Vous êtes sur la page 1sur 13

| 



  


    
 

Réalisé par:
ë Introduction
j
ë « Offshore » de quoi parle-t-on ?
ë Eléments d¶information sur l¶offshore:
  
    :
- Zones franches commerciales:
Exemple la zone franche d¶Exportation de Tanger
- Zones franches industrielles :
Les zones dédiées aux métiers de l¶offshoring
j  
    
ë Œonclusion
  

£ la fin du dix-neuvième siècle, des


milliers d¶aventuriers se précipitait pour
aller conquérir les richesses promises par
le retour glorieux de quelques-uns. Sans
préparation, sans avoir bien évalué ce
qu¶une telle entreprise allait leur coûter, ils
partaient, munis de leur seule foi, à la
conquête de l¶or.
   
 
r Outsourcing
r Offshore
r Onshore
r Insourcing
r Délocalisation
r Externalisation
r near-shore
r right-shore, «
  

Le mot Offshore est scindé en deux,


« Off » : loin de, hors de, et « shore » :
rivage. Selon le lexique d¶économie, cette
expression anglaise est utilisée dans
divers contextes mais qui littéralement
signifie au-delà des côtes.
  
¦  
  

ë         


- Zone Franche :
Une zone franche est une partie du
territoire d¶un Etat dans laquelle les
marchandises sont généralement
considérées comme n¶étant pas sur le
territoire douanier au regard des droits et
taxes à l¶importation et ne sont pas
soumises au contrôle habituel de la
douane.
     

ë Zone franche commerciale :


Exemple la zone franche d¶Exportation de Tanger :
La TFZ (Tanger Free Zone) se situe près de
l¶aéroport de Tanger. Son règlement intérieur a
été approuvé par un arrêté conjoint du
ministère du Œommerce et de l¶Industrie et du
ministère de l¶Economie et des Finances du 5
juin 2000 (Bulletin Officiel du 3 août 2000). Elle
représente une superficie totale de 345
hectares. Elle est gérée par la société TFZ.
     

ë Zonefranche industrielle :
Les zones dédiées aux métiers de l¶offshoring
Œasanearshore
Technopolis
Fès shore
Marrakechshore
Tangershore
r j
j    
 
D'après l¶article 2 de la loi n058-90 relative aux places financières
Offshore, est considérée comme banque offshore, pour l'application
de la présente loi:

r Toute personne morale, quelle que soit la nationalité de ses


dirigeants et les détenteurs de son capital social, qui a son siège
dans une place financière offshore et pour profession habituelle et
principale de recevoir des dépôts en monnaies étrangères
convertibles et d'effectuer, en ces mêmes monnaies, pour son
propre compte ou pour le compte de ses clients toutes opérations
financières, de crédit, de bourse ou de change ;
r Toute succursale créée, pour l'exercice d'une ou de plusieurs des
missions visées ci-dessus, dans une place financière offshore par
une banque ayant son siège hors de la dite place.
j    
 
r Les banques Offshore peuvent notamment :
r Œollecter toute forme de ressources en monnaie étrangère
convertible appartenant à des non résidents ;
r Effectuer, pour leur propre compte ou pour le compte de leur
clientèle non-résidente toute opération de placement financier,
d'arbitrage de couverture et de transfert en devises ou en or
r £ccorder tous concours financiers aux non-résidents;
r Participer au capital des entreprises non résidentes et souscrire aux
emprunts émis par ces dernières;
r Emettre des emprunts obligatoires en monnaie étrangère
convertible
r Délivrer toute forme d'aval ou de cautions et notamment des
cautions de soumission, de garantie et de bonne fin aux entreprises
non résidentes.
Π 

Le secteur des nouvelles technologies et


de l¶offshoring représente pour le Maroc
un des secteurs les plus porteurs pour
l¶économie nationale, en termes de
création des richesses et d¶emplois.