Vous êtes sur la page 1sur 4

LA PHRASE INJONCTIVE

Définition
La phrase injonctive exprime une incitation à agir et comprend une variété de valeurs
sémantiques (ordre, interdiction, conseil, prière, etc.).
L’énoncé impératif a une fonction conative (ou injonctive), étant centré sur le
destinataire, visant à un effet précis, celui de lui faire accomplir un certain acte.
Types de réalisateurs
La réalisation de ce type de phrase dépend de nombreux facteurs linguistiques,
pragmatiques ou socio-culturels. Des mots appartenant à diverses classes et des structures
diverses peuvent être utilisés à cette fin. L’injonction se présente donc sous des formes très
variées.
On distingue en principe deux types de réalisateurs:
- directs (structure grammaticale spécifique - l’impératif):
Parlez !
Viens me voir !
- indirects (non impératif):
Tu devrais venir me voir.
Je vous prie de fermer la porte.
Il faut que vous partiez tout de suite
Types de destinataire
Le message injonctif étant centré sur le destinataire, les phrases injonctives se
différencient entre elles par la nature du destinataire et par la nature des rapports sociaux
(position sociale, hiérarchie, âge des participants au message). On distingue communément
trois types de destinataires:
- destinataire participant direct au message (personnes du dialogue: II sg. et pl., I. pl.);
- destinataire participant indirect au message (III pers. du sg. et du pl.);
- destinataire indéterminé.

1. Formes verbales employées dans un message adressé à un destinataire


participant direct au message
1. L’impératif
Les phrases construites avec le verbe à l’impératif représentent des énoncés
performatifs directs: Viens !
La phrase impérative présente un contour intonatoire non neutre, spécifique,
caractérisé par la montée et la descente brusque de la voix.
En structure de surface, la phrase impérative se caractérise par l’absence du sujet dans
les deux langues:
Parle plus fort!
N’ayez pas peur !
Venez avec nous !
Soyez attentifs !
Les marques du sujet apparaissent:
- dans la flexion du verbe (la désinence verbale):
Partez ensemble !
- dans la désinence verbale et le pronom réfléchi, dans le cas des verbes
pronominaux:
Lève-toi !
Levez-vous !

L’impératif s’accompagne souvent de l’emploi de formules d’atténuation,


intégrées à l’énoncé:
Ferme la porte, s’il te plaît !
Passez-moi le sucre, je vous prie.
Ayez l’amabilit (la bonté) de…
La phrase peut comporter des segments nommés “appellatifs” (pronoms ou noms “en
apostrophe” - ou vocatifs):
Dépêchez-vous, mes enfants !
Ne pleure pas, Marie !
Vous, fermez la porte !
En français, l’impératif s’accompagne très souvent de l’adverbe donc qui sert à
renforcer l’ordre.
Taisez-vous donc !
Partons donc !

Formes verbales autres que l’impératif


La valeur injonctive peut aussi être transmise par d’autres formes verbales que
l’impératif et qui apparaissent dans d’autres types de phrase: assertives et interrogatives.

Les phrases assertives


L’injonction réalisée par ce procédé est plus catégorique que celle réalisée par
l’impératif. Les temps employés sont:
a. L’indicatif présent
Maintenat, tu vas chercher des fleurs.
Vous ne touchez pas à cela.
Vous ne revenez plus, compris ?
b. Le futur simple ou périphrastique (en français), le futur simple (en roumain)
Vous partirez ensemble.
Vous allez partir tous les deux.
Tu ne sortiras pas ce soir.
c. Verbes et périphrases verbales à l’indicatif ou au conditionnel présent, traduisant
des modalités diverses telles que: l’obligation, l’interdiction, la nécessité:
Je dois partir maintenant.
J’ai à apprendre cette poésie.
Il faut que je parte tout de suite.
Tu devrais t’excuser.
Je devrais me mettre au travail.
d. Verbes performatifs
Les énoncés performatifs indirects (ou rapportés) accomplissent l’acte-même au
moment de son énonciation. L’acte est donc explicité linguistiquement à l’aide d’un verbe
performatif (se trouvant à la 1-e pers. sg. de l’indicatif présent). La subordonnée représente
dans ce cas le contenu de l’ordre, du conseil, de l’acte à accomplir par le destinataire du
message. Les principaux verbes performatifs sont: ordonner, défendre, interdire, conseiller,
prétendre, exiger, prier, supplier, etc.
Je demande que vous partiez tout de suite.
Je vous prie de vous taire.
Je vous ordonne de passer la rivière.
Je ne vous permets pas de sortir.
Je t’interdis (défends) de sortir.
J‘exige qu’il vienne demain.

Les phrases interrogatives


Les phrases interrogatives directes, en français surtout avec le verbe vouloir, mais
aussi l’interrogation par exposants, peuvent exprimer une injonction:
Veux-tu te taire ?
Est-ce que vous voulez répéter ?
Ne voulez-vous pas me conter votre peine ? (A. France)
Voulez-vous entrer, s’il vous plaît ?
Vous ne revenez plus, compris ?
2. Formes verbales employées dans un message adressé à un destinataire non
participant direct au message
Si l’injonction est adressée à des personnes qui ne participent pas directement
au message, on se sert du subjonctif. Le subjonctif sert à donner un ordre adressé à un
destinataire de la 3-e personne du singulier et du pluriel :
Qu’il entre !
Qu’il vienne tout de suite !
Qu’ils me cherchent !
Qu’ils attendent dehors !
Que le meilleur gagne !
Que Dieu vous garde, mes enfants ! (Bazin)
Le subjonctif peut apparaître en français sans sa conjonction spécifique (que) dans un
assez grand nombre de formules consacrées:
Dieu vous garde !
Dieu veuille me pardonner !
Vive la France !
Puissiez-vous réussir !

3. Formes verbales employées dans un message adressé à un destinataire


indéterminé
Dans des textes de portée générale, on emploie l’infinitif (forme courante dans des
inscriptions, prescriptions, consignes, modes d’emploi, recettes de cuisine, etc.) :
Agiter avant l’emploi.
Mettre cent grammes de farine dans la sauce.
Ralentir.
Ne pas marcher sur la pelouse.

Structures averbales
L’injonction est souvent limitée à un groupe nominal, à un adverbe ou à une
interjection spécialisée:
Défense de fumer.
Stationnement interdit.
Fréquentes dans le dialogue, ces types de phrases averbales appartiennent le plus
souvent au registre de langue familier:
Attention !
Silence !
Debout !
Dehors !
Par ici !

Valeurs de contenu de la phrase injonctive


Les énoncés injonctifs représentent l’expression linguistique des actes directifs par
lesquels le locuteur veut déterminer son interlocuteur à accomplir un certain acte (verbal ou
non verbal). Le choix entre les différentes formes de l’injonction est lié au type de texte et
surtout à la situation d’énonciation: un même ordre sera donné de façon plus ou moins directe,
plus ou moins brutale selon les interlocuteurs, l’intention du locuteur, son état d’esprit, les
circonstances dans lesquelles s’inscrit l’énonciation, etc.
La phrase injonctive peut exprimer:
• Un ordre (brutal ou poli), un conseil, une prière, une recommandation, une
invitation, une consigne:
Sortez d’ici !
Ayez l’obligeance de fermer la fenêtre !
Venez dîner demain soir chez nous !
Dépêchez-vous, vous allez manquer le train !
Battre les oeufs en neige, ajouter du sucre.
• Un voeu, un souhait:
Que le meilleur gagne !
• Une interdiction, dans le cas des phrases impératives négatives:
Ne pas se pencher au-dehors.