Vous êtes sur la page 1sur 5

Dans la série « les coureurs régionaux qui durent »

Entretien avec Daniel Delwarte

Beaucoup de coureurs ont jalonné l’histoire du cyclisme local et régional, un


certain nombre a marqué son époque par des résultats spectaculaires mais de trop
courte durée parfois, mais rares sont ceux qui peuvent se vanter d’avoir fait une
longue carrière en totalisant un nombre de victoires non négligeable que beaucoup
de jeunes coureurs actuels n’atteindront peut-être jamais.
Pour illustrer mes propos j’ai voulu rencontrer Daniel Delwarte. Qui ne le connaît pas?
Qui n’a jamais vu son nom dans le journal ? Il est sur son vélo depuis plus de 30 ans en
compétition et il est toujours là aujourd’hui, souvent en tête dans les classements quand
il n’est pas sur le podium.
Au cours de l’année dernière il laissait entendre que 2010 serait sa dernière saison mais
nous apprenons qu’il en a finalement décidé autrement. Il sera toujours là en 2011 et
devrait participer à une quinzaine de courses, essentiellement dans les bassins du
Hainaut et en Sambre-Avesnois ou il restera fidèle aux couleurs de l’UV. Hautmontoise
présidée par Francky Rousseau.
J’ai voulu en savoir un peu plus sur lui, vous aider à le connaître un peu mieux et faire
un peu le point sur sa très respectable carrière. Peut-être nous dévoilera-t-il quelques
secrets sur sa longévité sportive.

Photosports: Daniel, peux-tu te présenter ?

Daniel : je m’appelle Daniel Delwarte, je suis né le 5 Octobre 1962 à Valenciennes.


J’habite à Trith-st-Léger. Je suis marié avec Elisabeth depuis 1986, nous n’avons pas
d’enfants et j’exerce la profession d’agent de contrôle dans un laboratoire de
l’entreprise LME à Trith.

Photosports : Comment es-tu venu au cyclisme ?

Daniel : J’ai suivi l’exemple d’un cousin né en 1959 et une cousine née en 1962 qui
couraient déjà , mon père à cette époque allait travailler en vélo comme beaucoup de
gens de sa génération, j’ai eu mon premier vélo très tôt car c’était le seul moyen de
locomotion de l’époque pour notre milieu ouvrier.

Photosports : Te souviens-tu de ton premier entraîneur ?

Daniel : Oui ! A mes tous débuts c’était Léon Goutiez, un ancien coureur de Vieux-
Condé, puis Serge Dhont de Crépin qui tenait un magasin de Cycles, j’allais souvent
m’entrainer avec lui quand j’étais junior 2, j’avais 18 ans. Mais sinon la plupart du
temps j’étais seul pour gérer mes entrainements.

1
Photosports : avais-tu un modèle de coureur à cette époque que tu admirais plus
particulièrement ?

Daniel : Oui, il y en a eu beaucoup mais celui qui m’a marqué le plus c’était Sean
Kelly, le coureur Irlandais.

Photosports : Peux-tu nous retracer brièvement ton parcours dans les différents clubs
que tu as fréquenté ?

Daniel :
o De 1978 à 1982 : j’étais à l’AS. Anzin ou j’ai couru dans les catégories cadet 2
puis junior 1 et junior 2, Senior B puis j’ai fini en Senior A
o En 1982 j’ai effectué mon service militaire à Metz, j’étais toujours licencié mais
j’ai très peu couru.
o De 1983 à 1984 Je suis passé au VC Bavay e S3 puis S2.
o De 1985 à 1986 j’étais au VC. Saint Amand, j’y ai cotoyé les costauds de
l’époque : Kristian Sobota, Cornélis et Trachet
e
o En 1987 j’intégrais le VC. Roubaix en 1 catégorie ou je n’ai couru qu’une saison
mais j’y ai aussi vite appris à connaître mes limites et mon véritable potentiel de
coureur cycliste.
o En1988 j’ai beaucoup couru en Belgique dans la catégorie « Tous coureurs » ;
o De 1989 à 1990 j’étais revenu à l’USVA en S2
o De 1991 à 1992 pour des raisons professionnelles j’ai du faire un break.
o De 1993 à 1997 : je courus au VC. Quercitain.
o 1998 : je refis une saison en Belgique toujours en « tous coureurs »
o 1999 à 2003 : VC. Trith
o 2004 à 2007 : retour en Belgique affilié au club d’Estinnes-au-Mont près de
Binche. J’avais sympathisé en course avec le président de ce club et je me sentais
bien avec eux.
o 2008 à 2010 : UV. Hautmontoise avec les 4 frères Poucet dont l’un était à la fois
mon camarade et mon collègue de travail.

Photosports : Parlons un peu de ton palmarès en général depuis tes débuts dans le
cyclisme ?

Daniel : ho la !! Cela risque d’être long !! Non.. Pour faire « court » disons que tout au
long de ma carrière dans le vélo tant en France qu’en Belgique j’ai accumulé plus de
250 victoires. J’ai commencé à vraiment gagner des courses depuis ma catégorie
Junior2.
J’ai traversé de très bonnes périodes entre 2004 et 2007 où je gagnais à cette époque
plus de 25 courses par an. Ici, à la maison, je ne sais plus trop quoi faire du nombre
impressionnant de coupes et trophées accumulés depuis mes débuts.
2 fois Champion du monde en 2005 et 2008 en catégorie A et B en Belgique affilié au
club d’Estinnes-au-Mont et à Hecq (France) licencié UV. Hautmontoise.

2
Photosports : Parlons un peu de ton palmarès de l’année 2010 alors ??

Daniel : je ne les ai pas toutes en tête mais je sais que :

o Pont sur Sambre : 1e


o Calenelle(Belgique) : 1e
o Pommereuil (Belgique) : 1e
o Feignies : 3e en D3
o Vieux-mesnil 4e
o Colleret : 3e
o Felleries : 5e
o Assevent : 8e
o Poix-du-Nord : 8e
o Trith-St- Léger : 5e

Photosports : Quel est selon toi, ton principal atout en course ? Tes points faibles ?

Daniel : pour mes points forts je sais que je suis hargneux, tenace, combattif. Je passai
pour être un bon rouleur et un bon sprinter en étant plus jeune.
Quant à mes points faibles.. Je ne suis plus très à l’aise par fortes chaleurs en prenant de
l’âge et l’hiver je suis assez sujet aux bronchites, mais sinon.. Je ne m’en connais pas
d’autres.

Photosports : Tu a du accumuler les bons souvenirs durant ces nombreuses années,


mais si tu ne devais en garder qu’un seul, quel serait-il ?

Daniel : en 1987 à Maroilles, j’étais en S1 sous les couleurs du VC. Roubaix. J’ai fait
70 kms d’échappée tout seul avec plus de 1’30 d’écart avec mes poursuivants et je
gagne la course.
Il y a aussi bien sûr mon arrivée à Trith en 2003, main dans la main avec Jérome Hurez.
Bon moment!

Photosports : Je présume que cela n’a pas été sans mauvais souvenirs ? Peux-tu en
citer un qui t’a affecté plus que les autres.

Daniel : Cette mauvaise année 2009 qui fut marquée d’abord par une chute qui
m’occasionna une fracture de la main. Je perdis ma maman, puis peu de temps après,
mon beau-père. On peut dire que ce fut une année très difficile à surmonter pour moi.

3
Photosports : Si tu devais faire le bilan de ta carrière ?

Daniel : Ha ! Hé bien je suis assez satisfait de ma carrière de coureur cycliste, le vélo a


toujours occupé une place prépondérante dans ma vie et en plus j’ai eu la chance
d’épouser Elisabeth qui m’a toujours soutenu et suivit sur mes courses : c’est
primordial, je vous l’assure. Mais c’est aussi grâce à mes parents qui se sont toujours
débrouillés, malgré notre condition modeste, pour subvenir à mes besoins et faire en
sorte que je ne manque jamais de rien pour faire face aux exigences de la course
cycliste.

Photosports : je sais par expérience que le meilleur conseil n’est pas celui qu’on donne
mais bien celui que l’on nous demande, en rapport à cette pensée, Daniel : si tu devais
conseiller un jeune qui débute dans le cyclisme et qui voulait durer, que lui répondrais-
tu ?

Daniel : Je ne sais pas vraiment mais ce dont je suis certain c’est que cela dépend selon
moi, de plusieurs paramètres :

o La motivation : qui ne sera pas un vain mot car il faudra bien être conscient des
difficultés à affronter tout au long de sa pratique sportive.
o Des parents qui suivent : si les parents ne sont pas partie prenante et derrière lui
pour l’encadrer et l’accompagner tout au moins à ses débuts pour le mettre en
garde sur tous les pièges de l’adolescence, cela ne durera pas longtemps.
o Une bonne hygiène de vie : qui est parfois incompatible avec les réelles
aspirations de la jeunesse d’aujourd’hui mais cependant incontournable. Quand je
dis Hygiène de vie je veux parler du sérieux dans les entrainements, une vie
régulière, une diététique particulièrement adaptée et sans failles ainsi qu’une
certaine rigueur dans les périodes de récupération (sommeil) etc..

Photosports : En ce qui concerne tes projets pour la saison 2011, je n’avais pas trop
envie de te poser la question au vu de ta volonté d’en finir avec la compétition que tu
avais annoncé clairement en fin de saison dernière, mais j’ai entendu dire que tu étais
revenu dernièrement sur ta décision. Qu’en est-il ?

Daniel : Il était effectivement prévu que je mette un terme a ma carrière cette année,
mais Francky Rousseau, président de mon club, l’UV. Hautmontoise, après avoir
recherché en vain des coureurs pour palier à mon absence, a su me convaincre de
revenir sur cette décision et je vais rempiler une année tout au moins pour une saison,
j’aurai l’occasion de participer à une bonne quinzaine de courses dans les bassins du
Hainaut et Sambre-Avesnois. Je peux rajouter honnêtement que je ne saurai jamais me
passer du plaisir de monter sur un vélo.

4
Photosports : Peux tu nous expliquer comment tu fais ta préparation physique en vue
de ta nouvelle saison ?

Daniel : J’ai pratiqué le VTT jusqu’au début janvier tous les week-ends. Actuellement
j’affiche déjà plus de 1200 Kms sur route à raison de 3 séances par semaine.
Une sortie de 80 kms en solitaire le vendredi, une sortie de 100 kms le samedi en
compagnie de 5 bons copains et enfin une sortie de 120 kms le Dimanche en petit
peloton d’une dizaine de coureurs. En plus les jours de mauvais temps des séances de
fractionné sur home-trainer 2 fois par semaine.
Lors de mes entrainements je roule avec des copains que j’apprécie particulièrement et
avec lesquels je me sens bien tels que : Nicolas Wilbert et son père philippe, Valérian
Vermeulen de l’ESEG. Douai, Jérome Hurez, Denis Flahaut et Zahir Daoud.

Photosports : comment envisages-tu l’avenir à présent ?

Daniel : Durer le plus longtemps possible en vélo, continuer à me faire plaisir tout en
restant en bonne santé.

Photosports : parlons pour terminer de tes préférences ?

Daniel :
o Ta couleur préférée : Fushia
o Ton genre de film : Action et comique
o Ton acteur préféré : Lino Ventura, J.Gabin, B. Blier
o Ton actrice préférée : Judy Foster
o Ta musique préférée : Indochine, Cabrel, Gainsbourg
o Sucré ou salé? : Plutôt sucré.
o Ton plat préféré : les pâtes
o Activité autre : le jardinage

Photosports : Daniel, je te remercie de m’avoir permis de passer cet agréable moment


en ta compagnie, ta gentillesse et la qualité de ton accueil. Je te félicite pour ta longue
et fructueuse carrière en espérant que les années à venir t’apporteront encore beaucoup
de satisfaction en récompense de ton sérieux et de ta régularité qui forcent le respect.

Propos recueillis par René Harbonnier pour PHOTOSPORTS le mardi 8 février 2011