je me disais que je pouvais encore donner à la sélection. Mais j’ai accepté la décision. Je me suis, peut-être, fait oublier en allant jouer au Maroc. Vous avez épousé une fille de Belcourt, mais vous n’avez jamais joué pour le CRB, votre femme n’a-t-elle pas essayé de vous influencer pour signer ? Non ! Non ! Quoique ma belle famille a, à maintes fois, essayé de me convaincre d’y aller. Ça ne s’est jamais fait. Pourquoi ? Faute de contacts peutêtre ? Non ! J’avais été contacté plusieurs fois. Mais disons que les conditions n’étaient pas réunies pour que j’y joue. Je me souviens qu’à mon retour d’Arabie Saoudite où j’avais joué une saison, (Ahad, ndlr), j’ai été contacté par Djilali Selmi qui m’avait fixé un rendez-vous dans son bureau pour négocier. Je suis allé effectivement le voir. On y a passé l’aprèsmidi sans qu’un accord définitif n’ait été trouvé. Pourquoi ? Peut-être que vous aviez mis la barre très haut ? On n’a jamais parlé argent. A chaque fois qu’il était question d’évoquer l’aspect financier, il me disait : «Tu m’excuses, je vais aller faire la prière.» Une fois, deux fois… je me suis dit que soit il se dérobait, soit je l’ai froissé d’une manière ou d’une autre sans que je ne m’en rende compte. Walah ! J’ai pensé que c’était peut-être ma façon de m’habiller qui ne lui plaisait pas. J’étais en short, décontracté, quoi. Comme il était hadj, on ne sait jamais. J’ai raconté ça à Ali Moussa qui le connaissait bien et tu sais ce qu’il m’a dit : «N’importe quoi ! Tu crois qu’au stade, on joue avec des kamis ? Il fait ça avec tout le monde.» (Rires). Finalement, il vous a fait une proposition ou pas ? Oui, après moult tergiversations. Il vous avait proposé combien ? 120 millions. Et vous avez dit non ! J’ai préféré encore une fois retourner à El Harrach. L’USMH vous a proposé plus ? Tu rigoles ! 80 millions. Pourquoi avoir accepté de retourner à l’USMH alors ? Je ne sais pas dire non à Laïb. C’est un beau parleur et je me suis fait avoir à chaque fois. Il s’était mis à me raconter la situation
art que «J’avais conscience dès le dép je perdais beaucoup en allant sportivement, l’ai fait quand signer à Al Mohammadia, mais je es les raisons que je vous ai même pour tout qu’aujourd’hui, exposées tout à l’heure. Je sais é à côté de quelque chose » je suis pass

nes m’a envoyé une

un cheveu»

«Gilson Nunes m’avait envoyé une convocation en 95. Il croyait que j’étais Marocain. Lorsqu’on lui avait expliqué que j’étais un étranger, champion d’Afrique cinq ans auparavant avec l’Algérie, il était très gêné»

olibets, mais le jour pété les plombs»

os ix n. re

-

er. Je de

mé te me on

is. me un le es us me ts ou t! tif ué es de en re ur

s

z

lé de

es

un er es ut Le de ne le es es

n

yé ais

du club. Comme quoi, le problème récurrent de l’argent persistait encore et dans ces conditions, il ne pouvait me proposer plus. Et encore, je devais patienter pour prendre mon dû. C’est tout lui. T’sal lou ya loukan 100 dourous ! (Il te doit toujours une somme, futelle 5 DA, ndlr). Saïd Boutaleb dit de vous que vous étiez capricieux et aimez beaucoup le camembert … (Il rit à gorges déployées) Je vais l’étriper. Il n’a pas tort alors ? Non ! Non ! Je ne mangeais que ça. Même les jours de matchs, j’avais toujours une boîte de camembert dans le cabas. J’ai grandi au milieu des produits laitiers. (Son père en était producteur, ndlr). Vous êtes toujours aussi proches ? Oui, on est restés de bons amis. Vous a-til dit qu’il était peureux ? Non ! Et bah, il aurait dû. (Rires). A ses débuts, il donnait l’impression de fuir le ballon. (Rires). Pourquoi ? Il avait peur de se blesser. Ce qui fait qu’à chaque fois qu’il avait le ballon, il s’en débarrassait illico. On lui prodigué une véritable thérapie. Ça a marché ! La preuve, il est devenu un attaquant redoutable. Il n’a jamais voulu dévoiler le nom du club qu’il supporte, est-il pour l’USMH ou le CRB ? Ni l’un ni l’autre. Il aime la DNC. C’est d’ailleurs de là qu’il était venu à El Harrach. L’USMH a toujours su assurer la relève, vous avez succédé à Medane, après son départ à la JSK. Par la suite, on a vu Badji qui avait aussi le même profil que vous, vous souvenez-vous de ses débuts ? Un super joueur, oui. Il avait tout pour réussir et ceci était perceptible dans son toucher de balle. Un vrai rigolard aussi. Un autre Djeha, quoi. Djeha, c’était Lounici, non ? Oui, mais avant lui, c’était Medane. Après, on avait collé ce surnom à Badji. (Rires). On racontait que votre relation était

tumultueuse avec Lounici, qu’en est-il au juste ? Jamais ! On a toujours été de bons copains. C’est vrai qu’il y a eu des moments où on s’emportait pour un oui ou un non, mais on se réconciliait une heure après. Vous savez, je ne suis pas un type rancunier. Je me souviens qu’un jour, je lui avais dit après l’entraînement : «Lyoum El Harrach n’guelbha ! Soit on me régularise, soit je me casse.» Il m’avait répondu. «Je suis d’accord avec toi. Fonce, je te soutiens !» Nous sommes allés ensemble voir Laïb dans son bureau, après avoir réussi à décrocher un rendez-vous. A chaque fois que j’essayais de placer un mot pour expliquer au président le motif de ma venue, Lounici se prenait la tête entre les mains et éclatait de rires. J’ai dû inventer une histoire de blessure pour ne pas me être ridiculisé. J’ai su par la suite que Lounici avait eu le temps d’appeler Laïb pour me piéger. (Rires). On dit de vous que vous n’étiez pas un frimeur… Alors là, du tout. Je roulais en Renault 4. Elle me lâchait à chaque fois, mais moi, je lui suis resté fidèle. J’obligeais les joueurs à me pousser dans le parking pour faire démarrer le moteur. J’étais pourtant le mieux payé de l’équipe. Je touchais plus que Ifticen, mais lui roulait en BMW et moi en R4. C’est un choix aussi. L’année dernière, l’USMH a vu débarquer un lutin, aussi talentueux que vous. On dit même que vous avez le même profil, savez-vous qui c’est ? Djabou ! Je l’ai vu jouer, il est doué. C’est incontestable. Après, il faut qu’il passe un cap. J’ai l’impression qu’il perd son temps en Algérie. Il faut qu’il pense à se marier, car je connais son attachement à sa maman et ensuite chercher à jouer à l’étranger. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

allant signer à Al Mohammadia»

4. «Joueur, je roulais en Renault lâchait à chaque fois, mais Elle me s). moi, je lui ai resté fidèle. (rire ligeais les joueurs à me J’ob e pousser dans le parking pour fair arrer le moteur. J’étais dém pourtant le mieux payé de l’équipe. Je touchais plus que et Ifticen, mais lui roulait en BMW R4. C’est un choix aussi» moi en

14

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’arrêt JSMB

Les rencontres face au CRB et le CABBA étant reportées

La JSMB au repos jusqu’au mois de mars

omme nous l’avions donc précisé dans une de nos précédentes éditions, la JSMB ne jouera pas ses deux dernières rencontres de la phase aller face au CRB et le CABBA comme prévu. Et pour cause, la Ligue nationale a arrêté, hier, les dates des prochaines rencontres, dont celle des 16es de finale de Coupe d’Algérie. Le championnat reprendra donc du service le 10 février prochain avec le déroulement de l’avant-dernière journée. Mais comme l’équipe sera privée de pas moins de quatre joueurs internationaux titulaires, à savoir Si Mohamed, Meftah, Maïza et Gasmi, qui prendront part au CHAN 2011 à partir du mois de février prochain et qui seront indisponibles pour un mois et demi, à compter de samedi dernier, la LNF a décidé donc de reporter les deux matchs de la JSMB, contre le CRB à domicile et le CABBA en déplacement, prévus initialement pour le mois de février, au début du mois de mars prochain. La rencontre face au Chabab se déroulera donc le 1er mars prochain à Béjaïa, à partir 14h30, alors que la rencontre face au CABBA à Bordj est programmée une semaine après, soit mardi 8 mars de l’année en cours.

C

difficiles attendent donc cette équipe de la JSMB qui devra d’ores et déjà se préparer pour entamer la suite du parcours en force et, surtout, terminer la phase aller sur le podium, comme le souhaitent les responsables de la JSMB, à leur tête le président Tiab qui veut décrocher une place qui permettra à son équipe de participer à Ligue des champions d’Afrique la saison prochaine.

Un mois et demi pour tout revoir
La JSMB, qui a déjà bénéficié d’un mois de repos, après l’arrêt prématuré de la compétition suite aux événements qui ont secoué notre pays au début de cette année, devra rester 20 autres jours sans compétition, puisqu’elle ne reprendra du service qu’à partir du mois de mars prochain. Ce qui fera au total un mois et demi, en comptabilisant la semaine déjà consommée par les poulains de Menad qui reprendront le travail demain, après huit jours de repos bien mérité. Ce sera donc une occasion pour le coach de revoir sa copie durant cette période avant la reprise. Ce dernier devra donc aborder tous les aspects et préparer son équipe convenablement pour poursuivre la suite du parcours avec les meilleurs atouts, afin qu’elle puisse garder son statut le plus longtemps possible et essayer surtout de faire mieux que la phase aller.

retombées négatives sur l’équipe. Le coach doit donc profiter de cette période afin de corriger les lacunes décelées lors des rencontres déjà jouées lors de la phase aller. Il faut dire que la formation béjaouie a bénéficié déjà d’une trêve avant cet arrêt. Or, le staff technique n’a pas su profiter de cette période. La preuve, les Béjaouis n’ont pas disputé ne serait-ce qu’un match amical durant deux semaines et cela veut tout dire. Donc ces derniers ont été freinés dans leur élan et les conséquences sont là. Le match nul devant l’ASK lors de la 12e journée à domicile et la défaite d’après face au MCO en sont la preuve qui conforte largement notre analyse. Il reste encore presque 42 jours avant le match prochain de la JSMB face au CRB, une période qui risque de perturber les joueurs. Mais pour que cela n’arrive pas, le coach doit donc établir un programme spécial ponctué par des matches amicaux qui permettront à coup sûr aux joueurs de garder quelque peu le rythme de la compétition.

matchs très difficiles, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, mais qui restera un mois et demi sans compétition aussi. Le driver béjaoui devra donc programmer des matchs amicaux durant cette période pour superviser ses joueurs et leur permettre surtout de rester actifs. A cet effet, Menad doit encore secouer ses poulains et les aider à gérer cette période afin de leur permettre de briller davantage lors de la reprise.

Un stage à l’étranger serait-ce une solution ?
Même si l’annulation du stage de Hammam Bourguiba pour des raisons sécuritaires reste toutefois momentanée, tout porte à croire que ce stage ne se déroulera comme prévu en Tunisie cet hiver. La situation ne leur permettra pas d’effectuer un stage dans ce pays, car même si le calme est revenu ces derniers, et bien que la région de Hammam Bourguiba ne semble pas avoir été touchée par les événements qui ont secoué la Tunisie ces derniers jours, les Béjaouis ne veulent pas prendre de risque, car cela pourrait se produire à n’importe quel moment. Toutefois, le staff technique veut assurer une bonne préparation durant cette période et c’est pour cette raison qu’il se pourrait que les Béjaouis se rabattent sur une autre piste pour effectuer un stage dans un autre pays que la Tunisie. Ainsi donc, le Maroc pourrait être la prochaine destination des Béjaouis cet hiver. Ultime solution puisque les Vert et Rouge, qui devront rester presque deux mois sans compétition, devront également effectuer une bonne préparation durant cette période et cela ne peut se faire qu’à travers l’organisation d’un stage à l’étranger qui permettra aux Béjaouis de revoir tous les aspects avant la reprise. S. A.

Menad veut un programme spécial
Afin de permettre à ses capés de garder la même cadence et, surtout, le même rythme de la compétition, Menad a déjà établi un programme la semaine dernière mais qui a été chamboulé après l’annulation du stage prévu en Tunisie à partir du 24 janvier prochain. Pour faire face à cette situation et à ce changement de dernière minute, notamment après le report des deux rencontres face au CRB et le CABBA, le coach de la JSMB veut d’ores et déjà établir un autre programme spécial pour cette trêve. Il faut dire donc que le report de ces deux rencontres sera une arme à double tranchant pour le staff technique béjaoui qui va sans doute augmenter la charge durant cette période, pour donner une autre allure à cette formation qui s’apprête à disputer des

Une semaine marathon attend les Béjaouis
Dès son retour à la compétition prévu le 1er mars prochain, la JSMB entamera son parcours avec trois matchs en l’espace d’une semaine. Le début du marathon commencera devant le CRB à domicile le 1er mars, avant de recevoir ensuite l’USMB au stade de l’Unité-Maghrébine le 4 mars pour le compte des 16es de finale de la Coupe d’Algérie. Quatre jours plus tard, la JSMB devra se déplacer à Bordj pour donner la réplique au CABBA, pour le compte de la dernière journée du championnat de Ligue, le 8 mars de l’année en cours. Trois matchs

Mettre à profit de cette longue trêve
Ainsi, le staff technique doit vraiment profiter de cette période qui risque d’influer négativement sur le rendement de son équipe puisque cet arrêt prolongé pourrait la freiner dans son élan et casser le rythme. Car rester presque deux mois sans compétition aura certainement des

Les quatre joueurs internationaux béjaouis de Les joueurs franco-algériens de la l’Equipe nationale A’, qui se trouvent JSMB, qui ont rejoint leur domicile en actuellement en regroupement avec la sélection France la semaine dernière, après une dernationale à l’hôtel militaire de Beni Messous, nière séance d’entraînement mardi dernier seront indisponibles durant une période d’un dans la matinée, devront regagner le pays aumois et demi. Ces derniers effectueront un jourd’hui. Zerdab, Kheyari, Kacem, Bouderstage de quinze jours en Algérie et devront rardji et les autres sont attendus demain, à rejoindre, au début du mois prochain, le Soudan l’occasion de la séance de reprise pour prendra part au CHAN. Les joueurs en puisque aucun joueur d’entre eux n’a question ne seront donc de retour que vers la fin du été autorisé à prolonger son mois de février prochain pour poursuivre avec leur repos.

Les FrancoAlgériens attendus aujourd’hui

Si Mohamed, Meftah, Maïza et Gasmi indisponibles pour un mois et demi

équipe la suite du parcours à partir du mois de mars prochain.

Reprise demain

Après une semaine de repos, les joueurs de la JSMB, qui ont bien profité de cet arrêt L’attaquant camerounais de la JSMB, qui a pour passer quelques moments en rejoint le Cameroun jeudi dernier dans la famille, sont appelés à retrousser les matinée, est le seul joueur autorisé à prolonger manches puisque le coach Menad leur son séjour au pays puisque ce dernier, et vu a donné rendez-vous pour demain l’indisponibilité d’un vol à destination, est resté après-midi, à partir de 16h, pour trois jours à Béjaïa avant de se rendre chez lui à entamer la préparation durant Yaoundé. Yannick devra donc prolonger son cette période de trêve, en prévision de la suite du parrepos de trois jours. Il ne sera de retour qu’à partir cours. de ce vendredi par un vol à destination de Béjaïa via Casablanca.

N’djeng rentrera ce vendredi

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Ligue 1

15

JSMB

MCS

«Une bonne «Nous allons nous préparation pour concentrer sur un retour en force» notre travail»
Après cette semaine de repos, comment vous sentez-vous ? Très bien, merci. Je pense que ces jours de repos nous ont permis de souffler et de récupérer un peu des efforts fournis durant les matchs disputés durant toute la phase aller. Désormais, fini le repos et place au sérieux et à la préparation du reste dze notre parcours. Donc vous êtes prêts à reprendre le chemin du travail ce mardi… Absolument. On doit profiter de cet arrêt afin de réaliser une bonne préparation qui nous permettra de poursuivre le reste du parcours en force. Certes, ce sera difficile de gérer cette période qui risque de nous jouer un mauvais tour, mais il faut dire aussi que nous n’avions pas le choix. On doit donc se remettre au travail et essayer de meubler ce vide laissé par la compétition. Après treize journées, comment évaluez-vous le parcours de votre équipe ? Notre parcours est positif. On aurait pu faire mieux, mais le fait d’être sur le podium prouve que notre équipe est sur la bonne voie. On regrette certains points qu’on a perdus, notamment à domicile, mais il faut l’accepter et c’est ça le football. Désormais, comment voyez-vous la suite du championnat ? Je pense que les prochaines journées seront encore plus difficiles, du moment que tous les clubs comptent rester sur la même dynamique ou, à la limite, redresser la barre. Pour notre part, on fera tout pour garder cet état d’esprit, afin de réussir encore d’autres résultats positifs qui vont nous permettre de préserver notre statut et, surtout, de nous rapprocher davantage du leader qui n’est pas si loin que ça. Sur le plan personnel, comment évaluez-vous votre rendement ? Vous savez, il est plutôt difficile de s’auto-évaluer d’autant que d’autres ont la charge de le faire, le staff technique, les spectateurs et la presse… Mais je pense en toute modestie avoir rempli ma mission. Cependant, l’essentiel est que l’équipe soit sur la bonne voie et c’est ce qui m’intéresse le plus. Vous semblez avoir gagné la confiance de votre entraîneur… Ça, je ne le sais pas. Comme je viens de vous le dire, ce qui m’intéresse, c’est le travail et rien d’autre. Je m’entraîne régulièrement et sans relâche et j’essaye toujours de faire le maximum pour convaincre le coach. Il ne faut surtout pas brûler les étapes, je suis encore jeune et j’ai tout le temps pour m’imposer. Par la suite, que je joue ou non, ça reste du ressort de l’entraîneur que je dois respecter. Et pour tout vous dire, ce n’est pas ça l’essentiel, moi ou un autre joueur, le plus important est que la JSMB gagne. La concurrence ne vous fait-elle pas peur ? (Rires) Pas du tout ! Bien au contraire, elle pousse les joueurs à travailler davantage et à se surpasser. La concurrence est bénéfique pour nous et pour notre équipe. Quant à moi, rien ne me fait peur. Tous les joueurs ont le même niveau et personne n’est mieux qu’un autre. Moi, je ne me focalise pas trop sur ça, j’ai confiance en mes capacités et une fois sur le terrain, je n’hésite jamais à me donner à fond, car c’est sur le terrain qu’on peut faire la différence. Vos deux prochains matchs, face au CRB et au CABBA, ont été reportés, qu’avez-vous à dire à ce sujet ? Je pense que ce n’est pas évident de jouer ces deux rencontres avec quatre joueurs internationaux en moins. C’est pour cette raison que je peux vous dire que ce report est une bonne chose pour notre équipe mais qui pourrait aussi nous jouer un mauvais tour, car rester toute cette période sans compétition risque de casser le rythme. Mais il faut dire aussi qu’on doit travailler dur durant cette période, afin de meubler ce vide et corriger nos lacunes pour effectuer la suite du parcours dans les meilleures dispositions. S. A. Tout d’abord, comment s’est déroulée la reprise ? La reprise s’est déroulée dans des conditions normales, sans rien de spécial. Nous nous sommes remis au travail dans un bel état d’esprit, après avoir bénéficié de quelques jours de repos qui nous ont fait beaucoup de bien. A présent, nous devons nous concentrer exclusivement sur la préparation en prévision de la deuxième manche du championnat. En parlant de concentration, pensez-vous personnellement vous consacrer uniquement à votre travail, alors que vous êtes courtisé par certains clubs, comme l’ES Mostaganem qui insisterait pour avoir ? Vous savez, c’est la période du mercato et il est normal qu’il faille s’attendre à avoir des contacts et c’est effectivement mon cas puisque lors de mon séjour chez moi durant le repos qui nous a été accordé, j’ai été approché par un émissaire de l’ESM. Ce qui m’a, bien sûr, fait plaisir de savoir cet intérêt pour moi, mais j’ai aussitôt décliné l’offre car pour moi, il est hors de question de quitter le MCS en cours de saison. Donc pas de problème de mon côté pour la concentration, puisque je sais bien faire la part des choses. Selon vous, cette trêve estelle venue au bon moment pour votre équipe ? Je pense que vu mes circonstances exceptionnelles, il n’y a même pas lieu de se poser la question. Maintenant si vous voulez mon avis, alors je dirais qu’il aurait été de loin préférable qu’on joue les deux derniers matchs de la phase aller. Mais bon, cette trêve concerne toutes les équipes et on doit faire avec. Quelle analyse faites-vous sur le parcours de votre équipe jusque-là ? Je pense que les résultats parlent d’eux-mêmes et on ne pourrait espérer mieux pour un nouveau promu. On a récolté 21 points en 12 rencontres jouées et nous sommes dans la première moitié du tableau. Ce qui nous permet d’entrevoir la suite avec un certain optimisme quant à la réussite de notre objectif principal qui est le maintien. Pensez-vous avoir réellement les moyens d’assurer le maintien ? Oui, il n’y a aucun doute làdessus. Je dirai même qu’on en a largement les moyens. Nous l’avons montré à travers notre parcours réalisé jusque-là où nous avons démontré que nous pouvions faire mieux que rivaliser avec les formations qui sont habituées à jouer les premiers rôles. Donc, je ne vois pas pourquoi il en serait différemment durant la deuxième partie du championnat que nous comptons bien réussir et faire mieux que la phase aller. Entretien réalisé par Amar Bensadek

Boukmacha

Touaoula

Berramla ne viendra pas

q

Même cas pour Ammour

du MCS, a accepté l’offre, de même d’ailleurs que les q A la recherche d’un meneur Abdellaoui dirigeants du RCK, un obstacle de jeu, à Saïda on a beaucoup première recrue de taille a surgi puisque les misé sur le recrutement de supporters koubéens se sont pour le MCS Berramla, d’autant que ce élevés contre cette Le MCS vient d’enregistrer un renfort dernier n’a pas caché son perspective de départ de en ce début de semaine, puisque les diriintention de quitter le WAT celui qu’ils estiment être geants de Saida ont contacté le défenseur du en ce mercato. MCEE, Abdellaoui. Ce joueur a accepté l’offre du le meilleur élément de Malheureusement pour le MCS, et hier il a pris la route vers la ville de des leur équipe. Les fans du club de Saïda, cette piste est Raed sont allés jusqu’à Eaux pour parapher son contrat avec son noutombée à l’eau car les veau club. L’entraîneur Rouabah a su convaincre menacer de tout brûler si dirigeants du Widad de jamais Madi allait être le joueur de faire partie de l’effectif du MCS. Tlemcen ont placé la barre libéré. En sus, vu la Donc, Abdellaoui sera avec le reste du groupe très haut en exigeant 600 situation précaire dans dès demain et sa venue donnera sûrement millions pour la libération du laquelle se trouve le pays un plus à cette défense qui avait besoin joueur et encore pour juste un ces jours-ci, les dirigeants d’un homme de couloir contrat de prêt de six mois. Une koubéens n’ont pas eu d’autre somme que le MCS ne peut pas A.B. choix que de faire marche débourser et encore moins pour arrière au moment où le joueur n’a une si courte période. pu que remiser ses velléités de changement d’air.

futur sponsor ? q C’est pratiquement la Belkheïr contacté Il est fort possible que même situation devant q Le MCS, qui est a la l’opérateur de téléphonie mobile laquelle se sont retrouvés les recherche d’un milieu Djezzy soit le premier sponsor du recruteurs du MC Saïda qui offensif, a pris attache avec MCS pour cette saison. C’est ce qu’il en avaient pris attache avec le ressort de la dernière visite effectuée par le plusieurs joueurs de notre Mouloudéen Ammour que championnat, à l’image de président du MCS, Khaldi Mohamed, la l’on dit sur le départ en semaine passée au siège de ladite firme où il Madi, Berramla et n’étant pas satisfait de son Ammour dont la aurait trouvé une oreille attentive à ses sort au Mouloudia d’Alger. doléances de voir Djezzy sponsoriser le club perspective de les voir Malheureusement, si le poser leurs bagages à Saïda de Saïda dès le début de la phase retour. joueur s’est montré intéressé s’est définitivement éloignée En somme, un bon pas d’accompli en par l’offre, le transfert ne peut pour les raisons énumérées attendant d’autres sources de revenus être concrétisé eu égard au plus haut. Nullement pour le club dont les besoins ne coût exorbitant fixé par les découragés, les dirigeants du cessent de se faire ressentir. dirigeants du MCA pour la lettre MCS ont poursuivi leur quête de libération de l’ex-Bordjien. d’un attaquant et ont pris contact avec Belkheïr dont on dit qu’il est sur le Madi bloqué par point de quitter le MCA. A présent, il reste à les supporters régler le problème de la lettre de libération du joueur en espérant du côté de Saïda, cette fois, que du RCK le MCA ne se montre pas trop gourmand. q Une autre cible des Saïdis risque de ne pas Amar Bensadek signer au MCS lors de cette trêve hivernale. Il s’agit du milieu de terrain du RCK, Madi. En effet, si ce dernier, qui a été approché par les dirigeants

Djezzy

q

q

q

16

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil MCO

Réunion Cherif El Ouazzani-dirigeants hier

Le stage et le recrutement

au programme
es responsables du Mouloudia d’Oran et l’entraîneur en chef, Cherif El Ouazzani, devaient se réunir hier après-midi afin de fixer le programme de travail, y compris le lieu du stage mais aussi d’établir la liste des joueurs libérés et ceux qui seront engagés cet hiver. Invités hier à une émission sportive à la Radio régionale El Bahia pour dresser un bilan de la phase aller, les dirigeants du MCO ainsi

L

que le coach se sont réunis pour arrêter le programme de la préparation de l’équipe pendant la trêve.

Vers un stage à Alger
Tout porte à croire que le stage de l’hiver n’aura pas lieu à l’étranger. En effet, le vœu des coéquipiers de Ouasti risque de ne pas être exaucé dans la mesure où la seule personne apte à prendre une telle décision et satisfaire la demande des joueurs, en l’occurrence le président, est

actuellement absente. Selon notre source, Mehiaoui se trouve actuellement à l’étranger et risque de ne retourner au bercail que la semaine prochaine. Ainsi, le stage, et même le recrutement risquent d’être compromis. Il se pourrait que les Hamraoua se contentent d’un regroupement du côté de la capitale, surtout lorsque l’on sait que l’entraîneur en chef sera concerné par le stage des entraîneurs pour le diplôme de l’institut de Aïn Bénian, prévu à partir du 22 du mois courant. A. L.

La proposition du Mouloudia n’emballe pas le joueur

Il pense plutôt à son bac

Hamidi veut

Aouedj sait comment se tenir droit
e n’est pas étonnant que certains clubs commencent à roder autour de la classe biberon du Mouloudia. Ce phénomène dure depuis plusieurs années mais aucun joueur ne s’est montré aussi indifférent que le jeune international du Mouloudia, SidAhmed Aouedj, qui ne se montre pas emballé par les offres émanant des autres clubs, notamment de la JSK. En effet, l’atta-

terminer la saison

avec l’USMA
es efforts des responsables du Mouloudia d’Oran de convaincre le centre avant de l’USM Alger, Cheikh Hamidi, risque d’avoir l’effet d’un coup d’épée dans l’eau dans la mesure où le joueur ne semble pas chaud à l’idée de quitter l’équipe de Soustara d’autant plus qu’il aura un nouvel entraîneur à son retour à l’entraînement. Le joueur se ressource actuellement auprès des siens du côté de Relizane. Tout en confirmant les contacts avec les dirigeants du Mouloudia, l’attaquant usmiste, qui a non seulement repris sa place de titulaire durant les derniers matches mais aussi ses relations avec Mekhazni, ne veut pas changer d’air et prendre le risque de perdre ses repères. Ainsi, le joueur a-til formulé le vœu de terminer la saison avec les Usmistes. «C’est vrai que le Mouloudia m’a contacté par le biais de ses dirigeants mais pour l’instant je ne pense pas pouvoir changer d’air car même l’USMA n’est pas prête à me libérer», aurait lancé le joueur en question qui, en vérité, préfère la continuité.

L

C

quant oranais a étouffé dans l’œuf les contacts établis par un intermédiaire des Canaris en déclinant la proposition kabyle puisque le joueur avait tout simplement répondu au manager dépêché par les Kabyles qu’il pense actuellement à s’imposer au Mouloudia et en Equipe nationale olympique mais surtout à se concentrer sur son baccalauréat qu’il passera cet été. Rares en effet sont les joueurs qui placent les études au premier plan au détriment des offres très

alléchantes qui peuvent surgir des clubs du Centre du pays. Modeste comme il est, le jeune joueur du Mouloudia, qui se trouve actuellement en stage de préparation avec l’Equipe nationale à Sidi Moussa, semble avoir rassuré ses responsables qui n’ont pas besoin de rappeler à l’ordre les équipes convoitant leur perle. Malgré son jeune âge, Aouedj sait comment se tenir droit.

A. L.

«Au MCO, j’y suis, j’y reste»
gner quelque chose voire ce genre de discours avant de se Vu vos belles performances avec même la qualification à raviser… le MCO et l’Equipe nationale une compétition internaL’expérience ratée de certains olympique, quelques équipes de tionale avec le Mouloudia joueurs de la ville d’Oran qui n’ont l’élite se sont montrées intéreset aussi la qualification jamais pu s’imposer au Centre ou à sées par vos services. Qu’en est-il l’Est hante mon esprit. Je ne veux pour les Jeux olympiques au juste ? de Londres en 2012. Je pas courir derrière l’argent au Disons que quelques managers et risque de mettre ma carrière en veux aussi avoir mon bac des intermédiaires m’ont proposé en fin de saison. Ce sera péril. Je préfère jouer pendant dix quelques équipes mais je ne suis ans dans le haut niveau plutôt que la cerise sur le gâteau. Cela pas chaud à l’idée de me lancer ne peut se réaliser qu’avec de toucher de l’argent et voir ma dans une aventure pareille pour la le travail. carrière connaître une fin précoce. simple raison que je me sens bien Entretien au Mouloudia. J’ai dû poliment reDonc, vous ne pensez pas quitter fuser la sollicitation de ces perréalisé par le Mouloudia ? sonnes car j’ai d’autres objectifs Amine L. Pour le moment je suis engagé dans ma vie sportive et ma vie avec le MCO pour plusieurs saiprivée. sons. Je ne manque de rien. Je commence petit à petit à m’imposer Donc, vous ne souhaitez pas dans l’équipe. J’ai gagné aussi une changer d’air ? place en Equipe nationale olymEcoutez, je viens seulement de pique. Vaut mieux chercher la boucler mes 19 ans et je joue en stabilité. équipe fanion du Mouloudia d’Oran et j’ai pu aussi rejoindre Quel est votre objectif personnel l’Equipe nationale olympique. Ce cette saison ? serait un suicide pour moi de penJe suis en quête de progression ser à changer d’air. Il n’y a pas de avec le MCO et l’Equipe nationale. raison pour moi de le faire d’autant Ce serait plus que l’argent ne m’intéresse pas génial pour moi pour le moment. Même sur le plan de gafinancier, je connais beaucoup de Il joueurs qui ont bien gagné leur vie en jouant toute leur carrière au est chez les Mouloudia. Ce sont aussi des Olympiques avec exemples à suivre pour moi. Il y a Belaïli aussi autre chose qui me pousse à jours du côté rester au Mouloudia. Se trouvant depuis trois et Laquelle ? du centre de Sidi Moussa avec les Verts ït Djoudi, les d’A Je pense sérieusement à mes entraînant sous les ordres études. Et comme je prépare s’ et Blanc dedeux attaquants des Rouge s mon bac pour juin prochain, je reprise des entraînement vront rater la ne veux pas accorder d’intérêt à du stade Zaprévue demain du côté d’autres problèmes. Je préfère ront toubana. Les deux joueurs dev concentrer mon attention sur mes être présents au début du études et ma préparation avec le tefois tir MCO et l’Equipe nationale. Je suis stage bloqué prévu à par bien comme je suis. edi prochain. de sam Beaucoup de joueurs ont usé de

pérer renforcer cette ligne offensive comme il se doit, il faut reconnaître que les bons attaquants du championnat ne courent pas les rues, notamment durant le mercato où les clubs refusent de manière catégorique de libérer leurs meilleurs éléments. Ainsi, les responsables du Mouloudia semblent très limités dans leur choix pour ce qui est du mercato. Au train où vont les choses, ils risquent même de se retrouver bredouilles… On parle de Belkacem… D’autres sources parlent de Sid-Ahmed Belkacem, l’ancien meilleur buteur du SCM Oran, qui a signé à Blida la saison passée mais sans pouvoir jouer. En effet, le centre avant en question, qui est également convoité par l’ES Mostaganem, aurait été approché par les dirigeants du Mouloudia qui commencent à s’intéresser à lui. Amine L.

Quel attaquant pour le Mouloudia ? On a beau dire que les responsables du Mouloudia n’ont pas fait assez d’efforts, notamment sur le plan financier, pour es-

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup sûr USMH

17
Il devra signera ce week-end
Layati, première recrue
Le recrutement du défenseur Layati à l’USMH sera officialisé ce week-end. Une source sûre nous a appris que la direction du club a déjà préparé le contrat pour l’engagement du joueur. Les dirigeants du club harrachi veulent, en effet, concrétiser rapidement la venue du joueur pour éviter tout éventuel retournement de situation qui pourrait remettre en cause son recrutement à l’USMH, surtout si d’autre clubs entrent en lice pour lui. Par ailleurs, on apprend que la nouvelle recrue harrachie devrait effectuer ce matin sa première séance d’entraînement avec sa nouvelle équipe.

L’avenir se prépare aujourd’hui

Harrag, un jeune qui monte
l est vrai qu’en matière de résultats, l’équipe harrachie est en train de briller depuis trois ans, grâce, il faut le reconnaître, à leur entraîneur en chef qui, avec peu de moyens, est parvenu à forcer le respect. Mais Il n’en demeure pas moins que l’USMH n’arrive pas à retrouver une certaine stabilité qui lui fait cruellement défaut depuis plusieurs années. En parlant de stabilité, cela concerne surtout l’effectif qui, en l’espace de trois ans, a enregistré plusieurs départs et arrivées. C’est ainsi que Charef s’est résigné, à chaque début de saison, à refaire le

I

travail de l’année passée avec les nouveaux éléments à qui il doit inculquer ses choix tactiques. Comme il est en train de le faire depuis quelques mois avec les joueurs arrivés l’été dernier. C’est dire que cette saison, le travail de Charef sera consacré à la construction d’une grande équipe. Vu la jeunesse de l’effectif et la qualité des joueurs qu’il a sous la main, l’entraîneur en chef pourra réussir à redonner à l’USMH une nouvelle dimension, si bien entendu on lui donne les moyens et le temps nécessaires.

L’année de la transition

Au vu des remaniements effectués au niveau des structures du club, on peut penser que la nouvelle direction de l’USMH a déjà donné un aperçu sur les objectifs visés. Apparemment, l’USMH ne jouera pas les premiers rôles. Même si cela reste un vœu inavoué, sous peine de mettre une pression supplémentaire sur un groupe qui a surtout beBaouche soin d’être ras«Dans une semaine, suré.

Officiellement, la direction du club voudrait faire de cette saison celle de la transition. Une année préparatoire si l’on veut dire. C’est pour cette raison que dans les coulisses, les dirigeants pensent d’ores et déjà à préparer l’avenir. Du moins à y tracer les grandes lignes. En tout cas par rapport aux informations que nous avons eues, cette éventualité est prise très au sérieux. Nacereddine Ratni

Benai opérationnel «Je me sens prêt à rejouer»

Belle remontée des U20
Les juniors de l’USMH ont fait une remontée spectaculaire au classement, eux qui restent sur deux victoires consécutives. Après avoir entamé le championnat avec des résultats médiocres, les camarades de Baâmou se sont bien ressaisis ces dernières semaines. Cela leur a permis de faire une belle remontée au classement général. Désormais, les Harrachis occupent la sixième place.

je reprendrai les entraînements»
Ayant contracté une blessure aux ligaments externes, le jeune attaquant Baouche va beaucoup mieux. Joint par nos soins hier en milieu de journée, l’enfant de Tiaret nos a paru très satisfait de l’amélioration de son état de santé : «Je me sens beaucoup mieux et cela me rassure. Il faut savoir que je devais passer sur le billard, mais mon médecin traitant m’a conseillé de temporiser parce qu’il était persuadé qu’avec un long repos, je pouvais me rétablir. J’ai suivi ses conseils et entre temps, je me faisais soigner. Aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux. Et si cela continue, je pense pouvoir reprendre les entraînements dans une semaine.»

Le jeune Harrag est en train de s’illustrer, non seulement en catégorie juniors, mais avec l’équipe première également. A chacune de ses participations aux rencontres amicales, Harrag ne rate jamais l’occasion de prouver ses capacités à l’entraîneur Charef qui le suit de très près. Ce dernier le fait jouer souvent dans la dernière demi-heure pour ne pas forcer sur lui. En tout cas, par ses prestations, ce jeune a prouvé ses immenses qualités et ses capacités à faire partie des éléments sur lesquels le coach devra beaucoup compter.

Une fin de phase aller favorable
Les Jaune et Noir auront à en découdre avec le MCEE, à El Eulma, lors de la dernière journée de cette phase aller. Par rapport à ce qu’ils ont laissé apparaître lors de leurs dernières rencontres, les Harrachis ont les capacités d’arracher un bon résultat là-bas. Mais l’USMH aura à recevoir d’abord le MCA à El Harrach, avant d’affronter le Mouloudia d’Oran. Une bonne occasion pour les camarades de Gharbi de se rapprocher du haut du tableau. En cas de victoire contre le MCA les Harrachis se retrouveront à la seconde place et avec un nouveau statut de dauphin. «Le groupe a les capacités pour réaliser cet objectif», nous dira Haniched, l’adjoint de Charef, avant d’ajouter : «Mais croyez-moi que si on arrive à bousculer la hiérarchie, ce sera mérité grâce au travail et à la persévérance des joueurs et du staff technique.»

Même si depuis sa blessure, il n’a pris part à aucune rencontre officielle, l’attaquant Mohamed Norredine Benai a fait son retour

Son visa sera prêt ce week-end

Hanitser : «Je remercie
le président de la FAF et les dirigeants de l’USMH»
Vous deviez partir au Qatar pour subir une intervention chirurgicale, mais vous êtes toujours là. A quoi est dû ce retard ? En fait, il n’y a aucun proà la compétition. Lors de ses appa- blème, c’est juste une question de ritions lors des rencontres amivisa qui a pris un peu plus de cales, il a laissé apparaître une temps que prévu. Mais cela ne grande forme. Si l’on tient compte saurait tarder encore longtemps. de ses prestations, on peut penser D’après mes informations, tout que Benai est en train de revenir est fin prêt et normalement, je en force, après une indisponibilité serai là-bas au début de la sequi aura duré plus de deux mois. maine prochaine. Interrogé sur sa belle forme, l’enMaintenant, vous semblez fant de Ouargla s’est montré très plus rassuré qu’auparavant ? endre la impatient à l’idée de repr En effet, c’est vrai qu’à un moofficielle. compétition «Dieu merci, je suis très satisfait ment donné, j’avais peur de ne de mon retour sur le terrain, après pas obtenir la dérogation de la plus de deux mois d’indisponibilité. FAF pour une hospitalisation au Je ne pensais pas revenir aussi vite Qatar. Mais aujourd’hui, je n’ai à la compétition, après une grave plus aucun doute, puisque tout est fin prêt. Il ne me reste qu’à blessure au genou. Comme vous suis animé partir. Pour cela, je remercie avez dû le constater, je d’une grande volonté et ce retour en beaucoup le président de la FAF force à la compétition s’est réalisé ainsi que les dirigeants de grâce aux grands sacrifices et à ma l’USMH, et Madour en particudétermination à reprendre du ser- lier qui a fait beaucoup pour moi. vice le plus tôt possible», nous a dit A travers votre déclaration, on le jeune attaquant harrachi. sent que vous êtes reconnaissant vis-à-vis de la direction de l’USMH ? Tout à fait. Et puis, il faut bien l’être. C’est dans les moments difficiles qu’on reconnaît les bons dirigeants. Ce qu’ont fait pour moi les responsables de l’USMH, je ne pourrai jamais l’oublier. Je ne peux que leur témoigner ma gratitude. C’est un devoir pour moi. Vous semblez plus que touché par le geste des responsables. Allez-vous jusqu’à accepter de rempiler la saison prochaine ? Pour l’instant, ce qui me préoccupe le plus, c’est surtout ma blessure. Mais une fois rétabli, je me rempilerai ne seraitce que pour témoigner ma reconnaissance. L’USMH, j’en ferai une priorité. Entretien réalisé par Nacereddine Ratni

Benomar : «On doit garder les pieds sur terre»
Malgré la bonne forme qui caractérise son équipe depuis le début de la saison, Hacen Benomar, le coach adjoint harrachi, est catégorique : «Le groupe est, certes, en progression, mais il n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Les joueurs sont encore perfectibles et ils doivent donc travailler davantage pour atteindre le niveau escompté et acquérir une certaine expérience qui leur permettra de mieux gérer les prochaines rencontres. Pour moi, il y a encore des correctifs à apporter au niveau des trois lignes, afin de rendre les éléments du groupe plus performants. Il faut donc garder les pieds sur terre et continuer à travailler pour réaliser les objectifs fixés par les responsables du club.»

18

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Ligue 1

ASO

La reprise avancée à mercredi
Une fois encore, le staff technique a changé de plan. En effet, après avoir reporté la reprise à vendredi prochain, on a décidé de l’avancer de 48 heures, ce qui fait qu’elle aura lieu mercredi prochain à 18h00 au stade Boumezrag.

doit garder le même rythme qu’à l’aller»
La reprise a été reportée pour ce mercredi, cela ne nuira-t-il pas à la forme des joueurs ? Non, tant qu’on reviendra au travail avant trois semaines de la reprise de la compétition, ce qui est une durée suffisante pour reprendre nos forces, notre rythme et aussi nos ambitions. Le staff technique a jugé bon de nous laisser plus de temps pour nous ressourcer afin de revenir plus dispos et frais pour reprendre le boulot. Que pensez-vous de votre rendement personnel lors de cette phase aller, même s’il reste encore deux rencontres pour la clore ? Je suis très heureux d’avoir pu relancer ma carrière à l’ASO et rebondir de plus belle. J’ai perdu beaucoup de kilos qui étaient en trop et j’ai pu m’imposer dans l’équipe type en donnant le meilleur de moi-même. Mon objectif reste de faire une grande saison avec l’ASO et pour ce faire, il me faut persévérer dans cette même bonne voie durant la phase retour, d’autant que mon vœu le plus cher est de terminer champion avec l’ASO. La concurrence sera encore plus rude au milieu avec le retour des blessés, n’est-ce pas ? La concurrence était toujours présente et donc ça n’aura rien de nouveau. Cela dit, ce n’est pas ce qui risque de l’effrayer ou changer quoique ce soit à mes convictions de réussir une grande saison. La concurrence ne peut que m’inciter, comme d’ailleurs n’importe quel autre joueur, à travailler davantage pour conserver la confiance du coach. D’autant que vous avez donné un aperçu de votre polyvalence tel qu’on vous a vu même évoluer lors de deux rencontres en arrière droit… C’est vrai, ma forme actuelle me permet d’évoluer dans plusieurs postes et tant que cela peut rendre service à l’équipe, je ne peux que me sentir fier. De toute façon, en tant que joueur professionnel, je me dois de me soumettre aux choix de l’entraîneur qui est le mieux placé pour savoir à quel poste je peux être utile à l’équipe, surtout quand le besoin se fait ressentir comme ce fut le cas sur le flanc droit de la défense où j’ai été appelé à palier l’absence de Senouci. Comment voyez-vous la deuxième partie du championnat ? C’est clair que nous aurons plus de difficultés lors de la prochaine étape, car avec le mercato, chaque équipe essayera de renforcer son effectif en recrutant d’autres joueurs et la trêve leur permettra de se préparer à nouveau en apportant les correctifs nécessaires en fonction des lacunes et autres manques constatés durant l’aller. Il faut donc se mettre à l’esprit que notre tâche sera encore plus compliquée d’autant que l’ASO est devenue l’équipe à battre, mais cela ne changera en rien à notre ambition de poursuivre sur cette même dynamique jusqu’au bout. Vous sentezvous en mesure de relever ce défi jusqu’au bout ? On n’est pas premiers par hasard, non, c’est le fruit d’un travail soutenu avec tout le sérieux voulu. Il faut continuer à faire confiance à ce groupe qui a démontré toutes ses capacités à faire face à l’adversité d’où qu’elle vienne et c’est là une marque qui ne trompe pas sur son aptitude à relever le défi jusqu’au bout. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Abdeslam «On

Le premier stage débutera vendredi
Le premier stage de l’équipe débutera ce vendredi au CNFD de Chlef. Les joueurs auront deux séances de travail à effectuer et séjourneront dans l’hôtel du complexe sportif. Ce premier stage durera quatre jours et sera consacré au volet physique. Ihgil s’occupera plus des joueurs qui reviennent de blessures ou qui ne jouent pas régulièrement.

Cheklam négociera demain
Farid Cheklam sera demain à Chlef pour normalement finaliser sa venue, ou plutôt son retour à l’ASO. En effet, les négociations avec Medouar ne devraient pas connaître trop de tergiversations dans la mesure où le défenseur s’est montré chaud pour effectuer son retour au bercail après une expérience des plus mitigées à l’USM Alger.

Les Camerounais attendus pour la fin de semaine
Selon une source proche de la direction du club, les deux Camerounais attendus depuis quelques jours déjà, seront présents à Chlef jeudi ou vendredi prochains. Les deux éléments qui viendront en compagnie de leur manager, évoluaient tous deux au Tonnerre de Yaoundé.

WAT
Après Lazaref et Rabta

Vers le recrutement d’un autre ancien de Bentalha
Dans l’obligation absolue de renforcer l’équipe, la direction tlemcéniènne qui est en contact avec plusieurs éléments, semble avoir trouvé un accord définitif avec un ancien joueur de Bentalha. Ce dernier ne devrait pas se sentir dépaysé puisqu’il trouvera déjà sur place ses deux ex-coéquipiers au WR Bentalha qui ont tôt fait de s’adapter au WAT dont ils sont devenus en un laps de temps des éléments essentiels dans l’échiquier de l’entraîneur Amrani. venue au WAT, est aussi dans le viseur de l’USM Annaba. D’ailleurs nous avons appris qu’il aurait même rendezvous aujourd’hui avec le boss annabi, Aïssa Menadi. C’est dire que les Tlemceniens devraient se montrer persuasifs pour éviter de voir le joueur prendre la direction opposée en optant pour le club bônois. la saison, un contrat en faveur du CAB après la radiation de la formation de Bentalha. Un choix pas vraiment gagnant puisqu’il vient tout juste d’être libéré du club batnéen après avoir demandé à toucher ses arriérés, contrairement au souhait de son entraîneur qui veut le retenir dans son groupe, malgré la décision de ses dirigeants. des Boussefiane, Guedider, Benchenaa, Mekchiche et Deghiche, Berremla risque de prendre la même voie. En effet, l’ex-Canari semble très séduit par l’intérêt du Mouloudia d’Alger, ce qui n’agace pas forcement le président Yahla qui est prêt à négocier la lettre de libération du joueur au profit du Mouloudia d’Alger où il a des visées concernant Belkheir et Ammour qui ne se sentent pas bien dans leur élément au club mouloudéen.

Aït Hamlet, la nouvelle cible du Widad
Après Layati et Bensaci, la direction widadie qui veut à tout prix renforcer le côté gauche de la défense comme souhaité par le coach Amrani, semble très séduite par le profil de Aït Hamlet. A rappeler que ce dernier faisait partie de l’effectif de Bentealha avant le début de l’exercice actuel.

Reprise aujourd’hui
Après une semaine de repos , les coéquipiers de Amine Boulahia devront reprendre le chemin des entraînements dès l’après-midi d’aujourd’hui où il ne faudrait pas s’attendre à voir des nouvelles têtes parmi l’effectif du fait que la direction n’a encore finalisé avec aucune nouvelle recrue. A noter que les Bleu et Blanc ne devront pas se contenter d’un stage bloqué en Algérie puisqu’il est prévu de se rendre au Maroc du côté de Casablanca pour peaufiner la préparation. Othmane Riyad Baba Ahmed

Il vient d’être libéré du CAB
Comme c’était le cas pour Rabta et Lazaref, le latéral gauche, Aït Hamlet, avait signé, au courant de

L’USMAn le veut aussi
Aït Hamlet qui a rencontré le président Yahla, avant-hier, en lui donnant son accord pour venir dès aujourd’hui à Tlemcen afin de finaliser les derniers détails de sa

Yahla ne sera pas contre le départ de Berremla, mais…
Si la case des arrivées est encore très loin de faire le plein, celle des départs est assez garnie à l’heure actuelle. Ainsi après la libération

Coup de balai USMB

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

19
Course contre la montre pour Belkhethir
de Il n’alepas vraiment profitépar la semaine de repos octroyée Iaïche, jeune défenseur blidéen Belkhethir. En effet, il devait rejoindre les rangs de l’Equipe nationale olympique. Il a juste eu le tems de déposer ses valises avant de regagner Blida pour la reprise des entraînements.

Abdelwahab libéré

Le MCO veut Belkheir
Un dirigeant du club hamraoui a pris langue avec l’attaquant de l’USMB, Abdenour Belkheir. Ces contacts ont très peu de chances d’aboutir car l’ex-joueur du MCA fait toujours partie des plans de Iaïche.

Au vu de la situation sécuritaire en Tunisie
a nouvelle a fait l’effet d’une bombe du côté de Blida, samedi en fin d’après-midi. Le président de l’USMB a pris la décision de libérer Djahel Abdelwahab et cela, la veille du mercato d’hiver. C’est un dirigeant qui a pris attache avec l’ex -joueur d’El Djadida et la discussion a été très courte entre les deux hommes. Le res-

L

ponsable blidéen s’est contenté de dire à Abdelwahab que la direction du club avait pris la décision de se passer de ses services pour le reste de la saison. Il a été signifié au joueur que s’il voulait récupérer sa lettre de libération, il devait rembourser une partie de l’argent qu’il a touché. Abdelwahab a aussitôt contacté Zaïm qui lui confirmera cette décision.

Les joueurs étonnés
Abdelwahab ne s’est pas contenté d’accepter sans réagir la décision du président. Il contactera Iaïche pour avoir des explications. Le coach blidéen ne manquera d’apporter ses encouragements à son désormais ex-joueur. Certaines personnes ont même tenté d’intercéder

en faveur d’Abdelwahab auprès de Zaïm. Même les joueurs avec qui nous avons abordé ce sujet ne nous ont pas caché leur surprise, et ils regrettent le départ de leur coéquipier, estimant qu’il peut apporter beaucoup à l’équipe.

Sa méforme a joué en sa défaveur
Incontestablement, la dé-

cision de Zaïm trouve son explication dans le fait que depuis sa venue à Blida Dhahel Abdelwahab a multiplié les hauts et les bas. En effet, après un bon début de saison en tant que titulaire au poste de meneur de jeu, Abdelwahab a progressivement levé le pied. Il sera relégué, dans un premier temps, au poste de remplaçant avant de perdre définitivement sa place parmi les dix-huit.

Ezechiel loge chez un dirigeant

que Dèslagâterles choses ont commencé à se sur le plan sécuritaire dans capitale tunisienne, les joueurs étrangers du Club Africain ont quitté leur hôtel ; et des dirigeants les ont pris en charge. C’est le cas d’Ezechiel qui est hébergé jusqu’à ce jour par un responsable du club.

Il a été affecté par ce qui est arrivé à Lakrout
Un des coéquipiers d’Ezechiel, Amir Lakrout, a été blessé par balles, avant-hier lors des événements qui ont secoué la Tunisie. L’ex-joueur de l’USMB s’est dit très affecté et, selon certaines sources, il aurait même demandé à rentrer au Tchad. Slimane B.

Slimane B.

Mercato, ça ne s’emballe pas à Blida Koné, Jimmy, El Manceur… Et c’est tout !
Tout dernièrement, Zaïm et quelques dirigeants ont fait le point avec les membres du staff technique en ce qui concerne la stratégie à adopter à l’occasion du mercato, en matière de recrutement et de libération. Plusieurs noms de joueurs qui étaient inscrits sur le calepin du président de l’USMB ont été barrés, et d’autres soulignés. Parmi ces derniers, figurent certains jeunes joueurs qui ont quitté Blida, et qui n’ont que très peu été utilisés dans leurs clubs respectifs. Si les choses se déroulent comme le voudrait Zaïm, ce serait un retour au bercail pour ces purs produits de l’USMB. Le challenge qui leur est proposé les intéresse au plus haut point. Un autre joueur est aussi sur les tablettes de l’entraîneur et son président, il s’agit de l’ex-attaquant de l’USMH, Chaouki Chache. Zaïm a entamé les démarches à son sujet, et la réponse est attendue dans quelques jours, si ce n’est dans les heures qui viennent. La piste étrangère a été elle aussi exploitée et elle a abouti au recrutement de l’Ivoirien Koné et du Nigérien Bulus Jimmy. Pour cela, on a eu à déblayer le terrain en libérant Terbah, Bendjillali et Abdelwahab. Les choses sont assez bien ficelées car le quota en ce qui concerne le nombre de joueurs étrangers est respecté. Slimane B.

Abdelwahab «Je ne remettrai plus les pieds à Blida»
C’est assez tard dans la soirée de samedi passé que nous avons pu joindre Abdelwahab Djahel. Nous avons senti, dans ses propos, une profonde amertume. En effet, il reste sous le coup de la nouvelle qui a annoncé sa libération et il n’hésite pas à qualifier cette décision d’une profonde injustice. Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? En réalité, pas très bonnes. Je viens d’apprendre que je suis officiellement libéré et je ne vous cache pas que je ne m’attendais pas du tout à cela. Comment avez-vous appris cette nouvelle ? C’est par le biais d’un dirigeant du club qui m’a dit que je ne faisais plus partie de l’effectif de l’USMB. J’ai aussitôt contacté le président qui m’a confirmé cette décision. Vous a-t-il donné des explications ? Aucune. Il s’est contenté de me dire que c’était une décision de la direction et qu’elle était irrévocable. D’un autre côté, le président m’a signifié qu’il était prêt à négocier le montant de ma lettre de libération dans le cas où je trouverais un nouvel employeur. En avez-vous informé votre entraîneur ? Oui, et cela aussitôt que j’ai appris que j’étais libéré. Il m’a tenu des propos encourageants. Et pour ce qui est de vos coéquipiers ? La plupart de mes coéquipiers étaient très surpris et aussi très tristes. Il faut dire que j’entretiens d’excellentes relations avec tout le monde au club. Nous croyons savoir que certaines personnes ont voulu convaincre Zaïm de revenir sur sa décision… Cela ne servirait à rien, car après cela je ne remettrai plus les pieds à l’USMB. On m’a libéré car on pense que je ne suis plus utile au club. Je n’entreprendrai, personnellement, absolument rien pour que le président revienne sur sa décision. Etes-vous inquiet en ce qui concerne votre avenir ? Pas du tout, et je peux même vous confier que je n’ai que l’embarras du choix. Plusieurs clubs de D1 et de D2 veulent s’attacher mes services. Je n’ai aucun souci à me faire en ce qui concerne mon avenir. Quels sont ces clubs ? Ce sont des clubs de toutes les régions du pays. J’ai aussi une touche avec mon ancien club en Libye (El Djadida). Je prendrais, bien sûr, le temps de réfléchir. Ne pensez-vous pas que votre méforme a été à l’origine de la décision de Zaïm ? Ecoutez, je vous assure que ma mise à l’écart de l’équipe est totalement injustifiée. J’étais titulaire en début de saison, et sans explication je me suis retrouvé sur le banc. Pour ce qui est de certaines absences, c’est le médecin du club qui m’a octroyé d e s jours d e repos. Il faut reconnaître que le compartiment offensif, dont vous êtes l’un des principaux éléments, n’a pas eu le rendement escompté… Est-ce que cela est uniquement de ma faute ? L’entraîneur lui-même reconnaît que l’équipe manque de finisseurs. Qu’est-ce que je peux bien pouvoir faire dans ce cas ? Mon rôle dans l’équipe est celui d’animateur. On vous laisse conclure… Comme on dit, c’est le mektoub qui a voulu que je ne termine pas la saison à Blida. Cela ne m’empêchera pas de souhaiter bonne chance à l’USMB. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Quel effectif après la trêve ?

Il est bien sûr un peu pour donnereavec exactitudetôtdéfendre la composante de l’ ffectif qui aura à les couleurs de l’USMB lors de la deuxième partie du championnat. On peut cependant avancer sans prendre trop de risques de se tromper qu’un assez grand nombre de joueurs verront leur aventure à Blida s’arrêter. Il y aura, et cela est une certitude, le recrutement d’un ou deux attaquants et la promotion d’un ou deux juniors. Plusieurs joueurs de champ sont pressentis et leur recrutement ne se fera que si le coach blidéen donne son aval. Il y a aura donc de nouveaux éléments à l’USMB aussi bien au niveau de la ligne défensive, que celle du milieu et en attaque.

La priorité : un finisseur

pas Le coach Iaïche ne nous ad’unce caché que la priorité, lors de mercato, est le recrutement chasseur de buts qui sera associé en attaque à Djemaoune, de loin l’attaquant blidéen le plus percutant. Toutes les formules essayées jusquelà, en attaque, ont échoué et l’équipe blidéenne souffre d’abord de son incapacité à conclure tout le travail préparatoire qui est fait en amont. Iaïche a pensé un instant avoir trouvé cette perle rare en la personne de Mokhtari, mais les prestations de ce joueur, lorsqu’il a été titularisé, ont été irrégulières. Même s’il est pétri de qualités, le jeune joueur de Blida manque de métier. Il gagnera sûrement beaucoup à être associé à un avant-centre qui a déjà fait ses preuves au plus haut niveau. C’est incontestablement pour donner du punch au niveau des lignes avant que des sacrifices financiers seront faits par Zaïm. Slimane B.

20

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Ligue 1

USMAn
En attendant Cheklam

ASK
Labou, Bellil, Salhi priés de se trouver un autre club

Naâmoune deuxième

recrue annabie

A

près l’arrivée du latéral droit Toubal, la direction annabie vient de s’assurer les services de l’ex-attaquant du MCEE, Naâmoune. Ce dernier qui a été convaincu par les arguments de Menadi, que ce soit sur le plan financier ou celui du challenge sportif, devient ainsi la seconde recrue annabie en ce mercato hivernal.

un simple salaire mensuel, mais veut plutôt empocher une première tranche avant de signer son contrat avec la direction annabie. Vers le maintien de Mansour Très heureux d’apprendre son retour quasi officiel au CABBA, le latéral gauche Mansour devra patienter malgré tout, vu le refus de Herbache de signer avec l’USMAn. Ce qui pourrait faire capoter son départ surtout que le club bônois n’est même pas sûr de recruter l’autre arrière gauche, Aït Hamlet, qui est aussi convoité par le WAT.

au jeune groupe annabi. Une perspective d’autant plausible que le joueur vient d’être libéré par les dirigeants du club batnéen. Menadi séduit par le profil de l’attaquant ivoirien Si l’attaquant nigérien, Mohammed Moussa, qui est attendu demain à Annaba, devra signer son contrat sans pour autant passer le moindre test, ce n’est pas le cas de l’attaquant ivoirien qui se trouve à Annaba depuis la semaine dernière. Ce dernier devra subir les tests d’usage, même si a priori le président Menadi semble déjà séduit par le profil du joueur au gabarit impressionnant. H. Haddou

Le joueur était très motivé pour venir Fraîchement libéré par le coach Bira, le désormais ex-Eulmi était très enthousiaste à l’idée de venir tenter sa chance à l’USMAn. C’est ce qui explique qu’il n’a pas tardé à trouver un terrain d’entente avec le président Menadi. Si ce dernier a refusé de nous dévoiler la durée et le montant du contrat du joueur, il a tenu malgré tout, à préciser que Naâmoune a signé hier avant d’entamer les entraînements avec ses nouveaux coéquipiers. Herbache refuse de toucher un salaire mensuel Même s’il n’est pas contre l’idée de venir jouer à l’USMAn, le défenseur bordjien, Herbache, qui était inclus dans la transaction entre le CABBA et le club bônois, concernant le retour de Mansour à son ancien club, nous avons appris que le premier n’est pas du tout prêt à toucher

La direction songe à recruter Cheklam
Après le refus de Herbache de toucher un simple salaire mensuel, la direction annabie s’est tournée vers le défenseur usmiste, Cheklam. Ce défenseur, qui reste une valeur sûre, ne devra pas poursuivre son aventure avec les Usmistes. Au cas où ce transfert se réaliserait, il devra apporter un réel plus au registre défensif, lui qui a pratiquement le même profil que Benchergui qui vient de rejoindre les rangs du CABBA. Illoul dans le viseur Vu que le milieu de terrain sétifien, Antar Boucherit, ne devra pas revenir à son club de l’an dernier, malgré son envie de quitter l’Entente, plusieurs supporters du club bônois veulent voir le milieu de terrain du CAB, Illoul, venir apporter son riche vécu

e technicien khroubi a donné, samedi soir, la liste des joueurs libérés en ce mercato hivernal. La liste ne comportait pas de surprises, car deux noms étaient déjà connus depuis déjà deux mois. Il en manquait trois pour clôturer la liste. Pour les deux éléments connus d’avance, il s’agit des deux joueurs émigrés, Bellagraâ et Ayata, qui sont en abandon de poste depuis presque trois mois. Maintenant, ils se trouvent en France sans que l’on en ait la moindre nouvelle. Pour les trois autres libérés, il s’agit de Labou, Bellil et Salhi. Ces trois éléments doivent à présent aller voir ailleurs et se chercher une nouvelle destination.

L

et le défenseur. Le problème réside dans la libération de Arar qui doit faire le nécessaire avec les dirigeants de Hamra pour récupérer sa lettre de libération car, sans ce précieux papier, Arar ne pourra pas porter le maillot rouge une nouvelle fois. Koudat et Aïssani auraient commencé les essais hier Hier dans la matinée, les deux joueurs, Aïssani et Koudat, ont rejoint le Khroub. Les deux éléments devraient passer par l’étape essais pour pouvoir négocier après. Pour ceux qui ne connaissent pas le joueur Koudat, ce dernier joue comme attaquant et il vient de se faire libérer par l’ASO, alors que Aïssani est un défenseur central qui vient de la formation de l’ASAM. Pour le moment, Tebib doit voir les deux nouveaux et trancher après. Maânser reprendra le travail demain Le jeune prodige khroubi vient juste de finir sa rééducation après une longue période de repos et de soins. Petit Messi, comme les Khroubis adorent le surnommer, reprendra le chemin des entraînements demain, mardi, avec des séances légères en solo avant de réintégrer le groupe dans les jours à venir. Si Hadj toujours en solo Le latéral droit de l’ASK, Si Hadj, est dans la période de renforcement des muscles. Il continue les exercices légers et s’entraîne en solo pour revenir petit à petit au top de sa forme. En plus de cela, le natif de Béjaïa court de temps en temps avec le groupe afin de rester dans l’ambiance du collectif surtout que ce dernier est très sociable. D’après lui, il reprendra les entraînements habituels avec ses coéquipiers en fin de semaine. Le choix du meilleur joueur de l’aller Pour voter et désigner le meilleur joueur de l’ASK en cette période de l’aller, envoyez votre choix à l’adresse e-mail suivante : best.ask5@yahoo.fr Abdou Henine

CABBA

Arrivée imminente de Lozano
Il dirigera le stage hivernal L’arrivée du technicien français, annoncée pour mercredi ou jeudi, coïncidera avec les derniers préparatifs du stage hivernal, ce qui nous amène à dire qu’il dirigera un staff technique élargi qui aura la mission de préparer l’équipe qui aura un autre look avec l’arrivée de Ferradji ainsi que Benchergui, en plus de Mansour et de l’attaquant camerounais. Les Criquets attendront avec impatience non pas la reprise de la compétition, mais le début de la phase retour car c’est la seule équipe parmi ses compagnons d’infortune, qui est en train d’effectuer un bon début de mercato. Toujours est-il que le staff sera élargi à quatre noms : Lozano et Belkacem à la tête de la barre technique, Hadi Larbi pour les gardiens de but et Halem comme préparateur physique même si ce dernier achèvera sa mission à la fin du stage hivernal. Le stage officiellement à Aïn Benian Le stage hivernal se déroulera officiellement à Aïn Benian du lundi 24 janvier au samedi 5 février, soit pour une période de 12 jours. Au terme de la visite effectuée par Messaoudène accompagné de Belkacem, les deux hommes se sont montrés satisfaits des installations sur place. Qui de Aouiti et Dali sera libéré ? L’arrivée de Ferradji met dans une position inconfortable les deux gardiens qui sont sur place, à savoir Aouiti et Dali puisque l’un d’eux sera sacrifié. Alors que le jeune Krachni (20 ans), un pur produit du club et qui avait fait office de 3e gardien, sera gardé car il constitue un bon investissement. Le hic dans cette histoire est que l’équipe devra se séparer des services de l’un ou de l’autre avant les deux prochaines journées qui marqueront la fin de la phase aller alors que Ferradji ne sera pas encore qualifié, ce qui demeure un risque à prendre. A. B.

T

out en enclenchant l’opération recrutement couronnée par l’arrivée de Ferradji et Benchergui en attendant Mansour et l’attaquant camerounais Yves Djida, le président Messaoudène n’a pas lâché l’idée de renforcer la barre technique par un coach de renom. On avait évoqué auparavant sur ces mêmes colonnes des contacts avec le Français d’origine italienne Lozano, et finalement un terrain d’entente a été trouvé avec lui récemment. Une invitation lui a été envoyée par le président Messaoudène et il ne lui reste que le visa d’entrée en Algérie pour que son arrivée soit effective. En principe, Lozano arrivera à Alger en fin de semaine pour parapher son contrat et débuter juste après sa mission qui consiste à sortir l’équipe du trou

dans lequel elle s’est embourbée. Messaoudène a l’intention de donner un tout autre visage à son équipe dès la reprise de la compétition en commençant à la débarrasser de son statut de lanterne rouge qu’elle occupe actuellement. Il faut rappeler que le virtuel nouvel entraîneur du CABBA Lozano a eu des expériences au Maroc et au Qatar ; donc il prendra ses fonctions en connaisseur du contexte dans lequel il va travailler et il ne partira pas vers l’inconnu comme ce fut le cas du Portugais Teixeira, il y a quelques saisons lorsqu’il a rendu le tablier après seulement le passage de 3 journées, durant lesquelles son équipe n’avait enregistré aucun point. L’expérience mériterait-elle d’être renouvelée ? Seul l’avenir nous le dira.

Belkacem l’assistera
Bien avant l’annonce de l’arrivée d’un entraîneur étranger, Belkacem a été mis au courant par son président. L’actuel coach n’a pas vu d’inconvénient majeur à condition que celui-ci puisse apporter son savoir à l’équipe. En apprenant que c’était Lozano, Belkacem n’a pas été emballé et il avait même déclaré que celui-ci ne serait pas le plus indiqué, car il n’a aucun palmarès à son actif. En apprenant la nouvelle, Belkacem n’a eu aucune réaction, ce qui nous amène à dire qu’il travaillera avec lui. Reste à savoir maintenant quelles seraient les fonctions de l’un et de l’autre.

Les trois joueurs n’ont pas eu leur chance La liste des joueurs libérés au Khroub est enfin connue. Il faut juste préciser un point important dans le cas des cinq éléments. Pour Bellagraâ et Ayata, leur non-participation les a incités à quitter totalement le pays mais en plus de cela les conditions de vie de ces deux derniers ont été la goutte qui a fait déborder le vase il y a trois mois maintenant. Pour les trois derniers, qui ont continué l’aventure jusqu'à l’arrêt du championnat, Tebib ne les a jamais incorporés au milieu d’un match ni titularisés dès le début des rencontres, surtout pour Bellil et Labou qui, contrairement à Salhi, n’ont pas la moindre minute dans les jambes. Ce détail compte pour les trois joueurs qui peuvent reprocher cela à Tebib à travers la presse ou verbalement, comme l’a fait clairement Bellil il y a quelques jours après une séance d’entraînement. Arar doit ramener sa lettre de libération de Hamra Annaba Comme rapporté dans notre précédente édition, le défenseur central, Arar, a négocié samedi soir avec la direction khroubie. D’après nos informations, les deux parties ont vite trouvé un terrain d’entente, et l’offre des Khroubis a convenu au joueur, sauf que rien n’a été concrétisé entre l’ASK

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil Ligue 2

21

NAHD

JSMS
Le club attend le feu vert de la nous l’avons souligné FAF Comme
lors de la précédente édition, le club attend toujours le feu vert de la FAF pour le recrutement. Le président du CA, Aliout, qu’on a pu joindre, s’est montré confiant de voir ce problème réglé, tout en expliquant qu’il a introduit un recours en bonne et due forme pour demander à ce que les dettes du club soient réglées avec un échéancier, chose que certains joueurs contestataires ont refusé. Plus loin Aliout expliquera qu’il y a certes des contrats signés, mais que ces contrats ont été établis sous l’ère du club sportif amateur avec l’ancien président, et qu’actuellement la JSMS se trouve avec un statut de club professionnel et qu’aucune dette n’est contractée par son administration avec qui que ce soit. Le président Aliout dira qu’il est pour le règlement global de la dette, qui doit comprendre les joueurs de l’année passée et qui continuent à évoluer cette saison avec la JSMS, refusant de changer de comportement et ne déposant aucun recours auprès des instances fédérales. Ces joueurs sont au nombre de 14, précisera Aliout, tout en gardant l’espoir de voir le club obtenir gain de cause pour recruter 2 ou 3 joueurs, sans plus, qui auront bien sûr un niveau de club professionnel.

Le staff technique tient à El Far et Belarbi
L’
entraîneur, Mustapha Heddane, tient à l’attaquant Réda El Far qui a émis le vœu de changer d’air durant le mercato. Le coach husseindéen estime que le joueur a beaucoup de qualités et qu’il sera d’un grand service pour l’équipe lors de la manche retour. Il est convaincu que le joueur, qui traverse une période difficile, est en mesure de retrouver son meilleur niveau surtout que l’équipe vient d’être renforcer par un nouveau joueur expérimenté, en l’occurrence Rafik Deghiche. Selon le staff technique, El Far sera plus efficace et plus rentable en présence de ce joueur et d’autres joueurs comme Hafid et Derrardja. C’est ainsi qu’il a demandé à la direction de convaincre le joueur à aller jusqu’au bout de son contrat. D’un autre côté, on apprend que l’entraîneur des gardiens, Kamel Salah Eddine, tente, lui aussi, de convaincre le portier Abdellah Belarbi de rester, lui qui a annoncé son départ juste après le match contre le MSP Batna, disputé à Réghaïa et remporté par 2 à 0. Belarbi qui a joué 36 matchs avec son ancienne équipe, l’ES Mostaganem n’a pas eu beaucoup de chances en présence de Natèche qui est en bonne forme. Mais l’entraîneur des gardiens de but, Salah Eddine, tente de convaincre son poulain à être patient et persévérant en attendant d’avoir une chance et de prouver ses compétences durant la manche retour. Siouane attend le feu vert du médecin L’attaquant Abdenour Siouane attend le feu vert du médecin de l’équipe nationale Segouane chez qui il se soigne régulièrement dans le but d’être rétabli. Siouane qui souffrait de douleurs aux adducteurs a été éloigné des terrains pendant plusieurs semaines. Il attend ainsi le feu vert pour rejoindre ses partenaires et reprendre les entraînements pour préparer convenablement la phase retour. A rappeler que l’équipe du Nasria a repris les entraînements hier et le coach husseindéen Mustapha Heddane axera son travail durant cette première partie sur le volet physique. Derrardja, Benamri et Khelili avec l’EN Espoirs Les trois jeunes espoirs du Nasria, Walid Derrardja, Djamel Benamri et Sofiane Khelili ont repris la préparation avec l’Equipe nationale Espoirs qui prépare les élimi-

natoires pour les jeux Olympiques 2012 contre Madagascar. A rappeler que ce trio a été convoqué lors du premier stage, la semaine écou-

lée, avant d’être rappelé samedi pour un second stage. S. H.

ASMO

Le wali suit de près les travaux au stade du 20-Août-55
Fermé depuis longtemps à la compétition, finalement le stade du 20-Août-55 vient de connaître le lancement des travaux pour sa réfection, avec la pause d’une nouvelle pelouse synthétique de 5e génération. Si le wali, en personne, est en train de suivre ces travaux en insistant sur les délais et les commodités qui doivent être respectés dans cette enceinte historique de la ville, on croit savoir que les travaux devront être achevés entre la miavril et début mai. Il y aura probablement un match de gala à l’occasion de sa réouverture.

Durin : «Notre stage d’Oran a été une totale réussite»
e technicien français de l’ASMO a qualifié le premier stage de son équipe, effectué à Oran, de réussite sur tous les plans. « Je suis satisfait du déroulement du stage d’Oran. Nous avons eu tous les moyens à notre disposition. C’est ce qui nous a permis de mener à bien notre travail. C’est vrai que nous avons augmenté la charge de travail, en programmant du biquotidien et même du triquotidien parfois, mais les joueurs ont bien répondu physiquement. Je dirai que ce stage d’Oran a été une totale réussite pour nous. » L’entraîneur français de l’ASMO a évoqué par la suite les deux prochains stages prévus avant la reprise de la compétition. «Nous allons axer notre travail sur le plan physique durant le premier stage qui devra avoir lieu à Maghnia. On augmentera également la charge de travail. Pour ce qui est du second stage, nous allons le consacrer au travail technico-tactique. Nous allons met-

L

tre en place le plan de jeu que nous allons développer durant la suite de la compétition.» Durin à une fois de plus déclaré que son objectif est de mener l’équipe en Ligue1. « Je pense que l’objectif a été tracé avant le début de la saison. Donc, avant mon arrivée à l’ASMO. Les responsables du club ont décidé de jouer l’accession en Ligue1, et si j’ai accepté leur offre c’est que je dois atteindre cet objectif. Nous avons une bonne petite équipe qui a une grande marge de progression devant elle. Même si je ne connais pas trop le niveau des autres équipes de la Ligue 2, j’estime que nous pourrons accéder en Ligue1, d’autant plus que nous ne sommes pas trop distancé du leader du championnat.» «J’aurais mon mot à dire dans la liste des libérés et des recrues» Même s’il affirme ne pas trop connaître les joueurs, et qu’il fera appel à ses dirigeants pour établir

la liste des joueurs libérés et des recrues, l’entraîneur, Stéphane Durin nous a déclaré avoir une idée sur la qualité de ses joueurs. « Maintenant, et après plus d’une semaine de travail, j’ai une idée plus claire sur la qualité de mes joueurs. C’est vrai que je vais faire appel à mes dirigeants, qui connaissent bien le groupe, pour établir la liste des joueurs à libérer et des recrues, mais j’aurais mon mot à dire dans cette opération. » Pour le moment, ces deux listes n’ont pas encore été établies, mais cela ne devra pas tarder à se faire. « Tous devra se décider dans les prochains jours. Au fait, je voudrais l’intégralité de mon effectif lors du prochain stage de préparation. Je veux entamer la vrai préparation avec les joueurs qui défendront les couleurs de l’équipe durant la seconde phase de compétition. » Il est rentré, hier, chez lui L’entraîneur français de l’ASMO, Stéphane Durin est rentré hier

chez lui afin de se ressourcer et de régler quelques détails d’ordre administratif. Le coach de l’ASMO restera 4 jours chez lui avant de faire son retour, ce jeudi, à Oran. D’ailleurs, et après avoir bénéficié de 3 jours de repos, les coéquipiers de Mazari reprendront le chemin des entraînements, ce jeudi, au stade Habib Bouakeul. Le stage aura lieu à Maghnia Le choix des responsables de l’ASMO concernant le prochain stage de préparation de l’équipe est tombé sur Maghnia. Les dirigeants asémistes avaient, dans un premier temps, la possibilité de changer de lieu de préparation et d’aller se préparer à Mascara. Mais après avoir constaté que l’ES Mostaganem avait prévu de se préparer dans la ville de l’Emir Abdelkader, les Asémistes ont décidé de se préparer à Maghnia. Riad O.

Le MJS donne son accord pour le jubilé de Mokhnache Hakim
Mokhnache Hakim, cet ancien et talentueux joueur des V-noirs, du MCA et de l’Escadron noir de Guelma, vient de recevoir l’accord du MJS pour organiser son jubilé à Skikda. C’est aussi un ancien joueur de la JSMS, en l’occurrence Hocine Guidoume, qui a été chargé de prendre contact avec les autorités de la ville pour mettre au point toutes les modalités pour cet événement. La date de ce jubilé n’a pas encore été arrêtée. On y reviendra. Hafiane Mohamed Lamine

USMBA
Reprise le 22 janvier…
La troupe à Osmane reprendra les entraînements le 22 janvier, soit près d’une semaine de repos qui a pris effet vendredi, juste après la rencontre amical livrée au GCM. moins prochain, l’entraîneur des Vert et Rouge a programmé un court stage bloqué qui débutera le 29 janvier. Le regroupement durera une semaine et se déroulera à l’OPOW de Mascara, indique-ton. Un cadre qui paraît plaire à Osmane qui estime que toutes les conditions sont réunies pour une bonne préparation. Cependant, ce stage pourrait bien être déplacé vers d’autres cieux, ou carrément annulé lorsqu’on sait que la date du regroupement coïncide avec le stage d’une autre équipe, l’ESM. donnée ni sur sa provenance ni sur le club où il a joué, aurait même pris part à la rencontre amicale de vendredi passé face au GCM. l’USMBA auraient récemment pris langue avec le gardien de but du RCK, Balhani, ainsi qu’avec l’exdéfenseur du MOB, Tarik Boughendja. Si pour Belhani rien n’est encore confirmé, il paraît en revanche, que Boughendja qui serait libre de tout engagement, aurait émis son vœu de porter les couleurs de son club formateur. M. O. Noureddine

Un émigré à l’essai
Un jeune émigré répondant au nom de Sadi veut monnayer son talent à l’USMBA, où il est à l’essai à depuis quelques jours. Ce joueur, dont aucune information n’a été

… et stage bloqué à partir du 29
En prévision de la reprise du championnat, prévue le 18 du

Belhani (RCK) et Boughendja (MOB) convoités
A croire une source proche de la direction du club, les dirigeants de

22
Bayern Munich

N° 1446 Lundi 17 janvier 2011

Coup d’œil International
Sporting Lisbonne Real Madrid

Ribéry rechute

L'international français du Bayern Munich, Franck Ribéry, déjà indisponible pendant deux mois et demi l’automne dernier, s'est à nouveau blessé samedi lors du premier match de l'année de son club en championnat d'Allemagne, face à Wolfsburg (1-1). Selon le premier diagnostic réalisé par l'encadrement médical du Bayern, Ribéry, 27 ans, est touché à la cheville gauche et pourrait souffrir d'une déchirure ligamentaire. Alors qu'il tentait de dégager son camp après un corner, "Francky" a été victime d'un tacle musclé du Brésilien Josué à la 20e minute du match comptant pour la 18e journée.

Le président démissionne

Van Nistelrooy confirme à son tour

Ruud van Nistelrooy (34 ans, 14 matchs et 5 buts en Bundesliga cette saison) est bien la nouvelle cible offensive prioritaire du Real Madrid. Après José Mourinho, c'est l'attaquant de Hambourg lui-même qui

Robben félicite déjà Dortmund

Après le nul concédé par le Bayern Munich à Wolfsburg (1-1) samedi, Arjen Robben ne se fait plus aucune illusion : «On peut déjà féliciter Dortmund (pour le titre). Il y a toujours de l'espoir, mais Dortmund est simplement trop loin devant. Il faut l'accepter et on peut déjà les féliciter», a indiqué le Néerlandais, qui disputait son premier match de la saison après une grave blessure à une cuisse qui l'a privé de la phase aller. Grâce à son succès vendredi sur le terrain du Bayer Leverkusen (1-3), Dortmund caracole en tête du championnat avec 13 points d'avance sur Mayence et Leverkusen, tandis que le Bayern Munich est 5e avec 16 points de retard.

José Eduardo Bettencourt, le président du Sporting CP, a démissionné de son poste hier. La défaite de son équipe 2-3 contre le Paços de Ferreira a précipité la décision de celui qui était en poste depuis juin 2009. Paulo Sergio, l'entraîneur qui n'a rapporté que huit victoires aux Lions en seize journées de championnat, ne devrait pas suivre son président et veut rester en place.

a confirmé l'information. «C'est exact. Il faut attendre ce qui va se passer, mais ce n'est pas facile pour moi. Ce n'est pas n'importe quel club qui s'est manifesté. C'est le Real. C'est le seul club qui peut me faire changer d'avis.» L'ancien Mancunien pensait, en effet, terminer sa carrière à Hambourg avant les contacts avec le Real.

Séville Tottenham

Inter

Muntari veut partir

Rios ne viendra pas Notamment courtisé par le FC

Sulleyman Ali Muntari à l’Inter ? C’est bientôt fini. Le milieu international ghanéen a demandé à quitter les champions d’Italie cet hiver. Le directeur technique du club milanais, Marco Branca, l’a confirmé samedi sur Sky Sport. Sulleyman Ali Muntari est passé par Udine et Portsmouth, avant de signer en faveur de l’Inter en 2008.

Séville, Egidio Arévalo Rios n'ira pas jouer en Espagne. Le milieu international uruguayen, l’une des révélations du Mondial-2010 dont il a été demi-finaliste, a rejoint le club brésilien de Botafogo. Prêté par son club de Monterrey ces dernières années (Danubio, San Luis, Penarol), le joueur de 29 ans a signé jusqu'en juin 2013 avec l'équipe de Rio de Janeiro.

Barcelone

n parti o Ropr aldo e défend Cristian r d'une nnemeièreec le Rede Auteu Piqué al ell av

Juventus

saison exceptio Ronaldo reste la Madrid, Cristiano itiques qui railcible de certaines cr liste et arrodividua lent son côté in é connaît bien le gant. Gerard Piqu r évolué avec lui Portugais pour avoi et a souhaité d à Manchester Unite dit de lui e sa défense. «On prendr , mais je me souqu'il est arrogant usant, drôle. Il a viens d'un type am ttrait du miroir, du mal à résister à l'a . L'avantage, bon mec mais c'est un t, quand on afc'est que maintenan n, c'est un joueur bon ça ne garantit rie tous ses trucs... Mais colonnes de Voetnte le Real, je connais défenseur du FC Barcelone dans les fro hain qué le avril, date du proc très complet», a indi retrouveront le 17 s deux hommes se bal International. Le clasico.

Arsenal surveille Storari

Les dirigeants de Tottenham sont têtus. Déjà rembarrés à plusieurs reprises par leurs homologues de Newcastle au sujet du potentiel transfert d’Andy Carroll, ils envisagent de remettre le couvert une nouvelle fois avec une offre de 30 millions de livres (environ 35 millions d’euros) à la clef, selon une information du Daily Mirror. Suffisant pour faire céder Mike Ashley ? Newcastle recevra Tottenham le week-end prochain, mais sans Andy Carroll, touché à la cuisse.

35 millions pour Carroll

Lyon

Bastos suivi par la Juventus
Déçu d'avoir perdu sa place de titulaire au profit de Gianluigi Buffon, de retour après sa blessure au dos, Marco Storari (33 ans, 19 matches en Serie A cette saison) pourrait quitter la Juventus de Turin à l'occasion de ce mercato hivernal. Selon La Gazzetta dello Sport, Arsenal, qui pourrait perdre Manuel Almunia, surveillerait attentivement la situation de l'ancien portier du Milan AC, également pisté par l'Inter de Milan, sauf que, chez les Nerazzurri, Storari ne ferait que pallier l'absence temporaire de l'habituel titulaire, le Brésilien Julio Cesar.

Le Barça supervise Turan français des -19

International explosé à Greans, Atila Turan a and et si bien que le gr noble. Tant esse à lui, ntér FC Barcelone s'i gnole. Lors de selon la presse espa Sedan et le GF la rencontre entre nior, recruteur 38, Bojan Krkic se te ait présent, rappor du Barça, ét L'Equipe.

Active lors du mercato hivernal, la Juventus de Turin aurait déjà prospecté en vue du prochain marché d'été. En effet, selon le Corriere dello Sport, des négociations auraient été entamées entre le club italien et l'Olympique Lyonnais dans l'optique d'un transfert de Michel Bastos pour juin 2011. Luigi Del Neri aurait la volonté de faire du Brésilien le pendant du Serbe Milos Krasic, sur le côté gauche du 4-4-2 turinois. Toujours selon le quotidien italien, un accord aurait été conclu entre les deux clubs aux alentours de fin décembre pour faciliter la future transaction.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

e mé-

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com lebute jeux-santé@

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1446 Lundi 17 janvier 2011
Horaires des prières Lundi
12 safar 1432 Dohr : 12h58 Asr : 15h38 Maghreb : 18h02 Icha : 19h23

23

et enbien et goutterhe-

«Le renard qui attend que la poule tombe reste affamé»
(Proverbe grec )

Prévisions météo pour Alger et ses environs

LUNDI
BIEN ENSOLEILLÉ

MARDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

mouome e avec ut avec

Mardi
Fedjr Chourouk : 06h28 : 07h57

Les bobos des lèvres
Parce quʼelles ont la peau la plus fine de tout le corps, nos lèvres sont particulièrement vulnérables. Une bonne raison pour les chouchouter davantage ! Beaucoup pensent à hydrater leur peau, mais combien protègent leurs lèvres ? Elles ont pourtant de nombreux ennemis : le froid, le chaud, les ultraviolets, et certains virus ! s Un «bouton de fièvre» qui porte bien mal son nom De quoi sʼagit-il ? Lʼherpès labial est dû à un virus qui passe la plus grande partie de son temps caché dans nos ganglions nerveux. A lʼoccasion dʼune grosse fatigue ou dʼune baisse de notre immunité, il refait à nouveau parler de lui, sous la forme dʼun bouton aux lèvres. Cʼest pourquoi le fait de sʼexposer au soleil, dʼêtre fatigué, dʼavoir ses règles pour les femmes, dʼêtre stressé ou fiévreux, etc., sont autant de facteurs susceptibles de déclencher une nouvelle poussée. Comment cela se traduit ? Sensations de brûlures et de picotements annoncent son arrivée. Le lendemain, des petites vésicules apparaissent en «bouquet» sur la lèvre. Elles vont laisser place à une croûte qui peut mettre 8-10 jours à disparaître. La solution Une pommade à base dʼaciclovir permet de raccourcir la durée de lʼherpès labial, à condition de lʼappliquer dès les signes avant-coureurs de la poussée. La prévention Les lèvres doivent être quotidiennement hydratées avec une pommade protec-

Matin : 11 °C A-M : 19°C Vent : 7 km/h Direction : S.

Matin : 10 °C A-M : 18°C Vent : 7 km/h Direction : E.

une et l'eau, misée et ne et sou-

Oconvoqué comme juré Un chat
Ins lites

ser grosà pâtes cement e fois, réue pasir une

et tourner âtes à la imméon à spaghetti a farce, la même

oule à es gèrement nt 30 mi-

ndant 40 orée. ndu, laisen sui-

Sal a été convoqué comme juré pour un procès qui doit avoir lieu à Boston le 23 mars prochain, aux Etats-Unis. Rien d'anormal pour un pays où les jurés populaires sont très courants, sauf que Sal... est un chat ! Cette convocation étrange serait due à une erreur de recensement. Face à cette bizarreries de l'administration, les maîtres de la bête, Anna et Guy Esposito, ont fait valoir tous les arguments possibles pour éviter que leur chat se retrouve à ce procès : «Il n'est pas citoyen américain», «Il est âgé de moins de 18 ans», «Il est un ancien criminel». Seulement, la commission qui gère la nomination des jurés n'en démord pas, et insiste pour que Sal assiste au procès.

dans un procès aux Etats-Unis

appliqué sur des lèvres fendillées, il fait surtout ressurgir les défauts ! Lʼerreur à ne plus faire La cheilophagie est un tic qui consiste à mordiller sans arrêt ses lèvres et à tirer sur la peau. Les lèvres saignent, nʼont pas le temps de cicatriser et sont douloureuses. Comme ce tic traduit volontiers une certaine anxiété, cʼest de ce côté quʼil faut agir. s Des lèvres brûlées par une boisson trop chaude De quoi sʼagit-il ? Qui nʼa jamais ressenti une vive douleur en trempant ses lèvres dans une boisson bouillante ? Les buveurs de thé seraient les premiers concernés ! Comment cela se traduit ? Ça fait mal, on a lʼimpression dʼavoir les lèvres «à vif». La solution Comme toute brûlure, il faut très vite refroidir à lʼeau froide : 5 minutes au moins, montre en main ! La prévention Il nʼy a pas plus simple, puisquʼil suffit de ne pas trop chauffer son eau ou dʼy rajouter de lʼeau froide. Attention au four à microondes qui ne réchauffe pas de façon homogène : pour éviter de se laisser surprendre, il faut toujours remuer avant dʼavaler. Lʼerreur à ne plus faire On ne doit pas penser que se brûler les lèvres, ça nʼa pas dʼimportance. Car si une boisson est chaude à ce point, elle brûle aussi lʼœsophage. Or une étude («Hot tea and increased risk of oesophageal cancer», BMJ, 2009 Mars 26) a montré un risque accru de cancer digestif chez les grands buveurs de thé bouillant.

Pâte à crêpes inratable

Recettes

sur feu

e jus de beurre e jusqu'à

corporer à l'aide forme à l'aide les ma-

C pen-

glacé ta-

Alors qu'elle était en train d'interpréter l'hymne américain lors d'un match de Hockey sur glace, une fillette a tout à coup été abandonnée par son micro. Seule, elle a néanmoins pu compter sur le soutien du public. La jeune Elizabeth Hughes, âgée d'à peine 8 ans, s'est vu confier la lourde tâche de venir chanter l'hymne national américain devant un parterre de supporters lors d'une rencontre de hockey sur glace entre Norfolk Admirals et Connecticut Whale. Et malgré sa jolie voix claire et son interprétation très juste, la malheureuse fillette n'a finalement pas pu aller au bout de sa prestation, son micro l'ayant lâché dans les derniers instants. Heureusement, elle a pu compter sur la sympathie des supporters de hockey, qui l'ont alors aidé à terminer l'hymne en reprenant les paroles en choeur avec elle. Un moment émouvant de solidarité émouvant et la preuve d'un bel esprit d'équipe de la part de ces fans de hockey sur glace!

Une petite fille se fait aider par la foule pour chanter l'hymne américain !

trice. Au soleil, il faut même utiliser une pommade avec des filtres anti UV. Enfin, les personnes qui font plus de six poussées annuelles peuvent prendre un antiviral (sur ordonnance). Lʼerreur à ne plus faire Entre le moment où lʼon ressent les premiers picotements et celui ou la croûte disparaît, on est contagieux. Il ne faut donc embrasser personne ! Il ne faut pas non plus humecter sa lentille pour la débarrasser dʼune poussière gênante, faute de soluté de lavage sous la main. Ce geste banal peut être lourd de conséquences. Car en cas de salive contaminée, cela peut suffire à favoriser un grave herpès oculaire (une urgence ophtalmique). s Des lèvres fendillées ou gercées De quoi sʼagit-il ? Très pauvres en glandes sébacées ? celles qui produisent du sébum pour lubrifier la peau - et dotées dʼune couche extérieure de peau dʼune extrême finesse, les lèvres ont tout pour sʼabîmer. En plus, elles sont soumises à tous les

temps puisquʼelles ne sont même pas protégées par des vêtements ! Comment cela se traduit ? En cas de gerçure, la lèvre est douloureuse et fendillée. Parfois, il sʼagit de légères craquelures. Mais parfois, la lèvre est «ouverte» sur toute sa largeur. La solution Plus une peau est desséchée ou agressée, plus on doit la protéger avec une crème enrichie en corps gras intéressants sur le plan nutritif, comme celles à base de karité. A défaut dʼun stick labial sous la main, une crème nutritive pour peau très sèche fait aussi lʼaffaire. La prévention Tout le monde devrait appliquer un stick labial protecteur, a fortiori en période à risque (températures extrêmes). Il faut aussi penser à boire régulièrement - sans attendre dʼavoir soif - pour prévenir la déshydratation de lʼorganisme, qui à un stade avancé, se traduirait par un dessèchement de la peau et donc des lèvres. Cʼest encore plus important pour les femmes qui mettent du rouge à lèvres, car

Ingrédients  2 oeufs  150 g de farine  50 g de maïzena  1 verre d'eau tiède  300 ml de lait  1 sachet de sucre vanillé  1 bouchon de rhum Préparation Versez la farine et la maïzena dans une jatte, mélangez. Faites chauffer l'eau dans un verre au microondes 1 min. Versez-le sur la farine et mélangez. Quand le mélange est lié, cassez les oeufs, versez le sucre et le rhum. Mélangez à nouveau et ajoutez petit à petit le lait, laissez reposer environ 20 min puis faites cuire les crêpes comme à votre habitude

Question

En période de régime, il est conseillé
Les plantes contre les maux d’hiver
Rhume, toux, problèmes de peau, fatigue, grippe, rhumatismes ou gastro… Et si vous tentiez la phyto ?! Certaines plantes permettent de prévenir et, encore mieux, de venir à bout des petits maux d’hiver – en complément ou non des traitements classiques !

de prendre une collation Vrai ! Tous les nutritionnistes
(ou presque) recommandent une collation à 11h et/ou à 16h. Sous forme de fruit ou de produit laitier, elle permet dʼéviter les fringales et les excès qui en découlent.

La grippe
Ses causes : due à un virus, Posologie : prenez ces Myxovirus Influenzae, la grippe plantes associées ou non, provoque de la fièvre (entre selon vos besoins - à parts 39°C et 40°C) durant à peu égales. La durée du traiteprès une semaine. ment varie selon votre état. Les remèdes : certaines Quand consulter : voyez plantes font baisser la fièvre un médecin très vite si, et stimulent les défenses immalgré le traitement, la fièmunitaires. Dans la première vre persiste, si dʼautres indication, on peut prendre de la symptômes surviennent, si reine-des-prés (Filipendula ulmavous êtes diabétique ou insuffiria). Dans la seconde, de lʼéchinasant respiratoire. cée (Echinacea purpura) Demain : Les problèmes de peau

S

Angelina Jolie poursuit son combat en Haïti
Angelina Jolie et SOS Children's Villages ont choisi Nathalie Nozile comme représentante légale en faveur d'Haïti. Nathalie, qui est avocate, se concentrera sur la protection des enfants les plus vulnérables d'Haïti et servira d'assistante spéciale auprès du gouvernement d'Haïti. «Je suis ravie que Nathalie Nozile soit notre première représentante légale en Haïti, il y a un tel besoin de protéger les enfants ici», a confié Angelina Jolie avant d'ajouter : «Nathalie est profondément engagée envers son pays, elle veut se battre pour améliorer les conditions de vie de son pays et apporter son expérience. Elle a en effet grandi dans un SOS Village et y a appris l'importance d'une enfance stable et d'un environnement rassurant. Maintenant qu'elle est avocate, elle va apporter son expérience personnelle et permettre au système judiciaire haïtien de se renforcer». «Nathalie Nozile est très forte... Vous ne tarderez pas à vous en apercevoir. Elle va faire de grandes choses. On n'aurait pas pu rêver d'une meilleure représentante pour Haïti. Je suis très fière de la connaître et reconnaissante d'avoir la chance de travailler avec elle», a déclaré Angelina Jolie.

T ars

A Sortir une tache

stuce du jour

de graisse sur du daim
Lorsqu’on a fait une tache de graisse sur un vêtement en daim, il faut tout d’abord passer un chiffon en coton imbibé d’éther et brosser. Mettre ensuite du bicarbonate de soude et frotter à l’aide d’un vieux bas en nylon. Il suffira ensuite de brosser pour faire partir la poudre.

N ew s S a nt é

La télé, un crève-cœur

Combien de temps regardez-vous en moyenne la télévision chaque jour ? D'après des médecins britanniques, au-delà de 2 heures, votre risque de maladie cardiovasculaire et même de mortalité prématurée, augmenterait dangereusement... Preuves à l'appui. Le constat n'est certes pas nouveau, mais l'apport de ce travail réside dans ses chiffres, justement. D'autant que le Dr Emmanuel Stamatakis (Univsersity College de Londres) s'appuie sur une cohorte solide - 4 512 adultes suivie durant plus de 4 ans. «Le fait de consacrer au moins deux heures quotidiennes de son temps libre à regarder la télévision est néfaste pour la santé cardiaque», explique l'auteur. En effet, un risque significatif (+48%) de maladie cardiovasculaire prématurée apparaît au-delà de 120 minutes quotidiennes. Il explose enfin (+125%) chez les «téléphiles» qui passent plus de 4 heures par jour face à leur écran. Facteur aggravant : ces tendances sont indépendantes des facteurs de risque traditionnels: tabagisme, hypertension artérielle et indice de masse corporelle supérieur à 25, notamment. Pour les expliquer, les auteurs mettent en cause des facteurs métaboliques et inflammatoires. Ils ont en effet constaté que les heures passées devant la télévision influençaient négativement plusieurs marqueurs cardiovasculaires comme la protéine C-Réactive et la lipoprotéine.

Le

Plus aucun fumeur en 2050 ?
D'après une étude menée par une banque américaine, il pourrait ne plus y avoir de fumeurs d'ici une quarantaine d'années dans plusieurs pays, si l'on en croit les scénarios invoqués. L'étude en question a été menée par la banque Citigroup et est reprise par de nombreux médias anglais dont le Telegraph, qui explique l'un des scénarios qui pourrait amener à la disparition des fumeurs dans certains pays d'ici 2050 : «Le pourcentage de fumeurs décline actuellement dans les pays développés, et les baisses sont plus ou moins continuelles sur la plupart des marchés. Si ces tendances se poursuivent, la plupart des marchés du tabac seront égaux à zéro en 2050». Slate.fr ajoute que The Guardian fait état de deux au-

C hiffre du jour

0

tres scénarios pouvant amener au même résultat : «Dans le scénario B, au fur et à mesure, de moins en moins de gens arrêtent de fumer et on approche d'un «noyau dur» de fumeurs. Dans le scénario C, la tabagie est jugée de plus en plus inacceptable et devient donc plus facile à réguler : au final, elle pourrait même finir par être interdite».

15:10 Comment ça va bien ! 16:20 Le Renard 17:10 Paris sportifs 17:20 En toutes lettres 17:55 CD'aujourd'hui 18:00 On n'demande qu'à en rire 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:50 Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:52 Soyons Claire ! 20:00 Journal 20:30 Tirage du Loto 20:35 Cold Case, affaires classées 21:19 D'art d'art 21:20 Cold Case, affaires classées 22:04 Ma maison de A à Z 22:10 Complément d'enquête 23:55 Expression directe 23:59 Dans quelle éta-gère 00:00 Journal de la nuit

12:00 Les douze coups de midi 12:50 Petits plats en équilibre 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Au nom de ma fille 16:45 Brothers & Sisters 17:35 Brothers & Sisters 18:25 Une famille en or 19:05 Le juste prix 20:00 Journal 20:35 C'est ma Terre 20:45 Doc Martin 21:40 Doc Martin 22:45 New York unité spéciale 23:30 New York unité spéciale 00:20 New York police judiciaire 01:10 Au Field de la nuit 02:20 Sept à huit 03:15 Pas de problème !

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:00 Scènes de ménages 13:40 Météo 13:45 Piège en haute couture 15:30 Mariage, mode d'emploi 17:40 Un dîner presque parfait 18:45 100% Mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:45 Piège de cristal 23:10 L'affaire Pélican 01:30 Les 4400 02:15 Les 4400 03:05 Météo 03:10 M6 Music

16:00 TV5MONDE, le journal 16:30 Questions pour un champion 17:00 Histoire du look 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'éco 18:30 L'invité 18:40 Catherine 19:05 Les escapades de Petitrenaud 19:30 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 21:00 Pourquoi (pas) le Brésil ? 22:30 TV5MONDE, le journal 22:40 Journal (TSR) 23:15 Cinémasmagazine 00:15 TV5MONDE, le journal Afrique 00:30 Arte reportage 01:10 Géopolitis 01:30 La grande librairie

N° 1446 Lundi 17 JANVIER 2011

Cil a dit lui
omme

«Ma venue à Alger veut tout dire»
Renard, entraîneur de l’USMA

Ziaya 1

Oui, on a compris que tu es venu pour signer !

Aoudia 0 Akrout touché par

Il a marqué un but contre le MCA au 5-Juillet

Ce n’est pas de la langue de bois
«Raouraoua a spolié 160 000 dollars à la JSK»
Moh Cherif Hannachi, président de la JSK

une balle à Tunis
Hier, un des stades de la ville de Dubaï a abrité un match amical entre Al Ittihad de Djeddah et le Zamalek. Les plus avertis auront compris que la particularité de cette rencontre aura été ce face-àface entre les deux attaquants algériens, Abdelmalek Ziaya et Mohamed Amine Aoudia. Le dernier mot est revenu au sociétaire du club saoudien par la plus petite des marges. D’ailleurs, c’est Ziaya qui a été l’auteur de cette unique réalisation à la 17’, avant de quitter ses coéquipiers à la 78’. Quant à l’exattaquant de la JSK, il a été accrédité d’une bonne prestation.

Ceux qui ont vu le match entre le Club Africain et le Mouloudia d’Alger se souviennent certainement d’Amir Akrout, l’avant-centre tunisien, qui a marqué un but lors de la finale de la Coupe de l’UNAF des clubs champions. C’était le 23 décembre dernier, au stade du 5-Juillet. Malheureusement, nous avons appris que le joueur a reçu une balle, en plein centre de Tunis dont le pays est secoué par des événements tragiques. D’ailleurs, les chaînes de télévision tunisiennes se sont relayées au sujet de la blessure d’Amir Akrout. Si Hannibal et Nessma ont commenté en long et en large la triste information, on ne sait pas exactement dans quelles conditions et circonstances est survenue la blessure d’Akrout dont l’état est jugé grave. Il aurait reçu une balle à 5 cm du cœur L’attaquant du CA aurait reçu une balle au moment où il se trouvait à la fenêtre de son appartement. On raconte aussi qu’il se trouvait dans sa voiture au moment où il a reçu une balle qui se serait logée à 5 cm du cœur. L’on raconte aussi que sa voiture aurait été criblée de balles. Il a subi une opération chirurgicale à l’hôpital d’Arianna L’attaquant du CA a été évacué très vite à l’hôpital Arianna qui se trouve dans une des plus importantes banlieues de Tunis. Amir Akrout, qui est né le 14 mai 1983 à Sfax, a signé un contrat de trois ans au profit du club de la capitale. Le joueur, qui est facilement reconnaissable au serre-tête qu’il porte pour retenir ses cheveux, a déjà porté le maillot du Stade Tunisien.

Serrar
envoie un message de soutien

Il rejoindra Messi, Beckham, Thuram…

Renard se gave de brochettes !

Yontcha
au SC Olhanense

Avant-hier, Hervé Renard a débarqué à Alger pour négocier les modalités du contrat qui le liera éventuellement avec l’USMA. Le lendemain, il a été accompagné par les responsables usmistes pour visiter les installations du club, notamment le stade Bologhine. Sur place, il a pu constater de visu toutes les infrastructures dont dispose cette enceinte sportive. Mais entre son arrivée et cette visite de travail, Renard a eu l’occasion d’effectuer avec des Usmistes ses premiers pas dans ce qui pourrait être son nouvel environnement, à savoir la ville d’Alger. Il a même eu l’opportunité de goûter à une spécialité algérienne, les brochettes de viande. Apparemment, l’ex-sélectionneur de la Zambie a beaucoup apprécié.

leurs à travers le monde, Madjid Jean-Paul Yontcha, De tous les 23 joueurs Bougherra sera nommé ambassavous rappelez-vous deur de bonne volonté UNICEF, le retenus par Benchikha de cet attaquant caFonds des Nations Unies pour pour prendre part au merounais qui faisait l'Enfance. Cette nomination in- Championnat d’Afrique des sensation dans le terviendra officiellement le 18 Nations des locaux, Abdelchampionnat algérien du mois en cours lors d’une moumen Djabou reste le conférence de presse à Alger orsous les couleurs du joueur qui ganisée par le bureau de cette CABBA ? Associé à l’autre totalise le organisation en Algérie. BouCamerounais Nankop, il a gherra rejoindra ainsi quelques-uns plus de temps fait sans doute partie des des plus célèbres footballeurs, à l’image de de jeu depuis le meilleurs éléments étrangers qui Lionel Messi, David Beckham, Lilian début de la saison. sont passés par l’Algérie. Yontcha Thuram. L’international algéavait également défrayé la chronique rien a joué 2081’ sous le suite à son bras de fer avec les dirigeants de maillot de l’ESS toutes comBordj Bou Arréridj. L’attaquant camerounais voulait à tout prix quitter pétitions confondues. Son le CABBA pour rejoindre une grosse cylin- concurrent direct, le défendrée du championnat et jouer par la suite en seur de la JSK Essaïd BelkaEurope. Finalement, il n’a pas eu besoin de lem, comptabilise 1799’. A cela. Après avoir quitté l’Algérie, il a rejoint titre indicatif, Djabou n’est Al Saad au Qatar, puis est parti en Belgique, pas loin du joueur le plus à l’CS Otepeni. De là, il a opté pour le cham- utilisé en sélection A, Madpionnat portugais, en jouant au CF Bele- jid Bougherra, qui totalise nenses puis dans un autre club portugais, le 2520’ entre la sélection algéSC Olhanense qui a retrouvé l’élite en 2009. rienne et les Rangers. En

Bougherra, Djabou, le ambassadeur de l’Unicef plus utilisé au CHAN
A l’instar de beaucoup de footbal-

Serrar, sitôt informé, a envoyé un message de soutien au Club Africain, à la suite de la grave blessure dont a été victime Amir Akrout. Il faut rappeler que l’Entente devrait rencontrer à la fin mars, dans le cadre de la finale de la Supercoupe de l’UNAF, le Club Africain.

10' e 'Ballon Rose d’Or 20 Forlan éluSport organise, depuis quatre ans, le Barllon Zaira espagnol de footballeu de

contrepartie, le joueur de la JSMB, Gasmi, reste le moins utilisé avec 737’.

nfo L’i

Le quotidien me ou fiancée st re la plus belle fem otball et FIFA. C’e Rose d’Or pour éli n d’Or de France Fo buteur uruguayen lèlement au Ballo l’année paral ego Forlan. Le yenne LaNara, épouse de Di devant la Paragua l’Argentine Zaira y a eu posé avec 66 votes ial sud-africain. Il st finalement im s’e ncée du Mond la déuelme, désigné fia ment, avant que rissa Riq ’au dernier mo Zaira. C’est la troide suspense jusqu beaucoup spectaculaire se au profit de la rès Jessica cantation ne se fas llon Rose d’Or, ap s) et Lui remporte la Ba de Yebda à Naple me Argentine qu siè ier Lavezzi, le coéquip ées au sein de la sélection Cirio (fiancée de sieurs fianc lazar qui a eu plu ciana Sa ré 390 n Sport a enregist argentine. nnée, le quotidie leurs le réTout au long de l’a tier. Voici par ail rs le monde en 000 votes à trave se d’Or 2010 : t final du Ballon Ro sulta % ncée de Forlan - 18 1.- Zaira Nara, fia Mondial - 17% lme, 'fiancée' du 2.- Larissa Rique 12% fiancée de Vieri 3.- Melissa Satta, Casillas - 12% onero, fiancée de 4.- Sara Carb

Footaises
jette

s

a joué à Barcelone avant Belhadj.

s Rahem

peo ple

s l’argent par la
s Belkheïr

fenêtre.

prépare le dernier épisode de son feuilleton...

s

s Boussehaba

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->