Vous êtes sur la page 1sur 40

MEA 2 “1 VOH

Circuits Intégrés Numériques (CIN)


VIH

Pr. Michel ROBERT VIL

“0” VOL
www.lirmm.fr/~robert

Pr. M. ROBERT MEA2 1


BOITIER Circuit intégré
(Package)

FIL DE MONTAGE
(Bond wire)

PLOT
(Pad)

PUCE
(Chip, die)
PATTE
(Pin, lead)

Pr. M. ROBERT MEA2 2


Objet du cours
 Contenu
– Structures électriques de base des circuits
logiques standards bipolaires et MOS
– fonctionnement, caractéristiques électriques,...
– Circuits programmables (FPGA)
 Pour donner
– Des moyens de choix d’une «technologie»
– Une connaissance «électronique» des blocs
logiques élémentaires

Pr. M. ROBERT MEA2 3


Plan du cours
 Introduction
 1- Caractéristiques générales des circuits logiques
 2- Logiques à transistors bipolaires
 3- Logiques à transistors MOS. Logique CMOS
 4- Autres technologies
 5- Comparaison des performances

 6- Circuits intégrés programmables (FPGA)


 7- Du composant discret au circuit spécifique : principes,
conception

 Conclusion
Pr. M. ROBERT MEA2 4
Circuits Intégrés Numériques

- Introduction : contexte de la microélectronique

- Histoire des sciences… tube, transistor, circuit intégré, microélectronique, nanoélectronique …

- Quelques principes et ordres de grandeur :


- circuits standards, spécifiques,….

Pr. M. ROBERT MEA2 5


Histoire des Sciences : quelques points de repères
1800 : pile de Volta
1826 : loi d’ohm
1831 : premier relais électrique
1837 : télégraphe de Morse
1847 : lois de kirchhoff
1866 : dynamo
1876 : téléphone (Bell)

1904 : la diode, premier tube à vide


1907 : la triode à vide (Lee de Forest)
1909 : premier central téléphonique automatique
1914 : premier circuits électroniques Electronique
1946 : ENIAC (Electronic Numeral Integrator and Calculator) :
premier calculateur électronique (17468 tubes électroniques , 1500 relais, 30 tonnes, 15O KW, 5000 additions par seconde).
1947 : transistor à pointes germanium (brattain, bardeen, shockley) Nobel 1958
1954 : transistor silicium (G. Teal, TI)
1959 : circuit intégré (J. Kilby Nobel 2000 en parallèle avec Noyce) assemblage sur un même substrat de résistances,
condensateurs et transistors interconnectés.
1959 : technologie planar Microélectronique
1959 : transistor à effet de champ (FET) : transistor MOS
1970 : mémoire DRAM 1024 bits Intel (1988: 4 Mbits, 199x : 256 M bits)
1971 : microprocesseur 4004, Intel
1980 : microcontrôleur 8 bits ASIC Microélectronique CMOS
1990 : microcontrôleur 32 bits

2000 « convergence » des S T I C: Sciences de l ’information et de la communication


SOC IP (composant virtuel matériel/logiciel)
< 2010 : 1 processeur CMOS = 1 milliard de transistors sur une puce
Pr. M. ROBERT MEA2 6
Circuits intégrés microélectroniques : le mouvement de la miniaturisation

Voie « descendante »
vers les
nanotechnologies
A. Fleming (1904)
Lee De Forest (1906)

1961 :
Integrated Circuit
Robert N. Noyce (1927-1990)
Fairchild (Integrated
electronics : 1968)

1960 :
Jack Kilby
Texas Instruments

J. Bardeen
W.H. Brattain (1947)
W. Schockley (1951)
Pr. M. ROBERT MEA2 7
The First Computer

The Babbage
Difference Engine
(1832)
25,000 parts
cost: £17,470

Pr. M. ROBERT MEA2 8


ENIAC - The first electronic computer (1946)

Pr. M. ROBERT MEA2 9


The Transistor Revolution

First transistor
Bell Labs, 1948

Pr. M. ROBERT MEA2 10


The First Integrated Circuits

Bipolar logic
1960’s

ECL 3-input Gate


Motorola 1966

Pr. M. ROBERT MEA2 11


Intel 4004 Micro-Processor

1971
1000 transistors
1 MHz operation

Pr. M. ROBERT MEA2 12


Intel Pentium (IV) microprocessor

Pr. M. ROBERT MEA2 13


Moore’s Law
Heading toward 1 billion transistors in 2007
1,000,000,000
Pentium® 4 Processor
0.18 µm 0.13 µm
100,000,000
Pentium® III Processor
10,000,000
Pentium® Processor
Pentium® II Processor
1,000,000
386™ Processor 486™ DX Processor
100,000
8086 286

4004 10,000
8080
8008 1,000
1970 1980 1990 2000 2010

Transistors x 2 every 2 years


Pr. M. ROBERT MEA2 14
Year 1971 2001
Transistors 2,300 42,000,000 x 18,000
Speed (kHz) 108 2,000,000 x 18,000
CD (µm) 10.00 0.13 / 6000

Intel 4004 Intel Pentium 4

Pr. M. ROBERT MEA2 15


Pr. M. ROBERT MEA2 16
Not Only Microprocessors
Cell
Phone

Small Power
Signal RF RF

Power
Management

Analog
Baseband

Digital Baseband
(DSP + MCU)

Pr. M. ROBERT MEA2 17


Contexte SHS
Usages ?
Besoins directs ou indirects?

UTILISABLE EVOLUTIONS :
- Durée de vie ?
- Temps de conception ?
- Standards ? ré-utilisation ?
- Complexité ? Performances ?
- Coûts ?

FABRICABLE

CONCEVABLE

Pr. M. ROBERT MEA2 18


Du composant au système numérique
ai ai bi

bi ci
ci+1
RAM
ROM
bi ci

ai ai bi
Composant MULT

1
Porte logique
10 Opérateur Circuit intégré
103 106

•••
Système de télécom Micro Ordinateur
10x 10y

8
Pr. M. ROBERT MEA2 19
Circuits Logiques Standards “universels”
 Exemple : processeurs
 Personnalisation : logiciel

MEMOIRE
MICROPROCESSEUR
PROGRAMME
Unité de contrôle
R1 = A
R2 = R1*X
Unité de calcul
R3 = R2+B +,*,-,...
R4 = R3*X
R5 = R4+C
APPLICATION : Y = AX2 + BX+C

Pr. M. ROBERT MEA2 20


Exemple : IBM Power4 RISC processor

1.3 GHZ dual CPU


Cache L1 I/D : 64K/32K
Cache L2 : 1.5MB
Embedded DRAM
0.18um CMOS 8S2 Cu & SOI -
7metals
400 mm2
174 million Tx
130 Watts
2,200 I/ O Multi Chip Module
12.8 GB/sec Memory Bandwidth
500MHz Elastic I/O
Cross Bar switch

Pr. M. ROBERT MEA2 21


Circuits logiques programmables: exemple FPGA-SRAM

 Réseau de fonctions logiques A X


X XB
X X
 Réseau d'interconnexions + C
Mem +
 Stockage en mémoire interne
au circuit
 Réutilisable
 Prototypage ou petites séries

Pr. M. ROBERT MEA2 22


Circuits spécifiques à une application
ASIC

 Cablage physique de l'application A X


 Meilleur rendement du Silicium X
X B
 Puissances de calcul très élevées X
X
X
 Applications relativement simples
+
 1 circuit intégré par application C
+

APPLICATION : Y = AX2 + BX+C


Pr. M. ROBERT MEA2 23
1- Caractéristiques générales des
circuits logiques
 Plan
– propriétés des circuits logiques
– élément logique idéal
– paramètres électriques

Pr. M. ROBERT MEA2 24


Design Abstraction Levels
SYSTEM

MODULE

GATE

CIRCUIT

DEVICE
G
S D
n+ n+

Pr. M. ROBERT MEA2 25


Rappel : Propriétés des circuits logiques
 Algèbre de Boole
 Fonctions logiques de base

A F A F A F
B B
A F A B F A B F
0 1 0 0 0 0 0 0
1 0 0 1 0 0 1 1
1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 0 1

Pr. M. ROBERT MEA2 26


Rappel : Propriétés des circuits logiques
 Portes logiques de base
=

 Connaissance de la technologie :
 Règles électriques pour l’assemblage de portes
 Optimisation électrique (assignation technologique, « technology
mapping »)

 Exemple : technologie CMOS


 Nand 2 = 4 transistors And 2 = 6 transistors
 portes complexes
 logique à multiplexeurs (FPGA)

Pr. M. ROBERT MEA2 27


 Métriques de la conception d’un circuit
intégré numérique :

– Cost,
– Reliability,
– Speed,
– Power and energy dissipation

Pr. M. ROBERT MEA2 28


Elément logique idéal... Vdd

sorties
 Alimentation unique entrées

 Consommation de puissance nulle Gnd


 Niveaux de sortie 0 et Vdd Vout
 Transition abrupte à Vdd/2 Vdd

 Délai négligeable
 Nombre d’entrées et de sorties illimité
 Impédance d’entrée infinie Vdd

 Résistance de sortie nulle R = ∞ Vdd/2


i
V in
R =0
o
Fanout = ∞

Pr. M. ROBERT
NM H = NML = VDD/2
MEA2 29
Représentation d’un état logique
par une tension analogique
logique logique
positive négative “ 1” V
OH

V
haut 1 0 IH

Undefined
Indéfini : X Region

V
IL
bas 0 1
“ 0” V
OL

Pr. M. ROBERT MEA2 30


Paramètres statiques Vdd
niveaux
V
out
Slope = -1
V
OH VOHmin
NMH
VIHmin
Indéfini : X
VILmax
NML
Slope = -1
VOLmax

V Gnd
OL
V V V
IL IH in

Mapping between analog and digital signals


Pr. M. ROBERT MEA2 31
Paramètres statiques : marges de bruit (« Noise Margin »)

0 1 "1"
VOH
V
OH
0 NM H
VIH V
IH
X
NM L V
Noise margin high V
OL
IL

NMH = VOH - VIH


"0"
Noise margin low Gate Output Gate Input
NML = VIL - VOL
Exemple: VIL=0,8V VIH= 2V VOL =0,3V VOH = 2,8 V
NML = 0,5 V et NMH=0,8V

Les marges de bruit représentent les variations de tension maximum autorisées sur les entrées/sorties des circuits.
Pr. M. ROBERT MEA2 32
Fan-in and Fan-out

M
N

Fan-out N Fan-in M

Pr. M. ROBERT MEA2 33


Paramètres statiques
entrance (fan-in) et sortance (fan-out)
 fan-in
– nombre d’entrées de la porte
– charge représentée
par une entrée
 fan-out
– nombre d’entrées
connectées à une sortie
– charge maximale que
peut attaquer une sortie

Pr. M. ROBERT MEA2 34


Paramètres dynamiques
temps de montée, de descente et de propagation
Vin
VOH 90%

50%

VOL 10%

tr tf t
Vout tpHL tpLH
VOH 90%

50%

VOL 10%

t
tHL tLH

Pr. M. ROBERT MEA2 35


Power Dissipation

Instantaneous power:
p(t) = v(t)i(t) = Vsupplyi(t)

Peak power:
Ppeak = Vsupplyipeak

Average power:
1 t +T V supply t + T
Pave = ∫ p (t ) dt = ∫ isupply (t )dt
T t T t

Pr. M. ROBERT MEA2 36


Energy and Energy-Delay

Power-Delay Product (PDP) =


E = Energy per operation = Pav × tp

Energy-Delay Product (EDP) =


quality metric of gate = E × tp

Pr. M. ROBERT MEA2 37


Historique : du bipolaire au CMOS ...
 1965 : TTL (bipolaire)
 1970 : TTL/S CD4000 (MOS, grille Alu)
 1971 : TTL/LS et ECL
 1982/3 : TTL ALS, AS HCMOS (grille
poly)
 Circuits programmables : PAL/PLD
 Circuits spécifiques (ASIC) : prédiffusés, précaractérisés
 #1986 : AsGa
 Développement des circuits programmables (EPLD,
FPGA) et des ASICs …
 Aujourd’hui : Technologie CMOS ...
 FPGA, ASICs, Systèmes sur Silicium,…..

Pr. M. ROBERT MEA2 38


Historique : du bipolaire au CMOS ...

 Classification :
 SSI < 12 portes logiques dans un boitier
 MSI 13 < < 99 portes logiques
 LSI > 100 portes logiques
 VLSI > quelques milliers de portes logiques ….
 Aujourd’hui : millions de portes logiques sur une puce
 Exemple : réalisation d ’un système de comptage avec 3 compteurs de
4 bits
 1963 : 36 transistors et 244 diodes
 1966 : 13 circuits SSI en technologie RTL
 1969 : 3 circuits TTL
 Aujourd’hui : une cellule d’un circuit spécifique ou
programmable

Pr. M. ROBERT MEA2 39


Historique : tubes, diodes et transistors, circuits
intégrés, ASIC, FPGA, SoC,….
F Exemple : diodes
A F A
B
B Logique à injection de courant
A B F
0 0 0
0 1 1
1 1 1
1 0 1
A F Vcc
B
A B F F Logique à extraction de courant
A
0 0 0
0 1 0
1 1 1 B
Exercice : Etudier la mise en cascade de portes
1 0 0

Pr. M. ROBERT MEA2 40

Vous aimerez peut-être aussi