Vous êtes sur la page 1sur 1

31 Janvier 2011 – A.C.

CHANTIER DE REFONDATION DU CFDU

La refondation du CFDU est un chantier utile, une étape indispensable dans son
développement, une démarche à laquelle je m’associe complètement. Je m’inscris dans la
dynamique du texte d’orientation proposé au CA du 08/12/10. Je ne le paraphraserai donc
pas. Mes suggestions sont des compléments et des précisions, dans 3 domaines
principalement, sachant que si je ne néglige pas la question purement organisationnelle, je la
sais stérile si elle ne s’accompagne pas d’un projet et de moyens nouveaux :

1. Les chantiers
J’ai toujours pensé que les urbanistes s’engageraient dans la dynamique CFDU si
celui-ci était un cadre de débat continu et de bon niveau sur les grandes questions
auxquelles ils sont confrontés. Les élections présidentielles de 2012 pourraient servir
de prétexte pour encadrer les discussions. Un an de chantier (février 2011- février
2012) sur 5 grandes questions à poser en des termes très attractifs sur des thèmes
du type : urbanisme et cohésion sociale, la ville mobile, la ville dense, la ville
écologique, des règles pour la ville durable …. Désigner un pilote par thème et
organiser des journées thématiques.

2. Les services
Pour la majorité de nos collègues, l’adhésion à une association ou à un syndicat doit
s’accompagner de services. Toute vie associative est devenue une forme de
consumérisme. Il ne parait donc pas possible de développer significativement le
CFDU sans s’y atteler en priorité. Des services dans 3 domaines : l’emploi (une
bourse à l’emploi très fournie), une veille juridique (tant pour les questions
d’urbanisme que de droit au travail), et une veille technique sur les projets
d’urbanisme. L’ensemble de ces services seraient déployés sur internet (et
uniquement). Mais cela passe par le recrutement d’un chargé de mission, même si au
départ cela devait se faire à temps partiel.

3. Les cotisations
Elles en seront forcément affectées. Celles-ci pourraient être de deux types :
forfaitaire, modeste et systématique pour les familles nationales, en rapport avec le
nombre d’adhérents, sans que ceux-ci aient à honorer un supplément CFDU comme
aujourd’hui. Et une 2ème cotisation (complémentaire à évaluer), cotisation « services »
que les adhérents régleraient lors de leur adhésion. Celle-ci permettrait le libre accès
aux services sur le site grâce à un code d’accès, l’accès au portail restant libre.
Diverses associations fonctionnent ainsi.

Avec tous mes vœux de succès à la démarche initiée, rendez vous est pris le 5 février

Amitiés
Alain Cluzet