Vous êtes sur la page 1sur 24

LA CULTURE ET

L’INTERCULTUREL
EN ENSEIGNEMENT
DU FLE

Préparé par Valérie Amireault


Université de Montréal
Stage Didactique du FLS-FLE: Langue, culture et
société québécoises
ENF 3200- Été 2010
QUESTIONS D’INTRODUCTION

 1. Selon vous, qu’est-ce que la culture?

 2. Quel lien voyez-vous entre langue et culture?

 3. Quelles raisons peuvent justifier l’introduction de


la dimension culturelle dans les cours de langue ?

 4. Quelles sont les étapes à considérer pour


intégrer la culture dans l’enseignement ?

 5. Quelle culture enseigner ? Quels éléments


culturels privilégier ?
DÉFINITIONS DE LA CULTURE
‘La culture d’une société est constituée de tout ce que l’on
a à connaître ou à croire pour se comporter de façon
acceptable aux yeux des individus qui en font partie’
Goodenough
 un système symbolique constitué de structures
significatives pour un groupe d’individus
 un dénominateur commun, le partage d’une identité
commune
 La culture est dynamique, en constante évolution
 Nécessité de définir les cultures en relation les unes
avec les autres:
Weaver (1986) a développé l’Analogie du Iceberg sur la
culture: une représentation schématique des facteurs
impliqués lors de la rencontre des cultures (culture
externe/visible et culture interne/invisible).
L’ANALOGIE DU ICEBERG (WEAVER, 1986)
PARAMÈTRES INTERCULTURELS (P.115)

Où situez-vous le Québec parmi les paramètres


suivants?
-Contexte fort ou contexte faible?
-Culture polychronique ou monochronique?
-Distance hiérarchique forte ou faible?
-Degré de contrôle de l’incertitude fort ou faible?
-Degré d’individualisme ou de collectivisme?
-Indice de masculinité ou de féminité?
L’ÉDUCATION COMME ENTRÉE DANS LA
CULTURE

 Enseignement des langues = discipline privilégiée


pour aider les apprenants à réfléchir sur leur
identité culturelle et à réinterpréter leurs propres
comportements, en les comparant à ceux qui
existent dans d’autres cultures.
 Recherches actuelles considérant l’éducation
comme entrée dans la culture (Bruner, 1996).
RELATION LANGUE-PENSÉE-CULTURE
 La langue incarne/véhicule la culture et les
significations culturelles.
 La langue, le moyen de communication entre les
membres d’une culture donnée, constitue
l’expression la plus visible de cette culture.
 Langue-pensée-culture-identité? La langue signale
l’identité culturelle d’un individu.
 La structure de la langue qu’on utilise influence
notre mode de pensée: hypothèse Whorf-Sapir
(hypothèse de la relativité linguistique)
EXEMPLE
Les Inuits possèdent une trentaine de mots pour se
représenter la neige.
-qank : la neige qui est en train de tomber
-qanittak : la neige tombée récemment
-matsaaq : une neige à moitié fondue sur le sol
-minguliq : un fin manteau de neige poudreuse
-illusaq : neige utilisée pour construire les igloos
-qiqumaaq : couche de neige dont la surface est
gelée
LA CULTURE ET L’ENSEIGNEMENT DE LA
LANGUE
 L’enseignement des langues, de par sa nature,
présente ce qui est «autre» et aide à la
compréhension de l’altérité.
 But ultime de la didactique en langues :
l’enseignement/l’apprentissage de la culture dans la
langue ou de la langue dans la culture.
 C’est grâce à l’apprentissage et à l’analyse que
l’apprenant pourra devenir un être interculturel, une
personne capable de mettre en relation deux
cultures lorsqu’il pense ou qu’il agit, capable de
relativiser, de développer de l’empathie.
 Ce n’est pas tout d’étudier la langue et la culture: il
faut conscientiser l’apprenant sur l’interaction entre
langue et culture: la langue dans la culture / la
culture dans la langue
QUELQUES DISTINCTIONS
 Interculturalisme:
Conception qui concerne les rapports, les contacts, les mises en
relation, les échanges entre cultures différentes.

 Multiculturalisme :
Coexistence de plusieurs cultures dans une société donnée
(cohabitation, coprésence)

 Bilinguisme :
Caractéristique d’une personne, d’une région, d’un pays qui
parle, qui possède ou qui a deux langues.

Compétence interculturelle:
La compétence à communiquer langagièrement et à interagir
culturellement d’un acteur social qui possède, à des degrés
divers, la maîtrise de plusieurs langues et l’expérience de
plusieurs cultures (Conseil de l’Europe, 2001)
LA CULTURE ET LES REPRÉSENTATIONS
 1. Comment vous représentez-vous :
a) Un Français de France?
b) Un francophone du Québec?
c) Un francophone d’un pays africain?

 2. Qu’est-ce qui a le plus influencé vos


représentations du Québec et des Québécois?
a) les personnes que vous avez côtoyées, qui vous ont
enseigné cette langue?
b) les livres, les articles… que vous avez lus?
c) des situations ou des événements particuliers qui ont
retenu votre attention?

 3. En tant qu’enseignant de FLE, traitez-vous des


représentations de la culture en classe? Comment?
ENSEIGNEMENT DE LA CULTURE: LES
MANUELS DE FLE

 Quels éléments de la culture francophone sont


présentés dans les manuels que vous utilisez dans
vos classes de FLE?
 Observation d’un manuel:

Par quatre chemins (cahier d’activités de


grammaire)
- Quels éléments de la culture québécoise sont
présentés dans ce manuel?
- Comment ces éléments sont-ils intégrés?
POURQUOI LES ENSEIGNANTS UTILISENT-ILS DU
MATÉRIEL COMPLÉMENTAIRE POUR ENSEIGNER LA
DIMENSION CULTURELLE?

 1) Plus de variété (perspectives multiples)


 2) Activités dynamiques

 3) Information à jour

 4) Authenticité et réalité

 5) Motivation accrue

 6) Développement des savoirs, des savoir-faire et


des savoir-être
QUELS ÉLÉMENTS DE CULTURE ENSEIGNER?*
 Vie quotidienne : nourriture et boisson, heures des repas,
manières de table, congés fériés,horaires et habitudes de
travail, activités de loisir (passe-temps, sports, habitudes de
lecture, médias), etc.
 Conditions de vie : niveaux de vie, conditions de logement
 Relations interpersonnelles: les relations entre les classes
sociales, les relations hommes-femmes, les relations
familiales, les relations entre générations, les relations au
travail, les relations entre groupes culturels, etc.
 Valeurs, croyances et comportements en relation à des
facteurs ou des paramètres tels que :la classe sociale, la
sécurité, les traditions, l’histoire, l’identité, la politique, les arts,
la religion, l’humour, etc.
*Manuela FERREIRA PINTO, Acquérir des compétences interculturelles en classe de
français langue étrangère: http://www.francparler.org/dossiers/interculturel_former.htm
QUELS ÉLÉMENTS DE CULTURE ENSEIGNER?
(SUITE)
 Langage du corps : connaissance des conventions
qui régissent les comportements qui font partie de
la compétence socioculturelle de l’apprenant
 Savoir-vivre : la ponctualité, les cadeaux, les
vêtements, les conventions et les tabous de la
conversation et du comportement , etc.
 Comportements rituels : la pratique religieuse et les
rites (naissance, mariage, mort )
 Célébrations, festivals
SAVOIRS

 Connaissances résultant de l’expérience sociale


(savoirs empiriques) ou d’un apprentissage plus
formel (savoirs académiques).
 Ex : connaissances empiriques relatives à la vie
quotidienne (organisation de la journée,
déroulement des repas, modes de transport, de
communication, d’information), connaissance des
valeurs et croyances partagées par certains
groupes sociaux (croyances religieuses, tabous,
etc.)
SAVOIR-FAIRE
 Les savoir-faire relèvent de la maîtrise procédurale
plus que des savoirs, mais cette maîtrise a pu
nécessiter la mise en place de savoirs.
 Ex : Quoi faire, quoi dire lors d’une entrevue
d’embauche au Québec?
SAVOIR-ÊTRE
 Dispositions individuelles, traits de personnalité,
attitudes.
 Acquérables ou modifiables dans l’usage et
l’apprentissage.
 Culturellement inscrits ---» constituent des lieux
sensibles pour les perceptions et les relations entre
cultures.
Ex:
-Quelles attitudes distinguent les Québécois?
-Quelles sont les représentations que les autres se
font du Québec et des Québécois?
QUE RETENEZ-VOUS DE VOTRE SÉJOUR AU
QUÉBEC?

1. Donnez un exemple d’une information concernant


le Québec que vous pourriez transmettre à vos
étudiants (savoirs, savoir-faire, savoir-être)

2. Vos représentations du Québec et des Québécois


ont-elles changé pendant votre séjour? Comment?
COMMENT ENSEIGNER LA CULTURE ET
L’INTERCULTUREL DANS UNE CLASSE DE FLE?

 Le curriculum, le programme et le manuel de


langue
 Les films, les chansons, la télévision, les
documentaires, la littérature, la bande dessinée, les
caricatures, la publicité, les guides de voyage, les
photos, les journaux, les rencontres…autres?

 Autres ressources:
1) Québec français (www.revueqf.ulaval.ca)
-Numéro 146 : La culture et la langue (pp.56-83)
-Boucher, AM et Pilote, A. (dir) (2006). La culture en
classe de français. Guide du passeur culturel.
Publications Québec français.
AUTRES RESSOURCES
 2) Acquérir des compétences interculturelles en
classe de français langue étrangère (Manuela
Ferreira Pinto)
http://www.francparler.org/dossiers/interculturel_form
er.htm
http://www.francparler.org/dossiers/interculturel_exerc
ices.pdf
AUTRES RESSOURCES
 3) Dossier Franc-parler sur les pistes d’exploitation
de la culture et de l’interculturel en salle de classe
(axé sur le FLE et sur la France)
Fiches sur : les gestes, les chansons, les films, les
articles et dessins de journaux du monde, les
guides de voyages, les photos, les interprètes
culturels, les ressources et statistiques.
 4) Dossier Franc-parler : Sommaire des Fiches en
interculturel
http://www.francparler.org/dossiers/interculturel.htm
http://www.francparler.org/fiches.htm
ÉVALUATION DE LA COMPÉTENCE
INTERCULTURELLE: LE PORTFOLIO
 auto-évaluation des apprenants
 évaluation par les pairs
 évaluation des savoirs, savoir-faire (savoir-être: plus
difficile!)
 discussions entre l’enseignant et l’apprenant
 Conseil de l’Europe : Autobiographie des rencontres
interculturelles
-aider les apprenants à analyser leurs rencontres avec
l’altérité: décrire, analyser, réfléchir.
-Le portfolio européen des langues:
http://www.coe.int/t/dg4/portfolio/default.asp?l=f&m=/mai
n_pages/welcomef.html
-Le portfolio permet aussi de mettre l’accent sur le
développement d’attitudes, de représentations (savoir-
être)
LES REPRÉSENTATIONS DES AUTRES ET DES AUTRES CULTURES
DANS LE CONTEXTE DE LA FORMATION INITIALE ET CONTINUE DES
ENSEIGNANTS.
LUSSIER, D. ET AL. (2003).

 Est-ce que les enseignants de langues sont


capables, vu leur formation et leurs expériences
culturelles, d’être des acteurs sociaux dans le
développement d’une compétence interculturelle?
-ils font ce qu’ils peuvent, avec des moyens différents
-exemples de stratégies à utiliser en situation de
conflit interculturel:
- dédramatiser la situation
- agir comme intermédiaire
- demander aux étudiants de temporiser leurs
propos
-Besoin de formation!