Vous êtes sur la page 1sur 1

2eme Partie

CREATION de LA LOI.
-La loi est toujours en retard sur les faits et el Ie ne fait jamais que réduire
des exigences sociales •> déterminisme.
-Quand il y a loi, il y a une série de raisons, de f acteurs qui expliquent la loi
-II y a deux écoles qui vont plus loin encore •. la sociologie du drt et l’analyse
économique.
-On va donc essayer de démontrer que la loi n'est pas un pur déterminisme
mais que c'est aussi un choix.

Evaluation de la loi :
Comment savoir qu'une loi est bonne ou mauvaise ? On va privilegier l'évaluation
au moment de la création de la loi.
II y a plusieurs manières d'évaluer la loi :
-LEGALITE '. La loi respecte la Constitution ? la procédure mise en oeuvre
par les normes secondaires a-t-elle été suivie ?
-LEGITIMITE : La loi respecte-t-elle la valeur qu'elle prétend défendre ?
-EFFECTTVTTE •• La loi n'a de sens que si elle a les moyens d'être effective.

Quelles sont les questions que les législateurs vont se poser avant de rédiger une
loi ?
-Critère de subsidiarité : il ne faut des lois que dans la mesure ou c'est
nécessaire, (critère de subsidiarité = nécessaire)
-Critère de proportionnalité : ce n'est pas parce qu'on a un objectif valable
qu'il faut créer une loi qui dans la plupart des cas dépasserait l'objectif dé
départ.
-Critère de sécurité : une loi n'est vraiment nécessaire que si elle aide a la
sécurité juridique.

La rédaction de la loi :
-II y a particularité du vocabulaire juridique
-On a la possibilité d'utiliser un certain Standard, un concept assez flou
-La qualification suppose une définition